ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Pr√©dication MESSIEURS, NOUS VOUDRIONS VOIR JESUS (Message de No√ęl) / 61-1224 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 hours and 7 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

MESSIEURS, NOUS VOUDRIONS VOIR JESUS (Message de No√ęl)

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 ...?... Tout est possible, Crois seulement. Merci, Fr√®re Neville. Merci. Bonsoir, les amis. Je disais √† fr√®re Neville que je - j'ai essay√© de l'appeler chez lui cet apr√®s-midi. La semaine pass√©e, j'ai dit aux gens de la G√©orgie et des alentours que je - je ne pensais pas vraiment que je serais ici aujourd'hui, car beaucoup de gens viennent... 2 Et en outre, √† No√ęl, vous savez, les petits enfants, vous ne pouvez pas leur dire le contraire. Ils... Pour eux, c'est la p√©riode de No√ęl, et ils ne voudraient pas avoir leur petite chaussette suspendue... il y aurait quelque chose... C'est une tradition, m√™me dans notre nation, de suspendre une chaussette ou quelque chose d'autre. Eh bien, je l'ai fait quand j'√©tais enfant. Et - et bien que cette chose soit comme telle hors des sentiers battus des Ecritures, les enfants sont cependant... Ils entendent les autres enfants dire : "Eh bien, j'ai re√ßu ceci √† No√ęl; j'ai re√ßu ceci." Les petits amis se tiennent tout autour pour voir, vous savez. Vous - vous ne pouvez pas les forcer √† comprendre. Vous voyez?
E-3 Ainsi... No√ęl est entr√© dans nos mŇďurs, mais ce n'est pas l'anniversaire de notre Seigneur, la p√©riode o√Ļ Il √©tait n√©. Bon, si vous prenez notre - le mappemonde, vous verrez que la Jud√©e est autant √©loign√©e de l'√©quateur vers le sud que nous le sommes vers le nord. Aussi d√©couvrons-nous qu'en Jud√©e, dans ces montagnes l√†-bas, il neige. Oh! la la! c'est - plus de neige qu'il y en a ici. Donc les bergers ne pouvaient pas se trouver √† - sur la montagne √† cette p√©riode-l√†, en train de pa√ģtre leurs brebis. 4 Autre chose, Il... Ce serait contraire √† toute la nature. Vous voyez? Les agneaux et autres naissent au printemps, pas √† cette √©poque-ci de l'ann√©e. Les agneaux ne naissent pas pendant cette p√©riode; les - les brebis ne mettent pas bas pendant cette p√©riode. Et Lui √©tait l'Agneau de Dieu, vous voyez, aussi Il - Il √©tait n√© (d'apr√®s ce qu'on dit) en avril, √† la mi-avril, ou √† peu pr√®s √† ce moment-l√†.
E-5 Mais ce jour du 25 d√©cembre, eh bien, o√Ļ on c√©l√®bre cet anniversaire, cela correspond √† l'anniversaire du dieu soleil, vous voyez, les Baals romains, le dieu soleil. Vous voyez? Et le soleil est exactement √† mi-chemin maintenant. Et c'√©tait du 20 au 25 qu'on c√©l√©brait l'anniversaire du dieu soleil au cirque romain. Et le... Aussi dirent-ils : "Eh bien, maintenant, pour satisfaire le - aussi bien les chr√©tiens que les pa√Įens, au lieu de c√©l√©brer l'anniversaire du dieu soleil, nous c√©l√©brerons celui du Fils de Dieu et celui du dieu soleil √† la fois. Nous allons donc les mettre ensemble et en faire un m√™me anniversaire que nous c√©l√©brerons le 25." 6 Ainsi cela a alors sembl√© satisfaire les pa√Įens et la soi-disant √©glise, ou la premi√®re √©glise de Rome qui √©tait simplement... Pour eux, c'√©tait en ordre, donc √ßa importait peu pour eux. C'est ainsi qu'ils en firent l'anniversaire du dieu soleil et du Fils de Dieu.
E-7 Eh bien, le jour le plus long de l'ann√©e, c'est le 21 ou le 22 - la plus longue nuit, je veux dire, de l'ann√©e, c'est celle du 21 ou du 22, au moment o√Ļ, dans le syst√®me solaire, le soleil retourne, revient. Eh bien, ils commenceront √† s'allonger de quelques secondes ou de quelques minutes, et alors dans le courant de juin ou juillet, nous avons le jour le plus long de l'ann√©e. 8 Ainsi... Mais No√ęl est entr√© dans nos mŇďurs, nous sommes donc... On n'y peut rien. Les pneus sans chambre √† air sont d'usage. Je les ai en horreur, mais ils sont - sont bien d'usage. C'est vrai. 9 Les femmes d√©v√™tues, c'est chose courante. Les shorts, c'est chose courante. C'est tout. Ils vont tout le temps devenir plus courts; ainsi, je n'y puis rien. Je peux juste dire que c'est mal et m'arr√™ter √† cela. C'est vrai. 10 Le p√©ch√© est entr√© dans nos mŇďurs. Il est entr√© dans nos mŇďurs. Nous en aurons continuellement, donc juste... Il est entr√© dans nos mŇďurs, jusqu'√† ce que J√©sus vienne. Et toutes ces choses sont entr√©es dans nos mŇďurs.
E-11 Maintenant, je ne crois pas... Permettez-moi d'√©claircir ceci. Je ne crois pas que J√©sus se soucie du jour o√Ļ vous avez c√©l√©br√© Son anniversaire (que ce soit le 25, le 26, ou que ce soit en avril, en mai, en juin, en juillet, ou √† n'importe quel autre moment), donc adorez - adorez-Le tous les jours. 12 Mais, voici le probl√®me. Ils ont √īt√© √† la No√ęl son caract√®re sacr√© pour en faire, non plus No√ęl, mais - un jour d'adoration, mais une c√©l√©bration. Vous voyez? Nous ne... Vous entendez les gens dire : "Nous allons c√©l√©brer No√ęl." C'est une erreur. Nous ne devrions jamais c√©l√©brer No√ęl. No√ęl est un jour d'adoration, pas une c√©l√©bration.
E-13 Nous c√©l√©brons l'anniversaire de Lincoln; nous c√©l√©brons l'anniversaire de Washington. Et si on √©tait dans le sud profond, nous c√©l√©brerions l'anniversaire de Lee, ou - ou de Jackson. On c√©l√®bre leur anniversaire. Mais l'anniversaire de Christ, je crois, devrait √™tre un jour de cons√©cration, d'adoration. Ce soir, au lieu que les gens soient √† l'√©glise √† genoux en pri√®re, remerciant Dieu pour le v√©ritable Cadeau de No√ęl... des souliers √† hauts talons, des visages maquill√©s, des redingotes, des verres √† pied de whisky seront entrechoqu√©s; et du whisky, des cigares, et des cigarettes valant des dizaines de millions de dollars seront distribu√©s ce soir, alors que des milliers de petits enfants pauvres et affam√©s gisent sans rien √† mettre sous la dent ni un endroit o√Ļ reposer la t√™te.
E-14 L'adoration, c'est ce qu'il nous faut; ce que nous avons, c'est une c√©l√©bration. Eh bien, c'est tr√®s bien. Cela... ils... ce n'est pas correct, mais nous ne pouvons pas arr√™ter cela; c'est dans les mŇďurs. Nous - nous aurons toujours la No√ęl de la m√™me fa√ßon. 15 Et le mot "Christmas" [No√ęl en fran√ßais - N.D.T.], "Christmas" vient de l'expression "messe pour Christ, messe de Christ - C-h-r-i-s-t-m-a-s (Vous voyez?), messe de Christ". C'est une tradition catholique.
E-16 Et ma petite... L'une de mes filles (Je ne peux plus dire qu'elle est petite), Becky, √©tait - devait r√©diger l'autre jour un article sur la mythologie, sur le mysticisme. Et j'ai dit: "Parle du p√®re No√ęl." C'est - c'est cela. Le p√®re No√ęl a remplac√© Christ. Et le p√®re No√ęl, cette personne n'a jamais exist√©. Vous voyez? C'est absolument une tradition catholique, qui n'a rien √† voir avec les protestants, ni rien √† ce sujet ; vous voyez, ni la No√ęl, ni la naissance de Christ, pas du tout. Mais p√®re No√ęl est entr√© dans les mŇďurs. Mais un jour J√©sus viendra S'√©tablir; C'est Lui que nous attendons.
E-17 Bon, j'aurais certainement pr√©f√©r√© que fr√®re Neville soit √† cette chaire ce soir, car c'est... J'avais dit aux gens que je ne viendrais pas aujourd'hui; et si je venais pour dire quelque chose, je ferais une bande. Et j'esp√®re qu'ils... Avez-vous mis en marche un enregistreur? L'avez-vous fait? Faire une bande, si... Si le Saint-Esprit disait quelque chose pendant la r√©union, il se pourrait qu'on - on entende cela. Vous voyez? 18 J'ai quelques Ecritures et tout, inscrits ici, un petit texte. Et je ne sais pas, je crois que le Seigneur b√©nira cela. Mais le probl√®me, c'est que g√©n√©ralement, le dimanche soir, les gens sortent d'ici vers 21h00 ou 21h10, et vous aurez la gentillesse de rester jusqu'avant 1h00 juste, ainsi... Mais je pense qu'il y a une veill√©e... [Fr√®re Branham parle avec fr√®re Neville. - N.D.E.] Hein? Une veill√©e? Quelque chose... le service de minuit ou... Je veux dire... Non, pas ce soir, non, cela... Il pensait - il pensait que j'avais peut-√™tre confondu cela - c'est la nuit du Nouvel An. Eh bien, je - nous nous attendons √† un moment glorieux pour la nuit du Nouvel An. C'est le moment o√Ļ nous - chaque - tous les fr√®res viennent, et nous avons une grande communion les uns avec les autres la nuit du Nouvel An. Bon... Mais √ßa, c'√©tait juste pour vous taquiner. Et j'esp√®re que √ßa n'a pas √©t√© enregistr√©.
E-19 Dites donc, l'autre jour, je faisais une bande et j'ai heurt√© √† cette chose plusieurs fois, et - et j'ai simplement ab√ģm√© cette bande sur "Le Christianisme contre le paganisme". Les bandes ont √©t√© ab√ģm√©es. Ainsi, si les bandes sont - sont en marche ou vont commencer, je souhaiterais que celui qui enregistre vienne √† la porte et ouvre la porte ou quelque chose comme √ßa; ainsi, je saurai alors que c'est en marche; je verrai la direction dans laquelle cette chose est tourn√©e, si cela est en marche. O.K., bien, c'est bien. Je vais recouvrir cela, aller de l'autre c√īt√©. Je n'y √©tais pas habitu√©. 20 Bien, j'aimerais saisir cette occasion pour remercier cette √©glise et ses membres pour les bonnes choses que vous m'avez offertes √† l'occasion de No√ęl. Mon fils est venu me remettre une tr√®s grosse bo√ģte il n'y a pas longtemps, et j'√©tais dans le - mon bureau en train d'√©tudier. Et l'ayant ouverte, j'y ai trouv√© un complet neuf, offert par ce tabernacle. Et il y a de petits cadeaux individuels que les gens m'ont envoy√©s, qui sont juste l√†, que je n'ouvrirai pas encore jusqu'√† ce que Joe vienne ce soir ouvrir les siens, et alors... Je - j'appr√©cie vraiment cela. Que le Seigneur vous b√©nisse.
E-21 J'aurais souhait√© pouvoir offrir des cadeaux de No√ęl √† chacun. Je ne saurais le faire. Vous savez ce qu'il en est. Vous ne pouvez simplement pas le faire, c'est tout. Quand vous - quand vous donnez √† une seule personne, c'est faire donc acception de personne, et vous ne pouvez simplement pas le faire. Un ministre ne peut simplement pas le faire. 22 Et si je comprends bien, fr√®re Neville s'est pr√©sent√© ce matin dans un nouveau pardessus. Ainsi, je vous suis tous reconnaissant pour mon fr√®re. Il y a un petit secret √† ce sujet que Billy Paul et moi connaissons. Vous savez, je suis si lent en tout, je - quelque peu pour saisir quoi que ce soit. Billy me parlait l'autre jour; il a dit: "Tu sais, papa, j'√©tais au supermarch√©, a-t-il dit, et qui ai-je rencontr√© l√†-bas? (Et sa voix tremblait un peu) Fr√®re Neville." Et il a dit: "Il portait un pardessus qui ne lui allait pas." Et j'ai dit : "Le mien lui irait-il?" Et alors - et il a dit : "Non, c'est un homme beaucoup plus grand que toi." Alors j'ai dit : "Oh! je m'en vais simplement lui en procurer un."
E-23 Ainsi donc, comme lui, je reçois un chèque de cette église. Au même moment, Billy est venu en courant, souriant, apportant une très merveilleuse nouvelle rassurante, il a dit: "Papa, l'église va lui en procurer un." 24 Eh bien, sachant que l'église voudrait - pourrait probablement lui procurer un pardessus un peu meilleur que celui que je pourrais lui procurer, je me suis alors dit : "C'est simplement merveilleux; ainsi, nous pouvons tous faire quelque chose." Et nous savons que c'est venu à point, comme frère Neville s'est trouvé dans le besoin du pardessus. 25 Vous savez, je voudrais vous dire un petit quelque chose à ce sujet. Je lisais l'histoire. Tout ce que j'ai fait ces quelques dernières semaines, ce mois ou ces deux mois, c'était étudier l'histoire de la Bible.
E-26 Une fois j'ai lu le... Mon premier livre, c'√©tait l'Ancien Testament, ce que Dieu √©tait dans l'Ancien Testament. Ensuite, j'ai pris le Nouveau Testament pour voir ce que Dieu √©tait, afin de comparer cela √† aujourd'hui, car je sais qu'Il doit rester le m√™me. Vous voyez? Puis, il y a une √©poque de l'Eglise que j'ai saut√©e; elle se situe entre le d√©part du dernier ap√ītre et l'introduction des √Ęges sombres, au commencement du r√®gne de l'Eglise catholique. Ils perdirent tous les miracles ; toute la Divinit√© sortit de l'√©glise, et tout. Et je - j'ai voulu savoir ce qui s'√©tait pass√© au cours de cette p√©riode, aussi ai-je simplement pris certaines des histoires les plus anciennes qui existent, telles que "Les Deux Babylones" d'Hislop, "L'Eglise des p√®lerins" de Broadbent, "Le Livre des martyrs" de Foxe, "Les p√®res post-nic√©ens", "Le concile nic√©en", "Le concile pr√©-nic√©en", et tous ces grands historiens qui ont √©crit √† ces √©poques-l√† sur la vie de ces pr√©cieux hommes. Quand je les ai lues, c'est comme si j'entendais "Le psaume de la vie" de Longfellow. La vie des grands hommes nous rappelle que Nous pouvons rendre nos vies sublimes, Et en partant, laisser derri√®re nous Des empreintes de pieds sur le sable du temps...
E-27 Quand j'ai vu ce qu'ont endur√© ces hommes et ces femmes √† cette √©poque-l√† et que j'ai vu - pour sauvegarder ce m√™me Evangile, et quand ils ont pr√™ch√© ce m√™me Evangile, la m√™me chose qui √©tait arriv√©e dans l'Ancien Testament arriva de m√™me dans le Nouveau Testament, c'√©tait alors exactement pareil; ainsi cela donne un, deux, trois t√©moignages par lesquels une affaire est r√©gl√©e. Le m√™me Dieu, qui avait trait√© avec les anciens proph√®tes, a trait√© avec les ap√ītres et a trait√© avec les fr√®res pr√©-nic√©ens; et Le voici aujourd'hui, traitant de la m√™me mani√®re avec Son peuple, par les m√™mes miracles, les m√™mes prodiges, le m√™me Evangile, la m√™me puissance, le m√™me Dieu, tout, par ces trois pour nous t√©moigner que c'est la V√©rit√©. C'est la V√©rit√©, Dieu nous donne cela en trois testaments (Vous voyez?), cette histoire est...
E-28 La Bible, c'est l'histoire de ce que Dieu √©tait. Ainsi l'histoire de l'Ancien Testament... Le Nouveau Testament, c'est l'histoire du - du Nouveau Testament, et le concile et les P√®res nic√©ens, et le Concile post-nic√©en constituent donc l'histoire de l'Eglise. Et maintenant, l'histoire se fait comme autrefois, une histoire qui, cette fois-ci, ne sera jamais √©crite. Non. La Venue est maintenant tr√®s proche. 29 Et en ces jours, Dieu aide l'homme... Les gens qui s'√©vertuent √† chercher la gloire venant de l'homme, les hommes qui s'√©vertuent √† - √† se rendre populaires ou... parmi les √™tres humains, ne savez-vous pas que l'√™tre humain, quand il meurt, tout cela meurt avec lui? Cherchez plut√īt √† gagner les tr√©sors c√©lestes; ils ne passeront jamais. 30 Que les plus riches b√©n√©dictions de Dieu reposent sur vous tous. Je le leur ai dit ce soir; j'ai l'habitude d'aller √† l'√©glise quelque part le dimanche, si cela m'est possible. Je...
E-31 Aujourd'hui, le matin, j'avais une grande envie de venir √©couter le message de fr√®re Neville. Mais apr√®s avoir fait cette promesse, je ne voulais alors pas la briser. Ainsi donc, j'ai essay√© de suivre les radios et - et tout. Et tout ce que j'entendais, c'√©tait : "Juste apr√®s ce service, nous allons tous nous rencontrer dans la salle de d√©jeuner pour prendre le caf√© ensemble, et nous allons..." A quoi l'√©glise en est-elle arriv√©e? C'est une loge. Pourquoi ne dites-vous pas tout simplement "loge" au lieu de dire "√©glise"? Eglise, vous n'√™tes pas cens√©s faire cela. L'√©glise est une - pas une rencontre autour du caf√©, des d√ģners ni des soupers et des choses de ce genre. Nous communions avec le Seigneur. L'√©glise, c'est l√† o√Ļ nous communions avec Lui.
E-32 J'ai dit √† mon √©pouse: "Ch√©rie, je - je deviens tr√®s critique; j'ai horreur d'aller au tabernacle, ou de monter √† la chaire." Oh, on dirait que plus je vieillis, pire je deviens. Et je - je - je ne - je ne veux pas √™tre ce - ainsi. Mais quelque chose en moi me pousse √† √™tre ainsi. Et alors, j'ai dit: "Est-ce que je perds la t√™te? Pourquoi ne puis-je pas √™tre du m√™me avis que les autres? Pourquoi ne puis-je pas √™tre comme les autres fr√®res? Pourquoi ne puis-je pas me faire une organisation, b√Ętir dessus comme eux le font? Ou, pourquoi ne puis-je pas cesser de critiquer s√©v√®rement les gens et de faire des choses semblables? Pourquoi je n'arrive pas √† le faire?" Et alors j'ai dit: "Je me demande : 'Ai-je perdu la t√™te?'" Alors je suis revenu √† la Parole, et voil√†. Je dois m'en tenir √† cette Parole.
E-33 J'ai dit: "Je... N'e√Ľt √©t√© la Parole de Dieu, et je sais qu'il existe un Dieu, je me construirais une petite cabane quelque part, tr√®s loin au fond de la Colombie-Britannique, tout au fond du Canada, dans les montagnes, o√Ļ je verrais l'√™tre humain une fois l'an; et j'entendrais l√† la Voix de Dieu dans le murmure des ruisseaux; et je L'entendrais quand Il hurlerait dans le loup au sommet de la montagne. Je L'entendrais quand Il murmurerait dans les √©normes pins, et je contemplerais Son charmant visage dans le miroir du lac, quand ce lac refl√®te les hautes montagnes au sommet enneig√©. Eh bien, j'adorerais Dieu l√†-bas tous les jours de ma vie. Je suis certain que l√†-bas, je saisirais la r√©alit√© de Dieu plus que j'En entends parler aux soupers avec du caf√©, aux th√©s, et √† tout ce genre d'histoires qu'on a aujourd'hui: des credos, des choses fictives, des fables, et tout le reste dans la soi-disant √©glise, √† la place de l'Evangile." Je ferais mieux de lire une Ecriture, (n'est-ce pas?), et de commencer. Maintenant, avant de lire, parlons √† Celui qui L'a √©crite, pendant que nous avons la t√™te inclin√©e.
E-34 Que tous ceux qui ont une requ√™te ce soir, ceci √©tant la veille de No√ęl, il se pourrait que vous ayez quelque chose comme: "√Ē Seigneur, dans mon cŇďur je suis reconnaissant pour Christ, et je veux m'approcher juste un peu plus pr√®s maintenant que jamais auparavant. Je ne veux pas rentrer √† une cr√®che dans une √©table, mais je veux faire de mon cŇďur une cr√®che, non pas pour un Christ enfant, mais plut√īt pour un Christ qui est Dieu, Emmanuel." Voudriez-vous juste le faire savoir par votre main lev√©e vers Christ? Que le Seigneur vous accorde votre requ√™te.
E-35 P√®re c√©leste, nous sommes maintenant rassembl√©s dans cette maison qui est appel√©e la maison de pri√®re, l'endroit o√Ļ nous nous rassemblons pour adorer le Seigneur J√©sus, √† cause de toutes Ses grandes Ňďuvres, pour enseigner Sa Parole et croire qu'Il est la Parole. Et nous Te remercions pour cette soir√©e et l'occasion qui nous est pr√©sent√©e pour apporter la Parole du Dieu vivant √† un peuple vivant, et particuli√®rement √† ceux qui vivent en J√©sus-Christ, qui ont √©t√© renouvel√©s, qui sont n√©s de nouveau, qui sont devenus de nouvelles cr√©atures - et pour l'occasion que nous avons de pr√©senter les - les faits r√©els √† ceux qui ne sont pas de nouvelles cr√©atures en Christ, afin que ce soir ils puissent devenir de nouvelles cr√©atures en Christ. Accorde √† chacun d'eux le d√©sir de son cŇďur, et puissent-ils ce soir, s'ils ne l'ont pas encore fait, entrer dans cette grande Eglise catholique universelle; catholique parce que ce sont des saints, apostoliques, n√©s de nouveau du Dieu vivant √† travers le monde. Accorde-le, Seigneur. Puisse chaque personne En devenir membre, car C'est un Corps, pas un b√Ętiment, mais un Corps, le Corps de Christ. Et nous sommes les membres de ce Corps. Accorde-le, Seigneur.
E-36 Que de grands dons venant de Christ soient r√©pandus ce soir sur les gens qui font partie du Corps, pas un colis scell√©, pas avec des cadeaux de No√ęl dedans, comme nous, cr√©atures terrestres, nous pouvons nous les offrir les uns aux autres pour nous t√©moigner notre amour r√©ciproque; que ce soit plut√īt ce sceau du Saint-Esprit entrant dans l'√Ęme de l'homme, lui donnant la Vie immortelle. 37 B√©nis-les tous ce soir, P√®re; √† ce que nous sachions, nous sommes en bonne sant√© et heureux, nous avons un feu bien chaud autour duquel nous asseoir; nous avons un toit au-dessus de notre t√™te et quand nous pensons aux millions qui, dans le monde, n'ont pas d'endroit o√Ļ aller... P√®re c√©leste, sois mis√©ricordieux envers nous et accorde cette requ√™te. 38 Nous Te demandons ce soir de b√©nir la Parole pendant qu'Elle va maintenant √™tre apport√©e. B√©nis notre pasteur, b√©nis les administrateurs, les diacres de cette √©glise, ainsi que tous ceux qui y sont affili√©s en tant que membres du Corps, √©tant n√©s de nouveau, car nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen.
E-39 Comme j'ai commenc√© √† le dire il y a quelques instants, d'apr√®s ce qui est √©crit sur les saints - saint Martin, par une nuit froide, vit un pauvre vieil homme couch√© √† la porte, en train de geler. Et il vit passer √† c√īt√© des gens qui pouvaient donner √† ce vieil homme une - une esp√®ce de grande cape, mais ils ne le firent pas. Et lui, comprenant alors que c'√©tait √† lui de le faire - bien que son p√®re et sa m√®re fussent tous deux des pa√Įens - et il √©tait un soldat, il √īta donc son grand manteau, prit son √©p√©e et le coupa en deux, et en couvrit le vieil homme, puis continua son chemin. Et les gens se moqu√®rent de lui, le rabrou√®rent, en disant : "Un dr√īle de soldat, quel fanatique!"
E-40 Mais la nuit suivante, dans la caserne o√Ļ il restait, il fut r√©veill√©, et il eut une vision. Et il regarda, et il √©tait dans une chambre, et l√† se tenait J√©sus, avec un groupe d'anges autour de Lui; et J√©sus √©tait couvert de ce morceau de v√™tement, le manteau. Et Il dit aux anges : "Savez-vous o√Ļ J'ai eu ceci?" Et ils r√©pondirent : "Non, mon Seigneur." Il dit : "C'est Martin qui M'en avait couvert." 41 Ainsi, fr√®re Martin comprit alors que c'√©tait son appel au minist√®re, car quand il avait couvert ce vieil homme de ce v√™tement, J√©sus √©tait dans ce vieil homme. S'Il √©tait donc dans un vieil homme, un mendiant ou un clochard, comme on l'appellerait, couch√© dans la rue, J√©sus viendrait vers n'importe qui d'entre nous. Alors il comprit que "ce que vous avez fait au plus petit de ceux-ci, de mes enfants, c'est √† moi que vous l'avez fait". √Ē Dieu, aide-nous √† nous en souvenir.
E-42 Maintenant, vous qui avez vos Bibles et qui d√©sirez noter le texte, je d√©sire lire ce soir deux passages dans les Saintes Ecritures - l'un dans Esa√Įe, et l'autre dans Saint Jean. Je d√©sire lire dans Esa√Įe, chapitre 42, et dans saint Jean, chapitre 12. Je d√©sire lire les Ecritures. 43 Dans Esa√Įe 42, nous commen√ßons avec 1, le verset 1, et nous descendons jusqu'au verset 7 inclus. Voici mon serviteur, que je soutiendrai, mon √©lu, en qui mon √Ęme prend plaisir. J'ai mis mon Esprit sur lui; il annoncera la justice aux nations. Il ne criera point, il n'√©l√®vera point la voix, et ne la fera point entendre dans les rues. Il ne brisera point le roseau cass√©, et il n'√©teindra point une m√®che qui br√Ľle encore; il annoncera la justice selon la v√©rit√©. Il ne se d√©couragera point et ne se rel√Ęchera point, jusqu'√† ce qu'il ait √©tabli la justice sur la terre et que les √ģles esp√®rent en sa loi. Ainsi parle..., l'Eternel, qui a cr√©√© les cieux et qui les a d√©ploy√©s, qui a √©tendu la terre et ses productions; qui a donn√© la respiration √† ceux qui la peuplent et le souffle √† ceux qui y marchent. Moi, l'Eternel, je t'ai appel√© pour le salut, et je te prendrai par la main, je te garderai, et je t'√©tablirai pour traiter alliance avec le peuple, pour √™tre la lumi√®re des nations, Pour ouvrir les yeux des aveugles, pour faire sortir de prison des prisons, et... leur cachot ceux qui habitent dans les t√©n√®bres.
E-44 Maintenant au chapitre 12 de saint Jean, commen√ßons au verset 17 et lisons le... jusqu'au verset 28. Tous ceux... √©taient avec J√©sus, quand il appela Lazare du s√©pulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient t√©moignage; Et la foule vint au-devant de lui, parce qu'elle avait appris qu'il avait fait ce miracle. Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres: Vous voyez que vous ne gagnez rien, le monde... va apr√®s lui. Quelques Grecs, du nombre de ceux qui √©taient mont√©s pour adorer pendant la f√™te, s'adress√®rent √† Philippe, de Bethsa√Įda en Galil√©e, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir J√©sus. Philippe alla le dire √† Andr√©, puis Andr√© et Philippe le dirent √† J√©sus. J√©sus leur r√©pondit : L'heure est venue o√Ļ le Fils de l'homme doit √™tre glorifi√©. En v√©rit√©, en v√©rit√©, je vous le dis, si le grain de bl√© qui est tomb√© en terre ne meurt, il reste seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie √©ternelle. Si quelqu'un me sert, qu'il me suive; (Suivez maintenant) et l√† o√Ļ je suis, l√† aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, le P√®re l'honorera. Maintenant mon √Ęme est troubl√©e... que dirais-je?... P√®re, d√©livre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela - pour cela que je suis venu jusqu'√† cette heure. P√®re, glorifie ton nom! Et une voix vint du ciel : Je l'ai glorifi√© et je le glorifierai encore.
E-45 Bon, de ceci je tire un sujet que j'ai utilis√© diff√©remment Messieurs, nous voudrions voir J√©sus. J'ai d√©j√† abord√© ce sujet √† plusieurs reprises, et - mais un peu diff√©remment de ce que je compte faire ce soir. 46 Eh bien, pour un message de No√ęl, c'est un d√©cor inhabituel. Mais je pense qu'aujourd'hui, vous avez - √† la radio vous avez entendu: "Trois hommes venus d'Orient", "La petite ville de Bethlehem" et "La nuit silencieuse", et vous avez entendu des ministres parler de Sa naissance et ainsi de suite. Et moi, j'apporte mon message de No√ęl ce soir, apr√®s que vous avez entendu plusieurs en parler cet apr√®s-midi et ces deux ou trois derniers jours, je me suis dit que j'en prendrai un aspect diff√©rent, pas tir√© de Sa naissance, mais j'en parlerai sous un autre angle.
E-47 Et ce d√©cor tout √† fait inhabituel... Et c'est dans des choses inhabituelles que l'on voit la v√©rit√© de la Parole de Dieu. C'est inhabituel. C'√©tait dans le cadre inhabituel de la Parole de Dieu que les gens ont reconnu qu'Il √©tait le Messie, pas dans le cadre habituel o√Ļ les pharisiens et les sadduc√©ens venaient leur parler. C'√©tait inhabituel que de voir le Messie na√ģtre dans une √©table, plut√īt que de descendre des corridors du Ciel, tel qu'ils s'imaginaient qu'Il viendrait ou tel qu'ils - qu'ils disaient qu'Il viendrait. C'√©tait inhabituel, au moment o√Ļ au fleuve Jourdain, les montagnes sautaient comme de petits b√©liers.
E-48 Et le messager qui Le pr√©c√©dait, au lieu que ce soit un excellent sacrificateur cultiv√© qui sorte pour annoncer Sa venue, on a vu un homme au visage couvert de barbe, aux cheveux touffus, envelopp√© d'une peau d'animal en guise de manteau, et marchant dans une boue qui lui arrivait jusqu'au-dessus des chevilles, peut-√™tre. Et il pr√™chait un - un de ces messages passionnants, disant aux pharisiens et aux sadduc√©ens... et traitait "de race de serpent" ces √©rudits. C'√©tait inhabituel qu'un homme fasse cela. 49 Mais c'√©tait aussi la voie pour trouver la V√©rit√© et la Vie: la voie inhabituelle, pas le cadre habituel, la routine, mais la voie inhabituelle. Et ce soir, c'est le d√©sir de mon cŇďur que nous trouvions dans cette Ecriture inhabituelle la vraie signification de No√ęl, ce que No√ęl signifie pour nous, la mani√®re dont nous devrions faire cela... Maintenant... Ou ce que - comment nous devrions approcher No√ęl.
E-50 Bon, nous voyons ici comme nous l'avons lu, que ces Grecs voulaient Le voir. Ils vinrent voir J√©sus. Sans doute que, comme vous et moi, ils avaient entendu parler de Lui, de grandes Ňďuvres qu'Il avait accomplies, de grandes pr√©dications qu'Il avait apport√©es, et des choses inhabituelles en rapport avec Sa vie, c'est pourquoi Il devint une Personne inhabituelle. Et je d√©sire m'arr√™ter assez longtemps sur ce point pour dire ceci : presque chaque fois qu'on voit Dieu dans une personne, on trouve que c'est une personne fort inhabituelle, qui est utilis√©e de la mani√®re la plus inhabituelle. 51 J√©sus √©tait donc ce genre de Personne, et Il exer√ßait une attraction sur les gens pour qu'ils cherchent √† d√©couvrir exactement ce qu'Il √©tait et qui Il √©tait. Et, bien s√Ľr, ces Grecs √©taient des pa√Įens, des idol√Ętres, car les Grecs adorent des idoles. Et, eh bien, c'√©taient, je dirais, de grands sculpteurs et de grands athl√®tes. Et ils avaient beaucoup d'arts, les Grecs en avaient beaucoup, le grand art grec, qui n'a jamais √©t√© √©gal√© m√™me jusqu'√† ce jour, si bien que leurs arts... Et c'√©taient de grands athl√®tes.
E-52 Et étant - ils savaient qu'il existait un Dieu quelque part; ils en avaient des milliers qu'ils adoraient, et ils avaient entendu parler d'un Dieu historique qui avait accompli de grands miracles dans le - chez les Hébreux. Et puis, ils avaient aussi entendu dire que ce Dieu, le Dieu des Hébreux qui accomplissait des miracles, était encore là parmi eux dans leur pays. Cela attira donc leur attention, aussi vinrent-ils voir Jésus. 53 Et remarquez, généralement le moyen par lequel les gens veulent voir Jésus, c'est en trouvant quelqu'un qui sait les amener auprès de Lui. C'est par un conducteur ou l'un de Ses serviteurs qu'ils Le trouvent. Aussi, Jésus, quand Il choisit un serviteur, Il choisit toujours quelqu'un qui Lui amènera les gens, parce que son but c'est de servir les gens.
E-54 Eh bien, nous voyons qu'ils furent amen√©s dans Sa Pr√©sence. Eh bien, ces Grecs... Philippe... Ils avaient consult√© Philippe, et Philippe s'est dit: "Eh bien, voici quelqu'un qui veut voir notre Seigneur. Ce ne serait donc pas juste de ma part de recevoir pour moi seul l'honneur d'introduire ces Grecs aupr√®s de mon Seigneur, je m'en vais donc chercher Andr√© pour m'accompagner." Il partit donc chercher Andr√©; Andr√© et Philippe vinrent tous les deux et - et pr√©sent√®rent ces Grecs √† J√©sus. 55 Eh bien, voici une chose glorieuse et un texte inhabituel. Aussit√īt qu'on montra J√©sus √† ces Grecs, J√©sus ne S'est pas montr√© Lui-m√™me, ou Il ne S'est pas fait conna√ģtre √† eux; car ce n'est pas ainsi que vous pouvez conna√ģtre J√©sus. On ne conna√ģt pas J√©sus de cette fa√ßon. Mais aussit√īt... Nous voyons ici dans les Ecritures que lorsque ces Grecs amen√®rent - furent amen√©s √† J√©sus et qu'ils furent dans Sa Pr√©sence, on dirait que J√©sus aurait pu dire : "Eh bien, c'est Moi. Je suis le Messie de la race juive, Celui qui a √©t√© annonc√© tout au long des si√®cles par les proph√®tes sous l'inspiration; et maintenant Me voici. Et Je suis le - n√© √† Nazareth. Ma m√®re est Juive; Mon P√®re, c'est Dieu. Et Je suis maintenant l√† pour Me faire conna√ģtre √† vous les Grecs."
E-56 Eh bien, cela semble plus en √™tre la version 1961. Mais, regardez, aussit√īt qu'ils furent amen√©s dans Sa Pr√©sence... C'est la chose principale : amener les gens dans Sa Pr√©sence. Et aussit√īt qu'ils furent dans Sa Pr√©sence, J√©sus leur dit : "Si le grain de bl√© qui est tomb√© en terre ne meurt, il reste seul." Quelle chose inhabituelle! Plut√īt que d'accepter leur pr√©sentation, la chose qu'Il fit, c'√©tait de leur indiquer l'endroit o√Ļ ils pouvaient Le trouver. "Si le grain de bl√© qui est tomb√© en terre ne meurt, il reste seul." 57 Ici, qu'a-t-Il fait? Il leur a montr√© cette grande V√©rit√© sur la mani√®re de Le voir. Ils ne pouvaient pas Le voir sous l'angle de la Vie √©ternelle, tel qu'Il Se tenait l√†; Il √©tait un Homme.
E-58 Il y a quelques matins, j'ai eu une vision vers 9 heures ou 10 heures du matin. Je priais le Seigneur, ayant senti un appel pressant pour aller dans les champs missionnaires √† l'√©tranger cette ann√©e - aller sans tarder partout dans le monde. Je d√©sire aller en Norv√®ge, et je d√©sire aller en Allemagne, en Afrique, et dans beaucoup de pays cette ann√©e, le Seigneur voulant, juste un appel dans mon cŇďur me disant d'y aller. 59 Et je priais le Seigneur, quand une vision apparut sous mes yeux. Et j'√©tais debout, puis j'ai travers√© on dirait une salle et je suis entr√© dans une - une pi√®ce o√Ļ il y avait principalement deux femmes. L'une √©tait √† un comptoir, l'autre aussi √† un comptoir. Elles vendaient diff√©rents articles. Eh bien, je me suis arr√™t√© un moment et me suis demand√© de quoi il s'agissait. Puis j'ai vu entrer un homme, et il a achet√© chez la femme de ce comptoir une petite bouteille de parfum pour quelqu'un d'autre, peut-√™tre son √©pouse.
E-60 Alors je me suis approch√© et j'ai demand√© : "Combien co√Ľte ce parfum? J'en veux pour mon √©pouse, mais je d√©sire le lilas. J'aime le lilas." 61 Et il a dit - la femme plut√īt a dit : "La - cette petite bouteille que cet homme a achet√©e pour son √©pouse co√Ľte 40 cents, mais ce n'est pas le lilas. Le lilas, c'est cette autre bouteille, qui co√Ľte 1 dollar et 98 cents." 62 Et j'ai dit : "Je vais prendre cela." Et j'ai tir√© mon porte-monnaie pour prendre l'argent; je croyais lui avoir donn√© deux billets d'un dollar. Tout en me les rendant, elle a dit : "Monsieur, je ne connais pas cette monnaie." 63 Et elle me rendit cela, et c'√©tait un billet de 5 dollars canadiens. Alors j'ai dit : "Excusez-moi. Je pensais que c'√©tait un dollar." Alors, j'ai dit: "Je suis - je suis missionnaire, et je - lors de mes missions, je re√ßois de l'argent de diff√©rents coins du monde. Et c'est ainsi que je me suis tromp√©." 64 Elle m'a donc rendu le billet de cinq dollars, et je lui ai donn√© les billets d'un dollar am√©ricain, et elle m'a remis la diff√©rence, et elle a dit : "Vous √™tes missionnaire?" Et j'ai dit : "Oui, madame."
E-65 Et pendant que je parlais, ou que je la regardais, elle a jet√© un coup d'Ňďil √† l'autre femme, et elle lui a fait comme un signe de la t√™te. Et elle a dit: "Ma ch√®re, crois-tu que fr√®re Branham ait raison, quand il dit que nous les femmes d'aujourd'hui, avec nos cheveux coup√©s, ces v√™tements que nous portons et des choses semblables, nous devrions vivre tel qu'il nous le recommande?" Elle a dit : "Ne penses-tu pas qu'il a tort √† ce sujet?" 66 Elle a r√©pondu : "Si", et - et elle a dit: "Continue, ma ch√©rie Ruth" (ou peu importe son nom), elle a dit: "Tu as de l'inspiration, parle." 67 Eh bien, j'ai vite compris que j'√©tais dans une vision, j'ai donc compris qu'il s'agissait l√† de ces deux femmes, toujours... Vous voyez? L'√©glise unitaire et l'√©glise trinitaire, les voil√† qui se tenaient l√†. Et elle a dit: "Oui, a-t-elle dit, je ne pense pas que nous le devrions, parce que nous n'avons jamais vu Ses yeux. Nous n'avons jamais vu Son aspect physique. Nous ne savons pas √† quoi Il ressemble, aussi pourquoi ferions-nous cela?"
E-68 Et je portais une vieille veste de patrouille, et j'ai dit √† la femme, j'ai dit: "Un instant, mes sŇďurs. Vous voyez, vous devez r√©ellement vivre conform√©ment √† la Bible, quelle qu'Elle soit." Elle a dit: "Mais nous n'avons pas du tout v√©cu √† cette √©poque-l√†, et nous ne L'avons jamais vu." 69 J'ai dit: "Moi, je L'ai vu." Et j'ai dit : "Le probl√®me, c'est..." Je me suis dit : "Seigneur, je suis maintenant devant deux grandes √©glises astucieuses; maintenant donne-moi de la sagesse." Et ainsi, je me suis alors entendu me mettre √† parler. Je veux que vous examiniez cela. Jamais de ma vie je n'y ai pens√©. J'ai dit: "L'homme doit √™tre aujourd'hui tel qu'il √©tait √† l'√©poque, parce que c'est le m√™me homme. Il a cinq sens et m√™me s'il se tient l√† et Le regarde bien en face, il aura toujours besoin de ce sixi√®me sens de la foi pour croire en Lui, peu importe Son apparence. Il devrait malgr√© tout croire en Lui." 70 Et elles se sont cach√© le visage de honte et ont dit : "Nous n'avions jamais consid√©r√© cela de cette fa√ßon, monsieur." Et j'ai commenc√© √† partir, puis, je me suis retourn√© et suis parti dans les champs de mission, ce que je sais √™tre un - un appel pour retourner dans le champ de mission.
E-71 Bon, vous voyez, Il leur a montr√©, l√† dans Sa Pr√©sence, Christ leur a montr√© la V√©rit√©. Il leur a dit que pour Le voir, il fallait aller √† la croix. C'est l√† l'endroit, √† la croix : "Si le grain de bl√© ne tombe, il reste seul." Et s'Il n'√©tait pas mort, Il serait rest√© seul, s'Il n'√©tait pas mort. Mais Lui √©tait le Grain de Bl√© qui √©tait tomb√© en terre, et alors si Cela tombe en terre, Il a dit que Cela produirait davantage, si Cela tombe en terre et meurt. D'abord, ce doit √™tre un grain qui a la vie, sinon cela ne produira rien. Mais cela doit avoir la vie avant de pouvoir tomber en terre. Et Lui, Il avait en Lui la Vie Eternelle, car Il √©tait Emmanuel. Et Il a d√Ľ donner Sa propre Vie afin de produire √† nouveau la Vie.
E-72 Prenez par exemple le blé. Vous dites : "Comment un seul grain de blé le pourrait-il?" Voici ce qui se passe : Un grain de blé tombe; il produit cent grains. Cent grains tombent, ils produisent mille grains; mille grains tombent et produisent un million de grains; un million de grains tombent et produisent une - une cargaison, et ainsi de suite, jusqu'à nourrir le monde entier. Voilà ce qu'Il voulait dire. "Si Je vis pour Moi seul et que Je meurs ainsi, si Je vis pour Moi seul, eh bien, alors il n'y aura pas de fruits après Moi. Mais si Je tombe en terre par la volonté de Dieu... Et Je produirai une nouvelle naissance, et par cette nouvelle naissance, cela produira une autre personne née de nouveau, puis une autre personne née de nouveau, jusqu'à ce que le monde entier sera visité par des missionnaires et sera évangélisé. Cet Evangile doit être prêché dans le monde entier pour rendre témoignage de Moi. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru."
E-73 Ainsi, si donc nous-mêmes, dans notre ministère, dans nos pensées, dans notre vie, nous restons tels que nous sommes, nous ne pouvons rien faire de bon. Nous devons aussi mourir à l'autel, sinon nous resterons seuls; nous vivrons d'après une certaine dénomination ou un certain credo; nous vivrons d'après une certaine organisation. Mais si nous mourons à nous-mêmes, alors le Saint-Esprit sera répandu partout par nos lèvres. Nous devons mourir. 74 Ainsi, aujourd'hui, beaucoup... C'est donc comme maintenant, si... Nous devons comprendre qu'il nous faut mourir afin de produire une nouvelle vie. Il a donc dit beaucoup de choses par ceci : "Si vous voulez Me voir, vous devez mourir, mourir à vous-mêmes, c'est alors que vous produirez une nouvelle vie."
E-75 Maintenant, si nous voulons Le voir, si jamais vous vous attendez √† Le voir, vous ne Le verrez jamais en adh√©rant √† une √©glise, en observant un certain livre de lois, en suivant certains credos. Vous Le verrez si vous mourez. Si vous venez au Calvaire et √™tes crucifi√© √† vous-m√™me, vous verrez alors J√©sus. 76 "Nous voudrions Le voir." D'abord, avant de dire quoi que ce soit, Il leur a indiqu√© o√Ļ Le trouver. Comme tout Gentil ou toute personne, vous trouverez J√©sus √† la croix, quand vous serez crucifi√© avec Lui.
E-77 Aujourd'hui on essaie de Le trouver par n'importe quoi. On essaie de Le trouver en construisant une √©glise. On essaie de Le trouver dans une d√©nomination. On essaie de Le trouver en r√©citant certains credos. On essaie de Le trouver en observant certains jours, en ob√©issant √† certains rituels. Mais on ne peut pas Le trouver √† moins de venir au Calvaire. C'est l√† qu'on est crucifi√©, qu'on tombe dans la poussi√®re de la terre, qu'on meurt √† soi-m√™me et qu'on rena√ģt ensuite de nouveau. C'est alors que nous trouvons J√©sus. 78 Oh, aujourd'hui tant de gens essaient de se d√©fendre pour garder leur propre id√©e. "J'ai ma fa√ßon de voir cela. Je crois ceci." Mais vous ne pouvez pas trouver Christ √† moins que vous mouriez √† vous-m√™me et que vous L'acceptiez, Lui, la Parole, c'est alors que vous trouverez la Vie (Voil√†!).
E-79 √Ē! comme c'est diff√©rent aujourd'hui! Comme c'est diff√©rent aujourd'hui - aujourd'hui avec les √©glises, ou les disciples d'aujourd'hui. Qu'ont-ils fait? Aujourd'hui, si vous venez aupr√®s des disciples... Ces disciples-l√†, avant de faire quoi que ce soit, ont amen√© directement ces Grecs dans la Pr√©sence de J√©sus. Et s'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement, aujourd'hui Il devra agir de la m√™me mani√®re si on vous am√®ne dans Sa Pr√©sence. 80 Aujourd'hui, les disciples sont si diff√©rents, car aujourd'hui ils essayent de vous amener soit √† un berceau, soit √† une cr√®che, soit √† un p√®re No√ęl, soit √† un petit lapin de P√Ęques, soit √† l'une ou l'autre chose, au lieu de vous amener √† Christ. Ils ne vous ont pas amen√©s dans la Pr√©sence de Christ. La No√ęl, ce n'est pas Christ. Non. Aujourd'hui ils vous am√®nent ailleurs, √† une statue, √† une √©glise, √† une organisation, √† des ordonnances doctrinales, mais ils ne vous am√®nent jamais dans la Pr√©sence de Christ. Un vrai et authentique disciple vous am√®nera droit dans la Pr√©sence de Christ et √† partir de l√†, Christ vous montrera ce que vous devrez faire.
E-81 Eh bien, "l'esprit a quitt√© No√ęl", a dit quelqu'un aujourd'hui. Je l'ai suivi √† la radio, il a dit... Un homme avan√ßait un argument, un ministre, au sujet de tant de gens qui disent aujourd'hui : "No√ęl, ce n'est pas ceci, et nous ne devrions pas avoir de p√®re No√ęl et des choses semblables." Et cet homme a essay√© d'√©claircir ses remarques, comme quoi si vous enlevez le p√®re No√ęl de No√ęl, vous enlevez l'esprit. √Ētez l'esprit de p√®re No√ęl; c'est vrai. Et l'esprit de p√®re No√ęl n'est pas... Le p√®re No√ęl, un mythe de l'Allemagne, une tradition catholique allemande, n'est pas l'esprit qui fait que No√ęl.... L'Esprit que Christ a d√©sign√©, c'est le Saint-Esprit, ce qui n'est pas une c√©l√©bration, mais plut√īt une adoration du Dieu vivant.
E-82 Mais il a dit: "√Ētez le p√®re No√ęl, et il n'y a plus d'esprit dans No√ęl." Pouvez-vous imaginer un ministre d√©clarant √ßa sur les ondes? C'est pourtant ce qu'il a dit. Il a dit: "√Ētez le p√®re No√ęl et vous n'avez plus l'esprit de No√ęl." Eh bien, cela est possible si l'on consid√®re l'expression "messe de Christ"; vous pourriez n'avoir que √ßa; mais √ītez le p√®re No√ęl de votre vie, ouvrez votre cŇďur, et laissez Christ entrer, mourez √† ces choses du monde afin d'avoir la v√©ritable No√ęl. 83 Oui, c'est bien diff√©rent de ce que c'√©tait autrefois, mais cela a chang√©. Non pas - non pas... Christ n'a pas chang√©.
E-84 Les disciples d'aujourd'hui sont si diff√©rents des disciples d'autrefois. Les disciples d'aujourd'hui am√®nent les interlocuteurs - ou plut√īt ceux qui cherchent... au lieu de... Les disciples d'autrefois amenaient celui qui cherchait dans la Pr√©sence de Dieu. Et aujourd'hui, les disciples actuels les am√®nent dans la pr√©sence d'une √©glise organis√©e, d'une affiliation, d'un credo, d'une doctrine, au lieu de les amener dans la Pr√©sence de Christ. 85 Prenons le mot "No√ęl". C'est tr√®s rare d'entendre mentionner le Nom de Christ. Vous n'entendez pas cela √™tre mentionn√©. Toutes les lumi√®res et leurs guirlandes sont sur p√®re No√ęl, pas sur Christ. Les gens connaissent √† peine le but r√©el de la No√ęl. Ils en ont fait une affaire pa√Įenne, si pa√Įenne que c'est devenu compl√®tement pa√Įen. C'est une tr√®s grande journ√©e commerciale pour une c√©l√©bration. Eh bien, s'ils veulent en faire une journ√©e commerciale comme la F√™te des M√®res, ou la F√™te des P√®res, ou la f√™te du fils ou la f√™te de la fille, c'est en ordre; mais tenez ce commerce loin de No√ęl. 86 Et j'ai vu une enseigne il n'y a pas longtemps qui disait : "Ramenez Christ dans No√ęl." 87 Eh bien, ils vous am√®nent √† une √©glise; vous apprenez un credo. Ils vous am√®nent √† une No√ęl, et que faites-vous? Vous voyez un p√®re No√ęl. Ils vous am√®nent √† une √©glise; vous voyez une organisation. Mais Christ les a amen√©s √† la croix. Et quand vous avez un v√©ritable disciple qui vous montre Christ, Christ vous am√®nera √† la croix o√Ļ vous √™tes crucifi√© avec Lui. Et Sa Vie √©ternelle et votre vie se rencontrent, et votre vie meurt, et vous recevez Sa Vie √©ternelle, alors vous devenez un fils de Dieu. Amen. Quelle diff√©rence entre les disciples d'autrefois et ceux d'aujourd'hui! (88) Si vous dites √† un disciple : "J'aimerais conna√ģtre le Seigneur J√©sus."
E-88 (89) "Eh bien, √©coutez donc, nous sommes membres de telle √©glise, venez vous joindre √† ce - vous joindre √† nous." Vous voyez? Ou bien: "Nous √©tions... Nous appartenons √† telle soci√©t√©, venez vous y joindre." Et c'est ce qu'on entend aujourd'hui. 90 Mais Christ Lui-m√™me a montr√© aux gens Sa mort et a dit : "Si un grain de bl√© ne tombe en terre, il reste seul." 91 Oh! comme c'est diff√©rent! Oui, oui. Comme c'est diff√©rent! Mais votre vie et Sa Vie se retrouvent, pas √† une √©glise, pas dans un b√Ętiment, pas dans un credo, pas dans de bonnes Ňďuvres, mais √† la croix o√Ļ vous √™tes crucifi√© avec Lui. C'est l√† que vous trouvez Christ. Vous ne Le trouvez pas en vous comportant mieux, pas en tournant une nouvelle page, pas en recommen√ßant une nouvelle vie, vous ne trouvez pas Christ. Vous ne trouvez Christ que par la mort, pas dans une cr√®che, ni par une confession. Vous ne trouvez pas Christ en croyant aux credos et aux fables. Un v√©ritable serviteur vous am√®nera √† Lui, et Il est la Parole.
E-92 Vous dites : "Alors, Frère Branham, si Christ est aujourd'hui sur terre, un véritable serviteur amènera la personne à Lui, Christ." Eh bien, Christ est ici sous forme de la Parole; et la Parole apporte la Vie, car Il est la Parole. Christ est la Parole. Oui, oui. Il est Lui-même la Parole. Le véritable serviteur vous amènera toujours à la Parole. 93 Or, Il est la Parole. Il est la Bible rendue vivante. Et quand vous mourez à vous-même avec Christ comme un grain de blé, alors la Parole vit en vous, produit les mêmes résultats qu'Elle produisit dans ce Grain de Blé vivant, qui était tombé en terre. Amen. Vous participez à Sa résurrection. Vous participez avec Lui à toutes Ses bénédictions, à toutes Ses manifestations. Vous participez avec Lui à tout ce qu'Il a fait.
E-94 Or, Il est la Parole et Sa vraie interpr√©tation. Maintenant, vous dites : "Oh! nous croyons la Bible, monsieur; nous croyons la Bible." 95 Mais maintenant, si vous croyez la Bible, J√©sus a dit dans cette Bible, dans saint Jean 14.12: "Celui qui croit en Moi, les Ňďuvres que Je fais, il les fera aussi." Voil√† la vraie interpr√©tation de la Bible, car Dieu Lui-m√™me est en vous, vous donnant en retour Sa propre interpr√©tation. Gloire! Voil√† la vraie interpr√©tation, Dieu en vous, interpr√©tant Ses propres Paroles. Amen. 96 J√©sus n'a-t-Il pas dit: "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru"? Dieu en vous, donnant Sa propre interpr√©tation. Vous n'avez pas √† regarder √† quelqu'un d'autre. Dites: "La Parole le dit." Croyez Cela, et Cela s'interpr√©tera Soi-m√™me, car c'est Dieu vous utilisant pour interpr√©ter Sa propre Parole. Amen. Christ est l'interpr√©tation vivante de Sa propre Parole.
E-97 Voyons-en quelques-unes, la mani√®re dont Il a interpr√©t√© la Parole. Or, s'Il a la bonne interpr√©tation... Maintenant, nous allons l√† chez les M√©thodistes, ils disent: "C'est nous qui avons l'interpr√©tation correcte." Les Baptistes disent: "C'est nous qui avons l'interpr√©tation correcte." Les Presbyt√©riens: "C'est nous qui avons l'interpr√©tation correcte." 98 La soi-disant Eglise de Christ: "C'est nous qui avons l'interpr√©tation correcte"; toutes ont l'interpr√©tation correcte; elles sont toutes diff√©rentes l'une de l'autre. Alors il y a quelque chose qui cloche quelque part. Or, la seule mani√®re pour nous de trouver cela, c'est de trouver l'interpr√©tation de la Parole que J√©sus a donn√©e aux Juifs. Amen. Et si Christ l'a dit, cela rend la chose correcte. Les M√©thodistes disent : "La mani√®re dont nos fr√®res interpr√®tent Cela, le conseil..." Les Baptistes disent : "La mani√®re dont nous interpr√©tons Cela..." 99 Les Presbyt√©riens disent : "La mani√®re dont nous interpr√©tons Cela..." Il est plut√īt question de la mani√®re dont J√©sus a interpr√©t√© Cela. C'est juste.
E-100 Voyons comment Il a interpr√©t√© la Parole. Il a dit: "Si Je ne fais pas les Ňďuvres de Mon P√®re, ne Me croyez pas." Cela r√®gle la question. C'est la mani√®re dont Il a interpr√©t√© Cela. Il a dit: "Si vous ne pouvez pas Me croire, croyez les Ňďuvres que Je fais. Et si Je ne fais pas les Ňďuvres de Mon P√®re, n'y croyez pas du tout." Amen. Cela r√®gle la question. "Celui qui croit en Moi, les Ňďuvres que Je fais, il les fera aussi." 101 Maintenant, il doit y avoir une chose qui est vraie et l'autre fausse, c'est soit l'un soit l'autre. Qu'avons-nous √† nous amuser? Qu'avons-nous ici √† pr√©tendre que nous sommes des chr√©tiens, √† faire ceci, cela, √† nous joindre √† un credo et √† nous serrer la main avec les Pentec√ītistes de telle tendance, ou de telle autre, avec les M√©thodistes, les Presbyt√©riens, les Baptistes ou les Catholiques? De quoi s'agit-il, tout cela? Que faisons-nous? Jouer au chat et √† la souris? O√Ļ en sommes-nous?
E-102 Il n'y a alors qu'une seule voie, qu'un seul fondement; il n'y a qu'une seule voie s√Ľre; c'est l'interpr√©tation que J√©sus a donn√©e √† la Parole. All√©luia! C'est cela l'interpr√©tation correcte. Il a dit: "Si Je ne fais pas les Ňďuvres que Dieu a dit que Je ferais, alors ne Me croyez pas." Amen. Voil√† l'interpr√©tation. L'interpr√©tation aujourd'hui, c'est... J√©sus a dit: "Celui qui croit en moi, les m√™mes Ňďuvres que Je fais, Il les fera aussi." Et les Ecritures d√©clarent aussi: "Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement." J√©sus a dit: "Voil√† comment savoir si Je viens de Dieu ou pas." Voil√† comment arriver √† le savoir. 103 Les gens ont dit: "Eh bien, attendez une minute. Nous avons Abraham pour p√®re." Il a dit... : "Nos p√®res ont mang√© la manne dans le d√©sert." 104 Et - et J√©sus a r√©pondu : "Ils sont tous morts." 105 "Nous avons bu l'eau du rocher qui a √©t√© frapp√©." 106 "Et ils sont tous morts." Il a dit: "Mais Je suis le pain de vie qui est venu du Ciel d'aupr√®s de Dieu. Et ce n'est pas Moi qui parle; c'est Mon P√®re qui demeure en Moi. Il est l'interpr√®te de cette Parole divine. Et Il prouve par ceci qu'Il est Dieu, car Il est en train de faire par Moi ce qu'Il a dit qu'Il ferait." Amen. C'est √ßa l'Ecriture. C'est √ßa le Message pour atteindre les gens, pas un berceau, pas une cr√®che.
E-107 Il n'est pas fait mention de No√ęl dans tous les Livres de la Bible. Pas une seule fois J√©sus ne les a renvoy√©s √† Sa naissance, mais plut√īt √† Sa mort. Pas une seule fois J√©sus n'a dit: "Adh√©rez √† une √©glise." Pas une seule fois Il n'a dit: "R√©citez un credo." Il a plut√īt dit: "Venez √† moi." Et Il a dit: "Celui qui viendra, les oeuvres que Je fais l'accompagneront exactement comme elles M'accompagnent. En effet, si Je ne fais pas les Ňďuvres du P√®re, ne Me croyez pas"; car la Parole dit que ces choses arriveraient √† la venue du Messie. "Il sera un Proph√®te." Oui, Il sera un Proph√®te; Il sera un voyant comme Mo√Įse. Les boiteux sauteront comme un cerf; les aveugles verront; les sourds entendront; et les muets parleront. Il montrera en Lui qu'Il peut accomplir les signes du Messie. "Eh bien, si les signes du Messie ne confirment pas mon minist√®re, a-t-il dit, alors ne Me croyez pas; par contre voil√† comment vous, vous interpr√©tez la Parole, a-t-il dit; si je n'ai pas ces signes, alors ne croyez pas cela. Mais si je produis ces signes et que vous ne croyez pas Mon interpr√©tation de la Parole, croyez les signes, car ils parlent de la Parole." En voil√† la v√©ritable interpr√©tation. C'est cela. Voil√† le Message.
E-108 Vous ne devez pas prendre la parole de qui que ce soit. Vous n'avez pas √† adh√©rer √† une quelconque √©glise. Vous ne pouvez pas adh√©rer √† l'Eglise. Vous pouvez adh√©rer √† ces organisations, mais quant √† l'Eglise de Dieu, vous Y naissez √† partir du Calvaire. Vous dites: "Que Dieu soit b√©ni, je le suis aussi, Fr√®re Branham." Alors les Ňďuvres que J√©sus a faites, vous les ferez aussi. C'est ce qu'a dit J√©sus (Vous voyez?) : "Les Ňďuvres que Je fais..." Quoi? Il a dit: "Les Ňďuvres que Je fais rendent t√©moignage de Moi." All√©luia! "Les Ňďuvres que Je fais rendent t√©moignage." Ne voyez-vous pas? En d'autres termes: "Les signes du Messie, ne voyez-vous pas ce que le Messie devait faire? Si vous ne croyez pas que J'ai l'interpr√©tation correcte de la Parole, pourquoi alors Mon P√®re confirme-t-Il Cela? Vous trouvez que Je suis trop dur envers vos organisations?" Il a dit : "Puisque vous trouvez que Je suis trop - trop radical, et que vous dites que Je suis fou, que J'ai un d√©mon, que J'ai perdu la t√™te..." 109 Ils trait√®rent J√©sus de fou. "Fou" signifie "dingue". "Tu es dingue. Tu n'appartiens pas √† nos groupes, et Te voici ici comme un fou. Tu as perdu la t√™te."
E-110 J√©sus pouvait donc leur r√©pondre ceci : "Si donc vous √™tes de Dieu, o√Ļ sont les miracles de Dieu? Si vous avez cru √† Mo√Įse, o√Ļ sont les signes de Mo√Įse qui vous accompagnent? Si vous avez cru aux proph√®tes, o√Ļ sont les signes des proph√®tes qui vous accompagnent? Si donc vous ne pouvez pas croire que J'ai l'interpr√©tation correcte, croyez les miracles, car ils t√©moignent que J'ai raison." All√©luia! "Ce sont eux qui rendent t√©moignage de Moi. Ils t√©moignent que J'ai raison ou que Je n'ai pas raison. Tous ceux que le P√®re M'a donn√©s suivront cela et viendront √† cela. Et nul ne peut venir si le P√®re ne l'a appel√©." C'est juste. 111 Il avait pourtant fait tant d'Ňďuvres, la Bible dit qu'ils ne pouvaient cependant pas Le croire, car Esa√Įe a dit : "Ils ont des oreilles et n'entendent point, des yeux et ne voient point." Ils sont aussi aveugles qu'une chauve-souris. Ils ne voient pourtant pas cela, car les proph√®tes ont dit qu'ils ne le pourraient pas.
E-112 Or, aujourd'hui c'est la m√™me chose qu'autrefois. Oui, il est dit : "Si vous ne pouvez pas... Je fais les Ňďuvres. Ce n'est pas Moi qui fais - prononce la Parole; en d'autres termes, ce n'est pas Moi qui fais les Ňďuvres; c'est mon P√®re. Et si vous connaissez ce qu'√©tait Dieu... Dieu √©tait le Cr√©ateur. Celui qui √©tait en Mo√Įse, c'√©tait Dieu, en Mo√Įse; et Dieu a pr√©dit Mon jour par Mo√Įse. Dieu √©tait dans l'Ancien Testament - a-t-Il dit, pour ainsi dire - Celui qui √©tait dans les proph√®tes vous a dit que ce Proph√®te principal viendrait un jour et que les enfants seraient rassembl√©s aupr√®s de Lui. Si vous ne pouvez croire l'interpr√©tation de la Parole que Je vous donne, alors croyez les miracles, car ils parlent de Moi."
E-113 Oh, ils ne pouvaient pas croire. Ils - ils ne voyaient pas cela. Il √©tait Dieu dans la chair, car qu'√©tait-Il? Il √©tait la Parole rendue manifeste. Il √©tait ce que Dieu avait promis. Ecoutez, Branham Tabernacle, faites bien attention en cette veille de No√ęl. Vous voyez? S'Il ne L'√©tait pas, alors Dieu ne L'aurait pas confirm√©. Certainement. En d'autres termes, Il pourrait dire : "Lequel de vos groupes (les pharisiens, les sadduc√©ens ou quoi qu'ils √©taient), lequel de vos hommes, lequel de vos souverains sacrificateurs, lequel de vos √©rudits, Dieu utilise-t-Il pour prononcer Sa Parole et La manifester pour dire que la chose est juste?"
E-114 Eh bien, ils peuvent dire : "Nos hommes sont instruits. Nous sommes intelligents. Nous connaissons cette Bible depuis des g√©n√©rations." 115 Pourquoi alors, pourquoi Dieu ne fait-Il pas revivre cela en ces hommes si c'est la Parole de Dieu? "Moi et le P√®re, nous sommes un." Non pas trois. "Nous sommes un." Dieu est en Lui. Dieu parle par Lui. Il n'est plus Lui-m√™me, mais Il est la voix de Dieu √† travers les l√®vres humaines. All√©luia! Et ce soir, tous ceux qui croient en Lui sont de m√™me poss√©d√©s, tellement poss√©d√©s, tellement consacr√©s que leurs paroles sont comme les Paroles de Christ. Il parle et la Parole est faite chair. Il parle et la Parole est manifest√©e. "Les Ňďuvres que Je fais, vous les ferez aussi. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru."
E-116 Esa√Įe a dit au chapitre 42 que nous venons de lire : "Une grande Lumi√®re est venue!" Oh! la Lumi√®re! Oh! je ne veux pas m'√©carter de ce sujet, mais la plus grande lumi√®re qui ait jamais brill√©, brillait en cet humble petit Nazar√©en, un Homme dont l'aspect n'avait rien pour nous plaire; un homme sans instruction selon le monde, un Homme qui ne connaissait pas les rites et les choses de ce monde, mais qui a pu lier les d√©mons, ressusciter les morts, et les d√©mons tremblaient. Et Dieu L'a reconnu des Cieux et a r√©pondu: "Celui-ci est mon Fils bien-aim√©." Non pas devant les ploutocrates, mais devant un groupe s√©lectionn√© qu'Il avait appel√©. Une grande Lumi√®re... Pourquoi? Une plus grande Lumi√®re brillait √† partir de Sa Parole. Qu'√©tait la Parole? Christ. Qu'√©tait Christ? La Parole amen√©e √† la vie. Et la Parole amen√©e √† la vie a donn√© une Lumi√®re plus grande que Celle que Lui a donn√©e quand Il a dit: "Que la lumi√®re soit", dans Gen√®se 1. √áa, c'√©tait la lumi√®re de la cr√©ation, la cr√©ation mortelle, qui devait tomber. Mais Sa Parole √©tait la Vie √©ternelle et la Lumi√®re √©ternelle. Lorsqu'un homme croit cela, il a la Vie √©ternelle.
E-117 "La lumi√®re s'est lev√©e sur ceux qui sont assis dans la r√©gion de l'ombre de la mort." Matthieu 4... Apporter la Lumi√®re aux Gentils qui √©taient poss√©d√©s et qui √©taient condamn√©s par Dieu √† cause de leurs idoles, mais Il est venu comme la Lumi√®re. Qu'a-t-Il fait? "Ta Parole est une Lumi√®re √† mes pieds. Une Lumi√®re pour √©clairer le sentier √† mes - √† mes pieds, afin de me guider." Et aujourd'hui, la Lumi√®re de Dieu, c'est la Parole de Dieu rendue manifeste, c'est la Lumi√®re rendue manifeste. La Lumi√®re, ce sont les Ňďuvres de Dieu annonc√©es par la Parole de Dieu et qui sont amen√©es √† la vie; et c'est une plus grande Lumi√®re que celle qu'il y a eu √† l'aube de la cr√©ation. Amen.
E-118 La Lumi√®re! Il est une Lampe sur mon sentier, mon... Oh Dieu! la Lumi√®re, la Parole... Dans les t√©n√®bres comme celles o√Ļ nous sommes aujourd'hui, pleins de credos et de d√©nominations, pleins de sensation et du fanatisme, les cŇďurs ouverts aux s√©pulcres o√Ļ il y a tout genre d'esprits qui renient m√™me cette Parole comme √©tant la V√©rit√©; et ils disent : "Les jours des miracles sont pass√©s." "Le bapt√™me du Saint-Esprit, le parler en langues, les proph√®tes et ainsi de suite n'existent pas. Ils sont morts depuis des ann√©es." Alors, voir Dieu en pleines t√©n√®bres (les t√©n√®bres des credos, les t√©n√®bres de la d√©nomination), prendre Sa Parole et faire briller Sa Vie et Sa Lumi√®re sur un groupe de personnes qui croiront Cela. C'est une plus grande Lumi√®re; c'est la Lumi√®re √©ternelle, c'est plus que ce qu'il y avait √† l'aube de la cr√©ation. "Que la lumi√®re soit et la lumi√®re fut." Certainement.
E-119 Eh bien, J√©sus n'a jamais dit, eh bien, qu'Il allait les amener √† Bethlehem. Quand les Grecs sont venus, J√©sus ne leur a pas dit: "Maintenant, un instant. Si vous voulez voir Cela, Je vais vous amener l√† √† Bethlehem o√Ļ Je suis n√©, et Je vais vous dire comment les choses s'√©taient pass√©es l√†-bas." Ce n'√©tait pas cela. Il leur a indiqu√© un lieu futur, s'ils d√©siraient Le conna√ģtre. "Si vous voulez Me conna√ģtre", en d'autres termes: "Je ne vous am√®nerai pas l√†-bas pour vous dire √† quel moment Je suis n√© √† Bethlehem et tout l√†-dessus. Je vais vous montrer l'endroit o√Ļ Je serai crucifi√© pour vous. Et l√†, si vous voulez √™tre crucifi√©s avec Moi et prendre votre croix, alors suivez-Moi, vous saurez Qui Je suis. Autrement, vous n'apprendrez jamais cela dans l'art antique. Jamais vous ne..." 120 "Eh bien, direz-vous, Fr√®re Branham, mais nous avons √©tudi√© cela dans les arts bibliques." Non, nous ne l'avons pas √©tudi√©. Si nous avons √©tudi√© cela dans les arts bibliques, alors pourquoi les pharisiens n'avaient pas cela? On ne l'apprend pas dans les arts bibliques, parce que nous avons trop d'artistes qui essayent de peindre cela. Mais la Bible a raison, car Dieu est l'Artiste.
E-121 Les credos d'aujourd'hui disent : "Adh√©rez √† ceci. R√©citez cette doxologie. R√©p√©tez le credo des ap√ītres. Adh√©rez √† notre √©glise. Serrez la main. Soyez baptis√© au nom du P√®re, Fils et Saint-Esprit." √áa, ce sont des credos d√©nominationnels. C'est juste. L'Artiste n'a pas peint le tableau de cette mani√®re-l√†. L'Artiste a peint cela de cette fa√ßon-ci : "J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Celui qui √©coute Mes Paroles et croit en Celui qui M'a envoy√© a la Vie √©ternelle. Les Ňďuvres que Je fais, il les fera aussi. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru." C'est comme √ßa que le Peintre l'a peint. Ainsi, quand Dieu refl√®te cela, vous savez que vous avez trouv√© le tableau qu'il faut. En dehors de cela, vous avez une fausse copie. Amen! Prenez cette vieille et fausse copie d'un certain credo, et jetez-la dehors ce soir, et prenez la Lumi√®re de l'Evangile de la Bible, et laissez le Peintre peindre Christ en vous. Amen. Voil√† ce qu'il faut. C'est cela. 122 Non. Il ne les a pas du tout amen√©s √† la cr√®che. Il ne les a pas du tout amen√©s √† No√ęl.
E-123 Esa√Įe a dit: "On l'appellera..." Dans le m√™me chapitre, il dit: "On L'appellera..." Non, le chapitre 55 d'Esa√Įe dit: "On L'appellera Merveilleux, Conseiller, Prince de la paix, Dieu puissant, P√®re √©ternel." Amen. J'aurais voulu avoir du temps. Je devrais... Je voudrais tirer un sujet de chacun d'eux: Conseiller, Prince de la paix, Dieu puissant, P√®re √©ternel, et Merveilleux.
E-124 Abordons cette pens√©e "Merveilleux" pendant une minute. "Merveilleux". Oh, Esa√Įe a dit qu'Il √©tait le Merveilleux. Parlons de certaines choses qu'Il a dites et qui ont fait de Lui le Merveilleux. Qu'est-ce qui fait de Lui le Merveilleux? C'est quand Il a dit ceci : "Moi et mon P√®re, nous sommes un." Merveilleux! Dites-moi quel pharisien pouvait dire cela. Dites-moi quel souverain sacrificateur pouvait dire quelque chose que Dieu aurait confirm√©. Vous voyez? Il a dit : "Si Je ne fais pas les Ňďuvres maintenant, ne croyez aucune des choses que Je dis. Mais si Je pr√™che ceci, alors cela montre que Dieu M'a envoy√© le faire." Maintenant, Il a dit, Il a dit : "Moi et Mon P√®re, nous sommes un", et non pas "Moi et Mon P√®re nous sommes trois." J√©sus a dit... 125 Maintenant, le credo dit : "Moi et Mon P√®re, nous sommes trois", mais la Bible dit, et J√©sus dit : "Moi et Mon P√®re, nous sommes un." C'est merveilleux. Voyez, Dieu fait chair (All√©luia!), non pas une deuxi√®me, une troisi√®me ou une quatri√®me personne, mais Dieu Lui-m√™me. Je ne dis que ce qu'Il a dit. "Moi et Mon P√®re, nous sommes un. Ce n'est pas Moi qui fais les Ňďuvres; c'est Mon P√®re qui demeure en moi. Si vous ne Me croyez pas, croyez la Parole", en effet, Il est la Parole. Et la Parole a √©t√© faite chair et Je suis... "Au commencement √©tait la Parole." 126 Ce m√™me √©crivain de l'Evangile, Jean, a dit : "Au commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole a √©t√© faite chair et elle a habit√© parmi nous." Cela fait de Lui et de Dieu la m√™me Personne, si Dieu est la Parole et que Lui aussi est la Parole. "Moi et Mon P√®re, nous sommes un", alors. Oh, c'est merveilleux. Oui, oui. Il y a tant √† dire l√†-dessus. Il dit des choses merveilleuses.
E-127 Une autre chose qu'Il a dite : "Je suis la Lumière du monde." Citez-moi ce sacrificateur qui pouvait dire cela. Citez-moi cette dénomination qui peut dire cela. Citez-moi ce credo qui pouvait dire cela. C'est merveilleux! 128 "Je suis la Vérité." Oh! la la! Nos credos sont à un million de kilomètres de la Vérité. Le credo ne peut rendre Dieu manifeste. Le credo ne peut... C'est comme Elie, quand il avait dit au sommet du mont Carmel : "Si Dieu est Dieu, qu'Il réponde." Le credo ne le fera pas. Non, non. Mais Dieu le fera. Qui est Dieu? La Parole, la Parole rendue manifeste. Il le fera. 129 "Je suis la Lumière du monde. Je suis la Vérité qui est dans le monde. Je suis le Chemin." Il n'y a pas un autre chemin si ce n'est Lui. C'est tout. Ne passez pas par un credo, "venez à moi". Vous voyez? "Je suis le Chemin, la Lumière, la Vérité." Il était tout cela, ces Paroles merveilleuses qu'Il a dites. "Je suis le Chemin. Je suis la Vérité. Je suis le Dernier. Je suis le Commencement. Je suis la Fin. Je suis Celui qui était, qui est, et qui vient. Je suis la Racine et la Postérité de David. Je suis l'Etoile du Matin. Je suis l'Alpha à l'Oméga. Je suis tout. Moi et Mon Père, nous sommes un. Il demeure en moi. Je suis Lui. Il est moi." 130 Ils ont dit : "Toi, qui es un homme, tu te fais Dieu." 131 Oh, c'est comme lorsqu'Il a dit une fois : "Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni la Parole de Dieu, ni la puissance de Dieu. Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne le comprenez pas." Certainement. Des Paroles merveilleuses, merveilleuses!
E-132 Pensons un peu aux Ňďuvres d'autrefois. Qu'avait-Il fait? Qu'√©tait-Il pour qu'Esa√Įe dise qu'Il √©tait Merveilleux? Apr√®s, Il Lui a attribu√© tous les titres possibles : Conseiller, Prince de la paix, Dieu puissant, P√®re √©ternel, tout ceci, il a dit : "Il est simplement Merveilleux." Des paroles merveilleuses... Maintenant nous allons pendant une minute parler de ces Ňďuvres merveilleuses. 133 Quelles sont les Ňďuvres merveilleuses qu'Il avait accomplies? Un jour, un cort√®ge fun√®bre passait, en provenance de Na√Įn. Une veuve avait un fils unique, et il √©tait mort, couch√© dans un cercueil, raide, un cadavre, embaum√©. On L'amenait √† la tombe pour qu'Il soit enterr√©... Il avait march√© depuis Nazareth. Ses pieds Lui faisaient mal, Il √©tait couvert de poussi√®re, fatigu√©, √©puis√©. Et ayant entendu ces pleurs, Il a regard√©. Une petite veuve descendait la route en pleurant. Son fils, son unique fils √©tait couch√© sur un brancard, mort. Il arriva qu'ils pass√®rent l√† o√Ļ se trouvait J√©sus. La mort et la Vie ne peuvent cohabiter, vous savez. L'une d'elles doit s'en aller. Il a dit: "Arr√™tez le cercueil"; Il s'approcha et toucha le jeune homme, et la vie qui - qui avait √©t√© dans ce jeune homme et qui √©tait sortie depuis peut-√™tre deux jours, revint. Je peux voir le cercueil commencer √† bouger, voir les gens regarder; et un homme qui √©tait mort se lever, s'avancer et entourer sa m√®re de ses bras, peut-√™tre. Voil√† les Ňďuvres de Dieu. C'√©tait merveilleux, n'est-ce pas? Certainement.
E-134 Je peux voir Ja√Įrus, un petit sacrificateur; c'√©tait un homme bon. Il croyait en J√©sus, mais il devait garder cela secret √† cause de ses associ√©s. Il y a tant de ces croyants en cachette aujourd'hui, ils ont peur d'√™tre chass√©s de leurs √©glises (vous voyez?), des l√Ęches! Dieu ne peut utiliser cela. Dieu veut un homme qui peut se tenir l√†. Si cela exige la mort, scellez cela. Ne craignez pas celui qui peut faire p√©rir le corps, mais Celui qui peut faire p√©rir le corps et envoyer l'√Ęme en enfer.
E-135 Ja√Įrus... Je Le vois Se diriger vers la maison de ce - de ce ministre, entrer l√† o√Ļ se trouvait la petite, l'unique enfant, √Ęg√©e de 12 ans, une petite fille couch√©e l√†, raide, morte, couch√©e sur un lit. Son petit corps sans vie gisait l√†. Ses petites mains √©taient p√Ęles, ses ongles avaient blanchi, ses l√®vres √©taient retomb√©es; la fi√®vre ou quelque chose de ce genre l'avait tu√©e. Ses petits yeux √©taient immobiles et ferm√©s, et peut-√™tre que quelque chose √©tait pos√© dessus. Sa petite chevelure avait √©t√© peign√©e; on avait plac√© des roses et d'autres choses autour d'elle. Et la m√®re et le p√®re criaient, les voisins criaient, leur unique enfant √©tait morte. Je Le vois entrer dans cette pi√®ce. Amen. Et Il a regard√© autour de Lui. Il les a tous vus. Et les gens ont commenc√© √† se moquer de Lui. Il les a fait sortir de la pi√®ce. C'est merveilleux! Vous voyez, un seul Homme peut prendre le contr√īle de toute la foule. Pourquoi n'ont-ils rien dit? Ils avaient peur de dire quelque chose. Pourquoi ne condamnent-ils pas la Parole aujourd'hui? Ils ont peur de le faire. C'est tout. 136 Il entra dans cette pi√®ce, prit cette petite main froide, puis parla dans une langue inconnue de ce lieu-l√†. Et l'esprit de cette enfant revint et elle ressuscita. Des Ňďuvres merveilleuses! Oui. C'√©tait des Ňďuvres merveilleuses; cela prouve qu'Il √©tait Merveilleux.
E-137 Je peux aussi mentionner Lazare; alors qu'on avait d√©j√† embaum√© son corps depuis quatre jours, qu'on lui avait appliqu√© des couches et des couches d'aromates, et enroul√© ce jeune homme dans des linges... Et il √©tait l√†, reposant dans la tombe et il avait pourri. Son nez s'√©tait affaiss√©, ses l√®vres sur son visage s'√©taient enfonc√©es; les vers avaient commenc√© √† le ronger; et son √Ęme √©tait √† quatre journ√©es de marche de l√†. Je Le vois, Lui, avec Ses petites √©paules vo√Ľt√©es... Oh! la la! Le monde aurait dit : "Regardez √ßa. Regardez cet homme. Regardez-le, et vous l'appelez Dieu. Le voil√† qui va √† la tombe, pleurant comme un mortel." La Bible dit qu'Il pleura. Les larmes coulaient sur Ses joues, Il sanglotait en se dirigeant vers la tombe. Il √©tait alors un homme, mais je Le vois Qui dit : "Roulez la pierre." Amen, amen. Il a chang√© la sc√®ne. Lazare qui √©tait mort depuis quatre jours, se leva et ressuscita.
E-138 Je peux voir les aromates commencer à traverser les couvertures dont on l'avait enveloppé. Quoi? La vie était revenue. La mauvaise odeur était partie. Une nouvelle chair avait poussé. Un esprit, qui était parti ailleurs depuis quatre jours, revint dans son corps et l'homme se leva. Vous parlez d'être Merveilleux, Conseiller, Prince de la paix, Dieu Tout-Puissant! Le voilà. Il l'était assurément. Très bien. 139 Nous voyons la femme au puits; pendant qu'Il se tenait là pour lui parler quelques minutes, Il lui a dit qu'elle avait eu cinq maris à ce moment-là. 140 Elle dit: "Monsieur, vous devez être un prophète. Nous savons que quand le Messie viendra, ceci sera Son signe." 141 Il dit : "Je le suis, moi qui te parle." Merveilleux, n'est-ce pas? Merveilleux! 142 Une nuit, la mer mugissait. Il dormait à cause de la fatigue, comme un homme. Il dormait à cause de la fatigue. Les démons avaient juré de Le noyer cette nuit-là. Et ils pensaient qu'ils L'avaient presque eu. Lorsque les voiles se sont déchirées, que les rames se sont brisées, le bateau était plein d'eau et se remplissait, les disciples vinrent vite Lui dire : "Ne t'inquiètes-tu pas de ce que nous périssons?"
E-143 Et Il se leva, se frotta les yeux pour chasser le sommeil et dit: "Oh, vous gens de peu de foi? Combien de temps serai-je avec vous? Qu'allez-vous faire maintenant? Que feriez-vous ici sur cette mer agit√©e si cette grande Galil√©e coulait √† pic √† la moindre vague? Que feriez-vous si le diable se tenait sur cette montagne-l√†, murmurant quelque chose de ce genre √† ses vagues, et lan√ßant cette tornade l√†-bas? Cela soul√®vera les eaux √† une hauteur de 30 ou 40 pieds [Environ 10 ou 13 m - N.D.T.]. Qu'allez-vous faire?" Il dit: "Combien de temps serai-je avec vous?" Il mit Son pied sur le bastingage du bateau et dit: "Silence! tais-toi." En d'autres termes, Il a dit: "Vent, tais-toi, temp√™te, retourne d'o√Ļ tu viens." Il n'y eut m√™me pas une ondulation sur les eaux. Il se tint l√† et regarda tout autour, rentra vers ce groupe d'ap√ītres effray√©s qui se tenait l√†, se recoucha et s'endormit. 144 Ils dirent: "Quel genre d'homme est-ce?" Merveilleux! Amen. Merveilleux! Ne croyez-vous pas qu'Il √©tait Merveilleux? Assur√©ment, Il √©tait Merveilleux. Oui, oui.
E-145 Quand cet Homme quitta Lui-m√™me les cieux, alors que tout le syst√®me solaire formait Sa couronne - chacune des millions d'√©toiles qui environnaient la terre, chaque √©toile, ces millions de kilom√®tres au-del√†... Quand ils - vous regardez √† travers ce t√©lescope l√†-bas sur le mont Palomar et vous voyez jusqu'√† 120 millions d'ann√©es lumi√®res dans l'espace, et tous ces milliards et trillions d'√©toiles faisant partie de Sa couronne... Et Il les a laiss√©es pour prendre une couronne d'√©pines. Qui pourrait faire cela? Merveilleux! Oh! la la! 146 Son v√™tement √©tait √©ternel. Il √©tait v√™tu de la Vie √©ternelle. Il n'avait pas eu de commencement. Il n'a pas du tout commenc√© √† Bethlehem, vous savez, comme les gens essayent de se l'imaginer. 147 Il n'a pas eu de commencement. Amen. Il √©tait v√™tu de la Vie √©ternelle, mais Il mit cela de c√īt√© pour prendre le vieux v√™tement sale de la mort pour vous et moi. Merveilleux! Le Ciel √©tait Son palais. Le Ciel tout entier Lui appartenait. C'√©tait Son palais. Rien ne pouvait jamais briller √† c√īt√© de Lui. Et Il est venu sur la terre et a m√™me dit: "Les renards ont des tani√®res et les oiseaux ont des nids, mais je n'ai m√™me pas un endroit o√Ļ poser ma t√™te." √áa, c'est merveilleux, ne le pensez-vous pas? Mes amis, j'ai beaucoup de r√©f√©rences √©crites ici, mais je n'aurai peut-√™tre pas le temps de prendre cela. Je vais vraiment me d√©p√™cher.
E-148 C'est ce J√©sus-l√† que vous devez voir, pas le J√©sus dont les d√©nominations parlent, pas le J√©sus des credos, pas le J√©sus d'une certaine No√ęl mythique, pas le J√©sus d'un certain petit lapin de P√Ęques, mais le J√©sus du Calvaire, le J√©sus qui a tout mis de c√īt√©, Celui dont les proph√®tes ont parl√©. Nous pouvons continuer avec ceci: Merveilleux P√®re, Merveilleux - Merveilleux P√®re, Merveilleux Conseiller, Merveilleux Prince de la Paix, Merveilleux Dieu Tout-Puissant. Nous pouvons continuer et continuer. Vous voyez? Mais, en bref, nous disons ceci : Nous devons voir... Si vous... C'est le J√©sus que nous devons voir pour obtenir Sa Vie √©ternelle. Vous ne pouvez pas avoir Cela dans un credo; vous ne pouvez pas avoir Cela en adh√©rant √† une √©glise. Vous ne pouvez pas avoir Cela par une sorte de fable qu'on vous raconte sur le p√®re No√ęl. Le p√®re No√ęl n'a pas la Vie √©ternelle. Non. Un credo n'a pas la Vie √©ternelle. Ce n'est m√™me pas le fait de conna√ģtre Sa Parole qui vous donne - conna√ģtre Cela, √ßa ne vous donne pas la Vie √©ternelle. Le conna√ģtre... La Bible dit: "Le conna√ģtre, c'est la Vie √©ternelle", non pas conna√ģtre Sa Parole, Le conna√ģtre, Lui.
E-149 Les Grecs cherchaient √† Le voir. Ils voulaient conna√ģtre Sa Personne. "Messieurs, nous voudrions voir J√©sus." Maintenant, vous ne voyez pas avec vos yeux. Vous voyez avec votre cŇďur. Vous voyez? Vous regardez avec vos yeux; vous comprenez avec votre cŇďur. Voir, c'est comprendre. Vous pouvez fixer vos regards sur quelque chose et dire: "Je ne vois pas cela", pourtant vous regardez cela. Vous voulez plut√īt dire que vous ne comprenez pas cela. 150 Les Grecs cherchaient √† conna√ģtre J√©sus, et Il leur a donn√© le moyen de Le conna√ģtre : Le conna√ģtre, Lui, pas conna√ģtre Son credo, pas conna√ģtre Sa Parole, pas conna√ģtre Ses miracles, mais Le conna√ģtre Lui. Et la seule fa√ßon pour voir cela, c'est √† la croix, pas au berceau. Non, c'est √† la croix, ainsi vous voyez.
E-151 Il leur a montr√© une croix, non pas le - non pas un credo ni - ni une cr√®che ou une mani√®re de faire des d√©nominations, mais la croix. Et maintenant, c'est la m√™me chose aujourd'hui. Un vrai disciple... Et si jamais vous venez √† J√©sus... Il ne dira jamais : "J√©sus m'a dit d'adh√©rer √† telle √©glise." Il n'a jamais fait cela. Il ne le ferait pas aujourd'hui. Non. Vous Le verrez tout simplement; Il vous montrera la croix. Allez l√†-bas et mourez, et alors vous Le conna√ģtrez, si vous voulez Le conna√ģtre. 152 Pas une seule fois Il n'a montr√© √† quelqu'un un credo, une d√©nomination, Sa naissance, ou m√™me la No√ęl. Il ne l'a jamais fait, pas une seule fois. Je pourrais m'attarder l√†-dessus un moment, mais je - je ne le ferai pas.
E-153 Pourtant, si ce n'√©tait pas important, si J√©sus... Vous ne trouverez pas un seul passage dans la Bible, o√Ļ Il a jamais montr√© √† quelqu'un un autre endroit pour Le conna√ģtre sinon la croix. C'est vrai. Et √ßa, c'est se crucifier soi-m√™me. "Si un homme ne na√ģt de nouveau..." 154 Alors, si la cr√®che, le p√®re No√ęl... J√©sus n'a jamais √©crit un credo. Il n'a jamais ordonn√© une d√©nomination. Et alors, pourquoi accordons-nous tant d'importance √† cela? Et m√™me, pourquoi faisons-nous reposer toutes les responsabilit√©s sur cela? Je veux vous demander ceci: c'est No√ęl maintenant. Pour quelle raison alors nos √©glises s'appuient-elles tant l√†-dessus, c'est-√†-dire que vous √™tes oblig√©s d'appartenir √† telle √©glise, vous devez r√©citer tel credo, vous devez faire ceci ou cela? Pourquoi nous appuyons-nous tant l√†-dessus si ce n'est pas important? Cela montre que nous avons un genre de disciples diff√©rent de celui que nous avions. Ils veulent vous amener √† leur √©glise, √† leur d√©nomination, ou √† leur credo, et non √† Christ.
E-155 Aujourd'hui, si on demande aux gens: "Etes - √™tes-vous croyants?" J'ai souvent pos√© cette question. "Etes-vous croyants?" On r√©pond : "Oh, je suis baptiste." -Je suis m√©thodiste. 156 Eh bien, cela montre alors que vous n'√™tes pas un croyant. Vous voyez? C'est vrai. Le baptiste... 157 Ils disent: "Je suis pentec√ītiste." Cela n'a rien √† voir avec la chose. Non, non. Un croyant est une nouvelle cr√©ature. Mais, c'est l√† o√Ļ on en est aujourd'hui. Vous voyez? Pourquoi font-ils cela? Qu'est-ce qui fait que les gens disent cela?
E-158 L'autre soir, j'√©tais dans un h√īpital, je devais prier pour une pauvre petite femme qui √©tait malade. Elle a √©t√© gu√©rie. Et j'ai dit... Il y a un homme et sa m√®re qui sont assis l√† (je suppose que c'√©tait sa m√®re), on dirait que c'√©tait sa m√®re. Et je parlais √† la dame. J'ai dit: "Nous allons prier maintenant." Puis, je me suis retourn√©: "Cela vous d√©rangerait-il que nous priions?" Elle a dit : "Tirez ce rideau." J'ai dit : "Eh bien, j'ai simplement demand√© si √ßa vous d√©rangerait que nous priions." Elle a dit : "Nous sommes des m√©thodistes. Tirez ce rideau." 159 J'ai dit : "Alors ceci vous effraie √† mort. Je ferais donc mieux de tirer ce rideau." Vous voyez? J'ai dit : "Si vous n'√™tes qu'une m√©thodiste, vous n'√™tes pas chr√©tienne; ainsi, je vais juste..." Ce...
E-160 Pourquoi disent-ils cela? De faux disciples les ont amen√©s tr√®s loin. C'est tout ce qu'ils savent. Vous voyez? Des disciples mal enseign√©s... Les disciples de J√©sus les ont amen√©s √† J√©sus. Un disciple m√©thodiste am√®nera les gens chez les m√©thodistes, un baptiste am√®nera les gens chez les baptistes; un pentec√ītiste am√®nera les gens chez les pentec√ītistes, mais un disciple de Christ am√®nera les gens √† Christ, et Christ am√®nera les gens au Calvaire. Voil√† la v√©ritable chose. Certainement. Oui, oui. 161 C'est jusque l√† qu'on les avait amen√©s. Ils n'avaient √©t√© amen√©s que jusque l√†. Vous voyez? S'ils - ils disent... Eh bien, un baptiste ou un m√©thodiste, ou un presbyt√©rien ou quoi que ce soit, c'est jusque l√† qu'ils ont √©t√© amen√©s. Les catholiques, quoi que √ßa puisse √™tre, n'ont √©t√© amen√©s que jusque l√†; donc, c'est tout ce qu'ils savent. Mais, Dieu merci, ces disciples connaissaient J√©sus, ainsi, ils l'ont amen√© √†... Ils ont amen√© ces grecs l√† o√Ļ ils savaient qu'il y avait la V√©rit√©. Et un v√©ritable disciple de Christ, qui a d√©j√† trouv√© Christ, am√®nera celui - celui qui cherche droit vers J√©sus; et J√©sus leur montre le Calvaire, o√Ļ ils meurent avec Lui et naissent de nouveau, une nouvelle fois. Oh! la la! C'est jusque l√† qu'ils sont...
E-162 Mais, "Messieurs, nous voudrions voir Jésus". C'était cela la demande. "Nous ne voudrions pas voir un credo; nous ne voudrions pas voir les méthodistes; nous ne voudrions pas voir les baptistes. Nous ne voudrions voir aucune de ces choses. Nous voudrions voir Jésus." 163 Mais, quel est le problème? (Je dois terminer, mes frères. Ecoutez attentivement maintenant. Juste ces quelques commentaires sur ce point avant que nous terminions. Quoi? Je veux enfoncer ceci maintenant, si je le peux, river la chose.)
E-164 Les Grecs cherchaient √† voir J√©sus. Ils ne L'ont pas trouv√© dans la No√ęl; ils ne L'ont pas trouv√© dans une quelconque organisation; ils ne L'ont pas trouv√© dans un quelconque credo. Il ne leur a pas montr√© une telle chose. Comprenez-vous bien cela? Mais Il leur a montr√© la croix pour mourir, pour mourir. Un v√©ritable disciple dit : "Vous devez mourir." "Comment reconna√ģtrai-je le moment o√Ļ je meurs?" Quand vous reconna√ģtrez que toute cette Parole est la v√©rit√©, alors, la Parole commencera √† vivre en vous. 165 "Eh bien, dites-vous, mais notre √©glise enseigne..." Peu importe ce que votre √©glise enseigne, c'est ce que la Bible dit qui compte. O√Ļ voulez-vous en arriver? Les autres √©glises enseignent quelque chose de diff√©rent, mais cette Bible enseigne la m√™me chose.
E-166 Comme J√©sus l'a dit: "Quand vous acceptez cette Parole, Elle sera rendue manifeste en vous. Elle fera la m√™me chose qu'Elle dit devoir faire en vous." "Oh, disent-ils, les jours des miracles sont pass√©s." 167 Et la Bible dit: "J√©sus est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement." Comment allez-vous concilier cela du moment que J√©sus dit : "Celui qui croit en moi quelque part, √† n'importe quel moment...", et Marc 16 dit: "Allez par tout le monde et pr√™chez la bonne nouvelle √† toute la cr√©ation." Jusqu'o√Ļ? Dans le monde entier. Cela n'est m√™me pas encore arriv√© l√†. Toute la cr√©ation... "Celui qui croira et qui sera baptis√© sera sauv√©. Celui qui ne croira pas sera condamn√©. Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru..." Vous y √™tes. La Parole deviendra lumi√®re. Elle r√©pandra Sa lumi√®re.
E-168 Ce n'est pas le fait d'aller au berceau et de dire: "Un petit enfant √©tait n√© ici il y a de nombreuses ann√©es." C'est absurde. Toutes sortes de credos et de fables ont parl√© de cela. Nous reconnaissons que J√©sus savait que tout cela passerait et embrouillerait tout. Mais il y a une seule chose qui n'embrouille pas. C'est le Saint-Esprit. Oh, l'un d'entre eux dit: "Il est n√© juste ici. Nous avons b√Ęti une √©glise √† cet endroit."
E-169 Un autre dit: "Il est n√© ici." Comme... Connaissez-vous le nombre de clous qu'ils avaient, on peut le prouver, les clous originaux qu'il y avait √† la croix? Dix-neuf. Chaque personne tenait un clou. 170 "√áa, nous l'avons. All√©luia! Nous l'avons." Ils n'ont que des ossements morts de quelque... "Nous l'avons. Nous l'avons. Voici l'endroit o√Ļ Il est n√©." D'autres disent : "Voici l'endroit o√Ļ Il est n√©." 171 On dit: "Voici l'endroit o√Ļ Il est n√©." Qu'est-ce que cela change? Voici l'endroit o√Ļ Il est n√©; dans le cŇďur. Amen. Quand je suis mort, Il √©tait n√© de nouveau... je suis n√© de nouveau en Lui. Et c'est √ßa la chose. "Messieurs, nous voudrions voir J√©sus." Tr√®s bien.
E-172 Eh bien, quel est le probl√®me? Il S'√©tait de nouveau perdu. Les gens L'ont perdu. C'est vrai. Mais on L'a de nouveau perdu dans ce grand tas, un tas de credos. 173 Vous souvenez-vous qu'une fois Ses parents L'avaient perdu? On L'a de nouveau perdu. Il √©tait perdu. Ils sont descendus dans ces rues, comme √ß'a √©t√© le cas ces quelques derniers jours, ils ont regard√© cette foule d√©cha√ģn√©e, qui se bousculait, se poussait, buvait, jurait et maudissait: "Les cloches sonnent, les cloches sonnent..." Christ est perdu. Il n'est pas perdu; ce sont les gens qui L'ont perdu. O√Ļ L'ont-ils retrouv√©? L√† o√Ļ ils L'ont perdu. C'est l√† que nous Le retrouvons. Mais Il est perdu dans leurs credos et dans les foules. 174 Il est perdu, Christ est perdu dans la foule de commer√ßants. La foule de commer√ßants disait : "Nous devons c√©l√©brer No√ęl." 175 L'autre jour, une dame a dit, on se tenait l√†, pendant que ma femme et moi nous nous tenions l√†, elle a dit: "J'ai amen√© un litre de whisky √† mon p√®re." 176 Quelqu'un d'autre dit : "Je vais acheter... Je vais te dire ce que je vais acheter √† papa. Je vais lui acheter des cartes et des chips. Nous allons jouer au strip-poker (Vous voyez?), nous allons c√©l√©brer No√ęl." 177 D'autres disent : "Je me suis procur√© un carton de cigarettes pour maman. Qu'est-ce que tu vas lui acheter?" 178 √Ē Dieu, Il est perdu. Ils L'ont perdu √† No√ęl. Ils L'ont perdu √† P√Ęques, un petit lapin ou un nouveau chapeau, pas la r√©surrection, pas la naissance de Christ. Ils L'ont perdu dans leurs credos lorsqu'ils ont fait de Lui trois Dieux, ils L'ont coup√© en morceaux et ont fait de Lui une idole, au lieu de conna√ģtre Qui Il est. "Moi et mon P√®re, nous sommes un." Vous L'avez perdu!
E-179 Il est perdu dans la foule de religieux. Comment est-ce que la foule de religieux... Son Eglise L'a perdu. Dans Laodic√©e, le dernier √Ęge de l'√©glise - √©glise, il est dit qu'Il √©tait hors de l'√©glise, frappant, essayant d'entrer. La sc√®ne la plus path√©tique de toute la Bible, c'est la condition de l'Eglise dans ces derniers jours, avant Sa Venue. Aucun autre √Ęge de l'Eglise ne L'a jamais mis dehors. Ils ne savent pas faire la diff√©rence. Bon, alors qu'ils connaissent r√©ellement la vraie puissance du Saint-Esprit, ils L'ont mis dehors. Il est dehors, en train de frapper √† la porte : "Voici, je me tiens √† la porte et je frappe." [Fr√®re Branham frappe sur la chaire. - N.D.E.] Certainement.
E-180 Ils L'ont perdu dans leur foule de commer√ßants. Ils L'ont perdu dans leur foule de religieux. C'est vrai. Ils En ont fait des credos. Ils En ont fait des d√©nominations. Ils ont perdu Cela. Ils ont adopt√© le - ils ont adopt√© des rites plut√īt que la Bible. Ils ont adopt√© un tas d'id√©es des hommes au lieu de ce que Dieu a dit. Ils ont dit : "Inscrivez votre nom dans le registre. Serrez la main. C'est tout ce que vous avez √† faire. Soyez baptis√©... P√®re, Fils et Saint-Esprit." 181 Tout est faux. C'est vrai. C'est l√† que le monde eccl√©siastique L'a perdu. Quand L'ont-ils perdu et pourquoi? Pas dans les b√Ętiments de leurs √©glises, pas dans leurs trucs, leur - leur groupe de gens, mais ils L'ont perdu quand ils ont quitt√© la Parole. "Si ce - si vous demeurez en Moi et que Ma Parole demeure en vous, demandez ce que vous voulez, cela vous sera accord√©. Cela vous sera donn√© si vous demeurez en moi et que Mes Paroles demeurent en vous", car c'est de nouveau Dieu fait chair. Vous voyez? "Si vous demeurez en Moi et que Mes Paroles demeurent en vous", alors demandez simplement ce que vous voulez, cela vous sera accord√©." C'est cela. Mais aujourd'hui, ils ne demeurent pas. Aujourd'hui, on est m√©thodiste, demain baptiste, et le jour suivant presbyt√©rien. On n'est toujours nulle part. "Si Ma Parole demeure en vous..." Et la Parole a √©t√© faite chair et a habit√© parmi nous. All√©luia! Fr√®re Neville, c'est tellement vrai, la Parole faite chair en vous, parlant par vous.
E-182 Les Pentec√ītistes L'ont perdu. Oh, oui. Ils L'avaient il y a quelques ann√©es, mais ils L'ont perdu. Comment L'ont-ils perdu? En cherchant √† voir qui pouvait construire le plus grand b√Ętiment; qui pouvait avoir la plus grande √©glise, la chorale la mieux exerc√©e. 183 S'il y a une chose que je n'aime pas, c'est une voix surexerc√©e; quelqu'un se tiendra l√† et chantera comme s'il avait des coliques [Fr√®re Branham illustre. - N.D.E.], il retient le souffle au point que son visage devient sombre. Il ne chante pas. Il ne fait que du bruit. Mais ce que j'aime, c'est une personne sinc√®re, n√©e de nouveau, de la Pentec√īte, √† l'ancienne mode, qui chante du fond du cŇďur. M√™me si elle ne sait pas battre la mesure, elle a n√©anmoins l'Esprit. Vous pouvez Le sentir vous traverser. All√©luia! J'aime ce - j'aime les effets de cela, le Saint-Esprit qui b√©nit cela, vous savez. J'aime cela. Pour moi, c'est vraiment authentique. Oui.
E-184 Mais ils L'ont perdu. Des chorales bien exercées et des prédicateurs bien formés... Oui! Oh! la la! Toutes sortes de cheveux frisés, vous savez, et ils penchent la tête comme ceci pour qu'on les photographie, et oh... Oui, bien formés; ils le sont, assurément. Ils sont bien formés. 185 Des écoles du dimanche bien peuplées... Certainement. Chaque église essaye de surpasser l'autre quant à l'école du dimanche. Et il n'est même pas fait mention de l'école du dimanche dans la Bible. C'est un dogme méthodiste. Cela était d'abord appelé "l'école des déguenillés". Tous ceux qui ne supportent pas l'église, comme ils ont accepté quelque chose d'autre que ce que Dieu a dit, vont maintenant à l'école du dimanche. C'est vrai. 186 Et, rappelez-vous, Jamais de ma vie je n'ai prêché une chose sous l'inspiration que j'aie eu à retirer, comme je l'ai fait pour les appels à l'autel et tout l'autre jour, vous savez. La semence du serpent ou l'une de ces choses-là, que quelqu'un vienne démolir cela avec la Parole de Dieu.
E-187 Non, c'est l√† qu'ils L'ont perdu. Une √©cole du dimanche bien peupl√©e ou la plus grande tente qu'il y ait, le groupe le mieux habill√© de la ville. √áa, ce sont les Pentec√ītistes. "Eh bien, nous appartenons √† la premi√®re √©glise; la meilleure classe de la ville la fr√©quente." Des diacres mari√©s trois, quatre fois, un diacre au conseil, peut-√™tre aussi le pasteur; toutes sortes d'absurdit√©s dans les √©glises aujourd'hui... Vous voyez? Qu'ont-ils fait? Ils ont perdu J√©sus. 188 "Eh bien, vous savez, notre d√©nomination est la plus grande chez les Pentec√ītistes. Nos hommes sont les mieux form√©s qu'il y ait l√†-bas." Ils peuvent √™tre tout cela, je n'en disconviens pas. Cela convient aux loges et - et aux domaines de la th√©ologie. Mais je veux conna√ģtre un homme qui connaisse J√©sus, qui L'ait vu, qui soit n√© de nouveau et dont les paroles sont les reflets de la Parole Elle-m√™me. Vous pouvez voir que √ßa ne vient pas de lui, c'est... Il s'est tellement abandonn√© que c'est Christ qui parle par lui. Vous y √™tes! C'est pourquoi les miracles et les prodiges accompagnent cette Parole, car c'est la Parole de Dieu. Mais si la Parole de Dieu dit une certaine chose et que ce groupe dise: "Oh! non, non, non, notre organisation va nous chasser si nous croyons cela", alors c'en est fait de lui juste l√†. Il s'est s√©par√© juste l√†. C'est tout. Il se pourrait que vous fassiez quelque chose de fa√ßon m√©canique, il se pourrait que vous fassiez une sorte de blague et imaginiez ceci ou cela, mais la chose v√©ritable et authentique n'est pas l√†. Bien s√Ľr que non. Oh, certainement.
E-189 Les √©glises - les √©glises sont en train de troquer Christ contre le monde et les credos. L'√©glise a un programme de troc. Oh, ils d√©sirent certainement faire un troc. Oui, monsieur. Ils iront faire un √©change. Ils veulent... sur un programme d'√©change. Ils veulent √©changer ce que Dieu dit contre ce que la d√©nomination dit. Ils veulent √©changer ce que Dieu dit au... pour suivre le pasteur. Ils veulent √©changer ce que Dieu dit au... pour suivre l'organisation. Ils font des √©changes. Vous savez quoi? Les gens font des achats. Oh, il y a un important commerce qui se fait maintenant. C'est une autre No√ęl, juste une imitation. Nous avons juste un peu plus de temps, je reprendrai ce sujet un jour. On a pass√© beaucoup de temps ici, sur ce que le Saint-Esprit m'a donn√© il y a quelque temps. Vous voyez? 190 Pendant que l'√©glise fait des √©changes, que l'√©glise fait des achats, les gens font des achats, la soi-disant √©glise... Oui, oui. Ils font des √©changes, ils le font certainement. Ils font des achats et des √©changes. Pourquoi font-ils des achats? La plus grande √©glise, les gens les mieux habill√©s, la plus grande d√©nomination. Et les gens (je vais dire quelque chose), les gens essayent de trouver (m√™me les pentec√ītistes)...
E-191 Les femmes pentec√ītistes essayent de trouver un endroit o√Ļ on les laisserait s'en tirer avec beaucoup de choses du monde : des culottes, des cheveux coup√©s, du maquillage. Ils font des achats. "Dieu soit b√©ni, je suis pentec√ītiste. All√©luia! Je suis membre de ceci," et "oh, notre pasteur ne croit pas..." Vous voyez? Vous faites des achats pour ceux qui laissent les gens mener la vie la plus sale (√ī Dieu, aie piti√©!), celui qui laisse les gens mener la vie la plus souill√©e et la plus mondaine possible. Ils font des achats d'un endroit √† un autre , rejetant Christ. Il se peut que cela secoue comme tout. C'√©tait √† dessein. 192 Les gens font des achats. Ils font des achats pour No√ęl l√† o√Ļ ils peuvent trouver des march√©s, des personnes √† l'aff√Ľt des bonnes affaires. "Eh bien, je suis aussi pentec√ītiste. Eh bien, nous n'avons pas cette vieille √©troitesse d'esprit." Mais la Bible le dit.
E-193 Si c'est un véritable disciple de Christ, il vous conduira à la croix. "Oh, Frère Branham, je suis allé là-bas et j'ai parlé en langues." Cela ne signifie rien. Un mulet a fait cela un jour . Oui, oui. C'est... Oui, je n'ai pas l'intention de me moquer de la sainte Parole de Dieu. Je crois au parler en langues; mais les démons parlent en langues. Les gens peuvent parler en langues et mener n'importe quel genre de vie. Mais je veux dire que le diable imite tout ce que Dieu a fait. Et il peut tout imiter, sauf la véritable naissance de Christ; et il ne peut imiter cela parce que vous devez premièrement mourir, ensuite la Parole vous ressuscite. Comment savez-vous que vous êtes vivant? Quand cette Parole, chaque mot d'Elle est fait chair en vous; tout ce que dit la Bible, vous le dites aussi, et cela arrive exactement comme Il l'a dit. C'est à ce moment-là que cela se fait. Quand vous - quand votre esprit est en accord avec Lui (Il est la Parole), quand votre esprit est en accord avec ce qu'Il a dit, l'Esprit Lui-même Se rend manifeste par Sa Parole, alors vous vivez. Vous voyez? Alors, vous ne faites plus des achats, vous ne faites plus des échanges et tout le reste. Tout est réglé.
E-194 Oui, les gens font des achats pour trouver l'endroit o√Ļ ils peuvent mener la vie la plus mondaine; les pentec√ītistes et tous les autres. Vous, pentec√ītistes, ne vous moquez pas de ces baptistes et de ces presbyt√©riens. La po√™le ne peut pas se moquer du chaudron. Non, non. Certainement pas. Ils sont pareils. 195 Ainsi, ils font des achats pour trouver o√Ļ ils peuvent aller √† l'√©glise et se joindre √† une organisation, afin d'√™tre populaires, qu'on ait de la consid√©ration pour eux dans la ville, que le maire de la ville aille √† cette √©glise (Au fait, il peut aller √† l'√©glise et na√ģtre de nouveau. Bon, je le dis juste en - en passant), la plus grande √©glise de la ville.
E-196 Je connais des gens aujourd'hui même qui étaient membres d'une petite organisation ici sur la route, une petite église, mais elle était trop petite. Aussi ont-ils dit : "Donc, nos - nos enfants vont... et on peut être un peu mieux considéré." Ils ont retiré leur lettre de cette église et se sont affiliés à une autre, une plus grande organisation. Et en plus, cette autre projetait des films au sous-sol et on y jouait à l'arnaque et d'autres choses de ce genre, vous savez, et ils avaient ces jeux, et d'autres choses de ce genre. Ils ont donc amené les enfants là-bas. Ils avaient un - ils installaient une table de billards au fond (Vous voyez?) afin de jouer au billard et de s'offrir une détente et des choses pareilles; ils avaient dix minutes pour la leçon de l'école du dimanche et ensuite une pause café, puis une récréation pour permettre au pasteur de fumer des cigarettes, de sortir. Oh, oui. C'est vrai. Je ne l'aurais pas dit si je ne savais pas de quoi je parle. C'est vrai. Oh, certainement. Vous voyez, ils font des achats.
E-197 S'ils peuvent continuer et mener le genre de vie qu'ils désirent, faire tout ce qu'ils désirent et avoir toujours la promesse de la Vie éternelle dans l'au-delà, ils achèteraient cela. Je vous le dis; si vous désirez acheter, venez au Calvaire. Cela règle la question. Mourez à votre moi souillé, à vos péchés, et naissez de nouveau, une nouvelle fois. "Et si vous aimez le monde et les choses du monde, l'amour de Dieu n'est même pas en vous." C'est ce que dit la Bible. C'est vrai
E-198 Vous dites : "Je ne crois pas √† la saintet√©." Ce n'est pas √©tonnant que vous n'y croyiez pas. Mais la Bible dit que sans cela, personne ne verra Dieu. Dieu est saint. Si Dieu vit en vous, vous √™tes aussi saint. Et dites-moi que vous pouvez aller √† ces f√™tes et prendre un petit verre amical pour vous montrer social. Eh bien, les pentec√ītistes font cela; ils vont √† ces f√™tes et am√®nent ces femmes l√†-bas et restent dans ces endroits; par la suite ils vont se d√©shabiller en mettant un maillot de bain, puis s'en vont nager devant les hommes, alors que leurs maris, et les fr√®res, et les sŇďurs, et ainsi de suite... et des pentec√ītistes qui sortent en maillot de bain, et vous vous dites membres de l'Epouse! L'Epouse de Christ ne fait pas ces choses.
E-199 Oh, il ach√®te, certainement, prenant le chemin de la facilit√©, puis on lui promet la Vie √©ternelle dans l'au-del√†. Vous ne L'avez pas, √† moins qu'Elle ne soit en vous, la Parole de Dieu √©tant un t√©moignage vivant qu'Il vit et que vous vivez en Lui. Oh! la la! 200 "Messieurs, nous voudrions voir J√©sus." Oh, pas ces credos, pas ces choses que les gens fabriquent; "nous voudrions voir J√©sus." Mais ils L'ont perdu. Oui oui. 201 Pourquoi? (Juste un moment) Pourquoi? Pourquoi L'ont-ils perdu? Pourquoi les Pentec√ītistes L'ont-ils perdu? Pourquoi les M√©thodistes et les Baptistes L'ont-ils perdu? Pourquoi ces organisations L'ont-elles perdu? Parce qu'elles ne veulent pas prendre leur grain de bl√©, le d√©poser au Calvaire, et mourir √† leur credo pour na√ģtre de la Parole.
E-202 Alors, nous sommes lav√©s par l'eau de la Parole (Amen), nous devenons de nouvelles cr√©atures en Christ J√©sus et les miracles dont Christ disait qu'ils L'accompagnaient, nous accompagneront. Chaque femme sera √† sa place; chaque homme sera √† sa place. L'Esprit de Dieu sera √† Sa place et l'Eglise du Dieu vivant sera sans tache. Certainement. Amen. Oui, oui. C'est ainsi que √ßa se fait. 203 Leur grain de bl√© ne meurt pas. Ils ne veulent pas laisser tomber leur d√©nomination; ils ne veulent pas laisser cela mourir. Si l'organisation baptiste laissait tomber son grain de bl√© baptiste en terre et le laissait mourir, si les M√©thodistes laissaient tomber leur grain de bl√© dedans, si les Assembl√©es de Dieu et les Pentec√ītistes du Nom de J√©sus, et les unitaires, et les trinitaires et toutes les diff√©rentes √©glises, l'Eglise de Dieu, et tous les autres laissaient ces grains de bl√© tomber dans la Parole, les laissaient mourir √† leurs propres pens√©es, laissaient cette Parole demeurer seule, venir √† la vie, alors ils diraient: "Si vous ne me croyez pas, croyez les Ňďuvres que je fais, car ce sont elles qui t√©moignent de moi." Quelles sont ces Ňďuvres? J√©sus a dit: "Ces Ňďuvres, les Ňďuvres que - que Dieu M'a confi√©es d'accomplir." Et Il a dit: "Comme le P√®re M'a envoy√©, Moi aussi Je vous envoie." Les Ňďuvres m√™mes que Dieu avait faites √©taient en Lui, elles faisaient que Lui et le P√®re soient Un; et les m√™mes Ňďuvres que J√©sus a faites, et - le Saint-Esprit de J√©sus en vous, vous fera faire les m√™mes Ňďuvres. "Les Ňďuvres que je fais, il les fera aussi." Certainement. Ils ne veulent pas laisser le grain...
E-204 Qu'ont-ils produit? Rien que des membres morts, morts dans le p√©ch√© et les offenses, morts dans l'instruction, morts dans les choses du monde. Cela compte pour eux. C'est pour cela qu'ils ne sont pas n√©s de nouveau; C'est pour cela que les miracles ne les accompagnent pas. Pourquoi? Seuls les membres morts doivent... Un pr√©dicateur doit avoir un doctorat, un doctorat en droit, avant de servir comme pasteur dans les √©glises. Et peut-√™tre qu'il ne conna√ģt pas les premi√®res lettres de l'alphabet : A-B-C. "Always Believe Christ." [Toujours croire en Christ - N.D.T.] S'il croit en Christ...
E-205 L'autre jour, un gars m'a suivi pour me dire : "Pourquoi ne laissez-vous pas ces gens tranquilles? Vous êtes toujours là à les marteler à propos de leur manière de s'habiller et des choses qu'ils font. Si vous êtes un prophète..." Il a dit : "Les gens pensent que vous êtes un prophète." J'ai dit : "Je sais. Ils ont été - ils le disent. Je ne le suis pas. Mais, ai-je dit, ils - ils..." 206 Il répond... il a répondu - répondu : "Eh bien, ils croient que vous l'êtes, alors pourquoi ne leur enseignez-vous pas comment avoir des visions et comment marcher devant Dieu?" 207 J'ai dit : "S'ils ne connaissent pas leur ABC, comment vais-je leur enseigner l'algèbre? S'ils ne passent pas par le jardin d'enfants, s'ils ne savent pas comment se comporter, s'ils ne savent pas comment regarder, agir, s'habiller et être décents, comment va-t-on leur enseigner ces choses prophétiques?" 208 Jésus a dit : "Si vous ne croyez pas ces choses qui sont un... ici... ces choses terrestres, comment croirez-vous si je vous parle des choses célestes?" Les choses que vous pouvez faire vous-même, cessez de faire ces choses. Vous n'arrivez même pas à faire cela; comment allez-vous comprendre les choses spirituelles, mes amis? N'est-ce pas vrai? Oui, oui. Ils sont morts seulement à leur instruction; ils ont une foule instruite...
E-209 Maintenant, je vais terminer en disant ceci, juste ces quelques mots. Mon message de No√ęl, c'est : Laissez-moi vous montrer la croix, ce soir. Amen. Et vous, le grain de bl√©, tombez l√† en Christ et mourez. Vous trouverez l√† Sa Vie dans Sa Parole, √©tant le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Que ceci soit mon message de No√ęl pour vous. Je ne vous montre pas une cr√®che, un berceau, une √©glise, une d√©nomination, mais "Messieurs, nous voudrions voir J√©sus". Alors, je vous Le montre. Lui, Il vous montre Sa mort, Son ensevelissement et Sa r√©surrection. Et vous, laissez votre grain de bl√© tomber l√†-dedans et laissez Sa Parole devenir r√©elle en vous, et vous verrez qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Prions.
E-210 P√®re c√©leste, m√™me si les heures passent, et que le Saint-Esprit agisse parmi les gens, et que demain soit cens√© √™tre la c√©l√©bration du jour o√Ļ Tu as envoy√© Ton fils unique dans le monde... Et j'ai essay√© ce soir, non pas de montrer aux gens la cr√®che o√Ļ Il √©tait n√© - car Il n'√©tait alors qu'un b√©b√© - mais j'essaie de leur montrer le but pour lequel Il √©tait n√© : qu'Il puisse devenir leur Sauveur, qu'Il puisse devenir leur Dieu, leur - leur - leur - leur Roi, leur Tout en tout; qu'ils puissent conna√ģtre Celui qui remplit tout l'espace, qu'ils puissent Le conna√ģtre, Lui, non pas Celui qui a commenc√© √† Bethlehem, mais Celui qui n'a jamais eu de commencement, Celui qui est le Dieu √©ternel, qui pouvait Se tenir sur la terre et dire: "Moi et Mon P√®re, nous sommes un." J'essaie d'agir du - du mieux que je peux comme un - un disciple. 211 Lorsque les gens au cŇďur affam√© sont venus vers les disciples qui √©taient fid√®les, Philippe et Andr√©, ceux-ci les ont amen√©s dans la Pr√©sence du Seigneur J√©sus; et Il leur montra Sa mort prochaine, afin qu'ils puissent Le conna√ģtre et Le voir. 212 Et ce soir, P√®re, de m√™me je leur montre le Calvaire, l√† o√Ļ le Fils de Dieu, Dieu manifest√© dans la chair, prit la forme d'un √™tre humain et tabernacla (Il changea de nature, d'un... Il devient... Le Dieu √©ternel qui est dans la gloire, avec l'√©ternit√©), devint un √™tre humain, et Il dressa Sa Tente parmi nous, et devint l'un de nous pour √™tre le Parent R√©dempteur, pour nous amener √† nous souvenir du Dieu Puissant qui nous a cr√©√©s. Il mourut l√† au Calvaire, et nous devons mourir l√† avec Lui, comme Il mourut, Lui, le Fils de Dieu. Pour √™tre des fils de Dieu, nous devons aussi mourir et laisser notre grain de bl√© tomber en terre avec Lui, que nos vies soient mortes et cach√©es en Lui, oh, et ensuite √©lev√©es, dans Sa r√©surrection pour continuer Son Ňďuvre, pour laisser Son... m√™me Dieu qui √©tait en Lui produire la manifestation de la Parole de l'Eglise dans ces derniers jours comme Il l'avait promis.
E-213 Et, √ī Dieu, nous sommes si heureux de voir qu'Il a confirm√© chaque portion de cela. Pour montrer qu'Il est Dieu, Il tient Sa Parole. La glorieuse Colonne de Feu est toujours parmi nous. Les grands miracles et les prodiges qu'Il a promis se produisent encore. √Ē Dieu, nous sommes si heureux ce soir pour le but qui L'a amen√© sur terre, pour le droit que nous avons de poss√©der Son Esprit dans nos vies, Son Esprit qui nous donne la Vie √©ternelle, Sa Parole faite chair en nous. 214 Puissions-nous nous abandonner ce soir, Seigneur, abandonner compl√®tement tout ce qui est de ce monde, afin que nous puissions mourir aux choses du monde et ressusciter dans une nouvelle vie en Christ, pour continuer dans l'ann√©e qui vient (Si cette ann√©e se termine ou m√™me si on en arrive l√†), Seigneur J√©sus, pour √™tre de nouveaux vases de Dieu, consacr√©s, lav√©s par les eaux de la Parole √† travers le Sang, et mis √† part pour le service de Christ. Accorde-le, Seigneur. Nous nous confions √† Toi au Nom de J√©sus-Christ. Amen.
E-215 Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pendant mon p√®lerinage, Sauveur, laisse-moi marcher avec Toi. Levons les mains et le cŇďur, pendant que nous le chantons. Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pendant mon p√®lerinage, Sauveur, laisse-moi marcher avec Toi. (215) Inclinons la t√™te et le cŇďur et chantons cela doucement mais - chantons-le-Lui maintenant, pendant que vous regardez droit √† Lui. Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pendant mon p√®lerinage, Sauveur, laisse-moi marcher avec Toi. Si c'est √ßa votre t√©moignage, eh bien, levez alors la main, dites : Pr√®s de Toi (Vraiment Seigneur, non pas de l'√©glise, mais de Toi, non pas d'un credo, mais de Toi; non pas d'une cr√®che ni d'un berceau, mais de Toi. √Ē Dieu, que Ta Parole soit en moi afin que je sois pr√®s de Toi.) Pendant mon p√®lerinage, Sauveur, laisse-moi marcher pr√®s de Toi. 216 Maintenant, pendant que nous chantons encore, prenez quelqu'un par la main, dites : "Je prierai pour vous, chr√©tien." Quand vous prenez sa main, cela veut dire : "Je prierai pour vous, chr√©tien; vous, priez pour moi." Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pendant mon p√®lerinage, Sauveur, laisse-moi marcher avec Toi. Maintenant, pendant que vous avez la t√™te inclin√©e : Dans une cr√®che, il y a longtemps, Je sais que c'est bien √©vident; Un b√©b√© naquit pour sauver les hommes de leurs p√©ch√©s. Jean Le vit sur le rivage, L'Agneau pour toujours. Oh! Christ, le crucifi√© du Calvaire. Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pendant mon p√®lerinage, Sauveur, laisse-moi marcher avec Toi. L'aimez-vous ? N'est-Il pas merveilleux? Il fit marcher les boiteux; Il fit parler les muets, Cette puissance fut proclam√©e dans l'amour, sur la mer. Il fit voir les aveugles, Je sais que cela ne peut √™tre Que la gr√Ęce de cet Homme de Galil√©e (Maintenant) Pr√®s de Toi, pr√®s de Toi, Pendant mon p√®lerinage, Sauveur, laisse-moi marcher avec Toi. Est-ce votre d√©sir ce soir? Dites : "Amen", si c'est le cas. [L'assembl√©e dit : "Amen." - N.D.E.] Oh, comme c'est merveilleux! Pendant mon p√®lerinage (Nous sommes des p√®lerins.). Sauveur, laisse-moi marcher avec Toi. 217 Que Dieu vous b√©nisse. Ce n'est pas exactement un "Joyeux No√ęl", mais que les b√©n√©dictions de Dieu pour No√ęl soient sur vous. Puisse le Christ du Calvaire vous cacher en Lui, vous couvrir, vous envelopper vraiment et vous recouvrir avec Sa Parole en sorte que Sa Parole devienne chair en vous; c'est ma pri√®re. Que Dieu vous b√©nisse. Le pasteur maintenant, Fr√®re Neville.

En haut