ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L'AGE DE L'EGLISE DE SMYRNE / 60-1206 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 1 hour and 53 minutes PDF

L'AGE DE L'EGLISE DE SMYRNE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Tr√®s glorieux P√®re, nous sommes si heureux ce soir de savoir que nous avons en nous une Vie immortelle. La Vie de notre Dieu s'√©tait divis√©e en langues de feu, et s'√©tait pos√©e sur chacun d'eux ; et ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent tous √† parler en langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. √Ē P√®re combien nous te remercions de T'√™tre effectivement r√©parti dans l'Eglise! Il n'est pas √©tonnant que notre Seigneur ait dit : "En ce jour-l√†, vous conna√ģtrez que Je suis dans le P√®re, que le P√®re est en Moi Tr√®s Glorieux P√®re, nous sommes si heureux ce soir de savoir que nous avons en nous une Vie immortelle. La Vie de notre Dieu s'√©tait divis√©e en langues de feu, et s'√©tait pos√©e sur chacun d'eux; et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent √† parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. √Ē P√®re, combien nous Te remercions, que Je suis en vous et que vous √™tes en Moi", et que le Dieu du Ciel demeure au milieu de Son peuple : "Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et m√™me en vous jusqu'√† la fin du monde." Dans chaque √Ęge de l'√©glise, Tu es l√†, le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement, et nous Te reconnaissons par les oeuvres que Tu accomplis : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru..."
E-2 Seigneur, en voyant le - en voyant l'apog√©e de tous les √Ęges, le temps est sur le point de se terminer et l'√©ternit√© sur le point de commencer. √Ē Divin P√®re, nous sommes si heureux de savoir que nous vivons parmi ce reste, aujourd'hui, quand nous voyons, en examinant nos vies le genre d'objectifs, les mobiles qui nous animent, et quand nous voyons que le Saint-Esprit a la pr√©√©minence. √Ē Dieu, que chaque personne qui se trouve ce soir dans Ta divine Pr√©sence soit consciente de ces √Ęges de l'√©glise dans lesquels nous vivons et fuie rapidement vers le Seigneur J√©sus, car il est √©crit si clairement "Le nom du Seigneur est une tour forte; le juste s'y r√©fugie, et se trouve en s√Ľret√©."
E-3 √Ē Dieu, viens ce soir oindre notre √™tre, Seigneur! Ram√®ne, √ī Seigneur, ceux qui errent, ceux qui sont vraiment dans la confusion; regarde ces pauvres brebis, Seigneur, elles ne savent que croire; des bergers les appellent de partout. Nous Te prions, P√®re, qu'elles entendent le Grand Berger du troupeau, le Seigneur J√©sus, Son glorieux Esprit parler ce soir, disant : "Mon enfant, viens √† Moi et Je te donnerai le Sabbat, le Repos qui te scellera pour ta destination √©ternelle", pour ne pas √™tre ballott√© sur cette terre, alors que nous voyons le temps arriver √† sa fin! Accorde-le, P√®re! Parle par l'orateur, et √©coute par les oreilles des auditeurs, car nous √©coutons tous. Nous prions au Nom de J√©sus. Amen! Vous pouvez vous asseoir.
E-4 Eh bien, ce soir, nous allons √©tudier le deuxi√®me √Ęge de l'√©glise. J'en vois beaucoup qui prennent des notes et tout, et c'est pourquoi j'aimerais chaque fois rendre ceci clair.
E-5 Bien, le deuxi√®me √Ęge de l'√©glise est appel√© l'√Ęge de l'√©glise de Smyrne. Et il a commenc√©... L'√Ęge de Smyrne a d√©but√© quand l'√Ęge d'Eph√®se se terminait. Cet √Ęge d'Eph√®se s'est √©tendu de 55 √† 170 ap. J.C. L'√Ęge de Smyrne commence en 170 et va jusqu'en 312. Cette √©glise est une √©glise pers√©cut√©e, elle porte la couronne de martyr, et elle est l'√©glise des tribulations. Et la promesse de Dieu √† - √† l'Eglise √©lue √† ce sujet, c'√©tait de lui donner une couronne de Vie.
E-6 Chaque √©glise avait une √©toile qui √©tait dans la main de Dieu et qui repr√©sentait le messager pour cet √Ęge de l'√©glise. Au mieux de ma connaissance, le messager de l'√Ęge de l'√©glise d'Eph√®se (en effet la Bible ne cite pas leurs noms) fut Paul, en fait c'est lui qui a fond√© l'√©glise d'Eph√®se et qui fut le pasteur de cet √Ęge de l'√©glise; c'est lui qui apporta la Lumi√®re √† l'√©glise, d'o√Ļ saint Jean la re√ßut. Et ensuite, Polycarpe et ainsi de suite - Polycarpe, plut√īt, et ainsi de suite...
E-7 Maintenant, l'√Ęge de Smyrne, je crois, selon tout le - ce que j'ai pu trouver, ce fut Ir√©n√©e. Et maintenant, je d√©sire vous livrer la raison pour laquelle j'ai choisi Ir√©n√©e au lieu de Polycarpe. Eh bien, la plupart des ministres et enseignants de la Bible sont port√©s √† croire que cet ange √©tait Polycarpe. Eh bien, Polycarpe fut disciple de saint Jean, c'est vrai. Et Polycarpe scella la chose; il fut un martyr : on le transper√ßa en dessous du coeur, et on le tua. Eh bien, mais ce fut un grand homme, un homme remarquable, un homme pieux, doux, sans aucun doute, l'un des plus grands chr√©tiens qu'on ait eus. Et on ne pouvait rien reprocher √† sa vie.
E-8 La raison pour laquelle j'ai choisi Irénée, c'est parce que je pense qu'Irénée était plus près des Ecritures que ne l'était Polycarpe. En effet, Polycarpe était favorable à l'idée romaine d'établir une organisation. Mais - mais Irénée y était fermement opposé, et il dénonça formellement cela. Et ensuite, comme nous le savons tous, il survint une grande discussion au Concile de Nicée; l'un des points les plus importants fut de savoir s'il y avait trois dieux ou un seul Dieu. Irénée soutenait que Dieu était Dieu, et donc un Seul.
E-9 Je pourrais vous lire juste une petite citation dans "Les P√®res pr√©-nic√©ens", tome 1, √† la page 412; si vous voulez le noter : tome I de "P√®res ni - ic√© - nic√©ens". Et √† la page 12, et c'est le... Si vous voulez le Tome, c'est la derni√®re partie du tome 3. Vous pourriez lire le tout; il y a plusieurs chapitres l√†-dessus, plut√īt plusieurs d√©clarations. Bien, je commence √† lire juste les derniers - les vingt ou trente derniers versets. Je ne lirai pas le tout, mais juste une partie de cela : "Toutes les autres expressions √©galement √©tant - r√©v√®lent les titres d'un seul et m√™me Etre (vous voyez, il essaye de dire que quand on L'appelle P√®re, Fils et Saint-Esprit, et il dit que ce sont des titres, pas des noms, mais des titres d'un seul Etre. C'est exactement ce que nous enseignons encore aujourd'hui, comme par exemple (et alors entre parenth√®ses) (en anglais) : "Le Seigneur de Puissance, le Seigneur et P√®re de tous, le Dieu Tout-Puissant, le Tr√®s-Haut, le Cr√©ateur, Celui qui nous a form√©s et ainsi de suite. Il ne s'agit pas ici des noms et des titres d'une succession des √™tres diff√©rents, mais ceux d'un seul et m√™me Etre (amen!) le nom de ce Dieu Unique, le P√®re, est... Celui - Celui dont... toutes ces choses... accorde √† tous le... d'existence, la b√©n√©diction de toute existence."
E-10 Ir√©n√©e disait que tous ces titres se r√©sument en un seul Nom, qui se rapporte √† un seul Dieu, et ce ne sont que des titres de ce qu'Il √©tait. Il √©tait la Rose de Saron. C'est ce qu'Il √©tait. C'est un titre. Il √©tait l'Etoile du Matin. Il √©tait l'Alpha; Il √©tait l'Om√©ga; ce sont des titres de ce qu'Il √©tait. Il √©tait le P√®re, Il √©tait le Fils, Il √©tait le Saint-Esprit. Mais il n'y a qu'un seul Dieu. Un seul Dieu, et Son Nom est un. Et c'est la raison pour laquelle je pense qu'Ir√©n√©e √©tait alors dans le vrai quant √† son - quant √† son analyse ou plut√īt son interpr√©tation des Ecritures.
E-11 Il y a quelque chose d'autre que j'aimerais vous lire, ça se trouve dans le livre How did it happen? [Comment cela est-il arrivé? - N.D.T.] Et il est écrit par un historien. Et, How did it happen?" de R.C. Hazeltine, c'est l'histoire des églises primitives. Et ici à la page 180, on parle des dons spirituels du temps d'Irénée, de 177 à 202 ap. J.C. Eh bien, la raison pour laquelle je cite ceci, c'est parce que c'est enregistré (voyez?), et - et c'est puisé dans les livres : "C'est du temps d'Irénée que la plus grande partie de l'église apostolique de France reçut tous les dons du Saint-Esprit." C'était à la suite de son enseignement. Vous voyez? Les membres de l'église d'Irénée de Lyon (c'est ça, Lyon en France) parlaient en langues. C'était courant de voir un mort revenir à la vie. Des cas de guérison - des cas de guérison se produisaient tous les jours dans toutes les églises évangéliques - évangéliques de partout (Il savait enseigner, cet homme d'Irénée!) Les miracles étaient fréquents. En réalité, dan ces églises, il ne manquait jamais des manifestations miraculeuses de la Présence de Dieu, soit par des visions, soit par un extraordinaire développement des éléments de la nature, soit par un miracle, pour rappeler aux chrétiens évangéliques de ce jour-là qu'ils étaient Ses disciples bien-aimés. Mais, de l'histoire, nous ne pouvons recueillir un seul cas de résurrection des morts dans la première église romaine."
E-12 Il s'agit des gens qui ne - ne se penchent ni d'un c√īt√© ni de l'autre et qui se contentent de dire la v√©rit√©, c'est cela les historiens
E-13 C'est pourquoi je pense que c'est Irénée; en effet, voyez-vous , il avait la même foi que Paul, celle que les disciples avaient transmise. La raison pour laquelle je crois qu'il était l'ange de l'église de Smyrne, c'est parce qu'il était - il avait les mêmes enseignements scripturaires; et les mêmes enseignements scripturaires basés sur la Parole de Dieu produiront toujours la même chose. Si vous prenez simplement la formule de Dieu et que vous l'appliquiez à la lettre, peu importe ce que disent les églises, observez-la simplement telle qu'elle est dite et elle produira la même chose. Et c'est ce que fit Irénée.
E-14 Eh bien, je pense que Polycarpe √©tait un homme bien, si je comprends bien, mais je dirais qu'il √©tait trop port√© √† organiser l'√©glise, comme le faisaient les nicola√Įtes. Ils organis√®rent l'√©glise, et - et cr√©√®rent une confr√©rie. Ce qui semble tout √† fait correct, intellectuellement parlant, mais (vous voyez?), l'Esprit est si √©lev√© par rapport √† l'intellectualisme que le - vous ne pouvez m√™me pas saisir correctement l'Esprit. "Mes pens√©es sont √©lev√©es au-dessus de vos pens√©es", dit Dieu. "Mes voies sont √©lev√©es au-dessus de vos voies." Il n'y a donc qu'un seul moyen, c'est de Le suivre simplement d'apr√®s le plan. C'est la v√©rit√©!
E-15 Bien, on pourrait penser, si vous partiez d'ici... Si je me rendais à Chicago ce soir, je pourrais sortir me procurer une boussole et dire : "Bien, voyons, Chicago se trouve exactement dans cette direction. C'est bien, je vais tout simplement partir!" Je ne pourrais même pas sortir de Jeffersonville! Vous voyez? Il faut que je me procure une carte routière. Et c'est... Il y a une disposition - une voie tracée que je peux suivre pour atteindre Chicago en six ou sept heures de voyage en auto, mais je ne peux pas prendre juste n'importe quelle route. L'avion ne peut pas prendre n'importe quelle trajectoire; il a une voie aérienne ou une certaine altitude et tout, à laquelle il doit voler et un certain degré qu'il doit respecter.
E-16 Il y a une voie trac√©e, et Dieu en a une. Dieu a une voie pour Son Eglise, pour Son peuple. Et Il n'a jamais voulu qu'Elle soit dirig√©e par des papes, des cardinaux, des archev√™ques, ou des surintendants. Le Saint-Esprit est le Tuteur de l'Eglise du Dieu Vivant, pour L'√©duquer. Et toute la saintet√© n'est pas r√©serv√©e √† un cardinal, ou √† un pr√™tre, pour que ce soit lui le saint homme ou quoi que ce soit dans la - dans l'√©glise. Le la√Įc a tout aussi droit - autant droit au Saint-Esprit que tout pr√©dicateur, pasteur, diacre, administrateur, que sais-je encore. Les la√Įcs...
E-17 La raison pour laquelle on les appelle des nicola√Įtes... Hier soir, nous avons √©tudi√© les nicola√Įtes, nous avons analys√© ce mot √† partir du grec; N-i-c-o, Nico, signifie conqu√©rir ou vaincre. Qu'est-ce? N-i-c-o, Nico-la√Įtes, les la√Įcs! "Conqu√©rir les la√Įcs", et les vaincre en les soumettant √† l'ordre des hommes, les eccl√©siastiques, qui leur ont enseign√© et qui ont... Ils ont harmonis√© leurs propres convictions. C'est pour cela qu'il y a eu le Concile de Nic√©e. En effet, un grand nombre s'√©tait r√©uni au Concile de Nic√©e pour √©tablir un - un ordre. Nous ne sommes pas - ne voulons pas trop parler de cela, parce qu'on abordera le Concile de Nic√©e le jeudi soir.
E-18 Et c'est l√† que l'Eglise catholique romaine a √©t√© √©tablie, √† partir d'un groupe de gens qui √©taient des convertis de saint Paul, d'Ir√©n√©e, de saint Martin, etc. C'√©taient des chr√©tiens convertis au - du paganisme au christianisme, mais ils cherchaient √† ramener l'√©glise dans une - une forme de minist√®re de l'Ancien Testament, par exemple en ayant des souverains sacrificateurs, et - et une succession apostolique, par exemple un pape succ√©dant √† un autre pape et ainsi de suite. Si on parcourait cette Bible, on verrait que c'est l'exacte v√©rit√©, on verrait comment Dieu a condamn√© cela d√®s le commencement; et, dans l'√Ęge de l'√©glise √©tudi√© hier soir, il est dit : "Je hais cela!" C'est ce que l'√©glise a fait!
E-19 Dieu n'a jamais voulu que l'Eglise soit dirig√©e par l'homme. C'est Dieu qui dirige Son Eglise, et Il La dirige au moyen des dons de l'Esprit. Les dons de l'Esprit sont dans l'Eglise pour corriger l'esprit. Il a √©tabli cinq offices de minist√®re dans Son Eglise. Le premier, c'est celui des ap√ītres, ou missionnaires. Le missionnaire, l'ap√ītre, est l'appel le plus √©lev√© qui soit. Le mot "missionnaire" signifie un envoy√©; "ap√ītre" signifie un envoy√©. Je ne sais pas pourquoi ils ont choisi d'√™tre appel√©s missionnaires! N√©anmoins ce sont bien des ap√ītres. Bien. Ap√ītres, proph√®tes, docteurs, √©vang√©listes, pasteurs, ce sont donc l√† les offices choisis par Dieu pour Son Eglise.
E-20 Dans chaque église locale, il y a donc neuf dons spirituels qui se manifestent au milieu du peuple; ce sont : la connaissance, la sagesse, les dons de guérison, d'opérer des miracles, le parler en langues, l'interprétation des langues. Et toutes ces choses se trouvent dans chaque corps local. Et chaque personne dans l'église a un ministère particulier, et ce ministère opère en harmonie avec les autres ministères, pour l'édification du Corps de Jésus-Christ. Et jamais...
E-21 Et maintenant, rappelez-vous ceci, qu'ici dans... Je vais dessiner cela ce soir. La premi√®re √©glise, c'est Eph√®se; ensuite, il y a Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodic√©e. Eh bien, rappelez-vous, dans sa marche, cette √©glise-ci avait la pl√©nitude de l'Esprit, mais √† la fin de cet √Ęge de l'√©glise, nous d√©couvrons que Cela √©tait en train d'√™tre repouss√©. L'√Ęge de l'√©glise qui suivit repoussa Cela un peu plus, et encore un peu plus, au point qu'il n'en resta qu'un petit rien. "Tu as peu de choses", dit-Il. Oh, quand nous aborderons cet √Ęge de l'√©glise de Thyatire...
E-22 Eh bien, apr√®s cela vint... Dieu suscita un Allemand du nom de Martin Luther, qui fit revenir l'Eglise. Elle manifesta un peu plus la chose; il pr√™cha la justification; Martin Luther vint et pr√™cha la justification. John Wesley vint et pr√™cha la sanctification. Puis c'est ici, dans cet √Ęge-ci de l'√©glise que les gens retournent tout droit au bapt√™me du Saint-Esprit, avec les m√™mes signes et prodiges. C'est ici qu'elle a travers√© quinze cents ans de l'√Ęge de t√©n√®bres. Et c'est la p√©riode la plus sombre - ou plut√īt la plus longue que nous ayons dans les √Ęges de l'√©glise. C'est donc l√† que cela commence √† se manifester: justification, sanctification, bapt√™me du Saint-Esprit. Et la Bible dit qu'√† la fin de cet √Ęge, cette petite minorit√©-ci sera √©cras√©e parce que cette m√™me √©glise de Pentec√īte se mettra √† faire la m√™me chose qu'autrefois : les nicola√Įtes. (√Ē Dieu, je vais me taire jusqu'√† ce que j'aborde cela!) Vous voyez? Moi, ce que je vois l√†... Voyez-vous, jusqu'√† ce que vous voyiez ici... Et je vous montrerai que le messager de cet √Ęge de l'√©glise ha√Įra les d√©nominations. L'Esprit Se manifestera parmi les enfants. Il en a toujours √©t√© ainsi. Et maintenant, nous avons un...
E-23 Maintenant, si vous remarquez, c'était glorieux ici, puis cela s'est éteint, finalement, cela avait été étouffé tout du long. Puis, cela reprit. C'est Luther qui l'a ramené; la justification, la sanctification, le baptême du Saint-Esprit. Et puis juste au temps de la fin, cela est carrément étouffé au point que c'est presque complètement éteint, et il n'en reste plus qu'un tout petit peu là, et c'est là-dessus qu'Il s'est écrié que s'Il n'abrégeait pas ces jours, à cause des élus, aucune chair ne serait sauvée. Vous voyez? Vous y êtes, c'est juste au temps de la fin. Gardez donc cela à l'esprit!
E-24 Nous allons aborder maintenant l'√Ęge de l'√©glise de Smyrne. J'aimerais d'abord vous r√©v√©ler ce que je - que j'ai not√© ici sur une feuille. Eh bien, Smyrne est le deuxi√®me √Ęge de l'√©glise, et je crois que vous √™tes tous d'accord avec moi (ou plut√īt j'esp√®re que vous l'√™tes, au moins en partie) qu'Ir√©n√©e fut l'√©toile de cet √Ęge de l'√©glise. Il √©tait le messager de Dieu, il a en effet parcouru tout le pays, toute la France (la Gaule), et il y a √©tabli des √©glises; et chacune s'appuyait sur le bapt√™me du Saint-Esprit, le parler en langues, la r√©surrection des morts, la gu√©rison des malades, l'arr√™t des pluies, et la manifestation quotidienne des miracles. Les gens reconnaissaient que le Dieu vivant vivait parmi le peuple. Il √©tait un homme de Dieu, car J√©sus disait : "Personne ne peut faire..." ou plut√īt les - les gens disaient : "Personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est pas avec lui." C'est Nicod√®me qui a dit cela √† J√©sus.
E-25 Eh bien, c'√©tait une ville commerciale, un d√©bouch√© commercial vers la Lydie et l'Ouest, la troisi√®me grande ville d'Asie, une grande ville portuaire, c√©l√®bre pour sa richesse, ses temples, ses constructions, ses √©coles, sa m√©decine, et sa science. Des Juifs qui vivaient √† - √† Smyrne pr√™chaient l'Evangile aux habitants de Smyrne. Polycarpe fut le premier √©v√™que de Smyrne. Polycarpe ainsi que d'autres fid√®les serviteurs, √©tablirent une foi profonde en Dieu dans les croyants de Smyrne. Les p√®res de l'√©glise primitive recommandaient vivement la v√©rit√© aux habitants de Smyrne. L'√Ęge de l'√©glise de Smyrne, le nom de l'√©glise √©tait Samarie... plut√īt Smyrne, ce qui signifie amertume, myrrhe. Cela est en rapport avec la mort, parce qu'on mourait
E-26 Une √©glise pers√©cut√©e, Dieu les a appel√©s les pers√©cut√©s. Dieu a vu leurs pers√©cutions et leur a donn√© la gr√Ęce de supporter cela. Il a vu leurs tribulations et Il leur a donn√© la victoire sur la mort, Il a vu leur pauvret√© et Il leur a donn√© des richesses en Lui. L'√©glise de Smyrne est pass√©e par une fournaise ardente des tribulations, mais ce fut pour Lui un parfum de bonne odeur. Il s'agit donc d'un reste, et non de l'ancienne √©glise de Smyrne; je parle seulement d'un reste. La grande "tribulation de dix jours" signifie "dix ann√©es des pers√©cutions les plus sanglantes."
E-27 Je ne sais pas si je saurais épeler ce nom ou le prononcer. Il s'agissait d'un empereur de cette époque-là; et je pense que ce fut le plus sanguinaire de tous, depuis Néron en 67; c'est "D-i-o-c-l-é-t-i-e-n." Il régna de 303 à 312 ap. J.C.
E-28 Dieu exhorte Smyrne √† rester fid√®le jusqu'√† la mort, comme il le fut Lui-m√™me : "Et je te donnerai la couronne de Vie, comme le P√®re Me l'a donn√©e." Dieu a promis au vainqueur des tribulations la victoire sur la seconde mort : "Ne craignez pas ceux qui peuvent tuer le corps, mais Celui qui peut faire p√©rir l'√Ęme, tuer l'√Ęme." Cela... Les gens de Smyrne devaient r√©sister jusqu'au bout : "Ne craignez pas l'homme, et la couronne de Vie vous sera donn√©e." La pers√©cution du Christianisme au cours des √Ęges est donn√©e en type dans l'√Ęge de l'√©glise de Smyrne, et elle a une tr√®s grande ampleur. Nous allons y arriver dans un instant, le Seigneur voulant.
E-29 Eh bien, si certains d'entre vous ne saisissent pas certaines de ces choses, eh bien, si je les écris un peu trop rapidement pour certains, alors nous pourrons - nous allons... Nous pouvons vous les donner à n'importe quel moment que vous le désirerez, et nous serons heureux de - de vous les donner. (Excusez-moi.)
E-30 Bien, ce soir, nous commen√ßons au chapitre 2, verset 8. Eh bien, sur quoi L'avons-nous quitt√© hier soir? Il √©tait vraiment - Il ha√Įssait ces nicola√Įtes. Est-ce vrai? Or, que fait Dieu? Qu'avons-nous √† - d√©couvert en premier lieu? La r√©v√©lation de J√©sus-Christ, qui Il est, et ce qu'Il est. Bien, apr√®s cela, une autre chose tr√®s importante que nous d√©couvrons, c'est qu'Il d√©teste tous ceux qui pourraient placer quelque chose d'autre que Lui √† la t√™te de Son Eglise. Il est un Dieu jaloux.
E-31 Comme j'aimerais m'arr√™ter ici, car nous n'avons que quatre versets ici, le temps de vous faire remarquer une petite chose! Combien se souviennent de ce brave proph√®te Samuel, lorsque tout le peuple d'Isra√ęl voulut agir comme les autres peuples? Vous souvenez-vous de cela? Le proph√®te leur parla, disant : "Vous commettez une erreur!" Mais ils voulurent agir comme les Philistins et comme les - les autres. Eh bien, c'est exactement ce qui est arriv√© dans ce tout premier √Ęge de l'√©glise! Il est √©tonnant que les gens ne veuillent pas √™tre conduits par Dieu. Ils pr√©f√®rent suivre... Ils pr√©f√®rent un homme. Isra√ęl commit la plus grave erreur qu'il e√Ľt jamais commise, alors que la gr√Ęce leur avait d√©j√† pourvu d'un proph√®te, d'un conducteur, elle leur avait pourvu d'un agneau expiatoire, elle leur avait pourvu d'une nourriture venant du ciel, et toutes ces bonnes choses dont la gr√Ęce leur avait pourvu. Mais dans Exode 19, ils opt√®rent pour la loi. Ils voulaient √©tablir des docteurs en th√©ologie et avoir des homme; ils voulaient aussi quelque chose √† faire l√†-dedans.
E-32 L'homme essaie toujours de d√©passer en sagesse le Cr√©ateur m√™me qui l'a fait, mais il ne fait que se tuer comme je l'ai pr√™ch√© sur la "Religion hybride", il y a quelques dimanches. C'est exactement cela! Quand vous hybridez quelque chose, vous ne pouvez plus jamais... c'est mort! C'est fini; cela ne peut plus jamais retourner √† ce que c'√©tait. Un mulet ne peut pas se reproduire pour donner naissance √† un autre mulet, parce que ce - c'est un mulet, c'est un hybride. Du ma√Įs de qualit√©, vous ne pouvez pas obtenir du ma√Įs de qualit√© √† partir d'un beau ma√Įs, d'un beau ma√Įs hybride. Il peut cro√ģtre, mais oh! il ne vaudra rien du tout. Vous ne le pouvez pas. Tout ce qui est hybride ne vaut rien.
E-33 Et une religion hybride ne vaut rien! Tant que vous essayez d'ajouter quelque chose √† ce que Dieu a dit, ou de faire quelque chose que Dieu ne veut pas que vous fassiez, c'est une religion hybride. Cela peut avoir une belle apparence. Oh, le ma√Įs hybride d√©passera en √©clat le ma√Įs naturel! Un vieux mulet travaillera plus que deux chevaux. Eh bien, c'est... Mais ce n'est pas par les oeuvres, fr√®res, c'est par la gr√Ęce que nous sommes sauv√©s! Ce n'est pas par les oeuvres que vous √™tes sauv√©s, mais par gr√Ęce! Cela pourrait donc... J'esp√®re que vous ne pensez pas que ces observations... Vous √™tes - vous √™tes tendus, et je - je le sens d'ici. Vous voyez? C'est parce qu'il y a des presbyt√©riens, des m√©thodistes, et toutes sortes de tendances ici. Nous en sommes conscient. Et je - je sens donc cela. Il vous faut vous d√©tendre un peu, de temps en temps; de toute fa√ßon, d√©barrassez-vous de cela.
E-34 Tenez donc. Tout ce qui est hybride ne vaut rien. Il vous faut l'original, tel que Dieu l'avait fait, alors vous avez quelque chose d'authentique.
E-35 Eh bien, nous voyons donc que cette √©glise d'Isra√ęl, au cours de leur voyage, Dieu les a nourris, a pris soin d'eux, et a tout fait pour eux. Mais finalement, ils regard√®rent les Philistins, les Amor√©ens et les - et les autres, et dirent : "Nous voulons un roi! Ils ont quelque chose que nous, nous n'avons pas."
E-36 C'est ce que font les gens aujourd'hui. L'une de ces... Nos sŇďurs regardent la t√©l√© et voient Gloria Swanson ou qui que ce soit, l'une de ces femmes, v√™tue d'une certaine robe, et elles ne sont pas tranquilles jusqu'√† ce qu'elles s'en procurent une. Vous voyez? Vous voyez une femme en ville, et vous dites : "Oh, que c'est chic!" Que vous importe ce qu'elle veut porter? Les gens sont ainsi; j'ai dit que c'est le temps de - de l'imitation, on veut imiter les autres. Prenez le... Il y a tant d'Elvis Presley aujourd'hui, je - je vous assure, qu'on ne saurait les entasser dans des wagons; c'est parce qu'on est devenu c√©l√®bre dans les comp-... imitations charnelles...
E-37 Nous avons la même chose dans la religion. Le... Je lisais l'histoire de Martin Luther, et vous tous, les historiens, connaissez cela. On dit que ce qui étonnait, ce n'était pas que Luther ait pu contester l'Eglise catholique et s'en tirer, mais ce qui était plus étonnant c'est qu'il a pu rester au-dessus de tout le fanatisme qui suivit son réveil, et rester toujours fidèle à la Parole. C'est là le miracle, que Dieu l'ait gardé pur et droit.
E-38 Ainsi donc, ils vinrent vers Samuel. Ils dirent : "Etablis sur nous un proph-... plut√īt √©tablis sur nous un - un roi!" Et l'Eternel lui dit qu'Il d√©sapprouvait cette id√©e, de m√™me qu'Il a d√©sapprouv√© aujourd'hui les organisations.
E-39 De même qu'Il désapprouva cela, Il désapprouve l'organisation. Il ne désapprouve pas l'organisme, mais l'organisation. Un organisme, nous en avons besoin. Mais l'organisation, nous ne devons pas en avoir, car elles dressent des barrières : "Nous sommes ceci et cela." Etes-vous chrétien? "Je suis méthodiste." Etes-vous chrétien? "Je suis baptiste." Cela ne vaut pas plus qu'un cochon dans une porcherie! Cela n'a rien à voir avec la chose, pas du tout! Un chrétien...
E-40 Un soir, j'ai demandé à une jeune fille sur l'estrade : Etes-vous chrétienne?
E-41 Elle a r√©pondu : "Eh bien, je vous informe que je br√Ľle un cierge tous les soirs." Comme si cela avait un quelconque rapport avec le Christianisme!
E-42 Un autre homme m'a dit : "Bien, je suis Am√©ricain, moi! √áa, c'est s√Ľr!" Eh bien, cela n'entre pas en ligne de compte, pas du tout! Vous √™tes chr√©tien parce que vous √™tes d'un autre Royaume. C'est vrai! Et vous √™tes - vous √™tes d'un autre Royaume, celui d'En-Haut.
E-43 Alors, que fit Samuel? Exactement la m√™me chose que Dieu a faite ici. Samuel rassembla Isra√ęl et dit : "Maintenant, √©coutez-moi. Je voudrais vous demander quelque chose. Vous ai-je d√©j√† dit une seule fois quelque chose de faux?" Il dit : "Eh bien, je suis le proph√®te de Dieu parmi vous. Dites-moi une seule fois o√Ļ je vous ai d√©j√† dit quelque chose au Nom de l'Eternel qui ne se soit accompli." C'est ce que Samuel leur dit. Il dit : "Dieu ne vous a-t-Il pas nourris et n'a-t-Il pas pris soin de vous et fait toutes ces choses?" Il dit : "Vous commettez un p√©ch√© en essayant d'agir comme les autres nations!"
E-44 "Oh..." firent-ils.
E-45 Il dit : "Je voudrais vous demander encore une chose. Ai-je déjà pris de votre argent? Vous ai-je déjà demandé une offrande? Ou vous ai-je déjà dit une chose au Nom de l'Eternel qui ne se soit accomplie?"
E-46 Ils répondirent : "Non. Tu n'as jamais pris de notre argent; c'est vrai. Et tu ne nous as jamais rien dit au Nom de l'Eternel qui ne se soit accompli."
E-47 Il dit : "Alors, écoutez-moi! Vous péchez en essayant d'agir comme les autres." Mais ils voulurent quand même un roi! Peu importe que cela fut en ordre ou non, ils - ils voulaient mettre leur idée à exécution.
E-48 C'est exactement ce que fit l'√©glise l√† √† Eph√®se, ils adopt√®rent la doctrine des nicola√Įtes. Et alors, cela les amena directement √† adopter et le paganisme et le christianisme, et cela eut pour r√©sultat quinze cents ans des √Ęges de t√©n√®bres. Et lorsque Luther les fit sortir... voil√† que la seconde g√©n√©ration des Luth√©riens fit la m√™me chose que ce que l'on fit l√† √† Eph√®se. Exactement!
E-49 Maintenant, si vous remarquez bien, le chandelier n'a pas √©t√© con√ßu exactement d'apr√®s cela. En bas, √ßa commen√ßait comme √ßa, puis cela montait. Eh bien, le point le plus haut et le plus √©loign√© du pied √©tait celui-ci. Le Christianisme fut donc √©touff√© progressivement, en s'√©loignant de l√† o√Ļ il se tenait, l√† o√Ļ cela √©tait en forme d'une croix, comme nous l'avons vu au chapitre 4; en forme de croix comme ceci. Et ceci c'est Sa main droite, et l√† c'est Sa main gauche. Eh bien, juste ici, Sa main √©tait √©tendue sur cette √©glise-ci, et sur cette √©glise l√†. Il √©tait √† la fois l'Alpha et l'Om√©ga, et bien s√Ľr aussi tout ce qui √©tait compris entre les deux, l'ensemble des autres lettres. Mais Il a sp√©cifiquement dit : "Alpha et Om√©ga". Un arc-en-ciel √©tait au-dessus de Sa t√™te, c'√©tait Son alliance.
E-50 Maintenant, si vous remarquez bien, la Lumi√®re de la Pentec√īte, d√®s ses d√©buts, commen√ßait progressivement √† s'√©teindre. Ces hommes, Ir√©n√©e, Polycarpe et tous les autres ont scell√© leur t√©moignage de leur sang, jusqu'√† ce que finalement, le Christianisme s'est plong√© dans les jours les plus sombres.
E-51 Regardez maintenant, le premier √Ęge de l'autre c√īt√© de ce grand hameau vient - il y a un tout petit peu de Lumi√®re, ensuite davantage de Lumi√®re, et encore davantage de Lumi√®re. Regardez comment cela recommence √† briller jusqu'√† ce jour-l√†. Et maintenant, √† la fin de cet √Ęge-ci, il est pr√©dit qu'on arriverait √†... laodic√©en, ti√®de. Eh bien, le voici. Eh bien, si cette chose-ci les a amen√©s √† ceci, pourquoi devrions-nous vouloir de cela ici dans la Pentec√īte?
E-52 Et vous savez que la Bible dit qu'il y aura une b√™te. Et nous savons que c'est la papaut√© romaine. C'est tout √† fait vrai! Et qu'ensuite on formera une image √† cette b√™te. Qu'est-ce qu'une image? C'est quelque chose qui lui ressemble. Et c'est la conf√©d√©ration des √©glises, et les pentec√ītistes sont l√†-dedans. Un temps viendra o√Ļ soit vous devrez √™tre membre d'une organisation, soit vous devrez fermer vos portes. Eh bien, voyez si cela n'est pas vrai! C'est pourquoi nous martelons cela √† mort. Certainement. Vous... Ils iront m√™me plus loin, ils essaieront tellement de vous coincer qu'ils tenteront de... ne vous laisseront pas acheter ou vendre, √† moins que vous ayez sur vous cette marque de l'organisation. √áa va aboutir carr√©ment √† cela.
E-53 Exactement comme dans ce jour-l√†, ils les br√Ľl√®rent, ils... Je me suis tenu l√† dans cette ar√®ne, et j'ai pleur√© comme un enfant quand j'ai vu l'endroit o√Ļ s'√©taient tenus autrefois les gladiateurs, l√† dans cette ar√®ne antique. Et - et je vois ces choses, j'ai compris que beaucoup de mes fr√®res chr√©tiens ont √©t√© d√©vor√©s par des lions, et - et d√©chiquet√©s l√† sur ce sol, des femmes et des petits enfants et tout. Et je me dis : "Si eux tous sont descendus l√† avec la foi, vais-je moi leur tourner le dos, maintenant? Pas question, fr√®re! √Ē Dieu! que je prenne position pour la foi qui a √©t√© transmise aux saints une fois pour toutes, cette m√™me chose, peu importe combien elle est impopulaire!
E-54 Il y a quelqu'un qui aime toujours dire : "Bien..." Il n'y a pas longtemps, quelqu'un a dit... Oh! un grand nombre d'illustres ministres qui sont dans le champ de mission m'ont interpellé pour me dire : "Frère Branham, si vous n'arrêtez pas cela, toutes les organisations seront contre vous!"
E-55 "Eh bien, ai-je dit, il y en a Un qui ne le sera pas, c'est Celui qui est au Ciel. C'est Celui-là que je cherche." Vous voyez? Eh bien, j'aime les gens qui sont dans toutes les organisations. C'est certain! Mais vous ai-je déjà dit quelque chose que l'Eternel - au Nom de l'Eternel qui ne se soit accompli? Vous voyez? Tout a-t-il été dit et fait correctement? Vous ai-je déjà demandé de l'argent? Restez donc en dehors des organisations! Soyez libres en Christ, que le Saint-Esprit agisse librement dans l'église.
E-56 La seule chose qui importe, c'est de vous d√©faire de toutes ces petites divergences. Ces petits "ismes" et ces petits sentiments bizarres que vous avez √† l'√©gard des fr√®res, et des choses semblables, d√©barrassez-vous-en! Ne laissez jamais entrer aucune racine d'amertume dans votre √Ęme. Sinon, cela va vous corrompre. C'est vrai. Gardez l'amour! Peu m'importe que les gens vous ha√Įssent, aimez-les quand m√™me. Si vous n'y arrivez pas, il vous faut - vous n'avez pas - vous - vous n'√™tes pas scell√©; vous √™tes encore dans une position instable. Ainsi revenez, et soyez fermement scell√© par le Sang de Christ. Cela vous purifiera de toute racine d'amertume. Oui.
E-57 Eh bien, voyez-vous, nous faisons encore un essai. La b√©n√©diction de Pentec√īte descendit en 1906, l√† quelque part. Il y a un serviteur de Dieu avec nous ce soir, un missionnaire du Tibet, un des... Je ne dis pas cela parce qu'il est pr√©sent. Je crois qu'il n'est pas rentr√© chez lui. Je pense qu'il est encore l√†; il allait parler un peu √† notre place avant que je n'arrive. Cet homme se souvient des d√©buts de la Pentec√īte. Il n'y avait aucune organisation, tous avaient tout en commun. Oh, comme on a vite pris la mauvaise voie juste l√†, et comme cela para√ģt bien pour l'intellectuel!
E-58 Regardez, Isra√ęl ne savait pas grand-chose lorsqu'il se tenait sur le rivage, criant. Eh bien, vous direz : "√áa c'est une nouvelle sorte de religion!" Eh bien, c'est la plus ancienne qui soit! Assur√©ment! Avant m√™me que le monde ne f√Ľt form√©, on criait et on louait Dieu. Dieu l'a dit, Il demanda √† Job o√Ļ il √©tait alors que - alors que les √©toiles du matin √©clataient en chants d'all√©gresse et que les fils de Dieu poussaient des cris de joie. Cela se passait avant la cr√©ation du monde.
E-59 Mais maintenant, consid√©rez Isra√ęl : ils avaient vu des miracles. C'√©tait la toute premi√®re Pentec√īte, Isra√ęl; la Pentec√īte de ce jour-l√†! Ils avaient donc √©t√© amen√©s hors d'Egypte, Dieu les avait b√©nis, Il leur avait donn√© toutes sortes de grands prodiges et miracles, et Il les avait d√©livr√©s. Et lorsqu'ils se tinrent sur le rivage et eurent une r√©union de Pentec√īte... C'est ce qu'ils eurent! Ecoutez donc. Mo√Įse chanta dans l'Esprit, et Marie prit un tambourin et courut sur le rivage en battant ce tambourin et dansant dans l'Esprit. Et les filles d'Isra√ęl la suivirent, dansant dans l'Esprit. Si ce n'√©tait pas une r√©union de Pentec√īte, c'est que je n'en ai jamais vu une! Ils ne se doutaient pas qu'ils √©taient √† 40 ans de la - la terre promise. Elle n'√©tait qu'√† 64,36 km. Mais il leur fallut quarante ans pour parcourir 64,36 km, parce qu'ils avaient fait un mauvais choix. Ils choisirent d'avoir une loi au lieu de laisser le Saint-Esprit les conduire, la Colonne de Feu les prendre pour les conduire. Ils voulaient avoir eux aussi quelque chose √† faire; ils voulaient avoir des pr√™tres, des dignitaires, et un petit peu de th√©ologie, pour faire des histoires, au lieu d'aller simplement de l'avant et de laisser le Saint-Esprit les conduire. Ils √©taient dans l'Esprit; Dieu avait pourvu √† tout, mais il leur fallait avoir quelque chose √† faire l√†-dedans!
E-60 C'est encore comme à l'hybridation. Laissez la vache tranquille, laissez le cheval tranquille, laissez la nourriture tranquille! Ils... La science a déclaré dans le "Reader's Digest", dans un article consacré à cela que si on continuait à hybrider la nourriture, et que les gens en mangent... C'est comme les poulets, ils ont obtenu ces pauvres poulets qui n'ont ni ailes ni pattes. Et s'ils pondent, ils en meurent; ils ne vivent qu'une année. Et leur chair est si molle qu'on peut à peine en manger. Et quand les gens en mangent, ça les pervertit. C'est vrai!
E-61 Vous savez, l'année dernière, l'homosexualité a augmenté d'environ quarante pour cent aux Etats-Unis. Et saviez-vous que la science déclare que les femmes deviennent plus larges d'épaules, et avec des hanches plus étroites, et que les hommes deviennent plus étroits aux épaules, et avec des hanches plus larges? Vous mangez une semence pervertie, vous mangez des choses perverties. Votre corps a été créé pour se développer à partir des choses naturelles. Et qu'est-ce que cela donne? Cela change même le cours normal de la vie des hommes et des femmes, au point que Hollywood, et même notre gouvernement, et tous sont remplis de pervertis. Que font-ils? Ils en sont eux-mêmes la cause, et ils se tuent par leur propre arbre de connaissance.
E-62 Retournez au commencement! Laissez la nature tranquille. Laissez Dieu tranquille. Gardez l'Eglise sous la direction du Saint-Esprit. Et éloignez-vous de tous ces évêques et papes, et de toutes ces sortes de doctrine. Retournez au commencement! Retournez! Jésus pourrait venir juste... Vous dites : "Je suis méthodiste!"
E-63 Il dira : "Il n'en était pas ainsi au commencement!"
E-64 "Je suis presbytérien!"
E-65 "Il n'en √©tait pas ainsi au commencement!" Qu'y avait-il au commencement? Une exp√©rience de Pentec√īte du bapt√™me du Saint-Esprit. Voil√† comment cela a commenc√©.
E-66 Vous voyez, nous avons d√Ľ pervertir cela. "Oh, √ßa fait plus chic!" C'est s√Ľr. Cette petite √©glise qui est situ√©e l√†-bas, les gens l√†-bas dansent et crient, l√† dans la rue! On jette des cailloux sur eux et on se moque d'eux, et tout comme √ßa. Ce n'est pas tr√®s chic! "Et maintenant, nous avons une grande doxologie, le credo des Ap√ītres et, oh, pour pasteurs des docteurs en philosophie, des docteurs en droit, des docteurs en droit et ainsi de suite!" Et ils se pr√©sentent et font des "√Ę√Ę√Ę-men!" comme un veau qui a des crampes, et ils continuent ainsi en faisant tous ces genres de choses.
E-67 Excusez-moi, je ne - je ne voulais pas dire cela! Pardonnez-moi, je ne voulais pas le dire ainsi. Voyez-vous? Je ne voulais pas dire cela. Ce n'est pas convenable pour un serviteur de Dieu.
E-68 Mais, regardez, tous ces... (Je viens d'y penser, vous voyez) et ils se tiennent l√† et disent ainsi toutes ces autres choses, s'exer√ßant avant le... vous savez, en disant : "Eh bien, non, vous ne le dites pas correctement √Ę√Ę√Ę-men!" Moi, j'aime une bonne vieille r√©union pentec√ītiste o√Ļ la puissance de Dieu descend, l√† o√Ļ on pousse des cris, on crie, et on loue Dieu, et on passe des moments glorieux. C'est ainsi que l'Esprit Se saisit des gens. Mais nous... on n'entend presque plus "d'amen!", c'est "√Ę√Ę√Ę-men!" C'est pourtant l√† qu'on en est, vous voyez. Ces organisations s'en tiennent juste...
E-69 Eh bien, est-ce que la - y a-t-il eu une proph√©tie √† ce sujet? Vous souvenez-vous, hier soir, de la proph√©tie de Paul, qui dit : "Je sais qu'apr√®s mon d√©part, des loups cruels s'introduiront parmi vous, des gens de votre propre milieu, de votre - juste de votre propre √©glise (l'apparition de cette Eglise catholique romaine) se l√®veront du milieu de vous et entra√ģneront des disciples"? Et les loups dont parlait Paul, nous l'avons vu, sont devenus des nicola√Įtes.
E-70 Ecoutez l'Esprit parler de nouveau par le proph√®te : "Dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles, car les hommes seront √©go√Įstes ('Je suis le docteur Untel, ne me parlez donc pas de cela! Je vous fais savoir que je suis presbyt√©rien, All√©luia!' ou 'je suis pentec√ītiste.')" Quelle importance cela a-t-il si vous n'√™tes pas pentec√ītiste de nature, si vous n'en avez pas fait l'exp√©rience! Vous voyez? Oui, oui. "Je suis membre des Assembl√©es! Je suis membre de l'Eglise de Dieu!" Eh bien, quelle importance cela a-t-il pour Dieu? Vous devez √™tre un sujet du Royaume d'En-Haut, voyez-vous. C'est vrai!
E-71 Eh bien, si - si vous faites attention, les gens - toutes ces choses ne sont que des rassemblements pour - pour se r√©jouir. Eh bien, il est dit : "Ils seront emport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu." Oh, il n'est pas question pour eux d'aller √† l'√©glise le dimanche soir tant qu'il y a un bon programme √† la t√©l√©vision! Oh! la la! Toujours les gens... M√™me les √©glises ont des √©quipes de football, des d√ģners de bienfaisance, des parties de cricket! "...aimant le plaisir plus que Dieu, d√©loyaux, calomniateurs, intemp√©rants, ennemis des gens de bien." Ceux-ci m√©prisent ceux-l√†, vous voyez. Ceux-ci m√©prisent ceux-l√† et les √©touffent : ennemis des gens de bien.
E-72 Oh! vous direz : "Il s'agit des communistes, frères!" Oh, non. Oh, non.
E-73 Emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, déloyaux, calomniateurs, intempérants, ennemis des gens de bien, ayant l'apparence (une expérience dénominationnelle, vous voyez) - ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force.
E-74 Que seront-ils en ce jour? Vous voyez, "ayant l'apparence de la piété". Le dimanche, vous allez à l'église aussi pieux qu'on peut l'être, mais dans l'après-midi du dimanche vous portez des shorts, vous tondez la pelouse, et, vous prenez une Oertel's 92 dehors. Et le pasteur sort pour fumer une cigarette, puis rentre... Oh! "Ayant l'apparence de la piété..."
E-75 "Bien, pasteur, j'ai appris qu'il y a une église là-bas. On m'a dit qu'une dame a été guérie l'autre jour par..."
E-76 "De la foutaise les jours des miracles sont passés!"
E-77 "Eh bien, vous savez quoi? Je - je suis allé l'autre soir dans une petite église, à cette petite mission là du coin, et quelqu'un s'est levé là en disant quelque chose, en br.."
E-78 "Oh, ma chérie, ne t'associe jamais à de telles choses! Ce sont des chiens enragés! Oh! la la! Ne t'en mêle pas! Ce sont des saints exaltés. Jamais ne..."
E-79 "Ayant l'apparence de la pi√©t√©, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-l√†. Ce sont eux qui vont de maisons en maisons, et qui entra√ģnent des femmes d'un esprit faible et born√©, agit√©es par des passions de toute esp√®ce, ne pouvant jamais apprendre ni m√™me arriver √† la connaissance de la v√©rit√©." C'est tout √† fait vrai! Vous y √™tes! Association d'entraide f√©minine, telle association, telle... La pauvre √©glise a tellement d'associations qu'elle ne peut m√™me plus pr√™cher l'Evangile. Le pasteur ne dispose que de vingt minutes, et doit alors parler d'autres choses. Vous voyez? Sinon, il aura affaire au conseil des diacres! Certainement!
E-80 Oh, fr√®res, que doit faire un bon pasteur aujourd'hui? Il doit faire de son mieux pour tenir bon et tailler les branches qui doivent √™tre taill√©es, et advienne que pourra, et les jeter l√†. C'est tout. Oui, oui! C'est vrai. Ne - n'√©pargnez personne; pr√™chez simplement la Parole et tenez-vous-en √† Elle, continuez simplement √† marteler. S'ils vous jettent en prison, pr√™chez-La en prison. S'ils vous mettent dehors, o√Ļ que vous alliez; continuez simplement √† aller de l'avant, pr√™chant. C'est vrai! Eh bien, c'est ce qui est arriv√©. Vous voyez, ils √©touffent cela.
E-81 Nous arrivons maintenant √† l'√Ęge de Smyrne; le verset 8 : "Ecris √† l'ange de l'Eglise de Smyrne, Voici ce que dit le premier et le dernier, Celui qui √©tait mort et qui est revenu √† la vie. "
E-82 Je voudrais vous faire remarquer que chaque fois qu'Il Se pr√©sente √† un √Ęge de l'Eglise, Il pr√©sente un √©l√©ment de Sa Divinit√©. C'est la premi√®re chose qu'Il essaie de faire conna√ģtre √† l'√©glise; c'est - c'est Sa Divinit√©. Il est Dieu! Voyez-vous le grand probl√®me au sujet duquel Ir√©n√©e et les autres ont eu des disputes autrefois? Les gens ont essay√© de dire que Dieu et les 3 cosmos, c'est un Dieu en trois personnes, c'est Dieu l√†-dedans. Il leur dit : "Il n'y a rien de tel! Ce sont les titres d'un seul Etre, et c'est le Dieu Tout-Puissant." C'est vrai! Donc ne... Ils ont toujours soutenu cela. Et ici, au d√©but, Dieu pr√©sente Lui-m√™me une de Ses - de Ses natures divines. Vous voyez, Il Se pr√©sente d'abord ici, disant : "Je suis Celui qui √©tait, qui est, et qui vient. Et Je suis le Tout-Puissant." C'est de cette fa√ßon qu'Il commence ici √† l'√Ęge de Smyrne.
E-83 Maintenant, √©coutez-Le : "Je..." "Ecris √† l'ange de l'Eglise de Smyrne (et nous croyons que c'√©tait Ir√©n√©e) : Voici ce que dit le premier et le dernier... (Vous voyez, Il S'est pr√©sent√© : "Je suis donc le Dieu de cet √Ęge de l'Eglise. Je ne veux pas quatre ou cinq autres dieux ici. Je - Je suis Dieu." Voyez-vous, c'est √ßa!)... celui qui √©tait mort et qui est revenu √† la vie. (Amen!)
E-84 Eh bien, c'est √ßa la - la pr√©sentation. Eh bien, eh bien, "Smyrne" signifie amertume, et vient du mot myrrhe - myrrhe. Et la - la premi√®re √©glise, la premi√®re √©glise, et... avait perdu son premier amour, l'√©glise d'Eph√®se. Et cette Eglise avait commenc√© √† laisser cro√ģtre en son sein une racine d'amertume, car, dans cette √©glise, la grande √©glise, la plus grande partie, la majorit√© des gens, s'acharnait constamment contre la conduite du Saint-Esprit dans l'Eglise, et ils voulaient diriger eux-m√™mes. Ils voulaient √©tablir une pr√™trise, ils voulaient agir comme ceux de l'Ancien Testament. Ils voulaient des pr√™tres. Ils... Si les dieux pa√Įens... Autrefois, lorsque les gens se convertissaient, il y avait des pr√™tres et consorts du - de Jupiter, des pr√™tres de V√©nus, etc; ils - ils - ils voulaient leur apporter la m√™me chose afin de former ces hommes. Vous voyez, ce n'est que du paganisme au d√©part. Tous ces pa√Įens ont des pr√™tres, et des choses comme cela. Mais - mais c'est quelque chose d'√©tranger √† l'√©glise du Dieu Vivant. Christ est notre Sacrificateur, notre Souverain Sacrificateur. Nous avons un Souverain Sacrificateur, et aussi une table √† laquelle nous mangeons.
E-85 Bien, cette √©glise commen√ßa √† laisser cro√ģtre une racine d'amertume. Pourquoi? C'√©tait de l'amertume contre ceux qui voulaient continuer √† marcher avec le Saint-Esprit. L'amour avait diminu√©, et ils essayaient de l'√©changer contre des credos et des d√©nominations, s'√©loignant de la conduite du Saint-Esprit. Pensez-y! C'est ainsi qu'ils avaient de la - la - l'amertume. Tr√®s bien.
E-86 Eh bien, cette... l'amertume avait commenc√© √† s'infiltrer dans la premi√®re √©glise. Et un peu plus dans la seconde √©glise. Et finalement, elle y est carr√©ment entr√©e, car ils formaient, d'apr√®s ce qu'ils pensaient, une meilleure √©glise. C'est alors qu'ils ont eu quelque chose de grandiose que les romains de la haute soci√©t√© pouvaient fr√©quenter. Pourquoi cela? Ils avaient un pape, ils avaient - ils avaient de grands hommes, des cardinaux, etc. Ils s'habillaient tr√®s bien. Ils s'√©cart√®rent de tout le bruit et de tout ce qu'ils avaient; √ßa devint tr√®s calme. Cela montrait qu'ils √©taient bien en train de mourir. Oui - oui, ils √©taient en train de mourir! Ainsi donc, ils se firent importants, et se firent un beau groupe. A l'√©poque, ils firent d'abord de tout cela une grande d√©nomination eccl√©siastique, l'Eglise universelle romaine, l'Eglise catholique romaine, pendant les √Ęges des t√©n√®bres. Eh bien, ils avaient donc des dignitaires, ils avaient de la classe!
E-87 Oh, c'était beaucoup plus chic que lorsque les gens se tenaient dans la rue, et qu'ils devaient errer ça et là, vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, sciés, et - et on se moquait d'eux et on les ridiculisait..., comme le dit Paul dans Hébreux, au chapitre 11.
E-88 Eh bien, cette grande et belle église bien vêtue, portant des jupons, et - et toutes les autres choses de ce genre... Ils avaient assurément l'air majestueux! "Père, Révérend, Docteur, Père Untel..." Oh! la la! Comme ils se donnaient de grands airs!
E-89 Mais, vous voyez, c'√©tait quelque chose d'hybride, hybride! Voyez-vous, √ßa n'avait pas de Vie. Ils ne peuvent plus revenir sur leurs pas, et c'est la raison pour laquelle ils ne se sont plus jamais relev√©s. Le r√©veil luth√©rien ne s'est plus jamais relev√©. Le r√©veil wesleyen ne s'est plus jamais relev√©. Le r√©veil nazar√©en ne s'est pas relev√©. Le r√©veil pentec√ītiste non plus ne se rel√®vera pas. Pourquoi? Parce que vous l'avez tu√©! Vous l'avez hybrid√© avec le monde, avec la conception nicola√Įte, ne laissant pas le Saint-Esprit agir √† Sa guise. C'est vrai! Vous hybridez l'√©glise, et elle ne peut plus se reproduire. Quand vous vous reproduisez, vous engendrez encore des m√©thodistes; quand les baptistes se reproduisent, ils engendrent d'autres baptistes; lorsque les catholiques se reproduisent, ils engendrent d'autres catholiques. C'est comme quand vous √©grenez un √©pi. Mais laissez-moi vous dire quelque chose : lorsque le Saint-Esprit revient, Il apporte la nouvelle naissance et la nouvelle Vie, une personne... Le bapt√™me du Saint-Esprit restaure l'Eglise, ram√®ne la Vie en Elle.
E-90 Un ma√Įs hybrid√© n'a pas de vie. Le genre de vie qui est l√† est presque mort. Eh bien, nous verrons cela l√† dans cet √Ęge des t√©n√®bres. "Le peu que tu as, retiens-le!" dit-Il. Ils avaient presque √©touff√© cela. Eh bien, cela ne se reproduira donc plus. Bon, est-ce que...
E-91 Mais le Corps de J√©sus-Christ n'est pas - n'est pas une organisation. Le Corps de J√©sus-Christ est un Corps mystique, c'est un Corps de - et un Royaume spirituel √©tabli sur la terre par J√©sus-Christ qui est le Roi de ce Royaume, le Souverain Sacrificateur qui offre des sacrifices pour le voyage dans ce Royaume. Il est le Proph√®te, la Parole, qui pr√™che la V√©rit√© et apporte la Lumi√®re de Dieu dans ce Royaume; et dans ce Royaume, Il est √† la fois Proph√®te, Sacrificateur et Roi. Et comment entrons-nous dans ce Royaume? Par une d√©nomination? Par une lettre? Par une poign√©e de mains? Mais nous avons tous √©t√© baptis√©s dans un seul Esprit pour former un seul Corps, qui est le Corps mystique de J√©sus-Christ, et nous y avons √©t√© baptis√©s, non pas par le bapt√™me d'eau, non pas par une aspersion, non pas en d√©versant de l'eau, non pas par un quelconque bapt√™me d'eau, mais nous avons tous √©t√© baptis√©s dans un seul Esprit (le Saint-Esprit), pour former un seul Corps. I Corinthiens 12. Oui, nous sommes baptis√©s dans un seul Esprit, le Saint-Esprit, pour former ce Corps; alors nous n'appartenons qu'√† Christ. Vous √™tes √† Christ. C'est le Royaume mystique de Dieu qui est √©tabli, afin que nous y entrions par le bapt√™me du Saint-Esprit. J'aime cela! Hum! Il y a presque partout des gens Dont les cŇďurs sont tout enflamm√©s Par le feu qui est tomb√© √† la Pentec√īte Qui les a purifi√©s et nettoy√©s. Oh! il br√Ľle maintenant dans mon coeur! Oh! gloire √† Son Nom! Je suis tr√®s heureux de dire que je suis l'un d'eux! Je suis l'un d'eux, je suis l'un d'eux. Je suis tr√®s heureux de dire que je suis l'un d'eux, (All√©luia!) L'un d'eux, je suis l'un d'eux, Eh bien, je suis tr√®s heureux de dire que je suis l'un d'eux, (All√©luia!) Quoique ces gens n'aient peut-√™tre pas d'instruction... (de doctorat en th√©ologie, de doctorat en philosophie, voyez-vous?)... n'aient peut-√™tre pas d'instruction Ou de renomm√©e mondaine dont se vanter Ils ont tous re√ßu la Pentec√īte, Ils ont √©t√© baptis√©s au Nom de J√©sus; Et ils proclament partout Que Sa puissance est toujours la m√™me. Je suis tr√®s heureux de dire que je suis l'un d'eux!
E-92 N'êtes-vous pas heureux? Certainement! Simplement l'un d'eux! C'est tout!
E-93 Je me revois marchant à travers Memphis, et là, cette pauvre petite dame de couleur, la tête penchée, a dit : "Bonjour, pasteur!"
E-94 Je lui ai demandé : "Comment savez-vous que je suis pasteur?"
E-95 Elle a répondu : "Le Seigneur m'a dit que Son pasteur passerait la rue, ayant sur la tête un chapeau brun et portant une valise." Elle dit : "J'ai su que c'était vous, en vous voyant arriver." Vous voyez? Oh, elle était l'une d'eux. C'est vrai! Oh, comme Dieu est bon!
E-96 Maintenant, je crois que quelque chose... [Fr√®re Branham lit une note qui lui est remise - N.D.E.] "La petite fille pour - pour laquelle vous avez pri√© dimanche soir, et qui venait de Bedford, vient, para√ģt-il, de mourir. Ce n'est pas possible... Priez, s'il vous pla√ģt!" Une petite fille que nous... On a pri√© pour elle ici le dimanche soir et elle venait de Bedford, ils disent qu'elle est - vient de mourir. Prions.
E-97 Seigneur J√©sus, je Te prie que, d'une fa√ßon ou d'une autre, d'une mani√®re ou d'une autre Seigneur, nos pri√®res pour cette enfant Te parviennent. Notre Divin P√®re, nous Te confions cette petite cr√©ature. Et nous pensons √† ces gens qui √©taient ici, priant et demandant qu'on prie pour cette petite fille. √Ē Divin P√®re, je Te demande que - qu'il n'en soit pas comme nous venons de l'entendre, √ī P√®re; nous ne savons pas, mais je prie que Tu uses de mis√©ricorde, que Tu donnes la force et fasse que cette petite cr√©ature revienne √† la vie et vive pour la gloire de Dieu. Nous le demandons au Nom de J√©sus-Christ. Amen! Puisse le Seigneur J√©sus ajouter Ses b√©n√©dictions!
E-98 Bon, une église... Bon, le nom de l'église correspond à la nature de son caractère. Avez-vous noté que "Smyrne" signifie "amer"? Et remarquez donc que pour chaque église, c'est le - le nom de l'église est en rapport avec le caractère de cette église. Je pourrais dire quelque chose ici; mais je ferais mieux de ne pas le faire, car vous pourriez mal me comprendre. Vous voyez?
E-99 Votre nom aussi, vous ne le savez peut-√™tre pas, mais c'est le cas. Oh, oui! Vous direz alors : "C'est de la num√©rologie!" Non, √ßa ne l'est pas. Lorsque Jacob est n√©, on l'appela Jacob, c'est-√†-dire "supplanteur"; mais apr√®s qu'il se fut battu avec l'Ange, Dieu changea son nom en Isra√ęl, "un prince". Est-ce exact? Saul √©tait Saul de Tarse, un homme m√©chant; mais quand il vint √† J√©sus, il fut appel√© "Paul". Simon s'appelait Simon; quand il vint √† J√©sus, il fut appel√© Pierre, "une petite pierre". Oh, certainement! Le... Votre nom correspondant √† ce que vous √™tes... Il influe sur votre caract√®re.
E-100 Et, cette église fut appelée Smyrne parce qu'elle se mourait. "Smyrne" signifie "amertume". En d'autres termes, une racine d'amertume poussait et l'étouffait; cela se transforma en myrrhe. C'est avec ça que l'on oint les corps, la myrrhe, vous voyez? C'était la myrrhe. L'encens était une pommade. On utilise la myrrhe pour - pour oindre les corps morts, après qu'ils ont été embaumés et ainsi de suite. Cela est en rapport avec la mort, l'église se mourait donc.
E-101 Et, oh! ne voyez-vous pas, mes amis, ce glorieux mouvement de Pentec√īte qui avait r√©ellement la Vie il y a quelques ann√©es, ne voyez-vous pas qu'il est maintenant oint de myrrhe? Voyez-vous? Cette m√™me pommade qui √©tait dans cette √©glise-l√† est carr√©ment venue oindre celle-ci; ils meurent parce qu'ils retournent √† leurs haillons eccl√©siastiques et se d√©barrassent des saints v√™tus de blanc. Le petit groupe de gens qui tint bon √† ce moment-l√†, qui avait le v√©ritable Saint-Esprit, parlait en langues et manifestait Dieu. Et, fr√®res, ils √©taient tout aussi int√®gres qu'authentiques. Ils - ils √©taient tout √† fait authentiques, et partout, on pouvait leur faire confiance. Aujourd'hui, on ne sait que croire, ni en qui croire. Vous voyez? Il s'est pass√© quelque chose. Il s'est pass√© quelque chose. Qu'est-ce? Ils re√ßoivent l'onction de myrrhe, d'amertume. Ils rel√®vent un...
E-102 Quelle en fut la cause? Quelqu'un vint; il y eut une - une √©glise appel√©e, d'abord ce fut un Concile g√©n√©ral. Puis ils appel√®rent cela les Assembl√©es de Dieu. Des Assembl√©es de Dieu est sortie l'Eglise de Dieu. En √©tant dans l'Eglise de Dieu, les gens commenc√®rent alors √† regarder l√† et √† dire : "Vous autres, vous √™tes les Assembl√©es." Les autres disaient : "Vous, vous √™tes l'Eglise de Dieu." Et ensuite, de l√† est sortie l'Eglise Pentec√ītiste de Dieu Unifi√©e, √† la suite d'un d√©saccord. La premi√®re chose, vous savez, c'est qu'au lieu d'accepter la Lumi√®re et d'y marcher, eh bien, ils se sont organis√©s au point de ne plus pouvoir accepter la Lumi√®re.
E-103 Bien, lorsqu'on apporta aux Assemblées de Dieu le - le baptême au Nom de Jésus-Christ au lieu de Père, Fils et Saint-Esprit, elles étaient tellement ancrées dans la chose qu'elles ne pouvaient plus rien changer. Et, ils savent que c'est la Vérité! Je défie n'importe qui d'entre eux de me prouver que ce n'est pas conforme à la Bible. C'est tout à fait la Vérité. Mais que peuvent-ils faire? Ils n'y peuvent rien! Vous voyez? Ils briseraient leur credo, ils ne le peuvent pas!
E-104 Ensuite, qu'ont fait les Unitaires? Au lieu d'accepter cela et d'aller de l'avant, ils sont devenus empesés : "Que Dieu soit à jamais béni! Nous, nous avons la Lumière, pas vous! Nous, nous sommes les..." Qu'ont-ils fait? Ils ont organisé cela. Vous ne pouvez pas organiser Dieu! La Bible dit que Dieu n'est même pas dans le formalisme. Non, rien de formaliste en Dieu...
E-105 Bien, mais les Assembl√©es ont essay√© de L'organiser et de faire de leur - leur - leur √©glise la - la - la v√©ritable Eglise. Puis les Unitaires sont venus, et ils ont essay√© d'organiser la leur; et ils avaient davantage de Lumi√®re. Ainsi, qu'ont-ils fait? Ils l'ont √©teinte par leur propre √©go√Įsme et l'amertume avec laquelle ils s'y sont pris! Au lieu de transmettre cela en √©tant sal√©s et doux, ils ont essay√© de couper la communion avec les autres, pour ne plus avoir affaire avec eux. Voil√† la cause de cela! Et cela continue! Et la premi√®re chose, vous savez, d'autres arrivent avec ceci, et puis ils se s√©parent! L'un dit : "Il vient sur un cheval blanc." L'autre dit : "Il vient sur une nu√©e blanche. Que Dieu soit b√©ni, je vais me faire une organisation sur base de ceci!" Voyez-vous comment ils agissent? Cela a r√©pandu de la myrrhe - myrrhe! Qu'est-ce que cela a donn√©? Cela a coup√© la fraternit√©.
E-106 Ce soir, beaucoup de femmes et d'hommes des Assemblées de Dieu aimeraient bien venir se faire baptiser au Nom de Jésus-Christ, reconnaissant que c'est la Vérité de Dieu. Mais ils seraient excommuniés, s'ils le faisaient!
E-107 Et la plupart des Unitaires de... Eh bien, je ne suis pas un Unitaire. Je ne crois pas dans l'unité comme eux. Je ne crois pas en Jésus de la manière dont ils le proclament; Jésus, il y a tellement de Jésus. Il s'agit du Seigneur Jésus-Christ. C'est vrai! Eh bien, moi je ne... je n'y crois pas comme eux. Ils baptisent au Nom de Jésus, au Nom de Jésus pour la régénération, parce qu'après que vous êtes baptisé, la régénération vous apporte Christ, à cause de votre baptême d'eau. Je ne crois pas cela! Je crois que la régénération vient par le Sang de Jésus-Christ, par le Saint-Esprit. C'est vrai! Le baptême n'est qu'un acte extérieur de l'oeuvre intérieure de régénération qui a été faite. Vous voyez? C'est pourquoi je ne suis pas d'accord avec cela; c'est bien, mais ils sont tous mes frères.
E-108 Au début, quand j'ai commencé comme prédicateur baptiste, ils sont venus en disant : "Frère Branham, venez par ici; nous - nous avons la chose; nous l'avons ici."
E-109 J'ai répondu : "Aucun de vous! Je me tiens entre les deux groupes, et je dis : 'Nous sommes frères!'" Peu m'importe les circonstances, peu m'importe que personne ne soit d'accord; cela ne change absolument rien pour moi, il est toujours mon frère.
E-110 J'ai un frère qui aime la tarte aux pommes; moi, je préfère la tarte aux cerises, mais je ne vais pas couper la communion avec lui. Il peut manger sa tarte aux pommes et moi ma tarte aux cerises. Et je recouvre la mienne de salive de veau. S'il n'en veut pas, eh bien, il peut le manifester. Vous savez que... C'est quoi? Ce truc fouetté qu'on met dessus, vous savez, la crème fouettée, moi, j'aime cela. Je deviens trop vieux maintenant pour en manger; mais c'est un... Mais je - je - je... C'est ce que j'aime. S'il n'aime pas cela, il n'est pas obligé d'en manger! Il n'y a pas de problème. Moi, je mangerai la mienne! Mais il est toujours mon frère! C'est vrai!
E-111 Ainsi donc, je - j'aime cela. Moi, j'aime la communion. Mais lorsque nous dressons des barrières comme ceci, en disant : "Non, ça, c'est notre dénomination", et que nous refusons d'aller serrer la main au voisin et de dire : "Dieu soit béni, mon frère!" Oh! la la! C'est ce qu'on appelle communion! Si vous ne le faites pas, vous avez en vous cette racine d'amertume exactement comme les gens de Smyrne autrefois, et vous produisez les mêmes résultats. Très bien, c'est pourquoi leur nom était "amer".
E-112 Les nicola√Įtes n'avaient cess√© de les √©touffer jusque pendant les √Ęges des t√©n√®bres. L'√Ęge de Luther a apport√© le premier pas de la gr√Ęce, une petite Lumi√®re a commenc√© √† briller. Ensuite il y eut - ensuite vint John Wesley, avec la sanctification, et cela devint un peu plus clair. Ensuite vint le bapt√™me du Saint-Esprit avec les pentec√ītistes, ramenant la foi des p√®res. Mais ils n'ont pu garder cela ainsi, et alors il a fallu qu'ils organisent cela. Alors, ils sont retourn√©s tout droit au nicola√Įsme, exactement comme l'avait dit la Bible.
E-113 Bien, il faut que je fasse maintenant attention, sinon je prendrai cela... trop de temps. Allons maintenant au verset 2, plut√īt le... c'est le verset 8 - 9. Bien, maintenant la pers√©cution, le verset 9 : " Je connais tes oeuvres, tes tribulations... pauvret√© (bien que tu sois riche)... (Oh! la la!)... Je... (Eh bien, Il parle donc √† l'Eglise, √† la v√©ritable Eglise, pas aux autres; √† ceux qui ha√Įssaient les oeuvres des nicola√Įtes)... les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs, et ne le sont pas, mais ils sont une synagogue de Satan."
E-114 Bien, ils se plaignaient. Ils √©taient tomb√©s dans la pauvret√©. Le... On leur avait pris tout ce qu'ils avaient. Ils avaient construit une petite √©glise comme celle-ci, et puisqu'ils n'√©taient qu'un groupe si minuscule, la grande √©glise les avait mis dehors, elle les avait simplement √©touff√©s. Mais Il dit : "Je sais. Je sais que vous √™tes oblig√©s de vous r√©unir l√† au coin, que vous vous r√©unissez dans les ruelles, √† n'importe quel endroit o√Ļ vous le pouvez." (Je suis all√© dans les catacombes o√Ļ ils devaient se rassembler; ils descendaient sous terre pour se r√©unir, et tout l√†-bas.) Je connais tes tribulations, Je connais tes tourments et tout le reste, mais ces tribulations vous enrichissent." Oh! la la! Dites-moi... chaque fois qu'une pers√©cution s'abat sur l'Eglise, elle La fortifie. Les tribulations fortifient toujours l'Eglise. "Je connais tes tribulations, bien que tu sois riche." Pourquoi? "Tu t'es attach√©e √† Moi; tu es riche. Mais tes tribulations ne te font pas du mal."
E-115 Eh bien, les... Comme vous pouvez le voir, les nicola√Įtes s'√©taient donc fait une synagogue. Et la Bible nous le dit ici. L'avez vous remarqu√©, ici au verset 9? ... et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan.
E-116 Oui - oui, la v√©ritable Eglise a √©t√© mise √† la porte! Les nicola√Įtes ont pris le dessus et la - ils ont mis dehors ceux qui avaient le Saint-Esprit; ainsi donc, ils - ils n'avaient pas besoin d'eux. Si seulement Smyrne, l√† en Asie, avait su que les choses - que les couronnes de martyrs les attendaient, ils auraient √©t√© √©branl√©s. Vous voyez? Eh bien, en d'autres termes, ce que... Lorsque cette proph√©tie fut √©crite et envoy√©e, et que l'√©glise en prit connaissance, et qu'ils virent que c'√©tait eux qui porteraient la couronne de martyr, eh bien, ils - eh bien, cela les effraya √† mort! Ils s'attendaient √† cela √† tout moment! Mais cela n'est pas arriv√© dans leur √Ęge. Alors, il se peut que certains aient dit : "Eh bien, vous savez, vous savez, c'est moi qui vous le dis, ce proph√®te s'√©tait tromp√©. Jean s'√©tait tromp√©, il - il... parce que cela ne nous est pas arriv√© ici √† Smyrne." En effet, cela devait arriver des centaines d'ann√©es plus tard. Vous voyez? Mais quand Dieu annonce quelque chose, cela doit arriver.
E-117 C'est l√†-dedans que nous ancrons notre foi, juste l√† dans la Parole de Dieu. Dieu tient toutes Ses promesses. Peu importe... Vous pourriez penser que cela doit s'accomplir √† l'instant m√™me, mais il se peut que √ßa ne soit pas le temps de Dieu. Mais "Ma Parole ne retournera pas √† Moi sans effet, sans avoir accompli son but." Dieu honorera toujours Sa Parole, et Elle fera la moisson en son temps. Ces gens √©taient donc les seuls, la premi√®re √©glise, mais dans cette √©glise, il y avait les caract√©ristiques qui appara√ģtraient plus tard dans l'√©glise de Smyrne. Eh bien, ils devaient donc porter la couronne de martyrs; beaucoup d'entre eux devaient √™tre mis √† mort.
E-118 Eh bien, prenons le - le verset 10 et lisons : Ne crains pas ce que... (la synagogue de Satan)... que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera... vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort et je te donnerai la couronne de vie.
E-119 Oh! la la! Il leur fut dit de ne pas craindre quand ils seraient appel√©s √† mourir pour leur - leur religion! Eh bien, SŇďur Wood, o√Ļ que vous soyez, j'esp√®re que ceci vous aidera. SŇďur Wood me disait l'autre jour qu'elle avait de la peine √† comprendre pourquoi certains pouvaient √™tre d√©livr√©s, et d'autres pas. Quelquefois, vous devriez savoir... Dieu dit √† ces gens : "Ne craignez donc pas car Satan va vous jeter l√†-dedans; en effet c'est toute cette bande de nicola√Įtes qui vient vous y pousser, et parce que Je vais vous laisser mourir pour Ma cause. Mais, en ce jour-l√†, Je vous donnerai une couronne de Vie." Ainsi, ne...
E-120 Observez donc, Il dit... Eh bien, faites bien attention quand nous lisons ce verset 10. Permettez que je le relise : Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés : et vous aurez une tribulation de dix jours. Mais sois fidèle jusqu'à... (avez-vous remarqué qu'il ne dit pas avant? Non pas avant la mort, mais jusqu'à la mort. Saisissez-vous cela?)... sois fidèle jusqu'à la mort... (Voyez-vous, et ils l'ont été).
E-121 Eh bien, Il dit que Satan... Avez-vous remarqu√© comment Il - comment Il a d√©sign√© ceux qui faisaient cela? Eh bien, cette synagogue de Satan, c'√©taient les nicola√Įtes. Nous le savons. N'est-ce pas? C'√©tait une organisation, un sacerdoce qui s'√©tait lev√©, qui fit souffrir ces gens, qui fit souffrir ces gens, mais ceux-ci devaient rester fid√®les √† l'Evangile jusqu'√† la mort. Avez-vous fait attention √† ce qui se dit dans une c√©r√©monie de mariage? "Pas avant que la mort nous s√©pare", mais "jusqu'√† ce que la mort nous s√©pare". Voyez-vous? "Jusqu'√†" est diff√©rent de "avant". Ils devaient donc rester fid√®les √† Christ jusqu'√† la mort. "Pers√©v√©rez dans ceci jusqu'√† la mort. Ne craignez pas, car Je vous donnerai une couronne."
E-122 Or, ici il est question de ces "dix jours", de dix jours. Dans la Bible, un jour repr√©sente un an, et les dix jours √©taient les dix derni√®res ann√©es du r√®gne de D-i-o-c-l-√©-t-i-e-n, Diocl√©tien, Diocl√©tien? Diocl√©tien √©tait ce grand empereur qui r√©gna dans les derniers... Eh bien, plusieurs empereurs r√©gn√®rent dans l'√Ęge de l'√©glise d'Eph√®se. Et N√©ron, je crois, fut l'un d'eux. Et ce Diocl√©tien fut le dernier qui r√©gna les dix derni√®res ann√©es, et il fut le plus sanguinaire de tous les pers√©cuteurs. Il prit parti pour ce groupe, et ils - ils assassin√®rent les chr√©tiens, les tu√®rent, les br√Ľl√®rent; ils - ils leur firent tout; ce furent dix ann√©es de la pers√©cution la plus sanglante; son temps et son r√®gne dur√®rent de 302 √† 312. L'√Ęge de Smyrne s'acheva √† l'av√®nement de Constantin. Constantin arriva en 312. C'√©taient les dix jours de tribulations. Elles commenc√®rent avec N√©ron, et se termin√®rent avec Diocl√©tien. Elles commenc√®rent donc en... N√©ron, c'est vers 64 ap. J.C. que N√©ron acc√©da au tr√īne.
E-123 Eh bien, le verset 11 est une promesse. Maintenant, nous allons prendre ceci avant de terminer : Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises. Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort.
E-124 Maintenant, il faut que je vous dise quelque chose √† ce propos, pour que... Si je ne dis pas ce que je pense dans mon coeur, je suis alors un hypocrite, vous voyez. Je voudrais vous faire remarquer quelque chose ici dans cette Ecriture, et je crois que pendant longtemps, c'√©tait pour moi une des plus grandes √©nigmes, jusqu'√† ce que j'ai pu d√©couvrir cela. Bon, lisons ceci tr√®s attentivement maintenant (voyez) : "Que celui qui a des oreilles... (en d'autres termes, qui a des oreilles pour entendre, vous voyez, c'est-√†-dire ouvertes √† l'Esprit)... entende ce que l'Esprit dit aux Eglises... (Eh bien, vous voyez, cette m√™me chose, cette pers√©cution et tout le reste arrivent. Chaque point de cela se rapporte √† chaque √©glise, les √©glises)... l'Esprit dit aux Eglises. Celui qui vaincra... (Dans quelle √©glise? Celle d'Eph√®se? Oui, bien s√Ľr! Celle de Smyrne? Oui! Dans toutes les √©glises!)... Celui qui vaincra... (dans toutes les √©glises)... n'aura pas √† souffrir la seconde mort."
E-125 Celui qui, dans l'√©glise de Laodic√©e, vaincra quoi? Celui qui vaincra les nicola√Įtes, les choses du monde, ces d√©nominations, ces sacerdoces, tout ce qui est du monde, et s'en d√©barrassera, et qui aimera Christ, celui-l√† n'aura pas √† souffrir la seconde mort. Pourquoi? Il a la Vie √©ternelle! La Vie √©ternelle ne peut mourir. J√©sus a dit : "Celui qui m'entend a la Vie √©ternelle, et il ne mourra jamais. Je le ressusciterai au dernier jour."
E-126 Eh bien, eh bien, il... Eh bien, beaucoup parmi vous ne sont pas d'accord avec cela, mais je voudrais que vous réfléchissiez vraiment bien avant de prendre une décision. Vous voyez? Je vais dire quelque chose maintenant.
E-127 Voici la raison pour laquelle je ne crois pas qu'il y ait un enfer √©ternel. Il ne peut pas y avoir d'enfer √©ternel, car si jamais il y avait un enfer √©ternel, il y aurait donc toujours eu un enfer √©ternel, car... √©ternel. Il n'y a qu'une seule forme de Vie √©ternelle, et c'est celle pour laquelle nous luttons tous. Et si vous devez br√Ľler ind√©finiment et pour l'√©ternit√©, alors vous devez avoir une Vie √©ternelle en train de se consumer, et alors, ce serait Dieu Se consumant! Il ne peut y avoir un enfer √©ternel, et la Bible dit clairement que l'enfer a √©t√© cr√©√©! Et s'il a √©t√© cr√©√©, il n'est pas √©ternel! Tout ce qui est √©ternel n'a jamais √©t√© cr√©√©, mais cela a toujours exist√©, c'est √©ternel. Et la Bible dit que l'enfer a √©t√© cr√©√© pour le diable et ses anges. L'enfer a √©t√© cr√©√©: il n'est pas √©ternel. Et je ne crois pas que l'on puisse √™tre puni √©ternellement.
E-128 Je crois que la Bible établit clairement ici que celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort. Bon, la mort. Le terme "mort" vient de - c'est ceci, ça veut dire "séparation". Eh bien, si nous sommes séparés de Dieu, en étant dans le péché, nous sommes déjà morts; c'est la Bible qui le dit. Nous sommes éloignés de Dieu, nous sommes séparés, nous sommes morts dans le péché et les transgressions, nous sommes étrangers à Dieu et à Son pays. Et ainsi donc, lorsque nous recevons Dieu, et que nous avons la Vie éternelle, nous sommes Ses enfants et nous sommes une partie de Lui.
E-129 Mon petit garçon, Joseph, que voilà, est une partie de moi, quoi que je - qu'il fasse. Il... Je pourrais... Il se pourrait qu'il n'ait pas... Si j'étais un homme fort riche ayant un important patrimoine, et il se peut même qu'il hérite de tout... cependant, il est toujours mon fils, et il est une partie de moi. C'est certain! Il est une partie de moi. Eh bien, je ne peux pas plus le renier que je ne peux me renier, parce qu'il est une partie de moi. Le test sanguin montrerait qu'il est mien. Vous comprenez?
E-130 Et c'est le test de Sang qui montre si oui ou non vous √™tes de Dieu. Vous voyez? Vous √™tes des enfants de Dieu et vous avez la Vie Eternelle. Mais l'√Ęme qui p√®che, c'est celle qui sera retranch√©e. Est-ce vrai? Et alors, elle ne sera plus. Maintenant, observez. Tout ce qui a eu un commencement a une fin, parce que tout ce qui a un commencement est une cr√©ation. Mais Dieu n'a pas √©t√© cr√©√©. Il a toujours √©t√© Dieu. Aucun passage ne dit qu'Il a √©t√© cr√©√©. Et la seule fa√ßon pour nous d'avoir la Vie √©ternelle, c'est d'√™tre une partie de cette cr√©ation. Gloire! Oh, si seulement nous pouvions voir cela! Vous voyez ce que le Saint-Esprit fait pour vous? C'est le Saint-Esprit, le Cr√©ateur Lui-m√™me, Dieu le P√®re sous la forme de l'Esprit appel√© Saint-Esprit, parce que c'√©tait sur ce corps appel√© J√©sus, Son Fils. Il cr√©a J√©sus, le corps, c'est pourquoi ce corps devait mourir. Dieu demeurait dans cette chair humaine; la cellule sanguine fut bris√©e, puis la Vie de la cellule sanguine est revenue.
E-131 C'est pourquoi l'adorateur d'autrefois, dans l'Ancien Testament ne pouvait pas s'en aller... Il repartait avec la même condamnation qu'il avait en venant. Mais dans le Nouveau Testament, il est dit dans Hébreux qu' "étant une fois purifié, l'adorateur n'a plus aucune conscience du péché."
E-132 Bien, dans l'Ancien Testament, on apportait un agneau; l'adorateur l'√©tendait par terre et posait ses mains dessus; le sacrificateur coupait la gorge, et il sentait le sang couler, et entendait le b√™lement de l'agneau; et celui-ci mourait; il sentait son petit corps se raidir : il √©tait mort. Il savait que √ß'aurait d√Ľ √™tre lui; l'agneau avait pris sa place. Le sacrificateur prenait le sang, le mettait sur l'autel, et - et la fum√©e montait, et c'√©tait une pri√®re pour la r√©mission en faveur de l'ador-... [Espace vide sur la bande - N.D.E.] Mais la vie animale ne pouvait pas revenir sur l'homme et s'accorder avec l'esprit humain, parce que c'√©tait un esprit animal. La vie animale et la vie humaine ne le pouvaient pas. Mais quand un... C'est pourquoi il repartait avec le m√™me d√©sir de p√©cher, la m√™me chose. Il venait parce qu'il avait commis adult√®re, il offrait son sacrifice, et repartait avec la m√™me chose dans son esprit. C'est vrai!
E-133 Mais maintenant, lorsque l'adorateur... √Ē Eglise de Dieu, ne manquez pas de saisir ceci! Une fois que l'adorateur s'approche sinc√®rement du Fils de Dieu et que par la foi, il pose ses mains sur Lui (Oh! la la!), qu'il regarde Son visage et voit les crachats sur Son visage, le sang coulant sur Son visage, et qu'il en ressent la douleur, "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonn√©!" Oh! fr√®res, quand vous voyez quel prix a pay√© Celui qui est mort pour vous, qui c'√©tait, Emmanuel, Dieu mourant √† votre place...
E-134 Alors, que s'est-il passé? Donc, l'adorateur, quand cette cellule sanguine fut brisée dans le Fils de Dieu... Qu'est-ce qui avait formé cette cellule sanguine?
E-135 Qu'est-ce que vous √™tes? Vous √™tes une petite cellule venant de votre p√®re. La femme n'a pas d'h√©moglobine. Est-ce cela? La - la femme ne donne que l'Ňďuf; elle est l'incubatrice, elle doit porter les - les - les enfants. Mais le sang vient de l'homme; c'est pourquoi le - l'enfant prend le nom de son p√®re. Et la - la femme qui se marie √† un homme prend le nom de celui-ci √† cause des enfants; elle devient l'incubatrice de l'enfant qu'elle portera pour cet homme.
E-136 Mais comme je le disais, une poule peut pondre un oeuf, mais si elle n'est pas all√©e avec le m√Ęle, cet oeuf n'√©clora pas. Comme je l'ai dit, c'est pour cette raison que nous avons aujourd'hui tant de vieilles √©glises formalistes et froides. Elles ont re√ßu cette conception nicola√Įte et ont un tas de nids pleins d'Ňďufs pourris, et qui n'√©cloront jamais, parce qu'ils ne sont pas... Vous pouvez faire d'eux tout ce que vous voudrez (les appeler √©v√™ques, diacres et tout le reste), ils ne croiront jamais dans les signes qui accompagnent les croyants, parce qu'ils n'ont jamais √©t√© avec l'Epoux, J√©sus-Christ. Si jamais ils sont f√©cond√©s de la puissance de Dieu par cet Epoux...
E-137 Lorsque cette cellule de Sang fut brisée là au Calvaire, et que la Vie qui y était... Le tout petit Jéhovah... Oh, cela devrait être frappant!
E-138 Vous savez, tout le monde cherche un signe. N'est-ce pas? Tout le monde dit : "Oh! Fais-moi voir un signe!" Les Juifs disaient : "Fais-nous voir un signe!"
E-139 Laissez-moi vous donner un signe. Dieu vous a autrefois donn√© un signe. Les gens demandaient un signe. Isra√ęl demandait un signe. Il dit au proph√®te : "Je leur donnerai un signe √©ternel : une vierge concevra. Une vierge concevra et enfantera un Fils. (Amen!) Il sera appel√© Emmanuel, 'Dieu avec nous'." Le plus grand signe qui ait jamais √©t√© donn√©.
E-140 Quand Dieu, le Créateur des cieux et de la terre, fit le système solaire... Tenez-vous là au mont Palomar et regardez là à travers ce télescope, et vous verrez à cent vingt millions d'années-lumière. Convertissez cela en kilomètres; et au-delà, il y a encore des lunes, des étoiles et des mondes, et c'est Lui qui a fait tout cela! Il a tout simplement soufflé cela de Ses mains, comme cela. Oui!
E-141 Et ce glorieux Créateur est devenu mon Sauveur! Il S'abaissa jusqu'à devenir une petite cellule sanguine, non pas par un homme, mais virginalement par une femme; et Il prit ce petit pollen de la femme, Se forma une petite demeure, et y vécut. Oh, cela - cela devrait nous frapper! Jéhovah! Jéhovah sur un tas de fumier dans une étable, pleurant! Jéhovah dans une crèche de paille! Voilà un signe éternel. Quelques-uns de ces prétentieux... Jéhovah, Dieu, un bébé pleurant (Alléluia!) dans une étable puante! Et puis nous, nous pensons être quelque chose! Et vous redressez le nez, et s'il pleuvait, vous vous noieriez, et puis vous continuez à penser que vous êtes quelque chose. Mais Jéhovah était couché dans une étable, sur un - un tas de fumier, pleurant comme un petit - tous les petits bébés. Cela devrait nous frapper. C'est ça le signe.
E-142 Dieu dit : "Je vous donnerai un signe éternel." C'est cela le véritable signe : Jéhovah jouant comme un enfant! Jéhovah! Jéhovah travaillant dans un atelier, sciant du bois en tant que charpentier! Alléluia! Oh! la la! Oh! la la! Jéhovah lavant les pieds des pêcheurs! - "Je vous donnerai un signe." Oh! mais il nous faut avoir un clergé, vous savez, avec des robes, toutes les cartes - cols, et..." Vous voyez? Oh!
E-143 "Je vous donnerai un signe √©ternel." J√©hovah Se tenant dans la cour, le visage couvert de crachats; J√©hovah dans un corps, expos√© nu, entre le ciel et la terre! Il a m√©pris√© l'opprobre de la croix. Nous avons l√† une statue qui Le repr√©sente envelopp√© d'un petit lambeau; c'est bien s√Ľr le sculpteur qui l'a fait ainsi. Ils L'avaient compl√®tement d√©shabill√© et L'avaient mis dans l'embarras. Oh, quelle bande d'hypocrites, quand l'heure viendra! Aujourd'hui, c'est le jour de l'homme; le jour du Seigneur vient! J√©hovah! J√©hovah mourant, oui, rien n'arriva! J√©hovah priant, rien n'arriva! C'est vrai. Cela devrait nous frapper! C'est un signe √©ternel! C'est le signe que tout homme devrait reconna√ģtre. Puis Il mourut; J√©hovah mourut. Alors, la terre se mit √† trembler. Oh! la la!
E-144 Puis, Il sortit du tombeau et monta au ciel, J√©hovah revenant sous la forme du Saint-Esprit pour vivre dans Son Eglise, parmi Son peuple! Gloire! J√©hovah marchant dans l'Eglise, discernant les pens√©es des cŇďurs! J√©hovah gu√©rissant les malades! J√©hovah parlant au travers des l√®vres √† tel point que l'homme ne se ma√ģtrise plus! J√©hovah revient et parle anglais et en donne l'interpr√©tation. Hum! Vous voulez un signe? Amen! Ce J√©hovah est venu vers une prostitu√©e, l'a relev√©e de la condition o√Ļ elle √©tait (elle √©tait tomb√©e si bas que m√™me les chiens ne pouvaient pas la regarder; Il l'a lav√©e et l'a rendue aussi blanche que la neige, et lui a donn√© un coeur aussi pur que le lis. Oh! la la! J√©hovah a pris un ivrogne √©tendu dans une ruelle, un essaim de mouches lui recouvrant la bouche, et a fait qu'il pr√™che l'Evangile l√†-bas! Le Sang de J√©sus-Christ nous purifie...
E-145 Quand Il était sur la terre, Il se rendit à la cité la plus basse, chez les gens les plus vils, et ceux-ci Lui donnèrent le nom le plus bas. C'est vrai! Ils L'ont traité de la pire façon, et Lui ont donné le pire nom qui soit : "Belzébul", un démon. Les hommes Lui ont donné le nom le plus bas qu'ils pouvaient Lui donner.
E-146 Mais Dieu Le ressuscita, et Lui donna un tr√īne si √©lev√© qu'Il devait baisser Ses regards pour voir les cieux. Amen! Gloire! Et Il Lui donna un Nom au-dessus de tout nom qui est...?... dans les cieux et sur la terre, et toute famille dans les cieux et sur la terre est appel√©e de Son Nom; voil√† comment l'homme Le consid√©rait, voil√† comment Dieu Le consid√©rait! √Ē Dieu, que mes pens√©es soient comme les Tiennes, P√®re! Oui, oui! √Ē pr√©cieux Nom!
E-147 Bon, "Celui qui croit en moi a la Vie éternelle." Or, s'il n'y a qu'une seule forme de Vie éternelle, et que vous l'obteniez et la recherchiez par Jésus-Christ, c'est ça la Vie de Dieu. Alors, quand cette cellule de Sang fut brisée dans le Fils de Dieu, et que ce petit Jéhovah qui était enfermé à l'intérieur de cet homme appelé Jésus (puisqu'en Lui habitait corporellement la plénitude de la Divinité), ainsi donc quand nous acceptons ce Sang-là pour la rémission de nos péchés, cet Esprit qui était non sur un Homme, mais sur Dieu... Gloire! La Bible dit : "Le Sang de Dieu."
E-148 Quelqu'un a dit : "Rappelez-vous, ne dites rien contre les Juifs, car Il √©tait Juif." Il n'√©tait pas Juif! Il n'√©tait ni Juif ni Gentil; Il √©tait Dieu. C'est vrai. Il √©tait un Sang cr√©√©. Dieu L'a form√© d'une fa√ßon particuli√®re. C'√©tait Son Sang, et au travers de ce Sang cr√©√©, nous acceptons cela comme notre pardon, parce qu'Il a souffert la mort pour nous. Cette cellule de Sang fut bris√©e, lib√©rant le Saint-Esprit pour qu'Il revienne sur nous, et ainsi nous sommes fils et filles de Dieu par une naissance spirituelle. Alors, cette Vie qui √©tait celle de Dieu, laquelle n'a ni commencement ni fin, est √† moi et √† vous par la gr√Ęce de Dieu en J√©sus-christ. Vous y √™tes!
E-149 Maintenant, l'enfer! Revenons-y pour un moment. Je vous ai dit que - qu'il ne peut y avoir... Je crois en un enfer br√Ľlant; certainement, la Bible le dit, c'est l'√©tang de feu. Mais il ne peut donc pas √™tre perp√©t-... il ne peut pas √™tre √©ternel. Il pourrait √™tre... La Bible ne dit jamais qu'il est √©ternel, Elle parle d'un enfer qui dure √† toujours. Elle n'emploie pas le mot √©ternel, Elle parle d'un enfer qui dure √† toujours. Il a √©t√© donc pr√©par√© pour le diable et ses anges; c'est un enfer qui dure √† toujours, mais il n'est pas √©ternel. Ainsi, apr√®s... Peut-√™tre que ces √Ęmes y seront tourment√©es √† cause de leurs oeuvres pendant dix millions d'ann√©es, c'est ce que j'en sais. Je ne sais pas ce que "√† toujours" peut repr√©senter pour Dieu. C'est peut-√™tre cinq minutes, c'est peut-√™tre un million d'ann√©es, c'est peut-√™tre dix millions d'ann√©es; mais il viendra un moment o√Ļ ces √Ęmes cesseront d'exister.
E-150 Voici ce que dit la Bible : Vous voyez, vous voyez : "...Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort."
E-151 La premi√®re mort, c'est la s√©paration d'avec nos bien-aim√©s. Nous irons dans la Pr√©sence de Dieu, pour ne plus jamais sortir de Sa Pr√©sence. Vous voyez? S'il y a donc une seconde mort, elle doit alors √™tre la mort de l'√Ęme. Et ainsi, celui qui a vaincu le monde, ou qui a vaincu les choses du monde, a la Vie √©ternelle, et ne sera pas frapp√© par la seconde mort. Vous y √™tes! La Vie √©ternelle. Mais le - le p√©cheur... La Bible dit : "Une femme qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante." Est-ce vrai? "L'√Ęme qui p√®che, c'est celle qui mourra, certainement." Que signifie mourir? C'est √™tre compl√®tement s√©par√©, rien de plus. Vous voyez? Elle est donc retranch√©e, c'est vrai. Elle est retranch√©e, il n'en reste plus rien. Combien de temps cela prendra-t-il? Elle passera par le m√™me processus par lequel elle est venue, et elle atteindra ce point o√Ļ il ne restera plus rien d'elle. Elle retournera simplement l√† d'o√Ļ elle a √©t√© tir√©e.
E-152 Nous pouvons prendre la cellule, et briser la cellule en une cellule, puis en une autre cellule, jusqu'√† ce qu'on en arrive √† la premi√®re cellule; briser cette cellule pour avoir alors les composants chimiques du sang; on en arrive aux diff√©rents composants chimiques de ce sang, puis on en arrive √† un petit √©l√©ment de cette cellule qui est la vie. Les gens n'arrivent pas √† trouver cela! Ils n'en savent rien! Eh bien, cette vie atteindra finalement un point o√Ļ il n'en restera plus rien. Quels sont les composants chimiques de cette vie? Je ne pense pas qu'elle ait un quelconque composant chimique. Elle est spirituelle.
E-153 Ainsi donc, l√†-dedans, finalement, elle sera compl√®tement d√©sagr√©g√©e, et il n'en restera plus rien. C'est ce que la Bible dit : "L'√Ęme qui p√®che, c'est celle qui mourra." Et ceux qui auront vaincu dans ces √Ęges de l'√©glise n'auront pas √† souffrir la seconde mort. Le corps meurt premi√®rement; ensuite, c'est l'√Ęme, et il n'en reste plus rien. Vous voyez? Eh bien, croyez-vous que c'est ce que la Bible dit?
E-154 Eh bien, rappelez-vous que si l'enfer est √©ternel, alors la Bible a tort quand Elle dit que l'enfer a √©t√© cr√©√©. Si donc un homme doit br√Ľler √©ternellement en enfer, alors il doit avoir la Vie √©ternelle pour √™tre conscient de br√Ľler. Est-ce vrai? Eh bien, combien de formes de vie √©ternelle y a-t-il? Une seule! C'est vrai. Il n'y a qu'une Vie √©ternelle.
E-155 Maintenant, n'allez pas dire : "Fr√®re Branham ne croit pas √† l'enfer!" Fr√®re Branham croit bel et bien √† l'enfer! La Bible enseigne qu'il y a un enfer. Aussi certain qu'il existe un - un lieu de repos, il existe un lieu de - de ch√Ętiment. Et Dieu ch√Ętiera certainement l'√Ęme qui a p√©ch√© contre Lui. Vous serez certainement ch√Ęti√© pour avoir rejet√© J√©sus-Christ comme votre Sauveur. Mais il viendra un moment o√Ļ vous n'existerez plus. Mais combien de millions d'ann√©es faudra-t-il pour retourner √† cela? Je n'en sais rien! Mais un jour...
E-156 Vous demeurez une créature du temps jusqu'à ce que vous naissiez de nouveau; à ce moment-là vous devenez une créature éternelle. Et vous ne pouvez y arriver que si vous avez une partie de Dieu en vous, c'est-à-dire la Vie Eternelle. Voyez-vous cela? Certainement. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises.
E-157 Je L'aime! Pas vous? Je suis si heureux d'avoir la Vie éternelle! Je n'ai plus de soucis, puisque maintenant j'ai la Vie éternelle! Et je le sais, et je crois que tous L'auront, nous tous.
E-158 Ir√©n√©e, oui, j'avais ici une note sur Ir√©n√©e, disant : "Lisez cette histoire." La raison pour laquelle le choix est tomb√© sur Ir√©n√©e, c'est que les signes de l'√©glise originelle de la Pentec√īte l'accompagnaient.
E-159 Eh bien, si Dieu... Combien croient que l'Eglise a commenc√© √† la Pentec√īte? Tr√®s bien! Combien croient que Dieu a confirm√© l'Eglise √† la Pentec√īte? Mais bien s√Ľr! Alors, si c'√©tait cela la premi√®re Eglise de Dieu, et que ce soit cela qu'Il a appel√© une "Eglise" et puisqu'Il est alors le Cep et nous les sarments, si le Cep donne un autre sarment, que sera ce dernier? Pentec√ītiste? Oui! Eh bien, peut-√™tre pas de nom! Nous avons maintenant des noms de Pentec√īte, mais √ßa ne vaut pas plus que m√©thodistes, baptistes, presbyt√©riens, ou pentec√ītistes. Cela ne veut rien dire, vous voyez, ce ne sont que des noms. Mais tant que vous avez dans votre coeur une exp√©rience de la Pentec√īte, que la Pentec√īte est dans votre √Ęme, vous donnant la Vie √©ternelle, alors Dieu vous a promis que vous n'aurez pas √† souffrir la seconde mort, que vous avez la Vie √©ternelle et que vous n'aurez pas √† souffrir la seconde mort. Vous voyez? Vous avez... Vous √™tes...
E-160 "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu." Ne L'attristez donc pas en faisant des choses qui ne sont pas justes. Sinon, vous le paierez. En effet, la Bible dit : "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu par lequel vous avez été scellés jusqu'au jour de votre rédemption." Est-ce vrai? "N'attristez pas le Saint-Esprit..."
E-161 Oh, ce sera un jour merveilleux, un matin merveilleux, un de ces merveilleux moments! Pour vous montrer que la résurrection sera universelle, il est dit : "...de deux personnes qui seront dans un champ, je prendrai l'une, et de deux personnes qui seront dans un lit, je prendrai l'une." Vous voyez, il fera nuit sur une partie de la terre, et jour sur l'autre partie; cette résurrection, cet enlèvement sera universel. La trompette de Dieu sonnera, et chacun d'eux, ceux de cette petite église-ci, celle-ci et celle-ci, et même ce petit groupe qui est passé par ici et qui est venu ici, ici, ici!
E-162 Quand cette vierge, cette vierge a vu à la septième veille ce... Eh bien, rappelez-vous qu'il y avait sept vierges. Est-ce juste? Je veux dire cinq vierges sortirent... Dix vierges sortirent à la rencontre du Seigneur; cinq étaient sages et cinq étaient folles. Est-ce vrai? Et alors, pour ce qui est des veilles, il y avait sept veilles. Et à la fin de la septième veille... Certaines dormaient depuis cette veille-ci, celle-ci, celle-ci, celle-ci, et celle-... A la septième veille, une voix dit : "Voici l'Epoux, allez à sa rencontre!" Alors, elles se levèrent et préparèrent leurs lampes. Et toutes les autres, jusqu'ici, se levèrent. Oh, ne sera-ce pas un moment merveilleux?
E-163 Eh bien, nous avions l'habitude de chanter : C'est un moment merveilleux pour toi, C'est un moment merveilleux pour moi, Si nous nous préparons à rencontrer Jésus, notre Roi! Quel moment merveilleux ce sera!
E-164 Voyons donc si nous pouvons chanter cela : C'est un moment merveilleux pour toi, C'est un moment merveilleux pour moi, Si nous nous pr√©parons √† rencontrer J√©sus, notre Roi! Quel moment merveilleux ce sera! (Ne sera-ce pas merveilleux?) Oh, ne sera-ce pas merveilleux l√†-bas? N'ayant plus de fardeaux √† porter! Chantant avec joie, toutes les cloches de nos cŇďurs sonnant, Oh, ne sera-ce pas merveilleux l√†-bas?
E-165 Combien parmi vous sont s√Ľrs de regagner la maison ce soir? Combien sont s√Ľrs de franchir cette porte? Nul ne le sait. Combien sont s√Ľrs de revenir apr√®s √™tre sortis d'ici? Vous ne le savez pas! Ainsi, ne laissez pas passer cette soir√©e! Ne manquez pas Dieu ce soir, car ce pourrait √™tre le dernier soir o√Ļ la possibilit√© ou l'occasion vous est offerte. De toute fa√ßon, qui √™tes-vous? D'o√Ļ venez-vous? O√Ļ allez-vous? Le seul Livre au monde qui puisse vous dire ce qu'il en est, c'est cette vieille Bible b√©nie! Et c'est dans la Bible que nous croyons, c'est en Dieu que nous croyons.
E-166 Et si vous ne faites pas partie de cette Epouse, de ce petit groupe minoritaire que les credos et les d√©nominations et tout le reste, essaient d'√©touffer aujourd'hui, si - si - si vous ne faites pas partie de ce petit groupe... Eh bien, vous n'avez pas besoin d'adh√©rer √† ce Tabernacle, vous n'avez pas besoin d'adh√©rer √† quoi que ce soit, vous devez seulement na√ģtre dans ce Royaume. Eh bien, si vous voulez vous joindre aux m√©thodistes, aux baptistes, aux presbyt√©riens, √† qui que vous vouliez, cela vous regarde. Voyez? Joignez-vous √† qui vous voulez. Mais je vais vous dire une seule chose : lorsque vous √™tes n√© de nouveau, vous savez, "qui se ressemble..." Oh! la la!
E-167 Une fois, quelqu'un m'a posé une question, il m'a dit : "Frère Branham, vous avez dit aux gens : 'Retournez à l'Eglise méthodiste!'"
E-168 J'ai dit : "Certainement! Qu'on les mette √† la porte, alors ils ne sauront o√Ļ aller!" Ainsi donc, vous le saurez! Certainement!
E-169 Ainsi, ils retourneront; ça ne tardera pas. Vous voyez? Ça ne tardera pas, ils reviendront immédiatement.
E-170 Vous savez, un jour, dans l'arche, le lieu de refuge, No√©... Un grand d√©luge survint. Et alors, No√© l√Ęcha le corbeau de l'arche, et celui-ci s'en alla en croassant et jetant des regards partout. Eh bien, il √©tait content, car au d√©part il √©tait un vautour. Il pouvait voler d'une vieille carcasse d'une mule et s'en remplir le g√©sier, puis se poser l√† sur - sur un vieux mouton et s'en remplir le g√©sier et autre chose; eh bien, toutes sortes de vieilles carcasses gisaient partout.
E-171 Ainsi, le corbeau s'est simplement posé là et a croassé : "Dites donc! Je me tape un jubilé tout seul", croassant sans arrêt
E-172 Mais quand on l√Ęcha la petite colombe, celle-ci √©tait d'une nature diff√©rente. Cette puanteur, elle ne pouvait la supporter. Hum! Pourquoi? Une colombe n'a pas de bile; c'est le seul oiseau qui n'a pas de bile. Elle ne pouvait pas dig√©rer cela; ainsi tout ce qu'elle pouvait faire, c'√©tait de retourner aussit√īt √† l'arche et de frapper √† la porte.
E-173 Allez o√Ļ vous voulez. Tout ce que je vous demande de faire, c'est d'entrer simplement dans le Royaume , et je sais o√Ļ vous irez. Vous ne saurez plus supporter cela, fr√®res; vous direz : "J'ai d√©j√† franchi la fronti√®re, j'ai laiss√© ce monde derri√®re moi." √áa, oui! Certainement. Oh, ils s'√©taient rassembl√©s dans la chambre haute, Priant tous en Son Nom, Ils furent baptis√©s du Saint-Esprit, Et la Puissance pour le service descendit sur eux; Or, ce qu'Il fit pour eux en ce jour-l√†, Il le fera aussi pour toi; Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" (Pas vous?) L'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" (All√©luia!) L'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!"
E-174 Combien sont heureux de cela, ce soir? Oh! la la! Viens, mon fr√®re, cherche cette b√©n√©diction Qui purifiera ton coeur du p√©ch√©, Qui fera sonner les carillons de la joie, Et enflammera constamment ton √Ęme; Cela br√Ľle maintenant dans mon coeur, Oh, gloire √† Son Nom! Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" Je suis l'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" (All√©luia!) L'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!"
E-175 Maintenant, pendant que nous chantons le couplet suivant, je vous demande de vous serrer la main comme vous le faites chaque soir, vous tous, m√©thodistes, baptistes et presbyt√©riens. Serrez-vous la main et soyez m√™me tr√®s amicaux au point de m√Ęcher si possible le chewing-gum les uns des autres. Maintenant, soyez simplement tr√®s tr√®s amicaux, soyons sociables, maintenant, alors que nous chantons cela. Je suis l'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" L'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" Quoique ces gens n'eussent peut-√™tre pas d'instruction Ou de renomm√©e du monde dont ils se vanteraient, Ils re√ßurent tous la Pentec√īte, Ils furent baptis√©s au Nom de J√©sus; Et maintenant ils proclament partout Que Sa puissance est toujours la m√™me Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!"
E-176 Maintenant, chantons sincèrement, vous savez : L'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" (Alléluia!) L'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!"
E-177 Accepteriez-vous d'√™tre un martyr de Smyrne pour Lui? Si vous en arriviez √† devoir affronter la mort ou reculer, l'affronteriez-vous? √áa, oui. √Ē Dieu, ce serait une joie! Oui. C'est ainsi que je d√©sire partir, tout juste √† la chaire. C'est vrai! Je pensais que c'√©tait r√©gl√© pour moi, et tout r√©cemment √ß'aurait √©t√© r√©gl√© pour moi en Allemagne. Oh, un soir, quelqu'un s'appr√™tait √† me tirer dessus en se servant d'une lunette de nuit; mais des soldats allemands se sont tous pr√©cipit√©s pour me couvrir, et se sont tenus derri√®re comme cela. Je me disais : "Comme ce serait merveilleux de mourir pour mon Seigneur ici m√™me sur le champ missionnaire!" Oh, la la! Quelle - quelle chose merveilleuse!"
E-178 Bien, permettez-moi de vous chanter un petit cantique. Je peux? Avez-vous - avez-vous du temps juste pour un petit hymne? Tr√®s bien, je ne saurais le chanter. Je vais le r√©citer. Oh, j'ai toujours aim√© chanter! Et l'un de ces jours, quand vous arriverez √† votre grande et belle maison l√†-haut, au paradis... Tr√®s loin l√†, √† la limite de la for√™t, l√† o√Ļ Russel Creech et moi irons chasser, vous savez, tr√®s loin l√†, au fond de la for√™t, il y a l√† une petite cabane au sujet de laquelle fr√®re Neville chante : "Construisez-moi une cabane dans un coin (Je pensais qu'il parlait de ma maison) du pays glorieux o√Ļ un de ces jours, quand vous franchirez l√† la grande porte d'entr√©e, et regarderez tout autour, comme ceci, tr√®s loin l√† dans un coin, vous entendrez quelqu'un chanter : Gr√Ęce √©tonnante, quel doux son, Qui sauva un mis√©rable comme moi!
E-179 Vous direz : "Dieu soit b√©ni, ce pauvre fr√®re Branham y est arriv√©! Il est l√†, je l'entends maintenant m√™me, il se tient l√†, chantant : 'Gr√Ęce √©tonnante.'"
E-180 C'est la gr√Ęce √©tonnante qui m'y a amen√©. C'est vrai. Mais Il ruisselle de sang, oui (c'est pourquoi je pr√™che ceci), Il ruisselle de sang Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang, Du sang des disciples, morts pour la V√©rit√©; Cet Evangile du Saint-Esprit continue √† ruisseler de sang. Le premier qui mourut pour accomplir ce plan du Saint-Esprit, Fut Jean-Baptiste, mais il mourut comme tout homme; Ensuite, vint le Seigneur J√©sus, et ils Le crucifi√®rent, Il enseigna que l'Esprit sauverait l'homme du p√©ch√©. Il y eut Pierre, et Paul, et Jean le Divin, Ils donn√®rent leur vie pour que cet Evangile puisse briller. Ils y m√™l√®rent leur sang, comme les proph√®tes d'autrefois, Pour que la v√©ritable Parole de Dieu puisse √™tre annonc√©e en toute sinc√©rit√©. Il y a des √Ęmes sous l'autel (ces martyrs) qui crient : "Jusqu √† quand?", Pour que le Seigneur punisse ceux qui ont mal agi; (Ecoutez bien! Rapidement!) Mais il y en aura encore qui donneront le sang de leur vie Pour cet Evangile du Saint-Esprit et Son flot cramoisi. Il ruisselle de sang, oui, Il ruisselle de sang, Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang, Du sang des disciples morts pour la V√©rit√©, Cet Evangile du Saint-Esprit continue √† ruisseler de sang. Oh, il y en aura...
E-181 [Une soeur parle en langues, un frère donne l'interprétation. -N.D.E.] Amen! [Un frère parle en langues, une soeur parle en langues, un frère donne l'interprétation. - N.D.E.] Amen! Gloire! Amen, amen. Oui. Amen.
E-182 "Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises." Je L'aime... (Adorez maintenant, et voyez ce qu'Il va faire. Si vous ne L'avez jamais aim√© auparavant, voulez-vous L'aimer maintenant? Voulez-vous vous lever, Le reconna√ģtre et L'accepter comme votre Sauveur? ...m'... Dieu vous b√©nisse, fr√®re.) Et acquit... (Quelqu'un d'autre veut-il se lever et dire : "Je Le d√©sire maintenant, je veux L'aimer"?)... mon salut... (Dieu vous b√©nisse, soeur. Dieu vous b√©nisse, vous, l√† au fond, mademoiselle) Sur... du Calvaire. Je L'aime... (C'est... Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit √† l'Eglise). ... Il m'aima le premier Et acquit mon salut Sur... du Calvaire.
E-183 Notre P√®re c√©leste, Tu vois ces trois personnes debout, √ī Dieu. Je Te prie d'√™tre mis√©ricordieux, √ī Eternel, et de leur accorder le pardon de tout p√©ch√©, le salut et le Saint-Esprit dans leurs vies, afin qu'ils ne soient pas frapp√©s par la seconde mort. Ce soir, ils ont compris, Seigneur, tandis qu'ils se tiennent l√†, que - que quelque chose est sur le point d'arriver. Le Saint-Esprit a donn√© l'avertissement. Quand on voit l'Esprit de Dieu descendre parmi les gens, quand on Le voit agir conform√©ment aux Ecritures! Juste trois messages, et c'est fini. √Ē Dieu, c'est un message pour chaque personne!
E-184 Maintenant, P√®re, nous Te prions d'√™tre mis√©ricordieux. Que ce pr√©cieux Esprit demeure au milieu de nous. Puissions-nous √™tre r√©v√©rencieux √† son √©gard, √ī Dieu! Accorde-le. Prends ces √Ęmes sous Ta garde, P√®re; ce sont les fruits du message de ce soir, et du message du Saint-Esprit qui a √©t√© annonc√© parmi nous. Et nous demandons, √ī P√®re, √ī Dieu, que Tu sois avec eux tous les jours de leur vie. Et, puissions-nous les rencontrer l√† dans ce monde sans fin, sauv√©s par le Sang et la gr√Ęce de Christ. Maintenant, nous Te les offrons, √ī P√®re, remplis-les de Ton Saint-Esprit, car nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen!
E-185 Que Dieu vous b√©nisse, mes fr√®res! Quiconque se tient √† c√īt√© de ces personnes qui √©taient debout, vous chr√©tiens, serrez-leur la main tandis qu'ils s'assoient; donnez-leur - souhaitez-leur la prosp√©rit√© divine.
E-186 Voyez-vous combien le Saint-Esprit est soumis, combien cela arrive juste à la fin? Voyez-vous? La Bible dit : "Que cela - le - deux ou trois au plus parlent en langues." Vous voyez! Le message a été donné, non pas pendant que je parlais, mais après que tout soit terminé. Eh bien, c'est ainsi que cela doit se faire, que chacun soit vraiment respectueux et écoute ce que dit l'Esprit. Alors, que s'est-il passé? Les pécheurs se sont levés pour se repentir! Oh, pensez-y! Le Saint-Esprit Lui-même, sans faire que cela... a rejoint la Parole, et S'est manifesté.
E-187 Je connais certains de ceux qui parlent en langues. Je connais tous les trois qui ont parlé; et je - je connais ceux qui ont donné l'interprétation; je sais que leur vie est sans péché devant Dieu. Frère Neville ici présent, notre pasteur était un prédicateur méthodiste, un prédicateur méthodiste assis ici, il a reçu le Saint-Esprit. Junie, là-bas, le frère Jackson, est lui aussi un prédicateur méthodiste qui a reçu le Saint-Esprit (c'est vrai), avec un don de langues et d'interprétation.
E-188 Et voyez comment ils tiennent leurs églises, chacun est révérencieux lorsque Dieu parle. Vous voyez qu'Il parle parfaitement selon la Bible; une fois que le message n'a pas été bien compris, Il le répète, mais alors, conformément aux Ecritures, voyez-vous, Il ne parlera pas plus de trois fois. Voyez-vous, Il donnera ce message mais Il n'embrouillera jamais cela. Car l'esprit des prophètes est soumis au prophète. Tous écoutent tranquillement...
E-189 C'est donc dans cet ordre-ci que l'église devrait être tenue. Maintenant, pour vous qui n'êtes peut-être pas d'ici et qui m'entendez parler de cela, c'est ainsi que ce devrait être. Vous voyez, le message est donné. Voyez-vous les résultats? Cela arrive au moment propice. Quelque chose se produit, exactement comme le discernement ou tout autre esprit. N'est-Il pas merveilleux? Oh, je suis si heureux de savoir que la même chose qui fut ordonnée autrefois par saint Paul subsiste encore aujourd'hui. C'est toujours la même chose. Oh, je suis si heureux de dire : "Je suis l'un d'eux!" Pas vous? Bien.
E-190 Bon, demain soir, √† 19 heures, nous prendrons l'√Ęge de Laodic√©e : c'est l'√Ęge du mariage. Je d√©sire que vous veniez, si vous le pouvez. Ce soir, j'√©tais un peu en retard, peut-√™tre parce que le Saint-Esprit a parl√©, etc. Mais il est encore t√īt, il n'est que 21 heures 20. Et d'habitude, je suis ici jusqu'√† 22 ou 23 heures; c'est donc tr√®s t√īt aujourd'hui! Alors, appr√©ciez-vous les - les - les messages du Seigneur? Les appr√©ciez-vous r√©ellement? Cela nourrit-il votre √Ęme?
E-191 Que Dieu vous bénisse, mes enfants! Vous savez, je vous aime de tout mon coeur! Parfois, quand le Saint-Esprit s'empare de moi, Il coupe à la fois... C'est ainsi qu'est la Parole, Elle est tranchante comme une épée à deux tranchants. Elle tranche en venant, en allant, en entrant, en sortant, dans tous les sens. Mais c'est ce qui nous circoncit. La circoncision retranche simplement le surplus de chair, ce que nous ne devrions pas avoir.
E-192 Maintenant, je voudrais que vous fassiez attention. Avez-vous entendu l'interprétation de l'Esprit ce soir? "Arrête cette folie!" Cela circoncit! Soyez sincères! Nous sortons tous de la ligne, mais Dieu sait comment arrondir nos angles, n'est-ce pas? Certainement qu'Il le fait! J'en suis reconnaissant, pas vous?
E-193 Est-ce vous le petit pianiste par ici? Je ne vois pas... Est-ce que Teddy... Je ne le vois nulle part ici. Est-ce - est-ce que ce... D'accord, soeur, si vous le voulez bien. Est-ce votre fille, Frère Daulton? Votre belle-fille. Une petite dame très vertueuse, je suis si heureux que vous soyez une chrétienne! Très bien! Quel est notre bon vieux cantique de congédiement? Essayons de chanter un cantique, juste avant de nous en aller donc. Juste un instant, soeur, avant que nous chantions "Prends le Nom de Jésus avec toi."
E-194 Combien connaissent : "N'oubliez pas la prière en famille"? Combien prient en famille, font la prière en famille? Oh! c'est très bien! Essayons-le une fois, comme autrefois : N'oubliez pas la prière en famille, Jésus veut vous rencontrer là; Il S'occupera de tous vos problèmes. Oh, n'oubliez pas la prière en famille!
E-195 Vous aimez cela? Essayons-le encore une fois: N'oubliez pas la prière en famille, Jésus veut vous rencontrer là (Vous avez donc un rendez-vous); Il S'occupera de tous vos problèmes. Oh, n'oubliez pas votre prière en famille!
E-196 [Une soeur demande : "Fr√®re Branham, puis-je dire quelque chose?" - N.D.E.] Bien s√Ľr, soeur. [La soeur parle. Espace vide sur la bande - N.D.E.] C'est tr√®s bien, SŇďur Nash. Oh! si seulement vous... Si vous croyez et ne doutez point, Il vous tirera certainement de l√†; Amenez simplement vos fardeaux au Seigneur et abandonnez-les l√†. Abandonnez-les l√†, abandonnez-les l√†. Amenez vos fardeaux au Seigneur et abandonnez-les l√†. Si vous croyez et ne doutez point, Il vous tirera certainement de l√†; Amenez vos fardeaux au Seigneur et abandonnez-les l√†.
E-197 N'aimez-vous pas ces vieux hymnes? Oh, je... Je crois que ces hommes avaient pris leur plume par l'inspiration du Saint-Esprit pour écrire cela!
E-198 C'est comme l'aveugle Fanny Crosby, lorsque les gens du monde de ce temps-là essayèrent de lui faire écrire des chansons profanes en lui disant: "Tenez! Vous deviendrez une femme riche!"
E-199 Elle répondit : "J'ai consacré ma vie et tout mon talent à Christ!" Elle était aveugle, vous savez. Elle dit : "Je - je dois ma vie et tout à Christ!" Elle dit...
E-200 Et alors ils s'irrit√®rent un peu contre elle, parce qu'elle avait rejet√© une telle occasion. Elle n'a pas vendu son droit d'a√ģnesse comme monsieur Presley et les autres; mais elle - elle a gard√© son int√©grit√©. Ainsi, elle - elle... Ils - ils la laiss√®rent tomber disant : "Alors, quand vous arriverez au Ciel (si un tel endroit existe), dirent-ils, si vous √™tes telle que vous √™tes ici, vous serez aveugle!" Ils dirent : "Et si vous √™tes aveugle, dirent-ils, comment Le reconna√ģtrez-vous?"
E-201 Elle r√©pondit : "Je Le reconna√ģtrai! Je Le reconna√ģtrai!"
E-202 Ils dirent : "Et si vous êtes aveugle? Et si vous êtes aveugle?"
E-203 Elle r√©pondit : "Je t√Ęterai les empreintes de clous!" Alors elle se retourna, et s'en alla, en disant : Je Le reconna√ģtrai, je Le reconna√ģtrai, En tant que rachet√©e, je me tiendrai √† Ses c√īt√©s. Je Le reconna√ģtrai, je Le reconna√ģtrai, Aux empreintes de clous dans Ses mains.
E-204 √Ē mon J√©sus, avec ces cinq pr√©cieuses blessures, saignant l√†-bas pour moi, comment pourrais-je jamais renier cette pr√©cieuse Personne? Que je meure, que je suive la... que je suive n'importe quelle voie, mais que je ne renie jamais cette pr√©cieuse Personne ensanglant√©e qui est morte pour moi l√†-bas! Oui.
E-205 Ce soir, comme vous rentrez, il vous faut : "Prends le Nom de J√©sus avec toi". Tr√®s bien, soeur. Levons-nous maintenant, assembl√©e. Prends le Nom de J√©sus avec toi, Enfant de douleur et de chagrin, Il te donnera joie et consolation. Prends-le partout o√Ļ tu vas. Pr√©cieux Nom (Pr√©cieux Nom), √ī si doux! (√Ē, si doux!) Espoir de la terre et joie du Ciel; Pr√©cieux Nom (Pr√©cieux Nom!), √ī si doux! (Si doux) Espoir de la terre et joie du Ciel!
E-206 Maintenant, comme nous inclinons la t√™te, chantons doucement. Au Nom de J√©sus, nous nous inclinons, Nous prosternant √† Ses pieds, Dans les Cieux nous Le couronnerons, Roi des rois, Lorsque notre voyage sera termin√©. Pr√©cieux Nom, √ī si doux! Espoir de la terre et joie du Ciel; Pr√©cieux Nom, √ī si doux, Espoir de la terre et joie du Ciel!

En haut