ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L'AGE DE L'EGLISE DE THYATIRE / 60-1208 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 1 hour and 39 minutes PDF

L'AGE DE L'EGLISE DE THYATIRE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Eh bien, ce soir nous sommes... Juste avant d'aborder ce glorieux √Ęge de l'√©glise... Je - j'esp√®re que notre Seigneur d√©versera Son Esprit sur nous... et qu'Il nous b√©nira encore. Et pour le moment nous ne pouvons toucher que les points saillants, car pour ce glorieux √©v√©nement qui approche, nous serons ici toute la semaine. Et, oh, hier soir, nous avons pass√© des moments vraiment merveilleux!
E-2 Mais maintenant, avant de lire les Ecritures, pouvons-nous changer de - de position un instant en nous levant pour un mot de prière!
E-3 Notre Bienveillant P√®re c√©leste, nous venons dans le Nom tout-suffisant du Seigneur J√©sus, sachant qu'un jour Tu viendras. Et nous essayons de pr√©parer les cŇďurs des gens √† recevoir cette grande r√©v√©lation selon laquelle Tu es le vivant Fils de Dieu, que Tu n'es pas mort, mais que Tu vis aux si√®cles des si√®cles dans Ton Eglise comme un t√©moignage de la Pentec√īte, de ce glorieux moment o√Ļ des temps de rafra√ģchissement √©taient venus de la Pr√©sence du Seigneur. Nous sommes tr√®s heureux de jouir ici de ces glorieux moments, dix-neuf cents ans apr√®s.
E-4 Et, P√®re, nous courbons humblement la t√™te par respect pour ces grands hommes de tous les √Ęges, ces √©toiles que Tu as tenues dans Ta main et que Tu as appel√©es les anges des √Ęges de l'Eglise, Tes serviteurs. Combien nous Te remercions pour ce grand saint Paul d'Eph√®se. Combien nous Te remercions pour Ir√©n√©e, √ī Seigneur, pour Ir√©n√©e, Ton grand serviteur, et pour saint Martin; et ce soir, pour saint Colomba. Seigneur, combien nous Te remercions pour ces hommes! Au milieu de ce Romanisme t√©n√©breux, ce paganisme qui s'introduisait dans l'√©glise, ils ont combattu vaillamment pour le message et les b√©n√©dictions de la Pentec√īte, le parler en langues, et - et les grands miracles et prodiges, la gu√©rison des malades et la r√©surrection des morts!
E-5 Beaucoup d'entre eux, Seigneur, ont √©t√© √©cartel√©s, tu√©s, donn√©s en p√Ęture aux lions; de grandes choses se sont pass√©es. La terre est baign√©e du sang des justes. Et, P√®re, leur sang crie aujourd'hui contre cette √©glise m√©chante et adult√®re. Et Tu as dit qu'un jour, quand Tu d√©versas... l'ange d√©versa sa coupe sur elle, et le - le sang de chaque martyr fut trouv√© en elle.
E-6 Seigneur, aide-nous √† avoir... √† √™tre pr√™ts √† r√©sister maintenant, car le temps est proche. Tandis que nous voyons cette b√™te √† deux cornes monter de la terre, (non des profondeurs et des multitudes des peuples) celle qui a des cornes semblables √† celles d'un agneau, mais qui parle comme un dragon... Nous croyons que cette heure est proche, maintenant, √ī P√®re, alors que ces √©glises s'unissent en une conf√©d√©ration, faisant une image √† la b√™te; et ce sera terrible, √ī Seigneur, pour ce groupe qui ne se joindra pas √† elle. Ce boycottage-l√† viendra, mais Tu as promis qu'en cette heure-l√†, Tu enl√®verais Ton Eglise. Viens-nous en aide, √ī Seigneur.
E-7.Avant qu'une seule goutte d'eau ne tomb√Ęt, No√© √©tait dans l'arche. Avant que le feu ne frapp√Ęt Sodome, Lot √©tait parti. P√®re, nous croyons qu'avant que les puissances atomiques fassent voler la terre en √©clats, l'Eglise sera partie. Nous en sommes si heureux, Seigneur. Et nous savons que ce soir, les bombes sont suspendues dans les engins.
E-8 Et nous pouvons regarder vers le Ciel, et voir le Fils de l'homme Se lever de Son tr√īne et descendre vers la terre pour enlever Son Eglise; et nous savons qu'√† ce moment-l√†, Ses pieds pr√©cieux ne toucheront pas cette terre p√©cheresse; en effet, c'est comme Rebecca qui √©tait sur le chameau et qui descendit de ce chameau, juste entre... la maison d'Abraham; elle rencontra son √©poux l√† dans les champs. √Ē Dieu! et l'Eglise rencontrera son Epoux dans les airs : "En effet, nous les vivants, qui serons rest√©s, nous ne devancerons pas ou nous ne ferons pas obstacle √† ceux qui sont morts. La trompette de Dieu sonnera, les morts en Christ ressusciteront premi√®rement, et nous serons tous ensemble enlev√©s avec eux, √† la rencontre du Seigneur (dans les champs) dans les airs, et nous serons toujours avec Lui."
E-9 Oh, aide-nous ce soir, Seigneur! Donne de la douceur √† nos esprits, √īte de nous toute amertume et toute indiff√©rence, et puissions-nous nous fondre compl√®tement avec le Saint-Esprit! Que l'Ange de Dieu domine ce soir!
E-10 Seigneur, je ne sais que dire à ces gens. Or, j'ai pris des notes sur l'histoire et des choses que Tu as accomplies, mais il n'y a que Toi qui peux interpréter le futur, ainsi je Te prie de l'accorder, au Nom de Jésus-Christ. Amen!
E-11 Bon, ouvrons maintenant le Livre d'Apocalypse. Et ce soir, nous examinons l'√Ęge de l'√©glise de... le quatri√®me √Ęge de l'√©glise, Thyatire, un grand √Ęge de l'√©glise, reconnu comme l'√Ęge des T√©n√®bres. Cet √Ęge de l'√©glise a commenc√© en 606 et s'est termin√© en 1520. Je... Tout ce que j'ai pu faire, c'√©tait identifier... Beaucoup d'√©rudits consid√®rent - consid√®rent saint Patrick comme l'√©toile, ou le... chaque...
E-12 Les sept √©toiles sont les sept anges des sept √Ęges de l'Eglise. Demain soir, nous verrons sans l'ombre d'un doute Luther, et dans la suite, Wesley. Nous ne savons pas qui sera l'√©toile de cette √©glise de Laodic√©e. C'est... Nous sommes dans cet √Ęge maintenant, depuis 1906, quand la Pentec√īte a commenc√©. Mais il y aura un ange qui s'√©l√®vera pour r√©primer tous les dogmes et pr√©parer l'Eglise √† aller √† la Maison. Eh bien, un ma√ģtre de - de - dans le spirituel qui se l√®vera avec des miracles et des prodiges. Maintenant, je prie que Dieu nous aide √† reconna√ģtre cela.
E-13 Apr√®s avoir examin√© et √©tudi√© ceci, saint Patrick √©tait un grand homme. En consid√©rant donc certains des anciens manuscrits, saint Patrick n'√©tait pas catholique. Il s'est oppos√© √† l'Eglise catholique. Et pendant la R√©forme, les dogmes qu'ils avaient ont √©t√© d√©voil√©s, et il a √©t√© prouv√© que saint Patrick s'opposait √† l'Eglise catholique. Cela... Saint Patrick semble avoir √©t√© plus un homme d'organisation; il avait sa propre √©cole. D'abord il... Quand il fut enlev√© sur le rivage de la mer, lui et ses deux petites sŇďurs dont il n'entendit plus jamais parler... Elles furent probablement emmen√©es √† Rome et furent vendues comme esclaves. Lui aussi fut emmen√© et vendu comme esclave, et on lui confia la garde des cochons.
E-14 Il dressa les chiens pour garder - pour garder ses cochons, et tout; ils pouvaient identifier les différents grognements et cris qu'il leur avait enseignés. Finalement, ce fut par ce moyen qu'il s'évada lorsque dans la cale d'un bateau, les chiens le couvrirent jusqu'à ce qu'il fut en mer. Plus tard, il parvint dans son beau pays, l'Irlande, et il retrouva son père et sa mère encore vivants. Et saint Patrick était le - le neveu du grand saint Martin. Et, saint Martin fut l'un des plus grands hommes que nous ayons eus depuis Jésus-Christ.
E-15 Ses √©glises √©taient toutes remplies du Saint-Esprit; tout le monde parlait en langues, avait des signes, des prodiges et des miracles; il s'op√©rait toutes sortes de miracles. Il garda la foi de la Pentec√īte au milieu de cet √Ęge de l'√©glise qui s'√©tait mari√© au catholicisme; le paganisme et le nicola√Įsme s'√©taient unis, avaient form√© une organisation, et avaient √©tabli - les nicola√Įtes. Ce que nous appelons : "Nico" signifie "conqu√©rir", conqu√©rir ou vaincre les la√Įcs, et √īter le Saint-Esprit de l'assembl√©e, donc, seul le pr√™tre est saint", seul cet homme. Voyez? Et puis, que les gens peuvent vivre comme bon leur semble, aussi longtemps qu'ils confessent la chose au pr√™tre! Alors ils.
E-16 Nous avons vu hier soir que - que les gens les plac√®rent... ce fut Constantin qui √©tablit le premier √©v√™que et pla√ßa cela... leur offrit des b√Ętiments, et je vous ai indiqu√© les dates et tout ce que vous avez pu noter. Et ensuite, ils ont eu l√† cette grande f√™te du solstice, le 21 d√©cembre, le jour le plus court de l'ann√©e, et ils introduisirent ainsi cette h√©r√©sie, disant que c'√©tait le "jour du soleil", voyez-vous, le - le jour de l'anniversaire du soleil. Ils ont chang√© le jour de la naissance de J√©sus-Christ, en faisant passer cela du mois d'avril √† celui de d√©cembre, le 25.
E-17 Le 25 d√©cembre. C'est pendant ces cinq jours que les Romains avaient leurs grandes f√™tes, des jeux de cirque, et tout. C'est la p√©riode o√Ļ ils c√©l√©braient cette grande f√™te pa√Įenne. Et ils avaient alors √©lev√© cet homme comme un dieu, l'avaient v√™tu somptueusement et tout. Ainsi, ils avaient leur dieu au milieu d'eux. Et le... c'est l√† que les postmill√©naristes ont vu le jour, l√† m√™me, car ces gens pensaient que l'√©glise √©tait dans le Mill√©nium en ce temps-l√†, voyez-vous, parce qu'ils √©taient riches et n'avaient besoin de rien, l'Etat et l'√©glise ensemble. "Le Mill√©nium est en cours", cela a toujours √©t√© un enseignement catholique. Voyez-vous? Eh bien, le Mill√©nium est en cours, eh bien, nous savons que c'est faux. Le Mill√©nium... C'est la Seconde Venue de Christ qui introduit le Mill√©nium! C'est vrai! La terre soupire et crie apr√®s ce jour de douce d√©livrance, Quand notre Seigneur reviendra sur cette terre.
E-18 Eh bien, ici le grand saint était Colomba. C'était un grand homme de Dieu.
E-19 J'ai, disons, son histoire √©crite ici. Pour commencer, le quatri√®me √Ęge de l'Eglise, "Thyatire", √ßa signifie "mou", rel√Ęch√© ou encore flou. Vous voyez, c'est une √©poque d'ill√©gitimit√©, qui s'√©tend de 606 √† 1500.
E-20 L'étoile fut Colomba; il était originaire d'Irlande et d'Ecosse, c'était un neveu de saint Martin; il a vécu environ soixante ans après saint Patrick, et son ministère commença donc environ soixante ans après celui de Patrick. Son..
E-21 Il n'avait jamais accept√© la doctrine de Rome. C'√©tait un grand homme de foi. Il rejeta l'enseignement de Rome; il ne s'est jamais rendu √† Rome, et il rejeta tout cela. Pour autant que je le sache, on ne l'a m√™me jamais canonis√©, comme on l'avait fait pour saint Martin et les autres; lui et Ir√©n√©e n'ont jamais √©t√© canonis√©s, parce qu'ils √©taient encore dans cette Eglise qui avait les miracles et les prodiges de la Pentec√īte, et qui croyait. Quant √† l'enseignement, il n'accepta jamais l'enseignement de Rome. Il s'attacha √† l'enseignement de la Bible, √† l'instar de sa pieuse m√®re, la soeur de saint Martin, et ne suivit jamais les enseignements de Rome, √† aucun moment. Il enseigna que les signes de Marc 16 devaient accompagner chaque croyant. Amen! Je... C'est le genre d'homme que j'aime : des croyants! Certainement!
E-22 Il - il entendit la Voix audible de Dieu l'appeler. C'est aussi un autre bon signe. Voyez-vous? Alors, après cela, rien ne put l'arrêter, il était parti...?... il se mit en route dès qu'il entendit la Voix audible de Dieu.
E-23 Un miracle... (J'en ai not√© plusieurs ici, mais si nous pouvons en prendre un), l'un des miracles c'√©tait quand il s'est rendu dans une certaine ville o√Ļ le Seigneur l'avait envoy√©; cette ville ne voulait pas le recevoir. Ainsi, les gens sortirent et tent√®rent de... prirent des musiciens et tout, et ferm√®rent les portes, et essay√®rent de couvrir sa voix en faisant jouer les musiciens. Mais il se mit √† pr√™cher, et sa voix couvrit le bruit des musiciens, alors les portes s'ouvrirent; il entra, continua √† pr√™cher malgr√© tout. Il convertit toute la foule.
E-24 Voici un autre petit miracle dont j'aimerais parler un peu. Il entra dans une ville. En ce temps-là, bien entendu, les villes étaient fortifiées. Il se rendit donc dans la ville, mais on le mit à la porte. Comme il s'en allait, le fils du chef tomba gravement malade; on envoya alors des gens rappeler le brave saint. Il revint et s'étendit en travers du garçon mourant, et celui-ci revint à la vie.
E-25 Son √©glise √©tait remplie du Saint-Esprit, il ne voulait rien de moins, car chaque membre de son √©glise devait √™tre rempli du Saint-Esprit. Il r√©futait et d√©testait fortement la hi√©rarchie de Rome. Je crois que c'est lui l'√©toile de cet √Ęge. Que faisait-il? Il parlait en langues, baptisait au Nom du Seigneur J√©sus, ramenant les m√™mes choses qu'on avait au d√©but. Si Dieu est infini, si c'est ainsi qu'Il a √©tabli Son Eglise au commencement, Elle doit rester la m√™me et doit l'√™tre (m√™me en √©tant une minorit√©) tout au long, Elle fut presque √©cras√©e ici; Elle r√©appara√ģt avec Luther.
E-26 Maintenant, nous allons donc commencer, et voir si nous pouvons en finir avec quelques-uns de ces versets alors que nous commençons à lire au verset 18 : Et écris à l'ange de l'église de Thyatire : ...
E-27 Avez-vous remarqu√© ces - ces adresses? Ces messages sont adress√©s √† l'ange, ou plut√īt au serviteur qui porte la Lumi√®re de cet √Ęge de l'Eglise. Vous voyez? Eh bien, hier soir, nous avons vu, en terminant cet autre √Ęge de l'Eglise, celui de - de Pergame, que l'ange de l'Eglise (en cas de victoire dans cet √Ęge de l'Eglise) recevrait un caillou. Et sur ce caillou...
E-28 Nous avons alors étudié ce caillou, et c'est un symbole qui signifie "un rocher". Qu'est-ce? L'ange serait comme Pierre qui a été appelé "caillou".
E-29. Nous avons découvert que votre nom a une influence sur votre vie. Eh bien, je ne peux pas trop insister là-dessus, parce que le diable a une fausse numérologie : nous le savons; et cela donne certains sentiments aux gens et tout comme cela, et ils tombent dans le spiritisme. Et le spiritisme est du diable. Nous le savons. C'est pour cela que vous devez faire attention. C'est comme ils...
E-30. La raison pour laquelle les gens traitaient Jésus de Béelzébul, de démon (vous voyez?), c'est parce qu'Il pouvait discerner les pensées de leur coeur. Voyez, Il n'était que la Parole de Dieu. Et Hébreux 4 dit que la Parole de Dieu est plus tranchante qu'une épée à deux tranchants, elle juge les sentiments et les pensées du coeur, de l'esprit." Vous voyez, Il était dans la Parole; Il est la Parole vivante, et la Parole vivante vient en nous et produit ensuite les mêmes effets en nous. Voyez-vous, les mêmes... Car c'est la même Parole. Voyez-vous? C'est la même chose qui est au milieu de nous. C'est ainsi que cela se passe. Et des fois, les gens qui n'ont aucun lien parlent, l'un en langues, et l'autre en donne l'interprétation. Qu'est-ce? La Parole faite de nouveau chair parmi nous!
E-31 Et ensuite nous remarquons donc que cet ange a reçu le caillou... C'était un caillou blanc, montrant qu'il ne s'agit pas de sa propre justice, mais la propre justice de Dieu.
E-32 Et sur ce caillou, il y avait un nom, un nom que personne ne connaissait si ce n'est celui qui le recevait. Il le connaissait, mais personne d'autre que lui ne pouvait le conna√ģtre. Quand vous entendez ces gens vous flatter, disant qu'il y a... C'est "Jean", c'est "Paul", c'est "Marie", c'est "celui-ci" c'est "celui-l√†" ou "celui-l√†", ne les croyez pas, parce que si c'√©tait cela, la personne n'en dirait jamais rien! Vous voyez? C'est vrai! Elle doit le garder pour elle. Elle le conna√ģt. Personne ne le connaissait except√© lui-m√™me, et il le connaissait parce que tout vainqueur parfait re√ßoit un nom nouveau de cette - de cette - de cette fa√ßon.
E-33.Avez-vous remarqu√© qu'Abraham s'appelait Abram? Mais lorsque Dieu vint pour Se servir de lui, Il changea son nom en Abraham. S-a-r-a, c'√©tait Sara√Į, mais quand Dieu voulut Se servir d'elle, Il changea son nom en S-a-r-a; Sara, "princesse". Avez-vous fait attention √† Jacob? Jacob signifie "supplanteur". Esa√ľ signifie "roux", "velu et roux". Un rouquin enti√®rement roux, voil√† ce qu'√©tait Esa√ľ. Bien, Jacob √©tait un "supplanteur". Un supplanteur, c'est un trompeur. Esa√ľ n'a-t-il pas dit : "Son nom n'est-il pas Jacob, 'supplanteur'"? Mais lorsqu'il lutta avec l'Eternel toute la nuit, qu'il vainquit et fut b√©ni, Dieu changea son nom, de Jacob en Isra√ęl, "un prince avec Dieu". Paul s'appelait Saul jusqu'au moment o√Ļ il rencontra le Saint-Esprit sous la forme d'une Lumi√®re qui brilla sur lui, et son nom fut chang√© de Saul en Paul. Simon, lorsqu'il rencontra J√©sus, ce dernier changea son nom en Pierre. Cela...
E-34 Et lorsque J√©sus eut vaincu, Son Nom fut chang√©. Et Il r√©v√©lera ce Nom : "Celui qui sera avec Lui, qui aura vaincu comme Lui a vaincu, recevra un nom nouveau; et Je lui r√©v√©lerai Mon Nom nouveau." Vous voyez? Tout vainqueur, je veux dire, entre autres ces conducteurs et tout. Eh bien, il est √©vident que les noms de tous les enfants d'Isra√ęl n'ont pas √©t√© chang√©s. C'est vrai! Mais ces grands conducteurs, lorsqu'ils vainquirent, re√ßurent un nom nouveau. Voyez-vous comment cela correspond parfaitement?
E-35 Eh bien, nous voyons qu'Il avait aussi la manne cach√©e. La manne cach√©e est donc repr√©sent√©e par les pains de proposition. Les pains de proposition n'√©taient que pour les sacrificateurs. C'est vrai! Le pain de proposition √©tait r√©serv√© aux sacrificateurs. Et ils... C'√©tait une chose sp√©ciale faite pour le sacrificateur, c'est-√†-dire les conducteurs. Cet homme a vaincu. Toute l'assembl√©e recevait de la manne, mais lui avait une manne cach√©e, sp√©ciale, ou plut√īt une r√©v√©lation sp√©ciale, oh, de qui √©tait J√©sus, ce qu'il en √©tait de Lui, et tout ce qui Le concernait. Vous voyez, si quelqu'un vainquait, il recevait cette r√©v√©lation. A l'ange : "Tiens ferme, car √† celui qui... Il avait vaincu... C'est adress√© √† l'ange de l'Eglise. Vous voyez?
E-36 Bon. Ce soir, nous trouvons alors pour commencer : ...Ecris à l'ange de l'Eglise de Thyatire, Voici ce que dit le Fils de Dieu, Celui qui a des yeux comme des flammes de feu, et dont les pieds sont semblables à de l'airain ardent .
E-37 Eh bien, quand nous L'avons vu dans le premier √Ęge, l'√Ęge d'Eph√®se, ou plut√īt, tout au d√©but de l'Apocalypse, nous L'avons vu dans les sept aspects de Sa personne glorifi√©e. "Les cheveux..." Nous voyons que Jean L'avait vu au Jour du Seigneur.
E-38 Quand Il vient maintenant, Il est Sacrificateur. Quand Il était ici sur la terre, Il était Prophète, le Prophète de Dieu. Il prit donc Son propre Sang, et alla devant le Père, qui fit de Lui un Sacrificateur. Lorsqu'Il reviendra, Il sera Roi. Prophète, Sacrificateur et Roi. Il était le Prophète de Dieu, Il était un Aigle. Il était le Sacrificateur de Dieu, Il était un Agneau. Quand Il reviendra, Il sera le Lion, le Roi (la tribu de Juda) pour régner.
E-39 Mais pendant Son service Sacerdotal, lorsqu'Il quitte le sanctuaire, alors nous Le voyons Se tenir là. Jean dit qu'il fut ravi en Esprit au Jour du Seigneur; pas au septième jour, pas le dimanche : c'est tout à fait faux. Nous avons vu cela en sondant les Ecritures; c'était le Jour du Seigneur. Maintenant, c'est le jour de l'homme. Lorsque le Seigneur reviendra, ce sera Son Jour.
E-40 Et nous le voyons au Jour du Seigneur. Et lorsqu'il vit le Seigneur, Celui-ci avait les cheveux blancs comme la neige. Nous savons que cela montre qu'Il est le Juge.
E-41 Autre chose maintenant : il n'était pas Sacrificateur à ce moment-là, parce que le Sacrificateur était ceint au niveau de la taille, ce qui représente le service. Mais Lui était ceint au niveau de la poitrine, ici, ce qui signifie qu'Il était Juge. Amen! Et nous Le voyons marchant au milieu des sept chandeliers d'or.
E-42 Et maintenant, revenons √† l'Ancien des Jours aux cheveux blancs, lors du jugement du tr√īne blanc, quand Daniel Le vit : "Il s'avan√ßa vers l'Ancien des jours dont les cheveux √©taient blancs comme la neige."
E-43 Maintenant, "blancs". Il y a des années, quand les anciens juges anglais siégeaient au tribunal, ils portaient une grande perruque blanche, une perruque blanche comme la neige, parce qu'ils étaient des juges. Et Jean Le vit au jour du Seigneur, lorsqu'Il était Juge. Amen!
E-44 Eh bien, nous voyons qu'Il avait des yeux comme des flammes de feu, que... les yeux sont donc comme des flammes de feu... Autrefois, ces yeux avaient √©t√© embu√©s de larmes humaines. Ils pouvaient pleurer sur un mourant, tout en sachant que dans cinq prochaines minutes, cet homme ressusciterait; mais c'√©tait simplement de la compassion humaine. Mais derri√®re cela, il y avait une telle puissance qu'Il pouvait regarder droit dans la vie d'un homme pour lui dire qui il √©tait et tout ce qui le concernait. En effet, cela jetait alors des reflets comme du feu : des yeux qui peuvent parcourir toute la terre et voir tout ce qui s'y passe. O√Ļ vous tiendrez-vous le jour du Jugement? Vos p√©ch√©s seront mis √† nu devant Lui.
E-45 Et remarquez que de Sa bouche sortait une - une épée à deux tranchants, et nous avons découvert que c'était la Parole.
E-46 Nous avons vu que Ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent et tout, ce qui représentait son fondement. Il a foulé la cuve de la colère du Dieu Tout-Puissant, Il a marché fermement et a porté le péché, puis en est sorti et a été agréable à Dieu. C'est vrai! Et Son fondement est aussi notre fondement. "Je me tiens sur Christ, le Rocher solide," a dit Eddie Perronett, tout autre fondement n'est que sable mouvant." (C'est vrai!)
E-47 Eh bien, nous voyons ici que chaque fois qu'Il traite avec un √Ęge de l'Eglise, Il Se pr√©sente en utilisant l'un de Ses divins Noms. Nous trouvons donc l√† que la premi√®re de toutes les r√©v√©lations, c'est la Divinit√©, la Divinit√© supr√™me de J√©sus-Christ : "Je suis celui qui √©tait, qui est, et qui vient. Je suis le premier et le dernier, le Dieu Tout-Puissant." Vous voyez la premi√®re r√©v√©lation... Jean se retourna pour voir qui lui parlait. La premi√®re chose, Il Se pr√©senta √† lui comme...
E-48 Tout roi, lorsqu'il prend la parole, il - il dit qui il est; N'importe qui : Je suis Untel, moi qui vous parle. Vous ne me connaissez pas, "Je suis William Branham, je suis Dupont," qui qu'il soit.
E-49 Il a dit : "Je suis le Premier et le Dernier, celui qui √©tait vivant, et qui est mort; et je suis vivant aux si√®cles des si√®cles. Oh! la la! la Divinit√©. Nous Le voyons ici dans les sept aspects de Sa personne, dans Son √©tat glorifi√©. Il - il pr√©sente √† chaque √Ęge de l'Eglise un aspect diff√©rent de Sa Divinit√©, un trait particulier de Ses √©tats glorifi√©s.
E-50 Eh bien, ce soir, Il vient comme une flamme de feu. Il plonge Ses regards dans Laodic√©e - ou plut√īt dans Thyatire. C'est l'√Ęge dans lequel l'√©glise s'est alli√©e au catholicisme et au paganisme, o√Ļ le nicola√Įsme et le paganisme se sont alli√©s pour former et donner naissance √† la premi√®re √©glise, l'√©glise organis√©e.
E-51 Et Dieu dit que les oeuvres des nicola√Įtes (chez les Eph√©siens) l√† dans la petite √©glise de Pergame, sont devenues une doctrine, et Il dit que c'√©tait la doctrine de Balaam. Et c'√©tait Balaam qui enseigna √† Isra√ęl d'aller l√† pour se livrer √† l'impudicit√©, ou plut√īt, ils se livr√®rent √† l'impudicit√© avec Moab, qui √©tait un membre d'√©glise ti√®de, ou plut√īt l'√©glise ordinaire, la grande organisation. Et nous voyons que Dieu dit que cette doctrine nicola√Įte qui √©tait le... prit le... prit toute la puissance qui se trouvait dans l'√©glise, la mit de c√īt√© et fit de celle-ci une organisation. Il dit : "Tu hais cela, et Moi aussi, Je le hais." Il ne cesse de dire : "Je hais cela! Je hais cela! Je hais cela!" Et c'est ici que la chose prend toute son ampleur. Voyez comment √† cette √©poque, l'Eglise est √©cras√©e, jusqu'√† ce qu'il n'en reste plus qu'une petite chose minuscule. Et c'est cette Eglise que nous √©tudions aujourd'hui.
E-52 Eh bien, lorsque cette r√©v√©lation est venue ou plut√īt fut donn√©e √† cette Eglise, c'√©tait √† ce moment-l√† que Rome avait pos√© de grosses pierres l√† o√Ļ il y avait du foin et de la paille. Mais Il Se pr√©sente √† cette Eglise comme Celui qui est toujours un feu ardent, regardant √† travers le temps, et Son fondement n'est pas de foin et de chaume, mais c'est de l'airain massif qui a √©t√© √©prouv√© dans la fournaise ardente. Le fondement est s√Ľr. J'aime cela! Nous savons o√Ļ nous nous tenons!
E-53 Bien! Je connais tes oeuvres, ton amour, et ton fidèle service, ta foi, ta constance, et tes dernières - dernières oeuvres plus nombreuses que les premières.
E-54 Très bien. Cette église semble avoir été presque complètement retranchée et était en train de s'éteindre; ils s'étaient éloignés de grandes réunions spirituelles, et se reposaient en quelque sorte sur les oeuvres. Dieu ne veut pas que nous nous reposions sur les oeuvres.
E-55 C'est le - le signe de l'organisation : "Nous chargerons Miss Jones du bois. Puis, nous prendrons Untel, leurs enfants pour s'occuper des vêtements." Et c'est très bien. Mais ne vous reposez pas sur cela! Non. Frère, ce - ce - c'est une bonne oeuvre; tout bon et honnête citoyen le ferait. Mais ce qu'il faut pour être chrétien, c'est une expérience de la nouvelle naissance, le baptême du Saint-Esprit. Très bien.
E-56 Etant devenus faibles, ils en sont arriv√©s √† pratiquer les oeuvres plut√īt que l'amour et la foi, et cela de plus en plus, au fur et √† mesure que le temps passait.
E-57 Très bien. Nous avons lu ceci : Je connais tes oeuvres... Je connais ta foi, Je connais ta constance, et tout le reste.
E-58 Mais maintenant, nous allons prendre le verset 20, écoutez ce qui suit: "Mais, ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs pour qu'ils se livrent à l'impudicité et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles."
E-59 Maintenant, "la femme". Nous avons vu que la femme repr√©sentait quoi, hier soir? "L'√©glise!" Eh bien, nous voyons donc qu'elle est appel√©e Nicola√Įte, la doctrine de Balaam, elle est devenue maintenant "J√©zabel. "
E-60 Maintenant, "J√©zabel" : Si vous remarquez, c'est une longue histoire. Eh bien, si vous voulez noter cela, elle commence dans I Rois, vers le - I Rois aux environs de 16. J√©zabel n'√©tait pas une fille d'Abraham; ni ce groupe-ci, la Rome pa√Įenne. Les nicola√Įtes √©taient un groupe des chr√©tiens froids et formalistes qui s'√©taient s√©par√©s des vrais chr√©tiens et qui, apparemment, n'avaient pas la foi. Et ils voulaient faire de l'√©glise une loge, comme ils en ont aujourd'hui; semblable √† une loge, o√Ļ il n'y a pas d'Esprit du tout : "Les jours des miracles sont pass√©s! C'√©tait pour une autre √©poque! Nous avons la communion fraternelle!" Un bon franc-ma√ßon, un bon "Odd Fellow" [Membre de Odd fellowship, association semblable √† la Franc ma√ßonnerie - N.D.T.] ou n'importe quoi de semblable produit cela. Et c'est tr√®s bien, mais cela ne remplacera jamais la nouvelle naissance en J√©sus-Christ, le salut de l'√Ęme, cette V√©rit√©.
E-61 Bon, cette J√©zabel, eh bien, elle √©tait... une fille d'Abraham; c'est vrai, princesse d'un idol√Ętre. En ce temps-l√†, lorsque la famille royale, sa famille royale √©tait renomm√©e pour sa cruelle et sauvage fid√©lit√© √† Balaam, son p√®re √©tait pr√™tre de l'idole A-s-t-a-r-t-√©. Je ne sais pas comment vous prononcez cela. J'ai juste tir√© cela de l'histoire. Achab usa de la m√™me strat√©gie que Constantin. Cette grande et puissante nation √©tait voisine d'Isra√ęl, c'est pourquoi...
E-62 Qu'a fait Constantin, hier soir? Il n'√©tait pas converti. C'√©tait un politicien. Qu'essayait-il de faire? Il prit les chr√©tiens, lorsqu'ils lui dirent qu'ils prieraient... (Ainsi √† propos, il est... rappelez-vous, nous parlons maintenant des nicola√Įtes). Et il d√©clara que s'ils priaient et qu'il gagnait cette bataille, alors il... il se ferait chr√©tien. Il avait fait un r√™ve. Il fit peindre cette nuit-l√† une croix blanche sur ses boucliers. C'est ainsi que sont n√©s les chevaliers de l'ordre de Colombus, c'√©tait juste √† ce moment-l√†. C'est l√† donc qu'ils prirent position. Mais il n'a jamais rien fait de chr√©tien. Il a plac√© une croix sur l'une des √©glises Nicola√Įtes appel√©e Sainte Sophie, il a plac√© une croix! Comme je l'ai dit hier soir, c'est la seule chose qu'il ait jamais faite qui donnait l'impression qu'il soutenait l'√©glise, d'apr√®s toutes les pages d'histoire que j'ai d√©j√† lues; et tant d'autres √©rudits disent la m√™me chose. Nous ne savons rien sur sa conversion.
E-63 Bon, mais dans quoi s'est-il lancé? Ce qu'il voulait faire... il avait donc vu la plus grande partie de Rome. Maintenant remarquez ceci; observez cette stratégie. Et voyez comment la Bible, Dieu, confirme cela des centaines et des centaines d'années avant que cela n'arrive. Et Dieu dit ici que Constantin usa de la même stratégie qu'Achab.
E-64 Eh bien, Constantin avait compris qu'une grande partie de ses gens qui √©taient des chr√©tiens, √©taient des nicola√Įtes. Certains d'entre eux √©taient trait√©s d'h√©r√©tiques, c'est-√†-dire les pentec√ītistes; ils √©taient des h√©r√©tiques, des saints exalt√©s et que sais-je encore. C'est l√† que vous trouvez les signes et les prodiges authentiques! Mais l'√©glise naturelle, elle, continuait alors √† se diriger vers l'organisation. Que fit-il? Constantin fit le malin! Il alla, l√†, prendre ses amis pa√Įens et ses amis chr√©tiens, il unit les √©glises et √©tablit un - un... introduisit le paganisme dans le christianisme. Le christianisme et le paganisme se sont mari√©s dans l'√©glise de Pergame.
E-65 Maintenant, qu'en dit-Il, ici, ce soir? La m√™me chose que fit Achab. Achab, pour renforcer son royaume, √©pousa J√©zabel, cette idol√Ętre, pour renforcer son royaume, pour donner plus de puissance √† Isra√ęl.
E-66 Et c'est ce que les √©glises essaient... Avez-vous vu qu'ils essaient d'√©crire une Bible? Elle para√ģtra, l'ann√©e prochaine, en 1962. Donc, une Bible qui plaira aux Juifs, qui plaira aux catholiques, et qui plaira aux protestants. Oh, fr√®res - J'ai la coupure du journal. Je ne l'ai pas avec moi ce soir; toutefois, vous m'avez entendu lire cela l'autre soir. Voil√†! Vous voyez?
E-67 Oh, ces choses, c'est pour essayer d'augmenter le nombre. On prend les choses sacr√©es de Dieu et on les r√©pand de n'importe quelle mani√®re afin d'augmenter le nombre, et d'avoir un grand nombre. C'est ce que l'√©glise a fait. Elle a accept√© que les gens entrent sur la base d'une poign√©e de main et on a obtenu des ren√©gats et tout le reste, un peuple irr√©g√©n√©r√©! Mais dans le v√©ritable Corps de christ, qui n'est pas une organisation mais le corps mythique - mystique de Christ, vous ne pouvez y entrer que d'une seule fa√ßon, et c'est par le bapt√™me du Saint-Esprit. C'est vrai! Et les m√™mes signes qui s'√©taient produits parmi les ap√ītres, se produisent dans l'Eglise. C'est tout √† fait exact.
E-68 Eh bien, nous ne devons pas faire de compromis, en disant : "Eh bien, nous allons nous joindre aux Assembl√©es. Nous allons nous joindre aux unitaires. Nous allons nous joindre √† ceci, aux baptistes ou aux m√©thodistes." Joignons-nous √† Christ! Lib√©rez-vous de ces choses. Bien s√Ľr que chacune de ces organisations est tr√®s bien; mais elles - elles ont leurs doctrines et tout le reste, et il vous faut aller vous enqu√©rir si le surveillant g√©n√©ral voudra bien vous laisser entrer dans cette contr√©e pour y tenir une r√©union. Si vous n'enseignez pas exactement comme eux, ils vous chasseront : vous ne pouvez pas vous en tenir √† la Bible. Dieu ne veut pas de cela! Il hait cela! Tout chr√©tien n√© de nouveau le ha√Įra √©galement. La plupart de ces gens l√† sont tout √† fait... veulent faire, veulent servir et veulent communier. Mais vous ne pouvez le faire. Ils vous mettraient √† la porte. Eh bien, laissez-les vous mettre √† la porte; continuez, et recevez quand m√™me le Saint-Esprit! C'est tout √† fait exact. Mais vous voyez, il veulent avoir ces dogmes. Ils veulent vous amener l√† o√Ļ vous aurez beaucoup d'argent. Les baptistes avaient un slogan en 44 : "Un million de plus en 44!" Qu'ont-ils obtenu?
E-69 C'est comme le disait le grand évangéliste Billy Graham, quand il était à Louisville : "Je me rends dans une ville..." Il disait : "Saint Paul pouvait se rendre dans une ville. Il pouvait faire un converti; l'année suivante, quand il y retournait il - il y en avait trente, à partir de celui-là; des arrière-arrière-arrière-arrière-arrière petits-enfants issus de cette seule conversion." Il dit : "Moi, je vais dans une ville, j'en appelle trente mille, l'année suivante, lorsque je reviens, je ne peux pas en trouver trente!" En disant cela, il a fait une bonne déclaration, mais je ne crois pas malgré tout que notre cher frère ait raison. Il a dit : "Vous prédicateurs fainéants! Il dit : "Je vous donne leurs noms et adresses; vous vous asseyez, les pieds sur le bureau, et leur écrivez une lettre, au lieu d'aller leur parler!"
E-70 Je - je l'ai admiré en quelque sorte pour cela. J'aime qu'un homme soit ce qu'il est, et non pas un hypocrite; tenez simplement ferme et soyez ce que vous êtes! C'est ce que j'aime! Mais j'aimerais demander : "Billy, qui était là pour s'occuper de ce converti que Paul avait fait? La vérité en cela, Billy, si seulement vous pouvez cesser de le faire venir pour qu'il serre la main, s'avance et dise : "Oui, j'accepte Jésus comme mon Sauveur personnel" mais que vous le gardiez là jusqu'à ce qu'il meure, pourrisse et naisse de nouveau du Saint-Esprit; la personne fera de nouveaux convertis."
E-71 Fr√®re, vous √™tes... il est un feu p√©tillant, et vous ne pouvez pas l'√©teindre! Il est comme une maison en feu par un jour de grand vent, vous n'y pouvez rien! Oh, il se propage partout, fr√®res, un vrai converti de Christ ne peut pas se tenir tranquille. Il... Il avance! Oh, je suis si heureux! Oh! la la! Ce bapt√™me du Saint-Esprit √† l'ancienne mode qui enflamme votre √Ęme (Amen) car je ne peux rester tranquille, le vent souffle sur nous, le vent imp√©tueux souffle continuellement sur vous! Je continue simplement √† l'alimenter en bois et continue √† avancer. Certainement! Personne n'avait √† s'occuper des convertis de Paul; Paul les amenait assez profond√©ment en Christ au point qu'ils mouraient √† eux-m√™mes et vivaient en Christ, et Lui faisait le reste! C'est vrai. C'est ce qu'il en est.
E-72 Les frères baptistes sont de braves gens. Mais un million de plus, à quoi cela sert-il? Vous avez un million de noms de plus. Eh bien, asseyez-vous et prenez-en quelques-uns si vous voulez les inscrire là-dessus. C'est très bien; mais, frères, ce dont nous avons besoin, c'est des noms inscrits dans le Livre de Vie de l'Agneau immolé dès la fondation du monde, lavés dans le Sang, remplis du Saint-Esprit, accompagnés de miracles et de prodiges.
E-73 Fouillez dans l'histoire. Je voudrais que vous vous procuriez tous le "Concile de Nic√©e" et que vous lisiez ces choses pour voir comment les martyrs ont brandi cette flamme de Pentec√īte! Maintenant, je vais vous dire, fr√®res, vous les baptistes, les m√©thodistes, qui que vous soyez, que la v√©ritable et authentique Lumi√®re, ce n'est pas l'organisation pentec√ītiste d'aujourd'hui; mais la v√©ritable et authentique Lumi√®re, c'est l'exp√©rience de la Pentec√īte. Eh bien, j'ai donc √©tudi√© jour apr√®s jour l'histoire. Je fouille cette histoire dans tout ce que j'ai pu trouver, et c'est cette flamme de la Pentec√īte qui est rest√©e allum√©e depuis la Pentec√īte, jusqu'aujourd'hui. Certainement! Mais elle a √©t√© rejet√©e...
E-74 Certains d'entre eux disent : "Eh bien, la grande Eglise catholique a r√©sist√© aux temp√™tes. Eh bien, cela prouve qu'elle est la v√©ritable √©glise!" Eh bien, √ßa ne m'√©tonne pas qu'elle se soit maintenue en vie, vu qu'elle avait derri√®re elle l'Etat et tout le reste. Mais ce qui est - ce qui √©tonne, c'est ce petit groupe qui a √©t√© rejet√©, cette petite minorit√© qui a √©t√© mise √† la porte, jet√©e en prison, sci√©e en morceaux. Comment ont-ils pu m√™me se maintenir en vie? C'est parce que l'Esprit du Dieu vivant se mouvait en eux! Et tous les d√©mons du s√©jour des morts ne peuvent pas pr√©valoir contre Elle! "Sur cette pierre, Je b√Ętirai mon Eglise, et les portes du s√©jour des morts ne pr√©vaudront point contre Elle." C'est cela, la v√©ritable chose! C'est ce qui donne le Saint-Esprit √† ces pr√©dicateurs m√©thodistes et aux autres ici. Cela les fait lever, cela vous fait quelque chose. Cela ne faillira point.
E-75 Achab, cet hypocrite... vous voyez, il est pass√© outre et il s'est dit : "Si je pouvais seulement me consolider maintenant et poss√©der cette grande nation! Et si j'√©pouse la fille de ce vieux gars l√†-bas, eh bien, nous - nous serons des amis." Que faisait-il? Il vendait tout simplement son droit d'a√ģnesse!
E-76 Eh bien, lorsque cette Eglise protestante retourne r√©ellement √† l'Eglise catholique pour s'unir √† l'Eglise catholique, cela donnera les m√™mes r√©sultats qu'autrefois. Achab a v√©cu √† une √©poque o√Ļ...
E-77 C'est arriv√© trois fois. Il passait par l'exp√©rience de minuit du p√®lerinage d'Isra√ęl; et ici, c'√©tait encore minuit, et nous arrivons de nouveau √† minuit aujourd'hui. Trois g√©n√©rations avant celle-ci sont pass√©es par ceci, par ceci, par ceci.
E-78 Maintenant si vous remarquez, Achab √©pousa J√©zabel pour affermir son peuple. C'est exactement ce que fit Constantin. Il √©rigea une tr√®s grande √©glise, prit l'autel et fit un grand marbre, v√™tit cet homme (le pape) somptueusement et l'√©tablit l√†-dessus. Et il √©tait un dieu vivant, il pouvait leur parler et - et les gens lui confessaient leurs p√©ch√©s et cela plaisait bien √† cette vieille √©glise ti√®de, et ils s'√©gar√®rent. Certainement! C'est cela! Eh bien, mais cela ne pouvait pas satisfaire l'homme n√© de nouveau quand on a adopt√© cela et qu'on a ensuite introduit des c√©r√©monies pa√Įennes consistant √† r√©citer les pri√®res. Qu'avaient-ils fait? Ils avaient abaiss√© Jupiter pour √©lever Pierre. Ils avaient abaiss√© V√©nus pour √©lever Marie! Et cela introduisit - introduisit le paganisme parmi les chr√©tiens!
E-79 Et lorsque Achab √©pousa J√©zabel, il fit exactement la m√™me chose! Il introduisit l'idol√Ętrie en Isra√ęl. Et que fit J√©zabel? Elle tua tous les proph√®tes sur lesquels elle put mettre la main. Est-ce vrai? Les papes firent de m√™me. Tout vrai chr√©tien sur lequel on put mettre la main, a √©t√© mis √† mort.
E-80 Mais il y avait une √©toile pour cet √Ęge : le vieil Elie! Oh, bien s√Ľr que oui. Il n'avait pas peur de le leur dire! Oh, non! Il √©tait l'√©toile de Dieu pour cet √Ęge-l√†. Un jour, il en arriva jusqu'√† dire : "Seigneur, je suis rest√© moi seul!"
E-81 Dieu lui r√©pondit : "Maintenant, un instant, un instant, un instant, Elie! (Uh, uh) J'en ai encore sept cents qui sont cach√©s partout l√†-bas. Vous voyez? Tu ne sais pas o√Ļ ils sont! Ils sont l√†-bas, parmi les pharisiens, les saduc√©ens, les baptistes, les m√©thodistes et les presbyt√©riens, mais Je - Je vais les faire sortir de l√†; attends seulement. Vous voyez? Ils sont l√†! Il y a... Ils sont - ils sont - ils sont √† Moi, et ils ne fl√©chiront pas du tout le genou devant Balaam!" Mais le vieil Elie √©tait la Voix de Dieu en ce jour-l√†. Il √©tait certainement le type m√™me de la Voix de Dieu lors de la premi√®re Venue de Christ, et il sera encore le type de la Voix lors de la seconde Venue de Christ, conform√©ment aux Ecritures.
E-82 Eh bien, nous voyons que cette petite J√©zabel, lorsqu'elle est arriv√©e l√†, son vrai objectif √©tait d'abattre tous les autels de Dieu pour √©lever ses propres autels. Et elle amena les Isra√©lites √† se prosterner devant une idole. C'est exactement ce que fit Constantin lorsqu'il institua l'Eglise catholique. Il introduisit le paganisme dans la - l'√©glise chr√©tienne, et amena les chr√©tiens √† se prosterner devant les idoles. C'est exactement l'√Ęge des t√©n√®bres, une fois de plus : l'√Ęge des t√©n√®bres d'Isra√ęl et l'√Ęge des t√©n√®bres de - de l'√©glise: Se prosterner devant les idoles! Et Elie √©tait l'√©toile pour son temps.
E-83 Et c'est ce qui poussa tout Isra√ęl √† adorer Balaam, et c'est ce que fit √©galement l'Eglise catholique √† Thyatire.
E-84 Maintenant, je voudrais que vous remarquiez encore quelque chose de frappant ici; j'ai trouvé ceci dans mes livres d'histoire. Jésus dit qu'elle se disait prophétesse : "Cette femme Jézabel qui se dit (se dit) prophétesse." Maintenant, vous voyez, l'Eglise catholique ne permet pas à ses fidèles de lire la Bible, parce qu'ils disent que le prêtre est le seul qui puisse deviner divinement cette Parole.
E-85 Eh bien, la vraie interprétation revient au prophète. Un prophète a l'interprétation divine de la Parole de Dieu. C'est tout à fait exact. Comment peut-on dire de quelqu'un qu'il est prophète et dire ensuite qu'il a une fausse révélation? C'est encore la même chose. Cela n'a pas plus de sens que de parler de la filiation éternelle. Voyez, voyez? Vous voyez, c'est - c'est le - un prophète, c'est "Celui qui prédit avec exactitude, celui à qui vient la Parole de Dieu, à qui vient la révélation." Le terme prophète signifie "annonciateur de la Parole divine". Jésus a dit : "Lorsqu'il y aura parmi vous quelqu'un qui est spirituel ou un prophète, Moi l'Eternel, Je lui parlerai. Si ce qu'il dit s'accomplit, alors écoutez-le, Je suis avec lui. Si cela ne s'accomplit pas, alors ne l'écoutez pas." C'est tout! C'était la - c'était la divine Parole de Dieu, et la Parole du Seigneur venait aux prophètes.
E-86 Or, les gens disaient que l'√©glise √©tait √† ce moment-l√† une proph√©tesse. Eh bien, rappelez-vous maintenant que cela est chang√© en nicola√Įsme; cela est chang√© en "elle". Comprenez-vous cela? Une J√©zabel! Eh bien, hier soir, c'√©tait la "doctrine de Balaam (Vous voyez?), la doctrine des Nicola√Įtes, et la doctrine de Balaam.
E-87 Eh bien, ce fut Balaam qui fit d'Isra√ęl une prostitu√©e. Et qu'ont fait les - les - les Nicola√Įtes? Ils ont fait une organisation. Ainsi, si vous m√©langez ces deux choses, vous l'obtenez, "elle, l'√©glise". C'est certain! Apocalypse 17 : "La grande prostitu√©e qui est assise sur les grandes eaux". Une femme, une prostitu√©e. Qu'est-elle, ou plut√īt comment peut-elle √™tre une prostitu√©e? En se livrant √† l'impudicit√©, l'impudicit√© spirituelle, interpr√©tant mal la Parole pour le peuple. Eloignez-vous de ce fanatisme! C'est vraiment du fanatisme. C'est vrai.
E-88 Maintenant, vous voyez, elle se dit prophétesse : "Nous sommes les seuls! Nous sommes le concile! Nous sommes encore le concile de Laodicée, un concile d'hommes, et nous avons décidé ceci, ceci et comme ceci. C'est pourquoi, écoutez-nous!" Mais...
E-89 Ce - ce jeune pr√™tre qui reste par ici me questionne au sujet d'Elisabeth Frazier, plut√īt au sujet de la fille Frazier. Il dit : "Le - le cardinal veut savoir si vous... ou plut√īt l'√©v√™que, si vous avez baptis√© cette fille Frazier. Il dit : "Elle devient catholique." Je dis : "Oui, je comprends cela." Il dit : "L'avez-vous baptis√©e?" Je dis : "Oui, monsieur." Il dit : "Comment l'avez-vous baptis√©e?"
E-90 Je répondis : "Du baptême chrétien." Il dit : "Eh bien, qu'entendez-vous par là?" Je dis : "Le baptême chrétien, tel que la Bible l'enseigne. Il n'y a qu'une seule façon d'être baptisé, c'est du baptême chrétien. Tous, dans la Bible, ont été immergés dans l'eau au Nom de Jésus-Christ."
E-91 Il prit note de cela et se mit à écrire comme cela. Il dit : "Vous savez, l'Eglise catholique faisait cela."
E-92 Je dis : "Quand? demandai-je. J'ai ici tous les livres de l'histoire ancienne que j'ai pu me procurer √† Londres et ailleurs." Ainsi, je peux √©tudier quand cette heure va venir, o√Ļ quelque chose va se passer. Vous voyez? Je lui dis : "Je - je - je voudrais savoir o√Ļ." Il me r√©pondit : "Oh, dit-il, dans la Bible." Je dis : "Vous dites que...?" Il me dit : "J√©sus a organis√© l'Eglise catholique." Je lui dis : "Pierre √©tait-il donc le premier pape?" Il me dit : "C'est tout √† fait certain!"
E-93 Je dis : "Je croyais que l'Eglise était infaillible et qu'elle ne changeait pas, et que toutes les messes étaient dites en latin afin qu'il n'y ait pas de changement."
E-94 Il dit : "C'est vrai."
E-95 Je dis : "Eh bien, lui dis-je, vous avez certainement fait quelques changements depuis ce temps. Si cette Bible est un livre catholique, alors, je suis un catholique à l'ancienne mode!" Vous voyez? C'est vrai! Je dis : "Je suis donc un catholique à l'ancienne mode!" Et je dis : "Cela avait certainement..."
E-96 Il me dit : "Eh bien, maintenant (Voyez?), la Bible n'est que l'histoire de l'Eglise catholique. Il dit : "Dieu est dans Son église."
E-97 Je dis : "Dieu est dans Sa Parole." C'est vrai!
E-98 "Que Ma Parole soit reconnue pour vraie, et la parole de tout homme pour un mensonge." Et ici sur... ce Livre de l'Apocalypse est le seul Livre (laissez-moi le répéter) que Jésus ait signé de Son Nom. Et la première chose qu'Il fit, fut de révéler Sa divinité, et Il l'a fait complètement. Il a dit : "Si quelqu'un en retranche ou y ajoute quelque chose, sa part de même sera retranchée du Livre de Vie. Heureux celui qui lit ou qui entend, et maudit quiconque y ajoutera quelque chose ou en retranchera quelque chose. Voilà! Vous voyez donc le danger. N'ajoutez donc rien; laissez-La telle qu'Elle est, et continuez à aller de l'avant.
E-99 L'Esprit vous La révélera, si seulement vous pouvez être humble! Vous voyez? C'est vrai! Eh bien, ce n'est donc pas compliqué! Dieu... Jésus a loué le Père, en disant : "Je Te loue, Père, de ce que Tu as caché ces choses aux yeux des rabbis, des évêques, des cardinaux et des surintendants généraux, et l'as révélé aux enfants qui veulent apprendre!"
E-100 Voyez, ce qu'il vous faut; c'est une révélation de Dieu qui ne peut venir que telle qu'Il l'a dite là : "Qui dit-on que Je suis?"
E-101 Il répondit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu Vivant!"
E-102 Il dit : "Simon, ce n'est pas dans un s√©minaire que tu as appris cela. (Vous voyez?) Personne ne te l'a jamais dit. Cela vient, c'est une r√©v√©lation venant du Ciel. Et sur cette pierre, Je b√Ętirai Mon Eglise, et les portes du s√©jour des morts ne pr√©vaudront point contre Elle."
E-103 C'est exactement la révélation qu'Abel reçut au commencement. Autrefois c'était la révélation; c'est encore la révélation, et ce sera toujours la révélation. C'est vrai!
E-104 Eh bien, nous voyons ici qu'elle √©tait donc une femme, et une femme repr√©sente une √©glise. Est-ce vrai? Pourquoi Christ vient-Il? Pour une √©pouse, une femme, une vierge chaste! Et cette vieille femme-ci pr√©tendait √™tre la - l'Eglise de Dieu. Mais en r√©alit√©, elle √©tait orn√©e de richesses et de perles et tout, et elle avait une coupe de souillures de son impudicit√© et elle enivrait tous les rois de la terre du vin de cette coupe. Est-ce vrai? Maintenant, nous voyons ici qu'elle est appel√©e J√©zabel. Et J√©zabel, le mal que fit J√©zabel, aussit√īt qu'elle prit le pouvoir au milieu des isra√©lites, fut qu'elle les mit √† mort et fit tout son possible pour - pour dresser ses propres autels. Est-ce vrai? C'est exactement ce qu'a fait l'Eglise catholique. Exactement!
E-105 Mais lisons maintenant un peu plus loin. Cela va vous irriter. Quelquefois, quand vous êtes irrité, vous mangez un peu plus. ...se dit prophétesse (Maintenant, si elle dit : Je suis la seule interprète de la Parole); pour enseigner et séduire mes serviteurs pour qu'ils se livrent à l'impudicité et qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.
E-106 Le fr√®re qui m'a questionn√© au sujet du serpent et du fait de manger du fruit dans le jardin d'Eden, vous voyez ce que c'est, n'est-ce pas? Il a dit: "manger"? Ce que c'√©tait, c'√©tait spirituel. Vous voyez? Et le... et... Et je lui ai donn√© du temps, afin qu'elle se repent√ģt, et elle ne veut pas se repentir de son impudicit√©. Voici, je vais la jeter sur un lit... (Quel genre de lit? Celui de la mondanit√©. C'est exactement ce qu'elle devra voir)... et envoyer une grande tribulation √† ceux qui commettent adult√®re avec elle, √† moins qu'ils se repentent de leurs oeuvres. (Ils entrent dans la grande tribulation) Et... je ferai mourir de mort ses enfants..
E-107 Ho! c'est quoi? Cette pauvre fille-là avait des enfants! Maintenant, Apocalypse 17, combien... Vous étiez tous ici hier soir, je suppose. Bien! Apocalypse 17; cette vieille prostituée, l'Eglise catholique était... elle a été appelée prostituée, et elle était la mère des prostituées. Ce ne pouvait être des garçons, c'étaient des églises.
E-108 Maintenant, d'o√Ļ vient l'Eglise luth√©rienne et toutes ces √©glises? D'o√Ļ viennent toutes les organisations? Quand cela a-t-il commenc√©? A Laodic√©e? Les nicola√Įtes ont fini par entrer l√†-dedans, et une fois de plus, c'est exactement la m√™me chose. Vous n'y pouvez rien, fr√®res. Le pauvre Elie a cri√© l√† contre ces choses en son temps. Jean a cri√© l√† contre cela en son temps. Certainement. Ne dites pas en vous-m√™mes : "Nous avons Abraham pour p√®re, car je vous dis que de ces pierres Dieu peut susciter des enfants √† Abraham. "Vous voyez? On n'y peut rien.
E-109 Donc, elle avait des enfants. Est-ce que la vraie Jézabel avait des enfants? Certainement! Ecoutez ceci : ...Je ferai mourir... ses enfants...
E-110 Comment? L'Eglise catholique, ses enfants sont les dénominations protestantes. Vous voyez, c'est exact, car ils font la même chose. Ils sont baptisés juste en elle d'un baptême bizarre, un baptême non scripturaire; des poignées de main pour recevoir le Saint-Esprit; "Père, Fils et Saint-Esprit" au lieu de "Jésus-Christ". Et ils font juste ce qui est contraire à la Bible, continuellement, et ils tombent tout droit là-dedans.
E-111 Sa fille s'appelait Athalie; A-t-h-a-l-i-e. Elle l'avait... Elle, Jézabel l'avait mariée à Joram, le fils du roi de Juda, et l'on dressa alors les autels de Baal à Jérusalem. Eh bien, vous n'avez pas besoin de consulter l'histoire pour cela, c'est dans la Bible. Vous voyez? Sa fille, Athalie, épousa le fils de Josaphat, Joram. Et ses filles firent la même chose qu'elle.
E-112 Oh, la la! ne voyez-vous pas cela? Voyez-vous comment ces organisations ont agi, fr√®res? Ils sont carr√©ment revenus par Luther et les autres, exactement, et ils se sont organis√©s au lieu de laisser le Saint-Esprit... Et les pentec√ītistes ont fait exactement la m√™me chose. Ils ne pouvaient simplement pas laisser le Saint-Esprit aller de l'avant, poursuivre Sa route et aller de l'avant; et chaque lumi√®re qui vient, examinez-la simplement √† la Lumi√®re de la Parole, puis allez de l'avant. Ils n'ont pas pu laisser le Saint-Esprit diriger, ils ont d√Ľ faire une organisation et ils se sont s√©par√©s de toute autre chose qui se pr√©sentait. Ils ont carr√©ment rebrouss√© chemin et se sont de nouveau mari√©s avec cela. Exactement. Lorsque nous arriverons √† cet √Ęge, voyez, c'est juste ce qui vous attend sur cette route. Voyez-vous? Remari√© carr√©ment √†... J√©sus dit ici : "Sa... Cette J√©zabel se dit proph√©tesse, mais je vais la jeter sur le lit de la mondanit√©, et je ferai aussi mourir de mort ses enfants. (Ne... quel genre?) -"par la mort!"
E-113 Quel est... de quelle sorte de mort ses enfants doivent-ils √™tre frapp√©s? Vous voyez qu'ils sont donc morts maintenant, morts spirituellement. Ils n'ont aucune r√©v√©lation. Ils connaissent leur organisation, ils connaissent leur cat√©chisme, ils connaissent la doctrine de leur √©glise; mais pour ce qui est de conna√ģtre Dieu, certains n'en savent pas plus qu'un Hottentot en sait sur un chevalier √©gyptien. C'est vrai. Pour ce qui est de conna√ģtre r√©ellement le Saint-Esprit. Je me demande... ils appellent - aiment traiter l'Esprit de Dieu de devin, de d√©mon, quand Il discerne les esprits, fait ces choses et chasse les maux. - "Oh, il n'est pas membre de notre d√©nomination! ces groupes, oh bof [Fr√®re Branham en fait une d√©monstration - N.D.E.], ce sont simplement des ignorants." Vous voyez! ils ne connaissent rien √† ces choses! Ensuite, ils Lui collent l'√©tiquette de J√©sus Seul, ou un genre de saint exalt√© ou - ou quelque chose de ce genre. Ils ne savent simplement pas..
E-114 Et l'heure est proche o√Ļ cela va √™tre expos√©. C'est vrai! Dieu le fera, aussi s√Ľr que je me tiens derri√®re cette chaire; car Il fera sortir de force Ses enfants, aussi certain que je me tiens ici! Le Dieu du Ciel sait cela. Si vous croyez que je suis un proph√®te du Seigneur, un serviteur du Seigneur, √©coutez-moi! Elle est tr√®s proche. Certainement!
E-115 "Je ferai mourir de mort spirituelle ses enfants." Observez-les : froids et formalistes. Observez-cela... observez notre... Nous n'avons pas à parler des baptistes et des presbytériens : nous savons qu'ils sont morts depuis des années! Quel...
E-116 Quand Luther eut son r√©veil, la justification, s'il avait... s'il avait continu√©, ce - ce grand mouvement de Pentec√īte √† l'√©poque aurait √©t√© l'Eglise luth√©rienne. La Lumi√®re √©tait venue par la sanctification, comme Wesley L'a suivie. Voyez-vous, Luther n'a pu suivre cela. Certainement pas! Ils √©taient d√©j√† des luth√©riens.
E-117 Ensuite vint alors Wesley. Qu'est-il donc arriv√© apr√®s la mort de Wesley? Ils ont organis√© cela et sont devenus des m√©thodistes wesleyens, les wes... primitifs... oh! toutes sortes de m√©thodistes. Vous voyez? Et quand... Ils avaient eu un grand r√©veil, mais quand ils se plong√®rent dans l'organisation... Que se passa-t-il quand les pentec√ītistes sont venus, parlant en langues, et apportant la restauration des dons? Ils n'ont pas pu suivre, et ils les ont trait√©s de d√©mons.
E-118 Eh bien, qu'a fait la Pentec√īte? La m√™me chose que les autres! Et o√Ļ en sont-ils? Ils sont morts et bien morts. Certainement! C'est vrai! "Je jetterai ses enfants sur un lit de - sur un lit de mort, et Je les ferai mourir." Permettez - permettez-moi de lire cela, afin que vous compreniez ici. Je pense que c'√©tait le verset 22 : Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation √† ceux qui commettent adult√®re avec elle, (la - la grande tribulation)...
E-119 C'est ce qui se passe. Eh bien, rappelez-vous, permettez-moi de m'arrêter ici un instant; cette grande tribulation est pour ceux - pour ceux qui y seront jetés, c'est pour les vierges endormies, celles qui n'avaient pas d'huile dans leurs lampes; pourtant, elles appartenaient à une organisation; c'étaient de braves gens qui allaient à l'église et tout; mais quand elles sont venues chercher de l'huile, il était alors trop tard. Voyez-vous, elles ont été précipitées dans la grande tribulation, elles y sont passées; l'Eglise catholique passera par la grande tribulation, et tous ses enfants avec elle. ... à moins qu'ils ne se repentent de leurs oeuvres.
E-120 Eh bien, il ne s'agit pas des enfants qui sont l√†-dedans, mais de l'√©glise elle-m√™me, ce sont ses enfants qui constituent ces organisations. Il ne s'agit pas des gens qui s'y trouvent, comme ces pauvres catholiques, baptistes, presbyt√©riens, ou pentec√ītistes. J'ai piti√© d'eux. Simplement : "Bon, je..." - Etes-vous un chr√©tien? - Eh bien, je suis presbyt√©rien. Oh!
E-121 Le fait de mettre une selle √† un cochon n'en fait pas un cheval de course, cela n'a rien √† voir! Que pouvez-vous donc √† cela? Eh bien, rien du tout! Je ne dis pas cela pour plaisanter; c'est - ceci n'est pas un endroit pour les plaisanteries, car il s'agit ici - ici, c'est l'Evangile. Vous voyez? Je voulais seulement donner une illustration. Voyez-vous, mais cela - c'est vrai. Vous voyez, cela ne - ne doit plus rien √† voir avec la chose! - Je suis pentec√ītiste!
E-122 Cela ne doit plus rien √† voir avec la chose! Vous pouvez √™tre membre de je ne sais combien de ces organisations, mais √™tes-vous un enfant de Dieu n√© de nouveau? Aimez-vous r√©ellement tout le monde de tout votre coeur, de toute votre √Ęme, et aimez-vous Dieu, et √™tes-vous quotidiennement... quoi qu'on vous fasse? Si vous vous dressez et faites : "Mmm," comme une scie circulaire, cela montre que le Saint-Esprit s'est retir√© - si jamais vous L'aviez eu!
E-123 Observez : ... à moins qu'elle ne se repente de ses oeuvres; et je ferai mourir de mort ses enfants...
E-124 "Ses enfants", celles de Jézabel. Que fit donc Jézabel? Elle maria sa fille là dans l'autre camp, celui de Juda, dans le camp de Juda. Eh bien, observez-en l'application spirituelle! Peut-être que je vais pouvoir vous expliquer cela. Tenez, observez ceci attentivement maintenant!
E-125 Voici J√©zabel et Isra√ęl. Mais voila Juda, un autre gars l√†-bas, un autre; ici c'est Josaphat. Tr√®s bien!. Maintenant, celui-ci, c'est Achab; bon voici J√©zabel ici √† l'int√©rieur. Elle s'est donc amen√©e ici, et a entra√ģn√© tout Isra√ęl dans l'idol√Ętrie.
E-126 C'est exactement ce qu'a fait l'Eglise catholique l√† en son temps, lorsque Constantin unit les nicola√Įtes (ceux qui √©taient froids et formalistes) √† la - √† la - l'√©glise et au paganisme, et qu'il cr√©a une forme pa√Įenne du christianisme. Je ne veux pas blesser vos sentiments, √† vous les catholiques, mais j'ai une responsabilit√© devant Dieu. L'Eglise catholique n'est rien d'autre qu'une forme pa√Įenne du christianisme, avec les superstitions, les idoles et tout le reste (C'est tout √† fait vrai), ce n'est qu'une forme pa√Įenne. Eh bien, c'est la v√©rit√©! M√™me si je mourais en ce moment : c'est la v√©rit√©! Les protestants aussi se plongent carr√©ment dans la m√™me chose, simplement dans une autre cat√©gorie.
E-127 Maintenant, observez ce que J√©zabel a fait. Ensuite, vous voyez, le - le diable... Elle s'√©tait tellement livr√©e qu'elle entra√ģna ses filles. De l√† une fille naquit, et cette fille partit l√†-bas, vers ce grand homme saint pour √©pouser le fils de celui-ci et elle introduisit l√† dans cette r√©gion cette m√™me chose qui venait de Josaphat.
E-128 Ainsi, les vrais nicola√Įtes, les nicola√Įtes froids et formalistes qui cherchaient √† avoir une organisation, se sont alors alli√©s √† cela. Et observez ensuite cette m√™me chose. Ils ont alors pris J√©zabel (l'Eglise catholique), et l√† elle a pris sa fille (ses organisations) pour l'unir carr√©ment avec ceux-l√†, leur faisant la m√™me chose. "Je ferai mourir de mort ses enfants", la mort spirituelle. Ils sont morts en s'organisant ,la premi√®re chose, vous savez, tout l'Esprit s'en est all√©.
E-129 Dites-moi. Permettez-moi de vous poser une question, n'importe quel historien ici pr√©sent (et je sais qu'il y en a cinq ou six assis ici), je voudrais que vous veniez me montrer un passage des Ecritures ou - ou - ou un texte de - d'histoire montrant qu'une de ces √©glises, apr√®s qu'elle fut retomb√©e dans l'organisation, se soit de nouveau relev√©e et cela par un r√©veil. Dites-le-moi! Quand elles se sont organis√©es, ont-elles jamais eu un r√©veil, apr√®s qu'elles se furent organis√©es? Bien s√Ľr que non! L'Esprit les quitta. Et j'y inclus aussi les pentec√ītistes!
E-130 Lorsque les b√©n√©dictions de la Pentec√īte descendirent, vous parliez tous en langues, vous les anciens, vous avez re√ßu ces glorieuses b√©n√©dictions de la Pentec√īte et tout, quand elles descendirent. Peu de temps apr√®s, vous avez eu ce que vous avez appel√© le Concile G√©n√©ral. L'organisme, c'est tr√®s bien, mais pas l'organisation! Vous savez , pour commencer vous ne pouviez pas supporter ces choses, et vous avez d√Ľ retourner carr√©ment en arri√®re pour devenir des "enfants de Satan" et vous organiser.
E-131 Puis une autre Lumi√®re vint, concernant le Nom de J√©sus-Christ. Alors, ils devinrent tout pr√©tentieux et dirent : "Dieu soit b√©ni, si vous n'avez pas le Nom de J√©sus, vous allez en enfer. Nous, nous L'avons, mais vous, vous ne L'avez pas!" Qu'ont-ils fait? Ils sont simplement morts juste l√† et ont fait de cela une organisation. Vous voyez? Au lieu de laisser la Lumi√®re Se r√©pandre simplement dans l'√©glise, o√Ļ elle aurait automatiquement pris Sa place, vous vous organisez! Qu'est-ce? Une enfant de J√©zabel! Et elles sont toutes mortes en m√™me temps.
E-132 Maintenant, j'aimerais vous poser une question. Est-ce que les Assembl√©es de Dieu, les unitaires, ou - ou tous les autres se sont jamais lev√©s dans un grand r√©veil uni? Pas du tout! Le dernier r√©veil √©tait √† peine termin√© que le Saint-Esprit est descendu √† la rivi√®re (beaucoup d'entre vous y √©tiez) en 1933, et cette grande r√©union de gu√©rison qui devait balayer le monde devait avoir lieu, mais cela n'est jamais venu par une quelconque organisation. Dieu √©tait sorti de ces organisations et a suscit√© pratiquement un pa√Įen pour commencer ce r√©veil. Et regardez ce que cela a donn√©! Voyez?
E-133 Ces organisations, dès qu'elles s'organisent, elles meurent. Il a dit : "Je ferai mourir de mort ses enfants." Oh! la la! Je sais que vous... Ne m'en voulez pas, mais je... si tout en sachant cela je ne vous le disais pas, je serais un vil hypocrite et Dieu m'en tiendrait pour responsable. J'aimerais être comme Paul, annoncer tout le conseil de Dieu. C'est vrai! Bien! Bien!
E-134 Ils ont donc construit des autels √† J√©rusalem! Eh bien, j'aimerais voir... Et quand J√©zabel √©pousa Achab, elle apporta des images devant lesquelles Isra√ęl devait se prosterner. De m√™me, la doctrine nicola√Įte, en se mariant au paganisme, abaissa Jupiter pour mettre Pierre √† la place; et Marie rempla√ßa V√©nus, et comme le dit la Bible : "Elle fit p√©cher tout Isra√ęl."
E-135 L'Eglise catholique, comme l'avait fait J√©zabel pour sa fille, a fait que toutes ses filles s'allient √† une organisation, et tout ceci est p√©ch√©. Bien, lorsque la hi√©rarchie fut √©tablie et que le pape Boniface - Boniface III acc√©da au tr√īne, ils eurent un - un dieu sur un tr√īne, ils n'eurent plus besoin du bapt√™me du Saint-Esprit dans l'√©glise. C'est vrai. Ils avaient des credos et des choses formalistes, et ils ont poursuivi leur chemin.
E-136 Et lorsque l'organisation adopta le même dogme, elle mit fin à la liberté du Saint-Esprit dans l'église (baptiste, presbytérienne, méthodiste, et autres). C'est ce qu'elles ont fait! Et nous les voyons se dessécher progressivement et mourir, comme Jésus l'avait dit concernant la vigne. Or, tous les miracles et prodiges du Saint-Esprit étaient considérés comme étant des choses du passé. Et elles se sont enrichies comme elle. C'est ainsi qu'elle a fait pécher le monde entier; en effet, elle est allée, elle et ses filles, vers toutes les nations. C'est vrai!
E-137 Maintenant, remarquez donc comment Il l'appelle dans un autre √Ęge de l'√©glise. Remarquez comment Il l'appelle! Voyez comment Il plaide ici √† la fin pour faire sortir Son reste, pour l'amour des √©lus, rien qu'un petit nombre, car aucune chair ne serait sauv√©e si... pas d'autre.
E-138 Selon que cela est écrit dans Apocalypse 13:6. (Voulez-vous étudier cela juste un instant?) Car Il dit qu'Il... que "cette femme fit que tous reçussent une marque (c'est ce qu'a fait cette bête), fit que tous reçussent une marque (pauvres, grands, quels qu'ils soient), la marque de la bête" qui est l'Eglise catholique romaine.
E-139 Soit elle, soit les autres, ont fait une image... Dans Apocalypse 13:14, ils ont fait une image √† la b√™te. Vous - vous... Je suppose que vous √™tes tous en train de lire cela. Sinon, eh bien, ouvrons l√† et lisons-le. Apocalypse 13:14: "Et elle s√©duisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui √©tait donn√© d'op√©rer en pr√©sence de la b√™te (c'est la conf√©d√©ration des √©glises), de faire en pr√©sence de la b√™te, disant aux habitants de la terre de faire une image √† la b√™te qui avait la blessure mortelle... (le paganisme)... re√ßue par l'√©p√©e et qui vivait... (par la papaut√©, la Rome pa√Įenne devenant la Rome papale. Vous voyez.)
E-140 "Lui faire une image"! Qu'est-ce que cela serait? Exactement ce qu'ils font maintenant m√™me en entrant dans cette conf√©d√©ration des √©glises: "Toutes les √©glises sont membres de cette organisation, toutes forment un seul groupe. Maintenant elles ont une Bible! D'ailleurs, le pape Jean les a tous invit√©s √† revenir, l'archev√™que de Cantorb√©ry, tous s'en vont! Et vous savez, toutes ces √©glises reviennent d'abord vers leur "maman" parce qu'elles sont au d√©part des prostitu√©es. Vous voyez? Vous voyez? Vous voyez? Elles disent : "Nous allons toutes nous r√©unir pour une grande cause pour combattre le communisme!" Et elles ne savent pas que Dieu a suscit√© le communisme (je pourrais prouver cela par la Bible) et a m√™me mis dans leur pens√©e de venger les saints, le sang qu'elles ont r√©pandu sur la terre. Dieu a suscit√© le communisme exactement comme Il l'a fait avec le roi N√©bucadnetsar pour - pour ch√Ętier Isra√ęl. Il a √©tabli le communisme qui, un jour, fera dispara√ģtre Rome de la carte d'un seul coup. C'est exact. Die l'a dit. C'est vrai. Je suis contre le communisme; cela est anti-Dieu. Certainement. Mais n'accordez pas beaucoup d'importance au Rideau de fer, observez donc le Rideau de pourpre. Lisez le "Livre des Martyrs" de Foxe, et vous verrez que cela est vrai.
E-141 Eh bien, nous voyons o√Ļ... et vous voyez donc ici qu'elle a fait que tous les riches et tous les pauvres re√ßussent une marque; mais il y a une cat√©gorie qu'elle ne pouvait pas toucher! Savez-vous cela? Apocalypse 13.8. Ecoutez ceci. Permettez que je lise cela.
E-142 E-142 "Puis je vis monter de la mer une b√™te qui avait dix cornes et sept t√™tes, et sur ses cornes... diad√®mes, et sur ses t√™tes des noms de blasph√®me... (Ce sont les sept collines; nous avons vu tout cela hier soir, vous savez.) Et la b√™te que tu vis √©tait semblable √† un l√©opard, et... pieds comme - comme ceux d'un ours, et sa gueule... la gueule d'un lion; et le dragon... (qui √©tait le d√©mon roux qui se tenait devant la femme pour d√©vorer son enfant, nous savons tous que c'est Rome)... lui donna... puissance et son tr√īne, et une grande autorit√©. Et je vis l'une de ses t√™tes comme bless√©e √† mort... (le paganisme, voyez-vous?)... mais sa blessure mortelle fut gu√©rie... (le pape prend sa place, s'unissant avec le christianisme, avec les nicola√Įtes)... et toute la terre √©tait dans l'admiration derri√®re la b√™te."
E-143 Le catholicisme s'est répandu dans toutes les nations qui sont sous les cieux. C'est vrai! C'est comme Daniel l'a dit au sujet du fer se mélangeant avec l'argile, et tout.
E-144 Je voudrais encore vous dire une petite chose √† ce sujet, ce fer et cette argile. L'avez-vous remarqu√©, vous en ai-je d√©j√† parl√©, cette derni√®re grande conf√©rence qu'ils ont tenue, o√Ļ Khrouchtchev a enlev√© sa chaussure et a frapp√© la table avec? Cinq pays orientaux et cinq pays occidentaux s'√©taient r√©unis; Khrouchtchev √©tait √† la t√™te des pays de l'Est et Eisenhower √† la t√™te des pays de l'Ouest. Ce sont les deux grands chefs, les deux gros orteils : Khrouchtchev, en russe, signifie "argile"; Eisenhower, en am√©ri... en anglais, signifie "fer". Nous sommes √† la fin! Et ils ador√®rent le dragon, parce qu'il avait donn√© l'autorit√© √† la b√™te, en... (c'est le sujet de notre prochain message ici au Tabernacle, vous saisissez)... et ils ador√®rent la b√™te, en disant : Qui est semblable √† la b√™te, et qui peut combattre contre elle?
E-145 En d'autres termes, suivez ceci. Eisenhower est un grand personnage ici aux Etats-Unis, mais à Rome il n'est rien, et en Russie, il n'est rien. Khrouchtchev est un grand en Russie, mais aux Etats-Unis il n'est rien. Mais il y a un homme qui est grand partout, c'est le pape! C'est vrai! "Organisons-nous tous ensemble, et unissons-nous!"
E-146 E-146 Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; - et il lui fut donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois. Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu... (prêchant des doctrines qui étaient des commandements d'homme; emportés, enflés d'orgueil, et aimant le plaisir, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force)... pour blasphémer son nom... (ils ont pris Père, Fils et Saint-Esprit, au lieu de Seigneur Jésus-Christ, voyez?)... et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le... dans - dans le ciel. Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints... (c'est là que commence la persécution)... et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. Et tous les habitants de la terre - terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé." (Oh, oh, oh, oh, oh!) "La fondation du monde." Nos noms, si jamais ils ont été écrits dans le Livre, ils Y ont été à ce moment-là. Jésus a dit : "Nul ne peut venir à Moi si le Père ne l'attire premièrement, et tout ce que le Père M'a donné viendra à Moi. Mes brebis entendent Ma voix (C'est ça la Nourriture, vous voyez?) et... un étranger."
E-147 Alors quelqu'un dit : "Eh bien, je me suis joint à une église, je suis aussi bon que vous!" Cela n'est pas la Nourriture des brebis!
E-148 Voici la Nourriture des brebis : "Assis ensemble dans les lieux célestes en Christ!" Oh, Il est si merveilleux, n'est-ce pas? Bien.
E-149 Bon, d√©p√™chons-nous pour terminer, car nous avons - nous avons d√©pass√© l'heure maintenant. Bien : "Mais, je dis..." Voyons maintenant je - je lis le verset 23 : ... et je ferai mourir de mort ses enfants; et toutes les Eglises conna√ģtront que je suis celui qui sonde les reins et les cŇďurs, et je vous rendrai √† chacun selon vos oeuvres. A vous, √† tous les autres de Thyatire, qui ne re√ßoivent pas cette doctrine... (Quelle sorte de doctrine √©tait-ce? Les organisations, les √©v√™ques, les archev√™ques et les papes. Vous voyez?)
E-150 "Qui ne re√ßoivent pas cette doctrine..." Eh bien, nous avons d√©couvert dans la Bible hier soir qu'Isra√ęl, lorsqu'il traversa Moab, n'√©tait pas une nation. Ils habitaient sur la surface de la terre, et ils √©taient un peuple libre. N'est-ce pas? C'est un type; ils erraient, vivant sous des tentes et tout... Les groupes Pentec√ītistes, ceux de la vraie Pentec√īte, font pareillement; ils errent de lieu en lieu. Vous voyez? Bien! ...qui ne re√ßoivent pas cette doctrine... (mais qui s'organisent, faisant de cela une grande organisation)... qui n'ont pas ceci, et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan...
E-151 Souvenez-vous donc que nous avons d√©couvert o√Ļ se trouvait le tr√īne de Satan. Hier soir, nous l'avons ramen√© au commencement. O√Ļ √©tait son tr√īne au commencement? A Babylone! Et Babylone... Quand la - la hi√©rarchie, quand le roi-pr√™tre de Babylone √©tait poursuivi par les conqu√©rants chald√©ens, il vint √† Pergame avec, et fit que son tr√īne... d√©pla√ßa son tr√īne du pays de Shin√©ar √† Pergame. Nous avons lu cela hier soir dans les livres d'histoire. Et alors, il s'y mit et cr√©a alors l'Eglise catholique qui est toujours la Babylone m√®re. Bien! "... le tr√īne de Satan - et le tr√īne de Satan, comme on le dit : Je ne mets plus sur vous d'autre fardeau...
E-152 Il n'y aura plus d'autre fardeau; sauf celui que vous avez d√©j√†. Cette petite minorit√© qui est l√†-dedans, voyez-vous, a √©t√© √©cras√©e compl√®tement dans cet √Ęge des t√©n√®bres. Eh bien, ils ont d√Ľ endurer cela pendant presque quinze cents ans. ...seulement, ce que vous avez, retenez-le jusqu'√† ce que je vienne... (En d'autres termes : Vous avez encore la b√©n√©diction de la Pentec√īte dans votre coeur. Retenez cela jusqu'√† ce que je vienne vous secourir, car le prochain √Ęge vient bient√īt)... A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'√† la fin mes oeuvres - je donnerai autorit√© sur les nations. Et il les pa√ģtra avec une verge de fer, comme on brise le vase d'argile, ainsi que moi-m√™me j'en ai re√ßu le pouvoir de mon P√®re.
E-153 Vous voyez, cette √©glise, comment sera-t-elle lorsque cette √©glise de l'√Ęge des t√©n√®bres se l√®vera en jugement contre cette bande de pa√Įens? Seront-ils renvers√©s! Ces pieds d'airain les pi√©tineront juste l√†; je vous l'assure! "Ils les mettront en pi√®ces", dit la Bible. Et je lui donnerai l'√©toile du matin... (Vous savez ce que c'est, n'est-ce pas? L'Etoile du Matin, c'est Christ. Bien!)... Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises.
E-154 Oh! la la! N'√™tes-vous pas heureux! Il se fait un peu tard. J'aimerais dire quelque chose de plus sur ces deux mille ans, j'aborderai peut-√™tre cela demain soir. Il est le Lys de la Vall√©e, l'Etoile brillante du Matin, Pour mon √Ęme, Il est le plus beau d'entre dix mille. Le Lys de la Vall√©e, en Lui seul je trouve Tout ce dont j'ai besoin pour me purifier et me r√©tablir compl√®tement. Dans la douleur, Il est ma consolation. Dans le chagrin, Il est mon appui, Il me dit de Lui confier tous mes soucis. All√©luia! Il est le Lys de la Vall√©e, l'Etoile brillante du Matin, Pour mon √Ęme, Il est le plus beau d'entre dix mille.
E-155 L'aimez-vous? Oh, je... Je L'aime, oui, je... (adorons-Le maintenant, pour toutes ces Paroles tranchantes et ce message tranchant...), Parce qu'Il m'aima le premier, Et acquit mon salut Sur le bois du Calvaire.
E-156 N'est-Il pas merveilleux? Je L'aime! Bien, les choses que je n'ai pu aborder, seront bien s√Ľr dans les brochures, car nous ne pouvons pas √©tudier tout l'√Ęge de l'√©glise en une seule soir√©e. J'ai en quelque sorte ralenti un peu ce soir, car je suis un peu enrou√©. Mais oh! n'est-Il pas merveilleux? Hum! Il y a des gens presque partout, Dont les cŇďurs sont tout enflamm√©s Par le feu qui est tomb√© √† la Pentec√īte, Et qui les a purifi√©s et nettoy√©s; Oh! Il br√Ľle maintenant en mon coeur, Oh, gloire √† Son Nom! Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! Oh, l'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! (All√©luia!) L'un d'eux, l'un d'eux Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! Etes-vous heureux?
E-157 Je me souviens d'un soir o√Ļ l'on revenait de Chattanooga, l'avion avait atterri dans - dans - dans le Tennessee, l√† √† Memphis. On m'avait log√© dans un grand et bel h√ītel, et on m'a t√©l√©phon√© et on m'a dit : "Votre avion partira demain matin, √† sept heures."
E-158 J'avais du courrier √† d√©poser dans la bo√ģte √† lettres, sur mon chemin de retour, j'avais √©crit pour r√©pondre √† quelques amis. Et en m'y rendant, le Saint-Esprit me dit : "Continue √† marcher!" Je continuai, et je descendis dans le quartier des noirs.
E-159 Alors que je me trouvais là, je me suis dit : "Oh, la la! Dis donc, mais c'est l'heure du départ de l'avion!"
E-160 Mais le Saint-Esprit me disait toujours : "Continue à marcher!", comme Il l'avait fait l'autre fois là dans la forêt, vous savez, "Continue à marcher!" Je continuai donc.
E-161 Il m'est arriv√© de jeter un coup d'oeil l√†, √† ces petites cabanes o√Ļ vivent les pauvres gens de couleur. Une pauvre "tante Jemima" tout √† fait typique, une chemise d'homme enroul√©e autour de la t√™te, se tenait pench√©e par-dessus... comme cela sur la cl√īture.
E-162 Et passant par-là, je chantais : L'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! (Oh! alléluia!) ("Et que veux-Tu que je fasse, Seigneur?") L'un d'eux, je suis l'un d'eux (Croyez-vous dans la conduite du Saint-Esprit? Oui!) Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux.
E-163 Cela fait environ 14 ans aujourd'hui. Elle regardait par-dessus la cl√īture. J'√©tais, oh, √† environ un demi-p√Ęt√© de maisons d'elle, et j'ai vu cette pauvre femme de couleur me regarder fixement, vous savez. Je continuai, m'arr√™tai de chanter, poursuivant ma marche. Lorsque je fus pr√®s d'elle, de tr√®s grosses larmes coulaient sur ses √©normes joues; elle me regarda et dit : "Bonjour, pasteur!"
E-164 Je me retournai : "Bonjour, tantine!" Elle dit ensuite... Quand je me suis retourné, elle rit, un gros sourire parcourut son visage. Je lui demandai : "Comment avez-vous su que j'étais pasteur?" Dans le sud, vous savez, un prédicateur est un "pasteur". Je dis, je dis : "Comment avez-vous su que je suis un pasteur?"
E-165 Elle répondait : "Je savais que vous alliez venir!"
E-166 Mais je dis : "Comment le savez-vous? Me connaissez-vous?"
E-167 Elle répondit : "Non, monsieur." Et elle ajouta : "Je savais que vous alliez venir, dit-elle, avez-vous déjà entendu l'histoire de la Sunamite?"
E-168 Je dis : "Oui, bien s√Ľr!"
E-169 Alors elle dit : "Eh bien, dit-elle, je suis ce genre de femme." Elle dit : "Le Seigneur m'a donné un enfant, et je lui ai dit - je lui ai dit que je l'élèverais." Elle dit : "Je suis une femme pauvre; je fais la lessive et je travaille pour le compte des Blancs afin de gagner ma vie, dit-elle. Il m'a dit qu'Il me donnerait un enfant, et je Lui ai dit que je l'élèverais pour Lui. Je l'ai élevé du mieux que je pouvais, dit-elle, pasteur; il a eu de mauvaises compagnies. Il a attrapé une maladie, et nous n'en avons rien su jusqu'à ce qu'elle a atteint un stade avancé. Et il se meurt là, dans son lit, dit-elle. Il est inconscient depuis deux jours. Le médecin est venu. Il a dit que cela a complètement rongé son coeur et tout, et cela a atteint le sang, c'est si sérieux et cela l'a tellement affecté que le produit qu'on lui donne n'y change rien maintenant." Elle poursuivit et dit : "Il se meurt." Et elle dit : "Je ne peux simplement pas supporter de le voir mourir pécheur, dit-elle. J'ai prié sans arrêt, dit-elle, j'ai prié toute la nuit, dit-elle, il est inconscient; il ne sait rien, dit-elle, il est inconscient depuis deux jours."
E-170 Elle ajouta : "J'ai pri√©, j'ai dit : 'Seigneur, Tu m'as donn√© cet enfant, ai-je dit, comme Tu l'as fait pour la Sunamite, dit-elle, o√Ļ est ton Elie? O√Ļ est... dit-elle, eh bien, o√Ļ - o√Ļ est la chose qui doit m'aider?'"
E-171 Elle me dit : "Etant à genoux, je me suis endormie." Puis, elle a dit : "Le Seigneur m'a parlé dans un songe, dit-elle, disant : "Sors, et tiens-toi au portail. Un homme descendra la rue, portant un petit chapeau brun et un costume sombre, dit-Il, il te parlera."
E-172 Puis, elle dit : "Je me tiens ici depuis l'aube!" Son dos était trempé de rosée! Elle me dit : "Et je vous ai vu arriver portant ce chapeau brun, dit-elle, mais vous êtes censé porter un petit cartable."
E-173 J'ai dit : "Je l'ai laiss√© √† l'h√ītel. Voyez-vous? Puis, j'ai ajout√© : "Votre fils est-il malade?" Elle r√©pondit : "Il se meurt!" Je dis : "Je m'appelle Branham, dis-je, me connaissez-vous?" Elle r√©pondit : "Non, non, pasteur Branham, je - je n'ai jamais entendu parler de vous."
E-174 Je dis : "Je prie pour les malades." Ce n'est pas cela qui l'intéressait. Elle ne voulait pas que son fils meure pécheur.
E-175 J'entrai; ils avaient là un vieux portail sur lequel pendait un soc de charrue, utilisé pour refermer (Peut-être que beaucoup d'entre vous, gens du Nord, ne savez pas ce que c'est; mais il sert à garder le portail fermé). Je suis entré dans la maison, un vieux petit deux-pièces, tout petit (cela ressemblait à un petit... ce que nous appelons un pavillon de chasse), il y avait là une pièce, et c'était le salon, la chambre à coucher, et le tout était en un, et là au fond, c'était la cuisine. Quand j'entrai... C'était une jolie petite pièce, blanchie à la chaux; les murs et le bardeau étaient dégarnis. Ainsi donc... Non, je pense qu'il y avait du papier goudronné sur le toit, je me souviens avoir vu des grosses boursouflures comme celles de la rosée, pendre là.
E-176 Alors en entrant, j'ai vu un écriteau accroché sur la porte, disant : "Dieu bénisse cette maison!" Il y avait un vieux lit, là dans un coin, et un autre par-là. Là était étendu un grand gaillard (il n'y avait pas de tapis sur le pavement); c'était un très grand garçon, un très bel homme; je pense qu'il pesait 85 ou 90 kg et mesurait environ 1,80 m. Et il tenait d'une main la couverture et faisait : "Mm... Mm!..."
E-177 Et elle dit : "Le bébé de maman!"
E-178 Alors je me dis : "Le bébé de maman!" Et pourtant, il avait - il avait une maladie vénérienne, la syphilis. Et il - il se mourait!
E-179 Puis, elle l'a embrassé sur le front et l'a caressé comme cela, disant : "Le bébé de maman!"
E-180 Eh bien, j'en ai eu le coeur gros! Je pensai : "C'est vrai! peu importe combien tu es profondément enfoncé dans le péché , tu es toujours son enfant!" Puis je me dis: "Voyez-vous, même s'il s'est égaré, c'est toujours le bébé de maman!" Je me dis encore : "Dieu a dit : Quand une mère oublierait l'enfant qu'elle allaite, Moi, Je ne t'oublierai point. Car, ton nom est gravé sur Mes mains!" Vous voyez? Comment cela se pourrait-il?
E-181 Je regardai cette brave sainte aller et venir l√†. On pouvait vraiment dire, fr√®re, qu'elle n'avait rien dans sa maison; mais elle avait dans sa maison quelque chose que toute maison d'Indiana et d'ailleurs devrait avoir : c'est Dieu. Je pr√©f√®re avoir Cela plut√īt qu'une belle maison pleine de pin up [jolie fille peu v√™tue dont on √©pingle la photo sur le mur - N.D.T.] et de toutes ces choses vulgaires et sales. Il y avait l√† une vieille Bible ouverte, aux vieilles pages froiss√©es...
E-182 Je la regardai. Et elle dit : "Le pasteur est venu prier pour toi, mon chéri."
E-183 Il se mit à faire : "Mm!... Mm!...Il fait sombre ! Mm! "
E-184 Et je demandai : "Que dit-il?"
E-185 Elle répondit : "Il ne le sait pas. Le médecin a dit qu'il a perdu la raison, dit-elle, il se croit être parti quelque part sur une grande mer, qu'il rame, et qu'il est perdu." Et elle dit : "C'est ce que je ne peux pas supporter, pasteur : savoir que mon enfant se meurt et qu'il est perdu." Et elle ajouta : "Je sais que vous êtes venu pour m'aider, car le Seigneur me l'a dit."
E-186 Je répondis : "Je vais prier pour lui." Et j'ai ajouté : "Peut-être que le Seigneur va le guérir."
E-187 Ce n'était pas cela qui l'intéressait, elle voulait simplement qu'il se redresse et dise qu'il était sauvé. C'est tout, si seulement il était sauvé. Qu'importe, de toute façon, un jour, il devrait partir, pourvu qu'il soit sauvé! Oh, si seulement nous pouvions avoir cette attitude! Cette demeure éternelle, là-bas, elle savait qu'elle y vivrait donc de nouveau avec lui!
E-188 Elle dit : "Si seulement je pouvais l'entendre dire qu'il était sauvé!"
E-189 J'ai dit : "Mettons-nous à genoux." Et elle s'est agenouillée, et j'ai saisi les pieds du garçon; ils étaient vraiment froids et raides. Je ne pouvais pas y mettre une couverture, car il n'y avait qu'une petite - petite couverture mince sur lui, et il n'avait que son caleçon, vous savez.
E-190 Et ainsi, il... Et il tirait cela comme ceci, pensant qu'il était dedans. Il se saisissait de cela, pensant qu'il était en train de ramer. Il ne cessait de dire: "Il fait si sombre! Mm! Mm! Il fait si sombre!" Elle essaya alors de lui parler; mais il n'arrêtait de dire : "Il fait sombre et froid!" - tout en tirant...
E-191 Alors je - je la regardai un moment : elle s'était agenouillée là; je lui demandai : "Tantine, voudriez-vous nous conduire dans la prière?"
E-192 Elle répondit : "Oui, monsieur."
E-193 Il n'y avait dans la chambre que le garçon, elle, moi et le Saint-Esprit; c'est tout. Cette brave sainte a prié. Oh! quand elle Lui parla, on voyait bien qu'elle Lui parlait avant! Certainement! Elle savait à Qui elle parlait! Elle disait : "Seigneur, je ne sais pas ce que Tu vas faire, dit-elle, mais tout se passe comme Tu l'as dit!"
E-194 Oh! la la! Oh! Je suis si heureux! Je suis heureux qu'Il soit toujours le même Jésus que Celui du temps de ces saints d'autrefois! Il est toujours le même Jésus aujourd'hui!
E-195 Je ne lui avais pos√© aucune question sur sa religion, si elle √©tait baptiste, pentec√ītiste, ou quoi que ce soit d'autre : cela ne me regardait pas! Je - j'ob√©issais simplement au Saint-Esprit, et elle faisait la m√™me chose. Nous voulions voir ce qu'Il allait faire.
E-196 Elle s'est donc agenouill√©e, et elle a commenc√© √† prier. Quand elle eut termin√© de prier, elle se leva et embrassa la t√™te du gar√ßon en disant : "√Ē Dieu, b√©nis mon enfant!"
E-197 Et puis elle me dit : "Maintenant, voulez-vous prier, pasteur?"
E-198 Je lui dis : "Oui, madame." Et juste à ce moment-là, il était environ huit heures et demie, peut-être neuf heures moins le quart, et j'étais à 2 miles [3,218 km] de l'aéroport, et - et l'avion devait partir à sept heures! Je ne savais pas du tout quand j'allais partir de là.
E-199 Je posai donc mes mains sur ses pieds et je dis : "Père céleste, je ne comprends pas ceci. Et Tu... Je - j'étais censé prendre mon avion il y a quelques instants, il y a presque une heure et demie, mais Tu me disais sans cesse : "Marche!", et cependant c'est tout ce que j'ai découvert. Et elle a dit que Tu - qu'elle m'avait vu venir. Si cela - si cela vient de Toi, Seigneur, alors, je ne peux rien faire d'autre que poser mes mains sur ce garçon!"
E-200 Il a dit : "Oh, maman, a-t-il dit, il fait clair ici maintenant!" Environ cinq minutes plus tard, il était assis au bord du lit, entourant sa mère de ses bras.
E-201 Je m'√©clipsai; je courus l√† prendre un taxi et je courus jusqu'√† l'h√ītel pour prendre ma valise. Je pensai que j'irais l√† attendre simplement, attendre peut-√™tre un jour ou deux en ce temps-l√†. Vous savez combien il √©tait difficile de trouver un avion juste apr√®s la guerre; aussi me disais-je : "Je vais devoir attendre quelques jours."
E-202 Je montai donc dans le taxi et me pr√©cipitai vers l'a√©roport. Juste comme j'y arrivai, on annon√ßait : "Vol N¬į196 √† destination de Louisville, Kentucky d√©part imm√©diat!" Dieu avait retenu cet avion au sol pour moi, comme cela! Oh, je le crois!
E-203 Environ deux ans plus tard, j'étais à bord d'un train pour aller en Arizona, chez frère Sharrit pour une réunion. Et ainsi j'avais pris avec moi frère Moore ainsi que les autres. Et ainsi, pendant que je m'y rendais, je me suis arrêté là à Memphis. Là, le train dut entrer en gare, vous savez tous comment il entre en gare, il se dirige vers l'ouest comme cela et ensuite sort en marche arrière et se met sur la plaque tournante, puis s'arrête.
E-204 Et on vendait des sandwiches dans le train, pour environ soixante cents la pièce. Mais je pouvais en acheter ailleurs pour dix ou quinze cents, vous savez. J'attendis donc l'arrêt du train pour me procurer quelques sandwiches. J'allais m'acheter un cornet à demi-plein de hamburgers, pour m'offrir un vrai festin en partant! Je sortis donc et courus très vite pour arriver à un kiosque à hamburgers; je devais chercher, car on allait s'arrêter pour une demi-heure!
E-205 Ainsi, je - je m'achetais des hamburgers, quand j'entendis quelqu'un dire : "Bonjour, pasteur!" Je me retournai! C'√©tait un homme avec une casquette rouge; il me fit un clin d'Ňďil et me dit : "Vous ne me reconnaissez pas, n'est-ce pas?"
E-206 - "Je ne crois pas, fiston!"
E-207 Il s'approcha et dit : "Regardez-moi bien!"
E-208 Je lui dis : "Non, dis-je, je ne crois pas que je te connaisse!"
E-209 Il me dit : "Moi, je vous connais, dit-il, vous êtes le pasteur Branham!"
E-210 Et je dis : "Oui, c'est vrai." Je dis : "As-tu déjà été à l'une de mes réunions?"
E-211 Il me r√©pondit : "Non, monsieur, dit-il, vous souvenez-vous de ce matin o√Ļ vous √™tes venu √† la maison, et ma maman √©tait..."
E-212 Oh, dis-je : "Ce n'est pas toi!"
E-213 Il dit : "Si, c'est moi! Si, c'est moi, pasteur, dit-il, je suis guéri et en parfaite santé! Et non seulement cela, mais je suis chrétien maintenant! Gloire au Seigneur, dit-il. Oh... Ils s'étaient rassemblés dans la chambre haute, Priant tous en Son Nom; Ils furent baptisés du Saint-Esprit, Et la puissance pour le service descendit; Or, ce qu'Il fit pour eux ce jour-là, Il le fera aussi pour vous (N'êtes-vous pas heureux?); Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux. L'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! (Alléluia!) L'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux.
E-214 Ils n'ont pas beaucoup d'instruction et tout! Ainsi ces gens peuvent √™tre non instruits, et ne pas se vanter de la renomm√©e du monde, Ils ont tous re√ßu leur Pentec√īte, Baptis√©s au Nom de J√©sus; Et maintenant, ils racontent partout Que Sa puissance est toujours la m√™me; Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! L'un d'eux, je suis l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! (All√©luia!) L'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux. Viens, mon fr√®re, chercher cette b√©n√©diction Qui purifiera ton coeur du p√©ch√©, Qui fera sonner les cloches de joie Et gardera ton √Ęme en feu; Oh, elle br√Ľle maintenant dans mon coeur, Oh, gloire √† Son Nom, Je suis si heureux de... je...
E-215 (Maintenant, serrez la main de celui qui est devant, derrière et autour de vous.) Oh, l'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! (Alléluia!) L'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux. L'un d'eux, l'un d'eux (Dieu vous bénisse...?...)... l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux! Je suis l'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux. (Alléluia!) Je suis l'un d'eux, l'un d'eux, Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux.
E-216 Quelle est cette vieille religion? Elle a commenc√© ici, et d√®s le d√©but, elle ruisselle du Sang de J√©sus-Christ. Oh! la la! combien je suis heureux d'√™tre partisan de cet Evangile! Certainement! Il ruisselle de sang, oui, il ruisselle de sang, Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang, Du sang des disciples (Martyrs de tous les √Ęges) qui sont morts pour la V√©rit√©; Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang.
E-217 Alors, quelle sorte d'Evangile est-ce? Comme Celui qui avait commenc√© √† la Pentec√īte. Vous voyez? Le premier qui mourut pour accomplir ce plan du Saint-Esprit Fut Jean-Baptiste (Il L'avait re√ßu d√®s le sein de sa m√®re, vous le savez)... mourut comme un homme; Alors est venu le Seigneur J√©sus, et ils L'ont crucifi√©. Il pr√™chait que l'Esprit sauverait les hommes du p√©ch√© Il ruisselait toujours de sang, oui, il ruisselait de sang Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang Du sang des disciples qui sont morts pour la V√©rit√©. Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang.
E-218 Vous ne pouvez pas L'organiser! Non-non. Il y eut Pierre et Paul et Jean le divin, Ils donn√®rent leur vie pour que puisse briller cet Evangile. Ils m√™l√®rent leur sang √† celui des proph√®tes d'antan Pour que la v√©ritable Parole de Dieu puisse √™tre correctement annonc√©e. Il ruisselait toujours de sang, oui, il ruisselait de sang. Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang. Du sang des disciples qui sont morts pour la V√©rit√©. Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselait toujours de sang Il y avait des √Ęmes sous l'autel qui criaient : "Jusqu √† quand?" Pour que le Seigneur punisse ceux qui ont mal agi; Mais il y en aura beaucoup qui donneront le sang de leur vie Pour cet Evangile du Saint-Esprit et son flot cramoisi. Il ruisselle toujours de sang, oui, il ruisselle de sang, Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang, Du sang des disciples qui sont morts pour la V√©rit√©. Cet Evangile du Saint-Esprit ruisselle de sang.
E-219 Ainsi, depuis le jour de la Pentec√īte, depuis les martyrs de la Pentec√īte, √† l'√©glise d'Eph√®se, jusqu'√† Pergame, jusqu'√† Thyatire, jusque l√† √† - √† Sardes... d'Eph√®se, plut√īt de Philadelphie et jusqu'√†... de Laodic√©e! Et maintenant, que va-t-il arriver ici aujourd'hui? Comme le dit la Bible, tout arrive; alors, cette b√™te se l√®vera aux Etats-Unis.
E-220 Vous souvenez-vous de la vision qui a été lue ici en 1933? J'allais... L'église n'était même pas construite. Je ne savais pas ce qu'était une vision, et j'appelais cela "transe". Je n'étais qu'un jeune prédicateur baptiste, et nous étions...
E-221 Toute ma vie j'ai eu des visions, et je demande à n'importe qui de se lever et de dire si jamais l'une d'elles a failli. Non, jamais! Cela ne peut faillir! Vous voyez, c'est impossible!
E-222 Ainsi, un jour, en commen√ßant l'√©cole du dimanche, je suis entr√© en transe. Nous la tenions l√†-bas au vieux Masonic Home, la maison de Charlie Kurn, et nous √©tions un petit groupe. J'ai vu alors le pr√©sident Roosevelt entra√ģner le monde dans une guerre mondiale. Ce fut pr√©dit! Je dis : "Il y aura trois ismes : le nazisme, le fascisme et le communisme". Et je dis... (Combien ici s'en souviennent?), je dis : "Gardez les yeux fix√©s sur le communisme, il sera √† la t√™te de tout cela." Je dis : "Ethiopie! Mussolini ira en Ethiopie, mais il √©chouera." Et je dis : "Nous irons finalement en guerre contre l'Allemagne, mais, ai-je dis, l'Allemagne sera fortifi√©e par - par une tr√®s grosse masse de b√©ton." Onze ans avant que la Ligne Maginot soit construite, onze ans!
E-223 Je dis : "Ensuite, après la guerre... Nous finirons par la gagner. Après qu'elle soit terminée, il arrivera que la science inventera de grandes choses." Et je dis : "Alors, on fabriquera une automobile, et les automobiles qui auront une forme basse" (Vous savez à quoi elles ressemblaient en 1933) donc elles... Je dis : "Elles seront comme des oeufs, elles ressembleront à des oeufs. Car j'ai vu sur une autoroute, une grande autoroute principale, et, une voiture roulait sans volant. Elle était dirigée par une certaine puissance." Aujourd'hui, ce véhicule existe...?...
E-224 Je dis : "Pendant ce temps... Alors ils permettront aux femmes de voter; et pour finir, les femmes, en votant... dis-je. Ce pays est le pays de la femme, il porte la marque de la femme. Partout dans la prophétie, il s'agit de la femme, et le nombre treize se trouve partout dans la prophétie." Puis, je dis : "C'est le pays de la femme, elle a sa liberté ici! Elle le ruinera, elle est une ruine pour le monde."
E-225 (Et Roy, j'ai reçu votre lettre à ce sujet, cette grande femme qui... "Chaque crime... Nous avons examiné minutieusement tous les cas de criminalité : dans tous les cas, il y avait une femme derrière chaque crime commis aux Etats-Unis.") C'est parfaitement exact! Ce sont des femmes immorales, vous voyez... et tout.
E-226 Eh bien, je dis encore : "Il y aura un temps et en ce temps-là, on permettra aux femmes de voter, et elles éliront la mauvaise personne, (C'est ce qu'elles ont fait aux dernières élections. C'est vrai!) et celle-ci commencera à avoir une forte main mise. Pendant ce temps, il se fera que - qu'une grande femme se lèvera aux Etats-Unis, et elle sera admirablement habillée." (Et j'écrivis entre parenthèses : "Peut-être que c'est l'Eglise catholique.) Vous voyez? "Elle régnera sur le pouvoir, dominant les autres aux Etats-Unis. Elle aura une belle apparence, mais elle sera cruelle au possible."
E-227 Je dis : "Puis je regardai de nouveau, et je vis les Etats-Unis voler en éclats. Il n'en restait plus rien."
E-228 Je prédis alors : "Eh bien, ceci, c'était AINSI DIT LE SEIGNEUR."
E-229 Et pensez à ceci : Cinq de ces sept prédictions se sont déjà réalisées!
E-230 L'église qui va dominer, c'est l'Eglise catholique. Et nous arrivons au temps de la fin...
E-231 Et je dis : "Je vis quelque chose qui ressemblait √† des souches enflamm√©es, les rochers volaient en √©clats, et tous les Etats-Unis √©taient d√©vast√©s, et √©taient rest√©s comme cela, aussi loin que portaient mes regards, de l'endroit o√Ļ je me trouvais."
E-232 Et je dis : "Je pr√©dis, selon que se d√©roule le temps, que cela se passera entre cette ann√©e 33 et 77." Et ces √©v√©nements devront dr√īlement se pr√©cipiter pour se produire tous dans ce laps de temps!
E-233 Nous sommes donc assis sur un baril de poudre, mon ami! Tout est prêt!
E-234 Oh, mais notre Pr√©cieux P√®re c√©leste qui a fait la promesse - qui a fait la promesse... N'est-ce pas merveilleux d'√™tre un serviteur de Christ? Toutes les choses qu'Il a promises, penser que nous avons ce privil√®ge d'√™tre vivants, ici m√™me, Lui avec nous en cet instant, conna√ģt chaque secret de chaque coeur, Il sait tout ce qui nous concerne; ces flammes de feu traversent nos cŇďurs, Il conna√ģt tout ce qui nous concerne et Il nous aime!
E-235 N'êtes-vous pas heureux de faire partie de ce petit groupe minoritaire ce soir, ce groupe qui garde la Foi? Car c'était Son commandement : "Ne crains rien, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume. Et à moins que cette oeuvre ne soit abrégée, aucune chair ne serait sauvée." Vous voyez, nous sommes tout à fait au temps de la fin.
E-236 Les pentec√ītistes deviennent froids et ti√®des, et sont vomis de la bouche de Dieu!
E-237 Il n'y a ici qu'un petit groupe minuscule qui sort, rien que quelques-uns, mais c'est pour lui que retentira le "Voici, l'Epoux vient!" et quand cela arrivera, chacune de ces veilles, chacune de ces veilles, pour... Souvenez-vous qu'il y a sept veilles. Et nous sommes précisément dans la dernière veille! Mais chacune de ces vierges du passé s'est levée ici. Amen! Oh, qu'était-ce? Le même Saint-Esprit!
E-238 Puis, quand l'Eglise est emport√©e, comme nous l'avons vu dimanche soir, Joseph, pour se faire conna√ģtre √† Isra√ęl, √† ses fr√®res, fit sortir son √©pouse et tout le monde et les renvoya au palais. Et il resta seul avec les Juifs et leur dit : "Je suis Joseph, votre fr√®re."
E-239 C'est √©crit juste l√† dans les Ecritures o√Ļ il est dit qu'il y aura un jour de lamentation o√Ļ chaque famille se lamentera d'elle-m√™me.
E-240 Ils diront : "O√Ļ as-Tu re√ßu ces blessures, diront-ils, dans les mains de... que Tu as aux mains?"
E-241 Il répondra : "Dans la maison de Mes amis."
E-242 "Ceux qui L'ont percé tourneront leurs regards vers Lui." Et Il se tient là, le Joseph.
E-243 Il a dit : "Ne..." Comme dit Joseph : "Ne soyez pas f√Ęch√©s contre vous-m√™mes, car Dieu a agi ainsi pour vous conserver la vie." Comment? La Vie de l'Eglise, les Nations "pour la gloire de Son Nom, il S'est choisi un peuple d'entre les nations."
E-244 Oh, nous sommes √† la fin, mes fr√®res! Nous y sommes! B√©ni soit le Nom du Seigneur! Chantons ensemble ce bon vieux cantique, en tant que fr√®res et sŇďurs de Pentec√īte. Vous direz peut-√™tre : "Moi, je suis baptiste!" mais, si vous avez re√ßu la b√©n√©diction de la Pentec√īte, vous √™tes de la Pentec√īte! Bien! Tr√®s bien! B√©ni soit le lien Qui unit nos cŇďurs dans l'amour chr√©tien; La communion des √Ęmes sŇďurs Est comme celle d'En haut.
E-245 Maintenant, écoutez, mes amis. Si parmi vous, si quelque part pendant votre voyage, un peu d'amertume s'est glissée dans votre coeur (écoutez-moi), faites sortir cela maintenant même! Faites-le, ne laissez jamais rien... [Parler en langues suivi d'interprétation, - N.D.E.] Amen. [De nouveau parler en langues suivi d'interprétation - N.D.E.]
E-246 Seigneur J√©sus, nous Te remercions pour ces messages. Cela nous secoue, Seigneur, sachant que nous n'avons rien cach√© mais que nous avons gard√© la foi. Oh, je prie, √ī Dieu, que l'Esprit continue √† demeurer dans l'√©glise. Garde-nous attach√©s les uns aux autres, P√®re. Garde-nous avec Toi. Et marche au milieu de nous, Seigneur, dans ce dernier √Ęge du chandelier o√Ļ nous vivons. Sois notre Lumi√®re. Eclaire-nous en ces terribles temps de t√©n√®bres, Seigneur, car nous r√©alisons que ce chandelier et ces √©toiles parlent des t√©n√®bres. Et, √ī Seigneur, nous sommes heureux d'√™tre des enfants de la Lumi√®re, ceux qui marchent dans la Lumi√®re de Dieu. Nous ne sommes pas attach√©s √† la terre, aux choses de la terre, mais nous sommes Tes enfants. Combien nous Te remercions pour ces choses.
E-247 Nous Te remercions de nous avoir envoyé ces messages comme une confirmation de Ta Parole. Sois toujours honoré parmi nous, Père.
E-248 Puisses-Tu nous garder loin de toute amertume de la terre. Garde-nous sanctifi√©s, afin que nos vies soient pures, propres et saintes devant Toi. Que le Sang de J√©sus-Christ fasse ceci pour chacun de nous, Seigneur. S'il y a parmi nous quelque chose qui ne soit pas correct, √īte cela. √Ēte cela de nous, Seigneur. Ceci est l'heure de sonder le temps. Ces r√©unions ont pour but de sonder nos cŇďurs Tu as dit : "Les flammes de feu de Tes yeux sondent et connaissent les pens√©es du coeur." Tu l'as certainement dit P√®re.
E-249 Et r√©ponds-nous et dis-nous alors de garder... faire... de nous tenir pr√™ts car le moment approche. Oh, combien nous Te remercions pour cela, P√®re. Nous le ferons avec tout ce qu'il y a en nous par Ta gr√Ęce. Amen.
E-250 Oh, ne L'aimez-vous pas? Maintenant, s'il y a un étranger parmi nous, c'est ainsi que c'était au commencement. Lorsque Jésus était ici sur la terre, Il dit, quand quelqu'un Lui a posé la question au sujet du mariage et du divorce ou sur quelque chose de ce genre, Il dit : "Il n'en était pas ainsi au commencement." Vous devez retourner au commencement.
E-251 Ainsi, si au commencement c'√©tait l'Eglise de Pentec√īte, et que Lui √©tait le Cep et nous les sarments, chaque fois que le Cep donne une √©glise, ce sera une √©glise de Pentec√īte - une branche de Pentec√īte : la m√™me chose qu'au commencement ( voyez), chaque fois. Eh bien, vous pouvez y greffer d'autres sarments et cela portera du fruit. Prenez un oranger et greffez-y un citronnier et ce dernier produira des citrons tout en vivant de la vie de l'oranger. Greffez un pamplemoussier √† c√īt√© de cela, il portera un pamplemousse, car c'est un agrume.
E-252 Ainsi, ces organisations, ces d√©nominations et tout qui sont greff√©s l√† et qu'on appelle chr√©tiens, ils peuvent vivre la vie chr√©tienne. C'est tout √† fait juste, mais ils porteront des fruits d√©nominationnels. (C'est vrai.), car ils sont greff√©s comme tels. Mais si la branche elle-m√™me produit un - ou plut√īt si le Cep produit une branche, elle sera - elle √©crira un Livre des Actes apr√®s cela. C'est tout √† fait juste. Car c'est ce qui arriva la premi√®re fois. Chaque branche que cela produit donnera des oranges, chacune. Et la Bible a parl√© et cela a donn√© douze branches. Oh, je suis si heureux de vivre de cette branche, pas vous? Certainement. Oh, c'est merveilleux? Tr√®s bien, rappelez-vous que demain soir ce sera donc l'√Ęge de Philadelphie - de Sardes. Le...?... produisant l'organisation luth√©rienne, Martin Luther...?...

En haut