ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Être conduit de William Branham a été prêchée 65-1207 La durée est de: 1 hour and 56 minutes .pdf La traduction VGR
Télécharger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Être conduit

1 Merci, Frère Williams. Je salue Frère Salano et son épouse, ainsi que tous les délégués qui assistent à ce banquet, ce soir. C’est vraiment un grand privilège d’être ici. J’attendais cette heure depuis le moment même où nous avons pris la route pour venir.

2 Et je–je veux remercier cette dame. Je n’arrive pas à me rappeler son nom, Billy vient de me dire qu’elle m’a donné une boîte de bonbons de Noël, et qu’elle a apporté ça à la voiture il y a quelques instants. Cette soeur, je n’arrive pas à me rappeler son nom, elle est d’ici, en Californie. C’était mon premier cadeau de Noël. Donc, je–je vous en remercie.

3 Maintenant, ce soir, il est... En ce moment, à Tucson, il est vingt et une heures dix, mais je pense qu’ici il n’est que vingt heures dix. Alors, nous... J’ai l’impression que les gens me connaissent comme un prédicateur intarissable, alors je–j’espère... [L’assemblée applaudit.–N.D.É.] Merci. C’est vraiment... il y a de gentilles personnes ici. Je vous remercie.

4 Mais je suis–je suis presque au bout du rouleau ce soir, à force d’avoir prêché, je l’ai fait sans arrêt, depuis–depuis Shreveport et en traversant la région (pour venir jusqu’ici), soir après soir, et alors on est un peu–un peu secoué, vous savez, on prend froid, et on a la gorge irritée. J’ai commencé à Shreveport. J’ai perdu mes cheveux quand j’avais... il y a quelques années. Et j’avais un petit postiche, que je porte quand je prêche dans le nord pour ne pas avoir un rhume. Je suis allé à Shreveport et je l’ai oublié, et là j’ai vraiment attrapé un rhume. Ces courants d’air qui vous arrivent, comme ça, vous ne pouvez pas imaginer. C’est accidentellement que j’ai perdu mes cheveux, et la peau est encore délicate; il suffit que je transpire un petit peu, et ma gorge est complètement prise; il m’a fallu écourter bien des réunions. Alors, je suis juste un petit peu enroué ce soir.

5 Par contre nous tenons à dire que nous avons passé des moments merveilleux en faisant route pour venir jusqu’ici, dans les réunions. Hier soir, nous avons passé des moments merveilleux à... avec les frères là-bas, à l’autre chapitre. Et alors, beaucoup de gens sont venus, l’assistance était merveilleuse, les gens étaient si respectueux et si gentils. Alors, je suis vraiment fier de faire partie des Hommes d’Affaires du Plein Évangile. Cela a été...

6 J’ai un Message qui, je pense, vient de Dieu. Il est un peu étrange pour certains. Et je n’y peux rien, je ne suis que... je ne peux être que ce que je suis. Et nous... Je ne fais pas exprès d’être différent des autres, c’est simplement que je–je vis dans un temps de changement. Nous...

7 Tant qu’on construit un mur en ligne droite, tout va bien, les–les maçons peuvent mettre les briques les unes à côté des autres. Mais quand il faut tourner, à l’angle, c’est là que... Et nous ne construisons pas un mur, nous construisons une maison, vous voyez, donc ces virages doivent venir. Ils sont venus dans l’âge de Martin Luther, de John Wesley, et dans l’âge pentecôtiste; et nous y voici de nouveau. Alors, nous... il est difficile de tourner, aux angles. Mais je suis vraiment reconnaissant de... envers Dieu, même si cela a été très dur, les gens ont bien réagi, cent pour cent. Donc, nous sommes très reconnaissants, nous remercions chacun de vous.
Maintenant, avant d’ouvrir le Livre, parlons à l’Auteur, si vous le voulez bien, pendant un instant, alors que nous inclinons la tête:

8 Dieu bien-aimé, nous Te sommes reconnaissants, ce soir, pour le privilège de connaître Jésus-Christ (notre Sauveur), Ton Fils, et le pardon gratuit de nos péchés, et de savoir que Son Sang est suffisant, qu’il a couvert tous nos péchés et toutes nos iniquités. Ils sont si bien effacés et mis dans la mer de l’oubli de Dieu, que Son Épouse sera là, au Souper des Noces, pure, sans mélange, pour épouser le Fils de Dieu. Combien nous Te remercions pour cette oeuvre entièrement suffisante, et pour la foi, qui nous fait savoir que nous ne nous confions pas dans nos propres mérites, mais uniquement dans Son mérite à Lui, en raison de ce qu’Il a fait pour nous. Nous en sommes tellement reconnaissants.

9 Merci pour le–le succès que ces frères ont eu outre-mer, là-bas dans les pays où les gens ont faim et soif de Dieu. Je prie, Seigneur, que, s’ils y retournent, ces enfants qu’ils ont fait entrer dans le Royaume soient les arrière-grands-mères et les arrière-grands-pères des enfants qu’eux auront fait entrer à leur tour. Accorde-le, Père.

10 Bénis-nous ensemble, ce soir, et puisse le Saint-Esprit nous donner les choses dont nous avons besoin. Ferme notre bouche aux choses que nous ne devrions pas dire, et ouvre nos coeurs pour recevoir ce que Tu voudrais nous dire. Accorde-le, Père. C’est au Nom de Jésus que nous faisons cette prière. Amen.

11 Maintenant, prenons dans la Bible un petit texte sur lequel, ce soir, j’aimerais parler pendant quelques instants, et qui se trouve dans Marc, au chapitre 10.

12 Et j’avais... Il y a quelques années, quand j’allais prêcher, je–je n’avais même pas besoin de noter quoi que ce soit, je pouvais m’en souvenir. Et je n’avais pas besoin de mettre des lunettes pour lire dans la Bible. Mais, depuis que j’ai maintenant dépassé vingt-cinq ans, pour la deuxième fois, alors ça m’est un peu difficile de–de faire comme avant. Comme une voiture éreintée, mais je roule toujours. Ah oui. Je veux continuer à faire teuf-teuf jusqu’à ce que ce... que j’aille sur le tas de ferraille pour être fondu de nouveau. C’est la promesse.

13 Luc, au chapitre 10, et à partir du... je crois que j’ai dit le verset 21, si je peux le trouver ici quelque part. Je fais erreur, c’est Marc. Excusez-moi.

14 C’est Marc, chapitre 10, et le–le verset vingt-... à partir du verset 21, que je veux lire. Prenons plutôt le verset 17: Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut, et se jetant à genoux devant lui: Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? Jésus lui dit: Pourquoi m’appelles-tu bon? Il n’y a de bon que Dieu seul. Tu connais les commandements: Tu ne commettras point d’adultère; tu ne tueras point; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; tu ne feras tort à personne; honore ton père et ta mère. Il lui répondit: Maître, j’ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse. Il lui dit... Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit: Il te manque une chose; va, et vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras des trésors dans le ciel. Puis viens, et prends ta croix, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. Que le Seigneur bénisse la lecture de Sa Parole.

15 Maintenant, nous allons parler ce soir d’un sujet. Je veux prendre comme texte “Suis-Moi”, et comme sujet Être conduit.

16 Or c’est étrange, mais j’ai pensé aujourd’hui, pendant que j’étais en prière, que peut-être... J’ai pris tellement de temps, et chaque soir je m’en suis tenu au Message que j’ai et que le Seigneur m’a donné à apporter. J’ai pensé que, ce soir, dans ce nouveau chapitre, j’aborderais ceci sous un autre angle. Bien des fois nous en avons parlé, et nous l’avons intitulé “Le jeune homme riche”. Et–et bon nombre des ministres qui sont ici, mes frères, l’ont sans doute abordé de bien des manières différentes. Et je veux essayer de l’aborder d’une–d’une manière différente ce soir, comme je ne l’ai encore jamais fait, ce sujet d’Être conduit.

17 Ceci, souvenez-vous de ceci, que chacun de nous, les jeunes comme les vieux, pour le tout premier pas que vous avez fait dans votre vie, quelqu’un a dû vous conduire. C’est vrai. Et pour le tout dernier pas que vous ferez, quelqu’un vous conduira. Quelqu’un doit conduire.

18 Dieu nous a comparés à des brebis. Et si quelqu’un s’y connaît dans l’élevage des brebis et dans la nature des brebis, eh bien, vous savez qu’une brebis ne peut pas trouver son chemin toute seule. Il faut qu’on la conduise. Même dans les abattoirs, nous voyons qu’on amène la brebis là, et que c’est un bouc qui la conduit sur le lieu d’abattage. Un bouc la conduit jusque-là, puis, quand il arrive au bout du couloir, il saute en dehors, et la brebis continue, tout droit à l’abattage. Donc, elles... Nous voyons qu’une brebis ne peut pas trouver son chemin toute seule.

19 Je me souviens d’une expérience que j’ai eue une fois avec une brebis. J’étais garde-chasse dans l’État d’Indiana, et j’étais allé sur le terrain; et j’ai entendu quelque chose, le cri le plus pitoyable. Et c’était un–un petit agneau qui avait–qui avait perdu sa maman. Et il ne pouvait pas trouver son chemin pour la rejoindre, et la mère ne pouvait pas trouver son chemin pour rejoindre le–le petit agneau. J’ai pris le petit animal dans mes bras, et il s’est blotti tranquillement contre moi. J’ai continué à marcher, tout en tenant le petit animal dans mes bras. Il avait crié, et–et je l’avais entendu. Il a simplement appuyé sa petite tête tout contre moi, et on aurait dit qu’il savait que je–je–j’allais l’aider.

20 J’ai pensé: “Ô Rocher des Âges, fendu pour moi, soulève-moi dans les bras du Seigneur Jésus, en ayant cette satisfaction de savoir que je vais–je vais rentrer à la Maison pour être avec mes bien-aimés.” J’ai pensé: “À la fin de mon voyage de cette vie, emporte-moi simplement dans Tes bras, Seigneur, comme ça. En sachant que je serai transporté là-bas à ce moment-là, de l’autre côté du fleuve, là où il n’y aura ni chagrins, ni maladies, ni rien, et que je serai avec les bien-aimés que j’ai aimés.”

21 Et si vous étudiez la nature, il y a quelque chose de grand dans la nature. Tout ce que je–ce que je regarde et que Dieu a fait – Il est l’Auteur de la nature. La nature fonctionne en continuité. Toute la nature fonctionne à peu près de la même manière. Vous remarquerez, tout... Comme je l’ai dit, je crois, hier soir: “La nature témoigne de Dieu.” Si vous n’aviez jamais eu de Bible, vous pourriez quand même observer la nature et savoir que cette Bible est la Vérité.

22 Je–j’ai eu le privilège de faire plusieurs fois le tour du monde. J’ai lu à propos des différentes phases, et j’ai vu différentes religions; les mahométans, et j’ai lu le Coran, et–et j’ai vu les sikhs, les djaïns, les mahométans, les bouddhistes, et quoi encore. Mais, bien qu’ils aient chacun une philosophie, et un–un–un–un livre de credo, et un livre de lois, et ainsi de suite, mais notre Bible est la Vérité, et notre Dieu est le Seul à avoir raison. En effet, chacun d’eux doit montrer un tombeau quelque part où leur fondateur se trouve toujours, tandis que le Christianisme montre un tombeau ouvert et a la possibilité de vivre en Présence de Celui qui y a été mis. Il est vivant! Ce n’est pas un Dieu qui était, C’est un Dieu qui est. Pas un “J’étais” ni “Je serai”, mais “JE SUIS”.

23 Et toute la nature fonctionne en continuité, comme je l’ai dit en parlant de nos Âges de l’Église (d’ailleurs nous avons les livres là-dessus qui vont paraître sous peu) Le... Pourquoi je... sur le sujet, mon écrit sur les Âges de l’Église. Et là nous voyons l’Église, comment Elle a mûri, s’est développée exactement comme le fait toute la nature.

24 Nous parlions l’autre jour du soleil qui se lève le matin: un petit bébé très faible, qui n’a vraiment pas beaucoup de force du tout. Et alors que le jour avance, il devient de plus en plus fort. Vers huit heures, il entre à l’école – comme un petit garçon ou une petite fille. Puis, vers les onze heures, il sort de l’école, et il est prêt à–à servir. Ensuite il avance jusqu’à environ quinze heures et passe du milieu de la vie à la vieillesse. Puis il meurt dans l’après-midi. Est-ce la fin du soleil? Non. Il revient le lendemain matin, pour témoigner qu’il y a une vie, une mort, un ensevelissement, une résurrection. Voyez? Voyez?

25 Nous observons les arbres, comment ils suivent leur cours, et ce qu’ils font. Il y a quelque temps j’étais au Kentucky, je–j’aime chasser les écureuils, et je suis allé là-bas à l’automne pour chasser les écureuils avec un de mes amis. Et c’est... c’était devenu très sec.

26 Et toute personne qui a déjà chassé les écureuils gris sait combien il est difficile de les surprendre. Quand, les–les feuilles, écrasez-en une et, oh, Houdini n’est qu’un amateur comme virtuose de l’évasion, en comparaison de–de ces petits animaux-là, comme ils peuvent déguerpir! Et puis, quand on essaie de toucher l’oeil en tirant à une distance de cinquante yards [mètres], il faut bien chasser pour atteindre le nombre autorisé par jour.

27 Donc, M. Wood, un de mes amis, un–un témoin de Jéhovah converti, était avec moi. Et nous... Il a dit: “Je sais où se trouve la ferme d’un homme par ici, où il y a beaucoup de...” Nous, on appelle ça des “vallons”.

28 Combien savent ce qu’est un vallon? Eh bien, alors, vous êtes de quelle région du Kentucky? Voyez? C’est de là que je viens.

29 Comme ici, il n’y a pas longtemps, dans l’un des chapitres; il faut que je dise ceci à Frère Williams et aux autres, aux frères. Ils ont dit: “Nous allons maintenant nous lever et chanter l’hymne–l’hymne national.”

30 Et j’ai dit: “Pour ma vieille patrie du Kentucky.” Alors, personne n’a chanté avec moi, alors... C’était le seul hymne que je connaissais. Donc, nous étions–nous étions, là...

31 Très bien, monsieur. [On remet une note à Frère Branham.–N.D.É.] “Veuillez prier pour une dame ici qui, en ce moment, saigne du nez.”
Prions:

32 Dieu bien-aimé, je Te demande, Seigneur, Tu es le–le grand Guérisseur, et je demande que Ta grâce et Ta miséricorde touchent à l’instant cette chère dame et arrêtent ce sang. Comme les croyants qui se sont assemblés, cette dame est venue ici pour bénéficier de la Parole du Seigneur et de la communion avec les gens, alors je Te demande, Seigneur, à l’instant, de réprimer l’ennemi et d’arrêter le sang. Au Nom de Jésus-Christ. Amen. (Et nous le croyons...?...)

33 Poursuivons notre petit récit, juste pour tâter un peu le pouls, avant d’aborder directement les quelques notes que j’ai écrites ici, de même que quelques passages de l’Écriture.

34 Alors il a dit: “Eh bien, cet homme âgé, nous allons passer le voir. Sur son terrain il a beaucoup de vallons,” il a dit, “mais c’est un incrédule.” Il a dit: “Si... Il nous chasserait pratiquement à coup de jurons si nous allions là-bas.”

35 J’ai dit: “Mais nous n’attrapons pas d’écureuils ici. Ça fait deux semaines que nous campons.” Nous étions sales, et nous avions le visage couvert de barbe.

36 Il a dit: “Eh bien?”
J’ai dit: “Allons-y.”

37 Alors nous sommes allés quelques milles [kilomètres] plus loin, environ vingt milles [trente kilomètres]. J’étais déjà allé une fois auparavant dans cette région pour trois soirs, à un lieu de campement méthodiste, où de grandes choses avaient été accomplies par le Seigneur, où il y avait eu un grand service de guérison parmi les méthodistes. Et alors nous avons pénétré très loin en franchissant des collines, et des vallons, et des crêtes. Il faut connaître le Kentucky pour savoir quel genre d’endroit il nous fallait traverser. Et sur ce chemin nous sommes arrivés à une maison, et un homme âgé était assis là, deux hommes âgés étaient assis là, leur vieux chapeau cachant partiellement leur visage. Et–et il a dit: “Le voilà,” il a dit, “c’est un dur à cuire.” Il a dit: “Il a le mot ‘prédicateur’ en horreur”, il a dit.

38 Alors j’ai dit: “Eh bien, je ferais mieux de rester dans la voiture, sinon on ne pourra pas chasser du tout.” J’ai dit: “Toi, vas-y et demande-lui si on peut chasser.”

39 Il est donc sorti et s’est approché, il leur a parlé. Et, dans le Kentucky, vous savez, c’est toujours: “Entrez donc”, et tout. Il s’est donc approché et il a dit: “Je me demandais si on pourrait chasser un moment sur votre terrain.”

40 Cet homme âgé était assis là, il avait environ soixante-quinze ans, le jus de tabac dégoulinait de sa bouche, il a dit... il a craché et il a dit: “Tu t’appelles comment?”
Il a dit: “Je m’appelle Wood.”
Il a dit: “As-tu un lien de parenté avec le vieux Jim qui habitait...”
Il a dit: “Oui, je suis le fils de Jim.” Il a dit: “Je suis Banks. Oui.”

41 “Eh bien,” il a dit, “le vieux Jim était un honnête homme.” Il a dit: “Certainement, sers-toi.” Il a dit–a dit: “Es-tu tout seul?”
Il a dit: “Non, mon pasteur est là-bas.”
Il a dit: “Quoi?”
Il a dit: “Mon pasteur est dans la voiture,” il a dit, “il chasse avec moi.”

42 Il a dit: “Wood, tu ne veux pas me dire que tu es tombé si bas que tu dois trimballer un prédicateur avec toi partout où tu vas?”

43 Alors, c’était un vieil irréductible, alors je me suis dit que je ferais mieux de sortir de la voiture, vous savez. Donc je suis sorti et je me suis approché, et il a dit: “Tiens, tiens, et vous, vous êtes prédicateur?”

44 J’ai dit: “Oui, monsieur.” Il m’a regardé de la tête aux pieds; du sang d’écureuil, de la saleté. Il a dit–il a dit... J’ai dit: “Je n’en ai pas trop l’air.”

45 Il a dit: “Eh bien, j’aime assez ça.” Il a dit: “Vous savez, je veux vous dire quelque chose.” Il a dit: “On dit que je suis un incrédule!”

46 J’ai dit: “Oui, monsieur, c’est ce que j’ai cru comprendre.” J’ai dit: “Mais je trouve qu’il n’y a pas vraiment de quoi se vanter. Pas vous?”

47 Il a dit: “Eh bien,” il a dit, “je ne sais pas.” Il a dit: “Je vais vous dire ce que moi, je pense de vous autres.”
J’ai dit: “Très bien.”

48 Il a dit: “Vous aboyez devant le mauvais arbre.” Combien savent ce que ça veut dire? Voyez? Ça veut dire que c’est un chien qui ment, vous voyez; le raton laveur n’est pas du tout là-haut, vous voyez. Il a dit: “Vous aboyez devant le mauvais arbre.”
J’ai dit: “C’est une affaire d’opinion.”

49 Et il a dit: “Eh bien,” il a dit, “regardez, vous voyez cette vieille cheminée qui se dresse là-bas?
– Oui.

50 – Je suis né là-bas il y a soixante-quinze ans.” Et il a dit: “J’ai vécu ici même dans ces collines pendant toutes ces années.” Et il a dit: “J’ai regardé vers les cieux, j’ai regardé ici et là, certainement qu’au fil de ces soixante-quinze ans j’aurais vu quelque chose qui ressemblait à Dieu. Vous ne pensez pas?”

51 J’ai dit: “Eh bien, ça dépend de ce que vous regardez. Vous voyez, de ce que vous cherchez.”

52 Et il a dit: “Eh bien,” il a dit, “je–je ne crois vraiment pas qu’une telle créature existe. Et je crois que vous autres, tout ce que vous faites, c’est aller escroquer de l’argent aux gens, et tout. Et c’est comme ça que ça se passe.”

53 J’ai dit: “Eh bien, vous êtes un citoyen américain, vous avez le droit de penser ce que vous–vous voulez.”

54 Il a dit: “Il y a un gars dont, une fois, j’ai entendu parler,” il a dit, “auquel je voudrais bien... S’il... Si jamais j’avais l’occasion de lui parler,” il a dit, “j’aimerais lui poser quelques questions.”
J’ai dit: “Oui, monsieur.”

55 Il a dit: “C’était un prédicateur, vous le connaissez peut-être.” Il a dit: “Il a fait une réunion ici, à Campbellsville, il n’y a pas longtemps, là, sur le terrain d’une église, un lieu de campement.” Et il a dit: “Son nom m’échappe.” Il a dit: “Il vient de l’Indiana.”
Et–et j’ai dit: “Oh? Oui, monsieur.”

56 Et Frère Wood allait dire: “Eh bien, je...” (“Ne dis pas ça.”) Alors il a dit...
J’ai dit: “Qu’est-ce qu’il a fait?”

57 Il a dit: “Eh bien,” il a dit, “la vieille dame...” (quelqu’un) “là-haut sur la colline...” Il a dit: “Vous savez, elle se mourait du cancer.” Et il a dit: “Ma femme et moi, nous montions là-bas le matin pour–pour changer son lit.” Il a dit: “On ne pouvait pas la soulever assez haut pour la mettre sur le bassin hygiénique,” il a dit, “il fallait tirer sur une alèse.” Et il a dit: “Elle se mourait. Elle était allée à Louisville, et elle disait que les médecins l’avaient condamnée, ils avaient déclaré qu’elle ‘allait mourir’.

58 “Alors sa soeur est allée à cette réunion, et elle a dit que ‘ce prédicateur se tenait là sur l’estrade, qu’il s’est tourné pour regarder l’auditoire, et qu’il a appelé cette femme par son nom, et il lui a dit que, “quand elle était partie, elle avait pris un mouchoir et l’avait mis dans son–son sac à main”. Il a donné le nom de cette femme, qui habitait ici, vingt milles [trente-deux kilomètres] plus bas, et il a dit qu’elle souffrait du cancer, comment elle s’appelait et tout ce qu’elle avait traversé; il a dit: “Prenez ce mouchoir et allez le poser sur cette femme”, et il a dit que “cette femme serait guérie de son cancer”.’”

59 Et il a dit: “Ils sont venus ici ce soir-là.” Il a dit: “Sans exagérer, j’ai entendu des cris épouvantables là-haut. J’ai pensé qu’ils avaient lâché l’Armée du Salut là-haut sur la colline. J’ai dit: ‘Eh bien’, j’ai dit, ‘la vieille soeur doit être morte.’ J’ai dit: ‘Nous... Demain, avec la charrette nous irons la chercher, et nous l’emmènerons ensuite jusqu’à la route principale,’ et j’ai dit, ‘de là ils pourront l’emporter chez l’entrepreneur des pompes funèbres.’ Et j’ai dit que... Nous avons attendu. Il était inutile que nous montions là-haut à cette heure-là de la nuit.” Il a dit: “C’est à une distance d’environ un mille [un kilomètre et demi], là-haut sur la colline.” Il a dit: “Nous y sommes montés le lendemain matin, et vous savez ce qui est arrivé?”
J’ai dit: “Non, monsieur.”

60 Il a dit: “Elle était assise là, en train de manger des chaussons aux pommes frits et de boire du café avec son mari.”
J’ai dit: “Sérieusement?”
Il a dit: “Oui, monsieur.”
“Oh!”, j’ai dit, “monsieur, quand même, vous ne parlez pas sérieusement.”

61 Il a dit: “Ce qui me travaille, c’est que... comment est-ce que cet homme, qui n’a jamais été dans cette région, a pu savoir ça.” Voyez?
Et j’ai dit: “Oh, vous ne croyez pas ça.”
Il a dit: “C’est la vérité.”
J’ai dit: “Vous croyez ça?” Voyez?

62 Il–il a dit: “Eh bien, montez là-haut sur la colline, je peux vous le prouver.” Maintenant c’est lui qui me prêche, vous voyez.

63 Alors je–j’ai dit: “Hmm! Hm!” J’ai ramassé une pomme et–et j’ai dit: “Est-ce que je peux avoir une de ces pommes?”, et je l’ai frottée sur mes vêtements.

64 Il a dit: “Eh bien, ce sont les guêpes qui les mangent, alors vous pouvez bien en prendre une.” Et puis... Et alors j’ai dit: “Eh bien...” Je–je mords... j’ai mordu dedans et j’ai dit: “Elle est bonne, cette pomme.”

65 Il a dit: “Oh oui.” Il a dit: “Vous savez quoi? J’ai planté cet arbre à cet endroit, oh, il y a quarante ans, quelque chose comme ça.”
J’ai dit: “Oh, vraiment?
– Oui, monsieur.”

66 Et j’ai dit: “Eh bien, et chaque année...” J’ai dit: “Je remarque que nous n’avons pas encore eu de gel, nous sommes au début d’août.” Et j’ai dit: “Les feuilles tombent des arbres.

67 – Oui, monsieur. C’est exact, c’est l’automne qui arrive. Je crois que cette fois nous aurons un automne précoce.”

68 J’ai dit: “Oui, monsieur.” J’ai changé de sujet, vous voyez. Et il a dit... J’ai dit: “Eh bien, vous savez, c’est étrange”, j’ai dit, “que la sève se retire de l’arbre.” J’ai dit: “Et ces feuilles qui tombent, et pourtant il n’y a pas... elles–elles n’ont pas eu de gel pour les tuer, ces feuilles.”

69 Et il a dit: “Eh bien,” il a dit, “quel rapport avec ce que nous sommes en train de dire?”

70 Et j’ai dit: “Eh bien, je–je me pose la question, c’est tout.” (Vous savez, maman disait toujours: “Si on lâche la bride à une vache, elle se mettra elle-même la corde au cou, vous savez.” Alors, je lui lâchais la bride.)

71 Donc il a continué, et il a dit: “Eh bien, oui, mais quel rapport?”

72 J’ai dit: “Vous savez, Dieu fait pousser ces pommes, et vous appréciez ces pommes et ces feuilles, et vous vous asseyez à–à l’ombre et tout le reste. Elle descend en automne, et”, j’ai dit, “elle remonte, de nouveau, avec les pommes et les feuilles.”

73 Et il a dit: “Oh, ça, c’est simplement la nature. Vous voyez, c’est simplement la nature.”

74 J’ai dit: “Mais, bien sûr que c’est la nature.” J’ai dit: “C’est la nature, mais Quelqu’un doit diriger la nature.” Vous voyez, je... il a dit... “Maintenant, dites-moi, qu’est-ce qui fait ça?”

75 Et il a dit: “Eh bien, c’est tout–tout naturellement la nature.”

76 J’ai dit: “Qui est-ce qui dit à cette petite feuille, là, et...?” J’ai dit: “Maintenant, la raison pour laquelle cette feuille tombe, c’est parce que la sève descend dans la racine. Mais si cette sève restait dans l’arbre pendant l’hiver? Qu’est-ce qui arriverait?”

77 Il a dit: “Ça tuerait l’arbre.”

78 “Eh bien,” j’ai dit, “maintenant, quelle est l’intelligence qui fait descendre la sève dans les racines et lui dit: ‘Maintenant, file d’ici, l’automne arrive, descends dans les racines et cache-toi’? Et elle reste là, dans les racines, comme si c’était un tombeau; puis, le printemps suivant, elle remonte et produit de nouvelles pommes, et produit de nouvelles feuilles, et tout ça.”

79 Il a dit: “C’est simplement la nature, elle fera ça.” Il a dit: “Le temps! Au changement, vous savez, à l’arrivée de l’automne.”

80 J’ai dit: “Mettez un seau d’eau là-bas sur le poteau et regardez si la nature la fait descendre au pied du poteau et la fait remonter. Voyez?” Voyez?
“Eh bien,” il a dit, “il se pourrait qu’il y ait du vrai dans ce que vous dites.”
J’ai dit: “Réfléchissez à ça pendant que nous irons chasser.”
Et il a dit: “Eh bien,” il a dit, “chassez où vous voulez.”

81 Et j’ai dit: “Quand je reviendrai, si vous me dites quelle est l’intelligence qui fait descendre cette sève de l’arbre jusque dans les racines, et rester là tout l’hiver, puis y revenir l’hiver suivant, je vous dirai que c’est cette même Intelligence qui m’a dit ce qu’il en était de cette femme là-bas.”
Il a dit: “Vous a dit, à vous?”
J’ai dit: “Oui, monsieur.”
Il a dit: “Vous n’êtes pas ce prédicateur-là!”
J’ai dit: “Est-ce que vous reconnaîtriez son nom?”
Il a dit: “Oui.”
J’ai dit: “Branham?”
Il a dit: “C’est lui.”
J’ai dit: “C’est–c’est ça.” Voyez?

82 Et vous savez quoi? J’ai conduit cet homme âgé à Christ juste là, sur la base de son propre témoignage.

83 Et une année plus tard, j’y suis retourné, je suis entré dans la cour avec une voiture (qui portait une plaque de l’Indiana). Ils avaient déménagé, il était décédé. Donc, à mon retour, sa femme était là, elle voulait vraiment me passer un savon; je pensais que j’avais la permission de chasser. Elle s’est avancée et elle a dit: “Vous ne savez pas lire?”

84 J’ai dit: “Oui, madame.” Elle a dit: “Avez-vous vu ces écriteaux qui disent ‘Chasse interdite!’?”

85 J’ai dit: “Oui, madame, mais”, j’ai dit, “je–j’ai la permission.”

86 “Vous n’avez pas la permission!”, elle a dit. Elle a ajouté: “Ça fait des années qu’on a mis des écriteaux d’interdiction sur cette propriété.”

87 J’ai dit: “Eh bien, soeur, alors je–j’ai eu tort, je regrette.”

88 Et elle a dit: “Mais non, vous ne regrettez rien! Vous avez des plaques de l’Indiana et vous vous installez ici, vous êtes vraiment des gens culottés!”
J’ai dit: “Est-ce que je pourrais juste vous expliquer?” J’ai dit...
Elle a dit: “Qui vous a donné la permission?”

89 J’ai dit: “Je ne sais pas au juste...” J’ai dit: “C’était un homme âgé qui était assis là, sur la galerie, quand j’étais ici l’année dernière, et nous parlions de Dieu.” Voyez?
Elle m’a regardé, elle a dit: “Êtes-vous Frère Branham?”
J’ai dit: “Oui, madame.”

90 Elle a dit: “Pardonnez-moi. Je ne savais pas qui vous étiez.” Elle a dit: “Je veux vous donner son témoignage. Pendant ses dernières heures, juste avant sa mort, il a levé les mains et loué Dieu.” Elle a dit: “Il est mort dans la foi chrétienne, et a été emporté vers Dieu.” Voyez?

91 “S’ils se taisent, les pierres crieront.” Il y a quelque chose dans la nature.

92 Observez les oiseaux, observez les animaux, observez tout ce qu’il y a, observez bien la nature.

93 Observez la manière de voler de la petite colombe. C’est un oiseau vraiment différent, vous voyez. Il–il n’a pas de bile, il ne peut pas manger comme le corbeau. Voyez? Il n’a pas de bile en lui. Il n’a pas besoin de prendre de bain dans–dans–dans l’eau, parce qu’il a quelque chose en lui, qui le nettoie de l’intérieur vers l’extérieur, vous voyez.

94 C’est comme ça qu’est le Chrétien. C’est comme ça que Dieu S’est représenté: dans une–dans une–dans une colombe. Vous voyez, parce que... et la... Jésus a été représenté comme un Agneau. Dans la nature vous trouverez toujours Dieu. Et Dieu nous a comparés à des brebis, qui doivent être conduites. Avez-vous déjà remarqué ça, j’ai prêché un sermon là-dessus il y a quelque temps? Que la Colombe est descendue sur l’Agneau pour conduire l’Agneau, et Elle L’a conduit à l’abattoir. La–la–la Colombe! Or, si cet Agneau... Cette Colombe n’aurait jamais pu descendre sur un autre genre d’animal, parce qu’il fallait que les deux aient la même nature. Voyez? Si la Colombe s’était posée sur un loup, et que celui-ci s’était mis à grogner ou à gronder, la Colombe se serait envolée.

95 Eh bien, c’est pareil maintenant. À cause de nos mauvaises voies, le Saint-Esprit s’envole, tout simplement, Il s’en va. Il faut que ce soit la même nature. L’oiseau des Cieux: la colombe; l’animal le plus doux sur la terre: l’agneau; ils peuvent s’accorder. Et quand le Saint-Esprit vient sur nous et qu’Il fait de nous de nouvelles créatures, alors Il peut nous conduire. Mais, si nous essayons de mener le même genre de vie qu’avant, ça ne marchera pas! Ça ne marchera tout simplement pas.

96 Maintenant, probablement que le premier pas que vous avez fait dans votre vie, – en parlant d’être conduit, – vous l’avez probablement fait en tenant les mains d’une gentille maman. Ces mains sont peut-être immobiles, ce soir, là-bas quelque part dans un cimetière, mais c’est cette main qui vous a tenu pour vous permettre de faire votre premier pas.

97 Puis, après que maman vous a appris à marcher, – vous faisiez quelques pas, vous tombiez, vous vous releviez, et vous pensiez que vous faisiez là de grandes choses, – ensuite elle vous a confié à la maîtresse d’école. Et là, elle, elle a commencé à vous conduire, pour que vous ayez de l’instruction: comment il faut faire et ce qu’il faut faire, et qu’il faut apprendre, et–et ainsi de suite, comme ça.

98 Puis, après que la maîtresse d’école a terminé son travail avec vous, alors vous êtes revenu, et c’est votre père qui vous a pris en main. Et là, quand votre père vous a pris en main, il vous a peut-être appris votre métier: comment être un homme d’affaires prospère, comment faire les choses correctement. Votre mère vous a appris à être une–une ménagère, à cuisiner, et ainsi de suite, comme ça.

99 Puis, après qu’ils ont terminé leur travail avec vous, alors votre ministre ou votre prêtre vous a pris en main.

100 Mais, maintenant, qui est-ce qui vous conduit? Voilà maintenant la question. Or, ce soir, nous sommes tous conduits par quelque chose. Il le faut. Nous sommes conduits. Remarquez!

101 Maintenant, regardons ce jeune homme... ce qui l’avait influencé. Regardons le... ce jeune homme d’affaires, comme nous pourrions l’appeler, parce que c’était un homme d’affaires. C’était un homme qui avait bien réussi. Regardons ses conducteurs.

102 Peut-être que, premièrement, sa mère lui avait enseigné, quand il était petit garçon, les choses qu’il devait faire. Son père avait fait de lui quelqu’un qui avait bien réussi, et peut-être qu’il lui avait laissé un–lui avait laissé un héritage, puisqu’il était lui-même un dirigeant; peut-être que son père était parti. Donc il était un–un homme d’affaires. Il était un... Appelons-le aujourd’hui, disons, un homme d’affaires chrétien; ou, il était un homme d’affaires religieux, je pense qu’il serait plus approprié de le dire comme ça.

103 Cet homme était religieux, il n’était absolument pas un incrédule. Sa mère lui avait appris à faire ce qui est bien, à marcher, à s’habiller. Son père lui avait appris à monter une grande entreprise et comment être un homme prospère; et son affaire marchait bien. Son père et sa mère avaient été élevés dans l’église et l’avaient dirigé vers le prêtre. Et le prêtre avait fait de lui un homme très religieux. Par conséquent, c’était un homme très cultivé, c’était un brave garçon qui avait un bon caractère.

104 Si Jésus-Christ, en le regardant, l’a aimé, c’est qu’il y avait quelque chose d’authentique dans ce garçon. C’est vrai. Car la Bible dit ici, c’est ce que nous voyons dans Marc: “Et Jésus, l’ayant regardé, l’aima.” Oui: “Jésus, l’ayant regardé, l’aima.” Et donc, il devait y avoir quelque chose de vraiment remarquable chez ce jeune homme. Il était... avait un bon caractère, il était apprécié des gens pour son bon caractère. C’était un homme qui avait été bien élevé; il était intelligent, habile, intellectuel, prospère dans les affaires, et c’était un homme religieux. Il avait beaucoup de bons côtés qui étaient remarquables, à tel point que cela a attiré l’attention de Jésus-Christ, le Sauveur. Mais, quand il a été confronté – alors qu’il avait réussi dans toutes ces autres choses...

105 Rien n’avait mal tourné; il était parfaitement bien taillé, il était à la hauteur, intelligent, il avait reçu une bonne éducation, il avait du succès, il était habile, c’était un bon homme d’affaires, qui faisait probablement partie d’un groupe d’hommes d’affaires quelque part là-bas, en Palestine. Peut-être qu’il faisait partie d’une association d’hommes d’affaires comme ce que nous avons ici, ce soir; sans doute que oui, parce que les hommes d’affaires ont toujours eu de la communion entre eux, les uns avec les autres.

106 En effet, c’est comme “les oiseaux d’un même plumage”, ils ont des choses à discuter. Et si ce... Les hommes religieux, ils ne veulent pas parler de l’homme qui est le patron du bar et de... eux ensemble, parce qu’ils n’ont rien en commun. Il faut que nous ayons des choses en commun. Alors, les Chrétiens ont des choses en commun avec les Chrétiens; les pécheurs ont des choses en commun avec–avec les pécheurs; et–et les associations, quelles qu’elles soient, elles ont des choses en commun. Et ce jeune garçon faisait probablement partie d’une–d’une association d’hommes d’affaires.

107 Il était aussi religieux qu’on peut l’être, parce que, à Jésus qui le questionnait, il a dit: “J’ai observé ces commandements, je les ai tous observés dès ma jeunesse.” C’est vrai.

108 Vous voyez, il avait été bien élevé, bien enseigné et tout. Mais, quand il a été confronté à la–l’idée de la Vie Éternelle... Maintenant, je veux vous faire remarquer que, malgré toutes les qualités qui le caractérisaient, il savait pourtant qu’il ne possédait pas la Vie Éternelle.

109 Or, toutes nos associations, notre église, notre qualité de membre et les choses qui nous sont tellement chères, nos associations américaines et tout, c’est très bien, on ne peut rien dire contre ça. Et notre association des Hommes d’Affaires Chrétiens, ici, c’est quelque chose de formidable, qui a été pour moi une porte ouverte pour... sur mes idées interdénominationnelles, que “nous sommes Chrétiens”.

110 Il n’y a personne (pas une seule dénomination) qui puisse prétendre avoir des droits sur nous, sur un vrai Chrétien, parce que vous appartenez à Dieu. Les dénominations sont de fabrication humaine, tandis que le Christianisme est envoyé du Ciel. Mais, bien que nous ayons toutes ces choses, aussi bonnes soient-elles, de bonnes choses comme nous rassembler et avoir de bonnes réunions, de bonnes relations sociales entre nous, pourtant, tous, nous sommes confrontés à la Vie Éternelle. Et peu importe combien nous avons réussi dans les affaires, combien nous avons réussi, et quel bon membre d’église nous sommes, combien nous travaillons, et combien nous nous efforçons de faire les choses correctement, pourtant, si ce n’est pas fait en suivant la bonne voie, c’est de rendre un culte à Dieu en vain.

111 Jésus a classé ça de la même manière – je m’arrête ici un instant. Il a dit: “C’est en vain que vous Me rendez un culte, en enseignant comme doctrine des commandements d’hommes.” Maintenant réfléchissez. Un culte sincère, honnête (avec une sincérité qui vient du coeur), envers Dieu, et que ce soit quand même en vain! C’est comme ça que cela a commencé, avec Caïn, au jardin d’Éden. Un culte sincère, mais qui a été rejeté! Très religieux, mais quand même rejeté!

112 À Shreveport, la semaine dernière, il y a deux semaines, à une réunion des Hommes d’Affaires, à un petit-déjeuner là-bas, alors que plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées, j’ai pris deux heures et demie pour parler de: Rendre un service à Dieu sans que ce soit la volonté de Dieu. Or, ça peut sembler bizarre, seulement voilà, nous devons nous canaliser, entrer dans le canal pourvu par Dieu, et dans la manière de Dieu de faire les choses. Peu importe combien nous pensons que c’est bien, il faut que ce soit selon la Parole du Seigneur, sinon c’est en vain. Caïn a adoré, mais ce n’était pas selon la Parole du Seigneur. Les pharisiens ont adoré, mais pas selon la Parole du Seigneur. Et dans ce message particulier que j’ai adressé aux Hommes d’Affaires, j’ai enseigné ceci.

113 David, il voulait rendre un service au Seigneur, et il avait raison dans ce qu’il a dit. Il a dit: “Est-il juste que l’arche de l’Éternel soit là-bas? Amenons-la ici.” Du temps du roi, de l’autre roi auquel il avait succédé – il a dit: “Ce n’est pas juste. Ils n’ont jamais consulté l’Éternel au moyen de l’arche, mais c’est ce que nous devons faire.” Eh bien, c’est exact, c’est ce qu’ils auraient dû faire. Il a dit: “Il faudrait que nous allions chercher l’arche, alors nous pourrons consulter l’Éternel.” Et c’est vrai, elle se trouvait dans l’autre pays. Il a dit: “Il faut que nous l’amenions ici. Que nous l’amenions ici et que nous la mettions dans notre maison ici, et que nous adorions l’Éternel.”

114 Maintenant, remarquez, il a utilisé le mauvais canal pour le faire. Il a consulté les chefs de cinquante, de cent et de mille. Ils ont tous été consultés, chacun d’eux. Ils voyaient que c’était la volonté du Seigneur, de toute apparence, que c’était la–la Parole du Seigneur.

115 La Parole du Seigneur, parfois, il faut La placer au bon endroit, sinon ce n’est pas la Volonté du Seigneur. Voyez? Maintenant, laissez pénétrer cela profondément, et vous aurez une–une idée générale de ce que je cherche à dire.

116 Je ne veux pas que l’église suive les traces de l’Angleterre, ce qu’on a vu là-bas: des hommes aux cheveux longs, le visage fardé, des pervertis. Nous ne voulons pas ça! Peu importe combien ça peut avoir l’air religieux, et tous les chants religieux qu’Elvis Presley peut chanter, il est quand même un démon. Je ne suis pas juge, mais “c’est à leurs fruits qu’on les reconnaît”.Voyez? Il est pentecôtiste, mais ça ne change absolument rien, ça. Vous voyez, vos fruits rendent témoignage de ce que vous êtes.

117 L’Esprit aura beau venir sur lui, il pourrait parler en langues, il pourrait pousser des cris, il pourrait guérir les malades, Jésus a dit: “Plusieurs d’entre eux viendront à Moi en ce jour-là et diront: ‘Seigneur, n’ai-je pas fait ceci et cela?’ Et Je dirai: ‘Retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité, Je ne vous ai même jamais connus.’” Voyez?

118 Nous devons être de vrais, d’authentiques Chrétiens, et la seule manière pour nous d’y arriver, c’est de faire face à cette question, ici, de la “Vie Éternelle”.

119 Il n’y a qu’une seule forme de Vie Éternelle, et elle vient de Dieu. Et Il a prédestiné chaque créature qui allait un jour L’avoir. Tout comme vous étiez un gène dans votre père, vous étiez un gène en Dieu, un de Ses attributs dès le départ, sinon vous n’Y serez jamais. Vous êtes apparu dans le terrain d’ensemencement de votre mère; votre père ne vous connaissait pas, vous étiez dans ses reins. Et quand vous êtes apparu dans le terrain d’ensemencement de la mère, alors vous êtes devenu un être humain et vous avez été fait à l’image de votre père, maintenant vous pouvez être en communion avec lui. Et c’est la même chose avec Dieu, si vous avez la Vie Éternelle.

120 La vie avec laquelle vous arrivez, la vie naturelle, la vie physique, celle-là venait de votre père. Et le seul moyen pour vous de naître de nouveau, le seul moyen, c’est qu’il faut que ça vienne de votre Père Céleste, de Ses attributs. “Tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi.” Voyez?

121 Vous êtes ici parce que votre nom a été placé dans le Livre de Vie de l’Agneau avant même qu’il y ait eu une fondation du monde. C’est tout à fait vrai. Vous êtes un gène, un gène spirituel qui vient de votre Père Céleste, une partie de la Parole de Dieu. S’il en est ainsi, comme je l’ai dit, alors vous étiez avec Jésus quand Il était ici, parce qu’Il était la Parole: vous avez souffert avec Lui, vous êtes mort avec Lui, vous avez été enseveli avec Lui et vous êtes ressuscité avec Lui, et maintenant vous êtes assis dans les lieux Célestes en Lui!

122 Remarquez, David pensait que tout allait bien, il a consulté tous ces gens, et tous, ils se sont mis à danser, à jubiler et à pousser des cris. Ils ont accompli toutes leurs pratiques religieuses, mais néanmoins, ce n’était pas la volonté de Dieu d’aller là-bas et de ramener la Parole de Dieu à la maison de Dieu. Mais, vous voyez, Dieu, toujours (dans tous les âges), a un seul moyen à travers lequel Il agit. Sa première décision est Sa seule décision, parce qu’Il est parfait dans Ses décisions. Il ne fait jamais rien sans l’avoir d’abord révélé à Ses serviteurs les prophètes. C’est exact.

123 Voilà pourquoi ceci, l’âge de l’église dans lequel nous vivons. Il n’y a aucune église, méthodiste, baptiste, pentecôtiste ou autre, qui puisse jamais amener cette Église à être l’Épouse. Il faudra Malachie 4 comme réponse, que Dieu envoie un prophète auquel Il puisse Se révéler, parce que c’est le seul moyen. Nos églises se forment en dénomination et se retrouvent alors en plein gâchis, et elles sont un ramassis de gens, comme elles l’ont toujours été, et Dieu envoie toujours les prophètes.

124 Et là il y avait Nathan, qui était dans le pays, un prophète confirmé devant Dieu, et on ne l’a même pas consulté.

125 Ils sont allés là-bas, ce qui a coûté la vie à un honnête homme, et tout, et ils ont pris l’arche. Plutôt que de la mettre sur les épaules des Lévites pour la transporter, ils l’ont mise sur un char pour la transporter. Un gâchis total!

126 Vous voyez, si on n’agit pas conformément à la–la volonté de Dieu et en suivant la voie que Dieu a pourvue pour nous – eux, ils En font toujours un gâchis, ils En dévient pour s’en remettre à une certaine organisation, à une dénomination, à un certain message, et voilà. Voyez? Ça s’est toujours passé comme ça.

127 Et ce garçon, il a été confronté à la même chose. Il était venu là; il avait été un–un–un membre peut-être des pharisiens ou des sadducéens, ou d’un mouvement important de l’ordre établi de l’époque. Il était tout ce qu’il y a de plus religieux. Il a dit: “J’ai observé ces commandements qu’on m’a enseignés, depuis ma jeunesse.” Voyez? Et Jésus l’a aimé à cause de ça. Mais il a refusé d’être guidé, il a refusé d’accepter d’être vraiment conduit par Jésus-Christ, ce qui lui procurerait la Vie Éternelle.

128 Remarquez, il croyait qu’il y avait quelque chose de différent de ce qu’il avait, sinon il n’aurait jamais dit: “Bon Maître, que dois-je faire maintenant?”

129 Vous voyez, il voulait faire quelque chose lui-même. Nous aussi, c’est comme ça, nous voulons faire quelque chose nous-mêmes. Le Don de Dieu est un don gratuit. Dieu vous L’a donné, vous n’avez pas une seule chose à faire pour Le recevoir. Il vous L’a destiné, et vous allez Le recevoir. Voyez?

130 Remarquez, il savait qu’Il était là. Il Y croyait et il voulait Le recevoir. Mais quand il a été confronté à la manière de procéder pour y arriver, c’était différent de son rituel. C’était différent. Il pouvait garder son argent et continuer à faire partie de l’église dont il faisait partie, et tout le reste. Mais Jésus savait ça, et Il savait qu’il avait amassé cet argent; Il a dit: “Va vendre tout ce que tu as et donne-le aux pauvres. Puis viens, prends ta croix et suis-Moi, et tu auras des trésors dans le Ciel.” Mais il n’a pas pu le faire.

131 Les autres conducteurs qu’il avait eus dans sa jeunesse avaient eu tellement d’influence sur lui qu’il a refusé d’accepter la Voie pourvue par Dieu, c’est-à-dire Jésus-Christ: le Seul à détenir la Vie Éternelle, le Seul à pouvoir vous La donner. Ce n’est pas l’église qui peut vous donner la Vie Éternelle; pas votre voisin; pas votre pasteur; pas votre prêtre; pas votre credo; seul Jésus-Christ Lui-même peut vous donner la Vie Éternelle. Il est le...

132 Peu importe combien vous êtes bon, ce que vous arrêtez de faire, ce que vous commencez à faire, il faut que vous acceptiez la Personne du Seigneur Jésus-Christ. Et alors, quand vous le faites: Il est la Parole, alors votre vie concorde parfaitement avec la Parole, et Elle se manifeste à l’âge dans lequel vous vivez.

133 Noé, c’est ce qu’il lui a fallu faire, pour que la Parole se manifeste dans son âge à lui. Mais, qu’est-ce qui se serait passé si Moïse était venu en disant: “Nous savons ce que Noé a fait, nous allons prendre la parole de Noé. Nous allons nous y prendre exactement comme Noé l’a fait. Nous allons construire une–une arche et descendre le Nil, pour sortir de l’Égypte”? Eh bien, ça n’aurait pas marché. Vous voyez, ça, c’était un autre âge.

134 Jésus n’aurait pas pu venir avec le message de Moïse; Luther n’aurait pas pu venir avec le message catholique; Wesley n’aurait pas pu venir avec le message de Luther; les pentecôtistes n’auraient pas pu venir avec le message de l’âge de Wesley. Et l’Épouse ne peut pas être formée dans la dénomination pentecôtiste, elle ne le peut tout simplement pas. C’est tout à fait vrai. Celle-ci s’est organisée, c’est fait, elle est allée là, et c’est là qu’elle se trouve, comme toutes les autres. C’est la balle. Tout comme la vie qui monte en passant par... Voyez?

135 Cet écrivain, comme je le disais l’autre soir, cet écrivain, qui a écrit ce livre... Et ce n’est pas parce qu’il m’a critiqué si durement, en disant que j’étais “un démon, si une telle chose existait”. Alors, il a dit, – il ne croyait pas en Dieu, – il a dit: “Un Dieu qui a pu se croiser les bras, et rester là, regarder ces martyrs pendant les premiers âges et, alors qu’Il prétendait avoir le pouvoir d’ouvrir la mer Rouge, Il a laissé ces femmes et ces enfants se faire déchirer par les lions et tout, et puis Il a déclaré qu’Il était un Dieu d’amour.” Il a dit: “Une telle créature n’existe pas.” Vous voyez, cet individu, à qui il manque l’inspiration de la Parole, ne voit pas ce qu’il En est.

136 Il fallait que le premier grain de blé, l’Époux, tombe en terre, pour pouvoir ressusciter. De même, il fallait que la première Épouse, qui est née à la Pentecôte, traverse l’âge des ténèbres, comme toute autre semence, qu’elle soit ensevelie. Il fallait qu’ils meurent. Il le fallait. Mais elle a commencé à germer de nouveau, avec Luther, dans la première réforme. Ça ne ressemblait pas à la semence qui avait été mise en terre, mais c’était la Lumière de ce temps-là. La...?... tige, puis c’est passé dans l’aigrette, Wesley. Et, de l’aigrette, c’est passé dans la pentecôte, la balle.

137 Quand vous regardez à l’intérieur du blé, quand il apparaît, le grain de blé, – pour l’homme qui a cultivé du blé, – vous sortez et vous regardez le blé qui s’est formé là-dedans, il a exactement la même apparence que le grain. Mais si vous prenez ce blé et qu’au moyen d’une pince fine, vous l’ouvrez: il n’y a pas de grain du tout là-dedans. Ce n’est que la balle. Et alors, quoi? Ça s’est–ça s’est formé là pour tenir le grain. Voyez? Là, à un moment donné, la vie a quitté la–la–la tige pour entrer dans l’aigrette; elle a quitté l’aigrette pour entrer dans la balle; elle quitte la balle, et elle entre dans le blé. Il y a trois étapes à cela, vous voyez. Ensuite elle forme le Blé en dehors des trois étapes (Luther, Wesley, la pentecôte). Exactement. Vous voyez, il n’y a pas de doute. On ne peut pas arrêter le cours de la nature.

138 Maintenant, regardez, trois ans après qu’un message envoyé de Dieu a été proclamé, chaque fois ils s’organisent. Celui-ci, ça fait vingt ans, et il n’y a pas d’organisation. Il n’y en aura pas. Voyez? Maintenant il faut que la balle se retire pour permettre au Blé de rester en présence du Fils, afin qu’Il mûrisse; le Message, qui revient directement dans l’Église de nouveau, pour former le Corps de Jésus-Christ, identique au premier Grain originel qui avait été mis en terre. Maintenant, pour voir la–la Vie Éternelle.

139 La Vie, bien sûr, la–la tige qui était là, elle a porté la Vie. Bien sûr que oui. Mais, vous voyez, quand c’est devenu la tige et que celle-ci est arrivée à son terme, à l’organisation, la Vie est passée directement en Wesley; elle est sortie, pour entrer directement là. À un moment donné, chacun d’eux. Chacun; une grande feuille, ça ne ressemble pas au grain. Mais quand le petit pollen vient, comme... sur la–la balle... ou, sur la tige, le pollen de l’aigrette, ça ressemble beaucoup au grain. Mais quand on en arrive à la balle, là on y est presque.

140 Jésus n’a-t-Il pas dit que “dans les derniers jours,” (Matthieu 24.24) “les deux seraient tellement proches que ça séduirait même les gènes, les prédestinés, les Élus, si c’était possible”? C’est presque comme la chose véritable, vous voyez. Donc, dans les derniers jours. Maintenant, vous voyez, c’est le temps du blé maintenant. C’est bientôt le temps de la moisson. Ce n’est pas l’âge de Luther, ce n’est pas l’âge de la pentecôte, c’est l’âge de l’Épouse.

141 Comme Moïse a appelé une nation hors d’une nation, Christ aujourd’hui appelle une Église hors d’une église, vous voyez; la même chose, en type: Il les emmène au glorieux Pays promis Éternel.

142 Maintenant, de refuser cette Personne qui appelle, Christ, peu importe que vous soyez pentecôtiste, méthodiste, luthérien, quoi que vous soyez, vous devez... En cet âge! Rien contre eux, absolument rien, mais, en cet âge-ci, maintenant, vous devez accepter (comme ils l’ont fait dans cet âge-là) la Personne de Christ, qui est la Parole! Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous... ...le même hier, aujourd’hui, et éternellement. Hébreux 13.8. Voyez-vous, vous devez accepter cette Personne-là, qui est la Vie Éternelle!

143 Or, la Vie que Luther a eue, c’était la justification. Wesley a eu la sanctification, qui s’est ajoutée à cela. La pentecôte a eu la restauration des dons, qui sont revenus, qui se sont ajoutés à cela. Mais maintenant c’est l’achèvement dans le corps, vous voyez, des trois phases de cela, et c’est de là... Maintenant, quand la résurrection arrivera, la Vie qui a vécu dans ces luthériens et qui en est sortie, la Vie qui a vécu dans les méthodistes et qui en est sortie, la Vie qui est entrée dans les pentecôtistes, tout Cela sortira du sol et sera enlevé, dans le Corps de l’Épouse, pour être emporté devant Jésus-Christ. Gloire à Dieu! Oh, c’est enthousiasmant! C’est la Vérité!

144 Nous avons pris un virage! Nous regardons vers le Ciel en attendant la venue: la Pierre du faîte de la Pyramide, comme nous pourrions le dire, Son retour! L’Église doit ressusciter bientôt, et nous devons nous préparer.

145 Et le seul moyen pour vous de le faire, ce n’est pas en disant: “Eh bien, je fais partie des Assemblées. Je fais partie des unitaires, des binitaires,” ou quoi que ce soit, toutes celles qui sont là, “je fais partie de l’église de Dieu”, ça ne veut rien dire du tout. “Nos pères ont poussé des cris et dansé”, c’est tout à fait bien, c’était leur temps à eux. Mais aujourd’hui vous êtes confrontés, non pas à l’organisation qu’ils ont faite, mais à la Vie qui continue à avancer, c’est-à-dire Jésus-Christ.

146 Ce jeune homme avait fait la même chose. Moïse avait écrit ces commandements. Mais, vous voyez, ce même Dieu qui avait écrit les commandements par Son prophète, c’est le même qui avait prophétisé qu’un jour viendrait où “Je susciterai un Prophète comme moi. Et tous ceux qui ne L’écouteront pas seront retranchés”; ils se retrouveront dans les balles et dans les aigrettes dénominationnelles. Il faut qu’ils continuent à avancer vers la Vie. Et, aujourd’hui, ne dites pas: “Je suis pentecôtiste. Je fais partie de ceci, je fais partie de cela.” Ça ne veut rien dire, ça. Il faut que vous acceptiez la Personne, Christ, la Vie Éternelle. Tous, nous sommes confrontés à cela! Ne l’oubliez pas.

147 Les autres conducteurs, vous voyez, ils avaient eu tellement d’emprise sur lui. Ils enseignaient à leurs fidèles: “Eh bien, nous faisons partie de ceci, et nous faisons partie de cela”, et ils avaient eu tellement d’emprise sur lui. Mais combien il est fatal de refuser d’être sous la conduite de la Vie Éternelle!

148 Or, cette Vie est présente ce soir. C’est vrai. Le Saint-Esprit est ici, c’est Christ sous forme d’Esprit; Son Esprit, l’onction est ici. ...un peu de temps, et le monde ne me verra plus; cependant vous, vous me verrez... ...Car je serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la consommation, jusqu’à la fin du monde.

149 Il n’y a que Jésus qui peut vous conduire à cette Vie Éternelle. Aucune église, aucune dénomination, aucun prédicateur, aucun prêtre, ni rien d’autre ne peut vous conduire à Elle, vous devez être conduit par Lui, c’est le Seul qui peut vous conduire.

150 Pouvez-vous L’imaginer en train de vous conduire en dehors de Sa Parole, qui est Lui-même? De plus, s’Il est la Parole et que vous êtes une partie de Lui, ne serez-vous pas une partie de la Parole? La Parole sur laquelle Dieu veut répandre les eaux du salut aujourd’hui, afin d’établir Son identité aujourd’hui; comme les disciples L’avaient identifié, comme Luther, comme Wesley, comme les gens de ces époques-là L’avaient identifié. Ceci, c’est un autre âge. C’est la Parole! La Parole a déclaré ces choses que nous voyons arriver maintenant, elles ont été prédites comme devant arriver en cette heure-ci. Alors, acceptez Jésus-Christ et laissez-Le vous conduire à la Vie Éternelle.

151 Bien que ce jeune homme soit parvenu à accomplir... Il était parvenu à accomplir toutes sortes de bonnes choses. À l’école, il avait bien réussi. En bon garçon qu’il était, sans doute qu’il avait été gentil. En tant que vrai père... Pour avoir écouté son papa dans les affaires, il avait été un bon–un bon garçon. Bon envers ses parents. Il avait été fidèle à son prêtre. Il avait été fidèle à son église. Il avait été fidèle aux commandements de Dieu. Mais il a perdu la plus grande chose, et toutes les autres ne lui ont pas servi à grand-chose, quand il a refusé d’être conduit par la Vie Éternelle: Jésus-Christ.

152 Remarquez! Chacun de nous aujourd’hui est confronté à cette conduite, comme l’a été ce jeune homme, nous... peu importe combien nous sommes religieux. Il se peut que vous soyez catholique, il se peut que vous soyez baptiste, méthodiste, ou il se peut que vous soyez pentecôtistes, ou quoi que vous soyez, vous êtes confrontés à cette même chose, ce soir: la Vie Éternelle, c’est-à-dire accepter Jésus-Christ. Cette occasion nous est donnée.

153 À un moment donné dans la vie, il nous faut faire face à cette chose, tout comme ce jeune homme l’a fait; en effet, vous êtes un être mortel, et il vous est donné–il vous est donné l’occasion de choisir. Vous avez le choix. Dieu a fait en sorte que vous puissiez choisir. S’Il a donné à Adam et Ève le libre arbitre, pour qu’ils puissent choisir, – et là eux ont fait le mauvais choix, – vous voyez, Il ne peut pas faire plus pour vous qu’Il n’a fait pour eux. Il doit vous le donner aussi, pour que vous puissiez choisir ou rejeter.
Vous avez le choix. Regardons certains de ces choix:

154 Vous avez à faire un choix, comme jeune homme: soit de faire des études ou de ne pas en faire. Vous avez le choix. Vous pouvez vouloir “simplement ne pas en faire”, vous pouvez simplement refuser.

155 Vous avez à faire un choix, quant à votre comportement. Je vais blesser un petit peu, ici. Voyez? Vous pouvez sortir et laisser vos cheveux pousser et être un beatle ou de ces espèces d’ignorants.

156 Ou vous, les femmes, vous pouvez ressembler à un être humain convenable, ou vous pouvez être une de ces créatures bizarres que nous avons là-dehors, qui ont plein de bleu sur les yeux. Et ces coiffures qui donnent un air d’hydrocéphale, et toutes ces choses, qui sont en opposition totale avec la Parole de Dieu, qui vont absolument à l’encontre; on ne peut même pas présenter... on ne pourrait pas présenter de prière qui soit acceptée. C’est la Vérité. C’est tout à fait exact. C’est ce que la Bible dit.

157 Mais qu’est-ce qui vous est arrivé, église? Vous avez tellement regardé la télévision, tellement vu de choses du monde, c’est tellement facile pour votre vieille nature d’Adam de se laisser entraîner là-dedans, de faire comme les autres.

158 Permettez-moi de répéter encore ceci! Au moment du pain kascher, de l’offrande de–de–de l’expiation, à l’époque de Moïse, quand Moïse a fait sortir les enfants, pendant sept jours il ne devait y avoir aucun levain parmi le peuple. Tout le monde sait ça. Dans Exode: “Il ne se trouvera point de levain dans votre camp, pendant sept jours.” Ces sept jours représentaient l’ensemble des “sept âges de l’église”. Voyez?

159 “Pas de levain.” Alors, qu’est-ce que c’est? Pas de credo, rien du monde. Jésus a dit: “Si vous aimez le monde ou les choses du monde, l’amour de Dieu n’est même pas en vous.” Voyez? Et nous essayons de mélanger ces choses; vous ne pouvez pas faire ça! Vous devez en venir à croire une seule chose: ou bien vous allez croire Dieu, ou bien vous allez croire votre église, ou bien vous allez croire le monde. Vous–vous ne pouvez pas mélanger tout ça. Et vous ne pouvez pas rester attaché à ces vieilles choses, auxquelles l’église d’avant s’était attachée. Vous devez accepter le Message de l’heure.

160 Il a dit: “Ce qui reste, ne le gardez pas jusqu’au matin (et que ça se retrouve dans cet autre âge), brûlez-le dans le feu; que ce soit détruit.” Là, l’âge dans lequel vous vivez, le Message de cet âge, Il doit être tiré des Écritures, et confirmé et prouvé par Dieu, pour montrer que c’est Dieu qui fait ces choses. Alors, soit que vous Le receviez, ou que vous Le rejetiez. C’est là la Vie Éternelle, d’être conduit par le Saint-Esprit, alors qu’Il conduit Son Église.

161 Nous pourrions nous attarder longtemps là-dessus, mais avançons, continuons simplement à avancer.

162 Le choix, quant à votre comportement. Vous pourriez... Or, vous ne pouvez pas mélanger ça. Vous êtes soit pour Dieu soit contre Dieu, et l’expression extérieure montre exactement ce qu’il y a à l’intérieur. Voyez? Le grateron... Beaucoup d’entre vous pensent: “J’ai le baptême du Saint-Esprit, je vais au Ciel.” Ça ne veut pas dire du tout que vous allez au Ciel. Non monsieur. Vous pouvez avoir le baptême du Saint-Esprit chaque heure de votre vie, et être quand même perdu et aller en enfer. La Bible le dit. Oui, c’est tout à fait exact.

163 Regardez, vous êtes une personne extérieure. Vous avez cinq sens qui contactent ce corps extérieur. Dieu vous a donné cinq sens, pas pour entrer en contact avec Lui, mais avec votre demeure terrestre: la vue, le goût, le toucher, l’odorat et l’ouïe.

164 Puis vous avez un esprit à l’intérieur de ça, et il a cinq sorties: la conscience et l’amour, et ainsi de suite. Cinq sorties au moyen desquelles vous entrez en contact avec le monde de l’esprit, mais, par votre esprit.

165 Votre partie physique entre en contact avec ce qui est physique. Votre partie spirituelle entre en contact avec ce qui est spirituel. Mais à l’intérieur de ça vous avez une âme, et cette âme, c’est ce gène qui vient de Dieu.

166 C’est comme le bébé qui prend forme dans le ventre de sa mère. Quand le bébé vient dans le–le ventre de la mère, par le petit germe, qui se glisse à l’intérieur de l’ovule. Il ne se forme pas une cellule d’être humain, puis une de chien, puis une de chat, puis une de cheval. Ce sont toutes des cellules humaines, parce qu’elles se forment à partir d’une cellule humaine initiale.

167 Et une fois qu’un homme est né de nouveau par la Parole de Dieu, prédestiné à la Vie Éternelle, ce qu’on appelle “les Élus”, alors ce sera Parole de Dieu sur Parole, Parole sur Parole! Pas un credo dénominationnel, et ensuite une Parole, puis un credo; ça ne marchera pas. Vous ne pouvez pas avoir de levain Là-dedans! Il n’y a qu’une seule Vie Éternelle, Jésus-Christ la Parole: Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous...

168 Mes amis, vous pourvoyez aux besoins de mes enfants. Vous m’envoyez apporter le Message sur les champs missionnaires du monde. Je me dois d’être sincère avec vous. Ce que je suis en train de regarder, peut-être que vous ne le voyez pas. C’est pour ça que je suis ici, pour essayer de vous dire ce qu’il en est. Ce n’est pas parce que je n’aime pas les gens, c’est parce que j’aime vraiment les gens. C’est correctif. Quand je vois l’église qui perd du terrain, qui dévie, en disant: “Eh bien, nous avons fait ceci et nous avons fait cela”, et qu’en parcourant l’église du regard, je vois... Ça ne marchera tout simplement pas.

169 Et puis, en regardant ici dans la Bible, je vois qu’il faut que ce soit comme ça, à la fin: cet âge tiède de l’église de Laodicée qui met Jésus (la Parole) à la porte. Il n’a jamais appelé... Il ne va pas appeler une église. Il a dit: “Tous ceux que J’aime, Je les reprends. Je les châtie.” Je prends la Parole et je cogne dur, en disant: “Vous avez tort!” C’est pour cette raison, parce que je vous aime. “Si vous ouvrez la porte et que vous Me laissez entrer, J’entrerai et Je souperai avec vous.” Il ne s’agit pas d’une église, puisqu’on L’a déjà mis à la porte de ça.

170 Elle s’est dirigée vers le Conseil oecuménique. C’est là qu’elle s’en est allée, elle est retournée tout droit à Rome, d’où elle est venue. C’est exact. J’ai écrit ça sur une feuille de papier il y a vingt-cinq ans, ou, trente-trois ans, et ça y est. Et non seulement là, mais c’est aussi écrit dans la Bible; d’après une vision, elle y est retournée. Il n’y a aucun moyen de la sauver, elle est fichue! Il va en être ainsi.

171 Dieu appelle des individus. “Je me tiens à la porte, et Je frappe. Si quelqu’un, n’importe qui...” Un individu sur mille, il se pourrait que ce soit un sur un million.

172 Comme je l’ai dit l’autre soir. Quand Israël est sorti d’Égypte, il y a seulement deux millions de personnes qui sont venues, et, seulement deux millions; seulement une... seulement deux personnes sont entrées. Une sur un million. Le saviez-vous? Caleb et Josué.

173 Et Jésus, quand Il était sur terre, ils Lui ont dit: “Nos pères ont mangé la manne dans le désert. Nous observons les traditions. Et nous faisons ceci. Nous savons à quoi nous en tenir!”

174 Il a dit: “Je sais que vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont tous Éternellement séparés. Ils sont morts!”

175 Quand le sperme sort du mâle ou de la femelle, il y a un million d’ovules qui arrivent, il y a un million de germes qui arrivent. Et sur tous ces petits germes de l’espèce en question... Si ça–si ça vient du taureau ou de l’homme, ou de quoi que ce soit, il y a simplement des millions de germes, un million de germes en action. Là-dedans, il n’y a qu’un seul de ces germes qui est destiné à la vie, parce qu’il n’y a qu’un ovule là, qui est fécond, qui va s’unir à lui. C’est vrai. Il ne s’unira qu’à un seul ovule. Tout comme ce corps qui est ici, et le germe qui vient de Dieu. Voyez? Observez ce petit germe qui s’avance parmi tous ces autres germes, qui les contourne en se tortillant, qui les dépasse, qui va par là trouver cet ovule fécond, et–et il se glisse à l’intérieur; et tous les autres meurent.

176 Et si c’était la même chose pour l’église aujourd’hui: un sur un million? Voyez-vous où elle en serait? “Étroite est la porte et resserré le Chemin, et il y en aura peu qui les trouveront; car spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il y en aura beaucoup qui entreront par là.”
“Est-ce la vérité, Frère Branham?” Je ne sais pas, mais je ne fais que citer l’Écriture. Voyez?

177 Donc, vous êtes destinés à la Vie. Vous voyez ce qu’il En est si vous êtes destinés à Le voir. Si vous n’êtes pas destinés à Le voir, vous ne Le verrez pas. Il a dit: “Ils ont des yeux, mais ils ne peuvent pas voir, des oreilles, mais ne peuvent pas entendre.” Combien vous devriez être reconnaissants, église! Combien vous devriez vous corriger de ces choses! Combien vous devriez brûler d’ardeur pour Dieu! Parce que vos yeux voient ce que vous voyez, que vos oreilles entendent les choses que vous voyez. Être conduit! Pourquoi êtes-vous venus ici, ce soir, entendre un Message comme Celui-ci? Je suis étiqueté comme “fanatique” par les églises dans le monde entier. Pourquoi êtes-vous venus? Le Saint-Esprit vous a conduits ici (voyez? voyez?) pour écouter. Circoncisez! Retranchez les choses du monde, acceptez d’être conduits par Jésus-Christ, sinon vous périrez aussi sûr que deux et deux font quatre.

178 Vous avez à faire un choix: votre comportement. La manière dont vous vous comportez, c’est votre affaire.

179 Vous avez à faire un choix: votre épouse. Vous allez prendre quelqu’un pour épouse. Vous voulez prendre une épouse, vous voulez en prendre une qui soit complémentaire à votre... à ce que vous voulez que votre... vous prévoyez que sera votre futur foyer. Pouvez-vous imaginer qu’un homme, un Chrétien, aille prendre pour épouse une de ces Ricketta modernes? Hein? Pouvez-vous imaginer ça? Qu’est-ce que cet homme a en tête? Quel sorte de foyer aura-t-il, s’il épouse une strip-teaseuse, une fille de music-hall ramassée ici dans la rue, une vulgaire prostituée? “Oh,” vous dites, “une minute, là.” Comment s’habille-t-elle? Voyez? Voyez? Si elle porte des shorts et des choses comme ça, c’est une vulgaire prostituée. “Oh,” vous dites, “voyons, Frère Branham!” Oh, ces espèces de petites jupes serrées, on dirait que vous avez été moulées dedans – une vulgaire prostituée.

180 Jésus a dit: “Quiconque regarde une femme pour la convoiter a commis un adultère avec elle dans son coeur.” Alors, il devra répondre de cela. Et elle, qu’est-ce qu’elle a fait? Elle a exhibé sa personne. Qui est coupable? Pensez-y.

181 Vous dites: “Ils ne font pas d’autres vêtements.” Ils ont du tissu et des machines à coudre. Il n’y a aucune excuse. Non. C’est exact.

182 Maintenant, je ne veux pas vous blesser. Et ceci n’est pas une plaisanterie, c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR, selon les Écritures. C’est tout à fait vrai, mon ami. Je suis un homme âgé, je ne vais pas rester encore longtemps ici, mais je dois vous dire la Vérité. Même si ceci devait être mon dernier message, c’est la Vérité. Voyez? Ne faites pas ça, soeur. Ne faites pas ça, frère.

183 Et vous, qui vous accrochez à un–un credo, alors que vous savez que la Parole de Dieu est confirmée juste devant vous. Le baptême du Saint-Esprit et ces réalités que nous avons aujourd’hui, et là, à cause de votre credo, vous vous En détournez? Comment pouvez-vous être un fils de Dieu, et nier la Parole de Dieu qui a été prédite pour ces derniers jours où nous vivons? Comment pouvez-vous faire ça? Comment la Bible peut-Elle appeler...

184 Comme ce que je racontais hier soir, cette histoire au sujet d’un–d’un roi, dans le Sud, un jour, à l’époque où on vendait les gens de couleur comme esclaves. Eh bien, eux, c’était comme dans un–un commerce de voitures d’occasion, on vous remettait un acte de vente pour eux. Et ça m’avait beaucoup frappé, quelque part... Un jour, j’ai lu qu’un–qu’un marchand était passé là-bas pour en acheter quelques-uns, et il a dit: “Alors, bon, j’aimerais...” Ils étaient tristes, il fallait leur donner le fouet, pour qu’ils travaillent, parce qu’ils étaient loin de chez eux. On les avait vendus comme esclaves. Et ils étaient dans un pays étranger dont ils ne connaissaient rien, ils n’allaient plus jamais rentrer chez eux, et ils étaient tristes. Il fallait leur donner le fouet, pour qu’ils travaillent. Mais donc, ce marchand était passé dans une certaine plantation.

185 Il y avait là un jeune homme qui bombait le torse et qui gardait son menton relevé, lui, on n’avait pas besoin de lui donner le fouet. Il était courageux, et il aidait les autres à garder le moral.
Le marchand a dit: “Je vais acheter celui-là.”

186 Il a dit: “Il n’est pas à vendre. Vous ne, vous n’achèterez pas celui-là, parce qu’il n’est pas à vendre.”

187 Il a dit: “Eh bien, qu’est-ce qui rend celui-là si différent?” Il a dit: “Est-ce qu’il est le chef des autres?”
Il a dit: “Non.”
Il a dit: “Est-ce que vous lui donnez autre chose à manger qu’aux autres?”

188 Il a dit: “Non. C’est un esclave, il mange là-bas, à la cantine, avec les autres.”
Il a dit: “Qu’est-ce qui le rend si différent?”

189 Il a dit: “Je me suis moi-même posé la question, jusqu’à ce que je trouve. Là-bas en Afrique (d’où ils viennent, là où les Boers les ont achetés pour ensuite les amener ici et les vendre comme esclaves), là-bas son père est roi d’une tribu. Et, bien qu’il soit un étranger, loin de chez lui, il sait qu’il est un fils de roi. Et c’est pourquoi il a ce comportement-là.”

190 Quelle réprimande pour le Christianisme! Nous sommes censés représenter Dieu et la Vie Éternelle. Il n’y a qu’une forme de Vie Éternelle, c’est Dieu. Lui seul a la Vie Éternelle. Et nous sommes Son produit, parce que nous sommes des gènes de Son Esprit. Alors, nous devrions nous comporter, femmes et hommes, comme la Bible nous dit de le faire. Pas comme des Jézabel de la rue et des Ricky de l’organisation; mais comme des gentlemen Chrétiens, des fils et des filles de Dieu, nés de l’Esprit de Dieu, manifestant la Lumière dans notre temps, et La répandant. C’est tout à fait vrai.

191 Oh, combien nous nous sommes éloignés de Cela! Pourquoi? Même chose que ce garçon ici. Il a rejeté, il a refusé la Vie Éternelle, parce que Cela lui coûterait son rang social, Cela lui coûterait le–le–le luxe que lui procurait son argent, Cela lui coûterait sa communion dans l’église, Cela lui coûterait beaucoup de choses. Il savait ce que Cela allait lui coûter, c’était un garçon sensé, et il a estimé qu’il ne pouvait pas payer ce prix. Par contre, il s’est dit: “Je vais me fier à ma religion, et continuer comme ça.” Mais, au fond de son coeur, il savait qu’il y avait chez Jésus-Christ quelque chose de différent des sacrificateurs de ce temps-là.

192 Et tout Message qui arrive, un Message authentique, né de Dieu, est différent de la vieille tendance. Quand la guérison Divine est apparue, il n’y a pas longtemps, avez-vous remarqué les imitateurs qui ont suivi? Voyez? Tous, ils sont là, dans ces organisations, et ils y restent. Est-ce que quelqu’un le sait, qu’un Message devait faire suite à ça? Voyons, Dieu ne cherche pas à nous divertir! Il attire notre attention par quelque chose, et, une fois qu’Il a attiré notre attention, là Il présente Son Message.

193 Regardez, quand Il est venu sur terre, au début, qu’Il a commencé Son ministère: “Ô jeune Rabbin, nous voulons que Tu viennes dans notre église. Nous... Viens donc par ici.” Le jeune Prophète. “Oh, nous voulons que Tu viennes. Viens par ici.”

194 Mais, un jour, Il s’est levé et Il a dit: “Moi et Mon Père, Nous sommes Un.”

195 “Oh! la la! Il Se fait Dieu.”

196 “Si vous ne mangez la Chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez Son Sang, vous n’avez point la Vie en vous-mêmes.”

197 “C’est un vampire! Nous n’aurons rien à faire avec ça.”

198 Les apôtres, eux, sont restés là; des milliers L’ont quitté, mais ces apôtres étaient destinés à la Vie. Il l’a dit. Ils ne pouvaient pas L’expliquer; ils Le croyaient. Ils s’en tenaient à Cela, parce qu’ils disaient: “Personne ne peut faire ces oeuvres.”

199 Même les sacrificateurs le savaient. Nicodème a dit: “Nous savons” (le sanhédrin) “que personne ne peut faire ces oeuvres, sans qu’elles ne viennent de Dieu.” Voyez?

200 Le Jour de la Pentecôte, Pierre a dit: “Jésus de Nazareth, cet Homme approuvé de Dieu devant vous. Dieu était avec Lui.”

201 Regardez dans les Écritures, ce que les Écritures avaient dit qu’Il allait faire. Jésus a dit: “Sondez les Écritures, en Elles vous pensez avoir la Vie Éternelle. Ce sont Elles qui rendent témoignage de Moi. Si vous aviez connu Moïse, vous M’auriez connu, car Moïse a écrit que Je viendrais, et sous quelle forme Je viendrais.” Il est venu comme Fils de l’homme.

202 Il vient sous trois noms, en tant que Dieu. Trois (comme Père, Fils et Saint-Esprit), le même Dieu, ce sont trois attributs.

203 Bon, et il y a aussi la justification, la sanctification... Luther, Martin, et–et les–et les pentecôtistes; même chose: trois attributs, trois étapes, trois âges de l’église.

204 Même chose: l’eau, le sang et l’esprit. Oh, à mesure que vous avancez, ce sont les trois éléments qui vous ramènent dans le corps. Ils vous amènent, comme dans votre naissance naturelle, qui est un type de votre naissance spirituelle. Quand le bébé naît, ce qu’il y a en premier, c’est l’eau, puis le sang, et ensuite la vie. C’est de cette manière que vous entrez dans le Royaume de Dieu, de la même manière. Voyez? C’est de cette manière que l’Église entre, de la même manière. Même chose. Maintenant remarquez, par ces trois choses, Dieu a formé Son... forme Son corps.

205 Donc, nous voyons ici que vous avez le droit de choisir. Vous choisissez la jeune fille que vous voulez épouser; si elle vous accepte, très bien.

206 Puis, une autre chose, vous avez le choix entre vouloir vivre et ne pas vouloir vivre. Vous choisissez maintenant entre la Vie et la mort. Vous pouvez vivre.

207 Ce garçon avait ce choix. Il avait réussi dans toutes les autres choses, c’était un homme religieux, mais il savait que, lorsque... Il l’a dit lui-même: “J’ai observé tous ces commandements dès ma jeunesse”, mais il savait qu’il n’avait pas la Vie Éternelle. Voyez? Et il avait le choix de L’accepter ou de La refuser, et il L’a rejetée. Voilà l’erreur la plus fatale qu’il ait pu commettre. Tout le reste ne compterait pas. Ça ne, ça ne compte pas, à moins d’avoir fait ce choix-là.

208 Maintenant suivons-le, et ce choix qu’il a fait, voyons où cela l’a conduit. Maintenant voyons où s’est porté son choix. Bon, regardez, c’était–c’était un homme riche, c’était un homme d’affaires, c’était un chef, et c’était un homme religieux. Tout ça!

209 Aujourd’hui, nous dirions: “Dis donc, c’est un vrai méthodiste, ou baptiste, ou pentecôtiste. C’est–c’est quelqu’un de très bien, un garçon très sympathique. Il est super!” Rien à redire à son sujet: gentil, sympathique, sociable et tout. Rien d’immoral chez lui. Probablement qu’il ne fumait pas, qu’il ne buvait pas, qu’il ne courait pas les spectacles et les soirées dansantes, et tout ce que nous pourrions dire aujourd’hui de quelqu’un qui est étiqueté comme Chrétien. Mais là encore, ce n’est pas ça la Vie Éternelle! Ce n’est pas de ça que nous parlons. Peut-être qu’il était fidèle à son église, tout probable qu’il l’était. Mais, vous voyez, où cela l’a-t-il conduit? À une grande popularité. Disons, s’il était prédicateur, il aurait pu être... avoir une meilleure église. Il aurait pu être surveillant général ou évêque. Voyez? Cela vous conduit à la popularité, et cela l’a conduit à la richesse et à la gloire.

210 Cela pourrait faire la même chose aujourd’hui. Vous avez beaucoup de talent pour le chant. Je pensais à ce jeune homme qui, tout à l’heure, a chanté ce chant ici; il avait donné ça au diable, et maintenant il le reprend... Quelle différence entre lui et Elvis Presley, et certains d’entre eux. Pat Boone, et ce genre de groupe, Ernie Ford, ces gars-là, de grands chanteurs; et leurs talents, ces talents que Dieu leur a donnés, ils les utilisent pour inspirer les–les oeuvres du diable. C’est vrai. De grands chanteurs, qui vendent les talents que Dieu leur a donnés, pour acquérir la gloire dans ce monde, pour devenir quelqu’un. Comment pourriez-vous devenir plus “quelqu’un” qu’en étant un fils de Dieu?

211 Peu m’importe que toute la ville, ou que le monde entier vous appartienne, si vous n’avez pas accepté d’être conduit par la Vie Éternelle, par le Saint-Esprit (Christ), comment allez-vous... Après tout, qui êtes-vous? Vous êtes un mortel, qui est mort, mort par son péché et par ses offenses! Vous avez beau vouloir être tout ce qu’il y a de plus religieux; vous avez beau vouloir être tout ce qu’il y a de plus fidèle à l’église; et vous, prédicateur, vouloir être à la chaire; mais si vous rejetez ça, vous mourez!

212 Il avait réussi. Il avait réussi, ici, dans cette vie. Certainement. En l’observant, nous remarquons... Nous voyons ensuite que cet homme est allé... Si nous le suivons un peu, nous voyons qu’il a eu beaucoup de succès. Et nous le suivons, dans la Bible. Nous remarquons qu’il–qu’il... Nous voyons que c’était un homme riche. Il possédait de très grandes propriétés, et il recevait le juge, et le maire de la ville, et tous ces gens-là. Il est là, sur le toit, et il donne de grands banquets; avec tout plein de serveuses, de femmes, de jeunes filles, et tout ça, autour de lui. Et là, couché à la porte, il y a un mendiant qui s’appelle Lazare. Il balaie les miettes et les envoie dans sa direction. Nous connaissons cette histoire. Et puis, il continue à avoir du succès, tout comme les églises aujourd’hui.

213 Un homme d’affaires, qui est ici, me disait “qu’ici même, en Californie, l’église doit dire au syndicat ce qu’il faut faire”. Vous voyez, cela redevient une affaire d’église et d’État. C’est en plein sur vous. Vous voyez, vous êtes en plein là-dedans et vous prenez la marque de la bête sans le savoir.

214 S’il vous est déjà arrivé d’acheter une de mes bandes, procurez-vous celle-là, après mon–après mon retour chez moi: La trace du serpent; et vous verrez ce qu’il en est, vous verrez où ceci aboutit. Je retourne chez moi maintenant, pour parler de ça, si le Seigneur le veut. Ça prendra environ quatre heures, c’est pourquoi je ne pourrais pas l’apporter dans une réunion comme celle-ci. Il faut que j’aille là-bas, où l’église me supporte patiemment aussi longtemps. Remarquez. Mais, bon, vous pourrez écouter cette bande chez vous, le moment venu.

215 Remarquez ceci, donc nous voyons qu’il avait bien réussi. Puis, nous le retrouvons plus tard, il avait réussi encore mieux, si bien qu’il a dit: “Je possède tellement de choses!” Oh, il aurait été quelqu’un de très admiré, à notre époque. Pas vrai? “Mes greniers sont tellement remplis qu’ils débordent. Je possède tellement de choses que j’ai dit: ‘Oh, mon âme, repose-toi.’”

216 Mais, ce qu’il avait fait au commencement, il avait refusé d’être sous la conduite de Jésus-Christ. Son église, son intelligence, son instruction, et tout, l’avaient conduit à la réussite. Tous les Juifs l’aimaient. Il leur faisait des dons, il les aidait, il avait peut-être fait ceci, cela ou autre chose. Mais, vous voyez, il a refusé d’être–d’être–d’être conduit par Jésus-Christ, la Vie Éternelle. Et... La Bible dit, Il a dit: “Insensé, cette nuit ton âme te sera redemandée.”

217 Et là nous le retrouvons (le lieu suivant) dans le séjour des morts; il a levé les yeux, et ce mendiant qu’il avait jeté à la rue, il l’a vu dans le sein d’Abraham. Quelle erreur fatale! Les églises, là, elles avaient–avaient–avaient–avaient–avaient bien agi, selon la voie qu’elles avaient suivie, mais il reste qu’elles n’avaient toujours pas la Vie Éternelle.

218 Ça me rappelle un sermon que j’ai prêché il n’y a pas longtemps: Le Filtre d’un homme qui réfléchit. Peut-être que vous l’avez eu. Je marchais dans les bois, j’étais à la chasse aux écureuils (cet automne), et j’ai regardé par terre. Bien sûr, je ne peux pas citer le nom de la compagnie de cigarettes. Vous la connaissez. Et là, par terre, se trouvait un–un paquet de cigarettes. J’ai juste passé à côté, je cherchais... dans les bois. J’ai vu ce paquet par terre, et j’ai regardé de nouveau, ça disait: “Le filtre d’un homme qui réfléchit, le goût d’un homme qui fume.” Et j’ai simplement repris ma marche dans les bois.

219 Et le Saint-Esprit a dit: “Fais demi-tour et ramasse-le.”

220 J’ai tendu la main et je l’ai ramassé: “Le filtre d’un homme qui réfléchit, le goût d’un homme qui fume.” J’ai pensé: “Voici une firme américaine qui vend la mort d’une manière déguisée à ses concitoyens américains.” Le filtre d’un homme qui réfléchit? Vous... Et le goût d’un homme qui fume?

221 J’étais à l’Exposition internationale, alors que Yul Bryan... Brynner et d’autres étaient là, et qu’il présentait tous ces tests. Il a pris une cigarette et il a aspiré... sur un morceau de marbre, et il a pris... Il a essuyé la nicotine et l’a mise sur le dos d’un rat, d’un rat blanc et, au bout de sept jours, il était tellement couvert de cancer qu’il ne pouvait plus marcher. Et ils disaient: “Vous savez, ils parlent de ‘filtre’,” ils disaient, “c’est une combine, avec ça ils vendent plus de cigarettes.”

222 Il faut une certaine quantité de nicotine pour satisfaire ce démon. C’est vrai. Et quand vous prenez une cigarette avec filtre, il faut environ quatre cigarettes pour en remplacer une. C’est une combine, pour vous vendre plus de cigarettes. Vous ne pouvez pas avoir de fumée sans goudron; et avec le goudron, vous avez le cancer. Vous voyez comment ça se passe? Et les Américains aveugles, ils s’attendent à voir sortir un lapin d’un chapeau quelque part, et ils tombent dans le panneau. Vous ne pouvez pas avoir ça; c’est la mort, peu m’importe de quelle façon vous vous y prenez, c’est la mort, de toute façon. “Le filtre d’un homme qui réfléchit”, un homme qui réfléchit ne fumerait pas du tout, c’est vrai, s’il réfléchit un tant soit peu.

223 Eh bien, je me suis dit que ça peut aussi s’appliquer aux églises. Voyez? Je me dis, est-ce que Dieu a un filtre? Oui.

224 Et chaque église a un filtre. C’est vrai. Elles filtrent ceux qui entrent, et elles laissent entrer beaucoup de mort, aussi.

225 Comment pourriez-vous arriver à faire passer une dénomination à travers le Filtre de Dieu? Comment pourriez-vous le faire? Comment pourriez-vous faire passer une femme aux cheveux coupés à travers ce Filtre? Dites-moi. Comment pourriez-vous arriver à faire passer à travers Ça une femme qui porte des pantalons, alors que “c’est une abomination pour elle de mettre un vêtement d’homme”? Vous voyez, le Filtre de Dieu la retiendrait dehors, Il ne la laisserait pas entrer. (Mais l’église a ses propres filtres.) Alors, je dis qu’il y a un Filtre pour l’homme qui réfléchit, c’est la Parole de Dieu, et Il satisfait le goût d’un homme saint. C’est vrai, d’un homme saint; pas d’un homme d’église, mais le goût d’un homme saint. Parce que C’est la sainteté à l’état pur, la Parole de Dieu sans mélange! Il y a un Filtre pour l’homme qui réfléchit. Et vous, membre d’église, je vous conseille d’utiliser Celui-là.

226 Parce que ça fait entrer le monde – et un peu de cette pâte-là, c’est la mort. Un peu de pâte fait lever, ce petit peu de levain fait lever toute la pâte. “Quiconque retranchera une seule Parole de Ceci ou Y ajoutera une seule parole, sa part sera retranchée du Livre de Vie.”

227 Au jardin d’Éden, quelle a été la cause de la mort, et de toute cette tristesse, de chaque chagrin, de chaque petit bébé qui meurt, de chaque râle dans la gorge, de chaque hurlement d’ambulance, de chaque hôpital, de chaque cimetière? C’est parce qu’Ève a douté d’une seule Parole (pas de la totalité), Cela avait seulement été déformé. Or, Dieu avait dit que “l’homme”, là, “il devait garder toute Parole de Dieu”. Bon, ça c’est le début de la Bible.

228 Au milieu de la Bible, Jésus est venu et Il a dit: “L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.” Pas juste une partie, mais de toute Parole.

229 À la fin de la Bible, Apocalypse 22, Jésus a donné le témoignage de Lui-même. La Révélation de la–de la Bible, c’est Jésus-Christ. Et Il a dit: “Quiconque retranchera une seule Parole de Ceci ou Y ajoutera une seule parole, sa part sera retranchée du Livre de Vie.”

230 Maintenant, si vous passez à travers ce Filtre-là d’un homme qui réfléchit, vous aurez le goût d’un homme saint en ressortant de Là. C’est vrai. Vous aurez un goût saint.

231 Soeur, vous qui portez ces vêtements, pensez-y. Vous allez... Vous dites: “Je suis vertueuse à l’égard de mon mari.” “Je suis vertueuse à l’égard de mon petit ami.” “Je suis une fille vertueuse.” Mais qu’en est-il de ce pécheur qui vous a regardée? Quand il aura à répondre d’adultère, qui l’a fait? Vous voyez, vous serez coupable. Vous le voyez écrit dans la Parole, donc c’est... Voyez? Oh, soyez une femme qui réfléchit. Réfléchissez...

232 Vous direz peut-être: “Il se pourrait que...” Bon, mais s’il se trouvait qu’il en soit bien ainsi? Il l’a dit et pas une seule Parole ne peut faillir. Voyez?

233 Un homme important m’a dit il n’y a pas longtemps, il m’a fait venir dans sa chambre, il a dit: “Je vais vous imposer les mains, Frère Branham. Vous êtes en train de détruire votre ministère, à force de prêcher des choses pareilles.”

234 J’ai dit: “Tout ministère que la Parole de Dieu peut détruire mérite d’être détruit.” Voyez?

235 Il a dit: “Je vais vous imposer les mains.” Il a dit: “Vous avez été envoyé pour prier pour les malades.”

236 J’ai dit: “Est-ce que vous croyez ces choses, frère?”
Il a dit: “Non. Mais ça ne nous regarde pas.”
J’ai dit: “Ça regarde qui, alors?” Voyez?
“Eh bien,” il a dit, “c’est au pasteur de faire ça.”

237 J’ai dit: “Regardez l’assemblée.” Ah. C’est vrai. Voyez?

238 Chaque année je passe par ici en prêchant ces choses, et je me dis: “À coup sûr, ils auront compris Ça”, je reviens l’année suivante, et il y en a plus que jamais. Voyez? C’est vrai. Ça montre “qu’il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus”.

239 Celui qui conduit, c’est le Saint-Esprit, mon ami. Il vous conduit et vous guide dans toute la Vérité – quand Il sera venu, Lui, le Saint-Esprit. Maintenant réfléchissez à ça. Optez pour le Filtre d’un homme qui réfléchit, c’est la Bible. Pas votre credo, pas votre église; vous serez perdu. Optez pour le Filtre d’un homme qui réfléchit.

240 C’est là que ce garçon n’a pas réfléchi. Il a opté pour le filtre de l’église. Il est devenu populaire, un homme important, “mais, dans le séjour des morts, il a levé les yeux, tandis qu’il était en proie aux tourments”.

241 Maintenant, vous, optez pour le Filtre de l’homme qui réfléchit, Jésus-Christ, la Parole, et vous désirerez le goût d’une personne sainte, parce que c’est ce qu’Il satisfera. Si vous avez le Saint-Esprit en vous, Ceci le satisfait.

242 Si le Saint-Esprit n’est pas là, vous dites: “Oh, eh bien, moi, je ne pense pas que ça change quelque chose.” Regardez ce que vous avez fait, juste là! La même chose qu’Ève. Vous vous retrouvez au même point.

243 Maintenant, allons un peu plus loin. Maintenant considérons... laissons cet homme qui n’a pas utilisé le Filtre de l’homme qui réfléchit. Il a refusé d’accepter la conduite de Jésus-Christ, qui mène à la Vie Éternelle.

244 Maintenant, considérons un autre jeune homme d’affaires riche, un chef qui a eu la même occasion que cet homme. Et pour ce qui est d’accepter Cela, lui, il a accepté d’être sous la conduite de Christ. Maintenant, il y en a deux dans la Bible, dont nous allons parler. Il y a celui que nous avons vu, qui a refusé Cela, maintenant considérons cet homme: un autre jeune homme d’affaires riche, et un chef. Et lui, il a accepté d’être sous cette Conduite.

245 Les Écritures nous parlent de cet homme, si vous voulez le noter, c’est dans Hébreux 11.23 à 29. ...Moïse, par la foi, refusa d’être appelé fils de la fille de Pharaon; Aimant mieux être maltraité à cause de Dieu... Regardant l’opprobre de Christ comme des trésors plus grands que tous les trésors de l’Égypte...

246 Vous voyez, il a accepté la Vie Éternelle. Moïse a regardé le–le–l’opprobre de Christ comme des trésors plus grands que tous les trésors que le monde avait. Moïse a regardé Cela comme étant ce qu’il y a de plus grand. Par contre, cet homme riche là, non.

247 Et Moïse était un jeune chef riche, qui allait devenir pharaon. Il était le fils de Pharaon, et il était héritier du trône. Et il a considéré l’impossible, une bande de tripoteurs de boue, une bande d’esclaves. Mais, par la foi, il a vu la promesse de Dieu, à travers la Parole, “que son peuple séjournerait dans un pays étranger pendant quatre cents ans, mais qu’il en sortirait par une main puissante”. Et il a regardé Cela (alléluia) comme des richesses plus grandes que tous les trésors de l’Égypte, car il a quitté l’Égypte sans savoir où il allait. Il a été conduit par Christ. Il a quitté!

248 Il avait un pied sur le trône, et il aurait pu être–être le prochain pharaon en Égypte. Mais il a regardé l’opprobre de Christ. L’opprobre! D’être appelé ce “gars bizarre”, d’être appelé ce “fanatique”, de prendre sa place parmi les tripoteurs de boue et les fanatiques; parce qu’il a vu que l’heure où l’Écriture promise devait s’accomplir était maintenant arrivée.

249 Ô église, réveillez-vous! Ne pouvez-vous pas voir la même chose, ce soir? L’heure qui a été promise est sur nous. Regardez l’opprobre de Jésus-Christ comme des richesses plus grandes que toute communion que vous pourriez avoir; même s’il faut renoncer à celle d’un père et d’une mère, d’une église ou de n’importe quoi d’autre. Suivez la conduite de l’Esprit!

250 Suivons ce Christ pendant quelques... ce Moïse pendant un petit moment. C’est ce que j’ai fait. Observons sa vie. Premièrement, quand il a accepté de prendre sur lui l’opprobre de Christ et de renoncer à son instruction, de renoncer à toute sa sagesse... Il avait été instruit dans toute la sagesse des Égyptiens. Et toute sa popularité, son trône, son sceptre, sa royauté, sa couronne, tout ce qu’il avait, il l’a rejeté!

251 Cet autre homme, lui, il voulait avoir ces choses, et il a refusé Christ; et cet homme que voici, il a refusé ces choses, et il a accepté Christ. Et rapidement, qu’est-il arrivé? Il lui a fallu se séparer.

252 Alléluia! Ce mot signifie “Louange à notre Dieu!” Quel dommage que nous l’oubliions.

253 Il a rejeté les trônes et la popularité. Il aurait pu avoir des jeunes filles par... des épouses par centaines, et il aurait pu recevoir des sceptres de l’Égypte, gouverner le monde! Il avait le monde à ses pieds, et il allait hériter de tout cela. Mais, en regardant dans l’Écriture et en voyant le jour où il vivait, alors qu’il savait qu’il y avait Quelque Chose en lui, cette Semence de Dieu prédestinée est entrée en action!

254 Peu m’importe combien vous pouvez être populaire, ou combien vous pouvez être telle chose, que vous soyez surveillant, que vous soyez pasteur, que vous soyez ceci, cela ou autre chose, mais si cette Parole de la Vie Éternelle a été prédestinée en vous par la Parole de Dieu, et que vous voyez que la chose est proche, elle entre en action, elle se met en mouvement, comme ça. [Frère Branham fait claquer ses doigts plusieurs fois.–N.D.É.] Elle commence à se manifester! Elle commence à saisir!

255 Et il a refusé d’être appelé fils de la fille de Pharaon, parce qu’il a regardé l’opprobre de Christ comme des trésors plus grands que toutes les richesses de l’Égypte ou du monde. Il a regardé Cela. Observez ce qu’il a fait, il a suivi Cela. Et voilà, rapidement on l’a expulsé de son peuple, du peuple qui autrefois l’avait aimé.

256 Cela vous coûtera peut-être tout ce que vous avez. Cela vous coûtera peut-être votre foyer, Cela vous coûtera peut-être votre amitié, Cela vous coûtera peut-être votre réunion de couture, Cela vous coûtera peut-être votre position chez les Kiwanis. Peut-être. Je ne sais pas ce que Cela vous coûtera, mais Cela vous coûtera tout ce qui est mondain ou qui se rattache au monde. Vous devrez vous séparer de tout ce qui est mondain. Vous devrez le faire.

257 Moïse a tout abandonné, et il est parti dans le désert, un bâton à la main. Amen! Bien des jours ont passé. Je me demande s’il s’est dit qu’il avait fait une erreur? Non.

258 Souvent, les gens, au départ, ils disent: “Oh, je vais le faire. Gloire à Dieu, je vois ce qu’il En est!” Il suffit que quelqu’un se moque de lui et le tourne en ridicule, et: “Probablement que je me suis trompé.”

259 Il a dit: “Ceux qui ne peuvent pas supporter le châtiment sont des enfants bâtards, et non des enfants de Dieu.” Vous voyez, c’est l’émotion qui fait qu’ils s’emballent. Vous voyez, cette semence dont j’ai parlé il y a quelques instants, cette âme n’était pas là au départ. Il y a eu une onction de l’Esprit, ce qui lui a fait faire toutes sortes de choses. Oh, vous, ils... Quand votre esprit est oint, vous pouvez... C’est le vrai, l’authentique Saint-Esprit, et vous pourriez quand même être un démon.

260 “Oh,” vous dites, “Frère Branham!”

261 Des faux prophètes! La Bible dit que “dans les derniers jours, il y aurait de faux prophètes”. Jésus a dit: “Il s’élèvera de faux christs.” Pas “de faux Jésus”, ça, personne n’accepterait ça; mais “de faux christs”. Christ signifie “ceux qui sont oints”. Faussement oints; ils sont oints mais, tout au fond, ils sont faux; et ils exécutent de grands signes et des prodiges, ils parlent en langues, ils dansent par l’Esprit, ils prêchent l’Évangile.

262 Judas Iscariot l’a fait! Siméon... ou, non, pardon... Caïphe a prophétisé! Balaam, l’hypocrite! Bien sûr, il a exécuté tous les signes, tout, toutes les pratiques religieuses.

263 Mais, vous voyez, si vous mettez une semence de grateron et une semence de blé dans la même couche, et que vous versez de l’eau sur elles et les oignez, elles se réjouiront toutes les deux. Elles pousseront toutes les deux grâce à elle, à la même eau. “Le soleil brille sur les justes et sur les injustes, et la pluie tombe sur les justes et sur les injustes, mais c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.” Comment pouvez-vous faire autrement que de vous aligner sur la Parole? Amen. Vous voyez ce que je veux dire? “L’eau tombe sur les justes et sur les injustes”, elle les oint.

264 Jésus a dit: “Ils viendront à Moi en ce jour-là, et ils diront: ‘Seigneur, Seigneur, n’ai-je pas chassé des démons? N’ai-je pas prophétisé? N’ai-je pas fait de grandes choses par Ton Nom?’” Il dira: “Vous qui commettez l’iniquité, retirez-vous de Moi, Je ne vous connais même pas. Allez dans l’enfer Éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.” Vous voyez? Quelle Parole! Faussement. Adorer en vain, lutter en vain. Pourquoi faites-vous ça, alors que vous n’avez pas à le faire? Pourquoi accepter un substitut, alors que les Cieux sont remplis de l’authentique? Voyez? Vous n’avez pas à faire ça.

265 Donc, nous voyons que Moïse, une fois oint, rien ne pouvait lui faire faire demi-tour. Ses propres frères l’ont rejeté; ça ne l’a pas arrêté. Il est quand même parti dans le désert. Et, un jour, là-bas, il a rencontré Dieu face à face, il y avait là une Colonne de Feu suspendue dans un buisson. Il a dit: “Moïse, ôte tes souliers, le sol sur lequel tu te tiens est saint. Car J’ai entendu les cris de Mon peuple, J’ai entendu leurs gémissements, et Je me souviens de Ma promesse de la Parole. Je descends, Je vais t’envoyer là-bas pour les faire sortir.” Certainement. Il a rencontré Dieu face à face, il a parlé avec Lui. Il a été commissionné par Dieu.

266 Voilà que Dieu est revenu, cette même Colonne de Feu, et Il a confirmé ce prophète qui se tenait là, sur la montagne; pour prouver que c’était bien ça, Il a accompli par ses mains toutes sortes de miracles et tout. Oh, il y a eu les imitateurs. Oh, bien sûr. Il y a eu Jambrès et Jannès, ils étaient là, tout près, et ils ont accompli la même chose qu’eux. Mais l’original, c’était qui? Voyez? Où est-ce que ça avait commencé? Est-ce que c’était venu de la Parole? Est-ce que c’était l’heure?

267 Et savez-vous qu’il a été promis que la même chose se répéterait dans les derniers jours? “De même que Jambrès et Jannès s’opposèrent à Moïse, de même le feront ces hommes réprouvés dans leur entendement en ce qui concerne la Vérité.” Vous voyez, dans les derniers jours. Ils feront la même chose (ils imiteront tout), ils iront tout droit dans le même caniveau: “La truie qui retourne à son bourbier, et le chien à ce qu’il a vomi.”

268 Vous, les pentecôtistes, qui êtes sortis de ces organisations il y a des années, et qui les avez maudites, vos pères et mères; vous avez fait volte-face pour retourner faire la même chose qu’elles, et voilà, maintenant c’est le même bourbier et le même vomissement. Voyez? Si c’est ce qui a fait vomir l’Église au début de l’âge pentecôtiste, c’est ce qui La fera vomir de nouveau aujourd’hui. Voyez? Mais il faut que ça arrive, c’est la balle, il faut que ça vienne. Il ne peut pas y avoir que l’aigrette; la balle doit venir, vous voyez, le porteur. Maintenant, nous vivons dans les derniers jours, observez les choses qui sont promises pour cette heure.

269 Observez ce Moïse, confirmé. Sachez-le! Quand il est allé là-bas, certains de ses propres frères se sont retournés contre lui, ils voulaient former une organisation. Ils ont dit: “Tu agis comme si tu étais le seul homme saint parmi nous.” “Toute l’assemblée est sainte”, ont dit Koré, Dathan. “Choisissons des hommes et faisons quelque chose.”

270 Moïse, il... J’ai été désolé pour lui. Il s’est prosterné, il a dit: “Seigneur...” Il s’est prosterné devant l’autel et il a dit: “Seigneur!”

271 Dieu a dit: “Sépare-toi d’eux. J’en ai assez.” Il a simplement ouvert la terre et les a engloutis. C’est tout. Vous voyez, il connaissait sa commission.

272 Dieu ne traite pas avec des organisations, Il ne traite pas avec des groupes. Il traite avec des individus. C’est vrai. Toujours. Pas dans des groupes; des individus, une seule personne. Dans les derniers jours, Il a dit: “Je me tiens à la porte, et Je frappe. Et si quelqu’un...” (pas “si un groupe”) “...si quelqu’un entend Ma Voix, Je... et qu’il M’écoute, J’entrerai chez lui et Je souperai.” Vous voyez: “Si quelqu’un peut entendre.”

273 Comment–comment est-ce que ce microphone pourrait reproduire ma voix là-bas, à moins d’avoir été conçu pour ça? Je pourrais crier contre cette planche de toutes mes forces, et rien ne se passerait. Parce que ceci a été destiné, fabriqué, créé, pour être un microphone. Et si la Parole de Dieu est en vous par la prédestination de Dieu, en vous: “Mes brebis entendent Ma Voix. Elles connaissent Mon heure. Elles ne suivront pas un étranger.” Voyez? Il faut qu’il y ait ça en premier. “Tous ceux que le Père M’a donnés viendront.” Chacun d’eux, vous voyez.

274 Donc, il continue et le voici à la fin de sa vie. Il a seulement passé... Remarquez, quand il est arrivé au bout du chemin.

275 Et nous allons terminer, là, parce qu’il se fait tard, vingt et une heures trente-cinq. Remarquez. Chez nous, par contre, ça, c’est tôt. Vers deux ou trois heures nous commençons à dire: “Dites donc, il se fait un petit peu tard.” Voyez? Voyez? Mais bon, il m’est arrivé bien des soirs de prêcher toute la nuit.

276 De son temps, Paul a prêché ce même Évangile, et un jeune homme est tombé d’un–d’un mur et s’est tué. Et Paul, par cette même onction et par ce même Évangile, il s’est couché sur lui, et il est revenu à la vie. Ils avaient un vif intérêt. L’église était en train de se former. Il se passait quelque chose. Remarquez ce qui s’est passé ici.

277 Moïse, quand il est arrivé...

278 Cet homme riche, quand il est arrivé, le jeune chef dont nous avons parlé, il était tout ce qu’il y a de plus religieux, il avait fait partie de l’église et tout, bien instruit, un bon homme d’affaires et tout, quand il est arrivé au bout du chemin, il s’est mis à crier: “Il n’y a pas d’endroit où aller!” Où se trouvait ce qui l’avait conduit? Il avait été conduit par son église, qui est morte. Il avait été conduit par ce monde mort, et il ne pouvait aller nulle part ailleurs que dans le lieu que ce monde avait préparé: l’enfer.

279 Mais voici Moïse, un serviteur fidèle qui avait regardé l’opprobre de Christ comme des trésors plus grands que toutes les richesses de l’Égypte. Il est arrivé au bout du chemin, lui, un vieillard de cent vingt ans. Il est monté sur la montagne, en sachant que la mort était devant lui, et il a promené ses regards sur le pays promis. Il a regardé, et à son côté se trouvait son Conducteur, le Rocher. Il est monté sur le Rocher, et les Anges de Dieu l’ont emporté dans la Gloire–la Gloire de Dieu, dans le sein de Dieu. Pourquoi? Huit cents ans plus tard, il était toujours conduit par son Conducteur.

280 Nous le retrouvons sur la montagne de la Transfiguration, debout là avec Élie, en train de parler à Jésus avant qu’Il aille à la croix, huit cents ans après sa mort. Celui–Celui pour Qui il avait regardé l’opprobre de son ministère comme des trésors plus grands que toute la popularité du monde et tout l’argent du monde: son Conducteur le conduisait toujours. Oh! la la! Il a été conduit! Son Conducteur, Il l’a conduit à travers la mort, les ombres de la mort. Il a été conduit à la tombe. Des centaines d’années plus tard, il s’est tenu de nouveau là, parce que, jeune, il avait choisi la conduite du Saint-Esprit. Son nom sera grand quand il n’y aura plus ni Égypte ni trésors. Quand les pyramides seront poussière et que l’Égypte ne sera plus l’Égypte, Moïse sera immortel parmi les hommes, parce qu’il a accepté d’être conduit par Christ, plutôt que de suivre la voie que son église suivait.

281 Il y en a d’autres qui ont fait la même chose. Regardez Énoch. Il a marché avec Dieu pendant cinq cents ans, et alors il a reçu le témoignage “qu’il était agréable à Dieu”. Dieu avait vérifié ça, et Il a dit: “Ce n’est pas nécessaire que tu meures, monte donc à la Maison cet après-midi.” Et il est monté.

282 Et Élie. Après avoir réprimandé les femmes aux cheveux coupés et tout, comme il l’avait fait à son époque à lui, – les Jézabel peinturlurées, – après qu’il en a eu assez et–et qu’il avait fait tout ce qu’il pouvait, et tous ces prêtres qui se moquaient de lui et tout le reste, un jour il est descendu au fleuve. Et juste de l’autre côté du fleuve, il y avait des chevaux, attachés là à un buisson, un char de feu et des chevaux de feu. Il est monté là-dessus, il a jeté son manteau au prophète qui allait lui succéder, et il est monté au Ciel. Il a accepté d’être conduit par la Vie Éternelle, parce que c’était Christ qui était en Élie. Oh! Oui monsieur!

283 Qu’est-ce que c’était? “Suis-Moi!” Maintenant, vous devez choisir votre conducteur. Vous devez le choisir, mes amis. Regardez dans le miroir de Dieu, la Bible, et voyez où vous en êtes ce soir.

284 Une petite histoire. Il y avait une fois un petit garçon qui habitait à la campagne. Il n’avait jamais vu de miroir, et il est venu à la ville pour rendre visite à la soeur de sa mère. Et elle avait une maison... les anciennes maisons avaient autrefois un miroir sur la porte; je ne sais pas si vous vous souvenez de ça ou pas. Mais ce petit garçon, lui, n’avait jamais vu de miroir. Alors, en jouant dans la maison, il a regardé dans le... “Eh?” Il a regardé ce petit garçon. Il a fait bonjour de la main, et le petit garçon a fait bonjour de la main. Il s’est tiré l’oreille, et le petit garçon s’est tiré l’oreille. Et ainsi de suite, comme ça. Il s’approchait de plus en plus, puis il s’est retourné, il a dit: “Maman! C’est moi!” C’est moi.

285 Vous, vous ressemblez à quoi? Vous, qu’est-ce que vous suivez? Qu’est-ce que nous avons fait? Vous devez choisir votre conducteur. Choisissez aujourd’hui. Choisissez la Vie ou la mort. Votre choix déterminera votre destination Éternelle, ce que vous choisirez. Souvenez-vous, Jésus a dit: “Suivez-Moi.” Et, ce soir, vous êtes invités à le faire. Et pour Le suivre vers la Vie Éternelle, vous devez accepter Ses conditions à Lui, c’est vrai: la Parole. Pas sur la base du credo, pas sur la base de l’opinion publique, pas sur la base de ce que quelqu’un d’autre En pense, mais sur la base de ce que Dieu En a dit.

286 Vous dites: “Eh bien, Frère Branham, je connais une femme qui est la bonté même, elle fait ceci. Je connais un homme qui a traversé ceci.”

287 Ce qu’ils ont fait, je n’y peux rien. La Parole de Dieu, Il a dit: “Que toute parole d’homme soit reconnue pour mensonge, et que la Mienne soit reconnue pour Vérité.” Vous devez accepter Ses conditions à Lui, vous plier à Ses conditions, la Parole. Vous ne pouvez pas venir au moyen d’un credo. Vous ne pouvez pas venir au moyen d’une dénomination. Vous ne pouvez pas La mélanger comme ça. Il n’y a qu’une seule chose que vous pouvez faire: L’accepter sur la base de Ses conditions à Lui, en étant prêt à mourir à vous-même et à toutes vos pensées, et à Le suivre. “Débarrasse-toi de toutes les choses du monde et suis-Moi.”

288 Je sais que c’est un Message sévère et tranchant, frère. Mais je ne suis pas venu ici et je n’ai pas choisi un–un message pour les gens, rien que pour essayer de les faire chanter, jubiler, crier. Je me suis trouvé dans des réunions païennes où ils ont fait la même chose. Je m’intéresse à votre vie. Je suis un serviteur de Dieu qui doit rendre compte à Dieu un jour, et le ministère que le Seigneur m’a donné s’est confirmé lui-même des milliers de fois devant vous.

289 Souvenez-vous, Jésus a dit: “Suis-Moi. Suis-Moi. Débarrasse-toi de ce que tu as et suis-Moi.” C’est le seul moyen d’avoir la Vie Éternelle. C’est le seul remède qu’Il a donné à cet homme, c’est le seul remède qu’Il a donné à cet homme d’affaires, c’est le seul remède qu’Il donne à qui que ce soit. Son choix, Il prend Sa décision, et elle est chaque fois parfaite. Nous devons Le suivre, c’est le seul moyen d’avoir la Vie Éternelle. Donc, être conduit par Dieu, c’est: suivre la Parole confirmée de l’heure, par le Saint-Esprit.
Inclinons la tête:

290 Je vais vous poser une question, et je veux que vous soyez vraiment sincères. Je voudrais que la soeur joue ceci pour moi: La voix du Seigneur m’appelle. Je sais que c’est un appel à l’autel à la manière d’autrefois. Et frère, soeur, comme nous le voyons, vous n’avez qu’à regarder ce qui se passe aujourd’hui. Maintenant, pendant que vous avez la tête inclinée, réfléchissez pendant un instant, regardez ce qui est en train d’arriver.

291 Avez-vous lu le journal, la semaine dernière, ce que cet homme en Angleterre a dit? Que “la crucifixion de Jésus-Christ n’était qu’un coup monté, qui avait tout simplement été arrangé d’avance entre Pilate et Lui”.

292 Avez-vous vu ce que ce théologien américain a dit? Il a dit que “Jésus a simplement été endormi avec de la mandragore”. Beaucoup d’entre vous, les théologiens, savez que là, dans la Genèse, il est parlé de la mandragore. Cette plante vous endort et vous rend comme mort, votre coeur bat à peine pendant une période de deux ou trois jours. “Et quand ils Lui ont donné le vinaigre et le fiel,” ils ont dit, “c’était de la mandragore. Puis, ils L’ont mis là, dans la tombe, et Il a dormi là pendant trois jours. Et, bien sûr, quand ils y sont allés, ils L’ont trouvé en train de marcher.” Pouvez-vous imaginer ça? Des théologiens, des séminaires, un semblant de foi. Mais voyons, comment... Pour commencer, la Bible dit qu’Il a refusé ça, quand ils ont mis le vinaigre et le fiel dans Sa bouche.

293 Et une autre chose, s’il en est ainsi, alors pourquoi ces disciples “qui seraient venus Le dérober”, pourquoi ont-ils donné leur vie en martyrs pour Lui? Et ils sont descendus, ils ne se trouvaient même pas dignes de mourir comme Lui était mort; on les a placés la tête en bas ou mis transversalement sur des croix et des choses comme ça. S’ils étaient... savaient qu’Il était un hypocrite et qu’eux-mêmes étaient des hypocrites, comment auraient-ils pu donner leur vie pour Lui, comme ça?

294 Oh, vous voyez, c’est ce jour intellectuel où nous vivons. L’instruction, la civilisation et la tendance moderne actuelle, tout ça, c’est du diable. “La civilisation, du diable?” Oui monsieur! La Bible le dit. Dans cette civilisation, il y a la mort. “Aurons-nous une civilisation comme celle-ci dans l’autre monde?” Non monsieur! Nous aurons un autre genre de civilisation. L’instruction, toutes ces choses, elles sont du diable; la science, qui pervertit les choses naturelles, en fabriquant quelque chose d’autre.

295 Regardez ce qu’ils vous ont fait, maintenant. Alors que des jeunes filles... Le Reader’s Digest disait, la semaine après... je crois qu’il y a deux mois de ça. Le Reader’s Digest disait que “des jeunes hommes et des jeunes femmes arrivent à l’âge mûr, des femmes ont leur ménopause, alors qu’elles ont entre vingt et vingt-cinq ans”. Une génération de plus, et ils ne seront plus que... Ce sera horrible à voir. Voyez? Ce que les créatures seront: ramollies, crasseuses. Regardez le–regardez l’esprit, regardez comment l’esprit dans l’église est devenu, hybride, on s’est marié avec le monde. Oh, quelle heure! Fuyez, mes enfants! Fuyez! Réfugiez-vous à la Croix! Venez à Christ, laissez-Le vous conduire.

296 Pendant que nous avons la tête inclinée, les yeux fermés – et, s’il vous plaît, inclinez votre coeur en même temps. D’accord? Je veux vous poser une question. Est-ce que vous vous regardez vraiment, par rapport à Dieu? Et est-ce que vous considérez que vous n’êtes pas là où vous–vous devriez être à cette heure-ci? Parce que l’Enlèvement pourrait avoir lieu à tout moment. Vous voyez, il va avoir lieu.

297 Il n’y aurait, si–si la déclaration que j’ai faite il y a quelques instants est valable, il n’y aura dans l’Enlèvement qu’environ cinq cents personnes actuellement vivantes, qui seront changées. En effet, si on compte toute la Chrétienté, incluant les catholiques et tous les autres, il n’y a que cinq cents millions de gens, vous voyez, qui se prétendent Chrétiens. Et un sur un million, ça ferait cinq cents personnes. Il y a autant de gens qui disparaissent chaque jour dans le monde, et qu’on ne retrouve même pas. Vous voyez, il aura lieu, et vous ne le saurez même pas. Les gens continueront à prêcher et à dire... Vous voyez, et tout sera passé.

298 Comme Jésus l’a dit. Ils ont dit, les disciples ont dit: “Pourquoi disent-ils, les scribes disent-ils ‘qu’Élie doit venir premièrement’?”

299 Il a dit: “Il est déjà venu, et vous ne l’avez pas reconnu, mais ils l’ont traité comme ils l’avaient dit.”

300 Vous savez que vous n’êtes pas en règle avec Dieu, et vous aimeriez qu’on pense à vous... devant Dieu, afin que Dieu rectifie dans votre coeur ce qui n’est pas en règle avec Dieu. Voulez-vous maintenant, en toute humilité, en ce moment de grande tranquillité, lever les mains? Peu m’importe qui vous êtes, voulez-vous le faire? Vous dites: “Je vais lever les mains vers Dieu.” Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse.

301 Est-ce que vous regardez dans le Miroir? Je vous le demande au Nom de Christ, est-ce que vous regardez dans le Miroir de Dieu? [Un frère parle dans une autre langue. Un frère donne une interprétation.–N.D.É.] Amen.

302 Je veux demander une seule chose. Combien ici sont pentecôtistes? Levez la main, ceux qui sont pentecôtistes. Pratiquement chacun de vous. Maintenant, combien ici prétendent être Chrétiens? Levez les mains, où que vous soyez, ceux qui prétendent être Chrétiens. Saviez-vous que la Bible a parlé de ceci, que ceci se produirait?

303 Ceci s’est même produit dans l’Ancien Testament, quand ils se demandaient ce qu’ils allaient faire, comment ils allaient pouvoir échapper, car on allait bientôt les assiéger. L’Esprit est descendu sur un homme, et il a prophétisé, il leur a dit où affronter l’ennemi et comment procéder, quoi faire pour vaincre l’ennemi. Ça, c’était dans l’Ancien Testament, c’est pareil dans le Nouveau.

304 Maintenant, quelqu’un dira peut-être: “Cet homme, oh, ce n’était pas vrai.” Mais si c’était vrai? Vous dites: “Oh, j’ai déjà entendu ça.” Mais si, effectivement, ceci est bien vrai? Vous voyez, alors c’est là la preuve qu’il y a beaucoup de personnes ici qui ont besoin d’un changement de coeur, si c’est bien le Saint-Esprit qui parle. Certaines choses doivent être faites, donc maintenant c’est entre vos mains. Tel que je suis, sans rien à moi,
Sinon Ton Sang versé pour moi;
Et Ta Voix... (C’est ça, Il vous a appelé tout à l’heure.) ...à Toi,
Agneau de Dieu... (“J’ôterai ce coeur endurci et Je mettrai là un coeur de chair, prêt à s’abandonner à Moi.” Voyez?) ...viens!
Tel que je suis, Tu m’accueilleras,
Tu... (Voulez-vous faire votre choix, ce soir? Vous pouvez faire celui que vous voulez.) ...purifieras.
Vous dites: “J’ai déjà entendu ça.” Mais ceci pourrait être la dernière fois que vous L’entendez. Parce que Ta promesse, je la crois, Les appels à l’autel à l’ancienne mode, ils sont démodés aujourd’hui, mais Dieu continue à se manifester à travers eux. Ne pouvez-vous pas Le sentir qui agit sur vous, église? ...je viens!

305 [Frère Branham commence à fredonner Tel que je suis.–N.D.É.] Oh, pensez-y: aujourd’hui, les coeurs deviennent de pierre, remplis du monde, indifférents; les membres d’église, tièdes, comme ce jeune chef riche; et ils ne savent pas que le glorieux Saint-Esprit se tient là et qu’Il frappe à la porte de cet âge de Laodicée. “Celui qui entendra Ma Voix (la Parole), et qui ouvrira son coeur, J’entrerai chez lui et Je souperai avec lui.”

306 Et l’Esprit, qui a parlé à travers ce frère il y a quelques minutes, a dit: “J’ôterai de vous ce coeur de pierre, et Je vous donnerai un coeur de chair tendre à l’égard de Dieu.” Regardez comment c’est devenu maintenant, juste une–une émotion intellectuelle. Voyez? Pas un coeur tendre rempli d’amour et de douceur à l’égard de Christ.

307 [Frère Branham commence à fredonner le refrain.–N.D.É.] Ne voulez-vous pas avoir ce genre de coeur là? Comment allez-vous vous présenter devant Christ, en ayant une conception intellectuelle de Lui? Vous devez accepter la Vie Éternelle. ...versé... (Les préparatifs ont été faits, grâce au Sang.) Et Ta Voix qui... (Qu’a-t-Il fait? Versé Son Sang; et maintenant Il vous appelle: “Viens.”) ...à Toi,
Agneau de Dieu, je viens! je viens!

308 Chacun de nous Chrétiens, levons doucement les mains, et prions:

309 Ô Dieu, je T’en prie, Seigneur, empare-toi de ce jour où nous vivons. Oh, c’est tellement difficile, Père. Satan a fait tellement de choses aux gens. Leurs coeurs sont devenus de pierre. Ton Esprit parle ouvertement; Ta Parole est présentée, confirmée; mais l’expérience de la nouvelle naissance à l’ancienne mode, ils... C’est devenu une conception intellectuelle dénominationnelle, beaucoup de musique, beaucoup de cris, beaucoup d’excitation. Mais, en réalité, ce coeur de chair, cet Esprit, cette Vie Éternelle, tout Cela est devenu complètement étranger à l’église.

310 Ô Dieu, moi-même, ça me brise le coeur, moi qui suis un–un pécheur sauvé par Ta grâce. Ça me fait tant de peine, Père, de voir l’église pour laquelle Tu es mort, l’église que Tu essaies de racheter. Je pense à la vision que Tu viens de donner de cette église des États-Unis et d’autres pays. Comme ce strip-tease sur un air de rock-and-roll était horrible à voir. Mais là, quelque part, j’en ai vu une autre qui s’avançait, elle était bénie.

311 Je prie, Père, si certains ici ce soir sont destinés à la Vie ou aimeraient L’accepter, que cette heure soit celle où ils le feront. Accorde-le, Seigneur. Brise maintenant le coeur de pierre, le vieux coeur du monde. Et s’ils désirent la paix, s’ils désirent quelque chose qui satisfait, quelque chose qui donne de l’assurance, puissent-ils accepter ce soir d’être conduits par Christ, qui les conduira vers une–une Paix qui surpasse toute intelligence, une Joie ineffable et glorieuse, ou même quelque chose auquel la mort elle-même ne peut pas faire de mal. Accorde-le, Père.

312 Maintenant, pendant que nous avons les mains levées, je me demande si... Combien de personnes dans la salle maintenant voudraient simplement dire: “Je vais me lever.” Maintenant, peu m’importe qui est assis à côté de vous; C’est Dieu qui vous parle. Et vous voulez vraiment être un vrai Chrétien. Voyez? Tout... À moins que ce soit une imitation; oh, alors, je préférerais simplement sortir et être dans le monde. Je crois que vous aussi.

313 Maintenant, examinez-vous simplement par la Parole, par le Message. Examinez ce que devrait être un vrai Chrétien: robuste, rempli d’amour, pas un spécimen de ce Christianisme moderne. Celui-là, il est mou, élastique, à moitié mort, pourri, hybridé. Vous voyez, ce n’est pas le vrai Christianisme; vivre n’importe comment tout en étant membre de l’église. Ne voulez-vous pas cette douce communion avec Christ, le Saint-Esprit, où vous... que votre propre coeur soit conforme à la Parole, et que vous avanciez en Christ? Si c’est ce que vous voulez, et que vous désirez que Dieu voie votre position ce soir, au milieu de ce groupe de gens – si vous voulez bien le faire.

314 Vous dites: “Est-ce que ça aura de l’importance, ça, Frère Branham?”

315 Oh oui. Bien sûr que oui. “Si vous avez honte de Moi devant les hommes, J’aurai honte de vous devant Mon Père et les saints Anges. Mais celui qui Me confessera et qui prendra position pour Moi dans ce pays-ci, Je prendrai position pour lui dans ce Pays-là. Je le confesserai devant Mon Père.”

316 Maintenant, peu importe qui vous êtes, femme, homme, garçon, fille, qui que vous soyez, Chrétien ou pas Chrétien, ministre, diacre, quoi que vous soyez, si vous voulez simplement croire de tout votre coeur, juste un instant, et faire ceci ce soir, juste pour indiquer à Dieu que vous êtes sincère. “Ô Dieu...”

317 “Mais écoutez, moi, je suis pentecôtiste”, vous dites. “Je suis ceci”, ou quoi que vous soyez. “Je professe danser par l’Esprit. Mais, Frère Branham, moi je pensais que, pourvu que nous ayons ça, nous L’avions.” Non, vous ne L’avez pas.

318 Si vous croyez que je suis le prophète de Dieu, écoutez mes Paroles. Voyez? C’est une tromperie de ce jour-ci. La Bible n’a-t-Elle pas dit que “ce serait tellement proche que ça séduirait les Élus si c’était possible”? Les Élus, “jusque dans l’âme”.

319 Mais si vous avez dansé par l’Esprit, et que vous êtes toujours attaché aux choses du monde, il y a quelque chose qui ne va pas. Si vous parlez en langues; Paul a dit: “Je pourrais parler les langues des hommes et des anges, et malgré tout ça, je ne suis même pas sauvé.” Oui, les deux sortes, vous voyez. “Je peux manifester toutes les émotions, je peux avoir la foi, je peux prêcher l’Évangile, je peux donner tous mes biens pour nourrir les pauvres, je peux porter la Parole sur les champs de mission à travers le... je ne suis toujours rien.” Voyez? C’est cet Intérieur de l’intérieur, frère. Ce... Votre esprit se décompose quand vous mourez, il s’envole, mais votre âme vit. Voyez?

320 Maintenant regardez-vous. Vraiment, êtes-vous un véritable Chrétien selon la Bible, rempli de l’amour de Dieu? Souvenez-vous, la Bible a dit que, dans les derniers jours, où ce temps serait là, Il a dit: “Un ange qui faisait une marque est passé dans les églises, est passé dans les villes, et il a scellé seulement ceux qui soupiraient et qui gémissaient à cause de l’abomination qui se commettait dans la ville.” Pas vrai? Ézéchiel 9, nous savons que c’est la Vérité. L’ange qui faisait une marque s’est avancé et il a fait une Marque sur leur tête, sur leur front, il les a scellés, “ceux qui soupiraient et qui gémissaient”.

321 Après ça, les anges destructeurs sont venus des quatre coins de la terre, ce qui va arriver incessamment, nous voyons que c’est en route, des guerres se préparent, qui tueront complètement tout ce qu’il y a sur la terre. Ils pouvaient toucher à tout sauf à ceux qui avaient la Marque.

322 Maintenant, choisissez... Est-ce que votre coeur est tellement préoccupé par les pécheurs et par la manière dont l’église et les gens se comportent, que vous pouvez soupirer et gémir à cause de ça jour et nuit? Si ce n’est pas le cas, je me pose des questions. C’est l’Écriture.

323 Voudriez-vous simplement vous lever et dire: “Dieu bien-aimé, je ne me lève pas parce que Frère Branham l’a dit, mais j’ai entendu sa Parole dire ces choses, et je vais faire ceci. Pour Toi, Seigneur, je me lève. J’ai un besoin, Seigneur. Voudrais-Tu subvenir à mon besoin ce soir, ici à cet endroit? Je me lève.” Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. “J’ai un besoin, je voudrais que Tu sois miséricordieux envers moi.” Que Dieu vous bénisse. “Je veux être le genre de Chrétien que...”

324 Maintenant, souvenez-vous, la personne qui est debout à côté de vous est dans la même situation que vous. Je veux que vous tendiez simplement le bras et que vous leur preniez la main, en disant: “Frère, soeur, maintenant priez pour moi. Je veux que vous priiez pour moi. Je–je...” Dites-le simplement avec toute la sincérité chrétienne: “Priez pour moi. Je vais... Je–je–je veux être en règle avec Dieu. Priez pour moi, et moi je prierai que Dieu vous accorde cette possibilité.”

325 Je–je sais que nous sommes... Nous ne pouvons pas rester ici encore longtemps; vous le voyez. Nous sommes–nous sommes au temps de la fin. Que tous ceux qui le croient disent: “Amen.” [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Nous sommes... Il ne reste plus rien. Tout est fichu. Les églises se dirigent vers le Conseil oecuménique. Le monde, il...

326 Regardez un peu! Savez-vous ce que le Seigneur dit à propos de Los Angeles et de ces endroits ici? “Elle est fichue!” Vous souvenez-vous de ce que je vous ai dit, il y a environ deux ans, à propos de ce tremblement de terre qui viendrait au Canada, là en haut, en Alaska? Je vous dis aussi que “Hollywood et Los Angeles sont en train de glisser dans l’océan. Californie, tu es condamnée! Pas seulement la Californie; mais toi, monde, tu es condamné! Église, à moins que tu ne te mettes en règle avec Dieu, tu es condamnée!” AINSI DIT LE SAINT-ESPRIT!

327 M’avez-vous déjà entendu utiliser ce Nom sans que ça arrive? Posez-vous la question! Ça fait vingt ans que vous me connaissez. Vous ai-je déjà dit quelque chose au Nom du Seigneur qui ne se soit pas accompli? Si tout ce que je vous ai déjà dit qui arriverait est arrivé, dites “Amen”. [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Voyez? Je vous le dis, c’est maintenant l’heure, vous feriez mieux de vous mettre en règle – chacun de nous.
Maintenant, prions chacun pour l’autre personne:

328 Dieu bien-aimé, alors que nous sommes debout ici ce soir, un peuple qui se meurt, nos visages sont tournés vers la terre, la poussière. Simplement nous... Tu nous as donné cette prédication tranchante, Seigneur. Nous voyons l’exemple de deux hommes. L’un d’eux, qui était un homme religieux, allait à l’église mais il a refusé d’être conduit vers la Vie Éternelle. Et l’autre a rejeté la gloire du monde et il s’est tourné vers la Vie Éternelle. Et nous voyons dans quelle situation l’un et l’autre sont, ce soir, selon la Bible: l’homme riche est dans les tourments, et Moïse est dans la Gloire.

329 Père, nous voulons être comme Moïse. Nous voulons être conduits par Ton saint Fils, Jésus-Christ, vers la Vie Éternelle. Donne-Le à nos coeurs ce soir, Seigneur. Arrache le vieux coeur de pierre; place en nous le coeur nouveau, le coeur de chair, le coeur auquel Tu peux parler et avec lequel Tu peux traiter, et nous ne serons pas hautains ou en contradiction. Puisse le Saint-Esprit ne jamais partir, Seigneur. Puisse-t-Il venir et établir ces gens. Parle-leur; brise leur volonté de pierre et mets en eux la volonté de Dieu. Sauve chacun, Père. Donne-nous de Ton amour. Amène-nous à un point, Seigneur, où nous nous éloignerons de toute la–la partie émotionnelle, pour prendre la partie vraiment solide du sentiment... la partie ressentie par le coeur, la profondeur de l’Esprit, les richesses de Dieu, le Royaume de l’Esprit dans nos coeurs. Accorde-le, ô grand Conducteur, glorieux Saint-Esprit, avant Ton envol dans les cieux avec Ton Église.

330 Ô Dieu, fais que je parte, Seigneur. Ne me laisse pas derrière, Jésus. Fais que je parte avec Toi, Père. Je ne veux pas rester ici sur cette terre, pour regarder ces tribulations qui arrivent. Je ne veux pas rester ici, au milieu de cette démence. Je ne veux pas être ici quand on verra ces choses hideuses... les gens qui perdront la raison. Nous voyons des hommes qui cherchent à agir comme des bêtes et à ressembler à des bêtes; et les femmes qui cherchent à ressembler à des animaux, avec ces produits de maquillage sur le visage. Nous savons qu’il a été prédit que ces choses arriveraient, que la chose arrivera, qu’ils deviendront tellement fous que des sauterelles apparaîtront avec des cheveux comme ceux des femmes, pour tourmenter les femmes; et des dents comme celles des lions, et les choses que Tu as dites, il y aura une détérioration complète des facultés mentales des gens. Nous voyons que ça se prépare en ce moment, Seigneur. Aide-nous! Redonne-nous la pensée sensée de Jésus-Christ, notre Seigneur.

331 Ô grand Conducteur de la Vie Éternelle, nous acceptons Ta promesse, ce soir, Père. J’intercède pour ces gens. J’intercède pour chacun d’eux, au Nom de Jésus-Christ, Seigneur. Je prie que Christ, le Fils de Dieu, vienne dans le coeur de chacun de nous, Seigneur, et qu’Il nous façonne et fasse de nous de nouvelles créatures en Jésus-Christ. Accorde-le, Seigneur Dieu.

332 Nous T’aimons. Et nous voulons que notre tempérament... qu’un changement intervienne en nous, pour que nous puissions être Tes enfants et sentir Ton Esprit agir dans nos coeurs, Seigneur, nous attendrir et nous amener à reconnaître dans quel âge de démence nous vivons. Accorde-le, ô Dieu. Quand nous voyons des jeunes femmes tellement prises dans la toile du diable, des jeunes hommes avec un esprit perverti, des enfants toxicomanes, ils fument la cigarette, ils boivent, ils sont immoraux: l’Éden de Satan.

333 Ô Dieu, il T’a fallu six mille ans, selon la Bible, pour construire un Éden. Et Tu y as placé Ton fils et sa femme (son épouse) afin qu’ils règnent sur celui-ci. Et Satan est venu et l’a perverti; il a eu six mille ans et il a construit son propre Éden intellectuel, au moyen de la science, de l’instruction et d’une soi-disant intelligence, et il en a fait un gâchis, c’est la mort.

334 Ô Dieu, ramène-nous en Éden, Seigneur, là où il n’y a pas de mort, là où il n’y a pas de chagrin. Accorde-le, Seigneur. Nous sommes là, humblement, nous attendons que le second Adam vienne chercher Son Épouse. Fais de nous une partie de Lui, Père. Nous prions au Nom de Jésus. Amen.

335 Est-ce que vous aimez Dieu? Pouvez-vous sentir... Est-ce que vous comprenez ce que j’essaie de vous dire? Si vous pouvez le comprendre, levez simplement la main, dites: “Je comprends ce que vous essayez de dire.” Pouvez-vous voir la démence de cet âge-ci? Regardez, il est fichu, il n’y a même plus de bon sens parmi les gens. C’est fichu! Où sont passés...? Même les dirigeants.

336 Regardez notre Président! “S’ils veulent le communisme, qu’on leur donne ça. Tout ce que les gens veulent, qu’on leur donne.” Où sont passés nos Patrick Henry, nos Georges Washington? Où sont passés nos dirigeants capables de défendre un principe? Nous n’en avons plus.

337 Où sont passées nos églises, nos ministres? On fait entrer les gens en les prenant simplement à l’essai, ou bien ils entreront, deviendront membres de l’église et feront ceci, ou ils auront une petite sensation ou quelque chose comme ça. Où sont passés ces hommes de Dieu, ces prophètes qui prennent position et qui osent défiler, défier toutes les choses du monde?

338 Où sont passés ces hommes intègres? Où se trouvent-ils? Ils sont tellement ramollis, et ce, à cause de conceptions intellectuelles et tout, au point qu’ils ne sont plus ici. Ô Dieu, aie pitié de nous.

339 Ces choses hideuses qu’on voit apparaître sur la terre. Vous pouvez voir que les gens sont en train d’en arriver là. C’est de la démence. Mais quand cette chose frappera, l’Église sera partie.

340 Ô Dieu, fais que nous soyons là-bas. C’est la prière que j’adresse à ce grand Être Surnaturel qui est dans cette salle ce soir, le glorieux Christ qui détient toujours la Vie Éternelle. Je Te prie, ô Christ, alors que je suis ici, les yeux ouverts, en train de regarder l’église que Tu as rachetée par Ton Sang. Ô Dieu, ne permets pas qu’un seul d’entre nous soit perdu. Nous voulons être en règle avec Toi. Alors purifie-nous, ô Seigneur, de toutes nos iniquités. Ôte nos péchés et ces choses.

341 Nous T’avons vu guérir nos malades, et même ressusciter nos morts (ils sont revenus à la vie par la prière), et nous avons vu toutes ces choses arriver, Père. Maintenant, ramène-nous à la Vie, spirituellement; ramène-nous à une prise de conscience de la Vie Éternelle par Jésus-Christ. Accorde ceci, Père. Je remets tout entre Tes mains. Au Nom de Jésus-Christ. Jusqu’à ce que nous nous revoyions, Réunis aux pieds de Jésus.
Jusqu’à ce que...
Regardez vers Lui. Laissez-Le nous attendrir. ... revoyions,
Dieu soit avec vous jusqu’à ce jour.

342 Levons les mains, maintenant: Jusqu’à ce que nous nous revoyions, Frère Salano, je ne sais pas qui vient ensuite. [Quelqu’un dit: “Quelque chose d’autre?–N.D.É.] Non. Que Dieu vous bénisse.

EN HAUT