ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Hébreux Chapitre 2, Troisième Partie de William Branham a été prêchée 57-0828 La durée est de: 40 minutes .pdf La traduction MS
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Hébreux Chapitre 2, Troisième Partie

1    Le septi√®me et le huiti√®me et le neuvi√®me, le dixi√®me chapitre, l√†-dedans, √† l'int√©rieur. Oh! Tenez vos crayons et feuilles de papier et tout le reste pr√™t, car je crois que le Seigneur nous donnera un merveilleux moment.

2    Maintenant, nous sommes... Paul exalte et il place le Seigneur J√©sus dans Sa position. Et maintenant si nous pouvons finir ceci ce soir, alors, Dimanche matin... La plus grande partie de ceci va se m√©langer directement avec le message de Dimanche matin parce qu'il s'agit de mettre au clair la question du sabbat. C'est une grande question parmi les observateurs du sabbat aujourd'hui. Et je vous invite tous √† venir √† cette r√©union de Dimanche matin. Car, quel est le jour d'adoration correct, le samedi ou le Dimanche? Qu'est-ce que la Bible dit √† ce sujet? Et alors, si la... Ce Livre s√©pare la loi de la gr√Ęce, et il place chaque chose √† sa place. Les h√©breux ont √©t√© √©lev√©s dans la loi, et Paul leur dit quel est le rapport entre la gr√Ęce et la loi.

3    Maintenant, regardons juste un peu l'arri√®re-plan. Nous allons commencer en remontant...

4    Ah! √Ä propos, je me suis procur√© des lunettes pour lire. Peut-√™tre que je peux... Si je devais buter sur quelque chose ce soir, je les ai. Vous savez, j'ai d√©j√†... Il me manque juste deux ans pour avoir cinquante ans et je ne vois pas comme avant, √† courte distance. Quand ma vue... J'ai commenc√© √† apercevoir que les mots √©taient voil√©s et j'ai pens√© que je devenais aveugle. Je suis all√© passer un examen et le m√©decin m'a dit: ¬ęNon! Vous venez de d√©passer la quarantaine, mon fils!¬Ľ Bien. Il a dit que si je parvenais √† vivre jusqu'√† un √Ęge assez avanc√©, cette vue pourrait revenir et que je pourrais √† nouveau avoir cette bonne vue de pr√®s. Il me dit: ¬ęMaintenant, pouvez-vous lire votre Bible, si vous la poussez loin de vous?¬Ľ

5    Je dis: ¬ęOui.¬Ľ

6    Il dit: ¬ęMais, apr√®s quelque temps, vos bras ne seront plus assez longs!¬Ľ

7    Et ainsi, j'esp√®re maintenant que dans cette √©tude, que je... cette petite Bible Collins est imprim√©e en caract√®re assez gros. Je peux la d√©chiffrer assez bien. Mais quand nous passons dans les grands endroits profonds o√Ļ nous devons prendre le Nouveau et l'Ancien Testament et m√™ler le tout ensemble, j'ai une petite Scofield. Et je suis habitu√© √† la Bible Scofield avec ses notes. Pas que je lise les notes de Scofield, car je ne suis pas d'accord sur plusieurs th√©ories de Scofield. Mais j'aime la fa√ßon dont le tout est pr√©sent√©, parce que... il y a longtemps que je l'aie et que je la lis et autant... Je sais en quelque sorte comment trouver mes sujets.

8    Ceci est tout neuf pour moi, et... pour enseigner, je ne suis pas tellement un enseignant! Mais supportez-moi pendant un petit moment, et je vous dirai la V√©rit√©, du moins tout ce que j'en sais.

9    Maintenant, ce livre est... Paul, vous vous rappelez il √©tait... Comment l'avons-nous trouv√©? Il √©tait un grand enseignant pour commencer, ou un grand th√©ologien, et il √©tait form√© dans l'Ancien Testament. Est-ce que quelqu'un peut me dire maintenant qui √©tait son ma√ģtre d'apr√®s ce que nous avons trouv√©? Gamaliel, un des enseignants remarquables de ce temps-l√†.

10    Et alors Paul, nous trouvons qu'un jour avant d'√™tre appel√© Paul... Quelqu'un peut-il me dire quel √©tait son nom? [L'auditoire r√©pond: ¬ęSaul.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] Saul. Et c'√©tait une grande autorit√© √† J√©rusalem, une autorit√© religieuse. Et il a commenc√© comme un homme religieux bien form√©. Il pouvait parler quatre ou cinq diff√©rentes langues, et un homme tr√®s intelligent. Bien! Est-ce que son √©ducation et son intelligence l'ont aid√©?
    ‚Äď Non! Il dit qu'il a d√Ľ oublier tout ce qu'il savait pour apprendre Christ.

11    Ainsi, nous trouvons qu'il ne faut pas un homme intelligent ou un homme instruit. Il faut un homme qui ait le d√©sir de s'humilier devant Dieu, peu importe comment...

12    Saviez-vous que Dwight Moody √©tait si peu instruit, √† tel point que ses √©crits, honn√™tement √©taient pauvres comme... comme je ne sais quoi! Oh! il devait arranger ses messages tout le temps. C'√©tait un si pauvre √©crivain, tr√®s peu instruit!

13    Saviez-vous que Pierre et Jean de la Bible √©taient si illettr√©s qu'ils ne pouvaient m√™me pas √©crire leur propre nom? Et ils ne l'auraient m√™me pas reconnu s'il √©tait √©crit devant eux. L'ap√ītre Pierre, qui avait les cl√©s du Royaume, n'aurait pas reconnu son nom sign√© devant lui. Pensez-y! La Bible dit qu'il √©tait ignorant et pas instruit. Ainsi, cela me donne une chance! Amen! Oui, c'est vrai, cela nous va droit au coeur de voir que Dieu puisse faire cela √† un homme.

14    Et maintenant... Nous d√©couvrons qu'aussit√īt que Paul eut cette grande exp√©rience... Je veux vous demander: ¬ęEst-ce que c'est une exp√©rience de venir √† Christ? Est-ce que tout le monde a une exp√©rience?¬Ľ Eh oui, vraiment! Oui. C'est une naissance. C'est une exp√©rience.

15    Ainsi, nous √©tions dans un coll√®ge luth√©rien, il n'y a pas longtemps, j'en ai eu le privil√®ge cet apr√®s-midi m√™me. J'√©tais en retard, j'aurais d√Ľ √™tre l√†, √† midi pour d√ģner avec Tom Haire. Combien ont entendu parler de lui, le fameux soldat irlandais de la pri√®re? Et il est all√© avec ce fr√®re Epp suivant son programme, et il est all√© ici, √† plusieurs endroits en Am√©rique. J'ai d√ģn√© avec lui aujourd'hui. Et nous √©tions... J'avais √† peu pr√®s trois heures de retard, il √©tait √† peu pr√®s 3 heures 30, 4 heures moins le quart quand nous avons mang√©. Mais c'√©tait bien ainsi. Et nous discutions sur ces choses, comment J√©sus-Christ est la T√™te de toutes choses.

16    Maintenant, quand Paul s'est rendu compte de cela, il eut cette exp√©rience... Et alors, avant qu'il n'accepte cette exp√©rience, il fallait qu'il la ram√®ne √† la Bible. Et nous voyons qu'il s'en alla dans un autre pays, et il y resta trois ans, sondant les √Čcritures, pour voir si son exp√©rience √©tait correcte.

17    Maintenant, nous nous rendons compte qu'il avait √† faire face √† une grande chose. Il a d√Ľ revenir vers les siens et le dire √† son √©glise et aux gens; la chose m√™me qu'il avait pers√©cut√©s √©tait juste!

18    Est-ce que vous avez eu √† faire quelque chose comme cela? Certainement. Nous avons presque tous d√Ľ le faire, nous avons d√Ľ retourner et dire: ¬ęCes gens que nous appelions des 'saint-com√©diens', venez donc voir, ils avaient raison.¬Ľ Vous voyez? C'est cela. Nous avions simplement √† faire demi-tour. Et les choses qu'une fois nous avons ha√Įes, nous les aimons maintenant. C'est une conversion, une chose √©trange!

19    Ah! Maintenant j'ai fait cette d√©claration, un 'saint-com√©dien', cela n'existe pas! Non, cela n'existe pas! Mais ils appellent les gens comme cela (Les gens de la sainte), et il n'y a pas de 'saint-com√©diens'. Cela n'existe pas. Il n'y a aucun rapport que je puisse voir parmi les quelques 960 diff√©rentes d√©nominations. Il n'y a aucune d√©nomination appel√©e 'saint-com√©diens'. C'est seulement un nom que le diable a coll√© √† l'√Čglise.

20    Mais dans ces jours-l√†, on les appelait... Combien savent comment on les appelait du temps de Paul? Des h√©r√©tiques! Vous savez ce que ¬ęh√©r√©tique¬Ľ signifie? ¬ęFou¬Ľ. Ce sont des gens fous! Ainsi, j'aime autant me faire appeler un ¬ęsaint-com√©dien¬Ľ qu'un ¬ęh√©r√©tique¬Ľ, pas vous? Donc s'ils... s'ils √©taient appel√©s ainsi... et qu'ils se r√©jouissaient... Et que dit J√©sus que nous devions faire √† propos de cela? Il dit: ¬ęR√©jouissez-vous et soyez dans l'all√©gresse, car c'est ainsi qu'on a pers√©cut√© les proph√®tes avant vous.¬Ľ C'est vrai.

21    Il dit: ¬ęd'√™tre dans l'all√©gresse!¬Ľ √ätre dans l'all√©gresse, c'est √™tre transport√©, tout en haut! √ätre vraiment heureux! Et les disciples, quand ils √©taient trouv√©s dignes de supporter l'opprobre du Nom de J√©sus, se sont r√©jouis d'une grande joie... de pouvoir supporter l'opprobre de Son Nom!

22    Et aujourd'hui, beaucoup de gens, si on devait les appeler ¬ęsaint-com√©diens¬Ľ, ils seraient intimid√©s et diraient: ¬ęOh! peut-√™tre que j'avais tort pour commencer!¬Ľ
    Mais eux, ils √©taient heureux de √ßa! ¬ęOh! quelle joie de porter Son Nom!¬Ľ

23    Et puis, au deuxi√®me si√®cle, on les appelait les ¬ęporte-croix¬Ľ. Et c'est quand les chr√©tiens portaient une croix sur leur dos, pour montrer qu'ils √©taient crucifi√©s avec Christ. On les appelait ¬ęporte-croix¬Ľ. Maintenant, je sais que les catholiques eux-m√™mes, leur donnent ce nom, mais ce n'√©tait pas l'√©glise catholique. C'√©tait l'√©glise protestante, avant qu'elle ne s'appelle l'√©glise protestante. Elle ne protestait contre rien d'autre que le p√©ch√©! La raison pour laquelle l'appelle √©glise protestante aujourd'hui, c'est parce qu'elle a protest√© contre le dogme catholique. Mais c'est un... c'est... Cela n'avait encore rien √† voir avec une secte √† ce moment-l√†, quand on les appelait ¬ęporte-croix¬Ľ.

24    Procurez-vous donc une histoire de Jos√®phe ou des autres auteurs de l'√©poque, et Les deux Babylones d'Hislop, et ainsi de suite, vous trouverez que c'est juste, qu'il n'y avait aucune √©glise. La premi√®re √©glise jamais organis√©e fut l'√©glise catholique, environ trois cents ans apr√®s les derniers ap√ītres. Environ trois cents ans apr√®s, l'√©glise catholique fut organis√©e. Et une pers√©cution a commenc√©, for√ßant les gens √† entrer dans l'√©glise catholique, et l'√©glise et l'√Čtat s'unirent.

25    Cela s'est pass√© apr√®s ce qui fut appel√© ¬ęLa conversion de Constantin du paganisme au catholicisme¬Ľ. Mais, si quelqu'un lit l'histoire de Constantin, il verra qu'il n'√©tait pas converti, vu les choses qu'il faisait. Oh! la seule chose religieuse qu'il ait jamais faite, fut de mettre une croix sur l'√©glise de Sainte Sophie! C'est la seule chose qu‚Äôil n‚Äôait jamais faite comme acte religieux. C'est un r√©prouv√©. Mais ils ont appel√© cela sa conversion. Ce qui peut se comparer avec quelques soi-disant conversions d'aujourd'hui.

26    Maintenant... Mais nous voyons que quand Paul se convertit, et qu'il eut cette vraie exp√©rience, il √©tait compl√®tement retourn√©. Et vous savez, conversion veut dire ¬ęse retourner¬Ľ. Vous prenez ce chemin, et vous vous retournez et vous revenez par le m√™me chemin. Oui, vraiment, c'est un retour une volte-face.

27    Et Paul, aussit√īt qu'il fut converti, avant qu‚Äôil ne puisse jamais faire son exp√©rience... Maintenant il eut une merveilleuse exp√©rience. Et je crois que quand vous acceptez, c'est une exp√©rience. Je crois que la joie de savoir que vos p√©ch√©s sont pardonn√©s, fait vraiment fr√©mir votre coeur!

28    Mais alors, quand le Saint-Esprit b√©ni descend, voil√† une exp√©rience, c'est la nouvelle naissance, que vous n'oublierez jamais! Vous devenez un enfant de Dieu. Et voici ce qui le fait...
    ¬ęComment savez-vous cela, Fr√®re Branham?¬Ľ

29    Maintenant, ce sont des le√ßons d'enseignement. Beaucoup de personnes... Les M√©thodistes essaient de dire: ¬ęOh! Ils ont cri√© quand ils l'ont re√ßu.¬Ľ
    Eh bien! c'est bien comme cela. Si vous l'avez et que vous avez cri√©, d'accord! Mais le fait de crier ce n'est pas encore un signe que vous l'avez, car beaucoup ont cri√©, et ils ne l'avaient pas.

30    Les Pentec√ītistes disent: ¬ęQuand ils parlent en langues, ils l'ont re√ßu.¬Ľ
    C'est tr√®s bien. Si vous avez parl√© en langues, et que vous l'avez re√ßu, tr√®s bien! Mais vous pourriez parler en langues, tout en ne l'ayant pas!

31    Ainsi, vous voyez apr√®s tout, c'est l'exp√©rience de passer de la mort √† la Vie. Quand toutes les anciennes choses meurent et que toutes choses deviennent nouvelles, Christ devient r√©el, les anciennes choses disparaissent. Les vieilles racines de la chair... Vous savez comment arracher une racine? Nous avions l'habitude de prendre une houe √† d√©fricher et nous nous baissions, et creusions jusqu'√† ce qu'il n'en reste plus un brin. Les ap√ītres disaient: ¬ęS'il y a quelque racine d'amertume qui surgisse en vous, d√©racinez-la!¬Ľ Et c'est juste. Et c'est ce que le Saint-Esprit fait, Il arrache toutes les racines, tirez-les; empilez-les; br√Ľlez-les; d√©barrassez-vous-en! Vous aurez une bonne maison alors, en faisant cela.

32    Maintenant, Paul savait que quelque chose √©tait arriv√©. Aussi, il descendit en Arabie, et l√† il √©tudia pendant trois ans sur tous les proph√®tes de l'Ancien Testament, comment ils proph√©tis√®rent. Et il finit par trouver que c'√©tait absolument la V√©rit√©.

33    Maintenant, comparez cela avec aujourd'hui (voyez-vous?) √† cette exp√©rience que nous avons eue dans cette petite √©glise; de l'√Čtoile du Matin qui est apparue l√†-bas, cette grande lumi√®re Qui est descendue pour pr√©dire et montrer des choses √† venir. Vous savez, c'est merveilleux. Mais mes fr√®res dans le minist√®re me disaient que c'√©tait le diable. Et je ne pouvais pas le comprendre.

34    Aussi, je n'ai rien dit √† ce sujet jusqu'√† ce qu'un soir, il y eut une exp√©rience qui arriva l√†-haut √† Green's Mill, Indiana, quand l'Ange du Seigneur traversa la pi√®ce et Se tint debout l√†, et prouva la chose par les √Čcritures. Ensuite, cela a allum√© un feu, et puis ce feu a commenc√© √† se mouvoir.

35    Et pas plus tard que Dimanche dernier, nous avons vu les marques infaillibles de J√©sus-Christ, qui peut prendre un homme qui n'a pas march√© et m√™me faire... Il avait perdu son √©quilibre nerveux dans le cerveau. Les m√©decins de la clinique Mayo, les meilleurs m√©decins avaient dit: ¬ęC'est fini pour toujours.¬Ľ Il resterait aveugle.
    Il s'est lev√© et est sorti du b√Ętiment et marchant, poussant sa chaise roulante en descendant les marches. Il pouvait marcher et voir comme n'importe qui! Cela montre que c'est la Puissance du Seigneur J√©sus-Christ ressuscit√©. La voil√†! Il est le M√™me hier, et aujourd'hui, et √©ternellement.

36    Ainsi, ne sommes-nous pas un groupe heureux ce soir, de savoir que Dieu a d√©montr√© cette grande exp√©rience que nous avons, qui peut √™tre compar√©e avec cette Bible et avec les promesses? Ainsi, nous devrions √™tre dans l'all√©gresse. Et nous nous rendons compte que dans le deuxi√®me chapitre, comme nous pouvons le remarquer, ¬ęNous ne devrions pas permettre que ces choses... Nous ne devrions pas n√©gliger ces choses. Nous devrions nous cramponner √† ces choses. Et comment √©chapperons-nous, si nous n√©gligeons un si grand Salut?¬Ľ

37    Que ferons-nous dans la lumi√®re de la Parole de Dieu, quand nous nous tiendrons √† la barre du jugement? Vous ne pourrez pas dire: ¬ęJe ne savais rien d'autre.¬Ľ
    Oh! si, vous le saviez!
    ‚Äď Bien, maintenant, le Fr√®re Branham aurait pu se tromper.
    C'est vrai. Mais Dieu ne Se trompe pas! Sa Parole ne Se trompe pas. Et pensez seulement que la m√™me chose, la Bible, qui une fois a v√©cu dans les Ap√ītres, vit de nouveau. Oh! b√©ni soit le Nom du Seigneur!

38    Quand je pense que j'ai 48 ans, presque 50, et que les jours de ma jeunesse sont pass√©s et ainsi de suite; de savoir que depuis que j'√©tais un petit gar√ßon, j'avais cette Promesse b√©nie, je L'ai annonc√©e √† mes fr√®res et soeurs, et de voir litt√©ralement ces milliers qui sont sortis des t√©n√®bres, et de savoir que nous allons √† notre maison √©ternelle, vers la demeure des b√©nis. Et si cette tente terrestre est d√©truite avant que je ne finisse de pr√™cher, il y en a une autre qui m'attend l√†-bas. All√©luia! Et de savoir qu'il y a des douzaines de personnes assises ici, qui, si elles devaient quitter cette vie juste maintenant, avant que l'on puisse remettre leur corps aux pompes fun√®bres, seraient dans ce corps glorieux, de l'autre c√īt√©, se r√©jouissant avec les Saints de Dieu d√©j√† dans la Pr√©sence de Dieu, pour vivre pour toujours avec les parfaits (il y a une preuve absolue qu'il en est ainsi!) Amen!

39    Oh! cela ferait crier les Presbyt√©riens. C'√©tait le cas Dimanche, n'est-ce pas? Ces gens √©taient des Presbyt√©riens. Certainement que cela les ferait crier, de penser... Oh! cela n'est pas √©tonnant que les gens deviennent si √©motifs. Si vous pouvez √™tre √©mu en frappant une balle ou en lan√ßant une balle dans le panier, combien plus cela vous rendra √©mu de savoir que vous √™tes pass√© de la mort √† la vie, que vous √™tes une nouvelle cr√©ation en Christ.
    Vous le savez par la fa√ßon dont votre esprit vous √©loigne de la malice, et de la ruse, et de l'inimiti√©, et de toutes les choses du monde; et votre coeur reste centr√© sur Christ. Ce sont l√† vos mobiles. C'est tout ce √† quoi vous pensez dans votre esprit, dans votre coeur, tout le jour et la nuit. Quand vous allez au lit le soir, que vous mettez vos mains derri√®re vous comme cela, simplement vous vous couchez l√†, Le louant, jusqu'√† ce que vous vous endormiez. Vous vous levez le matin, vous Le louez toujours. Amen. Oh!

40    J'ai essay√© de le louer... Tous les matins nous nous sommes lev√©s √† environ 4 heures, fr√®re Woods et moi pour aller chasser l'√©cureuil t√īt le matin. Je crois que je le loue sous chaque arbre sous lequel je passe. je ne peux pas voir un arbre sans louer Christ, songez-y, c'est Lui qui a fait pousser cet arbre. Vous voyez une petite sauterelle s'envoler; Il conna√ģt cette sauterelle. Oh! vous dites: ¬ęPas possible, fr√®re Bill, cela n'a pas de sens!¬Ľ
    Oh! si! Cela a beaucoup de sens! Il sait o√Ļ se trouve chaque √©cureuil. Il sait o√Ļ chaque oiseau s'envole.

41    Justement, un jour, il avait besoin d'argent, Il dit: ¬ęPierre, il y a un poisson qui a aval√© une pi√®ce qu'il nous faut. Va, jette ton hame√ßon dans l'eau. Je l'enverrai l√†-bas. Prends la pi√®ce d'argent de sa bouche car il ne peut pas l'utiliser lui-m√™me. Va payer notre d√ģme et notre imp√īt.¬Ľ
    Amen!

42    Et il y a quelques semaines, j'ai vu un petit poisson; il avait √©t√© tu√© et flottait sur l'eau. Vous avez tous entendu cette histoire. Il y a ici fr√®re Woods et son fr√®re et d'autres qui en sont t√©moins. Et ce petit poisson gisait mort pendant une demi-heure sur l'eau, les entrailles sorties de sa bouche. Et le glorieux Saint-Esprit est descendu... apr√®s qu'Il m'ait dit la veille: ¬ęTu verras la r√©surrection d'un petit animal.¬Ľ
    Et le lendemain matin, peu apr√®s le lever du soleil, nous avons vu ce tout petit poisson, pas plus long que cela, quand soudain l'Esprit du Seigneur descendit, et je dis: ¬ęPetit poisson, J√©sus-Christ te rend la vie.¬Ľ Et ce poisson mort, qui avait flott√© sur l'eau pendant pratiquement une demi-heure, revint √† la vie, et s'√©loigna en nageant aussi vite qu'il pouvait. Oh! b√©ni soit le Nom du Seigneur! Comme il est merveilleux.

43    Ce n'est pas √©tonnant que Paul pouvait dire ¬ęqu'il √©tait selon l'ordre de Melchis√©dek.¬Ľ Il √©tait Melchis√©dek. Melchis√©dek n'avait pas de commencement de jours. Il n'avait pas de fin √† Ses ann√©es. Il n'avait pas de commencement de vie ni de fin de vie. Il n'avait ni p√®re ni p√®re. Ainsi, il ne pouvait √™tre personne d'autre. Quoi qu'il f√Ľt, il est vivant encore ce soir. Alors il est... il n'y a qu'un seul type de Vie √©ternelle, et cela appartient √† Dieu.

44    Hier soir, quand nous √©tions en train de discuter, un fr√®re ne pouvait pas comprendre la trinit√© de Dieu, et comment nous en parlions. Comment J√©sus Se tenait l√†, un homme d'environ trente ans, et qu'il disait... Eux disaient: ¬ęOh! nos p√®res ont mang√© la manne dans le d√©sert.¬Ľ

45    J√©sus dit: ¬ęEt ils sont tous morts. Mais, dit-il, Je suis ce Pain de Vie venant de Dieu, descendant du ciel, et si un homme le mange, il ne mourra point.¬Ľ

46    ¬ęOh! disaient-ils, nos p√®res ont bu au rocher dans le d√©sert.¬Ľ

47    Il dit: ¬ęJe suis ce Rocher.¬Ľ (Un homme de trente ans). Il dit: ¬ęAbraham a tressailli de joie √† la pens√©e de voir Mon jour.¬Ľ

48    Eux dirent: ¬ęMaintenant Tu veux nous dire que Tu es aussi vieux qu'Abraham et Tu n'as pas encore cinquante ans, et Tu pr√©tends dire que Tu as vu Abraham qui est mort il y a huit cents ans? Nous savons maintenant que Tu as un d√©mon. Tu es fou!¬Ľ (C'est ce que d√©mon veut dire, une personne folle.) Ils dirent: ¬ęTu as un d√©mon et Tu es fou.¬Ľ

49    Il dit: ¬ęAvant qu'Abraham fut, JE SUIS.¬Ľ

50    Voil√† qui Il √©tait, Il n'√©tait pas seulement un homme, pas plus qu'Il n'√©tait un simple Proph√®te, Il √©tait Dieu, Dieu demeurant sur Terre dans un corps de chair appel√© J√©sus, le Fils de Dieu incarn√©. C'est exactement ce qu'Il √©tait.

51    Maintenant nous le trouvons ici... Dans la derni√®re partie maintenant, √† la fin du deuxi√®me chapitre auquel je voulais arriver, commen√ßant par le seizi√®me verset... ou le quinzi√®me verset:
    Et il d√©livra tous ceux qui, par crainte de la mort, √©taient toute leur vie retenus dans la servitude.
    C'est ce qu'il dit que J√©sus avait fait, qu'il vint les d√©livrer de l'esclavage, √† ceux qui avaient craint la mort toute leur vie.

52    Maintenant, il n'y a pas besoin de craindre la mort. Maintenant, bien s√Ľr... nous... Personne d'entre nous ne veut, ce que nous appelons, mourir. Mais savez-vous que si une personne est n√©e de nouveau. Elle ne peut pas mourir? Comment pourrait-elle avoir la Vie √©ternelle et apr√®s mourir? C'est impossible. La seule chose est que la mort... Le mort ¬ęmort¬Ľ signifie ¬ęla s√©paration, ¬ęMaintenant, cette personne ne se tient plus dans notre pr√©sence. Mais elle est toujours dans la Pr√©sence de Dieu, et elle le sera toujours. Ainsi, la mort n'est pas une chose dure. La mort est une chose glorieuse. La mort, c'est ce qui nous conduit dans la Pr√©sence de Dieu.

53    Mais √©videmment, nous, en tant qu'humains, vivons dans ces √©l√©ments sombres ici, et nous ne le comprenons pas comme nous le devrions. Et √©videmment, quand les affres √©touffantes de la mort arrivent, cela fait peur et cela fait reculer les plus saints d'entre nous. Cela fit dire au Fils de Dieu: ¬ęCette coupe peut-elle s'√©loigner de Moi?¬Ľ C'est une chose horrible, ne le comprenez pas mal, parce que nous... C'est une sanction du p√©ch√©, la mort, et il faut que cela soit horrible. Mais si nous pouvons seulement regarder par-del√† le rideau, l√†-bas. Voil√† o√Ļ la coupe s'est √©loign√©e, b√©ni soit le Seigneur, juste derri√®re le rideau. Voil√† o√Ļ l'homme d√©sire regarder ce soir. La petite Anna Mae Snelling et les autres, avaient l'habitude de chanter ce chant ici: ¬ęSeigneur, laisse-moi regarder au-del√† du rideau du Temps.¬Ľ Tout le monde veut voir cela.

54    Maintenant, nous voici au seizi√®me verset:
    Car, certes, il ne prend pas les anges, mais il prend la Semence d'Abraham. [Darby]

55    Oh! Nous voulons nous accrocher √† cela de nouveau maintenant. Nous continuons directement pour arriver... Car la premi√®re partie de ce troisi√®me chapitre... la derni√®re partie du chapitre rejoint le sujet de Dimanche prochain ¬ęQuel est le jour du Sabbat?¬Ľ

56    Maintenant regardez:
    Il ne prend pas les anges... (Maintenant, qui est ce ¬ęIl¬Ľ dont il parle? Christ. Qui est Christ? Dieu! Le logos de Dieu.)

57    Maintenant, laissez-moi vous expliquer cela encore une fois, afin que vous en soyez s√Ľrs. Dieu n'est pas trois Dieux. La trinit√© de Dieu est Une. P√®re, Fils, Saint-Esprit, ne signifie pas qu'il y ait trois Dieux diff√©rentes. S'ils √©taient trois, nous serions des pa√Įens. C'est la raison pour laquelle les Juifs ne peuvent pas comprendre. Cela n'a jamais √©t√© enseign√© dans la Bible. Maintenant on l'enseigne dans l'√©glise catholique; voil√† d'o√Ļ vient le bapt√™me en trois personnes.

58    En Afrique, on vous baptise trois fois le visage en avant: une fois pour, Dieu le P√®re, une fois pour, Dieu le Fils, une fois pour Dieu le Saint-Esprit. Cela, c'est une erreur. Il n'y a pas un tel enseignement √† ce sujet dans la Bible. Vous voyez?

59    Et maintenant, c'est ce qu'on enseignait. Cela a continu√© jusqu'√† Luther, et de Luther jusqu'√† Wesley, et ainsi de suite dans les √Ęges, tandis que le temps continue. Mais cela n'a pas jamais √©t√© un enseignement biblique. Cela a toujours √©t√© une erreur depuis le commencement.

60    Maintenant... Ainsi Dieu √©tait au commencement. Avant qu'il y ait jamais eu aucune lumi√®re, avait qu'il y ait jamais eu un atome, avant qu'il y ait jamais eu une √©toile, avait qu'il y ait jamais eu quelque chose de visible, Dieu remplissait tout l'espace. Et l√†-dedans, il n'y avait rien d'autre que la puret√©: un amour pur, une saintet√© pure, une justice pure. C'√©tait l'Esprit. Il couvrait tout l'espace de... L'√Čternit√© que nous ne pouvons pas sonder. Cela d√©passe tout ce que nous pouvons imaginer.

61    C'est comme si √† travers ce verre, nous pouvions voir--voir cent et quelques millions d'ann√©es-lumi√®re dans l'espace! Pensez-y! Un espace de cent millions d'ann√©es-lumi√®re. Et la lumi√®re--la lumi√®re circule √† environ trois cent mille kilom√®tres √† la seconde. Et un espace de cent millions d'ann√©es-lumi√®re... Pensez donc combien de millions de kilom√®tres cela ferait! Vous ne pourriez m√™me pas les √©num√©rer. Vous pourriez simplement prendre une rang√©e du chiffre ‚Äė9' et entourer Jeffersonville de ces ‚Äė9', et vous n'arriveriez pas encore √† le d√©composer en kilom√®tres--en kilom√®tres. Pensez-y! Et au-del√† de cela, il y a encore des √©toiles et des plan√®tes. Et Dieu, avant qu'il y en ait une seule d'entre elles, Il √©tait! Voyez?

62    Et maintenant, le logos Qui sortit de Dieu, Qui √©tait... Le Logos, tout cela a commenc√© √† prendre la forme d'un corps. Et cette ¬ęforme corporelle¬Ľ fut appel√©e, dans l'enseignement des th√©ologiens, ¬ęLogos¬Ľ. Le Logos Qui sortit de Dieu. En d'autres termes, un meilleur mot pour cela √©tait... ce que nous appelons une th√©ophanie. Une Th√©ophanie, c'est un corps humain qui est glorifi√©. Pas exactement avec de la chair et du sang, comme il en sera dans son √©tat glorifi√©, mais elle a la forme d'un corps humain qui ne mange pas, ni ne boit, tout en √©tant un corps. Un corps qui nous attend, aussit√īt que nous aurons abandonn√© celui-ci. Maintenant, l√† nous entrons dans ce corps. Et c'est cette sorte de corps-l√† que Dieu avait. Car Il dit: ¬ęFaisons l'homme √† Notre Propre image et √† Notre ressemblance.¬Ľ

63    Maintenant, quand l'homme est arriv√© √† cette forme de corps, il avait le contr√īle sur tous les poissons et les oiseaux et les b√™tes des champs. Et alors il n'y avait pas d'homme pour cultiver le sol. (Gen√®se 2.) Dieu avait fait des m√Ęles et des femelles, mais il n'y avait pas d'homme pour cultiver le sol. Alors Dieu fit l'homme de la poussi√®re de la terre. Il lui donna un main comme--comme √† un chimpanz√©. Il lui donna un pied comme √† un ours. Il lui donna... Il le fit √† l'image... Et ce corps terrestre est √† l'image de la vie animale, et il est fait de la m√™me sorte de mat√©riau. Votre corps est fait exactement du m√™me mat√©riau que celui d'un cheval, ou d'un chien, ou d'autre chose de semblable. Il est fait de calcium, de potasse, de p√©trole, de lumi√®re cosmique.
    En fait, vous n'√™tes pas... toute chair comme ce corps est... Ce n'est pas la m√™me chair, c'est une chair diff√©rente, mais il est fait de la poussi√®re de la terre d'o√Ļ il est venu. Mais la diff√©rence entre un animal et un homme est que: Dieu a mis une √Ęme dans l'homme, et il n'en a pas mis dans un animal, parce que l'√Ęme qui √©tait dans l'homme est cette th√©ophanie.

64    Oh! je... Je n'arriverai jamais... √† cette le√ßon, mais je dois vous donner ceci. Regardez! Ne vous rappelez-vous pas quand Pierre √©tait en prison, et que l'Ange du Seigneur est venu et a ouvert les portes?

65    Nous sommes all√©s au supermarch√© ici chez nous l'autre jour, et la porte s'est ouverte devant nous. Je dis: ¬ęVous savez, la Bible a connu cela avant nous!¬Ľ Vous voyez?

66    Maintenant, la porte va et vient fonctionne d'elle-m√™me. Et quand Pierre est sorti, passant devant les gardes, ils √©taient aveugl√©s, et ne pouvaient le voir. Il passa devant la garde int√©rieure, la garde ext√©rieure, il sortit dans la cour, il traversa le mur, il parvint jusque dans la rue. Et aucun d'eux ne savait qui il √©tait, ils ne pr√™t√®rent aucune... Ils pensaient qu'il √©tait, ils ne pr√™t√®rent aucune... Ils pensaient qu'il √©tait un autre garde ou quelque chose comme cela. Ils... il est simplement pass√© par l√†, la porte s'est ouverte d'elle-m√™me comme il sortait et elle s'est ferm√©e derri√®re lui. Et quand il se trouva dehors, il pensait qu'il √©tait en train de r√™ver. Il se dirigea vers la maison de jean, surnomm√© Marc, o√Ļ ils avaient une r√©union de pri√®re, et il se mit √† frapper [Fr√®re Branham frappe. Passage blanc sur la bande. ‚Äď N.D.√Č.]... pour √™tre au milieu d'eux. Oh! il est glorieux, il est magnifique!

67    Maintenant... Ah! ¬ęIl ne fut pas fait dans une forme d'ange, mais Il rev√™tit la Semence d'Abraham.¬Ľ Dieu est devenu la Semence d'Abraham.

68    Et maintenant, si nous avions le temps de revenir en arri√®re et de montrer comment il l'a fait dans l‚Äôalliance vous m'avez entendu pr√™cher √† ce sujet de nombreuses fois... comment il a pris ces animaux et les a coup√©s en deux, comment il a fait entrer la tourterelle et le pigeon. Puis il a regard√© et a aper√ßu une horrible petite fum√©e noire, la mort. Ensuite, une fournaise fumante, l'enfer. Mais au-del√†, venait une petite lumi√®re blanche. Et cette petite lumi√®re blanche est venue entre chaque morceau de ce sacrifice coup√©, montrant que... ce qu'il allait faire. Et il fit un serment quand il fit cela, il √©crivit une Alliance montrant ce qu'il ferait.

69    Et lui, J√©sus-Christ, est venu sur Terre (Dieu, Emmanuel: Dieu dans la chair). Et au Calvaire, il a √©t√© d√©chir√©. Et Son Esprit est revenu sur l'√Čglise. Et Son Corps fut √©lev√© et S'est assis sur le Tr√īne de Dieu. Le Tr√īne de Dieu? Celui qui est sur le Tr√īne est le juge. Nous savons cela. Eh bien! o√Ļ est le jugement? Le P√®re a donn√© le... Il ne juge aucun homme. Mais le P√®re a remis tout Jugement au fils. Donc il est... et Sa Vie est le Grand Pr√™tre, assis l√†, dans Son Propre Corps comme le Grand sacrifice pour plaider nos confessions. Amen! Fr√®re, cela met quelque chose en vous.

70    Notez. Il a rev√™tu la Semence d'Abraham, il est devenu homme. Dieu fait chair parmi nous pour nous racheter. En d'autre mots, Dieu devint p√©ch√© afin que nous, p√©cheurs, puissions devenir participants de Lui. Et quand nous prenons de Son √ätre, nous prenons de Son... Nous √©tions des personnes limit√©es par un espace de temps, soixante-dix ann√©es. Et Dieu est descendu et est devenu l'un des n√ītres. (Soixante-dix ans) pour le temps qui lui fut assign√©, afin que nous puissions √™tre participants de Sa Vie √©ternelle. Et quand nous sommes n√©s de nouveau, nous sommes des Fils et des Filles de Dieu et nous avons la Vie √©ternelle, et nous ne p√©rirons jamais. Oh! quel Sauveur b√©ni! Oh! il est impossible de la d√©crire. Il n'y a aucun moyen de l'expliquer. C'est simplement au-del√† de toute explication. Personne ne peut expliquer comme il est grand. Et... Comme Tu es grand! Comme Tu es grand! C'est vrai!
    En cons√©quence, Il a d√Ľ √™tre rendu semblable en toutes choses √† Ses fr√®res... (Pensez-y.) Afin qu'il f√Ľt un souverain sacrificateur mis√©ricordieux et fid√®le dans le service de Dieu... (√Čcoutez cela)... pour faire expiation... des p√©ch√©s du peuple. (Pour expier: Maintenant, Dieu connaissant la justice devait devenir l'injustice (pour ressentir ce que c'est d'√™tre un p√©cheur), pour retourner en vue de r√©concilier, par une r√©conciliation, et de manifester de la mis√©ricorde pour le peuple.)

71    Le verset suivant; √©coutez bien ceci:
    Car... dans ce qu'il avait souffert...

72    Dieu ne pouvait pas souffrir en Esprit. Il devait devenir, chair, pour sentir la douleur de la maladie, pour sentir la tentation de convoitise, pour sentir la tentation des d√©sirs, pour sentir la tentation de la faim, pour sentir la puissance de la mort. Afin qu'il puisse prendre sur lui-m√™me la responsabilit√© de Se tenir en Pr√©sence du Grand Esprit-J√©hovah, (L'Esprit, par l'homme, l'Esprit,) pour interc√©der pour cette vie. Et J√©sus accepta cela afin d'interc√©der pour nous, car il sait ce que nous ressentons. Quand vous √™tes malade, il sait ce que vous √©prouvez. Quand vous √™tes tent√©, il sait ce que vous √©prouvez. Quand vous √™tes tent√©, il sait ce que vous √©prouvez.

73    Maintenant, avez-vous remarqu√© que quand nous votons pour un pr√©sident, tous les fermiers voteront pour un pr√©sident qui a √©t√© fermier, car il conna√ģt ce qu'il y a de dur dans la vie de fermier? Voyez-vous? Ils veulent un homme qui les comprenne.

74    Et avant que Dieu puisse comprendre, lui √©tant cette Grande Saintet√©... Il ne pouvait pas comprendre l'homme, apr√®s l'avoir condamn√©. Par Sa Saintet√©, il condamna l'homme. Et la seule fa√ßon pour lui de savoir comment pouvoir justifier l'homme, √©tait de devenir Lui-m√™me un homme.

75    Et Dieu couvrit la vierge de Son ombre, et elle engendra un corps; pas un sang juif, pas du sang de gentil, mais Son Propre Sang: Le Sang de Dieu cr√©√©, pas de sexe du tout dans tout cela, pas de d√©sir sexuel. Et cette Cellule Sanguine, cr√©√©e dans le sein de cette femme, engendra le Fils. Et quand il fut baptis√© par Jean-Baptiste, Jean a dit: ¬ęJe rends t√©moignage que je vois l'Esprit de Dieu, comme une colombe, qui descend et s'arr√™te sur lui.¬Ľ

76    Ce n'est pas √©tonnant que J√©sus pouvait dire: ¬ęTout pouvoir m'a √©t√© donn√© dans le ciel et sur Terre.¬Ľ Dieu et l'homme sont devenus Un. Le ciel et la terre se sont embrass√©s, et il √©tait celui qui pouvait faire l'expiration pour nos p√©ch√©s. C'est pour cette raison qu'en Son Nom il y a des gu√©risons. Il conna√ģt vos souffrances.

77    Avez-vous jamais entendu ce vieux petit cantique:
J√©sus conna√ģt les peines que vous ressentez,
Il peut guérir, et il peut sauver,
Apportez votre fardeau au Seigneur,
Et laissez-le l√† (C'est juste. Il le conna√ģt.)
Quand notre corps par la douleur est tenaillé,
Et que notre santé nous ne pouvons recouvrer,
Rappelez-vous simplement que Dieu dans les Cieux
Répond aux prières
J√©sus conna√ģt les peines que vous ressentez,
Il peut guérir, et il peut sauver,
Apportez donc votre fardeau du Seigneur,
Et laissez-le là.

78    C'est tout ce qu'il vous demande: ¬ęLaissez-le l√†.¬Ľ Pourquoi? Il est notre Souverain Sacrificateur, debout ici Qui sait ce que vous ressentez. Il sait comment vous r√©concilier de nouveau avec la Gr√Ęce, et comment vous redonner votre sant√©. Il conna√ģt tout cela. Il a souffert. Si vous n'avez pas un endroit o√Ļ reposer votre t√™te, Lui connut la m√™me chose. Si vous n'avez qu'une s√©rie de v√™tements de rechange, lui a eu la m√™me chose. Si on se rit de vous, qu'on vous pers√©cute, il a connu la m√™me chose!

79    √Čcoutez le dernier verset maintenant. Tr√®s bien.
    ...il peut secourir ceux qui sont tent√©s. (ou en d'autres termes, il est capable de les mettre en s√©curit√©, de les aider, de faire d'eux... de sympathiser avec eux, parce que Dieu Lui-m√™me devint homme pour ressentir ces choses.)

80    Vous rappelez-vous l'autre soir, notre enseignement ne portait-il pas sur cela? Comment Dieu devait... La mort avait en elle un aiguillon, une √©pouvante en elle. ¬ęTous les jours de leur vie, ils √©taient en esclavage par cette mort.¬Ľ Et alors J√©sus vint afin d'enlever cet aiguillon de la mort. Et lorsqu'il a gravi la colline, vous rappelez-vous comment nous avons illustr√© cela? Ces petites taches rouges sur Son manteau, apr√®s un moment sont toutes devenues une grande tache avec le Sang √©clabouss√© autour de lui. Son petit corps fr√™le... Il ne pouvait pas aller plus loin, et il est tomb√©. Si mon de Cyr√®ne, l'homme de Couleur, l'aida √† continuer √† porter la Croix, gravissant la colline. Et quand ils le clou√®rent √† la Croix, il cria pour de l'eau. N'importe quel homme qui perd son sang a besoin d'eau.

81    Vous rappelez-vous l'autre soir quand je pr√™chais sur ¬ęLe chevreuil et le cerf ont soif des courants d'eau, ainsi mon √Ęme soupire apr√®s Toi, √ī Dieu.¬Ľ Et si le cerf est bless√© et vivant, s'il perd du sang, il doit trouver de l'eau, ou il mourra.

82    On m'a tir√© dessus dans un champ une fois, quand j'avais quatorze ans. J'√©tais √©tendu l√†, mes jambes partirent au-dessus de moi, comme un hamburger; d'un coup de fusil de chasse de douze. Et je criais pour de l'eau: ¬ęOh! donnez-moi √† boire!¬Ľ J'√©tais engourdi, mes l√®vres √©taient tout engourdies.

83    Mon camarade courut vers une vieille mare, et il y avait toutes sortes de petits vers gigotant, un mar√©cage. Peu m'importait ce qu'√©tait cette eau. Il soutira de l'eau et en remplit sa casquette, je tins ma bouche ouverte, il tordit la casquette comme √ßa, dans ma bouche. Il me fallait de l'eau!

84    Et J√©sus saignait. il dit: ¬ęDonnez-moi √† boire!¬Ľ Et ils lui ont donn√© du vinaigre dans une √©ponge. Il le repoussa. Il le refusa. Il √©tait l'Agneau de Dieu mourant √† notre place pour apporter la r√©conciliation √† l'√™tre humain. Qu'est-ce que c'√©tait? Le Dieu du ciel!

85    Billy Sunday a dit une fois que: ¬ęDans chaque buisson √©taient assis des anges disant ‚ÄėLaissez simplement aller vos mains et tendez votre doigt, nous changerons la situation'.¬Ľ

86    Et cette bande de religieux fanatiques impudents, avec leurs noms de th√©ologiens instruits et leurs dipl√īmes de th√©ologie et de philosophie, pass√®rent devant lui en disant: ¬ęMaintenant, si Tu es le Fils de Dieu... Tu as sauv√© les autres, et Tu es le Fils de Dieu... Tu as sauv√© les autres, et Tu ne peux te sauver Toi-m√™me. Descends de la Croix, et nous croirons en Toi.¬Ľ

87    Ils ne savaient m√™me pas qu'ils lui faisaient un compliment. Il aurait pu se sauver Lui-m√™me. Mais s'il S'√©tait sauv√© Lui-m√™me, il n'aurait pas pu en sauver d'autres. Ainsi, Il S'est donn√© Lui-m√™me. B√©ni soit Son Nom! Il S'est donn√© Lui-m√™me afin que je puisse √™tre sauv√© et que vous puissiez √™tre sauv√©s! Oh! quel Amour sans √©gal!

88    Il n'avait pas √† √™tre malade; ce pr√©cieux corps n√© d'une vierge, n'avait pas √† √™tre malade. Mais il devint malade, afin de savoir comment interc√©der en ma faveur quand je suis malade.

89    Il n'avait pas √† Se fatiguer, mais il S'est √©puis√©. J'ai lu une petite histoire une fois √† ce sujet, j'ignore si elle est authentique ou pas. Mais on raconte pas ¬ęQuand il ressuscita des morts ce gar√ßon de ce village de Na√Įn, Il S'est assis sur un rocher et il g√©mit √† cause d'un mal de t√™te.¬Ľ Car il devait porter nos maladies.

90    Il a d√Ľ porter nos p√©ch√©s, et l√† il mourut. Et au Calvaire, quand cette vieille abeille de la mort ancra son aiguillon une fois pour toutes... Tout le monde de sait que quand une abeille ancre son aiguillon, elle ne peut plus piquer. Et quand l'abeille s'envole, ou n'importe quel insecte qui pique, en ancrant son aiguillon, il arrache l'aiguillon. C'est toujours une abeille, mais elle n'a plus d'aiguillon. La seule chose qu'elle peut faire, c'est de bourdonner et de faire beaucoup de bruit.

91    C'est la seule chose que la mort peut faire contre le croyant, c'est faire beaucoup de bruit. Mais all√©luia, b√©ni soit le Nom du Seigneur! Il a ancr√© cet aiguillon de la mort dans Sa Propre chair. C'est Emmanuel Qui l'a fait. Et il ressuscita de nouveau le troisi√®me jour; Il S'est d√©barrass√©s de l'aiguillon de cette mort, et il est immortel ce soir. Et Son Esprit est dans ce b√Ętiment, et il prouve qu'il est vivant parmi nous! Voil√† notre Messie! Voil√† notre Sauveur b√©ni! Amen!
EN HAUT