ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication La Persévérance / 62-0218 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 heures et 47 minutes PDF

La Persévérance

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Merci, Frère Neville; que le Seigneur te bénisse. Merci. Bonjour, mes amis. C’est un privilège d’être ici ce matin dans la Présence du Seigneur, au tabernacle avec les gens. C’est un jour de pluie dehors, et je venais d’arriver à bord de la voiture maintenant même. Et à entendre votre façon de chanter et de taper les mains, il doit y avoir des averses de bénédictions à l’intérieur. C’est donc très bien. Nous sommes donc très reconnaissant pour ce jour-ci. C’est un... Il nous faut avoir la pluie. Si nous n’avons pas de pluie, alors le Maître ne peut pas cueillir Ses fruits. Nous avons donc une–une pluie spirituelle à l’intérieur, sinon il n’y aura pas de fruits pour la récolte. Il nous faut avoir une pluie à l’extérieur, sinon nous n’aurons pas de récoltes naturelles. C’est bien.
E-2 Et, vous savez, toutes les deux, il faut que quelque chose meure pour que nous vivions. La récolte apporte la vie, et la vie doit produire la mort. C’est par la mort que nous vivons. Vous savez, chaque jour, pour la vie naturelle, quelque chose doit mourir afin que vous puissiez vivre. Il vous faut... quelque chose meurt. Ainsi, vous–vous mangez et vous vivez des substances mortes. Si vous mangez une côtelette de porc, le porc a dû mourir. Si vous prenez un bifteck, la vache a dû mourir. Si vous mangez du maïs, cela a dû mourir. Si vous mangez du pain de blé, eh bien, cela a dû mourir. Si vous mangez du chou frisé, cela a dû mourir. Dans le naturel, vous vivez des substances mortes. N’est-ce donc pas là la preuve que Quelque Chose a dû mourir afin que nous puissions vivre éternellement? Christ est mort, le Fils de Dieu, afin que nous puissions vivre éternellement. Je suis donc très content pour tout cela ce matin, de connaître ces temps de grande détresse que nous affrontons maintenant, de savoir que Christ est mort pour les pécheurs, et que c’était moi, qu’Il est mort pour moi.
E-3 Eh bien, je pense, le dimanche passé, vous vous rappelez qu’il y a de cela quelques jours, le Seigneur m’avait parlé, disant que nous allions... Suivez cela sur la bande du dimanche passé, il y aura des désastres. Tout à l’heure en venant, je suivais une émission à la radio, l’Allemagne a connu la pire inondation que le pays ait jamais connue. Cela a tué des centaines de gens, et les gens s’étaient même pendus. J’ai noté cela, en venant ici. Et des digues se sont fendues et tout, en Allemagne. Et l’Angleterre a connu des tempêtes de vent les plus terribles; le vent a emporté, je pense, soixante-dix mille maisons déjà. Voyez? Eh bien, nous sommes au temps de la fin. Jésus apparaîtra l’un de ces jours, et nous sommes au temps de la fin. Rappelez-vous donc, ceci n’est que le commencement; cela va continuer à arriver sans cesse et sans cesse. Nous sommes à la fin.
E-4 Eh bien, demain, juste après le message d’aujourd’hui, nous nous apprêtons à partir pour l’Arizona une fois de plus; nous demandons donc à l’église de prier pour nous, alors que nous partons. Et puis, j’ai des décisions importantes à prendre, mes amis, et je ne peux pas m’en sortir seul, car je ne sais quoi faire. Et je vous demanderai, à vous cette église-ci, en tant qu’un groupe de croyants en séjour ici avec moi, de prier pour moi afin que mes décisions soient pour de bons endroits où aller, comme on a trois cents villes outre-mer, je pense, qui appellent, la Suisse, l’Allemagne, l’Afrique et partout. Nous prions donc que Dieu nous vienne en aide pour faire la chose correcte, là où Il peut nous utiliser. Alors, priez pour nous. Je vais toujours prier pour vous; vous le savez. Priez donc pour moi, afin que le Seigneur me guide.
E-5 Eh bien, à mon retour d’Arizona, le Seigneur voulant, je–j’aimerais attirer l’attention (et nous l’annoncerons à l’église, ils le feront ici), j’aimerais avoir un peu plus de temps pour parler à cette assemblée ici. J’ai un message, et j’aimerais prêcher environ huit heures ou quelque chose (Voyez?) comme cela donc. Quand nous...
E-6 Une dame me parlait, madame Wood ici de l’église; je lui parlais, et j’étais à Milltown, à l’église baptiste, là où nous tenions des réunions. Et je pense donc qu’à l’un de leurs premiers services, elle a dit: «Je suis arrivée à dix heures, Frère Branham, vous étiez en train de prêcher.» Et elle a dit: «Vous avez prêché jusqu’à midi, puis tout l’après-midi. Puis, on a eu quelques quinze, vingt minutes pour prendre le repas.» Et elle a dit: «Nous avons quitté cette nuit-là à vingt-deux heures, vous étiez toujours en train de prêcher.» Je–j’ai dit–j’ai dit: «Eh bien, vous savez, je ne connais pas trop de choses, mais, vous savez, lorsque je reçois le peu que je sais de cette façon-là, et que je Le laisse se mettre à parler, je... Lui connaît beaucoup.» Donc... et j’aime vraiment entendre aussi cela, ainsi je... Mais je le disais bien de façon détournée.
E-7 Mais, à mon retour, le Seigneur voulant, j’aimerais commencer tôt et apporter un message que le Seigneur a placé sur mon coeur. Et je prie qu’Il m’en donne la plénitude là au désert, pour l’Eglise du dernier jour, maintenant. Voyez, juste l’un des derniers mouvements de l’Esprit, je pense, est proche. Et nous croyons que le Seigneur Jésus est sur le point d’amener les cieux à libérer les puissances de Dieu, au point que cela fendra les cieux; nous croyons qu’Il va faire cela. Ainsi donc, nous avons confiance qu’Il nous accordera le message le plus complet là-dessus à notre retour. Puis, on aura vers... on commencera vers neuf heures, et puis, ou plutôt neuf heures trente, on ira jusqu’à quatorze heures ou quinze heures, ou n’importe quand que j’aurai le temps de terminer cela. Voyez-vous? Quand...
E-8 Alors, je pense donc, peut-être, aller en Afrique à partir de là si donc le Seigneur continue à conduire ainsi... ou premièrement en Suisse, puis en Palestine et en Afrique, dans des conventions. Soyez donc en prière. Tout ce que vous ferez, levez simplement les yeux aujourd’hui et priez, priez. C’est tout, c’est l’unique espoir que nous ayons, la prière.
E-9 Nous avons dépassé le... Je–j’espère que je n’ai pas l’air sacrilège, ou comme quelque... quelqu’un qui ne savait pas de quoi on parlait, mais je crois que notre pays, en tant que nation, est déjà au-delà de la rédemption. Il y a trop... S’il y avait assez de chrétiens ou si on était assez unis pour tirer cela ensemble, mais une grande traction a été exercée, de grands évangélistes et de grandes réunions partout, et malgré tout, cela plonge sans cesse dans le chaos... Je–je crois donc que c’est pareil pour toutes les grandes nations (Voyez?); toutes doivent tomber. Elles... Tous ces systèmes et autres doivent tomber.
E-10 Je pense aux hommes qui ont donné leur vie pour la démocratie. C’est–c’est une chose noble pour une nation. C’est bien, il n’y a rien contre cela. Mais qu’en est-il de livrer nos vies pour Christ? Voyez-vous? Un homme, pour devenir un héros, se lèvera, un jeune homme, juste à la fleur de l’âge, il se fait décapiter pour devenir un héros, et peut-être qu’on n’entendra peut-être même pas parler de cela, à moins que ça soit sa propre famille à la maison, ou quelqu’un qui le connaissait dans les parages. Mais cependant, nous avons peur de nous avancer et d’accomplir ce geste tout suffisant pour Christ (Voyez-vous?), là. «Celui qui garde sa vie la perdra; celui qui perd sa vie à cause de Moi la retrouvera»; garder sa vie. Mettons donc tout ce que nous avons en plein pour le Seigneur Jésus et scellons-nous loin des choses du monde, regardons à Lui et croyons Sa Parole, avançons droit avec Lui.
E-11 Maintenant, juste avant... Eh bien, aujourd’hui, pardonnez-moi, je... Dimanche passé, je vous ai gardés très longtemps sur ce sujet de l’unité entre Dieu et Son peuple. Ainsi donc, aujourd’hui, je me disais que je vous laisserais sortir plus tôt, aujourd’hui, car dimanche passé, il y avait beaucoup de gens pour qui prier et je n’avais pas eu le temps de faire passer la ligne de prière, après–après avoir fini de prêcher. Et–et je pense qu’on a distribué aux gens des cartes de prière dimanche passé ou quelque chose comme cela, ou je ne sais quoi, nous les appellerons s’ils sont dans la salle, et s’ils n’y sont pas, nous prierons de toute façon.
E-12 Eh bien, aujourd’hui, j’aimerais bien parler sur un sujet pour un peu édifier la foi. Il vous le faut. Si vous édifiez n’importe... S’il y a des prédicateurs ici (sans doute qu’il y en a), ils savent que lorsqu’on parle aux gens et qu’on a une atmosphère favorable à la prédication pour le salut, alors on aimerait faire l’appel pour cela. Et si donc vous voulez l’atmosphère favorable à la guérison, vous–vous recevez vous–même l’onction par la Parole de Dieu et vous l’apportez aux gens, et cela place tout le groupe sous l’onction d’une certaine chose; autrement dit, ils sont dans l’attente de certaines choses. Voyez, nous attendons quelque chose.
E-13 Et, vous savez, je pense donc relever cela un peu plus haut, afin que Dieu ait toute Son Eglise maintenant, le reste de Son Eglise appelée à sortir, dans l’expectative de Sa Venue. Voyez-vous? Je me rappelle, à la porte, lors de Sa Venue, il a dû y avoir un Vendredi saint extraordinaire comme on savait qu’Il allait venir à la fête; il y avait une attente. Beaucoup d’entre eux attendaient qu’Il soit là pour voir le genre de miracles qu’Il accomplirait, ou... Et les uns voulaient Le voir. D’autres voulaient se moquer de Lui. Et c’était une Pâque plutôt différente de ce qu’il y avait eu depuis longtemps, lorsqu’Il est entré dans la ville en chevauchant. Attendons-nous à ce qu’Il vienne nous ramener à la Maison, et alors, nous allons... quand Il viendra cette fois-ci.
E-14 Maintenant, inclinons la tête alors que nous Lui parlons. Et maintenant, dans cette assistance de gens, s’il y a ici une requête que l’on aimerait faire savoir à Dieu, voudriez-vous simplement lever la main vers Lui et... comme pour dire: «Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi. Je–j’ai besoin de salut. J’ai besoin de guérison. J’aimerais une marche plus intime avec Toi.» Que Dieu vous bénisse. C’est partout dans la salle.
E-15 Notre Père céleste, alors que nous nous approchons de Ton Trône de grâce, au Nom du Seigneur Jésus, Celui qui nous a apporté cette grâce étonnante, combien nous Te remercions de tout notre coeur pour Lui qui était sans péché, qui est descendu et qui a acquis le salut pour nous, les indignes, afin que nous qui étions encore indignes, nous soyons rapprochés de Lui par Son Sang qui a été versé, qu’Il nous lave par le lavage d’eau de la Parole et qu’Il nous présente à Son Père comme une vierge chaste, purifiée, sanctifiée par Son Sang et rendue agréable aux yeux de Dieu, lavée et prête. Alors que nous pensons au lavage du Sacrifice, nous nous rappelons quand Jean L’avait vu entrer dans l’eau, il a parlé, disant: «C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi; pourquoi viens-Tu à moi?»
E-16 Il a dit: «Laisse faire, Jean.» Oh! J’aime ça! En d’autres termes: «Jean, tu es prophète; Je suis ton Dieu. Nous sommes les Conducteurs de ce jour-ci. Je sais que tu comprends, et Moi aussi. Mais, souviens-toi, Jean, il nous incombe; il nous convient d’accomplir toute justice.» Jean, sachant que le Sacrifice devait être lavé avant d’être offert, et Lui était le Sacrifice, il L’a alors baptisé, Lui qui était sans péché, lavant le Sacrifice avant qu’Il fût présenté.
E-17 Ô Dieu, lave nos coeurs ce matin. Lave-nous par le lavage d’eau de la Parole, afin que nous puissions nous présenter à Toi. Purifie-nous, Seigneur, de toute incrédulité, afin que nous puissions nous approcher de Toi comme un sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu, car c’est cela un culte raisonnable pour nous. Nous Te remercions pour ces choses. Nous Te remercions pour chaque personne présente. Nous Te prions de bénir la grande Eglise universelle du Dieu vivant, à travers les nations et à travers le monde. Ce matin, là où les prédicateurs se tiennent à la chaire, je Te prie de déverser Ton Esprit, Seigneur, d’une façon miraculeuse sur chaque pasteur fidèle qui est à son poste du devoir, sur les évangélistes, sur les missionnaires. Ô Dieu, quand je pense à eux là-bas, certains d’entre eux sont sans souliers, ils portent de vieux pantalons en lambeaux, ils parcourent des jungles pour apporter la paix et la délivrance à ceux qui sont loin de Christ.
E-18 Ô Dieu, nous disons: «Envoie vite Jésus. Viens, Seigneur Jésus.» Et maintenant, nous voyons la nature, le signe même, comme l’étoile qui avait conduit les mages à Bethléhem, une fois de plus en mouvement. Jésus a dit qu’il y aurait un temps de perplexité, qu’il y aurait de la détresse parmi les nations, des signes dans le ciel et sur la terre, des mugissements de mers, de grandes tempêtes et des raz-de-marée, des tremblements de terre à divers lieux. Ces choses sont juste... ce sont des sonnettes qui avertissent nos coeurs, Seigneur, afin que nous sachions nous apprêter. Nous ne connaissons ni la minute ni l’heure où Il pourra apparaître.
E-19 Et comme nous sommes venus aujourd’hui, nous Te prions de bénir le secret qui est derrière chaque main levée. Ô Dieu, Tu connais tout à ce sujet. Je Te prie de les laver, Seigneur, ainsi que leur sacrifice et leur désir, et de leur donner ce dont ils ont besoin. Et comme nous sommes venus aujourd’hui, Seigneur, je prie que, s’il y en a ici qui ne Te connaissent pas comme Sauveur, que celui-ci soit le jour, le jour le plus glorieux de leur vie, où ils diront oui au Seigneur Jésus. Accorde-le, Seigneur.
E-20 Bénis ces gens maintenant, Père, alors que nous essayons de nous préparer pour amener les gens à avoir foi, par la lecture de Ta Parole. Ô Dieu, envoie Ta Parole avec puissance dans cette salle ici, et là où iront les bandes, dans les pays étrangers, où que ce soit, que beaucoup soient sauvés et guéris aujourd’hui pour la gloire de Dieu. Nous le demandons au Nom de Son Saint et bien-aimé Fils, le Seigneur Jésus-Christ. Amen.
E-21 Nous prions que Dieu ajoute Ses extraordinaires bénédictions maintenant alors que nous lisons Sa Parole. Rappelez-vous, mes paroles failliront, ce sont les paroles d’un homme, mais Sa Parole ne peut pas faillir. «Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera point.» Quel espoir est-ce aujourd’hui! J’ai envie de chanter avec Eddie Perronet:
Que tous acclament la puissance du Nom de Jésus,
Que les anges se prosternent;
Apportez le diadème royal,
Et couronnez-Le Seigneur de tous.
Sur Christ, le Roc solide je me tiens;
Tous les autres terrains sont du sable mouvant,
Tous les autres terrains...
E-22 Maintenant, à beaucoup parmi vous qui lisent avec nous et qui aimeraient noter les passages, et parfois se référer aux passages des Ecritures que j’ai notés ici, nous allons commencer... lire ce matin dans Saint Matthieu 15.21:
Jésus, étant parti de là, se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon.
Et voici, une femme cananéenne qui venait de ces contrées, lui cria: aie pitié de moi, Seigneur, fils de David!
Ma fille est cruellement tourmentée par les démons.
Il ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s’approchèrent, et lui dirent avec insistance: renvoie-la, car elle crie derrière nous.
Il répondit: je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël.
Mais elle vint se prosterner devant lui, disant: Seigneur, secours-moi!
Il répondit: Il n’est pas bien de prendre les pains des enfants, et de les jeter aux petits chiens.
Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leur maître.
Alors Jésus lui dit: Femme, ta foi est grande; qu’il te soit fait comme tu veux.
Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.
E-23 Maintenant, ce matin, nous aimerions parler de la foi. Eh bien, mon sujet de ce matin est: La Persévérance. La persévérance veut dire être tenace à atteindre un objectif. Eh bien, «la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.»
Nous avons notre corps, et notre être ici est comme une semence. Et une semence a à l’extérieur une coquille; et à l’intérieur de la coquille il y a une croûte, ou une pulpe, pardonnez-moi; à l’intérieur de la pulpe il y a un germe. C’est ainsi que nous sommes: corps, âme, esprit. Or, pour le corps, il y a cinq sens: la vue, le goût, le toucher, l’odorat et l’ouïe. Pour l’âme, il y a la conscience et les autres. Cinq canaux à cela.
E-24 L’intérieur a une, a une seule voie. Et cette voie-là, c’est le même lieu où Dieu a placé chaque homme, depuis Adam et Ève: le libre arbitre. Vous désirez vivre ou vous désirez mourir, vous aimerez soit l’un, soit l’autre. Il y a... vous êtes un agent doté du libre arbitre, n’importe quel esprit que vous laissez dominer sur vous produira les fruits, votre vie sera dominée de l’intérieur. Et la foi...
E-25 Beaucoup de gens se reposent sur ces cinq sens extérieurs. Ils sont bien, je n’ai rien contre eux, s’ils s’accordent avec le sixième sens. Cette âme... Cet esprit peut seulement être de deux sortes, l’un d’eux, c’est l’Esprit de Dieu; l’autre, c’est l’esprit du diable. Vous ne pouvez pas servir deux maîtres au même moment. Vous êtes complètement livré à l’un ou complètement livré à l’autre. Et si vous avez l’Esprit de Dieu en vous, vous avez la foi, et vous croirez chaque Parole que Dieu a écrite. Et si vous n’en avez pas, vous pourrez être...
E-26 Eh bien, le diable n’est pas comme certaines personnes se l’imaginent; il est mesquin et tout, mais il séduit. Le diable vous fait croire que vous êtes en ordre. Mais lorsque vous n’acceptez pas la Parole, cela montre que ce n’est pas l’Esprit de Dieu, car le Saint-Esprit a écrit la Bible. Ainsi donc, cela doit se conformer à la Parole. Et rappelez-vous le dimanche passé, c’était juste un petit doute dans la Parole de Dieu... Ève, Satan lui avait dit la vérité, et il n’avait jamais renié que la Parole était vraie, sauf cette petite portion de la Parole, qui a été à la base de tous ces troubles. La femme douta de Cela, car elle était en quête de la sagesse plutôt que de rester fidèle à la Parole. Quand Dieu dit quelque chose, les cieux et la terre passeront, mais Sa Parole ne passera jamais. La Parole de Dieu doit être accomplie à point nommé. Elle doit être accomplie jusqu’au tout petit iota et trait.
E-27 Maintenant, la persévérance, être tenace, chercher à atteindre un objectif, chercher à... Il vous faut avoir l’esprit fixé sur quelque chose, alors vous êtes–vous êtes tenace à l’atteindre, car vous croyez que c’est la chose dont vous avez besoin, et vous croyez que vous pourrez l’avoir. Eh bien, pardonnez-moi. Pour être tenace, il vous faut vous déterminer donc à réussir. Eh bien, vous ne pouvez pas avoir foi en Dieu sans connaître la Parole de Dieu ou sans connaître quelque chose sur Dieu.
E-28 Or, si quelqu’un vous disait: «Si vous touchez ce poteau-là, vous serez guéri. Vous êtes malade», eh bien, je ne croirais pas cela. Vous pourrez le croire. Mais c’est juste un peu trop fort pour ma foi. Je–je ne crois pas qu’il y ait de la vertu dans ce poteau-là, pas plus que je ne crois qu’il y en ait dans une statue, ou un monument, ou un crucifix, ou quelque chose de ce genre.
E-29 Je crois que la vertu est en Christ, et Christ est la Parole: «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair et Elle a habité parmi nous.» Maintenant, la Parole Elle-même revient sous forme du Saint-Esprit, en nous, et c’est la Parole en vous: Dieu en vous. Ainsi, beaucoup veulent identifier Dieu à quelque chose de mystique, d’éloigné, ou de tellement éloigné que c’est hors de leur portée. Dieu est en vous. L’espérance de la Gloire, Christ, la pensée qui était en Christ en vous. Vous vous en éloignez, en cherchant à attendre ce qui vous a été donné. Dieu, dans l’être humain. Tout, Dieu...
E-30 Christ, quand Il était sur terre, Il était le corps de Dieu. Dieu a créé ce corps-ci. C’était un corps différent, c’était cependant un corps humain. Vous savez, Salomon Lui avait construit une maison. Mais Etienne a dit: «Cependant, le Très-Haut n’habite pas dans des maisons faites de main d’homme, mais Tu M’as formé un corps.» Eh bien, Dieu s’est formé un corps, sous la forme du Seigneur Jésus, qui était le Christ, ce qui veut dire l’Oint. Et maintenant, tout ce que Dieu était, était en Christ; Il était la plénitude de la Divinité corporellement. C’est ce que déclarent les Ecritures. Eh bien, tout ce que Dieu était, Il l’a déversé en Christ. Il était Emmanuel, Dieu avec nous.
E-31 Et tout ce que Christ était, Il l’a déversé dans l’Eglise. Qu’est-ce? L’Oint pour continuer Son oeuvre, afin que Sa Parole vive constamment. Il vivait de la Parole du Père: «L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.» Et l’Eglise ne vit pas de pain seulement, mais de la Parole de Christ. Et le Saint-Esprit vient, prend la Parole de Christ et La transforme en une action vivante aujourd’hui. «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.»
E-32 Voyez, Dieu ne change pas. Si jamais Dieu prend une décision, elle doit demeurer la même. S’Il change, alors Il est un humain comme moi; Il–Il est juste un homme qui peut commettre une faute. Mais Il est infini. Donc... et Il est infini. Il–Il est omnipotent, Il ne peut pas commettre une erreur et être Dieu. Sa première décision donc... Quand un homme avait péché, Il–Il lui avait pardonné sur base de la foi dans Sa Parole. Le deuxième homme arrive, Il doit agir de même, sinon Il avait mal agi la première fois. Si un homme a été guéri, de la guérison divine, par la foi en Dieu, Il a accordé cela au premier homme, si le prochain homme arrive, Dieu doit agir de même si cela se fait sur la même base. Sinon, Il fait acception de personnes et Il manifeste de la partialité, ce qui ne ferait sûrement pas de Lui Dieu. Voyez?
E-33 Il vous faut avoir foi dans ce que vous faites: «Et si notre coeur ne nous condamne pas...» Si nous savons que la Bible nous enseigne quelque chose et que nous manquons de le faire, alors il y a quelque chose dans lequel nous ne pouvons pas avoir foi. Voyez, vous–vous ne pouvez pas être sûr vous-même, parce que vous savez qu’il y a là certaines choses que Dieu enseigne, et vous ne vous accordez pas avec elles. Et lorsque vous faites cela, où en êtes-vous alors? Vous voyez, vous–vous ne pouvez pas avoir foi en venant. Vous ne pouvez pas venir ici et dire: «Je–je–je... Hier soir, j’étais là dehors ivre et, Seigneur, j’aimerais que Tu me guérisses ce matin. Je–je–je–je ne boirai plus trop.» Vous devez vous abandonner, vous devez complètement vous abandonner à Dieu. Vous devez obéir à toute la Parole, vous livrer complètement et alors recevoir la Parole. Cette Parole est dans l’église. C’est une Parole vivante.
E-34 La Bible déclare: «La Parole est une Semence qu’un semeur alla semer.» Eh bien, vous ne pouvez pas vous attendre à semer des graterons et récolter du blé. Si vous semez du blé, vous récolterez du blé. Si vous semez le grateron, vous récolterez le grateron. Il vous faut donc avoir la Parole de Dieu.
E-35 Et jamais aucun croyant ne placera la Parole de Dieu quelque part dans le passé, il ne fera jamais de Lui un Dieu faible ou historique–historique. Il est un Dieu historique, évidemment, mais Il est le même, déclare la Bible (Hébreux 13.8), le même hier, aujourd’hui et éternellement. Par conséquent, Il est autant le même aujourd’hui qu’Il était dans l’histoire. Il ne peut pas perdre Sa puissance. Et Il est... Ce qui est faible, c’est ce qui est tombé dans nos églises, au commencement, dans l’église primitive apostolique. Et qu’avons-nous fait? Nous avons commencé à prendre cette église-là, à briser la communion et à mettre des gens dans différentes sectes et organisations, au point que nous en avons fait un grand chaos, un rien. Retournez à la Parole. Retournez à Dieu. Retournez à la Parole vivante.
E-36 Cette Bible ne manifestera pas tout ce qu’Elle dit, en vertu de chaque promesse, si je n’ai pas foi en Elle. Mais la toute première Parole qui a été dite: «Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés», lorsque j’ai éprouvé Cela, C’était la Vérité. Alors, est-ce la Parole, ou n’est-ce pas la Parole? Si c’est la Parole, Cela doit manifester tout ce qu’Elle a promis. Sinon, alors cela... Qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui est faux? Cela est entièrement la Parole de Dieu, sinon, pour moi, rien de cela ne l’est: tout ou rien; soit l’un, soit l’autre. C’est ainsi que je crois Cela, chaque précepte, chaque ligne, chaque ponctuation, chaque virgule, chaque tréma, je crois que tout est la Parole de Dieu: J’Y accroche mon âme.
E-37 Pas toucher un poteau, toucher quelque chose d’autre, ou toucher un mât totémique, ou un homme, ou une femme; je crois au fait de toucher Dieu par la foi dans Sa Parole, par la foi. Alors, quand vous faites cela, cette Parole devient Vie en vous, la Parole avec germe. Et chacune des Paroles de Dieu a un germe.
L’unique chose, c’est que vous prenez une poignée de blé et vous gardez cela ici à l’estrade; cela ne produira rien en restant ici. Ça doit être planté. Non seulement planté, mais dans un bon genre de terre pour soutenir cela. Si la bonne Parole tombe dans une terre pauvre, cela produira une récolte pauvre. Vous prenez les bons grains et vous les mettez dans une bonne terre, dans de bonnes conditions, cela produira au centuple. C’est pareil pour la Parole de Dieu, quand Elle est plantée dans le coeur humain, avec foi, la foi immortelle dans le Seigneur Jésus-Christ, avec le Saint-Esprit et la puissance de Dieu arrosant Cela là, Cela germera et produira tout ce que Cela a déclaré qu’Elle ferait. C’est une Parole. C’est la–c’est la Parole de Dieu.
E-38 Jésus a dit (Jean 14.12): «Celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais.» Eh bien, certainement. Je crois cela. «Les oeuvres que Je fais», la bonne traduction de cela, «vous en ferez davantage.» Il est dit: «Vous ferez de plus grandes.» Vous ne pouvez pas faire de plus grandes. Il a arrêté le cours de la nature; Il–Il a ressuscité les morts; Il a tout fait. Mais, en d’autres termes, Dieu était manifesté dans un seul Homme, Christ; maintenant, Il est manifesté dans Son Eglise universelle. Davantage, les mêmes oeuvres...
E-39 Quelqu’un m’a dit il n’y a pas longtemps, quelqu’un d’un peu critiqueur, il a dit: «‘Vous ferez de plus grandes oeuvres’, a-t-Il dit. Nous faisons de plus grandes oeuvres.»
E-40 J’ai dit: «Faites les moindres avant de faire de plus grandes. Montrez-moi simplement les moindres oeuvres.» Vous pouvez faire Cela, pervertir Cela, chercher à faire dire à Cela quelque chose, mais cependant, Ça reste le même. Et observez quelqu’un qui a assez de foi pour croire Cela, Cela se manifestera de même comme Dieu l’avait fait.
E-41 Maintenant, nous avons trop de choses aujourd’hui par des émotions et autres, cela et des choses. Je n’ai rien à dire contre cela, c’est entre l’individu et Dieu. Mais pour moi, chaque parole, chaque acte doit provenir de cette Bible-ci. Ça doit être la Parole de Dieu, alors je sais que C’est vrai, si Dieu, la Bible soutient cela et le confirme, par une promesse; alors, c’est la Vérité. C’est quelqu’un qui a trouvé la foi, qui se tient là sur cette Parole-là et La fait revivre. «Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement.» Quand nous voyons cela dans la promesse de Dieu, nous pouvons alors devenir persévérants. Nous pouvons croire réellement, nous en tenir à cela parce que c’est la promesse de Dieu. Accrochez-vous-y, peu importe le temps que ça prendra; cela s’accomplira.
E-42 Vous savez, Il a une fois parlé de la semence de sénevé, ou de la foi comme un grain de sénevé, le plus petit. La semence de sénevé est parmi les semences les plus petites qu’il y a sur terre aujourd’hui. Mais qu’est-ce? Elle ne s’hybride avec rien. La semence de sénevé ne s’hybridera avec aucune autre. Vous pouvez prendre du chou frisé et de l’épinard, et obtenir le colza et tout, vous pouvez obtenir différentes substances en mélangeant des semences. Mais le sénevé ne s’hybride pas, me dit-on, vous ne pouvez l’hybrider avec rien. C’est un sénevé, et ça reste un sénevé.
E-43 Et quand un homme reçoit une Parole de Dieu, peu importe combien petite est la foi, mais si elle ne se mélange pas avec les doutes, cela l’amènera à la Lumière. Certains parmi nous ont une grande foi qui accomplira bien des miracles. D’autres ont la foi pour tenir bon jusqu’à ce que cela arrive. Mais si c’est la foi authentique, une fois qu’elle s’est emparée de cela, il n’y a rien qui va l’en détacher. Elle ne va pas se mélanger. Donc, cette personne-là devient tenace. Elle a la persévérance. Peu importe combien de gens disent que les jours des miracles sont passés, il ne croit pas cela. Il tient ferme, parce qu’il a rempli les conditions et il a enfoncé la Parole dans son coeur; par la foi, il croit Cela. Il se tient là.
E-44 Je le sais. J’ai vu les gens être délivrés du cancer sarcome; les sourds, les muets, les aveugles, universellement, à travers le monde, les morts sont ressuscités, et je sais que c’est vrai. Exact. En travaillant sur base de la vision, évidemment, vous savez alors–vous savez alors ce qu’est la volonté de Dieu. Vous ne pouvez pas travailler avant de connaître la volonté de Dieu. Une promesse de la Bible qui vous dit une certaine chose, c’est la Parole de Dieu. Il renvoie donc Son Esprit dans l’Eglise, avec des dons pour se manifester, pour ratisser toutes les petites divergences et autres et se rendre réel parmi nous. Oh! Ce que... Comment pouvons-nous demander autre chose (Voyez?), alors qu’Il vient vers nous et se fait connaître à ce point, se personnalise à ce point? Dieu parmi Son peuple.
E-45 «Encore un peu de temps, et le monde...» Le monde, il y a là un mot grec, cosmos, qui veut dire l’ordre du monde. Il sombrera. Chaque système du monde doit sombrer, chaque nation, à part Israël, qui est dominée par Satan, elle l’a toujours été et elle le sera toujours, dès qu’elle devient une nation. Satan a amené Jésus au sommet de la montagne, il a dit, il Lui a montré les royaumes du monde, tout ce qui existait et tout ce qui viendrait, il a dit: «Je–je Te les donnerai si Tu te prosternes et m’adores.»
E-46 Il a dit: «Retire-toi, Satan.» Il savait qu’Il hériterait cela dans le Millénium. Mais chacun... Je me suis tenu là où les pharaons avaient autrefois dominé le monde connu, et on devait creuser à vingt pieds [6 m] sous terre pour retrouver leurs royaumes, leurs trônes où ils s’asseyaient autrefois, les Césars de Rome, les pharaons d’Egypte, toutes ces choses. Et si le monde devait subsister, il en serait de même pour ces démocraties ici. Mais il y a... De quoi parlent-ils tous? Quelque chose dans le coeur de l’homme cherche à trouver cette unité.
E-47 Et si seulement vous leviez les yeux, l’unité vient de Dieu, la puissance de Dieu. Quand les croyants, la création ici sur terre, que Dieu a créée, est attachée à Dieu, alors cela forme une unité et produit la foi. Et quand un homme voit cela, il devient tenace; personne ne va l’ébranler.
E-48 Jésus a dit là: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais. Encore un peu de temps, et le monde (kosmos) ne Me verra plus. (C’est le système du monde, ils ne Me verront plus.)»
E-49 Beaucoup de membres d’églises, de braves gens qui fréquentent l’église, qui vivent dans cette conception-là qu’ils sont en ordre... Eh bien, vous n’êtes pas en ordre en tant que membre d’église. Vous êtes un citoyen. Vous pouvez peut-être essayer de faire du bien, mais, ami, permettez-moi de vous le dire, il vous faut naître de nouveau. Vous n’entrez pas dans l’Eglise... vous n’entrez pas dans l’Eglise en serrant la main, vous n’entrez pas dans l’Eglise en devenant membre d’église. Vous entrez dans l’Eglise par la naissance.
E-50 Je suis dans la famille Branham depuis cinquante-deux ans; je... on ne m’a jamais demandé d’adhérer à la famille pour que mon nom devienne un Branham. Je suis dans la famille Branham par la naissance. Je suis un Branham de naissance.
E-51 C’est ainsi que vous devenez un chrétien, par la naissance, lorsque vous naissez de l’Esprit de Dieu. Tenace, oui, c’est alors que vous pouvez réaliser quelque chose. Tous les hommes au cours des âges ont toujours pu réaliser ce que... Ils deviennent tenaces s’ils sont... s’ils ont la foi dans ce qu’ils cherchent à réaliser. Cela dépend de ce qu’est votre réalisation. Cela dépend de ce que vous cherchez à accomplir, si vous êtes tenaces ou non, la foi que vous avez dans ce que vous faites. Vous devez avoir foi en Dieu. Vous devez croire en Dieu.
E-52 J’ai noté beaucoup de passages des Ecritures ici auxquels j’aimerais me référer. Eh bien, si un homme cherche à devenir tenace, et il–il lui faut avoir premièrement quelque chose qui lui donnera la foi dans ce qu’il fait. Eh bien, rappelez-vous, pour commencer, la Bible nous dit que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Eh bien, rappelez-vous cela. Dieu, quand Christ était sur terre, Il a dit: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.» Marc 16 dit: «Allez par tout le monde...» Les dernières Paroles de Jésus à l’Eglise. Ecoutez.
E-53 La première commission qu’Il ait jamais donnée à Son Eglise, c’était d’aller dans des villes avant qu’Il vienne (Matthieu 10), et de guérir les malades, de purifier les lépreux, de ressusciter les morts, de chasser les démons et, «vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.» C’était là Sa première commission à l’Eglise.
E-54 La dernière commission, ou les dernières Paroles qui sont sorties de Ses lèvres au moment où Il montait, jusqu’à ce qu’Il revienne avec un cri de commandement, la Voix de l’Archange, Il a dit: «Allez par tout le monde, prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé. Celui qui ne croira pas sera condamné, et (et est une conjonction, qui rattache votre phrase) et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: En Mon Nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues. S’ils saisissent des serpents ou boivent quelque breuvage mortel, cela ne leur fera point de mal. Ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.» La Bible déclare: «Ils revinrent en se réjouissant, le Seigneur travaillait avec eux, confirmant la Parole par des signes qui les accompagnaient.» Voyez? Ils avaient... Ils étaient tenaces en cela, parce qu’ils avaient quelque chose à réaliser. Ils avaient une commission directe. Jusqu’où cette commission devait-elle aller? Jusqu’au monde entier. A toute la création. Combien de générations? Chaque génération, chaque création.
E-55 Le jour de la Pentecôte, Pierre a dit: «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés et vous recevrez le don du Saint-Esprit, car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.» Comment pouvez-vous placer le Saint-Esprit et la puissance de Christ là loin dans le passé dans quelque... presque dans la préhistoire, quelque génération dans le passé? Dieu savait que les gens diraient cela. C’est pourquoi Il a dit: «Je ne vous laisserai pas orphelins. Je prierai le Père, qu’Il vous envoie un autre Consolateur, le Saint-Esprit. Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez, car Je (et Je est un pronom personnel) Je serai avec vous, même en vous, jusqu’à la fin du monde.» Amen! Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement, Dieu vivant dans Son Eglise, dans Son peuple.
E-56 «Quelle dénomination, Frère Branham?» Il ne ménage pas les dénominations. Dieu traite avec des individus, chaque homme, chaque femme, jeune garçon ou jeune fille, qui croira en Lui, peu importe de quelle dénomination il est membre. Il cherche des coeurs affamés.
E-57 Eh bien, tenace, cherchant à réaliser quelque chose. Tous les hommes au cours de tous les âges ont été ainsi. Eh bien, prenons par exemple Noé. Noé a été très tenace après qu’il eut trouvé la volonté de Dieu.
E-58 Vous devez premièrement trouver la volonté de Dieu. Eh bien, vous devez trouver la volonté de Dieu ce matin, alors que vous venez pour qu’on prie pour vous, vous devez trouver la volonté de Dieu, si c’est la volonté de Dieu de vous guérir ou pas. Et la chose suivante qu’il vous faut faire, si vous venez pour recevoir le salut, vous devez découvrir si c’est la volonté de Dieu de vous sauver ou pas. La première chose qu’il vous faut découvrir, c’est ce qu’est la volonté de Dieu. Et ensuite, si vous avez réellement reçu la semence dans votre coeur, alors vous pouvez devenir tenace. Il n’y a rien qui va vous ébranler. Peu importe ce qu’un homme sage ose dire: «Ce n’est pas vrai, ce n’est pas ceci, cela et autre», cela ne vous ébranlera pas d’un iota, car vous savez ce qu’est la volonté de Dieu. Il a dit cela dans votre coeur; votre foi s’établit là, et elle tiendra ferme peu importe que cela soit comme un grain de sénevé. Cela tiendra bon jusqu’au–jusqu’au but. La volonté de Dieu... Oui.
E-59 Noé, après avoir entendu la Voix de Dieu lui dire qu’il y aurait le déluge (pardonnez-moi), qu’Il détruirait le monde... La nature allait être décimée. Jésus n’a-t-Il pas dit: «Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à la Venue du Fils de l’homme»? La nature se déchaînerait, et nous la voyons aujourd’hui.
E-60 J’aimerais m’arrêter ici une minute. Quand j’allais à Bombay, là où nous... le Seigneur nous a donné la foule la plus nombreuse que nous ayons jamais eue, cinq cent mille personnes auxquelles prêcher à la fois, je lisais dans un journal un article qui disait: «Le... Eh bien, le tremblement de terre doit être terminé.» Il y était dit: «Quelques jours avant le tremblement de terre, tout...» En Inde, ils sont pauvres, très pauvres. Ils érigent leurs clôtures en pierres et autres. Et les petits oiseaux s’étaient envolés de leurs nids construits dans des pierres, ils étaient allés dans des champs et ils perchaient dans les arbres. Le bétail qui se tenait près des murs et des tours était allé dans le champ sous le soleil ardent et ne voulait pas se tenir à l’ombre. Ils se sont tenus là sous le soleil. Ils ne savaient pas quelle chose étrange se passait. Puis, tout à coup, le tremblement de terre écroula les murs et les tours. Si les petits oiseaux avaient été là, ils auraient été tués. Si le bétail s’était tenu sous cela, il aurait été tué.
E-61 Ne voyez-vous pas le même Dieu qui avait averti les oiseaux et les bêtes du temps de Noé... Et comment voulez-vous appeler cela, un pressentiment, ou je ne sais comment vous voulez l’appeler, la manière dont Dieu a traité avec ces oiseaux? Il leur a donné l’instinct pour fuir loin de ce mur et s’éloigner de cette clôture avant que cela frappât. Vous pensez que Dieu se préoccupe assez d’un passereau pour l’éloigner du mur, combien plus précieux êtes-vous qu’un passereau? Il sait se soucier des Siens.
E-62 La soeur couchée ici sur cette civière, ce brancard, s’Il a nourri les passereaux et qu’Il a vêtu l’herbe du champ, combien plus Il se préoccupe de vous. Combien plus précieuse êtes-vous qu’un passereau? Ayez foi en Dieu, peu importe les sensations ou quoi que ce soit d’autre. C’est la Parole de Dieu. Emparez-vous-En et accrochez-vous-Y. Exact. Soyez tenace, croyez Cela; accrochez-vous à Sa Parole.
E-63 Alors, après la fin du tremblement de terre, les petits oiseaux sont rentrés, ils ont regagné leur place et ils ont aménagé leurs rochers, de manière à pouvoir subsister, ou plutôt leurs places dans les rochers une fois de plus, et ils ont construit leurs nids. Le bétail, de même...
E-64 Dieu qui était du temps de Noé! Noé... Eh bien, vous pensez que la science lui aurait dit... Ils avaient une science plus évoluée que celle d’aujourd’hui. Ils ont pu accomplir de plus grandes réalisations qu’on en peut aujourd’hui. Ils–ils avaient une teinture qui donnait aux choses un aspect parfait jusqu’à ce jour-ci. Ils avaient un fluide d’embaumement avec lequel ils ont pu faire des momies. Nous ne pouvons pas le faire aujourd’hui, d’après ce qu’on m’a appris. Puis, avec autre chose, ils ont construit la pyramide. Qui peut construire une pyramide aujourd’hui? Ces gros blocs de pierres, là, alors que je me tenais là, j’ai levé les yeux là-haut, j’ai vu les sphinx, et, eh bien, il faudra beaucoup de wagons en plateforme pour y mettre son pied. Comment ont-ils fait monter ces gros blocs de pierres là-haut? Comment ont-ils fait cela? La puissance de carburant n’y arriverait pas. Il n’y a rien que nous ayons, à moins que ça soit l’énergie atomique, et c’est peut-être la même chose qui a causé la destruction antédiluvienne, qui a fait basculer le monde de l’orbite, qui l’a éloigné du soleil et l’a fait basculer en arrière, et c’est ce qui avait provoqué la pluie.
E-65 Si Dieu a dit qu’il pleuvrait, la pluie allait tomber peu importe qu’il y en ait déjà eu ou pas. Peu importe les multiples preuves scientifiques qui se présentaient devant Noé, Noé avait entendu la Voix de Dieu dire: «Il pleuvra.» Et il n’y avait jamais eu de pluie sur terre. Voyez-vous?
E-66 Quand Il a amené Abraham au sommet de la montagne, qu’Il lui a dit de sacrifier son propre fils... Et quand Abraham eut apprêté Isaac, que le petit Isaac a posé la question...?... Un type de Dieu et Son Fils. Il lui avait lié les mains derrière... Il a dit: «Voici le feu, voici les bois et autres, voici les pierres, voici l’autel, mais où est le sacrifice?»
E-67 Et ce vieux père, alors âgé d’environ cent quatorze ans, avec un fils qu’il avait attendu pendant vingt-cinq ans, à travers des difficultés et tout, et, oh! comme il s’accrochait à cette Parole immortelle de Dieu qui avait été plantée dans son coeur, qu’il aurait l’enfant de toute façon. Qu’était-il devenu? Tenace. Il a dit: «Je l’ai gardé jusqu’à présent. Je sais que si Dieu me l’a donné par la foi en Lui, Il le ressuscitera d’entre les morts.» Vous y êtes. Tenace, s’accrochant d’abord à la Parole de Dieu.
E-68 Et, cela, quand il était sur le point de lui ôter la vie, un ange lui retint la main et bloqua le couteau. Et il y eut un bélier retenu par les cornes dans le désert derrière lui. D’où venait ce bélier-là? Il avait effectué un voyage de trois jours, et tout homme à l’époque pouvait facilement parcourir vingt-cinq miles [40 km]. Moi, j’en parcours vingt-cinq et trente [40 et 48 km] chaque fois que je vais à la chasse, ou que je suis en patrouille, ou quelque chose comme cela; je couvre facilement cette distance à pieds. Et nous avons ce que nous appelons les pieds à essence. Cet homme avait effectué un voyage de trois jours et, après, il a levé les yeux au loin et il a vu les montagnes. Eh bien, les bêtes sauvages auraient tué ce bélier-là. Et autre chose, il était au sommet de la montagne, là où il n’y a pas d’eau ni rien. Il n’est pas étonnant qu’il ait appelé ce lieu Jéhovah-Jiré, l’Eternel se pourvoira d’un sacrifice.
E-69 «Comment peut-Il faire ces choses, Frère Branham, à cette époque de la science, à cette époque où le monde connaît une grande évolution scientifique? Comment peut-Il accomplir cela? Comment pensez-vous qu’Il s’en tirera donc avec cela?» Il est toujours Jéhovah-Jiré, le Seigneur. Si nous gardons Sa Parole, Il est capable d’accomplir ce qu’Il a dit. Amen. Il peut prendre une église morte, froide et formaliste, Il peut prendre un membre de cette église-là, mettre la Vie de Dieu dans cet homme-là, l’embraser avec l’Evangile. Il peut retirer une prostituée de la rue, Il peut retirer un ivrogne d’une allée là et faire d’eux un homme et une dame, car Il est Jéhovah-Jiré, l’Eternel se pourvoira d’un sacrifice. Amen.
E-70 Oh! Comme nous plaçons Dieu sur base de ce que nous avons. Nous réfléchissons sur base de ce que nous avons. Nous croyons sur base de ce que nous avons. Débarrassons-nous de cette histoire. C’est ce qui a mis Ève en difficulté; elle a réfléchi sur ses propres bases. Réfléchissez sur base de ce que Dieu a, de ce que Sa Parole dit. Elevez-vous au-dessus de cela, par la foi, en croyant en Sa Parole.
E-71 Noé a dit: «Peu m’importe combien la science peut prouver qu’il n’y a pas d’eau là-haut, Dieu est capable d’y mettre de l’eau. Il le fera, car Il l’a promis. S’Il l’a promis, Il le fera.»
E-72 Et il–il... Qu’a-t-il fait? Il n’allait pas simplement çà et là, disant: «Eh bien, Il m’a dit cela. Oui, je–je crois que cela va...» Il a fait quelque chose à ce sujet. Oh! Frère, soeur, voyez-vous ce que je veux dire? Il n’est pas simplement resté assis là, disant: «Dieu l’a dit», Il a fait quelque chose à ce sujet. Si vous voulez être sauvé ce matin, Dieu a promis le salut; faites donc quelque chose à ce sujet; ne restez pas simplement assis là. N’adhérez pas à une église pour trimbaler votre lettre de recommandation d’une église à une autre. Il a promis le salut, la délivrance.
E-73 Si vous êtes malade, pourquoi rester assis ici? Comme les lépreux ont dit ce jour-là, alors que la ville était assiégée: «Pourquoi restons-nous assis ici jusqu’à mourir?» Quand la Samarie était assiégée par les Syriens, ils ont dit: «Si nous restons assis ici jusqu’à mourir, nous–nous resterons toujours ici. Nous mourrons ici même. Si nous entrons dans la ville, les gens y meurent de faim. Descendons au camp ennemi.» Oh! la la! Quel piètre... Quelle petite foi ils ont pu avoir! Quelle chose insignifiante... Ils vont au camp de l’ennemi qui cherchait à les tuer. Mais ils ont dit: «Si nous mourons, nous allons mourir de toute façon. Si nous échappons, ou si notre vie est épargnée, eh bien, ce sera bien pour nous.» Alors, ils sont descendus là, et Dieu a honoré cette toute petite faible foi terne, et non seulement Il les a délivrés, mais Il a délivré Israël.
E-74 Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, ce sont des hommes et des femmes qui prendront Dieu au Mot et qui seront tenaces avec Cela. Dieu fera venir premièrement des tremblements de terre et des secousses au camp. Dieu veillera à ce qu’il y ait ou pas la pluie là-bas.
E-75 Vous direz: «Eh bien, Frère Branham, le médecin m’a dit que je mourais. Je souffre du cancer.» C’est peut-être vrai. Cet homme vous dit tout ce qu’il sait. Mais tout ce qu’il peut faire, il a cinq sens avec lesquels il travaille, il se sert peut-être de deux d’entre eux. Qu’est-ce? Un sens, c’est le toucher; l’autre, la vue. Voir et toucher, il peut toucher quelque chose, ou voir quelque chose par les rayons X. C’est tout ce avec quoi l’homme a à travailler. C’est tout ce qu’il sait, mais il fait de son mieux. Mais ne regardez pas à cela, il est arrivé au bout. Levez les yeux ici, à ce que Ceci a promis. Dites: «Comment cela peut-il se faire?» Dieu l’a dit. C’est réglé comme Dieu l’a dit. C’est réglé; c’est éternellement réglé, à jamais au Ciel: Sa Parole l’est. Et Ses Paroles ont été faites chair, et sont faites chair aujourd’hui en vous, si vous leur permettez de devenir chair. «Si vous demeurez en Moi et que Ma Parole demeure en vous, demandez donc ce que vous voudrez et cela vous sera accordé.» Saint Jean 15. Voyez, nous voulons donc laisser ces Paroles rester ici à l’intérieur. Croyez cela; c’est la vérité. C’est une Semence. Cela va–Cela va produire tout ce qu’Il a promis.
E-76 Eh bien, remarquez, les hommes de science sont allés là, un groupe d’hommes de science, et ils ont dit: «Monsieur Noé, vous êtes un bon prédicateur. Nous–nous vous apprécions. Vous avez une bonne assemblée par ici, votre famille, mais, et cependant, si vous... Nous ne sommes pas d’accord avec vous, et nous savons que vous êtes–vous êtes différent. Vous êtes... vous semez du fanatisme parmi les gens, vous en effrayez même certains en leur disant que le monde arrive à la fin. Nous aimerions vous en faire une démonstration, preuve scientifique à l’appui.»
E-77 Oh! Ce démon n’est jamais mort. Il–il essaie toujours de faire cela. Le même qui avait dit: «Si Tu es le Fils de Dieu, fais-moi voir un miracle. Accomplis un miracle et change ce pain... c’est... Tu as faim, change ces pierres en pains; je croirai en Toi.» Le même démon dans ces sacrificateurs instruits disait: «Si Tu es le Fils de Dieu, descends de la croix et prouve-le-nous.» Voyez? Ce démon ne... Il ne meurt simplement pas. Voyez, le diable retire toujours son homme, mais son esprit reste ici sur un autre. Mais permettez-moi de vous dire quelque chose d’encourageant: Dieu retire Son homme, mais Son Esprit reste ici sur un autre aussi. Oui. Quelqu’un va recevoir cette Parole-là. Quelqu’un va être oint d’une façon ou d’une autre. Cela dépend de vous, de l’esprit qui est à l’intérieur de ce grain. C’est cela: soit vous allez croire Cela, soit vous n’allez pas Le croire. C’est... Eh bien, vous n’êtes pas...
E-78 Quelqu’un m’a dit il n’y a pas longtemps, un prédicateur... C’est surprenant. Et j’étais au cabinet d’un médecin quand il l’a dit. Et je vous dis la vérité, j’ai trouvé que les médecins qui croient dans la guérison divine sont plus nombreux que des prédicateurs. C’est vrai. Oui, oui. J’ai été dans une... J’ai été interviewé, vous savez, pour le compte du magazine Look, ou pas Look, mais quel était le magazine qui avait écrit sur le miracle de Donny? Reader’s Digest. Oui. Et quand ils m’ont interviewé là chez les frères Mayo, savez-vous ce qu’ils ont dit? «Nous ne prétendons pas être des guérisseurs; nous affirmons seulement assister la nature. Il n’y a qu’un seul Guérisseur, c’est Dieu.» Oh! la la! Vous y êtes. Ce sont des hommes qui peuvent réfléchir, quelqu’un qui peut regarder là et examiner toute la chose. Nous sommes des êtres humains. Nous sommes sujets à la mort, aux erreurs et à tout. Lui est Dieu, infini.
E-79 Il nous faut croire cela. Si je pouvais l’expliquer, alors ça ne serait plus la foi. Je ne peux expliquer comment une vache noire peut brouter une herbe verte et donner du lait blanc, mais elle le fait. C’est vrai. Vous ne pouvez pas non plus l’expliquer. Absolument pas. Je ne peux pas expliquer comment Dieu fait ces choses, mais Il a simplement dit qu’Il le ferait. Je ne le saurai jamais; vous ne le saurez jamais; mais nous croyons cela. Et c’est par la foi que vous êtes sauvé. C’est par la foi que vous êtes guéri. Tout ce qui vient à... de Dieu doit venir par la foi.
E-80 Il y eut quelque temps, cela passait par une émission à la radio, un homme se moquait d’une réunion, il ne savait pas qui j’étais. Il a dit: «Je ne crois pas ça.» Il a dit: «Cela ne peut pas se faire. Je ne peux simplement pas croire cela comme ça.» Il a dit: «Je dois... cela doit m’être prouvé scientifiquement.»
E-81 J’ai dit: «Alors, vous ne pourrez jamais devenir un chrétien. Vous ne le pourrez jamais.»
Il a dit: «Oh! Je suis un chrétien.»
E-82 J’ai dit: «Vous ne pouvez pas l’être. Vous ne le pouvez pas.» J’ai dit: «Prouvez-moi scientifiquement où est Christ.» J’ai dit: «Etes-vous un homme marié?»
Il a dit: «Oui.»
J’ai dit: «Aimez-vous votre femme?»
Il a dit: «Oui.»
J’ai dit: «Prouvez-moi scientifiquement ce qu’est l’amour.» Il... J’ai dit...
«Eh bien, a-t-il dit, je ne peux pas le prouver.»
E-83 J’ai dit: «Vous n’avez donc rien de ce que j’appelle l’amour. (Voyez?) Eh bien, vous donc... Vous, c’est une soi-disant foi dans votre esprit (Voyez?) si vous ne pouvez pas le prouver scientifiquement. Dites-moi ce que... Descendez ici m’acheter de l’amour pour vingt-cinq cents. Achetez-moi la foi d’une valeur de dix cents. Vous ne le pouvez pas.»
E-84 Et toute l’armure de Dieu, c’est la foi, l’amour, la joie, la paix, la longanimité, la bonté, la douceur, la gentillesse, la patience. Toute l’armure du croyant, c’est la foi. Nous croyons Dieu par la foi, car Dieu l’a dit. Que se passe-t-il donc? Abraham fut justifié par la foi d’après Paul, mais par les oeuvres, d’après Jacques. Abraham parlait de ce que Dieu voyait, et Jacques parlait de ce que l’homme voyait. «Montre-moi ta foi par tes oeuvres», «sans tes oeuvres», ainsi de suite. Vous voyez? Si donc vous n’avez pas les oeuvres avec la foi, cela montre que vous n’avez pas de foi; vous ne faites que parler du bout de vos lèvres. Mais si vous avez réellement la foi, vous croyez cela et vous agissez en conséquence. C’est vrai. Mettez cela en action.
E-85 C’est ce que Noé a fait; il a mis cela en action. Il est allé directement de l’avant avec la construction de l’arche. Peu importe ce que disaient les hommes de science: «Eh bien, regardez ici; nous allons vous le prouver scientifiquement, qu’il n’y a pas de pluie là-haut.»
E-86 «Peu m’importe combien vous pouvez me le prouver, peu m’importe ce que vous pouvez me dire par la recherche scientifique, ou je ne sais comment vous voulez appeler cela, Dieu m’a dit qu’il pleuvrait, et je crois Dieu.» C’est ça. «Il pleuvra.»
E-87 «D’où cela viendra-t-il? Monsieur Noé, j’aimerais vous poser une question, monsieur, révérend: D’où viendra cette pluie-là? Où est-elle?»
E-88 «Eh bien, Dieu est capable de la placer là-haut s’Il m’a dit qu’il y en aurait.» Exact.
E-89 Et aujourd’hui, on dit que cela ne peut pas se faire. Ils voient le discernement dans la réunion. Ils disent: «Ça doit être une télépathie.» Une télépathie? Une télépathie? Le discernement des esprits, les visions du Seigneur... Quel genre de télépathie les prophètes exerçaient-ils? Qu’avait Jésus ce jour-là quand Il a vu Philippe venir? Et il a été sauvé, il est allé trouver Nathanaël, Il l’a amené devant Jésus, et Nathanaël a dit: «Ah! Maintenant, peut-il venir de–de Nazareth quelque chose de bon?»
E-90 Alors, quand il est arrivé là où était Jésus, Jésus l’a regardé et a dit: «Tu es–tu es un Israélite. Il n’y a pas de fraude en toi.»
E-91 Et lui, il a dit: «Rabbi, quand m’as-Tu connu? Comment m’as-Tu connu?»
E-92 Il a dit: «Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous l’arbre, Je t’ai vu.»
E-93 Or, sur le plan naturel, c’était... Si jamais vous avez été là, c’est à quinze miles [24 km] de l’autre côté de la montagne. Les deux endroits sont distants d’une journée de voyage, de l’autre côté de la montagne.
E-94 Comment a-t-Il pu le voir? C’est quoi donc? Etre un homme de foi, un homme qui voulait voir la Parole de Dieu être rendue manifeste, un homme qui voulait savoir ce que Dieu avait dit: «Le Seigneur ton Dieu te suscitera...» Quand le Messie viendra, Il sera un Prophète exactement comme lui. Et il avait vu cela, et il L’a reconnu. Il a dit: «Rabbi, Tu es le Fils de Dieu.» C’est vrai. Son Nom est immortel.
E-95 Mais il y avait là des sacrificateurs très empesés qui avaient assez de doctorats en théologie, de doctorats en philosophie, de doctorats en droit, peut-être des descendants de la lignée des prédicateurs, ils se tenaient là, pensant connaître la Parole. Ils La connaissaient, la Parole, mais il y avait beaucoup qui ne... Ce n’est pas connaître Sa Parole, mais Le connaître, Le connaître, Lui qui est dans la Parole... C’est vrai. Le connaître, Lui, la Vie qui est dans la Parole... Eh bien, ils se tenaient là et ils ont dit: «Cet Homme est Béelzébul. Il est un diseur de bonne aventure. Il voit ces choses. Il est–Il est un diseur de bonne aventure. C’est...»
E-96 Jésus s’est retourné et a dit, connaissant... Eh bien, attendez, eux n’avaient jamais dit cela à haute voix; ils pensaient cela dans leur coeur. Et Lui a connu leurs pensées. N’est-ce pas ce que dit la Bible, Saint Luc? Oui, oui, Il a connu leurs pensées. Voyez, eux pensaient qu’Il lisait leurs pensées, Il connaissait leurs pensées. Il a dit: «Vous dites un mot contre Moi, Je vous pardonnerai pour cela. Mais (en d’autres termes) un jour le Saint-Esprit viendra faire cette même chose, alors vous dites un seul mot contre Cela, vous parlez contre Cela, cela ne vous sera jamais pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.» Voyez?
E-97 Voyez, le Saint-Esprit, ils ne pouvaient pas Le comprendre. Ils devaient réserver une réponse à leurs assemblées, car leurs assemblées se tenaient là. Et ils ont dit: «Eh bien, Il–Il doit être en train de lire leurs pensées. Il est doué de télépathie. Il est Béelzébul, un diseur de bonne aventure.» Et tout le monde sait qu’un diseur de bonne aventure est du diable. Ils ont taxé l’oeuvre de Dieu du diable, qualifiant les oeuvres de Dieu de...
E-98 Ne savez-vous pas que tout ce qu’a le diable est une perversion d’une chose réelle? Un mensonge, c’est quoi? C’est la vérité pervertie. Un adultère, c’est quoi? C’est un acte correct, perverti. Tout péché est–est la vérité et la justice perverties. La mort, c’est quoi? La vie pervertie. Certainement, c’est ainsi que cela–cela est dans Sa Parole. C’est ainsi que cela est. Et les gens essaient simplement de couvrir cela de l’ombre, de jeter de l’ombre sur cela, de faire dire des choses à cela parce qu’ils ne savent pas; ils ne savent pas. Ils n’ont pas foi pour prendre la Parole. Mais Nathanaël en avait.
E-99 Qu’en est-il de Simon à son arrivée là? Il avait entendu son vieux père pharisien dire: «Simon, mon fils, avant que le temps de la fin arrive, il y aura peut-être... J’ai attendu la Venue du Messie dans mes jours, mais Il n’est pas venu. Il peut venir en ton temps. Et s’Il vient, Simon, voici ce qui doit arriver: Il arrivera toutes sortes de choses, fils; il arrivera toutes sortes de faussetés partout. Mais souviens-toi de ceci: Accroche-toi à la Parole. (Voyez?) Eh bien, ce Messie se lèvera, Il sera un Prophète. Et ce Messie sera un Prophète exactement comme Moïse, car notre Parole de Dieu dit qu’Il sera un Prophète comme lui. Eh bien, tu reconnaîtras qu’Il sera plus qu’un prophète; Il sera le Dieu-Prophète. Mais Ses actes et Ses Paroles seront d’un prophète, car on ne peut pas aller plus loin que ça, sans atteindre Dieu.» Voyez? Il a donc dit: «Il–Il sera Dieu-Prophète. Ses oeuvres ici sur terre manifesteront un Prophète, alors nous savons que c’est... ça sera Dieu. Souviens-toi de cela.»
E-100 Et je pense que quand André est venu lui en parler cette nuit-là: «Oh! Nous avons vu le Messie», je m’imagine que Simon a dit: «Va-t’en; va-t’en. Va-t’en. Oh! Pars; ne me dérange pas.»
E-101 Mais le lendemain, quand il a assisté à la réunion, qu’il est entré dans la Présence du Seigneur Jésus, et que ce Dernier lui a dit: «Ton nom est Simon, tu es le fils de Jonas», cela lui a rabattu le caquet. Qu’a-t-il fait? Lui, Jésus... Ce pêcheur ignorant qui ne pouvait même pas signer de son propre nom, la Bible dit que c’était un homme du peuple sans instruction. Mais il a plu à Dieu, à cause de cette foi-là, de faire de lui Pierre, «le petit cailloux», de lui donner les clés du Royaume: «Sur ce roc, Je bâtirai Mon Eglise.» Quoi, sur un roc comme le disent les catholiques? Non. Sur quoi? Qu’est-ce? Sur la révélation spirituelle. Voyez: «Ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est Mon Père qui est au Ciel qui t’a révélé cela. Sur ce roc, sur la Parole écrite de Dieu spirituellement révélée, Je bâtirai Mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne peuvent pas prévaloir contre Elle.» Pourquoi? C’est plus qu’une semence de sénevé. C’est le... la puissance de Dieu en action parmi les mortels, sur base de la Parole, la Parole devenue Vie.
E-102 C’est ce qui était en Noé. Il a dit... La Parole est Vie en lui. «Et je me préparerai pour cela.»
E-103 «Eh bien, il n’a pas plu hier. Tu as dit qu’il pleuvrait. Quand pleuvra-t-il?»
«Je ne sais pas, mais il pleuvra.»
«Comment sais-tu qu’il pleuvra?»
«Dieu l’a dit.»
E-104 Comme ils disaient à Abraham, eh bien, lui à quatre-vingts ans, et sa femme, quatre-vingt-dix ans. La pauvre vieille petite femme courait là, portant des épingles et tout pour les chaussons de l’enfant pendant vingt-cinq ans; et elle en avait quatre-vingt-dix, elle marchait à l’aide d’une petite canne comme ceci, allant çà et là; Abraham, et il... avec une bosse et des moustaches qui lui pendaient.
«Qu’y a-t-il, Abraham? Hé, tu as quitté–tu as quitté la ville d’Ur ça fait longtemps. Tu disais que tu allais avoir un enfant. Qu’en est-il maintenant?»
«Gloire à Dieu, nous l’aurons de toute façon.»
«Pourquoi?»
«Dieu l’a dit.»
«Eh bien, ça fait vingt-cinq ans.»
«Dieu l’a dit. Ça ne change rien que ça fasse cent vingt-cinq ans; Il le fera de toute façon.» Voyez? Tenace, la persévérance, poursuivant, poursuivant... Vous vous êtes emparé de cela.
E-105 C’est comme le petit garçon qui faisait voler le cerf-volant. On lui a demandé: «Où est-ce que ça se trouve?»
E-106 Il a dit: «Je ne sais pas, mais c’est quelque part là; je peux sentir cela au bout de la ligne.» C’est ça.
E-107 Un homme, ou une femme, qui prend Dieu au Mot, vous vous êtes emparé de quelque chose. Votre ancre tient derrière le voile. Les orages et de grands coups de vent peuvent s’abattre et secouer dans tous les sens, mais vous êtes ancré. Elle tient bien en place. Vous persévérez. Vous allez croire cela.
E-108 Noé a cru cela, assurément, et il a accompli le dessein de Dieu pour sa vie. Voulez-vous accomplir le dessein de Dieu dans votre vie? Alors, soyez persévérance quand vous... persévérant quand vous recevez la Parole. Accrochez-vous-Y; la promesse, c’est à vous.
E-109 Moïse. Combien de personnages pouvons-nous examiner maintenant! Je dis ici, Moïse; là dans l’Exode, Moïse, c’était un érudit, un diplomate, un soldat. Non seulement un soldat, il était un général. Il n’était pas seulement un général, mais le futur pharaon. Amen. Je me sens religieux maintenant même, excusez-moi donc. Oui, le futur pharaon. S’il voulait libérer son peuple, eh bien, il avait l’Egypte entre ses mains. Il était le futur pharaon. Il ferait ce qu’il voulait une fois devenu pharaon. Mais Dieu lui parla un jour là au buisson ardent.
E-110 Oh! Il avait fui comme un lâche, malgré toute son instruction. Malgré toute sa théologie, il avait échoué. Malgré toutes ses grandes choses, il avait échoué. Mais un jour, au buisson ardent, Dieu l’a rencontré. Quand Dieu est venu vers lui dans ce buisson ardent, observez-le, avec un bâton en main, sa femme sur un mulet portant le petit Guerschom à sa hanche, en route vers l’Egypte. Qu’était-il? Il descendait faire l’invasion. Il était... Il avait eu de la persévérance; il était très tenace.
E-111 «Moïse, penses-tu que toi, à quatre-vingts ans, avec un bâton noueux en main, sec au possible...» Un bâton noueux, l’invasion par un seul homme, descendre en Egypte comme un seul homme irait faire l’invasion de la Russie... Nous avons uniquement besoin... Dieu a uniquement besoin d’un seul homme. C’est uniquement... Il a uniquement besoin d’un seul homme entièrement entre Ses mains. Un seul homme. C’est tout ce dont Il a besoin. Il peut réduire la Russie en pièces avec ce seul homme.
E-112 Il a pris Noé, ou Moïse, pardonnez-moi. Il a pris Moïse pendant qu’il fuyait dans cette voie, se tapait déjà une bonne vie, avait une belle jeune fille qu’il avait épousée, a eu un enfant; il allait hériter les brebis de son beau-père Jéthro, le prêtre de Madian. Il avait tout apprêté. Il avait une belle maison, un endroit confortable où vivre, il chassait de temps en temps avec son arbalète, il tuait peut-être une biche, et il y avait beaucoup de baies, beaucoup de brebis, il faisait le commerce de la laine quand les caravanes passaient. Eh bien, il avait pris des dispositions, il n’avait pas de quoi s’inquiéter. Mais un jour... Un jour, le fardeau pour le peuple, le peuple pour qui il avait le fardeau, avait quitté son esprit. Ils étaient là en Egypte. Lui avait échoué, Dieu peut donc faire quelque chose d’autre à ce sujet. Mais un jour, quand Dieu l’a rencontré au buisson ardent, vous parlez de la persévérance, le voici partir.
E-113 «Où est ton armée?»«Je n’en ai point besoin. Mon armée est une armée invisible.» C’est comme c’était à Dothan un matin, quand le prophète... «Mon armée est une armée invisible». Le voici partir; tout ce qu’on peut voir, c’est un vieux bâton noueux avec lequel il conduisait ses mulets, et les moustaches qui flottaient au vent. Gloire à Dieu! Ses yeux étaient fixés au ciel, descendant faire l’invasion.
E-114 Parfois, la foi vous fait agir de façon ridicule aux yeux de la pensée charnelle. Mais si c’est la Parole de Dieu, cela doit s’accomplir. Soyez persévérant, voyez Dieu accomplir cela.
E-115 Il est descendu; il était très tenace. Il s’est avancé devant Pharaon, on dirait qu’il allait échouer. Il a dit: «Je vais te montrer si j’ai été envoyé par Dieu ou pas.» Il a jeté le bâton par terre comme cela, comme pour dire, et le... cela est devenu un serpent. Aaron et lui... Et il a donc fait venir deux astrologues, ou deux hommes possédés de démons comme nous en avons dans les derniers jours, imitant les élus mêmes, si possible. C’est vrai. Ils sont arrivés, ils ont jeté leurs bâtons, et ils étaient devenus la même chose. Eh bien, Moïse savait cette seule chose, que le Dieu qui l’avait envoyé était capable de prendre soin de lui. Eh bien, il ne connaissait pas le prochain acte.
E-116 Vous en arrivez à ne savoir quoi faire, et les gens disent: «Il n’est jamais guéri. Eh bien, la chose est toujours là.» Si Dieu a placé cela dans votre coeur, tenez-vous tranquille. Continuez simplement à témoigner pour la gloire de Dieu. Tenez bon.
E-117 Moïse a dit: «Je sais que Dieu m’a envoyé.» Qu’arriva-t-il? Le serpent souffla trois ou quatre fois, ce gros, peut-être un python, ou un serpent du genre, il se leva et avala les autres. Avez-vous déjà pensé à ce qu’étaient devenus ces autres bâtons? On a juste ramassé ce seul. Il avait avalé les autres. Ils n’étaient plus. Et c’est ainsi que Dieu fera l’un de ces jours par Sa puissance. Oui.
E-118 Moïse était persévérant. Alors, la chose suivante, vous savez, Il l’a envoyé là, il a dit: «Fais ça, Pharaon.» Et il a dit: «Sinon, nous ferons telle et telle choses.» Et il a invoqué Dieu, Il a envoyé des mouches, des poux, tout le reste sur la terre. Qu’était-il? Il était déterminé. Dieu lui avait dit: «Ramène ces enfants sur cette montagne-ci, ici derrière.» Il savait qu’il avait la volonté de Dieu; il savait qu’il avait la vision devant lui. Il savait que les cieux et la terre pouvaient passer, mais cette vision-là ne pouvait pas échouer. Il est donc descendu là, tenace.
E-119 Ecoutez, frère, si vous pouvez venir ce matin avec une vision de la volonté de Dieu, si vous pouvez venir avec la Parole de Dieu, peu m’importe ce qui arrive: «Je vais être tenace. J’ai... dans mon coeur, depuis que je suis assis ici, j’ai eu une vision de Dieu. Je suis tenace. Je vais être–je vais être persévérant. Je vais descendre là; je vais aller faire l’invasion. Cette chose doit me quitter.» Cela va vous quitter, frère. Ne vous en faites pas; cela vous quittera.
E-120 David se tenait là devant Goliath; eh bien, il était tenace. Il a dit: «Voulez-vous me dire que vous vous tiendrez là et que vous laisserez cette science moderne... ces hommes de science là...» Eh bien, cela a l’air sacrilège, mais j’espère que vous savez de quoi je parle. «Voulez-vous me dire que les hommes de science modernes peuvent se tenir là et dire que ces jours des miracles sont passés, alors que la Parole du Dieu vivant réfute cela? Voulez-vous me dire que vous laisserez la science moderne dire que la guérison divine n’existe pas, alors que la Bible, une soixantaine de pourcentage du ministère de Jésus, c’était... divine?» Oui, quatre-vingt-six pour cent, je pense, c’était la guérison divine. Et la promesse, et les dernières promesses...
E-121 Voulez-vous me dire, mes frères prédicateurs, que vous vous tiendrez là, laissant ces cultes dénominationnels soi-disant modernes entrer dans la Ligue des églises ici, ou le Conseil des églises, et voulez-vous me dire que vous vous tiendrez dans cette organisation, les laissant étouffer la Parole de Dieu en vous et dire que les jours des miracles sont passés? Qui êtes-vous après tout? Avez-vous déjà eu une expérience? Etes-vous déjà né de l’Esprit de Dieu? Vous, si vous l’êtes, frère, vous prendrez certainement la Parole de Dieu Telle quelle. Que tout le reste soit un mensonge. Certainement.
E-122 Remarquez, David avait eu une expérience. Il a pris une petite fronde. Il n’avait pas grand-chose. C’était une fronde, mais il savait que le Dieu du Ciel était avec lui. Et il est allé là, il a tué un ours et un lion, et il savait ce que cela pouvait faire. Et il a dit: «Voulez-vous me dire que si Dieu est capable de livrer cet ours et ce lion entre mes mains, Il ne peut pas, à plus forte raison, livrer ce Philistin incirconcis qui se vante là?»
E-123 Ce monde orgueilleux d’aujourd’hui qui dit que les jours des miracles sont passés, et la Russie se lève ici, prenant d’assaut les églises et leur faisant honte. Il n’y a rien en elle pour oeuvrer. Pourquoi le petit Castro là, ce petit homme possédé de démons... Eh bien, je–je le connais, je lui ai serré la main, je l’ai rencontré, et tout, quand j’étais là. Il m’a parlé gentiment et tout comme cela, disant qu’il croyait qu’il y aura le Millénium et Christ, et tout, mais il s’est vendu au diable. Mais qu’a-t-il fait? Il a fait certaines bonnes choses. Il en a fait une seule, il a contrefait toute la monnaie et il a relancé une nouvelle unité monétaire.
C’est ce qui va devoir arriver ici l’un de ces jours, ici où ces grandes distilleries insatiables de whisky, des compagnies de tabac qui peuvent prendre leurs impôts sur les revenus et les investir pour la télévision ici. Je sais que je suis enregistré sur bandes. Mais permettez-moi de vous le dire, c’est la vérité, de toute façon. C’est l’argent qui devrait revenir au gouvernement. Mais ils peuvent échapper à cela. Mais vous, manquez de payer le vôtre une fois et voyez ce qui arrive. On va vous dépouiller à cause de cela.
E-124 Voulez-vous me dire que cette bande de Philistins incirconcis peut se tenir ici et défier les armées du Dieu vivant? Nous soutenons une telle chose. Ce dont l’Eglise a besoin aujourd’hui, c’est de revenir à Dieu, revenir à Sa Parole, revenir à la puissance, revenir à la Pentecôte; non pas à l’organisation pentecôtiste, revenir à l’expérience de la Pentecôte. Ces gars sont hors circuit lorsqu’ils parlent de l’organisation pentecôtiste. La Pentecôte est une expérience; elle arrive aux méthodistes, aux baptistes, aux presbytériens, à quiconque La veut. C’est vrai. Dieu ne traite pas avec une nation, avec un peuple, pour une dénomination; Il traite avec un individu. Chaque fois, avec les gens des nations, Il prend parmi les gens des nations un peuple qui porte Son propre Nom. Voyez? C’est ainsi qu’Il traite avec eux. Eh bien, vite, je dois me dépêcher.
E-125 David a dit: «Voulez-vous me dire que vous allez laisser cela arriver?» Il a dit: «Cette petite fronde!» Il a pourchassé ce lion. Quoi? Et–et il l’a tué. Il a pourchassé l’ours et l’a tué. Et il a dit: «A combien plus forte raison Dieu ne me donnera-t-Il pas ce Philistin orgueilleux là, qui dit que les jours des miracles sont passés?»
E-126 Il s’est moqué de lui, et il a dit: «Je vais te prendre par la pointe en aiguille de tisserand de cette lance, te suspendre là en l’air et donner ta chair en pâture aux oiseaux.» Il en était capable.
E-127 Saül lui a parlé, disant: «Cet homme est un... Eh bien, ses doigts mesurent quatorze pouces [35,5 cm] de long.» Il a dit: «Eh bien, cet homme est un guerrier depuis son jeune âge, et toi, tu n’es qu’un petit garçon blond.»
E-128 «Oh! mais, a-t-il dit, j’ai quelque chose à te dire. J’ai quelque chose dont tu ne sais rien.»
E-129 «Eh bien, tu n’es rien, a dit son frère, rentre à la maison. Tu es un hautain. Je dirai à papa de te fouetter à ton retour.»
E-130 Qu’a-t-il dit? Il a dit: «Je paissais le bétail. Votre serviteur, mon père, je paissais ses brebis là un jour. Je crois en l’Eternel Dieu. Un lion est arrivé, il s’est emparé de l’un des agneaux, et je l’ai pourchassé.» Pourquoi? Cela avait été confié à sa responsabilité (Exact) par son père. «Et je l’ai terrassé. Et quand il s’est relevé, je l’ai tué, car cette responsabilité m’avait été confiée.»
E-131 Oh! Frère prédicateur, il nous a été confié une responsabilité. Un lion arrive et s’empare de l’un de Ses serviteurs et l’emporte; je viens avec une fronde ce matin. La fronde de la prière de la foi sauvera le malade, et Dieu le relèvera. C’est ce qu’Il a dit! Nous le poursuivons pour ramener l’agneau à la bergerie. Nous avons besoin de vous, chaque chrétien, nous avons besoin de chacun de vous. Nous avons besoin de vous; nous devons vous avoir. Le Père nous a confié une responsabilité; allons nous en emparer. Assumons la responsabilité.
E-132 Il a dit: «Alors, s’il a pu faire cela pour cette brebis-là, à combien plus forte raison pour celui qui se tient ici, défiant les armées du Dieu vivant! J’ai honte de mon frère et de tous les autres.» Il a dit, en d’autres termes: «J’ai honte d’eux, de leur faiblesse.»
E-133 J’ai honte de mon groupe de prédicateurs, un jour, quand je les entends se tenir là et s’accorder, se ranger du côté des incroyants en disant: «Cela n’existe pas. Il n’y a pas... Vous–vous... vous n’attendez pas que pareilles choses arrivent.»
E-134 Le jour de la Pentecôte, Pierre a dit: «La promesse est pour vous; et pour vos enfants, pour les enfants de vos enfants, pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.» S’Il appelle encore, Il déverse encore le Saint-Esprit. Si le Saint-Esprit vit toujours en vous, Il doit mener la même Vie qu’Il avait menée autrefois là en Jésus-Christ.
E-135 Si vous êtes une branche qui a poussé, qui porte une pomme, eh bien, la prochaine ne va pas être une poire, et l’autre une prune. Si c’est le cas, c’est que ça a été greffé. C’est vrai. Mais si la racine originelle de l’arbre porte une autre branche, ce sera une pomme. De même aujourd’hui, nous avons beaucoup d’organisations et de dénominations qui ont été greffées. Ces arbres vivront. Oui, oui.
E-136 L’autre jour, j’ai vu un arbre qui portait neuf différents agrumes; cela portait des grenades, et cela portait, je pense, des pamplemousses, des citrons et tout là-dessus, mais en réalité, c’était un oranger. Et j’ai dit à cet homme, monsieur Sharrit, mon ami, j’ai dit: «Eh bien, comment cela se fait-il, alors que c’est un oranger?»
E-137 Il a dit: «Eh bien, on fend simplement l’arbre et on greffe cela là-dedans.»
E-138 J’ai dit: «Eh bien, quand il produira les fruits, produira-t-il l’orange?»
Il a dit: «Non, il produit selon son espèce.»
E-139 Vous y êtes. Frère, comme je vous l’assure, quand les églises sont greffées en Christ, ou qu’elles cherchent à l’être, elles sont censées l’être, c’est juste une fente là-dedans par le nom, se disant églises de Christ; en faisant cela, que produisent-elles? Des fruits dénominationnels. Mais si jamais cette branche porte une autre branche, elle sera comme la première. Mais permettez-moi de vous le dire, frère, si le Saint-Esprit est réel dans l’Eglise aujourd’hui, le genre d’Eglise qui avait écrit le Livre des Actes après cela, si l’Eglise du Dieu vivant, l’Eglise de Jésus-Christ revivait du même Saint-Esprit qui était descendu le jour de la Pentecôte, on écrirait un Livre des Actes après cela. Exact. Elle sera tenace, persévérante jusqu’à ce que la chose s’accomplisse. Ô Dieu, aie pitié de nous. Oui, oui. Oui, oui.
E-140 Samson. Samson, il était très persévérant tant qu’il pouvait toucher ces sept tresses sur lui. Il savait que c’était la promesse que Dieu lui avait donnée. Et chaque homme et chaque femme peuvent devenir aussi tenaces que Samson, tant qu’on peut sentir cette puissance promise de Dieu autour de soi. Voici la Parole; la Parole le déclare. Et vous pouvez être persévérant tant que vous savez que vous avez cette promesse-là dans votre coeur, cette foi qui vous dit, pendant que vous êtes assis ici même, cette foi dit: «Je suis guéri. Je suis guéri.» Voyez? Vous sentez cela, continuez simplement à marcher. Frère, Dieu s’occupera des Philistins. Ne vous en faites pas.
E-141 Avez-vous déjà pensé comment Samson, avec cette vieille mâchoire de mulet... Connaissez-vous l’épaisseur de ces casques? Certaines avaient environ un pouce [25 mm] ou un pouce et demi [38 mm] d’airain compact. On pouvait prendre un espadon et lui frapper sur la tête avec cela, cela ne lui aurait pas fait mal. Et Samson a pris une vieille mâchoire pourrie, excusez-moi, une vieille mâchoire sèche de mulet, il l’a ramassée, et il a terrassé mille d’entre eux. Eh bien, au premier coup sur la tête de l’un d’eux, cette mâchoire aurait dû voler en éclats. Mais, voyez, le miracle était autant dans la mâchoire que dans Samson. Il s’est dit: «Si je peux sentir cette promesse-là, a-t-il dit, faites-les venir.» Et, frère, il s’est mis à cogner les Philistins à droite et à gauche. Pourquoi? Il a été tenace jusqu’à ce que le dernier Philistin fût étendu par terre. Amen. Qu’avait-il eu? Pas grand-chose. Il avait la mâchoire de mulet pour combattre contre des épées, des lances et des hommes entraînés. Mais il avait la puissance de Dieu sur lui. Remarquez, la puissance de Dieu était venue premièrement sur lui.
E-142 Oh! Frère, combattez jusqu’à ce que chaque symptôme disparaisse. Alléluia! Combattez jusqu’à ce que tout–tout doute disparaisse.
E-143 Vous direz: «Eh bien, mon cas est différent.» Prenez cette mâchoire et frappez cela là.
E-144 Celui-ci dit: «Mais, vous savez, je suis juste un peu différent; je deviens trop vieux.» Terrassez cela. Abraham avait cent ans. Allez de l’avant.
E-145 «Eh bien, mais mon cas est très grave.» Jonas était dans le ventre du grand poisson, les mains liées derrière lui, couché dans le liquide visqueux du grand poisson. Partout où il regardait, c’était le ventre du grand poisson. Il avait beaucoup de symptômes, mais il s’est retourné et a dit: «Je verrai encore Ton saint temple, Eternel.» Cela ne peut pas Le cacher. C’est ça, tenace! La persévérance, s’accrocher bien à la Parole de Dieu.
Pourquoi Jonas était-il resté comme cela? C’est parce qu’il savait que quand Salomon consacrait le temple, il avait prié, disant: «Eternel, si Ton peuple se retrouve en difficulté quelque part et qu’il regarde vers ce lieu saint, alors exauce du haut des cieux, exauce leur prière.» Et il savait cette unique chose, que Dieu avait exaucé cette prière-là.
E-146 Et si Jonas, dans ces circonstances-là, a pu avoir une aussi grande foi en Dieu, qu’en est-il de vous? Il n’y a personne parmi vous ici qui se retrouve dans de si mauvaises circonstances. Eh bien, à combien plus forte raison, regarder un temple où un homme avait fini par rétrograder, Saül, qui avait offert la prière, mais c’était la consécration de Dieu lorsque le Saint-Esprit avait rendu témoignage à cela par la Colonne de Feu, qui était entrée et était descendue jusque derrière... La même Colonne de Feu que vous avez sur la photo avec vous aujourd’hui, qui se meut parmi nous, accomplissant les mêmes signes et les mêmes prodiges... Quel est le problème? Ecoutez tranquillement. Ecoutez.
Comment pouvons-nous, alors que nous ne regardons pas un temple terrestre, ou une organisation, ou une dénomination, mais que nous regardons à la droite de Dieu, où Jésus est assis avec Ses–avec Ses propres habits ensanglantés (Amen!), Son propre Sang devant le Père, intercédant sur base de votre confession... Amen! Hébreux 3 dit qu’Il–Il est le Souverain Sacrificateur, vivant à jamais pour intercéder (Oh! la la!) devant le Père ce matin. Un Souverain Sacrificateur! Si Jonas a pu regarder là, refusant de voir le ventre du grand poisson, à combien plus forte raison pouvons-nous refuser de voir la petite douleur, la petite peine, ou le petit je ne sais quoi que nous avons! Je tourne le regard vers Ta sainte promesse, Seigneur. Tu ne peux pas Te détourner de la prière d’un saint; c’est tout ce qu’il y a à cela. Assurément. Oh! Il était...
E-147 Je dois me dépêcher, mes amis, je vais être encore trop en retard. Prenons-en d’autres, un petit texte ici.
E-148 Jean, il était très sûr, car Dieu lui en avait parlé. Vous savez, eh bien, son père était un sacrificateur, vous savez, mais chose étrange, il n’est pas allé pour devenir un sacrificateur; il est allé au désert. Il ne voulait pas se mêler à la théorie des hommes. Il est allé au désert pour découvrir, à l’âge de neuf ans. Son père et sa mère, étant vieux, savaient qu’ils ne verraient jamais leur fils prophète atteindre la maturité à cette époque-là.
E-149 Et, rappelez-vous, ce même Esprit nous est promis pour ce dernier jour: Elie.
E-150 Rappelez-vous, Jésus n’en a jamais parlé quand Il a dit... Il parlait de Jean-Baptiste. Si vous remarquez bien: «J’envoie Mon messager devant Ma face», Matthieu 3. En effet, si vous ne voyez pas, vous aurez une contradiction dans les Ecritures.
E-151 Il a dit: «Avant que ce jour-là arrive, ce jour grand et redoutable de l’Eternel qui brûlera la terre par le feu.» La terre n’a pas été brûlée par le feu dans le passé. Le monde sera brûlé par le feu après cette Venue-ci. Il enverra Elie arranger les choses et réconcilier les gens. Et c’est que cet Elie, le premier à venir, restaurera, ramènera la foi des pères aux enfants, mais celui des derniers jours ramènera à la foi des pères. Voyez? Voyez, ramener aux pères de la Pentecôte originelle, le vrai Message, le commencement. Elie! «Ô Dieu, envoie-le», c’est ma prière. «Envoie-le, ô Seigneur, envoie-le vite.» Nous prierons pour lui, qu’il apparaisse sur la scène.
Dieu a toujours eu Son représentant quelque part sur la terre. Il n’a jamais manqué de témoin quelque part, Il a toujours eu un témoin qui reste fidèle. Et je pense qu’il est... Je pense que nous sommes à l’ombre de la Venue du Seigneur maintenant même. C’est le temps pour la puissance de Dieu de s’élever encore sous la forme du prophète Elie, de l’envoyer ici redresser les gens, les ramener, ce petit groupe. Ce qui arriva du temps de Noé, ce qui arriva du temps de Lot, arrivera de même; juste en minorité, l’Eglise le sera.
E-152 Très bien. Nous voyons que Jean n’est pas allé suivre sa formation ecclésiastique, mais il est allé au désert pour acquérir une expérience. Lorsqu’il en est revenu, il parlait désert: «Race de vipères», les serpents qu’il avait trouvés au désert. «La cognée est mise à la racine de l’arbre.» Ses sermons étaient basés sur de telles choses. Mais, observez, les gens sont venus, il a dit: «Au milieu de vous il y a Quelqu’Un maintenant que vous ne connaissez pas.» Il savait de quoi il parlait.
«Etes-vous le Messie?»
Il a dit: «Non.»
E-153 Etes-vous ce Prophète-là, ce Prophète Messie-là qui devait venir?»
«Je ne le suis pas, a-t-il dit, Il est au milieu de vous maintenant.»
E-154 Peut-être, peut-être que Caïphe, le souverain sacrificateur, était là. En fait, je pense qu’il n’était pas là, il était trop dignitaire pour aller à un tel endroit. Mais lui, quelqu’un parmi les sacrificateurs pouvait avoir dit: «Monsieur, voici frère Jones. C’est un brave homme. Frère untel ici, frère John Doe, il... je–je pense qu’il... le Seigneur fera de lui le Messie.»
E-155 Jean a dit: «Je Le reconnaîtrai. Il y aura un signe qui Le suivra.» Il savait quoi. Heureux les spirituels qui comprennent. Heureux ceux qui ont des yeux et qui voient, qui ont des oreilles et qui entendent. Il a dit: «Je Le reconnaîtrai. Dieu identifiera... L’identifiera.» Dieu confirme Ses serviteurs. Oui, oui. Et peu après, Il est venu, Jean a levé les yeux et a vu, il a dit: «Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.» Il était tenace, au point qu’aucun doctorat en philosophie, aucun doctorat en droit, quoi que ce fût, n’entrerait, un sacrificateur, un homme favori de l’heure avec une espèce d’ornement élaboré. Il était... Cet homme est descendu là, et il savait Qui Il était, car il y avait un signe qui Le suivait. Il savait Qui c’était.
E-156 «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» L’Eglise de Dieu s’est levée et a été revêtue d’autorité. Oui. Eh bien, allons jusqu’à ce que je termine ce texte maintenant. Jean, tenace. Et il a eu de la persévérance parce qu’il savait qu’il reconnaîtrait ce Messie-là, car le Messie devrait porter un signe. Et aujourd’hui, nous voyons des signes, les signes de la Venue du Messie, affluer. Eh bien, écoutez calmement maintenant.
E-157 Quand cette femme grecque, quand elle a entendu parler de Jésus... «La foi vient de ce qu’on entend.» Or, elle était une Grecque, une païenne, elle avait donc entendu parler et elle est venue. Savez-vous quoi? La foi trouve une ressource que les autres ne voient pas. La foi trouve une ressource que les autres n’arrivent pas à voir.
E-158 Vous direz: «Oh! Qu’y a-t-il là-haut? Qu’y a-t-il ici en bas? Qu’y a-t-il là-bas? Qu’est-ce que ce petit...? Oh! c’est une petite mission. C’est telle et telle choses. Si Dieu allait faire quelque chose, Il irait à la hiérarchie catholique romaine, Il irait vers l’archevêque de l’Eglise méthodiste, Il irait vers les–les–les pères anglicans, ou l’un d’eux. Il irait...» Oui, c’est ce qu’on pensait au début. Mais où était-Il né? Dans une crèche. Où a-t-Il trouvé Ses disciples? A la rivière, des pêcheurs, des gens de bas niveau, sans instruction. Voyez, Dieu fait ce qu’Il veut, mais vous Le reconnaissez.
E-159 Combien ici c’était différent de Moab qui était ici en haut, alors qu’Israël passait? Moab offrait sept taureaux, exactement ce qu’Israël offrait. Moab offrait sept sacrifices, des béliers, exactement ce qu’Israël offrait. Sur le plan fondamental, ils étaient exactement les mêmes. Et ils étaient en fait des frères; Moab est un descendant de la fille de Lot. Et Balak, là-haut qui offrait le même sacrifice, agissant en fondamentaliste au possible. Mais qu’est-ce qui faisait la différence? L’un d’eux avait le Rocher frappé, la Colonne de Feu, le cri triomphal du Roi vivant dans le camp, un groupe d’interdénominationnels. Ils n’avaient pas de demeure, pas de place qu’ils pouvaient appeler la leur. Ils erraient, des pèlerins et des étrangers, errant çà et là, confessant qu’ils étaient des pèlerins et des étrangers. Ils cherchaient une cité.
E-160 C’est pareil aujourd’hui. Sans lien avec une quelconque immense organisation. Ce qui est très bien, mais, c’est... Peu m’importe la grandeur de l’organisation dont vous êtes membre, soyez membre de n’importe quoi que vous voulez. Mais, pour commencer, inscrivez votre nom dans le Livre là; que Dieu l’inscrive avec le Sang de Jésus-Christ, recevez le Saint-Esprit, avec la foi de croire chaque Parole qu’Il a écrite, que c’est vrai. Vous y êtes. Oui.
E-161 Eh bien, cette femme était une Grecque, pour commencer, mais la foi trouve une ressource dont les autres ne savent rien.
E-162 Eh bien, rappelez-vous, Sa–Sa Parole est une Epée. C’est ce que déclare la Bible. C’est une Epée. Hébreux 4, 4.12, si vous voulez le noter Hébreux 4.12 dit qu’Il... «La Parole de Dieu est plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants.» Permettez-moi de m’arrêter ici juste une minute. Ecoutez. «La Parole de Dieu est plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager l’os, (ainsi de suite) la moelle; Elle discerne les pensées du coeur.» Est-ce vrai? Ce–ce–ce... Arrêtons-nous juste une minute. Pensez donc: «Elle discerne les pensées du coeur.» Est-ce que l’Ecriture ment? Elle ne le peut pas. Si Elle se contredit, Elle ne vaut pas le papier sur lequel Elle est écrite; c’est une séductrice. Si les promesses de Dieu se contredisent, que–qu’allons-nous croire?
E-163 C’est comme le jeune Indien qui est venu tout récemment auprès du docteur Morse Reedhead et les autres, le président de la Mission soudanaise, il s’est tenu là et a dit: «Rappelez-vous, a-t-il dit, nous savons que Jésus est vivant», a-t-il dit. Docteur Reedhead a dit–a dit: «En effet, Il vit dans mon coeur. C’est vrai.»
E-164 Il a dit: «Oui, et Mahomet vit aussi dans mon coeur.» Il a dit: «Nous pouvons produire autant de psychologie avec l’islam que le christianisme.» Mais il a ajouté: «Eh bien, j’aimerais voir ces preuves de miracles, les miracles de Marc 16 être accomplis.»
E-165 Il a dit: «Oh! Cela, a-t-il dit, vous êtes–vous êtes juste...» Il a dit: «Vous voyez, monsieur, à partir du chapitre 9... du verset 9 du chapitre 16 de Marc, ce n’est pas inspiré comme le reste. Cela a été simplement inséré là par le Vatican.»
E-166 Il a dit: «Peut-être aussi le reste de Cela n’est pas inspiré. Quel genre de Livre lisez-vous alors?» Il a dit: «Tout le Coran est inspiré.»
Quelle honte! Quelle disgrâce pour l’Eglise chrétienne! Soit Elle est la Parole de Dieu, soit Elle n’est pas la Parole de Dieu. Et si seulement vous mettez la foi en Cela, vous verrez Cela agir. Croyez Cela; acceptez Cela. Oui, oui, si vous croyez Cela.
E-167 Quoi? Elle discerne les pensées du coeur. Maintenant, regardez: «Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu (Saint Jean 1), et la Parole a été faite chair, Christ.» Et quand Il est venu ici, Il a regardé les gens. Une petite femme avait touché Son vêtement, Il s’est retourné et a dit: «Qui M’a touché?» Pierre L’a repris. Il a promené le regard et a dit: «Qui M’a touché?»
Pierre a dit: «Tout le monde Te touche.»
E-168 Il a promené le regard et a dit: «Mais Je connais que Je suis devenu faible.» Il a regardé: «Ta perte de sang s’est arrêtée.» Quoi? La Parole de Dieu connaissant la pensée...
E-169 Ces pharisiens disent; ils ont dit dans leur coeur: «Il est Béelzébul. Voyez, Il... C’est ce qu’Il est. C’est tout à fait vrai.»
E-170 Il s’est retourné et a dit: «Je vous pardonnerai pour cela.» Jésus regardant l’assistance et connaissant leurs pensées, qu’était-ce? La Parole, la Parole faite chair, discernant les pensées et les intentions du coeur. C’est ce qu’est la Parole de Dieu maintenant. Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Voyez?
E-171 Vous–vous devez avoir la Parole vivante en vous pour avoir le Dieu vivant en vous, car la Parole ici est Dieu quand Elle est faite chair en vous, Elle est devenue Esprit et Vie en vous. Quand Elle entre dans votre chair et dans votre foi, et devient Vie, alors vous devenez un exemple vivant. Vous êtes une épître de Dieu, lue de tous les hommes. Vous n’allez pas avoir Cela comme Christ, pas la plénitude, car Cela s’était divisé le jour de la Pentecôte.
E-172 Eh bien, vous qui croyez qu’il vous faut parler en langues pour avoir le Saint-Esprit, j’aimerais que vous écoutiez ceci juste une minute. Quand le Saint-Esprit est descendu le jour de la Pentecôte, il y a eu des langues de feu. C’était la Colonne de Feu qui avait conduit les enfants d’Israël, qui s’est séparée et s’est posée sur chacun d’eux: Dieu dans Son Eglise (Oui, oui), le Saint-Esprit. C’est exact. C’est là qu’ils ont reçu le Saint-Esprit, quand ils ont parlé en langues. Ce n’était pas une langue inconnue; ils parlaient aux gens qui étaient là, qui les comprenaient.
L’Evangile devait être proclamé en ce temps-là. Ils sont entrés dans l’assistance, et puis dans les cours, et ils se sont mis à parler en langues, pas de langues inconnues. Vous mettez la charrue devant les boeufs quand vous pensez qu’il vous faut parler en langues inconnues. Absolument pas, ils ont parlé en langues. Les gens comprenaient, chaque homme: «Comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle?» Un acte de Dieu envoyant le Saint-Esprit... C’est assez pour ça.
E-173 Cette Parole de Dieu est plus tranchante qu’une épée quelconque, Elle discerne même les pensées du coeur. Et quoi? Cela ne peut être manipulé que par une seule main. Une épée est prédominante. Elle–elle n’a rien à moins d’être manipulée par une main. Et quand une main de foi peut prendre la Parole de Dieu, Elle accomplira la même chose que Jésus faisait. «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.»
E-174 Peut-être que vous pouvez juste découper un peu, peut-être que vous avez une main de foi faible, vous pouvez découper assez pour dire: «Eh bien, je peux suffisamment voir la lumière, pour voir que je suis sauvé.» Mais qu’en est-il des autres promesses? Si vous avez une main de foi forte, vous prendrez la pleine Parole de Dieu et vous disperserez toutes les ténèbres (Amen!), jusqu’à ce que la Lumière de Dieu brille et que vous regardiez Dieu face-à-face, vous tenant sur base de Sa Parole. Amen. Hmm.
E-175 Elle connaissait beaucoup d’obstacles, cette pauvre petite femme. Elle connaissait beaucoup d’obstacles, mais sa foi n’en connaissait aucun. Non, non. Elle en avait entendu parler et sa foi s’y était accrochée. Or, peut-être qu’on lui avait dit ceci: «Tu sais, toi, tu es une Grecque. Tu sais, tu n’obtiendras jamais quelque chose, à cause de la ségrégation. Tu vois. Tu n’obtiendras jamais quelque chose ici.»
Mais a-t-elle fait cas de cela? Absolument pas. Elle avait foi, et cette foi était tout ce dont elle avait besoin, car elle savait que c’était la Parole de Dieu qui se tenait là. Elle avait foi. D’autres lui ont peut-être parlé comme ceci: «Mais attends une minute.» Sa propre nation, sa propre église a peut-être dit: «Attends donc une minute, les jours des miracles sont passés. Ne va donc pas là-bas. Les jours des miracles sont passés.» L’une ou l’autre chose au sujet de la foi, elle a une ressource qui ne fait pas cas de cela et ne remarque simplement pas cela. Elle avait déjà pris cette Parole-là. Il est la Parole. Elle avait foi pour s’En emparer. Elle a continué à avancer.
Peut-être qu’on s’était moqué d’elle, disant: «Eh bien, tout le monde va te railler, parce que ta fille restera tout aussi malade l’année prochaine qu’elle l’est cette année. Elle aura toujours ce mauvais esprit; elle sera simplement tout aussi malade.» Mais elle n’a pas fait cas de cela. La foi s’était accrochée, voyez? «Tu seras chassée de ton église si jamais tu vas là-bas dans l’une de celles-là. Ne l’oublie donc pas, on t’expulsera. On t’excommuniera.» Cela ne représentait rien pour elle. La foi passait par-dessus cela. Elle était déterminée d’arriver auprès de Jésus. C’est ça.
E-176 Maintenant, pour gagner du temps, alors que nous pouvions tirer un sujet de chacune de ces choses, et rester avec cela, mais maintenant pour gagner du temps... Quand elle est arrivée auprès de Jésus, elle a encore connu une déception, elle-même, mais pas sa foi. Quand elle est arrivée auprès de Jésus, Celui-ci lui a dit: «Je ne suis pas envoyé à ta race.» Quel rejet net! «Je ne suis pas envoyé à ton peuple.» Pensez-y donc, Celui-là en Qui elle pensait avoir donc une grande foi, et Il l’a rejetée. «Je ne suis pas envoyé à ton peuple; je n’ai été envoyé qu’à Israël. Toi, tu es une femme des nations. Je ne suis même pas envoyé à vous. Et, en plus, vous n’êtes que de petits chiens.» Ouf! Cela n’a pas dérangé cette foi-là, elle a simplement continué à progresser. Oui. Il a dit: «Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues d’Israël.»
E-177 Eh bien, si c’était l’un de nous (Oh! la la!), ça aurait été la chose. Votre dénomination, il n’y a rien là. «Oh! Il a parlé de ma dénomination; je ne L’écouterais plus.» Oui, oui, vous y êtes. Allez de l’avant (Voyez? Voyez?); vous ne recevrez jamais quelque chose. Accrochez-vous donc à cette Parole-là. Là où cette Parole se trouve, allez directement avec Elle. La foi était ancrée.
E-178 D’autres ont peut-être dit: «Eh bien, alors, je vais te dire quoi, on se moquera de toi. On va t’expulser de l’église.»
«Qu’on m’expulse. Voyez, c’est en ordre.»
E-179 Jésus a dit: «Je ne suis pas envoyé à ta race. Je ne suis point venu pour vous, pas du tout. Et vous n’êtes que de petits chiens, il n’est pas bien pour Moi de prendre le pain des enfants et de le jeter à vous les petits chiens» Ouf!
E-180 Et si c’était un de vous méthodistes, un de vous baptistes, presbytériens, un de vous pentecôtistes? Oh! la la! Vous auriez dit: «Eh bien, cet Imposteur-là! Je vais dire au docteur Untel, et à Untel qu’il–qu’il avait raison.» Voyez, vous n’aviez pas de foi.
E-181 Elle savait qu’il y avait là du secours. Elle en avait entendu parler. La foi vient de ce qu’on entend. De ce qu’on entend quoi? La Parole. Elle savait qu’il y avait quelque chose de réel là. Oui. Elle a continué à tenir ferme. Peu importe quel... Il a dit: «Eh bien, rappelez-vous, Je ne suis pas envoyé à vous. Le Père ne M’a jamais envoyé à vous les gens des nations, vous la meute de petits chiens. Pensez-vous que Je prendrais le pain des enfants pour le jeter à une meute de petits chiens indignes? Je ne suis pas envoyé à vous.» Mais sa foi tenait toujours bon.
E-182 Frère, elle n’était pas une plante de serre, qu’on devait dorloter, cajoler comme certains produits d’aujourd’hui: «Oh! la la! Eh bien, je ne retournerais plus jamais, c’est tout ce qu’il y a là.» Oh! la la! Il n’est pas étonnant que vous ne puissiez pas tenir cette Epée de la foi; il n’est pas étonnant que vous fassiez des compromis sur les Paroles. Vous allez quelque part où vous pouvez entendre une espèce de petits discours efféminés rassemblés, vous petite plante de serre, vous. Dès qu’un petit insecte vous frappe, ça vous tue: vous devrez être aspergé tout le temps. «Oh! Ne croyez pas cette sottise, les jours des miracles sont passés!» Ça, c’est un vaporisateur du diable. Novice.
E-183 Pas elle, frères, elle était ferme. Elle était... Elle avait en fait quelque chose. Elle a tenu bon. Que faisait-elle? Elle a accepté qu’Il avait raison. Chaque fois, elle... Une véritable et authentique foi (Ecoutez), que cela taille votre organisation ou pas, elle acceptera la Vérité. Oui, oui, la Vérité, la foi... Si vous avez foi, et que C’est la Parole de Dieu et la promesse de Dieu, peu importe ce que disent les autres, vous croyez Cela; vous acceptez Cela. Elle a dit: «C’est la Vérité, Seigneur. Je suis une Grecque; je suis indigne. Je–je suis une petite chienne. Je ne suis pas... pas moi... Je–je suis indigne de tout, mais je cherche seulement les miettes.»
E-184 Je suis moi-même un chercheur des miettes, pas vous? Je veux juste des miettes, Seigneur. Je ne peux pas avoir une église comme celle qu’on avait le jour de la Pentecôte. Si je ne le peux pas, Seigneur, laisse-moi simplement avoir les miettes qui tombent. Le jour de la Pentecôte, Pierre a dit: «C’est ici ce qui.» Et j’ai toujours dit, si ce n’est pas ici Ce qui, je garderai simplement c’est ici jusqu’à ce que ce qui arrive. Voyez-vous? Oui. Oui. Je garderai bien c’est ici jusqu’à ce que ce qui apparaisse. Voyez? Ceci est la Parole. Quand quelqu’un... Je ne...
Peut-être que je–je–je n’ai pas assez de foi pour aller comme Enoch, faire une promenade d’après-midi et monter à la Maison auprès de Dieu; mais je vais vous dire une seule chose: je ne ferais jamais obstacle à quelqu’un qui a une si grande foi. Oui, oui. Si lui a cela, gloire à Dieu; je suis très reconnaissant pour cela. Que cette Parole s’ancre là-dedans. J’espère qu’Elle sera ainsi ancrée en moi quand la mort viendra, je verrai une route ouverte là, je m’y engagerai simplement. C’est exact. Oui, oui. Oh! Je cherche donc les miettes.
E-185 Mais, essayez de dire à certains de ces gens modernes aujourd’hui: «Prenez simplement les miettes.» «Oh! Non.» S’ils ne peuvent pas avoir la première place, ils ne veulent rien du tout. «Soit vous venez chez moi...» C’est comme Naaman avec sa lèpre: «Vous allez venir frapper des mains au-dessus de moi et vous me direz toutes ces autres choses et tout, sinon je ne crois pas du tout Cela. Eh bien, c’est comme ça. Eh bien, je n’y retournerais plus.» C’est pourquoi vous n’obtenez rien. Voyez?
E-186 Vous devez être disposé à recevoir des miettes. Entendez-vous cela? Prenez les miettes, mon frère; recevez les miettes, ma soeur, peu importe ce qu’Il vous donne, recevez simplement cela. Dites: «Ô Dieu, (Remerciez-Le), j’ai juste un peu de foi, mais je vais certainement m’accrocher à cela et Te remercier pour cela. Je crois que je peux être guéri. (Oui, oui.) Je crois que la Parole de Dieu est vraie, et je vais m’y accrocher. Et je vais être guéri.» Observez ce qui arrive. Recevez simplement les miettes, la moindre petite miette. Assurément.
E-187 Rappelez-vous, elle n’avait jamais vu un miracle. Elle était une païenne. Elle ne L’avait jamais vu accomplir des miracles. Elle ne savait pas qu’Il était Dieu. Elle n’avait jamais su, si ce n’était qu’en entendant parler. Mais quand elle est arrivée là, peut-être qu’elle a vu quelque chose de différent qu’Il a fait. Voyez, on entend dire: «Eh bien, vous savez que dans leur Bible on dit que l’Eternel suscitera un prophète, il accomplira des miracles, il connaîtra les secrets du coeur, et il dira aux gens ces choses, de grandes choses se reproduiront.» «Est-ce vrai?» Elle n’avait jamais vu cela être accompli, mais elle le croyait de toute façon. Vous y êtes. Vous y êtes.
E-188 Je pense à Rahab la prostituée, elle n’avait jamais vu Israël, mais elle a entendu et elle a caché les espions: elle a renié sa propre–sa propre église, son propre peuple et tout le reste, et elle a caché les espions parce qu’elle avait entendu. Elle n’a point dit: «Attendez que je voie Josué prêcher un moment. Que je me fasse une conception après l’avoir entendu prêcher. Laissez-moi voir Dieu ouvrir la mer Rouge quelque part, ou laissez-moi Le voir faire quelque chose comme cela. Alors, peut-être, je vous cacherais tous si je voyais quelque chose comme cela.» Elle n’a pas attendu cela. Elle a dit: «Je crois. Nous avons entendu. Nous avons entendu.»
E-189 Ô Dieu, j’ai entendu, je sais que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Je sais qu’Il est Dieu manifesté dans la chair. Je sais qu’Il est vivant aujourd’hui dans Son Eglise. Je sais qu’Il est ici maintenant. Je sais. Je sais que ce n’était pas ma photo qu’Il avait prise; je sais que c’était la Sienne. Je sais que c’est la même Colonne de Feu qui est avec nous aujourd’hui, car Elle accomplit les mêmes oeuvres, les mêmes signes, les mêmes prodiges, les mêmes choses qu’Il avait faites. C’est la même Colonne de Feu qui avait conduit Israël. Quand Jésus... Tout celui qui connaît sa Bible sait qu’Il était l’Ange de l’alliance, l’Ange qui allait devant eux dans le désert. Christ n’a-t-Il pas... Moïse regarda l’opprobre de Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l’Egypte, il a suivi la Colonne de Feu dans le désert.
E-190 Jésus, quand Il était... Cette Colonne de Feu a été rendue manifeste, Il a dit: «Je viens de Dieu et Je vais à Dieu.» Il était retourné au Père.
E-191 Puis, après Sa mort, Son ensevelissement, Sa résurrection et Son ascension, Paul (c’était alors Saul de Tarse), en route vers Damas, fut terrassé par cette même Colonne de Feu, que personne d’autre n’avait vue. Eux tous se tenaient là, ils n’ont pas vu Cela, à part Saul. Et une Voix se fit entendre, disant: «Saul, Saul, pourquoi Me persécutes-tu?»
Il a dit: «Qui es-Tu, Seigneur?»
Il a dit: «Je suis Jésus.» (Voyez?) «Je viens de Dieu, Je vais à Dieu.»
E-192 Or, si je vous disais que la vie de John Dillinger était en moi, vous vous attendriez à ce que j’aie de grosses armes ici pour vous tirer dessus. Si je vous disais que la vie d’un artiste était en moi, vous vous attendriez à ce que je peigne un tableau comme un artiste. Ecoutez, église. Je ne suis pas en train de vous réprimander. Voyez? Regardez, si la Vie de Christ est dans l’église, elle fera la... Si le Saint-Esprit est dans l’église, si cette Colonne de Feu dont la science a pris la photo et autre, que nous voyons ici dans l’église tout le temps, si Cela est l’Esprit de Christ, Cela accomplira les oeuvres de Christ. Jésus a dit: «Si vous ne pouvez pas croire en Moi, croyez les oeuvres que Je fais. Ce sont elles qui rendent témoignage de Moi.» Si le Saint-Esprit est toujours réel, alors le Saint-Esprit rendra témoignage de Lui-même. Croyez les oeuvres du Saint-Esprit.
E-193 Il y a beaucoup de soi-disant foi et du fabriqué. On s’attend à cela. Dieu a dit que cela viendrait. Mais, qu’est-ce que cela cherche à faire? S’il y a un faux dollar, il doit avoir été contrefait à partir d’un vrai dollar. Vous avez vu des gens prétendre avoir le Saint-Esprit et vivre dans l’adultère, boire et tout le reste; ils ne L’ont pas. Ils essaient d’imiter Cela. Mais il y a quelqu’un de réel, d’authentique qui L’a, qui a le Saint-Esprit, et Dieu confirme Ses Paroles par des signes qui suivent. La prostituée avait entendu, elle a cru cela.
E-194 Eh bien, cette femme, cette femme syro-phénicienne, elle avait aussi cru, cette Grecque. Elle a dit: «Seigneur.» Premièrement elle a dit: «Toi, Fils de David.» Une femme des nations n’a pas de droit sur Christ en tant que Fils de David; c’était, par le roi David, la race des Juifs. Il n’a jamais fait cas d’elle. Mais quand elle a changé et a dit: «Seigneur, secours-moi» (Amen!), cela L’a touché. Il était son Seigneur; pas un Fils de David, mais Il était Son Seigneur. «Seigneur, secours-moi.» Cela L’avait touché. Et elle... Il s’est retourné. Elle a dit: «Oui, les petits chiens mangent des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. C’est vrai.» Regardez quoi; cette femme avait eu une bonne approche du don de Dieu. Qu’a-t-elle dit? Il a dit qu’elle en avait eu une bonne approche.
E-195 Il l’avait dénigrée; Il a dit: «Tu es... Je n’ai pas été envoyé à vous. Vous êtes de petits chiens dans votre génération. Vos races ne sont que de petits chiens. Je n’ai pas été envoyé à vous.»
E-196 Elle a dit: «C’est la vérité, Seigneur.» C’est la Parole. Amen. Accrochez-vous à la Parole. La foi identifiera toujours la Parole. «Mais les petits chiens mangent des miettes en dessous de la table de leurs maîtres.» Cela L’avait eu. «Seigneur, secours-moi»
E-197 Il s’est retourné et Il a dit: «A cause de cette déclaration... Ô femme, ta foi est grande. Et à cause de cette déclaration, le mauvais esprit a quitté ta fille.» Quoi? Elle a eu quoi? Elle s’est approchée du Don de Dieu de la bonne manière. Vous devez vous approcher de... Et, rappelez-vous, c’était la première personne des nations qui ait jamais vu un miracle être accompli par le Fils de David. Rappelez-vous, c’était le premier miracle accompli sur une personne des nations (C’est vrai.), cette guérison de la femme syro-phénicienne. C’est vrai. Elle a eu une bonne approche du Don de Dieu. La foi dans la Parole de Dieu est vraie, respectueuse, humble. Vous voyez?
E-198 Vous n’allez pas çà et là, disant: «Hein! Je–je ne vais pas croire cette histoire, si notre catéchisme ne le dit pas; hum, hum, je ne vois pas.» Peu importe ce que votre catéchisme dit, placer le catéchisme ou n’importe quoi d’autre au-dessus de la Parole de Dieu? La Parole de Dieu est vraie. Tout le reste est un mensonge. Voyez?
E-199 Elle est venue avec respect, paisiblement, avec révérence, humblement. Vous devez être humble. Le chemin pour monter, c’est toujours vers le bas. «Celui qui s’humilie sera élevé, mais celui qui s’élève sera abaissé.»
E-200 Regardez Marthe ce jour-là. Oh! Je sais que je vous garde longtemps, mais je–je vous payerai pour cela une autre fois en vous apportant un très court message. Ecoutez, j’ai d’autres choses à dire maintenant même, je vais partir. J’espère ne pas abuser de votre patience.
Marthe, elle était très... Elle avait une grande persévérance dans la Présence de Jésus. Regardez, elle est venue et a dit: «Seigneur.» Or, rappelez-vous, elle L’avait envoyé chercher, afin de venir prier pour son frère, et Il ne l’a pas fait.
E-201 Eh bien, dans Jean 5.18, Jésus a dit, Jean 5.19, je pense, Jésus a dit, après qu’Il eut passé près de la piscine de Béthesda, là, et qu’Il eut vu... Il savait qu’il y avait un homme qui souffrait depuis trente-huit ans. Regardez, il y avait environ deux mille personnes là, des enfants hydrocéphales, des infirmes, des aveugles, des estropiés, des paralytiques, des tordus. Jésus est passé près de la piscine, promenant le regard partout, Il était plein d’amour, plein de compassion. Voyez, nous ne savons pas ce que représente l’amour. Nous prenons cela du côté humain. Plein de compassion, assurément. Vous parlez de la compassion humaine. Les vraies compassions consistent à faire la volonté de Dieu. Voyez? Ça y est.
E-202 «Oh! Je ne lui dirais rien, car c’est un bon garçon. Il–il–il boit; il fait ceci.» Il a besoin de Christ. «Je ne lui dirais rien, car il est membre de telle église depuis longtemps. Mais... Je ne mentionnerais pas la guérison divine à son intention.» Oh! Frère, vous ne savez pas ce que c’est que la compassion.
E-203 Jésus est passé par là; Il connaissait la volonté de Dieu. Rappelez-vous, Il venait–Il venait de ressusciter un homme mort. Et rappelez-vous ce qui était arrivé ici. Il est passé près de cette piscine-là, Il est passé à côté de cette piscine, il y avait des mamans avec de petits enfants. Ils attendaient que l’Ange de l’Eternel agite les eaux. Il est donc passé à côté, Il est allé auprès d’un homme qui souffrait d’une maladie, disons, d’une prostatite. Il en avait souffert depuis trente-huit ans. Cela avait duré. Cela n’allait pas le tuer. Il a dit: «Veux-tu être guéri?» Qu’en est-il de cet aveugle, de cet estropié, de cet aveugle, de ce boiteux, de ce paralytique? Il a dit: «Veux-tu être guéri?» Voyez, Il savait exactement où aller. Dieu, la Parole, L’avait conduit. Eh bien, Il a dit: «Veux-tu être guéri?»
E-204 Il a dit: «Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine.» Il pouvait marcher. Il a dit: «Quand j’y descends, quelqu’un d’autre me devance.»
E-205 Il a dit: «Prends ton lit et rentre chez toi.» Il fut interrogé. Et on a amené Jésus au prétoire pour L’interroger.
E-206 S’Il accomplissait cette même chose aujourd’hui, Il serait interrogé. C’est vrai. Il a laissé deux mille personnes, qu’en est-il d’elles? «Je connais le vieux frère Untel par ici. La soeur Unetelle, c’est une bonne femme. Elle est alitée là depuis vingt ans. S’il y avait un peu de Dieu en Lui, Il descendrait faire cela.» Ce même vieux démon dit la même chose aujourd’hui. «Si tu es... Si ceci est... Si cela est...» Ce même vieux démon (Voyez?), la même chose.
E-207 Alors, ces pharisiens L’ont interrogé là sur ces choses. Suivez-Le: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, mais ce qu’Il voit faire au Père.» Voyez, Il a... Il avait eu une vision. La vision le Lui avait montré. «Ce que Je vois faire au Père, le Fils aussi le fait pareillement.» Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Voyez, le même Dieu.
E-208 Eh bien, Marthe, dans Sa Présence, elle se tenait là. Elle a dit: «Seigneur, si Tu eusses été ici.»
E-209 Eh bien, pourquoi n’était-Il pas venu? C’est parce que le Père Lui avait montré en vision que Lazare allait mourir. Eh bien, regardez, ils–ils L’ont envoyé chercher; Il est allé dans une autre ville. Ils L’ont encore envoyé chercher; Il est allé dans une autre ville. Puis, finalement Il a dit: «Lazare dort.» Oh! Ils... Ce sont les termes qu’Il avait utilisés. Le chrétien ne meurt pas. Nous le savons.
Oh! On a dit: «S’il dort, il fait bien, il se repose.»
E-210 Il a dit: «Mais il est mort.» Il leur a parlé dans leur langage. «Mais Je vais le réveiller.» Oh!
E-211 Il s’avance là où elle était. Oh! Je peux voir ceci. Il entre dans la ville, je peux entendre les Juifs dire: «Oui, oui, il y a un Guérisseur divin. Hum, hum. Ils ont quitté leur église, tout le reste, pour Le suivre. Et quand un cas grave est arrivé, même son Ami a furtivement quitté la ville. On L’a envoyé chercher, c’est maintenant qu’Il revient.» Jésus s’est avancé.
E-212 Mais la petite Marthe, avec quelque chose au fond de son coeur, quelque chose... Elle était toujours un peu en retard; elle voulait nettoyer la maison et tout, Marie écoutait la Parole. Mais c’est ici qu’elle a montré ses couleurs, et elle est sortie furtivement, elle est allée là. Or, elle, vous savez ce que je crois, elle avait lu au sujet de la femme sunamite, la Sunamite, vous savez, dans la Bible. Eh bien, qu’a-t-elle dit? Elle est sortie, elle a dit: «Seigneur.» C’est ce qu’Il était. On dirait qu’elle avait le droit de Le réprimander, de dire: «Pourquoi n’es-Tu pas venu? Eh bien, nous n’allons pas... Nous croyons maintenant que Tu es vraiment un saint exalté.» Voyez, ce miracle-là ne se serait pas produit.
E-213 Et c’est pourquoi cela ne peut pas se produire aujourd’hui. Oh! Il est ici sous forme de l’Esprit, non pas que vous Le voyez, mais ce que... Il est l’Esprit avec Sa Parole. Voyez? Oh! Assurément. Vous priez pour un réveil, et il éclate dans l’église; l’une ou l’autre chose se passe, et quelqu’un crie: «Gloire à Dieu. Alléluia», vous fermerez l’église. Vous ne savez pas ce que c’est un réveil. Christ vient à l’église, et puis vous ne L’accueillez même pas. Il accomplit un miracle et guérit quelqu’un, vous dites: «Eh bien, c’est peut-être de la télépathie.» Il n’est pas étonnant qu’Il ne puisse pas opérer parmi vous. Il n’est pas étonnant que l’église de Laodicée... Il est dehors, en train de frapper, cherchant à rentrer dans Sa propre église. C’est l’âge dans lequel nous vivons maintenant. Ces dénominations L’ont expulsé au point qu’Il est dehors, cherchant à rentrer. C’est vrai, bouté dehors.
E-214 Eh bien, nous voyons que Marthe s’est avancé vers Lui et a dit: «Seigneur, si Tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant même, tout ce que Tu demanderas à Dieu, Dieu Te l’accordera.»
E-215 Suivez-Le, Il a testé sa foi. Il a dit: «Ton frère ressuscitera.»
E-216 Elle a dit: «Oui, Seigneur. C’était un bon garçon, il ressuscitera lors de la résurrection générale. Il ressuscitera au dernier jour.»
E-217 Il a dit: «Je suis la Résurrection et la Vie.» C’est là qu’Il a donné le test. Un Homme qui se tenait là, disant... Il était l’unique Homme qui ait jamais vécu, l’unique Homme qui ait jamais vécu qui pouvait dire cela, le Fils de Dieu; Il a dit: «Je suis la Résurrection et la Vie.»
E-218 La Bible déclare: «Il n’avait pas de beauté pour attirer nos regards.» Probablement que Ses petites épaules étaient voûtées, Il grisonnait; alors qu’Il avait trente ans, on estimait qu’Il en avait cinquante.
E-219 On Lui a dit: «Toi un Homme de pas plus de cinquante ans, Tu dis avoir vu Abraham. Nous savons maintenant que Tu es fou.» Voyez? Son oeuvre L’avait probablement affaibli.
E-220 Il a dit: «Avant qu’Abraham fût, Je Suis.» Amen. Eux ne savaient pas cela. Il était là, voilé dans une chair humaine.
E-221 Il a dit: «Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en Moi vivra quand bien même il serait mort. Quiconque vit et croit en Moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?»
E-222 Elle a dit: «Oui, Seigneur. Je crois que Tu es le Fils de Dieu qui devait venir dans le monde.»
«Où l’avez-vous enseveli?»
E-223 J’ai une petite chose ici que j’ai toujours dite, vous savez; j’espère, si cela blesse quelqu’un, je ne le fais pas intentionnellement. Une femme de la Science chrétienne m’a dit une fois, elle a dit: «Frère Branham, vous vantez trop Jésus.»
E-224 J’ai dit: «Oh! Non, non.» J’ai dit: «Je ne Le vante pas assez, à moitié. Je souhaiterais connaître d’autres langues afin de pouvoir Le vanter avec.» Voyez?
Et elle a dit: «Eh bien, vous faites de Lui Dieu.»
J’ai dit: «Il était Dieu. Il est toujours Dieu. Il sera à jamais Dieu.»
Elle a dit: «Mais Il était un mortel. Il était un Homme.»
J’ai dit: «Il était à la fois Homme et Dieu.»
E-225 Elle a dit: «Je vais vous prouver qu’Il n’était qu’un homme mortel, par votre propre Bible.»
J’ai dit: «Faites-le-moi entendre.»
E-226 Elle a dit: «Dans Saint Jean, chapitre 11, Jésus, se dirigeant vers la tombe de Lazare, a pleuré.»
J’ai dit: «Est-ce là votre passage des Ecritures?»
Elle a dit: «Oui.»
E-227 J’ai dit: «Soeur, je ne dis pas ceci pour être sacrilège.» Ceci n’est pas un lieu où faire des plaisanteries, mais j’ai dit simplement cela pour elle. J’ai dit: «C’est plus léger qu’un bouillon fait à base de l’ombre d’un poussin mort de faim.» J’ai dit: «Eh bien, vous savez bel et bien que cela ne pouvait pas être comme ça.» J’ai dit: «Permettez-moi de vous dire quelque chose.»
E-228 Le voici aller, épaules voûtées, en train de pleurer, Il pleure avec vous quand vous pleurez. Il compatit avec vous. Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de vos infirmités. Quand Il pleurait, en route vers la tombe, Il savait ce que le Père Lui avait dit, car Il a dit qu’Il ne faisait que ce que le Père Lui montrait. Il était là (Voyez?), en route. Il allait le ressusciter, mais Il pouvait pleurer de façon humaine avec des humains. En route vers la tombe, Il a pleuré, Mais quand Il s’est tenu là (Oh! la la!), Il a dit: «Ôtez la pierre.»
E-229 On a dit: «Il pue.» Son nez s’était déjà affaissé. Soixante-douze heures (Voyez?) ou quatre jours et quatre nuits. Voyez, son visage s’était affaissé, il était corrompu; il avait pourri.
E-230 Il a dit: «Ôtez la pierre.» Il s’est tenu en retrait et a dit: «Père, Je Te loue de ce que Tu m’as toujours exaucé, mais Je–J’ai dit simplement ceci.» Voyez, Il le Lui avait déjà dit. Il a dit: «Je dis simplement ceci à cause de ces gens qui se tiennent ici. Lazare, sors.» Amen. Et un homme mort depuis quatre jours s’est tenu sur ses pieds et a vécu de nouveau. Là, c’était plus qu’un homme. Là, c’était plus qu’un homme. Assurément.
E-231 C’était plus qu’un homme qui descendait de la montagne une nuit, affamé, cherchant quelque chose à manger. C’était un Homme; Il avait faim de quelque chose à manger. Mais quand Il a pris cinq poissons, ou cinq petits pains et deux poissons, et qu’Il a nourri cinq mille personnes, là, c’était plus qu’un homme. C’est vrai. C’est vrai. Oui, oui.
E-232 Il était un Homme quand Il était couché à la poupe de la barque cette nuit-là, très fatigué, la vertu étant sortie de Lui, Il avait prêché, Il avait guéri, alors le diable est venu, probablement avec dix mille démons de la mer, ils ont dit: «Nous allons Le noyer cette fois-ci; Il dort.» Comme ils ont fait à Paul là-bas sous la tempête. «Nous L’avons eu cette fois-ci. Nous L’avons eu au piège. Il s’est endormi, nous allons faire sombrer cette barque.» Le diable a soufflé son souffle là, et cela tanguait comme cela. Les vagues ne L’ont même pas réveillé. C’était un Homme qui était couché là derrière, fatigué, endormi.
E-233 Mais une fois qu’Il s’est réveillé... Oh! la la! «Oh! Allez réveiller Jésus.» Il a placé Son pied... Oh! Eglise, c’est ce que vous devriez faire. J’aurais souhaité avoir du temps pour prêcher maintenant (Voyez?) là-dessus. Voyez-vous? Il a placé Son pied sur le bastingage de la barque, Il a levé les yeux et a dit: «Silence, tais-toi.» Voyez? Les vagues et les vents Lui ont obéi. Là, c’était plus qu’un homme. Il fallait Dieu pour faire cela.
E-234 Oui, Il a crié à la croix, implorant la miséricorde. C’est vrai. Il a eu soif à la croix. Il est mort comme un homme. Mais le matin de Pâques, après que l’Ange eut roulé la pierre, un Homme qui était mort, qui avait conquis et la mort, et le séjour des morts, et la tombe, est sorti, triomphant de la mort, du séjour des morts et de la tombe. Il a dit: «Je suis Celui qui était mort, et Je suis vivant aux siècles des siècles.» Là, c’était plus qu’un homme. C’était Dieu dans cet Homme-là. Oui, oui.
E-235 La foi ne renie jamais Sa Vérité. Oh! Quelle déclaration! «La Colonne de Feu, cela n’était pas vrai. Et les miracles de Moïse n’étaient pas vrais», disaient-ils toujours. Peu importe combien c’est ridicule, cela s’accorde exactement avec la Parole. Exact. Oh! Vous pouvez être–vous pouvez être persévérant. Vous pouvez être tenace chaque fois que vous vous emparez réellement de la Parole de Dieu, lorsque vous vous En emparez.
E-236 C’est comme Michée, Michée là même, alors que quatre cents prophètes présents là avaient dit: «Montes-y, Achab, montes-y.» Michée savait que sa vision était conforme à la Parole de Dieu. Il a de toute façon proclamé la Parole. Eux ont dit: «Nous t’enfermerons en prison, nous te donnerons le pain d’affliction et de l’eau.»
E-237 Il a dit: «Enfermez-moi en prison si vous le voulez.» Qu’était-il? Il était tenace. Il connaissait la Parole de Dieu, il connaissait la volonté de Dieu. Il avait eu une vision. Il savait ce que c’était. La vision venait de Dieu, car les visions se comparaient à la Parole de Dieu. Aujourd’hui, chaque croyant doit combattre, et vous devez aussi combattre.
E-238 Il y a quelque temps, un homme me disait ceci, il a dit qu’il était allé... Il a dit: «Vous savez, un tout petit démon, d’à peu près cette taille s’est tenu là devant moi une fois en songe.» Il a dit: «Ce démon faisait: ‘boum’, et moi: ‘Ouf.’» Et il a dit: «Chaque fois que je faisais un bond en arrière, lui devenait plus grand, et moi, plus petit.» Il a dit: «La chose suivante, vous savez: ‘boum’, et je faisais un bond en arrière. Et lui... Chaque fois qu’il faisait ‘boum, boum’», il sautait sur lui. Il a dit que lui reculait, reculait, reculait. Il a dit: «L’autre devenait plus grand que moi.» Et il a dit: «Je me suis rendu compte que je devais le combattre. Alors, je–je n’ai rien trouvé, j’ai donc simplement pris une Bible, et je... il a fait ‘boum’, j’ai aussi fait ‘boum’.» Il a dit: «Il a commencé à devenir petit.» C’est ça.
E-239 C’est ce qu’il vous faut faire; prenez la Parole de Dieu. Vous n’avez pas à dire: «boum», mais dites: AINSI DIT LE SEIGNEUR. Soyez persévérant; tenez-vous sur la Parole. C’est la Vérité. Nous croyons la Parole aujourd’hui. Nous croyons Cela comme Michée L’avait crue. Nous avons cru Cela comme les autres La croient. Peu importe combien disent que C’est faux, C’est toujours vrai. Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement.
«Celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais.» Quelqu’un peut-il vous guérir? Absolument pas. C’est déjà fait; vous êtes déjà guéri. Un homme peut-il vous sauver? C’est déjà fait. Combien croient cela? «Il a été blessé pour nos péchés, Il a été brisé pour nos iniquités.» Est-ce vrai? Exact. «Et c’est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris», au passé. Tout ce qu’Il peut faire pour vous est déjà fait.
E-240 Or, qu’a-t-Il placé dans l’Eglise pour garder l’Eglise dans la ligne avec la Parole? Les apôtres, les prophètes, les docteurs, les pasteurs, les évangélistes, les offices de l’église. Des hommes envoyés par Dieu, non pas appelés par des hommes. Des hommes envoyés par Dieu, inspirés par Dieu pour garder l’Eglise en ligne. Maintenant, qu’est-ce? Les dons de l’Esprit dans l’église, ce n’est pas un tas de fanatisme, mais ce sont de vrais dons de l’Esprit dans l’église. C’est vrai, garder l’Eglise. Si une véritable église est ordonnée de Dieu, réellement remplie du Saint-Esprit, si un péché apparaît dans l’église, il y aura un autre Ananias et une autre Saphira. Quand la véritable Eglise... J’aimerais entrer dans une église, voir toutes les femmes et tous les hommes sous la puissance du Saint-Esprit. Si quelqu’un a fait quelque chose de mal, le Saint-Esprit se lève directement, Il révèle cela. Ils auront à se mettre en ordre. Ce sont les dons de l’Esprit dans l’Eglise. Ô Dieu, envoie-nous une Eglise comme celle-là; envoie-nous-En une comme celle-là. Croyez-vous cela? Christ, est-Il mort? Il est vivant.
E-241 Comment était-Il? Il a parlé là à cette femme. Il a dit, quand un pharisien Lui avait demandé un signe, Il a dit: «Vous, une génération adultère, vous demandez un miracle.» Est-ce vrai? Méchante et adultère... Il a dit: «Ils l’auront. Ils auront le signe, cette... méchante et adultère» Quand a-t-il déjà existé une génération plus méchante et plus adultère que celle que nous avons maintenant? Quand y a-t-il eu plus de péchés? Nous avons plus de gens sur terre maintenant même, nous dit-on, plus de gens sur terre maintenant même qu’il n’y en a jamais eus depuis Adam, ceux qui sont sur terre maintenant même. Celle-ci est cette génération méchante et adultère: les homosexuels, des perversions, tout, augmentant par milliers, par milliers. Les églises s’écroulent: «Emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, déloyaux, calomniateurs, intempérants, ennemis des gens de bien, ayant l’apparence de la piété», comme l’Esprit l’a dit, «et reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.» Voyez? La Bible dit: «Eloigne-toi.» C’est en ce jour-là que nous vivons.
E-242 Maintenant, rappelez-vous, les gens vont çà et là, en disant: «J’ai la puissance de vous guérir.» Ce gars-là vous raconte un mensonge. Il n’a pas la puissance de vous guérir. Christ a déjà fait cela. Oh! vous parlez de la confession des péchés et autres, d’un prêtre ou d’être un ministre qui vous pardonne les péchés? Absolument pas, vos péchés ont déjà été pardonnés. Quand Christ mourait sur la croix, Il a dit: «C’est accompli.» Quoi? Tout le plan, tout. Christ a accompli cela à la croix. Vous êtes déjà sauvé. Chaque pécheur est sauvé, mais cela ne vous fera aucun bien avant de l’accepter. Vous vous agenouillez là à l’autel, vous poussez des cris, vous pleurez jusqu’à grisonner et à voir vos cheveux tomber; cela ne vous fera aucun bien avant que vous croyiez, que vous croyiez que Christ est mort à votre place et que vous... Il est mort pour l’expiation de vos péchés. Quand vous L’acceptez comme votre Sauveur, alors le salut vient vers vous. C’est pareil pour la guérison. «Il a été blessé pour nos péchés, et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris.»
E-243 Il n’y a qu’une seule chose que Christ peut faire aujourd’hui pour montrer qu’Il existe. Premièrement, vous devez croire sur base de Sa Parole. C’est tout à fait vrai, la Vérité de la Parole. Mais Jésus a dit: «Les oeuvres que Je fais.» Eh bien, Il n’a jamais dit: «Je guéris quelqu’un.» Si Jésus a dit: «Ce n’est pas Moi qui fais les oeuvres, c’est Mon Père qui demeure en Moi», si donc Jésus n’a pas voulu s’attribuer le titre de Guérisseur divin, qu’en est-il d’un pauvre ignare comme moi, ou de quelqu’un d’autre, de n’importe qui d’autre qui oserait être un guérisseur divin? Comment pouvez-vous être un guérisseur divin alors que c’est déjà... tout celui qui peut être guéri l’a déjà été? Vous devez accepter cela, croire cela. Eh bien, est-ce la vérité? C’est ce que nous voulons savoir. Est-ce la vérité?
E-244 Eh bien, si vous ne pouvez pas me croire sur parole, vous devriez tout bonnement vous en aller, si votre... Si je ne peux pas vous croire sur parole, ça devrait être la fin. Mais ce n’est pas le cas avec Dieu. Il envoie des dons dans l’église, des apôtres. Un apôtre, c’est quoi? Un missionnaire. Un missionnaire, le mot missionnaire veut dire un envoyé. Un apôtre, c’est un envoyé. Un prophète, c’est un voyant. Un pasteur, un docteur, un évangéliste, toutes ces choses, ils dispensent correctement la Parole de Dieu, L’apportent, et puis les–les dons de l’Esprit opèrent dans l’Eglise, confirment la Parole, montrent que Jésus-Christ est vivant dans l’Eglise.
E-245 Or, nous en sommes tous familiers, ceci étant juste le groupe de notre église. Je ne sais pas s’il y a... Je ne suis pas souvent ici pour savoir s’il y a des visiteurs ou s’il n’y en a pas, et tout. Mais, amis, aujourd’hui, vous qui êtes malades maintenant, s’il y avait quelque chose à faire pour vous aider, je le ferais. Si je savais que quelqu’un ici est malade, surtout cette soeur ici que je vois sur la civière, si je savais qu’il y avait quelque chose que je pourrais faire, par exemple prendre, pousser vingt-cinq cents avec mon nez sur un pâté de maisons dans la ville, je le ferais. Je sortirais droit là, et je dirais: «N’enlevez pas le parapluie au-dessus de moi; s’il pleuvait, laissez-moi simplement pousser ça. J’aimerais montrer à Dieu que je suis sincère.» Or, cela ne servirait à rien. J’ai été en Afrique, et je connais un endroit où on se couche sur les pointes, en Inde, toutes sortes de choses, offrir des sacrifices aux dieux, livrer leurs enfants aux crocodiles, et tout le reste. Ce n’est pas ça, c’est de la sincérité, mais un homme peut sincèrement consommer de l’acide carbonique comme médicament. Voyez? Voyez, vous–vous avez... C’est la vérité que nous voulons connaître, et Dieu confirme Sa Vérité. «Celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais.» Hébreux 13.8: «Jésus-Christ est le même...»
E-246 Quel aspect aurait-Il si vous L’attendiez aujourd’hui? Si je vous dis que Christ est en moi, Christ est en vous, que pouvons-nous attendre? Vous attendriez-vous à un homme avec un col retourné et à quelque chose comme cela? Non, non, Il n’a jamais agi comme cela, Il s’habillait comme tous les autres. Qu’Il ait des cicatrices dans la main? N’importe quel homme peut avoir des cicatrices dans la main, des empreintes d’épines. On en a des douzaines à travers le pays aujourd’hui, des imitateurs, du sang et du feu, de la fumée, tout. Ce n’est pas–ce n’est pas la Parole. «Les oeuvres que Je fais...» Jésus a dit: «Si vous ne pouvez pas me croire, croyez les oeuvres que Je fais. Elles rendront témoignage de Moi. Ce sont elles qui vous disent qui Je suis.»
E-247 Maintenant, prions juste un instant. Gardez vos requêtes dans le coeur. Père céleste, je sais que ça a été rude et difficile. Je Te prie d’être miséricordieux. Mon intention n’est pas... Tu connais mon coeur, Seigneur, mais je Te prie simplement de me venir en aide maintenant. Je Te prie de laisser ces paroles, quoi que décousues et entrecoupées... Je n’étais pas comme un ministre devrait être, Seigneur. Et moi ici, non instruit, je ne sais comment parler aux gens, mais tout ce que je sais, c’est que Tu as promis que si j’ouvre la bouche, Tu la rempliras. Ça fait trente et un ans que je me confie en Toi là-dessus. Ainsi, Père, quelque part, peut-être que certains ont reçu quelques paroles, ceux qui sont malades, ou ceux qui ont besoin de Christ. Ils sont–ils sont là quelque part dans l’assistance. Ils–ils ont besoin de Toi, Seigneur, et j’espère qu’il a été dit quelque chose qui suscitera leur foi dans Tes promesses. Je Te prie d’accorder cette bénédiction.
E-248 Maintenant, pendant que nous avons nos têtes inclinées, y en a-t-il ici qui ne connaissent pas Christ comme Sauveur et qui aimeraient dire: «Frère Branham, je–je n’aimerais pas mourir comme ceci. Je–je ne suis pas digne de mourir. Si je meurs, je serai perdu. Je ne suis pas né de nouveau. Je–je sollicite certainement votre prière maintenant même. Priez pour moi; je suis un pécheur»? Levez simplement la main, s’il vous plaît, pour dire: «Souvenez-vous donc...» Que Dieu vous bénisse, vous, vous, vous. Que Dieu vous bénisse. Soyez vraiment sérieux là-dessus du fond de votre coeur. Que Dieu vous bénisse. Une ou deux douzaines de mains dans ce petit groupe de gens ici. Cette petite poignée de gens ici, environ une centaine ou deux cents, quelque chose comme cela, et voici une douzaine de mains. Là même où vous êtes. Les autels sont pleins d’enfants. Il n’y a pas moyen pour moi de vous faire venir à l’autel, mais là même où vous êtes, priez avec moi.
E-249 Père céleste, je T’apporte ces gens qui ont levé la main. Je crois que c’est avec une profonde sincérité qu’ils ont fait cela. Fais-leur savoir qu’ils ont brisé chaque règle de la science là même. La science prouve que nos bras doivent pendre, car la gravitation de la terre nous garde vers le bas. Mais cela montre qu’il y a en eux un Esprit qui exerce le contrôle, une puissance de ce bras-là qui a fait qu’ils l’ont levé vers le Créateur qui l’a créé. Ça s’est confirmé là même. Ça ne peut pas être prouvé scientifiquement, car on ne connaît pas l’Esprit qui... C’est la foi. Nous croyons Cela. Et il y a un Esprit qui est allé vers eux et qui leur a dit de lever la main, maintenant qu’ils voulaient être sauvés.
E-250 Maintenant, Père divin, je–je cite Tes promesses. Le Seigneur Jésus-Christ a dit, quand Il était ici sur terre: «Nul ne peut venir à Moi si Mon Père ne l’attire premièrement. Et tous ceux que le Père m’a donnés viendront à Moi. Celui qui écoute Mes Paroles et qui croit à Celui qui M’a envoyé a la Vie Eternelle. Celui qui mange Ma chair et boit Mon Sang a la Vie Eternelle, et Je le ressusciterai au dernier jour.» Ce sont là des promesses. Or, ces gens ne pouvaient pas lever la main s’il n’y avait pas un Esprit là qui leur a dit qu’ils étaient en erreur. Ils ne pouvaient pas avoir fait cela si Tu ne les avais pas prédestinés. «Tous ceux que le Père M’a (a au passé) donnés, viendront.» Nous sommes prédestinés à la Vie Eternelle.
Ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a appelés; ceux qu’Il a appelés, Il les a justifiés; ceux qu’Il a justifiés, Il les a déjà glorifiés aux yeux de Dieu. C’est juste la grande vision de Dieu qui se déroule, qui s’accomplit. Ces gens, avant la fondation du monde... Toi qui es infini. Tu connaissais cette réunion de ce matin, et Tu savais qu’ils lèveraient la main, et maintenant, ils l’ont levée.
E-251 C’est tout ce que je sais suivre, Seigneur, Ta Parole. Donc, au Nom de Jésus-Christ, Je Te donne ces gens qui ont levé la main, comme les trophées de Ta Parole. Garde-les, ô Seigneur Dieu; que personne ne les ravisse de Ta main. Donne-leur la Vie Eternelle. Qu’ils trouvent une église, ou qu’ils restent ici même ce matin et qu’ils se fassent baptiser pour le pardon de leurs péchés, ou la confession de leur foi. Puissent-ils, quand ils sortiront de l’eau, comme le Saint-Esprit se mouvait sur l’eau au commencement, que le Saint-Esprit soit là pour remplir leur coeur et leur âme. Accorde-le, Seigneur. Qu’ils mènent une vie pieuse tous les jours de leur vie, qu’ils soient présentés comme les trophées et les joyaux de Ta couronne en ce jour-là. Par Jésus-Christ notre Seigneur, nous le demandons. Amen.
E-252 Que le Seigneur vous bénisse. Maintenant, je devrais en fait être déjà parti il y a une heure. Mais maintenant, nous allons former une ligne de prière...?... Attendez, y a-t-il des cartes de prière qui ont été distribuées? Quelqu’un a-t-il une carte de prière? Où est Billy, Billy est-il là? Un à cinquante? Il a dit avoir distribué cinquante cartes de prière. Eh bien alors, nous ne le pouvons pas; il y a beaucoup de gens debout. Eh bien, voudriez-vous tous nous accorder juste quelques instants maintenant? Si vous... Eh bien, tout ce que j’ai dit... Eh bien, juste–juste un instant; je sais que le dîner ne va pas brûler. Attendez une minute, ceci est plus... ceci vaut plus que le dîner. Ça devrait l’être, la Parole.
E-253 Ecoutez, amis, j’aimerais vous poser cette question avant de dire ceci. Pourquoi venons-nous à l’église? Pourquoi tout ça? S’il n’y a pas de résurrection de morts, si–s’il n’y a pas de résurrection, alors mangeons, buvons, réjouissons-nous, car nous ne serons que des rondins, de petits chiens et autres de toute façon. Nous ne croyons pas cela. Nous savons qu’il existe un Dieu vivant. Certainement. Eh bien, S’il est un Dieu vivant, j’aimerais vous poser une question. Alors, ces Paroles que j’ai dites... Vous pouvez être d’accord avec moi, vous pouvez ne pas être d’accord avec moi. Mais si vous tombez effectivement d’accord avec moi, même alors, vous–vous pourrez toujours mettre cela en doute jusqu’à ce que vous le voyiez être manifesté. C’est vrai. Si c’est la Parole de Dieu, Dieu doit tenir Sa Parole. S’Il ne La tient pas, eh bien, alors, ce n’est pas Sa Parole, alors je–je suis un faux–je suis un... j’ai fait une fausse démonstration; je–je suis un faux prophète. Mais si Dieu l’a dit, Dieu tient Sa Parole. Si donc Dieu tient Sa Parole, une seule Parole, vous pouvez donc devenir persévérant. Vous pouvez vous accrocher à votre promesse et la tenir là. Est-ce vrai?
E-254 Maintenant, regardez, vous ai-je dit que je pourrais vous guérir? Non, non. Je ne peux pas non plus vous dire que je pourrais vous sauver, alors que vous aviez été sauvés jadis. Je crois que vous êtes sauvés. Vous ne pouviez pas lever la main si Dieu ne vous l’avait pas dit. Eh bien, il y a de l’eau ici, vous pourrez vous faire baptiser n’importe quand que vous le voulez. Si vous voulez vous faire baptiser par votre... dans votre propre église, allez de l’avant, n’importe quoi. Nous ne cherchons pas des membres ici, voyez, nous–nous sommes juste une chapelle ici. Notre bon pasteur ici, frère Neville, était un méthodiste, et il est ici juste... Nous sommes interdénominationnels. Nous avons... Tout le monde est le bienvenu. Nous avons juste une assemblée qui vient. Nous prêchons, nous prions pour les malades. Nous croyons dans le fait de faire des disciples pour Christ, pas d’organiser quoi que ce soit. Voyez? Nous ne croyons pas dans cela. Absolument pas.
Eh bien, vous qui aimerez organi-... Vous voulez votre organisation, allez de l’avant. C’est–c’est parfaitement en ordre, mais ne comptez pas sur cela. Ne vous fiez pas à cela. Absolument pas. Allez-y pour la communion, mais confiez-vous en Dieu. Voyez?
E-255 Eh bien, maintenant, voici une seule chose. Si Christ est toujours vivant... Eh bien, prenons encore un petit passage des Ecritures maintenant. Nous aimerions nous rassurer maintenant que tout est clair. Une petite chose que j’allais dire il y a quelques instants, Il a dit: «Une génération méchante et adultère veut–veut avoir un miracle.» C’était le miracle de Jonas, la résurrection. Est-ce vrai? Combien croient que c’est la Vérité? Eh bien, j’aimerais bien... Cette méchante... Croyez-vous que celle-ci est une génération méchante et adultère? Eh bien, quel était le miracle de Jonas? C’est la résurrection de Christ. Est-ce vrai? La résurrection de Christ, pour prouver à cette génération méchante que Christ est toujours vivant, Il est ressuscité maintenant depuis deux mille ans, cela serait donc l’évidence de la résurrection.
E-256 Eh bien, il y en a beaucoup parmi nous les protestants à travers le pays qui ne croient dans la résurrection physique. Des centaines d’églises qui ne croient pas dans cela, dans le retour physique, ou quoi que ce soit. Voyez? Je crois dans la naissance littérale, la mort littérale, l’ensevelissement littéral, la résurrection littérale, la Seconde Venue littérale, tout en Christ. Je crois qu’Il est pleinement Christ. Le même Jésus qui est monté, le même Jésus retournera. Et je crois dans la Personne du Saint-Esprit, Il est ici maintenant, Son Esprit, Sa Vie agissant dans l’Eglise.
E-257 Eh bien, si ceci vient de Christ... Je vais rendre cela personnel. J’espère que vous ne–vous ne le considérerez pas comme ça. Je vais rendre cela personnel. Maintenant, par un don qui a été donné, en fait, Ceci, à Washington, cette Lumière y est accrochée, la Colonne de Feu qui a été confirmée pendant des années à travers le monde, et tout... Or, si cet Esprit est ici à l’intérieur, alors Il va... Si c’est l’Esprit de Christ, Il accomplira les oeuvres de Christ. Voyez? Eh bien, c’est l’Ecriture et c’est vrai. Si cette Parole est venue, donc cette Parole que je vous ai apportée ce matin est la Vérité. Car Christ ne viendrait pas à moi comme...
E-258 Je ne–je ne me moque pas de vous les catholiques, mais vous dites que c’est l’esprit de Pierre qui était dans votre église là dans le passé. Pensez-vous qu’un Juif s’accommoderait avec des idoles? Pensez-vous qu’un Juif renierait le Saint-Esprit et prendrait un petit morceau d’hostie déposé sur l’autel, où les rats et les souris pourraient le prendre, et vous dites que c’est Dieu? Quel est le problème? Vous savez que ce n’est pas Dieu. Le Saint-Esprit est Dieu descendant du ciel, l’Esprit. Vous vous prosternez devant des idoles, cherchant à faire entrer une vie dans cela par hypnotisme. Vous êtes une idole; Dieu fait entrer Son Esprit en vous et vous devenez Son représentant vivant. Voyez, Dieu est en vous, réconciliant le monde avec Lui-même.
E-259 Maintenant, nous allons former la ligne de prière. Avez-vous dit avoir distribué de 1 à 50? Commençons, commençons par 1. Que dites-vous donc? D’accord, nous allons devoir appeler juste quelques-unes à la fois, car leur... Voyons, faisons venir environ huit ou dix à la fois. Qui a la carte de prière numéro 1? Eh bien, ne... Levez-vous donc–donc à l’appel de votre numéro, car ceci n’est pas une arène maintenant; ceci est une église. D’accord. Que dites-vous? A–A numéro 1. Qui l’a? Voudriez-vous venir ici, madame, ou juste quelque part par ici? Juste ici, tenez-vous ici même devant l’autel. A numéro 2, qui a numéro 2? La carte de prière numéro 2. Eh bien, levez vite la main afin que nous–nous... D’accord, passez directement derrière la dame, s’il vous plaît.
Numéro 3, numéro 3. Eh bien, soeur, vous ne pouvez pas vous lever, restez donc couchée là, et je viendrai prier pour vous là même. Numéro 4, A numéro 4, levez la main. A numéro 4, numéro 4? Là au fond, tout au fond. D’accord, voyez, ils viennent simplement ici, et tout celui qui en veut, on bat ces cartes devant les gens comme ceci, ceux qui veulent en avoir. Nous ne savons pas. D’accord, numéro 4, venez ici, madame. Numéro 5, qui a numéro 5? La carte de prière numéro 5, voudriez-vous lever la main vite. Eh bien, nous ne pouvons pas prendre beaucoup de temps maintenant, vous allez manquer votre tour. Numéro 5, numéro 6, d’accord; numéro 7.
E-260 Maintenant, voyons, que–que–que–que–que les autres viennent. Nous pouvons faire passer ceux-ci dans ce sens. Numéro 8, la carte de prière numéro 8, qui a numéro 8? Avez-vous la carte de prière numéro 8, madame, avez-vous le 8? D’accord. Levez la main afin que je vous voie (Voyez?), quand je... numéro 9, qui a numéro 9? D’accord, c’est bien, madame. Numéro 10, la carte de prière numéro 10, qui a numéro 10? Voudriez-vous lever la main, quiconque...? D’accord. Je suis désolé. D’accord, cet homme par ici. D’accord, monsieur, venez ici. Numéro 11, numéro 11. S’il vous plaît, levez la main, numéro 11.
E-261 Ne recevez pas la carte de prière si vous n’allez pas l’utiliser, amis, car si vous–vous–vous–vous–vous... Vous voyez, si vous vous levez et que vous sortez, sans utiliser votre carte de prière, alors vous–alors vous–vous êtes... Vous ne devriez pas le faire. Numéro 11, numéro 12. D’accord. Ici même, soeur, passez directement derrière. Numéro 13, juste par là. Numéro 14, numéro 15. C’est bien, c’est comme ça qu’il faut faire. Numéro 16. Maintenant, ça va. Numéro 17. Occupez simplement votre place là derrière. 17? Voyons combien nous en avons encore maintenant. Que dites-vous? Venez par ici, s’il vous plaît, frère, de la sorte, les gens vont s’entremêler ici. Numéro 17, numéro 18, 19, 20, 20? Très bien. Je pense que c’est à peu près suffisant là même, pour un–pour un petit nombre. Voyons combien on a dans la ligne, nous allons vérifier. 20, 21, 22, 23, 24, 25. Maintenant voyons-les, voyons combien il y en a là maintenant. Numéro 25. Et je crois qu’on va être pratiquement bondé ici, ne pensez-vous pas? Vingt-cinq, je pense, vingt-cinq. D’accord, on a encore vingt-cinq autres qui vont venir aussitôt que ce–ce groupe sera passé. Nous en avons encore vingt-cinq qui vont venir. D’accord, vingt-cinq.
E-262 Très bien, maintenant, voyons combien ici présents ont des cartes de prière... Combien ici présents n’ont pas de cartes de prière et veulent cependant que Dieu les guérisse? Levez la main. Croyez. Afin que vous ayez... Vous qui n’avez pas de carte de prière, mais qui voulez que Dieu vous guérisse, levez la main.
E-263 Eh bien, pendant qu’on aligne ceux-ci, accordez-moi votre attention maintenant, car si vous manquez ceci maintenant, vous–vous ne saurez quoi faire. Maintenant, nous allons prendre notre temps, juste prendre notre temps. Eh bien, ne soyez pas pressés. Je dois me détendre moi-même, car le Saint-Esprit n’oint pas dans ce genre de choses quand on procède comme cela.
E-264 Eh bien, combien dans cette salle, ou dans cette ligne de prière, ici debout, savent que–que... Je connais certains d’entre eux. Je crois. Je sais, je connais cette femme ici même, cette dame ici. Elle fréquente cette église ici, je ne peux pas me rappeler son nom. [La soeur dit: «Baker.»–N.D.E.] Baker, oui, oui, je la connais. Je ne suis pas sûr; je ne... Je pense que ce grand gaillard ici même debout, je crois le connaître. Je ne connais pas son nom, mais je l’ai vu ici.
E-265 Eh bien, de toute façon, chacun de vous dans la ligne, chacun de vous là dans l’assistance qui est malade, qui sait que je ne sais rien à son sujet, qu’il lève la main, il sait que je ne sais rien, il le sait. Je ne sais rien à votre sujet. Je suis inconnu. Eh bien, voyons encore la ligne de prière; levez la main, vous qui savez que je ne sais rien de ce qui cloche chez vous maintenant. Très bien. Très bien, très bien, environ cent pour cents, je pense. Très bien, et dans l’assistance maintenant, maintenant levez la main, vous qui êtes malades, levez la main et vous direz que je... «Il ne me connaît pas ni rien à mon sujet.» Voyez, il y a beaucoup de gens ici. Je viens et je pars, je connais certains, d’autres pas. Voyez? Et je–je ne sais pas. Mais ceux que je connais en fait, je ne saurais pas ce qui cloche chez eux.
E-266 Eh bien, j’aimerais vous poser une question. Maintenant, si... Eh bien, regardez, il y eut une petite femme, vous qui ne serez pas dans la ligne de prière (Voyez?), vous qui ne serez donc pas dans la ligne de prière, il y eut une fois une petite femme qui n’allait pas être dans la ligne de prière non plus et qui souffrait d’une perte de sang. Mais elle croyait que C’était une Personne pieuse. Maintenant, écoutez attentivement donc; ne ratez pas cela. Elle croyait que Jésus était le Christ, et elle a dit: «Si seulement j’arrive à toucher le bord de Son vêtement!» Or, elle n’avait pas de passage d’Ecriture pour cela, voyez, pas plus que peut-être Elie, par exemple, qui avait pris... ou avait pris ce bâton et l’avait fait déposer sur l’enfant, ou quelque chose comme cela, voyez, ou toucher les os d’Elie après sa mort.
Mais elle croyait que si elle Le touchait, elle recevrait ce qu’elle demandait. Elle s’est faufilée dans la foule et a tendu la main. Or, si quelqu’un a déjà été en Palestine, ils portent un vêtement en dessous et un au-dessus, et cela pend. C’est pourquoi on pratiquait le lavage des pieds et autres, les pieds ramassaient de la poussière. Alors, elle a touché le bord de Son vêtement. Eh bien, si elle avait touché mon veston, comme cela, je ne sentirais pas cela. Ça me colle de très près. Mais elle a touché le bord, en bas, le bord qui était probablement si éloigné de Ses pieds, ou de Son corps. Elle a touché le bord de Son vêtement, elle est rentrée s’asseoir, ou je ne sais ce qu’elle avait fait.
E-267 Jésus s’est arrêté. Et, rappelez-vous, toute la foule avait ses bras... «Salut, Rabbi. Je suis content de Te voir! Est-ce Toi le Prophète?» «Nous–nous sommes contents de Te voir.» «Oh! Toi hypocrite.» «Tu es un Homme de bien.» Oh! juste diverses expressions.
E-268 Eh bien, suivez très attentivement. Alors, cette petite femme toucha Son vêtement, elle retourna parce qu’elle était convaincue qu’elle avait touché Dieu. Jésus s’arrêta et dit: «Qui M’a touché?»
E-269 Pierre Le reprit, disant: «Oh!...» Il Lui a dit: «Pourquoi dis-Tu pareille chose?»
Il a dit: «Mais J’ai connu que J’étais suis devenu faible; la vertu est sortie de Moi.» Il promena le regard sur l’assistance jusqu’à repérer cette petite femme, Il lui parla de sa perte de sang, et que ça s’était arrêté. Est-ce vrai? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Eh bien, eh bien, eh bien, retenez cela. Eh bien, vous direz amen à cela, cela veut dire ainsi soit-il.
E-270 Maintenant, remarquez donc, est-ce que la Bible dit, à vous les lecteurs chrétiens, que Jésus-Christ est maintenant le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de nos infirmités? Combien savent que la Bible le dit? [Amen.] Eh bien, s’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, n’agirait-Il pas de même qu’autrefois? Eh bien, alors, si pendant que vous êtes assis là dans l’assistance vous Le touchez là, et si moi, je suis Son représentant, Sa voix ici maintenant, ne dirait-Il pas la même chose qu’autrefois? Cela n’a-t-il pas l’air scripturaire? N’est-ce pas vrai? Voyez? Comment sauriez-vous que vous L’avez touché s’Il ne réagissait pas de même? Voyez? «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.»
E-271 D’accord, maintenant, vous qui n’avez pas de cartes de prière, priez simplement et dites: «Seigneur Jésus, je ne suis pas arrivé ici à temps pour avoir une carte de prière, mais je–je Te prie, et je crois que ce que cet homme a dit est la Vérité. Je vais donc... Voudras-Tu juste me permettre de toucher Ton vêtement, Seigneur Jésus? Tu es mon Souverain Sacrificateur. Je ne regarde pas ce petit homme chauve qui se tient là debout à l’estrade. Je Te regarde, et je Te touche, je crois que Tu vas me guérir. Je Te touche donc; parle à frère Branham et fais ici la même chose que ce que Tu avais fait pour cette femme-là. Et je vais croire en Toi de tout mon coeur.» Le ferez-vous? Combien le feront? Levez la main pour dire: «Je–je le ferai.» D’accord, priez simplement.
Maintenant, c’est ici que vous mettez votre foi à l’oeuvre. Croyez cela; n’en doutez pas. Croyez cela de tout votre coeur. Amen.
E-272 Et aussi, vous dans la ligne de prière, maintenant, est-ce... Qui est la première personne? Venez donc ici même une minute. Maintenant, tenez-vous là même. C’est–c’est assez bien (Voyez?) de se tenir là même. Je pense, il y a quelques instants, vous avez levé la main pour montrer que je ne vous connaissais pas. C’est vrai. Nous sommes inconnus l’un à l’autre. D’accord.
E-273 Maintenant, j’aimerais poser une question à cette assistance. Voici mes mains levées devant Dieu, et elle a levé sa main pour montrer que nous ne nous connaissons pas. Eh bien, n’est-ce pas là le tableau biblique de Saint Jean 4, où Jésus a rencontré une femme au puits? Un homme et une femme se rencontraient pour la première fois. Et qu’a fait Jésus? Il s’est mis à lui parler. Que faisait-Il? Eh bien, Il a dit: «Le Père...»
E-274 Il fallait qu’Il montât à Jérusalem, ou plutôt en Samarie. Eh bien, voyez, les–les Juifs avaient vu ce signe-là, car Il était un Prophète, Il avait accompli le signe d’un prophète. Et il n’y a que–il n’y a que trois races de gens: Ce sont les descendants de Cham, de Sem et de Japhet. Or, les Juifs avaient vu leur signe, car ils attendaient le Messie. Ils avaient vu cela. Eh bien, les Samaritains ont dû voir cela, car ils attendaient le Messie.
E-275 Pas les Gentils, à aucun moment Il n’a accompli cela chez un homme des nations, mais Il a prophétisé: «Dans les derniers jours...» Comme Il l’avait fait: «Ce qui arriva du temps de Noé et du temps de Lot», quand cet Ange était venu, Il avait parlé à Lot, Il a parlé à Sara, lui disant ce qu’elle faisait dans la tente derrière Lui. Jésus a dit que cela se répéterait dans le dernier jour. Combien de lecteurs de la Bible le savent? Voyez, exact. Voyez? Maintenant, nous sommes dans les derniers jours; c’est le temps des Gentils. S’Il... Voyez, j’ai dit au début de mon sermon, si Dieu fait quelque chose, qu’Il se manifeste une fois, Il est tenu de demeurer comme cela.
E-276 Comment donc... comment Nathanaël avait-il su qu’Il était le Fils de Dieu? C’est parce qu’Il lui avait révélé où il était, quelque chose à son sujet.
E-277 Comment cette femme avait-elle su? Regardez, suivons sa conversation, voyons combien–combien elle connaissait cela plus que tous ces prédicateurs là-bas. Elle est allée là. Peut-être que c’était une belle femme. Elle allait puiser un seau d’eau. Elle a puisé le seau d’eau. Lui était un Juif; elle, une–une Samaritaine. Ainsi donc, elle a puisé un seau d’eau, et c’était un petit panorama là où il y avait le puits. Cela est toujours là à Sychar. Ainsi donc, Il était assis là, comme cela, Il a dit: «Femme, apporte-moi à boire.» Elle s’est retournée. Eh bien, c’était une femme de mauvaise réputation, vous savez; elle était mariée plusieurs fois. Et Il a dit: «Donne-moi à boire.» Il...
E-278 Elle a dit: «Il n’est pas de coutume que vous les Juifs, vous demandiez pareille chose à une femme samaritaine.»
E-279 La conversation... Voyez. Le Père L’avait envoyé là-bas. Eh bien, rappelez-vous, Il ne faisait que ce que le Père Lui montrait. Voyez? Ainsi donc, Il était assis là; que faisait-Il donc? Il cherchait à découvrir son problème afin qu’elle puisse apporter un Message à ce peuple-là. Il a dit... Il voulait découvrir son problème, vous savez. Il a dit: «Apporte-moi à boire.»
Elle a dit: «Ce n’est pas la coutume.»
E-280 Il a dit: «Mais si tu connaissais Celui à qui tu parlais, c’est toi qui M’aurais demandé à boire.»
E-281 Elle a dit: «Eh bien, le puits est profond, Tu n’as rien pour puiser. Comment puiserais-Tu l’eau d’ici?»
E-282 Et ils ont continué à parler, la conversation s’est poursuivie, vous savez, au sujet de l’adoration à Jérusalem. Que faisait-Il? Il cherchait à découvrir son esprit, voir ce qui n’allait pas. Il a trouvé cela. Savez-vous ce que c’était? Elle avait eu cinq maris. Et Il a dit: «Va chercher ton mari, et viens ici.» Elle a dit: «Je n’ai point de mari.»
E-283 Il a dit: «Tu as dit vrai. Tu as dit vrai, car tu en as eu cinq, et celui avec qui tu vis maintenant n’est pas ton mari.»
E-284 Suivez donc. Eh bien, elle n’a pas dit: «Il est un diseur de bonne aventure», comme ces prédicateurs l’avaient dit. Elle n’a pas dit: «Il est Béelzébul.» Elle a dit: «Seigneur (Ecoutez), je vois que Tu es Prophète. Nous savons que quand le Messie sera venu, Il nous annoncera ces choses.» C’était cela le signe du Messie.
Jésus a dit: «Je Le suis, Moi qui te parle.»
E-285 Elle est entrée dans la ville en courant, et elle a dit: «Venez voir un Homme qui m’a dit ce que j’ai fait. Ne serait-ce point le Messie même?»
E-286 Eh bien, si c’était là le signe du Messie pour les Juifs, pour les Samaritains, ne serait-ce pas le signe du Messie pour les gens des nations? Ne serait-ce pas le Messie de jadis, s’Il est ressuscité d’entre les morts et qu’Il vit dans Son Eglise, se manifestant au travers d’Elle? Ne ferait-Il pas les mêmes oeuvres comme Il a promis de le faire?
E-287 Maintenant, je me tiens ici en train de vous parler, je ne vous connais pas, je ne vous ai jamais vue de ma vie. Voyez? Mais si le Seigneur Dieu me révèle quelque chose, ce pour quoi vous êtes ici, vous saurez si c’est vrai ou pas. Voyez, Il me dit quelque chose que vous avez fait, quelque chose que vous ne devriez pas faire. Et s’Il peut vous dire ce que vous avez fait dans le passé, certainement qu’Il sait ce qui arrivera dans le futur. Est-ce vrai, s’Il peut vous dire cela? Assurément. Et s’Il me dit ce pour quoi vous êtes ici, croirez-vous qu’Il est le Fils de Dieu? Croirez-vous cela? Combien dans l’assistance croiront cela? En effet cette femme ici et moi, avec nos mains levées, nous–nous ne... nous, voyez, nous sommes inconnus. Je n’ai aucune idée, vous savez que je n’en ai pas. Vous vous tenez là, vous m’êtes inconnue. Si le Seigneur Dieu... Je vous parle pour que l’Esprit se mette à oindre les gens (Voyez-vous?), et alors, Cela se fraie directement un passage. Voyez? Et je–je vous regarde simplement pour voir ce qu’Il me dira, car je ne sais rien à ce sujet. Mais s’Il vous dit quelque chose, alors vous saurez si c’est la vérité ou pas, n’est-ce pas? Est-ce que tout le monde croira, s’Il le fait? C’est vrai.
E-288 Maintenant, Père céleste, je ne peux plus rien faire de plus maintenant. Jusqu’à ce moment-ci, il faudra Toi, désormais, Seigneur. J’ai amené ces gens à Ta Parole. C’est tout ce que je sais. C’est Toi qui as promis ces choses. Et ça prendrait des semaines et des semaines, nous pourrons continuellement être là-dessus, apportant Tes promesses sur ces choses mêmes pour les derniers jours. Comme nous avons été tous ces temps à travers le monde, Tu ne nous as jamais fait défaut, Seigneur. Maintenant, ici se trouve une assistance de gens. Je sais qu’une seule de ces visions nous affaiblira. Je le sais. La vertu était sortie de Toi, le Fils de Dieu, le Fils pur de Dieu. A combien plus forte raison en sera-t-il pour moi, un pécheur sauvé par Ta grâce?
E-289 Je Te prie, Père, d’accorder que cela arrive maintenant, que ce message de ce matin ne reste pas infructueux, mais que ces jeunes convertis, peut-être vingt ou trente parmi eux qui ont tout à l’heure levé la main vers Toi, soient convaincus, Seigneur, que leur Dieu est ressuscité d’entre les morts et qu’Il est vivant à jamais, se manifestant, le Dieu même qui connaît le secret du coeur, et qui a promis pour les derniers jours que ceci aurait encore lieu. Nous voici à la fin du temps. Et les Gentils ont eu deux mille ans, juste comme les Juifs, pour connaître Dieu; et maintenant, ils reçoivent le même signe et le rejettent juste comme les Juifs l’avaient fait. Les Juifs avaient rejeté leur Messie, parce qu’ils avaient fait de tout cela une dénomination. C’est ce qu’ils ont donc fait aujourd’hui, Seigneur; ils ont fait la même chose. Nous ne pouvons pas authentifier cela. Nous rendons simplement témoignage, Seigneur. Juste comme une brebis qui ne peut pas fabriquer quoi que ce soit, qui porte la laine parce qu’elle est une brebis.
Et, Seigneur Dieu, accorde-nous de porter l’Esprit de Dieu, car nous sommes chrétiens. Nous croyons en Toi. Nous croyons dans le Fils de Dieu. Maintenant, Seigneur, je suis indigne, mais prends... Qui est digne? Qui est digne, Seigneur? Personne parmi nous. Nous sommes tous nés dans le péché, conçus dans l’iniquité, venus au monde en proférant des mensonges. Pardonne-nous pour notre–notre souillure, Seigneur. Et maintenant, utilise-nous dans ce dernier jour, alors que Tu traites avec la race humaine. Au Nom de Jésus. Amen.
E-290 Maintenant, au Nom de Jésus-Christ, je prends chaque esprit sous ici... ici, sous mon contrôle. Voyez? Maintenant, soyez respectueux. Je ne vous connais pas, je ne sais rien à votre sujet. C’est un don. C’est juste un moyen pour vous mettre à l’écart, devant Dieu, vous vider, Le laisser oeuvrer. Je ne sais pas, mais je sais qu’Il est ici. Je sais qu’Il se tient ici. Oui, madame, voici votre problème. Vous voulez la prière à cause d’un cancer. Ce cancer est sur votre visage; ça ne se fait pas voir, comme cela, mais c’est autour de l’oeil. C’est vrai. Levez la main.
E-291 J’ai perçu cela venir directement de là, dans l’assistance, vous avez dit: «Il a deviné cela ou il a vu cela sur le visage.» Ce n’est pas ce que j’ai fait. Tenez-vous tranquille. Permettez-moi... Satan, tu es en erreur. Tenez-vous tranquille, soeur. Voyez-vous? Faites-le partir; s’il part, alors il va se déchaîner. Nous réprimandons ce démon-là, au Nom de Jésus-Christ, nous lui faisons honte.
E-292 Vous n’avez plus que ça qui cloche chez vous. Vous souffrez aussi du coeur, des complications, toute une maladie des nerfs, ça a été ainsi depuis des années. C’est tout à fait vrai, épuisée, des sentiments de tristesse, et tout. C’est... Si c’est vrai, levez la main. Maintenant, vous êtes guérie. Votre foi vous a sauvée. Vous pouvez rentrer chez vous maintenant bien portante. C’est en ordre. Allez simplement en croyant...?... c’est tout ce qu’il vous faut faire. Remerciez Dieu.
E-293 Croyez-vous? Tenez-vous debout là même, madame; regardez dans cette direction-ci. Croyez-vous que je suis Son serviteur? Dieu peut-Il guérir la maladie du coeur? [La soeur dit: «Oui. Il le peut.»–N.D.E.] D’accord, Il a alors guéri la vôtre, si vous croyez. Allez en croyant.
E-294 Croyez-vous qu’Il a guéri le cancer? Regagnez donc votre siège, dites: «Merci, Seigneur.»
E-295 Et si je ne vous disais rien, mais juste... Croirez-vous si je vous disais que vous avez été guéri alors que vous avanciez là dans la ligne? Me croiriez-vous sur parole là-dessus? Vous êtes, et ça ne sert à rien de vous le dire, vous êtes déjà guéri. Allez...?... Je n’ai pas touché cette personne.
E-296 Vous ne–vous n’aurez pas à subir une intervention chirurgicale si vous croyez en Dieu. Croyez-vous cela de tout votre coeur? La tumeur a disparu. Rentrez chez vous, guérie.
E-297 Regardez dans cette direction, soeur. Croyez-vous que je suis Son serviteur? Juste un instant. Eh bien, il y a un homme qui apparaît sans cesse devant moi ici, il souffre de la même chose que cette femme, quelque part dans l’assistance. Et vous voyez cette Lumière sur la photo, Elle se tient ici même. N’arrivez-vous pas à voir cela. Regardez ça. Il s’agit de cet homme assis ici même. Avez-vous une carte de prière, monsieur? Jeune homme, je pense que vous êtes frère Hupp, n’est-ce pas? Je viens de vous reconnaître. Je ne–je ne sais pas ce qui cloche chez vous, Frère Hupp. Vous savez que je ne sais pas. Croyez-vous que Dieu peut me dire votre problème? Vous avez un problème. Vous étiez assis là, croyant. Vous avez dû croire pour votre fille ici récemment. Vous croyez, n’est-ce pas? Cette femme souffre de l’arthrite; vous aussi. Si c’est vrai, levez la main. Croyez de tout votre coeur, et vous pouvez tous les deux être guéris...?... Que Dieu vous bénisse. Satan pensait pouvoir s’en tirer avec cet homme là, il a raté cela. Ayez foi maintenant. Ne doutez pas.
Maintenant, cet homme ici donc... Frère Hupp, vous n’avez pas de carte de prière, n’est-ce pas, Frère Hupp? Oui, vous êtes juste assis là, croyant. Voyez ce qui vous arrive. Croyez simplement de tout votre coeur.
E-298 Tout le monde, en prière. Croyez-vous maintenant? Maintenant, vous savez que ces choses me fatiguent beaucoup, donc, je...
E-299 Croyez-vous de tout votre coeur? Si je vous disais que vous allez vous rétablir, allez-vous–allez-vous me croire sur parole pour cela et croire cela? Allez donc et Jésus-Christ vous guérit. Croyez cela de tout votre coeur.
E-300 Pensez-vous que Dieu peut guérir la nervosité et vous rétablir? Allez, croyez cela. Je crois que je... Je ne suis pas sûr; je pensais connaître cette femme-là. Je n’en suis pas sûr. Une vision est apparue au dessus d’elle, mais je–j’ai arrêté cela, j’ai regardé en arrière dans l’autre direction; en effet, je pensais connaître cette femme, mais je–je n’en suis plus sûr.
E-301 Maintenant, soyez respectueux, tout le monde. Croyez-vous? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Voyez, j’ai une très longue ligne de prière ici; je ne voudrais pas... Levez-vous donc. Et, maintenant même, je vous ai prêché environ deux ou trois heures, mais maintenant même, je suis deux fois aussi faible que je l’étais avec toute la prédication. Voyez, Cela use simplement ma vie. Mais, ces... Nous pouvons continuer à parler aux gens, ça serait en ordre; cela ne change rien du tout. Vous pouvez vous lever, parler longtemps aux gens comme vous le voulez, et tout cela continuera à arriver davantage, mais j’ai arrêté afin de pouvoir m’épargner un peu la force pour les autres qui viennent dans la ligne. Voyez-vous ce que je veux dire? Combien ont déjà vu cela, quand, souvent, je m’arrête et que je parle aux gens, Cela leur dit tout à leur sujet, qui ils sont et d’où ils viennent? Oh! la la! Vous avez été dans des réunions et vous avez vu cela; vous le savez.
E-302 Ce–ce prochain... Est-ce vous le prochain? D’accord, monsieur. Croyez-vous de tout votre coeur? D’accord, c’est bien. Nous sommes croyants, croyons de tout notre coeur. Et comme je ne vous connais pas, si le Seigneur Jésus me dit quelque chose qui cloche chez vous, vous saurez si c’est vrai ou pas, n’est-ce pas, monsieur? Oui, oui. Comme c’est notre...
Je pense que nous sommes inconnus l’un à l’autre. Je ne me souviens pas de votre visage. Nous sommes ensemble des prédicateurs, et nous sommes... mais nous ne nous connaissons pas personnellement comme des amis. D’accord, monsieur. Alors, regardez dans cette direction, monsieur, et croyez de tout votre coeur que je suis le serviteur de Christ. D’accord, monsieur.
Cet homme souffre d’une affection de côlon. C’est dans son côlon. Vous souffrez aussi du coeur. Vous êtes prédicateur, c’est vrai. Vous êtes membre de l’église United Brethren [Union des frères]. Vous venez de Ramsey, dans l’Indiana. Votre nom est monsieur Beanblossom, révérend Beanblossom, c’est vrai. Est-ce vrai? Levez la main. Rentrez donc chez vous, guéri. Jésus-Christ vous guérit. Croyez de tout votre coeur.
E-303 L’arthrite, ce n’est pas du travail pour Dieu. Croyez-vous qu’Il peut vous guérir? Croyez-vous qu’Il vous guérira? Allez, croyez de tout votre coeur et vous pouvez avoir cela avec tout... Croyez simplement de tout...
E-304 Frère, je vous connais, je connais votre maladie. Croyez-vous maintenant même, pendant que je suis sous l’onction du Saint-Esprit, que Dieu vous guérira et vous rétablira? Allez et croyez cela, Frère Collins, et soyez rétabli. D’accord.
E-305 Je–je... On dirait que je vous ai vu, mais je n’en suis pas sûr. Mais si Dieu me révèle votre maladie, croirez-vous que je suis Son prophète, ou Son–Son serviteur? Croirez-vous cela? D’accord. Vous souffrez des nerfs. C’est pour cela que vous sollicitez la prière. Est-ce vrai? Levez la main si c’est vrai. Rentrez chez vous, bien portant. Croyez cela. Passez par-dessus cela maintenant. Ayez cette petite foi qui fait en fait que ça aille–aille bien.
E-306 Croyez-vous que Christ vous rétablira maintenant même pendant que vous êtes là debout? Croyez cela, rentrez chez vous et dites: «Jésus-Christ me rétablit maintenant même.» Croyez de tout votre coeur. Vous devez croire pour vivre. Vous le savez, n’est-ce pas, soeur? Si vous ne croyez pas, vous devez mourir. Vous le savez. Mais Il guérit toutes sortes de maladies, le cancer et tout le reste, et vous rétablit. Croyez-vous cela de tout votre coeur? Allez donc et croyez de tout votre coeur, et soyez rétabli, au Nom du Seigneur Jésus-Christ.
E-307 D’accord, frère, vous savez que je vous connais, ainsi donc, j’essaie juste de prendre ceux-ci. Mais croyez-vous que Jésus-Christ vous rétablira maintenant même pendant que vous êtes sous l’onction divine du Saint-Esprit? Allez et croyez cela de tout votre coeur.
E-308 Eh bien, eh bien, quoi? D’accord. Juste un instant maintenant. Où me suis-je arrêté il y a quelques instants? 25, 26, 27, 28, 29, 30, montez directement et mettez-vous en ligne. 30, 31, 32, 33, 34, et 35, 36, 37, jusqu’à 50, alignez-vous là même maintenant, ceux qui ont leurs cartes de prière, vous les présentez au huissier ou aux frères à leur passage.
E-309 Maintenant, prenons juste un instant de répit, juste une minute. Croyez-vous? Tout est possible, crois seulement.
E-310 Frère et soeur Spencer, je vous connais depuis ma tendre enfance. Je connais votre maladie, et je sais pourquoi vous vous tenez ici. Croyez-vous que Jésus-Christ vous rétablira pendant que vous vous tenez ici? Ô Dieu du Ciel, accorde Tes bénédictions sur ce couple avancé en âge, envoie-les-leur pour qu’ils soient bien portants, Seigneur. Là, depuis des années, ils Te servent toujours malgré tout. Je les bénis au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Amen. Regagnez votre... Que Dieu vous bénisse, soeur. Il aura quatre-vingt-trois ans, vous avez plus d’années à venir, croyez cela de tout votre coeur et Dieu sera avec vous. Et vous aussi, frère Jess. Que Dieu vous bénisse aussi.
E-311 Croyez-vous maintenant de tout votre coeur? Attendez, je crois avoir raté cette petite soeur ici en bas. D’accord. Nous avons deux brancards, nous devons les prendre juste dans une minute. Ça ne vous dérange pas d’attendre juste une minute, soeurs, ou qui que ce soit?
E-312 Maintenant, soyez vraiment respectueux, tenez-vous tranquilles, tout le monde, soyez respectueux. Voyez, vous devez être très, très respectueux. Maintenant, reposons-nous juste un instant (Voyez) de ces visions, juste une seconde. Et soyez vraiment respectueux. Maintenant, que tout le monde regarde dans cette direction et chantons calmement Crois seulement, maintenant. Nous tous ensemble, maintenant, frères.
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement;
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement.
E-313 Maintenant, on m’a demandé d’aller prier pour eux maintenant, mais je me suis un peu détendu, juste un tout petit peu maintenant. Permettez-moi de reprendre avec la ligne, juste dans une minute, je vais arrêter. Maintenant, où sont les gens pour qui on va prier, cette dame, là, dans le fauteuil? D’accord, juste un instant, je vais–je vais prendre... Je vais aller auprès d’elle (Voyez?) juste une minute. D’accord, juste un instant. Maintenant, tout le monde, très respectueux.
Je suis bien sûr que vous êtes... vous savez dans quelle situation je suis ici. Voyez? Non seulement ici, mais dans les pays étrangers, parfois avec des milliers et des milliers.
E-314 J’ai entendu un petit... j’ai éprouvé un petit ressentiment il y a un instant au sujet du nom de quelqu’un qui a été mentionné. Ne savez-vous pas que Jésus connaît votre nom? N’avez-vous pas vu cela? Ça doit être des étrangers par ici, ils n’avaient pas vu cela. Eh bien, oh! la! la! parfois à l’estrade Il révèle aux gens tous leurs péchés et dévoile cela clairement. Vous savez cela. Chaque...?... Jésus n’a-t-Il pas dit à Pierre: «Ton nom est Simon. Ton père s’appelait Jonas. Le fils de Jonas»? Voyez? Cela montre donc qu’Il est ici. Eh bien, tout le monde sait, tout le monde ici est tenu de dire qu’il y a un Esprit d’un genre quelconque qui fait cela. Eh bien, vous pouvez dire que c’est Béelzébul, ou vous pouvez dire que c’est Christ. Dieu jugera en conséquence. Voyez? Je vous dis que c’est la promesse de la Bible; la Sainte Bible de Dieu ici donne cette promesse.
E-315 Maintenant, eh bien, soyez très respectueux. Eh bien, juste un instant. Est-ce le prochain? D’accord, avancez dans cette direction, monsieur. Je ne connais pas cet homme. Dieu le connaît. Mais, monsieur, si Dieu me dit ce pour quoi vous êtes ici, eh bien, cela vous fera croire en Lui, n’est-ce pas? Ça le fera assurément. Combien là dans l’assistance croiront à partir de cela? Voici deux personnes qui se rencontrent; cet homme est moins âgé que moi. Dieu l’a nourri toute sa vie. Il se tient là, les yeux fermés. Mais si Dieu me révèle ce pour quoi cet homme est ici, ou quelque chose à ce sujet, cela devrait amener chacun de vous à croire de tout son coeur. Ne le pensez-vous pas?
E-316 Tenez. Juste un instant, juste ici derrière, là dans cette rangée juste ici derrière, il y a un homme assis en train de prier. Il a quelque chose de très drôle. Je vois un flash. Oui, il a été frappé par une lumière. Oui. Ayez foi, mon frère. Je vous suis inconnu, monsieur. Si c’est vrai, levez la main; nous ne nous connaissons pas. Dieu vous connaît. Ayez foi maintenant.
E-317 Eh bien, vous direz: «Que faites-vous, Frère Branham?» J’observe cette Lumière, Elle est en train de se déplacer.
E-318 L’affection de vésicule biliaire, vous assis là en train de prier pour... à cause de l’affection de la vésicule biliaire, l’homme qui me regarde. Nous sommes inconnus l’un à l’autre, n’est-ce pas? Dites-moi ce que cet homme a touché? Votre affection de vésicule biliaire est terminée, monsieur. Qu’a-t-il touché? Il est à trente pieds [9 m] de moi. Il a touché le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment.
E-319 Cet homme assis à côté de vous est aussi en train de prier. Voici ce qu’il dit dans la prière: «Seigneur, que je sois le suivant.» Il venait de dire cela. C’est vrai. Comment ai-je su ce que vous dites dans la prière? Celui qui exauce la prière... Cette hernie pour laquelle vous priez, c’est ce dont vous souffrez, une hernie. Si c’est vrai, levez la main. D’accord. Si vous croyez de tout votre coeur, cette maladie sera guérie.
E-320 Je défie votre foi. Au Nom de Jésus-Christ, croyez. Oh! la la! Quelle sensation! Il est ici. Oui. Maintenant, que cela se produise. Maintenant, vous verrez qui est le Chef. C’est Lui le Chef. Que l’infidèle dise quelque chose maintenant, l’incroyant. Que le Seigneur Jésus-Christ vous prouve que le temps de la fin est là, c’est Son Esprit qui est sur moi. C’est Lui. Ce n’est pas moi; je ne vous connais pas. C’est Lui. Croyez simplement de tout votre coeur.
E-321 Cet homme, je crois que c’était lui le suivant, cet homme ici. Monsieur, je suis... je dois bien surveiller la direction où Cela va. Je ne vous connais pas. Si Dieu me révèle ce pour quoi vous êtes ici, croirez-vous que je suis Son prophète, Son serviteur? Vous êtes un brave homme. Vous représentez quelqu’un d’autre ici (C’est vrai), qui fréquente l’église avec vous. Des ulcères. C’est vrai. Vous n’êtes pas d’ici. Ici, ce n’est pas chez vous. Vous venez de bien loin. Croyez-vous qu’Il peut me dire d’où vous venez? Missouri. C’est tout à fait vrai. Monsieur Friels, maintenant, si vous croyez de tout votre coeur, vous pouvez rentrez chez vous, guéri, avec toutes les autres choses que vous avez demandées. Allez et croyez le Seigneur Jésus-Christ.
E-322 Croyez-vous? On dirait que je devrais vous connaître. Je vous ai vue quelque part. Oh! Je vois; je sais où vous aviez été. Vous êtes... Eh bien, attendez une minute. Je ne suis pas hors de moi, mais c’est l’onction. Vous êtes... Eh bien, attendez une minute. Vous avez été guérie à Louisville, dans le Kentucky, ou bien votre soeur a été guérie. Vous êtes ce qu’est... Hupp, la fille de la soeur Hupp. C’est vrai. Croyez-vous de tout votre coeur que vous serez guérie comme votre soeur l’a été autrefois? Rentrez chez vous, recevez cela, Jésus-Christ...?...
E-323 Frère, croyez que cette nervosité est partie pour toujours, rentrez simplement chez vous, en disant: «Merci, Seigneur Jésus, je rentre chez moi, rétabli», et Il le fera.
E-324 Croyez-vous de tout votre coeur, monsieur? Et si je descendais vous imposer les mains, avec cette onction-ci? Croirez-vous que cela vous arrivera? Je vais descendre faire cela. Au Nom de Jésus-Christ...?... mourrez, si vous restez couché là, vous êtes très, très malade; rien ne peut être fait. Absolument, ce sont les poumons. C’est vrai. Vous mourrez couché là même aussi sûrement que deux fois deux font quatre. Maintenant, pourquoi ne pas juste croire en Lui pour guérir...?... [Frère Branham prie.–N.D.E.] Levez-vous, au Nom...?... Croyez-vous? Eh bien...?... Au Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, qu’il soit fait...?... Au Nom de Jésus-Christ, accorde cela. Amen. Seigneur, accorde-le...?... Il a exaucé ma prière au Nom de Jésus. Ô Dieu, accorde-le.
E-325 Ne m’oublie pas, o Doux Sauveur.
Levez votre...?... maintenant même...?... ensemble. Je vais imposer les mains, avec l’onction du Saint-Esprit, je vais imposer les mains à ces gens. La Bible déclare: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Très bien. [L’assemblée chante Ne m’oublie pas pendant que frère Branham continue à prier pour les gens.–N.D.E]
E-326 Prions maintenant pour ces tissus ici. Notre Père céleste, on retirait des mouchoirs et des linges qui avaient touché le corps de saint Paul et il est dit que les esprits impurs quittaient les gens. Nous savons que nous ne sommes pas saint Paul, mais nous savons que Tu es toujours le même Jésus, car Tu es autant vivant aujourd’hui que Tu l’étais du temps de saint Paul. Je prie pour ces requêtes, Seigneur, que ces mouchoirs représentent, ces petits tissus et des mouchoirs, et des chaussons des enfants. Ô Dieu, je Te prie de l’accorder.
E-327 Il nous est rapporté qu’Israël était en marche vers la Terre promise, une grande Colonne de Feu les précédait, un prophète les représentait... représentait Dieu auprès d’eux sur terre. Et ils... ce prophète les a conduits vers la mer Morte, et cela leur barrait la route. Il y eut quelque chose sur la route pendant qu’ils avançaient dans l’exercice de leur devoir. Dieu, du haut des cieux, baissa le regard au travers de cette Colonne de Feu, et la mer eut peur et recula; Il ouvrit et fraya une voie pour qu’Israël poursuive le chemin de son devoir, et ils allèrent à la Terre promise.
E-328 Ô Dieu, quand ces mouchoirs seront posés sur les malades et les affligés... Satan a croisé leur chemin; il les bloque dans l’exercice de leur devoir. Que la puissance qui a ressuscité notre Seigneur, qui est présent maintenant, vienne sur ces mouchoirs. Et n’importe quand qu’ils toucheront les malades, que les démons aient peur, pendant que Lui regarde au travers du Sang de Jésus-Christ, et que chacun d’eux soit guéri et qu’il poursuive l’exécution de son devoir. Accorde-le, Seigneur. Nous Te remercions. Ta Présence est ici. Oh! cette glorieuse onction de Ton Esprit qui secoue nos êtres mortels, Seigneur. Combien nous Te sommes reconnaissants pour Ta bonté. Bénis ces gens maintenant, au Nom de Jésus.
E-329 Avec vos têtes inclinées, tout le monde ici présent. Non seulement vos têtes inclinées, maintenant, je vais vous demander d’incliner vos coeurs avec elles. Quoi de plus Dieu peut faire pour vous montrer qu’Il est ici? Maintenant, croyez-moi sur parole. Cette onction est si forte maintenant même que j’ai pratiquement des vertiges ici. Je ne suis pas un fanatique. Vous savez que je ne le suis pas. Je ne suis pas sujet aux illusions. Je vous dis uniquement ce qu’est la vérité. C’est scripturaire. Cette Lumière s’est effectivement répandue partout; on dirait que c’est pratiquement partout ici. Il y a vraiment un grand besoin. Croyez-moi.
E-330 La Bible dit dans Marc 16: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Combien de croyants y a-t-il ici? Qu’ils disent amen. [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Eh bien, la Bible dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Afin que vous sachiez que ce n’est pas moi, vous êtes exactement comme moi. Ceci est juste un don de la part de Dieu pour Le manifester; il annonce des choses. Et je prends n’importe qui à témoin: Pendant des années, Cela a-t-il déjà dit quelque chose qui ne se soit pas accompli exactement? C’est parfaitement vrai, à chaque coup. Ça–ça doit l’être, car c’est Dieu. Eh bien, ne faites pas un examen, on dirait, à moitié, cherchez quelque chose là. Regardez, Il est ici maintenant, maintenant même.
E-331 Maintenant, si vous êtes un croyant, imposez la main à quelqu’un à côté de vous, on va vous imposer la main. Ne priez pas pour vous-même; priez pour lui, car il va prier pour vous. Maintenant, afin que vous sachiez, et si vous faites cela, je vous assure... Eh bien, il n’y a pas de brancards ni de civières qui restent; ils sont tous partis. Mais vous étiez ici quand les brancards et les civières étaient déposés ici, des estropiés, des boiteux, des infirmes, des aveugles, pas une seule fois cela n’a jamais manqué... Eh bien, tel que vous priez dans l’église, si vous êtes méthodiste, priez comme prient les méthodistes. Si vous êtes baptiste, priez comme prient les baptistes. Si vous êtes pentecôtiste, priez comme ils prient. Quoi que vous soyez, priez. Mais priez pour la personne à qui vous avez imposé les mains. Croyez donc.
E-332 Maintenant, rappelez-vous, la Bible dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. Ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.» Maintenant, priez pour chacun, en tant qu’individu. Je vais prier pour vous collectivement depuis l’estrade. Maintenant, chacun à sa manière...
E-333 Notre Père céleste, nous nous approchons de Tes miséricordes. Nous n’oserions pas venir en notre propre nom, il ne nous a pas été donné une promesse en cela. Mais il nous a été donné une promesse par Ton propre Fils bien-aimé: «Tout ce que vous demanderez au Père en Mon Nom, Je le ferai.» C’était là Ta promesse. Maintenant, Père, je Te prie de Te manifester parmi ces croyants. Ils imposent les mains aux malades, l’un à l’autre, et nous venons maintenant au Trône de Dieu, les amenant. Dans la Bible, dans Marc, chapitre 11, verset 23, il est dit: «Si vous dites à cette montagne: ‘Ôte-toi de là’, et que vous ne doutez pas dans votre coeur, mais croyez que ce que vous avez dit arrive, vous le verrez s’accomplir.» «Si vous demeurez en Moi et que Mes Paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.»
E-334 Maintenant, Père, sur base de chaque précepte de Ta Parole, j’ai accepté Cela sans tenir compte de ce que les autres disent. J’ai cru Cela tel que C’est écrit. Car Cela ne fait l’objet d’aucune interprétation particulière, nous est-il rapporté, mais juste tel que C’est écrit. Si Tu vas nous juger par ce Livre, Tu as certainement veillé à ce qu’Il nous parvienne sous une bonne forme, car nous serons jugés par le Livre. Et maintenant, Père, je crois cela de tout mon coeur, au-delà même du don de l’Esprit, de prophétie, que Tu as fait connaître. Et c’est pourquoi je sais que c’est Toi, car c’est toujours exactement conforme aux Ecritures. Maintenant, nous venons, Seigneur, nous Te remercions pour cela. Et oins-nous maintenant. Nous nous approchons des terrains de l’ennemi.
E-335 Ô Satan, tu es un être vaincu. Tu n’as pas de puissance. Le Fils de Dieu t’a dépouillé de ta puissance, t’a dépouillé au Calvaire de tout ce que tu avais. Il a prouvé qu’Il est avec nous par la résurrection. Et comme ceux qui revenaient d’Emmaüs, Il nous est apparu ce matin et Il a fait ce qu’Il avait fait avant Sa crucifixion; par conséquent, nous savons qu’Il est ressuscité d’entre les morts.
Et, Satan, nous venons en Son Nom, le Nom de Jésus, avec la puissance de Christ. Et tu es vaincu, tu n’es qu’un bluffeur. Et si nous acceptons ton bluff, tu nous tueras prématurément. Mais tu ne peux pas le faire. Nous venons, défiant cela par la Parole de Dieu, par des souffrances de Jésus à notre place. Nous triomphons de ton bluff. Nous repoussons ta main, Satan. Et nous allons à la recherche de cette brebis, comme dans le cas du lion du temps de David. Nous venons pour ramener cette brebis à la bonne santé et à la force. Lâche-la, au Nom de Jésus-Christ. Quitte ce lieu. Quitte ces gens, Satan. Nous te réprimandons, au Nom de Jésus-Christ. Laisse-les aller, car par le Nom de Christ, nous les ramenons au Trône du Père ce matin avec santé et force, au Nom de Jésus-Christ.
E-336 Vous tous maintenant qui croyez que la prière de la foi a été offerte, que vous avez imposé les mains sur quelqu’un, que vous avez cru, vous croyez que Christ l’a guéri, vous croyez que vous êtes guéri parce que quelqu’un a prié pour vous, vous acceptez cela maintenant même que vous êtes guéri, peu m’importe à quel point vous êtes estropié, aveugle, sourd, quoi que vous êtes, à quel point vous êtes faible, malade, levez-vous, au Nom de Jésus-Christ, et acceptez cela. Amen. Levez-vous, partout, peu importe ce qui cloche. Tenez-vous debout, levez la main et louez Dieu pour Sa bonté envers vous. Amen.

En haut