ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication LA DIVINITE EXPLIQUEE / 61-0119A / Beaumont, Texas, USA // SHP 1 hour and 30 minutes PDF

LA DIVINITE EXPLIQUEE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Oui... Eh bien, maintenant, ce matin notre pens√©e est que... Nous ne voulons pas prendre trop de votre temps, mais je dois... et je vais aller √©tudier un peu, et ensuite je vais me pr√©parer tr√®s bient√īt pour... Je dois aller d√ģner aujourd'hui avec certaines personnes, et je me suis dit qu'avant qu'il y ait trop de monde dans... Il y a une dame ministre qui vient de quelque part ici, la sŇďur de fr√®re Jack Moore, qui d√©sire me parler au sujet des femmes pr√©dicateurs. Et √† ce que je sache, elle doit √™tre l√† aujourd'hui et j'ai pens√© que je viendrais d'abord ici.
E-2 Et je... La premi√®re chose que je voudrais que vous sachiez tous est que ceci est enregistr√© (N'est-ce pas, Leo ?), c'est la premi√®re chose que je voudrais que vous sachiez tous, vous voyez... Et il s'agit de sŇďur Gibson, sŇďur Sewell et sŇďur Simpson. Vous voyez ? On m'a pos√© la question sur le bapt√™me d'eau, et je... Vous voulez savoir ce qu'il en est. Je voudrais que vous sachiez tous en premier lieu que je... mon objectif n'est pas d'essayer de montrer... comme si on √©tait un g√©nie ou qu'on connaissait plus que quiconque d'autre. Mon objectif est d'essayer d'expliquer, au mieux de ma connaissance par les Ecritures, ce qui est juste et ce qui est faux. Et cela a toujours √©t√© mon objectif : ne jamais faire des compromis sur quoi que ce soit que Dieu a √©crit, et ne jamais dire qu'une chose est juste parce que quelqu'un d'autre dit que c'est juste. Mais il faut bien que √ßa soit comme tel. Maintenant, il pourrait arriver que vous √©coutiez dans l'avenir cette bande sur laquelle nous parlons, ce serait peut-√™tre bon que je vous donne la raison. (M'entendez-vous tous suffisamment bien ?) Les gens...
E-3 Je pense que notre Père céleste a fait les gens de certaines manières pour Son bon plaisir. C'est juste comme si nous faisons des choses de certaines manières, chaque fois différemment, parce que nous avons un but en le faisant. Il y a quelque temps, je me trouvais dans l'Etat du Kentucky, parlant à certains de mes frères, et... Quand je rentre chez moi et que je peux avoir un petit moment libre après les réunions, d'habitude il y a une grande foule qui s'y entasse, voyez-vous. Et alors, je deviens très nerveux, après toutes les soirées... Vous voyez, je n'ai pas de repos du tout. Les gens ne font que venir, jour et nuit. Je deviens vraiment nerveux. Alors, soit je prends une canne à pêche et m'en vais pêcher, soit je prends mon fusil, si c'est la saison de chasse, et m'en vais chasser. Eh bien, les fusils sont un de mes passe-temps favoris ; le tir à la cible. Frère Gene qui est ici et moi, il a donc commencé à charger manuellement et nous sommes... nous aimons bien faire cela. Et puis j'avais un petit... ce qu'on appelle modèle 75, un fusil Winchester, calibre 22, c'est avec cela que je chasse les écureuils. Eh bien, je tire sur les écureuils à cinquante yards [Environ 45 m - N.D.T.] Et à cinquante yards... Je ne cesse de tripoter sur ce petit fusil jusqu'à ce que je sois en mesure d'enfoncer une punaise avec à cinquante yards. Et l'autre jour, j'ai enfoncé neuf balles dans un même trou. Est-ce exact, Frère Gene ? A cinquante yards avec un fusil calibre 22. Alors, eh bien, tout d'un coup il s'est déréglé.
E-4 D'habitude, je... Si l'√©cureuil me regarde, je ne lui tire pas dessus. S'il me tourne le dos je ne lui tire pas dessus. Il doit √™tre dans une position telle que je peux voir son Ňďil. Et s'il arrive que je l'atteigne en dessous de l'Ňďil, ou au-dessus de l'Ňďil, je sais que quelque chose cloche dans mon fusil, voyez-vous. Ainsi, je... Je ne cherche pas √† me duper moi-m√™me, et je... Et je ne prends pas plus d'√©cureuils que ce que la loi m'autorise, voyez-vous, car c'est correct ; je suis un d√©fenseur de l'environnement. Mais je ne... Quand j'en vois un qui est trop √©loign√©, je le laisse tranquille. Et si cet autre est trop proche de moi, je recule jusqu'√† cinquante yards. Et je surveille qu'il sorte prendre une noix et retourne... s'il me regarde, je le laisse tout simplement tranquille. La fois suivante qu'il en prendra une, peut-√™tre dix minutes plus tard, apr√®s qu'il aura cass√© celle-l√†, il ira en prendre encore une. S'il a peut-√™tre le dos tourn√©, je ne lui tire pas dessus comme cela. Ainsi... Et s'il s'en va, je le laisse aller; je vais m'en chercher un autre. Voyez-vous, parce que je suis... Je... Et je les aime. C'est la meilleure viande au monde ; il n'y a rien de comparable √† l'√©cureuil gris, surtout quand il casse son h√™tre ou son hickory ou quelque chose comme cela.
E-5 Mon fusil s'√©tait donc d√©r√©gl√©. Or, un fusil c'est quelque chose de particulier comme passe-temps. C'est quelque chose qui fait baisser la tension de mes nerfs et tout. Eh bien, d'autres ne s'y int√©ressent. Et je pense que notre bienveillant fr√®re Oral Roberts, je pense qu'il joue au golf, et notre fr√®re Billy Graham aussi. Ils jouent au golf. Cela me tape sur les nerfs, √™tre l√† dehors avec ces femmes √† moiti√© v√™tues et tout... Je ne pourrais pas supporter cela, voyez-vous, je... Mais maintenant, peut-√™tre que ces fr√®res... Je ne veux pas dire qu'ils y vont dans ce but-l√†, vous voyez. Non, car ce sont... ce sont des gentlemen. Ce sont des fr√®res chr√©tiens. Mais le fait m√™me d'aller l√†, je ne pourrais supporter cela, voyez-vous. Et jouer au golf... Je... √† ce qu'il me para√ģt, c'est pour - c'est pour les femmes ou quelque chose comme √ßa, voyez-vous. Frapper une balle avec un b√Ęton et courir l√†... Eh bien, peut-√™tre que ces fr√®res pensent la m√™me chose - se mettre l√†, passer son temps avec un vieux fusil. Eh bien, vous savez que nous sommes faits diff√©remment.
E-6 Et ainsi ce fusil, la moindre petite vibration, de quelque mani√®re que ce soit, le fait d√©vier. Vous pouvez tirer, enfoncer une punaise avec, mais si vous placez votre doigt sur le canon, cela va g√Ęcher votre tir, voyez-vous. Cela doit √™tre pr√©cis. Vous ne pouvez pas entourer de votre main l'avant du fusil. Placez-le √† l'horizontal dans votre main. Et puis vous direz : "Qu'est-ce que tout ceci a √† voir avec ce que nous vous demandons ? " Je cherche plut√īt √† vous amener d'abord √† quelque chose, comme toile de fond.
E-7 Eh bien, un jour il s'est d√©r√©gl√©, et j'avais fait tout ce que je savais pour le faire... pour le remettre au point. J'ai essay√© de le refaire al√©ser. J'ai essay√© de serrer, de desserrer et tout le reste. Et un calibre 22, vous ne pouvez pas le charger manuellement, car l'amorce est dans la douille et vous devez utiliser des munitions charg√©es √† l'usine. Or, alors que nous chargeons celles qui ont de grosses douilles, alors que nous pouvons √īter l'amorce et prendre un redimensionneur et tout, eh bien, nous pouvons charger cela et changer continuellement la poudre, le grammage, le poids de balles, jusqu'√† ce que nous l'amenions au point o√Ļ il tirera ce qu'il tirera. Ou soit alors nous proc√©dons √† l'al√©sage et ainsi de suite. C'est la raison pour laquelle nous ne pouvions pas faire cela sur celui-l√†. Et j'ai dit : "Eh bien, peut-√™tre que j'ai ab√ģm√© l'al√©sage. Je l'ai renvoy√© √† la compagnie Winchester. " Je l'ai retourn√© √† la compagnie Winchester et ils m'ont √©crit une lettre que je garde juste en souvenir de cela. Ils ont dit : "R√©v√©rend Branham, ce Winchester mod√®le 70 n'a pas √©t√© con√ßu pour √™tre un fusil de tir √† la cible ", vous voyez. Ils ont dit : "Il tire dans un p√©rim√®tre d'un pouce... sept coups dans un p√©rim√®tre d'un pouce [2,54 cm - N.D.T.] √† vingt-cinq yards [Environ 22 m - N.D.T.]. " Et ils ont dit : "Vous n'en obtiendrez jamais mieux que cela, car c'est parfait pour ce type de fusil ; un pouce √† vingt-cinq yards. " Je savais que c'√©tait faux. J'avais d√©j√† tir√© neuf coups, tous dans un m√™me un trou, √† cinquante yards [Environ 45 m - N.D.T.] avec cela. Et c'est la compagnie Winchester qui l'a fabriqu√©.
E-8 Eh bien, c'est comme si quelqu'un dirait : "Eh bien, si les ing√©nieurs font breveter ce fusil, ils devraient conna√ģtre sa constitution, et s'ils sont les fabricants du fusil, alors pourquoi vous... ? " Eh bien, c'est ce que mon √©pouse m'a dit. Elle a dit : "Billy, pourquoi perds-tu ton temps avec ce fusil, apr√®s que l'homme qui l'a con√ßu et fabriqu√©, et qui conna√ģt m√™me la quantit√© de gaz qu'il y a dans chaque cartouche et chaque anneau qu'il y a dedans et tout le reste... comment - comment peux-tu oser remettre en question leur parole ? " J'ai dit : "Eh bien, ch√©rie, il n'y a pas longtemps, tu me posais une question en rapport avec la Bible, et tu as eu la r√©ponse √† la fin de la Bible. Et tu m'as demand√© : " Dieu a-t-il donn√© √† Abraham cette terre qu'Il lui avait promise ? " Et... Et... ou plut√īt elle m'a pos√© cette question, et j'ai dit : "Non, Il ne lui a jamais donn√© la terre. " Il la lui a promise, mais lui il n'en a jamais, jamais poss√©d√© une portion. Il n'est jamais entr√© en possession de cela. Et alors, elle a dit : "Oh ! je t'ai eu, sur celle-l√†. " Elle a dit : "Voici la r√©ponse : 'Il la lui a bien donn√©e.' " J'ai dit : "Ouvre Actes 7. 'Pas m√™me de quoi poser le pied.' " C'est juste, cela ne lui a pas √©t√© donn√©. Eh bien, vous voyez, des fois nos r√©ponses √©crites venant de l'homme peuvent √™tre fausses. Le fabricant peut s'√™tre tromp√©, parce que je savais d√©j√† qu'avec ce fusil j'avais enfonc√© d'affil√©e neuf punaises dans un morceau de papier, dans le m√™me trou, √† cinquante yards. Et ils ont dit que si sept balles couvraient... consid√©rez un pouce [2,54 cm - N.D.T.] √† une distance de vingt-cinq yards [22,5 m - N.D.T.], √† la moiti√© de cette distance, vous ne pouvez pas avoir mieux que √ßa. Pour moi, ils se sont tromp√©s, qu'ils soient les concepteurs du fusil ou pas, parce que j'en savais mieux, vous voyez.
E-9 Et un matin, j'√©tais assis sous un arbre avec fr√®re Wood et fr√®re Charlie qui font la chasse avec moi, et il y avait des √©cureuils partout. Eh bien, quelques jours auparavant, j'avais tir√© sur un et j'avais manqu√© son Ňďil ; je l'avais atteint loin en bas, √† la joue. Evidemment, j'ai bien abattu l'√©cureuil comme si je l'avais atteint √† l'Ňďil, mais le fusil √©tait d√©r√©gl√©, pour moi. Cela me rend nerveux, car si ce fusil n'est pas parfaitement au point, cela ne me sert √† rien d'aller chasser, voyez-vous, car je ne chasse pas pour la viande, de toute fa√ßon. Je chasse pour faire du sport. Et alors j'ai dit : "C'est... " J'√©tais assis sous un arbre, un petit arbre inclin√© (Je pourrais y aller ce matin, l√† dans les montagnes du Kentucky), j'√©tais assis l√† sous cet arbre, j'entendais Charlie tirer l√† sans arr√™t. Ils... peu importe √† quel endroit ils touchaient l'√©cureuil, ils abattaient donc tout simplement l'√©cureuil. Que leur fusil tire dans n'importe quel p√©rim√®tre, pourvu qu'il touche donc l'√©cureuil. Que ce soit aux hanches ou en plein milieu, o√Ļ qu'il l'atteigne, c'√©tait en ordre.
E-10 Et ainsi... Et j'ai dit : "Eh bien, maintenant, cela ne... " Je ne pouvais simplement pas supporter cela. Et je me suis assis l√†. Je me suis dit : "Regarde combien ces gars s'amusent. " Et ils aiment chasser autant que moi, et ils sont tous les deux de tr√®s bons tireurs. Ce sont des hommes formidables, tous deux sont des chr√©tiens remplis du Saint-Esprit, de braves hommes ; des hommes parmi ceux du plus haut calibre. Et ces fr√®res avaient l√† le plus grand plaisir √† tirer des √©cureuils. Et des √©cureuils sautaient dans les arbres juste √† c√īt√© de moi. Bon, j'ai dit : "Pourquoi ferais-je donc une telle chose ? Je suis assis ici, me voici assis ici √† pleurer, des larmes coulant sur mon visage. Les voil√†, et moi ici, je n'arrive m√™me pas √† atteindre la cible. " Puis je me suis lev√© et j'ai dit : "P√®re c√©leste, pourquoi m'as-Tu fait ainsi, un petit homme nerveux, tendu ? Et puis Ta gr√Ęce m'a donn√© litt√©ralement des millions d'amis ", voyez-vous. Et j'ai dit : "Pourquoi as-Tu fait de moi ce genre de personne ? " Et alors je me suis mis carr√©ment √† pleurer √† haute voix, √©tant assis sous un petit arbre inclin√© (juste l√† o√Ļ commen√ßait une montagne). Et je savais que bient√īt ces gars atteindraient le nombre d'√©cureuils autoris√©s... et reviendraient. Et voil√† que j'√©tais assis l√†, juste... Oh ! je n'avais pas le courage de tirer sur l'un d'eux, car je craignais de lui faire mal, vous savez, et de le faire... l'√©loigner, voyez-vous.
E-11 Et je... et mon fusil, je... pour... une saison n'est pas tr√®s longue, et j'√©tais l√† depuis... Eh bien, j'avais pass√© la moiti√© de la saison √† essayer de remettre au point ce fusil. J'ai renvoy√© la lunette et je l'ai fait mesurer au compas et ils ont dit : "Cette lunette est parfaitement... " C'est juste. Eh bien, je savais que c'√©tait le fusil, car tant√īt √ßa envoyait la balle d'un c√īt√©, tant√īt de l'autre. Il est rare que la lunette fasse cela. Je me suis donc assis l√†, j'ai tout simplement pleur√©. Et apr√®s √™tre rest√© assis l√† un petit moment, j'avais la t√™te plut√īt relev√©e, je L'ai entendu me parler. (Maintenant, vous √©tiez tous l√† hier soir dans les r√©unions ; voyez combien Il pouvait aller partout l√† dans l'auditoire, o√Ļ qu'Il voulait que je dise aux gens tout au sujet de leurs maladies, qui ils √©taient, d'o√Ļ ils venaient, ce qu'ils avaient fait, et ce qui arrivera. Avez-vous d√©j√† vu cela faillir ? Cela ne faillit jamais ; c'est impossible, car c'est Lui.) Eh bien, Il me parlait donc. Et Il a dit, Il a dit : "Je t'ai fait ainsi dans un but. " Et j'ai dit : "Pourquoi m'as-Tu fait ainsi, Seigneur, dans un but, pour que je sois nerveux ? Et la seule chose que j'ai pour me d√©tendre apr√®s les r√©unions, c'est venir ici pour chasser. Et Tu me laisses... " Vous voyez, Dieu fait tout concourir au bien de ceux qui L'aiment, vous voyez. Il voulait me dire quelque chose. C'est pour cela que ce fusil s'√©tait d√©r√©gl√©, √† fin de me faire comprendre cette chose m√™me. Il a dit : "Eh bien... " J'ai dit : "Mon fusil, Seigneur, ai-je dit, Tu es le Seul capable de le remettre au point. " J'ai dit : "Tu es le Seul capable de m'aider, car la vraie compagnie Winchester d√©clare que cela ne tire que dans un p√©rim√®tre d'un pouce [2,54 cm] √† vingt-cinq yards [22,5 m], et, Seigneur, je sais que cela... J'ai tir√© √† cinquante yards et j'ai enfonc√© d'affil√©e neuf punaises. " Vous voyez ? J'en sais autre chose. Il a dit : "C'est pour cette raison que Je t'ai fait ainsi. " Il a dit : "Tu vois, Je t'ai fait ainsi afin que... dans un but. " Maintenant, voici ce qu'il en √©tait. Voyez-vous ? Si je savais que cela enfoncerait une punaise √† cinquante yards, peu m'importe qui d√©clare autre chose, je sais que cela le fera, si cela peut √™tre mis dans les conditions appropri√©es ; si l'√©quilibre, la balle et le... et le... toute la balistique du fusil peut √™tre √©tudi√©e et arrang√©e... Puisque cela l'a fait une fois. Si cela l'a fait une fois, cela le fera encore.
E-12 Eh bien, c'est là qu'Il m'a alors révélé qu'Il m'a fait ainsi à cause de la commission qu'Il m'a donnée pour ces jours dans lesquels je vis ; en effet, je ne peux pas aller dans une église dénominationnelle et y adhérer, alors que les gens grognent tout simplement : "Eh bien, l'église dit que c'est en ordre et les gens acceptent ceci. " Si - si Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement, si cela a enfoncé la balle là, cela l'enfoncera encore. Peu m'importe ce que les gens disent. Vous voyez ? Il doit y avoir un moyen pour montrer qu'Il est la même Personne. Il est le même. Sa puissance est la même. Maintenant, lorsque vous touchez un endroit comme ceci, Matthieu 28.19, au sujet duquel vous me posez la question ce matin... Actes 2.38... Jésus y a donné la commission à Ses disciples : "Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé. " Eh bien, c'est Marc 16 que je cite. Et maintenant, c'est lorsqu'Il leur a donné la commission. Et là, Il n'a jamais mentionné comment baptiser. Marc n'a jamais écrit cela. Mais Matthieu a dit... Matthieu 28.19 ; Il a dit, lorsqu'Il leur est apparu et ainsi de suite, et qu'Il leur a donné la commission d'aller baptiser, Il a dit : "Allez donc... enseignez à toutes les nations. " Et la traduction correcte, c'est " ...faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, et enseignez-leur tout ce que Je vous ai prescrit. " Mais dix jours plus tard, Pierre a dit : "Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ. " Eh bien, voilà une contradiction pure et simple !
E-13 Maintenant, bien des gens disent : "Eh bien, mon √©glise enseigne de se faire baptiser au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit. Le s√©minaire d'o√Ļ je suis sorti m'a enseign√© cela, c'est donc de cette mani√®re l√† que je vais le faire. " Pour moi, ce n'est pas correct. (Je touche ici et je touche l√†. Je tire dans un p√©rim√®tre de quarante pouces [environ 1 m - N.D.T.].) Cela ne confirme pas les Ecritures. Cela doit viser la cible. Cela doit viser la cible. Eh bien, alors, comment cela va-t-il viser la cible quand Matthieu dit : "Baptisez au Nom du P√®re, du Fils, et du Saint-Esprit ", et Pierre dit : "Baptisez au Nom du Seigneur J√©sus " ? (Tous deux sont des disciples, l'un est un scribe et l'autre un ap√ītre.)
E-14 Et alors, chaque personne dans la Bible a √©t√© baptis√©e conform√©ment √† cela, a √©t√© baptis√©e au Nom de J√©sus-Christ. Et ceux qui avaient d√©j√† √©t√© baptis√©s par Jean ont d√Ľ venir pour se faire rebaptiser au Nom de J√©sus-Christ avant de recevoir le Saint-Esprit. Eh bien, j'ai dit : "Vous voyez, l√† vous ne visez pas la cible. Il y a quelque chose de travers... " Or, si nous croyons que la Bible est la Parole infaillible de Dieu, nous ne pouvons pas faire qu'Elle gicle sur toute une feuille de papier et ensuite qu'Elle vise la cible. Me comprenez-vous ? Cela doit soit toucher la cible soit rater. Si c'est √† c√īt√©, c'est √† c√īt√©. Eh bien, pourquoi Pierre s'est-il retourn√© pour faire quelque chose que J√©sus ne lui a pas dit de faire, et ensuite Dieu a reconnu cela et leur a donn√© le Saint-Esprit ? Alors que - alors que J√©sus a dit : "Baptisez-les au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit. " Et Pierre a dit : "Non, baptisez au Nom de J√©sus. " Eh bien, vous, vous ne pouvez pas faire que cela touche la cible. Voyez-vous ? Eh bien, il y a quelque chose qui cloche quelque part, sŇďurs. Voyez-vous ? Soit l'un a menti, soit... Lequel a menti ? Lequel ? Eh bien, pour moi, √ßa ne marchera tout simplement pas. C'est exactement comme par... Le parler en langues est-il l'√©vidence du bapt√™me du Saint-Esprit ou pas ? Les uns disent : "Oui ", et les autres disent : " Non ". Que disent les Ecritures √† ce sujet ? Cela doit viser la cible ! Je vois l√† o√Ļ certains ont parl√© en langues et l√† o√Ļ d'autres ne l'ont pas fait. Eh bien, qu'est-ce ?
E-15 D'autres questions préoccupantes : Les femmes peuvent-elles être des prédicateurs, oui ou non ? Un passage dit : "Je répandrai Mon Esprit sur toute chair, vos fils et vos filles prophétiseront. " Un autre dit : "J'interdis... même pas à la femme de parler dans l'église ". Vous voyez ? Eh bien, cela ne vise pas la cible. Cela ne vise pas la cible, ainsi le... Ne laissez pas cela comme ça, parce que le séminaire, l'usine dit que c'était... C'est comme si vous allez avoir la chose. Pas du tout. Pas du tout. Cela doit viser la cible, sinon ça ne vaut rien. Eh bien, si donc pour eux cela a visé la cible, cela visera la cible pour moi. Si une fois cela a visé la cible et a donné des résultats pour proclamer la résurrection de Jésus-Christ avec puissance, par des signes, des miracles et des prodiges, cela le fera encore. Eh bien, quelque part nous avons... nous sommes... il y a trop de parasites sur le canon. Voyez-vous ce que je veux dire ? C'est une façon rude de l'exprimer, en rapport avec le tir d'un fusil, mais je manque... J'ai posé cela comme fondement pour que vous compreniez ce que je veux dire. Il y a des parasites quelque part sur le canon : ce n'est pas alésé correctement, soit la poudre est forte, soit elle est faible, soit une vis est serrée et l'autre desserrée, ou l'une est trop desserrée et l'autre est serrée et... Il y a quelque chose qui cloche quelque part. [Un homme parle à frère Branham. - N.D.E.] Oui, c'est peut-être le gars qui appuie sur la détente, c'est juste. Mais alors, qu'est-ce donc ? Eh bien, s'il y a dans la Parole de Dieu une contradiction, alors... ?... catégorique comme ça l'est, alors ce n'est pas la Parole de Dieu que je connais. S'Il peut S'embrouiller, embrouiller Sa Parole, et Lui-même être embrouillé, Il n'est pas infini. Il est limité comme moi. Est-ce juste ? Cette Parole, soit elle doit être véridique ainsi que chaque iota et viser la cible, soit ce n'est pas la Parole de Dieu.
E-16 Maintenant, bien des fois des gens disent : "Eh bien, voyez-vous, Pierre √©tait tout excit√© quand il a dit de baptiser au Nom de J√©sus, car en fait c'est Matthieu qui a dit exactement ce que J√©sus a dit. Ce que Pierre a dit nous importe peu. " Eh bien, alors, si Pierre et J√©sus n'√©taient pas en accord l'un avec l'autre, alors le reste de l'Evangile pourrait ne pas √™tre en accord l'un avec l'autre. Si une seule parole de cela contredit l'autre, alors ce n'est pas la Parole de Dieu, du Dieu que je connais. [Quelqu'un dit : "Peut-√™tre que Jean a commis des erreurs. " - N.D.E.] Oui, Jean pourrait en avoir commis quelques-unes. Lequel avait raison ? Apr√®s tout, je ne sais pas si J√©sus a dit cela ou pas. Voyez-vous ? C'est Matthieu qui a √©crit cela. Marc n'a rien dit du tout √† ce sujet, Luc n'a rien dit du tout √† ce sujet, et Jean n'a rien dit du tout √† ce sujet, mais Matthieu a √©crit cela. Eh bien, alors peut-√™tre que tout l'Evangile de Matthieu √©tait faux et que celui de Luc... Eh bien, alors, qui a raison et qui a tort ? Voyez-vous o√Ļ vous vous retrouvez ? Non, non, le tout doit √™tre juste.
E-17 Et puis je me demande, pourquoi Dieu écrirait-Il une telle chose, permettrait-Il que cela soit confus ? Même Jésus a remercié Son Père de ce qu'Il a caché cela aux yeux des sages et des intelligents, et l'a révélé aux enfants qui veulent apprendre. Eh bien, c'est fait de manière à dérouter les - les sages. Mais le Livre est une révélation. Eh bien, c'est comme lorsque je vais outre-mer et que mon épouse m'écrit une lettre - et je m'assieds. Elle dit : "Cher Billy, je suis assise ici ce soir ; les enfants sont au lit. J'ai pensé t'écrire quelques lignes pour te faire savoir ce que nous avons fait aujourd'hui et comment nous allons. Nous croyons que Dieu te bénit. "... et tout comme cela. Eh bien, je lis d'un trait les lignes, ce qu'elle écrit. Mais j'aime tellement ma femme et elle m'aime tellement que, peu importe ce que j'écris, nous pouvons lire entre les lignes ce que nous voulons dire.
E-18 Eh bien, c'est de cette mani√®re que la Bible est √©crite - entre les lignes. Vous savez, la plupart de mes sermons, par exemple Dieu ramenant Abraham et Sarah jeunes, vous devez... vous avez lu entre les lignes pour voir ce que disent les Ecritures. Vous devez le savoir. Mais cela ne s'√©cartera jamais de la ligne. Voyez-vous ? Entre les lignes ne fera que r√©unir les lignes et en faire une grande image. Eh bien, √ßa doit √™tre une affaire d'amour avec Dieu pour que vous puissiez saisir cela, car c'est le Saint-Esprit qui a √©crit la Bible ; et la Bible d√©clare que cela n'est pas un objet d'interpr√©tation particuli√®re, c'est plut√īt inspir√©.
E-19 Maintenant, venons-en √† votre question. Avez-vous une Bible ? Avez-vous tous une Bible ? Maintenant, d'abord... Non, c'est en ordre. Vous pouvez noter cela ou... Je vais donner quelques illustrations, si √ßa ne vous d√©range pas. Et dans ceci, vous verrez alors le pourquoi. Maintenant, je d√©sire vous poser une question √† vous, sŇďurs. Je veux que vous soyez tout aussi libres que possible. Maintenant, continuons avec ce sujet √† cause de cette bande ; en effet, j'ai l'intention que nous puissions aborder l'√©vidence initiale et tout le reste comme cela. Mais que cela... Nous allons faire une autre bande pour cela, voyez-vous, √† un moment donn√©. Mais voici ce dont nous parlons : le bapt√™me d'eau. Maintenant, apparemment Matthieu et Pierre, s'ils tiraient sur la m√™me cible, quelque part ils √©taient bien loin d'√™tre en harmonie.
E-20 Bon, maintenant je vais aller dans ma Bible et je vais lire. Et vous sŇďurs, si vous voulez lire, si vous voulez la Bible ou si vous voulez noter cela ou que sais-je encore, faites comme vous voulez. Et ensuite, je vais... Je vais vous amener... Je veux qu'ensuite vous... apr√®s que vous aurez fait ceci, notez cela. Et alors, s'il y a des questions, je veux que vous soyez s√Ľres et me le demandiez maintenant. Demandez-moi, afin que si, dans le futur, quelqu'un devait vous poser une question sur cette bande, vous soyez en mesure de revenir pour l'expliquer. Maintenant, afin de ramener ces gens √† la v√©rit√© et √©claircir ces deux points, je veux... Je dois... peut-√™tre fusionner pratiquement deux sujets.
E-21 Maintenant, dans Matthieu 28.19... Eh bien, c'est le dernier Livre de la Bible... le dernier Livre de... Matthieu, la derni√®re partie de Matthieu. Maintenant, lisons les derniers versets, le verset 18 : " Et J√©sus vint et leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a √©t√© donn√© dans le Ciel et sur la terre. " " Tout pouvoir m'a √©t√© donn√© dans le Ciel et sur la terre. " Eh bien, on se demande alors s'Il a pris tout le pouvoir de Dieu. Car tout pouvoir dans le Ciel et sur la terre est maintenant en Lui. "Tout pouvoir m'a √©t√© donn√© dans le Ciel et sur la terre. " O√Ļ est Dieu avec Son pouvoir √† Lui ? Eh bien, J√©sus pouvait-Il mentir ? Il ne pouvait pas mentir. S'Il a menti, alors o√Ļ sommes-nous ? Maintenant, rappelez-vous, gardez... Ayez ceci √† l'esprit, que l'Eglise du Dieu vivant - non pas la d√©nomination - l'Eglise du Dieu vivant est b√Ętie sur la r√©v√©lation spirituelle. Eh bien, prenez cela dans Saint Matthieu 17, c'est plut√īt Saint Matthieu 16, l√† o√Ļ Il a dit - Il a dit : "Qui dit-on que Je suis ? " Il a dit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ", a dit Pierre. Il a dit : "Tu es heureux, Simon, fils de Jonas. Ce ne sont pas la chair et le sang (le s√©minaire, quelqu'un d'autre) qui t'ont r√©v√©l√© cela, mais c'est Mon P√®re qui est dans les cieux. Tu es Pierre et sur cette pierre Je b√Ętirai Mon Eglise. " Eh bien, voyez-vous, les catholiques disent : "Sur Pierre." Si tel est le cas, par la suite il a r√©trograd√©. Tr√®s bien, les protestants disent : "Sur J√©sus. " Et ce n'est pour nous singulariser mais plut√īt pour corriger la chose : ce n'est ni sur J√©sus ni sur Pierre, mais sur la r√©v√©lation spirituelle : "La chair et le sang ne t'ont pas r√©v√©l√© cela, mais c'est Mon P√®re qui est dans les cieux qui te l'a r√©v√©l√©. "
E-22 Alors la Parole qui est √©crite en paraboles et tout le reste ne peut qu'√™tre r√©v√©l√©e ; et la seule v√©rit√© qu'elle fera pour reconna√ģtre, c'est la r√©v√©lation spirituelle. Et si votre r√©v√©lation ne fait pas concorder l'ensemble, alors votre r√©v√©lation est fausse. Voyez-vous ? Cela doit correspondre. C'est comme si vous reconstituez un puzzle et que vous n'aviez rien ici √† c√īt√© pour voir ce qui √©tait... Vous allez embrouiller compl√®tement les tableaux. Vous diriez : "Eh bien, je crois que ceci va ici, je crois que ceci va l√†. " √áa, c'est la conception humaine. Tout d'abord, vous aurez une fausse image; ce sera une vache en train de brouter de l'herbe au sommet d'un arbre. Voyez-vous ? √áa ne marchera donc pas. Voyez-vous ? Mais si vous... Si vous avez quelque chose ici pour s'y r√©f√©rer... pour s'y r√©f√©rer... Eh bien, maintenant vous dites : "Oh ! Dieu m'a r√©v√©l√© quelque chose. "... ?... Si ce n'est pas en accord avec cette Parole et ne la fait pas concorder avec toute la Parole, alors votre r√©v√©lation est fausse.
E-23 Dans l'Ancien Testament, quand un proph√®te proph√©tisait, quand un songeur avait un songe, peu importe combien cela semblait r√©el, la premi√®re... Avant que l'√©glise ne puisse accepter cela, cela devait √™tre √©prouv√© par l'Urim Thummim. Vous connaissez ce - ce pectoral d'Aaron o√Ļ les lumi√®res se refl√©taient. Eh bien, quand ce sacerdoce a pris fin, l'Urim Thummim s'en est all√© avec. Mais nous avons un nouvel Urim Thummim, c'est la Parole de Dieu. Et si votre r√©v√©lation ne correspond pas... (Et vous dites : "Dieu m'a r√©v√©l√© que je dois me faire baptiser au Nom du P√®re, du Fils et du saint-Esprit. ") si cela ne s'accorde pas avec la Parole, de la Gen√®se √† l'Apocalypse, et ne La fait pas concorder, alors votre r√©v√©lation est fausse. Vous dites : "Dieu m'a r√©v√©l√© que je dois me faire baptiser au Nom de J√©sus. " Si cela ne correspond pas √† la Parole, alors l'Urim Thummim ne confirme pas cela. Peu importe combien cela semble r√©el, ceci est la Parole authentique. C'est l'Urim Thummim de Dieu. Maintenant, "et J√©sus... " Je cite de nouveau cela, je r√©p√®te : "Et J√©sus vint et parla (le verset 18) ainsi : 'Tout pouvoir m'a √©t√© donn√© dans le Ciel et sur la terre. C'est pourquoi allez et faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur √† observer tout ce que je vous ai prescrit... Voici je suis avec vous tous les jours jusqu'√† la fin du monde. Amen."
E-24 Eh bien, je désire vous demander quelque chose à présent, juste... Eh bien, c'est Matthieu 28.19, l'Ecriture que vous me demandez d'expliquer ; c'est ce que nous avons sous les yeux ici ce matin. Maintenant, lisons cela attentivement, ne - n'allez trop vite là-dessus. Lisez cela attentivement. Maintenant, suivez attentivement. "Allez donc... faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du Père, du Fils... ", pas " au Nom du Père, au Nom du Fils, au Nom du Saint-Esprit. " C'est de cette manière que les gens baptisent - baptisent. Ce n'est même pas scripturaire. Voyez-vous, ce n'est pas au Nom du Père, au Nom du Fils, au Nom du Saint-Esprit. C'est faux. Ça, ce n'est pas scripturaire. Et il ne s'agit pas des Noms du Père, du Fils, et du Saint-Esprit. C'est au Nom, N-o-m, au singulier. Nom. Regardez, " au Nom ". Très bien.
E-25 A pr√©sent, √† pr√©sent, si quelque part vous ne comprenez pas... (J'attends que sŇďur Sewell l√†-bas trouve cela. L'avez-vous trouv√©, l√† ? Matthieu 28.19, verset 19). Maintenant, SŇďur Sewell, je crois que c'est vous qui demandiez cela avec plus d'insistance. Maintenant, est-il dit "aux noms du P√®re, du Fils... " ? Il est dit : "Au Nom du P√®re, au Nom du Fils... " ? Non ; "au Nom du P√®re, du Fils, et du Saint-Esprit. " Pas au Nom, en pla√ßant un nom devant chacun, mais juste au Nom du P√®re, du Fils, et du Saint-Esprit. Maintenant... Maintenant, nous comprenons donc qu'il doit y avoir un seul Nom, l√†, car il est dit un seul Nom. Eh bien, j'aimerais vous poser une question : Dans lequel de ces noms devrions-nous alors √™tre baptis√©s ? Bien, P√®re, est-ce un nom ? Non, nous ne pouvons donc pas baptiser au Nom du P√®re, car P√®re n'est pas un nom, n'est-ce pas? Eh bien, au Nom du Fils, alors, dirions-nous. Fils, est-ce un nom ? Je suis un fils, vous √™tes un fils, il est un fils. Voyez-vous ? Fils n'est pas un nom, n'est-ce pas ? Eh bien, enfin Saint-Esprit ; au Nom du Saint-Esprit. [Un homme parle pendant que fr√®re Branham parle. - N.D.E.] Oui, ici... eh bien... Ici... Eh bien... disons que le... au Nom du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit, est-ce un nom ? Non ; c'est Ce qu'Il est. (Nous sommes tous des humains) C'est ce qu'Il est ; c'est le Saint-Esprit. Mais Saint-Esprit n'est pas un nom ; c'est ce qu'Il est. Nous sommes tous des humains, mais ce n'est pas √ßa notre nom. Voyez-vous ? Non. Il y a donc trois titres, n'est-ce pas ?
E-26 Eh bien, alors, quel genre d'histoire avons-nous ici, alors ? Il a dit : "Baptisez-les au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit. " Eh bien, si P√®re n'est pas un nom, Fils n'est pas un nom, et Saint-Esprit n'est pas un nom, ce ne sont pas des noms. Vous ne pourriez donc pas utiliser cela comme un nom, car ce ne sont pas du tout des noms pour commencer. Eh bien, vous comprenez cela ? Ce ne sont pas des noms. Ce sont... C'est exactement comme les gens qui m'appellent " R√©v√©rend ". Certains m'appellent proph√®te. D'autres m'appellent pr√©dicateur. Eh bien, maintenant... Oui, je suis un p√®re, je suis un fils, je suis un humain ; mais mon nom, c'est William Branham. Mais - mais r√©v√©rend, proph√®te ou r√©v√©rend, ancien, et ministre, ce sont des titres qui se rapportent √† moi. Eh bien, ils se rapportent aussi √† bien d'autres personnes. C'est comme √Ęme, corps et esprit, cela se rapporte √† moi aussi. Mais cela se rapporte √† lui, √† lui, √† elle, √† elle, et √† tous. Voyez-vous ? C'est pareil. Voyez-vous, ce sont des titres, mais ce n'est pas mon nom. Ce n'est pas votre nom. Ame, corps, et esprit, ce n'est pas votre nom... ?... C'est ce que vous √™tes, mais ce n'est pas votre nom. Eh bien, vous √™tes une dame. Vous √™tes une m√®re. Vous √™tes une √©pouse, une fille. Oui, toutes ces choses, elles, c'est - c'est juste ce que vous √™tes. Et vous dites que vous... Je vous ai toujours appel√©e " docteur ". (Vous √©tiez une infirmi√®re.) Disons que vous √™tes m√©decin. Eh bien, vous √™tes aussi une m√®re, mais ce n'est pas √ßa votre nom. Si j'√©crivais juste " docteur ", il y a beaucoup de docteurs. Si j'√©crivais " infirmi√®re ", il y a beaucoup d'infirmi√®res. Voyez-vous ? Mais malgr√© tout, ce n'est pas l√† votre nom. Ainsi, quand quelqu'un dit qu'il a √©t√© baptis√© au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit, si seulement il r√©fl√©chissait, ce n'est m√™me pas une... mentale... ce n'est pas... ce n'est m√™me pas un... c'est m√™me contraire au bon sens. Le Nom du P√®re, Fils, Saint-Esprit...
E-27 C'est tout comme les catholiques qui disent : "La filiation √©ternelle ", la filiation √©ternelle de Christ. Comment une telle expression peut-elle avoir de sens ? Comment peut-Il √™tre √©ternel et √™tre un Fils ? Fils, c'est ce qui a √©t√© engendr√©. Ce qui est √©ternel n'a ni commencement ni fin. Si... Les gens disent qu'il y a un enfer √©ternel, la Bible dit que l'enfer a √©t√© cr√©√©. Alors comment peut-il √™tre √©ternel ? Il n'y a point d'enfer √©ternel : l'enfer fut cr√©√© pour le diable et ses anges ; ce n'est pas un enfer √©ternel. Tout ce qui a un commencement a une fin. L'enfer pourrait br√Ľler pendant cent milliards d'ann√©es, mais il doit avoir une fin, parce que tout ce qui a un commencement a une fin. C'est la raison pour laquelle nous ne pouvons pas mourir, car nous sommes une partie de Dieu ; nous sommes Ses rejetons, des fils et des filles. Nous avons la Vie Eternelle, la Vie de Dieu. Elle n'a jamais eu un commencement, elle n'aura jamais de fin. Voyez-vous ?
E-28 Maintenant, ceci est tr√®s fort. Si vous ne comprenez pas cela, je crains de vous mettre dans une situation d√©licate ici quelque part. Je parlais √† des eccl√©siastiques... Maintenant, si vous ne comprenez pas, dites-le-moi, car d'habitude, c'est comme √ßa qu'on parle aux eccl√©siastiques. Voyez-vous ? Mais vous femmes, vous me l'avez simplement demand√©, et vous √™tes mes amies. [Les sŇďurs r√©pondent. - N.D.E.] Tr√®s bien maintenant, j'essaie... vous √™tes - vous √™tes tous instruits et vous √™tes tous intelligents. Et je ne veux pas que vous acceptiez ceci parce que c'est fr√®re Branham qui l'a dit. Eh bien, je suis un √™tre humain. Ne... Recevez la Parole. Et si vous pouvez trouver quelqu'un qui rabaisse cette Parole, amenez-le-moi. Si vous pouvez trouver quelqu'un qui dit qu'il y a une contradiction dans la Parole de Dieu, amenez-le-moi. C'est tout simplement impossible. Cela n'est.... C'est inutile d'essayer, car il n'y en a pas, voyez-vous.
E-29 Maintenant, comment quelqu'un pourrait-il √™tre baptis√©... ? Je voudrais vous poser une question tout de suite √† vous les dames, ainsi qu'√† vous les hommes. Comment quelqu'un pourrait-il √™tre baptis√© au Nom du P√®re, du Fils, et du Saint-Esprit ? Comment pourriez-vous √™tre baptis√© au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit ? Ne voyez-vous pas le fond de la chose ? Le Nom du P√®re, Fils, Saint-Esprit, √ßa n'existe pas. Ce sont des titres... Lys... Pourquoi ne dites-vous pas simplement Lys de la vall√©e, Rose de Saron, Etoile du matin, Alpha, Om√©ga ? Que √ßa soit le m√™me... On pourrait tout aussi bien vous baptiser en disant : "Je vous baptise au Nom de l'Alpha et de l'Om√©ga, du Commencement et de la Fin. " C'est tout autant... c'est un titre. "Je vous baptise au Nom du Lys de la vall√©e, de l'Etoile du matin et de la Rose de Saron. " C'est pareil, ce sont des titres. Mais nous savons √† Qui cela se rapporte, cependant il y a... il pourrait y avoir beaucoup d'√©toiles du matin, de lys des vall√©es et de roses de Saron. Voyez-vous ? Ainsi... P√®re, Fils, Saint-Esprit, il y a - il y a... ou √Ęme, corps et esprit de l'homme, ou que sais-je encore que vous voudriez en faire. Maintenant - maintenant, il y a quelque chose qui cloche ici quelque part, n'est-ce pas ? A pr√©sent vous voyez qu'il y a quelque chose qui cloche ici. Nous n'arrivons pas √† comprendre cela, alors, disons cela. Maintenant, " Allez donc... faites de toutes les nations des disciples. " Eh bien, vous √™tes un beau petit auditoire, et je d√©sire creuser ceci, afin que vous ayez une bonne compr√©hension. Voyez-vous ? En effet, je ne sais pas, il se pourrait que beaucoup de mes fr√®res √©coutent cette bande.
E-30 Je n'ai jamais traité de non chrétien un homme ou une personne à cause de ses opinions sur les Ecritures. Je prends pour base que s'il est sauvé, il croit en Jésus-Christ, qu'il soit catholique, protestant, Juif ou que sais-je. Vous êtes sauvé parce que vous êtes né de Christ. Mais vous m'avez posé une question : "Frère Branham, pourquoi baptisez-vous au Nom de Jésus-Christ ? " Très bien. "Et pourquoi ne tenez-vous pas compte de Père, Fils et Saint-Esprit ? " C'est là votre question. Et en tant que votre frère et serviteur de Christ, je suis dans l'obligation de vous répondre. Très bien.
E-31 Maintenant, quand vous voyez donc ici, pour faire de cette contradiction... Maintenant, juste dix jours apr√®s ceci, apr√®s que J√©sus a dit ceci, Pierre avait les cl√©s du Royaume, Matthieu 16, nous voyons : "Tu es Pierre et sur cette pierre... b√Ętirai Mon √©glise ", et ainsi de suite. "Et je donne... Je te dis que tu es Pierre et je te donne les cl√©s du Royaume. Tout ce que tu lieras sur la terre, je le lierai dans les cieux. Ce que tu d√©lieras sur la terre, je le d√©lierai dans les cieux. "
E-32 Eh bien, ce même homme qui avait les clés a fait carrément volte-face dix jours après que Jésus eut dit ceci, pour dire : "Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés. " Vous êtes-vous déjà arrêté pour vous demander si Jésus pouvait confier les clés du Royaume à un homme aussi indécis, un homme qui ferait volte-face et ferait le contraire de ce que Lui a dit de faire ? Le Dieu du ciel manifesté dans la chair remettrait-Il les clés à un homme qui commettrait une telle erreur ? Un homme qui, au tout premier tir à la cible, ferait une telle chose? Non. Très bien, maintenant, maintenant juste... Maintenant, maintenant remarquez. Il ne pouvait pas faire cela.
E-33 Mais pourquoi donc a-t-il confi√© ces cl√©s √† Pierre ? Il a tr√®s clairement dit cela : "Pierre, tu n'as point appris ceci dans une √©glise ou dans un s√©minaire, mais c'est une r√©v√©lation qui est venue du Ciel, et sur cette m√™me r√©v√©lation venue du Ciel, pour redresser la Parole de Dieu, Je b√Ętirai Mon Eglise. " Il connaissait Pierre. Ce dernier ne connaissait pas les math√©matiques. Pierre ne connaissait pas l'alg√®bre, peut-√™tre, et il ne connaissait pas non plus la g√©om√©trie, et... Je pense qu'il est dit qu'il √©tait un homme du peuple sans instruction, selon Actes chapitre 4 ou Actes chapitre 3, je pense. Il est dit : "Sachant qu'ils √©taient tous les deux des hommes du peuple sans instruction (lui et Jean, quand ils ont gu√©ri l'homme √† la porte appel√©e la Belle), mais ils les reconnurent pour avoir √©t√© avec J√©sus. " Vous voyez donc, il n'a pas repos√© cela sur sa th√©ologie de s√©minaire pour qu'Il puisse lui r√©v√©ler cela. Pas sur son exp√©rience de s√©minaire, car il n'en avait point. Aujourd'hui encore Il ne le fait pas. Mais Il r√©v√®le cela, voyez-vous, √† celui qui en avait la r√©v√©lation. Par cons√©quent Il pouvait confier cela √† Pierre. Il ne pouvait peut-√™tre pas confier cela √† Matthieu, ou √† Jean ou aux autres. Mais Pierre avait la r√©v√©lation.
E-34 Alors donc, Pierre fait volte-face et dit : "Repentez-vous, et soyez baptisé au Nom de Jésus-Christ, au Nom de Jésus-Christ (Voyez-vous ?), pour le pardon des péchés et vous recevrez le don du Saint-Esprit. La promesse est pour vous. " L'homme qui avait les clés qui ont ouvert le Royaume pour la première fois, a changé la chose en faisant le contraire de ce que Jésus avait dit. Eh bien, soit il avait tort, il a commis une erreur, il n'a pas suivi... de notre Seigneur... soit... soit il avait une révélation de la vérité que les autres... qui - qui dépassait tout ce que n'importe lequel d'entre eux avait.
E-35 Maintenant, arrêtons-nous avant de reprendre, juste un instant. Si c'était faux, pourquoi alors Dieu a-t-Il reconnu cela, et a-t-Il ordonné à tous les autres à travers la Bible de se faire baptiser au Nom de Jésus-Christ ? Et chaque personne dans la Bible a été baptisée au Nom de Jésus-Christ. Et si chaque personne, jusqu'à l'organisation de l'Eglise catholique, a été baptisée au Nom de Jésus-Christ... Au Concile de Nicée, ils ont institué ce baptême de Père, Fils et Saint-Esprit, faisant du vrai Dieu unique un Dieu trinitaire, afin d'introduire leur - leur trinité...
E-36 Et comme au commencement Dieu savait que l'homme tomberait, Il pouvait donc le placer sur la base du libre arbitre, sachant que c'est afin qu'Il puisse manifester Ses attributs pour √™tre un P√®re, pour √™tre un Fils, pour √™tre un Gu√©risseur, pour √™tre un Sauveur. Comment pouvait-Il sauver s'il n'y avait pas quelque chose de perdu ? Et en Dieu il y avait des attributs, avant m√™me qu'il y e√Ľt un ange, une mol√©cule ou quoi que ce soit, Dieu existait par Lui-m√™me, seul, Il √©tait seul ; mais Il n'√©tait pas Dieu, car Dieu signifie objet d'adoration. Il n'y avait rien qu'Il p√Ľt adorer... rien qui p√Ľt L'adorer. Mais Ses attributs ont manifest√© quelque chose et ont cr√©√© un ange. Alors Il est devenu Dieu. Ensuite Il a cr√©√© l'homme ; Il lui a donn√© le libre arbitre. Ce dernier est tomb√©. Alors, quand ce dernier est tomb√©, Lui est devenu un Sauveur. Avec la chute il a attrap√© la maladie, ainsi Lui est devenu un Gu√©risseur. Voyez-vous ? Cela manifeste les attributs de Dieu. Voyez-vous ce que je veux dire ? Eh bien, Il savait aussi qu'il devait y avoir des perdus et des sauv√©s. Il devait y avoir un faux bapt√™me et un... Il place donc cela ici, de nouveau un arbre de la connaissance. En voici un, Actes 2.38 ; un autre, Matthieu 28.19. Ainsi, comment cela fut-il r√©v√©l√© √† Abel ? Abel, par la foi, offrit √† Dieu un sacrifice plus excellent. Il n'avait pas de Bible √† laquelle se r√©f√©rer, cela a donc d√Ľ √™tre une r√©v√©lation donn√©e √† Abel. Il y avait deux gar√ßons. Si Dieu n'exige que l'adoration, alors Dieu est injuste d'avoir condamn√© Ca√Įn. Ca√Įn a fait un autel, il a b√Ęti une √©glise, il a dor√©, il a offert un sacrifice. Chaque acte religieux qu'Abel a pos√©, Ca√Įn l'a pos√© aussi. Est-ce juste ? Mais Abel, par la r√©v√©lation, offrit √† Dieu (C'est la r√©v√©lation ; vous marchez par la foi) un sacrifice plus excellent. Comment Abel a-t-il su cela, qu'il ne s'agissait pas des fruits des champs que Ca√Įn a offerts ? C'√©tait le sang qui les avait fait sortir du jardin. La vie ne se trouvait pas dans les fruits : c'est le sang qui apportait la vie. Cela lui fut r√©v√©l√©, une r√©v√©lation. Voici c'est sur la m√™me base qu'Il nous a plac√©s, comme Il le fit avec eux autrefois : une r√©v√©lation. Eh bien, il ne peut y avoir de contradiction.
E-37 Eh bien, vous n'avez pas toujours été des chrétiens vous tous. Vous étiez nés pécheurs. J'imagine que jeune fille... (Je ne sais pas si vous l'aviez fait ou pas, mais je vais prendre nous tous qui sommes dans la salle, pour faire maintenant une illustration ici, pour que vous puissiez comprendre.) Lorsque vous étiez des jeunes filles, disons que vous lisiez des magazines d'histoires d'amour. Presque toutes les jeunes filles le font. N'importe quel genre de magazine ; ce n'était pas forcément une histoire d'amour - n'importe quelle histoire. Voyez-vous ? Très bien. Cela pourrait ne pas avoir été l'une de ces histoires modernes des étalages de bouquinistes, mais n'importe quelle histoire, même Roméo et Juliette. Voyez-vous ? Eh bien, vous... Vous avez lu une histoire d'amour. Et je vous le présente maintenant de cette manière-ci, afin que vous saisissiez cela en parabole.
E-38 Si vous preniez et lisiez un livre de contes et qu'il disait : "Dès lors, Jean et Marie vécurent heureux", eh bien, vous vous mettriez à vous demander qui sont Jean et Marie. Qui sont Jean et Marie? Eh bien, vous avez simplement lu les dernières paroles du livre, qui disaient : "Dès lors, Jean et Marie vécurent heureux. " Vous vous mettrez à vous demander : "Qui est Jean, et qui est Marie? " Est-ce juste ? Eh bien, il n'y a qu'un seul moyen de savoir qui étaient Jean et Marie : retourner au début du livre, commencer à lire. Est-ce juste ? Eh bien maintenant ceci, c'est le dernier chapitre de Matthieu. Si dans la dernière partie du Livre de Matthieu, Il a dit : "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ", et que Père n'est pas un nom, Fils n'est pas un nom, et Saint-Esprit n'est pas un nom, qui sont-Ils ? Eh bien, prenons cela ce matin sur la même base que nous prendrions Jean et Marie. Retournons à Matthieu 1 pour voir. Revenez alors au chapitre 1 de Matthieu. Très bien. Voyez qui sont Jean et Marie qui ont vécu heureux dès lors. (Combien de temps nous reste-il ? Très bien, très bien.)
E-39 Maintenant, maintenant je voudrais vous demander quelque chose, sŇďurs, pendant que vous me regardez, vous fr√®res. Qui √©tait le P√®re de J√©sus-Christ ? C'√©tait Dieu. Est-ce juste ? Dieu √©tait-Il Son P√®re ? Tr√®s bien, monsieur. Dieu est Son P√®re, nous sommes tous d'accord l√†-dessus. Je crois de tout mon cŇďur que Dieu est le P√®re de notre Seigneur J√©sus-Christ. Tr√®s bien. Maintenant, nous allons voir si la Bible d√©clare que Dieu est Son P√®re. Maintenant, J√©sus a dit : "Allez et faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du P√®re, du Fils, du Saint-Esprit. " Je pose ces trois boites de bandes ici. Ceci, c'est le P√®re, ceci, c'est le Fils, et ceci, c'est le Saint-Esprit. Maintenant, vous - vous voyez bien cela ?
E-40 Maintenant, je vais juste vous interroger pour voir si vous avez suivi ce que j'ai dit. Qui est-ce ici ? [L'auditoire dit : "Le Saint-Esprit. " - N.D.E.] Le Saint-Esprit. Qui est-ce ici ? Qui est-ce ici ? [L'auditoire dit : "Le Fils. " - N.D.E.] Maintenant, Qui est celui-ci ? Très bien. Je voulais juste voir si vous saisissez très bien cela donc. Maintenant, maintenant, ceci c'était le Fils de Dieu, est-ce exact ? Très bien. Maintenant, ceci par ici, c'est quoi ? C'est le Père du Seigneur Jésus-Christ. Est-ce exact ? C'était Son Père. Je crois qu'Il est le Fils immaculé du Dieu vivant, né d'une vierge.
E-41 Dieu, notre P√®re, qui est le Grand Esprit qui jamais ne... Il √©tait... n'avait m√™me jamais eu de forme. Vous voyez, Il √©tait, Il √©tait Dieu. Il √©tait juste... Il existait avant qu'il y e√Ľt une √©toile, une mol√©cule ou un atome, ou quoi que ce soit d'autre. Il est le Dieu qui couvre tout le temps, tout l'espace. Il est √©ternel. Je crois que J√©sus est le Fils du V√©ritable Dieu vivant. Et c'est cette Personne que j'ai √©crite juste ici sur cette boite - P√®re. Est-ce juste ? Et ceci, c'est le Saint-Esprit, et ceci, c'est le Fils. Maintenant, lisons Matthieu 1. Maintenant, commen√ßons : "Le livre de la g√©n√©alogie de J√©sus-Christ, Fils de David, Fils d'Abraham. Abraham engendra Isaac ; Isaac engendra Jacob ;... Jacob... Juda et ses fr√®res ;... " Cela continue, en donnant la g√©n√©alogie. Maintenant, pour √©pargner notre temps, nous allons descendre jusqu'√† la fin de la g√©n√©alogie apr√®s... et... Il y a donc en tout (√† partir du verset 17), il y a donc en tout quatorze g√©n√©rations, depuis... depuis Abraham jusqu'√† David, quatorze depuis David jusqu'√† la d√©portation √† Babylone, et quatorze g√©n√©rations depuis la d√©portation √† Babylone jusqu'√† Christ. "
E-42 Maintenant : "Voici de quelle mani√®re arriva la naissance de J√©sus-Christ. Marie, Sa m√®re, ayant √©t√© fianc√©e √† Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Dieu le P√®re, avant qu'ils eussent habit√© ensemble (Suivez-vous, SŇďur Sewell ?)... avant qu'ils eussent habit√© ensemble. " Est-ce que je lis correctement ? Oh ! J'ai fait une erreur ? Se trouva enceinte par la vertu de qui ? [Quelqu'un dit : "Du Saint-Esprit. " - N.D.E.] Eh bien, je dirai... Eh bien, qui est Son P√®re ? Vous avez dit que c'√©tait celui-ci Son P√®re, et la Bible dit que c'√©tait Son P√®re. Ce n'√©tait pas par la vertu de Dieu le P√®re qu'elle se trouva enceinte de lui. Dieu le P√®re n'avait rien √† voir l√†-dedans. C'√©tait l'Enfant du Saint-Esprit. Est-ce juste ? Voyons si c'est toujours correctement dit. Peut-√™tre que nous avons fait une erreur : verset 19. "Joseph, son √©poux, qui √©tait un homme de bien... qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secr√®tement avec elle. Comme il y pensait, voici, un Ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'Enfant qu'elle a con√ßu vient de Dieu notre P√®re. " [Quelqu'un dit : "Non,... elle a con√ßu vient du Saint-Esprit. " - N.D.E.] Oh ! Eh bien, eh bien, lequel alors de ceux-ci est Son P√®re ? Eh bien, si le Saint-Esprit est Son P√®re tandis que J√©sus a dit que Dieu √©tait Son P√®re, alors, est-Il un Enfant b√Ętard ? Pouvait-Il l'√™tre ? Ces deux Dieux pourraient-Ils donner un Enfant ? Si tel est le cas, Il √©tait un Enfant b√Ętard. Ill√©gitime conviendrait mieux, mais le mot m√™me signifie un enfant b√Ętard. Eh bien, alors s'Il est n√© b√Ętard, alors o√Ļ en sommes-nous avec le salut ? Si Dieu le P√®re √©tait Son P√®re, pendant que la Bible dit que le Saint-Esprit est le P√®re, alors il y a encore quelque chose qui cloche. Est-ce juste ? Voyez-vous ? Il y a quelque chose qui cloche quelque part. Maintenant, qu'allons-nous faire ?
E-43 Adorons-nous un enfant illégitime, issu de deux Dieux différents ? Le Dieu qui était... a dit que c'était Son Père et puis la Bible dit ici (ou la Parole de Dieu dit) que le Saint-Esprit était son Père. Et Jésus a dit que Dieu était Son Père et d'autres passages de la Bible ont dit que Dieu était Son Père, et L'appellent le Fils de Dieu, et Dieu le Père... Et maintenant Dieu le Saint-Esprit...
E-44 Oh ! Pauvres trinitaires aveugles ! Eh bien, le mot trinit√© n'appara√ģt m√™me pas dans la Bible, de la Gen√®se √† l'Apocalypse. √áa n'existe pas. Il n'y a pas trois dieux ; il s'agit de trois offices d'un seul Dieu. Dieu le P√®re dans une Colonne de Feu, Dieu le Fils rendu manifeste dans la chair pour √īter le p√©ch√©, et Dieu le Saint-Esprit en nous ici maintenant. Certainement. Certainement. "Je serai avec vous, m√™me en vous. " Voyez-vous ? Il ne s'agit pas de trois dieux ; il s'agit d'un seul Dieu. Maintenant, maintenant regardez. Vous devrez admettre que le Saint-Esprit est Son P√®re. Est-ce juste ? Est-ce que le Saint-Esprit est Son P√®re ? La Bible le dit-Elle ? Je vais relire cela. C'est juste. Eh bien, alors, si la Bible dit que le Saint-Esprit est Son P√®re, le Saint-Esprit et Dieu, c'est la m√™me Personne, sinon Il a eu deux p√®res. Est-ce juste ? [Quelqu'un dit : "Vous allez faire d√©molir cette trinit√©. " - N.D.E.] Elle s'est d√©j√† envol√©e maintenant. Il n'en a jamais √©t√© ainsi au commencement. Cela n'a jamais... ?... Comprenez-vous que cela doit venir par r√©v√©lation ? Voyez-vous ?
E-45 Maintenant, maintenant soit Dieu était Son Père, soit Il n'était pas Son Père. Et soit le Saint-Esprit était Son Père, soit Il n'était pas Son Père, soit la Bible raconte un mensonge. Ainsi pour confirmer la révélation, voyez si Pierre avait la même révélation que j'ai à ce sujet. Maintenant voyez, eh bien, Dieu le Père et le Saint-Esprit, c'est le même Esprit, sinon Il a eu deux pères. Il n'était pas possible qu'Il ait été conçu de Dieu le Père, un Esprit, et de Dieu le Saint-Esprit, un autre Esprit. Alors Il a eu deux conceptions. Voyez-vous ? Il ne pouvait donc pas être ainsi. En fait, cela n'est pas possible. Soit l'un est juste, soit l'autre est juste. S'il y a trois dieux et que ces deux dieux... S'il y a deux dieux - un, Dieu le Père, l'autre Dieu le Saint-Esprit - lequel était en réalité Son Père, alors ? Une question ? [Quelqu'un dit : "Le Saint-Esprit et Dieu, c'est la même Personne. " - N.D.E.] Maintenant vous avez compris la chose. Vous-y êtes. Très bien, maintenant ça, c'est une chose. Très bien, maintenant continuons à lire.
E-46 Maintenant, nous allons voir ce qu'il en est de Matthieu 28.19. Maintenant, permettez-moi de relire donc cela, verset 18 : Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu'ils eussent habité ensemble. (Très bien.) Joseph, son époux, qui était un homme de bien... qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint-Esprit. Très bien, nous considérons donc que les deux doivent être la même Personne.
E-47 Tr√®s bien. Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de (Quoi ? Il s'agit de cette Personne-ci, J√©sus. Tr√®s bien)... lui donneras le nom de J√©sus ; c'est lui qui sauvera Son peuple de ses p√©ch√©s. Tout cela arriva alors afin que s'accompl√ģt ce que le Seigneur avait annonc√© par le proph√®te : Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel (Est-ce juste ?), ce qui signifie Dieu avec nous. " Maintenant, quel est le Nom du P√®re, du Fils, et du Saint-Esprit ? [L'auditoire dit : "Dieu. " - N.D.E.] Dieu, c'est un objet d'adoration. Vous avez dit qu'on Lui donnera quel nom? [L'auditoire dit : "J√©sus. " - N.D.E.] C'est juste. Quel √©tait Son Nom ? Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous, vous-voyez. √áa signifie simplement Dieu avec nous. Voyez-vous ? Cela ne veut pas dire... cela serait n'importe quel Dieu avec nous, voyez-vous. Mais cela signifie... mais quel est le Nom de ce Dieu avec nous ? " On lui donnera le Nom de J√©sus. "
E-48 Alors quand Pierre a dit... quand Matthieu dit de les baptiser au... pas... ce que... Maintenant qui sont Marie et Jean qui d√®s lors v√©curent heureux ? Voyez-vous ? Vous voyez qui c'est ? Quand Pierre a fait volte-face et a dit : "Baptisez au Nom de... Repentez-vous et soyez baptis√© au Nom de J√©sus-Christ ", eh bien, il a fait exactement ce que Matthieu... s'il disait : "P√®re, Fils, Saint-Esprit ", cela ne serait m√™me pas sens√©. Maintenant : "Fr√®re Branham, pourquoi baptisez-vous au Nom de J√©sus-Christ ? " Eh bien, allons maintenant ici pour voir tout simplement. Maintenant, qui avait les cl√©s du Royaume [Quelqu'un dit : "Pierre. " - N.D.E.] Qui donc prit la parole le jour de la Pentec√īte et dit : "Repentez-vous et que chacun de vous soit baptis√© au Nom de J√©sus-Christ " ? [Quelqu'un dit : "Pierre, n'est-ce pas ? " - N.D.E.] Tr√®s bien. Donc les cl√©s ferment, " ce que vous lierez sur la terre, je le lierai dans les cieux ". Est-ce juste ? "Ce que vous d√©lierez sur la terre, je le d√©lierai dans les cieux. " Est-ce juste ?
E-49 Maintenant, combien de tribus y a-t-il sur terre ? Trois. La postérité de Cham, de Sem, et de Japhet. Maintenant, ce sont les Juifs, les Gentils et les Samaritains, vous voyez. Très bien. Ils sont tous issus de ces trois fils, si... Que Dieu me pardonne de dire : "Si la Bible est exacte. " En effet, c'était... toute la terre fut détruite à l'exception de ces trois garçons. C'est exactement de là qu'est issue notre génération. Maintenant, trois mages vinrent voir Jésus. L'astronomie déclare qu'ils suivaient trois étoiles différentes et que ces trois étoiles ont fusionné pour former une seule étoile. Vous-voyez ? Et les trois sont un, toujours. Voyez-vous ? Or, les trois attributs de Dieu font un seul Dieu. C'est donc Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Il ne s'agit pas de trois dieux. Jésus... Philippe a posé cette question, il a dit : "Seigneur, montre-nous le Père, et cela suffit. " Jean 14. Il a dit : "Il y a si longtemps que Je suis avec vous, Philippe, et tu ne Me connais pas? " Il a dit : "Quand vous Me voyez, vous avez vu le Père. "
E-50 Eh bien, un jour j'expliquais ceci à certaines femmes, et une femme a dit : "Attendez une minute, Frère Branham. " Elle a dit : "Ils sont un. C'est juste. " Elle a dit : "De même que vous et votre femme vous êtes un. " J'ai dit : "Mais Ils sont un d'une manière différente. " Elle a dit... J'ai dit... "Oh, a-t-elle dit, ils le sont comme vous et votre femme vous êtes un. " J'ai dit : "Oh, non, voyez-vous. " J'ai dit : "Me voyez-vous ? " Elle a dit : "Oui. " J'ai dit : "Voyez-vous ma femme ? " Elle a dit : "Non, je ne la connais même pas. " J'ai dit : "Alors, Jésus a dit : 'Quand vous Me voyez, vous voyez le Père.' Ainsi eux, ils sont un d'une manière différente. Voyez-vous ? " J'ai dit : "Vous me voyez, mais vous ne voyez pas ma femme. Mais quand vous voyez Jésus, vous voyez Dieu. " Il manifestait Dieu. Il était un Fils né d'une vierge. Et Dieu le Père, qui est un Esprit, demeurait en Lui.
E-51 Maintenant, beaucoup - beaucoup de trinitaires essaient de dire... Il n'y a pas longtemps, je discutais l√†-dessus. Je me suis rendu compte que √ßa ne sert √† rien, car personne ne peut venir √† Dieu √† moins que Dieu ne l'ait connu d'avance et ne l'ait appel√© avant la fondation du monde. "Tout ce que le P√®re m'a donn√© viendra √† moi ", a dit J√©sus. Voyez-vous ? Et cet homme essayait de dire... Il √©tait trinitaire √† l'extr√™me, et il s'est tenu debout devant la classe et a dit : "Mes chers amis, a-t-il dit, fr√®re Branham est l'un des hommes les plus braves. " Voyez-vous, vous voyez, j'ai su directement que... ?... J√©sus a dit : "Hypocrites, comment pouvez-vous dire de bonnes choses, car c'est de l'abondance du cŇďur que la bouche parle. " Voyez-vous ? Et ainsi, juste pour essayer de trouver gr√Ęce devant les gens, il a dit... Il √©tait de l'Eglise de Christ, d'une soit disant Eglise de Christ. Bien s√Ľr, ils sont contre tous les v√©ritables enseignements de la Bible, presque, et on ne pourrait pas les appeler... Ce n'est pas mon intention de dire quelque chose contre les gens qui s'y trouvent, mais ces ministres sont, si vous voulez bien excuser cette expression comme le hibou de l'Irlandais : Trop de bruits, mais pas de hibou. " C'est donc ce qu'il en est, voyez-vous, juste un... Ils n'ont rien sur quoi se tenir, ainsi... les pharisiens modernes.
E-52 Eh bien, il a dit : "Mais fr√®re Branham est comme un... dans cette discussion, a-t-il dit, il se d√©gage de tout en se tortillant comme un ver dans le citron. " Et il a dit : "J'aimerais bien qu'il se d√©gage de ceci en se tortillant. " (Et bien s√Ľr, tous les intervenants ont gard√© le point principal jusqu'√† la fin.) Ainsi donc il a dit : "Lors du bapt√™me dans Matthieu 3, c'est la manifestation de trois personnes, de trois personnes tout √† fait distinctes, le Fils se tenant sur le rivage, le Saint-Esprit semblable √† une colombe entre eux, Dieu, le P√®re, parlant des cieux. " J'ai dit : "Monsieur, est-ce l√† votre point principal ? " Il a dit : "Je voudrais vous entendre vous d√©gager de celui-l√† en vous tortillant. " J'ai dit : "Monsieur, retournez en vous tortillant et lisez les Ecritures telles qu'Elles sont √©crites. " J'ai dit : "C'est la seule chose ; vous lisez tout simplement mal les Ecritures aux gens. " J'ai dit : "Cela est moins consistant que le bouillon fait de l'ombre d'un poulet mort de faim. " J'ai dit : "Eh bien, vous √™tes juste... vous faussez la chose, fr√®re. Vous lisez mal cela aux gens. " Et j'ai dit : "Maintenant, regardez ici ce que dit le fr√®re. "
E-53 Eh bien, je vais prendre cela comme ceci, comme ceux que j'ai... Père, Fils, et Saint-Esprit. Maintenant, ceci sera le Saint-Esprit. Et c'est écrit Fils, sur ceci, c'est écrit Père. Maintenant, voyez comment eux lisent cela. "Dès que Jésus eut été baptisé... Il sortit directement de l'eau : les cieux s'ouvrirent et Il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe... et une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en qui J'ai mis toute mon affection. " J'ai dit : "Vous voyez, trois belles illustrations : le Fils sur terre, le Saint-Esprit comme une colombe au milieu, et le Père qui parle des cieux. Voyez comment le diable peut se tenir là et tromper quelqu'un, si on n'a pas la révélation de Dieu, si Dieu n'est pas miséricordieux envers nous ! Nous devrions être reconnaissants. Il a fait dire à cela quelque chose que cela n'a pas dit, juste comme Matthieu 28.19, en faisant dire à cela quelque chose que ça ne dit pas. Il n'a jamais dit : "Baptisez-les... " Il n'a jamais dit : "... Baptisez au Nom du Père, au Nom du Fils, au Nom du Saint-Esprit. " Il a dit : "Baptisez-les au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ", qui est Jésus-Christ.
E-54 Maintenant, prenons cette illustration. Maintenant, voyons. Vous notez les Ecritures, là dans Matthieu 3, les trois ou quatre derniers versets. Maintenant... [Une des dames parle. - N.D.E.] C'est très bien. Elle les aura. Vous pouvez étudier cela vous-même. Je vais vous donner les Ecritures pour que vous puissiez étudier cela vous-même. Maintenant, regardez, observez. Eh bien, ils disent que c'était le Fils qui se tenait sur le rivage ; ici c'est Dieu le Saint-Esprit, comme une colombe, au milieu ; et Dieu le Père parlait de cieux. Maintenant, apparemment cela ferait exactement trois voix différentes et trois endroits différents. Maintenant, remarquez. Or, dès que Jésus eut été baptisé...
E-55 Eh bien, nous comprenons que les cieux signifient au-dessus, les atmosphères, quoi que ce soit, dans les cieux. Or, "Dès que Jésus eut été baptisé, Il sortit directement de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et Il vit l'Esprit de Dieu... " Je pensais qu'ils disaient que Dieu parlait là haut dans le ciel. "L'Esprit de Dieu, comme une colombe... " La colombe, c'était Dieu. Voyez-vous ? Nous venons de voir cela ici. Le Saint-Esprit et Dieu, c'est la même Personne. Voyez-vous ? C'est juste Son titre. Voyez-vous ? Et il vit l'Esprit de Dieu. Pas un autre Dieu parlant en haut dans le ciel, mais l'Esprit de Dieu était sous la forme d'une colombe. C'était le Saint-Esprit et c'était Dieu - la même chose. Voyez-vous ?
E-56 L'Esprit de Dieu, comme une colombe, est descendu et une voix a fait entendre de cieux (qui √©tait au-dessus de Lui) ces paroles : "Celui-ci est Mon Fils bien-aim√© en qui je me plais de demeurer. " (En fait, la bonne traduction... Ils ont mis le verbe avant l'adverbe, comme toute les... √©trang√®res... "Celui-ci est Mon Fils bien-aim√© en qui je me plais de demeurer en lui. " Ou plut√īt : "En qui Je me plais de demeurer. " "En qui Je me plais de demeurer. ") C'√©tait Dieu qui entrait en J√©sus, et en Lui √©tait la pl√©nitude de la Divinit√© corporellement. Voil√† votre P√®re, Fils et Saint-Esprit : au Nom de J√©sus-Christ. Certainement. Saisissez-vous cela ? Il n'y a aucun, aucun passage dans la Bible qui parle de trois √™tres... trois dieux. √áa n'existe pas. C'est absolument du paganisme. Cela tire son origine du paganisme. Oui. Eh bien, certainement c'est autant - c'est autant sans fond que l'enfer. Voyez-vous ? √áa n'existe pas. Que dites-vous ? [Quelqu'un dit : "Billy Graham a besoin de cela. " - N.D.E.] Eh bien, il ne pourrait pas...
E-57 Regardez, suivez. C'est r√©v√©l√© √† ceux que Dieu appelle et qui sont pr√©destin√©s par Sa prescience. "Toutes Mes brebis entendent ma voix. " Voyez-vous ? Regardez ces Juifs qui se tenaient l√†, √©rudits au possible, et J√©sus leur montrait qu'Il √©tait le Messie par des signes messianiques. Ils ont dit : "Il est B√©elz√©bul. " Comment pourrait... ? Ils √©taient aveugl√©s. Oui, et un petit berger en haillons ou un p√™cheur sur la rivi√®re a dit... Eux L'on reconnu. Vous voyez ? Il... Dieu a une fa√ßon de faire les choses et nous devons tout simplement nous accorder avec Sa fa√ßon. Soyez simplement reconnaissants de ce que vos yeux ont pu √™tre ouverts pour voir la v√©rit√©. Maintenant, je d√©fie quiconque (pas pour - pas pour faire des histoires) de venir me voir et s'asseoir pour me montrer une fois la trinit√© dans la Bible, ou l√† o√Ļ il y a trois dieux. Si vous me montrez trois dieux, je vous montrerai que nous sommes dans les t√©n√®bres, et des pa√Įens et des incroyants. Il n'y a qu'un seul Dieu. Dieu - Dieu le P√®re, nous croyons vraiment √† cela. Il √©tait en haut dans... au-dessus de tout. Sur cette montagne... quand Il descendait l√†-haut sur la montagne, eh bien, m√™me si une vache touchait la montagne, elle devait √™tre tu√©e. Dieu le P√®re. Mais Il d√©sirait communier de nouveau avec Ses hommes. Il cherche √† ramener l'homme en Eden, l'endroit o√Ļ il √©tait perdu. Voyez-vous ?
E-58 Eh bien, la chose qu'Il fit ensuite, Dieu le P√®re couvrit donc de Son ombre une vierge du nom de Marie. Et l'h√©moglobine (Etant infirmi√®re, vous savez cela.), la cellule de sang vient du m√Ęle. Et puis quelqu'un a dit : "Nous sommes sauv√©s par le sang juif. " Le b√©b√© n'a pas une seule goutte de sang de la m√®re. Le b√©b√© baigne dans le sang de la m√®re, mais la cellule de sang vient du sexe m√Ęle. Donc Il n'√©tait ni Juif ni Gentil ; Il √©tait Dieu. Un Sang cr√©√©, non pas par le d√©sir sexuel, mais un Sang cr√©√©... Voyez-vous ce que je veux dire ? Et alors, le Sang de Dieu nous a sauv√©s, un Sang sans m√©lange. Il S'est cr√©√© Lui-m√™me. Je veux dire qu'Il a chang√© de r√īle, passant de Dieu √† l'homme et il est descendu et est n√© d'une vierge, Marie ; et le Saint-Esprit (qui est Dieu, Son P√®re, l'a couverte de Son ombre) est descendu et a d√©ploy√© Sa tente et a habit√© avec nous sous la forme d'un homme. C'est Dieu le Fils, le m√™me Dieu qui √©tait Dieu le P√®re. " Ce n'est pas Moi qui fais les Ňďuvres, c'est Mon P√®re qui habite en Moi ; c'est Lui qui fait les Ňďuvres. " Voyez-vous ? [Quelqu'un dit : " En Moi. " - N.D.E.] C'est juste. Le P√®re qui demeure, tabernacle, habite... " Celui-ci est Mon Fils bien-aim√©, en qui Je me plais de demeurer. " Matthieu 3. Voyez-vous ? En qui Je me plais de demeurer. Je me plais vraiment de demeurer en Celui-ci. " Demeurer, c'est occuper, entrer dans la maison et y habiter. " En Lui habitait la pl√©nitude de la Divinit√© corporellement ", dit l'Ecriture. C'est juste - l'image visible du Dieu invisible. Eh bien, Le voil√†. Maintenant, c'est Dieu le P√®re, Dieu le Fils.
E-59 Et maintenant, par le brisement de cette cellule de sang... Quand le vieux sacrificateur dans l'Ancien Testament, sous l'ancien ordre... Le p√©cheur apportait un agneau. Il posait sa main sur l'agneau ; on √©gorgeait celui-ci, parce que l'homme avait p√©ch√©, et cet agneau mourait pour ses p√©ch√©s. Maintenant, la raison pour laquelle il s'en allait, dit H√©breux, avec le m√™me d√©sir qu'il avait en venant (S'il avait commis adult√®re, il s'en retournait avec le m√™me d√©sir. S'il avait tu√©, il s'en retournait avec le m√™me d√©sir, la haine), c'√©tait parce que lorsque cette cellule de sang de l'agneau √©tait bris√©e, celle-ci √©tant une vie animale, ne pouvait pas revenir habiter dans l'homme, parce que l'animal n'a point d'√Ęme, mais l'homme a une √Ęme. Voyez-vous ? L'animal n'a pas d'√Ęme. Il ne sait pas distinguer le bien du mal. Il n'a pas besoin de porter des v√™tements pour couvrir sa nudit√©, ni prononcer de mauvaises paroles, et vous comprenez ce que je veux dire. Voyez-vous ? Ils - ils ne connaissent pas cela. Ils sont tomb√©s parce qu'ils sont inf√©rieurs √† nous. Voyez-vous ? Les √™tres humains sont sup√©rieurs aux animaux, car ils sont des dieux pour les animaux. C'est juste. Il en √©tait ainsi au commencement, car Adam les a nomm√©s et il dominait sur eux. Dans Gen√®se 1.26, il avait autorit√© sur toute la terre. Il √©tait - il √©tait cr√©√© √† l'image de Dieu et √©tait cr√©√© pour √™tre un dieu mineur. J√©sus l'a dit. Il a dit : " Votre loi n'a-t-elle pas dit que vous √™tes des dieux ? Et s'ils appellent dieux ceux √† qui la Parole de Dieu est venue (C'est-√†-dire les proph√®tes), pourquoi Me condamnez-vous quand Je dis que Je suis le Fils de Dieu ? " Voyez-vous, vous y √™tes.
E-60 Maintenant, maintenant, à propos, le Père, le Fils et le Saint-Esprit... Eh bien, après qu'Il eut demeuré dans la Colonne de Feu, Il descendit ensuite et se fit un corps, Il amena Lui-même une tente de chair humaine et habita dedans parmi nous, Dieu est allé... I Timothée 3.16 : "Sans contredit (C'est Paul qui parle), le mystère de la piété est grand : car Dieu a été manifesté en chair... " Le Créateur est devenu Sauveur. Le merveilleux cantique qu'a écrit Booth Clibborn dit : "Le Grand Créateur est devenu mon Sauveur, et toute la plénitude de Dieu demeure en Lui. " Voyez-vous ?
E-61 Maintenant, remarquez. P√®re... Il √©tait donc le P√®re, loin au-dessus de nous. On ne pouvait m√™me pas approcher de l'endroit o√Ļ Il √©tait. Ensuite, Il est devenu le Fils et nous pouvions Le toucher, Le palper. Il √©tait un Homme. Et alors Il a donn√© Sa Vie. Cette cellule de Sang fut bris√©e par une lance romaine cruelle et p√©cheresse, quand celle-ci a perc√© Son cŇďur. Et, en r√©alit√©, c'est un cŇďur bris√© qui L'a tu√© ; Son eau et Son sang se sont s√©par√©s : le chagrin. Le chagrin a bris√© la cellule de Sang, Il est devenu le p√©ch√© de la race humaine. On chantait un petit cantique : "Oh ! quel pr√©cieux amour le P√®re a eu pour la race d√©chue d'Adam. Il a livr√© Son Fils unique √† la souffrance pour nous racheter par Sa gr√Ęce. "
E-62 Bon, cette cellule de Sang fut bris√©e l√†. Maintenant, quand nous posons nos mains par la foi sur cet Agneau de Dieu tremblant, et que nous sentons Sa chair fr√©mir et s'agiter √† cause de nous, et que nos mains sont tremp√©es de Son Sang, et nos √Ęmes... La Vie qui √©tait en Lui n'√©tait pas juste celle d'un simple homme, ce n'√©tait pas non plus celle d'un animal. C'√©tait Dieu. Ainsi cette Vie revient sur celui qui est sanctifi√©, lequel devient un fils ou une fille, un rejeton de Dieu. Voyez-vous, la Vie de Dieu. Et nous sommes des fils et des filles de Dieu au travers du brisement de cette cellule de Sang, J√©sus-Christ. Eh bien, qu'est-ce donc ? Dieu est retourn√© dans Son peuple, communiant comme Il le faisait dans le jardin d'Eden. Voyez-vous ? Vous y √™tes, des fils et des filles. N'est-ce pas beau ? Dieu de retour...
E-63 Maintenant, maintenant, nous allons en finir avec le bapt√™me ; apr√®s quoi je dois partir. Maintenant, depuis ce moment-l√†, eh bien, la fois suivante o√Ļ il est parl√© du bapt√™me, c'est quand Philippe est all√© pr√™cher aux Samaritains. Actes 8, je crois. Oui, Actes 8 ; dans 7, Etienne fut lapid√©. Je pense que c'est Actes 8, que c'est l√† que Philippe est all√© pr√™cher aux Samaritains. Et ils furent tous baptis√©s, chacun d'eux, au Nom de J√©sus-Christ ; cependant le Saint-Esprit n'√©tait encore tomb√© sur aucun d'eux. C'est Pierre qui avait les cl√©s. Il devait ouvrir √† cette g√©n√©ration. Alors quand il est all√©... Et le Saint-Esprit n'√©tait encore tomb√© sur aucun d'eux, bien qu'ils eussent √©t√© baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ. Pierre est all√© l√†, lui et Jean, et Pierre leur a impos√© les mains et ils ont re√ßu le Saint-Esprit.
E-64 Eh bien, puis un jour pendant que Pierre √©tait sur le toit de la maison, chez Simon le corroyeur, il eut une vision. Comme Corneille, un Gentil... Il y a les Juifs, les Samaritains, maintenant les Gentils. Et Pierre √©tait sur le toit de la maison, faisant une petite sieste avant le d√ģner, pendant qu'on appr√™tait le d√ģner, et il vit une nappe descendre. Toutes sortes d'animaux impurs et rampants de la terre s'y trouvaient. Et puis, il entendit alors une voix dire : "L√®ve-toi, Pierre, tue et mange. " Il a dit : "Jamais rien d'impur n'est entr√© dans ma bouche. " Elle a dit : "N'appelle pas impur ce que Moi j'appelle... ou plut√īt souill√© et impur ce que J'appelle pur. " Voyez-vous, il s'agissait des Gentils. Et alors, quand il sortit de la vision, deux hommes se tenaient √† la porte, l'appelant √† partir. Et l'Esprit lui dit : "L√®ve-toi et pars. Ne raisonne pas, va tout simplement avec eux. " Il se rendit chez Corneille. Il rassembla... Corneille √©tait un centenier, et il a r√©uni tout son groupe. Et ils √©taient tous l√† √† l'int√©rieur, et Pierre leur expliqua ce qui √©tait arriv√©. Et Corneille lui dit qu'il avait vu un Ange lui dire d'aller demander un certain Simon, chez un certain Simon le corroyeur. Et comme Pierre pronon√ßait ces mots, le Saint-Esprit descendit sur ceux qui √©coutaient la Parole. Pierre dit : "Peut-on refuser l'eau du bapt√™me √† ceux-ci qui ont re√ßu le Saint-Esprit comme nous ? " Et il ordonna qu'ils fussent baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ.
E-65 Maintenant, Actes 19, si vous voulez... C'est l√† Actes 10.49, sŇďur, si vous notez cela. Voyez-vous ? Actes 10.49. Tr√®s bien, 10.47 et descendez jusqu'√† la fin du chapitre, lisez cela. Et alors quand on arrive √† Actes, Actes 19... le bapt√™me est encore mentionn√©. Paul... Maintenant, maintenant cela fait que tout le monde... Or, la seule fois que le bapt√™me fut administr√©, c'√©tait premi√®rement par Jean-Baptiste. Ils furent baptis√©s l√†. Ils... Eh bien, mais ils n'√©taient pas baptis√©s au Nom de J√©sus, car ils ne savaient pas encore qui Il √©tait. Voyez-vous ? Bon. Mais alors, quand J√©sus a dit dans Matthieu 28.19 : " Baptisez au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit ", et qu'Il fit cette d√©claration √† l'homme √† qui Il avait donn√© les cl√©s, qui avait la r√©v√©lation de tout ce dont il s'agissait, r√©v√©lation venant du ciel...
E-66 C'est ce que vous recevez en cet instant m√™me, la r√©v√©lation venant du ciel pour redresser la chose. Cela atteindra la cible, si vous vous en tenez exactement √† cela. Cela a vis√© correctement la cible. Cela l'a donc touch√©e. La vision de Pierre visait la cible. C'est ce que cela fait aussi. Cela ram√®ne aussit√īt la chose. Le fusil tire l√† o√Ļ il est donc cens√© tirer. Voyez-vous ? Maintenant, Paul √©tait donc le - √©tait l'ap√ītre envoy√© aux Gentils. Est-ce juste ? Il √©tait le... des Gentils... En effet, Dieu l'a envoy√© vers les Gentils. Maintenant, ici... A l'√©poque, tout le monde a √©t√© baptis√© au Nom de J√©sus-Christ. Chaque individu. Les Juifs furent-ils baptis√©s au Nom de J√©sus ? Actes 2.38. Les Samaritains (Actes 8) furent-ils baptis√©s au Nom de J√©sus ? Tr√®s bien. Les Gentils ? Dans Actes 10.49, ils furent baptis√©s au Nom de J√©sus, n'est-ce pas ? Ainsi, donc il y avait encore des personnes l√†-bas qui allaient √ß√† et l√† qui n'√©taient pas baptis√©es au Nom de J√©sus, quoi qu'elles eussent √©t√© baptis√©es. "Je pense que ce sera donc en ordre. Laissez-les donc, car ils ont d√©j√† √©t√© baptis√©s. Qu'est-ce que √ßa change ? Ils ont √©t√© baptis√©s par Jean. " Nous voudrions - nous voudrions voir si cela est capital ou pas.
E-67 Actes 19, Paul, apr√®s avoir parcouru les hautes provinces d'Eph√®se, a rencontr√© certains disciples. Eh bien, il y avait l√† un jeune pr√©dicateur baptiste du nom d'Apollo, lequel √©tait... d'Appolos plut√īt. Et c'√©tait un homme brillant. Eh bien, Actes chapitre 19. C'√©tait un homme brillant, et il - il prouvait par la Bible, comme un vrai baptiste, que J√©sus √©tait le Christ, par la Bible. Et ils avaient l√† un r√©veil, un grand r√©veil. Et Paul avait √©t√© jet√© en prison pour avoir chass√© un d√©mon d'une diseuse de bonne aventure. Et ainsi lui et Silas... Et une nuit, ils se sont mis √† prier l√† √† l'int√©rieur et √† chanter des hymnes ; et le Seigneur est descendu et a √©branl√© la prison. Ainsi, alors, apr√®s qu'il eut √©t√© d√©livr√©, il est sorti et il a pris le centenier et l'a baptis√©, lui ainsi que son √©pouse, selon l'habitude de Paul... Bien s√Ľr, ils furent baptis√©s au Nom de J√©sus. Et alors, quand ils l'ont amen√©, lui et sa famille et qu'ils les ont baptis√©s... et ensuite Paul a continu√© son chemin.
E-68 Et il est allé chez Aquilas et Priscille, lesquels étaient faiseurs de tentes, des amis à lui, des convertis à Christ. Et ils avaient pris part à ce réveil par-là en compagnie de ces baptistes. (C'est au chapitre 18 que vous pouvez lire cela, juste au chapitre précédent.) Ainsi donc - ainsi donc, Paul est passé par les hautes provinces d'Ephèse. Il a trouvé certains disciples. Ils étaient des disciples. Ils étaient des baptistes, de bons prédicateurs et tout, qui prouvaient par la Bible que Jésus était le Christ. Et il leur a dit : "Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru ? "
E-69 Maintenant, combien, vous les fr√®res, les sŇďurs trinitaires, aimez brandir cela aux baptistes, et je me demande si nous ne pouvons pas aussi vous brandir quelque chose. Vous aimez dire : "Eh bien, vous les baptistes, je pensais que vous d√©clariez avoir re√ßu le Saint-Esprit quand vous avez cru. " Paul a dit : "Avez-vous re√ßu cela depuis que vous avez cru ? " Et ces gens √©taient honn√™tes. Ils ont dit : "Nous ne savons m√™me pas qu'il y ait un Saint-Esprit. " Eh bien, si cela ne change rien - apr√®s cela - en rapport avec le bapt√™me, le bapt√™me d'eau, si cela ne change rien, alors pourquoi cet ap√ītre a pos√© cette question ? Il a dit : "De quel bapt√™me avez-vous donc √©t√© baptis√©s ? " Oh ! peut-√™tre qu'ils ont dit ceci : "Nous avons √©t√© baptis√©s. " Ils ont dit : "Nous avons √©t√© baptis√©s du bapt√™me de Jean. Et nous en sommes tr√®s satisfaits. Le m√™me homme qui a baptis√© J√©sus-Christ, dans la m√™me vieille eau. Certainement. " Si vous aviez √©t√© baptis√© par Jean exactement dans le m√™me point d'eau o√Ļ J√©sus avait √©t√© baptis√©, vous vous diriez que c'√©tait tr√®s bien, n'est-ce pas ?
E-70 Mais, souvenez-vous, les cl√©s √©taient enferm√©es au ciel. Pierre l'a fait le jour de la Pentec√īte. Absolument. Absolument. Voyez-vous ? C'est un myst√®re. C'est donc cach√©. "Tout ce que tu lieras sur la terre, Je le lierai dans le ciel. Voici la r√©v√©lation. Cela ne peut venir que par cette r√©v√©lation. " Voyez-vous ? S'il... Paul a dit : "Mais cela ne marchera plus. Avez-vous re√ßu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru ? " a-t-il demand√©. Ils ont dit : "Nous ne savons m√™me pas qu'il y ait un Saint-Esprit. " Il a dit : "Alors, de quel bapt√™me avez-vous √©t√© baptis√©s ? " En d'autres termes : "De... Comment avez-vous √©t√© baptis√©s ? " Ils ont dit : "Nous avons d√©j√† √©t√© baptis√©s. Oh ! certainement. Oui, Monsieur l'Ap√ītre Paul, nous avons √©t√© baptis√©s. Nous avons √©t√© baptis√©s par Jean-Baptiste juste l√†, dans le m√™me point d'eau o√Ļ J√©sus-Christ √©tait baptis√©. S'il √©tait assez valable pour que J√©sus soit baptis√© et soit... ?... mon gars, je t'assure, il est assez valable pour moi. All√©luia ! " S'ils avaient fait cela, ils n'auraient jamais obtenu la chose. Mais Paul a dit : "Avez-vous re√ßu Cela depuis que vous avez cru ? " Ils ont dit : "Nous ne savons m√™me pas qu'il y ait un Saint-Esprit. " Il a dit : "Alors de quel bapt√™me avez-vous √©t√© baptis√©s ? " Ils ont dit : "Du bapt√™me de Jean. " Il a dit : "Jean n'a baptis√© que pour la repentance, disant au peuple de croire en Celui qui allait venir. " C'est-√†-dire en J√©sus-Christ. Et quand ils ont entendu cela, ils se firent rebaptiser au Nom de J√©sus-Christ. Cela a amen√© ce groupe-ci dans ce groupe-l√†. Et ils leur ont impos√© les mains et ils ont parl√© en langues et ont proph√©tis√©.
E-71 Maintenant, je vais prendre... Chaque Ecriture dans la Bible, chaque personne dans la Bible fut baptis√©e au Nom de J√©sus-Christ. Je demanderai ceci √† n'importe qui, √† n'importe quel historien : Si vous pouvez me montrer une seule Ecriture dans la Bible o√Ļ quelqu'un a √©t√© baptis√© (dans la nouvelle Eglise, car les gens n'√©taient pas baptis√©s dans l'Ancien Testament, mais plut√īt dans le Nouveau Testament), o√Ļ des gens ont √©t√© baptis√©s au Nom du P√®re, Fils, Saint-Esprit - un seul passage o√Ļ cela a √©t√© cit√© sur les gens, P√®re, Fils et Saint-Esprit - alors je ferai un compromis.
E-72 Et si vous... et je vais vous montrer... Si vous pouvez me montrer un seul passage des Ecritures o√Ļ quelqu'un a √©t√© baptis√© au Nom du P√®re, Fils, Saint-Esprit, ou un extrait de l'histoire o√Ļ quelqu'un a √©t√© baptis√©... C'est jusqu'√† l'ordination ou l'institution de l'Eglise catholique, en 325 de notre √®re, 325 de notre √®re... 325 ans apr√®s les ap√ītres, tout le monde continuait √† baptiser au Nom du P√®re, Fils, Saint-Esprit - au Nom de J√©sus-Christ jusqu'en 325. Et alors, ils ont fait l'organisation, et dans l'organisation... En effet, l'Eglise catholique est la m√®re de toutes les organisations. Dieu n'a jamais organis√© une √©glise. Mais l√†-dedans, ils ont remplac√© le Nom du P√®re, Fils, Saint-Esprit, parce que les trinitaires... Et ensuite, il y eut un grand groupe qui s'est lanc√© dans le trinitarianisme, et un autre grand groupe s'est lanc√© dans l'unitarisme - en fait, les deux groupes √©taient dans l'erreur. Voyez-vous ? Mais aucun... Et tout celui qu'on a baptis√© en utilisant ces titres de P√®re, Fils, Saint-Esprit, admet sans le savoir qu'il est catholique et renie ce que d√©clare la Bible.
E-73 Eh bien, mes frères, et vous qui écoutez cette bande (Je sais que c'est par ignorance que vous le faites ) ne rejetez pas ceci, quand ces femmes vous présenteront ceci; mais c'est votre devoir envers vous-même de vous asseoir et d'étudier cela pour voir. Si vous n'êtes pas... si vous êtes un enfant de Dieu, vous y accorderez certainement autant de considération. La Parole du Seigneur venait aux prophètes autrefois. La raison pour laquelle on les appelait prophètes, c'est parce qu'ils avaient l'interprétation de la Parole divine ; c'est parce qu'ils étaient envoyés divinement, et les miracles et les prodiges qui les accompagnaient prouvaient qu'ils l'étaient. Dieu a dit dans Ses Saintes Ecritures : "S'il y a un prophète parmi vous, s'il déclare des choses et que ce n'est pas vrai, que cela ne s'accomplit pas, alors ne le craignez point. Mais si la chose s'accomplit, alors écoutez-le, car Je suis avec lui. " Et le mot même " prophète " signifie un interprète divin de la Parole divine. Les miracles et les prodiges qui rendent la Parole manifeste sont un signe que cette Parole est venue. Eh bien, nous croyons que le don de prophétie qui relie les paroles c'est le même...
E-74 Maintenant, il n'y a pas longtemps... Et peut-√™tre que le m√™me homme pourrait √©couter cette bande un jour - que ceci est arriv√©. Il s'agissait de fr√®re Schism qui fait partie des unitaires. Maintenant, vous... Beaucoup d'entre vous qui √©coutez ceci pourraient dire : "Fr√®re Branham est un unitaire. " Je n'en suis pas un. Je pense que vous √™tes tous dans l'erreur, aussi bien les unitaires que les trinitaires. Ce n'est pas pour me singulariser, mais c'est toujours le milieu de la route. C'est comme le dit Esa√Įe, Esa√Įe 35 dit : "Il y aura une grande route. " Et vous les fr√®res nazar√©ens et les autres, vous dites : "La grande vieille route de la saintet√©. " Excusez-moi. Il n'est pas dit la grande route de la saintet√©. Il est dit : "Il y aura une grande route et (et, c'est une conjonction) et un chemin, et il sera appel√© le chemin de la saintet√©. " Pas la grande route de la saintet√©. Le chemin est au milieu de la route. C'est de chaque c√īt√© que l'on trouve les d√©chets. C'est l√†, d'un c√īt√©, que vous fr√®res unitaires √™tes all√©s ; les trinitaires sont all√©s de l'autre c√īt√©, mais le v√©ritable message est au milieu de la route.
E-75 Maintenant, suivez ceci. Si vous pouvez comprendre maintenant, je présente trois choses. Eh bien, je prends ceci comme étant ce qu'a dit Matthieu, pour vous montrer que les deux hommes ont dit la même chose. Mais les uns, les trinitaires par... Je déteste de dire ceci, je ne veux pas le dire, mais je ne veux pas dire " par ignorance ", comme le dit la Bible, mais je veux dire par mauvaise interprétation... Vous ne pouvez pas bien faire marcher cela, frères. Vous ne ferez jamais bien marcher cela. C'est impossible, jusqu'à ce que vous reveniez à la révélation, et alors l'Ecriture toute entière marche bien.
E-76 Maintenant, √©coutez ceci, mes sŇďurs, ainsi que vous fr√®res qui √™tes pr√©sents : Matthieu dit : "P√®re, Fils, Saint-Esprit. " Eh bien, si vous alliez tous prendre l'Emphatic Diaglott de l'interpr√©tation grecque (L'interpr√©tation du grec original que d√©tient le Vatican. Il se fait que j'en ai un exemplaire ; √† pr√©sent on n'imprime plus √ßa, je pense.), ou n'importe quelle traduction grecque, la traduction correcte de Actes 2.38... Pierre a dit : "Repentez-vous et que chacun de vous soit baptis√© au Nom du Seigneur J√©sus-Christ. " La version du Roi Jacques a juste dit : "Au Nom de J√©sus-Christ. " Mais dans l'Emphatic Diaglott il est dit : "Au Nom du Seigneur J√©sus-Christ. " Eh bien, quand vous, fr√®res unitaires, vous baptisez tout simplement au Nom de J√©sus, il y a tant de J√©sus ; mais il n'y a qu'un seul... Il est n√© Christ, le Fils de Dieu. C'est Son Nom, c'est ce qu'Il est. " Christ " signifie " l'Oint ". Messie, Christ. Or, " J√©sus " re√ßut le nom de J√©sus huit jours plus tard, quand Il fut circoncis. Et Il est notre Seigneur. Il est donc notre Seigneur J√©sus-Christ. C'est ce qu'Il est. Maintenant, afin que vous puissiez voir que Pierre avait la r√©v√©lation que j'essaie de vous apporter, maintenant regardez ces - ces bo√ģtes de ce c√īt√©-ci - P√®re, Fils, Saint-Esprit. C'est ce que Matthieu a dit. Dix jours plus tard, Pierre a dit : "Seigneur J√©sus-Christ. " Eh bien, voyez si ces trois titres ne sont pas trois noms ou s'il s'agit d'un seul nom qui se rapporte √† trois titres.
E-77 Maintenant, écoutez. Matthieu a dit : "Père. " Est-ce juste ? Mais Pierre a dit : "Seigneur. " Or, David a dit : "Le Seigneur a dit à Mon Seigneur. " Eh bien, ils ont tous deux dit la même chose, là, n'est-ce pas ?... "Seigneur, Ton Dieu est un seul Dieu ", c'est vrai. Très bien. Eh bien, Pierre a dit : " Au Nom du Seigneur. " Et Matthieu a cité un titre qui se rapporte à ce Seigneur, qui était " Père ". Seigneur, c'est ce qu'Il est. Très bien. Matthieu a dit : "Fils. " Qui est le Fils ? "Jésus ", a dit Pierre. Est-ce juste ? Très bien. Maintenant, et Matthieu a dit : "Saint-Esprit. " Pierre a dit : "Christ ", ce qui est le Saint-Esprit, le Logos qui est sorti de Dieu. Vous voyez, Père, Fils, Saint-Esprit, c'est le Seigneur Jésus-Christ. Le tout, exactement - le Seigneur Jésus-Christ. Donc ce sont des titres et non... Vous y êtes. J'aurais souhaité avoir plus de temps pour aborder cela, mais il se fait tard. Pouvons-nous incliner... prier un instant ?
E-78 Notre P√®re c√©leste, Tu sais que nous n'essayons pas de... essayer de dire quelque chose ici pour jeter quiconque dans la confusion. Divin P√®re, nous n'essayons d'√īter la confusion de leurs esprits. Et sans doute qu'il y aura d'aimables et braves fr√®res chr√©tiens, des ministres, des croyants trinitaires qui entendront ceci. Nos sŇďurs pourraient jouer cette bande √† l'intention de leur pasteur. Et je Te prie, P√®re, de ne pas laisser mes fr√®res penser que j'essaie de faire le je-sais-tout ou quelque chose comme cela. Mais, Seigneur, je suis reconnaissant de ce que - de ce que Tu nous as donn√© la r√©v√©lation de la Parole.
E-79 Et j'ai essay√© d'√™tre comme un fr√®re chr√©tien pour eux, de ne jamais parler de cela parmi les gens, d'aller simplement de l'avant, parce que, Seigneur, je crois qu'ils sont Tes enfants. Mais eux, ils voient ces contradictions apparentes dans la Bible et ils en ont fait un grand probl√®me. Les Assembl√©es ne veulent pas s'associer aux unitaires ; les unitaires ont √©t√© trait√©s... En effet, nous le savons maintenant en l'entendant dans cette r√©union, en communiant avec certains de ces fr√®res. Et nous le faisons dans chaque r√©union. Mais, Seigneur, nous savons qu'ils sont tous Tes enfants, mais ils en ont fait un grand probl√®me et se sont s√©par√©s et d√©tach√©s. Les Assembl√©es ne veulent rien avoir √† faire avec eux, et eux ne veulent rien avoir √† faire avec les Assembl√©es, les Eglises de Dieu et les autres. Et chacun d'eux, en faisant cela, P√®re, je me rends compte qu'ils ont trac√© des limites, sont devenus hautains et se sont organis√©s. Et qu'as-Tu fait de ces organisations ? Tu les as mises de c√īt√©, et toutes les deux sont en train de mourir et sont pratiquement mortes.
E-80 Que ceux qui sont sincères voient, Seigneur. Je ne peux pas leur ouvrir les yeux. Tu es le Seul qui puisse faire cela. Je présente Ta vérité par la révélation de Jésus-Christ qui relie les Paroles - la Parole de Dieu - et en fait la véritable Parole. Je prie pour qu'ils ne comprennent pas mal, mais qu'ils T'aiment et Te servent tous les jours de leur vie, et marchent dans la Lumière. Accorde-le, Seigneur. Je prie pour ces femmes. Et je prie pour tous ceux qui verront ceci, que cela ne les jette pas dans la confusion, mais que cela les amène à avoir faim et soif de plus de révélation de Dieu. Accorde-le, Père. Je Te confie ceci maintenant, et fais-en tout ce qui Te semble bon entre Tes mains. Au Nom de Jésus-Christ. Amen.

En haut