ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication La piscine de Béthesda de William Branham a été prêchée 50-0811 La durée est de: .pdf La traduction MS
Télécharger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   

La piscine de Béthesda

1    Nous n'avons pas un récit là dessus, après cela. Mais c'était une voie pourvue qui était préparée par un Ange qui venait dans la piscine pour aider les malades et les nécessiteux. Et combien il est approprié ce soir de voir le même Ange revenir d'une autre manière sur un homme, agitant les eaux.
    Et maintenant, Père, nous prions que ces malades, ces estropiés, et ces boiteux qui sont ici ce soir, qu'ils soient guéris pendant qu'ils entrent dans ces eaux du Saint-Esprit. Accorde-le, Père. Que tous soient guéris de n'importe quelle maladie qu'ils ont.
    Nous sommes si reconnaissants ce soir du fait que ce n'est pas juste limité à une seule personne, mais quiconque veut, qu'il vienne boire les eaux de la Vie gratuitement. Nous Te remercions pour ceci, notre Père. Aide-nous ce soir alors que nous portons secours aux malades.

2    Sois avec nous, et bénis-nous et protège-nous contre les ruses de l'ennemi. Et dans ce grand jour dans lequel nous vivons, une grande civilisation qui est sur le point d'exploser de la terre. Tu as dit: «Ce qui arriva du temps de Noé, arrivera de même aux jours du Fils de l'homme.» Seulement, cette fois-ci, au lieu de l'eau, ce sera le feu. Le monde sera ébranlé par la puissance atomique pour être? Ô Dieu, puissent les hommes et les femmes de partout comprendre l'importance de cette Visitation de Dieu – Un évangile qui est prêché comme ce fut aux jours de Noé: fanatisme pour le monde, mais glorieux et opportun pour ceux qui veulent venir.
    Maintenant, nous entrons dans l'Arche de sûreté, Christ. Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps, nous sommes devenus membres de ce corps que Dieu a ressuscité des morts. Et nous. De même qu'Il a été ressuscité, étant mort dans son corps, les jugements de Dieu passeront par-dessus Son Sang, et nous apparaîtrons un jour, étant rendus semblables à Son propre corps glorieux.
    Père, nous luttons, alors que nous essayons d'amener les gens à avoir foi en Dieu, accorde que ce soir les miracles et des prodiges s'accomplissent devant ces gens, afin que tous ici puissent glorifier le Fils de Dieu. Car nous le demandons en Son Nom et pour Sa gloire. Amen.

3    Ce soir, j'avais promis que nous irons directement à la ligne de prière. Nous avons un …?… [Espace vide sur la bande – N.D.É.] raison pour laquelle j'ai lu cela juste maintenant.
    Avant de venir ici ce soir, quelqu'un m'a posé une question. Il a dit: «Frère Branham, pourquoi ne guérissez-vous pas tous ces gens?» Et je pense que cette personne est venue immédiatement ici.
    Eh bien, je–j'aurais aimé le faire. Mais je–je ne peux guérir personne. Et la raison pour laquelle je n'appelle pas tout le monde comme cela, des fois .
    Je me suis dit que je lirais cette Écriture, afin que vous compreniez que le Saint-Esprit qui était sur Jésus est sur cette église aujourd'hui, et qu'Il est en train d'agir de la même manière. De même que le manteau d'Élie était tombé sur Élysée. «Ainsi, ces ouvres que je fais, vous en ferez de plus grandes, parce que je m'en vais au Père.» Et le manteau est descendu le jour de la Pentecôte qui a ramené la gloire à–à Son peuple. Mais Dieu vit dans Son Église, et Son Esprit se meut sur Son peuple.

4    Nous devons d'abord comprendre que nous vivons dans le jour des sceptiques, la génération des gens qui ne croiront pas. Jésus a dit: «Même si les morts ressuscitaient, ils ne croiraient pas.» Ces paroles doivent s'accomplir. Quelqu'un.
    Alors, les quatre-vingt-dix pour-cent que Satan a promis d'avoir, doivent être de l'autre coté. Nous savons qu'ils seront là. Peu importe ce qui arriverait, ils ne le croiraient toujours pas. Ils chercheront un moyen pour croire différemment. Notre Maître fut même appelé Béelzébul, un spirite. A combien plus forte raison appelleront-ils, ainsi ceux de Sa maison? Nous devons affrontés cela.
    Mais, frère, cela n'ébranle pas du tout ma foi. Cela ne fait qu'augmenter ma foi en Lui. Car tous ceux qui vivent pieusement en Christ Jésus seront premièrement persécutés. Et le mystère devenait plus clair pour moi au fur et à mesure que la parole était prêchée, que les hommes et les femmes ne peuvent comprendre. Ésaïe a effectivement dit: «Vous avez des oreilles mais vous n'entendez pas, des yeux mais vous ne voyez pas.»

5    Lorsque Jésus-Christ vint à la piscine de Béthesda, Il était plein de compassion, parce qu'Il était un homme de douleur, habitué au chagrin. Et Il aimait les gens. Mais lorsqu'Il vint à cette piscine où environ, je dirais, quand la Bible dit: «Grande foule.» là où il n'y avait pas moins de dix milles. J'ai vu un passage qui s'y referait, parlant de cinquante mille. Maintenant, disons: approximativement un petit nombre, dix milles personnes étaient couchées là. C'étaient des boiteux, des aveugles, des estropiés, des infirmes, et toutes sortes de cas comme cela. Et voici venir Jésus le Fils de Dieu.   
    Eh bien, Il était. IL était Dieu sur terre. Il était Dieu dans la chair: I Timothée 3.16:«Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand, car Dieu a été manifesté en chair.» La Bible dit que Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui-même. L'unique façon pour Dieu de se révéler était de vivre dans Son Fils, Christ Jésus, de subir la mort et la tentation pour toute la race humaine. Et toutes les qualités du Père étaient en Lui.

6    Et Il passa près de cette piscine et vit cette grande foule de gens liés par le diable: Les aveugles, les boiteux, les infirmes, les estropiés étaient là, attendant peut-être année après année, attendant que cet Ange descende du ciel pour agiter l'eau. Une eau troublée, c'est une eau agitée. Vous qui habitez près de ce lac, vous en savez quelque chose: A propos de l'eau agitée.
    Certains ne croyaient pas cela. Ils disaient que ce n'était qu'un vent qui frappait un certain courant, et qui soulevait l'eau, et qui la rendait ainsi. Si c'est ce qu'ils pensaient, c'est ce que cela représentait pour eux . Mais ceux qui croyaient que c'était un Ange de Dieu, c'était un Ange de Dieu pour eux, la guérison pour eux. Il en est de même ce soir.

7    Mais remarquez. Quand Jésus passa par là, Il vit cette grande foule. Cela n'est pas normal pour Lui, avec toute la puissance de Dieu en Lui, .Je crois qu'Il pouvait bien guérir toutes les personnes qui étaient là. Ne le croyez-vous pas ce soir? Je crois qu'Il pouvait le faire. Croyez-vous donc qu'Il était un vrai prophète envoyé de Dieu? Était-Il le prophète dont Moïse avait parlé, en disant: «Le Seigneur votre Dieu vous suscitera un prophète comme moi.» Était-Il ce prophète? Alors, regardez ce qu'Il a fait.
    Au lieu de leur parler ou de leur dire quelque chose, Il a guéri un seul homme, pas un estropié, mais un homme qui avait une infirmité pendant trente-huit ans. Il l'a guéri, et puis Il s'en est allé, laissant cette grande foule étendue là, des estropiés, des aveugles, des infirmes, des boiteux. Est-ce vrai?
    Lorsqu'on Lui a posé la question à ce sujet, Il a dit: «En vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, Il ne fait que ce qu'Il voit faire au Père.» Est-ce vrai? Bien, si le Fils ne pouvait pas faire plus que ce que le Père Lui montrait, combien moins le serviteur ferait, sinon ce que le Père Lui a montré.

8    Mes chers frères et sœurs, Dieu sait que c'était ma préoccupation ce soir… Si je le pouvais, je me tiendrais juste ici et j'aimerais voir tout ce groupe pour la Gloire de Dieu, les voir tous sortir de ce bâtiment se réjouissant, pas une seule personne affligée dans ce bâtiment. Je voudrais cela. Eh bien, Je le ferais même si je. si j'étais sûr que je devrais me coucher dans la poussière sur mon dos pendant six mois sans bouger, pour voir cette audience ce soir guérie, chacun de vous, je le ferais avec joie pour la gloire de la cause de Dieu, et à cause de vous qui avez été malades depuis très longtemps, et qui savez que vous allez mourir, beaucoup d'entre vous, à moins que Dieu …?…
    Mais comment le pourrais-je? Et en tant qu'humain, sans que Dieu me dise d'abord ce que je dois faire. Si je faisais quoi que se soit en dehors de cela je serais un hypocrite, et ça ne serait pas vrai. Et par conséquent, cela n'arrivera jamais.

9    Si vous le remarquez ici à l'estrade, je dois examiner très minutieusement. Une seule parole de moi là-dedans serait fausse. Ça doit être parfait, car c'est Dieu; et je dois Le laisser faire cela. Et ensuite, observez cela, regardez ces manifestations. Je demande quelquefois s'Il veut bien me montrer quelques choses à faire, et je le ferai.
    «Mais le Fils ne peut rien faire,» dit Jésus, «Si non celles qu'Il voie faire au Père.» Avez-vous remarqué la résurrection de Lazare? Regardez les gens qui sont morts au cours de Son règne. On connaît seulement trois d'entre eux qui furent ressuscités: La fille de Jaïrus, le fils de la veuve, et Lazare. Son règne était de trois ans et demi à Jérusalem, le Oint de Dieu.
    Mais qu'est-ce que… Quand Son ami Lazare était mort, IL dit: «Lazare dort, et à cause de vous, Je me réjouis de ce que Je n'étais pas là. Mais maintenant je vais le réveiller.» Il savait ce qui allait se passer; le Père le lui avait déjà montré. Observez-Le à la tombe quand Il priait. Il dit: «Pas à cause de Toi, pas. Tu m'exauces toujours, mais c'est à cause de ceux qui se tiennent à côté que je le demande.» Est-ce vrai? Le Père Lui avait déjà montré ce qu'Il allait faire, parce que Sa propre Parole dit qu'Il ne pouvait rien faire, à moins que le Père le Lui montre premièrement. Est-ce vrai?
    Alors, les amis, n'est-ce pas… Le frère qui me l'a dit ce soir, cher frère, je .à moins que Dieu me le montre. Je dirai ce qu'Il me dit. Mais s'Il ne parle pas, là je garderai silence, parce que je suis un ministre, et je crois en Dieu. Et les choses que je dis sont la vérité, et Dieu en rend témoignage. Et je ne suis pas ici pour …?… là devant les gens; je suis ici pour servir Dieu et faire ce que Dieu dit.

10    Une fois Jésus avait un lambeau sur Ses yeux. Et quelques personnes de ce même genre Le frappèrent au visage. «Maintenant, dis-nous qui t'a frappé si tu es un prophète?» Il n'a jamais ouvert Sa bouche ni dit un mot. La Sagesse a été justifiée par ses enfants. Et c'est vrai.
    Soyez en prière, soyez sincère, ayez foi et croyez, et Dieu accomplira ces choses. Mais vous devez venir étant respectueux, et ayant une foi spirituelle dans votre coeur, si non Dieu ne peut rien faire pour vous. Plus vous devenez humble, et moins vous connaissez les choses de ce monde, mieux vous êtes dans la Présence de Dieu.
    Le plus grand succès que j'aie jamais eu, c'était parmi les gens qui pouvaient à peine lire et écrire. Mais maintenant, je n'essaie pas de défendre mon ignorance ou mes préjugés. Mais je dirai: Le plus grand obstacle que l’Évangile de Jésus-Christ ait jamais connu, a été cette instruction moderne de ce jour. C'est tout à fait exact. Même dans le ministère, on a expliqué chaque chose dans la Bible; le Sang, les jours des miracles, les puissances, tout a été expliqué.
    Et chers amis, ne savez-vous pas que cette sagesse mondaine est ce qui détruit le monde? Dans le jardin d'Eden, il y avait deux arbres. L'un, c'était l'Arbre de la Vie. Si un homme mangeait de cet Arbre, il vivrait pour toujours. Et l'autre, c'était l'arbre de la connaissance, lequel était l'arbre de la mort, l'arbre de la maladie. [Espace vide sur la bande – N.D.É.]

11    …?…Il s'est détruit avec son canon à poudre. S'il s'agit des lumières électriques, il tire le gaz de la terre. La sagesse, ils courent ici et là, la connaissance augmentera. Et ils se sont dotés aujourd'hui d'une bombe à hydrogène. Je ne sais pas ce que ça va faire. Les automobiles. Chaque fois un homme. Dieu ne détruit rien. L'homme se détruit par la sagesse du monde. Le premier conflit qui ne soit jamais survenu sur la terre était dû du fait que quelqu'un cherchait la sagesse du monde plutôt que la simple foi en Dieu. Écoutez ceci.
    Vous dites: «Le Docteur Untel ne croit pas cela.» Ça ne change pas du tout la Parole de Dieu. Rappelez-vous, vous n'êtes pas sauvé par la sagesse, vous n'êtes pas sauvé par votre instruction;vous êtes sauvé par la foi en Jésus-Christ. Oubliez votre instruction. Soyez simple dans votre propre doctrine.

12    Inclinons la tête. Père céleste, nos cours se sont réjouis de savoir que nous avons vécu et vu le jour où l'ennemi est venu comme un fleuve. Mais Tu as dit: «J'élèverai un étendard contre cela» et ce soir ,assis sous cette tente, l'onction du Saint-Esprit étant ici, les hommes et les femmes, leurs cours sont remplis de Ta bonté, et ils sont prêts à sacrifier leur vie pour la foi en Dieu. Maintenant, Seigneur, je Te prie de venir dans Ta puissance Te révéler ce soir parmi Tes enfants.   
    Et je Te demande, ô Père, que Tu. Si c'est tel que je l'ai témoigné aux gens ce soir, à savoir que même Ton Fils bien-aimé ne pouvait rien faire, ni dire aucun mot, ou plutôt faire quoi que ce soit, à moins que le Père ne le Lui montre premièrement. Il a témoigné que cela est vrai. Et ce soir, Son Esprit, qui continue à vivre dans Son Église, après dix-neuf cents ans, témoigne les mêmes choses tout le temps, depuis le commencement .
    Nous pensons à Balaam, le prophète qui avait trahi, et pourtant, il se tenait là sur une montagne, il a dit: «Comment un prophète peut-il prononcer les paroles à moins que Dieu ne les mettent dans sa bouche?» En vérité, ô Père, toutes les louanges et la gloire pour toutes les ouvres reviennent à Toi, notre Père.

13    Et nous venons à Toi, ce soir dans le Nom omnipotent de ton Fils, Jésus, qui a souffert au calvaire, et qui a répandu là Son Sang librement, qui a eu la victoire sur tout: la mort, le péché, la tristesse, les maladies, et la remettant entre les mains de l’Église quarante jours plus tard plutôt cinquante jours plus tard… La puissance du Saint-Esprit qui a promis: «Ces choses que je fais, vous en ferez de plus grandes, parce que je m'en vais au Père.»
    Et ce soir, je pense à Élie. Élysée pouvait prendre le manteau d'Élie et descendre au fleuve Jourdain, une double portion de cela, et il frappa le Jourdain, et cria: «Où est le Dieu d'Élie?» après que le manteau fut tombé sur lui.
    Père, ce soir, je me demande comment est-ce possible que l’Église ait encore peur, après que le manteau du Saint-Esprit est tombé sur Elle, et Elle crie: «Où est le Dieu qui était sur Jésus?»
    Ô Dieu, accorde ce soir, que les hommes s'enveloppent de Sa justice et qu'ils aillent de l'avant, défiant, se tenant comme des soldats de la croix, des hommes et des femmes qui aiment Dieu, et qui sont disposés de faire des sacrifices pour la cause du Royaume de Dieu. Et puisse Ton don descendre, ô Seigneur, ce soir, sur Ton humble serviteur, et puisse celle-ci être la soirée de toutes les soirées. Que des miracles et des prodiges s'opèrent afin que la bouche de l'ennemi soit fermée. Puisse cela apporter la gloire au peuple de Dieu. Puisse le Saint-Esprit se saisir de chaque coeur. Puissent leurs vies être remplies, et puissent leurs corps être guéris; car nous nous avançons maintenant pour défier l'ennemi au Nom de Jésus, le Fils de Dieu. Amen. [Un frère appelle la ligne de prière – N.D.É.]

14    Maintenant que chacun soit le plus respectueux possible. Nous entrons directement dans le service. Et je veux que tout le monde… Je serais tout aussi respectueux que possible devant Dieu . Et nous allons débuter tôt maintenant de sorte que nous puissions sortir à temps ce soir. Et peut-être après ce groupe, nous pourrons prier pour d'autres. Et s'Il continue ainsi, votre foi continuera à augmenter…
    Nous venons dans le bâtiment au cours d'une soirée, ou quelque chose comme cela, et nous n'appellerons même pas une seule carte, nous amenons tout le monde pour que vous soyez un. D'abord que votre foi soit édifiée, enfin qu'elle soit amenée à un point où vous pouvez recevoir. Plus vous avez la foi, plus vite vous quitterez la ligne …?…

15    Mais maintenant même, ce qui se passe ici. Il vient toujours quand nous L'invitons. Maintenant, vous les.
    C'est très bien, mère. Votre numéro est appelé, on viendra vous ramener pauvre chère créature …?… Les choses invisibles, maintenant ici …?… Ici, où que vous soyez.
    Mais soyez très respectueux et priez. C'est tout ce que je veux que vous fassiez, Et si vous voulez bien ne pas vous exciter juste pour un …?… Donnez-moi une chance pour–pour m'occuper des malades, J'apprécierai cela. Et je sais que ceux qui sont malades et affligés apprécieront cela.
    Qu'en serait-il, si c'était votre sœur, votre femme, ou votre mère, ou votre papa là? Qu'en serait-il, s'ils étaient assis ce soir derrière ce cancer, et sachant que rien ne peut être fait pour eux, à moins que Dieu ne le guérisse. Oh! la la! Pensez à cela. Qu'en serait-il si votre mère était toujours dans le …?… Les médecins ont dit: «Je ne peux rien faire de plus.» Si vous pensiez qu'il y a un peu d'espoir pour eux… Qu'en serait-il si quelqu'un perturbait la réunion …?… N'en seriez-vous pas écœuré?
    Je crois, mes amis; je ne suis pas une personne superstitieuse. Mais je sais qu'il y a une personne importante …?… Réunion. Dieu honorera sûrement votre foi, honorera votre respect. Il y a une grande foi qui provient de la salle maintenant …?… [Il y a beaucoup de parasites sur l'enregistrement, ce qui le rend difficile à comprendre les mots. – N.D.É.]
    Quelques ministres disent, j'attends jusqu'à ce que la ligne de prière soit …?… N'importe où ils vont débuter et alors …?…
    Maintenant, je …?… Voici ce que je pense. Je vais le démontrer juste un moment. Qu'en serait-il si j'étais assis là dehors? Qu'en serait-il si c'était moi? Je prendrai position pour …?… Malade ou affligé. C'est …?… Si c'était ma mère, et …?… Si j'étais aveugle. Oh! la la! Que ferais-je? J'aurai voulu …?… Qui veux être …?…
    Eh bien, je peux obtenir miséricorde comme Dieu me permet d'obtenir. Mais mes amis, ce n'est pas par moi-même, comme …?… Il m'est absolument donné de faire ce que je veux. Cela arriverait. Il ne m'est pas donné de demander. Car déjà en ce moment-là, votre… merveilleux… C'est déjà …?…

16    Une personne malade?. Le médecin l'a examinée. Maintenant, c'est la vérité. Il y a déjà eu une personne de guéri …?… Eh bien, c'est la vérité …?… Deux personnes ont été déjà guéries …?… Aimeriez-vous les voir? La femme assise juste ici sur …?… L'homme assit juste là-bas, tenant un jeune …?… une sœur sur vos genoux. Et vous sœur …?… Aussi …?…
    Ils sont descendus là ensemble …?… Je crois que ceci …?… Tout est terminé …?… Ayez simplement foi, ne doutez pas. Maintenant ayez simplement foi et croyez en Dieu de tout votre coeur. Et si chacun de vous maintenant …?… Inclinons la tête maintenant pour un mot de prière.
    Notre Père céleste, maintenant nous, et de …?… Là où le vrai et le faux …?… Nous sommes des mortels …?… Louant Dieu. Et nous inclinons la tête vers la poussière d'où nous avons été tirés. Un jour, nous y retournerons. Et maintenant nous luttons contre les puissances spirituelles et Satan a pris les gens …?… Trouvez une demeure de l'autre côté. Mais la bataille est en cours, le bien contre le mal, le scepticisme contre la Parole de Dieu, la foi contre l'incrédulité. Oh, Père, puissent les anges de Dieu agiter le drapeau blanc, l'étendard de la croix, et puisse le Saint-Esprit se lever ce soir. Que des miracles et des prodiges se produisent. Nous Te confions toutes choses, tout en y croyant.
    Père, sachant donc que Ta Parole puissante est ici maintenant même pour guérir, je Te remercie pour cela. Aujourd'hui, pendant que je priais dans la salle, Tu avais déjà promis que ceci serait ici et nous Te voyons déjà en train de Te manifester. Accorde, Seigneur, que beaucoup de choses soient faites au Nom de Ton Fils Jésus.

17    Très bien. Que tout le monde soit respectueux. Ayez foi en Dieu. Avancez …?… Pendant que j'étais en prière, il s'est présenté tant de choses. Je le sais, mes amis. Maintenant soyez respectueux. Surtout, c'est pour contacter face à face les malades, c'est pour contacter l'âme de l'homme. C'est tout. Des fois, en dehors de cela, vous pouvez vous reposer sur ça. Et j'ai assez parlé ce soir. Je vais prier. Cela vous regarde …?… C'est tout ce que je sais.
    Bien, avancez sœur. Laissez-moi juste vous tenir la main. [Espace vide sur la bande – N.D.É.] Il y a tant de petites choses qui ne marchent pas chez vous. Vous n'êtes pas malade. Vous êtes–vous êtes fatiguée. Vous avez demandé quelque chose qui ne …?… Vous avez de l'arthrite qui rend infirme. Je ne peux pas détecter cela ici parce qu'il y a de l'acide dans votre sang. Mais je vois cela venir …?… me croyez-vous maintenant, sœur? Il n'existe pas des médicaments au monde contre l'arthrite. Et la façon dont la votre se manifeste, c'est un cas désespéré …?… Et maintenant, vous n'avez pas de chance, mais vous avez de l'assurance. Voyez? Dieu va élever votre …?… Un signe étonnant …?… [Espace vide sur la bande]
    Eh bien, c'est vous qui êtes malade. Je ne suis pas en mesure d'ôter cela de vous, à moins que vous me croyiez. Mais si je peux vous dire votre problème, et vous le saurez. Je n'ai pas un moyen dans ce monde, de savoir cela en dehors de Dieu. N'est-ce pas vrai? Eh bien, acceptez-vous, que ce soit Dieu se révélant Lui-même à vous? Si je prie pour vous, croyez-vous que Jésus va vous guérir? Si. [Espace vide sur la bande]

18    Tu es présent, sans aucune ombre de doute. Et Tu es présent pour guérir ces gens. Seigneur, j'ai témoigné, et j'ai fait tout ce que je pouvais au mieux de ma connaissance. Tu leur as répondu, soir après soir, que c'est la vérité. Christ est la vérité. Nous croyons en Toi, nous croyons en Dieu, qu'Il a envoyé Son Fils dans la forme de corps de péché qui nous a racheté. Et nous croyons maintenant que nous avons le gage de notre salut, un avant goût de ce que sera le ciel par le Saint-Esprit. Et nous croyons qu'au travers de la guérison divine, nous avons le gage de nos corps rachetés. Père, une femme totalement estropiée, nerveuse, malade. Tu es présent pour ôter cette malédiction. Sois miséricordieux, Dieu bien-aimé, envers elle.
    Satan, au Nom de Jésus, le Fils de Dieu, quitte cette femme.
    Maintenant, regardez de ce côté-ci, sœur. Allez-vous m'obéir en tant que prophète de Dieu, en tant que Son serviteur? Très bien. Je veux que vous leviez les mains en l'air, aussi haut que possible. C'est bien. Voulez-vous soulever vos pieds en haut et en bas, comme ceci? Maintenant vous n'avez plus d'arthrite. Vous en êtes libérée, sœur. Veuillez rentrer chez vous aussi normale que vous l'aviez été. Quittez l'estrade en marchant rapidement. Disons: «Gloire à Dieu!»

19    Bien. Bonjour, sœur. Il s'agit de vos yeux. Oui, vous avez subi une opération. Est-ce vrai? Il y a quelque temps …?… Le couvre-œil de vos yeux devient vert. Femme, vous avez d'autres choses ici qui ne marchent pas en vous. Que Dieu bénisse notre bien-aimée. Vous comprenez qu'il n'y a aucun moyen au monde pour que je vous dise ce que je vous ai dit, à moins que ce soit par Dieu. N'est-ce pas vrai? Il n'y a aucun moyen au monde. Eh bien, c'est le don qu'Il m'a donné. C'est comme …?… Choses. Mais votre guérison repose sur la puissance de Dieu. Je n'ai aucun moyen pour guérir, seulement je prie pour vous. Mais voici ce qu'Il m'a dit: «Si tu es sincère et que tu amènes les gens à te croire, rien ne résistera à tes prières.»
    M'avez-vous entendu expliquer comment la–la vie meurt et ensuite, ça s'en va? Croyez-vous cela? C'est ça la guérison divine. L'Amérique est…?… Mais vous remarquerez maintenant que vous vous tenez prêt de quelque part ici où il y a un être surnaturel? C'est vrai. Et acceptez-vous cela comme un don venant de Dieu? Bien, inclinez votre tête.

20    Notre Père céleste, me tenant ici, un esprit d'aveuglement et d'infirmité étaient sur notre sœur, cherchant à assombrir le sentier. Je la vois avec une cane blanche après quelque temps. La mère de quelqu'un est assise sur une chaise, aveugle. Je ne crois pas que c'est Ta volonté Seigneur, que quelqu'un soit ainsi. Je crois que Tu es mort pour nous racheter de la maladie et du péché.
    Seigneur, je prie de tout mon coeur, aussi sincère que je puisse l'être, que Tu rétablisses maintenant la vue de cette dame pour Ta gloire. Je Te demande de m'aider, ô Dieu. Si ma foi est faible, réconforte ma foi et viens-moi au secours de mon incrédulité, Seigneur. Si sa foi est faible, fais de même, Père, afin qu'elle recouvre la vue. Satan, toi esprit d'aveuglement, au Nom du Fils de Dieu, Jésus-Christ quitte, cette femme!
    Maintenant, sœur, cela vous a quittée. Donnez-moi vos lunettes. Elle voit! Ne doutez pas. Voyez-vous bien? Combien de doigts ai-je levés? Maintenant combien? Et maintenant? Un? Vos lunettes sont entre vos mains. Votre cataracte est morte et vous êtes guérie, sœur. Maintenant, partez, réjouissez-vous.
    Maintenant, dans peu de jours, vous irez. Eh bien, un–un matin, dans un jour ou plus, vous verrez mieux, très bien. Ça va s'améliorer.
    Alors souvenez-vous, qu'après environ soixante-douze heures, vous allez redevenir aveugle presque. Lorsque vous aurez cela, c'est le gonflement de cette cataracte. Alors, quand vous. Quelques jours après, quand ce corps commencera à se décomposer, la vie s'en sera allée, continuez à louer Dieu. Continuez à croire. Vous voyez? Si vous doutez, cela reviendra alors. Mais vous, continuez à louer Dieu et à croire. Vous remarquerez alors que cela se résoudra en quelques jours. Alors se sera terminé, sœur, que Dieu vous bénisse. Cela est maintenant mort.

21    Très biens, approchez simplement, sœur. Oh! j'ai envie de… peut-être que je ne suis pas très émotif, mais je me sens très bien. J'ai envie de dire: «Gloire à Dieu!»
    Très bien, sœur. Puis-je avoir votre main juste une minute? Sœur, croyez-vous maintenant de tout votre coeur? Vous êtes obligé, car c'est un cancer au… droit …?… Mais vous ne devez pas rester plus longtemps dans cet état, cela vous tuera, on vous l'a déjà dit, n'est-ce pas? Très bien, maintenant, croyez de tout votre coeur.
    Notre Père céleste, sachant que Tu es maintenant présent, les eaux sont agitées, l'esprit est en train d'éclabousser le …?… le corps de Christ …?… Maintenant, une femme mourante est debout ici. Nous sommes très reconnaissant que le Saint-Esprit l'ait amenée à la Lumière …?… Tu es ici ce soir. De tout mon coeur, Seigneur, je Te demande d'être miséricordieux.
    Toi démon de cancer, quitte cette femme au Nom de Jésus-Christ. Le voilà parti. Amen. Très bien. Vous pouvez continuer votre chemin, vous réjouissant, car Jésus-Christ, le Fils de Dieu, vous guérit. Disons: «Gloire à Dieu!» Très bien, madame, allez maintenant en vous réjouissant et soyez heureuse. Loué soit Son saint Nom. Très bien, maintenant.

22    (Vous êtes dans le …?…) Comment ça va, ma fillette? Une mignonne petite créature. Viens ici, voyons. Oh! la la! Quelle charmante petite fille? Maintenant, oh! la la! Quelle est mignonne! J'ai une petite fille. Je ne pense pas qu'elle soit ici maintenant. Elle a à peu près ta taille. Puissé-je te faire monter ici pour que tu me parles juste un moment? Maintenant, chérie, regarde ici.
    Maintenant, mère, je veux d'abord que vous regardiez de ce côté …?… Cette enfant. Il y a quelque chose qui ne marche pas chez votre enfant, bien sûr, sinon vous ne l'auriez pas amenée ici. En ce moment, je ne le sais pas donc. Mais. Oui, croirez-vous de tout votre coeur si je peux vous dire la maladie de votre bébé? C'est aussi le grand désir de votre coeur, sœur. Savez-vous de quoi je parle? Maintenant, votre enfant a quelque chose qui ne va pas. Moi aussi je ne peux pas trouver exactement ce que c'est: un écoulement du nez et des oreilles. N'est-ce pas vrai? Regarde, chérie. Cette enfant a été consultée par un médecin, un médecin grand de taille, un homme un peu mince. Je crois qu'il a placé – il vous a donné quelque chose pour l'enfant. Et vous l'avez amenée . vous avez amené l'enfant chez un – un… Non, vous. Il vous a donné quelque chose à administrer au bébé, et vous le lui avez mis dans le nez, et cela a commencé dans ses oreilles. Est-ce vrai? Oui, madame. Est-ce vrai? Si je bénis le bébé au Nom du Seigneur Jésus pour qu'il soit guéri, feriez-vous vos vœux à Dieu…
    Notre Père céleste, je tiens cette enfant chérie ce soir pour le bénir au Nom de Jésus, le Fils de Dieu, afin qu'elle vive, et qu'elle soit une enfant normale; et que ceci s'en aille. Et puisse la mère recevoir sa bénédiction Seigneur, le désir de son coeur ce soir, par Jésus-Christ le Fils de Dieu. Amen.?. Sachez que vous l'avez sœur. Maintenant, prenez votre enfant. Tout va bien. Elle va être guérie et être une bonne petite demoiselle. Dieu vous bénisse, ma sœur. Aimez-vous Jésus? Disons: «Gloire à Dieu!» [L'assemblée dit: «Gloire à Dieu!» – N.D.É.].

23    Bonjour, sœur. Faites voir votre main. Eh bien, vous avez plus de foi que je ne m'y attendais . Vous aviez un goitre quand vous êtes montée ici, mais maintenant il a disparu. Je crois que Dieu vous a guérie ici. Dieu vous bénisse. Cela vous a quittée maintenant. Allez, vous réjouissant, chantant des louanges.
    Disons: «Gloire à Dieu!» Eh bien, c'est le moment où l'ont devrait avoir la foi. Maintenant, mes amis, vous qui êtes ici et qui ne comprenez peut-être pas, ces gens ne sont pas excités, peut-être parce que quelque chose provoque cette excitation. C'est parce que leurs âmes sont bénies, de voir la Présence du Tout-puissant.

24    Très bien, madame. Avancez-vous vers moi. Bien, il y a deux choses qui ne vont pas chez vous. L'une, c'est un trouble féminin, et l'autre c'est que vous êtes extrêmement nerveuse. Cela fait quelque temps que vous êtes nerveuse. Un autre problème que vous avez, ce sont les glandes. Vous ne le saviez pas. C'est depuis quelque temps. Oui, je vois quelque chose d'autre aussi. Vous avez aussi un problème au dos, n'est-ce pas? N'est-ce pas vrai …?… à la colonne vertébrale. Croyez-vous que le …?… maintenant, de tout votre coeur? Si je demande à Jésus de vous guérir, vous …?… (N'est-ce pas vrai?) vos émotions et tout ce qui vous concerne. Vous même vous n'attendiez même pas que l'on vous révèle …?… les choses et ce qu'il en était. Et vous voyez exactement ce que c'était. Eh bien, c'est votre foi et la mesure qu'elle a atteint maintenant, sœur.
    Croyez seulement, et Dieu vous guérira parfaitement. Croyez-vous que si je demande à Dieu de vous bénir, qu'Il entendra ma prière? Vous – souvenez-vous de ce que Marie avait dit ou plutôt Marthe avait dit au maître lorsque son frère était mort? «Mon frère est mort.» Mais elle dit: «Maintenant même, tout ce que Tu demanderas à Dieu, Dieu Te l'accordera.» Voyez? Le croyez-vous de cette manière? Inclinez votre tête et gardez à l'esprit votre bénédiction.
    Notre Père céleste, Tu as dit: «Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans les cieux, ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.» Seigneur, c'est Ta Parole. «Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leurs seront pardonnés; ceux à qui vous retiendrez les péchés, ils leurs seront retenus.» C'est ce que Tu as promis. Et maintenant, en conformité avec Ta Parole, j'impose les mains à la sœur et la bénis, pour la délivrer de cette maladie.
    Au nom de Jésus-Christ, quitte cette femme! C'est parfait, sœur. Vous êtes guérie. Maintenant, faites un mouvement de dos de haut en bas et comme ceci aussi. C'est bien. Vous êtes guérie. Maintenant, vous êtes en forme. Vous pouvez continuer votre. Vous sentez-vous bien maintenant? C'est bien, c'est merveilleux. Allez, en louant Dieu.

25    Disons tous, : «Gloire au Seigneur!» Dieu est Esprit, un objet d'adoration. La Bible dit: «Ceux qui L'adorent…» Maintenant, sœur, regarde par ici juste un moment, la dame qui vient d'être guérie juste maintenant. Comment vous sentez-vous? Merveilleux! C'est bien. [Espace vide sur la bande – N.D.É.] tout le groupe …?… Christ est la vérité …?… [Espace vide sur la bande]… Aie pitié de moi et viens au secours de mon incrédulité, maintenant même», afin que vous soyez guérie.
    Très bien, madame, vous pouvez aussi passer. Le trouble cardiaque que vous aviez vous a quittée pendant que vous étiez debout là. Que Dieu vous bénisse, sœur, Disons: «Gloire à Dieu!». Sa foi l'a sauvée. Au même moment, Dieu a saisi quelqu'un juste ici, au même moment, qui avait un trouble cardiaque, et se tient juste quelque part ici. J'ai senti cela quitter… là, Dieu vous bénisse, mon frère. J'étais sûr que c'était parti de là quelque part. Très bien. Que tout le monde ait la foi!

26    C'est parfait. Venez, sœur. Très bien. Croyez-vous de tout votre coeur pour vos yeux? Au Nom de Jésus-Christ, ôtez alors vos lunettes et quittez cette estrade en croyant de tout votre coeur.
    Disons: «Gloire à Dieu!» Inclinons la tête et louons Dieu.
    Notre Père céleste, nous Te remercions au Nom de Ton Fils, Jésus, pour Ta miséricorde qui peut rendre la vue, faire marcher les boiteux, faire voir les aveugles, faire entendre les sourds, enlever les tumeurs cancéreuses …?… Oh! Tu es le Dieu qui a créé les cieux et la terre à partir des choses qui le–qui n'étaient pas, et maintenant elles sont des choses visibles. Merci, Père, pour Tes bénédictions et Ta bonté. Garde-nous humbles, T'adorant de tout notre coeur. Au Nom de Jésus, le Fils de Dieu, nous le demandons. Amen.
    Très bien. Que tout le monde ait la foi, que tout le monde croie maintenant de tout son coeur.

27    Une mère avec son petit garçon couché là, je sens venir bientôt une vision à son sujet. Avez-vous une carte? Vous en avez une? Bien, peut-être que vous serez appelée quand vous serez dans la ligne. Je vais vous demander quelque chose, afin d'agir sur la foi. Ne voudriez-vous pas me croire, et jetez votre carte par terre? Le voulez-vous? Où habitez-vous? Très bien. Je vous dirai ce que vous allez faire. Je vais me tenir ici et demander à Dieu de guérir cet enfant de cette hydrocéphale. Maintenant, regardez. Eh bien, je vais vous dire ce que je veux que vous fassiez. Je veux que vous posiez votre main sur la tête de l'enfant.
    Notre Père céleste, Tu as accompli ces miracles par la foi, et je Te demande maintenant de guérir ce bébé. Au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, puisse cela le quitter maintenant. Amen.
    Dieu vous bénisse, sœur. Maintenant, le bébé. Maintenant, vous dites que vous habitez tout près d'ici? Maintenant, quand vous quitterez la réunion ce soir, prenez une ficelle, liez-la autour de la tête de votre bébé, comme ceci, puis coupez-la. Ensuite attendez trois nuits, et puis liez la ficelle de nouveau autour de la tête et coupez-la pour voir combien cette tête a diminué dans ce laps de temps, et apportez-la et déposez-la ici sur l'estrade. Allez-vous le faire en vue d'un témoignage?
    Combien vont attendre cette ficelle? Très bien. Maintenant, c'est juste pour vous qui êtes là. Regardez maintenant ce qui se passe, et vous connaîtrez la Gloire de Dieu.

28    Très bien. Où est le malade suivant? Venez, sœur, là-bas. Oh! Ici. Très bien, amenez-la.
    Bonsoir, sœur. Il y a deux ou trois choses qui ne marchent pas chez vous, sœur. Maintenant, écoutez attentivement …?… Croyez-vous que le médecin …?… Et si vous avez demandé à Dieu …?… de vous accorder une délivrance …?… les bras, la main droite …?… N'est-ce pas vrai? Des fois vous avez envie de pleurer. Je vois que vous avez pleuré. Et je sens que vous aviez quelque chose qui n'allait pas au dos …?… Vos maux de dos …?… et aussi la fièvre …?… Et alors ces choses, juste là où vous êtes, et la pièce au moment où vous priiez. Toutes ces choses sont-elles …?… Maintenant, n'est-ce pas la vérité? Juste là où vous êtes? Juste le temps que vous avez mis pour prier, et ce que vous faisiez ce que vous pensiez. Est-ce vrai? Si c'est vrai, levez la main, pour que l'auditoire voie que c'était la vérité. Il y a des semaines, ce que vous avez fait, ce que vous pensiez où vous étiez…
    Qu'avez-vous maintenant, il y a quatre choses qui sont …?… Est-ce juste? Car c'est par l'Esprit de Dieu, qui est sur vous maintenant, et qui révèle les secrets de votre coeur. Acceptez-vous cela comme étant le même Esprit par lequel Jésus a dit à Nathanaël: «Avant que tu. Philippe t'appelât, quand tu étais en dessous de l'arbre, je t'ai vu»? Et je t'ai vue à côté de ton lit, et ce que tu demandais à Dieu. Et personne au monde ne savait ce que vous avez demandé à Dieu si ce n'est Dieu seul et vous. Est-ce vrai? Et je suis venu ici, au moyen de ce même Esprit, vous révéler la prière que vous avez faite il y a des semaines. Est-ce vrai? Croyez-vous que l'Esprit de Dieu est ici, qui connaît toutes choses?
    Bien, soeur, je vais offrir une prière pour la forme, mais vous êtes déjà guérie. Dieu vous a déjà rétablie. Vous le savez. Vous l'avez senti juste là pendant que je vous parlais. Est-ce vrai? Maintenant, pour que l'auditoire le sache, lorsque j'ai commencé à vous parler de votre prière, et des choses que vous avez dites dans cette prière, une sensation vraiment bizarre vous a parcourue, semblable à une sensation de froid. Si c'est vrai, levez la main. C'est à ce moment-là que vous avez été guérie. Le mal à la colonne vertébrale est parti, tous les autres maux sont partis. Vous êtes guérie, sœur. Votre foi. Faites seule de va-et-vient comme …?… Très bien. Maintenant, levez les mains comme ceci, et dites: «Merci Seigneur!» Amen, Descendez de l'estrade, vous réjouissant. Allez-y.

29    Disons: «Gloire au Seigneur!» Maintenant, bien-aimés frères, cette dame sait que rien au monde ne pouvait l'aider. Personne ne pouvait connaître la prière qu'elle avait faite devant Dieu il y a environ trois semaines; l'endroit où elle était, sa manière, sa position, les choses qui étaient dans la pièce, et comment cela était vu juste là, et ce qu'elle avait dit mot à mot au Seigneur. Dieu entend les prières et Il est capable de les révéler.
    Maintenant, mes amis, ce n'est pas moi. Mais ce soir il y a dans ce bâtiment le même Esprit de Dieu qui était sur Jésus-Christ, qui pouvait dire à Philippe avant qu'il ne vienne là: «Tu étais sous le figuier, en train de prier.» Et le voici ce soir, rendant cela plus clair que ce qu'Il avait fait à Philippe, en accomplissant ces choses. Et Il dit: «Vous en ferez davantage, car je m'en vais au Père.» Est-ce vrai?
    Amis chrétiens, comment pouvez-vous douter? Comment le pouvez-vous? Il ne faudrait vraiment pas qu'il y ait de doute dans le bâtiment. Pensez-y, frère et sœur, pas. Ne me regardez pas, c'est. Je–je ne suis pas capable de faire cela. Comment le saurais-je? Je suis un pauvre mortel, sans l'instruction de l'école primaire. Et–et je–je. Oh, je–je ne sais pas comment vous le dire. Mais Il est ici: Dieu. Maintenant, regardez; beaucoup d'entre eux du temps où Il étaient ici en Christ, beaucoup d'entre eux ont dit. Eh bien, maintenant vous dites: «Si j'étais là en ce jour-là, j'aurais cru.» Si vous ne pouvez pas croire maintenant, comment auriez-vous cru en ce temps-là? Jésus n'a jamais appelé une ligne de prière et révélé à chacun–à chacun les secrets de son coeur. Il prononçait simplement la parole en une fois aux gens comme cela. Il n'a fait cela qu'à peu près trois ou quatre fois dans la Bible. Et Il a dit: «Vous en ferez de plus grandes.» Est-ce vrai? Bien sûr. Il est Dieu.

30    Très bien, sœur, regardez par ici, puisque quelqu'un pourrait penser que je …?… Certains d'entre vous disent: «Bien, je ne sais pas,» croyant qu'il est en train de lire les pensées des gens.» Croyez-vous à cela? Eh bien, regardez ici. Je me tiens le dos tourné vers la dame. Maintenant, sœur, à vous qui vous tenez là, là où il y a un bébé. Si vous m'entendez, dites: «Amen.» Je vais dire la dame ici, la dame ici, la malade. Si vous m'entendez, dites: «Amen.» Vous m'entendez. Je ne connais rien à votre sujet, vous êtes juste venue ici et vous vous êtes assise. Est-ce vrai? Si je vous dis ce qui ne va pas et ce pour quoi vous voulez qu'on prie, allez-vous me croire?
    Et rappelez-vous quand le Maître s'est tenu là entouré des pharisiens, Il a dit: «Connaissant leurs pensées.» C'est la raison pour laquelle je parle ainsi ce soir. Il y a des gens ici. Je connais vos pensées et je sais ce que vous pensez.
    C'est vrai, madame. Ces troubles nerveux que vous aviez, vous ont quittée et vous êtes guérie. Le croyez-vous? Dieu vous bénisse. Vous pouvez vous en aller, heureuse. Ça ne va plus vous tourmenter.

31    Disons: «Gloire à Dieu!» Il n'y a rien dans le bâtiment dont Dieu ne sache exactement ce qu'il en est, et les pensées de vos cours Lui sont révélées, et Il révélera ses secrets à ses serviteurs. Est-ce vrai? Sûrement. C'est bien. Que chacun ait la foi, croyez. Tout peut arriver là où le peuple du Seigneur est réuni. Combien de temps nous reste-t-il encore? Je… Bien. C'est bien. Il nous reste encore un peu de temps.
    Le frère, Dieu vous bénisse, mon frère. Je vois que vous êtes là souffrant de beaucoup de choses, de maladies. N'est-ce pas vrai? Une chose, vous avez un coeur en mauvais état. Et autre chose. Est-ce vrai? Par exemple, frère, je vois quelque chose maintenant. Vous savez que vous expérimentez… Bien maintenant, regardez ici. Ce que vous avez… Vous avez un profond désir pour quelque chose dans votre coeur. Est-ce vrai? Et ce désir, c'est quelque chose concernant une affaire familiale. Est-ce juste? Est-ce vrai? Bien, que Dieu vous bénisse, mon frère. Rentrez chez vous, et que Dieu vous donne l'un de ces beaux petits garçons qu'il vous est difficile à avoir dans ce monde. Dieu vous bénisse, mon frère, et vous donne …?…
    Disons: «Gloire à Jésus-Christ, le fils du Dieu vivant,» qui est ici ce soir et connaît toutes choses. Il n'y a rien …?… [Un frère fait un commentaire. – N.D.É.]

32    Très bien. Dieu sait. Très bien, sœur. Vos maux de dos sont aussi terminés. Allez de l'avant. Dieu vous a guérie de ce mal des reins …?… Troubles féminins …?… La force de servir Dieu. Et vous vouliez. Très bien, voulez-vous Lui donner votre vie maintenant? Vous êtes. Très bien, tout est parti. Dieu bénisse …?…
    Elle souffre aussi d'autres maux. Les sœurs lui ont dit ici… Et elle voulait–elle voulait servir Dieu. Les ministres devraient parler à ce genre de personnes et–et–et leur permettre de se mettre en ordre avec Dieu. Croyez cela? L'essentiel, c'est d'être en ordre avec Dieu. Ne croyez-vous pas cela? Très bien, maintenant que chacun soit respectueux.

33    Un instant. Que pensez-vous, sœur, quand j'ai demandé la bénédiction pour votre petit garçon qui est hydrocéphale? Croyez-vous que ça diminuera d'au moins un ou deux pouces en ce moment-là? Très bien. Et je désire que vous m'apportiez la petite ficelle que voici et la donniez à …?… vous direz: «Voici à quel point cela s'est rétréci en ce laps de temps.»
    Faisons cela un peu plus vite que cela. Ramenez cela demain soir. Très bien. Ramenez cela demain soir, pour que ces gens qui sont ici et qui désirent voir cela . ça va se rétrécir …?… eh bien, demain. Mettez cela autour de sa petite tête, et coupez cela. Alors que vous ferez cela, et que vous verrez cela se rétrécir, cela fortifiera votre foi, et vous direz: «Oh! la! la! Cela va donc continuer. Tout ira bien.» Dieu vous bénisse, sœur, très bien.
    Très bien, maman, venez par ici maintenant, et croyez de tout votre coeur. Croyez-vous? M'acceptez-vous en tant que prophète de Dieu? Alors, vos troubles cardiaques vous ont quittée. Vous pouvez descendre de l'estrade et être guérie. Maintenant Dieu vous bénisse. Partez, croyant au Seigneur …?…. [Frère Branham parle en privé à une sœur. – N.D.É.] C'est bien, c'est juste de petites choses auxquelles elle pensait, car je ne les avais pas mentionnées, cela pouvait probablement faire obstacle. Elle avait un. Elle était extrêmement nerveuse et avait aussi l'arthrite et j'ai pensé le lui dire, que tout était fini, ainsi elle peut s'en aller toute joyeuse.
    Oh! la, la! N'est-ce pas merveilleux? Alléluia. Gloire à …?…à Jésus, le Fils du Dieu vivant. Oh! la! la! Quelle impression donne sur cette tente maintenant. Comment au monde. C'était comme si chacun aurait pu recevoir cela. Ayez foi et. [Espace vide sur la bande]

34    Sœur? Je constate que c'est toujours lumineux autour de vous depuis que vous avez accepté votre guérison. Dieu vous bénisse. Vous vous portez bien maintenant, tout est fini. Très bien, sœur. Votre nervosité aussi est finie. Vous pouvez traverser de l'autre côté de l'estrade, vous réjouissant …?…
    Vous êtes aussi guéri. Dieu vous bénisse, Monsieur.
    Disons: «Gloire à Dieu!».
    Croyez en Lui, vous qui êtes là, frère …?… N'ayez pas peur, mais croyez de tout votre coeur, cela partira. Jésus-Christ connaît votre état.
    Vous aussi qui êtes assis à., essayant de votre mieux, n'ayez pas peur. Dieu sait ce que vous essayez …?… Maintenant, dans quelques minutes vous allez prendre le dessus. Croyez-vous cela? Le croyez-vous de tout votre coeur? Dieu vous bénisse. C'est bien. Ayez foi. Croyez simplement de tout votre coeur. Cela vous quittera aussi sûr que…

35    Très bien, venez avec …?… Oh! Chère maman, n'ayez pas peur; Jésus est ici pour vous guérir …?… Acceptez-vous …?…
    Notre Père, bénis maintenant. Au Nom de Ton Fils Jésus, je réprimande ce démon et le chasse loin de notre sœur au Nom de Jésus-Christ.
    Dieu vous bénisse, sœur. Continuez votre route en vous réjouissant et étant heureuse …?…
    Pourquoi tout le monde ici ne peut-il pas être guéri? Écoutez. Combien d'entre vous sont dans un état critique, se meurt et ne pensent pas revenir dans une autre réunion? Venez vous tenir juste à côté, ceux qui sont dans un état très critique, venez vous tenir juste ici à l'autel, vous qui ne pourrez pas revenir pour la ligne. Nous allons prendre quelqu'un… Venez un moment ici, frère prédicateur. Venez juste ici à côté de moi.
EN HAUT