ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS




  
Prédication de William Branham a été prêchée 63-0818 La durée est de: 1 hour and 19 minutes .pdf La traduction VGR
Télécharger: .doc      
Voir le texte francais seulement

Le Temps de l’union et son signe

1 Bonsoir. C’est un privilège d’être ici ce soir et de me tenir à cet endroit.

2 Je, ce matin, en venant sur la route… J’étais allé prier, m’attendre au Seigneur. Et en venant sur la route, j’ai mis la radio pour écouter un–un prédicateur radiophonique, Frère Smith, le frère de couleur (L’avez-vous écouté ce matin? quelqu’un d’entre vous?), de l’Ohio, je crois. Quelqu’un m’avait parlé de ses prédications et m’avait dit: “Vous devriez mettre la radio pour l’écouter, comme ça.”

3 Je suis justement tombé sur lui, ce matin. Et il disait clairement que le péché abonde dans le monde aujourd’hui, et il… Et j’ai pris une autre station de radio un peu plus loin, et là j’en ai entendu un autre. Quand je suis arrivé ici, j’étais presque sur le point de, je me suis demandé s’il ne serait pas trop tard pour venir à l’église, ce matin, quand je suis arrivé. Donc, c’est vraiment un grand privilège pour nous d’être ici ce soir et de servir, au service du Seigneur.

4 Et je parlais de Frère Neville et du message, l’autre jour, à cette petite dame, notre soeur qui vient de nous quitter. C’était, nous savons tous qui c’était, c’est Soeur Weaver. Et je pensais à un homme ici, qui va se faire baptiser ce soir; elle…je l’ai baptisée dans ce baptistère quand je…il a fallu l’amener jusqu’ici en fauteuil roulant. Elle se mourait du cancer, et il ne lui restait que cette nuit-là à vivre; les médecins l’avaient condamnée, elle allait mourir le lendemain matin. Je suis allé chez elle et j’ai essayé de lui parler de la guérison Divine, et elle ne faisait que répéter: “Je ne suis pas digne que vous veniez sous mon toit.” Elle a dit: “Je–je ne suis pas digne qu’un ministre soit dans ma maison.” Elle a dit: “Je suis une pécheresse.” Mais, elle a dit: “Monsieur, je ne veux pas mourir comme ça.” Et, donc, c’est Grâce Weber, pas loin d’ici, qui m’avait emmené là-bas. Je venais d’arriver, épuisé par les réunions; et là, quand j’ai prié pour elle et que je lui ai lu l’Écriture, elle a été sauvée. Ensuite, elle avait de la peine à soulever la main, mais elle a voulu serrer la main à tout le monde. Elle… Quelque chose lui était arrivé.

5 Et pendant qu’ils se serraient la main, j’ai eu une vision où je l’ai vue se diriger vers un poulailler et en revenir. J’ai dit: “Bien, maintenant tout ira bien”; c’est arrivé il y a dix-huit ans. Et depuis, elle a toujours eu une longueur d’avance sur ce cancer. Si elle est morte… Elle n’est pas du tout morte du cancer, elle a eu une crise cardiaque, c’est ce qui l’a emportée. On l’a mise sous oxygène; elle est morte d’une crise cardiaque.

6 Et alors, je réfléchissais, à la toute fin, pendant que les gens sortaient, et qu’ils chantaient Alors Jésus vint. C’est exactement ce qui est arrivé: Il est venu et lui a prêté vie pendant ces dix-huit ans. Et je me suis dit: Comme c’est approprié. Cette femme n’était probablement pas consciente de ce qu’elle faisait là. Mais, bon, peut-être que si. Cependant, comme c’était approprié d’avoir cette partie-là, Alors Jésus vint.

7 Maintenant, c’est juste avant de commencer, je–j’espère, ma grande série de réunions. Je deviens très nerveux. Ce matin, j’étais super tendu, alors je suis allé–allé prier. Je–je suis ici, à la maison. La famille, je les ai conduits en Arizona, et je…pour que les enfants puissent reprendre l’école. Et je suis ici, juste pour–pour me détendre un peu, aller à la chasse avec Frère Wood et un groupe de frères d’ici; aller à la chasse cette semaine. Nous allons dans le Kentucky. Et je…j’étais… Je suis arrivé précisément le jour où–où Mme Weaver est décédée, et ça tombait bien que je sois ici pour pouvoir assister Frère Neville lors de ces funérailles.

8 Et j’essaie de ne pas…j’essaie de–de ne pas trop en parler, vous savez, en présence de gens qui se plaignent. Parce que je pense que l’une des choses les plus horribles, c’est de voir un–un homme ou une femme qui se plaint constamment. J’ai toujours pensé: “Ô Dieu, garde-moi d’être comme ça.” Voyez, cela–cela affaiblit continuellement la foi, vous savez. C’est que vous–que vous…si vous–si vous… Je sais qu’en vieillissant, chacun d’entre nous, des choses et encore des choses vont nous arriver. Et je sais que ces petites choses vont continuer à s’accumuler – en vieillissant, c’est inévitable. Mais je pense que l’une des choses les plus horribles, c’est que Satan couronne la vie de quelqu’un: un vieux grincheux, ou une vieille grincheuse, vous voyez. Je–j’espère ne pas en arriver là. J’espère pouvoir supporter ces choses, mes fardeaux, et–et arriver à ce que…je veux que ma vie soit couronnée de la Gloire de Dieu: Sa patience, Sa bonté, Sa paix, Sa douceur, et qu’elle soit remplie du Saint-Esprit.

9 Et je…l’une des principales choses dont j’ai toujours souffert au cours de ma vie, c’est la nervosité. C’est que, quand je suis très épuisé, je deviens vraiment abattu. Je deviens…on a l’impression que personne ne se soucie de nous, vous savez, et–et on est complètement… Ça vous arrive aussi. Il se trouve que j’en ai vraiment une surdose, vous savez, et parfois ça devient vraiment grave, et j’ai du mal à… C’est la tension, c’est elle qui produit ça. Et alors j’en arrive au point où, bien des fois, spécialement avec toutes ces visions, vous voyez, ça m’affecte. Je regarde une personne, je me dis: “C’est une vision. Non, non, non, pas du tout. Oui! N’est-ce pas ça?” Vous voyez? Et, vous ne vous rendez pas compte du prix à payer pour ça. Et donc–et donc, on–on se pose des questions. Ensuite on se met à réfléchir: “Eh bien, tu es…” Ensuite on se retire dans un coin et on se dit: “Eh bien, maintenant, qu’est-ce que–qu’est-ce que j’ai accompli? Me voici, j’ai–j’ai cinquante ans et je n’ai encore rien fait pour le Seigneur; et je–je vieillis. Et qu’est-ce que…? Oh! la la!” Alors on attrape le…ce qu’on avait l’habitude d’appeler “le cafard”. Certains d’entre vous, les frères d’à peu près mon âge, vous vous souvenez de ce qu’on avait l’habitude d’appeler “avoir le cafard”. Papa parlait de ça, et je me demandais ce qu’il voulait dire, mais maintenant je le sais vraiment, ce qu’il voulait dire. Et donc, vous vous mettez à vous sentir comme ça, alors qu’il n’y a rien de vrai là-dedans; c’est seulement vous, et vous le savez. Voyez, vous le savez, que ça vient de vous.

10 Donc, là j’essayais de me calmer un peu, et de me préparer pour la–la grande offensive qui, je l’espère, aura lieu prochainement. Passer alors par… Je dois aller à New York très bientôt, et je…pour des réunions là-bas, une campagne. Ensuite descendre à Shreveport, et ensuite retourner à Phoenix. Après quoi revenir par l’ouest…la frontière sud des États-Unis. Et puis, on est maintenant en train de faire les préparatifs pour notre déplacement outre-mer, pour commencer là-bas dès que nous le pourrons, après le premier de l’an, peut-être en mars ou en avril, quelque chose comme ça; à partir de Stockholm ou d’Oslo, faire le tour du monde, si nous y arrivons, lors de cette prochaine tournée.

11 Et maintenant je suis à la maison, pour, en quelque sorte, me reposer un peu, me retrouver et récupérer. Et, si le Seigneur le veut, je reviendrai du Kentucky pour être ici dimanche prochain. Et–et si ça va, que c’est agréable au Seigneur, et que Frère Neville n’y voit pas d’inconvénient, eh bien, j’essaierai de prendre le service dimanche prochain, si–si le Seigneur le veut. Et, s’Il est aussi bien disposé que Frère Neville, je–je serai ici. Oui monsieur, Il est aussi bien disposé…s’Il est aussi bien disposé pour ça que Frère Neville. J’espère qu’Il l’est. C’est que, voyez, je sais que bientôt je, si le Seigneur le veut, je vais être loin de vous pendant un certain temps.

12 Et je…juste des petits messages, quand un petit quelque chose me vient à coeur, alors je–je–j’ai envie de vous l’exprimer, vous voyez, et nous pouvons fraterniser autour de ça. Maintenant, j’en ai un assez grand nombre, cinq ou six qui me sont venus ces quelques derniers jours. Je suis allé chasser l’écureuil ici, dans les environs, pendant deux ou trois jours. Je vais dans les bois et je prends un crayon et du papier. Voyez? Alors, quand il commence à faire bien jour, je m’adosse à un arbre quelque part. Si je ne m’endors pas, je me mets à prier, et là je, le Seigneur me donne quelque chose, je commence à prendre des petites notes là-dessus, vous voyez. Vous savez ce que je veux dire: quand on se recueille, alors on… Puis je rentre, je recopie tout ça sur un calepin. Et alors, quand on fait appel à moi, je vais vite chercher mon calepin, je le parcours pour voir avec quoi je pourrais commencer, vous voyez. C’est ce qui vient d’arriver.

13 Donc, maintenant j’aimerais, si le Seigneur le veut, parler seulement… J’essaie de faire…d’écourter ces grands et longs messages, vous voyez, qui prennent des heures. Et le Seigneur m’a aidé à être assez court à Chicago, le dernier soir là-bas: environ trente minutes. Et quelqu’un est venu me dire: “Je ne pensais pas que tu pourrais y arriver, mais tu l’as fait!” Donc, trente minutes, au lieu d’environ deux heures et demie ou trois heures, vous savez. Alors, peut-être que ce soir, je pourrai me dépêcher et m’entraîner un peu à ça, ne pas vous retenir trop longtemps.

14 Que Dieu vous bénisse. Où que j’aille, il n’y aura jamais d’endroit comme ce tabernacle ici. C’est chez moi, mon doux chez-moi. Aussi, toute ma sympathie va à la famille Weaver. Et ce précieux frère de couleur qui est décédé, j’ai prié avec lui un peu avant qu’il parte, et c’était un brave homme. Il est maintenant à la Maison avec Dieu, et c’est terminé. Il faut partir d’une manière ou d’une autre, ça nous le savons tous. Alors nous…que le Seigneur fasse reposer leur âme en paix et, un jour, nous nous attendons à nous retrouver dans un Pays là-bas, où il n’y a pas de maladie, pas de chagrin, pas de mort. Jusque-là, faisons tout ce que nous pouvons pour l’Évangile.

15 À propos de tension, je priais à ce sujet ce matin. Que feriez-vous si vous n’aviez pas de tension? Réfléchissez-y. La tension fait partie de la vie. Ça m’a un peu encouragé quand j’ai eu cette pensée. Si vous n’aviez pas de tension, vous seriez comme une poupée de chiffon, vous n’auriez pas de sentiments. Rien ne pourrait vous faire réagir. C’est comme un mari et sa femme – peut-être, si elle veut faire quelque chose, et qu’ils essaient de travailler ensemble (spécialement des Chrétiens), et que l’autre veut… Et alors, quand vous vous réunissez pour…vous découvrez ce qu’elle a fait; elle découvre… Voyez, en fait, la tension vous rapproche l’un de l’autre. Quelqu’un vous dit que: “Eh bien,” il dit, “pense un peu à ta petite femme qui a supporté beaucoup de tension quand tu n’étais pas très gentil, ou à ton mari qui a supporté de la tension quand tu n’étais pas très gentille. Après, quand tout est pardonné, regarde quels sentiments tu éprouves pour lui. Oh, là, vraiment, tu…” Voyez, il faut que vous ayez des tensions. C’est tout.

16 Réfléchissez un peu, à propos de sentiments: et si vous ne ressentiez rien, pas de douleurs, rien? Et s’il n’y avait pas de douleur du tout? Vous n’auriez absolument aucun sentiment. Voyez? Et si vous ne ressentiez rien, alors il vous manquerait un de vos sens. Voyez? Alors, voyez, tout est pour le mieux, finalement. Donc: “Ô Dieu, donne-nous simplement la grâce de tenir debout face à cela”, c’est ça qu’il faut. Si nous nous tenons simplement debout, soutenus par cette grâce, que nous nous tenons là et disons: “Nous savons que, quand cette vie-ci sera terminée, celle qui est magnifique est de l’autre côté, là où nous comptons aller.” Et alors, nous–nous nous rappelons que toutes ces choses, ce sont des tensions.

17 Or, certaines personnes essaient de présenter le Christianisme en disant que “vous êtes libérés des soucis, vous êtes…” Non, pas du tout. “Vous êtes libérés de la tension.” Oh non! Vous ajoutez de la tension en devenant Chrétien, parce qu’avant vous étiez un peu je-m’en-foutiste, insouciant, n’importe comment, là-bas ce que vous faisiez vous était égal.

18 Mais quand vous devenez un vrai Chrétien, à tout instant vous vous demandez: “Suis-je agréable à mon Seigneur? Si seulement je pouvais L’entendre me parler!” Cela vous met sous tension, vous met sur vos gardes. C’est ce qui fait de vous ce que vous êtes. Alors, après tout, la tension est une bénédiction. Ça dépend juste de la manière dont vous la regardez. Ça dépend juste de la manière dont vous la regardez. Voyez? Si vous regardez simplement l’autre côté, il y a–il y a… Aussi fine qu’elle soit, une tranche aura quand même toujours deux côtés, vous voyez. Alors, il faut voir les deux côtés.

19 Donc, la tension… Je me dis: “Oh! la la! c’est… Qu’est-ce que c’est que cette tension? Si seulement j’avais pu naître sans cette tension.” Eh bien, si je n’avais pas eu cette tension, je n’aurais pas été ce que je suis. Je n’aurais pas été un Chrétien, peut-être. C’est cette tension qui m’a poussé vers Jésus-Christ. Voyez? Alors, elle a été une source de bénédiction pour moi.

20 Et donc, comme Paul l’a dit – quand il avait eu une tension ou quelque chose d’autre, bien qu’il ait consulté le Seigneur trois fois pour–pour qu’Il lui enlève ça. Et le Seigneur a dit: “Saul, Ma…Paul, Ma grâce te suffit.”

21 Il a dit: “Alors, je me glorifierai de mes infirmités. Quand je suis faible, c’est là que je suis fort.” Voyez? Tant que c’est selon la volonté de Dieu, c’est bien.

22 Or, je L’ai consulté une fois, quand ça me dérangeait tellement que ça me faisait peur. Et Il m’a dit, il y a environ huit ou dix ans, Il a dit: “Ça ne te fera plus jamais peur.” Et ça ne m’a plus jamais fait peur. Non monsieur; je ne–je ne me fais pas de souci pour ça. Je la ressens, mais, je sais qu’elle est là, mais je continue simplement à avancer, parce que ça ne me fait plus peur – je suis très reconnaissant pour ça. Bon, Il aurait pu dire: “Ça n’existera plus”, tout aussi bien que: “Tu n’auras plus peur.”

23 Donc, c’est Sa volonté que cela arrive, alors je l’accepte de bon gré et je dis: “Merci Seigneur, je vais marcher comme ça.”

24 Maintenant, inclinons la tête un instant pour–pour prier. Y a-t-il une requête spéciale de prière? (Je vois qu’il y a des mouchoirs posés ici.) Levez la main. Seigneur, bénis chacun de Tes enfants.

25 Notre Père Céleste, nous nous approchons maintenant de Ton grand Trône majestueux de la grâce, parce qu’il nous a été demandé de venir. Nous venons sur l’invitation de Jésus-Christ. Nous venons avec tous nos soucis, et nous les déchargeons sur Lui, parce qu’Il prend soin de nous. Quel grand réconfort de savoir qu’Il prend soin de nous. Le grand Dieu du Ciel, le Créateur, prend soin de nous, Sa création. Cela nous réjouit tellement, Seigneur. Quel réconfort en ces temps où nous vivons, alors que rien ne semble pouvoir–pouvoir nous réconforter si ce n’est Ta Parole. C’est ça notre consolation: Ta Promesse. Et dans Ta Promesse, Tu nous as dit de faire connaître nos requêtes, et: “Si vous demandez quelque chose en Mon Nom, Je le ferai.” Et toutes ces grandes Promesses: “Demandez, et vous recevrez. Dites à cette montagne: ‘Ôte-toi de là’, ne doutez pas, et elle sera ôtée.” Toutes ces Promesses, et nous pouvons puiser en Elles ce que nous demandons.

26 Des mains se sont levées, ces gens ont besoin de quelque chose, Seigneur. Tu connais leur besoin; pourvois-y, Père. Je dépose ma prière devant Toi avec les leurs, ma main levée avec les leurs. Il y a ici, sur cette chaire, des mouchoirs qui ont été posés ici. Oh, ces gens, comme ils ont la foi, une foi vaillante, Seigneur… On dirait que c’est quelque chose en quoi Tu m’as béni, de pouvoir prier pour les malades. Où que ce soit, n’importe où, où que j’aille, il y a quelque chose en rapport avec la prière pour les malades. Ô Dieu, accorde Ton secours maintenant. Je Te prie avec sincérité d’exaucer les requêtes représentées par les mouchoirs qui ont été placés ici, ces gens qui ont demandé ces choses. Que Ta miséricorde soit sur eux.

27 Seigneur, nous avons appris que Soeur Hicks a là une femme qui est venue de quelque part, qui a fait tout le trajet jusqu’ici en avion, afin de recevoir de la prière, elle est atteinte de cancer; elle demande si elle pourrait l’amener ici. Je Te prie, ô Dieu, d’épargner la vie de cette personne; accorde-le. Mon jeune neveu Mikie, étendu là-bas, malade, qui vomissait, avec une forte fièvre; j’arrive de là-bas. Seigneur, je–je crois que nous avons eu là la prière de la foi, que Tu as stoppé cette fièvre, et je–je–je T’en suis reconnaissant, j’ai senti la fièvre quitter ce garçon avant que je sorte de la chambre.

28 Maintenant, Seigneur…et merci pour toutes ces choses. Maintenant, c’est à moi qu’il incombe de parler de Ta Parole. Donne-nous Ta Parole, Seigneur. “Ta Parole est la Vérité.” Bénis nos âmes et donne-nous la–la grâce dont nous avons besoin, fais que nous la puisions dans les Promesses de Dieu ce soir, dans la Parole, pour être soutenus pendant le reste de cette semaine; accorde-le. Bénis notre pasteur, cette âme vaillante, sa femme, ses enfants, les diacres, les administrateurs, et toutes les personnes qui entreront dans ce bâtiment ou en sortiront; accorde-le, Père. C’est au Nom de Jésus-Christ que nous demandons ces bénédictions. Amen.

29 Maintenant, je veux lire à deux endroits dans les écrits du Seigneur. Je veux lire premièrement dans le Livre des Psaumes, le Psaume 86. Et ensuite je veux lire dans Matthieu, au chapitre 16, de 1 à 3. Je veux lire une partie de ce Psaume, pas tout, mais jusqu’au verset 11 environ, ce qui fait un peu plus de la moitié.

30 Et je veux annoncer ceci, si j’intitule mon sujet avant de prêcher dessus: Le temps de l’union et son signe. “Le signe du temps de l’union” – ça semble un peu compliqué. L’union; voyez? Le temps; le temps de l’union, on en est là maintenant. Et le signe de ce temps de l’union.

31 Dans–dans le Psaume, une prière de David, le Psaume 86. Éternel! incline ton oreille, réponds-moi; car je suis affligé et pauvre. Garde mon âme, car je suis un de tes saints; toi, mon Dieu! sauve ton serviteur qui se confie en toi. Use de grâce envers moi, Seigneur! car je crie à toi tout le jour. Réjouis l’âme de ton serviteur; car à toi, Seigneur, j’élève mon âme. Car toi, Seigneur! tu es bon, prompt à pardonner, et grand en bonté envers tous ceux qui crient vers toi. Éternel! prête l’oreille à ma prière,…sois attentif à la voix de mes supplications. Au jour de ma détresse je crierai vers toi, car tu me répondras. Oh, c’est beau, n’est-ce pas? “Tu me répondras.” Seigneur! nul entre les dieux n’est comme toi, et il n’y a point d’oeuvres comme la tienne. Toutes les nations que tu as faites viendront et se prosterneront devant toi, Seigneur! tu glorifieras ton nom. Car tu es grand, et tu fais des choses merveilleuses; tu es Dieu, toi seul. Écoutez maintenant. Éternel! enseigne-moi ton chemin; je–je marcherai dans ta vérité; unis mon coeur à la crainte de ton nom. (L’unité! Voyez?) …unis mon coeur à la crainte de ton nom. [version Darby]

32 Je parle maintenant d’union; et du signe du temps. Maintenant, au chapitre 16 de Matthieu. Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus…pour l’éprouver, lui demandant de leur faire voir un signe venant du ciel. Et Jésus leur répondit: Le soir, vous dites: Je… Il fera beau, car le ciel est rouge; Et le matin: Il fera sombre…de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Hypocrites! Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes du temps. Que le Seigneur ajoute Ses bienveillantes bénédictions à la lecture de cette Parole.

33 Maintenant, nous parlons de cette union, de ce temps de l’union; le signe du temps de l’union. Voyez, Jésus était ici, dans cette dernière lecture de l’Écriture, Il reprochait au clergé de n’avoir pas su discerner le temps, ou le signe du temps. Or, cela a toujours été quelque chose d’important pour les gens, voyez, de savoir discerner le signe du temps où l’on vit; en effet, Dieu l’écrit clairement, de sorte que cela n’échappe à personne.

34 Bon, habituellement, je retourne en arrière relever des exemples d’autres ministres, d’autres serviteurs du Seigneur du temps de la Bible (par exemple, le signe au temps de Noé, le signe du temps de Daniel et–et ainsi de suite, les différents signes), mais, ce soir, je veux laisser ça de côté pour–pour gagner du temps, pour pouvoir… Mais cela a toujours été la manière de faire de Dieu, de leur donner un–un signe naturel du temps, afin que tous sachent en quel temps ils–ils étaient. Et ces pharisiens auraient dû reconnaître leur temps. Ils auraient dû savoir en quel temps ils étaient. Ailleurs, Il a dit: “Si vous M’aviez connu, vous auriez connu Mon jour.” Voyez? Ce–c’est vraiment quelque–quelque chose de très important pour nous, d’avoir l’intelligence de ces choses. Voyez: “Sans intelligence!”

35 Voilà ce qu’ils disaient toujours au sujet des prophètes, ils disaient: “Et il avait l’intelligence, par des visions du Seigneur. Et la Parole du Seigneur fut adressée aux–aux prophètes d’autrefois.” Voyez, ils avaient l’intelligence des choses par la Parole du Seigneur, au moyen des prophètes. Et alors les prophètes donnaient un signe. Par exemple, un homme est resté couché un certain temps sur le côté, ensuite il s’est retourné et est resté couché sur l’autre côté. Un homme a dû ôter ses vêtements. Et, oh, ils ont fait beaucoup de choses pour montrer le signe sous lequel ils vivaient. Et maintenant, nous savons que le Dieu qui a fait les cieux et la terre, et–et qui a élaboré Son oeuvre de manière à décrire Ses temps par des signes, ce même Dieu vit aujourd’hui. Donc, certainement que nous, que quelque chose… En voyant le–le temps dans lequel nous vivons – il doit certainement y avoir quelque chose qui échappe à quelqu’un, quelque part. Voyez? Parce que Dieu ne laisserait jamais ces choses arriver sans nous avoir donné un signe clair, pour que, là, pour que–pour que nous puissions comprendre.

36 Or, voici ce qu’il y a aujourd’hui, c’est que le clergé, nous ne percevons pas la chose correctement. C’est comme c’était à cette époque-là, ils ne croyaient pas que le temps était venu. Ils–ils croyaient qu’ils menaient une vie assez paisible, à cette époque-là, donc ils n’attendaient pas de Messie. Et Jésus a dit que Sa Venue, ce serait “comme un voleur dans la nuit”, au moment où les–où les gens ne seraient pas conscients de Sa Venue. Mais quelques-unes des vierges qui sont allées à Sa rencontre, la moitié d’entre elles, avaient de l’huile dans leur lampe et étaient prêtes; elles guettaient ce signe. Et c’est à elles que je m’adresse ce soir, voyez, à celles qui attendent le signe maintenant, le signe de Sa Venue.

37 Ces signes donnés par le Seigneur sont donnés uniquement aux croyants. Les incroyants ne les voient jamais. Ils leur passent complètement au-dessus de la tête, et ils ne les voient pas. Et maintenant, aussi sûrement qu’un Ange de Dieu pourrait se tenir sur cette estrade ce soir, tout aussi réellement que–que je vous regarde, et je pourrais le regarder; ou vous pourriez le regarder, et moi, je ne le verrais pas, ou encore je pourrais le regarder, et vous, vous ne le verriez pas. Ça, vous savez que c’est conforme à l’Écriture; c’est l’exacte Vérité. Ils ont vu… Vous savez que Paul est tombé par terre, mais ils…aucun d’eux n’a vu cette Lumière.

38 Cette Lumière était bien là, quand Jean s’est tenu là devant les multitudes, et qu’il y avait des milliers de personnes là-bas, sur la rive, des membres du clergé et–et des sages, de grands hommes. Et Jean lui-même a dit, il a rendu témoignage qu’il avait vu l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur Lui, et qu’une Voix avait dit: “Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en Qui Je me plais à demeurer.” Et personne d’autre que Jean ne L’a vue. Voyez? C’était seulement pour lui.

39 Avez-vous remarqué comme il était frappant, le signe, pour les mages? Ils ont regardé, il y avait… C’étaient des Hébreux. Ce n’étaient pas vraiment des astronomes indiens, c’étaient des Hébreux; c’est qu’ils étaient allés là-bas, dans ce pays, étudier l’astronomie, pour terminer leurs études. Et quand ils étaient…ils ont regardé en direction de Jérusalem, sachant qu’ils voyaient ces trois étoiles qui correspondaient au–au chemin de naissance de chacun d’eux, de Cham, de Sem et de Japhet, de la race dont ils descendaient, chacun, et ils ont vu ces étoiles de leur chemin de naissance. Pour eux, c’était un signe: lorsque ces étoiles étaient alignées, le Messie était sur terre.

40 Oh! la la! Ce n’est pas étonnant qu’ils soient venus: “Où est-Il? Où est le Roi des Juifs qui vient de naître? Nous avons vu Son Étoile en Orient, et nous sommes venus pour L’adorer. Où est-Il?” Ils savaient que cet enfant Messie était couché quelque part, parce que Dieu leur avait donné un signe du temps, qui indiquait que Dieu et l’homme étaient en train de s’unir ensemble. Quelle unité, quand Dieu s’est uni Lui-même à un corps humain! La principale, la plus grande de toutes les unions qui aient jamais été faites, c’est lorsque Dieu s’est uni à l’homme; qu’Il a laissé Sa–Sa glorieuse lignée en tant que Dieu, a étendu Sa tente et intégré l’humanité, et est devenu l’un d’eux pour les racheter. L’unité. Ce qui a fait quoi? Ce qui a amené pour toujours la paix entre Dieu et l’homme; combien nous en sommes reconnaissants.

41 Et les signes n’étaient pas envoyés… Maintenant, pensez un peu, tous les hommes et tous les astronomes, les gens de cette époque-là, leur horloge, c’était les étoiles. Une sentinelle montait au sommet de la–de la tour, il montait là-haut et observait. Et il voyait quand certaines étoiles étaient dans une certaine constellation, alors qu’elles passaient, il savait quelle heure il était. Vous vous rappelez, dans l’Écriture: “Sentinelle, quelle heure est-il?” Et la sentinelle revenait lui dire l’heure qu’il était. Voyez, ils mesuraient le temps par les étoiles.

42 Maintenant, n’est-il pas étrange que ces étoiles aient été parfaitement alignées pour trois hommes, et que personne d’autre n’ait vu ça? Voyez? Parfaitement alignées. Or, on peut être à ce point aligné sur l’Écriture. Voyez? Quand ces étoiles se sont unifiées, qu’elles se sont unies ensemble pour former cette constellation, au même moment trois hommes ont aussi été unis. Et on peut être tellement uni à Dieu, dans Sa Parole, que ces choses deviennent des réalités, alors on peut les voir et savoir qu’elles sont vraies. Voyez? Le signe du temps! On pourrait, en regardant, passer carrément par-dessus, dire: “Oh, que d’absurdités!”

43 Mais, pour vous, ce ne sont pas des absurdités. Pour vous, le fait est que vous êtes uni à la Parole, et La voici. Alors c’est–c’est tout à fait la Lumière, Frère Pat, quand–quand–quand–quand on voit ce signe s’unir avec le croyant. Et c’est à lui que j’adresse ceci, au croyant, car l’incroyant ne le voit jamais. Et quelle réprimande ce serait, s’Il était sur terre aujourd’hui – pour beaucoup de membres de notre clergé aujourd’hui, qui ne peuvent pas percevoir ce signe, les signes que nous percevons tous les jours ici, au Tabernacle, et ces choses que nous voyons. D’autres personnes les perçoivent, et voient l’écriture sur la muraille, et pourtant beaucoup n’en tiennent aucun compte et ne les voient même pas du tout. Pour eux, c’est carrément sans intérêt; ils ne les remarquent pas.

44 Maintenant remarquez, là, qu’Il–qu’Il leur a indiqué des signes nationaux. Bon, quand ils L’ont questionné à ce sujet, ils voulaient des signes; et Il leur a donné des signes qui se sont réalisés. Ils voulaient savoir quand serait la fin du monde, quel serait le signe, à la fin. Et Il leur a indiqué de nombreux endroits dans les Écritures, où il était question de signes nationaux, de signes célestes dans les cieux, et de signes terrestres; Il leur a donné des signes, un signe, des signes, continuellement un signe. Et quand Il leur a parlé, là, à un certain endroit, d’un signe national, Il a dit: “Quand vous verrez les nations, voyez, commencer à se rassembler autour de Jérusalem, voyez, – alors nous saurions que le temps de leur détresse est proche, – quand vous verrez Jérusalem encerclée par l’armée.”

45 Maintenant, avant qu’ils puissent faire ça, Dieu… Le monde devait s’unir. Titus, ce grand général romain, devait réunir ses armées et arriver là, après que les Juifs avaient rejeté le signe du temps, que Dieu leur avait donné. C’est à ce moment-là que Titus a réuni ses armées et est venu prendre la ville. Il fallait d’abord qu’il y ait une union du (soi-disant) peuple de Dieu contre la Parole de Dieu, avant que la nation puisse s’unir contre le peuple de Dieu. Voyez, la–la–l’unité, l’union; s’unir ensemble.

46 Je crois que nous vivons dans un grand temps d’union. Je note ces feux rouges, ces signaux clignotants et tout (les femmes, comment elles agissent; et les hommes, comment ils agissent; et les églises, comment elles agissent), je montre à ce petit groupe, de tout mon coeur, que je crois que nous sommes en train de nous aligner, en conformité avec la Parole de Dieu en cette grande heure prophétique, juste avant la venue du Seigneur Jésus; nous nous unissons ensemble et nous nous préparons.

47 Or, vous voyez, avant que Titus unisse les nations de…réunisse ses armées, Israël, eux, ils se sont unis ensemble, ils se sont ralliés: ils ont refusé de croire que Jésus était le Messie. Ils L’ont rejeté, et L’ont chassé, et L’ont crucifié. Et alors, quand ils ont rejeté le salut qui leur avait été envoyé, ils se sont unis ensemble pour le faire. Maintenant, retenez bien cela: ils se sont unis ensemble pour rejeter le Message de l’heure! Il fallait qu’ils le fassent. Et après qu’ils l’ont fait, alors le signe national est arrivé.

48 Les nations ont commencé à s’unir ensemble, et Titus a amené cette grande armée de Romains et de Grecs, et il a encerclé les murs de Jérusalem, il a enfermé ces gens à l’intérieur, là, et ils sont morts de faim. Ils ont mangé l’écorce des arbres. C’est ce que Josèphe, le grand historien, nous raconte. Et ils ont mangé l’herbe qu’il y avait par terre. Ils ont même fait bouillir les enfants les uns des autres et les ont mangés; voyez, ces gens avaient perdu la raison. Et alors quand, finalement, Titus, qui était installé sur les collines, là, autour de Jérusalem, et–et les gens qui étaient là-dedans, ils pensaient qu’ils faisaient la volonté de Dieu, quand ils ont vu ces armées avancer sur eux. Ils avaient refusé d’écouter ce Grand Maître, le Seigneur Jésus, leur parler de ces choses.

49 Pas un seul des Chrétiens ne s’est fait prendre là-dedans, car ils avaient vu le signe et s’étaient déplacés. Voyez? Ils ont dit: “Que ceux qui seront sur le toit ne descendent pas, ou que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau; mais fuyez en Judée, et priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat.” En effet, en hiver, les–les collines auraient été complètement enneigées; et le jour du sabbat, la porte, les portes auraient été fermées, la porte, alors ils se seraient fait prendre dans cette situation-là. Voyez? Nous voulons parler de ça bientôt, de…de la manière dont Dieu fait ces choses, si le Seigneur le veut.

50 Maintenant remarquez, Il… Ils ont prié pour que ce soit…que ça n’arrive pas comme ça, Jésus leur avait dit de prier pour ça – et ils n’ont pas pris un seul d’entre eux là-dedans. Ils étaient partis, parce qu’ils avaient regardé le signe, et ils étaient partis; un point c’est tout.

51 Oh, comme les églises aujourd’hui devraient voir le signe du temps où nous vivons! Fuyez à toute vitesse vers le Calvaire, pour avoir la Vie; pas vers une église, mais vers Jésus-Christ. Unissez-vous à Lui, pas à une organisation ou à un credo d’église. Unissez-vous à Christ, et soyez sûrs que c’est bien Lui. Vous ne pouvez pas accepter n’importe quoi, vous devez être certains que c’est Lui. Quel temps d’union!

52 Alors, nous voyons qu’ils ont rejeté le Messie, et ensuite ils se sont unis ensemble et se sont ligués, et ils ont fait une–une…entre eux une motion qui déclarait que toute personne qui recevrait Jésus comme Prophète serait excommuniée de l’église. Vous vous souvenez du garçon aveugle qu’on avait amené, ses yeux privés de la vue? Et les disciples ont dit: “Qui a péché? Lui, ou son père, sa mère?”

53 Et Jésus a dit: “Dans ce cas, ni l’un ni l’autre; mais c’est afin que les oeuvres de Dieu s’accomplissent, qu’elles soient connues.”

54 Et souvenez-vous, ils ont dit que le père et la mère n’avaient pas pu le dire. Ils ont dit: “Ils savent que c’est notre fils, mais nous, on ne sait pas comment il a été guéri.” C’est que les Juifs avaient déclaré que toute personne qui confesserait qu’Il était le Prophète serait excommuniée.

55 Mais, vous voyez, les oeuvres de Dieu, c’était que ce garçon ne faisait pas partie de ce groupe-là. Alors il a dit: “Eh bien, moi je trouve étrange que vous ne sachiez pas d’où vient cet Homme, et pourtant Il m’a donné la vue.” Voyez? Maintenant, lui il pouvait le dire. Voyez, c’était ça, les oeuvres de Dieu. Il avait été guéri, et, rétabli, et il pouvait–il pouvait le dire, parce que rien ne le retenait nulle part. C’était sur lui que les oeuvres avaient été faites, et assurément il voyait sa…pour la première fois de sa vie.

56 Alors, les Juifs se sont unis contre Jésus et–et contre Sa fonction de Messie et Son Message Messianique. Nous voyons la même chose arriver maintenant, exactement la même chose. Le communisme s’unit afin de détruire l’église, et la seule façon dont…ça, c’est après que l’église se sera aussi unie dans le Conseil des Églises, le Conseil mondial des Églises, afin de nier et de détruire le Message, la Parole! Elles ont rejeté la Parole, c’est ce que les églises ont fait! Elles ne peuvent pas L’accepter, parce que Celle-ci s’oppose à leur credo dénominationnel; peu importe combien de Colonnes de Feu seraient suspendues dans notre…au milieu des gens, ou combien de personnes seraient…combien de choses seraient prédites et se réaliseraient, et tous les grands signes qu’Il a promis pour le dernier jour – elles ne le peuvent pas.

57 Elles sont donc en train de s’unir maintenant, et votre pasteur ici et beaucoup d’autres peuvent vous le dire, ceux qui lisent, qu’elles sont…qu’elles ont formé le mouvement oecuménique du–du–du monde. Et le…c’est un ministre luthérien qui est à la tête de ça. Alors, si jamais un désastre survenait, se produisait ici, dans le quartier: si nous ne sommes pas unis à ce mouvement oecuménique, là notre église ne pourra plus être une église, et ils pourront l’utiliser comme entrepôt. Ou, si l’un de nous frères voyait quelqu’un en train de mourir ou qui est blessé, et essayait de lui offrir une bénédiction spirituelle, nous pourrions être abattus à cause de ça; c’est tout à fait exact. On pourrait nous donner dix ans de prison fédérale pour avoir offert un secours, parce que nous ne sommes pas membres de ce mouvement oecuménique. Ne voyez-vous pas la marque de la bête? Voyez? Voyez?

58 Maintenant nous voyons arriver ce temps de l’union. Voyez? Maintenant observez! Et là l’église s’est unie contre le Message; et alors, une fois qu’elle l’a fait, les nations s’unissent dans le communisme pour détruire de nouveau l’église; exactement ce qu’elles avaient fait au début. Voyez? Cela se répète de nouveau.

59 Il fallait d’abord qu’Israël rejette le Message. Et quand ils ont rejeté le Message, alors les forces armées, la vie nationale, se sont unies ensemble (avec d’autres nations), et sont venues détruire l’église. Et aujourd’hui, ils ont rejeté le Message du Seigneur Jésus, ils ont rejeté le Message. Et maintenant l’heure est venue où le communisme est en train d’unir le monde entier contre l’église. Voyez, il faut qu’il en soit ainsi. Or, c’est dur de dire ça.

60 C’était dur pour ces Juifs de croire, ils ont dit: “Maintenant venez, frères, nous voyons que–que notre–notre Dieu est avec nous, donc nous allons–nous allons entrer dans le temple. Et maintenant, nous allons prier, et laisser le saint père Untel et le saint père Untel conduire la prière. Fermez la porte!” Et Titus est resté sur ses positions, il n’a pas bougé de là pendant environ un an ou plus. Voyez, il a monté la garde et les a laissés complètement mourir de faim. Pas un seul n’a pu sortir de la ville; et ils sont morts, morts de faim. Et quand il est entré là et a démoli les murs, le sang a jailli et coulé comme des rivières là-bas, quand il a massacré tout ce qui s’y trouvait.

61 Or, l’Ange du Seigneur avait prophétisé cela, dans l’Ancien Testament, et avait dit que cela allait arriver. Et ces ministres, qui faisaient partie du clergé, qui étaient censés être au courant et informer les gens à ce sujet – bien au contraire, quand Jésus s’est tenu au milieu d’eux, ils ne L’ont même pas reconnu, et ils ont essayé d’en faire une–une–une sorte de–de patte de lapin: “Fais-nous un tour, voyons comment–comment on fait ça! Montre-nous un signe.” Voyez? Et Il a dit: “Je…” Mais, Il a fait tant de choses, et pourtant ils ne pouvaient pas voir ce qu’il en était. Voyez? Et alors, quand ils L’ont rejeté comme leur…le Message de ce jour-là, ils ont rejeté le Message de ce jour-là.

62 Ils n’ont pas vu le signe de ce jour-là. Le signe de la–la prophétie Biblique a été accompli devant eux, et ils ont dit: “Entrons maintenant!” C’étaient des hommes saints. C’étaient des hommes dont la vie était irréprochable. Ils n’auraient pas pu être comme ça, et ensuite–et ensuite être un–un–un sacrificateur. Un sacrificateur aurait été tué, on l’aurait lapidé à mort pour la moindre petite chose. Alors il devait mener une vie pure, sainte. Il n’aurait pas pu faire ça, parce qu’on l’aurait lapidé pour à peu près n’importe quoi. Donc c’étaient de grands hommes, et des hommes saints aux yeux des gens, et pourtant ils sont entrés, en disant: “Maintenant nous allons… Nous avons Dieu, le Dieu qui a été avec nous tout au long des âges. Nous allons entrer dans Son saint temple.” Ça l’était, le saint temple de Dieu! Mais, vous voyez, Il avait été rejeté, dans Son saint temple. Voyez? “Nous allons entrer dans la maison du Seigneur. Maintenant, vous les Hébreux, vous savez tous que nous sommes la race élue, nous ici, c’est ce que nous sommes. Et Dieu est notre Dieu: le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Il est avec nous. Il va nous délivrer de ces Philistins incirconcis là-bas (comme on pourrait les appeler), ces Romains et ces Grecs. Il va nous en délivrer. Entrons dans la maison du Seigneur!”

63 Ça avait l’air d’être une bonne idée; mais qu’est-ce qu’ils avaient fait? Le Bâtisseur de la maison s’y était trouvé, sous la forme d’un humble charpentier galiléen, et ils L’avaient rejeté; alors que Dieu avait confirmé qu’Il était Son Messager de l’heure, le Germe. Et ils L’avaient rejeté. Alors, toutes les prières, toute la sincérité, tous leurs sacrifices ne voulaient rien dire pour Dieu. Ils avaient fait ça! Et Dieu a laissé cette grande armée s’unir pour la détruire.

64 Et nous voyons aujourd’hui que les églises, de par les dénominations et tout ça, rejettent la Parole de Dieu. Elles ne veulent pas qu’on leur parle de ces choses, que la science peut pourtant prouver par des photos et tout, mais quand même elles ne veulent rien avoir à faire avec Cela. Donc le communisme est en train de se mettre en place pour les détruire, exactement comme Titus l’avait fait, et la Bible a dit qu’ils le feraient. Exactement!

65 Maintenant, vous voyez où nous vivons? Au temps de l’union. Quand nous voyons ces choses qui s’unissent, oh; comment se fait-il que nous ne voyions pas ces choses! Vous pouvez–vous pouvez regarder ici, dans l’Écriture, et voir où Il l’a promis, que c’est ce qu’Il ferait. Maintenant nous le voyons s’accomplir. Nous voyons, dans l’église, ce qu’Il a promis de faire; nous le voyons s’accomplir. Nous voyons les nations s’unir ensemble. Nous voyons les ismes s’unir ensemble. Nous voyons les églises s’unir ensemble. C’est le temps de l’union. C’est l’heure de l’union. C’est ça l’esprit de l’âge: “Il faut que nous nous unissions.” Tout ce qu’on discute doit être organisé; sinon, même le gouvernement ne l’accepterait pas.

66 Vous savez, en tant que citoyen… Je ne peux pas, en tant que citoyen, en tant que citoyen des États-Unis, pourtant je–je…si vous me donniez un chèque de cinq dollars, je n’oserais pas y apposer mon nom. Voyez? Voyez, je ne le pourrais pas. Voyez, c’est un temps d’union. Tout doit passer par une sorte d’union, et c’est précisément cette union qui amène la marque de la bête. Voyez? C’est un temps d’union, et tout va dans cette direction. Vous pouvez le voir de vos propres yeux, il suffit de regarder. C’est un temps d’union, où tout, ensemble, se réunit.

67 Les Juifs–Juifs se sont unis, contre Jésus en tant que leur–en tant que leur Messie. Et donc, nous voyons ce qui est arrivé. Nous voyons la même chose maintenant, le communisme s’unit pour détruire l’église, après que l’église s’est unie dans le Conseil mondial des Églises, et qu’elle essaie de détruire le Message, la Parole de Dieu. Elles essaient de s’En débarrasser. La seule chose qu’elles peuvent faire, c’est former entre elles un conseil, parce qu’elles sont séparées: un petit groupe ici, les méthodistes, et les baptistes, et les luthériens, et les presbytériens, l’église du Christ, et ainsi de suite comme ça. Elles ne peuvent rien faire, parce que celle-ci sera contre celle-ci, celle-ci sera contre l’autre – leurs doctrines diffèrent autant que l’est diffère de l’ouest. Voyez, elles ne peuvent pas. Mais une fois réunies sous un seul grand chef, elles ont ce qu’il faut. Là elles ont ce qu’il faut.

68 C’est ce qui fait que les catholiques sont dans une telle unité, les catholiques romains – évidemment, eux, ils sont en unité, ils sont…la majorité, ce sont les catholiques romains; les grecs et les autres catholiques ne sont–ne sont pas aussi nombreux que les catholiques romains. Alors ils s’unissent ensemble, et c’est ce qui les rend solidaires. Peu importe ce qui arrive, c’est le pape qui est le chef de tout. Voyez? Et peu importe ce que dit n’importe qui d’autre: “Il est infaillible; il est–il est–il est vicaire de Dieu, c’est tout; il est l’adjoint de Dieu; il a la juridiction de l’enfer, du Ciel et du purgatoire.” Voyez? Alors, dans ce cas-là, on ne peut rien faire du tout: tout ce qu’il dit fait loi.

69 Maintenant les protestants sont en train de se donner un chef, exactement comme ça, même chose. Et la Bible ne dit-elle pas qu’une image a été faite à la bête? Qu’est-ce qu’une image? C’est quelque chose qui est semblable, qui a été fait semblable. Voilà, c’est ça: la même chose. Qu’est-ce que c’est? Du fait qu’ils s’unissent ensemble, et c’est ça l’esprit de l’âge, c’est de s’unir.

70 S’unir ensemble, donc, pour essayer de détruire le Message. Comment Le détruisent-ils? Comment pourraient-ils détruire la Parole de Dieu? Ils peuvent La rendre inopérante, inefficace, en adoptant des traditions, comme ils l’avaient fait là-bas, au commencement, annulant ainsi l’effet de la Parole de Dieu. Voyez, ils disent: “Oh, ça, c’est… En fait, au fond…” On voit cette femme incrédule, là, qui cherche à…elle… Son nom m’échappe en ce moment; si je pouvais citer son nom. Elle… Je cherche à en retenir tellement.

71 Je pensais à cette Miss Nations, l’autre jour; je souhaiterais qu’on ait une autre femme comme celle-là, qui prenne position. C’est elle qui est allée dans les bars et a jeté dehors le whisky, et a arraché les affiches et tout ça. Pourquoi est-ce qu’une femme ne prend pas position comme ça aujourd’hui, ne va pas arracher quelques-unes de ces photos de femmes nues de sa propre race, et ce genre de chose? De celles-là, on n’en a plus.

72 Bon, mais cette femme, une incrédule, qui dit que–que “la Bible, il est anticonstitutionnel de la lire dans les écoles publiques”, et ce genre de chose.

73 Maintenant, ce qu’ils font aussi, l’avez-vous remarqué, ils essaient de dire maintenant, et des gens qui étudient beaucoup l’Écriture l’ont dit, “qu’une grande partie de la prophétie, de ce qui a été prophétisé dans la Bible, était absolument faux et ne s’est jamais accompli”. Vous en avez entendu parler et vous l’avez lu. Et ils essaient de dire toutes sortes de choses; vous voyez, ils essaient de détruire l’effet de cette Parole. S’ils peuvent seulement La détruire et Y substituer un credo ou quelque chose qui est de l’homme, qui semble à leurs yeux meilleur que la Parole, alors ils La détruisent par leur–par leur tradition. Et c’est par ce moyen qu’ils essaient de détruire la Parole de Dieu: par une politique dénominationnelle.

74 Maintenant, chaque église a sa propre politique. L’église du Christ a la sienne, l’église Chrétienne a la sienne, et les baptistes, les méthodistes, les presbytériens; ils ont tous leurs différentes politiques. Maintenant ils s’en écartent, parce qu’ils sont séparés. Voyez, la chose n’aurait pas pu se faire avant, c’est maintenant qu’ils doivent le faire. Voyez, c’est le temps de l’union, et maintenant ils rassemblent tout ça, ils mettent tout ça en commun, et on voit avec quoi ils se retrouvent. Oh, c’est comme faire cuire une miche de pain faite de viande de cheval et d’ordures sorties de la poubelle, plus tout ce qu’ils ont mis avec; en faire des boulettes et ajouter à ça des pommes de terre pourries et d’autres choses, et voir avec quoi on se retrouve. Moi je ne veux rien de ça, c’est sûr que non. Non monsieur! C’est comme ça qu’ils font. Voyez, ils prennent des gens qui croient que Jésus était un mythe, une église qui croit que Jésus était un mythe; l’autre, certains qui croient qu’Il était un Prophète.

75 L’une dit: “Le temps des miracles est passé.”

76 L’autre dit: “Il est possible que ça existe.”

77 Et tout ça réuni; et la Bible dit: “Comment deux hommes peuvent-ils marcher ensemble s’ils ne sont pas d’accord?” Voyez? Or, c’est ça le genre d’unité qu’ils ont. Et en mettant un éminent saint père au-dessus, on a là une image de la bête, exactement ce que la Bible dit. Maintenant ils ont un ministre luthérien à la tête. Eh bien, nous voyons que c’est le temps de l’union. C’est la même chose maintenant, ils s’unissent ensemble, le communisme et tout le reste; dans le monde, et dans l’église, et tout, ils s’unissent ensemble.

78 Observez la nature. Oh! la la! La nature, si vous observez la nature, elle fait la même chose. La nature est le calendrier de Dieu des signes. Le saviez-vous? Jésus leur a dit d’observer la nature. La mer qui mugirait, voyez, et il y aurait différentes choses, et des tremblements de terre en divers lieux, des conflits nationaux, des signes dans le ciel, des signes sur la terre, partout il y aurait des signes de ce temps qui arrive.

79 Observez les nuages. Avant que les nuages puissent produire une pluie torrentielle, savez-vous comment ça se passe? Plusieurs petits nuages se regroupent pour former un gros nuage. Eh bien, celui-ci est poussé par un peu de vent, celui-là est poussé par un peu de vent, et ils sont poussés tous ensemble, et là on a un ouragan. Voyez? Ils s’unissent avant de pouvoir produire un orage; il le faut.

80 Observez les canards et les oies qui s’unissent ensemble avant de quitter leur pays. Voyez? Ils s’unissent ensemble. On les voit voler d’un étang à l’autre, d’un endroit à l’autre, ils se rassemblent tous. Ils s’unissent, se préparent pour leur départ. Voyez, c’est simplement…c’est la nature, et Dieu a créé la nature, et la nature agit d’après le plan de Dieu. C’est une loi, une loi de Dieu non écrite: la nature agit en conformité avec Sa loi.

81 C’est comme, quand on parle à un service funèbre de la sève qui descend dans la tombe, au bout de la racine de l’arbre, pour rester là jusqu’à la résurrection au printemps. C’est une loi de Dieu. Il n’y a pas d’intelligence qui puisse faire descendre cette sève là; on ne pourrait pas la drainer, on ne pourrait pas l’extraire. Il n’y a pas de meilleure façon de faire que celle de Dieu. C’est Dieu qui a le moyen parfait. Alors, quand les feuilles tombent, alors Il envoie la sève en bas, dans la tombe, et la cache. Comme Job l’a dit: “Cache-moi dans la tombe jusqu’à ce que Ta colère soit passée.” Voyez? Elle descend là, parce que c’est une loi de la nature, avant le gel. Regardez les feuilles qui commencent maintenant à tomber. Pourquoi? C’est une loi de la nature.

82 Les canards vont se rassembler, tous, et ils vont se regrouper autour d’un chef. Là, d’une manière ou d’une autre, ils savent, je ne sais pas comment, mais ils le savent, que ce certain petit canard mâle est un chef. Et ce petit, tous, ils se rassemblent et se regroupent directement autour de lui, puis ils s’élèvent dans les airs. Et il… Pourtant il n’a jamais quitté cet étang, mais tout droit vers la Louisiane ou le Texas il ira, vers les champs de riz. Voyez, avant de s’envoler, de quitter le lieu où ils sont nés cette année-là, ils s’unissent ensemble. Amen! C’est ça: ils se regroupent autour de leur chef.

83 Le problème, chez l’homme, c’est qu’il ne reconnaît pas son chef. Oui monsieur. Ils vont se regrouper autour d’une dénomination, ils vont se regrouper autour d’un évêque ou d’un homme, mais ils ne veulent pas se regrouper autour du Chef, le Saint-Esprit dans la Parole. Voyez? Ils disent: “Oh, eh bien, j’ai peur de devenir un peu fanatique; j’ai peur de partir du mauvais pied.” Ohhhh, c’est ça! Qu’arriverait-il si le petit canard disait: “Je n’aime vraiment pas sa manière de soigner son plumage. Je ne crois pas que je vais le suivre.” Vous mourrez de froid. Vous serez coincés là-bas, si vous ne partez pas avec le–avec le vol au moment du départ. Ils s’unissent ensemble, et c’est ce que fait la nature.

84 Les oies s’unissent ensemble, se regroupent autour de leur chef; elles font la même chose.

85 Avez-vous déjà remarqué les abeilles quand elles essaiment? Les abeilles s’unissent ensemble avant d’essaimer, se rassemblent autour de leur reine. C’est vrai. Et là où elle va, elles y vont aussi, voilà. Oui! Que font-elles? Elles s’unissent avant l’essaimage. C’est exact; toute la nature!

86 Les poissons s’unissent ensemble avant la migration du printemps. Là-bas dans l’océan, on peut les trouver; ces gros…ce qu’on appelle des “bossus”, les saumons. Quand ils viennent là, avant cette migration, on les voit par dizaines de milliers, là-bas dans la mer, qui s’amènent tout autour, tout autour; dans l’eau salée, alors qu’en fait ce sont des poissons d’eau douce. Et les voici qui remontent directement dans cette eau douce, ils remontent pour la saison du frai. Ils remontent là-bas et fraient, environ tous les quatre ans, et ils meurent dès qu’ils ont frayé. Et ils savent qu’ils vont là-bas pour mourir, et il n’y a aucun moyen de les arrêter. Ils sautent les échelles à poissons et tout le reste, pendant leur remontée là-bas, sachant qu’ils vont à leur mort. Mais c’est la loi de la nature qui les pousse, ils savent qu’ils remontent là-bas pour frayer dans la fosse, et ils meurent. Et les petits arrivent, et là quelque chose les unit ensemble, les voilà qui partent vers l’océan. C’est une union! C’est une loi. On ne peut pas faire mieux que la loi de Dieu.

87 Les nations se–se disloquent, car nous voyons que c’est le temps maintenant où–où elles sont censées le faire. Nous sommes dans un processus de troubles nationaux. Nous voyons que les nations rompent leurs relations. Année après année – nous voyons telle nation s’enfoncer dans le communisme, telle autre s’enfoncer dans le communisme. Et ici même, dans notre propre nation, c’est ravagé par le communisme, et il va prendre le contrôle! Voyez, il le fera, il n’y a pas moyen de l’arrêter. Pourquoi? Pour la même raison qu’on n’aurait pas pu arrêter Titus. Les gens ont rejeté Dieu et Sa Parole. Oui monsieur, alors ils vont le faire, et nous voyons que le processus est enclenché.

88 Je, d’habitude, j’en ai pour deux ou trois heures; jusqu’ici j’ai déjà mis environ trente minutes. Voyez? Mais pour arriver à donner tout ça, je me dépêche vraiment. Étudiez ces choses quand vous serez rentrés.

89 Remarquez, ils sont en train de s’unir maintenant même. Vous dites: “Frère Branham, est-ce bien vrai?” Ils s’avancent vers le Combat d’Harmaguédon; c’est exactement ce qu’ils vont faire. Voyez? Et c’est dans ce but-là qu’ils s’unissent en ce moment. C’est pour ça que nous avons l’O.N.U. et toutes ces choses que nous avons. Le monde occidental s’unit contre le monde oriental, le communisme et tout le reste, tous, ils s’unissent ensemble. Les églises s’unissent ensemble. Tout semble s’unir. Ils s’unissent, ils s’unissent ensemble, c’est ce que nous voyons.

90 De plus, pendant qu’il y a toute cette union de la nation, ces signes, ces signes nationaux, là nous voyons dans le monde des tremblements de terre en divers lieux, différentes choses qui s’unissent; on rassemble le monde, on rassemble les gens, on rassemble toutes les églises, toutes ces choses. Et pendant qu’il y a toutes ces unions, il y a une autre union qui est en train de se faire. Amen! C’est là-dessus que je veux maintenant attirer votre attention.

91 Dieu est en train d’unir Son Épouse. Elle s’assemble, de l’est et de l’ouest, du nord et du sud. Il y a un temps d’union, et c’est en train de se produire maintenant même. Elle s’unit pour quoi? L’Enlèvement. Amen! Dieu est en train de La préparer. Oui monsieur, Elle s’unit! À quoi s’unit-Elle? À la Parole! “Car tous les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera jamais.” Elle s’unit à l’AINSI DIT LE SEIGNEUR, malgré ce qu’en disent les dénominations ou qui que ce soit d’autre. Elle s’unit. Elle se prépare. Pourquoi? Elle est l’Épouse. C’est vrai. Et Elle s’unit à Son Époux, voyez, et l’Époux est la Parole. “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair, et Elle a habité parmi nous.”

92 Et l’Église, et, l’Épouse et la Parole deviennent tellement un que la Parole Elle-même accomplit les oeuvres de l’Époux. Amen! Le voyez-vous? Une union! Ce n’est plus: “Adhérez à l’église”; ce n’est plus telle chose, mais fuyez tout et attachez-vous à Jésus-Christ. Voyez? C’est le temps de l’union. Dieu réunit Son Épouse, Il restaure Cela; parfaitement. Il unit les Paroles de Sa promesse.

93 II Thessaloniciens, chapitre 2; il Y est dit, au chapitre 5, il est dit: “Les saints qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront. Et alors, nous nous unirons avec eux (les vivants, avec ceux qui sont morts), nous nous unirons avant même d’arriver Là-haut”, parce que l’Épouse sera au complet quand Elle arrivera Là-bas. Ceux qui sont vivants, ils sont en train de s’unir à la Parole, et ceux qui sont partis l’ont déjà fait; et tout Cela s’assemble pour former une grande union, l’union qui se fait avant de monter Là-haut. Amen!

94 Le communisme doit gagner du terrain, ces autres choses doivent gagner du terrain, et l’église doit s’unir là-bas, quand ces…et les nations là-bas, pour former le Conseil mondial des Églises; et l’Épouse doit s’unir sous la Parole de Dieu. Pour accomplir cela, Dieu a envoyé le signe Céleste et ces choses, qui sont des preuves pour l’Église, comme Il l’a fait pour la nation. Amen.

95 Dieu; le temps de l’union! Oui monsieur. Oh! la la! Alors, souvenez-vous, maintenant, il y a une union de la Parole (qui s’unit de nouveau), une restauration de “la Foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes”. Une restauration! Ce qui ne pouvait se faire qu’en ce jour-ci. Le seul temps où cela pouvait se faire, c’est maintenant. On ne s’y était jamais attaqué, nulle part; elles s’étaient lancées dans des folies dénominationnelles. Mais maintenant, pas question d’adhérer à une folie dénominationnelle, parce que c’est le temps de l’union d’hommes et de femmes de toute race, toute couleur, tout credo – tout est assujetti à Christ par le Baptême du Saint-Esprit et le retour à la Parole.

96 Le temps de l’union pour l’Église! Oh! la la! L’union de chaque Parole qui a été dispersée partout par ces organisations: depuis le moment où, à Nicée, Rome, elles ont organisé la première église, de même elles ont organisé Luther, elles ont organisé Wesley, elles ont organisé toutes les autres églises. Et pour faire ça, il fallait qu’elles adoptent un credo, alors, quand Dieu a envoyé autre chose, elles n’ont pas pu recevoir Cela. C’est pourquoi ce n’était pas possible avant maintenant. Dieu a promis que, dans les derniers jours, “la Foi des pères serait rétablie et redonnée à l’Épouse de nouveau”, qu’il en serait ainsi, et ça ne pouvait se faire en aucun autre temps qu’en ce temps-ci. Regardez quel signe est venu du Ciel: une Colonne de Feu suspendue parmi nous, et avec les signes et les prodiges du Seigneur Jésus-Christ. Quand Il nous parle, ça ne manque jamais, ça arrive de façon parfaite chaque fois. Amen! Alors nous voyons où nous en sommes. Au temps de l’union!

97 Nous voyons les nations s’unir, nous voyons le monde s’unir, nous voyons le communisme s’unir, nous voyons les églises s’unir; et nous voyons Dieu s’unir Lui-même à Son Épouse, si bien que Lui et l’Église, c’est la même chose. Alléluia! Comme la pyramide, là. C’est vrai! Ils s’unissent ensemble; Dieu s’unit! Pourquoi? Jamais, depuis le premier âge de l’église, la Colonne de Feu n’avait été parmi les gens. Jamais, depuis le premier âge de l’église, ils n’avaient vu les choses que nous voyons aujourd’hui. Et ceci n’a été rendu possible que lorsque Dieu a envoyé les Sept Sceaux et nous a donné un signe par Cela, Il a envoyé du Ciel sept Anges; et Il est venu pour restaurer cette Parole qui avait été dispersée par ces dénominations, et pour relier tout cela de nouveau à la Parole de Dieu, pour faire descendre Son Saint-Esprit.

98 Jésus a dit: “Si vous demeurez en Moi, et que Ma Parole demeure en vous, alors demandez ce que vous voudrez, cela vous sera accordé.” Il unit de nouveau l’Épouse à la Parole, qui est Dieu. L’Église et la Parole, pas l’Église et le credo, l’Église et la Parole; l’Épouse et la Parole, unies ensemble. Oh! la la! Quel… Rétablir quoi? La Foi des premiers pères pentecôtistes, voyez, qui avait été dispersée par le groupe de Luther. Pas par Luther lui-même; pas par Luther, pas par Wesley, pas par ces grands fondateurs. Mais, après leur départ, une église est apparue, et ils…alors, ce qu’ils en ont fait, ils en ont fait une organisation. Ils ont accepté des credos et tout, et sont partis comme ça. Et regardez-les aujourd’hui, maintenant ils sont entrés dans ce Conseil mondial des Églises.

99 Bon, vous voyez, mais, dans les derniers jours, vous voyez, nous voyons des choses arriver maintenant qui n’étaient jamais arrivées auparavant. Voyez, c’est le signe de Dieu, et toutes ces unions sont le signe du temps. Maintenant nous voulons regarder cela attentivement, et être vraiment sûrs que nous le comprenons. Abandonnant la…ils abandonnent la vraie Parole pour adopter des dénominations; pour accepter des credos et les opinions de différents hommes plutôt que d’accepter la Parole.

100 Apocalypse 10 dit: “Le Message du septième ange.” Maintenant souvenez-vous, ça, c’est juste au moment des Sept Trompettes, et il y a sept anges qui font retentir Sept Trompettes. C’est à cela qu’on va arriver ensuite. Mais, souvenez-vous, là, très spécifiquement il est dit: “…de l’ange”, non pas la Trompette du septième ange, mais le “Message du septième ange”. Voyez, pas l’ange de la Trompette, mais l’ange du Message! Voyez, l’ange a seulement sonné de la trompette, ce septième ange, l’ange de la Trompette. Mais ici il est dit: “Aux jours du Message du septième ange”, voyez, quand son Message est fini. Voyez, ça, c’est le Message de l’âge de l’église. C’est en ce temps-là qu’il…le Message, pas la Trompette, et “le mystère de Dieu (qui est écrit dans la Parole) s’accomplirait”.

101 Maintenant, regardez dans quel jour nous vivons! Regardez ces Sceaux, c’est ce qui a rassemblé cette Parole de Dieu qui avait été dispersée – Luther, là, et tous les autres, ces grands réformateurs qui étaient allés de l’avant, tout cela a été repris et montré dans la Bible, où ils allaient être: la place précise de chaque homme, ce que l’un ferait et ce qui arriverait à l’église, ce que l’autre ferait, et ce qui arriverait à l’église, et toutes les choses qu’il avait laissées en suspens. Et alors, au dernier jour, alors que nous ne savions rien de tout cela, il nous a été annoncé d’avance qu’une certaine chose arriverait; c’est même passé dans les journaux et tout, et voilà qu’Il descend directement, révèle cela et relie les mystères ensemble. Amen! Frère, moi, je trouve que c’est sublime! Moi, je trouve que cela unit les éléments de la Parole. Peu m’importe ce que–ce que…mais oui, ce que les gens disent, pensent, m’importe, c’est vrai, mais ça, pour moi, c’est la Vérité, c’est ce que je crois.

102 Comme les mages, qui venaient de Babylone, ils ont crié: “Où est le Roi des Juifs qui vient de naître? Il est sur la terre en ce moment. Il faut que nous Le trouvions.” C’est vrai. Et je crois qu’Il est si près de venir que je peux dire: “Voici, l’Époux vient! J’entends le cri de minuit!” Amen! Nous sommes juste au moment de la fin. Oh! la la! cette heure dans laquelle nous vivons. Remarquez. Voyez?

103 Quel jour! Quel temps que celui où nous vivons, où ce grand mystère de Dieu s’accomplit; faisant connaître la Divinité, montrant ce qu’il En est; ces petits ismes, au moyen desquels ils ont dévié et fait de Lui ceci, et quelqu’un a fait de Lui ceci, et quelqu’un a fait de Lui cela. Mais l’Ange du Seigneur est descendu et a dévoilé tous leurs ismes, Il a dégagé de là la Vérité et L’a présentée. Voilà, c’est Ça, c’est absolument parfait, pas moyen de le voir autrement. Voilà, c’est Ça: c’est ce qu’Il est. Voyez, la semence du serpent, toutes–toutes ces différentes choses qui ont été si mystérieuses pour les gens. Voyez? Qu’est-ce que c’est? Il… C’est le signe qui indique quoi? Qu’il faut s’unir!

104 Qu’est-ce qu’Il a dit, dans Malachie 4? Qu’Il rétablirait! Qu’Il rétablirait la Foi pentecôtiste originelle, La redonnerait aux gens, avec le même Message pentecôtiste, le même signe pentecôtiste, la même preuve pentecôtiste, le même Dieu, la même Puissance, le même enseignement, tout exactement pareil, avec la confirmation de la même Colonne de Feu qui a jeté Paul à terre, là sur le chemin de Damas; Il est parmi nous aujourd’hui, faisant les mêmes choses qu’à cette époque-là. S’unir!

105 Nous voyons les nations s’unir, nous voyons le monde s’unir, nous voyons les églises s’unir. Nous voyons l’Épouse s’unir, s’unir à la Parole. Pourquoi? La Parole est Dieu. Et comme la Parole… Comme l’Époux (étant la Parole) et l’Épouse (étant l’auditrice de la Parole), ils se joignent ensemble, dans une Union. Ils s’unissent, c’est comme un mariage. Voyez, ils se préparent pour un mariage, et ils–ils deviennent un. La Parole devient vous, vous devenez la Parole. Jésus a dit: “En ce jour-là, vous le saurez. Tout ce que le Père est, Je le suis; et tout ce que Je suis, vous l’êtes; et tout ce que vous êtes, Je le suis. En ce jour-là, vous saurez que Je suis dans le Père, que le Père est en Moi, que Je suis en vous, et que vous êtes en Moi.” Voyez? En “ce jour-là”. Quel jour? Ce jour-ci! Nous voyons les grands mystères cachés de Dieu être révélés. Oh, comme j’aime ça!

106 Oh, remarquez qu’il n’était pas possible de faire de rapprochement entre la science et la Parole, comme on le fait aujourd’hui. Le rapprochement n’aurait pas pu se faire avant. Ce n’est que maintenant qu’il est possible.

107 Remarquez, Il a dit: “des signes célestes, des signes célestes”. La science et les signes nationaux; bon, aujourd’hui ils ont de grands signes dans le ciel, ils ont des astronautes et tout. Mais ces astronautes, ça produit quel effet sur la science mondiale? Ça éveille une crainte chez les gens. Ils ne savent pas à quel moment ils pourraient envoyer là-haut quelque chose comme ça et simplement lâcher ces bombes – et nous n’existerions plus. Voyez? Alors, voilà les signes qu’ils ont: des choses qui font peur à voir dans le ciel. Voyez? Ils les ont: des missiles atomiques et tout, toutes sortes de signes.

108 Vous voyez ce–ce traité qu’ils ont signé l’autre jour, déclarant qu’ils n’allaient plus faire exploser de bombes en surface, mais maintenant ils vont sous l’eau et dans le sol, ils continuent quand même à les tester. Voyez? Ils signent un traité: “Nous n’allons plus faire ceci, si vous dites que vous n’allez plus le faire (mais nous allons retourner chez nous et le faire de cette manière-ci; nous savons qu’au même moment vous faites pareil là-bas).” Voyez? Il n’y a absolument rien, ce n’est que…il n’y a aucune confiance entre eux, il n’y a–il n’y a rien. On peut… Voyez? Et ils ont tous peur les uns des autres. C’est un signe qui fait peur.

109 La science, l’homme et les nations ont produit, dans le ciel, un signe qui fait peur. C’est tout à fait vrai. Donc, ils ont peur les uns des autres. Et il y a un signe céleste qui a été donné à… Voyez, bon, eux aussi, ils ont leur signe dans le ciel, un signe qui fait peur, un homme astronaute; il pourrait avoir un missile atomique, le lâcher et détruire la nation entière. Monter là-haut comme astronaute et se tenir là. Rien ne les empêche de faire ça. Ils peuvent certainement le faire, ils…quand ils le veulent. Ils peuvent la réduire en poussière s’ils le veulent, mais…dans les quinze prochaines minutes. Et ce que l’un peut faire, l’autre aussi peut faire pareil. Donc, vous voyez, là, ils ont un signe, mais ce genre de signe les effraie.

110 Ils s’unissent ensemble, ils unissent leurs forces. Le monde libre, il unit ses forces. Le communisme unit ses forces avec la Russie. Tous; mais chacun a peur de l’autre. Voyez, c’est un signe qui fait peur. C’est vrai. Ça, ce sont des signes nationaux et tout.

111 Mais l’Église a reçu un Signe Céleste: un Astronaute! Amen! Jésus-Christ, sous la forme d’une Colonne de Feu; comme Il était dans l’Ancien Testament, comme Il était quand Il a rencontré Saul là-bas sur le chemin de Damas, le même Jésus ici aujourd’hui! Et qu’est-ce que Cela produit? Est-ce que Cela amène la peur? Cela amène un amour, une union les uns avec les autres. Amen! De la sympathie les uns pour les autres. Cela amène l’Amour de Dieu, oh, Cela nous unit et nous amène, amène le Corps de Christ, à l’unité en tant qu’Épouse. C’est ce qu’il produit maintenant: cette grande union que Dieu…

112 Eux, ils s’unissent, un groupe ici pour combattre l’autre, un groupe par ici pour combattre l’autre. Et l’église est là, entre les deux; regardez bien ce qui va arriver: elle va s’unir avec eux. C’est tout à fait vrai. Mais, bon, nous voyons que cela amène de la peur et de l’agitation.

113 Mais l’Église (l’Épouse) est unie par un seul Dieu, sous un seul Esprit (l’Esprit de Dieu), dans une sainte Union de Dieu, afin d’être une sainte Épouse pour Dieu. C’est vrai: tous ensemble; l’unité du Corps. Le Corps attend, comme une Épouse; puisque–puisqu’Elle est l’Épouse, puisque nous disons être l’Épouse. Pour ce temps de l’union de l’Épouse, l’Église s’unit si étroitement. Cela devrait créer entre nous tellement d’amour, au point qu’il nous soit difficile d’être éloignés les uns des autres. C’est vrai. On ne fait que… On n’a pas besoin de supplier les gens de prier, on n’a pas besoin de les supplier d’adorer Dieu, on n’a pas besoin de les supplier de faire ce qui est bien. Ils sont tellement amoureux de Lui que rien d’autre ne compte.

114 Pensez à une jeune fille, une très jolie petite demoiselle, qui va épouser un beau jeune homme dont elle est follement amoureuse, cela compte plus pour elle que sa propre vie, et elle sait que, très prochainement, ils vont se marier. Alors que le jour du mariage approche, cette petite, je vous le dis, elle ne tient plus en place. Voyez? Elle prépare tout; elle s’abandonne complètement à lui. C’est vrai. Tout ce qui lui fait plaisir, c’est ça qu’elle veut faire. Eh bien, il devrait en être ainsi de l’Église aujourd’hui: notre vie devrait être tellement cachée en Dieu par Christ, scellée à l’intérieur par le Saint-Esprit.

115 Ce que je vous ai enseigné ici, je vous parle de ces signes et de ces différentes choses qui sont en train de se produire – je n’ai pas le temps de le faire maintenant, je le ferai dans un autre message, si le Seigneur le veut. Mais il y a encore une petite chose qui manque dans l’Église. Ça, nous voulons y venir, et je suis sur le point de le faire maintenant. Voyez? Nous voulons y venir, si… Vous devez le faire. Si vous ne le faites pas – vous devez le faire, un point c’est tout. En effet, regardez, le temps de l’union est proche, car Dieu est en train de rassembler l’Église pour produire un–un Enlèvement, afin qu’Elle aille au mariage pour la Grande Union: quand Dieu et l’homme s’uniront pour l’Éternité, quand des créatures du temps s’uniront avec ce qui est Éternel.

116 Cela s’est fait une fois: sous la forme du Fils de l’homme sur la terre. Et Lui, il Lui a fallu donner Sa Vie, afin d’amener une puissance, d’unir d’autres hommes par cette même Puissance, pour produire l’Épouse de Jésus-Christ. Et maintenant l’Église est en train de S’unir au Corps de Christ. Elle S’est libérée, dégagée de chaque petite chaîne, Elle Se prépare; Elle se rassemble, il y a une union entre eux; oh, de l’amour et de la joie, et le Saint-Esprit agit parmi eux. Oh! la la! quel temps!

117 Comme nous voyons les canards se préparer, nous voyons les oies se préparer, nous voyons la bête…les abeilles se préparer, nous voyons les nuages se préparer pour la pluie, nous voyons tout: tous s’unissent ensemble pour leur grande offensive. Nous voyons la Ligue des Nations, les nations réunies, qui s’unissent dans le communisme. Ici, dans le monde occidental, nous voyons qu’elles s’unissent. Nous voyons l’église, elles s’unissent ensemble, toutes les autres. Alors, c’est absolument impossible, en aucun autre temps il n’aurait pu en être ainsi; il n’aurait pas pu en être ainsi il y a vingt ans, il n’aurait pas pu en être ainsi. Il n’aurait pas pu en être ainsi il y a dix ans, il faut que ce soit maintenant même. Voyez, parce que ces ismes et tout n’en étaient pas encore venus là.

118 Maintenant, réveillez-vous! Secouez-vous au plus vite et regardez ici où nous en sommes! Où sommes-nous? Comme ces mages, nous sommes bien alignés sur Sa Parole, et la Lumière du Seigneur brille sur notre sentier. Gloire à Dieu dans les lieux très hauts. Gloire à Dieu, qui nous a donné Jésus-Christ, Lui que nous aimons et qui nous a amenés à ce point. Et comme nous… Nous sommes Son peuple, racheté au prix de Son Sang.

119 Oh! la la! Quand arrive le temps de l’union, nous regardons, comme nous nous unissons les uns avec les autres par les liens de Son Esprit, nous… Est-ce possible que ce soit Son Esprit? Bien sûr que C’est Son Esprit. Pourquoi Cela? C’est Sa Parole, et Il est…c’est là l’Esprit de la Parole. Et quand cet Esprit de la Promesse vient sur vous, et qu’Il confirme et démontre ce qu’Il est, ici même – est-Ce le même Esprit? C’est Celui qui était avec Moïse dans le désert! C’est Celui qui était sur Jésus-Christ! C’est Lui qui a rencontré Saul quand il était en route vers Damas! Il est le même hier, aujourd’hui, et éternellement! Et Il fait la même chose!

120 Et nous voyons les nations réunies, nous voyons les chefs des églises réunis, nous voyons le communisme réuni, nous voyons les ismes s’unir, nous voyons toutes ces choses; et maintenant nous voyons l’Épouse s’unir à la Parole. Oh! la la! Le moment est venu où les saints vont ressusciter pour s’unir avec ceux qui sont vivants, afin d’aller s’unir à Jésus-Christ pour l’Éternité.

121 Que Dieu nous aide, chacun de nous, à nous unir à Christ ce soir, que nous abandonnions tout ce que nous sommes, tout ce que nous avons, toute notre âme, tout notre corps et toute notre pensée, à Jésus-Christ, et que nous attendions le moment de cette union. Quand la trompette de Dieu retentira, qu’il n’y aura plus de temps,
Et que poindra le matin Éternel, resplendissant de beauté;
Quand les morts en Christ ressusciteront et se rassembleront là-bas, sur l’autre rive (avec l’Épouse qui est vivante), pour être enlevés ensemble.

122 Regardez l’union! Dieu qui unit l’Église avec Sa Parole et la Parole avec l’Église, les deux devenant une seule et même chose: “Dis ceci, et cela arrivera. Fais ceci, et cela arrivera. C’est ça; c’est Moi devant toi, c’est Moi qui le prouve; c’est Moi avec toi.” Très bien.

123 Nous voyons que maintenant le moment arrive où la Trompette retentit, et ces saints endormis, là-bas, ils ne peuvent pas parvenir sans nous à la perfection, ils comptent sur nous (Hébreux 11); et quand ils s’assemblent, ils s’unissent avec les vivants. L’Église s’unit avec la Parole, alors l’Église et la Parole qui s’unissent ensemble deviennent un. Les saints morts et les saints vivants s’unissent ensemble pour être un; et tous ensemble ils vont s’unir à Christ là-bas, pour le Souper des Noces de l’Agneau.

124 C’est le temps de l’union, et les signes fusent de toutes parts. Les signes sont présents dans les nations, les signes sont présents dans le communisme, les signes sont présents dans le monde occidental, les signes sont présents dans le Conseil des Églises. Et le Signe est ici ce soir, présent dans la fonction du Saint-Esprit, et la Parole de Dieu le confirme et en établit la Vérité. Amen! Le temps de l’union! Le signe du temps de l’union!
Inclinons la tête.

125 Seigneur Jésus, mon pauvre coeur bondit de joie en voyant la possibilité (pour moi, un homme d’âge mûr), mais pourtant la possibilité que je voie Ta venue dans cette génération; que je sois vivant et que je me tienne ici, que je voie le moment où cette Trompette retentira: “Que celui qui est souillé se souille encore. Que le juste pratique encore la justice. Que celui qui est saint se sanctifie encore.” Ô Seigneur Dieu!

126 Et de penser que nous nous tiendrons là – en un instant, en un clin d’oeil, quand le monde ne saura pas ce qui se passe, mais tout à coup, vous verrez apparaître devant vous vos bien-aimés qui sont décédés et qui reviennent s’unir avec vous. Et nous serons changés en un instant, en un clin d’oeil; et nous serons tous ensemble enlevés à la rencontre de notre Seigneur dans les airs. Alors nous nous unirons à Lui, et nous serons là pour toujours, plus jamais nous n’aurons à être privés de Sa Présence.

127 Comme c’est glorieux aujourd’hui, Seigneur, de savoir que nous sommes maintenant unis, en étant un seul Esprit. Un seul Esprit, le Saint-Esprit, qui a le contrôle absolu de la Parole, vient en nous. Et comme c’est glorieux, quel privilège de pouvoir nous détacher de tout ce qui est du monde, pour nous unir à Jésus-Christ. Et de penser qu’un jour, sous une forme physique, avec un corps semblable à Son propre corps glorieux, nous nous assiérons à table, au Souper des Noces, et là nous serons unis et mariés à Lui; pour vivre comme Épouse et Époux tout au long des temps à venir, tout au long d’une Éternité sans fin.

128 Seigneur Dieu, que ceci ne soit pas qu’une pensée mythique pour les gens, mais que cela devienne une réalité, au point qu’une faim et une soif intenses s’installeront dans les gens, qu’ils…en lisant leurs journaux, en regardant…en écoutant la radio et les nouvelles, et en voyant que c’est le temps de l’union. Les signes clignotent.

129 Seigneur Dieu, nous avons parlé, entre autres, des femmes, de ce qu’elles feraient dans les derniers jours; de ce que l’église ferait dans les derniers jours; de ce que les Âges de l’Église seraient, et de ce que les Sceaux seraient, de toutes ces autres choses. Et nous voyons ce qui est arrivé du temps de Noé. Nous voyons ce qui est arrivé du temps de Sodome et de Lot, quand l’Ange de Dieu S’est fait connaître dans une chair humaine, qui a mangé la chair d’une vache et bu le lait de la vache, et mangé du pain; Il s’est tenu là et a pu dire ce qui se passait derrière Lui. Et Jésus a dit que la même chose se produirait à l’avènement du Fils de l’homme.

130 Seigneur Dieu, nous avons vu la pyramide, la manière dont nous l’avons construite là, nous avons vu comment nous y avons ajouté ces choses; et nous constatons que nous sommes au temps de la fin, attendant le Chef, la Pierre angulaire. Gloire à Dieu! Nous Te prions, Père, de réveiller les gens rapidement maintenant, et de nous rassembler, dans l’amour divin et le respect envers Jésus-Christ et les uns envers les autres.

131 Si certains d’entre vous ici, ce soir, n’ont pas cette espérance en eux, voulez-vous lever la main vers Dieu et dire: “Seigneur Dieu, unis-moi à Toi, unis-moi à Toi”? Que Dieu vous bénisse, frère. Que Dieu vous bénisse, et vous, vous; oui. “Unis-moi à Toi, Seigneur.” Oui! Oh! la la! Les nations se disloquent, Israël se réveille,

132 Regardez Israël là-bas, ils sont réunis. Israël, ils sont venus du monde entier pour s’unir; pour s’unir, et maintenant ils sont une nation. Ils sont une nation unie: ils ont leur propre drapeau, leur propre monnaie, leur propre armée, tout; s’ils l’ont jamais été, c’est maintenant. Israël est uni, Rome est unie, l’église est unie. Et l’Épouse est en train de s’unir, amen; la venue de cette Grande Union. Qu’est-ce que c’est? Tout se dirige vers ce Signe, ce Signe principal et capital, Jésus et Son Épouse qui s’unissent pour être un.

133 Dieu notre Père, accorde ces bénédictions que je demande pour ces gens, et puissions-nous être unis à Toi de coeur et d’esprit, car ils ont levé la main, montrant qu’ils désirent cela. Seigneur Dieu, purifie-nous et fais que nous soyons à Toi; accorde-le, Seigneur. Tout ce que nous savons faire et pouvons faire, c’est demander. Et alors, Tu as dit que si nous le demandions et le croyions, nous le recevrions; je l’attends, Seigneur. Je Te remercie au Nom de Jésus-Christ. Amen. Je L’aime, je L’aime,
Parce qu’Il m’a aimé le premier
Et a acquis mon salut
Sur le bois du Calvaire. (Amen. Oh! la la!)
Voici, l’Époux vient!
J’entends le cri de minuit!
Nous monterons avec un cri de joie, si tous nous tenons bon,
Et Le rencontrerons dans le ciel.
Veille et prie, mon frère,
De peur que quelqu’un ne prenne ta couronne,
Car le tiède et le rétrograde
Ne porteront pas la robe de mariage.

134 C’est vrai. Préparons-nous pour ce cri de minuit. Il viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. Il y aura un cri, pas au milieu du monde des incrédules; ce sera un secret. Mais les croyants, qui attendent ceci – vous voyez les étoiles qui s’alignent? Voyez? Qu’est-ce que cela a produit? Exactement la même chose que la première fois. Voyez, nous en sommes là, les signes arrivent. Nous voyons apparaître les signes de Sa venue bénie,
Voici, les feuilles du figuier maintenant verdissent;
L’Évangile du Royaume est allé vers chaque nation;
Et nous sommes proches, on peut voir la fin.
Alors, avec joie, nous partons proclamer le Message de Son apparition bénie,

135 Pas vrai? Oh, proclamer le Message de Son apparition bénie! C’est ce que nous devons faire. Dire à tout le monde: “Tenez-vous prêts, préparez-vous à rencontrer Dieu.” Amen! Je L’aime. Oh, comme je L’aime. Maintenant, levons-nous, là. Alors que nous nous saluons, tournez-vous pour serrer la main à quelqu’un, et dites: Jusqu’à ce que (serrez-vous la main, là) nous nous revoyions,
Réunis aux pieds de Jésus;
Jusqu’à ce que…
Souvenez-vous, il se pourrait que vous soyez rappelés. Notre prochaine réunion pourrait avoir lieu à Ses pieds. Oh, Dieu soit avec vous jusqu’à ce jour!

136 Maintenant, pensez un peu: avant que nous nous revoyions; avant que nous nous revoyions dimanche matin, ou mercredi soir, il se peut que…tout à coup, quelqu’un a disparu. Un tel a disparu – ils sont partis. Oh, de penser que votre mari a disparu, ou que votre femme a disparu, et–et la femme de Jean a disparu, et–et–et par ici, les enfants ont disparu. Tout est arrivé (qu’est-ce qui s’est passé?), alors vous êtes laissé derrière! Oh, que de pleurs et de gémissements, lorsque les perdus ont reçu leur sentence,
Ils ont crié aux rochers et aux montagnes, (Comme Israël, quand ils sont retournés dans la ville, au temple.) Ils ont prié, mais leurs prières sont venues trop tard. (Ils avaient rejeté le Message.)

137 Oh, frère, ne faites jamais ça. Quoi que vous fassiez, restez fidèle à la cause! Oui monsieur!

138 Alors, jusqu’à ce que nous nous revoyions, voici ce que nous ferons: Revêts-toi du Nom de Jésus,
Comme d’un bouclier puissant;
Quand les tentations surviennent, (Qu’est-ce que vous faites?) Murmure Son Nom en priant.
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel;
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel.

139 Inclinons maintenant la tête, en fredonnant. Nous nous courberons devant Lui,
Nous prosternant à Ses pieds,
Pour Le couronner Roi des rois,
Le voyage terminé. (Il le sera, un jour.)
Ô précieux Nom, précieux Nom, Nom si doux! Jusqu’à ce que nous nous revoyions, que Dieu soit avec vous. Espoir de la terre, joie du Ciel;
Précieux Nom, Nom si doux! Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel.

Voir le texte anglais seulement

The Uniting Time And Sign

1 Good evening. It's a privilege to be here tonight and stand in this place, I...
This morning, coming down the road... I'd been off praying and waiting on the Lord. And coming down the road, I turned on a--a radio minister, Brother Smith, the colored brother (did you all hear him this morning, any of you?) up at, I believe it's Ohio. Someone was telling me about him preaching, and said, "You ought to turn him on."
I said, "I just happened to get him this morning." And he was certainly telling about how that sin was abounding in the world today, and he was a... And I turned it over a little farther, station from that, and come down and heard another. Time I got down here, I was about ready see if it wasn't too late to come to church this morning when I got in. So we're very indeed privileged to be here tonight and to serve in the service of the Lord.

4 And talking about Brother Neville and the message the other day to this little lady, our sister that just went from us; that was... We all know who it was; it's Sister Weaver. And thinking about a man here being baptized tonight; she... I baptized her in this pool when I--they had to bring her here in a wheelchair. She was dying with cancer, and she just had that night to live; the doctors done give her up; she was going to die the next morning. And I went into her home and tried to speak to her about Divine healing, and she just kept repeating, "I'm not worthy that you come under my roof." She said, "I--I'm not worthy for a minister to be in my house." She said, "I'm a sinner." But she said, "Sir, I don't want to die like this." And so Grace Weber, up here took me down there. I just come in, tired from the meetings; and there when I was praying for her, and read the Scripture to her, and she got saved. Then she could hardly raise her hand up, but she wanted to shake hands with everybody. She just... Something happened to her.
And while they was shaking hands, I saw a vision of her going to a chicken coop, coming back. I said, "All right, it's going to be all right now." And that's eighteen years ago. And she's been a jump ahead of that cancer, all along. She--she died--never died with no cancer; she had a heart attack and killed her. They had her under oxygen; she died in a heart attack.

6 And then I was thinking, just at the last when the people were going out, and they sang, "Then Jesus Came." That's exactly what happened, He came and spared her life for those eighteen years. And I thought, how appropriate, that woman probably didn't know she was doing it, that--like that, and again, she might've. But just how appropriate it was to have that part there, "Then Jesus Came."

7 Now it's a little bit before, I--I hope, my great set in for meetings. I get real nervous. This morning I was so twisted up; I went up to--to pray. And I--I'm home, back here. The family, I just took them to Arizona, and I'm--so the kiddies get in school. And I'm back here just to--to kinda relax, go hunting with Brother Wood and a bunch of the brethren here: to go out hunting, for this coming week. We're going down in Kentucky. And I was--been in... I just happened to come in the day that--that Mrs. Weaver died, and it's just ride right through and help Brother Neville in that, the funeral.

8 Now, don't try to... I do not try to--to say too much about it on, you know, around people complaining, 'cause I think, one of the horriblest things is to see a--a man or a woman that's constantly complaining. I've always thought, "God, keep me from it." See, that--that weakens faith all the time, you know. You just--you just... If you--if you... I know as they get older, each one of us, we're going to get something happen and something happen. And I know those little things are going to keep accumulating; that's as you get older; they just got to. But I think one of the most horrible things is for Satan to crown some person's life: a crabbed old man or an old woman. You see? I--I hope that I don't get to that place. I hope that I can bear it, as my burdens, and--and get to a spot to where... I want my life crowned with the Glory of God: His long-suffering, gentleness, peace, meekness, and filled with the Holy Spirit.

9 And I... One of my main things that's always hurt me through my life has been a nervous condition. That when I get so worn, then I get real weary. I get kinda feeling like nobody cares for you, you know, and--and you're all... You have it too. I just happen to have a real overdose of it, you know, and now, it gets real bad sometime, and I can't hardly... It's tension, and that's what does it. And I get to a spot then that many times, especially so many of those visions, you see, it just gets me. I look at a person, I think, "This is a vision. No, no, no, it isn't. Yes! Is it not?" You see? And you just don't realize what a price goes with that.
So then--so then you--you wonder. Then you get to thinking, "Well, you're..." Then you get off your side and think, "Well, now, what--what have I done? Here I am, I'm--I'm fifty years old and I've done nothing for the Lord; and I--I'm getting old and what's... Oh, my." Then you just get in the--what we used to call "the blues." Some of you brethren about my age remember what they used to call "have the blues." Pop used to talk about it and I wondered what he meant, and I sure know now what he meant. So then, you get to feeling that way, which is none of it true; it's just you, and you know it. See, you know it's just you doing that.

10 So I was trying to quiet myself a little bit now, and get ready for the--the big push that I hope's coming soon. And then through... I've got to go to New York right away, and I--to a meeting up there, a campaign, and then down to Shreveport, then go back to Phoenix, and then come around the west--the south border of the United States. And then they're making arrangements for overseas now to begin as soon as we can after the first of the year, maybe March, April, something like that; where you start in Stockholm or Oslo, and go around the world, if we can on this next tour.

11 And now, I'm home, kinda resting up a little bit to get kinda back to myself and kinda 'cuperated. And if the Lord's willing, I'll be back next Sunday from down in Kentucky. And--and if it's all right, and pleasing to the Lord, and Brother Neville don't mind, well, I'll just try to have the service next Sunday, if--if the Lord willing. And if He's just as willing as Brother Neville is, I--I'll be here...?... Yes, sir, He's just a--if He's just as willing about it as Brother Neville. I hope He is. Now, I see I... Then I know I'm soon, if the Lord willing, I'm going to be gone from you quite awhile.

12 And I--just little messages, as I pick up a little something on my heart that I--I--I feel like I want to express it to you (you see?), and we can fellowship around it. Now, I've got quite a few of them, five or six that just come to me in the last few days. And I went couple days here, squirrel hunting out here. And I get in the woods and take me a pencil and paper. See? Now, at about time it gets good and daylight, I back up against a tree somewhere. If I don't go to sleep, I start to pray, and then I... the Lord will give me something. I start writing down little notes of it. You see? You know what I mean; when you get to yourself, and then you... Then here I come in, and write it all off on a tablet of paper. And then when I'm called on, I run out and get my tablet and go to looking through it and see what I can start. You see? That's what's happened just now.

13 So now, I want to, if the Lord willing, to speak just... I'm trying to make--cut down them big, long messages (You see?), where it takes you hours. And the Lord helped me do a pretty short job of it at Chicago, the last night there, about thirty minutes. And somebody come around, said, "I didn't think it was in you, but you did it." So thirty minutes, from about two and a half hours, or three, you know. So maybe I can hurry up tonight and get a little practice, not hold you too long.

14 God bless you. No matter where I ever go, there'll never be a place like this Tabernacle here...?... It's home, sweet home. And I'm in sympathy with the Weaver family, and with this precious colored brother that died. I prayed with him a little while before he went, and a fine character. And he's at home with God now, and it's all over. And you'd have to go anyhow, and we all know that. So we're... May the Lord rest their souls in peace, and someday we expect to join in a land yonder, where there's no sickness, sorrow, or death. Until then, let's just do everything we can for the Gospel.

15 Speaking of tension, I was praying about it this morning. What would you do if you didn't have tension? Just think of it. Tension is part of living. That kind of encouraged me when I thought that. If you had no tension, you'd be like a rag doll; you wouldn't have no feelings. There'd be nothing you could work on. Like a husband and wife, maybe if she wants to do something, and they're trying to work together (especially Christians), and the other one wants... And then when you come together to... and find out what she's done; she finds out... See, the tension really brings you closer together. And somebody tells you that "Well," they said, "just think of the little wife that went under a lot of tension when you wasn't so good, or the husband went under some tension when you wasn't so good. Then when it's all forgiven, look how you feeled about them. My, you just..." See, you got to have tension. That's all.

16 And just think of feelings, what if you didn't have any feeling, no pains or nothing? What if there be no pain at all? You'd have no feelings at all. See? And if you had no feeling, then one of your senses would be gone. See? So, see, everything's just right anyhow. So, "God, just give us grace to stand up to it," that's the thing. If I just stand up with that grace, and stand there and say, "We know that when this life is over, the great one's on the other side where we're looking to go to." And now, we--we remember that all these things, that's a tension that...

17 Some people tries to introduce Christianity, that you're free from worry. You're... No, you're not. "You're free from tension." Oh, no! You add tension when you become a Christian, because you was kind of a slop-go, happy-go-lucky, whatever it was out there, not caring what you did. But when you've become a real Christian, every moment you're wondering, "Am I pleasing my Lord? If I could hear from Him..." It puts you on tension, puts you on guard. That's what makes you what you are. So after all, tension is a blessing. It's just the way you're looking at it: just the way you're looking at it. See? If you just look the other side, there's--there's... No matter how thin you slice anything, it's still got two sides to it. You see? So you want to see both sides.
So tension... I think, "Oh, my, it's... What's this tension? If I could've been born without this tension." Well, if I wouldn't have had this tension, I wouldn't have been what I am. I wouldn't have been a Christian, perhaps. It was this tension that drove me to Jesus Christ. See? So it's been a blessing thing to me.

20 So then, as Paul said, as though when he had a tension or something or another, he had consulted the Lord to--to take it away from him three times. The Lord said, "Saul... My... Paul, My grace is sufficient."
He said, "Then I'll glory in my infirmities. Then when I'm weak, I'm strong." See? As long as it's to the will of God, all right.
Now, I consulted Him one time when it used to bother me so bad it scared me. And He told me about eight or ten years ago; He said, "It'll never scare you again." And it's never has did it. No, sir. Don't--don't worry about it. I just feel it, but I know it's there; but I just go on 'cause it don't scare me no more, so thankful for that. Now, He could've said, "It won't be no more," just as well as that "You won't be scared no more."
So it's His will that it happens, so I just embrace it and say, "Thank You, Lord; I'll walk that way."

24 Now, let us bow our heads just a moment for--for prayer. Is there a special request for prayer? (I see handkerchiefs are laying here.) Raise your hands. Lord, bless each one of these children.
Our heavenly Father, as we now approach Thy great, majestic throne of grace, because we've been asked to come, we're coming upon the bidding of Jesus Christ. And we come with all of our cares, and cast them upon Him because He cares for us. What a great comfort that is to know that He cares for us. The great God of heaven, the Creator cares for us, His creation. We're so glad for that, Lord. What a comfort it is in these times that we're living, when there seems to be able to--to draw comfort from nothing but Your Word. That's our consolation is Your promise. And in Your promise, You said make our requests known, and "If you'll ask anything in My Name, I'll do it." And all these great promises: "Ask and you shall receive. Say to this mountain, 'Be moved,' and don't doubt, and it'll be moved." All these promises, and we can draw from that just what we are asking for.
Hands went up, they need something, Lord. Thou knowest their need; supply it, Father. I place my prayer with theirs before Thee, my hand up with theirs. Here lays upon this desk here, handkerchiefs laying here. Oh, how the people with faith, gallant faith, Lord... Seems to be just something that You've blessed me by, to be able to pray for sick people. Wherever, anywhere, wherever I go, it's something about praying for the sick. God help, now. I pray with sincerity that You will grant the requests of these handkerchiefs that's been placed here to people that's asked. Let Your mercy be upon them.

27 Lord, we understand that Sister Hicks has a woman here that's flew all the way in from somewhere to be prayed for: with cancer, and wanted to know if she could get her to get over here. I pray, God, that You spare the life of that person; grant it. And my little nephew, Mikie, laying yonder sick and vomiting with a high fever; just left the door. Lord, I--I believe we had the prayer of faith there that You've stopped it, and I--I--I'm grateful to You, feeling the fever going from the boy before I left the room.
Now, Lord... And thank You for all these things. And now it falls my lot to speak on Thy Word. Give us Thy Word, Lord. Thy Word is Truth. Bless our souls and give us the--the grace that we need, that we might draw it from the promises of God tonight in the Word to sustain us through the rest of this week; grant it.
Bless our pastor, this gallant soul, his wife, his children, the deacons, the trustees, and every person that comes in or out of this building; grant it, Father. In the Name of Jesus Christ we ask these blessings. Amen.

29 Now, I want to read from two places of the writings of the Lord. I want to read first from the Book of the Psalms, the 86th Psalm. And then I want to read from St. Matthew the 16th chapter, 1 to 3. And I want to read portion of this Psalm, not all of it but down about to the 11th verse, which is a little over half of it.
And I want to announce this, if I call a text, before I preach on it: "The Uniting Time and Sign." "The Uniting Time Sign," that sounds kind of complicated. Uniting (See?) Time, uniting time, that's what it is now. And the Sign of that uniting time.

31 In--in the Psalms, a prayer of David, the 86th Psalm:
Bow down thine ear, O LORD, hear me: for I'm poor and needy.
Preserve my soul; for I am holy: O thou my God, save thy servant that trusts in thee.
Be merciful unto me, O Lord: for I cry unto thee daily.
Rejoice the soul of thy servant: for unto thee, O Lord, do I lift up my soul
For thou, Lord, art good, and ready to forgive; and plenteous in mercy unto all them that call upon thee.
Give ear, O LORD, unto my prayer;... attend to the voice of my supplications.
In the day of my trouble I will call upon thee: for thou will answer me. (Oh, isn't that beautiful? Thou wilt answer me.)
Among the gods there is none like unto thee, O Lord; neither are there any works liken unto thy work.
All nations whom thou has made shall come and worship before thee, O Lord; thou shall glorify thy name.
For thou art great, and doest wondrous things: thou art God alone.
(Listen now!) Teach me thy way, O LORD; I--I will walk in thy truth: unite my heart to fear thy name. (Unity, see?)... unite my heart to fear thy name.

32 I'm talking now of uniting and time sign. Now, in the 16th chapter of St. Matthew:
The Pharisees also with the Sadducees came,... tempting him, desiring him that he would show them a sign from heaven.
And He answered and said unto them, When it is evening, you say, I... It will be fair weather: for the sky is red.
And in the morning, It will be lower... foul weather to day: for the sky is red and lowring. O you hypocrites, you can discern the face of the sky; but ye cannot discern the signs of the time?
The Lord add His gracious blessings to the reading of this Word.

33 Now, we're talking of this uniting, uniting time, the sign of the uniting time. See, Jesus was here; in this last Scripture reading He was rebuking the clergy for not being able to discern the time or the sign of the time. Now, that has always been a great thing to the people (See?), to be able to discern the sign of the time that you're living; because God writes it plainly so nobody could escape it.

34 Now, ordinarily, I'd go back and pick up from other ministers, or other servants of the Lord in the Bible time, like the sign in Noah's time, the sign of Daniel's time, and--and so forth, the different signs; but I want to bypass that tonight to--to save time, to be able... But it's always been God's way to give them a--a natural sign of the time, so that everyone would know just what time it--it was. And these Pharisees should've known their time. They should've knowed what the time was. He said in another place, "If you would've known Me, You'd have known My day." See? It--it's very--a--a great thing that we understand. See, without understanding...

35 That's what they always referred to the prophets about, they said, "And he had understanding by visions from the Lord. And the Word of the Lord came to the--the prophets of old." See, they had understanding through the Word of the Lord, by the prophets. And then the prophets give a sign. Like one man laid on his side for so long, then turned over and laid on the other side. One man had to strip his clothes. And oh, there's many things that they did to show the sign that they were living in. And now we know that the God that made the heavens and earth, and--and so laid out His work that He would describe His time by signs, that same God lives today. So we must be, something... As we see the--the time that we're living in, there must be something that somebody's overlooking somewhere. See? Because God would never let these things happen without giving us a definite sign, that where that--that we'd understand.

36 Now here is the same today that the clergy, we don't read it right. It's just like it was then, they didn't think that it was time. They--they thought that they were living pretty peaceful then, and so they wasn't looking for no Messiah. And Jesus had said that His coming would be as a thief in the night, when the--when the people would be unaware of His coming. But there were some of the virgins that went to meet Him, half of them had oil in their lamp and was ready; they were watching for that sign. And that's who I'm speaking to tonight (See?), to those who are looking for the sign now, the sign of His coming.

37 These signs given by the Lord is given only to believers. The unbelievers never see it. They go right over the top of them, and they don't see it. And now, just as sure as it is that an Angel of God could stand on this platform tonight, just as true as--as I'm looking at you, and I could be looking at it; or you could be looking at it and I couldn't see it, or I could look at it and you couldn't see it... Now, you know that's Scriptural; that's exactly the truth. They saw... You know Paul fell down, and--but they--none of them could see that Light.

38 That Light was right there when John stood there before the multitudes, and thousands out on the bank there of clergymen, and--and sages, great men. And John said himself he bore record of seeing the Spirit of God descending like a dove and come down upon Him, and a Voice saying, "This is My beloved Son in Whom I am pleased to dwell." And nobody saw It but John. See? It was just for him.
Did you notice how vivid the sign for the wise men? They looked, there was... They were Hebrews. They wasn't really Indian astronomers; they were Hebrews; because they were up there in that country studying astronomy to finish their education. And when they was--looked towards Jerusalem, and knowing that they saw those three stars from each one of their--their birth path, of Ham, Shem, and Japheth, of which race they come from, each, and they seen them stars in their birth path. That was a sign to them, that when those stars were in line, the Messiah was on earth.

40 Oh, my. No wonder they came, "Where is He? Where is He that's born King of the Jews? We've saw His star in the east and have come to worship Him. Where is He?" They knowed that that infant Messiah was laying somewhere, because God gave them a sign of the time, that God and man were uniting together. What a unity, when God united Himself in human body. The principle, the greatest of all the unitings that ever was done, was when God united with man, and left His--His great strain of being God and stretched forth His tent, and took in humanity, and become one of them through...?... unity... That what? That brought peace between God and man forever; how thankful we are.

41 And signs were not sent... Now, just think, every man, and all the astronomers; the people them days, their clocks was the stars. There was a watchman went on top of--of the tower, and he would get up there and watch. And he seen when a certain stars was in certain constellations, as they were passing, he knowed what time it was. You remember in the Scriptures, "What time is it watchman?" And the watchman come back and told him in what hour it was. See, they kept time by the stars.
Now, isn't it strange that these stars were exactly in line for three men and nobody else saw it? See? Just exactly in line... Now, you can be so in line with the Scripture. See? When those stars become in unity, united themselves together in this constellation, three men were also united at the same time. And you can be so united with God in His Word, until these things become realities, and you can see them, and know that they are true. See? The sign of the time, you might look right over top of it, say, "Aw, nonsense!"

43 But to you it isn't nonsense. To you, you're united with the Word, and here It is. Then it's--it's absolutely right, Brother Pat, when--when--when--when you see this sign unite with the believer. And that's who I'm addressing this to, is the believer, for the unbeliever'd never see it. And what a rebuke it would be if He was on earth today to many of our clergy today, who cannot read this sign: the signs that we're reading daily here at the Tabernacle, and seeing the things. And others are reading it and seeing the handwriting on the wall, and yet many just ignore it, and don't even see it at all. It's nothing to them at all; they don't notice it.

44 Now notice that in this, no, He--He pointed out national signs. Now, when they asked Him about this, they wanted signs; and He gave them signs that happened. And they wanted to know when would be the end of the world, what would be the sign at the end. And He pointed them many places through the Scripture about national signs, about heavenly signs in the heavens, and earthly signs; He gave them signs, signs, signs, just constantly a sign. And when the...
He told them there in one place about a national sign, He said, "When you see the nations (See?) begin to gather around Jerusalem (see?), then we know that the time of their trouble was at hand, when you see Jerusalem compassed about with army."

45 Now, before that they could do this, God... The world had to unite... Titus, this great Roman general had to unite his armies together and come around after these Jews had rejected the God-given sign of the time to them. That's the time that Titus united his armies together and come to take the city. First there had to be a uniting of God's people (so-called) against the Word of God, before that the nation could unite itself against God's people. See, the--the--the unity, the uniting, uniting together...
I believe that we're living in a great uniting time. I am taking these red lights down, and flash signals, and everything of the women, how they do; and the men, how they do; and the churches, how they do, showing to this little group, with all my heart, that I believe that we're lining in the line of God's Word in this great prophetic hour, just before the coming of the Lord Jesus: uniting together and getting ready.

47 Now, you see, before Titus united the nations of his armies together, Israel united themselves together and banded themselves, that they would not believe Jesus to be the Messiah. They rejected Him, and turned Him out, and crucified Him. And then, when they rejected the salvation that was sent to them, they unite themselves together to do it. Now, hold that in mind: uniting themselves together to reject the message of the hour. They had to do that. And then when they did that, then the national sign come in.
The nations begin to unite themselves together, and Titus brought this great army of Romans and Greeks, and compassed the walls of Jerusalem, penned those people in there now, and they starved to death. They eat the bark from the trees, Josephus, the great historian, tells us. And they eat the grass off the ground. They even boiled one another's children and eat it (See?); as they were mad people. And then when finally Titus, he was setting back upon the hills, around Jerusalem there, and--and those people in there thought they were doing the will of God when they saw these armies marching in. They had refused to hear that Great Master, Lord Jesus, tell them that.

49 There wasn't one of them Christians caught in there, for they saw the sign and moved. See? They said, "Let them that's on the housetop come not down, or him that's in the field go back, take not his coat; but flee into Judaea, and pray that your flight be not in the wintertime or on the Sabbath." Because in the wintertime, the--the hills would be full of snow; and on the Sabbath day the door--the doors was closed, the gate, and they'd be caught in that condition. See? We want to get on that pretty soon about the--how God does those things, if the Lord willing.

50 Notice now, He... They prayed that it would be that--not be that way, Jesus told them to pray for that, and they never caught one of them in there. They were gone, 'cause they looked at the sign, and they were gone; that's all there was to it.
Oh, how the churches today ought to see the sign of the time that we're living in. Flee as hard as you can to Calvary for Life, not to some church, but to Jesus Christ. Unite yourself with Him, and not with some organization or some church creed. Unite with Christ, and be sure that it's Him. You can't just take anything; you got to be positive that it's Him. What a time of union.

52 Now, we find out that they rejected the Messiah and then united themselves together and drawed themselves a league, and made a--a motion among them that if any persons received Jesus as a prophet, that they would be excommunicated from the church. You remember the blind boy that was set with blinded eyes? And the disciples said, "Who sinned? Him, or his father, his mother?"
And Jesus said, "In this case, neither; but that the works of God might be done, made known."
And you remember, they said that the father and mother could not say. They said, "They know this is our son, but we don't know how he was healed." Because the Jews had said that any person that confessed Him to being the Prophet, that they would be excommunicated.

55 But, you see, the works of God was that this boy didn't belong to that group. And he said, "Now, it's a strange thing to me that you don't know where this Man come from, and yet He give me eyesight." See? Now, he could say it. See, that was the works of God. He had been made healed, and well, and he could--he could tell it because he had no strings tied to them from anywhere. He was the one the works was done on, and he certainly saw his--for his first time in his life.

56 Now, the Jews united themselves against Jesus and--and against His Messiahship, and His Messiahic Message. We see the same thing now happening, just the same thing. Communism is uniting to destroy the church, and the only way that it--that is after the church has united itself too in the Council of Churches, the World Council of Churches to deny and to destroy the Message, the Word. They have turned down the Word; the churches have. They cannot accept It because It's against their denominational creed; no matter how many Pillars of Fire would hang in our--in the midst of the people, or how many people would be, how many things would be foretold and happen, and all the great signs that He promised of the last day; they cannot do it.

57 Therefore, they are uniting themselves now, and your pastor here and many can tell you, that's reading, that they are--have the ecumenical movement of the--the--the world. And the... There's a Lutheran minister over it. That if there comes a disaster would happen in this neighborhood here; if we are not united with that ecumenical move, then our church can no more be church, and they can use it for a storeroom. Or if one of the brothers would see somebody dying or hurt, and try to minister to him any spiritual blessing, we could be shot for it; exactly right. We can be given ten years in the federal prison for ministering anything, because we're not a member of this ecumenical move. Don't you see the mark of the beast? See?

58 Now, we see this uniting time coming. See? Now, watch. And then the church has united itself against the Message; and then when it does that, the nations are uniting themselves in Communism to destroy the church again; just exactly what it did in the first place. See? It repeats itself right back again.
Israel had to turn down the Message first. And when they turned down the Message, then the military, the national life united itself together of other nations, and come in and destroyed the church. And today, they have turned down the Message of the Lord Jesus, and they've turned It down. And now, the time is come to where Communism is uniting the world together against the church. See, it has to be that way. Now, it's hard to say that.

60 It was hard for them Jews to believe; they said, "Now come, brethren, we see that--that our--our God is with us, and so we'll--we'll go into the temple. And now we will pray, and, let holy father So-and-so, and holy father So-and-so, lead in prayer. Close the gates" And Titus took his stand, and stood right there for about a year or more (See?), right on guard, just starved them right out. There couldn't be a one of them even get outside the city; and they died, starved. And when he went in there and tore the walls down, the blood burst out and run like rivers down there where he slaughtered everything was in there.

61 Now, the Angel of the Lord prophesied that back in the Old Testament, and told that that would happen. And them ministers who was clergy, who was supposed to be posted on that and to tell the people that; instead of that, when Jesus stood among them, they didn't even know Him; and try to make a--a--some kind of a--a rabbit foot, "Do us a trick; let us see how--how it's done. Show us a sign." See? And He said, "I..." Why, He done so many things, and yet they couldn't see it. See? And then when they rejected Him as their--the Message of that day--they rejected the Message of that day, they failed to see the sign of that day.
And the sign of the--the Bible's prophecy was made before them, and they said, "Let's go in now." Them were holy men. They were men that you couldn't lay your finger on their life. They couldn't be that, and then--and then be a--a--a priest. A priest would be killed; he'd be stoned to death for any little thing. So they had to live a clean, holy life. He could not do it, because he was stoned for just anything.
And now, they were great men, and holy men in the sight of the people, and yet they went in and said, "Now, we will... We've got God, the God Who's been with us all through the ages. We will go into His holy temple." That was God's holy temple! But, you see, He had been turned down in His holy Temple. See? "We're going in to the house of the Lord. Now, all of you Hebrews know that we are the chosen race; we are here. And God is our God; God of Abraham, Isaac, and Jacob, He's with us. He will deliver us from them uncircumcised Philistines out there (as it was), them Romans and Greeks. He'll deliver us from that. Let's go into the house of the Lord!"

63 That sound good; but what had they done? The Builder of the house was in there in a form of a lowly Galilean Carpenter, and they turned Him down; when God had vindicated Him of being His Messenger of the hour and of rank, and they turned It down. So all the praying, all the sincerity, all their sacrifices didn't mean nothing to God. They had done it. And God let this great army unite to destroy it.
And we see today, as the churches through the denominations and so forth, turning down the Word of God. They don't want you tell them about these things, and science can prove it by pictures and everything else, and still they want nothing to do with It. So Communism is forming to destroy it, just exactly like Titus did, and the Bible said they'd do it. It's exactly.

65 Now, you see where we're living? The uniting time. When we see these things being united, oh... Why, we fail to see those things. You can--you can look in here in the Scripture and see where that He promised that what He would do. Now, we see it coming to pass. We see in the church what He promised to do; we see it coming to pass. We see the nations uniting together. We see the isms uniting together. We see the churches uniting together. It's uniting time. It's the hour of uniting. That's the spirit of the age: "We've got to unite." Everything you talk about has got to be organized; even the government will receive it.

66 You know as a citizen... I...?... as a citizen, as a citizen of the United States, yet I--I... You'd give me a check for five dollars, I'd be daresn't to put my name on it. See? See, I couldn't do it. See, it's a uniting time. It all has to go through some union of some sort, and that union is the very thing that brings the mark of the beast. See? It's a uniting time, and it's working right on up into that. You can see it just with your plain eyes if you'd look at it. It's a uniting time, where everything is uniting together.

67 The Jew--Jews united themselves against Jesus, as their--as their Messiah. Therefore, we see what happened. We see the same thing now: Communism uniting to destroy the church, after the church has united in the World Council of Churches and trying to destroy the Message, the Word of God. They tried to get rid of It. The only thing they can do is to draw themselves a council, because that they are separated; a little group here, the Methodists, and Baptists, and Lutherans, and Presbyterians, Church of Christ, and so forth like that. They can't do nothing, 'cause this one will be against this one, this one be against the other one; their doctrine is just as much difference as the east is from the west. See, they can't do it. But once together under one big head, they got it. They got it then.

68 That's where the Catholics are so in unity, the Roman Catholic, 'course they're in a unity, they're the majority is the Roman Catholic; the Greek and other Catholics are--are not as much as the Roman Catholic. Now, they unite together, and that's the reason they stand together. No matter what takes place, that pope is the head of everything. See? And no matter what anybody else says, "He's the infallible; he's--he's--he's a vicar of God, that's all; he's next to God; he has the jurisdiction over hell, heaven, and purgatory." See? So there isn't a thing that can be done in that case; whatever he says, that's what has to go.

69 Now, the Protestants is making themselves a head just like that to say... And don't the Bible said, "There was a image made unto the beast." What is a image? It's something like it, made like it. There it is, the same thing. What is it? By uniting themselves together, and this is the spirit of the age, is uniting, uniting together. Now, tried to destroy the Message...
How did they destroy it? How could they destroy the Word of God? They can make it of non-effect, non-effective, by taking traditions as they did back there in the beginning, and making the Word of God of no effect. See, they've, "Aw, that... Really, after all..." You see where this infidel woman that's trying to... she... I forget what her name is now; if I could just call it. She... I'm trying to think of so many.

71 I was thinking of this Miss Nations the other day; I wish we had another one like that to rise up. She was the one that went in the barrooms and tore out the whiskey, and throwed out the signs and everything like that. Why don't some woman rise up today like that, and get out here and tear some of these naked pictures down of these women of her own race and things like that? You see, don't have it no more.

72 Now as... But this woman, an infidel, who said that--that the Bible, is unconstitutional to read it in public schools, and things like that.
Now they've also... Have you noticed again, they're trying to say now... And great studiers of the Scripture said that much of the prophecy that was prophesied in the Bible was absolutely wrong, and never did come to pass. And you've heard of that and read it. And they were trying to say everything; you see, they're trying to destroy the effect of that Word. If they can only destroy and substitute for It a creed or something that man has, that seems in their eyes to be better than the Word, then they destroy It with their--with their tradition. And that's how they're trying to destroy the Word of God, by denominational politics.

74 Now, each church has its own politics. The Church of Christ has its, the Christian church has its, and the Baptists, and Methodists, and Presbyterian; they all have their different politics. Now, they're getting away from that because they're separated. See, they couldn't have done it before; they got to do it now. See, this is the uniting time, and now they're all putting it together and pooling it up and see what they come out with. My, that's baking a loaf of bread out of horse meat, and garbage out of the can, and whatevermore they'd add together, and wad it together, and throw some rotten potatoes, and things together, and see what you come out with. I sure don't want any of it. No, sir. That's the way they're doing. See, they're taking people who believe that Jesus was a myth, a church that believes that Jesus was a myth; and the other, some believes He was a prophet.
One says, "The days of miracles is past."
The other said, "There might be such a thing."

77 And all this together; and the Bible said, "How can two walk together except they be agreed?" See? Now, that's the kind of a unity they got. And to have some great holy father to put above it, and there you got a image to the beast, just exactly what the Bible says. Now, they got a Lutheran minister, the head of it. Well, we see it's uniting time. Same thing now, Communism and all uniting together in the world, and in the church and so forth, uniting together.

78 Watch nature. Oh, my. Nature, if you'll just watch nature, it does the same thing. Nature is God's calendar of signs. Did you know that? Jesus told them to watch nature. The sea would be roaring (See?), and there'd be different things, and earthquakes in divers places, national strife, signs in the heaven, signs on the earth, everywhere there'd be signs of these coming time.
Watch the clouds. Before the clouds can bring up a rainstorm, you know how it's done? Several little clouds get together, make one big cloud. Well, this one's got a little bunch of wind blowing it; this other one's got a little bunch of wind blowing it; and they all blow together, and then they got a hurricane. See? They unite before they can have the storm; they have to.
Watch ducks and geese unite themselves together before they leave their country. See? They unite together. You can see them flying from this pond to that pond, from here to over there, all of them getting together. They're uniting, getting ready for their take off. See, it's just... That's nature, and God created nature, and nature works by the plan of God. It's a law, an unwritten law of God, that nature works according to His law.

81 Just like speaking at a funeral service; of the sap that goes down into the grave in the bottom of the tree root to lay there until the resurrection in the spring. It's a law of God. There's no intelligence can make that sap go down there; you couldn't drain it out; you couldn't milk it out. There's no way of doing it any better than God does it. God's got the perfect way. So when the leaf drops off, then He sends the sap down into the grave and hides it. As Job said, "Hide me in the grave until Thy wrath be past." See? It goes down there, because it's a law of nature, before frost. Look at the leaves now begin to fall. Why? It's a law of nature.

82 Ducks will get together, every one of them, and rally around a leader. In there they'll know somehow; I don't know how they do it; but they know that that certain little drake is a leader. And that little fellow, they'll all get together and rally right around him, and rise right up in the air. And he'll... Never been off that pond now, but he'll go just as straight to Louisiana or Texas as he can go to the rice fields. See, before they take to their flight, to leave their home where they been borned that year, they unite together. Amen. There you are: rallying around their leader.

83 The trouble of it is with man, he don't know his Leader. Yes, sir. They'll rally around a denomination; they'll rally around a bishop or a man; but they won't rally around the Leader, the Holy Spirit and the Word. See? They say, "Oh, well, I'm afraid I'll get a little fanatically; I'm afraid I'll get off on the wrong foot." Oh, there you are.
What if the little duck I just don't like the way he keeps his feathers. I don't believe I'll follow him." He'll freeze to death. You'll be caught up there if you don't take with the--with the flight as it goes. It unites itself together, and nature does that.
Geese unites themselves together, rallies themselves around their leader; they do the same thing.

85 Did you ever notice bees a-swarming? Bees will unite themselves together before they swarm, right around their queen. That's right. And where she goes, away they go too. Yes. What do they do? They unite before they swarm. Exactly; every nature...
Fish unites themselves together before the spring run. Out in the ocean, you can find them; when them big what we can "humpys," of salmon. When they come up there, before that run comes in, you'll see them by the tens of thousands out in that sea, coming around and around; salt water, but they're actually freshwater fish. And here they come right up that fresh water to go up for spawning season. They go up and there and spawn, about every four years, and die as soon as they spawn. And they know they're going there to die, and you couldn't stop them with nothing. They'll jump fish ladders and everything else, getting up there, knowing they're going to their death. But the law of nature makes them, knowing that they go up there and spawn in the old, and die. And the young ones come off, and something unites them together then, and out into the ocean they go. It's uniting. It's a law. You just can't beat God's law.

87 Nations are--are breaking, for the time now that we see that--that they're supposed to do this. We're in the process of national disturbance. We see the nations are breaking relationship. Year by year, we find this nation being swallowed up in Communism; this one being swallowed up in Communism. And right here in our own nation, it's honeycombed with Communism, and it will take over. See, it'll do it, no way of stopping it. Why? The same reason that you couldn't stop Titus. The people has rejected God and His Word. Yes, sir, so they're going to do it, and we see it right in process.
Now, usually it'd take couple of hours; I've already been about thirty minutes, right now. See? But to get all this in, I'm just pushing. You study it when you get home.

89 Notice, they're right now uniting. You say, "Brother Branham, is that true?" They're coming to the battle of Armageddon; exactly what they will do. See? And they're uniting for that right now. That's why we got the U.N. and everything we have. The Western World's uniting against the Eastern World, Communism and so forth; it's all uniting together. The churches are uniting together. Everything seems to be uniting. Uniting, uniting themselves together, we see that.
Also, while all this uniting of the nation, these signs, national signs, we see out here in the world, earthquakes in divers places, different things uniting, bringing the world together, bringing the people together, all of the churches together, all these things. And while all this uniting's being going on, there is another uniting going on. Amen! That's what I want to point to you now.

91 God is uniting His Bride. She's coming together from the east and the west, from the north and south. There's a uniting time, and that's on right now. What's She uniting for? The rapture! Amen. God's getting Her ready. Yes, sir, uniting, what's She uniting with? With the Word. "For all heavens and earth will pass away, but My Word shall never pass away." She's uniting Herself with THUS SAITH THE LORD regardless of what any denomination or anybody else says. She's uniting Herself. She's getting ready. Why? She is the Bride. That's right. And She's united Herself with Her Bridegroom (See?), and the Bridegroom is the Word. "In the beginning was the Word, and the Word was with God, and the Word was God. And the Word was made flesh and dwelled among us."

92 And the Church and the Bride and the Word is becoming so one, until the very Word Itself is working out the works of the Bridegroom. Amen! You see it? A uniting! Not no more, "Join the church"; not more of this, but flee from everything and tied to Jesus Christ. See? It's the uniting time: God, uniting His Bride together, bringing It back. Just exactly. Uniting the Words of His promise...
II Thessalonians, 2nd chapter; It says, this 5th chapter says: The saints that are asleep in the dust of the earth will waken. And then we will unite with them (the living ones, with the ones that's been dead), will unite before we even get up there, 'cause the Bride will be complete when She gets there. The ones that's a-living is uniting itself with the Word, and those that are gone already did that; and It all comes together, make one great union of the uniting before going up there. Amen!

94 Communism has to rise; these other things has to rise. And the church has to unite itself out yonder for the--in the nations out there for the World Council of Churches; and the Bride has to unite Itself under the Word of God. In order to do that, God has sent down the heavenly sign and things, that prove to the Church, that hour is...?... Amen.

95 God: uniting time... Yes, sir. Oh, my. Now, you remember... Now, there is a uniting of the Word, uniting back again, bringing back the faith that was once delivered to the saints. Bringing back... That--this could only be done in this day. The only time it could be done is right now. It never was attacked at anywhere else; they went off on denominational sprees. But now, it don't belong to no denominational spree, because it's time for the uniting of men and women of every race, every color, every creed, everything under Christ by the baptism of the Holy Spirit and back to the Word.

96 Uniting time for the Church... Oh, my. Uniting of the Word that's been scattered all abroad by these organizations ever since at Nicaea, Rome, when they organized the first church. And they've organized Luther; they organized Wesley; they organized all the rest of the churches. And doing that, they had to adopt a creed, and then when God sent something else, they could not receive it. Therefore, it was not possible until now. And God promised in the last days, that the faith of the fathers would be restored back to the Bride again, that it would be this way, and it couldn't be no other time but this time. Look what a sign from heaven, as a Pillar of Fire hanging among us, and with signs and wonders of the Lord Jesus Christ. And while He speaks to us, It never fails to be perfectly on the dot. Amen. Then we see where we're standing: uniting time...

97 We see nations uniting; we see the world uniting; we see Communism uniting; we see the churches uniting; and we see God uniting Hisself with His Bride, until He and the Church is the same thing, like the pyramid yonder...?... Uniting themselves together; God uniting, why? Never before since the early church age was the Pillar of Fire ever among the people. Never before, since the early church age, did they ever see the things that we're seeing today. And this was only made possible when God sent the Seven Seals and give us a sign by It, and sent seven Angels down out of heaven; and come to bring back that scattered Word from them denominations, and tie it back into the Word of God again to bring down His Holy Spirit.

98 Jesus said, "If ye abide in Me and My Word in you, then ask what you will, it shall be done unto you." Uniting the Bride back with the Word, which is God. The Church and the Word, not Church and the creed, Church and the Word; the Bride and the Word united together... Oh, my. What a... Restore back what? The faith of the original Pentecostal fathers (See?) that had been scattered by Luther's group, not Luther himself; not Luther, not Wesley, not those great founders. But after their going away, there was a church raised up, and they--what they did with that then, they made a organization out of it. They accepted creeds and so forth, and away they went. And look at them today; now they've come into that World Council of Churches.
Now, you see; but in the last days (You see?) we see things happening now that has never happened before. See, it's God's sign, and all this uniting is the time sign. Now, we want to look at that carefully and be real sure that we get it. Leaving... They leave the true Word for denominations, to accept creed and opinions of different men instead of taking the Word.

100 Revelations 10 said the seventh angel's Message... Now remember, that's right at the Seven Trumpets, and there's seven Angels blow Seven Trumpets. That's what we're coming to next. But remember...?... very specifically It said the angel's... Not the seventh angel's Trumpet, but the seventh angel's Message (See?), not the Trumpet angel, the Message angel. See, the angel only sounded a trumpet, that seventh angel. The Trumpet angel was this, that in the days of the Message of the seventh angel (See?); when his Message is finished. See, that's the church age Message. And this time, then he would... The message, not the Trumpet... And the mystery of God that's written in the Word should be finished.

101 Now look what a day we're living in. Look at those Seals, how that drawed that scattered Word of God, what Luther and all the rest of them, them great reformers that went forth; come right back and showed it in the Bible, where they'd be, every man right to his spot, what he would do, and what would happen to the church, what would he do, and what would happen to the church, all these things he left off. And then in the last day when we knowed nothing about it, foretold us of a certain thing happening; and even the newspapers and things picked it up, and comes right down and reveals it and ties the mysteries together. Amen. Brother, that's sublime to me. That, to me, lines the Word up. Amen. I don't care what--what the... I do care what people said--thinks (That's right.), but to me it's the Truth...?...

102 Like the wise men coming down from Babylon, they screamed, "Where is He, born King of the Jews? He's on earth right now. We've got to find Him." That's right. And I believe He's so close to coming that I can say, "Behold, the Bridegroom cometh. I hear the midnight cry." Amen. Friends, we're right at the time of the end. Oh, my, the hour we're living in. Notice. See?
What a day! What a time that we're living, this great mystery of God being finished: bringing in the Godhead, showing what It is; how these little isms, and went off and made Him this, and somebody made Him this, and somebody made Him that. But the Angel of the Lord come down and brought up all their isms, and pulled out that Truth out of it, and presented It. And there It is just as perfect as It can be:, no other way you could go. There It is, that's what He is. See, serpent seed, oh, all these different things that's been so mysteriously amongst the people. See? What is it? He had... This is the sign to what? Unite.

104 What did He say in Malachi 4? Would restore, restore back the original Pentecostal faith, back to the people with the same Pentecostal message, the same Pentecostal sign, the same Pentecostal evidence, the same God, the same power, the same teaching, everything exactly, with the vindication of the same Pillar of Fire that struck Paul down on the road, down to Damascus; among us today, doing the same things He did in that day. Uniting...
We see the nations uniting; we see the world uniting; we see the churches uniting. We see the Bride uniting, uniting with the Word. Why? The Word is God. And as the Word... As the Bridegroom (being the Word), and the Bride (being the hearer of the Word), they come together in a union. They unite like a wedding. See, they're getting ready for a wedding, and they--they become one. The Word becomes you; you become the Word. Jesus said, "At That day you know that all the Father is, I am; and all I am, you are; and all you are, I am. In that day you'll know that I'm in the Father, Father in Me, I in you, and you in Me." See? At that day. What day? This day. We find out the great hidden mysteries of God being revealed. Oh, how I like that.

106 Oh, watch how science and the Word could not compare, as they do today. They couldn't do it before. It's just now that they could do it.
Notice, He said, "heavenly signs, heavenly signs." Science and national signs... Now they have a great signs in the sky today; they have astronauts and everything. But what does these astronauts do to the world science? It brings them fear. They don't know what time they could send up something like that and just drop these bombs, and we'd be no more. See? Now that's the signs that they got, fearful sights in heaven. See? They got them, atomic missiles and everything, all kinds of signs.

108 You see where they signed this--this treaty the other day, that they were going to not explode any more bombs out over, but now they're going under water and down in the ground, testing them just the same. See? It sign a treaty, "We won't do this, if you say you won't do it, but we'll go back over home and do it this a-way; aw, we know you're doing the same way over there." See? There's just not a thing; it's just... There's not no trust among them; there's no--there's no nothing. You can... See? And everyone's scared of the other one. That's a fearful signs.

109 Science and man and nations has produced the fearful signs in the skies. That's exactly right. Now, fearing one another. And there's been a heavenly sign give to the... See now, they got a sign in the heaven too, a fearful sign, a man in a astronaut; might have an atomic missile, and could drop and destroy the whole nation. Get up in an astronaut, and stand out there. There ain't nothing keeping them from doing it. They can sure do it, they--anytime they want to. They can bring her into dust if they wanted to, but in fifteen minutes from now. And then what one can do, the other one that way too. So, you see, that they got a sign, but that kind of sign makes them scared.
They're uniting together, putting their powers together. The free world, they're putting its power together. The Communism putting their power together with Russia. Everybody; but each one's scared of the other one. See, it's a fearful sign. That's right. That's national sign. See?

111 But the Church has received a heavenly Sign: an Astronaut (Amen.), Jesus Christ in the form of a Pillar of Fire, that He was in the Old Testament, that He was then He met Saul on the road down there to Damascus, the same Jesus here today. And what does It do? Does It bring fear? It brings love, brings you a uniting to one another (Amen.), a feeling for one another. It brings the Love of God, oh, uniting us and brings us, the Body of Christ, into unity as a Bride. That's what it's doing now, this great union that God...
They're uniting themselves, one group here to fight the other one, one group over here to fight the other one. Here the church is standing between them; you watch what happens; it'll unite with them. That's exactly right. But, now, we find out that brings fear and flusterations.

113 But the Church, the Bride, is united by one God, under one Spirit, the Spirit of God, in one holy union of God to be one holy Bride to God (That's right.), all together unity of the Body. The Body waiting as a Bride; as--as it is the Bride, as we call ourselves the Bride... For the uniting time of the Bride, the Church is so coming together. It should create such a love among us that we could hardly be away from one another. That's right. We just... See, you don't have to beg people to pray; you don't have to beg them to worship God; you don't have to beg them to do what's right. They're just so in love with Him, till there's nothing else.

114 What'd you think about a little girl, a real pretty little maid, that's going to marry some handsome young man that she's just so madly in love with, it means more to her than her own life, and she knows right away that they're going to get married. As that wedding day approaches, that little fellow, I'm telling you, she's all walking around. See? She's just making everything ready; she surrenders completely to him. That's right. Everything that pleases him, that's just what she wants to do. Well, that should be the way of the Church today, that our life should be so hid in God through Christ, sealed in there by the Holy Spirit...

115 The thing I've been teaching to you here, is telling you these signs and different things a-happening; I haven't got time to do it now; I will in another message, the Lord willing. But there's one little thing yet lacking in the Church. And we want that to get to that, and I'm right on the edge of it now. See? We want to get to that, if... You got to do it. If you don't do it, that's just all. You must do it. For looky, the uniting time is at hand, for God is getting the Church together to be a--a rapture to go to the wedding for the great union when God and man will unite for eternity, when creatures of time unite with the eternal.
It was once done in the form of the Son of man on earth. And He had to give His Life to bring about a power to unite other men with this same power, for the Bride of Jesus Christ. And now, the Church is uniting Itself to the Body of Christ. It's got Itself free, cut away from every little fetter, getting Itself ready, getting together, union among them; oh, a love and joy, and the Holy Spirit moving among them. Oh, my, what a time.

117 As we see the ducks getting ready, we see the geese getting ready, we see the beast--bees getting ready, we see the clouds getting ready for rain, we see everything how it unites itself together for its great push. We see the League of Nations, of the nations together, uniting themselves in Communism. We see them uniting themselves over here in the western world. We see the church uniting itself together, all these others. So it's absolutely impossible, no other time could it be this a-way; it couldn't have been this way twenty years ago, couldn't been this way. Couldn't been this way ten years ago: has to be right now (See?), because these isms and things hadn't come to this place.

118 Now wake up. Shake yourself right quick and look out here where we're at. Where are we? Like the wise men, we're right in line with His Word, and the Light of the Lord is shining upon our path. Glory be to God in the highest. And glory be to God Who give us Jesus Christ, Who we love, and has brought us to this place. And as we... We are His people, bought with the price of His Blood.
Oh, my. When the uniting time comes, we're looking, as we unite with one another in the bonds of His Spirit. We see... Can it be His Spirit? Sure, It's His Spirit. What is It? It's His Word, and He is... That is the Spirit of the Word. And when that Spirit of promise comes upon you and vindicates and shows Itself right here, is It the same Spirit? It was the One that was with Moses in the wilderness. It was the One was upon Jesus Christ! He's the One met Saul on the road to Damascus. He's the same yesterday, today, and forever. And He does the same thing.

120 And we see the nations together; we see the church works together; we see communism together; we see the isms uniting; we see all these things. And now we see the Bride uniting with the Word. Oh, my. It's time that the saints shall arise to unite with those that are living to go and unite with Jesus Christ for eternity.
May God help us, every one, to unite with Christ tonight, when... Surrender our everything that we are, everything that we have, our whole soul, body, and mind to Jesus Christ, and look for the time of that uniting,
When the trumpet of God shall sound, and time shall be no more,
And the morning breaks eternal, bright and fair;
When the dead in Christ shall rise and gather over on the other shore yonder (with the Bride that's alive), to be caught up together.
Look at the uniting. God uniting the Church with His Word, the Word with the Church, that they both become the same, "Say this, and it'll happen. Do this; it'll happen. This is it; this is Me before you, this is Me proving it; this is Me with you."

123 All right. We find that now the time comes when the Trumpet sounds, and those sleeping saints back there that could not be made perfect without us... There's many of those, Hebrew 11, and when they come together, they unite with the living ones. The Church uniting with the Word, then the Church and the Word uniting together, being come one. The dead saints with the living saints uniting together to be one, and all going together to unite with Christ yonder for the wedding supper of the Lamb.

124 It's uniting time, and the signs are flying everywhere. The signs are in the nations; the signs are in Communism; the signs in the western world, the signs in the U.N, the Council of Churches. And the Sign is here tonight under the office of the Holy Spirit, and the Word of God confirming it and making it the Truth. Amen! Uniting time, the sign of the uniting time. See?
Let's bow our heads:

125 Lord Jesus, as my poor heart jumps for joy, as I see the possibilities, of me a middle-aged man, but yet the possibilities of me seeing You come in this generation; to be alive and stand here, and see when that Trumpet sounds, "He that's filthy is filthy still. He that's righteous is righteous still. He that's holy is holy still." O Lord God, to think of us standing, in a moment in a twinkling of an eye, when the world won't know what's going on, but all of a sudden, you'll see appear before you, your loved ones that's gone on has come to unite with you again. And we'll be changed in a moment in a twinkling of an eye, and be caught up together to meet our Lord in the air, and then unite with Him to be there forever, and never to have to be out of His Presence again.

127 What a great thing it is today, Lord, to know that now we are united as one Spirit. One Spirit, the Holy Spirit, has got the Word in His grip, comes in us. And what a great thing it is, what a privilege to cut loose from all the world to unite ourself in Jesus Christ. And to think that someday in a physical form, with a body like His own glorious body, we will set down at the table at the wedding supper and there be united and wed in marriage to Him, to live as Bride and Bridegroom through all times that is to come, through a ceaseless eternity.
Lord God, may this not be just a mythical thought to the people, but may it become such a reality, till such hunger and thirst will set into the people that they'll reading their newspapers, looking upon--listening at the radio and the news, and seeing it's uniting time. The signs are flashing.

129 Lord God, like we spoke of the women, what they have did in the last days; what the church would do in the last lays; and what the Church Ages would be, and what the Seals would be, all these other things... And we see as it was in the days of Noah. We see as it was in the days of Sodom and Lot, when the Angel of God made Hisself known in human flesh, that eat the flesh of a cow and drinking the milk from the cow, and eat bread; and stood there and could tell what was going on behind Him... And Jesus said the same thing will take place at the coming of the Son of man.
Lord God, we seen the pyramid, how they build it up there, and seen how we've added these things to it; and find that we're at the end-time, waiting for the Chief Cornerstone. Glory to God! We pray, Father, that You'll wake people up quickly now, and gather us together, with godly love and respect to Jesus Christ and to each other.

131 If there be some here tonight that doesn't have that hope resting within you, will you raise your hand to God and say, "Lord God, unite me with You, unite me with You." God bless you, Brother. God bless you, and you, you; yes. "Unite me with You, Lord." Yes! Oh, my.
Nations are breaking, Israel's awakening,...
Look at Israel over there, united together. Israel, from all over the world has come to unite themselves, to unite themselves, and now they are a nation. They are a united nation, with their own flag, own money, own army, everything that they ever was, they are now. Israel uniting, Rome's uniting, the church is uniting. And the Bride is uniting (Amen.), and the coming of that great union. What is it? It's all moving up to that sign, that main capital sign: Jesus and His Bride unite as one.

133 Father, God, grant these blessings that I ask for these people, and may we be united to You in heart, in spirit, as they raise their hands, desiring that. Lord God, cleanse us and make us Yours; grant it, Lord. That's all we know and we can do, is ask. And then You said if we asked it and believed it, we should receive it; I'm looking for it, Lord. I thank You in Jesus Christ's Name. Amen.

134 I love Him, I..
Because He first loved me,
And purchased my salvation
On Calvary's tree. (Amen; oh, my.)
Behold, the Bridegroom cometh!
I hear the midnight cry!
We'll go up with a shout, if we all hold out,
And meet Him in the sky. (Hallelujah.)
Watch and pray, my brother,
Lest someone takes your crown,
For the lukewarm and backslider
Won't wear the marriage gown. (That's right.)
Let's get ready for this midnight cry. It's coming in a hour when you think not. There'll be a cry, not amongst the unbelieving world; it'll be a secret. But the believers, who are looking for this. You see the stars coming in line? See? What did it produce? Just exactly like it did the first time. See, here we are, the signs are coming.

135 We see the signs appearing of His blessed coming,
Lo, behold the fig leaves now becoming green;
The gospel of the kingdom has gone to every nation;.
And we're near, the end can be seen.
Then gladly, away, we'll herald the message of His blessed appearing,
Is that right? Oh, herald the Message of His blessed appearing. That's what we got to do. Tell everybody, "Get ready, prepare to meet God." Amen. I love Him. Oh, how I love Him.
Now, let's stand up on our feet now. As we bid one another, reach around and shake hands with somebody, and say:
Until we meet! (Shake hands, now.)... till we meet!
Till we meet at Jesus' feet;
Till we... (Remember, you might have a call. Our next meeting might be at His feet.)
O God be with you till we meet again!

136 Now, just think, before we meet again, before we meet Sunday morning, or Wednesday night, it may be that first thing you know, somebody's missing. This one's missing, and they're gone. Oh, to think of your husband missing, or your wife missing, and--and John's wife missing, and--and--and over here the kids are missing. All happened... What took place?, then you're left behind!
Oh, what a weeping and wailing when the lost are told of their fate,
They cried to the rocks and the mountains, (like Israel, on going back into the city to the temple)
They prayed but their prayers were too late. (They rejected the Message.)
Oh, brother, don't never do that. Whatever you do, stand gallant to the cause! Yes, sir.

138 Now, until we meet, we'll do this:
Take the Name of Jesus with you,
As a shield from every care;
When temptations 'round you gather, (What do you do?)
Breathe that holy name in prayer.
Precious name, O how sweet!
Hope of earth and joy of heaven;
Precious name, O how sweet!
Hope of earth and joy of heaven.
Let us bow our heads now, as we hum:
At the Name of Jesus bowing,
Falling prostrate at His feet,
King of kings in heaven... crown Him,
When our journey is complete. (It'll be some day.)
O precious... (precious name), O how sweet! (Till we meet again, God be with you.)
Hope of earth and joy of heaven;
Precious name, O how sweet! (How sweet.)
Hope of earth and joy of heaven.

EN HAUT