ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS




Prédication Jéhovah-Jiré #2 de William Branham a été prêchée 64-0403 La durée est de: 1 heure et 40 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Jéhovah-Jiré #2

1          J'ai quelques Ecritures et notes, ou deux, inscrites ici, que j'aimerais partager - partager avec vous. Maintenant, juste avant de le faire, prions encore un moment.

2          P√®re, nous Te prions de prendre Ta Parole... "Ta Parole est la V√©rit√©." Et la Bible dit... J√©sus, en parlant, disait : "La Parole est une Semence qu'un semeur a sem√©e." Or, nous savons que si une semence est une bonne semence, elle va germer. Et si cette semence a suivi toute son √©volution selon - selon la volont√© de Dieu, elle produira alors une semence qui a le germe de vie. Et lorsque J√©sus √©tait sur la terre, Il √©tait ce Cep-l√†. Et la semence qu'Il avait sem√©e √©tait Sa Parole, et nous savons qu'Elle va germer par Sa Propre Vie.

3          Et nous savons qu'une semence, lorsqu'elle tombe dans une bonne sorte de terre, non pas sur des pierres o√Ļ elle n'aura pas de racines, ni au milieu des √©pines et des ronces qui pourraient peu apr√®s l'√©touffer, mais dans une foi qui est bonne, riche et fertile, chaque semence se reproduira selon son esp√®ce.

4          Et nous savons que chaque semence ou promesse de Dieu se reproduira selon son esp√®ce, selon ce qui a √©t√© promis, si elle touche la li... la bonne terre, la terre qui a √©t√© pr√©par√©e, qui est pr√™te, si toutes les - les pierres ont √©t√© jet√©es dehors et si ces racines (l'amertume, l'√©go√Įsme, l'indiff√©rence, la jalousie) ont toutes √©t√© d√©racin√©es, cette racine d'amertume qui pousse, c'est elle qui, quelquefois, d√©truit ce que Dieu essaie de faire - nous prions, Dieu, que cela ne soit pas trouv√© parmi nous, mais que la bonne Parole trouve une bonne terre dans ceux-ci.

5          Pendant que nous suivons ce grand patriarche, Abraham, dans la le√ßon de ce soir, puissions-nous d√©couvrir notre position, sachant que nous sommes enfants d'Abraham par la foi en Christ. Et re√ßois alors l'honneur et la gloire pour Ton Seul Nom, car nous le demandons au Nom de J√©sus-Christ. Amen.

6          Ce soir, nous allons essayer de revenir un tout petit peu sur la le√ßon que nous avons vue hier soir. Il s'agissait d'Abraham, que nous avons d√©couvert √† partir du chapitre 12 de la Gen√®se. En r√©alit√©, c'est au chapitre 11 que son nom est mentionn√©, quand son p√®re vint de Babylone et qu'ils habit√®rent √† - √† Ur et ceci... le pays des Chald√©ens.

7          Et ensuite, nous voyons aussi que Dieu appela Abraham, un homme tout √† fait ordinaire dont le nom √©tait Abram. Il n'√©tait pas encore Abraham. Et, et Sarah √©tait "Sara√Į". Sarah n'√©tait pas encore Sarah. Ainsi nous d√©couvrons que Sara√Į et Sarah √©taient deux diff√©rents - √©taient deux noms diff√©rents. Et Abram et Abraham √©taient deux noms diff√©rents.

8          Maintenant nous d√©couvrons √† ce propos (hier soir, nous sommes all√©s avec lui jusqu'√† la confirmation) que Dieu lui confirma l'alliance et comment Il allait prouver √† Abraham qu'Il tiendrait Sa promesse. Cela se trouve au chapitre 15 de la Gen√®se. Comment... Et un soir, il fut demand√© √† Abraham de prendre et d'immoler un veau, ou plut√īt une jeune g√©nisse, et une ch√®vre, et un b√©lier. Et nous avons √©tudi√© cela hier soir, comment les deux femelles et le m√Ęle... et puis les deux colombes, ou plut√īt le pigeon et la colombe, qui sont de la m√™me famille; et nous savons ce que cela repr√©sente : cela repr√©sente toujours la gu√©rison. Cela n'a jamais chang√©. La gu√©rison vient toujours par la foi. Mais l'expiation, bien s√Ľr, est pass√©e de la vie animale √† la vie humaine.

9          Maintenant, dans l'Ancien Testament, quand l'adorateur venait avec le sang... Dieu ne rencontre les gens que sous le Sang vers√©. C'est l'unique endroit o√Ļ Il l'a fait et o√Ļ Il le fera toujours. Il ne vous rencontrera jamais dans vos credo. Il ne vous rencontrera jamais sur base de votre instruction. Il vous rencontrera sous le Sang; c'est l√† le seul endroit. Tout Isra√ęl adorait sous le sang.

10        Et ensuite, l√† aussi nous trouvons - nous avons trouv√© (quoi?) dans l'histoire ce que... comment les gens concluaient une alliance. Nous avons d√©couvert les diff√©rentes mani√®res de conclure une alliance chez les orientaux et comment nous, nous le faisons aujourd'hui, en nous serrant la main et ainsi de suite, et en disant : "C'est conclu!" Et les Japonais, eux, se jettent du sel l'un sur l'autre pour conclure une alliance.

11        Et - et en voyageant √† travers le monde, on d√©couvre qu'une grande partie du monde conserve encore les m√™mes coutumes qu'autrefois, surtout en Orient, √† l'Est. Votre Bible devient un nouveau livre si jamais vous allez √† l'Est; vous n'allez jamais... l√†, √† J√©rusalem, en Palestine, l√†-bas. Vous allez... La Bible, Elle est √©crite dans un... Nous, ici, nous sommes des anglophones, et pour les Occidentaux, essayer de comprendre un livre √©crit en anglais, c'est en tout cas une chose tr√®s difficile. Si vous allez l√†-bas, vous d√©couvrirez que le mariage et tout se fait exactement comme du temps de Christ. Beaucoup de choses l√†-bas n'ont pas du tout chang√© dans leurs coutumes et traditions.

12        Et maintenant nous avons vu √† ce sujet que quand ils concluaient une alliance √† l'√©poque, ils - ils la concluaient sur un morceau de peau de mouton ou - ou sur du cuir. Et ensuite, ils tuaient un animal et se tenaient entre les morceaux. Et ils coupaient cela, leur alliance ou plut√īt leurs paroles en deux; ils divisaient cela en deux, comme cela. [Fr√®re Branham d√©chire un morceau de papier en deux. - Ed.] Et lorsqu'on les joignait ensemble, ces morceaux devaient concorder parfaitement. Ils devaient se marier parfaitement de sorte qu'on ne pouvait pas en faire le double. Ainsi, nous avons ensuite trouv√© que - dans notre le√ßon d'hier soir, nous avons d√©couvert ce que Dieu a fait pour confirmer Son alliance √† Abraham.

13        Et bien, Abraham, la promesse fut faite √† Abraham et √† sa Semence apr√®s lui; non seulement √† Abraham, mais aussi √† sa Semence. Eh bien, maintenant la semence, la semence naturelle d'Abraham √©tait Isaac, mais la Semence spirituelle de la foi d'Abraham √©tait Christ. Ce n'est pas en Isaac que le monde entier a √©t√© b√©ni; mais c'est en Christ, la Semence Royale, que le monde entier a √©t√© b√©ni, car Il est mort pour tout le monde, toutes les nations et tous les peuples.

14        Maintenant, nous voyons aussi que par cette - par cette alliance, Il montrait l√† ce qu'Il ferait, comment Dieu d√©chirerait Christ J√©sus. Et le corps a √©t√© ressuscit√© et se trouve √† la droite de Dieu et de la Majest√©, dans les lieux tr√®s Hauts, et l'Esprit de Christ a √©t√© amen√© sur la terre.

15        Bien, si on en avait le temps, on allait prouver cela. Tout ce qu'une portion de l'Ecriture dit, cela demeure ainsi dans toute la Bible. Si ce n'est pas le cas, alors il y a - il y a quelque chose qui ne va pas. L'Ancien √©tait juste une ombre du Nouveau, une pr√©figuration de cela. Alors si vous saisissez l'ombre, vous pouvez tr√®s bien dire ce qu'est le Nouveau. Ainsi c'est l√† qu'Il √©tait, qu'Il est et qu'Il sera.

16        Maintenant, cet Esprit de Christ est revenu sur l'Eglise, accomplissant de nouveau parfaitement Jean 15 o√Ļ Il a dit : "Je suis le Cep, vous √™tes les sarments." Et puis encore Jean 14 : 12 : "Celui qui croit en Moi, fera aussi les oeuvres que Je fais", les m√™mes oeuvres, la m√™me chose. L√†, dans toutes les Ecritures ! "Si vous demeurez en Moi, et que Ma parole demeure en vous, demandez ce que vous voulez, cela vous sera accord√©." Beaucoup de choses que Christ...

17        "Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus." "Le monde"; l√†, le mot grec est Kosmos qui signifie l'ordre du monde, "ne Me verra plus. Mais vous, vous Me verrez, car Je..." ("Je" est un pronom personnel.) "Je serai avec vous, m√™me en vous, jusqu'√† la fin du monde", faisant de J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Il - Il - Il le demeure. Il est ressuscit√© des morts. Le monde, l'incroyant, ne Me verra plus. Ils ne vont pas reconna√ģtre Cela. Mais le croyant Le reconna√ģtra parce qu'Il est le m√™me J√©sus qu'Il a toujours √©t√©. Il n'a pas chang√©. "Le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours!"

18        Et maintenant, cette Parole, beaucoup de gens essaient de La consid√©rer comme n'√©tant pas inspir√©e. Bien, je veux maintenant dire ici quelque chose qui m'est venu tout de suite √† l'esprit.

19        Et, je ne crois pas que la chaire soit un endroit o√Ļ faire des plaisanteries. Ce n'est pas un endroit pour plaisanter. Ici, c'est la sinc√©rit√©. Et comme nous voyons le jour du Seigneur appara√ģtre, nous devons √™tre beaucoup plus sinc√®res.

20        Mais il y a une - une histoire qui m'a √©t√© racont√©e, il y a quelques temps, au sujet d'un - d'un jeune homme qui... C'√©tait √† Boston, et il √©tait parti au loin. La premi√®re chose, il avait eu une bonne m√®re, au d√©part; celle-ci savait avec certitude que son gar√ßon avait un appel dans sa vie pour servir le Seigneur. Et cela pourrait - cela encouragerait n'importe quelle m√®re (ce devrait √™tre le cas), toute v√©ritable m√®re, de savoir que son fils... que Dieu l'a honor√©e en lui donnant un fils qui va pr√™cher l'Evangile. Cela devrait √™tre un avantage dans la vie d'une quelconque m√®re. Aussi, la pauvre m√®re essaya-t-elle de faire tout ce qu'elle pouvait; elle l'envoya √† l'√©cole et √† un s√©minaire pour qu'il obtienne son - son dipl√īme de licenci√© en lettres.

21        Et ainsi, pendant qu'il √©tait absent, sa m√®re tomba s√©rieusement malade. Et puis elle, comme le ferait tout chr√©tien, elle appela le m√©decin. Et le m√©decin... Elle avait une double pneumonie. Et le m√©decin essaya de faire tout ce qu'il pouvait pour elle, pour - pour arr√™ter la pneumonie, et rien n'y fit. Il lui donnait des m√©dicaments √† - √† base de souffre, de la p√©nicilline et tout pour - pour tuer le germe, mais cela n'avait aucun effet. L'√©tat de la m√®re empirait sans cesse. Ainsi, on envoya dire √† son fils qui √©tait √† l'universit√© Wilmore, √† Asbury, au Kentucky, de venir vis... la voir, parce qu'elle allait mourir. Et puis, le lendemain matin, lorsque le gar√ßon s'appr√™tait √† partir, il re√ßut un t√©l√©gramme disant : "Votre m√®re va beaucoup mieux. Attendez le prochain appel."

22        Environ une ann√©e plus tard, la dame eut le bonheur de revoir son fils. Il √©tait rentr√© √† la maison pendant les vacances, quand l'√©cole avait ferm√© ses portes. Et il dit : "Maman, j'ai appris que tu allais bien." Apr√®s qu'ils eurent eu un peu de temps de communion, comme un fils et une m√®re devraient en avoir, il dit : "Je - je n'ai jamais compris au juste quel autre m√©dicament le m√©decin t'avait donn√© pour que ton - ton √©tat s'am√©liore si rapidement."

23        Et, elle a dit : "Fiston, ce - ce n'√©tait pas √ßa." Elle dit : "Tu connais o√Ļ se trouve cette petite mission, au bout de cette rue, ces gens-l√† qui..."

            Il a dit : "Oui, je m'en souviens."

24        Elle a dit : "Il y a une dame qui a dit qu'elle s'√©tait sentie conduite √† venir ici me demander si le pasteur pouvait venir prier pour moi. Et ainsi, je lui ai dit que c'√©tait tr√®s bien." Ainsi, elle a dit : "Le pasteur est venu et voici ce qu'il a lu dans la Bible : 'Si quelqu'un parmi vous est malade, appelez les anciens; qu'ils l'oignent d'huile et prient pour lui. La pri√®re de la foi sauvera les malades'." Et elle a poursuivi : "Tu sais, il a lu cela dans les Ecritures et il a pri√© pour moi et m'a ointe d'huile. Et - et le lendemain matin, j'allais mieux au point que le m√©decin me permit de m'asseoir. Quelques jours apr√®s, j'allais tr√®s bien." "Eh bien, a-t-il dit,..." elle a dit... "Oh! gloire √† Dieu!" Elle a dit : "Mon fils, tu devrais..."

25        Il a dit: "Maman, tu commences √† te comporter comme ces gens-l√†." Il a dit: "Maman, √©coute." Il a dit: "Nous avons appris l√†, √† l'universit√©, que ce qu'il a lu l√†, la seconde Ecriture qu'il a lue se trouve dans Marc 16, l√† o√Ļ il est dit: 'Ces signes accompagneront ceux qui auront cru. Ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront gu√©ris.'" Il a dit: "Nous avons appris l√†, √† l'universit√©, que Marc 16, √† partir du verset 9, n'est pas inspir√©." Il a dit: "Tu vois, ces gens-l√† ne vont pas √† l'√©cole, la plupart d'entre eux l√†-bas. Ils sont sans instruction, en quelque sorte des illettr√©s." Il a dit: "Ils - ils sont sans doute pleins de bonnes intentions, mais, dit-il, nous avons appris √† l'universit√© qu'√† partir du verset 9, cela a √©t√© juste ajout√© peut-√™tre par le Vatican ou quelque chose comme √ßa. De toute fa√ßon, dit-il, cette partie en r√©alit√©, n'est pas inspir√©e."

26        Cette petite m√®re poussa un tr√®s grand "all√©luia!" Et, ainsi elle dit...

            Il a dit : "Maman! Eh bien, qu'est-ce qui te fait dire √ßa?"

27        Elle a r√©pondu : "Mon fils, j'√©tais juste en train de me dire que si Dieu a pu me gu√©rir avec la Parole qui n'est pas inspir√©e, que pourrait-Il r√©ellement faire avec Celle qui est r√©ellement inspir√©e?"

28        C'est ainsi - c'est ainsi avec ces autres promesses: "Tout ce que vous demanderez en Mon Nom, Je le ferai." "Si vous dites √† cette montagne: `Ote-toi de l√†', et que vous ne doutez pas dans votre coeur, mais vous croyez que ce que vous avez dit arrivera, vous pouvez recevoir ce que vous avez dit." "Quand vous priez, croyez que vous avez re√ßu ce que vous demandez, et cela vous sera donn√©." Voyez-vous, tout est inspir√©, chaque iota.

29        Lorsque Morris Reedhead, un tr√®s bon √©rudit, est venu chez moi, il a re√ßu le bapt√™me du Saint-Esprit; il s'est laiss√© tomber sur une petite table basse dans la maison. Il m'a dit - a dit : "Fr√®re Branham, J'ai appris que vous √©tiez un - un... Vous √™tes un Baptiste."

30        Et j'ai r√©pondu : "Eh bien, j'ai √©t√© simplement ordonn√© dans l'√©glise missionnaire baptiste, quand j'√©tais un jeune homme; je n'appartiens pas √†..."

31        Il a dit : "Eh bien, qui sont ces pentec√ītistes auxquels vous √™tes coll√©?"

            J'ai dit : "Ce sont juste des gens comme vous et moi."

32        Il a dit : "Eh bien, √©coutez!" Il a dit : "Croyez-vous que ce qu'ils ont soit le Saint-Esprit?"

            J'ai r√©pondu : "Bien s√Ľr!"

            Il a dit : "Pourquoi tous ces coups de pieds, ces mart√®lements et ces cris?"

33        J'ai dit : "Eh bien, ils doivent laisser √©chapper la pression par le tuyau s'ils ne l'utilisent pas pour faire tourner les roues."

            J'ai dit : "Vous n'avez qu'√† leur faire - faire comprendre tout ce qu'il y a √† ce sujet, au lieu de la laisser tout simplement √©chapper ainsi. Mettez la foi en action, l√† dans la rue, en essayant de faire entrer les gens dans le Royaume de Dieu."

34        Et il a dit : "Eh bien, je les ai vus faire tout cela." Il a dit : "Je vais vous dire pourquoi je suis ici." Il a dit : "Un aimable gar√ßon venu de l'Inde, dit-il, a re√ßu son instruction √† l'√©cole." Il dit : "Je - lorsque j'allais le d√©poser, l'accompagner jusqu'√† l'avion, le faire embarquer dans l'avion, le laisser retourner outre-mer, je lui ai parl√© en ces termes: 'Mon fils, maintenant tu as re√ßu ton instruction et tu rentres aupr√®s de ton peuple...'" Je pense qu'il a √©tudi√© √†... je ne... je pense que c'est l'√©lectronique.

35        Il a dit alors quand il entreprenait le voyage retour - il a dit: "Pourquoi ne re... renonces-tu pas √† ce vieux proph√®te mort, Mahomet, pour recevoir dans ton coeur un J√©sus-Christ ressuscit√© et r√©el?"

            Et il a r√©pondu : "Monsieur, je voudrais vous demander quelque chose."

36        Maintenant, rappelez-vous que ceci vient de l'une des plus grandes √©coles th√©ologiques, des √©coles fondamentalistes; ce type √©tait l'un de leurs professeurs.

37        Il a dit : "Qu'est-ce que votre J√©sus pourrait faire de plus que mon proph√®te?"

38        Il a r√©pondu : "Eh bien, dit-il, mon J√©sus peut te donner la Vie Eternelle."

39        Il a dit : "Eh bien, mon..., le Coran promet la m√™me chose." Le Coran, c'est la Bible des mahom√©tans, vous savez. Il a dit : "Il promet la m√™me chose."

            Il a dit : "Eh bien", il a dit : "Oui, je..."

40        Il a dit : "Vous savez, le Coran n'a rien promis. Mahomet n'a rien promis si ce n'est - si ce n'est la vie apr√®s la mort."

            Il a dit : "J√©sus vous a promis, √† vous les pr√©dicateurs, que ces signes et prodiges devraient vous accompagner." "C'est ce que J√©sus a dit", a-t-il ajout√©. Puis, il a dit: "Nous attendons l'accomplissement de cela, vous voir, vous les pr√©dicateurs, accomplir cela." Pensez-y!

41        Il m'a dit : "Juste √† ce moment, a-t-il dit, je me suis rendu compte que je n'avais pas en face de moi un novice. J'en avais un l√† qui savait de quoi il parlait." Il se pourrait qu'il ait eu beaucoup de temps, mais c'est une bonne fa√ßon de s'y prendre, laissez une fois l'ennemi vous sauter dessus comme cela, ensuite il saura la v√©rit√©. Voyez-vous? Ainsi il a dit : "Je me suis rendu compte que ce n'√©tait pas un novice."

42        "Et, il est dit, a-t-il poursuivi, eh bien, maintenant regardez ici. J√©sus est ressuscit√© des morts."

43        Il a dit : "Est-ce vrai?" Il a ajout√© : "Vous avez eu deux mille ans pour prouver cela, et presque les deux tiers du monde n'ont jamais entendu parler de Lui. Maintenant, qu'est-ce que vous avez, vous autres?" Il a dit : "Que Mahomet ressuscite des morts, et le monde entier le saura en vingt-quatre heures." Et c'est vrai.

44        Voyez, ils ont un cheval plac√© sur sa tombe. J'en ai vu l√†. Ils changent les gardes presque toutes les quatre heures, s'attendant √† ce qu'il ressuscite d'un moment √† l'autre. C'est l√† un type de sa venue sur un cheval blanc, voyez, pour conqu√©rir le monde.

45        Et ainsi, il a dit : "Que - qu'il ressuscite des morts, et le monde entier le saura!"

46        Il a dit : "Eh bien, J√©sus est bel et bien ressuscit√© des morts." Il a ajout√©: "Votre proph√®te est dans la tombe."

            Il a demand√© : "Comment savez-vous qu'Il est ressuscit√© des morts?"

            Le pr√©dicateur a r√©pondu : "Il est dans mon coeur."

            Il r√©pliqua : "Mahomet est aussi dans mon coeur, monsieur."

            Il dit : "Mais, j'ai la joie et la paix."

47        Il a repris : "Monsieur, l'islam peut produire tout autant d'effet psychologique que le Christianisme." Et ils le font, certainement, ils le font. Il vous faut les entendre hurler et pousser des cris. C'est vrai. "√áa produit tout autant d'effet psychologique que le Christianisme." Il a dit : "Eh bien, que voulez-vous dire quand vous d√©clarez que J√©sus vous a promis toutes ces choses ?" Il lui a dit: "Je pense que tu te r√©f√®res √† Marc 16?"

48        Il a dit : "Oui, c'est l'une d'elles. Pas toutes, mais c'en est une."

49        "J√©sus a dit, les derni√®res Paroles qu'Il a adress√©es √† Son Eglise: `Allez par tout le monde, voyez, et pr√™chez l'Evangile, et ces signes suivront le croyant.' Jusqu'o√Ļ? 'Par tout le monde, √† chaque cr√©ature. S'ils imposent les mains aux malades, ceux-ci seront gu√©ris.' Ce sont les derni√®res Paroles qu'Il a prononc√©es, selon vos Ecritures."

50        Il a dit : "Eh bien, vous voyez, dit-il, c'est simplement..." Il a dit: "Vous voyez, cette partie-l√† n'est pas inspir√©e." Il a dit : "Ce n'est pas ce qu'Il voulait r√©ellement dire. Ce n'√©tait pas..."

51        Il a dit : "Ce n'est pas inspir√©?" Il a dit : "Quel genre de Livre lisez-vous?" Il a dit: "Tout le Coran est inspir√©." Hum! [Fr√®re Branham fait claquer ses mains une fois. - Ed.] c'est un √©chec d√Ľ √† la faiblesse de la th√©ologie, une th√©ologie humaine qui n'a pas le - l'Esprit pour tenir bon et faire face √† la chose.

52        C'est comme l'ont dit les enfants H√©breux: "Notre Dieu est capable de nous d√©livrer de cette fournaise ardente. Mais, n√©anmoins, nous n'allons pas nous prosterner devant son image." Nous avons besoin des gens courageux. Ceux qui croient en Dieu sont toujours courageux et ils croient au surnaturel. Les hommes qui croient en Dieu!

53        Monsieur Reedhead a dit : "J'ai donn√© un coup de pied au sol, Fr√®re Branham, j'ai donn√© un coup de pied dans la poussi√®re comme cela, et je n'ai pas su r√©pondre √† cet homme." Il a dit : "j'ai r√©solu de venir vous voir et de vous demander ce qu'il en √©tait de tout ceci." Et il a dit : "Me voici." Il a dit : "Si le Saint-Esprit..."

54        Il a dit : "Fr√®re Branham, ma m√®re m'avait envoy√© √† l'√©cole." Puis, il a dit : "Je - quand j'ai obtenu mon dipl√īme de licenci√© en lettres, je pensais qu'il y a exactement..."

            J'ai dit : "Je sais ce que vous voulez dire."

55        Il a dit : "Puis un jour, quand j'ai obtenu mon dipl√īme de licenci√© en lettres, je me suis dit que cette fois-ci j'ai trouv√© Christ. Il n'√©tait pas l√† quand j'ai obtenu mon dipl√īme de doctorat." Il a dit : "J'ai assez de dipl√īmes, de dipl√īmes honorifiques, de quoi pl√Ętrer vos murs, mais o√Ļ est Christ dans tout cela?"

56        J'ai dit : "Qui suis-je pour dire que ces professeurs ont tort? Mais, ce n'est pas de cela que nous parlons. Il s'agit de la Personne de Christ, que vous devez conna√ģtre."

57        Maintenant, cet homme tient de grandes campagnes partout. Et Docteur Lee Vayle que voil√†, un cher ami √† moi, est aussi son ami. Et il a un grand succ√®s, priant pour les malades et tenant de tr√®s grandes campagnes et tout. C'est parce que cet homme a cru.

58        Maintenant, voyez, l'Esprit qui √©tait en Christ, le corps, J√©sus, Qui √©tait Dieu, Emmanuel; le Saint-Esprit, Dieu, est descendu en Christ, et Il est devenu "Dieu avec nous". Et alors Il √©tait... C'√©tait pour nous racheter; Son Sang a √©t√© vers√©.

59        Maintenant, dans l'Ancien Testament, quand l'adorateur venait et posait ses mains sur son sacrifice et qu'il coupait la gorge du... C'est le sacrificateur qui le faisait, ou qui le sacrifiait. L'adorateur tenait le sacrifice avec ses mains et sentait la chair √™tre d√©coup√©e, et le petit agneau mourait, sa petite laine tremp√©e dans son sang, lequel couvrait les mains des croyants et tout; on le d√©posait sur un plateau pour le br√Ľler, l√†, √† l'autel. Le croyant se rendait compte que c'√©tait lui qui devrait mourir pour ce p√©ch√©-l√†, mais que l'agneau mourait √† sa place. Or - la vie qui √©tait dans ce sang ne pouvait cependant pas revenir sur l'adorateur, parce que c'√©tait le sang d'un animal, lequel n'a pas d'√Ęme. Mais dans ... Par cons√©quent, on avait continuellement conscience du p√©ch√©.

60        Mais maintenant, J√©sus √©tant Emmanuel, la Vie de Dieu √©tait donc en Lui, et cette Vie revient; non seulement la Vie d'un homme, mais Dieu Lui-m√™me, sous la forme du Saint-Esprit, revient et fait de vous des fils et des filles de Dieu. Alors, vous devenez des fils et des filles. Et c'est alors que vous sentez la terreur, la mis√®re et la peine que J√©sus a endur√©es: on L'a ridiculis√©, trait√© Son minist√®re de l'oeuvre du diable, "B√©elz√©bul", et on s'est moqu√© de Lui, on L'a raill√©, Il a √©t√© rejet√© par les conducteurs religieux. "Il est venu chez les Siens; les Siens ne L'ont pas re√ßu." Que de choses Il a endur√©es! Et puis, Il a d√Ľ sacrifier Sa vie sur la croix pour racheter ceux que Dieu a connus d'avance. Racheter: ramener cela √† l'endroit d'o√Ļ cela √©tait tomb√©. Donc, Dieu a fait cela dans le but de renvoyer le Saint-Esprit sur l'Eglise maintenant afin que Cela... Les gens, les croyants. C'est seulement pour les croyants.

61        Ce n'est pas pour les incroyants. Ils ne verront jamais cela. Ils sont morts, pour commencer.

62        Regardez ces pharisiens quand ils ont vu J√©sus accomplir le signe m√™me qui √©tait cens√© √™tre le signe Messianique.

63        Regardez Pierre; il le crut aussit√īt. Et Nathana√ęl crut cela aussit√īt. La femme au puits crut cela; l'aveugle Bartim√©e. Tout ceux qui ont re√ßu cela l'ont cru.

64        Mais ces conducteurs se tenaient l√† et disaient: "C'est B√©elz√©bul, un mauvais esprit, une sorte de supercherie ou de ruse."

65        J√©sus a dit: "Si vous dites cela contre Moi, Je vous pardonnerai", le sacrifice n'avait pas encore √©t√© offert, "mais quand le Saint-Esprit viendra faire la m√™me chose, un seul mot contre Lui ne sera jamais pardonn√© ni dans ce monde ni dans le monde √† venir."

66        Pourquoi ne pouvaient-ils pas croire cela? J√©sus a dit: "Vous √™tes de votre P√®re le diable et vous voulez accomplir ses oeuvres." C'est correct.

67        Croire la Parole, c'est recevoir la Parole et La laisser devenir Vie. Maintenant, Dieu montrait par l√† comment Il allait confirmer cette alliance. √áa devait √™tre ainsi. L'Eglise, non pas une organisation ou une d√©nomination, mais l'individu et Dieu doivent devenir un m√™me Esprit. C'est √ßa le but de Dieu depuis le commencement.

68        Adam et Eve √©taient un m√™me esprit. La Bible dit dans Gen√®se1:27: "A l'image de Dieu..." Dieu est Esprit. "Il le cr√©a √† l'image de Dieu. Et Il le cr√©a m√Ęle et femelle," sous forme de l'Esprit, Lequel √©tait en Dieu. Et Adam devait s'occuper de la - de la terre, juste comme le Saint-Esprit est cens√© conduire l'Eglise maintenant. Et, l'homme n'√©tait pas encore dans la chair, et il √©tait √† la fois m√Ęle et femelle, parce que c'√©tait le m√™me esprit.

69        Puis, Dieu cr√©a l'homme de la poussi√®re de la terre, et Il le cr√©a sous la forme d'un animal. C'est ce que nous sommes en fait, des animaux. Nous le savons. Nous sommes - nous sommes des mammif√®res, et ce sont des animaux √† sang chaud; et nous sommes faits √† cette image-l√†, celle de la vie animale.

70        Et ensuite, Dieu enleva une c√īte √† Adam, non pas un ... La femme est un sous-produit de l'homme, elle n'√©tait pas du tout dans la cr√©ation originale. Il prit une c√īte. Il divisa le physique, retira d'Adam l'esprit f√©minin et le mit dans Eve. Voil√† l'homme et la femme.

71        Et quand ils quittent ces positions, ils sont en dehors de leur v√©ritable condition; il y a une perversion quelque part. Lorsqu'une femme cherche √† √™tre comme un homme, ou qu'un - ou qu'un - ou qu'un homme veut agir comme une femme, il y a quelque chose qui cloche quelque part. Ils sont en dehors de leur v√©ritable position.

72        Nous voyons cela dans le cas de Rebecca et - et Isaac, qui avaient de v√©ritables liens consanguins. Voyez-vous? Mais cela √©tait le type de la semence naturelle d'Isra√ęl. Mais, par la foi, Christ vint sur la sc√®ne, ce qui n'est pas dans le naturel.

73        C'est comme le signe qui √©tait sur - le sang qui √©tait sur la porte... du linteau l√†, en Egypte. Qu'importe s'ils √©taient circoncis, qu'importe leur alliance, le signe devait √™tre montr√©, sinon l'alliance √©tait nulle. Certainement. "Quand Je verrai le sang, Je passerai par dessus vous."

74        Aujourd'hui, le signe n'est pas le Sang; c'est la Vie qui √©tait dans le Sang, le Saint-Esprit. Et c'est le ... Peu m'importe combien vous √™tes religieux, vous p√©rirez, √† moins de recevoir le Saint-Esprit. C'est le seul moyen. Il n'y a aucune autre Ecriture pour faire quoi que ce soit d'autre, si ce n'est cela. "N'attristez pas le Saint- Esprit de Dieu par Lequel vous avez √©t√© scell√©s jusqu'au jour de votre r√©demption." Eph√©siens 4:30.

75        Observez, maintenant nous y revenons; cela montre donc qu'Adam et Eve √©taient un au d√©part. Le mari et la femme sont cens√©s √™tre toujours un.

76        Eh bien, mais, quand ils ont √©t√© s√©par√©s dans la chair, c'est alors qu'Eve tomba. Elle tomba! Pourquoi? Pour n'avoir pas cru la Parole, chacune de Ses facettes. Certaines personnes peuvent prendre une portion de la Parole, mais pas le reste. Tout doit √™tre l√†. Voyez-vous? Voyez-vous? Elle n'En douta que sur un seul point. Et si toutes ces maladies et difficult√©s que nous connaissons maintenant sont venues par une femme qui a dout√© sur un point de Cela, comment retournerons-nous si ce n'est qu'en croyant tout Cela et en L'acceptant dans sa totalit√©? C'√©tait leur... Ils √©taient fortifi√©s par cette Parole. Apr√®s qu'ils furent s√©par√©s dans la chair, ils tomb√®rent. Elle est tomb√©e de la Parole. Elle... Remarquez, qu'est-ce qu'elle cherchait?

77        A vrai dire, beaucoup de gens, aujourd'hui, veulent un chemin meilleur et attrayant, un chemin plus facile. Ils ne veulent pas affronter la Chose qui est plac√©e devant eux. S'ils le font, ils seront chass√©s de leur organisation, on les mettrait - ils seraient excommuni√©s, on les m√©priserait.

78        Ne savez-vous pas que "tous les hommes diront faussement du mal de vous √† cause de Moi? R√©jouissez-vous et soyez dans l'all√©gresse, parce que votre r√©compense sera grande dans le Ciel, car c'est ainsi qu'on a pers√©cut√© les proph√®tes qui vous ont pr√©c√©d√©s. Et tous ceux qui vivent pieusement en Christ J√©sus seront pers√©cut√©s."

79        Maintenant, quoi de plus voulons-nous qu'Il dise? Nous pourrons - pourrons parcourir des milliers de Paroles, d'Ecritures, de la Gen√®se √† l'Apocalypse, en rapport avec cela.

80        Tout ce que nous avons aujourd'hui a commenc√© dans la Gen√®se. C'est le chapitre semence. C'est bien l√† que toute incr√©dulit√© et toutes choses ont commenc√©. C'est bien l√† que l'√©glise a commenc√©. Tout a commenc√© l√†-bas. C'est comme deux vignes qui poussent, et l'une imite l'autre, et cro√ģt presque comme l'autre.

81        C'est aussi comme Moab et Mo√Įse. Isra√ęl vint l√†, petit, n'√©tant pas du tout une d√©nomination, ni une nation. Et l√†, √† Moab, on avait le m√™me sacrifice; une bonne d√©nomination, tous leurs dignitaires sortirent, offrirent le m√™me sacrifice. En essayant de... Leur √©v√™que l√†-bas, Balaam, vint maudire ce que Dieu avait b√©ni. Ils se disaient: "Ces ren√©gats! ils n'ont m√™me pas une √©glise o√Ļ, pour ainsi dire, ils se sentent chez eux. Ce ne sont que des vagabonds."

82        Et, Il a dit : "Mais ils ont manqu√© d'√©couter ce cri du Roi dans le camp. Il a manqu√© de voir cette gu√©rison Divine qui s'op√©rait l√†, au moyen de ce serpent, et le - le Rocher frapp√© pour leur donner la vie! Le cri du Roi dans le camp!"

83        Il a manqu√© de voir Cela, cet √©v√™que aveugle. Mais pourtant, fondamentalement, il √©tait, tout autant que Mo√Įse, sur le droit chemin: sept autels, sept sacrifices; il a m√™me offert un b√©lier, annon√ßant la Venue de Christ.

84        Mais Dieu n'a besoin de personne pour L'interpr√©ter. Il est Son Propre interpr√®te. Il fait une promesse, puis Il l'accomplit, et c'est cela l'interpr√©tation de la chose. Personne n'a √† l'interpr√©ter. Dieu ne le demande √† personne. "La Bible ne peut √™tre l'objet d'une interpr√©tation particuli√®re." Tout le monde essaye de dire : "Elle signifie ceci, cela." Laissez Dieu parler pour Lui-m√™me. Il est Celui qui l'accomplit. C'est Lui qui a fait la promesse, Il Se tient derri√®re elle. Il le fait pour les croyants.

85        Mais les incroyants ne re√ßoivent rien. Ce n'est pas pour eux. Pour commencer, ils sont morts. Ils n'ont m√™me jamais √©t√© choisis. Il n'y a rien en eux. Ce sont des coquilles mortes. Vous n'avez pas √† √™tre comme cela.

            "Soyez remplis de l'Esprit!"

86        Remarquez qu'Il s√©para Eve d'Adam, et elle tomba. Adam la suivit. Or, "Adam n'√©tait pas s√©duit." C'est Eve qui √©tait s√©duite. En effet, Adam, le premier Adam √©tait aussi fils de Dieu. Il est sorti du chemin √† cause de son amour pour Eve, pour essayer de la ramener, parce qu'il l'aimait.

87        Christ a fait la m√™me chose pour La racheter en La ramenant. A quoi? A la Parole. Qu'est-ce qui a caus√© la chute? La Parole, l'incr√©dulit√© √† la Parole, √† toute la Parole. Et Christ est venu afin qu'Il puisse devenir l'un de nous, Sa Vie en nous, pour continuer la Parole. "Au commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole a √©t√© faite chair et a habit√© parmi nous. Le m√™me hier, aujourd'hui, et pour toujours." Le m√™me Dieu! C'est pour cette raison qu'Il est venu, pour faire cela.

88        Maintenant, nous d√©couvrons, par cette confirmation, qu'Il nous rach√®te en nous ramenant √† Lui-m√™me. Il rach√®te les enfants rebelles qui se sont √©gar√©s dans ces morgues; et ceux-ci reviennent encore √† la Parole, ils reviennent √† la Parole identifi√©e!

89        Eh bien, ces Juifs, quand J√©sus vint, ils pouvaient d√©clarer : "Nous avons la Parole. Nous avons la Parole. Voici ce que Mo√Įse a dit. Nous sommes les disciples de Mo√Įse." J√©sus n'avait que 12 ans lorsqu'Il discutait avec eux. Et alors, quand... Voyez, c'est ce que l'homme En fait.

90        Mais J√©sus a dit : "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, alors ne Me croyez pas, car les oeuvres que le P√®re m'a donn√© de faire, elles attestent Qui Je suis."

91        Qui? Pour n'importe quel homme qui est envoy√© de Dieu, Dieu atteste les oeuvres qu'Il avait pr√©vu qu'il ferait. Si ce n'est pas le cas, si l'Ecriture ne soutient pas cela, mettez cela de c√īt√©.

92        M√™me dans l'Ancien Testament, ils avaient un moyen pour savoir si une chose √©tait vraie ou non. Ils les amenaient l√†; le songeur, ou - ou le proph√©tiseur, ou qui que ce f√Ľt; ils les amenaient l√†, devant l'Urim Thummim. C'√©tait une Lumi√®re surnaturelle.

93        Dieu est toujours surnaturel, Il agit de fa√ßon surnaturelle. Tant que Dieu est l√†, il y a du surnaturel, si c'est J√©hovah-Dieu.

94        Et quand... peu importe combien le r√™ve semblait juste, s'il ne se refl√©tait pas sur cet Urim Thummim, il √©tait alors faux.

95        Bon, l'ancien sacerdoce d'Aaron a √©t√© aboli, mais nous avons toujours un Urim Thummim. C'est la r√©v√©lation de J√©sus-Christ; Il est r√©v√©l√© dans cette Parole. Et tout ce qui est contraire √† cette Parole n'est pas Dieu, ce qui est contraire √† Cela. Mais Dieu parle pour Lui-m√™me. Il S'identifie √† Sa Parole.

            C'est l√† que J√©sus a vaincu Satan. "Il est √©crit..."

96        Puis, Satan revint l√† et √©choua une fois de plus. Il dit : "Oui, il est aussi √©crit..." Mais, cette fois-l√†, lorsqu'il vint, il toucha √† une - √† une haute tension. Cette fois-l√†, cela br√Ľla ses ailes! Alors, d'un bond il quitta cet endroit.

97        Il dit : "Il est √©crit: 'L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.' Arri√®re de Moi, Satan!" Voyez?

98        Regardez ce qui s'est pass√©. Dieu S'est toujours identifi√© par Sa Parole promise. Maintenant, si seulement ces Pharisiens avaient bien regard√© dans l'histoire! Mo√Įse avait dit: "L'Eternel votre Dieu suscitera un Proph√®te comme moi." Cela se trouvait dans les Ecritures.

99        Mais il n'est pas √©tonnant que J√©sus ait lou√© le P√®re, en disant: "Je Te loue, P√®re, de ce que Tu as cach√© Ceci aux yeux des sages et des intelligents et que Tu L'as r√©v√©l√© aux enfants qui veulent apprendre."

100      Ce jour-l√†, quand Il a dit √† Pierre, lorsqu'ils sont venus... Quand Il a dit : "Qui dit-on que Je suis, Moi, le Fils de l'homme?"

101      L'un d'eux a dit que Tu es Elie, et l'autre a dit que Tu es Mo√Įse, et ainsi de suite.

            Il a dit : "Il ne s'agit pas de cela. C'est √† vous que Je le demande."

            Il a dit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant."

102      Il a dit : "Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; la chair et le sang ne t'ont jamais r√©v√©l√© cela. Tu ne l'as jamais appris dans un s√©minaire; personne ne te l'a enseign√©, mais c'est une r√©v√©lation." Oh! la la! "Sur ce roc, Je b√Ętirai Mon Eglise, et les portes de l'enfer ne pr√©vaudront pas contre Elle", la r√©v√©lation ou l'identification de J√©sus-Christ.

103      Il a dit : "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, ne Me croyez pas."

104      Maintenant, continuons notre voyage. Nous Le trouvons... Allons maintenant au chapitre 17. Nous Le trouvons ici au chapitre 17, o√Ļ Il est apparu √† Abraham, apr√®s la confirmation de ceci, montrant ce qu'Il allait faire.

105      Et maintenant, souvenez-vous, l'Esprit descend! Et l'Esprit qui est dans l'Eglise, la v√©ritable Eglise, la vraie Eglise, l'Eglise de Dieu, le peuple de Dieu, l'Esprit qui est en eux est sur... le m√™me Esprit est sur Christ, avec une promesse. "Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi."

106      Souvenez-vous qu'une fois, lors de la crucifixion, juste avant cela, ils avaient mis un chiffon sur Son visage, et L'avaient frapp√© sur la t√™te avec un roseau, disant: "Maintenant, si Tu es le Fils de Dieu, si... Tu es - Tu es un proph√®te, on me l'a dit, proph√©tise alors, proph√®te!" Ils se pass√®rent le b√Ęton: "Dis-nous qui T'a frapp√©." Voyez-vous ce d√©mon? Voyez-vous?

107      Il a dit: "Il para√ģt que Tu es un grand faiseur de miracles. Change ces pierres en pain. J'aimerais Te voir faire cela. Je vais - je vais - je vais Te croire si Tu le fais de cette mani√®re; change ces pierres en pain. Je vais croire si Tu le fais."

108      Il n'y a pas longtemps, un homme m'a parl√©, disant: "Montrez-moi une seule personne qui ait √©t√© gu√©rie, attestation m√©dicale √† l'appui."

109      J'ai dit: "Oh! mis√©ricorde! arr√™tez, monsieur. Pour l'amour de Dieu, ai-je-dit, j'am√®nerai des centaines de m√©decins."

110      Il a dit: "J'ai mille dollars qui vous attendent, si vous le faites."

111      Et j'ai amen√© les m√©decins, preuve √† l'appui. Il a dit: "Eh bien, l'argent est √†..."

112      J'ai dit: "J'ai besoin de cet argent pour une offrande missionnaire." Et il a dit... ... "Pour envoyer outre-mer quelqu'un qui croit l'Evangile."

113      Il a dit: "Eh bien, laissez-moi prendre une petite fille, mes fr√®res et moi, nous nous tiendrons l√†; nous allons lui couper la main, et alors vous, gu√©rissez-la juste ici, devant nous, et nous vous croirons."

114      J'ai dit: "Vous avez besoin d'une gu√©rison mentale." C'est tout √† fait vrai. Un homme vraiment poss√©d√© du d√©mon!

115      C'est le m√™me qui avait dit : "Si Tu es le Fils de Dieu, si Tu l'es, descends de la croix." Oh! alors que la Bible m√™me dit qu'Il devait √™tre pendu √† la croix!

116      Ca√Įphe a dit : "Il a sauv√© les autres, Il ne peut Se sauver Lui-m√™me!" Sans savoir que c'√©tait le plus grand compliment qui Lui ait jamais √©t√© fait. S'Il S'√©tait sauv√©, Il n'aurait pas pu sauver les autres. Il devait s'offrir.

117      Certainement qu'Il savait qui L'avait frapp√©, mais Il ne fait pas le bouffon pour le diable. Dieu n'est pas un bouffon. Il ne fait pas le bouffon pour le diable. Ses oeuvres sont destin√©es √† ceux qui croient, et pas pour qu'on s'en moque.

118      Remarquez, Il lui est apparu l√†, lorsqu'il avait quatre-vingt-dix-neuf ans, et Il lui est apparu sous le Nom du Dieu Tout-Puissant. Ce Nom-l√†, en H√©breux, c'est El-Shadda√Į.

119      Maintenant, Dieu a sept Noms r√©dempteurs compos√©s. Nous le savons. Et vous ne pouvez les dissocier de Christ. Vous ne pouvez les dissocier. Tous ces Noms r√©dempteurs compos√©s s'appliquaient bien √† Christ. Croyez-vous cela? [L'assembl√©e dit : "Amen." - Ed.] Il- croyez-vous qu'Il est J√©hovah-Jir√©, "Le Seigneur a pourvu √† un sacrifice"? ["Amen."] Qu'en est-il alors de J√©hovah-Rapha, "le Seigneur gu√©rit toutes tes maladies"? ["Amen."] Et si cela ne s'appliquait pas √† Christ, alors Il n'est pas J√©hovah-Jir√©. Vous ne pouvez donc pas les dissocier. La chose enti√®re se d√©noue et vous y voil√†. Il ne peut √™tre J√©hovah-Rapha sans √™tre J√©hovah-Jir√©, ni √™tre J√©hovah-Jir√© sans √™tre J√©hovah-Rapha. "Il fut bless√© pour nos transgressions; par Ses meurtrissures nous avons √©t√© gu√©ris." Il n'y a aucune discussion l√†-dessus.

120      Maintenant, nous d√©couvrons qu'Il appara√ģt ici sous le nom de El-Shadda√Į, "le Tout-Puissant". Le... A vrai dire, le mot, le mot H√©breux Shad, S-h-a-d, d'autres prononcent cela "shade". Shad signifie "sein", comme le sein d'une femme. Et Il lui apparut sous le nom de El-Shadda√Į, (c'est au pluriel): "Porteur des seins". "Je suis le Dieu Qui porte des seins. Abraham, √† quatre-vingt-dix-neuf ans, marche devant Moi! Sois parfait, crois Ma Parole! Continue simplement √† croire! Je te l'ai promis √† soixante-quinze ans; voil√†, √ßa fait - √ßa fait vingt-quatre ans maintenant, depuis que Je t'ai fait la promesse." Et quel - quel r√©confort cela a d√Ľ √™tre pour un vieil homme de quatre-vingt-dix-neuf ans! Et sa force √©tait compl√®tement finie, et voici que Dieu Se tient devant lui et dit : "Je suis El-Shadda√Į. Je suis le Dieu Qui porte des seins." Amen. "Tire de Moi ta force. Je suis Ta force."

121      C'est comme - comme le Nouveau et l'Ancien Testament, le Dieu Porteur des seins. "Je suis le Dieu Porteur des seins, tire de Moi Ta force."

122      C'est comme un petit b√©b√© qui est malade; il pleure; il est malade, faible; il repose sur le sein de sa m√®re et tire sa force de sa m√®re. En d'autres termes : "Abraham, tu n'es rien qu'un b√©b√© pour Moi, √† quatre-vingt-dix-neuf ans d'√Ęge." La dur√©e de sa vie ne repr√©sentait rien.

123      Souvenez-vous bien, c'est comme si J√©sus a √©t√© crucifi√© hier. Mille ans sur terre - sur terre ne repr√©sentent qu'un jour pour Dieu. Voyez, c'est juste comme s'Il a √©t√© crucifi√© hier...

124      Et remarquez : "Je suis El-Shadda√Į. Tu es le faible petit b√©b√©. Mais appuie-toi sur Ma poitrine, Ma promesse et tire de Moi ta force. Je suis le Cr√©ateur qui ai suspendu les cieux et la terre, qui ai plac√© les √©toiles l√†-bas. Y a-t-il quelque chose de trop grand pour Dieu? Je suis El-Shadda√Į, et toi, tu es Mon enfant. Bien que tu sois faible, je te fais passer par ce chemin juste pour voir ce que tu vas faire √† ce sujet. Je vais donner un exemple pour les gens qui viendront apr√®s, afin que les hommes puissent croire Ma Parole. Je M'en tiendrai √† Cela. Peu importe ce que √ßa co√Ľte, peu importe le temps que √ßa prendra, J'accomplirai cela. Je M'en tiendrai √† Cela. El-Shadda√Į! Tire de Moi ta force."

            "Oh! dites-vous, si je pouvais croire..."

125      Il est toujours El-Shadda√Į. Il est toujours le Dieu Qui porte des seins : le Nouveau et l'Ancien Testament. Tires-En tout simplement ta force, oh! tout ce dont tu as besoin. Le b√©b√© ne peut rien faire, il doit tirer sa force de sa m√®re; c'est pour lui la seule fa√ßon d'obtenir sa force. La seule fa√ßon pour un croyant d'obtenir sa force, c'est de la tirer de la Parole de Dieu. Sa force, ce sont les promesses que Dieu lui a faites. Tenez-vous-en √† Elle et croyez-La!

126      Et ce n'est pas seulement le tableau du petit b√©b√© malade et en pleurs, que sa m√®re peut porter √† son - son sein et qui se met √† t√©ter pour r√©cup√©rer ses forces, mais c'est aussi celui o√Ļ il est satisfait quand il t√®te.

127      C'est ainsi avec un v√©ritable enfant de Dieu. Peu importe ce que raconte le sceptique, peu importe ce qu'il croit, si vous, vous croyez vraiment Cela, J√©sus ne peut mentir. Vous √™tes satisfait du fait que cela vous est r√©v√©l√©. Vous avez re√ßu la promesse et rien ne va l'arr√™ter. "Sur ce roc, Je b√Ętis Mon Eglise." Voyez-vous, la r√©v√©lation spirituelle de la Parole de V√©rit√©.

128      Pendant que vous attendez, vous reposant sur votre foi, prenez la promesse de Dieu. "Je Te crois, Seigneur. Tu as promis de me donner le bapt√™me de l'Esprit. Je me repose sur Ta... sur la foi. La foi que j'ai en Toi, je la tire de mes ressources - pour mes ressources, de- de ... pour ma sant√©, de Tes ressources, la Parole."

129      "L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais il tirera sa force des seins de Dieu." Il tirera sa force de chaque Parole qui sort de la bouche de Dieu, quand Elle sort de la - la bouche de Dieu, la Parole.

130      C'est comme Abraham - Abraham se reposait. Or, il avait v√©cu avec Sarah depuis qu'elle √©tait une - une petite fille. C'√©tait sa demi-soeur, et il vivait avec elle et il l'avait √©pous√©e. Et il - elle avait eu... Elle √©tait st√©rile. Elle n'avait pas d'enfants. Et la voil√† maintenant, elle a d√©j√†... si lui a quatre-vingt-dix, quatre-vingt-dix-neuf ans, elle en a quatre-vingt-neuf, quatre-vingt-neuf. "Mais, Abraham, repose-toi sur la foi dans Ma Parole. Je te promets que Je le ferai. Je suis El-Shadda√Į. Je suis le Dieu qui porte des seins pour Mes enfants qui croient." Si vous ne voulez pas t√©ter, eh bien, n'en parlez donc plus, vous voyez. Mais, si vous √™tes un enfant, vous t√©terez, vous vous reposerez sur chaque promesse.

131      Remarquez, une foi v√©ritable repose sur le Roc solide de la promesse de la Parole de Dieu. Elle ne bouge pas. La foi v√©ritable est ancr√©e.

132      C'est comme l'√©toile polaire: l'√©toile polaire est un poteau d'attache pour tout capitaine de navire; la boussole ne lui indique que cette √©toile polaire. Et Dieu, la Parole, est l'√©toile polaire de tout chr√©tien quand il est √©gar√©; et le Saint-Esprit est Celui qui vous indique Cela. Il ne vous indiquera rien d'autre. Tous les autres ismes, et tout le reste, et - et le christianisme emm√™l√©, quoi que ce soit, √ßa passe comme le monde, √ßa change ces √©toiles, mais cela ne peut pas changer cette √©toile polaire. Rien non plus ne peut changer la Parole de Dieu. Ancrez-vous-Y, tenez-vous-en √† Elle.

133      Maintenant, les doctrines humaines et les credo ainsi que l'incr√©dulit√© n'√©branlent pas une foi v√©ritable. Une foi v√©ritable dans la Parole s'en tient exactement √† la Parole.

134      Et sur quoi d'autre pouvez-vous reposer votre foi, si ce n'est sur la Parole? Si Dieu l'a dit, accrochez-vous-Y; Cela est vrai. Elle ne change pas. Et on tire ce qu'Il a promis, Ses - Ses attributs, du Livre de Dieu Qui porte les seins, la Bible. Ce qu'Il a promis, c'est Sa Parole. La Parole Se reproduit. Elle doit √™tre une pens√©e avant d'√™tre la Parole; ensuite la Parole - ensuite la Parole est manifest√©e, et c'est de l√† que vous tirez votre - votre force; en croyant, en croyant! Car le Cr√©ateur... en croyant comme Lui, le Cr√©ateur du monde.

135      Le Nouveau Testament dit ici : "De m√™me que Mo√Įse √©leva le serpent dans le d√©sert, ainsi, il faut que le Fils de l'homme soit √©lev√©." Pour le m√™me but. Qu'√©tait-ce? Ils dout√®rent de Dieu, et la maladie et les ennuis survinrent. Et il √©leva le serpent. Pourquoi? Pour leur gu√©rison et pour leur pardon. C'est ce qu'il y avait. Et l'airain repr√©sente le jugement Divin; et J√©sus √©tait en effet ce serpent qui √©tait jug√©. L'airain...?...

136      Bon, apr√®s qu'Il eut confirm√© l'alliance, ou quand l'alliance lui a √©t√© manifest√©e, cela donne la foi aux vrais fils de Dieu. La Parole donne la foi, Celle qui porte des seins. Quand la - la Parole ou l'alliance est manifest√©e, √ßa - √ßa leur fait quelque chose, √ßa donne la foi aux vrais fils de Dieu.

137      Or, nous savons - l√†-dessus, nous nous rendons compte qu'Il a √©t√© appel√© "Elohim". Aussi, ce mot, dans cette traduction, signifie "Elohim". Je venais de le v√©rifier pour √™tre s√Ľr. Elohim! Et Elohim, c'est le Tout-Suffisant". Il est El-Shadda√Į, Elohim, le Dieu Qui porte des seins, le Tout-Suffisant. Il n'a besoin de rien de la part de quelqu'un d'autre. Il est votre toute-suffisance.

138      Remarquez que la m√™me chose est confirm√©e ici. Je l'ai remarqu√© cet apr√®s-midi, quand j'√©tudiais dans Job - Job; Il est appel√© "Elohim". Et Job √©tait ridiculis√©, tourn√© en d√©rision. Comme - combien c'est l'image d'aujourd'hui! Malgr√© cela, Job se reposait sur la promesse d'Elohim : "M√™me apr√®s que les vers auront d√©truit ce corps, en personne je verrai Dieu, malgr√© tout, je Le verrai moi-m√™me." Il se reposait sur Elohim, peu importe ce qui arrivait.

139      Sa femme vint et dit : "Tu as l'air mis√©rable, Job!" Et voici venir aupr√®s de lui ses consolateurs : "Oh! Tu vois ce qui t'est arriv√©, mon vieux? Je te disais sans cesse que tu √©tais dans l'erreur. Tu vois ce qui est arriv√©?" Bien des personnes aiment rejeter les gens comme cela.

140      Job √©tait, en son jour, le meilleur homme. Job √©tait le meilleur homme que Dieu avait sur terre. Il a dit √† Satan : "Il n'y a personne comme lui." Amen. "L'as-tu remarqu√©?"

141      Satan r√©pondit : "Oui, tout lui r√©ussit. Enl√®ve cette haie de protection et permets-moi de porter la main sur lui. Je ferai qu'il Te maudisse en face." Il fit tout ce qu'il put, mais il n'y parvint pas.

            Job se reposait sur cette promesse.

142      Ces gars s'amen√®rent et dirent : "Alors, alors, o√Ļ est ce Dieu dont tu parlais? Oui, oui, regarde ce que... Tu - Tu crois qu'Il est ceci... regarde - regarde ce qui arrive maintenant!"

143      Mais, il se reposait toujours sur El-Shadda√Į, quand bien m√™me il √©tait couvert d'ulc√®res et m√™me si sa vie √©tait pratiquement, pour ainsi dire, partie. Il √©tait assis sur un tas de cendre, se grattant les ulc√®res.

            Sa femme dit : "Toi! pourquoi ne pas maudire Dieu et mourir?"

            Il r√©pondit : "Tu parles comme une femme insens√©e." Oh! la la!

144      "Le Seigneur a donn√© et le Seigneur a repris, b√©ni soit le Nom du Seigneur. Je me confie en Elohim. M√™me s'Il d√©truit ce corps, et que les vers le d√©vorent, en personne je verrai Dieu, je Le verrai de mes yeux; mes yeux Le verront et non ceux d'un autre." Il apparut dans Matthieu 27, quand les saints ressuscit√®rent, il apparut et entra, mais un v√©ritable... entra dans la ville. Un v√©ritable type d'aujourd'hui; on attend toujours et on esp√®re dans la promesse.

145      Remarquez; apr√®s, Il apparut sous ce Nom, le Nom de Dieu Tout-Puissant.

146      Maintenant, √©glise, nous pouvons alors apprendre ici juste un petit peu de doctrine; cela pourrait vous para√ģtre un peu plein de d√©tours. Si vous ne croyez pas cela, c'est votre affaire. Nous sommes ici juste... Je vais juste parler de ce que je pense. Vous avez le droit de penser ce que vous voulez.

147      Mais, remarquez, mais toutes ces choses √©taient "des types, des ombres et des exemples", comme le dit la Bible. C'est ce qu'elles sont toutes. Et ici, Dieu traite avec Abraham pendant le p√®lerinage exactement comme avec la Semence Royale d'Abraham pendant le p√®lerinage. Remarquez, Il traite avec les Juifs de la m√™me mani√®re. Tout a commenc√© l√†, par cette promesse de l'alliance - toutes les nations, tous les peuples.

148      Remarquez qu'apr√®s l'apparition dans ce Nom de Dieu Tout-Puissant, il lui fut alors r√©v√©l√© qu'Il √©tait le Tout-Suffisant. Il n'avait pas d'assistants; Il n'avait pas besoin de - de secr√©taires. Il √©tait Seul, Dieu. Il √©tait Dieu, Seul. Et Il apparut √† Abraham dans ce Nom, et lorsqu'Il lui apparut dans ce Nom, Abraham reconnut alors Qui Il √©tait, et Il changea le nom d'Abraham. Maintenant, Il √©tait alors parvenu √† la pl√©nitude de la foi. Voyez-vous o√Ļ est arriv√©e l'Eglise? J'esp√®re que vous pouvez lire entre les lignes. Il arriva au point o√Ļ Il lui r√©v√©la Qui Il √©tait, et ensuite Il changea le nom d'Abraham afin que la promesse puisse √™tre accomplie.

            Maintenant, vous dites : "Un nom ne signifie rien."

149      Alors, pourquoi a-t-Il chang√© le nom d'Abraham, d'Abram en Abraham? Pourquoi a-t-Il chang√© le nom de Jacob, de Jacob, "supplanteur" en Isra√ęl, "prince avec Dieu"? Pourquoi a-t-Il chang√© le nom de Saul en Paul? Certainement que son nom... certainement - certainement que √ßa signifie bien quelque chose. Bien s√Ľr que oui. Si vous ne portez pas un nom correct, Dieu le changera s'Il vous a appel√©. Oui, monsieur.

150      Remarquez qu'ici, Il changea alors son nom, d'Abram en Abraham, ce qui signifie "p√®re des nations". Il ajouta h-a-m, Abraham. Il fit donc cela afin que la promesse puisse √™tre accomplie dans son enti√®ret√©. Et maintenant, le fils qui avait √©t√© promis depuis longtemps pouvait √™tre vu, ou, en d'autres termes, √™tre r√©v√©l√©, quand Il changea son nom et apr√®s qu'il eut reconnu Qui Il √©tait. Peut-√™tre qu'il avait √©t√© - peut-√™tre qu'il avait cru que c'√©tait l'un d'entre eux; mais il reconnut qu'Il √©tait Elohim, l'unique Dieu. Et quand il fit cela, c'est alors qu'Il changea son nom. Il dit : "Maintenant, Abraham, ton nom n'est plus Abram, mais Abraham, car J'ai fait de toi un p√®re des nations." Maintenant, Abraham est maintenant en √©tat - apr√®s la r√©v√©lation de Qui Il est - il est maintenant en √©tat de voir le fils √™tre r√©v√©l√©.

151      Le Fils est pr√™t √† venir, √† √™tre r√©v√©l√©. Oh! enfants d'Abraham!

152      Remarquez qu'Il changea le nom de Son messager juste au temps de la fin. Il avait environ quatre-vingt-dix neuf ans, il restait juste une ann√©e, et Il changea son nom d'Abram en Abraham. Pour changer son nom, Il ajouta h-a-m, ce qui signifie "p√®re". Il devait √™tre un p√®re, un p√®re selon une promesse, p√®re selon la promesse.

153      Oh! si vous avez le discernement spirituel, √©coutez, apr√®s la r√©v√©lation de Son Nom, de Qui il √©tait, Il changea son nom. Maintenant, apr√®s que la r√©v√©lation a donc frapp√© la terre... Il n'y a pas une multitude de dieux, il y en a Un Seul. C'est maintenant l'heure pour que la r√©v√©lation - pour que le Fils qui a √©t√© promis soit r√©v√©l√© √† la Semence Royale d'Abraham qui a √©t√© promise.

154      Ecoutez, Il l'a chang√© de Wesley, de Baptiste, de Presbyt√©rien, de Pentec√ītiste... Je ne sais pas s'il me faut dire ceci ou pas. Vous n'√™tes pas oblig√©s de le croire. Mais j'esp√®re que vous me pardonnez, car je n'ai pas l'intention de vous blesser.

155      Mais, √©coutez; il n'y a jamais eu un messager envoy√© aux √©glises de - de Dieu, dans toute l'histoire des √Ęges; jamais il n'y a eu un leader, depuis la r√©forme, comme le leader que nous avons aujourd'hui : Billy Graham. C'est vrai, car il est all√© dans le monde entier. Voyez-vous? Et remarquez que jamais nous n'avons eu un homme, un r√©formateur... Prenons Sankey, Moody, Finney, Calvin, Knox, n'importe qui, Wesley, Luther; il n'y en a pas eu un seul, auparavant, dont le nom se termine par h-a-m. Le seul messager que nous ayons jamais eu au cours des √Ęges de l'Eglise, dont le nom se termine par h-a-m, G-r-a-h-a-m, Graham.

156      Et "Graham" a six lettres; et six, c'est le chiffre de l'homme, le jour de l'homme; l'homme fut cr√©√©, dans - dans Gen√®se 1:26, le sixi√®me jour. Mais sept, c'est le chiffre de Dieu; Dieu se reposa le septi√®me jour. Pas six - ce qui montre que G-r-a-h-a-m serait pour l'√©glise qui est dans le monde; mais A-b-r-a-h-a-m, "Abraham" a sept lettres.

157      Vous dites : "Les chiffres ne signifient rien." Alors, vous ne connaissez pas la math√©matique de votre Bible. Voyez-vous? Alors, c'est s√Ľr que vous allez mal comprendre Cela. Certainement.

158      Dieu est "parfait" en trois, "ador√©" en sept, "mis √† l'√©preuve" en quarante, et "les jubil√©s", c'est cinquante; oh! tout ce que vous d√©sirez accomplir. Toute la math - la Bible enti√®re marche selon une math√©matique.

159      Remarquez que le sixi√®me, c'est un messager qui doit √™tre envoy√© au monde. Et, remarquez, le septi√®me, c'est le chiffre de Dieu.

160      Et faites attention en ce temps de l'apparition, maintenant, ou plut√īt de la r√©v√©lation du Fils. Lorsque le - le Fils allait √™tre r√©v√©l√©, on avait d√©j√† reconnu Son Nom, on savait Qui Il √©tait. Il est El-Shadda√Į, le Tout-Puissant Elohim. Mais, maintenant nous sommes arriv√©s au temps o√Ļ le Fils promis doit Se r√©v√©ler. Le Fils, Isaac Lui-m√™me, qui a √©t√© promis, est pr√™t √† venir sur la sc√®ne.

161      Mais Il ne le pouvait pas tant qu'Il n'avait pas transform√©, chang√© son nom d'Abram en Abraham, car il √©tait le p√®re des nations. Remarquez, "ham", h-a-m, p√®re, p√®re des nations.

162      Observez combien c'est en accord avec Malachie 4 : Restaurer la Foi √† celle des p√®res, la semence d'Abraham est ramen√©e au genre de Foi qu'avait le p√®re Abraham, Sa Semence Royale. L'accomplissement de Malachie 4 doit restaurer la Foi qu'il y avait, jadis, l√† au commencement, il doit La restituer √† la Semence Royale d'Abraham. C'est une promesse. C'est exactement √ßa la promesse. La Semence Royale doit √™tre r√©v√©l√©e, et par un - par La Semence Royale, Laquelle est la Semence Royale de Christ. Christ est la Semence Royale. Et la Semence, c'est le Saint-Esprit qui est dans les coeurs des gens qui croient en Dieu, qui gardent Sa Parole; et Dieu travaille par eux, apportant le m√™me Message. "Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez; Je serai avec vous et m√™me en vous. Et les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi." Voyez, r√©v√©lant comment cela est cens√© arriver dans ces derniers jours.

163      Maintenant, observez √† pr√©sent le chapitre 18. Imm√©diatement apr√®s le changement de nom, Dieu appara√ģt pour Se r√©v√©ler dans la chair. Apr√®s que le Nom est r√©v√©l√©, Qui Il est, Dieu appara√ģt dans la chair. Abraham, par une journ√©e chaude, juste quelques semaines ou quelques mois avant que Sodome ne soit br√Ľl√©e et qu'Isaac ne vienne sur la sc√®ne... Et remarquez, Abraham √©tait assis √† l'ext√©rieur, sous son ch√™ne.

164      Et Lot √©tait l√†-bas √† Sodome, et les gens jouissaient des plaisirs du monde. Pourtant Lot √©tait pasteur. Probablement qu'il avait une belle petite assembl√©e l√†-bas. Peu importe ce qu'il faisait, la Bible dit que la m√©chancet√© et les p√©ch√©s de - de l'√©poque tourmentaient son √Ęme juste. Ainsi, il a d√Ľ avoir... Comme un bon nombre de lots modernes aujourd'hui. Mais, il savait qu'il ne pouvait rien dire √† ce sujet. Ainsi, remarquez qu'il se trouvait donc l√†-bas.

165      Mais Abraham, apr√®s qu'Elohim se fut ainsi r√©v√©l√© √† lui, Il √©tait Celui qui √©tait en train de lui parler. Il √©tait alors assis sous le ch√™ne et voil√† venir trois Hommes marchant comme des √™tres humains. Observez sur Abraham l'impact de la r√©v√©lation de Qui √©tait Dieu, ce que cela a produit en lui. Apr√®s que son nom eut √©t√© chang√© d'Abram en Abraham, il vit venir trois Hommes, et il appela les trois Un, "mon Seigneur", tous les trois √©tant Un. Il n'en √©tait pas ainsi pour le chiffre six, Lot : il en vit venir deux, et il dit : "Mes seigneurs". La vision et la r√©v√©lation qu'Abraham avait eues lui montr√®rent qu'Il √©tait le Tout-Suffisant Elohim. Sa Semence doit recevoir la m√™me chose.

166      Remarquez comment Il Se r√©v√©la, comment Il Se fit conna√ģtre, si c'√©tait bien Lui ou pas. Observez quel signe Il accomplit pour le v√©ritable croyant. Comment est-Il parvenu √† lui faire savoir que c'√©tait Elohim?

167      Maintenant, il dit: "Mon Seigneur". C'est S-e-i-g-n-e-u-r, avec majuscule. N'importe quel √©rudit sait cela; n'importe quel √©rudit sait que c'est Elohim, le Tout-Suffisant, Elohim.

168      Autrefois, un homme me dit : "Ne croyez-vous pas que c'√©tait Dieu?"

169      Je r√©pondis : "Certainement, je le crois. Abraham dit que c'√©tait Dieu. Il Lui parla; lui, il devait le savoir." Oui.

170      "Oh! dit-il, vous voulez dire que Dieu √©tait l√†, mangeant cette viande de veau, et - et buvant le lait de vache, et mangeant l√† du pain de ma√Įs, peu importe comment vous appelleriez cela?"

171      Je dis : "Il l'a fait. Eh bien, vous ne connaissez tout simplement pas notre Dieu." Eh bien, √ßa alors! Il pouvait tout simplement... Eh bien, Il √©tendit tout simplement la main..."

172      Nous sommes constitu√©s de seize √©l√©ments: le p√©trole, la lumi√®re cosmique, la potasse, le calcium et ainsi de suite, juste seize √©l√©ments. Il les rassembla tout simplement, souffla dedans et entra dans la terre. Je suis si heureux qu'Il soit ce genre de P√®re. M√™me si les vers d√©truisent ce corps, Il vous appellera malgr√© tout. Il a promis de le faire. Il est Elohim. Il en prit vite une autre poign√©e et dit : "Viens ici, Absinthe" ou peu importe ce que c'√©tait, les anges, "et descends. Descendons pour voir Sodome, voir ce qui se passe."

173      Et Abraham, apr√®s la r√©v√©lation, il comprit cela et sut qu'il n'y a qu'un Seul Dieu. Et, il comprit cela et dit : "Mon Seigneur, viens √† l'√©cart, assieds-toi et permets que je Te lave les pieds." Or, il n'avait jamais dit seigneur. Et observez bien l√†, c'est en - c'est en majuscule. N'importe qui le sait. J'ai l'Emphatic Diaglott. Voyez-vous, c'est S-e-i-g-n-e-u-r, avec majuscule, "Seigneur", Elohim, le Tout-Suffisant. Il dit : "Laisse-moi aller chercher un peu d'eau pour Te laver les pieds, et que je Te donne un morceau de pain; Tu pourras ensuite poursuivre Ton chemin."

174      Dites donc, je suis trop en retard. Je ferai mieux de me d√©p√™cher. Je - je d√©sirais arriver l√†, et je ne sais pas quand je pourrai le faire. Usez d'un peu plus de patience envers moi, le voulez-vous? [L'assembl√©e r√©pond : "Amen." - Ed.]

175      Remarquez, Elohim, le Tout-Suffisant, Dieu. Et Il dit...Observez ce qu'Il fit.

176      Or, deux d'entre eux commen√ßaient - ils ne cessaient de regarder vers - vers Sodome.

177      Et Il dit : "Penses-tu que Je cacherai ce secret √† Abraham?" Il ne fait rien avant qu'Il ne l'ait r√©v√©l√© √† Ses proph√®tes. Voyez-vous, Il le leur fait savoir. Et, Il dit : "Je ne cacherai pas cela, vu qu'il est - qu'il est b√©ni de Dieu et qu'il va h√©riter la terre et tout. Sa Semence va √™tre... en d'autres termes, il va √™tre le p√®re de plusieurs nations. Je ne le lui cacherai pas. Je vais le lui faire conna√ģtre." Et alors, Il dit - Il commen√ßa √† le lui r√©v√©ler.

178      Et, Il dit : "Abraham", pas Abram. "Abraham, o√Ļ est ta femme S-a-r-a-h?" Comment a-t-Il su cela? Eh bien, juste un jour avant cela, il √©tait Abram, un ou deux jours avant cela. Et elle, elle √©tait Sara√Į. Et maintenant, elle est Sarah, et lui, Abraham. Il dit : "Abraham o√Ļ est ta femme Sarah?"

            Abraham r√©pondit : "Elle est dans la tente, derri√®re Toi."

179      Il dit : "Je vais te visiter selon le temps de la vie. Et ce fils qui a √©t√© promis est maintenant pr√™t √† venir sur la sc√®ne. Tu vas l'avoir."

180      Et, Sarah rit un peu en elle-m√™me, disant : "Moi, une vieille, avoir encore du plaisir avec mon seigneur, qui, lui aussi, est vieux?" Quelque chose de ce genre; en effet, elle avait - elle avait quatre-vingts-dix ans, et lui en avait cent. "Et alors, maintenant le pourrai-je encore?"

181      Et l'Ange, le Messager, Dieu dans la chair humaine, dit:"Pourquoi a-t-elle ri?"

182      C'√©tait une confirmation. Pourquoi? Cela montra que la r√©v√©lation √©tait correcte. Cela montra que c'√©tait correct qu'il L'ait appel√© "Elohim", car Il √©tait la Parole. C'√©tait le... Dans H√©breux, au chapitre 4, verset 12, il est dit : "La Parole de Dieu est plus tranchante qu'une √©p√©e √† double tranchant, Elle discerne les pens√©es et les intentions du coeur." Et lorsque Abraham vit cela, il √©tait alors s√Ľr qu'il pouvait L'appeler "Elohim". Elohim, Il √©tait la Parole, "le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours".

183      Remarquez que quand J√©sus, la Semence Royale d'Abraham, vint sur la sc√®ne, Il se r√©v√©la √† la semence naturelle d'Abraham sous le m√™me signe. Et ils L'appel√®rent "B√©elz√©bul". Cela aveugla les incr√©dules, cela les aveugla et les amena √† blasph√©mer contre Lui et les envoya en enfer. Mais cela donna une vision √©ternelle aux croyants qui √©taient destin√©s √† la Vie √©ternelle.

184      Remarquez que J√©sus a promis que le... dans les derniers jours, juste avant la Venue du Fils de l'homme, qu'Il viendrait et Se r√©v√©lerait. Dans les jours o√Ļ le Fils de l'homme sera r√©v√©l√© - cette Semence Royale d'Abraham verrait le m√™me signe. Maintenant remarquez; quand Il dit... C'est - c'est Saint Luc 17:28 et 30 : "Et comme il en √©tait aux jours de Sodome..." Maintenant, c'est J√©sus qui a dit cela. Je n'en suis pas responsable. Il... J'ai la responsabilit√© de le dire, de dire ce qu'Il a dit. Mais voici ce que J√©sus a dit : "Comme il en √©tait aux jours de Sodome, ainsi en sera-t-il √† la Venue - √† la Venue du Fils de l'homme." Maintenant remarquez bien: "Aux jours o√Ļ le Fils de l'homme sera r√©v√©l√©, quand le Fils de l'homme sera r√©v√©l√© √† Son Eglise."

185      C'est comme chez Abraham. Il √©tait Dieu. Il continuait √† descendre, confirma l'alliance; et lui reconnut Qui Il √©tait, et son nom fut chang√©. Remarquez, cela fut chang√© juste avant qu'Il ne mont√Ęt sur la colline, pour regarder Sodome, juste avant que le Fils promis ne v√ģnt.

186      J√©sus a parl√© du m√™me tableau. J√©sus lisait la m√™me Bible que je lis et que vous lisez. Si vous voulez savoir de quoi il s'agissait, faites marche arri√®re et voyez ce qu'ils faisaient aux jours de Sodome. Remarquez, pas tellement aux jours de No√© (Il a parl√© de leur immoralit√©: comment ils mangeaient, buvaient, se mariaient et donnaient en mariage), mais √† Sodome.

187      Maintenant, il n'est plus question de l'eau; c'est ce que Dieu a promis par le signe de l'arc-en-ciel. Il nous donne un signe. Il donne toujours des signes. L'arc-en-ciel... Il Se souvient toujours de Ses signes. Toujours fid√®le √† cela √† travers les √Ęges, Il ne manque jamais de donner ce signe de l'arc-en-ciel. Il donne toujours Ses signes.

188      Remarquez, et par ce signe, Il a promis de ne plus d√©truire le monde par l'eau, mais Il a bien dit que celui-ci se consumerait. Et remarquez que J√©sus dit ici: "Comme il en √©tait aux jours de Sodome...", le monde des Gentils allait √™tre d√©truit. [Espace vide sur la bande - N.D.E.]

189      Et regardez ce qu'il y a l√† parmi eux: un homme, G-r-a-h-a-m, envoy√© √† l'√©glise naturelle, pour r√©primander ces politiciens. Maintenant, en ce qui concerne l'√©glise spirituelle...

190      Il y a toujours eu trois cat√©gories de gens. Ce sont les croyants, les incroyants et les soi-disant croyants. On les retrouve dans chaque foule. Si vous sentiez la pression que j'ai sentie, vous sauriez qu'ils sont juste ici ce soir. Ainsi - ainsi, vous... et toutes les trois. Remarquez, c'est √ßa, on trouve partout ces trois cat√©gories.

191      Maintenant, si seulement vous pouviez voir que la m√™me chose devrait se produire quand le Fils de l'Homme se r√©v√©lera √† la Semence Royale d'Abraham, √† travers Christ (Christ est la Semence Royale.), quand Il sera r√©v√©l√© dans les derniers jours. Maintenant, quant √† la position, le monde se retrouve exactement... car le Soleil qui S'est lev√© √† l'Est Se couche √† l'Ouest. "Et cela a √©t√© un jour sombre"; on a form√© des organisations, des d√©nominations, "mais au temps du soir, la Lumi√®re para√ģtra", a dit le proph√®te J√©r√©mie. Or, aux jours o√Ļ ce Soleil apparait de derri√®re les nuages des d√©nominations pour Se r√©v√©ler, Il a dit que le monde serait exactement dans la m√™me condition qu'aux jours de Sodome, et que le Fils de l'homme Se r√©v√©lerait de nouveau √† Son peuple. Regardez la mani√®re dont Il a r√©v√©l√© cela √† la semence d'Isaac; regardez la mani√®re dont Il va r√©v√©ler cela √† la Semence Royale, l'Epouse Royale, la Reine. La Reine est la Semence Royale.

192      De m√™me que Dieu fit sortir une nation d'une nation, en Egypte, de m√™me Il fait sortir une Eglise d'une √©glise, plut√īt une Epouse d'une √©glise, une Eglise d'une √©glise. Et le reste de la semence de la femme, ce sont ceux qui avaient √©t√© laiss√©s. "Il y eut des pleurs, des hurlements et des grincements de dents, parce qu'ils n'avaient pas d'Huile dans leurs lampes", le Saint-Esprit, c'est ce que √ßa repr√©sente toujours. Les voil√†.

193      Cette condition est juste en train de s'√©tablir. Et maintenant, regardez l√†-haut sur la colline. Maintenant, l'Eglise... Abraham, Lot, les Sodomites; le monde, l'√©glise, les Elus - l'Eglise, l'Epouse sortie de l'√©glise. Nous y sommes parfaitement, pour ce qui est de la position. Le monde est juste en plein l√†-dedans.

194      La perversion! Tout est perverti. C'est... Je vous assure, tout est hybride. Ils...

195      En venant, j'ai vu une grande enseigne qui mentionnait : "Ma√Įs hybride". Eh bien, √ßa, ce n'est pas bon. Non. √áa devrait vous faire sursauter, vous les ath√©es, puisque Dieu a dit : "Que chaque semence se reproduise selon son esp√®ce." Et vous pouvez hybrider du ma√Įs et produire un ma√Įs de meilleure apparence, mais vous ne pouvez pas le replanter, il n'a pas de vie.

196      Et c'est ce qu'on a fait de l'√©glise. Nous l'avons embellie, d√©cor√©e de guirlandes d√©nominationnelles, mais il n'y a pas de Vie en elle. Elle ne peut plus produire cette √©vidence Biblique. Voyez-vous? Elle ne peut pas produire l'√©vidence de la r√©surrection de Christ. C'est une chose hybride.

197      Des gens mieux v√™tus, mieux pay√©s, de plus grandes et plus riches d√©nominations de l'Age de Laodic√©e, exactement. "Riche, n'ayant besoin de rien; tu ne sais pas que tu es mis√©rable, malheureux, aveugle, pauvre et nu, et tu ne le sais pas." Si un homme se rend compte qu'il est nu, vous pouvez lui en parler; mais s'il ne s'en rend pas compte, c'est une condition malheureuse et d√©plorable! Ne m√©prisez pas les gens, soyez plut√īt mis√©ricordieux. Et si c'√©tait vous qui √©tiez dans cette condition? Et si la Parole ne vous √©tait pas r√©v√©l√©e, que feriez-vous? Quoi d'autre aurait de l'importance si vos yeux √©taient aveugles au point de ne pas vous en rendre compte? C'est un tableau d√©plorable!

198      Et quant √† la position, c'est tout √† fait cela; vous ne pouvez trouver √† redire; c'est √©tabli, exactement ce dont Il avait annonc√© l'accomplissement: "Ces signes se produiraient dans les derniers jours." Voyez o√Ļ l'on se tient; exactement l√†.

199      Maintenant observez l'hybridation. Vous savez, s'il y a quelque chose que je... Prenez - prenez par exemple un - un - un - un √Ęne, et croisez-le avec un cheval, ou plut√īt avec une jument ; qu'est-ce que vous obtenez? Vous obtenez un mulet. Mais ce mulet ne peut pas se reproduire. Voyez-vous? Dieu a dit : "Que chaque semence se reproduise selon son esp√®ce." Maintenant d'o√Ļ vient votre √©volution? Votre propre √©tude condamne ce que vous pr√©tendiez croire. Dieu a dit : "Que chaque semence se reproduise selon son esp√®ce." √áa ne peut pas se reproduire. Non, non. C'en est fini de lui.

200      Et je pense qu'un mulet est l'une des - des cr√©atures les plus ignorantes que j'aie jamais vues. Vous ne pouvez rien lui apprendre. Il s'assi√©ra l√†, avec ses tr√®s longues oreilles, vous savez, et il va attendre jusqu'√† sa toute derni√®re minute de vie pour vous donner un coup de pied avant de mourir. Il est simplement...

201      Vous ne pouvez rien lui apprendre. Cela me rappelle... Il va s'asseoir l√†, et vous allez lui dire des choses... Cela me rappelle certaines personnes qui d√©clarent √™tre des croyants aujourd'hui. Elles s'assoient l√†, avec de tr√®s longues oreilles, et disent : "Les jours des miracles sont pass√©s. Hi! Han!" Elles ne savent pas d'o√Ļ elles viennent. Elles n'en savent rien. Tout ce qu'elles connaissent, c'est le credo de l'√©glise.

202      Mais laissez-moi vous dire que j'ai du respect pour un pur-sang. Mon ami, il peut vous donner sa g√©n√©alogie. Il peut vous dire qui √©tait son papa, qui √©tait sa maman, qui √©tait sa grand-maman, qui √©tait son grand-papa. Il a un arbre g√©n√©alogique.

203      Il en est ainsi des chr√©tiens de race pure, ils peuvent directement ramener cela au Livre des Actes pour voir d'o√Ļ ils viennent. Ce sont des chr√©tiens pur-sang, n√©s du m√™me Esprit, de la m√™me fa√ßon, agissant de la m√™me mani√®re, ayant les m√™mes pers√©cutions.

204      Les √Ęnes et les chevaux mangent ensemble. C'est vrai. C'est √ßa! Mais on doit avoir cela. C'est un jour de l'hybridation.

205      Il n'y a pas longtemps, je lisais un article dans le Reader's Digest. Continuez √† nourrir les femmes avec cette viande hybrid√©e et- et tout, et elles ne pourront plus avoir des b√©b√©s. Elles ont chang√©. Leurs √©paules deviennent plus larges et leurs hanches plus petites." Eh bien, vous savez, l'homme se d√©truit toujours par la civilisation.

206      Revenez √† Dieu! Croyez Dieu. Revenez √† la Semence originelle. Revenez et croyez Cela. Vous avez lu ma bande, ou plut√īt vous avez re√ßu mes bandes, je pense que vous les avez entendues, sur La Semence Originelle et l'Arbre de l'Epouse, et toutes ces choses qui sont vraies. Le Seigneur sait cela.

207      Que ces choses ont √©t√© pr√©dites des mois et des mois!... Vous tous, ce que vous voyez ici, ce que vous voyez arriver, c'est mineur. Demandez aux gens qui sont l√† depuis le d√©but, demandez-leur si une seule fois cela a d√©j√† failli. Il est parl√© des gens, des tremblements de terre, des choses qui doivent arriver. Le Saint-Esprit nous le dit. Est-ce vrai? [L'assembl√©e dit : "Amen."] Il y a des hommes qui ont √©t√©... Certainement. Et concernant diff√©rentes personnes...

208      C'est comme Marilyn Monroe, bien avant qu'elle meure. On a dit qu'elle s'est suicid√©e. Elle ne l'a pas fait. Elle est morte d'une crise cardiaque. Certainement.

209      Cet homme, ce combattant, la Ligne Maginot en Allemagne, toutes ces choses, des milliers de choses accomplies, parfaitement √† l'heure indiqu√©e, chaque fois; √ßa ne peut √™tre rien d'autre que le Saint-Esprit. Voyez? Voyez? Il a promis cela.

210      En 1933, Il a annonc√© sept √©v√©nements qui devaient arriver. Et maintenant chacun d'eux s'est accompli, parfaitement, avec exactitude, sauf deux. Et m√™me comment on accepterait le Pr√©sident Kennedy. Cela se trouve maintenant m√™me l√†, dans mes livres, cela a √©t√© pr√©dit il y a trente trois ans. C'est exact. Comment la Ligne Maginot serait construite, onze ans avant qu'elle ne f√Ľt construite. Comment se leverait Hitler ainsi que - ainsi que le Fascisme et - et le Nazisme, et comment le communisme engloutirait tout cela, et comment le communisme d√©truirait le Catholicisme. Et cela arrivera, oui; peu importe ce qu'ils font. Et il a √©t√© montr√©, il a √©t√© dit qu'il y aurait un Conseil Oecum√©nique et que toutes les √©glises se r√©uniraient et formeraient cette image appel√©e la Marque de la B√™te. Vous les voyez bien en cours maintenant m√™me. C'est tout √† fait vrai. Cela doit arriver parce que cela n'a jamais failli.

211      Tous ceux qui ont d√©j√† connu cela, tous, demandez-leur √† travers le monde, cela n'a jamais failli une seule fois. Des ann√©es et des mois √† l'avance, c'est arriv√© parfaitement √† l'heure et √† l'endroit pr√©cis. C'est Dieu parmi vous, vous les gens, c'est Dieu en nous, le Saint-Esprit. Remarquez, J√©sus a dit que la semence Royale serait identifi√©e par la m√™me chose, ici dans Luc, au chapitre 17. "√Ē, vous les dispers√©s, sortez de vos d√©nominations et retournez chez vous."

212      Chacun de nous peut croire que Dieu... Si vous croyez en Dieu, vous savez que Dieu gu√©rit les malades. Il n'y a pas de doute. Eh bien, si vous ne croyez pas cela... Vous savez, autrefois ils disaient: "J√©hovah, nous savons qu'Il peut gu√©rir, mais Il ne peut pas sauver." Maintenant : "Il peut sauver mais Il ne peut pas gu√©rir." Voyez, juste le m√™me d√©mon, la m√™me chose. Il est √† la fois Sauveur et Gu√©risseur. Il est J√©hovah-Jir√© et J√©hovah-Rapha.

213      Oh, retournez! Souvenez-vous, Il a promis cette condition, exactement celle dans laquelle chaque chose se trouve en ce moment, et ce qui arriverait. Il a dit que cela allait arriver et cela doit arriver.

214.Bien-aimés, je suis désolé. Maintenant, je vous ai gardés jusque tard. Inclinons la tête un instant, je vais... Je terminerai ceci peut-être demain soir. J'ai encore ici environ six pages de notes. Inclinez la tête juste un instant. Que tout le monde soit respectueux!

215      Vous pouvez ne pas √™tre d'accord avec moi. C'est votre droit. J'ai le droit d'exprimer ce que je pense. J'ai les Ecritures. Maintenant, peu importe ce que je pourrais dire, si Dieu ne confirme pas cela, et que l'Urim Thummim ne marche pas, alors cela sera rejet√©. Peu importe combien cela para√ģt juste et vrai, l'Urim Thummim doit le montrer. La semence doit venir √† la vie, sinon alors √ßa n'en √©tait pas une.

216      Maintenant, en ce qui concerne la gu√©rison, j'ai essay√© de vous dire que je ne suis pas un gu√©risseur. Il y a beaucoup d'hommes qui se disent gu√©risseurs. Et puis il y a beaucoup de - de critiques qui appellent des hommes des gu√©risseurs, cela, juste pour critiquer. Leur coeur n'est pas droit devant Dieu. Voyez-vous? Tout le monde sait que nul homme ne peut en gu√©rir un autre. C'est Dieu qui gu√©rit la maladie. Si Dieu d√©cide de votre mort, priez comme vous voulez, que l'h√īpital vous administre chaque jour une injection, vous allez quand m√™me mourir.

217      Si je me coupe √† la main ce soir et me tiens ici avec une main bless√©e, aucun m√©dicament dans le monde ne pourra gu√©rir ma main. Nous n'avons aucun m√©dicament qui puisse gu√©rir. Aucun m√©dicament ne gu√©rit. Tout m√©decin vous le dira. Cela garde seulement l'endroit propre pendant que Dieu gu√©rit. Cela ne peut former des tissus, si je me blesse √† la main... Et, vous dites : "Oh, oui, Fr√®re Branham, il y a un m√©dicament qui gu√©rit cela." Tr√®s bien, j'aimerais savoir lequel.

218      Laissez-moi vous le montrer. Si je me coupe √† la main et que je tombe raide mort ici, un m√©decin pourrait venir embaumer mon corps et me donner une apparence naturelle pour cinquante ans, suturer ma main, m'amener l√† pour me donner chaque jour une piq√Ľre de p√©nicilline, et apr√®s cinquante ans, cette incision sera juste comme elle √©tait au moment o√Ļ elle a √©t√© faite. Si - si un m√©dicament a √©t√© fait pour gu√©rir une incision, pourquoi ne peut-il pas la gu√©rir? Tout m√©dicament qui gu√©rirait une incision dans ma main, gu√©rirait une entaille dans cette chaire, il pourrait gu√©rir une entaille dans ma veste. S'il gu√©rissait une entaille, il gu√©rirait toute entaille, peu importe o√Ļ elle se trouve. Vous dites : "Eh bien! Eh bien, le m√©dicament a √©t√© fait pour des √™tres humains!" Alors, pourquoi ne gu√©rit-il pas? "Eh bien!, dites-vous, la vie vous a quitt√©." Il y a donc quelque chose d'autre qui gu√©rit, en dehors du m√©dicament.

219      C'est la vie, bien s√Ľr, et la vie, c'est Dieu. Certainement, oui. Quoique certains soient des p√©cheurs, et qu'ils aient perverti cela, vous √™tes cependant √† l'image de Dieu. Et cette vie que vous avez, c'est Dieu qui vous l'a donn√©e. Vous le savez, non - parce que Dieu est gu√©risseur. Le gu√©risseur, c'est la Vie. Vous croyez cela, voyez? J'ai vu tant de choses s'accomplir.

220      Maintenant acceptons-Le simplement, le voulez-vous? Avant que nous ne le fassions, je me demande combien ici sont convaincus... avant que... Si vous √™tes des nouveaux venus ici, si vous n'avez jamais √©t√© ici auparavant, croyez-vous qu'Il est le Fils de Dieu? Et par ceci, le Message de ce soir, la Parole seule... avant m√™me qu'Il fasse quoique ce soit, si vous croyez Cela et que vous voulez que je me souvienne de vous dans la pri√®re, levez la main. Le voulez-vous? Oh! Que Dieu vous b√©nisse. Oh! la la! Trois ou quatre cents mains. Que Dieu vous b√©nisse.

221      "La Foi vient de ce que l'on entend, ce que l'on entend de la Parole." La raison pour laquelle j'ai dit cela est que la Semence trouvera gr√Ęce devant Dieu. Je pense maintenant qu'au lieu de - d'appeler simplement une ligne de pri√®re ici, je vais simplement vous laisser prier.

222      Permettez que je vous donne d'abord une Ecriture. Avec ce que nous faisons, il faut que √ßa soit scripturaire! Cela doit √™tre scripturaire! Dieu n'honorera rien d'autre. Dieu n'honorera pas un mensonge, vous le savez. Vous - vous ne pouvez pas Lui attribuer cela. Il n'honore pas les mensonges. Il n'honore que Sa Parole. Mais Il a promis: "Ma Parole ne retournera pas √† Moi sans effet. Elle accomplira ce √† quoi Elle a √©t√© destin√©e." Et nous voyons la portion de la Parole pr√©vue pour aujourd'hui. Peu importe combien l'incr√©dulit√© se l√®ve dans le camp, Dieu honorera Sa Parole chaque fois qu'Il trouve une Foi par laquelle L'honorer.

223      Maintenant, quelque part dans le b√Ętiment, je veux que vous preniez cette Ecriture. H√©breux, chapitre 3, je crois que c'est √ßa. La Bible dit : "Il est maintenant m√™me le Souverain Sacrificateur qui peut compatir √† nos faiblesses."

224      Et vous qui avez lev√© la main, aussit√īt que le service est termin√©, je veux que vous - je veux que vous veniez ici et que vous vous teniez ici tout autour, afin que l'on prie pour vous et que vous acceptiez Christ comme votre Sauveur. Allez √† l'une des bonnes √©glises qu'il y a par ici, peu importe o√Ļ elle se trouve, aupr√®s de quelqu'un qui pr√™che l'Evangile. Allez vers eux et demandez qu'on vous baptise du bapt√™me chr√©tien. Et le pasteur s'occupera de vous √† partir de ce moment-l√†. Il est un homme de Dieu. Il a √©t√© appel√© √† √™tre un homme de Dieu, il - il s'occupera de vous d√®s lors. Si j'habitais juste cette ville, j'appartiendrais √† l'une de ces √©glises d'ici. J'irais √† celles - celles qui croient l'Evangile. Je serais l√†. Certainement, je m'identifierais √† elles; eh bien, c'est ce que vous devez faire, et c'est ce qu'il vous faut faire.

225      Maintenant, s'Il est le Souverain Sacrificateur qui peut compatir √† nos faiblesses, or, Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours, Il devrait donc agir de la m√™me mani√®re qu'Il fit autrefois.

226      Maintenant observez! Une fois, une petite femme toucha Son v√™tement, Il se retourna, sut ce qu'elle avait et lui dit que sa foi l'avait sauv√©e. Et elle sentit cela en elle-m√™me; elle ne s'est jamais donn√© la peine d'expliquer cela. Elle n'avait pas √† expliquer cela.

227      N'expliquez pas les choses. Croyez Dieu. Voyez-vous? N'expliquez pas du tout Dieu. Vous ne pouvez pas, pour sauver votre vie, expliquer qu'il existe un Dieu simplement en passant par l√† et en disant: "Fais-Le-moi voir." Voyez-vous, vous devez croire en Lui.

228      Toute l'armure de Dieu est surnaturelle. L'amour, la joie, la foi, la temp√©rance, la patience, la douceur; voyez-vous, tout est surnaturel. Nous regardons aux choses que nous ne pouvons pas voir avec nos yeux naturels.

229      Et Christ est ici ce soir. Il l'a promis "L√† o√Ļ deux ou trois sont r√©unis en Mon Nom, Je suis l√† au milieu d'eux. Je suis l√†." Encore le "Je"; Il est ici. Maintenant, "Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours".

230      Priez et dites : "Seigneur J√©sus, je suis malade", ou peu importe ce dont vous avez besoin. "Je - je suis n√©cessiteux, et je - je veux, Dieu bien-aim√©, que Tu sois mis√©ricordieux envers moi, que Tu me gu√©risses et me r√©tablisses. Et maintenant, si j'ai assez de foi, Seigneur, pour Te toucher... Je - je sais que Fr√®re Branham ne me conna√ģt pas. Je suis un √©tranger. Et je sais qu'il ne me conna√ģt pas. Maintenant si - si cet homme m'a dit la V√©rit√© - c'est ce que je crois, parce que cela vient directement de Ta Parole; je L'ai lue, je vois qu'Elle semble parfaitement juste - maintenant confirme-La. J'affirme √™tre une Semence d'Abraham par Christ, j'affirme √™tre la Semence royale, croyant J√©sus-Christ, la Semence Royale. Et je crois que je fais partie de Son Epouse, Son Eglise pour laquelle Il vient. Et je suis malade et n√©cessiteux. Seigneur J√©sus, Je Te prie, laisse-moi toucher Ton v√™tement. Et con - et confirme-le-moi en parlant par Fr√®re Branham; en effet, Il a promis qu'il en serait comme il en √©tait u temps de Sodome. Permets simplement que je... qu'il me dise ce que je pense, ce pour quoi je prie, ce que je d√©sire, ce que sont mes besoins, quelque chose qui me concerne." Faites cela, faites-le simplement.

231      P√®re C√©leste, maintenant tout est entre Tes mains. Maintenant, c'est tout ce que je peux faire, autant que tout autre homme, dire simplement ce que Tu as dit ici, la V√©rit√©. Maintenant, Seigneur, confirme cela comme √©tant la V√©rit√©. J'ai parl√© de Toi. Atteste que j'ai dit la V√©rit√©. Au Nom de J√©sus Christ. Amen.

232      Je d√©sire que vous puissiez simplement - simplement croire, que vous ayez simplement la foi. Maintenant, que personne ne se d√©place. Restez tout simplement assis, dans une grande r√©v√©rence. Je d√©sire que vous puissiez vous repr√©senter Christ ressuscit√© des morts, se tenant devant vous, ici quelque part; Celui qui, une fois, est entr√© en traversant simplement les murs, a mang√© du pain et a dit : "Touchez-moi, c'est bien Moi, en chair et en os", puis Qui a aussit√īt disparu de devant eux. Maintenant, Il - Il a promis qu'Il appara√ģtrait de nouveau dans les derniers jours, sous la forme de la chair humaine, dans votre chair, comme Il le fit au temps de Sodome. Dieu, Lequel √©tait Christ manifest√© dans la chair, maintenant dans Son Eglise, Son Epouse. Voyez-vous, ils s'unissent. C'est un temps d'union. Les Eglises s'unissent, les nations s'unissent, l'Epouse et Christ s'unissent. Voyez-vous, c'est un temps d'union.

233      Maintenant, croyez simplement, c'est simple. N'essayez pas de devenir nerveux et de forcer quelque chose, parce que vous n'obtiendrez rien. Simplement - simplement, dites humblement : "Seigneur, je crois." Que chacun fasse simplement cela. Et maintenant je...

234      Combien sont assis ici devant moi, particuli√®rement... Maintenant, je connais ces hommes-ci, et ceux qui sont l√†. J'en connais quelques-uns qui sont assis ici. Et qu'en est-il de ceux qui sont juste ici, juste ici en face de moi? Concentrons-nous sur ce petit groupe, juste par ici. Combien n'ont jamais vu Christ se faisant conna√ģtre Lui-m√™me comme cela, par... Faites voir vos mains, vous qui n'avez jamais vu cela. Je pense que tout le monde a vu cela. Tr√®s bien.

235      Priez maintenant. Maintenant soyez vraiment respectueux. Je ne sais pas s'Il va le faire. Je ne puis l'affirmer. √áa d√©pend de Lui. Cela vous fera-t-il croire tr√®s fermement? Le Seigneur entend cela. Il conna√ģt toutes choses. [Fr√®re Branham fait une pause. - Ed.]

236      L'homme qui est assis juste l√† souffre d'une hernie. Croyez-vous que Dieu va gu√©rir cette hernie? Le croyez-vous? Nous sommes √©trangers l'un √† l'autre, je pense, vous et moi. Je ne vous connais pas. Je ne vous ai jamais rencontr√©. Mais, si c'est pour cela que vous √©tiez en train de prier, levez la main. Si c'est vrai, levez la main. Cet homme est assis...

237      Croyez-vous que - croyez-vous que lorsqu'Andr√© demanda √† Simon de venir voir le Messie qu'il avait trouv√©, lorsqu'il vint l√† dans la Pr√©sence du Seigneur J√©sus (comme vous, vous √™tes en contact avec Quelque chose maintenant, par votre pri√®re - Voyez?), qu'Il lui a dit qui Il √©tait, croyez-vous que Dieu peut me dire qui vous √™tes? Si vous le croyez, Il peut le faire. Cela va-t-il vous encourager √† croire de tout votre coeur? Cela ferait-il la m√™me chose au reste d'entre vous? [L'assembl√©e dit : "Amen." - Ed.]

238      Maintenant, cet homme a lev√© les mains pour montrer que tout ce qui lui a √©t√© dit... Je ne sais; il me faudra rejouer la bande magn√©tique, voyez? Peu importe ce que cela a √©t√©, c'√©tait vrai. Est-ce vrai, monsieur? [Le fr√®re dit : "Amen."] Tr√®s bien. Peu importe ce que c'√©tait, c'est vrai.

239      Monsieur Shepherd, croyez de tout votre coeur. "Si seulement vous pouvez croire!"

240      Maintenant, c'est exactement ce qu'Il a dit : "Ton nom est Simon, fils de Jonas." Maintenant, si vous pouvez simplement croire, c'est tout ce qu'il faut faire. Voyez? Maintenant, qu'est-ce? Il a promis cela. Il a donn√© cette promesse. Cela montre qu'Il est ici, pas seulement en moi; Il est aussi en vous. Il est dans Son Corps des croyants.

241      La petite dame qui est en train de prier et de pleurer, avec la t√™te inclin√©e; vous souffrez du cancer. Si vous n'avez pas peur et que vous croyez, Dieu vous gu√©rira, si vous pouvez croire cela. Elle va manquer cela, s√Ľrement. Madame Hood, croyez de tout votre coeur maintenant que J√©sus-Christ vous gu√©rit, et vous pouvez avoir ce que vous avez demand√©. Maintenant, allez-vous croire cela de tout votre coeur? Tr√®s bien, c'est cela. Amen.

242      Il y a une dame assise juste √† c√īt√© de vous, elle a des troubles gastriques, des probl√®mes de coeur, des complications. Si vous croyez de tout votre coeur, vous pouvez obtenir votre gu√©rison. Croyez-vous cela de tout votre coeur? Acceptez-vous cela? Vraiment? Tr√®s bien.

243      Cet homme-l√†, qui souffre des h√©morro√Įdes, croyez-vous que Dieu peut gu√©rir ces h√©morro√Įdes et vous r√©tablir? Levez-vous.

244      Qu'en dites-vous, vous qui √™tes assis l√†, √† c√īt√© de lui et qui souffrez de l'hernie? Croyez-vous que Dieu peut gu√©rir cette hernie et vous r√©tablir?

245      La dame tout juste l√†, √† c√īt√© de vous, souffre des maux de t√™te. C'est parti maintenant, n'est-ce pas? Voyez, votre foi a fait cela. Tout ce que vous avez √† faire, c'est de croire simplement.

246      Voici une dame qui souffre du diab√®te. Croyez-vous que Dieu va vous r√©tablir, madame, vous qui √™tes assise l√†, souffrant du diab√®te? Croyez-vous que Dieu peut me dire qui vous √™tes? Le croyez-vous? Madame Robinson. C'est √ßa votre nom.

247      Posez la main sur cet homme-l√†, √† cause de cette hernie, peut-√™tre que Dieu le r√©tablira lui aussi. Si vous le croyez! Le ferez-vous? Tr√®s bien, monsieur.

248      La dame assise √† c√īt√© de vous, posez la main sur elle, madame, elle a la n√©vrite. Croyez-vous que Dieu va gu√©rir cette n√©vrite et vous r√©tablir? Vous croyez. Vous pouvez aussi recevoir votre gu√©rison. Il vous faut croire cela.

249      Eh bien, voil√† la confirmation. Dieu a fait la promesse. Combien croient alors que Christ est ici? Le croyez-vous? Maintenant, vous tous qui d√©sirez - dans Sa pr√©sence maintenant - qui d√©sirez la mis√©ricorde de Sa part, vous qui d√©sirez la mis√©ricorde pour votre √Ęme et qui voulez L'accepter maintenant pendant que vous √™tes juste dans Sa Pr√©sence identifi√©e. Maintenant je...

250      Un homme pourrait venir ici avec des cicatrices des clous dans ses mains et des marques d'√©pines et dire : "Je suis le Seigneur." N'importe quel vieil hypocrite peut faire cela. Mais, la Vie! Le corps du Seigneur J√©sus se trouve √† la droite de Sa Majest√©; lorsqu'Il viendra, quand ce corps retournera sur terre, il n'y aura plus de temps. Mais Son Esprit est ici, Sa Vie prouve qu'Il est ici. Voyez? "Je serai avec vous, m√™me en vous jusqu'√† la fin du monde."

251      Et vous qui d√©sirez Sa mis√©ricorde maintenant, voulez-vous simplement vous lever pour un mot de pri√®re? Partout dans le b√Ętiment, vous qui... o√Ļ que vous soyez, voudriez-vous vous lever? Que Dieu vous b√©nisse, l√† au fond. C'est bien, restez simplement debout. Tenez-vous simplement debout, c'est tout ce que je d√©sire que vous fassiez. Tenez-vous simplement debout pendant une minute, pour la pri√®re. Veuillez vous lever en Son honneur! Si vous avez honte de Lui maintenant, Il aura honte de vous devant le P√®re; et si vous - si vous voulez Le confesser maintenant, Il vous confessera devant le P√®re. "Je d√©sire maintenant accepter Christ comme mon Sauveur. Je veux qu'Il me remplisse de Son Saint-Esprit maintenant m√™me. J'ai besoin de Lui." Restez simplement debout, juste un instant, pour la pri√®re, si vous le voulez. Levez-vous. C'est bien. Je veux... Je me sens conduit √† faire ceci, faire... √† l'au-... Ceci est un appel √† l'autel. Levez-vous. Nous n'avons pas d'autel o√Ļ vous inviter; votre coeur est l'autel. D√©barrassez-vous simplement de toute incr√©dulit√©, et sachez qu'Il est ici maintenant. Levez-vous, vous qui d√©sirez accepter Christ maintenant m√™me, dans la Pr√©sence Divine que vous ressentez, et qui est confirm√©e maintenant.

            Inclinons la t√™te, maintenant.

252      Seigneur J√©sus, ils sont Tiens. Tu as dit : "Nul ne peut venir √† Moi si le P√®re ne l'attire." Et maintenant, selon la science, ils ne peuvent m√™me pas lever la main; la loi de la pesanteur dit que nos mains doivent pendre. Mais, il y a une vie en eux, et cette vie a √©t√© rapproch√©e de la Vie Eternelle, Christ. Et, ils ont r√©solu dans le coeur d'en finir avec le monde. Et ayant les mains lev√©es, ils se sont mis debout, d√©fiant la loi de la pesanteur, montrant qu'il y a une vie en eux. Ainsi, nous d√©fions la loi du monde et l'incr√©dulit√©!

253      Au Nom de J√©sus-Christ, ils sont Tiens. Ils sont les offrandes d'amour de l'Evangile. Ils sont les m√©moriaux du Message, ce soir, et le... Ta glorieuse Pr√©sence au milieu de nous. Mets leurs noms l√† dans le Livre de Vie de l'Agneau, Seigneur. Nous prions en tant que Tes enfants, Tes bien-aim√©s, que - que chacun d'eux soit L√†.

254      Remplis leurs coeurs du Saint-Esprit de Dieu. Puisse leur vie √™tre tellement charg√©e de la Puissance du Dieu Tout-Puissant que l'humilit√©, l'amour, la bont√©, et la douceur, couleront d'eux avec le z√®le pour voir les autres √™tre sauv√©s, eux qui, autrefois, √©taient dans la m√™me condition. Accorde-le, Seigneur.

255      La seule chose que nous pouvons faire, Seigneur, c'est de croire. Et ils se tiennent debout comme un m√©morial de leur foi. Et maintenant, avec ma foi et leur foi unies, nous d√©posons cela sur Ton autel, par la foi. Et ils sont des sacrifices d√©pos√©s l√†, attendant que le Fils de Dieu offert en sacrifice les accepte dans Son Royaume. Accorde-le, Seigneur. Puissent-ils maintenant m√™me √™tre Tiens, au Nom de J√©sus-Christ!

256      Maintenant, vous qui croyez en Lui de tout votre coeur, vous qui √™tes debout, levez la main, dites : "Je crois en Lui. Je L'accepte maintenant m√™me comme mon R√©dempteur, et je demande le bapt√™me du Saint-Esprit." Levez la main. Que Dieu vous b√©nisse.

            Vous pouvez vous asseoir, maintenant.

257      Et je veux que vous alliez √† une √©glise, maintenant, sans tarder.

258      Demain soir, nous aurons une - une r√©union pour le bapt√™me du Saint-Esprit, demain soir, juste ici dans le b√Ętiment. Eh bien, il y a beaucoup de fanatisme qu'on appelle bapt√™me du Saint-Esprit, mais cela ne signifie pas qu'il n'existe pas de v√©ritable bapt√™me du Saint-Esprit. Il y a un v√©ritable et authentique Saint-Esprit de Dieu, malgr√© tout. Et je crois qu'Il va nous rencontrer ici demain soir.

259      Maintenant, combien dans le b√Ętiment sont convaincus que nous sommes au temps de la fin? [L'assembl√©e r√©pond : "Amen." - Ed.] Combien sont convaincus que ceci est la V√©rit√©, que la Parole est cens√©e √™tre ainsi aux derniers jours? Levez la main. ["Amen."] Combien parmi vous sont des croyants? Agitez la main. ["Amen."] Tr√®s bien. J√©sus a prononc√© ces Paroles : "Ces signes accompagneront ceux qui auront cru", si vous √™tes un croyant.

260      Maintenant, combien ont besoin de Christ pour leurs corps? Levez la main. Tr√®s bien. Vous, croyants qui √™tes assis √† c√īt√© d'eux, imposez-leur les mains. Et priez l√† comme vous le faites dans votre √©glise. Ne priez pas pour vous-m√™mes. Priez pour eux; ils prient pour vous. Et la Bible dit : "Ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront gu√©ris." Maintenant, priez comme vous le faites, et avec une promesse.

261      Seigneur J√©sus, ils sont Tiens. Re√ßois-les dans Ton Royaume. Et gu√©ris chacun d'eux, Seigneur, ces mouchoirs aussi. Accorde-le, Seigneur, au Nom du Seigneur J√©sus-Christ. Satan a l√Ęch√© prise. Puisse la Puissance du Dieu Tout-Puissant gu√©rir chaque personne.

EN HAUT