ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication QUESTIONS ET RÉPONSES SUR HÉBREUX, 2e PARTIE / 57-1002 / Jeffersonville, Indiana, USA // VGR 1 hour and 34 minutes PDF

QUESTIONS ET RÉPONSES SUR HÉBREUX, 2e PARTIE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-303 Je veux premièrement remercier chacun de vous qui aviez reçu le message de prier pour ma femme. Elle a été très, très malade. Nous ne savions pas ce que c’était, et nous ne savons pas ce qui s’est passé : elle a eu de violents vomissements et elle était pratiquement inconsciente, elle avait environ cent cinq [quarante virgule cinq degrés Celsius] de fièvre, il fallait la garder enveloppée dans des couvertures glacées. Alors... Mais maintenant elle va bien. Il n’y a plus de fièvre, et elle se porte bien. Alors, elle est terriblement faible, elle doit avoir perdu une dizaine de livres [environ quatre kilos et demi]. Elle ne... Ce soir, elle a avalé sa première bouchée depuis dimanche. Donc, elle a été très malade, et nous avons fait confiance au Seigneur pour son cas, et Il l’a sortie de là. Maintenant nous voudrions vous demander de continuer à prier pour qu’elle retrouve ses forces.
E-304 Et maintenant, à la fin de cette semaine, si le Seigneur le veut, je devrai aller à Miami. Mon vieil ami, Frère Bosworth, est sur le point de rentrer à la Maison; il a près de cent ans maintenant. Il m’a appelé, il a dit : “Frère Branham, viens me voir tout de suite, je veux te dire quelque chose avant de partir.” Et il... En fait, je pense qu’il veut prier pour moi et juste m’imposer les mains avant de partir, vous savez.
E-305 Et je–j’espère pouvoir finir mes jours en ayant la même réputation que F. F. Bosworth. De tous les hommes que je connais dans le monde, de tous les hommes que j’ai rencontrés dans le monde, jamais je n’ai rencontré un homme auquel j’aie autant désiré ressembler que Frère F. F. Bosworth; je veux dire, comme–comme ministre. Je n’ai jamais entendu une seule personne, dans le monde entier, n’importe où, qui ait jamais déclaré quoi que ce soit à propos de F. F. Bosworth, si ce n’est qu’il était vraiment en tous points “un Chrétien”, et en tous points “un vrai frère”.
E-306 Nos départs laissent derrière nous des empreintes sur les sables du temps. C’est un frère merveilleux, et il est très âgé maintenant, il a près de cent ans. Alors il–il rentre à la Maison, voilà, et il me l’a dit. Il savait qu’il partait, et il attendait, simplement. Il a dit que le moment le plus agréable de sa vie, c’est maintenant même, alors qu’il attend, simplement, mais il a dit qu’il savait qu’il partait.
E-307 J’ai dit : “Je dois aller au Michigan, cette semaine, Frère Bosworth.”
E-308 Et il a dit : “Eh bien, ne tarde pas trop, Frère Branham, je n’en ai plus pour très longtemps. Je m’affaiblis de plus en plus.”
E-309 Comme il a été un ami tellement proche de moi, je ne pourrais pas ne pas y aller. Alors, s’il me faut y aller en avion, je–je reviendrai en avion et je serai peut-être de retour au moins pour dimanche soir; sinon, eh bien, alors il me faudra y aller en voiture, et ça me prendra peut-être un peu plus de temps.
E-310 Priez pour Frère Bosworth. Priez simplement que Dieu... et, quand Il viendra chercher ce vieux patriarche, qu’Il envoie un char de feu et l’emmène, vous voyez. Je l’aime, il a été pour moi comme un papa.
E-311 Un autre homme âgé... lui et Frère Seward. Je–j’ai un faible pour les personnes âgées, je–je les aime. Et le vieux Frère Seward, il s’est endormi aussi comme ça. Bien sûr, Frère Seward n’était pas tout à fait aussi âgé, je ne pense pas, que Frère Bosworth.
E-312 Priez pour Frère Bosworth. Tout n’est pas rose à l’endroit où il est, mais c’est–c’est... Il a besoin de vos prières, mais, pas tellement pour quelque chose en particulier, mais juste que... que Dieu lui donne de partir en paix.
E-313 Maintenant... Et puis nous voulons nous rappeler aussi que demain, si le Seigneur le veut, nous allons enterrer un de nos amis de l’église ici, Frère Sol Coates. Il est venu ici plusieurs fois, il a travaillé au bureau de poste pendant des années. Et il est mort à l’hôpital des Vétérans l’autre nuit. Frère Cox et moi, nous sommes allés le voir, et il avait... il était très bas. Et maintenant il est parti – un Chrétien. Et nous devons prendre son corps au salon mortuaire Coot–Coots pour l’enterrer demain après-midi à treize heures, Frère Neville et moi. Le trio Neville chantera; et nous allons nous partager les services, Frère Neville et moi. C’est qu’au moment où nous avons fait les arrangements, je ne savais pas au juste, à cause de Méda. Et donc, ses funérailles auront lieu demain après-midi à treize heures, au salon mortuaire Coots.
E-314 Et puis, à quatorze heures, vendredi, un dénommé Wheeler. Nous, on l’appelait Pod Wheeler; c’est un, je ne me rappelle plus, en fait, quel est son vrai... Vous savez, je–j’ai vu ça dans le journal, et je ne savais pas de qui il s’agissait, avant de me renseigner. Il a été un de nos voisins pendant des années, et–et il vient de décéder. Il était juste ici, devant l’église, l’autre soir, et j’essayais de l’amener à assister au culte. L’autre soir, il y a environ trois semaines, il s’est tenu juste là, et j’essayais de le persuader d’assister au culte. En effet, je ne pense pas qu’il allait à l’église, ou qu’il professait quoi que ce soit, pourtant il a un garçon qui est prédicateur baptiste. Mais lui ne professait rien, pour autant que je le sache, et maintenant il est parti rencontrer Dieu. Alors, ce sera vendredi après-midi à quatorze heures au salon mortuaire Coots. Là aussi, Frère Neville et les autres chanteront, à ces funérailles-là.
E-315 Donc, si quelqu’un parmi vous veut assister aux services, ce sera demain à quatorze heures... ou, demain à treize heures. Je pense que c’est ça. N’est-ce pas, frère? Et à quatorze heures, l’autre. C’est bien ça? Quatorze heures au salon mortuaire Coots.
E-316 Et maintenant, dimanche matin... samedi, il y aura l’émission. Et Frère Neville vous fera probablement savoir à ce moment-là, ce qui... si nous pourrons avoir un service de guérison dimanche soir, ou à quel moment nous reviendrons, si je prends l’avion pour–pour la Floride, pour aller voir Frère Bosworth. Je ne sais pas comment j’arriverai à le laisser, c’est un vieil ami tellement cher. Et ce sont probablement les dernières fois que nous nous rencontrerons, si le Seigneur le permet, sur cette terre. Et il... je ne sais pas si je pourrai me limiter à une courte visite; ce n’est pas que je veuille le laisser, mais, vous savez ce que c’est, on a d’autres obligations.
E-317 Maintenant il y a une chose dont j’aimerais vous faire part ici, pendant que nous ne sommes pas nombreux, et que nous sommes entre amis.
E-318 Je suis content de voir Soeur Smith là. C’est la première fois que je la vois depuis longtemps. Comment allez-vous, Soeur Smith? Une année, oh, je crois que la dernière fois que je vous ai vue... [Soeur Smith parle.–N.D.É.] À Benton Harbor, j’espère aller là-bas un jour. C’est bien. Je crois que la dernière fois que je vous ai vue, c’était à un service funèbre, à Louisville. Je me souviens très bien de Soeur Smith. C’est que nous... j’allais régulièrement la chercher en camion, quand nous allions à l’église. Il y avait du goudron de houille qui traînait à l’arrière, et les ailes du camion qui flottaient, et il faisait froid; et moi, un pied à l’extérieur. Oh! la la! Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis lors, Soeur Smith. Oui monsieur. Eh bien, nous remercions le Seigneur pour ces précieux souvenirs, et nous L’aimons toujours.
E-319 Une chose, quelqu’un pourrait se poser la question : l’autre soir... Je parlais à Frère Fleeman ici, dans la rue. Il est arrivé que quelqu’un dise : “Dès que le service est terminé, pourquoi est-ce que Frère Branham s’en va si rapidement?”
E-320 En voici la raison : ma femme est seule. Voyez? Et si je me mets à parler, je parlerai la moitié de la nuit, et elle, elle est là-bas, toute seule la plupart du temps. C’est pour cette raison que je me dépêche de sortir, pour retourner vers elle, vous voyez, le soir; c’est que, quand je me mets à parler, je parle trop longtemps. Je parlerai à celui-ci une demi-heure. Je ne peux pas juste dire, en passant à côté de quelqu’un : “Comment allez-vous ce soir? Comment allez-vous? Comment allez-vous?” Je ne fais pas ça. Je m’arrête et je me mets à parler; et quelqu’un se met à parler de quelque chose, et alors je suis là pendant une heure. Voyez? C’est pour ça, c’est qu’elle reste à m’attendre et tout. C’est pour ça. Seulement, je ne voulais pas que vous pensiez que c’était parce que je ne voulais pas rencontrer mes amis et leur serrer la main, exprimer notre communion fraternelle et tout, mais c’était juste une question de cet ordre-là.
E-321 Donc, maintenant, que chacun soit en prière pour les malades et les affligés.
E-322 Et Mme Harvey va, malgré toutes ces difficultés, elle va mieux. Oui monsieur. Et je ne vois pas... je... Or, il se peut, pour autant que je le sache, qu’il y ait quelqu’un, un médecin, ici. Et si je me trompe du haut de cette estrade, que Dieu me pardonne. Mais je crois que Dieu tiendra ces médecins pour responsables de ce qu’ils ont fait à cette femme. Je–je crois à la chirurgie, je crois aux médicaments. Certainement, j’y crois. Je pense que Dieu les a envoyés ici pour nous aider, tout comme Il a envoyé des mécaniciens pour les voitures et tout. Mais cette petite femme, le médecin l’avait laissée là, en disant “qu’elle était remplie de cancer, qu’il n’y avait plus rien à faire”. Une jeune maman avec tout plein d’enfants.
E-323 Je suis allé la trouver et j’ai essayé de lui expliquer que, par la prière... Et–et elle n’est qu’une jeune femme, d’environ vingt-cinq ans. Et Dieu avait guéri son petit bébé – ils l’appellent maintenant “le bébé miracle” là-bas, à l’hôpital des enfants – de méningite. Ce–ce petit enfant était vraiment dans un état épouvantable, et le Seigneur l’avait guéri d’une manière instantanée. Eux, les médecins, n’y comprenaient rien. Je suis allé trouver Mme Harvey, et j’ai dit : “Maintenant, Madame Harvey, les médecins vous ont condamnée?
E-324 – Oui, monsieur. C’est...”
E-325 Et son mari a dit : “Oui, il n’y a plus rien à faire, elle est complètement remplie de cancer.”
E-326 J’ai dit : “Eh bien, maintenant, ce que nous voulons faire, c’est croire Dieu, que Dieu va–va guérir le... vous guérir.” Et j’ai dit : “La manière dont ça se passe, il se peut que le cancer ne parte pas immédiatement; mais si nous prions, alors la vie du cancer s’en va. Il se peut que vous soyez encore malade un certain temps et–et”, j’ai dit, “il se peut que vous soyez soulagée à l’instant même.” Et j’ai dit : “Puis, après quelques jours, il se peut que vous deveniez plus malade que jamais.” Mais j’ai dit : “Vous devez opposer votre foi à ce cancer.” J’ai dit : “Si le cancer vit, vous mourrez. Si le cancer meurt, vous vivrez.” Et j’ai dit : “Maintenant nous allons prier.”
E-327 Nous avons prié et, d’après tous les signes que j’ai vus, Dieu a touché le corps de cette femme. Et son état s’est tout de suite amélioré, elle est allée voir ma mère, elle a fait des visites dans le voisinage (elle qui avait été dans un état de si grande souffrance), elle n’avait plus de douleurs. Et puis, après environ trois jours, elle a recommencé à être malade.
E-328 Et alors il s’est trouvé que la ville a dit qu’ils “paieraient la facture de médecin, si les médecins l’opéraient”.
E-329 Et maintenant, si je me trompe, que Dieu me pardonne. Mais ils ont pris cette jeune mère et s’en sont servis comme “cobaye”. Ils l’ont amenée là-bas et ils ont même sorti ses intestins de son ventre et tout. Ils ont pris le canal urinaire et les intestins, et les ont fait sortir par les côtés. Elle est restée sur la table d’opération neuf heures et quelque. L’infirmière a dit : “Ça ressemblait à une boucherie, alors qu’ils balançaient ses entrailles d’un côté et de l’autre, et ils lui ont mis des ovaires en plastique et des trompes en plastique.” C’est du franc-parler, mais c’est vrai. Et des intestins en plastique et des choses comme ça. Et ils ont laissé cette femme dans cet état-là, une jeune maman. Moi, je dis – c’est mon avis là-dessus – que ces médecins sont coupables de meurtre.
E-330 Elle leur a dit, elle a dit : “Frère Branham a prié pour moi.” Et elle a dit : “Nous allons croire que notre cancer est... que le cancer est mort.”
E-331 Il a dit : “J’ai des nouvelles pour vous : ‘Votre cancer est vivant.’”
E-332 Comment pouvait-il savoir ça? C’était à l’intérieur, aucune radiographie ne peut déceler ça. Le cancer, c’est... On ne peut pas déceler un cancer au moyen d’une radiographie, il est lui-même fait de chair, on ne peut pas le voir. Tout ce qu’ils ont fait, c’est ouvrir cette femme et la découper en morceaux. C’est tout. Maintenant, s’il s’agissait d’une jeune maman, à leur place, je l’aurais laissée tester sa foi face à Dieu, plutôt que de se servir de quelqu’un comme “cobaye”, comme ça. Maintenant, si je–si j’ai tort, si mon–si mon motif n’est pas bon, que Dieu veuille me pardonner, vous voyez. En effet, je ne veux pas que vous pensiez que je ne n’ai pas confiance dans les opérations ou pas confiance dans les médecins et tout. Ce n’est pas mauvais. Mais je pense qu’on devrait savoir ce qu’on fait avant d’aller fouiller dans le corps d’une personne, et ne pas juste l’utiliser pour faire de l’expérimentation comme ça. C’est vrai. Et maintenant, bien sûr, elle ne peut pas vivre. C’est tout. Si elle vit, ce sera certainement un des plus grands miracles qui soient jamais arrivés. Quand cette femme a baissé les yeux et qu’elle a vu que ses intestins, d’un côté, et que ses reins allaient devoir fonctionner de l’autre côté, elle s’est évanouie comme ceci, elle s’est... En effet, ce n’était pas la chose... la pauvre petite, elle était fichue. Une mère d’environ vingt-deux ou vingt-cinq ans seulement, avec trois ou quatre petits enfants à élever. C’est la chose la plus déplorable que j’aie jamais entendue de ma vie. J’ai dit : “À mon avis, le médecin est coupable de... S’il a pris cette femme juste pour faire de l’expérimentation, parce que la ville allait payer pour ça, alors c’est mal, ça ne devrait pas être permis.
E-333 [Un homme demande si Dieu peut rétablir cette femme.–N.D.É.] Eh bien, je vous dirai ceci, frère : ce–ce n’est pas impossible. Et ce–ce n’est pas... C’est–c’est possible, et probable aussi. En effet, je connais un homme à qui il manquait un bras, en Californie (vous suivez tous ça dans le journal), on a prié pour lui, et ce bras, à partir d’ici en haut il n’y avait rien, et il a déjà repoussé, si bien que les doigts sont maintenant en train de se former; il y a eu le coude, puis le poignet, puis la main, et là des parties des articulations sont de nouveau sur les doigts, vous voyez. C’est dans le, je crois, Le Héraut de la foi, chaque mois. Il a même les mains tendues comme ceci; on peut voir qu’il lui manquait un bras et qu’il a repoussé, suivre l’évolution, chaque mois, depuis environ un an.
E-334 [L’homme parle de nouveau du milieu de l’assemblée.–N.D.É.] Bien sûr, c’est exact. Je crois... Ce–ce–c’est quelque chose de rare, vous voyez, c’est quelque chose de très rare. Une fois de temps en temps, j’en ai entendu parler. Bon, avec Frère Bosworth, il a prié pour une femme un soir. Et j’ai eu un cas similaire dans ma réunion. Mais celui de Frère Bosworth a été instantané; le mien a pris un certain temps.
E-335 Il a prié pour une femme... Maintenant, j’ai lu le témoignage de cette femme. Elle avait le cancer, et pas de nez; il avait complètement rongé son nez. Et le lendemain matin, cette femme avait un nez. Maintenant, je sais ceci... Or, ça, c’est le cas de Frère Bosworth, dans son livre intitulé La guérison divine par la foi en Jésus-Christ, je crois, ou The Joy Bringer [Celui qui apporte la joie–N.D.T.], l’un des deux. Maintenant, ça, c’est rapporté dans le témoignage de cette femme, avec son nom et son adresse. Et elle a des voisins, et des médecins, et tout le reste, pour le prouver, que c’est bien arrivé.
E-336 Maintenant, à Little Rock, dans l’Arkansas, un soir, dans une salle, j’avais prié là... pas à Little Rock, mais à Jonesboro. Là j’avais prié... J’ai dit : “Je vais rester là jusqu’à ce que j’aie prié pour la dernière personne.” Je suis resté huit jours et huit nuits sur l’estrade, vous voyez. Et alors... et là, dans la salle, une femme s’est avancée, elle tenait son mouchoir en haut comme ceci, j’ai pensé qu’elle pleurait. Et j’ai dit... Oh, il devait être deux ou trois heures du matin, j’ai dit : “Ne pleurez pas, soeur, Dieu est Celui qui guérit.”
E-337 Elle a dit : “Je ne pleure pas, Frère Branham.” Elle l’a enlevé : elle n’avait pas de nez, vous voyez. Les médecins avaient dit... Il était tellement rongé par le cancer que l’os blanc de... était visible. J’ai prié pour elle et j’ai demandé au Seigneur de la guérir.
E-338 Et environ quatre ou cinq semaines plus tard, j’étais à Texarkana. Il y avait un monsieur bien habillé assis là, il a dit : “Puis-je dire un mot, Frère Branham?”
E-339 Dès qu’il est arrivé sur l’estrade, l’un des huissiers a essayé de le faire taire. J’ai dit : “Eh bien, voyons ce qu’il en est.”
E-340 Il a dit : “Vous reconnaissez cette jeune femme?”
E-341 J’ai dit : “Non.”
E-342 Elle, il a dit : “Si vous regardiez cette photo, vous la reconnaîtriez.” Il était destructeur de nuisibles, à–à Texarkana, et c’était là sa mère, avec un nez tout neuf qui avait poussé, ayant exactement la même forme que l’autre.
E-343 Donc, ça montre bien que Dieu... J’ai vu cela arriver. Maintenant, Dieu pourrait le faire pour la petite Mme Harvey. Et je prie qu’Il le fasse, car cette pauvre petite désire vivre.
E-344 Frère Tony, tu voulais dire quelque chose? [Frère Tony témoigne d’une guérison.–N.D.É.] C’est exact. Amen. Amen. Oui, c’est bon, et comment. Oui, bien sûr qu’Il le fera, Il est un guérisseur.
E-345 [Un autre homme fait un commentaire.–N.D.É.] Oui. Oui. Oui, frère. Amen. Certainement. Oui. Certainement que je... Et j’espère que Dieu te le redonnera, mon garçon, que tu puisses retourner avec ça, lui montrer. C’est tout à fait ça. Comme témoignage à la gloire de Dieu, je prie que Dieu le fasse. Oh, Il–Il... S’Il est le Dieu Tout-Puissant, Il peut tout faire. S’Il ne peut pas tout faire, Il n’est pas le Dieu Tout-Puissant.
E-346 Il y a quelque chose qui nous a faits ce que nous sommes, comme nous sommes, sinon nous aurions eu une–une tête comme celle d’un oiseau, ou quelque chose comme ça; s’il n’y avait pas eu une Pensée supérieure qui nous ait conçus, en faisant chacun de nous avec certaines caractéristiques, en faisant un chêne, un peuplier, un palmier, et–et avec des distinctions entre eux par rapport à ce–ce qu’ils sont. Il nous a faits de sorte que nous n’ayons pas... que certains aient de la fourrure, certains des plumes, certains de la peau, qu’on... Vous voyez, il y a–il y a une Pensée supérieure à l’origine de cela, qui–qui régit cela. Bien sûr, Il tient tout entre Ses mains. Et je sais qu’Il peut tout faire. Et nous allons prier pour ça, nous allons prier.
E-347 [Un autre homme parle dans l’assemblée.–N.D.É.] C’est exact. Nous...
E-348 [Soeur Snyder dit : “Frère Billy, excusez-moi.”–N.D.É.] Oui, madame, c’est en ordre, allez-y. [Soeur Snyder témoigne qu’elle a été “guérie” quand Frère Branham a prié pour elle un dimanche.] Amen. Vous savez, j’essayais de me dire, Soeur Snyder, une fois, quand je me tenais ici dans cette onction, je me disais... J’ai dit à Frère Cox, j’ai dit : “Je ne vais même plus essayer d’avoir ces réunions de discernement là-bas au Tabernacle.” Oh, soeur, vous ne savez pas à quel point le diable me harcèle. Oh, à–à quel point! Vous savez, en me parlant de ces discernements.
E-349 Et, tenez, il se trouve que la soeur de Mme Wood ici... Je n’avais jamais vu aucun des membres de leur famille. Beaucoup d’entre eux avaient été guéris pendant cette période-là, et chacun... Eh bien, vous savez, une grande partie des gens qui étaient là ont été guéris. Et après... La chose étrange maintenant; sa soeur, j’avais soupé avec elle un soir, environ deux semaines auparavant... Oh, c’est tout là-bas dans les montagnes du Kentucky, et ce que je–je sais, c’est qu’elle avait une voix comme celle de Mme Wood, et qu’il ne faisait pas très clair dans la pièce. Et de toute façon je n’avais pas vraiment fait attention à elle, je parlais plus à son mari, elle, elle préparait le souper. Nous sommes allés nous asseoir, et nous avons mangé; puis nous sommes retournés, j’ai parlé à son mari, je me suis levé et je suis parti. Et Dieu, qui est mon Juge solennel, sait que (debout, près de cette chaire) je n’avais pas du tout reconnu cette femme.
E-350 Et alors, une fois le service de guérison terminé, j’ai fait l’appel à l’autel, pour inviter les pécheurs à se repentir. Elle avait été très arrogante face à Cela; et elle s’est repentie et a donné sa vie à Christ, elle a levé la main, pour indiquer qu’elle voulait abandonner sa vie à Christ, et elle pleurait. Après que toute l’onction était déjà partie; j’étais en train de faire mon appel à l’autel et tout. Tout à coup, comme je me tournais, une vision est apparue, et j’ai vu son frère; il s’agissait d’une soeur, de sa soeur, et ils étaient ensemble.
E-351 Et j’ai pensé que c’était la femme de Charlie, parce que je savais qu’assis à table l’autre jour, là-bas dans la maison de–de Charlie... Sa jeune épouse, qui est toute menue, le Seigneur m’a montré un problème qu’elle avait eu. Et depuis cette heure-là – le Seigneur a touché son corps, pendant que nous étions juste là, assis à sa table. Tony, là où nous étions, là-bas, où nous étions allés à la chasse aux écureuils. Et le Seigneur a touché son corps et lui a enlevé la chose qu’elle devait porter toute... jusqu’à la fin de sa vie; pendant qu’elle était assise là. Et cette petite femme mangeait toujours à l’autre bout de la table – mais aujourd’hui, elle s’approche, elle déplace sa chaise et mange juste à côté de moi. Elle ne s’est pas rendu compte de ce qu’elle faisait. Son mari assis comme ceci et Frère Banks assis là, et nous causions. Elle s’est déplacée, elle a pris sa chaise et l’a mise ici, à côté de moi. Et c’était dans un but, le Seigneur a donné une vision là même. Et j’ai pris son mari à part, – parce qu’il s’agissait d’un problème gynécologique, – j’ai commencé à lui dire ce qui était arrivé. Il a dit : “Frère Branham, c’est exactement de cette manière que c’est arrivé, exactement comme ça.” Et là, il le lui a dit, et le Seigneur l’a guérie. Très bien.
E-352 Donc, une fois le service terminé, l’autre soir, là cette autre soeur : j’ai vu ce jeune Charles et cette femme ensemble. Je me suis dit : “Ce doit être sa femme; par contre sa femme est blonde, et ici, c’est une femme aux cheveux noirs.” Alors j’ai remarqué que la vision s’est déplacée ici dans un coin. Elle était assise là, en train de s’essuyer les yeux, et le Seigneur a donné une vision après qu’elle... l’appel à l’autel... une fois la réunion de prière terminée, la guérison des malades, et après que l’appel à l’autel avait été fait, Dieu a attendu qu’elle se repente et Lui donne sa vie, et là Il a renversé la situation et l’a guérie. Et elle a eu... à cause de ses problèmes, elle souffrait d’enflure depuis des années. Et elle a tellement désenflé et tout, que même ses pieds se sont ridés suite à l’élimination de tout cela (de ces poisons) de son corps. Elle se sent mieux qu’elle ne s’est jamais sentie depuis des années, vous voyez. Et de voir le Seigneur faire ces choses, par Sa grâce étonnante! Je pense que c’est à peu près ce qui s’est passé; n’est-ce pas, Soeur Wood? Et de voir comment Il s’y prend! Après... Vous dites? [Soeur Wood dit : “Elle a perdu sept livres [trois kilos deux cents] la semaine dernière.”–N.D.É.] Sept livres en une semaine. Oh, Il est Dieu! N’est-ce pas?
E-353 Maintenant, je vais vous dire, la raison pour laquelle j’ai dit à Frère Neville... J’ai pensé qu’il avait peut-être un message pour ce soir. Il a dit : “Non”, qu’il n’en avait pas. Et j’ai quelques questions ici qui sont restées, je me suis senti moralement tenu de venir ici répondre à ces questions. Puis, j’en ai encore deux ou trois que je ne prendrai probablement pas ce soir.
E-354 Je veux vous en montrer quelques-unes qui viennent de m’être remises par un prédicateur. Frère Neville... ou, Frère Beeler vient de me les apporter. [Frère Branham répond aux huit questions suivantes dans la 3e partie, à partir du paragraphe 668 , sous les numéros de questions 67 à 74.–N.D.É.] Que représentent les pierres, dans Apocalypse 21.19 et 20? Expliquez les quatre animaux d’Apocalypse 5. Il veut dire 6; ce n’est pas Apocalypse 5, c’est 6, je pense. Et qui sont les vingt-quatre anciens? Que signifiait le fil cramoisi de Genèse 38? Où seront envoyés les présents, en rapport avec la mort des deux témoins d’Apocalypse 11? Où seront les saints après le règne de mille ans? Et quel genre de corps auront-ils? Comment jugerons-nous les anges? Que deviennent les cheveux face aux anges de I Corinthiens?
E-355 Vous parlez de bonnes questions, ça, ce sont de bonnes questions. Je ne vais probablement pas arriver à les prendre ce soir, mais, si le Seigneur le veut, j’essaierai de les prendre la prochaine fois que nous viendrons ici dans ce but.
E-356 J’ai de très bonnes questions ici, pour ce soir; alors nous allons simplement prier maintenant et demander au Seigneur de nous aider, et nous allons nous plonger là-dedans pendant ces, oh, trente-cinq, quarante prochaines minutes.
E-357 Alors, cher Père Céleste, nous Te sommes reconnaissants pour tout ce que Tu as fait pour nous. Et, oh, comme il est étonnant de voir Ta grâce qui descend jusqu’à nous. Je pense maintenant à l’autre soir, où ma petite compagne était, oh, si malade, et Tu es entré en scène. Sa fièvre a commencé à tomber à partir de cette heure-là, et maintenant c’est complètement terminé. Je Te remercie. Et... ma prière, c’est que Tu sois avec tous ceux, sans exception, qui ont présenté une requête ce soir. Tant que ça n’arrive pas dans notre propre foyer, on est loin de savoir ce que représente une petite prière. Ô Dieu, ce que... comme–comme Tu deviens réel. À cette heure où le médecin s’éloigne, en disant : “Je ne sais pas, je n’ai jamais rien vu qui se présente comme ça”, et alors, le Seigneur Jésus entre en scène.
E-358 Ô Dieu, Tu es si réel pour nous, et nous en sommes si heureux. Nous Te prions de nous pardonner toute notre paresse et toutes nos sottises. Et, oh, souviens-Toi de nous, Seigneur, souviens-Toi que nous sommes de la chair humaine, dans un monde ténébreux, un monde de ténèbres, de péché et de chaos. Et nous regardons, pour ainsi dire, à travers un voile qui couvre notre visage, et nous ne voyons et ne connaissons que comme nous le faisons ici, d’une manière humaine. Mais un jour, quand ce voile sera retiré, nous Te verrons face à face, et nous connaîtrons comme nous avons été connus. C’est ce jour que nous désirons tant voir venir.
E-359 Nous Te prions, Père, de nous aider, alors que nous essayons de transmettre la Parole de Dieu aux gens, selon ce qu’ils demandent. Enlève toute maladie du milieu de nous. Nous avons besoin de Toi, Seigneur. Et nous Te prions de nous accorder cela. Que Ta miséricorde nous soit donnée, car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.
E-360 Maintenant, pour ce qui est de répondre à des questions, je ne suis pas le meilleur du pays, vous savez. Mais je répondrai de mon mieux.
E-361 Voici celle que j’avais commencée l’autre soir, et j’ai dû m’arrêter : 60. “Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former le Corps de Christ.” (Vous vous souvenez tous que j’en étais à cette question-là. Or ça, ça se trouve, bien sûr, dans I Corinthiens 12.) Au moment où nous sommes... recevons la nouvelle naissance, ceci se produit. C’est ce... Est-ce le baptême du Saint-Esprit, ou s’il y a un baptême qui vient après, ou est-ce un remplissage?
E-362 Maintenant, ça, c’est toute une question, et nous pourrions passer le reste de notre temps juste sur celle-là, et ce soir et demain soir, et ainsi de suite. Ça couvrirait... ça–ça inclurait, ferait le lien avec toute la Bible. Chaque passage de l’Écriture doit pouvoir se relier correctement avec tous les autres passages de la Bible.
E-363 Mais, pour essayer de le dire en peu de mots, aussi clairement qu’il m’est possible de le faire : non; au moment où vous croyez au Seigneur Jésus-Christ, c’est là que vous avez la nouvelle naissance. Au moment où vous croyez au Seigneur, vous recevez une nouvelle pensée, une nouvelle vie, mais ce n’est pas le baptême du Saint-Esprit. Voyez? Vous avez la nouvelle naissance au moment où vous croyez, vous avez la Vie Éternelle. C’est un don de Dieu, qui vous est donné par grâce souveraine, du fait d’avoir accepté le don que Dieu vous donne. Vous voyez : “Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle.” Il a la Vie Éternelle; c’est la nouvelle naissance, vous êtes converti, ce qui signifie que vous avez “fait demi-tour”.
E-364 Mais le baptême du Saint-Esprit vous fait entrer dans le Corps de Christ, vous donnant accès aux dons pour le service. Ça ne vous rend pas plus Chrétien, ça vous fait juste entrer dans le Corps des dons. Voyez? “Or, nous avons tous été baptisés” (I Corinthiens 12) “dans un seul Esprit pour former un seul Corps. Or,” dit Paul, “il y a différents dons, et dans ce Corps il y a neuf dons spirituels.” Et dans ce Corps... Il faut que vous soyez baptisé dans le Corps pour posséder un de ces dons. Ils sont inclus dans le Corps.
E-365 Mais, maintenant, pour ce qui est d’avoir la Vie Éternelle et d’être un Chrétien, vous êtes un Chrétien à l’instant où vous croyez. Or ça, ce n’est pas faire semblant de croire, mais croire véritablement au Seigneur Jésus et L’accepter comme votre Sauveur personnel; vous naissez de nouveau à l’instant même et vous avez la Vie Éternelle. Dieu entre en vous.
E-366 Maintenant regardez bien, la Vie Éternelle; Jésus a dit : “Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie.” Vous êtes une nouvelle créature à l’instant même. Et Paul avait rencontré certains de ces gens-là, dans Actes 19. Ils avaient un prédicateur là-bas, un homme de loi qui s’était converti, il s’appelait Apollos. Apollos était un homme versé dans les Écritures, et il démontrait par les Écritures que Jésus était le Christ. Voyez?
E-367 Maintenant regardez bien. Apollos, au moyen de la Parole, il démontrait par la Parole. “La foi vient de ce qu’on entend, de ce qu’on entend la Parole. Celui qui écoute Ma Parole, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle.” Vous saisissez? Apollos, par la Parole, démontrait, – et ces gens étaient des Chrétiens, c’étaient des fidèles, des disciples, – et Apollos démontrait par la Parole que Jésus était le Christ. Ils éprouvaient une grande joie, et ils recevaient la Parole, bien qu’ils n’aient connu que le baptême de Jean.
E-368 Et quand Paul a traversé les contrées supérieures d’Éphèse, il a rencontré ces disciples et il a dit : “Avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru?” Voyez?
E-369 Maintenant, quand vous croyez, Jésus a dit : “Vous avez la Vie Éternelle.” C’est la nouvelle naissance. C’est votre conversion, votre changement. Mais le baptême du Saint-Esprit, c’est la puissance de Dieu, dans laquelle vous êtes baptisé et qui vous donne accès à ces neuf dons spirituels, afin que ces dons agissent à travers vous; tels que la prédication, les évangélistes, les apôtres, les pasteurs, les prophètes... et tous les dons du Corps, vous avez part à ceci une fois que vous êtes baptisé dans ce Corps. Et c’est... vous n’êtes pas plus Chrétien à cause de ça, ça vous met simplement en place, en position, pour que vous soyez un esprit qui exerce un ministère dans l’Église du Dieu vivant. Maintenant vous saisissez? Voyez?
E-370 Maintenant la question est... Répondons-y une à la fois, il y a trois questions. “Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former le Corps de Christ.” C’est exact, I Corinthiens 12 donne la réponse à cela. Très bien. Au moment où nous recevons la nouvelle naissance, ceci se produit? Est-ce à ce moment-là?
E-371 C’est ce qu’ils veulent savoir, oui... “Dans un seul Esprit...” Non. Non. “Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps.” Vous voyez, ce n’est pas là que la nouvelle naissance commence, la nouvelle naissance commence quand vous croyez au Seigneur Jésus.
E-372 Maintenant, vous voyez, il n’y a pas... il n’y a pas une seule chose... Maintenant écoutez. Que pouvez-vous faire à part croire? Que pouvez-vous faire de plus? Que pouvez-vous faire à ce sujet, de plus que simplement y croire? Nommez-moi une seule chose que vous pourriez faire. Il n’y a pas une seule chose que vous puissiez faire à part Y croire. S’il arrive quelque chose à part votre foi, alors ce n’est pas un acte qui vient de vous, c’est un acte de Dieu. Par conséquent...
E-373 Maintenant, si nous disions que lorsque vous... Souvent j’ai vu, bien des fois, des gens qui acceptaient “le signe initial du parler en langues” comme étant le Saint-Esprit. Et parfois, on secoue les gens, ou bien on les frappe, et on les tapote, en leur disant : “Dis-le. Dis-le. Dis-le. Dis-le.” Vous savez, répéter un mot plusieurs fois : “Dis-le. Dis-le. Dis-le.” Vous voyez, ça, c’est quelque chose que vous faites vous-même. Et–et–et ça ne... ça ne... ce–ce n’est rien. Vous aurez peut-être une confusion des langues. Vous aurez peut-être un–un tas de choses, et des sensations. Mais, s’il arrive quelque chose à part votre propre foi personnelle, ça ne peut être qu’un don Divin de Dieu, qui vous a été donné. Voyez?
E-374 “Et nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps.” C’est exact, vous voyez. Le baptême du Saint-Esprit est un acte différent de la nouvelle naissance. L’un est une naissance, l’autre est un baptême. L’un vous amène la Vie Éternelle, l’autre vous donne de la puissance. Il transmet la puissance dans la Vie Éternelle, vous voyez, pour qu’Elle puisse agir. Maintenant vous avez saisi? D’accord. Très bien.
E-375 Maintenant, en voici une autre, la deuxième, selon moi, dans l’ordre où je les avais ce soir-là : 61. Où était l’esprit de Jésus pendant les trois jours où Son corps était dans la tombe? Où était Son esprit?
E-376 Bon, Son esprit, si vous suivez les Écritures... eh bien, nous pourrions apporter beaucoup de passages. Mais, je me demande, qui a une Bible? Frère Stricker, tu as une Bible? Très bien. Frère Neville, tu en as une? Trouve-moi Psaumes 16.10. Et qui d’autre? Soeur Wood, vous avez une Bible, là? Eh bien, Frère Stricker (très bien, l’un ou l’autre), trouvez-moi Actes 2.27, Actes 2.27.
E-377 Donc, premièrement, quand Jésus est mort... Quand vous mourez, votre corps meurt. Le mot mort signifie “séparer”, juste être séparé de vos bien-aimés. Mais ici, Il a dit ceci dans Jean, chapitre 11 : “Celui qui écoute...” Pas... Pardon; ça, c’est dans Jean 5.24 : “Celui qui écoute Mes Paroles a la Vie Éternelle.”
E-378 Jésus a dit à Marthe, qui était venue à Sa rencontre... Elle a dit : “Si Tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais, maintenant même, tout ce que Tu demanderas à Dieu, Dieu Te l’accordera.”
E-379 Il a dit : “Je suis la résurrection et la Vie.” Voyez? “Celui qui croit en Moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en Moi ne mourra jamais.”
E-380 Bon, donc, il y a une partie de nous qui ne meurt pas. Et, comme je viens de le démontrer par toute une série de passages des Écritures, tout ce qui a un commencement a une fin. Ce sont les choses qui n’ont pas de commencement qui n’ont pas de fin. Par conséquent, quand nous acceptons Christ, Dieu, nous devenons fils et filles de Dieu, et notre Vie n’a pas plus de fin que la Vie de Dieu n’a de fin; nous avons la Vie Éternelle.
E-381 Or, le terme pour toujours, nous l’avons déjà examiné. Le terme pour toujours, c’est “une période de temps”, pour toujours et (une conjonction) pour toujours. Et là nous avons vu qu’il y a–qu’il y a une fin à ça, tout comme toutes les souffrances, et toutes les maladies, et tous les chagrins, et tous les châtiments, et l’enfer lui-même, ont une fin.
E-382 Mais la Vie Éternelle n’a pas de fin, parce qu’Elle n’a pas eu de commencement. Elle ne peut jamais mourir, parce qu’Elle n’a jamais eu de naissance. Elle n’a pas eu de commencement de jours, Elle n’a pas de fin de temps. Alors, le seul moyen pour nous de vivre Éternellement, c’est de recevoir quelque chose qui est Éternel. Et Dieu existait; avant qu’il y ait quoi que ce soit, il y avait Dieu. Dieu n’a jamais eu de commencement ni de fin.
E-383 Et Dieu était ce grand Esprit. Nous L’avons représenté par les–les sept couleurs de l’arc-en-ciel qui couvre... L’arc, en fait, couvrirait la terre s’il ne venait pas toucher la terre. C’est juste de l’eau à l’intérieur d’un cercle qui suit la courbure de la terre, c’est ce qui forme ça. Mais, maintenant, comme Dieu est Éternel, et qu’Il était ce qui est Parfait : l’amour parfait, la paix parfaite, la joie parfaite, la satisfaction parfaite. Tous ces sept Esprits (tels que nous les trouvons dans l’Apocalypse), qui sont sortis; c’est ce qui formait Dieu, c’était la perfection. Tout ce qui est autre que cela n’en est qu’une perversion.
E-384 Maintenant, le seul moyen pour nous de revenir à la perfection, c’est de revenir avec cette perfection-là, qui est Dieu. Alors nous arrivons à la perfection, alors nous avons la Vie Éternelle; sans fin, ou sans–sans quoi que ce soit, c’est simplement pour toujours la Vie Éternelle.
E-385 Maintenant, il parle de l’âme... de l’esprit. Car nous mettons dans la tombe même les corps des plus saints parmi nous, pour ce qui est de ce corps-ci. Et le corps... Au départ, quand Dieu, le Logos qui est sorti de Dieu...
E-386 Ou, comme j’en ai déjà parlé, les catholiques appellent Ça “la filiation Éternelle de Dieu”. Et, comme je l’ai dit auparavant, ce terme n’a même pas de sens. Vous voyez, il ne peut pas y avoir de fils Éternel, parce que tout fils doit avoir un commencement. Donc Jésus a eu un commencement; Dieu, Lui, n’a pas eu de commencement. Voyez? Mais le Fils était le... ce n’est pas une filiation Éternelle, mais le Fils qui était avec le Père au commencement était le Logos qui est sorti de Dieu.
E-387 Et c’était la théophanie de Dieu, qui est sortie. La forme humaine qui n’avait pas d’yeux comme vous pour voir, mais une meilleure vue. Elle n’avait pas d’oreilles comme vous pour entendre, mais une bien meilleure ouïe. Vous voyez, C’était une théophanie, c’est-à-dire que tout cet arc-en-ciel s’est abaissé et est entré dans une–une théophanie. Moïse L’a vue quand Elle a passé à travers le rocher, comme ça. Il En a vu le dos, il a dit : “Ça ressemblait à un homme.”
E-388 Abraham L’a vu quand Il est descendu et est entré dans une chair humaine, et qu’Il a mangé le veau, bu du lait, mangé le beurre. Abraham L’a vu quand Il venait d’y entrer, et puis Il s’est volatilisé, tout de suite après. Nous avons découvert que nos corps sont composés de seize éléments de la terre, qui se rassemblent. Et Dieu les a rassemblés et a mis deux Anges dans ces corps; des Anges qui se sont tenus là et qui ont parlé. Et les Anges étaient des hommes à un... à ce moment-là.
E-389 Maintenant, remarquez, nous voyons que, qui était Melchisédek, nul autre que Dieu Lui-même! Ça n’aurait pu être personne d’autre, puisqu’Il était le Roi de Salem, qui est Jérusalem. Il n’avait ni père ni mère; ça n’aurait pas pu être Jésus, parce que Lui avait un père et une mère. Il était sans commencement de jours ni fin de vie; il n’y en a qu’Un qui soit comme ça, c’est Dieu. C’était Dieu qui habitait ici dans une théophanie. Voyez? Remarquez, le Roi de Salem.
E-390 Maintenant, Dieu a vécu tout au long de l’âge, dans Son peuple. C’était Dieu qui était en David, qui l’a fait s’asseoir sur la montagne, un roi rejeté, qui pleurait. Ce même Esprit a été manifesté en Jésus, le Fils de David, qui a été rejeté à Jérusalem et qui a pleuré.
E-391 Joseph, vendu pour trente pièces d’argent, haï de son frère, aimé de son père, assis à la droite de Pharaon, et personne ne pouvait venir à moins de... il fallait passer par Joseph, et la trompette sonnait, et tout genou fléchissait devant Joseph : un type parfait de Christ. C’était l’Esprit de Christ qui vivait dans ces hommes. Voyez?
E-392 Alors, donc, ici, quand Jésus est mort, c’était Dieu manifesté dans la chair. Dieu est devenu homme. Selon les lois de la rédemption, le seul moyen pour un homme de pouvoir racheter la propriété perdue d’Israël, c’est qu’il fallait qu’il soit un parent. Il fallait qu’il soit un proche parent. Le Livre de Ruth l’explique d’une façon magnifique; il fallait qu’il soit un parent. Donc il a fallu que Dieu devienne un parent de l’homme, afin que l’homme puisse devenir un parent de Dieu. Voyez?
E-393 Il a en lui un esprit, l’homme a ça à sa naissance, parce que c’est un esprit naturel. C’est un esprit du monde, c’est un esprit du–du dieu de ce monde. Il est tout simplement un descendant d’Adam.
E-394 L’arbre se reproduit. La végétation se reproduit. Les animaux se reproduisent. Les humains se reproduisent. Ils sont des produits dérivés de la création originelle. Vous saisissez?
E-395 Alors, donc, quand un homme naît, il naît avec, en lui, un esprit de ce monde. C’est pour cette raison qu’il faut qu’il naisse de nouveau. Car cet esprit provient d’une conception par le père et la mère, c’est-à-dire la conception sexuelle, par laquelle il ne pouvait absolument pas vivre pour toujours. Donc il faut qu’il naisse de nouveau. Et avant qu’il puisse le faire, il fallait que Dieu descende et prépare un moyen pour qu’il puisse naître de nouveau; parce qu’il n’avait aucun moyen de se racheter lui-même, il était sans espérance. Il ne... Il était sans espérance, sans Dieu, sans Christ, dans le monde, perdu et fini. Il–il... il n’y avait rien qu’il puisse faire pour se sauver lui-même. Il... chaque... Peu importe qu’il fût souverain sacrificateur, qu’il fût évêque, qu’il fût pape, quoi qu’il fût, il était tout aussi coupable qu’un autre homme.
E-396 Donc, il fallait que ce soit Quelqu’un qui ne soit pas coupable qui le fasse. Et le Seul qui n’était pas coupable, c’était Dieu Lui-même. Il a fallu que Dieu descende et devienne homme (et Il est venu sous la forme de Christ), pour ancrer l’aiguillon de la mort, pour retirer l’aiguillon de la mort, pour nous racheter, afin que nous... pas par nos oeuvres ni par notre bonté (nous n’en avons pas), mais par Sa grâce, que nous soyons sauvés. Alors nous recevons une partie de Sa Vie dans ce corps mortel, et nous sommes maintenant fils et filles de Dieu, et nous avons la Vie Éternelle en nous. Nous sommes fils et filles de Dieu. Par conséquent, comme Jésus est vivant...
E-397 Et aucun homme, peu importe combien il est méchant ou combien il est bon, là, il lui faut, quand il quitte cette terre, il n’est pas mort. Il est quelque part ailleurs. Mais il a une vie qui périra, après qu’il aura été puni en enfer pour ses oeuvres, il... mais malgré tout, cette vie-là devra se terminer. Il n’y a qu’un seul type de Vie Éternelle.
E-398 Or, nous avons déjà examiné ça. Si un homme peut être pécheur, et être puni pour toujours... Il ne peut pas être puni pour toujours, à moins d’avoir la Vie Éternelle. S’il a la Vie Éternelle, il est sauvé. Voyez? Donc il n’y a qu’un seul type de Vie Éternelle, et c’est Zoe, “la Vie de Dieu”. Et il ne peut pas périr.
E-399 Mais les méchants sont dans un lieu où ils sont en–en attente (dans les tourments) de leur jugement (pour être jugés selon les oeuvres qu’ils auront faites, étant dans ce corps) au dernier jour. Bon, mais nous... Pour certains hommes, leurs péchés les précèdent, pour d’autres, ils les suivent.
E-400 Maintenant, si nous confessons nos péchés, Il est juste pour nous pardonner, par conséquent nous n’aurons jamais à subir le jugement de Dieu. Vous saisissez? Regardez, Romains 8.1 : “Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.” Qui sont en Christ. Qui sont passés de la mort à la Vie; vous voyez, nous n’avons aucune condamnation, étant en Jésus-Christ. “Qui marchent, non selon la chair, mais selon l’Esprit.” Voyez? “Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle.”
E-401 Et si j’ai été accepté en Christ, et que Christ a pris sur Lui mon jugement, et que je L’ai accepté comme victime expiatoire pour mes péchés, comment Dieu peut-Il me juger? Il m’a déjà jugé, quand Il a jugé Christ. Alors je suis affranchi du jugement. “Alors, quand Je verrai le sang, Je passerai par-dessus vous.” Voyez?
E-402 Mais, maintenant, il n’en est pas ainsi du méchant. Il va dans un lieu de tourments. Nous savons que c’est vrai. Le méchant est vivant. Il est dans un lieu de tourments. Il est dans un lieu où il ne sait pas... C’est comme ça que les spirites et les médiums peuvent faire monter l’esprit des gens qui sont décédés, c’est la rigolade, les plaisanteries grossières, les boutades, s’il vous est déjà arrivé de voir ce genre de chose. Très bien. Pourquoi? Ils ne...
E-403 Regardez cette Mme Pepper, avant la parution de mon article sur Le miracle de Donny Morton. Combien ont lu cet article? Oui, beaucoup d’entre vous l’ont lu, bien sûr. C’est dans le Reader’s Digest. Avez-vous remarqué que, juste avant ça, il y avait eu Mme Pepper, la plus grande spirite que le monde ait jamais connue. Douze pages consacrées à son histoire. Et pendant cinquante ans... On l’a reçue partout dans le monde, il y a eu des preuves scientifiques et tout, qui démontrent “qu’elle parle vraiment avec les morts, et que ces gens remontent”. Mais alors? Le nom de Dieu n’a pas été mentionné une seule fois, ni la repentance, ni la guérison Divine, rien à ce sujet, vous voyez.
E-404 Tout ce qu’il y avait, c’est que ces gens disaient : “Jean, tu ne me reconnais pas? Je suis Georges, qui était à tel endroit, et j’ai fait telle chose et telle chose. Tu te souviens de cet endroit où nous sommes allés et où nous avons fait ça?” Vous voyez, c’est tout ce qu’ils savent. Ils sont finis. Ils ont franchi... Pour eux, il–il ne reste plus que le jugement.
E-405 L’arbre tombe du côté où il penche. Et l’état dans lequel vous mourez... C’est pour ça que je ne suis pas d’accord qu’on prie pour les morts, vous voyez, l’intercession des prières ou–ou, la communion des saints, et tout. Ces choses ne sont pas possibles, selon la Parole de Dieu. Ça ne sert à rien de prier pour quelqu’un après son départ. C’est fini pour eux. Ils sont... ils ont... Ils ont franchi la ligne qui sépare la miséricorde et le jugement. Ou bien ils sont allés vers la miséricorde, ou bien ils se sont éloignés de la miséricorde. Jésus l’a dit, dans Matthieu, chapitre 16, Il–Il–Il a enseigné ça; c’est dans Marc, chapitre 16, je crois. L’homme riche et Lazare; aucun homme ne peut franchir cet abîme, ni ne le franchira jamais! Voilà. Voyez? Donc ça règle la question.
E-406 Bon, mais, quand Christ est mort, tout a dû rendre témoignage qu’Il était le Christ. Maintenant venons-en à votre question. Pour commencer, les étoiles ont refusé de briller, le soleil s’est couché, la lune n’a pas voulu donner sa lumière, la terre a vomi ses rochers, au moment de Sa mort. Et Il est allé prêcher aux âmes qui étaient en prison, qui ne s’étaient pas repenties lorsque la patience se prolongeait, aux jours de Noé. Il fallait qu’ils Le reconnaissent, Lui. Regardez ça! Et si, par hasard, il y avait un pécheur ici ce soir, réfléchissez-y une minute. Un jour, cet Évangile que vous entendez prêcher à l’instant, vous devrez En rendre témoignage. Quelque part, vous fléchirez le genou, qui que vous soyez. Peut-être dans dix mille ans, peut-être pas avant... peut-être demain matin. Quel que soit le moment, quelque part vous vous inclinerez et vous entendrez de nouveau ce même Évangile vous être prêché.
E-407 Car, après que ces âmes qui étaient en prison, qui ne s’étaient pas repenties quand Énoch et quand tous les autres avaient prêché, et Noé... et lorsque la patience de Dieu se prolongeait, comme maintenant – dans l’attente que ce moment arrive. Noé, Énoch et tous les autres avaient prêché, et ces gens avaient ri et s’étaient moqués d’eux. Et ils étaient dans la prison, et Jésus est allé prêcher aux âmes qui étaient en prison. Il a rendu témoignage! Les cieux ont rendu témoignage que “c’était Lui!” La terre a rendu témoignage que “c’était Lui!” Le séjour des morts a rendu témoignage que “c’était Lui!”
E-408 La Bible dit que... David, il y a de nombreuses années, dans les Psaumes... Très bien, frère, lis les Psaumes là, s’il te plaît. Psaumes 16.10 : [Frère Neville lit : “Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.”–N.D.É.]
E-409 Lis la même chose, frère, là, quand Pierre a prêché; dans Actes, chapitre 2, verset 27 : [Frère Stricker lit : “Car tu n’abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.”–N.D.É.]
E-410 Lis deux versets plus haut, frère, pour avoir le contexte–contexte de ça : [Frère Stricker lit : “Car David dit de lui : Je voyais constamment le Seigneur–Seigneur devant moi, parce qu’il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé. Aussi mon coeur est dans la joie, et ma langue dans l’allégresse; et même ma chair reposera avec espérance, car tu n’abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.”–N.D.É.]
E-411 Maintenant lis le verset suivant : [Frère Stricker lit : “Tu m’as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence.”–N.D.É.]
E-412 Oui, remarquez. Maintenant, mon ami témoin de Jéhovah, qu’est-ce que vous dites de ça? Voyez? Si le séjour des morts est un lieu... le hadès, le shéol, quel que soit le nom que vous lui donnez; si ça se termine à la tombe, alors pourquoi a-t-Il dit : “Je n’abandonnerai pas Mon âme dans le séjour des morts, et Je ne permettrai pas que Ton Saint voie la corruption”? Qu’est-ce que vous dites de ça? Voyez?
E-413 Ici, Son corps était dans la tombe; et Son âme était dans le séjour des morts, en train de prêcher, elle était vivante! Qu’est-ce que vous dites de ça? Il était de nouveau dans Sa théophanie. Son âme était là-bas, avec ces gens qui étaient, eux aussi, dans leur théophanie. Et Il leur rendait témoignage, qu’ils “ne s’étaient pas repentis lorsque la patience se prolongeait”.
E-414 Il... Autrement dit, Il a frappé à la porte. Et quand la porte s’est ouverte, à toutes ces âmes qui s’étaient repenties, Il a dit : “Je suis la Semence de la femme. Je suis Celui dont Énoch ici...” Là, dans le Paradis, un autre lieu. Ne perdez pas de vue ces trois lieux, là : le lieu des méchants, le lieu des justes et l’enfer lui-même. Voyez? (415) Tout comme une trinité du Ciel, comme : Père, Fils et Saint-Esprit. Comme la trinité de la bête : le faux prophète, la bête et la–et la marque de la bête. Et tout cela, souvenez-vous, c’est sous forme de trinité. Il faut une trinité pour former un tout dans sa perfection. Un tout, c’est quelque chose qui est dans sa perfection. Vous êtes un tout dans sa perfection, en trois : âme, corps et esprit; eau, sang et nerfs. Vous voyez, quelle que soit la chose dont il s’agit, il faut trois éléments pour constituer un tout dans sa perfection.
E-415 Prenez un morceau de verre à trois angles et faites briller le soleil dessus, vous aurez un arc-en-ciel dans sa perfection. Vous voyez, pour tout, il faut trois éléments pour constituer un tout qui soit parfait.
E-416 Or, souvenez-vous que, quand Il est mort, Il est d’abord allé prêcher aux âmes qui n’étaient pas en prison... qui étaient en prison, et Il a rendu témoignage qu’Il était “la Semence de la femme”. Il était “Celui qu’Énoch avait vu venir avec Ses saintes myriades”. Il devait rendre témoignage des Écritures qui avaient été prêchées par Noé, et par Énoch, et par les justes, “qu’Il était bien Celui-là”. Il fallait que tout reconnaisse Cela!
E-417 Puis Il est monté au séjour des morts et Il a reçu du diable les clés de la mort et du séjour des morts.
E-418 Il est remonté au Paradis; Il en a ramené Abraham, Isaac et Jacob, et les justes; ils sont ressuscités (Matthieu 27), ils sont sortis de la tombe et sont entrés dans la ville, et ils sont apparus aux gens dans la rue. Alléluia! Voilà!
E-419 Bon, mais Son corps... Pendant que Son âme était ici, en train de rendre témoignage aux perdus, ici en bas, en train d’ôter les clés au diable, et qu’elle revenait en ramenant Abraham et Isaac; Son âme gisait dans la... Son âme était là, en bas, en train de faire ça, et Son corps gisait dans la tombe. C’est pour ça que Jésus a dit... Les gens disent : “Eh bien, pourquoi est-ce que Jésus dit : ‘Dans trois jours Je le ressusciterai. Dans trois jours Je ressusciterai’? Il–Il est mort le vendredi après-midi, Il est ressuscité le dimanche matin.”
E-420 Mais regardez bien, c’était “dans les trois jours”, si vous prenez le lexique. Car Il savait que David, sous l’onction (sous l’onction du Saint-Esprit), avait dit : “Je ne permettrai pas que Mon Saint voie la corruption.” Il savait que ça s’appliquait à Lui. Il savait que ça s’adressait à Lui. Il était le Saint de Dieu, et Il savait que la corruption s’installe en soixante-douze heures. À un certain moment, avant l’expiration de ces trois jours, Il allait en ressortir, parce que les Écritures ne peuvent pas être anéanties.
E-421 Et chaque promesse Là-dedans s’applique à moi et s’applique à vous, elle est à nous!
E-422 Il a dit : “Détruisez ce corps, et en trois jours Je le relèverai.” En effet, Il avait dit : “Je n’abandonnerai pas Mon âme dans le séjour des morts, et Je ne permettrai pas que Mon Saint voie la corruption.”
E-423 Il savait qu’en trois jours ce corps allait sortir de là. Il n’y est pas resté les trois jours complets. Non monsieur, absolument pas. Il n’y est resté que du vendredi après-midi au dimanche matin, pas une seule cellule de ce corps ne pouvait se corrompre.
E-424 Et Il était mort et embaumé, et Il gisait... ou, Il avait été enveloppé d’un linceul et déposé dans une tombe. Dans ce pays chaud et marécageux, juste quelques heures et Il aurait commencé à se corrompre. On commence à se nécro-... nécroser, vous savez, son corps, son nez qui s’affaisse et tout, la corruption s’installe; ce pays chaud et humide. Et il aurait commencé à se corrompre, parce que c’était un corps. Mais Il savait, avant que cette cellule se corrompe, que Dieu avait dit par David, le prophète : “Je ne permettrai pas que Mon Saint voie la corruption.”
E-425 Oh, comme Il prenait la Parole de Dieu et alignait Sa vie sur Elle! Or, chacune des promesses qui s’Y trouvaient et qui s’appliquaient à Lui, Dieu a accompli chacune d’elles. Et chaque promesse qui s’applique au croyant, Dieu accomplira chacune de ces promesses. Amen. Soyez assurés que C’est la Vérité. Amen. Donc, Son âme... Pensez-vous qu’il est... Non, excusez-moi. Où était l’esprit de Jésus pendant les trois jours où Son corps était dans la tombe?
E-426 Son esprit était dans le séjour des morts, là dans les régions inférieures; et Il est ressuscité. J’aimerais ajouter une petite–petite déclaration ici qui pourrait beaucoup vous aider. Quand Il est ressuscité, Son... Quand Il est ressuscité des morts, Il n’avait pas encore terminé l’oeuvre de la rédemption, pas du tout. C’est vrai. Il fallait qu’Il fasse un nettoyage à fond de tout. Le prix avait été payé, mais l’horreur du séjour des morts, l’horreur de la tombe... Et là, quand Il–quand Il est mort, ça ne L’a pas arrêté, Il a continué. Il n’a jamais cessé de travailler quand Il est mort, Il a continué à prêcher! ...?... Excusez ma conduite sans doute un peu inconvenante, mais Il n’a jamais cessé!
E-427 Vous ne décéderez jamais! Il se peut que votre corps se repose un certain temps, mais Dieu le ressuscitera, Il l’a promis. Mais vous ne pouvez pas plus périr que Dieu pourrait périr. C’est vrai. Regardez, Son... après qu’Il était mort, d’après ce que... mort, d’après les disciples. Il dormait, voilà ce qu’Il faisait. Ils L’avaient endormi; comme Il l’avait dit, au sujet de Lazare : “Je vais le réveiller.” Lui, il a fallu que Dieu Le réveille.
E-428 Regardez, Il est descendu aussitôt, et a continué à prêcher. Et Il a prêché aux âmes qui étaient là, en prison. Ensuite Il est descendu en enfer, Il a ôté les clés au diable. Puis Il est remonté et a prêché de nouveau, dans le paradis, et Il est ressuscité le troisième jour. Il s’est entretenu avec Ses apôtres pendant quarante jours et puis, au bout du quarantième jour, Il est monté; en effet, tout ce qui plane sur nous, les superstitions et tout le reste... Il a retranché toutes les superstitions, tous les doutes, et à Son ascension, Il a établi entre la terre et la Gloire une ligne de communication par la prière. Il est monté et s’est assis à la droite de Sa Majesté. Vainqueur! Le grand Conquérant, absolument. La mort n’a pas pu Le retenir! Le séjour des morts n’a pas pu Le retenir! La terre n’a pas pu Le retenir!
E-429 Quand Il était ici sur terre, on Lui a donné le... Il est allé vers la ville la plus basse et vers les gens les plus bas, et on Lui a donné le nom le plus bas. Voilà ce que les hommes Lui ont fait. Il est allé à Jéricho, la ville la plus basse. L’homme le plus petit a dû grimper sur un arbre pour Le regarder d’en haut. Voilà la place que les hommes Lui ont donnée. Il était un larbin préposé au lavage des pieds, la pire tâche qu’on puisse donner à faire. Il est devenu le plus bas de tous. Et on L’a appelé du nom le plus bas qu’on puisse donner : Béelzébul, “le prince des démons”. Les hommes Lui ont donné le nom le plus bas, la place la plus basse, et L’ont envoyé dans les régions les plus basses du séjour des morts le plus bas.
E-430 Dieu L’a ressuscité et L’a envoyé au plus haut des Cieux, avec un Nom au-dessus de tout nom. Alléluia! Eh bien, il faudrait qu’Il se penche pour voir le Ciel. Ton Trône est élevé au-dessus des cieux du Ciel. Et le plus grand Nom qui ait jamais été donné dans le Ciel et sur la terre doit être... est attaché à Lui. Voilà ce que Dieu a fait pour Lui. Les hommes Lui ont donné la place la plus basse, et Dieu a fait de Lui le plus élevé. Le voilà, du plus bas au plus élevé.
E-431 Il est devenu le plus bas de tous, afin de nous élever, nous, au plus haut. Il est devenu nous, afin que nous, par Sa grâce, nous devenions Lui, des fils de Dieu. Voilà jusqu’où Il est allé. Amen! Que Son Nom soit béni. Il a préparé un chemin pour que nous aussi, nous puissions y arriver, un jour : “Parce que Je vis, vous aussi, vous vivez.”
E-432 Oh, pas étonnant... Quand des hommes saisissent cette vision, aucun homme n’a jamais pu l’expliquer. Ils ont même essayé de l’expliquer, et ils ont perdu la raison; ce cantique magnifique : “L’amour de Dieu, si fort, si tendre, est un amour sans fin.” Ce dernier couplet... ou, je crois que c’est le premier couplet : “Versez de l’encre dans les ondes, changez le ciel en parchemin...” Vous savez où on a trouvé ça? Écrit sur l’asile... sur le mur d’un asile d’aliénés. Jamais, au grand jamais, aucun homme ne pourra expliquer l’Amour de Dieu. Oh, on ne pourra jamais exprimer ce qu’Il a fait pour nous. Oh, comment pourriez-vous attribuer un mérite à quoi que ce soit, là-bas? C’est Sa grâce, du début à la fin. J’étais perdu, fini et impuissant, bon à rien, sans rien, et Lui, par Sa grâce, Il est venu et nous a sauvés. Oh! la la! Voilà Son... Voilà mon Seigneur. Voilà Son amour, voilà Sa bonté.
E-433 Maintenant il nous reste environ sept minutes, et une quinzaine de questions. 62.Pensez-vous que ce soit en ordre pour des femmes de faire, en dehors de l’église, un travail d’accompagnement spirituel?
E-434 Oui. C’est juste une question, juste une... ce n’est pas une question qui a trait aux Écritures, mais... Bien sûr que oui. Oui monsieur, nous travaillons tous ensemble. Les femmes ont leur place, bien sûr que oui. Oui monsieur. Faites tout le travail d’accompagnement spirituel que vous pouvez, et Dieu vous bénira pour ça. Très bien, maintenant voyons un peu : 63.S’il vous plaît expliquer la trinité. Comment le Fils peut-Il être assis à la droite du Père, en train d’intercéder pour les... auprès du Père, s’ils ne sont pas deux personnes?
E-435 Eh bien, mon ami bien-aimé, c’est une... c’est–c’est une révélation. Si Jésus a dit : “Moi et Mon Père, Nous sommes un”, alors comment peuvent-Ils être deux? Voyez? Or, Ils ne sont pas deux.
E-436 Une fois, une femme m’a dit, j’étais en train d’expliquer ça, elle a dit : “Vous et votre femme, vous êtes–vous êtes deux, mais quand même vous êtes un.”
E-437 J’ai dit : “Mais Dieu et le Fils, c’est autre chose, vous voyez.” J’ai dit : “Me voyez-vous? – Oui. – Voyez-vous ma femme? – Non.”
E-438 J’ai dit : “Alors, le Père et le Fils, c’est autre chose; Jésus a dit : ‘Quand vous Me voyez, vous avez vu le Père.’” Voyez?
E-439 Le Père et le Fils... Le Père, c’était le Tout-Puissant Jéhovah Dieu qui a fait Sa demeure dans un tabernacle appelé Jésus-Christ, lequel était le Fils de Dieu oint. Jésus était un homme, Dieu est Esprit. Personne n’a jamais vu Dieu, mais le Fils unique du Père L’a fait connaître. Il était... Il... Sa personnalité, Son être, Sa Divinité, tout ce qu’Il était, C’était Dieu! Il n’était ni plus ni moins que Dieu. Pourtant, Il était un homme. Il était un homme, une maison dans laquelle Dieu demeurait. C’est vrai, Il était la demeure de Dieu.
E-440 Maintenant, si vous voulez des références bibliques là-dessus... Frère Neville, si tu veux bien prendre pour moi Marc 14.62. Et Soeur Wood, prenez pour moi Éphésiens 1.20. Quelqu’un d’autre a une Bible? Eh bien, levez la main. Soeur Arnold, vous en avez une, là-bas? Très bien, prenez pour moi Actes 7.55. Très bien. Marc 14.62, Frère Neville; et Soeur Wood, c’est Éphésiens 1.20; Actes 7.55, Soeur Arnold.
E-441 Très bien, est-ce que tu l’as, Frère Neville? Très bien, alors lis-le : [Frère Neville lit : “Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.”–N.D.É.]
E-442 Très bien, maintenant, regardez ce premier bout de phrase. Jésus a dit : “JE le SUIS.”
E-443 “JE SUIS.” Qui était le JE SUIS? Il n’y a jamais eu un seul homme dans le monde entier qui ait pu interpréter Cela. Même les... vous qui lisez les lexiques et tout, il n’y a jamais eu un homme qui soit arrivé à déchiffrer... C’est J-v-h-u. Et même les érudits hébreux ne sont jamais arrivés à prononcer Ça. Au buisson ardent, ce jour-là, quand Il est apparu à Moïse, C’était J-v-h-u. Alors ils L’ont prononcé “J-o-h, Jéhovah”, mais Ce n’est pas “Jéhovah”. J-v-h-u, vous voyez, personne ne sait.
E-444 Vous dites : “Eh bien, Moïse n’arrivait pas à déchiffrer Ça.”
E-445 Il a dit : “Qui, dirai-je?”
E-446 Il a dit : “Dis que ‘JE SUIS’ t’a envoyé. JE SUIS.”
E-447 Maintenant regardez bien. JE SUIS, c’est au présent, ce n’est pas “J’étais” ou “Je serai”, JE SUIS. Alors Il a dit : “De génération en génération, ce sera Mon Nom commémoratif : JE SUIS.”
E-448 Maintenant, regardez Jésus qui était là, à la fête, ce jour-là. Ils ont dit : “Nous savons maintenant que tu es dérangé.” Les mots exacts : “Tu es fou” (fou, c’est “dérangé”). “Nous savons que tu es dérangé. Tu es un Samaritain, tu as un démon.” (Jean, chapitre 6.) Et il a dit : “Maintenant, tu dis que tu es... que tu as vu Abraham, et tu es un homme qui n’a pas plus de cinquante ans?” (Il paraissait peut-être un peu plus vieux que Son âge, mais, Il n’avait que trente ans, mais Son travail... Il a dit : “Tu veux dire que toi, qui es un homme qui n’a pas plus de cinquante ans, tu dis que tu as ‘vu Abraham’? Nous savons maintenant que tu es dérangé.” Voyez? Il a dit : “Avant qu’Abraham fût, JE SUIS.”
E-449 “JE SUIS”, Il était le grand JE SUIS. Ici, Il le dit de nouveau à ces Juifs, vous voyez : “JE SUIS! Et quand vous Me verrez venir à la droite de la puissance...” Pas vrai?
E-450 Relis ça, frère : [Frère Neville lit : “Quand vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.”–N.D.É.]
E-451 Maintenant, lisez le vôtre, Soeur Wood : [Soeur Wood dit : “Éphésiens 1.20?”–N.D.É.] Oui, madame. [Soeur Wood lit : “Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes.”–N.D.É.]
E-452 Très bien, lisez le vôtre, soeur. Vous voyez, C’est pareil : [Soeur Arnold lit : “Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.”–N.D.É.]
E-453 Or, vous voyez, Dieu ne pourrait pas avoir un grand bras droit, vous voyez, et que Jésus soit debout sur Son bras droit. La droite signifie “l’autorité”. Voyez? Comme, par exemple, si–si j’étais le dirigeant absolu de l’église, ou si j’étais une sorte d’évêque, et que Frère Neville prenne ma place, il serait mon bras droit. Vous voyez, ça veut dire qu’il est... qu’il serait à ma droite.
E-454 Alors, Jésus est à la droite de la puissance. Or, c’est ce qu’Il dit ici, dans Éphésiens, quand il l’explique : Il est à la droite de la puissance. “Tout pouvoir dans les Cieux et sur la terre” (Il a dit, après Sa résurrection) “a été remis entre Mes mains. J’ai tout pouvoir dans les Cieux et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que Je vous ai prescrit. Voici, Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.”
E-455 “Tout pouvoir dans les Cieux et sur la terre.” Où est ce... S’il y a là-haut un dieu autre que Lui, il n’a aucun pouvoir. Vous voyez, il ne pourrait pas y avoir d’autre Dieu. “Tous les pouvoirs des Cieux et de la terre” se trouvent dans Sa main. Alors, vous voyez, “Il est debout à la droite” (comme la question que la personne a posée), ça ne signifie pas...
E-456 Maintenant regardez! Le corps... Dieu est Esprit. Oui, combien comprennent ça? Dites : “Amen.” Dieu est Esprit, Jésus est un Homme, et Jésus était Dieu fait chair. Jésus était... Nous ne pourrions jamais voir Dieu, vous voyez, Il est Esprit. On ne peut pas voir un esprit. “Personne n’a jamais vu Dieu.” Personne ne pourrait voir Dieu.
E-457 Et permettez-moi de dire ceci : “Vous ne m’avez jamais vu.” Vous ne m’avez jamais vu, de toute votre vie, et vous ne me verrez jamais. C’est vrai. Vous voyez ce corps qui fait connaître la personne qui est ici, à l’intérieur. Or, ce corps n’a pas la Vie Éternelle, mais l’esprit a la Vie Éternelle. Ce corps descendra, mais il remontera avec la même apparence, tout comme un grain de blé qui descend en terre. Le Christianisme est fondé sur la résurrection, et non sur le remplacement. La résurrection; ce même Jésus qui est descendu, c’est le même Jésus qui est revenu. Si vous descendez avec les cheveux roux, vous revenez avec les cheveux roux; si vous descendez avec les cheveux noirs, vous remontez avec les cheveux noirs. Vous voyez, c’est une résurrection.
E-458 Quand on mange... J’ai demandé ça au médecin, il n’y a pas longtemps, j’ai dit : “Comment se fait-il que, quand j’avais seize ans... Chaque fois que je mange, je me renouvelle?”
E-459 Il a dit : “C’est bien ça.”
E-460 Vous faites entrer de nouvelles–nouvelles cellules, chaque fois que vous produisez... la–la chair produit... Ou, la nourriture produit des cellules sanguines, et ces cellules sanguines vous rendent plus fort. C’est ce qui vous permet de vivre. Donc, quelque chose doit mourir chaque fois, pour vous permettre de vivre. Chaque jour, quelque chose meurt : si vous mangez de la viande, la vache meurt; quoi que vous mangiez; le poisson meurt; ou le–ou le blé meurt, pour produire le pain; la pomme de terre meurt, pour produire la pomme de terre; et... chaque forme de vie; vous ne pouvez vivre que de substances mortes.
E-461 Et vous ne pouvez vivre Éternellement que parce que quelque chose est mort : Jésus. Pas parce que vous avez adhéré à l’église, pas parce que vous avez été baptisé, pas parce que vous avez professé le Christianisme; parce que vous avez accepté la Vie de Jésus-Christ, qui a été saignée... le sang qui a été versé pour vous, et vous L’avez accepté comme votre Sauveur personnel.
E-462 Maintenant remarquez, je demande ceci. Je veux vous demander ceci. Regardez ceci, c’est magnifique. Peut-être que j’ai enseigné ça précédemment (je ne sais pas), ici; en prêchant partout, on oublie ce qu’on dit à un... certains endroits. Mais alors, comment se fait-il...
E-463 Maintenant, je suppose, Soeur Smith... Je ne sais pas si je connaissais ou non Frère Fleeman, il y a si longtemps. Tryphène, je me souviens d’elle quand elle était petite fille. Vous vous souvenez de moi quand j’étais... j’étais un petit homme trapu, costaud, avec les cheveux noirs ondulés. Je faisais de la boxe. Oh, dans le monde, je pensais avoir beaucoup de classe. “Oh”, je me disais, “personne ne peut me battre. Non monsieur.” Mais je–je me suis fait avoir avec ça, vous voyez. Mais je... Seulement, je me disais : “Oh! la la!” Je me disais : “Si vous arrivez à me mettre quelque chose sur le dos, moi, je descendrai la rue avec.” C’est sûr, rien ne me dérangeait. Et chaque fois que je mangeais, je devenais plus costaud et plus fort, tout le temps. Chaque fois que j’absorbais une nouvelle vie... Je mangeais du chou, des pommes de terre, des haricots, de la viande, comme je le fais aujourd’hui. Et je devenais plus en plus fort et de plus en plus costaud. Quand je suis arrivé à environ vingt-cinq ans...
E-464 Je mange mieux maintenant que je ne mangeais alors, vous tous qui me connaissez, vous le savez. Je peux manger mieux maintenant, c’est pareil pour nous tous. Mais alors, comment se fait-il, Frère Egan, que même si je mange de la meilleure nourriture, en plus grande quantité, de meilleures vitamines et tout... Même en mangeant plus, je me vois dépérir. Voici que je deviens un vieil homme aux épaules tombantes, chauve, qui grisonne, aux mains qui se rident, dont le visage se creuse, dont les épaules s’affaissent, le matin c’est dur de se lever, et... Oh! la la! Comment ça se fait? Si je me renouvelle chaque fois que je mange, alors, comment ça se fait?
E-465 Si je verse de l’eau d’une carafe dans un verre, et qu’il se remplit à moitié, et qu’ensuite, l’eau se met à descendre tout le temps plutôt que de monter; et plus j’en verse, plus vite elle descend. Voilà, c’est ça. Et vous ne pourriez pas prouver ça par la science, même s’il le fallait. Ce Livre est la seule chose qui prouve quelque chose que Dieu a fixé; c’est un rendez-vous, Dieu nous a vus venir.
E-466 Vous, les hommes plus âgés, et vous, les femmes plus âgées, il se peut qu’il y en ait certains parmi vous, dont le–le mari et dont la femme soient peut-être décédés. Cela ne–cela ne dérange en rien. Alléluia. Ils sont juste de l’autre côté du rideau là-bas, ils attendent; absolument. Et ils désirent ardemment être de nouveau avec vous. C’est vrai. Ça, c’est sûr. Ils désirent ardemment être de nouveau réunis. La Bible le dit, les âmes sous l’autel, qui crient : “Seigneur, jusques à quand?” Voyez? Ils ne sont pas dans l’état qu’il faut.
E-467 Dieu n’a jamais fait de nous des Anges, Il a fait de nous des hommes et des femmes. Nous serons toujours des hommes et des femmes, parce que nous sommes un–un produit de l’intelligence même de Dieu. Nous pourrons toujours être des hommes et des femmes.
E-468 Mais qu’est-ce qui fait ça? Vous voyez, peut-être que vous pensez au moment où vous vous êtes avancés jusqu’à l’autel, vous et votre petit mari, vous avez déclaré là : nous nous prenons l’un l’autre, pour épouse légitime, et pour vivre ensemble dans les liens sacrés du mariage, et bénéficier des–des faveurs de Dieu, et ainsi de suite, et tout le témoignage que vous avez donné, et la promesse que vous avez faite. Bientôt vous avez commencé à remarquer quelque chose, tous les deux. Lui qui se tenait bien droit et qui avait les cheveux lustrés; et maman, qui avait de jolis petits yeux bruns ou bleus, ou d’une autre couleur. Oh, combien vous la regardiez. En ressortant, vous regardiez papa, “comme il tenait ses épaules bien en arrière”; et, au bout d’un certain temps, elles deviennent tombantes. Maman va avoir les cheveux gris, l’arthrite va s’installer et tout le reste. Et au bout d’un certain temps, la voilà partie, ou c’est lui qui part.
E-469 Qu’est-ce que c’était? Quand Dieu vous a vus debout là, Il a dit : “Voilà, c’est comme ça que Je vous veux.” “Très bien, mort, entre en action, mais tu ne peux pas les prendre avant que Je te le permette.”
E-470 Oh, oh, je pense à Job. Oui, Dieu regardait d’en haut; Job savait que Dieu l’aimait. (Et remarquez, il ne peut pas vous prendre.) Il a dit : “Il est entre tes mains, mais ne prends pas sa vie.”
E-471 Alors, voilà que les épaules deviennent tombantes et, après un certain temps, vous n’êtes plus là. Qu’est-ce qui est arrivé?
E-472 Maintenant, à la résurrection, il n’y aura pas une seule chose qui symbolise la mort. Il ne peut pas y avoir une seule chose qui symbolise cette terre, ce que... Vous voyez, vous grandissiez par la volonté de Dieu, vous aviez la vie. Puis, la mort s’est installée, pour vous terrasser. Vous mangez la même nourriture et tout, vous buvez la même sorte d’eau, tout; mais la mort s’est installée. Par contre la photo est déjà prise. Alléluia. À la résurrection vous serez de nouveau en vie. Et il n’y aura pas de mort, ni rien qui ressemble à la mort, ni vieillesse, ni infirmité, ni rien. Immortels, nous nous tiendrons là, à Sa ressemblance, rendus parfaits pour toujours. Alléluia. Oh, je... Ça ferait jubiler n’importe qui, en particulier quand on arrive à mon âge.
E-473 C’est à mon âge, je suppose, qu’on y pense plus que jamais. On est juste à cette période charnière, vous voyez. Là... on commence à se poser des questions : “Qu’en est-il de tout ça? Qu’est-ce que j’ai fait?” Je regarde ici en arrière, je pense : “Oh, miséricorde; eh bien, où est-ce que c’est passé, Seigneur? Me voici à quarante-huit ans. Encore deux ans et j’aurai la moitié de cent ans. Fiou. Je n’ai...”
E-474 Regardez le peu d’âmes que j’ai gagnées. Je veux en gagner des millions et des millions de plus. Ô Dieu, aide-moi. J’ai honte de moi, même de rentrer à la maison pour les vacances. Je me dis : “Oh, la moisson est mûre, et il y a peu d’ouvriers. Tous les jours, des millions de personnes se meurent dans le péché et la honte, écoute leur appel.” Là je vais au lit, le soir, et j’entends crier ces pauvres petits païens là-bas, dans leur pays. Ils sont venus par milliers, cherchant à me retenir, et–et, ils étaient là à l’aéroport, – si bien qu’on avait dû faire venir la milice, là, pour les garder à distance, – juste pour entendre l’histoire de Jésus-Christ.
E-475 Et ici nous pouvons supplier les gens, et mettre des annonces dans le journal et tout le reste, et louer les endroits les plus confortables pour qu’ils puissent s’asseoir, offrir le meilleur divertissement avec de beaux chants, ils viendront et : “Ouââââh, bon, c’était pas trop mal, mais ils sont d’une autre confession que moi.”
E-476 Oh! la la! jusque–jusque–jusqu’à quand cela peut-il durer? Ce n’est pas... ce n’est pas bien. Et ici nous jetons à la poubelle des milliards de tonnes de nourriture, que ces gens accepteraient avec joie. Ils sont des créatures de la terre autant que nous. Oh, nous... Eh bien, ce comportement ne peut pas durer encore très longtemps.
E-477 Bon, donc, qui est le Père? Le Père et le Fils sont un. Observez, dans I Jean 5.7, il est dit : “Il y en a trois qui rendent témoignage dans le Ciel : le Père, la Parole (qui est le Fils)... le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ces trois sont un.”
E-478 “Il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre, ce sont l’eau, le sang et l’Esprit.” Ce sont les trois éléments qui sont sortis du corps de Christ. Ils ont percé Son côté : de l’eau en est sortie, du Sang en est sorti, et “entre Tes mains Je remets Mon Esprit”. Voilà, ce sont les trois éléments. Ces trois-là ne sont pas un, mais ils sont d’accord.
E-479 Père, Fils, et Saint-Esprit; I Jean 5.7 dit : “Ces trois sont Un.”
E-480 “L’eau, le sang et l’Esprit sont d’accord.” Ils ne sont pas Un, mais ils sont d’accord. Alors, le Père... Et la seule chose que le corps peut faire, c’est qu’à ce moment-là Dieu peut voir Lui-même que, grâce au châtiment que ce corps a subi, il y a là l’intersect-... l’interception, juste là, vous voyez. C’est à ce moment-là qu’Il voit ce Sang qui est là, entre Lui et le jugement. Voici Sa Parole qui dit : “Le jour où tu en mangeras, ce jour-là tu mourras.” Et voici Jésus qui dit : “Je... Mais J’ai pris leur place. Tu vois, J’ai pris leur place.”
E-481 Vous vous souvenez de ce que je vous ai raconté l’autre soir, de la vision que j’avais eue, alors qu’il y avait cette femme qui se comportait très mal, là dans la pièce? Et j’étais en train de la condamner, je disais : “Ô Dieu, pourquoi ne fais-Tu pas sauter cet endroit?” Alors Il m’a montré ce qu’il en était de moi, vous voyez. Et je me suis avancé vers elle, je lui ai dit ce qui était arrivé. Maintenant, voici la dernière question. 64.Pensez-vous, d’après les Écritures, que les Juifs seront... accepteront Christ juste avant l’enlèvement de l’Église?
E-482 Je–je–je crois vraiment que l’enlèvement de l’Église... Ça, c’est mon opinion personnelle, vous voyez. Et si nous avions le temps, nous prendrions ça en détail, mais il est–il est plus de vingt et une heures, maintenant. Regardez, je crois effectivement que les Juifs recevront Christ à Sa seconde venue. Maintenant souvenez-vous, pour que cette personne le sache : nos yeux ont été aveuglés... ou, leurs yeux ont été aveuglés, pour que nous, nous puissions recevoir la vue. Tout le monde sait que les Écritures font mention de cela. Pas vrai? Paul nous dit que nos... que nous avons été aveuglés... que les Juifs ont été aveuglés pour que nous puissions recevoir Christ. Voyez? Et nous sommes l’olivier sauvage qui a été greffé, par l’adoption, sur cet arbre.
E-483 Maintenant, voici mon opinion, je vais seulement vous donner... On m’a demandé : “Pensez-vous...?” Maintenant, voici la manière dont je pense que ça se produira. Je ne sais pas. Quoi qu’il en soit, je suis sûr que, par la grâce de Dieu et par Sa miséricorde, nous y serons; vous voyez, par Sa grâce, quoi qu’il en soit. Il se peut que je ne sois pas capable de démêler tout ça, mais voici ce que je pense. Je crois que nous sommes au temps de la fin. Je crois que l’âge des nations est sur le point de se terminer. Je crois que nous sommes à la fin.
E-484 Et maintenant, les Juifs; il y a deux choses qui ont toujours causé du tort aux Juifs : étant aveugles, ils ne pouvaient pas voir ce qu’il en était; et le fait que les gens des nations, d’abord, souvent...
E-485 J’ai parlé à un Juif, à Benton Harbor, Soeur Smith, et vous savez ce qu’il m’a dit? (Là-bas, à un de ces lieux israélites, endroits israélites, là.) Cette question à propos de la guérison d’un aveugle. Et il a dit : “Vous ne pouvez pas couper les Juifs en... Vous ne pouvez pas couper Dieu en trois et servir cela à un Juif : En faire un Père, un Fils et un Saint-Esprit.” Il a dit : “Pas à un Juif, ça non, nous ne sommes pas des idolâtres.” Il a dit : “Nous, nous croyons en un seul Dieu.” Voyez?
E-486 Et quand vous vous mettez à partager Dieu en trois : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit, à ce moment-là, vous empêchez ce Juif de voir, ça pour sûr, parce qu’il sait bien que ce n’est pas vrai. Il sait bien que ce n’est pas vrai. Ça fait de vous un idolâtre, aussi sûr que l’idolâtrie existe, vous avez trois dieux. Vous devez En faire un seul et même Dieu, ce ne sont pas trois dieux, ce sont trois fonctions du même Dieu. Vous voyez, Dieu, dans la paternité, Il a exercé une fonction, dans la filiation, Il a exercé une fonction, et maintenant Il exerce une fonction dans la dispensation du Saint-Esprit. C’est un seul et même Dieu.
E-487 C’est pour cette raison que nous avons reçu la commission de baptiser au Nom du Père, Fils, Saint-Esprit; parce que, pas au nom d’un... Le Nom, pas les noms; pas dans les noms, ni au nom du Père, au nom du Fils, au nom du Saint-Esprit; mais “au Nom du Père, Fils et Saint-Esprit”. Vous voyez, reconnaissant par là que ce seul et même Dieu est Christ, absolument. Vous voyez, voilà Qui c’est, ça ne peut pas être autrement. Voyez? Et l’Écriture...
E-488 Et–et alors, si notre révélation est fausse, alors Pierre et les autres apôtres ont enseigné quelque chose de faux; en effet, chaque personne dans la Bible a été baptisée au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Jamais une seule personne n’a été baptisée dans “Père, Fils, Saint-Esprit”, ça, c’est une doctrine catholique. Je peux vous le prouver par leurs propres paroles, et leurs propres lexiques et tout. C’est un credo catholique et non–et non une doctrine biblique. Et personne...
E-489 Même le roi d’Angleterre a été baptisé au Nom de Jésus-Christ. Environ six cents ans après la mort du dernier apôtre, alors qu’elle ne s’appelait même pas Angleterre à ce moment-là, elle s’appelait “Terre des Anges”. C’est de là que ça vient, ce nom. Il a été baptisé au Nom de Jésus-Christ.
E-490 Ce qui l’a converti, c’était un petit moineau. Quand... Si je peux me souvenir... pas saint Ange. Voyons, comment s’appelait-il? Agadabus [graphie incertaine–N.D.É.], saint Agadabus, je crois que c’était ça. Je ne suis pas sûr du nom, là. Mais, en tout cas, il est allé là-bas, et ils ont pris de ces...
E-491 Ils les ont appelés des anges, parce que les gens, les Assyriens et tout ça, ils avaient le teint foncé, et ces Anglais avaient de longs cheveux blancs ondulés, ils étaient blonds, des Anglo-Saxons, vous savez, aux yeux bleus. Ils ont dit “qu’ils ressemblaient à des Anges”, et c’est pourquoi ils l’ont appelée “Terre des Anges”.
E-492 Et le–le serviteur du Seigneur est allé là-bas, et il prêchait à leur roi; ils étaient assis devant un grand foyer. J’ai lu cette histoire il n’y a pas longtemps. Et un petit oiseau est entré dans la lumière et en est ressorti, et le roi a posé cette question : “D’où est-il venu et où est-il allé?” Voyez? “Il est entré dans la lumière, et nous l’avons vu, et il en est ressorti pour aller dans l’obscurité. N’est-ce pas la voie que suit un homme?”, il a dit.
E-493 “Mais qu’était-il avant de pouvoir entrer ici?”, a dit le prédicateur, vous voyez. Cela a frappé le roi; et, le lendemain matin, lui et sa famille se sont fait baptiser au Nom de Jésus-Christ. C’est vrai.
E-494 Alors, quoi? Le premier homme qui ait jamais été aspergé, ou qui ait jamais été baptisé d’une manière quelconque, au Nom du “Père, Fils, Saint-Esprit”, c’était dans l’église catholique. La première fois qu’il y a eu aspersion, c’était dans l’église catholique. La première fois qu’on a versé de l’eau sur quelqu’un, c’était dans l’église catholique. L’église protestante a toujours baptisé... dans la Bible, les apôtres, c’était par immersion au Nom de Jésus-Christ. Partout. Trouvez un seul endroit où ils l’aient été autrement. Voyez?
E-495 Maintenant, dans ce–ce temps important, les Juifs ne peuvent pas... J’ai demandé à ce rabbin, j’ai dit : “Rabbin, est-ce qu’il vous serait difficile de croire les prophètes?”
E-496 Il a dit : “Je crois les prophètes.”
E-497 J’ai dit : “Dans Ésaïe 9.6, qu’est-ce qu’il voulait dire par : ‘Un enfant nous est né’? De qui parlait-il?”
E-498 Il a dit : “Il parlait du Messie.”
E-499 J’ai dit : “Alors, est-ce que le Messie va naître?
E-500 – Oui, Il doit naître.”
E-501 J’ai dit : “Alors, s’Il doit naître, Il a une... Il aura une mère.
E-502 – Oui, il faut qu’Il ait une mère. Et il faut aussi qu’Il ait un père”, il a dit.
E-503 J’ai dit : “Absolument. Et est-ce qu’il vous serait difficile de croire que ça ne serait pas... est-ce que Dieu, le grand Jéhovah qui a ouvert la mer Rouge, n’aurait pas pu donner naissance à ce bébé par une naissance immaculée?” Voyez? Et voilà.
E-504 Il a dit : “Mais vous ne pouvez pas faire de Lui trois dieux.”
E-505 J’ai dit : “Il n’est pas trois dieux.” J’ai dit : “Que sera le Messie, par rapport à Dieu?”
E-506 Il a dit : “Il sera Dieu.”
E-507 J’ai dit : “Maintenant vous avez saisi. Maintenant vous avez saisi : Il est Dieu.” Exactement.
E-508 Alors, il a essayé de me dire, il a dit : “Eh bien, cet homme était un voleur, ce Jésus de Nazareth. C’était un voleur.”
E-509 J’ai dit : “Rabbin, en quoi était-Il un voleur?”
E-510 “Eh bien,” il a dit, “vos propres écritures disent ‘qu’Il est allé dans un champ de blé le jour du sabbat et qu’Il a pris du blé’.”
E-511 J’ai dit : “Voyons, rabbin, vous connaissez mieux... davantage l’Écriture que ça. Votre propre écriture dit que c’est légal : ‘Il est permis à un homme d’aller manger autant de blé qu’il veut, mais il ne doit pas en mettre dans son sac pour l’emporter.’ Votre propre loi, celle du rabbinat.”
E-512 Il est resté là un petit moment, il–il–il l’a cru, parce qu’il–qu’il en a témoigné. Il a dit au bout d’un moment, il a dit : “Eh bien, qu’est-ce qui–qu’est-ce qui a fait que les yeux de John...” Il a dit : “Comment avez-vous fait ça?”
E-513 J’ai dit : “Au Nom de Jésus-Christ.”
E-514 “Hum.” Il–il ne savait pas; il a dit : “Eh bien, vous ne pouvez pas couper Dieu en trois.”
E-515 J’ai dit : “Il était Jéhovah manifesté dans la chair, rabbin. Il... C’est ce qu’Il était, Il était Jéhovah dans la chair. C’était Son nom humain, le Nom associé à la rédemption, car il n’y a sous le Ciel aucun autre nom qui ait été donné, par lequel l’homme puisse être sauvé, si ce n’est par ce Nom humain associé à la rédemption : le Seigneur Jésus-Christ. C’est exact. Il était Dieu, Il est Dieu, Il sera toujours Dieu, c’est tout à fait exact : le Seigneur Jésus-Christ.”
E-516 Maintenant, je crois que l’église des nations va bientôt... l’achèvement du corps de l’église des nations. Les portes, entre... Jésus a dit, dans Matthieu 24 (je vais juste prendre cette Écriture-là une minute), Il a dit : “Ils fouleront aux pieds les murailles de Jérusalem, jusqu’à ce que la dispensation des nations soit terminée.”
E-517 Maintenant regardez bien. Il a été annoncé par notre Seigneur Jésus, dans Matthieu 24, que les Juifs seraient retirés de la scène. Daniel avait dit précédemment, dans les anciens prophètes, il avait dit “qu’il y aurait encore soixante-dix semaines destinées aux Juifs. Et que le Messie viendrait (le Prince) et qu’Il prophétiserait au milieu de la soixante-dixième des semaines, c’est-à-dire les sept ans, qu’Il serait retranché au milieu d’elle”. Regardez comme c’était parfait, Jésus a prêché exactement trois ans et demi et Il a été crucifié. Mais il y a trois... Cela rejoint tout à fait cette autre question ici. Il y a encore trois ans et demi qui leur ont été destinés, aux Juifs. Forcément.
E-518 Maintenant, si vous prenez Apocalypse, chapitre 7, Jean a vu cent quarante-quatre mille Juifs tous scellés, des douze tribus d’Israël. Vous voyez ce que je veux dire? Toutefois, il y a quelque chose qui doit encore arriver.
E-519 Maintenant, regardez comme c’est beau, avant que nous terminions, là. Observez comment–comment l’action se déroule. Or, ces Juifs ont été voilés.
E-520 Maintenant, les Juifs qui sont ici, la plupart d’entre eux, sont simplement... vous savez comment ils sont, ils détiennent les richesses du monde. Et ils sont simplement–simplement des gens portés sur l’argent, et c’est tout ce que vous pouvez en attendre, vous voyez; et très arrogants, et indifférents, et ils ne veulent pas écouter. Mais ce n’est pas de ceux-là qu’Il parlait, si vous remarquez.
E-521 Alors, les gens des nations... Maintenant regardez bien, il reste encore trois ans et demi pour ces Juifs. Donc, Jésus a dit que la ville de Jérusalem serait foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que la dispensation des nations... (Maintenant, vous ici qui ne croyez pas aux dispensations, que dites-vous de ça?) ...jusqu’à ce que la dispensation des nations soit terminée. Et quand la dispensation des nations sera terminée (le temps des nations sera terminé), alors la ville sera redonnée aux Juifs. Et Jésus a ajouté que la génération... Il a dit : “Quand vous sortez et que vous voyez le figuier bourgeonner, et tous les autres arbres bourgeonner,” il a dit, “vous savez que l’été est proche.” Il a dit. “De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le temps est proche, à la porte; et Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera pas, que ces choses ne soient arrivées.”
E-522 Alors, ils s’attendaient à ça dans cette génération-là : “C’est de cela qu’Il parlait.” Pas du tout! (523) Écoutez! Il a dit : “La génération qui verra le figuier bourgeonner.” Maintenant regardez bien, Il a dit : “Le figuier et tous les autres arbres.” Alors, autrement dit, “il y aurait un réveil universel à ce moment-là”. Maintenant regardez bien cette prophétie, comme elle s’intègre et cadre parfaitement.
E-523 Maintenant regardez bien. “Tous les autres arbres bourgeonner, vivre un réveil.” Un arbre, quand il bourgeonne, il vit un réveil. Pas vrai? Or, tout le monde sait – toute personne qui enseigne la prophétie – que le figuier, ça a toujours été les Juifs. Nous le savons. Ce sont les Juifs. Or...
E-524 Et regardez Joël, quand il en a parlé à son tour, il a dit : “Ce qu’a laissé le gazam, le hasil l’a dévoré; ce qu’a laissé le hasil, la sauterelle l’a dévoré; et ce que la sauterelle a dévoré...” Si vous remarquez, c’est exactement le même insecte, à différentes phases : le gazam, le hasil, la sauterelle. Tout ça, c’est le même insecte, seulement à différentes phases de sa vie. Maintenant regardez bien, ce même insecte a commencé à dévorer cet arbre juif en ce temps-là, il s’est mis à le dévorer, et il a dévoré, et dévoré, et dévoré, jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une souche; mais, alors, il a dit : “‘Je vous restituerai’, dit le Seigneur, ‘toutes les années qu’a dévorées le hasil. Et Je ferai de Mon peuple un sujet de joie.’” Voyez? Or, l’arbre a été complètement dévoré. Les gens des nations ont été greffés sur lui, c’est vrai. Très bien, nous devons produire du fruit.
E-525 Alors, quand arrive le temps de la fin, quand nous arrivons à la fin (si je vois la chose correctement), selon l’Évangile, il doit se produire un grand réveil.
E-526 Maintenant, saviez-vous que le drapeau juif est le plus ancien drapeau du monde? Et il a sommeillé pendant deux mille ans, plus que ça, environ deux mille cinq cents ans. Le drapeau juif, cette étoile de David à six branches, n’a pas du tout flotté pendant deux mille cinq cents ans; depuis la déportation à–à Babylone. Donc, du fait que l’Empire romain les avait pris sous son contrôle (et le Messie est venu, et ils L’ont rejeté), ils ont été dispersés aux quatre vents de la terre. Mais saviez-vous que, le 6 mai 194 6, ce drapeau a recommencé à flotter sur Jérusalem? Saviez-vous que, le 7 mai 194 6, l’Ange du Seigneur m’est apparu (le lendemain) ici, et m’a envoyé dans le monde entier pour apporter un réveil? Dès le lendemain matin! Quand ce drapeau a été hissé à Jérusalem, alors que le soleil se couchait cet après-midi-là, l’Ange du Seigneur est apparu ici, aux États-Unis, au même moment. “Quand vous verrez le figuier et les autres arbres pousser!”
E-527 Combien se souviennent de l’Étoile qui était suspendue ici, au-dessus de la rivière Ohio, il y a bien des années, quand Il a dit... En voici encore la photo ici, quand Il est descendu. Il a dit : “Ton Message sera précurseur de la seconde venue, tout comme Jean a été précurseur de la première venue.” Et, regardez, partout dans le monde un réveil s’est répandu. Des dizaines de milliers de milliers, et des milliers de personnes : un grand réveil.
E-528 Tous les légalistes et tous les autres dans le pays, et les grandes églises ont dit : “L’époque de Billy Sunday est terminée.” Mais, quand ils ont vu l’église commencer à vivre un réveil (les gens ordinaires), il fallait qu’ils sauvent la face. Charles Fuller aurait pu occuper cette position, mais il était trop âgé; alors ils ont choisi Billy Graham. Et Dieu a pris Billy Graham... ou, c’est l’église baptiste qui l’a fait, et ils se sont tous rassemblés autour de lui. Et Billy Graham n’arrive pas à la ceinture de Frère Neville, comme prédicateur, pour ce qui est d’être un prédicateur, pas... non, absolument pas. Mais, qu’est-ce que c’est? Il fallait qu’ils le fassent, ça, c’est un organisme, et tout le monde se regroupe, se rassemble là autour. Billy dit la même chose. Vous voyez, il fallait qu’ils le fassent. Et il fallait que ça se fasse pour accomplir la Parole de Dieu. Ils n’avaient pas l’Esprit autour duquel se rallier, alors il leur a fallu prendre la Parole et se rallier autour d’Elle; c’est donc ce qu’ils ont fait. Billy est un prédicateur de la Parole, il est épatant, et ils se sont ralliés autour; et comme ça tous les formalistes froids se sont ralliés à eux. Et cet Être surnaturel, avec la guérison Divine, la puissance et les oeuvres, et tout le reste, par les miracles de Dieu, a fait entrer cette... l’Église, l’Épouse enlevée qui a l’Huile dans Sa lampe, Il L’a fait entrer dans un réveil. Voyez? Et l’église formaliste et froide a eu son réveil. Et c’est maintenant au tour d’Israël d’avoir son réveil.
E-529 J’ai un film là-bas chez moi, en ce moment : Minuit moins trois. Et nous avons une prise de vue de ces Juifs qui rentrent. Ils rentrent; vous avez vu ça dans le magazine Look. Et ces navires chargés, qui arrivent de tout là-bas en Iran et de par là-bas; ces Juifs n’ont même jamais su que Jésus a déjà été sur la terre, ils sont allés là-bas lors de la déportation à Babylone. C’est tout ce qu’ils ont connu. Ils labouraient... vous avez vu ça dans le magazine Look ou Life et les autres, ils labouraient là avec de vieux outils en bois. Et quand ils ont vu ces avions arriver, ils se sont dit : “Ça y est”; en effet, Dieu leur avait dit “qu’ils seraient là-bas, et qu’ils seraient ramenés à Jérusalem sur des ailes d’aigle”. C’est vrai. Voilà. Et les Juifs ont dit : “Ça y est.” Ils sont montés dedans sans hésiter, et nous avons les prises de vue, avec leur propre voix, quand on les a interviewés; venant de toutes les parties du monde. Certains portaient sur leur dos ceux des leurs qui étaient âgés, ceux qui étaient aveugles et infirmes. Et ils descendaient des navires en provenance de toutes les parties du monde, ils rentraient.
E-530 Et ils se sont mis à ramasser des pierres sur le sol et à les mettre dans des sacs; et, aujourd’hui, ils ont découvert des sources d’eau. C’est le pays du monde où l’agriculture est la plus développée. La mer Morte détient plus de richesses que tout le reste du monde mis ensemble. Les Juifs sont en train de rentrer; cela a été caché aux nations, mais ils fleurissent comme une rose.
E-531 On a dit à ces–ces Juifs, on leur a dit : “Est-ce que vous revenez dans votre patrie pour y mourir?”
E-532 Ils ont dit : “Nous revenons pour voir le Messie. Où est-Il? Il est censé être ici.”
E-533 Frère, quand vous voyez le figuier bourgeonner – Il a dit : “Cette génération ne passera pas, que tout ne soit accompli.” Regardez le réveil parmi les formalistes. Regardez le réveil parmi l’Église. Regardez le réveil qui commence parmi les Juifs, ils s’attendent à la venue du Messie. L’Église, l’Église remplie de l’Esprit, l’Épouse qui a... les vierges qui ont l’Huile dans leurs lampes entreront au Souper des Noces.”
E-534 Les Juifs diront : “Voilà, c’est ça. Voilà notre Dieu, que nous attendions.” Les voilà, vos cent quarante-quatre mille, à propos desquels les russellistes se sont complètement emmêlés. Les voilà, ces Juifs qui Le recevront. Ils disent : “Voilà notre Dieu, que nous attendions.” Ils Le verront, ils diront : “D’où Te viennent-elles? D’où viennent ces cicatrices que Tu as aux mains?”
E-535 Il dira : “Elles Me viennent de la maison de Mes amis.” C’est vrai : “De la maison de Mes amis.”
E-536 Qu’est-ce qu’Il fera? L’Église des nations sera emmenée dans la Gloire, et l’Épouse sera mariée à Christ.
E-537 Comment Joseph s’est-il fait connaître aux siens? Il a fait sortir de sa présence tous ceux qui étaient des nations. Certainement. Qu’est-ce qui va arriver au reste de la Postérité de la femme? De sa bouche, le dragon lança de l’eau, pour faire la guerre; Jésus a dit : “Ils seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs, des gémissements et des grincements de dents”, ces grandes heures de persécutions et d’épreuves qui viendront sur l’église des nations.
E-538 Alors, qu’est-ce qui va se produire? Quand le temps du martyre sera arrivé, quand Dieu aura séparé ces Juifs, là-bas, de tout, Jésus reviendra, comme Joseph l’a fait. Quand ils ont entendu Joseph, alors qu’il avait fait sortir tous ses gardes et tout le reste, et qu’il a vu le petit Benjamin et les autres qui étaient là, qui se repentaient d’avoir tué Joseph. Ils pensaient avoir tué Joseph, et il était là, devant eux. Il a dit : “Je suis Joseph. Je suis votre frère.”
E-539 Alors ils ont vraiment tremblé : “C’est Joseph. Maintenant nous le reconnaissons.”
E-540 Quand Il dira : “Je suis Jésus. Je suis le Messie.”
E-541 Ils diront : “Oh! la la! maintenant, qu’est-ce que nous allons prendre!”
E-542 Tout cela est arrivé pour la gloire de Dieu. Ce ne sera pas... Eh bien, ils pouvaient l’entendre pleurer jusqu’au palais de Pharaon, Joseph qui pleurait à cause d’eux.
E-543 Attendez que Jésus voie ces Juifs qu’Il a dû frapper d’aveuglement, pour que nous, gens des nations, nous puissions avoir la possibilité d’entrer, quelle heure ce sera, c’est moi qui vous le dis. Il prendra ces Juifs, ne vous inquiétez pas, ces Juifs seront sauvés. Oui monsieur, il faut qu’ils soient là. Ça, c’est mon opinion là-dessus. Je ne vois ça nulle part ailleurs dans l’Écriture. Là encore, il faut garder les trois éléments ensemble.
E-544 Il faut garder la–la vierge endormie, la–l’église normale, confessionnelle, vous voyez. Il faut se représenter l’église... C’est-à-dire, d’abord le Juif, d’abord le Juif, qui n’est qu’une personne qui a été aveuglée, qui attend sur le côté. Il faut se représenter l’échelon suivant : la vierge endormie, qui était lente à agir, elle est sortie, elle allait à l’église, elle avait adhéré à l’église, c’était une assez bonne personne. Et puis il faut se représenter l’Église spirituelle, l’Enlèvement, l’Épouse. La voilà. Ces personnes-là, les trois, on ne peut pas... il ne faut pas les confondre entre elles, non. Elles ne sont pas toutes pareilles. Ce n’est pas ce que disent les témoins de Jéhovah, que “les cent quarante-quatre mille sont l’épouse”; c’est faux. Ce sont les Juifs, vous voyez. Il y a une Épouse, les Juifs, et la vierge endormie. Vous vous les représentez tous, et vous dites : “Eh bien, ils sont tous les trois situés différemment.” Ce qu’ils sont tous, ce sont trois catégories différentes de gens. Bien sûr qu’on ne peut pas.
E-545 Alors, quand Jésus revient sur la terre... Les Juifs, que sont-ils? Les eunuques du temple. Et quand Jésus revient, Il vient avec l’Épouse. Jésus vient trois fois : Il vient la première fois pour racheter Son Église, Il vient la deuxième fois pour prendre Son Église, Il vient la troisième fois avec Son Église. Voyez? C’est exact. Donc, tout ça, c’est une grande venue parfaite, tout ça, c’est un grand Dieu parfait; tout ça, c’est un grand Christ parfait; une grande Église parfaite, une grande rédemption parfaite... tout; c’est par une trinité, mais tout cela est dans un seul. Voyez? Ce ne sont pas trois personnes, pas trois ceci; c’est une seule Personne, une seule Église, un seul Corps, un seul Christ, un seul Seigneur “en vous tous, et à travers vous tous”, et ainsi de suite. Tout est en un.
E-546 Que le Seigneur vous bénisse. Je vous ai gardés bien longtemps.
E-547 Si le Seigneur le veut, maintenant, si j’arrive à revenir pour quelques soirs, ou un dimanche soir ou quelque chose comme ça, si le pasteur ici n’a pas quelque chose à coeur, j’essaierai de répondre à celles-ci. Oh, il y en a quelques-unes ici qui sont épatantes. Combien voudraient les entendre? Oh, je les aime beaucoup. Laissez-moi les lire de nouveau, très rapidement, avant de remettre le service au pasteur.
E-548 Écoutez bien ça. [Frère Branham répond aux huit questions suivantes dans la 3e partie, à partir du paragraphe 668 , sous les numéros de questions 67 à 74.–N.D.É.] Où les pierres... Que représentent ces pierres, dans Apocalypse 21? Ça, c’est une bonne question. Expliquez les quatre animaux d’Apocalypse 5. Voilà une autre bonne question. Qui sont les vingt-quatre anciens? Voilà une autre bonne question, vous voyez. Que signifiait le fil cramoisi de Genèse 38? Vous vous souvenez, il est allé prendre sa propre belle-fille, il a vécu avec elle comme avec une prostituée; et elle a fait son prix, et il est venu, ensuite, quand l’enfant est venu, on a mis le fil cramoisi autour de sa main (il a poussé pour sortir et ensuite il est rentré de nouveau), le–le suivant est sorti avant lui. Oh, ça, c’est une bonne question; certainement. Quels seront les présents envoyés, en rapport avec la mort des témoins d’Apocalypse 11? Ça, c’est quand Moïse et Élie reviennent pour le réveil de ces cent quarante-quatre mille. Que sont les présents? Regardez bien ce qu’ils sont, c’est épatant. Où seront les saints après les mille ans... (Voilà une bonne question, dites donc.) ...le règne de mille ans? Quel genre de corps auront-ils? Comment jugerons-nous les anges? Pourquoi les cheveux, que deviennent-ils face aux anges, dans I Corinthiens? Dans la 1re Épître aux Corinthiens. De bonnes questions, vraiment bonnes.
E-549 Que le Seigneur vous bénisse. J’espère que le Seigneur nous permettra de nous réunir pour discuter de ces choses – tout ça, c’est pour Sa gloire. Il se peut que nous ayons des divergences d’opinion à leur sujet; mais je dirai une chose, si vous éprouvez autant de joie à les écouter que j’en ai à en parler, alors nous passons des moments merveilleux. Amen. Amen.
E-550 Très bien, donc, que le Seigneur use d’une grande bonté envers vous. N’oubliez pas les réunions. L’émission de Frère Neville, là, elle passe sur la station WLRP, samedi matin à neuf heures; le quatuor Neville, je suis sûr qu’ils vous feront du bien, ouvrez votre poste et écoutez-les. Et si je le peux, si je reviens à temps, ou si je vois que je vais revenir, j’appellerai ma femme; si le Seigneur me permet d’aller voir ce cher vieux Frère Bosworth. Je... Vous... Et je serai de retour dimanche soir.
E-551 Donc, que le Seigneur use de bonté envers vous. Et frère pasteur, viens ici une minute; qu’il prenne la suite du service. Et : N’oubliez pas la prière en famille, Jésus veut vous rencontrer là; Il vous enlèvera tous vos soucis, N’oubliez pas la prière en famille.
E-552 Vous aimez ça? Combien êtes-vous à prier à la maison, chez vous? Voyons un peu, tous les... tous... C’est bien, restez tout près de Dieu. Soyez bons, petits enfants, Dieu vous bénira. Très bien, Frère Neville.

En haut