ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS




  
Prédication de William Branham a été prêchée 64-0125 La durée est de: 1 heure et 1 minute .pdf La traduction Vgr
Télécharger: .doc      
Voir le texte francais seulement

Allumer la Lumière

1          Très bien. Est-ce le… [Un frère dit : “Voici votre microphone.”—N.D.É.] C’est le microphone principal? Merci, monsieur. [“Voici le microphone ouvert.”] Oui, monsieur. Très bien. J’ai vu qu’il y avait un peu d’écho là, au fond, et donc… Bonjour, mes amis. M’entendez-vous bien là, au fond? [L’assemblée dit : “Oui.”] Alors, ça s’est arrêté. Merci.

2          Je suis vraiment une personne privilégiée, ce matin, de me tenir ici, sur l’estrade, à la suite de ces superbes témoignages, afin d’essayer de—d’ajouter un petit quelque chose à ce que ces hommes ont dit, pour attirer sur nous des bénédictions comme celles dont nous avons joui ce matin. Et j’ai remarqué que certains d’entre eux étaient très…

3          [Écho dans l’amplificateur. Un frère dit : “Je pense que nous devons placer celui-ci au milieu, Frère Branham.”—N.D.É.] Très bien, monsieur. Est-ce que c’est mieux?

4          Donc, certains de ces hommes qui ont pris la parole ici, la plupart d’entre eux… En fait, chacun d’eux a donné un témoignage excellent, vraiment remarquable. Combien je les apprécie, ces merveilleux témoignages à la gloire du Seigneur!

            Maintenant, nous allons aborder la Parole.

5          Et j’ai, cette semaine, j’ai résolu en mon cœur de ne pas garder les gens assis pendant deux ou trois heures à m’écouter. Je vais vous dire pourquoi je—je fais cela, mes amis. Je suis sans instruction, et je ne peux parler que par inspiration. Or, un homme instruit, eh bien, il est inspiré, lui aussi; mais il peut expliquer ce dont il parle en se servant de son instruction, en employant les mots qui feront connaître aux gens ce dont il parle. Étant sans instruction, je dois recourir aux symboles de la nature pour exprimer l’inspiration que je reçois. Ce qui fait que parfois, les gens ont vraiment du mal à comprendre. C’est ce qu’on constate, et j’en étais fort troublé jusqu’au jour où j’ai vu dans la Bible que Dieu avait procédé de la même manière, avait les mêmes façons de faire.

6          Nous remarquons, Jean-Baptiste, par exemple, eh bien, il n’est fait mention nulle part de son instruction, alors, quand il—quand il est sorti du désert, il s’est mis à parler à—à…son assemblée, l’église de cette époque-là. Nous voyons les expressions qu’il a utilisées. Il disait : “Races de serpents.” Vous voyez, c’est à cela qu’il était habitué, la nature et le désert; autrement dit, ce qui est retors, visqueux, trompeur. Eh bien, un autre homme aurait pu trouver des mots du genre “imposteur” ou un autre mot qu’il aurait employé pour exprimer cela. Mais Jean a employé le mot “serpent”. Je pense que tout le monde a compris de quoi il parlait.

7          Et, donc, il a dit : “Ne vous mettez pas à penser dire en vous-mêmes : ‘Nous faisons partie de ceci, nous faisons partie de cela’, car, je vous le dis, Dieu peut, de ces pierres-ci,” voyez, voyez, pas quelque chose de grand. “Dieu peut, de ces pierres.” Il utilisait des expressions liées à la nature.

8          Et aussi : “La cognée est mise à la racine de l’arbre.” Si c’est un frère bien instruit qui avait reçu cette même inspiration, il aurait peut-être dit : “Il anéantira.” Lui, il a dit : “La cognée est à la racine de l’arbre.” Cela l’anéantit de toute façon, voyez, alors ça, il—il le savait. Il utilisait ces expressions peut-être parce qu’il était sans instruction.

            Courbons la tête un instant.

9          J’ai ici des requêtes de prière. Et c’est ça mon ministère : prier pour les malades. Là, j’ai des requêtes, des requêtes vraiment spéciales. Et je sais qu’il y en a beaucoup ici. Alors, ce matin, y a-t-il des gens qui aimeraient qu’on pense à eux? Eh bien, veuillez lever la main vers Dieu, et dites : “Je…” Maintenant, pensez à votre requête, pendant que nous prions.

10         Notre Père Céleste, nous nous approchons maintenant de Ta Sainteté par le Nom de Ton Saint Fils, le Seigneur Jésus, pour T’adresser ces demandes, de la part de chacun de ceux qui ont rédigé ces requêtes que je tiens ici, dans ma main. Et plus particulièrement pour ce frère dont la jolie fillette a été grièvement blessée dans cet accident. Je prie pour cette enfant, Seigneur. Et je prie pour toutes les autres requêtes. Celles qui sont tenues secrètes en ce moment, chacune n’étant connue que de la personne qui a levé la main; mais Toi, Tu es le Dieu infini, et Tu connais chaque motif, et toutes nos requêtes. Nous Te prions de les exaucer. En effet, Tu l’as promis et nous le croyons.

11         Nous Te demandons maintenant de prendre ces quelques mots que nous lirons et de nous en donner l’inspiration, Seigneur, alors que nous nous attendons à Toi. Puisse le Saint-Esprit s’approcher de chacun, et nous révéler l’interprétation de la Parole. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.

12         [Au sujet du microphone, un frère dit : “Frère Branham, est-ce que nous pouvons faire un test pour voir si ça fonctionne?”—N.D.É.] Bien sûr, mon frère, faites donc. C’est en ordre. Pendant que je cherche le passage, là, j’ai…

13         Avant, je pouvais me souvenir des passages de l’Écriture et tout, sans avoir à les—les noter, mais depuis que j’ai dépassé vingt-cinq ans, cela ne fonctionne plus très bien. Je dois les prendre en note afin de m’en souvenir. Maintenant, nous allons…

14         Est-ce que c’est mieux? Est-ce que vous entendez mieux? Non. Au fond, les gens hochent la tête. Peut-être… [Un frère dit : “Vous devez vous tenir bien en face de cela.”—N.D.É.] Je dois me tenir… [“Bien en face.”] D’accord. Comme ceci, qu’est-ce que ça donne, là, est-ce que vous entendez? Et comme ça, est-ce que c’est mieux? Très bien. C’est bien.

15         J’aimerais maintenant attirer votre attention sur—sur Ésaïe 42.1-7, et aussi sur Matthieu 4.15-16.

         Voici mon serviteur, que je soutiendrai, mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; il annoncera la justice aux nations.

         Il ne criera point, il n’élèvera point la voix, et ne la fera point entendre dans les rues.

         Il ne brisera point le roseau cassé,…il n’éteindra point la mèche qui brûle encore; il annoncera la justice selon la vérité.

         Il ne se découragera point et ne se relâchera point, jusqu’à ce qu’il ait établi la justice sur la terre, et que les îles espèrent en sa loi.

         Ainsi parle…l’Éternel, qui a créé les cieux et qui les a déployés, qui a étendu la terre et ses productions, qui a donné du pain à ceux qui la peuplent, et le souffle à ceux qui y marchent.

         Moi, l’Éternel, je t’ai appelé pour le salut, et je te prendrai par la main, je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, pour être la lumière des nations,

         Pour ouvrir les yeux…aveugles, pour faire sortir des prisons le captif, et du cachot ceux qui habitent dans les ténèbres.

16         Et maintenant, dans Matthieu 4, à partir du verset 12, nous lisons ceci.

         Jésus, ayant appris que Jean avait été livré, se retira dans la Galilée.

         Il quitta Nazareth, et vint demeurer à Capernaüm, située près de la mer, dans le territoire de Zabulon et de Nephthali,

         Afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète :

         Le peuple de Zabulon et de Nephthali, de la contrée voisine de la mer, du pays au-delà du Jourdain, et de la Galilée des Gentils,

         Ce peuple, assis dans les ténèbres, a vu une grande lumière; et sur ceux qui étaient assis dans les régions des ombres de la mort la lumière s’est levée.

         Dès ce moment Jésus commença à prêcher,…à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

17         Que le Seigneur bénisse Sa Parole! Maintenant, mon sujet ce matin, c’est : Allumer la Lumière. Et je vais faire aussi vite que possible, pour que vous puissiez sortir à temps pour assister à la prochaine réunion prévue, là, dans environ quarante-cinq minutes.

18         Vous savez, monsieur Mc Anally, je pense qu’il est présent. J’ai vu son camion à l’extérieur. Il y a quelque temps, nous étions là, c’était au cours de l’un de mes premiers voyages ici, en Arizona, pour une partie de chasse. Nous étions là, près de la montagne de la Superstition. J’en avais entendu parler depuis longtemps, et j’avais entendu la plupart des légendes qui se racontent au sujet de la Superstition. Je me souviens de l’avoir cherchée la première fois; c’était avant le lever du jour, et une grande ombre spectrale — qu’on appelait la Superstition — était suspendue à l’est du lieu où j’étais. J’avais entendu parler des Indiens, qui refusaient de s’en approcher, qui en avaient peur, qui avaient été maltraités par les Espagnols au tout début, quand ceux-ci étaient à la recherche de l’or. On prétendait que de mauvais esprits y vivaient. Tout cela avait éveillé ma curiosité. Mais là, au début, je n’avais qu’une lampe de poche pour voir la Superstition.

19         Alors je l’ai observée pendant un bon moment, jusqu’à ce que le soleil, dans sa majesté, ait commencé à se mouvoir au-dessus des ténèbres. Et à ce moment-là, il a séparé les ténèbres d’avec la lumière, il a repoussé les ténèbres. Finalement, il s’est élevé, dans toute sa majesté, au-dessus du sommet de la montagne, ce qui a montré cette Superstition telle qu’elle était. Il l’a éclairée et l’a montrée telle qu’elle était. Toute cette frousse et ces craintes que j’avais de la Superstition, quand le soleil s’est mis à briller sur elle avec force, tout ça s’est envolé.

20         Le soleil est le roi de toutes les lumières de la terre, pour ce qui est des lumières naturelles. Quelle que soit l’intensité de la lumière artificielle que nous pouvons avoir, ou la puissance des rayons électriques que nous pouvons produire, quand le soleil se lève, toutes les autres lumières pâlissent.

21         C’est la même chose pour la Parole de Dieu. Quand la Parole de Dieu se lève, toutes les superstitions, les fanatismes des dénominations et autres s’évanouissent, cela montre ces choses telles qu’elles sont. Au commencement, Dieu a dit : “Que la lumière soit.” La Lumière vient uniquement, la véritable Lumière, la Lumière suprême vient par la Parole de Dieu. Dieu a séparé la lumière d’avec les ténèbres, au commencement. Et la Parole de Dieu manifestée sépare toujours la Lumière d’avec les ténèbres.

22         Les gens peuvent s’élever avec ceci, cela, ou autre chose; des ismes peuvent survenir, le communisme, le fascisme, et tous les autres ismes peuvent survenir; les superstitions, les sectes, ou quoi que ce soit, pourraient survenir. Mais quand cette Lumière suprême, la Bible, se lève, toutes les superstitions et autres… Mais, voyez-vous, nous savons que c’est là, mais quand Elle est confirmée, quand Elle montre Sa Lumière, alors, nous n’avons pas le droit de La contester, parce qu’Elle éteint toutes les autres lumières. Jésus a dit : “Que toute parole d’homme soit reconnue pour mensonge, et que la Mienne soit reconnue pour Vérité.” Sa Parole est au-dessus de toutes les paroles d’homme, au-dessus de toute chose, de tout. Sa Parole est la Lumière.

23         Et nous savons qu’au commencement, ce devait être brumeux, sombre et ténébreux, alors que le monde tournait, et qu’à ce moment-là, Dieu savait qu’il Lui fallait la lumière. Or, Sa semence était déjà en terre, parce qu’Il l’y avait plantée. Il Lui fallait maintenant la lumière, pour faire jaillir cette semence, pour faire vivre cette semence, puisque la semence était déjà là.

24         Et c’est la même chose dans chaque âge : Dieu nous a annoncé d’avance ce qui arriverait dans chaque âge. Tout ce qu’il Lui faut, c’est la manifestation de la Lumière de Dieu sur cette Écriture, pour la faire vivre pendant cet âge-là. Juste…?… Et c’est ce qui se produira, il suffit pour cela que la Lumière atteigne la Parole. Si la Parole est fécondée, Elle la fera vivre, si c’est une promesse qui s’applique à cette époque-là.

25         Vous pourriez planter du blé à un certain moment, ou une autre semence à un autre moment. Certains plants poussent plus lentement que d’autres, parce que cela dépend de la saison.

26         La Parole de Dieu vient en sa saison : on a eu la loi, la grâce, et ainsi de suite, au fil des âges. Elle est chaque fois illuminée par la manifestation de la Lumière qui fait jaillir la—la Vie contenue dans la Semence.

27         Par la Parole de Dieu, le soleil brille aujourd’hui, parce que ce soleil, que nous apprécions tant, est la Parole de Dieu manifestée. Cette lumière même du soleil que nous voyons là dehors n’est rien d’autre que la Parole de Dieu, quand Il a dit : “Que la lumière soit.”

28         Qu’en serait-il s’Il avait dit : “Que la lumière soit”, et que la lumière n’ait pas été? Alors, ce n’est pas Dieu qui aurait parlé. Quand Dieu dit : “Que cela soit”, cela sera. Alors, nous voyons que le soleil, que nous apprécions tant en ce moment, est la manifestation de la Parole de Dieu prononcée dans la Genèse.

29         Et nous nous rendons compte que la Lumière de Dieu d’aujourd’hui, c’est Son Fils. L’autre, c’était le s-o-l-e-i-l; celui-ci, c’est le F-i-l-s. Le F-i-l-s, c’est la Bible. Il était… “Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.” Hébreux 13.8 : “Il est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.” C’est la Parole de Dieu, en tout temps. C’était Christ en Noé. C’était Christ en Moïse. C’était Christ en David qui regardait la ville en tant que roi rejeté; là où huit cents ans plus tard, Christ s’est assis et a pleuré sur la ville, un Roi rejeté, exactement comme David l’avait été. C’est toujours l’Esprit de Christ. Et la Parole de Dieu a été pleinement manifestée en Jésus-Christ, l’Esprit de Dieu.

30         Aucune vie ne peut venir sans lumière. La lumière produit — la lumière produit la vie. Sans lumière, il ne peut y avoir aucune vie—vie, qu’elle soit naturelle ou spirituelle. Elle est indispensable.

31         Et la Lumière ne peut venir que par la Parole de Dieu. La Parole de Dieu, c’est la Lumière, quand Elle est manifestée. Elle est une Semence qui est là, car Dieu a planté toutes les semences.

32         Nos corps étaient sur la terre avant que le…eh bien, eh bien avant qu’il y ait la moindre lumière ici, la moindre vie ici, quoi que ce soit; le calcium, la potasse, le pétrole et la lumière cosmique, tous les éléments qui se trouvaient ici, ils s’y trouvaient déjà quand Dieu a créé la terre. Il n’a fallu que Sa Parole parlée pour donner l’existence à tout cela, exactement comme pour la vie végétale, ou pour la vie des arbres, pour tout, toute autre forme de vie.

33         Rien ne peut vivre, sur le plan naturel ou spirituel, sans Sa Lumière, et Sa Parole est Lumière et Vie.

34         Mais quand Il envoie Sa Lumière et La fait connaître aux gens, et qu’ensuite Elle est rejetée, alors que penser de cela? C’est de cela que nous voulons parler ce matin : le rejet de cette Lumière par ceux à qui Elle a été envoyée, ils La rejettent tout comme à cette époque-là. “Voici Mon serviteur en Qui Je prends plaisir.” Il est la Lumière des nations. Il est la Lumière du monde. Il était la Lumière du monde, mais Il a été rejeté. C’est ce qui est triste.

35         Et cette situation se répète chaque fois que Dieu manifeste Sa Lumière : le monde lui-même rejette cette lumière. Pourquoi? C’est écrit là dans la Bible. À chaque âge, Dieu a assigné une certaine partie de Sa Parole à chaque âge, et Il envoie toujours quelqu’un pour manifester cette Parole.

36         La venue de Jésus, le Messie, avait été prophétisée quatre mille ans à l’avance. Et quand Il est venu, Il a manifesté chaque promesse du Messie. Et pourtant les gens du monde, les églises et tout le reste, ils ne savaient rien à Son sujet, et ce, parce qu’ils s’étaient engagés dans d’autres voies qui les empêchaient de savoir Cela. Or, qu’en serait-il d’un—d’un homme…

37         Nous allons aborder cela du point de vue naturel. Qu’en serait-il d’un homme qui est né ici-bas pour marcher à la lumière du soleil, ce soleil que Dieu a créé pour lui, mais qui, tout à coup, ferme les yeux, va en courant dans le sous-sol, ferme la porte, baisse les rideaux, et refuse catégoriquement d’admettre que le soleil brille? Il en refuse les bienfaits. Il refuse ses rayons chauds, sa source de vie. Il refuse la lumière que répand le soleil pour lui permettre de voir où il va et d’où il vient. Il refuse cela. Que diriez-vous à un homme qui a baissé les rideaux ou qui est allé en courant dans le sous-sol, a éteint toutes les lumières autour de lui et a refusé catégoriquement d’admettre que le soleil brille? Il y a quelque chose qui cloche chez cet homme, mentalement. Ça, tout le monde le sait. Le bon sens vous dira qu’il y a quelque chose qui cloche chez cet homme, qu’il est, il est—il est…que quelque chose lui est arrivé. Il a perdu la raison.

38         Eh bien, il en est de même en ces heures que nous vivons, quand on voit quelqu’un qui se réfugie derrière certains—certains prétextes et refuse en fait d’accepter la Lumière de l’Évangile qui resplendit comme Elle le fait aujourd’hui. Quand quelqu’un s’En détourne délibérément, se réfugie derrière quelque chose, baisse les rideaux et dit : “Je n’Y crois pas”, il y a quelque chose qui cloche chez cette personne. Il n’y a aucun moyen de réfuter cela. Il y a quelque chose qui cloche. Quelque chose lui est arrivé. Et nous en voyons tellement, il y a tellement de ça aujourd’hui.

39         Or, Jésus était la somme des témoignages de tous les prophètes inspirés. Et toutes leurs prophéties ont été mises en Lumière à Son époque, tout ce qui avait été prophétisé pour Son époque. Il a allumé toutes les bougies de la Parole, tout ce qui avait été prophétisé à Son sujet dans la Bible. “Une vierge concevra.” Elle l’a fait. Très bien. “On L’appellera Conseiller, Prince de la Paix, Dieu Puissant, Père Éternel.” Il l’a été. “Et les yeux des aveugles verront.” Ils l’ont fait. Tout ce qui avait été prophétisé à Son sujet s’est accompli quand Il est venu sur terre.

40         Mais pourquoi les gens ne pouvaient pas voir cela, eh bien, c’était… Cela nous semble étrange aujourd’hui, parce que nous regardons le passé dans un rétroviseur. Mais savez-vous que si vous continuez à regarder de cette manière, vous aurez un accident? Regardons ce qui est devant nous.

41         C’est ce qu’ils faisaient. La raison pour laquelle ils le faisaient, c’est qu’ils vivaient dans le reflet d’une autre lumière. Ils vivaient dans le reflet de la lumière d’une autre époque.

42         Et je crois que c’est ce qui ne va pas dans le monde aujourd’hui, mes amis, c’est que nous essayons de vivre dans le reflet d’une lumière qui a brillé dans une autre époque. Un reflet, c’est une fausse lumière.

43         C’est comme un mirage sur la route. On s’en va sur la route, et on voit un mirage. C’est une fausse conception du soleil. Et quand on arrive là, il n’est rien d’autre qu’une fausse apparence. En effet, on ne peut pas marcher dans le reflet du soleil, parce que c’est un mirage : ça vous montre toujours quelque chose qui n’existe pas.

44         Et quand les gens essaient de vous dire que Jésus-Christ n’est pas le même hier, aujourd’hui et éternellement, ils vous conduisent dans un mirage. Un point c’est tout. Quand vous entrez dans l’église et que vous adhérez à l’église, à un credo froid ou quelque chose de ce genre, il n’y a rien là-dedans, rien de plus que ce que vous aviez dans le monde.

45         Je vais vous dire quelque chose. Ne refusez pas la Lumière de l’Évangile de Jésus-Christ, qui fait descendre sur vous les rayons chauds du Saint-Esprit, qui fait de vous une nouvelle créature en Christ-Jésus. N’essayez pas de marcher dans le reflet d’un autre âge. Bon, peut-être que ce reflet convenait bien à cet autre âge, peut-être qu’il convenait bien à ces gens-là.

46         Cela s’est avéré exact à l’époque de notre Seigneur Jésus. Il était la Lumière de l’Écriture à Son époque. Il était la Lumière. Il n’était pas la Lumière tant qu’Il n’était pas venu sur la terre pour confirmer la Parole promise. Vous savez, Il a déclaré là : “Jean était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez marché avec plaisir dans sa lumière pour un temps.”

47         Certainement, parce qu’Ésaïe avait prophétisé au sujet de Jean, sept cent douze ans avant sa naissance : “La voix de celui qui crierait dans le désert.” Et aussi, Malachie, le dernier des prophètes, quatre cents ans avant sa venue, au chapitre 3 de Mal-…de Malachie, il a dit : “Voici, J’envoie Mon messager devant Ma face, pour préparer le chemin.”

48         Voici que Jean était sur la terre, faisant vivre cette Parole écrite. Il était la voix de celui qui crie dans le désert, il avait toujours…il préparait également le chemin devant le Messie. Et Jésus a dit : “Vous avez marché avec plaisir dans sa lumière, parce qu’il était cette lumière, la lampe qui brûle et qui luit.”

49         Et Jean a dit : “Maintenant, il faut que je diminue, il faut que ma lumière s’éteigne (pourquoi?), parce que j’ai accompli ma mission, ce qui avait été prophétisé à mon sujet. Écoutez-Le! C’est Lui. Suivez-Le.” On vivait à cette époque, la preuve était là.

50         Or, les Juifs croyaient adorer dans la véritable Lumière. Ils croyaient adorer ce Dieu même qu’ils étaient en train de rejeter. Celui-là même qu’ils croyaient adorer, ils étaient en train de Le crucifier. Ils se moquaient de ce Dieu même, et faisaient de Lui la risée du peuple, ce Dieu même qu’ils croyaient adorer.

51         Permettez-moi de dire ceci avec révérence et respect, mais afin d’apporter la Lumière, parce que — comme l’a dit notre frère il y a un instant — nous vivons à une heure plus tardive que vous le pensez. Un de ces jours, quelque chose va se produire, il sera alors trop tard. Les gens prendront la marque de la bête, sans même savoir ce qu’ils font. “Si un aveugle conduit des aveugles, ils tombent tous dans une fosse”, a dit Jésus. Et nous vivons à une heure plus tardive que nous le pensons. Beaucoup d’honnêtes gens suivent cela, sans même savoir ce qu’ils font.

52         Mais l’heure est proche en ce moment où brille la Lumière, la Lumière de l’Évangile, dans la puissance de la résurrection de Jésus-Christ qui Se manifeste, Jésus-Christ qui est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. C’est ce qu’Il a prévu pour aujourd’hui. Les choses qu’Il a promises pour aujourd’hui doivent se produire aujourd’hui. Si l’église refuse d’accepter cela, de ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Il transmettra Son Message, parce qu’Il l’a toujours fait. Il le fera toujours.

53         Les gens pensent qu’ils marchent dans la Lumière, les traditions de leurs pères, mais voilà qu’ils marchent dans le reflet d’une lumière, et non dans la même Lumière qu’eux, ils ont rejeté la Lumière même qu’ils prétendent adorer.

54         Ses œuvres confirmaient entièrement Qui Il était. Jésus Lui-même a dit : “Sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en Elles la Vie Éternelle : ce sont Elles qui rendent témoignage de Moi. Qui peut Me déclarer coupable de péché?” Il a dit : “Qui peut démontrer que J’aie dit quoi que ce soit, ou affirmé quoi que ce soit que le Père Céleste n’ait pas confirmé par Moi?” Il vous a prouvé qu’Il était la Lumière de l’heure, parce que toutes les prophéties disaient que ce Messie serait ainsi, et cette Vie était maintenant à son plein épanouissement, mais leurs traditions les avaient séparés de la vraie Lumière de la Parole.

55         Les pharisiens, les sadducéens, les hérodiens, et tous les autres, ils avaient semé tant de confusion dans le monde — comme ils l’ont fait dans tous les âges — que les gens ne pouvaient pas voir la vraie Lumière. Cela les avait rendus aveugles. Ils avaient pris l’habitude de marcher dans un reflet : “Demain, il y aura ceci, et le lendemain, il y aura cela. Nous adhérerons à ceci, et ça se passera comme cela. Nous adhérerons à cela.” Nous constatons que c’est un mirage trompeur.

56         Jésus-Christ est tout aussi réel dans le cœur humain aujourd’hui qu’Il l’a toujours été. Sa puissance et Sa Présence vivante sont tout aussi réelles aujourd’hui qu’elles l’ont toujours été. “Voici, encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus. Le cosmos, ‘l’ordre mondial’, ne Me verra plus. Mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la fin du monde. Vous ferez, vous aussi, les œuvres que Je fais, vous en ferez même de plus grandes, parce que Je m’en vais au Père.”

57         Cette grande promesse est valide aujourd’hui. Le monde est aveugle au possible, mais il y a ce “vous qui Me verrez”, et c’est ce que nous essayons de bien saisir aujourd’hui — le vrai sens du Plein Évangile, qui est d’exprimer Jésus-Christ dans la puissance de Sa résurrection, et dans toute la plénitude de Ses promesses; et c’est le Saint-Esprit qui manifeste et qui concrétise ces choses que Dieu a promises, et Il le fera. Oui monsieur.

58         Il avait été entièrement confirmé par la—la Parole et par les œuvres qu’Il faisait, mais aucun d’eux ne voulait y croire. Il avait prouvé que Sa Lumière était la Parole! C’est la Parole qui le dit : “Sondez les Écritures.”

59         Mais leurs traditions selon lesquelles ils vivaient, c’était un reflet d’un autre âge! Ils disaient : “Nous croyons en Moïse; c’est en Moïse que nous croyons. Nous ne savons pas d’où Tu viens. Où as-Tu reçu Ton instruction? Par quoi peux-Tu prouver que Tu es Ceci?”

60         Ses œuvres rendaient témoignage de Qui Il était — si seulement ils avaient lu la Bible. Ils La lisaient, mais ils ne pouvaient pas voir Cela. “Mes œuvres M’identifient.”

61         Un homme se fait connaître par ses références, les références de la Parole de Dieu, s’il a été envoyé par la Parole de Dieu, et que la Parole de Dieu l’accompagne. C’est la même chose dans chaque âge! Il en a toujours été ainsi.

62         Nous ne pouvons pas vivre de la lumière d’hier. La lumière d’hier, c’est chose du passé. Nous n’en savons rien. Vous ne pouvez pas vous réchauffer aujourd’hui par le soleil qui a brillé hier. Voilà ce qui ne va pas dans les églises aujourd’hui. Voilà ce qui ne va pas chez les gens, ils essaient de vivre de ce qui s’est produit hier. La peinture d’un feu ne peut pas vous réchauffer. Certainement pas, elle n’a pas de chaleur en elle. Le soleil d’hier n’a pas de chaleur en lui.

63         Sur le plan naturel, la lumière du soleil est envoyée sur la terre pour faire mûrir le grain en vue de la moisson. Chaque jour produit un soleil nouveau. Le soleil qui brille aujourd’hui, qui fait pousser le blé au Canada, ce même soleil, eh bien, s’il n’avait pas…si ce soleil n’était pas plus ardent en juillet ou en août prochain, il ne pourrait jamais faire mûrir le grain. Il faut qu’il soit plus fort et plus puissant — chaque jour il devient plus fort et plus intense, pour développer le grain.

64         Maintenant, si le grain lui-même, si le soleil commence à gagner en intensité, le grain se développe, s’il demeure en contact avec le grain, il ne fera que développer le grain. Chaque jour, la balle qui enveloppe le grain, les—les éléments qui la constituent, le calcium et tout, contribuent au développement du grain, au fur et à mesure que le soleil gagne en force.

65         Mais si on prend un soleil d’août et qu’on le fait briller sur du blé aujourd’hui, il le tuera. Bien sûr, alors on ne peut pas faire ça. Il faut qu’il apparaisse en sa saison. De même, le blé et le grain de Dieu doivent mûrir exactement dans la saison, la saison où ils se trouvent. Mais, comment un soleil… Eh bien, le blé mourrait, le fruit mourrait, sous le soleil qui vit aujourd’hui, ou plutôt qui brille aujourd’hui. Sa moisson prochaine est en train de mûrir. Le grain doit arriver à maturité au même rythme que la lumière.

66         Mais le fait est qu’aujourd’hui, le grain de l’église ne veut pas arriver à maturité. Il veut demeurer au même stade qu’il était au temps de Moody, de Sankey, de Finney, de Knox, de Calvin. Eux, c’était bien, ils étaient la lumière de l’heure.

67         Mais c’est maintenant une autre heure. C’est maintenant une autre époque. C’est maintenant le stade avancé de l’Évangile, qui arrive à Sa maturité complète. Alors, nous ne pouvons pas vivre de ce qu’ont dit Luther, Wesley ou quelqu’un d’autre. Nous vivons dans la Lumière qui a été prédite pour notre époque. Nous sommes dans le septième âge de l’église, et non dans le troisième ou le quatrième âge de l’église. Le grain devrait être en état de recevoir cette Lumière. S’il ne La reçoit pas, il tombe, et Elle ne lui est d’aucune utilité. Le grain mûrit avec la Lumière, pourvu qu’il avance avec la Lumière.

68         Il en est de même de l’église, qui devrait produire le pain de chaque âge, comme l’a ordonné Jésus quand Il a dit : “L’homme vivra de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.”

69         Le Pain qu’il nous faut se trouve dans la Bible. Elle est la révélation complète du plan de Dieu. Elle est la révélation complète de Jésus-Christ. Nous n’Y ajoutons rien, ou n’En retranchons rien; quiconque le fait, son nom sera retranché du Livre de Vie. Nous n’avons aucunement besoin que des credos Y soient ajoutés. Elle est écrite exactement comme Elle doit être. Nous n’Y ajoutons rien, nous n’En retranchons rien, nous La prêchons telle quelle, et c’est Dieu qui se chargera de La manifester. Toutes Ses promesses, ce qu’Il a promis, Il le manifestera tel quel. Nous ne devons ni En retrancher ni Y ajouter quoi que ce soit. Laissez-La telle qu’Elle est.

70         Mais, voyez-vous, aujourd’hui, nous constatons que les gens sont un peu comme à cette époque-là, ils essaient de vivre dans le reflet d’une époque passée. L’église devrait mûrir comme mûrit le blé, “car l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole de Dieu, le Pain de Vie”. Pas seulement d’une partie des Paroles, mais de toutes les Paroles de Dieu, dans chaque âge! Ne restez pas là-bas à manger uniquement des fèves et des pommes de terre. Il y a d’autres choses qui accompagnent cela, à mesure que nous progressons dans le menu complet du grand Dîner de Dieu qui est placé devant Son peuple, la puissance du Saint-Esprit, la—la joie qu’Il procure, que procurent la puissance et l’Esprit qui ont été donnés. “Vous ferez, vous aussi, les œuvres que Je fais. Parce que Je vis, vous aussi, vous vivez.” Les promesses que Jésus a faites à Son Église, et nous voyons cependant qu’aujourd’hui, les gens essaient de retourner dans un autre âge, un âge révolu.

71         L’âge de Luther était un âge glorieux. Il a vu les erreurs de l’église catholique, il a vu la communion. Là, ce jeune prêtre, il a vu que c’était faux, “ce n’était pas le corps littéral de Christ”, c’était un morceau de pain que—qu’ils avaient béni. Et il a vu que “le vin n’était pas le Sang littéral”, mais qu’il représentait le Sang. Il a donc protesté contre tout cela, parce que cette heure-là était arrivée. Et peu importe le nombre de prêtres qu’ils avaient, et toutes les autres choses qu’ils avaient, Dieu s’est emparé d’un homme qui pouvait faire briller la lumière. Amen. Il a accepté “la justification par la foi”, et il a fait briller la lumière de l’âge luthérien. Après que cela est apparu, cela a fait son temps.

72         Puis est venu un autre temps, où l’église devait s’éloigner de ses péchés, et être sanctifiée. Voilà qu’est arrivé John Wesley, un petit anglican qui venait de l’Angleterre, et qui était membre de l’église anglicane, mais qui avait vu la lumière de l’Évangile. C’était l’heure où l’Âge de Philadelphie devait entrer en scène. Et là, il a prêché la seconde œuvre de la grâce : la sanctification par le Sang de Jésus-Christ. Rien ne pouvait résister à cette lumière. Il a été considéré comme un fanatique au même titre que Luther, mais il a protesté contre toutes ces autres choses et a fait briller la lumière, parce que c’était la lumière de l’heure. Dieu avait trouvé un homme, John Wesley, qui pouvait allumer la lumière.

            Il avait trouvé…et aussi Luther, qui a allumé la lumière de cet autre âge.

73         Puis sont arrivés les frères pentecôtistes. Ils sont venus, dans leur âge à eux, celui de la restauration des dons, où allaient être restitués à l’église les dons du parler en langues, les dons de guérison et tout. Eh bien, ils ont fait exactement ce que l’Écriture disait qu’ils feraient, et alors, ils ont manifesté cela. C’est tout à fait vrai.

74         Mais vous rendez-vous compte que nous sommes maintenant plus loin que cela? Nous sommes dans le temps de l’Épouse, le temps de la sélection, le temps (que l’Épouse), qui a été annoncé pour nous. “Tout ce qu’a laissé le hasil,” dit Joël 2.28, “tout ce qu’a laissé le hasil, le—le gazam l’a dévoré; et tout ce qu’a laissé le gazam, la sauterelle l’a dévoré.”

75         Chacune de ces organisations, si vous avez lu les Sept Sceaux de la Bible, chacun de ces réformateurs est allé prêcher la Parole, mais a laissé des points en suspens. Alors, qu’est-ce que les gens ont fait après le départ des réformateurs, quand la lumière a commencé à baisser? Au lieu de continuer à marcher vers une plus grande Lumière, ils en ont fait une organisation. Et quand ils en ont fait une organisation : “Nous croyons cette Lumière. Voici la Lumière! La voici.” Qu’est-ce qu’ils ont fait? Alors Wesley est arrivé, et il s’est séparé d’eux.

76         Qu’est-ce que Wesley a fait? Il en a fait une organisation; après lui et son—son frère, John, et—et, Charles, voilà que sont arrivés Asbury et les autres, et, après leur époque, on a organisé ce qu’on a appelé l’église méthodiste. Qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils ont refusé de recevoir plus de Lumière. Ils ont simplement dit : “Voici la Lumière. La voici.”

77         Ensuite sont arrivés les pentecôtistes, qui ont démasqué leur erreur, démontré que Dieu envoie encore le baptême du Saint-Esprit. Il fait encore descendre Sa puissance de guérison, ce qu’eux refusaient d’accepter. Qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils se sont séparés d’eux, parce que c’était une autre lumière.

78         Qu’en est-il de maintenant? Une soixantaine d’années se sont écoulées, et les pentecôtistes ont formé une organisation : “Nous sommes ceci, nous sommes cela”, et Dieu s’est séparé de tout cela; et là, au loin, Il a fait sortir une Épouse, une Élue, de ce groupe-là. Et il n’y aura jamais un autre âge de l’église. L’Âge de l’Église de Philadelphie, c’était Wesley. Et l’Âge de l’Église de Laodicée, c’est l’organisation pentecôtiste, qui entre directement là-dedans, la marque de la bête. C’est la Bible, et c’est ce que disait ce frère il y a quelques instants. C’est vrai. Exact. Elles y vont, toutes ces organisations, parce qu’elles ont refusé de recevoir plus de Lumière. Elles s’organisent, et disent : “Nous croyons ceci.” Quand Dieu fait quelque chose, examinez cela par l’Écriture.

79         Les pharisiens disaient : “Nous L’avons.” Les sadducéens disaient : “Nous L’avons.” Mais c’est Dieu qui L’avait! Dieu a tourné la clé et a allumé la Lumière. Elle a été rejetée, comme Elle l’a toujours été.

80         L’église catholique a rejeté Luther. Wesley a rejeté Luther. Et de la même façon, les pentecôtistes ont rejeté Wesley.

81         Et aujourd’hui, le Saint-Esprit est en train de rejeter les pentecôtistes. Vous êtes en train de devenir tout aussi formalistes et froids que les autres. Tout le monde peut le constater. Je vous aime. Vous êtes ce qu’il y a de plus proche de la Bible, à ma connaissance, c’est pour ça que je suis avec vous. Mais, écoutez, ouvrez les yeux et voyez le jour où nous vivons! Il est temps que la clé tourne de nouveau et qu’une Lumière s’allume, pour faire sortir de là un Arbre. La Bible déclare, dans Malachie 4 “qu’Il enverrait rétablir la Foi originelle qui avait été donnée aux gens”. C’est ce qu’Il a promis. Il l’a toujours fait. Il envoyait Sa Parole, alors les prophètes arrivaient, parce que la Parole venait aux prophètes, ils avaient la Parole et ils La faisaient vivre.

82         Dans chaque âge, les organisations et les systèmes de l’époque les rejetaient, et ils feront la même chose aujourd’hui. Dieu est tout aussi capable aujourd’hui de susciter un homme, autant maintenant qu’il l’était à l’époque. Il n’a jamais suscité les organisations. Demandez à n’importe quel historien, fouillez dans l’histoire; quand une organisation se formait, elle mourait là et ne se relevait plus jamais. Dieu parle à des individus. C’est vrai.

83         Et Dieu a promis de le faire de nouveau dans les derniers jours, et c’est ce qu’Il fera. Ce que Dieu a promis, Il le fera : allumer une Lumière qui peut confirmer les Écritures promises pour aujourd’hui. Jésus a dit : “Ce qui arriva du temps de—de Lot arrivera de même à la venue du Fils de l’homme.” Vous démontrez — vous voyez ce qu’ils font. Regardez Jéhovah, ce qu’Il a fait, notre Père a tout mis en place.

84         Lot est là-bas, dans le monde, là-bas, à Sodome, tiède, avec tout ce péché autour de lui. Il y a aussi un messager là-bas, qui lui prêche.

85         Il y a le groupe d’Abraham, l’Élu, celui qui est sorti, celui qui a la promesse, qui attend véritablement le Fils. Lot aussi, il attendait un fils, mais pas sous la forme qu’Abraham l’attendait. Qu’est-ce qui s’est passé? Juste avant que cela se produise, Dieu est descendu et S’est manifesté en chair, et Il a proclamé qu’Il était la Parole, car “la Parole de Dieu est plus tranchante qu’une épée à deux tranchants, et Elle discerne les pensées du cœur”. Jésus a dit : “Cela arrivera de nouveau à la venue du Fils de l’homme.” Ces promesses sont Divines, elles ont été prononcées par les lèvres de Jésus-Christ. Les cieux et la terre passeront, mais elles ne failliront jamais. De ces pierres Dieu peut encore susciter des enfants à Abraham. Oh oui!

86         Nous sommes en route, un peu comme l’était Israël. Israël, pendant qu’ils faisaient route, ils devaient recueillir de la manne nouvelle chaque jour, car il tombait de la manne nouvelle. Nous ne sommes pas censés vivre dans la lumière de Luther, ni dans la lumière de—de Wesley, ou dans la lumière pentecôtiste. Nous sommes dans un autre âge : de la Manne nouvelle.

87         Qu’est-ce qui se passait s’ils essayaient de garder cette manne jusqu’au lendemain? Elle se contaminait. Ça pouvait les tuer. C’est pourquoi nous avons tant de soi-disant Chrétiens, qui sont spirituellement morts. Ils se nourrissent du reflet d’une autre époque. Ils se nourrissent d’une manne qui est déjà contaminée. Tout comme la balle sur le blé : ce qui n’entre pas dans le blé se détache du blé. Et quand la Lumière est rejetée, il n’y a qu’une chose à faire : s’enfoncer dans les ténèbres. Toute partie de la nuit qui refuse de voir la Lumière s’enfonce de nouveau dans les ténèbres. Il en est de même dans l’Évangile, et cela a été prouvé dans chaque âge. Nous vivons à cette époque-là.

88         La manne d’hier est contaminée. J’entends des gens dire : “Il y a quarante ans, j’ai fait telle chose.” C’est vrai, mais qu’en est-il d’aujourd’hui? Qu’en est-il de l’église qui doit être en feu? Nous parlons d’hier, mais qu’en est-il de l’église aujourd’hui? Qu’en est-il de vous en tant qu’individu aujourd’hui? Car ce que vous avez reçu hier ne servira à rien aujourd’hui. C’était très bien hier.

89         Le message de Luther était la lumière de l’heure, comme l’était celui de Jean, mais une plus grande lumière a paru. Luther était aussi une grande lumière, et nous avons joui de sa présence pendant un temps, mais une autre lumière est venue et a dissipé la sienne. Ce qu’il aurait fallu faire, c’était de se fondre dans Cela; Cela a avancé jusqu’à devenir la parfaite miche de Pain, jusqu’à devenir la parfaite Manne de Dieu. Mais qu’ont-ils fait? Ils ont formé une organisation. L’homme s’est mêlé à cela. Au lieu que ce soit Dieu qui conduise, l’homme et ses systèmes se sont mêlés à cela, et ont voilé la chose.

90         Oh, cet Arbre-Épouse aujourd’hui, il a été émondé. Tout sarment qui ne produit pas de fruit est retranché. Jésus l’a dit : Jean 15. C’est ce qui est arrivé à présent, nous le voyons, ils ont été coupés, retranchés.

91         Souvenez-vous, le cœur même de l’arbre se trouve au centre de l’arbre. Le fruit mûrit toujours, le dernier endroit où un arbre porte du fruit, c’est à son sommet, à cause de la fraîcheur qui vient du centre, de la vie qui se trouve dans la semence.

92         C’est un Arbre-Épouse. Jésus était l’Épouse, Il était un Arbre. On L’a retranché. Il était l’Arbre de Vie qui était dans le jardin d’Éden. On L’a retranché et L’a pendu à un arbre romain, pour se moquer de Lui. Qu’est-ce qu’Il a fait? Dieu L’a ressuscité d’entre les morts le troisième jour. Et aujourd’hui, il y a un Arbre-Épouse; Il a commencé là-bas, au commencement, tout là-bas, au Jour de la Pentecôte.

93         Écoutez, vous les membres d’église! L’Église n’a jamais commencé à Nicée, Rome. Elle a commencé à Jérusalem, au Jour de la Pentecôte, c’est là que l’Église a commencé. Ensuite, qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils se sont organisés, constamment; et Dieu retranche ces branches, constamment. Ensuite, ils ont organisé les luthériens; branches retranchées. Wesley; branches retranchées. Pentecôte; branches retranchées. Si bien que c’est…

94         Mais Dieu aura un Arbre-Épouse! “Je restituerai tout ce qu’a dévoré le jélek et ce qu’a dévoré le hasil”, dit l’Éternel. Malachie 4 nous dit que nous serons ramenés à la Foi originelle, celle du Jour de la Pentecôte, “la Foi des pères”. Nous croyons qu’elle sera là. Nous croyons que c’est maintenant l’heure. Les branches sont séchées et desséchées, et elles seront retranchées de l’Arbre, afin que le fruit pousse au sommet de l’Arbre. Oh! la la!

95         Toutes ces lumières sont très bien. L’Église d’aujourd’hui, c’est cette lumière-là plus ce qu’elle a reçu aujourd’hui. C’est Elle qui doit achever la moisson. Comme nous le voyons, l’Arbre lui-même, ou… Il faut que le blé arrive à maturité avec la Lumière, passant de l’herbe au grain, et du grain à la suite. Il arrive à maturité avec la Lumière. La lumière des autres âges ne fait que rendre témoignage de cet âge-ci. La lumière de Luther rendait témoignage de—de la lumière de Wesley. Wesley l’a fait pour la lumière de la Pentecôte. C’est la même lumière, qui arrive progressivement à maturité par la Lumière. Si seulement les gens pouvaient voir cela!

96         Il y a quelque temps, je lisais un petit article dans lequel on racontait que la reine d’Angleterre — pas la reine actuelle, mais l’autre reine — était allée visiter une usine à papier qui fabriquait du très beau papier. Et au cours de son entretien avec elle, le président de l’usine lui a fait visiter les lieux. Elle voulait voir comment on fabriquait ce si beau papier. Il l’a emmenée et lui a montré toutes les grandes presses, et tout. Et à cette époque-là, on fabriquait du papier à partir des chiffons. Nous nous en souvenons très bien. Alors, il est entré dans une pièce et a ouvert la porte, et là, il n’y avait rien d’autre qu’un tas de chiffons. Étonnée, la reine a dit : “Qu’est-ce que c’est que ce tas de saletés?”

97         L’homme qui…le président de cette usine a dit : “Hier, c’étaient des vêtements. Voyez-vous, c’est devenu sale. Nous ne les jetons pas, au contraire, c’est le papier de demain.”

            Elle a dit : “Je ne comprends pas.”

            Il a dit : “Vous comprendrez demain.”

98         Alors, quand on a fait passer ces chiffons à travers les presses, à travers un certain processus de nettoyage, et—et certaines choses par lesquelles ils devaient passer, un processus; quand ils en sont sortis, c’étaient de magnifiques feuilles de papier. Le président a eu l’idée de montrer quelque chose à la reine, quelque chose qu’elle ne connaissait pas. Il a appliqué son portrait là-dessus, il l’a fait imprimer sur ce magnifique papier. Quand la reine a reçu cela, elle a vu, sur ce qui était un chiffon sale la veille, son propre portrait, parce que c’était passé par un certain processus.

99         Oh, si Luther, Wesley et tous les autres pouvaient voir cela, qu’on ne peut utiliser les choses d’hier qu’après les avoir passées par un processus! Quand le Saint-Esprit révèle la Lumière, de la justification à la sanctification, puis au baptême du Saint-Esprit, et maintenant dans cette dernière heure de la Venue de Christ; cela contient le portrait, non pas de la reine, mais du Roi du Ciel qui se représente Lui-même, comme l’église qui est devenue davantage minoritaire, puisque le ministère doit être le même genre de ministère qu’Il avait.

100       Ceux qui sont morts dans l’âge de Luther, là, à la base de la pyramide, par exemple; ce n’est pas un enseignement sur la pyramide, mais c’est simplement un exemple.

101       Si jamais certains d’entre vous y ont déjà été, cette pyramide est vraiment parfaite. On ne peut pratiquement pas y glisser une lame de rasoir. On—on n’y a pas utilisé de mortier, pour autant que nous sachions. Son architecture était si extraordinaire! Maintenant, ils ont perdu la pierre de faîte. Ils ne savent pas où elle est. Maintenant, quand cette pierre de faîte reviendra, elle sera comme toutes les autres pierres, elle s’ajustera parfaitement à la pierre qui demeure découverte. Si l’on doit y poser la pierre de faîte, il doit nécessairement en être ainsi.

102       Et quand Jésus reviendra, Il trouvera une Église lavée, sans tache ni ride, et le ministère sera le même que celui qu’Il avait eu. C’est ce qui ramènera la Pierre de faîte.

103       C’est comme l’ombre de ma main, là. C’est une ombre, seulement elle devient de plus en plus sombre au fur et à mesure que ma main devient… Là, c’est le négatif, ici, c’est le positif. En tant que négatif et positif, l’ombre devient plus marquée, plus sombre, plus sombre, plus sombre, et finalement, les deux se rejoignent, alors le négatif et le positif deviennent un.

104       C’est ce qui arrivera quand l’Église et Christ s’uniront ensemble : ce sera une Épouse qui aura sur Elle le même Esprit qui était en Lui; cette Église qui, une fois passée par la justification, la sanctification, le baptême du Saint-Esprit, arrive maintenant dans les derniers jours, où Il l’affine pour la Venue du Seigneur.

105       Oh, frère pentecôtiste, n’En soyez pas la partie rugueuse. Brillez avec la Parole et croyez-La d’un bout à l’autre. Ne vous aventurez pas dans ces ismes et toutes ces choses qui ont cours aujourd’hui. Ne vous laissez pas étonner par tout cela, parce que la Pierre de faîte viendra très bientôt, en criant : “Abba! Père!”, “Mon Dieu! Mon Dieu!” Oui, je le crois de tout mon cœur.

106       Voyez-vous cela? Vous savez ce que je veux dire? C’est Christ qui prend maintenant les chiffons d’hier, les luthériens, les méthodistes, les presbytériens, ainsi de suite, et qui les fait passer par un processus. Quel genre de processus? Le processus du Saint-Esprit; ce qu’ils avaient et plus; Il le fait tant et si bien qu’Il imprime Sa propre image, quand l’Église et Christ deviennent un par leur union. Ô Dieu, accorde-le! J’espère que vous voyez cela. Et si vous le voyez…

107       Cela me rappelle une histoire, quelque chose qui s’est produit au cours du—du grand réveil du pays de Galles. De grands hommes de notre pays ont décidé d’aller voir ce réveil, au pays de Galles, voir ce qui s’y passait. Alors, ils y sont allés, pour en savoir plus, voir le bâtiment où cela se faisait. Quand ils sont arrivés au pays de Galles, ils ont fait le tour, et se sont mis à demander où se trouvait le bâtiment. Ils ont rencontré un petit policier tout joyeux qui se tenait au coin de la rue, coiffé de sa casquette d’officier britannique, et qui faisait virevolter sa matraque, comme ça. Alors, ces hommes se sont approchés de lui, et lui ont dit : “Monsieur, pourriez-vous m’indiquer le bâtiment dans lequel se fait le réveil gallois?”

108       Il a dit : “Oui, monsieur : c’est moi! C’est moi!” Pourquoi? Il répandait la joie et la Lumière du réveil gallois—gallois qui était en lui.

109       C’est ce que devrait faire l’église pentecôtiste aujourd’hui — quand on demande : “Qui est Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui, et éternellement?” La Lumière de Son Évangile devrait faire resplendir la Parole de l’âge actuel, révélant Jésus-Christ à la nation, tout comme en ce temps-là.

110       Il était rempli du réveil gallois à tel point qu’il était lui-même le réveil gallois.

111       Nous devrions être remplis de Christ à tel point que nous—nous Le reflétons par la puissance de Sa Parole qui nous a été assignée en ce jour. Frères, ne vous enfoncez pas dans les choses du monde, ne le faites pas, ces soucis qui vous emportent. Tenez-vous-en à l’Évangile. Prêtez attention à chaque Parole! Ne vous fiez pas à ce qu’a déclaré un certain père. Marchons maintenant vers ce que Jésus a annoncé pour aujourd’hui. Oui monsieur. Nous sommes censés être la Lumière de notre âge, manifester l’Évangile. Luther en était la lumière. Wesley en était la lumière, la pentecôte en était la lumière. Mais nous sommes beaucoup plus avancés sur le chemin, nous entrons maintenant dans Ceci, nous devenons l’Épouse, les appelés à sortir, les Élus. Souvenez-vous, si vous en êtes là, vous êtes comme ce policier, il avait Cela en lui.

112       Souvenez-vous, ceci est le septième âge de l’église, l’Âge de l’Église de Laodicée. Selon Apocalypse 3, ils rejettent Christ. De tous les âges de l’église dont il est fait mention dans la Bible, l’Âge de Laodicée est le pire de tous. Il L’a mis à la porte, L’a rejeté, L’a mis dehors.

113       Avez-vous vu l’obscurcissement de la lune, l’autre soir, avant que le pape se rende à Rome, de Rome à Jérusalem? Jérusalem, l’église la plus ancienne; la lune est un type de l’église, elle reflète toujours la lumière du soleil en l’absence de celui-ci — et elle s’est obscurcie. J’avais dessiné cela ici, au tableau, il y a trois ou quatre ans, et je l’avais montré aux églises, à des centaines et des milliers de foyers, d’un bout à l’autre du pays. Qu’est-ce que c’était? Une ombre. C’est la toute première fois qu’un pape se déplace pour aller là-bas, il y est allé, sous—sous le nom de Paul, et tout, il a visité tous ces lieux; il fallait qu’il bénisse le fleuve avant de le traverser, et tout. En quoi le—le fleuve a-t-il besoin d’être béni?

114       Qu’est-ce qui ne va pas avec cet âge de l’église dans lequel nous vivons aujourd’hui? Ne pouvez-vous pas voir? Alors que Dieu le proclame dans les cieux, qu’Il le proclame dans Sa Parole, qu’Il le proclame dans les journaux, qu’Il le proclame au milieu des gens? Ne pouvez-vous pas ouvrir les yeux et voir cette heure? Ce sont ces choses qui rendent témoignage de la Vérité. Voici la Lumière de l’heure.

115       Observez le grand mouvement œcuménique, qui se réunit dans ce conseil là-bas, en train de former une image à la bête, exactement ce qui a été annoncé dans Apocalypse 17. Et vous, pentecôtistes, vous allez accepter ça sans broncher, et entrer là-dedans? L’heure de la contrainte est venue.

116       C’est maintenant l’heure de vous lever et de préparer votre lampe, de briller de l’éclat de l’Évangile de Jésus-Christ et de Sa Puissance.

117       Je sais que ceci est impopulaire, puisque bon nombre de mes amis pentecôtistes, qui se sont trouvés en compagnie du pape et tout, disent avoir ressenti “une atmosphère très spirituelle”. Pour moi, c’est—c’est faux. C’est contraire à la Bible. Que la Parole de Dieu soit reconnue comme étant la Vérité. Oui monsieur. C’est maintenant l’heure. Nous voyons ces grands mouvements qui ont cours dans… Oh, cela semble beau à l’œil naturel, certainement.

118       Caïphe, tout ce qu’il révélait aux sacrificateurs, à l’époque, tout au long de cette époque-là, semblait beau. Pourtant Jésus était la Lumière qui faisait vivre la Parole, mais leurs conseils et tout les En avaient aveuglés. Il a dit : “Laissez-les : un aveugle conduit des aveugles, ils tomberont tous dans une fosse.”

119       Nous voilà de nouveau en ce temps-là, frères et sœurs. Nous voilà de nouveau à cette heure-là. Remarquez. Pourquoi? Pour la même raison.

120       Nous voyons que les, que ces grandes lumières sous lesquelles nous avons vécu, autrefois, elles étaient très bien, nous n’avons rien contre elles. Mais, cet Âge de l’Église de Laodicée, attention, souvenez-vous, c’est celui où Christ est rejeté. Et c’est exactement ce qui arrive maintenant.

121       Ce grand conseil s’est appliqué à réunir tous les protestants — ce mouvement œcuménique. Et qu’est-ce qu’il est en train de faire? D’obscurcir la Parole elle-même, et la Parole, c’est Christ. Comment le peuvent-ils? Alors que la Science Chrétienne, que les Frères Unis, et que bon nombre des gens des autres grandes organisations, certains croient à la naissance virginale, certains n’y croient pas, certains croient ceci et cela. Comment pouvez-vous vous joindre à l’incrédulité? “Comment deux hommes peuvent-ils marcher ensemble s’ils ne sont pas d’accord?” Sortez du milieu d’eux et séparez-vous, prenez la Sainte Parole de Dieu et tenez-vous-Y.

122       Jésus-Christ est tenu de manifester Sa Parole. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est l’entrée en scène de Malachie 4. Un autre prophète paraîtra au Nom du Seigneur Jésus-Christ, et produira exactement ce qu’Il avait promis de faire. Alors les hommes, aveuglément, délaisseront Cela et s’avanceront directement dans les ténèbres, comme ils l’ont toujours fait.

123       Regardez bien maintenant, nous voyons que c’est pour cette même raison qu’aujourd’hui, ils rejettent, les églises rejettent le Message, crucifient la Parole, mettent la Parole dehors. Et si vous ne faites pas partie de cela, vous ne pouvez même pas—vous ne pouvez même pas avoir une église à vous. Ils la fermeront définitivement. Il faut que vous en fassiez partie. Sinon on ferme définitivement vos portes. Alors, que faire? Oh, prenez position pour Ce qui est juste! Souvenez-vous, nous en sommes presque de nouveau au moment de la crucifixion.

124       Il n’y a pas longtemps, en Angleterre, une fausse lumière a favorisé le plus grand—le plus grand vol que le monde ait jamais connu. Le plus grand vol qui ait jamais été commis a été perpétré sous une fausse lumière. Un vol de sept millions de dollars a été commis grâce à une fausse lumière qui a fait ralentir le train, et Scotland Yard n’a pas réussi à retrouver ces hommes. Ils s’en sont tirés si habilement. Ce vol est considéré comme le plus grand vol jamais commis par des brigands, sur le plan naturel. Ce vol a établi le record du plus grand vol jamais perpétré dans le monde.

125       Et le plus grand vol qui ait jamais été perpétré dans l’église de Jésus-Christ a été perpétré sous une fausse lumière, le reflet d’un autre âge, et le rejet de la Lumière prévue pour cet âge. Amen. Une fausse lumière, un reflet d’hier! Ne marchez pas dans le reflet d’hier. Marchez dans la chaleur du Fils, d’aujourd’hui. Ne vous réfugiez pas sous une ombre dénominationnelle, en disant : “Les jours des miracles sont passés.”

126       Jésus a dit : “Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en Mon Nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues. Voici les signes qui les accompagneront.”

127       Ils disent : “C’était très bien pour les apôtres; pas pour nous.” Ça, c’est un reflet.

128       Jésus a dit : “Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru, dans le monde entier.” Oui monsieur.

129       Alors, quel est le problème? Marcher dans un reflet, c’est ce qui a entraîné le plus grand vol, c’est ce qui a retiré Christ de l’église. Voyez-vous, comment Christ peut-Il Se manifester dans la Parole promise d’aujourd’hui, au moyen d’un credo froid d’hier? Cela ne va pas réchauffer la Semence. Non monsieur. C’est le plus grand vol dont l’église ait jamais fait l’objet!

130       Réchauffer? Et, souvenez-vous-en, la lumière de ce credo froid ne fera pas mûrir la Semence d’aujourd’hui. Celui-ci rejette la Semence. Il est un brouillard qui enveloppe la terre — très dense. Il est temps que Dieu se lève et allume de nouveau la Lumière, pour faire vivre Sa Parole. Certainement, la Lumière! Ce credo froid ne fera pas mûrir le Grain. Il ne le fera certainement pas.

            Et, souvenez-vous, la civilisation a parcouru le même trajet que le soleil.

131       Comme je vous l’ai dit au début, je dois prêter attention aux paraboles, à la façon dont la nature fonctionne. Je n’ai pas d’instruction pour faire autrement; je n’en veux pas. Je préfère avoir ce que j’ai plutôt que d’avoir toute l’instruction du monde. J’ai Jésus-Christ. Je Le vois vivre Sa Parole d’un bout à l’autre, et c’est tout ce que je dois savoir.

132       Et si un homme est né de l’Esprit de Dieu, il sondera l’Écriture pour voir si C’est la réponse pour aujourd’hui. La réponse du jour, c’est Christ. Christ est la Parole. Quand la Parole prend vie, Elle fait jaillir la Lumière qui a été promise pour aujourd’hui. Dans cet âge sombre de Laodicée, il n’y en a qu’un petit nombre : “Moi, Je châtie, Je reprends tous ceux que Je reçois. Repens-toi”, a dit Jésus, “et reviens.” Tournez-vous vers la Parole. Il est la Parole. Venez à Lui. Oui monsieur.

133       Surveillez la Lumière. Elle est partie de l’est, pour aller à l’ouest. Nous sommes sur la Côte Ouest. Elle a eu trois étapes, n’est-ce pas? Elle a eu trois étapes. Elle a traversé les eaux trois fois. De Paul, Elle a traversé la Méditerranée pour aller en Allemagne, l’Allemagne a été illuminée par Luther; Elle a traversé la Manche pour aller aux États-Unis et maintenant…pour aller en—en Angleterre; puis de l’Angleterre, Elle a traversé le Pacifique pour venir aux États-Unis. Et Elle a fait son chemin à travers le message de Luther, et Elle a continué jusqu’à ce que la dernière partie de Cela se trouve de nouveau ici, sur la Côte Ouest.

134       Et du mûrissement du grain, à partir du commencement, depuis Luther, à travers tous les âges, on devrait maintenant en être à la plénitude de l’Évangile, la Puissance de Dieu qui fait mûrir. La Lumière qui a été manifestée par la justification, la sanctification, l’âge pentecôtiste, devrait faire mûrir l’Arbre-Épouse pour la Venue du Seigneur Jésus-Christ; afin que Christ puisse être manifesté dans Son Église, en tant qu’une seule Personne : Lui et Sa femme, Lui et Son Épouse. Amen. C’est l’heure où nous vivons. C’est la Lumière du jour. Marchez-Y! “Soyez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre.”

135       Le reflet, dans l’église d’aujourd’hui, est très trompeur, c’est ce que Jésus a dit dans Matthieu 24. Il a dit que “cela séduirait même les Élus, si c’était possible”. Voyez-vous, Luther, non, il ne recevrait pas… Luther ne pouvait pas séduire un méthodiste. Un méthodiste ne pouvait pas séduire un pentecôtiste. C’est vrai, voyez-vous, mais qu’en est-il de l’Épouse? C’est ce qui aveugle les pentecôtistes. Oui. Voyez, vous êtes retournés à vos credos, à votre formalisme, vous vous êtes organisés, et vous avez maintenant un groupe d’hommes qui vous dit ce qu’il faut faire.

136       La Bible promet ces choses. Il nous faut des hommes et des femmes remplis de l’Esprit de Dieu.

137       Si vous dites que vous avez l’Esprit de Dieu en vous, et que Dieu a fait une certaine promesse Ici, comment ce Saint-Esprit peut-Il ponctuer Cela, dire : “Bon, c’était peut-être très bien pour un autre âge. Nous, on ne le croit pas comme ça”? Là, ce n’est pas le Saint-Esprit.

138       L’homme qui est rempli de Dieu, lui et la Parole sont un. Certainement. C’est le produit d’une union, d’une union entre Dieu et l’homme.

139       Comment une femme peut-elle être le mari d’un homme, être en opposition, faire des choses qu’il ne veut pas qu’elle fasse? Comment pouvons-nous flirter avec le monde, avec les dénominations et les organisations, et rejeter la Lumière de l’heure? Comment est-ce possible, frères et sœurs? Soit dit avec respect et avec un amour divin pour chacun de vous : comment pouvons-nous accepter ces choses? Comment pouvons-nous écouter ces choses? Cela nous retombe directement sur les bras.

140       Ne condamnez pas les luthériens; parce qu’ils ont condamné les catholiques. Ne condamnez pas Wesley; parce qu’il a condamné les luthériens. Voyez-vous, et de même, quand vous condamnez ce qui se passe aujourd’hui et que vous vous en détournez; quand vous voyez vos églises entrer dans ce grand mouvement œcuménique et tout, ce qui vous entraîne, chacun de vous, dans la marque de la bête — et vous l’avez reçue. Bien des gens au cœur honnête entrent directement là-dedans.

            Vous dites : “Ce sont de braves gens, des saints.”

141       Ces sacrificateurs l’étaient aussi. Si je devais considérer la sainteté de Jésus-Christ ou les fruits de l’Esprit, ce sur quoi beaucoup d’entre vous se sont appuyés… Eh bien, je ne voudrais en aucun cas manquer d’égards envers cela. Je crois chaque Mot.

142       Beaucoup diront : “Oh, j’ai parlé en langues. Je L’ai reçu.” Ce n’est pas Ça. Non monsieur.

            Beaucoup disent : “Le fruit de l’Esprit, c’est Ça.” Vraiment?

143       Faisons passer Jésus en jugement (que Dieu me le pardonne) pendant un instant. Nous vous ferons comparaître, et je serai le sacrificateur. Je vous dirai : “Ce jeune Homme appelé Jésus de Nazareth est entré dans la ville. Ne L’écoutez pas. Nous croyons au fruit de l’Esprit. Maintenant, regardez là votre bon vieux sacrificateur. Lui, son grand-père, son arrière-grand-père étaient tous sacrificateurs. Il a sacrifié toute sa jeunesse. Il est resté au séminaire. Il observait, il croyait, il—il a toujours fait tout ce qu’on lui a enseigné. Il connaît les Écritures de A à Z. En plus, il Les transcrit lui-même. Il transcrit les Écritures lui-même, les scribes le font. Et le voici, un grand homme! Vous le savez bien.

144       “Qu’est-ce qui s’est passé quand votre mère vous donnait naissance? Qui s’est tenu à votre chevet? Ce bon vieux sacrificateur. Quand votre mère et votre père étaient sur le point de se séparer, qui les a entourés de ses bras et les a ramenés à Dieu? Ce bon vieux sacrificateur. Oui.

145       “Et voici que Jéhovah exige un agneau comme sacrifice, pour le péché. Les hommes d’affaires, eux, ils vivent là, dans les villes, et ils—ils vendent leurs marchandises, et—et tout, leurs produits et denrées, et tout ce qu’ils ont à vendre. Ils n’élèvent pas d’agneaux. Et qu’est-ce que les sacrificateurs ont fait? Ils ont aménagé un petit espace là-bas, pour qu’on puisse y vendre des agneaux, afin que cet homme puisse aller purifier son âme devant Jéhovah.

146       “Qu’a fait cet homme, ce Jésus de Nazareth? De quelle église vient-Il? À quelle dénomination appartient-Il? Quelle carte d’association a-t-Il? Nous allons Le mettre à la porte. Nous n’aurons rien à voir avec Lui, parce qu’Il condamne chacun de nous. Qu’a-t-Il fait? Il est allé là-bas et a pris tout ça, l’endroit où ces hommes essaient d’obtenir le salut de leur âme, l’église,” comme on le dit aujourd’hui, pour vous qui êtes spirituels, “Il a renversé les tables à coups de pied, a dispersé la monnaie; Il a pris des cordes, les a tressées, et a chassé les gens; et Il a appelé votre bon vieux sacrificateur, ce saint homme, ‘fils du diable’, ce brave vieillard qui vous a accordé ce prêt d’argent, au moment où vous aviez des ennuis.

147       “Qui vous soutiendra à l’heure de la mort et vous ensevelira? Ce bon vieux sacrificateur. Il a le fruit de l’Esprit. Mais Lui, ce Jésus de Nazareth, a-t-Il le fruit de l’Esprit?”

148       Ce n’est pas le parler en langues qui permet d’en juger, ce n’est pas non plus le fruit de l’Esprit qui permet d’en juger. Mais c’est la manifestation de la Parole de Dieu, mise en Lumière. C’est la Lumière qui accomplit tout.

            L’homme qui marche dans cette Lumière! Jésus-Christ ne se fondait pas sur le parler en langues, quoiqu’Il ait parlé en langues. Il n’était pas le fruit de l’Esprit, quoiqu’Il l’ait manifesté. On ne pouvait pas en juger. Mais Il croyait et ponctuait Cela, chaque Parole de la promesse de ce jour-là, Dieu La vivait en Lui. Voilà la Lumière de l’heure. Voilà la preuve.

149       Quand un homme me dit que le Saint-Esprit est descendu en lui et refuse d’admettre que la Parole de Dieu est vraie, il y a quelque chose qui cloche là-dedans. Il y a quelque chose qui cloche dans nos séminaires, et tout, quand ils enseignent à l’homme toutes ces théologies d’endoctrinement et toutes ces camelotes qui ont cours aujourd’hui. Ces hommes, qui feraient une chose pareille contre la Parole de Dieu, et qui conduiraient les gens directement à cet abattoir œcuménique là, eh bien, c’est mal, certainement.

150       Je dis cela au Nom du Seigneur! Regardez bien et vous verrez si Ce n’est pas vrai : la Lumière, la Lumière de l’heure!

151       Ces credos froids ne produiront jamais une moisson. Nous devons avoir une Église qui a été lavée dans le Sang de l’Agneau, et qui, pour être l’Église, est devenue un avec la Parole.

152       Les reflets, dans l’église d’aujourd’hui, a dit Jésus, sont très trompeurs, et séduiraient “presque les Élus, si c’était possible”. Il n’y aura que les Élus! “Mais ce qui arriva du temps de Noé, où huit personnes furent sauvées, arrivera de même à la venue du Fils de l’homme.” Très, très peu de gens seront sauvés en ce temps-là.

153       Qu’est-ce que ça fait? Ça mène directement à l’abattoir. C’est ce que nous constatons en voyant les ténèbres actuelles dans lesquelles nous vivons. Je dis ceci pour terminer. En voyant les ténèbres actuelles dans lesquelles nous vivons, ces jours où nous vivons maintenant, où la Lumière s’est éteinte dans les cieux, s’est éteinte ici parmi nous auparavant, en guise de preuve; où on a démontré par la Bible, par les Sept Sceaux, ce qui se passait. Et voici que Dieu le proclame dans le ciel, puis Il descend le proclamer sur la terre. Et les églises entrent directement là-dedans!

154       Qui sauvera donc la petite Épouse qui garde la Parole? Qu’est-ce qui Lui arrivera quand Elle sera toute seule, qu’on La jettera dehors dans le froid? Elle ne prendra pas froid — la Parole de la promesse confirmée aujourd’hui. Oh oui. C’est comme…

155       C’est déroutant pour les gens, je le sais, de voir que l’église dit simplement : “Eh bien, c’est presque la même chose.” Jésus a dit qu’il en serait ainsi. Ce serait le cas, à tel point que “cela séduirait même les Élus, si c’était possible”. Oh oui. Oui monsieur.

156       Cela me rappelle un homme en Floride, il n’y a pas longtemps. Il avait pris la parole et il racontait que sa Chevrolet était tombée en panne en Floride, et qu’il s’était rendu au garage avec celle-ci. Là-bas, le mécanicien avait travaillé là-dessus, il avait mis tous les éléments en place, mais il n’arrivait pas à la faire démarrer. Il y avait appliqué tout son savoir-faire. Il avait changé beaucoup de pièces mais, pour une raison ou pour une autre, ça ne fonctionnait toujours pas. Il n’arrivait pas à la faire démarrer. Il a continué à essayer encore et encore. Ce petit mécanicien est devenu nerveux, il courait çà et là dans le bâtiment, il ramassait des objets.

157       Et cet homme, qui se tenait là, a dit : “J’attends mon véhicule, monsieur. Je suis en retard. N’êtes-vous pas capable de le réparer?”

158       Il a répondu : “Je fais tout ce que je peux”, il était vraiment nerveux et tout. Et il a continué à marcher.

159       Après un moment, un monsieur élégamment vêtu s’est approché, il a observé le mécanicien un instant, et il lui a dit, après l’avoir laissé se creuser les méninges pendant quelque temps, il a dit : “Pourquoi ne pas toucher ceci? C’est le courant qui ne passe pas.”

160       Alors, il a dit : “Je n’y ai pas pensé.” Donc, il a simplement actionné cet autre petit truc, quoi que cela ait pu être, et il a fait passer le—le courant, la voiture a démarré.

161       Il s’est retourné et a demandé : “Mais qui êtes-vous?” Vous savez qui c’était? L’ingénieur en chef de—de General Motor. C’est lui qui avait fabriqué cet engin. C’est lui qui l’avait conçu.

162       En cette heure, frère, où nous nous demandons ce qui ne va pas dans notre réveil, qu’est-ce qui ne va pas? Nous avons les matériaux et tout, nous avons la mécanique, mais où est la Dynamique? C’est ce qu’il nous faut, pour que Jésus-Christ entre en scène. Qu’est-ce qui ne va pas? Je vous le dis, il y a Quelqu’un ici aujourd’hui, alléluia, qui s’appelle le Saint-Esprit, Il peut toucher la Dynamique. C’est Lui qui est la Dynamique de cette mécanique.

163       Aujourd’hui, nous les pentecôtistes, nous sommes l’une des plus grandes églises du pays, des milliers et des milliers de gens se joignent à nous chaque année, mais où est le Saint-Esprit? Nous avons accepté cela par le parler en langues, et nous avons vu son effet. Les méthodistes l’ont accepté en poussant des cris. Luther l’a accepté par la foi, et ainsi de suite. Ce n’est pas ça.

164       C’est la Parole! C’est la Parole qui s’allume, la Lumière qui allume la mécanique, et elles deviennent la Dynamique. Elles sont la Dynamique, quand la Dynamique, quand la Dynamique touche la mécanique. Elle met tout cela en mouvement. C’est vrai. Prenez la Parole. S’il manque la moindre des choses, elle ne démarrera pas. Rejetez tout fardeau, tout isme, tout credo, afin que la Dynamique, le Saint-Esprit, puisse se mouvoir librement dans la Parole et confirmer la Parole qui a été promise pour aujourd’hui; alors la grande Église de Dieu se lèvera, comme un avion propulsé par moteur à réaction, et décollera vers les cieux, à la rencontre de son Maître. C’est tout à fait vrai. Tant que nous ne ferons pas cela, ça ne fonctionnera pas. C’est de ça qu’il est question. Oui monsieur. Qui le fera? Qui gardera cela en ce jour auquel nous pensons? Souvenez-vous-en, souvenez-vous-en, frère.

165       Bon, ça me rappelle une autre petite histoire. Ce n’est pas pour revenir aux histoires, mais un de mes amis se trouvait à Carlsbad, au Nouveau-Mexique, quand nous étions là-bas pour tenir une série de réunions à Carlsbad. Et un groupe de gens sont descendus dans une caverne.

166       Oh, je—je n’ai jamais aimé ce genre de chose, là sous terre, dans ces profondeurs, à environ un mille [1600 m] sous la terre. Moi, je suis satisfait ici, à la surface. Donc, ils sont descendus dans les profondeurs. Moi, je veux monter, pas descendre. Alors, je…

167       Ils ont amené ce monsieur, et ils sont descendus. Cet homme était un ami, sa petite fille et son petit garçon se sont joints au groupe. Et—et ils sont descendus là dans les profondeurs, dans un grand sous-sol, oh, je pense que c’était à des centaines et des centaines de mètres sous la surface de la Terre, ils sont descendus là. Et l’homme qui se tenait près de l’interrupteur a tout d’un coup [Frère Branham fait claquer ses doigts.—N.D.É.] éteint la lumière. Il faisait tellement noir et sombre que vous ne pouviez même pas voir votre main bouger devant votre visage. La petite fille, pauvre petite, elle avait vraiment peur. Elle s’est mise à crier à tue-tête : “Oh, il fait noir! Il fait noir! Il fait noir”, elle criait, hystérique.

168       Il s’est trouvé que son petit frère était là. Il s’est écrié dans ces ténèbres et a dit : “Ne crains pas, petite sœur, il y a ici un homme qui peut allumer la lumière.”

169       Alléluia! Que va faire la petite Église? Ne vous inquiétez pas. Il y a un Homme ici aujourd’hui qui peut allumer la Lumière, c’est le Seigneur Jésus-Christ. Oh oui. Le Seigneur Jésus-Christ!

170       Souvenez-vous, l’aveugle…les—les hommes riches aux jours de la naissance de Jésus, ils n’ont pas été déroutés ni aveuglés par le reflet de Jérusalem, quand ils sont arrivés là-bas et qu’ils se renseignaient au sujet de Jésus. Leur théologie—théologie ne pouvait pas expliquer cela. Mais quand ils se sont détournés de tout cela, alors ils L’ont suivie jusqu’à atteindre la Lumière de la Vie Éternelle.

171       Vous, les hommes d’affaires d’aujourd’hui, ne prêtez pas attention aux reflets de ces organisations, mais tenez fermement la Parole. Elle vous mène à la Lumière. Ne crains pas, petite sœur, il y a ici un Homme qui peut allumer les Lumières. Il y a ici un Christ qui peut faire vivre Sa Parole, exactement le même qu’autrefois, Lui-même Il peut confirmer qu’Il est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. Croyez-vous cela? [L’assemblée dit : “Amen.”—N.D.É.]

            Levons-nous.

172       Il me reste quinze minutes avant le début de la prochaine réunion. Voudriez-vous lever la main et dire : “Ô Dieu, allume la Lumière sur moi ce matin. Je crois la Parole. Je crois la mécanique. Mets en moi la Dynamique, Seigneur”? Levez les mains et poussez des cris vers Lui : “Seigneur, allume les Lumières!” Il y a ici un Homme qui peut allumer les Lumières. Nous sommes morts dans le communisme et dévorés par toutes sortes de jéleks des organisations, mais il y a ici un Homme qui peut allumer les Lumières. Cet homme-là, c’est le Saint-Esprit Lui-même, Jésus-Christ manifesté sous forme de l’Esprit!

173       Seigneur Jésus, touche chacune de ces mains; non seulement les mains, mais descends le long des bras jusqu’au cœur, et allumes-y la Lumière de l’Évangile. Au Nom de Jésus!

Voir le texte anglais seulement

Turn On The Light

1          All right. Is this the…[A brother says, “This is your microphone.”—Ed.] This is the main one? Thank you, sir. [“This is the live microphone.”] Yes, sir. All right. I see they was getting a little rebound back there, and so…Morning, friends. Can you hear me all right back there? [Congregation says, “Yes.”] That stopped it. Thank you.

2          I am certainly a privileged person, this morning, to come here at this platform, after such noble testimonies has been given; to try to—to place just a little more with what they have said, to bring blessings to us as we’ve enjoyed this morning. Now, I noticed some of them were very…

3          [The amplification system rebounds a sound. A brother says, “I think we’re going to have to put it, this, in the middle, Brother Branham.”—Ed.] All right, sir. Is that better?

4          With some of the man here, how they have spoke, and most every one…Well, everyone up here had a real bright, brilliant testimony. How I appreciate that, that fine testimony for the Lord!

            Now we’re going to approach the Word.

5          And I, this week, I have purposed in my heart not to keep people these two or three hours, setting, listening to me. I tell you why I—I do that, friends. I’m uneducated, and I only can speak by inspiration. Now, a man that’s got an education, when he is inspired, too; but he can explain what he’s talking about, by his education, draw out words that will let the people know what he’s talking about. Without an education, I have to take symbols of nature and express through the inspiration that I have. And that makes it pretty hard, sometimes, for the people to really to understand. We find that I was very disturbed about it until I found in the Bible that God did the same manner, same ways.

6          We notice, like John the Baptist, when we don’t have any record of his education, and then, when he—when he come out of the wilderness, he begin to speak to the—the…his congregation, church of that day. And we notice how he expressed it. He said, “You generation of snakes.” See, that’s what he was used to, nature and the wilderness; other words, something that’s slippery and slimy, and deceiving. Now, some other man might have been able to have brought down some word that would have said “impostors” or some word he could have used to express that. But John used the word “snake.” I think everybody understood what he talked about.

7          So then he said, “Don’t begin to think to say within yourselves, that, ‘we belong to this and we belong to that,’ cause I tell you, God is able of these rocks here,” see, see, not some other great some. “God is able of these stones.” He expressed it in nature.

8          And, also, “The ax is laid to the root of the tree.” Some good educated brother, with that same inspiration, might have said, “He will annihilate.” He said, “The ax is at the root of the tree.” That annihilates it, anyhow, see, so he—he knew that it was. He just had those expressions, for perhaps he never had any schooling.

            Let us bow our heads just a moment.

9          I have requests here for prayer. Which, that is my ministry, praying for the sick. I’ve got some requests in here, some very outstanding requests. And I know there is many in here. And if there is some, this morning, that would like to be remembered? Well, if you’ll just raise up your hands to God, say, “I…” Now just hold your requests while we pray.

10        Our Heavenly Father, we are now approaching Thy Holiness, through the Name of Thy Holy Child, the Lord Jesus, to ask this petition, of each of the people that’s wrote out their requests, that I have it here in my hand. Especially this brother’s young, beautiful daughter that’s been torn up in that accident. I pray for that child, Lord. And I pray for all the other requests. And the ones that’s secretly to us now, only to the one that raised their hand; but Thou art the infinite God, and You know every motive and all of our requests. We pray that You’ll answer. Because You’ve promised it, we believe it.

11        And we ask now that You’ll take these few words that we shall read, and inspire them to us, Lord, as we wait upon Thee. May the Holy Spirit draw nigh unto each one, and reveal to us the interpretation of the Word. For we ask it in Jesus’ Name. Amen.

12        [About the microphone, a brother says, “Brother Branham, could we make a test and see if it would work?”—Ed.] Yes, sir, brother, just help yourself. That’s all right. While I’m turning now, I have a…

13        Used to be I could remember my Scriptures and things, without having a—a note, but since I’ve passed twenty-five, that don’t work so good. I have to remember it by writing it out. Now were going…

14        Is that better? Can you hear that better? No. In the back, they’re shaking their heads. Maybe…[A brother says, “You have to stand right in front of it.”—Ed.] Have to stand…[“Right in front.”] Right. And how would this be like this, can you hear that? How about that, that better? Fine. That’s good.

15        Now I wish to call your attention to—to Isaiah 42:1-7, and also to Matthew 4:15-16.

   Behold my servant, whom I uphold; mine elect, in whom my soul delighteth; I have put my spirit upon him: he shall bring forth judgment to the Gentiles.

   He shall not cry, nor lift up, nor cause his voice to be heard in the street.

   A bruised reed shall he not break,…smoking flax shall he not quench: he shall bring forth judgment unto truth.

   He shall not fail nor be discouraged, till he have set judgment unto the earth: and the isles shall wait for his law.

   Thus saith…the Lord, he that created the heavens, and stretched them out; he that spread forth the earth, and that which cometh out of it; he that giveth bread unto the people upon it, and spirit to them that walk therein:

   I the Lord have called thee in righteousness, and will hold thine hand,…will keep thee, and give thee for a covenant of the people, for a light of the Gentiles;

   To open…blind eyes, to bring out…prisoners from the prisons, and them that sit in darkness out of…prison house.

16        And now in Saint Matthew 4, beginning with the 12th verse, we read this.

   Now when Jesus had heard that John was cast into prison, he departed into Galilee;

…leaving Nazareth, he come and dwelt in Capernaum, which is upon the sea coast, of the borders of Zabulon and Nephthalim:

   That it might be fulfilled which was spoken by Isaiah the prophet, saying,

   The land of Zabulon, and the land of Nephthalim, by the way of the sea, beyond Jordan, Galilee of the Gentiles;

   The people which sat in darkness saw great light; and to them that sat in the regions of the shadows of death light is sprung up.

   From that time Jesus began to preach,…say, Repent: for the kingdom of heaven is at hand.

17        The Lord bless His Word! Now my subject this morning is: Turn On The Light. And just as quick as I can, so you can be out for this next appointment now, which will be in about forty-five minutes.

18        You know, Mr. Mc Anally, I think he is present. I seen his truck outside. Sometime ago, we were setting, one of my first trips here to Arizona, to go hunting. We were setting out here near the superstitious mountain. I had heard of it for a long time, and heard many of the legends that had been told about the Superstition. I remember looking for it, the first time; it was before day, and a great ghosty shadow hung at the east of me, which was known as the Superstition. I had heard about the Indians, how they wouldn’t go near it, how they were afraid, how the Spanish had mistreated them in the early days when they was hunting gold. They claimed that evil spirits lived in it. All this stirred my curiosity. But I only had a flashlight, to see the Superstition, first.

19        And then I watched until, after a while, the majesty of the sun begin to move upon the darkness. And when it did, it separated the darkness from the light, and pressed the darkness back. Finally, she raised to her highness, up over the top of the mountain, and it showed Superstition just what it was. It lit up and showed what it was. And all the spooks and fears that I had of the Superstition, when the sun was shining in its power upon it, all fled away.

20        The sun is the king of all lights on this earth, in the natural lights. No matter how much artificial light that we can have, and how many great electric rays we can produce; when that sun rises, all the rest of them dim out.

21        That’s the same thing it is with the Word of God. When the Word of God rises, all superstitions, denominational fanaticisms and things, spread away, and it shows it just exactly what it is. God, in the beginning, said, “Let there be light.” The Light only comes, the true Light, the king Light, comes by the Word of God. God separated the light from the darkness, in the beginning. And the Word of God, made manifest, always separates the Light from the darkness.

22        People can rise up with this, that, or the other; isms can rise, Communism, Fascism, and all other isms can rise; superstitions, cults, whatever it might be, might rise. But when that king Light of the Bible raises up, all superstitions and things…But, you see, we know it’s there, but until It’s a vindicated, proves Its Light; then we have no right to argue against That, because It shuts all other light out. Jesus said, “Let every man’s word be a lie, and Mine be the Truth.” His Word is superior over all man’s words, over all, anything. His Word is Light.

23        And we know that in the beginning it must have been foggy and dismal and dark, as the world was turning, and when God knowed that He had a need of light. Now, His seed was already in the earth, because He had planted it there. Now He needed light to bring forth that seed, to make that seed live, because the seed was already there.

24        Just like it is in each age, God has foretold us what would take place in each age. The only thing He needs is the manifestation of the Light of God upon that Scripture, to make it live for that age. Just…?…And it will do it as long as the Light can get to the Word. If the Word is germitized, It’ll make it live if it’s a promise for that day.

25        You might plant wheat at one time, or grain at another time. Some come slower than anothers, because it depends on the season.

26        God’s Word comes in season, the law and the grace, and so forth, as we’ve went on down through the ages. And, each time, it’s lit up by the manifestation of the Light spreading forth the—the Life that’s in the Seed.

27        By the Word of God, the sun shines today, because the very sun that we’re enjoying is God’s Word made manifest. This very sunlight that we see outside is nothing but God’s Word, when He said, “Let there be light.”

28        And what if He had said, “Let there be light,” and there was no light? Then it wasn’t God spoke. When God says, “Let there be,” there will be. And so we find out that the sun that we now are enjoying is the manifestation of God’s Word spoken in Genesis.

29        And we realize that God’s Light of the day is His Son. The one was s-u-n; this one is S-o-n. S-o-n is the Bible. He was… “In the beginning was the Word, the Word was with God, and the Word was God.” Hebrews 13:8, “He is the same yesterday, today, and forever.” It’s the Word of God, always. It was Christ in Noah. It was Christ in Moses. It was Christ in David that looked up, as a rejected king, upon the city; where, eight hundred years later, Christ set there weeping over a city, being a rejected King, just like David was. It’s always the Spirit of Christ. And the full manifestation of God’s Word was made known through Jesus Christ, the Spirit of God.

30        No life can come outside of light. Light produces; light produces life. There can be no life—life outside of light, natural or spiritual. There must be.

31 And only Light can come by the Word of God. God’s Word is the Light when It’s manifested. It’s just a Seed laying here, as God planted all the seeds.

32        Our bodies was on the earth before the…well, well, before there was any light here, any life here, or anything; the calcium, potash, petroleum, and cosmic light, whatever, it was here—was here when God created the earth. It only taken His spoken Word to bring it into existence, just like it did botany life, or tree life, what, or whatever life there is to be.

33        Nothing can live, natural or spiritual, without His Light, and His Word is Light and Life.

34        But when He sends His Light and makes It known to the people, and then It is rejected, then what about that? That’s what we want to talk about this morning, is: rejecting this Light, by them It’s sent to, rejects just like it was then. “Behold My servant, Whom I have delighted in.” He’s the Light to the Gentiles. He’s the Light to the world. He was the Light of the world, but He was rejected. That’s the sad part.

35        And it meets that condition every time that God manifests His Light, the world itself rejects that light. Why? It’s written right in the Bible. Each age, God has lotted so much of His Word for each age, and He always sends somebody to manifest that Word.

36        Jesus had been prophesied for four thousand years, that He would come, Messiah. And when He come, He manifested every promise of Messiah. But yet the people of the world, the churches, and so forth, knowed nothing about Him, so, ’cause they had done got in some other thing that kept them away from knowing This. Now what if a—a man just…

37        We’ll take the natural part. What if a man, that is born here to walk in the light of that sun, what God has created for him, and, the first thing you know, he shuts his eyes, runs into the basement, closes the door, pulls down the shade, and just refuses to recognize the sun is a shining? He denies its privileges. He denies its warming rays, its life-giving resource. He denies the light that it spreads so he can see where he is going, where he come from. He denies that. What would you say to a man that pulled down the shades, or run into the basement and closed all the light off, everywhere, and just simply refused to recognize the sun was shining? There is something mentally wrong with that person. Anyone knows that. A natural mind will tell you there is something wrong with that person, that he is, he’s—he’s…Something has happened to him. He has lost his reasons.

38        Well, so is it in the hours that we live, when a man will cover himself up with some kind of a—of a excuse, to actually recognize the Gospel Light as It’s shining forth as It is today. When a man deliberately turns away from It, goes into something and pulls down the curtain, say, “I don’t believe It,” there is something wrong with that person. There is just no way of getting around it. There is something wrong. Something has happened to him. And we find out that there is so, so much of that today.

39        Now, Jesus was all the inspired prophets’ testimonies. And all their prophecy was brought to Light in His age, that had been prophesied for His age. He lit up every candle of Word that was in the Bible, that was prophesied of Him. “A virgin shall conceive.” She did. All right. “His Name shall be called Counsellor, Prince of Peace, Mighty God, Everlasting Father.” He was. “And the eyes of the blind shall see.” They did. Everything that was prophesied of Him, happened when He come on earth.

40        And why the people could not see that, that was…It seems strange to us now, because we are looking back through a rear-view mirror. But did you ever know, if you keep looking back that way, you’ll wreck? Let’s look what’s ahead for us.

41        That’s what they were doing. The reason that they did that, because they were living in a glare of another light. There were living in the glare of the light of another day.

42        And that’s what I believe is the matter with the world today, friends, is because we are trying to live in a glare of a light that shined in another day. A glare is a false light.

43        Just like a mirage on the road. We go down the road and see a mirage. It’s a false conception of the sun. And when you get there, it hasn’t produced a thing but something false. Because, you cannot walk in the glare of the sun, because it’s a mirage, always showing you something there is nothing to.

44        And when people try to tell you that Jesus Christ isn’t the same yesterday, today, and forever, they’re leading you into a mirage. That’s all. And when you get into church and join church, some cold creed or something like that, there is nothing there, no more than what you had in the world.

45        Let me tell you. Don’t refuse the Light of the Gospel of Jesus Christ, which brings the warming rays of the Holy Ghost upon you, makes you a new creature in Christ Jesus. Don’t try to walk in some glare of another age. Now, that glare might have been all right in the other age, it might a-been all right for them.

46        It proved so in the day of our Lord Jesus. He was the Scriptural Light of that day. He was the Light. He wasn’t the Light until He come on the earth to vindicate the promised Word. You know, He said there, “John was a bright and shining light, and you loved to walk in his light for a season.”

47        Certainly, because John had been prophesied by Isaiah, seven hundred and twelve years before his birth, that, “A voice of one would be crying in the wilderness.” And then also Malachi, the last of the prophets, four hundred years before his coming, in the 3rd chapter of Mal-…of Malachi, he said, “Behold, I send My messenger before My face, to prepare the way.”

48        Here was John on earth, making that written Word live. He was the voice of one crying in the wilderness, and he alway…also was preparing the way before the Messiah. And Jesus said, “You loved to walk in his light, because He was that light, bright and shining light.”

49        And John, he said, “Now I must decrease, my light must go out, because (why?) I have served my time that’s prophesied of me. Hear ye Him! He is the One. Follow Him.” It living in that day, it proved this.

50        Now, the Jews thought that they were worshipping in the true Light. They thought they were worshipping, this same God that they were turning down. The very one that they thought that they were worshipping, they were crucifying. They were making fun of the very God, and making Him a laughingstock of the people, the very God that they thought they were worshipping.

51        May I say this with reverence and respect, but to bring Light, because, as our brother said a while ago, we’re living later than you think we are. One of these days something is going to happen, it’s going to be too late. The people will take on the mark of the beast, not even knowing what they’re doing. “Blind lead the blind, they all fall in the ditch,” Jesus said. And we’re living later than we think. Many honest people follow that, not even knowing what they’re doing.

52        But the hour is at hand now when the Light is shining, the Gospel Light, in Its power of the resurrection of Jesus Christ, manifesting Himself that Jesus Christ is the same yesterday, today, and forever. He lotted that for this day. The things that He promised for this day must happen in this day. If the church won’t accept It, God is able of these stones to rise children unto Abraham. He’ll get His Message over, because He’s always done it. He always will do it.

53        People thinking that they’re walking in the Light, the traditions of the fathers, and, the first thing you know, they’re walking in a glare of a light, not the same Light, rejected the very Light that they claim to be worshipping.

54        His works thoroughly vindicated Who He was. Jesus said, Himself, “Search the Scriptures, for in Them you think you have Eternal Life, and They are They that testify of Me. Who can condemn Me of sin?” He said, “Who can prove that I have said anything, or any claim that I have made, that the Heavenly Father hasn’t vindicated that through Me?” Has proved to you that He was the Light of the hour, because it was all prophesied that this Messiah should be this way, and here bloomed to Life, but their traditions had separated them from the real Light of the Word.

55        Pharisees, Sadducees, Herodians, and whatever might be, they had got the world so gaummed up, like they did in all ages, that they could not see the real Light. It put their eyes out. They was used to walking in the glare, “Next day it’ll be this, and tomorrow it’ll be this. We’ll join this, and it’ll be that. We’ll join that.” We find it’s a false mirage.

56        Jesus Christ is just as real today, to a human heart, as He ever was. His power and His living Presence is just as real today as it ever was. “Lo, a little while, and the world won’t see Me no more. Kosmos, ‘the order of the world,’ won’t see Me no more. Yet, ye shall see Me; for I’ll be with you, even in you, to the end of the world. The works that I do shall you do also, even greater than this shall you do, ’cause I go to My Father.”

57        That great promise is today. The world is as blind as they can be, but there is a “ye that shall see Me,” and that’s what we’re trying to get today. What the full Gospel, mean, is to express Jesus Christ in the power of His resurrection, and all the fulness of His promises; that the Holy Ghost manifest these things and make them right, that God has promised, and He will do it. Yes, sir.

58        He had been thoroughly a vindicated by the—the Word and by the works that He was doing, but none of them wanted to believe it. Proved His Light was the Word! The Word said it, “Search the Scriptures.”

59        But their traditions that they were living in, a glare of another age! They said, “We believe Moses; Moses who we believe. We don’t know whence You’ve come from. Where’d You get Your education? What can You prove that You’re This?”

60        His works testified Who He was, if they’d have only read the Bible. They was reading It, but they couldn’t see It. “My works identify Me.”

61        A man is knowed by his credentials, the credentials of the Word of God, if he is sent by the Word of God and with the Word of God. Same in every age! It’s always been.

62        We can’t live by yesterday’s light. Yesterday’s light is history. We know nothing about it. You can’t get warm today by the sun that shines yesterday. That’s what’s the matter with the churches today. That’s what’s the matter with the people, they’re trying to live by what happened yesterday. You can’t warm by a painted fire. Certainly not, it has no heat in it. Yesterday’s sun has no heat in it.

63        The sunlight is sent to the earth, in the natural, to ripen the grain for the advancing harvest. Each day brings forth a new sun. The sun that’s shining today, bringing the wheat up, in Canada; that same sun, well, if it hadn’t…didn’t have no more sun than that, this coming July or August, it could never ripen the grain. It’s got to be stronger and more powerful, each day it grows and matures, to bring the grain on.

64        Now if the grain, itself, if it begins to mature, the grain comes on, if it stays right with the grain, it only builds the grain. Each day, the husk around it, the—the part calcium and whatever goes in it, builds right into the grain, as the sun gets stronger.

65        But you take the sun that shines in August, and put it on the wheat today, it would kill it. Certainly, you can’t do that. It must come in its season. So must God’s wheat and grain ripen just in the season, the season It’s in. But how could a sun…Well, a wheat would die, the fruits would die, by the sun that lives today, that shines today, rather. Its oncoming harvest is ripening. The grain should mature with the light.

66        But the thing is, today, the church grain don’t want to mature. It wants to stay like it was back in Moody’s time, Sankey, Finney, Knox, Calvin. They were all right, they were the light of the hour.

67        But this is another hour. This is another day. This is the advancement of the Gospel; It’s coming to its maturity. So we can’t live in what Luther said, Wesley said, or some of the rest of them. We’re living in the Light that’s predicted for this day. We’re in the Seventh Church Age, not the third or fourth church age. The grain should be able to receive It. If it doesn’t, it falls off and It means nothing to it. The grain is matured with the Light if it goes ahead with the Light.

68        So should the church bring forth the bread of each age, that Jesus commanded, that, “Man shall live by every Word that proceeds out of the mouth of God.”

69        The Bread that we need is in the Bible. It is the complete revelation of God’s plan. It’s the complete revelation of Jesus Christ. We add nothing to It, or take anything from it; whosoever does, his name will be taken out of the Book of Life. We don’t need any creeds to add to this. It’s written just the way It’s supposed to be. We don’t add nothing to It, take nothing from It, preach It just the way It is, and God is, will manifest it. Every promise that He promised, He will manifest it just the same. We’re not supposed to take from It or add to It. Just leave It the way It is.

70        But, you see, today, we find the people like it was somewhat in that day there, trying to live back in a glare. The church should ripen as the wheat ripens, “that man shall live by not by bread alone, but by every Word of God, the Bread of Life.” Not just part of the Words; every Word of God, every age! Just don’t stay and eat beans and potatoes all the time. There is other things goes with it, as we go on into the full course of God’s great Dinner that’s set before His people, the power of the Holy Ghost, the—the rejoicing of It, of the power and the Spirit that has been given. “The works that I do shall you do also. Because I live, you live also.” The promises that Jesus made to His church, and yet today we find people trying to go way back into some other age that’s gone by.

71 Luther’s age, it was a great age. He saw the faulty of the Catholic church, saw the communion. That, that young priest, he saw that that was wrong, “it wasn’t the literal body of Christ,” it was a piece of bread that—that they had blessed. And he saw that, “the wine wasn’t the literal Blood,” but it represented the Blood. So he protested the thing because the hour of that time was there. And no matter how many priests they had, and whatever more they had, God got a hold of a man that could make the light shine. Amen. He accepted, “Justification by faith,” and he made the light of the Lutheran age shine. After that come along, that lived its time out.

72        There come another time that the church should get away from its sins, and be sanctified. Along come John Wesley, a little Anglican man from over in England there, that belonged to the Anglican church, but he saw the light on the Gospel. It was the hour for that Philadelphian Age to come forth. And when he did, he preached the second works of grace, a sanctification by the Blood of Jesus Christ. There was nothing could stand in its light. He was considered a fanatic just like Luther was, but he protested all the rest of them was, and shined forth the light, because it was the light of the hour. God found a man, John Wesley, who could turn on the light.

            He found on…and also a Luther, that turned on the light for that age.

73        Then along come the Pentecostal brethren. They come back in their age, of the restoration of the gifts, restore back the gifts, of speaking in tongues, the gifts of healing, and things to the church. Now, they did just exactly what the Scripture said they would do, and, when they did, they manifested it. That’s exactly right.

74        But did you realize we’ve moved on from that? We are in the Bride time, the selecting time, the time that (the Bride) they said we would have. “All the caterpillar left,” said Joel 2:28, “all the caterpillar left, the—the palmerworm eaten; and all the palmerworm left, the locust eaten.”

75        Each one of those organizations, if you’ve read the Seven Seals of the Bible, each one of those reformers went forth and preached the Word, but left something off. Then what did they do after the reformers over, and the light begin to dim out? Instead of walking on into further Light, they organized it. And when they organized it, “We believe this Light. This is the Light! This is It.” What did they do? Wesley come right on and moved away from them.

76        What did Wesley do? He organized after him, and his—his brother, John and—and Charles, and along come Asbury and those, and, after their days, they organized what was called the Methodist church. What did they do? They rejected further Light. They just said, “This is the Light. This is It.”

77        Then come along the Pentecostals and showed them up, that God still sends down the baptism of the Holy Ghost. He still brings down His power of healing, which they’ve denied. What did they do? Walked right away from them, because it was another light.

78        What is it now? We’ve passed around sixty years, the Pentecostals has organized, “We are this, we are that,” and God has walked right away from it; out in yonder, and bringing forth a Bride, an Elect, out of that group. Which, there’ll never be another church age. The Philadelphian Church Age was Wesley. And the Laodicea Church Age is the Pentecostal organization, which all goes right straight into the mark of the beast. That’s the Bible, as this brother was saying a few moments ago. That is true. Right. They’re, all them organizations, because they refused to walk in further Light. They organize themselves, and saying, “We believe this.” When God does something, check it with the Scripture.

79        The Pharisees said, “We have It.” The Sadducees said, “We have It.” But God had It! God has turned on the key and showed the Light. It was rejected like It’s always been.

80        The Catholic church rejected Luther. Wesley rejected Luther. And so also the Pentecostal rejected Wesley.

81        And the Holy Spirit today is rejecting the Pentecostals. You’re getting just as formal and cold as the rest of them. Everybody can see that. I love you. You’re the closest thing there is to the Bible, I know of, that’s why I’m with you. But, listen, open your eyes and see the day that we’re living in! It’s time for the key to turn again, and a Light to come on, to take out a Tree. The Bible said, in Malachi 4, “He would send forth and restore again the original Faith that was with the people.” He promised it. He has always done it. He sent His Word, and the prophets came because the Word came to the prophets, and they had the Word and made It live.

82        The organizations and systems of the time turned them down, every age, so will they do it today. God is just as able today to rise a man now as He was then. He never did raise the organizations. Ask any historian, look through the history; when an organization organized, it died there and never raised again. God speaks to individuals. Right.

83        And God promised to do it again in the last days, and that He’ll do. What God has promised, that He will do, to turn on a Light that can a vindicate the promised Scriptures of today. Jesus said, “As it was in the days of—of Lot, so shall it be in the coming of the Son of man.” You show, you see what they’re doing. Look at Jehovah, what He has done, our Father has set everything in position.

84        There is Lot down there in the world, down there in Sodom, with all the sin, lukewarm. There is a messenger down there preaching to him, too.

85        There is Abraham’s group, the Elected, pulled out, the one with the promise, waiting truly for the Son. Lot was looking for a son, also, but not in the form that Abraham was looking for him. What happened? Just before it happened, God come down and manifested Himself in flesh, and declared that He was the Word, for, “The Word of God is sharper than a two-edged sword, and a discerner of the thoughts that’s in the heart.” Jesus said, “So shall it be again, at the coming of the Son of man.” These promises are Divine, they were spoke by the lips of Jesus Christ. Both heavens and earth will fail, but They never will fail. God is still able of the stones to rise children unto Abraham. Oh, yes!

86        We are in our journey, are something like Israel was. Israel, in their journey, had to get new manna every day, for new manna fell. We are supposed not to live in the light of Luther, live in the light of—of Wesley, or live in the light of Pentecost. We’re in another age, new Manna.

87        What happened if they tried to keep that manna over? It contaminated. It would kill them. That’s the reason we got so many spiritual dead, so-called Christians. They’re eating a glare of another day. They’re eating manna that’s already contaminated. Just like the husk upon the wheat, if it doesn’t go into the wheat, it goes off of the wheat. And when Light is rejected, there isn’t but one thing to do, turned into darkness. Any portion of the night, would refuse to see the Light, goes back into darkness. So does it in the Gospel, in every age it’s been proven to be so. We’re living in that time.

88        Yesterday’s manna is contaminated. I hear people say, “Forty years ago, I did so-and-so.” That’s right, but what about today? What about the church on fire? We talk about yesterday, what about the church today? What about you as an individual today? For, yesterday’s won’t do for today. It was all right yesterday.

89        Luther’s message was the light of the hour, like John’s was, but there rose a greater light. So was Luther a great light, and we enjoyed him for a season, but there come another light that shut his off. What it ought to a-done was blend with It; and It went on to the perfect loaf of Bread, went on to the perfect Manna of God. But what did they do? They organized. Man has got into it. Instead of God leading it, man and his systems got into it, blinded it off.

90        Oh, this Bride Tree today, it’s been pruned. Any branch that doesn’t bring forth fruit is pruned. Jesus said so, Saint John 15. What’s happened now, we see that they been cut off, pruned off.

91        Remember, the very heart of the tree is right in the center of the tree. The fruit will always ripen, the last place a tree will ever bear fruit, is right in the top of it, because it’s the freshness that comes from the center of the life that’s in the seed.

92        It’s a Bride Tree. Jesus was the Bride, He was a Tree. They cut Him down. He was the Tree of Life that was in the garden of Eden. They cut Him down and hung Him on a Roman tree, to make fun of Him. What did He do? God raised Him up the third day, from the dead. And today there is a Bride Tree; It started back there at the beginning, way back at the Day of Pentecost.

93        Listen, you people who belong to church! The Church never started at Nicaea, Rome. It started in Jerusalem, on the Day of Pentecost, started the Church. Then what did they do? Just kept organizing; and God keeps cutting off the branches. Then they organized the Lutheran; cut off the branches. Wesley; cut off the branches. Pentecost; cut off the branches. Until it’s come…

94        But God is going to have a Bride Tree! “All that the cankerworm eat and the caterpillar eat, I will restore,” saith the Lord. Malachi 4 tells us we’ll be brought back to the original Faith like it was on the Day of Pentecost, “the Faith of the fathers.” We believe that it will come. I believe it’s time for it now. The limbs are withered and dried up, and they’ll be taking them from the Tree, so that the fruit can bear itself right in the top of the Tree. Oh, my!

95        All these lights are all right. The Church today is that light plus what it has received today. It’s to finish the harvest. As we find out, that the Tree itself, or…The wheat must mature with the Light, raising itself up from a blade to a grain, and from a grain on. It matures with the Light. Light of other ages only bear record of this age. The light of Luther bore a record of—of the light of Wesley. Wesley bore light of Pentecost. It’s the same light, only matured on by the Light. If the people could only see it!

96        Sometime ago, I was reading a little article, where the queen of England, (not this queen) the other queen, she went to see a paper company that had been making such fine paper. And when she was interviewed by the president of the company, he taken her through. She wanted to see how that fine paper was made. He taken her and showed her all the great presses and things. And in those days, they made paper out of rags. We well remember that. So he went into a room and opened the door, and there was nothing but a bunch of rags. The queen, in astonishment, said, “What’s these dirty things?”

97        The man that…the president of the company, said, “That was clothing, yesterday. See, it has become dirty. We do not throw it away, but it’s the paper of tomorrow.”

            She said, “I don’t understand this.”

            He said, “You’ll understand it tomorrow.”

98        So when they run these rags through the press, through a certain procession of cleansing, and—and a certain thing it had to go through, a process; when it come out, it was beautiful sheets of paper. The president thought he would show the queen something that she never knew. He put her profile on it, and pressed it into this beautiful paper. When the queen received it, she seen her own profile in what was dirty rags, yesterday, because it went through a certain process.

99        Oh, if Luther, Wesley, and all of them, could see that, that yesterday’s stuff can only be used as it goes through a process! When the Holy Ghost reveals the Light, from justification to sanctification, to the baptism of the Holy Ghost, and now the last hour of the Coming of Christ; it’s got in it the profile, not of the queen, but of the King of Heaven that represents Himself, as the church has become closer into the minority, like the ministry has to be the same kind of a ministry that He had.

100      Those who died in Luther’s age, down at the bottom of the pyramid, like; not a pyramid teaching, but just for an example.

101 That pyramid is so perfect, if any of you has been there. You can’t run a razor blade, hardly. The—they had no mortar in it, as far as we know. The architecture of it was so great! Now, they lost the headstone. They don’t know where it’s at. Now when that headstone returns, it’ll be just like the rest of it, it will blend in with the stone that’s left open. If you should put the headstone on it, it’d have to be that way.

102      And when Jesus returns, He’ll find a Church that’s washed, without spot or wrinkle, and it’ll be the same ministry He had. It’ll bring back the Headstone.

103      Like my hand here, in a shadow. It’s a shadow, only it’s darker as my hand becomes more…It’s a negative here, a positive here. As a negative and positive, it gets denser; darker, darker, darker, and finally it claps together, and negative and positive becomes one.

104      That’s when Church and Christ unites together, as a Bride, with the same Spirit that was in Him will be upon Her; when that Church comes from justification, sanctification, baptism of the Holy Ghost, into the last days, and honing her down now for the Coming of the Lord.

105      Oh, don’t be the rough part on It, Pentecostal brother. Shine up with the Word and believe every bit of It. Don’t get out into these ism’s and things, as we see going on today. Don’t be astonished at that, because the Headstone is coming, crying, “Abba, Father,” pretty soon, “My God! My God!” Yes, I believe that with all my heart.

106      Do you see it? You know what I mean? It’s Christ now taking the rags of yesterday, the Lutheran, Methodist, Presbyterian, and so forth, and He is putting it through a process. What kind of a process? A process of the Holy Spirit; what they had, plus; making it till He is pressing His Own image, when the Church and Christ becomes one in union. God, grant it! I trust that you see it. If you do see it…

107      It reminds me of a story, that when the—the great Welsh revival was on. Some great man here in the nation thought they would go over and see the Welsh revival, what would be taking place. And as they went over, to find out, they see what building it was held in. When they got to Wales, they went around, begin to ask about where the building was. They seen a happy little officer standing on the corner, with his little tommy hat on, and was swinging his club around and around like that. And so these men walked up to him, and said, “Sir, could you tell me what building the Welsh revival is held in?”

108      He said, “Yes, sir, I’m it! I’m it!” Why? He was shedding forth the joy and the Light of the Welsh—Welsh revival within him.

109      So ought the church of Pentecost today, asking, “Who is Jesus Christ? The same yesterday, today, and forever!” His Light of His Gospel ought to be shining forth with the Word of this age, revealing Jesus Christ to the nation, just like it was then.

110      He was so filled with the Welsh revival till he was the Welsh revival.

111      We ought to be so filled with Christ till we—we reflect Him in the power of His Word that’s lotted to us to this day. Brethren, don’t be stooped in things of the world, don’t, these cares that take you away. Stay with the Gospel. Watch every Word! Don’t go back to what some father said. Let’s go right now what Jesus said was to take place in this day. Yes, sir. We are supposed to be the Light of this age, manifesting the Gospel. Luther was his light. Wesley with his light, Pentecost was his light. But, we’re farther up the road now, we’re coming into the Bride, called out, the Elected. Remember, if you are, you’re just like that officer, he had It in him.

112      Remember, this is the seventh church age, the Laodicean Church Age. According to Revelation 3, they reject Christ. Of every church age that was mentioned in the Bible, the Laodicea Age was worst of all of them. It turned Him out, rejected Him, put Him on the outside.

113      Did you see the moon black out, the other night, before the pope went over to Rome, from Rome to Jerusalem? Jerusalem, the oldest church; the moon is a type of the church, always reflecting the light of the sun, in the absence of the sun, and it blacked out. I drawed that on a blackboard here, three or four years ago, and showed the churches, in hundreds and thousands of homes across the nation. What was it? A shadow. The first time a pope ever left, to come back here, come in—in the name of Paul, and so forth, went down through those places; had to bless the river, to cross it, and so forth. What does the—the river need blessing?

114      What’s the matter with this church age that we’re living in today? Can’t you see it? God declaring it in the skies, declaring it in His Word, declaring it on the paper, declaring It amongst the people? Can’t you open your eyes and see the hour? These are they that testify the Truth. This is the Light of the hour.

115      Watch the great ecumenical move, is going into this council up there now, just forming an image of the beast, in Revelation 17, exactly what it said it would do. You Pentecostal people going to sit still for that and go into it? The forcing hour has come.

116      Now is the time to rise and trim your lamp, and shine with the Gospel of Jesus Christ and the Power.

117      I know this is unpopular, when many of my Pentecostal friends set with the pope and things, and say, “A very spiritual feeling.” To me, it’s—it’s wrong. It’s against the Bible. Let the Word of God be the Truth. Yes, sir. It’s time now. We see these great moves going on in the…Oh, it looks good to the natural eye, sure.

118      Caiaphas looked good to what he was revealing to the priests, in that day, all that day. But Jesus was the Light that was making the Word live, but their councils and so forth had blinded their eyes to It. He said, “Let them alone; the blind lead the blind, they’ll all fall in the ditch.”

119      We are back to that time again, brothers and sisters. We’re back to that hour again. Notice. Why? Same cause.

120      We find that the—these great lights that we’ve lived in, in the days gone by, they were all right, we have nothing against them. But, this Laodicea Church Age, be careful, remember, it is a Christ-rejected. And that’s exactly what it is now.

121      This great council has moved around, to unite all the Protestants together, this ecumenical move. And what is it doing? It’s blackening out the very Word, itself, and the Word is Christ. How can they do? When, the Christian Science, and United Brethren, and many of them people in other great organizations, some believe the virgin birth, some don’t, some believe this and that. How can you join yourself with unbelief? “How can two walk together unless they be agreed?” Come out from among them and be separated, and take God’s Holy Word and stay by It.

122      Jesus Christ is obligated to manifest His Word. The thing we need today is a rising of Malachi 4. Another prophet will rise in the Name of the Lord Jesus Christ, and will produce exactly what He promised to do. Then, man blindly will forsake It and walk right into the darkness, as they’ve always did.

123      Watch now, we find out, the same cause, that today, that they reject, the churches reject the Message, crucify the Word, take the Word out. Now if you don’t belong to it, you can’t even—you can’t even have your church. They’ll close it down. You’ve got to come into it. If you don’t do it, you’re closed down. Then what about it? Oh, stand for That which is right! Remember, it’s crucifixion time again, nearly.

124      False light caused the greatest—the greatest robbery the world ever had, in England, not long ago. The greatest robbery that was ever performed, was done by a false light. Seven-million-dollar robbery was done by a false light that slowed that train down, and Scotland Yards couldn’t find the man. They got away with it, so slicky. That was known as the greatest robbery that was ever done by robbers, in the natural. It robbed the world, of its greatest robbery.

125      And the greatest robbery that was ever done to the church of Jesus Christ, is done by false light, a glare of some other age, and rejecting the Light that’s predicted for this age. Amen. False light, a glare of yesterday! Don’t walk in the glare of yesterday. Walk in the warmth of the Son today. Don’t pull yourself down into a denominational shade, saying, “The days of miracles has passed.”

126      Jesus said, “These signs shall follow them that believe: in My Name they shall cast out devils, they shall speak with new tongues. These signs shall follow them.”

127      They say, “It’s all right for the apostles; not for us.” That’s a glare.

128      Jesus said, “These signs shall follow them that believe, to all the world.” Yes, sir.

129      Now what’s the matter? Walking in a glare, it’s caused the greatest robbery, it’s taken the Christ from the church. See, how can Christ manifest Hisself in a Word that’s promised today, by some cold creed of yesterday? It doesn’t warm the Seed. No, sir. The church’s greatest robbery!

130      Warm? And, remember, that cold creed light will not ripen the Seed of today. It denies the Seed. It’s the fog that’s upon the earth, the denseness. It’s time for God to rise and turn on the Light again, make His Word to live. Certainly, Light! That cold creed won’t ripen the Grain. It certainly won’t.

            And, remember, civilization has traveled with the sun.

131 As I told you in the beginning, I have to watch parables, the way nature runs. I haven’t the education to do it; I don’t want it. I’d rather have what I’ve got, than all the education in the world. I have Jesus Christ. I see Him live His Word right through, and that’s all I need to know.

132      And if a man is born of the Spirit of God, he’ll search the Scripture to see if It’s the answer for today. The answer of the day is Christ. Christ is the Word. When the Word comes to life, it shows the Light that’s promised for today. In this dark Laodicean Age, just a few, “As many as I receive, I chasten, I rebuke. Repent,” Jesus said, “and return back.” Turn to the Word. He is the Word. Come to Him. Yes, sir.

133      Watch the Light. It come from the East, going west. We’re at the West Coast. It had three stages, didn’t it? It had three stages. It crossed the water, three times. From Paul, and across the Mediterranean, come into Germany, Germany lit up with Luther; crossed the English Channel, over into the United States and now…over into—to England; then, England, It come across the Pacific, to the United States. And she has worked her way down through Luther’s message, on down through, until the last part of It is here on the West Coast again.

134      And from the ripening of the grain, from all the way back from Luther, all the way down through the age, it ought to be the fulness of the Gospel now, the Power of God to ripen. The Light that’s been shown through justification, sanctification, the pentecostal age, ought to ripen the Bride Tree for the Coming of the Lord Jesus Christ; that Christ could be manifested in His Church, as one Person, Him and His Wife, Him and His Bride. Amen. This is the hour we’re living. This is the Light of the day. Walk in It! “Be saved, all the ends of the earth.”

135      Church glare of this day was very deceiving, Jesus said in Matthew 24. He said, “It would deceive the very elected if possible.” See, not Luther wouldn’t receive…Luther couldn’t deceive a Methodist. A Methodist couldn’t deceive a Pentecostal. That’s right, see, but what about the Bride? That’s what puts the Pentecostals eyes out. Yeah. See, you went back to your creed, to your form, organized, and got a bunch of man telling you what to do.

136      The Bible promises these things. We need men and women that’s filled with the Spirit of God.

137      If you say you’ve got the Spirit of God in you, and God makes a certain promise in Here, how can that Holy Ghost punctuate It, say, “Well, it might be all right for another age. We don’t believe It that way”? That ain’t the Holy Spirit.

138      The man that’s filled with God, him and the Word is one. Certainly, it is. It’s a product of a union, a union between God and man.

139      How can a woman, that’s going to be a husband of a man, contrary, doing the things that he don’t want her to do? How can we flirt with the world, and denominations and organizations, and turn down the Light of the hour? How can it be done, brother and sister? With godly love and respect for each one of you, how can we accept these things? How can we hear it? It throws right back in our lap again.

140      Don’t condemn Lutherans; because, they condemned Catholic. Don’t condemn Wesley; ’cause, he condemned Lutheran. See, like that, when you condemn the Thing that’s happening today and turn from It; when you see your churches go into this great ecumenical move, and so forth like that, leading you, every one, into the mark of the beast, and you’ve got it. Many honest-hearted people walk right straight into it.

            You say, “They’re good people, holy people.”

141      So was those priests. If I had to take the holiness of Jesus Christ, or the fruits of the Spirit, many of you have went on this…Now, no disregard to it. I believe every Word of it.

142      Many will say, “Oh, I spoke in tongues. I got It.” That ain’t It. No, sir.

            Many of them say, “The fruit of the Spirit, that’s It.” Is It?

143      Let’s put Jesus on trial (God, forgive me) for a moment. Let’s bring you up, and I’ll be the priest. I’ll say to you, “This young Fellow, come into the city, called Jesus of Nazareth. Don’t you listen to Him. We believe the fruit of the Spirit. Now look at here, your kind old priest. He, his grandfather, great-grandfather, all were priests. He sacrificed, all his young life. He stayed right in the seminary. He watched, he believed, he—he done everything they ever taught him. He knows the Scripture, from A to Z. He even writes It, himself. Writes the Scriptures, himself, the scribes does. And here he is, a grand man! You know he is.

144      “What happened when your mother was giving birth to you? Who stood by your bedside? That kind old priest. When mother and dad was going to separate, who put their arms around both and led them back to God? That kind old priest. Yeah.

145      “And here Jehovah requires a lamb for a sacrifice, for sin. The businessmen, they live in cities here and they—they sell their goods, and—and so forth, their products and produce, and whatever they’re going to sell. They don’t raise lambs. And what did the priests do? Made a little stand up there, for them to sell lambs, so this man could go in, clear his soul with Jehovah.

146      “What did this fellow, Jesus of Nazareth, do? What church did He come from? What denomination does He belong to? What fellowship card? We’ll kick Him out. We won’t have nothing to do with Him, because He condemns every one of us. What did He do? He goes up there and takes that, where men are trying to get their souls saved, the church,” as we would call it today, you spiritual-minded people, “He kicked over the table, throwed out the change; took ropes and platted them together, and run them out; and called that godly old priest of yours, ‘the son of the devil,’ that kind old man that loaned you that money when you was in trouble.

147      “Who is going to stand by you and bury you when you’re dead? That kind old priest. He has got the fruit of the Spirit. But does this Jesus of Nazareth have the fruit of the Spirit?”

148      You can’t judge by speaking in tongues, neither can you judge by the fruit of the Spirit. But it’s a manifestation of the Word of God, brought to Light. It’s the Light that does it.

            The man that walks in that Light! Jesus Christ was not founding upon speaking in tongues, though He did it. He was not the fruit of the Spirit, though He did. You couldn’t judge it. But He believed and punctuated It, and God lived every Word of the promise of that day through Him. That’s the Light of the hour. That’s the evidence.

149      When a man tells me that the Holy Ghost falling in them will deny the Word of God being so, there is something wrong with it. There is something wrong with our seminaries, and so forth, when they teach man all this here brain-washed theology and stuff of today. Them man would done the same against the Word of God, and lead them right into that ecumenical slaughter down there, why, certainly, it’s wrong.

150      I speak that in the Name of the Lord! You watch and see if It isn’t true, the Light, the Light of the hour!

151      Those cold creeds can never bring a harvest. We’ve got to have a Church that’s washed in the Blood of the Lamb, and become one with the Word, be the Church.

152      Church glares of this day, Jesus said, are very deceiving, “almost the Elected if it were possible.” Just the Elected! “But as it was in the days of Noah, when eight souls were saved, so shall it be in the Coming of the Son of man.” Very, very few will be saved at that time.

153      What does it do? It leads right on to the slaughter. We find that in this present darkness that we’re living. I’m closing, by saying this. In this present darkness that we’re living, these days that we’re now living in, when Light is done turned out in the heavens, It’s turned out here amongst, before, to show us; showed by the Bible, on the Seven Seals, what was taking place. And here God declares it right in the heaven, comes right down and declares it on earth. And the churches walking right into it!

154      Who will save that little Word-keeping Bride then? What’s going to happen to Her when She is turned out into the cold, by Herself? She won’t be cold, the vindicated Word of the promise this day. Oh, yes. It’s like a…

155      It’s puzzling, I know it is, to people, to see the church just say, “Well, it’s just almost the same thing.” Jesus said it would be that way. It’d be, till, “It would deceive the very Elected if it was possible.” Oh, yes. Yes, sir.

156      Just reminds me of a fellow in Florida, not long ago. He was talking, said he had a Chevrolet car that went out on him in Florida, and said he took it to the garage. And this mechanic was going along there, and he got everything set together, and he couldn’t get it to start. He put everything in it, that he could. He renewed all these different things, but, something another, it just wouldn’t work. And he couldn’t get it started. He just kept trying and trying. The little mechanic was nervous, run around, all over the building, picking up this.

157      And the man standing, say, “I’m waiting on my car, sir. I’m late. Can’t you get it?”

158      He said, “I’m doing all I can do,” real nervous and carrying on. And he walked along.

159      Directly a well-dressed gentleman walked up and looked at him a few moments, and he said to the mechanic, after he let him butt his head around a little while, he said, “Why don’t you just touch this? You’re not getting any current.”

160      So he said, “I never thought of that.” So he just turned that other little thing, ever what it was there, and he got the—the current in, the car started.

161 He turned around and said, “Who are you?” You know who he was? The chief engineer of the—of the General Motor. He made the thing. He designed it.

162      In this hour, brother, when we wonder what’s the matter with our revival, what’s the matter? We got the material and everything, we got the mechanics, but where is the Dynamics? That’s what we need, to move Jesus Christ in on the scene. What’s the matter? I tell you, there is One here today, hallelujah, called the Holy Ghost, that can touch the Dynamics. He is the Dynamics of the mechanics.

163      We stand today, us Pentecostals, one of the greatest churches in the nation, thousands times thousands added each year, but where is that Holy Ghost? We’ve accept it, by speaking in tongues, and we seen how it’s acted. Methodist accept it, by shouting. Luther accept it, by faith, and so forth like that. That isn’t It.

164      It’s the Word! It’s the Word turned on, the Light turns on the mechanics and they become Dynamics. They are Dynamics, when the Dynamics, when the Dynamic comes to the mechanic. It starts the thing rolling. That’s right. Take the Word. If there is one little thing missed up, on It, it won’t start. Lay aside every weight, every ism, every creed, that the Dynamics, the Holy Spirit, might flow through the Word and vindicate the Word that’s promised of this day; then the great Church of God will rise to her feet like a jet propelled plane, take off to the skies to meet her Master. That’s exactly right. Until we do that, it won’t work. That’s what about. Yes, sir. Who will do it? Who will keep it in this day that we’re thinking about? Remember, remember, brother.

165      Now it reminds me of another little story. Not going back to stories, but a friend of mine was standing in Carlsbad, New Mexico, when we was there holding a meeting up at Carlsbad. And there was a bunch of people went down into this cave.

166      Oh, I—I never did like that stuff, down there where it’s deep, and about a mile in the ground. I, I’m satisfied up here. So, they went down through. I want to go higher, not lower. So I…

167      They took this fellow, went down in there. And he was a man friend, and his little girl and little boy went down with them. And—and went way down into a big basement, oh, I guess, hundreds and hundreds and hundreds of feet below the surface of the earth, went down there. And the man there by the switch, all at once [Brother Branham snaps his finger—Ed.] turned off the switch. And it was so black and dark, till you couldn’t even see your hand moving down in front of your face. A little girl, a little thing, was real scared. She begin to scream to the top of her voice, “Oh, it’s dark! It’s dark! It’s dark,” hysterically screaming.

168      Her little brother happened to be standing. He screamed out in the darkness, he said, “Fear not, little sister, there is a man here who can turn on the light.”

169      Hallelujah! What’s the little Church going to do? Don’t worry. There is a Man here today that can turn on the Light, that’s the Lord Jesus Christ. Oh, yeah. The Lord Jesus Christ!

170      Remember, the blind…the—the rich men in the days of the birth of Jesus, they wasn’t put out and blinded from the glare of Jerusalem when they got there, asking about Him. Their theology—theology couldn’t explain it. But when they turned aside, they followed It to the Eternal Life Light.

171      You businessmen today, don’t watch the glares of these organizations, but hold onto the Word. It leads you to the Light. Fear not, little sister, there is a Man here Who can turn on the Lights. There is a Christ here Who can make His Word live just the same as He was then, vindicate Himself that He’s the same yesterday, today, and forever. Do you believe it? [Congregation says, “Amen.”—Ed.]

            Let us stand.

172      I got fifteen minutes before the time to go to the next meeting. Would you like to raise your hands and say, “God, turn the light on me, this morning. I believe the Word. I believe the mechanics. Put the Dynamics in me, Lord”? Raise your hands and cry out to Him, “Lord, turn the Lights on!” There is a Man here that can turn on the Lights. We are dead, in communism, and eat up with all kinds of cankerworms of organizations, but there is a Man here Who can turn on the Lights. That Man is the Holy Ghost, Himself, Jesus Christ manifested in the Spirit!

173      Lord Jesus, touch each one of these hands; not only hands, but run down the arm to the heart, and turn the Light of the Gospel on. In Jesus’ Name! 

EN HAUT