ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication JESUS GLORIFIE / 55-0225 / Phoenix, Arizona, USA // SHP 1 hour and 37 minutes PDF

JESUS GLORIFIE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Bonsoir, mes amis. Je suis très heureux d'être de nouveau ici ce soir pour servir au Nom du Seigneur Jésus. Frère Ballard et le - le comité, là, étaient juste en train de regarder vers le bas, de rire et je ne savais pas de quoi il s'agissait. Et frère Ballard m'a amené un petit enfant indien des plus mignons, à peu près de cette taille-ci, qui était en train de ramper par terre. C'est vraiment bien. Au... La dernière fois à la réserve, une femme indienne est sortie avec un enfant au dos, dans un petit panier, et j'ai joué un peu avec lui. Alors j'ai dit: "Donne-le... veux-tu me le donner?" Et, oh! la la! Ses yeux brillaient. "Ça va, mais ne prends pas l'enfant."
E-2 Eh bien, le Seigneur voulant, nous irons √† la r√©serve demain apr√®s-midi, √† 14 heures, pour pr√™cher aux vrais Am√©ricains, les Indiens. Que le Seigneur accorde Ses b√©n√©dictions. J'esp√®re que nous aurons l√† une r√©union comme celle que nous avions eue la fois pass√©e, il y a environ 7 ans. Je vous assure, je n'ai jamais tenu une r√©union sans que je - sans que je pense √† cette r√©union-l√† : la foi humble des Indiens. Et bien des fois, je me suis dit qu'un jour j'aimerais parcourir tous les Etats-Unis et ne visiter que les r√©serves indiennes et prier pour les Indiens, ici et l√†. Si je peux mettre la main sur assez de missionnaires, peut-√™tre, pour avoir quelque - quelque chose derri√®re moi qui montre qu'ils sponsorisent le - ou plut√īt afin que je puisse y acc√©der. Ils n'ont pas besoin de sponsoriser quoi que ce soit, mais je veux dire, si seulement ils ont acc√®s √† la r√©serve des Indiens.
E-3 Il n'y a pas longtemps nous tenions √† Los Angeles, en Californie, une grande r√©union l√† o√Ļ nous allons nous rendre bient√īt, au Stock Exhibit [Lieu o√Ļ l'on garde le b√©tail - N.D.T.], il y avait l√† beaucoup, beaucoup de milliers de gens rassembl√©s. Un soir, j'ai remarqu√©, et oh, toute une section occup√©e par des gens... C'√©taient les Indiens crows qui sont venus de l√† loin, pr√®s de la rivi√®re Little Big Horn. Et je me suis dit : "Oh..." J'ai travers√© la r√©serve quelques jours apr√®s cela, sur ma route vers le Canada. Je me disais : "Assur√©ment, j'aimerais tenir une r√©union ici pour ce peuple." Ils semblent avoir une foi tr√®s simple, ils croient simplement cela. Ils ne cherchent pas √† comprendre quoi que ce soit. Ils vous croient tout simplement sur parole et ils vont de l'avant. J'aime cela. C'est bien dommage que nous n'ayons plus cela, n'est-ce pas? Oui, oui. La simplicit√© de la chose...
E-4 Eh bien, ce soir, c'est la dernière soirée avant dimanche après-midi, pour les réunions qui se tiennent ici à l'auditorium, en effet, je pense que mes chers amis francs-maçons vont peut-être utiliser leur auditorium samedi soir. Et nous cédons la place certainement par égard pour cela et nous sommes très contents de le faire. Et puisse le Seigneur les bénir, c'est notre sincère prière. Et maintenant - maintenant, j'ai vu qu'il y a des réunions qui se tiennent dans la ville, je me rends compte qu'il y a beaucoup de pancartes dehors, avec la mention : "Réveils". Si seulement vous déposez le petit billet qui renseigne le lieu de votre réveil, nous serons contents d'annoncer cela.
E-5 Ce matin, j'√©tais √† l'√©glise des Assembl√©es de Dieu pour une r√©union du matin, nous avons eu l√† une tr√®s belle r√©union. J'√©coutais un √©vang√©liste l√†. Son nom m'√©chappe. [Quelqu'un dit : "Hagin." - N.D.E.] Hagin, fr√®re Hagin. Un enseignant digne de confiance... Le pasteur, un homme aimable, ils ont beaucoup regrett√© de tenir un r√©veil pendant notre campagne, mais ils avaient pr√©par√© cela depuis environ un an. Et ils sont tenus d'aller jusqu'au bout. C'√©tait donc parfaitement en ordre. Et nous aimerions leur t√©moigner notre amour, que nous les aimons. Nous ne sommes pas divis√©s dans l'oeuvre du Seigneur. Nous sommes tous ensemble, nous formons un seul corps, nous allons de l'avant. Et chaque matin, de dix heures √† onze heures, ils tiennent des r√©unions l√† dans le... ce matin, fr√®re Hagin a enseign√© sur la gu√©rison divine, c'√©tait un merveilleux message. J'appr√©cie s√Ľrement cela. C'√©tait ma premi√®re fois de serrer la main au fr√®re, mais c'est un homme tr√®s bien.
E-6 J'ai vu ici un petit endroit appel√© l'Eglise du Dieu vivant, ou quelque chose de ce genre. Je crois qu'ils ont un r√©veil. Je ne sais pas qui est leur pasteur, mais il y est mentionn√© : "Il y a r√©union chaque soir." Et je ne connais pas exactement leur - l'horaire de leurs r√©unions et tout le reste. Bon, dimanche on sera ici. Et j'√©tais... Vous qui √™tes des visiteurs ici, vous qui venez de l'ext√©rieur de la ville, de diff√©rents endroits, allez quelque part √† l'une de ces bonnes √©glises. Les pasteurs qui sont ici sur l'estrade repr√©sentent la communion entre chr√©tiens ici √† Phoenix... Trouvez-vous un endroit o√Ļ aller, allez √† l'√©glise quelque part dimanche matin. Dieu voulant, nous reviendrons ici dimanche apr√®s-midi pour un message √©vang√©lique. Dieu nous l'accordera, et dimanche soir on continuera avec des services de gu√©rison pour terminer le mardi prochain, je pense, ou plut√īt le mercredi, c'est le mercredi, le mercredi prochain.
E-7 Et le jeudi matin nous quitterons pour Angelus Temple, √† Los Angeles, pour cinq soir√©es de r√©unions avec fr√®re Rolf McPherson et fr√®re Teeford, le pasteur de l√†. Et c'est... Et c'est dans notre programme inter-√©vang√©lique. Et puis, les Hommes d'Affaires Chr√©tiens, l'Association Internationale des Hommes d'Affaires Chr√©tiens du Plein Evangile sponsorise une r√©union l√† au - l√† au Stock Exhibit. Je pense que c'est entre Downy et South Gate, l√† o√Ļ nous √©tions l'ann√©e pass√©e. Si vous habitez aux environs de l√†, et que vous ayez des amis, nous serons contents de les voir l√†, pour leur pr√™cher au Nom du Seigneur. Eh bien, demain, si vous √™tes (je pense que c'est ouvert au public, je ne sais pas) - demain apr√®s-midi, √† la r√©serve indienne et chez les Indiens Apaches. N'y a-t-il pas une autre tribu ici appel√©e Navajo? Peut-√™tre que nous aimerions entrer dans leur r√©serve une fois, si nous pouvons mettre la main sur un missionnaire quelque part et √©tablir un programme.
E-8 Maintenant, ce soir, je pensais que ce serait une tr√®s bonne chose... Combien dans le b√Ętiment ont des cartes de pri√®re? Faites voir vos mains. Des cartes de pri√®re, partout. Eh bien, c'est vraiment un bon nombre. Eh bien, nous voulons prier pour tout celui qui a une carte de pri√®re. Nous voulons faire cela. C'est ce que nous - nous avons r√©solu : prier pour chaque personne √† qui nous avons remis une carte de pri√®re. Franchement, nous sommes tenus de faire cela, du moment que nous leur remettons une carte de pri√®re. Je ne peux pas les faire venir tous dans les lignes comme vous le voyez, je m'affaiblis tr√®s vite apr√®s quelques visions, et alors, je ne pourrai les prendre de cette fa√ßon-l√†. Cela est bas√© sur... Mes r√©unions ne sont pas bas√©es sur un contact personnel avec chaque personne; c'est bas√© sur l'exaltation du Seigneur J√©sus-Christ, et la r√©surrection, de sorte qu'en √©coutant la pr√©dication de la Parole, les gens puissent croire donc au Seigneur J√©sus. Et Lui, par - par la puissance de Sa r√©surrection, Il vient parmi nous et accomplit les choses m√™mes qu'Il faisait quand Il √©tait ici sur terre, comme les - comme une - comme confirmation de Son omnipotence √©ternelle, qu'Il est ici avec nous et qu'Il le sera aux si√®cles des si√®cles. Nous ne serons jamais sans le Seigneur, nous les croyants chr√©tiens. Nous sommes unis √† Lui aux si√®cles des si√®cles, pour l'√©ternit√© (N'est-ce pas merveilleux?), unis au Seigneur J√©sus-Christ aux si√®cles des si√®cles : "Je serai avec vous tous les jours." J'aime cela, pas vous? Et c'est merveilleux! Et maintenant, nous - c'est donc cela la base de mes r√©unions, que les croyants regardent simplement et vivent.
E-9 Maintenant, fr√®re Osborn... C'est un tr√®s brave homme. Je pense qu'Il a √©t√© ici √† PhŇďnix, Tommy Osborn, l'un des meilleurs jeunes fr√®res que vous ayez jamais rencontr√©s. Et fr√®re O. L. - ou plut√īt Oral Roberts, je pense, ainsi que beaucoup d'autres √©vang√©listes qui prient pour les malades... Oh! la la! Il y en a beaucoup. Ils entrent dans une ville, ils ont diff√©rents types de minist√®re, certains d'entr'eux pratiquent l'imposition des mains et d'autres oignent d'huile. Et tout cela se trouve dans les Ecritures. C'est vrai. Oui, monsieur. Ils sont tous des serviteurs de Dieu. Et ils essaient de faire le mieux qu'ils peuvent pour vous. Je crois cela. Je crois cela pour chaque homme. Tout au long des rues il y a de grandes √©glises, de petites missions et tout. Il y a des gens que la grande √©glise peut attraper, et que la petite mission ne pourrait pas attraper, cette cat√©gorie de gens l√†. La mission peut attraper quelqu'un que l'autre ne pourrait pas. Je voudrais croire que chacun d'eux est bien, de merveilleux fr√®res. Nous pourrons √™tre quelque peu en d√©saccord, en tant que serviteurs du Seigneur, sur la th√©ologie, mais cela ne nous s√©pare pas de l'amour de Dieu qui est en J√©sus-Christ. Nous aimons tous le Seigneur. Et puis, ils - ils sont ici comme des phares √† des endroits, afin que les gens de diff√©rentes couches puissent trouver le Seigneur J√©sus-Christ.
E-10 Eh bien, ce soir, fr√®re Moore et moi nous nous entretenions (c'est lui l'organisateur des r√©unions), disant que peut-√™tre ce soir, on aurait un bon moment, si je venais et alignais autant de gens que possible, parce que nous ne voulions pas r√©server tout cela pour la derni√®re soir√©e, pour les amener simplement dans la ligne de pri√®re, prier pour eux sans faire le discernement. Combien ont vu le discernement? Faites voir les mains, partout, dans le b√Ętiment, partout, ceux qui ont donc vu cela. Oh! la la! C'est cent pour cent. Tr√®s bien. Maintenant, j'aimerais parler un peu sur la Parole, et ensuite nous appellerons ceux qui ont des cartes de pri√®re. Mon fils m'a remis un petit bout de papier il y a un instant, il y √©tait √©crit : "J'ai distribu√© les cartes s√©ries A, E, et P et M, l√†." √áa fait quatre cents cartes de pri√®re distribu√©es. Nous aimerions donc prier pour chacun d'eux. Mais pour y arriver, on ne peut pas faire le discernement sur chacun d'eux. Mais, fr√®re Moore m'a dit : "Fr√®re Branham, il y a des gens √† qui on a enseign√© l'imposition des mains, il leur faut absolument cela. C'est tout."
E-11 Ainsi, je me rappelle que la plus longue nuit de pri√®re que j'aie jamais eue de ma vie, c'√©tait √† Phoenix, en Arizona; elle a dur√© 10 heures, je crois, n'est-ce pas √ßa, fr√®re? Dix heures, pour terminer une ligne de pri√®re. Oh! la la! J'√©tais si √©puis√© que pendant deux ou trois jours, je pouvais √† peine marcher. Et puis, √† la r√©serve des Indiens, je pense que nous avions commenc√© un apr√®s-midi, et nous sommes sortis le lendemain matin vers quatre heures. Au d√©part, ils pensaient que c'√©tait juste un trucage, mais quand ils ont effectivement vu que c'√©tait le Seigneur, ils sont venus. Je n'oublie jamais ces soir√©es-l√†. Certains d'entre eux √©taient mouill√©s jusqu'√† la taille pour avoir pataug√© dans la rivi√®re. Et ils ne sont pas pass√©s par le gu√©; ils ont tout simplement travers√©, amenant leurs bien-aim√©s pour qu'on prie pour eux. C'est un m√©morial dans mon coeur... Et dans ces grandes sph√®res de Dieu o√Ļ se trouvent des √™tres c√©lestes, l√† au-del√† de la rivi√®re, je m'attends √† les rencontrer un jour, l√†, et √† chanter les louanges de Dieu pour toujours.
E-12 Maintenant, combien pensent que ça serait bénéfique de tenir ce genre de réunions, les gens qui sont ici, les malades et tous les autres, les faire simplement venir dans la ligne et prier pour eux? Faites voir les mains, juste pour avoir l'avis de l'auditoire. Levez donc très haut les mains, si vous croyez... Eh bien, c'est bien. C'est bien. Eh bien, nous le ferons de cette façon-là ce soir, le Seigneur voulant, prêcher, et ensuite former une ligne de prière. Et nous ne savons pas ce que notre Seigneur Jésus pourra faire. Il pourra faire au-delà de toute mesure.
E-13 Il y a quelques semaines √† mon tabernacle, je suis pass√© l√† sans faire le discernement ni rien, il y avait environ cent cinquante personnes qui √©taient l√† dans la ligne pour un service de pri√®re. J'ai fait venir les gens dans la ligne, je parlais avec eux et je priais avec eux. Et avant qu'ils aient quitt√© le b√Ętiment, avant qu'ils soient sortis du b√Ętiment, apr√®s qu'on a pri√© pour eux, qu'on leur a impos√© les mains, les huissiers et les autres ont - ont pr√©sent√© seize miracles extraordinaires qui avaient eu lieu, entre le moment o√Ļ on avait pri√© pour eux et le moment avant qu'ils ne puissent sortir, des victimes de la polio, transportant leurs appareils orthop√©diques... des femmes qui avaient des bras raides les avaient pos√©s sur la t√™te, louant Dieu. J'ai dit : "Oh! la la! Peut-√™tre qu'apr√®s tout fr√®re Roberts et les autres ont raison..." Ainsi... Mais fr√®re Roberts le fait √† sa mani√®re, vous savez, et moi, tel que Dieu pourvoira...
E-14 Mais maintenant, ce soir pour parler un peu... J'aime la Parole, pas vous? Oh! la la! C'est de la Parole que nous vivons. Maintenant, dans Saint Matthieu, l'Evangile selon Saint Matthieu, chapitre 16, √† partir du verset 15, et nous lirons juste quelques lignes ici comme texte. Je ne vous retiendrai pas tr√®s longtemps. Et puis, imm√©diatement apr√®s cela nous commencerons donc √† aligner les malades et les afflig√©s, et √† prier pour eux. Et nous esp√©rons... Maintenant, avant de faire cela, nous aimerions que vous fassiez ceci : Quand vous passerez dans la ligne de pri√®re, venez avec toute la foi que vous pouvez rassembler, croyant que Dieu va faire cela, et vous sortirez de ce b√Ętiment une personne bien portante. "Si tu crois", a dit le Seigneur.
E-15 Vous savez, Jésus Lui-même ne guérissait que par vision. Est-ce vrai? Combien savent donc que c'est vrai, après que cela vous a été prêché pendant tous ces jours? Il a dit : "Je ne fais rien de Moi-même, Je ne fais que ce que Je vois faire au Père, Je le fais pareillement." Mais il y eut autrefois des aveugles qui passaient dans la rue, et qui criaient après Lui. Et Il - Il n'a pas fait cas d'eux. Il est entré dans une maison, et puis un aveugle est venu auprès de Lui dans la maison et il a continué à crier après Lui. Alors, Il s'est retourné vers eux et Il n'avait pas de vision là! S'Il avait eu une vision, Il l'aurait accomplie. Mais Il n'avait pas de vision. Alors Il a dit : "Crois-tu que nous sommes capables de le faire?" Ils ont dit : "Oui, Seigneur." Alors, Il a touché leurs yeux de Ses doigts et Il a dit : "Maintenant, qu'il vous soit fait selon votre foi." Et quelques minutes après, leurs yeux s'ouvrirent. Il n'avait rien à voir là-dedans. Rien à voir là-dedans, le Seigneur Jésus. Il a dit : "Votre foi..." Est-ce vrai? Il vous sera fait selon votre foi.
E-16 La femme qui a touch√© Son v√™tement, Il ne lui avait m√™me pas impos√© les mains. Voyez? Le centenier romain a dit : "Je ne suis m√™me pas digne que Tu entres sous mon toit. Prononce simplement la Parole et il en sera ainsi." C'est l√† que reposait sa foi. Voyez? Mais Ja√Įrus √©tant un Juif, ayant appris l'imposition des mains et tout le reste, a donc dit : "Viens imposer les mains √† ma fillette. Elle se meurt, mais elle vivra si tu viens lui imposer les mains." Et J√©sus a d√Ľ parcourir tout le trajet pour aller imposer les mains √† sa fille. Mais pour le jeune gar√ßon des Gentils qui se mourait, Il a dit : "Prononce simplement la Parole et cela s'accomplira." Voyez-vous? C'est selon votre foi. Voyez-vous?
E-17 Maintenant, si vous pouvez regarder et vivre quand vous voyez les - vous entendez l'Evangile être prêché, sur base de la Parole, cela règle la question. Vous êtes guéri sur-le-champ. Mais vous ne pouvez pas être guéri par une foi mentale. Vous devez être guéri par une foi réelle et vivante venant de votre coeur. Quand... Peu importe combien vous êtes enthousiasmé ici en haut, et peu importe combien vous ne croyez pas ici en haut, si quelque chose ici en bas vous dit que c'est terminé, c'est terminé; c'est tout. Cela règle la question. Il n'y a plus de peur, pas du tout. Personne ne peut vous dire le contraire. Vous ne savez pas pourquoi vous croyez cela. Ce n'est pas le raisonnement, c'est la foi. Vous croyez simplement cela et c'est ainsi que cela arrive. Vous croyez cela et vous allez de l'avant, peu importe ce que dira votre faculté de connaissance, c'est inconcevable... C'était inconcevable qu'Abraham et Sarah aient un enfant, mais ils ont cru cela de toute façon. C'est tout à fait inconcevable qu'un homme reste vivant dans le sein d'un gros poisson, mais cela lui est arrivé de toute façon. C'est tout à fait inconcevable qu'un homme en ressuscite un autre des morts, mais Il l'a fait de toutes les façons. Voyez-vous? Oui, c'est vrai. Il ne s'agit pas de la raison, il s'agit de la foi.
E-18 Maintenant, parlons de la Parole pendant quelques instants, Dieu voulant. Le verset 15 donc, vous qui avez trouv√© le chapitre 16 de Saint Matthieu : Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis? Simon Pierre r√©pondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. J√©sus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce ne sont pas la chair et le sang, qui t'ont r√©v√©l√© cela, mais c'est mon P√®re qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je b√Ętirai mon Eglise; et que les portes du s√©jour des morts ne pr√©vaudront point contre elle. Inclinons la t√™te pendant que nous parlons √† l'Auteur de cette Parole. P√®re c√©leste, apr√®s avoir lu cette Parole, sachant qu'Elle a √©t√© prononc√©e par les l√®vres sacr√©es du Fils de Dieu, tel que Matthieu le scribe, se tenant l√†, notait cela au moment m√™me o√Ļ Il La pronon√ßait... Nous venons donc avec r√©v√©rence, P√®re, aupr√®s de Toi pour Te demander de nous accorder la lumi√®re sur ce passage ce soir, car nous L'avons pris comme texte, ne sachant m√™me pas exactement par o√Ļ commencer pour aborder Cela. Mais pendant que je me tenais tout simplement dans le hall, j'ai pens√© √† cette Ecriture et La voici. Maintenant, P√®re, que le Saint-Esprit prenne la Parole et L'apporte √† chaque coeur selon que nous En avons besoin. Edifie la foi dans le coeur, Seigneur. Ceux qui n'ont pas encore eu la foi jusqu'√† pr√©sent, pour croire en Toi et pour T'accepter, puissent-ils le faire ce soir et √™tre sauv√©s... Tous ceux qui sont √©trangers, qui sont loin de Dieu ce soir, qu'ils viennent humblement √† la croix pour √™tre sauv√©s. Que ceux qui n'ont pas le Saint-Esprit naissent de nouveau ce soir par le Saint-Esprit. Je prie, P√®re, que tous les malades et les afflig√©s, que chacun soit gu√©ri ce soir. Tire gloire de la r√©union, car nous nous confions √† Toi pour que le Saint-Esprit op√®re, au Nom de J√©sus, amen.
E-19 Ce soir, les Ecritures auxquelles nous nous r√©f√©rons... Et je vois maintenant m√™me qu'il y aura une m√™l√©e ce soir si les visions n'arr√™tent pas d'appara√ģtre. Priez pour moi, parce que j'en vois d√©j√† une maintenant m√™me qui est en train de se d√©rouler. Maintenant, le Seigneur J√©sus, le Fils de Dieu... Vous aimeriez vraiment avoir cet enfant? Croyez-vous que Dieu va vous donner cet enfant pour lequel vous priez? Vous √™tes st√©rile, n'est-ce pas? Vous ne pouvez pas avoir un enfant, mais vous priez que Dieu vous en donne un. N'est-ce pas vrai, la dame qui est assise l√†? Avez-vous une carte de pri√®re? Vous n'en avez pas. Vous n'en aurez pas besoin. Croyez-vous que J√©sus vous donnera cet enfant? Alors, vous l'aurez. Que Dieu vous b√©nisse. Aimons-Le de tout notre coeur. Je ne L'ai jamais vu faillir et vous ne Le verrez jamais faillir. Ici, J√©sus de Nazareth parle... La petite dame, avant que nous n'en arrivions l√†, la petite dame qui est assise l√†, sa foi, d'une fa√ßon ou d'une autre, m'a attir√© l√†. Je pense que c'√©tait la gr√Ęce de Dieu. La Lumi√®re Se tenait juste au-dessus d'elle et Cela a d√©voil√© et a montr√© qu'elle √©tait en train de prier pour avoir un enfant. Tr√®s bien.
E-20 J√©sus de Nazareth, le Fils de Dieu, est pr√©sent dans le b√Ętiment. Vous voyez. Il est ici. Ne pensez-vous pas que c'est le m√™me Evangile que Paul pr√™chait quand il a fix√© le regard sur quelqu'un, disant : "Je vois que Tu...?" C'est la foi qui a √©t√© transmise aux saints une fois pour toutes. Eh bien, J√©sus venait de prendre avec Lui Pierre, Jacques et Jean. Ils sont all√©s √† la montagne pour voir la Venue du Seigneur. Il avait dit : "Quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point qu'ils n'aient vu le Royaume de Dieu venir en puissance." Et Il est all√© √† la montagne, Il leur a montr√© exactement ce qui arriverait sur la montagne. Et alors, la premi√®re chose qu'ils ont vue, c'√©tait J√©sus glorifi√©. C'est la chose suivante que l'Eglise verra ici sur la terre, c'est la Venue de J√©sus dans Son √©tat glorifi√©.
E-21 La chose suivante qu'ils ont vue c'√©tait Mo√Įse et Elie qui sont apparus aux c√īt√©s de J√©sus. √áa sera pour pr√™cher au reste de Juifs apr√®s que l'Eglise aura √©t√© enlev√©e. Et la chose suivante qu'ils ont vue, c'√©tait J√©sus seul, c'√©tait Lui qui revenait avec - pour r√©gner avec nous pendant le mill√©nium. Et quel beau tableau, pendant qu'Il descendait... Il a pos√© la question : "Qui dit-on que Je suis Moi le Fils de l'homme?" Les uns disent : "Tu es Elie." Les autres disent : "Eh bien, Tu es Mo√Įse." Et d'autres encore disent : "Tu es J√©r√©mie, le - l'un des proph√®tes." Il a dit : "Mais vous, qui dites-vous que Je suis?" Et l'ap√ītre Pierre, qui n'√©tait qu'un p√™cheur, un homme du peuple sans instruction, qui ne pouvait m√™me pas √©crire son propre nom, d'apr√®s ce que nous avons appris, la Bible dit qu'il √©tait √† la fois un homme du peuple et un homme sans instruction. Pouvez-vous penser √† cela? Un homme du peuple, sans instruction a dit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." J√©sus S'est rapidement retourn√© et a dit : "Tu es heureux, Simon fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela." En d'autres termes : "Simon, tu n'as jamais appris cela dans un quelconque s√©minaire. Ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela. Tu n'as jamais appris √ßa de quelqu'un d'autre, mais c'est Mon P√®re qui est dans les cieux qui t'a r√©v√©l√© cela. Et sur cette pierre, Je b√Ętirai Mon Eglise. Et les portes du s√©jour des morts ne pr√©vaudront point contre Elle."
E-22 Maintenant, beaucoup de th√©ologiens ont - et vous les fr√®res qui √™tes ici, vous pouvez ne pas accepter cela. Voil√† une petite portion des Ecritures ce soir pour un petit sermon, pour ainsi dire, avant qu'il ne soit l'heure de commencer la ligne de pri√®re. Nous devons nous d√©p√™cher, parce que nous avons beaucoup de gens pour qui prier. Mais si vous n'acceptez pas cela, nous sommes - nous sommes toujours des fr√®res. J'explique tout simplement ce que j'en pense. Beaucoup disent que... L'Eglise catholique croit que c'√©tait Pierre, ou qu'il y avait une pierre l√†, sur laquelle on a b√Ęti Cela, l'Eglise, qu'ils ont construit cela sur une pierre. Certains ont dit que c'√©tait sur Pierre, qui √©tait une petite pierre, que l'Eglise est b√Ętie. Et les autres ont dit que J√©sus parlait de Lui-m√™me, que c'est sur Lui que l'Eglise est b√Ętie. Je suis en d√©saccord avec tous les deux, amicalement. Je pense que ce sur quoi Il a dit qu'Il b√Ętirait Son Eglise, c'√©tait la r√©v√©lation spirituelle envoy√©e de Dieu. Voyez-vous? Car Il a exactement dit : "Ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela. Ainsi, c'est sur une v√©rit√© spirituelle de Dieu r√©v√©l√©e que Je b√Ętirai Mon Eglise? Et les portes du s√©jour des morts ne pr√©vaudront point contre elle."
E-23 Maintenant, examinons le tout d√©but, dans le jardin d'Eden, apr√®s qu'ils avaient √©t√© chass√©s du jardin d'Eden et que les enfants √©taient n√©s. Ca√Įn et Abel, tous ces deux jeunes gar√ßons s'√©taient rendu compte qu'ils √©taient mortels, qu'ils se mouraient, et ils se consumaient comme une bougie, et qu'un jour ils devaient retourner √† la poussi√®re de la terre et aupr√®s du Cr√©ateur qui les avaient laiss√©s venir au monde. Et ils voulaient trouver gr√Ęce aupr√®s de Dieu. Alors, ils sont tous deux venus adorer. Voici un petit point que nous pourrons ins√©rer maintenant m√™me, afin que vous puissiez bien comprendre... Eh bien, je pense que chaque personne devrait √™tre membre d'une √©glise quelque part. C'est un devoir pour vous. Vous devriez √™tre membre d'une √©glise. Mais le seul fait d'√™tre membre d'√©glise n'atteindra pas le but. Voyez-vous? Je pense que chaque personne devrait adorer, devrait adorer le Seigneur J√©sus-Christ dans la sinc√©rit√© du coeur, la puret√© du coeur, mais cela seul ne suffit pas. Je crois que chaque homme devrait avoir foi en Dieu. Une foi victorieuse en Dieu. Mais cependant, ce n'est pas encore cela. Voyez-vous? Si aller √† l'√©glise, √™tre membre d'√©glise, payer les d√ģmes, adorer Dieu, et toutes ces choses que nous faisons aujourd'hui, si c'est cela qu'on appelle religion, Dieu a √©t√© injuste en condamnant Ca√Įn, car celui-ci avait accompli tout cela.
E-24 Ca√Įn n'√©tait pas un incroyant. Ca√Įn √©tait un croyant. Ca√Įn n'est pas venu en disant : "Eh bien, je ne crois pas que Dieu existe." Ca√Įn - Ca√Įn est venu comme un croyant. Il essayait de trouver gr√Ęce devant Dieu. Et Ca√Įn a construit un autel. Un autel, c'est une √©glise, un lieu d'adoration. Puis Ca√Įn a construit un autel, et non seulement cela, mais Ca√Įn a apport√© une offrande et il a offert un sacrifice. Pas seulement cela, mais Ca√Įn a ador√© le Seigneur. Voyez-vous cela? Eh bien, vous pouvez √™tre - √™tre membre d'une √©glise, aller √† l'autel et prier, accomplir vos devoirs religieux et payer vos d√ģmes √† l'√©glise, offrir un sacrifice spirituel, vous agenouiller, confesser votre foi en Dieu et √™tre malgr√© tout perdu. Retournons au commencement. Mettez-vous sur la bonne voie pour commencer, voyez, alors vous pourrez tr√®s bien courir, si vous √™tes sur la bonne route. Maintenant, il y avait deux... Peut-√™tre que dimanche, j'entrerai un peu plus profond√©ment dans cela, dimanche apr√®s-midi, sur la vraie et la fausse vigne, Dieu voulant. Remarquez, mais maintenant, Abel... Qu'est-ce qui faisait la diff√©rence, du moment que lui, il avait ador√©, il avait apport√© un sacrifice, il avait fait toutes ces choses? Pourquoi Dieu ne l'avait-Il pas re√ßu?
E-25 Eh bien, Ca√Įn, je ne pense pas que Ca√Įn soit all√© l√† d√©lib√©r√©ment prendre les fruits du champ, les oeuvres de ses mains, et a amen√© cela l√†, qu'il a fait cela parce qu'il - il voulait absolument se faire passer pour un je-sais-tout. Je crois que Ca√Įn est venu de tout son coeur, pensant faire ce qui √©tait bien. Pourquoi cherchait-il √† trouver gr√Ęce devant Dieu? Il essayait de retrouver la vie. Il essayait de retourner au jardin d'Eden, o√Ļ √©taient les ch√©rubins. J'imagine qu'ils √©taient all√©s vers l'est o√Ļ le ch√©rubin gardait l'Arbre de la Vie. Ils essayaient de retourner. Et un homme avec son - dont la destin√©e de l'√Ęme √©tait en jeu, il n'allait pas l√† pour faire la religion; il allait l√† pour adorer. Et de tout son cŇďur, Ca√Įn a dit : "Je crois que Dieu existe. Et je viens pour trouver gr√Ęce devant Lui." Il est donc parti prendre les fruits du champ qu'Il avait cultiv√©s, et il les a amen√©s et les a d√©pos√©s l√†, peut-√™tre qu'il a mis l√† le grand lys calla, et de belles fleurs, tout autour et a recul√©... Oh! nous pourrions dire quelque chose ici concernant une telle nature. Et il a recul√©, il s'est agenouill√©, il a lev√© les mains, il a confess√© ses fautes, il a ador√© J√©hovah. Mais J√©hovah a secou√© la t√™te pour dire non.
E-26 Voici venir Abel, peut-être sans rien de beau, il avait un pauvre petit agneau bizarre attaché au cou avec une liane de vigne. Il n'y avait pas de corde de chanvre à l'époque, aussi je suppose que c'était une liane de vigne autour du cou, tirant ce petit animal et celui-ci essayait de regimber, il l'a soulevé, il l'a jeté sur le rocher. Ils n'avaient pas de couteau, aussi peut-être a-t-il pris un morceau de pierre à feu, ou quelque chose comme cela, il a ramené sa petite tête en arrière et il a tranché sa petite gorge comme cela, jusqu'à couper la veine jugulaire, le petit animal ruait, et le sang giclait comme cela, il maintenait sa main sur lui jusqu'à ce que le petit animal meure. Et Dieu a regardé en bas et a dit : "C'est bien, c'est ça la chose."
E-27 Eh bien, le seul moyen pour que ce jeune gar√ßon ait pu jamais faire cela, et de savoir que c'√©tait le sacrifice appropri√©, cela devait √™tre une r√©v√©lation spirituelle venue de Dieu. C'est exact. Depuis lors cela est la v√©rit√© spirituelle r√©v√©l√©e. Comment Dieu, par Sa mis√©ricorde, par l'action du Saint-Esprit, r√©v√®le la v√©rit√© spirituelle, la Parole Elle-m√™me. Si vous essayez de lire cela du point de vue de l'instruction, vous lirez simplement cela comme vous essayez de comprendre quelque chose de fa√ßon math√©matique. Mais si vous lisez cela apr√®s que vous avez re√ßu Christ dans votre cŇďur, c'est un tout nouveau Livre . C'est juste une histoire d'amour que Dieu vous a √©crite. C'est spirituellement r√©v√©l√©. L'Eglise de Dieu est absolument une r√©v√©lation spirituelle du Seigneur J√©sus-Christ. Et personne ne peut recevoir cela par son propre d√©sir. J√©sus a dit : "Personne ne peut venir √† Moi, si Mon P√®re ne l'attire premi√®rement." Est-ce juste? Cela doit √™tre au d√©part une oeuvre du Saint-Esprit pour attirer l'homme. Et lorsqu'un homme vient √† Dieu, apr√®s avoir √©t√© attir√© par le Saint-Esprit, J√©sus a dit : "Je ne le mettrai pas dehors. Je lui donnerai la Vie Eternelle, Je le ressusciterai aux derniers jours." Quelle belle esp√©rance cela donne √† l'√©glise!
E-28 Et maintenant, mes amis, c'est ce que j'essaie de présenter d'une manière simple. Je ne suis pas un - un enseignant. Je suis une personne vraiment sans instruction. Mais ce que je - ce que je sais être la vérité fondamentale, je sais que cela a marché dans mon cas. Cela a marché dans le cas de millions d'autres. Cela marchera dans votre cas. Si jamais vous pouvez vous débarrasser de toute autre chose pour vous attacher à la Parole, vous pourrez être établi fermement, être inébranlable, et travailler de mieux en mieux à l'oeuvre du Seigneur, sans être ballotté ça et là, essayant chaque ligne de prière, parcourant les rues, allant ici, allant là-bas... Vous serez stable. "Seigneur, je crois cela parce que Tu l'as dit, et cela règle la question." Tous les démons des lieux de tourment ne peuvent pas vous détacher de là. Vous savez cela. Une fois que Dieu vous l'a révélé, que cela a été placé spirituellement dans votre coeur, que Jésus-Christ est mort au Calvaire pour vous guérir, vous êtes guéri. Amen. Ça ne sert donc à rien que vous passiez dans une ligne de prière. Vous êtes guéri.
E-29 C'est juste comme si tout le temps, par l'action du Saint-Esprit, Dieu vous r√©v√®le que J√©sus-Christ est mort √† votre place et que c'est Lui qui frappe √† la porte de votre coeur : quelque chose arrive ici dans ce petit coeur, c'est termin√©. Croyez-vous cela? Nous avons des appels √† l'autel, nous amenons les gens autour de l'autel. C'est une - une bonne tradition de l'√©glise, mais du temps de la Bible, "Tous ceux qui croyaient au Seigneur...", qui L'avaient juste accept√©, peu importe o√Ļ se trouvait la personne. Tous ceux qui croyaient, √©taient sauv√©s. Ils ne faisaient pas d'appel √† l'autel. Venir √† l'autel, cela a commenc√© chez les M√©thodistes, au d√©but de l'Eglise m√©thodiste. C'est une bonne chose. Nous ne devrions jamais laisser tomber cela. Continuez avec cela. Je pense que c'est une bonne chose. Venir ici, r√©pandre son √Ęme devant Dieu. C'est de cette mani√®re qu'il faut le faire. Mais en r√©alit√©, ce n'est pas cela qui vous sauve. Vous pourriez rester l√† √† l'autel, et prier toute la nuit, faire les cent pas √† l'autel. Vous pourriez faire toutes les p√©nitences possibles, vous pouvez vendre tout ce que vous avez et en faire don aux pauvres, vous pourriez faire un je√Ľne de 40 jours et √™tre tellement - tellement √©puis√© √† cause du je√Ľne que vous ne pourriez m√™me pas marcher, et cela ne vous servira √† rien, √† moins que premi√®rement vous acceptiez... C'est cela. C'est cela votre part. Dieu a accompli Sa part. Maintenant, vous accomplissez votre part, qui est le simple fait de croire cela. Et lorsque vous croyez cela, cela r√®gle la chose pour toujours.
E-30 Eh bien, vous pouvez croire cela mentalement, et vous serez toujours en train de supposer cela. Mais une fois que vous croyez cela √† partir de votre coeur, la question est r√©gl√©e pour toujours. Si Dieu vous a r√©v√©l√© ce soir que vous alliez √™tre gu√©ri, et que le lendemain mille docteurs vous visitent l√†, passent l√†, chacun d'eux d√©clarant √† votre sujet que vous allez mourir dans 24 heures, vous leur rirez en face. C'est vrai. Amen. C'est l√†-dessus que Christ b√Ętit Son Eglise : "Sur cette pierre Je b√Ętirai Mon Eglise." Eh bien, si vous √™tes sauv√© rien que sur base des √©motions, si vous √™tes sauv√© sur base d'histoires path√©tiques, si vous √™tes sauv√© parce que le voisin voulait que vous veniez, que vous donniez votre coeur √† Christ et fr√©quentiez l'√©glise, si vous √™tes sauv√© parce que quelqu'un voulait que vous le soyez, alors je doute de cela. Mais si vous venez lucidement, sobrement, sur base du Sang vers√© du Seigneur J√©sus-Christ et que du fond de votre coeur, vous L'acceptez comme votre Sauveur personnel, tous les d√©mons de l'enfer ne peuvent vous en d√©tacher. C'est vrai. C'est vrai.
E-31 Remarquez, lorsqu'Abel a offert son sacrifice, cela repr√©sentait bien s√Ľr, suivant la r√©v√©lation spirituelle qu'Abel avait, la Venue du Seigneur J√©sus. Et ce petit agneau-l√†, je voudrais que vous remarquiez... Quand il a √©tendu ce petit animal-l√†, il l'a √©gorg√©, et il ruait et saignait, et sa petite laine blanche √©tait toute imbib√©e du sang, il b√™lait... Avez-vous d√©j√† entendu un agneau mourir? C'est vraiment path√©tique. Qu'√©tait-ce? Il ne pouvait pas comprendre ce qu'il disait, certainement pas. Cela repr√©sentait notre Seigneur J√©sus-Christ : Il a √©t√© bless√© pour nos p√©ch√©s, bris√© pour nos iniquit√©s, Il fr√©missait, saignant, mourant, parlant en langues sur la croix quand Il est mort, suspendu sur le Rocher des √Ęges, tout couvert de sang... Billy Sunday a dit qu'il y avait un ange dans chaque arbre qui disait: "Seigneur, d√©gage tout simplement Ta main et fais-nous signe, nous allons renverser cette situation." Les Juifs disaient : "Il a sauv√© les autres, Il ne peut pas Se sauver Lui-m√™me." "Descends et accomplis un miracle devant nous et nous croirons en Toi." Ce m√™me vieux d√©mon vit aujourd'hui. "Descends, et nous croirons en Toi." Ils ne se rendaient pas compte qu'ils Lui faisaient le plus grand compliment qu'Il n'avait jamais re√ßu. S'Il Se sauvait Lui-m√™me, Il ne pouvait pas sauver les autres. Ainsi, Il S'est donn√© afin de sauver les autres. Le plus grand compliment qu'Il n'avait jamais re√ßu et Il... Eux ne le savaient pas. Dieu am√®ne Son ennemi √† Le louer. Amen. Comme c'est beau de voir la r√©v√©lation spirituelle de la Parole de Dieu.
E-32 Job, nous avons parl√© de lui il y a quelques soir√©es, le livre le plus ancien de la Bible, le patriarche Job, qui est bien connu pour sa patience, son endurance. "Celui qui pers√©v√©rera jusqu'√† la fin..." Job, bien connu pour son endurance, il a r√©sist√© en face de l'opposition, ses voisins venaient et disaient: "Tu vois, tu as attrap√© une maladie. Donc, tu p√©chais en secret." Job a dit : "Non, je n'ai pas p√©ch√©. J'ai confess√© tous mes p√©ch√©s et j'ai offert l'holocauste et je n'ai pas p√©ch√© en secret."' "Oh! si. Tu as p√©ch√© en secret." Mais Dieu traitait l√† avec un saint: "Chaque enfant qui vient √† Dieu doit premi√®rement √™tre √©lev√© comme un enfant", recevoir une petite fess√©e, les choses allant de travers. Avez-vous d√©j√† connu cela? Tous ceux qui ne peuvent pas supporter ces choses sont des enfants ill√©gitimes et non des enfants de Dieu. Si un homme L'a d√©j√† vu dans son cŇďur, et sait que J√©sus est ressuscit√© pour sa justification, et qu'il L'a accept√© sur la base du sang et de la Parole, faites-le passer par des √©preuves : "Rien ne peut nous s√©parer de l'amour de Dieu qui est en J√©sus-Christ." Amen. "Ceux qu'Il a appel√©s, Il les a justifi√©s. Ceux qu'Il a justifi√©s, Il les a d√©j√† glorifi√©s", et ils sont dans la Pr√©sence de Dieu. Lorsque vous acceptez Christ comme votre Sauveur, il y a une chaise pr√©par√©e pour vous au souper des noces. Amen. J'aime cela. Prenez place √† la table au souper des noces et prenez le souper avec l'Agneau, amen.
E-33 Eh bien, Job, il parle... Il était entièrement dans sa théologie... Le sang de l'agneau ne suffisait pas pour le satisfaire, il ne pouvait pas lui révéler cela. Dieu lui avait tourné le dos. Il était assis là en train de gratter ses ulcères. Oh! il avait tout perdu. Job ne pouvait pas comprendre cela. Il a dit : " Je sais que Dieu n'est pas injuste, mais pourquoi suis-je dans cette condition?" Et Satan l'accablait de tout pour l'amener à maudire Dieu. Job ne le savait pas, mais cependant sa foi a tenu ferme. Quelque temps après, lorsqu'un messager est venu, Elihu, et s'est mis à lui parler, Job a prononcé ces paroles : " Je sais que mon Rédempteur est vivant." Qu'était-ce? Il a reçu une révélation spirituelle. " Je sais que mon Rédempteur est vivant, et qu'Il Se tiendra le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, quand je n'aurai plus de chair, je verrai Dieu." La révélation spirituelle de la Venue du Seigneur Jésus-Christ. Amen.
E-34 C'est l√†-dessus que Dieu, chaque fois, a b√Ęti Son Eglise. Le seul endroit o√Ļ Il peut b√Ętir cela, c'est sur la v√©rit√© spirituelle r√©v√©l√©e de Dieu. Job avait cela. Je voudrais que vous remarquiez ceci. Chaque homme qui a jamais la v√©rit√© spirituelle r√©v√©l√©e sur la volont√© de Dieu, se pr√©pare pour l'accomplissement. J'esp√®re que cela descend profond√©ment ce soir, jusqu'au niveau de la cinqui√®me c√īte, du c√īt√© gauche. Remarquez, si jamais il vous est r√©v√©l√© que Dieu va vous gu√©rir, vous vous appr√™tez tout simplement pour cela, c'est tout. Amen. La v√©rit√© spirituelle r√©v√©l√©e... Job savait que Dieu allait faire quelque chose. Il allait envoyer un R√©dempteur. Remarquez, examinons cela pendant quelques instants.
E-35 Job, sachant qu'un jour... Il a observ√© la vieille petite semence pourrir, il a dit : "J'ai observ√© quand une semence tombe en terre, la fleur rend l'√Ęme, elle va sous terre. L'hiver arrive, il fait geler et pourrir la petite semence. Mais au printemps, elle ressuscite de nouveau." Il a dit : " Un vent vient, abat l'arbre et l'emporte. Cependant il y a une souche qui reste dans la terre. Et cela pousse, donne des bourgeons, et donne un autre arbre. Mais un homme se couche, oui, il rend l'√Ęme. Il d√©p√©rit. Ses fils viennent le pleurer; il ne s'en aper√ßoit pas et..." Oh! il ne revient jamais. Qu'en est-il? Il a dit : " Oh! puisses-Tu me garder dans la tombe, me garder dans un lieu secret jusqu'√† ce que Ta col√®re soit pass√©e, et alors..." Voyez, il r√©fl√©chissait l√†-dessus, c'√©tait une connaissance personnelle, le raisonnement logique... Alors tout d'un coup... Dieu, vis-√†-vis de tout homme juste, de tout homme qui suit la voie pourvue par Dieu pour √©chapper √† la maladie... Job cherchait un moyen pour √©chapper √† la maladie dont il souffrait... Il savait donc qu'il allait mourir. Il a dit : " Maintenant, si je retourne √† la poussi√®re, comment vais-je en revenir? Je n'ai jamais vu quelqu'un revenir... J'ai vu toutes les semences et tout aller en terre, tous les types (il √©tait un typologue)." Il a dit : "Mais lorsqu'un homme se couche, o√Ļ est-il donc?" Alors Dieu √©tait tenu de r√©v√©ler cela. Ainsi donc, sans les Ecritures, Dieu a donn√© √† Job une r√©v√©lation sur la venue du Fils de Dieu. Alors, quand Job s'est lev√© et que les √©clairs ont jailli, que les tonnerres ont grond√©, il a dit que dans les derniers jours, il verrait son R√©dempteur.
E-36 Remarquez, il avait aussi pris des dispositions pour cela. Maintenant, lisons un peu entre les lignes. Le voulez-vous? Dites "amen". Regardons entre les lignes. Job, observez comment il a indiqu√© avec pr√©cision le lieu o√Ļ il allait √™tre enseveli. Beaucoup d'autres proph√®tes ont suivi, prenons par exemple, Abraham, Sarah, les bien-aim√©s de la Bible. Et lorsqu'Abraham est venu... Il aimait Sarah; lorsqu'elle est morte, il ne l'a pas enterr√©e n'importe o√Ļ. Il avait une r√©v√©lation spirituelle de quelque chose, la m√™me chose que Job. Il est donc all√© pr√®s de la tombe o√Ļ Job √©tait enseveli, et il a achet√© un terrain juste l√† en Palestine, et il a enseveli Sarah l√†. Il ne voulait pas que cela lui soit donn√© comme un don. Il a donn√© beaucoup de sicles d'argent et il a rendu t√©moignage qu'il avait achet√© cela comme un lieu de s√©pulture. Amen. Il se pr√©parait √† quelque chose. Voyez-vous cela? Il a enseveli Sarah l√†. Et des ann√©es plus tard, lorsqu'Abraham mourut, il s'en est all√© et il a √©t√© enseveli √† c√īt√© de Sarah. Abraham a engendr√© Isaac. Et lorsqu'Isaac est mort, il a √©t√© enseveli √† c√īt√© d'Abraham. Isaac a engendr√© Jacob, et Jacob est mort l√† loin en Egypte, loin du pays, loin de la Terre promise. Cependant il n'avait pas oubli√©, √©tant un homme spirituel, il a dit : " Viens ici, mon fils Joseph", Joseph √©tait un proph√®te. Il a dit : " Place tes mains sur ma cuisse, √† l'endroit o√Ļ, une nuit au cours d'une bataille avec le Saint-Esprit, Il m'a rendu infirme, depuis j'ai march√© de fa√ßon diff√©rente." Il a dit : " Place ta main ici (l√† o√Ļ le Saint-Esprit avait mis Sa main), et jure-moi par le Dieu d'Abraham que tu ne m'enseveliras pas ici." Vous vous demandez pourquoi. Qu'est-ce que √ßa change, l'endroit o√Ļ vous √™tes enseveli? C'√©tait un proph√®te. Il avait une r√©v√©lation spirituelle. Il a dit : " Ne m'ensevelissez pas ici. Mais d√®s que je m'en serai all√©, je serai recueilli aupr√®s des miens. Ramenez-moi dans la Terre promise et ensevelissez-moi l√†." Joseph a dit : "Je le jure." Ainsi, il a amen√© Isaac, son p√®re, l'a enseveli l√† apr√®s la c√©r√©monie, juste √† c√īt√© d'Abraham, Isaac, Jacob, Joseph, de tous les patriarches l√† √† l'√©poque, ensuite Joseph, lorsqu'il √©tait devenu vieux, quand il √©tait temps pour lui de mourir, il a eu une r√©v√©lation spirituelle. Il a dit : " Ne m'ensevelissez pas ici en Egypte, mais mettez-moi dans un cercueil. Car un jour, le Seigneur vous visitera. Et lorsque vous sortirez, emportez mes os avec vous et ensevelissez-les l√† dans la Terre promise." Je me demande pourquoi.
E-37 Ce que Joseph √©tait pour Isra√ęl, un signe permanent, c'est ce que Christ est pour l'Eglise aujourd'hui. Chaque pauvre Isra√©lite, portant au dos des traces de fouets et de coups re√ßus des ma√ģtres de corv√©e, passait √† c√īt√© du vieux cercueil en plomb (Je pense avoir mis ma main l√†-dessus, il y a quelques ann√©es dans un mus√©e, sur le cercueil o√Ļ Joseph √©tait cens√© avoir √©t√© plac√©; cela avait √©t√© fait en plomb, l√† en Egypte.) Et l√†, dans ce cercueil en plomb gisaient les os du proph√®te, et chaque Isra√©lite qui passait par-l√† regardait et disait : " Un jour, nous sortirons. Le proph√®te l'avait dit. Et un jour, ces os seront emport√©s dans l'autre pays, et nous les emporterons avec nous l√† dans la patrie." Et c'est cela l'esp√©rance de chaque chr√©tien aujourd'hui, dont Joseph qui reposait l√† dans la tombe √©tait le type. Christ est le type de la sortie de la tombe, la r√©surrection. Voyez-vous cela?
E-38 Et je me rappelle, après avoir perdu ma femme... Billy, un tout petit enfant, à peu près comme cela... J'étais en quelque sorte à la fois papa et maman pour lui. Une nuit, il marchait pendant la nuit, nous étions pauvres. Nous vivions dans une seule pièce. J'amenais le petit enfant chez les voisins pendant la journée, pendant que je travaillais comme ouvrier des lignes de haute tension; je me débrouillais pour payer des factures et autres et pour nous trouver à manger. Je ne... je ne pouvais pas disposer du feu pendant toute la nuit, ainsi, je prenais son petit biberon qui était une bouteille de Coca-Cola. Il avait cassé les autres, en les laissant tomber. Je n'avais pas les moyens d'acheter ces biberons qui sont hygiéniques, aussi lui ai-je procuré une petite bouteille de Coca-Cola, je plaçais un petit bouchon au-dessus. Et pendant la nuit, je plaçais cela sous ma tête, et je plaçais cela contre mon corps. Et la chaleur de mon corps gardait sa bouteille chaude, et lorsqu'il se levait la nuit, et qu'il se mettait à pleurer, je lui mettais la bouteille dans la bouche. Il avait du lait chaud. Et pendant la journée, je portais cela ici sous mon bras, dans mon manteau, lorsqu'on sortait. Nous étions des copains.
E-39 Je me rappelle un soir, apr√®s la mort de sa m√®re... juste avant que sa petite sŇďur ne soit n√©e, elle √©touffait. Je la prenais... J'avais l'habitude de passer √† c√īt√© d'un vieux ch√™ne l√†-bas. Je n'oublierai jamais cela. Quand je suis entr√© dans la maison, elle respirait √† peine, elle √©touffait √† mort. Environ une ann√©e plus tard, elle s'en √©tait all√©e; j'arrivais difficilement √† m'en remettre. J'avais Billy dans mes bras et il r√©clamait sa m√®re et il n'avait pas de m√®re aupr√®s de qui aller. Je faisais des va-et-vient sur le m√™me petit sentier dans la cour de derri√®re, alors il a dit : " Papa, o√Ļ est maman?" Et j'ai dit : " Ch√©ri, elle est partie l√† au ciel", et j'essayais d'√©luder cela pour qu'il ne pleure pas. Et il a dit : " Est-ce que je la reverrai?" J'ai dit : " Oui, ch√©ri, tu la reverras", le tapotant comme cela. Il avait sa petite t√™te sur mon √©paule, il a encore hoch√© sa petite t√™te, il a dit : " Papa, papa!" J'ai dit : " Qu'y a-t-il, ch√©ri?" Il a dit : " Je vois ma maman juste l√† sur ce nuage-l√†." Oh! la la! Cela a failli me tuer. Qu'√©tait-ce? Peut-√™tre Dieu, je ne sais pas. Je ne peux le dire. Mais de toutes les fa√ßons...
E-40 Un jour, plus tard, nous nous sommes rendus √† la tombe, c'√©tait un matin de P√Ęques, avec une petite fleur de P√Ęques. Et sa petite soeur et sa m√®re, sa sŇďur plac√©e dans les bras de sa m√®re... Nous l'avions ensevelie l√†. Je me rappelle le jour o√Ļ le ministre m'a regard√©, fr√®re Smith, il a regard√©, les larmes coulant sur ses joues. Il a pris des mottes de terre, il a dit : " Tu es poussi√®re, tu retourneras √† la poussi√®re..." Et j'ai entendu cela rebondir sur le cercueil. Je me suis dit : " Oh! la la!..." Et √† peu pr√®s √† ce moment l√†, le vent a souffl√© dans les vieux pins, semblant dire : Il y a un pays au-del√† de la rivi√®re... Nous n'atteignons ce rivage que par d√©cision de la foi. Et l'un apr√®s l'autre, nous atteindrons le portail, pour rester l√† avec les immortels. Un jour, on fera sonner les cloches d'or pour toi et pour moi.
E-41 Je me rendais à la tombe, il tenait un petit pot de fleurs dans ses mains. C'était vers l'aube. Et j'ai enlevé mon chapeau comme je m'approchais de la tombe. Le petit ami s'est mis à pleurer, il avançait en haletant un peu. J'ai passé mon bras autour de lui. Il a dit : " Papa, est-ce que maman est là sous terre? Pouvons-nous la déterrer juste une minute pour lui parler? Et ma petite soeur, Sharon, là..." J'ai dit : " Déposons les fleurs, chéri." J'ai déposé la fleur, j'ai passé mon bras autour de lui, j'ai dit : " Chéri, mon garçon, les restes du pèlerinage terrestre se trouvent là, mais au-delà de la mer, là-bas, vers le soleil levant, il y a une tombe vide ce matin. Elles étaient en Lui. Un glorieux jour, nous les reverrons." Je l'ai serré contre mon sein et j'ai prié. Pourquoi? Il y a une tombe vide là, cela montre qu'un jour, je la reverrai. Un jour, nous nous rencontrerons.
E-42 Oh! la la! Comme ces braves H√©breux regardaient dans ce cercueil et voyaient ces os, ils reconnaissaient qu'un jour ils partiraient de l√†. Alors lorsque Mo√Įse est venu prendre les enfants d'Isra√ęl pour les ramener √† la Terre promise, il a rassembl√© les os de Joseph, il les a plac√©s devant lui, il les a ramen√©s en Palestine, il les a ensevelis en Palestine. Je me demande pourquoi. La r√©v√©lation spirituelle. Ecoutez, ces proph√®tes savaient que les pr√©mices de la r√©surrection auraient lieu en Palestine, pas en Egypte, en Palestine! La r√©surrection n'allait pas avoir lieu en Egypte, elle allait avoir lieu en Palestine. C'est la raison pour laquelle ils voulaient √™tre ensevelis en Palestine. Et c'est la raison pour laquelle j'ai dit qu'on m'ensevelisse en J√©sus. Car ceux qui sont en J√©sus, Dieu les ram√®nera avec Lui √† la seconde Venue. Peu importe ce que le monde a √† dire √† ce sujet, laissez-moi mourir et √™tre enseveli en Christ. All√©luia! La r√©v√©lation spirituelle...
E-43 Taxez-moi de saint exalt√©, de fanatique, de tout ce que vous voudrez, pourvu que je sois enseveli en Christ. Notre vie est cach√©e en Dieu par Christ, scell√©e par le Saint-Esprit. Cela r√®gle la question pour moi. Oh! je suis press√© d'entrer. Il y a une grande chambre noire qui se trouve l√† devant chacun de nous. A chaque battement de coeur, on s'en rapproche davantage. Un de ces jours, nous devrons y entrer. Et lorsque j'arriverai au bout du chemin, je n'aimerais pas y aller comme un l√Ęche. J'aimerais me rev√™tir de la robe de Sa justice, y entrer rev√™tu de cela, sachant que je Le connais dans la puissance de Sa r√©surrection, que lorsqu'Il reviendra, Il m'appellera d'entre les morts. C'est cela l'esp√©rance de chaque croyant. C'est √ßa, "Le conna√ģtre dans la puissance de Sa r√©surrection, a dit Paul, afin que lorsqu'Il appellera, je sorte d'entre les morts". Etre enseveli en Christ, mort au monde, vivant en Christ, s'affectionnant aux choses d'en haut, des choses c√©lestes, o√Ļ Christ est assis √† la droite de la majest√© divine, vivant √† jamais pour faire intercession sur base de notre confession, nous avan√ßons donc par la foi, en vainqueurs. Voyez-vous cela? La r√©v√©lation spirituelle.
E-44 Je pense à ce - à la manière dont ce prophète a vu d'avance cette résurrection là-bas, quatre mille ans avant qu'elle n'arrive. Voyons s'ils avaient été désillusionnés, ceux qui avaient cru en Dieu sur base de la vérité spirituelle révélée. Jésus est venu au temps convenable, Il est né d'une vierge, Il est entré par la porte de l'étable et Il est sorti par la peine capitale. Lorsqu'Il mourait au Calvaire, ce jour-là à Golgotha, suspendu sur la croix, les cieux ont cessé de donner de leurs lumières, la terre a tremblé et a été secouée. Et lorsque Jésus est mort, le monde entier a reconnu que c'était la mort du Fils de Dieu.
E-45 Il y a quelque temps, vous qui lisez le Reader's Digest... J'ai reçu beaucoup de messages de la part des prédicateurs. C'est une honte que les ministres n'arrivent pas à comprendre. Ils ont dit : " Lorsque mademoiselle Pepper, vous savez, ce grand médium, on lui a consacré environ douze pages..." Et ils ont écrit là-dedans, disant qu'ils l'avaient éprouvée pendant les quarante ou cinquante dernières années. Cette petite ménagère était entrée en transe un jour, et elle avait parlé aux morts. Vous... Le Reader's Digest, je crois d'octobre, il y a environ deux ou trois ans, comment cela... Nous avons cela quelque part. Je...?... Je n'ai pas cela avec moi. Je pense que frère Baxter l'a présentement. Et alors, comment on l'a prise et on lui a changé de vêtements, on l'a envoyée là en Egypte ou quelque part ailleurs, on a fait venir un Français et on a fait venir une certaine personne (qu'on avait déguisée), et elle a fait venir un mort qui parlait avec la même voix et tout le reste, et le mort a fait cela et s'en est allé. Alors, ils ont dit : " C'est vraiment... Il y a tout un tas d'imitations, et beaucoup de soi-disant croyances sur les médiums et les spirites, mais il y en a un qu'on ne peut pas confondre." Quelqu'un m'a demandé : " Croyez-vous cela?" Oui, monsieur. La Bible enseigne que ces choses existent, la sorcière d'En Dor, c'est un démon. C'est vrai. Mais elle a beaucoup d'imitateurs.
E-46 Il n'y a pas longtemps, il a √©t√© prouv√© que dans un tribunal de police, un grand juge d'une ville √©tait cens√© avoir touch√© au cours d'une r√©union les mains de sa m√®re qui √©tait d√©j√† morte. Et on a prouv√© le lendemain matin que ce n'√©tait qu'un trucage avec un morceau de toile √† beurre. Mais il n'avait pas touch√© sa main. Mais qu'est-ce? C'est un moyen de gagner de l'argent, en cherchant √† imiter le v√©ritable spirite. Et comme ils ont cela de ce c√īt√©-l√†, de m√™me nous l'avons de ce c√īt√©-ci, essayant d'imiter les vrais chr√©tiens, des soi-disant croyants. Amen. Remarquez, ensuite quelqu'un, environ un an plus tard, vous avez lu le Reader's Digest, sur mes r√©unions en Californie, l√† au terrain de camping, quand on avait amen√© le petit Donny Martin... Beaucoup d'entre vous ont sans doute lu cela. A partir du miracle de Donny Martin, lorsqu'on l'avait amen√© du Canada, et on a √©crit un tr√®s bon article, comment il est venu √† l'estrade. Le petit enfant √©tait compl√®tement d√©form√©. Et on a dit que l'√©vang√©liste n'avait point pos√© une seule question, mais qu'il a regard√© droit l'enfant, il lui a dit d'o√Ļ il venait, qu'il avait √©t√© chez les fr√®res Mayo, et qu'il avait √©t√© abandonn√© et tout. Et exactement ce que serait l'issue pour cet enfant. Et c'√©tait exact, √† la lettre.
E-47 Ensuite, des pr√©dicateurs sont alors venus, ils ont envoy√© des lettres disant : " Fr√®re Branham, j'avais toujours un peu dout√© de cela. Je crois maintenant que tu es un spirite." Un homme de Dieu qui n'en sait pas plus que √ßa. J'ai tout simplement √©crit une lettre, une - une lettre circulaire ordinaire et j'ai dit : "Pourquoi √ßa? Eh bien, lorsque J√©sus √©tait ici, c'√©tait la m√™me chose." Exactement. Ils ne comprennent pas. L'imitation, tout ce que le diable a, il l'a copi√© de Christ. √áa ne fait que permettre de mieux appr√©cier la chose authentique. Ecoutez, si vous ramassez un faux dollar, cela montre qu'il y en a un vrai quelque part. Eh bien, que feriez-vous si vous aviez un faux dollar? Premi√®rement, vous prendriez cela et vous le t√Ęteriez pour en appr√©cier la qualit√©. Un vrai dollar, ce n'est pas tout √† fait fabriqu√© avec du papier. C'est quelque chose en soie. Un vrai dollar n'est pas fabriqu√© avec du papier ordinaire. T√Ętez cela pour en appr√©cier la qualit√©.
E-48 Eh bien, consid√©rez ce qu'elle a fait, et puis ce que le Saint-Esprit fait dans les r√©unions. Alors, dans ce qu'elle a fait, elle a exerc√© pendant pr√®s de cinquante ans, et pas une seule fois il n'a √©t√© fait mention de Dieu, de Christ, de la gu√©rison, du salut, du ch√Ętiment √©ternel. Tout est au sujet d'une quelconque foutaise au sujet d'un mort qui avait v√©cu il y a des ann√©es avec quelqu'un d'autre et des endroits o√Ļ ils sont all√©s et tout, cela n'a aucune valeur du tout. Cela montre que c'est un faux. Et autre chose, la meilleure chose √† faire avec un dollar, pr√©levez-en les lettres, les chiffres, et renvoyez cela √† l'H√ītel des Monnaies et voyez si oui ou non il y a quelque chose qui correspond √† cela √† l'H√ītel des Monnaies. Est-ce juste? Eh bien, c'est ainsi qu'il faut s'y prendre. Prenez les Ecritures et voyez ce que c'est. L'H√ītel des Monnaies prouvera ce que c'est. Est-ce juste? Amen. Oh! comment... ! Voici ce que c'est, mes amis, si vous m'accordez juste quelques instants, et que vous m'aidez √† - priez pour moi, je veux dire, je ne veux pas dire : " Je vous montrerai le..." Je ne peux pas faire cela. Je peux seulement expliquer la fa√ßon dont cela se fait. C'est √† Dieu de vous le prouver.
E-49 Par exemple, voici une ligne comme ceci. Et ici, tous sont des mortels, et de ce c√īt√©-ci ou de ce c√īt√©-l√†, les hommes sont influenc√©s par l'un ou l'autre c√īt√©. Ce c√īt√©-ci, √ßa vient de Dieu. Ce c√īt√©-l√†, √ßa vient du diable. Maintenant, prenons cela comme un grand conglom√©rat de t√©n√®bres, de frivolit√©, de souillures, du p√©ch√© et des dissensions de ce monde. De temps √† autre, vous verrez un petit point blanc; c'est un chr√©tien, comme une lumi√®re. Eh bien, ceux qui sont dans les t√©n√®bres sont influenc√©s d'en bas. Ceux qui sont les lumi√®res sont influenc√©s d'En haut. Maintenant, quand vous quittez l'un de ces canaux, vous entrez dans le domaine spirituel. Ceci, c'est le domaine des mortels, les dimensions o√Ļ nous vivons. Maintenant, si vous suivez cette voie... Ecoutez attentivement. Si vous suivez cette voie, la premi√®re dimension, ce sont les esprits des morts. Pierre en a parl√© : "Ceux qui √©taient en prison, et qui ne s'√©taient pas repentis pendant le temps de la patience aux jours de No√©." Le m√©chant, l'homme non r√©g√©n√©r√©, lorsqu'il meurt, son esprit va dans cette dimension-ci. La dimension suivante en dessous, c'est celle des d√©mons. La dimension suivante en dessous, c'est l'enfer. Je vous donne une parabole afin que vous puissiez voir cela.
E-50 Maintenant, qu'est-il arriv√© √† cette femme? Elle est entr√©e dans cette dimension-l√†, aupr√®s des gens qui sont absolument morts dans le p√©ch√© et dans les offenses, et c'est tout ce qu'ils savent. L'arbre tombe du c√īt√© o√Ļ il penche. Et l√†, elle entrait dans cette dimension, elle parlait aux esprits des morts. Maintenant, quand on va dans cette direction-ci, d'abord il y a l'Esprit de l'Homme qui est mort et qui est ressuscit√©, Christ, le Saint-Esprit. C'est cela qui influence le croyant, qui monte. Ensuite, il y a les √™tres ang√©liques. Ensuite, il y a les cieux eux-m√™mes, le troisi√®me ciel. Amen. Oh! la la! Je vois quelque chose de glorieux. Lorsque J√©sus est mort l√† au Calvaire, pour l'expiation de nos p√©ch√©s, Il n'est pas mort comme un homme juste, mais comme un p√©cheur, pas √† cause de Ses p√©ch√©s √† Lui, mais √† cause de mes p√©ch√©s, et de vos p√©ch√©s, Il a √©t√© envoy√© dans les r√©gions des perdus. Et je peux Le voir lorsqu'Il est mort l√† au Calvaire, suspendu entre les malfaiteurs, criant : " Mon Dieu, pourquoi M'as-Tu abandonn√©?" Et lorsqu'Il a rendu l'√Ęme et qu'Il a inclin√© la t√™te, Son Esprit est all√© pr√™cher aux esprits qui √©taient en prison, qui ne s'√©taient pas repentis au temps de la patience aux jours de No√©. C'est ce que les Ecritures d√©clarent.
E-51 Je Le vois aller dans les r√©gions des perdus, √† la porte [Fr√®re Branham fait le bruit de quelqu'un qui frappe √† la porte. - N.D.E.]. Et Il a ouvert la porte. Elles se sont mises √† crier et √† se lamenter, ces √Ęmes qui ne s'√©taient pas repenties, Il a dit : "Vous √™tes du temps d'H√©noc, Je suis Celui dont H√©noc avait eu une r√©v√©lation spirituelle. Je suis Celui qui a √©t√© pr√™ch√© avant le monde ant√©diluvien. 'Le Seigneur descendra avec dix milliers de Ses saints.' Je suis le Fils de Dieu n√© d'une vierge. Et Je suis mort au Calvaire pour racheter les perdus. Pourquoi n'avez-vous pas accept√© le message d'H√©noc sous l'holocauste?" Et la porte √©tait ferm√©e avec des pleurs, des g√©missements et des grincements de dents. Et en route, les d√©mons, Il est all√© √† la porte m√™me de l'enfer [Fr√®re Branham frappe. - N.D.E.]. Il a frapp√© √† la porte. Le diable a ouvert la porte, il a demand√© : "Eh bien, Tu es finalement arriv√©, n'est-ce pas?" Il a dit : "Je pensais que je T'avais eu lorsque j'avais tu√© Abel. Je pensais que je T'avais eu lorsque j'avais jet√© les enfants h√©breux dans la fournaise ardente. J'√©tais s√Ľr de T'avoir eu lorsque j'avais d√©capit√© Jean. Mais apr√®s tout, Tu es arriv√©."
E-52 Je peux L'entendre dire : "Satan, Je viens de prendre la clef du Royaume des cieux et Je l'ai donn√©e √† l'ap√ītre Pierre. Mais Je suis descendu pour prendre les clefs de la mort et du s√©jour des morts, tu vas les remettre." Je peux Le voir tendre la main l√†, le diable a dit : "Mais attends une minute. Attends une minute. C'est une affaire du p√©ch√©, Tu Te rappelles. J'ai amen√© Eve √† p√©cher." Mais Il a dit : "Juste une minute. Je suis le Fils de Dieu n√© d'une vierge. Le prix a √©t√© pay√©. Mon Sang est encore frais sur la croix du Calvaire. Tu ne peux plus tromper les gens. Je suis venu pour avoir la domination." Amen. Je Le vois √©tendre la main l√† et arracher les clefs √† l'autre, les placer √† Son c√īt√© √† Lui. On approche de l'aurore, Il retourne. Et Il commence tout simplement √† remonter.
E-53 Rappelez-vous, il y avait d'autres personnes qui avaient eu une r√©v√©lation : Job, Abraham, Isaac, Jacob, tous ceux qui √©taient dans le paradis ne pouvaient pas entrer dans la Pr√©sence de Sa majest√© divine parce que le sang des boucs et des taureaux ne pouvait pas √īter le p√©ch√©; cela les couvrait tout simplement. Mais maintenant, ils peuvent y aller. Le v√©ritable sacrifice, le Fils m√™me du Dieu vivant qui pr√©domine, Le Fils du matin, est venu et est mort, et le Sang de Dieu Lui-m√™me a pay√© le prix. All√©luia! Oh! Je me sens religieux. Remarquez, je Le vois frapper √† la porte. Abraham et Sarah √©taient assis l√† au fond, ainsi que Job et tous les autres, disant : "Vous savez, je crois que quelque chose s'est pass√© sur la terre il y a quelques instants." Je peux L'entendre frapper √† la porte, on ouvre la porte; Abraham dit : "Sarah, regarde ici. Le voici. Voici l'Agneau qui a √©t√© immol√© depuis la fondation du monde." Je peux entendre Daniel dire apr√®s avoir regard√©: "Juste une minute. Voil√† la Pierre que j'avais vue se d√©tacher de la montagne sans le secours d'aucune main." Je peux entendre Ez√©chiel dire : "Je L'ai vu comme ayant des nu√©es sous Ses pieds, lorsqu'Il venait." Je peux entendre Job dire : "Je sais que mon R√©dempteur est vivant et qu'Il se tient l√†." All√©luia!
E-54 Les patriarches et les proph√®tes Lui r√©pondirent... Je peux L'entendre dire : "Appr√™tez-vous, les enfants. Vous √™tes morts ayant une bonne foi. Vous avez suivi la voie pourvue par Dieu. Et j'ai fray√© une voie maintenant. Vous allez retourner pour recevoir vos corps immortels. Dans quelques minutes ce sera l'aurore, et nous devons appara√ģtre sur la terre." J'entends Abraham dire : "Ma√ģtre, pouvons-nous faire une petite visite √©clair? J'aimerais faire le tour de la vieille ville pour voir √† quoi elle ressemble." Daniel dit : "J'aimerais aller l√† o√Ļ je recevais les visions." Il a dit: "Bien s√Ľr que oui. Je vais y rester plusieurs jours, pour parler √† Mes disciples et leur donner des instructions et - sur les choses du Royaume de Dieu. Je dois les oindre, et le Saint-Esprit vient... leur dire de pr√™cher l'Evangile et de gu√©rir les malades par tout le monde." L'aube pointait, les Anges avaient √©cart√© la pierre en la roulant. Quelque chose de tr√®s myst√©rieux √©tait arriv√©. Je vois Ca√Įphe descendre la rue et dire : "Vous connaissez l'histoire qu'on raconte sur cet homme qui serait ressuscit√© des morts? J'entends les gens dire qu'Il est entr√© dans un b√Ętiment hier soir et qu'Il a parl√© aux disciples et autres." Je vois Sarah et Abraham, des ch√©ris, marchant dans la rue, bras dessus, bras dessous ne devant plus jamais vieillir. Et j'entends Abraham dire : "Sarah, ch√©rie, regarde ce vieil endroit, t'en souviens-tu?" "Oui, je m'en souviens." " Eh bien, je me rappelle que lorsque j'ai rencontr√© Melchis√©dek, le Roi de Salem, juste l√†, je Lui avais pay√© la d√ģme de tout le butin." Ca√Įphe dit : "Quel est ce jeune couple? On dirait que je les ai d√©j√† vus." "Attention, Sarah, on nous a aper√ßus." Ils ont disparu comme Christ avait disparu, quand Il a travers√© les murs : le corps glorifi√©. Quarante jours plus tard, Il a amen√© Ses disciples l√†, et les a b√©nis, disant : "Allez par tout le monde et pr√™chez cet Evangile; Je reviendrai. Je serai avec vous tous les jours jusqu'√† la fin du monde."
E-55 Il a commenc√© √† monter, emportant les saints de l'Ancien Testament avec Lui. Et pendant qu'Il montait, montait, au-del√† de la lune, des √©toiles, et du soleil; les saints de l'Ancien Testament Le suivaient. La Bible dit : "Il a emmen√© captive la captivit√©, Il a fait des dons aux hommes." Je Le vois aller au-del√† des anges et des archanges jusque dans les sph√®res et ...?... appara√ģtre la nouvelle J√©rusalem. Je peux entendre les saints de l'Ancien Testament qui connaissaient la proph√©tie de David, dire : "Elevez-vous, portes √©ternelles, √©levez-vous, que le Roi de gloire fasse son entr√©e." Je peux entendre les anges qui √©taient derri√®re demander : "Qui est ce Roi de gloire?" Et ceux de l'Ancien Testament ont dit : "L'Eternel des arm√©es, puissant dans la bataille." L'ange a appuy√© sur le bouton, les portails se sont √©lev√©s, J√©sus et les saints de l'Ancien Testament ont parcouru la ville de J√©rusalem. Le Vainqueur, suivi de tous les saints, s'est avanc√© jusqu'au Tr√īne, et les a pr√©sent√©s, disant : "Les voici, P√®re." Celui-ci a dit : "Monte sur Mon Tr√īne et assieds-Toi ici, √† Ma droite, jusqu'√† ce que Je fasse de tous Tes ennemis Ton marchepied." All√©luia!
E-56 Pour ceux qui avaient la r√©v√©lation spirituelle, qui croyaient √† la Parole de Dieu, et croyaient que J√©sus allait venir, Il √©tait effectivement venu. Ils croient la m√™me chose aujourd'hui, qu'Il reviendra. Nous avons la r√©v√©lation spirituelle que J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Sa puissance est ici maintenant. Son Esprit est ici maintenant. Sa gu√©rison est ici maintenant. Son salut est ici maintenant. Tout ce dont nous avons besoin est ici maintenant m√™me, le Saint-Esprit se meut sur ce b√Ętiment ici m√™me, maintenant, Il pourrait sauver chaque p√©cheur, baptiser chaque croyant, gu√©rir chaque malade. "Sur cette pierre, Je b√Ętirai Mon Eglise, et les portes du s√©jour des morts ne pr√©vaudront point contre Elle." Amen. Oh! la la! J'ai envie de pr√™cher. Ecoutez, je vois que l'heure file. On a une longue ligne de pri√®re devant nous. Mais oh, ne croyez-vous pas que Dieu se r√©v√®le au coeur humain, la r√©v√©lation spirituelle du Seigneur J√©sus-Christ? Prions pendant que nous avons nos t√™tes inclin√©es.
E-57 Notre P√®re c√©leste, quand nous pensons aujourd'hui √† ce merveilleux Seigneur J√©sus, comment Il est venu, un sacrifice sanglant, Il est devenu l'Agneau de Dieu pour √īter le p√©ch√© du monde, comment ces saints de l'Ancien Testament attendent maintenant. Sans nous, ils ne sont pas parfaits, ils d√©pendent donc de notre foi dans la Parole de Dieu. Je crois qu'il est √©crit dans les Ecritures, si on impose les mains aux malades, les malades seront gu√©ris. C'est une v√©rit√© spirituelle r√©v√©l√©e de la Parole de Dieu. Je crois qu'elle est inspir√©e. Et je l'accepte ainsi, sur cette base. Je Te prie, P√®re, de gu√©rir chaque personne qui est ici ce soir, qui est malade et dans le besoin. Accorde-le, Seigneur. B√©nis tous ceux qui ne sont pas sur le chemin ce soir, qui ne Te connaissent pas, qui n'ont pas cette esp√©rance en eux, √† qui il n'a pas encore √©t√© r√©v√©l√© que J√©sus, le Fils de Dieu, les aime et qu'Il va les sauver si seulement ils L'acceptent et naissent de nouveau. Accorde-le, Seigneur. Ram√®ne le rebelle, l'homme, qui erre, celui qui n'est jamais entr√© pour √™tre lav√©, s√©par√© par l'eau, par le lavage d'eau de la Parole. Il se peut que ce soir Ton Esprit lui ait parl√© d'une fa√ßon myst√©rieuse, disant : "Faible enfant, viens ce soir. Viens et sois sauv√©. Je suis l√† les bras tendus, pr√™t, dispos√© et attendant pour sauver les perdus, rendant aimables ceux qui sont cruels." Accorde-le, Seigneur, car nous le demandons en Son Nom.
E-58 Et pendant que nous avons nos t√™tes inclin√©es, je me demande s'il y en a un dans le b√Ętiment ce soir qui n'est pas en Christ, qui voudra lever sa main et dire : "D'une fa√ßon ou d'une autre, √ī Dieu, dans mon cŇďur, √† cet instant m√™me, je crois que l'histoire du Seigneur J√©sus est vraie. Je l√®ve ma main pour L'accepter." Voudriez-vous lever la main vers Dieu? Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. Que Dieu vous b√©nisse, madame. Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. Que Dieu vous b√©nisse, l√† derri√®re, madame, la dame espagnole. Quelque part ailleurs, disons vous √™tes...?... Que Dieu vous b√©nisse, jeune dame, l√† derri√®re. Et une dame par ici dans le coin, je vous vois. Que Dieu vous b√©nisse, monsieur; je vois un homme √Ęg√© qui a sa main lev√©e. Que Dieu vous b√©nisse, madame, je vous vois, la dame √Ęg√©e. Que Dieu b√©nisse cet homme, ici, l'homme √Ęg√© avec sa main lev√©e, que Dieu vous b√©nisse; madame, je vous vois, l√†-haut. C'est merveilleux. L√† au balcon, √† droite. Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. Que Dieu vous b√©nisse, petite dame. Quelqu'un d'autre √† droite? Que Dieu vous b√©nisse, monsieur; je vois votre main. Quelqu'un d'autre qui dirait : "Je voudrais maintenant recevoir le Seigneur J√©sus." Que Dieu vous b√©nisse, jeunes gens; je vous vois. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme, je vous vois. L√† au balcon, √† gauche, rapidement, tenez bon. Oui, que Dieu vous b√©nisse, vous, vous, vous, et vous. Sur... Doucement et tendrement, J√©sus appelle, Appelle, √ī... (N'aimeriez-vous pas venir maintenant?) Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. Quelqu'un d'autre? Quelqu'un d'autre qui l√®verait la main? Que Dieu vous b√©nisse, jeune dame;...?... Je vous vois. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme; je vous vois. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse, monsieur, et vous soeur, je vois votre main. Oh! P√©cheur, reviens √† la maison. (Que Dieu vous b√©nisse, vous qui √©coutez et que Dieu b√©nisse votre coeur.) Reviens √† la maison, reviens √† la maison, (Que devez-vous faire? Venir, croire, et accepter. Croyez. C'est par la foi que vous √™tes sauv√©, cela par la gr√Ęce, non par les oeuvres afin que personne ne se glorifie. Venez, croyez et acceptez. Tout ce que vous avez √† faire, c'est lever la main et dire: "P√®re, souviens-Toi simplement de moi." Il le fera.) Ardemment, tendrement, J√©sus... (S'Il parle √† votre cŇďur, levez tout simplement la main et dites : "Seigneur, c'est moi." Pendant que j'offre la pri√®re.) Viens...
E-59 Est-ce que l'Esprit de Dieu vous a r√©v√©l√© ce soir que la fin de temps est proche? Que Dieu vous b√©nisse, fr√®re, je vois votre main. Le temps de la fin est l√†. Le monde scientifique dit que la fin du monde est en vue. Je ne sais pas exactement √† quelle heure. Qu'arriverait-il si chaque personne qui se trouve ici savait que le matin, il ne resterait m√™me pas un petit rameau de palmier dans cette ville. L'un de ces grands laboratoires d'ici peut l√Ęcher une particule de cet atome, il n'y aurait que des cris dans le monde entier et √† la radio qui...?... Il ne resterait que de la poussi√®re partout. C'en serait fini de vous. Il se peut que des milliers d'ann√©es plus tard √† partir de ce soir, les vents soufflent, hurlent sur une terre aride, il se peut que votre pierre tombale sorte de la poussi√®re avec votre nom dessus. Mais o√Ļ sera votre √Ęme? Rappelez-vous, vous serez quelque part. Il y eut un temps o√Ļ vous n'√©tiez rien, ni nulle part, mais il existera toujours un temps o√Ļ vous serez quelque chose et quelque part. Tout ce que vous avez √† faire c'est tout simplement vous abandonner et lever la main, pour dire : "Seigneur, voici mon t√©moignage. Je viens en levant ma main." Est-ce qu'il y en a un autre, avant que nous priions? Nous avons une longue ligne de pri√®re. Que Dieu vous b√©nisse, papa, je vois votre main. Que Dieu soit mis√©ricordieux envers vous par ici, fr√®re. Que Dieu soit mis√©ricordieux envers vous, fr√®re, l√† derri√®re. L√† √† ma gauche, je vois aussi vos mains. Quelque part ailleurs? Que Dieu vous b√©nisse, petit gar√ßon l√†-bas; je vois Tes petits enfants qui ont lev√© leurs mains.
E-60 Vous savez, un petit enfant, c'est quelque chose... Dieu parle √† son petit cŇďur. Que Dieu b√©nisse cet homme-ci, ce jeune fr√®re espagnol qui a la main lev√©e. L'homme √Ęg√©, assis l√† derri√®re, que Dieu vous b√©nisse, monsieur. La paix et la puissance vous attendent, cela doit vous appartenir √† la minute m√™me o√Ļ vous croirez cela. L√† au balcon, oui, que Dieu vous b√©nisse l√†, je vous vois ch√©rie. D'une certaine fa√ßon, est-ce que... Que Dieu b√©nisse cet homme, assis ici, mon fr√®re, sur base de la Parole de Dieu et du Sang vers√© du Seigneur J√©sus-Christ. Je crois que c'est du fond de vos coeurs que vous avez lev√© les mains, vous avez une Vie Eternelle et elle ne peut jamais p√©rir, vous √™tes amen√©s √† comprendre pleinement que le Seigneur J√©sus-Christ est votre Sauveur personnel.
E-61 Vous ne pouvez pas d√©sirer cela. C'est Dieu qui doit vous y amener. Pensez-y, quelqu'un est assis, le Saint-Esprit dit que c'est votre temps de lever la main, et puis vous, vous rejetez cela? Voyez, c'est le Saint-Esprit. J√©sus a dit : "Nul ne peut venir √† Moi si le P√®re ne l'attire, et tous ceux..." Ce qui attire, ce qui frappe √† votre porte, disant : "C'est cela. C'est cela. Levez la main maintenant et dites..." Et vous dites... "Oh! Je ne veux pas." Oh! la la! Alors, ce jour-l√†, vous direz : "Oh, je veux bien." Il dira : "Je - je ne voudrais pas de vous." Venez ce soir. Ne voudriez... Ecoutez, mes amis, je ne sais pas quand le Seigneur J√©sus viendra. Mais beaucoup d'entre nous qui sont assis ici ce soir, l'ann√©e prochaine, √† cette m√™me p√©riode, nos corps auront peut-√™tre pourri ici dans la tombe. Ces jeunes dames et ces jeunes gens, assis ici ce soir, ils sont peut-√™tre beaux, en plein √† la fleur de l'√Ęge; dans six semaines, les corps auront pourri et seront en d√©composition l√† dans la tombe, peut-√™tre sans Dieu, sans Christ, sans esp√©rance... morts et partis pour l'√©ternit√©, alors que ce soir m√™me, le Saint-Esprit voudrait vous sauver. Ne voudriez-vous pas recevoir cela?
E-62 Je sais une chose, il y a un jour qui vient, aussi certainement que nous nous tenons ici... nous devons... ou chaque personne ici pr√©sente ne sera plus. Il me faudra me tenir avec vous, √† ce moment-l√† lors du jugement, et le Saint-Esprit dira: "Qu'as-tu fait ce soir-l√†?" Je dirai : "Seigneur, j'avais fait de mon mieux, dans mon... c√īt√© ignorant. J'ai essay√© de leur pr√™cher, parler de cette r√©v√©lation de Dieu qui devait venir. Et beaucoup d'entre eux ont lev√© la main, P√®re." Il conna√ģt donc chacun de vous, Il a inscrit votre nom. Oh! Combien vous serez heureux! Nous mettrons nos bras les uns autour des autres, nous r√©jouissant de ce que vous L'avez accept√©. Y en a-t-il un autre maintenant avant que nous priions? Tr√®s bien, inclinons la t√™te maintenant, avec r√©v√©rence et dans le calme. Les √Ęmes viennent au Seigneur. Maintenant, juste l√† o√Ļ vous √™tes assis, vous avez lev√© la main et vous qui n'avez pas lev√© la main, pensez tout simplement √† ce que Dieu a donc dit. Il a dit : "Celui qui √©coute Mes Paroles, et qui croit √† Celui qui M'a envoy√©, a la Vie Eternelle. Il ne mourra pas, mais il a la Vie Eternelle, il ne viendra jamais en jugement." Vous ne conna√ģtrez pas la mort, Christ vous lib√®re maintenant m√™me du p√©ch√© et de la mort, parce que vous croyez en Lui. Vous croyez Sa Parole.
E-63 Maintenant, P√®re, je confie chaque personne ici pr√©sente entre Tes mains. Ceux qui ont lev√© la main, T'ont accept√©. Seigneur bien-aim√©, je sais que du fond de leurs coeurs, ils viennent aupr√®s de Toi sur base du Sang vers√© de Ton Fils, le Seigneur J√©sus. P√®re bien-aim√©, Ta Parole dit que Tu les recevras. Et je crois qu'ils sont tous agr√©√©s maintenant m√™me. Je Te remercie pour eux, P√®re, et je les aime. Et moi, en tant que Ton serviteur, je Te les confie afin que le Saint-Esprit puisse remplir leur vie et les conduire dans ce p√®lerinage et leur accorder la gr√Ęce dans le voyage, le meilleur que Tu puisses leur accorder, P√®re, venant de Tes abondantes b√©n√©dictions c√©lestes. Et un jour, dans un pays meilleur, que je rencontre chacun d'eux, sauv√©, lav√© dans le Sang de l'Agneau. Et nous nous assoirons et parlerons alors de tout cela. Avant ce temps-l√†, que le Saint-Esprit guide chacun d'eux, car nous le demandons en Son Nom, amen. J'aime cela, soeur; continuez avec cela, l√†.
E-64 Nous avons entendu parler d'un pays sur un rivage lointain. Combien connaissent... y a-t-il quelqu'un qui conna√ģt ce cantique? Je pense que c'est l'un des plus beaux chants. Je ne sais pas le chanter. Mais je l'aime certainement. Je pense que c'est un bon cantique. Il y a un pays sur un rivage lointain... C'est un riv-... o√Ļ nous ne vieillirons jamais. (Combien le savent? Eh bien, levez la main.) Voudriez-vous venir ici, Fr√®re Tracy, juste un instant? Entonnez pour nous ce choeur pour tous ceux qui ont √©t√© sauv√©s. Ne plus jamais vieillir, c'est bien. [Fr√®re Tracy et l'assembl√©e chantent Ne plus jamais vieillir. - N.D.E.] Dans un pays o√Ļ nous ne vieillirons jamais, Ne plus vieillir, ne plus vieillir, Dans un pays o√Ļ nous ne vieillirons jamais.
E-65 Retournons-nous et serrons la main √† quelqu'un d'autre juste... assis √† c√īt√© de vous maintenant, dites : "Gloire au Seigneur, voisin. Nous sommes tr√®s contents que vous soyez ici. Que Dieu vous b√©nisse." Souhaitez la bienvenue √† ceux qui ont lev√© leurs mains pour accepter le Seigneur J√©sus. Oh! la la! Merveilleux. Oh! N'aimez-vous pas vraiment une r√©union comme celle-ci? Cela vous positionne, vous vous sentez vraiment tr√®s bien, vos coeurs... rien ne vous d√©rangera, rien, vous aurez de l'amour pour tout le monde. N'est-ce pas merveilleux? Pensez-y, le Saint-Esprit est ici maintenant m√™me, pour nous guider et nous conduire. Combien parmi vous qui avez lev√© la main, voudraient lever la main une fois de plus et dire par cela, dire : "Oh, je me sens vraiment mieux maintenant." Levez la main. Je voudrais... Oh! J'aime vraiment cela. Disons : "Gloire au Seigneur aux si√®cles des si√®cles." C'est merveilleux. Maintenant, Il gu√©rira certainement nos malades et nos afflig√©s ce soir, n'est-ce pas? Maintenant, c'est le temps de commencer la ligne. Eh bien, voyons, j'ai un petit billet ici. Maintenant, avec la ligne de pri√®re, nous verrons combien de personnes nous pouvons aligner ici. Maintenant, qui ont les cartes de pri√®re s√©rie A? Prenez toute la s√©rie A. C'√©tait la premi√®re s√©rie √† √™tre distribu√©e. Ceux qui ont la s√©rie A, voudraient-ils donc s'aligner en premier juste ici? Que ceux qui ont les cartes de pri√®re A, s'alignent ici √† droite. Oui, peut-√™tre - peut-√™tre que la ligne ira jusqu'au mur l√†-bas, d'apr√®s le jeune homme, et elle va passer juste par ici; et ce sera mieux. Ceux qui ont la carte de pri√®re A.
E-66 Maintenant, si nous pouvons amener les ministres ici, comme les huissiers, ou plut√īt les huissiers, nous descendrons et alignerons les cartes de pri√®re. Juste les cartes de pri√®re de la s√©rie A premi√®rement, ensuite nous prendrons les autres autant que nous le pouvons. Oh! la la! [Fr√®re Branham parle √† quelqu'un. - N.D.E.] Oui...?... Juste une minute. Chantons ensemble ce cantique, le voulez-vous? Eh bien, allons-y! Crois seulement, crois seulement, Tout est possible, crois seulement (amenez-le √† na√ģtre de nouveau) Crois seulement.
E-67 Je vais vous dire quoi faire : certains de ceux qui sont dans des fauteuils roulants n'ont m√™me pas de cartes de pri√®re. Veuillez laisser ceux qui sont sur des brancards et les fauteuils roulants juste ici pendant que j'appelle le num√©ro suivant, je descendrai prier pour eux ici m√™me, qu'ils aient des cartes ou pas, dans ce - tous ceux qui sont sur les brancards et dans les fauteuils roulants, juste ici maintenant. Et ainsi, on n'aura pas √† les faire venir sur l'estrade. Juste ici m√™me. Les estropi√©s et les autres qui ne peuvent pas monter √† l'estrade, aidez-les √† se tenir juste ici et nous allons... Maintenant, avons-nous align√© ceux qui ont la carte de pri√®re A le long du mur? Par-l√†, mes amis, s'il vous pla√ģt. Juste par-l√† afin qu'on puisse les atteindre. Maintenant, pendant qu'on les am√®ne l√†, j'aimerais vous poser une question. Combien croient que J√©sus-Christ a fait ces d√©clarations-ci : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru; en Mon Nom ils chasseront les d√©mons, parleront en langues, saisiront des serpents, ils prendront des breuvages mortels, et cela ne leur fera point de mal; et s'ils imposent les mains aux malades, les malades seront gu√©ris"? Est-ce que c'est l'Ecriture? Tr√®s bien.
E-68 Maintenant, nous croyons donc que si nous offrons la pri√®re de la foi et que nous demandons √† Dieu, Dieu est tenu √† Sa Parole, n'est-ce pas? Il est tenu √† Sa Parole. Eh bien, en faisant ceci ce soir, mes amis, parce que j'ai des gens qui m√™me... C'est la chose la plus path√©tique... Pendant qu'on forme la ligne, j'aimerais vous dire une petite chose. Fr√®re Moore qui est ici, √©tait avec moi en Finlande il n'y a pas longtemps. J'ai vu une petite fille, on me faisait entrer sous escorte militaire. Un petit gar√ßon avait √©t√© ressuscit√© des morts. Je vous avais parl√© de tout cela ici √† Phoenix avant que cela n'arrive, deux ans avant que cela n'arrive, que cela allait arriver. Et ce petit gar√ßon a √©t√© ressuscit√© des morts. Et je vous assure, il y avait des gens debout le long des rues et vous ne pouviez m√™me pas vous approcher du b√Ętiment. Et des soldats m'y amenaient, je suis pass√© par un petit b√Ętiment servant de dortoir... je suis entr√© dans le b√Ętiment. On chantait d√©j√† pour que je...
E-69 Une petite fille finlandaise s'est avancée, elle avait un - un appareil orthopédique à la jambe, en effet, elle ne pouvait pas déplacer sa jambe. Et elle avait autour d'elle une énorme chose, et elle avait une ceinture, et cela était accroché à l'orteil. Et elle se déplaçait à l'aide de deux béquilles, qui la poussaient en avant et cela étirait sa petite épaule et cette courroie faisait ressortir son pied, elle n'utilisait donc pas ce membre-là, alors cet appareil orthopédique qui était sur elle la retenait et elle marchait comme cela. La pauvre petite fille était en lambeaux, sa petite jupe pendait en lambeaux, sa petite chevelure était toute coupée... J'ai fini par découvrir qu'elle était une petite Finlandaise orpheline de guerre; sa mère et son père avaient été tués pendant la guerre. Et quand elle est sortie là du dortoir pour dames, elle a regardé, elle a pensé qu'elle avait fait quelque chose de mal. Cette enfant a baissé sa petite tête, elle a regardé à travers ses petits cheveux ébouriffés... Alors, je me suis dit : "Cette petite fille voudrait venir vers moi." Et je me suis arrêté là un petit instant, et les soldats ont essayé de me faire reprendre la route. Je me suis tout simplement arrêté là. Et ils... Je ne pouvais pas leur parler, parce qu'ils étaient tous des Finlandais.
E-70 Alors cette petite fille, je savais qu'elle voulait venir. Alors je l'ai regard√©e, et je lui ai fait signe comme ceci. Et pendant qu'elle s'approchait, ses petites b√©quilles sous les bras (Sa photo se trouve dans le livre), elle a alors commenc√© √† faire avancer ses b√©quilles. Eh bien, pour amener cette petite fille √† venir, je me suis simplement tenu l√† et elle est venue comme ceci, jusqu'√† ce qu'elle est parvenue juste l√† o√Ļ j'√©tais. Alors elle a tendu la main, elle a saisi mon manteau, elle a donn√© un baiser √† la poche de mon manteau. Elle a recul√© sur ses petites b√©quilles, elle a d√©ploy√© sa petite jupe et a dit : "Kiitos", ce qui signifie "merci" en finlandais, comme √ßa. Elle a lev√© les yeux, ses petites l√®vres tremblotant comme cela, les larmes coulant de ses petits yeux bleus d'enfant, elle a dit : "Kiitos." Oh! la la! Mon coeur a failli √©clater. Et j'ai regard√© et j'ai pens√©... j'ai dit : "Que Dieu te b√©nisse, ch√©rie. Tu ne comprends pas ce que je dis, mais puisse-t-Il gu√©rir ton petit corps." Et quand j'ai lev√© les yeux comme cela... Eh bien, son respect, non pas envers moi, mais envers Dieu.
E-71 Voyez-vous, vous ne pouvez vous approcher de Dieu qu'√† travers... Eh bien, ils se sont approch√©s de cela au travers du serpent d'airain. Ils se sont approch√©s de cela √† travers les proph√®tes. Ils se sont approch√©s de cela √† travers les ap√ītres. Ils se sont approch√©s de cela √† travers les pr√©dicateurs, et voyez, √† travers un instrument. Alors il... Cette petite fille, pendant que je la regardais, essayant de lui parler, j'ai regard√© et j'ai vu une vision venir de ce c√īt√©. Et l√†, cette enfant n'avait plus d'appareil orthop√©dique, ni quoi que ce soit, elle marchait. Eh bien, je n'arrivais pas √† lui faire communiquer cela, je n'arrivais pas √† le lui dire. Et les soldats m'ont fait reprendre la route et fr√®re Baxter est venu me prendre. Vous √©tiez l√†, je crois, ce soir-l√†, Fr√®re Moore. Et lorsque nous sommes mont√©s √† l'estrade... et alors nous avons commenc√© √† prier pour les malades et le Saint-Esprit a parl√© aux gens l√† dans la salle, je ne savais m√™me pas parler - parler leur langue, je disais qui ils √©taient, d'o√Ļ ils venaient, ce qui n'allait pas, juste deux ou trois choses comme cela, et ils entassaient des appareils orthop√©diques, des b√©quilles, et autres et ils s'en allaient. C'√©taient des croyants simples.
E-72 Ensuite, on a commencé à me faire partir de la ligne; j'ai dit : "Laissez-moi prendre quelques personnes de plus." Et par la providence de Dieu, cette enfant était la prochaine personne à monter sur l'estrade. Et lorsqu'elle est venue, j'ai dit à madame Isaacson, l'interprète : "Maintenant, dites exactement ce que je dis." Et j'ai dit : "Chérie, Dieu a récompensé ta foi, là. Il t'a guérie là. Va là qu'on t'enlève cet appareil orthopédique. Reviens nous montrer cela." Puis, je me suis mis à prier pour une autre personne. Quelques minutes, après lorsqu'on lui a enlevé l'appareil orthopédique, et le gros soulier et tout cet appareil orthopédique, la voilà traverser l'estrade en courant de toutes ses forces, tenant l'appareil orthopédique au-dessus de sa tête, se réjouissant vraiment. Pourquoi? L'avais-je guérie? Non non. Qu'est-ce qui l'a guérie? Son approche envers la Parole de Dieu était tout à fait correcte. Voyez-vous? Si j'avais été le plus grand hypocrite au monde, Dieu aurait de toute façon honoré la foi de cette enfant. Mais elle avait vu tellement de choses être accomplies, la pauvre petite enfant, qu'elle a cru que si elle pouvait s'approcher plus près de vous, ce serait accompli.
E-73 Ecoutez, vous dites : "Est-ce que c'est scripturaire, pr√©dicateur?" Certainement. Je me souviens que dans la Bible on se mettait √† l'ombre d'un p√™cheur. Et rien que son ombre passait sur eux, en effet il √©tait un serviteur de Dieu, il s'√©tait directement lev√© dans l'auditoire et il s'√©tait adress√© √† Ananias et Saphira, aux autres, et ces gens savaient qu'il √©tait serviteur de Dieu. Et rien que l'ombre de cet ap√ītre passant sur les gens, ceux-ci √©taient tous gu√©ris -compl√®tement. Est-ce vrai? Certainement, c'est l'Ecriture.
E-74 Eh bien, pendant que nous prions maintenant, chacun de vous maintenant, si vous passez par l'estrade... √©videmment. Vous savez que je ne peux pas consacrer dix, quinze minutes √† une personne, je vais prier autant que je le peux, mon cher fr√®re. Pensez-y. Et si c'√©tait ma m√®re qui se tenait l√†? Et si c'√©tait ma femme? Et si c'√©tait mon enfant? Et si c'√©tait mon fr√®re ou mon p√®re? J'aurais voulu que l'on soit vraiment sinc√®re √† ce sujet. Et maintenant, il s'agit de la m√®re de quelqu'un d'autre, du p√®re de quelqu'un d'autre, de la femme de quelqu'un d'autre et ainsi de suite. Il s'agit de... de quelqu'un d'autre et Dieu me tiendra responsable. Voyez-vous? Ainsi, il faudra un profond respect et une profonde sinc√©rit√©. Ainsi, l'unique chose que je peux faire, mes amis, c'est simplement prendre un √† la fois, les prendre s√©par√©ment. Il se peut qu'il vous r√©v√®le le pourquoi ou quelque chose comme cela, mais faites votre confession maintenant. Dites √† Dieu que vous ferez tout. Que vous vivrez pour Lui et que vous croirez que lorsqu'Il viendra ici, vous accomplirez ce qu'Il a dit : "Imposez les mains aux malades et les malades seront gu√©ris." Et lorsque vous le ferez, aussit√īt que... Maintenant √©coutez, tout le monde, quand vous passerez par ici, non pas parce que... Ceci est juste un lieu de contact pour vous, lorsque vous partirez d'ici, partez en disant : "Merci, Seigneur J√©sus, c'est r√©gl√© pour toujours." Croyez cela dans votre coeur, en venant. Ne venez pas pour toucher √† un m√Ęt tot√©mique ou quelque chose comme cela, mais venez en croyant cela sur base de la Parole de Dieu comme quoi vous avez accept√© cela. Et je vous impose les mains sur base de la Parole de Dieu qui a ordonn√© de le faire. Alors vous devez √™tre gu√©ri si vous croyez, n'est-ce pas?
E-75 Eh bien, les cartes de pri√®re... La s√©rie suivante, c'est E. Combien ont la carte de pri√®re E?. Levez la main. Maintenant, allez de l'autre c√īt√©, ou plut√īt reculez, contournez et venez vous mettre en ligne par ici. La carte de pri√®re E, et pendant que vous allez l√†, que tous... Venez ici, Fr√®re Tracy, et chantez : Crois seulement. J'aimerais prier pour ceux qui sont sur les brancards et tout [Fr√®re Tracy chante Crois seulement pendant que fr√®re Branham prie. - N.D.E.] Disons: "Merci Seigneur."...?... les gens quittent des fauteuils roulants. Il n'y a aucun fauteuil roulant que l'on ait pas quitt√© maintenant m√™me. Les estropi√©s sont... Disons : "Gloire au Seigneur", tout le monde. Chaque fauteuil roulant est rest√© vide, √† part celui qui est juste ici; fr√®re, croyez de tout votre coeur, vous pouvez aussi vous lever, si vous croyez tout simplement cela. Tr√®s bien. Amenez les malades et les afflig√©s maintenant. Disons : "Gloire au Seigneur." Tout le monde ici. Gardez tout simplement vos mains lev√©es, priez pendant quelques minutes pendant que ces gens passent dans la ligne. Priez afin qu'ils soient gu√©ris. Allez-y et priez maintenant.
E-76 Au Nom du Seigneur J√©sus, j'impose les mains... (Fr√®re Tracy, prenez ce microphone-l√†.)...?... par la foi ...?... √ī Dieu, sois mis√©ricordieux envers notre...?... Dieu, ...?... notre soeur et gu√©ris-la, P√®re, au Nom de J√©sus...?... [La ligne de pri√®re passe. - N.D.E.] ils imposeront les mains aux malades, les malades seront gu√©ris, cela signifie tout le monde. [La ligne de pri√®re passe - N.D.E.] J√©sus est ici. Tous ceux qui ont les cartes de pri√®re s√©rie E, les s√©ries E et M, passez de ce c√īt√©-ci. Les huissiers vont... dites donc mon ami, je n'en avais jamais vu autant, si merveilleux. Les visions apparaissent. Je sais que les gens sont en train d'√™tre gu√©ris. C'est merveilleux. Venez directement ici. Les s√©ries E et M, les cartes de pri√®re suivantes, tous de ce c√īt√©. Eh bien, si vous voulez vous asseoir, allez-y, tout ce que vous voudrez. Continuez tout simplement √† prier. Continuez √† prier pour les gens qui viennent. [La ligne de pri√®re passe - N.D.E.] Que Dieu vous b√©nisse...?... Les yeux...?... [La ligne de pri√®re passe - N.D.E.] Que Dieu b√©nisse notre...?... [La ligne de pri√®re passe - N.D.E.] Que Dieu vous b√©nisse...?... je Te prie de les b√©nir. [La ligne de pri√®re passe. - N.D.E.] Levons les mains vers le Seigneur J√©sus. √Ē Dieu, P√®re c√©leste, nous Te remercions pour cette grande effusion du Saint-Esprit. Au moment o√Ļ nous obtenons la b√©n√©diction de l'Esprit sur les gens, on voit leurs faces illumin√©es par la gloire de Dieu. Et maintenant, Seigneur, s'il y a encore un malade dans ce b√Ętiment, nous condamnons chaque maladie. Et tous nos coeurs sont reconnaissants...?... les fauteuils roulants, l√†. Je prie, √Ē Dieu, qu'ils ne les utilisent plus jamais, qu'ils reviennent demain soir, marchant, se r√©jouissant, et louant Dieu...?...

En haut