ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication QUI EST CELUI-CI ? / 59-1122 / San Jose, Californie, USA // SHP 1 hour and 21 minutes PDF

QUI EST CELUI-CI ?

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Vous pouvez vous asseoir. Je voudrais m'excuser. Je parlais √† mon fils l√†-bas, et je n'avais pas du tout remarqu√© qu'il m'avait d√©j√† invit√© √† monter √† la - la chaire. Je me nourris encore de la joie et du miel d'hier soir ; je connais vraiment un grand jubil√© dans mon √Ęme. Apr√®s mon retour √† la maison, j'ai pri√© un instant, et j'ai lu et ensuite je suis all√© au lit. Ce matin, je me suis r√©veill√© on dirait √©tant aux anges. J'aime sentir cela.
E-2 Hier, en venant, Satan m'a rendu un - comme qui dirait la vie dure, comme vous savez ce que signifie cette expression de la rue, et j'ai senti les effets de sa pr√©sence, spirituellement parlant, depuis quelque temps ; en effet, je crois que c'est l'introduction de mon nouveau minist√®re. Il fera tout ce qu'il peut pour me bouter loin de cela, mais je vais droit de l'avant par la gr√Ęce de Dieu. Donc, le Seigneur voulant, demain soir, je voudrais dire √† l'assembl√©e tout ce que je sais √† ce sujet, demain soir, dire juste comment la chose a √©volu√© jusqu'√† pr√©sent. Et je crois que c'est presque le moment o√Ļ cela doit √™tre introduit. J'ai confiance que c'est pendant cette s√©rie de r√©unions que Dieu fera cela.
E-3 Et je suis certain que vous avez tous eu de beaux moments ce matin dans les églises des environs et tout, de grands rassemblements avec la gloire de Dieu ; c'est donc vraiment bon, cela nous rend tous heureux. Et le meilleur est juste devant. Voyez? C'est juste. Ce soir ce sera mieux que ce matin. Nous continuons juste à être remplis. Et alors, après quelque temps, nous allons être débordés, nous serons si pleinement remplis. C'est comme David l'a dit : " Ma coupe déborde." J'aime avoir cette portion qui déborde, pas vous? Juste débordant... Et alors vous pouvez aider quelqu'un d'autre (Vous voyez?), quand vous débordez.
E-4 Souvenez-vous donc maintenant que la semaine prochaine, le Seigneur voulant, nous pr√™cherons lundi soir, le Seigneur voulant, sur l'introduction du nouveau minist√®re. Maintenant, beaucoup savent que d√®s le tout d√©but, le Saint-Esprit s'est r√©v√©l√© au d√©part, avant que je ne commence avec un don. Et alors, je suis arriv√© √† la c√īte ouest et j'ai travers√© le Canada pendant trois ou quatre ans, vous disant qu'Il avait dit qu'il viendrait quelque chose d'autre qui serait de loin plus glorieux. Puis cela est venu. Alors il a dit : " Reste simplement humble; reste loin de l'argent et de toutes les choses du monde. N'essaie jamais d'√™tre grand; reste simplement humble, et il y aurait quelque chose d'autre de plus glorieux. " Eh bien, cela commence maintenant. Voyez-vous? Oh ! Il est simplement Dieu; c'est tout que je peux dire, juste, Gr√Ęce √©tonnante, quel doux son. Nous sommes donc heureux pour ces choses et nous en sommes reconnaissants √† Dieu.
E-5 Eh bien, nous sommes... Je viens de demander là à Billy... J'ai demandé à Leo et à Gene s'ils ont distribué des cartes de prière, et ils ont dit : " No. " Et j'ai dit : " Billy en a-t-il distribué? " Ils ont dit : " Non. " Alors j'ai vu Billy ici, et il a dit : " Oui. " Ainsi donc, je pense que nous aurons une ligne de prière cet après-midi, le Seigneur voulant, après le message. Et maintenant, avant d'ouvrir le Livre, le Livre des livres... C'est un Livre qui n'a jamais eu un autre écrit qui lui soit comparable, et il y a un... C'est une histoire d'amour prophétique; c'est - c'est un Livre des Psaumes; c'est - c'est tout simplement un... complet. Tout ce dont nous avons besoin dans ce voyage se trouve juste ici dans ce Livre. Et je suis en quelque sorte un homme d'un seul Livre; c'est la Bible, Elle renferme bien des choses. J'aime ce qu'Il a dit, parce que je sais que c'est la Parole inspirée de Dieu.
E-6 Il y a quelque temps, j'√©tais √† Bombay, en Inde, tenant le Coran dans une main d'un c√īt√© et la Bible de l'autre, devant, oh, le quart d'un million ou plus de mahom√©tans. Et j'ai dit : " Quelque chose... L'un doit avoir raison et l'autre doit avoir tort. Ces deux livres parlent d'un Dieu, mais ils sont en contradiction l'un avec l'autre. " Les mahom√©tans croient que J√©hovah Dieu est Dieu. Mais ils croient que Mahomet √©tait Son proph√®te. Nous, nous croyons qu'il y a un seul v√©ritable Dieu vivant et que J√©sus est Son Fils. Alors j'ai dit : " Or, si Mahomet √©tait Son proph√®te, ce que Mahomet proph√®te - a proph√©tis√©, s'il √©tait un proph√®te de Dieu, arriverait. " J'ai dit : " Si J√©sus √©tait le Fils de Dieu, alors Il √©tait le Dieu des proph√®tes, et ce qu'Il a dit arrivera. Tous deux ont √©crit des livres, et ont fait des promesses; maintenant, voyons qui tient sa promesse. " Oh ! la la ! Sachez que vous pouvez les amener √† une √©preuve de force, que Dieu tient Sa promesse, chacune d'elles. N'ayez pas peur d'√©prouver cela. Si vous √™tes la semence d'Abraham, comme nous en parlions hier soir, croyez simplement cela. Dieu accomplira cela, tout ce qu'Il a promis. En effet, s'Il - s'Il ne le fait pas, alors ceci... Il n'est pas Dieu et ceci n'est pas Sa Parole, si ce n'est pas accompli. Ceci est la promesse. Et s'Il ne tient pas Sa Parole... C'est la raison pour laquelle je crois solennellement dans la Bible.
E-7 Eh bien, je... Sans doute que j'ai beaucoup d'amis catholiques assis ici cet apr√®s-midi. Il n'y a pas longtemps, un ami catholique m'a pos√© une question, il a dit : " Pourquoi ne revenez-vous pas √† l'√©glise m√®re? " J'ai dit : "Vous voulez dire l'√Čglise catholique? " Il a dit : "Certainement. " J'ai dit : " Je suis un catholique. " Il a dit : " Vous √™tes un quoi? " J'ai dit : " Je suis un catholique. " Et il a dit : " Un catholique romain? " J'ai dit : " Eh bien, je suis juste un catholique, voil√† tout ce que je sais. " Et il a dit : " Comment vous repr√©sentez-vous cela? " J'ai dit : " Est-ce vrai que vous dites que la Bible est un Livre √©crit par l'Eglise catholique primitive, que J√©sus-Christ a √©tabli l'√Čglise catholique, avec Pierre comme pape, et les ap√ītres et ainsi de suite ? " Il a dit : " C'est exact. " " Et que les - les ap√ītres √©taient de la premi√®re √Čglise catholique originelle ? " Il a dit : " C'est vrai. " J'ai dit : " Alors je suis un catholique d'autrefois. Je crois ce que l'√Čglise d'autrefois a enseign√©, mais pas ce que la nouvelle Eglise catholique enseigne, je suis donc alors plus catholique que vous, parce que je crois que ce qu'ils ont dit au commencement √©tait juste. Ces hommes ont march√© avec Dieu. " Il y a trop de contradictions. Il n'y aucun autre m√©diateur entre Dieu, si ce n'est ce seul Homme, J√©sus-Christ. Et nous ne pouvons pas avoir tout un tas de vierges et de saints et tout, des m√©diateurs. Il y a un seul M√©diateur, c'est J√©sus-Christ. L'Eglise primitive, l'Eglise catholique primitive qui a march√© avec Lui, et a parl√© avec Lui, qui a √©crit ce Livre, et le Saint-Esprit √† la fin du Livre dit : " Si quelqu'un en retranche ou y ajoute quelque chose, " ceci cl√īture le tout, "si quelqu'un retranche ou ajoute, de m√™me il sera √īt√© du Livre de vie pour cela. " Je suis donc un catholique d'autrefois, l'un des premiers, donc l'ap√ītre catholique du d√©but.
E-8 Nous aimons donc le Seigneur ainsi, et nous nous en tenons √† Sa Parole, car nous croyons solennellement que ce qu'Il a √©crit est la v√©rit√©. Ceci est la v√©rit√© de Dieu. Il n'y a aucune contradiction, aucun faux passage, ce n'est que la v√©rit√©. Maintenant, prions avant de lire cela. Et pendant que nous avons la t√™te inclin√©e, je me demande combien aimeraient qu'on se souvienne d'eux dans la pri√®re. Voudriez-vous simplement lever la main et dire : " √Ē Dieu, sois mis√©ricordieux envers moi. " Eh bien, pensez √† cela, surtout vous, amis p√©cheurs. Je prenais le petit d√©jeuner ce matin dans votre belle ville. Il y avait un journal pos√© l√†, et j'ai vu l√† o√Ļ il √©tait rapport√© que Max Baer, le champion du monde, l'ancien champion du monde, est tomb√© mort hier. Un boxeur tr√®s violent, un homme corpulent et fort. Mais avez-vous lu ce qu'√©taient ses derni√®res paroles? Peu importe combien vous √™tes violent, quand cette heure-l√† sonne pour vous, vous feriez mieux d'√™tre pr√™t. Peu importe combien - combien vous √™tes religieux, combien vous alliez √† l'√©glise, vous feriez mieux d'√™tre en ordre avec Dieu, quand cela sonne, car c'est fini.
E-9 Seigneur, nous prions, Seigneur que cet homme, M. Max Baer... je - je - je ne le connaissais pas, mais √©tant donn√© qu'√† la fin du chemin il a cri√© Ton Nom, sois mis√©ricordieux envers lui, Seigneur. Et maintenant, P√®re, nous prions pour ceux qui sont ici et qui viennent de lever leurs mains, et pour beaucoup qui auraient peut-√™tre d√Ľ lever leurs mains, mais qui ne l'ont pas fait. Nous Te prions, Seigneur, de Te souvenir d'eux maintenant, alors qu'ils sont dans leur bon sens et qu'ils se sentent en bonne sant√©, afin qu'ils prennent cette d√©cision aujourd'hui pour Christ et qu'ils se rassurent qu'ils sont en ordre avec Dieu avant que cette heure-l√† vienne. Seigneur, nous le demandons aujourd'hui pour tous ceux qui sont dans le besoin partout. Et ce matin, quand cet ivrogne, qui est peut-√™tre assis ici maintenant, s'est approch√© l√† de la voiture et a demand√© assez - une pi√®ce de cinq cents ou un penny, de l'aider √† se procurer √† boire, l'ayant entour√© de mes bras, j'ai dit : " Fr√®re, mon papa est mort en buvant. Ne faites pas √ßa. Je ne peux pas vous donner de l'argent pour boire, je suis un ministre. " Et les larmes coulant sur ses joues, il a demand√© que Tu le b√©nisses maintenant. Et je prie, √ī Dieu, s'il est maintenant dans la Pr√©sence divine, que ce jour soit celui o√Ļ il prendra sa d√©cision. Et s'il est quelque part dehors sur la rue, que la pri√®re prenne effet, Seigneur, et sauve ce pauvre homme si li√© par la puissance de l'ennemi. Je prie pour les malades et les afflig√©s, qui sont li√©s de diff√©rentes autres mani√®res par l'ennemi. Que Satan les lib√®re. Qu'un r√©veil commence dans ce pays, qui le balayera enti√®rement. Nous Te prions de b√©nir Ta Parole pendant que nous La lirons, et que le Saint-Esprit prenne la Parole, et que Celle-ci tombe dans chaque cŇďur et y reste jusqu'√† cro√ģtre et devenir la promesse. Accorde-le, P√®re. Nous Te louerons, car nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen.
E-10 Maintenant, vous qui avez vos Bibles et qui aimeriez noter le passage et tout, ouvrez avec moi dans Saint Matthieu 21. Et nous allons lire les versets 10 et 11 de Matthieu 21. Lorsqu'il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l'on disait: Qui est celui-ci? La foule répondait: C'est Jésus, le prophète, de Nazareth en Galilée. Si je devais en tirer un sujet, je prendrais quelque chose comme ceci, les trois derniers mots du verset 10 : Qui est Celui-ci?
E-11 Cela devait √™tre au lever du soleil. Les gens avaient d√©j√† commenc√© √† se d√©placer dans la ville, parce que cela allait √™tre un jour tr√®s charg√©. Vous voyez, c'√©tait la P√Ęque; les gens s'√©taient rassembl√©s, venant du monde entier, √† cette P√Ęque. Cela se faisait une fois l'an. C'est l√† que l'agneau pascal √©tait tu√© et que le sang √©tait asperg√©. Mais il y avait tellement de gens cette fois-l√† qu'il n'y avait pas de place pour qu'ils dorment dans la ville; ils couchaient sur le flanc de la colline. Ils couchaient simplement partout o√Ļ c'√©tait possible, pour dormir, parce que cette P√Ęque √©tait sp√©ciale. Vous savez, des fois Dieu fait des choses vraiment sp√©ciales. Des fois, nous avons des r√©unions qui se tiennent dehors; quelque chose de sp√©cial est arriv√©. Dans les r√©veils, quelque chose de sp√©cial est arriv√©. Et les gens se sont rendu compte qu'il se passait quelque chose, mais ils ne pouvaient pas dire exactement ce que c'√©tait. Tout l'air semblait charg√© d'expectative, juste comme c'est le cas aujourd'hui. Tout l'air, l'atmosph√®re au-dessus de la terre est charg√©e. Nous attendons quelque chose, mais nous... il y en a beaucoup qui ne savent pas exactement ce qu'ils attendent.
E-12 Mais il y avait l√† des gens qui attendaient Son arriv√©e. Ils croyaient en Lui. Et ils savaient qu'Il tenait Ses promesses, en effet, le bruit courait qu'Il serait l√†. Et les gens L'attendaient, croyant qu'Il tiendrait Sa Parole. Et sous cette grande tension d'attente, quelqu'un savait ce qu'il en √©tait. Et c'est le cas aujourd'hui. En ce temps de - d'agitation, o√Ļ les nations se combattent, o√Ļ notre ennemi vient chercher √† faire la paix avec un autre ennemi comme il en √©tait au temps de Pearl Harbor, les gens ne savent que faire. Quand on parle de programmes de missile d'un milliard de dollars, et - et qu'on cherche √† voir qui peut faire la course vers la lune, tandis qu'une autre science dit que cela peut mettre l'univers entier en feu. Et il y a la guerre partout. A un moment donn√©, un fanatique pourrait juste toucher un petit levier et faire sauter le monde entier; tout le monde est sur le qui-vive. Ils descendent la rue, faisant du soixante miles √† l'heure [environ 100km/h - N.D.T.] dans une zone o√Ļ la vitesse autoris√©e est de trente miles [environ 50km - N.D.T.] pour aller dans un bistrot, boire un peu de bi√®re avant de rentrer chez eux. Ils pourraient vous √©craser dans une √©picerie. Ils n'ont pas de temps pour quoi que ce soit, et ils ne savent pas pourquoi ils sont press√©s. Demandez-leur : " Pourquoi √™tes-vous press√©s? " Ils ne savent pas. C'est parce que quelque chose est sur le point d'arriver. Je suis si reconnaissant qu'il y ait quelqu'un qui sait ce qui va se passer. Nous savons que c'est la Venue du Seigneur. Il a dit que ces choses arriveraient juste avant Sa Venue, que cela aurait lieu. Et c'est comme ce qui se passait √† J√©rusalem ce jour-l√†. Certains ne savaient pas, mais il y en avait d'autres qui le savaient.
E-13 Et nous pouvons voir ces petits groupes, certains pr√®s de la porte orientale, d'autres pr√®s de la porte occidentale, et d'autres √† de diff√©rents endroits. Mais au bout d'un moment, nous les voyons tous commencer √† se r√©unir du c√īt√© de la porte orientale. C'√©tait l√† un signe que quelque chose allait se passer, car lorsque le peuple de Dieu commence √† se r√©unir, quelque chose est sur le point d'arriver. Un petit groupe est venu de la Galil√©e, et - et un autre de Nazareth, et un autre de Bethl√©em, et ils se sont mis √† se r√©unir parce qu'ils sentaient la m√™me chose. Et c'est comme aujourd'hui, quand nous commen√ßons √† voir des ministres des diff√©rentes d√©nominations assis ensemble dans les lieux c√©lestes, des gens de diff√©rentes couleurs, avec de diff√©rents credos, et cependant cela ne leur vient m√™me pas √† l'esprit, ils se mettent ensemble. Cela a √©t√© le fardeau de mon cŇďur, de voir l'Eglise r√©unie, sans parler de leur d√©nomination, se r√©unir simplement pour communier. Je crois que c'est l'Ňďuvre du Saint-Esprit, unir les hommes pour unir Son Eglise.
E-14 Quand le temple de Salomon a √©t√© taill√©, les parties du temple ont √©t√© taill√©es dans le monde entier. Les rondins ont flott√© jusqu'√† Japho, et de l√†, ils ont √©t√© achemin√©s par chariot jusqu'√† J√©rusalem, et ainsi de suite. Et les pierres venaient de diff√©rents endroits, les c√®dres du Liban, et... Mais quand cela √©tait rassembl√©, il n'y avait aucune friction; chaque pierre avait √©t√© taill√©e correctement pour s'ajuster dans la construction. Je crois que c'est ce que Dieu a fait dans les jours pass√©s ; le Saint-Esprit les a simplement taill√©es pour les rendre un peu diff√©rentes les unes des autres, afin qu'ensemble elles s'ajustent dans cette grande √©conomie de Dieu. Mais je crois que le temps est proche maintenant o√Ļ elles vont s'unir. Il n'y a aucun bourdonnement, aucune friction, juste un rassemblement.
E-15 Je peux voir venir ces petits groupes comme les Galil√©ens et ceux des diff√©rentes parties du monde qui √©taient venues. Pourquoi avaient-ils... se sont-ils rassembl√©s? Parce que c'√©taient des √Ęmes sŇďurs. Or, le reste du monde religieux de ce jour-l√† ne savait pas ce qu'il en √©tait. Mais ces gens qui avaient des choses en commun qui avaient vu J√©sus et qui connaissaient Sa nature, et savaient quoi attendre de Lui, ils se rassemblaient, devenaient un, parce qu'ils avaient... ils Le connaissaient. Eh bien, c'est ce qui se passe aujourd'hui. Il y a beaucoup de gens qui vont √† l'√©glise. Il y en a beaucoup qui r√©citent un credo. Il y en a beaucoup qui √©tudient les Ecritures. Mais il y en a qui Le connaissent. Conna√ģtre le credo, ce n'est pas √ßa le salut. Conna√ģtre les statuts de l'√©glise, ce n'est pas √ßa la Vie √Čternelle. Etre membre de l'√©glise, ce n'est pas √ßa la Vie √Čternelle. Ces choses sont bonnes. Mais cependant, Le conna√ģtre Lui, c'est la Vie √Čternelle, conna√ģtre la Personne, Christ. C'est l√† que se trouve la Vie √Čternelle, c'est Le conna√ģtre vous-m√™me personnellement : conna√ģtre Sa nature, savoir ce qu'Il fait, comment Il agit, c'est alors que vous avez la connaissance de Sa Parole, ce qu'Il veut que vous fassiez. C'est de l√† que vient la foi. Vous ne pouvez pas aller jusqu'√† mi - mi-chemin en pensant qu'il se pourrait qu'Il fasse cela, qu'Il le fera probablement ou qu'Il le fera peut-√™tre. Vous devez conna√ģtre exactement Sa volont√©. Vous devez croire cela de tout votre cŇďur.
E-16 R√©cemment, quelqu'un est venu me voir et a il dit : " Fr√®re Branham, pensez-vous vraiment que c'est mal pour un homme de fumer la cigarette alors qu'il est chr√©tien? " J'ai dit : " Pourquoi me posez-vous la question? Cela prouve que vous √™tes condamn√©, sinon vous n'auriez pas pos√© la question. " S'il y a une question dans votre esprit, d√©barrassez-vous-en. Vous ne pouvez pas marcher par la foi avec un point d'interrogation dans l'esprit. Si vous √™tes baptiste et que vous ayez un point d'interrogation, si vous √™tes pentec√ītiste et que vous ayez un point d'interrogation, presbyt√©rien avec un point d'interrogation, √ītez ce point d'interrogation de votre chemin. Si vous Le connaissez, alors il n'y a aucune question √† ce sujet; vous savez que vous √™tes pass√© de la mort √† la Vie, parce que vous Le connaissez. Quand Son Esprit demeure en vous, vous prenez Sa nature, Sa Parole vit en vous, pour tout ce qu'Il a dit, c'est " Amen". Vous ne direz pas : " Les jours des miracles sont pass√©s, et la gu√©rison divine n'existe pas ", tout en ayant l'Esprit du Dieu vivant qui a √©crit la Bible. Vous ne pouvez pas le faire. Il rendra t√©moignage √† Lui-m√™me. Alors, quand vous voyez de telles choses se produire, vous ne critiquerez pas cela, vous glorifierez Dieu, parce que le m√™me Esprit qui les a √©crites et qui les accomplit en rendra t√©moignage. C'est √ßa l'Esprit de l'Eglise du Dieu vivant, le Dieu vivant qui vit dans l'Eglise vivante. Et ces gens sont morts au p√©ch√© et aux offenses, et ils sont ressuscit√©s √† Sa ressemblance et sont conduits par Son Esprit. Par cons√©quent, peu importe la d√©nomination que vous fr√©quentez, si vous √™tes n√© de Son Esprit, vous avez Sa nature en vous.
E-17 Ces gens connaissaient Sa nature. Ainsi, ils se souvenaient qu'Il avait fait une promesse. Et ceux qui Le connaissent savent que lorsqu'Il promet quelque chose, Il tient Sa promesse. Il a dit : " Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne faillira jamais. " Il tient Sa promesse. Et ceux qui ont une nature comme la Sienne, ont en eux Sa nature, Ils croient cela de tout leur cŇďur. C'est la v√©ritable semence d'Abraham dont nous parlions hier soir. Si la Bible dit : " Il √©tait bless√© pour nos p√©ch√©s, c'est par Ses meurtrissures que nous avons √©t√© gu√©ris, " la v√©ritable semence d'Abraham dit : " Amen, c'est la v√©rit√© ", parce que l'Esprit de Dieu est en eux et ils rendent t√©moignage √† la v√©rit√©. Ils ne consid√®rent pas l'apparence des choses ; ils consid√®rent ce que Dieu a dit √† ce sujet.
E-18 Qu'en serait-il si Abraham avait consid√©r√© l'apparence de la chose, les vingt-cinq ans d'attente d'une promesse que Dieu lui avait faite? Eh bien, il n'aurait jamais eu le b√©b√©. Ils n'auraient jamais - il n'aurait jamais √©t√© le p√®re du petit Isaac. Mais il crut la Parole de Dieu et ne La l√Ęcha pas. Par contre il L'arrosa jour et nuit, et fut fortifi√©, donnant gloire √† Dieu. Oh ! et quand Sarah disait : " Ch√©ri, cela fait vingt-cinq ans depuis que la promesse a √©t√© faite, voil√† que j'ai presque cent ans. " Il disait : " Dieu soit lou√©, nous allons l'avoir de toute fa√ßon, car Dieu l'a dit, et cela r√®gle la question. " C'est juste. Il connaissait la nature de Dieu, parce qu'il √©tait un ami de Dieu. Il savait comment Le prendre, parce qu'il savait que Ses promesses, peu importe combien elles paraissaient ridicules, ou combien elles paraissaient na√Įves, ou combien elles paraissaient d√©raisonnables, elles √©taient vraies, puisque Dieu l'avait dit, et cela r√©glait le probl√®me pour toujours. C'est ce que fait chaque semence d'Abraham aujourd'hui. C'est ce que fait encore le chr√©tien aujourd'hui. Peu importe ce que le monde d√©clare, ce que la science d√©clare, ce que les gens disent, ceci et cela, la Parole de Dieu se tient au-dessus de tout. Et les gens consid√®rent Sa Parole et ce qu'Il a dit comme √©tant la v√©rit√©. Cela ne change rien, s'ils disent aujourd'hui que le monde ne peut pas √™tre br√Ľl√©, et que les morts, ou que les corps ne peuvent pas ressusciter. Dieu l'a dit, et c'est la v√©rit√©; cela r√®gle la question pour toujours. Dieu l'a dit, et nous gardons nos yeux sur ce qu'Il a dit.
E-19 Eh bien, ils croyaient que Sa Parole √©tait la v√©rit√©. Donc ils croyaient qu'Il tenait Ses promesses. Par cons√©quent, ils se sont rassembl√©s et ont attendu √† l'ext√©rieur de la porte. Et la ville a continu√© avec ses c√©r√©monies rituelles, les adorateurs religieux de la ville. Les incr√©dules vaquaient √† leurs occupations; les religieux √©taient au temple, faisant toute leur adoration c√©r√©monial, c√©l√©brant quelque chose qui s'√©tait pass√© autrefois en Egypte. Mais les croyants √©taient vigilants, guettant Sa Venue. Oh, il y avait dans la ville beaucoup de gens qui L'aimaient. Sans doute que beaucoup croyaient dans la venue du Messie, mais ils n'avaient pas l'Esprit de Dieu en eux pour √™tre attir√©s vers Lui. Il y a des millions aujourd'hui qui vont √† l'√©glise et qui adorent, mais sans Le conna√ģtre. Et comme il en √©tait en ce temps-l√†, ainsi en sera-t-il √† Sa Venue; ils ne Le verront pas. Il y en avait des milliers √† J√©rusalem qui sentaient cette attente et cette agitation qui √©taient en cours; ils ne L'ont jamais vu. Et la chose qui est triste √† dire aujourd'hui, alors que les Ecritures doivent s'accomplir: il y a des millions d'Am√©ricains qui vont r√©guli√®rement √† l'√©glise et - et fid√®lement, qui ne Le verront jamais quand Il viendra, parce que l'Epouse sera enlev√©e. Il viendra comme un voleur dans la nuit. Il enl√®vera l'Epouse et les autres ne Le verront pas. Pensez-y : des millions d'Am√©ricains fr√©quentent l'√©glise dans une adoration c√©r√©moniale, mais ils ne Le verront jamais quand Il viendra. L'√©lue, l'Epouse sera enlev√©e exactement comme autrefois.
E-20 Ils s'√©taient rassembl√©s √† l'ext√©rieur de la porte. Ils se parlaient les uns aux autres avec une confiance parfaite qu'Il viendrait. Disons qu'un incr√©dule est pass√© par-l√† et a dit : " Pourquoi √™tes-vous rassembl√©s ici dehors? Pourquoi n'√™tes-vous pas l√† √† - √† l'adoration? " " Nous avons quelque chose dans nos cŇďurs; nous attendons le Messie. " " Oh, esp√®ce de bande de fanatiques religieux ", leur a-t-il dit peut-√™tre. " Pourquoi n'allez-vous pas avec les autres? " Il y a quelque chose, quand un homme ou une femme est n√© de l'Esprit de Dieu, ils ne vont pas avec les autres. Ils vont avec Dieu l√† o√Ļ Il va. Ils adorent avec Son peuple. " Car Dieu est Esprit; et ceux qui L'adorent doivent L'adorer en Esprit et en v√©rit√©. " C'est la raison pour laquelle ils n'√©taient pas avec les autres.
E-21 Et pendant qu'ils attendaient dans une grande expectative, un moment apr√®s, de l'autre c√īt√© de la colline, Quelqu'un arrive, chevauchant un petit mulet blanc. C'√©tait le type de Sa seconde Venue du Ciel, en chevauchant un cheval blanc. Pendant qu'Il venait sur la colline sur ce petit √Ęne, un petit √Ęne blanc, personne ne faisait attention √† Lui. Mais ceux-ci qui L'attendaient coup√®rent des branches et accoururent en criant : " Hosanna au Fils de David qui vient au Nom du Seigneur. " Leurs cŇďurs d√©bordaient de joie, car ils L'attendaient; et toutes leurs attentes avaient √©t√© satisfaites, car ils savaient que les Ecritures avaient dit qu'Il entrerait √† J√©rusalem mont√© sur un mulet. Et ils L'ont vu venir. Le reste de la ville a continu√© avec ses ablutions, le lavage de ses pots, et ses c√©r√©monies comme d'habitude. Et quand ils ont entendu ce grand bruit commencer : " Hosanna, hosanna... ", des gens criant √† tue-t√™te, oh, je peux m'imaginer ce que les autres ont dit : " Vous interrompez notre office avec votre bruit. " Pensez-vous que cela les a arr√™t√©s? Le m√™me Christ qu'ils avaient attendu √©tait bien avec eux; comment pouvait-on les arr√™ter? Et cela a provoqu√© une grande agitation dans la ville. Les gens ont commenc√© √† dire : " Qui est cet homme qui provoque toute cette agitation? Qui est-ce? Il avait des gens, ce petit groupe de - de gens L'environnait. Qui est-ce qui provoque cela? " Ils ne pouvaient Le trouver dans aucun de leurs registres; ils avaient... Il n'√©tait le produit d'aucun de leurs s√©minaires. Il n'√©tait le produit d'aucune de leurs √©glises. Par cons√©quent, ils ont demand√© : " Qui est-ce? Qui provoque cette agitation? Qu'est-ce qui pousse ces gens √† agir comme cela? " C'est ce que les religieux disaient. " Qu'est-ce qui fait crier ces gens? Pourquoi hurlent-ils ' Hosanna.' Faites-les taire. " Il a dit : " S'ils se taisent, les rochers crieront aussit√īt. "
E-22 Quelque chose devait avoir lieu, parce qu'un Christ vivant était au milieu d'un peuple vivant. Quelque chose devait avoir lieu. La venue du Saint-Esprit dans ces derniers jours a provoqué en quelque sorte le même genre d'agitation parmi les gens. La venue du Saint-Esprit dans ces derniers jours a envoyé un réveil, un peuple qui a été appelé à sortir, un peuple mis à part, un peuple qui est libre dans sa religion, qui hurle et pousse des cris de louanges à Dieu, un peuple qui croit aux miracles et aux prodiges. Pourquoi? La même chose qui se passa à l'époque se passe maintenant. L'Esprit du Dieu vivant vit en eux. C'est la raison pour laquelle ils crient. C'est la raison pour laquelle ils ne peuvent pas se taire. Et le monde religieux regarde, disant : " Qu'est-ce qui prend ces gens? Qui est celui-ci? Qu'est-ce qui cause tout ça? " Ou puis-je le dire peut-être comme ceci : " C'est quoi ça? Qu'est-ce qui provoque ça? " Si seulement ils lisaient les Ecritures, ils verraient que c'est l'Esprit de Christ que Dieu avait promis, en ces termes " Dans les derniers jours, je répandrai Mon Esprit sur toute chair, et il y aura la pluie de l'arrière-saison, la pluie de l'Esprit de Dieu tombant sur les gens dans le dernier jour." Et Il a dit aussi que la pluie de l'arrière-saison et la pluie de la première saison tomberaient en même temps.
E-23 Or, il y a quelques ann√©es, le Saint-Esprit est tomb√© sur les gens, sur les croyants. Et Il les a amen√©s √† crier, √† louer Dieu, √† se s√©parer du p√©ch√© et des choses du monde, et √† sortir pour √™tre un peuple mis √† part. Et le Saint-Esprit a √©t√© r√©pandu sur eux, et ils ont parl√© en langues, ils ont proph√©tis√© et ont accompli des miracles et des prodiges. C'√©tait la pluie de l'arri√®re-saison qui tombait. Et puis, avez-vous remarqu√©, Il n'a pas juste laiss√© la chose sans cela - ou plut√īt seule, Il a dit : " La pluie de la premi√®re saison viendra en m√™me temps que la pluie de l'arri√®re-saison. " Avez-vous remarqu√© ce qu'√©tait la pluie de la premi√®re saison? C'√©tait Sa propre pluie; apr√®s cela la pluie des ap√ītres est venue; et dans ces derniers jours, c'est √† la fois la pluie des ap√ītres et la pluie du Seigneur J√©sus, c'est ce qui fait que les gens crient : " Hosanna √† Celui qui vient au Nom du Seigneur. " C'est la raison pour laquelle aujourd'hui le monde religieux demande : " Pourquoi cette agitation ? Pourquoi hurlent-ils si fort ? Qu'est-ce qui les fait crier? Quel genre de langage parlent-ils? Pourquoi toutes ces choses? " Le monde demande : " Qui est-ce? " Mais les saints crient : " Hosanna √† Celui qui vient au Nom du Seigneur. " C'est le Saint-Esprit, l'Esprit de Dieu, r√©pandu sur l'Eglise sans... dans les derniers jours, pour accomplir des miracles et des prodiges. L'Eglise le sait; ils sont n√©s de l'Esprit.
E-24 Voyez comment Il l'a fait. La pluie de l'arrière-saison est venue, et puis la pluie de la première saison est venue avec la pluie de l'arrière-saison, pour confirmer que la pluie de l'arrière-saison était authentique. Maintenant, les gens ont dit : " Ces gens sont fous. Ils ont perdu la tête. Eh bien, c'est une bande de fanatiques. " C'est la même chose qu'ils disaient de Lui. Ils avaient des opinions partagées. Ils ne savaient que faire. Mais ils étaient conscients que quelque chose se passait. Mais observez. Lorsqu'Il est venu lors de la pluie de la première saison, ils L'ont traité... ils ont dit qu'Il était Béelzébul, un démon. Combien de fois avez-vous entendu les gens dire que ceux qui parlent en langues sont du diable? N'est-ce pas que vous avez déjà entendu cela? " Ces gens sont fous. Ils lèvent les mains, tremblent, parlent en langues et crient. " Ils ne comprennent simplement pas; c'est tout. Les Ecritures s'accomplissent. Ce grand flot qui vient maintenant ne fait qu'apprêter une Eglise pour Lui, quand Il viendra, chevauchant un cheval blanc. Ils seront rassemblés étant d'un commun accord, dans un même lieu, et là viendra le Seigneur Jésus.
E-25 Les gens ne comprennent pas cela. Ils ont dit : " Ces gens ont quelque chose qui cloche. Ils sont fous. " C'est ce qu'ils disaient de Lui. Ils disaient : " De quelle école est-Il sorti? De quelle dénomination est-Il membre? Est-Il pharisien, sadducéen, hérodien? Qu'est-ce qu'Il est? Il n'était membre d'aucun de ces groupes. Il était de Dieu, car Il était le Fils de Dieu. Le Saint-Esprit n'est pas limité à une quelconque dénomination; Il est de Dieu. Et c'est pour quiconque veut, qu'il vienne et prenne gratuitement part à l'Esprit de Vie. Cela n'est pas limité à l'un de nous. C'est juste quelque chose qui nous est arrivé à nous. Qu'est-ce que cela fait? Cela prépare à la résurrection, cela prépare pour la Venue du Seigneur. Maintenant, on voit les gens se rassembler, les églises bannir leurs petites différences et se mettre toutes ensemble, elles se préparent. Eh bien, un de ces quatre matins, nous Le verrons venir dans la gloire.
E-26 Eh bien, en ce temps-l√† ils disaient : " Cet homme ne vaut rien. Nous n'arrivons pas √† le retrouver dans nos registres; nous n'arrivons pas √† Le situer quelque part dans les Ecritures." En effet, la Bible dit qu'ils √©taient aveugl√©s vis-√†-vis des Ecritures. Ils ne pouvaient pas comprendre, dit...Quoi que J√©sus e√Ľt fait tant de miracles, ils ne pouvaient pas cependant croire en Lui, parce que la Bible dit... Esa√Įe dit: " Ils ont des oreilles et n'entendent pas; des yeux et ne voient pas. " Ils √©taient aveugl√©s; cela leur √©tait cach√©. Par contre, ils sont donc venus l√† critiquer ceux qui avaient cela. Maintenant, ces gens sont des gens bizarres; il se peut qu'ils ne soient pas capables d'expliquer cela, mais ils ont la chose. C'est l'essentiel, avoir la chose. Je ne peux pas expliquer comment ces lumi√®res br√Ľlent; personne d'autre ne le peut. Mais nous avons tout de m√™me cela. Il en est ainsi du Saint-Esprit. Je ne peux pas vous expliquer comment Il vient; il est simplement - Il est simplement l√†. C'est tout ce que je sais. Et Il confirme Lui-m√™me qu'Il est ici. Une fois quelqu'un m'a demand√© : " O√Ļ ces corbeaux trouvaient-ils le pain et la viande ? " De la viande r√ītie ou quoi que ce f√Ľt avec laquelle Il a nourri Elie. " O√Ļ la corneille a-t-elle trouv√© cette viande pour le nourrir avec pendant trois ans et demi? " Je ne sais pas; peut-√™tre qu'Elie non plus ne le savait pas. Mais la seule chose qu'il savait est que les corbeaux apportaient cela et il en mangeait. Pendant trois ans et demi il a v√©cu de cela. Et il en est ainsi du Saint-Esprit. Je ne peux pas vous dire o√Ļ Il se trouve, ce qu'Il fait, mais la seule chose que je sais, c'est qu'Il vient et nous L'obtenons et Le recevons, et nous L'avons, et Il est notre h√©ritage venant de Dieu par la gr√Ęce de Dieu. C'est le Saint-Esprit, et Il appartient √† l'Eglise. Dieu L'a donn√© √† l'Eglise pour conduire et diriger celle-ci. Une Eglise particuli√®re, bizarre par rapport aux choses du monde, mais glorieuse aux yeux de Dieu ; voil√† Son Eglise.
E-27 Ils ne pouvaient pas expliquer cela, ils ne savaient pas pourquoi ils faisaient √ßa. Ils ont dit : " Leur conducteur... leur conducteur, qui est-il? Il est un faux gu√©risseur. " Eh bien, n'en est-il pas exactement ainsi aujourd'hui? " Un faux gu√©risseur. Et Il est l'ami de cet homme sauvage et toqu√©, sans v√™tements, qui est envelopp√© d'un morceau de peau de mouton, et qu'on appelle Jean-Baptiste. Il est son ami, et c'est le genre de foule auquel Il est associ√©. " Eh bien, certainement. Gr√Ęces soient rendues √† Dieu pour cette foule-l√†. Je suis heureux d'√™tre l'un d'eux. Je voudrais dire avec l'ap√ītre Paul d'autrefois : " Je sers le Dieu de nos p√®res selon la voie que le monde appelle une secte. "
E-28 Oh, ils L'attendaient, et quand Il est venu, ils L'ont reconnu. Ils connaissaient Sa nature. Eh bien, aujourd'hui l'√Čglise, apr√®s avoir re√ßu la pluie de la premi√®re saison, ou plut√īt apr√®s avoir re√ßu la pluie de l'arri√®re-saison, l'effusion du Saint-Esprit sur l'√Čglise... C'√©tait cela premi√®rement; ils ont re√ßu le Saint-Esprit, la pluie de l'arri√®re-saison. Ensuite la pluie de la premi√®re saison est revenue avec la pluie de l'arri√®re-saison pour s'unir √† Cela, afin de prouver que la pluie de l'arri√®re-saison √©tait vraie. Maintenant, le Saint-Esprit est entr√© dans l'Eglise pour donner des signes, le discernement. Comment savons-nous que cela est authentique? Parce que C'est le m√™me Esprit avec la m√™me action, avec les m√™mes miracles, avec les m√™mes prodiges, avec la m√™me puissance, exactement avec tout ce qui √©tait dans l'Eglise primitive se trouvant dans cette √©glise : le discernement de l'esprit, la proph√©tie, les langues, l'interpr√©tation, la gu√©rison divine, la puissance. Eh bien, il faudra une √©glise n√©e de nouveau pour croire cela.
E-29 La voil√† aujourd'hui, la m√™me Eglise. Le Saint-Esprit est tomb√© il y a quelque temps, il y a trente, quarante ans ici en Am√©rique. Et le mouvement de la Pentec√īte est entr√© chez les m√©thodistes, les baptistes, les presbyt√©riens, partout, a appel√© les √©lus de Dieu √† sortir et les a rassembl√©s. Ils se sont organis√©s et ont form√© de petits groupes appel√©s Assembl√©es de Dieu, √Čglise de Dieu, Foursquare, et tous ces groupes. Mais l'heure est arriv√©e (Gloire √† Dieu !), l'heure est arriv√©e, nos petits diff√©rends sont tomb√©s; l'Eglise se rassemble; la puissance de Dieu est proche. Et J√©sus notre Seigneur est au milieu de nous, en action, se manifestant, d√©versant en m√™me temps la pluie de la premi√®re saison et de l'arri√®re-saison. L'opprobre quitte les √©glises qui viennent sans poser des questions, levant simplement les mains et louant Dieu. Un de ces quatre matins, nous Le verrons arriver, en chevauchant non pas sur une colline, mais sur une grande nu√©e blanche, l√† dans la gloire, en chevauchant un cheval de bataille blanc pour enlever Son √Čglise. Pendant que le monde dit encore : " Qui est Celui-ci? Qu'est-ce que c'est? De quoi s'agit-il? " Ceux qui conna√ģtront leur Dieu feront des exploits dans les derniers jours. Nous sommes au temps de la fin.
E-30 Eh bien, les pharisiens ont dit : " Qui est-Il? " Eux savaient Qui Il était. Maintenant, voici la question aujourd'hui : Quand vous Le verrez venir et se tenir dans la réunion, le Saint-Esprit, et donner à quelqu'un assez de foi pour parler à un autre ici et lui dire exactement tout sur sa vie, qu'est-ce qui pourrait faire cela? Qu'est-ce qui l'a fait? Cela ne s'était jamais fait avant la Venue de Jésus et cela ne s'est jamais fait depuis lors. Qu'est-ce? La pluie de la première saison qui s'associe à la pluie de l'arrière-saison. Et les gens qu'on traite de fous... Quelquefois peut-être que vous vous êtes simplement accrochés avec acharnement, comme nous le disons, pour essayer de vous accrocher à ce que vous saviez être juste. Maintenant, le Saint-Esprit est revenu immédiatement et a confirmé par la pluie de la première saison associée à la pluie de l'arrière-saison, pour prouver que c'était Son mouvement; les deux tombent ensemble. Amen. Oh, je souhaite que vous puissiez voir cela, que le grand mouvement de Dieu qui a commencé là autrefois, il y a quarante ans, quand la pluie de l'arrière-saison a commencé à tomber, la pluie de la première saison, la première puissance, qui a commencé avec Jésus-Christ est entrée dans cette Eglise et a prouvé qu'Il est le même Jésus-Christ.
E-31 Alors l'Eglise commence à avancer, en se rassemblant, démolissant tout, en sortant. Le monde dit encore : " Qui est Celui-ci? Qu'est-ce? " La question, ce n'est pas ce que eux ont dit. La question s'adresse à vous. Que pensez-vous que c'est? Qui pensez-vous que c'est? Allez-vous taxer cela de Béelzébul? Allez-vous dire que c'est un spirite? Allez-vous dire que c'est un diseur de bonne aventure? Allez-vous dire que c'est une sorte de télépathie mentale? Ou dites-vous : " Hosanna à Celui qui vient au Nom du Seigneur. " C'est Lui qui est le Saint-Esprit, le Saint-Esprit, l'Esprit de Dieu qui est venu avec la puissance et dans la résurrection pour prouver que Jésus-Christ n'est pas mort, mais qu'Il est vivant et qu'Il est prêt à revenir pour Son Eglise. Croyez-vous cela? Inclinons la tête.
E-32 √Ē Seigneur, certainement ces paroles sont la v√©rit√©. Nous croyons que l'heure de la Venue est tr√®s proche. Le monde fr√©mit; les gens ne savent pas ce qui se passe. Mais nous savons que J√©sus est en route, et nous commen√ßons √† nous rassembler pr√®s de la porte, la porte de la puissance de Dieu. Ceux qui croient en Dieu, ceux qui sont n√©s de Son Esprit, ceux qui ont le Saint-Esprit, savent que ce Saint-Esprit est l'Esprit de Dieu et qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement. Il ne peut pas changer Sa nature, car Il est Dieu. Et quand Dieu entre dans Son peuple, cela leur fait croire ce qui est impossible. Cela produit aussi le m√™me genre de fruits que la pluie de la premi√®re saison a produits, parce que c'est la pluie de la premi√®re saison associ√©e √† la pluie de l'arri√®re-saison. Et le monde crie : " Qui est Celui-ci? " ou " Qu'est-ce? " Ils n'ont pas cela dans leurs registres; ils ne croient pas dans ce genre de Venue de Christ. Ils continuent √† avoir leurs c√©r√©monies : aller vers les statues √† se b√©nir eux-m√™mes ; √† faire des ablutions et l'aspersion d'eaux, et faire le port des v√™tements.
E-33 Mais l'Eglise du Dieu vivant s'appr√™te de l'int√©rieur en renouvelant chaque jour sa foi dans le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit est entr√© √† pr√©sent, et dans cette pluie de l'arri√®re-saison, Il nous y a plac√©s, et a d√©j√† confirm√© √† travers le monde, parmi les croyants, qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement. Il est le m√™me J√©sus dont une femme avait touch√© le v√™tement dans la pluie de la premi√®re saison, et Il s'est retourn√© et lui a dit ce qu'√©tait son probl√®me, et elle a √©t√© gu√©rie. Il est le m√™me J√©sus Qui a dit √† Pierre que son nom √©tait Simon et qu'Il allait l'appeler Pierre, et Il lui a dit le nom de son p√®re, et ce qu'il √©tait. Et Il a dit √† Nathana√ęl o√Ļ il se trouvait avant de venir √† la r√©union. Il a dit √† la femme samaritaine ce qu'√©taient ses p√©ch√©s. Il a regard√© dans l'aud... - l'audience et Il a discern√© les pens√©es de leur cŇďur. Et quand le grand saint Paul a √©crit : " L'Esprit de Dieu est plus tranchant qu'une √©p√©e √† deux tranchants, p√©n√©trant jusqu'√† partager la moelle de l'os, Il discerne les pens√©es du cŇďur. "...
E-34 J√©sus en parlant a dit : " Ce qui arriva du temps de Sodome, arrivera de m√™me √† la Venue du Fils de l'homme. " Voir cet Ange, cet Homme venir dans une forme humaine, manger et boire du lait, manger la viande de veau, manger du beurre, du g√Ęteau de ma√Įs, et s'asseoir l√† et demander √† Abraham, qu'Il ne connaissait pas, o√Ļ √©tait Sarah, sa femme? Et dans la tente, celle-ci a ri, et Il a dit : " Pourquoi a-t-elle ri? " J√©sus a dit que cela se r√©p√©terait pr√©cis√©ment √† l'√Ęge de la destruction de Sodome et Gomorrhe. Et le monde moderne, l√† √† Sodome, continuait √† douter et √† s'agiter, il ne lui restait que la peau des dents... Mais cependant, Seigneur Dieu, nous voyons la puissance atomique, la puissance de la bombe √† hydrog√®ne se trouvant entre les mains de l'ennemi. A tout moment, les cieux pourraient √™tre en feu comme au temps de Sodome. Voici maintenant quarante ans depuis que la pluie de l'arri√®re-saison a √©t√© d√©vers√©e. Elle s'est poursuivie √† travers les gens; elle a commenc√© √† entrer dans la deuxi√®me g√©n√©ration. Cette g√©n√©ration-l√†, la premi√®re g√©n√©ration, elle s'est r√©volt√©e, c'est la deuxi√®me g√©n√©ration qui est entr√©e dans la Terre promise.
E-35 Dieu notre P√®re, sois mis√©ricordieux. Tu as envoy√© Ton Esprit. Tu as confirm√© ces paroles. Tu d√©verses maintenant la pluie de l'arri√®re-saison, sur ce deuxi√®me groupe, et la pluie de la premi√®re saison aussi. Et ils voient cela; ils croient cela; ils embrassent cela et crient : " C'est le Saint-Esprit qui vient au Nom du Seigneur J√©sus. " C'est le Saint-Esprit et nous L'embrassons et croyons en Lui et crions : " √Ē Seigneur, peu importe ce que le monde dit, donne-nous-En davantage, Seigneur. Oh, met l'ennemi en d√©route chaque fois qu'il vient comme un fleuve. " C'est Ta promesse. P√®re, nous Te prions aujourd'hui de confirmer Ta Parole dans chaque cŇďur qui est ici. Qu'il n'y ait pas une personne qui sorte d'ici ayant manqu√© le message. Nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen. [Un fr√®re proph√©tise. - N.D.E.] Amen. Je L'aime (Adorez maintenant.), je L'aime, Parce qu'Il m'aima le premier Et acquit mon salut Sur le bois du Calvaire. Je L'aime (Enfermez-vous maintenant, juste vous et Lui.), je L'aime, Parce qu'Il m'aima le premier Et acquit mon salut Sur le bois du Calvaire.
E-36 Seigneur Dieu, nous T'aimons, Seigneur. Nous pouvions nous trouver l√† dans le monde aujourd'hui, d√©chir√©s, malmen√©s, tout agit√©s, ne sachant pas ce qui se passe. Mais, oh, nous sommes heureux de savoir aujourd'hui, cet apr√®s-midi, que nos noms sont inscrits au Ciel, que l'Esprit de Dieu est avec nous. M√™me le monde scientifique a pris la photo de Sa Personne, la glorieuse Colonne de Feu qui a conduit les enfants d'Isra√ęl, nous L'avons au milieu de nous, comme le montre la science. Nous L'avons dans nos cŇďurs √† cause de Sa gr√Ęce. Et maintenant, nous La voyons, et " on ne sait pas si c'est l'Esprit authentique ", pourrait dire le monde. Nous La regardons et La voyons faire les m√™mes choses que la pluie de la premi√®re saison a faites. Et ce que la pluie de l'arri√®re-saison a fait... Elle fait la m√™me chose que cela a faite dans la Bible. Nous savons alors que c'est l'Esprit de Christ. Nous T'aimons, Seigneur. Il n'y a pas d'ombre de doute dans notre cŇďur; s'il y en a, √īte cela, P√®re.
E-37 S'il y a des gens ici aujourd'hui, Seigneur, qui n'ont pas appr√©ci√© cette communion autour du Saint-Esprit, qui ne savent pas avec assurance s'ils sont en ordre, que ceci soit le moment o√Ļ Tu leur parles. Parle-leur, Seigneur. Maintenant, les paroles sont juste des paroles, mais nous savons que la Parole de Dieu est la v√©rit√©. Maintenant, rends de nouveau Ta Parole vivante parmi nous cet apr√®s-midi, par des miracles et des prodiges, afin que tous puissent savoir et croire que Tu demeures le Fils de Dieu. Et la chose dont ils parlent et au sujet de laquelle ils se demandent : "Qu'est-ce ? et Qui est-ce ? " Qu'ils sachent cela. Puissent-ils, comme les disciples ce soir-l√† dans la barque, quand ils pensaient que c'√©tait un fant√īme, un esprit qui marchait sur l'eau, entendre une parole disant : " N'ayez pas peur; c'est moi; rassurez-vous. " Et alors, Seigneur, que tous les t√™tus ici fassent bonne accueil au Sauveur dans leur petite - leur petite barque o√Ļ ils naviguent sur l'oc√©an solennel de la vie. Et alors, Seigneur, que toutes les personnes rebelles qui sont ici re√ßoivent le Sauveur dans leur petite - leur petite barque o√Ļ ils naviguent sur l'oc√©an solennel de la vie.. Accorde-le, P√®re, afin qu'Il les am√®ne dans le pays o√Ļ il n'y a ni mort, ni maladie, ni chagrin, ni vieillesse, ni rien qui va amoindrir; tout sera parfait l√†-bas. Que Christ entre dans chaque cŇďur qui n'est pas sauv√© et qu'Il soit le Pilote et le Guide d√®s maintenant. Nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen.
E-38 Maintenant, les cartes de pri√®re ont √©t√© distribu√©es, B, B-1 √† 100. O√Ļ avons-nous commenc√© la derni√®re fois? Est-ce que quelqu'un le sait? 1, nous avons commenc√© par 1 la derni√®re fois, donc nous pouvons changer et nous pouvons couper cela √† un autre niveau; commen√ßons √† 25. Tr√®s bien, 25, qui a cela? B-25, levez la main. Carte de pri√®re B-25, quelqu'un l'a-t-il? O√Ļ? 25, 26? Qui a 26? 27? Levez la main si vous pouvez vous lever. 27, 28? 28, qui a la carte B 28? 29? 30? 30, 30, je n'ai pas... 31? 32? 32, je n'ai pas vu votre main. S'il vous pla√ģt, levez-vous rapidement afin que nous ne perdions pas beaucoup de temps. Nous voulons que vous rentriez chez vous maintenant pour que nous puissions aller √† l'√©glise ce soir. 32? 33? 34? 35? 36? 37? 38? 39? 40? 40? 41, 2, 3, 4, 5. Vous avez de l'espace pour combien de personnes l√† ? Nous ne savons pas exactement jusqu'o√Ļ √ßa va aller; nous ne savons pas. 46, 47, 48, 49, 50. Peu importe combien sont l√†, l'essentiel est que vous fixiez votre attention sur Christ.
E-39 Combien √©taient ici hier soir ? Faites voir vos mains. Nous n'avions m√™me pas de carte de pri√®re hier soir. Nous n'en avons pas besoin maintenant. Oh, Il est ici. Je suis si heureux. Je suis si... Combien de ceux qui sont l√† n'ont pas de carte de pri√®re ? Levez la main. Tr√®s bien, regardez par ici et croyez. Croyez de tout votre cŇďur, et voyez si Dieu n'accomplit pas la chose. La dame qui est assise l√†, plut√īt corpulente, vous avez lev√© la main, n'est-ce pas, madame? Tr√®s bien. Croyez-vous que je suis Son proph√®te, Son serviteur, Son t√©moin? Croyez-vous que ce minist√®re n'est pas tout √† fait juste un minist√®re ordinaire, que c'est - c'est un - un minist√®re envoy√© de Dieu pour avertir les nations dans ces jours ? Croyez-vous cela de tout votre cŇďur? Vous souffrez des glandes ; voil√† votre probl√®me ? En effet, quelqu'un dit : " Oui, elle a l'air grosse. " Mais je peux vous dire ceci : vous pr√™chez aussi, une femme pr√©dicateur. Croyez-vous maintenant de tout votre cŇďur? Rentrez chez vous; croyez de tout votre cŇďur; votre probl√®me de glande sera termin√©. Vous voyez? Vous voyez? Ayez simplement foi en Dieu. Ne doutez pas de cela. Ayez simplement la foi, croyez que ce que Dieu a dit est la v√©rit√©. C'est tout ce je vous demande de faire, avoir foi en Dieu.
E-40 " Si tu peux croire... " Voyez-vous, avant que la ligne de pri√®re ne commence ici, on a... Quand le Saint-Esprit... Quand vous, tels que vous √™tes ici, vous ne vous rendez pas compte de l'opportunit√© que vous avez en cet instant m√™me. Je - je suis s√Ľr que vous ne vous en rendez pas compte. Si seulement vous saviez que chacun de ces neuf dons spirituels pourrait √™tre plac√© juste dans l'√©glise √† cet instant, eh bien, des choses se produiraient; il y aurait une autre Pentec√īte. Voyez-vous? C'est l√† le but de ces r√©veils. C'est pourquoi arrivent des plus grands, des plus grands dons, qui y entrent. En effet, c'est pour vite r√©veiller les gens ; cela commence √† agir quand vous voyez des ministres se mettre ensemble. Ils se rassemblent √† l'ext√©rieur de la porte. N'oubliez pas le message, tandis que le Saint-Esprit confirme le message. Souvenez-vous du message et ensuite Dieu prendra soin du reste. Tr√®s bien, on essaye d'aligner les gens. Vous autres, mettez-vous √† prier; commencez √† croire, en disant de tout votre cŇďur : " Seigneur, je crois maintenant. Je crois maintenant de tout mon cŇďur. "
E-41 Voici deux hommes qui sont assis juste ici et qui me regardent maintenant, juste ici derri√®re. L'un regardait de c√īt√© ; il sympathisait avec la ligne de pri√®re. L'autre regardait en haut comme cela, les yeux ferm√©s, et priait. Oui, monsieur. Votre maladie de la prostate est termin√©e, monsieur, vous qui avez lev√© la main juste √† ce moment-l√†, parce que vous croyez. Posez vos mains sur l'homme assis √† c√īt√© de vous, l'homme √Ęg√© qui est l√†. Il souffre de la sinusite et √ßa le d√©range. C'est vrai, n'est-ce pas, monsieur? Si c'est vrai, levez la main. Maintenant, rentrez chez vous, tous les deux, et soyez gu√©ris de vos maladies, au Nom de J√©sus-Christ. Si ce n'est pas le... Qu'est-ce ? C'est la pluie de la premi√®re saison qui entre dans le mouvement pentec√ītiste comme la pluie de l'arri√®re-saison, toutes les deux sont d√©vers√©es ensemble dans les derniers jours. Dieu a dit qu'Il le ferait dans le m√™me mois. Amen. Les Ecritures doivent s'accomplir.
E-42 Nous n'avons pas besoin de cartes de prière; nous avons besoin de foi, n'est-ce pas? Tous ceux qui sont dans cette ligne de prière, levez vos mains pour montrer que nous sommes des inconnus l'un à l'autre, que vous tous, je ne vous connais pas, levez vos mains pour montrer que je ne sais rien à votre sujet, rien de vos problèmes. Qu'en est-il de vous? Très bien. Combien dans l'auditoire savent que je ne sais rien à votre sujet, levez vos mains.
E-43 Une petite dame qui est assise l√†, tenant un bouquet, a des troubles intestinaux. Vous ne devez pas perdre le temps... ne plus vous tourmenter, sŇďur; votre foi vous a gu√©rie juste √† l'instant. Levez-vous et acceptez votre gu√©rison, oui, vous qui agitez la main. C'est juste. Ju-... Juste ici, vous qui √™tes assise √† droite... portant un petit manteau brun. Levez-vous; tenez-vous debout afin que les gens sachent o√Ļ vous √™tes. Vous souffrez de ces troubles intestinaux, c'est comme une colite √† l'int√©rieur, mais cela vous a quitt√©e maintenant. J√©sus-Christ vous a gu√©rie. Amen. Si vous pouvez croire... Ayez foi en Dieu. Oh ! qu'est-ce qui pourrait arriver?
E-44 La petite dame qui est assise juste ici, elle tient sa carte de pri√®re en main, elle est assise juste ici derri√®re et regarde par ici. Oui. Me croyez-vous - vous - vous de tout votre cŇďur? Vous n'avez pas besoin d'utiliser cette carte de pri√®re. Remettez-la dans votre sac √† main ; gardez-la comme un m√©morial; votre arthrite vous a alors quitt√©e de toute fa√ßon. Voyez-vous? Cela a √©mu l'homme qui est assis derri√®re elle; il est d√©rang√© par une toux. C'est vrai, n'est-ce pas, monsieur? Levez la main. Cela vous a quitt√© aussi; maintenant vous pouvez rentrer chez vous et √™tre bien portant. Amen.
E-45 Si vous pouvez croire... M√™me la femme qui est couch√©e l√† sur le lit de camp, je sais ce qu'elle a comme probl√®me. Je ne peux pas la gu√©rir. Mais vous avez une chance. Le cancer est en train de vous tuer. Si vous croyez de tout votre cŇďur... Il y a une ombre noire suspendue sur vous; cela va vous quitter et vous pouvez rentrer chez vous et √™tre bien portante. Je ne sais pas si vous ne... Avez-vous une carte de pri√®re? En avez-vous une? Vous n'aurez pas besoin de l'utiliser, si simplement vous croyez de tout votre cŇďur. Vous allez mourir l√† o√Ļ vous √™tes couch√©e. Par cons√©quent j'accepterais Christ comme mon Gu√©risseur, et m'en irais, je confierais ma foi entre les mains de Dieu, car les m√©decins vous abandonnent. La voil√† partir, pour rentrer chez elle. Glorifions simplement Dieu. Que tout le monde donne... Dieu. Elle rentre chez elle, croyant au Seigneur J√©sus-Christ, recevant sa gu√©rison. Que Dieu vous b√©nisse. Est-ce que vous vous sentez mieux maintenant? Agitez la main si vous vous sentez mieux. La voil√†, elle est... Le Seigneur Dieu a fait le travail, elle se l√®ve pour rentrer chez elle. Chantons un cantique √† Dieu pendant que vous passez. Je Le louerai, je Le louerai. Je Le louerai, je Le louerai (Levez vos mains vers Lui.) ; Louez l'Agneau immol√© pour les p√©cheurs; Donnez-Lui gloire, vous tous les peuples, Car Son Sang a √īt√© toute tache. Sentez-vous Sa Pr√©sence? Louons-Le maintenant. Je Le louerai (Louez-Le.), je Le louerai ; Louez l'Agneau, immol√© pour les p√©cheurs; Donnez-Lui gloire, vous tous les peuples, Car Son Sang peut √īter chaque tache.
E-46 Vous pouvez vous asseoir. Oh ! la la ! Voyez-vous pourquoi nous nous rassemblons √† la porte? Regardez cette pauvre femme estropi√©e qui √©tait clou√©e dans ce fauteuil roulant, qui √©tait assise ici hier soir. Le Saint-Esprit lui a ordonn√© de se lever de l√†. Cette femme estropi√©e s'est tenue debout et elle est sortie du b√Ętiment r√©tablie. Une femme qui est couch√©e l√† mourante, donnez-lui de faire son choix, et la voil√† qui s'en va, les mains en l'air (alors qu'elle √©tait abandonn√©e par le m√©decin et tout), elle chante : " Je Le louerai, je Le louerai ; louez l'Agneau immol√© pour les p√©cheurs. " Le Saint-Esprit est en train d'agir dans la salle. " Si tu peux croire, tout est possible. " [Espace vide sur la bande - N.D.E.] carte... [Espace vide sur la bande - N.D.E.] Il est ici. En voil√† qui s'en vont, emportant le lit de camp et la civi√®re, les ramenant √† leur place. Elle est sortie, marchant sous la puissance du Saint-Esprit, contr√īl√©e par Lui et prononc√©e par Lui, l'Esprit du Dieu vivant. Voyez-vous, vous n'avez pas besoin de cartes de pri√®re; vous avez besoin de foi. Amen et amen.
E-47 Tr√®s bien. Que pensez-vous de ceci, sŇďur? Croyez-vous cela de tout votre cŇďur? Croyez-vous que c'est l'Esprit du Dieu vivant? Croyez-vous qu'Il vient et fait - fait ces choses pour confirmer Sa Parole, ce que je viens de pr√™cher? Croyez-vous que Dieu pourrait me dire ce qu'est votre probl√®me? Je ne vous connais pas; vous le savez, pas plus que je ne connais ces gens qui sont l√†. Vous √™tes juste une femme qui a re√ßu une carte de pri√®re √† partir d'o√Ļ nous avons fait l'appel, et il se fait que vous √™tes la premi√®re personne sur l'estrade. Est-ce le m√™me Christ? Croyez-vous que la - la pluie de la premi√®re saison est maintenant venue dans cette pluie de l'arri√®re-saison, comme Dieu l'avait dit qu'elles vont se m√©langer ? Cela a caus√© de l'√©motion parmi les gens? Au dehors, le monde religieux s'√©crie : " Qui est Celui-ci? Qu'est-ce? " Mais nous, nous savons ce que C'est. Nous En voyons la nature. Nous voyons ce que Cela fait. Maintenant, voyez si c'est l'Esprit de Christ. Si c'est l'Esprit de Christ, ce sera comme la femme qui se tenait √†... du puits, un homme et une femme. Or, ce ne sera pas... Vous et moi, nous ne pouvons pas √™tre eux, non, mais Son Esprit est ici, et Il doit utiliser mes l√®vres, parce que Son corps se trouve √† la droite de Dieu dans la Gloire. Son Esprit est ici. Et alors si Son... mon esprit devient Son Esprit et que mon esprit peut s'√©carter du chemin par un don, juste se retirer par le moyen d'un don que j'ai pour le faire, alors Son Esprit parlera. Est-ce juste?
E-48 Vous voulez que je prie pour vous pour l'arthrite, et cela se situe dans vos doigts. C'est juste. C'est juste. Je vais vous dire autre chose, afin que vous sachiez que je suis Son serviteur. Vous priez pour quelqu'un d'autre; vous avez quelqu'un d'autre sur le cŇďur. Et cette personne est dans un √©tat critique ; elle a le cancer. Le cancer est dans le rein. Et elle habite une ville appel√©e Sacramento. Vous √™tes d'Oakland. Votre nom est Mlle Belcher. Rentrez chez vous et soyez bien portante au Nom de J√©sus-Christ. Croyez-vous au Seigneur J√©sus-Christ de tout votre cŇďur? C'est Son Esprit qui fait cela. " Si tu peux croire, tout est possible. "
E-49 Bonjour ! Je suis un inconnu pour vous, mais pas pour Lui. Nous Le connaissons tous les deux, en effet, vous √™tes une sŇďur chr√©tienne. Si je pouvais vous aider et que je ne le faisais pas, je serais m√©chant. Mais je ne peux rien faire de plus que m'abandonner √† la volont√© de Dieu et Le laisser parler, voir ce qu'Il dit. Vous avez une allergie, des spasmes intestinaux, au c√īlon, a dit le m√©decin. C'est juste. C'est cela votre probl√®me. Croyez-vous de tout votre cŇďur? " Si tu peux croire, tout est possible. " Mademoiselle Andrews, c'est juste, et vous √™tes d'Oakland ; maintenant rentrez chez vous, c'est termin√©. J√©sus-Christ vous r√©tablit. Pourrais-je faire cela moi? Non, certainement que je ne le pourrais pas, C'est l'Esprit de Dieu. Eh bien, c'est la raison pour laquelle le monde dit : " Qu'est-ce? C'est le diable. " C'est ce qu'ils ont dit de Lui. " Il est Belz√©bul, Il est un diseur de bonne aventure. " Mais ceux qui savent cela crient : " Hosanna, hosanna, le Seigneur vient; le Saint-Esprit rend t√©moignage de Sa Venue en mettant la pluie de la premi√®re saison dans la pluie de l'arri√®re-saison, ce que nous croyons. " Amen. Vous √™tes ici pour quelqu'un d'autre, c'est votre mari. Il est tout nerveux et boulevers√©. Croyez-vous? Prenez ce mouchoir et posez-le sur lui, et cela va le quitter. Croyez maintenant et ne doutez de rien; vous aurez ce que vous avez dit. Amen. Croyez-vous de tout votre cŇďur?
E-50 Bonjour, monsieur? Nous sommes des inconnus l'un √† l'autre. Dieu nous conna√ģt tous deux. Croyez-vous que Dieu peut me r√©v√©ler votre probl√®me si je m'abandonne √† Lui? Alors ce sera parfait, Il parlera. Voulez-vous accepter ce qu'Il a dit? Croyez-vous? Vous √™tes ici pour votre bras, votre coude et votre bras. Vous avez eu un... dans un accident de voiture, cela a eu une l√©sion. Ils envisagent une op√©ration. Mais vous √™tes venu demander √† Dieu de vous gu√©rir. C'est juste, n'est-ce pas? Tr√®s bien, croyez-Le et vous irez bien et n'aurez pas √† subir votre op√©ration, au Nom du Seigneur J√©sus. Croyez-vous? Tout le monde croit-il?
E-51 Bonjour, monsieur? Je ne vous connais pas, mais Dieu vous conna√ģt. Vous souffrez des muscles et des os; c'est en quelque sorte l'arthrite et le rhumatisme combin√©s. C'est juste. Vous √™tes un ministre. Vous √™tes d'Oakland. Rentrez et soyez bien portant; J√©sus-Christ vous r√©tablit.
E-52 Ayez foi en Dieu, croyez. Oh, nous ne sommes pas oblig√©s d'aller plus loin. Ne croyez-vous pas ceci de tout votre cŇďur? Maintenant, c'est l'heure, c'est maintenant le temps favorable. Arr√™tez l√† la ligne de pri√®re un instant, Billy. Arr√™tez la ligne de pri√®re. P√©cheur, qu'en pensez-vous? Qu'en pensez-vous, r√©trograde? N'est-ce pas votre heure? Ne voyez-vous pas que les Ecritures sont parfaitement confirm√©es? La pluie de la premi√®re saison, la premi√®re, quand Il √©tait ici, est venue dans ce groupe de gens dont on pense qu'ils sont fous, et cela confirme que la pluie de l'arri√®re-saison a √©t√© d√©vers√©e ces derni√®res ann√©es, et cela a produit cette grande Eglise du Plein √Čvangile. La pluie de la premi√®re saison est entr√©e juste l√†-dedans comme Dieu l'a dit et toutes deux vont tomber pendant le m√™me mois. Nous y sommes: la pluie de la premi√®re saison avec la pluie de l'arri√®re-saison.
E-53 Est-ce - est-ce la malade? Est-ce l'une des... Tr√®s bien. Madame, nous ne nous connaissons pas, mais Dieu nous conna√ģt tous deux. Quelqu'un conna√ģt-il cette dame? Y a-t-il quelqu'un? Eh bien, oui, voyez les mains monter dans le... Tr√®s bien, faites-le savoir. Vous autres p√©cheurs, observez maintenant ceci, et dites-vous que cette Chose m√™me qui parle √† votre cŇďur, vous disant que vous devriez vous repentir, c'est la m√™me Chose qui va dire √† cette dame la raison pour laquelle elle est ici. Il se peut qu'elle soit une p√©cheresse; il se peut qu'elle soit une r√©trograde; il se peut qu'elle soit une malade; il se peut qu'elle ait des besoins financiers; il se peut qu'elle se tienne l√† pour quelqu'un d'autre; Je ne sais pas; Dieu le sait. Mais s'Il r√©v√®le cela, allez-vous accepter et croire que c'est le Fils de Dieu, que Son Esprit est ici? Ce n'est pas moi; c'est Lui. Ce n'est pas vous; c'est Lui. C'est Lui qui parle √† votre cŇďur. Votre probl√®me se situe dans la t√™te; vous avez des ennuis avec votre t√™te. Vous √™tes la femme d'un ministre. Votre mari est pr√©dicateur. Vous vous appelez Benson, Beson, B-e-s-o-n. Il y a quelque chose d'√©trange √† propos de cet homme. Il a √©t√© gu√©ri ici l'autre soir. C'est juste. C'est l'exacte v√©rit√©; je vous vois debout... Tr√®s bien, rentrez chez vous. Que Dieu vous b√©nisse maintenant, vous pouvez √™tre r√©tablie.
E-54 Croyez au Seigneur J√©sus. Croyez-vous cela? Venez, p√©cheur, laissez-moi vous demander juste une minute. Qu'en est-il de vous, ami p√©cheur, venez ici, Il parle √† votre cŇďur; venez vous tenir juste ici une minute, je vous prie? Donnons-nous un air : Presque Persuad√©, maintenant m√™me. Combien plus Il peut faire? Presque persuad√© maintenant pour croire. Ne permettez pas un certain quelque chose de tr√®s recherch√©, le Saint-Esprit est ici. Chantons cela maintenant, et vous, amis p√©cheurs, venez vous tenir juste ici ; laissez-moi prier pour vous. Le Saint-Esprit me parle, disant : " Fais l'appel √† l'autel; quelqu'un veux venir maintenant m√™me. " Tr√®s bien, chantons et venez maintenant; continuez √† venir.
E-55 " Presque persuad√© "... (Venez, sŇďur, venez directement ici maintenant.) maintenant... (Cette charmante jeune Espagnole arrive.)... croire; " Pres-... Venez maintenant; quittez directement votre si√®ge; venez ici, r√©trograde, p√©cheur sans Dieu, sans Christ, sans espoir, dans la Pr√©sence du Saint-Esprit, pourquoi ne venez-vous pas maintenant? C'est juste, ch√®re sŇďur; venez directement prendre votre place. C'est comme si maintenant une √Ęme dit : " Va-t'en, Esprit... (Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur. Venez. Que Dieu vous b√©nisse, fr√®re, venez directement.)... Ton chemin; Un jour plus opportun (Quel autre jour opportun pourriez-vous trouver?) Je T'appellerai. "
E-56 M. Max Baer avait peut-√™tre entendu ce cantique. J'esp√®re et je crois que cet homme √©tait sauv√© et qu'il est all√© aupr√®s de J√©sus. Mais en un instant dans sa chambre d'h√ītel, un homme grand et fort, bien connu et populaire, il venait d'arbitrer un combat √† PhŇďnix, et n'avait pas du tout pens√© mourir √† ce moment-l√†, jeune, bien qu'ayant cinquante ans, fort, un athl√®te, le choix de la nation, mais en une seconde, une veine dans le cŇďur l'a terrass√©, et une douleur a parcouru sa poitrine, et il s'est √©cri√© : " √Ē Dieu, je - je viens. " Et il s'en est all√© rencontrer Dieu. Il se peut que cela soit votre condition, peut-√™tre pas de cette mani√®re, mais, d'une mani√®re ou d'une autre, vous devrez affronter cela. Ne laissez pas passer le temps alors que le Saint-Esprit est ici, appelant tel qu'il le fait maintenant. Ne voulez-vous pas venir maintenant pendant que nous chantons encore une fois? Vous qui √™tes tout agit√©, vous qui ne savez pas si vous √™tes chr√©tien ou pas; ne courez pas ce risque, mon ami. Vous qui n'avez jamais accept√© le grand message du Saint-Esprit et qui n'√™tes pas rempli de Sa puissance, vous qui n'avez n'a jamais fait, ne prenez pas de risque √† ce sujet. Vous dites : "Un autre jour plus opportun. " Et si M. Baer avait dit cela? Voyez-vous, vous - vous devez y penser maintenant; pensez-y s√©rieusement. C'est ici l'heure. Qui est Celui-ci? De quoi s'agit-il? Et s'Il rendait le m√™me t√©moignage que J√©sus rendit quand Il √©tait ici sur terre ? Personne ne peut expliquer cela; nous ne pouvons pas l'expliquer. Je ne peux pas l'expliquer, je n'en sais rien, pas plus que ce que disent les Ecritures. Et voici la chose. De quoi cela parle-t-il? De la Venue imminente du Seigneur J√©sus. Venez maintenant, s'il vous pla√ģt, pendant que nous chantons encore. " Presque persuad√© ", maintenant pour croire; " Presque persuad√© ", pour recevoir Christ; C'est comme si une √Ęme dit maintenant : " Va t'en, Esprit, va Ton chemin; Je T'invoquerai un autre jour plus opportun. "
E-57 Inclinons un moment la t√™te. [Fr√®re Branham se met √† fredonner. - N.D.E.] Y en a-t-il ici qui ne connaissent pas Christ et qui n'ont pas le courage de venir? Levez la main, je suis s√Ľr que quelqu'un... Que Dieu b√©nisse cet homme l√† derri√®re, qui a lev√© la main. Quelqu'un d'autre? Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. Quelqu'un d'autre? Que Dieu vous b√©nisse ici, jeune homme. Oh, ne laissez pas Satan vous retenir comme cela, cher fr√®re, ch√®re sŇďur. Croyez que je suis Son serviteur. Croyez-moi, car mes paroles ne sont pas miennes; Je prononce les Siennes. Cela prouve ici que Cela conna√ģt des choses que moi, j'ignore; il s'agit de Lui. Je vous persuade au Nom de Christ; soyez r√©concili√© avec Christ cet apr√®s-midi. Venez, ne voulez-vous pas le faire maintenant? Croyez simplement en Lui de tout votre cŇďur et recevez cela. Pendant que les ouvriers ind√©pendants s'approchent avec ces gens qui sont ici, ne voulez-vous pas venir maintenant m√™me avec eux, pendant que nous gardons la t√™te inclin√©e? Quatre, cinq, ou six ont lev√© la main. Ne voulez-vous pas venir maintenant m√™me pendant que nous chantons lentement?
E-58 " Presque persuad√©... Vous qui d√©sirez le Saint-Esprit, voulez-vous venir? Vous qui cherchez le bapt√™me du Saint-Esprit, voulez-vous vous approcher aussi avec ceux-ci? " Presque... Cette maladie de femmes vous a compl√®tement quitt√©e maintenant. Votre maladie des femmes est compl√®tement termin√©e maintenant; vous pouvez rentrer chez vous et √™tre en bonne sant√©. Vous autres dans cette ligne de pri√®re, croyez simplement de tout votre cŇďur, c'est termin√© maintenant. Le Saint-Esprit vous r√©tablit. Partez en croyant cela. Venez maintenant. ... une √Ęme dit : " Va t-en, Esprit, va Ton chemin. Je T'appellerai un jour plus opportun. [Fr√®re Branham se met √† fredonner. - N.D.E.]
E-59 C'est un moment tr√®s solennel. Je ne sais pas pourquoi le Saint-Esprit continue √† me faire chanter cela de nouveau. Il doit y avoir quelque chose quelque part. Peut-√™tre... Se peut-il, se peut-il que ce soit ceci? Je ne sais pas, vous √™tes un chr√©tien. Se peut-il que ce soit quelqu'un qui re√ßoit sa derni√®re invitation? √áa pourrait √™tre cela, n'est-ce pas? Si c'est le cas, ne - ne remettez donc pas cela √† plus tard, fr√®re, sŇďur; √ßa pourrait √™tre la derni√®re fois. Venez maintenant, ne voulez-vous pas venir maintenant m√™me pendant que nous chantons une fois de plus. Je me sentirai alors libre de cl√īturer et de prier. " Presque persuad√© ", la moisson est pass√©e! Que Dieu vous b√©nisse, mademoiselle. Vous m'avez vu en train de vous regarder. Je savais que c'√©tait vous, c'√©tait donc votre heure. ... vient enfin! " Presque " ne sert √† rien; " presque " ce n'est qu'√©chouer! Triste, triste, ce g√©missement amer: " Presque - mais perdu! "
E-60 Notre P√®re c√©leste, nous sommes reconnaissants, Seigneur, pour Tes enfants qui se tiennent ici, se repentant, la t√™te inclin√©e vers la poussi√®re d'o√Ļ ils ont √©t√© tir√©s. Et un jour, ils retourneront dans la poussi√®re, car il est √©crit : " Tu es poussi√®re; tu retourneras dans la poussi√®re. " Et maintenant, Dieu notre P√®re, nous sommes vraiment heureux que le message ait produit ce peuple. Il est √©crit et il a √©t√© dit par notre Seigneur J√©sus : " Nul ne peut venir √† Moi, si Mon P√®re ne l'attire premi√®rement. " Ainsi nous savons que le Glorieux Saint-Esprit a convaincu ces gens de leurs fautes et ils sont venus sur l'invitation du Saint-Esprit. Et puis il est aussi dit : " Je ne mettrai pas dehors celui qui vient √† Moi. Je lui donnerai la Vie √Čternelle et Je le ressusciterai au dernier jour. " Nous savons que cela se trouve aujourd'hui √† la port√©e de ces gens qui sont ici, repentants. Ils viennent publiquement devant cet auditoire pour confesser qu'ils ont p√©ch√© et qu'ils ont mal agi. Et il est √©crit dans Ta Parole : " Celui qui confesse ses p√©ch√©s obtient mis√©ricorde. Celui qui couvre ses p√©ch√©s ne prosp√©rera pas. " Et il est aussi √©crit : " Celui qui entend Ma Parole... " Ils L'ont entendue par les l√®vres; ils L'ont vue par les oeuvres. " Celui qui entend Ma Parole, et croit √† Celui qui M'a envoy√©, a la Vie √Čternelle, et ne viendra point en jugement; mais il est pass√© de la mort √† la Vie. "
E-61 En tant que Ton serviteur, je me tiens maintenant entre les vivants et les morts, et j'implore, Seigneur, le pardon des p√©ch√©s de ces enfants qui se sont avanc√©s sur l'invitation du Saint-Esprit, qui se sont approch√©s ici pour attester qu'ils ont tort et qui implorent mis√©ricorde. En aucun cas, Tu ne les mettras dehors. Tu les recevras, tous, ces jeunes femmes, ces jeunes gens, les a√ģn√©s, qui qu'ils soient, Tu vas les revoir parce que c'est Toi qui les as appel√©s. " Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasi√©s. " Tu l'as promis, Seigneur. Et quant au - quant au message, je Te remercie maintenant pour eux et je Te les mets dans Tes mains comme les troph√©es de Ta gr√Ęce. Que Tu les gardes, √ī J√©sus, alors qu'ils vont dans cette pi√®ce pour s'agenouiller et Te rendre gr√Ęces pour le salut de leur √Ęme. Je re√ßois cela pour eux, P√®re, tandis qu'ils viennent, croyant que Tu leur pardonnes, car ils se sont repentis de leurs p√©ch√©s. Maintenant, remplis-les du Saint-Esprit pendant qu'ils sont dans cette pi√®ce. Donne-leur la puissance et fais qu'ils se tiennent √† la porte o√Ļ nous surveillons la venue de cet heureux jour du mill√©nium, quand notre Seigneur b√©ni viendra enlever Son Epouse qui attend. Nous attendons cela, Seigneur. Qu'ils soient compt√©s parmi ce groupe. Au Nom de J√©sus-Christ. Amen.
E-62 Maintenant, venez avec nous, avec les ouvriers directement dans cette salle ici o√Ļ ils doivent vous rencontrer dans quelques minutes, juste ici derri√®re. Et vous ici qui d√©sirez le bapt√™me du Saint-Esprit, veuillez vous avancer maintenant pour recevoir le Saint-Esprit. Vous √™tes ici et si vous le souhaitez, c'est maintenant le moment merveilleux o√Ļ des gens exp√©riment√©s pourront vous conduire pour recevoir le Saint-Esprit. Combien L'aiment ? Levez la main. Oh, comme je L'aime, comme je T'adore, Toi l'Incomparable Christ, Toi le Fils de la gr√Ęce de Dieu. Comme je L'admire, comme je L'aime. Moi, un pauvre p√©cheur perdu, j'ai eu le privil√®ge d'entrer dans cette assembl√©e des saints du Dieu tr√®s saint pour adorer et leur pr√™cher. Tenons-nous debout maintenant pendant que nous chantons : Je Le louerai, je Le louerai. Louez le Seigneur immol√© pour les p√©cheurs; Rendez-Lui gloire, vous tous les peuples, Car Son Sang a √īt√© chaque tache. Souvenez-vous des cultes partout ce soir. Je Le louerai (Que tout le monde chante cela.) je Le louerai. Louez l'Agneau immol√© pour les p√©cheurs...

En haut