Картинка цитаты

Si vous désirez bien faire, je suis heureux de vous annoncer, ce soir, qu’il y a une ville de refuge: c’est Jésus-Christ. Si vous ne voulez pas mal agir, que l’ennemi est à vos trousses, alors il y a un moyen de vous en sortir. Et ce chemin d’évasion est Jésus-Christ. Il y a un endroit où vous pouvez venir et laisser sortir la vapeur. Mais si vous aimez pécher et que vous ne voulez pas de Dieu, alors l’ennemi va vous rattraper quelque part. Vous n’avez pas… Vous ne pourrez pas venir à Christ, parce que vous ne le voulez pas.

Et quand cet homme parvient à Christ, ce Lieu de refuge… Quand un homme y entrait, dans l’Ancien Testament, la première chose, il devait venir de son libre arbitre. Et c’est de cette manière que vous devez venir à Christ.

Une autre chose, vous devez être satisfait quand vous y êtes. Vous ne pouvez errer tout le jour en vous écriant: «J’aimerais sortir d’ici! J’aimerais sortir d’ici!» Ils vous mettraient à la porte. Vous devez vouloir rester. Ce doit être que vous désirez rester dans cette ville.

Et quand vous venez à Christ, vous ne pouvez regarder au monde derrière vous. La Bible a dit: «Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas digne de labourer. C’est là où beaucoup de soi-disant chrétiens font leur erreur. Voyez. Ils font comme s’ils allaient labourer, mais au moindre petit inconvénient, ils ne peuvent le supporter.

Certains essaieront d’imiter le ministère d’un autre sans avoir été appelé à cela. Cela va finalement échouer. Vous devez être ordonné de Dieu. Ce doit être Dieu, non pas une poignée de main, une histoire sentimentale, mais cela vient sur la base du Sang répandu du Christ, et de votre foi en ce que Dieu a fait pour vous à travers Jésus-Christ. Sinon, vous allez sauter quelque part. Quelqu’un vous marchera sur les pieds, et vous voilà parti, voyez! Vous voyez, c’est une pression qui s’accumule tout le temps, et cela éclatera avant longtemps.

L’homme doit vouloir demeurer au refuge. Il ne peut y être et se plaindre. Il doit vouloir y demeurer, sans s’en plaindre. En dehors, c’est un homme mort; à l’intérieur, il est en sécurité.

Et puis, j’aimerais dire quelque chose aux gens, ici, à ceux qui ne sont pas chrétiens. Je suis venu à cette ville de refuge il y a environ trente et un ans. Et frère, je n’ai jamais voulu en sortir. Oh, j’ai hérité de Christ. Tout ce que je désirais y était. Je ne veux pas en sortir. Chaque jour je prie: «Ô Dieu, je suis si heureux ici. Laisse-moi y demeurer.» Je ne veux jamais en sortir, et je sais qu’Il ne m’abandonnera jamais. Je sais qu’Il ne vous abandonnera jamais. Et si la pression devient grande, alors Il est notre exutoire.Aussi nous n’avons pas à nous en faire.

Si vous êtes tout nerveux et que vous ne savez plus où vous en êtes, que vous arrivera-t-il après la mort? Et vous savez que vous allez mourir un de ces jours, cela est votre lot. Alors, la chose à faire serait de venir à Christ, le refuge, et de laisser sortir la pression. Réglez cela une fois pour toutes.

Peu importe ce qui se passe, Christ est notre refuge.

William Branham, Prédication "Laisser sortir la pression"
http://www.branham.fr/sermons/235-Letting_Off_The_Pressure

Up

S'abonner aux nouvelles