ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication QUESTIONS ET RÉPONSES de William Branham a été prêchée 54-0515 La durée est de: 2 hours and 7 minutes .pdf La traduction VGR
Télécharger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

QUESTIONS ET RÉPONSES

1          Maintenant, que tout le monde garde bien ceci en mémoire, vous voyez, prenez-en bonne note. J’y réponds tout simplement de mon mieux, par la Parole de Dieu, vous voyez. Et si la réponse à votre question n’a pas été donnée correctement, et que vous avez une autre question, eh bien, vous... j’aimerais beaucoup que vous la remettiez sur l’estrade, ou que vous veniez nous en parler, ou s’il y a quoi que ce soit que nous puissions faire. Peut-être que Frère Neville et moi, ici, nous aussi, il pourrait arriver que nous voyions des choses sur lesquelles nous ne sommes pas tout à fait d’accord.

            Et–et M. Baxter, un de mes plus proches collaborateurs, dans mes réunions. M. Baxter, nous sommes associés depuis des années. Et lui, c’est un commentateur de la Bible, un vrai, mais il ne croit pas au Millénium. Et j’étais venu, j’avais dit...

            [espace.non.enregistré.sur.la.bande–N.D.É.] ...utiliser votre propre pensée quand vous étudiez la Bible. Si vous essayez d’utiliser vos propres connaissances ou votre propre pensée, vous allez...?... Or, je considère que ces Écritures...

            Il y en a quelques-unes ici, qui sont seulement de petits commentaires et tout, et je vais tâcher de répondre à celles-là pour commencer. J’ai d’ailleurs essayé de les mettre à part. Et il se peut que j’aie à prendre ceci, à utiliser la concordance pendant quelques instants, pour présenter quelques-unes de ces choses. Et alors ici, si je citais incorrectement ou quoi que ce soit, vous êtes parfaitement en droit de me le signaler, et de m’écrire un mot pour m’en faire part. Maintenant, avant d’essayer d’aborder ceci...

            Or, la raison pour laquelle je fais ceci, mes amis. Je vous assure que c’est fait dans un but. Ça, vous le savez tous. Cette série de réunions a été faite dans un but. Je crois que Dieu m’a fait faire demi-tour dans cette tempête de neige, là-bas, et qu’Il m’a fait revenir ici, précisément dans ce but. Il y a un petit quelque chose qui ne va pas ici, au Tabernacle, depuis un bon bout de temps. Je veux trouver ce que c’est. Quand je l’aurai trouvé, alors je verrai si je peux changer la situation. C’est ça. Et je veux que l’église avance, dans une belle harmonie. Il y a un petit quelque chose qui ne va pas, parce que vous ne faites pas de progrès. Vous amenez des gens au salut, c’est vrai, c’est merveilleux, mais vous ne faites pas les progrès que vous devriez. Nous devrions produire des prédicateurs et tout. Le Message devrait continuer à avancer.

            J’ai déjà fait venir notre frère pasteur, et nous en avons connu de dures ensemble, Frère Neville et moi. Et je–et je veux voir si... Comme je suis l’un de vos pasteurs, c’est–c’est mon devoir. Et hier soir... Dès que je vois qu’il y a quelque chose dans l’église, là – c’est pour ça que je n’ai pas fait de publicité pour cette série de réunions. J’ai simplement annoncé. Par contre, tout le monde est le bienvenu, bien sûr, nous voulons que vous veniez. [espace.non.enregistré.sur.la.bande–N.D.É.] Mais c’est seulement dans cette église.

            Et je me suis dit : “Si je donne un enseignement le premier soir, sur l’église d’aujourd’hui, sur l’âge, géographiquement, dans la Bible, dans quelle position nous nous trouvons, alors, sûrement que l’église prendra conscience de cela. Ensuite, je parlerai de la ‘marque de la bête’, pour leur faire voir ce que c’est; et ensuite, du ‘Sceau de Dieu’.” Voilà en quoi consistent maintenant le pour et le contre, en quoi consistent maintenant les ténèbres et la Lumière, voilà maintenant ce par quoi on est soit inclus soit exclu, et c’est la chose primordiale qui doit, par-dessus toutes choses, être enseignée maintenant.

2          Et je vous le dis, mes amis, je dis ceci du fond du coeur, devant Dieu, humblement : jamais je n’ai senti l’onction du Saint-Esprit m’amener à prononcer les paroles que j’ai prononcées au cours des trois dernières soirées. C’est vrai. Mais, j’en ai été carrément transporté. Je rentrais chez moi et, après être rentré, je ne pouvais même pas trouver le sommeil, tellement l’onction était présente!

3          Maintenant je lance ceci devant vous dans l’espoir de trouver quelque chose quelque part, vous voyez, de saisir le–le sentiment général des gens, tout ça sur un bout de papier, ici. Et si je ne trouve pas par ce moyen-là, et que le Seigneur ne me révèle pas ce qu’il en est, je persisterai tant que je n’aurai pas trouvé. Et Dieu me l’accordera. C’est vrai. Et donc, quand nous aurons trouvé, il se peut que ce soit juste un petit lingot enfoui quelque part, mais Acan aussi, il en avait un. Vous savez, nous devons nous débarrasser de cette chose-là, c’est alors que nous progresserons et que nous continuerons à avancer dans le Royaume de Dieu.

4          Alors, que le Seigneur vous bénisse. Et maintenant, avant que nous ouvrions la Parole... Et maintenant, bon, tous ceux d’entre vous qui ont un service d’école du dimanche demain matin, évidemment, vous... Je–je ne vous demanderais pas de manquer votre école du dimanche, ça, c’est–c’est votre poste, à votre église. C’est vrai. Mais, bon, si vous n’allez pas à l’école du dimanche, venez nous voir demain matin. Et puis, si à votre église, il n’y a pas de service en soirée, demain dimanche, vous êtes les bienvenus ici. Nous serons heureux de vous avoir parmi nous, n’importe quand. Donc, que le Seigneur vous bénisse. Et transmettez mes salutations à tous les Chrétiens; je ne suis pas ici très souvent.

5          Je regardais justement, là-bas dans le bureau, un bout de papier que j’avais écrit, et qui y est encore, en souvenir, ici, à l’église. Et j’avais dit : “Le Seigneur m’appelle à partir”, et nous avons tous pleuré, nous avons versé des larmes. Je me rappelle le premier soir où je suis parti. Est-ce que vous vous rappelez le premier appel que j’ai reçu, quelqu’un ici? Vous avez recueilli l’argent pour que je puisse me rendre à Saint Louis, où la petite Betty Daugherty a été guérie. Je suis resté...

6          Vous vous rappelez, j’avais emprunté un pardessus à quelqu’un ici, pour pouvoir mettre ça. Je n’avais pas de manteau à me mettre. J’ai fait le trajet assis dans un vieux pullman, pour me rendre à Saint Louis. Vous vous rappelez cette fois-là? J’avais emprunté à un des frères un manteau, qui était trop grand pour moi, je le portais sur mon bras; parce qu’il faisait frais, et que je n’avais pas de manteau.

7          Alors, nous y sommes allés, je suis allé à Saint Louis, où j’ai rencontré Frère Daugherty. Sa petite fille, tous les médecins de là-bas, les spécialistes et les hôpitaux, avaient abandonné son cas. Elle s’agitait comme si elle était folle à lier. Des ministres, de partout dans la ville, avaient, de partout, ils étaient allés là-bas prier pour elle. J’y suis allé, et j’ai prié pour elle – et ces pauvres gens, oh, ce qu’ils avaient l’air sombre. Et la petite fille était là, elle hurlait, elle pleurait, elle se débattait.

8          Et–et elle n’arrivait même plus à faire des bruits d’être humain; à l’entendre on aurait dit un animal, tellement elle s’était enrouée à force de... oh, ça faisait environ trois ou quatre mois. C’était une méningite cérébrospinale, ou, non, c’était la danse de Saint-Guy, dans la–dans la colonne vertébrale. Ses petites lèvres étaient toutes rongées, ensanglantées. Et ses petits doigts étaient tout ensanglantés, partout où elle se mordait les doigts et tout ça, et elle hurlait et s’agitait sans arrêt.

9          J’ai prié, je suis allé à l’église. J’ai attendu pendant des heures et des heures. Je me suis assis dans la vieille voiture, et j’ai attendu. Je n’allais pas abandonner ce cas avant d’avoir entendu quelque chose qui venait du Ciel. Pendant que j’étais assis là, dans la voiture, une vision est apparue devant moi, il m’a été dit : “Va dire à son père, et au père...” Il m’a été dit : “Va dire à cette femme que l’autre jour, en ville, elle a acheté une petite bouilloire blanche. Il n’y a encore jamais eu d’eau dedans.” Et il m’a été dit : “Dis-lui de regarder dans le troisième tiroir, qu’elle y trouvera un mouchoir qui est enveloppé dans du papier, et qui n’a encore jamais servi. Dis-lui de la remplir d’eau. Que le père se place à ta droite, et le grand-père à ta gauche, et récite : ‘Notre Père qui es aux Cieux...’ Dès que tu commenceras, qu’elle lui passe le linge sur le visage. Puis, au milieu de la prière, qu’elle la touche sur les mains, et ensuite sur les pieds. Après, lève-toi et dis : ‘AINSI DIT LE SEIGNEUR!’”

10        Vous savez ce qui est arrivé, n’est-ce pas? Elle a été guérie aussitôt. La main dans la main, nous avons descendu la rue, et nous avons bu une boisson gazeuse ensemble. C’est vrai. C’est vrai. Il y a eu un grand émoi dans Saint Louis. À ma réunion là-bas, il y a eu quatorze mille personnes le premier soir. C’est vrai. À Saint...

11        C’est vraiment dommage que j’aie délaissé cette pratique, et qu’on fasse plutôt passer les gens dans une ligne, l’un après l’autre, l’un après l’autre. Aller simplement chez quelqu’un et rester là jusqu’à ce que ce soit réglé, et rentrer ensuite, je crois que ç’aurait été mieux que ce qu’on a dans les réunions.

12        Très bien, inclinons la tête pendant que nous parlons à l’Auteur de cette Parole, maintenant.

13        Par la bonté de notre Seigneur Jésus-Christ, nous nous approchons de Toi, notre Père. Et c’est en Son Nom que nous implorons Ta miséricorde Divine, Te demandant de pardonner les péchés et les offenses que nous avons commis contre Toi. Et s’il y a un péché dans cette petite église ce soir, nous prions, Seigneur, en tant que–que serviteur qui se tient ici, en tant que berger des brebis... Comme la Bible le dit : “Prenez garde au troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, afin que vous le paissiez.” Et maintenant, Père, j’intercède pour eux, Te demandant de les bénir et de remettre tous leurs péchés. Guéris les maladies qui se trouvent au milieu de nous. Et, Père Céleste, je prie que Ta miséricorde repose sur nous maintenant.

14        Voici devant moi des demandes, qui ont été mises par écrit et qui proviennent de bien des foyers et de bien des personnes, elles sont là, des questions très profondes sur la Bible, qui exigent plus qu’une instruction ordinaire. Nous avons besoin de Ton aide, Seigneur Jésus. Je viens tout juste de les prendre, en entrant dans la pièce, j’ai prié, je suis ressorti, je les ai triées ici, d’une part celles auxquelles nous aurons à répondre maintenant, et d’autre part les autres, pour lesquelles il faudra consulter l’Écriture. Voilà tout ce que j’en sais pour le moment, Seigneur.

15        Et je Te prie de prendre dès à présent la relève, et d’oindre Ton peuple ici, ce soir : les lèvres de celui qui parlera, les oreilles de celui qui écoutera. Que le Saint-Esprit vienne maintenant se saisir de la Parole, et qu’Il La fasse pénétrer dans chaque coeur; qu’Elle soit reçue avec un esprit de bonté, et qu’Elle soit aussi présentée ainsi. Et puissions-nous, quand la réunion sera terminée, ce soir, puissions-nous rentrer chez nous en disant : “Notre coeur ne brûlait-il pas au dedans de nous, à cause de Sa Présence et de Ses bénédictions?” Seigneur, ne sachant pas ce qu’il faut dire, je m’en remets à Toi, au Nom de Jésus-Christ, pour la réponse à ces questions. Amen.

16        Merci, mes amis, pour votre respect. Je veux juste vous montrer, là, en quoi consistaient bon nombre, en fait, la plupart de ces questions.

Frère Bill, s’il vous plaît, continuez, restez la semaine prochaine.

S’il vous plaît, restez encore une semaine.

S’il vous plaît, restez un peu plus longtemps.

Frère Bill, s’il vous plaît, restez la semaine prochaine, un peu plus longtemps, nos âmes ont faim de ce genre de Nourriture.

Est-ce qu’ici, à cette église, on enseigne que... Celle-là, elle s’est juste retrouvée là. Elle est au mauvais endroit.

J’ai deux garçons, âgés de deux... Celles-là, on dirait que je les ai mélangées, là. Bon, celle-ci aussi, je ferais mieux de la placer là, c’est une affaire qui regarde quelqu’un personnellement.

Frère Bill, aimeriez-vous–aimeriez-vous rester encore une semaine? Nous aimerions avoir encore une semaine de cet enseignement de l’Évangile.

Ma demande, c’est que vous restiez encore une semaine. J’aimerais beaucoup que vous restiez encore un peu, vous savez, nous sommes toujours, nous avons toujours quelque chose à apprendre.

Eh bien, est-ce que vous voudriez rester encore une autre semaine, s’il vous plaît?

Frère Bill, s’il vous plaît, prêchez encore une semaine pour nous. Nous avons besoin de ceci.

Frère Bill, ma prière est que Dieu vous fasse changer d’avis et vous fasse rester encore une semaine.

Ma question est celle-ci : Les soucoupes volantes, qu’est-ce que c’est, n’est-ce pas que c’est quelque chose qui est envoyé par Dieu comme signe? Et je vous demande aussi de rester encore une semaine.

S’il vous plaît, restez encore une semaine.

17        [Frère Branham parle avec Frère Neville.–N.D.É.]

18         Bon, ici, il y en avait une autre qui disait que je... Je–j’apprécie qu’on ait demandé cela. Et le Dieu Tout-Puissant, qui est mon Juge, présent maintenant, en ce lieu sacré... avant que je quitte la maison, l’Esprit du Seigneur m’a signalé, m’a dit que cette question se trouverait ici ce soir. Je n’étais pas du tout au courant, mais je savais qu’elle se trouverait ici :

Est-ce que les témoins de Jéhovah sont une secte fausse?

19        Vous voyez, quelqu’un... Et le Saint-Esprit, à cet endroit, là, alors que j’étais dans ma salle de bains, avant de venir ici; Dieu, qui est mon Juge solennel, m’a signalé : “Celle-là va se trouver sur l’estrade”, et Il m’a dit “de ne rien dire là-dessus, de continuer, c’est tout”. Voyez? Alors, je, vous savez ce que j’ai dit hier soir, n’est-ce pas? Très bien, voilà ce que c’était.

20        Très bien, maintenant nous allons commencer à répondre à quelques-unes de celles qui sont de ce côté-ci.

21        C’est que je n’aime vraiment pas dénoncer une certaine chose en particulier, et nommer une certaine personne ou un certain individu, comme ça. J’aime plutôt enseigner la chose de manière à, juste mentionner tout ça d’une manière générale. Et–et, vous comprenez, n’est-ce pas? Si je me tenais ici et que je disais : “Eh bien, Frère Neville, il est ci et ça, et telle et telle chose”, si je devais dire ça à son sujet, j’irais chez lui, je le ferais sortir et je lui en parlerais, à lui. Vous voyez, je–je le dirais à Frère Neville.

22        Mais, bon, ici il y a des questions. Or, je ne sais pas par où commencer, ici il y en a un paquet. Il est dit :

25.Vous avez mentionné que l’église protestante avait rapport avec l’église catholique, dans quel sens l’entendiez-vous?

26.Que signifie “l’image de la bête”?

23        Bon, voilà une des questions qui ont surgi après que... probablement que les gens les ont eues... Maintenant, je vais faire tout ce que je peux, avec l’aide de Dieu, pour y répondre de mon mieux. Donc, s’Il veut bien me donner la connaissance, parce que, Dieu le sait, je–je viens tout juste de les prendre, ici sur l’estrade.

Donc : vous avez mentionné que l’église protestante avait rapport avec l’église catholique, dans quel sens l’entendiez-vous?

24        Maintenant, je vais répondre à celle-là d’abord, avec l’aide de Dieu. J’ai dit que l’église catholique était, nous avons vu que la marque de la bête, avant-hier soir, ne pouvait pas venir d’ailleurs que de Rome. Pas vrai? Elle ne peut venir d’aucun autre pays que de Rome. C’est là qu’elle siège, c’est là qu’elle réside. Et j’ai dit que je n’ai rien contre les catholiques, rien contre qui que ce soit. Nous sommes tous des mortels qui cherchent à aller au Ciel.

25        Le pape est un individu qui enseigne des choses, l’archevêque de Canterbury en est un autre, puis il y en a un autre, puis un autre, puis un autre, et moi, je ne suis qu’un des enseignants, c’est tout. Eux, ils vont enseigner, et peut-être déclarer que je suis un fanatique et que je suis dans l’erreur, et tout. Et moi, je suis dans mon droit, si je peux le prouver par l’Écriture. Ou bien, si eux, ils peuvent prouver par l’Écriture que je suis un fanatique, alors je suis un fanatique. Par contre, si moi, je peux prouver par l’Écriture que leur système est faux, alors il est faux; c’est l’Écriture qui a raison. Et vous ne devez pas prendre qu’un seul passage, là, il faut que ça se retrouve d’un bout à l’autre de la Bible, partout.

26        Or, j’ai dit que “l’église catholique était l’église mère”, et c’est tout à fait exact. L’église catholique est l’église mère, pour ce qui est des églises organisées. L’église catholique est la toute première église à s’être formée, aux environs de, d’après les éléments historiques les plus authentiques, ce serait vers l’an 606  de notre ère, vers cette année-là, au moment des premiers pères, le deuxième ou le troisième groupe, après les apôtres. Eux s’étaient éteints, et on avait commencé à s’éparpiller dans de petits ismes. Et les Romains s’étant convertis, l’Empire romain gouvernait alors l’État, ensuite l’église et l’État se sont unis, et ils ont fondé une religion appelée “la religion universelle”. Et le mot catholique veut dire “universel”. Ils ont organisé l’église, c’était la toute première fois que la religion, que la religion chrétienne, était organisée, dans toute l’histoire du monde.

27        La religion juive n’a jamais été une organisation. Eux, ils étaient un peuple libre. Ils avaient des églises, mais ils n’avaient pas d’organisation. Dieu traitait là avec une nation, et non avec une organisation. Ils étaient une nation.

28        Et maintenant. Donc, l’église catholique a été la première organisation. Ensuite nous sommes allés consulter la Bible, pour voir quelle était cette organisation. Et, selon la Parole de Dieu, elle devait être contrôlée par un seul homme, un seul homme. Et cet homme devait se trouver dans une église qui était assise sur sept collines, à Rome, selon la Bible. Il n’y a pas... Et il devait avoir un pouvoir de domination qui s’exercerait dans toutes les nations du monde, un pouvoir de domination religieuse. Il n’y en a aucun autre dans le monde.

29        Et–et le communisme, nous avons vu que ce n’était pas–pas du tout l’antichrist dont Jésus a parlé. Le communisme, ce n’est–n’est pas une nation, comme la Russie. Le communisme, c’est un esprit. L’Amérique en est infestée. Il est dans les églises, il est dans les gens, il est dans les entreprises, il est partout. Le communisme, cet esprit-là, il est dans les écoles, il est dans les foyers, partout.

30        Et alors–alors, quand ils ont organisé cette église, ce qui était contraire... Et là nous avons examiné les Sept Âges de l’Église, la prophétie, exactement comme Dieu nous les a présentés ici, au long de la Bible. Et nous avons vu, par l’histoire et par la Bible, que chaque âge est arrivé précisément comme le rapporte la Bible, comme le rapporte l’histoire; chaque âge est arrivé au moment prévu, jusqu’à l’âge des ténèbres. Et c’est alors que l’église catholique s’est formée, à l’âge des ténèbres.

31        Après quoi est venue la réforme, c’est-à-dire Martin Luther. Martin Luther a reçu de la lumière, et cette lumière, c’était : “Le juste vivra par la foi; la justification par la foi”, à la–à la réforme. Un prêtre allemand, qui a nié, qui a déclaré que de prendre la communion, quand il tenait ça... Ils étaient censés dire : “Ceci est le corps de Christ.” Et il a jeté ça par terre en disant : “Ce n’est pas le corps de Christ, c’est une hostie!” Donc, en faisant ça, il a abjuré l’église catholique et il est sorti, à la première réforme. C’est ce que Martin Luther a fait – et c’était là un merveilleux mouvement.

32Bon, mais la faute, là où Luther a fait son erreur, c’est que Luther a organisé un autre groupe, exactement comme l’église catholique l’avait fait, il a organisé les gens.

33        Alors, un moment après, une nouvelle lumière est venue. Et quand la nouvelle lumière est venue, Dieu est sorti, avec Son peuple. Les gens qui s’étaient organisés dans l’église luthérienne, eux, il fallait qu’ils restent avec leur église, pour pouvoir être avec les... Et c’était pareil pour les catholiques, mais un grand nombre des catholiques étaient sortis et étaient devenus luthériens. Eh bien, alors, quand Wesley est arrivé avec le message de la sanctification, alors, un grand nombre des luthériens n’ont pas pu quitter leur église; par contre, un grand nombre d’entre eux l’ont fait, et ils ont formé l’église de Wesley.

34        Ensuite, après la justification et la sanctification, la pentecôte est arrivée. Et alors la pentecôte – ils ont été nombreux à sortir du méthodisme, et tout, pour devenir pentecôtistes, parce que c’était une plus grande lumière. Maintenant la pentecôte est organisée, exactement comme toutes les autres!

35        Or, la Bible dit que... C’est direct comme termes, mais c’est dans la Bible que je vais les lire. Vous écoutez bien votre médecin, et tout, dire ces choses, et moi, je suis votre frère, j’enseigne ce qui se trouve dans l’Écriture. La Bible appelle l’église catholique “une prostituée, une prostituée, p-r-o-s-t-i-t-u-é-e”. Et Il a appelé les églises protestantes, qui ont suivi ses traces, des mères, ou, c’étaient des “impudiques de cette mère”. Et le rapport qu’il y avait, c’est que l’église catholique a organisé la chose et a amené tous les gens à croire à la lumière qu’elle avait à cette époque-là, ou, à ce qu’elle avait à cette époque-là. Les luthériens ont fait la même chose. Et la Bible dit qu’elle était une grande femme de ce type-là.

36        Or, ce type de femme-là, qu’est-ce que c’est? C’est une femme qui vit, qui commet l’adultère. Et les églises commettent des fornications spirituelles avec les–avec les gens. Voyez? Elles–elles... Ici, il y a la Bible qui enseigne Ceci, et elles, elles fabriquent un tas de credos, et tout, qui n’ont rien à voir avec la Bible. Et pendant, voilà presque vingt et quelques années que je me tiens ici et que je demande que n’importe quel ministre, n’importe quand – venez prendre, non pas votre manuel, votre credo, mais venez prendre la Bible et, à la Lumière de la Bible, démontrer la fausseté de Cela. Voyez? C’est vrai.

37        Et pour ce qui est de contradictions; ils disent : “Contradictions!” Je suis allé jusqu’à offrir de donner deux mois de mon salaire à toute personne qui pourrait me montrer une seule contradiction dans la Bible. Il n’y en a pas. Vous pensez qu’il y en a, mais il n’y en a pas. Si la Bible se contredit, elle ne vaut rien du tout, on ne peut pas y croire. Chaque Parole est inspirée, et il n’y a aucune contradiction dans la Bible.

38        Donc, l’église protestante, de par son organisation, est (selon la Parole de Dieu) ainsi rattachée à l’église catholique, c’est la même chose.

39        Bon, je n’ai rien contre les gens qui sont catholiques. Quelques-uns de mes amis les plus chers, assis ici même en ce moment, ont été catholiques de père en fils. Tenez, avant-hier soir, quand j’ai apporté un Message dur, par le Saint-Esprit, au sujet des protestants et des catholiques, quelqu’un qui était catholique s’est avancé ici même devant l’autel, et m’a serré la main. Ce sont des êtres humains exactement comme nous.

40        On ne peut pas discuter avec les prêtres catholiques, parce qu’ils ne croient pas que cette Bible est la totalité de la Parole. Ils disent que “c’est l’église”. Nous disons que “c’est la Bible”.

41        Le catholique dit : “Nous, les catholiques, nous allons à l’église et nous adorons. Vous, les protestants, vous restez chez vous et vous lisez la Bible.”

42        J’ai dit : “Oui, vous allez à l’église et vous adorez, mais quoi?” C’est ça qu’il faut voir, après, vous voyez.

43        Bon, mais Dieu a dit qu’Il était dans Sa Parole. Ceci, c’est la Parole de Dieu, et je La crois. Je suis un adorateur selon la Bible. C’est pour cette raison que je me trouve en désaccord avec le protestantisme, et–et, quant à–à ces églises qui sont organisées, parce qu’elles enseignent des choses qui ne sont pas la Parole de Dieu. Alors, je ne peux pas faire autrement qu’être en désaccord. Je ne me fâche pas avec eux, – non monsieur, – ce sont mes frères. Je ne me fâche pas avec eux, mais je suis en désaccord avec eux, parce qu’il faut que je m’en tienne à ce que Dieu dit, et que tout le reste soit reconnu pour mensonge. Voyez?

44         Alors, c’est ça le rapport que... Et maintenant, la Bible dit que cette femme, l’église catholique, qui était censée être appelée – dans la Bible, Apocalypse, chapitre 17 – “une prostituée”, qu’elle était “la mère des prostituées”. Et nous voyons que la Bible dit qu’une femme, ça représentait “une église”. Et donc, si elle avait des filles, des prostituées, ça ne pouvait pas être des garçons; ça devait forcément être des filles, donc ça ne pouvait être que des églises. Et c’est le catholicisme qui a donné naissance au protestantisme.

45        Et maintenant, ce qui vient ensuite, la bête, ou, ce qui est dit ensuite, ici :

Que signifie “l’image de la bête”?

46        C’est–c’est une question qui a un lien avec l’autre, et la personne qui demande ça pose là une bonne question. Ce qui fait, maintenant... si la Bible enseigne clairement que l’église catholique est la–la bête. La Bible dit qu’une bête, ça signifie “une puissance”. Pas vrai? Une bête, la Bible dit que la bête, ça signifiait “une puissance”. Et la bête, c’était la “Cité du Vatican”, la “hiérarchie catholique”. Très bien. Et alors, la puissance de l’église, c’est ça qui était la bête.

47        Ensuite, l’église protestante est sortie de l’église catholique, et elles, elles se sont organisées, une petite puissance. Voilà ce qui est l’image.

48        Si quoi que ce soit, si quelque chose était fait à mon image, cela devrait forcément me ressembler. Si quelque chose a été fait à l’image de cette église, cela doit forcément ressembler à l’église.

49        Quelque chose a été fait, une bête... on a fait une image de cette bête, ce qui était le luthéranisme, le méthodisme, le baptisme, le pentecôtisme, le sainteté-isme, tous ces ismes ont formé une organisation, et ont fait une image qui ressemble tout à fait à la bête. Voilà, c’est ça!

50        Maintenant : “Est-ce que vous êtes en train de dire là, Frère Branham, que tous les catholiques, tous les méthodistes et tous les baptistes vont aller...?” Ce n’est pas ce que j’ai dit.

51        Il y a des milliers, et des milliers, et des dizaines de milliers de Chrétiens nés de nouveau dans ces églises. Mais, dans leur organisation, on cherche à les pousser vers un credo, et eux, ils n’accepteront pas ça. Une–une église, quand elle s’organise, elle s’assujettit à un credo.

52        Moi, je n’ai aucun autre credo que la Bible. Ceci est le Credo de Dieu, et c’est le Saint-Esprit qui En est l’interprète, c’est Lui qui présente Cela, de Lumière en Lumière. L’Évangile que je prêche aujourd’hui, si je restais en vie encore cent ans, si c’était le cas pour nous, alors il y aurait encore plus de Lumière. Constamment, Elle est toujours venue.

53        Autrefois vous vous déplaciez en char à boeufs, votre arrière-grand-père, quand il allait voir grand-mère. Papa allait voir maman dans une “modèle T”. Mais maintenant nous y allons presque en avion à réaction. Vous voyez, nous avançons; la science avance; l’éducation avance; l’Évangile avance. Et la Bible le dit, elle dit : “On courra çà et là, et la connaissance augmentera.” Donc, voilà le lien. C’est pour cette raison que...

54        Les églises protestantes dénominationnelles sont l’image de la bête, parce qu’elles ont formé une dénomination exactement comme l’église catholique. Et jamais Dieu n’a ordonné à Son Église de s’organiser, dans aucun âge, au contraire Il a toujours vivement condamné cela. Maintenant est-ce que vous saisissez? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Pas les gens, mais l’église.

55        Quand elles essaient d’assujettir les gens à une–une lumière de... Tenez, supposons que des gens essayaient de vous faire recommencer à vous promener en char à boeufs? Vous n’accepteriez pas ça; nous vivons dans un âge meilleur. Et c’est pareil là-bas. Si quelqu’un essayait de me dire : “Oh, tout ce que vous avez à faire, c’est ceci, cela.” Je vis dans un autre âge! Je... C’est ça le problème, avec les ministres, c’est qu’ils regardent toujours en arrière.

56        Tenez, un savant français a dit, il y a moins de trois cents ans : “Si jamais l’homme atteignait la vitesse vertigineuse de trente milles [50 km] à l’heure, la gravitation l’élèverait de la terre. Trente milles [50         km] à l’heure!” Eh bien, pensez-vous que la science ferait référence à ça aujourd’hui? Loin de là! Non monsieur. Elle a réussi à lui faire atteindre une vitesse de neuf cents ou mille milles [150    0 ou 160          0 km] à l’heure. Oui, et parfois en fusée, où il atteint alors mille six cents milles [deux mille six cents kilomètres] à l’heure. Et elle continue à le faire progresser!

57        La science a fait progresser l’homme, progresser davantage, réaliser de plus grandes choses par sa propre pensée que ce que, – alors que lui, tout ce qu’il a, c’est l’arbre de la connaissance, – elle l’a amené plus loin que les ministres l’ont fait par Son Esprit, qui est illimité. Mais voici ce qu’il y a. La science ne regarde pas en arrière, vers ce que la science a déclaré il y a quelques années; la science utilise ce qu’elle a maintenant, et elle avance pour accomplir autre chose.

58        Par contre, demandez quelque chose au prédicateur : “Eh bien, on va voir ce que Moody En a dit, on va voir ce que Wesley En a dit.” Que m’importe ce qu’ils En ont dit. Moi, je sais ce que Dieu En a dit maintenant. Ce qui compte, c’est Ceci, et je m’attends à de plus grandes choses encore! C’est ça. C’est pour cette raison que...

59        La Bible dit que “trois esprits impurs sont sortis de la bouche de la bête”. Vous savez ça? Des “esprits impurs”, il est dit, “semblables à des grenouilles”. Avez-vous déjà remarqué comment regarde la grenouille? La grenouille regarde toujours en arrière, elle ne regarde jamais en avant; elle regarde en arrière, toujours en arrière, regarde en arrière.

60        Mais les quatre êtres vivants qui avaient quatre têtes différentes, dans Ézéchiel, ils regardaient en avant, et ils ne pouvaient pas reculer. Ils avançaient tout le temps. Partout où ils allaient, ils avançaient droit devant eux. Vous voyez la différence?

61        Alors, voilà le rapport qui existe entre le protestantisme et le catholicisme.

62        Donc, vous jetez toujours la pierre aux catholiques, mais “la poêle ne peut pas se moquer du chaudron”. C’est vrai.

63        Je dis : “Êtes-vous Chrétien?

64        – Sachez que je fais partie de l’église baptiste.” Ah oui. Ça n’a absolument rien à voir, pas plus que si vous disiez que vous faites partie, par ici, de, d’une ferme, quelque part.

65        “Voyons, je fais partie de l’église catholique.” Là encore, ça ne fait pas de vous un Chrétien. De faire partie de l’église baptiste ou de l’église méthodiste, ça ne fait pas de vous un Chrétien.

66        Il n’y a qu’un moyen d’être Chrétien. Le mot Chrétien signifie “semblable à Christ”. Et vous ne pouvez pas arriver à ça, vous ne pouvez pas produire ça par vous-même, il n’y a absolument pas moyen pour vous d’arriver à ça. Il faut vous oublier vous-même, mourir à vous-même, et laisser Christ entrer et vivre la Vie de Christ en vous.

67        “Si un homme,” voici ce que Jésus a dit, “si un homme ne naît d’Esprit et d’eau, il n’entrera point dans le Royaume.” Qu’il soit catholique, méthodiste, baptiste ou quoi que ce soit – vous devrez être baptisé d’eau pour la rémission de vos péchés, et recevoir le baptême du Saint-Esprit, sinon vous êtes perdu. Ça, c’est la Parole de Jésus Lui-même. Ainsi donc, si vous êtes méthodiste, et que vous avez reçu le baptême du Saint-Esprit et avez été baptisé d’eau, Jésus a dit que vous entrerez au Ciel. Si vous êtes catholique, et que vous avez fait la même chose, vous entrerez au Ciel.

68        Par contre, si vous êtes là à vous cramponner au credo de l’église catholique, ou de l’église méthodiste ou baptiste, vous êtes encore perdu. Et c’est pour cette raison qu’on est dans l’état où on est, dans le monde, aujourd’hui, c’est parce que les gens sont tout à fait... Ils disent : “C’est contraire à ma croyance.”

69        “Croyez-vous à la guérison Divine?

70        – C’est contraire à ma croyance.” C’est contraire à votre église; c’est le credo de votre église, c’est elle qui a fabriqué ça, vous voyez, et il faut que vous fassiez ce que dit l’église. Ensuite vous poussez les hauts cris au sujet des catholiques; c’est la même chose que ce qu’eux font. Et c’est ça qui est la bête et l’image de la bête! Et la Bible dit que “quiconque accepterait cela ne pourrait pas entrer dans le Royaume des Cieux, mais serait jeté dehors, là où sont les chiens, les magiciens, et ainsi de suite, et serait tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints Anges et devant l’Agneau, aux siècles des siècles”. Sortez de là, mon ami! Mettez-vous en règle avec Dieu! Oui monsieur.

71        Et maintenant, je vais répondre à ceci. Eh bien, nous allons y répondre tout de suite. C’est que quelqu’un m’a demandé ça aujourd’hui; on m’a demandé ça deux ou trois fois.

27.Frère Branham, au sujet de “la marque de la bête”, ne croyez-vous pas qu’on va tatouer un nombre sur la tête, ou tatouer quelque chose sur la main? Non monsieur! Ne vous attendez jamais à ça.

72        Ce sera un boycottage! Certainement! “Personne ne pouvait acheter ni vendre, à moins de faire partie de la confédération des églises.” C’est vrai. Or, ce sera un genre d’union qui se formera, on syndiquera la chose, on en viendra à une religion syndiquée. Notez bien ce que je vous dis. Ce ne sera pas long! Vous verrez cela, c’est pour bientôt.

73        La raison pour laquelle vous n’êtes pas au courant de ces choses, c’est parce que vous êtes toujours ici, au bercail. Accompagnez-moi là-bas, dans ces pays qui sont sous le contrôle du catholicisme, une fois, et vous verrez ce qui se passe. Frère, là-bas on leur dit, à tous, ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire.

74        Et ici la Bible dit que les États-Unis – nous l’avons vu dans la prophétie – sont montés, semblables à un agneau, “la liberté de religion”, et un moment après ils ont uni ces choses, et il parlait comme un dragon, et exerçait le même pouvoir que le dragon avait eu avant lui. Ça, ce sont les USA! C’est vrai.

75        Un ministre m’a dit il n’y a pas longtemps, un ami à moi, il disait : “Frère Branham, Dieu ne permettra jamais que les États-Unis tombent, à cause de la base sur laquelle se sont fondés ses ancêtres : la religion.”

76        J’ai dit : “Pourtant Il a bel et bien laissé les Juifs être déportés, et ils avaient une bien meilleure position que nous dans ce domaine.” C’est vrai. Dieu n’a pas égard à une génération passée; vous marchez droit, sinon vous êtes exclus du Royaume, voilà tout. Assurément! C’est assez percutant, mais c’est bon pour vous. C’est vrai. C’est l’Écriture. On a, on...

77        Le problème aujourd’hui, – certains d’entre vous, les vieux de la vieille, savent ceci, – c’est qu’on a trop d’évangélisation à la Hollywood. C’est vrai. Trop de ces choses : on a beaucoup de vacarme et d’excitation, beaucoup de tape-à-l’oeil et tout, on sonne de la trompette et ainsi de suite; et : “Qui veut se lever et accepter Christ comme son Sauveur personnel? Que Dieu vous bénisse, frère, vous allez au Ciel à l’instant même.” C’est un mensonge! C’est un mensonge!

78        “Si un homme ne naît de nouveau!” Et s’il naît de nouveau, la même Bénédiction qui était venue sur lui là-bas viendra sur lui ici. Nous avons vu ça à plusieurs reprises, en parcourant les Écritures, pendant cette semaine dernière. Et nous avons vu que les orientaux – quand le Saint-Esprit est descendu sur les Juifs, qui étaient un peuple oriental, de l’Orient, le Saint-Esprit est descendu accompagné de grands signes et de grandes manifestations. La Bible dit qu’il y aurait un–un temps, presque comme si on ne pouvait même pas dire s’il fait nuit ou s’il fait jour. C’était, en quelque sorte, un jour nuageux, et ce, jusqu’à la fin, le soir. Et alors, le soleil paraîtrait quelques minutes à la fin, le soir. “Le soir, la Lumière paraîtra.” Pas vrai? Eh bien, il s’agit là des occidentaux, les nations, qui reçoivent le même Saint-Esprit que les Juifs avaient reçu là-bas, accompagné des mêmes signes et des mêmes manifestations. Voilà.

79        Et, les amis, bien sûr que le monde va vous traiter “de fanatiques, de timbrés”. La Bible, Jésus a dit qu’ils le feraient. Vous êtes un peuple singulier, et vous l’êtes, bizarres, effectivement, parce que C’est tellement différent.

80        Je le remarque dans mon propre quartier, chez moi, les gens là-bas. Ils, même mes jeunes enfants; nous essayons de les garder purs, de mener une vie tout à fait exemplaire, mais on peut voir les voisins faire une discrimination entre les enfants. Voyez? Ils font une discrimination.

81        Et je sais, j’ai un moyen de savoir des choses (et vous le savez, pour l’avoir vu dans les réunions), je sais que les pasteurs de la ville disent : “Bon, eh bien, Billy est un bon garçon, nous n’avons rien contre lui. Mais, vous voyez, c’est une classe de gens un peu différents de nous.” Dieu merci! C’est vrai. Dieu merci! C’est ça la Marque. Voilà la Marque dont nous parlons.

82        Regardez, hier soir : alors que le Saint-Esprit avait prédit, mille neuf cents ans avant que les Juifs reçoivent le Saint-Esprit, Il leur avait dit ce que Ce serait. “L’encrier, l’homme qui portait un encrier d’écrivain est passé au milieu de Jérusalem et a fait une marque sur leur front.” Pas vrai? Il En a parlé avant que l’Église ait été condamnée par Dieu. Et Titus a assiégé les murailles de Jérusalem en l’an 96         de notre ère, et il a incendié la ville. Et il n’est pas resté pierre sur pierre, conformément à la prophétie. Aujourd’hui, tout ce qui reste du temple, c’est un vieux mur qui est là, des pierres qui ont été montées l’une sur l’autre, et à force d’être frotté, il est devenu lisse, c’est là que les Juifs pleurent et se lamentent, là-bas, au mur des Lamentations. C’est tout ce qui reste du temple. Et la mosquée musulmane d’Omar se trouve au même endroit.

83        Et Jésus a dit : “Ce dont a parlé le prophète Daniel – lorsque vous verrez l’abomination qui cause la désolation, établie en lieu saint”, ensuite Il a souligné cela, c’est entre parenthèses, “(que celui qui lit comprenne).” Voyez? C’est vrai. Et voilà, c’était ça. Et Il a dit combien de jours, d’époques il y aurait jusqu’à ce que les nations, que cette dispensation-là soit retranchée; ils fouleraient aux pieds les murs, après quoi Dieu retournerait vers les Juifs. Et nous sommes précisément en ce temps-là! Voici les Juifs qui rentrent par milliers, depuis quelques années. Et vous le savez, là, nous avons vu ça en détail hier soir, l’Écriture qui, de façon parfaite – c’est comme lire le journal, et c’est même plus clair, parce que là, vous pouvez mieux En saisir la signification.

84        Mais, quoi qu’il en soit, la Marque qui a été faite sur leur tête, ce n’était pas un tatouage. N’est-ce pas? Qu’est-ce que C’était? Le baptême du Saint-Esprit. Et la Marque qu’il y aura pour ce dernier jour, qu’est-ce que c’est? La Bible dit que “le Sceau de Dieu était le baptême du Saint-Esprit, pour les gens du dernier jour”. Or, il n’y a pas... Éphésiens 4.30     : “C’est pourquoi, n’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés jusqu’au jour de votre rédemption.” La Bible parle. Et, dans Éphésiens 1.13, il est dit la même chose, et dans bien d’autres passages, que “le Saint-Esprit est le Sceau de Dieu”.

85        Un sceau, qu’est-ce que c’est? On ne peut pas mettre un sceau sur quelque chose avant que ce soit achevé. Les luthériens n’ont pas été scellés, le jour de la dispensation de la grâce n’était pas achevé; ils prêchaient la justification. Les méthodistes n’ont pas été scellés. J’arrive à une question, ici; nous allons y venir un peu–un peu plus tard. Pas scellés, parce que ce n’était pas achevé. Mais le baptême du Saint-Esprit est l’achèvement des oeuvres de Dieu!

86        Il a dit : “Il y en a trois qui rendent témoignage dans le Ciel : le Père, le Fils et le Saint-Esprit; et ces trois sont Un.” Vous ne pouvez pas avoir le Père sans avoir le Fils, ni le Fils sans avoir le Saint-Esprit, ils sont Un.

87        Il a dit : “Il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre : l’eau, le Sang et l’Esprit; et ceux-là ne sont pas un, mais ils sont d’accord,” voilà, “dans un scellement complet.” La justification, avec Luther : l’eau; la sanctification par le Sang.

88        La justification, c’était Romains 5.1 : “Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec le... avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ.” La justification par la foi!

89        La sanctification par le Sang, Hébreux 13.12 et 13 : “Jésus a souffert hors de la porte, afin de sanctifier le peuple par Son propre Sang.”

90        Luc 24.49 : “Voici, J’enverrai ce que Mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville de Jérusalem jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la Puissance d’en Haut.” Actes 1.8 : “Le Saint-Esprit survenant sur vous, vous serez Mes témoins à Jérusalem, dans la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.” Un baptême du Saint-Esprit, qui devait durer jusqu’au retour de Jésus! “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la fin du monde; vous ferez les–les choses que Je fais, vous les ferez, vous aussi.” Par Son Esprit qui agit à travers l’Église! Il a dit : “On se moquera de vous.” Il a dit : “Ils M’ont appelé, Moi qui suis le Maître de la maison, ‘Béelzébul, le prince des diseurs de bonne aventure’ – maintenant, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de Sa maison?” Il a dit : “Heureux serez-vous, lorsqu’on dira de vous toutes sortes de choses, réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le Ciel; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.”

91        C’est l’Écriture, vous voyez. Voilà, c’est ça. Alors, vous voyez, vous aurez à subir cela, forcément, mon ami. Or, vous devez faire votre choix. Vous avez votre libre arbitre.

92        Mais voilà le rapport qui existe entre l’église protestante et l’église catholique. Elles sont toutes les deux, selon la Bible... Ceux qui s’attachent seulement à l’église; pas à Jésus, là, mais à l’église. Les personnes qui sont dans l’église, et qui s’attachent à Jésus-Christ, qui prient Dieu de leur ouvrir la voie et de leur faire, de les éclairer – celui-là est sauvé, peu m’importe dans quelle église il peut se trouver. C’est vrai. Mais s’il s’attache seulement à sa dénomination, il a pris la marque de l’apostasie, qui remplace le baptême du Saint-Esprit. Le contraire! L’église catholique et l’église protestante, l’une comme l’autre, la Bible dit “qu’elle était une prostituée; qu’elles étaient des impudiques, ses filles”. C’est clair maintenant? Très bien.

28. Alors le Saint-... Est-ce que le Saint-Esprit se donne encore par l’imposition des mains? C’est ce qu’ont fait les disciples, Pierre, Paul et ainsi de suite, est-ce encore possible? Paul L’a reçu de cette façon.

93        Oui, mon cher frère, ma chère soeur, quelle que soit la personne qui a écrit cette–cette note. Absolument, le Saint-Esprit se reçoit par l’imposition des mains.

94        Maintenant, bien des gens me disent, parce que je suis étiqueté comme pentecôtiste, ils disent que je suis pentecôtiste. Je n’ai jamais fait partie d’une dénomination pentecôtiste. Je suis absolument libre à l’égard de toutes les organisations et, avec l’aide de Dieu, je compte bien le rester, parce que je peux me tenir là, à la brèche, et dire : “Nous sommes frères! Venez par ici, réunissons-nous pour discuter.”

95        Au début, quand j’ai commencé, là, par la grâce de Dieu. Et vous ici, et mes secrétaires et ceux qui sont assis ici le savent : je pourrais être en contact avec au moins dix millions de personnes, dans le monde aujourd’hui. Quelle organisation on pourrait fonder! Voyez? C’est vrai. Mais je ne veux pas d’organisation, c’est contraire à la Bible. Je fais tout ce que je peux pour amener les gens qui sont dans les organisations à recevoir le salut. C’est ça qu’il faut. Et l’influence que le Seigneur m’a donnée auprès des gens, certainement que j’en userai pour Sa gloire. Au lieu de l’employer au profit d’une organisation, je l’emploierai au profit de Jésus-Christ, comme il se doit. Aucune organisation ne peut vous sauver; il faut le Sang de Jésus-Christ.

            Mais, maintenant, pour ce qui est de l’imposition des mains, là je ne serai pas d’accord avec...

96        Bon, chers pentecôtistes, maintenant ne vous fâchez pas avec moi. Mais, bon, quand vous en arrivez à dire : “Nous irons attendre, afin de recevoir le Saint-Esprit”, combien ce terme a été employé par la pentecôte!

97        Et je dirai ceci, par... sans vouloir vous blesser. Le plus grand appui que j’ai sur le champ de travail, ce sont les pentecôtistes, parce qu’eux croient au message de la guérison Divine et de la puissance de Dieu. Les autres dédaignent Cela.

98        Seulement, les individus qui se trouvent dans l’église, qui ont été prédestinés à la Vie Éternelle, eux, ils viendront. Un point c’est tout. Mais ceux qui ne l’ont pas été ne peuvent pas venir; et Dieu l’a dit, Il a dit “qu’ils avaient été prédestinés à la condamnation”. Il ne veut pas qu’aucun périsse, mais, comme Il est Dieu, Il a vu qu’ils allaient condamner Cela. Alors voilà–voilà, Il l’a vu d’avance. Et la prescience de Dieu, c’est ça : de voir ces choses. De même Il a prédit ce qu’il en serait de l’église, et ce, jusqu’à cette époque même. Dieu le savait dès le commencement. Avant la fondation du monde, Il savait que l’église serait exactement telle qu’elle est aujourd’hui. Il savait, avant la fondation du monde, que je me tiendrais derrière cette chaire ce soir. Il est Dieu; Il connaît la fin dès le commencement.

99        Bon, donc, les pentecôtistes ont enseigné... Maintenant, je vais probablement recevoir une foule de commentaires Là-dessus, mais, s’il faut que j’en vienne à la Parole, je me dois d’être honnête. “Une réunion où on attend”, ça ne tient pas debout, ça. Vous avez été dans l’erreur. Attendre, ça ne veut pas dire “prier”. Attendre, ça veut dire “patienter”. Après l’ascension, après que Jésus-Christ... la crucifixion, la purification du sanctuaire. Et après le jour de l’Expiation, la résurrection – le jour de l’Expiation, où Il a été mis à mort, après celui-ci il y a quarante jours jusqu’à l’ascension, et ensuite la Pentecôte. Le mot pentecôte signifie “cinquante”, ce qui signifie qu’il y a eu cinquante jours après l’offrande d’Expiation.

100      Et alors, après que l’Expiation a été offerte, tout devait arriver à la perfection, à la lettre, géographiquement, tout exactement comme Dieu l’avait dit. Et la Pentecôte, c’était un temps de jubilé, où ils apportaient les prémices de la moisson et célébraient un jubilé.

101      Or, les prémices de la–de l’Église, de l’Église remplie du Saint-Esprit, de l’Église qui devait être là tout au long de ces deux mille ans, jusqu’à ce que Jésus vienne, les prémices sont arrivées à la Pentecôte. Ça, c’était dix jours avant le moment de la Pentecôte; il s’était passé quarante jours après la purification, après la mise à mort du sacrifice, jusqu’à l’ascension de Jésus-Christ. Il a dit : “Montez à Jérusalem, et attendez jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la Puissance d’en Haut.” Actes 1.

102      Actes 2 : “Lorsque le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient d’un même accord, dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, qui remplit toute la maison où ils étaient assis. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.”

103      Et alors le monde religieux, à l’extérieur, les grandes églises orthodoxes sont venues et ont vu ces gens qui titubaient et se comportaient comme des gens ivres. Elles sont venues, et elles ont ri d’eux, elles se sont moquées d’eux, elles disaient : “Regardez donc cette bande de Galiléens! Ils sont tous ivres!” Vous voyez comme ç’a été mal compris?

104      Et, mon ami catholique, sachez que la sainte vierge Marie était avec eux. Et si Dieu ne lui a pas permis d’entrer au Ciel sans qu’elle ait reçu le Saint-Esprit et ait agi comme ça, pensez-vous que vous, vous y arriverez sans cela, ma soeur? Non. Alors, descendons de nos grands chevaux, descendons.

105      Ne prêtez aucune attention à ce que dit le monde. Regardez ce que Dieu dit! Ceci est la Parole de Dieu. Nous devons bâtir suivant ce plan-ci, puisqu’Il a dit à Pierre : “Sur ce roc Je bâtirai Mon Église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle.” Tout le reste arrivera. Cela montrait que les portes du séjour des morts allaient s’élever contre Elle, mais elles ne prévaudront pas. Et les gens pensent pouvoir L’arrêter? Arrêter le soleil serait plus facile. C’est vrai. On ne peut pas L’arrêter. Dieu a décrété qu’Elle continuerait à avancer.

106      Tenez, au début, quand je me suis converti, même ma pauvre mère, là-bas au fond, a cru que j’étais devenu fou. Ma belle-mère disait : “Il faut l’envoyer à l’asile de fous.” Les prédicateurs de la ville disaient : “Lui, son feu ne va pas tarder à s’éteindre.” Je suis en feu depuis très longtemps. C’est un feu spirituel, et qui brûle de mieux en mieux. Pourquoi? Il ne peut pas s’éteindre, C’est Dieu! Au lieu de s’éteindre, Il s’est maintenant répandu dans le monde entier.

107      C’est ce qu’Il avait dit, même chose, au moment où je baptisais juste ici, sur la rivière Ohio, beaucoup d’entre vous étaient là, il y a vingt-trois ans, sur la rivière Ohio. Cette Lumière, cet Ange, est descendu à l’endroit même où nous étions, et Il a dit : “Comme Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Jésus-Christ, ton Message amènera la seconde Venue de Jésus-Christ.” Et il l’a fait, il... Lui, Il n’est pas encore venu, mais regardez ce que le Message a fait, il s’est répandu dans le monde entier. Voyez? Et maintenant aujourd’hui, pensez donc, avec cet–cet effort qui a été déployé, il y a eu, en fait, des millions de personnes...

108      Même le journal catholique, le Visiteur du dimanche en a parlé, a rapporté combien de millions de personnes sont entrées, par suite de cet effort.

109      D’autres entendent, ils disent : “C’est la Vérité! Je suis prêt à me défaire maintenant même de tout ça, de ces choses du monde, et à aller prêcher le vrai Évangile.”

110      Et c’est pour cette raison que les gens nous appellent du “plein Évangile”. Ils se moquent du plein Évangile. Mais, frère, je ne veux pas avoir la moitié de quoi que ce soit, je, il me faut le tout, moi. Si une partie de Cela est bonne, le reste est bon. Le plein Évangile!

111      Maintenant remarquez, le Saint-Esprit est venu, à cette époque-là. Les gens de la Pentecôte ont attendu, “et là, tout à coup il vint du Ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, qui remplit la maison où ils étaient assis”.

112      Pas une seule fois ils n’ont eu à attendre par la suite. Comme Pierre prononçait ces Mots, – aux gens des nations, – le Saint-Esprit est descendu sur eux, avant même qu’ils aient été baptisés. Pas vrai? Comme, Actes 10.49.

Mais, comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur... ceux qui écoutaient la parole.

Tous les... circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était... répandu sur les païens.

Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. Alors Pierre dit :

Peut-on refuser l’eau du baptême, puisque ceux-ci doivent... ont reçu le Saint-Esprit, comme nous au commencement?

Et il resta auprès d’eux et bap-... ordonna qu’ils fussent baptisés au nom de Jésus-Christ.

113      C’est exact; pas question de patienter, pas question d’attendre. La façon apostolique, Dieu n’a pas établi de règle fixe : quand le coeur est affamé, Dieu vous donnera la chose dont vous avez faim. Si vous désirez recevoir le Saint-Esprit, Il peut descendre sur vous à l’instant même.

114      Pierre, quand il est allé prêcher là-bas, Pierre avait les clés du Royaume. Il y a une question qui va m’amener à parler de ça, dans quelques minutes. Il avait les clés du Royaume. Il L’a ouvert à la maison de Corneille. Il L’a ouvert là-bas, aux Samaritains, il L’a ouvert ici; mais, souvenez-vous que Philippe était allé là-bas, il leur avait prêché et les avait baptisés au Nom de Jésus-Christ, après quoi Pierre est venu et leur a imposé les mains. Et là, il a accompli quelque chose, puisque ce magicien là-bas, – il y avait Simon le magicien parmi eux, – il a dit : “Je vous donnerai de l’argent pour que vous me donniez ce Don-là, afin que toute personne à qui j’imposerai les mains reçoive le Saint-Esprit.” Pas vrai? Il s’était passé quelque chose! (Il ne s’agissait pas de certains de ces archevêques qui ont le col tourné vers l’arrière, qui seraient venus là leur imposer les mains, en disant : “Je vous donne la bénédiction apostolique.”) Il s’était passé quelque chose quand Pierre leur avait imposé les mains; et quand ils le font, c’est encore pareil.

115      J’ai vu des gens tomber comme des mouches, comme ça, au moment où le Saint-Esprit les saisit, par l’imposition des mains. Oui, c’est la–la doctrine apostolique de l’imposition des mains. Que Dieu vous bénisse. Si vous ne partagez pas tout à fait ce point de vue, vous n’avez qu’à m’écrire une note demain soir. Très bien.

29. Si les deux tiers des gens de ce monde ont entendu... n’ont pas encore entendu l’Évangile, la Parole de l’Évangile, combien est-ce...

            Pardon. C’est écrit à l’encre, et comme je transpire ici, l’encre a bavé. Voyons un peu.

Si les deux tiers des gens de ce monde n’ont pas encore entendu l’Évangile, comment notre Seigneur pourrait-Il venir maintenant, puisqu’ils n’ont pas entendu l’Évangile, les deux tiers d’entre eux?

            Eh bien, c’est tout à fait juste. Je vais vous dire ce que je pense.

116      Il n’y a pas longtemps, quand le Dr Reidhead, qui est président des Missions du Soudan, les plus grandes missions du plein... les plus grandes missions apostoliques, non, pardon, les plus grandes missions fondamentalistes du monde, les missions du Soudan. Le Dr Reidhead, qui a tellement de diplômes qu’il ne savait même pas combien de diplômes on lui avait remis, il est venu chez moi, là-bas, il y a un peu plus d’un an et six mois. Et il était là, chez moi, lui et Hyman Appleman, ce ministre baptiste qui a maintenant reçu le Saint-Esprit et qui prêche au Mexique. Alors il est venu chez moi. Il a dit : “Frère Branham, est-ce que vous avez des relations avec les pentecôtistes?”

            J’ai dit : “Oui, monsieur.”

            Et il a dit : “Je suis le Dr Reidhead.”

            J’ai dit : “Je suis heureux de faire votre connaissance. Voulez-vous entrer?”

            Il a dit : “Oui, monsieur.”

117      Il s’est assis, il a dit : “Je veux vous demander quelque chose.” Il a dit : “On me dit que vous avez été ordonné dans l’église baptiste.”

118      J’ai dit : “C’est exact.” J’ai dit : “J’en suis sorti,” j’ai dit, “parce que je ne pouvais pas tolérer ça. Je–je crois qu’il faut prêcher ce que dit la Bible, et non ce que dit l’église baptiste. Et je n’ai rien contre l’église baptiste, elle est aussi bonne que n’importe quelle autre église.” J’ai dit : “J’en suis sorti pour pouvoir être libre.”

            Il a dit : “Eh bien, évidemment, vous savez, nous, nous sommes baptistes.”

            J’ai dit : “Oui, monsieur.”

119      Il a dit : “Je veux vous demander quelque chose. Que dire de ce baptême du Saint-Esprit?” Il a dit : “Je suis allé là-bas, et je les ai vus renverser des chaises, marteler le sol, crier à tue-tête et s’emballer.”

120      J’ai dit : “Moi aussi, j’ai vu tout ça. Mais,” j’ai dit, “frère, derrière tout ça, il y a un vrai, un authentique élément : le baptême du Saint-Esprit.”

121      Et il a dit : “Frère Branham, est-ce que je pourrais Le recevoir?” Il a dit : “J’ai tellement de titres honorifiques,” il a dit, “je suis docteur, je suis ceci, j’ai un doctorat, j’ai une licence, j’ai toutes sortes de diplômes, et des distinctions honorifiques qui m’ont été décernées par différents pays un peu partout, différentes choses comme ça,” il a dit, “mais où est Jésus-Christ?”

122      J’ai dit : “Eh bien, frère, Il est ici même, dans cette pièce.”

123      Il a dit : “J’étais là, à parler avec un mahométan convaincu qui avait fait ses études en Amérique, et je lui ai dit : ‘Reniez votre vieux prophète mort et recevez le Seigneur Jésus ressuscité.’ Il m’a dit : ‘Mon bon monsieur, qu’est-ce que votre Seigneur Jésus ressuscité peut faire de plus pour moi que ce que mon Mahomet peut faire?’ Il a dit : ‘Ils ont tous les deux écrit des Bibles, nous y croyons.’ Il a dit : ‘Ils sont tous les deux morts.’ Et il a dit : ‘Et ils nous ont tous les deux promis la vie après la mort, et nous y croyons.’”

124      Il a dit : “‘Oh, mais, vous voyez, il a dit, nous, les Chrétiens, nous avons la joie.’”

125      “Il a dit : ‘Nous aussi.’ Il a dit : ‘Je peux produire autant de psychologie que vous.’” Et c’est vrai. “Il a dit : ‘Eh bien, regardez, notre Mahomet... Vous prétendez que votre Seigneur Jésus est ressuscité des morts.’”

126      Et le Dr Reidhead a dit : “‘Mais, Il l’a fait!’”

127      “Il a dit : ‘Prouvez-le!’ Il a dit : ‘Prouvez-le!’ Il a dit : ‘Vous avez eu deux mille ans pour le prouver, et il n’y a qu’environ un tiers du monde qui en a entendu parler.’ Il a dit : ‘Que notre Mahomet ressuscite d’entre les morts, et le monde entier le saura au bout de deux jours.’” Il a raison. “Il a dit : ‘Notre Mahomet ne nous a jamais rien promis d’autre que la vie après la mort.’ Il a dit : ‘Votre Seigneur Jésus vous a promis, et à vous les docteurs, que les choses mêmes que Lui avait faites, vous les feriez aussi.’ Et il a dit : ‘Maintenant, vous les docteurs, produisez donc cela, et’, il a dit, ‘nous croirons qu’Il est ressuscité des morts.’”

128      Il a dit : “Frère Branham, j’ai enfoncé mon pied dans la terre, comme ça, et j’ai changé de sujet.” Lui qui avait tous ces diplômes! Pourquoi? Où est Dieu, dans ces diplômes? On ne connaît pas Dieu à coup de doctorats, de doctorats en théologie, et de doctorats en droit, et ainsi de suite.

129      On connaît Dieu par une foi simple, par le baptême du Saint-Esprit. C’est le seul moyen. Dieu en vous, qui fait de vous “un fils de Dieu”, qui change votre nature. Et c’est exactement la même chose, Dieu le Créateur, qui a fait toutes choses et qui a créé le monde par Sa Parole, ce même Esprit étant en vous, vous croyez tout ce que Dieu dit. Et rien n’est impossible; vous Y croyez.

130      Vous ne reculerez pas devant un petit credo, vous ne direz pas : “Je ne crois pas pouvoir accepter Cela. Je ne peux pas croire que Dieu fera ceci. Je ne peux pas croire.” Vous limitez Dieu par votre incrédulité! C’est ça.

131      Alors, le Dr Reidhead s’est tenu là, il a dit : “Frère Branham, est-ce qu’un homme peut recevoir, réellement, le Saint-Esprit?”

132      J’ai dit : “Oui monsieur. Docteur Reed, vous le pouvez.”

133      Il a dit : “Si Dieu connaît mon coeur; et je crois que vous, vous savez, et, sous l’inspiration, maintenant même, je voudrais que vous... Croyez-vous que je dis la vérité?”

            J’ai dit : “Je sais que oui!”

            Il a dit : “Que faut-il que je fasse pour Le recevoir?”

            J’ai dit : “Agenouillez-vous.”

134      Et il s’est agenouillé là, à côté de la vieille table basse. Je viens de passer la chercher, non loin d’ici. L’homme qui l’a réparée, près d’ici tout à l’heure, est assis là, au fond. Elle se trouvait là, il a cassé le dessus en verre, en s’agenouillant. Il a dit : “Que Dieu ait pitié de mon âme pécheresse.” Je lui ai imposé les mains, et le baptême du Saint-Esprit est descendu sur lui, juste là. C’est vrai.

135      Et maintenant, il a tout simplement embrasé l’église baptiste, partout, il leur a transmis Cela, à tous. Voilà, c’est ça. Oui monsieur.

136      L’Évangile ne peut pas, Jésus ne peut pas venir tant que...

137      Écoutez! Nous avons distribué des tracts partout, dans le monde entier. Il n’y a aucun recoin, nulle part où on peut aller sans qu’on y ait distribué des tracts, sans que quelqu’un soit passé par là avec une théologie quelconque. Allez outre-mer aujourd’hui, et dites que vous êtes “missionnaire”, vous verrez, les gens vont vous rire au nez. Allez en Inde et dites : “Je suis missionnaire.”

138      “Eh bien, qu’est-ce que vous allez nous enseigner?” Ils en savent plus sur la Bible que... certains des enfants de là-bas en savent plus là-dessus que certains des docteurs d’ici, en Amérique. Après tout, c’est un Livre de l’Orient. Et, souvenez-vous, ils ont eu l’Évangile des centaines, et des centaines, et des centaines d’années avant que l’Amérique ait vu le jour. La grande église dans laquelle saint Thomas a prêché est encore debout aujourd’hui, en Inde. Ils n’ont besoin d’aucun de vos enseignements, ils savent tout à ce sujet. Ils ont dit : “Qu’est-ce que vous allez nous enseigner?”

            “Eh bien, nous sommes des missionnaires de l’Amérique.

139      – Qu’est-ce que vous allez nous enseigner? À boire du whisky? C’est ce que vous faites là-bas, dans vos églises! À fumer la cigarette? Vous allez nous enseigner à divorcer d’avec nos femmes, et ainsi de suite?” Ils ont dit : “Si c’est ça que vous allez faire, nous ne voulons pas de ça.” Ils ont ajouté : “Vous allez venir ici avec une nouvelle théologie ou quelque chose, vous allez essayer de nous enseigner quelque chose dans la Parole – nous en savons plus que vous là-dessus.” Et c’est vrai. Il a dit : “Par contre, si vous venez faire une démonstration de ce que dit la Parole, Cela, nous le recevrons.” Amen! C’est ça. Voilà la chose dont ils ont faim.

140      Notez bien Ce que je vous dis, inscrivez-Le dans les pages de votre Bible, car C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR : “Souvenez-vous, quand nous mettrons les pieds en Inde, vous entendrez parler de dizaines de milliers de milliers de personnes qui recevront le salut.” Le Saint-Esprit L’a dit. Je L’ai inscrit ici, dans ma Bible, – cela a été inscrit dans des dizaines de milliers de Bibles ici, comme la résurrection du petit garçon, – par suite d’une vision où Il a déclaré : “Il y a trois cent mille personnes présentes.” Vous verrez si ce n’est pas exact! Voilà de quelle manière l’Évangile sera prêché, du jour au lendemain – Il se répandra avec force comme ça, de lieu en lieu.

141      En Afrique, là où trente mille personnes, après un seul appel à l’autel, ont reçu Dieu, j’ai dit : “Levez les mains et recevez le Saint-Esprit.” J’ai dit : “N’attendez pas qu’un missionnaire américain vienne vous enseigner à apprendre les langues, dans l’église.” Et des mères qui font la lessive sur une planche à laver, afin de pouvoir envoyer un missionnaire là-bas, et lui, il va se balader dans une belle grande voiture et se nourrir de la graisse du pays; bien sûr, il distribuera quelques tracts, puis il reviendra. Ils ne veulent pas de ça; ils l’ont prouvé.

142      Un soir, il y a quelques jours, juste ici à l’hôpital juif, j’ai dit, lors d’une rencontre avec les ministres et les médecins sur le sujet de la guérison Divine, j’ai dit : “Vous m’avez traité d’exalté et vous avez dit que j’avais eu un cauchemar quand je vous ai parlé de l’Ange du Seigneur.” Et j’ai dit : “Et notre propre église a envoyé des milliers de missionnaires, et a dépensé des millions de dollars pour les envoyer en Afrique; et quand je suis arrivé là-bas, les gens portaient de petites idoles d’argile, ils cherchaient à obtenir de l’aide de ces idoles d’argile, tout en se disant ‘Chrétiens’.” J’ai ajouté : “Et ce que vous avez appelé du ‘fanatisme’ a gagné plus d’âmes à Christ, en cinq minutes, que nos millions de dollars et nos milliers de missionnaires n’en ont gagné au cours des cent cinquante dernières années.” Ils se sont tus; avec ça, c’était classé! Voilà ce qu’il faut. Je vous ai dit, j’ai dit à ces hommes, j’ai dit : “Ne–ne cherchez pas à faire des études, prenez simplement cet Évangile, et partez là-bas dans les–dans les pays où se trouvent les indigènes, là où l’homme blanc ne peut même pas aller, à cause des maladies.”

143      Et j’ai des extraits du journal de Durban qui déclarent que “même un vieillard qui ne savait pas même distinguer sa droite de sa gauche a reçu le baptême du Saint-Esprit, et il baptise en moyenne mille personnes par semaine”. Voilà comment l’Évangile avance en très peu de temps, il ne Lui faudra qu’environ six mois pour parcourir le monde entier. Très bien.

30. Pourriez-vous, s’il vous plaît, expliquer ce qu’est la Science Chrétienne–Chrétienne?

144      Très bien. Je, voici, je ne vais pas parler de votre religion, mon frère ou ma soeur, quelle que soit la personne qui a posé la question. La Science Chrétienne, c’est de la psychologie. Et la guérison Divine, c’est la puissance de Dieu! La Science Chrétienne professe la victoire de la pensée sur la matière; la Science Chrétienne nie le Sang de Jésus-Christ – la Science Chrétienne. Oh, je me suis procuré les livres de Mme Eddy, là-bas, et je les ai tous lus. Voyez? C’est vrai, la Science Chrétienne nie la Divinité de Jésus-Christ, elle Le classe comme “prophète”. Jésus-Christ n’était pas un homme, Il était Dieu! Il était Divin! Et eux, ils pensent qu’il s’agit de la victoire de la pensée sur la matière.

145      Si j’ai une crampe au bras ou une crampe d’estomac, ou à, ou une douleur à la tête, j’ai assez de bon sens pour savoir que ça fait mal, et pas parce que je pense que ça fait mal. Mais je sais que la puissance de Dieu peut m’enlever ça, et non ma... le fait que j’y pense. Voyez? Donc, au sujet de la Science Chrétienne, je dirais ceci, comme pour l’autre mouvement sur lequel on m’a posé la question : c’est l’un des ismes des temps modernes, et une erreur profonde, funeste. C’est exact. Je ne veux pas vous blesser, mon ami, quelle que soit la personne qui a écrit cette question, mais je me dois d’être sincère. En effet, vous, qui l’avez écrite, et moi, nous nous tiendrons un jour ensemble dans la Présence de Jésus-Christ, pour rendre des comptes, et je devrai rendre compte de ce que je dis. Or, je ne répondrais pas sans savoir. Très bien.

31. Maintenant : Quand nous... Quand nous habitons loin d’ici pour être présents... Nous habitons trop loin d’ici pour être présents au Tabernacle. Où nous conseillez-vous d’être présents, de nous assembler, étant donné que les églises prennent pour modèle l’église mère, c’est-à-dire le catholicisme?

146      Mon cher frère, ou ma chère soeur, quelle que soit la personne qui a écrit ça, je ne vous dirai pas à quelle église aller. Mais à votre place, voici ce que je ferais, mon frère, ma soeur, je... Si vous n’avez pas le baptême du Saint-Esprit, vous voyez, eh bien, recevez le baptême du Saint-Esprit, et après, allez dans une assemblée où il y a d’autres personnes qui ont le baptême du Saint-Esprit. Il faut vous rassembler avec cette sorte de gens là!

147      Il n’y a pas longtemps, j’ai vu un homme qui était né, ça faisait dix ans qu’il, ou, pas né, pardon, ça faisait dix ans qu’il n’avait pas eu la vue. Il faisait partie d’une grande église, et il habitait Kenneth, dans le Missouri. Et il avait, il y a des années, il était–était cordonnier, et il avait perdu la vue. Cet homme est venu sur l’estrade, et le Saint-Esprit lui a dit qui il était et ce qui n’allait pas chez lui, Il lui a dit depuis combien de temps il était aveugle, et Il lui a parlé d’une vilaine petite chose qu’il avait faite. Il a dit : “Si Dieu me prête vie pour que je puisse aller là-bas, alors je redresserai la situation.” Et quand il a dit ça, ses yeux se sont ouverts; il a lu plusieurs chapitres de suite dans cette même Bible que j’ai ici.

148      Il est retourné à son église, et il donnait la louange. Et le pasteur lui a dit : “Ce serait arrivé quand même. Voyons, tu t’es simplement emballé, il n’y avait rien de vrai là-dedans. Il n’y a rien de vrai dans ce genre de chose, c’est du diable!”

149      Je défie n’importe qui de m’indiquer un seul passage de l’Écriture où il est dit que le diable peut guérir. Si vous m’indiquez où il est dit que le diable peut guérir, moi, je prouverai que le diable est votre père; c’est vrai, si vous faites ça. Ce n’est pas contenu dans les Paroles de Dieu. Cela ne peut pas être prouvé. Et vous, peut-être, si vous voulez essayer, je vous invite à le faire. Mais ça, des évêques et des gens de toutes sortes y ont été confrontés, mon frère. Alors, ne dites pas ça.

150      Regardez! Et cet homme-là s’est mis, dans son coeur, à croire cela. Trois mois plus tard, il s’est retrouvé à mes réunions, aussi aveugle qu’au départ. Voilà.

151      Alors, restez en dehors de ces ismes! Rassemblez-vous avec des gens qui croient, côtoyez-les. La Bible dit : “Ne vous mettez pas sous un joug avec des incroyants.” “Séparez-vous”, dit Dieu. Sortez! La Bible dit : “Sortez du milieu d’eux, et... ne touchez pas à leurs choses impures, et Je vous accueillerai. Je suis l’Éternel qui se tient au milieu de l’Église.” C’est vrai. Sortez! Ne côtoyez pas de telles gens!

152      Mais que... allez au milieu d’une église, d’une bonne église. Que ce soient des méthodistes, des baptistes, des presbytériens, des campbellites, peu importe qui ils sont, ça ne change... Là où se trouvent de vrais, de véritables croyants – ce que dit le credo de l’église, ça leur est égal, ils vont là-bas pour retrouver leurs frères et soeurs, et pour adorer Dieu ensemble. Très bien.

32. Hier soir, vous avez parlé de “la grande foule que personne ne pouvait compter, de toute tribu, de toute nation”, dont il est–est fait mention au chapitre 7 de l’Apocalypse. Vous ai-je bien compris, avez-vous dit “qu’ils sont l’Épouse de Christ”? Oui, vous m’avez compris. Ils sont l’Épouse.

153      Maintenant, si vous remarquez, précisément là, dans Apocalypse 7, il a vu les cent quarante-quatre mille. Or je ne vous accuse pas de ceci, mon frère, mais les cent... En général, ce sont les témoins de Jéhovah qui croient que les cent quarante-quatre mille sont l’Épouse. Et ça, c’est une erreur! Jean les a tous reconnus, et il les a nommés. Ils étaient tous Juifs. Il a dit : “Douze mille de Gad, douze mille de Zabulon, douze mille de Benjamin, douze mille de Juda.” Pas vrai? Il y a douze tribus d’Israël, et douze fois douze, ça fait cent quarante-quatre mille. Pas vrai? Il a dit : “Tous des fils d’Israël.” Jean les a reconnus.

154      Après cela, il a regardé de ce côté, et il a dit : “Mais, ici se trouvait une grande foule que personne ne pouvait compter, de toute tribu, de toute langue, et de toute nation; ils se tenaient là, vêtus de robes blanches, et dans leurs mains, des palmes, qu’ils agitaient de côté et d’autre, et ils poussaient des cris et entonnaient des hosannas, et, au Roi.” Il a dit : “Qui sont ceux-ci?”

155      Il a dit : “Ce sont ceux qui sont venus de la grande tribulation, et qui ont lavé leurs robes dans le Sang de l’Agneau. Ils sont devant Dieu, et ils serviront l’Agneau dans Son Temple, ils seront avec Lui, jour et nuit, ils ne Le quitteront pas.” Voilà l’Épouse, vous voyez, Sa Femme, l’Épouse des nations.

156      Souvenez-vous, l’Épouse, ce sont des gens des nations. Il a dit “qu’Il viendrait faire sortir du milieu des nations un peuple à cause de Son” (de Son quoi?), “de Son Nom”.

157      Or, il y a beaucoup de jeunes filles dans le monde. Mais j’en ai pris une seule pour femme, c’est Méda Broy, qui est maintenant Mme William Branham. Elle a, elle n’est plus une Broy, elle est maintenant une Branham. Voyez?

158      Et c’est comme ça : vous vous revêtez de Jésus-Christ, et vous devenez une Épouse, des membres de l’Épouse.

33. Quels sont les mots latins qui se trouvent au-dessus de la Cité du Vatican? Nous aimerions savoir comment ils s’additionnent pour faire six cent soixante-six, et ce qu’ils signifient.

159      Eh bien, ils ne se trouvent pas au-dessus, les mots latins–latins ne se trouvent pas au-dessus de la Cité du Vatican, ils se trouvent au-dessus du trône du pape, à l’endroit où il s’assied sur son trône. Au-dessus, il est écrit : “VICARIVS FILII DEI.” Si vous le désirez, demain matin, j’apporterai ça par écrit, et tout, je mettrai ça sur un bout de papier. Si vous voulez avoir ça, eh bien, je vous l’apporterai demain matin. Là vous pourrez déchiffrer cela, en lettres romaines : VICARIVS FILII DEI. Ce terme signifie “à la place du Fils de Dieu”; qu’il est le successeur du Fils de Dieu.

160      L’église catholique croit que “Pierre a été le premier pape, qu’il a été le successeur de Jésus-Christ”. Ce qui est une erreur! Très bien. Et puis ils déclarent “que chaque pape qui est venu après lui est un successeur, et que le pape actuel, qui est en place maintenant, est un successeur de Jésus-Christ”. Et là-bas, il est écrit au-dessus, là : “Successeur de Jésus-Christ, ‘VICARIVS FILII DEI’”, c’est écrit là-dessus. Vous n’avez qu’à écrire cela en lettres romaines (X pour dix, V pour cinq, et ainsi de suite, comme ça), en écrivant “VICARIVS FILII DEI”, ensuite tirez une ligne, et ça vous fera six cent soixante-six. Écrivez-le et vous verrez.

161      Or j’ai Les réalités de notre foi, le livre de l’église catholique qui s’intitule comme ça; c’est que les gens de ma famille étaient catholiques d’origine irlandaise. Donc, je parle en connaissance de cause. Voyez?

162      Et c’est l’exacte vérité, c’est vrai, que là... Et la Bible dit “qu’il sera assis dans une église, ou un–un endroit, ou, une église qui est assise sur sept collines, à Rome, et que sa puissance s’étendra sur le monde entier; et il est appelé l’antichrist”.

163      Et de cette église-là sont sorties de petites églises, nées par la suite, et il est dit “qu’elle était une prostituée, et qu’elles étaient des impudiques, elles qui avaient suivi ses traces”. C’est vrai. Voilà. En effet, elles se sont organisées, même chose, elles avaient leurs credos et leurs doctrines. Elles ont un tout petit peu moins de puissance, elles n’en ont pas autant qu’elle, mais elles ont quand même de la puissance. Et bête, ça signifie “puissance”. Voilà. Donc, ils possèdent, les catholiques possèdent une plus grande puissance. Les méthodistes, et les presbytériens, et les luthériens, et les baptistes, et les autres, et ainsi de suite, celles-là, c’étaient de petites puissances organisées : “Mon église! Mon église! Mon église! Mon église!”

164      Mais le vrai croyant, lui, n’en parle pas du tout. C’est : “Mon Christ! Mon Christ! Mon Christ!” Voilà la différence. Comment savoir? Le Saint-Esprit en rend témoignage par des signes et des prodiges.

165      Voici une petite question, elle fait sursauter un peu. Ça me coûte de la lire, mais quelqu’un l’a mise ici :

34.Vous avez demandé pourquoi ce tabernacle ne progresse pas. Le pourquoi, c’est en raison du fait que certains diacres nient le don des langues et le don de guérison. Nous savons tous que c’est vrai.

166      Dites-moi de qui il s’agit, pendant que je suis ici pour–pour cette campagne, et ce sera promptement éliminé.

35. S’il vous plaît expliquer si un Chrétien devrait observer le lavement des pieds, de même que le baptême au Nom de Jésus-Christ (ce Nom) au lieu du nom “du Père, du Fils et du Saint-Esprit”. S’il vous plaît.

167      Très bien. J’en ai eu environ trois comme celle-là, où on a demandé la même chose.

168      Au sujet du lavement des pieds, eh bien, autant commencer par cela. Bon, mais il se peut que vous ne soyez pas d’accord, c’est en ordre. Je vais juste lire un peu, pendant un instant. Ou, si vous voulez le lire, prenez dans Jean, au chapitre 13, pendant un instant. Je voudrais vous demander quelque chose ici. Écoutez ce que Jésus-Christ Lui-même a dit, ensuite je vous ferai prendre, plus loin dans le Testament, je vous montrerai qu’on continue toujours à observer cela. Commencez au verset 2.

Or, pendant le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au coeur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer,

Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains...il était venu de Dieu, et...il s’en allait à Dieu (Il était sorti de l’Esprit pour devenir chair, et Il allait reprendre la forme d’Esprit. Voyez?),

Il se leva de table, ôta ses vêtements,...prit un linge, dont il se ceignit.

Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.

Il vint donc à Simon Pierre; et Pierre lui dit : Toi, Seigneur, tu me laves les pieds!

Jésus lui dit : Ce que–ce que je fais maintenant, tu ne le comprends pas..., mais tu le comprendras bientôt.

Pierre lui dit : Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Jésus lui répondit : Si je ne te lave, tu n’auras point de part avec moi. (Oh, pouvez-vous imaginer ça! Très bien.)

Simon...lui dit : ...non seulement les pieds, mais... les mains et la tête.

Et Jésus lui dit : Celui qui est lavé...n’a que...besoin de se laver les pieds, vous êtes entièrement...purs, mais non pas tous.

Car il connaissait celui qui le livrait; c’est pourquoi il dit : Vous n’êtes pas tous purs.

Après qu’il leur eut lavé les pieds, et qu’il eut–eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait?

Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis.

Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez...vous laver les pieds les uns aux autres;

Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez les uns aux autres comme je vous ai fait.

...vous êtes heureux, pourvu que vous sachiez ces choses et les pratiquiez.

169      Dans II Timothée, Paul a dit, lorsqu’il a écrit à l’église : “Qu’aucune veuve ne soit admise dans l’église avant d’avoir lavé les pieds des saints.” C’est vrai. On a observé le lavement des pieds tout au long des jours de la Bible. Et, avec l’aide de Dieu, – si je garde mon bon sens et que Dieu me vient en aide, – j’observerai cela jusqu’à ma mort. C’est vrai. C’est carrément un ordre donné par Jésus-Christ!

170      Maintenant, celle-ci va être une question épineuse.

36. Pourquoi une personne se ferait-elle baptiser au Nom de Jésus-Christ au lieu de “Père, Fils et Saint-Esprit”?

            J’en ai deux ou trois. En voici une, juste ici :

37. Frère Bill, quel est le faux baptême dont vous parliez hier soir, s’il s’agit du baptême d’eau ou bien de celui de l’Esprit? S’il s’agit du baptême d’eau, et que vous avez dit “au Nom de Jésus-Christ”, pourquoi est-ce que, dans Matthieu 28.19, il est dit : “Père, Fils et Saint-Esprit”? S’il vous plaît expliquer.

170      Bon, ces questions sont un peu épineuses, mais je crois que j’en ai une autre quelque part, sur la même chose. Oh, c’est à peu près à trois endroits. Je vais essayer d’y répondre. Voyons un peu. Est-ce que–est-ce que vous voulez bien me supporter encore quelques minutes? Très bien. Allons-y, alors, répondons à ces questions. Peut-être pourrons-nous aller de l’avant et en prendre quelques-unes, et les autres, peut-être y répondre demain, si on n’a rien d’autre pour l’école du dimanche, ou bien à un autre moment. Mais peut-être que ces gens posent cette question – et demain il y aura les baptêmes. Or, de quelle façon vous avez été baptisés, pour moi ça n’a pas d’importance. Mais je veux vous faire part de la Doctrine apostolique de la Bible. Voyez?

171      Bon, hier soir, nous avons vu que, quand l’église catholique s’est organisée, elle a instauré une fausse communion, disant que “lorsqu’on reçoit la sainte eucharistie, c’est-à-dire la sainte communion, là, on reçoit le Saint-Esprit”. Ce n’est pas le Saint-Esprit, ça; c’est une hostie.

172      L’église protestante donne des poignées de main, met les noms des personnes sur le registre, c’est ça qu’elle, elle appelle “Le recevoir”.

173      Bon, mais la vraie façon de Le recevoir, c’est par le baptême du Saint-Esprit.

174      Et là l’église catholique a introduit le catéchisme. Luther a eu ça, l’église méthodiste a ça, les épiscopaliens ont ça, bon nombre des autres ont ça – le catéchisme. Bien des traditions de l’église catholique persistent encore dans l’église protestante; ce qui fait qu’elle y est très similaire, selon ce que dit la Bible.

175      Mais jamais une seule personne, jamais, dans toutes les pages de la Bible, personne n’a été baptisé au nom “du Père, du Fils, du Saint-Esprit”. Jamais une seule personne n’a été baptisée au nom de “Père, Fils, Saint-Esprit”, avant l’existence de l’église catholique primitive. Ça ne se trouve pas dans la Bible, nulle part! Si quelqu’un peut y trouver un passage à cet effet, et me dire, me montrer où une personne aurait été baptisée au moyen du nom “du Père, du Fils, du Saint-Esprit”, je vous en prie, montrez-moi ça, car je L’ai parcourue d’un bout à l’autre maintes et maintes fois, depuis maintenant vingt et quelques années. C’est une erreur! C’est un credo catholique et non un ordre donné dans la Bible.

176      Maintenant, nous allons voir pourquoi; nous abordons votre question, mon cher frère. Jean... je veux dire, Matthieu 28.19. Très bien, retournons-y. Prenez-le dans votre Bible avec moi, pour que vous puissiez aussi le lire. C’est l’endroit où il est fait mention de cela; un seul endroit dans la Bible sur...

177      Jésus n’a-t-Il pas dit : “Que toute parole soit établie sur la déclaration de deux ou de trois témoins”?

178      Je peux vous montrer dans la Bible là où il est dit : “Judas Iscariot alla se pendre”; et : “Va, et toi, fais de même.”

179      Je peux vous montrer là où Jésus a dit : “Lorsque le Fils de l’homme,” qui était Lui-même, “qui est maintenant dans le Ciel, reviendra”, et Il se trouvait ici même sur terre. Il a dit : “Le Fils de l’homme qui est maintenant dans le Ciel”, et Il se trouvait ici même sur terre.

180      Il faut connaître Dieu pour connaître Sa Parole. Vous ne pouvez pas... Ce n’est pas étonnant que vous disiez : “Elle Se contredit.” Elle est déroutante; en effet, Dieu a dit qu’Il L’avait écrite comme ça, dans le but de La cacher à ces érudits et tout. Que les gens deviennent humbles, devant l’autel – alors Dieu vous La révélera.

181      Maintenant, voici le passage de l’Écriture, Matthieu 28.19, le seul endroit de la Bible où il est fait mention de ces titres.

Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant dans le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,

182      Bon, mais vous, la façon dont vous avez été baptisé, c’est “au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit”. Ça, ça ne se trouve même pas dans l’Écriture! Mais ici, on trouve : “Faites de toutes les nations des disciples, les baptisant dans le Nom!” Maintenant regardez bien dans votre Bible, voyez s’il est dit “dans les noms” ou bien “dans le Nom”.

183      Bon, vous dites... Or, il n’y a pas longtemps, lors d’une rencontre, un homme disait : “Il y a une contradiction dans la Bible!” Il a dit : “J’aimerais bien que vous m’expliquiez ça. Pourquoi est-ce que Jésus a dit aux gens de baptiser au nom du Père, du Fils, du Saint-Esprit, et qu’ensuite Pierre, voilà qu’il les a baptisés au Nom de ‘Jésus-Christ’, dans Actes 2.38?” Il a dit : “Si ça ne se contredit pas, alors je ne vois pas ce qu’est une contradiction!”

J’ai dit : “C’est simplement parce que vous n’avez pas cherché Dieu comme il se doit.”

184      Il a dit : “Frère Branham, est-ce que ça change quelque chose, que je sois baptisé de cette façon-ci ou de cette façon-là?” Certainement, et je vais le prouver par la Bible.

185      Qu’est-ce qui se serait passé si–si Moïse... Dieu a dit à Moïse, qui s’était approché du buisson, Il a dit : “Moïse, ôte tes souliers, tu es sur une terre sainte.”

186      S’il avait dit : “Eh bien, Seigneur, je suis un homme vénérable. Mes souliers, il est un peu difficile de les ôter, alors je vais simplement ôter mon chapeau.” Il n’a pas dit “chapeau”, Il a dit “souliers”! Et ce que la Bible dit est la Vérité. Or, si...

187      Ici, c’est dix jours... C’était au moment de l’ascension. Et lorsque Jésus a été enlevé au Ciel, Il a donné à Ses disciples le mandat d’aller par tout le monde et de faire de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Et dix jours plus tard, – ils sont montés à Jérusalem et ont attendu dans la chambre haute jusqu’à la venue du Saint-Esprit, – et alors, quand ils ont commencé à prêcher et tout, les gens ont dit : “Que pouvons-nous faire pour être sauvés?”

188      Pierre a dit : “Repentez-vous, chacun de vous, et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ.”

189      Puis, il est allé dans la maison de Corneille, il a dit : “Repentez-vous, et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ.”

190      Il est allé au loin et a rencontré des personnes qui avaient déjà été baptisées, il a dit : “Vous devez vous faire rebaptiser au Nom de Jésus-Christ!”

191      Il est allé à Samarie et a dit : “Qu’on les baptise au Nom de Jésus-Christ.”

192      Et pas une seule fois on n’a cité ces titres-là sur quelqu’un. Jamais! “Bon, alors, il y a une contradiction”, direz-vous. Non, ce n’en est pas une. Demandez seulement au Saint-Esprit, maintenant, et regardez-Le vous révéler Cela. Ouvrez la porte de votre coeur.

193      Or, ne gardez pas de préjugés. Si vous le faites, Dieu ne peut pas vous parler. Mais si vous ne gardez pas de préjugés, que vous dites : “Je cherche réellement la Vérité, Frère Branham.”

194      Si Jésus a dit aux disciples “d’aller faire ceci”, et qu’eux sont allés là faire autre chose – pourtant Dieu y a ajouté Sa bénédiction, et ça, tout au long de la Bible. Or, est-ce qu’ils ont fait ce que Jésus leur avait dit de ne pas faire? Si c’est ce qu’ils ont fait, alors ils ont désobéi, et Dieu n’honorera jamais la désobéissance. S’Il le faisait, Il aurait honoré Ève, et Il aurait arrêté tout ça au commencement. Quand Dieu dit quelque chose, Il doit tenir Sa Parole; Il est souverain. Et donc, soit que Pierre a fait une erreur...

195      “Oh,” ils disent, “ça, c’est ce que les apôtres ont dit.” Un homme a dit : “Ça, c’est ce que les apôtres ont dit. Moi, je vais faire ce que Jésus a dit.”

196      Eh bien, si les apôtres ont fait ce que Jésus leur avait dit de ne pas faire, alors qu’en est-il? Et si les apôtres, qui ont écrit cette Bible – Paul a écrit toutes ces choses, et c’est Paul qui les a obligés à se faire rebaptiser. Et si Paul a écrit la majeure partie du Nouveau Testament, quelle sorte de Bible écrite est-ce que vous essayez de lire là?

197      Présentons bien ceci, posons la question de façon très sensée et voyons ce que dit la Parole. Or ceci, c’est pour votre instruction, pour que vous connaissiez la Parole de Dieu.

198      Maintenant, si Pierre a baptisé au Nom de Jésus-Christ après que Jésus-Christ lui a dit de baptiser au nom de “Père, Fils, Saint-Esprit”, il a fait le contraire de ce que Jésus avait dit. Pas vrai? Alors, il faut qu’il y ait quelque chose là-dessous. Maintenant voyons ce que c’est, demandons au Saint-Esprit de nous le montrer. Alors, premièrement, là, prenons–prenons le premier passage de l’Écriture, Matthieu 28.19.

Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant dans le nom du Père,... Fils,... Saint-Esprit,

199      Regardez dans votre Bible pour voir s’il est dit là “dans les noms du Père, du Fils et du Saint-Esprit”. Est-ce là ce qui est dit? Non monsieur. Est-il dit “dans le nom du Père, dans le nom du Fils, dans le nom du Saint-Esprit”? Il est dit : “Dans le Nom”! Pas vrai? Eh bien, le “nom”, c’était au singulier. Pas vrai? Eh bien, dans quel nom voulait-Il qu’ils baptisent : le nom du Père, ou le nom du Fils, ou le nom du Saint-Esprit? Il a dit : “Dans le Nom”! Eh bien, franchement, aucun de ceux-là n’est un nom.

200      Combien y a-t-il de pères ici, faites voir votre main–votre main. Très bien. Lequel d’entre vous a pour nom “Père”? Père, ce n’est pas un nom; père, c’est un “titre”. Combien y a-t-il de fils ici? Bien sûr, tous les hommes, tous les mâles sont des fils. Eh bien, lequel d’entre vous a pour nom “Fils”? Ce n’est pas un nom; c’est un titre. Pas vrai? Ce n’est pas un nom; c’est un titre. Eh bien, lequel d’entre vous a pour nom “Humain”? Combien y a-t-il d’humains ici? Vous en êtes tous. Eh bien, lequel d’entre vous a pour nom “Humain”? Ça ne s’est jamais vu, ça. C’est ce que vous êtes. Le Saint-Esprit, ce n’est pas un nom; c’est ce qu’Il est. Je suis un humain. Donc, ni Père, ni Fils, ni Saint-Esprit n’est un “nom”; ce sont simplement trois titres qui se rapportent à un seul Nom.

201      Maintenant écoutez attentivement. Qu’est-ce... Regardez un peu! Je vais présenter ceci comme pour les tout-petits. Si vous disiez, bon, par exemple, si vous lisiez un–un livre d’histoires, et que ça disait : “Jean et Marie vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.” Alors vous vous demandez : “Qui sont Jean et Marie?” Eh bien, le seul moyen pour vous de savoir qui sont Jean et Marie, c’est de reprendre l’histoire au début et de la lire d’un bout à l’autre. Pas vrai?

202      Eh bien, si Jésus a dit ici de “baptiser au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit”, et que Père n’est pas un nom, que Fils n’est pas un nom et que Saint-Esprit n’est pas un nom, qu’en est-il, qui est ce Personnage-là? Nous voulons savoir qui Il est. Alors, le mieux à faire... Ça, c’est au dernier chapitre de Matthieu, au dernier verset. Reportons-nous au premier chapitre de Matthieu, aux premiers versets, et commençons là, voyons qui est ce Père, ce Fils et ce Saint-Esprit. Maintenant je veux juste faire ceci pour les enfants qui sont là, pour qu’eux aussi saisissent.

203      Avant toute chose, ceci rectifiera cette idée que vous avez, de la “trinité”. Père, Fils, Saint-Esprit [Frère Branham utilise trois objets pour illustrer.–N.D.É.]. Bon, d’abord, il n’y a pas un seul endroit dans la Bible où il ait été fait mention d’une trinité. Trouvez ça et montrez-le-moi. Ça n’existe pas. C’est une erreur d’origine catholique, et vous les protestants, vous vous y pliez. Remarquez. Alors, ceci, c’est quoi? J’ai dit que ceci, c’est Qui? Le Père. Ceci, c’est Qui? Le Fils. Et ceci, c’est Qui? [L’assemblée dit : “Le Saint-Esprit.”] Or le Père, c’est le Père de Qui? Du Fils. Pas vrai? Alors ceci, c’est le Père de Jésus. Ne les confondez pas, là. Ceci, ici, est le Père, ceci est le Fils, et ceci est le Saint-Esprit. Pas vrai? Or les gens présentent cela comme “trois personnes distinctes, trois Dieux distincts, trois personnalités distinctes”. Ce n’est pas étonnant que les Juifs n’y comprennent rien! Très bien.

204      Matthieu, chapitre 1, débute par les généalogies de Jésus-Christ : “Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob”, et ainsi de suite, comme ça, jusqu’au verset 18.

Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus Christ.

205      Nous y voici, le verset 18.

Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. (Suivez-moi, dans votre Bible.) ...de quelle manière arriva la naissance de cet homme Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte par la vertu... (de Dieu le Père?)

Est-ce que j’ai lu comme il faut? Qu’est-ce qui est dit? [L’assemblée dit : “Du Saint-Esprit.”–N.D.É.] Se trouva enceinte par la vertu de Qui? [“Du Saint-Esprit.”] Il me semblait que quelqu’un avait dit que cet homme-ci était Son Père? La Bible dit que cet homme-ci était Son Père.

...se trouva enceinte par la vertu du Saint Esprit...

206      Maintenant, vous vous retrouvez avec quel genre d’enfant? Et Jésus a clairement dit que Dieu était Son Père. Pas vrai? Dieu est Son Père! Eh bien, dans ce cas, qu’est-ce que le Saint-Esprit a à y voir? Si la Bible dit que le Saint-Esprit était Son Père, alors que Jésus a dit que Dieu était Son Père, et que vous aussi, vous avez dit que Dieu était Son Père, et voici ce que la Bible dit ici. S’il y a trois, deux personnes distinctes, Dieu n’a rien eu à y voir. C’est le Saint-Esprit qui est Son Père.

207      Maintenant lisons un peu plus loin.

...Joseph, son époux, qui était un homme de bien... ne voulait pas la diffamer, mais se proposa de rompre secrètement avec elle.

Voici, comme il y pensait,... un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit (non pas de Dieu le Père, mais de Dieu le Saint-Esprit);

208      Vous voyez à quoi mènerait votre conception trithéiste? À classer Jésus comme un enfant illégitime. Certainement. C’est une erreur. Il n’y a aucune référence biblique pour ça. Alors, il vous faut admettre que Dieu le Père et Dieu le Saint-Esprit, c’est la même Personne, sinon Jésus aurait eu deux pères différents. Pas vrai? Bien sûr que c’est vrai. La Bible dit que “le Saint-Esprit était Son Père”, et la Bible dit que “Dieu était Son Père”. Alors, lequel est Son Père? Le Saint-Esprit et Dieu, C’est le même Esprit; C’est la même chose.

Tout cela arriva afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète, par le Seigneur :

...une vierge concevra, elle enfantera un fils, et on... (Celui-ci )

...et on lui donnera le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

Et tout cela arriva afin que s’accomplît...

...et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.

209      Alors, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, c’est Qui? Est-ce que Pierre a mal agi? Il a fait ce que Jésus lui avait dit. Ce sont là trois titres.

210      Je suis un ministre, je suis un père et je suis un “révérend”, qu’ils disent, c’est un titre, mais rien de cela n’est mon nom. Mon nom est William Branham.

211      Il était le Père, Il était Fils, Il était Saint-Esprit. Vous essayez d’en faire trois Dieux, mon ami; c’est faux, c’est une erreur.

212      Il y a trois dispensations, et c’est ce qui a embrouillé les trithéistes. Dieu le Père était l’Esprit qui se tenait au-dessus des enfants d’Israël, dans la Colonne de Feu. Pas vrai? Dieu était là. Ensuite Dieu a été fait chair, et Il a habité parmi nous (pas vrai?), dans Son Fils. Maintenant Il s’est abaissé jusqu’à entrer dans le coeur de l’homme, par le Saint-Esprit.

213      Dieu est comme une règle graduée de trois pieds [quatre-vingt-dix centimètres], ou, une règle graduée de trois pieds [quatre-vingt-dix centimètres], oui. Les douze pouces [trente centimètres] du début, c’était Dieu le Père; les douze pouces [trente centimètres] suivants, Dieu le Fils, le même Dieu; les derniers douze pouces [trente centimètres], c’était Dieu le Saint-Esprit, le même Dieu. Jésus a dit...

214      Vous dites : “Eh bien, nous avons le Saint-Esprit en nous.” C’est vrai.

215      Mais Jésus a dit : “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus. Mais vous, vous Me verrez, car Je”, “je” est un pronom personnel. “Je serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la fin du monde.” Mais alors, où est le Saint-Esprit? “Je ne vous laisserai pas orphelins; Je reviendrai et Je serai avec vous.” C’est ça.

216      Vous voyez, vous comprenez mal, mon ami. C’est un seul Dieu, dans trois dispensations. La dispensation de la Paternité, de la Filiation et du Saint-Esprit, c’est le même Dieu. Et quand Il a dit : “Allez les baptiser au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit”, c’était Jésus-Christ. Et c’est pour ça qu’il a baptisé au Nom de Jésus.

217      Alors regardez, maintenant parlons des baptêmes. La toute première fois qu’il a été question de baptême dans le Nouveau Testament : Jean-Baptiste. Pas vrai? Je vais placer ceci ici, en haut. Vous voyez, il faut d’abord tirer au clair la question de la Divinité avant de pouvoir tirer au clair la question du baptême. Voilà Jean-Baptiste : le premier baptême.

218      La deuxième fois qu’il a été question de baptême, c’était dans Actes 2.38, où ils ont été baptisés au Nom de Jésus-Christ, au moment de la nouvelle église. Le deuxième endroit, c’était chez Corneille, ou, pas, pardon, chez les Samaritains, Actes 7.48 et 49. Et Actes 10.49, c’est là qu’il les a baptisés, chez Corneille. Et la fois suivante, où il a été question de baptême, et de citer des noms ou des titres, c’était dans Actes 19.5.

219      Or, quand ils ont été baptisés, le Jour de la Pentecôte, ils ont été baptisés – Actes 2.38 – au Nom de Jésus-Christ. Pas vrai? Notez-le, et vérifiez ça.

220      Ensuite, Philippe est allé, deux jours plus tard, il a commencé à prêcher aux Samaritains; il leur a prêché, il a guéri les malades, il a eu une glorieuse réunion là-bas, et il les a baptisés au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Pierre est allé leur imposer les mains; ils ont reçu le Saint-Esprit.

221      Pierre est monté sur le toit quelques jours plus tard, il avait faim, il a eu une vision. Dieu l’a envoyé à la maison de Corneille. Et : “Comme Pierre prononçait encore ces Mots, le Saint-Esprit descendit sur eux”, et ils se sont mis à parler en langues et à se comporter comme eux-mêmes l’avaient fait la première fois. Pierre a dit : “Ils n’ont même pas encore été baptisés.” Alors, il leur a ordonné, à tous, d’être baptisés au Nom de Jésus-Christ.

222      Dans la Bible, toutes les personnes ont été baptisées au Nom de Jésus-Christ. Paul, je veux dire, les disciples de Jean n’avaient pas été baptisés au Nom de Jésus-Christ, ils avaient été baptisés du baptême de la repentance. Prenons I Corinthiens, je veux dire, prenons Actes, au chapitre 19, un instant. Et prenons une minute pour lire ceci, pour que vous voyiez, mes amis, que ce n’est pas–ce n’est pas, qu’elles ne, que l’Écriture ne Se contredit pas. Regardez un peu.

Or il arriva, comme Apollos était à Corinthe, que Paul...traversa les contrées supérieures...d’Éphèse; il trouva certains disciples,

Il leur dit : Avez-vous reçu l’Esprit Saint après avoir cru? ...ils...dirent : Mais nous ne savons pas si l’Esprit Saint est.

...il dit : De quel baptême donc avez-vous été baptisés?

Oh, dirent-ils, nous avons été baptisés.

Il dit : Comment?

...ils dirent : Du baptême de Jean, de Jean.

Il dit : Jean a seulement baptisé du baptême de la repentance, disant que vous devez croire en celui qui est venu..., c’est-à-dire au Seigneur Jésus-Christ.

Et ayant ouï ces choses, ils furent rebaptisés pour le nom de Jésus-Christ;

...Paul leur imposa les mains, et l’Esprit Saint vint sur eux, et ils parlèrent en langues et prophétisèrent. [version Darby]

223      Le grand saint Paul...

224      Écoutez! Supposons que vous ayez été baptisé par Jean-Baptiste, l’homme même qui a baptisé Jésus-Christ? Un homme saint, dont Jésus a dit : “Il n’y a jamais eu un homme né d’une femme qui ait été aussi grand que Jean-Baptiste.” Il est le prophète de première importance, parmi tous les prophètes. Il a mené Jésus dans l’eau et L’a baptisé là même, dans le Jourdain. Frère, si j’avais été baptisé par lui, j’en serais fort heureux. N’est-ce pas?

225      Mais voilà que Paul dit : “Ça, ça ne marche plus maintenant!” Il a dit : “Il faut vous faire rebaptiser.

226      – Oh, mais, Paul, nous avons été immergés! Nous avons été immergés par Jean là-bas, dans le Jourdain.”

227      Il a dit : “Ça, ça ne marche plus maintenant. Il faut vous faire baptiser de nouveau.

            – Comment?”

228      Il a dit : “Jean a baptisé du baptême de la repentance. Celui-ci, c’est pour la rémission des péchés, et il n’y a sous le Ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, si ce n’est le Nom de Jésus-Christ.” Et il leur a fallu se faire rebaptiser au Nom de Jésus-Christ.

229      Il n’y a pas un seul passage de la Bible, ni dans toutes les pages de l’histoire pendant les six cents ans qui ont suivi la mort du dernier apôtre, où ils aient baptisé autrement qu’au Nom de Jésus-Christ.

230      Et allez demander à n’importe quel prêtre catholique, tous ceux que vous voudrez, demandez-leur qui a changé ça, et voyez ce qu’ils vous diront. Prenez le catéchisme et lisez-le; il y est dit : “Bien sûr, certains des protestants seront sauvés parce qu’ils se plient à notre baptême.” C’est eux qui ont changé ça. Ils disent qu’ils ont le pouvoir et l’autorité de le faire, et vous le croyez! C’est ce qu’ils disent, c’est ce qu’ils prétendent, c’est ce à quoi se plie l’église protestante. Mais, quant à l’Écriture, il n’y a pas la moindre parcelle d’Écriture à ce sujet.

            Il leur a fallu se faire rebaptiser au Nom de Jésus-Christ.

231      Maintenant écoutez, rapidement là, pour que nous puissions sans tarder... Je ne veux pas prendre trop de votre temps en répondant à ces questions. Regardez, le jour où Jésus est descendu de la montagne de la Transfiguration avec Ses disciples, Il a dit : “Qui dit-on que Je suis, et que dit-on?

232      – Les uns disent que Tu es ‘Jean Baptiste’, les autres disent que Tu es ‘Élie’, les autres disent que Tu es ‘le prophète’.”

            Il a dit : “Et vous, qui dites-vous que Je suis?”

233      Et Pierre a dit : “Tu es Christ, le Fils du Dieu vivant!”

234      Il a dit : “Tu es heureux, Simon–Simon, fils de Jonas,” Il a dit, “car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela. Tu n’as jamais appris cela dans une église, tu n’as jamais appris cela dans un séminaire. Mais c’est Mon Père qui t’a révélé cela – et sur ce roc Je bâtirai Mon Église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle.”

235      Or l’église catholique dit : “C’était Pierre. Ils avaient un roc là-bas, qui se trouve encore sous la Cité du Vatican.” Alors que ça s’est passé à Jérusalem, ou, en Palestine. Et ils ont dit que c’était ça le roc.

236      L’église protestante dit : “C’est sur Pierre qu’ils ont bâti l’Église.” Si c’est le cas, elle a rétrogradé quelques jours plus tard. Ce n’était pas ça.

237      L’Église a été bâtie sur la révélation Divine de Dieu. “Ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, Pierre, mais c’est Mon Père qui est dans les Cieux qui te l’a révélé. Et sur ce roc, la révélation spirituelle de la Parole de Dieu, Je bâtirai Mon Église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront jamais contre Elle.”

238      C’est ce qui m’amène à dire : que vous soyez luthériens, méthodistes et quoi encore, n’importe quoi, pentecôtistes, quoi que vous soyez, ça ne change absolument rien; quand l’Église de Dieu avancera avec la puissance de l’inspiration, Elle avancera plus loin, et encore plus loin, et toujours plus loin. Aucune dénomination ne L’arrêtera, rien au monde ne L’arrêtera. “Sur ce roc Je bâtirai Mon Église, et les portes du séjour des morts ne peuvent prévaloir contre Elle.” La Vérité spirituelle, révélée!

239      Maintenant regardez bien, maintenant voici ce qu’Il dit ensuite : “Toi, tu es Simon, et Je te donnerai”, parce qu’il avait reçu la Vérité spirituelle, révélée. C’est pour cette raison qu’il a su faire la distinction entre Père, Fils et Saint-Esprit, et le Nom du Seigneur Jésus-Christ. Il avait une révélation spirituelle. C’est ce que vous comprenez ce soir, c’est ce que le Saint-Esprit nous dévoile.

240      Il a dit : “Tu es Simon, et Je te donnerai les clés du Royaume des Cieux. Et ce que tu lieras sur cette terre, Je le lierai dans les Cieux. Ce que tu délieras sur cette terre, Je le délierai dans les Cieux.” L’a-t-Il dit? Dans Matthieu, au chapitre 16      : “Ce que tu lieras sur la terre, Je le lierai dans les Cieux. Ce que tu délieras sur la terre, Je le délierai dans les Cieux. Et Je te donnerai les clés” (de quoi?) “du Royaume des Cieux.” Le Royaume des Cieux, qu’est-ce que c’est? Le Saint-Esprit! La Bible dit : “Le Royaume des Cieux est au dedans de vous,” je veux dire, “le Royaume de Dieu”, excusez-moi. “Le Royaume est au dedans de vous.”

241      Or Il a dit : “Quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Royaume de Dieu venir avec puissance.” Juste quelques jours plus tard : la Pentecôte. Voyez? “Quelques-uns de ceux qui sont ici”, juste là, dans cette même que-... chose qu’Il était en train de dire. “Quelques-uns parmi vous qui êtes ici”, Il avait été transfiguré, Il a dit, “vous ne mourrez point, que vous n’ayez vu le Royaume de Dieu venir avec puissance.”

242      La Bible dit : “Le Royaume est au dedans de vous.” Quand Jésus est ressuscité des morts, souvenez-vous, Il avait à Sa ceinture les clés de la mort et du séjour des morts, mais pas les clés du Royaume, celles-là avaient été données à l’Église. Donc, Pierre avait les clés. Croyez-vous que Jésus tiendra Sa Parole? Sinon, frère, Il n’était pas Dieu! Un point c’est tout. Alors, Il a dit : “Pierre, Je te donnerai les clés du Royaume”, autrement dit, “du Saint-Esprit. Ce que tu lieras sur la terre, Je le lierai dans les Cieux.”

243      Maintenant regardez quelle erreur ils ont commise là, d’aller pardonner les péchés, et ainsi de suite, comme ça. Quelle erreur! Voyons un peu. On lui a remis les clés. Donc, Il prit la résolution de se rendre directement à la Pente-... ou, directement à Jérusalem.

244      Il a été crucifié, Il est mort, Il est ressuscité le troisième jour, Il a passé quarante jours sur la terre parmi les hommes, Il est monté au Ciel. Il leur a dit d’attendre jusqu’à ce qu’ils aient vu venir sur eux le Royaume de Dieu, que c’est alors que le Père allait le leur rendre, rétablir sous une forme spirituelle le Royaume. Ils sont montés dans la ville de Jérusalem, et ils ont attendu là-bas pendant dix jours et dix nuits, et tout à coup, le baptême du Saint-Esprit, le Royaume de Dieu, est venu sur eux avec puissance. Pas vrai?

245      Maintenant regardez bien! Pierre, qui était sans instruction, qui ne savait même pas signer son nom (Un pape? Ouais, un pape.), est monté sur une petite caisse à savon, ou quelque chose comme ça, et il s’est mis à prêcher. Il a dit : “Hommes Juifs, et vous qui séjournez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l’oreille à mes Paroles. Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour, mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël. ‘Dans les derniers jours, dit Dieu, Je répandrai Mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront, et sur Mes servantes et sur Mes esclaves, Je répandrai de Mon Esprit, et elles prophétiseront. Je ferai paraître des prodiges en haut dans les cieux, et en bas sur la terre, du feu, des colonnes de feu et des vapeurs de fumée.’” Et il a continué, et a parlé de David, et ainsi de suite. Et alors que les critiqueurs se trouvaient là...

246      Alors ils ont dit : “Hommes frères, que pouvons-nous faire pour être sauvés?”

247      “Oh, attention, Pierre, les clés sont sur toi maintenant.” Pas vrai? Le premier message de l’Évangile!

248      Jésus, quelques jours auparavant, avant qu’Il ait été crucifié, Il avait dit : “Pierre, Je te donnerai les clés. Ce que tu lieras, Je le lierai; ce que tu délieras, Je le délierai. Alors, quoi que tu fasses, J’en reconnaîtrai la validité dans les Cieux.” S’Il est un Homme de Parole, Il tiendra Sa Parole!

249      Et le voici qui se tient là, après que le Saint-Esprit est descendu pour la première fois, et on demande à Pierre : “Que pouvons-nous faire pour être sauvés?”

250      “Attention, là tu introduis la clé dans le Royaume pour la première fois. Jésus t’a dit, il y a quelques jours, il y a dix jours, Il a dit : ‘Allez baptiser les gens au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.’ Que vas-tu faire? Mais Il t’a donné les clés parce que tu as eu une révélation spirituelle. ‘Car Mon Église sera bâtie, et les portes du séjour des morts ne peuvent prévaloir contre Elle.’”

251      Alors optez pour vos credos et vos dogmes, et tout ce que vous voudrez, mais ces choses échoueront lamentablement (elles l’ont fait); par contre, la puissance du Dieu vivant avancera, toujours plus loin, jusque dans l’Éternité. Comme une petite quantité de radium, elle continue à avancer, remarquez, sans fin.

252      “Pierre, tu as les clés. Quoi que tu fasses ici, Dieu devra en reconnaître la validité dans les Cieux.” Pas vrai? “Que dis-tu, Pierre? Que pouvons-nous faire pour être sauvés?”

253      Pierre a dit... N’allez pas dire : “Je vous salue, Marie”, ça n’existe pas, ça, faire une neuvaine. Ne venez pas donner une poignée de main, et mettre votre nom sur le registre de l’église, et qu’on vous asperge d’un peu d’eau; ça n’existe pas, ça. Ce sont là des dogmes catholiques auxquels se plie l’église protestante.

254      Il n’a pas dit : “Allez tous... là, Jésus m’a dit, il y a quelques jours, que vous devez tous aller vous faire baptiser au nom de ‘Père, Fils et Saint-Esprit’.” Non, un homme qui a eu une révélation spirituelle ne dirait pas ça.

255      Il a dit : “Repentez-vous, chacun de vous, et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ, pour la rémission de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.” Voilà, c’est ça. Alors la clé a été introduite et cela a été mis sous clé, cela a été mis sous clé dans les Cieux!

256      C’est pour cette raison que Paul a dit aux disciples de Jean : “Il faut vous faire rebaptiser au Nom de Jésus-Christ, afin de recevoir le baptême du Saint-Esprit.”

257      Vous ne Le saviez pas avant, vous Le savez maintenant! Ah! Tout est en ordre. C’est à vous de décider. C’est vrai. Mais un baptême trithéiste, trin, n’a jamais été reconnu comme valide dans l’Église, dans le Nouveau Testament; seulement dans l’église catholique, et l’église protestante se plie à cela. Observez. Bien des gens se fâcheraient avec vous à cause de ça. Mais, frère, vous devez faire votre choix.

258      Maintenant vous dites : “Frère Branham, j’ai été baptisé au nom ‘du Père, du Fils et du Saint-Esprit’. J’ai le baptême du Saint-Esprit.”

259      Je ne doute pas de votre parole. Je n’ai absolument aucune raison de douter de votre parole; j’y crois. Je crois que Dieu a donné le Saint-Esprit là-bas, à ces gens, avant même qu’ils aient été baptisés; mais, quand Pierre leur a dit ce qu’il fallait faire, ils sont allés le faire. C’est vrai. Maintenant vous savez ce qu’il faut faire, c’est vrai; et si vous refusez de marcher dans la Lumière, quand la Lumière est présentée, vous vous tournez vers les ténèbres. C’est vrai! Amen! Très bien. Excusez-moi. Je ne veux pas m’excuser de m’écrier “qu’il en soit ainsi” face à la Parole de Dieu. Non monsieur. Je crierai encore “amen”. C’est vrai. Oui monsieur.

Pourquoi baptiser au Nom de Jésus-Christ, Frère Branham? Pourquoi faites-vous cela, au lieu “du Père, du Fils et du Saint-Esprit”? Parce que c’est ce que la Bible enseigne! Est-ce clair?

Pourquoi lavez-vous les pieds, Frère Branham? Parce que c’est ce que la Bible enseigne. Je crois au plein Évangile. Bon, très bien.

Quel est le faux baptême dont vous parliez? C’est celui-là. C’est précisément celui-là. Nulle part, allez lire le Testament, et trouvez un endroit où une personne...

260      Maintenant, chers amis, je ne cherche pas à vous blesser, je ne veux pas le faire. Je vous demande d’être humbles et de ne pas... Regardez la chose en face, et voyez ce qu’il en est. Confrontez cela avec la Bible – non pas avec votre église, ni avec la conception mentale insensée, ridicule, de quelqu’un qui s’est enflé d’orgueil, mais regardez la Parole de Dieu. Bien sûr!

261      Pensez-vous que le Dieu Tout-Puissant me confierait ce ministère qu’Il présente partout, comme ceci, accompagné de signes surnaturels et de choses qui ne se sont jamais vues depuis le Nouveau Testament, comme ça, tout en me laissant marcher dans l’erreur? Bien sûr que non! Et, frère, quand je rentrerai de l’étranger, je consacrerai la plus grande partie de mon temps, non pas à la guérison Divine et aux miracles, mais à prêcher la Parole de Dieu. C’est tout à fait vrai. Assurément. Maintenant voyons un peu.

38. Cette église-ci enseigne-t-elle qu’il faut parler en langues pour recevoir le Saint-Esprit?

262      Non, monsieur. Non, nous n’enseignons pas ça. Le parler en langues est un don du Saint-Esprit, vous voyez, ce n’est pas le Saint-Esprit. C’est un don. Cet Arbre produit neuf sortes de fruits. Pas vrai?

263      Si vous regardez un pommier, et qu’il a des pommes, vous dites que c’est un pommier. Si vous regardez un arbre, et qu’il a des poires, vous dites que c’est un poirier. Même s’il a l’écorce d’un sycomore, peu importe, s’il porte des poires, la vie de cet arbre, qu’est-ce que c’est? La vie de cet arbre est une vie de poirier. Pas vrai?

264      Or, cet Arbre de Dieu produit neuf fruits spirituels. Pas vrai? Très bien. Il y a toutes sortes... Il est dit : “À l’un est donné l’enseign-... la connaissance, la sagesse, l’intelligence, et le parler en langues, l’interprétation des langues”, neuf dons spirituels différents poussent sur cet Arbre de Dieu. Pas vrai? Bon, eh bien, il n’y a pas que le parler en langues, ce n’est pas le seul, il y en a aussi d’autres dedans.

265      Bon, vous pouvez parler en langues sans pour autant avoir le Saint-Esprit. Maintenant, souvenez-vous bien de ça. Je me suis trouvé... J’ai vu des sorciers et des magiciens arriver là et parler en langues, et ils n’ont pas le Saint-Esprit. Vous savez, je les ai vus arriver là et pousser des cris, et sauter – et ils n’ont pas le Saint-Esprit. Il n’y a pas longtemps, je me suis tenu là, au moment de la danse du maïs, à, près de Douglas, en Arizona, là-bas. J’ai vu cette danse du maïs, au moment où ils ont ça, là-bas, et ce magicien est arrivé et il se conduisait d’une manière terrible, et tout, il se conduisait n’importe comment et il jetait de la terre sur lui, là. Ça ne veut pas dire qu’il était sauvé. Cet homme était un–un sorcier.

266      Je me suis trouvé en Inde... en Afrique, et j’ai vu des sorciers venir me défier, comme ça, avec leurs enchantements, et ils buvaient même du sang dans un crâne humain. C’est vrai. Vous avez intérêt à savoir ce que vous dites, quand vous affrontez ces choses. Mais j’ai vu la puissance du Dieu Tout-Puissant lier cet homme, si bien qu’il ne pouvait plus bouger. Et alors, il avait les yeux vitreux, comme ça, et on l’a emporté. Oui monsieur.

267      Frère, Dieu est réel! C’est vrai. Mais Dieu est un Esprit, Il ne se borne pas strictement au parler en langues, ou à ceci, cela ou autre chose. Je dis que tout homme qui... C’est ça le problème ici, dans l’église. Vous voyez, vous... Les pentecôtistes ont poussé cette chose-là à l’extrême. Auprès des gens, ils se sont mis, au lieu de–de leur imposer les mains et qu’ils reçoivent le Saint-Esprit, ils les ont fait s’avancer à l’autel et se sont mis à leur taper sur le dos, en criant : “Dis-le! Dis-le! Dis-le!” Et ils répétaient un mot sans arrêt, jusqu’à ce qu’ils aient de la confusion et non des langues.

268      Si quelqu’un qui a eu l’authentique Saint-Esprit est né de l’Esprit de Dieu, il mènera une vie sainte. Certains de ces hommes-là menaient des vies terribles, vous le savez, et leurs fruits prouvaient qu’ils ne l’étaient pas. Jésus a dit : “C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.” Et le fruit de l’Esprit, ce n’est pas le parler en langues; ça, c’est un don de l’Esprit.

269      Pierre n’a jamais dit : “Repentez-vous, et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ, vous recevrez le Saint-Esprit.” Il a dit : “Vous recevrez le don du Saint-Esprit”, au moment où ils entendaient ces langues, et ces gens qui parlaient. C’est un des dons du Saint-Esprit qu’ils reçoivent là. Amen. Très bien. Il faut que je me dépêche.

39. J’ai deux garçons (un de deux ans, et un de cinq ans), et ils ont été aspergés. Devraient-ils être baptisés par immersion?

270      Bon, eh bien, soeur ou frère, qui que vous soyez, c’est à vous de décider. J’ai une petite fille... Mon petit garçon, Billy Paul, avait seize ans, et je l’ai baptisé au Nom du Seigneur Jésus ici même. Ma petite fille avait huit ans. Elle est venue vers moi, elle s’est assise sur mes genoux, et elle a dit : “Papa, je veux croire au Seigneur Jésus-Christ, et je–je veux me faire baptiser.” Et j’ai baptisé cette petite fille-là, à l’âge de huit ans. Quand, si ces petits-là veulent se faire baptiser, baptisez-les. Sinon, eh bien, s’ils, allez-y, c’est à vous de décider, selon ce que le Seigneur aura dit.

40. Est-ce que seulement ceux qui ont le baptême du Saint-Esprit seront pris dans l’Enlèvement de l’Église, ou bien est-ce que tous les croyants y seront indiqués?

271      Nous ne–nous n’avons pas le temps de justifier cette affirmation, mais, frère, seulement l’Épouse remplie du Saint-Esprit sera prise dans l’Enlèvement. Voyez? La Bible...?... Les autres ne seront pas perdus.

272      Regardez! Qui va juger la terre? Les Saints. Daniel a dit : “Je L’ai vu s’avancer vers l’Ancien des temps, et–et Il vint accompagné de myriades de myriades de Ses Saints.” Pas vrai? L’Enlèvement, l’Église s’en était allée. Après quoi ils sont revenus, et le Jugement s’assit.

273      Les Livres furent ouverts. Pas vrai? Et un autre Livre fut ouvert, qui était le Livre de Vie – le croyant sanctifié qui n’avait pas reçu le Saint-Esprit.

274      Jésus n’a-t-Il pas enseigné que dix vierges étaient sorties à la rencontre de l’Époux? Et cinq d’entre elles, ou, toutes, elles étaient vierges, pures, saintes. Et elles – celles-ci s’étaient endormies et n’avaient pas reçu le Saint-Esprit; et celles-ci avaient reçu le Saint-Esprit, elles avaient de l’Huile dans leur lampe. Et quand l’Époux est venu, que la Voix est venue, le cri, elles ont dit : “Oh, entrons. Donnez-nous de votre Huile!”

275      Il a dit : “Allez chez ceux qui En achètent, mettez-vous en condition par la prière, recevez-Le maintenant.” Mais elles ne pouvaient pas. Et pendant qu’elles y sont allées, les–les vierges sont entrées au Souper des Noces, et elles, elles ont été jetées dans les ténèbres du dehors, où elles pleuraient, gémissaient et grinçaient des dents. N’est-ce pas que, dans Apocalypse, hier soir, au chapitre 12, avant-hier soir, il nous a été enseigné que le dragon rouge lançait de sa bouche de l’eau, pour faire la guerre au reste de la Postérité de la femme, qui avait foi en Dieu et qui gardait les commandements de Jésus-Christ?

276      Vous, les femmes, quand vous posez un patron. C’est une belle pièce de tissu, du même tissu, mais vous prenez, disons, comme ceci, vous posez votre patron exactement comme vous avez l’intention de le tailler. Ensuite vous le taillez. C’est vous qui décidez. Mais vous prenez le tissu que vous avez taillé, qui sera utilisé pour faire votre vêtement; et ce qui reste servira. Ce tissu est aussi bon que le reste mais, par élection, vous avez choisi ça. Pas vrai? Ce qui reste est aussi saint, est aussi bon, vaut aussi cher que le reste, mais ce que vous avez choisi, c’est cela.

277      Et Dieu a promis que nous allions partir dans l’Enlèvement, par élection! Et la Bible dit : “Et les autres morts ne revinrent point à la vie avant mille ans.” Pas vrai? Parce que seulement... Vous ne serez pas perdus, mais c’est l’Épouse remplie du Saint-Esprit qui partira dans l’Enlèvement. Les autres passeront en Jugement; alors qu’Elles, non.

41. Si on doit baptiser au Nom de Jésus, dans ce cas pourquoi Jésus a-t-Il dit, dans Matthieu 28, “d’être baptisés au nom du Père, du Fils, du Saint-Esprit”. C’est justement ce que je viens d’expliquer, cette question-là.

278      Est-ce que la fatigue commence à vous gagner? Je sais que oui.

42. Mais Dieu n’a-t-Il pas égard au baptême “du Père, du Fils, du Saint-Esprit”? N’est-ce pas qu’il y a des personnes baptisées dans ce nom, dans ces noms, et qui ont reçu le Saint-Esprit? Jésus est-Il venu glorifier le Père? N’est-ce pas que ce baptême serait reconnu comme valide?

279      Oui, Jésus est venu glorifier le Père. Regardez, dans Jean, au chapitre 14. J’ai presque, j’ai... si vous voulez bien attendre, peut-être encore trois, et nous aurons terminé, je crois. Regardez, et demain nous en aurons de nouvelles, là, parce que j’en recevrai sûrement quelques-unes en réaction à ce soir, je crois. Remarquez, mais ceci, c’est le culte, ceci, nous continuons.

280      Regardez, Jésus est venu manifester le Père. Regardez, au commencement, Dieu a fait l’homme à Son image. Pas vrai? Eh bien, Dieu, qu’est-ce que c’est? Un Esprit. Dans Jean, au chapitre 4, Jésus, en parlant à la femme au puits, Il a dit : “Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui L’adorent L’adorent en Esprit et en Vérité.” Pas vrai? Si Dieu a fait l’homme à Son image, alors, quel genre d’homme a-t-Il fait? Un homme esprit.

281      Dans Genèse 2, il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol, et Dieu a formé l’homme de la poussière; non pas à Son image à Lui, mais à l’image de la vie animale. Et Il a placé l’esprit de l’homme dans cet homme animal, là, et celui-ci est devenu une âme vivante. Or, voilà la différence entre l’homme et l’animal.

            L’animal ne construit pas des automobiles, et il ne fait pas des choses susceptibles de lui rendre la vie plus facile, et ainsi de suite. C’est un animal, une bête. Il n’a pas d’âme. Il ne sait pas lire et écrire. Il ne sait pas converser, parler. C’est une bête.

            Par contre l’homme est dans une chair semblable à celle de la bête, mais il a en lui une âme qui vient de Dieu, ce qui le rend immortel. Et il peut inventer, regardez tout ce qu’il peut faire! Il est presque égal à Dieu, parce qu’il est un fils de Dieu, même dans son état déchu. Il est merveilleux! Regardez-le. Voyez? C’est ça.

282      Ensuite, quand l’homme est tombé, dans la chair. Si Dieu avait envoyé un individu autre que Lui-même, Il aurait été injuste. Le seul moyen pour Dieu de le faire d’une manière juste, c’était de prendre Lui-même la place de l’homme.

283      Supposons que je fasse mourir Frère Neville pour cette femme-ci? Supposons que je fasse mourir cette femme pour cette femme-ci, s’il se trouvait que j’aie ce pouvoir-là sur vous? Je ne pourrais pas être juste et faire ça. Si je prononçais une sentence de mort et que je désirais que vous viviez, pour vous justifier, il faut que moi, je prenne votre place.

284      Et alors Dieu, qui était à l’image de l’Esprit, ou plutôt, sans image. La Bible dit que “Dieu est sans forme”. Très bien. Alors il fallait que Dieu prenne une forme, et Il a couvert une vierge de Son ombre et a créé en elle une cellule sanguine, sans rapport sexuel ni rien de semblable, Il a créé une cellule sanguine qui s’est développée pour former le Fils de Dieu. Et Dieu est descendu et a habité dans Son Fils, Jésus-Christ, Celui-ci était donc Dieu sur terre.

285      Quand, dans Jean... Thomas a dit : “Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.”

286      Il a dit : “Il y a si longtemps que Je suis avec vous, et tu ne Me connais pas?” Il a dit : “Pourquoi dis-tu : ‘Montre-nous le Père’?” Voyons, Il a dit : “Quand tu Me vois, tu vois le Père. Moi et Mon Père, nous sommes Un. Mon Père habite en Moi.”

287      Il n’y a pas longtemps, pendant que je parlais, une dame s’est levée d’un bond, elle a dit : “Oh, Frère Branham,” elle a dit, “je sais ce que vous voulez dire. Ils sont un, bien sûr qu’ils sont un.” Elle a dit : “Vous et votre femme aussi, vous êtes un. C’est de cette manière-là qu’ils sont un.”

288      J’ai dit : “Pardon,” j’ai dit, “pas eux.” J’ai dit : “Me voyez-vous?”

            Elle a dit : “Bien sûr.”

            J’ai dit : “Voyez-vous ma femme?”

            Elle a dit : “Non.”

289      J’ai dit : “Voilà! Donc, leur unité, c’est autre chose que celle de moi et ma femme.” Voyez? J’ai dit : “C’est vrai.”

290      Jésus a dit : “Vous ne pouvez pas Me voir sans voir le Père.” Bien sûr que non! C’est la deuxième partie de la règle graduée de trois pieds [quatre-vingt-dix centimètres], de cette même règle. C’est Dieu. Jésus-Christ était ou bien Dieu ou bien le plus grand imposteur que la terre ait jamais porté.

291      Écoutez! Il n’y a pas longtemps, une femme m’a dit, elle a dit : “Je vais vous le prouver”, une femme de la Science Chrétienne. Maintenant, mon ami de la Science Chrétienne, un instant, soyez respectueux, vous voyez. Elle a dit : “Je vais vous prouver qu’Il n’était qu’un homme.” Elle a dit : “Vous faites trop de cas de Jésus.”

292      J’ai dit : “Même si je Le louangeais jour et nuit, je ne pourrais pas Lui donner tout ce qu’Il mérite.” J’ai dit : “Ce n’est pas étonnant...”

293      Eh bien, Ésaïe a essayé de Le nommer, il a dit : “Il est Admirable, Conseiller, Prince de la Paix, Dieu Puissant, Père Éternel.” Tout cela! “Il est l’Alpha, l’Oméga, le Commencement et la Fin, la Racine et la Postérité de David, l’Étoile Brillante du Matin, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.” “En Lui habite corporellement la plénitude de la Divinité”, dit la Bible. La plénitude de Dieu était en Lui!

294      Elle a dit : “Je vais vous dire une chose, quand Il est allé prier pour Lazare, ressusciter Lazare,” elle a dit, “je vais vous prouver qu’Il n’était qu’un homme.”

295      J’ai dit : “J’aimerais vous voir le faire!”

296      Elle a dit : “La Bible dit ‘qu’Il pleura’. C’est la preuve qu’Il était un homme : Il pouvait pleurer.”

297      J’ai dit : “Bien sûr, c’était le Fils qui pleurait.”

298      Il était un homme-Dieu. Il était un être trin, tout comme moi, tout comme vous; nous sommes âme, corps et esprit. Il était Père, Fils et Saint-Esprit : la Divinité de Dieu; voilà Qui Il était. Il était la Divinité, Lui-même! Comment pouvait-Il faire quoi que ce soit, là-bas, alors que les, que Ses propres enfants réclamaient Son sang? S’il s’était agi d’autre chose... C’étaient là Ses propres enfants qui réclamaient Son sang; ce n’est pas étonnant qu’Il ait pleuré à cause d’eux. Comment est-ce qu’un homme, alors que Ses propres enfants réclamaient Son sang, quel pouvait être Son sentiment? Soit de les condamner aux peines de l’enfer pour toujours, ou bien de donner Sa vie; Il était Dieu, qui donnait Sa vie pour Ses enfants! La Divinité habitait en Lui! Voilà Qui Il était.

299      Cette femme a dit : “Regardez,” elle a dit, “Révérend Branham, je vais vous le prouver! Quand Il a pleuré, c’était la preuve qu’Il était un homme.”

300      J’ai dit : “Madame, Il était un homme quand Il pri-... ou, quand Il pleurait, c’est vrai. Il était un homme quand Il pleurait, mais quand Il a redressé Son petit corps frêle et qu’Il a dit à un homme qui était mort depuis quatre jours : ‘Lazare, sors!’, alors – un homme qui était mort depuis quatre jours, qui se décomposait, les vers de sa peau étaient en train de le ronger – la corruption a reconnu son Maître, et l’âme a reconnu son Créateur. Et un homme qui était mort depuis quatre jours s’est levé sur ses pieds et a repris vie! C’était là plus qu’un homme!”

301      Il était un homme quand Il est descendu de la montagne ce soir-là, Il avait faim, Il a regardé un arbre, cherchant du regard quelque chose à manger. Il était un homme quand Il cherchait là quelque chose à manger, sur ce figuier. Mais, quand Il a pris cinq petits pains et deux morceaux de poisson, et qu’Il a nourri cinq mille personnes, c’était plus qu’un homme! C’était Dieu, là, à l’intérieur! Le seul Créateur, qui a pu prendre un poisson cuit et le rompre, et que ce soit toujours un poisson cuit, qui a pris du pain cuit et l’a rompu; quelle sorte d’atome a-t-Il mis en mouvement? Alléluia! Il était Dieu, le Créateur des atomes et de toutes choses! C’était là plus qu’un homme!

302      Il était un homme quand Il était là-bas, sur ce bateau, ce soir-là, après avoir prêché toute la journée et guéri les malades, Il était tellement fatigué que dix mille démons de la mer s’étaient juré de Le noyer. Ce petit bateau, là-bas, agité dans tous les sens comme un bouchon de liège, les grandes vagues qui arrivaient comme un éclair de tous côtés, et Lui, Il était couché là, tellement fatigué que ces vagues ne L’ont pas réveillé. Les démons étaient rugissants, ils disaient : “Maintenant on va L’avoir, pendant qu’Il dort.” Mais, quand Il s’est réveillé, qu’Il s’est réveillé là-bas, Il était un homme, Il était tellement fatigué. Mais, quand Il a posé le pied sur le bastingage du bateau, qu’Il a regardé et qu’Il a dit : “Silence! Tais-toi!”, et que les vents et les vagues Lui ont obéi, c’était plus qu’un homme! C’était Dieu, le Créateur, qui a fait les Cieux.

303      Ce n’est pas étonnant que l’apôtre ait dit : “Quel est donc Celui-ci, à qui obéissent même les vents et la mer?”

304      C’était plus qu’un homme. C’était Dieu. Il était un homme quand on L’a cloué à la croix, comme Sacrifice, pour ôter le péché. Il était un homme à qui on a enfoncé des clous dans la main. Il était un homme, qu’on a couronné d’épines. Il était un homme couvert des crachats moqueurs des soldats. Il était un homme, qui a été brisé, meurtri, blessé. Il était un homme! Il était un homme quand Il s’est écrié : “Mon Dieu, pourquoi M’as-Tu abandonné?” Il était un homme, qui appelait à l’aide. Mais le matin de Pâques, quand les sceaux de la mort ont été rompus là-bas, au sépulcre, c’était plus qu’un homme! Il a prouvé qu’Il était Dieu.

Par Sa Vie, Il m’a aimé; par Sa mort, Il m’a sauvé;

Par Son ensevelissement, Il a emporté mes péchés au loin;

Par Sa résurrection, Il a justifié gratuitement pour toujours;

Un jour Il reviendra, ô jour glorieux!

Oh, alors que les rochers se fendaient et que les cieux s’assombrissaient,

Mon Sauveur courba la tête et mourut.

Le voile déchiré révéla le Chemin

Vers les joies du Ciel et le jour sans fin.

305      Ce n’est pas étonnant qu’Eddie Perronet se soit écrié :

Que tous acclament la puissance du Nom de Jésus!

Que les Anges se prosternent devant Lui.

Apportez le diadème royal,

Et couronnez-Le Seigneur de tous.

306      C’est cette Personne extraordinaire : le Seigneur Jésus. Il était Jéhovah, Dieu voilé dans une chair. La Bible dit : “Quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout en Son Nom.” La Bible dit : “Toute la famille dans les Cieux se nomme ‘Jésus’, et toute la famille sur la terre se nomme ‘Jésus’.” Prions en Son Nom, vivons en Son Nom, enseignons en Son Nom, mourons en Son Nom, soyons ensevelis en Son Nom, soyons baptisés en Son Nom, ressuscitons en Son Nom, allons au Ciel en Son Nom. Voilà Son Nom, et Son Épouse se nomme “Madame Jésus”. Il fera sortir du milieu des nations un peuple, à cause de Son Nom.

307      Et je ne suis pas unitaire. Non monsieur. Vous, les trinitaires, débarrassez-vous de cette idée-là. Je ne suis pas unitaire. Non monsieur. Je ne suis ni unitaire ni trinitaire. Je crois ce que dit la Bible. C’est exact. Amen. Fiou! J’en mets trop sur une seule question. Qu’est-ce que c’était, déjà? Est-ce que j’ai vidé la question? Ou, voyons un peu, qu’est-ce que c’était? Oh, oui, c’est ça, à propos de... comment le Père était en Christ. Il était un homme, Il était un homme-Dieu.

43. L’église pentecôtiste ne baptise-t-elle pas au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit? Certaines d’entre elles.

44. Si quelqu’un meurt sans avoir le baptême du Saint-Esprit, sera-t-il perdu?

308      Non, monsieur. S’il est un croyant, il reviendra à la résurrection, à la seconde résurrection. S’il a le baptême, il aura part à la première résurrection. Bon, là il faut presque me croire sur parole. Si ce n’est pas satisfaisant, alors vous–vous n’avez qu’à me le demander, je vous fournirai des références bibliques. C’est que j’essaie de répondre encore à deux ou trois questions ici, ensuite nous aurons terminé.

45. Frère Bill, la Bible dit-elle quelque chose à propos des jeux d’argent?

309      Oui, Elle en parle, mais je ne pourrais pas citer le passage en ce moment. Je sais que les soldats ont tiré Ses vêtements au sort, et ainsi de suite, mais je ne pourrais vous dire.

46. Pourriez-vous, s’il vous plaît, expliquer I Corinthiens 15.29?

310      S’il te plaît, trouve-moi ça, Frère Neville, là, I Corinthiens 15.29. Nous allons trouver ça.

311      Bon, et peut-être que demain, je pourrai revenir là-dessus pour vous, par exemple sur les, sur ces lettres, là, comment déchiffrer cela : “VICARIVS FILII DEI”. Si vous le désirez, faites-le-moi savoir.

47. La prophétie d’Ézéchiel 38 et 39 s’accomplira-t-elle avant l’Enlèvement?

312      Je ne pense pas. Je pense que ce que nous attendons maintenant, la prochaine chose, c’est l’Enlèvement de l’Église. Et ça, alors, “quand Gog et Magog descendent”, ça, ce sont les armées russes qui arrivent...”

313      Regardez, M. Bohanon qui était autrefois directeur de l’entreprise de services publics, un très bon Chrétien. Un jour, il m’a parlé, il a dit : “Billy, j’ai essayé de lire, et j’ai essayé de demander à mon pasteur d’expliquer l’Apocalypse.” Il a dit : “Nous avons pris Cela, et nous avons tout confondu.” Il a dit : “Jean a dû manger quelque–quelque chose ce soir-là, et il a fait un rêve.”

J’ai dit : “Monsieur Bohanon, honte à vous.” J’ai dit...

Il a dit : “Eh bien, personne ne peut comprendre Cela.”

314      J’ai dit : “Non, aucun homme naturel, mais le Saint-Esprit peut Le révéler.”

315      Il a dit : “Eh bien, regarde, Billy.” Il a dit : “L’Épouse se tenait sur le mont Sinaï. Et ici, l’eau était lancée de la bouche du dragon, pour faire la guerre–guerre à l’Épouse. Et l’Épouse était dans le Ciel au même moment. Va donc comprendre!”

316      J’ai dit : “Monsieur Bohanon, tout ce que vous avez fait, c’est que vous avez confondu trois choses différentes, ce que vous appelez là ‘l’Épouse’. Vous appelez les cent quarante-quatre mille, qui se tenaient avec l’Agneau sur le mont Sinaï, ‘l’Épouse’. Ils ne l’étaient pas. Vous appelez (ceux à qui il a lancé de sa bouche de l’eau pour leur faire la guerre) le reste de la Postérité de la femme, ce n’était pas l’Épouse; eux, c’est ce qui restait. L’Épouse était dans le Ciel; les cent quarante-quatre mille étaient là; et le Chrétien de nom, ici, allait subir la persécution. C’est exact.”

317      Maintenant lis, frère, si tu l’as. [Frère Neville lit I Corinthiens 15.29.–N.D.É.]

Autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux?

318      Bon, maintenant, frères, il y a un–un groupe de gens qui croit ça, qui baptise pour les morts, ce sont les mormons. Et j’ai été dans leurs temples, bien des fois, ce sont des gens très bien. Et il se peut que vous soyez mormon, là. Je ne cherche pas à vous blesser. Mais, mon cher ami, vous ne pouvez pas vous faire baptiser pour votre père; c’était à lui d’accomplir cet acte-là. “L’arbre tombe du côté où il penche.”

C’est Paul qui parlait ici, il parlait du “mort”, Jésus-Christ : “Si les morts ne ressuscitent pas, pourquoi vous faites-vous baptiser au Nom de Jésus-Christ, alors, si les morts ne ressuscitent pas?” Vous voyez ce que je veux dire? Alors, vous... Il a dit : “Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons, buvons et réjouissons-nous, car demain nous mourrons.” Mais il poursuit, en rendant gloire à Dieu pour la résurrection des morts. Et nous sommes baptisés pour Jésus-Christ, en Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection. Voilà pourquoi nous sommes baptisés pour “les morts”. Très bien.

            Je crois que là il ne reste peut-être qu’une question, après celle-ci.

48. Frère Bill, s’il vous plaît dites-moi comment obtenir le baptême du Saint-Esprit. Est-ce par la prière, par une vie abandonnée à Dieu, ou en L’acceptant comme nous acceptons la guérison? Je sais ce que c’est qu’avoir la foi pour la guérison, après que vous avez prié pour moi ici. Est-ce que vous priez et imposez les mains aux gens, pour qu’ils reçoivent le baptême du Saint-Esprit? J’ai été baptisé au nom “du Père, du Fils et du Saint-Esprit”. S’il vous plaît, dites-moi si je dois me faire rebaptiser au Nom de Jésus, comme vous en avez parlé dernièrement.

            Maintenant, mon cher ami Chrétien, là, je ne vous dis pas ce qu’il faut faire. Je ne fais que préciser ce que dit l’Écriture. Et le savez-vous, là, le Saint-Esprit peut venir à l’instant même, pendant que nous parlons. Le Saint-Esprit est un don de Dieu. Voyez? C’est un don de Dieu. Il pourrait venir pendant que nous parlons. Et je vais vous dire une chose : quand, si les gens étaient bien enseignés...

            Certains d’entre vous, les vieux de la vieille, ici, je vais vous demander quelque chose – à vous, les vieux de la vieille, qui avez fréquenté ce tabernacle. Quand je baptise les gens, observez. Et vous, les ministres, suivez cet exemple. J’ai pris soin d’apporter aux gens l’enseignement, si bien qu’ils mettaient de l’ordre dans leur vie avant qu’ils s’approchent de l’eau, et je les amenais à croire que Dieu était tenu d’exécuter Sa promesse, que, dès qu’ils se faisaient baptiser au Nom de Jésus-Christ, le Saint-Esprit était là pour accepter cela. Et, quand ils ressortaient de l’eau, ils recevaient le Saint-Esprit. C’est vrai. Vous n’avez qu’à...

319      Bergers, enseignez à vos brebis, amenez-les dans la Bible, ici. [Frère Branham tape doucement sur sa Bible.–N.D.É.] Laissez tomber le vieux manuel d’une église quelconque, et prenez ce qu’il y a ici, dans la Bible, là où c’est Dieu qui a enseigné, et vous n’aurez pas ces problèmes.

320      Oui, par l’imposition des mains nous pouvons recevoir le Saint-Esprit, par l’imposition des mains d’une personne ointe.

49. Frère Bill, c’est... est-ce du désordre que quelqu’un se lève et donne des messages en langues pendant que le prédicateur donne la... dispense la Parole? Cette personne a trois questions ici.

49b. Et la suivante est : De plus, est-ce du désordre de faire la même chose pendant l’appel à l’autel?

50. Troisième, troisième question : De plus, c’est... est-ce du désordre que quelqu’un se lève dans l’église et réprimande un ministre à propos de quelque chose qu’il a dit ou qu’il a fait pendant la réunion, alors que celui-ci est derrière la chaire sacrée? Toutes ces choses ont été faites plusieurs fois au Tabernacle.

321      Bon, je vais répondre à ceci rapidement, là; or, ceci concerne l’église. Je, maintenant, aux nouveaux venus parmi nous : je dois maintenant donner une petite fessée à l’église, alors si vous–si vous voulez bien patienter pendant un petit instant, vous voyez.

322      Écoutez, mes enfants! Ces dons sont merveilleux. Personne ne sait combien je vous apprécie et vous aime de l’amour Divin. Mais ces dons peuvent vous faire du tort si vous ne les utilisez pas là où il faut.

323      Regardez les gens aujourd’hui, des hommes très bien qui sont là, sur le champ de travail, qui prient pour les malades et les font payer pour le faire. C’est mal. Si un homme a la foi pour la guérison et qu’il prie pour les malades, il devrait être assez noble pour prier pour les gens sans qu’il soit question d’argent. Dieu merci! Frère, je tiens à dire cela, non pas en ma faveur, mais pour la gloire de Dieu : pas une seule fois je n’ai soutiré de l’argent aux gens, ni rien comme ça; en fait, j’ai refusé un montant d’un million cinq cent mille dollars, qui m’avait été donné comme offrande. Et vous êtes au courant; c’était ici même, dans le journal. Voyez? C’est vrai. Ce n’est pas pour... Quand vous ferez ça, vous perdrez votre foi, là, auprès de Dieu.

324      Maintenant, vous qui parlez en langues, qui avez des dons de langues, que Dieu vous bénisse. On a besoin de vous dans ce tabernacle. Je tiens à vous avoir ici. Mais, bon, la–la chose se fait dans l’ordre, ne faites jamais cela pendant que le prédicateur est en train de prêcher. En agissant ainsi, vous faites du désordre. Voyez? Vous ne devez pas faire ça. En effet, la Bible dit : “L’esprit du prophète est soumis au prophète.” Et quand un homme est en train de prêcher, c’est lui qui a la parole, c’est lui qui a l’auditoire, c’est à travers lui que le Saint-Esprit va parler. Une fois qu’il a terminé, alors c’est le moment du message, vous voyez. Donc, ne faites pas de désordre; si vous le faites, alors vous interrompez et vous–vous attristez le Saint-Esprit, pendant ce message qui est proclamé.

325      Il n’y a pas longtemps, je me trouvais à une réunion, quelque part à Washington; il y avait plusieurs milliers de personnes assises là. Et l’organisateur de mes réunions, qui est un vrai commentateur de la Bible, était en train de parler de la guérison Divine, il était oint, le Saint-Esprit parlait. Une dame s’est levée et s’est mise à parler en langues, il a attendu un instant, puis il a repris. Le Saint-Esprit a commencé... attristé, on pouvait percevoir cela parmi les gens. Il a recommencé à parler, et elle s’est levée. Il a dit : “Soeur, asseyez-vous, au Nom du Seigneur.” Il a dit : “Vous faites du désordre.” Et les ministres l’ont prise à part et lui ont dit ce qu’il en était.

326      Or, ce qu’il y a, c’est que ces dons sont dans le monde, ils sont dans l’église en ce moment. Les dons sont dans l’église, mais les pauvres petits enfants, ils reçoivent ces dons sans avoir l’enseignement qui leur permet de savoir les maîtriser. Si vous les maîtrisez mal, vous ferez plus de tort que de bien. Voyez?

327      C’est comme un homme qui va prier pour les malades, et quelqu’un est guéri, il lui dit : “Maintenant, il faudrait me donner mille dollars pour ça.” Or là, il a fait plus de tort que de bien. Il aurait été préférable que cet homme-là meure, plutôt qu’un tel opprobre soit jeté sur la cause de Christ.

328      Maintenant, quand vous... Quand le pasteur, ou l’évangéliste, ou qui que ce soit, est en train de prêcher, gardez le silence. C’est Paul qui a dit de le faire, vous voyez. Bon, et puis il a dit : “Vous pouvez tous parler successivement.” C’est absolument vrai. Et il a dit : “Je désire que vous parliez tous en langues. C’est bien.”

329      Mais vous ne pouvez pas parler en langues à moins d’avoir le don des langues. Et il ne fait aucun doute qu’il y a de nombreux dons de langues dans cette église en ce moment. Il y a de nombreux dons de langues là-bas, dans l’église méthodiste, il y a de nombreux dons de langues là-bas, dans l’église baptiste, si seulement on prêchait de sorte que ces dons entrent en action.

330      Comment? Si vous mettez une semence en terre, et que vous ne la cultivez pas, qu’arrivera-t-il? Vous voyez, elle va rester là dans la terre sèche, et elle va pourrir; elle ne produira rien de bon. Ces dons ont toujours été dans l’église, mais ce n’est que maintenant que l’eau s’est mise à descendre, la pluie pentecôtiste, pour les arroser et produire du fruit. Maintenant, utilisez-les là où il faut.

331      Maintenant il est dit, eh bien, je crois que la question suivante, là, c’était, cette personne demandait, elle a dit :

Quand le... quand on fait un appel à l’autel?

332      Non, pas à ce moment-là, je ne pense pas. Si vous remarquez, et si vous prenez dans Corinthiens et que vous lisez ça, certains d’entre vous, ici, si–si vous avez les dons du parler en langues, alors faites attention. Dans la Bible, quand ils avaient, après la réunion, la bénédiction de Dieu qui descendait sur l’assemblée, c’est là qu’ils se mettaient à parler, c’est là qu’ils se mettaient à glorifier Dieu. Et chaque fois, c’était un message adressé directement à quelqu’un. Et non pas... Il faut faire très attention, là. Voyez? Ce n’est pas quelque chose qui est simplement poussé par la chair. Ce sera un message adressé à quelqu’un, disant à quelqu’un de faire quelque chose, ou bien quelque chose qui servira à édifier l’église. Ce sera quelque chose qui servira à glorifier l’église.

333      C’est ainsi que les pentecôtistes ont jeté l’opprobre sur leur nom. Le nom même de pentecôte, vous pouvez le mentionner, et les gens s’éloignent en disant : “Quel non-sens”, parce qu’ils ont vu beaucoup d’excitation; alors que ces gens, ils étaient sincères, mais ils n’avaient pas reçu l’enseignement.

334      Paul a dit : “Quand je viendrai chez l’église pentecôtiste, là-bas,” il a dit, “j’y mettrai de l’ordre.” Il faut que ce soit en ordre, tout doit être fait avec ordre, exactement comme le Saint-Esprit l’a ordonné. Donc, il a dit : “Or, si on entre, et que vous vous mettez tous à parler en langues, qu’un simple auditeur entre, il dira : ‘Mais, vous êtes tous fous?’, et il ressortira.”

335      C’est exactement ce que fait l’église pentecôtiste. Il a dit : “Mais si, au lieu de cela, l’un de vous prophétise et révèle les secrets de quelque chose (si l’un de vous est prophète, autrement dit),” il a dit, “alors, n’est-ce pas que les gens tomberont sur leur face et diront que ‘Dieu est au milieu de vous’?”

336      Eh bien, comment pourrais-je nier le don du parler en langues, alors que pour ça il me faudrait nier le don de prophétie, il me faudrait nier ces autres dons? Or, la plupart des églises, des grandes églises, les nazaréens, les pèlerins de la sainteté, et ainsi de suite, ils croient que si un homme parle en langues, il est un démon. C’est un blasphème contre le Saint-Esprit, et il n’y a pas de pardon pour ça. C’est ce que les Juifs ont fait, ils se sont moqués des gens qui avaient le Saint-Esprit, et ils ont été condamnés et perdus à cause de ça. C’est exact! Jésus n’a-t-Il pas dit : “Si vous dites un seul mot contre le Saint-Esprit, il ne vous sera jamais pardonné, ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir”? Alors soyez prudents; si vous ne comprenez pas, restez tranquilles.

337      Et vous qui avez le Saint-Esprit et qui avez été appelés à remplir des fonctions : docteurs... Maintenant, pouvez-vous imaginer, je suis ici, en train d’essayer d’apporter un enseignement, et voici un homme qui se lève d’un bond et vient se mettre à enseigner à côté de moi, au même moment, alors qu’un autre homme est là, en train de chanter un chant de jubilé? Eh bien, quelle confusion!

338      Eh bien, c’est pareil pour le parler en langues. Que ce soit fait avec ordre, selon que l’Esprit le donnera; vous pourrez alors parler en langues.

339      Maintenant vous dites : “Eh bien, Frère Branham, je ne peux pas m’en empêcher.”

340      Oh si, vous pouvez! Paul a dit que vous le pouviez. Il a dit : “Si l’un de vous, parmi vous, parle en langues, et qu’il n’y a pas d’interprète, qu’il se taise.” Peu importe combien grand est le désir de parler, taisez-vous. C’est un don, frère. Je–je prie que Dieu me permette de faire des réunions de réveil ici, un de ces jours, pour que nous puissions vous présenter ces choses-là en profondeur, vous voyez. Là vous pourrez voir que c’est un don, et ce don, il veut se manifester tout le temps. Voyez? Mais il vous faut avoir là la sagesse du Saint-Esprit, afin de savoir quand et comment faire entrer ce don en action. Et ce...

341      Vous dites : “Eh bien, gloire à Dieu, la Bible dit qu’après que le Saint-Esprit est venu, on n’a pas besoin qu’on nous enseigne. Le docteur, c’est Lui-même.” Oh, frère, comment pouvez-vous être aussi puéril, en lisant l’Écri-... Dans ce cas, pourquoi le Saint-Esprit a-t-Il établi des docteurs dans l’église?

342      Vous dites : “Je n’ai besoin de personne pour m’enseigner. C’est le Saint-Esprit qui m’enseigne.” Il le fait, au moyen d’un docteur. Il a établi des docteurs dans l’église.

343      Il a dit : “Tous sont-ils docteurs, tous sont-ils apôtres, tous sont-ils des dons de guérison?” Le Saint-Esprit a établi ces choses dans l’église, et Il les met toutes en action, chacune entrant en action avec ordre.

344      Bon, c’est exactement comme mon pied; l’un d’eux, qui dit : “Je m’en vais dans cette direction-ci”, l’autre, qui dit : “Je m’en vais dans cette direction-là.” Maintenant, qu’est-ce que vous allez faire? La main, qui dit : “Je vais monter”, et l’autre, qui va dans cette autre direction. Dans quel état va se retrouver le corps? Voyez?

345      Bon, mais, si la pensée, ici, dit : “Pied, avance, et tous les deux. Main, suis-les. Tête, reste bien droite. Bras, faites la même chose”, tout marche dans l’harmonie. Maintenant, une fois arrivé là, je n’ai pas encore utilisé mes bras. Là, les pieds ont fait leur devoir, le pasteur a fini de prêcher; maintenant, bras, faites votre devoir. Voyez? Vous voyez ce que je veux dire?

346      Eh bien, mais supposons que les bras se tendent comme ceci  : “Oh, mais où est-ce? Où est-ce?”, pendant que les pieds sont en train de prêcher? Vous voyez, vous n’y êtes pas encore. Voyez? Garde le silence, bras; un peu plus tard, ce sera le moment où tu seras utilisé; attends d’en arriver là. Vous voyez ce que je veux dire? Voilà le don, voilà le don de l’Esprit à l’oeuvre.

347      J’aime le Seigneur. Pas vous? Amen. Écoutez, je sais une chose dont je peux témoigner en votre faveur : vous avez vraiment beaucoup de patience; il est vingt-deux heures vingt. Maintenant, mes amis, regardez : comme ceci, là, je, ces questions, j’y ai répondu de mon mieux; j’ai été obligé de répondre en vitesse à bon nombre d’entre elles, comme ça. Si je, si vous n’êtes pas d’accord sur ces choses, ne vous fâchez pas avec moi. Soyez mon frère, vous voyez. Je vous aime, et si je dis ces choses, c’est uniquement parce que c’est ce qui est dans mon coeur. C’est ce que je crois, et c’est de cette manière que je l’explique, et c’est de cette manière que je l’apporte, en prenant la Bible.

348      Maintenant, si vous dites : “Frère Branham, je ne le crois vraiment pas de cette manière.” Ce sera tout à fait en ordre, vous voyez. Jamais nous ne penserons que ça change quoi que ce soit, nous continuerons à être des frères et des amis.

349      Et–et si vous dites : “Eh bien, moi, je–je crois que si je fais partie de l’église méthodiste ou de l’église baptiste, je serai sauvé quand même.” Très bien, frère, c’est tout à fait en ordre. Je vous appelle toujours “mon frère”, parce que vous croyez en Jésus-Christ. Voyez? C’est vrai. Donc, nous serons des frères et des amis quand même.

350      Mais je suis simplement en train de préciser à cette église, pendant ces quelques jours, la position doctrinale de cette église. Voyez? Voilà la position que soutient cette église! Et s’il y a ici un diacre qui ne croit pas au baptême au Nom de Jésus-Christ et au baptême du Saint-Esprit, ni à la manifestation des dons de l’Esprit, ce diacre, pendant que je me tiens ici même, ne mérite pas de se trouver dans l’église tant qu’il ne sera pas redressé. C’est tout à fait exact. Et le conseil doit veiller à cela. C’est exact! Cette église n’est pas dirigée par des diacres; cette église est dirigée uniquement par la Bible et par le Saint-Esprit. Oui monsieur. Donc, ces choses, nous croyons qu’elles sont la Doctrine de cette église.

351      Nous n’avons pas de membres du tout. Personne ici n’est un membre; par contre, tous ceux qui viennent ici sont membres, car nous croyons que nous sommes tous membres d’un seul Corps, par le baptême du Saint-Esprit.

352      Et nous vous contraignons, mon cher frère Chrétien ou ma chère soeur Chrétienne, à être baptisé au Nom de Jésus-Christ et à recevoir le Saint-Esprit. Si vous avez déjà reçu le Saint-Esprit, après avoir été baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, que Dieu vous bénisse! Vous dites : “Frère Branham, que dois-je faire à ce sujet?” La réponse à cette question a été donnée. Je ne peux dire que ce que Paul a dit : il faut vous faire rebaptiser!

353      Maintenant, regardez bien, dans Actes. Lisez ceci, Galates 1.9. Notez-le, vous qui notez ces choses. Paul a dit, l’homme même qui avait dit ceci, c’est lui qui a enseigné cette chose. Maintenant, croyez-vous cela? Est-ce vrai? Paul leur a dit qu’ils devaient se faire rebaptiser au Nom de Jésus-Christ. Et Paul a dit : “Si un ange du Ciel,” Galates 1.8, “si un ange du Ciel vous enseignait autre chose que Ceci, qu’il soit pour vous un anathème.” Quand même il serait archevêque, quand même il serait pape, quand même il serait ministre, quand même il serait prophète, quand même il serait révérend, quand même il serait un ange du Ciel, qui qu’il soit – il a dit : “S’il enseigne autre chose que Ceci, qu’il soit pour vous un anathème!” Pas vrai? Et il l’a répété, de nouveau, il a dit : “Je l’ai dit précédemment, et je le répète : S’il enseigne autre chose que Ceci, qu’il soit anathème.” Pas vrai?

354      Alors, que le Seigneur vous bénisse. Je l’ai lu dans la Parole, c’est à vous de prendre votre décision.

355      Maintenant, combien aiment ce bon vieux cantique :

Ma foi regarde à Toi,

Toi, Agneau du Calvaire,

Sauveur Divin;

Écoute ma prière,

Enlève toute ma culpabilité,

Que je sois dès ce jour

Entier à Toi!

356      Je voudrais vous demander quelque chose, à vous, dans cette église. Je suis un homme qui se meurt, en train de prêcher à des hommes qui se meurent, et je suis conscient que ce sermon est peut-être le tout dernier que je prêcherai; j’essaie de prêcher chacun de mes sermons comme si c’était mon dernier, comme un homme qui se meurt, et qui s’adresse à des hommes qui se meurent. Maintenant je vous demande, à vous, mes frères et mes concitoyens de cette ville et de ce pays, avez-vous vraiment le sentiment que vous avez besoin d’une marche plus rapprochée avec Dieu, après ces réunions? Que Dieu vous bénisse! Moi, qui suis un... votre frère qui vous parle, la prière sincère que je fais pour vous, c’est que vous receviez cette marche plus rapprochée avec Dieu.

357      Et, qu’au Jour du Jugement, alors que, de ces soirées où j’ai prêché, il y aura comme–comme un grand enregistrement qui sera passé ce Jour-là, ma voix retentira, et je devrai me tenir là et rendre compte de mes paroles, car celles-ci me béniront ou bien me condamneront ce Jour-là. Et ces paroles ont été les miennes depuis les vingt et quelques dernières années; en effet, tout jeune, âgé d’une vingtaine d’années, je prêchais l’Évangile, et j’ai maintenant quarante-cinq ans. Et je n’ai jamais modifié Cela en rien, parce qu’il n’y a rien que je puisse modifier, puisque la Bible reste pareille.

358      J’ai enraciné Cela dans des évêques et tout le reste, et je n’ai encore jamais vu un seul d’entre eux qui ait pu dire le contraire de Cela, en se rapportant à la Parole. Ils disent... Mais, bon, je... Ce prêtre, ici, il y a quelques jours, il disait : “Révérend Branham, pour nous, ce n’est pas la Bible qui compte; pour nous, c’est l’église.” Alors, on ne peut pas parler avec cet homme-là. Par contre, si vous prenez la Bible pour base, là c’est autre chose. Voyez?

359      Je prie que Dieu... Chacun de mes amis catholiques qui sont ici et chacun de mes amis protestants, et même... Ils ne sont pas plus... Si quelque... Je–je vous aime vraiment tous. Et Dieu sait si c’est vrai ou pas. Observez, dans la ligne de prière, quand il y a les aveugles–aveugles et les boiteux, Il ne dit pas : “Catholique.”

360      Voici un homme, assis ici même sur l’est-... ici même, un catholique qui se mourait, rongé par le cancer; il est venu chez moi, et le Saint-Esprit est descendu sur lui, l’a guéri de ce cancer. Il ne lui a jamais dit s’il était catholique ou pas. Je ne lui en ai pas soufflé mot. Il est venu, s’est fait baptiser au Nom de Jésus-Christ et a reçu le Saint-Esprit. Voilà l’homme, assis juste là, un homme d’affaires de Louisville. Oui. Voyez?

361      Il ne demande pas si vous êtes catholique ou pas. Ce qui importe, c’est que votre coeur ait faim de Dieu. “Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.” Pas vrai? Amen. Que le Seigneur vous bénisse.

362      Combien connaissent ce bon vieux cantique, Béni soit le lien? Combien de personnes ici sont âgées de plus de quarante ans, levez la main avec moi, et dites : “Je me rappelle ce vieux cantique, de quarante ans en arrière, Béni soit le lien”?

Béni soit le lien

Qui nous unit en Christ,

Le saint amour, l’amour Divin

Que verse en nous l’Esprit.

363      Vous aimez ces vieux cantiques, n’est-ce pas? Écoutez, je veux dire ceci : si nous avions plus de ces vieux cantiques au lieu de toute cette excitation que nous avons, je crois que l’église serait dans une meilleure situation. J’aime ces bons vieux cantiques qui ont été composés par le Saint-Esprit.

364      Ces vieux de la vieille, autrefois, je me rappelle, un vieil homme de couleur avait l’habitude de s’asseoir derrière la maison, là-bas, dans les montagnes du Kentucky. Quand il était abattu, il s’asseyait sur ce vieux–vieux tronc d’arbre, et il tambourinait sur ce tronc d’arbre. Je me rappelle très bien de lui, il avait une petite couronne de cheveux blancs. Il chantait ce vieux cantique, un vieux cantique :

Je me lèverai, j’irai vers Jésus,

Il me prendra dans Ses bras;

Dans les bras de mon cher Sauveur,

Oh, je trouve dix mille joies.

365      Ce n’est pas très mélodieux. Combien ont déjà entendu ce vieux cantique? Oh! C’est bien, ça. Écoutez. [fin de l’enregistrement–N.D.É.]

EN HAUT