ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication PLANTER LA VIGNE ET OU LA PLANTER / 59-0920 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 1 hour and 48 minutes PDF

PLANTER LA VIGNE ET OU LA PLANTER

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Nous avons tant de choses, mais Tu connais bien notre cŇďur et Tu sais tout ce dont nous avons besoin. Nous sommes tr√®s content de pouvoir T'apporter cela dans la pri√®re, sachant que Tu entends et que Tu nous accorderas de Ta bont√© ; non pas que nous la m√©ritions, mais parce que Tu nous l'as promise. Je suis s√Ľr qu'il y a beaucoup de requ√™tes dans cette √©glise ce matin, pour la maladie et pour les n√©cessiteux. Et nous voulons humblement Te les apporter maintenant m√™me, sollicitant Ta tendre mis√©ricorde et Ta puissance gu√©rissant pour chacun d'eux.
E-2 Nous prions aussi pour les convalescents et pour ceux qui ne peuvent pas venir à l'église ce matin, aussi pour la multitude qui s'est rassemblée ici aujourd'hui. Beaucoup sont malades et nécessiteux. Nous les voyons avec des béquilles, dans des fauteuils, des fauteuils roulants. Et ils ont-ils ont besoin de Ta miséricorde. Nous Te prions, Seigneur, de leur accorder cela en abondance. Puissent-ils sortir d'ici en se réjouissant, guéris et bien portants. Il y en a beaucoup qui ne montrent pas leurs afflictions, mais cependant, il se peut qu'une crise cardiaque soit sur le point de les emporter, ou un cancer, ou un démon affreux. Nous prions, Seigneur, qu'il soit chassé ce matin, qu' ils partent d'ici heureux et bien portants.
E-3 Nous aimerions nous souvenir de ce petit gar√ßon qui-qui se meurt (un bien-aim√© vient de nous l'annoncer), qui souffre du cancer, qui va mourir aujourd'hui, si Ta mis√©ricorde ne s'√©tend pas jusqu'√† cet enfant-l√†. √Ē Seigneur Dieu, sois mis√©ricordieux envers ce petit gar√ßon. D√©livre-le, Seigneur, si telle est Ta volont√© divine. Nous sommes tr√®s heureux pour son t√©moignage, qu'il a accept√© Ton Sang, au point qu'il a demand√© √† son papa de l'ensevelir en rouge, afin que l'on sache qu'il √©tait couvert par le Sang. Nous Te remercions, Seigneur, pour une telle vaillante foi de petits h√©ros qui s'avancent vers la fin de la vie, serrant la croix sur leurs cŇďurs, et montrant par l√† la marque du Sang. Si tout cela est possible, Seigneur, √©pargne le petit gar√ßon, et laisse-le vivre. Nous demandons pour les autres.
E-4 Et aussi, Seigneur, nous prions pour les services de ce matin. Il y en a ici, peut-√™tre, qui ne Te connaissent pas comme leur Sauveur. Si tel est le cas, puisse ceci √™tre le jour o√Ļ ils Te trouveront pr√©cieux pour leur vie, comme Sauveur, ceux qui ont besoin de gu√©rison, qu'ils Te trouvent comme Gu√©risseur. Seigneur, puisses-Tu venir vers Ton serviteur ce matin. Puiss√©-je d√©couvrir en Toi un Pr√©dicateur. Car, nous Te confions tout cela, Te demandant d'exaucer au Nom du Seigneur J√©sus. Amen.
E-5 Nous sommes toujours contents d'entrer dans la Maison du Seigneur, dans l'assemblée des premiers-nés. Et comme d'habitude, j'étais en retard. Je ne pensais pas que j'arriverais ici, peut-être en faisant de l'auto-stop. C'est une bonne plaisanterie pour ma femme ; elle est assise quelque part ici à l'intérieur. Ce matin, elle est partie pendant que j'étais là au sous-sol, en train de méditer. Et elle a dit : " Billy, j'ai les clés. " Et il s'est fait qu'elle avait aussi les clés du garage. Je n'ai pas pu y accéder. J'ai eu un temps horrible.
E-6 Et peu après, Billy a constaté mon absence et il a dit : " Je me demande pourquoi il n'est pas venu. " Alors, il m'a appelé.
E-7 J'ai dit : " Viens très vite. " J'ai dit : " En effet, je n'ai aucun moyen pour arriver à l'église. " Ainsi, nous sommes... Je suis heureux d'être ici. C'est pourquoi je suis en retard.
E-8 Mais, vous savez, comme nous entrons dans cette autre dimension, il n'y a plus de temps, nous commen√ßons √† oublier le temps. Il s'unit totalement √† l'√©ternit√©, et il n'y a plus de temps, il n'y a plus de d√©lais. Paul a d√Ľ avoir quelque chose comme √ßa √† l'esprit la nuit o√Ļ il a pr√™ch√© toute la nuit. Un jeune gar√ßon tomba de l'immeuble et mourut. Et Paul mit son corps contre celui du jeune gar√ßon, et la vie fut restitu√©e √† ce jeune gar√ßon.
E-10. Je pense que le pasteur m'a annonc√©, il n'y a pas longtemps, qu'on a un petit enfant qu'on aimerait consacrer ce matin. Alors, que la maman veuille amener le petit enfant maintenant m√™me, nous le pr√©senterons au Seigneur, lui ou elle, qu'il - qui qu'il soit ; Et j'aime plut√īt le service de cons√©cration. Voudriez-vous vous avancer, Fr√®re Neville.
E-11 Bonjour, sŇďur. Quel est le nom du petit enfant ? [ La maman dit : " Frank Wayne Dabney.- N.D.E .] Frank Wayne Dabney. Vous n'√™tes pas parent √† Robert Dabney, n'est-ce pas ? Frank Wayne Dabney, quel √Ęge a-t-il? [8 semaines.] 8 semaines. Il n'a pas fait longtemps dans ce monde cruel. Eh bien, il est le fruit de votre union. Et maintenant, vous aimeriez le pr√©senter √† Dieu, afin qu'il devienne Son serviteur. Est-ce vrai, sŇďur ? Que Dieu vous b√©nisse.
E-12 Eh bien, je tiens ici un petit trésor, il est vraiment mignon. Regardez simplement ça, petit Frank Dabney. Prions.
E-13 Bien-aim√© P√®re c√©leste, √† l'√©poque o√Ļ Tu √©tais ici sur terre, sous la forme d'un Homme appel√© le Seigneur J√©sus, on T'avait amen√© de petits enfants, et Tu leur a impos√© les mains, Tu les a b√©nis, et Tu as dit : " Laissez venir √† Moi les petits enfants, ne les en emp√™chez pas, car le Royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. " Ce matin, cette m√®re remet entre mes mains ce petit gar√ßon que je Te pr√©sente. Je Te prie, √ī Seigneur, de b√©nir ce petit enfant, de b√©nir son foyer ; puisse-t-il √™tre √©lev√© dans un foyer chr√©tien, puisse-t-il √™tre √©lev√© dans la crainte de Dieu. Et s'il y a un lendemain, puisse-t-il pr√™cher l'Evangile, si Tu l'as ainsi ordonn√©. Accorde-lui une longue vie et une bonne sant√©. B√©nis ses parents. Que tout ce que Tu as promis de bien soit accord√© √† ce petit gar√ßon. La m√®re l'a remis entre nos mains, en tant qu'anciens de l'√©glise. Et maintenant, nous Te le pr√©sentons. Au Nom de J√©sus-Christ, puisses-Tu b√©nir cet enfant. Amen. Que Dieu te b√©nisse, petit enfant. Il est vraiment doux !
E-14 Suis-je - étais-je censé prier pour eux... ?... Nous avons ici un... des mouchoirs sur lesquels prier, mais je préférerais faire cela après que nous aurons commencé à prier pour les malades, et que l'onction pour le service sera là. Et alors, nous... c'est mieux si nous priions pour eux à ce moment-là.
E-15 Je suis content de voir beaucoup de mes amis ici. Je pense que c'est Charlie Cox que je vois là derrière, dans la réunion. Et je vois aussi frère John O'Bannon de Louisville. Et beaucoup d'autres amis là, que je- je reconnais. Et nous sommes donc heureux de vous voir réunis avec nous ce matin, pour servir le Seigneur.
E-16 Et maintenant, nous sommes dans l'expectative, d'ici peu, de commencer ici un r√©veil de quelques jours. Nous prions √† cette fin-l√†. Je pense que si Dieu ne suscite pas un r√©veil, ou qu'Il n'en place pas un sur notre cŇďur, alors ce r√©veil-l√† sera le produit de nos propres efforts. Et alors, si nous attendons et qu'Il trouve que c'est le moment pour un r√©veil, alors Il imprimera cela sur nos cŇďurs, alors nous sentirons qu'il nous faut avoir le r√©veil.
E-17 Un autre ami et... sont assis ici, c'est le père et la mère de frère Woods, l'un de nos administrateurs ici à l'église. Nous sommes heureux de les avoir ce matin .
E-18 Et hier, pendant que je descendais la rue, un homme qui habitait ici dans cette ville, c'√©tait un petit homme assez rude, et je l'ai toujours aim√©, un bon gar√ßon... Et ma femme √©tait leur voisine. Et il √©tait une esp√®ce de chanteur et de musicien. Il s'asseyait d'habitude l√† et tapait les pieds, un grand chapeau de cowboy sur la t√™te et jouait du violon. Et il travaillait chez le WPA . Et un jour, il s'est pass√© quelque chose qui m'a toujours rappel√©... ou plut√īt qui m'est rest√© √† l'esprit pendant longtemps. √áa n'a jamais quitt√©. Il avait plusieurs petits enfants et une aimable femme. Ils √©taient pauvres au possible, comme nous tous.
E-19 Je les ai vus se tenir sur la marche, en ligne, attendant qu'on apporte le check de WPA. Le facteur a mont√© la rue. Ils √©taient tr√®s heureux. C'√©tait la veille de P√Ęques. Ils allaient s'acheter des bonbons pour P√Ęques ou quelque chose comme cela, si... une fois le check de papa arriv√©. Et quand le facteur est arriv√©, il n'avait pas de check pour papa. La d√©ception qui se lisait sur le visage de ces petits enfants, m'a toujours frapp√©, une grande d√©ception.
E-20 Je n'ai plus vu cet homme depuis des ann√©es. Et hier, en descendant la rue, quand je... Ma femme et moi sortions d'un super march√©, ou plut√īt du Quaker Maid en ville, Qui est-ce que j'ai rencontr√© l√† face √† face si ce n'est lui ! Et l'une des premi√®res choses qu'il voulait me faire savoir, c'√©tait qu'il √©tait devenu chr√©tien, qu'il n'avait plus bu depuis des ann√©es. Et je suis content de vous avoir, monsieur Logston, assis sur le si√®ge de devant, ici dans l'√©glise ce matin .C'est un membre de l'√©glise de fr√®re Junior Cash, √† Charlestown, dans l'Indiana, un tr√®s bon fr√®re. C'est de loin mieux d'√™tre chr√©tien que d'√™tre l√†, dans le monde, n'est-ce pas ? Eh bien, je pense qu'il chante dans des √©missions, qu'il joue de la musique pour la gloire du Seigneur. C'est juste un autre troph√©e de la gr√Ęce √©tonnante de Dieu.
E-21. Voudriez-vous juste vous lever, monsieur Logston ? Je ne... Cet homme était autrefois un ivrogne, l'un de ces joueurs au bal populaire,... Vous savez, des joueur des violons et tout. Maintenant, tout est convertit au Royaume de Dieu, il crie cela, disant : " Merci, Seigneur. " Oh, quand...
E-22 Je disais √† monsieur Wood hier, je disais : " Quand toi et maman, vous arriverez de l'autre c√īt√© et que vous aurez votre demeure, et qu'un matin, quand vous serez vraiment heureux, l√† loin, de l'autre c√īt√© des collines, dans un creux quelque part, o√Ļ est b√Ętie une petite cabane, l√†, quand je sortirai sous la v√©randa, une fois arriv√© l√†, et que je me tiendrai sous la v√©randa, je ferai retentir un √©cho dans tous ces creux : Gr√Ęce √©tonnante, oh, quel doux son, Qui sauva un vil comme moi ; Autrefois j'√©tais perdu, et maintenant je suis retrouv√©, J'√©tais aveugle, mais maintenant je vois.
E-23 Je parlais √† monsieur Wood, je disais : " Eh bien, tapote sur l'√©paule de la maman et dis : 'Gloire √† Dieu ! C'est le brave fr√®re Branham qui chante cela. Il est l√†, l√†-bas dans sa petite cabane.' " Si jamais j'arrive l√†, √ßa sera par la gr√Ęce √©tonnante du Seigneur J√©sus.
E-24 Maintenant, pouvons-nous incliner la tête juste un instant, avant d'ouvrir la Parole.
E-25 Seigneur, nous sommes, on dirait un groupe d'enfants. Nous avons notre c√īt√© humain, et nous, notre sens de l'humour, notre communion. Et maintenant, nous en arrivons √† la partie la plus sacr√©e de toute la r√©union, la lecture de Parole infaillible du Dieu vivant . Je Te demande, √ī Seigneur, de prononcer chaque Parole. Puisse-t-Elle √™tre proclam√©e et s'enfoncer dans les cŇďurs des gens, et qu'Elle produise la r√©colte attendue. Puisse le glorieux Saint-Esprit venir parmi nous maintenant, prendre ces Paroles qui vont √™tre lues et nous Les dispenser individuellement, selon nos besoins. Car nous le demandons au Nom de J√©sus et par amour pour Lui. Amen.
E-26 J'aimerais lire un passage dans Psaumes 80. Pr√™te l'oreille, berger d'Isra√ęl, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau ! Parais dans ta splendeur, Toi qui es assis sur les ch√©rubins ! Devant Ephra√Įm, Benjamin et Manass√©, r√©veille ta force, et viens √† notre secours ! O Dieu, rel√®ve-nous ! Fais briller ta face, et nous serons sauv√©s ! Eternel, Dieu des arm√©es ! Jusques √† quand t'irriteras-tu contre la pri√®re de ton peuple ? Tu les nourris d'un pain de larmes, Tu les abreuves de larmes √† pleine mesure. Tu fais de nous un objet de discorde pour nos voisins, et nos ennemis se raillent de nous. Dieu des arm√©es, rel√®ve-nous ! Fais briller ta face, et nous serons sauv√©s ! Tu avais arrach√© de l'Egypte une vigne ; Tu as chass√© des nations, et tu l'as plant√©e.
E-27 Ce matin, mon sujet, si le Seigneur le permet, juste pendant un court instant, sera : Planter la Vigne et o√Ļ La planter.
E-28 C'est √©trange que Dieu, √† plusieurs passages, repr√©sente Son peuple sous diff√©rentes formes. Il n'y a pas longtemps, nous disions qu'Il nous a identifi√©s √† l'aigle, et Lui-m√™me est un aigle, nous, Ses aiglons. Et j'esp√®re que je... tout ira bien. La derni√®re fois que j'en ai parl√©, j'ai re√ßu une lettre, c'√©tait dans cette grande ville-l√†. Beaucoup parmi vous savent o√Ļ c'√©tait, dans Ohio. L'association des ministres s'√©tait rassembl√©e et ils avaient condamn√© mes r√©unions, parce que je crois que Dieu a appel√© l'homme √† la Vie Eternelle avant la fondation du monde. Et √† mon avis, si Dieu est Dieu, si jamais Il a √©t√© Dieu, Il reste toujours Dieu, et Il a toujours √©t√© Dieu. S'Il ne m'avait pas connu avant que le monde vienne √† l'existence, alors Il n'est pas Dieu.
E-29 Beaucoup parmi vous ont lu ici, à la foire, et ailleurs, sur la perception supersensorielle. Et une partie de cela a évidemment eu des répercussions sur mon ministère. Mais, si jamais vous avez étudié ou vous avez un quelconque moyen d'étudier la mythologie, le mythe, c'est quelque chose qui semble exister, mais qui n'existe pas...
E-30 Et dans les Ecritures, nous voyons que Jann√®s et Jambr√®s s'oppos√®rent √† Mo√Įse, en accomplissant pratiquement les m√™mes oeuvres que lui, en jetant par terre une verge qui se transforma en serpent. Mo√Įse a fait venir des fl√©aux. Et eux aussi ont pu faire venir des fl√©aux, mais ils ne pouvaient pas √īter les fl√©aux. Ils ne pouvaient pas gu√©rir, car c'est Dieu seul qui est le Gu√©risseur. Mais ils √©taient capables de faire venir des fl√©aux ; c'est Mo√Įse qui par la suite les enlevait. Et alors, la confrontation finale eut lieu, apr√®s que Mo√Įse avait fait exactement ce que Dieu lui avait dit de faire. -E- 31 Et je sais que toutes ces choses qui divisent le monde aujourd'hui finiront un jour √† une seule grande confrontation. En effet, la Bible dit : " De m√™me que Jann√®s et Jambr√®s s'oppos√®rent √† Mo√Įse, de m√™me ces hommes corrompus d'entendement, quant √† la foi, s'opposeront dans les derniers jours, mais leur folie sera rendue manifeste ." C'est une proph√©tie qui doit s'accomplir. Et vous pouvez voir les deux c√īt√©s s'√©lever maintenant.
E-32 Mais Mo√Įse avait fait exactement ce que Dieu lui avait ordonn√©. Il a jet√© la verge par terre et √ßa s'est transform√© en serpent. Et ces diseurs de bonne aventure se sont pr√©sent√©s, ils ont jet√© leur verge par terre et √ßa s'est transform√©e en serpent. Mo√Įse √©tait au bout de son intelligence, et au bout de sa force.
E-33 Mais c'est là que Dieu veut nous amener, juste au bout du rouleau, alors Lui entre en scène. C'est juste comme ça avec Lui. Il se peut que vous soyez tellement malade ce matin que le médecin dit que vous ne pourrez plus vivre. Dans une situation désespérée, on s'accroche à un rien. C'est ce qui se passe quand nous cherchons à obtenir... Tout ce que nous pouvons faire par nous-mêmes, ce qui relève de l'homme, ça, nous le ferons. Mais quand on en arrive à perdre tout espoir, alors celui qui ne croit pas dans la guérison divine croira donc sur le champ. Ça sera son unique espoir.
E-34 Et Mo√Įse √©tait au bout du rouleau, alors Dieu est entr√© en sc√®ne et a amen√© son serpent √† engloutir les serpents des autres. Alors, son serpent n'√©tait plus.
E-35 Eh bien, concernant la perception supersensorielle , la mythologie et tous les spirites... Laissez-moi, juste avant d'aborder mon texte, mettre cela au point pour vous, avec l'aide de Dieu, si je le peux. Le diable peut faire que des choses paraissent vraies, mais cela s'av√®re toujours ne pas √™tre vrai. Eh bien, jamais on n'a pu prendre une photo de tous ces esprits ici, qu'ils font appara√ģtre, c'est parce qu'ils ne sont pas l√†.
E-36 Mais quand c'était le temps pour Dieu de prouver par la science qu'Il est Dieu, Il a permis qu'une photo soit prise. Et cela subsiste pour toujours. L'examinateur a dit : " La lumière a frappé l'objectif. La Lumière était effectivement là. Ce n'était pas de la psychologie ." Ainsi, vous voyez, ce que Dieu fait dure.
E-37 Le serpent de Mo√Įse a englouti le serpent des autres. Et il a pu ramasser cela dans sa main, et le serpent des autres √©tait √† l'int√©rieur de ce b√Ęton-l√†. Ce que le diable fait est un mythe. Ce que Dieu fait est r√©el. Par cons√©quent, j'aimerais que ceci p√©n√®tre profond√©ment dans le cŇďur. Quand Dieu sauve un homme, il est sauv√©. Ne vous souciez donc pas de r√©trograder ; vous ne le pouvez pas. Ce que Dieu fait est √©ternel. Le diable peut vous travailler et vous faire croire que vous √™tes sauv√©. Mais quand Dieu vous sauve r√©ellement, vous avez cela pour toujours, parce que vous avez la Vie Eternelle. C'est J√©sus qui l'a dit :
E-38 " Celui qui entend Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M'a envoyé a la Vie Eternelle, et il ne passera pas en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie. " Cela est tout aussi éternel que Dieu Lui-même, parce que c'est Sa Parole.
E-39 Dieu est un seul Dieu. Il ne peut pas être mélangé à quelque chose d'autre, Il est indivisible. Dieu est Dieu. Le premier commandement, c'est : " Tu n'auras pas d'autres dieux devant Ma face . "
E-40 Ainsi, vous ne pouvez pas mélanger l'huile avec l'eau et faire marcher cela. Ça doit être soit de l'eau soit de l'huile. Et Dieu demeure toujours le même Dieu. Et nous avons une religion qui fait des mélanges et qui dit : " Dieu était - Il a autrefois fait telle chose et aujourd'hui Il ne le fait plus." Nous essayons donc de mélanger l'huile avec l'eau, car, Il...
E-41 Les Ecritures déclarent : " Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. " Cela ne se mélangera pas avec l'incrédulité ; la foi ne le fera pas.
E-42 Nous avons foi en Dieu. C'est éternel. L'incrédulité a toujours existé depuis le jardin d'Eden. Dieu a toujours voulu que Son peuple croie ceci . Il voulait qu'ils aient confiance et qu'Il se manifeste parmi Son peuple. Dieu est Esprit.
E-43 Dans Saint Jean, chapitre 15, verset1, Jésus dit : " Je suis le Cep, vous êtes les sarments . " Eh bien, le sarment et le cep sont connectés ensemble. Et Dieu a toujours cherché à avoir un peuple dans lequel Il peut demeurer, de telle sorte qu'Il manifeste Sa gloire parmi Son peuple.
E-44 Nous lisons donc ici que David s'est √©cri√© et a dit : " √Ē Eternel Dieu, reviens une fois de plus vers nous. Nous avons p√©ch√© et nous nous sommes d√©tourn√©s de Toi. Parfait dans Ta splendeur, Toi qui demeures entre l'autel et les ch√©rubins. " En effet, David savait qu'autrefois Dieu avait √©t√© parmi les hommes, et David savait qu'Il restait toujours Dieu. Les gens se sont s√©par√©s de Lui. Dieu ne paraissait plus dans Sa splendeur. Ce n'√©tait pas parce qu'Il ne pouvait plus para√ģtre dans Sa splendeur. C'√©tait parce que les gens s'√©taient priv√© de Sa mis√©ricorde, √† cause de leurs p√©ch√©s. Alors David en arrive √† notre texte. Psaumes 80 : 7
E-45 Il dit : " Tu as arrach√© une vigne de l'Egypte et Tu l'as apport√©e, Tu l'as plant√©e √† un bon endroit . " C'√©tait Isra√ęl, le peuple de Dieu qui √©tait en Egypte. Ils √©taient une bonne vigne. Ils √©taient les √©lus de Dieu. Mais si une bonne vigne n'est pas plant√©e dans un bon sol, elle ne produira pas de bons fruits. √áa d√©pend de l√† o√Ļ la vigne est plant√©e, c'est ce qui d√©terminera les produits de la r√©colte. Ainsi, Dieu a arrach√© Isra√ęl d'une terre aride.
E-46 C'est comme aujourd'hui, nous avons dans le pays beaucoup de fermes et merveilleux croyants, et ils sont entremêlés dans toutes ces églises dénominationnelles. Ils viennent de différentes dénominations et de différentes couches sociales. C'est pourquoi, dans mon ministère, jamais je n'ai essayé à aucun moment, de rejeter quelqu'un ou une quelconque dénomination, parce que dans toutes ces dénominations, il y a de bonnes gens. Ce sont des gens appelés et élus de Dieu.
E-47 Auriez-vous pu condamner Isra√ęl pendant qu'il √©tait en Egypte ? Ils s'y √©taient simplement mal pris et - et leurs p√©ch√©s les avaient s√©par√©s de-de Dieu, et ils avaient √©t√© plant√©s en Egypte.
E-48 C'est ainsi pour beaucoup de gens qui sont dans des églises aujourd'hui, de bonnes gens, seulement plantés au mauvais endroit. Eh bien, si un vrai croyant est amené à Christ, et qu'il est planté dans une grande dénomination qui ne croit pas aux miracles, aux signes et aux prodiges du Seigneur , cette personne-là peut être un croyant authentique, soit un catholique, un baptiste, un presbytérien, un témoin de Jéhovah, ou quelque chose d'autres, dans cette église-là, une vigne authentique de Dieu, mais les credo dénominationnels empêchent la Vie de ce Cep-là. Il ne peut pas porter son fruit.
E-49 Et généralement, le fruit qui est produit par un cep qui est rabougri ou qui n'est pas dans un bon sol, c'est du mauvais fruit. Il sortira comme des pommes, noué et rongé par des vers. C'est à la portée de tous les insectes.
E-50 Une bonne vigne saine n'a même pas à être arrosée, elle est assez saine pour repousser tous ses ennemis.
E-51 C'est pareil pour un chrétien né de nouveau. On n'a pas à l'asperger tout le temps, le tapoter au dos, spirituellement il est assez en bonne santé pour rejeter tous les scandales du monde. Il vit de la vraie nourriture.
E-52 Parfois un arbre qui est ... o√Ļ une plante qui est dans des lieux d√©serts, et qui n'a pas assez d'humidit√©, produit de petits fruits noueux, et √ßa n'aura pas l'air du fruit qui devrait provenir de la vigne.
E-53 Mon fr√®re, ma sŇďur, c'est ce qui se passe avec des √©glises aujourd'hui. Le p√©cheur vient apr√®s avoir √©t√© peut-√™tre √† la maison, convaincu, il se met √† lire sa Bible, et il fr√©quente une √©glise, au lieu de trouver de grandes et d√©licieuses pommes..., ou de grands..., la Vie du Seigneur J√©sus reproduite dans l'√©glise, on trouve de petites pens√©es noueuses , rong√©es par des vers, frapp√©es par des fl√©aux de d√©nomination et... : " Nous les baptistes, nous avons la chose. Les autres n'ont rien √† faire avec √ßa. Nous les m√©thodistes, nous avons la chose. " Les bras de Dieu s'√©tendent d'une mer √† une autre, d'un rivage √† un autre, et ils peuvent sauver jusqu'aux extr√©mit√©s. Mais c'est ce que nous trouvons dans ces lieux que nous fr√©quentons.
E-54 C'est comme David l'a aussi dit, une fois de plus, dans Psaumes 1. Il a dit : " Heureux l'homme qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs et des méchants, qui ne s'associent pas avec eux ", qui ne s'assied pas en leur compagnie. Vous savez, les moqueurs qui disent : " les jours des miracles sont passés, et le baptême du Saint-Esprit n'est qu'une soi disant croyance. " Heureux l'homme qui ne fera pas cela. Heureux l'homme qui s'éloignera de telles choses. On ne veut pas mélanger ces choses. Et vous ne pouvez pas mélanger ces choses. Heureux l'homme qui ne s'associe pas à cela, à l'une de ces choses qui renient la puissance du Seigneur. "
E-55 La Bible dit : " Sortez du milieu d'eux, car le jour viendra o√Ļ les gens seront emport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu ; ayant l'apparence de la pi√©t√©, mais reniant ce qui en fait la force : Eloigne-toi de ces hommes-l√†. "
E-56 " Heureux l'homme qui ne s'associe pas avec ces moqueurs, faisant des railleries, taxant la vraie Eglise de bande de fanatiques. Il sera comme un arbre planté près des courants d'eau. " Dieu l'a placé à un lieu de première qualité. " Son fruit ne se flétrira point. Il produira ses feuilles et ses fruits en sa saison. " Observez comment David a exprimé cela : " Cet homme est heureux. Il sera planté ", pas juste placé là. Vous savez, j'aime voir quelque chose qui est plantée.
E-57 Or, Isra√ęl n'avait pas √©t√© plant√© en Egypte. Il √©tait simplement plac√© l√†. Ce n'√©tait pas sa terre d'origine. Et un homme qui est un chr√©tien, qui repose sa destin√©e √©ternelle sur un credo d√©nominationnel, il n'est pas √† sa place. Il est n√© pour √™tre libre, √™tre un enfant de Dieu, pour adorer Dieu. Mais il est sous un credo, et il ne peut pas produire ses fruits. Pourtant, quelque chose en lui d√©sire ardemment faire cela.
E-58 " Il sera comme un arbre planté près des courants d'eau. " courants, pluriel, eau, singulier, beaucoup de courants passent par un seul canal. En d'autres termes, il sera comme un homme, selon les Ecritures, qui croit toute la Parole de Dieu, par qui la puissance et les neuf dons spirituels peuvent couler, par un seul Dieu, jusque dans l'être intérieur.
E-59 Les gens ne croient pas au fait de pousser des cris. Le probl√®me, c'est qu'ils n'ont pas la joie d'Esprit, et les joies des Eaux de la Vie peuvent couler. C'est √ßa tout le probl√®me du Branham Tabernacle, c'est que l'incr√©dulit√©, les soucis du monde ont li√© les gens au point qu'ils ne peuvent pas cro√ģtre spirituellement.
E-60 C'est ça le problème de notre pays. C'est ça le problème de nos églises ; les gens n'ont pas de joie. Et la joie du Seigneur a quitté, comme il a été écrit une fois dans les Ecritures, le mot hébreux I-Kabod qui signifie " la Présence du Seigneur a quitté. " C'est le cas pour nos églises, parce que nous avons abandonné le fondement originel, et nous nous sommes placés dans des credos et des dénominations, et nous avons laissé les choses du monde faire sécher notre expérience avec Dieu.
E-61 Oh, venez avec moi en Arizona. Laissez-moi vous amener au d√©sert, o√Ļ je me suis promen√© pendant plusieurs ann√©es. Tout, au d√©sert, porte des √©pines. Chaque petite plante que vous trouvez, ne vous en approchez pas, √ßa vous piquera. Cela a toujours des √©pines dress√©es, pr√™tes √† piquer tout ce qui s'en approche. Qu'y a-t-il ? Qu'est-ce qui fait de cela une √©pine ? C'est parce que cela n'a pas eu d'eau. C'est ce qui a s√©ch√© cela. Cette √©pine-l√†, c'est une feuille enroul√©e. Par manque d'eau, cela devient une √©pine.
E-62 C'est pareil pour l'√©glise aujourd'hui, quand l'√©glise s'√©loigne de la Fontaine de la Vie, quand elle s'√©loigne des joies du salut, quand elle s'√©loigne du Seigneur Dieu, alors cette personne devient une √©pine ; il trouve toujours une faute, il est piquant. Est-ce que vous... ?... Aussit√īt que vous vous en approchez : " Je suis presbyt√©rien. Je suis m√©thodiste. Je suis untel. Ne me parlez pas de cette histoire-l√†. " Une √©pine ! Il n'a pas de fruits.
E-63 Prenez cette même plante, le cactus, et plantez-la dans une terre qui a beaucoup d'eau pendant quelques générations, alors cette épine s'ouvrira et deviendra une feuille tendre, portant du fruit.
E-64 C'est ça le problème de l'église aujourd'hui. Elle a été placée dans une dénomination, qui a produit des credos dénominationnels et ça le lie. Il n'y a pas de joie, ce n'est qu'une aspersion de temps à autre, d'un petit réveil pour maintenir cela. Ce dont elle a besoin, c'est de sortir du milieu des moqueurs et des incroyants, et d'être plantée près des courants d'eaux. Car : Il y a une Fontaine remplie du sang tiré des veines d'Emmanuel, Les pécheurs, les incrédules, plongés dans ce flot, Perdent toute trace de leur culpabilité.
E-65 " Un arbre, dit David, qui est planté près des courants d'eau. " Oh ! Dieu ne peut pas couler à travers un cactus.
E-66 Or, l'eau repr√©sente la vie. Nous savons que Mo√Įse, au d√©sert, a frapp√© le rocher et le rocher a fait jaillir l'eau de la vie pour un peuple qui p√©rissait. Et J√©sus a dit : " De m√™me que Mo√Įse avait frapp√© le rocher dans le d√©sert, de m√™me le Fils de l'homme doit √™tre √©lev√©. " Et Il a √©t√© frapp√©.
E-67 La Vie se trouve dans la cellule de sang. Et cette vie ne peut pas sortir tant que la cellule de sang n'est pas rompue et brisée.
E-68 Quand Dieu a fait sortir Isra√ęl, Il l'a soumis √† un test en tant que nation. Il les a arrach√©s de l'Egypte, du milieu des incroyants, et Il les a amen√©s sous Ses tendres soins, sur les ailes d'un aigle, de ce grand Aigle, Mo√Įse, qui les conduisait de lieu en lieu, cherchant √† les mettre dans l'√©tat de traverser. Il les a conduits pendant quarante ans et les a nourris au d√©sert. Il a nourrit le sol, c'√©tait un bon sol, un sol de premi√®re qualit√©. Il a accompli Ses miracles, Ses signes et Ses prodiges. Pendant quarante ans au d√©sert, Il a accompli des miracles et des signes par ce proph√®te, pour montrer qu'Il √©tait Dieu. Qui, √† part Lui, pouvait s√©cher la mer ? Qui, √† part Lui, pouvait frapper l'Egypte ? Qui, √† part Lui, pouvait oser lever la main ? Et en plein milieu de tout cela, Il √©tait Dieu, Il s'est manifest√© comme Dieu. Il voulait assur√©ment que Son peuple fasse cela.
E-69 Alors, Il a imbibé le sol de Palestine du sang des boucs, des génisses, des taureaux et des brebis. Mais le peuple n'a pas supporté, ce n'était pas suffisant ; car, la vie des taureaux, une fois la cellule de sang brisée, la vie animale revenait, cela ne s'accordait pas avec la vie humaine.
E-70 Mais un jour, Dieu √©tait d√©termin√© de sauver Son peuple, Son Eglise pr√©destin√©e. Il a d√Ľ le faire Lui-m√™me, car Il L'avait pr√©destin√©e avant la fondation du monde.
E-71 L'homme est un échec, et il restera toujours un échec. Il est un échec pour commencer, et il sera toujours un échec.
E-72 Dieu, par Sa prédestination, selon Son glorieux Esprit infini, avait le plan de planter cette vraie Vigne. Il a planté Cela sur cette terre, cette Vigne, la Vigne juste ; ce n'est pas une dénomination, ni une église, ni un credo, mais un Homme, Lui-même, fait chair. Et Il a manifesté Sa paix, Sa puissance, le Glorieux Ange de Dieu. Le Grand Jéhovah était avec Lui. Et en Lui habitait corporellement toute la divinité. Mais les hommes n'ont pas cru en Lui et ils ont douté de Lui, parce qu'Il ne collaborait pas à leurs credos.
E-73 Finalement, Ils L'ont amen√© au Calvaire, et l√†, cette cellule de sang a √©t√© bris√©e, celle du pr√©cieux Fils de Dieu, le corps dans lequel J√©hovah habitait. L√† poussa un cep avec ses racines dans la gloire, et ses sarments ici sur terre pour produire une Eglise du Dieu vivant, qui manifesterait Sa r√©surrection et Sa puissance. Qui sont ces hommes et ces femmes qui renieraient l'Eglise, la Vigne du Dieu vivant, l'infaillible Pr√©sence du Seigneur J√©sus avec Son Eglise, pour vivre, et manifester Ses sarments pr√©destin√©s, qu'Il s'est acquis avant la fondation du monde, et Il a jur√©, par un serment, de ressusciter ? Son Eglise aujourd'hui, avec la gloire de Sa r√©surrection vivant en Elle : " Je suis le Cep ; vous √™tes les sarments. " A chaque battement du cŇďur, le sang est envoy√© dans chaque organe du corps. Et √† chaque battement du cŇďur loyal de Dieu, cela circule dans l'Eglise par le Nom de J√©sus-Christ : " Tout ce que vous demanderez en Mon Nom, Je le ferai. Je serai toujours avec vous, m√™me jusqu'√† la fin du si√®cle. "
E-74 Il n'est pas √©tonnant que Pierre ait dit le jour de la Pentec√īte : " Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptis√© au Nom de J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s, et vous serez remplis de la Vie qui vient du Cep. " Le Saint-Esprit apportant Son Nom, de sorte que si nous sommes connect√©s √† Lui... Il est connect√© √† Dieu, parce qu'Il √©tait la Racine et le Rejeton de Dieu.
E-75 Il est venu sur la terre, la terre a été créée par Lui. Il est venu dans le monde, et le monde ne L'a point reconnu. "
E-76 Et maintenant, aujourd'hui, Il... après Sa mort, pour donner la cellule de sang à briser afin que, par le Sang de Jésus-Christ, une Eglise puisse être sanctifiée et mise en ordre, de sorte que le glorieux Saint-Esprit, qui est la Vie du Cep, la Vie Eternelle du Cep, le Saint-Esprit puisse circuler dans chaque membre de l'Eglise du Dieu vivant.
E-77 Il n'est pas étonnant qu'ils soient un peuple particulier et étrange. Il n'est pas étonnant qu'ils agissent de façon étrange. Ils n'ont plus rien à faire avec ce monde, car ils sont morts et ensevelis en Christ et ils sont ressuscités à une nouvelle Vie, pour être les prémices parmi ceux qui jouissent de la résurrection spirituelle, de sorte que le Saint-Esprit coule à travers chaque membre et manifeste la Gloire de Dieu, comme Dieu avait montré à l'Egypte quand Il avait apporté la Vigne.
E-78 Eh bien, il existe une vigne sauvage. La Bible en parle dans II Rois. Et avez-vous remarqué, quand ce prédicateur est allé cueillir le pois, il en a cueilli de la vigne sauvage. Ces vignes sauvages doivent pousser près d'un séminaire, quelque part ; en effet, c'était à l'école des prophètes. Et il en a cueilli plein son vêtement, il les a mis dans une bouilloire, il a cherché à mélanger cela avec le véritable, et l'authentique potage. Et, il s'est écrié : " La mort est dans le pot. "
E-79 Frère, il y a une vigne sauvage qui pousse, et elle pousse au milieu des credos, des dénominations. Et une fois poussée, elle bloque toute la joie de l'Esprit. Et la chose suivante, vous savez, cette vigne-là est morte.
E-80 Mais Dieu est déterminé à ce que Sa Vigne ne meure pas. Ainsi, Il L'a arrachée du milieu de ces credos, et Il L'a remplie du Saint-Esprit, et Il descend au Nom de Jésus-Christ. Là, cette église peut tressaillir, vivre, se réjouir, ressentir la Présence du Dieu vivant, Le voir agir et faire les choses qu'Il avait faites quand Il était ici sur terre.
E-81 Pourquoi ? Ses sarments, Sa connexion, Ses racines, Son commencement, c'était Dieu. Il était l'Agneau immolé avant la fondation du monde. Avant que le monde existe, Il était avec Dieu. Il était la Racine et le Rejeton de David, l'Etoile du matin, le Lys de la vallée. C'est ce qu'Il était.
E-82 Ses racines √©taient enroul√©es autour de Dieu, autour du Tr√īne et autour du Royaume de Dieu. Ses racines y √©taient enroul√©es. Sa Vie s'est d√©ploy√©e sur la terre. Et Il a donn√© Sa Vie, afin qu'Il puisse redescendre dans les racines et circuler encore pour faire pousser des sarments, √† partir de cette Vigne-l√†, qui est Son Eglise, produisant les m√™mes fruits qu'Il avait produit quand Il √©tait ici sur terre, et cela fait de Lui le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement.
E-83 Oh ! Eglise du Dieu vivant, croyez ceci, c'est la v√©rit√©. Le voil√†. Quand le v√©ritable Esprit de Dieu se meut sur le croyant, √† tout ce que les Ecritures disent, il dira " amen ". Pourquoi ? C'est le Saint-Esprit qui a √©crit la Bible, qui est en lui, propulsant Sa vie. Peu lui importe qui est assis √† c√īt√©, ou ce que quelqu'un d'autre dit, cela s'accordera avec la Parole.
E-84 Il y en a des faux. Ce sont des coloquintes sauvages. Elles proviennent de la vigne sauvage. C'est une grande vigne, elle couvre toute la terre. Mais c'est la mort. Il y en a beaucoup de répandu parmi les gens.
E-85 Mais, rappelez-vous, la farine ramène cela à la Vie. Arrachez cela et plantez-le à un bon endroit qui est Jésus-Christ. Quoi que Sa Parole soit, que cela soit "Amen " pour vous. Alors, l'Esprit de Dieu... alors, la joie de l'Esprit coulera comme une rivière. " Il sera comme un homme, comme un arbre planté près des courants d'eau. Ses feuilles ne se flétriront point. Il ne s'assiéra pas en compagnie des moqueurs ou des incroyants, ou des méchants qui vivent selon le monde, mais il produira des fruits en sa saison. " Quel genre de fruits ? Si vous êtes planté en Christ, vous produirez des fruits spirituels, des fruits spirituels du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit habite en vous.
E-86 Il a √©t√© bien dit, par la femme au puits, pour terminer, nous dirons ceci. Elle avait dit, quand elle L'avait vu... Il avait l'aspect d'un homme ordinaire. Il n'y avait rien de... conspicting[c'est un lapsus. Fr√®re Branham voulait dire "conspicuous ", impressionnant - N.D.T.] l√†, plut√īt d'impressionnant.
E-87 En effet, les Ecritures déclarent : " Il n'avait pas de beauté qui pouvait attirer nos regards. Nous avons détourné notre visage de Lui. "
E-88 Et les gens font la même chose aujourd'hui. S'ils n'essayent pas - ne produisent pas les fruits spirituels de l'Esprit, s'ils ne produisent pas des choses de Dieu, Christ est laid pour eux : " Une bande de saints exaltés, une bande de fous qui n'ont pas la tête en place. "
E-89 Mais pour le croyant, il embrasse cela . C'est la Vie Eternelle. Rien ne peut nous s√©parer de l'amour de Dieu. Ni la mort, ni le chagrin, ni la faim, ni rien ne peut nous s√©parer. Nous avons la s√©curit√© √©ternelle dans Sa gr√Ęce. Nous y sommes. Quand il embrasse cette croix-l√†...
E-90 La femme a dit... Quand... Il lui avait posé la question : "Veux-tu Me donner à boire ? "
E-91 Elle a dit : " Mais, il n'est pas de coutume que toi, un homme, un Juif, tu poses une telle question à une Samaritaine comme moi. "
E-92 Il a dit : " Mais si tu savais... " En d'autres termes, c'est ceci : " Si tu savais √† quel point tu es proche de la Fontaine de la Vie, c'est Moi qui te donnerais les Eaux que tu ne viendrais pas puiser ici. Je te transplanterai, toi la Samaritaine. Je t'am√®nerai, toi la p√©cheresse, incroyante, qui ne croit pas cela. Si seulement tu Me laisses t'arracher ce matin, a-t-Il dit, Je te planterai pr√®s des courants d'eau. Je te donnerai une position, par le bapt√™me du Saint-Esprit, telle que tu croiras chaque Parole que Je dis comme √©tant la V√©rit√©. Si seulement tu Me laisses t'arracher ce matin, tu deviendras un bon sarment. Tu n'appartiens pas √† cette vigne sauvage. Ta place est ici, laisse-Moi donc t'arracher pour te planter, en Mon Nom, pr√®s des courants, qui d√©pendent chacun de la Parole de Dieu ; l√† o√Ļ chaque Parole de Dieu est vraie. chaque promesse divine est la V√©rit√©. Je te planterai pr√®s des courants d'une seule Eau, un seul Dieu. Et tu produiras des fruits, en ta saison. Tes feuilles ne se fl√©triront pas. Et tout ce que tu feras prosp√©rera. Tu subsisteras quand il n'y aura plus de moyen de subsister. Tu subsisteras de toute fa√ßon, sachant que c'est Dieu qui a fait la promesse. " Laisse-Moi t'arracher, a-t-Il dit, et te planter ici pr√®s de cette Eau, que tu... Tu n'auras pas √† accourir √† ces lieux des credos, √† ces lieux d√©nominationnels pour trouver cela. Tu ne peux pas trouver cela l√†, apr√®s tout. Laisse-Moi t'arracher d'√† c√īt√© de ce vieux puits sec, ici, o√Ļ il te faut faire descendre des sceaux en m√©tal, te quereller, te disputer, boire un peu, revenir et boire un peu. Je te donnerai la Vie Eternelle, la joie, juste comme un puits qui jaillit jusque dans la Vie Eternelle. Laisse-moi... Laisse-Moi le faire pour toi ", a dit Christ √† cette femme p√©cheresse.
E-93 Et Il dit la m√™me chose √† l'√©glise ce matin. Vous savez que Dieu existe. Vous croyez que Dieu existe. Mais quelque chose dans vos relations, vous s√©pare de cela. Vous √™tes dans un d√©sert. Il n' y a pas de joie de l'Esprit. Vous aimeriez √©prouver le m√™me sentiment que les autres √† la Pentec√īte. N'aimeriez-vous pas avoir la joie qu'ils avaient eue ?
E-94 Quand Dieu a déversé Sa Vie dans le premier sarment de l'Arbre, cet Arbre s'est mis à agir comme des gens ivres. Ils titubaient sous l'effet de l'Esprit. Il y avait de petites femmes saintes et aimables comme la vierge Marie, qui agissait là comme si elle était ivre. En effet, elle était ivre de l'Esprit. Et elle a essayé de parler, et elle n'y arrivait pas. Elle avait des lèvres balbutiantes, ce qui signifie fendues, juste un balbutiement. Elle essayait de dire quelque chose. Elle était tellement remplie de l'Esprit qu'elle n'arrivait pas à dire cela. [Frère Branham imite quelqu'un qui balbutie. -N.D.E.] " Oui, oui - oui, oui ", des lèvres balbutiantes. Alors, tout d'un coup, ils ont parlé à haute voix dans une autre langue. "
E-95 Et un petit prédicateur qui n'avait pas assez de connaissances pour écrire son propre nom sur un bout de papier, a retourné une caisse à savon, ou quelque chose comme cela, ou une souche et il a sauté dessus.
E-96 Et ces incroyants se sont mis à dire : " Ces hommes sont ivres. C'est cette bande de saints exaltés. "
E-97 Cet petit homme a pris les Ecritures, pas un manuel de credos, mais les Ecritures. Il a dit : " Vous, hommes Isra√ęlites, vous qui s√©journez √† J√©rusalem, sachez donc ceci. Car ces hommes ne sont pas ivres comme vous le pensez, car c'est la troisi√®me heure du jour. Mais c'est ici ce qui a √©t√© dit par le proph√®te Jo√ęl : dans les derniers jours, dit Dieu, Je r√©pandrai de Mon Esprit ", c'est ce qui est en train de se mouvoir en eux.
E-98 Aimeriez-vous √™tre arrach√© de ce vieux credo d'une quelconque esp√®ce, et √™tre plant√© pr√®s des Fontaines de la Vie, l√† o√Ļ coule la paix comme une rivi√®re ?
E-99 La mort elle-m√™me... l√† o√Ļ un petit gar√ßon qui est l√†, couvert de cancer, mais qui a re√ßu le Saint-Esprit... Et le m√©decin lui a annonc√© qu'il se meurt. Son p√®re lui a pos√© la question : " As-tu - as-tu peur ? "
E-100 Il a dit : " Je suis prêt. Je suis prêt. Et pour laisser un témoignage à ce monde, ensevelis-moi en rouge, car ce sera un signe que le Sang de Jésus-Christ m'a couvert. "
E-101 C'est ce que ça fait. De la joie comme une rivière, en marchant en face de la mort, en marchant en face du monde, en marchant en face de la tentation, en se tenant devant les critiqueurs et on brille comme un Ange. Pourquoi ? Votre vie ne vous appartient plus. Vous êtes mort, et vous êtes enseveli au Nom de Jésus-Christ et vous êtes ressuscité à une nouvelle Vie. De telle sorte qu'Il peut faire passer par vous Ses bénédictions et produire des sarments qui sont connectés au Cep. " Je les planterai à une place de choix. " Dieu a dit que Son Fils était Son choix.
E-102 Comment entre-t-on en Christ ? Qu'est-ce que Pierre a dit le jour de la Pentec√īte sur la fa√ßon d'entrer en Christ ? Il a dit : " Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptis√© au Nom de J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. " Cela vous a inclus, vous qui √™tes appel√©s. " Repentez-vous, soyez baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s. La promesse est pour vous. " 103 Oh, fr√®re, le v√©ritable Esprit de Dieu r√©pandra cela par des pulsations, car c'est la V√©rit√©. " Observez ces coloquintes sauvages et ces vignes sauvages. Mais le vrai Esprit de Dieu qui veut √™tre plant√© √† un lieu de choix, l√† o√Ļ les fruits de l'Esprit...
E-104 Et qu'est-ce que Jésus a alors fait ? Il a dit... Comme cette femme veut accepter cela... Elle a dit : " Seigneur, donne-moi de cette Eau. Je veux cette Eau-là. "
E-105 Il a dit : " Laisse ta vieille cruche l√†. Tu n'as plus besoin de ce genre de cruche d'eau. Tu n'as plus besoin de ta lettre de credo. Laisse l√† loin derri√®re tes mani√®res propres de presbyt√©rien, baptiste, m√©thodiste et pentec√ītiste. Viens ici √† la Fontaine. Et Je te remplirai tellement de joie que cela coulera comme une rivi√®re. "
E-106 Comme le disait un vieux noir : " J'ai la paix comme la rivière. " Elle coule nuit et jour. En face de la mort, elle coule malgré tout.
E-107 Paul a dit : " √Ē mort, o√Ļ est ton aiguillon ? √Ē mort, o√Ļ est ta victoire ? Mais gr√Ęces soient rendues √† Dieu qui nous donne la victoire par J√©sus-Christ. " Certainement.
E-108 Elle L'a regardé. Elle s'est mise à Lui parler du lieu d'adoration. Et Il lui a dit : " Va chercher ton mari. " (Je vais faire savoir à cette femme que Dieu existe toujours, Je suis le Cep.) "Va chercher ton mari. " "Eh bien, a-t-elle dit, je n'ai point de mari. "
E-109 Il a dit : " C'est vrai. Tu en as eu cinq, et celui avec qui tu vis maintenant n'est pas ton mari. "
E-110 Elle s'est retourn√©e. Qu'√©tait-ce ? Son - son greffage... La Vie de sa vie, d'o√Ļ elle a √©t√© arrach√©e, de ce vieil arbre de credos, a pris prise quand la premi√®re pulsation de Dieu est entr√©e dans ses sarments √† elle.
E-111 " Seigneur, je vois que Tu es prophète. Et je sais que les Ecritures déclarent que quand le Messie viendra, Il fera ces choses. " Il a dit : " Je le suis. Je le suis. "
E-112 Elle a laissé ce vieux credo déposé là. Elle est partie aussi vite que possible, elle s'est mise à répandre la nouvelle. " Venez voir un Homme qui M'a dit ce que j'ai fait. Ne serait-ce pas le Messie même ? Le Messie, c'est Dieu oint. Elle L'a reconnu comme étant Dieu, Emmanuel, le Dieu prophète. Je suis le Cep. Vous êtes les sarments.
E-113 Elle a dit : " Eh bien, vous, vous les Juifs, vous adorez à Jérusalem. Vous avez une grande église là avec des credos. " "Oui, Je le sais ", a-t-Il dit. " Nous, nous adorons sur cette montagne-ci ", a-t-elle dit.
E-114 " Je le sais. Mais l'heure vient, et elle est d√©j√† venue, o√Ļ ces credos de J√©rusalem ou ces credos de Samaritains ne marcherons plus. Car Dieu est Esprit, et ceux qui L'adorent doivent L'adorer en Esprit et en V√©rit√©.
E-115 C'est ça le sarment qui a poussé : la vérité. " Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés ", et vous serez connecté au Sarment. Vous aurez ces mêmes choses, car l'Esprit de Dieu circulera en vous, vous apportant des courants de joie, de paix, de longanimité, de foi, de bonté, de douceur, de gentillesse. Cela vous donnera... cela vous changera de - cela vous changera de loup en agneau. Cela vous transformera d'une buse en une colombe. Voyez-vous ? C'est l'Esprit du Dieu vivant qui change votre nature. Entrez maintenant en Lui et soyez greffé et devenez un de Ses sarments. Car un jour...
E-116 Cette bou√©e de sauvetage qui est plac√©e l√†, comme ceci, c'est la Vie de Christ, le Saint-Esprit, qui c'est connect√© au Royaume de Dieu... Dieu fera descendre ce Sarment √©ternel un jour. Et Il ram√®nera avec Lui tous ceux qui sont morts en Christ, quand Il fera pousser une fois de plus l'arbre qui est plant√© pr√®s des courants de la Vie, l√† o√Ļ l'arbre toujours vert ne fl√©trit jamais ni ne perd ses feuilles.
E-117 Alors qu'Il vous tend un sarment ce matin, mon cher ami, recevez cela, soyez arraché de votre péché, soyez arraché de votre doute, de votre credo.
E-118 Je ne vous dis pas de quitter votre église. Restez dans votre église, mais venez à Christ. C'est ça. Peu m'importe l'église que vous fréquentez, du moment que vous venez à cette Fontaine remplie de Sang.
E-119 Recevez Sa Vie, et laissez Cela vous élever, vous élever loin de l'admiration du monde, au point que toutes les choses du monde seront mortes. " Celui qui aime le monde, ou les choses du monde, l'amour de Dieu n'est même pas en lui. " Vous ne pouvez pas mettre la vie d'une citrouille dans une vigne et produire des raisins. Voyez-vous ? Si vous appartenez à Christ, vous aimez les choses de Christ. Vous êtes rempli de l'Esprit. Vous êtes... Il est le Cep, vous êtes les sarments. Laissez-Le vous recevoir ce matin comme Il l'a fait pour la femme Samaritaine, et planter votre vie dans Sa Vie, et faire de vous une nouvelle créature. Juste un instant pendant que nous inclinons la tête.
E-120 Avant de prier, y en a-t-il ici qui aimeraient lever la main pour dire : " Priez pour moi, fr√®re. J'aimerais √™tre connect√© √† Christ. " Que Dieu b√©nisse votre cŇďur. Oh, c'est merveilleux. " J'aimerais √™tre si connect√© √† Christ que ma vie brillera pour Lui. D√©barrasse-moi de mes - de toutes mes peurs, mes doutes, mes frustrations, et de mes credos. Et - et plante-moi en Lui ce matin, l√† o√Ļ je peux avoir la paix comme une rivi√®re. Je suis tr√®s nerveux. Je ne sais pas o√Ļ je vais. Je ne sais pas o√Ļ je me tiens. Place-moi l√†.
E-121 Maintenant, pendant que nous avons nos t√™tes inclin√©es, vous qui pouvez, qui avez lev√© la main, voudriez-vous vous lever pour juste un mot de pri√®re ? Juste... Nous allons prier pour vous juste l√† o√Ļ vous √™tes. En effet, nous avons... Levez-vous directement maintenant, afin que nous puissions prier.
E-122 [ Espace vide sur la bande - N.D.E.]... les débarrasser de toutes les frustrations, toutes [Espace vide sur la bande - N.D.E.]... s'associer avec les impies ; marcher dans une nouvelle vie, dès aujourd'hui. Accorde-le, Seigneur.
E-123 Tu as dit : " Demandez, et l'on vous donnera. Cherchez, et vous trouverez. Frappez, et l'on vous ouvrira. " Maintenant, ils frappent. Je demande. Puissent-ils recevoir Cela, Seigneur. Puisse leur vie changer en ce jour-ci, de telle manière qu'il n'y aura plus de doute dans leur esprit. Puissent-ils rentrer auprès de Toi, à la Maison, en ce jour-là.
E-124 Ils se sont levés, Seigneur, ce matin. Ils prennent position pour Toi maintenant, devant leurs prochains. Et Tu as dit : " Celui qui fera pareille chose, Je prendrai position pour lui devant Dieu et devant les saints Anges. Mais s'il a honte de Moi, alors en ce jour-là, J'aurai honte de lui. " Seigneur, ils n'ont pas eu honte ce matin. Ils sont debout. Maintenant, Tiens Ta Parole. Remplis-les de Ton Esprit et accorde-leur une vie de service, de telle sorte que dans le monde à venir, ils puissent désormais avoir... se réjouir de la Présence infaillible du Seigneur Jésus, nous Te les confions au Nom de Jésus. Amen.
E-125 Que Dieu vous bénisse. Que quelqu'un serre... près de lui, quelqu'un qui est près de lui, lui serre la main, celui qui est près de lui. Il y a une Fon-...
E-126 Maintenant, le message est termin√©. Maintenant, adorez le Seigneur. Gardez vos yeux plut√īt ferm√©s. ... sang, Tir√© de ...d'Emmanuel (C'√©tait Dieu dans l'homme.) Et les p√©cheurs, (les incroyants) plong√©s... (D√©p√™chez-vous, courez et plongez-vous.) Dans ce flot Perdent toutes taches de leur culpabilit√©. Perdent...
E-127 Adorez-Le simplement maintenant dans l'Esprit. Lib√©rez simplement votre cŇďur. Peu m'importe l'√©glise dont vous √™tes membre. Juste dans votre cŇďur : " Merci, Dieu bien-aim√©. " Et les p√©cheurs plong√©s dans ce flot Perdent toutes taches de leur culpabilit√©
E-128 Maintenant, j'aimerais que vous leviez la main, vous les chrétiens, maintenant les croyants, chantez ceci avec moi. Depuis que par la foi, j'ai vu ce flot Que Tes blessures saignantes alimentent, (Pas donc un credo, rappelez-vous...) L'amour rédempteur a été mon thème, Et il le sera jusqu'à ma mort. Et il le sera jusqu'à ma mort, Et il le sera... (Il le sera jusqu'à ma... ?...) à ma mort ; ... rédempteur (pas un ...) Mais l'amour rédempteur sera mon thème, Et il le sera jusqu'à ma mort.
E-129 Etes-vous sérieux là-dessus envers Lui ? Dites : " Amen. " [L'assemblée dit : " Amen. "-N.D.E.] Qu'il en soit ainsi. Ma foi regarde à Toi. [L'organiste se met à jouer.-N.D.E.]
E-130 Combien sont malades et nécessiteux ce matin ? Après la guérison spirituelle, vous qui avez besoin de la guérison physique, levez la main, s'il vous plait. Levez-la simplement : " J'ai un besoin, Frère Branham. Je suis-je suis ici, je suis malade. Je-je n'arrive simplement pas à me rétablir. J'ai essayé. Je suis allé chez le médecin. J'ai fait tout mon possible, mais je n'arrive simplement pas à m'en tirer, on dirait. Mais je crois que Dieu va me rétablir. " Croyez-vous cela ? C'est Sa promesse.
E-131 Maintenant, êtes-vous planté près des courants d'eau ? Quelles eaux ? Ce Christ frappé ; de même que du rocher ont jailli des eaux pour sauver de la mort un peuple en péril, Christ a été frappé, et de Son corps jaillit le Saint-Esprit, afin que ce peuple en péril ne puisse pas mourir, mais qu'il ait la Vie Eternelle. Etes-vous... Il y a beaucoup de différentes choses...
E-132 Dieu promet de gu√©rir. " Il a √©t√© bless√© pour nos p√©ch√©s, bris√© pour nos iniquit√©s ; le ch√Ętiment qui nous donne la paix est tomb√© sur Lui ; c'est par Ses meurtrissures que nous avons √©t√© gu√©ris. " Des courants, des courants d'une seule Eau, le Saint-Esprit.
E-133 " Il y a premi√®rement les ap√ītres, les proph√®tes, les docteurs, les √©vang√©listes, les pasteurs ", les courants d'une seule Eau.
E-134 Il y a diversité de dons. Certains sont appelés à prophétiser. D'autres sont appelés, ont reçu le don de guérison. D'autres ont la sagesse. D'autres ont la connaissance par le même Esprit. D'autres parlent en langues. D'autres interprètent. Tous par le même Esprit. I Corinthiens 12. Qu'est-ce ? Des courants, des courants de beaucoup d'Eau, beaucoup d'Eau.
E-135 Beaucoup de courants d'une seule Eau, le Saint-Esprit, donnant beaucoup de dons et de bénédictions de partout. Il vous apporte des dons riches : des dons de guérison, des dons de salut, des dons du Saint-Esprit pour travailler dans votre église et parmi les gens. Des courants ! Et cela suscite de la joie comme des courants. Oh, comme c'est beau ! Ma foi regarde à Toi, Toi, Agneau du Calvaire, Sauveur divin ; Maintenant, écoute-moi pendant que je prie ; Ote tous mes péchés, Oh, laisse-moi dès ce jour, Etre entièrement à Toi
E-136 Seigneur, c'est cela notre prière. Nous n'allons pas nous dépêcher. C'est le sabbat. C'est le jour que Tu as fait. Nous devons T'adorer toute la journée. " Tout le jour et toute la nuit ", a dit le poète, " les Anges veillent sur moi. " Maintenant, nous sentons qu'ils sont près.
E-137 Et, P√®re Divin, j'ai dit une chose tr√®s dure. Mais je n'ai pas fait cela... Sonde mon cŇďur, Seigneur, si je l'ai fait par malice, alors, pardonne-moi. Mais j'ai fait cela par amour pour Ton sarment, Ta vigne. Je prie, √ī Seigneur, que s'il y en a ici qui sont rattach√©s √† ces grandes d√©nominations, qu'ils se souviennent, je ne cherche pas √† leur demander de quitter cela. Je leur demande seulement de ne pas √™tre rattach√©s √† leur credo, mais de venir √† Toi, d'√™tre lib√©r√©s, cultiv√©s, et que l'Esprit y soit d√©vers√©. Alors leur √©glise deviendra une meilleure √©glise, une √©glise spirituelle, celle pour laquelle Tu viens, sans tache, ni ride, lav√©e dans le Sang de l'Agneau. Ce monde intellectuel, aujourd'hui, P√®re, s'est beaucoup √©loign√© de cela. Ils recherchent de grandes foules et de grandes √©glises, comme cette vigne sauvage. Mais, Seigneur, nous-nous nous attachons √† ce fruit doux, ce fruit de l'Esprit, qui apporte la douceur √† notre √Ęme.
E-138 Nous Te demandons maintenant de b√©nir ces malades qui s'avancent pour qu'on prie pour eux. Seigneur, puis-je Te demander une fois de plus de sanctifier ce sarment indigne par Ton Sang, de sorte que Ton Esprit passe au travers de cela, et manifeste le Dieu vivant, que Tu es le m√™me Dieu qui avait parl√© √† cette femme au puits. Qu'il en soit ainsi, afin que les gens n'aient pas de confusion, qu'ils voient l√† o√Ļ l'Esprit de Dieu r√©side r√©ellement, que c'est dans le cŇďur du croyant, pas dans une √©glise, mais dans le cŇďur d'un croyant. Accorde-le, P√®re. Je vais m'attendre √† Toi maintenant, pour que Tu Te manifestes, comme Tu T'es manifest√© dans le pass√©, comme Tu T'es manifest√© √† travers J√©sus qui est mort, afin que nous puissions √™tre purifi√©s, que le m√™me Esprit qui √©tait en Lui puisse se manifester au travers de nous, produisant les m√™mes r√©sultats. Accorde-le, P√®re, car, je Te confie toutes choses, dans le beau Nom de Ton Fils, J√©sus. Amen. Ne me laisse pas m'√©loigner, De Toi.
E-139 Très bien, Teddy, crois seulement. Maintenant, combien ici sont... Billy a dit qu'il avait distribué des cartes de prière.
E-140 Maintenant, nous sommes serrés dans l'église, je vais juste prendre, juste demander à tous les étrangers qui sont parmi nous de se lever, et que le Saint-Esprit aille vers ces gens et fasse les discernements sur eux comme cela. Nous avons fait cela bien des fois. Eh bien, il y a quelques semaines, quelqu'un a dit : " Mais il est difficile pour les gens de concevoir cela. Mais ils ont besoin d'une ligne de prière. " Ainsi, nous... Combien étaient ici quand le Saint-Esprit est allé dans la foule et a pris chaque personne qui était dans la foule ? [ l'assemblée dit : " Amen. "-N.D.E] Assurément.
E-141 Maintenant, j'ai dit à Billy de distribuer quelques cartes, de sorte que nous puissions faire venir les gens par groupe, et prier pour eux, voyez, les faire passer là.
E-142 Ainsi donc, aussit√īt apr√®s cela, on va avoir un service de bapt√™mes pour vous qui d√©sirez √™tre baptis√©s. Nous vous laisserons la place, le temps, juste dans quelques instants.
E-143 Premièrement, nous avons parlé de ceci, nous avons parlé de cette Vigne, cet héritage de Dieu. Maintenant, si c'est vrai, si donc nous sommes effectivement les sarments prédestinés de ce Cep-là, alors le même Saint-Esprit doit passer au travers de nous. Et si c'est le cas, Il accomplira la même chose qu'Il avait fait au travers de Lui, car c'est Lui le Cep. Nous, nous sommes les sarments. Et si la Vie qui est dans le Cep doit être dans le sarment pour faire vivre le sarment... Si cela produit autre chose que ce que le Cep avait produit, alors c'est un mauvais cep. C'est ce que je cherche à dire. Ça doit être la même Vie.
E-144 Eh bien, qui ont les cartes de pri√®re ? Levez la main !... ?... Tr√®s bien. Par o√Ļ commencer ? De 1 √† 50 ? Ou de 1 √† 100 ? ou... Combien le savent ? Est-ce-est-ce que les cartes de pri√®re avant... Attendez donc. Qui a le num√©ro 1 ? Y a-t-il ici la carte de pri√®re num√©ro 1? Y en a-t-il ? Eh bien, par o√Ļ commencer donc, 50 ? [ Quelqu'un dit : " de 1 √† 50. ".-N.D.E.] Oh, oh, ici. De 1 √† 50 ? Tr√®s bien. Tenez-vous juste l√†, num√©ro 1. Num√©ro 2 ? Num√©ro 2. Tr√®s bien, tenez-vous juste l√†.
E-145 Numéro 3 ? La carte de prière numéro 3 ? Est-elle dans la salle ? Pouvez-vous vous lever ? Je suis désolé. On a donné toutes les.... Numéro 3, voudriez-vous venir ici madame ?
E-146 Numéro 4. Qui a la carte de prière numéro 4 ? Allez directement là, madame. Numéro 4, ai-je vu cela ? Est-ce ... Qui a le num - numéro 4 ? Très bien. Numéro 5 ? numéro 6 ?, 7 ? 8. 8, numéro 8 ?
E-147 9 ? Bon, attendez ici. Numéro 8,9 ? Bon, certaines personnes sont parties, c'est donc possible, c'est possible que ça soit eux. Numéro 9.
E-148 Numéro 10 ? Numéro 11 ? Numéro 12 ?13 ?14 ?15 ? Ouf ! [Frère Branham fait une pause de 20 secondes.-N.D.E.] Il y en a environ quatre ou cinq qui manquent. Eh bien, nous y arriverons. Peut-être qu'ils sont partis. Si quelqu'un entre, Frère Taylor, vérifiez s'il a une carte de prière. Comme ça, ils peuvent se mettre en ligne s'ils veulent, peut-être qu'ils sont allés quelque part, dans la salle de bain.
E-150 Maintenant, je vais exiger un respect total. Et soyez tout aussi respectueux que ...
E-151 Combien ici sont malades et n'ont pas de cartes de prière ? Voudriez-vous lever la main pour dire : " Je suis malade et nécessiteux, et je n'ai pas de carte de prière ? " Très bien. Maintenant, regardez dans cette direction-ci et croyez. Très bien. Maintenant, Frère Teddy, très doucement.
E-152 Eh bien, si ces gens ne viennent pas, nous pouvons continuer avec la ligne de prière, quelque part ailleurs. Mais nous allons attendre, pour leur offrir une place.
E-153 Maintenant voici le moment o√Ļ tout ce que j'ai dit doit √™tre √©tabli comme soit vrai soit faux. La Bible ne dit-elle pas : " Eprouvez toutes choses. Retenez ce qui est bon "? Eh bien, si J√©sus, en tant que le Cep de Dieu, enroul√© autour du Tr√īne de Dieu, a produit la Vie Eternelle pour l'Eglise, et que nous sommes les sarments de ce Cep-l√†... Voyez-vous ?
E-154 Il a plant√© Isra√ęl en Palestine. Cela n'a pas march√©. Ils sont devenus comme... Leurs fruits se sont fl√©tris comme la vesse-de-loup. Cela a pouss√© en une nuit, et c'en √©tait fini. √áa montrait que ce n'√©tait pas correct. Cela n'avait pas l'√©ternel.
E-155 Mais les fruits qui sont en Jésus-Christ demeureront éternellement. Absolument. Et si Son Esprit, Celui qui était sur Lui, est toujours vivant aujourd'hui... Ce ne sera pas une dénomination vesse-de-loup. C'est le Dieu vivant qui produit la même Vie que Lui avait produite. Voyez-vous cela ? [L'assemblée dit : " Amen. ".-N.D.E.]
E-156 Eh bien, cela ne s'enflera pas simplement pour dire : " Oh, ces choses-là étaient pour un autre jour, ou quelque chose comme ça. " Si c'est le cas, vous êtes enflé d'orgueil ce matin.
E-157 C'est une...réelle. C'est une Vie réelle. C'est un Christ réel. Eh bien, ayez foi et croyez, et ne doutez pas du tout que Dieu est présent pour guérir les malades.
E-158 Eh bien, vous qui n'avez pas de carte de pri√®re, veuillez prier et croire simplement de tout votre cŇďur, alors-alors Dieu va-Dieu va vous accorder ce que vous demandez. Combien croient donc cela ? [L'assembl√©e dit : " Amen. "-N.D.E.]
E-159 Eh bien, j'aimerais vous demander autre chose. Si Dieu fait pareille... Eh bien, voyons s'il y a quelqu'un dans cette ligne que je connais. Il n'y a personne là que je connais.
E-160 Oui, sŇďur Logston. Eh bien, n'est-ce pas vous, sŇďur Logston ? C'est vous ? [ la sŇďur Logston dit : " Je ne suis pas dans la ligne. "-N.D.E.] Oh, vous n'√™tes pas dans la ligne. Excusez-moi-moi.
E-161 Je suppose que ces gens me sont donc tous inconnus. Si cela... Est-ce vrai ? Je ne sais rien à votre sujet. Levez la main si c'est vrai. Là... Comment cela est-il arrivé ? Comment cela est-il donc arrivé ? Il est simplement venu ici et il a distribué des cartes de prière pour toute une ligne, à tout celui qui en voulait ici, même à ceux qui, peut-être, ont... manque. Comment cela est-il arrivé ? Toute une ligne là. Personne ici, pas au tabernacle. Je ne pense pas que cela soit déjà arrivé auparavant.
E-162 Eh bien à vous qui n'avez pas de cartes de prière, il y eut une fois une femme qui s'est faufilée dans la foule, et qui a touché le bord de Son vêtement ; en effet, elle disait : " Je crois en Lui. Peu importe ce que disent les sacrificateurs ou n'importe qui d'autre, je crois en Lui. Si je peux toucher Son vêtement, je serai guérie. " Connaissez-vous cette histoire ? Et elle a touché Son vêtement. Alors, Il s'est tourné vers elle et Il lui a dit que sa perte de sang s'était arrêtée. Elle... Sa foi l'avait guérie. Savez-vous que c'est la vérité ? [L'assemblée dit : " Amen. ".-N.D.E.]
E-163 Eh bien, Il est le m√™me Souverain Sacrificateur ce matin. Il est sur le Tr√īne de Dieu. Sa Parole, ce sont Ses sarments. La Parole de Dieu est attach√©e au Tr√īne de Dieu avant la fondation du monde... Croyez-vous cela ? [L'assembl√©e dit : " Amen. ".-N.D.E.] Cela a produit la Vie, J√©sus-Christ. Par cette Vie-l√†, des sarments ont pouss√©, qui produisent la m√™me Vie que celle qui vient du Tr√īne. Est-ce vrai ? [" Amen. "] Il est donc assis : La position de Sa Racine aujourd'hui, c'est √† la droite de la Majest√© divine au Ciel, pour produire la m√™me Vie √† travers Son Eglise. Il est le Souverain Sacrificateur qui peut √™tre touch√© par le sentiment de nos infirmit√©s. C'est vrai, n'est-ce pas ? [" Amen. "] Maintenant, croyez cela de tout votre cŇďur.
E-164 S'Il fait effectivement cela, combien parmi vous qui êtes malades là vont accepter cela ? Vous tous ? [L'assemblée dit : " Amen . "-N.D.E.] Eh bien, Teddy... [ Frère Branham parle à l'organiste.]
E-165 Eh bien, voici une femme ici debout, elle vient de lever sa main pour dire que je ne la connaissais pas. Et Dieu sait, à ce que je sache, je ne l'ai jamais vue auparavant.
E-166 Il se peut qu'elle vienne même de cette ville-ci. Je ne le sais pas. Je ne connais pas non plus le tiers des gens, les nouvelles personnes qui ont emménagé ici. Autrefois, j'allais en ville, je-je connaissais tout le monde. Maintenant, c'est à peine si je connais quelqu'un ; en effet, il y a tout le temps des gens qui emménagent.
E-167 Je ne connais pas cette femme. Elle ne me conna√ģt pas. Mais si cette m√™me Vie qui √©tait dans ce Cep-l√†, qui a promis que le sarment produira la m√™me ligne que le - la m√™me Vie que le Cep avait produite... " Celui qui croit en Moi les Ňďuvres que Je fais, il les fera aussi. " Est-ce l'Ecriture ? [L'assembl√©e dit : " Amen. "-N.D.E.] Saint Jean 14 . 8. Tr√®s bien.
E-168 Bon, si les Ňďuvres qu'Il avait accomplies... Il a parl√© √† la femme au puits et lui a r√©v√©l√© quelque chose qui √©tait cach√© dans sa vie ; si ce m√™me Saint-Esprit op√®re ce matin par cette Eglise-ci, et parle au travers de moi pour r√©v√©ler √† cette femme-ci quelque chose pour lequel elle est ici, ou quelque chose qui a exist√© dans sa vie, ou - ou l'une ou l'autre chose dont elle sait que moi, je ne sais rien √† ce sujet... En effet, si je ne la connais pas, eh bien, je-je ne sais rien √† son sujet. Elle est juste ici debout.
E-169 Mais si ce Saint-Esprit accorde cela, sans faille... Voici la Parole de Dieu, qui a promis cela. Nous voici tous deux debout, nous deux : " Nous ne nous sommes jamais connus l'un l'autre, nous ne nous sommes jamais vus l'un l'autre. " Si le Saint-Esprit r√©v√®le cela, alors cette m√™me Vie qui √©tait dans ce sarment-l√† est encore vivante, ou plut√īt dans ce Cep-l√† est en train de se mouvoir dans le sarment. Que le Seigneur Dieu l'accorde.
E-170 Maintenant, au Nom de J√©sus-Christ, je prends chaque esprit qui est ici sous mon contr√īle, pour la gloire du Royaume de Dieu. Maintenant, maintenant soyez vraiment respectueux, tout le monde.
E-171 C'est la premi√®re fois que nous nous rencontrons, un homme et une femme ; c'est quelque chose comme ce qui s'√©tait pass√© dans les Ecritures. C'est Dieu qui permet cela, peut-√™tre, afin que les gens, au Jour du Jugement, soient sans excuse. Si quelqu'un quitte ce matin, sans √™tre plant√© en Christ, sans conna√ģtre Sa bont√© et Sa mis√©ricorde, sans cela, il aurait tr√®s peu de chance, je m'imagine, au Jour du Jugement, apr√®s que la Parole a √©t√© pr√™ch√©e. Et puis, si Son Esprit...
E-172 Voyez, prêcher quelque chose, c'est une chose. S'Il est le Dieu de l'histoire, alors il ne s'agit que de ce qu'Il a fait dans l'histoire. Mais si réellement Il est le Cep, et que nous, nous sommes les sarments, alors le sarment fait tout autant partie de ... La Vie qui est dans le Cep se meut droit dans le sarment. Voyez-vous ? Cela devra donc produire la même chose. Il l'a promis. " Celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais. "
E-173 Eh bien, si vous êtes malade, et, cela - cela - cela, je ne le sais pas. Mais si vous êtes malade, je ne peux pas vous guérir, car Il a déjà accompli cela.
E-174 Mais il se peut que Sa Présence vous amène à comprendre parfaitement qu'Il est ici. Alors, cela lèverait votre foi pour accepter cela. Voyez-vous ? Et c'est ainsi que cela ferait dans l'auditoire. Ce qu'Il fera pour cette femme-ci, se fera pour tout un chacun parmi vous. Maintenant, croyez simplement cela.
E-175 En effet : " Il a été blessé pour nos péchés, c'est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris. " Nous avons été, il y a longtemps, il y a deux mille ans, le salut et la guérison ont donc eu lieu.
E-176 Eh bien, vous direz : " De quoi parlez-vous, Frère Branham ? " Je vois ce que le Saint-Esprit dira. Je ne la connais pas.
E-177 Et le lieu o√Ļ il m'est donc le plus difficile pour tenir une r√©union, c'est ici m√™me, en effet, c'est ce que Christ a dit : " Un proph√®te dans sa propre patrie, parmi les siens..." Voyez-vous ? C'est... " Il est all√© chez les Siens, mais Il n'a pas pu accomplir beaucoup de choses. " Il s'en est all√©. Eh bien, ce n'est pas √† cause de ce petit groupe-ci. Ce n'est pas √ßa. Mon Eglise, ils m'aiment et me croient. Mais c'est un facteur externe et c'est la Parole de Dieu qui le dit - qui le dit.
E-178 Mais je-je tra√ģne juste un instant pour voir si l'Esprit de Dieu va me oindre pour d√©couvrir cela. Eh bien, elle est un esprit, elle est la chair. Un jour, l'esprit quittera, et alors, la chair va d√©p√©rir. L'esprit retourne √† Dieu qui le donne. Voici aussi un esprit, qui se tient ici, mais il se pr√©sente dans un corps de chair. Bon, si ces esprits sont rattach√©s √† ce Cep-l√†, cela produira le...
E-179 Que s'était-il passé quand un esprit s'est présenté devant Jésus, il y avait quelque chose qui n'allait pas, l'Esprit qui était en Lui a révélé cela. Voyez-vous ? Et cette femme-là, une fois cela révélé, elle a accepté la chose et a dit : " Tu dois être le Messie. Nous savons que quand Il viendra, Il nous dira ces choses. "
E-180 Pierre, quand il est arrivé, oh, il se posait un peu des questions sur ce qu'André disait. Il avait dit qu'il était le Messie. " Et quand Il est arrivé devant Lui, Il a dit : " Tu t'appelles Simon. Tu es le fils de Jonas. " C'était assez pour lui. Voyez-vous ? Il savait qu'Il ne savait pas qui il était.
E-181 Mais Il sait qui vous êtes. Moi, je ne sais pas qui vous êtes, mais Lui le sait. Je ne sais rien à votre sujet, mais Lui le sait. Eh bien, ça y est. L'Esprit de Dieu est maintenant ici à l'autel.
E-182 Eh bien, alors, vous avez su que quelque chose est arriv√©. Vous √™tes ici √† cause de la nervosit√©. C'est vrai. Vous avez aussi l'arthrite. C'est la v√©rit√©. [ La sŇďur dit : " C'est √ßa. "-N.D.E.] Croyez-vous? Je n'ai jamais vu cette femme de ma vie.
E-183 Maintenant, n'est-ce pas doux, ce v√©ritable... Je sais que vous √™tes tenue de sentir ..., J'observe Cela. Voyez-vous ? On dirait une douce demeure dans votre cŇďur.
E-184 Je vois appara√ģtre un homme ici. C'est votre fr√®re. Vous priez beaucoup pour lui. Je vois un homme plus jeune-plus jeune. Il doit √™tre pr√©dicateur. C'est votre fils. Il a un probl√®me spirituel. Vous venez de loin. Vous √™tes venu du Sud. Vous √™tes de Tennessee. Vous √™tes madame Haybor. Rentrez. Vous avez eu votre requ√™te. Dieu vous l'accorde. Si...
E-185 Eh bien, je n'ai point touché cette femme. C'est le Saint-Esprit qui l'a fait. Eh bien, c'est le même... Est-ce pareil à ce qui est arrivé dans la Bible ? Quand cette femme-là avait dit : " Tu dois être le Messie. " Eh bien, cela ne veut pas dire que moi, je suis le Messie. Cela veut dire que l'Esprit du Messie est ici. Nous, nous ne sommes que des hommes et des femmes. C'est l'Esprit du Messie.
E-186 Eh bien, recevez cela, soyez arrach√© de cette vieille incr√©dulit√© et soyez plant√© juste √† c√īt√© de Lui. Voyez ? Maintenant, relevez-vous et dites : " Seigneur J√©sus, Toi le Fils de Dieu, le Souverain Sacrificateur. Fr√®re Branham vient de dire que Tu es assis √† la majest√© Divine en haut. Tu as √©t√© pr√©destin√© avant la fondation du monde, Tu as √©t√© immol√© pour produire ces r√©sultats, afin que moi, un demi croyant qui essaye de croire, puisse √™tre amen√©e √† croire pleinement. Laisse-moi toucher Ton v√™tement. Fais qu'il me parle. " Toi avec...
E-187 Vous qui êtes dans l'assistance, dites la même chose. " Car si Tu es le même hier, aujourd'hui et éternellement, Tu - Tu - Tu me permettras de Te toucher avec ma foi, je rejette toutes mes pensées d'incrédulité, laisse-moi Te toucher ."
E-188 Je pense que tu avais aussi lev√© la main, pour montrer que nous sommes inconnus l'un √† l'autre. [la sŇďur dit : " Oui. " -N.D.E.] Tr√®s bien. Maintenant, si le Seigneur J√©sus peut me r√©v√©ler quelque chose qui-qui cloche en vous, ou quelque chose, d'une fa√ßon ou d'une autre, ne croirez-vous pas que - que... que cette bou√©e de sauvetage, que cette Eglise est r√©ellement plant√©e en Dieu ? J√©sus a dit : " En ce jour-l√†, vous reconna√ģtrez que Moi, Je suis dans le P√®re, le P√®re est en Moi, que Moi Je suis en vous, et vous en Moi. " Voyez-vous ? Si cette Vie de Dieu qui coule directement dans le Nom de J√©sus-Christ pour entrer droit dans l'Eglise... Voyez-vous ? Cela fait de nous Un. Nous sommes les sarments. Nous sommes Ses repr√©sentants.
E-189 Si vous croyez cela, cette affliction de pied vous quittera. Croyez-vous cela ? [La sŇďur dit : " Je le crois. Je le crois. "-N.D.E.] Tr√®s bien. Vous pouvez avoir cela. Et votre mari qui est l√† sera aussi gu√©ri. Croyez-vous qu'il le sera ? De cette hernie ? [" Oui. "] Et vous, monsieur, croyez-vous que vous serez gu√©ri ? [" Amen. "] Oui, oui. Croyez-vous ? Vous avez aussi une fille. [Le fr√®re s'√©crie : " Oh ! J√©sus ! J√©sus ! "] Vous avez un esprit qui cause des probl√®mes spirituels. Vous √™tes venu du nord, vers ici. [" Oh, au Nom de J√©sus ! "] Vous √™tes venu par autoroute. Vous √™tes d'Austin. Votre nom, c'est Madame Wyatt. [Merci, Seigneur J√©sus. Merci, Seigneur J√©sus. "] C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR. [" Oh ! "] Rentrez et croyez donc, et soyez gu√©rie, et vous serez r√©tablie. Que Dieu vous accorde le d√©sir de votre cŇďur. [ Fr√®re Branham fait une pause de 15 secondes.] " Si tu peux croire, tout est possible. "
E-190 La Vie de la... la Vie de Christ dans le sarment. Le sarment, ce n'est pas le Branham Tabernacle. Le sarment, ce n'est pas William Branham. Le sarment, c'est quiconque a été arraché de l'incrédulité et planté en Lui.
E-191 Je crois que vous aussi, vous aviez lev√© la main, pour montrer que nous √©tions inconnus. Je ne vous connais pas, c'est Dieu qui vous conna√ģt. Vous n'√™tes pas ici pour vous-m√™me. C'est pour l'enfant. Je vois la Lumi√®re suspendue au-dessus de l'enfant. Si Dieu me r√©v√®le ce qui ne va pas chez votre enfant, allez-vous croire que je suis Son proph√®te, et croire que je vous dis la v√©rit√© ? Allez-vous le faire ? L'enfant a une maladie de cŇďur. Il y a quelque chose comme une valve, a dit le m√©decin. Il a √©t√© examin√©. Il veut l'envoyer imm√©diatement √† une clinique. C'est vrai. Vous √™tes d'ici √† Jeffersonville, ici sur cette rue, Fulton Street, √† c√īt√©... C'est vrai. Et votre nom, c'est Mademoiselle Berkhart, Irene Berkhart. Rentrez, et croyez pour l'enfant, il sera gu√©ri.
E-192 " Si tu crois, tout est possible. " Si seulement tu crois !
E-193 Cette femme assise ici, souffrant de la nervosité, oui. Oubliez ça. Vous allez retourner chez vous bien portante maintenant. " Si tu crois ! "
E-194 Vous qui avez la main levé comme ceci, vous souffrez du dos. Croyez-vous que Dieu vous rétablira ? Avez-vous déjà accepté cela ? Rentrez donc chez vous et soyez guéri. Jésus-Christ vous rétablit.
E-195 Pour vous, ce sont des reins. Allez donc de l'avant, vous avez aussi re√ßu la v√ītre, monsieur. Que Dieu vous b√©nisse. Ayez foi en Dieu. Ne doutez pas.
E-196 Cette femme de couleur. [Fr√®re Branham fait une pause de 10 secondes.-N.D.E.] Il y en a deux. [Fr√®re Branham fait une pause de 10 secondes.-N.D.E.] Tout au fond, avec une grosseur sur la gorge - √† la gorge. Croyez de tout votre cŇďur. Croyez-vous cela, madame ? Vous avec quelque chose comme un petit bonnet. Croyez-vous ? Levez la main. Tr√®s bien. Rentrez chez vous, cela vous quittera. Amen.
E-197 Il y a une femme plus jeune que celle-ci. Je ne vous connais pas. C'est Dieu qui vous conna√ģt. Croyez-vous qu'Il peut vous gu√©rir ? [La sŇďur dit : " Oui. ".-N.D.E.] Eh bien, rentrez √† New Albany, mademoiselle Pearl Allen, et soyez gu√©rie. J√©sus-Christ vous a gu√©rie. Allez, croyez cela. Si vous le croyez de tout votre cŇďur...
E-198 Ayez foi en Dieu. Croyez-vous de tout votre cŇďur ? [ L'assembl√©e dit : " Amen. " ;-N.D.E.] Maintenant, n'est-ce pas... [ Fr√®re Branham fait une pause de 10 secondes.] Oh, tout arrive par l√†... Si seulement vous pouvez croire cela, amis !
E-199 Bonjour, monsieur. Croyez-vous en J√©sus-Christ, le Fils de Dieu ? Croyez-vous que je suis Son proph√®te ? [Le fr√®re dit : " Oui. "-N.D.E.] Croyez-vous que ce- que je vous ai dit... Vous saurez si c'est vrai ou pas. Croyez-vous que ce que j'ai pr√™ch√© ce matin est la v√©rit√© ? [" Oui. "] Vous le croyez effectivement. [Fr√®re Branham fait une pause de 10 secondes.] Vous √™tes ici pour une bonne cause. Vous √™tes ici pour vous d√©barrasser d'une mauvaise habitude, fumer la cigarette. Je vous vois regarder cela et condamner la chose, et tenir cela loin de vous. C'est vrai. Ne... Si vous... Ecoutez. Vous voulez qu'on prie pour votre femme. Elle a une esp√®ce d'√©vanouissement. Monsieur Courtrock retournez √† Owensboro, dans le Kentucky, d'o√Ļ vous venez. Ne touchez plus une autre. J√©sus-Christ vous gu√©rit. Allez au Nom du Seigneur, cela vous quittera. Croyez -vous ? [ L'assembl√©e dit : " Amen. "-N.D.E.]
E-200 Maintenant, regardez. Cet homme vient ici, placez juste votre main sur la mienne, monsieur. Tenez. Votre mal de dos vous a quitt√©. Descendez d'ici en rendant gr√Ęces √† Dieu, en croyant cela. Amen.
E-201 Voulez-vous aller prendre votre d√ģner ? Cette gastrite vous quittera si vous croyez cela. Croyez-vous cela ? Poursuivez votre chemin. Louez simplement Dieu et dites : " Merci, Seigneur. "
E-202 Combien croient cela de tout leur cŇďur ? [ L'assembl√©e dit : " Amen. " -N.D.E.]
E-203 Que Dieu vous bénisse. Votre mal de dos vous quitte aussi. Allez louer le Seigneur. Dites : " Merci, Seigneur. "
E-204 Vous souffrez d'une maladie dont souffrent beaucoup de gens, c'est la nervosit√©, √ßa d√©range votre cŇďur, une crise cardiaque. Croyez de tout votre cŇďur, vous l√†.
E-205 Combien ont un cŇďur nerveux et tout ? Levez la main comme √ßa. Regardez √ßa. Comment peut-on donc appeler cela. Voyez ?
E-206 Croyez-vous de tout votre cŇďur ? Vous aussi ? Tr√®s bien. Allez et soyez gu√©ri au Nom de J√©sus-Christ. Ne doutez pas du tout, mais croyez que ce qui vous a √©t√© dit est la v√©rit√©. Croyez que vous √™tes gu√©ri. Vous recevrez ce que vous avez demand√©.
E-207 C'est pareil pour les autres d'entre vous. Combien parmi vous là ont... ? Très bien, monsieur. Combien là ont besoin de Dieu ? Levez la main et dites : " Je... "
E-208 Regardez. Saisissez ceci. Je ne peux guérir personne. Je suis un homme. Si Christ se tenait ici, Il ne pourrait guérir personne parmi vous. Il a établi un programme, et ce programme, c'est que vous croyez qu'Il est mort pour vous, alors vous pourrez être guéri par cela. C'est le seul moyen. C'est la foi qui guérit. La foi croit que Christ a payé le prix pour vous. Combien comprennent donc cela ? [ L'assemblée dit : " Amen. ".-N.D.E.] Très bien. Combien acceptent cela ? [ " Amen. "] Très bien.
E-209. Pendant que nous prions, imposez-vous les mains les uns aux autres. Imposez-vous les mains les uns aux autres, que tout le monde prie.
E-210 Maintenant, vous pouvez regagner votre si√®ge, sŇďur. Que Dieu vous b√©nisse donc. Soyez gu√©rie !.. ?... Oui. C'est vrai. C'est la nervosit√©, mais cela-cela vous quittera. Descendez l√† maintenant, voyez si cela... √ßa commence √† changer, n'est-ce pas ? Voyez-vous ? Monsieur. Vous avez √©t√© gu√©ri pendant que vous vous teniez ici m√™me. Remarquez comment il a donc march√© sur les marches sans cela ? Voyez-vous ? Je ne suis pas...Vous √™tes compl√®tement gu√©ri maintenant. Vous pouvez rentrer chez vous r√©tabli. Que le Seigneur vous b√©nisse.
E-211 Maintenant, avec vos mains posées les uns sur les autres... Voyez, nous n'avons pas beaucoup de temps, il est presque midi. Et nous avons encore un service de baptême.
E-212 Certainement, certainement, mes amis. La glorieuse Vie de Dieu, le glorieux Saint-Esprit, qui montre de fa√ßon infaillible qu'Il est pr√©sent, montre que cette Vie qui provient du Tr√īne de Dieu circule dans les sarments, pour manifester la Vie... Ne croyez-vous pas cela ? Alors, le... Non, je n'ai gu√©ri personne parmi ces gens qui sont venues ici. C'est leur foi qui fait cela, car, il leur a dit quelque chose qui est la v√©rit√©. Si vous √©tiez ici, ce serait la m√™me chose.
E-213 Maintenant, à vous qui êtes là, Il vous révèle ce dont vous avez besoin. Maintenant, pendant que nous prions, priez ensemble, croyez chaque Parole comme étant la Vérité, et observez ce qui arrive. Vous serez guéri. Eh bien, priez pour la personne... Ne priez pas pour vous même. Priez pour la personne à qui vous avez imposé les mains. Que cette personne prie pour vous. Priez les uns pour les autres. C'est ce que dit donc la Bible.
E-214 Cette Bible m√™me qui dit : " Les Ňďuvres que Je fais, vous les ferez aussi, " dit ceci : " Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. Ils imposeront les mains aux malades et les malades seront gu√©ris. " Maintenant, le Dieu qui a fait une promesse, et qui la garde... si vous √™tes plant√© dans ce - pr√®s des courants d'eau, cela mettra toute la Pr√©sence divine de Dieu, chaque promesse en connexion. Vous √™tes un arbre plant√© pr√®s des courants d'une seule Eau. Cette seule Eau est Christ, Son Saint-Esprit. Il y a l√† la gu√©rison. Il y a l√† le salut. Il y a l√† la joie. Il y a l√† la longanimit√©, la douceur, la gentillesse, la patience, toutes sortes de dons sont juste dans ce seul pr√©cieux Nom. " Tout ce que vous demanderez au P√®re en Mon Nom, Je le ferai. "
E-215 Maintenant, priez au Nom de Jésus pour la personne à qui vous imposez les mains. Moi, j'offrirai une prière pour vous tous. Que le Saint-Esprit qui est présent maintenant guérisse tout le monde.
E-216 Seigneur, nous prions que Ta bienveillance continue avec nous. Tout le monde prie √† sa mani√®re √† lui ou √† elle. Ils ont vu l'Esprit du Dieu vivant, rendu aussi r√©el qu'Il l'√©tait en Galil√©e, juste comme Il √©tait quand Pierre passait sur le rivage de Galil√©e, et que J√©sus lui a parl√©, lui r√©v√©lant qui il √©tait. Et tout aussi r√©el qu'Il l'√©tait quand Nathana√ęl √©tait venu, et Il lui a dit o√Ļ il s'√©tait trouv√© un jour auparavant. Tout aussi r√©el qu'Il √©tait √† la porte de Samarie, ou plut√īt au puits. Assur√©ment, ces gens ont pu dire : " Ceci est l'Esprit du Dieu vivant.
E-217 Seigneur, accorde la foi et la présence d'esprit, et la Présence du Saint-Esprit, afin que tout celui qui prie puisse offrir une prière de foi pour l'autre personne. Je demande maintenant, Seigneur, pour ceux qui ont leurs mains sur quelqu'un d'autre, que Tu leur accordes la foi immuable maintenant même pour cette personne-là. Et, évidemment, cela produira des résultats pour eux. Oh, qu'il en soit ainsi, Seigneur Dieu, qu'il en soit ainsi. Nous pouvons le faire passer ici l'un après l'autre, sur l'estrade, et avoir les mêmes résultats ; mais il faut toujours la foi, la foi de l'individu pour croire Dieu. Et il est écrit : " Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. Ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris. "
E-218 √Ē Seigneur, tiens Ta promesse ce matin envers chaque croyant. Et puisse le Saint-Esprit se mouvoir maintenant m√™me sur les corps de ceux qui sont malades, et √īter toutes maladies et toutes afflictions. Et puisse-t-il y avoir une confirmation telle que le cŇďur de ces gens tressailliront de joie, en croyant que Dieu les a r√©tablis. Puissent-ils quitter ce tabernacle en chantant, en se r√©jouissant et en croyant que Dieu les a r√©tablis. Puissent-ils retourner √† une autre occasion, heureux, se r√©jouissant, t√©moignant comme des centaines qui ont pu t√©moigner aujourd'hui √† travers le monde, de la puissance de gu√©rison. C'est pour ces gens que nous offrons cette pri√®re, demandant qu'il en soit ainsi au Nom de J√©sus-Christ, le Fils de Dieu. Que la Lumi√®re de Dieu brille et les gu√©risse tous. Amen. Je peux, je veux, je crois vraiment ; Je peux, je veux, je crois vraiment ; Je peux, je veux, je crois vraiment ; Que J√©sus me gu√©rit maintenant Croyez-vous cela ? Levez la main. Je peux, je veux, je crois vraiment ; Je peux, je veux, je crois vraiment ; Je peux, je veux, je crois vraiment ; Que J√©sus me gu√©rit maintenant [ Espace vide sur la bande -N.D.E.] Croyez cela.
E-219 Je visitais les foyers de gens, et ils pr√©paraient un bon d√ģner. Ils devaient chauffer pour moi une tasse d'eau chaude, et me faisais asseoir √† c√īt√© d'un peu de bouillon d'orge tandis qu'eux avaient toute esp√®ce de nourriture sur la table. Un jour, j'ai dit au Seigneur : " Je crois. Je crois. " Oh! la la ! Je descendais la rue avec ma premi√®re... plein de nourriture dans mon estomac, en train de chanter : Je peux, je veux, je crois vraiment ; Cela essayait de remonter ; je le ravalais. Je peux, je veux, je crois vraiment ; Je peux, je veux, je crois vraiment ; Que J√©sus me gu√©rit maintenant
E-220 Oui, oui. Il y a de cela 25 ans. Il est réel pour moi depuis lors. J'en suis vraiment reconnaissant. Qu'il en soit de même pour vous. Que Dieu vous bénisse.
E-221 Maintenant, on va avoir un service de bapt√™me, juste dans quelques minutes, je pense ; au cas o√Ļ il y a ici des gens √† baptiser au Nom du Seigneur J√©sus-Christ. S'il y en a, nous saurons donc si nous allons cong√©dier l'assistance ou-ou les retenir juste un peu, voudriez-vous lever la main, s'il y a ici quelqu'un qui doit √™tre baptis√© au Nom du Seigneur J√©sus. 1,2,3,4. Tr√®s bien. Que les femmes aillent de ce c√īt√©-ci et les hommes, de ce c√īt√©-l√†, pour se pr√©parer, s'il vous pla√ģt. Pendant que nous chantons une fois de plus : " Je...

En haut