ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication LA FLECHE DE DELIVRANCE DE LA PART DE DIEU TIREE A L'AIDE D'UN ARC / 56-0801 / SHREVEPORT LA USA // SHP 1 hour and 30 minutes PDF

LA FLECHE DE DELIVRANCE DE LA PART DE DIEU TIREE A L'AIDE D'UN ARC

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Sois avec nous alors que nous - alors que nous avançons soir après soir dans cette série de réunions, que Ta Présence soit ici, Seigneur, la grande puissance du Saint-Esprit; que les gens ne soient même pas en mesure de partir le lundi. Puisse cela continuer, Seigneur. Oh! que Ton Esprit descende. Viens-nous en aide comme nous T'adorons. Nous le demandons au Nom de Jésus, Ton Fils. Amen.
E-2 Ce soir, le sol est un peu boueux dehors, n'est-ce pas? Mais une bonne chose, c'est qu'il fait beaucoup plus frais. Nous en sommes tr√®s contents, de ce qu'il ne fait pas... vraiment, je - je me rends compte qu'il me faut √©courter quelques jours de notre s√©rie de r√©unions, toutefois, je suis content que fr√®re Herholzer soit - soit venu pour prendre la rel√®ve et pour... J'aimerais que vous veniez tous l'entendre... Et il vous fera certainement du bien. Il priait pour les malades avant m√™me que je n'entre au minist√®re. C'est donc le m√™me homme, n'est-ce pas? Ainsi, c'est tr√®s bien. Et puis, voici la raison pour laquelle je viens vraiment... [Espace vide sur la bande - N.D.E]... Je ne sais pas ce que je dois faire. Et si je quitte ici le dimanche, j'ai une demi-journ√©e pour le faire; ensuite, il me faudra conduire sur une distance de trois mille cinq cents miles [Environ 5.600 km - N.D.T.] pour arriver au lieu de la r√©union, et dans l'entre-temps, tenir une r√©union l√†. Je... vous pouvez vous imaginer. Voyez-vous? Et le... Et j'ai demand√© au fr√®re Moore si nous pourrions quitter juste quelques jours plus t√īt comme cela, et il a dit: "Bien s√Ľr, Fr√®re Branham." C'est ce que nous... ce que j'appr√©cie chez fr√®re Moore et l'√©glise ici, c'est que ce sont de v√©ritables chr√©tiens, qui sont compr√©hensifs et tout, et ils... je vous dis que √ßa - √ßa vaut beaucoup de savoir que vous avez un ami qui vous est intimement attach√©, plus qu'un fr√®re, et des gens qui comprennent.
E-3 Et, oh, bien s√Ľr, j'aurais aim√© rester un mois ici avec vous. J'aurais bien aim√© le faire, mais je - je ne le pourrai pas. Apr√®s tout, mes amis, je voudrais simplement vous dire quelque chose que vous ne connaissez pas. Me suis-je discr√©dit√© pour √™tre venu ici? Voyez-vous? C'est juste. J'avais cent r√©unions, plus de cent r√©unions, auxquelles j'ai √©t√© invit√© dans l'espace de deux semaines... Je reviens de la convention. Et il y a des gens, √† des endroits o√Ļ je n'ai jamais √©t√©, qui disaient: "Nous vous prions de venir ne f√Ľt-ce que pour une soir√©e, Fr√®re Branham", et c'est depuis dix ans, mois apr√®s mois, que je cherche √† venir, depuis dix ans. Et puis, me voici encore de retour √† Shreveport o√Ļ j'avais pass√© la plus grande partie de mon temps, pour tenir une s√©rie de r√©unions de deux semaines. Ils ont dit: "Pourquoi √™tes-vous l√† √† Shreveport? Eh bien, qu'y a-t-il de si important l√†-bas? Qu'y a-t-il de si important l√†-bas √† Shreveport?"
E-4 Ainsi, vous savez, Jésus pendant Son ministère, de son vivant, a essayé de partager en quelque sorte les choses avec tout le monde, c'est ce que j'essaie de faire. Et je sais que nous avons passé un moment merveilleux; certainement. L'autre jour, j'ai eu l'une des meilleures onctions et particulièrement un message que le Seigneur m'avait donné là-bas, dans le... Je n'ai jamais de ma vie reçu quelque chose qui m'ait frappé à ce point, un message à l'église: L'Agneau et la Colombe. Ne l'oubliez pas.
E-5 Eh bien, derni√®rement ici sur l'estrade... A propos, avant que je ne commence √† parler, fr√®re Moore et moi devons √™tre tout de suite en Californie ensemble. Et peut-√™tre, Dieu voulant, lorsque je partirai en Californie, je passerai par ici et je vous accorderai un peu de temps, une ou deux soir√©es pendant que nous serons en route pour la Californie. Avec √ßa, on sera quitte, n'est-ce pas? √áa sera une bonne chose. Eh bien, combien comprennent cela et prieront pour moi? Je - je suis s√Ľr que vous le ferez. Je vous remercie, fr√®res et sŇďurs; c'est vraiment gentil. Je vous aime pour cela. Eh bien, je suis... Fr√®re Moore s'en va en Californie. Nous allons au rassemblement international de la Rue Azusa. Celle-ci est la cinquanti√®me ann√©e. Et dans mon cŇďur, c'est plut√īt comme une r√©v√©lation, cette cinquanti√®me ann√©e de... l'ann√©e du jubil√© de la Pentec√īte. Lorsque j'√©tais √† Westgate, il y a une ann√©e ou quelque chose comme √ßa, le Seigneur a sembl√© juste placer cela sur mon cŇďur et je l'ai d√©clar√© devant plusieurs milliers de gens et cela a pris feu. Eh bien, c'est au Ang√©lus Temple que se tiendra le grand rassemblement de la Rue Azusa. Et je pense que ce sera le dix septembre prochain. √áa commencera le seize, le seize. Et j'ai le privil√®ge et l'honneur de tenir les services d'ouverture, les quelques premiers services. Fr√®re Oral Roberts, Tommy Hicks, et, oh, beaucoup d'autres seront l√† dans ce grand rassemblement. Et il y aura plusieurs personnes de diff√©rentes parties du monde qui viendront √† ce grand... Il s'agit du d√©but de la Pentec√īte en Am√©rique, sur la vieille rue Azusa. Et voici cinquante ans... Les jubil√©s ont √©t√© proclam√©s. Maintenant vous pouvez vous en aller libre ou vous restez l√† derri√®re.
E-6 Nous allons donc nous y rendre. Et puis, fr√®re Espinoza qui √©tait avec nous l√† √† Mexico il y a quelques mois avec fr√®re Moore, fr√®re Brown, et nous tous, qui √©tions l√†, nous y avons pass√© des moments merveilleux dans le Seigneur... Et fr√®re Espinoza √©tait mon interpr√®te, un fr√®re tellement aimable, et il √©tait tr√®s gentil envers moi. Il voulait savoir si j'irais tenir des r√©unions chez lui pendant un mois. Une s√©rie de r√©unions pendant un mois, eh bien, √ßa je - je ne saurais vraiment pas le faire. Si mes r√©unions √©taient organis√©es sur une grande √©chelle (voyez-vous?), eh bien, ce serait alors diff√©rent. Je pourrai √™tre capable de rester pendant un mois. Mais travailler sur une petite √©chelle, n'exige pas trop de moyens financiers, pas de programmes de radio, ni rien d'autre. Je me sens simplement libre d'aller o√Ļ que le Seigneur me conduira (voyez-vous?), et je viendrai ici y rester quelques soir√©es, et j'irai l√†-bas y rester quelques soir√©es, et j'irai √† un autre endroit y passer quelques soir√©es dans une √©glise, peu importe o√Ļ c'est. Et je n'ai besoin que des - des habits √† porter.
E-7 Dites donc, √† propos, une certaine dame m'a offert un costume pendant que j'√©tais ici, et j'appr√©cie certainement cela, mes chers amis, qui que vous soyez, la dame l√† derri√®re. Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur, pour l'avoir fait. J'appr√©cie certainement cela. Je voulais mentionner cela hier soir, et - et je - je vous remercie vraiment. C'est comme √ßa que j'obtiens des habits, les gens me les donnent. Et - et souvenez-vous, √ßa ne me d√©range pas d'avoir des histoires usag√©es. Pour moi, √ßa ne fait aucun probl√®me. J'ai grandi comme cela, ainsi je - je - ainsi je - je - j'appr√©cie certainement cela. Et je... Mon Seigneur n'avait pas un endroit o√Ļ reposer Sa t√™te. C'est vrai. Et quant √†... Je... Le Seigneur m'a donn√© un petit endroit o√Ļ vivre avec ma petite famille et nous en sommes vraiment contents. Et aussi longtemps que nous avions... Non pas que... Je n'oblige pas notre famille... m√™me si nous avions les moyens de nous en procurer et m√™me si nous recevions une offrande d'amour consistante, et que nous ayons les moyens de vivre un peu dans le luxe... je ne le ferais pas. Non, non. Si je re√ßois un petit quelque chose en plus, je le place dans les missions √† l'√©tranger. Dieu sait que c'est la v√©rit√©. Et je... Eh bien, en effet, j'en suis l'intendant lorsque cela m'est remis. Et je dois en r√©pondre en ce jour-l√†. Et je veux qu'il en soit ainsi quand je... J'aimerais que tout soit tir√© au clair lorsque j'arriverai √† la rivi√®re. Je ne veux pas avoir des ennuis √† ce moment-l√†. S'il y a un probl√®me, je veux r√©gler cela maintenant. C'est vrai. C'est maintenant m√™me que j'aimerais r√©gler tout cela, car en ce matin-l√†, j'aimerais avoir mon ticket √† la main et √™tre pr√™t au dernier souffle. Je voudrais alors tout arranger. Et j'essaie de le faire de mon mieux, mes fr√®res et sŇďurs.
E-8 Eh bien, il y a ici beaucoup de braves baptistes et de braves presbytériens et autres. Et je - j'apprécie vos efforts en venant ici pour m'aider à gagner les pécheurs à Christ. Et maintenant, il se peut que je ne sois pas capable de parler comme votre pasteur. Je n'ai pas d'instruction. Je n'ai pas de capacité, mais vous m'avez supporté avec ce que - avec ce que Dieu m'a donné pour gagner les pécheurs. Et je - j'apprécie cela.
E-9 J'aimerais vous montrer l'exaucement d'une pri√®re. Combien √©taient ici hier soir? Faites voir la main, partout dans la salle. Eh bien, c'est tr√®s bien. Eh bien, j'aimerais dire ceci: rappelez-vous qu'il y a une dame quelque part, je pense que c'est la premi√®re femme ou quelque chose comme √ßa, de toute fa√ßon cela est dit quelque part sur la bande, J'ai demand√© √† une femme qui √©tait tout enfl√©e depuis un certain temps suite - suite √† un exc√®s de liquides dans son corps; je lui ai dit que Dieu l'avait touch√©e d'une mani√®re ou d'une autre. Et je lui ai dit: "Madame, auriez-vous vraiment l'amabilit√© de faire telle chose", ou quelque chose de ce genre... Les gens viennent me le r√©p√©ter simplement, car pour moi, √ßa para√ģt comme un r√™ve. J'ai dit: "Voudriez-vous mesurer votre corps ce soir, avec une ficelle, puis revenez demain soir nous montrer combien √ßa s'est r√©tr√©ci. Et cette femme avait longtemps √©t√©... Combien se souviennent que j'ai dit cela √† la femme? Eh bien, elle a amen√© la ficelle. La voici. Et elle a diminu√© un peu plus d'un pouce et demi du jour au lendemain, depuis... Eh bien, c'√©tait dans l'espace d'environ dix-huit heures. Que le Seigneur soit lou√©.
E-10 Est-ce que la dame en question est ici? La femme qui √©tait gu√©rie hier soir, est-elle pr√©sente? La voici, voici donc la dame en question. Disons tous: "Lou√© soit le Seigneur." [L'assembl√©e r√©p√®te: "Lou√© soit le Seigneur!" - N.D.E.] Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur, pour vous √™tre soumise. Ceci sera un m√©morial montrant que J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Amen. Combien nous sommes reconnaissants. Et je suis aussi reconnaissant pour votre loyaut√©, sŇďur. Eh bien, cela continuera toujours √† diminuer. Vous allez bien maintenant. Le Seigneur J√©sus... Eh bien, vous direz: "Regardez √ß√†, un pouce et demi dans l'espace d'environ seize ou dix-huit heures", je pense, depuis le temps o√Ļ elle est partie d'ici, lorsqu'elle s'est prise des mesures, pour revenir. Eh bien, lorsqu'Elie a vu un petit nuage qui avait presque la taille de la paume de la main d'un homme, il a dit: "J'entends le bruit qui annonce la pluie." Soyez pr√™ts.
E-11 Ainsi, oh! la la! je prie qu'on ait des moments vraiment merveilleux cette semaine, au point que les b√©quilles et autres seront accroch√©s l√† sur ces colonnes par ici. Dieu sera glorifi√©. Je crois simplement qu'il en sera ainsi. Et un jour, j'esp√®re revenir √† Shreveport dans une r√©union comme celle-ci o√Ļ je me tiendrai tout simplement l√† √† prier pour les malades au fur et √† mesure qu'ils passeront. J'aime tellement faire cela que je ne sais quoi faire. Mais cependant, comme mon minist√®re a √©t√© consacr√© √†... S'il me fallait commencer une r√©union et que je ne le fasse pas, l√† il n'y a pas de probl√®me. Mais d√®s que cela commence, je suis alors incapable d'arr√™ter cela. Chaque fois que quelqu'un se pr√©sente devant moi, √ßa y est encore, √ßa y est encore. Les gens tirent de toutes parts. Et c'est la raison pour laquelle mon minist√®re n'a jamais connu un v√©ritable succ√®s en Am√©rique. Mais, oh! combien le Seigneur a b√©ni l√† outre-mer...?... Vous voyez? En Am√©rique, on enseigne aux gens qu'il faut qu'on leur impose les mains, ou qu'il faut qu'on les oigne d'huile. Eh bien, c'est ce qu'ils croient et il n'y a aucun moyen d'√īter cela. Voyez-vous? Cela a √©t√© d√©j√† enracin√© en eux. C'est... Et vous ne pouvez rien faire √† ce sujet. Oui.
E-12 Et un jour, Dieu voulant, j'essaie de me d√©faire de cela maintenant m√™me, demandant au P√®re c√©leste... Et Il m'a parl√© en vision d'une tente que le fr√®re Moore et les autres iront donc dresser en Californie pour la premi√®re fois. Ils vont am√©nager un petit endroit o√Ļ nous pouvons prier pour les gens, et je pourrai m'√©loigner des gens juste une minute pour que je ne sente pas cette attraction lorsque je prie. C'est ce qui m'affaiblit. C'est ce qui me fait vite quitter l'estrade plus t√īt. Ne vous en prenez pas √† mon fils, ce n'est pas lui. Il se tient √† mes c√īt√©s comme cela, il se tient pr√®s de moi plus que tout ce que j'aie jamais connu dans ma vie. Il sait tr√®s exactement que faire. N'e√Ľt √©t√© lui, je me retrouverais dans un asile de fous, parce que les gens me laisseraient l√† continuant ainsi. Une fois, je me suis confi√© aux pr√©dicateurs, et vous avez entendu que j'avais quitt√© le champ missionnaire et je n'y suis jamais retourn√© depuis deux ou trois ans. Mon fils est fid√®le envers moi, et j'appr√©cie cela. Ainsi, il - il se tient juste √† mes c√īt√©s. Et il se tient donc sur l'estrade et me surveille, et d√®s qu'il voit que la bouche devient un peu blanche tout autour, il dit: "Papa, peu m'importe qu'il y ait l√† cinquante mille personnes. Si Tu ne viens pas, je vais te mettre sur mes √©paules et alors tu quitteras." C'est donc ce que sa m√®re lui dit de faire. C'est √† peine qu'elle me laisse aller √† la r√©union sans lui. Elle disait: "Billy, vas-y, je sais ce qui arrivera √† Papa. Il reviendra compl√®tement √©puis√© et tout. Ainsi, vas-y, peu importe qu'il y ait quelqu'un ou pas, lorsque vous voyez qu'il a pris assez de gens, retire-le tout de suite de l'estrade." J'appr√©cie donc cela, mon fils, Billy Paul.
E-13 Et maintenant, mes amis, voici en quoi consiste mon minist√®re. Mon minist√®re ne consiste pas √† toucher les gens. Et je trouve que cela n'est pas √† la port√©e des Am√©ricains. Mais outre-mer, l'unique chose qu'il leur faut voir, c'est une seule chose surnaturelle √™tre accomplie, et eux tous d√©poseront par terre tout ce qu'ils ont, ils d√©poseront par terre leurs b√©quilles, ils se l√®veront de leurs fauteuils roulants, et s'en iront chez eux. Je... s'il faut qu'il y ait des gens pour les aider √† marcher pendant quelques moments jusqu'√† ce qu'ils aient de la force... A... √† Durban, en Afrique du Sud, o√Ļ une personne... Ce don surnaturel √©tait en action... Je pense, non, je vous demande pardon, je pense que c'√©tait probablement quatre, quatre d'entre eux et une personne sur l'estrade. Je me suis retourn√© et j'ai offert une pri√®re d'ensemble, et le fr√®re Bosworth, un homme vraiment honn√™te au possible √† ce que je sache, a estim√© qu'il y avait vingt-cinq mille gu√©risons remarquables apr√®s une pri√®re. Vous savez, il y avait sept v√©hicules pleins de b√©quilles, d'appareils orthop√©diques, de cannes, et de b√Ętons √† l'aide desquels ils avaient march√©, qui √©taient ramass√©s au sol √† la fin de la r√©union. Ils n'en avaient plus besoin. Ils √©taient tous gu√©ris. En voyant juste - juste un seul miracle, il a dit: "Ouais. Il est Dieu. Il vit." C'est tout ce qu'il y a, c'est si simple.
E-14 Mais nous sommes tr√®s instruits. Oh! nous voulons que les choses se passent selon notre propre conception. Voyez-vous? C'est - c'est l√† que nous manquons la chose, l√† m√™me. C'est l√† que... Eh bien, nous savons... Moi aussi, je suis Am√©ricain, et c'est le plus beau pays du monde. Malgr√© son √©tat r√©trograde, c'est ma nation. Je l'aime. Mais cependant, nous sommes... Oh! Nous, dans ce pays, nous avons besoin des missionnaires plus que dans tout autre endroit que je connaisse au monde. C'est vrai. C'est ici qu'on a pas mal besoin de missionnaires. Juste un seul miracle l√†, et tous ces pa√Įens assis l√†, qui ne savent m√™me pas distinguer la main droite de la main gauche, tout nus, nus comme un ver, ils √©taient juste l√† √† regarder... Et ils levaient les yeux pour regarder au travers de leurs cheveux qui avaient de la boue, si vous leur t√©moigner simplement de l'amour, ils se mettront tout simplement √† pleurer. Puis, lorsqu'ils voient le surnaturel op√©rer l√† et appeler ce pa√Įen par son nom, lui r√©v√©ler son probl√®me, oh! la la! simplement ils ... c'est - c'est tout ce qu'ils veulent savoir. √áa - √áa suffit. "Si vous dites: 'Il est ici.' C'est ce qui m'arrange." Ils d√©posent simplement cela par terre et s'en vont, c'est si simple. Mais lorsque nous commen√ßons √† d√©poser les n√ītres en disant: "Oh! je me demande. Laissez-moi tenter la chance pour voir. Je vais voir si cela marchera ou pas." Eh bien, √ßa ne marchera pas. C'est tout. √áa... Vous aurez manqu√© la chose l√† m√™me. Ainsi, je... Dor√©navant, si Dieu m'aide ici en Am√©rique, nous aurons apr√®s un certain moment cette grande tente, je prierai simplement pour les malades, et irai de l'avant pendant que je suis en Am√©rique. Ensuite, comme le Seigneur me conduira √† faire certaines choses de cette mani√®re, puis apr√®s quoi nous irons outre-mer. En effet, l√†-bas des centaines de milliers d'√Ęmes seront gagn√©es (voyez-vous?), ici √ßa n'a pas beaucoup d'effet.
E-15 Maintenant je vais donc lire un passage des Ecritures. Nous allons tout droit dans la Parole, et ce soir nous nous attendons √† ce que Dieu nous accorde l'une de plus grandes r√©unions que nous ayons jamais eues. Je crois que demain soir, lorsque le fr√®re s'avancera √† l'estrade, le Saint-Esprit parcourra cette salle et - et tout, que chaque personne malade qui est sous la tente sera gu√©rie, et que m√™me ceux qui seront l√†-dehors dans les v√©hicules seront aussi gu√©ris. Maintenant, combien L'aiment de tout leur cŇďur, de toute leur √Ęme, et de toute leur pens√©e? Amen. C'est merveilleux. Maintenant, soyez pr√™ts et soyez donc en pri√®re, pendant que nous lisons une portion de l'Ecriture de cette vieille Bible sacr√©e. Voici ce que nous lisons dans le Livre des Rois: ... et il dit: ouvre la fen√™tre √† l'orient. Et il l'ouvrit. Elis√©e dit: Tire. Et il tira. Elis√©e dit: c'est une fl√®che de d√©livrance de la part de l'Eternel... Puisse-t-Il ajouter Ses b√©n√©dictions √† la lecture de la Parole: "Une fl√®che de d√©livrance de la part de Dieu tir√©e √† l'aide d'un arc."
E-16 Eh bien, vous savez, peu - peu importe combien la chose para√ģt myst√©rieuse, Dieu tient toujours Sa Parole. Peu importe combien √ßa para√ģt insens√© pour les gens, Dieu tient toujours Sa Parole. Et si Dieu fait une promesse annon√ßant quelque chose, Dieu tiendra cette promesse. Vous et moi nous pouvons faire une promesse, nous - nous manquons √† notre promesse, pas parce que nous ne voulons pas la tenir, mais parfois ce sont les circonstances qui nous en emp√™chent. Mais lorsque Dieu... Etant infini, Il conna√ģt tout le futur depuis le commencement, et Il ne peut pas... Il ne peut pas faire une - une promesse √† moins qu'Il - qu'Il sache ce qui va arriver. Et Il tient toujours Sa promesse. Parfois, la mani√®re dont Il s'y prend pour tenir Sa promesse semble ridicule, mais Il la tient toujours.
E-17 Combien les gens du temps de No√© ont peut-√™tre pens√© que c'√©tait √©trange; pendant que celui-ci construisait l'arche pour se sauver lui-m√™me et sauver sa famille, sachant que la pluie tomberait du ciel. Mais Dieu a quand m√™me fait tomber la pluie. Et je pense √† Mo√Įse, lorsqu'il se tenait l√† sur la montagne pr√®s de ce buisson ardent, comment il avait perdu tout espoir de d√©livrance. Il semblait comme si la d√©livrance du peuple pour laquelle il avait si vaillamment pris position n'allait jamais se produire. Mais quand il s'est tenu l√† pr√®s du buisson ardent, dans la Lumi√®re de Dieu, tout en lui avait chang√©. Et je pense qu'il en est de m√™me aujourd'hui; beaucoup d'entre nous perdent de vue la d√©livrance. Je pense qu'il y a ici - ici devant moi un petit gar√ßon, qui est atteint de paralysie infantile; ses petits bras sont d√©form√©s. Je - je vois une - une dame qui est assise ici devant moi, avec une petite canne, c'est probablement une - une aveugle, une jolie jeune dame √©tendue ici sur une - une petite civi√®re. Et plusieurs d'entre vous souffrent peut-√™tre de cancer, d'un probl√®me cardiaque, et - et d'autres maladies qui - qui vous tueront, mais vous perdez toute pens√©e de d√©livrance d√®s que le docteur dit que c'est incurable.
E-18 Eh bien, fr√®re, si jamais nous entrons dans la Pr√©sence de Dieu comme le fit Mo√Įse, eh bien, pour lui ce fut une r√©volution. Eh bien, je... Cela nous r√©volutionnerait. Lorsque le... Dans la Lumi√®re de cet Ange de Dieu qui se tenait l√† sur cette montagne ce jour-l√†, tout ce qu'il avait jadis, dont il se disait qu'il ne se produirait jamais, est devenu une r√©alit√©. Et je pense que si jamais les hommes et les femmes entraient dans la Lumi√®re du Saint-Esprit, sous l'onction de l'Esprit de Dieu et sous la Lumi√®re de la Parole de Dieu, tout ce que Dieu a promis va s'illuminer pour vous et deviendra de nouveau une r√©alit√©.
E-19 Eh bien, la raison pour laquelle Mo√Įse a √©chou√© au d√©but... Voici la cause. Il manquait ce qu'avait le buisson ardent. C'est vrai. Et notre √©chec aujourd'hui, est d√Ľ au manque de ce que poss√®de le Saint-Esprit. Et le Saint-Esprit a toutes les bonnes choses pour nous. Et si nous recevons le Saint-Esprit, alors toutes choses sont possibles; et elles ne sont pas seulement possibles mais elles nous ont √©t√© promises. J√©sus a dit: "Tout ce que vous demanderez au P√®re en Mon Nom, Je le ferai. Si vous demeurez en Moi et que Mes Paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voulez, cela vous sera accord√©." Voyez-vous? Lorsque nous entrons dans la Lumi√®re de la Parole de Dieu, avec l'onction du Saint-Esprit pour faire briller la Lumi√®re sur la Parole, fr√®re, l'impossible devient alors de petites choses. Dieu nous demande de croire Sa Parole. Il envoie le Saint-Esprit pour vivifier cette Parole lorsqu'Il descend sur Elle. Lorsque la Parole est pr√™ch√©e et que le Saint-Esprit apporte la Parole, Il La vivifie et Il fait briller la m√™me Lumi√®re de la promesse b√©nie de Dieu. Dieu a dit: "Je Me suis souvenu de Ma promesse que J'ai faite √† Abraham, √† Isaac, et √† Jacob, et Je T'envoie l√†-bas pour l'accomplir." Voyez-vous? Ensuite, lorsque la Parole de Dieu, lorsque Sa promesse est √©clair√©e par la Pr√©sence de l'Ange de l'Eternel; maintenant Mo√Įse s'arr√™te et le voil√† qui se met en route. Et Dieu tient toujours Sa promesse.
E-20 Notre texte de ce soir, c'est un texte tr√®s remarquable pour moi, c'√©tait √† l'√©poque o√Ļ... Ils avaient eu une succession de rois depuis la mort d'Achab. Elie lui avait dit comment il allait mourir, et ce que Dieu allait faire √† cause de sa m√©chancet√©, et comment J√©zabel serait donn√©e en p√Ęture aux chiens √† cause des actes cruels qu'elle avait commis. Et souvenez-vous, mes fr√®res et sŇďurs, vous moissonnerez ce que vous semez. Vous qui... Eh bien, c'est la loi de Dieu. C'est la loi de Dieu, la loi de la nature. Vous moissonnez ce que vous semez.
E-21 Ainsi donc, chers amis, que ceci soit un avertissement pour vous qui √™tes ici √† Shreveport. Si vous croyez que je suis un serviteur de Dieu, √©coutez donc. La meilleure chose √† faire, pour vous les gens du voisinage de Life Tabernacle et de partout ailleurs, c'est de laisser une s√©rie de r√©unions de pri√®re √† l'ancienne mode se poursuivre, et de garder l'unit√© de l'Esprit, de continuer √† regarder en haut et d'√™tre vigilants concernant la Venue du Seigneur. Faites sortir de vous toute la mondanit√©, peu importe combien √ßa fait mal, la circoncision du Saint-Esprit retranchera les choses du monde. Maintenant, je commence √† sentir beaucoup de mondanit√© entrer sournoisement en vous. Ainsi donc, faites sortir cela. Peu importe combien √ßa fait mal, je... C'est √† toi que je m'adresse, Life Tabernacle. Eh bien, vous les fr√®res baptistes, parlez √† vos gens l√†-bas de la m√™me mani√®re. Toutefois, je commence √† remarquer qu'il y a quelque chose de diff√©rent. Ce n'est plus le m√™me Life Tabernacle o√Ļ j'avais l'habitude de venir. Et ce que je voudrais que vous vous rappeliez ce soir, c'est que vous puissiez garder ces r√©unions de pri√®re √† l'ancienne mode. Laissez le Saint-Esprit √† l'ancienne mode continuer de tomber parmi vous. Tenez le monde loin de vous. Scellez Christ au-dedans de vous. Mais vous vous rel√Ęchez dans la pri√®re de toute fa√ßon. Souvenez-vous que vous moissonnerez ce que vous avez sem√©. Souvenez-vous-en simplement.
E-22 Vous avez l'une de meilleures √©glises o√Ļ je sois jamais entr√© de ma vie, o√Ļ que ce soit, dans n'importe quel continent. Life Tabernacle est l'une de mes √©glises favorites. Cela me brise le cŇďur, de vous voir laisser le monde entrer sournoisement en vous tel que vous le faites. Ainsi, ne le faites plus. Cessez de faire cela. Priez jusqu'√† ce que √ßa sorte, et que Dieu revienne pour prendre le contr√īle. Soumettez-vous √† Dieu et faites revenir la b√©n√©diction √† l'ancienne mode. Et vous, habitants de Shreveport, mes chers - chers fr√®res du sud, qui √™tes les plus braves personnes que j'aie jamais rencontr√©es... Je ne dis pas cela pour faire des compromis avec vous; je le dis parce que je vous aime. Si vous voulez √™tre tr√®s bien trait√©s et si vous voulez jouir d'une tr√®s bonne hospitalit√© √† l'ancienne mode, venez en Louisiane. Je le dis de tout mon cŇďur. Et je vous assure, ne laissez pas le monde entrer en vous. Ne laissez pas le monde entrer dans vos √©glises, fr√®res. Priez jusqu'au bout pour cela, g√™nez jusqu'√† ce que Dieu descende, jusqu'√† ce que Dieu vienne prendre la direction. C'est juste. Gardez la joie du Seigneur parmi les saints. Gardez-les toujours en pri√®re. Et gardez chaque petit endroit. Si No√© voyait une fuite dans son arche, eh bien, il enduisait de poix l'endroit. Ainsi, c'est la meilleure fa√ßon que je connaisse pour arr√™ter la fuite, pour emp√™cher le monde d'entrer, c'est de boucher la fuite, c'est la meilleure chose √† faire. Il n'y a qu'une seule fa√ßon de le faire, c'est la pri√®re. La pri√®re arr√™te la fuite. La pri√®re change les choses.
E-23 Eh bien, beaucoup de rois se sont succ√©d√©. Achab, ce m√©chant roi a √©t√© tu√© par une fl√®che tir√©e √† l'aide d'un arc. Et J√©zabel fut jet√©e hors de la chambre alors qu'elle cherchait √† - √† faire l'amour ou √† danser. Plut√īt, J√©hu, alors qu'il s'approchait, donna l'ordre aux eunuques de la jeter dehors dans la rue par la fen√™tre. Et savez-vous ce qui s'est pass√©? Laissez-moi vous le dire, Life Tabernacle. Quand je vois certaines d'entre vous femmes commencer √† appliquer du maquillage et ces trucs comme les autres femmes du monde, cela m'a presque tu√© quand je suis entr√© ici l'autre jour et que j'ai vu cela. Ecoutez. Il n'y a qu'une femme dans la Bible qui se soit jamais fard√©e. Vous ne vous fardez pas pour rencontrer Dieu; vous le faites pour vous pr√©senter devant les hommes. Et la femme qui fait cela, Dieu l'a donn√©e en p√Ęture aux chiens. Ainsi, lorsque vous allez vous maquiller, souvenez-vous simplement que Dieu fait de vous de la viande pour chiens, lorsque vous voyez quelqu'un faire cela.
E-24 Eh bien, eh bien, tenez-vous loin de cela. Fuyez devant l'apparition m√™me du mal. Vous pensez peut-√™tre que je suis en train de vous attaquer d'une fa√ßon cruelle, mais, fr√®re, je crois qu'on en a besoin ici en bas. Il y a quelque chose de faux. Il y a quelque chose... Eh bien, je ne veux pas que vous vous f√Ęchiez contre moi, je suis votre fr√®re. Et Dieu me fera r√©pondre devant vous au jour du jugement. C'est vrai. Et tout le monde pentec√ītiste, si les gens se rel√Ęchent, vous, ne faites pas cela. Restez fid√®les √† Dieu. Priez beaucoup. Menez une vie correcte. Associez-vous avec Dieu et avec Son peuple. Et quittez ces choses mondaines et impies dont la Bible parle. Le Saint-Esprit appelle les gens √† sortir. Peu importe ce que fait votre voisine et combien elle est bonne, ce que fait cet ami, ne vous associez pas avec cette incr√©dulit√©. √áa sautera droit sur vous. Amen. "Sortez du milieu d'eux. S√©parez-vous, a dit Dieu, et Je vous accueillerai." C'est vrai. C'est la raison pour laquelle, c'est tr√®s difficile d'avoir une r√©union ici sous tente. C'est la raison pour laquelle il est tr√®s difficile d'avoir une r√©union de n'importe quel genre, parce que nous laissons tomber ces choses. Nous devrions avoir une v√©ritable r√©union ici. Certainement, nous devrions en avoir une, avec de si braves gens. Et vous les pr√©dicateurs, si vous ne leur dites pas cela, que Dieu ait piti√© de vos √Ęmes p√©cheresses. C'est vrai. C'est certain. Il y a quelque chose qui cloche. Et vous devez faire sortir le monde avant que Christ n'entre. Il ne s'associera simplement pas avec l'incr√©dulit√© et les choses du monde.
E-25 Eh bien, √©coutez, mon ami. Tout au long... des croyants frontaliers sont venus apr√®s Achab, tout du long l√†-bas. Apr√®s que cet Achab eut quitt√© la sc√®ne, un autre prit sa place, puis encore un autre, jusqu'√† ce que v√ģnt le Roi Joas, qui fut roi pendant cette p√©riode l√†. Il √©tait un pr√©dicateur, ou plut√īt un croyant frontalier et ti√®de. Tout ce que le peuple voulait faire √©tait bon aux yeux de Joas. Oh! Il avait √īt√© quelques hauts lieux o√Ļ se pratiquait l'adoration pa√Įenne, et il a fait certaines choses, mais cependant il ne s'√©tait pas √©loign√© des p√©ch√©s de son p√®re, et des choses du genre. Quelle que soit la direction que le peuple voulait suivre, lui aussi suivait la m√™me direction. Eh bien, n'est-ce pas exactement ce que font les pr√©dicateurs aujourd'hui? Ce que veut l'assembl√©e, c'est ce que le pr√©dicateur lui pr√™che. Je voudrai vous dire une chose: un pr√©dicateur envoy√© de Dieu, n√© du Saint-Esprit ne fera pas des compromis avec une assembl√©e. C'est vrai. Pouvez-vous imaginer Jean-Baptiste, lorsqu'on a pr√©sent√© H√©rodias et H√©rode ce soir-l√†... Eh bien, Jean s'est avanc√© vers lui et lui a dit: "Il ne t'est pas permis de l'avoir pour femme." Cet homme avait le Saint-Esprit. Il n'a pas fait de compromis; il a dit la v√©rit√©. Et qu'en est-il de cela maintenant? C'est termin√©. Que se passera-t-il au jour du jugement lorsque la t√™te de Jean-Baptiste sera l√† devant H√©rodias? Que se passera-t-il alors?
E-26 Fr√®res, si jamais vous devez prendre position pour Dieu, faites-le maintenant. Voici le moment. C'est maintenant le temps o√Ļ nous en avons besoin. C'est maintenant le temps o√Ļ l'√©glise est pes√©e sur la balance et elle a √©t√© trouv√©e l√©g√®re. Apr√®s tous ces grands miracles, ces signes et ces prodiges que Dieu a accomplis par les hommes qu'Il a envoy√©s √† travers le pays, cependant, l'√©glise est dans un √©tat le plus pauvre et r√©trograde que j'aie jamais connu depuis des ann√©es. C'est vrai. Je suis en train de pr√™cher aux pentec√ītistes. Amen. Il y a dix ans lorsque je suis venu pour la premi√®re fois parmi vos groupes, cela avait l'air d'une √©glise; mais aujourd'hui, cela ressemble au monde. C'est la v√©rit√©. Il s'est pass√© quelque chose quelque part. Vous devez porter de meilleurs habits, vous devez vous faire un peu plus d'argent, et cela fait simplement de vous un abruti, c'est tout. Maintenant, vous... C'est la v√©rit√©. C'est juste. Vous essayez de - vous essayez d'agir comme le reste du monde. Vous prenez simplement... Aujourd'hui, c'est le temps de compromission. C'est vrai. Peignez vos marches en rouge; et voyez si le voisin ne va pas aussi peindre les siennes en rouge. Certainement. Si vous portez un petit chapeau rond pour aller √† l'√©glise avec, mettez une petite plume dessus, et vous remarquerez que toutes les femmes viendront √† l'√©glise avec un chapeau rond ayant une plume dessus. C'est vrai. Oui, oui. Toutes veulent ressembler les unes aux autres.
E-27 C'est un temps de concordance. Vous savez que c'est la v√©rit√©. C'est un temps de concordance. Amen. Cela a d√Ľ faire une forte impression. C'est juste. Ecoutez. C'est la v√©rit√©. Eh bien, je vous dirai ceci: "√áa m'importe peu si mes chaussures concordent avec mon pantalon, ou si mon pantalon concorde avec ma veste. J'ai besoin que mon exp√©rience concorde avec la Bible de Dieu. C'est le temps de concordance. S'il y a quelque chose avec quoi vous accorder, accordez votre exp√©rience avec celle de Paul. Amen. C'est ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est le temps de nous accorder avec la foi de Paul de la Bible. C'est cela notre exemple. C'est vrai. Le v√©ritable temps de concordance... Ne cherchez pas √† ressembler √† votre voisin, ressemblez - ressemblez aux saints de la Bible. Si vous √™tes un saint, agissez comme un saint, marchez comme un saint, habillez-vous comme un saint, parlez comme un saint, priez comme un saint, croyez comme un saint, habillez-vous comme un saint, soyez comme un saint, vivez comme un saint, mourez comme un saint et allez au ciel comme un saint. Amen.
E-28 C'est le temps de s√©paration... Cette foi limitrophe, cette foi √† moiti√© et cette condition ti√®de, savez-vous que la Bible a dit que ce jour viendrait? L'√Ęge de l'√©glise de Laodic√©e, Il a dit que tu serais simplement ti√®de et tu donnerais des naus√©es √† Dieu. Il a dit qu'Il te vomirait de Sa bouche. L'√Ęge de Laodic√©e, ils ont juste assez de religion, de quoi vous rendre malade. Nous d√©sirons toujours ardemment les choses du monde, en disant: "Je ferais mieux de ne pas faire cela." Oh! fr√®re, si je voulais le faire, je le ferais. Mais je sais que ce soir il y a un bon bapt√™me du Saint-Esprit √† l'ancienne mode qui vous fait tellement aimer Dieu que vous ne vous souciez plus de le faire. Amen. C'est la joie ineffable et glorieuse. Combien les vieux saints se r√©unissaient pour chanter les cantiques de la r√©demption, pour chanter au sujet du Sang et de la puissance de Dieu. Mais aujourd'hui, on est froid; on a presque atteint le degr√© z√©ro. Vous n'avez plus ces cantiques √† l'ancienne mode que vous aviez l'habitude de chanter. Vous ne voyez plus les visages des gens s'illuminer; vous ne les voyez plus chanter, battre leurs mains, lever leurs mains vers Dieu, louer Dieu, prier toute la nuit, et se coucher dans les champs de ma√Įs et tout. Eh bien, vous ne pouvez pas rester √† l'√©glise pendant trente minutes sans rousp√©ter et murmurer. C'est vrai. C'est la v√©rit√©. L'√Ęge de Laodic√©e ti√®de, frontalier... Oh! la la! honte √† vous.
E-29 Oh! quel jour que celui dans lequel nous vivons! c'est pareil au jour de Joas qui √©tait un frontalier avec une foi partielle, ti√®de, emport√©, ballott√©, du vent, des nuages sans pluie, ballott√©, n'apprenant jamais, n'√©tant pas capable de parvenir √† la connaissance de la v√©rit√©! Ne soyez pas ballott√© par toute chose. Ne soyez pas ballott√© par ce que vous voyez √† la t√©l√©vision. Eh bien, certains chr√©tiens aujourd'hui restent √† la maison le mercredi soir pour regarder la t√©l√©vision. Vous savez que c'est la v√©rit√©. Eh bien, vous savez que c'est la porte d'entr√©e de tout le Hollywood l√†-bas. Eh bien, ce n'est rien d'autre qu'un tas de grande prostitution et des... vulgaires. Regardez les d√©clarations de la police; je les ai... Les d√©clarations de la police, l√† o√Ļ ces vedettes de cin√©ma... Et vous voulez agir comme eux? Qu'est-il arriv√© √† Christ? Qu'est-il arriv√© aux saints dans la Bible? Vous essayez de vous modeler sur Hollywood, et de vous habiller comme Hollywood et d'agir comme Hollywood. La raison en est que vous avez beaucoup de pr√©dicateurs de l'√©vangile d'Hollywood, qui sautillent √† l'estrade et passent deux heures √† r√©colter l'offrande. Nous devrions sortir de cette histoire, faire confiance en Dieu, nous prosterner, prier, d√©verser...?... Il nous faut encore un r√©veil du Saint-Esprit √† l'ancienne mode envoy√© par Dieu. Amen. C'est vrai. C'est honteux, la fa√ßon dont nous agissions. Revenons √† Dieu.
E-30 Maintenant, ce vieux roi pensait qu'il pouvait simplement aller dans tout les sens o√Ļ les vents soufflaient, il √©tait ballott√© par toutes choses. Eh bien, vous n'√™tes jamais stable. Vous ne savez pas ce que vous croyez r√©ellement. Et les gens aujourd'hui pr√©f√®re rester √† la maison pour suivre: "J'aime Lucy", ou je ne sais quoi, Lucy - Lucy ou quelque chose de ce genre. Ils sont tr√®s rel√Ęch√©s; je vais r√©p√©ter cela. Ils sont tellement rel√Ęch√©s qu'ils courent vers l'enfer. C'est exact. Cela pourrait √™tre convenable pour les - pour les pa√Įens, mais √ßa ne l'est pas pour les chr√©tiens. C'est vrai. √áa ne l'est pas pour les chr√©tiens. Les chr√©tiens ne feront pas...?... et ils aiment la Parole de Dieu. Si vous avez en vous quelque chose qui se nourrit d'un tel non-sens, vous avez besoin de vous repentir. C'est vrai. Tout votre rock-and-roll et le boogie woogie, d'o√Ļ cela est-il venu? Du cŇďur de l'Afrique. Je viens de retourner de l'Afrique. Vous, les femmes qui appliquez ce maquillage, savez-vous d'o√Ļ cela vient? C'est une marque du paganisme. Elles se fardent le visage, et c'est de l√† que vous l'avez re√ßu. Ce sont les pa√Įennes qui le font. Les chr√©tiennes lavent leur visage. Amen. C'est vrai. Cela pourrait en quelque sorte vous roussir un peu, fr√®re. Vous feriez mieux de roussir ici plut√īt que de br√Ľler quelque part ailleurs. Ainsi, vous feriez mieux de vous mettre en ordre. Amen.
E-31 Dieu aime la V√©rit√©. Et la V√©rit√© vous affranchira. Dieu veut que vous connaissiez la V√©rit√©. Christ est la V√©rit√©. Il est le Saint-Esprit...?... [L'assembl√©e adore - N.D.E.] Il est ici maintenant, le Saint-Esprit, Il aime...?... la puissance...?... tient compte de Sa Parole. Et si le Saint-Esprit est en vous, Il se nourrit de la Paro - de la Parole de Dieu, et non des programmes de t√©l√©vision et de magasine Histoire vraie et des livres d'amour. C'est dans cela que vous qui vous appelez des chr√©tiens vous vous emballez. Pourquoi est-ce que vos enfants...?... Ecoutez simplement - simplement ceci. Dans moins de trois mois tous les adolescents dans le pays, de cinq √† dix-huit ans, ont connu qui fut David Crockett. Tous dans la rue chantent: "Davy Crockett." Une certaine histoire de la fiction, un non-sens, disant qu'il aurait tu√© un ours √† l'√Ęge de trois ans. Combien c'est insens√©! Mais tous les enfants porteront des chapeaux en peau de raton laveur et tout, et des pistolets au c√īt√©. Oh! tous les bazars en sont pleins, il y en a partout ailleurs. C'est du non sens. Et vous les chr√©tiens, qui avez le Message de Dieu, si le monde a pu propager cela et vendre tout un tas de futilit√©s et autres aux enfants, combien plus les chr√©tiens devraient propager le programme du Seigneur J√©sus-Christ et la puissance du Saint-Esprit, la r√©surrection, la Vie Eternelle, et la Venue du Seigneur. Il y a des centaines de milliers d'enfants ce soir aux Etats-Unis qui pourraient tout raconter au sujet de Davy Crockett mais qui ne connaissent m√™me pas un seul mot au sujet de J√©sus-Christ.
E-32 Qu'est-ce qui se passe? C'est la raison pour laquelle ils restent √† la maison, ils s'accrochent √† la t√©l√©vision plut√īt qu'√† la Bible. Je n'ai rien contre la t√©l√©vision, si elle est utilis√©e pour le programme de Dieu, il n'y a pas de probl√®me. C'√©tait la mani√®re de Dieu au commencement. Qui a cr√©√© les ondes d'air et tout? Mais le diable a simplement pris cela et l'a perverti, c'est tout ce que c'√©tait. Hollywood s'est empar√©... Tout ce dont ils se sont empar√©s est pourri, car ils ne peuvent venir pour rien d'autre. J'ai lu dans des magasines de crime un article o√Ļ il est parl√© de ces femmes les plus c√©l√®bres de la rue qui se prostituent pour cinquante dollars par nuit, vivant avec des hommes et tout, le long de la c√īte, et ensuite, elles courent l√†, et d'autres ont quatre ou cinq maris... Et vous les petites filles, vous voulez prendre cela pour mod√®le? Or, ces hommes-l√† sont cens√©s √™tre de grands acteurs de cin√©ma et tout, ils vivent tellement avec des femmes qu'ils changent le cours naturel de la vie, et ils deviennent pervertis. Et dire que vous voudriez suivre √ßa comme mod√®le? Portez vos regards l√† au Calvaire o√Ļ un Homme est mort, suspendu √† la croix. Le seul v√©ritable Exemple qui ait √©t√© plac√© sur la terre pour les hommes, par lequel ils doivent vivre, c'est cet Homme de J√©sus-Christ. Amen! C'est vrai. Et puis, nous nous appelons des chr√©tiens et nous laissons nos √Ęmes s'accorder avec de telles choses. Il n'est pas √©tonnant que le monde s'infiltre. Ce n'est pas √©tonnant que quelque chose se passe. Ce n'est pas √©tonnant que vous n'ayez plus des r√©unions qui secouent les √Ęmes, car le monde s'est infiltr√©. Des croyants frontaliers, des croyants √† moiti√©, des croyants ind√©cis, oh! la la! Quelle condition!
E-33 En d√©pit de tout cela maintenant, pour vous montrer qu'il y a un espoir... Ce vieux roi Joas a appris que le proph√®te √©tait malade, et il est all√© le visiter. Et lorsqu'il est all√© le visiter, il n'y est pas all√© avec irr√©v√©rence. Il devrait aller avec respect. Il s'est approch√©. Il avait assez de Dieu en lui pour savoir qu'il devait s'approcher du proph√®te avec respect. Ainsi, il s'est approch√© et a pleur√© sur lui en disant: "Mon p√®re, mon p√®re, chars d'Isra√ęl et sa cavalerie." Et alors... Voyez, c'est ainsi que vous devez obtenir quelque chose de Dieu. Ne venez pas dans une r√©union comme celle-ci pour vous en moquer. Ne venez pas ici pour prendre une esp√®ce d'histoire √† v√©hiculer de lieu en lieu. Si vous faites cela, vous n'arriverez nulle part avec Dieu, jamais. Ne lisez point la Bible dans le but de discuter l√†-dessus. Lisez la Bible pour La vivre. C'est vrai.
E-34 Ainsi donc, quand il est all√© l√†-bas, et qu'il l'a vu, il lui a t√©moign√© du respect. Il a dit: "Mon p√®re, mon p√®re, chars d'Isra√ęl et sa cavalerie..." En d'autres termes: "Mon - mon p√®re, tu vaux plus que tous les chars d'Isra√ęl et toute sa cavalerie." Combien cela est vrai. Ce soir Je dis, que m√™me si Elie √©tait consid√©r√© comme un saint exalt√©, un fanatique par le monde moderne, cependant sa pr√©sence dans cette nation-l√† valait plus que tous les chevaux et tous les chars qu'ils avaient. Et ce soir, je dirai qu'une r√©union sous tente du Saint-Esprit √† l'ancienne mode nous prot√©gera bien plus que toutes les bombes atomiques que nous pourrions inventer en un million d'ann√©es. Amen. Le respect... Il n'est point all√© en disant: "Eh bien, eh! toi, esp√®ce de saint exalt√©. Tu sais ce que mon pasteur vient de me dire √† ton sujet." Oh! il n'a pas fait cela. Il est descendu avec respect, et il a pleur√© sur lui. Comme il est all√© et s'est approch√© avec respect, Dieu a d√Ľ l'honorer. Dieu a dit √† Elie: "Maintenant, l√®ve-toi." Et Elie s'est lev√©, et ils √©taient presque dans leur condition r√©trograde, sur le point d'√™tre assi√©g√©s par une autre nation, les Syriens. Ceux-ci s'appr√™taient √† les attaquer, et Elie l'a su. Mais puisque ce seul homme s'est humili√© et qu'il est venu devant Dieu en disant: "Oh! mon p√®re, combien nous avons besoin de toi!" Dieu a honor√© cela. Et cet homme a honor√© Elie, et Dieu l'a aussi honor√©. Et si vous honorez la Bible de Dieu et le Saint-Esprit, Dieu vous honorera aussi. Amen! N'essayez point de La contredire ou de dire qu'Elle n'est pas vraie. Croyez-La simplement. C'est tout.
E-35 Observez-le maintenant. Et Elie lui a dit: "Va prendre ton arc." Et il y a plac√© une fl√®che. Il lui a dit: "Ouvre la fen√™tre √† l'orient." C'est de l'orient que J√©sus viendra. Et il a dit: "Eh bien, observez. Maintenant, j'aimerais que tu places la fl√®che et que tu tires le plus loin possible." Et il l'a fait. Il a dit: "Tire." Lorsqu'il a tir√©, que s'est-il pass√©? La fl√®che est partie. Il a dit: "Prends la fl√®che." Et lorsqu'il est revenu, Elis√©e lui a dit: "Frappe contre terre." Et il a frapp√© la terre trois fois. Et le proph√®te s'est irrit√© contre lui. Il a dit: "Pourquoi ne l'as-tu pas frapp√©e plus de fois que cela? Pourquoi n'as-tu pas fait quelque chose d'autre √† ce sujet, n'as-tu pas frapp√© plusieurs fois? Il a dit: "Tu as frapp√© cela trois fois, ce qui signifie que vous n'aurez que trois victoires." Il... C'est pratiquement ce que... La m√™me chose s'est pass√©e ce soir dans l'Eglise chr√©tienne. Nous avons tir√© la fl√®che de d√©livrance de Dieu; Il a dit que c'est ce que c'√©tait. Dieu nous a envoy√© la Fl√®che de d√©livrance. La Fl√®che de d√©livrance, c'est le Saint-Esprit qui a √©t√© envoy√©, tir√©e √† partir de l'arc de l'amour de Dieu. C'est vrai. Lorsqu'une √©ternit√© a √©t√© tir√©e vers une autre √©ternit√© par la corde d'amour, Dieu a tir√© la Fl√®che de d√©livrance dans l'Eglise le jour de la Pentec√īte. Amen. Et on a plac√© entre les mains de l'Eglise... All√©luia. L'Eglise a re√ßu entre ses mains la Fl√®che de d√©livrance de Dieu. Amen! Le Saint-Esprit d√©livrera l'Eglise de toutes esp√®ces de chaos o√Ļ elle pourra sombrer? Mais que fait-Elle avec Cela? Ils ont pris la Fl√®che et ils ont frapp√© trois fois. C'√©tait un roi r√©trograde. Ils ont frapp√© la fl√®che une fois, en disant: "Eh bien, nous construirons une √©glise." Tout cela est bien. "Nous enseignerons la th√©ologie." Tout cela est bien. "Nous enseignerons la psychologie et nous aurons une organisation." Vous n'avez tir√© que jusqu'√† cette distance-l√†. Ils ont manqu√© la cible de beaucoup de b√©n√©dictions.
E-36 Et l'√©glise ce soir... Ecoutez-moi. Ce soir, l'√©glise est encore en train de manquer la cible. L'√©glise n'a pas touch√© la cible du bapt√™me du Saint-Esprit. Elle n'a pas touch√© la cible de d√©livrance du p√©ch√©. Elle a manqu√©... Vous direz: "Oh! je suis membre de l'√©glise." Fr√®re, quand vous recevez ce bapt√™me du Saint-Esprit, cela √īte de vous ce vieux temp√©rament col√©rique, cela vous rev√™t d'une robe et vous fait agir comme une dame. Cela vous fera cesser de fumer, de boire, de mentir, de voler, et tout. Fr√®re, quand vous recevez le bapt√™me du Saint-Esprit, cela vous s√©pare. Cela vous d√©livre des choses du monde. Amen. Cela vous am√®ne √† aimer Dieu. Cela vous am√®ne √† aller √† l'√©glise. Cela vous am√®ne √† L'adorer. Cela vous am√®ne √† en parler √† votre voisin. Cela vous fait vivre au-dessus du p√©ch√©. All√©luia!
E-37 Mais l'église moderne en a manqué la cible. Oh! Ils ont simplement tiré... Vous direz: "Nous avons une église. Nous avons un bon enseignant. Nous avons la théologie." C'est tout ce que vous connaissez à ce sujet. Chaque promesse dans le Livre est mienne, chaque chapitre, chaque verset, chaque ligne. Alléluia! Dieu a envoyé le Saint-Esprit et L'a placé entre les mains de l'Eglise, la Flèche de délivrance pour délivrer de la maladie, du péché, de soucis, du trouble, de la mondanité, de tout autre chose. Mais nous en avons manqué la cible. Amen. Il ne s'agit pas de ce premier groupe de Juifs, ils ont atteint la cible pour tout ce que Dieu avait pour eux. Ils avaient toutes sortes de signes, de prodiges, de miracles, de divers dons du Saint-Esprit, tout. Ils en avaient. Mais nous, nous manquons la cible.
E-38 Le baptême du Saint-Esprit est venu chez les Gentils dans les pays de l'occident, dans les derniers jours. Et Dieu a tiré la Flèche de délivrance vers nous, et nous ne L'avons tirée qu'assez loin pour faire de nous: "Oh! je suis membre des Assemblées, alléluia." "Je suis membre de l'Eglise de Dieu. Gloire à Dieu. Alléluia!" Cela ne vous fait aucun bien. C'est vrai. Frère, Dieu ne nous dit pas de frapper avec une organisation. Il a été donné à chaque individu de frapper contre les puissances du diable, c'est-à-dire la maladie, le péché, la souillure, la médisance, les injures, oh! la la! la mondanité. Amen. Mais nous avons manqué la cible. Oh! nous allons à l'église, nous en devenons membre, et nous pensons que c'est en ordre. Ce n'est pas tout. Frère, ne manquez pas la cible d'aucune des bénédictions de Dieu. La Bible dit: "Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement." Tirez-La. Amen. N'ayez pas peur; Dieu l'a dit."Je suis l'Eternel qui te guérit." Tirez-La. Dieu l'a dit. C'est la Flèche de délivrance. Elle est entrée dans l'Eglise ce soir.
E-39 Nous parlons d'un Dieu historique. C'est ce qui ne va pas ce soir. On a enseign√© √† l'√©glise que c'est quelque chose d'historique et qu'on n'a pas √† consid√©rer cela actuellement. A quoi sert le Dieu d'Elie s'Il n'est pas le m√™me Dieu ce soir? A quoi sert un Dieu de Mo√Įse qui a d√©livr√© les enfants H√©breux de - de l'Egypte? A quoi sert ce Dieu de l'histoire s'Il n'est pas le m√™me Dieu ce soir? A quoi sert un Dieu qui a march√© sur les rives de Galil√©e, l√†-bas, qui a ouvert les yeux des aveugles, qui a fait parler et entendre les sourds-muets, qui a gu√©ri les malades, les l√©preux et qui a ressuscit√© les morts, s'Il n'est pas le m√™me Dieu ce soir, √† quoi sert-Il? All√©luia. Amen. A quoi sert-Il? Quel bien cela fait-il de donner √† vos enfants une instruction d'une certaine grande... de toute l'histoire, de leur apprendre toute la th√©ologie, de leur enseigner la Bible? Ensuite, si vous vous retournez pour dire √† ce m√™me groupe d'hommes que le temps des miracles est pass√©, et toutes ces autres choses, quel bien cela fait-il de conna√ģtre l'histoire? Quel bien cela fait-il de donner √† votre oiseau de la nourriture orthodoxe, la meilleure nourriture que vous puissiez lui donner, et ensuite, l'attacher dans une cage pour l'emp√™cher de sortir?
E-40 C'est ce qui se passe aujourd'hui avec toute notre instruction, avec toute notre th√©ologie, avec toutes nos √©glises d√©nominationnelles et tout, nous lions les gens en leur disant que les jours des miracles sont pass√©s. Ils disent: "√áa n'existe pas aujourd'hui. Ils ne peuvent pas √™tre gu√©ris. Le bapt√™me du Saint-Esprit, √ßa n'existe pas. Toute cette affaire, disent-ils, c'est du non-sens." Quel bien cela aura-t-il fait de leur pr√™cher la Bible si vous allez les garder compl√®tement enferm√©s dans une cage et dire que Dieu nous a quitt√©s il y a beaucoup d'ann√©es? S'Il n'est pas le m√™me Dieu dans la d√©livrance maintenant, qu'Il a √©t√© √† l'√©poque, Il ne vaut rien pour nous. Il est une nullit√©. Il est quelque chose d'historique. Comment allez-vous r√©chauffer un homme par la peinture d'un feu? Cet homme mourrait de froid. Vous direz: "Eh bien, fr√®re, regardez ce joli feu qui br√Ľle. Il a br√Ľl√© il y a de cela deux mille ans. Quel bien cela va-t-il faire √† cet homme qui se tient ici en train de geler? Assur√©ment. Si J√©sus-Christ est ressuscit√© des morts, et qu'Il dise: "Je serai avec vous jusqu'√† la fin du monde." Quel bien cela fait-il de lui enseigner un certain fait historique si vous ne pouvez pas prouver qu'Il est le m√™me aujourd'hui? Amen. S'Il n'est pas le m√™me ce soir dans tout ce qu'Il √©tait √† l'√©poque, alors Il n'est pas Dieu. Amen.
E-41 La Fl√®che de d√©livrance a √©t√© donn√©e √† l'√©glise, mais la mondanit√©, l'incr√©dulit√©, la superstition, et toutes ces autres choses s'y sont gliss√©es, cela a amen√© la mondanit√© √† l'√©glise, on a introduit des histoires dans l'√©glise, des disputes, de diff√©rentes barri√®res d√©nominationnelles. Quelqu'un dira: "Je suis ceci, je suis cela. Je suis de Paul, je suis de..." Oh! la la! C'est √ßa le probl√®me. Mais, fr√®re, cependant la Fl√®che de d√©livrance donn√©e √† l'√©glise est pleine de mis√©ricorde ce soir. Ce qu'il nous faudrait faire, c'est La prendre et La tirer pour la gloire de Dieu. C'est vrai. Et chaque b√©n√©diction divine que Dieu a promise est v√ītre par la foi si vous la recevez. Le croyez-vous? Je crois cela dans la Lumi√®re de la Parole de Dieu, que Dieu a promis ici qu'Il ferait une certaine chose.
E-42 Et Il a rencontr√© Mo√Įse l√† √† la montagne. Mo√Įse avait essay√© avec toute sa doctrine, avec tout ce qu'il connaissait sur la Bible, tout ce que sa m√®re lui avait appris, tout ce que les docteurs lui avaient appris, et tout. Il a essay√© de sortir pour accomplir cela de lui-m√™me, mais il a √©chou√©. Mais une fois que l'Ange de Dieu est descendu et que Dieu a parl√© dans la puissance du Saint-Esprit, la Parole de Dieu est devenue r√©elle. Lorsque le Saint-Esprit a r√©v√©l√© cela √† Mo√Įse, il est devenu un homme diff√©rent. Je vous dirai ce soir, mon fr√®re et ma sŇďur, que peut-√™tre vous avez pens√© que ceci pourrait √™tre du fanatisme ou quelque chose du genre, mais si vous marchez une fois avec Dieu, que vous preniez Sa promesse, et que vous parveniez juste l√† en disant: "Maintenant, je crois cela, Seigneur", le Saint-Esprit...?... Observez ce qui se passe. Vous serez une personne diff√©rente. Puissiez-vous vivre, croire, et servir le Seigneur J√©sus dans la Lumi√®re de la Parole de Dieu.
E-43 Prions. Notre P√®re c√©leste, voici la nuit, voici le temps o√Ļ les hommes doivent se presser vers le Royaume. Ceci peut √™tre la derni√®re fois o√Ļ ces hommes ou ces femmes entendront cela. Ceci peut √™tre la derni√®re occasion. La mort peut les prendre avant le matin. Ceci peut √™tre la derni√®re fois que - que certaines personnes seront assises dans une r√©union sous tente. √Ē Dieu du Ciel, veuille parler, Seigneur. Oh! que le Saint-Esprit prenne ces quelques paroles d√©cousues et les fassent p√©n√©trer dans les cŇďurs. Fais alors briller le Saint-Esprit au-dessus d'eux de sorte qu'ils viennent √† la Vie et qu'Il vive une nouvelle vie dans chaque cŇďur. Accorde-le, Seigneur, ce soir. Tire la gloire de ce service et sauve les p√©cheurs, ram√®ne √† la maison les r√©trogrades, et gu√©ris les malades. Nous le demandons au Nom de Christ. Et pendant que nos t√™tes sont inclin√©es, je vous demanderai ceci: Y a-t-il ici ce soir un homme ou une femme qui est coupable de p√©ch√©? Peu m'importe depuis combien de temps vous √™tes membre d'une √©glise, peu importe que vous l'ayez √©t√© ou pas, vous √™tes coupable; et si vous avez vraiment assez de respect pour Dieu... Tout le monde, la t√™te inclin√©e, les yeux ferm√©s, voudriez-vous lever la main vers Dieu, et dire: "√Ē Dieu, par... J'ai lev√© la main, je suis coupable. J'ai besoin du pardon." Voudriez-vous le faire? Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse, vous, vous, vous, vous. Oui. Oh! la la, oh! la la! beaucoup de gens. L√†-bas. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. Que Dieu vous b√©nisse, jeune dame. Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur. Que Dieu vous b√©nisse, madame. C'est merveilleux. C'est merveilleux.
E-44 Le Saint-Esprit est ici, en train de parler, faisant descendre les glorieuses b√©n√©dictions de Dieu. Quelqu'un l√†-dehors, que Dieu vous b√©nisse, jeune dame, je vois votre main. Que Dieu vous b√©nisse, monsieur, je vois la v√ītre. C'est vrai, l√†-dehors. Quelque part d'autre? Que Dieu vous b√©nisse, l√†-derri√®re au coin. C'est merveilleux. Quelqu'un d'autre qui dirait? "Fr√®re Branham, je sais une chose; c'est qu'il nous faut regarder la r√©alit√© en face; nous devons savoir cela." Cela pourrait √™tre un peu dur et il se pourrait que vous ayez √©t√© trait√©s de fa√ßon rude, mais, fr√®re, nous vivons la derni√®re heure. Nous devons cesser ici de manipuler l'Evangile avec de gants d'enfants: "√áa fait de moi une toute petite chose que d'√™tre me membre d'√©glise." J√©sus a dit: "Si un homme ne na√ģt de nouveau, il ne peut m√™me pas voir le Royaume des cieux." Une personne n√©e de nouveau est un enfant de Dieu, un saint de Dieu. Si vous n'√™tes pas dans cet √©tat ce soir, voudriez-vous √™tre assez sinc√®re devant Dieu pour - pour lever votre main, quelqu'un qui ne l'a pas fait? Vingt personnes ou plus qui ont lev√© la main. Est-ce que quelqu'un d'autre qui n'a pas lev√©...?... Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. Que Dieu vous b√©nisse, l√†-derri√®re, fr√®re. Oui, oui. C'est tr√®s bien. Que Dieu vous b√©nisse, l√†-bas, petite dame. Je vous vois et certainement que Dieu vous voit aussi. Je sais qu'Il vous voit. Il conna√ģt m√™me chaque passereau.
E-45 Vous direz: "Fr√®re Branham, je suis coupable du p√©ch√© contre lequel vous avez pr√™ch√© ce soir. Je suis coupable d'√™tre rest√© √† la maison loin de mon √©glise et d'avoir regard√© la t√©l√©vision. Je suis coupable d'avoir lu de vieux magazines √©rotiques. Je suis coupable d'avoir regard√© les films vulgaires. Je suis coupable d'avoir regard√© les femmes v√™tues d'une mani√®re immorale dans la rue. Je suis coupable de toutes ces choses, alors que j'aurais d√Ľ d√©tourner la t√™te et √™tre un gentleman chr√©tien ou une dame." Etes-vous coupable? R√©pondez alors devant Dieu en levant votre main et en disant: "Je suis coupable." Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse. Ce sont des cŇďurs sinc√®res. Ce sont des cŇďurs sinc√®res. Certainement. Dieu honorera cela. Dix ou quinze mains de plus ont √©t√© lev√©es. Oui, oui. Coupable. Je vais prier et supplier Dieu; et priez et demandez √† Dieu d'√īter toute moindre culpabilit√© ce soir.
E-46 Notre P√®re c√©leste, √ī Dieu, cher Seigneur, j'ai essay√© de d√©clarer [cela] de tout mon cŇďur. Je vois les sables mouvants. Je vois Satan essayant de tendre ce pi√®ge ici contre ces personnes aimables. √Ē Dieu, veuille injecter d'une mani√®re ou d'une autre l'amour dans leurs cŇďurs, pour qu'ils sachent que je suis... je les aime. Et j'essaie de tout mon cŇďur de leur dire la V√©rit√© et ce qui est juste. Et plusieurs, oui, des douzaines ont lev√© la main ce soir montrant qu'ils sont coupables. Dieu Tout-Puissant, rejetterais-Tu une √Ęme repentante? Non. "Je ne mettrai pas dehors tout celui qui vient √† Moi." Je prie ce soir, √ī Dieu, que le salut passe dans chaque cŇďur comme un √©clair, qu'ils soient gu√©ris et qu'ils repartent de ce tabernacle ou de cette tente ce soir pour ne plus jamais s'adonner √† ces choses. Lorsque les pa√Įens se pr√©senteront √† moiti√© nus dans les rues, puissent ce gentlman chr√©tien par le Saint-Esprit d√©tourner sa t√™te. Lorsque cette vieille t√©l√©vision sera allum√©e et que toutes sortes de vieilles histoires stupides de p√©cheurs qui iront en enfer un jour s'ils ne se repentent pas, qui viennent pour influencer et user de leur influence contre les chr√©tiens de Dieu, puisse le Saint-Esprit parler √† leurs cŇďurs, disant: "Souviens-toi de ce jour-l√† dans la tente, o√Ļ Je t'ai condamn√© pour cela et tu as lev√© la main." Et puissent-ils ne jamais √™tre de nouveau coupables. Accorde-le, √ī Dieu.
E-47 Maintenant, afin que les gens sachent que Tu es toujours vivant, que les gens sachent que nous ne parlons pas simplement pour le plaisir de parler, que nous n'essayons pas d'introduire quelque chose dont nous ne savons rien... Je Te remercie, P√®re c√©leste, du fait que par Ta gr√Ęce, je Te connais dans Ta puissance de r√©surrection. J'ai commis beaucoup de fautes dans ma vie, Seigneur, j'en ai honte. Et il y a beaucoup de choses que j'aurais d√Ľ faire et des endroits o√Ļ j'aurais d√Ľ me rendre, mais je suis parti ailleurs et j'ai fait autre chose et j'en suis d√©sol√©, √ī Dieu. Et je me repens de tout mon cŇďur, et je Te demande de m'envoyer, Seigneur, aux quatre coins de la terre. Et laisse-moi, pendant que je suis en vie, et que je suis encore fort, laisse-moi m'en aller et pr√™cher l'Evangile comme jamais auparavant. √Ē Dieu, je renouvelle ici mes vŇďux envers Toi devant ces gens. Oh! je prie qu'au Nom de Christ, Tu m'oignes, Seigneur, du Saint-Esprit, de sorte que Tu accomplisses des signes et des prodiges, et fortifie mon corps. Oh! renouvelle les visions, Seigneur. B√©nis Life Tabernacle qui sponsorise cette r√©union, les baptistes, les m√©thodistes, les presbyt√©riens, et tous les autres, qui se sont rassembl√©s ici ce soir. Que leurs √©glises soient en feu, et que le r√©veil du Saint-Esprit √† l'ancienne mode frappe ici √† Shreveport. Que la Fl√®che de d√©livrance de Dieu tombe sur ce groupe ce soir, de sorte qu'elle r√©volutionnera absolument toute la ville de Shreveport et ses environs avec un r√©veil du Saint-Esprit √† l'ancienne mode. Accorde-le, Seigneur.
E-48 B√©nis notre brave fr√®re qui devra se tenir ici demain soir pour cl√īturer cette s√©rie de r√©unions. √Ē P√®re, envoie le Saint-Esprit pour faire un signe de vie ce soir, montrant que Tu es vivant et que Tu vis √©ternellement. Je demande ceci au Nom de Christ. Amen. All√©luia. Nous trouvons bien des gens qui ne peuvent comprendre Pourquoi nous sommes si heureux et libres; J'ai travers√© le Jourdain pour le beau pays de Canaan, Ceci est comme le Ciel pour moi. Oh! ceci est comme le ciel pour moi, (pour moi) Oh! ceci est comme le ciel pour moi; J'ai travers√© le Jourdain pour le beau pays de Canaan, Et ceci est comme le ciel pour moi. Oh! quand nous sommes heureux, nous chantons et nous crions, Certains ne le comprennent pas, je le vois; Mais nous sommes remplis de l'Esprit, il n'y a point de doute, Et, c'est ce qui se passe avec moi. Oh! c'est bien cela mon probl√®me, (Que le Seigneur soit lou√©) Oh! c'est bien cela mon probl√®me; J'ai √©t√© rempli de l'Esprit, il n'y a point de doute. Et, c'est bien cela mon probl√®me.
E-49 [...?...] gloire [L'Assembl√©e adore. - N.D.E.] Pendant que nous chantons cela, serrez la main √† quelqu'un qui est √† c√īt√© de vous, m√©thodistes et baptistes... Simplement... Vous savez, cette religion √† l'ancienne mode am√®nera les sŇďurs, qu'elles soient habill√©es en soie et en calicot, √† mettre les bras les unes autour des autres et s'appeler: "SŇďur." Cela am√®nera les hommes habill√©s en smoking et en salopette √† mettre les bras l'un autour de l'autre et s'appeler: "Fr√®re." Oh! c'est bien cela mon probl√®me (Retournez-vous pour serrer la main √† quelqu'un.) Oh! c'est bien cela mon probl√®me, Je suis rempli de l'Esprit, il n'y a point de doute. Et, c'est bien cela mon probl√®me, All√©luia! j'ai envie de chanter un cantique. √áa va? √áa va. C'est l'ancien Saint-Esprit, Et Satan ne peut L'approcher. C'est pourquoi les gens Le craignent; Mais Il est si bon pour moi. C'est l'ancienne religion, C'est l'ancienne religion, C'est l'ancienne religion, C'est l'ancienne religion, Elle est si bonne pour moi. Elle tiendra bon √† ma mort, Elle mettra fin √† tes mensonges. Elle fera s'enfuir les d√©mons; Et elle est si bonne pour moi. Donne-moi cette ancienne religion, Donne-moi cette ancienne religion, Donne-moi cette ancienne religion, Elle est si bonne pour moi. Elle est si bonne, je n'en veux point d'autre, Car elle me fait aimer mon fr√®re. Il met toutes choses √† d√©couvert; Et elle est si bonne pour moi. Oh, donne-moi l'ancienne religion, Donne-moi l'ancienne religion, Donne-moi l'ancienne religion, Elle est si bonne pour moi (Nous tous, chantons-le comme...) Elle fut bonne pour Paul et Silas, Elle fut bonne pour Paul et Silas, Elle fut bonne pour Paul et Silas, Et Elle est si bonne pour moi. C'est l'ancienne religion, J'ai re√ßu cette ancienne religion. J'ai re√ßu cette ancienne religion. Elle est si bonne pour moi.
E-50 Amen. Que tous ceux qui ont cette ancienne religion... Maintenant, levons simplement les mains et disons: J'ai reçu cette ancienne religion, J'ai reçu cette ancienne religion, J'ai reçu cette ancienne religion, Elle est si bonne pour moi. Amen. Les pécheurs qui se sont tenus juste ici il y a quelques instants, et qui ont levé les mains en chantant, qu'ils disent: "J'ai reçu cette ancienne religion." Amen. Cela fera s'enfuir certainement les démons. C'est ce qu'elle fait. Elle vous fait aimer tout le monde, elle vous fait - vous fait aimer le Seigneur, elle vous fait aimer votre ennemi, cela vous fait aimer tout le monde, et elle est si bonne pour moi. Elle fut bonne pour Paul et Silas. Elle fut bonne pour les enfants hébreux. Elle est bonne pour papa et maman, elle est si bonne pour moi. Amen. Oui, oui. Le vieux Bateau de Sion. Connaissez-vous ce cantique? Le connaissez-vous? Chantons-le. C'est le vieux bateau de Sion, C'est le vieux bateau de Sion, C'est le vieux bateau de Sion, Embarquez, embarquez. Il fit arriver mon vieux papa, Il fit arriver mon vieux papa, Il fit arriver mon vieux papa, Embarquez, embarquez.
E-51 Oh! j'aime ces vieux cantiques. Je suis simplement un vieux jeu. Et je... √©lev√© avec du pain de ma√Įs et des doliques [genre de l√©gumineuse papilionac√©es des pays chauds - N.D.E.] et on avait l'habitude de l√©cher la bouilloire et maman faisait de la tarte ou...?... Vous savez, et nous l√©chions la cerise. Et, vous - vous savez, nous les enfants, nous en avions dans les cheveux et sur les sourcils et partout, mais savez-vous ce √† quoi je pense ce soir? Les chr√©tiens ont besoin des bons moments de trempage dans la bouilloire √† l'ancienne mode. Que cela couvre simplement vos sourcils et partout. Amen. C'est vrai. Je me sens religieux. Je me sens vraiment religieux. Je me sens simplement bien dans mon cŇďur de me retrouver avec un tel groupe de gens qui sont en route vers le ciel, en route vers la gloire. C'est √ßa.
E-52 Combien ici sont malades et afflig√©s? Levez la main, si possible. Levez la main, vous qui voulez que Dieu vous gu√©risse. C'est merveilleux. √áa va. Eh bien, si ce salut de Dieu √† l'ancienne mode nous est apport√© par le bapt√™me du Saint-Esprit... Dans ce bapt√™me du Saint-Esprit, le Saint-Esprit n'est rien d'autre que l'Esprit du Seigneur J√©sus-Christ, qui est descendu le jour de la Pentec√īte pour demeurer avec nous, et en nous, jusqu'√† la fin du monde. Et Il est encore le m√™me Saint-Esprit qui est tomb√© √† la Pentec√īte, et Il a la m√™me puissance ce soir qu'Il avait √† la Pentec√īte... Nous ne pourrions pas imaginer que notre Dieu soit devenu faible apr√®s deux mille ans alors qu'Il vivra avec nous √† travers l'√©ternit√©. [Espace vide sur la bande - N.D.E.] ... Lorsque le Messie viendra, Il nous dira toutes ces choses. Voyez-vous? Ce sera le signe du Messie. "Mais qui es-Tu?" Il a dit: "Je Le suis." Eh bien, s'Il √©tait ainsi J√©sus hier, Il doit √™tre ainsi J√©sus aujourd'hui s'Il est le m√™me. Eh bien, la seule diff√©rence alors, c'est qu'Il n'a pas de corps physique. Son corps est sur le tr√īne de Dieu. Le tr√īne sur lequel J√©sus est assis ce soir n'est pas Son tr√īne √† Lui. La Bible d√©clare: "Il est assis sur le tr√īne de Son P√®re." Est-ce vrai? Celui qui vaincra s'assi√©ra avec Moi sur Mon tr√īne comme Moi J'ai vaincu et Me suis assis sur le tr√īne de Mon P√®re." Maintenant, Son tr√īne est sur la terre. Il doit √™tre ici avec le peuple.
E-53 Eh bien, voyez, vous ne serez jamais un ange, vous savez cela. Vous ne serez jamais un ange. Vous ne deviendrez jamais vieux; vous n'aurez jamais de rides; vous ne serez jamais malade; vous n'aurez jamais d'ennui. Et vous ne serez jamais un ange. Vous - vous serez un √™tre humain, mais immortel. Vous aurez un corps glorifi√© comme Son corps. Vous tous, vous mangerez, vous boirez, vous vivrez, vous aimerez et - et vous vous associerez pour toujours. Vous ne serez pas comme des fant√īmes errant dans l'air; jamais, la Bible n'enseigne pas... Dieu a cr√©√© les anges. Oui. Mais Il a cr√©√©... ne vous a point cr√©√© un ange. Il vous a cr√©√© pour √™tre un √™tre humain. Et J√©sus est descendu... Dieu est descendu, Il a √©t√© fait chair, et Il est devenu un - Il est devenu un Homme pour habiter ici avec Son - Son peuple sur la terre. Et un jour, Il reviendra dans ce corps glorifi√© et physique.
E-54 Juste une petite pens√©e avant d'appeler la ligne de pri√®re. Je voudrais vous poser une question. Que pensez-vous des H√©breux l√† en Egypte? J'aimerais que vous puissiez r√©fl√©chir profond√©ment l√†-dessus. Qu'en est-il des H√©breux l√† en Egypte? Chaque fois qu'ils recevaient des coups sur le dos, qu'ils √©taient frapp√©s par l'ennemi, qu'on leur crachait au visage, qu'ils √©taient renvers√©s d'un coup de pied, tout ce qu'on leur faisait, en descendant la rue ils pouvaient regarder l√† dans le cercueil, ce petit cercueil rouge o√Ļ se trouvait le corps de Joseph, le proph√®te; et ils savaient par ce signe qu'un jour, ils sortiraient. Ils sortiraient un jour. C'√©tait le signe que Dieu leur avait donn√©. Joseph avait dit: "Ne... Le Seigneur va - vien - vien - viendra vers vous et Il vous visitera, mais ne laissez pas mes os ici. Mais un jour, quand vous sortirez, emportez mes os." Chaque fois qu'un H√©breu se retrouvait dans n'importe quel trouble, il pouvait regarder ces os, et se souvenir qu'il y avait une promesse selon laquelle il irait un jour √† la terre promise.
E-55 Et ce soir, je pense √† la gloire de J√©sus. Apr√®s que nous... Nous avons une tombe ouverte ici. Nous allons au cimeti√®re pour accomplir sur nos bien-aim√©s la Parole qui dit: "Tu es cendre, tu retourneras √† la cendre, tu es poussi√®re et tu retourneras √† la poussi√®re." Nous jetons des mottes de terre dans la tombe. Je l'ai fait sur ma femme, mon b√©b√©, mon p√®re et mon fr√®re. Je sais ce que cela repr√©sente et comment sympathiser avec vous pendant qu'on jette des mottes de terre pour signifier: Tu es poussi√®re et tu retourneras √† la poussi√®re. Mon cŇďur allait c√©der √† cause de cela. Mais ensuite, le matin de P√Ęques, je peux amener une fleur et la poser l√†, je peux regarder l√† dans la tombe sachant que quelque part l√†-bas ils sont dans la Pr√©sence de Dieu. "Celui qui √©coute Ma Parole et qui croit √† Celui qui M'a envoy√© √† la Vie Eternelle et ne viendra point en jugement, mais il est pass√© de la mort √† la vie." Je pense √† cela. Et je me dis: "Oh! Hope, ma femme, est partie. Oh! Sharon, mon cher b√©b√©, est parti. Papa, Edward, Charles, mon fr√®re, vous √™tes partis." Pendant que je me tiens √† la tombe, je peux regarder en bas, voir leurs noms √©crits l√†, voir leurs photos plac√©es l√†, avec une petite fleur pos√©e l√†, je me dis: "Dans la Pr√©sence de Dieu..." Mais je me dis: "Je ne pourrais pas vous voir aujourd'hui parce que vous √™tes dans un - un corps diff√©rent, un corps c√©leste. Je ne serai pas capable de vous voir l√†-bas." Mais √† tout moment, lorsque les √Ęmes sous l'autel crient d'une forte voix: "Jusques √† quand, Seigneur?", ils sont assis l√† √† l'autel, assis l√† au tr√īne et l√† se tient le corps physique. Amen. Lorsque nous voyons une tombe vide... J√©sus a promis qu'ils sortiraient de nouveau de la tombe, l√†-bas; ils ont encore un signe, Dieu donne...?...
E-56 Dieu est repr√©sent√© par un signe, partout. Le savez-vous? L√† o√Ļ se trouve Dieu, il y a des signes. Voici les signes..."Ces signes accompagneront ceux qui auront cru", d√©clare la Bible. C'est vrai. Des signes partout. Il y a des signes partout, nous ne devrions pas les chercher, mais Dieu les donne. C'est Sa gr√Ęce. Il les donne. Quand nous les cherchons, alors nous... c'est faux. Mais lorsqu'Il les donne simplement par Sa gr√Ęce, c'est merveilleux. Et il y a ici un signe qui nous montre qu'un jour nous quitterons ici. Nous sortirons de cette tombe, car il y a une tombe vide √† J√©rusalem. Amen. Et ensuite, l√†-bas, il y en a Un qui revient nous visiter. Il y a un signe qui montre qu'un jour ils redeviendront chair quoique leurs corps reposent l√†, et que les vers de terre les rongent, mais cependant il y a un corps physique qui ressuscitera des morts un jour. Un jour, ils reviendront de nouveau sur la terre. Oh! j'aimerais √™tre avec eux. Amen. Job a dit: "M√™me si les vers de ma peau d√©truisent ce corps, cependant dans ma chair, je verrai Dieu, je Le verrai et Il me sera favorable, mes yeux Le verront et non ceux d'un autre." C'est vrai. Il savait qu'Il ressusciterait, car Dieu l'avait promis.
E-57 Et ce soir, nous avons des signes. Une fois, un - un missionnaire traversait le pays. Et il a dit qu'un infid√®le qui √©tait avec lui le guidait. L'infid√®le a dit: "Vous tous les gars qui venez ici, vous parlez de quelque chose que vous ne comprenez pas. Tout cela, c'est du non-sens." Il a dit: "Cela n'existe pas. Pourquoi n'allez-vous pas tous vous ressaisir et retourner chez vous." Le missionnaire n'a dit aucun mot. Le soir suivant, ils ont fait leur camp. Le lendemain matin, lorsqu'ils se sont r√©veill√©s, lorsque le soleil pointait sur la colline du d√©sert, cet homme - cet infid√®le est sorti et a dit: "Oh! Quel matin!" Il a dit: "Dites donc, il y avait des chacals tout autour ici la nuit pass√©e." On lui a demand√©: "Comment savez-vous qu'il y avait des chacals?" Il a r√©pondu: "Je vois les signes qui montrent qu'ils √©taient l√†." Il a dit: "Je ne vois aucun chacal." Il a dit: "Pourtant il y avait des signes tout autour ici. Je reconnais qu'ils √©taient ici." Il a lev√© les yeux vers le soleil, il a dit: "All√©luia. Dieu vit toujours. Je vois les signes et Il est encore sur le tr√īne." Amen. Et ce soir, quand J√©sus viendra ici pour sauver les p√©cheurs et briser Sa Parole pour montrer Ses signes et Ses prodiges, nous chanterons les louanges de Dieu. Notre Christ est vivant ce soir. Amen.
E-58 Prions. P√®re c√©leste, maintenant, le grand moment strat√©gique est proche. Le temps est proche lorsque... J'au t√©moign√© de Toi de tout mon cŇďur. J'ai essay√© de tout mon cŇďur de r√©primander, d'exalter le Royaume de Dieu, et d'apporter les jugements sur le peuple. Et ils se sont repentis, Seigneur. Plusieurs ont lev√© la main faisant des confessions sinc√®res, t√©moignant qu'ils ont honte de leur vie p√©cheresse. √Ē Dieu, je ne crois pas qu'il y ait quelqu'un qui ait lev√© la main, que Tu n'as pas pardonn√©. . Et maintenant, pour leur montrer que Tu es ici, non pas que Tu en as trop, mais puisses-Tu appara√ģtre ici physiquement de telle sorte que ce soir, ils verront et seront contents d'avoir lev√© leurs mains vers un Dieu qui est vivant. Et alors que nous vivons dans ce temps glorieux et √©trange, nous regardons les journaux et nous voyons le grand Armaguedon venir. Nous voyons les chars, les bombes atomiques. Nous voyons que la fin de l'√Ęge des Gentils est proche. Nous voyons le monde atteindre son apog√©e. Nous voyons le p√©ch√© partout. C'est le temps maintenant. C'est la fin. √Ē Dieu, nous sommes si heureux d'avoir un Dieu vivant. Nous avons Quelqu'un qui nous a fait la promesse; Il est juste ici avec nous, se manifestant visiblement parmi nous. Et nous Te remercions pour cela. Permets que Ton humble serviteur, par Ton don pr√©destin√©, Te repr√©sente ce soir devant Ton peuple, je prie, alors que je m'humilie devant Toi au Nom de J√©sus, Ton Fils. Amen.
E-59 Je... d'une mani√®re ou d'une autre, simplement je - je me sens si bien ce soir, √† cause de la gloire de Dieu qui est ici. Je voudrais la voir se d√©verser tellement avant ceci. Tr√®s bien. De quelles cartes de pri√®re s'agissait-il hier soir, est-ce la s√©rie R? Etait-ce la s√©rie R? Je pense que c'√©tait la s√©rie R. Tr√®s bien. Je pense que nous avons appel√© les derni√®res d'entre elles hier soir. Appelons alors les premi√®res d'entre elles ce soir. C'est √ßa. Quelqu'un... Eh bien, si vous n'√™tes pas ici, nous verrons d'abord, peut-√™tre qu'ils ne sont pas revenus ce soir. Y a-t-il quelqu'un qui a la carte R num√©ro 1? Regardez votre carte de pri√®re. Oui. C'est bien, alors. Tr√®s bien. Venez par ici, madame. La carte de pri√®re R num√©ro 2, num√©ro 3, num√©ro 4, num√©ro 5, num√©ro 6, num√©ro 7, num√©ro 8, 9, 10, 11, 12. Il y a environ une douzaine de ceux qui ont lev√© la main ce soir. Parfois, c'est ce que je fais, j'appelle ceux qui sont sauv√©s ce soir-l√†, j'en appelle autant sur l'estrade. Ceux qui sont sauv√©s, j'essaie de faire cela si possible, demandant √† Dieu de m'accorder la gr√Ęce. Vous direz: "Oh...?..." J'observe simplement cela. Je remets certaines choses √† Dieu. Je dis: "Maintenant, Seigneur, si Tu sauves cinquante ce soir, j'appellerai cinquante. Et Tu donneras la force pour cinquante. Et si Tu en sauves un grand nombre, eh bien, donne-moi la force pour ce grand nombre." Et je - je - je... Maintenant, d'habitude j'en appelle autant, et j'estime qu'environ douze mains ont √©t√© lev√©es...?... pour √™tre s√Ľr de n'avoir pas d√©pass√© le nombre. Voyons - voyons, quelle √©tait la derni√®re carte √† √™tre appel√©e? 13, 14 et 15. Faites venir R-12, 13, 14, et 15. Cela fera que √ßa soit un nombre pair. Et peut-√™tre... C'est comme si j'ai vu quelqu'un dehors. N'oubliez pas que j'ai √©t√© sinc√®re avec le Seigneur. Maintenant, ne L'aimez-vous pas? N'est-Il pas merveilleux?
E-60 Maintenant, √©coutez, mes amis, pendant qu'ils sont... que les huissiers sont l√†-bas... Fr√®res, s'il vous pla√ģt, si vous voulez bien descendre pour aligner les gens de sorte qu'ils viennent lorsque leur num√©ro est appel√©. Eh bien, pendant qu'ils sont en train de le faire, combien d'entre vous n'ont pas de carte de pri√®re et veulent que J√©sus les gu√©risse? Faites voir la main. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse, cher gar√ßon. Que Dieu vous b√©nisse. Partout l√†-bas, c'est bien. Eh bien, vous n'√™tes pas oblig√© d'avoir une carte de pri√®re. Vous devez simplement avoir la foi. Est-ce vrai? Vous devez avoir la foi. C'est tout. Dieu n'a jamais dit: "Celui qui a une carte de pri√®re..." Il a dit: "Celui qui a la foi, celui qui croit." Est-ce vrai? La carte de pri√®re n'a rien √† faire avec la chose. La carte de pri√®re est simplement utilis√©e pour d√©signer le malade pour qui prier. Eh bien, combien croient que les dons et les appels sont sans repentir? C'est la Bible qui le dit. Dieu a plac√© cela dans l'Eglise, Dieu.
E-61 Maintenant, √©coutez petits enfants, laissez-moi vous donner juste un petit avertissement ici √† Shreveport. Soyez tr√®s prudents dans les jours √† venir. Eh bien, tout ce qui crie et qui loue Dieu n'est pas de Dieu. Ca√Įn a fait la m√™me chose. Mais ils viennent de l'Ecriture. Voyez-vous? Ils sortent de la Parole de Dieu. Voyez-vous? Maintenant, soyez attentifs. En effet, souvenez-vous, quand Dieu envoie un r√©veil, l'enfer aussi envoie le sien. Et lorsque Mo√Įse et Aaron all√®rent pour battre les Egyptiens, Jannes et Jambres se sont aussi lev√©s; ils se tenaient l√† et pouvaient pratiquement imiter Mo√Įse. Souvenez-vous, ils pouvaient faire venir des maladies, mais ils ne pouvaient pas les gu√©rir. Personne ne peut gu√©rir si ce n'est Dieu. Dieu est l'unique Gu√©risseur. C'est vrai. Dieu est l'unique Gu√©risseur. Eh bien, les fruits de cela prouvent ce que c'est. Voyez-vous? "C'est √† leurs fruits que vous les reconna√ģtrez." N'est-ce pas vrai?
E-62 Maintenant, oh, je voudrais que vous aimiez le Seigneur J√©sus de tout votre cŇďur. √áa va? Eh bien, je vous dirai quoi maintenant; je voudrais simplement attendre pendant quelques minutes. Peut-√™tre que je... Je crois que si je prie simplement pour ces gens, et qu'on les fait simplement passer, ce sera une bonne chose. Je le crois. Laissez simplement venir cette dame. Tenez-vous ici juste un moment. Maintenant, juste un instant. Eh bien, madame, maintenant juste pour que vous sachiez que l'onction du Saint-Esprit est ici... J'aimerais que vous puissiez croire. Le ferez-vous? Est-ce pour vous la premi√®re fois d'assister √† l'une de mes r√©unions? Non. Vous avez d√©j√† √©t√© dans une r√©union. Mais, je ne vous connais pas, n'est-ce pas? Je ne vous connais pas. Mais si vous croyez en Dieu, ce probl√®me gyn√©cologique que vous avez vous quittera. Le croyez-vous? Que Dieu la b√©nisse et la gu√©risse, c'est ma pri√®re. Amen.
E-63 Madame, je ne vous connais pas. Dieu vous conna√ģt. Mais, Dieu peut vous gu√©rir de cette ombre de la mort du cancer si vous le croyez. Le croyez-vous? Alors, rentrez chez vous. Et si je vous disais, madame, sans m√™me prier pour vous, que Dieu √©tait l√† sur la chaise pr√®s de vous? L'accepteriez-vous? Alors, rentrez et croyez-le, et vous pourrez √™tre gu√©rie au Nom de J√©sus. Vous pouvez vous en aller. Croyez-vous, madame, de tout votre cŇďur.? Alors, allez et donnez...?... Disons: "Lou√© soit le Seigneur." [L'Assembl√©e r√©p√®te: "Lou√© soit le Seigneur. - N.D.E.] Croyez-vous, madame, de tout votre cŇďur? Croyez-vous que Dieu vous r√©tablira, qu'Il √ītera de vous ce diab√®te? Croyez-vous qu'Il le fera? Croyez-vous qu'Il √ītera cela de vous? Eh bien, √ßa va. Amen. Lou√© soit le Seigneur. Croyez-vous tous? Ayez seulement la foi. La Bible dit: "Si tu crois, toutes choses sont possibles."
E-64 Bonsoir, madame. Je ne vous connais pas, n'est-ce pas? Croyez-vous que je sois Son serviteur, le serviteur de Dieu? Croyez-vous que - qu'étant inconnus l'un à l'autre, pensez-vous que Dieu pourrait - pourrait me révéler votre problème? Croyez-vous qu'Il le pourrait? Le croyez-vous? Accepteriez-vous cela comme venant de Dieu? Croirez-vous que cela vient de Dieu? Très bien. Vous autres, le croirez-vous? Un monsieur a dit... Prenons le cas de notre Seigneur Jésus, juste pendant un moment. Prenons le cas de notre Seigneur Jésus. Il - Il était assis là au puits et une femme est venue. Vous avez - vous vous trouvez dans le même cas ce soir. Voyez-vous? Non pas, peut-être, la même chose, loin de moi cette prétention. Je suis simplement un serviteur du Seigneur Jésus. Et vous êtes... Je ne dis pas que vous seriez une femme de mauvaise réputation comme cette femme-là, mais il s'agit - il s'agit encore d'un homme et d'une femme. Et Christ a dit qu'Il serait avec nous jusqu'à la fin du monde. S'Il est alors avec nous, ce serait un signe pour les gens, montrant qu'ils n'ont pas à s'inquiéter. Le même Christ qui a fait cette déclaration est ici. Est-ce vrai? Le croirez-vous, auditoire? [L'auditoire dit: "Amen." - N.D.E.]
E-65 Si le Seigneur me r√©v√®le quelque chose au sujet de cette femme, peut-√™tre - peut-√™tre plus que ce qu'est son probl√®me, allez-vous - allez-vous alors l'accepter? Croirez-vous de tout votre cŇďur? Alors regardez-moi, s'il vous pla√ģt, sŇďur. Eh bien, ceci est un don. Ce n'est qu'un don de Dieu. Je n'ai aucun moyen de vous conna√ģtre, je ne connais rien √† ce sujet. Mais regardez-moi simplement juste une minute, et croyons simplement pendant que je vous parle. Voyez-vous? Bien. Maintenant... Oui, oui. Vous avez un cas mortel. C'est vrai. En effet, vous avez le cancer, pas seulement un cancer, mais des cancers. Vous en avez deux, et les deux se trouvent sur votre sein. C'est vrai. Vous √™tes extr√™mement nerveuse, n'est-ce pas? Et vous n'√™tes pas de Shreveport. Non, non. Vous √™tes de l'Arkansas. C'est vrai? Votre nom est Rosella. N'est-ce pas vrai? Maintenant, retournez en Arkansas et croyez au Seigneur J√©sus et soyez gu√©rie. Amen.
E-66 Qu'est-ce? S'abandonner au Saint-Esprit. Abandonnons-nous simplement √† Lui ce soir. Oh! Il est ici. Abandonnez-vous √† Dieu de tout votre cŇďur. Abandonnez-vous, Abandonnez-vous √† Lui, au Seigneur...?... Amen. Eh bien, les visions, c'est ce qui affaiblit, certainement. Les visions ne gu√©rissent pas. Les visions confirment seulement Dieu (Amen) et Sa bont√©. Vous, croyez que Dieu vous gu√©rira de cette maladie de la v√©sicule biliaire, vous madame assise l√†-bas. Croyez-vous qu'Il vous gu√©rira? Si vous croyez cela de tout votre cŇďur, vous pouvez recevoir ce que vous demandez. Si vous le croyez. Amen. Voyez-vous? Je doute que la dame... Avez-vous une carte de pri√®re, madame? Pas de carte de pri√®re? Avez-vous une carte de pri√®re? Vous n'avez pas de carte de pri√®re, n'est-ce pas? Oui. Vous avez une carte de pri√®re. √áa va. Eh bien, vous n'en aurez donc pas besoin maintenant. Tr√®s bien. Vous n'en aurez pas besoin maintenant. C'est votre foi qui L'a touch√©. "Si tu crois."
E-67 Madame, la deuxi√®me dame √† partir du dernier si√®ge l√†-bas, la dame √Ęg√©e portant une paire de lunettes, qui regarde dans cette direction, vous avez l'hypotension. Croyez-vous que J√©sus-Christ vous gu√©rira, sŇďur? Vous qui √™tes assise l√† sur un coussin rose, en train de me regarder et qui portez une robe tachet√©e. Dites donc, vous qui regardez en haut, oui, vous l√†-bas, croyez-vous que J√©sus-Christ vous gu√©rira? Vous... Levez la main si vous le croyez. Tr√®s bien. Acceptez alors cela. Amen. Voyez-vous comment - voyez-vous comme la foi est inconsciente? La femme est assise l√† r√©fl√©chissant tellement dans son cŇďur qu'elle ne m'a m√™me pas entendu lui parler. C'est vrai. Mais vous voyez, Dieu lui a parl√©. Amen. Si ce n'est pas J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement, je... Ce n'est pas... C'est la Bible. Amen. "Si tu crois, toutes choses sont possibles."
E-68 Nous sommes des inconnus l'un √† l'autre, madame. Eh bien, vous avez l'air d'√™tre une personne en bonne sant√©. Je ne vous ai jamais vue. Mais le Seigneur J√©sus vous conna√ģt, n'est-ce pas? Et croyez-vous en Lui? Croyez-vous que je suis Son serviteur? Oh! la la! Quelle foi est en train de se mouvoir dans cet auditoire! Ainsi... J'esp√®re que vous allez vous maintenir dans cette condition [de foi]. Vous √™tes extr√™mement nerveux car, oui, car vous souffrez d'une affection dans votre c√īlon. C'est vrai. C'est une tumeur dans votre c√īlon. C'est vrai. N'est-ce pas vrai? Vous avez aussi une maladie d'estomac...?... Estomac...?... C'est vrai, n'est-ce pas? Je ne suis pas en train de lire votre pens√©e, mais c'est ce que le docteur a dit. Croyez-vous donc que vous allez √™tre gu√©ri maintenant? Bien. Rentrez alors tout seul au Nom de J√©sus-Christ. Que Dieu soit avec vous. Amen. Croyez-vous en Lui? Ne doutez pas. Ayez foi.
E-69 Bonsoir? Sommes-nous inconnus l'un √† l'autre? Oui, nous le sommes. Je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas. Je ne connais rien de ce qui se passe avec vous; vous savez que je ne le sais pas. Franchement, rien. L'unique chose pour laquelle vous √™tes ici, vous √™tes ici pour quelqu'un d'autre. C'est votre fr√®re. Il n'est pas ici. Il vit au nord-ouest d'ici dans une ville appel√©e Oklahoma. Et il est un alcoolique et vous voulez que je prie pour lui. √áa va. Rentrez chez vous. Seigneur J√©sus, sauve l'homme au Nom de J√©sus-Christ. All√©luia. Ayez foi en Dieu. Bonsoir. Nous sommes inconnus l'un √† l'autre. Je ne vous connais pas; vous ne me connaissez pas. Dieu nous conna√ģt nous deux. Vous √™tes ici pour que je prie pour vous. Vous avez une excroissance sur l'Ňďil gauche. On ne peut pas la voir maintenant, mais elle se trouve l√†-bas de toute fa√ßon. N'est-ce pas vrai? Vous avez un cancer de la peau sur le visage. N'est-ce pas vrai? Vous aimeriez qu'on prie pour vous. Est-ce la v√©rit√©? Alors venez ici et je vais le faire. √Ē Dieu, au Nom de J√©sus-Christ, je Te prie d'√īter cette maladie. Maintenant, je la maudis au Nom de J√©sus, sors d'elle au Nom du Seigneur...?... Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur.
E-70 Ayez foi en Dieu. Toutes choses sont possibles √† ceux qui croient. Si tu crois que la Bible dit que toutes choses sont possibles. Croyez-vous cela? Amen. Je vois deux petits enfants se tenant ici, juste ici dans la salle, leur m√®re est avec eux. Ils ont tous deux la sinusite. D'accord. Croyez-vous que le Seigneur J√©sus gu√©rira les enfants? Si vous pouvez croire, si vous avez la foi et que vous croyez en Dieu, Dieu le fera. Deux, un petit gar√ßon et une petite fille... Ayez foi, maintenant, et Dieu vous l'accordera. C'est √ßa. Voulez-vous - vous croire, petite sŇďur, de tout votre cŇďur que J√©sus-Christ est le Fils de Dieu? Croyez-vous? Je vous suis inconnu. Je ne vous connais pas, je ne vous ai jamais vue. Vous √™tes dans une chorale...?... C'est vrai. Vous √™tes nerveuse, n'est-ce pas? Croyez-vous que Dieu vous gu√©rira, croyez-vous qu'Il vous r√©tablira, et qu'Il vous gu√©rira? L'autre chose, c'est le d√©sir que vous avez sur le cŇďur pour quelqu'un d'autre. C'est vrai. Une femme qui vit l√†-bas de l'autre c√īt√© de la rivi√®re, Bozier. Et elle souffre - elle souffre de l'arthrite et de rhumatisme. Est-ce vrai? Amen. Croyez-vous que je suis un serviteur de Dieu? Alors rentrez et recevez ce que vous avez demand√© au Nom du Seigneur J√©sus. Amen.
E-71 Dieu peut contourner cette op√©ration, Il peut √īter tout de suite cette tumeur sans m√™me une op√©ration et vous gu√©rir. Le croyez-vous? Tr√®s bien. Alors recevez cela au Nom de Christ. Amen. J'invite l'auditoire √† croire. J'invite tout le monde √† croire au Nom de J√©sus-Christ. Regardez dans cette direction, ne me regardez pas, mais regardez-Le. Oui, Il est ressuscit√© des morts. Croyez-vous cela? Priez. Ne doutez pas. Ayez foi. Amen. Croyez-vous que votre hypertension vous quittera, vous qui avez la main lev√©e? Croyez-vous qu'Il peut le faire? Oui. Croyez-vous qu'Il l'√īte de vous? Croyez-vous qu'Il le ferait? Tr√®s bien. Vous pouvez l'obtenir. Pourquoi pleures-tu, petite fille mexicaine, je pense, espagnole? Croyez-vous que je suis le proph√®te de Dieu? Voudriez-vous vous tenir juste ici pendant quelques minutes? Tenez-vous debout juste un instant? Regardez-moi. J'ai toujours du succ√®s avec le peuple mexicain parce qu'ils croient. Regardez ici juste une minute. Il y a quelque chose autour de vous. Je vois des ombres noires qui essayent de vous suivre. Vous √™tes en train de prier, seulement ce que vous d√©sirez, c'est pour quelqu'un d'autre. C'est votre ami qui souffre de la nervosit√©. N'est-ce pas vrai, petite dame? Si je vous dis ce qui trouble votre cŇďur, croirez-vous que je suis le proph√®te de Dieu? Vous voulez √™tre sauv√©e et recevoir le Saint-Esprit. N'est-ce pas vrai? N'est-ce pas vrai? C'est √† cela que vous √™tes appel√©e maintenant m√™me.
E-72 Quiconque ici a besoin du baptême du Saint-Esprit, et a besoin d'être sauvé, venez avec elle. Alléluia. Montez tout de suite si vous croyez que Jésus est ici, et que Dieu peut vous sauver...?... Venez. Venez, tous, chacun de vous qui avez besoin du baptême du Saint-Esprit. Nous prierons encore pour les malades. Venez. Tous ceux qui désirent être sauvés. Tous ceux qui ont levé la main...?... Je crois que Dieu est sur le point d'accomplir une grande chose maintenant même. Venez, chacun d'entre vous, agenouillez-vous tout autour ici. Ceci est le moment de venir et de recevoir Christ. Venez, vous les baptistes. Venez, vous les méthodistes. Venez, vous les presbytériens. Je vous invite au Nom de Christ. Venez éprouver Dieu. Venez, accordez à Dieu une chance. Voudriez-vous le faire? Venez tout de suite, vous tous. Tout le monde, tous ceux qui ont levé la main, venez. Montez. Voici venir un petit garçon estropié pour recevoir le Saint-Esprit. Oh! vous devriez avoir honte de vous-mêmes, vous...?... qui ne voulez pas venir pour recevoir Christ. Voici la chose. Voudriez-vous venir? Voudriez-vous venir?
E-73 Inclinez la t√™te, partout. Disons un mot de pri√®re. Je sens vraiment le Saint-Esprit se mouvoir dans un grand... Quelque chose va se passer. √Ē Christ, j'ai fait le mieux que j'aie pu faire, Seigneur, d'appeler...?... Et je les ai recommand√©s √† Toi et Tu es venu. J'ai pr√™ch√© la Parole et je leur ai dit que Tu es ressuscit√© des morts. Et nous sommes ici ce soir, Seigneur, comme Tes t√©moins. Et Tu es ici, faisant les m√™mes choses que Tu as faites lorsque Tu √©tais ici sur terre. Et Tu es ici ce soir sous la forme du Saint-Esprit. Tu es en train de r√©primander le p√©ch√©. Tu es en train de susciter un r√©veil. Tu es en train d'appeler Ton peuple. C'est l'heure de d√©livrance, la Fl√®che de d√©livrance...?... √Ē Dieu, je Te prie au Nom de Christ, d'envoyer des multitudes, tous ceux qui Te d√©sirent, qu'ils viennent √† cet autel ce soir et qu'ils re√ßoivent Christ. Voudriez-vous venir? C'est √ßa, madame? C'est √ßa. Avancez. Agenouillez-vous. C'est le Saint-Esprit qui vous parle. Mon cŇďur ne se sentirait pas ainsi si je n'avais pas... Je ne dirais pas ceci si ce n'est pas r√©ellement ce que je voulais dire. Vous attendez-vous √† ce que je me tienne ici pour faire des choses au Nom du Seigneur et √™tre un hypocrite? Eh bien, pour rien au monde je ne ferai cela. Je sens par la conduite qu'il y a des gens l√†-bas qui doivent venir √† cet autel. C'est vrai. Ainsi, si... Vous savez qui vous √™tes. Je vous invite √† venir √† l'autel au Nom de Christ.
E-74 Et souvenez-vous, si je vous rencontre au Jour du jugement et que vous soyez condamn√©, ce n'est pas ma faute. Ce n'est plus la faute de Dieu. J'ai pr√™ch√© Sa Parole. Il L'a confirm√©e par des signes et des prodiges qui L'accompagnent. Il est ici ce soir. Il est ressuscit√© des morts. Maintenant, si vous avez besoin de Lui, venez. Il y a une fontaine remplie de Sang tir√© des veines d'Emmanuel, lorsque les p√©cheurs plongent dans le Sang, ils perdent toutes les t√Ęches de leur culpabilit√©. Et si vous n'√™tes pas s√Ľrs, mes amis, vous qui restez fid√®le √† un credo d'une √©glise, si vous vous contentez d'√™tre membre, vous feriez mieux de venir maintenant. Il se peut que je ne vous voie plus dans cette vie. Votre...?... pourrez partir avant de nous rencontrer de nouveau. Vous pourrez ne plus jamais...?... conduisant, mais voici votre soir√©e. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. C'est vrai. Oh! le coupable... Que Dieu vous b√©nisse, madame. Approchez-vous. Sortez de votre si√®ge. Approchez. Souvenez-vous, vous n'avez pas de choix dans la vie. Vous pourrez mourir avant demain matin. Mais une chose est certaine, c'est que vous allez mourir. Chacun de vous ici va rencontrer Dieu. Et vous Le rencontrerez au jugement. Et vous devrez r√©pondre du message de ce soir. Vous allez tous r√©pondre de Lui, de Son apparition ici sur cette estrade, juste ici √† Shreveport, √† Louisiane, par les signes infaillibles dont la Bible parle, les signes infaillibles qui montrent que J√©sus est ressuscit√© des morts.
E-75 Je suis Son t√©moin pour d√©clarer ceci, qu'Il est en train de vous appeler √† venir √† l'autel. Jeunes et vieux, m√©thodistes, baptistes, pentec√ītistes, luth√©riens, quiconque veut, qu'il vienne √† l'autel. Il y a une fontaine remplie de Sang...?... par mon t√©moignage, que...?... les p√©cheurs √† venir √†...?... Venez. Vous tous, mettez-vous en route vers l'autel. Cessez de regarder la t√©l√©vision. Cessez de regarder aux choses du monde. Regardez au Calvaire ce soir. Voyez Christ. Regardez √† Celui qui est mort pour vous. Regardez √† celui qui a pay√© le prix; Regardez √† celui qui ne...?... votre p√©ch√©. Eloignez-vous des choses du monde. Que Dieu vous b√©nisse, madame...?... vous pourriez vivre encore plus longtemps. Venez. Qui d'autre veut venir? Venez, tout le monde, tout le monde. Maintenant, si vous avez besoin de quelque chose d'autre de la part du Seigneur, venez √† l'autel tout de suite. Vous qui avez besoin du bapt√™me du Saint-Esprit, dirigez-vous vers l'autel juste maintenant. Avancez, vous qui √™tes r√©trograde, avancez. Vous qui avez besoin du bapt√™me du Saint-Esprit, vous qui avez besoin de gu√©rison, avancez vers l'autel. Que Dieu vous b√©nisse. Qui que vous soyez, avancez maintenant vers l'autel.
E-76 Venez √† cet endroit, l√† o√Ļ en tant que proph√®te de Dieu, je vous dit au Nom de Christ qu'Il se tient ici, les bras ouverts, pr√™t √† donner √† chaque personne toutes choses et la Fl√®che de la d√©livrance compl√®te. La Fl√®che de d√©livrance de Dieu est entre vos mains. N'ayez pas peur de frapper avec Cela; ceci est votre heure de d√©cision. Ceci est votre temps de d√©cision. Tirez, tirez, tirez, tirez-la; tirez sur tout ce qui fait obstacle. Frappez au Calvaire; touchez le bord de Son v√™tement. Elevez votre cŇďur. Elevez vos mains. Elevez vos √Ęmes. Elevez vos louanges. Elevez votre adoration. Elevez vos larmes. Elevez toutes choses. Amen. Quelle lumi√®re! quel temps! quel...?... Quel peuple! Que Dieu soit lou√©. Gu√©ris chaque personne malade. Satan, l√Ęche-les. Au Nom de J√©sus, je te condamne. Sors, Satan. D√©livre-les de la t√©l√©vision, de toutes sortes de choses du monde. Accorde-le √ī Dieu, r√©pands Tes b√©n√©dictions sur eux. Gloire √† Dieu. Levez les mains et louez-Le, et recevez tout ce dont vous avez besoin. Tout le monde dans la salle, levez-vous et donnez gloire √† Dieu. All√©luia. Merveilleux...?... [Fr√®re Branham et l'assembl√©e continuent √† adorer le Seigneur. - N.D.E.] ...?... la mani√®re de...?... les malades sont gu√©ris, la gloire de Dieu se d√©verse. Amen. Louez le Seigneur. All√©luia! All√©luia! B√©ni soit le Nom du Seigneur. Combien nous T'aimons. Combien nous Te louons. Combien nous T'adorons. Combien...?... Gloire √† Dieu. Dieu soit lou√©...?... Que le Seigneur soit b√©ni. Que le Seigneur soit b√©ni...?... Envoie le Saint-Esprit...?... Gu√©ris chaque cŇďur. Gu√©ris chaque critiqueur...?... Ecoute, Seigneur. Remplis du Saint-Esprit. D√©verse la gloire. Apporte le salut des √Ęmes. √Ē Dieu, je prie au Nom de Christ de...?... de tout mon cŇďur, de toute ma force...?...

En haut