ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L'EVANGELISATION AU TEMPS DE LA FIN / 62-0603 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 hours and 29 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

L'EVANGELISATION AU TEMPS DE LA FIN

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Merci, fr√®re Orman. Inclinons la t√™te juste un moment maintenant pour un mot de pri√®re. Et pendant que nous avons nos t√™tes courb√©es, je me demande s'il y a quelqu'un ici qui aurait une requ√™te sp√©ciale qu'il aimerait faire conna√ģtre en levant la main? Le Seigneur voit ces choses, j'en suis s√Ľr. J'ai confiance qu'il les accordera.
E-2 Notre P√®re c√©leste, nous nous sommes assembl√©s ce matin dans aucun autre but que celui de glorifier le Nom de notre Seigneur J√©sus. Et nous Te remercions de ce que nous avons d√©j√† senti Sa Pr√©sence. Et nous sommes certains qu'il vient √† notre rencontre parce que c'est Sa promesse que : "L√† o√Ļ deux ou plus sont assembl√©s en Mon Nom, Je serai au milieu d'eux." Maintenant, nous voudrions Te demander Tes b√©n√©dictions, Seigneur, sur toutes ces requ√™tes, aujourd'hui, qui se sont fait conna√ģtre maintenant par les mains lev√©es. Tu sais ce qu'il y avait sous cette main, dans le cŇďur, et je prie que Tu r√©pondes √† chaque requ√™te, sans exception. 3 Nous Te remercions aujourd'hui pour l'occasion de T'adorer. Nous Te remercions pour cette √©glise et ce groupe de gens et les fr√®res de la m√™me pr√©cieuse foi. Et maintenant, nous demandons que Tu r√©pondes aux d√©sirs de notre cŇďur aujourd'hui, c'est-√†-dire de Te servir. Nourris-nous de cette Manne cach√©e dont Tu as dit, dans la Bible, qu'elle √©tait donn√©e, qu'elle √©tait mise √† part juste pour les sacrificateurs seuls. Et on nous a enseign√©s que nous sommes des sacrificateurs de Dieu, offrant un sacrifice spirituel, c'est-√†-dire les fruits de nos l√®vres, donnant gloire √† Son Nom. Maintenant, nous prions que Tu nous b√©nisses dans la partie qui reste de ce service, rompant le Pain de Vie pour nous. Au Nom de J√©sus. Amen.
E-4 Je suis heureux de revoir notre grande famille √† nouveau ce matin, et je suis heureux d'√™tre ici avec vous. Egalement pour les personnes √©trang√®res qui s√©journent dans diff√©rentes parties de notre pays, qui se sont jointes √† nous le dimanche matin et qui sont ici. Nous n'avons pas de d√©nomination. Et nous nous r√©unissons simplement; les personnes qui croient en Dieu se r√©unissent pour adorer le Seigneur ensemble, et nous offrons nos pri√®res √† Dieu, nous nous confessons √† Lui. Et chaque dimanche et chaque jour, nous passons par le purgatoire, c'est-√†-dire nous d√©barrassons nos √Ęmes de nos p√©ch√©s par Son Saint-Esprit, essayant de vivre aussi saintement que nous savons le faire dans cet √Ęge-ci, attendant Son av√®nement √† tout moment. Et nous nous attendons √† cela √† tout moment.
E-5 Maintenant, nous avons un - un grand programme aujourd'hui. Nous avons nos réunions de l'école du dimanche ici ce matin, et ensuite, ce soir, nous aurons un - un programme très spécial, ce soir. Mon cher ami, le frère Joseph Boze, qui n'est pas un étranger parmi nous ici, mais je crois que c'est pratiquement la première fois qu'il nous ait jamais rendu visite dans l'église. C'est... J'ai toujours eu deux églises à travers le monde entier que je parcours, que j'appelle toujours des "églises modèles", et l'une d'elles était celle du frère Joseph Boze, l'Eglise de Philadelphie à Chicago, dans l'Illinois, et l'autre était celle du frère Jack Moore, à Shreveport, en Louisiane. Je suis allé si souvent dans ces églises que lorsque je revenais des voyages missionnaires, quelqu'un a dit : "Ne téléphonez pas à Jeffersonville pour avoir frère Branham, téléphonez simplement à Chicago. S'il n'est pas là, eh bien, téléphonez alors à Shreveport." J'étais si souvent là-bas.
E-6 Joseph a quitt√© Chicago. Cela a d'abord bris√© nos cŇďurs, quand nous pensions qu'il devait quitter Chicago, mais, apr√®s avoir pri√©, nous avons trouv√© que c'√©tait Dieu qui l'appelait. Et ce petit ami s'est enflamm√© pour une grande oeuvre en Tanganyika et au Kenya et en Ouganda, et il fait un grand travail. Et nous d√©sirons faire notre part pour l'aider de toutes les mani√®res que nous pouvons durant ces r√©unions. Et j'ai l'intention, si c'est la volont√© de Dieu, dans le courant de ce prochain mois de janvier, d'√™tre avec lui dans ses √©coles √† travers le - l'Afrique l√†-bas, en allant en Afrique du Sud √† partir de ses √©coles. Et je... Il vous en dira davantage ce soir dans ce qu'il adressera √† l'√©glise. Il parlera cet - cet apr√®s-midi vers huit heures, je pense, d√®s que les pr√©liminaires seront finis. Et ensuite il a un film que vous serez contents de suivre, j'en suis s√Ľr. Et ce film montre ses √©coles en Afrique, et ce que le Seigneur a fait pour lui en quelques courtes ann√©es. C'est tr√®s encourageant pour moi de montrer ce que... de suivre le film, parce que cela montre ce que Dieu peut faire avec une seule personne qui trouve Sa volont√© et sa place. Apr√®s des ann√©es d'attente pour trouver cela, il marche ensuite dans la voie que Dieu lui a indiqu√©e. Amenez les enfants, la premi√®re partie en est une tr√®s courte.
E-7 Et comme vous le savez, Joseph, beaucoup d'entre vous le savent, a un fameux sens de l'humour. Et je suppose qu'il a pens√© que je regarderais son film, donc il est sorti un soir, voulant filmer un lion. En Afrique l√†-bas, c'est plein de lions. Donc Joseph est sorti et a pris un lion. Et je trouvai que c'√©tait la chose la plus mignonne. Apr√®s que la m√®re avait tu√©, qu'ils avaient mang√© le - l'animal, elle en arrachait la peau. Et son petit b√©b√© lionceau la suivait, essayant de faire comme s'il essayait de retuer √† son tour, voyez-vous? Et je suis s√Ľr que les jeunes auront du plaisir pendant les cinq ou dix minutes de cette s√©quence au d√©but du film. Venez donc t√īt.
E-8 Et on ne m'a pas demand√© de dire ceci. Je ne veux pas le dire. Joseph n'est pas au courant de ceci. Mais je pense que ce soir, nous allons montrer notre estime pour notre fr√®re Joseph en lui faisant une offrande pour ses missions d'outre-mer. Nous croyons que le Seigneur J√©sus vient. Et - et si vous avez mis de c√īt√© une petite offrande pour les missions, ou quelque chose pour les missionnaires, ou quelque chose que vous aimeriez mettre de c√īt√©, une contribution √† cela, faites votre ch√®que au nom de Joseph B-o-z-e, pour ce soir. B-o-z-e, c'est cela, n'est-ce pas? Joseph Boze. Et c'est... Je connais le fr√®re Joseph comme un ami intime, personnel, je sais que cela servira pour le Royaume de Dieu, au mieux de sa connaissance.
E-9 Et, donc, avant que nous continuions, je voudrais vous le présenter et le laisser dire juste un petit mot ici. J'ai essayé de lui faire prendre le service du matin, et il n'a pas voulu le faire, donc, il nous parlera ce soir à vingt heures, pendant le temps qu'il voudra. Et la caméra sera mise en place, et l'écran ici, pour le film. Mais maintenant je voudrais juste dire à l'église, et présenter à l'église mon cher ami et frère, Joseph Boze. Frère Boze. [Frère Boze donne un témoignage. - N.D.E.] Merci, Frère Boze, c'est très gentil. Ceci est la Suède et l'Irlande ensemble. Que Dieu vous bénisse, Joseph. Merci pour vos compliments, Frère Joseph. C'est... Je peux dire la même chose de lui. Je suis si reconnaissant au Seigneur pour la grande oeuvre qui se fait en Afrique et il vous en dira davantage ce soir.
E-10 Et maintenant, je crois que Billy est sorti en vitesse pour me dire de faire examiner par le fr√®re Neville ou quelqu'un... L'acoustique n'est pas trop bonne dans le fond. Ou peut-√™tre... Entendez-vous bien au fond? Non, ils n'entendent pas tr√®s bien. Voudriez-vous ajuster l'appareil? 11 Et je crois, pendant que nous attendons qu'il le fasse, je crois que ma ni√®ce, Donna, a un petit... elle et Teddy ont un petit ici qu'ils veulent qu'on consacre au Seigneur. Et ainsi, Donna, si tu veux porter ce petit maintenant, eh bien... Et, voyons, o√Ļ est la sŇďur qui est au piano, la pianiste, est-elle l√†?
E-12 Celui-ci? D'accord, monsieur. Ce sera bien. D'accord. J'avais... J'√©tais au mauvais endroit. Je pense que c'√©tait moi qui √©tais au mauvais endroit. 13 Maintenant, nous avons un petit cantique que nous chantons habituellement en ces occasions pour les petits, c'est "Amenez-les, amenez les enfants √† J√©sus". Maintenant dans le... 14 Beaucoup d'√©glises aspergent ces petits, et c'est en ordre s'ils veulent le faire, c'est strictement en ordre pour autant que cela me regarde. Et d'autres ont des pratiques qu'ils, peut-√™tre, qu'ils appellent un bapt√™me, et s'ils veulent appeler cela un bapt√™me, c'est en ordre pour autant que cela me regarde. 15 Mais ce sont les Ecritures que nous essayons de suivre de la fa√ßon que la Bible le dit, juste se maintenir dans l'Ecriture. Il n'y a pas d'endroit dans la Bible, dans le Nouveau Testament, sauf celui o√Ļ on a amen√© les petits enfants √† J√©sus et o√Ļ Il les a b√©nis et a dit : "Laissez venir les petits enfants √† Moi; car le Royaume des Cieux est pour ceux qui leur ressemblent." Maintenant, c'est de cette fa√ßon que nous le faisons. Le pasteur et moi nous nous tenons l√†, nous prenons le petit et nous offrons une pri√®re de cons√©cration au Seigneur. Et alors quand ils sont...
E-16 Nous estimons qu'un b√©b√© n'a pas de p√©ch√©, pas plus que son p√©ch√© dans lequel il est n√©. Nous sommes tous n√©s dans le p√©ch√©, con√ßus dans l'iniquit√©, venu au monde prof√©rant des mensonges. Et, maintenant, quand J√©sus est mort au Calvaire, Il a √īt√© les p√©ch√©s du monde. Alors le b√©b√© aurait pu √™tre n√©, plut√īt aurait pu mourir avant qu'il soit n√©, ou de na√ģtre, avant qu'il n'arrive √† l'√Ęge de la raison, il n'a pas de p√©ch√©s. J√©sus a √īt√© les p√©ch√©s du monde. Mais apr√®s qu'il est devenu assez √Ęg√© et qu'il a commis des p√©ch√©s, il doit alors confesser ses p√©ch√©s et ensuite √™tre baptis√© pour la r√©mission de ses p√©ch√©s, voyez-vous? Mais maintenant, bien s√Ľr, il est trop jeune.
E-17 Maintenant, chantons tous ce bon vieux cantique maintenant, nous chantons donc. Je ne sais pas si je peux...?... ou pas. Amenez-les, amenez-les, Amenez-les des champs du p√©ch√©; Amenez-les, amenez-les, Amenez les petits √† J√©sus. 18 Comment s'appelle-t-il? Teddy, Junior. D'accord, monsieur. Nous sommes tr√®s heureux de voir ce jeune couple ici ce matin avec ce beau petit Teddy, ici, et nous prions que Dieu le b√©nisse abondamment, et lui donne la Vie √©ternelle dans le monde √† venir, et une longue vie ici. Est-ce que je peux l'avoir juste une minute? Voici le jeune Teddy Arnold. Nous connaissons tous Teddy, ici, il est notre... un fr√®re ici √† l'√©glise, il s'est mari√© avec la fille de mon fr√®re, ici, Donna. Et ils ont ce petit compagnon ici, un nouveau venu. Je pense que c'est votre deuxi√®me. Et l'autre est une petite fille, n'est-ce pas? C'est un petit gars rayonnant. J'ai toujours peur de les briser lorsqu'ils sont si petits. Ils ont l'air si d√©licats; j'ai simplement peur qu'ils se brisent. 19 Maintenant, pourriez-vous vous imaginer une m√®re amenant son petit comme ceci au Seigneur J√©sus? S'Il √©tait ici ce matin, une personne se tenant l√†, comme nous, cette m√®re courrait vite vers Lui et voudrait qu'Il impose les mains √† ce b√©b√© pour le b√©nir. Le cŇďur de papa bondirait de joie. Nous savons que Dieu a donn√© ceci √† leur union et ils veulent le redonner √† Dieu montrant qu'ils appr√©cient qu'il le leur ait donn√©. Inclinons la t√™te.
E-20 Notre Père céleste, nous essayons de suivre Ton exemple. Lorsque les mamans et les papas T'ont amené des petits enfants, Tu leur as posé les mains et les as bénis. Et maintenant, Père céleste, ce jeune couple a été béni dans son foyer, en recevant ce petit garçon, le petit Teddy Arnold, Junior. Aussi nous prions, Père céleste, que Tes bénédictions reposent sur l'enfant. Nous lui imposons les mains en commémoration de Toi et de Ta promesse envers nous, que nous devrions imposer les mains aux gens en commémoration de Ta glorieuse Parole. Bénis le petit Teddy. Dieu, nous prions que Tu lui donnes une longue vie, une bonne santé. Puisse-t-il vivre pour voir la Venue du Seigneur, si cela est possible. Et nous prions pour son père et sa mère, qu'ils soient bénis en élevant cet enfant. Et s'il y a un lendemain, fais de lui un prédicateur, Seigneur, de l'Evangile, et donne-lui les choses que Tu as promises à la race humaine, afin qu'il ait la vie, et la Vie en abondance. Nous Te le donnons maintenant, le petit Teddy Arnold, au Nom de Jésus-Christ. Amen. 21 Que Dieu vous bénisse, Donna et Teddy, qu'Il vous donne une longue vie et beaucoup de bénédictions, et à toi, petit Teddy, car Il t'aime.
E-22 Oh, je les trouve si mignons, je... ces petits b√©b√©s. J'aime tous les gens, mais je pense que les enfants et, aussi, les personnes √Ęg√©es, quand on vieillit... Certains hommes ou femmes √Ęg√©s sont arriv√©s au bout de la route, et sont si faibles, et je pense qu'ils font simplement piti√©, vous savez, et je pense que nous devrions jamais... Si vous les voyez traverser la rue, arr√™tez-vous. Et si c'√©tait votre papa ou votre maman? Voyez-vous? C'est le p√®re ou la m√®re de quelqu'un, donc respectez-les! Et ils parlent peut-√™tre lentement et longtemps et peut-√™tre de choses que vous ne voulez pas entendre, mais rappelez-vous, vous allez peut-√™tre devenir vieux aussi, un jour, donc respectez-le simplement toujours.
E-23 Et ces petits, qui pourrait maltraiter un de ceux-là? D'ailleurs, vous ne devriez jamais faire cela. Vous savez, Jésus a dit : "Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits; car leurs anges voient continuellement la face de Mon Père Qui est dans les cieux." Rappelez-vous, ils ont un ange. Quand vous êtes né, il reste avec vous tout le long de la vie. Et maintenant, alors quand vous êtes sauvé, vous avez le Saint-Esprit alors, et il vous guide et vous dirige.
E-24 Et maintenant, je regarde bien dans l'auditoire pour voir ceux que je connais. Et si je ne me trompe, je vois une sŇďur de Chicago ici, cela fait que l'on se sent chez soi, d'√™tre repr√©sent√© √† Chicago, la sŇďur Peckenpaugh et tous ceux qui se trouvent l√† sur la route du voyage. Nous sommes heureux ce matin de voir le fr√®re et la sŇďur Cox ici; et Charlie, Nellie, comme nous les connaissons. Et Rodney est ici quelque part je pense, SŇďur Cox? Et fr√®re Willard Crase, un de nos fr√®res pr√©dicateurs ici. Et tant d'autres que je pourrais √† peine parvenir √† les appeler tous.
E-25 Heureux de voir fr√®re Evans et sŇďur Evans l√†-bas. C'est l'homme dont je vous racontais, qu'il a √©t√© mordu par un serpent √† sonnettes, et le Seigneur... Voudriez-vous juste lever votre main ou faire signe, Fr√®re Evans, pour que l'on voie ici dans la salle que - que le... Nous √©tions √† la p√™che, et le serpent √† sonnettes qui rampait l'a mordu droit √† la jambe. Et nous lui avons impos√© les mains et nous avons pri√© pour lui, et la jambe ne s'est m√™me pas enflamm√©e et on n'a plus eu √† s'en occuper par la suite. Et la Bible dit, vous savez : "Ils chasseront les d√©mons, ils marcheront sur la t√™te des scorpions et des serpents, et rien ne leur fera du mal; et - et leur... en Mon Nom, ceux qui croient en Moi", ce que sont tous les pouvoirs et ce qu'ils feraient, etc., qui nous ont √©t√© donn√©s. Mais si simplement vous n'avez pas peur!
E-26 Et si quelqu'un vous donnait un ch√®que sign√© d'un nom au bas, et si vous emportiez ce ch√®que dans votre poche pendant votre vie, cela - cela ne vous ferait pas de bien, vous devez l'encaisser. Ainsi, chaque promesse de la Bible est sign√©e au bas, du Nom de J√©sus. La banque du Ciel est responsable, et le d√©p√īt a √©t√© fait au Calvaire quand nos p√©ch√©s ont √©t√© pardonn√©s, et nous devenons des fils et des filles de Dieu. N'ayez donc pas peur d'encaisser n'importe quel don que Dieu a promis, rappelez-vous simplement, Il l'a promis et c'est √† vous. 27 Je L'ai vu arr√™ter des flammes de feu, arr√™ter du sang, √©teindre la violence du - du diable, et chasser des ennemis, et gu√©rir le cancer, ressusciter les morts quand le docteur se tenait l√†; ils √©taient morts depuis des heures et des heures, et furent ramen√©s directement √† la vie. J'ai vu cela dans mon propre faible petit minist√®re, maintes et maintes fois. Ainsi j'ai vu des animaux sauvages √™tre dompt√©s sur place au point de ne plus pouvoir bouger et tout. Ainsi, Il est simplement... Il est toujours Dieu. Il... S'Il a jamais √©t√© Dieu, Il est toujours Dieu. Et s'Il - et s'Il n'a jamais... Et s'Il n'est pas Dieu, Il n'a jamais √©t√© Dieu, parce qu'Il devrait √™tre... Pour √™tre Dieu, Il doit √™tre infini. Il doit savoir toutes choses, Il doit √™tre omnipotent, tout-puissant, omniscient, omnipr√©sent. Et, oh, Il est tout simplement Dieu! La Perfection de la perfection, c'est Dieu.
E-28 Maintenant, je n'ai pas l'intention de... Parfois, lorsque j'enseigne ces le√ßons de l'√©cole de dimanche, √ßa dure √† peu pr√®s quatre heures, ou quelque chose comme cela. Ici, il y a quelques dimanches, je suis rest√© ici pendant six heures! J'esp√®re ne pas vous effrayer, voyez-vous, mais - mais ce n'est pas mon intention, ce matin. Juste cinq heures et demie! Non, juste... 29 Je ne serai peut-√™tre donc pas parmi vous pour un moment, nous irons en Virginie, ou en Caroline, en Caroline du Nord et en Caroline du Sud, et puis sur la C√īte Ouest, pour remonter la C√īte Ouest, et puis au Canada et en Alaska, et puis de retour. Et peut-√™tre, le Seigneur voulant, nous irons en Afrique pour voir Joseph, et nous nous rendrons √† nouveau en Afrique du Sud.
E-30 Et j'ai eu une grande r√©union il n'y a pas longtemps en Afrique du Sud, lorsque cela a chang√© tout le cours des choses en Afrique, juste en quelques heures, quand Dieu l'a fait juste de Sa mani√®re miraculeuse, o√Ļ les articles figuraient en premi√®re page des journaux, toute la premi√®re page, et la deuxi√®me, et la troisi√®me, √©tant uniquement des articles sur les r√©unions! La premi√®re fois que j'y suis all√©, cela ne leur plaisait pas, ils ne voulaient m√™me pas donner de l'essence √† quelqu'un parce qu'il allait √† la r√©union, ils ne voulaient pas la lui vendre, ils disaient : "Un fanatique pareil!" Et le lendemain, on voulait lui donner l'essence gratuitement! Voyez-vous? Il y a donc simplement une diff√©rence, voyez-vous. Je suis... Quelque chose se passe. L'homme √©tait en train de caresser un petit animal, vous savez, et il a dit : "O√Ļ est-ce que vous allez?" Il a dit : "Je vais √† Johannesburg." L'autre a dit : "Oh, vous √™tes un homme d'affaires?" Il a dit : "Non, j'y vais pour voir fr√®re Branham, la r√©union." 32 L'autre a dit : "Quoi?" Il a dit : "Vous avez l'air d'un homme plus brillant que √ßa." 33 Il a dit : "Eh bien, a-t-il dit, je suis chr√©tien, j'y vais pour voir √ßa." L'autre a dit : "Vous n'avez qu'√† aller ailleurs pour avoir votre essence."
E-34 Et ainsi, le lendemain, au retour, c'√©tait le seul arr√™t entre l√† et le Transvaal, ainsi, il fallait qu'il passe par l√†, et il s'est arr√™t√© √† la station suivante √† c√īt√© de celui-l√†. Et le gars est sorti en courant et l'a rattrap√© en disant : "Venez ici. Venez ici." Les journaux avaient toutes les premi√®res pages et les secondes pages, remplies de ce que le Seigneur avait fait. Et ainsi nous sommes reconnaissants pour cela.
E-35 Maintenant, simplement pour une petite r√©union, si quelqu'un de vous est par l√†, si vous avez des amis l√†-bas, nous devrons donc √™tre au Cow Palace. C'est une grande exposition de cheptel vivant, de l'ouest sur la C√īte Ouest, √† Southgate. Ainsi, vous les quelques gars comme moi, qui aimez les fusils, je vais visiter l'usine Weatherby l√†-bas, et venez avec moi si vous le voulez, si vous √™tes par l√†. Et ainsi on se dirige vers beaucoup d'endroits pendant la journ√©e, vous pouvez aller √† l'√ģle de Catalina, vous savez comment c'est. Et vous hommes, femmes avec vos petits enfants, il y a le Disneyland. Et il est aussi des membres du groupe, ainsi venez. Vous, je sais que vous allez y passer un bon moment. Et par dessus tout, priez que Dieu ouvre les yeux des incroyants et fasse des convertis √† Christ.
E-36 Maintenant, nous allons lire juste quelques Paroles de la Bible ici, car j'aime faire ceci. Et puis j'ai quelques Ecritures notées ici, là-dedans, et quelques notes au sujet desquelles j'aimerais enseigner ce matin, pendant quelques instants. Pensant au service de ce soir... Et puis j'aimerais vous dire tout ce qui s'est passé cette semaine dans les entrevues privées, etc., mais je n'ai pas le temps. Et je sais qu'il y en a ici présents ce matin de ceux qui attendent toujours pour ces entrevues, et qui viennent d'ailleurs. Nous essayerons de les avoir cette semaine, aussi vite... nous essayerons d'avoir tous ceux qui attendent ici, de toute façon, avant que nous partions.
E-37 Maintenant nous allons passer dans les Evangiles, √† Marc 16, au 17e chapitre de saint Marc. Et mon titre aujourd'hui, de ce sujet est : "L'Evang√©lisation au Temps de la Fin." Et commen√ßons √† lire dans Marc 16, √† peu pr√®s au 14e verset. Enfin il apparut aux onze pendant qu'ils √©taient √† table; et Il leur reprocha leur incr√©dulit√© et la duret√© de leur cŇďur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui L'avaient vu ressuscit√©. Puis Il leur dit : Allez par tout le monde, et pr√™chez la bonne nouvelle √† toute la cr√©ation. Celui qui croira et qui sera baptis√© sera sauv√©... celui qui ne croira pas sera condamn√©. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les d√©mons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront gu√©ris. Le Seigneur, apr√®s leur avoir parl√©, fut enlev√© au ciel, et Il s'assit √† la droite de Dieu. Et ils s'en all√®rent pr√™cher partout. Le Seigneur travaillait avec eux,... et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient. Amen! 38 Tant de choses pourraient √™tre dites √† ce sujet. Ceci est la derni√®re commission que le Seigneur a donn√©e √† l'Eglise.
E-39 Je suis... Il se trouve que je regarde en bas par ici, j'essaie de me rappeler... Frère West assis là, de Géorgie, j'essayais de me rappeler votre nom il y a quelques instants. Et je ne pouvais simplement pas me rappeler votre nom, il y a juste quelques instants. L'autre frère assis là, je ne peux pas me rappeler son nom. Et autant que vous êtes, vous comprendrez que je n'essaie pas d'ignorer quelqu'un, mais simplement ils... Je n'arrive pas à fixer leurs noms dans ma mémoire.
E-40 Maintenant, nous pensons √† l'√©vang√©lisation au temps de la fin. Et n'importe qui, qui lirait, pourrait lire un journal, et pourrait lire... Le ciel est noir et s'assombrit et les nuages apparaissent, et - et nous savons que nous sommes sur le point d'avoir de la pluie, et nous le sentons dans l'air, et nous voyons les grandes raies des √©clairs au loin et les √©clairs et les bourrasques, nous savons que nous allons avoir un orage, qu'il va pleuvoir tr√®s bient√īt. N'importe qui peut lire un journal et voir la condition de la nation, des nations, et se rendre compte que quelque chose est sur le point d'arriver. Lorsque vous voyez quelqu'un qui cherche noise √† tout le monde, avec un autre et qui se disputent, avec toutes sortes d'armes, etc, pour combattre, et pas d'accord, enlevant leurs chaussures et tapant sur le pupitre et tout √† leurs conf√©rences, vous savez que quelque chose est sur le point d'arriver. Et cela met sur les gens comme le sentiment que quelque chose est sur le point d'arriver. Le monde, comme nous l'appellerions, le cosmos, le monde ext√©rieur, pressent qu'il y a une destruction √† venir, disons qu'un √Ęge atomique est sur le point d'√©clater. 41 Le chr√©tien sait que c'est la Venue du Seigneur. Voyez-vous? Il y a une atmosph√®re. Cela d√©pend de sur quoi vous jetez les regards, car notre Seigneur a dit exactement ce qui allait arriver √† ce moment-l√†, et nous ne connaissons ni la minute ni l'heure, mais nous savons que nous approchons de quelque chose maintenant.
E-42 Comme ce dont je parlais, ici, il y a quelque temps; j'ai observ√© un agneau, un jour, en Afrique, sorti d'un enclos; et il √©tait - il √©tait en train de pa√ģtre tr√®s paisiblement, et tout d'un coup, il est devenu nerveux. Et je me demandais ce qui arrivait √† ce petit compagnon. Et vous savez qu'une brebis ne peut pas retrouver son chemin, d'o√Ļ qu'elle vienne, elle est compl√®tement perdue. C'est la raison pour laquelle le Seigneur nous compare √† des brebis, vous voyez. Lorsque nous sommes perdus, il n'y a qu'une seule chose qui puisse nous ramener, c'est le Berger! Et ce petit compagnon b√™lait, et il s'√©tait √©gar√© de l'enclos. Et je remarquai, dans l'herbe, un peu plus loin, le petit compagnon ne pouvait pas le voir - un agneau ou une brebis ne sent pas son ennemi comme les autres, comme un cerf ou quelque chose comme cela - mais il - il pouvait ressentir que la mort √©tait proche. Et voil√† qu'un lion arrivait en se glissant, doucement. Il pouvait sentir la brebis, donc il s'approchait, voyez-vous, pour attraper l'agneau. Et le petit compagnon devenait nerveux, et on ne pouvait voir pourquoi, mais c'√©tait la mort qui mena√ßait de si pr√®s qu'il √©tait nerveux.
E-43 Et le - le monde est dans un tel √©tat de n√©vrose, en ce moment m√™me, que l'on circule dans la rue √† 145 km/h pour aller s'asseoir dans un bistrot et boire pendant deux heures avant de rentrer √† la maison. Et c'est un assaut de... 44 Parlez √† quelqu'un, oh, la la! Ils explosent! Comme ce dont je parlais l'autre soir au Tabernacle; j'√©tais all√© √† l'h√īpital ici pour essayer de me charger de quelques appels que fr√®re Neville avait re√ßus. Et √† chaque fois que je m'adressais √† une infirmi√®re ou √† un docteur, il me disait d'un ton sec: "Je n'en sais rien!" 45 Eh bien, je pensais : "Qu'est-ce qui se passe? Tout le monde est simplement en train de l√Ęcher la pression, je pense." Ainsi... Mais le docteur, les psychiatres soignent les psychiatres.
E-46 Ainsi... Toutefois, il y a une voie de sortie, c'est Christ. Maintenant, un chr√©tien ne devrait pas √™tre dans cet √©tat. Nous devrions √™tre heureux, attendant la Venue, car elle est proche. Nous pouvons sentir la brise rafra√ģchissante du Calvaire. Lorsque nous baissons les regards et voyons le Dieu du Ciel Qui a fait la promesse, et les choses m√™mes que J√©sus a faites dans Sa vie, qu'Il a promises qu'elles reviendraient dans les derniers jours, et nous le voyons ici! Qu'est-ce que cela? C'est le souffle du rafra√ģchissement, comme la pluie qui arrive. Voyez-vous? Nous savons que la r√©demption est proche. Voyez-vous? Quelque chose est sur le point d'arriver. Maintenant, le monde ne voit pas cela. Ils en rient, parce que c'est comme ils l'ont fait autrefois. Mais nous savons que cela s'approche. 47 Et c'est la raison pour laquelle j'ai choisi ce sujet aujourd'hui, comme mon dernier sujet, pour un moment, pour le Tabernacle, sur l'√©vang√©lisation au temps de la fin. Et lorsque nous faisons un travail missionnaire ou une mission √† l'√©tranger, avec la Parole de Dieu, nous savons que nous sommes toujours dans la volont√© de Dieu, car la premi√®re commission de J√©sus √† Son Eglise √©tait : "Allez et pr√™chez l'Evangile." Cette derni√®re commission √©tait de pr√™cher l'Evangile.
E-48 La premi√®re fois qu'il ait jamais ordonn√© des personnes dans le minist√®re pour qu'elles pr√™chent la Parole et aillent partout dans le pays, Il a dit : "Gu√©rissez les malades, ressuscitez les morts, chassez les d√©mons. Vous avez re√ßu gratuitement, donnez tout aussi gratuitement." Saint Matthieu, le 10√®me chapitre, quand Il envoya les soixante-dix, deux par deux. Cela √©tait la premi√®re commission qu'Il ait donn√©e √† Son Eglise. 49 Maintenant, la derni√®re commission qu'Il a donn√©e √† Son Eglise juste avant qu'Il soit re√ßu dans la Gloire ; Il a dit : "Allez dans le monde entier." Il venait de ressusciter des morts. Et beaucoup d'entre eux √©taient r√©unis, et Il les reprenait √† cause de la duret√© de leur cŇďur, √† cause de leur incr√©dulit√©, n'ayant pas cru ceux qui L'avaient vu apr√®s qu'Il fut ressuscit√©. Voyez-vous, ceux-ci avaient un t√©moignage qu'ils avaient vu le Seigneur. Et les autres ne l'avaient pas cru, et Il les r√©primandait √† cause de la duret√© de leur cŇďur. Ils n'avaient pas cru ces gens qui avaient vu qu'Il n'√©tait pas mort. "Il est vivant!"
E-50 C'est la m√™me chose aujourd'hui, lorsque vous voyez Son oeuvre. Maintenant, nous avons d√©j√† vu et nous t√©moignons de l'av√®nement du Seigneur. Maintenant, rappelez-vous, av√®nement et venue sont deux mots diff√©rents, av√®nement, et ensuite venue. Maintenant c'est l'av√®nement, Il est d√©j√† apparu dans ces derniers jours! Ici m√™me avec nous dans les derni√®res quelques ann√©es! Maintenant, c'est un signe de Sa venue. Il appara√ģt dans Son Eglise, sous la forme du Saint-Esprit, montrant que c'est Lui, car les gens ne peuvent pas faire ces choses que vous voyez le Saint-Esprit faire; ainsi, cela est l'av√®nement du Seigneur. Maintenant, rappelez-vous, il est dit aux deux endroits "av√®nement" et "venue".
E-51 Maintenant, Il leur reprochait la duret√© de leur cŇďur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui L'avaient vu. Je crois qu'Il ferait la m√™me chose aujourd'hui. Apr√®s que nous... Ils ont... Ils n'avaient pas cru le t√©moignage de ces gens-l√†, et Il les a repris pour cela. Et ensuite Il les a commissionn√©s d'aller dans le monde entier pour pr√™cher l'Evangile √† toute la cr√©ation, et Il serait avec eux jusqu'√† la consommation, la fin du monde. "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru."
E-52 Maintenant, aujourd'hui, nous essayons d'apporter la Parole √©crite que nous avons sous forme de lettre, de credo, etc., au monde entier. Et des missionnaires sont all√©s partout. Mais que trouvons-nous lorsque nous y arrivons? Un indig√®ne qui ne sait pas lire son nom tenant un tract √† la main. Il n'en conna√ģt pas plus qu'il ne distingue sa main droite de la gauche. Mais quand J√©sus a dit : "Allez et pr√™chez l'Evangile", Il n'a jamais dit : "Enseignez la Parole!" Il a dit : "Pr√™chez l'Evangile!" "Et l'Evangile n'a pas √©t√© pr√™ch√© en paroles seulement, mais avec la manifestation de la Parole", car la seule fa√ßon dont cela pouvait √™tre fait, c'√©tait en faisant que Sa promesse s'accomplisse.
E-53 N'importe qui peut lire cela - cela dans, par exemple, William Jennings Bryant, lorsqu'il débattait avec Darrel au sujet des doctrines de Darwin. Voyez-vous? Il pouvait seulement dire ce que Darwin avait dit. Et William Bryant pouvait dire ce que la Bible avait dit. C'était cela le débat. Mais, dans ce cas-ci, Dieu vient parmi les gens et prouve que Sa Parole est rendue manifeste. Et la seule façon de faire cela, ce n'est pas par un tract, mais par le Saint-Esprit agissant à travers vous. Votre vie devient Sa Vie. Il est en vous.
E-54 Les pa√Įens, lorsqu'ils adoraient l'idole, ils se prosternaient devant l'idole et ils croyaient que l'idole leur r√©pondait, que dieu, leur dieu retournait, venait dans cette idole et leur r√©pondait √† travers elle. Maintenant, cela est juste le contraire, l'inverse de ce que Dieu est. Dieu ne traite pas avec des idoles. Vous √™tes Son instrument. Vous vous prosternez devant Dieu, et Il vient en vous et parle aux gens. C'est cela la diff√©rence. Il est le Dieu vivant pour une personne vivante, pas un Dieu mort pour une idole morte. Il est un Dieu vivant, pour un √™tre vivant. Et vous devenez Ses t√©moins, ce qu'Il a dit ici. 55 C'est-√†-dire que le - maintenant, remarquez, beaucoup de gens disent que c'√©tait juste pour les ap√ītres. Il a dit ici : "Allez par tout le monde et pr√™chez cette Bonne Nouvelle √† toute la cr√©ation, et (conjonction) voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru."
E-56 Maintenant, aujourd'hui, nous disons qu'un bon membre d'√©glise serre la main du pasteur, d√©place son nom des M√©thodistes, aux Baptistes, ou des Baptistes aux M√©thodistes, ou ce que vous voulez, et vit une vie assez bonne. Maintenant, nous les missionnaires, nous voyons ces pa√Įens vivre une vie avec laquelle ces Am√©ricains, soi-disant chr√©tiens, ne pourraient se comparer en aucune fa√ßon. Voyez-vous? Si donc une vie bonne est tout ce qui compte, ils sont sauv√©s autant que les autres, par une idole! Leur moralit√© nous √©toufferait √† tel point que nous ne pourrions absolument pas nous tenir en leur pr√©sence, c'est juste, et leurs actions aussi. Mais ce n'est pas cela. 57 J√©sus a dit : "Il faut que vous naissiez de nouveau." Pour na√ģtre de nouveau, il faut se mettre de c√īt√© soi-m√™me et mourir, et laisser entrer l'Esprit de Christ en vous. Alors vous ne vous appartenez plus, c'est Christ en vous, voyez-vous, le Saint-Esprit. Paul a dit : "Je meurs chaque jour; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi." Voyez-vous, Christ!
E-58 Et si je vous disais que l'esprit de John Dillinger était en moi, j'aurais des fusils ici et je serais un hors-la-loi, parce que cela serait son - son esprit en moi. Si je disais que j'avais l'esprit d'un artiste, vous vous attendriez à ce que je peigne le tableau d'un artiste. 59 Si je vous dis que je suis chrétien, et si l'Esprit de Christ est en moi, ou en vous, alors nous ferons les oeuvres de Christ. Jésus a dit, dans saint Jean : "Celui qui croit en Moi, fera aussi les oeuvres que Je fais." Ensuite Il a dit ici : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru."
E-60 Maintenant, √† travers les √Ęges, il y a eu un temps o√Ļ ces signes n'ont pas suivi le croyant. C'est vrai. Le proph√®te en a parl√©, et il en a parl√© dans Zacharie, il a dit "qu'il viendrait un temps qu'on ne pourrait appeler ni jour ni nuit, mais au temps du soir, la Lumi√®re para√ģtra". 61 Maintenant, le soleil se l√®ve √† l'est et se couche √† l'ouest. Cela ne change pas, c'est le m√™me soleil. Maintenant, lorsque le Saint-Esprit est venu, J√©sus, le Fils de Dieu, Il est venu √† l'est, sur les peuples de l'est. Cela √©tait un jour... Comme cela a voyag√©, comme la civilisation a voyag√© avec le soleil, se d√©pla√ßant de l'est vers l'ouest, et maintenant nous sommes √† la C√īte Ouest... Si nous continuons plus loin, nous revenons √† l'est. Donc, oh, tout indique Sa venue. Nous sommes au temps de la fin. Tout montre que c'en est fait!
E-62 Alors, maintenant, le proph√®te a dit... Et aucune proph√©tie ne peut √™tre... ne devrait √™tre l'objet d'une interpr√©tation particuli√®re, comme J√©sus l'a dit. C'est simplement exactement comme Elle le dit : "Le soir, la Lumi√®re para√ģtra." Alors, le m√™me Fils qui est venu sur les peuples de l'est et qui a montr√© Ses oeuvres et Ses b√©n√©dictions... Il a √©t√© proph√©tis√© qu'il y aurait un jour sombre; ni jour ni nuit, c'est un jour morne, comme brumeux. Et on ne peut pas voir le soleil, mais le soleil donne encore assez de lumi√®re. Un peu comme il fait dehors, maintenant, peut-√™tre un peu plus sombre. Et nous en avons eu suffisamment pour adh√©rer √† des √©glises et mettre notre nom dans les livres, etc., mais au temps du soir cette m√™me grande puissance de Christ viendrait sur Son Eglise tout comme elle L'a fait autrefois √† l'Orient. A l'occident, cela serait pareil! Ainsi, c'est pourquoi je d√©sire parler de l'√©vang√©lisation au temps du soir.
E-63 Chaque √Ęge a eu son Message et ses messagers. Tout au long des √Ęges, chaque √Ęge a re√ßu son message avec un messager. Dieu, dans chaque dispensation, a envoy√© quelqu'un oint du Saint-Esprit pour d√©livrer Son message pour cet √Ęge-l√†, chaque fois. 64 Maintenant, nous pourrions revenir en arri√®re, pour prouver cela juste un petit moment. Depuis le tout d√©but, Dieu √©tait le messager, au d√©but, qui a dit √† Adam et Eve, "Vous mangerez ceci, mais vous ne ferez pas cela!" C'√©tait l√† le message. Et lorsque l'homme a march√© par-dessus le message de l'heure, cela a amen√© la mort et le chaos √† toute la race humaine. Maintenant, voil√† toute l'importance du Message. Et rappelez-vous, cela n'√©tait pas simplement un reniement complet et absolu de ce que Dieu avait dit, ce que Eve a cru, mais c'√©tait le fait de prendre ce que Dieu avait dit en le blanchissant un peu, ou - ou juste en l'interpr√©tant faussement, un petit peu, juste en y ajoutant un petit peu, ou en enlevant un petit peu.
E-65 C'est la raison pour laquelle je crois que la Parole est la Vérité. Si nos credo et nos dénominations ne s'ajustent pas exactement avec la Parole, alors c'est faux. Et si Dieu n'a pas permis, et si Sa Parole était si importante - simplement citer inexactement une seule parole a été la cause de tout, de chaque mort qui soit jamais arrivée, de chaque souffrance, de chaque bébé pleurant, de chaque procession funèbre, de chaque tombe sur la colline, de chaque ambulance qui ait jamais hurlé, de chaque sang qui ait jamais été versé, de toute vieillesse et de toute famine et des ennuis que nous avons eus, simplement à cause d'une fausse interprétation de la Parole de Dieu, tout ceci en étant le résultat, est-ce qu'Il l'excusera au temps de la fin, si nous interprétons faussement à nouveau?
E-66 Donc, voyez-vous, le christianisme est une chose importante. Si cela a co√Ľt√© tous ces six mille ans des difficult√©s, parce qu'une seule Parole a √©t√© mal utilis√©e, nous n'allons pas maintenant recommencer par une autre Parole mal utilis√©e. Cela doit aller exactement avec la Parole, non pas avec l'interpr√©tation de quelqu'un, juste ce que la Parole dit! Tant d'hommes se r√©unissent en disant que cela veut dire ceci, et ils seront d'accord, et d'autres diront ceci. Mais Elle dit : "Voici la chose!" 67 Si Dieu va juger le monde par l'√©glise, alors par laquelle? S'Il va juger le monde par une nation, quelle est cette nation? Il va juger le monde par la Parole, la Bible! car "au commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole a √©t√© faite chair, et Elle a habit√© parmi nous". C'est-√†-dire, Christ √©tait la Parole de Dieu faite chair, parl√©e √† travers un √™tre humain.
E-68 Maintenant, dans le Livre de l'Apocalypse, Il a dit : "Si quelqu'un retranche une seule Parole de ceci, ou y ajoute une seule Parole, sa part sera également retranchée du Livre de Vie." 69 Donc vous voyez que ce n'est pas simplement : "Eh bien, je crois ceci, mais je ne sais pas au sujet de cela." Vous devez croire tout. Peut-être que vous n'avez pas la foi pour y arriver, mais n'essayez pas de vous tenir en travers du chemin de quelqu'un d'autre. 70 J'ai souvent dit que je souhaite avoir la foi de partir comme Henoch, lorsque ma vie sera terminée, ne pas mourir, mais partir simplement pour une promenade d'après-midi et rentrer à la maison avec Dieu. J'aimerais faire cela! Mais si je n'ai pas ce genre de foi, je ne me mettrai pas en travers du chemin d'un autre qui aurait ce genre de foi. Voyez-vous?
E-71 Maintenant, nous sommes au temps du soir. Et les messagers √† travers l'√Ęge... Nous d√©couvrons qu'au d√©but, quand un messager √©tait envoy√©, mal interpr√©ter Sa Parole ou douter d'une seule Parole signifiait l'an√©antissement total et la s√©paration √©ternelle d'avec Dieu. Mal interpr√©ter la Parole de ce messager! Et le premier messager √©tait Dieu Lui-M√™me. Et depuis, chaque autre messager a √©t√© Dieu parlant √† travers l'homme, ce qui est la Parole de Dieu, car pour Lui il n'y a alors personne au travers de qui Il puisse parler, si ce n'est celui-l√† m√™me √† qui Il parlait. Mais depuis qu'Il a fait l'homme et qu'Il a rachet√© l'homme, cela a √©t√© Dieu parlant √† travers l'homme. Il n'utilise pas le - l'interm√©diaire de - d'un engin m√©canique, mais l'interm√©diaire de l'homme, d'un homme qui s'est abandonn√© et consacr√© √† Dieu.
E-72 Combien nous pourrions le faire ressortir √† travers les proph√®tes, et Samson, en continuant jusqu'√† cet √Ęge-ci. Cela a toujours √©t√© un individu avec Dieu. Maintenant, chaque √Ęge, ai-je dit, avait son Message et son messager. Maintenant nous prendrons un autre √Ęge apr√®s l'√Ęge √©d√©nique, juste pour avoir un petit arri√®re-plan. Maintenant, apr√®s l'√Ęge √©d√©nique vient l'√Ęge de No√©. Maintenant, quand le monde... nous √©tions... je parlais l'autre soir, l√†-bas au tabernacle de Clarksville, sur le sujet du signe du temps de la fin. Et ensuite l'autre soir, jeudi soir, sur le fait d'√™tre identifi√© avec J√©sus. Et maintenant, ce matin, sur l'√©vang√©liste, l'√©vang√©lisation - excusez-moi - au temps de la fin.
E-73 Bon, juste avant la destruction du monde ant√©diluvien et le temps du d√©luge, eh bien, nous trouvons qu'il y avait une civilisation sup√©rieure √† celle d'aujourd'hui. Je crois qu'ils ma√ģtrisaient la puissance atomique. Je crois que c'est cela qui a secou√© le monde hors de son orbite. Je me suis tenu sur les Bancs de Glace Britanniques, creusez √† cent cinquante m√®tres, et vous en sortirez des palmiers, l√† o√Ļ il y a eu des palmiers, il y a plusieurs centaines d'ann√©es. On nous a appris et nous savons que le monde se tenait droit. Mais ils avaient aussi une telle m√©canique et une telle science qu'ils ont pu construire une pyramide, un sphinx, etc., ce que nous ne pourrions pas reproduire aujourd'hui! Nous n'avons pas les machines pour soulever ces blocs si haut, voyez-vous, √† moins qu'elles soient atomiques; la puissance de l'essence ne le fera pas, et les forces √©lectriques ne le feront pas. Mais c'√©tait un autre √Ęge beaucoup plus avanc√© que notre √Ęge.
E-74 Et dans cet √Ęge, Dieu a appel√© un homme appel√© No√©, juste un homme ordinaire, un agriculteur, parce qu'il avait √©t√© trouv√© pieux dans sa g√©n√©ration. Et Dieu a trait√© avec cet homme-l√† au sujet de "construire une arche". Parce que, le p√©ch√©, nous remarquons qu'en ce temps-l√†, "les filles des hommes..., dit La Bible, virent que... les fils de Dieu virent les filles des hommes". 75 J'ai discut√© √† ce sujet, l√† o√Ļ beaucoup d'√©crivains pensent que les fils de Dieu √©taient des anges d√©chus qui se sont chang√©s eux-m√™mes en esprits! Je ne vois pas comment un homme peut penser √ßa. Cela ferait de lui, de Satan, un cr√©ateur. Satan n'est pas un cr√©ateur, Satan est un pervertisseur de la cr√©ation, voyez-vous, c'est tout! Un mensonge n'est que la v√©rit√© dite faussement. Un adult√®re est l'acte juste perverti. Voyez-vous? Et c'est exactement ce qu'est le p√©ch√©. Satan ne peut pas cr√©er, il peut seulement pervertir ce qui a √©t√© cr√©√©. 76 Ainsi c'√©tait les fils de Dieu, qui √©taient les fils de Seth, de la lign√©e de Dieu, √† travers Adam; et les filles de Ca√Įn, Satan, "et lorsqu'ils virent qu'elles √©taient jolies, belles..."
E-77 Et nous remarquons là, en ressortant des photos d'il y a, disons quelques années, disons d'il y a une centaine d'années, combien la beauté des femmes a dépassé la beauté qu'il y avait autrefois chez les femmes. Si vous lisez Genèse 6, vous trouverez une belle image de cela. Elles étaient belles. Et les femmes aujourd'hui sont beaucoup plus belles qu'autrefois. C'est à cause de leur habillement et de leur mode moderne. C'est ce qui les fait ressortir. 78 J'ai une photo de Pearl White, prise lorsque Scott Jackson l'a tuée, a plongé le couteau dans sa poitrine, l'amoureux secret, et la grande nation était secouée par la chanson de Pearl White. Elle était censée être la plus belle femme qui existait dans le monde en ces jours-là. Eh bien, elle serait une relique dans la rue aujourd'hui, comparée à certaines de ces femmes-ci!
E-79 Ou, retournez au temps de Clara Bowe, quand elle a commenc√© pour la premi√®re fois le scandale de retrousser ses bas en dessous de ses genoux et en disant : "Retroussez-les, les filles, retroussez-les!" Je me rappelle de cela quand j'√©tais jeune. Et prenez la photo de Clara Bowe et comparez-la √† quelques-unes des beaut√©s d'aujourd'hui. Voyez-vous? 80 Et cela est un signe du temps de la fin. J√©sus a dit : "Ce qui arriva du temps de No√© arrivera de m√™me √† l'av√®nement du Fils de l'Homme." Et elles se sont constamment d√©shabill√©es de plus en plus! Qu'est-ce? Des filles de Ca√Įn. C'est pourquoi nous sommes consid√©r√©s comme des excentriques et des fanatiques lorsque nous essayons d'expliquer et dire la v√©rit√© de l'Evangile √† ce sujet. Mais elles sont constamment en train de se rendre plus immorales et d'aller dans les rues et - et d'agir comme elles le font, et elles ne se rendent pas compte qu'elles auront √† r√©pondre au jour du jugement. Maintenant, la femme qui s'habille de mani√®re incorrecte, sexy, et qui peut... vous pouvez √™tre aussi pure que la fleur de lys envers votre mari, ou envers celui que vous aimez, votre ami, mais lorsque le p√©cheur qui passe dans la rue vous regarde, si vous √™tes habill√©e comme cela, il vous convoitera parce que vous vous √™tes pr√©sent√©e √† lui de cette fa√ßon.
E-81 Ce ne sont pas les gosses qui ont besoin d'√™tre fouett√©s, c'est papa et maman, pour les avoir laiss√©s faire. Cela, ce n'est pas de la d√©linquance juv√©nile, c'est de la d√©linquance des parents. Et je pense qu'il y a beaucoup de d√©linquance √† la chaire, car ils les laissent juste aller sans rien dire, alors que c'est l√† dans la Parole. 82 Maintenant, la Bible... J√©sus a dit : "Quiconque regarde une femme pour la convoiter a commis (temps pass√©) d√©j√† adult√®re avec elle dans son cŇďur." Et lorsque ce p√©cheur va en jugement pour avoir √† r√©pondre d'un adult√®re, cela retombera de suite : "Avec qui l'avez-vous commis?" Avec vous. Quoi que vous n'ayez jamais fait l'acte, mais la Bible a dit que vous √™tes coupable, de toute fa√ßon. A qui faut-il donc s'en prendre? "Quiconque regarde une femme pour la convoiter a d√©j√† commis adult√®re avec elle dans son cŇďur." La gravit√© de la chose!
E-83 A Jeffersonville aujourd'hui, il y a quatre-vingt-dix-neuf virgule quatre-vingt-dix-neuf pour cent de femmes qui sont coupables devant Dieu. La nation enti√®re est comme cela. Pourquoi? La d√©linquance √† la chaire, o√Ļ il faut dire les choses aux gens; et la d√©linquance au foyer, o√Ļ on laisse sortir les jeunes filles dans la rue et agir comme cela. Et ils disent que c'est "en ordre". 84 Eh bien, voil√† exactement ce contre quoi No√© a d√Ľ lutter dans son jour. Les filles des hommes √©taient belles, et les fils de Dieu les regardaient. Voyez-vous, la convoitise qui revient. Mais No√©, oh, nous pourrions rester l√†-dessus pendant des heures! Mais No√© √©tait un homme de justice, pieux, int√®gre, et il a cri√© contre ces choses. Et ils le traitaient de fou. Des moqueurs, la Bible a dit qu'ils se moquaient de lui, se riaient de lui. Mais il disait : "Il va venir un temps o√Ļ une temp√™te, de l'eau va tomber des cieux!" Il n'y avait jamais eu de pluie. Et son Evangile ne pouvait pas tenir t√™te aux th√©ories scientifiques de ce jour, car il n'y avait pas de pluie dans le ciel.
E-85 Et, aujourd'hui, la théorie scientifique des groupes modernes soi-disant religieux ont essayé de prouver que cette Chose bénie que nous avons et qui est appelée le Saint-Esprit, est seulement de l'émotion. Voyez-vous, cela ne peut pas tenir debout d'après leur théorie scientifique. Eh bien, je voudrais leur demander ceci : Qu'est-ce qui fait qu'ils changent? Qu'est-ce qui fait que l'ivrogne arrête de boire? Qu'est-ce qui fait que la prostituée arrête sa mauvaise vie? Qu'est-ce qui fait que le cancer et les - les maladies quittent les gens, et les sourds, les muets, et les aveugles et les morts se relèvent? Expliquez cela! Est-ce de l'émotion? C'est accompagné d'émotion, certainement. 86 Tout ce qui vit a de l'émotion, et tout ce qui n'a pas d'émotion est mort. Excusez l'expression, mais je pense que nous devrions alors enterrer quelques unes de nos religions sans émotion, parce que c'est mort. Cela n'a pas d'émotion. Toute religion qui n'a pas d'émotion devrait être enterrée. Vous voyez? Parce que, cela fait appel aux émotions.
E-87 J√©sus, lorsqu'il entrait dans la ville, les enfants et tous, les - tous ses amis criaient : "Hosanna! A celui qui vient au Nom du Seigneur!" Et ces religieux de ce jour-l√† ne pouvaient pas le supporter, c'√©tait trop √©motionnel! Il a dit : "S'ils se taisent, les pierres crieront aussit√īt." Voyez-vous? Quelque chose doit crier, parce que la vie √©tait l√†. 88 No√© passait par un temps terrible, mais finalement un jour il a eu une √©preuve. Et tous ceux qui vont avec Dieu ont des √©preuves, votre foi est √©prouv√©e. Lorsque vous commencez √† vivre pour Lui, alors tous les voisins commencent √† parler de vous, tout va aller mal pour vous. Rappelez-vous simplement cela, car c'est Dieu Qui vous √©prouve. La Bible dit : "Chaque fils qui vient √† Dieu doit d'abord √™tre √©prouv√©, ch√Ęti√©, √©duqu√© comme un enfant." Comme mon papa m'√©duquait quand j'avais mal agi, on avait - on avait accroch√© les - les dix commandements au-dessus de la porte, c'√©tait un b√Ęton d'√† peu pr√®s cette longueur, et Monsieur Branham √©tait un homme au bras tr√®s bien exerc√©, et il nous faisait sortir et nous √©duquait. Et c'est ce que Dieu fait. Il vous √©prouve, vous √©duque comme Son enfant. Il vous √©l√®ve, car vous √™tes Son enfant; il y a quelque chose pour vous dans l'avenir, une maison dans la Gloire. Et il vous forme. Maintenant, chaque fils qui vient doit √™tre √©prouv√©.
E-89 Noé, un type donc de sa dispensation, avait une épreuve parce que Dieu lui avait dit d'entrer dans l'arche, et quand il est entré dans l'arche, la porte s'est fermée toute seule. Et Noé, sans doute, a dit à sa famille : "Observez, demain. Oh, la porte s'est fermée ce soir, mais demain matin il y aura de la pluie là-haut dans les cieux." Il n'y en avait jamais eu avant, rappelez-vous cela. 90 Et les moqueurs, peut-être quelques uns de ce genre de demi-croyants, ont dit : "Montons et tenons-nous là. Vous savez ce vieil homme pourrait bien avoir raison." Ils se sont tenus autour de l'arche, attendant, vous savez, pensant : "Eh bien, maintenant, il pourrait avoir raison." Et ils sont montés. Et le lendemain matin le soleil s'est levé tout aussi beau que d'habitude, il a effectué sa course. 91 Vous savez, et sans doute que Satan était assis là au sommet de ce trou dans l'arche, cette fenêtre, disant : "Vous pensez que vous avez encore raison?" Eh bien, c'est de cette façon que le diable fait avec chacun de nous. Mais aussi longtemps que Dieu l'a dit, accrochez-vous à cela. Peu importe ce qui arrive, accrochez-vous juste à cela.
E-92 Le deuxième jour a passé, le troisième jour a passé. Noé en suait jusqu'à la fin. Mais enfin, après sept jours...! Et c'était le 17 février lorsqu'il est entré. Et puis après sept jours, alors ce matin lorsqu'il s'est réveillé, les tonnerres grondaient, de très grosses gouttes de pluie tombaient tout autour. Ceux-là qui étaient montés et qui étaient restés un jour ou deux, pour voir, disant : "Eh bien, nous y allons pour voir si quelque chose arrive." C'était trop tard alors. Ils frappaient, ils hurlaient. Les rues se remplissaient d'eau, cela commençait à monter sur les collines. Les gens s'enfuyaient vers les montagnes. On essayait d'en mettre dans des bateaux, etc., mais si le bateau n'était pas construit à la façon de Dieu, ces grandes secousses puissantes de la terre à ce moment-là les secouaient et les envoyaient carrément sous l'eau.
E-93 Vous dites, n'importe qui d'entre vous : "Si simplement j'ai une religion, cela sera en ordre." Non, cela ne l'est pas! Cela doit être une expérience dans la religion construite par Dieu. Voyez-vous? Toutes les autres périront. Je ne dis pas ceci pour être différent. Je le dis simplement à cause de l'amour et sachant que je - j'aurai à répondre en ce jour-là, que je serai responsable. Donc, si je dis simplement ce qu'Il dit, alors je sais que c'est en ordre. Mais si j'essaie d'y mettre un credo ou une théorie de quelqu'un, je - je ne pourrais pas le faire, je n'ai pas de foi en cela. Je crois seulement ce qu'Il a dit.
E-94 Maintenant remarquez, après un moment, cela devenait plus profond et jusqu'aux plus hauts sommets. Ils frappaient à la porte, ils criaient, ils pleuraient. Cela n'a absolument servi à rien. Peut-être que quelques jours avant, quand on a mis les animaux à l'intérieur... je pouvais entendre quelques uns des moqueurs dire : "Continuez à entrer là-dedans avec vos animaux puants. Vivez avec toute votre puanteur là-dedans si vous le voulez!" 95 C'est exactement comme aujourd'hui, ils vous disent la même chose. "Allez-y, soyez démodés si vous le voulez. Nous allons mener la grande vie!" Continuez, laissez aller cela. Mais, oh, frère, quand on est en sécurité dans l'Arche, la porte fermée. Voilà ce qu'il faut!
E-96 Mais No√©, en son jour, c'√©tait dur pour lui dans sa dispensation, voyez-vous, du fait que les gens n'avaient jamais entendu parler d'une chose pareille, mais c'est venu quand m√™me. Alors nous voyons sur la sc√®ne - cela est venu apr√®s la d√©livrance de No√©, etc, et que la terre ait commenc√© √† revenir et - et que tout ce qui respirait avait p√©ri - et alors nous trouvons √† nouveau qu'il est venu un temps, alors, quand Dieu √©tait en train de faire sortir Ses enfants de l'Egypte, que Mo√Įse est arriv√© avec la Loi. C'√©tait si difficile √† comprendre pour les gens, mais une dispensation √©tait en train de changer en celle de la Loi. Et ensuite, apr√®s que la Loi fut venue, o√Ļ Mo√Įse essaya... C'√©tait un tuteur. Les gens vivaient juste comme ils le voulaient, donc le tuteur, la Loi, √©tait l√† comme la Bible le dit, pour amener les gens √† reconna√ģtre que c'√©tait faux, donc Il leur a donn√© les Dix Commandements. C'√©tait plut√īt un changement, les gens ne voulaient pas le recevoir. Tr√®s bien.
E-97 Puis apr√®s Mo√Įse, Jean est venu. Et apr√®s Jean, la dispensation est venue, il a introduit J√©sus. Et quand J√©sus est venu essayant de nous apporter la gr√Ęce, ce qui √©tait Dieu dans l'Esprit, dans la ligne de l'Esprit, Il a manifest√© Son amour. "Car Dieu a tant aim√© le monde qu'Il a donn√© Son Fils unique" et J√©sus √©tait si diff√©rent et contraire √† la Loi, voyez-vous, mais c'√©tait une autre dispensation, un autre temps. 98 Et quand J√©sus est parti, Il avait parl√© de cette dispensation du Saint-Esprit, la Vie √† l'int√©rieur, un T√©moin de la r√©surrection venant de Lui. J'ai plein de passages de l'Ecriture ici, mais je n'ai simplement pas le temps de les aborder, je passerai rapidement sur eux. Tr√®s bien. Cela a toujours √©t√© un fait et un - un combat, lorsqu'une dispensation est en train de changer d'une vieille dispensation √† un Message du temps pr√©sent, cela a toujours √©t√© un combat avec les gens. Ils - ils... C'est ainsi, quoi que cela ait toujours √©t√© scripturaire. Mais pendant que Dieu leur donne une dispensation et une ligne de conduite √† suivre dans leur vie, ou quelque chose √† faire... Maintenant, nous trouvons qu'imm√©diatement apr√®s que la dispensation a √©t√© donn√©e, les hommes sur la terre essayent de trouver quelque chose pour la neutraliser, et quelque chose pour en faire une affaire √©tablie par des mains d'hommes.
E-99 Apr√®s que No√© a eu l'arche, et ensuite imm√©diatement apr√®s cela, Nimrod, ce ren√©gat, a construit une tour, en disant : "Si les flots arrivent, nous monterons simplement et serons au-dessus." Et alors Dieu est venu avec la Loi qui simplement... Voyez-vous, cette dispensation avait fait son temps. 100 Et quand J√©sus est venu, aussi, apr√®s la Loi, laquelle Loi parlait de Mo√Įse et le - parlait de la - la Venue de Christ. Mais lorsqu'Il est venu, ils √©taient tellement enracin√©s dans les traditions des p√®res, ils avaient leurs credo, ils avaient leurs fa√ßons de faire, ils avaient leurs √©glises, ils √©taient install√©s, c'√©tait donc tr√®s dur pour J√©sus d'essayer de secouer ce royaume (cette √©glise) pour les √©loigner d'un credo, pour qu'ils Le croient, Lui. Et pourtant les Ecritures parlaient sp√©cialement de Celui-ci, tout du long, depuis la premi√®re dispensation d'Eden, "Sa Post√©rit√© √©crasera la t√™te du serpent". Elles promettaient J√©sus √† travers chacune des dispensations, et quand Il est venu, ils ne L'ont pas reconnu, parce qu'ils √©taient tellement li√©s dans leur credo. Mais pourtant c'√©tait la v√©rit√© scripturaire. Chaque messager et son Message pr√©disaient l'autre qui allait suivre, chaque fois. Mo√Įse, les proph√®tes pr√©disaient, Mo√Įse pr√©disait la venue de J√©sus. Mo√Įse a dit : " L'Eternel, ton Dieu, te suscitera un Proph√®te comme moi." Combien de fois n'avons-nous pas abord√© cela dans nos messages autour du monde, que le Messie qui venait devait √™tre un Proph√®te!
E-101 C'est pourquoi la femme de mauvaise réputation, à l'encontre de tous les prédicateurs, croyait le Message. La femme en Samarie, quand Jésus lui parlait, disant : "Donne-moi à boire." 102 Elle a dit : "Tu n'as rien pour puiser. Ce n'est pas la coutume pour Toi de me demander cela, à moi, une femme samaritaine." Et la conversation a continué. Puis Il a dit : "Va chercher ton mari et viens ici." Elle a dit : "Je n'en ai pas." 103 Il a dit : "C'est vrai, tu en as eu cinq, et celui avec qui tu vis maintenant n'est pas ton mari." 104 Elle a dit : "Seigneur, je vois que Tu es Prophète. Eh bien, nous savons qu'un changement de dispensation va venir. Il y en a Un Qui viendra, Qui sera oint, appelé le Messie, le Christ de Dieu, et quand Il viendra, Il sera ce Prophète." Combien la femme en savait plus que tous les prédicateurs de ce jour-là! Oui. Et elle, dans son état, voyez-vous, elle comprenait l'Ecriture. C'était pourtant une pauvre petite femme mariée avec cinq maris, et vivant avec le sixième, et pourtant elle en connaissait plus des Ecritures, parce qu'elle La considérait à Sa juste valeur. Et elle a dit : "Quand Il viendra, Il sera un Prophète." Qu'est-ce que Jésus lui a dit? "Je suis Celui-là."
E-105 Et elle a laiss√© sa cruche et elle a couru en ville, disant : "Venez voir un Homme Qui m'a dit les choses que j'ai faites. Ne serait-ce point le Messie Lui-M√™me? Voyez-vous? C'est Lui. 106 Maintenant, voyez-vous, elle - elle savait qu'Il allait venir, parce que les proph√®tes et l'Ecriture, dans les jours de Mo√Įse, dans les jours des proph√®tes, et si l'on remonte jusqu'au bout, dans chacune de ces dispensations, avaient dit : "Il sera l√†, et voici ce qu'Il sera." Oh! la, la!
E-107 Si les gens pouvaient seulement voir cela aujourd'hui, alors, ils sauraient dans quel jour nous vivons. Ils verraient que c'est la promesse de Dieu pour ce jour. Dieu a dit qu'il en serait ainsi. Il n'y a rien qui n'aille pas, la grande horloge de Dieu indique exactement l'heure juste. Et, m√™me d'apr√®s la science, il est minuit moins trois. Donc vous voyez, le coup peut retentir √† tout moment. Et cela fait deux ou trois ans depuis qu'ils ont dit cela. Voyez-vous, nous sommes au temps de la fin. Mais, voyez-vous, nous avons chang√© de dispensation du vieil √Ęge de l'√©glise d'autrefois lors de ce jour sombre, o√Ļ il fallait juste adh√©rer √† l'√©glise et mettre son nom dans le registre; jusqu'au moment o√Ļ la Lumi√®re du soir, la restauration, le nouveau retour du Saint-Esprit sur la terre, une nouvelle Pentec√īte, un autre signe, une autre chose devait se produire. Et les gens ne Le croient pas, parce qu'ils sont aussi conservateurs qu'aux jours de J√©sus. Voyez-vous? Il a parl√© de ce jour lorsqu'Il √©tait ici sur terre. Il est venu exactement d'apr√®s l'Ecriture, puis Il a pr√©dit ce jour-ci qui viendrait.
E-108 Maintenant, maintenant, nous voulons penser √† un autre ici. J'ai... Si vous voulez lire quelque chose √† ce sujet, c'est dans Matthieu 24. J√©sus a parl√© de ce jour, Il a dit que les Juifs se rassembleraient √† nouveau dans le dernier jour. Il a dit : "Lorsque vous voyez le figuier produire ses bourgeons, alors vous savez que le temps est proche." Il a dit : "Il y aura un temps o√Ļ on ne saura que faire, il y aura de l'angoisse chez les nations, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l'√Ęme d'une crise cardiaque, constamment." Pas parmi les femmes, donc, c'est parmi les hommes! J√©sus n'a jamais dit "les femmes", mais "hommes". Observez la plaie! Et ce qui se produirait en ce jour-l√†! Cela serait le signe du temps de la fin, "Les cŇďurs rendant l'√Ęme, la terreur, ne sachant que faire". L'Apocalypse, lorsqu'Il a parl√©, le proph√®te parlant de ce jour, il a dit qu'un temps viendrait o√Ļ l'√©glise serait ti√®de, l'√Ęge de l'√©glise de Laodic√©e dans ce dernier jour. Voyez-vous? Qu'est-ce? C'est J√©sus (le dernier √Ęge) pr√©disant la fin de cet √Ęge.
E-109 Tout √† fait comme en Eden, comme au temps de No√© et du temps de Mo√Įse, du temps de la Loi - Loi, et ensuite un temps de gr√Ęce, et maintenant au temps du soir. Il y a l√† beaucoup d'autres, si nous - nous avions le temps, mais je les ai simplement saut√©s, parce que nous n'aurons pas le temps. De chaque √Ęge il y en avait qui disaient ce qui serait dans l'√Ęge suivant, mais l'√©glise devient si bigote avec ses credo, avec des dogmes, et sa pseudo-foi et ses th√©ories √©labor√©es par les hommes, qu'ils manquent m√™me de voir cette Parole. Maintenant vous pouvez voir ce que l'√©vang√©lisation au temps du soir sera. Voyez-vous? Qu'est-ce? Ceux qui la portent seront trait√©s de fous. Ils seront si diff√©rents. Ils l'√©taient du temps de No√©, ils l'√©taient dans chaque temps. Expuls√©s de leurs √©glises parce qu'ils croyaient J√©sus, quiconque L'√©coutait devait √™tre excommuni√©. Voyez-vous? Mais il avait cette dispensation, cela √©tait Son temps, la dispensation du Fils.
E-110 Maintenant, nous voyons aussi que le grand Saint-Esprit a proph√©tis√© √† ce sujet. Si vous voulez noter quelques-unes de ces Ecritures, Matthieu 24, puis marquez 2 Timoth√©e 3.1. Le Saint-Esprit parle d'un grand √Ęge intellectuel au temps de la fin. Le saviez-vous? Pourquoi cela? 111 Joseph, tu as beaucoup voyag√© avec moi ici √† travers la nation et tu as entendu parler des r√©unions d'outre-mer. Je vais outre-mer et j'ai cent cinquante, deux cent mille, cinq cent mille, et les gens sont simplement... simplement une chose que vous voyez se produire chaque jour pendant ces r√©unions ici, au Tabernacle, jusqu'√† dix, vingt et trente mille tomberont sur leurs pieds... √† genoux pour donner gloire √† Dieu. Ils Le voient. Qu'est-ce qui fait que cela ne se produise pas en Am√©rique? C'est une √©poque intellectuelle! Ils veulent quelqu'un qui puisse parler, non pas de jugement, pas de ces choses-l√†, parce que cela les coupe de leurs contacts avec leurs clubs et - et leurs - leurs loges et - et des choses impies auxquelles ils appartiennent. Ainsi, si leur pasteur mentionnait une chose semblable, le conseil des diacres l'√©vincerait et mettrait quelqu'un d'autre, quelque jeune Ricky ou quelque chose comme √ßa. Vous savez ce que je veux dire.
E-112 Pardonnez-moi cela, voyez-vous, je - je ne voulais pas dire √ßa, voyez-vous, mais des fois, je m'emballe vraiment, je pense. Mais je veux dire... Ricky c'est tr√®s bien. Il se fait que je n'aime pas ce nom, c'est vrai. Mais cherchez-le dans la num√©rologie, et vous donneriez un autre nom √† votre enfant. Oui, monsieur. Alors, Ricky ou Elvis, ou quelque chose comme √ßa, oh, piti√©! Donc, oh, de toute fa√ßon, maintenant, vous voyez qu'ils doivent le faire. Ils n'avaient pas ces noms-l√† autrefois, cela doit venir. Ceci est l'√Ęge o√Ļ cela doit venir. Cela est exactement vrai.
E-113 Maintenant, "Et maintenant, l'Esprit dit"... Maintenant écoutez, je vous cite l'Ecriture. Mais l'Esprit dit expressément que dans les derniers temps... (Voyez-vous?)... derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs... à des doctrines de démons, (etc. Voyez-vous?) 114 Regardez comment ils seraient, "emportés, enflés d'orgueil", des gros bonnets. Pardonnez cela, mais vous savez ce qu'on appelle "gros bonnet", selon le langage de la rue. Nous savons tous comment le dire mieux ainsi. "Emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu."
E-115 Je me tenais l√†-bas, hier, je regardais cette piscine juste en bas de chez nous. Et, je m'√©tonnais de ce qu'un homme qui est un enseignant de l'√©cole de dimanche, m'avait dit : "Cela ne devrait pas se trouver dans la Bible, l√† o√Ļ J√©sus a crach√©." Il avait dit : "C'est contre les lois sanitaires, quand J√©sus a crach√© et a fait... et a pris sa salive." 116 Il se tenait l√†, parlant, et le grec original dit : "Il cracha par terre." Il parlait √† cet homme et cracha par terre. Quand Il a fait cela, Il a pris Sa main, l'a baiss√©e, a ramass√© la salive avec la salet√© et l'a frictionn√©e sur ses yeux, Il lui a lav√© les yeux avec cela en disant : "Va, et lave-toi au r√©servoir de Silo√© (Il l'a envoy√©) et tes yeux s'ouvriront." Et il est parti se laver, ses yeux se sont ouverts.
E-117 Donc ce gars m'a dit : "Cela ne marcherait pas aujourd'hui, cela est contre les lois sanitaires, les lois de la salubrit√©." Et ensuite ce m√™me homme a emmen√© sa famille, sa femme et tous ses enfants √† cette piscine o√Ļ vont tous ces femmes et ces hommes, dans cette eau √† des moments du mois o√Ļ ils ne devraient pas y √™tre, et tout cela. Ils - ils ne vont m√™me pas aux toilettes parfois, et - et tous ces corps sales et cette crasse l√†-dedans, et ils la laissent jaillir par la bouche et... dans leurs yeux, et ainsi de suite. Et ensuite ils disent que J√©sus en crachant par terre et rendant la vue √† un homme...
E-118 J'ai ramen√© un petit gar√ßon de l√†-bas, l'autre jour, il disait : "J'ai aval√© un peu de cette eau", il disait : "Je suis malade comme un cheval. Je - je rentre √† la maison." Le petit gars est peut-√™tre pr√©sent ici maintenant, il vit dans une caravane √† environ deux ou trois p√Ęt√©s de maisons, de l'endroit o√Ļ je l'ai pris; il disait : "Je ne retournerai plus jamais l√†-dedans." 119 Mais pourtant cela est appel√© la "civilisation moderne". Voyez-vous o√Ļ on en est arriv√©? Le vieux dicton dit : "Le moucheron vous donne des naus√©es, mais vous avalez un chameau!" Voyez-vous? Je suis tr√®s d√©sireux de le revoir maintenant. Eh bien, pourtant vous y voil√†! Il vaut mieux s'√©loigner de ces choses-l√†. Voyez-vous?
E-120 "Des intellectuels, emport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu." Je cite l'Ecriture. Le Saint-Esprit dit express√©ment que ceci se passerait au temps de la fin. "Emport√©s, enfl√©s d'orgueil, ayant l'apparence de la pi√©-..." Eh bien, d'abord "Ils seraient intemp√©rants, et ennemis des gens de bien", ha√Įssant ceux qui croient la Parole. Vous les voyez? Ils ne sont pas d'accord avec des credos et des choses traditionnelles, c'est pourquoi ils les ha√Įssent. 121 Comme ces Pharisiens et Sadduc√©ens, ils ha√Įssaient J√©sus. Pourquoi? Parce qu'Il √©tait - Il contredisait leur credo. Voyez-vous? Non pas qu'Il voulait √™tre diff√©rent, mais Il devait vivre, Il √©tait la Parole, la Parole vivante v√©cue. Il a dit : "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, alors ne Me croyez pas." Voyez-vous?
E-122 Eh bien, c'est la même chose aujourd'hui. Si un homme prêche ces choses, et si cela n'arrive pas, alors c'est faux, parce que l'Ecriture a dit que cela arriverait. Mais si cela arrive, alors c'est vrai; pas l'homme, mais la Parole est vraie. Maintenant, mais ceci est la condition dans laquelle nous sommes arrivés aujourd'hui. Vous voyez, mes amis, c'est dans la logique des choses. Le voyez-vous? Je construis ici pour vous montrer le point culminant, ici, dans l'évangélisation au temps de la fin.
E-123 Maintenant, remarquez que dans ces temps-l√†, cet √Ęge intellectuel, "Emport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu"; ils restent √† la maison le mercredi soir pour regarder certaines de ces vieilles pi√®ces vulgaires. "Nous aimons Suzie" ou "Lucy" ou ces esp√®ces de balivernes, une femme qui est mari√©e une douzaine de fois, vivant avec des hommes, qui eux-m√™mes vivent... Et, oh, la la, chacun d'eux mari√© et divorc√©, se marie et divorce encore, et vous faites d'eux des idoles, comme des dieux. Et vous pr√©f√©rez rester pour regarder √ßa plut√īt que d'assister √† la r√©union de pri√®re! "Aimant le plaisir plus que Dieu." S'il y a un match dans la ville, ou si les Colonels et les G√©ants viennent, ou quoi que ce soit, s'ils doivent se rencontrer ici quelque part, ils fermeront les √©glises pour pouvoir y assister. Si Elvis Presley vient ici dans la rue, avec sa guitare, en la balan√ßant en arri√®re et en avant, ou quelques uns de ces gars, un mercredi soir, les lieux de r√©unions de pri√®re seront ferm√©s. "Aimant le plaisir plus que Dieu. Emport√©s, enfl√©s d'orgueil, intemp√©rants, cruels, et ennemis des gens de bien. Ayant l'apparence de la pi√©t√©." Vous dites : "Ce sont des communistes." Non, ils ne le sont pas. 124 Ce sont des membres d'√©glises, ayant l'apparence de la pi√©t√©. Mais quoi? Reniant ce qui en fait la force. Ayant l'apparence de Dieu, mais ils disent : "Dieu ne fait pas ces choses. voyez-vous, il n'y a pas de puissance l√†-dedans, vous devez simplement accepter et faire ceci, cela." Voyez-vous, pas de changement de vie, rien du tout, il faut simplement appartenir √† l'√©glise.
E-125 "Ayant l'apparence de la pi√©t√©, mais reniant ce qui en fait la force. Eloignez-vous de ces hommes-l√†," dit la Bible, "car ce sont eux qui vont de maison en maison, et qui captivent des femmes d'un esprit faible et born√©, charg√©es de p√©ch√©s, agit√©es par des passions de toute esp√®ce." C'est exactement ce que la Bible dit. Maintenant, nous vivons pr√©cis√©ment dans cet √Ęge. "Mais toi, fais l'Ňďuvre d'un √©vang√©liste, remplis bien ton minist√®re." Voyez-vous, c'est √ßa.
E-126 Maintenant, par ces messagers et t√©moins que nous avons, nous d√©couvrons dans quelle r√©colte nous nous trouvons. Regardez dans quelle r√©colte vous vous trouvez ce matin. Regardez dans quelle r√©colte nous sommes. Eh bien, Il a dit, de ce c√īt√©-ci, ces miracles suivront ceux qui croient, on se moquera d'eux, et on les tournera en ridicule comme aux jours de No√©. Et l√† viendra cet autre groupe de ce c√īt√©, se riant d'eux, emport√©s, enfl√©s d'orgueil, et ayant l'apparence de la pi√©t√©, et reniant la chose m√™me que vous professez. Donc vous pouvez - vous pouvez voir dans quelle r√©colte vous vous trouvez, voyez-vous, ces v√©ritables messagers d'aujourd'hui. J√©sus a pr√©dit que ce serait Satan avec son message. Et Son messager √† Lui aurait cette qualit√©-ci : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru." Voyez-vous, les messagers de Satan auraient l'apparence de la pi√©t√©. Les messagers de J√©sus auraient ces miracles, saisissant des serpents, buvant des breuvages mortels, chassant les d√©mons, imposant les mains aux malades, recevant le bapt√™me du Saint-Esprit, des prodiges et des miracles. Maintenant, nous sommes dans une de ces r√©coltes et nous sommes au temps de la fin. Oh! la la!
E-127 Pas √©tonnant qu'Esa√Įe le proph√®te ait dit : "Le corps entier est canc√©reux et plein de plaies vives, et tout." O√Ļ pourrions-nous aller? Que ferions-nous si nous nous unissions tous? Cela rendrait la chose pire que jamais. Voyez-vous? Il y aurait toutes sortes de choses. Comme ils essayent le - le - le Conseil Mondial des Eglises, cela ne marchera jamais; ils ont des ath√©es, des incroyants. "Et comment deux hommes peuvent - peuvent-ils marcher ensemble," dit la Bible, "s'ils ne sont pas d'accord?" Voyez-vous? Et il n'y en a pas deux parmi eux qui soient d'accord! 128 Le salut est une affaire individuelle entre, non pas une √©glise, mais entre chaque individu et Dieu. Marcher avec la Parole! Oui, regardez, fr√®re, tandis que nous pouvons voir. Et je sais qu'il commence √† se faire terriblement tard.
E-129 Remarquez, le grand signal de la lumi√®re rouge clignotante de Sa Venue est baiss√©. Nous savons cela. Je pourrais simplement prendre beaucoup d'Ecritures ici que j'ai not√©es pour vous montrer, quoi? Que nous sommes au temps de la fin. Les Juifs sont retourn√©s en Palestine, le figuier bourgeonne. Les hommes rendent l'√Ęme de terreur. Les femmes, la fa√ßon dont elles se d√©cha√ģnent, combien je pourrais retourner dans l'Apocalypse et vous montrer que cette nation-ci est marqu√©e des femmes, le nombre de la femme; le nombre treize. Nous avons, pour commencer, treize colonies, treize raies, tout treize, treize √©tats, tout, treize, treize √©toiles sur le dollar, tout est treize et la femme.
E-130 Lorsque j'√©tais en Suisse, il n'y a pas tr√®s longtemps, en train de parler... Une femme a dit : "Je... Nous voulons aller en Am√©rique pour pouvoir avoir la libert√© comme les femmes l√†-bas." Je lui ai racont√© ce qu'elles faisaient. "Non, ont-elles dit, alors, nous ne voulons pas √ßa!" Voyez-vous? Voyez-vous? 131 Mais c'est l'Am√©rique. Nous pourrions retourner en arri√®re pour montrer cela ici m√™me, que c'est cens√© √™tre ainsi dans cette nation qui s'√©l√®ve o√Ļ il n'y a pas d'eaux, pas de peuples. Elle s'√©l√®ve comme un agneau, ayant deux petites cornes, la puissance civile et eccl√©siastique, mais elles s'unissent √† travers les puissances politiques, un nouveau pr√©sident que nous avons, qui r√©introduit Rome.
E-132 Je veux que quelqu'un vienne me dire, n'importe quel th√©ologien ici ou ailleurs, o√Ļ la Bible a jamais pr√©dit que le communisme dominera le monde. Ne craignez pas le communisme, cela n'est rien. C'est un attrape-nigaud dont Dieu se sert pour ch√Ętier les nations, ch√Ętier la nation. Certainement! La Bible dit que Rome dominera le monde. Regardez le Roi Nebucadnetsar, son songe, sa vision, l'interpr√©tation de Daniel, comment chacun de ces royaumes et de ces dispensations concordent parfaitement, et juste au bout, il y avait Rome. Donc, cela sera Rome. Cela ne sera pas le communisme; ils sont juste - ils sont juste des hommes de paille. C'est tout. Ils n'aboutiront jamais nulle part. Non! 133 Comme Joseph vient de dire : "Le cŇďur de l'Afrique, ces pauvres pa√Įens, l√†-bas, ne doivent pas √™tre domin√©s. Ils ont d√©j√† √©t√© domin√©s." C'est l√† leur probl√®me aujourd'hui, ils ont d√©j√† √©t√© domin√©s. Ils veulent de l'amour, ils veulent Dieu. Et alors que le communisme est impie, ils ne l'accepteront jamais. Certainement pas, s√Ľrement pas! 134 La lumi√®re rouge clignote. Le signal est baiss√©. Sa Venue est proche. Oh! la la! Esa√Įe chapitre 60, verset 2 dit : "Voici, les t√©n√®bres couvrent la terre, et l'obscurit√© les peuples." Et cela est exactement vrai.
E-135 Le messager et le Message du temps de la fin devront r√©pondre √† la situation du temps de la fin. Ne pensez-vous pas? Ce Message n'aurait pas pu √™tre pr√™ch√© il y a quarante ans. Non, le Message et le messager du temps de la fin doivent correspondre. Autrefois, dans ces jours-l√†, cela n'aurait probablement pas march√©. Mais cela doit faire face √† des conditions du temps de la fin. Soyez convertis, croyez les signes de l'Evangile. Voil√† le message d'aujourd'hui. Lavez vos √Ęmes dans le Sang de l'Agneau et croyez l'Evangile, que les signes du temps de la fin sont ici, la semence de l'Evangile a √©t√© mise en place.
E-136 On parle tellement de r√©forme, je suis d'accord avec eux √† ce sujet, comme la r√©forme √©vang√©lique. Une r√©forme veut dire "√™tre nettoy√©". Ainsi je pense que nous avons besoin d'un tas de nettoyage, de notre incr√©dulit√©, pour croire l'Evangile. C'est vrai. Il y a trop de nos m√©fiances et de questions. Une r√©forme! M√™me le mot normal dans la traduction du grec o√Ļ il est dit repentir, signifie "r√©former". Et r√©former veut dire "nettoyer" tout le pass√©, pour croire l'Evangile dans Sa puissance et Sa manifestation. "Voici les miracles qui les accompagneront." Ils disent : "Seulement pour cet √Ęge-l√†." 137 Lui a dit : "Jusqu'√† la fin du monde." Maintenant, quelqu'un doit avoir raison. Si un homme qui est un incroyant a dit que c'√©tait juste pour les ap√ītres seulement, et que J√©sus, Lui-M√™me a dit : "Jusqu'√† la fin du monde", alors je m'en tiens √† Sa Parole. C'est √ßa! C'est vrai!
E-138 Dieu veut que Son peuple soit s√©par√© de l'incr√©dulit√© et des incroyants. Tant parmi vous font l'erreur de laisser de temps en temps vos enfants jouer au petit Oswald. Voyez-vous? Ce n'est pas que je veuille √™tre diff√©rent des autres, ou empes√©, etc., et une esp√®ce de fanatique. Je n'ai pas cette intention. Mais si vous laissez un... Soyez s√Ľrs avec qui votre fille sort le soir. Voyez-vous? Voyez-vous? Peut-√™tre que vous l'avez √©lev√©e comme une simple petite fille pieuse allant √† l'√©glise, et la premi√®re chose que vous apprenez, c'est qu'elle sort avec Oswald ou quelques-uns de ceux-l√†, et - et c'est soit un ath√©e, un incr√©dule, et sa vie finira par √™tre ruin√©e et vous ne savez pas ce qu'il est. Voyez-vous? Ensuite, il se mariera avec elle, et regardez o√Ļ sont alors vos enfants, vos petits enfants. Voyez-vous? Soyez prudents. Dieu veut que les Siens soient s√©par√©s.
E-139 Lisez une fois Exode 34.12, et voyez ce que Dieu a dit √† Isra√ęl. "Lorsque vous entrerez dans ce pays, √ītez tout ce qui s'y trouve. N'ayez rien √† faire avec cela." Josu√© aussi, le 23√®me chapitre et le 12√®me verset, regardez ce que Josu√© a dit : "Maintenant, Dieu vous a conduits dans ce bon pays", comme l'Eglise aujourd'hui, "et vous a conduits dans ce bon pays. Est-ce qu'il vous pla√ģt?" Ils ont r√©pondu : "Amen, nous y prenons plaisir." 140 Il a dit : "Maintenant, il y a un petit reste de ces incroyants l√†-bas, ne vous associez pas √† eux. N'allez pas avec eux." Ne le faites pas, sŇďur, si ce gar√ßon veut vous emmener dans un bar quelque part, juste pour prendre un petit verre amical, restez √©loign√©e de lui. Et la m√™me chose, vous les gar√ßons, pour la fille qui voudrait faire la m√™me chose. Restez √©loign√©s d'elles! 141 Maintenant, vous allez dire : "Fr√®re Branham est un vieux fanatique." Mais un de ces jours vous comprendrez. Si vous aviez √©t√© dans le chemin par o√Ļ je suis pass√©, vous - vous sauriez que c'est vrai. Oui, monsieur.
E-142 Combien de fois j'ai vu, dans les pi√®ces o√Ļ elles faisaient une confession, que les jeunes filles tombaient dans - dans la honte. Cette marque la suivra jusqu'√† ce qu'elle meure, ainsi que les choses qu'elle a dites. Autrefois √©lev√©e dans un foyer chr√©tien, mais voici ce qui est arriv√©, elle est sortie avec ce gar√ßon. Il √©tait simplement si gentil qu'elle ne pouvait pas s'√©loigner de lui, et - et ainsi de suite. Et, pour commencer, il fumait des cigarettes et avait une bouteille dans sa poche, et ils se sont mis √† boire et voil√† o√Ļ nous en sommes! Voyez-vous? Et la voil√† dans la honte en plus. Oh, c'est une chose pitoyable. Vous le voyez des deux c√īt√©s. Donc √©loignez-vous de √ßa, s√©parez-vous! Soyez gentils et aimables envers tout le monde, mais ne participez pas √† leur p√©ch√©. Tenez-vous loin de √ßa. Oui, monsieur.
E-143 Et, mes amis, √ßa a toujours √©t√© les conducteurs, chaque fois, √† travers le changement de ces dispensations, qui ont mis les gens dans la confusion. Cela n'a pas tellement √©t√© les gens eux-m√™mes. Si l'Evangile avait gard√© sa place √† la chaire o√Ļ √©tait sa place! 144 Comme quand je parlais au Bethany College l√†-bas, aux Luth√©riens. L'un a dit : "Fr√®re Branham, que pensez-vous que nous avons?" Et je... il a dit... J'ai dit : "Eh bien, voil√† ce qu'il en est." 145 Il a dit : "Quelle est la diff√©rence entre cette Pentec√īte dont vous parlez et nous Luth√©riens?" 146 J'ai dit : "L'Eglise pentec√ītiste est l'Eglise luth√©rienne avanc√©e! Cela est exactement vrai. Si vous √©tiez rest√©s o√Ļ vous devriez √™tre, vous seriez pentec√ītistes aussi." 147 Et nous en parlons tous, comme ce que j'entendais dire par quelqu'un ce matin, que "toutes les √©glises, et la premi√®re religion, tous les chr√©tiens viennent en r√©alit√© de Rome". Je voudrais que quelqu'un me prouve √ßa. J'accepterai que toutes les d√©nominations viennent de Rome. Mais les chr√©tiens ont commenc√© √† J√©rusalem.
E-148 Donc, si la hi√©rarchie catholique veut que nous retournions tous √† la m√®re de la chr√©tient√©, je serai d'accord avec elle pour cela, retournons √† la Pentec√īte et recevons tous le Saint-Esprit. Je serai d'accord avec elle pour cela. Cette chose, elle n'est jamais venue de Rome, elle est venue de la Pentec√īte. L'Eglise n'a pas √©t√© inaugur√©e √† Rome. Elle a √©t√© inaugur√©e au jour de Pentec√īte. C'est s√Ľr, pas sous leurs dogmes, mais sous le bapt√™me du Saint-Esprit. C'est ce que j'essaie de dire. Si nous retournons, retournons au commencement de la chose; pas √† la d√©nomination, alors on ira √† Rome, car eux ont √©t√© les premiers √† avoir une organisation ou une d√©nomination, et c'est la m√®re d'eux tous. 149 Et la Bible le dit dans Apocalypse 17, "Elle est une prostitu√©e, elle-m√™me, et une m√®re d'impudiques, ses filles". Voyez-vous? C'est ce que la Bible dit. J√©sus-Christ a dit cela, que cette Eglise catholique romaine √©tait une prostitu√©e, et que toutes ses filles protestantes √©taient des impudiques avec elle. Et Il a dit : "Sortez du milieu d'elle, Mon peuple, afin que vous ne participiez point √† son p√©ch√©, et Je vous recevrai et vous serez pour Moi des fils et des filles." Voyez-vous? Nous y voil√† donc, voyez-vous? "Ayant des apparences de pi√©t√©, et reniant ce qui en fait la force.", etc.
E-150 Vous pr√©cieux m√©thodistes, combien vous aviez la puissance de Dieu parmi vous. Je suis all√© et je me suis trouv√©... J'ai port√© la robe de John quand j'√©tais √† Londres, en Angleterre, pour prier pour le Roi George √† l'√©poque. Et on m'a emmen√© l√†-bas √† la chapelle de Wesley o√Ļ il a pr√™ch√© √† quinze cents personnes chaque matin √† cinq heures, avant que les hommes partent au travail. Je me suis assis sur une chaise o√Ļ il a converti cet organisateur de combats de coqs, et je - je me suis assis sur cette chaise. Et je me suis tenu l√†, et je suis mont√© √† sa chaire. Et j'ai pri√© dans la chambre d'o√Ļ il est parti au Ciel. Je pensai : "Oh, si John pouvait savoir ce que cette Eglise m√©thodiste a fait, il se retournerait dans sa tombe!" Alors que vous priiez pour les malades, et aviez de grands signes! Alors que John Wesley... se tenant l√†-bas, je me suis tenu en ce lieu saint, o√Ļ il y a un arbre. Ce jour-l√†, quand il pr√™chait la gu√©rison divine et que la - la "haute Eglise" d'Angleterre, l'Eglise anglicane est venue et a l√Ęch√©... un groupe des membres sont venus l√†-bas et ont l√Ęch√© un renard et une meute de chiens et ont dispers√© la congr√©gation de John. Ce petit John n'a jamais pes√© plus de cinquante kilos √† aucun instant dans sa vie, mais il s'est retourn√© et, en les montrant du doigt, il a dit : "Vous, hypocrites! Le soleil ne se couchera pas trois fois sur votre t√™te avant que vous m'appeliez pour que je prie pour vous." Et l'homme est mort le soir m√™me, ayant des crampes dans son corps, appelant John pour qu'il prie pour lui. Et il est mort. Voyez-vous? Oh, si vous les m√©thodistes, √©tiez des m√©thodistes comme cela, vous seriez de la Pentec√īte. C'est vrai.
E-151 Qu'en est-il de vous baptistes? Vous courez vite √† l'√©glise pour quelques minutes et si le pasteur pr√™che plus de quinze minutes, vous voulez l'excommunier. John Smith, le fondateur de l'Eglise meth-... baptiste, priait toute la nuit des fois, et il pleurait sur les p√©ch√©s du peuple jusqu'√† ce que ses yeux se ferment √† force de pleurer, et sa femme le conduisait vers la table et lui donnait, avec une cuill√®re, son petit d√©jeuner. Vous ne pouvez plus prier pendant un quart d'heure. Qu'est-ce qui se passe? Voyez-vous, vous avez m√©lang√© des traditions √† Cela. 152 Le Message progresse toujours. Isra√ęl a suivi la Colonne de Feu. O√Ļ Elle s'arr√™tait, ils s'arr√™taient. O√Ļ Elle allait, ils allaient. La Colonne de Feu progresse. Oui.
E-153 Maintenant, nous d√©couvrons que ce sont les conducteurs qui font cela. Les conducteurs ont toujours √©t√© les embrouill√©s. Regardez le vieux Dathan, autrefois, au temps de la Bible, dans la dispensation de la loi de Mo√Įse. Il √©tait celui qui conduisait le ramassis de gens, Dathan. C'√©tait Kor√©; alors que Dieu avait suscit√© Son proph√®te Mo√Įse, et que celui-ci avait la Parole du Seigneur. Il avait deux millions et demi de gens l√†-bas dans ce d√©sert, et J√©thro vint lui dire : "Mo√Įse, cela va te tuer, ton fardeau est si grand." Dieu a pris une partie de Son Esprit et L'a mis sur soixante-dix anciens, et ils proph√©tis√®rent. Cela n'a aucunement affaibli Mo√Įse. Il... Mais lui, Mo√Įse, √©tait toujours l'ultime r√©ponse, parce qu'il avait le AINSI DIT LE SEIGNEUR.
E-154 Vous ne pouvez pas marcher sous la conduite d'un groupe d'hommes. Je - je d√©fie quiconque, chaque fois que cela a d√©marr√©... Dieu n'a jamais utilis√© un groupe d'hommes. Il utilise un seul homme. Exactement. Un homme √† la fois, parce que deux hommes ont deux opinions diff√©rentes. Un seul homme! C'est exactement vrai! Remarquez maintenant, √† chaque dispensation cela a √©t√© ainsi, tout du long, √† chaque fois cela a √©t√© ainsi. 155 Et l√† se tenait Mo√Įse. Et savez-vous ce que Kor√© a dit? Il a dit : "Eh bien, Mo√Įse agit comme s'il est le seul qui puisse pr√™cher, le seul qui ait le Message. Oh, nous savons que la Colonne de Feu est suspendue au-dessus de lui, nous savons que cette Lumi√®re est sur lui, nous savons cela, mais il agit comme s'il √©tait le seul qui ait le Message." 156 Ce n'√©tait pas son intention. Telle n'√©tait pas son intention. Il essayait de corriger les gens. Il y a trop d'id√©es. Vous devez √©couter quelque chose. Et qu'est-ce qui est arriv√©? Dieu a dit : "S√©pare-toi simplement de lui, car Je vais l'engloutir, lui et sa congr√©gation, dans la terre." Et la terre s'est ouverte et du feu en sortit et ils sont descendus. Voyez-vous?
E-157 Les embrouill√©s, les conducteurs, ce sont les conducteurs qui ont caus√© le trouble parmi le peuple. Si ce n'√©tait pas ainsi, aujourd'hui, nous pourrions venir dans cette ville et toutes les √©glise et toutes les congr√©gations pourraient s'assembler. Eh bien, ils auraient cet endroit, ils auraient... Oh! chaque magasin de vin et spiritueux serait ferm√©. Eh bien, cette ville serait-tellement s√®che, qu'il faudrait qu'un contrebandier d'alcool s'abreuve pendant une demi heure pour avoir assez d'humidit√© en lui pour cracher. Il... Eh bien, cela serait ainsi. Oh, excusez-moi, je n'aurais pas d√Ľ dire √ßa! Attendez. Ecoutez, ce que je veux dire c'est ceci : nous sommes tous dispers√©s. Ce sont les conducteurs. Dieu peut entrer et faire quelque chose, et les conducteurs de ces petits groupes ont peur que quelque chose se perde, ils se tiendront... ils les √©loigneront de Cela, au lieu d'accepter le Message de Dieu. C'√©taient les conducteurs aux jours de No√©. C'√©taient les conducteurs aux jours de Mo√Įse. C'√©taient les conducteurs aux jours de J√©sus. Ce sont les conducteurs aujourd'hui, dans les jours du Saint-Esprit. Le ramassis de gens! Ils disent : "Oh, laissez les femmes faire cela. Pourquoi braillez-vous apr√®s elles?"
E-158 Comme je l'ai dit, je crois qu'ici auparavant... quelqu'un m'a dit l'autre jour, parce que j'essayais toujours de mettre en ligne mes sŇďurs. Le voyez-vous, elles sont - elles sont la cible. Elles ont √©t√© la cible dans chaque √Ęge. Satan les a utilis√©es, l√†-bas, dans le jardin d'Eden, et il les a utilis√©es chaque fois. Et comme la Bible attire l'attention sur l'Am√©rique et ses femmes dans les derniers jours, alors je commence √† travailler d'arrache-pied √† cette chose. Et quelqu'un a dit : "Fr√®re Branham, les gens vous consid√®rent comme un proph√®te." J'ai dit : "Je ne le suis pas."" 159 Il a dit : "Mais ils vous consid√®rent comme tel. Pourquoi n'enseignez-vous pas aux gens comment recevoir de grands dons spirituels? Enseignez-leur des choses si vous... Dieu traite avec vous, nous savons cela." Il a dit: "Pourquoi n'enseignez-vous pas aux femmes au lieu de toujours les fustiger?" 160 J'ai dit : "Je leur ai pr√™ch√© pendant trente et une ann√©es et elles sont... Comment puis-je leur enseigner, comment puis-je leur enseigner l'alg√®bre, lorsqu'elles ne connaissent m√™me pas leur ABC? Comment se fait-il qu'elles ne sont plus √† la hauteur et n'agissent m√™me pas comme des femmes? Comment se fait-il qu'elles continuent √† agir comme elles le font? Comment pouvez-vous leur enseigner des choses spirituelles lorsqu'elles ne veulent m√™me pas croire les choses naturelles? Comment pouvez-vous leur enseigner ces choses-l√†?" Que l'√©glise s'√©l√®ve √† ce niveau, et ensuite elles pourront √™tre enseign√©es √† ce niveau comment recevoir des dons de Dieu et comment manifester des dons, et tout cela. Mais le Saint-Esprit ne laissera jamais venir ces choses avant que ce cŇďur ne soit droit et pr√™t √† les recevoir.
E-161 Alors, Dieu Se tient là comme une grande pression. N'ayez pas peur qu'il y en ait de trop. Vous ne pouvez pas épuiser Dieu. Pourriez-vous vous imaginer un petit rat d'à peu près cette longueur, une petite souris sous les grands greniers de l'Egypte, disant : "Je ferais mieux de ne manger qu'un grain de blé par jour, je pourrais venir à en manquer avant la prochaine récolte"? Pourriez-vous vous imaginer un petit poissons d'à peu près cette taille, nageant au milieu de l'océan, disant, "Je ferais mieux de boire de cette eau avec modération, parce que, vous savez, elle pourrait s'assécher"? Oh! la la! C'est essayer d'épuiser la bonté de Dieu et Sa miséricorde envers Son peuple! Il veut vous bénir. Il est prêt. Il pousse! Pourriez-vous vous imaginer qu'on prenne toutes les eaux de la terre, les mers et tout, et qu'on les rassemble dans un tuyau de 1,20 mètre de diamètre, et qu'on mette le tout là-haut? La pression serait sur le fond, essayant de trouver une petite fissure pour se frayer un chemin de sortie. C'est ainsi qu'est la pression du Saint-Esprit qui essaie de descendre dans chaque vie.
E-162 Mais ils ne le feront pas, ils aiment les credos et le reste plus qu'ils n'aiment Dieu. Vous devez laisser tomber les choses du monde, et croire Dieu. Cela ne peut √™tre ni√©, vous l'avez vu ann√©e apr√®s ann√©e, maintes fois. Et Joseph a dit une fois : "√áa ne rate jamais. √áa doit √™tre Dieu." Voyez-vous? Et c'est la promesse de Dieu pour ce jour. Pas moi; je ne suis pas la promesse de Dieu. Je suis un homme. Je parle de Son Saint-Esprit Qui est ici. C'est cela la promesse pour ce jour, "N'importe o√Ļ, n'importe qui."
E-163 Maintenant nous avons trouv√© que c'√©tait eux. Et regardez, nous allons prendre par exemple Balaam. Balaam est venu enseigner sa doctrine au peuple, et ils ont dit : "Maintenant, regardez, nous sommes tous croyants, nous sommes - nous sommes les enfants de la fille de Lot, de Moab, l√†." Ils ont dit : "Nous sommes simplement tous pareils." Et il les a fait se m√©langer, il a provoqu√© des mariages mixtes. Il a fait en sorte que ces belles femmes moabites, toutes bichonn√©es, viennent ici, en disant aux fils de Dieu qu'ils √©taient - ils √©taient tous pareils apr√®s tout; Dieu est un Dieu de toutes les races, et tout est en ordre. Et ils les a mari√©s. Et Dieu a tir√© la ligne de s√©paration et les a fait quitter leurs maisons et tout. Qu'est-ce que c'√©tait? Voyez-vous cette chose? C'est exactement ce qui s'est pass√© autrefois avant le d√©luge, "lorsque les fils de Dieu virent les filles des hommes, elles √©taient belles √† voir, et ils les ont convoit√©es et en prirent pour femmes." Voyez-vous? La m√™me chose s'est produite l√†. 164 Et c'est la m√™me chose maintenant. A nouveau, c'est la m√™me chose. vous devriez le voir. Chaque g√©n√©ration annonce ce qui arrivera dans la suivante. Nous y sommes. Nous le voyons. Nous savons que c'est pareil, car la Bible, ici, d√©clare justement que c'est aujourd'hui la m√™me chose qu'alors. Tr√®s bien. Et maintenant, ceci est valable, bien s√Ľr, pour le - le jour dans lequel nous vivons.
E-165 Eh bien, le - l'appel d'aujourd'hui, tout ce qui compte parmi les √©glises aujourd'hui, c'est d'avoir des membres. C'est tout ce qu'ils veulent: des membres. Maintenant, nous connaissons tous le slogan baptiste en 1944, qui disait : "Nous en aurons un million de plus en 44." Nous connaissons notre pr√©cieux et bienveillant fr√®re Billy Graham, nous voyons sa place dans l'Ecriture, vers o√Ļ il va, ce qu'il fait. Mais ce sont toujours "des d√©cisions, tant de d√©cisions prises". Une d√©nomination, c'est absolument tout ce qu'ils veulent. Voyez-vous? 166 C'est ainsi qu'il en √©tait au temps de J√©sus, la m√™me chose. Ce n'√©tait pas des hommes mauvais. Ils √©taient aveugles. C'est tout. Ils √©taient aveugles √† la V√©rit√©. J√©sus leur a dit cela, Il a dit : "Pharisiens et Saduc√©ens aveugles, que faites-vous tous?" Qu'a-t-il dit que vous faites? "Scribes et Pharisiens, vous √™tes aveugles." Il n'a pas dit : "Vous √™tes des p√©cheurs." Ils √©taient des p√©cheurs, mais ce qu'on appelle p√©ch√©... 167 Maintenant, nous appelons p√©ch√© : "Commettre adult√®re, fumer, mentir, voler, des choses comme cela, voil√† le p√©ch√©." Mais ce n'est pas cela, le p√©ch√©. Ce sont les attributs de l'incr√©dulit√©. 168 La Bible dit : "Celui qui ne croit pas est d√©j√† jug√©." L'incr√©dulit√© envers la Parole, c'est le p√©ch√©!
E-169 Regardez ces hommes, ils étaient saints. Eh bien, on ne pourrait pas mettre le doigt sur eux, moralement. Leur grand-père, et arrière grand-père, et arrière-arrière-grand père, et arrière-arrière-arrière-arrière-grand père étaient tous des sacrificateurs. Ils observaient cette loi et ces traditions des anciens et des pères, juste parfaitement à travers les générations. Il n'y avait rien à redire contre eux. Si c'était le cas, ils auraient été lapidés. De braves hommes. Et Jésus a dit : "Vous avez pour père le diable!" Pourquoi? Parce qu'ils ne voyaient pas le Message, la Parole. Il était là. 170 Et ils ont dit : "Eh bien, cet homme essaie de déchirer nos églises." 171 Il a dit : "Pharisiens et Saducéens aveugles!" Il a dit, voici ce qu'Il a dit : "Vous courez les mers pour faire un prosélyte. Que ne feriez-vous pas pour un seul membre! Et quand vous l'emmenez dans votre dénomination, il est deux fois plus un fils de la géhenne que lorsqu'il était dans le monde." C'est exactement ce que Jésus a dit.
E-172 Et s'il y a une chose qui soit injuste et une chose qui soit impie, c'est de prendre un vieux membre d'église poussiéreux qui pense qu'il est si bon, et qui ne peut voir à travers rien d'autre que ses propres lunettes. Je ne critique pas. Mais, si, je critique aussi. Et ce n'est que l'exacte vérité. Et Jésus a dit : "Vous êtes deux fois plus un fils de la géhenne que vous ne l'étiez lorsque vous avez commencé." Et lorsque nous prenons des églises... peu importe combien de membres vous faites entrer dans cette église, et que nous les voyons aller chez les bookmakers et aux courses de chevaux, et se tenir là-bas et les femmes en shorts, allant dans les rues, et chantant dans la chorale, voilà la plus grosse pierre d'achoppement que le pécheur ait jamais eue. Exactement. Ils s'attendent à ce que ces gens qui se disent chrétiens vivent une vie décente, qu'ils soient une personne différente. Cela est un exemple. Voilà une pierre d'achoppement. Voilà un hypocrite. Voilà qui est se trouver dans une condition dix fois pire que jamais auparavant. Votre situation serait moins grave, si vous étiez dans le monde comme auparavant.
E-173 C'est là que les hommes viennent, disant : "Eh bien, ils - ils ne vivent pas du tout autrement que moi. Eh bien, certainement pas. Je suis... Je suis aussi bon qu'eux." C'est une pierre d'achoppement. C'est exactement vrai. Voyez-les dire, disons... un pécheur qui vient en disant : "Ici, Jésus a dit ceci." 174 "Ah, ce n'était pas pour cela. Cela ne veut pas dire ça. Il n'a pas voulu dire ça à cet endroit. C'était pour un autre temps!" Oh, incrédule que vous êtes! Voyez-vous? Qu'est-ce qui se passe? Vous placez une pierre d'achoppement sur le chemin de cette personne.
E-175 J√©sus, ou plut√īt je veux dire, dans les Psaumes, David a dit : "Ne t'arr√™tes pas en compagnie des moqueurs, ne te trouve pas sur la voie des m√©chants." Voyez-vous? "Ne vous arr√™tez pas sur la voie des m√©chants comme cela et ne vous asseyez pas en compagnie des moqueurs, riant de ceux qui sont justes et vous tenant l√†, parlant avec une apparence de pi√©t√©. Mais celui qui trouve son plaisir dans la loi de l'Eternel, qui aime le faire, il est comme un arbre plant√© pr√®s d'un courant d'eau. Son feuillage ne se fl√©trit point. Tout ce qu'il fait lui r√©ussit, cela arrivera juste parfaitement." C'est cela l'esp√®ce d'√©glise que Dieu veut! Des aveugles conduisant des aveugles, faisant... des moqueurs qui arrivent dans ces derniers jours, etc.
E-176 Le Message de l'√©vang√©liste du temps de la fin est tir√© de Malachie 4. C'est une restauration. Le Message et le messager, tous les deux, devront √™tre un r√©tablissement de la foi. Jude a dit, dans le Livre de Jude, juste √† peu pr√®s trente ans apr√®s la crucifixion, il a dit : "Fr√®res je d√©sire vivement vous √©crire au sujet de notre foi commune, afin de vous exhorter √† combattre pour la foi qui a √©t√© transmise aux saints une fois pour toutes." Voyez-vous? Voyez-vous? Malachie a dit, pour les derniers jours, le dernier proph√®te dans l'Ancien Testament, que "Avant que n'arrive le jour de l'Eternel, ce jour grand et redoutable, Je vous enverrai Elie, le proph√®te. Et il restaurera la foi des enfants √† - ou la foi des enfants aux p√®res, juste avant le temps de la destruction." Qu'est-ce? C'est un Message qui sort, un Message et un messager des derniers jours, non pas pour les amener √† un credo, mais pour les arracher vigoureusement √† ces credo et les ramener √† la foi originale des p√®res, les p√®res de la Pentec√īte, o√Ļ l'Eglise doit se trouver dans les derniers jours. Pas les p√®res de la loi mosa√Įque, mais les p√®res de la Pentec√īte.
E-177 Les p√®res de la loi mosa√Įque, c'√©tait Malachie 3, "J'envoie Mon messager devant Ma face, pour pr√©parer le chemin devant l'Eternel". Matthieu 11.6 dit la m√™me chose. J√©sus t√©moigne que c'est quand Il a vu Jean et Il a dit : "Qu'√™tes-vous all√© voir? Un homme habill√© de belles... avec le col retourn√©, etc. Pas Jean!" Il a dit : "Ceux qui s'habillent comme cela ont leur place dans les palais des rois, et ces grandes d√©nominations, qui embrassent les b√©b√©s, et marient, vous savez, etc., enterrent les morts, et marient les jeunes, etc. C'est l√† qu'ils sont." Il a dit : "Qu'√™tes-vous all√©s voir? Un - un roseau agit√© par tous les vents. Non, pas Jean! Non, non! Il n'a pas √©t√© secou√© lorsqu'ils ont temp√™t√© contre lui." 178 Ils disaient : "Tu ne recevras aucune coop√©ration si tu vas l√†-bas." Cela ne faisait aucune diff√©rence pour Jean, il y est all√© de toute fa√ßon. Voyez-vous? 179 Il a dit : "Qu'√™tes-vous all√© voir, un proph√®te?" Il a dit : "Je vous le dis, et plus qu'un proph√®te! Et si vous pouvez comprendre, c'est celui dont il √©tait dit par le proph√®te, disant : 'J'envoie Mon messager devant Ma face, pour pr√©parer le chemin.'" Malachie 3.
E-180 Et en Malachie 4, pour l'√Ęge de l'Eglise, Il a dit : "Je vous envoie Elie avant ce jour-l√†." Maintenant, cela ne pouvait pas √™tre jean, car le monde n'a pas √©t√© br√Ľl√© en ce temps-l√†, et les justes n'ont pas foul√© des pieds les cendres des m√©chants. Non. C'est cet √Ęge-ci, un Message qui se r√©pandra. Qui fera quoi? Ram√®nera la foi du peuple, de l'Eglise d'aujourd'hui qui est sortie de toutes ces diverses corruptions et d'un corps d√©nominationnel putr√©fi√©, endolori, √† une foi vivante et √† un Dieu vivant. Le Message est all√© de l'avant pendant des ann√©es. C'est vrai. Il est temps maintenant que nous recevions et croyions que l'√©vang√©lisation au temps de la fin consiste √† restaurer. Jo√ęl a dit la m√™me chose. "Je remplacerai toutes les ann√©es qu'a d√©vor√©es le J√©lek."
E-181 Regardez ceci. Vous rappelez-vous de mon message, r√©cemment, sur l'Arbre-Epouse, voyez-vous, comment ils ont pris J√©sus? Il √©tait un Arbre. Celui que David a vu, un Arbre plant√© pr√®s d'un courant d'eau donnant Son fruit en sa saison, l'Arbre le plus parfait. Et on L'a battu et L'a pendu √† un arbre romain fait de mains d'hommes, comme objet de railleries. Mais qu'est-ce qu'il a fait? Il est ressuscit√© le troisi√®me jour. Qu'a-t-il fait d'autre? Il a donn√© la vie √† un Arbre-Epouse, un homme et une femme comme les arbres qui √©taient dans le jardin d'Eden, deux arbres! L'un d'eux, l'Arbre de la Vie, et l'autre l'arbre de la mort. Et qu'a-t-Il fait? Il est venu pour racheter cet arbre. Ainsi puisqu'Il l'a rachet√©, au Calvaire, Il est pr√™t √† le planter maintenant. Oh! la, la! Je commence √† me sentir religieux quand on dit √ßa. Voyez-vous? Pour restaurer Son Arbre-Epouse, celui qui aurait du √™tre en Eden, mais elle est tomb√©e alors parce qu'elle n'a pas cru la Parole. Mais ici Il va restaurer un arbre qui croira la Parole. Et lorsqu'elle parut le jour de la Pentec√īte, cette doctrine originelle, cette foi originelle, alors qu'est-ce que Rome a commenc√© √† faire? Elle a envoy√© un j√©lek, envoy√© un gazam. Et chacun e enlev√© sa part du fruit, les feuilles et tout, et ils ont tout englouti.
E-182 Mais qu'est-ce que le proph√®te... a vu cela, il a dit : "Mais je restaurerai cet Arbre, dit l'Eternel." Elle a commenc√© l√†-bas avec la R√©formation. Qu'a-t-elle fait? Elle s'est organis√©e. Dieu l'a √©mond√©e, l√† en St. Jean 14, Il en a coup√© toute l'organisation. Et elle est revenue √† l'√©poque de Wesley, elle s'est organis√©e. Il l'a √©mond√©e. 183 "Mais Je restaurerai." Elle continue d'avancer. Maintenant, qu'est-ce que cela fait? Au temps du soir il n'y aura pas une organisation. Il y aura un - un sommet. O√Ļ le fruit m√Ľrit-il en premier lieu? Au sommet. Pourquoi? Le soleil le frappe. Et au temps du soir les semences sont plant√©es maintenant pour un Arbre-Epouse du temps du soir. Quand l'arbre de vie retourne √† l'Arbre-Epouse! Voyez-vous? Et les Lumi√®res du soir sont venues maintenant pour arroser et faire m√Ľrir ce fruit qui est sur l'arbre qui a √©t√© plant√©. Les semences sont sem√©es! Voyez-vous? Le temps du soir. Donc, l'√©vang√©lisation au temps du soir sera le signe de Malachie 4, pour ramener la foi des gens √† la foi des p√®res. Oui, monsieur. De retour aux pierres de construction. Amen. De retour √†...
E-184 Aujourd'hui, les conducteurs disent à nouveau : "Du nombre, du nombre!" Ils disaient cela autrefois au temps de Jésus, dans cette dispensation-là. Jésus a dit : "Hypocrites, Scribes et Pharisiens, vous courez les mers pour faire un seul prosélyte, pour faire un membre, et quand vous le faites entrer, il est deux fois plus un fils de la géhenne qu'il ne l'était pour commencer." Et aujourd'hui ils - ils dépenseront des milliards de dollars et feront tout ce qu'ils peuvent pour faire un membre d'église de plus. Et, quand vous le faites, sa condition est pire que lorsqu'il était dans le monde. Vous ne pouvez en faire qu'un hypocrite, en laissant les hommes faire des choses, continuer à fréquenter le monde et rire et se moquer de l'Evangile et tout le reste. C'est... Voyez-vous?
E-185 Les conducteurs de ce jour disent à nouveau: "Du nombre, du nombre, du nombre!" Cela, c'est tout ce qui compte aujourd'hui, du nombre, des décisions! (185) Maintenant, c'est un mot si important aujourd'hui, "des décisions". Je voudrais que quelqu'un fasse décider quelques-uns de servir Dieu au lieu d'adhérer à une église. "Prenez une décision, entrez, inscrivez votre nom dans le registre." On envoie tout un tas de gens là-bas, qui veulent bien s'inscrire. "Quel est votre nom?" "Jean Dupont." "Acceptez-vous Christ comme votre Sauveur?" "Oui." "Croyez-vous que Christ est le Fils de Dieu?" "Oui." Satan le croit aussi de même. La Bible dit qu'il croit. Il croit et il tremble. Oui, monsieur.
E-186 Mais on ne tremble pas quand on croit r√©ellement. On se r√©jouit. Amen! "Tous ceux qui aiment Son av√®nement." Comme je disais √† quelqu'un qui constamment me disait, m'envoyant des lettres : "Fr√®re Branham, vous effrayez terriblement les gens en leur disant que le temps de la fin arrive." Effrayer l'Eglise? Oh! la, la! C'est la chose la plus glorieuse qui puisse arriver, la Venue du Seigneur, le temps de la fin. Je voudrais que ce soit √† l'instant m√™me! Certainement. Eh bien, c'est la chose la plus glorieuse √† laquelle j'aie jamais pens√©, de rencontrer mon Seigneur. Cette vieille robe de chair, je la quitterai et je ressusciterai, m'emparerai du prix √©ternel; redevenir √† nouveau un jeune homme et vivre √† jamais avec mon Seigneur, avec tous les miens. Oh! la, la! Je n'aime pas √† penser de combattre √† travers ce p√©ch√© et ces √©preuves, et ces maux et douleurs dans ce vieux lazaret-ci. Quitter cette chose pour aller √† une - une couronne de justice, eh bien, c'est la chose la plus glorieuse que j'aie jamais entendue. Comme l'a dit l'ap√ītre Paul, "J'ai combattu le bon combat, j'ai achev√© ma course, j'ai gard√© ma foi, d√©sormais il y a... J'ai gard√© la foi, et d√©sormais la couronne de justice m'est r√©serv√©e; le Seigneur, le juste Juge me la donnera ce jour-l√†; non seulement √† moi, mais √† tous ceux qui auront aim√© Son av√®nement." Pas avoir cru √† Son av√®nement; mais avoir aim√© Son av√®nement. Une telle joie de savoir qu'Il vient. Certainement. Oui, monsieur.
E-187 Mais aujourd'hui il faut des membres, des d√©cisions, c'est "faites entrer des membres de l'√©glise", tant de membres. C'est cela qui... Cela n'est pas l'√©vang√©lisation au temps du soir. 188 Maintenant, je vais m'arr√™ter une minute seulement, et je veux simplement vous parler du fond du cŇďur. J'esp√®re que je ne vous ai pas gard√©s trop longtemps. Il est... Il me reste encore √† peu pr√®s sept ou huit minutes, et je veux simplement vous parler du fond du cŇďur. 189 N'est-ce donc pas la v√©rit√©, "des d√©cisions, adh√©rer √† une √©glise. Quittez l'√©glise m√©thodiste et venez vous joindre √† nous, les Baptistes. Ou quittez les Baptistes, et venez vous joindre √† nous les M√©thodistes, les Presbyt√©riens, les Luth√©riens"? Les Catholiques prennent tout. Voyez-vous? "Un membre, un membre, un membre, un membre, des d√©cisions, des d√©cisions."
E-190 A quoi bon les pierres si on n'a pas un maçon pour les tailler? Des confessions, des pierres. Quand Pierre a fait sa confession, Jésus a dit : "Tu es Pierre, un petit caillou." Mais à quoi sert une pierre s'il n'y a pas là un maçon pour la façonner en un fils de Dieu? Vous entassez seulement un tas de rochers. Est-ce vrai? Cela ne fait aucun bien. Voyez-vous? L'eau use la pierre. Voyez-vous, c'est juste, ce sont les gens. A quoi bon avoir des pierres si on n'a pas un bon tailleur de pierres avec un outil bien aiguisé pour façonner la pierre et la placer à l'endroit correct dans la maison de Dieu? Je veux seulement vous demander, à quoi bon les décisions, à quoi cela sert-il de mettre son nom dans le registre? A quoi bon venir adhérer à l'église, si le maçon n'est pas là pour façonner cela et faire en sorte qu'ils abandonnent ceci et cela, pour les tailler et les refaire de cette façon, et les équarrir et en faire des chrétiens dans la maison de Dieu, avec les miracles qui suivent les croyants? 191 C'est cela l'évangélisation au temps de la fin, prendre les pierres pour les façonner. Voyez-vous?
E-192 A quoi bon les pierres si vous les entassez simplement? Laissez-les o√Ļ elles sont, elles pourraient servir un petit peu mieux ainsi que si on les entassait ensemble. Elles pourraient √™tre utiles l√†, et aucune ne l'est √† cet endroit. Voyez-vous, c'est juste. Une pierre ne sert √† rien sans un ma√ßon. 193 J√©sus tient compte du caract√®re, pas des membres. Le savez-vous? Il tient compte des caract√®res. Dieu a toujours essay√© de prendre un homme dans Sa main. C'est tout ce qu'il Lui faut, un seul homme, et Il fera Son oeuvre pendant des ann√©es. Songez-y donc, Il n'a pu trouver qu'un seul homme juste du temps de No√©. Au temps de Mo√Įse, Il n'a trouv√© qu'un homme juste. 194 Regardez Samson. Voyez-vous, Dieu ne peut utiliser que ce que vous Lui abandonnez. Samson √©tait un grand homme fort, il avait beaucoup de force. Samson a abandonn√© sa force √† Dieu, mais il n'a pas voulu Lui donner son cŇďur. Il a donn√© son cŇďur √† Delila. Voyez-vous? Et c'est comme cela avec les gens aujourd'hui. Oh, mon fr√®re, ils s'abaisseront et payeront leurs dettes, et des choses semblables, et construiront une d√©nomination plus grande, et ainsi de suite, mais, quand il s'agit de donner leur cŇďur, ils ne le feront pas. C'est vrai. A quoi bon...
E-195 Pierre avait une √©p√©e. Il a tir√© cette √©p√©e, il allait couper l'oreille du souverain sacrificateur, et des choses comme cela. Il l'a fait. Mais lorsqu'il fallait montrer du vrai courage chr√©tien, il ne l'avait pas. Il a recul√© et L'a reni√©. Est-ce vrai? Il pouvait couper l'oreille du grand-pr√™tre avec son √©p√©e, c'est s√Ľr, il savait comment la manier. Mais quand est venue la pression et le temps de tenir ferme sur la Parole de Dieu, il n'avait pas le courage et a m√™me ni√© qu'il connaissait J√©sus. 196 C'est l√† o√Ļ on en est aujourd'hui. Nous avons le courage de construire des b√Ętiments et d'y mettre des millions de dollars. Nous avons le courage d'installer de grandes orgues et des si√®ges en peluche, et tout, et d'aller faire des pros√©lytes de lieu en lieu, et faire en sorte que les M√©thodistes deviennent Baptistes, etc., de changer ainsi de droite et de gauche. Mais lorsqu'il s'agit d'avoir du courage chr√©tien, d'accepter la Parole et le Message de Dieu, et de tenir ferme sur Elle, nous sommes un petit nombre. Donc, √† nouveau, √† quoi servent vos pierres sans un ma√ßon? N'est-ce pas vrai?
E-197 Dieu recherche le caract√®re, pas des adh√©sions. Le caract√®re. Eli√©zer, lorsqu'il est parti chercher l'Epouse de Chri-... de - d'Isaac, il a su√© jusqu'√† ce qu'il ait trouv√© un caract√®re. Rappelez-vous, Abraham l'avait rendu responsable comme Dieu nous rend responsables, c'est vrai, nous les pr√©dicateurs. "Cherchez Mon Epouse!" Dieu b√©nisse votre cŇďur. Je ne recherche pas de membres, je recherche ceux qui sont purs de cŇďur, voyez-vous, quelqu'un qui croira la Parole. 198 Eli√©zer a regard√© et il a pens√© : "Eh, je ne peux pas faire ceci de moi-m√™me. Il y a trop de responsabilit√©s. Je me rends compte de la responsabilit√© de trouver pour Isaac..." Ce qui est un type de l'Eglise, savez-vous, Christ - R√©becca le type de l'Epouse. Et Eli√©zer s'est mis √† genoux et a dit : "Dieu, Tu - Tu dois m'aider." Et lorsqu'il s'en est remis √† Dieu, Dieu l'a aid√©. Il a trouv√© le caract√®re.
E-199 Reviens √† la Parole, mon fr√®re, reviens √† Dieu. Ne fais pas attention √† cette √©glise √† laquelle tu appartiens. Tu peux rester l√† si tu veux, s'ils te permettent de rester. Mais la premi√®re chose √† faire c'est de venir √† Dieu. C'est juste. Ceci est l'√©vang√©lisation au temps de la fin. Oui, le caract√®re. 200 Et lorsqu'il a trouv√©, et alors, quand Eli√©zer a trouv√© le caract√®re qui √©tait dans la femme, R√©becca, la jolie √©pouse d'Isaac, il lui a parl√© d'Isaac. Et elle n'a jamais mis en doute une seule chose. Elle a cru la parole du messager, et elle s'est pr√©par√©e pour partir. Et ils sont all√©s demander au p√®re qui a dit : "Demande-le-lui, la jeune fille est en √Ęge. Demande-le-lui, et qu'il en soit fait selon sa d√©cision." 201 Elle a dit : "J'irai!" O√Ļ? Vers un homme qu'elle n'avait jamais vu, dont elle ne savait rien! Mais pourtant elle √©tait pr√™te, parce qu'elle √©tait pr√©destin√©e, d√©sign√©e d'avance pour cela. C'est exactement vrai.
E-202 Avez-vous remarqu√© la femme qui a lav√© les pieds de J√©sus? Elle n'a m√™me pas demand√© une petite b√©n√©diction. Elle a simplement regard√©. Et l√†, cet hypocrite qui a essay√© de Le ridiculiser, d'avilir Son caract√®re... C'est ce qu'ils essaient toujours, de Le faire para√ģtre petit. Certains, savez-vous, L'ont juste suivi pour faire √ßa. Ils disaient : "Maintenant, regarde ici. Bon Ma√ģtre, nous savons que Tu es un grand homme de Dieu, Tu n'as peur de rien. Devons-nous payer le tribut √† C√©sar?" Voyez-vous? Toutes ces choses! Cela, c'√©tait juste pour trouver quelque chose qui salisse Son Nom, pour Le souiller. Et ce pharisien L'avait invit√© l√† pour d√ģner, cette d√©nomination, sachant qu'ils L'inviteraient l√†, ils avaient une arri√®re-pens√©e quelque part (comme un joueur qui dirait "un atout en r√©serve"), ils avaient quelque chose en commun.
E-203 Quand vous voyez quelqu'un comme √ßa, qui vous hait, votre prise de position pour Christ, et qu'ensuite on vous fait entrer, c'est soit pour tirer beaucoup d'argent de vous, ou faire quelque chose, soit pour se servir de vous d'une certaine fa√ßon. Voyez-vous? Il n'y a pas... Ils ne croiront pas au Message. ils vous ont pris, l√†, pour autre chose. Vous croyez que ce m√™me Christ ne discerne pas la m√™me chose aujourd'hui? Certainement qu'Il le discerne. 204 Mais on L'a fait entrer l√†, et on disait : "Maintenant, nous allons le prouver." Ils L'ont pris, l√†, et L'ont fait entrer, sentant mauvais, ils ne Lui ont m√™me pas lav√© les pieds, ils ne Lui ont m√™me pas souhait√© la bienvenue. Assis l√†, dans cette robe - on marchait portant ces robes - vous savez, et on entrait ramenant de la salet√© o√Ļ les chevaux et tout avaient pass√© sur la route, en ce temps-l√†, sur ces vieux petits chemins. Ils voyageaient tous de la m√™me fa√ßon. Cette grande robe ramassait toute la salet√© et elle √©tait sur Lui, et cela sentait mauvais √† cause de la poussi√®re et ces choses sur la route. Vraiment puant, comme dans la basse-cour et autres. Et c'√©tait sur Lui, alors qu'Il allait √† une maison d'invit√©s avec ces grands tapis de soie par terre, et tout le reste. Ils avaient un genre d'onguent, on - on lavait le visage et on leur lavait les pieds et on leur donnait une esp√®ce de paire de pantoufles, et on accrochait leurs sandales quelque part. Ensuite l'h√īte entrait apr√®s avoir √©t√© bien habill√© et pr√©par√©, les cheveux peign√©s, et il entrait. Ensuite on rencontre ses invit√©s, et ils - et alors on - on les salue et les embrasse. Ils se prennent par le cou, et s'embrassent l'un l'autre sur le cou. Voyez-vous? Comme vous avez vu faire Joseph et moi-m√™me il y a un petit moment, nous entourant l'un et l'autre de nos bras, nous tapotant l'un l'autre, et ils s'embrassaient sur le cou. Mais ce pharisien, apr√®s L'avoir invit√© √† l'int√©rieur, Le voici qu'Il √©tait assis dans un coin, on ne lui a m√™me pas lav√© les pieds, on ne Lui a rien fait, on L'a juste laiss√© assis pour se moquer de Lui.
E-205 Mais une pauvre petite prostitu√©e de basse condition avait quelques pi√®ces de cinq cents qu'elle avait gagn√©s dans sa fa√ßon de vivre mal fam√©e, elle L'a vu assis l√†. Et de grosses larmes coulaient sur ses joues. Elle est descendue l√†-bas pour chercher un vase d'alb√Ętre, avec tout l'argent qu'elle avait. Elle s'est faufil√©e d'une fa√ßon ou d'une autre pour y revenir, et elle est tomb√©e √† Ses pieds, et elle a commenc√© √† pleurer, sa chevelure tombait √† terre. Et - et elle pleurait et prenait ses... Ils n'avaient pas de serviette pour laver Ses pieds, et elle a pris ses cheveux et Lui a essuy√© les pieds. Quelle belle eau pour Ses pieds, des larmes d'un p√©cheur repentant! Et s'Il avait boug√© un peu Son pied, elle aurait sursaut√©. Elle ne demandait rien, elle voyait simplement qu'il fallait que ce f√Ľt fait.
E-206 Ne pouvons-nous pas faire cela aujourd'hui? Oh, nous ne demandons rien. Cela doit √™tre fait, l'Evangile doit √™tre pr√™ch√©. Que nous recevions un centime, ou quoi que ce soit, cela ne fait aucune diff√©rence. Je n'ai jamais pr√©lev√© d'offrande de ma vie. Ceci est un besoin. Ceci est un appel. Si vous vous s√©parez, les √©glises vous ha√Įront et tout le reste, et vous expulseront, et il y a juste quelques rares amis que vous rassemblez. Mais c'est un Message. Il doit aller quoi qu'il advienne. Je ne suis jamais pass√© √† la radio et dans de grands programmes √† la t√©l√©vision o√Ļ il faudrait que je demande de l'argent aux gens. Je ne pourrais pas faire √ßa. Je veux √™tre votre fr√®re. Je veux aller o√Ļ Dieu... S'il y a cinq personnes l√†, je veux y aller. Aller l√†-bas, s'il y en a un million. Dieu m'ouvrira le chemin pour y aller. C'est tout. Juste vivre la chose par la foi. C'est de cette fa√ßon que nous devrions agir tous. Et, Dieu soit lou√©, beaucoup d'entre eux agissent ainsi, voyez-vous, de la m√™me fa√ßon. Cela est vrai, ils vivent par la foi.
E-207 Regardez cette petite femme. J√©sus n'a pas boug√© Son pied. Regardez ce vieux pharisien se tenant l√†-bas, disant, essayant donc de Le ridiculiser, disant : "Eh bien, s'Il √©tait proph√®te, Il conna√ģtrait quelle esp√®ce de femme est en train de Lui laver les pieds. Voyez-vous? Il saurait quel genre de femme √©tait pr√®s de Lui. Voyez-vous? Le voil√†, cela montre avec quelle classe de gens Il traite." Je suis si heureux de cela. Oui. Il savait. "Regardez l√†, quel genre de classe de personnes est avec Lui! Nous sommes les dignitaires. Nous sommes les membres de l'√©glise. Et, regardez cette vieille p√©cheresse se comporter ainsi avec Lui, cette femme, nous savons qui elle est, elle fait les rues. Elle est..." Vous savez de quoi je parle. "Donc, elle √©tait ce genre de femme-l√†. Regardez, regardez, c'est le genre de personnes qui s'accrochent √† Lui!" Je suis si heureux! Je suis si heureux!
E-208 C'est ce que j'√©tais, vous savez. J'√©tais ce genre de personne, bon √† rien, p√©cheur. Et chacun de vous pareil, vous qui n'√™tes pas venu √† Lui. Vous ne venez pas juste pour √™tre un membre d'une √©glise, vous venez parce qu'il y a quelque chose √† faire. J√©sus a besoin d'√™tre servi, quelqu'un doit se trouver l√†. Faisons-le. Elle n'a jamais demand√© : "Seigneur, me b√©niras-Tu, feras-Tu ceci?" Non, elle Lui a simplement lav√© les pieds et les a essuy√©s avec ses cheveux. Vous savez quelques-unes de nos sŇďurs devraient se mettre sur la t√™te pour - pour avoir assez de cheveux pour essuyer Ses pieds. 209 Et la voil√†, ses jolies boucles tombaient et elle essuyait Ses pieds; et elle baisait constamment Ses pieds ainsi, et J√©sus restait simplement assis en la regardant. Il n'a pas boug√© d'un centim√®tre. Et apr√®s un moment, alors qu'elle avait fini, Il S'est retourn√©.
E-210 De l'autre c√īt√© il y avait le vieux Simon avec toute l'association de pr√©dicateurs, disant : "Voyez-vous! Ha, ha! C'est Lui. Voyez-vous, nous y voil√†, cela montre ce qu'Il est! Il n'est pas proph√®te. Regardez-Le!" 211 Il S'est retourn√© en disant : "Simon!" Oh, je m'imagine qu'il √©tait tout rouge. Il a dit : "J'ai quelque chose √† te dire. Tu M'as invit√© ici. Vois-tu? Lorsque je suis entr√© par la porte, tu ne M'as m√™me pas lav√© les pieds, tu ne M'as m√™me pas embrass√© pour m'accueillir, tu n'as m√™me pas oint Ma t√™te, tu t'es juste tenu l√†, essayant de Me ridiculiser. Vois-tu? Tu M'as fait entrer ici dans ce but. Et cette femme, depuis que je suis arriv√©, depuis que je suis arriv√©, elle a constamment mouill√© Mes pieds de ses larmes, et les a essuy√©s avec ses cheveux. Et elle ne M'a pas bais√© le cou, mais constamment bais√© le pied." "Tu ne t'attendais √† rien, n'est-ce pas, ma sŇďur?" "Non." 212 "Mais je te dis que tes nombreux p√©ch√©s ont tous √©t√© pardonn√©s." Voyez-vous? Voyez-vous? Voyez-vous? Pendant tout ce temps, elle n'avait rien du tout, sauf simplement une crainte qu'elle ne faisait pas la chose juste, peut-√™tre, mais cela devait √™tre fait, mais sa r√©compense est venue √† la fin.
E-213 Vous pourriez m'entendre prêcher ces Messages. Vous pourriez voir le Saint-Esprit discerner et faire de grandes choses, et accomplir des miracles. Vous pourriez prier et que la chose n'arrive pas du tout. Continuez, votre récompense viendra à la fin. Ne serait-ce pas mieux à ce moment-là? Oui. Voyez-vous, rendez un service à Jésus. Voilà le Message au temps de la fin. Il avait une Epouse. Dieu cherche le caractère. Et ensuite, après qu'Eliézer eut trouvé le caractère, ensuite la chose suivante était de la préparer pour partir. C'est la même chose maintenant, mon frère, c'est pareil maintenant. Le Message du temps de la fin n'est pas là-bas dans Babylone.
E-214 C'est ce que je t'ai dit, Joseph; et mon petit fr√®re su√©dois se tenait l√† et a pos√© sa t√™te sur mon √©paule un jour et a pleur√© comme un petit enfant. Il a dit : "Fr√®re Branham, Dieu m'a envoy√© ici √† Chicago, Il a dit que je verrai Chicago secou√©e un de ces jours." Et il a dit : "Maintenant, on me renvoie. On m'enl√®ve mon √©glise juste sous mon nez, une grande √©glise, la plus belle de Chicago." Il disait : "On me prend mon √©glise et ici on m'a chass√©. Ils m'ont √©vinc√© en votant contre moi, et je ne sais pas quoi faire." 215 J'ai dit : "Joseph, Dieu ne ment pas." J'ai dit : "Tu as vu Chicago secou√©e. Cela a commenc√© √† New York lorsque je t'ai vu l√†-bas, parce qu'ils ne voulaient pas coop√©rer avec toi, je n'ai m√™me pas voulu y aller." Et je ne le connaissais pas, mais quelque chose en lui m'a attir√© vers lui. Maintenant, je ne dis pas ceci parce qu'il y a une r√©union de missionnaires ce soir. Mais, c'√©tait vrai, j'√©tais attir√© vers Joseph. J'ai refus√© d'aller √† Chicago, parce qu'on n'a pas voulu qu'il vienne, on ne voulait pas qu'il participe √† leur coop√©ration. J'ai dit : "Alors, je n'irai pas non plus." 216 On me disait : "Vous ne Le connaissez pas." J'ai dit : "Je sais que je ne le connais pas, mais Dieu le conna√ģt. Il est le serviteur de Dieu et pour moi, il est en ordre." Et donc alors Joseph a dit : "J'aimerais voir Chicago secou√©e."
E-217 Oh! la, la! Il ne se rend pas compte que sa secousse ne veut pas dire de la chair √† canon, l√†-bas. Cela ne veut pas dire tout ce rebut qui sera d√©truit, l√†-bas. L'Eglise est en train d'√™tre secou√©e. Voyez-vous? Il n'y en avait que cent vingt sur des millions, dans la chambre haute, quand la secousse est venue. C'est vrai! S√Ľr! C'est une secousse, ce sont les gens. Le... 218 Regardez, lorsqu'ils avaient ce grand r√©veil, cet Apollos, le pr√©dicateur baptiste qui n'avait pas encore re√ßu le Saint-Esprit, n'avait jamais √©t√© baptis√© au Nom de J√©sus-Christ... Paul, passant par les hautes provinces d'Eph√®se, il trouve cette √©glise puissante dont la Bible parle et il est all√© l√†-bas et leur a annonc√© la voie du Seigneur. Et ils ont dit... Il a dit: "Avez-vous re√ßu l'Esprit Saint apr√®s avoir cru?" Et ils criaient et passaient un temps merveilleux. Il a dit : "Avez-vous re√ßu le Saint-Esprit?" Ils ont dit : "Nous ne savons pas qu'il en existe un." Il a dit : "Alors, comment avez-vous √©t√© baptis√©?" Ils disaient : "Nous avons √©t√© baptis√©s du bapt√™me de Jean." 219 Il a dit : "Cela ne marche plus. Vous devez vous faire rebaptiser." Et il les a rebaptis√©s au Nom de J√©sus-Christ. Et il leur a impos√© les mains et le Saint-Esprit est venu sur eux. Ils parlaient en langues et proph√©tisaient. Ils √©taient en tout environ huit ou dix. C'est vrai.
E-220 Une secousse! Voyez-vous, Dieu ne secoue pas √ßa, l'enfer secouera √ßa lorsqu'ils recevront cela. Mais Dieu secoue Son Eglise. 221 Un Ange est venu vers Abraham et son groupe, l√†-haut, sur la montagne, et a accompli un miracle en discernant les pens√©es qui √©taient dans son cŇďur. Est-ce vrai? Et Sara √©tait √† l'int√©rieur. Tandis que les anges qui descendaient √† Sodome en avaient des milliers l√†-bas. Voyez-vous? La secousse vient dans le petit groupe. Tu l'as vu, Joseph. Tu as vu Chicago recevoir son dernier appel. C'est vrai. Et Dieu t'a honor√©, tu as simplement fait exactement ce qu'Il a dit : pr√©parer l'Epouse, voil√† la chose!
E-222 Maintenant nous allons juste terminer ici, en disant ceci : le Message du temps de la fin sert √† ce que l'Epouse soit pr√™te et pr√©par√©e pour l'enl√®vement. Qu'est-ce qu'il peut faire? Selon Malachie 4, c'est les ramener √† la foi qui a √©t√© transmise aux saints une fois pour toutes. Les ramener √† la foi des p√®res, ceux de la Pentec√īte, dans le temps de la restauration. "Je restaurerai, dit le Seigneur." C'est la v√©ritable √©vang√©-... √©vang√©lisation au temps de la fin. 223 Maintenant, je veux juste dire ces quelques mots avant de terminer. Je vais laisser de c√īt√© le reste de ces Ecritures, et peut-√™tre qu'un jour je pourrai les aborder. Mais je veux dire ceci. Nous croyons que nous sommes au temps de la fin. Nous le croyons. Et, bien qu'il semble qu'au temps de la fin, en ce temps-ci, que le Message et le messager soient, tous deux, pratiquement une faillite... Il semble que Satan ait fait de son mieux pour nous faire √©chouer. Fr√®re Neville, dans son accident, fr√®re Crase l√†-bas; et un fusil qui a explos√©! Voyez-vous cela semble ainsi, et maintenant m√™me chaque √©glise de partout manifeste sa d√©sapprobation √† mon endroit. Et, voyez-vous, voyez-vous, cela a simplement l'air d'√™tre une faillite. Il semble que nous soyons vaincus. Ne vous inqui√©tez pas! Savez-vous, c'est d'habitude √† ce moment-l√† que Dieu entre en sc√®ne, pour quelque chose qu'Il avait en vue depuis longtemps. Rappelez-vous cela.
E-224 Rappelez-vous, une fois il y avait quelques enfants qui - dans une fournaise ardente, ils se tenaient fid√®lement √† cette Parole. Tout allait de travers. Ils les ont jet√©s en prison. On les a gard√©s la nuit, on allait les br√Ľler le lendemain matin. Il semblait que la fin √©tait proche. Ils marchaient tout droit vers la fournaise. Mais Il est descendu. Le changement... la sc√®ne s'est compl√®tement chang√©e juste en un instant. 225 C'est toujours dans ces moments les plus faibles, quand il semble que le vrai Message est pratiquement vaincu, c'est alors que Dieu entre en sc√®ne. Il - Il laisse le Message et le messager aller au bout de la route, voyez-vous, alors Il entre en sc√®ne et Il vogue sur les vagues houleuses. C'est vrai.
E-226 Rappelez-vous, c'√©tait J√©sus, lorsque Ses ennemis ont pens√© qu'ils L'avaient vaincu, l'incroyant a dit : "Nous L'avons √† la croix!" Les Sadduc√©ens et les Pharisiens qui Le ha√Įssaient et qui L'ont pendu √† une croix, eux pensaient : "Nous L'avons eu maintenant!" Hum hum! C'√©tait √† peu pr√®s √† ce moment-l√† que Dieu est entr√© en sc√®ne, L'a ressuscit√© le matin de P√Ęques, et a bris√© les royaumes de Satan, et est ressuscit√© avec. C'est s√Ľr, c'√©tait juste √† ce moment de faiblesse. Il avait pr√™ch√© Son Message, Il S'en √©tait tenu √† la Parole, et tout, alors c'√©tait √† ce moment de v√©ritable faiblesse que la victoire est venue. Lorsqu'Il avait fait tout ce qu'Il pouvait faire, alors Dieu est entr√© en action. Il a chang√© la sc√®ne.
E-227 C'√©tait Jacob qui fuyait devant Esa√ľ, manigan√ßant ici et l√† pour dominer, et tout le reste, et essayant de se cacher d'Esa√ľ. Alors son cŇďur a commenc√© √† br√Ľler du d√©sir de rentrer √† la maison. Et sur le chemin de retour, il a envoy√© des messagers. Il envoya des cadeaux et tout le reste, pour essayer d'apaiser Esa√ľ. Mais c'√©tait lorsque Jacob est arriv√© au bout de lui-m√™me. C'√©tait quand Jacob ne savait plus de quel c√īt√© se tourner... Il a mis sa femme et ses enfants de l'autre c√īt√© de l'eau, et il a retravers√© le - le ruisseau. C'√©tait quand Jacob avait combattu toute la nuit, jusqu'√† ce que sa force l'ait quitt√©, et qu'il √©tait devenu boiteux et faible, et que son corps √©tait bris√©... C'est √† ce moment-l√† que Dieu est entr√© en sc√®ne. Le lendemain matin, nous trouvons quoi? Un prince sans peur, apr√®s sa faiblesse. Il avait sembl√© √™tre dans la d√©faite. Mais nous le trouvons comme un prince sans peur. Le Message continuait, et le messager l'accompagnait. C'est exactement vrai. Il √©tait un prince sans crainte le lendemain.
E-228 M√™me Esa√ľ, lorsqu'il avait le plus besoin de lui, Esa√ľ lorsqu'il a... Et rappelez-vous, pendant tout ce temps, Dieu travaillait aussi le cŇďur de son fr√®re. C'est vrai. Et Esa√ľ est venu vers lui, disant : "J'ai des arm√©es ici." Il a dit : "Je vais... Tu es faible, Jacob. Ton corps est afflig√©, tu es bris√©." Il a dit : " Je - je - j'enverrai des soldats pour te prot√©ger", au moment m√™me o√Ļ il en avait besoin. 229 Mais il avait trouv√© quelque chose. Il a dit : "J'irai seul." Amen. C'est lorsqu'il s'est remis de cette faiblesse, il s'√©tait remis de ce choc.
E-230 Quand J√©sus S'√©tait remis du choc de la mort, Il √©tait le plus fort, Il pouvait traverser un b√Ętiment sans m√™me bouger le mortier de la pierre. Il pouvait manger du poisson et du pain. Amen. Oh, oui! C'√©tait √† ce moment-l√†, apr√®s que la faiblesse fut venue, qu'Il s'est trouv√© fort. C'√©tait apr√®s que la faiblesse fut venue. 231 Et la situation semble √™tre assez instable maintenant pour le Message et le messager. Mais ne vous inqui√©tez pas! Quelque part, je ne sais pas comment, mais j'ai confiance en Lui, Il entrera en sc√®ne un jour. Ne vous inqui√©tez pas. Allons-y ensemble. Inclinons nos - inclinons nos t√™tes ensemble. L'√©vang√©lisation au temps du soir.
E-232 √Ē Dieu, les grandes Lumi√®res du soir brillent maintenant depuis quelque temps. Nous T'avons vu descendre tout pr√®s dans ces rangs ici, ramenant ceux qui n'√©taient plus que des ombres d'hommes et de femmes, rong√©s par le cancer, aveugles, malades et afflig√©s, les docteurs de Mayo m√™me et de partout les avaient abandonn√©s. Maintenant ils sont pr√©sents ici ce matin, et beaucoup d'eux sont en bonne sant√© et forts. Non seulement ici, mais autour du monde. Des femmes ont re√ßu leurs enfants ramen√©s √† la vie, apr√®s avoir √©t√© morts depuis des heures. Des enfants tu√©s sur la route avec des voitures, d√©clar√©s "morts" et √©tendus, pas un os sain en eux; et dans le temps d'une minute ils marchaient sur la route, louant Dieu. Oui, Seigneur, Tu es Dieu. Le temps du soir est ici. Les semences de l'Evangile du soir ont √©t√© sem√©es, P√®re, et maintenant il semble que nous passons par un temps de d√©sarroi. Beaucoup de ces... 233 Lorsque Tu es apparu pour la premi√®re fois sur la sc√®ne autrefois dans Ta dispensation, tous disaient : "Ce jeune proph√®te de Galil√©e!" Oh, ils se rassemblaient tous autour de Toi. Mais lorsque Tu as commenc√© √† T'attaquer √† eux et √† leur parler de leurs credos et - et de ces choses, alors ils T'ont quitt√©. Tu devais Te tenir seul. Et finalement ils T'ont emmen√© au Calvaire. Il semblait qu'ils avaient gagn√©, il semblait que leur - leur grand groupe intellectuel avait vaincu la cause de Dieu. Mais, oh, pas du tout! Le matin de P√Ęques, la terre a eu un frisson nerveux, la tombe s'est ouverte et le Fils de Dieu est ressuscit√©. Il avait les cl√©s de la mort et du s√©jour des morts. Il tenait dans Ses droits le bapt√™me du Saint-Esprit pour alors le donner. Il a dit √† Son Eglise : "Vous, montez √† J√©rusalem et attendez, et Je L'enverrai sur vous, et alors vous t√©moignerez de Moi jusqu'√† ce que je revienne."
E-234 Et alors, Tu √©tais l√† et leur disais comment le temps serait, et nous voici au temps de la fin, Seigneur, viens, entre en sc√®ne √† nouveau, ne veux-Tu pas le faire P√®re? Nous devenons fatigu√©s, √©puis√©s. Les hommes nous ont rejet√©s de partout, les d√©nominations nous condamnent toutes. En Californie l√†-bas, ces pr√©cieux saints qui √©taient sortis l√† en train de pleurer, quarante √©glises, et un seul conducteur s'est lev√© et a dit : "Eh bien, s'il baptise utilisant le Nom du Seigneur J√©sus, nous ne voulons pas de lui!" Et il a d√©tourn√© l'Evangile de ces pauvres gens affam√©s. 235 Et P√®re, j'ai dit : "Venez me voir avec l'Ecriture", il n'a pas voulu le faire. Pourquoi? Il sait mieux que √ßa. P√®re, pourquoi ce tumulte parmi les nations, ces vaines pens√©es parmi les hommes? Vraiment en tendant la main de Ton Saint Enfant J√©sus pour gu√©rir les malades, et montrer √† nouveau des signes et des miracles de la fin. Cela s'est r√©p√©t√©, Seigneur. Je prie pour eux, √ī Dieu, qu'ils ne soient pas jet√©s dehors. Il y a pourtant beaucoup d'hommes de bien l√†-dedans. Accorde, Seigneur, qu'ils puissent voir et sortir de l√†.
E-236 Et notre petite congr√©gation ce matin, P√®re, nous ne connaissons pas les cŇďurs des gens. Mais Toi, oui. Ce petit groupe ici. J'irai tout droit l√†-bas de toute fa√ßon. Et maintenant avant que nous quittions l'√©glise, Seigneur, ce petit groupe qui s√©journe ici, ils sont des p√®lerins. Ils ne professent pas √™tre de ce monde, Seigneur. Ils sont √©trangers. Ils sont n√©s de nouveau, ils sont de nouvelles cr√©atures. Ils sont venus des choses du monde, pour servir Dieu, sachant que "Ne convoitez pas les vaines richesses de ce monde qui s'effritent si rapidement. Nos espoirs, b√Ętis sur l'Eternit√©, demeureront." 237 P√®re c√©leste, si par hasard il y en avait un ou plus parmi nous ce matin qui n'ait jamais eu ce sentiment qu'il faudrait prendre ce virage, je prie que Tu veuilles parler √† leurs cŇďurs en ce moment m√™me. Et qu'ils abandonnent avec douceur et humilit√©, dans leurs cŇďurs, tout √† Toi, en disant : "Seigneur J√©sus, sois mis√©ricordieux envers moi, p√©cheur. Je ne veux pas mourir dans l'√©tat o√Ļ je me trouve maintenant. Et ne sachant pas si je vivrai jusqu'√† la fin de cette journ√©e, alors n'est-il pas insens√© de perdre mon temps pour des choses du monde?" Et tout ici p√©rira, et les gens p√©riront avec le monde. Mais, √ī Dieu, le P√®re √©ternel, ne peut pas p√©rir, ni Son peuple. Puissent-ils L'accepter, maintenant, √ī notre P√®re c√©leste.
E-238 Sanctifie ces mouchoirs pos√©s ici pour les malades et les afflig√©s. Il est dit que lorsqu'on prenait des linges et des mouchoirs qui avaient touch√© le corps de Paul, des esprits mauvais les quittaient. Gu√©ris les malades qui sont au milieu de nous ce matin. Je prie qu'il n'y ait aucune personne faible parmi nous. 239 Veuille le grand Saint-Esprit Se mouvoir √† travers l'auditoire maintenant, et que tout le monde puisse se rendre compte de Sa pr√©sence. Et comme je l'ai cit√© au d√©but, lorsqu'un orage se l√®ve pendant un √©t√© sec, les vents ont √©t√© br√Ľlants et chauds, la poussi√®re a vol√©, mais, tout d'un coup nous pouvons entendre le tonnerre, nous pouvons voir le nuage s'√©lever. Et j'ai dit que le signal rouge est baiss√©, Il arrive. Et nous sentons l'air frais, l'accueil du Saint-Esprit, comme Il passe en nos endroits br√Ľl√©s. Aide-nous aujourd'hui. Sauve les perdus. Remplis du Saint-Esprit, Seigneur, rapidement, avant que les lumi√®res s'√©teignent, car le signal est d√©j√† baiss√©. Le vieux navire de Sion est dans les billots maintenant, et il ne va pas tarder √† faire escale. Et tout d'un coup, le journal publiera "Qu'est-il arriv√©? Des centaines de gens √† travers la nation ont disparu!"
E-240 √Ē Dieu, alors il est trop tard pour le reste d'entre eux, l'enl√®vement est arriv√©. Le jugement frappera la terre, les justes seront partis. Alors, on ira dans les cimeti√®res et on dira : "Eh bien, est-ce que...? Est-ce qu'ils n'ont pas ouvert cette tombe? Eh bien, qu'est-ce qui est arriv√© ici?" Oh, celui-l√† qui s'√©tait confi√© en Dieu, qui est mort il y a des ann√©es sera parti pour de bon! "Alors, oh, quels pleurs, et quels g√©missements quand on annoncera √† ceux qui sont perdus leur sort. Ils crieront aux rochers et √† la montagne," selon les Ecritures, "ils prieront, mais les pri√®res arriveront trop tard." Qu'il n'en soit pas ainsi pour aucun ici pr√©sent aujourd'hui.
E-241 Et pendant que nous avons nos t√™tes inclin√©es, nos cŇďurs courb√©s aussi... Je suis une personne tr√®s bizarre d'inviter les gens √† l'autel. je crois que ce n'est pas une doctrine apostolique. Je crois que l√† m√™me o√Ļ vous √™tes assis, vous prenez votre d√©cision, si vous voulez vraiment vivre ou mourir. Je crois que cela d√©pend de vous. Et s'il y a quelqu'un ici qui ne l'avait jamais vu de cette fa√ßon et qui se rend compte de l'heure o√Ļ nous sommes, et si vous voulez juste que je vous mentionne dans la pri√®re, que vous voulez devenir un chr√©tien, et que vous voulez √™tre comme Christ dans votre vie et √™tre pr√™t pour Sa venue, voudriez-vous simplement lever vos mains √† travers le b√Ętiment? Que le Seigneur vous b√©nisse, qu'Il vous b√©nisse, qu'Il vous b√©nisse, et vous, et vous. Que Dieu vous b√©nisse l√†-bas au fond, qu'Il vous b√©nisse, vous ici. C'est bien. Que Dieu vous b√©nisse jeune dame, √† la crois√©e des chemins de la vie, sŇďur. C'est une grande d√©cision. Il se peut que vous ayez fait √©norm√©ment de grands... Que Dieu vous b√©nisse, papa. Oui, vous avez peut-√™tre fait beaucoup de dures journ√©es de travail aussi, et √©lev√© un petit enfant. Maman, vous √™tes assise pr√®s de la petite. √Ē Dieu! Peut-√™tre avez-vous √©lev√© votre famille et fait beaucoup de grandes choses, tapot√© les joues du petit b√©b√©, lorsqu'il pleurait, et balanc√© le berceau avec vos jeunes petites mains, maintenant elles sont vieilles et faibles. Peut-√™tre avez-vous berc√© le b√©b√© et fait beaucoup de bonnes choses, mais la meilleure chose que vous ayez jamais faite, √©tait lorsque vous avez lev√© votre main tout-√†-l'heure. Pardonnez-moi, excusez-moi, s'il vous pla√ģt.
E-242 Notre P√®re C√©leste, Tu as vu les mains. Tu sais ce qui √©tait derri√®re. Maintenant, elles sont les troph√©es de cette r√©union. Elles sont les troph√©es du Message. Tu as dit : "Tout ce que le P√®re M'a donn√© viendra √† Moi, et nul ne peut venir si Mon P√®re ne l'attire d'abord." Et Tu as parl√© √† ces gens. Et ils √©taient assis ici, et d'apr√®s la science, ils ne pouvaient pas... leurs mains sont cens√©es rester en bas, parce que la pesanteur les tient en bas. Mais ils ont bris√© et d√©fi√© les lois de la science. Ils ont un Esprit en eux qui fait lever la main; c'est contraire √† la science, parce que l'Esprit, l√†-dedans, peut briser la science. Et ils ont lev√© la main parce qu'il y avait l√† un Esprit de Dieu autour d'eux qui disait "Vous √™tes... Vous avez besoin de Christ." Et ils ont lev√© la main. "Rappelle-Toi de moi, √ī Seigneur!" 243 Comme le voleur mourant √† la croix qui disait : "Souviens-Toi de moi, quand Tu seras entr√© dans Ton r√®gne." 244 Et que lui as-Tu dit? "Aujourd'hui, tu seras avec Moi dans le Paradis."
E-245 Et je prie, P√®re, que ce jour-m√™me Tu prennes dans Ton royaume, dans Ta communion ici-bas, chacun de ces croyants, et que Tu sois bon envers eux. J√©sus, Tu as dit, lorsque Tu √©tais ici-bas, en saint Jean 5.24 : "Celui qui √©coute Mes Paroles, et qui croit √† Celui qui M'a envoy√©, a la Vie √©ternelle et ne vient point en jugement - ils ne seront pas l√† lorsque le jugement frappera la terre - mais ils sont pass√©s de la mort √† la Vie." Tu l'as promis, Seigneur. Je les r√©clame. Et maintenant √† tous ceux qui ont lev√© les mains, et m√™me √† ceux qui croyaient dans leur cŇďur qu'ils le devraient, et ne l'ont pas fait, je Te les donne ce matin, P√®re, comme des troph√©es de la gr√Ęce de J√©sus-Christ et de Sa Parole que nous avons pr√™ch√©e ce matin. Ils sont √† Toi. Garde-les en s√Ľret√©, Seigneur, jusqu'√† ce jour. Et qu'ils grandissent comme de petits enfants. Que les eaux ici dans la piscine puissent les trouver, ayant confess√© leurs p√©ch√©s, mourant √† eux-m√™mes, √©tant ensevelis en Christ, pour ressusciter √† une vie nouvelle, pour marcher dans un nouveau monde, marcher avec de nouveaux associ√©s, marcher en une nouvelle compagnie, marcher avec des anges, marcher dans la Pr√©sence du surnaturel. Ces choses qu'ils ne peuvent pas voir autour d'eux, mais qu'ils sentent et savent √™tre l√†. Ce sont l√† les choses durables; le surnaturel est ce qui dure. Nous Te les donnons, P√®re, au Nom de J√©sus. Amen.
E-246 Maintenant, je regrette de vous avoir gard√©s un peu apr√®s l'heure, et je suis s√Ľr que vous... Vous sentez-vous bien? Maintenant, la r√©union, parfois je dois trancher et vous presser. Maintenant, √† vous qui avez lev√© les mains et qui croyez au Seigneur J√©sus, il y aura un service de bapt√™me. Je suppose, ce soir. Ou bien, oui, je pense que les piscines sont remplies si vous le voulez maintenant m√™me, et les robes et tout le reste est pr√™t. Si vous d√©sirez √™tre baptis√©, √† l'instant, √† n'importe quel moment, nous ne sommes ici que pour le faire. Et maintenant apr√®s avoir taill√© et sci√©... 247 Nous - nous vous remercions, vous, les √©trangers qui √™tes dans nos portes, qui √™tes venus fraterniser avec nous ce matin autour de la Parole de Dieu, nous appr√©cions que vous soyez venus. Que le Seigneur vous b√©nisse. Je suis si heureux de ce que vous √©tiez ici.
E-248 Je vois un de mes amis assis au fond de ce b√Ętiment, que je n'ai pas vu depuis longtemps. Je ne connais m√™me pas le nom de ce gar√ßon. C'est un de mes chers amis. C'est le cousin d'une fille avec qui je sortais, Marie Franscisco. Je ne me rappelle pas qui ou quel est son nom. Voudrais-tu lever la main? Nous sommes heureux de t'avoir ici et que Dieu te b√©nisse. Ce gar√ßon est un chr√©tien depuis bien des ann√©es. Et je suis... 249 Mon ami ici, Jim Poole, combien m'ont jamais entendu mentionner Jim Poole, un ami d'enfance, son fils et sa femme. 250 Et Donny, je ne me souviens pas de son nom de famille. Gard - Gard, Donny Gard et sa ch√®re petite √©pouse ici. Ils sont venus √† la maison hier pour me rendre visite. Je suis si heureux de les avoir ici ce matin. 251 Et je crois que c'est un fr√®re inconnu assis, ici m√™me, √† c√īt√© de fr√®re Way. Et, oh, donc, ici, peut-√™tre que je me trompe, et parfois j'oublie les visages. Et je suis heureux de vous avoir tous ici ce matin.
E-252 Et maintenant, avant que nous partions, apr√®s avoir taill√©... Et vous savez, la Bible dit que la Parole de Dieu... comme cette d√©cision, vous faites une pierre, mais vous avez besoin d'un tailleur de pierre pour tailler cette partie, pour lui donner sa forme. Voyez-vous? Et le quatri√®me chapitre des H√©breux dit : "La Parole de Dieu est plus tranchante, et plus efficace qu'une √©p√©e √† deux tranchants." Elle taille, circoncit, coupe le surplus. "Elle discerne m√™me les pens√©es et les intentions du cŇďur", la Parole de Dieu. Et Elle taille. 253 Maintenant, juste pour adorer, chantons juste mon petit cantique favori, un de mes pr√©f√©r√©s : "Oh, je L'aime, oui je L'aime." Combien L'aiment vraiment? Peu importe si vous √™tes chr√©tien ou pas, vous dites : "Je L'aime, car Il m'a aim√© le premier." Chantons-le ensemble maintenant, tous ensemble. Oh, je L'aime, oui, je L'aime Car Il m'a aim√© le premier, Et a acquis mon salut Sur le bois du Calvaire.
E-254 N'aimez-vous pas cela? Chantons-le à nouveau. Pendant que vous chantez, serrez la main de quelqu'un autour de vous. Ne vous levez pas, dites simplement : "Que Dieu vous bénisse, frère" à quelqu'un autour de vous, pour que vous - tout le monde se sente vraiment le bienvenu. Ceci est la bienvenue ici au Tabernacle, de ma part, à chacun de vous. Très bien. Oh, je L'aime, oui je L'aime (Que Dieu vous bénisse, frère.) Car... le premier, (Que Dieu vous bénisse.) Et a acquis mon salut, Sur le bois du Calvaire. 255 Inclinons la tête pendant que nous le fredonnons. [Frère Branham et la congrégation se mettent à fredonner "Oh, je L'aime." - N.D.E.] Maintenant glissez votre main dans la Sienne, tout simplement. [Il continue à fredonner "Oh je L'aime." - N.D.E.] Maintenant, n'est-il pas merveilleux? Oui.
E-256 [Un frère parle en langues. Frère Branham s'arrête. - N.D.E.] Soyez vraiment respectueux pendant un moment. Jésus a dit : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. Ils parleront de nouvelles langues. S'ils saisissent un serpent ou boivent un breuvage mortel, cela ne leur fera pas de mal, car un accident ou une explosion ne leur fera pas de mal. Ils imposeront les mains aux malades, les malades seront guéris." Attendez juste une minute, pour voir s'il y a une interprétation pour ceci. Si des étrangers sont dans nos portes, nous attendons pour voir ce que le Seigneur nous dira à travers ce message. [Un frère donne une interprétation. - N.D.E.] L'interprétation. Ainsi... L'interprétation de ce que l'homme a dit ici. Il y a donc peut-être des personnes ici qui ne savent pas ce que c'est. C'est l'Esprit. tout cela arrive à l'intérieur du Tabernacle, pour donner un message aux gens. Prions.
E-257 P√®re C√©leste, nous Te remercions de ceci, ne connaissant pas cette personne, de ce que Tu aies parl√© √† un cŇďur, quelque part, et cela appelait √† nouveau, m√™me √† la fin du message - il a √©t√© dit... Tu les as appel√©s Tes "enfants", parce que Tu les avais appel√©s, et peut-√™tre qu"ils allaient juste partir sans Te recevoir. Ceci, le message revient. Donc, nous prions, P√®re c√©leste, que Tu accordes une grande portion de Ton Esprit sur cette personne, qui qu'elle soit. Tu n"as jamais mentionn√© les noms, Tu as simplement parl√©. Et ainsi, P√®re, peut-√™tre que c'est ainsi que Tu le veux. Et nous prions simplement, P√®re, que Ta volont√© soit accord√©e √† cette personne ou ces personnes, qui qu"elles soient, car on pourrait en arriver √† un - un dernier appel. Je prie, P√®re, qu'il n"en soit pas ainsi, mais que ce matin, s'ils veulent Le recevoir et croire de tout leur cŇďur, apr√®s qu"ils aient entendu le Message comme Tu as parl√© et L'as dit, qu'ils puissent alors Le recevoir la coupe tendue, pour recevoir l"Esprit. Puissent-ils se lever et √™tre baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ, pour la r√©mission de leurs p√©ch√©s, et √™tre remplis avec la douceur du Saint-Esprit, et √™tre conduits dans une vie de service et de bonheur. Je Te remets ces choses √† Toi maintenant, √ī P√®re, avec la congr√©gation, au Nom de J√©sus. Amen.
E-258 Ces messages parfois parlent... Quelqu'un parle, nous ne savons pas qui sont ces personnes. Des fois ils disent qui ils sont, ,mais il peut y avoir juste quelqu'un ici qui commen√ßait √† partir sans L'avoir. Et quand vous dites un message, rappelez-vous, c'est le Saint-Esprit parlant une langue pour laquelle il faut simplement √™tre inspir√©; Celui qui l'a dit, c'est le m√™me qui l'interpr√®te. Maintenant, souvenez-vous de ce que j'avais juste fini de lire "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru." Voyez-vous, c'est parmi les croyants. Nous ne croyons pas que tous doivent faire √ßa. Nous croyons que √ßa tombe dans l'√©glise parmi les gens. Parfois des personnes viennent ici, qui n'ont jamais entendu une chose pareille, et le Saint-Esprit tombe sur eux et donne un message, et gu√©rit des personnes qui sont assises ici, mourant du cancer, et toutes sortes de maladies et autres, qui repartent aussit√īt. C'est le Saint-Esprit au milieu des Siens. 259 L'aimez-vous? Amen. Je L'aime aussi. Nous esp√©rons vous voir ce soir. Et maintenant, Fr√®re Neville, je remets le service √† fr√®re Neville, notre pasteur. Tr√®s bien.

En haut