ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L'AGE DE L'EGLISE DE PERGAME / 60-1207 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 hours and 41 minutes PDF

L'AGE DE L'EGLISE DE PERGAME

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 C'est très bien! A mon avis, il serait préférable qu'on éteigne cela. Très bien.
E-2 Nous sommes très heureux d'être de nouveau ici ce soir, au service du Seigneur. Hier soir, il m'avait réellement semblé que le Millénium était venu. Et aussi, nous avons maintenant ici quelques, je crois, quelques questions que je vais mettre dans ma poche afin... Je - je pense que ceci c'est pour la prière, pour qu'on prie dessus. Et nous sommes... Et j'essayerai d'y répondre de mon - de mon mieux.
E-3 Dites donc, voudriez-vous demander à Doc d'éteindre cela, ce... afin que je ne sois pas sous le projecteur, il m'éclaire ici en plein sur la figure? Vous savez, je ne suis pas un de ces prédicateurs qui aiment les projecteurs. Eh bien, j'estime que ce serait donc mieux sans cela. Le dernier...
E-4 C'est ce que j'ai demandé, Doc. Je m'en excuse, je - je m'en excuse. Tu vois? Oh, oh, attends. Il te faut tourner là et le bouger? [Frère Branham converse avec son frère Doc. - N.D.E.] Oh, bien, comme cela. Oui, bien, comme cela. Oh, non. Maintenant, ne l'éteins pas. Eh bien, je préfère cela. Parfois... Je n'aime pas que la lumière m'éclaire en pleine figure, vous savez. Et c'est dirigé vers le bas de sorte que je vois mieux. Je vous remercie, monsieur! On lui revaudra ça.
E-5 Vous savez, on ne saurait terminer ces √Ęges de l'Eglise. Aujourd'hui, pendant que j'√©tudiais celui-ci, je disais √† ma femme, je disais : "Oh! la la! Je - j'ai assez de r√©f√©rences pour pr√™cher cinquante sermons rien que sur ceci." Vous voyez? Et ils... Il n'est pas possible de le faire mais on peut juste en toucher les points principaux, et peut-√™tre que, lorsque nous r√©digerons le livre, nous pourrons alors creuser le sujet plus profond√©ment.
E-6 Je ne vous avais pas vu, frère. Comment allez-vous, Frère West? Je viens d'apprendre une bonne nouvelle : le dernier de la famille de frère Daulton est venu au Seigneur, leur autre garçon - leur autre fille. Cela fait dix, n'est-ce pas? Neuf! Vous vous souviendrez que sous le nouveau ministère, le Seigneur lui avait dit là que la - que sa famille serait sauvée. J'avais prié pour eux, je me tenais là, ne sachant pas ce que je devais dire, quand le Saint-Esprit a dit : "Je te donne ta famille!" Vous voyez? Et - et voilà, tous sont venus! Vous voyez comment le Seigneur agit? Vous voyez? Ses Paroles sont parfaites, elles ne faillissent jamais, jamais. Bien! Nous ne voulons pas entrer dans la partie guérison divine, nous essayons de rester aussi longtemps... dans la partie prophétique.
E-7 Bon, ce soir, j'essaierai simplement d'exposer, si possible, et nous aborderons les faits historiques de cet √Ęge glorieux, le second - plut√īt le troisi√®me, dans lequel nous allons entrer ce soir. Aimez-vous cela? Eh bien, moi, j'en raffole! Je me dis vraiment que le Seigneur J√©sus nous a merveilleusement b√©nis en nous donnant ces choses, et nous appr√©cions de tout notre coeur qu'Il nous fasse conna√ģtre avant le temps ce qui va arriver dans le futur. Il conna√ģt la fin d√®s le commencement, aussi en sommes-nous tr√®s heureux! C'est pourquoi nous avons confiance que le Seigneur nous b√©nira.
E-8 Et avez-vous remarqu√© hier soir, apr√®s le service, que le Saint-Esprit nous a donn√© trois messages et trois √Ęmes? Tr√®s exactement! Et, comme l'Esprit parlait, il a √©t√© donc r√©p√©t√© dans la derni√®re interpr√©tation, il a √©t√© dit: "Ce que l'Esprit dit aux Eglises..." ou plut√īt : "Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises." Juste... Et l'Esprit, parlant au travers des dons qui sont dans l'√©glise... Oh, puisse donc cette √©glise retenir cela avec respect (vous voyez?); gardez simplement cela avec respect! Faites attention! Satan viendra, et il essaiera de vous amener √† vous mettre dans tous vos √©tats. Assurez-vous chaque fois qu'il s'agit bien du Saint-Esprit! Et si c'est le Saint-Esprit, Il parlera directement de quelque chose qui se passe. C'est pour √©difier l'√©glise. Vous comprenez? Alors, si vous √™tes respectueux vis-√†-vis de ces choses, Dieu vous donnera alors davantage. Vous voyez, Il continuera encore √† ajouter. Et pendant que...
E-9 Eh bien, quelqu'un a téléphoné pour demander - des gens ont téléphoné aujourd'hui, pour demander quand se tiendraient les services de guérison. Eh bien, dès que cette série de prédications sera terminée, dimanche soir prochain, je m'en irai pour quelques jours faire reposer un petit peu ma gorge; mais le dimanche suivant, le Seigneur voulant, nous tiendrons un service de guérison, dimanche prochain au matin. Ce sera... Je ne sais pas exactement quelle date ce sera, mais ce sera une semaine après le... dimanche le 18, au matin. Est-ce juste, Frère Neville? [Frère Neville répond : "Oui, monsieur." - N.D.E.] Le dimanche 18, au matin, on priera pour les malades.
E-10 Et √† ce sujet, notre pasteur ici pr√©sent je n'ai pas l'occasion de beaucoup parler de lui, mais je voudrais que vous essayiez tous de faire sa connaissance. C'est certainement un - un v√©ritable fr√®re en Christ. Nous sommes heureux d'avoir un fr√®re qui a √©t√© √©lev√© dans la foi m√©thodiste qui pr√īne la sanctification. Nous connaissons tous Orman Neville, chacun de nous ici le conna√ģt. Personne ne peut mettre un doigt sur quelque chose dans sa vie. Je... Il n'aime pas que je dise cela, mais je pr√©f√®re lui offrir un petit bouton de rose maintenant plut√īt qu'une couronne enti√®re quand il sera parti, vous comprenez. Et c'est maintenant le moment.
E-11 Un soir, comme je sortais de l'église, quelqu'un m'a dit : "Oh! Frère Branham, j'ai assurément apprécié ce sermon."
E-12 Je lui ai dit : "Merci."
E-13 Quelqu'un s'était donc tenu à la porte (Il y a de nombreuses années de cela, ici même, ici au Tabernacle), un pasteur, il m'a dit : "Eh bien, que Dieu soit béni, je n'aime pas que l'on me dise cela à moi!" Il a dit : "Je veux que toute la gloire aille à Dieu."
E-14 Je lui ai répondu : "Eh bien, elle Lui revient." Vous voyez? Et j'ai dit : "Eh bien, moi, j'aime cela." J'ai dit : "J'aime vraiment cela." Et j'ai dit : "Je dois être véridique."
E-15 Mais il m'a répondu - il m'a répondu : "Eh bien, moi, je n'aime pas que l'on dise cela à mon sujet, que Dieu soit béni!"
E-16 Je lui ai dit : "Il y a juste une différence entre vous et moi! Moi, je suis sincère là-dessus, mais, vous, vous ne l'êtes pas!"
E-17 N'importe qui... Prenez par exemple un petit enfant; si vous le complimentez un peu, il travaillera mieux. Vous voyez?...?... Vous voyez? Et Dieu aime toujours le dire √† Ses enfants lorsqu'ils font quelque chose de bien. Et il Lui pla√ģt, quand ils agissent mal, de le leur dire, aussi pourquoi ne leur dirait-Il pas lorsqu'ils font ce qui est bien? Vous comprenez?
E-18 C'est pourquoi, je remercie certainement Dieu de ce que frère Neville soit le pasteur de ce troupeau-ci, dans ce Tabernacle. Lorsqu'on voit un tel homme, élevé dans la foi méthodiste, lent à... Eh bien, c'est exactement comme vouloir... il ne mangera pas au mauvais stand. Ainsi... Mais il découvre par ce glorieux Saint-Esprit, qui vient maintenant à travers ces dons... Comme le Saint-Esprit peut parler couramment par lui, lorsqu'il n'utilise pas sa propre pensée! Voir l'interprétation suivre au même rythme, la même intonation, les mêmes noms, pronoms, etc., répondant immédiatement à cela.
E-19 Et ce jeune frère, je ne crois pas qu'il soit... Junior Jackson. Bien, je ne dirai rien, Junie! Je remercie Dieu pour Junie Jackson; ce frère a certainement reçu du Seigneur un grand don.
E-20 Et restons toujours humbles! Eh bien, chacun a quelque chose √† faire dans l'√©glise. Mais ne mettez jamais cela √† c√īt√© pour en faire autre chose : que cela soit toujours en harmonie avec le reste de l'√©glise. Tout est pour Dieu. Voyez? Voyez? Que tous ne cherchent pas √† parler en langues, ni √† interpr√©ter.
E-21 Essayez de faire quelque chose de bien, et soyez toujours bon. N'ayez aucune malice, aucune rancune, ne laissez entrer aucune racine d'amertume. Quelque mauvaise que soit une personne, et quel que soit le mal qu'on a dit à votre sujet, n'ayez jamais de mauvaises pensées dans votre coeur contre eux, car c'est justement là que le diable s'installera pour manigancer quelque chose. Couvrez simplement tout avec l'amour divin, confessez, réparez, et faites du bien à ceux qui vous font du mal. "Si vous ne faites du bien qu'à ceux qui vous font du bien, eh bien, a dit Jésus, les publicains n'en font-ils pas autant?" Vous voyez? Les pécheurs, quiconque peut rendre le bien à ceux qui sont bons envers lui! Mais soyez bons envers ceux qui ne sont pas bons envers vous; faites du bien à ceux qui ne vous veulent aucun bien. Parlez en bien de l'homme qui parle en mal de vous, et c'est ainsi que vous garderez votre coeur libre de toute amertume. Et ainsi vous aimerez toujours tout le monde. Aussi longtemps que vous demeurerez dans cet amour...
E-22 Eh bien, vous direz : "Bien, ils ont fait..." Nous ne sommes pas le juge, c'est Dieu le Juge! Et vous ne voudriez pas que cette pauvre personne soit rejet√©e, n'est-ce pas? Bien s√Ľr que non, quelle qu'elle soit! Vous ne voudriez pas cela! C'est pourquoi, essayez d'√™tre bon envers les gens. "L'amour couvre une multitude de p√©ch√©s." Certainement! L'amour, ce bon amour chr√©tien, l'amour divin...
E-23 Si un homme vient vous traiter de saint exalté et de toutes sortes de noms... Eh bien, eh bien, ne lui rendez pas la pareille! Vous voyez? Si vous ne pouvez pas agir comme cela, éloignez-vous simplement. Mais, dans votre coeur, vous devriez avoir une attitude telle que vous soyez en mesure de dire : "Eh bien, cela... Frère, si peut-être vous compreniez les choses comme je les comprends, vous les ressentiriez comme moi." Vous voyez? Soyez réellement plein de douceur envers cette personne, et continuez comme cela. Et, même si nos avis sont aussi éloignés que l'ouest l'est de l'est, cela ne changera rien.
E-24 Comme je le disais l'autre soir, j'ai un frère, qui est un... C'est un homme de grande taille, Melvin. Il est grand et blond. Eh bien, nous sommes si différents qu'il ne semble pas que nous soyons de la même famille. Et nos - nos appétits sont différents, nos désirs sont différents. Mais, n'empêche, sa mère est ma mère, et son père est mon père, et il est mon frère. Vous comprenez? Car nous sommes nés dans la même famille.
E-25 Eh bien, nous sommes diff√©rents! Melvin n'est pas chr√©tien; il aime le base-ball, les courses de chevaux, et des choses comme cela. Et je - je pense que lui, il aime la tarte au chocolat, et l√†, je suis s√Ľr que nous sommes vraiment diff√©rents! Moi, je - je n'aime donc pas le base-ball et les courses de chevaux, j'aime la p√™che et la chasse. Vous voyez? De m√™me que lui ne voudrait pas se d√©ranger pour aller √† la p√™che ou √† la chasse, de m√™me, pour rien au monde moi je n'irai voir un match de base-ball ou une course de chevaux. Ainsi donc (vous voyez?), lui aime la tarte au chocolat, et moi la tarte aux cerises. Ainsi donc...
E-26 Bon, je ne fais pas une demande indirectement. Vous voyez? Et une fois, dans une r√©union quelque part, j'ai dit cela, que j'aimais la tarte au chocolat, et le lendemain soir, j'avais environ cinq tartes au chocolat - ou plut√īt aux cerises, et j'avais quatre ou cinq tartes aux cerises que les sŇďurs avaient pr√©par√©es et m'avaient apport√©es. Oh! la la! Nous avons eu un vrai jubil√© l√† chez-moi. Oui. Et ce n'est pas pour cela que je - je dis ces choses! Vous voyez?
E-27 Donc, je veux simplement vous montrer la différence. Vous comprenez? Mais, peu importe ce qu'il est, je l'aime, il est mon frère. Et il n'est donc pas chrétien, car il voit les choses sous une autre lumière. Moi, je vois les choses à la Lumière de Christ. Mais malgré tout, je ne pourrais pas nier qu'il soit mon frère, parce que nous sommes des frères nés dans la même famille.
E-28 Eh bien, hier soir, j'ai fait une d√©claration √† la fin. Rappelez-vous donc que le premier message donn√© √† l'√©glise apr√®s ceux que vous connaissez, en plus de ceux qui ont √©t√© donn√©s dans le Kentucky, c'√©tait qu'il y aurait dans ces r√©unions des choses myst√©rieuses qui bouleverseraient plusieurs. Vous vous souvenez de cela? C'est donc sur bande. Vous voyez? Hier soir, l'une d'elles a √©t√© r√©v√©l√©e. Cela nous a, pour ainsi dire, arr√™t√©s juste une seconde, mais je suis s√Ľr que vous avez compris, parce que c'est le Saint-Esprit qui nous a donn√© ceci, √ßa devrait √™tre ainsi : Un enfer √©ternel, √ßa n'existe pas dans la Bible.
E-29 Il n'y a pas d'enfer √©ternel. S'il y avait un... √©ternel... Si vous deviez br√Ľler en enfer pour l'√©ternit√©, il vous faudrait avoir la vie √©ternelle pour y √™tre, si vous √™tes vivant. Et il n'y a qu'une seule forme de Vie √©ternelle : c'est Dieu! Vous comprenez? C'est pourquoi... La Bible n'enseigne donc pas un enfer "√©ternel", mais un enfer "perp√©tuel". Il se peut que cela dure dix millions d'ann√©es, je n'en sais rien, mais cela aura une fin.
E-30 En effet, il fallait que je le dise ici. Je l'ai caché aux églises et tout jusqu'à ce que je... c'est à moi de dire cela. Et c'est donc aussi à moi de dire encore un certain nombre de choses que nous découvrirons par la suite chaque soir.
E-31 Mais maintenant, √† partir de ce soir, rev√™tez-vous de votre pens√©e spirituelle, voyez-vous; que le Saint-Esprit fasse p√©n√©trer ces choses. Et puis, si vous entendez quelque chose sur quoi vous n'√™tes pas d'accord, partez en vous disant : "Pauvre fr√®re Branham, il - il est sans doute dans l'ignorance; je vais prier pour lui!" Et faites cela, et alors, je vais... Le Seigneur me fera alors conna√ģtre la v√©rit√©, mais vous, ayez simplement de la compassion pour moi, ne - ne me rejetez pas. Ainsi il se pourrait aussi que √ßa soit vrai, mais, oh! je passe un si bon moment quand je pense qu'il en est ainsi. Ainsi, cela fait que tout soit en harmonie. Et je... Oh, peut-√™tre que je - je me trompe! Mais il se peut qu'il y ait une faille quelque part dont je ne sais rien, il se pourrait que vous le sachiez, vous; ainsi priez que le Seigneur me la montre.
E-32 Et maintenant, par-dessus tout, priez sans cesse les uns pour les autres, et ne laissez jamais le diable mettre une racine d'amertume o√Ļ que ce soit. Vous voyez? Gardez vos √Ęmes pures en cette heure; car nous vivons les derni√®res heures de l'histoire de ce monde. Vous comprenez? Nous sommes √† la fin, mes amis, sans l'ombre d'un doute!
E-33 En parcourant ces sept √Ęges, bien vite, nous allons d√©couvrir des choses, et peut-√™tre que ce soir m√™me, nous allons en d√©couvrir beaucoup. Nous faisons plus ou moins marche arri√®re afin d'avoir une toile de fond pour ce que nous allons traiter. Et maintenant, ce soir, nous r√©v√©lerons des choses purement spirituelles. Rappelez-vous donc, je vous l'ai dit, vous devez vous rev√™tir de votre compr√©hension spirituelle. Mais consid√©rez les Ecritures! Il faut que cela soit dans les Ecritures, et cela doit se trouver d'un bout √† l'autre des Ecritures. Vous comprenez? Maintenant, souvenez-vous, le - la seule connaissance de la Parole, et dire : "Eh bien, j'ai fait l'√©cole secondaire. J'ai fait l'√©cole biblique. J'ai fait l'universit√©", cela ne signifie rien! Tous les pharisiens et les sadduc√©ens avaient fait cela et ils ont manqu√© √† des millions de kilom√®tres de reconna√ģtre J√©sus. Vous voyez?
E-34 Les Ecritures - la r√©v√©lation des Ecritures est cach√©e aux yeux des sages et des intelligents, mais elle est r√©v√©l√©e aux enfants qui veulent apprendre. C'est pourquoi, vous et moi, soyons tous des enfants et d√©chargeons nos cŇďurs et disons : "Seigneur, Toi - Toi, parle-nous, nous - nous √©coutons." Et ensuite saisissons l'application spirituelle. Maintenant, ne l'oubliez pas. Saisissez bien l'application spirituelle de toutes les paroles qui seront prononc√©es √† partir de ce soir, car nous entrons dans un √Ęge de l'√©glise important et myst√©rieux.
E-35 Bon, je crois que c'est tout. Maintenant, rappelez-vous, demain soir, chaque soir, nous examinons un autre √Ęge de l'√©glise. Et je suis s√Ľr que nous pourrions prendre suffisamment de temps pour parcourir cela toute la journ√©e de demain, et puis la soir√©e √©galement. Mais alors, vous voyez, il y en a beaucoup qui iront au travail, et j'essaierai de ne prendre que les points les plus saillants de ce message, de toucher les points mentionn√©s ici, et dont vous pouvez parcourir un seul et ne jamais savoir jusqu'o√Ļ il va. Vous comprenez? Mais... Et puis, √©tudiez ces choses √† la maison, et je prierai pour vous, et vous, priez pour moi, et Dieu nous b√©nira tous ensemble, √©tant Ses enfants qui croient. Maintenant, avant de commencer, je me demande si ce serait trop que vous demander de pouvoir nous lever.
E-36 Et savez-vous pourquoi j'aime me tenir debout pour prier? J√©sus a dit: "Lorsque vous √™tes debout faisant votre pri√®re, dites : "Notre P√®re qui es aux Cieux..." Pardonnez-vous alors les uns aux autres..." Vous voyez? Et puis, une fois, G√©d√©on choisit son arm√©e en prenant ceux qui s'√©taient accroupis pour laper l'eau, ou plut√īt ceux qui buvaient l'eau en √©tant debout. Vous voyez? Ainsi ceux qui √©taient par terre et qui s'√©taient - √©taient prostern√©s devant les idoles, il comprit que ceux-l√† n'√©taient pas qualifi√©s pour aller. Ce fut donc ceux qui rest√®rent debout, l'Ňďil ouvert et veillant tout le temps. C'est ce que nous faisons : nous nous levons pour prier. Eh bien, je crois aussi au fait de prier √† genoux. Mais je pense que prier debout d'une mani√®re ou d'une autre a une signification particuli√®re pour nous. Inclinons maintenant la t√™te, que chaque coeur aussi soit inclin√©.
E-37 Bienveillant P√®re c√©leste, pendant que nous nous approchons respectueusement de Ton tr√īne de justice... Nous ne venons pas pour Te demander de nous juger, car nous serons tous consum√©s. Mais nous venons en implorant mis√©ricorde, √ī Seigneur. D√©verse ce soir Ton Saint-Esprit sur nous, non pas parce que nous en sommes dignes, mais plut√īt parce que nous sommes indignes, et que nous nous en rendons compte et le reconnaissons. Et nous ne venons pas en notre propre nom, car il est insuffisant. Nous n'avons pas de justice, ni - ni rien du tout; et √† Tes yeux, notre plus grande justice est comme des haillons souill√©s. C'est pourquoi nous venons humblement au Nom du Seigneur J√©sus, Le mettant devant nous, mettant devant nous le Sang de Son alliance, Le pla√ßant sur notre coeur et disant : "O Dieu, sois mis√©ricordieux envers nous p√©cheurs qui implorons mis√©ricorde en cette heure de d√©tresse." Un jour, le dernier sermon sera pr√™ch√©; nous ne savons pas quand; en cette derni√®re occasion, un cri retentira dans les airs; la Bible restera ferm√©e sur la chaire, les armes seront empil√©es; la sonnerie de l'extinction des feux retentira; le soleil se couchera. O Dieu, alors en cette heure-l√†, cache-moi, √ī Rocher des Ages.
E-38 Et nous voyons qu'il n'y a donc point d'issue, rien si ce n'est au travers de Toi. Nous voyons les nations se disloquer. Nous voyons la Bible accomplie. Nous voyons Isra√ęl se r√©veiller. Nous voyons le Message donn√© √† l'Eglise. Et l'heure est presque venue o√Ļ de grandes choses doivent √™tre r√©v√©l√©es et o√Ļ les Sept Sceaux doivent √™tre ouverts.
E-39 Dieu, Dieu, √ī Dieu, sois mis√©ricordieux envers nous! Nous implorons Ta mis√©ricorde! Et en tant que Ton serviteur, j'implore mis√©ricorde pour chacun de ceux qui sont dans Ta divine Pr√©sence ce soir. O Dieu, s'il y a parmi nous ce soir quelqu'un dont l'√Ęme est p√©cheresse, qu'elle soit purifi√©e maintenant m√™me par le Sang du Seigneur J√©sus, afin que nous puissions tous nous rencontrer dans ce lieu de f√©licit√© l√†-bas, au-del√† des cieux.
E-40 Et tandis que j'aborde cette Ecriture ce soir, √ī P√®re, oh, je suis insuffisant! O Dieu, aucun de nous ne se suffit. Nous reconnaissons que nous ne savons rien, P√®re, mais nous comptons solennellement sur le Saint-Esprit, afin qu'Il nous donne la r√©v√©lation. Pendant que nous expliquerons l'histoire par la connaissance intellectuelle que Tu nous as donn√©e, puisse le Saint-Esprit donner √† notre coeur l'application spirituelle. Accorde-le, √ī P√®re, car nous nous attendons √† Toi au Nom de J√©sus, Ton Fils. Amen! Vous pouvez vous asseoir.
E-41 Nous sommes au chapitre 2 du Livre de l'Apocalypse, √† la deuxi√®me √©glise - au troisi√®me √Ęge de l'√©glise. Nous commen√ßons... [Une soeur parle en langues - N.D.E.] Excusez-moi. 42 Notre P√®re qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifi√©, que Ton r√®gne vienne, que Ta volont√© soit faite sur la terre comme au Ciel. Nous Te demandons d'√™tre avec nous, √ī P√®re, de nous b√©nir et de nous aider √† √™tre de sages ma√ģtres-ouvriers en cette heure o√Ļ il y a une grande d√©tresse parmi les gens. Alors que la confusion et tout bat le plein, aide-nous √† faire de notre mieux, √ī Seigneur, pour √™tre Tes serviteurs, au Nom de Christ. Amen!
E-43 Bon, j'ai commenc√© par dire cela afin que vous puissiez comprendre. Avez-vous remarqu√© que l'interpr√©tation de cette Parole n'a pas √©t√© donn√©e? Notre soeur √©tait ointe du Saint-Esprit, sans aucun doute, mais elle a donn√© son message apr√®s que la Parole a √©t√© introduite. Vous voyez? C'√©tait un petit peu en dehors de l'ordre des choses. Bon, c'√©tait tr√®s bien, ch√®re soeur, qui que vous soyez! Le Saint-Esprit √©tait sur vous; oh, c'est si difficile de retenir cela, je le sais! C'est juste comme... Ou quand vous dites quelque chose et que... Vous voyez, mais c'√©tait bien, mais vous avez probablement ressenti cela avant m√™me que nous commencions. Vous voyez? Et c'est pourquoi, vous voyez, c'est revenu lorsque le Saint-Esprit s'est mis √† l'Ňďuvre. L'esprit des proph√®tes est soumis aux proph√®tes, vous voyez? C'√©tait votre cas.
E-44 Il se peut que le Saint-Esprit vous oigne de nouveau (je souhaite qu'Il le fasse), juste après ce service. Alors, vous verrez venir l'interprétation, vous voyez, car cette fois-là, cela sera tout à fait en ordre. Vous voyez? Mais maintenant nous abordons la Parole vous voyez. Bon, maintenant, cela venait réellement de Dieu, réellement; je le crois et je le ressens de tout mon coeur, parce que j'ai ressenti l'effet retour. Vous voyez? Mais le Saint-Esprit... Ce n'était pas le moment. Il a donné un message à la soeur pour l'église, mais pour le moment c'est d'ici qu'Il donne Son Message. Vous voyez, Il ne s'embrouille pas. Il met toutes choses en ordre. Je suis certain que tout le monde comprend, vous voyez; c'est tout à fait juste.
E-45 Maintenant, au - au chapitre 2 du Livre de l'Apocalypse et puissions-nous... Nous commen√ßons ce soir avec le - avec l'√Ęge de Pergame, le chapitre 12. Hier soir, nous avons termin√© au verset 11. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises. Celui qui vaincra n'aura point √† souffrir la seconde mort.
E-46. Bien, dans le premier √Ęge de l'√©glise, nous avons d√©couvert que c'est l√† que les nicola√Įtes avaient commenc√©. Dieu S'est r√©v√©l√© comme... J√©sus S'est r√©v√©l√© comme le Dieu Tout-Puissant : il n'est point question d'un autre, des parties, des morceaux de Dieu; Il √©tait le Dieu unique.
E-47 Bien, dans l'√Ęge de l'√©glise d'hier soir, nous avons vu qu'Il Se tenait √† la porte, et qu'Il a √©crit ces choses √† l'√©glise, et qu'Il lui a parl√© de sa pauvret√©. Mais Il dit qu'ils avaient un - un - ces nicola√Įtes et tout que Lui ha√Įssait.
E-48.Hier soir, ils étaient le... porter la couronne de martyr. Il leur dit de ne pas avoir peur de la mort, qu'Il serait - qu'Il serait avec eux. Et puis à la fin, Il dit : "Celui qui vaincra.... Celui qui vaincra n'aura point à souffrir la seconde mort."
E-49 Or, s'il y a une mort (et nous en savons quelque chose), il doit alors y avoir une autre mort quelque part; parce que la mort que nous subissons ici sur la terre, c'est celle de la chair, mais la seconde mort qu'on a, c'est celle de l'esprit, celle de l'√Ęme. C'est "l'√Ęme qui p√®che, c'est celle qui mourra". Mourir, c'est sortir compl√®tement de tout. Vous voyez? Vous √™tes - vous √™tes... La mort signifie √™tre retranch√©, c'est - c'est - c'est √™tre emport√© au loin, cach√© au loin. Aussi, lorsque nos bien-aim√©s meurent, ils n'existent plus, pour autant que nous le sachions. C'est ce que nous appelons la mort.
E-50 Mais un chr√©tien ne meurt pas, il n'y a aucun passage de l'Ecriture qui dit que le chr√©tien meurt, parce que le chr√©tien a la Vie √©ternelle. Lorsqu'un p√©cheur meurt, c'en est fini de lui, et son √Ęme mourra √† la fin. Mais quand un chr√©tien meurt, il attend simplement le retour de J√©sus. Oh, j'esp√®re avoir le temps d'atteindre ce soir, la fin de la vision, l√† o√Ļ nous retournons, et vous verrez comment cela introduit le m√™me sujet de la seconde mort. Ce chapitre m√™me dans lequel nous sommes ce soir introduit la m√™me chose, et il y a une si belle application de cela ici!
E-51 Bon, bon, ce soir nous allons rapidement lire cette lettre, car j'ai quelques - quelques éléments historiques que nous voulons aborder premièrement, et j'essaierai de ne pas vous retenir trop longtemps. Bon, au... Si je lis trop vite, vous pourrez demander les références à la fin de la réunion auprès de frère Mercier que voici, il les a toutes. Je lui remets mes notes, ainsi, il peut le faire parce qu'il travaille à la rédaction du livre; il vous donnera tout ce que, vous savez, vous - vous voulez à ce sujet. C'est très bien. Frère Mercier.
E-52 Le verset 12 : Ecris √† l'ange de l'Eglise de Pergame : Voici ce que dit celui qui a l'√©p√©e aigu√ę √† deux tranchants : Je connais tes oeuvres, et je sais o√Ļ tu demeures; je sais que... le tr√īne de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n'as pas reni√© ma foi, m√™me aux jours d'Antipas mon t√©moin fid√®le, qui a √©t√© mis √† mort chez vous. Mais j'ai quelque chose contre toi: c'est que tu as l√† des gens attach√©s √† la doctrine de Balaam, qui enseignait √† Balak √† mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Isra√ęl, pour qu'ils mangeassent des viandes sacrifi√©es aux idoles et qu'ils se livrassent √† l'impudicit√©. De m√™me tu as aussi des gens attach√©s pareillement √† la doctrine... (L√† √† Eph√®se, c'√©taient des oeuvres, √† pr√©sent, cela devient une doctrine.) la doctrine des Nicola√Įtes... (Vous souvenez-vous lorsque je vous ai dit cela, l'autre soir, comment on en viendrait l√† peu √† peu? A Eph√®se, c'√©taient des oeuvres, maintenant, c'est une doctrine)... la doctrine des nicola√Įtes que je hais (hum). Repens-toi donc; sinon, je viendrai √† toi bient√īt, et je les combattrai (pas la v√©ritable Eglise) avec l'√©p√©e de ma bouche. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux √©glises. A celui qui vaincra, je donnerai de la manne cach√©e, et je lui donnerai (√† lui) un caillou blanc; et sur ce caillou, est √©crit un nom nouveau, que personne ne conna√ģt, si ce n'est celui qui le re√ßoit. Maintenant, que le Seigneur ajoute Ses b√©n√©dictions √† ceci, et qu'Il nous vienne en aide maintenant comme nous essayons...
E-53 Examinons maintenant le contexte dans lequel se trouve cette √©glise. C'est le troisi√®me √Ęge de l'√©glise; il est appel√© Pergame. Cet √Ęge a commenc√© en 3l2, en 312 ap. J.C. et a dur√© jusqu'en 606.
E-54 Cet √Ęge avait pour caract√©ristiques : la fausse doctrine, le mensonge de Satan, l'√©tablissement de l'autorit√© papale, et le mariage de l'√©glise avec l'Etat.
E-55 La récompense est la manne cachée et un caillou blanc.
E-56 Pour l'√©toile, l'ange de cette √©glise, d'apr√®s tout ce que le Saint-Esprit m'a fait voir, j'ai choisi saint Martin. Ce fut la - la r√©v√©lation qui m'en a √©t√© donn√©e √† la suite de la lecture de l'histoire des autres saints de cette √©poque. J'ai choisi saint Martin parce qu'il fut un homme pieux; √† mon avis, il avait dix fois plus que saint Patrick, le minist√®re d'ap√ītre.
E-57 Maintenant, saint Patrick √©tait le neveu de saint Martin; la soeur de saint Martin √©tait la m√®re de saint Patrick. Et saint Martin √©tait... Bien s√Ľr, il √©tait l'oncle de saint Patrick.
E-58 Martin a vécu de 315 à 399 ap. J.C.. Bon, la raison pour laquelle je l'ai préféré aux autres saints de ce temps, c'est à cause de la manière dont il s'est comporté. Et sous l'inspiration de Dieu, je ne crois pas que...
E-59 Maintenant, l'Eglise catholique ne l'a pas canonis√©, ils ne l'ont pas reconnu, et c'est une raison de plus qui m'a pouss√© √† le choisir. Oui, oui, oui, oui! Et tout ce que nous voyons et qui entoure un minist√®re spirituel, cette √©glise primitive du d√©but l'a rejet√©. Le - l'√©glise nicola√Įte a rejet√© cela parce que ces choses √©taient spirituelles. Et comme je l'ai dessin√© ici, l'Eglise √©tait expuls√©e et la doctrine nicola√Įte √©tant accept√©e - √©tait accept√©e par la majorit√©; mais la v√©ritable Eglise √©tait une minorit√©, comme cela a toujours √©t√© le cas.
E-60 Et comme je l'ai dit au début, c'est Jésus qui a dit : "Ne crains point petit troupeau, car c'est la volonté de votre Père de vous donner le Royaume." C'est pourquoi j'applique le sens du mot royaume à un Royaume spirituel. Et nous sommes - nous avons un Royaume spirituel (et nous en sommes si heureux!), et il y a un Roi dans ce Royaume! Souvenez-vous de ceci, Il est le Roi des saints, de ceux qui ont été sanctifiés; Il est le Roi qui les conduit.
E-61 La vie de saint Martin √©tait... a √©t√© l'une des vies les plus remplies de miracles, compar√©e √† toute autre dans tous les √Ęges de l'Eglise. Tout du long, depuis saint Paul, il a √©t√© l'un des hommes les plus spirituels. Il √©tait.. .
E-62 L'un de ses premiers miracles fut... Pour commencer, je pense qu'il √©tait militaire. Et puis un jour, alors qu'il passait, voil√† que quelqu'un, un - un homme √©tait l√† √©tendu, gel√© et tout frissonnant; et tous ceux qui voulaient, ou plut√īt qui ne voulaient pas, mais qui pouvaient aider l'homme, passaient simplement √† c√īt√© de lui, tout comme le - le sacrificateur et les L√©vites de la parabole du bon Samaritain. Mais quand saint Martin passa, comprenant son devoir de croyant chr√©tien, lui qui n'avait qu'un seul manteau, il avait une cape sur les √©paules, il la coupa en deux avec son √©p√©e, donna la moiti√© au mendiant, et garda l'autre moiti√©. Et c'est ce soir-l√† que commen√ßa sa carri√®re, car J√©sus-Christ lui apparut en vision, envelopp√© de ce m√™me v√™tement qu'il avait coup√© en deux; ce qui accomplissait l'Ecriture qui dit : "Toutes les fois que vous avez fait cela √† l'un de ceux-ci, c'est √† moi que vous l'avez fait."
E-63 Prenez donc ceci comme une leçon. Quoi que vous fassiez à autrui, c'est à Christ que vous le faites. Souvenez-vous-en! Maintenant, disons cela tous ensemble, [Frère Branham et l'auditoire répètent ensemble. -N.D.E.] "Ce que vous faites aux autres, vous le faites à Christ." Qu'importe donc ce que la personne pense de vous, c'est ce que vous pensez d'elle, vous voyez, qui apporte la bénédiction.
E-64 Ce fut son premier miracle, et le début de son ministère. Il y a tellement à dire là-dessus, mais le temps me - me manque. En effet, je voudrais que vous reveniez demain soir et chaque soir, c'est pourquoi je ne veux pas vous garder trop longtemps.
E-65 Très bien, voici un autre miracle dont je désire parler ce soir.
E-66 Il faisait tout son possible pour détruire le paganisme, et il était fermement opposé à l'église de Rome. Il était totalement en désaccord avec tout ce qui venait des évêques de la première église de Rome, il - ils étaient devenus mondains, etc., et il leur résistait. Il était assurément contre eux! C'est même un miracle qu'il ait pu subsister dans une époque pareille. Maintenant...
E-67 Un jour, il d√©truisait un bosquet pa√Įen et d√©molissait un autel pa√Įen; et il y avait un arbre sacr√© pr√®s de l'autel pa√Įen. Il √©tait en train d'abattre cet arbre, et beaucoup de ceux qui √©taient pr√©sents s'irritaient. Il dit : "Si je suis un homme de Dieu, attachez-moi du c√īt√© o√Ļ penche l'arbre, et laissez-le tomber sur moi. Si je suis un homme de Dieu... Si je ne suis pas un homme de Dieu, l'arbre me tuera. Si je suis un homme de Dieu, mon Dieu est capable de d√©tourner cet arbre." Quel d√©fi! Alors, ils se mirent √† couper l'arbre; et quand l'arbre se mit √† tomber, il se retourna et tua un groupe de spectateurs. Dieu le d√©via vers la colline. C'√©tait un miracle! Oh, il y avait continuellement des miracles dans ses r√©unions
E-68 Un autre miracle dont je pensais parler fut celui du bébé mort sur lequel il s'étendit. Il ressuscita, après que Martin eut prié un moment pour lui.
E-69 Un autre miracle qui est tr√®s √©tonnant pour moi, concernait un empereur. Il se disposait √† faire mettre √† mort le peuple de Dieu rempli du Saint-Esprit. Et, bien entendu, il √©tait √† ce moment-l√† le - le bras droit du - de l'√©v√™que de la premi√®re √©glise de Rome, qui √©tait en fait un pape, mais avant qu'ils soit appel√© pape. Son nom √©tait D-a-m-a-s-s-e 1er, et il mettait √† mort tous les chr√©tiens sur lesquels il pouvait mettre la main. Et - et la femme de cet empereur √©tait une pa√Įenne au coeur plein de t√©n√®bres.
E-70 Lorsque saint Martin, cet homme sanctifié, vint pour intercéder, cette femme prévint son mari et lui dit que Martin voulait essayer d'intercéder en faveur de ces chrétiens pour qu'ils ne fussent pas tués. Evidemment, lorsque Martin arriva finalement auprès de lui, cela ne servit plus à rien, parce que celui-ci n'était autre que le bras droit de ce pape; aussi tua-t-il malgré tout ces chrétiens remplis du Saint-Esprit.
E-71 Mais saint Martin voulut avoir une entrevue avec lui, mais les gardes le retinrent √† la porte. Eh bien, saint Martin tomba sur sa face; il resta l√† et pria jusqu'√† ce que Dieu lui montr√Ęt qu'il devait entrer. S'√©tant relev√©, il s'avan√ßa vers ces portes verrouill√©es, et celles-ci s'ouvrirent d'elles-m√™mes, et il entra.
E-72 Bon, ceci c'est l'histoire; ce n'est pas simplement une histoire que quelqu'un a √©crite sur lui, juste comme une petite... Cela leur causerait plut√īt du tort, m√™me s'il ne s'agissait que des propos d'une √©glise ou du moins, je dirai, surtout l'√©glise pontificale, ils ne mentionneraient pas ces choses. Mais vous voyez, l'histoire relate la v√©rit√©. Vous voyez?
E-73 Et cet homme de saint Martin continua √† avancer, √† la barbe des gardes et de tous, jusque devant l'empereur. Mais celui-ci ne voulut pas honorer le serviteur de Dieu. Vous savez, ce - ce ne sont - ce ne sont pas de bonnes mani√®res. Il d√©tourna donc simplement la t√™te, refusant de l'honorer. Mais savez-vous ce que fit Dieu? Martin essaya de lui parler, mais celui-ci gardait la t√™te d√©tourn√©e, et Dieu fit en sorte que ce pa√Įen t√©moigne du respect envers Son serviteur; Il mit simplement du feu √† son si√®ge, cela le br√Ľla et l'obligea bien √† se lever de son si√®ge et √† se tenir debout.
E-74 Eh bien, ceci est une histoire biblique; c'est racont√© dans le Concile de Nic√©e. Il dut honorer le serviteur de Dieu. Dieu l'obligea √† se lever. Cela br√Ľla m√™me le si√®ge o√Ļ il √©tait assis; le feu traversa son corps, et br√Ľla le fond du si√®ge, et il dut se lever d'un bond! Dieu a Sa fa√ßon de faire les choses, vous savez, oui, oui : "De ces pierres, Dieu peut susciter des enfants √† Abraham." Et rappelez-vous que c'est le m√™me Dieu qui demeure parmi nous ce soir. C'est le m√™me Dieu! Tr√®s bien.
E-75 Encore une autre histoire que j'aime, et puis ce sera tout. J'en ai quelques-unes ici, mais je... Bon, celle-ci, je l'aime particulièrement. Un jour, il était en prière dans son bureau, attendant les gens.
E-76 Ce - c'était un grand homme, et il avait la charge de cette église remplie du Saint-Esprit, à Tours, tout... Oh, il était un - il avait amené tout le monde à être rempli de l'Esprit, toute son assemblée. Et dans tout le pays, les chrétiens accomplissaient des miracles, des signes et des prodiges.
E-77 Vous voyez, Dieu parle √† Son messager, et le messager parle aux la√Įcs. Et c'est donc ce qui arrive, vous voyez? Il - il fait en sorte que les la√Įcs et lui soient √©gaux devant Dieu. Vous voyez? Le Saint-Esprit Se r√©pandait au sein de leur groupe tout entier.
E-78 Souvent, lorsqu'on les martyrisait, on pla√ßait le pasteur au milieu d'eux comme cela, et on les tuait tous en m√™me temps. Quels maux n'a-t-on pas inflig√©s √† ces gens! On les a br√Ľl√©s. On prenait les hommes, on les clouait avec - sur des rondins, et on l√Ęchait sur eux des chiens sauvages, ou plut√īt - puis on laissait les chiens les d√©vorer en commen√ßant par le dos, et leurs entrailles √©taient arrach√©es avant que la personne soit morte. Ils prenaient les femmes, leur coupaient le sein droit, et les laissaient l√†, leur coeur battant encore, palpitant jusqu'√† ce qu'elles tombent mortes comme cela. Ils prenaient les enfants des femmes enceintes et les donnaient en p√Ęture aux cochons et tout, et laissaient ces m√®res se tenir l√† pour voir cela! Toutes sortes...
E-79 Eh bien, vous ne croiriez pas que des gens professant √™tre chr√©tiens puissent faire cela. Mais √©coutez ce que la Bible a dit, ce que J√©sus a dit : "L'heure vient o√Ļ ils vous feront mourir, croyant rendre un culte √† Dieu." Rappelez-vous que ce m√™me J√©sus qui a dit cela l'a pr√©dit encore par le m√™me Esprit pour le temps de la fin. Cela doit arriver. Si ces autres choses co√Įncident parfaitement avec les Ecritures, examinez et voyez si cela ne co√Įncide pas exactement avec les Ecritures et avec l'histoire. Dieu avait dit que cela arriverait, et voici l'histoire qui nous dit que c'√©tait arriv√©; Dieu avait dit ici que cela arriverait, et c'est arriv√© l√†. Vous voyez, c'est exact. Alors, qu'allons-nous faire lorsque nous en arriverons √† l'√Ęge de l'Eglise de Laodic√©e, vous voyez, o√Ļ nous sommes maintenant, et contre qui les mal√©dictions et autres ont √©t√© prononc√©es?
E-80 Ainsi donc, il y a eu ceci, Martin était là, en prière, tandis que l'assemblée attendait. Et voici qu'un mendiant vint frapper à sa porte, et il ouvrit (mais il était occupé), et l'autre lui dit qu'il avait besoin d'un - d'un vêtement. Il était nu et n'avait rien, et il faisait froid; ainsi il dit... Martin l'envoya voir le chef des diacres. Celui-ci s'irrita contre le mendiant, et le flanqua dehors. Quand il fit cela, le traitant avec mépris, celui-ci revint vers saint Martin, et lui dit que le - que le - le diacre l'avait flanqué dehors.
E-81 Et alors √† ce moment-l√†, le chef des diacres revint vers Martin et lui dit avec un peu de duret√© : "Votre assembl√©e vous attend! Vous les faites attendre!" Mais il √©tait en pri√®re. Il valait mieux qu'il rest√Ęt dans la pri√®re jusqu'√† ce qu'il se sent√ģt conduit par Dieu √† entrer.
E-82 Et ce mendiant est revenu √† la porte. Alors, saint Martin √īta son bon v√™tement et le donna au mendiant, et il envoya le - le - le chef des diacres lui en chercher un autre pour le lui apporter. Ainsi, il √©tait oblig√© de toute fa√ßon d'aller chercher un autre v√™tement pour que saint Martin le porte. Et celui-ci se pr√©senta devant les gens v√™tu d'un v√™tement de moindre qualit√©, au lieu de son bon v√™tement.
E-83 Voici ce que cela nous apprend : donnez ce que vous avez de mieux, vous voyez, donnez votre vie; donnez votre temps, donnez tout à Christ. Alors, l'Esprit même qui vivait en Christ vivra en vous, et - et l'influence que vous aurez sur votre entourage et sur les gens qui ont des liens avec vous sera tellement semblable à celle de Christ qu'elle accomplira les mêmes oeuvres que Christ.
E-84 Pour finir, il arrivait que les gens se mettaient simplement à son ombre, et ils étaient guéris. Ce - c'est vrai, il y avait une telle puissance d'amour autour de lui. Et on dit que lorsque saint Martin prêcha, vêtu de ce vêtement de moindre qualité, toute l'assemblée remarqua qu'une Lumière luisait autour de lui. Oui oui, vous voyez, vous voyez? C'est parce qu'il avait fait ce qui était juste.
E-85 Faites toujours ce qui est juste; c'est votre devoir envers Dieu; pensez juste, c'est votre devoir envers vous-mêmes. Et vous allez finir juste. C'est vrai, obligatoirement.
E-86 Bon, ce soir, nous allons commencer en essayant de prendre ceci comme r√®gle de notre expos√©, parce que la Parole traite ici les choses avec beaucoup de rigueur. Ecris √† l'ange de l'√©glise qui est √† Pergame : Voici ce que dit celui qui a ... aigu√ę √† deux... √©p√©e... l'√©p√©e aigu√ę √† deux tranchants...
E-87 Bon, ce soir je voudrais que vous remarquiez qu'Il Se pr√©sente de nouveau dans Sa Divinit√©. A chaque √©glise, Il pr√©sente un aspect de Sa nature glorifi√©e. "Celui qui avait dans Sa main droite douze √©toiles ou plut√īt - ou plut√īt sept √©toiles, Celui qui a l'√©p√©e aigu√ę √† deux tranchants." Vous voyez? Quelque chose comme √ßa; "Celui qui avait les pieds semblables √† de l'airain et dont les yeux √©taient comme une flamme de feu." Il Se pr√©sente de nouveau dans Sa Divinit√©.
E-88 Eh bien, vous vous demanderez : "O√Ļ est donc la Divinit√© dans ceci : 'Celui qui a l'√©p√©e aigu√ę √† deux tranchants sortant de Sa bouche'?"
E-89 Eh bien, l'épée, c'est la Parole. Nous l'avons vu au début, dans Hébreux 4, lorsque nous avons expliqué Sa Divinité. Nous avons vu dans Hébreux 4.12 que l'épée, c'était : "La Parole de Dieu est plus tranchante qu'une épée à deux tranchants." Est-ce vrai? C'était la Parole de Dieu. Est-ce cela? Bon, observez, vous avez... Cherchons en l'interprétation. Nous trouvons cela dans la Parole, Saint Jean 1 : "Au commencement (il y a très longtemps), était la Parole (qui a créé les cieux et la terre. Est-ce vrai?) et la Parole était avec Dieu, et la Parole était la Divinité. Et la Divinité a été faite chair, Elle a habité parmi nous." Est-ce vrai? "La Parole a été faite chair, et Elle a habité parmi nous."
E-90 Et Le voici qui Se tient ici, Celui qui était au commencement. Il dit : "Parle à l'ange de l'église de Perga-... de Pergame. Dis-lui ceci : 'Je suis la Parole de Dieu.'" Oh, nous Le voyons plus loin, dans l'Apocalypse, venant avec Son vêtement trempé dans le Sang, une couronne sur Sa tête, chevauchant un cheval blanc et, sur Sa cuisse était écrit : La Parole de Dieu. Oh, j'aime cela! Il est la Parole, la Parole de Dieu! Nous voyons donc Sa Divinité dès qu'Il Se présente au début. Il est La Parole.
E-91 Bon, s'Il est la Parole vivante, alors ce qui est √©crit dans la Bible est une partie de Lui; par cons√©quent, si vous pouvez recevoir ceci en Lui (c'est-√†-dire la Parole), cette Parole qui vient en vous par la foi vivifie cela parce que le... Oh, saisissez Cela! La Parole vient en vous, si le Saint-Esprit est l√† √† l'int√©rieur; Il devient vivant aussit√īt qu'Elle entre, et chaque promesse devient vraie. "...C'est pourquoi, si vous dites √† cette montagne : "Ote-toi de l√†!, et si vous ne doutez pas dans votre coeur..." Pourquoi? Vous √™tes la Divinit√© qui parle. Le croyez-vous? C'est la Bible qui le dit. Et quoi que vous disiez, cela arrivera si vous ne doutez pas, si vous pouvez faire sortir de vous tout ce qui - ce qui est du monde et laisser le Saint-Esprit faire de vous un fils ou une fille de Dieu accompli (sans le monde, sans condamnation ni doute). Qu'est-ce alors? Ce n'est plus vous. C'est Dieu en vous. Alors, vous prenez Sa Parole; Elle est une promesse, et vous dites : "P√®re, c'est Ta promesse." "Satan... Quelque chose doit s'en aller. Vous voyez? Vous voyez?
E-92 Eh bien, vous ne pouvez pas le faire avant que Dieu vous ait alors révélé ce qui concerne ce cas. Vous voyez? Alors, quand vous savez ce qu'il en sera, alors vous pouvez dire comme Jésus... Il était la Parole. Est-ce vrai? Et pourtant, Jésus, l'Homme, le Tabernacle, disait : "Je ne fais rien, à moins que le Père ne me l'ait premièrement montré..."
E-93 Alors ce n'est donc pas la Parole tant qu'Elle ne vous a pas √©t√© manifest√©e. Comprenez-vous cela? Il n'est pas √©tonnant que les gens disent: "Les jours des miracles sont pass√©s." La Parole ne leur a pas √©t√© manifest√©e. Il n'est pas √©tonnant qu'ils ne croient pas au Saint-Esprit; la Parole ne leur a pas √©t√© manifest√©e. Il n'est pas √©tonnant qu'ils ne puissent pas comprendre la r√©v√©lation du bapt√™me au Nom de J√©sus-Christ, la Parole ne leur a pas encore √©t√© manifest√©e. Et pourtant, ils n'ont pas une seule Ecriture pour r√©f√©rence, il n'y a aucun passage dans les Ecritures o√Ļ qui que ce soit ait jamais √©t√© baptis√© autrement.
E-94 Au sujet du Saint-Esprit, la Bible dit qu'aucun homme ne peut dire que Jésus est le Christ, si ce n'est par le Saint-Esprit; mais les gens disent alors qu'ils ne croient pas que le Saint-Esprit ait raison. Voyez? Voyez? Cela n'est pas fait pour eux. Jésus a dit : "Nul ne peut venir à moi, si mon Père ne l'attire premièrement; et tout ce que le Père m'a donné (au passé) viendra à moi." Oh, n'est-ce pas beau? "Tout ce que le Père m'a donné viendra à moi. Aucun d'eux ne se perdra, sinon le Fils de perdition et je vais... (Il était né dans ce but) et je les ressusciterai au dernier jour."
E-95 Oh! la la! C'est là que nos noms ont été inscrits dans le Livre de Vie de l'Agneau, et cela dès avant la fondation du monde. N'est-ce pas beau? Comment pouvons-nous douter?
E-96 √Ē Dieu, √īte le doute du milieu de nous, circoncis simplement nos pauvres cŇďurs humains afin qu'il n'y ait plus aucun doute parmi nous. C'est l√† ma pri√®re. Repousse loin de nous chaque doute, √ī Seigneur. Que je puisse vivre dans la douceur, dans l'humilit√©, et marcher comme un - comme un agneau de Dieu sur cette terre. Que - que je marche comme Lui a march√©. Que je parle comme Lui a parl√©. Que mes motifs soient les m√™mes que les Siens. Que - que je... Que les autres trouvent J√©sus en moi. Que je me perde et me retrouve, Seigneur en Toi; c'est cela, que je me perde vraiment et me retrouve en Toi; que je sois tellement enseveli en Christ qu'il n'y aurait plus de place pour le doute, mais seulement pour ce qu'Il dit.
E-97 Maintenant, n'allez pas dire là : "Gloire à Dieu! Alléluia! Dieu soit Loué! Vous avez vu ce dont je suis capable? Gloire à Dieu!" Vous ne l'avez pas encore! Ce n'est pas ainsi qu'Il a fait, non! Il n'a pas bombé le torse en disant : "Vous voyez ce dont Je suis capable? Oui, monsieur! Je suis le Fils!" Non! Il ne S'est jamais glorifié pour quoi que ce soit. Il donnait gloire à Dieu, marchant humblement et dans la douceur, avec une telle atmosphère autour de Lui que les gens aimaient simplement rester auprès de Lui. Eh bien, seuls Ses ennemis... mais Il les aimait tellement qu'Il priait même constamment pour eux, tout le temps. Et c'est votre exemple, mon exemple, pour que nous fassions aux autres comme Lui nous a fait.
E-98 Eh bien, maintenant, nous voulons encore voir ici au verset 2, ce qui serait le treizi√®me... Je connais tes oeuvres et - et je sais o√Ļ tu demeures, m√™me... le tr√īne de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n'as pas reni√© ma foi...
E-99 Vous voyez, ils vivaient l√† o√Ļ Satan √©tait assis, et malgr√© tout, ils gardaient toujours le Nom de J√©sus. Vous voyez? Tu n'as pas reni√© ma foi. Quelle sorte de foi leur a-t-Il donn√©e? La foi de Pentec√īte, celle du d√©but! Les gens avaient l√† une foi nicola√Įte, une organisation eccl√©siastique et tout le reste qu'ils avaient b√Ęti, une √©glise est n√©e mais sous l'organisation; et Il leur dit : "Vous vous √™tes √©loign√©s de cela, vous l'avez ha√Į comme Moi. Et vous n'avez pas reni√© Mon Nom; vous n'avez pas suivi leur sale petit culte, etc., vous √™tes rest√©s fermement attach√©s √† Mon Nom. Et vous avez toujours Ma foi, comme au commencement." Oh, j'aime cela! ... et tu n'as pas reni√© ma foi, m√™me dans les jours (je crois que vous √©pelez cela A-n-t-i-p-a-s)... d'Antipas mon fid√®le martyr, qui a √©t√© mis √† mort parmi vous, l√† o√Ļ Satan habite.
E-100 Je vais m'arr√™ter ici juste un instant. Le tr√īne de Satan. Nous voulons comprendre ces choses; je veux que vous les saisissiez bien. Soyez s√Ľrs de bien comprendre maintenant! Le tr√īne de Satan... Bon, Dieu a dit dans la Gen√®se o√Ļ se trouvait le tr√īne de Satan : c'√©tait √† Babylone. Celle-ci a toujours √©t√© le tr√īne de Satan, et dans l'Apocalypse, c'est la m√™me chose. Mais si vous le remarquez, Babylone s'est transform√©e : de pa√Įenne elle est devenue papale.
E-101 Bien, dans les premiers temps ou juste avant que ceci n'ait eu lieu (les premi√®res ann√©es), le tr√īne de Satan √©tabli par le grand... je crois qu'on l'appelait le roi-pr√™tre des Chald√©ens : la hi√©rarchie de Babylone d√©pla√ßa son tr√īne quand les Perses l'ont poursuivie et elle quitta Babylone. Son nom √©tait A-t-t-a-l-e, Attale, le grand roi-pr√™tre de Babylone. Quand les Perses vinrent pour s'emparer de Babylone, chassant les Chald√©ens, Attale, leur roi-pr√™tre, s'enfuit et installa son tr√īne √† Pergame. "Le tr√īne de Satan se trouve l√† o√Ļ tu habites." Comprenez-vous cela?
E-102 Eh bien, c'est pourquoi je suis retourn√© tirer cette histoire de l'histoire de l'Eglise pour voir o√Ļ - ce qui s'√©tait pass√©, lorsqu'Il a dit : "O√Ļ tu habites, l√† est le tr√īne de Satan."
E-103 Je me demandais : "Eh bien, o√Ļ cette certaine chose pourrait-elle se trouver, ce tr√īne de Satan?" Alors, j'ai d√©couvert que ce grand roi, apr√®s avoir fui devant les Perses vainqueurs (conform√©ment √† la vision de Daniel), vint dans cette ville de Pergame (qui appartenait √† Rome), et y √©tablit son quartier g√©n√©ral. Satan d√©pla√ßa son quartier g√©n√©ral de Babylone √† Pergame, dont il ferait plus tard la nouvelle Babylone. Oh! la la! Maintenant, vous avez le d√©cor de ce dont nous parlons. Tr√®s bien.
E-104 Maintenant, et c'est là qu'il tua en martyr ce frère extraordinaire - qu'Antipas subit le martyr.
E-105 Puis changeant de tactique... Il avait d'abord commenc√© par pers√©cuter les chr√©tiens. Oh, comme il d√©testait le christianisme! Et il √©tait lui-m√™me un roi-pr√™tre, un pa√Įen de nature. Puis il changea bien s√Ľr de position et s'associa avec Constantin.
E-106 Constantin a toujours été considéré (et il l'est encore aujourd'hui par la papauté) comme étant à l'origine des Chevaliers de Colomb, eh bien, ceux qui firent le serment du sang. Mais Constantin (je dis ceci avec révérence et respect), selon ce que j'ai compris en étudiant l'histoire, n'a jamais été converti.
E-107 Eh bien, une nuit, il eut un songe montrant que s'il... il vit une croix, et on lui dit que par elle, il gagnerait la bataille; et √† cause cela, il promit la libert√© aux chr√©tiens, et il dit qu'il se ferait lui-m√™me chr√©tien s'ils priaient pour lui afin qu'il gagne cette bataille. Et je me suis tenu pr√®s de ce pont l√†-bas, de l'autre c√īt√© du pont, l√† o√Ļ Constantin, endormi, a eu ce r√™ve; s'√©tant r√©veill√©, il a alors fait peindre une croix blanche sur son bouclier et sur ceux de tous ses guerriers. Et c'est alors que furent cr√©√©s les Chevaliers de Colomb, qui √©taient soumis √† l'Eglise catholique romaine. Mais il n'a jamais rien fait de pieux; la seule chose qu'il fit et qui est mentionn√©e dans l'histoire, d'apr√®s ce que j'ai vu, c'est qu'il fit placer une croix sur le toit de l'√©glise Sainte Sophie. Hum! Mais il √©tait un politicien, et lorsqu'il devint empereur de Rome √† cette √©poque, il s'associa avec ce pr√™tre pa√Įen, et ils introduisirent alors une √©glise ti√®de qu'on appelait √† cette √©poque-l√† le nicola√Įsme(c'√©tait un christianisme qui penchait vers une pr√™trise) au sein de l'√©glise. Et nous verrons dans notre prochaine √©tude de l'Eglise d'Eph√®se et ainsi de suite, et - et de Smyrne, que ces nicola√Įtes...
E-108 Maintenant, le nicola√Įsme √©tait devenu un - ce n'√©taient plus des oeuvres comme l√† au d√©but, mais ici, c'est devenu une doctrine. L√†, c'√©taient des oeuvres, ils essayaient simplement d'introduire cela; mais ici, dans ce troisi√®me √Ęge de l'√©glise, c' est devenu une doctrine : de grands pr√™tres, de hauts personnages. On ne leur avait pas encore donn√© le titre de "papes", mais ils √©taient appel√©s, par exemple , "archev√™ques", c'√©taient de grands personnages, vous savez, des gens de renom. Et leur doctrine √©tait - √©tait... c'√©tait du formalisme.
E-109 Ils s'écartaient de l'Eglise remplie de l'Esprit et conduite par le Saint-Esprit; ils La mirent en minorité et les traitèrent d'hérétiques, parce qu'ils ne s'accordaient pas avec eux sur le fait d'avoir ces grandes dénominations. Mais l'Eglise voulait rester libre, sous la juridiction et la puissance du Saint-Esprit, comme Christ le leur avait promis, à savoir qu'Il serait avec eux, et Il était leur Roi (oh!), leur Roi!
E-110 La véritable Eglise n'a jamais changé d'attitude, elle n'a jamais été dirigée par un conseil de - de... Je ne sais comment on appelle cela aujourd'hui. Il s'agit de cardinaux, d'évêques, et de papes, des gens infaillibles. Nous croyons qu'il n'y en a qu'un seul qui est infaillible, Il est notre Roi; c'est Jésus-Christ, Il est avec nous maintenant sous la forme du Saint-Esprit; Dieu en nous, vivant parmi nous, nous conduisant et nous dirigeant vers les eaux de la Vie, et Se révélant à nous; montrant, comme Il l'avait fait au milieu de ces premiers saints et martyrs, qu'Il était le Seigneur Dieu de la création, guérissant les malades, ressuscitant les morts, montrant des visions, chassant les démons.
E-111 Pas une seule fois je n'ai glan√© une seule information sur tous les √©v√™ques de l'√©glise nicola√Įte qui form√®rent la hi√©rarchie de Rome, le pape... Nulle part dans l'histoire, nous n'avons de t√©moignage que l'un de ces √©v√™ques e√Ľt jamais ressuscit√© un mort, ou fait quoi que ce soit de ce genre, c'est parce que Christ (la R√©surrection) n'√©tait pas dans leurs cŇďurs! Ils s'√©taient unis pour se constituer en d√©nomination, ils avaient vendu leur droit d'a√ģnesse. Mais l'Eglise du Dieu vivant avait la puissance de Christ; l'autre √©glise avait les dignitaires; mais la v√©ritable Eglise gardait l'Esprit. Comprenez-vous cela? Tr√®s bien.
E-112 Maintenant, ce... Voici donc ce que fit Constantin pour consolider son empire. Il alla vers ces nicola√Įtes (c'√©tait une forme de christianisme). Comprenez-vous bien cela? C'√©taient des soi-disant chr√©tiens, professant √™tre des chr√©tiens, mais ils n' avaient pas le Saint-Esprit. Oh, je souhaite que cela s'enfonce de telle fa√ßon que vous ne le laissiez jamais s'√©chapper. Vous voyez? C'√©taient des chr√©tiens, des chr√©tiens d√©nominationnels, n'ayant pas le Saint-Esprit. Ils √©taient chr√©tiens de nom, ils √©taient chr√©tiens par leurs rassemblements, ils prenaient la communion, et ils observaient les ordonnances, mais rejetaient la direction du Saint-Esprit. Ils n'avaient ni miracles ni prodiges parmi eux, ils pr√©tendaient que ces choses √©taient du pass√©, qu'ils devaient √©tablir une √©glise pour un r√®gne. Nous verrons dans un instant de quel r√®gne il s'agit.
E-113 Bon, aussi l'Eglise du Saint-Esprit devait-Elle donc se garder de telles choses. Mais en ce qui concerne Pergame, le tout était adressé à l'ange de l'église de Pergame. Vous voyez, en effet, c'était donc sa responsabilité de faire cela.
E-114 Mais Constantin ne s'int√©ressait pas au christianisme. Ce qu'il voulait, c'√©tait d'introduire ses anc√™tres pa√Įens, son √©glise pa√Įenne... Et l'√©glise laodic√©enne qui avait pris racine et... ou plut√īt cette √©glise nicola√Įte qui avait pris racine et qui s'√©tait √©tablie √† Rome avait fait une grande d√©monstration et beaucoup de gens √©taient des croyants (des soi-disant), des formalistes... Mais la v√©ritable Eglise, elle, √©tait une minorit√© - elle l'est toujours et l'a toujours √©t√©, je vais juste attendre un instant pour laisser cela p√©n√©trer tr√®s profond√©ment. Vous voyez?
E-115 Rappelez-vous que la v√©ritable Eglise a toujours √©t√© un petit groupe insignifiant, rejet√© des autres √©glises. La v√©ritable Eglise n'a jamais √©t√© organis√©e, car elle n'est pas une organisation, c'est le Corps mystique de J√©sus-Christ, vivant sur terre, le Saint-Esprit agissant dans ces membres. C'est pourquoi vous ne pouvez pas organiser Christ, vous ne le pouvez pas. Je veux donc que vous reteniez cela pour cet √Ęge de Laodic√©e. Souvenez-vous-en et retenez cela, car chaque parole que je prononce est enregistr√©e sur cette bande magn√©tique. Gardez toujours cela √† l'esprit, ne l'oubliez pas : la v√©ritable Eglise de Dieu n'a jamais √©t√© organis√©e.
E-116 Et maintenant, souvenez-vous, gardez cela à l'esprit : La véritable Eglise de Dieu n'a jamais été organisée. L'Eglise catholique est la première organisation connue dans le monde, il n'y avait jamais eu d'organisation auparavant, et comme le disent les catholiques, elle est l'église-mère, la mère de l'église, la mère des églises organisées. C'est la Bible qui l'affirme, vous ne pouvez donc pas contredire cela, quand ils disent qu'elle est "l'église-mère"; elle est l'église-mère. Elle est décrite dans Apocalypse 17, nous allons tout de suite en arriver à elle. Très bien.
E-117 Bon, Constantin ayant donc l'intention d'affermir son empire (comme l'a toujours fait Rome, en vue de d√©tenir les clefs du monde), devait √©mettre ses id√©es pa√Įennes et prendre les id√©es chr√©tiennes, les rassembler d'une certaine mani√®re, et les souder afin de se cr√©er un empire sans pareil. Vous voyez? Du fait - du fait qu'il √©tait... En outre, cela avait fait de Constantin le plus grand potentat du monde.
E-118 Pour ce qui est de la conversion, il √©tait - il √©tait un politicien, mais pas un saint de Dieu comme ce que certains essaient de faire de lui. Il ne l'√©tait pas. Pas une seule chose qu'il a faite ne m'a sembl√© √™tre du christianisme. Il a donc plac√© une croix sur l'une des √©glises nicola√Įtes, et, en dehors de cela, il n'a jamais rien fait qui ressembl√Ęt au christianisme, je n'en ai point connaissance, except√© peut-√™tre cette nuit o√Ļ il fit peindre ses boucliers sur-le-champ √† cause d'un songe qu'il avait eu; les chr√©tiens avaient pri√© pour qu'il gagne la bataille.
E-119 Bien, cela affermit donc son empire. Et alors, pour ce faire, il introduisit des c√©r√©monies pa√Įennes dans l'√©glise chr√©tienne nicola√Įte. Ce qu'il en advint, c'est ce que j'appellerai l'√©glise d√©nominationnelle formaliste. Il introduisit des c√©r√©monies pa√Įennes dans cette √©glise nicola√Įte, et ce fut la naissance du catholicisme.
E-120 Maintenant, frère, je cite l'histoire. J'ai des milliers d'amis catholiques, et ils sont autant mes amis que le sont les protestants. Et, les protestants n'ont pas à faire du bruit; attendez la fin de cette soirée. Vous voyez, vous voyez? Vous verrez qu'ils ont fait la même chose. La poêle ne peut se moquer du chaudron (vous voyez?), car c'est - c'est la même chose, le même esprit s'est glissé parmi eux. Et vous verrez alors pourquoi je condamne constamment cela, c'est parce que c'est faux! L'Esprit même en moi... si... j'essaye de... mais il y a quelque chose en moi qui proteste, je ne peux pas me taire là-dessus, j'ai toujours protesté, car...
E-121 De grands hommes, de grands conducteurs religieux m'ont dit : "Vous allez ruiner votre ministère. Frère Branham, vous vous occupez des choses, ont-ils dit, qui - qui ne vous regardent pas. Dieu vous a appelé à prier pour les malades."
E-122 Dieu m'a appelé à faire plus que prier pour les malades. La maladie n'est qu'une chose par laquelle je peux attirer l'attention des gens, c'est tout. La maladie, la prière pour les malades, c'est une chose secondaire. Vous voyez? C'est du message que nous parlons. Ces choses reviennent. La maladie, un homme malade, un malade peut être guéri, puis mourir encore. Mais un homme qui est né de l'Esprit de Dieu a la Vie éternelle. C'est pourquoi Dieu ne Se contente pas d'aller çà et là, comme cela, pour les malades. Ce don est dans l'église pour le corps local; il est sur l'un, et puis sur l'autre, et puis sur l'autre, et puis sur l'autre. Vous voyez? Ces dons ne font que se déplacer dans l'église. Mais il y a plus que cela, et j'espère que vous le comprenez. Très bien.
E-123 La naissance du catholicisme... En vue d'y parvenir, de captiver la - l'attention des chr√©tiens ainsi que celle des pa√Įens, pour les unir et former une seule √©glise...
E-124 Oh, j'aurais aimé avoir présentement un bout de papier que quelqu'un a posé ici l'autre soir. J'allais l'apporter, mais je l'ai oublié; il y a tant de choses là dans mon bureau. Ils sont en train de faire exactement la même chose maintenant, et vous avez commencé la chose lorsque vous avez élu le dernier homme que vous venez d'élire. Ils travaillent maintenant pour avoir une Bible qui ne blessera ni les catholiques, ni les Juifs, ni les protestants. Ils vont leur faire une Bible qui conviendra à tout le monde. Ne pouvez-vous pas voir la ruse d'un autre Constantin? L'histoire ne fait que se répéter. Maintenant, vous voyez, j'ai le... Vous m'avez entendu lire cela, l'autre soir, n'est-ce pas? Et je - j'ai laissé ce papier à la maison, ils y travaillent depuis longtemps.
E-125 Maintenant, on dit qu'en 1962, on aura... Et remarquez que le pape Jean XXII a confi-... demandé à toutes les petites églises-filles de rentrer dans l'église-mère. Ne vous en faites pas, c'est ce qu'elles feront. Elles rentreront. Elles vont le faire. Elles sont déjà de retour! Elles n'ont même pas besoin de retourner, elles y sont déjà maintenant.
E-126 C'est comme ce que je disais : "Cette nation a dit : 'Eh bien, si M. Kennedy est √©lu, les catholiques prendront le dessus!'" Prendre le dessus? Ils l'ont d√©j√† fait depuis longtemps, mais vous n'en saviez rien! Qui paie leurs enseignants? Comment obtiennent-ils ces choses pour leurs √©coles, et ils enseignent le catholicisme √† l'√©cole m√™me? Et c'est vous, les contribuables, qui payez pour cela! Oh, c'est juste sous votre nez, vous voyez, comme cela. Oh! la la! comme il a r√©ussi √† glisser cela! Et la Bible a dit qu'il y arriverait par des flatteries, et c'est ce qu'il a fait. Vous voyez? C'est la v√©rit√©! Vous voyez, vous payez des imp√īts pour rien! Oh, on pourrait donc dire tant de choses l√†-dessus! Je vais simplement devoir laisser ces points pour y revenir apr√®s.
E-127 Pour que cela marche, Constantin organisa quantit√© de distractions mondaines destin√©es √† attirer l'attention aussi bien des pa√Įens que des chr√©tiens qui √©taient dans l'√©glise. Avez-vous un entendement spirituel? R√©fl√©chissez-vous? N' est-ce pas le message de cette heure? L'√©glise organise des jeux d'argent, des f√™tes, offre des voitures juste dans le but de les unir, cimentant cette puissance jusqu'√† ce qu'ils trouvent l'endroit o√Ļ frapper. Juste maintenant...
E-128 Or, ce sont des faits historiques, personne ne vise son int√©r√™t; on rapporte seulement ce qui est arriv√©. Constantin a pourtant fait cela : il a rassembl√© l'√©glise par des distractions mondaines, pour que l'√©glise nicola√Įte soit rassembl√©e. Maintenant, rappelez-vous, il ne pouvait pas toucher √† cette Eglise n√©e de nouveau, non, monsieur, aucun d'eux. Mais l'√©glise formaliste nicola√Įte s'est laiss√©e avoir.
E-129 Et qu'avons-nous dans nos églises protestantes? Des soupers de bienfaisance, des divertissements, du patinage, oh! la la! des ventes de charité, et tout le reste! Vous voyez? Eh bien, vous savez que c'est la vérité. Eh bien, donc si cela - si c'est la Parole de Dieu, mes amis, c'est la vérité. Et toutes les églises protestantes sont coupables. Vous voyez?
E-130 Or, organiser des soupers de bienfaisance, des soir√©es dansantes aux sous-sols, et toutes ces choses-l√† qu'on fait pour payer le pasteur et tout cela, n'a jamais √©t√© le plan de Dieu. Si l'on enseigne simplement aux gens √† payer leurs d√ģmes, cela suffirait. C'est cela le plan de Dieu. Et Dieu a un plan, mais l'homme veut faire son propre plan, hybridant le plan de Dieu. Tr√®s bien.
E-131 Bon, en faisant cela, ils se sont unis et ont cr√©√© la... primitive... ont form√© ce qui sera plus tard l'Eglise catholique primitive. Puis au premier grand Concile de Nic√©e... Quand j'ai lu cela, je suis tomb√© √† genoux! Le grand Concile de Nic√©e s'est tenu en 325 ap. J.C.; ils ont tous √©t√© rassembl√©s: les √©v√™ques et les p√®res de la foi chr√©tienne se sont rassembl√©s √† Nic√©e. C'est pourquoi on l'appelle le Concile de Nic√©e, il s'est tenu en 325 ap. J.C.. Et environ quinze cents d√©l√©gu√©s sont venus √† la - la - la convention, ou plut√īt au concile, environ quinze cents d√©l√©gu√©s, et dans les d√©l√©gations, les la√Įcs √©taient cinq fois plus nombreux que les √©v√™ques; mais cependant, par le moyen des nicola√Įtes (le formalisme froid) et du plan politique de Constantin, ils mirent en minorit√© la v√©ritable Eglise, et remport√®rent la victoire, √©tablirent des √©v√™ques, un saint ordre humain, enlevant ce - le Saint-Esprit de l'assembl√©e et Le pla√ßant sur des √©v√™ques, des cardinaux, et des papes, etc.
E-132 C'est le même mauvais tour que le parti démocrate a joué lors de cette dernière affaire... Eh bien, c'est la vérité. Bon, nous ne sommes pas... Je voudrais... Et les républicains sont tout aussi bas! Mais je parle d'une chose qui a été prouvée en Californie (Edgar Hoover) et à beaucoup d'autres endroits : il y avait ces machines à voter truquées, de sorte que lorsque vous votiez pour M. Nixon, vous votiez en même temps pour - pour Kennedy. Il n'avait aucune chance! Eh bien, maintenant qu'ils ont démontré que la chose était fausse, pourquoi ne font-ils donc rien à ce sujet? C'est l'heure dans laquelle nous vivons; c'est cela. C'est parce que nous sommes au temps de la fin! Ils le savent, ils ont prouvé qu'ils étaient malhonnêtes et maintenant ils ne veulent rien faire à ce sujet.
E-133 L√†-bas, c'√©tait du mat√©riel truqu√©, et voici venir cette chose introduisant un certain homme, pour transmettre une certaine doctrine : la doctrine nicola√Įte qui, auparavant n'√©tait que des - des oeuvres mais qui est devenue maintenant une doctrine. Du temps de Al Smith, c'√©tait une oeuvre, mais maintenant, c'est devenu une doctrine. Oui, oui, Maintenant, c'est ici, c'est sur nous. "Oh! il fera un bon pr√©sident", je n'en doute point dans mon esprit; certainement, et au cours du prochain mandat, il fera en sorte qu'il puisse unir, unir ces pa√Įens et ces chr√©tiens formalistes!
E-134 Ces papes et ces cardinaux travaillent sur une Bible pour essayer de les rassembler. L'archev√™que d'Angleterre, l'archev√™que de Cantorb√©ry, je l'ai rencontr√©, nous nous sommes serr√© la main, je lui ai parl√© personnellement, lorsque j'√©tais en Angleterre; il avait des jambi√®res qui lui arrivaient presque au niveau des hanches, et (oh!), un personnage dr√īlement habill√©! Et il est all√© rendre visite au pape, c'est la premi√®re fois qu'ils se visitent depuis des centaines d'ann√©es! Qu'est-ce que cela signifie? Nous sommes √† la derni√®re heure!
E-135 C'est pourquoi je me tiens ici ce soir, au lieu d'être quelque part ailleurs à l'estrade, essayant de prêcher et prier pour les malades. Je ne saurai rencontrer tout le monde à des estrades et répéter mainte fois ces messages, c'est pourquoi nous enregistrons cela sur bandes et l'envoyons dans le monde, pour que les gens puissent être avertis et qu'ils reviennent à la foi.
E-136 M√™me √† la fin de l'√Ęge chr√©tien, Jude, avant que le livre de l'Apocalypse soit √©crit, saint Jude, qu'on croit √™tre le fr√®re (fr√®re adoptif) de J√©sus, a dit : "Je d√©sire que vous combattiez pour la foi qui a √©t√© transmise une fois pour toutes aux saints." Ils commen√ßaient alors √† s'en √©loigner, apr√®s la mort du Seigneur J√©sus. Et aujourd'hui, √† quel point s'en sont-ils √©loign√©s, ce soir? Vous voyez?
E-137 Bon, ce premier concile de Nic√©e eut lieu en 330 - 325 ap. J.C. Environ quinze cents d√©l√©gu√©s et √©v√™ques ont assist√© √† la r√©union, mais ils eurent le dessus sur les autres lors de ce concile confus et orageux. Ils eurent le dessus sur eux et d√©cid√®rent que les nicola√Įtes prennent le dessus, et cela, c'√©tait pour s'emparer du - de toute l'√©glise et la mettre sous la direction des papes, ou - ou des √©v√™ques, ou quelque chose comme √ßa, arracher le pouvoir √† l'√©glise pour le donner aux √©v√™ques, afin que les √©v√™ques dirigent l'√©glise, et qu'ils soient les seuls √† avoir quelque chose √† dire.
E-138 Avez-vous remarqu√© ce qui se passe aujourd'hui dans l'Eglise catholique? Vous ne pouvez pas lire cette Bible, il ne vous est pas donn√© de l'interpr√©ter. C'est √† l'√©v√™que de le faire. Voyez-vous d'o√Ļ cela vient? Vous pouvez maintenant voir ce qu'√©tait en r√©alit√© le nicola√Įsme avant qu'il ne commence √† vagir et √† marcher √† quatre pattes. C'est l√† qu'il naquit. C'est vrai. Et c'√©tait une forme de christianisme; et √ßa l'est toujours.
E-139 Les protestants ont pris cela pour modèle. La Bible, dans Apocalypse 17, parle de la mère et des filles. Nous y arriverons au bout d'un moment, le Seigneur voulant. Maintenant, vous remarquerez que c'est la même chose aujourd'hui, ils ont pris le dessus. Eh bien, Constantin a employé la stratégie de Balaam.
E-140 Maintenant, je voudrais que vous essayiez d'√©couter aussi attentivement que possible. Maintenant, Il a dit ici dans la Bible : "Retiens Ma Foi." Bon. ... J'ai quelque chose contre toi, c'est que tu as le... c'est que tu as l√† des gens... (non pas ceux qui sont ici, mais l√†, ils ont des gens, "tu as des gens, dans la - dans l'√©glise de Pergame" vous voyez?)... attach√©s au docteur - √† la doctrine de Balaam, qui enseignait √† Balak √† mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Isra√ęl, pour qu'ils mangeassent des viandes sacrifi√©es aux idoles et qu'ils se livrassent √† la fornication.
E-141 Maintenant, Constantin a employ√© la m√™me strat√©gie que Balaam. Ils ont tenu une r√©union apr√®s ce concile, o√Ļ l'on a √©tabli les √©v√™ques sur des √©glises, et ainsi de suite, pour qu'ils les dirigent, et pour arracher tout pouvoir aux la√Įcs. Et ceux-ci n'avaient pas droit √† une pens√©e qui leur fut propre, ni le droit d'interpr√©ter les Ecritures. Et l'interpr√©tation des Ecritures n'√©tait r√©serv√©e qu'aux pr√™tres.
E-142 Finalement, au bout de quelque temps, ils ont désigné un prêtre principal et ils - un vicaire, qui était le pape. Et maintenant, ils en sont arrivés à établir que toute la - la compréhension est du ressort du prêtre, et que l'assemblée n'a pas à lire la Bible, elle ne doit rien faire; et franchement, ils - la Bible est tenue loin d'eux. Et maintenant, ils - ils se sont emparés de tout, et cela a été adopté ainsi parce que cela semblait bon!
E-143 Cela semblait bon parce qu'ils √©taient riches, etc., et il a donn√© le... Lors de cette grande r√©union, quand il convoqua ce rassemblement, Constantin donna aux √©v√™ques de beaux b√Ętiments; il a pris de l'argent et - et tous ces grands et beaux endroits tels que les b√Ętiments, il les a donn√©s √† l'√©glise pour qu'elle les utilise comme - comme lieux de culte. Oh, c'√©taient de beaux b√Ętiments, tout orn√©s, et ainsi de suite, il les a donc donn√©s √† l'√©glise!
E-144 Outre cela, il a habill√© ces √©v√™ques de ces tr√®s grandes soutanes, et des jupons et d'autres choses qu'on met en dessous de ces soutanes. En plus de cela, il les pla√ßa sur - ou plut√īt il a fait une construction √©lev√©e comme ceci et les y a plac√©s comme des idoles. Et en dessous d'eux, il fit des autels de marbre, au-dessous d'eux. Et il fit tout ceci en convertissant une id√©e pa√Įenne dans laquelle il introduisit le christianisme en acceptant leurs √©v√™ques. Vous voyez? Ils ont juste descendu l'idole et ont √©lev√© l'√©v√™que, vous voyez, lui √©levant un autel, ce qui revient au m√™me, et faisant de lui un dieu. Ils ont √©lev√© l'√©v√™que, il avait toute autorit√©, et ils l'ont rev√™tu d'habits somptueux qui l'ont fait ressembler √† un dieu. Au lieu de l'accoutrer comme leurs dieux pa√Įens, ils lui mirent une robe comme celle que portait J√©sus. Vous voyez? Ils firent en sorte qu'en se tenant l√†, il ressembl√Ęt √† une idole.
E-145 Vous pouvez vous imaginer que ces pa√Įens disaient : "Eh bien, je pr√©f√®re cela, il y a quelqu'un qui peut nous r√©pondre! Nous parlions √† une idole, mais voil√† un homme pour nous r√©pondre."
E-146 Combien les chrétiens se disaient : "Eh bien, c'est très bien maintenant, nous pouvons faire tout ce que nous voulons, parce que voici notre dieu. Nous pouvons simplement... Nous pouvons lui parler, il peut nous répondre et nous dire ce qu'il faut faire. Si nous péchons, nous le lui disons, nous lui donnons un petit quelque chose, et un petit - nous faisons une petite neuvaine ou autre chose; et en suite , vous savez, nous sommes quittes; nous repartons et nous nous sentons de nouveau libres. Nous n'avons à nous inquiéter de rien."
E-147 Oh, cela avait l'air tr√®s bien, certainement. C'est toujours le cas pour la pens√©e charnelle, mais vous ne pourrez jamais faire avaler cela √† un enfant de Dieu n√© de nouveau. On a jamais su...?... car il sait en Qui il a cru, et il est convaincu que Celui-l√† est capable de garder Son d√©p√īt jusqu'√† ce jour-l√†. Et oubliant les choses du pass√©, nous courons vers le but, pour remporter le prix de la vocation c√©leste en Christ. Amen! Oh, comme je suis reconnaissant!
E-148 Un autel de marbre en dessous de lui, et lui l√†-haut, bien habill√©, une belle √©glise... Oh! la la! ils √©taient tout par√©s. Tr√®s bien. Et cet autel √©tait tout recouvert, ce magnifique autel de marbre (vous devriez les voir aujourd'hui, c'est la m√™me chose), recouverts d'or, incrust√©s de pierres pr√©cieuses, il y avait des joyaux dans ces autels. C'√©tait magnifique! Cela convenait parfaitement aux nicola√Įtes et aux pa√Įens. Vous voyez ce qu'il a fait? Il a pris les c√©r√©monies pa√Įennes, les id√©es pa√Įennes; puis il a pris le christianisme, les formalistes froids qui n'√©taient pas avis√©s, qui n'avaient pas le Saint-Esprit pour les conduire, et leur fit un dieu ici sur terre, leur fit un autel, et un dieu qui devrait se tenir l√† pour pardonner leurs p√©ch√©s. Etes-vous spirituels? Comprenez-vous ce que je veux dire? Voyez-vous ce que c'est? Un pardon √©ph√©m√®re des p√©ch√©s sur cette terre! Je ne tire pas cela de ma pens√©e; c'est l'histoire. Je pourrais vous donner le num√©ro de la page de l'histoire sacr√©e, juste comme je pourrais vous parler de George Washington, d'Abraham Lincoln, et de la bataille de Gettysburg et ainsi de suite. Certainement, toutes ces choses que je cite ici sont des faits historiques.
E-149 Bon, cela convenait donc √†... pas √† cette Eglise n√©e de nouveau. Certainement pas! Eh bien, lorsqu'on a alors mis un homme l√†-haut comme √©v√™que en chef pour tenir des c√©r√©monies, √©videmment que cela en fit sortir imm√©diatement le Plein Evangile! C'est ce qui arrive encore aujourd'hui. Ces √Ęges se sont simplement √©tendus, se sont simplement chevauch√©s, vous voyez; une autre forme, un autre jour! Oh, quand ils placent un dignitaire l√†-haut comme un dieu, et que celui-ci tienne des c√©r√©monies appel√©es...
E-150 Et remarquez que les pa√Įens adressaient des pri√®res √† leurs anc√™tres morts. Et l'Eglise protestante se l√®ve et dit : "Je crois √† la sainte Eglise catholique romaine, et √† la communion des saints..." Voilez-vous le visage, vous m√©thodistes, presbyt√©riens et luth√©riens! Tout ce qui fait intervenir les morts est du spiritisme! Certainement! Mais maintenant, les protestants ne peuvent plus se moquer des catholiques; ils font la m√™me chose, et font une confession qui montre √† suffisance qu'ils croient la m√™me chose; ils rentrent tout droit dans l'Eglise catholique par leur bapt√™me d'eau, rejetant et ridiculisant ceux qui essaient de faire la chose correctement; quand ils vont dans une √©glise et voient des gens crier sous la puissance de Dieu, ils restent dehors pour s'en moquer! Tout cela...
E-151 Vous voyez, les esprits ne meurent pas; les gens meurent, mais pas les esprits. Vous comprenez? Le Saint-Esprit ne peut pas mourir. Il était sur Jésus; maintenant Il est dans Son Eglise. Il y sera toujours jusqu'à ce qu'Il vienne pour Son Eglise, car Elle est une partie de Lui-même. Vous voyez? Ces persécuteurs se sont moqués d'eux dans ces jours-là; il y en a encore aujourd'hui. Dieu retire de la terre Son homme, mais pas Son Esprit. Le diable retire de la terre son homme, mais pas son esprit.
E-152 Ces sacrificateurs qui approuvèrent la mort de Jésus, qui disaient qu'Il était un diseur de bonne aventure, ou un démon, ces gens étaient aussi religieux que possible. C'est vrai. Ils connaissaient l'Ecriture à la lettre, mais ils n'En connaissaient pas la vraie interprétation. Ils avaient leurs propres idées et ne voulaient rien écouter d'autre. Et ils L'ont donc vu et ont su... Comment ont-ils pu manquer de voir que Jésus répondait à tout ce que tous les prophètes avaient dit de Lui? Mais ils étaient aveugles. Et Dieu dit qu'Il les avait aveuglés dans un but, c'était pour que nous puissions avoir une chance pour le salut.
E-153 Or, la Bible a pr√©dit aussi qu'il va... que nous qui sommes dans cet √Ęge pentec√ītiste, nous sommes nus, mis√©rables, aveugles, et que nous ne le savons pas. Voil√† la condition de l'√©glise, celle de Philadelphie. Oh, vous baptistes, presbyt√©riens et pentec√ītistes formalistes... Vous voyez, vous y √™tes! Parfois je ne vous vise pas vous qui √™tes assis ici, ce que je dis est enregistr√©, vous voyez, et je sais o√Ļ cela va. Vous comprenez? Repentez- vous. Revenez √† la Bible! Revenez √† Christ!
E-154 Bien, c'est ce qui s'est pass√©, le Plein Evangile a √©t√© √©vinc√©. Les signes et les prodiges ont √©t√© √īt√©s de l'√©glise, et lorsque le groupe qui avait le Saint-Esprit a √©t√© excommuni√© du milieu des autres, ces derniers ni√®rent par la suite qu'il y ait eu un temps o√Ļ de telles choses se produisaient. Et c'√©tait √† cette... Et aujourd'hui, ils font la m√™me chose. C'est exact. N'en voyez-vous pas l'esprit? Comme je vous le disais au d√©but, rev√™tez votre entendement spirituel; laissez Dieu ouvrir votre coeur. N'ayez pas d'id√©e pr√©con√ßue, restez assis et √©coutez; dites : "Saint-Esprit, r√©v√®le-moi cela. Je le vois, c'est cela!"
E-155 Des c√©r√©monies. O√Ļ cela? Chez les baptistes, chez les presbyt√©riens, et m√™me chez les pentec√ītistes, ce n'est plus qu'une c√©r√©monie religieuse. Tout ce qu'ils font, c'est jouer du piano, faire ceci ou cela, sautiller un moment; et aussit√īt que le piano cesse de jouer, hum! ils sortent, trichent, volent, mentent, et tout le reste. Mais, le v√©ritable... et ils sont assez col√©riques pour affronter une scie circulaire, ils disent du mal de tout le monde et tout... Vous voyez? Vous y √™tes! Il ne s'agit pas seulement des m√©thodistes, des baptistes, des presbyt√©riens, et des catholiques mais aussi de l'√©glise pentec√ītiste, de cet √Ęge de Laodic√©e.
E-156 Oh, pourquoi ne revenez-vous pas √† ce qu'avaient vos anc√™tres? Pourquoi ne revenons-nous pas √† la vraie Pentec√īte qui sanctifie et qui remplit du Saint-Esprit, qui nous apporte Christ? C'est ce dont nous avons besoin. Tr√®s bien. Bon, comme aujourd'hui...
E-157 Bon, le mot "Pergame" signifie "mari√©". Le mot m√™me "Pergame" signifie "mari√©". Le christianisme (c'est-√†-dire la tendance nicola√Įte, la tendance formaliste) s'√©tait mari√© √† l'Etat en acceptant les c√©r√©monies pa√Įennes. Des c√©r√©monies pa√Įennes... C'est ce qui donna naissance √† l'Eglise catholique en ce temps-l√†.
E-158 Bon, tout le monde sait que l'Eglise catholique a pris naissance au Concile de Nic√©e. Avant cela, elle √©tait ce que Dieu appelait le nicola√Įsme; en effet, nico - nico signifie conqu√©rir, vaincre, ou assujettir les la√Įcs. Et lorsqu'ils firent cela, ils ne voulurent plus de l'Esprit au milieu des gens ni des pasteurs (ce qui signifie bergers), pour laisser le Saint-Esprit...
E-159 Vous direz : "Un pr√™tre ne peut-il pas √™tre un berger?" Avec quelle sorte de nourriture vous pa√ģt-il? Obtenez-vous les m√™mes r√©sultats qu'ils eurent le jour de Pentec√īte? Certainement pas. "Je vous salue, Marie..." Qui a jamais entendu cela √† la Pentec√īte? Des neuvaines, toutes ces aspersions, des d√©versements, utilisant un Dieu trinitaire (P√®re, Fils et Saint-Esprit), o√Ļ avez-vous donc trouv√© cela √† la Pentec√īte? J√©sus a dit : "Que toute la maison d'Isra√ęl sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce J√©sus que vous avez crucifi√©." C'est vrai. O√Ļ trouvons-nous ces choses? C'est du nicola√Įsme pour commencer, et cela a pris forme et a produit le catholicisme.
E-160 Bon, vous dites : "Eh bien, je suis heureux de ne pas faire partie d'eux." Eh bien, n'en soyez donc pas si s√Ľr. Vous voyez? Eh bien, souvenez-vous de ceci : le Christianisme, le nicola√Įsme. Bon, avez-vous compris l'histoire? Ecoutez attentivement avant que nous allions plus loin. Je voudrais que vous compreniez cela m√™me s'il nous faut rester ici jusqu'√† minuit. Ainsi..?... Ainsi le... car, fr√®res, c'est de votre √Ęme qu'il s'agit. Vous pouvez dire : "Eh bien, j'appartiens aux..." Il ne s'agit pas - il ne s'agit pas de cela. Si vous n'avez pas le Saint-Esprit, fr√®res, peu m'importe √† combien d'√©glises vous appartenez, vous √™tes perdu! Si vous n'√™tes pas n√© de nouveau de l'Esprit de Dieu (par le bapt√™me du Saint-Esprit), vous √™tes perdu, parce que vous n'avez pas la Vie √©ternelle, et la Vie √©ternelle est la seule chose que Dieu ressuscitera, parce que c'est la seule Vie qui demeure.
E-161 Si le grain de bl√©... comme je l'ai cit√© ici, "Agriculture hour" [L'heure agricole - N.D.T.]... Combien se souviennent du vieux fr√®re Spurgeon, le pr√©dicateur m√©thodiste de Henryville? Un homme extraordinaire! Nous √©tions assis √† c√īt√© du distributeur de cr√®mes glac√©es chez Red Furnish, et nous mangions des glaces; nous parlions d'une r√©union que j'avais tenue l√†, et la radio diffusait "Agriculture hour". Red avait allum√© le - le petit haut-parleur de la - de sa - sa radio qui se trouvait l√†. Et on parlait quelque part... L'√©mission venait √©videmment de Louisville. Le Club 4-H avait - avait acquis une machine qui pouvait fabriquer un grain de ma√Įs dans lequel on a mis du calcium, du p√©trole et tout ce qu'on retrouve dans le ma√Įs, et on lui a donn√© une telle apparence qu'il semble provenir de...
E-162 Le 4-H a eu cette machine; et la science a tellement perfectionn√© la chose que le grain semblait authentique, au point que si vous preniez d'un sac une poign√©e de ma√Įs ayant pouss√© dans un champs et d'un autre sac une poign√©e de grains fabriqu√©s par cette machine, ces grains venant de la machine donneront les m√™mes corn-flakes et les m√™mes pains de ma√Įs. En fait, vous pouvez les amener tous les deux dans un laboratoire, puis d√©couper ces grains, vous ne sauriez les distinguer l'un de l'autre : ils ont la m√™me quantit√© de p√©trole, la m√™me - la m√™me quantit√© de calcium, et - et d'humidit√©. Tout ce qui se trouvait dans un grain √©tait dans l'autre.
E-163 Mais le speaker dit : "La seule fa√ßon s√Ľre de savoir lequel avait pouss√© dans le champs, et lequel avait √©t√© fabriqu√© par la machine, c'est d'enterrer les deux poign√©es. Toutes pourrissent, mais le grain fabriqu√© par la machine ne repousse pas; par contre, celui que Dieu a fait cro√ģtre vit de nouveau. " Pourquoi? Parce que l'autre n'avait pas de germe de vie!
E-164 Vous pouvez avoir l'air d'un chr√©tien, agir comme un chr√©tien, faire toutes les bonnes oeuvres possibles et rester fid√®le √† votre √©glise, mais tant que vous n'avez pas re√ßu le germe du Saint-Esprit, la Vie de Dieu, la Vie √©ternelle entrant en vous - non pas par une confession, mais par un don du Saint-Esprit... Comment l'obtenez-vous? Le jour de la Pentec√īte, l'enseignant qui a √©crit la prescription a dit : "Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptis√© au nom de J√©sus-Christ, et vous recevrez le don du Saint-Esprit", le don du Saint-Esprit, qui est la Vie √©ternelle. C'est la seule chose que Dieu ressuscitera. Il ne peut ressusciter que ce qui a la Vie. Vous voyez? C'est la seule chose qui peut partir. J'esp√®re que c'est clair. Que Dieu veuille bien rendre cela clair.
E-165 Bon, les nicola√Įtes avaient donc le formalisme, et ils se mari√®rent avec l'√©glise pa√Įenne en introduisant des autels pa√Įens qu'ils transform√®rent en autels chr√©tiens; ils introduisirent un dieu pa√Įen et le firent parler et causer, sous la forme d'un √©v√™que. Ils l'install√®rent l√†, le v√™tirent et lui donn√®rent l'apparence d'un dieu. Vous voyez? Ce qui compte, ce n'est pas ce qui est √† l'ext√©rieur, mais ce qui est √† l'int√©rieur. Ces deux grains de mais semblaient identiques; mais ce n'√©tait pas l'ext√©rieur qui importait, c'√©tait ce qui √©tait √† l'int√©rieur, voyez-vous, l'int√©rieur, la vie.
E-166 Eh bien, ce fut fait là; c'est là qu'est née l'Eglise catholique primitive qui fut la mère de toutes les églises dénominationnelles.
E-167 Eh bien, vous direz : "Eh bien, maintenant, Frère Branham, donc tant que je ne suis pas catholique..." Bon, un instant! Arrêtons-nous ici juste une seconde en passant. Allons maintenant dans Apocalypse 17, juste une minute. Allons-y directement. C'est la révélation de quoi? De Jésus-Christ à Ses églises : Ecoutez attentivement pendant que je lis. Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.
E-168 Maintenant, pour que j'aie donc un témoin, combien savent que la femme, dans la Bible, chaque fois qu'elle est donnée comme symbole, représente l'église? Très bien! Combien savent que la grande prostituée mentionnée là dans ce même chapitre est la ville qui est placée sur sept collines? Très bien!
E-169 Et maintenant, combien savent que la Bible dit que ces eaux-ci... Elle est assise ici sur de grandes eaux; non pas sur l'eau, mais des eaux. Et les eaux représentent les peuples. Eh bien, prenez le chapitre 15, vous y verrez cela, c'est juste le verset 15, vous voyez? " Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples... foules, ... nations, et des langues. " (Voyez? Voyez?)
E-170 Maintenant, cette femme était apostate. N'est-ce pas? Bon, ceci est un enseignement, c'est pourquoi vous devez mettre votre raison de coté maintenant. Vous voyez? Qui est cette femme ignoble appelée prostituée? C'est une femme qui est infidèle aux voeux de son mariage. Or, l'Eglise, l'Eglise catholique affirme être l'Epouse et la Femme de Christ. Même les religieuses se coupent les cheveux, et n' ont pas d'attachements humains. Toute leur affection va vers Christ. Est-ce vrai? Certainement! Quiconque...
E-171 Je viens d'un milieu catholique. Vous voyez? J'ai leur livre "Les Réalités de notre foi" et d'autres livres, et vos livres à vous, protestants, baptistes, sur tout ce que vous croyez, là dans mon bureau. J'étudie donc ces choses afin que si quelqu'un dit quelque chose, "Whoop", je puisse le renvoyer directement à vos propres histoires. Vous voyez? L'heure est venue de dire ces choses.
E-172 Bon, premièrement, il a fallu que Dieu parcoure toute la nation, accomplissant des signes, des prodiges et des miracles, pour que les gens sachent. Les brebis de Dieu connaissent Sa Voix, elles La connaissent, elles La connaissent parfaitement. Vous devez d'abord trouver... Si vous sortez sans avoir été premièrement reconnu, alors vous... que ferez-vous? Vous ferez plus de mal que jamais. Laissez cela... Laissez Dieu S'occuper de cela! Vous voyez?
E-173 "Je te montrerai le jugement de la grande prostitu√©e." Bon, si elle l'√©tait, elle √©tait alors une femme qui pr√©tendait √™tre quelque chose que... Elle commettait adult√®re. Est-ce vrai? Eh bien, cela veut donc dire que si c'√©tait une √©glise, elle commettait adult√®re contre Dieu. N'est-ce pas? Alors l'adult√®re signifie la fornication; il s'agit d'une fornication spirituelle. Elle enseigne au peuple quelque chose qui n'est pas la Parole de Dieu. Est-ce vrai? Elle enseigne quelque chose qui n'est pas vrai. C'est le nicola√Įsme. Voyez-vous cela venir ici? Elle s'occupe d'√©tablir des papes et des pr√™tres et enl√®ve le Saint-Esprit et dit : "Les jours des miracles sont pass√©s", alors que la Bible dit : "J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours." La Bible dit : "Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptis√© au nom de J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s", mais elle, elle dit : "P√®re, Fils et Saint-Esprit" par aspersion, en versant de l'eau. Oh! la la! Vous voyez?
E-174 Considérez maintenant ce que cette femme faisait : C'est avec elle que les rois de la terre ont commis fornication, et c'est du vin de sa fornication que les habitants de la terre se sont enivrés.
E-175 "Enivrés". Ils vous tuent, vous mettent à mort, vous fusillent, vous font n'importe quoi, frères. Ils sont complètement ivres de cette chose! Vous voyez?
E-176 "Le vin". C'est ce qu'elle distribue (vous voyez?), c'est le vin de sa fornication. - "Laissez-moi vous dire quelque chose. Ma mère était catholique et je vais..." Très bien.
E-177 Bon, vous direz : "C'est horrible!" Eh bien, vous protestants, attendez une minute! Je parle à ceux-ci par les bandes magnétiques, vous voyez? Il me transporta en esprit dans un lieu désert. Et je vis - je vis une femme assise sur une bête écarlate ...
E-178 Or, que nous montre le mot "écarlate"? Il montre la royauté. Ça signifie... Je veux dire que ça signifie quelque chose de royal, de vraiment royal; vous voyez, comme les rois et tout le reste... Pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.
E-179 Bon les sept t√™tes sont les sept montagnes sur lesquelles la ville est b√Ętie. Et cette femme est la ville, nous le savons. Cette femme √©tait v√™tue de pourpre...
E-180 Cette femme... La b√™te √©tait √©carlate, mais la femme √©tait v√™tue de pourpre. Bon, ne vous ai-je pas pr√©venus l'autre jour qu'il y a trois rideaux? Je ne sais pas combien de temps je serai encore en vie, mais souvenez-vous de ceci; comme je vous l'ai dit il y a plusieurs ann√©es : "Observez la Russie!" Il y a trois rideaux, souvenez-vous de cela! Il y a le rideau de fer; Il y a le rideau de bambou (la Chine rouge et le reste); et il y a le rideau pourpre. Observez ce rideau, c'est celui du s√©ducteur! Tant de... Cette femme √©tait v√™tue de pourpre... d'√©carlate... et par√©e d'or, de pierres pr√©cieuses et de perles... (vous souvenez-vous de ce que j'ai dit ici au sujet de ce premier autel des nicola√Įtes? Vous voyez? La femme, c'est l'√©glise) Elle tenait dans sa main une coupe d'or... (Vous souvenez-vous de cela? L'autel √©tait recouvert d'or et elle donnait la coupe au peuple) ... remplie d'abominations et des impuret√©s de sa fornication.
E-181 C'est ce qu'elle donnait aux gens; et ils avalaient cela. Certainement. Ils en étaient ivres! Ils étaient simplement ivres! Toute cette bande d'Irlandais, de Français, etc., ils vous coupaient la gorge si vous disiez une seule chose contre cette église! Certainement, ils le faisaient. Vous voyez? Sur son front était écrit un nom, un mystère, Babylone ...
E-182 Maintenant, o√Ļ cette Babylone est-elle all√©e? Satan a transf√©r√© son tr√īne de Babylone √† Pergame et c'est devenu... Oh, j'aimerais que nous puissions √©tudier l'Apocalypse enti√®rement afin que vous voyiez cela. Babylone la grande, la m√®re des prostitu√©es, la m√®re des prostitu√©es et des abominations de la terre.
E-183 Qu'était-elle? La mère des prostituées. Celles-ci n'étaient pas des fils, n'est-ce pas?
E-184 [Espace non enregistré sur la bande. - N.D.E.] ... leur église. Oui, monsieur. On dit : "L'église n'est-elle pas appelée Babylone dans la Bible?" Vous voyez? Dans leur propre livre. Très bien!
E-185 Bon, si elle √©tait une prostitu√©e, une femme de mauvaise vie, et qu'elle √©tait la m√®re des prostitu√©es, elle a d√Ľ avoir des filles. Et si c'√©taient des filles, c'√©taient des femmes, elles repr√©sentaient des √©glises. Or, d'o√Ļ vient l'Eglise protestante? N'est-ce pas vrai? Quelle diff√©rence y a-t-il entre une - une femme de mauvaise vie et une prostitu√©e? Elles sont la m√™me chose.
E-186 Martin Luther s'est lev√© pour arr√™ter cela, pour donner une chance √† la v√©ritable Eglise; puis, il y a eu Wesley, et cela a continu√© jusqu'√† la Pentec√īte; mais chacune d'elles est revenue droit √† cette id√©e nicola√Įte d'organisation, avec des surintendants et tout le reste, et elles sont retourn√©es directement au m√™me bapt√™me dont elles avaient √©t√© baptis√©es, le m√™me formalisme, les m√™mes c√©r√©monies, et m√™me, chez beaucoup d'entre elles, aux cat√©chismes et au "Je vous salue Marie". Non pas "Je vous salue Marie" mais... C'est quoi encore, cette histoire qui ressemble √† cela? Ce "Credo des Ap√ītres". Montrez-moi o√Ļ vous trouvez le "Credo des Ap√ītres" dans la Bible, fr√®res! Si - s'ils avaient un credo, c'√©tait Actes 2.38. C'est ce qu'ils ont ordonn√© √† tous de faire. O√Ļ avez-vous jamais entendu un ap√ītre fabriquer un credo et dire : "Je crois dans la sainte Eglise catholique romaine. Je crois dans la communion des saints"?
E-187 Pierre (celui qui avait les clefs) avait pourtant bien dit : "Il n'y a pas d'autre médiateur entre Dieu et l'homme, si ce n'est Jésus-Christ."
E-188 Mais voyez les √©glises protestantes. Qu'ont-elles fait? Elles ne pouvaient pas √™tre satisfaites, chacune de celles qui sont sorties sortit avec une b√©n√©diction de Pentec√īte. C'est tout √† fait vrai! M√™me Martin Luther parlait en langues. C'est tout √† fait vrai. Il s'excusa en disant : "√Ē Dieu! Quels mots affreux je marmonne, et je ne sais pas ce que je dis! " Vous voyez? Certainement, il croyait cela. Certainement, il croyait!
E-189 Eh bien, tout au long des √Ęges, ils avaient - avaient l'Esprit, mais ils s'√©loignaient toujours et s'organisaient apr√®s le d√©part des premiers fondateurs. Si vous aviez laiss√© l'Eglise luth√©rienne continuer sans organiser cela, elle serait devenue l'Eglise pentec√ītiste. Qu'est-ce que l'Eglise pentec√ītiste? Je veux dire la v√©ritable Eglise pentec√ītiste, et non pas la d√©nomination; eh bien, une fois de plus, ce n'est que "blanc bonnet, bonnet blanc". Vous voyez? Mais, ils ont fait la m√™me chose et cela les a ramen√©s droit au nicola√Įsme, exactement comme ils avaient fait au commencement. Combien voient cela? Dites : "Amen!" [L'assembl√©e dit : "Amen!" - N.D.E.] C'est vrai! Bon, c'est juste pour avoir votre approbation, que vous √™tes...
E-190 Vous voyez, elle √©tait la m√®re des prostitu√©es. Si elles sont des prostitu√©es, comment le sont-elles devenues? En commettant fornication √† l'√©gard de la Parole de Dieu. Si la Parole de Dieu dit : "Repentez-vous et soyez baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ", et l√†, chaque personne fut baptis√©e au Nom de J√©sus, mais vous, vous prenez la formule "P√®re, Fils et Saint-Esprit", c'est de la prostitution. Est-ce vrai? Et si le bapt√™me biblique se fait par immersion (du mot grec "baptizo") pourquoi alors le faites-vous en aspergeant ou en versant de l'eau? O√Ļ cela m√®ne-t-il? Et si vous remplacez le Saint-Esprit par une poign√©e de main, par une hostie que vous avalez ou par quelque chose de ce genre, si le Saint-Esprit est descendu des Cieux comme un vent imp√©tueux et a rempli les gens qui √©taient l√†, Il les a fait parler en langues, crier et agir comme des gens ivres, mais vous, vous remplacez cela par une poign√©e de main, par une lettre que vous √©crivez √† l'√©glise ou quelque chose comme cela, comment allez-vous jamais sortir de cette voie o√Ļ vous commettez la fornication spirituelle?
E-191 Posez-vous cette question maintenant. Secouez vos pens√©es, ouvrez votre coeur et soyez honn√™tes, fr√®res. Nous sommes au bout de la route. Ces r√©unions n'ont pas √©t√© organis√©es ici en vain, elles ont √©t√© ordonn√©es par Dieu. Je le crois, aussi s√Ľr que je - que vous croyez que je suis Son serviteur. Et, je le dis au Nom de J√©sus, c'est Dieu qui a mis sur mon coeur de venir ici. Je ne gagne pas un sou √† faire cela. Je - je - je - je - je pouvais aussi bien √™tre ailleurs √† prier pour les malades quelque part, ou √† faire quelque chose d'autre de ce genre; ou je pouvais aller l√†-bas √† la p√™che, et je recevrais de l'argent de toute mani√®re, puisque l'√©glise me donne un salaire. Mais Dieu a mis cela sur mon coeur; je ne pourrais pas m'√©loigner de cela. Il me crie ces choses sans cesse, et je fais tout ce que je peux. Je suis ici au Nom du Seigneur, faisant tout ce que je peux. Ne laissez pas ces choses vous √©chapper!
E-192 Bon, vous protestants, voyez-vous ce que je veux dire, en parlant des églises catholique et protestante? Juste... L'une est exactement pareille à l'autre. C'est tout à fait vrai.
E-193 Bon, ça signifie marié, "Pergame" signifie "marié".
E-194 Maintenant, prenons... Il dit : Tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam. Prenons cela.
E-195 Avons-nous le temps? Je vais me d√©p√™cher autant que possible. Ou pr√©f√©rez-vous attendre pour voir si on peut revenir demain matin? Combien pr√©f√®rent que nous continuions encore un peu? Permettons... Tr√®s bien. Bon, je - je sais qu'il fait chaud ici. Et si vous avez tr√®s chaud en √©tant assis immobiles, que pensez-vous qu'il en est d'ici? Vous voyez? Mais, oh! la la! nous cherchons √† √©chapper √† cet endroit o√Ļ il fait chaud. Ce - c'est √ßa, car nous sommes √©ternels.
E-196 Maintenant, maintenant, bien s√Ľr, lorsqu'ils √©tablissaient une √©glise de cette mani√®re, que se passait-il? Bon, √©coutez attentivement, mes enfants. Que se passait-il? Evidemment, cela √ītait imm√©diatement le Saint-Esprit de l'√©glise. Il n'est pas √©tonnant qu'aucun de leurs √©v√™ques n'ait ressuscit√© un mort ou accompli le moindre miracle. Et ils disent que ces saints appartiennent √† leur √©glise; ils revendiquent les choses m√™mes qu'ils reniaient!
E-197 Voyez cette jeune fille, Jeanne d'Arc. Je le demande √† vous catholiques, et √† vous protestants, √† vous tous. Du temps de Jeanne d'Arc, il n'y avait rien d'autre en France que cette Eglise catholique qui mettait les saints √† mort. Mais Dieu descendit sur cette jeune fille, et elle re√ßut le Saint-Esprit. Que faisait-elle? Elle pouvait pr√©dire des choses; le Seigneur lui accordait des visions et elle pr√©disait cela. Elle priait pour les malades. Elle pria pour un petit b√©b√© mort, et il ressuscita. C'est propre √† la Pentec√īte! Vous voyez? Et que lui fit l'Eglise catholique, vu qu'elle s'opposait √† elle? Ils la firent passer en jugement et la br√Ľl√®rent sur le b√Ľcher comme sorci√®re.
E-198 Maintenant, vous l'appelez "sainte Jeanne d'Arc"! Environ deux cents ans plus tard, quand l'√©glise r√©alisa ce qu'ils avaient fait, et qu'elle √©tait une sainte, oh, bien s√Ľr, ils s'en sont repentis! Alors, ils ont d√©terr√© les cadavres de ces pr√™tres qui l'avaient condamn√©e √† mort, et les ont jet√©s dans la rivi√®re. Pensez-vous que cela √ītera le sang de dessus leurs mains? La Bible dit : "Le - le sang de tous les martyrs fut trouv√© en elle." C'est ce que l'Ange du Seigneur dit que l'on a trouv√© dans Babylone! Chaque meurtre, chaque martyr, tous les saints de Christ qui ont √©t√© martyris√©s ont √©t√© trouv√©s l√† m√™me, depuis l'√Ęge nicola√Įte jusqu'√† la fin, chaque martyr. Pensez-y! (Merci, Fr√®re Ben.) Eh bien, pensez-y!
E-199 Avançons encore un peu. L'église chrétienne s'est mariée à un - à un - à Babylone. "Pergame" signifie "mariage."
E-200 Maintenant, la doctrine de Balaam : ... tu as là des gens qui ont la doctrine de Balaam.
E-201 Oh, j'aime vraiment ces choses! Oh, si vous pouviez rester seulement un peu plus longtemps sur l'une d'elles, vous voyez, mais vous... nous ne pourrons que vous laisser les entrevoir, et ensuite nous devrons passer à autre chose, parce que c'est tout simplement - tout simplement rempli de pépites d'or. Je suis un prospecteur; j'aime creuser et extraire ces pépites, les faire briller, les polir comme ceci et les admirer. Chacune d'elles reflétera Jésus-Christ, chacune d'elles. Vous voyez? Chacune d'elle reflète Jésus-Christ! Il est l'Alpha et l'Oméga, chaque - chaque carat d'or de la pépite. C'est vrai! C'est Lui, jusqu'à la plus petite parcelle. C'est pourquoi Il est la Divinité faite chair au milieu de nous.
E-202 Maintenant, pour obtenir... Je - je ne m'attarderai pas là-dessus, parce que j'ai - je vois qu'il est neuf heures. Et je - je voudrais aborder autre chose ce soir, si Dieu le permet. Je voudrais seulement que vous notiez cela et que vous lisiez cela demain. Notez, Nombres 22 à 25. Je voudrais que vous lisiez cela maintenant, afin de pouvoir me suivre. Et maintenant - et maintenant Nombres 22 à 25.
E-203 Nous savons qu'Isra√ęl... Isra√ęl √©tait le peuple choisi de Dieu. Est-ce vrai? Ils √©taient le... Ils √©taient des pentec√ītistes. Ils avaient l'Esprit au milieu d'eux. Vous souvenez-vous du message d'hier soir, comment Mo√Įse, lorsqu'il traversa la mer Rouge, ou plut√īt la mer Morte, il vit derri√®re lui dans la mer Rouge, le sang (elle repr√©sente le sang), tous les tyrans qui le battaient lui et tous les enfants d'Isra√ęl... Mo√Įse leva la main et chanta dans l'Esprit! Oh, chacun de nous peut √™tre un Mo√Įse quand il regarde derri√®re, au Sang rouge du Seigneur J√©sus et qu'il voit que chaque vieil ivrogne, chaque vieille bouteille, chaque pauvre femme vulgaire, chaque vieille chose souill√©e qu'on a faite dans la vie, que tout cela est mort dans le Sang du Seigneur J√©sus! Cela nous fait chanter dans l'Esprit! Les cigarettes, le tabac, les mauvaises habitudes et tout le reste, tout cela est mort dans le Sang du Seigneur J√©sus; √† ce moment-l√† nous pouvons lever les mains et chanter dans l'Esprit! Vous voyez?
E-204 Regardez ce que Myriam la proph√©tesse a fait. Bon, n'oubliez pas qu'elle √©tait proph√©tesse! Elle prit un tambourin, et commen√ßa √† en jouer et √† danser dans l'Esprit, et les filles d'Isra√ęl la suivaient sur la rive, jouant du tambourin, et dansant dans l'Esprit. C'√©tait une v√©ritable Pentec√īte.
E-205 Alors remarquez ce qui s'est pass√© lorsqu'ils all√®rent √† Moab. Nous revenons maintenant en arri√®re... nous sommes dans l'Ecriture maintenant, dans la "doctrine de Balaam". Et Moab - Moab √©tait le fr√®re d'Isra√ęl. Combien savent d'o√Ļ vient Moab? Tr√®s bien. Moab est ce que j'appellerai un hybride, parce que Moab est issu des filles de Lot. Lot a eu un enfant de ses propres filles, il a eu deux enfants. Et Moab √©tait l'un d'eux, et c'est lui qui est √† l'origine de la nation de Moab, de cette tribu. En fait, Lot √©tait un neveu d'Abraham, il √©tait r√©ellement de la m√™me lign√©e. Nous savons cela. Eh bien, je voudrais aussi que vous remarquiez qu'ils n'√©taient pas des pa√Įens comme certains de nos films r√©cents pourraient vous le donner √†... Rappelez-vous, ils √©taient des croyants. Bien, lorsqu'Isra√ęl √©tait en route vers la Terre Promise (poursuivant son chemin conform√©ment √† son devoir), il trouva Moab l√†, juste sur son chemin. Ils envoy√®rent des messagers vers Moab, disant : "Laissez-nous passer par votre territoire.Nous sommes vos fr√®res."
E-206 Or, Moab repr√©sente les nicola√Įtes. Bon vous allez comprendre dans un instant. Isra√ęl repr√©sente la v√©ritable Eglise. Et Balaam √©tait l'un des √©v√™ques, ou des papes (faites attention et comprenez bien, maintenant) du christianisme charnel. Eh bien, nous remarquerons qu'il avait des dons, il n'y a aucun doute √† ce sujet. Beaucoup d'entre eux sont de bons orateurs, des docteurs, de grands hommes. Vous ne pouvez nier cela. Et ils "avaient une forme de pi√©t√©, mais reniaient ce qui en faisait la force."
E-207 Revenez √† cette Pentec√īte originale! Ne vous en √©loignez pas, sinon vous √™tes perdus! Restez avec cette b√©n√©diction, c'est cela, avec Celui qui accorde la b√©n√©diction.
E-208 Eh bien, cela se passait pendant leur voyage. Ils atteignirent cette église hybride formaliste, et dirent : "Nous sommes en route vers un réveil. Nous allons vers la Terre Promise, voulez-vous nous permettre de traverser? Nous vous paierons toute herbe que mangera notre bétail et toute eau qu'il boira!"
E-209 Que fit alors le roi Balak? Il s'irrita et ne voulut pas d'une telle réunion dans son église, ou sur son territoire. Que fit-il alors? Il envoya chercher le pape, ou l'évêque Balaam, un prophète mercenaire qui aimait l'argent plus que Dieu. Et le roi Balak lui dit : "Si tu viens maudire ce peuple, je ferai de toi un grand personnage." Mais Dieu parla à Balak... Et je me demande s'il peut y avoir des... Je veux dire Balaam... Je me demande combien de Balaam il y a dans ce monde ce soir. Des pasteurs méthodistes, des pasteurs baptistes, des prêtres catholiques (Miséricorde!) qui savent que Dieu... si vous êtes en train de lire la même histoire, le même Livre que moi... Balaam...
E-210 Bon, remarquez. Balak lui dit alors : "Viens maudire ce peuple!" Et Balaam lui répondit : "Oh, je vais demander à Dieu." Dieu lui dit : "N'y va pas!"
E-211 Mais le matin suivant, Balaam dit - alla parler au sacrificateur, ou au - au roi.
E-212 Balak lui répéta ce qu'il avait dit : "Je - je ferai de toi un homme célèbre."
E-213 C'est pourquoi Balaam insista. Alors Dieu dit : "Vas-y alors! Vas-y!"
E-214 Vous voyez, si vous ne voulez pas suivre la v√©rit√©... Vous pensez, vous les nicola√Įtes, que puisque Dieu vous accorde de faire ce que vous faites comme ce... Il y a une v√©rit√© premi√®re. Vous n'acceptez que la volont√© permissive de Dieu. Vous dites : "Dieu nous donne le Saint-Esprit", ou encore: "Il nous b√©nit, bien que nous soyons baptis√©s au nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit." Balaamites que vous √™tes! Vous voyez? C'est cela, la doctrine de Balaam! Dieu lui avait parl√©, mais apr√®s que Balaam se fut montr√© si arrogant, Il le laissa aller, et Balaam se mit lui-m√™me la corde au cou! Vous devez revenir √† la V√©rit√©, √† la V√©rit√© fondamentale. Revenez √† la Bible! Ils disent : "Oh, Il nous a b√©nis! Et..." Oh, je sais cela.
E-215 Il l'a fait. Il dit à Balaam, il dit : "Vas-y! Si tu veux y aller, si c'est... Tu es déterminé à suivre ce chemin, tu tiens à ta voie dénominationnelle; alors, prends-la! vas-y!"
E-216 Alors, Balaam partit, il enfourcha son mulet - ou pas un mulet, son √Ęne, et se mit en route. Et la premi√®re chose, vous savez, l'Ange du Seigneur se tint sur le chemin. Et vous savez, ce proph√®te, ce pape, cet √©v√™que, ce cardinal, quel qu'il soit, √©tait tr√®s aveugle quant aux choses spirituelles, il se disait qu'il allait obtenir une promotion, car il vivait sur les rives du fleuve Euphrate. Je suppose qu'il pensait que c'√©tait un certain h√©ritage, comme : "Sur ce rocher, Je b√Ętirai Mon √©glise, Pierre", ou sur un rocher qui √©tait √† Rome ou quelque chose comme cela. Mais lorsqu'il arriva √† l'endroit en question, l'Ange y √©tait, tenant une √©p√©e nue, mais il √©tait si aveugl√© qu'il ne pouvait le voir. Et le mulet lui √©crasa le pied contre le mur. Il continua √† avancer malgr√© tout. Et le - l'Ange se mit de nouveau en travers du chemin. Dieu fermera chaque porte! Et ce mulet se d√©tourna encore une fois. Balaam mit pied √† terre, prit son b√Ęton se mit √† le frapper avec! Ce petit √Ęne allong√© l√†, recevant des coups sur la t√™te...
E-217 Et je vais vous montrer ce qui le fit changer de direction, ce qui lui fit comprendre cela ou ce qui lui dit qu'il √©tait en erreur : Dieu fit parler le mulet en langues. Non, il ne s'agissait pas d'un mulet, il s'agissait d'un √Ęne. Ne dites pas qu'il s'agissait d'un mulet! Cela n'aurait pas √©t√© possible, parce que le mulet est hybride. Vous voyez, l'√Ęne est une semence originale.
E-218 Pour Moab les signes, c'√©tait du pass√©; tout cela √©tait du pass√©. Mais les signes accompagnaient Isra√ęl.
E-219 Et ce petit √Ęne se retourna et dit : "N'ai-je pas toujours √©t√© ton √Ęne? Ai-je jamais..." Et cet - cet √©v√™que aveugle, assis l√†, continuait √† battre ce mulet; et ce mulet s'√©tait mis √† lui parler dans une langue inconnue des mulets.
E-220 Il lui r√©pondit : "Oui, tu es - tu es mon √Ęne."
E-221 - Ne t'ai - ai-je - ai-je pas toujours porté? Ou t'ai-je déjà déçu?
E-222 - Non, jamais. Mais si j'avais une épée, je te tuerais. Je vais arrêter cette réunion! Je suis en route pour empêcher cette bande de saints exaltés de traverser ce pays. Je - je le mets sur ton compte! Vous voyez?
E-223 Tout à coup, il lui arriva de regarder autour de lui; il se dit : "Eh bien, c'est curieux! J'entends parler ce mulet!"
E-224 Oh! Balaam... Hum! Vous voyez, Dieu parle toujours aux gens en langues inconnues. Il l'a fait aux jours de... Vous dites : "Cela n'est arriv√© qu'√† la Pentec√īte!" Oh non! Non non! Au festin de Belschatsar, Dieu parla en langues, et l'√©crivit sur le mur. Il y avait l√† un homme qui avait le don d'interpr√©tation, il leur en donna donc l'interpr√©tation, il leur dit de quoi il s'agissait. C'est pareil aujourd'hui.
E-225 Comme il n'y avait pas d'interpr√®te, Dieu laissa ce pauvre Balaam (ce cardinal) se r√©veiller et comprendre ce que cela signifiait. Et savez-vous que cet aveugle a continu√© malgr√© cela? Certainement! C'est ainsi qu'ils s'y prennent aujourd'hui, c'est pareil, les moabites, les nicola√Įtes, ils continuent! Et ils sont all√©s droit l√†-bas et il est all√©... Maintenant, remarquez, si Dieu devait tenir compte du fondamentalisme, Il serait tenu de b√©nir Moab, car remarquez que Balaam avait b√Ęti sept autels. C'est exact.
E-226 Le nombre sept : les sept √Ęges de l'√©glise. Voyez-vous l'application spirituelle de cela? Maintenant, retenez donc cela : l'application spirituelle. J'y arrive dans un instant, c'est un point difficile! Vous voyez? L'application spirituelle... sept autels, sept taureaux (des animaux purs) et sept b√©liers, cela parle de la Venue de Christ, des centaines d'ann√©es avant qu'Il ne vienne.
E-227 Et c'√©taient des croyants. Que croyaient-ils? Ils croyaient en J√©hovah Dieu. Que croyaient-ils d'autre? Ils croyaient qu'il fallait offrir un sacrifice pur. C'est vrai! Et ils pr√©tendaient croire en la Venue du Messie, car ils avaient offert un - un mouton m√Ęle, c'est-√†-dire un b√©lier. Est-ce exact?
E-228 Joignez-vous donc une fois à un baptiste, et voyez s'ils ne font pas la même chose. C'est l'exacte vérité.
E-229 Bien, o√Ļ se trouve donc la diff√©rence? Voici Isra√ęl au pied de la colline, offrant les m√™mes sacrifices que ceux que les autres offraient l√†-haut, priant le m√™me Dieu. Ne pouvez-vous pas distinguer les nicola√Įtes, les hybrides? Est-ce que vous les voyez? Ne discernez-vous pas ceux qui sont vraiment spirituels? Quelle √©tait la diff√©rence entre eux? Les uns avaient des signes qui les accompagnaient! Les autres avaient la forme; les autres avaient les signes qui les accompagnaient.
E-230 C'est la m√™me chose qui s'est pass√©e l√† au Concile de Nic√©e - les nicola√Įtes, le christianisme formaliste. Et le Saint-Esprit est revenu leur dire: "Vous avez la doctrine de Balaam au milieu de vous (vous voyez?). Et vous... Je hais ces oeuvres des nicola√Įtes, cette doctrine qu'ils ont, car c'est la doctrine de Balaam, lequel a donn√© un enseignement aux enfants d'Isra√ęl pour les faire tr√©bucher." Comment a-t-il fait cela?
E-231 Lorsqu'il est alors allé pour maudire ce peuple, Dieu a dit : "Je vais lier ta langue, et tu ne diras que ce que Je te dirai. Tu ne peux pas maudire ce que J'ai béni." Il a donc baissé là le regard.
E-232 Et regardez cet hypocrite! Oh, nous pourrions simplement continuer avec cela! Vous voyez? Regardez ce pauvre roi Balak, le - le - le - l'instigateur de tout cela, parlant √† ce faux proph√®te, et disant : "Va l√†-bas, et cherche leur c√īt√© faible."
E-233 C'est de cette fa√ßon que les - les grandes √©glises aiment parler de la petite minorit√© de Dieu. "Vous savez quoi? J'en ai connu un! Dites donc! Vous savez ce qu'il a fait? Il - il a fait ceci et cela! Ce sont des pentec√ītistes! C'est s√Ľr!" Oh, si seulement vous connaissiez la v√©rit√© √† leur sujet, mais les journaux et tout passeront cela sous silence. Mais qu'un petit pentec√ītiste sorte une fois du droit chemin, et voyez comment le pays tout entier va en parler √† n'en plus finir! Assur√©ment. Oui oui.
E-234 Mais remarquez maintenant, il dit : "Consid√®re leur c√īt√© faible, leur faiblesse, leur mauvais c√īt√©." Balaam r√©pondit : "Oui, je vais consid√©rer seulement leur c√īt√© faible, ce qu'ils font de mal; c'est ce que je vais faire; je vais seulement consid√©rer leurs - leurs d√©fauts, leur mauvais c√īt√©." En effet, s'il consid√©rait leur mauvais c√īt√©, ils ne seraient pas √† la hauteur. C'est vrai! Ils avaient commis tous les p√©ch√©s imaginables! Mais ce que Balaam ne voyait pas, c'√©tait ce Rocher frapp√©, ce serpent d'airain, la joie que procurait la pr√©sence du Roi parmi eux : la gu√©rison, les signes, les prodiges, et cette Colonne de Feu suspendue au-dessus d'eux.
E-235 Ce proph√®te aveugl√© ne pouvait pas voir cela! Certainement pas! Il ne voyait que ce qu'il y avait de souill√© en eux. "Oh, j'en connais un qui court avec la femme d'un autre. Je - je sais que celui-l√† a vol√© de l'argent." C'est vrai! C'est vrai! Je l'admets; mais eux, de l'autre c√īt√©, font exactement les m√™mes choses! Mais ils se gardaient bien d'en parler! Ainsi, il lui montra seulement le mauvais c√īt√©.
E-236 Mais Dieu dit : "Tu ne diras que ce que Je te dirai!" Et Balaam entra dans l'Esprit, il entra en transe; et au lieu de maudire Isra√ęl, il le b√©nit. Amen! Et voil√†!
E-237 Or, si Dieu r√©compensait - consid√©rait le fondamentalisme, ces √©coles secondaires, ces grands s√©minaires, ces universit√©s, ces dipl√īmes de doctorat et ces doctorats en droit et (oh!) toutes sortes de dipl√īmes de doctorat en th√©ologie... Eh bien, qu'en serait-il, s'Il devait tenir compte de cela, eh bien, alors vous pourriez...? Il devrait les honorer! Vous voyez? Mais Dieu honora et avait d√©j√† b√©ni ce peuple, car l'Esprit, le Roi... Ils disaient : "Il y avait le cri du Roi dans le camp." Oh, quoi? Quoi? "Le Roi des saints." Des cris et de la joie pourquoi? Parce qu'il s'agissait d'un autre Royaume.
E-238 Je vais vous prouver que ces gens n'√©taient pas d√©nominationnels. Voulez-vous que je le fasse? Je crois que j'ai relev√© un passage des Ecritures √† ce sujet. Oui, Oui. Laissez-moi vous prouver qu'Isra√ęl n'√©tait pas... Retournons dans Nombres, afin que vous voyiez qu'ils ne l'√©taient. Ils... Bon, Moab √©tait une grande d√©nomination. Nous allons prendre Nombres 23.9; je vais prendre aussi le - le verset 8 : Et comment - comment maudirais-je, dit Balaam, celui que Dieu n'a point maudit? Ou comment d√©fierais-je celui que l'Eternel n'a point d√©fi√©? (Oui, oui)
E-239 Maintenant, √©coutez ce que - ce qu'Il dit : Je l'ai vu du sommet des rochers, (C'est Dieu! Pas du fond de la vall√©e, mais du sommet des rochers. Oh! Son regard est sur le moineau, et je sais qu'Il m'observe)... Je l'ai vu du sommet des rochers... (Amen! Non pas de quelque... fond de quelque vall√©e d'o√Ļ l'on peut voir leur mauvais c√īt√© : "Je vois la chose enti√®re", dit Dieu)... Car du sommet des rochers je l'ai contempl√©, du haut des collines je l'aper√ßois. C'est un peuple qui a sa demeure √† part, et qui ne fait pas partie des nations. (All√©luia!)
E-240 Cela règle-t-il la question? Ils n'étaient pas une dénomination : "Les nations." Oh! ils étaient errants, vivant sous des tentes, dans les ruelles, au coin de la rue, dans la petite mission. S'ils avaient un retard pour le loyer, on les mettait à la porte. Dieu voulait qu'ils aillent ailleurs (vous voyez?). Ils étaient errants! C'est juste
E-241 Il n'y a pas longtemps, l√† en Jama√Įque, il y avait un pentec√ītiste qui √©tait un excellent docteur en th√©ologie. J'ai dit : "Oh! combien le Seigneur a b√©ni la premi√®re √©glise pentec√ītiste, ils n'avaient rien!" J'ai ajout√© : "Ils √©taient simplement errants."
E-242 Il a dit : "Hein, Frère Branham?"
E-243 J'ai dit : "Oui, mon frère." (Un aimable et brave frère).
E-244 Et il a dit : "Je - je voudrais justement vous montrer o√Ļ vous vous trompez."
E-245 J'ai dit : "Oh! j'en suis heureux. Je - je d√©sire toujours savoir o√Ļ je suis en erreur; en effet, Dieu sait que je - je ne veux pas √™tre en erreur." J'ai dit : "Eh bien, si je suis dans l'erreur, je d√©sire vraiment le savoir. Merci!"
E-246. Il a dit : "Vous faites sans cesse l'√©loge de ces gens de Pentec√īte."
E-247 J'ai dit : "Ouais."
E-248 Il a dit : "Ils ont commis la plus terrible erreur qu'ils aient jamais commise lorsqu'ils ont vendu leurs propri√©t√©s." Il a ajout√© : "Quand la pers√©cution est venue, ils n'avaient m√™me pas une maison o√Ļ aller. Ils n'avaient aucun endroit o√Ļ aller, et ils erraient √ß√† et l√†."
E-249 J'ai dit : "C'était exactement la volonté de Dieu."
E-250 Il a dit : "Pourquoi?"
E-251 J'ai répondu : "S'ils avaient une maison, ils y seraient retournés, mais ils devaient aller çà et là pour répandre partout la nouvelle de la Venue du Saint-Esprit."
E-252 Ne me dites pas que Dieu fait des erreurs! Il ne fait jamais d'erreur! Il sait comment s'y prendre. Ils vendirent leurs propriétés et devinrent errants, répandant la nouvelle partout; et il est dit que la nouvelle s'est répandue dans tout le monde connu d'alors par ces personnes qui erraient, qui avaient tout abandonné pour avoir le Saint-Esprit. Ces gens-là n'appartenaient pas à une dénomination! Vous voyez?
E-253 Or, rappelez-vous que la d√©nomination, c'est ce que Dieu appelle "√™tre plong√© dans la doctrine de Balaam". Bien, lorsqu'il vit ensuite qu'il ne pouvait les faire entrer dans cette d√©nomination, savez-vous ce que fit Balaam? Maintenant, √©coutez donc attentivement; nous approchons de la fin. Eh bien, ce que fit Balaam, c'est exactement ce qu'ils firent l√† au Concile de Nic√©e! C'est pourquoi Il a dit : "Tu as la doctrine de Balaam et celle de ces nicola√Įtes."
E-254 Or, ce sont les nicola√Įtes qui se sont retir√©s et qui ont voulu former des organisations et - et ainsi de suite. Combien savent que c'est la v√©rit√©? Voil√† ce que sont les organisations. C'est l'exacte v√©rit√© de Dieu! Et finalement, ils √©tablirent la plus grande organisation du monde. Et qu'en ont-ils fait? Le catholicisme. Et que signifie le mot "catholique"? Cela veut dire "universel". Une organisation mondiale, quelque chose d'organis√©. "Toutes ces petites choses doivent faire partie d'une seule √©glise." Eh bien, remarquez cela! Oh! Je... Vous, continuez √† avancer.
E-255 Ecoutez. Qu'√©tait Babylone? Qui a fond√© Babylone? - Nimrod. Qu'a-t-il fait? Il a b√Ęti une grande tour, une grande ville, et il a oblig√© toutes les autres villes √† payer un tribut √† cette ville. L'organisation, voil√† son origine. Certainement! Cela est arriv√© jusque dans l'actuel √Ęge de l'√©glise, et on a fait de nouveau une organisation; et on fait entrer dedans toutes les nations. Et ici m√™me, il est dit : "La prostitu√©e qui a fait boire le vin de son impudicit√© √† toutes les nations". Son adult√®re consistait en ce que, tout en se pr√©tendant chr√©tienne, elle distribuait des choses fausses telles que les cat√©chismes, les livres de pri√®res, et tout le reste... Et les protestants sont venus, et ont fait de m√™me, lui embo√ģtant simplement le pas.
E-256 Très bien! Allons donc un peu plus loin. Très bien. Très bien. Il dit maintenant que c'était "la doctrine de Balaam".
E-257 Maintenant, que fit Balaam, lorsqu'il vit qu'il ne pouvait - qu'il ne pouvait pas maudire Isra√ęl? Il dit √† Balak que ce serait alors une bonne id√©e que d'inviter ces gens √† la f√™te de leur dieu. Ils firent une - ils firent une - une grande f√™te, l√†-bas, ils allaient... l√† o√Ļ ils allaient la tenir. Et ils... ils... f√™te appel√©e la f√™te de Baal-p-e-o-r, Baal-peor. Je pense que c'est p-peor, Baal-peor. C'√©tait une - une f√™te d'adoration.
E-258 Balaam a dit : "Bon, Balak, je t'assure, Balak, je vais te donner une bonne idée. Si seulement tu vas - si tu... De toute façon, Dieu ne les maudira pas, ainsi je vais te dire ce que nous allons faire. Nous ne pouvons pas nous débarrasser d'eux; mais si tu les invites simplement là, tout se retournera en ta faveur."
E-259 Vous voyez, c'est exactement - exactement ce qu'a fait Constantin! Parfaitement! C'est pourquoi il est parlé de la "doctrine de Balaam".
E-260 Qu'ont-ils fait? Alors, ils... L'enseignement de Balak s'est r√©pandu au milieu d'Isra√ęl, et ils ont invit√© tous les Isra√©lites √† venir √† cette grande f√™te, √† ce grand festin qu'ils organis√®rent. Oh, c'√©tait une grande f√™te, une sorte de fiesta. Une fois l√†-bas, les Isra√©lites virent ces jolies femmes moabites, v√™tues de mani√®re sexy. Oui, elles n'√©taient pas comme leurs filles √† eux, l√†, qui √©taient ordinaires. Oh, elles avaient l'air si jolies! Oh! la la! Comme elles avaient un beau physique et (oh!), comme elles savaient s'exhiber! Et ils tomb√®rent amoureux d'elles et se mirent √† commettre adult√®re. Et Balaam savait que comme Dieu ne les maudissait pas, il suffisait qu'il les entra√ģne vers la d√©nomination, et cela am√®nerait la col√®re de Dieu √† les tuer de toute fa√ßon; faire que Dieu les tue Lui-m√™me, si jamais Balaam r√©ussissait √† les faire sortir du chemin de la V√©rit√©.
E-261 D√®s que vous allez vous joindre √† une √©glise au lieu de recevoir le bapt√™me du Saint-Esprit, vous √™tes mort. Il ne s'agit pas de vous, mais √† ce sujet, j'aimerais insister un petit peu. Mort! "Tu as le nom..." a-t-il dit ici √† Luther, √† l'√Ęge de Sardes. Le mot Sardes signifie "mort". "Tu passes pour √™tre vivant, mais tu es mort!" C'est ce que Dieu a dit! Oui! Vous voyez?
E-262 Après avoir commis l'adultère spirituel là-bas, l'église qui était née du Saint-Esprit s'est mariée à la dénomination; ils moururent. Vous y êtes! C'est ce que la Bible dit; c'est ce que Dieu dit en parlant aux églises.
E-263 Maintenant, je désire juste vous lire quelque chose ici que je..
E-264 Et Dieu, que fit-Il? Et ensuite, quand ils eurent fait cette mauvaise chose, ils √©taient en √©tat d'adult√®re, Dieu en tua quarante-deux mille √† la fois: quarante-deux mille, pour avoir commis adult√®re! Et de quoi parle-t-on ici dans l'√©glise? De l'adult√®re spirituel, du fait que vous pr√©tendez √™tre un chr√©tien tout en continuant √† vivre comme le monde. √Ē fr√®re, recevez le Saint-Esprit. Eloignez-vous de ces sales credos et des choses du m√™me genre; ils sont morts (r√©citer le credo des Ap√ītres ou une sorte de credo et r√©citer quelques pri√®res √©crites dans un livre de pri√®res, ou quelque chose comme cela). J√©sus n'a jamais dit √† Son peuple de r√©citer une pri√®re; Il a dit : "Priez!" Priez! Tr√®s bien!
E-265 Bon, la f√™te de Constantin, c'est exactement comme celle de Balaam. Maintenant, observez. Comme Balaam... Constantin donna une f√™te pa√Įenne. Bien. Pergame fut invit√©e. Et un... remarquez maintenant ce...
E-266 J'ai not√© quelque chose ici; je vais le mettre de c√īt√© pour l'instant. Tr√®s bien. Tr√®s bien. J'√©tais en train d'essayer de comprendre cette note-ci de la... quelque chose que j'ai not√©.
E-267 Pergame fut invit√©e. Bien, ils furent invit√©s √† une f√™te, apr√®s le Concile de Nic√©e. Ils furent invit√©s √† la f√™te du solstice d'hiver, c'est-√†-dire le soleil, l'adoration du soleil qui √©tait une divinit√© pa√Įenne; cela tombait le 21 d√©cembre, le jour le plus court de l'ann√©e. Et les ann√©es.. Les jours gardent la m√™me dur√©e jusqu'au 25 d√©cembre. Tous les pa√Įens c√©l√©braient l'anniversaire du dieu-soleil. L'anniversaire du dieu-soleil co√Įncidait avec le jour le plus court de l'ann√©e, le 21 d√©cembre. Et quiconque a lu l'histoire des √©glises sait que les pa√Įens rendaient un culte ce jour-l√†. C'√©tait une comm√©moration.
E-268 Bien, les Romains avaient... ils avaient leurs grands jeux, le cirque romain. Combien ont vu cela ici, ce qu'ils ont projeté ici il n'y a pas longtemps, "Ben-Hur"? Vous voyez? Eh bien, le cirque romain, c'est ce que les Romains organisaient en ce jour-là consacré au soleil, en commémoration de la naissance du dieu-soleil. Vous voyez?
E-269 Et alors... Et ils firent une grande f√™te l√†-bas et invit√®rent les nicola√Įtes. Oh! N'est-ce pas parfait? "L'enseignement de Balaam que vous avez en vous", vous voyez, disant √† Pergame tout ce qu'ils avaient, les grandes courses. Ils se disaient alors que... Ces nicola√Įtes se disaient : "Eh bien, c'est donc tr√®s bien! Cette grande f√™te est c√©l√©br√©e chaque ann√©e? - Oui." Ainsi donc, en invitant le - le - le soi-disant archev√™que, ou quoi que c'√©tait alors et tout, ils eurent l'id√©e d'en faire quelque chose de perp√©tuel pour introduire la fornication et l'adult√®re, formant ainsi l'Eglise catholique dont chaque d√©nomination protestante est membre (l'organisation). Dieu n'a pas d'organisation, et Il en d√©teste m√™me le nom! La Bible le dit.
E-270 Apr√®s qu'ils eurent fait cela, que s'est-il pass√©? Ils - ils ont alors dit... Il leur fallait une application spirituelle, aussi d√©plac√®rent-ils l'anniversaire du F-i-l-s de Dieu (le Seigneur J√©sus) qui a lieu au mois d'avril (en effet, tout vrai docteur ou m√™me quiconque a la r√©v√©lation spirituelle sait qu'Il √©tait n√© conform√©ment √† la nature, au moment o√Ļ les agneaux et tout le reste naissent, en avril), pour le placer l√†, au 25 d√©cembre. Et ils continuent d'adorer le jour de No√ęl, et maintenant, c'est le p√®re No√ęl. Et ce que... Oh, piti√©! Vous voyez? On y a encore ajout√© d'autres festivit√©s pa√Įennes. Voil√† tout! Vous y √™tes. Invit√©... Balaam... "Il y a parmi vous des gens qui ont la doctrine de Balaam!" C'est cela! √Ē Dieu, r√©v√®le-nous cela, P√®re. Vous voyez? L'anniversaire d√©plac√© d'avril √†...
E-271 Or, les historiens disent que tout indique que J√©sus est n√© au mois d'avril, quand tout vient √† la vie. Mais ils ont repouss√© cette date jusqu'au 25 d√©cembre, cinq jours apr√®s (vous voyez?) apr√®s la f√™te du dieu pa√Įen, afin qu'ils puissent unir leurs c√©r√©monies : le paganisme et le christianisme! Et le catholicisme n'est rien d'autre qu'un m√©lange d'un tas de superstitions pa√Įennes et de d√©viations chr√©tiennes. C'est juste. C'est vrai! Et les protestants qui ont accept√© cela sont exactement la fille de la m√®re prostitu√©e. Exactement!
E-272 Bon, que Dieu nous aide à être de véritables "protestants" contre tout ce qui n'est pas de Dieu. Vous voyez? Oh!
E-273 Pour en faire l'application spirituelle, savez-vous ce que l'évêque a dit? L'évêque a dit : "Nous avons le droit de faire cela, parce qu'Il est le Soleil de la justice." Hum! Oh, ils ont toujours une échappatoire, comme pour le baptême au Nom du "Père, du Fils et du Saint-Esprit", de Matthieu 28.19! C'est pareil! Exactement! C'est certain, ils ont toujours une échappatoire; il leur fallait trouver une certaine application spirituelle. Vous voyez? Mais cela ne...
E-274 La Bible dit : "Chaque parole sera √©tablie sur la d√©position de deux ou trois t√©moins." Dieu l'a dit, Il l'a dit l√† trois fois. Si Dieu prend... Pour confirmer quelque chose, Il a pris Pierre, Jacques et Jean. Tout ce qu'Il fit, Il a d√Ľ prendre deux ou trois t√©moins pour confirmer tout ce qu'Il fit, tout au long des Ecritures. C'est vrai!
E-275 Mais, vous voyez, ces petites choses devaient arriver l√† afin qu'ils puissent comprendre que cela devait √™tre ainsi. Dieu le savait avant la fondation du monde! C'est l√† qu'ils ont eu leur application spirituelle : "Puisqu'Il est le F-i-l-s de Dieu, nous ne ferons que prendre l'anniversaire pa√Įen du s-o-l-e-i-l [sun en anglais - N.D.T.] pour en faire l'anniversaire du F-i-l-s [Son en anglais - N.D.T.], car Il est le Soleil de la justice. Hum, hum, vous savez, les protestants se font encore avoir dans des choses pareilles. C'est certain. Ils tirent cela droit des Ecritures pour le placer ailleurs. Oh! la la! Je... arr√™tons-nous un instant. Tr√®s bien.
E-276 Voici une petite chose que j'aimerais aborder. Prenons la derni√®re partie de ce verset tr√®s rapidement. Pouvons-nous le faire? Oui. Eh bien, je vais vraiment, vraiment me h√Ęter, maintenant et vous... nous allons en toucher les points saillants. Tr√®s bien. Bon, o√Ļ est-ce que nous nous sommes arr√™t√©s? Mais j'ai quelque chose contre toi... Balaam (c'est cela, je l'ai trouv√©) de m√™me toi aussi tu as... la doctrine des Nicola√Įtes. Repens-toi donc; sinon, je viendrai... et je les combattrai avec l'√©p√©e de ma bouche. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux √©glises.
E-277 Oh! la la! Quand Constantin fit cela, c'était... lorsqu'ils organisèrent cette grande fête... Je - je commençais à m'éloigner de cela; je vais attendre avant de le lire, car le Saint-Esprit ne cesse d'y revenir, c'est pourquoi j'ai fait ce que j'ai fait tout-à-l'heure. Il me disait : "Ne retiens pas cela." Le voici donc venir! Oui oui! Oui oui! Très bien! La raison...
E-278 Quand ils organisèrent cette grande chose (j'aimerais vous dire ce qui est arrivé afin que vous compreniez), ce fut la naissance du postmillénarisme. En effet, l'église était devenue riche; elle était immensément riche. Et qu'était-elle devenue? Puissante. Elle était au-dessus de l'Etat; l'Etat et l'église s'étaient unis.
E-279.Maintenant Dieu disposer d'un royaume? Jésus n'a-t-Il pas dit... Chacune des nations lui appartient, comme il l'a dit lui-même à Jésus, lorsqu'il Lui montra tous les royaumes de cette terre. Il Lui dit : "Ils sont tous à moi. J'en fais ce que je veux." Et alors, unir Dieu avec le diable? Oh, on ne peut pas faire cela! Certainement pas! Voilà pourquoi les Etats sont organisés. Mais Dieu n'est pas dans ces organisations! Certainement pas, on ne peut pas faire cela!
E-280 Mais eux avaient cela en ce temps-là, ils faisaient appeler leur église, l'église chrétienne; ils l'avaient unie avec la nation, avec tout l'empire romain. Il y avait un grand évêque au-dessus de tout, qui était... Après un temps, on l'a appelé "pape", mais il n'était qu'un - il n'était alors qu'un évêque. Boniface III est celui qui devint le premier pape.
E-281 Puis nous trouvons qu'il s'est établi réellement comme un pape au-dessus ... Ils eurent un dieu sous une forme humaine. Ils eurent un grand autel. Ils eurent de grandes richesses. Ils eurent de grands et imposants autels en marbre, ornés partout de pierres précieuses; ils eurent de grandes églises. Ce sont eux qui dirigeaient l'Etat. Et, savez-vous quoi? Le bruit courut que le Millénium était là et qu'en dépit de toutes les promesses que Dieu avait faites à ces pauvres Juifs, Il les avait rejetés (Alors qu'Il avait dit qu'Il ne le ferait jamais!). Ils essayèrent d'introduire le Millénium avant la Venue du Seigneur Jésus! Mais c'est lorsque Jésus sera venu que le Millénium commencera.
E-282 C'est l√† qu'est n√© le postmill√©narisme. Et c'est pourquoi jusqu'aujourd'hui, les catholiques n'enseignent pas la Venue de J√©sus. "Tout est dans l'√©glise. C'est le Mill√©nium. L'√©glise poss√®de tout. C'est ainsi." Vous voyez le postmill√©narisme (oh! la la!) sans le retour de J√©sus-Christ? Cela dura jusqu'√† l'assassinat de Constantin; c'est-√†-dire entre 312 et - et... 312 √† 606 ap. J.C. Puis Boniface III fut fait √©v√™que ou plut√īt le pape universel, de toute l'√©glise universelle.
E-283 Je crois que nous allons terminer ce verset; alors, √ßa sera tout. Dieu soit lou√©! Vous voyez? Bon, je vais donc vous garder encore une minute. Le verset 17 : Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit - l'Esprit dit aux Eglises. A celui qui vaincra je donnerai de la manne cach√©e, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est √©crit un nom nouveau, que personne ne conna√ģt, si ce n'est celui qui le re√ßoit.
E-284 Préférez-vous attendre jusqu'à demain soir, ou continuer maintenant? [L'assemblée répond : "Maintenant!" - N.D.T.] Très bien!
E-285 P√®re c√©leste, je Te prie de donner la compr√©hension aux gens maintenant, au Nom du Seigneur J√©sus, afin que les gens partout o√Ļ ils sont (et l√† o√Ļ vont les bandes ), puissent comprendre, puissent savoir que je - je dis ceci parce que ce - c'est l'interpr√©tation divine que Tu m'en as donn√©e. Amen!. A celui qui vaincra...
E-286.La première chose dont je veux que vous vous souveniez, c'est que chacun de ces messages est adressé, non pas à l'église, mais à l'ange de l'église. Retournons en arrière, à la première église, l'église d'Eph-... à l'église... à la... ...à l'ange de l'Eglise d'Ephèse... (Est-ce vrai?)
E-287 Tr√®s bien! L'√Ęge suivant, verset 8 : ...√† l'ange de l'Eglise de Smyrne...
E-288 Très bien, le verset 12 : ... à l'ange de l'Eglise de Pergame... (Est-ce vrai?)
E-289 Le message est adress√© au conducteur de l'√©glise. Que Dieu vienne en aide √† celui qui s'√©loignerait de ce message! Mais ce message a √©t√© donn√© √† un ange, et l'ange √©tait dans la main de Dieu et sous Sa direction, c'est de Lui qu'il re√ßoit la puissance vivifiante, de Sa main droite. Ils sont dans Sa main droite, c'est-√†-dire qu'ils ont l'autorit√© supr√™me pendant qu'ils sont ici sur la terre, parce qu'ils sont les lumi√®res venant de Lui et qui apportent la Lumi√®re √† leur √Ęge de l'√©glise respectif. Vous voyez : "...√† l'ange de l'Eglise..." Ceci s'adresse √† l'√©toile de l'√Ęge, qui est le responsable. L'ange de l'√©glise est responsable s'il ne pr√™che pas la Parole. C'est vrai! Et l'ange devra rendre compte au jugement.
E-290 Combien se souviennent de la vision que j'ai eue ici, il n'y a pas longtemps sur...? Ecoutez ceci. J'étais - j'étais couché dans mon lit lorsque le Saint-Esprit est venu, et je me suis retourné et je voyais ma femme là. Tout en étant couché dans mon lit, je suis monté là-haut dans Sa Présence, et j'ai vu tous ces gens. Vous rappelez-vous que je vous ai raconté cela? Vous vous le rappelez tous. Vous voyez?
E-291 Et je dis : "Eh bien, est-ce que ce sont...?"
E-292 Il me répondit : "Ce sont les tiens."
E-293 J'ai demandé : "Ce sont tous des Branham?"
E-294 Il me dit : "Non." (Ils étaient des millions.) - "Ce sont tes convertis", me dit-Il.
E-295 Je demandai : "Mes convertis?"
E-296 - Tu vois cette belle et jeune femme que tu admirais tant? Il dit : "Tu l'as conduite à Christ alors qu'elle avait plus de 9O ans."
E-297 Je dis : "Oh!", je dis : "Et c'est de cela que j'avais peur?"
E-298 Il dit : "Nous attendons ici la Venue du Seigneur."
E-299 Je dis : "J'aimerais bien Le voir!"
E-300 Il me r√©pondit : "Tu ne peux pas Le voir maintenant, mais, dit-il, Il viendra bient√īt. Nous L'attendons, et quand Il viendra, Il viendra vers toi d'abord. Tu seras jug√© selon l'Evangile que Tu as pr√™ch√©, et nous serons tes sujets." - Eh bien, dis-je, tu veux dire que je suis responsable de tous ceux-ci? - De nous tous! - Eh bien, n'y aura-t-il pas quelqu'un...?, demandai-je. - Tu es n√© pour √™tre chef, dit-il. - Eh bien, est-ce que chacun sera responsable?, demandai-je. - Chaque conducteur, me r√©pondit-Il. - Qu'en sera-t-il de Paul?, demandai-je - Il sera responsable pour son √Ęge, dit-il Eh bien, dis-je, j'ai pr√™ch√© le m√™me Evangile que lui!
E-301 Alors des millions de voix s'élevèrent, proclamant : "C'est sur cela que nous nous reposons!" Vous voyez? Vous y êtes : "se reposant".
E-302 Ainsi, l'ange de Dieu, le messager de l'église, est responsable s'il ne prêche pas la Parole. Très bien!
E-303 La manne cach√©e. Donnons-en l'interpr√©tation du mieux que nous pouvons. Que repr√©sente la manne cach√©e? La manne cach√©e √©tait la manne qui √©tait gard√©e en un endroit... ou plut√īt les pains de proposition dans la Bible √©taient r√©serv√©s aux sacrificateurs et √† eux seuls. Combien savent cela? Vous voyez? Bon, ce n'√©tait pas pour... Ils avaient du pain pour l'assembl√©e, mais il y avait un pain sp√©cial pour le sacrificateur. Est-ce vrai?
E-304 Cette manne cachée, c'est un pain spécial, un pain spécial. Qu'est-ce? Qui est notre Manne? C'est Christ. Très bien, Saint Jean, chapitre 6, les versets 48 à 50, si vous le notez. Jésus dit qu'Il était "le Pain de Vie qui est descendu du Ciel d'auprès de Dieu", c'est cette Manne.
E-305 Eh bien, qu'est-ce que la "manne cach√©e? C'est une manne qui n'est pas donn√©e √† toute l'assembl√©e. La r√©v√©lation, la r√©v√©lation de la Parole est d√©vers√©e sur l'ange de l'√©glise. Vous voyez? La r√©v√©lation de la Parole est donn√©e √† l'ange de l'√Ęge, car elle est cach√©e √† tous les regards, mais elle est r√©v√©l√©e de nouveau (la manne cach√©e) √†... Elle est adress√©e √† l'ange de l'√©glise. Vous voyez? Vous saisissez? C'est une r√©v√©lation un peu plus grande de ce qu'est Christ, peut-√™tre un appel un peu plus √©lev√©.
E-306 Je me demande si Luther a reconnu cela. Je me demande si Wesley l'a reconnu en son jour. Oh! je me demande si saint Martin l'a reconnu; et Irénée. Bon, vous savez, l'église n'a même pas canonisé ces hommes, pour elle, ils n'étaient pas des saints, pourtant c'était eux que les signes accompagnaient. Ceux qu'elle a canonisés, ce sont ses - ses propres évêques et autres.
E-307 Eh bien, il n'y a pas longtemps, là, une femme est allée dans une librairie anglaise pour se procurer la "Vie de saint Martin." Et quand... Elle a dit : "Saint Martin."
E-308 Le vendeur consulta un catalogue et dit : "Il n'est pas très connu dans l'histoire, il n'a pas été canonisé." Vous voyez? Jusqu'à ce jour! Mais Dieu a son nom, Dieu sait qui il est.
E-309 Vous voyez, c'est là qu'est la différence. Certains veulent que leur nom soit dans quelque chose de grand, mais le peuple de Dieu cherche à éviter ce genre de choses. Ils ne recherchent pas de très grandes choses ou ce qui est très grand; ils veulent rester humbles, avoir l'humilité. Pour monter - pour monter, il faut descendre. "Celui qui s'abaisse sera élevé; celui qui s'élève sera abaissé." S'humilier! N'essayez pas d'être quelque chose de grand; essayez d'être quelque chose de petit, et restez ce que vous êtes! Vous voyez? Restez petit aux yeux de Dieu; restez petit à vos propres yeux; considérez tous les autres comme étant au-dessus de vous. "Quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur à tous."
E-310 Qui pourrait √™tre plus grand que J√©sus-Christ qui S'est ceint et a lav√© les pieds de Ses disciples? Il √©tait devenu un valet qui lave des pieds. Le Dieu du Ciel, le Cr√©ateur du ciel et de la terre, lavant les pieds sales des p√™cheurs! Oh, des pieds souill√©s par le fumier et d'autres choses, et par la poussi√®re des routes sur lesquelles leurs v√™tements avaient tra√ģn√©; et Lui les lavait. Un valet qui lave des pieds, voil√† ce qu'Il √©tait! Et nous pensons que nous sommes quelque chose. Nous devons √™tre un docteur, avoir un doctorat et ainsi de suite. Oh! la la! √áa, ce n'est pas Christ. Ce n'est pas cela qui manifeste l'aima-... l'aimable J√©sus-Christ! Il √©tait devenu le serviteur de tous! C'est vrai! Il nous a donn√© un exemple pour que nous fassions aux autres ce qu'Il nous a fait. Oh, c'est - c'est Lui mon Seigneur! Ce qui Le rend grand, c'est qu'Il S'est fait petit. Vous voyez, c'est cela qui L'a rendu grand.
E-311 J'ai eu le privilège de rencontrer de grands hommes dans ma vie, et j'ai eu le privilège de rencontrer des hommes qui pensaient être grands. Un homme véritablement grand essaie de vous faire croire que vous êtes grand, et que lui n'est rien. Vous voyez? J'ai rencontré des rois, etc; et des hommes qui étaient véritablement de grands hommes...?... J'ai rencontré des chrétiens fidèles qui portaient des vêtements rapiécés et des choses de ce genre, et d'autres qui montaient en chaire tirés à quatre épingles, et alors... Vous voyez? Oh! la la! Eh bien, et tout... Très bien.
E-312 La manne cach√©e, c'est une petite chose particuli√®re. Qu'y a-t-il de particulier? Ce n'est pas quelque chose qui... Les b√©n√©dictions du Saint-Esprit? Oh, non, elles sont pour toute l'assembl√©e! Mais la "manne cach√©e" √©tait une r√©v√©lation sp√©ciale, parce qu'il devait enseigner les autres. Vous voyez; c'√©tait une connaissance un peu plus grande de l'Ecriture, afin qu'il puisse enseigner les autres. C'est ce qu'il est cens√© faire. Est-ce vrai? Votre vie ne peut pas √™tre plus √©lev√©e que celle de votre pasteur! Souvenez-vous de cela! Vous voyez? Et ainsi... parce qu'il est le berger qui vous nourrit. S'il est le berger, il doit savoir o√Ļ se trouve la manne, afin de nourrir les - les brebis. Est-ce vrai? Maintenant, un petit... particulier... Observez ceci juste un instant, la r√©v√©lation, la manne cach√©e.
E-313 Maintenant, une pierre blanche, il aura une pierre blanche. Cet ange en aura. Un caillou blanc c'est une pierre, n'est-ce pas? Et un... c'est exact, la pureté.
E-314 Un jour, Jésus - Jésus rencontra un homme du nom de Simon et Il changea son nom en celui de pierre, Pierre. Pourquoi? Il avait les clefs. Est-ce vrai? Il changea son nom, et fit de lui une pierre. Est-ce vrai? Pierre avait les clefs. En effet, c'était lui qui avait les clefs du Royaume.
E-315 Un nouveau nom, un nouveau nom √©crit sur cette pierre et que nul ne conna√ģt, si ce n'est celui qui le re√ßoit. Il sait qui il est, mais il ne peut le dire aux autres. Voyez? Voyez? Personne d'autre que lui ne le conna√ģt. Vous voyez? Pierre savait qu'il avait les clefs, mais on ne l'a jamais entendu s'en vanter. Vous voyez? Ces gens qui se vantent de ce qu'ils sont ne sont en g√©n√©ral rien du tout. Une pierre blanche, et, sur cette pierre est √©crit un nom nouveau. Vous voyez?. Ce n'est pas son propre nom, mais il est devenu quelque chose d'autre (vous voyez?) que lui seul conna√ģt (celui qui a re√ßu cette pierre, le nom). Vous voyez, il y a une manne sp√©ciale pour nourrir l'√©glise, souvenez-vous-en!
E-316 Rappelez-vous quand ceci s'est pass√© dans cette √©glise; c'√©tait dans le m√™me √Ęge, √† la m√™me p√©riode, o√Ļ cette chose √† √©t√© r√©v√©l√©e, que les nicola√Įtes ont √©tabli un chef sur leur √©glise, un pape; et ils l'avaient install√© sur un autel de pierre blanche, avec sous - au-dessous de lui un autel de marbre (Est-ce juste?) qui √©tait incrust√© de clous d√©coratifs et des choses semblables, et c'√©tait quelque chose de pr√©cieux pour lui.
E-317 Mais cet ange du Seigneur savait qui il était, un fils de Dieu, et cela par - par la révélation de Jésus-Christ.
E-318 Et quand - quand les nicola√Įtes √©tablirent un chef sur eux et mirent du marbre sous ses pieds (vous voyez?), Dieu √©tablit un conducteur rempli de l'Esprit sur Son groupe rempli de l'Esprit : Ses anges. Et Il le scelle d'un nom, mais il ne doit pas r√©v√©ler ce nom. Il doit le garder pour lui. Vous voyez? Personne ne le conna√ģt, si ce n'est celui qui le re√ßoit.
E-319 La manne cach√©e, un caillou, et un nouveau nom, que personne ne conna√ģt, si ce n'est la personne elle-m√™me. Cela est adress√© √† l'ange de l'√©glise. Je me demande si Luther le savait. Je me demande si Wesley le savait. Je me demande si - si les autres glorieux anges le savaient.
E-320 Et je me demande aujourd'hui si dans... Il va bient√īt entrer dans le monde, ce glorieux ange de Lumi√®re qui doit venir √† nous, qui va nous faire sortir, le glorieux Saint-Esprit qui vient avec la puissance qui va nous conduire au Seigneur J√©sus-Christ. Ce messager ne le saura probablement pas, mais il sera ici un de ces jours. Il fera... Dieu le fera conna√ģtre. Il n'aura pas besoin de se faire conna√ģtre, car Dieu le fera conna√ģtre. Dieu confirme les Siens. C'est ce qu'Il a dit lorsque J√©sus √©tait sur terre et que les gens ne Le reconnaissaient pas. Vous voyez? Il dit : "Si je ne fais pas les oeuvres de mon P√®re, alors ne me croyez pas. Mais si je fais les oeuvres de mon P√®re et que vous ne pouvez pas me croire, alors, croyez les oeuvres." Est-ce vrai?
E-321 Oh, n'est-Il pas merveilleux? Le livre de l'Apocalypse... Maintenant, vous voyez o√Ļ en sont les √©glises? Vous voyez comment elles ont √©t√© √©vinc√©es? Vous voyez comment l'√©glise est sortie l√†? Eh bien, c'est cet √Ęge-l√† que nous allons aborder demain soir, si le Seigneur le permet.
E-322 Bon, je suis désolé de vous avoir retenus si longtemps, mais je - je - j'espère que vous - vous apprendrez quelque chose. Et en prenant ces notes, que lorsque... J'ai encore trois ou quatre pages de notes, mais je n'ai vraiment pas le temps d'aborder cela, parce qu'il se fait tard. J'ai déjà dépassé l'heure de dix-sept minutes. Mais de toute façon nous mettrons tout cela dans le livre, et ainsi nous - nous - nous aurons cela.
E-323 Maintenant, combien L'aiment de tout leur coeur? Combien croient en Lui de tout leur coeur? Oh, maintenant pensez-vous que je me tiendrais ici simplement parce que nous ne sommes pas une organisation, parce que nous ne sommes pas une organisation, pour dire ces choses! Comprenez-vous maintenant, frères, pourquoi je - j'ai combattu toute ma vie contre cette chose? Vous voyez? C'est le Saint-Esprit. Je ne pouvais le comprendre moi-même; je ne le savais pas jusqu'il y a quelques jours. Vous voyez? Je ne savais pas ce qui me poussait à faire cela; je ne savais pas pourquoi je criais toujours contre les femmes qui vivaient mal et toutes ces choses; je ne le savais pas, mais maintenant, je le sais. Vous voyez?
E-324 Eh bien, le Seigneur sait que ces choses sont mauvaises. Voici, elles ont √©t√© tir√©es de l'histoire et elles peuvent... La Bible a dit... Bon, √©coutez ceci : La Bible a pr√©dit que ces choses arriveraient. Eh bien, nous le savons, n'est-ce pas? Si donc nous prenons l'histoire de cet √Ęge, nous verrons que cela est arriv√© exactement comme la Bible l'a dit. Est-ce vrai? Bien! Alors, si nous en venons √† notre √Ęge de l'√©glise et √† ce qui a √©t√© pr√©dit pour notre √Ęge, cela arrivera exactement comme Dieu l'a dit. Croyez-vous cela? Oh! Ne voulez-vous pas... Oh! je d√©sire Le voir, contemplez Sa face! L√†, chanter pour toujours Sa gr√Ęce qui sauve; Dans les rues de gloire, √©lever ma voix; Les soucis sont pass√©s, enfin au ciel Pour me r√©jouir pour toujours. Oh! je d√©sire Le voir, contemplez... (Combien le veulent?) L√†, chanter pour toujours Sa gr√Ęce qui sauve; Dans les rues de gloire, √©lever ma voix; Les soucis sont pass√©s, enfin au ciel Pour me r√©jouir pour toujours.
E-325 Maintenant, pendant que vous vous serrez la main les uns aux autres, devant, derri√®re et tout autour de vous, avec tous ces m√©thodistes, baptistes, presbyt√©riens, qui que ce soit. Voyageant dans ce pays, je chante en marchant, Oh! je guide les √Ęmes au Cal-... (Pas √† l'√©glise, au Calvaire) au flot Cramoisi; Bien des fl√®ches ont perc√© mon √Ęme dehors et dedans, Oh mais mon Seigneur me conduit, √† Lui je dois m'attacher
E-326 Maintenant, levons-nous : Oh! je d√©sire Le voir, contempler Sa face! L√†, chanter pour toujours... (Levons les mains); ... gr√Ęce qui sauve; Dans les rues de gloire, √©lever ma voix, Les soucis sont pass√©s, enfin au ciel Pour me r√©jouir pour toujours.
E-327 Oh, comme je L'aime! comme je L'aime! Merveilleux, merveilleux! Merveilleux, merveilleux, Jésus est pour moi, Conseiller, Dieu puissant, Prince de la Paix; Oh! Il me sauve, Il me garde de tout péché et de toute honte, Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom!
E-328 Hier perdu, maintenant retrouvé, Je suis libre de toute condamnation, Jésus donne liberté et plein salut, Il me sauve, Il me garde, oh, de tout péché et de toute honte, Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom! (Tous, bien fort.)
E-329 Tout le monde, maintenant, à haute voix. Conseiller, Dieu puissant, Prince de la Paix; Oh! Il me sauve, Il me garde de tout péché et de toute honte, Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom! Oh! comme Il est merveilleux! Oh! merveilleux, merveilleux, Jésus est pour moi, Il est Conseiller, Dieu puissant, Prince de la Paix; Il me sauve, Il me garde de tout péché et de toute honte, Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom!
E-330 Disons tous ensemble : "Gloire à Son Nom!" [Frère Branham et l'assemblée disent à l'unisson : "Gloire à Son Nom!" - N.D.E.] Mon Rédempteur... Rappelez-vous demain soir, à sept heures. Jusque là, jusqu'à ce que vous reveniez, faites ceci : Prends le Nom de Jésus avec toi, Enfant de tristesse et de chagrin, Il... donnera joie et consolation. (...?... être avec toi, frère, Dieu...?...) ... va. Précieux Nom (précieux Nom); oh, Nom si doux (Oh, Nom si doux) Espoir de la terre et joie du ciel, Précieux Nom (précieux Nom), oh, Nom si doux, Espoir de la terre et joie du ciel.
E-331 Tandis que nous courbons maintenant la t√™te, dans la pri√®re, pour le dernier cantique ou plut√īt la derni√®re strophe... Nous nous inclinons au Nom de J√©sus, Nous nous prosternons √†... (Seigneur notre Dieu, gu√©ris ces gens-ci, Seigneur, alors que nous...?...) Nous Le couronnerons, Oh, quand notre voyage sera fini.

En haut