ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication CROIRE DU COEUR / 57-0623 / JEFFERSONVILLE, IN, USA // MS 1 heure 17 minutes PDF

CROIRE DU COEUR

Voir le texte français et anglais simultanément
(1) Lisons Jacques 5.12: ...ni par aucun serment. Mais que votre oui soit oui, et que votre non soit non, afin que vous ne tombiez pas sous le jugement. Quelqu'un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu'il prie. Quelqu'un est-il dans la joie? Qu'il chante des cantiques. Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'√Čglise, et que ceux-ci prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; la pri√®re de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le rel√®vera; et s'il a commis des p√©ch√©s, il lui sera pardonn√©. Confessez donc vos p√©ch√©s les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez gu√©ris. La pri√®re agissante du juste a une grande efficacit√©. Elie √©tait un homme de m√™me nature que nous; il pria avec instance pour qu'il ne pleuve pas, et il ne tomba pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois. Puis il pria de nouveau; alors le ciel donna de la pluie, et la terre produisit son fruit. Mes fr√®res, si quelqu'un parmi vous s'est √©gar√© loin de la v√©rit√© et qu'un autre l'y ram√®ne; sachez que celui qui ram√®ne un p√©cheur de la voie o√Ļ il s'√©tait √©gar√© sauvera une √Ęme de la mort et couvrira une multitude de p√©ch√©s. (2) Nous lisons ces paroles dans le dernier chapitre du Livre de Marc, au chapitre 16 et au dernier verset du chapitre 16. Ensuite Il apparut aux onze alors qu'ils √©taient √† table, et Il leur reprocha leur incr√©dulit√© et leur duret√© de coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru... qu'il √©tait ressuscit√© des morts. Et Il leur dit: Allez partout dans le monde et pr√™chez l'Evangile √† toute cr√©ature. Celui qui croira et sera baptis√© sera sauv√©; mais celui qui ne croit pas sera condamn√©. Et ces signes accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront des d√©mons, ils parleront de nouvelles langues; ils prendront des serpents et s'ils boivent un breuvage mortel, cela ne leur fera aucun mal; ils imposeront les mains aux malades et ils seront gu√©ris. (3) "La pri√®re de la foi sauvera le malade". Alors que nous avons la t√™te inclin√©e, prions ensemble, chacun √† notre mani√®re, la pri√®re de la foi pour ces personnes malades, ce matin. Ensuite, je d√©sire leur imposer les mains, avec les anciens. Alors nous aurons fait exactement ce que la Parole de Dieu dit. Car c'est l√† o√Ļ je m'en vais directement, dans mon Message. Prions maintenant. (4) Notre P√®re C√©leste, alors que nous T'apportons ce chant, la m√©lodie de "Crois seulement", cela T'exprime notre sentiment envers Ta Parole. Et comme les malades ont √©t√© oints selon Ta Parole, nous allons maintenant prier cette pri√®re de la foi, au mieux de notre connaissance, pour ob√©ir √† Tes commandements. Et nous r√©alisons, m√™me dans notre faiblesse, que Tu es plus que capable de vaincre notre faiblesse par Ta Puissance et Ta bont√©. Ensuite nous ferons venir les anciens afin d'imposer les mains aux malades, accomplissant chaque commission qui a √©t√© donn√©e par notre Seigneur. (5) Et nous prions, Seigneur, de trouver gr√Ęce √† Tes yeux. Apr√®s toutes ces ann√©es, nous essayons encore d'ob√©ir √† Tes commandements. Et je prie maintenant, avec ce petit groupe que Tu nous a envoy√© ce matin. Ils sont n√©cessiteux et sont ici pour que nous priions pour eux. Et nous offrons cette pri√®re pour chacun d'eux. Tu connais leurs coeurs et Tu connais leurs d√©sirs. (6) Je prie cette pri√®re de la foi avec cette √©glise, afin que Tu manifestes chacun de leurs d√©sirs. Que √ßa devienne une r√©alit√© maintenant m√™me. Et quand ils quitteront cette √©glise, puissent-ils, comme Abraham, consid√©rer ces sympt√īmes comme s'ils n'existaient pas et renier tout ce qui serait contraire √† la b√©n√©diction qu'ils ont demand√©e. Tu a promis dans Ta Parole que cela arriverait et nous le croyons. (7) Maintenant, avec ces hommes que Tu as choisis et appel√©s √† √™tre pr√©dicateurs et anciens, nous allons leur imposer les mains, tout comme si nous les baptisions. Ils ont √©t√© oints. La pri√®re de la foi est offerte et les mains sont pos√©es sur eux. Nous prions que leur foi regarde √† Toi, √ī Dieu Tout-Puissant, et qu'ils soient gu√©ris. Nous prions dans le nom de J√©sus. (8) Maintenant, je demande aux anciens de venir ici dans la ligne alors que nous leur imposons les mains. Et, comme chacun place sa main sur... [Espace non enregistr√© sur la bande - Fr√®re Branham et les pr√©dicateurs prient pour les malades. - N.D.√Č.] (9) Accordez--moi, s'il vous pla√ģt, toute votre attention pendant quelques instants. J'essaie de ne pas prendre trop de temps, alors que je pose ma montre ici pour √™tre s√Ľr. (10) Fr√®re Beeler, je pense que vous √™tes √† l'enregistreur, √† l'autre bout. Et L√©o et Gene ne sont pas l√†. J'aimerais que vous envoyiez l'enregistrement de ce t√©moignage que je vais donner dans quelques minutes, √† Fr√®re Boze, il enregistre ceci. (11) Je d√©sire lire, ce matin, dans le livre de saint Marc, le 12√®me chapitre. Nous voulons en prendre une portion et La lire, parce que c'est la Parole inalt√©r√©e de Dieu. Nous croyons que Dieu est dans Sa Parole. Croyez-vous cela? [L'Assembl√©e dit "Amen" - N.D.√Č.]. Et nous prions que Dieu y ajoute Ses b√©n√©dictions, alors que nous La lisons, et je suis s√Ľr qu'Il le fera. (12) Et ensuite, je d√©sire prendre une autre portion de Sa Parole, dans Actes, le premier chapitre. Nous lirons √† partir de l√†, et je demande au Seigneur de bien vouloir ajouter Ses b√©n√©dictions √† la lecture de Sa Parole. (13) J'√©tais en train de regarder ici. J'avais un signet ici, dans ma Bible, l√† o√Ļ je d√©sirais commencer √† lire, mais je ne pense pas le trouver, juste √† ce moment. Excusez-moi juste une minute, jusqu'√† ce que je le trouve, si possible. Je pensais l'avoir. ...J√©sus leur dit: Ayez foi en Dieu. En v√©rit√©, je vous le dis, si quelqu'un dit √† cette montagne: Ote-toi de l√† et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute pas en son coeur, mais croit que ce qu'il a dit arrive, cela lui sera accord√©. (14) Maintenant dans les Actes, au premier chapitre et au huiti√®me verset. Mais vous recevrez une puissance, apr√®s que le Saint-Esprit soit venu sur vous, et vous serez mes t√©moins √† J√©rusalem, dans toute la Jud√©e, dans la Samarie et jusqu'aux extr√©mit√©s de la terre (15) J'aimerais attirer votre attention dans la Parole du Seigneur ce matin, juste un instant. Et je d√©sire que vous y consacriez votre plus grande attention. Ecoutez attentivement la valeur de cette Parole! (16) Apr√®s vingt-cinq ann√©es de minist√®re pour le Seigneur, √† Son travail et dans Sa Parole, et ceci √©tant ma douzi√®me ann√©e d'√©vang√©lisation internationale, j'ai, par la gr√Ęce de Dieu, rencontr√© des dizaines de milliers de personnes, et j'ai vu le Seigneur gagner √† Lui quelque deux millions de personnes dans nos propres campagnes, ou un million cinq cent mille, dans ces eaux-l√†, dans les r√©unions. J'en suis arriv√© √† cette conclusion, apr√®s tous nos efforts, et ainsi de suite. Il est impossible que Dieu fasse quelque chose pour les gens avant que les gens n'√©tablissent premi√®rement si c'est la V√©rit√© ou pas. Vous ne le pouvez simplement pas. Peu importe... (17) J'ai vu des grands chefs-d'oeuvre de notre Seigneur, dans la - la Parole, qui pouvaient expliquer la Parole mieux que quiconque que j'aie jamais vu, et cependant ils ne pouvaient pas transmettre le programme. (18) Et je pense ce matin √† une certaine personne qui a, je le pense, l'un des meilleurs programmes radio sur les ondes. Mais il y a... d'une mani√®re ou l'autre, cet homme n'arrive pas √† faire passer son programme. C'est le Docteur Wyatt, un v√©ritable docteur. Mais il y a quelque chose qui ne va pas; je ne sais pas o√Ļ il en est. Il a la vision, il a l'id√©e, il a la capacit√©, mais il ne peut simplement pas arriver √† faire avancer le programme, d'une mani√®re ou l'autre. Le programme qu'il a est strictement sur la Parole, et il devrait conduire le monde sur les genoux. (19) Et j'ai vu, ici √† Louisville, il n'y a pas longtemps, quand j'ai vu le Docteur Mardoch√©e Ham et beaucoup de grands th√©ologiens que je connais, qui sont de loin de meilleurs pr√©dicateurs que ce jeune √©vang√©liste au visage rouge√Ętre de trente-huit ou quarante ans, et qui s'est avanc√© √† la chaire. Il est pass√© devant ces hommes et ils se sont assis derri√®re. Il s'est tenu l√† ce soir-l√†, et n'√©tait pas un dixi√®me ou un centi√®me de pr√©dicateur comme ces hommes qui √©taient assis derri√®re lui; mais il avait le programme de Dieu et il l'a transmis: Billy Graham. (20) J'ai remarqu√© ces choses. Et en remarquant cela j'en suis arriv√© √† cette conclusion. Peu importe ce que vous √™tes, c'est Dieu qui doit fournir l'audience. Et peu importe combien je pourrais me tenir ici ce matin et ramener les morts √† la vie, et ramener les estropi√©s dans leur condition normale; mais si Dieu n'est pas dans le programme, cela n'irait nulle part. Dieu doit √™tre dans le programme. (21) Et tout homme est connu, son caract√®re est connu par ses oeuvres. Peu importe qui il est, ses oeuvres prouvent son caract√®re. Si vous prenez un homme, peu importe combien il essaie d'√™tre bon, si ses oeuvres sont mauvaises, toute sa bont√© ne signifiera rien. Et la Parole d'un homme est sa caract√©ristique. Si la Parole d'un homme n'est pas bonne, vous n'aurez jamais confiance dans cet homme, parce que sa Parole n'est pas bonne. (22) Ainsi donc, Dieu notre P√®re, Son caract√®re et Ses oeuvres prouvent ce qu'Il est. Maintenant, nous savons que ce monde est arriv√© ici par un grand Cr√©ateur. Cela n'aurait pas simplement pu arriver comme cela. (23) Maintenant, pendant quelques moments, je d√©sire √™tre aussi simple que possible. Mais je d√©sire que vous le saisissiez, en priant que le Saint-Esprit agisse directement dans la lumi√®re qu'il lui appartient. (24) Maintenant, si vous voulez simplement regarder cro√ģtre les arbres, les branches et les feuilles, comment elles viennent et s'en vont, et les fleurs, le printemps, l'automne, l'hiver, l'√©t√©. Quelque Chose doit se trouver derri√®re cela. Il ne pourrait pas y avoir d'arbre √† moins qu'il n'y ait une intelligence pour faire un arbre. Quelque soit le genre de vie qui serait √† l'int√©rieur, il doit y avoir, derri√®re cela, une intelligence pour en faire ce que c'est. (25) Pensez-y maintenant, directement. ne laissez pas cela passer au-dessus de vous. Pensez-y profond√©ment. Car si vous remarquez dans notre le√ßon sur les Ecritures, J√©sus a dit: "Si vous dites dans votre coeur!". (26) Non pas dans votre intellect, cela n'agira jamais l√†. Peu importe combien vous essayez que cela marche, cela ne marchera pas, car c'est intellectuel et cela a une fin. (27) Mais, lorsque quelque chose est √©ternel, √ßa n'a pas de fin et √ßa n'a pas eu de commencement. Tout ce qui a une fin, un commencement, a une fin. Mais ce sont simplement ces choses qui n'ont pas de commencement. Et seul Dieu n'a ni commencement, ni fin. Et alors, pour faire ces choses qui ont un commencement, il devait y avoir Quelque Chose sans commencement, pour commencer le commencement. (28) Le premier arbre qui n‚Äôait jamais √©t√© fait, comme celui que J√©sus a maudit ici. Il a dit: "Qu'aucun fruit ne sorte de toi √† partir de maintenant. Personne ne mangera de ton fruit". Il devait √™tre quelque part, cet arbre devait avoir un commencement. Et il a eu une fin; lorsque les paroles sont sorties des l√®vres de Celui qui l'a donn√© au commencement, √ßa l'a amen√© √† sa fin. Ainsi vous voyez combien Ses Paroles sont √©ternelles. (29) Mais nous venons juste d'accepter la Parole sur la base intellectuelle. Et nous avons vu tant d'√©checs complets que cela a amen√© les gens √† un endroit o√Ļ ils ne savent pratiquement plus ce qu'il faut croire. Ils ont un tas de "bouts pendants" dans leur - leur religion. Ils courent en prenant des risques par-ci, par-l√†; ce qui les am√®ne au bout de l'impasse et ils reviennent en rampant. De grands mouvements commencent et ils courent comme les M√©thodistes, les Baptistes, et les Pentec√ītistes, et tout ceci. Et la premi√®re chose que vous voyez, ils ont une petite id√©e psychique et ils courent jusqu'au bout de cette branche et ils passent un grand moment. Mais tout de suite, ils se retrouvent au bout du chemin. (30) Mais les seules choses qui durent toujours sont les choses Eternelles, et les choses Eternelles sont Dieu. (31) Maintenant si vous remarquez, un homme est connu par son - son caract√®re est connu par ses oeuvres. Si nous voulions penser combien Dieu montre Son caract√®re par Ses oeuvres. Il a Son Propre caract√®re et Il a fait Ses oeuvres. Et si vous regardez Ses oeuvres, comme elles sont grandes! (32) Maintenant laissez-moi d√©fier n'importe quel savant au monde de me construire un seul arbre. Laissez-moi d√©fier tous les savants du monde de me faire un seul petit brin d'herbe. C'est totalement impossible. (33) Eh bien! il semble alors, en pensant √† ces choses, que l'on pourrait, en lisant la Parole, placer une foi qui irait au-del√† des conceptions intellectuelles, dans le coeur. J√©sus a dit: "Si vous dites dans votre coeur!" (34) Maintenant, nous devenons tout agit√©s dans nos esprits et nous sortons en disant: "Oh! j'ai vu faire cela. Oui. Je..." Et de temps en temps, cela fait des bonds, se remue et ainsi de suite, mais il semble que cela n'avance pas correctement. C'est parce que nous essayons de m√©langer l'intellectuel avec le surnaturel. Ils n'ont absolument rien de commun entre eux. L'intellect dira quelque chose et le surnaturel dira autre chose. (35) Et tout homme qui est conduit par l'Esprit de Dieu n'accepte pas la pens√©e de l'intellect, mais il est conduit depuis son coeur par l'Esprit de Dieu. Il est mal compris. les gens disent: "Oh! comment cela se pourrait-il?" (36) Maintenant m√™me, je re√ßois des lettres et des appels t√©l√©phoniques. "Vous voulez dire Fr√®re Branham, que vous n'allez pas aller outremer? Apr√®s toute cette grande..." (37) Mais cela a l'air merveilleux, mais Quelque Chose a l'int√©rieur a dit: "Fais attention." (38) C'est pourquoi nous ne regardons pas √† ce que nous voyons. Nous regardons aux choses que nous ne voyons pas, mais ce que Dieu dit dans le coeur. Et si nous pouvions accorder notre attention √† ces choses, combien plus par la gu√©rison Divine. Si Dieu a fait la promesse et elle s'ancre dans le coeur, eh bien, √† quoi bon avons-nous encore besoin de l'intellect? Je ne regarde pas mon affliction. Je ne regarde pas mes sympt√īmes. Je regarde √† ce que Dieu a dit √† ce sujet. Car, apr√®s tout, c'est Lui le Patron, le Patron supr√™me. Si le m√©decin a dit ceci et cela... (39) Maintenant, si vous essayez de bluffer, √ßa ne marchera pas. Si vous essayez de le raisonner dans votre pens√©e en disant: "Oui, la Parole de Dieu a raison. Je crois Cela. Je crois que √ßa va arriver. Je pense cela". Maintenant, si c'est intellectuel, vous feriez tout aussi bien d'arr√™ter de la penser. (40) Jusqu'√† ce que Quelque Chose descende √† l'int√©rieur de vous qui dit simplement que c'est ainsi et que c'est tout ce qu'il y a. Il n'y a pas assez de d√©mons dans les tourments pour vous en secouer. C'est Quelque Chose √† l'int√©rieur appel√© le "coeur". C'est l√† o√Ļ la v√©ritable foi trouve son lieu de repos. (41) L'intellect essaiera de raisonner √† ce sujet: "Maintenant, soyons raisonnables". Mais la foi n'a pas de raisonnement. Elle n'a qu'une seule chose, et c'est: "La Parole de Dieu a raison". Oh! c'est l√† o√Ļ l'√Ęme pose les pieds et se repose √©ternellement l√†, car Dieu l'a dit. Ce n'est pas du bluff, mais le savoir. (42) Et la terre, √©tant l'oeuvre de Dieu, parle absoluement et t√©moigne de Son Etre. Il doit y avoir un Dieu, sinon il n'y aurait pas de terre. Il doit y avoir un Cr√©ateur, sinon il n'y aurait pas de cr√©ation. Et si cette Parole, par laquelle Il a cr√©√© la terre, donne la promesse, elle doit cr√©er exactement ce qui a cr√©√© cette terre, par Sa Parole, au commencement. (43) Quand Dieu a dit: "Qu'il y ait..." et cela a pu prendre dix milliards d'ann√©es. Je ne sais pas combien de temps cela a pris. Mais le temps que √ßa a pris ne signifie rien, parce que Dieu est √©ternel. Et Il a dit: "Qu'il y ait..." et cela a commenc√© √† se d√©velopper, car Dieu a pris Sa Propre Parole et a cru. (44) Et si Sa Parole de Sa cr√©ation, Son oeuvre ici, prouve qu'Il est un Cr√©ateur, alors pourquoi ne pouvons-nous pas prendre Sa Parole pour ce qu'elle dit et La croire? Parce que c'est la Parole du m√™me Cr√©ateur. Maintenant, Ses oeuvres rendent t√©moignage. (45) Maintenant, avant que Dieu, l'Infaillible, puisse prononcer quelque chose, cela doit √™tre parfait. Car cela ne peut - cela ne peut... Si cela vient de Dieu, √ßa vient d'un canal parfait. (46) Maintenant, remarquez ceci. Tous les peuples, tout, les hommes sont connus par leurs oeuvres. (47) Quand le grand Pont Municipal a √©t√© construit √† Sydney, en Australie, ils sont all√©s chercher des constructeurs de ponts, partout dans le monde, des architectes, pour relier la p√©ninsule de Sydney, en Australie, √† Sydney-Sud. Les architectes et tous sont venus, ont creus√© le sol et l'ont test√©. Et tous sont arriv√©s √† cette conclusion: "On ne peut pas le faire." Ils disaient que "Toute la baie n'est que sable mouvant. Le sol n'est pas assez ferme. Cela va glisser. C'est pourquoi, si on construisait le pont, ce serait dangereux d'essayer de le traverser." (48) Finalement, il y eut un homme qui √©tait un homme de vision, un constructeur de ponts en Angleterre. Il est venu. Et il a regard√© le sable. Il - il l'a surveill√©. Il a test√© le sol. Il a sond√© l'eau. Il a premi√®rement tout examin√©. (49) Oh! j'aime cela. Il a premi√®rement tout examin√©. J√©sus a dit: "Un homme qui ach√®te un terrain ou qui va rencontrer une arm√©e, s'assied premi√®rement et calcule le co√Ľt." Chacun de vous ici √† l'autel ce matin... si vous vouliez vous asseoir √† votre place avant de venir pour l'onction et calculer ce que cela signifie. Ce ne serait pas simplement s‚Äôavancer au hasard dans une ligne de pri√®re. Ce serait avancer l√† avec une conviction ferme que Dieu l'a promis et que Dieu est capable de garder Sa Parole. (50) Ainsi, cet homme a test√© le sol. Il a test√© le... chaque couche de terrain o√Ļ il y avait du sable mouvant. Et finalement, il est all√© vers les autorit√©s. Il a dit: "Je vais construire le pont, et il sera s√Ľr." (51) Les constructeurs de pont d'Am√©rique et de diff√©rentes parties du monde n'ont fait que rire et ont dit: "Cet homme est un malade mental. Personne ne peut mettre de pont l√†." Ils disaient: "M√™me si un poulet traversait le pont qui serait construit l√†, il s'√©croulerait. Le pont ne pourrait pas le supporter. Les vibrations d'un chien m√™me qui courrait sur le pont, feraient vibrer le pont, dirent-ils, cela remuerait le sable et le pont s'effondrerait. On ne peut pas le faire." (52) Mais cet homme √©tait un homme de vision, et il savait ce dont il parlait, car quelque chose au fond de lui, lui disait qu'il pouvait le faire. (53) Maintenant, du point de vue de la recherche scientifique, cela n'aurait pas pu √™tre fait, la science avait prouv√© que cela ne pouvait pas se faire. Mais cet homme avait la vision qu'il pouvait le faire, ainsi il a sign√© le contrat. (54) Il s'est mis rapidement √† l'oeuvre. il est all√© tester le sol. Il est all√© tester la profondeur des sables mouvants. Il a test√© chaque √©crou. Il a test√© chaque morceau de - de bois, chaque pi√®ce m√©tallique, chaque b√©ton. Tout devait √™tre test√© parfaitement. Car sa - sa r√©putation, son caract√®re et sa comp√©tence reposaient sur le fait que ce pont tienne ou pas. (55) Et si un homme de cette terre, par une vision, a d√Ľ s'assurer que tout soit parfaitement test√© avant qu'il ne l'investisse dans un pont, √† cause de son caract√®re et de son nom; combien plus notre P√®re C√©leste b√©ni a-t-Il test√© chaque Parole qui ait jamais √©t√© prononc√©e ou √©crite dans la Bible. Il a test√© chaque Parole, chaque proph√®te. "Et tout fils qui vient √† Dieu doit premi√®rement √™tre test√©." Les mat√©riaux qui entrent dans ce grand Chemin, chaque roc, chaque mat√©riau, avant qu'il ne soit plac√© dans le Corps de Christ, doit √™tre √©prouv√©, ch√Ęti√©. "Tout fils qui vient √† Dieu doit premi√®rement √™tre √©prouv√©." Il n'y a pas d'exception, chacun! Chaque proph√®te, avant qu'il ne puisse √©crire dans cette Bible, a √©t√© test√© par le Saint-Esprit. Tout comme il... (56) Le constructeur de pont, je suis d√©sol√©, j'ai oubli√© son nom... je le connaissais. J'ai lu l'article, il y a quelque jours, comment il avait tout test√©. Il a eu les meilleurs m√©caniciens qu'il pouvait trouver, les meilleurs sp√©cialistes du b√©ton. Il a eu les meilleurs qu'il puisse trouver, pour assembler le meilleur de ce qu'il avait. (57) Oh! mon √Ęme s'√©crie "All√©luia!" √† Dieu, quand je pense que Dieu a mis dans son Eglise le meilleur qu'Il ait pu trouver. Dieu prend Ses enfants et les √©prouve par un test "√† tout casser", ensuite Il les place dans le Corps de Christ, car ils ont √©t√© test√©s. Ils croient Ses t√©moins. Ils savent de quoi ils parlent. Ce n'est pas juste une conception intellectuelle, mais ils sont n√©s de nouveau, du pr√©cieux Saint-Esprit, et ils sont √©prouv√©s par le temps et test√©s, au point o√Ļ leurs √Ęmes sont dirig√©es "comme du silex" vers le Calvaire. Oui, ils sont test√©s par le temps. Ils sont t√©moins de Sa Puissance. Et c'est ainsi que Dieu construit un pont de la terre √† la Gloire, afin que l'homme fatigu√© du combat puisse venir sur ce chemin et s'asseoir sous l'arbre, dans la fra√ģcheur du soir, par des mat√©riaux test√©s par le temps, ceux qui prennent Dieu √† Sa Parole. Quels que soient les sympt√īmes, les circonstances, ce n'est pas un obstacle. Dieu a des mat√©riaux test√©s par le temps comme t√©moin, et Il le place. (58) Et ce grand constructeur de ponts, quand finalement... Les architectes se tenaient sur les c√īt√©s et disaient au constructeur, beaucoup de critiques: "cela ne tiendra jamais". (59) Ils ont dit de m√™me: "l'√Čglise ne se l√®vera jamais". Ils ont dit de m√™me: "le temps des miracles est pass√©". Ils ont dit de m√™me: "on ne peut plus se r√©jouir dans une religion √† l'ancienne mode". (60) Mais, oh! quand cet homme a assembl√© tous ses mat√©riaux, il a creus√©. Il a amen√© des excavatrices et il a √īt√© toutes ces couches de sable mouvant. Il a creus√© profond, profond, profond, √† des centaines de pieds sous les eaux, jusqu'√† ce qu'il ait fait dispara√ģtre ces sables mouvants, jusqu'√† ce qu'il puisse ancrer son b√©ton sur le roc, au fond de la mer. Oh! cela a co√Ľt√© cher! Oui. (61) Et tout ce qui vaut la peine a un prix. Quel grand salut! Quel grand prix! Mais il est finalement zarriv√© sous les sables mouvants. (62) Et Dieu a pris des Chr√©tiens et les a √©prouv√©s, et √©prouv√©s... Il a d√Ľ les raboter et les raboter encore jusqu'√† ce que finalement Il arrive, l'un de ces jours, √† ce Roc solide. Un homme qui a simplement cette petite exp√©rience faiblarde de serrer la main et se joindre √† l'√©glise, et d'√™tre asperg√© quelques fois, ou baptis√©... Il √īte tous les sables mouvants jusqu'√† ce qu'il soit ancr√© sur le Roc: Christ J√©sus. Tous les d√©mons des tourments ne peuvent plus l'√©branler. (63) Le constructeur de ponts savait ce qu'il faisait. Et quand il fut finalement termin√©, l'un d'eux a dit: "Il ne tiendra pas. Ce sera dangereux de le traverser". (64) Il a rassembl√© un groupe d'ing√©nieurs et a install√© une voie ferr√©e. Et ce jour-l√†, quand ils sont pass√©s de Sydney-Sud √† Sydney-Nord, en franchissant le pont, il a fait venir huit gros trains charg√©s. Il a fait s'installer le maire de la ville dans une voiture et s'est avanc√© devant, en marchant avec un drapeau. Et alors que la grande arm√©e, et les huit grandes locomotives charg√©es se sont avanc√©es sur le pont avec le constructeur marchant en premi√®re ligne, devant, il ne bougea pas le moins du monde. (65) Et J√©sus-Christ, le Fils de Dieu, qui est l'Architecte de l'√Čglise, est venu sur cette terre, et a pos√© la fondation. Quand Il a rencontr√© le Diable, Il a √©t√© test√© par la Parole de Dieu, et Il a dit: "Il est √©crit: 'l'homme ne vivra pas de pain seulement' ". Quand il l'emmena sur le sommet du temple, Il a dit: "Il est √©crit". Voyez-vous les mat√©riaux qu'Il √©tait en train de mettre dans Son Eglise? Il l'a emmen√© sur la montagne et Lui a montr√© tous les grands programmes qu'Il pouvait avoir. Il a dit: "Il est √©crit". (66) Toute la Parole de Dieu a √©t√© test√©e par le temps. Et Il est le grand Capitaine qui marche devant nous, avec Son propre v√™tement ensanglant√© qui est agit√©, par le Sang r√©dempteur de l'amour de J√©sus Christ qui a rachet√© une Eglise par le Saint-Esprit qui a test√© chaque √©crou et chaque personne qui ait jamais √©t√© ancr√©e dans cette grande Eglise. Ce sont des mat√©riaux test√©s par le temps qui font cela. (67) Et alors qu'Il marche de l'avant, avec le grand r√©gime derri√®re Lui, l'√Čglise n√©e de nouveau du Dieu vivant, Elle n'est pas √©branl√©e, parce que nous avons re√ßu un Royaume qui ne peut pas √™tre √©branl√©. Il est ancr√© dans le solide Roc de Christ J√©sus, √©tant la ma√ģtresse Pierre de coin. Et Il marche devant nous, avec Son propre v√™tement ensanglant√©, frayant le chemin, c'est le signe de la R√©demption. (68) Des t√©moins! "Vous serez Mes t√©moins, √† la fois √† J√©rusalem et en Jud√©e, et en Samarie". Son Eglise se tient debout, comme √©tant Son t√©moin. Maintenant, ce matin, j'aimerais dire ceci et vous laisser avec ceci. Nous sommes Ses t√©moins apr√®s avoir re√ßu le Saint-Esprit. Car vous ne pouvez t√©moigner que d'une seule chose, c'est quand vous savez que c'est la V√©rit√©. (69) Ce gars pouvait t√©moigner, apr√®s avoir fait dispara√ģtre tous les sables mouvants et trouv√© le roc solide sur le sein de la terre. Il √©tait un t√©moin que cela tiendrait. Il a mis le compteur Geiger et ces machines sur ces grands morceaux de mat√©riaux et il les a tous test√©s. Il √©tait un t√©moin qu'ils tiendraient, car il l'avait vu mettre sous tension et il avait tenu bon. (70) Et nous, qui sommes n√©s de nouveau du Saint-Esprit, qui avons √©t√© remplis de la Puissance de Dieu, qui avons go√Ľt√© la Vie Eternelle du Dieu Eternel, et qui demeure en nous, nous sommes t√©moins de Sa Bont√©, et de Sa Parole, et de Sa Puissance. (71) Lorsque No√© construisit l'arche, il rendit t√©moignage au monde injuste qu'il y avait un Dieu juste. Bien que cela ait sembl√© fou quand elle fut construite, il s'est av√©r√© cependant √™tre le seul bateau capable de flotter dans la temp√™te. Et alors qu'elle √©tait en train d'√™tre √©rig√©e, elle √©tait... Il a condamn√© le monde injuste et justifi√© ceux qui ont cru en elle. (72) Comme Dieu fait parfois des choses ridicules aux yeux des hommes. Avez-vous d√©j√† pens√© au genre de bois que No√© a utilis√© pour construire ce bateau? Il √©tait construit en bois de sittim. C'est le bois le plus tendre que l'on puisse trouver. C'est tout comme du balsa. C'est un... Si vous le jetiez dans le lac, l√†-bas, il coulerait en cinq minutes. C'est du bois de balsa, ou du bois de sittim, travers√© par des trous. N'est-ce pas une chose √©trange qu'une arche devant subir le test d'une grande destruction ant√©diluvienne soit faite de bois tendre? Eh bien! elle √©tait utilisable. (73) Et parfois, quand nous devenons si durs et guind√©s dans nos mani√®res, Dieu ne peut nous utiliser pour rien. Mais voici la raison pour laquelle Il l'a fait. (74) Avez-vous remarqu√©? Apr√®s l'avoir faite, il a fait bouillir du goudron ou de la r√©sine, cela provenait d'autres arbres. Qu'est-ce que √ßa signifie? Quand il a assembl√© l'arche, elle √©tait compos√©e de ce bois tendre, vraiment l√©ger. Vous pouviez le soulever tr√®s facilement, il √©tait si l√©ger et mall√©able. Et ensuite il abattit un autre arbre qui √©tait un pin. Et ils l'ont battu, √† la mani√®re qu'ils avaient, ils le battaient et rebattaient pour en extraire la r√©sine. Et alors il prenait la r√©sine et la versait sur ce bois l√©ger et les petits trous qui √©taient dans ce bois l√©ger se remplissaient de r√©sine et cela le rendait plus dur que l'acier. (75) Et Dieu a pris Son Eglise, ceux qui se sont vid√©s d'eux-m√™mes, et qui √©taient mall√©ables dans les mains de Dieu. Dieu a abattu Son Propre Fils, et en a pris la Vie, par des coups et des blessures, et Il l'a d√©vers√©e dans le croyant; et il devient c√©ment√©, pr√™t pour le jugement. C'est la seule chose qui supportera le jugement. (76) C'est pass√© au-dessus des jugements. Elle les a travers√©s. Le - l'eau √©tait le jugement. Et elle a travers√© le jugement. C'√©tait le t√©moin que Dieu savait ce qu'Il faisait. No√© avait suivi la Parole de Dieu. On pourrait dire beaucoup de choses. (77) Daniel fut un t√©moin qu'il y avait un Ange dans les Cieux, ou un Dieu dans le Ciel, qui connaissait les secrets du coeur, car Il a envoy√© Son Ange et a d√©livr√© Daniel. Beaucoup d'autres furent des t√©moins. (78) Quand J√©sus est mort sur la croix, les Cieux rendirent t√©moignage. "Voil√† le mat√©riau, voil√† la chose". Si vous remarquez, toute la cr√©ation en a rendu t√©moignage. (79) "Juste au milieu du jour". Alors que Dieu avait proph√©tis√©, lorsque le Sabbat cesserait il a dit: "Ce sera √† un moment o√Ļ le soleil descendra au milieu de la journ√©e". "Et, de la sixi√®me √† la neuvi√®me heure, il y eut des t√©n√®bres". Quand cela a-t-il √©t√©? Le soleil... maintenant, les t√©n√®bres, c'est le noir absolu, sombre comme ce fut le cas en Egypte, au point o√Ļ on pouvait le sentir. Pas un seul rayon de lumi√®re! (80) Et le soleil rendit t√©moignage: "Le voil√†, c'est le mat√©riau avec lequel Dieu va construire l'√Čglise". La lune et les √©toiles rendirent t√©moignage. Quand Il est mort, les cieux rendirent t√©moignage. La terre eut une convulsion, les rochers se d√©chir√®rent. La terre rendit t√©moignage. Et les saints qui dormaient dans la terre, la poussi√®re de la terre, ressuscit√®rent et rendirent t√©moignage. (81) Alors que les gens √©taient en train de se moquer, √† la Pentec√īte, Pierre se leva et rendit t√©moignage par la m√™me Vie qui √©tait sortie de Lui, sous les coups, au Calvaire; elle avait √©t√© d√©vers√©e en Pierre, sous la forme du Saint-Esprit. Et il s'est tenu l√† comme t√©moin, la Parole de Dieu, et il a rendu t√©moignage, avec un texte des Ecritures qui disait: "Vous, hommes de Jud√©e, vous qui habitez √† J√©rusalem, que ceci soit connu de vous, et √©coutez mes paroles. Car ceux-ci ne sont pas ivres, comme vous le supposez, mais ceci est ce qui avait √©t√© annonc√© par le proph√®te Jo√ęl: "Il arrivera, dans les derniers jours, que je r√©pandrai Mon Esprit, sur toute chair". Il √©tait un t√©moin. (82) Maintenant, nous arrivons dans ces derniers et mauvais jours o√Ļ Il va avoir des t√©moins. Il doit avoir des t√©moins. Dieu vit. La Parole de Dieu est √Čternelle. (83) Revenons maintenant √† la lecture de nos Ecritures. J√©sus, descendant de la montagne, avait faim. Et Il regarda un arbre sur lequel il n'y avait pas de fruit. Il n'a peut-√™tre m√™me pas √©lev√© la voix. (84) Il ne s'est pas lev√© en disant: "Maintenant, Messieurs, mettez-vous sur le c√īt√©. Je veux vous montrer Ma puissance". Il a dit: "Et j'ai le pouvoir de faire telle ou telle chose √† cet arbre". Il n'a jamais dit cela. (85) Il s'est simplement avanc√©. Il n'a rien trouv√© dessus, aussi Il a dit: "Que personne ne mange de toi". Et il s'en est all√©. (86) Pierre l'entendit. Et le jour suivant, quand il est pass√© par-l√†, oh! l'arbre √©tait encore l√†, mais il √©tait mort. Et Il a fait une remarque montrant la vitesse avec laquelle l'arbre avait s√©ch√©, de ses racines. J√©sus avait dit: "Que personne..." (87) Et, regardez, ce n'√©tait pas la faute de l'arbre. Ce n'√©tait pas encore le temps des figues. Mais Il a fait cela pour Se magnifier, pour Se prouver Lui-M√™me. Pour... Il √©tait le Messie, et c'√©tait un des t√©moignages qu'Il √©tait le Messie. C'√©tait le sceau de Sa Messianit√©. Le dernier sceau fut Sa R√©surrection, Son Ascension. Ce fut le dernier sceau de Sa Messianit√©. Ce qu'Il a fait √©tait une preuve qu'Il l'√©tait. Maintenant, Il n'est pas all√© partout en disant: "Mourez, vous, tous les arbres!" Il a simplement fait cela afin que les disciples qui allaient √©crire ces Ecritures plus tard, sachent qu'Il √©tait le Messie. Voyez? (88) Alors, maintenant, quand Pierre a pos√© la question: "Voici, comme l'arbre a s√©ch√© rapidement!". (89) Alors Il leur dit: "Si vous disiez √† cette montagne ‚ÄėD√©place-toi et jette-toi dans la mer' et que vous ne doutiez pas, mais si vous croyez que ce que vous avez dit arrive, vous obtiendrez ce que vous avez dit". (90) Maintenant √©coutez. C'est une partie des mat√©riaux dans cette grande √©conomie de Dieu, ce grand bateau dans lequel nous sommes, le vieux bateau de Sion, dans le Corps de Christ. (91) Maintenant, au t√©moignage! J'ai observ√© ceci depuis quelque temps. Ecoutez attentivement maintenant, pour un petit enseignement. (92) Il y a des moments dans la vie o√Ļ tout... Quand j'ai vu les souffrances, et vu ceux qui √©taient afflig√©s et tourment√©s par les puissances d√©moniaques, mon coeur saigne simplement pour eux. Et il y en a qui m'ont appel√© au t√©l√©phone, et dans les r√©unions, cette clameur, ce mouvement, cette attraction... ils tirent et c'est si difficile de dire: "non" √† ces gens-l√†. Franchement, je ne peux pas le faire; quelqu'un le dit pour moi. Je ne peux pas aller vers eux. Combien mon coeur saigne pour eux. Jour apr√®s jour j'en subis la torture, et parfois je me demande... (93) Et ensuite, je me console, en retournant aux Ecritures, et quand je Le vois traverser cet endroit de B√©thesda, et voir tous ces infirmes et afflig√©s; et Il est all√© voir un homme et l'a gu√©ri. Il √©tait couch√© sur un grabat, Il s'en est all√© et a laiss√© les autres. Mais, malgr√© tout, dans mon coeur cela me fait... Cela n'enl√®ve pas cette br√Ľlure. Oh! je souhaiterais que quelque chose se passe! (94) Alors j'ai remarqu√©, l√†-bas, √† Portland, dans l'Oregon, lorsque ce maniaque a couru vers la plate-forme, ce soir-l√†, pour me tuer. Je me souviens que quelque chose est arriv√© l√† et ce n'√©tait pas du tout dans l'intellect. Intellectuellement, je me serais enfui comme le reste des pr√©dicateurs. Mais je ne me suis pas enfui. Il y avait quelque chose; Dieu √©tait sur le point de manifester Sa puissance. (95) Un jour Il a dit: "Restez tranquilles, et sachez que Je suis Dieu". Si l'√Čglise pouvait seulement rester tranquille assez longtemps! Dieu fait un petit quelque chose et ils sont tout excit√©s et courent partout, et en faisant cela, ils sortent de la volont√© de Dieu. Restez tranquilles. (96) Un jour, Il allait montrer Sa puissance √† la Mer Rouge. Il a dit: "Mer Rouge, reste tranquille". Et il a fait traverser Ses enfants. Que se serait-il pass√© s'ils s'√©taient retourn√©s et qu'ils aient dit: "Faisons-le encore, Seigneur?" Ce ne serait pas arriv√©. Certainement pas. (97) Un jour Il avait besoin d'un peu de temps pour mener une bataille. Dieu a simplement fait s'arr√™ter le soleil, l√†-bas, pour observer ce qu'Il allait faire. Oui. 'Maintenant, toi, soleil, arr√™te-toi l√†-bas, quelques minutes. Je vais te montrer quelque chose". Que se serait-il pass√© si Josu√©, le jour suivant, avait dit: "Soleil, arr√™te-toi?". Il ne l'aurait pas fait. Dieu allait faire quelque chose. Il allait donner le t√©moignage de Sa puissance. Il est le Tout-Puissant, et Il en a rendu le t√©moignage. (98) Un jour, un aveugle est sorti de J√©richo. Et alors que J√©sus passait, l'aveugle s'est √©cri√©: "Aie piti√© de moi!" Et la Bible dit: "Et J√©sus s'arr√™ta en disant: 'Amenez-le ici' " Oh, l√†, l√†! Christ s'est arr√™t√©, car Dieu allait L'utiliser pour montrer Sa puissance. (99) Il aurait pu y avoir cent autres aveugles sur la rue; je ne sais pas. Peut-√™tre le pr√™tre a-t-il dit: "Viens ici une minute! Qui es-tu, qui ressuscites les morts? Ressusciter... Nous en avons un cimeti√®re rempli. Nous avons entendu que tu as ressuscit√© Lazare". Mais Dieu √©tait en train de confirmer Sa Messianit√©. C'est ce qu'Il √©tait en train de faire. Certainement. (100) Je me suis souvent demand√© ce qui arrive. Mais il y a un endroit o√Ļ les hommes peuvent vivre si pr√®s, dans la Pr√©sence de Dieu. Ce n'est pas votre choix. C'est par l'√©lection de Dieu que vous viviez l√†, au point o√Ļ votre propre intelligence n'y a plus rien √† voir. (101) En Afrique du Sud, j'ai √©t√© d√©fi√© par un groupe de sorciers. Et je me tenais, un, parmi cette douzaine ou davantage, et ils essayaient de me jeter un sort. Mais Dieu les a arr√™t√©s et leur a montr√© la Gloire de Dieu pour restaurer la vue, et l'aveuglement, ces choses pour les gens afflig√©s. (102) L√†-bas, √† Karlsruhe en Allemagne, un apr√®s-midi, quand un spirite est venu, pour... ils voulaient discuter avec moi, √† l'h√ītel. Cet homme ne voulait pas les laisser entrer. Ils dirent: "Nous allons jeter un sort sur cette r√©union, cet apr√®s-midi, et personne ne viendra..." Non, ils dirent: "Nous allons le renverser avec une temp√™te". Et le ciel √©tait beau et clair. Mais quand nous sommes arriv√©s l√† et que nous avons commenc√© √† chanter, une grande temp√™te s'est lev√©e. Il y en avait environ vingt d'un c√īt√© et vingt de l'autre. Ils √©taient tous occup√©s avec leurs incantations, en train de couper leurs plumes avec leurs ciseaux et faire de choses, comme cela, pour jeter des sorts. Et tout √† coup, la grande tente de trente mille personnes commen√ßa √† trembler et √† √™tre secou√©e,; et le vent commen√ßa √† souffler. Et je pr√™chais. Et Quelque Chose a dit: "Reste tranquille". (103) All√©luia! Je ne m'excuse pas. Ca veut dire: "Gloire √† notre Dieu!". (104) Et Dieu a fait s'arr√™ter cette temp√™te, se retirer pour voir les louanges de Dieu, o√Ļ environ quarante mille √Ęmes, ce jour et ce soir-l√† entr√®rent dans le Royaume de Dieu. "Arr√™te-toi". C'est juste. Il rend t√©moignage. (105) L√†-bas, en Su√®de, ou en Suisse... eh bien! je dirais, ici en Finlande, un jour, un petit gar√ßon mort √©tait allong√© sur le bord de la route, une auto l'avait renvers√©, avait √©cras√© son petit corps. Il √©tait tellement bris√© que son pied passait au travers de sa chaussette. La voiture l'avait renvers√© et avait roul√© sur lui, comme une carpette; elle l'avait projet√© en l'air et jet√© en travers de la route. Ses yeux √©taient r√©vuls√©s. Sa bouche √©tait ouverte. Sa langue pendait et du sang sortait de ses oreilles. Mais deux ans auparavant, Dieu en avait montr√© la vision. Et je m'√©tais avanc√© en marchant si stupidement et j'avais regard√© l'enfant; je m'√©tais √©loign√© en pleurant. (106) Et le Seigneur, ou quelqu'un de surnaturel, a mis ses mains sur mon √©paule et a dit: "N'est-ce pas le gar√ßon que Je t'ai montr√©?" Oh! quelle sensation! (107) Le maire de la ville se trouvait l√†, le Chef comme on l'appelle, et beaucoup se trouvaient l√†. Et Dieu les a fait se tenir tranquilles, afin qu'Il puisse montrer Sa grande Puissance pour ressusciter le mort, pour le ramener √† la vie. "Restez tranquilles". Croyez Dieu et soyez un t√©moin. Sa Parole est Eternelle. (108) Il y a quelques jours, lorsque nous √©tions... juste pour voir comment Dieu fait des choses si simples! Et nous sommes tellement √©nerv√©s que nous cherchons de grandes choses. Soyez satisfaits avec des petites choses. Observez-Le quand Il fait Ses oeuvres glorieuses, comment Il vous prot√®ge. Ne regardez pas bien au-dessus de quelque chose regardez ici en bas. (109) Observez. J'ai commenc√© √† penser √† ceci, qu'il est possible que, lorsqu'un homme, comme les ap√ītres, et quand vous pouvez vivre pr√®s de Dieu, et que Dieu, par Sa gr√Ęce, agit au travers de vous, que plus vous recevez de Dieu, plus vous devenez saint. Plus la Vie Eternelle entre, et plus Cela repousse l'intellectuel. (110) Maintenant, je ne veux pas dire √™tre un fanatique. Je veux dire un vrai croyant, sain et profond. Voyez? Pas un tas de "ismes", mais un croyant v√©ritablement solide, vrai, raisonnable, intelligent. (111) Et maintenant, regardez. Je l'ai vu √† l'oeuvre. Et penser que si vous entrez dans ce contact avec Dieu, cela arrive √† un point o√Ļ ce n'est plus votre voix. Ce n'est plus votre pens√©e. Cela devient la pens√©e de Dieu et la voix de Dieu. Vous √™tes juste un cep... ou juste un sarment. Il est le Cep et c'est Son Esprit qui entre et donne l'√©nergie. Aussi longtemps que vous pouvez vous tenir hors du chemin, Il le remplira, et alors vous pourrez √™tre un t√©moin. Tout comme l'arche de No√© √©tait un t√©moin. (112) Tout comme J√©sus √©tait un t√©moin de Dieu. Il est devenu tellement rempli de Dieu que Lui et Dieu √©taient Un. "Dieu habitait en Christ, r√©conciliant le monde avec Lui-M√™me". L'expression m√™me, l'oeuvre d'un homme d√©clare son caract√®re! Christ √©tait l'oeuvre de Dieu. Et Christ a d√©clar√© le caract√®re de Dieu, Son sentiment pour les malades, Son d√©sir de sauver les √Ęmes, au point o√Ļ Il a m√™me donn√© Sa propre Vie. L'oeuvre de Dieu, le caract√®re de Dieu, fut d√©clar√© en Christ. (113) Et si vous pouvez simplement vous vider de vos pens√©es intellectuelles, et donner √† Dieu le droit chemin, Il pourra d√©clarer Son caract√®re au travers de l'oeuvre de votre soumission. Videz-vous. Faites sortir le monde, faites sortir vos doutes du chemin. Si vous √™tes venus √† l'autel pour la pri√®re, dites: "Je vais me lever pour voir si je vais √™tre gu√©ri..." Dieu ne pourra jamais d√©clarer Ses oeuvres. Vous devez faire sortir vos propres pens√©es hors du chemin et laisser Dieu vous remplir. (114) Maintenant, la mani√®re dont j'ai remarqu√© ces choses; comme ce vieux taureau ici, qui allait me tuer cette fois-l√†; comme ces frelons pr√®s de la cl√īture; comme beaucoup d'autres choses qui sont arriv√©es; cet ours dans les bois. C'est une √©tude de la nature. C'est quelque chose qui est arriv√©. (115) Je dis ceci, maintenant, excusez-moi, comme √©tant une exp√©rience personnelle, mais je d√©sire vous le dire parce que c'est un temps moderne. Quelqu'un a dit: "Oh! bien, ces choses arrivaient au temps des proph√®tes. Dans les jours..." Eh bien!, Dieu montrait des exemples. Mais savez-vous que Dieu est en train de construire une Eglise aujourd'hui? Vous dites: "Eh bien! Il avait des proph√®tes. Ils devaient parler la Parole de Dieu". Mais, Il a une Eglise de Dieu, aujourd'hui. (116) Observez, quelque chose prend place. Je souhaiterais que ce soit comme √ßa tout le temps. Je demande √† Dieu que √ßa soit tout le temps, mais √ßa ne l'est pas. Cela vient seulement selon Sa volont√©. (117) Maintenant, il y a quelques jours, ou il y a deux ou trois semaines, je priais pour des gens qui avaient la leuc√©mie. je priais avec des gens, attendant la vision, des gens malades et souffrants. Pour beaucoup, j'ai attendu des ann√©es. (118) Par exemple, la petite Edith Wright, infirme. Je me rappelle quand son papa √©tait √©tendu, en train de mourir, et Dieu a montr√© une vision pour son papa, et Il a laiss√© Edith l√†. (119) Une petite femme, je - je pense qu'elle est encore ici. Mme Geiger, de Fort Wayne, une petite maman √† l'apparence pitoyable, une jeune femme. Elle a donn√© naissance √† un b√©b√©. Et le b√©b√© √©tait si gros; elle √©tait si petite; cela a provoqu√© un cancer. Et Dieu l'a gu√©rie du cancer. Maintenant, elle a presque une d√©pression mentale, √† cause de la nervosit√©. Elle est √† la m√©nopause. Et la pauvre petite chose... Et un v√©ritable mari loyal. Et le petit gars est all√© partout, en priant, en cherchant et en pleurant. Et je prie pour de telles choses. (120) Et vous savez ce qui est arriv√©? Fr√®re Woods l√†-bas, son papa est venu, un t√©moin de J√©hovah. Fr√®re Woods √©tait un t√©moin de J√©hovah. Dieu a t√©moign√© et S'est d√©clar√© √† lui, en gu√©rissant son gar√ßon, David, infirme. (121) Alors son fr√®re est venu. Et son fr√®re vivait une vie immorale. Et l√†, le Saint-Esprit s'est retourn√© et l'a r√©primand√©. J'ai vu la femme avec laquelle il courait. Il a abandonn√© sa vie et a laiss√© sortir de lui chaque d√©mon, ce jour-l√†. Et il marche "en rue" maintenant, et il fait tout ce qu'il peut pour servir Dieu, en t√©moignant √† son peuple. (122) Alors, son pauvre vieux papa, honn√™te comme il se peut, dans toutes ses affaires de fermier et ainsi de suite. Et quand son papa est venu, il voulait que j'aille √† la p√™che avec lui, et nous sommes all√©s au lac. (123) Sur la route, une vision survint, ce matin-l√†. Et Il a dit: "Tous les lacs que tu traverseras et tous les cours d'eau seront boueux; pas de p√™che. Mais quand tu arriveras √† la Wolf Creek, l√†, au Dale Hallow", dit-Il, "il fera beau et bleu. Et tu n'as jamais attrap√© de poisson-chat dans ces eaux-l√†, mais tu vas en attraper tout un paquet. Et," dit-Il, "ils vont en attraper un ou deux petits. Et ensuite tu vas attraper un gros poisson, avec un poisson √† √©cailles. Ce sera un gros poisson, d'une certaine esp√®ce". (124) Je me suis retourn√© et je leur ai dit. J'ai observ√© les yeux du vieil homme alors qu'il regardait ses gar√ßons. Quand nous sommes all√©s l√† et que nous sommes entr√©s dans l'eau... Tous les lacs √©taient boueux. Quand nous sommes arriv√©s l√†, il faisait aussi bleu, √† vous faire mal aux yeux presque. Nous avons p√™ch√© et nous n'avons pu attraper de perche, crappie [petit poisson aux √Čtats-Unis. ‚Äď N.D.T] ou quoi que ce soit. Et, tout √† coup, j'ai commenc√© √† attraper des poissons-chats et j'en ai attrap√© tout un paquet. Quelques-uns pesaient deux kilos et demi la pi√®ce. Et parfois il y en avait deux sur la ligne, avec une canne et une ligne. Nous avons p√™ch√© et nous en avons attrap√© tout un paquet. (125) Et le matin suivant, je suis retourn√© √† la p√™che. J'ai attrap√© un gros poisson aux branchies bleues, il √©tait... ou ce que nous appelons un poisson-lune au ventre rouge, le plus gros que j'aie jamais vu. (126) Alors, quand l'homme est venu vers moi, j'ai dit: "Maintenant, Monsieur, la Bible dit: 'S'il y en a un parmi vous qui est spirituel et un proph√®te, et que ce qu'il dit arrive, alors √©coutez-le. Sinon..." Et j'ai pris quatre proph√©ties remarquables des T√©moins de J√©hovah et je lui ai montre qu'aucune d'elles n'√©tait arriv√©e; toutes avaient √©chou√©. J'ai dit: "Maintenant, qu'en est-il de ces poisson?". (127) Et Dieu a montr√© cette vision, pour changer cet homme et lui faire faire demi-tour, pour ce seul homme, alors qu'il y en avait des milliers √©tendus, en train de souffrir. C'est la souverainet√© du Dieu Tout-Puissant, pour vous faire savoir qu'Il d√©clare Ses actions par Ses oeuvres, et Son caract√®re est d√©clar√© de la m√™me mani√®re. (128) Regardez la piscine de B√©thesda. Vous dites: "Cela ne ressemble pas √† Dieu". Regardez les infirmes, les paralytiques, les aveugles, les handicap√©s qui attendent. Et voici que J√©sus arrive, les v√™tements remplis de vertu, Il s'est avanc√© vers un homme. Il est all√© vers un homme qui pouvait marcher, faire ce qu'il voulait, mais il avait un genre de maladie chronique. Et Il l'a gu√©ri, et a laiss√© les autres l√†. Il voulait faire quelque chose. Oui, le monde s'arr√™te pour l'observer. (129) Maintenant, regardez, avant-hier, quand nous sommes revenus. Je suis revenu des r√©unions d'Indianapolis et je pensais que j'allais devoir rester un peu √©loign√© des gens, jusqu'√† ce que j'aie un peu de repos, car j'ai vingt ou trente entretiens priv√©s, et ces visions arrivent. J'√©tais pratiquement mort quand je suis rentr√© √† la maison. Personne ne sait par o√Ļ je passe avec ces choses; personne. Il n'y a pas moyen de l'expliquer. Mais alors, Fr√®re Woods, son fr√®re et moi, nous sommes retourn√©s l√† pour aller p√™cher, un jour et une nuit. (130) Et cet apr√®s-midi l√†, assis l√†, Fr√®re Woods a commenc√© √† parler d'une vieille femme qui appartenait √† l'√Čglise de Dieu "Anderson", l√†-bas, quand ils √©taient dans leur plein essor. "Comme c'est merveilleux!". Elle disait comment elle prenait ces petits t√©moins de J√©hovah et comment elle les aimait. Et Fr√®re Woods a dit √† son fr√®re, Lyle: "Lyle, ne serait-ce pas merveilleux si nous allions maintenant chez cette vieille soeur pour lui faire savoir que nous sommes sauv√©s?". (131) Maintenant, cette Parole a trouv√© la faveur de Dieu. Apr√®s avoir parl√© de Dieu pendant longtemps, cette Parole a cependant trouv√© la faveur. Ces deux gar√ßons t√©moins de J√©hovah, √©tant tous deux des hommes √Ęg√©s, ils d√©siraient aller retrouver une vieille femme et lui dire qu'ils √©taient sauv√©s, deux fr√®res. (132) Quand ils eurent dit cela, l'Esprit de Dieu et Sa souverainet√© tomb√®rent sur moi. J'√©tais assis √† l'arri√®re du bateau. Oh! si je pouvais avoir cette Voix, d'une mani√®re ou l'autre, et la faire p√©n√©trer dans le coeur des gens. Je ne pouvais pas davantage me contr√īler que vous ne pourriez aller sur la lune; rien que par cette Parole. Et j'ai dit: "Les gar√ßons, quelque chose est sur le point d'arriver. C'est un petit animal. Il va √™tre ramen√© √† la vie. La vie est connect√©e avec cela. Et vous allez le voir tout de suite". (133) Et je pensais: "Qu'est-ce que j'ai dit?". Et je commen√ßai √† penser √† diverses choses. "Qu'est-ce qui m'a fait dire √ßa?". Ce n'√©tait pas une vision. C'est juste Quelque Chose qui a parl√©. Qu'est-ce que c'√©tait? Ce n'√©tait pas mon intelligence; je n'aurais m√™me pas pu penser une telle chose. C'√©tait profond√©ment, en-dessous de cela. C'√©tait dans le coeur que Dieu √©tait entr√©. C'est Lui qui parlait. Moi pas, je ne pensai m√™me pas √† une telle chose, et Cela a parl√©. (134) Je crois que c'est l√† o√Ļ J√©sus a dit: "Si tu crois dans ton coeur, et que tu dises √† cet arbre, ou √† cette montagne... Et alors si tu ne doutes pas, mais que tu crois que ce que tu dis arrive, tu auras ce que tu dis". (135) Voil√† le point. Allez √† cet endroit o√Ļ ce Quelque Chose n'est pas vous-m√™me. C'est Quelque Chose au-del√† de votre raisonnement, qui le parle. Nous avons continu√©. (136) En terminant, je dirais ceci. Fr√®re Woods et les autres sont assis ici comme t√©moins. Le matin suivant... (137) Ce soir-l√†, nous sommes partis, et le Seigneur nous a donn√© une grande soir√©e de p√™che. Personne n'avait pris de poisson, et l√†, nous en avons pris trois en quelques minutes. Et ces trois poissons pesaient presque vingt livres [dix kilos - N.D.T.]. Et nous avons juste attrap√© un gros paquet de poissons. (138) Le matin suivant, nous sommes retourn√©s et nous √©tions en train de mettre les app√Ęts, des neufs, sur la ligne et pas de poisson. C'√©tait termin√©. J'ai dit: "Allons dans cette petite crique, nous reposer quelques minutes, les fr√®res. Et nous irons p√™cher des bluegills [poisson d'Am√©rique du Nord ‚Äď N.D.T.] √† la mouche". (139) Nous sommes retourn√©s l√† pour p√™cher le bluegill, dans la petite crique, avec notre bateau. Et chaque fois, nous nous arr√™tions assez longtemps, le moteur s'arr√™tait. Nous ne p√™chions pas; nous parlions de Dieu. (140) Et M. Lyle, qui est maintenant... Il est all√© voir sa soeur, pour essayer de la faire sortir des T√©moins de J√©hovah. Et elle lui a dit - elle lui a dit qu'il √©coutait des d√©mons; que c'√©tait des d√©mons. (141) Elle disait: "Lyle, tu en connais davantage... et toutes ces certaines choses". (142) Alors Lyle a attrap√© un petit bluegill, environ comme cela, et il parlait, ainsi il a laiss√© ce petit gars avaler le gros crochet. Il est entr√© directement dans l'estomac du petit poisson. Et quand il l'a attrap√©, il ne pouvait pas le retirer. Alors il l'a juste press√© dans sa main, il l'a retourn√© et en a fait sortir les entrailles. Il devait retirer le crochet de sa bouche, car s'il avait coup√© le crochet, il... le poisson serait mort, il allait mourir de toute fa√ßon. Et voici les paroles qu'il a dites: "Tu as tir√© ta derni√®re cartouche, mon petit gars", et il l'a jet√© √† l'eau. [Paragraphes 143 √† 148 manquent ‚Äď N.D.T.] (149) Quelque chose m'a dit: "Dieu conna√ģt ce poisson. Parle simplement la Parole et regarde ce qui arrive √† ce poisson". (150) J'ai dit: "Petit poisson, dans le Nom de J√©sus-Christ, reviens √† la vie". (151) Et Dieu, mon Juge solennel, avec ces deux hommes assis l√†, ce petit poisson s'est tourn√© sur le c√īt√© et est parti en nageant aussi vite qu'il le pouvait, vivant √† nouveau. "Parle la Parole!". Le Dieu Tout-Puissant, devant qui je me tiens ici et en pr√©sence de cette assembl√©e et de cette Bible, sait que c'est la v√©rit√©. (152) Alors que des gens sont en train de mourir, Dieu a cependant montr√© Sa Puissance √† ces T√©moins de J√©hovah. Il est la r√©surrection et la Vie, et il n'y a rien qu'Il ne connaisse. "Si tu parles et que tu croies que ce que tu dis arrive, tu auras ce que tu dis". (153) Qu'√©tait-ce? Dieu montrant Sa puissance; pas moi, je ne suis qu'un cep... ou un sarment. Il a donn√© l'√©nergie au sarment de telle mani√®re que je n'ai pas pu m'emp√™cher d'exprimer ces voix. Comment aurais-je pu penser √† un petit poisson mort, √©tendu l√†, alors qu'on en prend et qu'on en d√©coupe pour mettre en app√Ęt sur la ligne? Ce petit poisson √©tait suspendu l√†, √©tendu l√†, mort. (154) M. Woods et les autres, qui sont assis ici en train de me regarder en sont t√©moins. Et alors l'Esprit de Dieu est descendu dans la vall√©e, au point o√Ļ on aurait pu penser que l'enl√®vement allait se produire. M. Wood s'est m√™me √©cri√©: "Oh! qu'il est bon d'√™tre ici!" Il a dit: "Fr√®re Branham, nous sommes si heureux d'√™tre ici!". La seule expression qu'ils pouvaient donner est que j'√©tais leur fr√®re. Et je me suis rapidement retourn√©... car ils avaient vu que Dieu m'avait utilis√© pour parler la vie √† un poisson. (155) Et maintenant, √ßa semble fou, mais c'est le m√™me Dieu qui a parl√© la vie √† cet opossum morte, l√† dans l'all√©e. [Fr√®re Branham frappe six fois sur la chaire - N.D.√Č.]. Il est l'Alpha et l'Om√©ga, le Commencement et la Fin. Il est la Vie, la R√©surrection. Il est la Puissance, l'Eternel. Le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement! (156) Cela me fait savoir ceci, qu'un jour, lorsque la vie aura quitt√© ce corps mortel, et que je serai √©tendu l√†-bas immobile, s'Il s'int√©resse √† un poisson, certainement qu'Il s'int√©resse √† moi et √† vous, qui essayons de Le servir. Un glorieux jour, Il viendra. Non pas le sarment, mais le Cep Lui-M√™me parlera de Son Quartier G√©n√©ral dans la Gloire, et ceux qui sont endormis en Christ ressusciteront et iront dans la Vie Eternelle. (157) Quel sentiment! Personne ne pourrait l'exprimer. Quand vous voyez un poisson mort l√† sur l'eau, avec les entrailles sortant de la bouche, par la main d'un homme fort qui avait √©cras√© le poisson, que √ßa se d√©chirait quand il a d√©chir√© les entrailles du poisson. Il avait jet√© le petit gars dans l'eau. Il a tressailli quatre ou cinq fois, il s'est d√©battu et c'√©tait fini. Et voir ce petit gars, juste au moment o√Ļ la Parole a √©t√© parl√©e, [Fr√®re Branham claque des doigts - N.D.√Č.] revenir dans sa condition, tout aussi vivant qu'auparavant, et nager dans l'eau aussi vite que possible, il s'en est all√© rejoindre ses comp√®res poissons. (158) Il est Dieu. Il savait que ce poisson √©tait l√†. Le m√™me que Celui qui connaissait celui qui avait la pi√®ce en bouche. Le m√™me que Celui qui savait que s'il jetait... si ces gens, ils disent dans Saint Marc, au 5√®me chapitre, il est dit que J√©sus a emprunt√© la barque de Pierre l√† et est all√© √† la p√™che. Il a dit: "Lancez vos filets". S'il n'y avait pas de poisson l√†, le fait de prendre Dieu √† Sa Parole en mettra. C'est tout. (159) Alors le m√™me Dieu, avec le m√™me caract√®re qu'Il avait au commencement est le m√™me Dieu avec le m√™me caract√®re aujourd'hui. Il est le Premier et le Dernier. Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Il est toujours Dieu. (160) Ainsi, vous qui √™tes ici ce matin, et pour qui l'on prie, laissez-moi vous dire quelque chose. En voyant ces t√©moignages, et Dieu est t√©moin si c'est la v√©rit√© ou pas. C'est juste. Vous cherchez √† voir de grandes choses.. Vous essayez de voir un grand quelque chose ici, alors que c'est juste √† c√īt√© de vous. C'est juste. Le m√™me Dieu qui a mis la faim dans votre √Ęme, pour que vous veniez pour la pri√®re, est le m√™me Dieu qui a donn√© la vie √† ce poisson; c'est le m√™me Dieu qui a arr√™t√© le taureau dans le champ; c'est le m√™me Dieu qui a foudroy√© ce maniaque l√†-bas en ma pr√©sence; c'est le m√™me Dieu qui a pr√©serv√© Daniel dans la fosse aux lions; c'est le m√™me Dieu qui a dit: "Jetez vos filets de l'autre c√īt√©, et faites votre prise". Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. (161) Ses oeuvres ne peuvent faillir. Son caract√®re ne peut faillir. Et Ses oeuvres d√©clarent Son caract√®re, ainsi Il est ressuscit√© aujourd'hui et Il est ici au milieu de nous, le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Et nous sommes les t√©moins de Son caract√®re. (162) Son caract√®re m'a chang√©. Lorsqu'Il est venu √† moi, j'√©tais un p√©cheur, maintenant je suis sauv√©. Autrefois, j'√©tais perdu; maintenant je suis retrouv√©. Autrefois, j'aimais les choses du monde; je les d√©teste maintenant. Autrefois, je ne me souciais pas de Dieu, je L'aime maintenant. Quelque chose m'est arriv√©. Quelque chose vous est arriv√©. Qu'est-ce? L'oeuvre de Dieu d√©clare Son caract√®re. (163) Il nous aime. Il est int√©ress√© dans votre bien-√™tre. Il s'int√©resse √† votre gu√©rison. Il s'int√©resse √† votre √Ęme. Ne voulez-vous pas le laisser faire Son chemin dans votre vie? Ne doutez de Lui en rien. Allez, croyez en Lui, et Dieu vous donnera le d√©sir de votre coeur, car c'est Son bon plaisir de le faire. Il d√©sire le faire; mais la chose est que nous sommes tout perturb√©s. Restez tranquilles! (164) Regardez-le et dites: "Oh Dieu! c'est moi. Peu importe qui prie pour moi, ceux qui prient pour moi". Il ne faut pas un Oral Roberts, un Billy Graham, ou un William Branham, ou un A.A. Alan. Il faut Dieu. C'est juste. Il faut votre foi, ancr√©e l√†-bas en Dieu. (165) Dites: "√ī Dieu, c'est la V√©rit√© et me voici seul ici". Et gardez ceci ici, jusqu'√† ce que cela descende ici √† l'int√©rieur, de votre t√™te √† votre coeur, et de - devienne une r√©alit√©, alors cela fonctionnera. Ca ne peut fonctionner que lorsque √ßa vient dans le coeur. (166) Que le Seigneur vous b√©nisse maintenant, alors que nous courbons la t√™te. Mettez votre d√©sir sur votre coeur. Placez-le devant Dieu, maintenant m√™me. Voulez-vous le faire? Alors que nous prions. Si c'est pour le salut, si c'est pour... quoi que ce soit, placez-le devant Dieu maintenant m√™me alors que nous prions. Ma foi regarde √† Toi, Toi, Agneau du Calvaire, Sauveur Divin, √Čcoute ma pri√®re, Enl√®ve toute ma culpabilit√©, √Ē laisse-moi d√®s ce jour, √ätre enti√®rement √† Toi! Quand je traverse les √©preuves sombres, (restez calme maintenant). Entour√© par l'ennemi, Toi, sois mon guide, Chasse toutes les t√©n√®bres, Balaie toutes mes craintes, Ne me laisse pas errer Loin de Toi.¬Ľ [Fr√®re Branham commence √† murmurer "Ma Foi Regarde √† Toi" - N.D.√Č.]. (167) Seigneur b√©ni, nous pourrions dire, comme ceux qui se tenaient sur la montagne ce jour-l√†: "Il est bon que nous soyons ici. Et nous construirions trois tabernacles, nous y mettrions des pasteurs". Mais la Voix a rapidement dit: "Ecoutez-Le. Il est Mon Fils". Maintenant d√©tournons-nous des pasteurs, des Mo√Įse et Elie, et des grands hommes de la terre, bien que nous soyons reconnaissants pour eux tous. Mais, Tu nous as dit de L'√©couter Lui. (168) Et Sa Parole dit ceci, non pas la Parole du pasteur, ni de l'√©vang√©liste: "Quelle que soit la chose que vous d√©siriez, quand vous priez, croyez que vous la recevez et vous la recevrez. Si vous dites √† cette montagne: "D√©place-toi et jette-toi dans la mer', et que vous ne doutiez pas dans votre coeur, mais que vous croyez que ce que vous avez dit arrivera, vous aurez ce que vous avez dit:". Ce ne sera pas n√©cessairement au moment m√™me, comme ce ne fut pas au moment m√™me avec Abraham et Sarah. (169) Mais tu as dit: "Si vous croyez que ce que vous dites arrivera, vous recevrez ce que vous avez demand√©". Maintenant, P√®re, voici notre pri√®re prends-nous juste maintenant. Prends nos coeurs dans Ta main et √©treins-les tr√®s fort, avec Amour, en chassant d'eux toute crainte et incr√©dulit√©, les rendant creux et vides; et ensuite, remplis-les imm√©diatement de Ton Esprit, tout comme le goudron et la poix sont entr√©s dans l'arche, pour emp√™cher toute crainte et les doutes de jamais revenir dans nos coeurs. Et fais de nous Tes ouvriers, afin que Tu puisses d√©clarer Ton caract√®re au monde au travers de nous, comme des √©p√ģtres lues de tous les hommes. (170) Que chaque personne qui a √©t√©... a √©t√© ointe. C'est ce que Tu as dit de faire. Puissent-ils √™tre gu√©ris aujourd'hui. Pour chaque personne, du simple mal de dents, aux aveugles afflig√©s, quoi que ce soit, que cette foi s'ancre maintenant dans ce coeur qui √©tait craintif et qui avait des doutes en entrant. (171) Et, √ī Dieu, je me rappelle toujours... Moi-m√™me, nous √©tions trois; comme Pierre, Jacques et Jean se sont tenus sur le Mont de la Transfiguration et ont vu ce que Tu as fait l√†. Nous n'oublierons jamais cette petite crique l√†-bas, Fanny Creek, aussi longtemps que nous pourrons nous souvenir. Cela ne signifie peut-√™tre pas grand chose pour le monde, mais quand nous voyons l'omnipotence de Dieu, l'omnipr√©sence du Dieu vivant descendre et avoir assez de sympathie avec l'humanit√© que pour montrer Sa puissance, en ramenant √† la vie ce petit poisson qui √©tait mort sur l'eau; √ßa passe au-dessus de la t√™te d'un sceptique ou d'un incr√©dule. Mais comme √ßa r√©sonne dans le coeur d'un Chr√©tien! (172) Nous savons que Tu es Dieu. Tu es le m√™me Dieu ici dans cette pi√®ce ce matin. Combien plus Te soucies-Tu des gens dans cette pi√®ce, des hommes et des femmes, que Tu ne le fais d'un petit poisson! Que signifiait ce petit poisson pour Toi? Rien; Tu d√©clarais simplement Ton oeuvre. Et je prie, √ī Dieu, que Tu d√©clares Tes oeuvres dans chaque homme et chaque femme, gar√ßon et fille, ici aujourd'hui. (173) S'il y en a ici, Seigneur, qui ne Te connaissent pas, comme leur Sauveur, qui n'ont pas encore exp√©riment√© et qui voudraient vider leur coeur, aujourd'hui de toutes les choses et les salet√©s du monde, afin que Tu puisses remplir leur coeur d'amour, tout comme No√© l'a fait avec l'arche et la poix, je prie que Tu sois avec eux, dans ces quelques minutes qui restent dans le programme. Accorde-le, P√®re, au Nom de J√©sus. Et alors que nous avons la t√™te inclin√©e, que ta riche gr√Ęce donne de la force √† mon coeur faiblissant et qu'elle inspire mon z√®le! (174) Maintenant, si vous d√©sirez que Christ, alors qu'ils chantent, si vous voulez vider votre coeur, et que Dieu vous prenne juste comme vous √™tes, voulez-vous lever la main vers Lui? Dites: "Souvenez-vous de moi". Que Dieu vous b√©nisse, Monsieur. Et vous, Monsieur. Vous, Soeur. Vous, Fr√®re. Quelqu'un d'autre? Ici, √† ma droite? Levez la main. Que Dieu vous b√©nisse, Soeur. Quelqu'un d'autre, veut-il dire: "Je d√©sire vider mon coeur". Que Dieu vous b√©nisse, Soeur, l√†-bas. Laisse-moi, √† partir d'aujourd'hui, √ätre enti√®rement √† Toi (175) Quelqu'un d'autre d√©sire-t-il lever la main, maintenant, juste avant la pri√®re? (176) P√®re, Dieu, Tu as vu chaque main. Sept ou huit, dix mains se sont lev√©es. ils vident maintenant toutes leurs craintes et leur incr√©dulit√©. Ils Te r√©clament maintenant, comme leur Tout-Suffisant, leur Amoureux, comme leur Sauveur, comme leur Gu√©risseur. Ils d√©sirent que tous les doutes et toutes les craintes soient √īt√©es d'eux. Je prie que Tu l'accordes, Seigneur, par Ta grande gr√Ęce. Que cela arrive juste aujourd'hui! (177) Tu as pu parler la Vie pour un poisson; parler la Vie pour un petit gar√ßon mort; parler la Vie pour Elie Perry couch√© l√†, mort, les mains crois√©es; parler la Vie pour un petit b√©b√© mort, l√†-bas au Mexique; parler la Vie l√†-bas √† Lazare, apr√®s qu'il soit mort depuis quatre jours. Combien plus pouvons-nous prendre position aujourd'hui sur le Roc de Sa Parole Eternelle, et regarder au-del√† de cette ombre du doute, √† Celui qui a dit: "Je suis la R√©surrection et la Vie". Que la foi trouve son lieu de repos en Lui, maintenant, ce solide Roc, Christ. Et puissent-ils recevoir tout ce qu'ils ont demand√©. Ecoute nos pri√®res, alors que nous prions dans le Nom de Christ. Amen. Je L'aime, je L'aime Car Il m'a aim√© le premier, Et a acquis mon salut Sur le bois du Calvaire. (178) Maintenant, alors que nous chantons √† nouveau, donnez la main √† quelqu'un pr√®s de vous. Restez simplement tranquilles, maintenant, nous sommes... La r√©union n'est pas encore termin√©e, voyez-vous. Je L'aime... [Fr√®re Branham laisse le micro et parle √† quelqu'un - N.D.√Č.] Il a acquis mon salut Sur le bois du Calvaire. Vous sentez-vous tout nettoy√©s? Vous sentez-vous mieux maintenant? Sentez-vous que la Parole... C'est - c'est - c'est - c'est le Sang purificateur du Seigneur J√©sus, qui va directement dans le coeur, il nous purifie de tout p√©ch√© et de toute iniquit√©. Et a acquis mon salut Sur le bois du Calvaire. Maintenant, Fr√®re Neville

En haut