ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS




Prédication Jéhovah-Jiré #3 de William Branham a été prêchée 64-0404 La durée est de: 1 heure et 47 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Jéhovah-Jiré #3

1          ... communion ici, pendant que nous nous abandonnons √† Toi, la communion avec Ta Parole, car Tu es la Parole. Nous Te demandons de parler √† nos coeurs au Nom de J√©sus. Amen.

2          Hier soir, nous nous sommes arr√™t√©s l√† o√Ļ Abraham et ... Nous avons commenc√© avec lui, et l√†, au chapitre 22 de la Gen√®se, c'est l√† qu'il a offert son fils unique, un type de Dieu donnant Son Fils. Nous avons commenc√© plus loin, puis nous nous sommes arr√™t√©s pour recommencer avec lui, avec sa vie, et nous n'avons pas encore fini cela. Hier soir, c'√©tait l√†, vers le chapitre 16 ou 17, que nous nous sommes arr√™t√©s, en parlant de lui. Je pense que c'est l√†, au chapitre 15, que nous nous sommes arr√™t√©s, parlant de lui. Et nous allons essayer de terminer cela ce soir, car j'ai juste un message pour la gu√©rison Divine, pour demain apr√®s-midi, le Seigneur voulant.

3          Et maintenant, chaque pasteur est invit√©. Amenez votre congr√©gation. Venez ici et joignez-vous aux autres pour la pri√®re.

4          Eh bien, nous nous rendons compte que parfois, J√©sus a fait des choses, et parfois Il fait des choses... Vous dites: "Pourquoi donc permet-Il ces choses, Fr√®re Branham? Pourquoi permet-Il que ces choses arrivent?" Parfois, cela arrive pour √©prouver votre foi, dans bien des cas. Nous ... Et Il fait des choses √©tranges. Pourquoi n'appara√ģt-Il pas simplement pour dire: "Je suis Ceci, et Je suis Cela." Il n'a jamais fait √ßa, pour commencer. Voyez, Il le fait pour √©prouver votre foi.

5          Regardez, les sacrificateurs pensaient, peut-√™tre, qu'Il descendrait et parlerait √† Ca√Įphe, le souverain sacrificateur. Mais, comment fut-Il n√©? Dans une cr√®che. Et Il fut totalement rejet√© par Son Propre peuple et par les d√©nominations de ce temps-l√†.

6          Eh bien, nous voyons qu'un jour J√©sus √©tait en train de parler. J'aimerais, juste ici, consid√©rer une petite d√©claration que je voudrais faire. J√©sus √©tait entour√© d'une foule nombreuse, et il semblait qu'il y avait des multitudes. Alors, observez ce qu'Il a dit: "Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez Son Sang, vous n'avez point de Vie." Maintenant, que pensez-vous qu'un docteur en m√©decine ou tout autre intellectuel aurait pens√© en entendant parler d'un Homme qu'on prenait pour un enfant ill√©gitime et qui de plus √©tait consid√©r√© comme un ren√©gat par les gens de ce temps-l√†, et qui s'est tenu l√†, et a fait une - une d√©claration comme celle-ci : "Si vous ne mangez Ma chair et ne buvez Mon Sang..."?

7          Eh bien, ils auraient dit : "Cet homme est un vampire humain. Eh bien, √ßa alors! Boire le Sang d'un Homme et manger Sa chair! Vous, les assembl√©es, √©loignez-vous d'un tel fou."

8          Il n'expliqua jamais cela. Il n'expliqua jamais cela. Il n'√©tait pas oblig√© d'expliquer cela. C'est vrai. Il voulait seulement voir quel genre de foi ils avaient.

9          Voyez-vous? Vous, si vous croyez, croyez. Peu m'importe ce que quelqu'un d'autre dit. Si je priais pour cinq mille personnes ce soir, et que, ce m√™me soir, toutes les cinq mille personnes mouraient, le matin, je prierais encore pour les malades. Voyez-vous? Ce qui compte, c'est ce que Dieu dit, ce n'est pas ce que les gens disent. Voyez-vous?

10        Et Dieu, Il - Il a dit: "Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez Son Sang, vous n'avez point de Vie en vous-m√™mes."

11        Eh bien, oh! la la! Ces gens-l√†, ce groupe d'intellectuels, eh bien, eh bien, ils ont dit: "Eloignez-vous de cet Homme. Il est fou. C'est un sauvage. Eh bien, c'est un vampire humain. "Manger" le corps de cet Homme!" Bon, Il n'expliqua jamais cela.

12        Or, Il √©tait accompagn√© de soixante-dix pr√©dicateurs consacr√©s. Il se disait qu'Il avait, l√†, une foule un peu trop nombreuse, aussi la - la foule Le quitta-t-elle. Les ministres ordonn√©s √©taient donc assis l√† avec Lui, ceux qu'Il avait envoy√©s, les soixante-dix. Il leur dit : "Que direz-vous si vous voyez le Fils de l'homme monter au Ciel d'o√Ļ Il est venu?" Or, Il n'expliqua jamais cela.

13        Et ces pr√©dicateurs ont dit: "Cet homme va monter au Ciel d'o√Ļ Il est venu? Eh bien, nous Le connaissons. Nous connaissons Sa m√®re. Nous avons √©t√© √† l'√©table o√Ļ Il est n√©. Nous avons vu le berceau dans lequel Il √©tait berc√©. Nous faisons la p√™che avec Lui. Nous nous √©tendons ici sur la plage avec Lui. Et c'est lui le Fils de l'homme qui va monter d'o√Ļ Il est venu? Il vient de Bethlehem. Monter! D'o√Ļ est-ce que √ßa sort encore, √ßa? √áa nous d√©passe." Et ils se s√©par√®rent de Lui. Il n'expliqua jamais cela. Jamais.

14        Il n'√©tait pas oblig√© de tout expliquer. Dieu n'est pas oblig√© d'expliquer quoi que ce soit. Il est Dieu. Il le fait simplement parce qu'Il l'a promis. Il n'explique pas cela.

15        Donc... seuls Ses douze rest√®rent. Et Il se retourna, les regarda et dit: "Je vous ai choisis, vous les douze, et l'un de vous est un d√©mon." Il dit: "Voulez-vous aussi vous en aller?"

16        Alors, Pierre pronon√ßa ces merveilleuses paroles: "A qui irions-nous, Seigneur? Car nous sommes s√Ľrs que c'est Toi qui as la Parole de Vie." Ils avaient vu Cela √™tre si clairement confirm√©, en d√©pit de ce que les sacrificateurs disaient, de ce que n'importe qui d'autre disait. Ils avaient reconnu, juste l√†, que - qu'Il avait la Parole de Vie. Il dit: "Tu as la Parole de Vie."

17        Et, nous remarquons maintenant que, peu importe ce que les autres faisaient, quoiqu'ils se soient retir√©s, ces disciples √©taient, eux, pr√©destin√©s, destin√©s √† la Vie Eternelle. Non, ils ne pouvaient pas expliquer Cela; pas plus que les autres, ils ne pouvaient expliquer Cela. Mais, il y avait quelque chose en eux, cette - cette repr√©sentation du Ciel. La pens√©e que Dieu avait d'eux avant la fondation du monde s'√©tait manifest√©e l√†, et ils √©taient apparent√©s √† Dieu et √©taient s√Ľrs que c'√©tait la promesse de Dieu confirm√©e, et que rien n'allait changer cela en eux. C'est cela le v√©ritable et authentique christianisme.

18        Aujourd'hui, les gens sont presque comme ceux du temps o√Ļ les disciples √©taient sur la mer. Et, une nuit, survint une temp√™te, et tout √©tait fini, tout espoir d'√™tre encore sauv√© √©tait perdu. Et, ils Le virent venir, marchant sur les - les - les eaux. Or, leur barque √©tait pleine d'eau, et les voiles √©taient d√©chir√©es, et les rames avaient √©t√© emport√©es; et ils se tenaient l'un l'autre, criant. Et ils regard√®rent l√†, et Le virent venir, marchant sur les eaux, et ils eurent peur de Lui. C'√©tait leur seul espoir, cependant ils eurent peur de la seule chose qui pouvait les sauver. N'est-ce pas l√† encore une vraie image d'aujourd'hui! Ils - ils ont cru que c'√©tait un fant√īme. Vous savez, on dit qu'ils criaient de peur, pensant que c'√©tait un esprit. Cela avait vraiment l'air d'un esprit. C'est la m√™me chose aujourd'hui.

19        Mais si vous pouvez faire exactement comme eux quand ils cri√®rent; ils entendirent cette voix leur parvenir, disant: "Ne craignez point. C'est Moi. N'ayez pas peur. Prenez courage."

20        Et, si seulement vous veillez sur la Parole de la promesse pour aujourd'hui, vous entendrez cette m√™me voix dire √† travers la Parole: "C'est Moi. J'ai promis de faire ceci dans les derniers jours. Ne craignez point. Ne soyez pas effray√©s. Ayez confiance en Moi, le Fils de Dieu." C'est ce qu'Il est. Croyez cela maintenant.

21        Hier soir, nous nous sommes arr√™t√©s l√† o√Ļ Abraham √©tait dans la Pr√©sence d'Elohim, l√† o√Ļ il ... nous l'avons √©tudi√© en parcourant les promesses. Et, maintenant nous d√©couvrons que la derni√®re promesse avant la venue du fils, c'est la venue d'un Homme Qui √©tait habill√© comme un homme, Qui a mang√© comme un homme, Qui a parl√© comme un homme. Et Abraham a lev√© les yeux vers Lui et L'a appel√© Elohim, "Elohim". Les deux autres descendirent √† Sodome pour y pr√™cher. Et nous avons compar√© ce tableau √† ce qui se passe aujourd'hui. Vous vous souvenez tous de l√† o√Ļ nous nous sommes arr√™t√©s, avec cette histoire. C'est tout √† fait la chose m√™me que J√©sus avait pr√©dite, √† savoir: "Comme il en √©tait au temps de Sodome," la m√™me chose se produit dans les m√™mes circonstances ce soir. Et si...

22        Aujourd'hui, j'√©tais assis l√†, me posant des questions, et m'interrogeant √† propos de tout ceci. On a entendu parler d'un autre tremblement de terre qui s'est produit l√†-bas, et on a dit: "√áa secoue encore ces contr√©es." Et je me suis demand√©: "Qu'est-ce?" Vous savez, c'√©tait arriv√© un Vendredi saint. Vous savez, il y a de cela mille neuf cents ans, un Vendredi saint, l'√©glise rejeta J√©sus-Christ et un tremblement de terre secoua le monde entier. Et ils L'ont encore rejet√© dans l'Age de Laodic√©e, comme la Bible l'avait annonc√©; ils L'ont mis dehors.

23        Et c'est justement ce que ce mouvement du conseil oecum√©nique des √©glises est en train de faire. Ils abandonnent tous leurs enseignements √©vang√©liques et le reste. "Comment deux hommes peuvent-ils marcher ensemble sans en √™tre convenus?" Eh bien, vous ne le pouvez pas.

24        Cela ne marchera pas avec de v√©ritables et authentiques chr√©tiens. Ils ne recevront jamais cela. Non, monsieur. Un chr√©tien n√© de nouveau ne tombera jamais dans un tel pi√®ge. C'est juste comme mettre un canard dans une - dans une cage. Il sait qu'il se dirige vers un massacre. Jamais vous ne le conduirez l√†-dedans. Ainsi, nous, en tant que v√©ritables chr√©tiens n√©s de nouveau, nous resterons loin de cela.

25        Maintenant, Abraham se tenait l√† et parlait √† un Homme qui avait le dos tourn√© √† la tente o√Ļ se trouvait Sarah.

            Et le nom d'Abram - d'Abraham... un ou deux jours avant cela, c'√©tait Abram et Sara√Į, puis ils √©taient alors devenus Sarah et Abraham. Et Il s'adressa √† Abraham par son nom paternel et sacerdotal : "Abraham, o√Ļ est Sarah (princesse), ta femme?"

            Il r√©pondit: "Elle est dans la tente, derri√®re Toi."

26        Il dit: "Je vais te visiter selon la promesse, au temps de la vie." En d'autres termes, "l'autre mois. Et Je vais te visiter comme Je l'ai promis."

27        Il a attendu cet enfant promis pendant vingt-cinq ans, sans douter de la Parole de Dieu par incr√©dulit√©, et il √©tait affermi, et donnait gloire √† Dieu. Observez maintenant ceci.

28        Et alors Sarah dans la tente, si nous le disions selon le langage de la rue, a un peu ri sous cape, se disant: "Moi, une vieille femme de quatre-vingt-dix ans, avoir - avoir du plaisir avec mon seigneur, mon mari, cet homme de cent ans?" Ils avaient cess√© de vivre comme mari et femme depuis des ann√©es et des ann√©es.

29        Et - Et cet Homme avec Son dos tourn√© √† la tente dit: "Pourquoi Sarah a-t-elle dout√© de cela, disant de telles choses dans son coeur?" Voyez-vous? Et c'est ainsi qu'Abraham reconnut Celui qui lui parlait. C'√©tait vraiment Elohim. Son signe confirma ce qu'Il d√©clarait. Il dit: "Je te visiterai." Pourquoi dit-Il "Je"? Comment se fait-il qu'Il l'appela Abraham? C'√©tait donc Lui qui, sans qu'il y ait un t√©moin, lui avait donn√© ce nom comme symboles montrant exactement ce qui arriverait. Cela lui donna une preuve irr√©futable et - la Parole promise de la promesse, que cet Homme qui lui parlait √©tait Dieu, Elohim.

30        Maintenant, nous trouvons que dans H√©breux chapitre 4, verset 12, comme je l'ai d√©j√† mentionn√© deux fois pendant ces deux derni√®res soir√©es, la Bible dit : "La Parole de Dieu discerne les pens√©es du coeur, les secrets du coeur."

31        Et quand J√©sus regardait l'assembl√©e et discernait leurs pens√©es, et qu'Il a dit √† la femme combien de maris elle avait eus, √† Nathana√ęl o√Ļ il se trouvait, √ßa, c'√©tait la preuve qu'Il √©tait ce Messie, Dieu, Emmanuel, parce qu'Il √©tait la Parole.

32        C'est ainsi qu'√©taient les proph√®tes. Les proph√®tes √©taient consid√©r√©s comme des dieux. Vous le savez, c'est J√©sus Lui-m√™me qui l'a dit. Il a dit: "Comment pouvez-vous Me condamner quand vous appelez ceux √† qui la Parole de Dieu vient, vous les appelez des 'dieux'? Et comment Me condamnez-vous quand Je dis que Je suis le Fils de Dieu? Et si Je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, alors ne croyez pas cela."

33        Il √©tait la Parole de Dieu confirm√©e pour cet √Ęge-l√†. Maintenant, s'Il √©tait venu avec le signe de Mo√Įse, cela n'aurait pas march√©. Si Mo√Įse √©tait venu avec le signe de No√©, cela n'aurait pas √©t√© ce qui √©tait annonc√© pour ce jour-l√†.

34        Et tous ces clerg√©s, et ces th√©ologies, et ces √©coles sup√©rieures, et ces universit√©s, et ces ministres instruits, c'est bien beau; nous n'avons rien contre cela; mais ce n'est pas √ßa le Message de l'heure. √áa, c'√©tait pour ce jour-l√† qui √©tait sombre.

35        "Au temps du soir, il y aura la Lumi√®re." Il a promis ces choses. J'ai lu et relu cela dans la Parole. Il a dit qu'il en serait exactement aujourd'hui comme il en fut en ce temps-l√†. Je peux relier cela avec chaque Ecriture de la Bible et vous montrer que c'est la V√©rit√©.

36        Maintenant, ce qu'Il √©tait fut manifest√© l√† lorsqu'Il dit que Sarah - ce qu'elle avait fait derri√®re Lui. Maintenant remarquez, Il promit qu'elle concevrait le mois suivant, "selon le temps de la vie", a-t-il dit.

37        Remarquez maintenant. Le parcours d'Abraham √©tait le type de celui de la Semence royale. Si vous remarquez bien, Abraham... la promesse √©tait pour lui et pour ses enfants apr√®s lui. Ainsi, ses enfants, c'√©taient premi√®rement: la semence naturelle et ensuite, la Semence royale, qui √©tait Christ. La premi√®re semence, Isaac, vint par le sexe; mais J√©sus, la Semence Royale, vint en dehors du sexe.

38        Maintenant que - le Sang, vous voyez, nous sommes sauv√©s par le Sang. "Et sans effusion du sang, il n'y a pas de pardon."

39        Remarquez, J√©sus n'√©tait pas un Juif. J√©sus n'√©tait pas un Gentil. J√©sus √©tait Dieu. Il n'√©tait pas, - Il ne pouvait √™tre ni Juif ni Gentil. Regardez, le sexe m√Ęle produit l'h√©moglobine, qui est la cellule de sang. Le germe se trouve dans la cellule de sang.

40        J'apprends de vous qui √™tes ici, la plupart d'entre vous... l'autre jour, je me promenais, observant vos - vos fermiers, et vous qui avez des poulets. Maintenant, une poule peut pondre un oeuf, une vieille m√®re oiseau femelle peut pondre un oeuf; mais, si elle n'a pas √©t√© avec le m√Ęle, cela n'√©clora jamais. Pourtant, elle peut pondre un oeuf, car l'oeuf est dans la - dans la - vient de la femelle. Mais le sang... et la vie se trouve dans le sang.

41        Ainsi, Sa Vie √©tait donc une Vie cr√©√©e et non f√©cond√©e par un quelconque homme.

42        Et puis, l'oeuf ne provenait pas de Marie, car si l'oeuf √©tait de Marie ... (comme beaucoup de protestants le croient, les catholiques aussi croient que l'oeuf venait de Marie), maintenant le... si c'√©tait l'oeuf de Marie, cela ferait de Lui un humain. Non! Si la cellule de sang √©tait Dieu, alors l'oeuf aussi √©tait Dieu, car Marie ne pouvait pas produire cet oeuf-l√†... Vous savez, vous comprenez ce dont je parle. Il ... Elle ne pouvait pas donner cela sans avoir eu des sensations. Ainsi, qu'est-ce que vous faites faire alors √† Dieu, s'il - s'il y a eu des sensations? Ce serait encore le sexe. Voyez-vous?

43        Ainsi, et l'oeuf, et la cellule de sang, c'√©tait Dieu. Amen! C'est ... Croyez-le et vous aurez la foi pour avancer. Nous n'avons pas √©t√© sauv√©s par un sang juif ni par un sang des Gentils. Nous avons √©t√© sauv√©s par le Sang de Dieu Lui-m√™me, par des cellules de Sang cr√©√©es.

44        Comme je l'ai dit, prenez ces vieilles m√®res oiseaux. Le printemps vient. J'ai vu l'autre jour comment elles prenaient de la paille et montaient pour construire leurs nids. Maintenant, elle peut monter l√† et construire un nid, et avoir un nid plein d'oeufs, et se poser dessus pour les couver, et rester si fid√®le √† ces oeufs qu'elle - elle devient si malheureuse, ne pouvant m√™me plus sortir du nid et se procurer √† manger. Cependant, si elle n'a pas √©t√© avec le m√Ęle, ils n'√©cloront jamais. Ils n'ont pas √©t√© f√©cond√©s. Vous savez cela. Ils resteront dans le nid et pourriront.

45        Et, il en est de m√™me pour certaines de nos √©glises. Nous avons simplement un nid plein d'oeufs pourris. Elles n'ont pas la foi d'Abraham. Il est temps de nettoyer le nid et de recommencer √† z√©ro, d'entrer en contact, non pas avec une organisation ou un s√©minaire de th√©ologie, mais d'entrer en contact avec le M√Ęle, Christ J√©sus, Lequel apporte la f√©condit√© √† l'Esprit de Vie qui est en vous. Il est Celui qui vous le fait croire. Nettoyez le nid et recommencez √† z√©ro. Vous les tapotez dans le dos, et vous les fa√ģtes entrer, et vous faites d'eux des diacres alors qu'ils sont mari√©s quatre ou cinq fois et tout. O√Ļ allons-nous finalement? Vous les envoyez dans des s√©minaires et vous leur injectez un peu de ce liquide d'embaumement, puis vous les ramenez.

46        Et ici, l'autre jour, d'apr√®s les estimations, il s'est r√©v√©l√© que quatre-vingt-dix-neuf pourcent des pr√©dicateurs protestants √† travers le pays, ne croient pas √† la Seconde Venue litt√©rale de Christ. Quatre-vingt-sept pourcent renient la naissance virginale. Pensez-y. A quoi nos enfants vont-ils faire face?

47        √Ē Dieu, ram√®ne-nous √† la Foi qui fut autrefois accord√©e aux saints.

48        Abraham, observez le chemin qu'il a parcouru, il a √©t√© un type parfait de l'Eglise. Tout ce qu'Abraham a fait, a... Nous avons observ√© l'Eglise. Si nous avions une ou deux semaines ici - √† passer ici, je pourrais vous montrer chaque √©tape. L'√©glise a suivi le m√™me parcours. Le dernier signe, c'√©tait Dieu, la Parole promise, lui parlant dans la chair humaine, la derni√®re promesse avant que le monde des Gentils, lequel √©tait Sodome et Gomorrhe, ne f√Ľt d√©truit. Maintenant, pensez-y, auparavant, Abraham avait ... Dieu lui √©tait apparu sous divers aspects, lumi√®res, formes et signes, mais Dieu n'√©tait jamais venu √† lui sous la forme d'un homme et ne lui avait jamais parl√© d'une voix audible venant d'un √™tre humain. Et, rappelez-vous, la promesse est maintenant m√™me sur le point d'√™tre accomplie. Le ... Sodome va √™tre br√Ľl√©e, le dernier message est l√†.

49        Et la voil√†, cette √©glise naturelle, ou plut√īt cette √©glise d√©nominationnelle. Un Billy Graham moderne va - va l√† pour les secouer durement.

50        Voici l'Eglise Elue, non pas √† Sodome; Elle est sortie, elle est s√©par√©e. Ils re√ßoivent un messager. Remarquez, le groupe d'Abraham a re√ßu le Message. Et qu'√©tait-ce alors? Le Dieu qui lui avait parl√© depuis le d√©but par des symboles et des formes et tout, vint juste l√†. Et maintenant, Il se manifeste juste ici dans la chair humaine et discerne les pens√©es du coeur de Sarah qui est derri√®re Lui. Et Abraham dit: "C'est Elohim, le Tout-Suffisant." Souvenez-vous qu'imm√©diatement apr√®s cela, Sodome fut br√Ľl√©e. Pensez-y.

51        Il se pourrait que l'√©glise soit en train de recevoir son dernier signe. Voyez, nous avons... Vous avez cri√©, vous avez eu la justification par Luther, la sanctification par Wesley, des moments glorieux, des cris, des r√©jouissances, des parlers en langues, des interpr√©tations des langues et la gu√©rison Divine. Mais, o√Ļ en sommes-nous maintenant? Dieu parle juste parmi nous, par nous, d'une mani√®re audible, juste comme Il le fit l√†-bas. Et Il a promis de le faire. Voil√† la chose. Ce n'est pas quelque chose que nous avons fabriqu√©. C'est la Bible qui l'a dit. J√©sus a dit qu'Il le ferait - le ferait encore Lui-m√™me. Remarquez, et imm√©diatement apr√®s ceci, Abraham plaida pour Lot.

52        Et, Il dit que s'Il pouvait trouver m√™me dix personnes, Il l'√©pargnerait. Mais, Il ne put m√™me pas en trouver. Les messagers √©taient descendus l√†-bas, ils rejet√®rent ces messagers.

53        C'est comme lors du d√©jeuner de Billy Graham, quand il √©tait dans notre ville, Louisville, dans le Kentucky. J'avais pris part √† ce d√©jeuner. Il dit: "Je vais dans une ville," il dit : "Je..." Il avait brandi la Bible. C'est un grand croyant de la Bible. Il a dit: "Je vais dans une ville et j'y tiens une - une campagne, et j'ai trente mille convertis ou d√©cisions." Il disait: "Et lorsque j'y retourne six mois apr√®s, je ne peux m√™me pas en trouver trente." Et, il dit: "Paul √©tait all√© dans une ville et a fait un seul converti, et quand il y est retourn√© un an plus tard, ce converti avait fait tant de convertis, des convertis et des convertis, jusqu'√† en avoir des centaines, par ce seul." Il dit: "Maintenant, que se passe-t-il?" Il dit: "Vous, bande de pr√©dicateurs paresseux, vous vous asseyez les pieds sur la table, dit-il, et vous n'allez m√™me pas visiter ces gens."

54        Maintenant, qui suis-je, un illettr√© comme moi, pour contredire ce grand √©vang√©liste? N√©anmoins j'aurais voulu lui demander: "Billy, quel pr√©dicateur s'√©tait occup√© du converti de Paul?" Voyez-vous?

55        C'√©tait parce que Paul l'avait amen√© √† une telle profondeur que Christ vint en lui, et il devint, l√†, un Feu vivant, dans cette Pr√©sence vivante; non pas par un mouvement intellectuel, ni par une certaine adh√©sion, ni m√™me par un document qu'il aurait sign√©, ni par un engagement d'apr√®s lequel il fr√©quenterait l'√©glise. Amenez-le au bapt√™me du Saint-Esprit, et alors il - il sera en feu, il engendrera des enfants. Comment pourrez-vous y arriver alors qu'il est st√©rile? Il ne peut avoir des enfants, √† moins d'avoir lui-m√™me la Vie. Et le seul moyen par lequel quelque chose peut se reproduire, c'est par le germe. Et le germe, c'est le Saint-Esprit qui √©tait en Christ, et qui est dans le croyant.

56        Nous voyons alors que le dernier signe de Dieu √† Abraham fut litt√©ralement Dieu, la Parole. Rappelez-vous, Dieu, la Parole de la promesse qui lui avait √©t√© promise depuis le d√©but, lui parla dans la chair humaine. Un Homme se tint l√†, lui parla, discerna les pens√©es qui √©taient dans le coeur de Sarah qui, dans la tente, avait le dos tourn√© vers Lui. C'√©tait cela le dernier signe. Remarquez maintenant, avant ceci, Il lui √©tait apparu sous diverses formes et tout, telles que des lumi√®res et - et du feu et tout, c'est ainsi qu'Il lui √©tait apparu; mais maintenant remarquez. Et imm√©diatement...

57        Je veux que vous remarquiez ce qui arriva √† ce vieux couple. Maintenant, j'esp√®re que vous ne me prenez pas pour un radical. Et - et si vous ne croyez pas ceci, laissez cela tranquille, observez tout simplement. N√©anmoins, j'aimerais juste vous dire ce qui s'√©tait pass√©, selon moi.

58        Maintenant, avez-vous remarqu√© comment Sarah va avoir ce b√©b√©? Elle a maintenant cent ans. Bon, quelqu'un pourrait dire: "Eh bien, c'√©tait diff√©rent en ce temps-l√†." La Bible dit que son sein √©tait dess√©ch√©, la Bible dit aussi qu'ils √©taient tous deux tr√®s avanc√©s en √Ęge.

59        Mais, Il a agi envers Sarah et Abraham d'apr√®s la fa√ßon dont ils ont march√©; exactement comme Il a promis de le faire √† leur Semence. Et Il l'a fait! Je peux le prouver, c'est exactement le chemin suivi par Abraham. Maintenant, regardez ici, o√Ļ il en est arriv√© quand ce Dieu vint et lui parla dans la chair humaine, se faisant conna√ģtre √† lui. Imm√©diatement alors...

60        Comment Sarah va-t-elle avoir ce b√©b√©? Or Abraham avait v√©cu avec elle et peut-√™tre qu'il √©tait ... Il est dit: "Son corps √©tait bien mort." La Bible dit qu'il l'√©tait. "Son corps √©tait, pour ainsi dire, mort. Le sein de Sarah √©tait mort. Mais il ne douta point. Au contraire, il crut cela." Remarquez √† pr√©sent, si Sarah...

61        Je suis dans un auditoire mixte; ainsi pardonnez-moi, mes soeurs. Et, vous √©coutez votre m√©decin; et moi je suis votre fr√®re. Mais remarquez maintenant. Sarah, √† quatre-vingt-dix ans, √©tait trop vieille pour avoir des contractions. Son coeur n'aurait pas support√© cela, vous le savez. Et autre chose, ses veines mammaires √©taient dess√©ch√©es. En ce temps-l√†, on n'avait pas de biberons. Voyez, la m√®re devait nourrir au sein. Remarquez. Comment donc va-t-Il faire cela? Comment va-t-elle avoir ce b√©b√©? Son sein √©tait mort. Son corps √©tait mort et celui d'Abraham aussi √©tait mort.

62        Savez-vous ce qu'Il fit? Il les changea. Il les fit redevenir un jeune homme et une jeune femme. Je peux prouver cela. Il fit d'eux un jeune homme et une jeune femme, Il les rajeunit. Oh! quelle merveilleuse promesse!

            Vous dites: "Oh, Fr√®re Branham!"

63        Eh bien, attendez simplement une minute. Ne ... Tenez simplement bon. Ceci peut blesser un peu les l√©galistes, mais je - je veux que vous observiez ceci maintenant, juste pendant quelques instants. Maintenant, nous enseignons ceci juste comme une le√ßon d' √©cole de dimanche. Il les fit redevenir un jeune homme et une jeune femme d'environ vingt ans.

64        Abraham. Maintenant regardez; il est vieux. Ses moustaches pendent. Son corps est, pour ainsi dire, mort. Il a de vieux bras tout mous. Sarah, elle, a un petit ch√Ęle sur les √©paules et un petit bonnet; elle n'est qu'une petite grand-m√®re qui va clopin-clopant avec une canne.

65        Eh bien,le matin suivant, je peux voir Abraham avec une grosse bosse au dos et des cheveux gris pendants. Et, Sarah dit: "Abraham, ch√©ri, eh bien, ta - ta barbe a noirci!" "Tiens, Sarah, tes beaux yeux brillent tout √† fait comme autrefois. Tes joues sont redevenues roses!" Le soir suivant, avant le coucher du soleil, elle √©tait redevenue une jeune femme, et lui √©tait redevenu un jeune homme.

            Vous dites: "C'est un non-sens, Fr√®re Branham!"

66        Oh! oui, √ßa l'√©tait aussi - maintenant, voyez imm√©diatement venir la merveilleuse promesse et le type de la Semence royale d'Abraham. Souvenez-vous, est-ce une promesse? Oui, nous serons chang√©s. Ils ont √©t√© chang√©s en un jeune homme et en une jeune femme, montrant exactement que l'Eglise, la Semence royale, passerait par l√†.

            Vous dites: "Est-ce une promesse?"

67        I Thessaloniciens 4:17: "La trompette de Dieu sonnera, et nous serons chang√©s en un instant, en un clin d'oeil, et ensemble, nous serons enlev√©s." Pourquoi? Son corps √† elle, leurs corps devaient √™tre chang√©s pour recevoir le fils. Et, nos corps mortels et vils devront √™tre chang√©s pour recevoir le Fils, car nous serons enlev√©s. Il nous faudra avoir un corps diff√©rent de celui-ci, car nous serons enlev√©s dans les airs pour Le rencontrer. Amen. Cela ne con... c'est simplement en accord avec les Ecritures, vous voyez. Ils √©taient chang√©s. Si jamais nous rencontrons le Seigneur dans les airs, nous ne pourrons pas Le rencontrer avec ce genre de corps, car nous sommes li√©s √† la terre. Mais nous allons en recevoir un, all√©luia, qui ira dans l'Enl√®vement.

68        Et, ce qui est merveilleux, c'est que cela est tr√®s proche. Nous voyons tous les signes bien en place. √áa ne tardera pas maintenant; un de ces matins, il y aura un changement. Voyez?

69        Mais, souvenez-vous, √ßa n'arrivera qu'√† la Semence royale seule. La venue de J√©sus sera si secr√®te que les autres n'en sauront rien. Savez-vous qu'il n'y en aura probablement pas beaucoup? "Comme il en √©tait au temps de No√© o√Ļ huit √Ęmes furent sauv√©es par les eaux, ainsi en sera-t-il √† la Venue du Fils de l'homme." "Etroite est la porte et resserr√© le chemin, et il y en a peu qui le trouveront." Vous dites qu'il y en aura des millions l√†-bas; assur√©ment, ce sont les rachet√©s de tous les √Ęges. Mais ce lieu de l'Enl√®vement, l√† o√Ļ nous sommes maintenant.

70        Qu'arrivera-t-il un de ces jours? Ils vont dire: "Maintenant, vous savez, nous voici dans la p√©riode de Tribulation. Je croyais que l'Eglise devait √™tre enlev√©e avant la p√©riode de Tribulation." C'est la V√©rit√©. Non pas l'√©glise, l'Epouse. L'√©glise passe par la Tribulation, mais pas l'Epouse. Non, non. Elle est rachet√©e. Elle n'a rien pour √™tre purifi√©e. Elle est d√©j√† pure. Le Saint-Esprit est venu en Elle et L'a purifi√©e, et a √īt√© d'Elle toutes les souillures et la salet√© du monde, et Elle croit cette Parole et En devient une partie. C'est vrai. Sans le Saint-Esprit, il n'y a rien √† faire. L'Epouse sort de l'√©glise. Et l√†, elle qui est consid√©r√©e comme le reste de la semence de la femme, ce qui lui reste, c'est de passer par la Tribulation.

71        Vous savez, apr√®s que toutes les Ecritures (Esa√Įe, Malachie 3 et Esa√Įe 40) eurent proph√©tis√© sur la venue de Jean Baptiste, √† un moment donn√©, Jean est venu tr√®s exactement en conformit√© avec les Ecritures. Et m√™me les disciples sont venus vers J√©sus et ont dit: "Pourquoi les scribes, les Ecritures disent-Elles qu'Elie doit venir premi√®rement?"

72        Il a dit: "Il est d√©j√† venu et vous ne l'avez pas su. Il est venu et ils l'ont trait√© exactement comme c'√©tait pr√©dit, et vous ne l'avez pas su."

73        Maintenant, il pourrait se faire qu'un de ces jours vous disiez: "Qu'en est-il de l'enl√®vement?"

74        "C'est d√©j√† pass√© et vous ne l'avez pas su." "De deux qui seront dans un lit, l'un sera pris et l'autre laiss√©." Vous savez, de toutes les fa√ßons, des centaines de personnes disparaissent chaque jour sur la terre, vous le savez. On ne peut pas comprendre.

75        Et, pensez-y tout simplement; quelle tristesse! Les gens continueront √† pr√™cher et √† croire qu'ils sont sauv√©s.

76        Et No√© entra dans l'arche, la main de Dieu ferma la porte derri√®re lui. Le soleil se leva et se coucha pendant sept jours avant qu'il ne se produis√ģt quelque chose. Et les gens continu√®rent simplement √† pr√™cher, √† faire simplement des railleries et tout, ignorant que la seule faveur qu'ils aient jamais eue leur √©tait retir√©e.

77        Pensez-y, les ministres continueront √† former des pr√©dicateurs et √† les envoyer, et des choses du m√™me genre continueront; l'√©glise continuera simplement √† avancer et sera totalement priv√©e de mis√©ricorde, priv√©e de tout, totalement d√©pourvue; l'Enl√®vement aura eu lieu. "Que celui qui est souill√© se souille encore", disent les Ecritures. "C'est d√©j√† arriv√© et vous ne l'avez pas su." Pensez-y ce soir, mes amis, et observez ce qui se passe.

78        Il n'y a rien au monde qui puisse vous consoler maintenant si ce n'est La Parole de Dieu. Voyez-vous? Il n'y a aucun autre espoir, ni dans votre nation ni ailleurs.

79        Nous sommes rong√©s jusqu'√† la moelle. Vous le savez. Le communisme a rong√© la chose. C'est cens√©... Il doit en √™tre ainsi. Vous n'allez pas l'arr√™ter. La Bible dit qu'il en sera ainsi; vous ne pouvez donc simplement pas l'arr√™ter. C'est tout.

80        Soyez pr√™ts pour l'enl√®vement. C'est la seule chose √† faire.

81        Thessaloniciens, I Thessaloniciens 4:17 dit que "nous serons chang√©s" comme Abraham "et nous serons enlev√©s" dans un corps diff√©rent. Maintenant, Abraham - leurs vieux corps devaient √™tre chang√©s. Les n√ītres aussi seront chang√©s pour accomplir la promesse. Nous devons √™tre chang√©s. Vous dites, alors : "Ces vieux corps?" Je voulais...

82        Il y a quelque temps, je parlais ici, au Club Kiwanis. Et un ... et un m√©decin vint par la suite et dit: "M. Branham, dit-il, J'appr√©cie votre expos√© mais, dit-il, vous savez, je ne peux croire cela - cela - cela, quoi que ce soit, √† moins qu'on ne prouve scientifiquement cette naissance virginale et des choses comme cela, et aussi le fait qu'Il soit Dieu."

83        Je dis : "Eh bien, vous ne croirez jamais en Lui, car vous ne pouvez prouver Dieu scientifiquement. Vous devez Le croire par la foi, par la foi."

84        Il dit: "Eh bien, je ne crois pas √† ce qui n'est pas scientifique."

            Je dis: "Etes-vous mari√©?"

            Il dit: "Oui, monsieur."

            Je dis: "Aimez-vous votre femme?"

            Il dit: "Bien s√Ľr que je l'aime."

85        Je dis: "Montrez-moi alors scientifiquement ce qu'est l'amour. Je veux en acheter si vous pouvez m'indiquer dans quel magasin on vend cela. J'en ai vraiment besoin. Je dis: "Je..."Voyez, juste une petite chose.

86        Je dis : "Je vais vous poser une question. Maintenant, la voici: sommes-nous faits de la poussi√®re de la terre?"

            Il dit: "Oui, monsieur."

87        Je dis: "Nous prenons de cette poussi√®re en mangeant la nourriture qui provient de la terre, et c'est la vie des plantes et ainsi de suite."

88        Vous voyez, vous ne pouvez vivre que des substances mortes. Voyez-vous? Si vous vivez - quelque chose doit mourir afin que vous, vous puissiez vivre physiquement. Si vous mangez des pommes de terre, elles ont d√Ľ mourir. Si vous mangez du boeuf, une vache a d√Ľ mourir. Si vous mangez du porc, un cochon a d√Ľ mourir. Si vous mangez des l√©gumes verts, ils ont d√Ľ mourir. C'est une forme de vie. Et vous ne pouvez vivre naturellement que par - par la substance de quelque chose qui est mort, une substance morte. Mon ami, cela ne vous fait-il pas r√©fl√©chir maintenant, que vous ne pouvez vivre √©ternellement que par la substance de quelque chose qui est mort pour vous? Christ est mort, oui, Il est ressuscit√© pour prouver Sa Divinit√©. Remarquez maintenant.

89        Je dis: "Alors, Docteur, si je mange de la nourriture, chaque fois que je mange de la nourriture, elle va dans mon corps et se transforme en cellules de sang."

            Il dit: "C'est vrai."

            - "Alors, chaque fois que je mange, je renouvelle ma vie."

            Il dit: "C'est correct, de nouvelles cellules de Sang."

90        Je dis : "Je d√©sire alors vous demander quelque chose. Lorsque j'avais seize ans, je mangeais du ma√Įs, des haricots, des pommes de terre ainsi que de la viande, juste comme maintenant. Et chaque fois que j'en mangeais, je devenais plus grand et plus fort. Et apr√®s, lorsque j'ai totalis√© environ vingt-deux ans ... Tout √™tre humain peu importe la quantit√© que vous mangez, peu importe la qualit√© de la nourriture que vous mangez, vous vieillissez et faiblissez. Maintenant, lorsque je d√©verse de l'eau de cette tasse-ci dans celle-l√† et la remplit √† moiti√©, et qu'ensuite je continue √† d√©verser apr√®s avoir rempli cela √† moiti√©, au lieu de se remplir, elle se vide. D√©montrez-moi scientifiquement comment cela se fait. Voyez-vous? Comment se fait-il que je mange la m√™me nourriture, renouvelant ma vie chaque jour selon - cela le d√©montre, - cela d√©montre scientifiquement que je renouvelle ma vie lorsque je re√ßois de nouvelles cellules sanguines, le m√™me type de sang que je recevais lorsque j'avais seize ans. Mis comment se fait-il qu'apr√®s que j'ai eu environ vingt ans et quelques, peu importe alors combien je mange, je d√©p√©ris, vieillissant de plus en plus et faiblissant tout le temps? Au lieu de me remplir comme c'√©tait le cas jadis, maintenant √ßa me vide." C'est un rendez-vous, c'est ce qu'il en est.

91        Mais, Dieu avait pris une photo, et Il vous a photographi√© lorsque vous aviez (environ) vingt ans et quelques, si rien ne s'√©tait mis en travers de cela comme c'est le cas pour ce petit handicap√© qui est assis ici; c'est juste comme une - une tige de ma√Įs qui commence √† pousser, et quelque chose vient se mettre dessus, et d√©forme sa croissance. Si on arrive √† √īter cette mauvaise chose qui a caus√© cela, la tige se redressera. Elle le doit; c'est tout. Remarquez, si rien n'entrave cela, vous voil√† une admirable jeune dame, un admirable jeune homme, vous et votre mari vous tenant ensemble, un Adam et une Eve modernes comme au commencement. Dieu a dit: "Les voil√†. Maintenant, toi - toi, mort, poursuis-les. Tu peux commencer √† les prendre, mais tu ne peux pas les prendre compl√®tement √† moins que J'appelle." Maintenant qu'est-ce? C'est le n√©gatif. Oh! la la! Voyez-vous?

92        C'est exactement ce qu'Il fit √† Sarah et √† Abraham. Il √īta la vieillesse. La vieillesse est un signe de la mort. Et au Ciel, il n'y aura aucun signe de la mort. Voyez-vous, tout souvenir de la mort sera effac√©, et il n'y aura pas de vieillesse. Nous serons tous jeunes. C'est juste une photo que Dieu a tir√©e lorsque vous √©tiez jeunes. Eh bien, Dieu a carr√©ment pris et ramen√© Abraham et Sarah √† cette merveilleuse jeunesse. Nous y sommes donc.

93        Et je d√©sire vous donner maintenant une autre preuve. Je sais - je sens que cela n'est pas tr√®s bien re√ßu. Je dois juste ... Vous ne croyez pas cela. Eh bien, permettez que je vous pose quelques questions. Permettez que je vous montre quelque chose. Permettez que je vous montre que cela leur est effectivement arriv√©. Maintenant soyez attentifs.

94        Regardez o√Ļ c'√©tait sur la carte quand Dieu leur √©tait apparu l√†-bas, pr√®s de Sodome. Juste apr√®s, ils effectu√®rent un voyage de pr√®s de trois cents milles [482,700 km - Trad.] vers Gu√©rar. C'√©tait un tr√®s long voyage pour un vieil homme et une vieille femme. Voici maintenant ce vieil homme avec sa barbe pendante, s'appuyant sur sa canne. Voici la petite grand-maman, vous savez, un petit bonnet sur la t√™te, tra√ģnant les pieds derri√®re lui, avan√ßant √† petits pas de quatre ou cinq pouces [environ 10,5 ou 13 cm - Trad.]

95        Et alors, l'ennui √©tait que lorsqu'ils se rendirent √† Gu√©rar, il y avait Amalek [Abim√©lec], un roi, qui cherchait une petite amie. Et malgr√© toutes ces belles femmes, les jeunes filles des Philistins qu'il avait l√†-bas, lorsqu'il vit Sara, il tomba amoureux d'elle et voulut en faire sa femme. Est-ce vrai? [L'assembl√©e dit: "Amen" - N.D.E.] Ha! ha! Oh!

96        Oh! fr√®re, la Bible est juste comme une lettre d'amour. Vous devez lire entre les lignes pour voir ce qu'Elle veut dire. Dieu a dit: "Il a cach√© cela aux yeux des sages et des intelligents, et l'a r√©v√©l√© aux enfants qui veulent apprendre."

97        Lorsque je suis dans le champ de mission, ma femme m'√©crit une lettre. Et je l'aime, et elle m'aime. Et elle dit: "Cher Bill, ce soir, je viens de mettre les enfants au lit. J'ai d√Ľ travailler aujourd'hui." Je comprends ce qu'elle dit, ce qu'elle √©crit. Mais, voyez-vous, je l'aime tellement que je peux parfaitement lire entre les lignes. Je sais de quoi elle parle. Elle n'a pas besoin de me le dire. Je le sais parce que je peux lire entre les lignes.

98        Il en est ainsi avec Dieu. Nous n'essayons pas de L'√©tudier d'apr√®s un journal, d'apr√®s une th√©ologie. Mais, tombez amoureux de Lui, abaissez-vous et recevez-Le r√©ellement dans votre coeur, l'amour de Dieu r√©pandu dans leurs coeurs par le Saint-Esprit, puis mettez-vous √† lire la Bible, et vous verrez Cela appara√ģtre clairement entre les lignes. Voyez-vous, vous savez ce qu'Il dit. Il n'a jamais dit cela ouvertement dans la Parole. J√©sus a remerci√© le P√®re de ce qu'Il a "cach√© ces choses aux yeux des sages et des intelligents". Maintenant, personne d'autre ne pourrait lire les lettres de ma femme de cette fa√ßon-l√†, parce que je l'aime comme telle, voyez-vous. Et c'est de cette fa√ßon qu'elle m'√©crit. C'est de cette fa√ßon que Dieu vous √©crit. C'est entre les lignes que vous lisez Cela.

99        Maintenant, voici Sarah. Bien s√Ľr, elle s'est rendue l√†-bas. Pourriez-vous vous imaginer une petite grand-maman, vous savez, parmi - parmi ces jolies filles philistines, l√†, dans le pays de Gu√©rar? Et voil√† Amalek [Abim√©lec], l√†, c'est un beau jeune roi, et il veut se trouver une petite amie. Ainsi, il regarde tout autour de lui. Elles sont ravissantes et tout. Mais, il voit venir une grand-maman, vous savez, chancelante et nerveuse, qui s'am√®ne. Il dit: "Voil√† celle que j'attendais. C'est elle!" Il dit: "Oh!"

100      Et Abraham dit: "Je te prie, Sarah, de me faire cette faveur. Tu es belle d'apparence, tu sais." Il dit: "Quand tu arriveras l√†-bas, dis que je - je suis ton fr√®re, et moi je dirai que tu es ma soeur, car si tu ne le fais pas, on me tuera et on te prendra."

101      Voyez-vous? En ce temps-l√†, vous ne pouviez pas avoir deux femmes √† la fois. Voyez-vous? Donc en ce temps-l√†, on ... Plut√īt elle ne pouvait pas avoir deux maris √† la fois. Un de ces jours, je vais pr√™cher l√†-dessus. Alors vous qui dites que "La Semence du Serpent" suscite des troubles, attendez que √ßa soit r√©v√©l√©. Si vous voulez savoir ... Bien, maintenant, souvenez-vous-en.

102      Ensuite, nous constatons que quand il vit venir une petite vieille grand- maman comme elle, Amalek [Abim√©lec] tomba amoureux d'elle et alla la prendre pour en faire sa femme.

103      Pensez-y. Vous voyez o√Ļ Il les a ramen√©s? Bien s√Ľr, Il le devait.

104      Cette Bible, cette lettre d'amour, c'est quelque chose que Dieu nous a √©crit. Il a cach√© Cela aux yeux des sages et des intelligents, et Il Le r√©v√©lera aux enfants qui veulent apprendre.

105      Il cache ... Il a cach√© Sa Venue. Il a cach√© J√©sus aux Pharisiens, ces √©tudiants des Ecritures. Aujourd'hui, nous n'avons personne qui leur soit comparable. Peu importe combien ils √©taient instruits, ils ne Le reconnurent pas. Il √©tait cach√©. La Bible dit qu'Il l'√©tait.

106      Et, vous savez, la Bible dit que ce sera cach√© de la m√™me fa√ßon aux eccl√©siastiques de ce jour. "Emport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, d√©loyaux, calomniateurs, intemp√©rants, ennemis des gens de bien. Ayant une ..."

            Vous dites: "Ce sont les communistes." Non, non.

107      "Ayant l'apparence de la pi√©t√©, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de tels hommes." Voyez-vous? C'est vrai. "Il en est parmi eux qui vont de maison en maison, et captivent des femmes d'un esprit faible et born√©, charg√©es de passions de toute esp√®ce", et ainsi de suite. Remarquez.

108      Maintenant, nous trouvons Abraham l√†-bas. Et Amalek [Abim√©lec] vint et dit: "Voil√† celle que j'ai attendue tout ce temps!" Ainsi, il ordonna √† ses jeunes filles de la prendre et de l'amener l√†, et, oh, peut-√™tre pour l'arranger de sorte qu'elle ait, pour ainsi dire, l'apparence d'une reine. Et cette nuit-l√†...

109      Je d√©sire que vous remarquiez ici la gr√Ęce de Dieu envers Son proph√®te. Ceci pourrait vous mettre un tout petit peu mal √† l'aise, mais c'est la V√©rit√©. Peu importe comment cela vous para√ģt, consid√©rez ceci, ce que la Bible dit.

110      Je peux voir maintenant Amalek [Abim√©lec]; il se dit: "Demain, je vais √©pouser cette belle fille Isra√©lite. Et elle se trouve maintenant dans l'appartement l√†-bas. Et mes servantes sont en train de la parfumer et d'embellir sa chevelure, et de l'appr√™ter." Maintenant pouvez-vous vous imaginer une vielle femme de quatre-vingt-dix ans √™tre appr√™t√©e de cette fa√ßon pour √©pouser un jeune roi? Or, nous voyons qu'elles ont arrang√© cette belle fille Isra√©lite. Et lui, il prend un bain et - et se couche et allonge ses jambes apr√®s avoir dit sa pri√®re. Puis il se couche et fait: "Oh! la la!"

111      Maintenant pouvez-vous vous imaginer Abraham jouer un tour pareil? Un homme dire une chose pareille au sujet de sa femme? Vous parlez d'un poltron! Abraham a vraiment fait cela. Et le voil√† maintenant assis l√†, apr√®s avoir fait une chose comme celle-l√†. Remarquez.

112      Et, Amalek [Abim√©lec], cette nuit-l√†, le Seigneur lui apparut dans un songe et lui dit: "Tu es comme un homme mort." Il dit: "Tu as pris la femme d'un autre homme."

113      Il dit: "Seigneur, Tu connais l'int√©grit√© de mon coeur." Il dit: "Je - je ... Elle m'a dit que c'√©tait son - son fr√®re, et lui m'a dit que c'√©tait sa soeur."

114      Il dit: "Je connais l'int√©grit√© de ton coeur. C'est pourquoi Je t'ai emp√™ch√© de p√©cher contre Moi." Voyez-vous? " Mais ce ... son mari est Mon proph√®te." Regardez Sa gr√Ęce envers Son proph√®te, bien que celui-ci f√Ľt dans l'erreur. Voyez-vous? Il dit : "Il est Mon proph√®te. Je n'√©couterai pas tes pri√®res. Va lui rendre sa femme, et qu'il prie pour toi. Si tu ne le fais pas, toute ta nation est morte." Chaque matrice √©tait ferm√©e. Pensez-y. C'est exactement ce qu'Il avait dit. Et Amalek [Abim√©lec] √©tait un homme de bien, et il craignait Dieu. Oui, oui.

115      Mais, voyez-vous ce que fait la gr√Ęce de Dieu? Voici Son proph√®te qui est l√†, et qui a offert sa femme pour qu'elle devienne l'√©pouse d'un autre homme, alors qu'il est dans l'attente de la promesse de l'enfant, et de telles choses. Mais la gr√Ęce de Dieu demeure avec cette Parole peu importe ce qu'il y a. C'est exact.

116      "Son mari est Mon proph√®te, et Je n'√©couterai pas ta pri√®re. Peu importe combien tu es juste, combien tu es bon et combien tu es intelligent; s'il ne prie pas pour toi, tu es un homme mort." Ainsi, il prit Sarah et la rendit. Oh! la la!

117      Isaac vint ensuite sur la sc√®ne. Maintenant pour terminer, je d√©sire √† pr√©sent vous apporter rapidement quelque chose. Isaac vint sur la sc√®ne, et la promesse fut alors accomplie.

118      Maintenant, apr√®s la venue d'Isaac, le petit gar√ßon avait environ douze ans, et le reste, et Dieu soumit Abraham √† une double √©preuve. L'ayant alors d√©j√† √©prouv√© pendant vingt-cinq ans, Il le soumit ensuite √† une double √©preuve. Maintenant, Il dit : "Abraham, Je d√©sire que tu prennes maintenant ce fils, ton fils unique, et que tu l'am√®nes l√†, sur une montagne que Je te montrerai ici, dans cette vision, et Je d√©sire que tu l'am√®nes l√†-haut et que, l√†-bas, tu l'offres en sacrifice."

119      Et, il dit que jamais - jamais il ne refusa de le faire. Il se leva bonnement le lendemain matin, apr√®s que le Seigneur lui eut parl√©; il sella les petits mulets, prit du bois et tout, et le fendit, puis partit avec les mulets. Il fit un voyage de trois jours, et arriva alors sur le lieu, et il jeta le regard dans le lointain, apr√®s un voyage de trois jours. Maintenant, voil√† o√Ļ √©tait arriv√© Abraham en trois jours de voyage. Et alors qu'en ... En ce temps-l√†, les hommes n'avaient pas de v√©hicules [Gazoline feet" - N.D.T.] comme nous en avons aujourd'hui. Et un homme ordinaire peut parcourir en un jour vingt-cinq milles [environ 30 km - N.D.T.]. Voyez-vous o√Ļ il √©tait, l√† au fond du d√©sert?

120      Et, il dit: "Maintenant, vous, attendez ici." J'appr√©cie ceci de la part d'Abraham. Il dit √† ses serviteurs, il dit : "Vous, attendez ici avec les mulets pendant que moi et mon fils, nous irons l√†-bas adorer; et nous reviendrons."

121      Comment allait-il s'y prendre, car il montait l√†-bas pour le tuer? Dieu lui avait parl√©, disant: "Monte l√† et √īte-lui la vie."

122      Mais que dit la Bible dans Romains 4? "Abraham savait qu'il l'avait re√ßu comme quelqu'un revenant d'entre les morts, et il √©tait pleinement convaincu que Dieu √©tait capable de le ressusciter des morts, d'o√Ļ il l'avait re√ßu comme une image." Voyez-vous?

            Il dit : "Vous, attendez ici."

123      Moi, je ne saurai pas vous dire comment cela va se faire. Pouvez-vous vous imaginer cela, soeur, vous qui avez un b√©b√© dans les bras, et vous, la m√®re assise dans la chaise roulante, vous, petit gar√ßon qui √™tes l√†, et vous papa par ici? Je ne sais pas comment Il va le faire, Il va le faire malgr√© tout, car Il a promis qu'Il le ferait sur base de votre foi. Il le fait pour les autres. Voyez-vous?

124      "Le gar√ßon et moi, le gosse et moi, nous reviendrons." Voyez-vous? Vous, attendez ici, tandis que nous allons adorer."

125      Et il chargea du bois le petit Isaac, un type de Christ portant Sa croix. Ils arriv√®rent au sommet de la montagne, et le petit Isaac devint m√©fiant. Et, il dit: "P√®re!"

            Il r√©pondit: "Me voici, mon fils!"

126      Il dit: "Bon, voici l'autel, voici le feu, voici le bois, mais o√Ļ est l'agneau pour le sacrifice?"

127      Ecoutez maintenant ces paroles sortant des l√®vres d'Abraham : "Mon fils, Dieu Se pourvoira Lui-M√™me d'un agneau pour le sacrifice." Cela signifie "le Sacrifice auquel Dieu a pourvu", J√©hovah-Jir√©, l'agneau auquel l'Eternel a pourvu.

128      Et lorsqu'il lia ses mains et qu'il l'√©tendit sur le - sur l'autel ... Imaginez-vous quel moment √ß'a d√Ľ √™tre alors, apr√®s l'avoir attendu pendant vingt-cinq ans, Dieu le fit - lui demanda de d√©truire la seule chose pour laquelle il avait t√©moign√© toutes ces ann√©es. Il √©tait une opprobre parmi les gens, on se moquait de lui. Et, ici Dieu dit: "D√©truis la chose m√™me qui va te donner le seul espoir possible comme quoi Ma Parole va √™tre accomplie en toi. Je t'ai donn√© ce gar√ßon. Il a douze ans. Ils l'ont tous reconnu, j'ai quand m√™me fait de toi le p√®re des nations, mais va tuer ton gar√ßon." Pouvez-vous vous imaginer cela?

129      Dieu est juste en train de nous enseigner. Peu importe ce que quelqu'un dit, ou toute chose qui est contraire √† cette Parole, n'y faites pas attention. C'est ce que croit la V√©ritable Semence d'Abraham.

            "Tue ce fils."

130      Et Abraham l'√©tendit l√†. Vous pouvez vous l'imaginer prenant sa petite chevelure boucl√©e et la ramenant du visage vers l'arri√®re, et ses petits yeux bruns regardaient comme cela, et ses petites l√®vres tremblaient; voir ce grand couteau sortir du... de son p√®re. Pensez-y, un p√®re! Il ramena sa petite t√™te en arri√®re, et retint sa gorge en arri√®re afin qu'il puisse le poignarder √† la gorge avec ce couteau, Oh! par ob√©issance √† Dieu! Peu importe comment cela paraissait, il dit : "Je l'ai re√ßu comme quelqu'un revenu d'entre les morts. Dieu est capable de le ressusciter." Il leva le couteau et s'y mit.

131      Alors le Saint-Esprit saisit sa main et dit : "Abraham, Abraham!" Il r√©pondit: "Me voici!"

132      Il dit : "Retiens ta main." Il dit: "Maintenant Je sais que tu M'aimes et que tu as confiance en Moi, √©tant donn√© que tu ne voulais m√™me pas ... Tu voulais Me donner ton fils unique."

133      Et juste √† ce moment-l√†, il y avait derri√®re lui, dans le d√©sert, un b√©lier attach√© par les cornes.

134      Je d√©sire vous demander quelque chose, mon fr√®re, ma soeur. D'o√Ļ √©tait venu ce b√©lier? Regardez, l√† dans ce d√©sert, √† trois jours de voyage, loin de toute civilisation, l√† o√Ļ il y a des lions, des chacals, et toutes sortes de chiens sauvages et de b√™tes sauvages, et tout l√†-bas, qui tueraient ce b√©lier sans tarder. En plus, regardez, il est l√† au sommet de la montagne, l√† o√Ļ il n'y a pas d'eau. Et il avait ramass√© des pierres l√† aux alentours et avait fait cet autel, mais il n'y avait pas de b√©lier. Mais lorsque Dieu en a eu besoin, il y en eut un. Et ce n'√©tait pas une vision. Il le tua d'un coup de couteau et son sang gicla. Il mourut. Dieu l'avait appel√© √† l'existence √† cet instant-l√†, et Abraham lui √īta la vie juste apr√®s. Voyez-vous? J√©hovah-Jir√©, le Seigneur Se pourvoira d'un agneau.

135      Le... il √©tait impossible au b√©lier de se trouver l√†-bas. Si quelqu'un a entendu parler d'un agneau dans une jungle, dans un d√©sert comme celui-l√†, l√† o√Ļ tous les animaux sauvages et les choses sauvages qui y sont tueraient ce b√©lier imm√©diatement... Il ne pouvait pas se trouver l√†-bas. En plus, l√†, au sommet de la montagne o√Ļ il n'y avait ni eau, ni p√Ęturage, ni rien, l√†-haut... Et, il n'y √©tait pas quelques minutes avant. Mais juste au moment o√Ļ Dieu avait eu besoin de ce b√©lier, il √©tait l√†; Il l'avait appel√© √† l'existence.

136      C'est juste comme quand Il lui apparut l√†-bas. Lui, Elohim avait besoin d'un corps, Il avait besoin d'un corps dans lequel Il pouvait descendre sur terre; aussi, rassembla-t-Il tout simplement la lumi√®re cosmique et le p√©trole et tout, et entra-t-Il dedans. Voyez-vous, Il est Dieu.

137      C'est ce qu'Il fera avec vous apr√®s qu'il ne restera de vous pas plus qu'une cuiller√©e de cendres dans la poussi√®re. Il appellera, et vous serez l√†. Il vous appellera par votre nom, et vous r√©pondrez. La Semence d'Abraham, quel... cette promesse accomplie.

138      Remarquez, c'√©tait un b√©lier. Eh bien, si vous avez encore juste une minute, j'aimerais expliquer ceci. Vous savez, l'autre soir j'avais mis √ßa de c√īt√©. Je ne l'ai jamais expliqu√©, m√™me pas √† mon √©glise. Rappelez-vous, lorsqu'Il confirma ce sacrifice et qu'Il lui confirma cette alliance, il prit une ch√®vre, il prit une g√©nisse (une petite vache), et les coupa en deux, puis il prit un b√©lier. Maintenant, souvenez-vous, quand la Semence royale de Sa foi - souvenez-vous, ce n'√©tait pas une femelle, c'√©tait un m√Ęle. C'√©tait un m√Ęle; la promesse √©tait accomplie. Remarquez, un b√©lier, un M√Ęle; un M√Ęle, pour √™tre conforme √† la Parole. Il est la Parole, ce B√©lier, pas une femelle; elles furent les premi√®res √† √™tre offertes. Rappelez-vous bien, Gen√®se 15. Les femelles √©taient les premi√®res √† √™tre l√†-bas. Ensuite il prit un b√©lier. Le b√©lier √©tait le dernier. Le M√Ęle, le B√©lier, la Parole √† laquelle il a √©t√© pourvue; pas la ch√®vre, l'organisation, l'√©glise. Voyez-vous? Pas la femelle, l'√©glise, mais plut√īt le M√Ęle le B√©lier. Amen. C'est la raison pour laquelle Il naquit en avril.

139      Pas en d√©cembre comme l'√©glise Romaine l'a fix√© (l'anniversaire du dieu-soleil), et l'a fix√© avec le Sien, l√†, le vingt-cinq d√©cembre, la p√©riode o√Ļ se d√©roulaient leurs jeux de cirque. Si vous avez pris le - le ... √©tudi√© l'histoire de l'√©glise, vous comprendrez alors qu'ils ont fix√© cela l√† pour en faire... C'√©tait l'anniversaire du dieu-soleil, du soleil, lorsqu'il s'immobilise presque. Ce ph√©nom√®ne dure cinq jours, du vingt au vingt-cinq d√©cembre. Ils ont fait de l'anniversaire du Fils de Dieu et de celui du dieu-soleil un m√™me anniversaire, m√©langeant le Christianisme avec le paganisme, et l'ont fix√© en d√©cembre. C'est impossible qu'Il soit n√© le vingt-cinq d√©cembre. En effet, l√†, en Jud√©e, les montagnes sont compl√®tement couvertes de neige.

140      Il est n√© comme tous les agneaux. Il est n√© au printemps. Et Il devait na√ģtre sous le b√©lier, car il √©tait un B√©lier, et le b√©lier, c'est en avril. C'est exact. Il est n√© sous ce b√©lier. C'est ce qu'Il √©tait. Il √©tait le B√©lier de Dieu. C'√©tait Lui qui, l√†-bas, avait pris la place d'Isaac. Amen. Ne voyez-vous pas cela?

141      Voil√†! cela montre clairement ici que l'Epouse - Semence royale ne sera pas appel√©e par la femelle, l'√©glise, la ch√®vre du sacrifice d√©nominationnel. Non. Mais par Lui, la Parole manifest√©e du B√©lier, car Il est apr√®s tout la Parole et le B√©lier. Elle n'est pas appel√©e, dit-Il, Elle n'est pas appel√©e par son nom √† elle, mais "Elle est appel√©e par Son Nom √† Lui. Il prendrait du milieu des Gentils un peuple" qui porterait Son Nom, non pas √† cause de son nom √† elle, mais "√† cause de Son Nom √† Lui". Oh! la la! Pourquoi alors avez-vous peur de cela? Un peuple des Nations porterait Son Nom √† Lui, le B√©lier, pas son nom √† elle, l'√©glise; pas "elle", mais "Lui"! All√©luia!

142      La Semence royale devrait voir Cela. Ne voyez-vous pas Malachie 4 s'accomplir? "Ramener la Foi originale, la Parole de Dieu!" Certainement que vous, peuple, vous voyez cela. Nous ne sommes pas oblig√©s de rendre cela plus clair. Laissez la d√©nomination aller son chemin. Hommes, revenez √† cette Parole. Et la Voix du dernier jour ainsi que le signe du dernier jour doivent ramener les gens √† la Foi originale (Malachie 4 l'a dit), √† la Parole.

143      Et Lui, Il √©tait la Parole, pas elle, Lui. Amen. Le Nom du Seigneur J√©sus... la Parole confirm√©e maintenant par la promesse, la Parole qui a promis, Saint-Jean 14:12 : "Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi."

144      C'est la m√™me chose qui est dite l√†, dans Malachie 4. Luc 17 nous dit aussi que dans les derniers jours le d√©cor du monde se pr√©senterait tr√®s exactement comme c'√©tait au temps de Sodome, et que Dieu descendrait, manifest√© dans la chair humaine et qu'Il conna√ģtrait les secrets des coeurs!...?... J√©sus a annonc√© cette chose et cela devrait arriver aux jours o√Ļ le Fils de l'homme serait en train de se r√©v√©ler, √† la fin du monde.

            Voyez-vous, il ne s'agit pas de l'√©glise. "Joignez-vous √† ceci, joignez-vous √† cela." Il s'agit de venir √† Lui.

145      C'est ce que la Semence d'Abraham avait obtenu l√†, le sacrifice qui a √©t√© offert √† la place de sa semence litt√©rale; qu'en sera-t-il de Sa Semence spirituelle, (amen!), Sa Semence royale, la Semence-Reine? Amen. Oh! si seulement vous pouviez comprendre cela! Souvenez-vous-en, qu'est-ce? C'est la chair et l'Esprit qui s'unissent, qui deviennent un.

146      Observez dans Matthieu au chapitre 3. C'√©tait la chair, le Fils de Dieu n√© d'une vierge qui est sorti de la - de la ville, pour se rendre aupr√®s de Jean le Baptiste.

147      Et le voil√† se tenant dans l'eau. La Bible dit que la Parole du Seigneur vient toujours au proph√®te. Est-ce juste? Et Jean √©tait un proph√®te. Ils n'avaient pas re√ßu un proph√®te depuis des centaines d'ann√©es.

148      Mais en voil√† un, un proph√®te se tenant l√†, proph√©tisant que J√©sus viendrait. Il avait √©t√© au d√©sert, et il disait qu'il avait vu un signe. Dieu lui avait dit que ce signe suivrait ce Messie quand Il viendrait. Il dit: "Il Se trouve maintenant quelque part parmi vous. Il y a parmi vous Quelqu'Un dont je ne suis pas digne de d√©lier les souliers. Un de ces jours Il sera manifest√©. Et quand Il le sera, alors je diminuerai et Lui cro√ģtra."

149      Il lui est arriv√© de regarder et de voir ce signe. Il dit: "Le voici venir maintenant. Voici l'Agneau de Dieu qui √īte le p√©ch√© du monde."

150      Le vieux pr√©dicateur Baptiste, le Docteur Davis qui m'a baptis√© pour me faire entrer dans la communion fraternelle de l'Eglise Baptiste, en a discut√© une fois avec moi. Il a dit: "Sais-tu ce qui s'√©tait pass√© l√†, Billy?"

            Et j'ai dit: "Non, je ne le sais pas, Docteur."

151      Il a dit: "Voici ce qui s'√©tait pass√©. Jean n'avait jamais √©t√© baptis√©." Il a dit: "Jean a baptis√© J√©sus, et puis J√©sus S'est retourn√© et a baptis√© Jean."

            J'ai dit: "Je - je n'en sais rien."

152      Ainsi, je continuai √† prier √† ce sujet. Une nuit dans une vision, voil√† ce que c'√©tait. Voyez-vous? Jamais Il ne ... Jamais Il ne ... J√©sus n'a jamais baptis√© Jean. Mais, observez.

153      Il dit: "C'est moi qui ai besoin d'√™tre baptis√© par Toi, comment viens-Tu √† moi?"

            J√©sus r√©pondit: "Laisse faire."

154      Observez ces deux regards, les deux personnages importants sur la terre; il y avait d'une part Dieu, et de l'autre Son proph√®te; et la Parole vient au proph√®te. Quand la Parole est dans la chair, Elle ira au proph√®te. Peu importe o√Ļ il se trouve, Elle ira au proph√®te. C'est obligatoire. C'est la Bible qui le dit. Non ... Et voici venir ... Il √©tait la Parole. "Au commencement √©tait la Parole. Et la Parole a √©t√© faite chair et a habit√© parmi nous." Et voici la Parole venir au proph√®te, l√† dans l'eau, afin d'accomplir et de confirmer sa proph√©tie. Amen. Le voici Se tenant l√†, et l√†, les regards de l'un et de l'autre se sont crois√©s; l'un √©tait le proph√®te, et l'autre la Parole.

155      Et Jean s'humilia devant Lui et dit : "C'est moi qui ai besoin d'√™tre baptis√© par Toi; tiens! comment viens-Tu √† moi?"

156      Il r√©pondit: "Laisse faire, car il est convenable que nous - cela nous incombe; voyez-vous? Il est convenable que nous accomplissions toute justice."

157      Jean, √©tant proph√®te, reconnut cette Parole car la Parole vint √† lui; il reconnut que c'√©tait l√† le Sacrifice. Et conform√©ment √† la Loi, le Sacrifice devait √™tre lav√© avant d'√™tre offert. C'est exact. Il baptisa J√©sus parce qu'Il √©tait le Sacrifice qui devait venir. Avant de pouvoir entrer dans Sa vie publique, Il devait √™tre baptis√©, car le Sacrifice doit √™tre lav√© avant d'√™tre offert. Amen. Il Le baptisa.

158      Et lorsqu'il l'eut fait, Il sortit imm√©diatement de l'eau. Et il leva les yeux et vit l'Esprit de Dieu comme une colombe, et une Voix En sortit, disant: "Celui-ci est Mon Fils bien-aim√©, en Qui Je me plais de demeurer." Dieu et l'homme devinrent Un.

159      Adam et Eve √©taient un au commencement. Et lorsqu'on les s√©para, elle tomba √† cause de la Parole. Elle manqua la Parole. Elle tomba.

160      De m√™me, chaque √Ęge de l'√©glise est tomb√© comme cela √† cause de la mauvaise interpr√©tation de la Parole, laissant cet interpr√®te, Satan, L'interpr√©ter √† Eve, en disant : "Oh! S√Ľrement que cela ne peut pas √™tre vrai. Assur√©ment que ceci, que toutes ces choses ne peuvent pas l'√™tre. √áa ne peut pas l'√™tre. Oh, oui, je le sais. S√Ľrement..."

161      Mais, quand c'est Dieu qui l'a dit, cela reste ainsi. Et il n'y a pas de "r√©ellement" √† cela. Vous devez na√ģtre de nouveau. Vous devez recevoir le Saint-Esprit. C'est soit cela, soit p√©rir! Remarquez.

162      Et voici qu'Il - voici qu'Il entra l√†; et J√©sus et Dieu devinrent Un. Ils s'unirent.

163      C'est comme au commencement, en Eden, o√Ļ Adam et Eve √©taient un m√™me esprit. Ils s'appelaient Adam. Voyez-vous? Et il √©tait √† la fois Adam et Eve. Et lorsqu'ils furent s√©par√©s pour √™tre √©prouv√©s, qu'arriva-t-il? Eve fut d√©chue de la Parole; c'√©tait la Parole. Adam la suivit pour la racheter, mais il ne le pouvait pas. Il n'√©tait pas digne de la racheter.

164      Ensuite vint le Second Adam pour racheter l'Eglise; ce qui √©tait repr√©sent√© en ombre et en type.

165      Maintenant, aussi certain qu'Adam et Eve ont d√Ľ √™tre un m√™me esprit, Christ et l'Eglise doivent √™tre un m√™me Esprit, le m√™me minist√®re. "Les choses que Je fais, vous les ferez aussi." Voyez-vous ce que je veux dire? Ils devaient s'unir ensemble. La chair et le sang, et Dieu devaient s'unir ensemble pour √™tre un seul Esprit. Et, J√©sus-Christ et Son Eglise sont un seul Esprit. Comment l'Eglise peut-Elle renier la cr√©ation? Comment l'Eglise peut-Elle renier la chose que Christ Lui a ordonn√© de faire? Comment pouvons-nous renier Cela, et dire apr√®s que nous sommes de Christ? "Si vous demeurez en Moi et que mes Paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voulez et cela vous sera accord√©. Moi, Je suis le Cep; vous, vous √™tes les sarments." Et la Vie qui est dans le Cep entre dans les sarments pour que ceux-ci portent du fruit. Des porteurs de fruits.

166      "Et toute branche qui ne produit pas de bon fruit est retranch√©."

            C'est ce qu'ont fait les organisations; elles ont tordu la chose, elles ont embrouill√© la Parole, et elles sont parties comme cela. Et quelqu'un commence une chose dans ce sens et un autre dans l'autre sens, et la premi√®re chose, vous savez, une petite bande de Rickys s'en m√™le, et ils y injectent leurs id√©es; et la chose suivante, vous savez, ils deviennent une grande agglom√©ration babylonienne. Il √©monde carr√©ment cela. Jamais une organisation ne s'est lev√©e sans qu'elle ne tombe. Et toutes sont tomb√©es, elles ne se sont plus jamais relev√©es. [Espace vide sur la bande - Ed.]

167      Il prendra un homme de quelque part, et d√©noncera la chose. Certainement. Maintenant, remarquez, √† ce propos, ils doivent devenir un. J√©sus dit alors que la Vie qui √©tait en Lui serait dans Son Eglise. Et voici exactement ce qu'Il a promis pour ces derniers jours: la Vie qui √©tait en Christ, qui √©tait en ... serait manifest√©e au temps o√Ļ le monde serait dans une condition sodomite, comme c'est exactement le cas maintenant. Ne pouvez-vous pas voir cela, mon fr√®re, ma soeur?

168      Quel bien cela vous fait-il de vous joindre √† l'√©glise si vous n'avez pas Christ dans votre vie, Christ qui S'identifie Lui-m√™me dans votre vie? Voyez-vous, c'est cela. "Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru." C'est ce qu'Il a dit. Comment pourriez-vous le dire s'il n'en √©tait pas ainsi? Comment pouvez-vous pr√©tendre √™tre de Christ?

169      Vous direz: "Fr√®re Branham, comment pensez-vous donc faire pour faire p√©n√©trer cela dans ces gens-ci, en ce jour intellectualiste, o√Ļ tout est devenu une d√©nomination?

170      Il n'y a pas longtemps, j'ai demand√© √† une femme: "Etes-vous chr√©tienne?" C'√©tait dans un h√īpital. Elle a dit: "Je vous fais savoir que je br√Ľle un cierge chaque soir." Comme si cela avait quelque chose √† voir avec le Christianisme. J'avais...

171      Je suis all√© prier pour une autre femme et je ... Une autre dame √©tait couch√©e l√†, malade, elle et son fils. Et j'ai dit... Je suis entr√©. J'ai dit: "Madame, voulez-vous... Oui." J'ai dit: "Je sais qui vous √™tes. Vous √™tes Madame Oliver."

172      Elle a dit: "Oui, Fr√®re Branham." Elle a dit: "Je suis tr√®s malade, Fr√®re Branham. Le m√©decin n'arrive pas √† trouver ce dont je souffre. Voudriez-vous offrir une pri√®re? C'est pour cela que je vous ai appel√©."

173      J'ai dit: "Certainement, Soeur Oliver." J'ai dit: "Voudriez-vous incliner la t√™te?"

            Elle a dit: "Attendez juste une minute! Tirez ce rideau."

174      Et j'ai dit: "Bon, √ßa va." J'ai dit: "Je vais juste prier. Etes-vous chr√©tienne?"

            Elle a r√©pondu: "Nous sommes des m√©thodistes."

175      "Eh bien, ai-je dit, ce n'est pas ce que j'ai demand√©. Je vous ai demand√© si vous √©tiez une chr√©tienne."

            Elle a dit: "Tirez ce rideau."

176      Voyez-vous? Voil√† justement comment on est born√©. Comment donc une personne peut-elle √™tre ainsi? C'est l'obscurit√© et les t√©n√®bres, les diff√©rends d√©nominationnels qui les s√©parent des b√©n√©dictions de Dieu. Cela existe dans toutes les d√©nominations. C'est vrai. Fr√®re, n'allez pas vers "elle"; rev√™tez-vous de Lui. Ne prenez pas son nom √† elle; prenez le Sien, vous voyez, prenez Son nom √† Lui.

177      Vous direz : "Fr√®re Branham, comment allez-vous faire p√©n√©trer cela aujourd'hui? Comment allez-vous le faire?"

178      Il a promis qu'Il allait le faire en disant: "Ne craignez point, petit troupeau; il a plu √† votre P√®re de vous donner le Royaume."

            Comment va-t-Il le faire?

179      Il est toujours J√©hovah-Jir√©. Il est toujours J√©hovah-Jir√©. Dieu peut Se pourvoir Lui-m√™me d'une Eglise." Il est capable, de ces pierres, de susciter des enfants √† Abraham." Il - certainement, Il est J√©hovah-Jir√©.

            Vous dites: "Est-ce que √ßa va marcher?" Assur√©ment. Dieu l'a promis. "Pensez-vous que vous allez donc le rendre...?"

180      Je ne le puis, mais Lui le fera. Je ne suis pas responsable pour ce qui est de faire marcher Cela. J'ai seulement la responsabilit√© de pr√™cher Cela. Il Lui appartient de Le confirmer. √áa Le regarde. Si je m'en tiens √† la V√©rit√©, Il s'en tiendra aussi √† Elle. Il a prouv√© cela et Il le fera.

            Vous dites: "Il fait tr√®s sombre."

181      Oui, je sais qu'il fait tr√®s sombre. Et tous les eccl√©siastiques entrent dans cette tr√®s grande organisation pour se diriger vers un massacre.

            "Ainsi qu'allez-vous faire √† ce propos?"

182      Cela me rappelle bien une petite histoire. Je peux la raconter juste avant de terminer. L√†, √† Carlsbad, l√†, au Nouveau-Mexique, vous savez, ils ont, l√†, des cavernes. Ils - ils doivent descendre √† une profondeur d'environ un mile [1,609 Km - Trad.]. Je n'ai jamais aim√© ce truc. On est toujours comme des taupes dans la terre. Et on descend l√†-dedans et, oh! et l√†, il fait noir comme √† minuit. Et il y avait, l√†, une petite fille debout, oh! probablement comme cette petite cr√©ature-l√†. Et son jeune fr√®re se tenait l√†, √† c√īt√©, avec un guide qui les conduisait l√†-bas. Ainsi ils se tenaient l√†, dans cet endroit sombre, et il y avait de la lumi√®re √† ce moment-l√†. On avait allum√© toutes les lumi√®res. Et cet homme, juste pour ...

183      Le guide s'est gliss√© l√†, vers la lumi√®re. Et ce petit gar√ßon qui marchait avec le guide observait celui-ci. Ainsi le guide se dirigea l√† et toucha l'interrupteur et √©teignit simplement la lumi√®re. Oh! la, la! vous parlez de l'obscurit√©! A une profondeur d'un mile [1,609 km] sous terre, vous savez, il faisait si sombre que vous ne pouviez pas agiter la main et voir quelque chose.

184      Et cette petite fille criait de toutes ses forces. Elle ne faisait que sautiller, crier et crier aussi fort que...

185      Et dans tous ces cris, le petit gar√ßon se tenant l√†, √† c√īt√©, dit: "Oh, petite soeur! Oh, petite soeur ?"

            Elle dit: "Qu'est ce qui se passe, petit fr√®re?"

186      Il dit: "Ne sois pas effray√©e. Il y a ici un homme qui peut allumer les lumi√®res!

187      Il y a ici un Homme qui peut allumer les Lumi√®res. Il - Il, c'est J√©hovah-Jir√©! Voyez-vous? Il y a ici, au milieu de nous ce soir, un Homme, le Saint-Esprit; Il peut allumer les Lumi√®res. Il est la Parole, un Homme ici qui peut allumer les Lumi√®res. Je ne sais pas comment Il va le faire. Ce n'est pas √† moi de le savoir, mais Il sait comment actionner l'interrupteur. Il a fait la promesse. Il l'a faite l√†-bas, lorsque Abraham avait son couteau au-dessus de la gorge de son fils; Il alluma la Lumi√®re. Oui. Il peut encore allumer la Lumi√®re ce soir.

188      Inclinons la t√™te juste une minute. Que Dieu vous aide et qu'Il appuie sur ce petit interrupteur dans votre coeur.

189      Mes amis, cette semaine, vous avez vu le glorieux Saint-Esprit au milieu de nous. Il n'y a aucun doute √† cela. Mais, oh! que cette petite Lumi√®re soit allum√©e ce soir. Ne manquez pas cela, mon fr√®re, ma soeur. Je pense que ce seul petit chapitre au sujet de - au sujet d'Abraham a d√©montr√©, en le reliant simplement d'un bout √† l'autre, de la Gen√®se √† l'Apocalypse, cela a d√©montr√© l'heure dans laquelle nous vivons; Christ a √©t√© de nouveau rejet√© par notre nation; il y a des tremblements de terre √† divers endroits; Sodome et Gomorrhe; la condition dans laquelle se trouve l'√©glise, formant parfaitement l'image de la b√™te. Toutes ces choses sont arriv√©es comme le dit la Bible, et vous, le peuple, le savez. Voyez? Maintenant, sans cette glorieuse exp√©rience avec Christ, si la Vie de Christ vient en vous...

190      Maintenant jetez simplement un regard sur vous-m√™me √† travers le miroir de Dieu et voyez si seulement vous pouvez vous identifier ce soir. Si vous aviez v√©cu aux jours de - de No√©, au temps du d√©luge, √† quel c√īt√© vous seriez-vous identifi√©? Si vous aviez v√©cu aux jours de Mo√Įse, de quel c√īt√© vous seriez-vous trouv√©? Et si vous aviez v√©cu aux jours de Christ, au moment o√Ļ toutes les √©glises √©taient contre Lui? Il a d√Ľ rester seul l√†-bas, √† cause de tout ce qu'Il faisait. Ce qui importait, c'est que Dieu √©tait avec Lui, c'est ce qui comptait. Et m√™me presque tous Ses disciples L'avaient quitt√©. Mais de quel c√īt√© - compte tenu de votre √©tat actuel, eh bien, o√Ļ auriez-vous - de quel c√īt√© vous seriez-vous tenu? De quel c√īt√© voudriez-vous √™tre maintenant m√™me, si vous Le voyiez encore juste au milieu de nous?

191      Maintenant, Il est ici et Il peut allumer la Lumi√®re dans votre coeur, et remplir simplement votre vie du Saint-Esprit. Maintenant, combien ici, avec la t√™te inclin√©e, et le coeur aussi, aimeraient prier avec moi juste un instant?

192      Maintenant, P√®re C√©leste, nous savons que Tu ne viens simplement pas pour - pour faire des choses, juste pour montrer que Tu en es capable. Tu le fais pour un but. Et Seigneur, cette semaine, je me suis senti conduit √† attendre jusqu'√† cette minute, √† ce moment pr√©cis, pour qu'ils puissent premi√®rement voir que la Parole est confirm√©e. C'est au-del√† de tout doute maintenant. Et par ce seul personnage d' Abraham, alors que tous les personnages dans la Bible sont li√©s juste √† cela, nous voyons o√Ļ nous sommes, en ce moment m√™me.

193      P√®re, c'est avec des mots entrecoup√©s, mais c'est le mieux que je puisse faire. Je prie maintenant que ce glorieux Saint-Esprit, qui est ici et qui conna√ģt le secret de chaque coeur, puisse parler √† ce coeur maintenant m√™me. Fais-le, Seigneur. Parle √† celui-l√† qui ne pourrait pas partir si Tu venais ce soir, si la porte se fermait ce soir, s'il mourrait en rentrant √† la maison ou s'il √©tait cogn√© par une voiture et qu'il √©tait tu√© ou plut√īt mourrait; s'il √©tait trouv√© mort dans son lit le matin, et qu'il ne pourrait plus √™tre sauv√©. √Ē Dieu, je T'en prie, ne laisse aucun d'eux s'en aller ainsi.

194      S'ils se sont seulement joints √† une √©glise, Seigneur, puissent-ils ne pas avoir honte de s'avancer et de demander √† Dieu de les remplir de Son Esprit afin que Sa Vie puisse entrer en eux. S'ils n'ont pas pu comprendre ces choses, les disciples non plus n'avaient pas compris, mais ils ont tenu bon jusqu'√† ce que le Saint-Esprit f√Ľt d√©vers√©; alors ils comprirent Cela et ils √©crivirent la Bible. Maintenant, je Te prie, P√®re, de parler √† chaque coeur et qu'ils sachent que l'Homme qui peut allumer la Lumi√®re est juste √† la porte de leur coeur.

195      Maintenant, avec nos t√™tes courb√©es, combien ici seront vraiment honn√™tes et diront : "Fr√®re Branham, je - je sais que je ne suis pas en ordre avec Dieu?" J'aimerais - j'aimerais que vous leviez la main. Gardez simplement la t√™te courb√©e, tout le monde, mais levez la main. "Je ne suis pas en ordre avec Dieu." Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse. Oui "Je", les mains, "Je sais que je ne suis pas en ordre avec Dieu."

196      Vous voyez, ce que j'essaie de faire, c'est de trouver gr√Ęce devant Dieu pour ce grand service de gu√©rison de demain. Si je peux simplement trouver gr√Ęce, je - je - je ne crois pas que quelque chose resterait que Dieu ne pourra - ne pourra gu√©rir, si seulement je peux amener les gens √† croire.

197      Maintenant, vous qui n'avez pas le bapt√™me du Saint-Esprit, et qui savez que c'est l'Huile. Ceux qui n'avaient pas d'Huile dans leur lampe ne sont pas entr√©s.

198      Et, avez-vous d√©j√† lu quelque chose dans les journaux au sujet d'un temps comme celui-ci, o√Ļ les Presbyt√©riens, les Luth√©riens... Consultez le magazine des Hommes d'Affaires Chr√©tiens. Les Luth√©riens, les Presbyt√©riens, m√™mes les Catholiques cherchent par centaines le bapt√™m du Saint-Esprit. Et je me demande si ces Hommes d'Affaires du Plein Evangile comprennent qu'ils ne L'auront pas.

199      La Bible dit: "Lorsqu'elles vinrent, elles dirent: Donnez-nous de votre huile", dirent-elles. Les vierges endormies se rendirent compte qu'elles avaient eu tout ce temps pour chercher l'Huile, mais elles ne l'avaient pas fait. Ainsi, lorsque l'Epoux fut sur le point de venir, elles dirent: "Donnez-nous de votre Huile." Les autres r√©pondirent: "Nous en avons juste assez pour nous-m√™mes. Allez en acheter chez ceux qui en vendent." Et pendant qu'elles y allaient, l'Epoux vint et l'Epouse entra. Et elles furent jet√©es dans les t√©n√®bres du dehors, pour se r√©veiller et constater que l'Enl√®vement avait d√©j√† eu lieu. Et, elles furent abandonn√©es l√† o√Ļ il y aura des pleurs et des g√©missements, la p√©riode de tribulation et des grincements des dents.

200      Ce soir, mon fr√®re, ma soeur, mon ami, si vous n'avez pas encore re√ßu le Saint-Esprit, voulez-vous... ou si vous √™tes suffisamment convaincu de savoir que vous devriez L'avoir, voudriez-vous lever la main et dire: "Priez pour moi, Fr√®re Branham. Je crois que nous sommes dans la Pr√©sence de Dieu. Priez pour moi. Je n'ai pas le Saint-Esprit"? Que Dieu vous b√©nisse. Regardez simplement les mains, c'est partout. En avez-vous alors besoin?

201      Maintenant, √† vous, m√©thodistes, baptistes et autres, je sais qu'il y a beaucoup de fanatisme qui accompagne n'importe quel message.

202      Maintenant, √† vous, les luth√©riens, il n'y a pas longtemps, ici, j'√©tais juste en train de lire l'histoire de Martin Luther, un des livres √©crits √† son sujet. Il y √©tait dit : "Ce qui √©tait si √©tonnant, ce n'√©tait pas le fait que Martin Luther ait pu contester l'√©glise Catholique et qu'il ait pu s'en tirer, mais c'est le fait d'√™tre rest√© au-dessus de tout le fanatisme qui a accompagn√© son r√©veil."

203      Et il se fait qu'il y a une foule de gens de toute esp√®ce √† chaque r√©veil. Vous le savez. Mais, souvenez-vous maintenant que cela montre simplement qu'il y a un groupe qui est dans le vrai. Quand vous voyez un faux dollar ou quand quelqu'un pr√©tend avoir quelque chose, souvenez-vous simplement qu'il en existe un original sur lequel cela est calqu√©. S'il n'en est pas ainsi, c'est l'original. Voyez-vous? Ainsi, vous savez que cela ne peut pas √™tre l'orignal. Ainsi, il doit y avoir l'orignal.

204      Et cet original, c'est le v√©ritable J√©sus-Christ, Celui qui est ici et qui conna√ģt tous les secrets de votre coeur en ce moment m√™me. Et maintenant je vais vous demander si vous L'avez vu et si vous avez entendu ces t√©moignages de gu√©risons de toutes sortes, et comment les secrets des coeurs des gens ont √©t√© d√©voil√©s cette semaine, et vous... C'est Lui qui vous parle. C'est Lui. Je me demande si vous croyez que ma pri√®re pour vous pourrait vous aider.

205      Souvenez-vous, le Saint-Esprit fut donn√© par l'imposition des mains. Pierre, apr√®s que Philippe fut parti en Samarie et qu'il eut baptis√© tout le monde l√†-bas au Nom de J√©sus-Christ, Pierre s'y rendit pourtant pour leur imposer les mains; et le Saint-Esprit vint sur eux. Voyez?

206      Maintenant, si vous croyez en cela, je ne sais pas si vous pouvez monter ici, chacun de vous qui n'√™tes pas sauv√©s ou qui n'avez pas le Saint-Esprit; ne voulez-vous pas venir ici et vous tenir ici m√™me juste une minute pour que je prie pour vous? Si vous pouvez venir simplement √† partir de l'all√©e centrale, peu importe o√Ļ vous √™tes, tenez-vous juste ici. Avancez juste ici afin que je - je prie avec vous pendant un moment. Que Dieu vous b√©nisse.

207      Bon, maintenant que tout le monde chante simplement "Presque Persuad√©", si vous le voulez bien. Soeur Downey, allez-y, s'il vous pla√ģt. Tr√®s bien.

208      Voulez-vous venir juste ici, mes fr√®res? Que Dieu vous b√©nisse, mon fr√®re. Maintenant que tout le monde soit vraiment calme et qu'il prie. Ceci pourrait √™tre le moment d√©cisif, √ßa pourrait signifier la s√©paration pour passer de la mort √† la Vie pour beaucoup, beaucoup de gens.

209      Avez-vous tous √©t√© ici cette semaine? Avez-vous vu le Saint-Esprit, ce qu'Il a fait cette semaine parmi les gens?

            ...d√©"... √† recevoir Christ;

            Oh, Il est maintenant, une √Ęme √† ...

210      Ne voulez-vous pas venir, vous qui √™tes sans Dieu, sans le Saint-Esprit? Est-ce que vous dites: "J'appartiens √† l'√©glise, Fr√®re Branham"? C'est ce que - ce n'est pas de cela que je parle. Voici ce que je veux dire: "Etes-vous rempli de l'Esprit de Dieu?"

            "... plus ..."

            Vous ne trouverez jamais un jour plus favorable qu'aujourd'hui, o√Ļ J√©sus-Christ S'est identifi√© au milieu de nous.

            "... √† Toi ..."

211      Et si vous mourriez avant le matin? Et √† ce moment- l√†, vous ne saurez plus appeler. Ne voulez-vous pas venir maintenant pendant qu'Il appelle?

            "Presque persuad√©,"...

            C'est bien, continuez simplement √† avancer.

            ... venez, venez aujourd'hui;

            "Presque persuad√©," ne vous d√©tournez pas ...

212      Ne voulez-vous pas venir maintenant? Je sens quelque chose me dire dans mon coeur qu'il y a quelqu'un qui est r√©ticent. Ne faites pas cela, fr√®re, ne faites pas cela!

            ... les anges sont pr√®s,

            Des pri√®res montent des coeurs si chers;

            √Ē errant, reviens (maintenant, un vrai ...)

213      Ecoutez, mon ami. Croyez-vous que pendant toute cette semaine le Saint-Esprit a d√©montr√© qu'Il parle ici? Faites voir la main. Il devrait y en avoir beaucoup plus, ou davantage. Je ressens une telle Sensation. Voyez, Il n'est pas ... Il y a cependant quelque chose qui ne va pas. Vous feriez mieux de venir.

214      Souvenez-vous, je ne peux pas - je ne peux pas vous obliger √† venir contre votre gr√©. Mais, je crois que ceci pourrait √™tre le temps, tout ce que vous avez attendu est peut-√™tre sur le point d'arriver en ce moment m√™me. Et ceci pourrait √™tre, j'esp√®re que ce n'est pas le cas, ceci pourrait √™tre la derni√®re fois que vous √™tes appel√©. Souvenez-vous, Il ne forcera pas toujours. Il appellera, ensuite Il se d√©tournera de vous pour ne plus jamais revenir.

215      Pourquoi ne venez-vous pas maintenant m√™me? Ne voulez-vous pas monter ici et vous pr√©senter simplement vous-m√™me devant Dieu? Dites: "Je viendrai me tenir l√†. Je vais m'engager. Je n'ai pas honte. J'appartiens √† l'√©glise, mais je veux que le monde entier sache que je suis pr√™t √† recevoir Christ, le Saint-Esprit, dans mon coeur. Je viens maintenant pour le faire. Je suis pr√™t √† me mettre en ordre pour devenir un v√©ritable chr√©tien, une v√©ritable dame, un v√©ritable homme." Ne voulez-vous pas venir? Nous allons tout simplement attendre. Venez tout simplement, des balcons et du bas-c√īt√©, c'est bien. Venez ici, prenez simplement position.

216      Mon ami, il se peut que je ne vous voie plus jamais de ce c√īt√©-ci du merveilleux temps. Mais, si je ne vous vois plus, souvenez-vous, je serai alors innocent, Christ aussi. Il S'est identifi√© √† vous. Vous Le verrez faire la m√™me chose d'ici peu. Tr√®s bien. Maintenant venez, prenez position.

217      Vous direz : "Eh bien, Fr√®re Branham, vous me jugez." Non, je ne vous juge pas.

218      Je mets √† l'√©preuve cette Sensation qui est en moi, vous voyez. Il y a Quelque chose ici √† l'int√©rieur, qui dit: "Oh, il y en a plus, il y en a beaucoup plus." Voyez-vous?

219      Maintenant, vous direz: "Eh bien, je, je me suis joint √† une √©glise, Fr√®re Branham. Je suis pentec√ītiste. Je - Je - Je ne ..." Ce n'est pas de cela que je parle, mon ami. Ce n'est pas du tout ce que je demande.

            Je demande: "Avez-vous la Vie de Christ?"

220      Et, vous direz: "Fr√®re Branham, j'ai parl√© en langues." C'est bon. Mais ce n'est toujours pas ce que je demande.

221      Vous direz: "Fr√®re Branham, je n'ai jamais fait du mal √† qui que ce soit." Ce n'est toujours pas ce que je demande.

            "Est-ce que la Vie de Christ est en vous?"

222      Ne courez pas de risque, mon ami. Ne, ne, ne faites pas cela. Ce sera quand vous ... Quand la mort vous frappera, ce sera alors trop tard. Ne faites pas cela. Je vous en prie, ne le faites pas.

223      Bien, nous avons beaucoup de gens ici, juste en ce moment. Il faudrait que j'offre un peu de place √† ceux qui s'ajoutent. Je vais d'abord prier pour ceux-ci et ensuite nous pouvons donc entrer, entrer l√†, dans une salle afin de leur imposer les mains pour qu'ils re√ßoivent le Saint-Esprit. Et ainsi, nous allons prier pour ceux-ci maintenant m√™me.

            Inclinez la t√™te juste un instant.

224      Notre P√®re C√©leste, voici ceux qui se sont inclin√©s ici; ce sont des hommes et des femmes √† destination de l'Eternit√©. Ils, ils doivent partir, nous le savons. Et nous voyons des tremblements de terre qui ... et le monde dans la position o√Ļ il se trouve maintenant. Et nous voyons le Christ venir vers nous et faire les choses qu'Il est en train de faire; et nous voyons le Message, la Parole √™tre proclam√©e et ensuite nous Le voyons venir juste derri√®re Cela et La confirmer comme √©tant la V√©rit√©, connaissant tous les secrets du coeur. Et, maintenant ces gens se sont avanc√©s pour prendre position. Ils ne pouvaient pas faire cela d'eux-m√™mes. Ils sont venus parce qu'ils √©taient conduits √† venir.

225      Et, P√®re, j'offre cette pri√®re pour eux ici m√™me, non seulement pour leur salut, pour qu'ils soient sauv√©s, mais pour qu'ils soient remplis du Saint-Esprit. Accorde-le, Seigneur. Puisse chacun de ceux qui se tiennent ici √™tre rempli de l'Esprit, et puisse-t-il se produire, √† partir d'ici, un r√©veil √† travers ce pays, qui secouera r√©ellement cette communaut√© et toute la r√©gion avoisinante. Accorde-le, Seigneur.

226      Et chaque √©glise, et les m√©thodistes, les baptistes, les presbyt√©riens, l'√©glise de Christ, les luth√©riens, qui que ce soit - puisse-t-il se produire un r√©veil, Seigneur, √† partir de ces gens qui rentrent avec le V√©ritable Saint-Esprit, Lequel manifestera Dieu dans leurs vies. Accorde-le, P√®re. Ils sont √† Toi maintenant et je Te les confie. Maintenant, nous allons les faire entrer pour leur imposer les mains, Seigneur, afin qu'ils puissent recevoir le Saint-Esprit, au Nom de J√©sus.

            Maintenant, pendant que nous avons tous la t√™te inclin√©e...

227      Maintenant, je demande √† ce groupe-ci de suivre cet homme qui est juste l√†, √† c√īt√© de vous, afin qu'il vienne... que nous puissions venir vers vous l√†-derri√®re, dans la salle. Nous avons, l√†, un endroit o√Ļ vous pouvez vous agenouiller; nous pourrons venir vous imposer les mains afin que vous receviez le Saint-Esprit. Et si vous √™tes malade, vous serez gu√©ri. Et peu importe votre besoin, allez-y imm√©diatement. Nous serons √† vos c√īt√©s, l√† m√™me. Il y en a beaucoup qui doivent venir, mais il y a - il y a peu ... Il n'y a pas assez de place pour qu'ils s'y tiennent. Nous voulons juste faire un deuxi√®me appel maintenant. Entrez-y imm√©diatement, de ce - de ce c√īt√©-ci. C'est bien. Que Dieu vous b√©nisse!

228      Bien, √† vous autres ici maintenant; alors qu'ils sortent, pourquoi ne montez-vous pas de nouveau juste ici pour la pri√®re maintenant? Et maintenant remplissons de nouveau cet endroit, ici tout autour.

229      Nous allons y entrer pour recevoir le bapt√™me du Saint-Esprit. Nous allons y entrer.

230      Apr√®s que nous avons vu, cette semaine, l'identification de ce Seigneur J√©sus, ici devant nous, nous savons donc sans l'ombre d'un doute que c'est Lui qui est ici. Souvenez-vous maintenant que c'est le m√™me Saint-Esprit, le m√™me J√©sus qui m'avait dit ce que ces gens avaient, o√Ļ ils √©taient, qui ils √©taient, d'o√Ļ ils venaient, ce qui allait leur arriver. Et vous savez que cela n'a jamais failli une seule fois; et jamais √ßa ne faillira, jamais. Ce m√™me Saint-Esprit m'a dit de faire ceci. C'est vrai. Je le fais par la conduite du Saint-Esprit.

231      Maintenant, pendant que ce - aussit√īt que ce groupe sortira de cette autre salle-l√†, avant que nous y allions, nous voulons que vous veniez maintenant. Vous ici, venez, montez par ici maintenant. Ceux d'entre vous qui √™tes rest√©s ici, qui d√©sirez le bapt√™me de l'Esprit, ne voulez-vous pas venir maintenant m√™me? Montez par ici. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. Et si quelques-uns parmi vous sont malades et ne sont pas remplis du Saint-Esprit, pourquoi ne venez-vous pas recevoir Christ? Recevez-Le et alors vous irez mieux ce soir.

232      Cette dame a √©t√© vraiment terrass√©e par le ... elle ne pouvait pas - elle est si peu convaincue de pouvoir s'en tirer. On l'aide √† entrer dans la salle. Avancez maintenant, vous, vous qui suivez par ici maintenant. Il y a assez de place o√Ļ se tenir debout tout autour maintenant. Montez ici, vous qui √™tes membres de l'√©glise, des m√©thodistes et des baptistes. Nous ne vous demandons pas de ...

233      Ecoutez, mes amis, je sais qu'on dit: "La Pentec√īte, ils ont organis√© la Pentec√īte." C'est faux.

234      La Pentec√īte c'est une exp√©rience. Les m√©thodistes L'ont. Les baptistes L'ont. Ils L'ont eux tous. La Pentec√īte n'est pas organis√©e. C'est une exp√©rience. Et si vous n'avez pas eu l'exp√©rience de la Pentec√īte, venez La recevoir maintenant. Souvenez-vous, si vous croyez que je suis Son serviteur, Son proph√®te; souvenez-vous, il y a un authentique bapt√™me du Saint-Esprit. Juste au milieu de tout le fanatisme, il y a n√©anmoins une authentique naissance par le Saint-Esprit, une authentique naissance venant de Dieu. Venez, croyez cela maintenant m√™me.

235.Ne voulez-vous pas venir pendant que nous chantons encore juste un ou deux couplets de ce cantique pour que je sois s√Ľr que ma conscience est pure en quittant cette ville maintenant, et que le sang ne sera pas sur elle. Je sais qu'Il parle aux autres. Pourquoi ne venez-vous pas?

            "...d√©... maintenant √†... aujourd'hui;

236      Que Dieu te b√©nisse, petit gar√ßon. Que Dieu vous b√©nisse vous tous qui √™tes debout ici maintenant.

            "Pres-" (c'est bien, montez) "- que persuad√©,"

237      Venez, de tout c√īt√© du b√Ętiment. Dehors, √† l'int√©rieur, aux balcons, n'importe o√Ļ, venez imm√©diatement juste ici. Prenez position pour Christ. N'ayez pas honte de Lui. Si vous √©tiez mourant... Que feriez-vous si vous sentiez votre coeur cesser de battre maintenant m√™me? Et, souvenez-vous que Celui qui vous parle, c'est Lui qui tient votre coeur dans Sa main. Il conna√ģt les secrets de votre coeur. Je le dis au Nom du Seigneur, il y en a encore beaucoup ici qui doivent venir. Pourquoi ne venez-vous pas? Vous dites: "Est-ce moi, Fr√®re Branham?" Oui, c'est vous. Si vous n'√™tes pas convaincu, ne courez pas de risque.

                 ... si cher; √ī errant, reviens.

                 Presque persua-"(C'est vrai, c'est vrai.) "- d√©," la moisson...

            C'est bien, la moisson est presque finie. D√©p√™chez-vous.

            "Presque..."

238      Un jour, √ßa sera trop tard. N'attendez pas une autre heure, une autre minute. Levez-vous et venez. Jeune homme, amenez votre amie. Amenez votre ami. Maman, amenez papa. Venez maintenant m√™me, tout le monde. Jeune fille, jeune homme, qui que vous soyez; vieil homme, vieille femme, venez. C'est l'occasion. Si vous √™tes vieux, souvenez-vous de ce que je vous ai montr√© par la Bible, vous serez chang√©, si vous voulez bien accepter simplement la Semence d'Abraham.

                 C'est √©chouer!

                 Quel triste, triste et amer g√©missement: "Presque - mais perdu!"

            Inclinons la t√™te maintenant.

239      Seigneur J√©sus, √ī Dieu, sonde chaque coeur. Sonde chaque personne, Grand Saint-Esprit. √Ē Dieu, que ceci ne soit pas en vain, m√™me pour une seule personne. Puisse chaque personne, chaque personne, Seigneur, √™tre sauv√©e. Ne laisse aucun d'eux se perdre, Seigneur. Je les r√©clame au Nom du Seigneur J√©sus comme les - comme les joyaux de la couronne de mon Seigneur. Oh! Lui dont la Pr√©sence est ici maintenant, la grande Colonne de feu en train de se mouvoir dans le b√Ętiment, inondant les coeurs. Je prie, √ī Dieu, que les cha√ģnes qui lient ce coeur soient bris√©es, qu'il se l√®ve et vienne doucement vers J√©sus-Christ, en disant: "Seigneur, tout ce que je suis, me voici! Prends-moi et mod√®le-moi, Seigneur, dans Ta grande fonderie et remplis-moi et fais de moi un fils ou une fille de Dieu." Accorde-le, Seigneur, et puisse-t-il en √™tre ainsi.

240      Pendant que nous continuons √† chanter, un couplet de plus, le voulez-vous? Et, nous allons devoir terminer rapidement maintenant, parce que nous devons finir ici avec les autres.

            "Presque persua -..."

241      Venez maintenant. Venez juste maintenant, ne voulez-vous pas venir? Que Dieu vous b√©nisse, ch√©ri. "De la bouche des enfants, Il re√ßoit la louange."

                 Oh! "Presque persuad√©," Oh! ne vous en d√©tournez pas.

                 J√©sus ...

242      C'est Lui qui vous invite, qui parle √† votre coeur. Vous vous demandez: "Est-ce moi?" S'il y a le moindre doute, venez!

                 ... sont pr√®s.

                 Des pri√®res se l√®vent des coeurs si pr√©cieux;

                 √Ē errant, viens.

243      Inclinons la t√™te maintenant pendant que ceux-ci s'appr√™tent. Maintenant pendant que vous vous tenez ici, baissez simplement les yeux. Souvenez-vous, vous devez venir en disant... sous l'impulsion de Quelque chose qui est en vous, qui vous dit qu'il y a un petit quelque chose de faux dans votre vie. J'admire votre position. Souvenez-vous, J√©sus a dit: "Si vous avez honte de Moi devant les hommes, J'aurai honte de vous devant Mon P√®re et les saints Anges. Mais celui qui Me confessera devant les hommes, Je le confesserai devant Mon P√®re et les saints Anges."

244      Et maintenant, il y a un assez grand nombre de gens, l√†-derri√®re maintenant, qui sont pr√™ts √† se joindre √† nous dans la pri√®re maintenant, afin que vous soyez sauv√©s et remplis du Saint-Esprit. Dites-Lui simplement que vous regrettez ce que vous avez fait et que vous allez d√©sormais devenir un chr√©tien par Sa gr√Ęce, et que vous voulez le bapt√™me du Saint-Esprit qui va vous conduire tout au long du voyage de votre vie.

245      P√®re C√©leste, ils sont des joyaux de Ta couronne. Ils ne seraient pas venus, ils ne seraient pas venus si Quelque chose ne les avait pas avertis. Et Tu as dit: "Aucun homme ne peut venir, √† moins que Mon P√®re ne l'attire. Et tous ceux que le P√®re M'a donn√©s, viendront." Et les voici qui viennent, pouss√©s par Quelque chose qui leur dit de venir. Ainsi, Tu as donc commenc√© une oeuvre, Seigneur. Je prie que Tu l'ach√®ves en eux, ce soir, Seigneur, en faisant d'eux des fils et des filles de Dieu. Accorde-le. Qu'aucun d'eux ne soit perdu. Je Te les pr√©sente maintenant comme des troph√©es de Ta Parole et de Ta Pr√©sence. Au Nom de J√©sus-Christ. Amen.

246      Maintenant, rentrez directement dans la salle, jusqu'√† ce que nous vous rejoignions. Allez vers la droite, ici. Les huissiers vous conduiront imm√©diatement.

247      Et, maintenant - maintenant je me demande si les serviteurs ind√©pendants pourront venir maintenant et suivre ceux qui sont juste √† l'int√©rieur; beaucoup de serviteurs ind√©pendants d'autres √©glises.

248      Vous, les ministres qui voulez rentrer avec nous √† l'int√©rieur pour voir si la chose se fait juste comme il faut ou pas, venez, rentrez avec nous. Venez, mettez-vous √† genoux avec vos fid√®les pour qu'ils re√ßoivent le Saint-Esprit. Venez chacun juste... Eh bien, vous ministres, n'importe qui d'entre vous, M√©thodiste, Baptiste, Presbyt√©rien, qui que vous soyez, venez. Vous √™tes invit√©s. Accompagnez ces gens.

249      Et vous, serviteurs ind√©pendants de diff√©rentes √©glises qui savez comment prier avec les fid√®les, leur imposer les mains, venez √† pr√©sent. Ils sont - on les remet entre vos mains; ils sont les troph√©es de la Parole. Venez, s'il vous pla√ģt, maintenant m√™me; vous, les serviteurs ind√©pendants, et allez l√†-derri√®re avant que nous n'entrions dans une autre √©tape de la r√©union, c'est juste dans un instant. Venez maintenant, entrez tout de suite. √áa va. Retournez dans la salle, il y a, l√†, beaucoup d'espace. Maintenant rentrez donc l√†-bas et faites tout ce que vous pouvez pour aider ces pr√©cieuses personnes. Notre Pr√©cieux J√©sus les a amen√©es; Il les a attrap√©es dans le filet de l'Evangile. Maintenant, amenez-les l√† et on va prier avec eux afin que Dieu remplisse chacun d'eux du Saint-Esprit. Fermez les portes, restez juste l√† jusqu'√† ce que √áa arrive. Il a promis que √áa arrivera. Et Il l'a promis, et Il tiendra Sa promesse. Comme Il est fid√®le √† Sa promesse, Il appara√ģtra ici, devant nous.

250      Seigneur, b√©nis-les!

251      Vous, les ministres, √™tes-vous l√†? Vous pr√©dicateurs et la√Įcs qui √™tes int√©ress√©s √† assister ou √† conduire les gens √† recevoir le Saint-Esprit, allez √† votre poste du devoir maintenant, accompagnez-les, tenez-vous √† c√īt√© de vos fid√®les, vous les hommes qui √™tes bien exerc√©s, et qui avez fait une exp√©rience avec le Saint-Esprit; et √©galement vous les femmes qui √™tes bien exerc√©es, qui savez ce que c'est. Allez rejoindre ces soeurs l√† o√Ļ elles sont. Vous qui savez comment vous y prendre, restez donc avec eux l√†-bas. C'est vraiment votre temps maintenant. Voici le moment o√Ļ vous devez √™tre √† votre poste de devoir. C'est votre t√Ęche maintenant d'y aller. Que Dieu vous b√©nisse. C'est juste. Mettez-vous carr√©ment √† votre poste et entrez directement l√† avec eux, et restez-y et assurez-vous que - que c'est fait et bien fait. Restez l√† jusqu'√† ce que vous voyiez la douceur de Christ dans chacun d'eux. Dieu vous honorera pour cela. Amen et amen.

            Oh! j'aime cela. Regardez juste ceux qui sont entr√©s l√† au fond!

252      Y en a-t-il encore un ici, qui n'est pas entr√© l√† et qui devrait y entrer? S'il est l√†, voulez-vous vous lever et suivre ces serviteurs ind√©pendants √† l'int√©rieur? Voulez-vous le faire? S'il y a quelqu'un ici dans la salle, qui - qui ne sent pas que - qu'il est exactement l√† o√Ļ il devrait √™tre.

253      Maintenant, rappelez-vous, mon fr√®re, ma soeur; je - je ne peux pas accomplir ceci. Voyez, c'est Dieu Qui accomplit ces choses, ce n'est pas moi. Maintenant, je prie que Dieu vous accorde ces choses, et qu'Il vous accorde une - une - une exp√©rience du bapt√™me du Saint-Esprit.

254      Maintenant, vous tous qui aimez le Seigneur J√©sus, et qui voulez entrer l√† pour prier, allez l√† au fond maintenant et priez avec ces gens. Le voulez-vous? Merci. Merci, c'est tr√®s gentil.

255      Vous savez, quand je vois les serviteurs ind√©pendants accompagner ces gens, j'ai... je voudrais dire ceci concernant vous qui √™tes ici, cela montre de quoi vous √™tes faits. J'ai √©t√© dans beaucoup d'endroits, et m√™me chez des gens qui sont cens√©s √™tre remplis de l'Esprit, et j'ai assist√© aux appels √† l'autel, et, eh bien, vous ne pourriez pas amener les gens √† aller avec qui que ce soit pour prier ensemble √† l'int√©rieur. Voyez, √ßa montre que c'est Ikabod, "l'Esprit du Seigneur s'en est all√©". Voyez? Mais lorsque vous voyez ce z√®le, ce Feu ainsi que cet ardent d√©sir, et cette passion pour les √Ęmes des hommes...!

256      Remarquez bien qu'au cours de cette semaine, j'ai tout simplement pris mon temps, et j'ai veill√© sur le discernement et des choses comme cela, afin que les gens saisissent cela et d√©couvrent que le Saint-Esprit est l√†, et qu'enfin je fasse cet appel √† l'autel. Vous, les ministres, comprenez-vous ce que j'√©tais en train de faire? Voyez, c'√©tait pour faire cet appel √† l'autel maintenant que les gens sont convaincus. Maintenant, il y en a des centaines l√†-bas pour recevoir le Saint-Esprit. Et un grand nombre les y ont accompagn√©s pour prier avec eux.

            Maintenant, s'il y a ici une autre personne, pour que...

257      Je dirai ceci : vous avez vu la Pr√©sence de Christ cette semaine, Se confirmant Lui-M√™me ici. Vous L'avez vu.

258      Et maintenant, souvenez-vous qu'on ne me r√©clamera le sang de personne en ce Jour-l√†, m√™me si c'est demain. √áa sera l'un de ces jours. Souvenez-vous que nous nous tiendrons L√†. Qui que vous soyez, vous vous tiendrez L√†, de toute fa√ßon. "Il est r√©serv√© aux hommes de mourir une seule fois, et apr√®s cela vient le jugement," et nous nous tiendrons L√†.

259      Maintenant, si vous n'√™tes pas parfaitement s√Ľr d'avoir Christ, le Saint-Esprit, dans votre coeur, et qu'Il Se confirme en vous avec l'amour, la paix, la joie, les fruits de l'Esprit et la Vie de Christ vivant en vous, alors, souvenez-vous, votre sang n'est pas sur mes mains. Lui non plus n'en sera pas coupable, parce qu'Il est apparu devant vous et S'est montr√© ici conform√©ment aux Ecritures. Combien aimeraient t√©moigner de cela en levant la main, en disant: "J'ai vu Cela cette semaine"? C'est vrai, voyez, nous ne pouvons pas nous justifier. Nous n'avons pas d'excuse.

260      Maintenant, y a-t-il quelqu'un qui voudrait... quelqu'un d'autre qui voudrait venir, afin que je puisse dire, au moment o√Ļ je serai pr√™t √† partir d'ici demain, le Seigneur voulant, que je puisse dire: "Je suis quitte du sang de tous ceux qui √©taient √† ce r√©veil. J'ai fait tout mon possible, Seigneur. J'abandonne cela √† Toi. Maintenant simplement que Tu ... chacun d'eux."

261      Maintenant, combien ici sont malades et sont dans le besoin maintenant, et voudraient qu'on prie individuellement pour eux? Faites-le savoir en levant la main. Tr√®s bien, partout dans le b√Ętiment.

262      A pr√©sent, je vais vous demander de faire quelque chose pour moi. Maintenant, √™tes-vous des croyants? A pr√©sent, j'aimerais que vous fassiez quelque chose pour moi maintenant. Imposez-vous les mains les uns aux autres. Imposez-vous tout simplement les mains les uns aux autres partout. Et maintenant √©coutez, je d√©sire que vous priiez; priez tout simplement.

263      Maintenant, rappelez-vous, tous ceux qui entreront dans la ligne de pri√®re demain devront √™tre l√† t√īt, et avoir une carte de pri√®re.Tenez-la √† la main quand viendra alors le moment de la ligne. Si vous avez un bien-aim√©, vous, fr√®res m√©thodistes, baptistes, presbyt√©riens, qui que vous soyez, si vous avez des malades que vous... Venez directement avec eux. Venez directement dans la ligne avec eux. Venez, procurez-vous une carte de pri√®re, car ... Alors, venez directement avec une carte de pri√®re dans la ligne. Les huissiers la prendront. Ils passeront et on priera pour eux.

264      Je crois que Dieu va accomplir de grandes choses demain. J'esp√®re qu'Il va le faire. C'est pour cette raison que je fais des appels √† l'autel, que je fais tout ce que je peux, pour trouver gr√Ęce √† Ses yeux.

265      Maintenant, pendant que nous inclinons tous la t√™te et que vous priez tous l'un pour l'autre; maintenant, la Bible dit: "Ces signes accompagneront ceux qui auront cru." A pr√©sent, priez pour l'homme ou la femme sur qui vous avez pos√© les mains, car on prie pour vous. Voyez-vous? Ne priez pas pour vous-m√™me. Priez pour eux. Imposez-vous les mains les uns aux autres et priez. Imposez simplement les mains ... C'est bien.

266      Maintenant, priez tel que vous le faites dans votre √©glise. Dites: "Seigneur J√©sus, gu√©ris cette pauvre pr√©cieuse soeur, ce pauvre pr√©cieux fr√®re, qui que ce soit. Ils sont malades, Seigneur. Et je - je suis un croyant, et je vais suivre Ta Parole. Et Ta Parole dit: "Ces signes accompagneront ceux qui auront cru. S'ils imposent les mains aux malades, ceux-ci seront gu√©ris." Et j'impose les mains aux malades, √† cette personne malade, √† ce fr√®re malade, √† cette soeur malade. Je - je prie, √Ē Dieu, que Tu confirmes Ta Parole, et que les miracles suivent, et qu'ils soient gu√©ris."

267      Seigneur J√©sus, je prie pour eux ainsi que pour ces mouchoirs, afin qu'au Nom de J√©sus-Christ, le Fils de Dieu, Tu gu√©risses chaque personne qui est dans la Pr√©sence Divine.

268      Satan, tu as perdu la bataille. Ils ont vu la Pr√©sence de Christ. Ils ont entendu Sa Parole et L'ont vue manifest√©e. Les p√™cheurs sont l√†, cherchant le salut. Tu as perdu la bataille. Sors de ces gens au Nom de J√©sus-Christ. Quitte-les et ne les tourmente plus.

269      Et que le Dieu du Ciel les ram√®ne √† la vie et √† la bonne sant√© et qu'Il leur redonne la force. Puissent ceux qui d√©tiennent les cartes de pri√®re ne m√™me pas avoir besoin de venir demain dans la ligne de pri√®re. Que le Saint-Esprit se repande sur ce groupe de gens et gu√©risse chacun d'eux pour la gloire de Dieu. Maintenant allez de l'avant, Fr√®re. Amen.

EN HAUT