ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Un Vrai Signe Passé Inaperçu / 61-1112 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 heures et 36 minutes PDF

Un Vrai Signe Passé Inaperçu

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 ... assemble ce matin au Nom du Seigneur Jésus... Et après avoir beaucoup prié et... Ce matin, je ne me suis pas levé tôt. Je me suis levé un peu en retard. Et je suppose que tout le monde sait pourquoi cela se passe maintenant même.
E-2 L’autre matin, ou l’autre soir plutôt, j’étais revenu à la maison et mon voisin se tenait dans la cour, sa fillette et lui. Sa femme est une infirmière dans une salle de maternité à l’hôpital. Alors, il tenait en main une–une canne d’à peu près cette longueur, il y avait là une citation, un ruban, une petite chose où il était mentionné: «Grand-père Branham (avec, je pense), on est à quinze heures quarante (ou quinze heures ou seize heures quarante-trois), le onze octobre.» Puis, il y avait de très grandes parenthèses au bout, où il était mentionné: «Vous êtes plus vieux que vous ne le pensez!» J’ai donc des droits légaux maintenant de me reposer un peu plus longtemps le matin. Est-ce vrai, Frère Wright, lorsqu’on–lorsqu’on devient grand-papa?
E-3 Ainsi donc, je pense que cela constitue pour moi des excuses alors, soeur Kidd, de n’avoir pas été debout ce matin quand vous êtes passée, venant de l’Ohio. Certainement, je me sens plus vieux d’environ dix ans que je le pense de toute façon, après ça. Mais comme vous le savez tous, j’ai un petit-fils là dans l’assistance qui pèse environ sept ou huit livres [3 ou 3,6 kg], quelque chose comme cela, c’est le petit enfant le plus laid que j’aie jamais vu. On disait qu’il ressemble exactement à son grand-père, alors... Et...?... soeur, je venais de voir où il est allé, où Billy est allé. Alors...
E-4 Hier soir, alors que je parcourais le hall après avoir effectué mes visites, j’ai rencontré un groupe d’amis loyaux venus de la Géorgie et des alentours, nous étions tous là dehors en train de regarder les petits enfants. Et ils sont mignons, eh bien, ils sont juste... J’ai toujours eu la même impression que Billy: on a peur de les casser, vous savez, ils sont si petits. Et je pense que c’était soeur Beeler qui avait dit... Autrefois, je pensais... Elle pensait aussi la même chose, mais après, elle a découvert qu’ils ne se cassaient pas si facilement. Je pense donc que c’est à peu près vrai.
E-5 Hier après midi, j’ai eu le privilège d’être chez l’une de nos soeurs d’ici de l’église, chez sa fille (Et je pense qu’elle est aussi ici à l’église.), là où un petit dîner a été organisé pour l’anniversaire de frère Neville. Et il a dépassé un autre poteau indicateur hier. Ainsi donc, nous sommes... Nous adressons un chaleureux «Heureux anniversaire» à frère Neville, nous tous; en effet, c’est un très bon frère. Et évidemment, il vient de dépasser vingt-cinq ans, juste un peu, ainsi donc, juste comme moi, et alors... Nous venons de dépasser cela pour la deuxième fois. C’est alors... Maintenant, on se fait un vieil homme quand on commence à dépasser ce repère pour la deuxième fois, vous savez.
E-6 Je me rappelle le matin où Frankie Weber est venu ici. Il est notre plus proche voisin ici, c’est sa fille qui habite là présentement; lui est en Floride. Alors, Frankie et moi, nous avons fréquenté l’école ensemble, et Frankie avait donné son offrande d’anniversaire. Et je prêchais en ce moment-là depuis environ trois ou quatre ans. J’avais conduit Frankie au Seigneur Jésus. Et il a donné une offrande de vingt-cinq cents. Je pense que moi, j’avais vingt-deux ans. Et lui, il a donné vingt-cinq cents. Je me suis dit: «Oh! la la! Voulez-vous me dire que Frankie Weber a vingt-cinq ans? Ouf! Oh! la la! Je redoute le temps où j’aurai vingt-cinq ans.» Maintenant, je suis sur le point d’en avoir trois fois, ainsi donc, très bientôt, cela donc... cela ne prendra pas longtemps à passer.
E-7 Quand je regarde ici et que je vois frère et soeur Kidd qui sont dans la quatre-vingtaine et toujours forts, je me dis: «Seigneur Jésus, pardonne-moi de me plaindre à cinquante-deux ans, tandis qu’eux...» Vous avez quatre-vingts ans et frère Kidd a quatre-vingt et un ans, est-ce vrai? Quatre-vingt et un. Et ils sont toujours dans le ministère. Je vous assure, cela nous encourage, n’est-ce pas? Certainement. Le Seigneur est certainement bon envers nous.
E-8 Maintenant, il n’y a qu’une seule chose mauvaise que je redoute en tenant une réunion ici ce matin, et c’est... c’en est une horrible, cela a l’air très... une disgrâce à dire, mais j’ai beaucoup d’amis qui viennent de très loin pour–pour les réunions. Je ne vois pas les Evans ici, mais ils sont quelque part ici, je suppose. Ils ne ratent jamais une réunion. Et savez-vous combien de kilomètres ils parcourent en voiture chaque dimanche pour suivre la prédication? Mille trois cents miles [2.092 km]. Ils ne peuvent pas effectuer le voyage à moins de soixante à soixante-dix dollars par semaine pour venir à l’église. C’est vrai. Le temps qu’ils arrivent ici avec toute leur–leur famille, arriver ici, payer...
E-9 Eh bien, non seulement cela, mais il y a ici un jeune frère qui vient de l’Alabama, il roule sur pratiquement la même distance chaque semaine, frère... Oh! la la! C’est quoi? Frère Wel-... West. Je... Il me paraît un jeune garçon. Il est–il est un père, il a une ribambelle d’enfants. Mais il me rappelle bien toujours... Il paraît trop jeune, sa femme et lui, frère West.
E-10 Frère et soeur Palmer, assis là derrière, ils viennent d’ici au sud, de Macon en Géorgie. Et–et soeur Ungren, ils sont généralement ici, ils viennent de Memphis, dans le Tennessee. Sont-ils ici ce matin? Je–je... Généralement, ils sont là, soeur Ungren et–et le groupe qui vient de Memphis, dans le Tennessee? Attendez... Oui, là tout au fond. Les autres sont là, donc je... ils sont simplement nombreux pour être cités. Certains d’entre eux, de là loin dans le sud du Kentucky, d’autres, là vers Chicago, d’autres de Chicago, et au nord de Chicago, vers...
E-11 Le dimanche, j’ai appris qu’il y avait ici un homme qui venait de tout là-bas, de la Californie. Il a eu à rester un petit temps, il voulait me voir. Et évidemment, j’étais pressé après la réunion. Et cet homme est rentré sans que je l’aie vu. Un autre est venu de l’Illinois, quelque part. Si cet homme-là est ici ce matin, ces pommes sont les plus chouettes, les plus délicieuses que j’aie jamais mangées. Il m’a apporté un boisseau de pommes. Et un des frères venu de la Géorgie, je pense, ou de quelque part, a apporté un très grand paquet de noix de pacane enroulées de large minces pelures... Et, oh! je peux vraiment manger cela.
E-12 En ce moment même, je suis... Evidemment, je ne prends pas de mets délicieux ces jours-ci, je n’en ai pas pris depuis le départ de ma mère. Je cherche le Seigneur pour une–une nouvelle vision, je ne mange que des choses agréables, telles que je... juste un peu pour me maintenir. J’ai perdu vingt livres [9 kg], ce qui est... Or, je ne jeûne pas. Je ne... non, cela... juste faire cela, ce n’est pas là confier cela au Seigneur. Vous aimeriez donner au Seigneur le meilleur que vous avez, pas le...
E-13 Il m’arrive de voir frère Sumner et les autres là derrière aussi. Il y en a tellement beaucoup que je... C’est comme le dimanche passé, j’ai identifié des gens qui–qui avaient veillé ma mère et tout. Et une soeur très fidèle était là. J’ai oublié de mentionner le nom de cette femme. Je... Si elle est ici ce matin, je demande pardon. Mais l’une d’elles, c’était soeur Beeler, et l’autre, c’était la soeur et le frère Stephie.
E-14 Et tant d’autres que je... Vous me connaissez tous assez bien pour savoir que ce n’est pas exprès, quand je manque de mentionner un nom ou une personne. Combien ils ont tous été loyaux! Et parfois, pendant qu’on est ici, je vais mentionner quelqu’un qui me vient à l’esprit, mais je... Je veux par là dire tout le groupe, tout le monde. Vous voyez, c’est vraiment très gentil. Et puis, tout le monde était aimable et gentil envers nous. Et nous apprécions certainement cela.
E-15 Et maintenant, ce matin, nous allons essayer d’aborder la Parole de Dieu une fois de plus. Maintenant, voici la déclaration que j’aimerais faire pour rendre cela très clair, c’est que je–je ne viens pas à une quelconque réunion juste pour être vu. Je ne viens pas là juste pour dire: «Eh bien, j’aimerais peut-être prier le Seigneur pour qu’Il me donne un–un message qui va juste beaucoup réjouir les gens et les amener à pousser des cris.» Nous en avons beaucoup, mais (Et nous apprécions cela. C’est très bien. Voyez? C’est merveilleux. Voyez?), mais ce que j’aimerais savoir, c’est: «Seigneur, dirige mes pensées vers quelque chose qui aidera les gens, qui les rapprochera davantage de Dieu, qui–qui–qui fera quelque chose pour eux, que–que... pas tellement comme les édifier spirituellement, mais les édifier dans la connaissance et la crainte de Dieu afin qu’ils sachent comment résister quand l’ennemi viendra.
E-16 Je parlais à une soeur qui était ici en visite cette semaine, soeur Palmer. Elle disait... Elle voulait savoir comment je vivais donc dans ce pays, c’est... Vous pouvez juste venir ici et partir... Chaque fois que j’arrive dans cette vallée, je tombe malade aussitôt arrivé. C’est une–c’est une vallée vraiment malsaine ici; nous le savons. Mais Dieu a beaucoup d’enfants par ici. Ainsi donc, l’un de ces jours...
E-17 Je cherche maintenant le Seigneur pour trouver un message très direct de Sa part. Voyez? Et je... Avec l’aide de Dieu, j’ai bien l’intention de tenir ferme jusqu’à Sa Venue, c’est-à-dire qu’Il me dise quelque chose. En effet, je sens qu’il doit y avoir... Quelque chose est sur le point d’arriver ici. Et j’aimerais savoir ce que c’est, et j’aimerais le savoir directement de la part de Dieu, de sorte que je peux dire que c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Voyez? Et alors–alors, vous pouvez... vous saurez alors que ce–ce n’est pas moi.
E-18 J’aimerais donc essayer de rendre cela tel quel, ou L’entendre premièrement; en effet, s’Il met Ses Paroles dans une–dans une personne, eh bien, ce n’est plus alors cette personne-là, c’est Lui. Si donc l’homme le dit de lui-même, cela n’aboutira donc à rien de toute façon. Mais s’il est... la Parole du Seigneur est dans l’homme, Elle sera proclamée, et alors ce sera–ce sera alors tout à fait vrai. C’est la commission que nous avons reçue dans la Bible, au chapitre 20 de Deutéronome. Je pense qu’il est dit: «Veillez. S’il y en a un qui parle au Nom du Seigneur, et que cela n’arrive pas, ne craignez donc pas cette personne-là» (Voyez?), mais s’il le dit et que cela s’accomplit, vous feriez donc mieux d’écouter cela (Voyez?), car cela vient de Dieu.
E-19 C’est ainsi que Dieu procède. Il a Son programme régulier établi ici dans la Bible... Nous savons lire cela, mais il y a certaines choses en rapport avec l’église, le temps et des choses qu’Il n’a pas écrites ici dans la Bible; alors, Il met Sa Voix dans une personne, et elle proclame Cela (Voyez?), elle proclame cela. Ainsi donc, la façon de juger cette personne-là, c’est de voir si cela s’accomplit tel qu’annoncé. Si ça arrive donc, que ça continue donc à s’accomplir comme ça, eh bien, alors, nous savons que Cela vient du Seigneur. Alors, nous–alors, nous avons donc confiance pour nous préparer pour des choses à venir.
E-20 J’aimerais lire deux ou trois passages des Ecritures ce matin. Et j’aimerais premièrement lire dans le Livre d’Exode et, je pense, vers le chapitre 4 d’Exode, pour commencer.
E-21 Et maintenant, je ferais mieux d’annoncer, pendant que vous vous apprêtez à lire ces passages des Ecritures, je ferais mieux d’annoncer ce dont j’aimerais vous parler, ce que le Seigneur m’a mis à coeur de parler ce matin. Je ne sais pas ce qu’Il fera pour les gens, avec cela, c’est peut-être adressé à une seule personne ici, peut-être à quelqu’un là dans la zone d’écoute des bandes, quelque part ailleurs, mais ce matin, j’aimerais annoncer...
E-22 Je pense que dimanche dernier matin, j’ai prêché sur: Un Vrai Témoin. Et ce matin, le Seigneur voulant, j’aimerais prêcher sur: Un Vrai Signe passé inaperçu.

E-23 Je.... Frère Palmer me disait hier soir que dimanche passé matin, j’avais parlé sur le sujet, ou j’avais dit que je parlerais ce dimanche-ci sur: Les Quatre Jonctions de l’Eglise. Et quand je suis rentré hier soir... Généralement, je note ce que... Je ne sais pas si on doit faire cela ou pas, mais j’ai beaucoup de choses auxquelles j’essaie de penser, je reçois quelque chose, je dois le noter sur un bout de papier. Voyez? Et je me suis mis à examiner cela, et ce que je voulais dire par là, ce n’était pas exactement les quatre jonctions. Je l’avais dit comme cela, en effet. Mais ce que je voulais dire, c’était: Les quatre formes de conduire l’église. Et pour faire cela, il me faut rassembler beaucoup de faits historiques, peut-être la prochaine fois, j’aurai cela. Mais il faut un peu plus de temps que ce que j’ai, le temps d’étude, pour comprendre cela, car il vous faut remonter dans le passé, prendre des dates et autres. En effet, tous, vous tous, vous comprenez que c’est un... Partout, eh bien, nous aimerions être absolument sûrs de ces choses avant de les dire. Elles doivent être vraies, car nous sommes ici exerçant l’office le plus élevé qui soit exercé dans le monde, un ministre, un ministre et le plus véridique et fidèle, précis. C’est ce qu’il nous faut être. Nous devons compter sur Dieu pour y parvenir.
(23) Maintenant, dans le Livre d’Exode, chapitre 4...
Moïse répondit, et dit: Voici, ils ne me croiront point, et ils n’écouteront point ma voix. Mais ils diront: L’Eternel ne t’est point apparu.
L’Eternel lui dit: Qu’y a-t-il dans ta main? Il répondit: Une verge.
L’Eternel dit: Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui.
L’Eternel dit à Moïse: Etends ta main, et saisis-le par la queue. Il étendit la main et le saisit et le serpent redevint une verge dans sa main.
C’est là, dit l’Eternel, ce que tu feras afin qu’ils croient que l’Eternel, le Dieu de leurs pères, t’est apparu, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob.
L’Eternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et voici, sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige.
L’Eternel dit: Remets ta main dans ton sein. Il remit sa main dans son sein; puis il la retira de son sein, et voici, elle était redevenue comme sa chair.
S’ils ne te croient pas, dit l’Eternel, et n’écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du dernier signe. (Remarquez les deux signes, et le... chaque signe avait une voix. Laissez-moi relire le verset 8:) S’ils ne te croient pas, dit l’Eternel, et n’écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du dernier signe.
S’ils ne croient pas même à ces deux signes, et n’écoutent pas ta voix, tu prendras de l’eau du fleuve, tu la répandras sur la terre, et l’eau que tu auras prise du fleuve deviendra du sang sur la terre.
E-24 Et maintenant, dans Saint Jean, chapitre 1, verset 6, nous lisons ces versets, ou ce verset-ci; Saint Jean, chapitre 1, verset 6:
Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean... un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean.

E-25 Et dans Ezéchiel 24.24, j’aimerais insérer ce passage des Ecritures, le relier depuis l’Ancien Testament jusqu’aux prophètes, au Nouveau Testament, afin que vous compreniez que c’est sur toute la ligne, depuis Exode, du commencement à la fin:
Ainsi Ezéchiel est un signe pour vous: Vous ferez entièrement comme il a fait. Et quand ces choses arriveront, vous saurez que je suis le Seigneur, l’Eternel.
(25) Maintenant, inclinons la tête juste un instant alors que nous nous approchons de Lui avec respect maintenant par la prière.
E-26 Père divin, nous venons au Nom du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, Jésus-Christ, le Juste. Nous venons, sachant qu’Il nous exaucera, car nous ne venons pas comme quelqu’un qui est simplement entré dans une salle, mais nous venons avec hardiesse, avec foi, croyant que ce qu’Il a promis, Il le fera. Nous Te demandons donc aujourd’hui, Seigneur, de prendre chacun de nous qui sommes présents, depuis la chaire jusqu’au fond de la salle, dans tous les coins, d’ouvrir chaque coeur et de circoncire notre entendement, afin que la Parole du Dieu vivant soit proclamée depuis le Ciel ce matin et qu’Elle se déverse dans nos coeurs, que nous croyions alors que nous entendons la Parole du Seigneur, tel qu’Elle a été lue à nos oreilles ce matin. Et nous Te remercions pour Ta Parole. Ta Parole est la Vérité.
E-27 Et maintenant que nous voyons des heures mauvaises approcher, toute la colère de Dieu s’accumuler dans les cieux... Et c’est pratiquement à tout moment que quelque chose peut arriver à cette nation qui T’a abandonné, et il pourrait y avoir une grande explosion qui effacerait complètement cette nation de la carte du monde... qui est sous des menaces proférées par un pays impie qui désire tant s’En éloigner. Nous savons qu’au lieu de s’approcher de Dieu, ils s’éloignent plutôt davantage. Et nous savons que le Livre de l’Apocalypse, et partout dans les Ecritures, cela est prédit pour ce jour-ci. Accorde-nous donc de recevoir l’avertissement, Seigneur, et de ne pas être lents et rester endormis pour ainsi dire. Puissions-nous nous réveiller et nous secouer.
E-28 Puissions-nous comprendre aujourd’hui comme jamais auparavant. Que nos coeurs soient tellement enflammés après ce jour-ci qu’un feu s’allumera dans nos âmes et se répandra dans ce pays, Seigneur, et un témoignage vivant où que nous soyons.
E-29 Bénis les malades et les affligés, ceux qui sont nécessiteux, tant parmi nous qu’en dehors d’ici, Ton peuple, partout.
E-30 Bénis Ta Parole, Seigneur. Sanctifie Ton serviteur ainsi que Tes serviteurs qui écoutent, qu’ensemble nous puissions être amenés à nous rendre davantage compte que Son apparition est plus proche que jamais auparavant de la vie. Je prie non seulement pour ceux qui sont présents, mais pour ceux qui écouteront la bande à travers le monde, qu’ils soient introduits dans l’Eglise du Dieu vivant. Car nous savons qu’il n’y a qu’un seul moyen pour nous de devenir un membre de cette Eglise: C’est par une naissance de l’Esprit; nous sommes alors baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps. Je prie, ô Dieu, pour chacun d’eux à travers le monde, que Tu tires gloire pour Toi-même. Et puissions-nous tellement préparer nos âmes que nous pourrons crier à l’unisson à travers le monde: «Oui, viens, Seigneur Jésus.» Nous prions ainsi, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
E-31 Un Vrai Signe passé inaperçu. L’homme a cherché des signes depuis Pharaon jusqu’aujourd’hui. Et Jésus nous a parlé d’un–d’un temps où il y aura des chercheurs des signes. Il a dit qu’une génération méchante et adultère chercherait des signes. Mais cependant, ils recevront un signe; et cette génération devait recevoir le signe de la résurrection, ça sera une génération faible, méchante et adultère, il lui sera donné le signe de la résurrection.
E-32 Mais comme ce passage des Ecritures qui est devant nous dans Ezéchiel, chapitre 24, verset 24, ce prophète était devenu un signe. Et c’est de ce signe-là que j’aimerais parler.
E-33 Cet homme a été fait un signe pour Israël. Et tout au long des Ecritures, Dieu s’est servi de Ses prophètes comme des signes. Et ils sont toujours passés inaperçus. Les gens ne semblent jamais percevoir ce signe-là. Ils cherchent toujours un signe d’émotion. Même les pharisiens du temps de Jésus ont dit: «Montre-nous un signe du Ciel.»
E-34 Mais Jésus leur a dit qu’ils recevraient un signe: «Vous avez déjà reçu un signe.» Il a dit: «Vous pouvez discerner l’aspect du ciel; vous pouvez regarder ce signe-là. Vous dites: ‘Il y aura de l’orage demain, car le ciel est d’un rouge sombre.’»
E-35 S’ils avaient regardé un signe, ils L’auraient regardé, Lui, et ils auraient su qu’Il était le Signe de Dieu pour eux; en effet, leurs prophéties à Son sujet étaient accomplies devant leurs yeux. Mais ils cherchaient néanmoins un signe.
E-36 Que c’est étrange que les hommes fassent cela! Ils chercheront un signe alors qu’un signe est juste parmi eux, juste parmi eux. Eh bien, Israël était dans cette situation-là.
E-37 Et parfois, c’est frappant, l’affliction que ce signe-là devait endurer. L’affliction que Jésus a dû endurer pour prouver le Signe de Dieu, qu’Il était le Messie...
E-38 Nous voyons ici que ce jeune prophète du nom d’Ezéchiel était devenu un signe constant, tout le temps. Oh! Combien il s’est affligé lui-même! Dans un passage ici, nous voyons qu’il a eu à rester couché du côté gauche pendant trois cent quatre-vingt-dix jours. Dieu lui avait dit de prendre des haricots et du potage de lentilles, de mélanger cela, de préparer cela, et de rester couché sur un côté, d’aller se coucher sur une brique et de rester couché sur le flanc gauche seulement, sans se retourner pendant trois cent quatre-vingt-dix jours. Pensez-y! Et puis, il a dit: «Retourne-toi sur le côté droit et reste couché là pendant quarante jours encore.»
E-39 Et il a dit ici: «Ce que tu vois...» Ezéchiel a dit: «Car tu portes l’iniquité du peuple. Chaque jour représentera un an pour eux.» Et comme chaque jour que tu passeras couché là représentera un an qu’ils passeront en captivité, et afin que leurs iniquités soient rappelées à Dieu, et Dieu n’exaucera plus leurs prières.
E-40 Mais l’affliction que cet homme a dû endurer, à quoi cela servait-il? Beaucoup se sont demandé à quoi servait-il à un homme de faire pareille chose. C’est parce que les gens ne lisent pas la Parole et ils ne veulent pas prier. Dieu est donc Souverain, et Il envoie Son prophète servir de signe. Les gens ne veulent pas lire; ils ne se soucient pas de lire. Et ils ne veulent pas prier, parce qu’ils sont trop... ils ont d’autres choses à faire. Ils ne peuvent pas consacrer le temps à prier. Et la Bible les ennuie, Elle ne sert pas suffisamment de base à l’action pour ces temps modernes ou n’importe quel temps.
E-41 Vous savez, je pense que c’était Paul qui a dit: «Vous êtes des Epîtres de Dieu, lues de tous les hommes.» Dieu se sert des gens comme des signes, pour montrer Ses signes. Et souvent, ce signe-là, et pratiquement chaque fois, à moins que ça soit parmi les élus, ce signe-là est négligé, critiqué, ridiculisé, rejeté, et considéré...
E-42 Même dans l’Ancien Testament, du temps des prophètes, ils étaient considérés comme des gens mentalement dérangés. On pensait que ces prophètes étaient des télépathes, des névrosés, qu’ils étaient... que quelque chose n’allait pas dans leur tête. Et on les voyait venir du désert et–et accomplir des signes, et ensuite y retourner encore. Et on se moquait d’eux, parce que les gens ne connaissaient pas les Ecritures.
E-43 Une fois, Jésus a parlé de la résurrection aux pharisiens; ils disaient: «Nous avons eu un... La loi dit que si un frère meurt et laisse une femme sans–sans enfants à lui, son frère doit prendre cette femme-là et susciter des enfants à son... à celui qui est mort.» Et ils disaient: «Nous en avons eu une qui a eu sept frères. Le premier avait pris une femme, il est mort sans laisser de progéniture. Et alors, son frère l’a prise, et ensuite il est mort, ainsi de suite jusqu’au septième. Et finalement, la femme est morte.» Ils ont dit: «Alors, à la résurrection, ont-ils donc demandé, duquel de ces sept sera-t-elle la femme?»
E-44 Oh! J’aime cette Parole. Jésus a dit: «Vous êtes toujours dans l’erreur parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu.» Oh! Comme Il vociférera cela aujourd’hui s’Il était ici. «Vous êtes toujours dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu.» La puissance de Dieu est associée aux Ecritures: «Vous faites une grosse erreur.» Puis, Il a poursuivi, disant: «A la résurrection, on ne se marie ni on n’est donné en mariage, mais on est comme des anges.» Il n’a pas dit qu’ils seraient donc des anges, mais qu’ils seraient comme des anges. Il m’a dit qu’on serait alors des anges, mais qu’on serait comme des anges sans glandes sexuelles. On ne se marie pas, ni on n’est donné en mariage.
E-45 Nous vivons en un jour de la moralité, ou plutôt de la mortalité, les jours du royaume mortel. Mais un jour vient où le Royaume immortel viendra. Et c’est dans ce Royaume immortel que vivront les rachetés, ceux qui ont été rachetés et qui ont... La vie quitte ce corps pour retourner à Dieu qui l’a donnée, elle reviendra de l’Arbre de la Vie un jour pour régner à jamais.
E-46 Oh! Comme ce jeune homme, le jeune prophète, avait sacrifié et donné toute sa vie pour servir à son peuple de signe du châtiment qu’ils allaient subir, parce qu’ils étaient, ce que nous appellerions, indifférents. Ils ne voulaient rien à voir avec Dieu, et ils ne croyaient pas ces prophètes, ils se moquaient simplement d’eux. Et–et à part ça, peu importe combien ils ne voulaient pas croire cela, Dieu veillait à ce qu’ils aient cela de toute façon.
E-47 Jézabel ne voulait pas admettre qu’Achab était son pasteur, mais il l’était. Dieu a veillé de toutes les façons à ce qu’elle ait le signe. C’est pareil aujourd’hui pour cette nation. Le Dieu juste et honnête avec Sa Parole ne peut rien laisser arriver de ce que nous voyons sur le point d’arriver, sans avoir un signe quelque part. Il en a toujours eu. Maintenant, nous devons chercher cela. Et je suis sûr que les gens qui ont un bon entendement des Ecritures savent comment regarder.
E-48 Noé était pour les gens, à son époque, un signe du jugement à venir. Noé était considéré à son époque comme un fanatique. Il était un prophète. Il était considéré comme quelqu’un qui ne jouissait pas de son bon sens. Un homme qui martelait année après année, construisant une arche alors qu’il n’y avait même pas d’eau sur la terre, à part ce qui était dans les ruisseaux. Et il prédisait quelque chose qui passait pour ridicule à l’esprit charnel. Il disait: «L’eau descendra du ciel.» Sans doute que beaucoup de gens lui disaient: «Montre-moi où cela se trouve.»
E-49 La science pouvait dire: «Je peux prouver qu’il n’y a pas d’eau là-haut.» Mais cependant, si Dieu lui avait dit que cela descendrait du ciel, Dieu veillerait à ce que Sa Parole s’accomplisse.
E-50 Et pendant qu’il n’y avait pas encore d’eau en vue, pendant il n’y avait point eu de nuage dans les cieux, il n’y avait point eu de goutte de pluie (Il n’avait jamais existé une chose comme la pluie.), mais tout le temps, Noé préparait une arche contre la pluie. C’était une preuve vivante que ce prophète croyait ce dont il parlait, car il se préparait pour cela.
E-51 Et toute personne qui croit réellement ce dont elle parle, se prépare pour cela.
E-52 Puis-je m’arrêter ici même juste une minute sur l’époque de Noé, comme Jésus a dit: «Il en sera de même à l’avènement du Fils de l’Homme.» Si les églises aujourd’hui croient ce dont elles parlent, elles pratiqueraient ce qu’elles disent.
E-53 Comment pouvons-nous construire des bâtiments très imposants, de millions de dollars investis dans des bâtiments, et de grandes organisations en extension, et des choses semblables, tout en prêchant que Christ va venir n’importe quand? Comment pouvons-nous continuer à regarder nos assemblées et à les voir se détacher de la puissance de Dieu et aller dans la mondanité, introduire cela dans l’église, mélanger cela ensemble, et nous permettons cela? A cause de la popularité, à cause des opinions populaires, et des divergences dénominationnelles, on cherche à dépasser l’organisation voisine; comment pouvons-nous pratiquer ce que nous prêchons? Et le monde voit cela; ils le savent.
E-54 La religion est donc devenue une chose juste de... Juste comme être membre d’un ordre, ou membre d’une association de quelque chose. La religion... Le Salut de Christ n’est pas une association; ce n’est pas une adhésion à quelque chose; c’est une expérience vivante.
E-55 Or, Noé manifestait ce dont il parlait. Il disait: «Il viendra un jugement qui consiste en un déluge sur cette génération impie. Et Dieu déversera la pluie des cieux, et Il submergera la terre entière.» Et non seulement il faisait cela, mais il préparait une issue et invitait les gens à y venir. Mais ils ne voulaient pas l’écouter.
E-56 Mais Noé, en tant que prophète, était un signe pour cette génération-là, un signe dont on parlait en mal, un homme qu’on considérait comme un–un fou, préparant quelque chose pour lequel il n’y avait aucune preuve nulle part, ou il n’y en avait jamais eue, dont on aura jamais besoin. Mais c’est ce que les gens semblent penser aujourd’hui. Ils peuvent penser à l’abri antiatomique. A quoi servira l’abri antiatomique alors qu’il n’y a même pas... il n’y aura même pas un arbre ni un rocher qui subsistera sur terre? Nous avons un abri antiatomique, le chrétien en a.
E-57 Comme je disais il y a quelques dimanches, ou j’y pensais quelque part en chemin: «Il n’est pas question d’un abri antiatomique, il est question de tomber dans un abri, là nous tombons la tête en avant, de tout notre coeur, de toute notre âme et de toute notre pensée, en Christ; c’est l’Arche de Dieu pour la sécurité.»
E-58 Mais Noé était considéré comme un névrosé en ce jour-là, à cause de la folie de la prédication et de l’accomplissement d’un signe devant les gens. Il les avertissait, il condamnait le monde, il condamnait le monde en construisant une arche alors qu’il n’y avait pas d’eau où cela devait flotter. Il a condamné le monde, dit la Bible dans Hébreux, chapitre 11. Il a condamné le monde et il a sauvé sa propre famille en préparant et en servant pour Dieu de signe des jugements imminents de l’époque. Quelle glorieuse chose!
E-59 Des années plus tard, un autre signe apparut. C’était Moïse, un prophète. C’était le signe de Dieu pour Israël. Ils avaient fait quatre cents ans dans la servitude. Et Dieu leur a préparé un signe juste avant la délivrance. Et il était un signe de délivrance d’Israël et un signe de jugement de l’Egypte.
E-60 Noé était un signe de délivrance de membres de sa famille et un signe de jugement du monde perdu, les incroyants. Les eaux mêmes qui avaient étouffé le monde et qui l’avaient noyé étaient l’unique moyen de salut pour Noé. L’unique chose qui pouvait le sauver c’était le jugement; l’unique chose qui sauvera l’église aujourd’hui, c’est le jugement, Dieu plaçant le jugement d’aplomb. Mais Noé a prêché la même chose. Il était devenu un signe.
E-61 Ainsi donc, Israël, après quatre cents ans, ils ont commencé à réclamer la délivrance en criant. Et Dieu ne se révèle jamais ni ne se manifeste avant que Son peuple soit prêt à recevoir ce qu’Il montre.
E-62 Eh bien, oh! ce qui peut être dit là même, comment Dieu a laissé cette nation nue. Ils sont mieux avisés. Les journaux ont publié cela à plusieurs reprises. Les signes de Sa Venue ont été présentés, et ils vont carrément de l’avant comme s’ils ignoraient cela. Ils sont sans excuse. Nous sommes à la fin.
E-63 Dieu envoie Ses prophètes uniquement quand les gens ont besoin d’un prophète. Dieu envoie Son signe quand les gens sont prêts pour un signe. Mais le–le problème en est que, rarement les gens... Ils en arrivent à avoir besoin de l’émotion, ou ils veulent quelque: «Montre-nous un signe du ciel», mais quand Dieu envoie un signe, ils ne veulent alors pas voir cela. Cela est donc caché aux yeux des sages et des intelligents pour être révélé aux enfants qui veulent apprendre.
E-64 Ils manquent de voir cela, le signe. Oh! Comme Israël devrait savoir, quand ce bel enfant était né, quand ils ont levé les yeux et qu’ils ont vu de par la–la période des années où ils vivaient: «Tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux pendant quatre cents ans, mais après, Je les en ferai sortir.» Ils devraient savoir que le temps était proche, et quand ils ont vu ce bel enfant naître, même la mère et le père, Amram et Jokébed, n’ont pas eu peur des ordres du roi. Et ils l’ont directement placé dans le fleuve où il y avait des crocodiles; aucun d’eux n’a pu le mordre. Ils ont vu qu’il y avait un signe. Mais ils ont négligé cela. Ils n’étaient pas prêts pour cela. Dieu l’a directement amené, Il l’a placé droit dans le palais de Pharaon, et Il a laissé Pharaon l’élever, lui donner toute l’instruction qu’il pouvait donner pour montrer Dieu... comment Il s’y prend. Et puis, Il l’a amené derrière le désert, il lui a fait oublier tout cela.
E-65 Pharaon l’avait donc formé. Dieu l’avait formé... Pharaon avait eu quarante ans pour le former, ensuite cela a pris quarante ans à Dieu pour le former, lui faire oublier tout cela. La formation de l’homme et la formation de Dieu... Pharaon formait un fils à devenir un chef, un diplomate, un guerrier, un combattant, le futur Pharaon qui conduirait l’Egypte à ses apogées, en soumettant toutes les autres nations et en leur faisant payer un tribut à Pharaon. Mais Dieu l’a amené derrière le désert, Il l’a dépouillé de tout cela, et en cinq minutes passées à côté du buisson ardent, Il lui a montré qu’Il était le Dieu vivant. Il l’a débarrassé de toute la peur, Il l’a préparé. Il était devenu un signe.
E-66 Dieu veut que Son peuple prie. Et quand Israël fut si chargé qu’il ne pouvait plus aller de l’avant, leur temps était accompli et leurs fardeaux étaient... dépassaient ce qu’ils pensaient, alors ils se mirent à prier. Et quand le peuple se met à prier, alors Dieu se met à entendre. C’était le temps pour la Parole de Dieu de s’accomplir.
E-67 Et alors, quand Amram et Jokébed ont vu qu’il était temps pour la Parole de Dieu de s’accomplir, ils se sont mis à prier Dieu. Et généralement, ce sont ceux qui prient qui ont le fardeau, ce sont eux qui reçoivent quelque chose. Ce sont ceux qui prient qui sont ordonnés par Dieu à le faire.
E-68 Nous parlions ce matin à table, lors du petit-déjeuner, alors que nous nous dépêchions à terminer du pain grillé et autres pour venir à l’église. Quelque chose a été dit au sujet d’un homme qui avait (loin d’ici), qui a repris à fumer la cigarette après avoir été guéri du cancer. J’ai dit: «C’est pitoyable.»
E-69 Alors donc, quelqu’un a parlé, disant: «C’est la chose la plus horrible dont il faut s’éloigner, fumer la cigarette.»
E-70 J’ai dit: «Je le sais, car c’est un démon.» Et j’ai ajouté: «C’est–c’est un démon.» Et j’ai dit: «Vous ne pouvez pas arrêter cela à moins que la puissance de Dieu soit sur vous.» Je connais deux hommes au début de ma vie, tous deux voulaient devenir des hommes de Dieu. L’un d’eux, aussitôt que je l’avais conduit à Christ, s’est mis à allumer une cigarette... Il fumait cinq ou six paquets par jour, il s’y mettait et allumait simplement l’une après l’autre toute la journée. Alors, il a essayé d’allumer une autre cigarette, et quelque chose ne lui a pas permis de le faire. Il s’est avancé vers le four, sans savoir que les Ecritures condamnent ces choses, il a ouvert le four, il a brûlé le paquet dans le four; et c’était réglé.
E-71 Et entre-temps, l’autre qui voulait devenir un chrétien, il faisait de son mieux, il criait au Seigneur. Il a arrêté avec ça pendant deux ou trois semaines, et quand il s’est retrouvé seul dans cet état-là... Il a perdu la raison. Il est revenu à lui, il s’est retrouvé dans la cour arrière en train de cogner un morceau de fer. Il a vite couru dans la maison, il a pris ses cigarettes et il en a fumé un paquet avant de quitter la maison ce soir-là, juste l’une après l’autre.
E-72 Voyez? L’un était appelé. «Nul ne peut venir si Mon Père ne l’attire, et tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi.» Qu’est-ce que l’avertissement représentait? C’était la vie pour l’un. Il a vu cela. Vous ne pouvez pas voir cela si Dieu ne le révèle. Cela est caché aux yeux des sages et des intelligents, et c’est révélé aux enfants qui veulent apprendre. C’est vrai.
E-73 Amram et Jokébed savaient qu’il était temps, que l’heure était proche.
E-74 Et j’aimerais dire ceci pendant que j’en parle: Il ne s’agit pas de celui qui veut ou de celui qui court, c’est Dieu qui fait miséricorde. C’est vrai. C’est Dieu.
E-75 Donc aujourd’hui... Oh! Laissez ceci pénétrer profondément. Si aujourd’hui Dieu vous a appelé et que vous vous êtes séparé des choses du monde et que la glorieuse puissance de Dieu vous a sanctifié de ces choses, vous devriez être la personne la plus heureuse au monde. Il y avait des millions qui auraient voulu faire cela s’ils le pouvaient, mais ils ne le peuvent pas. Il ne leur est pas donné d’avoir cela. C’est aujourd’hui que l’église est appelée à sortir, à être séparée. C’est différent de ce qui se passait autrefois. Oui.
E-76 Quand les gens commencent à prier... Quand Israël s’est mis à prier, pour avoir un prophète, Dieu avait un prophète. Dieu avait un prophète tout le temps, car Dieu les a toujours devancés. Il avait un homme préparé, mais Il attendait que les gens se mettent à prier, que les gens aient besoin de cela.
E-77 Comme je peux dire que cela est le type d’aujourd’hui! Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, ce n’est pas d’un revivaliste. Ce n’est pas d’un autre homme qui soit envoyé à une grande organisation et qui puisse rassembler tous les groupes pour les organiser. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est d’un prophète envoyé de Dieu avec un Message qui condamnera le monde. Dieu peut avoir l’homme si seulement les gens sont prêts pour cela. Vous savez de quoi je parle. Il l’a peut-être quelque part dans le monde, mais les gens doivent en avoir besoin. Dieu ne vous enfonce pas simplement des choses à la gorge. Vous devez désirer cela. «Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.» C’est vrai.
E-78 Après que Moïse eut été reconnu, après que les gens plutôt avaient reconnu qu’ils avaient besoin d’un conducteur, ils se sont mis à prier. Ils ont commencé à prier Dieu de leur envoyer un conducteur ou quelqu’un qui les ferait sortir, Il leur a envoyé un homme, un prophète. C’était Son signe. Eh bien, si cet homme n’était pas un prophète, s’il s’était levé et avait dit: «Je suis un génie militaire», le... Israël avait le droit de douter de cet homme-là; en effet, Dieu en tout temps envoie sans faille un prophète. Mentionnez un temps dans la Bible où il n’y en ait jamais eu. C’est toujours un prophète qu’Il envoie avec AINSI DIT LE SEIGNEUR.
E-79 Même David lui-même, le plus grand génie militaire qu’Israël ait jamais eu, et pourtant David était un prophète. Certainement qu’il l’était. Il était le prophète David.
E-80 Il attendait que le peuple ait dans le coeur le désir d’entendre ce prophète qu’Il allait envoyer. Evidemment, un groupe qui disait avoir cela ne l’avait pas. Cela s’était avéré plus tard qu’ils n’étaient pas dans le vrai. Ils étaient tout simplement emballés par l’émotion, et la Bible dit que c’était une foule de gens de toutes espèces qui étaient partis avec eux. Qu’est-ce que cela a produit? Cela a suscité des troubles dans le désert. Et chaque fois qu’un phénomène surnaturel est accompli... Oh! J’aurais bien voulu enfoncer ceci comme il faut. Chaque fois que Dieu envoie quelque chose, il y a une imitation charnelle, grossière, qui l’accompagne, chaque fois, il y a toujours quelque chose qui est un semblant de foi par rapport à cela. Et les gens s’en accommodent bien. Mais un prophète authentique de Dieu reste avec l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il ne bougera jamais de ces Ecritures s’il est envoyé de Dieu.
E-81 Moïse s’en est tenu exactement aux Ecritures. Dieu a dit: «Je les ferai sortir.» Il a dit à Moïse: «Je t’ai envoyé faire un travail.» Moïse avait eu une expérience. Il avait rencontré Dieu. Il avait la Parole du Seigneur.
E-82 La raison pour laquelle Dieu envoie les prophètes, c’est qu’ils ont la Parole du Seigneur. La Parole du Seigneur vient aux prophètes. S’il n’a pas la Parole du Seigneur, ce qu’il n’est donc pas un prophète.
E-83 Il y a beaucoup d’imitations charnelles qui osent dire qu’ils sont des prophètes, tout au long des âges, mais ils s’éloignent toujours de la Parole du Seigneur. Mais un vrai prophète reste parfaitement fidèle à la Parole. Eh bien, n’oubliez pas cette déclaration. Un vrai prophète reste fidèle à l’AINSI DIT LE SEIGNEUR.
E-84 Jésus nous a avertis sur ce qui arrivera dans les derniers jours. Mais un–un vrai serviteur, le vrai prophète, ne manque jamais d’être fidèle à l’AINSI DIT LE SEIGNEUR.
E-85 Moïse était fidèle au Seigneur. Il était un signe. Il était un signe pour Israël, que leur jour de délivrance était proche, il était un signe pour l’Egypte que le jour de leur fin était proche. En effet, ils ont été noyés là dans la mer Rouge plus tard, toute l’armée de Pharaon. Ils étaient à la fin de leur puissance militaire. Et un prophète était un signe de la fin pour une nation.
E-86 Pensez-y. Combien Dieu est grand et combien Il opère dans la simplicité. Assurément, si les gens non instruits peuvent comprendre cela, les instruits le devraient. Si les esclaves dans le puits de bitume en Egypte pouvaient comprendre que c’était un prophète envoyé de Dieu et que l’heure était proche, à combien plus forte raison le palais de Pharaon devrait savoir cela. Mais c’est le genre qui ne le sait pas. C’est le genre qui rate toujours cela.
E-87 Et ce Moïse voyait au travers de ces fenêtres ces enfants d’Israël passer... Pour Israël... pour Pharaon, c’étaient des esclaves et des chiens. Pour Moïse, c’étaient les élus de Dieu. La Bible dit que Moïse a choisi, il a fait son propre choix, de supporter l’opprobre de Christ, le regardant comme une richesse plus grande que le plaisir du péché; en effet, il a eu la récompense.
E-88 Moïse savait que ce n’était pas de tripoteurs de boue, que c’était un peuple qui avait une promesse. Lui-même, il savait qui il était. Il ne pouvait pas le leur dire; eux devaient reconnaître cela d’eux-mêmes. Il savait lui-même ce qu’était l’oeuvre qu’il devait accomplir. Il savait que Dieu l’avait suscité dans ce but-là, mais il ne pouvait pas le leur dire. Et tant qu’ils étaient aveugles à cela, il ne s’est jamais révélé lui-même ouvertement jusqu’à ce que les gens aient reconnu cela. Alors, ils ont vu ce signe-là, et ils l’ont reconnu.
E-89 Il a dit: «Je donnerai un signe à Israël. Prends cette verge; change-la en serpent. S’ils n’écoutent pas cela, mets alors ta main dans ton sein, fais-la sortir; guéris-toi toi-même de la lèpre, alors ils croiront cela. Et après, s’ils ne veulent pas écouter cela, puise l’eau du Nil là-bas, déverse-la sur la terre aride, et toutes les eaux se transformeront en sang.» C’était un signe pour une nation. Les gens croiront cela quand... Ceux qui sont prêts à recevoir cela croiront cela quand ils verront le signe de Dieu en action. Mais la nation doit avoir autre chose. Il a donc donné à tout cela un signe.
E-90 Dieu a utilisé un homme, un homme humble, un prophète, pour servir de signe de la fin d’une condition qui sévissait là dans une nation. Ô Dieu, envoie-nous-en un autre! Suscites-en un autre. Et si le peuple de Dieu se met à prier pour cela, Il le suscitera. Ce sont les gens qui doivent ressentir ce fardeau-là. Ils doivent se réveiller. Ils doivent se rendre compte. Ils doivent savoir en quel jour nous vivons et quelle situation nous environne avant qu’ils se réveillent donc. Vous continuez simplement à vivre juste comme vous avez toujours vécu: «Je dois construire une nouvelle maison l’année prochaine. Je dois avoir une meilleure voiture que celle des voisins. Je dois faire ceci...» Oh! Trop absorbé par cela, alors que vous vous rendez compte, peu importe... C’est en ordre, mais vous devez vous rendre compte, frère, que toute cette affaire périra. Jésus a dit: «Ne craignez pas celui qui peut détruire le corps (la bombe atomique de la Russie)... Ne craignez pas celui qui peut réduire ce corps en poussière volcanique en quelques minutes, mais craignez Celui qui peut réduire le corps comme cela et jeter l’âme en enfer.» C’est ça.
E-91 Comme je disais à un médecin à l’hôpital, quand ma mère y était... Il vantait la grandeur de la science, d’intervenir sur divers organes du corps, de mettre un médicament là-dedans, et voir pourquoi cela tuerait un certain germe et épargner le germe de la vie. J’ai dit: «Cela est merveilleux. C’est bien chouette.» Je l’ai écouté un moment, mais j’ai dit: «Docteur, c’est bien. J’apprécie cela. C’est très bien. Je–je suis certainement reconnaissant à Dieu pour cela. Mais regardez, vous passez toute votre vie à chercher à trouver quelque chose de la création, mais pourquoi ne pas consacrer du temps à penser à Celui qui a créé cela? Qui a créé cela? Qui est celui qui l’a conçu? C’est Dieu qui l’a conçu. Combien plus grand est le Créateur par rapport à la création qu’Il a faite? Pourquoi mettons-nous trop l’accent sur la création, alors que nous ne pensons pas au Créateur qui a créé les cieux et la terre, qui a créé le corps et la vie, et qui peut détruire cela n’importe quand qu’Il le désire, car, ça Lui appartient?»
E-92 Ceci devient une chose plus merveilleuse sur laquelle travailler, le corps humain. Nous apprécions cela. Vous pouvez transplanter l’oeil d’un homme à un autre homme, prendre de toutes petites ficelles, faire sortir l’oeil de l’orbite d’un homme et le placer dans l’orbite d’un autre homme, et cet homme peut voir avec cet oeil-là. C’est une merveille.
E-93 Autrefois, quand une mère allait donner naissance à un enfant, et que le–l’enfant ne pouvait pas naître, à cause de sa constitution, que l’enfant ne pouvait pas naître, la maman et l’enfant mouraient tous deux. C’était vrai. Mais vous en entendez rarement parler; ça a changé, peut-être jamais. Mais aujourd’hui, on peut prendre cette mère-là, après qu’elle est déjà dans cet état-là d’avoir l’enfant, et–et si la... Quand la mère est même pratiquement au–au moment de la délivrance, elle... on peut amener cette mère-là dans une salle et lui donner un peu d’anesthésie et faire sortir cet enfant-là, avoir une–une–une naissance normale, faire sortir l’enfant. Nous apprécions cela.
E-94 Montrez-moi un seul système... Vous bouchez un tuyau ici quelque part dans les conduits d’eaux de la ville et observez ce qui arrive au tuyau principal. Il va exploser. Mais cependant, nous pouvons amputer une jambe, amputer un bras, et par le miracle de Dieu, Il laissera le sang contourner par une autre voie la deuxième fois, et cela passera par une autre voie pour sauver la vie de la personne. Qui peut faire ça? Dites-moi?
E-95 Vous coupez l’artère, vous coupez le conduit principal de l’eau ici quelque part, alors que cela est pompé dans un tuyau. Qu’est-ce que cela fera? Essayez-le une fois et voyez ce qui arrive. Il n’y aura pas d’autre issue de détour. Il doit y avoir en réaction une explosion vers le tuyau. Si Dieu n’avait pas créé un détour pour le sang, instantanément, une issue de secours vers le coeur, vous mourriez. Chaque fois que vous vous êtes blessé au doigt, d’un coup de couteau, c’était une mort instantanée. Chaque fois que vous vous blessez quelque part, cela a ouvert l’artère ou quelque chose comme cela, ça devrait être une mort instantanée. Vous vous amputez le doigt, vous seriez mort. C’est tout. Il y aurait en réaction une explosion dans votre coeur, et vous mourriez. Mais Dieu...
E-96 Maintenant, nous pensons que c’est merveilleux. Nous pensons... Cela est merveilleux, nous apprécions combien la science a... Ils peuvent rattacher ces artères et les empêcher de saigner. C’est tout magnifique. Mais Qui est Celui qui a conçu cela? Voyez, nous examinons à fond la création et nous en oublions le Créateur. Voyez? Nous regardons les choses naturelles et nous oublions toutes les–les choses spirituelles. C’est ce que nous faisons.
E-97 Maintenant, les prophètes de Dieu, ils sont... ils ont Sa Parole. C’est pourquoi les gens les croient. C’est pourquoi Dieu a dit à Moïse... Il a dit jadis dans Genèse, plusieurs fois dans Exode, tout au long: «S’il y en a un parmi vous qui est spirituel ou un prophète...» Eh bien, comment allons-nous savoir ces choses? Il a dit: «Quand il dira quelque chose et que cela s’accomplira, il dit une autre chose et cela s’accomplit, alors, croyez cela.» Voyez? C’est un signe. Il confie donc Sa Parole, non pas aux leaders, pas aux dictateurs, mais aux prophètes.
E-98 Khrouchtchev n’est pas un signe pour le monde. Non, absolument pas. Hitler n’était pas un signe pour le monde. Mais quelque part, à un lieu, Dieu a un humble prophète qui attend l’heure. C’est lui le signe. Il est le signe qui condamnera le monde et sauvera l’église: le prophète.
E-99 Elie était un signe en son jour, le prophète Elie, pour le... Il est un... Il était un signe de la Parole de Dieu, le jugement pour l’Egypte et la délivrance pour Israël s’ils voulaient croire en lui.
E-100 En cette époque-là d’Elie, pleine de péché, où tout Israël avait tourné le dos à Dieu, ils étaient retournés dans le péché. Ils avaient oublié l’ordre; ils avaient oublié qu’ils avaient été conduits par Dieu, que le Grand Jéhovah qui avait ouvert la mer Rouge et les avait fait sortir de l’Egypte, avec un grand prophète comme Moïse parmi eux. Ils avaient oublié cela. Nous oublions cela. Vous les méthodistes, vous oubliez John Wesley. Vous les luthériens, vous oubliez Martin Luther. Vous les baptistes, vous oubliez John Smith. Beaucoup parmi nous, nous oublions Charles Finney, le plus grand parmi eux tous.
E-101 On rapporte que quatre-vingt-dix-sept pour cent des convertis de Finney ont subsisté. Soixante-quinze pour cent de ceux de Moody ont rétrogradé en une année. Et ceux de Wesley, le groupe de la sainteté, ils rétrogradaient constamment. Mais Finney avait quatre-vingt-dix-sept pour cent. C’était un petit gars maigrichon et chauve qui s’avançait à la chaire et qui regardait l’assistance comme cela, et les hommes s’évanouissaient parce qu’il était resté dans le buisson un jour jusqu’à ce que le Saint-Esprit s’était emparé de lui. C’était ça. Il fut un signe de la fin, il y a de cela deux cents ans, de ce grand réveil que Wesley et les autres avaient eu, le jugement était en cours. Il fut un signe. Cette génération pécheresse...
E-102 Et comment Elie pouvait-il se tenir là, courageux et ferme, seul (Amen!), sans personne avec lui; mais il était le signe de Dieu. Les autres membres du clergé avaient suivi Achab dans leur modernisme. Ils étaient devenus modernes en cette génération-là. Mais comment le vieux Achab, ou... le vieux Achab et tout son grand bénéfice, il avait entraîné toute l’église dans le catho... pas le catholicisme, mais dans une histoire pratiquement identique, dans l’idolâtrie. Il les avait amenés au point qu’ils étaient devenus des bréchets. Les uns pouvaient adorer de cette façon-ci et juste de la liberté. «Vous pouvez faire tout ce que vous voulez», et ils en étaient arrivés dans ce genre de condition...
E-103 Et comment Elie s’est tenu là, hardi avec l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Ô Dieu, donne-nous de tels hommes. Il n’a pas eu peur de parler à Jézabel de sa condition. Il n’a pas eu peur d’Achab. Il n’a pas eu peur de commettre une erreur. Il s’est tenu là avec hardiesse, il s’est avancé vers Achab et a dit: «Même pas la rosée ne tombera, sinon à ma parole.» Amen!
E-104 Qu’était-il? Un signe pour cette génération pécheresse. Israël avait-il vu cela? Non. Ils se sont moqués de lui. Ils l’ont raillé. Il a prédit qu’il y aurait une sécheresse, qu’il y aurait–qu’il y aurait des ennuis, la faim, que les gens crèveraient de faim. Et il prophétisait avec hardiesse, se tenant seul avec l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il a dit: «Seigneur, ils ont tué tous les fidèles. Ils les ont tous exterminés. Je suis resté seul fidèle à Ta Parole.» Quel était le problème? La Parole de Dieu.
(105) Elie tenait à rester fidèle à la Parole. Il était un vrai prophète.
E-105 Les autres prophètes avaient dit: «Oh! Eh bien, ça ne change pas grand-chose. Jéhovah ne s’en soucie pas, vous savez.» Jéhovah s’en soucie effectivement. Cela doit être Sa Parole. Et Elie s’est tenu hardiment sur cette Parole-là avec l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Dieu lui a confié un petit secret un jour. Il a dit: «J’ai sept mille, Elie, pour qui tu es témoin ici. Ils n’ont pas assez de courage pour s’avancer et affirmer cela. Ils se cachent dans les buissons; mais cependant, dans leur coeur, ce sont Mes serviteurs. Ils n’ont pas fléchi les genoux devant Baal. Ils ont peur de faire cela, mais Je donne en toi un signe, et tu es un signe. Tiens-toi là et tiens-toi sur Ma Parole. Je prendrai soin de toi. Donne-leur un signe.» Alléluia! Que Dieu nous envoie pareille chose, qui sera un signe de la Parole de Dieu. Et chaque promesse que Dieu a faite sera soutenue dans cette personne-là, car il est un signe, un signe oublié.
E-106 Oh! Ils se disaient que puisqu’Achab était un grand roi et que toutes les nations avaient peur de lui, c’était assez bon. Mais Elie était un signe de la Parole. C’est un vrai prophète, un signe de la Parole. Alors, pendant qu’il était le signe de la Parole, ils n’ont pas cru en lui; ils n’ont pas eu besoin de lui.
E-107 Il était un signe pour la veuve quand Dieu l’a envoyé, depuis le mont Carmel, depuis le... du torrent de Kérith, Il l’a envoyé là-bas après qu’Il l’eut nourri par les corbeaux et que le torrent eut tari. Il est descendu chez cette veuve. Quel lieu où aller pour un prédicateur! Mais il y est allé, car Dieu lui avait dit d’y aller. Mais il est allé là et a dit: «Je lui ai ordonné de te nourrir.»
E-108 Elle devrait être un signe... Il devrait être un signe alors qu’elle était là, dehors, avec assez de farine pour préparer un gâteau à manger pour elle et son fils; assez de cruche pour... et assez d’huile dans la cruche pour avoir un peu de matière grasse qui va avec ça.
Elle a dit: «Je suis ici dehors, ramassant deux morceaux de bois.»
E-109 En ce matin chaud, venteux, affreux, alors que ce vieil homme au visage poilu, aux cheveux grisonnants qui lui pendaient dans le dos, s’est avancé là, sa tête chauve brillant, il s’est penché sur le portail et a dit: «Apporte-moi un peu d’eau à boire.» Et il a ajouté: «En plus, apporte-moi un morceau de farine dans ta main, un gâteau.»
E-110 Elle a dit: «Je n’ai pas assez de farine. Je suis sorti ici maintenant pour ramasser deux morceaux de bois pour préparer un petit gâteau pour mon fils. J’en ai juste assez pour en préparer un pour lui et moi. Nous allons manger cela, après quoi mourir.»
E-111 Il a dit: «N’aie pas peur, car AINSI DIT LE SEIGNEUR.» C’est l’homme dont nous avons besoin. Ce n’était pas: «Maintenant, cela peut arriver, soeur; cela peut arriver. Je ne sais pas.» Non, non! Elie était sûr. «AINSI DIT LE SEIGNEUR, ce tonneau ne se videra pas ni la cruche ne sera à sec jusqu’au jour où Dieu enverra la pluie sur la terre.» Amen! Vous y êtes. Cela devrait suffisamment lui servir de signe.
E-112 Elle représente l’église aujourd’hui. Après qu’Elie fut resté chez elle un petit temps... Elle avait un petit garçon. Celui-ci tomba malade. Sa maladie fut si grave qu’il ne resta plus de souffle en lui, il mourut. Qu’a-t-elle alors dit? L’église avait déjà vu ces signes. Mais quoi? Dès qu’un petit désastre s’abat, elle veut vite rejeter la responsabilité sur l’église pour cela. Elle voulait rejeter la responsabilité sur Elie. Elle a dit: «Toi, homme de Dieu, maintenant, tu es venu ici pour me rappeler mes péchés et ôter la vie à mon fils.»
E-113 Elie a pris le fils, il est monté dans le grenier où il dormait, là-haut, il l’a déposé sur son propre lit, il s’est étendu sur lui, et il a dit: «Seigneur Dieu (Alléluia!), renvoie l’âme de ce jeune garçon.» Et l’enfant ressuscita.
E-114 Il le fit descendre, et cette femme regarda l’enfant, et puis le regarda; elle reconnut alors qu’il y avait là quelque chose. Elle dit: «Par ceci, je reconnais que la Parole de Dieu est dans ta bouche.» Amen. Il était un signe pour cette veuve-là. Quand elle a vu la puissance de Dieu, qui vivifie ou qui peut tuer, ressusciter son enfant mort, elle a dit: «Par ceci, je reconnais que tu es un homme de Dieu.» Elle a reconnu ça. Aujourd’hui, les nations s’en moqueraient comme les gens l’avaient fait autrefois. Ils ne croiraient pas cela. Mais cette femme-là était mieux avisée. C’était là un signe, tout comme il était un signe pour avoir ressuscité son enfant mort. Ces prophètes sont toujours des signes de Dieu.
E-115 Quand Elie fut ensuite amené à une confrontation, il a dit: «Si Dieu est Dieu, servez-Le. Si Baal est dieu, servez-le.» Ne serait-ce pas un jour merveilleux pour Elie aujourd’hui? Si la politique est dieu, servez-la. Qu’avons-nous dans la politique? Qu’avons-nous fait? Nous n’avons qu’un tas de corruption. Nous n’avons rien, mais nous avons perdu chaque, pratiquement, chaque ami que nous avions dans les nations. Tenez, la semaine passée, nous avons perdu deux ou trois autres nations au profit du communisme. Nous imposons des taxes aux gens et nous leur prenons leur argent, et nous l’envoyons là nourrir ces gens-là et ils se tournent vers le communisme aussitôt qu’ils ont prospéré. C’est une hypocrisie. C’est vrai.
E-116 Nous confessons être chrétiens. Soyons alors comme des chrétiens; pas par la nourriture et des choses semblables. Cela a très peu; c’est–c’est... un homme généreux fera cela. C’est la religion; ce n’est pas le salut. Beaucoup de gens confondent la religion et le salut. La religion consiste à nourrir des veuves, des pauvres et autres; c’est ça la religion. Mais le salut, c’est la nouvelle naissance, naître de nouveau. C’est différent. La religion, l’islam est une religion. Il y en a beaucoup.
E-117 Maintenant, là-haut au mont Carmel ce jour-là, quand il a appelé à la confrontation, il a appelé Achab et des milliers de prêtres qui appartenaient au temple de leurs dénominations, il les a appelés au mont Carmel, il a dit: «Montez ici. Rencontrez-moi ici en haut. Je ferai face à tout le groupe.» Qu’a-t-il fait? Il avait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il n’avait pas peur. Il a dit: «Offrez un taureau et invoquez Baal. Que le Dieu qui répondra par le feu soit Dieu.»
E-118 Alors, toute la journée, depuis le matin jusqu’après le dîner, ils ont sauté sur l’autel; ils se sont fait des incisions, ils ont crié, ils ont hurlé. Elie faisait des va-et-vient, disant: «Criez un peu plus fort, peut-être qu’il est parti pêcher, ou quelque chose comme cela. Et il est occupé, ou quelque chose comme cela», car il avait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il était convaincu. Il avait la Parole de Dieu. Et, frère, soeur, de quoi de plus un homme peut-il avoir besoin, sinon d’une promesse de Dieu? Dieu a dit qu’Il le ferait. Comme Abraham, il a considéré que Dieu était capable d’accomplir ce qu’Il avait dit. Il savait que Dieu pouvait le faire, car Dieu l’avait dit.
E-119 Alors, il–alors, il leur a demandé de monter là, et ils se sont fait des incisions; ils ont hurlé et crié toute la journée jusqu’au temps de l’offrande du soir, alors Elie... Observez comment il s’y est pris. La première chose qu’il a faite, c’était rassembler les douze pierres. Dieu n’est pas divisé. Les dénominations divisent les églises, mais pas Dieu.
(120) Quelqu’un avait demandé: «Etes-vous chrétien?»
E-120 (121) «Je suis baptiste.» Eh bien, ce n’est pas plus que dire qu’il est un cochon.
E-121 (122) Il a dit: «Je–je suis méthodiste.» Eh bien, aux yeux de Dieu, ce n’est pas plus qu’être encore un cochon.
E-122 (123) J’ai dit: «Etes-vous chrétien?» Pour être chrétien, vous devez être comme Christ, avec la Divinité tabernaclant en vous, avec le Saint-Esprit comme Il était descendu le jour de la Pentecôte. Pas une émotion, mais je veux dire la véritable Pentecôte. Voyez? C’est vrai.
E-123 (124) «Je suis pentecôtiste»; «Je suis unitaire»; «Je suis–je suis de la trinité»; «Je suis...» Oh! la la! Ce n’est pas plus que dire que vous êtes quelque chose d’autre. Cela ne représente rien pour Dieu. Cela divise.
E-124 C’est ce qui se passe là parmi ces membres du clergé. Mais Elie a rassemblé ces douze pierres, montrant que Dieu est un seul Dieu au-dessus de tout; il les a rassemblées.
E-125 Quand il les a donc rassemblées comme cela, il a tué le taureau, il l’a placé là sur l’autel, sur les bois. Il a dit: «Maintenant, pour qu’on se rassure que ce n’est pas de l’imposture, allez me prendre douze tonneaux d’eau.» Et il a effectivement trempé ce bois-là. Oh! Alléluia! Il voulait montrer que Dieu était Dieu. Pourquoi? Il avait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il était un prophète. Il était la Parole de Dieu.
E-126 Par conséquent, en ce jour-là, s’ils disent qu’ils vous chasseront de l’église, ils feront ceci et autres, si vous êtes baptisé au Nom de Jésus, et toutes ces autres choses comme cela... du non-sens. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR.
E-127 L’autre soir, quelqu’un d’aimable m’a parlé, il m’a entouré de ses bras et a dit: «Frère Branham, a-t-il dit, j’aimerais vous poser une question.» Il a dit: «Si seulement vous faites des compromis sur cette petite chose dont vous parlez...»
J’ai dit: «Quoi?»
(128) Il a dit: «Tout ce baptême.» Il a dit: «Les églises de Chicago et de tout autour ont vraiment besoin de vous, mais elles redoutent que vous mentionniez cela.»

E-128 J’ai dit: «Assurément que je le mentionnerai. Certainement que je le mentionnerai.»
«Elles disent... Eh bien, c’est l’unique chose qu’elles ont contre vous.»

E-129 J’ai dit: «Elles ne sont donc pas contre moi; ce n’est pas moi qui l’ai dit; c’est Dieu qui l’a dit. Je défie n’importe laquelle parmi elles de venir prouver que cela est faux.» Voyez?
E-130 (129) Il a dit: «Eh bien, vous voyez, vous–vous devriez vous mettre d’accord et avoir communion.» C’est la même chose qu’ils voulaient qu’il fasse, Achab. Dieu ne fait pas de compromis. Non, absolument pas. Il ne fait pas de compromis.
(130) Il a dit–Il a dit: «Maintenant, Frère Branham, j’aimerais vous poser une question. Est-ce que l’Ange du Seigneur...» Il a dit: «Nous croyons tous l’Ange du Seigneur. Est-ce l’Ange du Seigneur qui vous a dit ça?»
E-131 Et j’ai dit: «Peu m’importe ce que l’Ange du Seigneur dirait. Si c’est un ange du Seigneur, c’est ce qu’il dira. Mais s’il disait autre chose, ça ne serait pas l’Ange du Seigneur.» J’ai dit: «Peu importe ce qu’un ange, ou n’importe qui d’autre disait, Paul a dit: ‘Mais quand un ange du Ciel annoncerait un autre Evangile, qu’il soit anathème!’»
E-132 Les anges et tout le monde ici... Quelque chose de charnel, d’enflé pour parler des anges... John Smith, Brigham Young et tous ces autres cultes des adventistes, et tout le reste, ils voient toutes sortes de choses semblables, mais c’est toujours contraire à la Parole. Mais Dieu soutient Sa Parole. C’est Sa Parole.
E-133 J’ai dit: «C’est la Parole du Seigneur. Assurément, tout ce que j’ai jamais su m’a été enseigné par Lui. Je n’ai jamais fréquenté un séminaire ou une école. Cela vient de Lui.» Mais j’ai dit: «Si c’était contraire... Si c’est contraire à Cela, je ne croirai pas en Lui, car c’est... La Parole de Dieu vient en premier; tout le reste est un mensonge.» La Parole de Dieu, restez-Y fidèle.
E-134 Quand donc Elie a fini, il a complètement trempé ces rondins avec douze tonneaux d’eau, il a déversé cela là-dessus. Il s’est avancé là tout aussi calme que possible. Pourquoi? Dieu ne peut pas mentir. Dieu le lui avait dit. Il a dit: «Seigneur Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, que l’on sache aujourd’hui que Tu es Dieu, que je suis Ton serviteur, et que j’ai fait ceci suivant Ton ordre, car c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. J’ai fait ceci parce que Tu m’as ordonné de le faire, car c’est conforme à Ta Parole. Que l’on sache maintenant que Tu es Dieu.» Alors, le Feu du Seigneur descendit, consuma le sacrifice, les rondins trempés d’eau, lécha les rochers, et tout le reste, et emporta tout. Alors, Israël s’écria, les sept mille: «Dieu est Dieu.»
E-135 Elie... Oh! Que c’est beau de voir ce petit corps frêle, décharné, tout ridé, avec ce petit morceau de bois en main, une petite cruche d’huile suspendue à son flanc, drapé dans une peau de brebis. Eh bien, on le mettrait en prison aujourd’hui s’il passait dans la rue. Mais on laisse les femmes porter des shorts, mais ils ne le feraient certainement pas (Voyez?), comme certains de ces... Ainsi donc... Mais ici, ils... ici, il descend de là, de la colline avec ce bâton...
E-136 Eh bien, le mont Carmel n’est pas un petit–un petit espace vide situé en plein désert, c’est une grande montagne. Ça forme un angle comme ceci, ça monte au sommet et ça donne vers la mer. Elie et Guéhazi ont couru jusqu’au sommet. Et Elie s’est prosterné sur son visage là et s’est mis à crier à Dieu, son dos tourné vers l’ouest, vers le soleil. Trois ans et six mois, il n’était même pas tombé de rosée. Il a dit à Guéhazi: «Va regarder et vérifie si tu vois quelque chose, un nuage là au-dessus de la mer.»
(137) Il s’est tenu sur cette montagne, regardant dans cette direction-là, il a dit: «Je ne vois rien.»

E-137 Il est resté là même. «Dieu, puisque ces gens se sont repentis, puisque ces gens sont revenus à Toi, puisqu’ils sont prêts à se débarrasser de tout ce non-sens et à revenir à Ta Parole, alors, Tu es Dieu pour exaucer Ta Parole.»
E-138 Laissez-moi répéter la même chose aujourd’hui. Prenez ces dénominations et brisez-les. Oubliez ces divergences dénominationnelles et laissez les gens revenir à la Parole de Dieu, à la ligne de démarcation; je vous prouverai qu’il existe un Dieu qui peut encore répondre par le feu.
E-139 Quand les gens invoquent Dieu...?... réclameront une personne. Que les gens réclament un prophète, Dieu en mettra un sur la scène. Je défie les nations de faire cela. Tombez sur votre face et invoquez Dieu qu’Il envoie un libérateur, et observez ce qui arrive. Faites-le juste une fois. Dieu exaucera. Dieu le fait toujours.
E-140 Il s’est prosterné et a dit: «Ô Dieu, accorde que cela se passe aujourd’hui. Ces gens étaient autrefois contre Toi. Ces gens étaient divisés dans toutes sortes de dénominations là. Mais aujourd’hui, Tu t’es manifesté. Tu es Dieu. Et les gens ont dit: ‘Chassez les Baals. Et j’ai tué ces milliers de prêtres. Ils ne sont pas là maintenant, Seigneur. Tous les obstacles sont ôtés, les petites barrières qui nous séparaient.»
Un méthodiste aimerait venir adorer avec les baptistes; les baptistes aimeraient venir avec les pentecôtistes, ceux qui sont sincères au fin fond du coeur, ces sept mille fidèles; mais ils ne peuvent pas faire cela. S’ils le font, ils seront boutés d’un coup de pied hors de leurs églises. Certains d’entre eux ne s’en soucient pas; ils viennent malgré tout. C’est vrai.
E-141 Mais qu’ils brisent tous ces préjugés, qu’ils se rassemblent et disent: «Nous allons oublier tous ces credos ici, et les catéchismes et tout ce que nous lisons, que nous retournons à la Parole de l’Eternel.» Observez ce qui arrivera après. Dieu leur suscitera un prophète (Il le fera certainement.) qui le leur fera descendre du coup, s’ils sont prêts à recevoir cela. Premièrement, ils doivent prier. Dieu attend.
E-142 N’est-ce pas étrange que Dieu veuille que les gens aient un rôle à jouer dans cela? Quand Jésus a regardé la moisson, Il a dit: «La moisson est mûre, mais il y a peu d’ouvriers. Priez le Maître de la moisson (C’était Lui.), priez-Moi, d’envoyer des ouvriers dans Ma moisson.» C’est un rôle qu’il vous faut jouer. Dieu attend que Son Eglise L’invoque. C’est ce qu’Il a toujours fait. Dieu attend aujourd’hui que les gens réclament que Son serviteur entre en action. Et le serviteur ne peut entrer en action avant que les gens prient.
E-143 Israël ne pouvait pas entrer en action là avec des signes et des prodiges avant qu’ils tombent sur leur face et prient pour un libérateur. Dieu avait Son libérateur. Dieu avait un prophète qui attendait là dans le désert, Il l’a gardé là pendant quarante ans, attendant qu’ils se mettent en ordre pour prier. Mais dès qu’ils se sont mis en ordre et qu’ils se sont mis à prier, alors Dieu a envoyé le libérateur. Dieu fera la même chose aujourd’hui, si seulement les gens s’assemblent, se mettent à prier. Exact.
E-144 Il était un signe pour ces faux prophètes et pour Achab, qu’il était serviteur de Dieu. Il était un prophète de Dieu. Puis, il était aussi un signe pour Israël qu’il pouvait fermer les cieux ou ouvrir les cieux à volonté. Il l’était assurément. Montrez-moi quelqu’un qui peut fermer les cieux. Montrez-moi quelqu’un qui peut ouvrir les cieux à part Dieu. Et la Parole de Dieu... ou la Parole de Dieu est avec les prophètes.
E-145 Michée, un signe pour Josaphat... Michée était un signe pour Josaphat, que Dieu garde un vrai prophète sous la main.
E-146 Maintenant, remarquez. Il avait quatre cents prophètes, Achab. Et il a fait venir ces quatre cents prophètes. Et d’un commun accord, ils lui ont dit... Et pourtant, au fond du coeur de Josaphat, un homme de Dieu, il savait que quelque chose clochait. Il savait que quelque chose clochait. Il a dit: «N’en avez-vous pas un autre?», après les quatre cents qui se tenaient là.
E-147 Il a dit: «Voici tous les prophètes, les prophètes de Jéhovah. Il y a les–les méthodistes, les baptistes, les presbytériens, les unitariens et, oh! la la! les trinitaires et toutes sortes. Nous les avons tous ici. Et d’un commun accord, ils disent que celle-ci est la nation la plus grande qui existe. «Nous n’avons rien à craindre», comme un petit garçon qui sifflote dans le cimetière, vous savez, alors qu’il est effrayé. Ne vous en faites pas.
Il a dit: «Mais n’en avez-vous pas un autre?»
Il a dit: «Oh! Si, il y en a un autre ici, mais, a-t-il dit, je le hais.» (Voyez?) Il a dit: «Il parle toujours en mal de ce pays-ci. Il dit toujours que quelque chose de mal va nous arriver.»
E-148 Josaphat a dit: «Je–j’aimerais l’écouter.» Oh! Oui. Qu’était-il? Un signe. Peu importe le nombre d’organisations ou de dénominations, Dieu a toujours un prophète qui reste fidèle à la Parole.
E-149 Josaphat savait qu’Achab était déchu, car ce vrai prophète, Elie, qui avait été un signe pour les nations, avait dit: «Les chiens lècheront ton sang.»...?... C’est exact. Il savait que cela allait venir sur Jézabel et lui. Il le savait. Voyez?
E-150 Alors, Michée–Michée a dit que... Ils sont allés vers lui et ont dit: «Maintenant, je vais te dire quoi, si tu veux entrer dans l’association prochainement, je vais te dire ce que tu as à faire: Accepte simplement que tous ces prédicateurs sont dans le vrai. (Voyez?) Dites-lui: ‘Monte ici.’» Et il a dit: «Sois seulement d’accord.» Il a dit: «Je vais te dire ce que nous allons faire. Nous allons faire... Nous allons veiller à ce que tu entres dans notre organisation, si seulement tu fais cela (Voyez?), si seulement tu fais des compromis sur un peu de ces choses ici dont tu parles. Tu vas–tu vas simplement t’accorder avec eux, et tu vas marcher avec eux.»
Ha, ha. Pouvez-vous vous imaginer un vrai prophète de Dieu s’éloigner de la Parole de Dieu? Pouvez-vous...
Eh bien, ces hommes ont dit: «Mais nous avons eu une vision», ces quatre cents prophètes. «Nous savons. Nous sommes des prophètes. Nous savons, car nous sommes des prophètes.»
E-151 Michée a dit: «Je ne doute pas que vous ayez eu une vision. Je n’en doute pas du tout, ce que vous avez vu en vision. Mais elle n’est pas conforme à cette Parole-là.» Amen. Il a dit: «J’ai aussi eu une vision.» Amen. Oh! Miséricorde! Il était un signe. Il était un signe. Il a dit: «J’ai eu une vision, et j’ai vu Israël dispersé sur la colline sans berger.»
E-152 Et ce grand surveillant, l’évêque s’avança et le gifla à la bouche, et dit: «Par où est parti l’Esprit de Dieu quand Il est sorti de moi?»
Il a dit: «Tu le verras quand tu seras en prison. Tu le verras.»
Il... Achab a dit: «Mettez ce gars en prison, nourrissez-le du pain et donnez-lui à boire des eaux d’affliction.» Il a dit: «Quand je reviendrai en paix, a-t-il dit, je m’occuperai de lui.»
E-153 Le brave Michée se tenait là avec l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il a dit: «Si jamais tu reviens, Dieu ne m’a pas parlé.» C’est ça. Qu’était-il? Il était un signe, en tant que prophète de Jéhovah, le prophète de Dieu reste fidèle à la Parole de Dieu.
E-154 Si vous avez un prophète qui dit que vous devriez être baptisé dans les titres de Père, Fils et Saint-Esprit, c’est un faux prophète. Si vous dites qu’il y a un prophète parmi vous qui dit qu’il y a trois dieux, c’est un faux prophète. Il n’y a aucun passage des Ecritures pour rien de cela. C’est vrai. Mais un vrai prophète de Dieu restera fidèle à cette Parole-là.
(155) Et si cette vision est contraire à cette Parole-là, il n’est pas un vrai prophète envoyé de Dieu.
E-155 Nulle part dans la Bible personne n’a jamais été baptisé dans le titre de Père, Fils et Saint-Esprit.
E-156 Regardez Paul là en prison, un petit Juif au nez crochu, chauve, étendu là, il avait passé vingt ans dans une prison romaine. Il a écrit ces Epîtres. Eh bien, que pensez-vous que les femmes prédicateurs avaient pensé de Paul quand il disait: «Que les femmes se taisent dans les assemblées; je ne leur permets pas de parler»? Je m’imagine qu’elles avaient vraiment pu essayer de le convaincre. Que pensez-vous que ces évêques se sont dit, ces évêques, quand ils ont dit toutes ces autres choses: «Arrêtez cette histoire, et ceci, tout ceci, cela... (Paul, leur parlant...) Qui est ce gars après tout, ce gars qui est là en prison?» Mais il avait rencontré Jésus. Il savait de quoi il parlait. Et de ce même groupe-là, après la mort de Paul, ils ont finalement formé un groupe d’évêques et de gens de haut rang, au Concile de Nicée, et c’est cela qui a formé l’Eglise catholique, quand ils se sont éloignés de la Parole de Dieu. C’est là que s’est introduit le Père, Fils et Saint-Esprit. Je défie quiconque, n’importe où, n’importe quelle nation, d’en prouver le contraire.
E-157 AINSI DIT LE SEIGNEUR, le baptême administré en utilisant le titre de Père, Fils et Saint-Esprit est faux. AINSI DIT LE SEIGNEUR, j’ordonne à chacun de vous, ici ou là où on écoute les bandes, qui n’a pas été baptisé au Nom de Jésus-Christ, de se faire rebaptiser au Nom de Jésus-Christ.
E-158 Paul, dans Actes 5.9... ou 19.5, a dit: «Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru?»
(159) Ils ont dit: «Nous ne savons même pas qu’il y ait un Saint-Esprit.»
Il a dit: «De quel baptême avez-vous donc été baptisés?»
E-159 (160) Ils ont dit: «Nous avons été baptisés.» Mais pas du baptême chrétien. «Père, Fils et Saint-Esprit», ce n’est pas le baptême chrétien. Aucun chrétien n’a jamais été baptisé comme cela dans la Bible ou des centaines d’années après la Bible. C’est un credo catholique et non une doctrine chrétienne. Montrez-moi dans la Bible. C’est une–c’est une fraude. C’est l’oeuvre des démons. Je ne veux pas dire que les gens qui sont baptisés comme cela le sont. Dieu a là aujourd’hui plus d’une personne qui n’est pas mieux avisée.
E-160 Mais l’heure est arrivée. Nous devons retourner à la Parole si nous nous attendons à ce que Dieu opère aujourd’hui comme Il avait opéré jadis.
E-161 Je disais à ma mère, alors qu’elle se mourait... avant sa mort, j’ai dit: «Maman, quand je suis devenu un chrétien, encore un jeune homme, je me suis mis à chercher et j’ai trouvé. J’ai su que Dieu existait à partir des visions, vous savez, et des choses qui sont arrivées tout au long de la vie.» J’ai dit: «J’ai vu ensuite que l’Eglise catholique disait: ‘C’est nous l’église. Ce que la Bible dit ne change rien; nous croyons que cela est vrai; mais c’est nous l’église. Ce que nous disons, Dieu le lie au Ciel.’ Ainsi donc, ils s’y prennent de cette façon. Ça, c’est un seul corps. Les luthériens ont dit: ‘Ils sont en erreur; nous croyons cela comme ceci.’ Les baptistes disent: ‘Ils sont tous en erreur; nous croyons cela comme ça.’ Et il y a des centaines de ces corps.» Eh bien, comment pouvez-vous donc avoir foi? Lequel parmi eux est dans le vrai?
(162) Il n’y a qu’une seule chose vraie. Je ne le savais pas en ce moment-là.
E-162 J’ai dit: «Maman, je suis revenu à la Bible et j’ai découvert la voie de ces premiers apôtres, le genre d’église qu’ils avaient, comment ils enseignaient, et les choses qu’ils faisaient. J’ai fait cela exactement comme eux le faisaient, tel que la Bible le disait; et j’ai eu les mêmes résultats.» Amen! Permettez-moi l’expression: «Mais la–la qualité se révèle à l’usage.» C’est vrai. On a eu les mêmes résultats qu’eux. Oui.
E-163 Vous ne pouvez donc pas vous fier en quelque chose qui offre neuf cents différentes voies d’accès comme ceci et comme cela. J’ai finalement découvert dans la Bible que Jésus Lui-même a dit que si quelqu’un retranche une Parole ou change Cela dans ce Livre, n’importe qui qui ajoutera n’importe quoi à Cela, ou qui retranchera quelque chose de Cela, sa part sera retranchée du Livre de Vie. Il a montré qu’il avait son nom bel et bien là, mais qu’il serait retranché.
E-164 Oh! Il nous faut revenir à cette Parole. «Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne faillira point.» Oui, oui. «Que toute parole d’homme soit considérée comme un mensonge et la Mienne comme la Vérité», a dit Jésus. Restons fidèles à la Parole. Oui. Oh! la la! Oui.
E-165 Josaphat sait que Dieu garde un véritable et authentique prophète qui est fidèle à Sa Parole et qui ne fera pas de compromis Là-dessus. Non, absolument pas.
E-166 Il était resté bien fidèle à Cela, quatre cents contre lui avec leurs prophéties aussi, mais la sienne était la Parole de Dieu accompagnée du même signe et autres.
(166) Et je le dis aujourd’hui, ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est d’un homme, un prophète, qui se lève parmi nous, qui restera fidèle à la Parole de Dieu peu importe ce que quelqu’un d’autre dit ou peu importe ce que dit la dénomination.
E-167 Michée n’avait pas de collaboration. Moïse n’avait pas de collaboration. Noé n’avait pas de collaboration. Aucun d’eux n’avait uniquement... n’avait donc de collaboration. Tous étaient contre eux. Mais ils sont des signes dans ces mauvais jours avant que Dieu envoie le jugement. Et Dieu tient Sa Parole et Il veut que Sa Parole soit gardée par Son peuple. Gloire au Seigneur!
Maintenant, on tend vers la fin, encore quelques minutes maintenant. Maintenant, écoutez attentivement.
E-168 Il y eut un homme envoyé de Dieu, son nom était Jean, un signe prophète. Avant donc que Jésus vienne sur la terre pour se manifester, Il a envoyé un prophète avant Lui. L’a-t-Il fait? Il a envoyé un prophète. L’Elie de l’Ancien Testament, sa venue avait été annoncée par une prophétie, qu’il viendrait, avec la puissance d’Elie, de l’Ancien Testament. Il devait être un signe prophète, que Jésus venait, qu’un Messie devait venir.
E-169 Et quand Jean est sorti du désert, il était un signe que le Messie était en route. Quand Jean est apparu, Israël aurait dû savoir par leurs prophètes... C’est là que les gens ratent la chose. Ils ne croient pas leurs prophètes. Ils ne croient pas–ils ne croient pas que ce que Pierre avait dit le jour de la Pentecôte était vrai. Ils ne croient pas que c’est vrai. Ils ne croient pas que ce que Paul a dit, qui est la même chose que ce que Pierre avait dit, il a dit: «Si un ange du Ciel prêche une autre Parole, qu’il soit anathème.» Ils ne croient pas cela. Voyez? Ils ne croient pas cela. Et ils n’avaient pas cru leurs prophètes. S’ils avaient connu, ils auraient su qu’Esaïe avait dit qu’il y aurait une voix de celui qui crie dans le désert de préparer le chemin devant l’Eternel. Ils auraient su cela. Il était un prophète, un prince parmi les prophètes. Il le leur avait dit, mais ils n’avaient pas cru cela. Non, non. Il a dit: «Le Messie vient.»
E-170 Cet homme était un homme envoyé de Dieu. Ô frère! Il n’avait pas de disciples. Dieu lui a donné des disciples, un petit troupeau juste comme Il l’avait fait avec Elie. Il lui a donné ses disciples. Il n’a pas reçu cela d’une organisation politique. Il a prêché la Parole, il est resté fidèle à la Parole de Dieu, et Dieu lui a donné un petit troupeau. Elie était resté fidèle à la Parole de Dieu. Dieu lui a donné un petit troupeau.
E-171 Cet homme n’avait pas de collaboration. Il n’avait pas de disciples, pas de collaboration, il n’était membre d’aucune dénomination, il ne demandait rien, il n’avait peur de rien. C’était Jean. Pourquoi? Il était un homme envoyé de Dieu. C’est la raison pour laquelle il a subsisté. Il était l’Elie se tenant là pour prouver aux gens que le Messie venait. Il a dit: «Je suis la voix de celui qui crie dans le désert, comme dit le prophète Esaïe. Préparez-vous à rencontrer l’Eternel.»
E-172 Ces pharisiens et ces sadducéens se tenaient là et ils se disputaient sur leurs manteaux et autres. Juste pendant qu’ils se disputaient et s’affairaient là-dessus, le Messie est passé en plein milieu d’eux.
E-173 Jean a dit: «Voici, Il est là.» Alléluia!
Observez-Le. Il ne L’a pas présenté. «Il est là. Il se tient juste parmi vous maintenant.» A ce moment-là, les cieux ont rugi, Jésus est entré dans l’eau, et Jean a témoigné avoir vu l’Esprit de Dieu descendre sous forme d’une colombe, et une Voix s’est écriée: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui Je prends plaisir de demeurer.» Oh! la la!
E-174 Jean a dit: «Maintenant, je dois diminuer, Lui doit croître. Oh! Quel prophète! Un signe pour Israël. Oui, oui.
E-175 Il était un homme envoyé de Dieu, même si son père était un sacrificateur. Oh! Oui. Son père Zacharie était un sacrificateur. Mais, avez-vous remarqué, Dieu n’a pas laissé ce prophète-là s’embrouiller avec leurs organisations. Son père l’aurait amené à l’institut théologique, vers la grande dénomination Unetelle, il aurait fait de lui un bon ministre, vous savez, il aurait été complètement formé et il lui aurait donné beaucoup d’histoires qu’il ne devrait pas avoir. Mais Dieu n’a pas permis que son âme soit contaminée. Comprenez-vous? Il ne pouvait pas laisser cet homme-là s’embrouiller avec les organisations. Il n’était membre d’aucune d’elles, pas de secte: Pharisien, sadducéen, ou hérodien, ou je ne sais quoi ça pouvait être. Dieu n’a pas permis cela.
E-176 Il avait eu une naissance étrange. Il était un enfant étrange. Il était un prophète. Son papa était un sacrificateur, mais Dieu ne lui a pas permis de s’embrouiller avec toutes leurs religions hypocrites de pharisien et autres. Qu’a-t-il fait? Il l’a amené au désert et Il l’a formé au désert. Quelle formation! Amen! Il l’a formé par l’expérience. C’est la meilleure. Connaître Dieu...
E-177 Quand il en est sorti, il savait exactement quelle était sa commission. Et Dieu a confirmé cette commission-là. Où avait-Il confirmé cela? A la rivière. Or, si vous pouvez faire deux plus deux donnent... A la rivière... Il a dit: «Je suis la voix de celui qui crie dans le désert; préparez le chemin du Seigneur, aplanissez Son sentier.»
E-178 Jean, un homme envoyé de Dieu, Dieu n’a pas permis qu’il soit contaminé avec cela. Il l’a formé dans le désert, par Dieu. Il l’a formé, non pas dans leurs écoles, pas selon leur théologie. S’il l’avait fait, il aurait été tout endoctriné avec des histoires comme cela, issues des écoles aujourd’hui, toutes sortes d’écoles, pas seulement celles des presbytériens, des baptistes, des méthodistes, mais les écoles pentecôtistes, elles sont tout aussi mauvaises, n’importe lequel de ces instituts théologiques en produit là. Oh!
E-179 Sa venue... Il a annoncé que l’esprit d’Esaïe... Sa venue, la venue de Jean a été prédite dans les Ecritures. Esaïe 40.3 dit: «J’enverrai Mon messager devant Moi... préparer le chemin...» Ou, c’était Malachie 3. Il est dit... Malachie 3 dit qu’Il enverrait Son messager devant Lui. Le prophète, le dernier prophète a parlé de lui. La dernière chose qui a parlé de lui. Rappelez-vous, le dernier Livre de l’Ancien Testament a dit qu’Elie viendrait aux enfants d’Israël avant que le Messie se manifeste.
E-180 Etes-vous prêts? Le dernier Livre de la Bible, Apocalypse, nous montre que Son retour aura lieu dans les derniers jours pour l’Eglise des Gentils, un signe. Oh! Comme ils manquent cela. Il a prophétisé de revenir juste avant la grande Seconde Venue du Seigneur. Dans Malachie chapitre 4 et dans Apocalypse aussi chapitre 3, il nous dit qu’Il sera ici dans les derniers jours, le même qui se tiendra à la brèche pour les gens avec un petit troupeau que Dieu lui donnera. Il viendra dans les derniers jours. Dieu l’a dit. Il sera un signe pour cette nation des Gentils, que son temps à elle n’est plus.
E-181 Et rappelez-vous, quand il apparaîtra sur la scène, le temps sera proche. Prions que Dieu l’envoie. Le temps est proche. Aussitôt que son ministère sera terminé, le Messie se manifestera.
E-182 Aussitôt que ce quelqu’un de grand viendra dans les derniers jours, qu’il terminera son ministère, le Messie se manifestera. Il en sera ainsi. Le temps est proche, nous ferions donc mieux de prier. Vous feriez donc mieux de vous mettre à prier.
E-183 Son signe donné par Dieu à son âge prouvera ce qu’Il est. Tout le monde le saura. Dieu confirmera cela. Il accomplira par lui des signes et des prodiges comme cela n’a jamais été accompli sur la terre. Je ne veux pas parler des secousses, des tremblements, des parlers en langues. Il reviendra avec la Parole de Dieu comme cet homme l’avait fait. Pourquoi? Sa venue est prophétisée dans Malachie 4 et Apocalypse 3, il viendra donc. Rien ne va l’arrêter; il vient (Amen!); il sera ici. Amen. Que les gens tombent sur leur face aujourd’hui et se mettent à crier à Dieu et qu’ils observent ce qui arrive. Vous le verrez apparaître avec puissance. Oui, oui.
E-184 Selon les Ecritures, son message signe sera de ramener... Quel sera son... Comment le reconnaîtrons-nous? Comment saurons-nous que c’est le bon?
E-185 Vous savez, Israël a demandé cela une fois là dans Deutéronome, chapitre 20, verset 20, je pense que c’est ça. Il a dit: «Comment reconnaîtrons-nous que celui-ci est le bon? Comment le reconnaissons-nous?» Dieu nous dit que nous le reconnaîtrons. Qu’est-ce qu’il fera? Il ramènera les coeurs des enfants au Message originel de la Pentecôte, du début.
E-186 Oh! la la! Un signe passé inaperçu, un vrai signe, et ils manquent cela. Ils le manquent toujours. Retournez à la vraie Eglise, au vrai Message.
E-187 Il se tiendra seul contre les dénominations, courageux et sans peur avec l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il ne fera des compromis avec aucune dénomination; il n’aura rien à faire avec aucune. Il ne ménagera rien. Il sera tout droit sur la Parole, AINSI DIT LE SEIGNEUR. Dieu confirmera son ministère par des signes et des prodiges, une grande révélation de la Parole, et Il l’apportera aux gens. Quel jour est proche! Comme... Il se tiendra comme Pierre et Jean l’avaient fait comme... le jour de la Pentecôte. Après la Pentecôte, où ils furent remplis du Saint-Esprit, ils furent baptisés là, ils se sont tenus dans le prétoire du sanhédrin, ils se tenaient là avec tout le courage possible pour s’y tenir. On leur a dit: «Nous vous interdisons d’enseigner encore au Nom de Jésus.»
E-188 Il a dit: «Est-ce bien pour nous de vous écouter ou d’écouter Dieu? Jugez-en vous-mêmes.» Des hommes du peuple sans instruction. Amen! ... de Dieu. Ils étaient des prophètes. Ils étaient des prophètes oints de Dieu. Ils étaient les signes du Saint-Esprit. Ils étaient des prophètes. Ils savaient.
E-189 Ils étaient juste comme Jean. Ils ont été là à la Pentecôte, et ils avaient trouvé quelque chose. Ils n’étaient pas comme la plupart de nos prédicateurs aujourd’hui, prétentieux, se vantant de la grande organisation que nous avons, du nombre que nous avons dans nos grands groupes. «C’est nous qui sommes une grande organisation. C’est nous qui faisons une grande oeuvre missionnaire.» Oh! Miséricorde! «Oh! Nous avons de plus grandes foules que tous les autres.» Qu’est-ce? C’est une attraction politique. J’aimerais que vous écoutiez attentivement pendant les deux ou trois prochaines minutes.
E-190 Une attraction politique... Certainement, j’ai dit quelque chose il y a quelques minutes, vous savez de quoi je parle. Un signe qui a été prophétisé, je l’ai laissé de côté, je l’ai laissé entre vos mains. Voyez? Eh bien... Non seulement vous ici, mais ceux qui écouteront, c’est entre vos mains. Faites-en tout ce que vous voulez. Priez et voyez Dieu entrer en scène. Voyez-Le accomplir Sa Parole. Il attend.
E-191 Quand les bombes atomiques, alors que les gens au Pentagone ont peur, ils ne savent que faire, des signes mystiques dans les cieux, des soucoupes volantes, et tout, que Dieu a prédit, il est temps que cet Elie-là (Il est quelque part.) se lève sur la scène.
E-192 Que les gens, que ce petit troupeau, ce petit reste, que Dieu lui donnera, que ce petit reste se mette à invoquer Dieu et voyez ce qui arrive. Il y aura une confrontation à l’échelle nationale. Il y aura une puissance qu’on n’a jamais vue auparavant. Le problème en est que cette fois-ci, ça va alors être trop tard pour eux. Les portes seront fermées. Rappelez-vous donc, nous sommes au temps de la fin. Priez.
E-193 Regardez aujourd’hui ce que nous appelons ministère. Qu’avons-nous? (Maintenant, pour terminer, j’aimerais dire ceci.) Qu’avons-nous? Nous n’avons rien. Certains de nos plus grands conducteurs, nos plus grands évangélistes... L’un de nos grands évangélistes a dit: «Si je peux voir dix pour cent de mes convertis tenir ferme une année, je serai très reconnaissant.» Alors qu’en remontant pas plus loin qu’à Finney, il avait quatre-vingt-dix-sept pour cent de siens. Paul avait cent plus des centaines, des centaines plus des centaines. Quelqu’un était sauvé, et il était tellement rempli, frère, qu’il allait en parler à quelqu’un d’autre. Celui-ci en parlait à quelqu’un d’autre. Celui-là en parlait à quelqu’un d’autre, et ils se rangeaient par millions. Pourquoi? Ils avaient quelque chose. Ils étaient sur la Parole.
E-194 Aujourd’hui, nous ne pensons qu’à de grandes foules. Qu’est-ce? C’est une organisation politique. Si nous venons, un grand évangéliste arrive dans une ville, qu’est-ce qui se passe premièrement? Un groupe d’hommes. Et si... Tous les méthodistes, les baptistes, les presbytériens, eux tous, ils constituent un petit groupe qu’ils... «Il ne peut prêcher que ceci; il ne peut pas prêcher cela; il ne peut pas prêcher ceci; mais il peut prêcher cela.» Qu’avez-vous? Et ils s’avancent là...
E-195 Des femmes (Je parle des pentecôtistes.), des femmes qui vont là, elles viennent à l’autel... Elles se mettent à implorer...
E-196 J’ai toujours été contre un appel à l’autel. Et je ferais tout aussi mieux de le dire. Je n’y crois pas. Cela n’existe pas dans la Bible. Comment un homme peut-il venir si Dieu ne l’appelle pas? Vous ne pouvez pas l’en empêcher. Vous n’avez pas à forcer quoi que ce soit si Dieu l’a appelé. L’appel à l’autel est une conception méthodiste. C’est vrai. L’appel à l’autel... On s’empare d’eux et on dit: «John, tu sais, ta mère est morte il y a longtemps...»
E-197 «Oh! Hou hou! ... oui, frère; hou hou.» Ce n’est pas là une conversion.
E-198 Il y a quelques soirées, à Louisville, on avait exposé, à l’estrade d’une usine d’armement, une femme qui avait été amenée dans un cercueil. «Des centaines de gens, a-t-on dit, ont couru à l’autel.» L’Evangile n’est pas un épouvantail. Ce n’est pas un sentiment de compassion. C’est une conversion par conviction.
E-199 Observez dans ces réunions, ces grands évangélistes, et même dans mon humble petit ministère, je ne m’exclus pas... Parfois, j’ai, on dirait, honte de sortir. C’est vrai. Que faisons-nous? Nous nous tenons debout, nous faisons des appels à l’autel et nous persuadons les gens. De petites filles s’avancent là et, tout en mâchant le chewing-gum, elles disent: «Voyez (Voyez?) Je vais...» [Frère Branham imite.–N.D.E.] Ces femmes s’avancent là, cheveux coupés, visages maquillés (des pentecôtistes), elles font des va-et-vient, et elles disent avoir parlé en langues. Elles ne laissent jamais pousser leurs cheveux et elles continuent à faire la même chose qu’autrefois. Allez-vous me dire que c’est ça la conversion? Ça, c’est se moquer de Dieu. La Bible dit que c’est un péché et une disgrâce pour elles de se couper les cheveux. Comment une femme aux cheveux coupés peut-elle condamner une femme maquillée? Vous feriez tout aussi mieux d’écouter cela. L’heure arrive où la cognée va être mise à la racine de l’arbre, et tout arbre qui ne porte pas du bon fruit sera coupé.
E-200 Que se passe-t-il? C’était mauvais. En effet, nos soi-disant prédicateurs modernes là, de grandes foules, des prétentieux, des organisations, ils ne connaissent pas au sujet de Dieu plus qu’un Hottentot ne connaît au sujet d’un chevalier égyptien. Quand cela vient... Ils montent là...
E-201 Et si ces gens à la Pentecôte s’étaient avancés là et avaient dit: «Maintenant, Jésus nous a ordonné de monter ici et de rester jusqu’à ce que nous recevions la puissance d’En Haut. Or, frères, nous avons déjà fait neuf jours ici. Acceptons cela par la foi. Maintenant, nous avons le Saint-Esprit. Nous sortons... En effet, nous sommes ici; nous avons fait ce que Jésus nous a ordonné de faire»? Il n’y aurait jamais eu une expérience.
E-202 Permettez-moi de vous dire quelque chose. Je sais que ceci est sur bande, mais cela vient ici de toute façon. Ecoutez, je vais vous dire quelque chose. C’est une honte, les gens cherchent à... Je n’ai jamais cru que le Saint-Esprit, c’était une secousse. Je n’ai jamais cru que le Saint-Esprit était... l’évidence du parler en langues, ou crier, ou hurler. Ce sont des sensations dues à l’émotion. Je crois que le Saint-Esprit peut produire cela. Mais le Saint-Esprit, c’est la Divinité qui tabernacle. Je crois qu’un grand groupe de gens qui prétendent avoir le Saint-Esprit ne savent rien à Son sujet. Vous rencontrez Dieu.
E-203 Comme le jour de la Pentecôte, ils ont dit, maintenant comme les baptistes aujourd’hui, les presbytériens et les méthodistes, je demande: «Croyez-vous que vous avez le...?»
E-204 «Oh! Oui, nous acceptons cela par la foi.» Par la foi, rien. Ce n’est pas cela. C’est une sensation.
E-205 Vous aimez contempler un coucher du soleil, et vous vous tenez là et vous voyez le soleil se coucher, vous pleurez, les larmes coulent. Ce n’est pas Dieu. C’est une émotion provoquée par quelque chose en vous. Vous avez des nouvelles, que quelqu’un est tombé malade ou que quelqu’un se meurt, vous criez et vous pleurez, ce n’est pas Dieu. C’est une émotion humaine. Comment Dieu...
E-206 J’ai vu des gens au match de baseball devenir tellement heureux qu’ils bégayaient, tout le reste. Ne me dites pas le contraire. Nous avons besoin d’un réveil, du salut. Et les pentecôtistes viennent, ils travaillent les gens, ils leur disent que comme ils parlent en langues, ils ont reçu le Saint-Esprit. Et certains d’entre eux mènent toutes sortes de vie après cela. Ecoutez, frère, le jour de la Pentecôte, il n’en était pas ainsi. Ils ne s’étaient jamais fiés aux langues ni rien. Pendant qu’ils restaient là ensemble et qu’ils étaient d’un commun accord, Dieu descendit littéralement parmi eux. Ils ont vu sur chacun d’eux des langues de feu à peu près comme ça suspendues au-dessus de leurs têtes. Dieu était là. Ce n’était pas «accepter cela par la foi», ou une émotion. Ils étaient remplis du Saint-Esprit, et puis, ils sont sortis, ils se sont mis à parler en langues. Mais premièrement, ils avaient rencontré Dieu. C’est ça le problème aujourd’hui. Les gens sont travaillés et ils sont excités, de l’émotion, et ce n’est pas le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit, c’est la Divinité tabernaclant. Vos paroles deviennent Sa Parole. Je vous assure, ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est d’un appel.
E-207 Les gens entrent... Des femmes comme cela entrent, parlent en langues, elles ressortent et regagnent leurs places, là où elles ont leurs églises...
E-208 J’aurais bien voulu que Billy soit assis ici. Je venais de recevoir une lettre de quelque part là l’autre jour, dans laquelle une femme disait: «Je suis membre de telle grande... (la plus grande organisation parmi les pentecôtistes, la grande organisation trinitaire.)» Et elle disait: «Toutes nos femmes, Frère Branham, toutes se coupent les cheveux. J’avais de longs cheveux noirs.» Elle a dit: «J’aimais toujours cela, car je croyais que ça venait du Seigneur.» Elle a dit: «Je ne portais jamais de maquillage. Notre église enseigne que c’est démodé.» Elle a dit: «On me disait, quand j’avais enroulé mes cheveux en un chignon par derrière, on me disait: ‘Regardez, vous avez un pneu dégonflé par derrière», et tout comme cela. Elle a dit: «Vous portez un pneu dégonflé–dégonflé à la nuque.» Et elle a dit: «Finalement, mon mari a dit: ‘Pourquoi ne te coupes-tu pas tes cheveux pour être comme les autres?’» Eh bien, je lui ai envoyé une lettre. Elle a dit: «Est-ce vrai (J’ai entendu l’une de vos bandes.) que le baptême chrétien se fait au Nom de Jésus-Christ?» Maintenant, vous savez ce qu’elle va avoir, n’est-ce pas? Oui, oui. Oui. Elle a dit: «Dites-moi, Frère Branham, j’ai faim. Je veux savoir ce que j’ai fait.»
E-209 Je vais dire: «Honte à votre mari rétrograde, et à ce groupe impie avec lequel vous adorez. Sortez du milieu d’eux.» Exact. Dieu ne peut pas changer. Quand Dieu dit quelque chose, c’est ce qu’Il veut dire. Peu m’importe combien de prédicateurs rétrogrades veulent faire des compromis pour avoir une grande organisation ou un groupe. Nous avons besoin des salutistes. Des hommes qui peuvent se tenir là et laisser leurs femmes faire comme cela, j’ai peu de confiance dans votre expérience en tant que chrétiens. Exact. Repentez-vous, sinon vous périssez. Bonté divine.
E-210 Elles entrent comme cela, adhèrent aux églises (des Eglises pentecôtistes), elles en ressortent et ne changent pas du tout, elles restent les mêmes et ne changent même pas un peu. Oh! Miséricorde! Qu’est-ce? Des Jézabel modernes. Il n’y a qu’une seule femme dans la Bible qui se soit jamais maquillée le visage et Dieu l’a donnée en pâture aux chiens. Des Jézabel modernes qui traînent leur Achab par le col... Tout homme efféminé qui laissera sa femme agir comme cela, porter des shorts et autres, sortir ici dans la rue et s’habiller en habits serrés dans lesquels elle paraît moulée comme une saucisse de Francfort, moulée comme cela, et aller (Je ne dis pas cela pour plaisanter; ceci n’est pas un lieu où faire des plaisanteries. Ceci est la Parole de Dieu. C’est vrai. Exact.)... Elle passe dans la rue tellement moulée dans une robe qu’elle n’arrive même pas à marcher. Puis, un homme fait un commentaire sur elle et vous voulez le battre. C’est vous qui avez besoin des coups à la mâchoire (C’est vrai.) pour l’avoir laissée faire. Cela montre de quoi vous êtes constitué. C’est tout à fait exact.
E-211 Ce dont nous avons besoin, c’est de l’Evangile. Ô Dieu, suscite sur la scène qui revient tout droit à la Parole quelqu’un. Dieu a dit que ce n’est même pas décent pour une femme de venir à l’église et prier avec des cheveux coupés. Et une femme qui se coupe des cheveux a un... L’homme a tout à fait le droit de divorcer d’elle. Elle est un déshonneur. C’est ce que dit la Bible. Elle déshonore son mari. Peut-être qu’elle ne le sait pas. Toute femme qui porte des shorts est un déshonneur. Peut-être qu’elle ne le sait pas. Madame, je ne cherche pas à vous blesser. Je cherche à vous sauver de l’étang de feu, de l’enfer. Repentez-vous.
E-212 «Eh bien, dites-vous, j’ai le Saint-Esprit.» Et vous agissez comme cela, avec Dieu qui a tabernaclé en vous, le Dieu même qui vous a dit de ne pas faire cela?
E-213 «Eh bien, dites-vous, j’ai parlé en langues.» J’ai vu des démons parler en langues. J’en ai vu en Afrique boire du sang dans le crâne humain, parler en langues et invoquer le diable. J’ai été dans les camps des sorciers et des magiciens; là, ils parlaient en langues et les interprétaient. J’ai vu des crayons posés sur la table écrire en langues inconnues, et un homme venir interpréter cela; c’était vrai. Ne me parlez pas de langues. Nous en avons trop aujourd’hui. Néanmoins, je crois que Dieu a une langue inconnue. Je crois que Dieu parle en langue inconnue, mais ne vous fiez pas à cela. Paul a dit: «Quand je parlerai les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas le Saint-Esprit, je ne suis toujours rien. Même quand je déplacerai des montagnes...»
E-214 Beaucoup de gens osent dire: «Oh! Cet homme est un grand homme de Dieu. Vous devriez voir de grands miracles.» Eh bien, les démons guérissent; les démons sortent et accomplissent des choses semblables. Je connais des sorcières qui vont et des choses semblables, elle a un tablier autour d’elle comme cela, on y met de l’argent, elle prend les cheveux de la nuque et tourne cela dans le sang et jette cela dans... et ces gens sont des gens sincères, qui croient... ce n’est pas cet homme-là; ce sont des gens qui croient s’approcher de Dieu au travers de la sorcière.
E-215 Jésus n’a-t-Il pas dit: «Plusieurs viendront à Moi en ce jour-là et diront: ‘J’ai tenu de grandes campagnes de guérison’»? Ce n’est pas là un signe. C’est un signe que nous sommes à la fin. Jésus n’a-t-Il pas dit dans Matthieu, chapitre 24, le verset 24 aussi, 24.24... Il a dit: «Des faux prophètes se lèveront dans les derniers jours et accompliront de grands signes au point qu’ils séduiraient s’il était possible même les élus.» Mais l’élu se tient sur la Parole. Il sait quel est le vrai signe.
E-216 Comment un homme qui fait ces choses-là, qui nie la foi de Dieu, peut-il dire qu’il est un prophète envoyé du Seigneur? Comment diantre un homme peut-il... Il peut être un prophète, comme ceux qui étaient là du temps d’Achab, Josaphat, quand Michée s’est levé là. Mais il y en avait un là qui se tenait sur la Parole. Elie...
(217) La Parole du Seigneur était écrite qu’Achab arriverait à sa fin, et la vision d’Elie était conforme à cela.
E-217 Et n’importe quel homme, n’importe quel homme qui se dit spirituel ou prophète reconnaît que chaque Parole de Ceci est vraie.
(218) Comment peut-il être un trinitaire? Comment peut-il baptiser au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et dire qu’il est oint de l’Esprit? Comment peut-il enseigner aux gens cette erreur et être toujours oint de l’Esprit? Cela ne peut pas se faire. C’est une impossibilité.
E-218 Je sais que ce n’est pas populaire, nous ne cherchons pas à devenir populaire; on cherche à être honnêtes.

E-219 Or, Jézabel et Achab... Oui, monsieur. Pourquoi? Pourquoi font-ils cela? Pourquoi ces femmes font-elles... gardent-elles leurs cheveux coupés, portent-elles des maquillages, sortent-elles vêtues des shorts alors qu’il y a des hommes qui passent, et des choses semblables? Pourquoi leurs maris font-ils cela? C’est parce qu’elles n’ont pas un vrai prophète à leur chaire pour leur dire la vérité. Ils leur disent: «Eh bien, ça ne change rien. C’est en ordre. Vous n’êtes pas tenus de faire cela.»
E-220 Vous... C’est la Parole du Seigneur. La Bible dit que toute femme qui porte un habillement d’homme est en abomination aux yeux de Dieu. Dieu ne change pas. Comment peut-Il changer et être Dieu? Il est infini.
E-221 Ils ont besoin d’un vrai prophète qui leur dit que c’est ça le signe de la fin. C’est ce que la Bible a annoncé qu’ils feraient. Esaïe, chapitre 5, dit que les femmes feront cela dans les derniers jours. Exact. Et elles sont donc là.
E-222 Mais ils disent qu’ils ont un prophète à la chaire. Il a peur de la Parole de Dieu, pas... Il a peur de l’assemblée. Prions que Dieu nous envoie cette Lumière de l’arrière-saison, la Lumière du soir, qu’Il nous envoie celui qu’Il a promis d’envoyer à l’Eglise élue, qui leur dira ce qui est la vérité, qui se tiendra sur la Parole de Dieu. Que les Jézabel et les Achab... Alors, Il les séparera. C’est exact.
E-223 Rappelez-vous, quand les femmes commencent à agir comme cela... Maintenant, retournez un peu dans le temps, quand elles s’étaient mises à se couper les cheveux et à agir comme cela. Quand les femmes commencent à agir comme cela, c’est en ce temps-là et en cette saison-là que l’Elie du dernier jour doit apparaître sur la scène avec le signe du temps de la fin: avec le signe du temps de la fin comme c’était du temps de Lot. Voyez? Le signe du temps de la fin... Quand les femmes commencent à agir comme cela... Elles agissent comme cela aujourd’hui. Et c’est en ce temps qu’Elisée doit apparaître sur la scène, faire un ratissage, appelant, réprimandant et détruisant (C’est vrai.), avec le signe de Dieu derrière lui, allant de l’avant. Il ne va pas appeler un grand groupe maintenant. La Bible dit: «Ne crains point, petit troupeau; c’est la volonté de votre Père de vous donner le Royaume.» Voyez? C’est vrai. C’est tout à fait vrai.
E-224 Il doit être rejeté par tous, sauf par le petit troupeau, car il est comme Elie avec les sept cents et Jean avec son petit troupeau. Oui.
E-225 Voyez-vous où nous en sommes aujourd’hui? Il nous faut retourner à la Pentecôte originelle. Il nous faut retourner aux oeuvres de Dieu. Il nous faut retourner. Frère, soeur, ne soyez pas séduit dans votre expérience.
E-226 Nous–nous attendons cette heure-là. Ne prenez pas juste un «Je l’espère, je crois.» «Par la foi, je l’accepte.» Ne faites pas ça. Rencontrez Dieu face à face, et soyez remplis de l’Esprit, et ensuite, voyez ce qui arrive. Si cet esprit qui est en vous est contraire à cette Parole-ci, alors laissez cet esprit-là de côté. Allez prendre un... Priez que Dieu vous donne un Esprit qui...
E-227 Quand cet Esprit se lèvera au dernier jour, Il sera un avertissement contre ceux–ceux qui sont faux (Voyez?); en effet, Jean a dit: «Ne vous mettez pas à penser en vous-même que nous... que vous avez Abraham pour père... nous avons le... Nous sommes... Nous... Nos pères étaient méthodistes, baptistes, presbytériens ou pentecôtistes. Ne vous mettez pas à dire que vous avez... vous êtes des enfants d’Abraham, car de ces pierres, Dieu est capable de susciter des enfants à Abraham.» Ne vous mettez pas à penser que parce que vous êtes pentecôtistes, vous allez être excusés, pas du tout. De ces pierres, Dieu est capable de susciter des enfants à Abraham. C’est tout à fait vrai. Oui, oui.
E-228 Prononcez simplement la Parole de Dieu, dans la vérité, dans les derniers jours. Sa prophétie est... Si vous...
E-229 Laissez-moi revenir ici juste une minute. Laissez-moi vous montrer comment nous pouvons découvrir. J’ai beaucoup de passages des Ecritures ici par écrit. Je m’y réfère bien. J’aimerais vous en lire un dans... Voyons... Premièrement, prenons–prenons Deutéronome, chapitre 18, et nous allons découvrir juste dans une minute, juste pour que... avant que nous terminions ici, afin que je puisse vous lire ce passage des Ecritures. Dans Deutéronome, chapitre 18 (Très bien.), et voyons maintenant, verset 20 du chapitre 18. Deutéronome, 20.
Mais le prophète qui aura l’audace de dire en Mon Nom une parole que Je ne lui aurai point commandé de dire, ou qui parlera au nom d’autres dieux... (pluriel), ce prophète-là sera puni de mort. (C’est vrai. Spirituellement mort. «L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra.» Nous avons un seul Dieu, pas de dieux.)
Peut-être diras-tu dans ton coeur: Comment connaîtrons-nous la parole que l’Eternel n’aura point dite?
(«Comment reconnaîtrons-nous? Il y en aura tant; comment reconnaîtrons-nous? Untel dira cela, un autre ceci, comme... L’un dit ceci et l’autre dit cela, et ainsi de suite.» Maintenant, suivez. Nous allons savoir.)
Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Eternel n’aura point dite. C’est par audace que le prophète l’aura dite: n’aie pas peur de lui.
E-230 Si Dieu n’a pas dit cela, alors, n’ayez pas peur de cela; ce–c’est en ordre; allez simplement de l’avant et oubliez cela. Voyez?
E-231 Maintenant, regardez ce que nous entendons aujourd’hui: Les credos des apôtres, les credos des méthodistes, les credos des baptistes, les credos des pentecôtistes, les credos... Credo, credo, qu’est-ce qu’un credo? Où trouvez-vous cela? Je défie n’importe qui de me montrer le Credo des Apôtres dans la Bible. Je crois.... Cela n’existe pas. Si les apôtres avaient un quelconque credo auquel ils s’étaient jamais accrochés, le voici: «Repentez-vous, que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit; car la promesse est pour vous.» Ne voyez-vous pas où nous en sommes, amis? Nous sommes dans une condition terrible. Qu’est-ce? Un vrai signe passé inaperçu.
E-232 Or, vous êtes des hommes et des femmes, la plupart d’entre vous, et vous êtes des enfants de Dieu. Ne négligez pas cela. Rappelez-vous que nous sommes censés avoir ces choses. Elles sont censées arriver en ce jour-ci, en cette heure-ci où nous vivons maintenant. C’est maintenant l’heure qui précède la Venue du Messie. Il est censé y avoir une annonce qui est proclamée de la part de Dieu. Laissez-moi lire cela pour vous. Retournons dans Malachie. C’est le dernier de l’Ancien Testament. Et écoutez ce qu’Il dit ici dans Malachie, le... Alors, nous sommes... Ecoutez ceci juste un instant. Or, si vous remarquez bien, Malachie 3 parle, tout comme Jésus l’a dit, que Jean viendra...
Voici, J’envoie mon messager, il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans Son temple le Seigneur que vous cherchez, et le Messager de l’alliance que vous désirez, voici, Il vient, dit l’Eternel des armées.
E-233 C’était Jean qui annonçait la Venue de Jésus. Il est venu au temple exactement tel qu’Il avait dit, le Messager de l’Alliance, l’Ange qui était avec les... dans le désert avec les–avec les disciples, ou plutôt avec Israël. Croyez-vous qu’Il était ce Messager-là? Eh bien, Il a dit: «Je viens de Dieu, et Je vais à Dieu.»
E-234 Maintenant, pourquoi a-t-on infligé une maladie à Paul pour le maintenir en place? Après la mort, l’ensevelissement et la résurrection de Jésus, longtemps après, Paul L’a rencontré face à face sur le chemin de Damas. Il avait dit: «Je suis sorti de Dieu et Je vais à Dieu.» Paul a levé les yeux; il y avait une grande Lumière là, cette même Colonne de Feu... Savez-vous de quoi je parle? La même Colonne de Feu. Et Paul lui a parlé, et Il a répondu à Paul. Les gens ne L’avaient pas entendu. Ils ne L’avaient pas entendu, mais Paul L’avait entendu.
E-235 Il a dit: «Saul, Saul, pourquoi Me persécutes-tu?»
Il a dit: «Qui es-Tu, Seigneur?»
Il a dit: «Je suis Jésus. Maintenant, lève-toi et entre dans la rue appelée la Droite; on te renseignera à partir de là. J’ai un prophète qui vient te dire quoi faire (Voyez-vous?), comment...»
E-236 Paul... terrassé... il fut baptisé, et il a invoqué le Seigneur, il a reçu le Saint-Esprit. Et Paul a dit: «Il m’a été mis une écharde dans la chair, un démon, un messager du diable pour me souffleter.» C’est-à-dire, m’asséner coup après coup. Son état pouvait s’améliorer, et puis, il lui assénait encore des coups. Il a dit: «Trois fois, j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, mais le Seigneur a dit: ‘Paul, Ma grâce te suffit.’» Puis, il a dit: «Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de cette révélation...» Il avait plus de révélations que Pierre, Jacques, Jean, ou n’importe lequel d’entre eux. Il L’avait vu, après qu’Il était parti depuis peut-être deux ans ou plus, dans une Colonne de Feu lui parlant. Combien plus glorieux aujourd’hui, deux mille ans après, et Il est toujours vivant. Amen.
E-237 Il a dit: «Il m’a été mis pour m’empêcher de m’enorgueillir, disant: Maintenant, frère, je vous dépasse vous tous. Voyez, je–je L’ai vu après Sa résurrection d’entre les morts, je Lui ai parlé.» Je suis... pour m’empêcher de m’enorgueillir là, il m’a été mis quelque chose pour me garder humble.» Voyez? Oui?
E-238 C’est lui qui leur avait dit de se faire rebaptiser au Nom de Jésus. Il a dit: «Si un ange du Ciel...»
E-239 Il a dit: «Je ne suis pas allé à leurs écoles, là où elles étaient.» Il a dit: «Je ne suis pas monté à Jérusalem aussitôt, ni pendant quatorze ans.» Il a dit: «Je suis allé en Egypte, je suis descendu en Asie, là-bas.» Et il a consulté le Seigneur, il est resté là environ trois ans, étudiant l’Ancien Testament, voyant tout cela s’ajuster. Quand il est revenu quatorze ans plus tard, il a rencontré Pierre et les autres. Il avait le même Evangile, il baptisait de la même façon, il faisait la même chose. Amen. Il savait que c’était vrai. Oui, oui.
E-240 Ecoutez Malachie maintenant, ici, Malachie 3. Maintenant, si vous le pouvez, laissez-moi vous éclaircir cela. Je crois... Allons très aisément maintenant dans Matthieu chapitre 11 et voyons si je... Peut-être que je me suis trompé là-dessus. Je pense que j’ai ça. Je peux regarder premièrement pour voir cela. Matthieu 11... Voyons; commençons au...
Lorsque Jésus eut achevé de donner Ses instructions à Ses douze disciples, Il partit de là, pour enseigner et prêcher dans la ville du pays.
Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, était... prison, des oeuvres du Christ, Lui fit dire par ses disciples: Es-Tu Celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? (L’oeil de l’aigle de Jean s’était voilé... là en prison. Voyez?)
Jésus lui répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous–vous... entendez et ce que vous voyez (Jean est un prophète, et s’il–s’il entend ce qui se passe, il saura qui Je suis. Voyez? Il a dit...):
Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et toutes les dénominations sont ensemble. (Cela ne se lit pas comme cela, n’est-ce pas? Non, pas comme ça. Il est dit:)... les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. (Voilà le signe. Suivez.)
Comme ils s’en allaient...
Heureux celui pour qui Je ne serai pas une occasion de chute. (Maintenant, suivez.)... Heureux celui pour qui Je ne serai pas une occasion de chute. (En d’autres termes, «ou qui n’a pas honte de Moi. Heureux celui qui n’a pas honte de Moi.» Voyez?)
Comme ils s’en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean: Qu’êtes-vous allés voir au désert? (Suivez ce prophète maintenant.)... qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent? ...
(Pas Jean. Oh! Non. «Race de vipères dans l’herbe», avait-il dit à ces dénominations, «qui vous a appris à fuir la colère à venir? Ne vous mettez pas à dire: ‘Nous sommes membres de ceci et cela’, car de ces pierres Dieu est capable de susciter des enfants...» Oh! Frère, ce n’était pas un roseau agité par le vent, avec lui.)
... un roseau agité par le vent? Ou qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d’habits précieux?... (qui doit changer des habits deux ou trois fois pendant qu’il prêche)... voici, ceux qui portent des vêtements... habits précieux sont dans les maisons des rois.
(Ce sont des ministres qui sortent et embrassent des enfants, vous savez, et–et marient les jeunes, et–et vont à l’école et tiennent des discours intellectuels, et vous savez, toutes ces petites choses de femmelettes. Voyez? Voyez? Il ne brandit pas une épée à deux tranchants ici dans la ligne de front.)
Qu’êtes-vous allés voir? (Un gars comme cela? Il était... Il leur a demandé.) Mais qu’êtes-vous allés voir? Un prophète? (Ecoutez)... oui, et je vous dis plus qu’un prophète. (Oui, oui. Qu’était-il? Il a dit: «Il est plus qu’un prophète.» Il était un prophète-plus. Il était le messager de l’âge.) Qu’êtes-vous allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète.
Car c’est celui dont il est écrit: Voici, J’envoie Mon messager devant Ma face pour préparer le chemin devant Moi...
Maintenant, regardez ici dans Malachie 3:
Voici, J’envoie Mon messager devant Ma face...
E-241 Suivez. Maintenant, Malachie 4, laissez-moi lire ceci. Il va revenir...
...voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains, oui...

E-242 C’est aujourd’hui. Je descends la rue et je vois ces gens. Vous pouvez leur parler et ils rient de vous, se moquent de vous. Je me dis: «Qu’est-ce?» L’autre jour, je passais à côté d’une place publique ici; je parlais à des gens, et ils disaient simplement: «Oh!...» Ils allaient de l’avant. Quelque chose m’a juste dit: «C’est de la chair à canon, ça sera bientôt réduit en cendre éparpillée par terre. Laissez-les tranquilles. Tu as dit ce que tu avais sur le coeur. Apprête-toi et sors d’ici.» Alléluia! Je n’aurais pas dû dire cela, je pense. «Préparez-vous. Ceignez vos reins; je vous appelle.» C’est la raison pour laquelle j’attends.
Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Oui, tous les hautains... et tous les méchants seront comme du chaume... (C’est exactement ce qui arrivera. Qu’est-ce qui arrive quand un grand, certains parmi vous les fermiers, quand un feu ardent embrase un champ de blé, où il n’y a que du chaume? Il le réduit carrément en cendre. C’est ce qui arrivera quand ce... quand il embrasera.)... le jour... vient, qui les embrasera, dit l’Eternel des armées, il ne leur laissera ni racine ni rameau. (Il ne restera rien d’eux.)
Mais pour vous qui craignez Mon Nom, se lèvera le soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes... Vous sortirez et vous sauterez comme les veaux de l’étable. (C’est le Millénium.)
Et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, dit l’Eternel des armées. (Vous sortirez dans le Millénium... La cendre des méchants)
(242) Souvenez-vous de la loi de Moïse, Mon serviteur, auquel J’ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, des préceptes et des jugements.
(Maintenant, suivez attentivement donc.)
Voici, Je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable.
E-243 Maintenant, cela ne pouvait pas avoir été Jean. Ça ne le pouvait pas, sinon le monde aurait été détruit en ce moment-là. Mais ici, il est dit dans Matthieu 3, Il envoie un messager devant Lui. Et Jésus a dit: «C’est l’Elie qui devait venir préparer le chemin devant Moi. Mais avant que cette grande bombe atomique frappe, Je vous enverrai Elie, le prophète.»
Et il ramènera les coeurs des pères à leurs enfants, et les coeurs des enfants à leurs pères, de peur que Je ne vienne frapper le pays d’interdit.
E-244 Il est prophétisé que dans ce jour-ci... Eh bien, vous dites: «Oh! Cet Elie, ça devait être Jean.» Le messager de l’alliance était Jean, certainement; c’est tout à fait vrai. Jésus l’a dit, il l’a confirmé ici même. «C’est de lui que J’ai parlé.» Mais vous voyez, cela ne pouvait pas être l’Elie qui devait venir (Voyez?); ça ne le pouvait pas. En effet, vous voyez, si c’était cela, alors la prophétie était fausse; la terre n’a pas été détruite jadis. Voyez? «Mais avant que ce jour grand et redoutable de l’Eternel arrive, Je vous enverrai Elie. Et il ramènera (Suivez Sa Première Venue.) les coeurs des pères à leurs enfants (C’est ce qu’il avait premièrement fait, il a apporté le Message de la nouvelle dispensation, la Venue de Christ maintenant, tirant les vieux pères orthodoxes de cette foi orthodoxe pour les faire entrer dans la nouvelle foi qui venait de naître. Ensuite, quand Il viendra la seconde fois...) et les coeurs des enfants à ceux des pères de la Pentecôte, le Message originel.»
E-245 Maintenant, allez ici dans Apocalypse 3 et vous verrez cela encore là même. Cela a été donc prophétisé. Nous sommes au temps de la fin, mon frère. C’est vrai.
E-246 C’est comme les quatre cents prophètes contre Michée, ils disent... Nous sommes–nous sommes dans ce dernier jour-là, nous le savons. De faux prophètes accomplissent de faux signes, ils adhèrent aux dénominations. Ils disent: «Venez adhérer. Joignons-nous. Venez adhérer à notre église. Apportez votre carte de membre. Nous sommes disposés ce matin pour que vous changiez de carte de membre de cette église-là à celle-ci.» Oh! Du non-sens. A quoi vous sert la carte de membre? Si vous n’avez pas d’héritage au Ciel, oubliez cela.
(247) De faux prophètes accompliront de faux signes.
E-247 Mais regardez, de vrais prophètes resteront fidèles à la Parole de Dieu. De vrais signes manifesteront la vraie Parole de Dieu pour la véritable Eglise. La véritable Eglise recevra la Parole et s’En réjouira. Quand le petit troupeau qui se sera adonné dans les derniers jours, lequel sera le reste des Gentils qui seront emportés...
E-248 Quand Jésus était venu, il n’y avait pas... il n’y avait que très peu qui avaient cru là. Le petit groupe de Jean, c’étaient ceux qui avaient cru. Jésus les a amenés de là, Il en a fait des disciples et Il est allé de l’avant.
E-249 Quand Elie... Quand il y eut destruction ... Quand le temps de Noé était arrivé, il était un signe; il a fait entrer les gens dans l’arche. Quand Elie est apparu, il a fait sortir les gens de la confusion où ils étaient. Quand Jean est venu... Tous les prophètes étaient des signes, des signes, des signes, des signes. Et Il nous a promis un signe au dernier jour; dans les derniers jours, il y aura un signe. C’est un signe qui passe inaperçu. Les gens ne le voient pas. Ils regardent par-dessus cela et le laissent passer. Frère, soeur, n’adhérez pas à l’église.
E-250 Laissez-moi dire ceci pour terminer maintenant. Si tout ce que vous avez eu, c’est une expérience d’une émotion, d’une sensation, ne comptez pas sur cela. Ne le faites pas, bien-aimés. Vous êtes... Je parle aux gens... Je les entends faire cliquer les enregistreurs là derrière, là tout à l’heure. Je parle maintenant à l’église. Voyez?
E-251 Ecoutez, ne vous... (Je dis beaucoup de choses parfois comme cela afin que les gens qui sont là dans le pays...) Accrochez-vous à Dieu. Attendez votre vrai signe. Vous le verrez. Cela sera tout autour de vous. Mais des millions passeront juste à côté de cela et ne le verront pas. Quand Jésus est venu, ils ne L’ont pas reconnu. Ils n’avaient pas reconnu Elie. Vous savez ce qu’ils avaient dit quand Elie était monté? Ils ne croyaient pas ce non-sens là. Ils disaient: «C’est du non-sens.» Les enfants, là même dans cette ville-là où il avait habité–il avait habité, où il avait prêché, il avait accompli des signes et des prodiges là même dans ce pays-là, quand ils... quand on a alerté: «Nous n’arrivons pas à trouver Elie, l’Eternel l’a emporté dans un tourbillon», ils en ont ri.
E-252 Elie était monté... Elisée avait les mêmes signes sur lui, un type de Christ et de Son Eglise. Elie est venu là, le même, Elisée, les mêmes signes qu’Elie avait, il est venu faisant cela. Même leurs petits enfants le suivaient là, disant: «Vieux chauve, pourquoi n’es-tu pas monté comme Elie?» Voyez-vous ce qui était arrivé à ces enfants-là sans respect? Aujourd’hui, ils rient et se moquent. Ne vous en faites pas, frère, le jugement est suspendu dans les cieux maintenant même, c’est écrit sur la face de chaque Américain. C’est vrai. Le jugement est suspendu dans les cieux. Toute la colère du Dieu Tout-Puissant... [Espace vide sur la bande–N.D.E.]
E-253 «... ennemi des gens de bien, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force; éloigne-toi de ces hommes.»
E-254 N’adoptez pas une sensation. N’adoptez pas une émotion. N’adoptez rien avant que vous ayez rencontré Dieu face à face, et que vous ayez laissé l’Esprit de Dieu entrer en vous. Il remplira votre coeur et votre âme de la puissance, de l’amour et du feu.
E-255 Ô Dieu, aide-moi à trouver ma place là quelque part dans les quelques prochains jours, et rester là jusqu’à ce que je voie quel sera mon prochain pas.
E-256 Nous avons attendu longtemps. J’ai attendu longtemps. Je me rappelle que je tondais la pelouse dans ma cour là derrière. Quand je construisais cette maison ici, le Seigneur m’a appelé. Ma femme pleurait parce qu’elle ne voulait pas quitter sa mère. Elle disait: «Peut-être qu’ils... qu’on ne prendrait pas soin d’elle.»
J’ai dit: «J’ai aussi une vieille mère.»
E-257 J’étais assis là, un jour où je tondais le gazon. Je me suis assis; une Voix s’est fait entendre tout aussi clairement et a dit: «Séparez-vous, alors Je vous bénirai.»
J’ai dit: «Seigneur Dieu, rends-moi heureux ici; Tu vois ce à quoi je suis buté.»
E-258 Toutes ces choses sont maintenant finies. La maman Broy est dans la Gloire, maman Branham aussi. Où irai-je, Seigneur?
E-259 Un de ces jours, le jugement va frapper ce pays. Il y a d’autres nations qui n’ont pas entendu l’Evangile. Il y a des endroits...
E-260 Peu importe ce que vous faites, n’oubliez pas mes paroles. Ne laissez pas cette ancre... Que Dieu prenne un stylo de fer et grave cela dans vos coeurs. N’oubliez pas cela. N’oubliez pas cela. AINSI DIT LE SEIGNEUR, revenez à Dieu de tout votre coeur; revenez. Ne comptez pas sur une émotion, une sensation, ou n’importe quoi; cherchez Dieu avec tout ce qui est en vous jusqu’à ce qu’il vous arrive quelque chose qui fera que vous aimeriez vous redresser, que vous aimeriez être pieux, que vous craigniez Dieu, vous–vous aimeriez mener une vie correcte. Faites ça. N’oubliez pas cela, car nous sommes au temps de la fin.
E-261 Eh bien, rappelez-vous, nous sommes au temps de la fin. Et rappelez-vous ceci alors que je termine pour prier dans une minute. N’oubliez pas. Ecoutez-moi, tabernacle. Et si cette bande est toujours en train de tourner, écoutez-moi, monde, ou là où elle ira: Il se lèvera un signe, un vrai signe. Peut-être qu’il s’est déjà levé et c’est passé inaperçu, un vrai signe que Dieu a toujours donné, qui est passé inaperçu.
E-262 Prions. Jésus de Nazareth, quand cette Voix forte a retenti là ce jour-là, il y a quelques semaines, Il était là à mes côtés alors que je traversais ce rondin, à côté de l’arbre, et cet Esprit est passé là aux sommets de ces arbres et a dit: «Jésus du Nouveau Testament est Jéhovah de l’Ancien...» Ô Dieu, c’est sur ce Rocher que je me tiens, tous les autres terrains sont du sable mouvant, tous les autres terrains sont du sable mouvant.
E-263 Pendant une trentaine d’années, Seigneur, j’ai crié dans cette vallée ici. Ce Message, je ne m’en suis pas éloigné d’un pouce, de là où j’ai commencé, juste le même Message, la même chose, appelant les gens à revenir, pas à une sensation, mais à une expérience de rencontrer Dieu et de naître de Son Esprit. Oh! Qu’est-ce qui reste sinon le Jugement? Ceux qui rejettent ce Message, Seigneur, il ne reste rien.
E-264 Tu as tellement accompli Ta Parole pour montrer les signes du dernier jour et prouver cela de façon infaillible, que Tu es Dieu et que nous sommes ici. Même quand nous entendons de grands évangélistes dans les pays aujourd’hui, tous criant, et notre nation est capitale, et les autres nations pointent, tombant de peur, et quand nous entendons ces grands hommes, jusqu’en France, prédire que la première bombe sera larguée sur Louisville, dans le Kentucky... sur des centaines de kilomètres, cela balayera le pays. Ô Dieu, ils ont eu l’occasion d’écouter, mais ils n’ont pas voulu.
E-265 Les journaux, les questions en rapport avec l’église, la télévision, la radio ont publié cela. Il n’y a pas d’excuse. Puis, Seigneur, Tu as dit: «Tous ceux que le Père M’a donnés viendront, et nul ne peut venir si le Père ne l’attire premièrement.»
E-266 Maintenant, Père, j’offre cette prière pour moi-même. Me voici devenir un vieil homme maintenant, et je ne sais combien de jours nous restent, Seigneur. Nous pourrons ne pas avoir encore aujourd’hui. Mais quelque soit ce qui reste, Seigneur, ce qui est resté dans ma vie, ô Dieu, est-ce possible que Tu prennes cela et que Tu fasses quelque chose avec cela pour Ta gloire?
E-267 Je Te prie premièrement pour moi-même, Seigneur, de m’accorder Ta volonté. Que Ta volonté soit faite, Seigneur, quelle qu’elle soit. J’aimerais qu’il soit dit en ce jour-là, quand j’irai à Ta rencontre: «C’était bien.» Que ça soit grand ou petit, quoi qu’il y ait dans Ton grand coeur pour ma vie, Seigneur, me voici.
E-268 Envoie un ange avec un charbon ardent et purifie nos lèvres et sanctifie-nous, Seigneur, pour le–le dernier grand quelque chose qui est sur le point de frapper la terre. Fais de nous une voix qui crie dans le désert du péché: «Préparez-vous à rencontrer Dieu.»
E-269 Cette petite église, ces gens qui viennent jour après jour et qui conduisent sur des centaines de kilomètres, ô Eternel, Toi qui es tendre et qui n’oublies jamais une oeuvre, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, qui as ressuscité Jésus d’entre les morts, et maintenant, Il est assis à la droite de la Majesté Divine en haut, Dieu qui avait tabernaclé dans la chair, bénis ces gens que je bénis en Ton Nom. Puissent-ils toujours se rappeler et savoir qu’il y a un signe, un signe de la fin. Je Te prie de le leur accorder et de faire d’eux des gagneurs des autres: dans leur travail, où qu’ils soient, dans des coins de la rue, dans des stations-service, ou quoi que ça puisse être, témoigner dans des épiceries, au laitier. Quoi que ça puisse être, Seigneur, si quelque chose avertit leur coeur, puissent-ils être un témoin. Puissent-ils mener des vies si pieuses et si sanctifiées qu’ils deviendront des épîtres écrites lues de tous les hommes.
E-270 Ô Dieu, bénis nos femmes. Ô Dieu, je Te prie de leur accorder de se laver le visage, celles qui ne le font pas, d’ôter le... ce maquillage à la Jézabel. Qu’elles aient le courage de chrétiennes et que l’Esprit de Dieu repose suffisamment sur elles pour qu’elles sachent qu’elles ne devraient pas porter ces habits sales qu’elles portent, qu’elles laissent pousser leurs cheveux comme des dames; car il est écrit dans la Bible: «La petite branche qui échappera à toute cette histoire qui apparaît dans les derniers jours sera précieuse aux yeux de l’Eternel. Elle sera glorieuse aux yeux de Dieu», comme le prophète l’avait prédit. Ô Dieu, accorde-le.
E-271 Il n’y a rien de plus que je puisse faire. J’ai crié de ma voix année après année, Seigneur; et à moins que Tu interviennes maintenant, il n’y a rien que je puisse faire. Je Te prie de bien vouloir le faire. Et je sais que Tu vas le faire, car Tu l’as promis dans Ta Parole, et c’est là que je me tiens. Je ne peux que donner un témoignage, Seigneur, et nul ne peut venir si Toi, Tu ne l’attires; et tous ceux que le Père a donnés viendront, j’ai cette assurance que Ta Parole s’en occupera.
E-272 Bénis-nous, Seigneur. Et s’il y en a ici qui ne comptent que sur une sensation... peut-être ont-ils crié. Ils... Peut-être ont-ils le Saint-Esprit. Ou... Nous ne compterons pas sur cela, Seigneur, car nous avons vu des gens crier aux matches de baseball. Nous avons vu des gens crier aux divertissements mondains. Nous avons vu ces gens si heureux qu’ils criaient sur la piste de danse et toutes ces choses. Ce n’est pas Toi, ô Dieu.
E-273 Mais Te rencontrer, parler avec Toi, et Toi, Tu réponds, c’est ce que nous voulons.
(273) Oh! Je Te prie, ô Dieu, d’envoyer, à cette minute même, ce Saint-Esprit dans la salle, à ce modeste petit endroit. Il n’y a pas de place qui soit digne pour qu’Il vienne. Mais je Te prie, ô Dieu, de L’envoyer à Ta propre manière, directement dans la salle, de convaincre des âmes.
E-274 Comme je l’ai dit il y a quelques instants, Seigneur, peut-être que j’ai achoppé quelqu’un au sujet de ces appels à l’autel, qu’on supplie et qu’on persuade des gens à venir, et l’année prochaine, quand on revient, nous les trouvons deux fois plus enfants de l’enfer qu’ils l’étaient au départ. Comment peuvent-ils venir si Tu ne les convaincs pas et que Tu ne les persuades pas, Toi le Glorieux Saint-Esprit?
E-275 Je Te prie, Seigneur Dieu, si cet homme pécheur ou cette femme pécheresse, ce jeune homme pécheur ou cette jeune fille pécheresse, s’ils sont dans cette salle ce matin, que le Saint-Esprit vienne avec une forte puissance de conviction au point que des larmes couleront de leurs joues et tomberont dans leur âme, Seigneur, du plus profond de leur coeur, qu’ils croient et acceptent Christ. Accorde-le, Seigneur. Ils n’auront plus besoin d’autel. Leur âme deviendra leur autel. Accorde-le, Seigneur. Alors, ils viendront de tout leur coeur à Toi et diront: «J’aimerais maintenant me faire baptiser au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de mes péchés dont je me suis repenti.» Accorde-le, Seigneur. Remplis-les du Saint-Esprit.
E-276 Donne-nous des évangélistes dans le monde aujourd’hui, pas ceux qui persuadent, qui tirent et font des enfants dénominationnels. Ô Dieu, suscite Toi-même des enfants. Amène les gens, Seigneur, à prier. Je pense à la maison de Corneille. Cela n’était jamais arrivé à un Gentil auparavant, mais ils jeûnaient et priaient. Et quand cet homme de Dieu, ce prophète-là, s’est tenu là, et pendant qu’il prononçait ces paroles, le Saint-Esprit est descendu sur ceux qui écoutaient la Parole. Ô Dieu, accorde ce genre de réunions.
E-277 Pendant que Pierre prononçait ces paroles... Ô Dieu, ils étaient prêts. Ils avaient jeûné, ils attendaient, ils étaient sincères. Ils n’attendaient pas simplement... Ils attendaient jusqu’à ce que. Ces apôtres avaient attendu jusqu’à ce que Dieu était descendu au milieu d’eux, ils ont pu Le voir et Lui parler. Ils sont sortis avec des coeurs qui consumaient à vif le monde. Ils étaient courageux, ils se sont tenus en plein milieu des endroits qui représentaient pour eux le risque d’être décapités. Ils ont dit: «Est-ce bien pour nous de vous écouter, ou vos organisations, ou votre dénomination des hommes, ou devrons-nous écouter Dieu? Jugez-en vous-mêmes.» Et aussitôt qu’on les avait laissés partir, ils sont partis directement et ils ont prêché le Nom de Jésus-Christ une fois de plus. Ô Dieu, donne-nous–donne-nous cela, Seigneur.
E-278 Suscite celui-là dont Tu nous parles dans les Ecritures. Oins-le, Seigneur. Je le réclame. Envoie-le, Seigneur. Ô Dieu, nos coeurs affamés crient. Envoie-le, Seigneur; cela ramènera les gens à la foi des pères une fois de plus, cela les éloignera des marionnettes dénominationnelles pour les amener à une véritable expérience avec Dieu, comme on en avait eu à la Pentecôte, une véritable Eglise qui brûle encore, avec le même Message, la même foi, la même doctrine, la même Bible, le même Dieu avec les mêmes signes. Suscite-nous un prophète, Seigneur.
E-279 Guéris les malades qui sont parmi nous aujourd’hui, Seigneur. Il y en a ici qui sont nécessiteux. Je prie pour eux, Père. J’ai très longtemps traîné ce matin, et il y en a qui sont assis ici... Une nuit, pendant que l’apôtre Paul prêchait toute la nuit, un jeune homme est tombé du bâtiment et s’est tué. Il s’était endormi. Il n’en avait pas l’intention, mais il–il s’était endormi. Alors, il est tombé, et c’en était fini pour sa vie; l’apôtre a prié, et la vie est revenue en lui.
E-280 Ô Seigneur Dieu, il y en a beaucoup ici qui sont tombés malades, pendant que nous attendons longtemps, dépassant le temps de congédier l’église. Il y en a qui sont malades. Ô Dieu, que cette puissance, ce–ce Saint-Esprit vienne personnellement sous forme de la Colonne de Feu, Qui se manifeste et fait connaître qui Il est (et nous croyons en Lui), qu’Il encercle chaque personne ici présente aujourd’hui, qu’Il guérisse les malades, qu’Il remplisse de l’Esprit, qu’Il accorde la délivrance de toute manière, Seigneur, dont nous avons besoin. Sature nos coeurs de la foi, ô Dieu, d’une foi immortelle, d’une foi sans compromis, que nous ayons l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Accorde-le, Seigneur.
E-281 C’est Ton peuple, Ton Message, Ta Parole, Tes serviteurs, et le diable n’a aucune emprise sur nous. Il ne peut même pas nous détruire quand cette tente sera détruite; car si cette tente dans laquelle nous habitons sur terre est détruite, nous en avons une qui nous attend déjà. Il ne peut nous faire aucun mal, car tout ce qui est notre ennemi est Ton ennemi, car nous sommes à Toi. Nous avons été rachetés au prix du précieux Sang de Jésus. Par conséquent, vous les démons qui avez lié ces gens par la maladie, je vous ordonne, au Nom de Jésus-Christ, de sortir de chacun d’eux. En tant que serviteur de Dieu, qui soutient que cette Parole est la Vérité, quittez-les. Vous n’avez pas de droits. Tout ce que vous avez jamais prétendu avoir vous a été arraché au Calvaire, et vous ne pouvez les retenir davantage.
E-282 Maintenant, ô Dieu, donne à chaque homme et à chaque femme, à chaque jeune garçon ou jeune fille ici présents, la foi de croire cela. La Parole a été proclamée. «Si vous dites à cette montagne: ‘Ôte-toi de là’, et que vous ne doutez pas dans votre coeur (la prière de la foi sauve les malades), vous recevrez ce que vous avez demandé.» Nous le savons. Nous avons cette confiance en Dieu. Si nous avons tant soit peu de foi, si Dieu vit en nous, nous croyons cela. Et je sais que c’est comme ça, Seigneur. Accorde-le donc aujourd’hui pour la maladie et le salut. Ou je devais dire, ou je devrais plutôt dire le salut premièrement, et ensuite la maladie. Accorde-le, Seigneur, car l’âme vaut plus que le corps.
E-283 Mais ceux qui parfois... Leur âme est sauvée, et ce vieux corps appartient encore à Satan, et il sait qu’il l’emportera à la fin du temps. Il l’écrasera et le réduira au point que les vers de la terre ramperont à l’intérieur et le rongeront, mais il ne touchera jamais cette âme-là, car c’est le précieux trésor de Dieu. Et au cours de cette vie-là, comme celle de la feuille, cela retourne à Dieu qui donne cela, cela apparaîtra à la prochaine saison avec un nouveau corps que Satan ne peut jamais toucher. La vieillesse ni rien d’autre ne peuvent toucher cela. Ça sera un corps glorifié. Nous l’attendons, Seigneur. Bénis Ton peuple maintenant. Ils sont à Toi, et je les confie entre Tes mains. Je demande ceci au Nom de Jésus.
E-284 [Des prophéties sont données par des frères.–N.D.E.]...?... louange...?... Ce n’est pas ma Parole; C’est Sa Parole. Oh! Ce dont nous avons besoin en cette heure-ci, cette heure où nous vivons... Ne comprenez-vous pas, amis, que Dieu ne va pas chez les grandes célébrités? Il habite parmi des humbles, de petites créatures humbles. Vous ne vous rendez peut-être pas compte de ce qui se passe maintenant même, ce qui se passe dans cette salle, ce qui est en train de se mouvoir parmi ces gens maintenant même.
E-285 Pourquoi l’Esprit a-t-Il dit tôt avant que je fasse quoi que ce soit, par frère Higginbotham: «Faites attention à ce message, car c’est Moi qui l’ai apporté (l’une ou l’autre chose comme cela), vous avertissant sur cette chose qui vient»? Regardez ce qui est arrivé.
E-286 Certaines choses, les passages des Ecritures que j’ai notés ici, je n’y ai même point touché. Il s’en est directement éloigné. J’ai été conduit là par le Saint-Esprit. Voyez? Certains passages des Ecritures, je n’y ai même point touché. Je suis directement passé à autre chose, tout à fait, j’entendais de temps en temps quelque chose venir, je me retournais pour voir où cela était.
(287) L’Esprit parle dans chaque direction maintenant.
E-287 Ô peuple, soyez honnêtes, soyez sincères. Ne cherchez pas à vous reposer sur... Voyez, vous–vous attendez quelque chose de grand et de brillant, alors que tous les prophètes... Même David a dit qu’à la Venue du Seigneur, chaque montagne serait abaissée et que les–que les vallées seraient relevées, il a dit que les montagnes sauteraient comme de petits béliers et que toutes les feuilles frapperaient des mains. Eh bien, qu’est-ce que les gens avaient pensé qu’il arriverait quand le... Jésus est arrivé? Qu’est-ce que cela s’est avéré être? Un vieux prédicateur humble sans instruction; à neuf ans, il était allé au désert, non pas pour être formé par un homme, mais pour être formé par Dieu. Il en est sorti, il était là drapé dans une peau de brebis, le visage couvert de poils, de la fourrure partout, des cheveux lui pendant au cou. Il habitait au désert, se nourrissant de locustes (Ce sont les sauterelles...), des locustes sauvages et du miel pendant qu’il habitait dans le désert... Il est venu, il s’est tenu dans la boue sur le rivage, il a proclamé la Venue du Messie. Et le Messie est venu directement, un Homme ordinaire parmi les gens et Il a été baptisé.
(288) Et tous les prophètes avaient annoncé que ça serait l’une des plus grandes choses qui soit jamais arrivée, et ça l’a été. Voyez?
E-288 Ils attendent quelque chose de grand, de brillant, que quelque chose arrive. Voyez? Le Saint-Esprit ne brille pas, Il luit. Ce qui brille est du monde; Ce qui luit est de Dieu.
(289) Luis sur moi, Seigneur; c’est ma prière. Rends-moi humble. Prends-moi, modèle-moi, façonne-moi. Esprit du Dieu vivant, viens fraîchement sur moi. Modèle-moi, façonne-moi, façonne-moi à Ta manière, Seigneur. Prends-moi simplement.

E-289 Je sais bien que l’Esprit de Christ est en train de se mouvoir dans cette salle ici ce matin. Le Dieu qui jugera le monde est ici même maintenant, tout aussi certainement que je me tiens à cette chaire. Il y a une, deux, trois confirmations de cela, de la Parole, tout à fait ce que la Bible dit. Avez-vous entendu qu’il y a eu silence en ce temps-là, après ça? Une, deux, trois, tout dans l’ordre spirituel, tout dans l’ordre scripturaire. Oh! Ouvrez vos coeurs et comprenez. Oh! Quel temps! Qu’est-ce qui peut arriver en ce temps-ci?
E-290 Ils étaient dans la chambre haute, tous d’un commun accord, attendant.
Car ceux qui se confient en l’Eternel, renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme un aigle.
E-291 Ne vous approchez pas simplement là pour dire: «Seigneur, je regrette mes péchés. Maintenant, j’accepte par la foi que j’ai le Saint-Esprit», puis vous vous éloignez. Ceux qui se confient en l’Eternel, des semaines, des jours, quoi que ça soit, renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme l’aigle. Ils courent, et ne se lassent point; ils marchent, et ne se fatiguent point. Enseigne-moi, Seigneur, enseigne-moi, Seigneur, à attendre. A m’attendre au Seigneur.
E-292 Jour et nuit, constamment, Anne était au temple, priant constamment le jour, la nuit. Quand on a fait entrer Jésus, elle est entrée à l’aveuglette dans la salle, elle s’est déplacée, une femme aveugle, elle a mis ses mains sur Lui, et elle a béni Dieu, car malgré sa cécité naturelle, dans son esprit, elle était conduite par l’Esprit là où Il était.
E-293 Là, Siméon qui L’attendait derrière dans la pièce réservée à la prière, là derrière, il savait qu’il avait une promesse, par le Saint-Esprit, qu’il ne mourrait pas, un vieil homme de quatre-vingts ans, presque quatre-vingt-dix ans... Et il était... Il a dit ouvertement aux gens: «Je ne mourrai point sans avoir vu le Messie.» Et à cette minute-là, un drôle de petit Enfant... Qu’était-Il? Pas une célébrité, avec tous les gardes au garde-à-vous quand on a fait entrer le Messie, très bien couvert, dans de très jolis habits confortables, beau et bien aromatisé, joli et bien parfumé comme de petits enfants qui viennent pour être consacrés, mais une petite mère dont on parlait du mal... On disait qu’elle avait eu un Enfant en dehors des liens sacrés du mariage, emmailloté... le joug... des habits retirés du joug du veau, Il en était emmailloté. Elle a parcouru la salle et tout le monde gardait sa distance vis-à-vis de Lui. Mais voici venir ce petit groupe, ce petit groupe (Anne en était une, Siméon, un autre), ils ont parcouru la ligne, sans savoir quand il allait, il L’a regardé, il a levé les mains et il a dit: «Seigneur, laisse Ton serviteur s’en aller en paix maintenant, selon Ta Parole, car mes yeux voient Ton salut.» Voyez? Voyez?
(294) Rien de vraiment brillant, une lueur, et même si on En parle en mal, C’était un signe.
E-294 Et aujourd’hui, on parle en mal du signe. Il n’y a pas de collaboration. On–on–on en parle en mal, on traite Cela de tout, mais c’est un signe qui passe inaperçu, un signe dont on parle en mal. La Bible en parle, un signe dont on parle en mal.
E-295 Souvenons-nous-en sur notre chemin vers la maison. Ne laissez jamais ce message mourir dans vos coeurs. Quoi que vous fassiez, ne faites pas ça. Méditez dessus jour et nuit. Priez jour et nuit que Dieu suscite Son témoin maintenant. Nous sommes prêts. En effet, je crois que bientôt il n’y aura plus de temps. Nous venons... Comment...
E-296 «Quand sera-ce, Frère Branham?» Je ne sais pas. Peut-être aujourd’hui. Peut-être demain. Si ce n’est pas aujourd’hui, j’attendrai cela pour demain. Et c’est peut-être cette année, l’année prochaine, dans dix ans. Peut-être trente ans, je ne sais pas quand cela aura lieu, mais je dis désormais: Soyez prêts à chaque minute.
E-297 Et ne prenez pas juste quelque chose d’ordinaire. Ne faites pas ça. Ne vous reposez pas jour ou nuit jusqu’à ce que vous parliez à Dieu. Gardez-vous du fanatisme. Ne soyez pas emballé par une émotion. Ne faites pas ça. C’est ce qui suscite beaucoup d’histoires extrémistes, et les gens en ont peur (Voyez?), c’est à cause du fanatisme extrémiste. N’acceptez pas ça. Pas du tout. Restez là même jusqu’à ce que vous parliez à Dieu. Après tout, il s’agit de votre âme, et c’est vous qui allez passer l’éternité là. Et rassurez-vous que vous n’avez pas juste serré les mains, vous ne dites pas un credo, ou–ou que vous acceptez quelque chose par la foi. Ne faites pas cela. Parlez à Dieu; que Dieu vous parle, et voyez ce qui vous arrive. Voyez vos désirs et ce qui arrive; alors, vous saurez si vous avez parlé à Dieu ou pas.
E-298 A vous qui avez cru en Lui ce matin, à vous qui... Je–j’ai parlé des appels à l’autel. Savez-vous comment on s’y prenait dans la Bible? Tous ceux qui croyaient au Seigneur, tous ceux qui croyaient au Seigneur étaient baptisés au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de leurs péchés. Si jamais vous avez... Nous n’avons jamais eu d’appels à l’autel. On ne demandait jamais aux gens de venir. Quand vous faites cela, vous attrapez tout. Voici un gars qui vient à l’autel, l’air arrogant, il s’agenouille parce que quelqu’un a cherché à le faire venir. Vous rendez cela deux fois plus difficile pour jamais l’avoir encore. Voyez? Et que faites-vous? Vous y introduisez tout. Et Jésus a dit: «Tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi.» Accrochez-vous à cette Parole. Dieu fera le reste. C’est vrai. Dieu fera le reste.
E-299 Que Dieu vous bénisse. J’espère vous revoir ce soir. J’espère que chacun de vous qui peut... Je sais que beaucoup parmi vous doivent s’absenter. Je serai là ce soir pour écouter mon frère, si c’est la volonté de Dieu. Je n’aimerais pas prendre tous ces deux messages.
E-300 Frère Neville est un agréable homme de Dieu, et je sais–je sais qui... Quand je l’entends prêcher, je sais que cela vient de... directement de son coeur. Je le sais. Et frère Neville, comme il disait l’autre soir, concernant ce commentaire-là, il a dit que moi, j’avais fait un commentaire: «Un jour, je le baptiserai au Nom de Jésus.» Je l’ai fait. Pourquoi? J’avais vu la sincérité et l’honnêteté en lui. Je savais que s’il... si jamais cela lui était donné, et j’ai vu qu’il–il pouvait réellement voir cela, ses yeux s’ouvriraient, il recevrait cela. J’ai attendu et j’en avais parlé à l’église: «Ne vous en faites pas, ce prédicateur méthodiste viendra bien.» Et le voici ici aujourd’hui, pasteur du tabernacle, tout aussi sérieux au travail que possible, dans le Message. Il croit Dieu. Et je sais, quand j’entends quelque chose venir de frère Neville, je sais que c’est authentique, que cela vient de Dieu, car c’est le genre d’homme qu’il est.
E-301 J’ai posé mes mains sur... Vos mouchoirs ici, on a prié dessus. J’ai confiance que chacun de vous a reçu une bénédiction de la part de Dieu, j’ai confiance que Dieu est sur votre coeur...
E-302 Nous ne–nous ne venons pas ici recevoir une bénédiction de la part de Dieu, autant que nous venons ici... Chaque jour que nous tirons un souffle, nous recevons une bénédiction de la part de Dieu. Ce que nous venons faire ici, c’est être corrigé, être dépouillé, voir nos coeurs être circoncis, nous tenir devant Dieu, et croire Dieu de tout notre coeur.

E-303 Rappelez-vous la Parole du Seigneur, et n’oubliez pas, ne manquez pas d’examiner un véritable signe envoyé de Dieu. Et alors, je vais remettre le service à frère Neville, qu’il dise tout ce qu’il désire dire.
(303) [Frère Neville parle aux gens, Frère Branham approuve.–N.D.E.] Ô Dieu, accorde-le.
E-304 Vous ne pouvez demander rien de plus agréable, n’est-ce pas, d’un vrai frère. La raison pour laquelle je... Voyez, amis, je–je sais que vous m’aimez; vous aimez frère Neville; vous aimez tout le peuple de Dieu. Nous nous aimons les uns les autres. Si jamais il y a eu un temps où nous devrions plus nous aimer les uns les autres, c’est aujourd’hui. Nous devrions être si proches ensemble, frère, que nous–que nous serions plus que de véritables frères et soeurs de sang. C’est cet amour qui devrait être dans nos coeurs, les uns envers les autres, la révérence et le respect, la plus haute considération. Et j’aime ça. J’aime cette chose réelle.
E-305 Et, écoutez Frère Neville, Frère Higginbotham, Frère... Je pense que c’était frère Funk (Cela ne semblait même pas être lui.) qui a donné ce message là derrière. Cela est venu, cela est venu de Dieu, ces messages, amis, effectivement. Tout celui qui a un discernement spirituel sait cela.
E-306 Mais voici ce qu’il y a. Pendant que je venais, je–j’apprécie tellement frère Neville que je pense ceci (Voyez-vous?), je–je n’aimerais rien dire à moins que j’aie réellement quelque chose de la part de Dieu à vous dire. Voyez? Et j’avais... Ceci–ceci m’est venu à coeur il y a deux ou trois jours, et je n’avais pas eu la possibilité d’examiner cela jusque hier soir et de parcourir rapidement quelques passages des Ecritures. C’est la raison pour laquelle je suis venu apporter cela. Cela a quitté mes mains maintenant. Voyez? Quoi que vous fassiez avec cela, c’est à–c’est à vous. Voyez-vous? Mais ça a quitté mes mains.
E-307 Mais frère Neville et moi, nous sommes juste comme cela. Si je ne venais ici que pour... juste parler un temps et quelque chose comme cela, alors que frère Neville a un message de la part de Dieu, je préférerais m’asseoir directement. Oui, certainement. Je céderais toujours la place au Message de Dieu. Voyez? Et c’est ainsi que nous procédons l’un et l’autre. Et c’est la raison pour laquelle je dis: «Je...» Si–si Dieu ne me donne rien, eh bien alors, peut-être, rien que parler... et si Dieu donne à frère Neville quelque chose et que moi, je suis ici à la chaire le dimanche matin, dimanche soir, n’importe quand c’est, frère Neville voudra juste, il sera bien assez frère; il viendra vers moi, et dira: «Frère Branham, je crois que tu es serviteur de Dieu, mais le Seigneur vient de me donner un message.» Vous ferez cela, n’est-ce pas? Oui.
E-308 Je le ferai de même vis-à-vis de lui.
(308) S’il allait parler et que je disais: «Frère Neville, veux-tu m’excuser? Dieu m’a donné un message. Je dois l’apporter aux gens maintenant même», et il ferait... frère Neville s’écarterait directement, l’un de nous vis-à-vis de l’autre. Voyez, c’est ainsi que nous procédons. Et alors, si nous... je n’ai aucune chose déterminée, alors...
E-309 Je–j’aime bien l’entendre prêcher. J’ai entendu... Combien l’ont entendu le dimanche soir passé? Quel merveilleux message! Je vous assure, cela se rattachait bien à ce qui a été dit ce matin. Et, amis, je vous assure, vous avez reçu assez de Parole de Dieu pour vivre certainement correctement et être justes. Que Dieu vous bénisse.
Maintenant, Frère Neville.

En haut