ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication LES VINGT-QUATRE ANCIENS (APOCALYPSE CHAPITRE QUATRE, 2e PARTIE) / 61-0101 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 hours and 30 minutes PDF

LES VINGT-QUATRE ANCIENS (APOCALYPSE CHAPITRE QUATRE, 2e PARTIE)

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Je suis vraiment heureux d'être de nouveau ici ce matin. Je pensais comment cette neige... Eh bien, si nous étions dans le Colorado, cette neige serait toute douce et légère, il ferait environ quarante degrés en-dessous de zéro! Et vous pouvez souffler comme ceci et cela se transformerait immédiatement en poussière. Et ce serait ainsi tout l'hiver. Eh bien, ici par contre, oh, dans ce genre de zone intermédiaire, pour ainsi dire, à cette époque le temps devient très humide, boueux et mauvais, au point que je - j'ai envie de m'envoler pour l'Arizona, attendre le printemps pour revenir à ce moment-là. 2 C'est ainsi que nous attrapons tous des rhumes. Les microbes et tout sont pour le moment sur le sol, et ils vont geler, puis dégeler, ensuite regeler et puis regeler. Et cela monte et nous l'aspirons, et nous attrapons des maux de gorge, des maux de tête et avons des douleurs. Et, oh! la la! Oh! la la! Quel temps, quel endroit! Mais il y a un pays sur l'autre rive, Qu'on appelle terre de joie sans fin. Et seule la décision de la foi amène sur cette rive; Un à un, nous gagnerons ce portail, Pour demeurer là avec les immortels! Un jour, les cloches d'or sonneront pour toi et pour moi. 3 C'est alors que nous rentrerons donc à la Maison pour y rester, n'est-ce-pas ? C'est le jour que nous attendons!
E-4 Bon, hier soir, j'ai vraiment appr√©ci√© ces merveilleux sermons et ces choses que j'ai entendus de mes fr√®res. O√Ļ est Pat Tyler? Est-il ici ce matin? Pat, oh, je ne te voyais pas, alors que tu es assis l√†, aussi visible que le nez sur la figure. Et - Et je - je ne te voyais pas assis l√†. C'est pour la toute premi√®re fois que j'ai eu Pat... que j'ai entendu Pat parler. J'ai vraiment appr√©ci√© cela, je suis s√Ľr que nous avons tous appr√©ci√© cela. 5 Et puis, il y a eu ce jeune fr√®re qui a donn√© ce br√Ľlant t√©moignage dans cette pr√©dication qui retentissait vraiment comme le tir d'une mitrailleuse. C'est un fr√®re que je connais et il vient de l'Ohio. Est-il quelque part ici ce matin? Fr√®re Neville a fait remarquer sa rapidit√© de langage. 6 Puis il y a eu fr√®re J.T. Parnell. Et - et je pense qu'on n'a pas pu arriver √† fr√®re Beeler. Fr√®re Parnell est-il ici? Fr√®re Parnell et fr√®re Beeler, je n'en suis pas s√Ľr; il m'a sembl√© voir aussi fr√®re Beeler.
E-7 Ces lumi√®res, c'est un ... Quand on construira le nouveau tabernacle, j'esp√®re qu'on disposera cela diff√©remment, un peu diff√©remment. C'est notre premier tabernacle : c'est exp√©rimental. Et si donc un jour nous en avions un neuf, eh bien, nous souhaiterions qu'il soit un peu diff√©rent de celui-ci. On ne sait pas voir! J'aimerais que l'on construise un tabernacle dont la salle est un peu en pente comme ceci. Vous avez constamment une pleine vue de l'auditoire. Et puis surtout lors des r√©unions o√Ļ s'exerce le discernement. De cette mani√®re, on peut voir dans toutes les directions, vous voyez, on peut choisir les gens de partout, par-ci par-l√†. Et puis si l'on pouvait avoir un petit balcon, ce serait mieux.
E-8 Fr√®re Littlefield (si Billy est l√†) m'a t√©l√©phon√© hier soir, il va m'envoyer le plan de ce tabernacle que j'ai d√©dicac√© l√†-bas, car les architectes... Fr√®re Woods, rien que le plan de l'architecte co√Ľte, je pense, cinq cents dollars. Et il - il va l'envoyer avec le prix et tout pour tous les mat√©riaux et les dimensions et tout ce qui s'ensuit. Et il - il va nous envoyer cela et il compte venir. Et il m'a dit qu'il irait chez les charpentiers et les autres pour voir s'il ne peut pas obtenir d'eux une - une r√©duction comme ils l'ont fait pour le sien. C'est un beau tabernacle, pas tr√®s grand, mais un bel √©difice. 9 Je lui ai donc parl√©, j'ai dit : "Je - je donnerai cela aux administrateurs et aux diacres aussit√īt que vous l'aurez envoy√© √† Bill - Billy, et - et alors nous les laisserons estimer ce qu'il faut y affecter, combien il leur faut pour commencer la construction." 10 Il m'a dit : "Quand vous commencerez la construction, je viendrai, je mettrai un bleu de travail et je serai avec vous durant ce temps." Et fr√®re Littlefied est un homme si plein de bont√©, un homme bienveillant et tr√®s admirable.
E-11 Maintenant, vous sentez-vous en mesure de commencer la nouvelle ann√©e maintenant? Amen. Traverser carr√©ment la nouvelle ann√©e. Nous allons la commencer comme il faut, en servant le Seigneur. Combien L'ont remerci√© ce matin au r√©veil pour l'ann√©e pass√©e et pour tout ce qu'elle a repr√©sent√©, et Lui ont demand√© d'oublier le pass√©? Nous l'avons fait au pied du lit au r√©veil, puis nous sommes all√©s √† table, qui est l'habituel petit autel de famille; on se rassemble autour de la table et on prie. 12 Et puis nous t√Ęchons toujours de nous faire une habitude de prier le soir avant d'aller au lit. Je le fais depuis ma conversion. Quand je me l√®ve le matin, il fait trop sombre et trop brumeux pour que je marche; je - je ne sais pas o√Ļ je vais, mais si je Lui demande simplement de me prendre par la main et de me guider tout au long de la journ√©e...
E-13 Et puis je me souviens que juste de l'autre c√īt√© de cette rue, lorsque j'√©tais un jeune homme et que Billy Paul avait l'√Ęge de trois ou quatre ans, nous vivions juste de l'autre c√īt√© de la rue. Et une nuit, il eut soif, et l'eau √©tait l√† √† la cuisine, il y avait la louche et le seau. Et j'ai dit... Oh, j'√©tais tr√®s fatigu√©; j'avais travaill√© durement toute la journ√©e et pr√™ch√© la moiti√© de la nuit. Et - et il dit : "Papa, je - j'ai soif!" 14 Et je r√©pondis : "Billy, va l√† √† la cuisine; c'est sur la petite table." J'ai dit... 15 Il se leva, se frotta les yeux et regarda l√†. Il dit : "Papa, j'ai peur d'aller." Vous voyez? 16 Mais je dis : "Eh bien, c'est... Il n'y a rien." Je dis : "Vas-y, mon ch√©ri, et va boire. Papa est si fatigu√©!" C'√©tait une petite distance, comme d'ici √† cette fen√™tre. 17 Mais il - il r√©pondit : "Mais j'ai peur d'y aller, papa." Vous voyez?
E-18 Eh bien, je me levai avec le petit ami. Et il √©tendit le bras et tint ma main, et ce fut une bonne chose : nous n'avions pas fait quatre ou cinq pas qu'il heurta une carpette pos√©e l√† o√Ļ Meda avait cir√© le plancher, un morceau de linol√©um, et vous savez comment cela est! Il a carr√©ment tr√©buch√©, mais je le tenais par la main, et il me serra simplement un peu plus fort. Et alors, je me tins l√† un instant et me dis : "O Dieu, c'est vrai!" Vous voyez? "Je ne veux pas faire un pas sans que Tu me tiennes par la main, car je ne sais √† quel moment je vais glisser!" Vous voyez? "Et tant que je sentirai Ta grande et puissante main tenir fermement la mienne, je sais que Tu me tiendras quand je..." Vous voyez?
E-19 Voil√† pourquoi je - j'essaie d'en faire une habitude, de - de garder ma main dans la Sienne. J'ai fait parfois des choses apparemment ridicules √† mes propres yeux, des choses qui semblaient vraiment anormales pour la pens√©e humaine; mais quand on laisse simplement la chose √©voluer, je d√©couvre que c'√©tait la seule chose juste √† faire. 20 Vous savez, les choses qui me semblent avoir un sens ici, si Dieu vous conduit √† les faire, c'est qu'elles auront un sens quelque part ailleurs, vous voyez, car Il sait comment diriger. Ainsi, voyant qu'Il est notre gr√Ęce toute suffisante, tout ce dont nous avons besoin ou dont nous nous soucions est en Lui, alors laissons de c√īt√© tout ce qui est en dehors de Lui et tenons la main immuable de notre Dieu.
E-21 Nous chantions ici un cantique, √ßa fait longtemps que je ne l'ai plus entendu chant√©. Bon, je ne sais pas chanter et il y a... Je ne pense pas qu'il y ait des √©trangers parmi nous. Ainsi je... La raison pour laquelle j'essaie de chanter ces petits choeurs, vous savez, c'est parce que je les aime beaucoup. Et Gene, voulez-vous laisser cela entrer dans cette bande qui ira vers le public... On chantait ici un petit cantique... Le temps est plein de brusques changements; Rien sur terre qui change... d'immuable ne peut demeurer. Fonde tes esp√©rances sur les choses √©ternelles, Tiens l'immuable main de Dieu. 22 Combien ont d√©j√† entendu ce cantique? Oh, je l'aime, pas vous? Essayons-en un couplet : Tiens l'immuable main de Dieu! Tiens l'immuable main de Dieu! Fonde tes esp√©rances sur les choses √©ternelles, Tiens l'immuable main de Dieu! 23 Essayons un couplet : Quand s'ach√®vera notre voyage Et qu'√† Dieu nous aurons √©t√© fid√®les, Ton √Ęme ravie dans la Gloire, Verra ta belle et magnifique demeure! Tiens l'immuable main de Dieu! Tiens l'immuable main de Dieu! Fonde tes esp√©rances sur les choses √©ternelles, Tiens l'immuable main de Dieu! 24 Levons-nous maintenant juste un instant pour la pri√®re; si vous le voulez bien, levons en m√™me temps une de nos mains vers Dieu et chantons encore cela : Tiens l'immuable main de Dieu! Tiens l'immuable main de Dieu! Fonde tes esp√©rances sur les choses √©ternelles, Tiens l'immuable main de Dieu! ...-voites pas les vaines richesses de ce monde Qui se corrompent si rapidement. Fonde tes esp√©rances sur les choses √©ternelles, Qui ne passeront jamais!
E-25 P√®re c√©leste, tandis que nous sommes debout, Seigneur, oh, j'aime vraiment chanter ces bons vieux cantiques; ils p√©n√®trent dans le tr√©fonds de notre coeur et font ressortir l'expression de notre amour pour Toi, le Dieu vivant! Et comme nous avons lev√© nos mains ce matin, Seigneur, c'est comme un petit m√©morial pour dire : "Tiens-nous par la main, Seigneur!" Je parlais de Billy Paul, comment il s'√©tait agripp√© √† ma main; il serait tomb√© si je ne le tenais pas. Et, √ī Dieu, combien de fois ne serions-nous pas tomb√©s, si Tu ne nous avais pas tenus par la main! Penser que lui, un petit enfant orphelin de m√®re... Et que - que tout au long de la vie, sur toutes ces routes qu'il a d√Ľ prendre, il aurait √©t√© tu√© depuis longtemps, mais il y avait une grande Main qui pouvait s'√©tendre l√† o√Ļ la mienne ne pouvait pas arriver pour le tenir. Eh bien, nous en sommes si reconnaissants! 26 Nous sommes si heureux de savoir, Seigneur, que lorsque nous sentirons notre √Ęme se s√©parer de ce corps, qu'il y aura encore une Main que nous pourrons atteindre et saisir, qui nous guidera pour traverser la rivi√®re. Nous Te remercions pour ces choses, pour cette assurance, pour cette assurance b√©nie que nous avons, cette Ancre de l'√Ęme qui nous maintient stables pendant que nous effectuons ce voyage, que nous naviguons sur l'oc√©an de la vie. 27 Et nous prions, P√®re, comme le disait le po√®te, que le fr√®re qui est d√©sesp√©r√© et qui a fait naufrage, en voyant notre assurance (sur le navire), en voyant cela, soit encourag√© ou reprenne courage et essaie de nouveau, qu'il sache que la main du Dieu Tout-Suffisant, quand nous tr√©buchons ou tombons, Sa grande Main est l√† pour nous secourir; que Sa gr√Ęce est suffisante.
E-28 Maintenant, nous prions, √ī Dieu, que nous puissions commencer la nouvelle ann√©e ce matin en chantant des cantiques, en chantant, en nous r√©jouissant, et sachant que Dieu nous guidera tout au long du voyage de la vie, jusque de l'autre c√īt√© de la rivi√®re de la mort, vers la Terre promise. Nos yeux regardent ce matin au-del√† des flots grossissant du Jourdain, o√Ļ sont les champs de - de tr√®fle, o√Ļ sont les prairies toujours vertes. Et nous prions, √ī Dieu, que nos √Ęmes saisissent cette vision et ne la perdent jamais; un jour, lorsqu'il nous faudra venir √† ce courant au lieu qu'il traverse (comme Elie autrefois), que le Manteau de Dieu frappe les flots de la mort et que nous traversions sans crainte! Accorde-le, √ī Seigneur! 29 Aide-nous tandis que nous nous approchons de Ta Parole. O Seigneur, je prie que Ton Saint-Esprit oigne ces paroles. Nous sommes certainement incapable de les enseigner, n'√©tant pas un enseignant. Nous savons que la seule fa√ßon pour nous de pouvoir La comprendre, c'est que ce grand Ma√ģtre Docteur vienne √©tablir, faire Sa - Sa demeure dans nos coeurs et qu'Il S'empare de nos √Ęmes et - et de nos pens√©es, de sorte que nous puissions - qu'Il puisse interpr√©ter les Saintes Ecritures pour nous. Nous comptons enti√®rement l√†-dessus. Souviens-T-en, √ī Dieu!
E-30 Oh, comme c'est merveilleux qu'un P√®re aussi vivant, qui existe depuis, qui est √† l'origine m√™me de l'√©ternit√©, descende vers des √™tres mortels et nous aide, nous apporte Sa Parole et La mette dans nos bouches, dans nos coeurs et dans nos oreilles, afin que nous puissions L'entendre et vivre, que nous soyons rachet√©s d'une mal√©diction dont nous ne sommes pas responsables, √ī P√®re; en effet elle a √©t√© provoqu√©e par la race humaine et nous sommes les rejetons de ce - ce premier couple. Nous sommes n√©s dans le p√©ch√©, con√ßus dans l'iniquit√©. Et le Dieu juste et vivant sait que nous n'avons rien √† voir avec cela : Il a cr√©√© une voie de secours et nous a accord√© le privil√®ge de venir. Combien nous sommes heureux d'√™tre venus √† la Maison du P√®re!
E-31 Nous prions maintenant que Tu b√©nisses notre √©glise ainsi que fr√®re Neville, notre - notre vaillant pasteur, Ton humble serviteur. Nous prions pour nos diacres et nos administrateurs, afin que Tu leur accordes l'ann√©e la plus glorieuse qu'ils aient jamais eue. Accorde-le, √ī Seigneur! Donne-leur une longue vie! Fortifie-les, Seigneur, ce sont Tes serviteurs. Qu'ils puissent rester toujours vaillants au poste. B√©nis les la√Įcs, les - les membres, Tes tr√®s chers enfants qui sont venus dans cette maison! √Ē Dieu, nous r√©clamons l'√Ęme de chacun de ceux qui franchissent le seuil de cette maison. Nous la r√©clamons pour Toi, Seigneur. Aide-nous √† √™tre ce genre de ministres qui apporteront la Parole d'une mani√®re si simple et si v√©ridique par le Saint-Esprit que les gens d√©sireront √™tre comme Toi, Seigneur. Accorde-le. Gu√©ris les malades et les afflig√©s qui entrent. Et dans le monde entier, accorde-le dans chaque maison de Dieu. 32 Enfin, quand Tu auras termin√©, Seigneur, puissions-nous franchir Tes portes, nous asseoir √† la table accueillante de Dieu, manger et vivre ensemble pour toujours dans l'√Ęge sans fin. Puissions-nous, dans l'entre-temps, avoir la bonne sant√©, la force, le bonheur, la joie, la puissance, la force et la b√©n√©diction du Saint-Esprit pour nous guider. Nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen! Vous pouvez vous asseoir.
E-33 J'ai apprécié cette belle musique ce matin. Je suis entré juste à temps pour pouvoir parler à mon cher ami, le frère Skaggs, à frère Gene qui est au fond là-bas, et à un autre frère qui est près de la - de la porte. C'est pourquoi je n'en ai suivi qu'une partie, mais c'était très bien enregistré.
E-34 Aimez-vous tous l'Apocalypse? Tr√®s bien. Je crois que vous l'aimez beaucoup, comme l'avait √©crit ma petite fille Sarah, qui se trouve l√†, c'est devenu la r√©volution [en anglais, Apocalypse se lit : "Revelation." - N.D.T.] C'est juste - c'est juste r√©volutions sur r√©volutions! Vous savez, je voudrais que nous en ayons une maintenant, jusque vers mars ou avril, nous allons mettre une grande toile qui serait √©tendue l√† au fond, sur laquelle je viendrai dessiner ces images et tous ces graphiques pendant la journ√©e, toile que nous pourrions d√©rouler et enrouler comme un store, vous savez. A ce propos, j'ai toujours r√™v√© d'avoir quelque part un tr√®s grand tabernacle o√Ļ je pourrais tendre le bras et baisser ces stores qui couvriraient toute la largeur de l'estrade. Alors, selon les r√©v√©lations et les interpr√©tations que le Seigneur me donne, je pourrais prendre une baguette et commencer √† partir de l√† √† faire ressortir ces √Ęges. Ensuite, quand nous aurions termin√©, nous enroulerions ce tableau et en d√©roulerions un utre sur lequel nous donnerions l'enseignement. Oh, ce serait comme un petit paradis, n'est-ce pas? Nous resterions assis ici tout l'hiver, nous exposerons cela avec le Seigneur... 35 C'est si agr√©able d'√™tre seul avec Lui! Vous savez, autrefois on chantait un cantique: "Parfois, j'aime √™tre tout seul avec Christ, mon Seigneur! Quand je suis seul, je peux Lui dire tous mes probl√®mes." Vous voyez, c'est ainsi qu'il faut faire. Autrefois, on chantait... Roy Davis chantait ce petit cantique: "Se retirer et prier avec J√©sus." Tout indiquait... Tout ce √† quoi vous regardez nous ram√®ne toujours √† J√©sus-Christ, n'est-ce pas?
E-36 Bon, quant aux √Ęges de l'Eglise dont nous avons parl√© ces huit derniers jours dans les r√©unions... Puis, hier soir, je pense que nous avons abord√© le verset 2 du chapitre 4 de l'Apocalypse. Je pense que vous √©tiez tous ici hier soir et - et que vous aviez compris cela. Et ainsi, je... Si ce matin, je peux avancer peut-√™tre d'un verset ou de deux et... ou jusqu'o√Ļ le Seigneur nous conduira; je ne sais pas. Je suis all√© jusqu'au verset 6 ou 7, juste de petits textes que j'ai not√©s ici et auxquels je pourrai me r√©f√©rer, aux diff√©rents passages des Ecritures, pour faire ressortir ces choses et ce que j'ai √©tudi√© hier.
E-37 Et maintenant, nous voyons... Hier soir, je crois que nous nous sommes arr√™t√©s au verset 2, ou au d√©but du verset 3. Je crois que c'est √ßa. Nous nous sommes arr√™t√©s √† la Voix de la Trompette, n'est-ce pas? Le son de la voix... Permettez-moi de relire le tout afin d'y revenir. Apr√®s cela, je regardai et voici, une porte √©tait ouverte dans le ciel. La premi√®re voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir les choses ... doivent arriver dans la suite. Aussit√īt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un tr√īne dans le ciel, et sur ce tr√īne quelqu'un √©tait assis. Celui qui √©tait assis sur le tr√īne... Celui qui √©tait assis, avait l'aspect d'une pierre ... jaspe et ... sardoine; et le tr√īne √©tait environn√© d'un arc-en-ciel, semblable √† de l'√©meraude.
E-38 Eh bien, c'est beau, oh, quelle belle le√ßon...! Et ce matin, juste avant de venir, j'ai m√©dit√© ce verset 6 et je me suis dit : "Oh! la la! je ne peux pas le laisser passer comme cela : il y a quelque chose dans ce verset 6 que je veux que tout le monde comprenne vraiment bien quand nous arriverons √† ces "√™tres vivants". Les diff√©rentes analyses de ces √™tres vivants-ci...quand nous consid√©rons le texte original, l'un est un genre d'√™tre vivant, les autres quatre √™tres vivants sont un autre genre. En grec, l'un est un animal, comme les animaux sauvages. Cet autre n'est pas bien traduit dans la version King James, car ce ne sont pas des √™tres vivants. Ce sont des cr√©atures vivantes. Et ces cr√©atures, ce qu'elles √©taient... elles n'√©taient ni des hommes ni des anges. Donc ce sont des "√™tres vivants"; ils ont quatre faces et quatre... Oh! la la! nous ram√®nerons tout cela √† l'Evangile afin de le mettre √† sa place aussi parfaitement que dans ce passage. Souvenez-vous que "quatre" est un nombre terrestre. Vous voyez?Il y aurait l√† une belle √©tude √† faire, c'est pourquoi je - je suis √† peu pr√®s s√Ľr que nous ne pourrons pas aborder ce sujet. Je... Peut-√™tre que nous le ferons. Et c'est tellement merveilleux!
E-39 Puis, le Seigneur voulant, si donc nous sommes l√†, peut-√™tre le dimanche prochain nous essayerons de continuer, nous essayerons de voir si nous pouvons terminer ce chapitre 4 avant de nous en aller. Nous ne savons pas encore exactement ce que sera le point de d√©part. 40 Bon, nous voyons cela apr√®s - apr√®s ces choses... "Apr√®s" signifie : apr√®s que les √Ęges de l'Eglise sont termin√©s. 41 Puis, Jean re√ßut l'ordre de monter plus haut. "Monte ici", ce qui signifie : "Monte jusqu'ici." Il lui avait √©t√© montr√© tout ce qui arriverait dans le monde des - des √Ęges de l'Eglise. Puis, apr√®s que les √Ęges de l'Eglise sont termin√©s ... nous avons vu que Jean √©tait un type de chaque vrai croyant √† qui Christ donnera l'ordre de monter dans les lieux tr√®s-hauts. N'est-ce pas? Il lui sera donn√© cet ordre : "Monte ici!" 42 Nous avons aussi vu que la Voix qui lui avait parl√©, c'√©tait la Voix d'une trompette claire, distincte, et que c'√©tait la m√™me Voix qui lui avait parl√© ici sur la terre. Vous voyez? Aussi longtemps qu'Il Se trouvait au milieu des sept lampes d'or, Il parlait √†... ou plut√īt "du milieu d'elles". Oh, j'aime cela! Il parlait du milieu des lampes. Vous voyez? Il √©tait au milieu des lampes, parlant du milieu d'elles √† Son Eglise. Puis, quand les √Ęges de l'Eglise furent termin√©s, Il quitta la terre, S'√©leva dans les Cieux et appela Ses rachet√©s √† monter avec Lui. Oh, n'est-ce pas beau? Je - je... Oh, cela fait bondir mon coeur!
E-43 Et souvenez-vous, comme nous apportons ces choses, je voudrais tout sp√©cialement que les jeunes convertis, comme la soeur Ina qui est ici, plut√īt, Ina et son mari, Rodney et sa femme, Charlie et les autres, comme d'ailleurs beaucoup d'entre vous, les jeunes, qui venez d'entrer dans le Seigneur, qui n'√™tes pas encore all√©s tr√®s loin sur ce chemin, mais qui L'avez juste go√Ľt√© et qui avez vu qu'Il est bon et plein de gr√Ęce, je voudrais que vous compreniez que ces choses... Maintenant remarquez bien ceci : quand nous parlons de ces choses, ce que nous essayons de faire, c'est de faire asseoir votre foi, de d√©montrer que lorsque Dieu dit quelque chose, il faut que cela arrive. Cela ne manque jamais d'arriver! Peu importe... M√™me si cela semble √©loign√© d'un million de kilom√®tres et ne pouvoir jamais arriver, Dieu dirigera cependant cela jusqu'au bout et le fera s'accomplir. Et Il agit ainsi pour vous √©prouver.
E-44 Ecoutez ce qu'Il dit √† Abraham : "Am√®ne ton fils l√† au sommet de la montagne et tue-le!" Apr√®s que Abraham l'eut attendu vingt-cinq ans, Dieu lui dit : "Am√®ne-le l√† et tue-le. "Comment... "Je ferai de toi le p√®re des nations!" 45 Abraham √©tait alors √Ęg√© de cent ans et sa femme de quatre-vingt-dix ans; leur unique enfant ... Abraham avait alors environ cent-quinze ans. Il a donc dit : "Comment cela se fera-t-il? Comment - comment est-ce possible? Moi, un vieillard, vieux comme je le suis, j'ai attendu vingt-cinq ans... Tu m'as donn√© la promesse √† soixante-quinze ans; et maintenant, j'en ai cent. Sara avait soixante-cinq ans; maintenant, elle en a quatre-vingt-dix. Comment? Et maintenant, apr√®s que nous avons eu cet enfant... Tu m'avais dit autrefois, il y a de cela vingt-cinq ans, quand j'avais soixante - quinze ans, apr√®s avoir v√©cu toutes ces ann√©es avec Sara, que j'aurais un enfant! J'√©tais st√©rile et elle n'√©tait pas f√©conde. Qu'est-ce qui est arriv√© ensuite? Tu m'as rendu f√©cond et Tu as fait de m√™me pour elle; et Tu es venu et Tu nous as donn√© cet enfant! Nous l'avons √©lev√© jusqu'√† l'√Ęge de quinze ans et Tu as dit que par cet enfant tu b√©nirais les nations et chaque nation du monde; que Tu ferais de moi un p√®re, m√™me pour les natons. Tu ferais de moi un p√®re... Seigneur, Tu avais fait de moi, par cet enfant, un p√®re pour toutes les nations sous le ciel dans les √Ęges √† venir! Et par cet enfant viendrait un R√©dempteur, et par ce R√©dempteur toute la race humaine serait rachet√©e! Comment vas-Tu le faire, Seigneur?" Abraham n'a pas eu de telles pens√©es; il ne posa pas de telles questions! Il ob√©it! Il ne demanda pas : "Comment vas-Tu le faire?" 46 "Ce n'est pas mon affaire. Tu l'as dit, et je sais que Ta Parole est vraie. Si Tu as pu tenir Ta Parole envers moi et me montrer la chose quand j'avais soixante-quinze ans, lorsque Tu m'appelas pour me dire : "S√©pare-toi et va dans un pays √©tranger!" Voici vingt-cinq ans que je suis dans ce pays! J'√©tais d√©j√† un vieillard, je vivais avec cette femme depuis qu'elle √©tait jeune fille (elle √©tait sa demi-soeur). Et alors, je... Pendant tout ce temps... Et Tu m'as donn√© cet enfant que Tu m'avais promis et je l'ai re√ßu comme venant des morts. Et m√™me si Tu me dis de le tuer, Tu es capable de le ressusciter des morts." Oh! la la! C'est ainsi qu'il faut agir! C'est ainsi! C'est ce qu'il fit.
E-47 Aussit√īt qu'il eut pleinement ob√©i √† Dieu, qu'il eut √©cart√© les cheveux du visage d'Isaac, qu'il tira sa lance pour tuer le... son propre fils, son fils unique... Dieu voulait montrer un mod√®le, nous le montrer. Pourquoi fit-Il cela? Il n'y √©tait pas oblig√©! Mais Il l'a fait afin que vous et moi puissions regarder √† ces choses en ces jours sombres et terrifiants o√Ļ les coeurs des hommes sont tellement remplis de m√©chancet√©, afin que nous sachions que Dieu tient Sa promesse. Peu importe combien cela semble faux ou m√™me impossible, Dieu reste toujours Dieu et Il tient chaque promesse qu'Il a faite!
E-48 C'est ce que j'essaie de vous dire quand nous nous mettrons... nous nous tenons ici pour un service de guérison. Vous vous tenez là et vous dites: "Je suis malade." Et vous... Il n'y a aucun doute à cela, vous êtes malade! Mais Dieu tient Sa promesse! Alors, Il descendra! Bon, vous voyez, Il a fait l'expiation là afin de pouvoir - afin de pouvoir vous guérir. C'est ce qu'Il a fait. Maintenant, la seule chose qu'Il vous demande de faire, c'est de croire cela, de vous en tenir à cela comme l'a fait Abraham.
E-49 "Eh bien, le docteur dit qu'il ne me - me reste plus qu'un jour à vivre!"
E-50 Peu importe! C'est bien. C'est tout ce que l'homme conna√ģt; c'est au mieux de sa connaissance. Comment Abraham aurait-il r√©cup√©r√© cet enfant, alors qu'il l'avait d√©j√† plac√© l√† et que la Parole de Dieu lui avait dit : "Va, tue l'enfant!"? Comment l'aurait-il fait? L√† n'√©tait pas la question! Dieu avait dit de le faire, et cela suffisait. "Comment vais-je √™tre gu√©ri, alors que le m√©decin dit que je ne peux pas gu√©rir?" Je... Vous n'avez pas √† mon - √† me poser cette question! Il faut accepter la Parole de Dieu. D√®s qu'Il vous est r√©v√©l√© que vous allez √™tre gu√©ri, alors rappelez-vous - vous simplement que vous serez gu√©ri! Il n'y a rien qui puisse vous garder loin de cela. C'est vrai. Vous voyez?
E-51 Ainsi, quand Abraham eut pleinement ob√©i... Comment s'y serait-il pris? Aux derniers instants, quand on en vint aux cinq derni√®res minutes, aux trois derni√®res minutes, aux deux derni√®res minutes, √† la derni√®re minute, aux trente derni√®res secondes, √† la derni√®re seconde, quand le bras d√©j√† lev√© s'appr√™tait √† √īter la vie √† l'enfant, Dieu dit : "Arr√™te! Arr√™te! (vous voyez?), je vois que tu as vraiment foi en Moi. "Eh bien, Abraham, j'ai fait cela pour montrer au Branham Tabernacle dans les temps √† venir (vous voyez?), ce qui va... qu'ils doivent avoir foi en Moi. Ils ne doivent absolument pas douter de Moi. Ayez foi en Moi!" 52 Et juste √† cet instant-l√†, il... Voici qu'il y avait un sacrifice; il n'avait pas fait cela en vain. Non, il ne l'a pas fait en vain, car juste √† ce moment-l√† un - un agneau b√™la, un jeune b√©lier accroch√© par les cornes, l√† dans le d√©sert. Et combien de fois n'avons-nous pas √©tudi√© cela! Comment ce b√©lier √©tait-il arriv√© l√†-bas? Comment √©tait-il parvenu l√† au milieu de toutes ces b√™tes sauvages? A 100 milles [environ 167 km - N.D.T.] de la civilisation, au milieu des lions, des chacals, des loups, de toutes sortes d'animaux sauvages qu'il y avait l√†, tr√®s haut au sommet de la montagne, o√Ļ il n'y a ni eau, ni herbe; que faisait-il l√†? Dieu l'avait cr√©√© et l'avait simplement plac√© l√†!
E-53 Et de Le voir dans les jours o√Ļ nous vivons... Eh bien, ce matin, je vais devoir mentionner beaucoup de - d'exp√©riences individuelles pour arriver √† ce que je veux dire. C'est pourquoi je pr√©pare le terrain tel que je le fais avant de commencer ceci. Je voudrais que vous compreniez que ces choses qui semblent individuelles ne le sont pas comme telles. Elles ont √©t√© dites uniquement pour vous donner un exemple afin que votre foi repose fermement sur la foi qui est en Christ, que vous vous reposiez sur Sa promesse, car Dieu tient Sa promesse aussi parfaitement que possible, et maintenant Il nous le montre.
E-54 Et consid√©rez ce m√™me J√©hovah-Jir√©, ainsi que L'avait appel√© Abraham, ce qui veut dire en h√©breu "Dieu Se pourvoira d'un sacrifice". Dieu peut le faire! Il a Ses voies. S'Il a dit... Il a dit √† No√©... 55 Vous direz : "Eh bien, cela n'√©tait que pour Abraham!" Non! Il l'a dit tout au long des √Ęges, et Il continue √† le dire. 56 Il a dit √† No√©, comme nous abordons ceci, ce matin : "Il va pleuvoir." Eh bien, il n'y avait pas... il n'y avait jamais eu de nuage dans le ciel! Le plus grand cours d'eau √©tait un ruisseau par lequel Dieu irriguait la terre, une petite source qui coulait quelque part. C'√©tait le plus grand cours d'eau qu'il y avait. 57 Eh bien, les gens disaient : "Comment donc l'eau va-t-elle tomber du ciel? Montrez-moi o√Ļ elle se trouve l√†-haut, avec ce soleil si br√Ľlant (vous voyez?), montrez-moi s'il y en a l√†-haut!"
E-58 "Si Dieu a dit de construire une arche et qu'il va pleuvoir, c'est mon devoir de construire l'arche et de me préparer, car il va pleuvoir. Il est Jéhovah-Jiré; Il peut pourvoir à l'eau là-haut." 59 Et tout ce qu'Il a fait, c'était de laisser les hommes, des hommes insensés et stupides, agir strictement selon leur science, pour que s'accomplisse ce qu'Il savait devoir arriver. Ce n'est pas Dieu qui a détruit le monde; c'est l'homme qui a détruit le monde. Dieu ne détruit rien : Dieu essaie de tout préserver. L'homme se détruit par sa connaissance, comme il l'a fait dans le jardin d'Eden avec l'arbre et ainsi de suite. C'est ainsi qu'un fanatique s'empara d'une quelconque puissance atomique quelque part qui... Ils l'avaient. 60 Ils - ils ont pu l'utiliser en ce temps-là; en effet, ils étaient en mesure d'en faire des applications que nous n'avons pas encore apprises. Nous n'avons pas encore atteint leur niveau de progrès. Il faudra peut-être encore au moins trois ou quatre ans, ou plus, avant que nous soyons capables de faire ce qu'ils ont réalisé. Ils ont construit les pyramides, le sphinx et ainsi de suite. Nous ne saurions jamais faire cela. Nous ne pourrions reproduire cela; il nous est impossible de le faire, à moins que nous puissions disposer de la puissance atomique. La puissance de l'essence, la puissance électrique ne pourraient soulever un seul de ces blocs de roche, ne pourraient le soulever du sol. Et certains d'entre eux sont aussi hauts qu'un immeuble de la ville, et pèsent des tonnes et des tonnes. Comment les ont-ils amenés là-haut? Vous voyez, ils s'y connaissaient!
E-61 Et ils firent exploser cela; quelqu'un envoya une de ces bombes atomiques sur l'écran d'un autre, en ces jours passés, car "comme il en était du temps de Noé", comme il en était, ce genre de civilisation, ce genre d'hommes intelligents - "comme il en était du temps de Noé, ainsi en sera-t-il à la venue du Fils de l'homme", ce sera la répétition de ce qui s'était passé. Voyez-vous? 62 Il n'y a pas longtemps, là au Mexique, on a déterré un système hydraulique moderne d'avant le déluge. Vous avez pu lire dans le journal. C'était un système hydraulique comme ceux que nous avons maintenant; il était profondément enfoui dans le sol. Quelque puissance atomique l'avait recouvert de terre. Cela a explosé et l'a enseveli comme cela. Vous voyez?
E-63 Maintenant, "comme il en √©tait du temps de No√©... ", des hommes intelligents, des hommes intelligents qui, √† l'aide de leurs puissances atomiques et tout le reste, ont pu construire des pyramides, des sphinx et tout le reste. "Comme il en √©tait en ces jours-l√†, ainsi en sera-t-il maintenant." Mais en ce jour-ci, l'oeuvre doit √™tre abr√©g√©e, car un peuple √©lu doit √™tre enlev√©. Il doit y avoir un peuple qui sera emport√© comme Enoch. Nous faisons partie de cette cat√©gorie ce matin, de ceux qui seront emport√©s, comme No√© le fut pendant le d√©luge. 64 Et souvenez-vous, avant... N'oubliez pas cela! Avant qu'une seule goutte de pluie tombe, avant qu'il y ait quoi que ce soit dans le ciel, avant que No√© e√Ľt m√™me - m√™me termin√© l'arche, Enoch √©tait emport√© √† la Maison! Enoch a √©t√© enlev√© sans passer par la mort, il marchait simplement un jour, quand - quand il ... la pesanteur perdit sa puissance sur lui. Et il se rendit compte qu'un pied √©tait un peu plus haut, puis que l'autre √©tait encore un peu plus haut, ensuite que l'autre √©tait un peu plus haut, et la premi√®re chose, vous savez, il dit : "Adieu, monde!", il monta simplement dans la Gloire, en marchant. 65 Et lorsque No√© regarda autour de lui et qu'il ne vit Enoch nulle part, il regarda autour de lui sans savoir o√Ļ Enoch √©tait parti, il se dit alors : "C'est donc le temps de construire l'arche!" Vous voyez? Alors il se mit √† travailler l'arche qui devait transporter le reste.
E-66 C'est la m√™me chose qui arrive juste ici. L'Eglise a √©t√© enlev√©e dans les Cieux, et maintenant Jean est amen√© avec Elle comme un type des ressuscit√©s, comme nous l'avons vu hier soir. Et nous avons vu que cette Voix qui lui ordonna de regarder derri√®re lui, vers la terre, √©tait la m√™me que Celle qui lui ordonna de monter. 67 Oh, chaque chr√©tien! Charlie, la Voix m√™me qui t'ordonna un jour de faire demi-tour l√†-bas dans le Kentucky, c'est la m√™me Voix qui t'ordonnera: "Monte." Fr√®re Evans, n'en es-tu pas heureux? La Voix qui t'a dit : "Fais demi-tour", c'est la m√™me Voix qui a dit : "Monte." Oh! la la! Quel ordre! Combien Elle est r√©elle, cette voie claire et distincte comme le son d'une trompette! "Fais demi-tour; sers-Moi. Monte o√Ļ Je Me trouve."
E-68 L√† nous avons vu celui qui repr√©sentait ceux qui sont morts. Mo√Įse repr√©sentait les saints morts et ressuscit√©s; Elie √©tait avec son groupe au dernier jour, il √©tait avec son groupe qui avait √©t√© enlev√©, ils se tenaient tous l√† dans la Pr√©sence du Seigneur J√©sus! Jean a r√©v√©l√© que... J√©sus leur avait dit que ce dernier ne mourrait pas, que leur importait s'il vivait jusqu'√† ce qu'il ait vu Sa venue? Et les disciples firent courir une rumeur. 69 Oh, maintenant j'aimerais pouvoir dire √† l'√©glise des choses tr√®s tr√®s profondes pendant quelques instants. Chacun sait... Et chacun a une - une vie personnelle avec Dieu. C'est une affaire individuelle, les choses de l'Esprit vous emportent en des lieux dont vous n'oseriez m√™me pas parler. 70 J'ai remarqu√© dans mon humble petit minist√®re que souvent il m'est arriv√© de dire quelque chose sans savoir pourquoi je le disais, cela ne semblait pas juste (mais pourtant, quelqu'un pourrait dire quelque chose), mais quand j'observais cette chose, je pouvais voir que cela s'accomplissait aussi parfaitement que possible. Dieu fera que cela arrive! Quand je veux simplement dire quelque chose, je dis : "Bon! Maintenant, attendez un instant. Il va maintenant arriver l√†-bas telle chose √† telle personne; cela - cela se fera juste de telle fa√ßon." Eh bien, en r√©alit√©, je - je ne sais pas pourquoi j'ai dit cela. Et la premi√®re chose, vous savez, cela arrive exactement comme annonc√©! C'est Dieu qui l'accomplit!
E-71 Maintenant, quand les disciples avaient dit : "Oh, J√©sus a dit que cet homme ne mourra pas", J√©sus n'avait jamais dit cela! J√©sus avait dit : "S'il vit jusqu'√† ce que Je vienne, que vous importe?" 72 Mais vu que les disciples faisaient courir une rumeur √† ce sujet, J√©sus Se baissa alors et prit Jean, le fit monter et lui fit voir la chose enti√®re en avant-premi√®re, voir l'avant-premi√®re de la Venue du Seigneur. Jean vit l'Eglise, il vit la fin des √Ęges de l'Eglise. Il vit la fin des Juifs; il vit la Seconde Venue du Seigneur; il en vit l'ordre complet. 73 Et voyez ce que Dieu a d√Ľ faire : on fit bouillir Jean l√†-bas dans l'huile pendant pr√®s de vingt-quatre heures, pour montrer aux hommes qu'il √©tait divin, que l'Esprit divin avait oint ce qui est li√© √† l'√Ęme (cette partie ext√©rieure, ce qui est li√© √† l'√Ęme, ou peu importe comment vous appelez cela, la chair humaine) et qu'il √©tait si impr√©gn√© de la divinit√© qu'apr√®s vingt-quatre heures dans l'huile bouillante il n'√©tait m√™me pas br√Ľl√©. Vous ne pouvez pas faire sortir le Saint-Esprit d'un homme en faisant bouillir ce dernier! On le d√©porta alors sur l'√ģle de Patmos o√Ļ il √©crivit ce Livre, puis il revint et pr√™cha encore plusieurs ann√©es. Vous voyez?
E-74 Maintenant, √©videmment, il dut porter une mauvaise r√©putation : "C'est un diseur de bonne aventure; c'est un sorcier!" Combien savent que Jean fut trait√© de sorcier? Certainement! J√©sus le fut aussi. Vous voyez? Vous voyez, le monde ne comprend rien √† ces choses. "C'est un liseur des pens√©es!" Vous voyez? Les gens disaient qu'il √©tait d'une telle sorcellerie qu'il avait envo√Ľt√© l'huile, de sorte qu'elle ne pouvait pas le br√Ľler, parce qu'il l'avait envo√Ľt√©e; tout simplement parce qu'il n'√©tait pas d'accord avec leurs id√©es catholiques! C'√©tait tout. 75 C'√©tait un serviteur de Dieu qui... humble, qui avait une petite mission l√†-bas dont il prenait soin. Il ne tol√©rait pas ces vieilles grandes choses, c'est pourquoi Dieu le garda et le pr√©serva. Il fit de m√™me avec saint Martin, Iren√©e et tous les autres tout au long des √Ęges. Et aujourd'hui, Il fait la m√™me chose, Il continue.
E-76 Bien, n'oubliez jamais ceci, que Dieu a promis de grandes secousses ainsi que de grandes et puissantes oeuvres. Maintenant, notez ceci (Vous voyez, vous voyez?) : ce que l'homme appelle "grand et puissant", Dieu l'appelle "folie"! Et ce que l'homme appelle "folie", Dieu l'appelle "grand"! N'oubliez pas cela (vous voyez?), n'oubliez pas! Cela vous aidera dans les ann√©es √† venir, parce que nous nous attendons toujours √† quelque chose de plus en plus glorieux. Nous recevons tout le temps des choses plus glorieuses, mais les gens du monde l'ignorent! Ils l'ignoraient au temps de No√©; ils l'ignoraient au temps de Jean, au temps de J√©sus, au temps des ap√ītres, au temps d'Ir√©n√©e, √† n'importe lequel de ces temps; ils ne l'ont jamais su.
E-77 Ce fut le cas aussi pour Jeanne d'Arc, c'√©tait une sainte petite femme! Alors qu'elle n'√©tait qu'une jeune fille, Dieu lui parla en visions, un ange lui parla. Savez-vous ce que l'Eglise catholique a dit? "C'est une sorci√®re!" Ils la mirent sur un b√Ľcher et l'ex√©cut√®rent en la br√Ľlant; c'est ce que firent les pr√™tres catholiques, ils la tu√®rent, ils la condamn√®rent √† mort comme sorci√®re! Et Jeanne d'Arc mourut comme une sorci√®re! Environ deux ans plus tard, ils d√©couvrirent qu'elle n'√©tait pas une sorci√®re, elle √©tait une - une disciple de Christ! 78 Ils ont fait la m√™me chose √† tous les saints. J√©sus a dit : "Lesquels d'entre vous vos p√®res n'ont-ils pas pers√©cut√©s? Lesquels des proph√®tes qui sont venus n'ont-ils pas rejet√©s?" Il a dit : "Murailles blanchies!" Il a dit : "Vous - vous allez l√†-bas et - et vous ornez les tombes des proph√®tes, mais vous √™tes ceux-l√† m√™me qui les y ont mis!" Hum! Oh! la la! Vous voyez? Il n'y est pas all√© de main morte (vous voyez?); Il le leur a dit en face!
E-79 "Race de vip√®res, disait Jean, qui vous a enseign√©s √† fuir la col√®re √† venir? Ne vous mettez pas √† dire que vous avez Abraham pour p√®re et que vous appartenez √† telle grande organisation!" - Etes-vous chr√©tien? 80 - Oh! Je suis m√©thodiste - Je suis presbyt√©rien! - Je suis pentec√ītiste! Ce n'est pas du tout de cela qu'il est question! Cela n'a pas plus de rapport que - que - que - que - que la neige et le soleil! Vous voyez? Cela n'a aucun rapport! Si vous √™tes chr√©tien, vous √™tes un serviteur de Dieu n√© de nouveau.
E-81 Bon, bon, hier soir, nous avons vu la venue de Jean. Maintenant, souvenez-vous, quand vous avez abord√© ce - pour le contexte de ce sujet, je - je vous en ai alors parl√©. Souvenez-vous, le monde est en train de recevoir en ce moment m√™me la plus grande secousse qu'il ait jamais re√ßue, le monde eccl√©siastique. 82 Maintenant, souvenez-vous, sans doute que du temps de - de Jean, du temps de J√©sus, il y avait de grandes f√™tes, de grands orateurs en leur temps, d'√©minents intellectuels; ils attiraient des dizaines de milliers de personnes. Qu'arriverait-il si Ca√Įphe convoquait une - une s√©rie de r√©unions? Il attirerait tout J√©rusalem; il attirerait tout Isra√ęl, d'un bout √† l'autre. Un autre dirait : "Oh, eh bien, si Ca√Įphe dit telle et telle chose, ce sera grandiose!" - Oh! Croyez-vous les Ecritures, Rabbin, R√©v√©rend, Docteur, Ev√™que? Croyez-vous les Ecritures? - Bien s√Ľr que je crois les Ecritures; je suis un √©minent √©rudit!
E-83 - Tr√®s bien! Bon, la Bible dit qu'il viendra un temps o√Ļ il y aura un - un... Toutes les collines bondiront comme de petits b√©liers, toutes les feuilles battront des mains, tous les hauts lieux seront abaiss√©s et aplanis, toutes les plaines relev√©es et rehauss√©es. Et cela se fera par la voix de quelqu'un criant dans le d√©sert. Croyez-vous cela, Rabbin, R√©v√©rend, Docteur, Pasteur? - Bien s√Ľr que je le crois! - Comment cela va-t-il se passer? 84 "Oh! Dieu enverra un jour un homme puissant sur la terre. Oh, il sera grand! Il sera la voix qui crie dans le d√©sert; il annoncera la venue du Messie. Lorsque cet homme viendra, il n'y a aucun doute dans mon esprit, il descendra des Cieux pour aller au temple. Il descendra droit ici au temple et dira : "Maintenant, nous allons prendre tous les Romains et les battre √† mort! C"est tout! Nous allons d√©truire tous les Romains.' Et - et ensuite, il dira : "Messie, descends!" Le Messie descendra; et avec toutes nos serpes nous forgerons - ou plut√īt de nos glaives, nous forgerons des hoyaux et des serpes, et il n'y aura plus de guerres!" Oui oui, voil√† leur interpr√©tation!
E-85 Mais que s'est-il pass√© quand la chose est arriv√©e? Qu'est-il arriv√©? Il n'y eut rien de spectaculaire venant du Ciel. Eh bien, ils n'ont rien vu. Il y a eu bel et bien quelque chose, mais ils n'ont rien vu. Ils ne l'ont pas vu! Vous comprenez? Quand donc les collines ont-elles bondi comme de petits b√©liers? Quand donc tous les hauts lieux ont-ils √©t√© abaiss√©s et toutes les plaines relev√©es? Un pr√©dicateur barbu qui ne connaissait m√™me pas son abc est sorti du d√©sert. D'apr√®s l'histoire, il √©tait parti dans le d√©sert √† l'√Ęge de neuf ans et il n'en est jamais revenu avant l'√Ęge de trente ans. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage! Les sauterelles sont des locustes, des locustes au corps allong√©. 86 Les gens en mangent couramment. Eh bien, vous pouvez en acheter juste ici au... Ne pensez pas que c'est mauvais, car vous pouvez en acheter ici m√™me au supermarch√©, si vous en voulez : des bourdons, des abeilles, des sauterelles, des serpents √† sonnette, tout ce que vous voulez! Vous voyez?
E-87 Ainsi, il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Quel régime! Mais il était gardé par la puissance de Dieu. Comme le disait l'autre soir frère Parnell ou quelqu'un d'autre : il n'avait pas de faux-col! Il n'était pas vêtu d'une redingote et toutes ces choses! Il sortit du désert vêtu d'une grande et vieille peau de mouton enroulée autour de lui. Comme je l'ai dit, peut-être... nous prenons un bain chaque jour, mais peut-être que là-bas dans le désert, il n'en prenait que tous les trois ou quatre mois. Je ne sais pas. Il n'avait pas un aspect flatteur! Il n'avait pas de chaire. Il n'allait pas dans les grandes villes pour tenir de grandes campagnes. Il se tenait là sur les rives du Jourdain, avec de la boue jusqu'aux genoux et disait : "Race de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?" Oui! C'était à ce moment-là que les hauts lieux furent abaissés (vous voyez?) et que les plaines furent relevées! Certainement!
E-88 Et puis, d'abord les gens s'attendaient √† ce que le Messie descende avec des anges et les autres, et qu'Il vienne S'installer sous un dais qu'on Lui aurait dress√© l√† dans le - le temple (comme nous aujourd'hui, lorsque nous construisons de tr√®s grands b√Ętiments dans tout le pays et ailleurs). Vous voyez? Mais quand vint-Il? Il est pass√© outre chacune de leurs synagogues et chacune de leurs organisations et Il est venu dans une √©table! C'est eux qui Le forc√®rent √† aller l√†-bas! 89 C'est ce qui arrive aujourd'hui. On Le contraint √† entrer dans ces choses, on Le contraint √† le faire; on Le contraint √† √™tre interd√©nominationnel parce que Son Message n'allait pas de paire avec les d√©nominations. Aujourd'hui, Son Message pr√™ch√© par Ses serviteurs est interd√©nominationnel parce que les d√©nominations Le rejettent. C'est la Bible qui le dit. Il √©tait dehors, frappant √† la porte, essayant d'entrer (vous voyez?) dans Sa propre √©glise. Voil√† o√Ļ nous en sommes! Vous voyez, c'est la m√™me chose aujourd'hui.
E-90 N'oublions donc pas que ce qui para√ģt grand aux yeux des hommes est petit devant Dieu. Bon, c'est pourquoi vous n'avez pas besoin d'avoir un tas de fleurs. Quand Dieu reviendra, quand J√©sus reviendra, vous serez surpris de voir cette petite lavandi√®re au fond de la ruelle. Vous serez surpris de voir ce pauvre homme qui ne dit rien, qui garde ses secrets pour lui et marche devant Dieu dans l'humilit√© .Vous serez surpris! √áa sera certainement... 91 Il n'y a pas longtemps, j'ai pr√™ch√© sur les jugements : "Les surprises au jugement." √áa ne sera pas une surprise que de voir le contrebandier d'alcool se tenir l√†. Certainement pas. √áa ne sera pas une surprise que de voir le menteur, l'adult√®re et tout le reste l√†-bas. √áa ne le sera pas. Mais la surprise et la d√©ception seront pour ceux qui pensaient qu'ils partiraient, oui, mais qui seront rejet√©s. Ceux qui disaient : "Eh bien, attendez une minute, ma m√®re appartenait √† cette √©glise, mon p√®re appartenait √† cette √©glise, mon grand-p√®re et ma grand -m√®re aussi. J'en ai √©t√© membre moi-m√™me toute ma vie." 92 "Eloigne-toi de Moi, ouvrier d'iniquit√©! Je ne t'ai jamais connu!"
E-93 Consid√©rez le temps o√Ļ ce brave vieux Sim√©on, un homme inconnu, qui n'√©tait pas r√©put√©... La Bible ne nous dit rien sur lui. Mais la Bible dit qu'il lui avait √©t√© r√©v√©l√© par le Saint-Esprit (voil√†, vous y √™tes!) qu'il ne mourrait pas avant d'avoir vu le - le Christ du Seigneur. 94 Puis, consid√©rez aussi Jean Baptiste. C'√©tait une esp√®ce d'homme des bois √† l'apparence bizarre. Cela lui fut r√©v√©l√© et il vint pr√™cher le message. Consid√©rez cela! Et qui √©tait la petite Anne? 95 Il y avait la petite vierge Marie, l√†-bas dans cette - cette ville de Nazareth (qui √©tait aussi m√©chante que Jeffersonville), et o√Ļ le p√©ch√© et tout abondait! Mais elle s'√©tait gard√©e pure parce qu'elle savait qu'un jour un Messie viendrait. Vous voyez? 96 Joseph, un charpentier, avait perdu sa femme et - et il courtisait cette jeune fille. C'√©tait sur ces entrefaites que le Saint-Esprit est intervenu. Puis ce fut au monde de coller un nom ignominieux √† cela, par exemple : "Exalt√©s! Pentec√ītistes!" Vous voyez? Ils ont coll√© √† cela un nom ignominieux. "Eh bien ce... elle... Cet enfant est n√© hors des liens sacr√©s du mariage!" Vous voyez, c'est ce qu'ils pensaient, et apparemment la chose √©tait vraie! Mais Dieu avait fait cela pour aveugler les sages et les intelligents, et r√©v√©ler cela aux enfants qui veulent apprendre.
E-97 J'esp√®re avoir bien jet√© la toile de fond pour pr√©senter ce qui va suivre. Je vais vous montrer cela. Voyez-vous cette huile? Bon, ce que je vous ai dit au sujet du d√©cor, c'est pour vous montrer que cela ne vient pas de l'homme, mais de Dieu. Je vais vous montrer cela. Tr√®s bien. 98 Bon, la Voix dit : "Monte ici!" Et quand Il eut ouvert, Jean entendit le son de la trompette; aussit√īt, il fut ravi en Esprit, il fut ravi en Esprit. Et aussit√īt ravi en Esprit, il commen√ßa √† voir des choses. Vous commencez √† voir des choses quand vous entrez dans l'Esprit. D'abord, il vous faut entrer dans l'Esprit, n'est-ce-pas?
E-99 Maintenant, qu'en sera-t-il si vous alliez √† un match de base-ball et que vous disiez : "J'aime vraiment le base-ball." Oui oui! Vous vous trouvez une place au premier rang, juste l√† dans la tribune, et vous √™tes l√† √† regarder jouer les "Yankees", les "Bull-dogs" ou qui que ce soit. Et ils livrent l√† un grand match. 100 Mais au moment o√Ļ votre √©quipe est sur le point de perdre, tout d'un coup un moderne Babe Ruth lance sa batte comme ceci et dit : "Voyez-vous, l√†-bas?" Il y a trois hommes √† la base. Vlan! Et il la lance √† perte de vue; il enl√®ve sa casquette et s'√©vente, il va √† la premi√®re base et regarde tout autour; tous ces gars vont √† la seconde base. Il serre la main au deuxi√®me gardien de base, il fait - fait une passe calmement, abaisse son... Eh bien, oh! la la! Oh! la la! Quels cris, quels sauts, quels hurlements, quels "hourra"! Eh bien, ils...
E-101 Je les ai r√©ellement vus prendre ces... Vous souvenez-vous de ces vieux chapeaux de paille que l'on portait autrefois? Un jour je suis all√© assister √† un match de base-ball, et j'ai vu un joueur marquer un point. Et l'homme qui √©tait assis devant moi et qui portait un de ces chapeaux de paille √©tait tout agit√©. Il saisit son chapeau, l'enfon√ßa tellement que cela devint comme un collier autour de son cou, le sommet ayant saut√©. Eh bien, il passait vraiment un bon moment. Il - il √©tait si hors de lui qu'il ne savait plus ce qu'il faisait! Il donnait des coups de pieds, criait des "hourra", hurlait et sautait. Eh bien, maintenant, vous savez ce que j'en pense, il avait s√Ľrement... Il √©tait un - il √©tait un... Il aimait le base-ball! C'√©tait un mordu du base-ball, exactement comme on est un mordu de la cigarette ou du whisky. 102 Moi, je suis un fanatique de J√©sus! Oui, j'aime cela! Je... S'il vous arrive d'√™tre un fanatique de J√©sus, vous voyez, un fanatique de quelque chose... 103 Alors, pouvez-vous imaginer un homme qui dirait : "Oh! assur√©ment que je suis un mordu du base-ball" et qui, voyant son √©quipe qui √©tait sur le point de perdre remonter la pente et gagner le match, se retourne et dit : "Ouais, ce n'√©tait pas si mal." 104 Vous diriez : "Et vous dites qu'il aime le base-ball? Oh, il a quelque chose..." 105 Vous diriez : "Eh bien, vous - vous n'aimez pas cela, n'est-ce pas? Quelque chose cloche en vous. Tout v√©ritable mordu du base-ball dirait : "Qu'est-ce qui cloche dans cet homme? Quelque chose cloche en lui. Regardez-le assis l√†. Hm! C'est tellement..." 106 Faites le rapprochement, maintenant! Vous voyez? Oh, si vous √™tes un fanatique de J√©sus et que vous sentiez le Saint-Esprit p√©n√©trer dans ces Paroles, alors quelque chose crie! Oh! vous √™tes hors de vous-m√™me!
E-107 J'espère que cet homme va me pardonner. Il est assis ici tout près. Cet homme de très grande taille, aux cheveux noirs qui est assis ici, un soir, il se tenait dans le hall d'entrée. Quelqu'un lui a dit quelque chose comme pour l'aider, vous comprenez, comme une parole de bénédiction. Et le pauvre homme passait par des moments difficile. A ce que je sache, sa - sa femme l'avait quitté et lui demandait le divorce parce qu'il aime le Seigneur Jésus! C'est vrai! Et quelqu'un avait dit quelque chose au sujet de Jésus; vous savez, il était pour ainsi dire l'un de ces fanatiques. Cet homme avait été à la guerre et en était revenu avec des blessures de balles un peu partout, il en avait partout; j'éprouvais de la peine pour lui. Il rentra à la maison avec un... sa femme et ses enfants. Puis il - il promit au Seigneur de Le servir, et dès que le Seigneur commença à le bénir et que lui-même se mit en règle avec Dieu, sa femme se détourna de lui, demanda le divorce et le quitta; elle l'abandonna brusquement. Mais il étit toujours fanatique! 108 Un soir qu'il se tenait là, quelqu'un dit quelque chose au sujet de Jésus, combien Il était grand, quelque chose de ce genre, il cria : "Oh, gloire!", en levant les bras et voilà que ses deux poings passèrent ainsi à travers le mur! Il ne s'en était même pas rendu compte! Il avait les poings enfoncés dans le mur. Il dit : "Frère Bill, je paierai cela!" Je crois que frère Woods est venu réparer cela, il a remplacé cette partie. Nous ne vous en tenons pas rigueur, Frère Ben, nous - nous sommes vraiment bien contents que vous soyez un fanatique. Vous voyez?
E-109 Quand le Saint-Esprit fait quelque chose en vous, vous ne pouvez simplement pas rester tranquille, il y a quelque chose qui bouillonne. Amen. Fiou! Oui, quelque chose s'ancre, vous √™tes un fanatique de Christ! Quand vous aimez le Seigneur, il y a en vous quelque chose qui cherche, qui s'agrippe, qui a faim et soif. J√©sus a dit : "Heureux sont-ils, car ils seront rassasi√©s."Ils sont heureux du simple fait d'avoir soif, que vous ayez ou non re√ßu quelque chose. Combien d√©sirent encore plus de Dieu? Tr√®s bien! Bon, du fait m√™me que vous d√©sirez encore plus de Dieu, vous √™tes b√©ni, rien que pour √ßa! M√™me si vous ne l'avez pas, vous √™tes toujours b√©ni! "Heureux ceux qui ont faim et soif." Vous √™tes b√©ni rien que d'avoir faim et soif, car si vous le d√©sirez, vous √™tes b√©ni. En effet, beaucoup de gens ne le d√©sirent pas! 110 Vous souvenez-vous de ma pr√©dication de l'autre soir? Vous voyez? C'est comme cet idiot qui avait gard√© la bo√ģte et jet√© le cadeau. Vous voyez? Ne prenez pas la bo√ģte, prenez le cadeau! Bien! Aussit√īt... en esprit. Et voici, il y avait un tr√īne dans le ciel, et sur le tr√īne, quelqu'un √©tait assis.
E-111 Bon, remarquez, un peu plus tard, ou je crois hier soir, nous avons vu que sur ce tr√īne... Nous avons vu qu'au d√©but, il n'y avait personne sur le tr√īne, mais maintenant il y a Quelqu'un; cela nous montre donc que J√©sus est mont√© avec Son Eglise dans la Gloire et S'est assis sur Son propre tr√īne. "Assis sur le tr√īne", cela se passe apr√®s les √Ęges de l'Eglise. Bon, bon, nous verrons cela dans un instant. 112 Eh bien, vous demanderez : "Eh bien, o√Ļ est Son tr√īne aujourd'hui?" Bon, Fr√®re Neville, si je saute cela, demandez-moi apr√®s un moment de dire o√Ļ se trouve Son tr√īne aujourd'hui. Je crois que j'y arriverai un peu plus tard. Maintenant, o√Ļ est Son tr√īne, s'Il n'est pas en ce moment sur Son tr√īne? Il n'est pas sur Son tr√īne maintenant. Certainement pas!
E-113 Tr√®s bien, maintenant. Celui qui √©tait assis avait l'aspect... pierre de jaspe... sardoine et le tr√īne √©tait environn√© d'un arc-en-ciel qui ressemblait... semblable √† de l'√©meraude. 114 Bien, prenons le verset 3 pour commencer. Celui qui √©tait assis sur le tr√īne avait donc l'aspect d'une pierre de jaspe. En d'autres termes, quand on Le regardait, Il √©tait d'une telle splendeur, d'une telle beaut√©! Oh, je d√©sire Le voir! Pas vous?
E-115 Un jour... Je me souviens de soeur Cadle, soeur Howard Cadle; je crois que beaucoup parmi vous se souviennent d'elle. J'habitais de l'autre c√īt√© de la rue, et ma femme qui est assise pr√©sentement l√† s'en souvient; elle avait froid dans la pi√®ce. Je me suis lev√© et j'avais l√† un petit, un vieux petit po√™le avec un... Nous faisions cuire notre pain au four dans le tuyau. Et je... Il faisait vraiment froid, le vent soufflait, c'√©tait l'hiver, il y avait de la neige sur le sol et le vent soufflait dans la chemin√©e au point que je n'arrivais pas √† allumer cette histoire pour avoir la vie sauve. Et j'en √©tais vraiment pein√©. Et chaque fois que je mettais quelque chose, cela s'√©teignait de nouveau! Billy avait froid, elle aussi avait froid; j'essayais de faire du feu. Et alors, il s'est fait que j'ai allum√© la radio (et c'√©tait quelques minutes avant que je sois r√©chauff√©) : il y avait soeur Cadle qui chantait : "Quand j'atteindrai ce pays qui est sur un rivage lointain, je voudrai voir J√©sus! Pas vous?" Oh! la la! 116 Je me suis simplement assis par terre au milieu de la pi√®ce, je me suis assis l√† et me suis mis √† pleurer! Vous savez comment elle chantait en ce temps-l√†, avec sa douce voix de moqueur [esp√®ce d'oiseau - N.D.T.]. Quand je franchirai la fronti√®re l√†-bas, j'aimerais l'entendre chanter; elle disait : "Je veux voir J√©sus! Pas vous?" 117 Je pensai : "O Dieu, oui, je veux Le voir un jour! Quand toutes les fleurs auront √©t√© emport√©es, je voudrais voir J√©sus!" Combien... Le voir assis sur Son tr√īne, Sa beaut√©, Sa splendeur... Et si je... Oh, je d√©sire me tenir l√† o√Ļ Jean se tenait, afin de pouvoir simplement Le contempler!
E-118 Il y a quelque temps l√† √†... du temps de l'esclavage. Je dis ceci √† cause de mes amis de couleur qui sont ici ce matin. Il y avait un vieil homme de couleur qui √©tait un... all√© √† un petit endroit, il en avait l'habitude. 119 Dans le Kentucky, ils avaient l'habitude de chanter. Peut-√™tre que Maman Cox et les autres se souviennent du temps o√Ļ ils allaient chanter, vous savez, ils allaient dans des maisons, ils y jouaient de l'orgue, et les jeunes et tous les autres chantaient. On faisait cela l√† √† Utica et ailleurs dans les r√©gions rurales. Aujourd'hui, on boit une mesure de whisky quelque part √† une f√™te de rock'n'roll. Mais en ce temps-l√†, ils chantaient des cantiques.
E-120 A une occasion o√Ļ l'on chantait ces vieux hymnes, un - un fr√®re de couleur √Ęg√© fut sauv√©! Et le Seigneur l'appela √† pr√™cher; et le lendemain, il alla en parler aux esclaves de la plantation. Il dit : "Le Seigneur m'a sauv√© hier soir et Il m'a appel√© √† pr√™cher √† mes fr√®res." 121 Et finalement, cela parvint aux oreilles du propri√©taire du ranch - ou plut√īt du propri√©taire de la plantation. Ce dernier le fit venir et dit : "Sambo, je veux que tu viennes ici." Il dit : "Viens dans mon bureau!" Il r√©pondit : "Oui, monsieur!" et il se rendit au bureau. 122 Le propri√©taire lui demanda : "Qu'est-ce que j'apprends? Tu r√©pands parmi les esclaves, l√†-bas parmi les gens, mes ouvriers, mes esclaves que le Seigneur t'a affranchi?" 123 Il r√©pondit : "Oui, monsieur." Il dit : "Patron, je suis votre esclave." Il dit : "J'ai √©t√© achet√© avec votre argent, mais..." Il dit : "Mais Dieu m'a affranchi hier soir en ce que J√©sus m'a affranchi d'une vie de p√©ch√© et de honte, d'une vie de mort. Il m'a affranchi." Il dit : "Sambo, es-tu vraiment s√©rieux?" Il r√©pondit : "Je suis s√©rieux!"
E-124 Il dit : "J'ai entendu les gens dire que tu allais commencer à prêcher ici partout à ton - ton peuple dans les plantations et ailleurs?" 125 Il répondit : "Oui, monsieur. C'est ce que je compte faire : prêcher l'Evangile à mon peuple." Il dit : "Tu es vraiment sérieux, Sambo?" Il répondit : "Je suis vraiment sérieux!" 126 Il dit : "Viens, allons au - au tribunal; je vais, moi aussi, te donner la liberté. Je t'affranchis, tu es libre de tout esclavage! Je t'ai acheté, tu es à moi, mais je te libère pour que tu puisses prêcher l'Evangile à ton peuple." Il se rendit là, signa la déclaration d'affranchissement, et cet homme fut libre. Il ne pouvait plus être vendu comme esclave. Il était un homme libre pour prêcher l'Evangile.
E-127 Pendant des ann√©es, il pr√™cha parmi ses fr√®res. Beaucoup de blancs furent convertis par son minist√®re. Un jour, ce vieil homme arriva √† l'heure de sa mort. Il avait pr√™ch√© pendant trente ou quarante ans, ou plus. Et quand l'heure de sa mort vint, il √©tait couch√© dans la chambre, et beaucoup de ses fr√®res blancs s'√©taient r√©unis autour de lui dans la chambre, et ils pensaient qu'il √©tait parti depuis environ deux ou trois heures. Alors, lorsque finalement il se r√©veilla et qu'il regarda autour de lui, dans la pi√®ce, il dit... - O√Ļ √©tais-tu, Sambo? Il r√©pondit : "Oh, suis-je revenu ici? Suis-je revenu?" On lui demanda : "Que se passe-t-il, Sambo?" Il r√©pondit : "Oh, j'√©tais pass√© de l'autre c√īt√©, dans l'autre Pays!" On lui dit : "Raconte-nous cela!" 128 Il dit : "Eh bien, je suis simplement entr√© dans Sa Pr√©sence." Et il dit: "Arriv√© l√†, dit-il, un ange s'est approch√© et m'a demand√© : "T'appelles-tu Sambo Untel?" Il r√©pondit : "Oui, monsieur, c'est cela." Il lui dit : "Entre!" "Je suis entr√© et je L'ai contempl√© assis l√†." 129 Il lui dit : "Sambo, viens ici maintenant; comme tu L'as vu, je veux que tu viennes par ici, nous voulons te donner ton v√™tement; nous voulons te donner ta harpe, nous voulons te donner ta couronne." 130 Sambo r√©pondit : "Ne me parlez pas de harpes, de couronnes et de robes!" 131 Il lui dit : "Mais tu as m√©rit√© une r√©compense, nous voulons te donner la r√©compense!" 132 Il r√©pondit : "Ne me parlez pas de r√©compense!" Il dit : "Laissez-moi me tenir l√† pour Le contempler pendant mille ans! Ce sera l√† ma r√©compense!" 133 Je crois que c'est √† peu pr√®s le sentiment que nous √©prouverons tous: "Laissez-moi me tenir l√† pour Le contempler!" Oh, il faudra que j'aie un corps diff√©rent de celui que j'ai maintenant, pour Le contempler tout simplement de tout mon √™tre.
E-134 Jean se tenait l√† et il Le vit assis sur le Tr√īne, et Il avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine. Or, toute chose et chaque mot a un sens dans la Bible. Maintenant, "une pierre de jaspe et de sardoine"... 135 Maintenant, si vous remarquez, cela concorde avec le reste de l'Ecriture. Au d√©but de l'Ecriture, Il √©tait l'Alpha, l'Om√©ga, Il √©tait le Commencement et la Fin, Il √©tait le Premier et le Dernier, Il √©tait le P√®re, le Fils et le Saint-Esprit. Il √©tait Tout, et tout √©tait contenu en Lui. Matthieu 17 montre cela, l√†-haut sur la montagne de la Transfiguration; tout √©tait rassembl√© en Lui.
E-136 Bon, le jaspe est une - est une pierre, la sardoine aussi est une pierre. Eh bien, nous en viendrons √† leurs couleurs dans un instant. Maintenant je voudrais que vous remarquiez que chacun des patriarches, √† sa naissance, oui, chacun avait une pierre porte-bonheur. La mienne (je suis n√© en avril) est le diamant. Et pour chaque mois il y a une pierre. Eh bien, c'√©tait pareil pour les patriarches. Chaque fois qu'un patriarche naissait, il avait une pierre porte-bonheur. 137 Et arr√™tons-nous ici juste un instant. Lorsque ces m√®res juives... Laissez-moi vous pr√©senter une Parole divine, mes amis, afin que votre foi soit fermement fond√©e sur la Parole. Chaque fois que ces m√®res juives √©taient en travail, √©taient dans les douleurs de l'accouchement pour accoucher - pour donner naissance √† ces enfants, les mots m√™mes qu'elles pronon√ßaient √† la naissance donnaient le nom de cette personne (le b√©b√© qu'elle avait enfant√©) et lui donnaient sa position en Palestine, l√† o√Ļ il serait √† la Venue du Seigneur. Par les douleurs de l'accouchement de cette m√®re... Ephra√Įm, par exemple, signifie "pr√®s de la mer". Vous voyez? Et Ephra√Įm re√ßut sa part pr√®s de la mer! Et, dites, Juda signifie... Je ne connais pas la signification du mot, mais je pourrais la retrouver. Eh bien, vous voyez, je n'ai pas le temps pour ces petites choses, de prendre ces choses. Mais alors, si vous retournez, Juda, quelle qu'√©tait la signification de son nom, elle repr√©sentait sa position parmi les enfants d'Isra√ęl.
E-138 Et prenez Gen√®se 48 et 49, vous y trouverez que Jacob, au moment de sa mort, appuy√© sur son b√Ęton et aveugle, r√©v√©la √† ses enfants la position o√Ļ ils seraient √† la fin du monde. Et c'est dans cette position m√™me qu'ils sont actuellement √©tablis, depuis qu'ils sont revenus dans leur patrie. Il a dit √† Joseph : "Tu es une vigne fertile pr√®s de la muraille (vous voyez?), pr√®s d'une source", de l'eau. Il a continu√©, il a dit : "Tu as eu confiance en l'Eternel Dieu. Tu as fortifi√© ta - ta branche (Les Etats-Unis. Vous voyez?) dans le Seigneur, mais un jour, cette vigne retournera par-dessus la muraille." Et la voil√†, juste l√† maintenant m√™me. C'est exactement comme il l'avait dit il y a pr√®s de trois mille ans, c'est carr√©ment une r√©p√©tition! Il dit √† Ephra√Įm qu'il avait plong√© ses pieds dans l'huile, et Ephra√Įm s'est √©tabli √† l'endroit m√™me o√Ļ se trouvent les grands puits de p√©trole. Tr√®s exactement! 139 C'√©taient les d√©clarations de ces gens. Qu'y avait-il dans ces mortels? Dieu S'emparait de leur √™tre et agissait en eux!
E-140 On dirait que lorsque l'Empire romain les a dispers√©s, que d'autres les ont dispers√©s, qu'ils furent ha√Įs d'Hitler, celui-ci injecta des bulles d'air dans les veines des dizaines de milliers et ils en moururent - on voyait leurs corps pendus aux barri√®res avec leurs b√©b√©s et tout le reste et les os... Et on prenait leurs os pour en faire de l'engrais! On les amenait simplement l√† et on leur donnait une injection, puis on les mettait dans le wagon. Puis ils sortaient, et quand ils sortaient avant le d√©part, ils chantaient : "Le Messie va venir et nous boirons de nouveau le sang du raisin." Quand ils s'en allaient pour mourir, ces Juifs, alors qu'ils allaient l√†, ils savaient qu'encore quelques battements et leur coeur s'arr√™terait. Et ils allaient l√† en chantant : "Nous verrons bient√īt le Messie!" Oh! la la! De leurs os, on faisait des engrais... 141 Beaucoup d'entre vous soldats qui √™tes l√† savez cela; vous avez vu cela. Je me suis tenu l√† o√Ļ Hitler et ces hommes les ont br√Ľl√©s, l√†-bas. Regardez Staline et la Russie, eux tous l√† ont fait la m√™me chose. C'est vrai! Que se passait-il donc avec ces Juifs? Ils ont √©t√© contraints de revenir dans leur patrie. C'est l√† qu'ils se trouvent. 142 J'ai ce grand film : "Minuit moins trois". Quand les Juifs rentraient au pays, on leur demanda : "Pourquoi revenez-vous, est-ce pour mourir dans la patrie?" 143 Ils r√©pondirent : "Nous sommes revenus pour voir le Messie!" Amen! Hum! Nous sommes au temps de la fin!
E-144 Chacun de ces enfants, lorsqu'il naissait, avait une pierre porte-bonheur. Et en ce temps-l√†, Aaron, le souverain sacrificateur de chacun de ces enfants d'Isra√ęl, avait un pectoral sur lui, sur sa tunique. C'est ce que je veux tenir √† l'√©cart juste un peu plus longtemps pour aborder ce verset 6, car cela introduit ici m√™me chaque symbole de l'Ancien Testament. Chaque... Tous les ustensiles et tout dans l'Ancien Testament √©tait le mod√®le de ce qui a √©t√© vu au ciel, c'√©tait un mod√®le pour les hommes. 145 Et il y avait l√† le pectoral d'Aaron, le souverain sacrificateur. Remarquez, la pierre porte-bonheur de chaque tribu y √©tait repr√©sent√©e - l'une des pierres porte-bonheur... il y avait mis sa pierre. La tribu d'Ephra√Įm, la tribu de Manass√©, la tribu de Gad, la tribu de Benjamin, toutes y √©taient repr√©sent√©es. Et, c'est de la mani√®re... Puis on prenait ces pierres porte-bonheur, ces belles pierres pr√©cieuses, et on les suspendait au pilier comme ceci. Et quand un proph√®te proph√©tisait, et qu'on voyait celles-ci s'allumer... On le faisait approcher de l'Urim Thummim, on le laissait dire sa proph√©tie, et si une lumi√®re sacr√©e venait l√† et faisait √©tinceler ensemble ces pierres, c'√©tait la r√©ponse de Dieu. Cela √©tait valable pour toute la tribu, pour chacun d'eux, pour chaque tribu.
E-146 Maintenant, pour ce qui est de celles-ci, la premi√®re pierre... Le premier, combien savent qui fut le premier enfant? Quel √©tait son nom? Ruben! Bien. Qui √©tait le dernier? Benjamin! C'est vrai. La pierre porte-bonheur de Ruben √©tait le jaspe, la pierre porte-bonheur de Benjamin √©tait la sardoine. Il avait l'aspect de Ruben et de Benjamin, le Premier et le Dernier, Celui qui √©tait, qui est et qui vient; Il √©tait l'Alpha (A) de l'alphabet grec, et l'Om√©ga (Z) de l'alphabet grec. Il √©tait le Premier et le Dernier. Il √©tait de Benjamin √† Ruben, et de Ruben √† Benjamin. Oh! la la! Le voil√† : "Il avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine." Il √©tait assis sur ce tr√īne!
E-147 Aimeriez-vous tous Le voir assis dans Sa gloire? Prenons rapidement Apocalypse 21.10 et regardons-Le ici. Très bien. 21:10 et 11. Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu... ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal. 148 "Sa Lumière!" La Lumière! Qui est la Lumière? La ville n'a pas besoin du soleil... car l'Agneau est son flambeau.
E-149 La pierre de jaspe et de sardoine. La Gloire de Dieu, c'est Jésus-Christ; la Gloire de Jésus-Christ, c'est Son Eglise. Et Il était le Premier. Qu'était-Il? Il était le Commencement du temps; Il est la Fin du temps. Il était le premier des patriarches; Il est le dernier des patriarches. Il était l'Eglise qui était dans le... Il était le - l'Esprit qui était dans l'Eglise d'Ephèse; Il est l'Esprit qui est dans l'Eglise de Laodicée. Il est le Premier et le Dernier, de A à Z, le Premier, le Dernier, Celui qui était, et qui vient, la Racine et le Rejeton de David, l'Etoile du matin, le Lys de la vallée, la Rose de Saron! Oh, il y a dans la Bible quatre cents et quelques titres qui Lui sont attribués. Pensez-y donc! ce qu'Il était! Et pourtant Il était l'humble Seigneur Jésus qui naquit dans une crèche à la louange de Dieu. 150 Prenez garde à tout ce qui est humble, car c'est ce qui est juste. Tout ce qui est grand est prétentieux, n'y prêtez donc pas attention. Vous voyez? c'est beaucoup de vent, mais ce n'est rien du tout. Très bien.
E-151 Bon, "Il avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine." Revenons en arri√®re. J'ai... Nous avons un peu de temps, n'est-ce pas? Nous avons encore environ quarante minutes. Faisons attention, rentrons dans Ez√©chiel 1. Retournons √† la Bible, √† l'Ancien Testament, √† Ez√©chiel, et lisons le passage o√Ļ Ez√©chiel, lui aussi, Le vit. Puis nous comparerons maintenant ces versets et verrons o√Ļ nous en sommes. Ez√©chiel, chapitre 1. Tr√®s bien. Lisons maintenant pendant quelques minutes. Je vais lire les cinq premiers versets et ensuite nous lirons (je l'ai not√© ici) du verset 26 √† 28. Lisons maintenant les premiers versets du proph√®te Ez√©chiel au chapitre un. Tr√®s bien. La trenti√®me ann√©e, le cinqui√®me jour du quatri√®me mois... j'√©tais parmi les captifs - parmi les captifs du fleuve du Kebar, (Est-ce cela, Kebar? K-e-b-a-r, Kebar)... les cieux s'ouvrirent, j'eus des visions divines. Et... (maintenant faites attention!). Le cinqui√®me jour du mois (c'√©tait la cinqui√®me ann√©e de la captivit√© du roi Jojakim), la Parole de l'Eternel fut adress√©e √† Ez√©chiel, fils de Buzi, le sacrificateur, dans le pays des Chald√©ens, pr√®s du fleuve du K√©bar; et c'est l√† que la main de l'Eternel fut sur lui. Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent imp√©tueux...
E-152 Observez ici ce proph√®te qui a v√©cu cinq cent quatre-vingt-quinze ans avant la Venue de Christ; voyez comment sa vision correspond √† celle de Jean. ...il vint du septentrion un vent imp√©tueux, une grosse nu√©e, et une gerbe de feu, qui r√©pandait de tous c√īt√©s une lumi√®re √©clatante, au centre de laquelle brillait comme de l'airain poli, sortant du milieu du feu. Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l'aspect avait une ressemblance humaine. 153 Remarquez que l'Esprit de Dieu qui √©tait au-dessus de ces quatre √™tres vivants dont l'aspect avait une ressemblance humaine avait la couleur d'ambre [ou de l'airain poli. La version anglaise du Roi Jacques emploie le mot ambre √† la place d'airain poli - N.D.T.]. L'ambre est une couleur vert-jaun√Ętre. Maintenant, observez; vert-jaun√Ętre, l'ambre... Oh, Il est le m√™me hier... Il Se r√©v√©la √† Ez√©chiel dans ses visions. Cette Lumi√®re qu'Ez√©chiel vit venir au-dessus des quatre √™tres vivants √©tait vert-jaun√Ętre. Quand Il vint √† Jean, Il lui apparut sous une couleur √©meraude qui est aussi une couleur vert-jaun√Ętre. Il vient maintenant au r√©v√©lateur sous la couleur vert-jaun√Ętre. Il vient √† nous sous la couleur vert-jaun√Ętre, la Lumi√®re! Marchez dans la Lumi√®re. Il est la Lumi√®re.
E-154 Allons maintenant au verset 26 et nous pouvons ainsi lire jusqu'au verset 28. Le verset 26 : Au-dessus du... Je voudrais que vous notiez bien ces versets, ainsi quand vous serez chez vous, vous pourrez en lire chaque mot. Gagnons le temps... Au-dessus du ciel qui √©tait sur leurs t√™tes, il y avait quelque chose de semblable √† une pierre de sardoine en forme de tr√īne; et sur forme de tr√īne apparaissait comme une figure d'homme plac√© dessus en haut. (C'√©tait le Fils de l'homme. Vous voyez? Christ). 155 Maintenant, observez comment Il √©tait - comment Il √©tait par√© ici. Je vis encore comme de l'airain poli... (Observez, autour de ce Fils de l'homme)... comme du feu, au-dedans duquel... au-dedans duquel √©tait cet homme, et qui rayonnait tout autour; depuis la forme de ses reins...
E-156 Ecoutez. Soyez spirituels, comprenez bien, et je vous adjure au Nom de J√©sus, gardez ceci pour vous-m√™me l√† dans votre propre coeur. Souvenez-vous simplement combien c'est une b√©n√©diction. 157 "Je..." Recommen√ßons au verset 27. Ecoutez, tous. Comprenez vraiment bien maintenant! Je vis encore comme de l'airain poli (c'est-√†-dire comme la couleur vert-jaun√Ętre) au-dedans duquel √©tait cet homme, et qui rayonnait tout autour (du feu vert-ambre)... Bon, depuis la forme de ses reins... jusqu'en haut (depuis ses reins jusqu'en haut),... et depuis la forme de ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu, et comme une lumi√®re √©clatante, dont il √©tait environn√© (il y avait du feu tout autour). Tel l'aspect de l'arc et de la couleur en un jour de pluie, ainsi √©tait l'aspect de cette lumi√®re √©clatante, qui l'entourait : c'√©tait une image de la gloire de l'Eternel. A cette vue, je tombai sur ma face, et j'entendis la voix de quelqu'un qui parlait.
E-158 Observez! Etes-vous pr√™ts? Ecoutez! Gardez ceci maintenant, souvenez-vous, c'est seulement pour que vous le sachiez. (Gene, tu peux arr√™ter l'enregistrement.) Ecoutez. (Non. Je ne dois pas arr√™ter cela ici. √áa va.) Je veux dire continue √† enregistrer. Je permets ceci √† l'√©glise. Remarquez ceci, pour que vous sachiez que la couleur de la Lumi√®re qui est avec le Seigneur, eh bien, (et la Lumi√®re du Seigneur suit le Seigneur et c'est le Seigneur), c'est la couleur d'ambre, une couleur vert-jaun√Ętre. C'est la m√™me couleur qu'a la Lumi√®re qui est avec nous aujourd'hui, et dont les savants ont pris la photographie : une couleur vert-jaun√Ętre, de l'ambre. 159 Je n'√©tais qu'un petit gar√ßon quand je L'ai vue pour la premi√®re fois. Vous vous en souvenez, vous les anciens d'ici. Je vous disais toujours bien avant que cette photographie-ci soit prise : "Cette lumi√®re √©tait vert-jaun√Ętre, c'est-√†-dire de la couleur d'ambre." Et pour que vous sachiez que l'Esprit du Seigneur... 160 Lorsqu'il vit cela depuis la forme des reins de cet √™tre vivant qui se tenait devant lui, Ez√©chiel dit : "Depuis ses reins jusqu'en haut c'√©tait comme du feu, et depuis ses reins jusqu'en bas, il y avait une Lumi√®re qui le couvrait. Et tout autour, il y avait de nombreuses couleurs, comme dans un arc-en-ciel." N'est-ce pas vrai?
E-161 Je voudrais que vous vous rappeliez que Dieu existe encore dans les m√™mes couleurs : "Un feu couleur d'ambre depuis les reins jusqu'en haut"; on en a pris des photos avec une camera ou plut√īt avec un appareil photo en couleur, "la couleur d'ambre depuis les reins jusqu'en haut et depuis les reins jusqu'en bas, et tout autour, il y avait plusieurs couleurs comme dans l'arc-en-ciel apr√®s la pluie". J√©sus-Christ, le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Le Saint-Esprit est toujours dans Sa puissance, Il est toujours dans Son Eglise dans ce dernier jour. Voil√†! Il ne s'agit pas de moi, je me tenais simplement l√†. Mais on a pris cette photo. Je voudrais que vous examiniez cela : c'est exactement ce qu'avait vu Ez√©chiel. Les m√™mes couleurs, la m√™me fa√ßon - la m√™me fa√ßon d'agir, rayonnant de la m√™me fa√ßon que ces √™tres vivants. Qu'est-ce que cela signifie? Les √™tres vivants repr√©sentent l'Eglise vivante, l'Eglise qui vit par la puissance et la r√©surrection de Christ. Ces m√™mes couleurs d'ambre Le couvraient depus les reins jusqu'en haut et depuis les reins jusqu'en bas.
E-162 On n'a plus besoin de faire des suppositions : la science en a pris des photographies! Regardez leurs couleurs, regardez seulement les couleurs de ce feu! Vous voyez, c'est l'arc-en-ciel. Regardez cette couleur entre le jaune et l'émeraude! Bon, cet appareil photo n'était qu'un simple appareil photo d'un photographe et dans lequel il y avait un film couleur, en couleur, un Kodachrome couleur. Regardez cette couleur émeraude là. J'aimerais mettre cette photo sous une bonne lumière afin que ceux du fond puissent la voir. Pouvez-vous voir maintenant? " Comme un arc-en-ciel"! Regardez les raies qui vont d'un bout à l'autre, comme un arc-en-ciel. Chacune a une couleur différente. Dans quelques instants, nous allons aborder cela, ce que sont ces couleurs et ce qu'elles représentent. 163 Oh, cela fait sauter de joie mon pauvre coeur! Et savoir que dans ce jour dans lequel nous vivons, Christ... Alors que tout autre fondement n'est que sable mouvant! Tout autre fondement... Je me disais : "Pourquoi ne puis-je pas raconter cela? Pourquoi ne puis-je pas faire voir cela au monde?" Le monde n'est pas censé voir cela! Le monde ne le verra pas, il ne le verra jamais! Mais l'Eglise est en train de recevoir la plus puissante secousse qu'elle ait jamais reçue.
E-164 Autrefois, on ne pouvait pas photographier cela. On le peut aujourd'hui parce qu'on en a les moyens techniques. Ceux qui ont essayé de se servir de la technique pour nier Dieu font le contraire et prouvent qu'il y a un Dieu. C'est vrai! L'émeraude... Bon, souvenez-vous bien que ce n'est pas moi qui ai inventé cela: je vous le lis directement de la Bible. Suivez bien tandis que je lis et écoutez! Et voici qu'il s'agit du même Seigneur Dieu. Il n'y a aucune différence. Suivez bien ce verset 27 : Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu. (Vous voyez? Comme des langues de feu.) 165 Comprenez-vous? Ces couleurs d'ambre venant d'un feu. Comprenez-vous cela maintenant? C'est la couleur d'ambre venant d'un feu. Il est dit ici: Tel l'aspect de l'arc ou de l'arc-en-ciel après un jour de pluie... un arc-en-ciel après un jour de pluie...
E-166 Il y avait un - un √™tre vivant. Ce que Jean repr√©sentait, c'√©tait l'Eglise enti√®re qui avait √©t√© enlev√©e. Je vous l'ai dit. Dans la vision, le Corps de Christ tout entier peut √™tre repr√©sent√© par une seule personne! ...?... couvert. Ecoutez maintenant : Je vis encore... de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel √©tait cet homme, et qui rayonnait tout autour; comme... depuis la forme de ses reins jusqu'en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu... 167 Observez. Consid√©rez ce feu qui jaillissait! D'o√Ļ sort-il? De l'arc-en-ciel, les sept couleurs! Observez maintenant. Il y a l√† exactement sept couleurs, et l'arc-en-ciel a sept couleurs. Je vis comme du feu, et comme une lumi√®re √©clatante, dont il √©tait environn√©. Tel l'aspect de l'arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi √©tait l'aspect √©clatant qui l'entourait... (Qui entourait le tr√īne de Dieu. Vous voyez? C'√©tait une image) de la gloire de l'Eternel (Bon, ce n'est pas l'Eternel, mais la gloire de l'Eternel)... 168 La gloire de l'Eternel recouvrant Son Eglise parce qu'Il est dans Son Eglise! Amen! Oh, cela para√ģt une folie pour celui qui manque de sagesse, mais comme c'est glorieux pour ceux qui croient! Vous voyez? ... c'√©tait une image de la gloire de l'Eternel. A cette vue, je tombai sur ma face, et j'entendis la voix de quelqu'un qui parlait. 169 Puis il continue et raconte ce que la vision signifie; nous n'avons pas le temps d'aborder cela ce matin.
E-170 Remarquez maintenant comment le Seigneur, dans Sa grande mis√©ricorde, nous donne ces choses. 171 Prenons-en maintenant un autre. Ez√©chiel et Jean L'ont vu tous deux dans le myst√®re de Ses couleurs et de Sa Lumi√®re, et ils ont appel√© cela une couleur d'ambre. Plus tard, Jean... Vous qui mettez vos - qui notez les versets, c'est dans I Jean 1.5 √† 7. Plus tard, Jean (qui √©tait sur l'√ģle de Patmos depuis environ trois ans lorsqu'il √©crivait ce livre) ...lorsqu'il en est revenu, il √©tait un vieil homme, dans la nonantaine, il dit dans I Jean 1.5 √† 7 : "Dieu est Lumi√®re." Jean avait fait une exp√©rience : il L'avait vu et il savait qu'Il √©tait la Lumi√®re, la Lumi√®re, la Lumi√®re √©ternelle! Non pas la lumi√®re cosmique, non pas la lumi√®re d'une lampe, non pas la lumi√®re √©lectrique ni celle du soleil, mais la Lumi√®re √©ternelle. Oh, comme je L'aime : "Dieu est Lumi√®re!"
E-172 Remarquez. Nous allons maintenant revenir en arri√®re pour voir o√Ļ nous en sommes. Nous sommes encore au verset 3. N'est-ce pas? Est-ce que nous allons comprendre cela? Je l'esp√®re. Tr√®s bien. Celui qui √©tait... avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine; et le tr√īne √©tait... d'un arc-en-ciel, semblable √† de l'√©meraude, d'un vert-jaun√Ętre. 173 Bon, un arc-en-ciel, vous voyez qu'il s'agit d'un arc-en-ciel. Remontons jusqu'√† Gen√®se 9, et cherchons Gen√®se 9.13. Et nous voyons l√† un arc-en-ciel, c'est l√† que l'arc-en-ciel appara√ģt pour la premi√®re fois. Gen√®se chapitre 9 et nous commencerons au verset 13. Gen√®se 9.13. Aimez-vous tous cela? Oh, moi, j'aime cela! Je n'appr√©cie pas cela tout simplement, j'aime cela. Ecoutez! J'ai plac√© mon arc dans la nue, et il servira de signe, (Observez)... de signe d'alliance entre moi et la terre. (Quoi? Entre Moi et No√©? Non! Entre Moi et la terre!). Quand j'aurai rassembl√© des nuages au-dessus de la terre, l'arc para√ģtra dans la nue; et je me souviendrai de mon alliance entre moi et vous... (maintenant, Il revient √† Son alliance avec eux, l'alliance de l'arc-en-ciel)... 174 Vous voyez, l'alliance √©tait la vie pour No√©, en effet Dieu l'avait √©pargn√©. Mais l'alliance que Dieu fit avec Lui-m√™me √©tait un arc-en-ciel pour qu'Il ne ... Bon, je vais vous montrer dans un instant quelle √©tait l'alliance entre Dieu et No√©. Mais celle-ci, c'√©tait l'alliance que Dieu avait faite avec Lui-m√™me. Amen! C'√©tait un arc-en-ciel.
E-175 Maintenant, nous découvrons alors qu'une alliance est un signe, un signe. Dieu dit ici que c'était un signe, n'est-ce pas? Voyez? J'ai placé mon... J'ai placé mon arc dans la nue (ça c'est après la destruction du monde - la destruction du monde par l'eau; à part Noé - Noé, toute chair fut détruite)... et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre (non pas "entre Moi et le monde", le monde, c'est le "cosmos", vous voyez? Mais c'est "entre Moi et la terre"). 176 Dieu dit : "C'est Moi qui ai créé cette terre. Et Je l'ai tellement maltraitée que je l'ai retournée sens dessus dessous et l'ai mise en pièces. Et - et il ne fallait peut-être pas que Je - Je - Je le fasse." Il a dit : "Je - J'en suis même peiné; c'était tellement horrible!"
E-177 Que pensez-vous que ce sera quand Il viendra maintenant dans Sa colère? Ami pécheur, mets-toi en règle! Oh, veillez et attendez-vous à cette vision! Il revient! (Croyez-vous cela?) Il revient! (J'aime cela, pas vous?) Oh, serez-vous compté comme l'un de Ses ennemis? Je ne voudrais pas l'être, vous non plus, n'est-ce pas? Certes pas! Etre un ennemi du - ou être Son ennemi... être avec Lui, c'est merveilleux! mais être contre Lui...) Soyez sans tache à l'intérieur! Veillez, et attendez-vous à cette vision. Il revient! (Hm!)
E-178 Bon, une alliance, un signe de quoi? Un signe de quoi? D'un sacrifice qui a √©t√© agr√©√©! Maintenant, prenons Gen√®se 8.20-22. Maintenant, Gen√®se 8.20-22. Tr√®s bien, c'est juste de l'autre c√īt√© de la page. No√© b√Ętit un autel √† l'Eternel; il prit... toutes les b√™tes pures et... tous les oiseaux purs, il offrit des holocaustes sur l'autel. L'Eternel sentit une odeur agr√©able, et l'Eternel dit en son coeur : Je ne maudirai plus la terre, (maudire la terre...) √† cause de l'homme, parce que les pens√©es du coeur de l'homme sont mauvaises d√®s sa jeunesse; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l'ai fait. 179 Lisons maintenant le dernier verset. Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson... froid et la chaleur... √©t√© et l'hiver... jour et la nuit ne cesseront point. (C'est une alliance.) 180 C'est la m√™me chose que ce que Jean vit... J√©sus, l'alliance agr√©√©e de Dieu, entourant les cieux. Autour de Lui, il y avait un arc-en -ciel entourant le Tr√īne, semblable √† de l'√©meraude, d'une couleur d'ambre, une Lumi√®re verte autour du Tr√īne. Que Dieu soit lou√©!
E-181 Observez! No√© est constitu√© principalement... L'arc-en-ciel de No√© est constitu√© principalement de sept couleurs. Tout le monde sait que l'arc-en-ciel a sept couleurs. Bon, quelles sont ces couleurs? Le rouge, l'orange, le violet... Non, le rouge - rouge, l'orange, le vert, le bleu, l'indigo et le violet. Ce sont l√† les couleurs de l'arc-en-ciel. Bon, nous avons l√† quelque chose de profond, mais je ne vais en toucher que les points essentiels parce qu'il se fait vraiment tard. Maintenant, rappelez-vous, l'orange ou plut√īt le rouge, l'orange, le jaune, le vert, le bleu, l'indigo et le violet. 182 Bon, si vous faites bien attention, sept... Observez, sept arcs-en-ciel... Sept couleurs; je veux dire un arc-en-ciel √† sept couleurs, cela veut dire qu'il y a sept arcs. Sept arcs, sept √©glises refl√©tant sept lumi√®res, chaque lumi√®re se fondant dans l'autre. Cela a commenc√© avec le rouge, le rouge, apr√®s le rouge vient l'orange qui est un reflet du rouge. Apr√®s l'orange, il y a... Apr√®s - apr√®s l'orange vient le jaune qui est le m√©lange du rouge et de l'orange. Cela donne le jaune. Puis le vert. Le vert et le bleu donnent le noir. Puis vient l'indigo. Et puis, de l'indigo vient le violet qui est une partie du bleu. Oh, oh, oh, all√©luia! Ne comprenez-vous pas? Dieu dans Son arc-en-ciel √† sept couleurs, c'est une alliance qu'Il a faite, une alliance par les sept √Ęges de l'Eglise, les sept couleurs par lesquelles Il sauverait la terre.
E-183 Que voulait-Il faire? Rappelez-vous, Il a fait cette alliance avec la terre, Sa couleur. Mais faites attention maintenant. Sur l'horizon, cet arc-en-ciel ne couvre de son arc que la moiti√© de la terre. C'est tout. L'arc-en-ciel de No√© colorait... ne couvrait que la moiti√© de la terre. Il avait la forme d'un arc : c'est tout ce qu'on pouvait voir. (Mais quand Jean Le vit dans Sa couleur √©meraude, Il entourait enti√®rement le tr√īne de Dieu.) L'autre moiti√© ne nous a encore jamais √©t√© r√©v√©l√©e. Il colorait... Il... la terre, il n'y avait qu'un arc, juste une moiti√©, ce sont les √Ęges de l'Eglise. 184 Mais quand Jean Le vit dans cette couleur d'ambre, la couleur d'ambre, Il en √©tait tout entour√© et couvert comme d'un halo! Un halo - un halo de couleur d'ambre entourait Son √™tre! Vous voyez? Une couleur, un seul Dieu au-dessus de tous, au travers, de tous, et en tous, mais il y a sept √Ęges de l'Eglise.
E-185 Consid√©rez un gros diamant. On en trouvait... En Afrique, vous pouvez en trouver par terre dans la rue. Mais ne vous avisez pas d'en garder un, parce qu'il n'est pas taill√©. Si vous √™tes trouv√© en possession d'un diamant non taill√©, on vous mettra aussit√īt en prison pour le reste de votre vie pour l'avoir gard√©. Vous devez donc le remettre d√®s que vous l'avez trouv√©. 186 Bon, ils prenaient ce diamant... Oh, c'est quelque chose de dur! J'ai vu une grosse broyeuse de quarante tonnes suspendue comme ceci et dans laquelle on mettait - mettait ce vitriol bleu; elle broyait cela; elle √©crasait cette pierre jusqu'√† ce qu'elle soit comme de la cendre, mais elle ne pouvait pas broyer le diamant! Quarante tonnes suspendues l√† sur un pivot roulaient comme cela, avec ces grosses dents qui r√©duisaient tout simplement cela en morceaux; mais le diamant passait √† travers, d√©pla√ßant cette maille de quarante tonnes. Oh! Quand il est broy√©, il descend dans un tamis, puis, il est tamis√© dans d'autres tamis, on le lave, et alors finalement, il passe par une longue rampe.
E-187 Le directeur de ces grandes mines de diamants de Kimberley √©tait l'un des huissiers qui maintenaient la discipline, un fr√®re vraiment humble et doux. 188 Et puis, sur une longueur d'environ trois pieds au dessus de l'eau, l√† o√Ļ elle coule, il y a - il y a le "Cosmoline" (Vous connaissez ce... Comment appelez-vous cette histoire? Meda, qu'avons-nous dans le pot qui est l√† dans le placard?) La vaseline. Et on met une couche de 3 cm, l√† sur cette glissoire qui descend, et remarquez, chaque fois que cette pierre descendait, elle roulait sur cette vaseline, mais quand un diamant arrive dessus, il s'y attache. Un diamant s'y attache parce qu'il est sec. Je les ai vus les ramasser, m√™me les tout petits; on les trie avec la loupe. Je leur ai demand√© pourquoi ils faisaient cela. Ils me dirent qu'ils les vendaient en Am√©rique pour qu'on en fasse des aiguilles de Victrola [une marque de phonographe - N.D.T.], et d'autres choses parce que le diamant ne s'use pas. Vous voyez?
E-189 Mais ces gros diamants, eh bien, voilà, ils ont la forme d'une grosse boule. Mais quand... On les prend et on les taille dans des machines électriques pour en faire des diamants taillés. Quand ils sont taillés, c'est pour qu'ils reflètent les couleurs éclatantes de leurs carats, alors, il reflète aussi sept couleurs. Oh, comme Jésus... 190 Oh, vous pouvez avoir beaucoup d'argent; vous pouvez posséder un parc de Cadillacs; vous pouvez être le pasteur d'une très grande morgue ou d'une quelconque cathédrale, vous pouvez être un évêque ou un archevêque, mais, oh frères, lorsque vous trouvez ce Joyau, ce Diamant, vous vendez toutes les richesses que vous possédez. Vous vous débarrassez de tout le reste!
E-191 Consid√©rez les vierges endormies. Oh! qu'avaient-elles fait? Elles avaient d√Ľ vendre quelque chose pour pouvoir acheter de l'Huile! Que d√Ľrent-elles vendre? Ces vieux credos, ces d√©nominations et tout! Elles vendirent tout ce qu'elles poss√©daient pour trouver Christ, Christ, ce grand Joyau! J√©sus, ce corps...?... j'ai mon billet pour aller au Ciel quand le train passera un de ces sombres matins! Oh, quelle b√©n√©diction! Oh, pr√©cieux est ce flot Qui me rend blanc comme neige. Je ne connais aucune autre fontaine Rien que le Sang de J√©sus. 192 Pas la popularit√©, pas les grandes choses; rien; pas les richesses; rien, rien! Donnez-moi seulement ce flot pr√©cieux! C'est tout! Je n'apporte rien dans mes bras, Je m'accroche simplement √† Ta Croix.
E-193 Ce grand Joyau, qu'√©tait-ce? C'√©tait quelque chose de parfait! C'est √† l'√Ęge de trente-trois ans et demi que Dieu L'a fait passer par la grande broyeuse. Il S'En est saisi et a commenc√© √† Lui donner Sa forme. Il L'a taill√©, Il L'a √©cras√©, Il L'a bris√©. Il √©tait bless√© pour nos p√©ch√©s, bris√© pour nos iniquit√©s; le ch√Ętiment qui nous donne la paix est tomb√© sur lui, et c'est par Ses meurtrissures que nous sommes gu√©ris. 194 Qu'a fait Dieu √† cet Homme parfait? Il n'y en a eu qu'un seul dans le monde entier, un seul au monde, et ce fut Lui! Dieu L'a taill√© l√† : "Il √©tait bless√© pour nos p√©ch√©s." Parce que j'√©tais p√©cheur, Il laissa la Lumi√®re de l'arc-en-ciel de Ses sept √Ęges de l'Eglise m'√©clairer pour que je sache qu'Il √©tait bless√© pour mes p√©ch√©s. 195 Voil√† votre arc-en-ciel aux sept couleurs. "Il √©tait bris√© pour nos iniquit√©s; le ch√Ętiment qui nous donne la paix est tomb√© sur Lui, et c'est par Ses meurtrissures que nous sommes gu√©ris." Dieu L'a taill√©, bris√©, √©cras√©. Il L'a taill√© pour qu'Il puisse refl√©ter, par Ses blessures mortelles, le pardon des p√©ch√©s, la joie, la paix, la longanimit√©, la bont√©, l'humilit√©, la douceur. Les sept Esprits de Dieu sont les sept fruits de l'Esprit qui se refl√®tent dans Son peuple. Il a √©t√© bris√©, model√© et form√© pour que la Lumi√®re de Dieu brillant au travers du corps de cet Homme-l√† puisse racheter le monde entier : "Et moi, quand j'aurai √©t√© √©lev√© de la terre, j'attirerai tous les hommes √† moi." Consid√©rez la r√©flexion des couleurs de cet arc-en-ciel!
E-196 Mais ici, lorsque Jean Le vit, qu'est-ce que c'√©tait? Le jour de la r√©demption √©tait termin√©. Il √©tait enti√®rement termin√©, aussi vit-il J√©sus dans Son √©tat original, ayant une couleur d'ambre. Pas seulement la moiti√© du monde, √ßa peut seulement... Le soleil ne peut briller que sur la moiti√© de la terre √† la fois, vous voyez, quand il en fait le tour. Mais, lorsque Jean le vit, Il √©tait assis et avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine, les couleurs d'ambre : si l'on m√©lange les deux, on obtient la couleur d'ambre. "Une couleur d'ambre autour du tr√īne!" Oh! la la! Oh, je - je vous assure, cela... Nous pouvons continuer ind√©finiment. 197 Sept Esprits, sept couleurs, sept √Ęges de l'Eglise, sept minist√®res, sept lumi√®res : tout va par sept! Dieu est parfait en sept. Dieu a travaill√© six jours; le septi√®me, Il S'est repos√©. Le monde durera six mille ans, le septi√®me mill√©naire sera le Mill√©nium.
E-198 Remarquez qu'il n'y avait qu'un demi-cercle : l'autre moiti√© n'est pas encore connue. Eh bien, certainement que cela repr√©sente quelque chose. 199 Maintenant, dans Exode 23.13 et dans H√©breux 6.12, Dieu a fait une alliance avec Lui-m√™me et a jur√© par Lui-m√™me. H√©breux 13 nous dit que, ou plut√īt 9.13 dit qu'Il jura par Lui-m√™me. Il n'y avait personne de plus grand par qui Il pouvait jurer quand Il a dit √† Abraham et √† Isaac, quand Il dit √† Abraham qu'il ferait une alliance avec lui, une alliance √©ternelle. Dieu... 200 Une alliance est toujours faite sous serment, afin que personne ... Vous faites un serment par quelqu'un de plus grand que vous. Vous faites un serment par votre m√®re; vous faites un serment par votre nation, vous faites un serment par quelque chose; vous faites un serment par Dieu. Mais vous ne pouvez faire un serment que par quelqu'un de plus grand que vous. 201 Il n'y avait personne de plus grand que Dieu, c'est pourquoi Il a fait Lui-m√™me un serment, par Lui-m√™me. Amen! Il jura par Lui-m√™me qu'Il confirmerait cette alliance. Amen! Oh, fiou! Il jura ainsi qu'Il pr√©serverait la Semence d'Abraham. Qu'est-ce que la Semence d'Abraham en rapport avec les nations? C'est le bapt√™me du Saint-Esprit : c'est cela la Semence d'Abraham. Il jura par Lui-m√™me : " Je les ressusciterai tous! Je leur donnerai la Vie √©ternelle et je les replacerai ici sur la terre!" Alors, pourquoi hur-... se creuser la t√™te √† ce sujet?
E-202 Donc, nous Le voyons dans cet arc circulaire de couleur verte, de la couleur d'ambre. Cette couleur verte. Que repr√©sente le vert? La Vie. Le vert, c'est l'arbre √† feuilles persistantes, qui reste toujours vert, c'est la vie. Qu'est-ce que cela signifie? Que Dieu a promis, quand Il a fait serment autrefois dans la Gen√®se, qu'Il ne... mettrait l'arc-en-ciel dans les cieux et qu'Il ne d√©truirait plus ce monde par l'eau. Il a aussi fait le serment et jur√© par Lui-m√™me qu'Il ressusciterait toute la semence d'Abraham et que ce monde conna√ģtrait toutes les secousses du jugement. Les jugements que nous √©tudierons dans les prochaines le√ßons vous montreront comment ce monde crachera et se transformera en volcans, volera en √©clats et sera boulevers√© de fond en comble et tout. Mais Il a jur√© par Lui-m√™me qu'Il ne le d√©truirait pas, mais qu'Il l'aplanirait de nouveau et placerait Ses enfants sur cette terre pour le Mill√©nium. Oh! la la! J'attends la venue de cet heureux jour du Mill√©nium O√Ļ notre Seigneur b√©ni viendra prendre Son Epouse qui L'attend. Oh! mon coeur d√©sire et soupire apr√®s ce jour de douce d√©livrance, Quand notre Sauveur reviendra sur la terre. 203 Oh, combien nous d√©sirons voir ce jour! Il a promis que ce glorieux Mill√©nium viendra. Autre chose encore, s'Il est environn√© de l'arc-en-ciel, c'est parce qu'Il est un Dieu qui garde Son alliance! Il gardera Son alliance.
E-204 Bon, prenons quand-m√™me le verset suivant. Oh! la la! nous voulons bien en prendre encore un, mais il ne nous reste qu'environ dix, quinze minutes pour le faire. Etes-vous vraiment fatigu√©s? Voulez-vous qu'on continue? D'accord, prenons le verset 4 : Autour du tr√īne, je vis vingt-quatre tr√īnes et sur ces tr√īnes vingt-quatre anciens assis, v√™tus de v√™tements blancs, et sur leurs t√™tes des couronnes d'or. 205 Nous ne terminerons peut-√™tre pas cela, mais commen√ßons ce verset 4. Maintenant suivez, quand Jean Le vit, cette couleur √©meraude √©tait autour de Lui; nous avons vu toutes ces couleurs, les arcs-en-ciel, etc., tout ce que cela signifiait. Maintenant, au verset 4, voyons la premi√®re chose dont il parle ici au verset 4 : Et autour du tr√īne... 206 Suivez. C'est une si merveilleuse image ici, ne manquez pas cela. Le tr√īne...
E-207 Vous savez, revenons √† Mo√Įse. Mo√Įse... Nous n'avons pas le temps d'approfondir cela, prenez donc simplement ces choses telles que je les dis. Mo√Įse, lorsqu'il eut la vision sur le mont Sina√Į... 208 Je d√©sire que vous remarquiez que ce n'√©tait plus un tr√īne de gr√Ęce. A ce moment-l√†, il n'y avait plus de sang, le sacrifice √©tait √īt√© et les gens avaient √©t√© agr√©√©s, le sang √©tait √īt√© du tr√īne de mis√©ricorde. Et c'√©tait alors un tr√īne de jugement, car des tonnerres et des √©clairs en sortaient. N'est-ce pas? 209 Souvenez-vous, c'√©tait comme sur le mont Sina√Į. Quand Mo√Įse partit au mont Sina√Į, qu'arriva-t-il? Il y eut des tonnerres, des √©clairs. Et si une vache, un veau, un mouton ou n'importe qui touchait simplement la montagne, il devait mourir. La Bible dit : "La secousse fut si grande que m√™me Mo√Įse √©tait effray√©." Et Mo√Įse... Il dit : "Ote tes souliers; tu te tiens sur une terre sainte!" Josu√©, le grand guerrier qui devait faire passer les enfants de l'autre c√īt√© et partager leur h√©ritage, ne put monter qu'√† mi-chemin de la montagne. 210 Voil√† que Mo√Įse se tenait l√†-haut au milieu des couleurs de Dieu, les √©clairs jaillissaient et la couleur √©meraude autour de lui, il regardait ces commandements qui √©taient en train d'√™tre √©crits. Il Se tenait dans la Pr√©sence de Dieu et cette Voix se fit entendre : "Mo√Įse, o√Ļ es-tu? Ote tes souliers, tu es sur une terre sainte!" 211 C'√©tait alors le tr√īne du jugement, personne ne pouvait se tenir l√† en dehors des rachet√©s. Le p√©cheur ne pouvait pas du tout s'en approcher (c'est termin√©), le tr√īne du jugement. Bien!
E-212 Maintenant, Mo√Įse construisit des choses sur la terre, il construisit le tabernacle d'apr√®s le mod√®le qu'il avait vu au Ciel. Nous savons cela, n'est-ce pas? Nous voyons que Paul a fait la m√™me chose. Il a d√Ľ avoir... H√©breux 9.23, que Mo√Įse avait fait exactement les choses que lui fit. Et Paul, dans sa vision, lorsqu'il est mont√© au Ciel, lorsqu'il a enseign√© ce grand Livre des H√©breux, il a d√Ľ avoir vu dans sa vision la m√™me chose que Mo√Įse. En effet, il l'a dit, il a enseign√© ce merveilleux livre des H√©breux... comment le christianisme √©tait - √©tait l'antitype de l'Ancien Testament. Pour un grand docteur, Paul en √©tait un. Maintenant, c'√©tait Son tr√īne √† ce moment-l√†. Puis dans le...
E-213 Puissions-nous simplement...?... Si je n'arrivais pas... J'allais sauter ceci, mais je ne peux simplement pas le faire. O√Ļ est le... noir? L'as-tu amen√© au fond? Est-il au fond, Doc? Bien, peut-√™tre que je peux vous montrer cela d'ici. Je - je... Bon, regardez, prenez vos crayons et votre papier car je voudrais dire quelque chose ici. Alors que si... j'√©tais assis ce matin, quelque chose m'est venu. Eh bien, je vais vous dire ce que j'ai fait; si vous remarquez, j'ai dessin√© cela ici derri√®re. Vous voyez? Je l'ai simplement dessin√© tel que l'Esprit me l'a donn√©, vous voyez, je l'ai dessin√© ici tel quel. Mais je - je voudrais dire quelque chose maintenant. 214 Eh bien, Dieu, quand Il est sur le tr√īne, Il est alors le Juge. N'est-ce-pas? Quand le Juge exerce-t-il le jugement? Quand il se met sur son tr√īne de jugement, sur son tr√īne. Maintenant, je voudrais que vous observiez comment a √©t√© fait l'Ancien Testament, comment les parvis aboutissant √† Son tr√īne √©taient construits et que Jean a vu cela ici. Nous ne saurons pas tout aborder ce matin. Mais nous verrons que Jean a vu les m√™mes parvis qu'il fallait franchir pour s'approcher de Lui et comment on s'aproche de Son parvis. Eh bien, oh, j'aime cela!
E-215 Bon, dans l'Ancien Testament, il y avait ce qu'on appelait l'assembl√©e, c'√©tait l√† o√Ļ le peuple se rassemblait. Il fallait d'abord, avant d'entrer dans l'assembl√©e, venir sous le sang r√©pandu : c'√©tait dans le parvis ext√©rieur. L'on venait d'abord aux eaux de s√©paration o√Ļ la g√©nisse rousse √©tait tu√©e pour faire l'eau de purification. Il s'agit du p√©cheur qui vient √©couter la Parole. 216 C'est ainsi que ce grand rabbin juif a √©t√© conduit au Seigneur, quand il m'a entendu pr√™cher sur ce sujet dans - √† Tulsa. C'√©tait √† Tulsa. Nous √©tions l√† √† Tulsa dans l'Oklahoma. Et il √©tait venu juste en spectateur. Et il √©tait parti apr√®s le service, il a dit : "J'ai compris!" Il a dit... C'est l'un des sept grands rabbins du monde. Et il √©tait venu l√†, il s'√©tait dit : "Je veux voir ce que ces Hommes d'Affaires Chr√©tiens..." Il les appelait "Pentec√ītistes". "J'aimerais me rendre l√†, m'asseoir et √©couter."
E-217 Et le Seigneur me conduisit √† parler ce jour-l√† du sacrifice de la g√©nisse rousse; apr√®s le service, il rencontra quelques fr√®res l√† derri√®re et leur dit : "Je voudrais faire la connaissance de cet homme. Je sais qu'il n'a m√™me pas d'instruction." Et il dit : "Je suis un rabbin juif qui conna√ģt toutes ces diff√©rentes interpr√©tations et des choses de ce genre, dit-il, je n'ai jamais vu cela de toute ma vie!" Il a dit : "Je n'ai jamais vu cela!" 218 Et √† pr√©sent, il est un rabbin pentec√ītiste rempli du Saint-Esprit, il va partout pr√™cher l'Evangile. Il s'appelle lui-m√™me "rabbin pentec√ītiste". L'autre jour, quand nous nous sommes rencontr√©s chez fr√®re Jack, il est all√© √† l'h√ītel Washington Youree, et une dame le connaissait, elle lui dit : "Rabbin, dit-elle, nous avons une belle chambre pour vous, mais, dit-elle, il n'y a pas de t√©l√©vision." 219 Il r√©pondit : "Cette histoire, c'est l'enfervision, jetez-la dehors! De toute fa√ßon, je n'en veux pas une dedans! S'il y en avait une, je vous demanderais de la jeter dehors!" Elle r√©pondit : "Rabbin!" Il dit : "Je suis un rabbin pentec√ītiste." All√©luia! 220 Il me dit : "Eh bien, quand vous irez en Isra√ęl, Fr√®re Branham, je veux y aller avec vous." Il dit : "Nous pouvons apporter cela √† notre peuple." 221 Je lui r√©pondis : "Pas maintenant, Rabbin, pas maintenant! Pas maintenant, ce n'est pas encore l'heure, attendez un peu."
E-222 Maintenant, remarquez ces lieux saints. Bien, quand on entrait dans les parvis, premi√®rement, c'√©taient les parvis, les parvis ext√©rieurs. Ensuite il y avait l'autel o√Ļ les sacrifices √©taient offerts, l'autel d'airain. Puis, au-del√† de l'autel d'airain, il y avait un voile qui pendait l√†, donnant acc√®s au saint des saints dans lequel il y avait le propitiatoire, il y avait les ch√©rubins. C'est ce que je voudrais aborder dans notre prochaine le√ßon : ces ch√©rubins qui couvrent le propitiatoire. Oh! la la! Je... Nous pourrions rester un mois entier sur ce sujet, vous voyez, sur ces ch√©rubins!
E-223 Bon, bon, remarquez la mani√®re dont on entrait, l'assembl√©e pouvait venir jusque l√†, les sacrificateurs pouvaient se tenir l√†, mais seul le souverain sacrificateur pouvait entrer l√†, une seule fois par an, portant le sang avec lui. 224 Et il devait √™tre habill√© d'une certaine mani√®re, porter un genre de v√™tements; il devait avoir une clochette et une grenade l'un √† cot√© de l'autre. Et quand il marchait - il devait marcher d'une certaine mani√®re - comme il marchait, il jouait : "Saint, saint, saint est l'Eternel. Saint, saint, saint est l'Eternel", ces clochettes et ces grenades tintaient ensemble : "Saint, saint, saint..." Pourquoi? Il s'approchait de Dieu avec le sang de l'alliance dans sa main, entrant dans Sa Pr√©sence, portant le sang. 225 Il √©tait oint (oh! la la!) d'un certain parfum. Ses habits devaient √™tre confectionn√©s par des mains remplies du Saint-Esprit, c'√©taient des mains consacr√©es qui confectionnaient ses habits. La rose de Saron, l'huile d'onction, √©tait vers√©e sur sa t√™te; elle d√©goulinait le long de sa barbe jusqu'en bas sur son... il appliquait le parfum royal; il avait une grenade et une clochette. Il prenait le sang d'un agneau innocent; et il n'osait pas s'approcher de ce voile en dehors... Il mourrait l√† m√™me o√Ļ il se tiendrait. Aussi devait-il y aller en marchant d'une certaine mani√®re qui proclamait : "Saint, saint, saint est l'Eternel! Saint, saint, saint (en s'approchant de Dieu) est l'Eternel! Saint, saint, saint..."
E-226 Une fois l'an, il allait l√† et offrait le sang sur le propitiatoire. Et pendant qu'il se tenait l√†, il avait le privil√®ge de voir la gloire de la Shekinah, quand la Colonne de feu, la Lumi√®re √©meraude qui descendait, qui avait conduit les enfants d'Isra√ęl... Il remplissait m√™me le temple de fum√©e au point que personne ne pouvait Le voir. La Gloire de l'Eternel descendait au point qu'il √©tait compl√®tement rempli de fum√©e. Et Il entrait Lui-m√™me, Il allait derri√®re le voile et Se mettait au-dessus du propitiatoire, dans le lieu tr√®s saint, le lieu le plus saint, appel√© le saint des saints. Et il devait √™tre habill√© d'une certaine mani√®re, marcher d'une certaine mani√®re, √™tre oint d'une certaine mani√®re. Il fallait quelqu'un de particulier pour entrer l√†. Combien l'assembl√©e devait l'envier! 227 Mais quand J√©sus mourut, le voile du temple se d√©chira. Non seulement un souverain sacrificateur, mais quiconque le veut peut avoir cette m√™me onction de la Gloire de la Shekinah et mener une vie sainte, en disant : "Saint, saint, saint est l'Eternel!" et entrer dans la Pr√©sence m√™me de Dieu, par le Sang de J√©sus-Christ qui est devant lui. Il prend cela en disant : "Seigneur J√©sus, voici un homme malade, c'est mon fr√®re. Il est maintenant sur son lit de mort, il va mourir! Je m'aproche de Toi en proclamant : "Saint, saint, saint est l'Eternel!" - En vertu de quoi? - En tant que souverain sacrificateur. - En faveur de qui? - En faveur de mon fr√®re : saint, saint, saint est l'Eternel!
E-228 Voil√†! Votre marche quotidienne, vos paroles quotidiennes, votre comportement quotidien, votre coeur, votre √Ęme, tout proclame : "Saint, saint, saint est l'Eternel!" Plus de racine d'amertume, plus rien d'autre. "Saint, saint, saint est l'Eternel! Saint, saint, saint est l'Eternel!", comme nous nous approchons en faveur de notre fr√®re. Quiconque veut peut venir, s'il est oint, et a le Sang devant lui, le Sang allant devant lui et chantant : "Saint, saint, saint est l'Eternel!" 229 Bon, √ßa, c'√©taient le parvis ext√©rieur et le lieu saint. Mais le Saint des saints, c'√©tait le sanctuaire de Dieu sur la terre. Remarquez, c'√©tait le type de celui qui √©tait au Ciel. Nous allons maintenant revenir √† ce m√™me passage des Ecritures. Oh, du moment que nous sommes dans l'Apocalypse, nous pouvons bien revenir directement sur ce sujet, n'est-ce pas? Vous voyez?
E-230 Bon, il... Jean. O√Ļ se trouve Jean? Dans le parvis! Lisons juste ici un peu plus loin pour que vous compreniez : Et du tr√īne sortent des √©clairs... voix... coups de tonnerre. Devant le tr√īne br√Ľlent sept lampes ardentes (attendez que nous arrivions √† cela!), qui sont les sept Esprits de Dieu... (refl√©tant la Lumi√®re de Dieu dans l'Eglise directement depuis le tr√īne de Dieu). 231 Non au travers d'un s√©minaire ou d'un quelconque √©v√™que! Mais depuis le tr√īne de Dieu, par une r√©v√©lation de la puissance de Sa r√©surrection qui fait de Lui le m√™me hier et √† jamais. Ces sept √©toiles se tiennent l√†, refl√©tant cette Lumi√®re, la Lumi√®re de la Shekinah, depuis la gloire de la Shekinah venant du lieu tr√®s saint. Sept lampes allum√©es pos√©es sur des chandeliers refl√®tent Sa Lumi√®re, les couleurs de la puissance de Sa r√©surrection, directement dans l'Eglise. Amen. Hm! Et devant le tr√īne, comme une mer de verre, semblable √† du cristal; et au milieu du tr√īne, et √† l'entour du tr√īne, quatre √™tres vivants pleins d'yeux devant et derri√®re. 232 Et il continue et commence √† d√©crire ce - ces √™tres vivants, les m√™mes que vit Ez√©chiel, ces gardiens, l'un √©tait semblable √† un homme, un autre semblable √† un lion , un autre semblable √† un aigle. Qu'√©tait-ce? Bon, soyez bien attentifs quand nous allons les prendre puis montrer ce Lion de la tribu de Juda et tous ces autres qui repr√©sentent leurs tribus et qui se tiennent sur quatre murs, gardant ce tr√īne de la gr√Ęce. Oh, quelle image! Oh, je... Il y a des jours glorieux devant nous!
E-233 Alors que nous les voyons... Bon, il s'agissait du tr√īne de Dieu dans le Ciel. Mo√Įse en a fait un type ici sur la terre, c'√©tait le tr√īne de Dieu parce que le tr√īne du jugement √©tait repr√©sent√© ici sur la terre dans le Saint des saints. Dieu... Tout Isra√ęl venait en ce lieu unique pour trouver gr√Ęce, parce qu'on ne peut rencontrer Dieu que sous le sang r√©pandu. 234 Maintenant, √©coutez attentivement. Un jour, la gloire de la Shekinah s'est retir√©e de ce tr√īne de gr√Ęce et s'est √©tablie dans un autre Tabernacle (Amen!), celui-ci : "Le P√®re ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils." C'est le tr√īne du jugement de Dieu. "Si vous parlez contre Moi, il vous sera pardonn√©." Il annonce la venue d'un autre - autre, un autre tr√īne de la gr√Ęce. Parlez... "Vous pouvez parler contre le Fils de l'homme, et Je vous pardonnerai. Mais un jour, le Saint-Esprit viendra habiter dans le coeur des hommes : une seule parole contre Lui, ne sera jamais pardonn√©e."
E-235 Ce jugement devient de plus en plus s√©v√®re au fil du temps, parce que la patience de Dieu s'use de plus en plus √† force d'essayer de ramener √† lui les p√©cheurs pour les r√©concilier avec Lui. Premi√®rement, Il √©tait en haut dans les Cieux et brillait parmi les √©toiles. Deuxi√®mement, Il √©tait sur la terre et brillait √† travers la Gloire de la Shekinah. Puis, Il vint Se faire chair et habita parmi nous, continuant d'user Sa patience. Ensuite, Il a rachet√© l'homme par Son Sang et est entr√© dans Son Eglise sous la forme du Saint-Esprit. Et celui qui parle contre le Saint-Esprit, c'est fini, c'en est fini de lui. 236 Vous pouvez maintenant voir d'o√Ļ viendra la secousse. Ils ne discernent pas le temps dans lequel nous vivons. Les gens n'en saisissent pas la signification.
E-237 Bon, le premier tr√īne √©tait dans le Ciel, le tr√īne du jugement. Le second tr√īne √©tait en Christ. Le troisi√®me tr√īne est dans l'homme. 238 Bon, permettez-moi de prendre ce petit dessin que j'ai fait ici. Nous allons faire... J'aurais souhait√© avoir un tableau noir pour vous rendre cela peut-√™tre plus compr√©hensible. Nous allons le prendre puis dessiner ces parvis; seulement, nous les repr√©senterons par un cercle ou comme ceci, soit l'un, soit l'autre. Bon, nous allons prendre... Je crois que √ßa sera peut-√™tre mieux comme ceci. Nous allons prendre ce parvis et le repr√©senter. 239 Eh bien, qu'est ce qu'un homme? C'est un √™tre triple; le corps, l'√Ęme et l'esprit. Combien savent cela? Consid√©rez l'approche de Dieu. Qu'est-ce que le coeur de l'homme? Vous souvenez-vous de mon message "Dieu a choisi le coeur de l'homme comme tour de contr√īle"? Le diable, lui a choisi sa t√™te comme tour de contr√īle, vous voyez? Il lui fait voir des choses, regarder avec ses yeux. Mais cependant Dieu, Lui, fait croire √† l'homme dans son coeur, les choses qu'il ne voit pas. Vous comprenez? Vous comprenez? Dieu est dans son coeur. Le tr√īne de Dieu se trouve dans le coeur de l'homme. Vous saisissez? L'homme... Dieu a √©tabli Son tr√īne dans le coeur de l'homme! 240 Maintenant observez. Quelle est la premi√®re partie de l'homme? La premi√®re partie de l'homme, c'est son corps. La partie suivante, c'est son √Ęme, c'est-√†-dire la nature de son esprit qui fait de lui ce qu'il est. Il se rapproche maintenant. Bon, la troisi√®me partie de l'homme, c'est son esprit; et son esprit est au centre de son coeur; c'est au centre du coeur que Dieu vient √©tablir Son tr√īne.
E-241 Vous vous souvenez, r√©cemment - il y a quatre ans, un vieux croyant - un vieil incr√©dule plut√īt disait dans le journal de Chicago que Dieu S'√©tait tromp√© en disant par Salomon que "l'homme pense dans son coeur". Il disait: "Il n'y a dans le coeur aucune facult√© intellectuelle par laquelle l'homme puisse penser. Comment pourrait-il penser avec son coeur? Il a d√Ľ - Il voulait dire sa t√™te." 242 Si Dieu avait voulu dire "sa t√™te", Il aurait dit "sa t√™te". 243 Comme Mo√Įse, qu'en serait-il si Mo√Įse... Dieu avait dit : "Mo√Įse, √īte tes souliers, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte!" Mo√Įse aurait pu dire : "Oh, eh bien, je vais √īter mon chapeau; n'est ce pas tout aussi correct?" Mais Dieu avait dit "souliers", Il n'avait pas dit "chapeau", Il avait dit "souliers".
E-244 Et quand Il dit : "Repentez-vous et soyez baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ", Il ne voulait pas dire : "P√®re, Fils et Saint-Esprit." Il voulait dire exactement ce qu'Il avait dit! 245 Quand Il dit : "Vous devez na√ģtre de nouveau", Il n'a pas dit : "Vous devriez na√ģtre de nouveau!" 246 Il dit : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru", Il n'a pas dit : "Ils les accompagneront peut-√™tre." 247 Ce qu'Il dit, c'est ce qu'Il veut dire! Il est Dieu et Il ne peut le retirer. Il sait ce qui est parfait et Il agit en cons√©quence, et c'est ainsi qu'Il - Il veut que ce soit. C'est jusqu'√† ce point-l√† que vous devez arriver. "Ce n'est pas √† Lui de descendre au niveau de vos id√©es, mais plut√īt √† vous de vous √©lever jusqu'√† Ses id√©es √† Lui. Voil√† la diff√©rence!
E-248 Bon, bon, pour revenir au syst√®me du corps, l'√Ęme... Bon, si vous prenez le mot "√Ęme" et le sondez, vous verrez dans le - dans le dictionnaire biblique, dans le Webster ou dans n'importe quel autre, que c'est "la nature de l'esprit". 249 Par exemple, voici un homme; appelons-le Jean Dupont. Tr√®s bien. Jean Dupont. Et voici Sam Dupont. Tr√®s bien..., Bon, Jean Dupont est un homme, un corps et il est le fr√®re de Sam Dupont. Bon, Jean est esprit, √Ęme et corps; et Sam Dupont, lui aussi, est la m√™me chose : corps, √Ęme et esprit. Vous voyez? C'est corps, √Ęme et esprit. Mais voici que cet homme-ci est mauvais, m√©chant; il triche, vole, ment, commet adult√®re et fait tout le mal possible, tandis que celui-l√† est plein d'amour, de paix, de joie. Ils ont tous les deux une √Ęme, un corps et un esprit. Alors, quelle est la diff√©rence? Cet homme peut se rappeler le pass√© et dire : "Je me souviens de ma maman; je me souviens de ce que nous avons fait quand nous √©tions enfants." Tous les deux le peuvent! Tous les deux ont un esprit, tous les deux ont une √Ęme, tous les deux ont un corps. 250 Mais la nature de l'esprit de celui-ci est mauvaise; la nature de l'esprit de l'autre homme est bonne. Vous voyez? Donc la nature de l'esprit, c'est l'√Ęme de l'homme. Vous voyez? Ainsi, dans quoi Dieu essaie-t-Il d'entrer? Dans l'esprit et dans le coeur de l'homme! C'est dans le coeur que se trouve l'esprit.
E-250 (251) Vous savez, la science disait (je n'avais donc pas termin√© cela) que l'homme ne peut pas penser avec son coeur. La science vient de d√©couvrir qu'il y a un petit compartiment dans le coeur humain (non pas dans le coeur des animaux, mais dans le coeur humain) o√Ļ il n'y a m√™me pas un seul globule de sang, rien du tout. Ils disent : "Ce doit √™tre l'endroit qu'occupe l'√Ęme ou l'esprit." Laissez-les tranquilles! Avec leur sottises m√™mes, ils confirment ce que Dieu a dit! C'est vrai! Dieu fait que les insens√©s t√©moignent de Lui. 252 Bon, voil√†! Et c'est publi√© en gros titres dans les journaux! La petite fille de fr√®re Boze m'a dit : "Fr√®re Branham, vous savez ce que vous disiez l'autre jour? "Elle a dit : "Ecoutez, √©coutez! La science l'a d√©j√† d√©couvert." 253 Je lui dis: "Eh bien, Dieu soit b√©ni! Je veux bien avoir cela, soeur. Je veux bien avoir - je veux bien avoir cela." 254 L'√Ęme de l'homme est la nature de son esprit, et l'esprit demeure dans le coeur de l'homme.
E-255 Bon, bon, qu'est-ce que le parvis ext√©rieur? C'est la chair. Vous voyez? C'est la premi√®re chose que vous avez, c'est la chair. C'est ce que vous devez d√©truire premi√®rement. Vous devez passer au-del√† de la chair : "Je - je n'ai pas envie de me lever pour aller √† l'√©glise, les routes sont trop glissantes! Je - je... Il fait trop chaud. Oh, l'√©glise? Je ne sais pas!" √áa, c'est la chair. Vous devez consumer cela et traverser cela; Dieu doit pouvoir passer √† travers cela. 256 La prochaine fois qu'Il vient, Il doit p√©n√©trer dans l'√Ęme. C'est la nature. "Oh, qu'est-ce que les Dupont vont dire de moi? Oh! la la! vous savez, mon √©glise me jetterait dehors si je - si je faisais une telle chose!" Vous voyez? Mais vous devez traverser cela.
E-257 Quand vous avez travers√© cela, Il entre alors dans le coeur et c'est l√† o√Ļ se trouve Son tr√īne. C'est le Saint-Esprit en vous. J√©sus dit : "Si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en Moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspend√ģt √† son cou une meule de moulin et qu'on le jet√Ęt au fond de la mer." Ne leur faites aucun mal! Il ne faut m√™me pas les offenser ou les troubler √† propos de quoi que ce soit. Il vaudrait mieux que vous vous noyiez ou que vous ne fussiez jamais n√© sur cette terre, plut√īt que d'en offenser un seul! Est-ce r√©ellement ce qu'Il a voulu dire? Pourrait-Il mentir? Est-ce que ce sont les ap√ītres qui l'ont dit? Non! C'est J√©sus qui l'a dit! J√©sus a dit: "Il suffit que vous offensiez l'un de ces petits qui croient en Moi." "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru."
E-258 Un très grand homme a dit : "Je crois en Lui! Alléluia!" 259 - Vous est-il déjà arrivé de parler en langues, d'interpréter les langues, de chasser les démons, d'avoir des visions, etc., selon ce qu'Il a promis? 260 "Non, ces jours-là sont passés!" Il n'est pas un croyant! Il est un soi-disant croyant! 261 Jésus a dit, comme dernières Paroles, Il a dit : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru ... par tout le monde... et à toute la création. " C'est vrai! "Ils accompagneront le croyant jusqu'à Mon retour." Ce sont les dernières paroles qu'Il a dites. Combien savent cela? C'est dans la Bible, dans Marc 16. Bon, vous voyez, cet homme est un soi-disant croyant. 262 Mais quand vous trouvez un croyant qui croit réellement, que les miracles accompagnent, et vous voyez l'humilité dans sa vie, et il n'est pas un imitateur, si vous savez qu'il est un chrétien, un chrétien véritable et authentique, alors tenez-vous tranquille! Ce qu'il vous reste à faire c'est de vous joindre à lui et de commencer à marcher ensemble, car vous marchez juste sur la grande route royale.
E-263 Eh bien, que s'est-il pass√©? Observez ceci : le parvis ext√©rieur, c'√©tait l'√Ęge de Luther, si nous consid√©rons le Corps de l'Eglise des nations. 264 Souvenez-vous, c'√©taient des Juifs jusqu'en 606 apr√®s J.C., quand Thyatire commen√ßa, la plupart des convertis √©taient des Juifs. Mais apr√®s les Juifs, c'√©taient des Juifs et des gens des nations, mais les Juifs √©taient malgr√© tout en majorit√©. Mais c'est avec Martin Luther, John Wesley, etc., vous voyez, que c'est vraiment arriv√© dans l'√Ęge des nations, de ce c√īt√©-ci. Vous voyez? 265 Bon, consid√©rez ces trois derniers √Ęges qui viennent apr√®s l'√Ęge des t√©n√®bres. Ils arriv√®rent jusqu'au Moyen-Age, puis ils continu√®rent plus loin. Comme ils se d√©roulent, observez ces parvis ext√©rieurs. Vous voyez? Le corps, l'√Ęme et l'esprit. Vous voyez? Il y a le parvis ext√©rieur : c'est la chair. Il y a le lieu saint : les nazar√©ens, les P√®lerins de la Saintet√©, les m√©thodistes ind√©pendants. Vous voyez? Ensuite, c'est le Lieu tr√®s saint : le retour √† la Pentec√īte, au commencement (vous voyez?), le retour au commencement.
E-266 Maintenant, si vous dessinez cela, j'aimerais indiquer maintenant les cinq portes qui donnent acc√®s √† la chair, qui dirigent la chair. Vous savez que √ßa se trouve l√† : ce sont les cinq sens. Combien de sens dirigent le corps? Cinq. La vue, le go√Ľt, le toucher, l'odorat, l'ou√Įe. Est-ce vrai? √áa, c'est la chair, le parvis ext√©rieur. Ce sont les choses sur lesquelles vous ne pouvez compter parce que c'est la chair. 267 Ensuite, il y a le parvis int√©rieur, nous avons le parvis int√©rieur qui est l'autel suivant. Puis ce dernier autel vient, et avec - avec lui viennent la conscience, l'imagination, la m√©moire, les passions et l'affection. Ce sont l√† les cinq sens qui dirigent le parvis int√©rieur, c'est-√†-dire l'√Ęme. Les sens des affections, de l'amour, etc., c'est dans l'√Ęme. Ainsi, les autres sens qu'il y a, c'est la m√©moire, la conscience, la mis√©ricorde, l'imagination, etc... Quand vous √™tes assis et que vous imaginez des choses, que se passe-t-il? Ce n'est pas avec votre chair que vous le faites, vos sens ne peuvent imaginer. Cela se passe dans un parvis int√©rieur, √† l'int√©rieur de vous.
E-268 Il y a trois portes. Que faisons-nous? Nous sommes en train d'√©tudier cela maintenant en d√©tails, ne le manquez pas! Nous sommes partis de la chair, par les cinq sens; puis, nous sommes pass√©s au suivant, l'√Ęme, le parvis int√©rieur, mais maintenant, nous en arrivons au coeur. Vous voyez? 269 Bon. C'est l√† que vous √™tes rest√©s, l√† sur l'autel, vous autres braves p√®lerins de la saintet√© et m√©thodistes. Vous voyez, vous √™tes dans le parvis, vous les luth√©riens, et les autres, vous √™tes encore l√† dans la chair avec les cinq sens, avec ce que l'oeil peut voir et discerner... Vous voyez? 270 Voici venir les p√®lerins de la saintet√© qui ne sont que les m√©thodistes ind√©pendants. Ils vont jusqu'au parvis suivant et croient en la saintet√©, parce qu'on appelait "lieu saint" l'endroit o√Ļ le sacrifice √©tait √©tal√©. 271 Mais une fois l'an, le souverain sacrificateur entrait dans le Saint des saints, qui √©tait ferm√©. Il y eut l'√Ęge luth√©rien, ensuite l'√Ęge m√©thodiste, puis cet √Ęge-ci. Les lumi√®res de l'Eglise viennent, ce qui est pareil au syst√®me de l'√™tre humain.
E-272 Alors comment - comment entre-t-on dans ce lieu-l√†? Eh bien, rappelez-vous qu'il y avait un voile, un voile suspendu entre le lieu saint et le Saint des saints. C'est dans le Saint des saints que Christ vient S'asseoir, dans le tr√īne de votre coeur; Christ est √©tabli sur Son tr√īne. Il vient par la justification (n'est-ce pas?), la sanctification, "et par un seul... (Une seule eau, par une seule √©glise, par un seul credo?) ... par un seul Esprit, nous sommes d√®s lors baptis√©s en un seul Corps qui est le Corps de Christ". Par quoi? Par le Saint-Esprit! 273 Qui peut y entrer? Les m√©thodistes, les baptistes, les presbyt√©riens, les pentec√ītistes, quiconque veut! Ce voile, savez-vous ce qu'est ce voile qui s√©pare votre coeur de ce lieu? Etes-vous pr√™ts? Ce voile s'appelle votre "propre volont√©"! Comprenez-vous cela maintenant? Les sens de l'ext√©rieur ... Il y a les sens du corps et les sens de l'√Ęme, puis le voile entre cela et le lieu saint, le Saint des Saints. La seule mani√®re pour vous d'y entrer, c'est d'avoir votre propre volont√©. "Car quiconque ..." Comment? Pour quiconque donne une poign√©e de main? Pour quiconque est immerg√©? Pour quiconque adh√®re √† une √©glise? Pour quiconque a sa lettre d'adh√©sion? Pour quiconque le fait? Non! Quiconque veut aller au-del√† du voile...
E-274 Laissez Christ venir dans les sens. Vous dites : "Eh bien, il faut que je fasse cela. Je ne veux pas aller en enfer. √áa, c'est une chose. Je vais me joindre √† l'√©glise." Tr√®s bien, √ßa, ce sont les luth√©riens. 275 "Eh bien, je vais vous dire ceci; je crois que je dois mener une vie diff√©rente, faire le mieux que je peux." √áa, c'est la sanctification √† l'autel. C'est bien, mais vous √™tes m√©thodiste. 276 Tr√®s bien, ensuite, quiconque le veut qu'il franchisse le voile d√©chir√©! Oh, gloire √† Dieu! Je suis de l'autre c√īt√©! All√©luia √† Son Nom! Oh! la la! Quiconque le veut, qu'il d√©chire le rideau de sa propre volont√© et qu'il laisse Dieu entrer dans son coeur! Voil√† Christ sur Son tr√īne de jugement dans le coeur humain! Que va-t-il se passer?
E-277 Vous dites : "Je dois... Oh, je - je peux faire de sales plaisanteries: je ne m'en sens pas condamn√©!" Pourquoi? Vous n'avez rien qui puisse vous condamner. Personne n'est l√† pour - pour √īter cela. Personne n'est l√† pour - pour vous condamner. "Eh bien, je vous fais savoir", disent les femmes, "je peux porter des cheveux courts, je ne m'en sens pas condamn√©e." Ce n'est pas √©tonnant! Vous voyez? "Non, je - je peux porter des shorts, je peux faire ceci." Les hommes disent : "Cela ne me fait pas de mal de fumer le cigare." Ils disent : "Cela ne me fait pas de mal de jouer aux - aux cartes ou aux d√©s", et tout le reste! "Cela ne me fait pas de mal. "Malgr√© cela, ils sont toujours membres de l'√©glise! Vous voyez? "Cela ne me fait pas de mal de faire ceci ou cela!" Pourquoi? Pourquoi? Parce qu'il n'y a rien en vous pour vous juger! 278 Mais lorsque Christ entre, il y a un autel qui est cr√©√© dans votre coeur et vos p√©ch√©s sont apport√©s l√† quotidiennement. Le grand saint Paul disait : "Je meurs chaque jour. Bien que je vive, ce n'est pas moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi." C'est le voile int√©rieur. Oh, fr√®res et soeurs!
E-279 D√©p√™chons-nous! Je sais... Oh, non, je suis... Je ne pourrai de toute fa√ßon pas terminer cela, j'ai d√©pass√© l'heure. Voyons. Laissez-moi seulement... Non, je ferais mieux de laisser. Vous voyez? J'aimerais prendre ce sujet des vingt-quatre anciens; mais je sais que je vous emp√™che d'aller d√ģner. Nous allons simplement... Voyons ce... Combien veulent que nous abordions les vingt-quatre anciens? Juste... Bien! Juste un instant. Bien, juste un instant, les vingt-quatre anciens, alors, prenons-les rapidement. Autour du tr√īne, il y avait vingt... autour du tr√īne. 280 Bon, vous voyez ce que... O√Ļ se trouve le tr√īne maintenant? Dans le coeur! Dans le coeur de qui? Des membres des sept √Ęges de l'Eglise, du Corps de Christ! "Si vous dites un mot contre ce qu'ils font, vous √™tes condamn√©!" Vous r√©pondrez de cela au jour du jugement. Et qui jugera la terre? Ce sont les saints qui jugeront la terre. 281 Qui Daniel vit-il venir avec des myriades de myriades? Les saints! Des livres furent ouverts, les p√©cheurs. Un autre Livre fut ouvert, qui √©tait le Livre de Vie, les vierges endormies. Oh! la la! ne pouvez-vous pas voir cela? L'√©glise endormie, celles qui sont sorties √† la rencontre de l'Epoux et qui avaient laiss√© l'Huile s'√©puiser dans leurs lampes! Elles ne sont jamais entr√©es, elles n'ont jamais laiss√© Christ prendre le contr√īle de mani√®re √† ce qu'Il puisse accomplir des miracles, parler en langues, faire des prodiges et d'autres choses, et prouver qu'Il vivait dans Son Eglise!
E-282 Que se serait-il pass√© si J√©sus √©tait venu sur terre en disant : "Je suis J√©sus, je suis le Fils de Dieu", sans jamais rien faire, disant simplement : "Je - je vais aller l√† me joindre √† l'√©glise"? Aurait-ce √©t√© l√† le Fils de Dieu? 283 Qu'a-t-Il dit? "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, alors ne Me croyez pas!" 284 Oh! la la! Ne voyez-vous pas? Dieu Se r√©v√®le. Il aime le faire. Il est J√©hovah. Il aime Se faire conna√ģtre. Oh, j'en suis si heureux! Oui, monsieur. Il S'est fait conna√ģtre √† moi, Je sais qu'Il S'est aussi fait conna√ģtre √† vous. Certains d'entre vous jeunes gens, vous venez d'√™tre convertis; vous ne... peut-√™tre que vous ne Le connaissez pas encore comme les chr√©tiens de longue date, dans la puissance et les grandes choses qu'Il fait, mais vous y entrez tout droit! Vous marchez tout droit sur la voie royale! Ne... Continuez seulement √† regarder et √† courir aussi vite que possible. Courez, courez, courez aussi vite que possible. Ne vous arr√™tez sous aucun pr√©texte. Continuez simplement √† avancer. 285 Comme le chantait la pauvre brave soeur Snelling : Je cours, je cours, je cours, je viens de vaincre! Je cours, je cours, je cours, je viens de vaincre! Courez, courez, courez! Ne vous asseyez pas! (Cette pauvre brave √Ęme, elle est de l'autre c√īt√© maintenant).
E-286 Tr√®s bien. maintenant, il y avait - il y avait des tr√īnes et il - il y avait vingt... Il y avait vingt-quatre tr√īnes. Bon, cela ferait combien quatre et vingt? Vingt-quatre. Tr√®s bien. Vingt-quatre tr√īnes : ... vingt-quatre tr√īnes, et sur les tr√īnes, ...sur les tr√īnes vingt-quatre anciens... (un par tr√īne) v√™tus de v√™tements blancs, et sur leurs t√™tes des couronnes d'or." 287 Bon, "vingt-quatre anciens". J'aimerais que vous remarquiez que ce n'√©taient pas des √™tres ang√©liques. Les anges ne sont pas associ√©s, les √™tres c√©lestes ne sont jamais associ√©s √† des couronnes et √† des tr√īnes. Vous voyez? Ils ne le sont jamais, ce sont des anges; ils n'ont jamais vaincu. Si vous remarquez un peu plus loin, les cantiques qu'ils chantaient et tout le reste, ont prouv√© qu'ils ne l'√©taient pas. Vous voyez? Ils chantaient le cantique de la r√©demption; les anges n'ont donc pas besoin d'√™tre rachet√©s. Vous voyez? Bien. Et c'√©taient - c'√©taient des hommes rachet√©s.
E-288 Je suis... Mes amis, je n'aurai pas le temps de prendre cela. Mais vous qui prenez note, si vous voulez savoir que ce sont des hommes rachetés, prenez Matthieu 19.28. Bien, 19.28, Matthieu. Apocalypse 3.21, puis...?... Apocalypse 20.4, Apocalypse 2.10, I Pierre 5.2 à 4, II Timothée 4.8; cela vous montrera qu'ils sont rachetés. J'ai voulu étudier cela ce matin. Vous voyez? Et il faudrait des semaines pour en faire l'étude! Vous voyez? Ce n'étaient pas - ce n'étaient pas des êtres angéliques, ce n'étaient pas des êtres célestes. C'étaient des hommes rachetés. Vous voyez? Vous pouvez considérer leur habillement, la manière dont ils étaient vêtus. Vous pouvez considérer leur position, ce qu'ils avaient; considérez leurs chants, ce qu'ils chantaient; vous saurez ainsi qu'ils n'étaient pas des êtres angéliques. Hm.
E-289 Je d√©teste en venir √† ceci, mais lisons encore une Ecriture. Le voulez-vous? Bien. Revenons √† Daniel 7, juste un instant, ici √† Daniel 7, lisons un passage ici. Je d√©sire... Cela vous aidera donc beaucoup dans la suite du message de ce matin. Je suis certain que vous vous sentirez beaucoup mieux apr√®s que vous aurez lu et compris ceci, compris ce que Daniel, le chapitre 7 de Daniel... et commen√ßons maintenant √† partir du... Daniel 7, et prenons le 9e cha... le verset 9. Maintenant, √©coutez donc ces choses attentivement : Je regardais, pendant que l'on pla√ßait des tr√īnes. Et l'Ancien des jours s'assit. Son v√™tement √©tait blanc comme la neige et les cheveux de sa t√™te √©taient comme... laine pure et son tr√īne √©tait comme des flammes de feu (vous voyez, nous revenons ici √† ce feu de couleur √©meraude), et les roues comme un feu ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions (voil√† venir vos rachet√©s) se tenaient en sa pr√©sence. Les juges s'assirent, et les livres (les livres au pluriel) furent ouverts. 290 Maintenant remarquez, les juges s'assirent. Vous voyez? Maintenant, suivez. Quand Daniel a vu les tr√īnes au jugement, ils √©taient vides, il a vu que l'on pla√ßait des tr√īnes qui √©taient descendus du Ciel et que l'Ancien des jours √©tait descendu du Ciel. Mais quand Jean le vit, il √©tait d√©j√† occup√© par J√©sus, et les tr√īnes pour les disciples et les patriarches (les rachet√©s) √©taient d√©j√† occup√©s. Vous voyez? Daniel a vu cela cinq cents ans avant l'√©poque de Christ. Ensuite, apr√®s Christ, cela fait deux mille cinq cents ans, et Jean transport√© dans l'√Ęge √† venir a vu tout cela arriver. Alors que Daniel, lui, ne l'a pas vu. Vous voyez? Il a seulement vu venir l'Ancien des jours; il L'a vu venir. Mais quand Jean Le vit, le tr√īne √©tait occup√© (vous voyez?); les tr√īnes √©taient plac√©s par l'Ancien des jours et les juges s'assirent. Mais lorsque Jean Le vit, les anciens n'avaient pas encore √©t√© choisis, au temps de Jean - au temps de Daniel plut√īt, mais au temps de la fin, ils √©taient d√©j√† rachet√©s. Dieu soit lou√©! Oh la la! Oh! N'est-ce pas... N'est-Il pas merveilleux?
E-291 C'est pour cette raison que dans Daniel 7, il... Qu'a fait Daniel - Daniel? Il a vu le jugement √† l'avance, il a vu que les tr√īnes mis en place √©taient vides. Vous voyez, ils devaient √™tres vides. Tandis que du temps de Jean, apr√®s l'enl√®vement de l'Eglise, ils √©taient occup√©s par les anciens qui √©taient rachet√©s. Hm. 292 Que signifie le terme "ancien"? Si vous prenez le mot "ancien" (j'ai environ - toutes ces d√©finitions √©crites ici, je fais simplement un survol), "ancien" signifie "chef de la ville" ou "chef de la tribu". Un "ancien", c'est "le chef de quelque chose". Par exemple, je - je suis un... Maintenant m√™me, fr√®re Neville est un ancien de cette √©glise. Qui est-il? Il est la t√™te de ce corps local. Vous voyez? Et le - le maire de cette ville est l'ancien de la ville. Vous souvenez-vous des anciens de la ville dans les temps bibliques? "Ancien" signifie "la t√™te de la ville" ou "le chef de la tribu".
E-293 Maintenant, combien √©taient-ils? Vingt-quatre, vingt-quatre anciens. Est-ce exact? Maintenant...Oh! la la! Qui √©tait-ce? Les douze ap√ītres et les douze tribus d'Isra√ęl, les douze patriarches. Le... Maintenant, nous allons prendre cela tout de suite pendant que nous entrons dans les autres le√ßons pour prouver que c'est exact, aussi suis-je heureux que vous notiez cela maintenant. Vous voyez? Les douze patriarches et les douze tribus d'Isra√ęl... Eh bien, suivez. J√©sus dit que...
E-294 Un jour, Pierre posa une question, il demanda : "Qu'allons-nous recevoir? Nous avons quitt√© nos p√®res, nos m√®res, nos maris, nos femmes, nos enfants et tout le reste; nous avons tout laiss√©." Pierre dit : "Nous avons quitt√© nos femmes, nous avons quitt√© nos enfants, nous avons quitt√© nos p√®res et nos m√®res, nos maisons et nos pays pour Te suivre." 295 Il r√©pondit : "En v√©rit√©, en v√©rit√©, Je vous le dis, vous vous assi√©rez sur douze tr√īnes pour juger les douze tribus." Vous y √™tes! Ce sont les rachet√©s, les anciens qui ont √©t√© rachet√©s.
E-296 Considérez - considérez David qui est un pro-... pro-... portrait de Christ.Vous voyez? Quand David prit le pouvoir - il passa d'abord par des temps difficiles avant de prendre le pouvoir. Pourtant l'onction était sur lui, l'onction était sur lui! Et beaucoup de gens pensaient qu'il n'était qu'un petit renégat, un petit homme singulier, qui essayait de démolir les choses. Mais il y eut des hommes qui savaient qu'il deviendrait roi; ils restèrent avec lui. Frère, ce que je veux dire, c'est que rien n'aurait pu les éloigner de lui dans leur marche. 297 Un jour qu'il était là-haut sur la montagne, il baissa les yeux et vit sa propre petite ville bien-aimée assiégée par l'ennemi. Et il se tint là, se souvint que, petit garçon, il avait l'habitude d'y amener les moutons s'abreuver de cette eau, c'était une véritable eau! (Nous en parlions ici il n'y a pas longtemps, dans les Eaux de la Vie.) Et il se tenait là, disant : "Quand je pense que j'ai bu de cette eau!" 298 Et le moindre de ses désirs était un ordre pour tous les hommes qui étaient avec lui. Frères, deux de ces hommes se saisirent de leurs épées et se frayèrent un chemin sur 15 milles [environ 24 km - N.D.T.] au milieu des Philistins, les taillant en pièces à droite et à gauche, pour lui apporter à boire, de l'eau de ce puits. Ils savaient que David prendrait le pouvoir. Oui, monsieur! Un jour, l'un d'eux, pour le sauver, sauta dans une citerne et tua un lion tout seul. C'étaient des guerriers! Et quand - quand il prit le pouvoir, savez-vous ce qu'il fit? Il fit de chacun d'eux le gouverneur d'une ville.
E-299 Voyez-vous Christ? " Celui qui vaincra r√©gnera sur une ville!" Les vainqueurs... Aujourd'hui, quand nous voyons Christ venir avec puissance, Christ r√©gnera sur ce monde. L'Allemagne, les Etats-Unis et tout le reste doivent tomber; chaque nation doit tomber! Les royaumes de ce monde deviendront les royaumes de notre Dieu et de Son Christ, et Il gouvernera et r√©gnera sur eux. C'est vrai! 300 Nous savons qu'Il vient avec puissance, c'est pourquoi le moindre de Ses d√©sirs est un ordre pour nous! Il veut que je Le repr√©sente dans le tout petit Tombouctou, o√Ļ il n'y a pas 50 cents, o√Ļ il n'y a rien, o√Ļ il y a un pauvre groupe de gens. C'est un d√©sir. Amen! 301 "Il n'est pas n√©cessaire qu'il y ait beaucoup de gens; Il n'a pas √† faire ceci, il me suffit seulement de savoir qu'Il veut que j'y aille!" Amen! C'est tout! 302 S'il veut que je fasse les choses autrement, que j'agisse diff√©remment, comme ces soeurs et autres, s'Il veut que je fasse une certaine chose, Dieu soit b√©ni! c'est pour moi un privil√®ge de le faire. Vous y √™tes! Nous savons qu'Il vient avec puissance peu importe ce que dit le monde. Puiss√©-je rejeter tout fardeau et le p√©ch√© qui m'enveloppe si facilement, laissez-moi courir avec pers√©v√©rance dans la carri√®re qui m'est ouverte. Laissez-moi regarder √† J√©sus, le Chef et le Consommateur de notre foi, lequel vient avec puissance.
E-303 Ces "anciens", ces vingt-quatre anciens... Bien! Douze... L√† dans l'Apocalypse, nous trouvons ceci. Dans le livre de l'Apocalypse, au chapitre 21, nous trouvons que la ville de J√©rusalem avait douze fondements. Est-ce juste? Et elle avait douze portes, soit trois de chaque c√īt√©; trois fois quatre font douze. Exactement comme le tabernacle qui avait √©t√© dress√© dans le d√©sert, car Jean a d√©crit et a vu exactement la m√™me chose que Mo√Įse avait vue quand il √©tait l√† haut, la m√™me chose que Paul avait vue. 304 Et maintenant, nous remarquons que les douze fondements portaient les noms des ap√ītres. Et les douze portes avaient chacune le nom d'une tribu, sur les portes. Nous regardons cela et nous voyons ces douze anciens, les douze tribus, les douze ap√ītres, les douze fondements, les douze portes. Oh! la la! Prenez les nombres de Dieu et vous ne pourrez jamais manquer la chose; cela ira toujours et en tout point droit au but.
E-305 C'est pour la m√™me raison, voyez-vous, que le monde a √©t√© en travail pendant six jours et que nous sommes maintenant tout pr√®s de ce septi√®me jour. Le premier bimill√©naire, Dieu a d√©truit l'eau ... le monde par l'eau. Le second bimill√©naire, Christ est venu. Nous sommes en 1961, √† la porte m√™me, il ne reste que peu de temps. Et regardez, J√©sus a dit : " Eh bien, cela n'ira pas jusqu'au bout, a-t-Il dit, car je devrais √©courter cette oeuvre. Sinon la bombe atomique d√©truira toute chair. Vous voyez? A cause des √©lus, j'√©courterai cette oeuvre par justice, J'abr√©gerai le temps." Vous voyez, puis il y aura les mille ans du Mill√©nium, le jour glorieux. 306 Car l'Eglise a travaill√© contre le p√©ch√© pendant six mille ans, et le septi√®me mill√©naire, c'est le Mill√©nium. Tout comme Dieu a mis six mille ans √† b√Ętir le monde et S'est repos√© de toutes Ses oeuvres le septi√®me mill√©naire. l'Eglise aussi travaille contre le p√©ch√© depuis six mille ans, et le septi√®me mill√©naire, elle se reposera.
E-307 Les v√™tements blancs que portaient les anciens repr√©sentaient la justice des saints. Le blanc repr√©sente la justice. Et le fait qu'ils √©taient v√™tus d'une robe montre qu'ils √©taient des sacrificateurs ou des juges, √©tant v√™tus de blanc; des sacrificateurs, des juges, des proph√®tes, etc., vous voyez, c'est ce qu'ils √©taient. Les vingt-quatre anciens √©taient v√™tus de blanc. Il y aura vingt-quatre anciens. Il y en aura douze pour les douze tribus d'Isra√ęl, et les douze ap√ītres pour l'Eglise. 308 Et ils se tiennent dans les parvis du Grand Roi. Rappelez-vous que ces autres se tiennent l√† √† l'ext√©rieur. Mais, voici l'Epouse et Christ assis sur Son tr√īne, et Son Epouse est assise √† Ses c√īt√©s (l'Eglise). Les vingt-quatre anciens... Les cent quarante-quatre mille eunuques du temple Le servent. O√Ļ qu'Il aille, Son Epouse va avec Lui. Oh! Oh! la la! Durant cet √Ęge glorieux qui vient, quand tout le p√©ch√© et toute forme de p√©ch√© seront... 309 Tous ces grands et beaux b√Ętiments que les gens aiment tant aujourd'hui, tout l'argent, la convoitise, le p√©ch√©, tout le p√©ch√©, les belles femmes et les beaux hommes, tout ce qu'ils essaient de faire de leurs corps, l'une ou l'autre chose qui est un pi√®ge par lequel le diable envoie leurs √Ęmes en enfer, tout p√©rira et se d√©composera, et les vers rongeront cela. Et en premier lieu, les vers... Tout ce qu'ils auront √©t√© ira simplement dans un feu volcanique et sera donc r√©duit simplement en d√©bris et en cendres volcaniques.
E-310 Mais un de ces matins, mes amis, un de ces jours, quand tout sera termin√©, elle refleurira! Les champs seront blancs de tr√®fles et le - le parfum des roses se m√™lera √† celui des fleurs de l'Arbre de Vie, et Christ reviendra un matin. A ce moment-l√†, les grands oiseaux, les colombes se poseront dans les arbres et roucouleront, et il n'y aura plus ni mort ni chagrin. Christ et Ses rachet√©s reviendront sur la terre, ils ne seront pas des vieillards, ils seront jeunes pour toujours. Ils seront √† Son image, immortels, et ils brilleront plus que le soleil et les √©toiles. Je suis en route vers cette belle Cit√© Que mon Seigneur a pr√©par√©e pour les Siens; L√†, tous les rachet√©s de tous les √Ęges Chanteront "Gloire!" autour du Tr√īne blanc. Parfois j'ai la nostalgie du Ciel Pour en contempler encore la gloire; Quelle joie ce sera quand je verrai mon Sauveur Dans cette belle Cit√© d'or! 311 Combien je soupire de Le voir! Oh, je d√©sire Le voir! Je suis en route pour cette merveilleuse Cit√©! Sur l'√ģle de Patmos, Jean L'a vue descendant comme une Epouse qui s'est par√©e pour son Epoux. Je d√©sire en contempler la gloire un jour! Je d√©sire Le voir, contempler Son visage, Chanter pour toujours Sa gr√Ęce qui sauve; Dans les rues de gloire, √©lever ma voix; Les soucis sont finis, enfin √† la maison, pour me r√©jouir √† jamais.
E-312 Tr√©bucher et glisser un peu dans la neige, la petite chaleur et les petits labeurs du jour... J'aimerais que ma femme et Mabel viennent chanter ce cantique pour moi. Si je - je pouvais... "Les labeurs de la route ne seront plus rien quand j'arriverai au bout du chemin!" C'est vrai! 313 Je me souviens du soir o√Ļ j'ai quitt√© l'√©glise pour commencer le travail d'√©vang√©lisation et o√Ļ vous pleuriez tous; il ne reste personne, peut-√™tre √† peine quelques-uns d'entre vous qui √™tes l√†. Soeur et fr√®re Spencer, et peut-√™tre quelques-uns des anciens sont rest√©s, ils ont pleur√© ici. Mais quand le Saint-Esprit dit : "Tu dois partir!"...
E-314 Et je me souviens de ma premi√®re r√©union apr√®s des mois d'absence, Meda √©tait venue √† Jonesboro, Becky √©tait un tout petit b√©b√©, elles √©taient venues par le vieux train de la r√©gion du coton. Il leur avait fallu plusieurs jours pour arriver l√†-bas. J'√©tais l√† dehors quand elle arriva ce soir-l√†. Nous avons essay√© d'atteindre la salle, √† trois p√Ęt√©s de maisons plus loin. La police maintenait l'ordre dans les rues comme √ßa. Les rues √©taient m√™me pleines de monde. On dut me faire traverser les rues et faire des d√©tours pour que j'entre. Meda demanda : "Sont-ils venus pour t'entendre pr√™cher, Bill?" 315 Je r√©pondis : "Non!" Puis nous avons chant√© : Ils viennent de l'est et de l'ouest, Ils viennent des pays lointains, Pour festoyer avec notre Roi, pour d√ģner en tant que Ses invit√©s; Combien b√©nis sont ces p√®lerins! Contemplant Son saint visage, Brillant de l'amour divin; Participants b√©nis de Sa gr√Ęce, Pour briller comme les joyaux de Sa couronne. Oh, J√©sus, revient bient√īt! Nos √©preuves seront alors finies. Oh, qu'en serait-il si notre Seigneur venait √† cet instant Pour chercher ceux qui sont sans p√©ch√©, Oh, cela vous apportera-t-il alors de la joie, Ou le chagrin et un profond d√©sespoir? Quand notre Seigneur viendra dans la gloire, Nous Le rencontrerons dans les airs. 316 Amen! Oh, je L'aime! Cela vous apportera-t-il le chagrin et une profonde d√©tresse, ou bien √ßa vous apportera la joie? Quand notre Seigneur viendra dans la gloire, nous Le rencontrons l√† dans les airs. Avec ces pens√©es dans nos esprits, inclinons la t√™te. Le Seigneur voulant, je terminerai ce service une autre fois.
E-317 Notre P√®re c√©leste,oh, ils viendront de l'est et de l'ouest, ils viendront des pays lointains. Je pense √† ce glorieux enl√®vement! Ceux √† qui j'ai pr√™ch√© en Afrique, en Inde, partout dans le monde, comme je reverrai leurs visages! Beaucoup pleuraient en se rendant √† l'a√©roport; ils √©taient appuy√©s contre les barri√®res, criant et pleurant. Je pense √† la fois o√Ļ les gens accompagn√®rent Paul une fois, et ils s'agenouill√®rent et pri√®rent. Ce dernier dit : "Je suis s√Ľr qu'aucun de vous... Beaucoup parmi vous ne reverront plus jamais mon visage." Mais ils viendront de l'est et de l'ouest, Ils viendront des pays lointains, Pour festoyer avec notre Roi, pour d√ģner en tant que Ses invit√©s; Combien b√©nis sont ces p√®lerins! Contemplant Son saint visage, (dans la Gloire de couleur √©meraude) Brillant de la Lumi√®re divine (pas simplement de la lumi√®re d'une lampe ou d'une chandelle, mais - mais de la Lumi√®re divine, brillant de la Lumi√®re divine), Participants b√©nis de Sa gr√Ęce, Pour briller comme les joyaux de Sa couronne. O Dieu, quand la pierre ardente toucha le proph√®te, Le rendant parfaitement pur, Quand la Voix de Dieu demanda : "Qui ira pour nous?" Il r√©pondit alors : "Me voici, envoie-moi!"
E-318 Oh, envoie l'ange ce matin, les ch√©rubins aux six ailes, qu'Esa√Įe a vus volant dans le temple et criant : "Saint, saint, saint est l'Eternel!" Le jeune proph√®te Esa√Įe dit : "Je suis un homme dont les l√®vres sont impures et j'habite au milieu d'un peuple impur, et mes yeux ont vu la gloire de l'Eternel!" Les colonnes du temple furent √©branl√©es. Et un ange prit des pincettes sur l'autel, saisit une pierre ardente et en toucha les l√®vres d'Esa√Įe et dit : "Je purifie tes l√®vres. Maintenant, proph√©tise, fils de l'homme!" Envoie cet ange ce matin, purifie nos l√®vres de toute vilenie. Purifie nos coeurs et entre dedans, Seigneur. Brise ma propre volont√©. Que - que ma volont√© soit vraiment Ta volont√©, Seigneur. Oh, que Ta Volont√© soit en moi, √ī Dieu! Et que moi-m√™me, mon √©glise et mon peuple nous soyons √† Toi, √ī Seigneur! Nous nous confions √† Toi.
E-319 Et, le po√®te a poursuivi en disant, P√®re: Des millions meurent maintenant dans le p√©ch√© et l'opprobre (l√† en Afrique, en Inde, dans le monde entier, des milliers chaque heure, Te rencontrent sans Te conna√ģtre). Des millions meurent maintenant dans le p√©ch√© et l'opprobre (Et m√™me maintenant, √ī Dieu, cela brise mon √Ęme d'y penser!). Ecoute leur cri triste et amer! H√Ęte-toi, fr√®re, h√Ęte-toi vers leur refuge! R√©ponds vite : "Ma√ģtre, me voici!" 320 Accorde-le, Seigneur, accorde-le encore! J'ai commis toutes sortes de fautes, P√®re, l'ann√©e pass√©e; je Te prie de me les pardonner. Et en cette nouvelle ann√©e, Seigneur, oins-moi de nouveau. Permets-moi d'aller vers ces millions de gens qui sont l√†-bas dans le p√©ch√© et l'opprobre et qui meurent, pour leur apporter cette glorieuse r√©v√©lation de Ta V√©rit√©, leur apporter l'onction du Saint-Esprit, afin que ce jour-l√† ils puissent venir de l'est et de l'ouest, brillant comme les joyaux de Ta couronne. Aide-moi, Seigneur, √† aller l√† faire une prospection et √† les retirer du sol, de la salet√© de la terre, de la salet√© et de la souillure dans laquelle ils vivent. Et qu'ils puissent voir un Dieu saint qui les purifie et les fait vivre dans Ta pr√©sence comme des chr√©tiens sanctifi√©s et purifi√©s, qu'ils se d√©tournent du mal, de tous ces divertissements du monde et se tournent vers un Dieu vivant qui fera d'eux des d√©l√©gu√©s de Ton Royaume pour ce jour glorieux!
E-321 Sanctifie cette petite √©glise ce matin, Seigneur! Sanctifie par Ton Esprit chaque personne ici pr√©sente, et que le Saint-Esprit entre dans leurs coeurs, en chacun de nous. Renouvelle l'Esprit en ceux qui ont d√©j√† ouvert leur coeur de leur propre volont√©, qui ont rejet√© leur volont√© personnelle et sont venus pour conna√ģtre Ta volont√©. 322 Seigneur, beaucoup de ces jeunes gens ne sont que de petits b√©b√©s, comme Tu les berces dans Tes bras! Combien une m√®re prend soin de ses enfants, essuie les larmes de leurs yeux et - et leur donne des choses sp√©ciales parce qu'elle les aime! C'est ainsi que Tu aimes Tes b√©b√©s nouveaux-n√©s, Seigneur. Ils ne savent pas encore marcher, ils ne savent m√™me pas parler! La seule chose qu'ils savent faire, c'est de pleurer et de regarder vers maman. √Ē Dieu, tiens-les tendrement dans Tes bras comme de petits agneaux et conduis-les jusqu'√† ce qu'ils soient assez grands pour pouvoir marcher. Puis conduis-les, Seigneur, sur le chemin du service. Accorde-le-nous! 323 Pardonne-nous nos p√©ch√©s, comme nous pardonnons √† ceux qui ont p√©ch√© contre nous. Ne nous induis pas en tentation, mais d√©livre-nous du malin. Car c'est √† Toi qu'appartiennent dans tous les si√®cles le r√®gne, la puissance et la gloire, au Nom de J√©sus-Christ. Amen!
E-324 Que Dieu vous bénisse! Je crois que le Seigneur a fait quelque chose pour vous ce matin, pour que vous commenciez la nouvelle année sur cette seule base : aimer Jésus-Christ, et qu'un jour vous puissiez Le voir et L'aimer, et vivre avec Lui pour toujours. C'est mon désir qu'aucun de vous ne soit perdu, que chacun de vous soit sauvé et rempli du Saint-Esprit et gardé jusqu'au jour de Sa venue, car je crois que cette heure est proche. Maintenant, je remets le service à frère Neville.

En haut