ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication LE PROPHETE DU 20e SIECLE / 53-0800 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 18 minutes PDF

LE PROPHETE DU 20e SIECLE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Puis-je vous pr√©senter ma femme? Ch√©rie, voici fr√®res Leroy et Paul Kopp de Los Angeles, en Californie. [SŇďur Branham dit : "Enchant√©e de vous recevoir chez nous, Fr√®re Kopp." - N.D.E.] [Fr√®re Kopp dit : "Fr√®re Branham, durant vos deux grandes campagnes de Los Angeles, au Calvary Temple, nous avons vu que le Seigneur J√©sus-Christ vous utilisait d'une mani√®re tr√®s sp√©ciale avec ces dons merveilleux de discernement des esprits, des cŇďurs de gens aussi bien que des maladies de leurs corps, et les signes de la gu√©rison et les miracles qui ont √©t√© accomplis. Nous nous sommes dit que c'√©tait merveilleux." - N.D.E.] [Fr√®re Kopp dit : "Nous sommes int√©ress√©s, Fr√®re Branham, √† entendre davantage sur ce minist√®re unique que Dieu vous a donn√©." - N.D.E.]
E-2 Tr√®s bien, Fr√®re Kopp. Retournons au commencement. Je suis n√© √† l'est du Kentucky, dans une petite cabane en rondin, pr√®s de Burkesville, dans le Kentucky. Le matin o√Ļ je suis n√©, d'apr√®s ce que mes parents m'ont racont√©, une Lumi√®re est entr√©e dans la pi√®ce et est rest√©e suspendue au-dessus de moi. Les membres de ma famille n'√©taient pas des croyants. Ils ne fr√©quentaient aucune √©glise. Naturellement, cela a caus√© une grande agitation parmi eux. Cela m'a accompagn√© tous les jours de ma vie. R√©cemment, on En a tir√© une photo, par les moyens scientifiques comme on peut voir Cela ici. Vous connaissez probablement cette photo-ci. La science a confirm√© que C'est l'unique Etre surnaturel qui ait jamais √©t√© photographi√© par un moyen scientifique. A mon avis, c'est le m√™me Ange de Dieu qui avait accompagn√© les enfants d'Isra√ęl de l'Egypte en Palestine. Vous savez, √©tant vous-m√™me un √©rudit, que c'√©tait l'Ange de l'alliance, qui n'est personne d'autre que notre Seigneur J√©sus-Christ. Et quand Il √©tait ici sur la terre, manifest√© dans la chair, Il ne pr√©tendait pas √™tre un homme important. Il a dit: " Le Fils ne peut rien faire, Il ne fait que ce qu'Il voit faire au P√®re." Il...
E-3 Dans Saint Jean, chapitre 5, peut-√™tre que vous connaissez bien cela, cette Ecriture, J√©sus passait par cette c√©l√®bre piscine de B√©thesda. Il a trouv√© beaucoup d'infirmes l√†, des aveugles, des boiteux, des estropi√©s, qui attendaient que l'eau soit agit√©e. C'√©tait √©trange qu'Il ne se soit occup√© que d'un seul homme, mais si vous remarquez bien, Il savait o√Ļ celui-ci se trouvait. Le P√®re le Lui avait montr√©. Il n'a gu√©ri que celui l√† seul. Peut-√™tre qu'il - qu'il n'√©tait pas infirme. Il √©tait tout simplement couch√© sur un grabat, mais J√©sus l'a gu√©ri. Et puis, plus loin dans ce chapitre, nous trouvons vers le verset 19, qu'Il a √©t√© interrog√© par les Juifs. Peut-√™tre que cela pourrait susciter des questions aujourd'hui, comment Dieu peut-Il passer par un endroit o√Ļ il y a toutes ces personnes estropi√©es, infirmes et aveugles sans les gu√©rir tous. Mais voici, je vais citer Ses Paroles. Il a dit : "En v√©rit√©, en v√©rit√©, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-m√™me, Il ne fait que ce qu'Il voit faire au P√®re, le Fils aussi le fait pareillement. "
E-4 Ensuite, d'apr√®s Ses propres Paroles, Son minist√®re √©tait bas√© sur les visions venant de Son P√®re. Ne serait-ce donc pas √©trange que Son minist√®re continue d'√™tre accompli comme Il l'avait promis √† Ses disciples? "Les Ňďuvres que Je fais, vous les ferez aussi. Vous en ferez de plus grandes, car Je M'en vais au P√®re." Il a dit : "Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et m√™me en vous jusqu'√† la fin du monde" J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Je crois que c'est une confirmation, dans ces derniers jours, de la r√©surrection de J√©sus-Christ, vivant parmi Son peuple, accomplissant les m√™mes signes et les m√™mes prodiges qu'Il faisait quand Il √©tait ici sur terre. Quand j'avais 7 ans, nous avons d√©m√©nag√© du Kentucky pour l'Indiana, l√† sur la route, pas tr√®s loin d'ici o√Ļ nous habitons maintenant. A l'√©poque, nous puisions de l'eau au puits, √† un p√Ęt√© de maisons, je pense, derri√®re notre vieille maison de campagne. Un bel apr√®s-midi de septembre, pendant que je revenais de la pompe avec de l'eau, il y avait l√† un grand peuplier √† peu pr√®s √† mi-chemin entre la pompe et la maison.
E-5 Comme je passais par-l√†, le vent tourbillonnait dans un arbre, ce que nous appelons ici un tourbillon. Eh bien, ce n'√©tait pas quelque chose d'√©trange √† cette p√©riode de l'ann√©e, dans cette partie-l√† de la contr√©e. Mais cela a dur√© dans l'arbre. √áa ne quittait pas. Je me suis arr√™t√© pour voir ce que c'√©tait. Et une Voix est sortie de L√†, disant : "Ne fume jamais, ne bois jamais, ni ne souille jamais ton corps d'aucune mani√®re, car tu auras un travail √† faire quand tu seras plus √Ęg√©." Effray√© ? Ce n'est pas le mot qui convient. J'ai couru vite √† la maison, dire √† ma m√®re qu'un Homme m'avait parl√© depuis l'arbre. Eh bien, elle a pens√© que j'√©tais nerveux. Elle m'a mis au lit. Mais depuis ce temps- l√†, les visions ont commenc√© √† appara√ģtre. Et quand cela vient sur moi, √ßa produit une vision. Je suis en mesure de dire aux gens ce qui cloche en eux, ce qu'ils doivent faire dans la vie, et les p√©ch√©s qu'ils cachent dans leur vie. A l'√Ęge de 37 ans, j'√©tais en train de prier dans ma chambre une nuit et, quand je me suis relev√©, j'ai vu une Lumi√®re sur le plancher. Alors , j'ai regard√© tout autour pour voir d'o√Ļ Cela venait, Cela venait d'en haut. La Colonne de Feu √©tait suspendue juste au-dessus, et Elle projetait la Lumi√®re sur le plancher. J'ai entendu quelqu'un marcher. J'ai regard√©, un homme venait, dans la chambre, venant dans cette Lumi√®re. Selon les mesures humaines, il pesait environ 200 livres [90kg - N.D.T.]. Il avait des cheveux noirs qui Lui tombaient sur les √©paules, et un teint oliv√Ętre. Il √©tait pieds nus.
E-6 Naturellement, j'ai eu peur et Il m'a dit : "Ne crains point." Et aussit√īt que j'ai entendu cette Voix, j'ai reconnu que c'√©tait la m√™me Voix qui m'avait toujours parl√©, mais c'√©tait la premi√®re fois que je Le voyais donc sous la forme humaine. Il a dit : "Je viens de la Pr√©sence de Dieu pour te dire que tu es appel√© √† prier pour les malades. De grands signes et prodiges accompagneront ton minist√®re, et tu prieras pour des rois, des monarques et autres." Eh bien, je lui ai dit que j'√©tais pauvre, que je n'avais pas d'instruction, que je ne serais pas en mesure d'accomplir un tel travail. Il a dit : "De m√™me qu'il a √©t√© donn√© √† Mo√Įse deux signes pour confirmer son minist√®re, il te sera donn√© deux signes. L'un sera la pri√®re pour les malades, les miracles, et l'autre, tu conna√ģtras les secrets m√™mes du cŇďur des gens."
E-7 Je lui ai dit que je priais √† ce sujet, que les gens m'avaient dit que c'√©tait du diable - le minist√®re. Il m'a cit√© plusieurs Ecritures, telles que, quand Philippe a trouv√© Nathana√ęl et que Nathana√ęl est venu aupr√®s de J√©sus. Eh bien, J√©sus lui a dit o√Ļ il avait √©t√©, qu'il avait √©t√© sous un arbre quand Nathana√ęl l'a trouv√©. Et beaucoup d'autres Ecritures, telles que la femme au puits, comment ses p√©ch√©s lui ont √©t√© r√©v√©l√©s, quand J√©sus lui a dit qu'elle avait eu cinq maris. Elle est entr√©e dans la ville en courant et a dit : "Voici le Christ." Il a cit√© beaucoup d'autres Ecritures. Je Lui ai dit que je partirais. Il m'a rassur√© qu'Il serait toujours avec moi, comme vous le savez, Fr√®re Kopp, et le monde le sait aussi, ces grandes choses qui s'accomplissent dans ce minist√®re.
E-8 On se demandait si je me souviendrais de ces visions pendant très longtemps. Il y a quelque temps j'en ai eu une, il y a environ quatre ans, pour être précis : un petit garçon était mort au bord d'une route, tamponné par un véhicule et tué. Et il devait être ressuscité des morts. Eh bien, j'en ai parlé à tout le monde, j'ai prophétisé partout aux Etats-Unis et au Canada. C'était écrit sur la feuille de garde de milliers de Bibles, comme quoi la chose aura lieu. Un jour, pendant que nous tenions des campagnes dans les pays scandinaves, nous parcourions la Finlande, venant de Kuopio. Et il y eut une foule de gens rassemblée au bord de la route. Ils tournoyaient autour d'une forme quelconque. Nous sommes sortis pour regarder. La chose était là, le petit garçon, tout, la scène, exactement comme cela m'avait été montré. J'ai dit à frère Moore : "Regarde ta Bible et vois si ce n'est pas la scène en question. "
E-9 "Oui", a-t-il dit. Je me suis agenouill√©, j'ai demand√© √† notre Seigneur J√©sus de confirmer Sa Parole qu'Il m'avait montr√©e, et dont Il m'avait annonc√© l'accomplissement. Le petit gar√ßon a √©t√© ramen√© √† la vie par notre Seigneur J√©sus. Il est vivant et en bonne sant√© aujourd'hui. Fr√®re Kopp, ce ne sont l√† que quelques-unes des choses que notre Seigneur J√©sus est en train d'accomplir aujourd'hui dans le minist√®re qu'Il m'a confi√©. A mon humble avis, c'est pour confirmer Sa Parole. Les choses qu'Il a promises comme devant arriver en ce jour, nous les voyons arriver aujourd'hui. Maintenant, concernant les campagnes en Isra√ęl, Fr√®re Kopp, je serais tr√®s heureux de servir notre Seigneur en Isra√ęl. Je crois que mon minist√®re sera tr√®s efficace aupr√®s des Juifs, car comme les Ecritures le d√©clarent : "Les Juifs demandent des miracles, les Grecs cherchent la sagesse."
E-10 [Fr√®re Kopp dit : "Nous croyons que beaucoup de Juifs, ainsi que d'autres, l√† dans la Terre sainte, arriveront √† croire que le Seigneur J√©sus-Christ est le Messie, quand ils verront un chr√©tien accomplir la proph√©tie de Jo√ęl dans l'Ancien Testament." - N.D.E.] Oui, Fr√®re Kopp, je suis s√Ľr que vous vous r√©f√©rez √† la proph√©tie de Jo√ęl dans l'Ancien Testament, Jo√ęl 2.28, o√Ļ Il a proph√©tis√© que dans les derniers jours, Il r√©pandra Son Esprit sur toute chair. Les fils et les filles proph√©tiseraient. Les vieillards auraient des songes, et les jeunes gens auraient des visions. [Fr√®re Kopp dit : " Eh bien, Fr√®re Branham, je pense que nous allons devoir vous dire au revoir pour le moment. √á'a certainement √©t√© un grand plaisir et √ß'a √©t√© tr√®s √©difiant. Et nous devons nous en aller. Mais nous vous reverrons, Dieu voulant, √† Chicago dans les prochains jours." - N.D.E.]
E-11 Eh bien, gentlemen, √ß'a √©t√© un plaisir de vous recevoir dans notre maison ce soir. Nous prierons ensemble pour le succ√®s des r√©unions de Chicago. Et par la gr√Ęce de Dieu, j'esp√®re vous rencontrer l√† dans les prochains jours. [SŇďur Meda Branham dit : "Est-ce que √ßa vous d√©rangerait de prendre une tasse de th√© avant de partir?"] Fr√®re Kopp dit : "Oh! eh bien, merci beaucoup, SŇďur Branham. C'est tr√®s gentil." Fr√®re Leroy Kopp et son fils, Paul Kopp, disent : "Merci." - N.D.E.] Merci, ch√©rie.
E-12 [Ce qui va suivre, c'est la ligne de pri√®re de la campagne de Chicago - N.D.E.] Maintenant, √† vous qui croyez, l'Ange de Dieu, qui a √©t√© envoy√© vers moi pour vous aider √† croire J√©sus-Christ, n'est pas √©loign√© √† deux pieds [environ 60 cm - N.D.T.] de l√† o√Ļ je me tiens maintenant m√™me. Si vous croyez que je suis Son serviteur, vous devez accepter ce que je dis. Je ne peux pas vous faire croire cela. Vous devez simplement ... Voyez? Mais Il est ici maintenant √† l'estrade. Maintenant, que le Seigneur vous b√©nisse, pendant que je parle √† cette femme. Que chacun de vous soit en pri√®re. Ces gens sont malades. Maintenant, si cette femme dit qu'elle m'est √©trang√®re... Je ne l'ai jamais vue de ma vie, il n'y a pas du tout moyen de la conna√ģtre, aucun moyen du tout. Eh bien, je ne peux pas la gu√©rir, pas plus que je ne peux la sauver; et vous savez que je ne le peux pas. Mais J√©sus-Christ a d√©j√† fait tout cela quand Il est mort au Calvaire.
E-13 Mais Il a envoy√© des dons dans Son Eglise. Est-ce vrai? Si c'est vrai, dites : "Amen." [L'assembl√©e dit : "Amen." - N.D.E.] Et les dons, c'est pour quoi faire? Edifier l'√©glise. Est-ce vrai? En d'autres termes, s'il y a des croyants, des incroyants qui viennent, alors ils diront: "R√©ellement..." La Bible dit: "Si vous tous vous parlez en langues, et que des incroyants viennent, eh bien, ils diront que vous √™tes fous. Mais s'il y en a un qui proph√©tise et qui r√©v√®le les secrets du cŇďur, alors cet incroyant ne tomberait-il pas par terre disant : 'Dieu est r√©ellement au milieu de vous.'" Est-ce vrai? C'est tout √† fait vrai. Tr√®s bien. Croyez maintenant de tout votre cŇďur que J√©sus-Christ, le Fils de Dieu, est ici maintenant pour accomplir et faire ce qu'Il avait promis de faire.
E-14 Madame, j'aimerais juste vous parler comme... dans le... la raison pour laquelle je fais cela, c'est pour contacter votre esprit. Allez-vous croire de tout votre cŇďur? Et si Dieu me r√©v√®le exactement ce qui cloche en vous, allez-vous L'accepter comme votre Gu√©risseur? Vous allez le faire. Eh bien, nous sommes √©trangers, je pense, n'est-ce pas? Nous ne nous sommes jamais vus dans la vie, nulle part. Mais Dieu sait ce qui cloche en vous, n'est-ce pas? Vous, l'un de vos probl√®mes majeurs, vous souffrez aussi de l'an√©mie, n'est-ce pas vrai? Vous croyez que Dieu va vous r√©tablir. Seigneur J√©sus, je Te prie de gu√©rir cette femme. R√©tablis-la, P√®re. Puisse-t-elle partir d'ici ce soir compl√®tement gu√©rie, au Nom de J√©sus-Christ, je le demande. Amen.
E-15 Maintenant allez en vous r√©jouissant. Priez. Maintenant, cela d√©pend de votre foi, sŇďur. Voyez? Il ne m'a rien dit, Il a juste r√©v√©l√© ce qui n'allait pas en vous. Observez ce qu'Il dit. Voyez? Ce qu'Il vous dit, faites-le. Maintenant, cela d√©pend compl√®tement de vous. Voyez? Croyez cela. Vous avez dit que vous acceptez cela. Maintenant, Il vous a prise au mot. Prenez-Le au mot. Mettez-vous √† t√©moigner la m√™me chose, et vous serez gu√©rie. Amen. Disons : "Gr√Ęces soient rendues √† Dieu." Amen. J'esp√®re que Dieu est en train de vous b√©nir tous l√† maintenant, au point que vous ne puissiez plus douter de cela. Ce serait un - un - un p√©ch√© pour vous de ne pas croire maintenant. Apr√®s que Dieu a envoy√© Son Fils, et qu'Il a accompli ce dont Il parle maintenant, et qu'Il a accompli tous ces signes, et vous... et Il a envoy√© Sa Bible, Il a envoy√© Ses pr√©dicateurs, Il a envoy√© Ses dons, et vous continuez √† ne pas croire en Lui, il ne reste plus rien pour vous sinon d'√™tre condamn√© √† la fin. Est-ce vrai ?
E-16 Mais le seul but dans tout cela, c'est de glorifier Dieu et de révéler Jésus-Christ, que... Quand Il était ici sur la terre, Il a fait exactement la même chose. Que tous les lecteurs de la Bible qui croient cela disent: Amen. [L'assemblée dit : "Amen." - N.D.E.] Et Il a dit: "Après que Je m'en serai allé, Je reviendrai. Encore un peu de temps, le monde ne Me verra plus (ce sont les incroyants), mais vous, vous Me verrez (Qui? Les croyants), car Je serai avec vous, même en vous, jusqu'à la fin du monde." Est-ce vrai? Alors c'est un péché que de ne pas croire. "Allez et ne péchez plus (ou ne doutez plus) sinon une chose pire que ceci vous arrivera", a dit Jésus. Est-ce vrai ? Alors nous devons croire. Ça doit être croire ou périr.
E-17 Si j'étais Dieu, et que les gens n'arrivaient pas à me croire sur parole, cela réglerait la question. Mais les gens continuent à ne pas recevoir la Parole, ensuite les signes et les prodiges sont ajoutés dans l'Eglise, comme Jésus-Christ a promis de le faire. Et à mon humble avis, je crois qu'Il est en train d'en finir maintenant même avec les Gentils, et qu'Il va retourner sous peu chez les Juifs. Et les Gentils seront abandonnés dans leurs dogmes et des histoires qu'ils ont, ainsi que dans leurs credos, et leurs dénominations froides et formalistes. Et l'Eglise sera ravie et enlevée. Et l'Evangile ira chez les Juifs. Amen. "Amen" signifie "ainsi soit-il". Très bien.
E-18 Excusez-moi, sŇďur. Je dois de temps en temps d√©tendre mon esprit. Maintenant, nous sommes des √©trangers. Je vois que vous m'√™tes totalement √©trang√®re. Vous venez de loin. Vous venez d'une autre ville. Vous avez un grand probl√®me dans votre cŇďur. Et vous avez un trouble cardiaque, pour commencer. Est-ce vrai? Et il y a beaucoup d'obscurit√©. Je vois un voile noir qui continue √† vous suivre, comme cela. Oh, il s'agit d'un mensonge. Quelqu'un a dit un mensonge √† votre sujet, et c'√©tait un homme qui professait la gu√©rison divine. [La sŇďur dit: "Oui." - N.D.E.] Il a dit que vous √™tes une sorci√®re. ["Oui."] Est-ce vrai? Et il y a eu - il y a eu beaucoup d'agitation dans votre √©glise, ou une chose comme cela, √† ce sujet. N'est-ce pas vrai? Votre pasteur est malade maintenant m√™me. Il a la polio. Est-ce vrai? ["Oui."] SŇďur, ne faites pas cas de ce que les gens vous disent. Ils mentent. Et ce qui vous d√©range au niveau du cŇďur, c'est cette nervosit√©, vous avez un cŇďur surmen√©. Retournez en paix √† la maison, et que Dieu vous b√©nisse. Vous √™tes bien portante. Que Dieu vous b√©nisse. Vous n'√™tes pas une sorci√®re.
E-19 Croyez-vous de tout votre cŇďur? Croyez-vous que Dieu vous gu√©rira de ce cancer ? Croyez-vous qu'Il vous r√©tablira si je le Lui demande? Seigneur J√©sus, je Te prie de gu√©rir cette femme. Et puisse-t-elle √™tre compl√®tement gu√©rie. Je demande cette b√©n√©diction au Nom de J√©sus-Christ. Amen. Poursuivez votre chemin, vous r√©jouissant, disant : "Merci Seigneur", et vous serez r√©tablie. Venez, madame. Dieu Tout-Puissant, Auteur de la Vie, accorde √† cette femme une parfaite sant√© au Nom de J√©sus-Christ. Amen. Que Dieu vous b√©nisse. Juste un instant. Quelque chose vous est arriv√©. Vous savez cela. Vous en √™tes consciente, n'est-ce pas vrai? Eh bien, c'est partout dans le b√Ętiment, et chaque personne qui est ici peut √™tre gu√©rie maintenant m√™me si elle croit cela. Croyez-vous cela? [L'assembl√©e dit : "Amen." - N.D.E.] Ayez foi en Dieu. Etes-vous l'un des huissiers, monsieur? Tr√®s bien, monsieur.
E-20 Cette dame assise juste l√† a une maladie de coeur, elle porte une robe tachet√©e. Levez-vous, madame. Il vient donc de vous gu√©rir de cette affection de cŇďur. Croyez-vous cela de tout votre cŇďur? Tr√®s bien. Il y a une dame assise l√† avec un mouchoir lev√©, elle pleure, elle a re√ßu un coup √† la t√™te l'autre jour. Elle a des maux de t√™te caus√©s par cela. Est-ce vrai? Levez-vous et acceptez votre gu√©rison au Nom de J√©sus-Christ. Amen. Combien d'autres parmi vous aimeraient accepter leur gu√©rison? J√©sus-Christ est ici m√™me maintenant pour vous gu√©rir. Croyez-vous cela? Tous ceux qui veulent √™tre gu√©ris, mettez-vous debout maintenant m√™me. Chaque personne dans le b√Ętiment qui veut √™tre gu√©rie, levez-vous. Levez les mains vers Dieu, comme ceci. Dieu Tout-Puissant, Auteur de la Vie, Dispensateur de tout don, comme Ton Esprit est ici ce soir, je Te prie de gu√©rir chaque personne dans ce b√Ętiment. Tu es ici. Le Saint-Esprit est ici. Et maintenant moi, en tant que Ton serviteur, avec ces autres serviteurs, nous maudissons chaque maladie qui est ici. Puisse J√©sus-Christ, le Fils de Dieu, gu√©rir chaque personne qui est ici. Satan, quitte ces gens au Nom de J√©sus-Christ. Maintenant, que ceux qui ont les mains lev√©es disent : "Gloire √† Dieu" ; et allez en vous r√©jouissant-vous, rendant... √† Dieu [L'assembl√©e dit : "Gloire √† Dieu." - N.D.E.] Tr√®s bien, Fr√®re Boze.

En haut