ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Questions Et Réponses Sur Les Sceaux / 63-0324M / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 3 heures et 6 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

Questions Et RĂ©ponses Sur Les Sceaux

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Notre PĂšre cĂ©leste, nous sommes certainement reconnaissants pour ce moment oĂč nous pouvons de nouveau communier autour de la Parole de Dieu, dans la PrĂ©sence de Dieu. Nous sommes tellement reconnaissants de ce que Tu es avec nous ce matin, pour nous aider et nous bĂ©nir. Nous demandons le pardon de nos pĂ©chĂ©s, afin que nos lampes puissent ĂȘtre remplies d’Huile, mouchĂ©es et lumineuses; et que Tu nous utilises maintenant pour honorer Ton grand Nom. Car nous le demandons au Nom du bien-aimĂ© Fils de Dieu, JĂ©sus-Christ. Amen. Vous pouvez vous asseoir.
E-2 C’est juste au moment oĂč j’entrais que j’ai entendu ces paroles du message ĂȘtre prononcĂ©es. Ainsi je suis... Il est vrai que nous devons garder nos lampes remplies, garder nos... Vous savez, pendant qu’on... A mesure que vous brĂ»lez, vous ne pouvez donc pas vous reposer sur ce que vous avez dĂ©jĂ  fait. Voyez? En effet, le feu qui brĂ»le en consommant de l’huile produit un dĂ©pĂŽt de charbon. C’est pour cette raison qu’il faut donc moucher la... Vous devez moucher vos lampes, parce que le charbon sur le bout de la–de la mĂšche... Beaucoup d’entre vous, qui avez Ă  peu prĂšs mon Ăąge, autrefois, quand on utilisait la–la lampe au kĂ©rosĂšne, voyez-vous, on... Il–il–il se faisait un dĂ©pĂŽt de charbon sur le bout, oĂč ça brĂ»lait, et cela attĂ©nuait donc la lumiĂšre. Vous devez donc enlever tout le dĂ©pĂŽt de charbon, pour que nous puissions «continuer Ă  courir vers le but de la vocation cĂ©leste en Christ».
E-3 Maintenant, c’est une–c’est une trĂšs belle matinĂ©e, Ă  l’extĂ©rieur comme Ă  l’intĂ©rieur, alors que la saison de PĂąques est maintenant proche.
E-4 Et–et nous allons maintenant aborder le dernier Sceau, ce soir, si le Seigneur le veut. Et c’est un Sceau trĂšs mystĂ©rieux, trĂšs, trĂšs mystĂ©rieux, parce qu’Il n’est mĂȘme pas... Il n’est mĂȘme pas mentionnĂ© dans les Ecritures nulle part, il n’y a aucun symbole, rien sur quoi s’appuyer. Cela doit venir directement du Ciel. Voyez-vous?
E-5 Et ce–c’est un peu une heure de tension pour moi. Ça a Ă©tĂ© comme ça toute la semaine. Maintenant, ceci c’est mon... c’est le huitiĂšme jour que je passe dans une piĂšce. Et j’ai constatĂ© qu’il y avait ici beaucoup... Dans ces demandes, alors j’ai dĂ» plutĂŽt faire un tri. Beaucoup voulaient avoir des entretiens. Et je–j’aime cela. J’aimerais... en accorder maintenant, vous voyez, mais je–je ne peux pas le faire pour le moment. En effet, vous comprenez que–que tout le... Ce que nous essayons de faire en ce moment c’est de trouver la rĂ©vĂ©lation de–de la volontĂ© du Seigneur. Vous voyez, et puis, quand on a les entretiens, alors ça vous entraĂźne dans une autre direction, et–de quelque chose d’autre. Vous voyez?
E-6 Et puis, et comme dans la priĂšre pour les malades, c’est complĂštement diffĂ©rent. Vous... On a des visions et tout; on Ă©tudie d’une façon diffĂ©rente, et on–on est oint d’une façon diffĂ©rente. C’est prĂ©cisĂ©ment comme il est dit lĂ  dans–dans la Bible: «Un–un arbre qui est plantĂ© prĂšs des–des courants d’eau.» «Des courants d’eau...», vous voyez, la mĂȘme eau, mais il y a une embouchure qui vient de ce cĂŽtĂ©-ci, une de ce cĂŽtĂ©-ci, une de ce cĂŽtĂ©-ci. Ça dĂ©pend de quelle embouchure il s’agit. C’est le mĂȘme Esprit.
E-7 Paul, dans 1 Corinthiens 12, se rĂ©fĂšre Ă  la mĂȘme chose, il dit qu’il y a beaucoup de dons, mais c’est le mĂȘme Esprit.
E-8 Alors, vous voyez, si vous oeuvrez, disons, sur une chose, et qu’ensuite il faut changer, pour passer Ă  autre chose, ici (vous savez ce que je veux dire), vous–vous Ă©tudiez sous cet angle-lĂ , vous amenez les gens... Et un... Maintenant, ils y appliquent tout leur coeur: «Que sont ces Sceaux?», leur attention: «Qu’En est-il?» Soir aprĂšs soir, lorsque j’entre, la tension est tellement grande ici que je dois parler de quelque chose d’autre pour chercher un peu–chercher Ă  apaiser cela (Vous voyez?), et ensuite, le Saint-Esprit ouvre le Sceau. Et puis–puis, je dois... tous les soirs, comme ça... Et puis, s’il faut changer pour passer de cela Ă  la guĂ©rison, ou Ă  quelque chose d’autre, vous voyez, vous... Les gens sont complĂštement concentrĂ©s sur une chose. On peut difficilement passer immĂ©diatement Ă  autre chose.
E-9 Et–et puis, aussi, quand on sait que juste au milieu de vous, des choses sont en train d’arriver (Vous voyez?) dont je–je suis... Je–je sais... Je sais que vous–que vous ne voyez pas cela. Voyez-vous? Je suis vraiment sĂ»r que vous ne voyez pas cela. Voyez-vous? Et vous direz: «FrĂšre Branham, c’est une forte dĂ©claration que vous faites lĂ .» Je le sais.
E-10 Mais, Ă©coutez; maintenant, laissez-moi dire ceci. Je suppose que c’est enregistrĂ© seulement pour nous-mĂȘmes, et tout. Mais laissez-moi dire ceci (Voyez-vous?), que vous–vous ne–vous ne saisissez pas, voyez, et vous n’ĂȘtes pas censĂ©s saisir. Alors, n’essayez pas d’interprĂ©ter quoi que ce soit. Vous voyez? N’essayez pas d’y ajouter votre interprĂ©tation. Vous ne feriez que–vous ne feriez que vous Ă©loigner davantage. Suivez mon conseil, si vous me croyez donc. Si Dieu a–m’a fait trouver grĂące Ă  vos yeux.
E-11 Et si vous savez que ces rĂ©vĂ©lations et tout... Il y a longtemps que je–je suis ici avec vous, et elles ont toujours Ă©tĂ© justes. Et maintenant pour prouver doublement qu’elles sont justes, elles s’accordent parfaitement avec la Parole. Voyez? Donc, vous savez que C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est exact. Vous voyez? Vous En avez la preuve.
E-12 Alors suivez mon conseil, en tant que votre frĂšre. N’ajoutez pas votre propre interprĂ©tation Ă  quoi que ce soit. Allez simplement de l’avant et menez une bonne vie chrĂ©tienne. En effet, vous ne feriez que vous dĂ©tourner de la vraie chose, en faisant cela. Voyez? Vous–vous ne feriez que vous dĂ©tourner davantage de la chose.
E-13 Et vous ĂȘtes tous conscients et savez que quelque chose de mystĂ©rieux est en train d’arriver. Et c’est effectivement en train d’arriver. Et je sais ce que c’est. Or, ce n’est pas moi qui le dis. C’est la grĂące de Dieu qui me permet de savoir ce que c’est. C’est quelque chose de transcendant. Et ça vient de passer, et il n’y a absolument aucun moyen pour vous de voir cela. Et c’est un... Je... Mais, croyez-moi, avec cette Bible dans ma main, je sais ce que c’est. Cela vous a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dit auparavant. Donc, ne–n’essayez surtout–surtout pas d’ajouter la moindre interprĂ©tation, mais croyez-moi seulement, en tant que votre frĂšre (Voyez?); nous vivons Ă  une heure trĂšs importante. Nous vivons en un temps oĂč... Eh bien, nous sommes...
E-14 Eh bien, soyez trĂšs humble, soyez chrĂ©tien, et efforcez-vous de vivre pour Dieu. Et vivez honnĂȘtement vis-Ă -vis de votre prochain, et aimez ceux qui ne vous aiment pas. Ne cherchez pas à–à faire un... Vous voyez, sinon, vous ne feriez que rendre cela mystĂ©rieux, et vous gĂącheriez complĂštement le vrai plan de Dieu. Voyez?
E-15 Hier aprĂšs-midi, il s’est passĂ© quelque chose dans mon bureau, que je–je ne pourrai jamais oublier. Vous voyez? Et alors, vous... Et il y a environ deux semaines, il s’est passĂ© quelque chose, que je ne pourrai jamais... tant que je vivrai sur cette terre, je–je ne pourrai jamais m’en dĂ©tacher. Vous voyez?
E-16 Et alors, mais si la–l’église, vous n’ĂȘtes pas censĂ©s connaĂźtre ces choses, n’ajoutez donc aucune interprĂ©tation Ă  quoi que ce soit. Voyez? Allez simplement de l’avant et rappelez-vous ce qui vous a Ă©tĂ© dit; menez une vie chrĂ©tienne. Allez Ă  votre Ă©glise, soyez une vraie lumiĂšre oĂč que vous soyez, brĂ»lez simplement pour Christ, et dites aux gens combien vous L’aimez. Et que votre tĂ©moignage devant les gens soit toujours empreint d’amour. Voyez? Parce que, sinon, vous vous retrouverez empĂȘtrĂ© dans quelque chose, lĂ , et alors vous serez–vous serez hors du sentier battu. Vous voyez, chaque fois que vous avez cherchĂ© Ă  faire cela, c’est ce qui vous est arrivĂ©. Voyez? Alors, ne–ne–n’essayez pas de donner la moindre interprĂ©tation.
E-17 Et particuliĂšrement ce soir, lorsque ce Sceau vous sera prĂ©sentĂ©, voyez-vous, n’essayez surtout pas de L’interprĂ©ter. Allez simplement de l’avant, et soyez humbles, et continuez Ă  avancer avec le mĂȘme Message tout simple.
E-18 Maintenant, vous direz: «FrĂšre Branham, est-ce que cela... Nous, qui sommes l’Eglise du Dieu vivant, ne devrions-nous pas...» Eh bien, comme j’essayais... Ecoutez, je voudrais dire... Vous direz: «Pourquoi ne le puis-je pas? Je devrais avoir...» Non, non, je... Ne...
E-19 Souvenez-vous, je dis ceci pour votre bien. Vous voyez, je le dis pour que vous compreniez. Si vous me croyez, maintenant, Ă©coutez ce que je vous dis. Voyez? Voyez?
E-20 Tenez, maintenant, voici un poste, et c’est–nous appellerons cela un poste d’écoute, vous voyez. Et il y a une radio Ă  l’intĂ©rieur. Vous voyez? Et il y a des mises en garde et tout, qui peuvent se faire. C’est comme une Ă©pĂ©e dans votre main. Vous voyez? Il peut capter le mal, ou capter seulement au fur et Ă  mesure qu’il est–qu’il reçoit son message. Vous voyez?
E-21 Bon. Mais maintenant, pour ce qui est de l’homme ordinaire, par exemple, il y a eu tant de sectes et de clans qui sont apparus, suite Ă  de petites effusions de l’Esprit, si bien que les gens se laissent embarquer carrĂ©ment dans toutes sortes d’histoires, et ils sortent et commencent un autre petit mouvement, et, vous savez, et tout. Voyez? Vous, ne cherchez donc pas Ă  faire cela. Voyez?
E-22 Maintenant, souvenez-vous donc, restez simplement tel que vous ĂȘtes. Et vous direz: «Eh bien, le Seigneur m’a montrĂ©...» Non. Eh bien, faites bien attention. Voyez-vous?
E-23 Maintenant, Ă©coutez. Je vais vous montrer quelque chose. Vous voyez? Savez-vous qu’il y a des dizaines de milliers de voix dans cette salle en ce moment mĂȘme? De vraies voix de gens, qui sont portĂ©es par les ondes Ă©lectroniques de la radio? Pourquoi ne les entendez-vous pas? Ce sont des voix. N’est-ce pas vrai? Elles traversent cette salle en ce moment mĂȘme par le canal des ondes. Il y a des personnes, des formes, des corps, qui se dĂ©placent dans cette salle en ce moment mĂȘme. N’est-ce pas vrai? Eh bien, pourquoi ne les voyez-vous pas? Elles sont ici, des voix authentiques comme ma voix. Eh bien, pourquoi ne les entendez-vous pas? Voyez? Il faut qu’il y ait d’abord un contact avec quelque chose, pour qu’elles se rĂ©vĂšlent. Voyez? Maintenant vous comprenez?
E-24 Alors, n’interprĂ©tez rien. Si Dieu veut vous faire connaĂźtre quelque chose, Il vous l’enverra. Voyez? Ainsi, soyez trĂšs, trĂšs fermes. Restez tranquilles; il s’est passĂ© quelque chose. Et maintenant, soyez vraiment... Vous comprenez ce que je veux dire, n’est-ce pas? Et soyez... Ne cherchez pas Ă  vous singulariser pour montrer que vous ĂȘtes chrĂ©tien, parce que (Vous voyez?) vous ne ferez que vous Ă©loigner de Dieu, et vous–vous–vous...
E-25 Si vous pouvez le comprendre, c’est ce TroisiĂšme Pull. Vous auriez dĂ» saisir cela l’autre jour. Voyez? Ainsi, donc... Souvenez-vous, il n’y aura aucune imitation, comme il y en a eu pour les deux autres. Voyez? Alors, c’est tout ce que vous–vous devez savoir pour le moment. Eh bien, souvenez-vous simplement–simplement que vous voyez maintenant qu’il y a quelque chose qui est en train de se passer dans cette salle, et il y a Quelque Chose ici.
E-26 Il y a–il y a effectivement dans cette salle des Anges, la Voix de Dieu (Voyez?), mais comment est-ce que vous... Vous ne pouvez pas... Si vous ne pouvez pas entendre la voix naturelle, sans qu’il y ait quelque chose pour la diffuser, comment allez-vous entendre la Voix spirituelle?
E-27 Or, vous pourriez nous faire croire que quelqu’un est en train de chanter un certain cantique. Il se pourrait qu’il ne soit mĂȘme pas lĂ . Vous voyez? Mais, quand il y a rĂ©ellement un contact avec le rĂ©cepteur voulu, alors cela produit une interprĂ©tation vĂ©ritable, et confirme la chose en montrant l’image. Vous voyez ce que je veux dire?
E-28 Alors, l’Esprit de Dieu, lorsqu’Il s’exprime au moyen de la vĂ©ritable Parole, Elle se confirme Elle-mĂȘme, pour montrer qu’Elle est juste. Vous comprenez maintenant? TrĂšs bien. Maintenant, prions encore.
E-29 PĂšre cĂ©leste, nous sommes sur le point de dĂ©-... d’îter la fermeture de ce Livre, pour L’ouvrir, la partie physique, en–en essayant de retransmettre ce que Tu nous as dĂ©voilĂ© dans le domaine spirituel. Et maintenant, je Te prie, ĂŽ Dieu, de m’aider Ă  donner l’interprĂ©tation correcte Ă  ces questions, de sorte que les rĂ©ponses qui s’y rapporteront, que cela–cela soit... puissent certainement aider les gens, qu’elles leur donnent certainement l’intelligence.
E-30 Et je Te prie de me donner l’intelligence, pour que j’apporte Cela Ă  Ton peuple, afin qu’ils comprennent, et qu’ensemble nous puissions vivre pour la gloire et l’honneur de Dieu, au Nom de JĂ©sus-Christ. Amen.
E-31 Maintenant, je–c’est ce que je voulais dire. Et, je pensais que c’était ceci qui commandait l’enregistrement, mais ce n’est pas le cas (Vous voyez?), et c’est une–une lampe de bureau. Et je pensais que les commandes pour l’enregistrement se trouvaient ici. Mais on m’a dit que je n’ai qu’à faire signe aux frĂšres qui sont dans la–dans cette piĂšce-lĂ , la salle d’enregistrement, et ainsi ils sauraient quand il faut arrĂȘter l’enregistrement, et quand il ne le faut pas.
E-32 Vous voyez, les bandes ont un ministĂšre mondial, c’est partout (Vous voyez?), partout. Elles sont traduites en toutes sortes de langues et tout. Il y a donc des choses que nous pourrions dire ici, que nous ne saurions pas dire ailleurs, vous voyez, et c’est pour ça que nous arrĂȘtons l’enregistrement.
E-33 Maintenant, rĂ©pondre Ă  des questions, c’est toute une affaire. Ainsi, je–je... Maintenant... En–en–en y rĂ©pondant, la plupart, la plupart des questions, Ă  part... Maintenant, chacune... Quelques-unes ne se rapportent mĂȘme pas au Message du tout, mais je vais... ou aux Sceaux du tout, mais je vais essayer d’y rĂ©pondre. Et on me les a remises. Et comme on leur a dit... on m’a dit que la plupart d’entre elles, ou bon nombre d’entre elles, c’étaient des demandes de priĂšre et, pour ceux qui sont malades et affligĂ©s, et–et diffĂ©rentes choses semblables qui–qui se passent, et donc, ce n’était pas du tout quelque chose comme une question Ă  laquelle il faut rĂ©pondre. Et puis, ils–on m’en a remis un paquet qui Ă©tait–qui se rapportait Ă  diffĂ©rentes choses (aux Ecritures et tout). Mais, peut-ĂȘtre que si nous avons le temps, nous essaierons d’y rĂ©pondre de notre mieux. Maintenant... Et si je commets une erreur, eh bien, souvenez-vous, ce n’est pas intentionnel.
E-34 Alors, est-ce que tout le monde se sent bien? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.] Amen. Il fait tellement... Vous parlez des lieux cĂ©lestes en JĂ©sus-Christ! Quel lieu merveilleux! Quel moment merveilleux!
E-35 De toutes les fois que j’ai Ă©tĂ© derriĂšre la chaire, au tabernacle, je n’ai jamais, jamais, Ă  aucun moment de mon ministĂšre, oeuvrĂ© dans les sphĂšres de Dieu et dans les sphĂšres spirituelles comme cette fois-ci. Oui, cela dĂ©passe tout ce que j’ai dĂ©jĂ  fait, comme ceci, Ă  n’importe quel moment de mon ministĂšre, Ă  n’importe quelle rĂ©union, n’importe oĂč. Le plus souvent, il est question de la guĂ©rison. Ceci a trait Ă  la rĂ©vĂ©lation de la VĂ©ritĂ© par le mĂȘme Esprit (Voyez?), le mĂȘme Esprit.
E-36 Et je–je me suis complĂštement isolĂ©, et je suis en pension quelque part, ou je vais manger dans un restaurant. Et je suis restĂ© tout seul, alors ça a vraiment Ă©tĂ© un moment glorieux.
E-37 Et maintenant, tout de suite, soit demain matin, ou le lendemain matin, je... Probablement que, si nous pouvons terminer Ă  temps, je vais prier pour les malades ce matin, si ces questions ne prennent pas trop de temps.
E-38 Je–je dois donc prendre un moment pour reprendre mes esprits. Vous voyez? L’esprit humain ne peut pas en supporter les effets jusqu’à ce point-lĂ . Voyez? Et lorsque vous en arrivez au point oĂč vous restez assis pendant une heure, paralysĂ© par la PrĂ©sence de Dieu, avec une Colonne de LumiĂšre suspendue lĂ  devant vous, vous–vous ne pouvez pas rester comme ça trĂšs longtemps, vous voyez. L’ĂȘtre humain ne peut pas–ne peut pas tenir le coup. Et ainsi...
E-39 Maintenant, ce sont de trĂšs bonnes questions. J’apprĂ©cie... Et la sagesse et tout, dont les gens ont fait preuve... Maintenant, la premiĂšre... Et je tĂącherai d’y rĂ©pondre; et ensuite, si je–si je fais une mĂ©prise lĂ -dessus, eh bien, alors–alors pardonnez-moi.
E-40 Et si vous avez une interprĂ©tation diffĂ©rente Ă  ce sujet et que vous croyiez que votre idĂ©e est la bonne, allez-y carrĂ©ment. Il n’y aura pas de mal Ă  ça, vu qu’il n’y en a que une ou deux environ, qui se rapportent au salut. C’est uniquement...
E-41 La plupart des questions qui sont posĂ©es se rapportent Ă  ce cĂŽtĂ© de la trib-... ou, de l’EnlĂšvement de l’Eglise. Alors, vous voyez... Ce sont des questions qui concernent des choses qui vont venir et qui vont s’accomplir plus tard, Ă  d’autres moments. En effet, nous sommes maintenant au-delĂ  de l’ñge de l’église dans nos enseignements du–du Livre. Nous sommes de l’autre cĂŽtĂ©, au temps de l’appel des cent quarante-quatre mille. 1. Maintenant, voici la premiĂšre: Les cinq vierges sages de Matthieu 25 sont-elles au service de la–de l’Epouse, ou sont-elles l’Epouse? (Voyez?) Si ces vierges sages sont au service de l’Epouse, oĂč est l’Epouse? (Voyez-vous?)
E-42 Bon, comme je le comprends, ces cinq vierges... Elles Ă©taient dix, vous savez, qui sont sorties (Vous voyez?), et ceci, c’est seulement un symbole, ou une parabole (Vous voyez?), dont–dont je vais vous parler. Vous voyez, elles Ă©taient dix. Evidemment, elles Ă©taient plus que dix. Ça, c’est juste le chiffre qui a Ă©tĂ© donnĂ©. Mais, alors, les–les vierges sages avaient de l’huile dans leurs lampes. Celles qui n’étaient pas sages n’avaient pas d’huile dans leurs lampes.
E-43 Donc, si ces dix, là, dans Matthieu (Si c’est là la–la question de cette personne), si ces dix, là... Est-ce que ça voulait dire que ce serait... Ou plutît que ces cinq, ce serait seulement cinq, vous voyez, seulement cinq personnes?
E-44 Non, ce n’est pas ce que cela veut dire. C’est seulement un symbole des vierges (Vous voyez?), des vierges qui sont sorties ayant de l’huile dans leur lampe. Elles sont une partie de cette Epouse. Et, comme je le comprends...
E-45 Et ensuite, vous remarquerez, lĂ , que c’étaient les vierges de la derniĂšre veille. Les veilles s’étaient succĂ©dĂ©, il y avait eu sept veilles. Et, Ă  la septiĂšme veille, Ă  minuit, comme c’est le cas pour nous (Nous en sommes lĂ  maintenant.)... Voyez-vous? Donc, Ă  cette veille de minuit, ces vierges se sont rĂ©veillĂ©es et ont mouchĂ© leurs lampes, et elles sont entrĂ©es; pendant que la vierge endormie...
E-46 Maintenant, cette partie-ci, ces cinq (si c’est bien le sens de la question,–ce que ça voulait dire: «Y en avait-il seulement cinq?»)... Et nous avons beaucoup de questions, lĂ , au sujet des–des sept mille, et tout. Or ça–ça, c’était juste un symbole, une partie d’entre elles. Et toutes celles qui se sont rĂ©veillĂ©es dans ce dernier Ăąge, ici, la septiĂšme veille, qui... «S’il n’y en a eu que–que cinq qui se sont rĂ©veillĂ©es Ă  ce moment-lĂ , qui ont Ă©tĂ© enlevĂ©es, qui sont entrĂ©es avec l’Epouse, et tout, l’Epoux... Donc, si elles, elles-mĂȘmes...»
E-47 Ça ne veut pas dire qu’il n’y en aura que cinq. En effet, elles se sont endormies tout au long des ñges; comme nous l’avons vu cette semaine. Vous voyez?
E-48 Du temps de–de Paul, l’ange de l’église d’EphĂšse; Paul, qui a fondĂ© cette Ă©glise, qui en a Ă©tĂ© le messager... Souvenez-vous, Paul, qui a fondĂ© l’église d’EphĂšse, est devenu le messager de cette Ă©glise-lĂ . Et l’Esprit qu’il y avait sur terre Ă  l’époque, c’était l’Esprit du lion. Et le lion, c’est le Lion de la tribu de Juda, lequel est Christ, et Christ est la Parole. Paul, avec la Parole pour cet Ăąge-lĂ ... Des milliers se sont endormis dans cet Ăąge-lĂ . N’est-ce pas vrai? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.]
E-49 Ensuite est venu l’ñge suivant, et le–la pĂ©riode oĂč l’église est entrĂ©e dans–l’ñge des tĂ©nĂšbres, l’Esprit du boeuf est sorti: Le travail, le labeur et le sacrifice, et les gens donnaient leur vie. Des milliers de milliers se sont endormis aprĂšs avoir subi le martyr et tout. Ils attendent. Vous voyez?
E-50 Ensuite est venu l’ñge suivant, l’ñge de Luther, l’ñge de la RĂ©forme. C’est lĂ  qu’est sorti le sage avec la clairvoyance de l’homme. Si vous remarquez, c’est avec ça que l’homme est sorti, et, Ă  ce moment-lĂ , il y a ajoutĂ© sa propre perspicacitĂ©. C’est ce qui l’a amenĂ© au mariage avec l’autre parti. Vous voyez, voyez? S’il s’en Ă©tait tenu Ă  la sagesse de Dieu, tout simplement, en rĂ©formant et en faisant sortir... Mais, qu’a-t-il fait? AprĂšs l’homme qui avait le message, Luther, aprĂšs la mort de Luther, ils ont formĂ© une organisation luthĂ©rienne.
E-51 AprĂšs la mort de Wesley, ils ont formĂ© une organisation mĂ©thodiste. Voyez? Il... Vous prenez toujours cette direction-lĂ . Cela–simplement cela... C’est ce qui arrive. Maintenant, je voudrais vous–vous–vous faire remarquer ceci. Vous voyez? Bon, quelqu’un pourrait demander ce qu’il en est de l’ñge de la pentecĂŽte, qui Ă©tait le–le troisiĂšme Ăąge.
E-52 Vous voyez, chacun de ces Ăąges avait seulement plongĂ© un petit peu dans le Saint-Esprit. La justification est une oeuvre du Saint-Esprit; la sanctification est une oeuvre du Saint-Esprit; mais le baptĂȘme est le Saint-Esprit. C’est la raison pour laquelle il a fallu qu’un prophĂšte prophĂ©tique descende. Il n’y a pas de messager pour cet Ăąge, parce que le Saint-Esprit est venu Lui-mĂȘme, dans Sa plĂ©nitude, par le baptĂȘme.
E-53 Mais, Ă  la fin de l’ñge, de la mĂȘme façon que se sont terminĂ©s tous les autres, lĂ  nous voyons lĂ  que c’est lĂ  alors que le messager est envoyĂ©. Et tous ces points obscurs et toutes ces choses doivent ĂȘtre placĂ©es correctement, (Voyez?), comme ça, et ensuite vient l’EnlĂšvement de l’Eglise.
E-54 Mais, tant de gens situent toutes ces choses: le soleil qui s’obscurcit, la lune... Ils les ramĂšnent loin lĂ  dans l’ñge du christianisme. Ils ont tout simplement manquĂ© de voir ces trois questions qui ont Ă©tĂ© posĂ©es Ă  notre Seigneur, lĂ , vous voyez, quand Il y a rĂ©pondu.
E-55 Maintenant, hier soir, je pense qu’il n’y a aucune question du tout lĂ -dessus. Nous avons pris chacune de ces questions et nous les avons situĂ©es directement sous les Sceaux. Et les Sceaux, c’est le Livre Lui-mĂȘme tout en entier. Croyez-vous cela, docteur? [Un frĂšre dit: «Oui.»–N.D.E.]
E-56 Vous voyez, toute la chose est enveloppĂ©e ensemble. Et nous avons examinĂ© ce que JĂ©sus a dit ici. Ils ont posĂ© trois questions (Vous voyez?): «Quand ces choses arriveront-elles? Quel sera le signe de Ta Venue? Et quel sera le signe de la fin du monde?» Et Il a carrĂ©ment enchaĂźnĂ©. Et nous avons fait ressortir chacun d’eux, sous cela, sauf un. Qu’était-ce? Le SeptiĂšme Sceau. Pourquoi? Vous voyez, ce n’est pas connu. VoilĂ . On les a tous bien fait ressortir. Je les ai mis en parallĂšle, trĂšs exactement, de part et d’autre.
E-57 Et moi, lorsque j’ai Ă©crit hier soir, et que je suis entré–entrĂ© lĂ  et suis arrivĂ© Ă ... Je suis retournĂ© voir mes anciennes notes, ce que j’avais noté–notĂ© lĂ -bas. Eh bien, j’ai vu que j’avais mis un passage Ă  la place de l’autre. Je les avais intervertis. C’est ce que j’avais fait. Je crois que vous l’avez compris. Vous–vous comprenez cela? Voyez?
E-58 J’avais Ă©crit ici ce que j’avais l’intention d’écrire de ce cĂŽtĂ©-ci; je l’avais Ă©crit ici. Mais j’ai mentionnĂ©... J’avais notĂ© 9, 11 ou 9, 6 pour les deux, ou ce que... ou 6 et 11, et–et–et 9 et 11, et ce n’était pas ça. C’était l’inverse, c’était le verset suivant, plus bas. Voyez? Et c’était cela, la rĂ©ponse entre la peste et la guerre. Vous voyez? C’était ça.
E-59 Alors, j’étais tellement heureux. J’étais tout excitĂ© comme un... Je savourais la stimulation de la rĂ©vĂ©lation. Je–j’ai notĂ© cela de ce cĂŽtĂ©-ci. J’étais assis lĂ  tenant un crayon, ou plutĂŽt un stylo, et j’ai Ă©crit 11 aux deux endroits, alors que ce n’était pas ce qui devrait ĂȘtre fait. Je pense que c’était 9 au lieu de 11, pour l’autre cĂŽtĂ©.
E-60 Mais, bon, avez-vous vu comment ils correspondaient parfaitement? Maintenant, n’oubliez pas cela. Il y a correspondance jusqu’au SixiĂšme, ensuite ça s’arrĂȘte, voyez-vous. Et observez-les–observez l’ouverture des Sceaux; ça s’enchaĂźne jusqu’au SixiĂšme, puis ça s’arrĂȘte. C’est juste un silence dans le Ciel, (c’est tout ce qui est dit), pendant une demi-heure.
E-61 Maintenant–maintenant, quant Ă  celles-ci... Vous voyez, je–il va falloir que je me dĂ©pĂȘche d’y rĂ©pondre. En effet, vous voyez, chacune d’elles ferait l’objet d’un sermon de quatre semaines (Vous voyez?), chacune–chacune d’elles; et vous pouvez carrĂ©ment passer Ă  autre chose. Mais je–je n’ai pas l’intention de faire cela, parce que j’aimerais rĂ©pondre Ă  la question de chacun, autant que possible.
E-62 Ces vierges (Vous voyez?), elles se composent de... Celles de cet Ăąge-lĂ  n’en sont qu’une partie. Vous voyez? Il y a des vierges dans chaque Ăąge. Voyez? Le Sceau...L’ange vient vers l’église. «Ecris Ă  l’ange de l’église d’EphĂšse.» Voyez?
E-63 Ensuite, on vient de ce cĂŽtĂ©-ci et puis aprĂšs, ce qui a Ă©tĂ© Ă©crit Ă  l’église d’EphĂšse, nous revenons en arriĂšre pour faire la comparaison, un Sceau est ouvert. C’est prĂ©cisĂ©ment de cette façon-lĂ  que nous l’apportons, nous essayons de vous l’apporter dans son entiĂšretĂ© (vous voyez ce que je veux dire?), si le Seigneur le veut.
E-64 Qu’est-ce que j’avais d’abord abordĂ©? Les Ăąges de l’église. N’est-ce pas vrai? Ensuite, le message aux Ăąges de l’église. Est-ce que chacun comprend clairement cela, maintenant? Voyez?
E-65 D’abord, nous avons examinĂ© les Ăąges de l’église, et nous avons examinĂ© l’histoire (nous avons situĂ© les conciles de NicĂ©e et les conciles prĂ©nicĂ©ens, et tout ce que nous avons pu trouver dans l’histoire), et nous avons vu que l’interprĂ©tation prĂ©cise de la Parole concordait parfaitement avec l’histoire. Et nous en sommes finalement arrivĂ©s Ă  cette Ă©poque-ci, celle de LaodicĂ©e; et vous–vous n’avez pas besoin de l’histoire pour cela; c’est maintenant que l’histoire est en train de se faire. Voyez-vous? VoilĂ . Et alors, nous avons montrĂ© ce qu’il en serait de cet Ăąge-ci.
E-66 Maintenant nous revenons avec les Sceaux, et nous ouvrons ce Sceau... Dieu ouvre ce Sceau pour nous. Qu’est-ce que c’est? D’abord, il y a un messager, un Ăąge de l’église; ensuite, ce sont les Sept Sceaux.
E-67 Maintenant, nous voyons la corruption qui s’installe dans le septiĂšme Ăąge de l’église. Mais le SeptiĂšme Sceau ne rĂ©vĂšle rien au sujet de ce qu’il va en advenir (Voyez?), parce qu’à la fin de cet Ăąge de l’église, un don prophĂ©tique doit venir afin de rĂ©vĂ©ler ces choses. Voyez? Suivez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.] TrĂšs bien.
E-68 Maintenant, remarquez comment chacun de ces Sceaux... Ensuite j’en suis arrivĂ© ici, et... ces trois questions qui ont Ă©tĂ© posĂ©es Ă  JĂ©sus-Christ: «Quel... quand ces choses arriveront-elles, quand est-ce qu’il ne restera pas pierre sur pierre’? Quand ceci sera-t-il dĂ©moli (ce centre mondial de la religion) et qu’un autre sera Ă©rigĂ©? Vous voyez? Quand cela arrivera-t-il, la chevauchĂ©e de l’antichrist?» Voyez? Et qu’est-ce qui est sorti pour l’affronter? La Parole, la Parole contre la parole.
E-69 Ensuite c’est devenu une affaire politique et tout; et il y a eu le labeur du boeuf. Voyez? VoilĂ  exactement le deuxiĂšme. Puis JĂ©sus l’a dit, dans Matthieu 24. Vous voyez? Ensuite, nous sommes passĂ©s de lĂ  Ă  la perspicacitĂ© des rĂ©formateurs, c’était l’Etre vivant semblable Ă  un homme qui est sorti pour l’affronter. VoilĂ  ce qui est arrivĂ©. Ensuite nous avons enchaĂźnĂ© avec le suivant, le QuatriĂšme Sceau, lorsque l’antichrist est devenu un conglomĂ©rat, et qu’il avait un nom, «la mort».
E-70 Maintenant, observez ce qu’a dit JĂ©sus: «Et Il la jetterait au feu, et ferait mĂȘme mourir ses enfants.» VoilĂ  la mort, qui chevauche. Il s’agit lĂ  des protestants et des catholiques: la marque de la mort est apposĂ©e sur chacun d’eux (Vous voyez?), elle et ses enfants seraient dĂ©truits. Si donc vous vous reposez sur votre dĂ©nomination, vous feriez mieux de vous en Ă©loigner tout de suite.
E-71 Et puis, quand on en est arrivĂ© au SeptiĂšme Sceau, JĂ©sus s’est arrĂȘtĂ© juste lĂ . Il a ouvert le SixiĂšme Sceau, en disant que la lune serait changĂ©e en sang, et qu’il y aurait de l’obscuritĂ©, et tout, et que ces choses arriveraient. Nous sommes arrivĂ©s juste ici, et nous avons ouvert le SixiĂšme Sceau. AprĂšs que le SixiĂšme Sceau a Ă©tĂ© ouvert, lĂ  nous sommes immĂ©diatement retournĂ©s et nous avons montrĂ© la mĂȘme chose.
E-72 VoilĂ , on a trois diffĂ©rents passages dans les Ecritures, et nous les avons reliĂ©s par la rĂ©vĂ©lation. Voyez? Observez. Le passage oĂč JĂ©sus l’a dit; le passage oĂč, lorsqu’Il a ouvert le Livre, cela avait Ă©tĂ© cachĂ© depuis la fondation du monde; et ensuite, la rĂ©vĂ©lation de ce jour-ci, qui place la chose juste lĂ , qui relie les trois ensemble. Et trois c’est un tĂ©moignage, c’est donc vrai. C’est absolument vrai.
E-73 Eh bien, ces vierges qui viennent ici, ce sont celles qui dorment, et puis le corps entier est formĂ© de tout le groupe ensemble; ce sont elles qui vont former les (Vous voyez?)–qui vont former les–les vierges sages. Et les vierges folles sont celles qui ont commencĂ© Ă  l’époque, lĂ -bas, en mĂȘme temps que les vierges sages, l’antichrist, et ce sont elles qui essaient d’acheter de l’Huile.
E-74 Maintenant, Ă©coutez. Voyez combien c’est parfait, dans tous les sens. Si je pouvais me tenir ici, et raconter les choses qui sont rĂ©vĂ©lĂ©es dans cette piĂšce lĂ , je vous assure, vous en auriez la tĂȘte qui tourne. Mais comment le pourrait-on, alors que vous avez tout ici?
E-75 Et puis on... D’une maniùre ou d’une autre lorsqu’on s’isole, c’est là que les mystùres commencent à s’ouvrir. Alors, on voit aussi des choses qu’on n’ose pas dire aux gens. En effet, vous voyez, si on le faisait, ils commenceraient de petits ismes.
E-76 Et puis, considĂ©rez seulement ce qu’a entraĂźnĂ© ce petit don de guĂ©rison, combien cela a semĂ© la confusion dans l’église. Chacun avait une sensation, chacun avait ceci; alors qu’au fond de mon coeur (Dieu sait que c’est la vĂ©ritĂ©), je savais que ce n’était pas juste, parce qu’Il me l’avait dit. Voyez? Toujours est-il que c’est de l’imposture; c’est seulement pour que les gens fassent fausse route. Eh bien, ça c’est vrai. Bon, mais, vous voyez, on ne peut pas dire ces choses. Le mieux, c’est de laisser cela.
E-77 Et, vous vous souvenez du TroisiĂšme Pull. Il a Ă©tĂ© dit: «N’en parle Ă  personne.» Qu’avais-je dit que c’était...? Combien s’en souviennent? Oh! bien sĂ»r. Vous souvenez-vous lorsque j’étais lĂ , Ă  essayer de passer le lacet dans l’oeillet de cette petite chaussure, dans la vision? Il a dit: «Tu ne peux pas enseigner des choses surnaturelles aux bĂ©bĂ©s pentecĂŽtistes.»
E-78 Et j’ai dit: «Ceci sera le TroisiĂšme Pull, et Cela ne sera pas divulguĂ©, je dis la vĂ©ritĂ©, par la grĂące de Dieu.» Bon–bon, nous sommes–nous voilĂ  maintenant arrivĂ©s au temps de la fin. BientĂŽt, le Propitiatoire se changera en TrĂŽne de jugement. Eh bien, si vous voyez ces choses arriver, et ces gens entrer, vous ferez mieux d’entrer, vous aussi, si vous n’ĂȘtes pas encore entrĂ©s. Voyez?
E-79 Or, ĂȘtre rassemblĂ©s dans les lieux cĂ©lestes, vous voyez, ça reprĂ©sente aussi plus que le simple fait de se rĂ©jouir. «Dans les lieux cĂ©lestes», si vous ĂȘtes vraiment rĂ©unis en Christ, ça inspire de la crainte.
E-80 Si vous vous tenez prĂšs du–de cet Ange du Seigneur, pensez-vous que vous seriez simplement lĂ  Ă  jubiler et Ă  pousser des cris? Ce–ce n’est pas ça. Cela vous donne une peur bleue, presque. Voyez? Alors, voyez-vous, il–il y a une diffĂ©rence entre le simple fait de se rĂ©jouir et sautiller de joie, ce qui est trĂšs bien, et puis d’en venir Ă  la chose vĂ©ritable. Voyez? Voyez? C’est lĂ  que la crainte... Cela inspire de la crainte. Ce n’est pas que vous craigniez d’ĂȘtre perdu; mais du fait qu’on est vraiment en prĂ©sence d’un Etre angĂ©lique, et du fait que le Saint-Esprit Lui-mĂȘme se tient lĂ .
E-81 Donc, celles-lĂ  seront une partie de l’Epouse. Ce sont elles qui vont la composer, vous voyez, toutes celles qui dorment. Et ne pouvons-nous pas absolument voir? [Panne du systĂšme d’enregistrement. Espace non enregistrĂ© sur la bande.–N.D.E.]... Te prions maintenant d’accorder aux gens leur guĂ©rison, par le moyen des ces mouchoirs qu’on posera sur eux. Au Nom de JĂ©sus. Amen. Bon, ça va maintenant? [Les frĂšres disent: «Amen.»–N.D.E.] Merci. Est-ce que quelqu’un a marchĂ© sur quelque chose? [Un frĂšre dit: «Il y avait trop de magnĂ©tophones sur le mĂȘme circuit.»] Il y a trop de magnĂ©tophones, cela exige une trop grande intensitĂ© de courant. Voyez? TrĂšs bien, empruntez–procurez-vous simplement une bande, empruntez cette bande, et faites-en une copie. Bon, observez maintenant, la question suivante. 2. Les Ă©vangĂ©listes devraient-ils continuer Ă  oeuvrer sur le champ de missions?
E-82 «En cette heure», Ă©videmment, voilĂ  ce qu’ils veulent dire. Certainement, absolument! Ne changez rien du tout. Si JĂ©sus devait venir demain matin, prĂȘchez aujourd’hui comme si cela allait arriver dans dix ans, mais vivez comme si cela va arriver Ă  cette heure mĂȘme.
E-83 Ne–ne soyez donc pas embrouillĂ©s. C’est contre ça que j’essaie de vous mettre en garde. Vous voyez? Ne soyez pas bizarre, singulier. Ne changez rien. Seulement, si vous faites quelque chose que vous ne devriez pas faire, ou que vous faites du mal, repentez-vous, vous voyez, revenez Ă  Dieu. Continuez Ă  faire votre oeuvre Ă©vangĂ©lique, de la mĂȘme façon que vous l’avez toujours fait.
E-84 Si vous bĂątissez une maison, allez, continuez-en la construction. Si JĂ©sus vient demain, vous serez trouvĂ© fidĂšle, Ă  votre poste. Si vous bĂątissez votre Ă©glise, allez-y, construisez-la. Je prĂ©fĂ©rerais placer mon argent dans quelque chose comme ça, plutĂŽt que d’ĂȘtre trouvĂ© avec cela dans ma poche. Voyez?
E-85 Alors continuez simplement–simplement, continuez Ă  faire ce que vous faites. Tout le monde comprend maintenant? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.] Allez bien de l’avant. Continuez simplement Ă  faire ce que vous faites. Bon, ne–ne vous arrĂȘtez surtout pas. Ne faites rien. Continuez simplement Ă  faire ce que vous faites. Continuez Ă  servir le Seigneur.
E-86 Maintenant, par exemple, si vous Ă©tiez–si vous Ă©tiez au service d’un homme, et que vous sachiez qu’il reste quinze minutes avant l’heure de fermeture, si vous disiez: «Eh bien, il ne reste plus que quinze minutes, je ferais aussi bien d’aller m’asseoir.» On vous les retiendra sur votre salaire, ces quinze minutes-lĂ .
E-87 Si vous plantez du blĂ©, plantez votre blĂ©. Si vous dĂ©terrez des patates, allez-y, dĂ©terrez-les. Vous direz: «Eh bien, personne ne va les manger.» Ça ne change rien. DĂ©terrez-les de toute façon. Continuez simplement Ă  faire ce que vous faites.
E-88 L’autre jour j’ai reçu une lettre venant de quelqu’un. Quelqu’un leur avait dit, il avait dit: «Eh bien, le temps est proche. Vendez la ferme. Vous n’aurez plus besoin de la nourriture que vous procure la ferme, disait-il, parce que le MillĂ©nium va bientĂŽt commencer, et vous n’en aurez plus besoin. Allez-y tout simplement, pendant la pĂ©riode de la tribulation, si vos enfants ne sont pas sauvĂ©s, alors laissez-leur... Laissez–laissez la ferme aux enfants, pour qu’ils puissent en vivre, mais vous tous, vendez votre ferme», et–et, ou quelque chose du genre. Et, oh! ils avaient...
E-89 J’ai dit: «Oh! la la!» Si je savais qu’Il allait venir demain, et que je sois cultivateur, j’ensemencerais mon champ aujourd’hui. Bien sĂ»r. S’Il a fait de moi un cultivateur, je vais rester juste Ă  mon poste. Voyez-vous? C’est vrai. S’Il a fait de moi un mĂ©canicien... S’Il dit: «Qui...»
E-90 Quelqu’un a dit l’autre jour, il a dit... Un homme est arrivĂ© et il a dit: «Dis donc, frĂšre, tu sais quoi?» Il a dit: «Je vais te donner mon deuxiĂšme jeu de clĂ©s. J’ai achetĂ© une voiture neuve, a-t-il dit, je vais te donner le deuxiĂšme jeu de clĂ©s.» Il disait ça Ă  son pasteur. Il a dit: «Je vais te donner le deuxiĂšme jeu de clĂ©s, parce que l’EnlĂšvement pourrait se faire, vous savez, et, disait-il, je n’en aurais plus besoin.» Le pasteur allait donc manquer l’EnlĂšvement! Vous voyez? Oh! C’est ce qu’on appelle se prĂ©parer, n’est-ce pas? TrĂšs bien. Mais c’est–c’est comme ça, vous voyez, nous ne devons pas ĂȘtre comme ça.
E-91 On doit ĂȘtre un–un chrĂ©tien sensĂ©, ferme, voyez-vous, j’ai Ă©tĂ© placĂ© ici pour travailler jusqu’à la toute derniĂšre minute. J’ai un travail Ă  faire, et j’aimerais ĂȘtre trouvĂ© fidĂšle, Ă  mon poste. S’Il vient ce matin, je veux me tenir ici mĂȘme Ă  la chaire.
E-92 Vous direz: «FrĂšre Branham, s’Il devait venir ce matin, ne devriez-vous pas ĂȘtre lĂ -bas?» Pas du tout!
E-93 C’est ici mon poste. Lorsqu’Il viendra, je vais ĂȘtre ici mĂȘme, en train de prĂȘcher, de dire les mĂȘmes choses que je suis en train de dire. Ainsi, lorsqu’Il viendra, je vais tout simplement partir avec Lui.
E-94 Si je suis en train de butter des pommes de terre, je vais continuer Ă  les butter de toutes mes forces. Quand Il viendra, je lĂącherai simplement la houe et je m’en irai. Vous vous souvenez de l’annĂ©e du jubilĂ©? S’ils Ă©taient en train de travailler avec la houe–de travailler avec une houe, ils continuaient tout simplement Ă  travailler avec la houe. Ils savaient que c’était l’annĂ©e du jubilĂ©, peut-ĂȘtre que dans dix minutes, la trompette allait sonner l’annĂ©e du jubilĂ©. Ils continuaient tout simplement Ă  jeter du foin avec une fourche, ou Ă  faire ce qu’ils faisaient. Mais, lorsque la trompette sonnait, alors ils lĂąchaient la fourche, et ils s’en allaient. C’est ça. Continuez simplement Ă  jeter le foin avec la fourche, jusqu’à ce que la trompette sonne. TrĂšs bien. [On entend un bruit tout prĂšs.–N.D.E.] Question: «Selon l’ouverture...» (Est-ce que... Il s’est passĂ© quelque chose? Hein? Il–il y a eu un bruit ici.) Une question. 3. Selon l’ouverture du CinquiĂšme–CinquiĂšme Sceau, MoĂŻse et Elie doivent–doivent mourir. Qu’en est-il d’Enoch?
E-95 Je ne sais pas. Voyez? Je–je... Si je ne sais pas, je vous dirai simplement que je ne sais pas. Voyez? Je–je ne–je n’ai pas les rĂ©ponses Ă  toutes les questions, mes amis. Je–je ne sais pas. Et si je ne sais pas, je vais vous dire que je ne sais pas. Si je le sais... Je ne vous le dirai pas, tant que je ne le saurai pas, vous voyez. Mais je–je ne sais pas. Je me suis souvent posĂ© la question lĂ -dessus, moi-mĂȘme.
E-96 Il y a eu Enoch... J’ai vu MoĂŻse et Elie revenir, et ils seront mis Ă  mort. Vous voyez? Mais, bon, Enoch, lui, il a Ă©tĂ© enlevĂ© avant. Je–j’ai souvent rĂ©flĂ©chi, et je me suis posĂ© la question, moi-mĂȘme: «Eh bien, qu’en–qu’en est-il de cela?»
E-97 Mais, alors, la seule consolation que je peux exprimer, la voici: Maintenant, remarquez, MoĂŻse n’a servi Dieu que pendant quarante ans. Voyez? Il avait–il avait cent vingt ans. Mais vingt ans... Pendant les quarante premiĂšres annĂ©es, je veux dire, il recevait sa formation. N’est-ce pas vrai? Pendant la deuxiĂšme tranche de quarante ans, Dieu la faisait sortir de lui. Et pendant la troisiĂšme tranche de quarante ans, il a servi Dieu. Voyez? TrĂšs bien. Mais Enoch, lui, a marchĂ© cinq cents ans devant Dieu, et il Ă©tait irrĂ©prochable. Voyez? Voyez? Ainsi donc, MoĂŻse revient pour servir encore pendant quelque temps; lui et Elie.
E-98 Maintenant, ça, je ne dis pas que c’est ça. Vous voyez? C’est juste une idĂ©e que je vous donne. Vous voyez? Mais je–pour ce qui est de dire au juste ce qu’il en est, je ne sais pas. Je ne pourrais vraiment pas vous dire ce–ce–ce qui s’est passĂ© lĂ , ou ce que Dieu va faire. 4. Quel est le–le nom des... qui sera Ă©crit sur les gens d’Apocalypse 3.12?
E-99 Je–je ne sais pas. Oui. Il a dit: «Je leur donnerai un nom nouveau.» Je–je–je ne sais pas ce que c’est, vous voyez. Probablement qu’il sera rĂ©vĂ©lĂ© lorsque nous arriverons lĂ -bas, mais je–je ne sais pas ce que c’est en ce moment. Vous voyez? Vous voyez, c’est Lui qui va faire cela. Voyez? Il leur donnera un nom nouveau que–qu’eux seuls connaĂźtront. Voyez? 5. Bon, FrĂšre Branham, y a-t-il un passage de l’Ecriture qui donne le droit de se marier aprĂšs un divorce? C’est trĂšs important.
E-100 C’est Ă©crit: «Important.» Eh bien, c’est pour cette raison que cela n’avait aucun rapport avec ceci. D’aprĂšs ce que je peux voir, mon frĂšre, ou ma soeur, qui que cela puisse ĂȘtre, il n’y en a pas, Ă  moins que votre compagnon soit mort. En effet, la Bible dit que nous sommes liĂ©s Ă  notre conjoint ou conjointe, aussi longtemps qu’il sera en vie. Voyez?
E-101 Donc, pour–pour ce qui est d’un passage de l’Ecriture, c’est sur ça que porte la question ici: «Y a-t-il une Ecriture?» Voyez? «Y a-t-il un passage de l’Ecriture?» Il n’y a pas un passage de l’Ecriture que je puisse trouver. Voyez? Il n’y a pas un passage de l’Ecriture que je puisse trouver. En effet, Paul a dit que le–le couple mariĂ©, si le compagnon est mort, alors l’autre est libre de se marier Ă  qui il veut, dans le Seigneur. Mais jusqu’à ce moment-lĂ ... Mais suivez attentivement. Votre serment, c’est: «Jusqu’à ce que la mort nous sĂ©pare.» C’est ça. Vous avez fait ce serment-lĂ , vous voyez.
E-102 Alors, je ne pense pas qu’il y en ait. Maintenant, s’il y a... Si vous en avez trouvĂ© une, et que c’est bien juste, alors, trĂšs–trĂšs bien. Mais, quant Ă  moi, je–je n’en vois aucun. 6. Que veut dire: «Ne fais point de mal Ă  l’huile et au vin», dans Apocalypse 6.6?
E-103 C’est le Saint-Esprit. Voyez? Nous venons de le voir. C’est probablement quelqu’un, vous savez, qui est arrivĂ© un peu en retard pour entendre le Message, ils... eh bien, pour les autres bandes. Vous voyez? «Ne fais point de mal Ă  l’huile et au vin...» Que reprĂ©sentent l’huile et le vin?
E-104 L’huile, comme nous l’avons vu, en symbole, reprĂ©sente le Saint-Esprit. Voyez? Le vin, c’est le... et l’huile, dans la Bible, ils sont liĂ©s dans l’adoration. Voyez? Et le vin, comme nous avons placĂ©... C’est de lĂ  que j’ai eu l’idĂ©e de la stimulation, le vin stimule. Et le vin, dans son–dans le naturel, c’est le type de la rĂ©vĂ©lation, Ă©tant donnĂ© qu’il stimule.
E-105 Maintenant pensez-y. Qu’est-ce qui stimule l’Eglise? Les rĂ©vĂ©lations. Voyez? Donc, le vin, le vin nouveau, devrait ĂȘtre... Maintenant observez. L’huile et le vin allaient de pair lors du sacrifice; ils allaient de pair dans–dans l’adoration de l’église. Maintenant remarquez, ils Ă©taient associĂ©s, liĂ©s.
E-106 Vous qui avez une concordance, regardez et vous verrez toute une liste de versets oĂč l’huile et le vin Ă©taient associĂ©s dans l’adoration. Si vous avez une–une concordance de Cruden, eh bien, c’est Ă©crit lĂ .
E-107 Maintenant remarquez ceci. Mais maintenant, vous voyez, l’huile, c’est toujours le Saint-Esprit. Nous voyons cela dans EzĂ©chiel. Nous voyons cela dans l’Ancien Testament. Nous voyons cela tout au long du Nouveau Testament.
E-108 Pourquoi oignons-nous les malades d’huile? Nous oignons les malades d’huile, parce que c’est un symbole du Saint-Esprit, qu’on rĂ©pand sur eux. Voyez? Aussi, les vierges sages avaient de l’Huile; les vierges folles n’avaient pas d’Huile: L’Esprit. Vous voyez? Bon, voilĂ  ce qu’il en est de l’Huile. Et puis, le vin... si–si–si l’huile reprĂ©sente–reprĂ©sente Dieu, Dieu est Esprit. Voyez?
E-109 Dieu est la Parole. «Au commencement Ă©tait la Parole; la Parole Ă©tait avec Dieu, la Parole a Ă©tĂ© faite chair, et c’était Dieu.» Maintenant, alors si donc la Parole, dans... se trouve ici sous un–une forme naturelle... Or le vin, c’est de l’eau, comme la–la rĂ©vĂ©lation qui rĂ©vĂšle l’interprĂ©tation de la Parole, ce qui stimule le croyant. Vous voyez? Oh! la la! ils ont juste... Je n’avais jamais vu cela auparavant! Oh! la la! Gloire! Qu’est-ce que c’est? Vous voyez, la stimulation, voyez, de la rĂ©vĂ©lation.
E-110 Ça non plus, je ne l’ai pas su avant l’autre jour, quand j’étais assis lĂ . Voyez? Donc, ça, c’est... «Qu’est-ce que l’huile et le vin...» C’était: «Ne fais point de mal...» Il s’agissait du cavalier sur ce cheval noir. Et c’était pendant la pĂ©riode de l’ñge des tĂ©nĂšbres, le troisiĂšme Ăąge de la–de l’église.
E-111 Remarquez. Et, lĂ , il n’En reste qu’un tout petit peu, juste un tout petit peu, mais ne fais pas de mal Ă  Ça. Et je crois que si vous vous procurez le–le TroisiĂšme Sceau, sur bande, vous allez–vous retrouverez l’endroit oĂč nous l’avons expliquĂ© dans les dĂ©tails, ou plutĂŽt en dĂ©tail. 7. FrĂšre Branham, le Livre de Vie de l’Agneau et le Livre de Vie, est-ce le mĂȘme Livre?
E-112 Bien sĂ»r. Vous voyez? Parce que c’est lĂ ... Tout ce qui concerne la rĂ©demption est Ă©crit dans ce Livre. Voyez? Leurs noms sont dans... Vous direz: «Eh bien, le... Votre nom a Ă©tĂ© Ă©crit dans le Livre de Vie de l’Agneau, FrĂšre Branham. Mon–Mon nom a Ă©tĂ© Ă©crit l’autre soir.» Non, non. Non, non. Vous avez seulement dĂ©couvert l’autre soir qu’il Y Ă©tait, vous voyez, parce que leurs noms ont Ă©tĂ© Ă©crits avant la fondation du monde. Voyez? C’est... Tout cela, c’est le mĂȘme Livre. Vous voyez? 8. Bon, FrĂšre Branham, est-il vrai que–que tous les Juifs qui sont nĂ©s depuis la Venue de Christ, seront sauvĂ©s? Et qui sont les cent quarante-quatre mille? Sont-ils ceux qui sont prĂ©destinĂ©s Ă  ĂȘtre scellĂ©s du Saint-Esprit? Et quelle est leur mission?
E-113 Il y a à peu prÚs trois questions dans une seule, là. Mais, voici... Voici la premiÚre: 8a. Est-il vrai que tous les Juifs qui sont nés, qui sont venus au monde depuis Christ, seront sauvés?
E-114 Non. Personne ne sera sauvĂ©, sauf ceux dont le nom a Ă©tĂ© Ă©crit dans le Livre de Vie de l’Agneau avant la fondation du monde, que ce soit un Juif ou un Gentil. Voyez? C’est tout. Le Livre dĂ©tient ce mystĂšre, et le Livre ne le dĂ©voile que maintenant; pas le nom de chacun, mais ce qu’est le mystĂšre du Livre pendant que cela appelle ces noms. Vous voyez... Comprenez-vous cela, maintenant? Voyez?
E-115 Le Livre ne dit pas: «Bon, Lee Vayle sera certainement sauvĂ© pendant cet Ăąge de l’église, ou–ou Orman Neville», ou–ou qui que ce soit. Non, ce n’est pas ce que le Livre dit. Il montre simplement le mystĂšre, il dĂ©voile le mystĂšre de la chose. Mais nous, personnellement, par la foi, nous croyons cela. C’est ce que je disais l’autre soir.
E-116 Quelqu’un a dit: «Eh bien, c’est inutile que j’essaie. FrĂšre Branham a dit qu’il n’y aurait qu’une personne de Jeffersonville qui serait sauvĂ©e.» Voyez? Eh bien, voyez-vous, c’est sous forme de parabole. Ce–ce–ce n’est pas... Ce–ce n’est pas ça. Il pourrait y avoir des milliers de sauvĂ©s. Je ne sais pas. J’espĂšre qu’ils sont tous sauvĂ©s, vous voyez, mais je ne sais pas. Seulement, voici de quelle façon je veux le croire: «Cette seule personne-lĂ , c’est moi.» Croyez la mĂȘme chose pour vous. Sinon, alors il y a quelque chose qui cloche dans votre foi; vous n’ĂȘtes pas sĂ»r de ce que vous faites.
E-117 Comment pouvez-vous–comment pouvez-vous vous avancer lĂ  et braver la mort, si vous ne savez pas avec certitude si vous ĂȘtes sauvĂ© ou pas? Voyez? Comment pouvez-vous aller lĂ -bas dire Ă  cet infirme, qui est Ă©tendu lĂ , aveugle et estropiĂ©: «AINSI DIT LE SEIGNEUR. LĂšve-toi! JĂ©sus-Christ te guĂ©rit»?
E-118 Comment pouvez-vous vous tenir lĂ , devant ce petit cadavre froid, raide, gisant lĂ , de quelqu’un qui est mort, mort depuis des heures et des heures, et qui gĂźt lĂ , froid et raide, et dire: «AINSI DIT LE SEIGNEUR, lĂšve-toi»? Vous feriez mieux... Vous devez savoir de quoi vous parlez. Voyez?
E-119 Eh bien, les gens disent: «La mort engloutit tout. Tout est fini.» Oui, mais lorsque la Parole de Dieu est rĂ©vĂ©lĂ©e, et que vous savez que c’est Dieu, cela change les choses. C’est vrai.
E-120 Bon, oui. Ces Juifs ne sont pas... Ce ne sont pas tous les Juifs qui seront sauvĂ©s. Non, non. Ils ne seront pas sauvĂ©s; seulement ceux qui... Quand Il parle de–de Juif... «Juif», c’est seulement un nom qui leur a Ă©tĂ© donnĂ©, aprĂšs qu’ils eurent quittĂ©... Je pense que c’est Nebucadnetsar, lĂ -bas, qui Ă©tait le premier Ă  les appeler «Juifs», Ă  cause de la tribu de Juda qui avait Ă©tĂ© emportĂ©e Ă  cette Ă©poque-lĂ . Et ils ont Ă©tĂ© appelĂ©s du nom de «Juifs». Maintenant... Comme ils Ă©taient venus de la JudĂ©e, on leur a donnĂ© le nom de Juifs.
E-121 Mais, maintenant, pour ce qui est d’IsraĂ«l, c’est diffĂ©rent. IsraĂ«l et Juif, c’est tout Ă  fait diffĂ©rent. Tout Juif–tout Juif n’est pas IsraĂ©lite. Vous voyez? Non, il est seulement un Juif. Toutefois, IsraĂ«l... Paul n’a jamais dit que tous les Juifs seraient sauvĂ©s. Il a dit: «Tout IsraĂ«l sera sauvĂ©.» Pourquoi? Le nom d’IsraĂ«l, c’est–c’est le nom de la rĂ©demption, depuis le dĂ©but. Voyez? Et tout IsraĂ«l sera sauvĂ©, mais ce n’est pas toute la JudĂ©e (le judaĂŻsme) qui sera sauvĂ©e. Voyez?
E-122 C’est pareil pour ceux des nations, il y aura un... Il y a des milliers de milliers de–de personnes, oui, il y en a littĂ©ralement des millions dans ces organisations, qui se donnent le nom de «chrĂ©tiens, Ă©glise de Christ», et toutes sortes de noms semblables. Ça ne veut absolument rien dire. Pas... Ça ne veut pas dire qu’ils seront sauvĂ©s. Les gens disent: «Bon, vous devez faire partie de ceci ou cela» une organisation, une certaine organisation. «Si votre nom ne figure pas dans notre registre, vous ĂȘtes perdu.» Eh bien, ça, c’est une secte. Voyez? C’est une secte. Voyez?
E-123 Il n’y a qu’un seul moyen par lequel vous puissiez ĂȘtre sauvĂ©; et ce n’est pas celui qui veut, ni celui qui court, celui qui... C’est Dieu qui fait misĂ©ricorde. Et Dieu, par Sa prescience a prĂ©destinĂ© une Eglise pour Sa gloire, et ce sont ceux-lĂ  qui sont sauvĂ©s. C’est vrai. Alors votre foi est tellement ancrĂ©e lĂ ...
E-124 Vous direz: «Eh bien, ma foi est ancrĂ©e lĂ .» Mais regardez quel genre de vie vous vivez. Vous voyez que vous n’ĂȘtes mĂȘme pas digne d’ĂȘtre lĂ . Vous n’ĂȘtes pas ancrĂ© comme il faut. Vous avez jetĂ© votre ancre dans du sable plutĂŽt que sur un rocher. La premiĂšre petite vague arrachera cela.
E-125 Que la Parole soit rĂ©vĂ©lĂ©e sur quelque chose; «Ce n’est pas ce que mon Ă©glise enseigne!» Ça montre tout de suite que vous n’étiez pas du tout ancrĂ© sur le rocher. Vous Ă©tiez ancrĂ© dans le sable. C’est vrai. Bon, donc, vous voyez?
E-126 Maintenant, et... Les cent quarante-quatre mille, sont-ils ceux qui sont prĂ©destinĂ©s? Absolument. C’est IsraĂ«l, l’IsraĂ«l spirituel.
E-127 Pensez-y, ils seront des millions lĂ -bas. Je ne sais pas combien ils sont lĂ -bas en ce moment; j’imagine qu’il doit y en avoir tout un groupe, mais ce n’est pas parce qu’ils sont en JudĂ©e qu’ils vont tous ĂȘtre sauvĂ©s. Voyez? Savez-vous Ă  peu prĂšs combien ils sont lĂ -bas en ce moment? Je ne sais pas. Mais probablement qu’ils... AprĂšs la prochaine persĂ©cution, qui va bientĂŽt venir... Leur nombre augmente par... Vous savez, j’ai un enregistrement lĂ -dessus, je vais l’apporter dans l’Ouest, lĂ , à–à une des–des Ă©glises de l’Alliance, celle qui est...
E-128 C’est simplement l’ancienne... Oh! cela m’échappe pour le moment. C’est ce qui a commencĂ©... Il y en a lĂ -bas en Afrique: La RĂ©forme Hollandaise. C’est l’église de la RĂ©forme Hollandaise, c’est ça l’église de l’Alliance. Maintenant, s’il y a de ceux-lĂ  qui sont assis ici, je vais vous dire pourquoi. Vous vous en tenez encore Ă  ce vieux catĂ©chisme de Heidelberg, et voilĂ  prĂ©cisĂ©ment la raison pour laquelle vous ĂȘtes encore–vous ĂȘtes encore de la RĂ©forme Hollandaise. Vous aurez beau raffinĂ© cela en prenant un nom amĂ©ricain, mais c’est cette chose-lĂ  qui est lĂ  derriĂšre, parce que vous tirez votre enseignement de ce mĂȘme vieux catĂ©chisme, le vieux catĂ©chisme de Heidelberg. Demandez donc Ă  votre pasteur si ce n’est pas vrai. Voyez? Alors, maintenant, remarquez ceci. Les cent quarante-quatre mille, ce sont ceux qui sont prĂ©destinĂ©s Ă  ĂȘtre scellĂ©s du Saint-Esprit?
E-129 Absolument. C’est tout Ă  fait exact. TrĂšs bien. Maintenant, s’il y a donc un... Maintenant, si je suis... Si je n’y ai pas rĂ©pondu de maniĂšre satisfaisante pour vous, eh bien, peut-ĂȘtre que je–je pourrais me tromper, vous voyez. Mais c’est au mieux de ma connaissance. Voyez-vous? Ça, c’est au mieux de ma connaissance. 9. FrĂšre Branham, comme vous avez peinĂ© ou pei-... sur la semence du serpent... (Oh! oh! je n’avais pas remarquĂ© celle-lĂ . Celle-lĂ  me tombe par surprise.) ...semence du serpent cette semaine, serait-il convenable de poser cette question? Mes amis m’ont demandĂ© d’expliquer GenĂšse 4.1, et je n’y arrive pas. Voudriez-vous m’aider?
E-130 C’est–c’est en dehors du sujet, mais, de toute façon, je–je vais–je vais faire de mon mieux, avec l’aide de Dieu. Voyons voir donc. Laissez-moi m’y remettre un petit peu. Je pense que c’est lĂ  oĂč elle a dit: «J’ai eu un fils avec l’aide de l’Eternel.» Je–je crois que c’est ça. Je pense qu’Ève a dit cela, lĂ . Je vais vĂ©rifier, pour m’en assurer.
E-131 En effet, l’autre soir, j’ai dit sept... au lieu de... sept cents au lieu de sept mille. Alors, ça me rend trĂšs nerveux. Vous voyez? Et il faut vraiment faire attention. Et on a l’ennemi, de tous les cĂŽtĂ©s, et on–on en est conscient. Vous voyez? Oui, c’est bien ça. Adam connut Ève, sa femme; et elle conçut, et enfanta CaĂŻn et elle dit: J’ai formĂ© un homme avec l’aide de l’Eternel.
E-132 Bon, je vais simplement vous rĂ©pondre par une question, mon frĂšre, ou ma soeur. Et maintenant, souvenez-vous, je ne–ne m’en prends pas Ă  vous, non. J’essaie de vous aider. Voyez-vous? Je vous aime, et j’aime la personne qui a peut-ĂȘtre pu critiquer cela. Mais je ne pense pas que cette personne-ci est une critiqueuse. La personne a dit: «Aidez-moi», vous voyez, parce que ces gens-lĂ  le croient, mais ce qu’il y a, c’est qu’ils ne sont pas assez bien renseignĂ©s, par l’Esprit, pour savoir quoi dire Ă  la personne qui leur a posĂ© la question.
E-133 Bon, elle dit ici... La question est que, sans doute, voici ce que dit la personne: «Ève a dit qu’elle avait formĂ© cet homme avec l’aide de l’Eternel.»
E-134 Par quel moyen pensez-vous que la vie pouvait donc venir, si elle ne venait pas de l’Eternel, la bonne comme la mauvaise? Qui a envoyé–qui a envoyĂ© Judas Iscariot dans le monde? Dites-le-moi. La Bible dit qu’il est nĂ© «fils de la perdition». Posez-leur donc cette question-lĂ ; ce serait comme un ver dans un citron, vous voyez. Voyez? Maintenant, vous voyez, ils ne peuvent–ne peuvent pas... C’est...
E-135 Remarquez. Et puis, si vous voulez discuter avec eux un peu plus mĂ©thodiquement, Ă©coutez, ici c’est Ève qui parlait, si vous voulez examiner le langage qui est utilisĂ© ici, celui dans lequel c’est Ă©crit, cela est tellement cachĂ© aux yeux des sages et des intelligents... Ève, ici, d’aprĂšs cet enseignement, c’est avec l’aide de Dieu qu’elle aurait eu ce fils. Mais Il est un Esprit, et Il ne peut pas faire cela. Voyez? Maintenant observez bien, si vous voulez remarquer cela. «J’ai formĂ© un–un homme avec l’aide de l’Eternel.» Vous voyez, vous ne pouvez pas l’interprĂ©ter autre-... Mais ça doit avoir une interprĂ©tation correcte, vous voyez. Absolument.
E-136 Pas du tout. Si ce... Alors l’esprit... Et nous tenons toujours de la nature de notre parent. Vous le savez. Regardez un bĂ©bĂ©, sa nature. Eh bien, alors, Adam Ă©tait un fils de Dieu; Ève Ă©tait une fille de Dieu. C’est juste. Ils ont Ă©tĂ© les tout premiers, dans la crĂ©ation de Dieu, ils ne pouvaient pas avoir la moindre trace de–de mal, nulle part en eux. Le mal n’était mĂȘme pas connu.
E-137 Alors, comment se fait-il que CaĂŻn Ă©tait un menteur, un meurtrier, et tout? D’oĂč cela est-il venu? Posez-vous donc cette question. C’était la semence du serpent. Voyez? N’est-ce pas ce que dit la Bible? Observez sa semence tout le long. LĂ , il est devenu...
E-138 A qui appartient le monde? Au diable. Qui le dirige en ce moment? Le diable. Tout Ă  fait exact. C’est le diable qui dirige le monde. Il a dit Ă  JĂ©sus, il a dit: «Regarde comme il est beau, avec toute sa gloire. Je Te le donnerai, si Tu te prosternes devant moi.» Vous voyez, c’est lui qui dirige cela. Donc, c’est lui qui possĂšde cela.
E-139 Maintenant, suivez attentivement. Ses enfants sont sages, les enfants du diable. Ou, prenez les enfants de CaĂŻn, si vous voulez, et suivez donc les gĂ©nĂ©alogies depuis le dĂ©but, et vous verrez que c’étaient des hommes intelligents, chacun d’eux.
E-140 Mais maintenant, lorsqu’il a tuĂ© Abel, et que Dieu lui a redonnĂ© Seth, c’était un type du juste Ă  racheter, qui meurt et puis ressuscite. Et de lĂ ... Maintenant, suivez attentivement. Pas par la premiĂšre semence, la semence naturelle; ils sont morts. (Eh bien, ĂȘtes-vous attentifs? Voyez?) La premiĂšre semence, de la semence naturelle, qui Ă©tait bonne juste naturellement, c’était le type de l’église moderne: Abel. Pour prĂ©server cette lignĂ©e qui allait venir, celle-lĂ  est morte, pour qu’une autre puisse ĂȘtre suscitĂ©e (Vous voyez?), il faut donc qu’elle renaisse de nouveau. Saisissez-vous cela? TrĂšs bien, c’est juste pour que vous compreniez. Voyez-vous, voyez-vous?
E-141 VoilĂ , c’est un type parfait. Ainsi, mĂȘme l’homme naturel, qui naĂźt de–d’Adam, son pĂšre, montre que cette tendance naturelle ne marchera pas. L’homme naturel ne comprend pas les choses de Dieu. C’est pourquoi un Homme est venu, dans le naturel, et Il est mort pour rĂ©tablir cela de nouveau, et Il est reprĂ©sentĂ© par la mort de–de–d’Abel, et son remplacement par–par Seth.
E-142 Et observez bien maintenant quel genre de peuple c’était, celui qu’a produit cet esprit-lĂ : des gens humbles, des cultivateurs, des bergers. Observez bien ce qui est ici de la sagesse du monde: des hommes intelligents, des bĂątisseurs, qui travaillaient les mĂ©taux et qui avaient une connaissance avancĂ©e dans toutes sortes de domaines et tout. Regardez oĂč ils ont abouti. Ils Ă©taient lĂ -bas, et Dieu les a tous dĂ©truits, tous, et Il a sauvĂ© les humbles. JĂ©sus n’a-t-Il pas dit, dans Matthieu 5: «Les dĂ©bonnaires hĂ©riteront la terre»?
E-143 Ainsi donc, ne vous en faites pas. Ils n’ont aucune Ecriture sur laquelle se tenir. Voyez? Ils ne croient pas que c’était le fils de CaĂŻn. Mais nous avons une bande lĂ -dessus, si vous aimeriez entendre cela ĂȘtre expliquĂ© dans les dĂ©tails. Voyez? Pas du tout.
E-144 Et j’ai vu un article qu’ils ont mis dans le journal, lĂ -bas, qui dĂ©clare que la science va maintenant dĂ©montrer qu’Ève n’avait pas du tout mangĂ© une pomme, qu’elle avait mangĂ© un abricot. (Voyez?) J’ai le journal lĂ -bas chez moi en ce moment (Vous voyez?). «C’était un abricot.» Jusqu’oĂč–jusqu’oĂč les gens peuvent-ils... VoilĂ  une pensĂ©e charnelle (Vous voyez?), en fait, MoĂŻse n’a jamais traversĂ© l’eau; qu’il a traversĂ© une mer de roseaux, qu’il a fait traverser IsraĂ«l au bout de la mer Morte. Il y avait lĂ  un tas de roseaux, toute une mer de roseaux, Ă  l’endroit oĂč il y avait autrefois de l’eau qui s’était retirĂ©e. Et MoĂŻse a pris un raccourci, il a contournĂ© par lĂ . Et les Ă©glises orthodoxes ont acceptĂ© cela. Vous l’avez vu. Les Ă©glises orthodoxes ont acceptĂ© cela, que les choses Ă©taient ainsi.
E-145 Oh! mon ami, ne voyez-vous pas la semence du serpent, cet antichrist, et toute la chose, qui se trouve juste lĂ ? Bien sĂ»r. Certainement FrĂšre Branham, s’il vous plaĂźt, priez pour mon petit... (Eh bien, c’est une demande de priĂšre, je vois.) priez pour mon petit-fils, qui est trĂšs malade, il a la grippe. Il est Ă  l’hĂŽtel Riverview.
E-146 Seigneur JĂ©sus, cette pauvre personne-ci n’a pas Ă©crit cela pour rien. Elle a vu que Tu as mĂȘme carrĂ©ment dĂ©livrĂ© un petit garçon du rhumatisme articulaire aigu l’autre soir. Elle sait que Tu es le Grand Dieu, et nous prions pour ce petit garçon, au Nom de JĂ©sus-Christ, qu’il soit guĂ©ri. Amen.
E-147 Lorsque quelqu’un Ă©crit quelque chose, ce n’est pas pour rien. Ils–ils–ils ont une... Peu importe combien ça peut paraĂźtre simple pour nous, et comment cela se prĂ©sente, mais–mais il y a une raison derriĂšre cela. Vous voyez? Cette dame... ce petit garçon... quelque chose. 10. L’Elie qui vient prĂȘcher aux Juifs, est-ce le vĂ©ritable Elie qui a vĂ©cu sur terre, ou sera-ce l’esprit d’Elie dans un autre homme? Maintenant, c’est... je–je regrette de vous le dire. Je ne sais pas. Voyez? Je vais la relire. L’Elie qui vient prĂȘcher aux Juifs (oh! oui), est-ce le vĂ©ritable Elie qui a vĂ©cu sur terre, ou sera-ce l’esprit d’Elie dans un autre homme?
E-148 Maintenant, si je pouvais y rĂ©pondre correctement, je pourrais vous dire ce qu’il en est d’Enoch (Vous voyez?), mais je–je ne peux pas. Vous voyez? Tout ce que je sais, c’est simplement que l’Ecriture dit ce qu’il en sera. Et maintenant, il se pourrait que le... Bon, je suis plutĂŽt portĂ©... (Bon, je vais le dire comme ceci. Et j’espĂšre que sur la bande, les frĂšres qui Ă©couteront les bandes vont comprendre ceci. Je suis portĂ© Ă  croire que ce seront des hommes oints de leur esprit; parce que (Vous voyez?) il dit: «N’est-ce pas que... (sur ElisĂ©e)... N’est-ce pas que l’esprit d’Elie repose sur ElisĂ©e?» Vous voyez? L’esprit d’Elie... Et il a fait exactement ce qu’avait fait Elie (Vous voyez?), alors, je... Mais je ne pourrais pas dire que c’est vrai. Je–je ne sais pas. Vous voyez? Je suis honnĂȘte avec vous; je ne sais pas. 11. FrĂšre Branham, pourriez-vous, s’il vous plaĂźt, rĂ©pondre Ă  ceci pour moi, au sujet du baptĂȘme? Matthieu 28:19 enseigne «le PĂšre, le Fils et le Saint-Esprit»; et Pierre, dans Actes 2:38, «au Nom du Seigneur JĂ©sus». Quand ce changement est-il survenu dans les Actes des ApĂŽtres? Or, moi, je crois au «Seigneur JĂ©sus».
E-149 Eh bien, frĂšre ou soeur, quelle que soit la personne qui a Ă©crit cela, aucun–aucun changement n’est survenu. Voyez-vous? Mais Pierre a fait exactement ce que JĂ©sus avait dit de faire. Maintenant, si quelqu’un venait dire: «Utilisez les titres de PĂšre, Fils et Saint-Esprit»; il ferait ce que Pierre a dit de ne pas faire, et ce que Dieu a dit de ne pas faire. Voyez? Eh bien, JĂ©sus a dit que cela...
E-150 Nous allons prendre seulement–seulement un instant ici. J’aimerais juste vous montrer quelque chose ici. Remarquez. Maintenant, remarquez, si vous ĂȘtes ici (la personne)... Je vais placer trois objets ici. Maintenant, suivez: ceci, c’est le PĂšre; ceci, c’est le Fils; ceci, c’est le Saint-Esprit, comme les trinitaires le croient–croient que ce sont trois individus distincts. C’est ce qu’ils croient. Voyez? Bien, ensuite, maintenant, je vais...
E-151 Et puis, dans Matthieu 28.19, JĂ©sus a dit: «Allez par tout le monde, et prĂȘchez la Bonne Nouvelle Ă  toute la crĂ©ation. Celui...» Non, excusez-moi; je suis en train de citer les Actes maintenant, ou dans Actes 2, je crois–non, c’est Luc 24.49 que je cite. Il a dit... Je vais le lire, alors je l’aurai (Vous voyez?), et alors... parce que l’autre jour j’ai dit cela, alors que cela ne... Je veux m’assurer de le citer correctement. Je–je connais le titre de ce que vous dites lĂ , mais je veux citer exactement ce qu’Il a dit. Commençons au verset 16, du chapitre 29. Et, pendant que les onze Ă©taient Ă  table... ou plutĂŽt les... Les onze... allĂšrent en GalilĂ©e, sur la montagne que JĂ©sus leur avait dĂ©signĂ©e. Quand ils le virent, ils l’adorĂšrent. Mais quelques-uns eurent des doutes. JĂ©sus, s’étant approchĂ©, leur parla ainsi: Tout pouvoir dans les cieux et sur la terre m’a Ă©tĂ© don-... Tout pouvoir m’a Ă©tĂ© donnĂ© dans les cieux et sur la terre.
E-152 Maintenant oĂč est la puissance de Dieu? OĂč est Dieu? Si toute la puissance du Ciel, et toute la puissance qu’il y a sur la terre, a Ă©tĂ© donnĂ©e, alors oĂč est Dieu? Le voilĂ . Vous voyez, c’est Lui qui est en train de vous parler. Voyez? TrĂšs bien. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du PĂšre, du Fils et du Saint-Esprit.
E-153 Maintenant, la conception trinitaire de cela, c’est: «Je te baptise au nom du PĂšre, au nom du Fils, au nom du Saint-Esprit.» Ça, ce n’est mĂȘme pas dans l’Ecriture sainte. Voyez? Il a dit: «Baptisez-les au nom du PĂšre, et du Fils, et du...» Pas au... Ils ont mis un nom devant chacun; il y a un seul Nom. Suivez attentivement ici. Il n’a pas dit: «Baptisez-les aux noms.» N-o-m, un seul Nom: au Nom du PĂšre, Fils et Saint-Esprit. Voyez?
E-154 Maintenant, j’aimerais vous poser une question. «PĂšre», est-ce un nom? [L’assemblĂ©e dit: «Non.»–N.D.E.] «Fils», est-ce un nom? [«Non.»] Combien y a-t-il de pĂšres ici? Lequel d’entre vous a pour nom «PĂšre»? Combien y a-t-il de fils ici? Combien y a-t-il d’ĂȘtres humains ici? Voyez? Eh bien, lequel d’entre vous a pour nom «PĂšre», «Fils», ou «Etre humain»? Voyez?
E-155 C’est comme une femme, qui a dit une fois, elle a dit: «FrĂšre Branham, le ‘Saint-Esprit’, c’est un nom. C’est une Personne.»
E-156 J’ai dit: «Absolument. Je suis une personne, mais mon nom, ce n’est pas ‘Personne’.» Je suis une personne. Vous voyez? Mon nom, c’est William Branham, mais je suis une personne.» Le Saint-Esprit est une Personne. C’est ça qu’Il est. Ce n’est pas un nom; c’est un titre de la Personne de Dieu. Voyez? C’est un titre qui se rapporte Ă  la personnalitĂ© de Dieu, Ă  ce qu’Il est.
E-157 Bon, bon, s’Il a dit: «Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du PĂšre, du Fils, du Saint-Esprit», non pas «au nom du PĂšre, au nom du Fils, au nom du Saint-Esprit», ou, non pas «aux noms du PĂšre, du Fils, du Saint-Esprit»; mais «au Nom du PĂšre, Fils et Saint-Esprit». Et si «PĂšre, Fils et Saint-Esprit», ce n’est pas un nom, alors qu’en est-il?
E-158 Disons que ce soit «le nom». Lequel des... Si vous voulez appeler l’un de ceux-lĂ  un nom, lequel est le nom? Si vous voulez appeler le titre un nom, alors quel nom, quel titre voulez-vous utiliser pour baptiser, celui de «PĂšre» ou celui de «Fils»? C’est au singulier. Voyez-vous cela? Prenons maintenant ici dans... Et c’est le dernier livre de Matthieu.
E-159 C’est comme je l’ai toujours expliquĂ©... Si vous lisiez une histoire d’amour, et qu’il soit dit: «Jean et Marie vĂ©curent heureux jusqu’à la fin de leurs jours.» Vous voyez, c’est parce que vous n’avez jamais–vous ne savez pas qui sont Jean et Marie. Retournez au dĂ©but de l’histoire. Voyez qui sont Jean et Marie. Voyez?
E-160 Or, c’est ce que vous faites, ici dans Matthieu. Vous en lisez seulement la derniĂšre partie. Retournez au dĂ©but de Matthieu, et lisez l’histoire. Ça, c’est le dernier chapitre de Matthieu, et les derniers versets.
E-161 C’est comme si vous ramassiez un livre, et que vous disiez «Jean et Marie vĂ©curent heureux jusqu’à la fin de leurs jours. C’était Jean Dupont et–et Marie Telle? C’était... Non, c’était Jean... C’était Jean Henry et c’était Unetelle? C’est Jean Machin et–et Unetelle?» Non, vous ne savez pas encore. Vous voyez? La seule chose Ă  faire, pour ĂȘtre sĂ»r, c’est retourner au dĂ©but du livre et de le lire. Vous voyez? Vous ne pouvez pas ramasser une piĂšce ici. Vous devez assembler le tout pour construire le tableau.
E-162 Maintenant, retournez dans Matthieu, au chapitre 1, et cela donne lĂ  les gĂ©nĂ©alogies, au chapitre 1; ensuite, quand on arrive au verset 18, il est dit: Voici de quelle maniĂšre arriva la naissance de JĂ©sus. (N’est-ce pas vrai?)
E-163 Maintenant j’aimerais vous poser quelques questions. Maintenant, Ă©coutez encore; vous–vous, dites-le. [FrĂšre Branham montre du doigt chacun des trois objets dont il se sert pour illustrer.–N.D.E.] Qui est ceci? Dieu le [L’assemblĂ©e dit: «PĂšre.»–N.D.E.], Dieu le [«Fils.»], Dieu le [«Saint-Esprit.»] Maintenant, celui-ci, c’est lequel? [«PĂšre.»] Celui-ci, c’est lequel? [«Saint-Esprit.»] Celui-ci, c’est lequel? [«Fils.»] Fils. TrĂšs bien. Maintenant, nous avons compris. Maintenant, qu’avez-vous dit que ceci Ă©tait? Dieu le qui? [«Saint-Esprit.»] Le Saint-Esprit, trĂšs bien. Maintenant, trĂšs bien. Voici de quelle maniĂšre arriva la naissance de JĂ©sus-Christ. Marie, sa mĂšre, ayant Ă©tĂ© fiancĂ©e Ă  Joseph, se trouva enceinte par la vertu du... [L’assemblĂ©e dit: «Saint-Esprit.»–N.D.E.]
E-164 Eh bien, je pensais que vous aviez dit que Dieu Ă©tait Son PĂšre. Eh bien, il y a quelque chose qui cloche, ici. Il ne peut pas avoir deux PĂšres. Vous savez cela, vous savez. Voyez? Eh bien, il y a quelque chose qui cloche. Maintenant, lequel de ces Hommes, si ce sont trois Personnes, lequel d’entre Eux est Son PĂšre? La Bible dit clairement ici: «Elle se trouva enceinte par la vertu du Saint-Esprit»; Dieu le PĂšre n’a rien eu Ă  voir lĂ -dedans. Et JĂ©sus a dit que Dieu Ă©tait Son PĂšre, et nous savons que Dieu Ă©tait Son PĂšre, alors Il avait deux pĂšres. Et dans ce cas, Il est illĂ©gitime, c’est certain. Maintenant, vous voyez Ă  quoi vous avez abouti? Maintenant... Joseph, son Ă©poux, qui Ă©tait un homme de bien ne voulant pas la diffamer, se proposa de rompre secrĂštement avec elle. Comme il y pensait...
E-165 Souvenez-vous, c’était donc un brave homme, et la main du Seigneur est toute proche en ce moment mĂȘme. Ceux qui sont prĂ©destinĂ©s comprendront cela. Voyez? Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe... Me suivez-vous dans votre Bible? TrĂšs bien. et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient...
E-166 «De Dieu le PĂšre.» Est-ce que j’ai mal lu? Bien sĂ»r que oui. L’enfant qu’elle a conçu, Dieu le PĂšre n’a rien Ă  voir lĂ -dedans; il s’agit du Saint-Esprit. Et maintenant, nous savons que Dieu Ă©tait Son PĂšre. N’est-ce pas vrai? Alors, qu’en est-il? Le Saint-Esprit, c’est l’Esprit de Dieu, bien sĂ»r. Maintenant, vous avez compris. Voyez?
E-167 Dieu le PĂšre et le Saint-Esprit, c’est la mĂȘme Personne, sinon Il a eu deux papas; et dans ce cas-lĂ , quelle–quelle sorte de personne adorez-vous? Quelle sorte de Dieu avez-vous donc? Voyez? Voyez? Dieu le Saint-Esprit et Dieu le PĂšre, c’est un seul et mĂȘme Esprit. Elle enfantera un fils... (Cet Homme-ci)... et tu lui donneras le nom de (Quoi? Son Nom. Maintenant, souvenez-vous, Son Nom.) JĂ©sus; c’est lui qui sauvera Son peuple pour... de ses pĂ©chĂ©s. Cela arriva entiĂšrement afin que s’accomplĂźt ce que le Seigneur avait annoncĂ© par le prophĂšte (Ă  qui vient la Parole.) Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on appellera son nom Emmanuel, ce qui, interprĂ©tĂ©, est Dieu avec nous.
E-168 Quel est le Nom de Dieu? Quel est le Nom du PĂšre, Fils, Saint-Esprit? La Bible a dit que JĂ©sus Ă©tait Son Nom. Et puis cet homme, ici, qui essayait d’en discuter, une fois, ici au tabernacle, il disait: «FrĂšre Branham a rĂ©ussi Ă  trouver des Ă©chappatoires pour toutes les autres; il ne rĂ©ussira pas pour celle-ci.» Il a dit «Ici, on voit prĂ©cisĂ©ment trois personnes diffĂ©rentes, parfaitement.» Il a dit: «Matthieu, chapitre 3. Ici, Jean se tenait lĂ  en train de prĂȘcher. Voici venir le Fils qui s’avance pour ĂȘtre baptisĂ©. Il est entrĂ© dans l’eau, et Il s’est fait baptiser par Jean; Il est ressorti de l’eau, et ‘voici, est-il dit, les cieux s’ouvrirent sur Lui’, et il est dit: ‘Le Saint-Esprit est descendu du Ciel, comme une colombe, et une Voix a fait entendre du Ciel ces Paroles: ‘Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©, en qui...’ Trois personnes distinctes, juste en mĂȘme temps.» Oh! la la!
E-169 Vous savez, cela montre que les gens qui n’ont pas le baptĂȘme, et qui ne sont pas appelĂ©s Ă  la fonction de–de–de prĂ©dicateur, ne devraient jamais se retrouver derriĂšre la chaire. C’est vrai. Je–je–je pourrais prendre cette personne maintenant avec l’aide de Dieu, la coincer Ă  tel point qu’elle en aurait la tĂȘte qui tourne. Ecoutez, peu m’importe ce que... (Eh bien, je ne veux pas dire... Eh bien, ça ne sonne pas bien. Excusez-moi. Je ne voulais pas dire ça, Seigneur. Je ne... donc... Je–j’ai senti qu’Il m’a retenu quand j’ai dit cela. Vous voyez? Je ne voulais donc pas le dire de cette maniĂšre-lĂ . Je–je suis dĂ©solĂ©.) Je crois que le Saint-Esprit pourrait rĂ©vĂ©ler un secret Ă  cette personne; ça sonne mieux comme ça. Vous voyez?
E-170 C’est comme le fait d’accorder un instrument, lorsque vous faites quelque chose de mal, vous le savez, en tant que chrĂ©tien; lorsque vous avez dit quelque chose qui n’est pas correct. Il n’a pas aimĂ© ça. Vous voyez, c’est comme si j’avais une part lĂ -dedans. Voyez? Je n’ai absolument rien Ă  y voir. Je suis seulement–je ne voudrais mĂȘme pas que ce soit moi ni rien. C’est de Lui qu’il s’agit. Qu’Il fasse le travail. C’est de Lui que vient le son. La trompette n’émet aucun son; c’est la voix qui est derriĂšre qui Ă©met le son.
E-171 Maintenant, Ă©coutez ceci. Cet homme a mal interprĂ©tĂ© la Parole. Vous voyez? Souvenez-vous, c’est cachĂ© aux yeux des sages et des intelligents; c’est rĂ©vĂ©lĂ© aux enfants. Maintenant, voici cette Personne, JĂ©sus-Christ, qui se tient lĂ  sur la terre. Maintenant, les cieux, bien sĂ»r, ce sont les couches de l’atmosphĂšre, en haut. Maintenant, suivez attentivement. Et Jean rendit tĂ©moignage...
E-172 Maintenant, cet homme a... disons que voici Dieu le Pùre, et voici Dieu le Saint-Esprit, comme une colombe, et voici Dieu le Fils, ce qui fait trois personnes. C’est faux.
E-173 Jean se tenait ici en arriĂšre, il savait que c’était l’Agneau. Jean a dit: «Je rends tĂ©moignage que j’ai vu l’Esprit de Dieu comme un Agneau.» VoilĂ  Dieu, l’Esprit... Comme une colombe, je veux dire. Eh bien, c’est comme ce que j’ai dit l’autre soir. Vous voyez? Au lieu de sept cents, sept... Voyez? L’Esprit de Dieu, Celui-ci, c’était l’Agneau. Et l’Esprit de Dieu, la Colombe, c’était Dieu. L’Esprit de Dieu est descendu du Ciel, et une Voix a fait entendre du Ciel ces Paroles: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©, en Qui Je me plais de demeurer.» «Tout pouvoir dans le Ciel et sur la terre a Ă©tĂ© remis dans Ma main.» Voyez? C’est Lui. Maintenant, quel Ă©tait Son Nom? [L’assemblĂ©e dit: «JĂ©sus.»–N.D.E.] Certainement. Voyez?
E-174 Donc, pour ce qui est de la thĂ©orie trinitaire, selon laquelle il y aurait trois Dieux diffĂ©rents, c’est du paganisme. Cela n’a jamais Ă©tĂ© enseignĂ© dans la Bible. Cela n’a jamais Ă©tĂ© enseignĂ© dans le Message du Lion, mais cela a Ă©tĂ© adoptĂ© dans le message suivant, et c’était antichrist. Demandez Ă  qui vous voudrez, Ă  n’importe quel thĂ©ologien. Cela n’a Ă©tĂ© introduit qu’avec la doctrine des NicolaĂŻtes. VoilĂ  pourquoi on a retrouvĂ© ça avec Martin Luther. VoilĂ  pourquoi ça a continuĂ© avec John Wesley, et ça s’est transmis jusque chez les pentecĂŽtistes.
E-175 A l’époque oĂč les pentecĂŽtistes sont venus, ils ont formĂ© le groupe des «JĂ©sus Seul». Or, ça aussi, c’est faux. Comment JĂ©sus pourrait-Il ĂȘtre Son propre PĂšre? Voyez? Donc, ça rĂšgle cette question.
E-176 Mais il doit venir un temps de l’aigle. Voyez? C’est en ce temps-lĂ  que tous ces mystĂšres doivent ĂȘtre rĂ©solus. Voyez?
E-177 «PĂšre, Fils et Saint-Esprit», ce sont des titres du Seigneur JĂ©sus-Christ. (Observez), tous les trois! Matthieu a dit: «PĂšre, Fils, Saint-Esprit.» Pierre a dit: «Seigneur JĂ©sus-Christ...» Qui est le PĂšre? «Le Seigneur a dit Ă  Mon Seigneur: ‘Assieds-Toi Ă  Ma droite.’» Pas vrai? Le PĂšre, le Fils–JĂ©sus, le Saint-Esprit, le Logos qui est sorti de Dieu. «PĂšre, Fils, Saint-Esprit», ce sont absolument trois titres de la Personne de Dieu, manifestĂ©e de–de–de trois façons diffĂ©rentes, ou par trois attributs de Lui-mĂȘme.
E-178 Et pour rendre cela clair pour quelqu’un qui ne comprendrait pas, ce sont comme trois fonctions du mĂȘme Dieu. En fait, ce sont trois attributs du mĂȘme Dieu, Dieu qui agit dans trois diffĂ©rentes... Dans la PaternitĂ©, dans la Filiation, dans la dispensation du Saint-Esprit... Dieu est parfait en trois. Vous souvenez- vous du nombre de l’antichrist? Quatre. Voyez? Dieu, «le PĂšre, Fils et Saint-Esprit», c’est absolument «le Seigneur JĂ©sus-Christ».
E-179 Lorsque vous baptisez au Nom de «JĂ©sus» seulement, c’est faux; juste baptiser au Nom de JĂ©sus, c’est absolument faux. Je connais beaucoup de JĂ©sus. Oh! dans les pays latins, il y en a beaucoup, des JĂ©sus.
E-180 Mais il s’agit ici du «Seigneur JĂ©sus-Christ». Cela exprime prĂ©cisĂ©ment qui Il est.
E-181 Il y a beaucoup de Branham, si vous voulez parler de moi personnellement. Mais je suis–je suis le seul William Marrion Branham. C’est–c’est moi. Mais il y a beaucoup d’autres William Branham, et tout, un peu partout.
E-182 Mais ici, on fait clairement appel Ă  une seule Personne, le Seigneur JĂ©sus-Christ (Vous voyez?), l’Oint. Il n’y en a qu’Un seul. Eh bien, c’est exact. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, Ă©crivez une lettre ou quelque chose, ou–ou... Ă  un moment oĂč je rĂ©pondrai Ă  d’autres questions... J’aimerais essayer de m’occuper de celles-ci, et voir s’il nous sera possible de nous occuper de quelques-uns de ces malades, qui sont souffrants, prier pour eux. 12. FrĂšre Branham, si cette question n’est pas–n’est pas Ă  propos–n’a pas sa place dans... n’y rĂ©pondez pas. (C’est gentil. J’apprĂ©cie cela.) Quels enfants–quels enfants vont partir dans l’EnlĂšvement, s’il y en a qui partiraient? Merci. La personne n’a pas mentionnĂ© son nom. Maintenant, si vous ne signez pas, ce n’est pas nĂ©cessaire.
E-183 Mais, Ă©coutez. Lorsque Dieu place un nom dans le Livre de Vie de l’Agneau avant la fondation du monde, il n’y a rien au monde qui puisse l’En effacer, parce qu’il est Ă©crit avec l’encre du Sang de Christ. Qu’il soit de cette taille, ou de cette taille, de cette taille, ou peu importe, il partira quand mĂȘme. Voyez? Tous les enfants, toute l’Eglise, tout ce qui existe, et... Dieu, par Sa prescience...
E-184 Or, nous ne savons pas. Vous dites: «FrĂšre Branham, pouvez-vous prouver que vous y ĂȘtes?» Nullement. Je ne peux pas le prouver. Dieu pourrait m’utiliser comme instrument pour autre chose, et vous utiliser de la mĂȘme maniĂšre. Mais je crois, et c’est par la foi que je suis sauvĂ©, ce n’est pas par la connaissance que je suis sauvĂ©, par la foi! C’est par ce moyen-lĂ  que vous ĂȘtes sauvĂ©. C’est par ce moyen-lĂ  que nous sommes tous sauvĂ©s.
E-185 Mais, souvenez-vous, Dieu est infini. Le croyez-vous? Infini... Etant infini, cela Le rend... Et puis Il est omniscient. Le croyez-vous? Omniscient, ça veut dire qu’«Il connaĂźt tout». Il ne peut pas ĂȘtre–Il ne peut pas ĂȘtre omniscient sans ĂȘtre infini. Voyez-vous, il n’est jamais arrivĂ© quelque chose sans qu’Il le sache. Il connaissait chaque moucheron qui existerait sur terre, et combien de fois il clignerait des yeux, et quelle quantitĂ© de suif il produirait, quelle quantitĂ© ils produiraient tous ensemble. Il connaissait chaque souffle que vous aspireriez, et Ă  quelle profondeur cela descendrait dans vos poumons; ça, c’est infini.
E-186 Or, s’Il est infini, cela Le rend omniscient. N’est-ce pas vrai? Et s’Il est omniscient, cela Le rend omniprĂ©sent, parce qu’Il connaĂźt trĂšs prĂ©cisĂ©ment la minute, l’heure, le temps, au cinquante-cinq milliĂšme de seconde prĂšs, le moment oĂč cela va arriver. Voyez? Vous saisissez maintenant? Donc, Il connaĂźt tout; et c’est pour cette raison qu’Il possĂšde tout pouvoir, Il connaĂźt tout, et Il peut tout faire.
E-187 Maintenant, voyons voir. Maintenant, et tous les enfants que Dieu... tous ceux que Dieu... quand ils... Maintenant, souvenez-vous, quand JĂ©sus a-t-Il... La Bible dit...
E-188 Maintenant, nous savons que JĂ©sus a Ă©tĂ© mis Ă  mort vers l’an 30 ap. J.-C. N’est-ce pas vrai? Vers le... C’était vers le milieu de–de la–de l’an, je pense, 30 ap. J.-C.
E-189 Maintenant, mais la Bible dit qu’Il a Ă©tĂ© immolĂ© avant que le monde ait Ă©tĂ© crĂ©Ă©. Et votre nom... quand le Livre de l’Agneau... Quand l’Agneau a Ă©tĂ© immolĂ©, pour racheter ce Livre... (Voici maintenant quelque chose de glorieux. Ça pourrait causer de la stimulation.) Ecoutez. Quand le–quand le–quand l’Agneau... Maintenant, souvenez-vous, la Bible dit que le Livre de Vie de l’Agneau a Ă©tĂ© Ă©crit avant la fondation du monde, et que votre nom a Ă©tĂ© placĂ© dans–était dans ce Livre quand l’Agneau a Ă©tĂ© immolĂ© avant la fondation du monde, pour racheter tous les noms qui Ă©taient Ă©crits dans ce Livre. Voyez? Vous avez saisi maintenant?
E-190 Vous voyez, tout est en ordre. Tout fonctionne trĂšs prĂ©cisĂ©ment comme la grande horloge de Dieu (Vous voyez?), comme les aiguilles qui tournent. Votre nom y a Ă©tĂ© placĂ© avant la fondation du monde, quand l’Agneau a Ă©tĂ© immolĂ© pour racheter ce qui se trouvait dans ce Livre. Et maintenant, Il s’avance et prend le Livre, pour rĂ©clamer ce qu’Il a rachetĂ©. (Eh bien, je ne veux pas aborder cela; nous ne pourrons plus rĂ©pondre Ă  aucune question aujourd’hui.) TrĂšs bien. 13. Question: Est-ce que l’enfer et l’étang ardent de feu et de soufre, c’est la mĂȘme chose?
E-191 Non. L’enfer, ce qui est traduit dans la Bible, je crois... Maintenant, il y a des Ă©rudits qui sont assis ici? Et je voudrais les honorer, notre frĂšre Iverson, assis ici, et frĂšre Vayle, et beaucoup de frĂšres qui sont vraiment des thĂ©ologiens. Le mot qui a Ă©tĂ© traduit, hades veut dire la tombe. N’est-ce pas vrai? C’est le mot grec pour la tombe... Mais l’étang de feu, c’est autre chose, car dans l’Apocalypse, les deux, le hadĂšs et tout, ont Ă©tĂ© jetĂ©s dans l’étang de feu. Voyez? TrĂšs bien. Maintenant, voyons. 14. ...si non, l’étang de feu et l’enfer sont Ă©ternels?
E-192 Pas du tout. Pas du tout. Rien de ce qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă© n’est Ă©ternel. Non, tout ce qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©... C’est pour cette raison qu’il ne peut exister un enfer Ă©ternel. Si jamais quelqu’un vous dit que vous allez brĂ»ler dans un enfer Ă©ternel, je veux qu’on me montre l’Ecriture qui soutienne cela. Voyez? Pareille chose n’existe pas.
E-193 L’enfer a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour le diable et ses anges, pour l’antichrist et les siens, c’est-Ă -dire le diable, le diable incarnĂ©. Il a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour ça, pour dĂ©truire. Et tout ce qui... Tout...
E-194 Il n’y a qu’une chose et une seule, de tout ce qui existe, le monde entier et tout, il n’y a qu’une chose qui est Ă©ternelle, et c’est Dieu. Avant qu’il y ait un atome ou des Ă©lectrons, ou avant mĂȘme qu’il y ait de la lumiĂšre cosmique, des Ă©lectrons ou quoi que ce soit, Il Ă©tait Dieu. Il est le CrĂ©ateur.
E-195 Et le seul moyen par lequel vous puissiez ĂȘtre Ă©ternels, c’est de recevoir la Vie Eternelle; le mot grec pour dire cela, je pense, c’est Zoe. N’est-ce pas exact? Zoe, Zoe. Et puis cette–cette Vie, Dieu vous La transmet, comme le pĂšre, votre pĂšre, vous transmet sa vie, Ă  travers le–le voeu de mariage avec votre mĂšre, et lui, par ce moyen-lĂ , transmet, la–la joie de transmettre (Me comprenez-vous?), de transmettre sa vie pour un fils.
E-196 Et c’est comme ça que Dieu fait: la joie de transmettre Sa Vie Ă  un fils. Voyez? Et alors vous devenez une partie de Lui, c’est-Ă -dire Zoe, la Vie mĂȘme de Dieu. «Je leur donne la Vie Eternelle–les ressusciterai au dernier jour.» C’est la seule chose qui–qui... Il a la Vie Eternelle. Et cette Vie Eternelle connaĂźt Son corps, et ce dernier doit forcĂ©ment ressusciter. Ce... Cela ne peut pas... Il est impossible au corps de rester lĂ . De mĂȘme que l’Esprit de Christ planait au-dessus du corps (l’Esprit de Dieu au-dessus de Christ, en ce grand jour-lĂ ), l’Esprit savait que cela allait ressusciter, ainsi en est-il des saints pour leurs corps.
E-197 Maintenant, souvenez-vous, JĂ©sus, lorsqu’Il est mort, Il est allĂ© dans le sĂ©jour des morts, parce qu’il fallait qu’Il y aille; il y avait une barriĂšre du pĂ©chĂ©, et Il a prĂȘchĂ© aux Ăąmes qui Ă©taient en enfer, qui ne s’étaient pas repenties aux jours de la patience, du temps de NoĂ©. N’est-ce pas vrai? Il est allĂ© en enfer, et Il a prĂȘchĂ© aux Ăąmes, aux Ăąmes qui Ă©taient sĂ©parĂ©es de Dieu. La mort, veut dire sĂ©paration. Et elles s’étaient sĂ©parĂ©es de Dieu, elles ne pourraient plus jamais ĂȘtre rĂ©tablies. Et JĂ©sus est allĂ© rendre tĂ©moignage qu’Il Ă©tait Celui qui avait Ă©tĂ© annoncĂ©, la–la Semence de la femme.
E-198 La semence du serpent! Voyez-vous ce qu’a fait la semence du serpent? L’antichrist aboutit Ă  la mort, Ă  la sĂ©paration, avec le cheval roux. La Semence de la femme, la Vie, termine sur le cheval blanc; JĂ©sus-Christ. Voyez? Qu’est-ce? L’un contre l’autre; la semence du serpent contre la Semence de la femme. Vous comprenez maintenant? Oh! nous pourrions rester un bout de temps lĂ -dessus! Ce serait bien, n’est-ce pas? Mais tenons-nous-en Ă  ceci. 15. FrĂšre Branham, est-ce que le premier cavalier, le Premier Sceau, est l’accomplissement de 2 Thessaloniciens, la rĂ©vĂ©lation de l’homme du pĂ©chĂ©?
E-199 Oui. C’est exact. C’est ça. Celle-lĂ  est facile. C’est ça. C’est l’homme du pĂ©chĂ©. C’est le mĂȘme homme, qui poursuit simplement sa chevauchĂ©e, par–par Ă©tapes, jusqu’à ce qu’il monte un cheval de couleur pĂąle, appelĂ© la mort. Christ continue de descendre, par la justification, la sanctification, jusqu’au cheval blanc, et ça, c’est recevoir la Vie. Vous voyez? 16. Qu’est-il arrivĂ© aux croyants nĂ©s de nouveau qui sont dans les diffĂ©rentes dĂ©nominations, mais qui ne font pas partie de l’Epouse de Christ? Que leur arrive-t-il?
E-200 Bien, je pense que nous l’avons expliquĂ© tout Ă  l’heure. Voyez? Ils vont dans la tribulation. Ils sont martyrisĂ©s pendant la tribulation, ils ressuscitent en dernier, aprĂšs le MillĂ©nium, pour ĂȘtre jugĂ©s (Voyez?), car la Bible dit que les autres vivants... les autres morts ne revinrent point Ă  la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Ensuite il y a eu une rĂ©surrection, et c’est alors que les deux groupes ressuscitent, les justes et les injustes, et ils ont Ă©tĂ© jugĂ©s par Christ et l’Epouse. Il est venu sur terre, accompagnĂ© des myriades de myriades de Ses saints (N’est-ce pas vrai?), Son Epouse.
E-201 Le Jugement s’assit, les Livres furent ouverts... Des Livres furent ouverts, et un autre Livre fut ouvert, qui est le Livre de Vie. Il a sĂ©parĂ© lĂ  les boucs d’avec les brebis. N’est-ce pas vrai? Cela n’avait rien Ă  voir avec l’Epouse. Elle Ă©tait juste lĂ  en train de juger, avec sa Reine–la Reine et le Roi, ensemble. Il vint avec Ses saints; des myriades Le servaient: Son Epouse; ensuite les juges s’assirent. Et alors les brebis ont Ă©tĂ© sĂ©parĂ©es d’avec les boucs. (Vous vous souvenez, l’autre soir, lorsque j’ai rĂ©citĂ© cette petite mĂ©ditation, pour que vous compreniez cela, La mĂ©ditation du cow-boy? Voyez? VoilĂ .)
E-202 Non, ils sont... Ce sont ceux... Ils... la–la–l’église, les gens qui sont dans les dĂ©nominations, qui sont–sont de vrais chrĂ©tiens, qui reçoivent le Message... Et ils ne verront jamais cela. Cela ne leur sera jamais prĂȘchĂ©. Et ceux qui sont dans des groupes mixtes (Ă  qui cela est prĂȘchĂ©), cela leur passera carrĂ©ment par-dessus la tĂȘte, Ă  moins que leur nom soit dans le Livre de Vie de l’Agneau. C’est juste.
E-203 Mais ce seront de gens de bien, et ils ressusciteront et passeront en jugement; ils seront jugĂ©s par le groupe mĂȘme qui leur aura prĂȘchĂ©. «Ne savez-vous pas que les saints jugeront la terre?» On leur aura prĂȘchĂ©. Vous voyez? Il leur aura prĂȘchĂ© par les gens mĂȘmes qui leur auront tĂ©moignĂ© du Message selon lequel ils devaient sortir de cela. Voyez? (J’espĂšre que cela explique la chose. J’en ai tellement ici que...). 17. FrĂšre Branham, est-ce que le septiĂšme ange qui a l’esprit d’Elie est le mĂȘme homme que l’Elie qui est envoyĂ© aux cent quarante-quatre mille Juifs pendant les trois ans et demi aprĂšs l’EnlĂšvement? Certains d’entre nous sont embrouillĂ©s lĂ -dessus.
E-204 Non, ce n’est pas le mĂȘme homme (Vous voyez?); ce sont deux hommes diffĂ©rents. L’ElisĂ©e qui est venu sous forme d’Elie, n’était pas Elie. Et l’esprit d’Elie qui est venu sur un homme appelĂ© Jean-Baptiste, ce n’était pas Elie. Et l’homme, le septiĂšme ange, le messager Ă  la fin de l’Age de LaodicĂ©e, ne sera pas le vrai Elie. Ce sera quelqu’un des nations, qui viendra vers les siens.
E-205 Elie va... L’esprit d’Elie, qui viendra lĂ -bas dans le–vers le peuple, ce sera un Juif (Vous voyez?), car ils sont envoyĂ©s Ă  leur propre peuple. VoilĂ  la rĂ©vĂ©lation que j’en ai. La raison pour laquelle je... Avec Tommy Osborn, quand nous en avons discutĂ©, cette fois-lĂ  (Tommy et moi); je ne savais pas.
E-206 Je priais simplement pour les malades, et j’étais arrivĂ© lĂ , et une dame Ă©tait venue de Fort Wayne Gospel Tabernacle, elle Ă©tait missionnaire Ă  l’étranger. Elle avait le sein gros comme ça, c’était tout simplement rongĂ© par le cancer; et elle Ă©tait juste lĂ , dans la petite maison oĂč nous habitions autrefois, lĂ -bas sur la rue. Et j’ai priĂ© pour la chĂšre soeur, et elle a Ă©tĂ© guĂ©rie, et elle est retournĂ©e dans le champ des missions. Et lorsqu’elle est revenue d’Afrique, elle avait laissĂ© un petit livre, lĂ , sur les missions.
E-207 Je–je me suis dit: «Eh bien, les missionnaires, c’est bien»; je n’ai–je n’ai jamais beaucoup songĂ© aux missionnaires, et donc, je me suis dit: «Eh bien, c’est simplement un office de Dieu qui opĂšre lĂ -bas, ainsi, c’est... ma place c’est juste ici, au croisement de la HuitiĂšme Rue et de l’avenue Penn», alors je continuais Ă  faire du mieux que je pouvais.
E-208 Mais un jour, pendant que j’étais assis dans mon bureau, j’ai pris ce livre, et il y avait une photo de–de la race noire, d’un vieux pĂšre, et il n’avait qu’une petite couronne de cheveux blancs; et en dessous, il Ă©tait Ă©crit ceci: «Homme blanc, homme blanc, oĂč Ă©tait ton pĂšre? (Vous voyez?) Maintenant je suis vieux et mon esprit n’est plus vif, je ne comprends plus trĂšs bien. Si j’avais connu JĂ©sus quand j’étais jeune, je L’aurais fait connaĂźtre Ă  mon peuple.»
E-209 Eh bien, j’ai lu cela, et Quelque Chose ne cessait de me dire: «Relis cela. Relis cela.» J’ai continuĂ© Ă  lire... Ça vous est dĂ©jĂ  arrivĂ©; j’ai lu cela Ă  plusieurs reprises. Il y avait quelque chose lĂ -dedans.»
E-210 C’est comme lĂ -bas, ce jour-lĂ  Ă  Green’s Mill, quand je suis sorti de la caverne, je n’arrivais pas Ă  comprendre cela, que les gens puissent parler en langues et pousser des cris, et avec l’authentique Saint-Esprit, et ĂȘtre quand mĂȘme antichrists, parler en langues, avec l’authentique Saint-Esprit, des parlers en langues, et ĂȘtre quand mĂȘme un dĂ©mon. C’est vrai. Je peux vous le prouver. Oui, effectivement.
E-211 Et puis, remarquez, pendant qu’ils faisaient cela... Donc, le parler en langues n’est pas du tout la preuve qu’on a le Saint-Esprit; c’est l’un des dons du Saint-Esprit. Voyez? Et le diable peut imiter tout ce qu’Il a, la guĂ©rison divine, et tout le reste. Il a dit: «Plusieurs viendront Ă  Moi ce jour-lĂ , et ils diront ‘Seigneur, n’ai-je pas chassĂ© des dĂ©mons? N’ai-je pas... (C’est prĂȘcher l’Evangile.)–N’ai-je pas fait des oeuvres puissantes par Ton Nom, et toutes ces choses-lĂ ?’ Je dirai: ‘Retirez-vous de Moi, ouvriers d’iniquitĂ©. Je ne vous ai mĂȘme pas connu.’» Voyez?
E-212 La Bible dit que la pluie tombe sur les justes comme sur les injustes. Et le grateron mĂȘme qui est lĂ  dans le mĂȘme champ que le blĂ© peut ĂȘtre aussi heureux et pousser des cris Ă  cause de la mĂȘme eau qui est tombĂ©e sur lui, alors que la pluie... tous deux reçoivent la pluie qui leur est envoyĂ©e; mais c’est Ă  leurs fruits que vous les reconnaĂźtrez. Ce vieux petit grateron peut se redresser lĂ , et ĂȘtre tout aussi heureux et pousser autant de cris, ĂȘtre tout aussi rempli de la mĂȘme pluie que le blĂ©.
E-213 VoilĂ . Ainsi, ils peuvent pousser des cris, parler en langues, et imiter tout ce qu’ils voudront; ce jour-lĂ , ils seront appelĂ©s des ouvriers d’iniquitĂ©.
E-214 Comme je vous le disais tout Ă  l’heure, Ă©coutez ce que je vous dis; Ă©coutez attentivement. Regardez en arriĂšre, examinez-vous par la Parole, et voyez oĂč vous en ĂȘtes.
E-215 Vous les femmes, qui avez les cheveux courts, laissez-les pousser. Si vous portez des shorts, enlevez-les. Conduisez-vous comme une dame. Vous les hommes, si vous fumez encore la cigarette et frĂ©quentez les salles de billard, arrĂȘtez avec cela. Peu m’importe combien vous prĂ©tendez ĂȘtre chrĂ©tiens. Si vous vous accrochez encore Ă  cette organisation, et que vous dites: «C’est ça», et «c’est ça», vous feriez mieux d’arrĂȘter. Regardez en arriĂšre et examinez cela par la Parole. Nous sommes complĂštement sortis de...
E-216 Notre vie devrait ĂȘtre au-dessus des cheveux courts et tout dans cet Ăąge-ci; nous sommes maintenant lĂ  dans Quelque Chose, alors que Dieu est en train de rĂ©vĂ©ler les mystĂšres cachĂ©s, qui avaient Ă©tĂ© placĂ©s dans le Livre avant la fondation du monde. Et ceux qui ont obĂ©i Ă  ces petites choses, comprendront ce qu’il En est de ces autres choses. Sinon, Cela leur passera par-dessus la tĂȘte, autant que l’est est Ă©loignĂ© de l’ouest. Cela va simplement...
E-217 C’est comme GĂ©dĂ©on, qui a fait un tri parmi ses hommes, il y en avait des milliers et des milliers. Dieu a dit: «Ils sont trop nombreux. Fais un autre tri.» Il leur a fait passer un autre test, et il a fait un autre tri, puis un autre, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il ne lui restait qu’une petite poignĂ©e. Il a dit: «C’est ce groupe-lĂ  que Je veux, pour faire le travail.» C’est exactement ce qui est arrivĂ©.
E-218 Les femmes pentecĂŽtistes (elles font des allĂ©es et venues), elles sont assises lĂ , elles entendent et elles savent par la Parole que c’est mal. Vous pensez qu’elles vont s’Y conformer? Pas du tout. Chaque annĂ©e, lorsque je passe par lĂ , je trouve qu’il y a plus de cheveux coupĂ©s que lorsque j’ai commencĂ©.
E-219 On me dit: «Qu’est-ce que ça a Ă  voir... Vous devriez...» Quelqu’un m’a dit: «Oh! FrĂšre Branham, les gens vous considĂšrent comme un prophĂšte.» Eh bien, je n’ai pas dit que j’étais prophĂšte. Personne ne m’entend dire cela; mais je dirai ceci, que si–si c’est ce que vous faites, que vous considĂ©rez cela... Il a dit: «Pourquoi n’enseignez-vous pas aux gens comment recevoir le Saint-Esprit, et comment recevoir ceci, et comment recevoir de grands dons spirituels, pour aider l’église?» Comment puis-je leur enseigner l’algĂšbre, alors qu’ils ne veulent mĂȘme pas entendre l’alphabet? C’est vrai. Faites ces petites choses-lĂ . Descendez Ă  la base, balayez tout, et commencez comme il faut. Amen. Gloire.
E-220 De toute façon, oĂč est-ce que j’en Ă©tais? Voyons voir. Je n’avais pas l’intention de m’écarter du sujet. Excusez-moi. Voyez-vous? TrĂšs bien. «Certains des–certains d’entre nous sont embrouillĂ©s. Est-ce que l’Elie, c’est le mĂȘme que...» Oui, oui, oui; c’est juste. Non, cet Elie qui viendra vers ceux des nations sera quelqu’un des nations, oint de cet esprit-lĂ , parce que chaque fois Dieu a toujours utilisĂ© ce mĂȘme esprit pour faire sortir Son peuple du chaos. Et, comme il a bien accompli Son dessein, Il le fait redescendre de nouveau, car (Voyez-vous?)–car si donc Il utilisait un esprit trĂšs raffinĂ©, instruit, c’est ce genre-lĂ  qu’il attraperait.
E-221 Il suscite un homme qui connaĂźt Ă  peine son alphabet, et qui n’arrive pas Ă  prononcer ses mots comme il faut, et tout comme cela; un homme qui sort du dĂ©sert, quelque part par lĂ , et Il l’amĂšne sur la scĂšne et le dirige carrĂ©ment vers ces gens simples. Et eux ils saisissent la chose [FrĂšre Branham fait claquer ses doigts.–N.D.E.], comme ça. Si cela vient... raffinĂ©...
E-222 Comme Paul le disait: «Je ne suis pas venu vers vous avec le raffinement de l’instruction, mais je suis venu vers vous avec la puissance de la rĂ©surrection.» Il a fallu Ă  Dieu trois ans et demi, lĂ  en Arabie, pour l’en dĂ©barrasser, son instruction. Il Lui a fallu–fallu quarante ans pour la faire sortir de MoĂŻse. Voyez? Alors, voilĂ . C’est... Je ne dis pas que Dieu ne... Je n’encourage donc pas l’illettrisme, mais je–j’essaie de vous dire que cela n’exige pas d’avoir une instruction; cela ne... La sagesse de ce monde va Ă  l’encontre...
E-223 L’instruction a Ă©tĂ© le plus grand obstacle que l’Evangile ait jamais eu. Si nous n’avions pas l’instruction, nous n’aurions pas tous ces grands sĂ©minaires et tout que nous avons maintenant, ce seraient des gens simples qui Ă©couteraient la Parole; mais ils sont tellement raffinĂ©s, tellement embrouillĂ©s, et tellement guindĂ©s, lĂ -bas, avec toutes ces organisations, qu’ils vont rester avec elles, c’est tout. Ils attrapent cet esprit-lĂ . Avez-vous dĂ©jĂ  vu ce qui arrive lorsqu’une bonne femme se marie avec un homme vil, soit cet homme vil devient un–un homme bon, comme la femme, soit la femme devient vile comme lui. Voyez? C’est vrai.
E-224 C’est pour cette raison qu’Il a dit: «Sortez du milieu d’eux», alors qu’Il s’apprĂȘte Ă  vous prendre dans cet EnlĂšvement. Vous devez avoir un certain genre de foi qu’il faut pour vous faire partir d’ici. 18. Quand l’alliance de Daniel 9.27 a-t-elle Ă©tĂ© confirmĂ©e pour une semaine?
E-225 Une moitiĂ© a Ă©tĂ© confirmĂ©e, l’alliance, lorsque JĂ©sus-Christ Ă©tait sur terre en train de prĂȘcher aux Juifs. Il n’est pas du tout allĂ© vers les nations. Et Il a dit Ă  Ses disciples: «N’allez pas vers les nations»; c’était seulement pour les Juifs. Voyez? Et Il a prĂȘchĂ© pendant trois ans et demi, c’est-Ă -dire la moitiĂ© de la soixante-dixiĂšme semaine donc, comme Daniel avait dit qu’Il le ferait.
E-226 Maintenant, souvenez-vous, Il a Ă©tĂ© parfaitement confirmĂ© aux Juifs, mais leurs yeux avaient Ă©tĂ© aveuglĂ©s, pour que cette pĂ©riode des nations puisse venir. Ne voyez-vous pas le plan complet? Voyez? Et Il a prouvĂ© qu’Il Ă©tait ProphĂšte, Il a fait trĂšs exactement ce que ferait le prophĂšte, Il leur a manifestĂ© le signe du prophĂšte; «et votre propre Parole dit que ‘si un homme se dit spirituel, ou prophĂšte, observez ce qu’il dit; et si cela arrive (que cela arrive constamment, ce qu’il a dit, continuellement.)... ’»
E-227 C’est comme, vous regardez dans la Bible, oĂč il est dit: «Frappez, et on vous ouvrira; cherchez, vous trouverez; demandez, vous recevrez.» Maintenant, si vous remarquez, c’est «celui qui frappe», celui qui frappe sans arrĂȘt [FrĂšre Branham illustre en frappant sur la chaire, Ă  plusieurs reprises.–N.D.E.]; restez juste lĂ . C’est comme le juge inique, qui refusait de rĂ©pondre Ă  la femme; il n’arrĂȘtait pas de frapper Ă  sa porte. Dites: «Je suis Ă  Ta disposition.» Ne pas chercher en disant: «Seigneur, j’aimerais avoir ceci. Amen.» Ce n’est pas ça; restez juste lĂ , jusqu’à ce que vous obteniez la chose. Vous savez que ça viendra. Ainsi, Il l’a promis, restez donc juste lĂ , jusqu’à ce que vous l’ayez en main. Voyez?Bon, maintenant dans la derniĂšre partie, la soixante-dixiĂšme semaine, la derniĂšre partie de celle-ci se passera pendant la pĂ©riode de la tribulation, aprĂšs l’EnlĂšvement de l’Eglise. Ensuite, il y a cette pĂ©riode-ci de trois ans et demi, oĂč cela leur sera confirmĂ© Ă  nouveau par des prophĂštes (Vous voyez?), MoĂŻse et Elie: Apocalypse 11. Maintenant, voyons ce que c’est. 19. Si vous ĂȘtes l’un de ceux qu’Il a choisis, ferez-vous partie de l’Epouse qui montera? Oui. Absolument. Celle-lĂ  est facile. 20. FrĂšre Branham, vouliez-vous dire qu’il y en avait sept mille qui n’avaient pas flĂ©chi le genou devant les Baals, ou bien sept cents?
E-228 C’est sept mille que je voulais dire. Pardonnez-moi pour cela. Voyez-vous? C’est juste une... C’est juste une maniĂšre de parler. J’étais seulement... Comme ce que j’ai dit tout Ă  l’heure... Avez-vous remarquĂ©, je me tenais ici, et j’ai dit: «Et ils rendirent tĂ©moignage, ayant vu l’Agneau...»? Voyez? Voyez? L’Agneau Ă©tait sur terre (Voyez?): «Il rendit tĂ©moignage, ayant vu l’Esprit de Dieu venir sur l’Agneau.»
E-229 Eh bien, il est dit lĂ : «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©, en qui J’ai mis toute Mon affection.» Vous voyez? Eh bien, ça c’est Ă©crit, en suivant rĂ©ellement la forme du grec qui met le verbe avant l’adverbe; mais, si vous remarquez ici, en fait, ce serait comme ceci... Maintenant, prenez simplement la Parole. Voyez? La Bible dit, dans la traduction de saint Jacques ici: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©, en qui Je me plais de demeurer.» Mais, en fait, si on le disait comme on le dirait aujourd’hui: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©, en qui Je me plais de demeurer en Lui», vous l’inverseriez. Voyez? Voyez? «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©, en qui Je me plais de demeurer.» Voyez? Maintenant, aujourd’hui on dirait: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©, en qui Je me plais de demeurer», (Vous voyez?) le mĂȘme mot, mais c’est tout simplement inversĂ©. Voyez?
E-230 Donc, oui, je voulais dire... Pardonnez-moi, je vous en prie. Je... Et–et, mes frĂšres, vous qui Ă©coutez la bande lĂ -bas, et, mes amis, Ă©coutez: Je ne voulais pas le dire comme ça. Je–je–je suis ministre de l’Evangile; je... Je l’ai prĂȘchĂ© plusieurs fois, je savais que c’était sept mille. J’ai simplement dit sept cents. Je ne voulais pas dire qu’il n’y en avait que sept cents, je voulais dire, vous... Je n’ai pas lu cela dans l’Ecriture. Ça m’est simplement venu Ă  l’esprit pendant que je parlais, et j’ai tout simplement dit sept cents au lieu de sept mille. Je fais ce genre d’erreur lĂ  tout le temps. Je suis–je suis un–je suis certainement un ignorant, alors pardonnez-moi. Voyez? Je ne l’ai pas fait exprĂšs. 21. Est-ce que l’Epouse de Christ et le Corps de Christ, c’est la mĂȘme chose?
E-231 Tout Ă  fait! Voyez? Eh bien, tenez... Maintenant, vous voyez, je ne veux pas aborder ça, parce que j’aurais une... j’apporterais une prĂ©dication lĂ -dessus. Vous voyez? Mais je ne vais pas le faire, toutefois j’aimerais bien vous montrer. Lorsque Dieu a donnĂ© Ă  Adam son Ă©pouse, tirĂ©e de son cĂŽtĂ©, celui-ci a dit: «Elle est chair de ma chair, et os de mon os.» N’est-ce pas vrai?
E-232 Lorsque Dieu a donnĂ© Ă  Christ Son Epouse (l’Esprit a donnĂ© la chair, l’Epouse), Il a Ă©tĂ© pelu–percĂ© dans le cĂŽtĂ©, sous Son coeur, et l’eau, le Sang et l’Esprit sortirent; cela est devenu «chair de Sa chair, et os de Son os». Nous sommes la chair et les os; l’Epouse sera la chair et les os de Christ, exactement. Ils sont le... C’est Son Epouse. 22. Est-ce que l’Epouse de Christ aura... Est-ce que l’Epouse de Christ aura un ministĂšre avant l’EnlĂšvement?
E-233 Bien sĂ»r. C’est ce qui est en train de se passer en ce moment. Vous voyez? L’Epouse de Christ... Certainement. C’est le Message de l’heure (Vous voyez?), l’Epouse de Christ. Bien sĂ»r, elle est constituĂ©e d’apĂŽtres, de prophĂštes, de docteurs, d’évangĂ©listes et de pasteurs. N’est-ce pas vrai? C’est l’Epouse de Christ. Bien sĂ»r, elle a un ministĂšre, un grand ministĂšre; c’est le ministĂšre de l’heure, il sera tellement humble...
E-234 Maintenant, souvenez-vous. Combien Ă©taient ici, au dĂ©but, quand je... Ă©taient ici dimanche passĂ©? Voyez? Vous rappelez-vous sur quoi j’ai prĂȘchĂ©? L’humilitĂ©. Oh! n’oubliez pas cela. (Je vais m’arrĂȘter un instant, pour vous prĂ©venir encore sur cela.) Souvenez-vous, lorsque Dieu prĂ©dit qu’un grand Ă©vĂ©nement va arriver, les gens regardent tellement loin, par leur sagesse, qu’ils ne voient pas ce qui arrive. Lorsque Dieu dit que quelque chose est grand, le monde s’en moque, disant: «Cette bande d’ignorants!» C’est vrai. Mais lorsque la grande sociĂ©tĂ©, et la grande Ă©glise Ă©tablie dit: «Mon gars, c’est glorieux!» Dieu dit: «Une bande d’ignorants!» Ainsi, voyez-vous, il faut faire attention... Je ne veux peut-ĂȘtre pas dire que c’est de cette maniĂšre-lĂ , exactement de cette maniĂšre-lĂ , mais c’est comme ça.
E-235 Ecoutez. Il y avait une grande et sainte Ă©glise orthodoxe. «Nous connaissons la Parole. Nous avons des Ă©coles. Nous avons des sĂ©minaires. Nos hommes sont tellement cultivĂ©s, Oh! ça fait des centaines d’annĂ©es que nous sommes fidĂšles Ă  JĂ©hovah. Nous sommes l’Eglise. Nous sommes le sanhĂ©drin. Nous avons le Conseil des Eglises ici, nous avons Ă  la fois les pharisiens, les sadducĂ©ens, et toutes les dĂ©nominations, rĂ©unis ensemble (comme nous devenons... Voyez?), nous sommes tous un, le Conseil de l’église. Nous sommes les grosses lĂ©gumes ici. Nous savons que ça s’accorde avec l’Ecriture. Voyez une espĂšce de petit ignorant, lĂ -bas, au bord du fleuve, avec le visage couvert de barbe, et enveloppĂ© d’un morceau de peau de mouton, que veut-il nous dire?» C’est certain, ils ne voulaient pas Ă©couter Cela.
E-236 Mais la Bible a dit, dans Malachie, au quatriĂšme cha-... ou au chapitre 3: «J’enverrai Mon messager devant Ma face, pour prĂ©parer le chemin pour Moi.» Sept cent douze ans avant, Jean... Oh! le grand prophĂšte EsaĂŻe s’était tenu lĂ , et avait dit: «Il y aura une voix qui criera dans le dĂ©sert: ‘PrĂ©parez le chemin pour l’Eternel, et aplanissez Son sentier.’» C’est vrai. Et il a dit... et... Oh! beaucoup d’entre eux, il a dit: «Tous les lieux Ă©levĂ©s seront abaissĂ©s.»
E-237 «Oh, ont-ils dit, il y aura un... Lorsque cet homme viendra, il dĂ©placera les montagnes en les montrant du doigt. Oh! et tous les lieux bas, les fossĂ©s, seront relevĂ©s. Et puis tous–tous les lieux raboteux seront aplanis. FrĂšre, nous allons planter du maĂŻs dans tous les champs des environs, et, oh! nous allons faire de grandes choses lorsque cet homme-lĂ  viendra.» Voyez?
E-238 Ils s’attendaient Ă  ce que Dieu tourne la manivelle pour faire descendre la passerelle, et qu’Il dise: «Vas-y, descends, grand prĂ©curseur de–de Mon Messie.» Et ensuite, dĂšs qu’il serait descendu, on la remonterait. Et son ministĂšre terminĂ©, on tournerait la manivelle pour la faire redescendre, et on l’installerait juste ici Ă  cĂŽtĂ© du sĂ©minaire, et Il dirait: «TrĂšs bien, Mon Fils bien-aimĂ©, descends et parle-leur.» Voyez? Oh! la la!
E-239 Regardez, lorsqu’Il est venu. Que s’est-il passĂ©? Voici venir un homme qui ne connaissait aucune de leurs Ă©coles, il n’avait mĂȘme pas une carte de membre, oh! il n’avait pas du tout de rĂ©fĂ©rences. Non. Personne n’avait aucun tĂ©moignage qu’il ait frĂ©quentĂ© l’école un seul jour de sa vie. A considĂ©rer son langage, il n’y avait pas Ă©tĂ©. Il n’employait mĂȘme pas de termes de– d’ecclĂ©siastique. Il parlait de serpents, de cognĂ©es, et du dĂ©sert, et–et de choses semblables (Vous voyez?), d’arbres. Il n’employait pas les termes du corps ecclĂ©siastique de ce jour-lĂ , ni de ce jour-ci, ni de n’importe quel autre jour.
E-240 Il est venu «sassafras», comme on dit ici en Indiana. Il est sorti des buissons quelque part, il n’était mĂȘme pas rasĂ©, il avait les cheveux hĂ©rissĂ©s sur sa tĂȘte. J’imagine qu’il ne prenait pas un bain tous les deux ou trois mois. C’est vrai. Il ne portait jamais de pyjama la nuit. Il n’avait jamais conduit une automobile. Il ne se brossait jamais les dents. Oh! la la! quel personnage c’était! Certainement pas.
E-241 Le voici venir, en marchant d’un pas lourd Ă  travers le dĂ©sert, comme ça, il dit: «Je suis la voix de celui qui crie dans le dĂ©sert. PrĂ©parez le chemin pour le Seigneur, et aplanissez Son sentier...?...»
E-242 Quelques docteurs qui se tenaient lĂ  ont dit: «Hum! Dis donc, toi, as-tu ta... On ne peut pas collaborer avec toi dans cette campagne. Ecoute, on ne peut pas faire ça. Eh bien, oĂč est ta–oĂč est ta carte; oĂč sont tes papiers?» Il ne leur a prĂȘtĂ© aucune attention. Il avait un message, il a donc continuĂ© Ă  l’apporter (vous voyez?), Ă  prĂȘcher comme si de rien n’était.
E-243 Ils ont dit: «Oh! attendez! Eh bien, si nous allons lĂ -bas, nous amĂšnerons l’évĂȘque lĂ -bas aujourd’hui, et on va voir ce qu’il en dira. Nous irons lĂ -bas. Si nous savons... Ils sont Ă  la tĂȘte de l’église, et nous savons qu’il devra reconnaĂźtre cela. S’il est de Dieu, il reconnaĂźtra nos Ă©vĂȘques.»
E-244 Ils les ont tous placés là, dans une rangée, et ils se sont tenus là, les dignitaires...
E-245 Il a dit: «Vous, races de vipĂšres! Vous, serpents dans l’herbe! (Les cols retournĂ©s, les «saints pĂšres» et ainsi de suite, hum!) Qui vous a appris Ă  fuir la colĂšre Ă  venir? Vous savez que votre heure est proche. Ne pensez pas que... Vous dites: ‘Eh bien, nous sommes membres de ceci et cela.’ Je vous le dis, le Dieu que je sers, de ces pierres, Il peut susciter des enfants Ă  Abraham.» Oh! la la!
E-246 Eh bien, il va leur rĂ©pliquer avec l’inverse du discours ecclĂ©siastique. «Je vous dĂ©clare que la cognĂ©e est mise Ă  la racine de l’arbre! Tout arbre donc qui ne produit pas de bon fruit sera coupĂ© et jetĂ© au feu. Voici, moi, je vais vous baptiser d’eau, pour vous amener Ă  la repentance, mais Il vient aprĂšs moi. La lune va se changer en sang et...» Oh! la la! «Il nettoiera entiĂšrement Ses aires! Et Il prendra la–la paille et la brĂ»lera dans un feu qui ne s’éteint pas, et Il emportera le blĂ© au grenier. Il sĂ©parera la mauvaise herbe d’avec le blĂ©.» Oh! la la! Quel message!
E-247 Ils ont dit: «Ce gars-lĂ ? Hum! Qu’est-ce qu’il a dit? Que–que–que c’était l’heure de quoi? Oh, quelle ignorance! Nous avons l’homme qu’il faut juste lĂ , le frĂšre Dupont. C’est lui qui va faire cela, s’il y a quelqu’un en ce jour-ci, il va le faire. Voyez? L’évĂȘque Untel va le faire, le saint PĂšre Untel.» Oh! la la! Voyez? Dieu dans la simplicitĂ© (Vous voyez?), oeuvrant dans la simplicitĂ©...
E-248 Et puis, il Ă©tait lĂ  un jour, et tout Ă  coup, il a dit: «Oui, Il se tient au milieu de vous!» Il Ă©tait tellement sĂ»r qu’il Ă©tait ce prĂ©curseur-lĂ . Il savait qui il Ă©tait. C’est la raison pour laquelle il pouvait les secouer. Il disait: «Maintenant, ne tremblez pas, mais allez-y tout simplement et continuez votre chemin. Vous, les soldats, obĂ©issez Ă  vos supĂ©rieurs, et si vous avez fait quelque chose de mal, prenez ce...»
E-249 «Que devons-nous faire? Devons-nous cesser de faire ceci? Devrions-nous arrĂȘter de faire ceci?»
E-250 Il a dit: «Continuez simplement ce que vous faites. Continuez. Continuez. Allez-y. Si vous cultivez des pommes de terre, cultivez-les. Voyez? Vous, les soldats, n’usez pas de violence, et–et vous, faites ceci, et quoi que ce soit, continuez simplement ce que vous faites. ObĂ©issez Ă  vos supĂ©rieurs, et ainsi de suite.» «Rabbi, que devrions-nous faire?»
E-251 «Continuez simplement ce que vous faites (vous voyez?), mais il y en a Un au milieu de vous, que vous ne connaissez pas.» Il savait que c’était l’heure de son message, il savait qu’il devait prĂ©senter cette Personne-lĂ . Il savait qu’Il Ă©tait lĂ . «Il y en a Un au milieu de vous; vous ne Le voyez pas. Il se passe des choses dont vous ne connaissez rien.» Et ainsi donc... «Il–il va se passer quelque chose, a-t-il dit (Vous voyez?), et Il sera lĂ  et je Le reconnaĂźtrai.»
E-252 Finalement, un jour, il a dit: «Voici, Il est lĂ ! Voici l’Agneau de Dieu, qui ĂŽte le pĂ©chĂ© du monde!» Il a dit: «Maintenant mon temps est Ă©coulĂ©. Je vous L’ai prĂ©sentĂ©. Maintenant il faut que je diminue; je dois quitter la scĂšne. C’est Lui qui va prendre la relĂšve dĂšs Ă  prĂ©sent. Le MillĂ©nium va bientĂŽt commencer. (Vous voyez?) Le–le temps est proche.» Alors, lorsqu’Il est arrivĂ©, alors qu’Il Ă©tait...
E-253 Jean a dit: «Il va... Oh, Il va vraiment secouer. Il va–Il va sĂ©parer le blĂ© de la–de la paille, et Il va la brĂ»ler. Et Il va nettoyer entiĂšrement Ses aires, et Il a Son van Ă  la main!» Mais qu’est-ce qu’Il Ă©tait? Un tout petit...
E-254 Or, eux, ils s’en Ă©taient dĂ©jĂ  fait une reprĂ©sentation (Oh! mon ami): «Il aura une lance d’une portĂ©e d’un mile [1,6 km–N.D.T.]. Il sera ici, en Palestine, et Il se tiendra lĂ  dans Son... sur un de ces nuages blancs, et Il ramassera tous ces Romains, comme ceci, et les jettera en enfer. Et Il continuera ainsi (vous voyez?) jusqu’à ce qu’Il les ait exterminĂ©s.» Eh bien, ils en avaient une idĂ©e toute faite. Et, ce que c’était... un petit Agneau a commencĂ© Ă  circuler au milieu d’eux, humble et doux, on Le malmenait, par-ci par-lĂ .
E-255 MĂȘme Jean a dit... Maintenant, considĂ©rez Jean, le prophĂšte; il a dit: «Allez Lui demander. Est-Il vraiment Celui-lĂ ?» C’était tellement humble que le prophĂšte a manquĂ© cela... Il a dit: «Est-Il Celui-lĂ , ou devons-nous en attendre un autre?»
E-256 Eh bien, Il ne lui a pas du tout donnĂ© un livre, Ă  ces disciples, dans–dans Matthieu 11. Ils sont venus Lui demander, lorsque les disciples de Jean... Jean Ă©tait en prison, alors, il Ă©tait tellement embrouillĂ© qu’il... Ă  tel point que, je crois que c’est Pember qui a dit: «Son–son oeil d’aigle s’était voilĂ© Ă  ce moment-lĂ .» Vous voyez? Il ne pouvait... Il–il Ă©tait revenu sur terre; il avait Ă©tĂ© lĂ -haut dans les hauteurs. Mais quand il a terminĂ© sa prophĂ©tie, il est retombĂ© sur terre. Voyez? Comme on l’avait mis en prison. Vous voyez? Il n’avait plus besoin de ses grandes ailes, alors il restait lĂ , simplement. Mais il avait volĂ© plus haut que tous les autres.
E-257 Permettez-moi de vous montrer quelque chose. Dieu l’avait utilisĂ©. Et JĂ©sus le savait (Vous voyez?), parce que c’était le–c’était lĂ  le Dieu incarnĂ©. Voyez? Il Ă©tait... Alors, Il–Il a dit lĂ ... Il a dit... Eh bien, Il ne lui a pas du tout donnĂ© un livre sur la façon de se conduire en prison, en disant: «Eh bien, un instant. Je vais rĂ©diger un petit essai, ici, retournez avec cela et dites Ă  Jean comment se conduire quand il est en prison Ă  cause de Moi.» Voyez? Non, Il n’a pas dit cela.
E-258 Il n’a pas dit: «Allez dire Ă  Jean qu’il aurait dĂ» avoir son doctorat avant d’aller dans le...» Voyez? S’il avait fait cela, il aurait Ă©tĂ© avec les autres; il aurait Ă©tĂ© de ceux qui rejetaient la chose. Jean Ă©tait honnĂȘte, et il a posĂ© la question.
E-259 Et Il a dit: «Attendez simplement jusqu’à la fin de la rĂ©union, et aprĂšs vous irez montrer Ă  Jean ce qui est arrivĂ©, alors il saura. Si vous lui dites ce qui est en train de se passer, alors il saura. (Voyez? Voyez?) Allez simplement lui... Dites-lui. Dites-lui que c’est... Il est en prison et il ne pourrait pas ĂȘtre ici. Mais–mais vous avez assistĂ© Ă  la rĂ©union, et vous avez vu ce qui est arrivĂ©. Allez le lui dire.»
E-260 Ainsi donc, les disciples ont dit: «TrĂšs bien, MaĂźtre», et les voilĂ  partis de l’autre cĂŽtĂ© de la colline. JĂ©sus, qui Ă©tait assis sur un rocher, les a simplement regardĂ©s aller jusqu’à ce qu’ils Ă©taient de l’autre cĂŽtĂ© et qu’ils ont gravi la colline.
E-261 Il s’est tournĂ© vers l’assemblĂ©e et a dit: «Qui–qui ĂȘtes-vous allĂ©s voir?», du temps de Jean. Il a dit: «Qu’ĂȘtes-vous allĂ©s voir? Etes-vous allĂ©s voir un homme qui a le col retournĂ©, vĂȘtu d’habits prĂ©cieux, un homme trĂšs raffinĂ© et instruit? Est-ce lĂ  le genre d’homme que vous ĂȘtes allĂ©s voir?» Il a dit: «Non. Ce genre-lĂ , savez-vous ce qu’il en est d’eux? Ils embrassent les bĂ©bĂ©s, et, vous savez, ils travaillent dans les palais des rois. Ils... Jean ne–n’était pas de ce genre-lĂ .»
E-262 Bien, Il a dit: «Pourquoi ĂȘtes-vous donc allĂ©s? Pour voir un homme qui aurait reçu un ministĂšre et qui l’aurait tout de suite rattachĂ© Ă  une organisation, ou quelque chose comme cela, un homme agitĂ© Ă  tout... Alors, si les–si les unitaires ne veulent pas de lui, il ira chez les trinitaires, et si les trinitaires ne veulent pas de lui, il ira vers l’Eglise de Dieu, n’importe oĂč. Est-ce lĂ  le genre d’homme que vous ĂȘtes allĂ©s voir, un homme agitĂ© avec tout roseau? Oh! non, pas Jean.»
E-263 Il a dit: «Alors, qu’ĂȘtes-vous allĂ©s voir? Un prophĂšte?» Il a dit: «Et je vous dis que c’est exact, mais Je vais vous dire quelque chose que vous ne savez pas; il Ă©tait plus qu’un prophĂšte. Il Ă©tait plus... Si vous pouvez le recevoir, il est celui dont il a Ă©tĂ© parlĂ©, dans la Bible (Voyez-vous?), lĂ  dans le passage de l’Ecriture qui dit: ‘J’enverrai Mon messager devant Ma face’, (Malachie 3, vous voyez.) et il prĂ©parera le chemin devant Moi.’» Voyez-vous?
E-264 Vous voyez, les gens n’ont pas compris cela. MĂȘme les disciples n’ont pas saisi cela. Vous voyez? C’est vrai. Oh! la la! la simplicitĂ©! Soyez humbles. Vous voyez? Abaissez-vous carrĂ©ment; quand Dieu promet quelque chose de grand (vous voyez?), la chose est grande Ă  Ses yeux.
E-265 Maintenant, si vous voulez toujours garder ceci Ă  l’esprit... Je voudrais que vous... Gardez ceci Ă  l’esprit, et quand ceci arrivera, alors vous pourrez changer cela. Ramassez donc une de ces petites fleurs du printemps qui vont pousser cette annĂ©e, ou prenez un simple brin d’herbe, tenez-le en main, et dites: «Je vais tenir ceci maintenant, et voir cette chose de tellement simple qui a fait ça, et j’aimerais voir le cerveau qui est capable d’envoyer une fusĂ©e sur la lune, fabriquer ce brin d’herbe.» Vous l’aurez toujours. Soyez-en sĂ»r. Vous l’aurez toujours. Voyez? Le brin d’herbe a la vie, vous voyez. C’est tellement simple et tellement humble.
E-266 Vous voyez, si un homme est un grand homme, c’est trĂšs bien, mais s’il est assez grand pour se faire simple, vous voyez, il trouvera Dieu. Mais s’il ne se fait pas simple, il ne Le verra jamais. Donc, vous devez vous faire simple. Maintenant, le verset... 23. Dans Apocalypse, du verset 5 Ă  9, qui sont ceux-lĂ  qui chant-... chantent quand l’Agneau prend le Livre de la–de la... prend le Livre? Est-ce–oh! est-ce que ce sont les saints qui ont Ă©tĂ© enlevĂ©s?
E-267 Non. Apocalypse 6... 5 et 9, plutĂŽt. Non. Si vous faites bien attention, ceux-ci ne sont pas les saints. Il n’a pas encore rĂ©clamĂ© Son bien. Voyez? Ce ne sont pas les saints. Si vous faites bien attention, ce sont les anciens et les Etres vivants, et ils chantent.
E-268 Lisons-le, pour que cette personne... Et ensuite, je vais essayer... Il m’en reste encore une demi-douzaine ici, et je pourrais les traiter en quelques minutes. Voyons. Apocalypse 5.9. Lisons donc un peu plus haut. Afin que... La personne en question est donc honnĂȘte Ă  ce sujet, et elle veut savoir. Suivez. Quand il eut pris le–pris le livre, les quatre ĂȘtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternĂšrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe.... des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les priĂšres des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau (voyez, voyez), en disant: Tu es digne de prendre le livre, et de L’ouvrir (voyez)... tu as fait de nous un royaume et des sacrificateurs.
E-269 Ça, c’est le groupe cĂ©leste, ce ne sont pas encore les rachetĂ©s, trĂšs bien. Bon, frĂšre Branham, si tous les... Bon, un instant. [FrĂšre Branham fait une pause.–N.D.E.] Je pense, ce que... Excusez-moi. FrĂšre Branham, si–si tous les hommes pieux (oui), les hommes pieux sont pris dans l’EnlĂšvement, d’oĂč Elie et le... et MoĂŻse viendront-ils?
E-270 Il y a quelque chose qui cloche. Il y a quelque chose qui cloche. Bon, c’est tout ce qu’il en est. Il–il est arrivĂ© quelque chose. Voyez? Il y a quelque chose qui n’a pas marchĂ© quelque part. Est-ce que tout le monde se sent bien? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.] Pas de–pas de malade, ni rien? [Un homme dans l’assemblĂ©e demande que frĂšre Branham relise Apocalypse 5.9–N.D.E.] Voyons, Apocalypse... OĂč Ă©tait-ce? [«5.»] 5. [«5.»] La... Oh, la question! Oh, la question Ă  laquelle je rĂ©pondais. Maintenant, voyons. «Tu...» Quand il eut... le livre, les quatre ĂȘtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternĂšrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les priĂšres des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir le sceau; car tu as... as Ă©tĂ© immolĂ©, et... Et voilĂ ! VoilĂ ! J’avais fait une erreur lĂ -dessus. Voyez? ...tu as rachetĂ© pour Dieu par le sang, des hommes de toute tribu...
E-271 C’est exact. Maintenant, qu’en pensez-vous? Oh! si ce n’est pas la PrĂ©sence du Saint-Esprit qui est ici, qu’est-ce? Il ne pouvait pas permettre... Vous voyez, je n’ai lu que la premiĂšre partie de ce verset. Vous voyez, c’est seulement–c’est seulement une... ou quelque chose qui avait Ă©tĂ© Ă©crit ici, et j’essayais de terminer, et je regardais cette horloge. Mais vous avez vu comment Il m’a arrĂȘtĂ© lĂ -dessus? Gloire! Je n’avais pas du tout lu l’autre partie. Vous voyez, je suis arrivĂ© ici: «Et...» Regardez bien: «Et ils–et ils chantaient un cantique nouveau», et je me suis arrĂȘtĂ©, vous voyez? Mais, Ă©coutez, le cantique qu’ils chantaient, disait: «Tu nous as rachetĂ©s de toute tribu, de toute langue et de toute nation.» Bien sĂ»r, ce sont eux. Oh! la la! Oh! la la! Voyez-vous cela? Et, en passant, il y avait aussi une autre question ici. 24. «Pouvez-vous (c-o-n-t-r-ĂŽ-...) contrĂŽler ceux qui ont reçu... Oh! contrĂŽler ceux qui ont reçu des robes blanches, dans Apocalypse 6.11, avec ceux qui ont lavĂ© leurs robes dans le Sang de l’Agneau»?
E-272 Maintenant, voyons, Apocalypse 6. Je ne peux pas me dĂ©pĂȘcher pour celle-ci, les amis, comme ceci, vous voyez, parce que ce sera... je pourrais donner une mauvaise rĂ©ponse. Eh bien, Il ne voulait pas–Il ne voulait pas que je fasse cela. C’est la vĂ©ritĂ©, je dis la vĂ©ritĂ©. Le Saint-Esprit de Dieu sait que c’est la vĂ©ritĂ©. Voyez? Je... Il y a simplement quelque chose... Je–je–je regardais... Je regardais cette horloge, onze heures et demie, et je me disais: «Si je ne me dĂ©pĂȘche pas, lĂ , je ne pourrai pas prier pour les malades.» Et je–j’essaie d’y arriver. Parce que, je... Et j’ai la tĂȘte tellement... Vous... Je ne peux pas...
E-273 Souvenez-vous, il faut vraiment que vous compreniez, lĂ , que je–je suis un ĂȘtre humain, vous voyez. Et je–je suis lĂ  depuis sept jours, et mon... Et il me reste encore une chose pour cet aprĂšs-midi, que je dois recevoir de la part de Dieu.
E-274 Mais Il Ă©tait tellement dĂ©cidĂ© Ă  ne pas me laisser commettre cette erreur qu’Il m’a fait revenir lire le reste de ce verset. Je... C’est comme si Quelque Chose m’avait envahi, comme une vague qui disait: «Reviens! Reviens!» Je me disais: «‘Revenir’? A quoi? M’arrĂȘter tout de suite pour commencer Ă  prier pour les malades? Que–qu’est-ce? Qu’ai-je fait?» Et juste au moment oĂč j’étendais le bras pour prendre cela, quelqu’un a dit: «Relisez le verset.» Et je l’ai relu. Et lĂ , Ă  la fin de cette question, voilĂ  qu’il y avait (vous voyez,) Apocalypse 6.
E-275 Vous voyez, j’avais lu le dĂ©but. On dirait vraiment que c’est ça, au dĂ©but, voyez-vous: «Et ils chantaient un cantique nouveau.» Mais ici en bas, vous voyez de quoi il s’agissait? Ce qui vient ensuite: «Nous as rachetĂ©s.» Bien sĂ»r, il s’agissait de l’Epouse, des saints qui ont Ă©tĂ© enlevĂ©s. «Pouvez-vous...» Et, ici certainement, le–l’Agneau avait le Livre dans Sa main. Il avait dĂ©jĂ  quittĂ© le TrĂŽne de mĂ©diation de la grĂące. Voyez?
E-276 Voyez-vous comment le Saint-Esprit veille? En effet, c’est exactement la mĂȘme chose que ce que j’ai dit l’autre soir, lorsqu’Il m’avait parlĂ© dans le bureau, et que je suis venu ici et je vous ai tous prĂȘchĂ© sur «le moment oĂč l’Agneau a quittĂ© le lieu d’intercession». Oh! la la! Maintenant je crois que nous allons simplement prendre un sujet. Vous voyez, «l’Agneau avait quittĂ© Son TrĂŽne et Il s’était avancé», vous voyez, au moment oĂč j’étais lĂ , pendant qu’Il Ă©tait prĂ©sent, cette LumiĂšre, qui est Christ; pendant qu’Il Ă©tait lĂ , Il avait dit... Quand l’Agneau quitte le siĂšge du TrĂŽne, pour... du MĂ©diateur qu’Il Ă©tait, Il descend ici... et le Jour de la RĂ©demption est terminĂ© pour l’Eglise.
E-277 La prochaine rĂ©demption, ce sera pour les Juifs, les cent quarante-quatre mille. Est-ce juste? En effet, Il a promis qu’Il couperait l’arbre, vous savez.
E-278 Maintenant, ici... Bon, Le voici qui sort, l’Agneau, et alors le Jour de la RĂ©demption est terminĂ©. Et tous ceux qui devraient ĂȘtre rachetĂ©s ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© rachetĂ©s et inscrits dans le Livre, et Il est ici, en train d’ouvrir le Livre. C’est juste.
E-279 Oh! merci, Seigneur. Pardonne Ă  Ton serviteur agitĂ© d’avoir essayĂ© de voir quelque chose Ă  la hĂąte. Bon. «Pouvez-vous prendre ceux qui ont reçu des robes blanches, dans Apocalypse 6.11...»
E-280 Bon, voyons (6 et 11). TrĂšs bien. OĂč en sommes-nous donc? «Des robes blanches», oui, ce sont les–les crucifiĂ©s, sous l’autel... Les–les Juifs, dans cette pĂ©riode-lĂ , ils ont reçu des robes blanches avec «ceux qui ont lavĂ© leurs robes dans le Sang de l’Agneau, dans Apocalypse 7.14?»
E-281 Non. Eh bien, ça, c’est diffĂ©rent, effectivement. En effet, vous voyez, ici, nous voyons ici, que ceux-lĂ  ont reçu des robes blanches, ici, pendant cette pĂ©riode. Ils ont reçu des robes blanches, eux-mĂȘmes, par grĂące. Mais ceux-ci avaient lavĂ© leurs robes dans le Sang de l’Agneau, et, dans l’Apocalypse, ici, c’est cette grande foule qui s’est prĂ©sentĂ©e devant Dieu, de toute tribu, de toute langue et de toute nation. Alors que ceux-lĂ , ce sont parfaitement et prĂ©cisĂ©ment les martyrs, les Juifs, vous voyez. Bon, bon, ça, c’est exact. Bon. 25. FrĂšre Branham, si tous les saints ont Ă©tĂ© pris dans l’EnlĂšvement, d’oĂč les Elie et MoĂŻse viendront-ils? Seront-ils des Juifs? Ou bien notre Elie, qui nous a Ă©tĂ© envoyĂ©, sera–sera avec eux?
E-282 Non. Celui–celui des Gentils qui aura Ă©tĂ© oint de cet esprit-lĂ , pour appeler les Gentils Ă  sortir, sera enlevĂ©. En effet, vous voyez, l’Eglise entiĂšre aura Ă©tĂ© enlevĂ©e, tout aura Ă©tĂ© enlevĂ©. Et ces deux prophĂštes, du–du chapitre 11, descendent. Le jour de la grĂące est terminĂ© pour les Gentils, et ceux-lĂ  sont envoyĂ©s aux Juifs. Non, ce ne sera pas le mĂȘme homme. Je ne... Je suis–j’en suis trĂšs certain. Maintenant, souvenez-vous, ceci c’est simplement au mieux de ma connaissance. Voyons ce qui–qui est dit ici. 26. Question: «Est-ce que le blĂ© et le vin...» (B-l-Ă©... Non, je pense que cela–ça voulait dire: «Qu’est-ce que...» Il n’y a pas de «qu’est-ce que» lĂ .) Ça dit seulement. «Est-ce que le bĂ© et le vin, ou plutĂŽt le blĂ© et le vin... qu’est-ce.... dans Apocalypse 6.6?» Voyons ce que c’est, pendant que j’arrive maintenant Ă  ceci. Et j’entendis au milieu des quatre ĂȘtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blĂ© pour un denier, et une... mesures d’orge pour un denier ...ne fais point de mal au vin et Ă  l’huile.
E-283 Je pense que cela signifie «le blĂ© et le vin». L’un Ă©tait pris pour l’autre. ... Ă©tait un symbole, le vin pris Ă  la table de la communion, d’Apoc-... de 1 Corinthiens 11.24?
E-284 «Est-ce que le vin–le vin...» Non. L’un est un symbole spirituel, (vous voyez), et l’autre, en fait, c’est la–la rĂ©vĂ©lation de la Parole. 27. Se pourrait-il que la raison pour laquelle beaucoup sont malades, c’est parce qu’on n’a pas discernĂ© le Corps du Seigneur? (Exact!)... mais maintenant rĂ©vĂ©lĂ© par l’ouverture du SixiĂšme Sceau?
E-285 Maintenant, voyons voir. Je vais voir si je peux maintenant comprendre cela. Il–il ne s’agit pas de vous; il s’agit de moi. Vous n’avez pas... Vous l’avez Ă©crit comme il faut; c’est simplement moi. Se pourrait-il que la raison pour laquelle beaucoup sont malades, c’est parce qu’on n’a pas discernĂ© le Corps du Seigneur (Il y a un point d’interrogation Ă  la fin.)
E-286 Eh bien, l’Ecriture dit qu’il y a beaucoup de malades et d’infirmes parmi vous, faute du discernement du Corps du Seigneur. C’est tout Ă  fait exact. En effet, vous voyez, le Corps du Seigneur, c’est l’Epouse. Et beaucoup s’écartent de la ligne et ne suivent pas cela. C’est vrai. Vous voyez, ils ne savent pas se conduire comme il faut. Ils mĂšnent n’importe quel genre de vie, puis prennent la communion et tout. Ce n’est pas correct. Voyez? Quand des gens prennent la communion, alors qu’ils mentent, qu’ils volent, qu’ils boivent et, c’est–c’est–c’est terrible. Vous ne devriez pas faire cela. Voyez?
E-287 ...mais maintenant rĂ©vĂ©lĂ© par l’ouverture du SixiĂšme Sceau? «L’ouverture du SixiĂšme Sceau.» Eh bien, voyons voir. Non. Bon, vous avez vu que l’ouverture du SixiĂšme Sceau, ici, c’était pour les Juifs. Vous voyez? La–l’église est dĂ©jĂ  partie. Ici c’est la pĂ©riode de la tribulation, alors ça ne devrait pas ĂȘtre la mĂȘme chose. Non. Non, ça ne l’est pas.
E-288 L’un est un vin spirituel, c’est la rĂ©vĂ©lation de la Parole, alors le–le croyant est stimulĂ© par la rĂ©vĂ©lation de la Parole; et l’autre est un symbole du Sang de JĂ©sus, qui est pris Ă  la table du Seigneur. Eh bien ça, c’est au mieux de ma comprĂ©hension. 28. Ceux qui ne sont pas prĂ©destinĂ©s vont-ils accepter le Seigneur? Si oui, vont-ils tomber? S’ils sont prĂ©destinĂ©s, ils ne vont pas tomber. Non. Vous voyez, ils ne pourraient pas tomber. 29. OĂč se trouve l’Ecriture qui montre que le... que le catholicisme va sĂ©duire les Juifs pour s’emparer de leurs richesses?
E-289 C’est juste lĂ  oĂč il est dit que–que–que la bĂȘte sĂ©duira pour avoir les richesses?» Ce n’est pas ce qui est dit. Mais nous prĂ©sumons que c’était... Or, l’autre soir, vous vous souvenez. Soyez bien attentifs quand vous Ă©couterez la bande. Je n’ai jamais dit que c’est ce qu’ils feraient. J’ai dit... Vous voyez, les catholiques, c’est le groupe le plus riche du monde. Il n’y a personne comme eux. Et les Juifs ont le reste de ce qu’ils n’ont pas.
E-290 C’est ainsi que l’économie de ce pays, maintenant... Nous vivons aujourd’hui de l’argent des impĂŽts qui pourront (d’aprĂšs Lifeline, qui est diffusĂ©e directement de Washington DC)–des impĂŽts qui seront payĂ©s dans quarante ans. C’est ce que nous dĂ©pensons en ce moment. VoilĂ  Ă  quel point nous sommes restĂ©s loin derriĂšre, en Ă©mettant des billets de banque (vous voyez?), sur des impĂŽts qui seront payĂ©s dans quarante ans. La nation est fauchĂ©e. Elle est finie.
E-291 Or, Castro, la seule chose sensĂ©e qu’il ait jamais faite, c’est quand il a contrefait la monnaie, qu’il a remboursĂ© les bons, les obligations, et aprĂšs les avoir brĂ»lĂ©s, il a changĂ© la monnaie. C’est la seule chose qu’il pouvait faire. Et il ne reste aux Etats-Unis qu’une seule chose Ă  faire. Maintenant, souvenez-vous, c’est William Branham qui parle, vous voyez. C’est mon opinion Ă  moi. Ce n’est qu’une supposition, en y regardant simplement du point de vue naturel, ce qui pourrait ĂȘtre Ă  un million de kilomĂštres de la chose. Je crois vraiment que juste lĂ , par cet argent... «L’amour de l’argent est la racine de tous les maux.» Et je crois que c’est juste lĂ  que les choses vont se dĂ©clencher.
E-292 Or, l’église catholique, autrefois lĂ , pour avoir fait payer les messes et tout, dĂ©tient les richesses du monde. Souvenez-vous, la Bible dit qu’elle Ă©tait riche, et comment elle Ă©tait riche. Et, souvenez-vous, elle n’est pas seulement riche aux dĂ©pens d’une seule nation; elle s’est enrichie aux dĂ©pens de toutes les nations qui existent sous le Ciel. Elle a le bras long. C’est elle qui possĂšde l’argent. Maintenant, ce qu’ils ne possĂšdent pas, c’est Wall Street qui le possĂšde, avec les Juifs Ă  sa tĂȘte.
E-293 Bon, et souvenez-vous, il s’était procurĂ© de l’argent, lorsque Jacob est revenu (nous l’avons vu hier soir) et qu’il Ă©tait devenu IsraĂ«l. Il avait effectivement de l’argent. Mais son argent ne pouvait rien lui acheter (vous voyez) auprĂšs d’EsaĂŒ. EsaĂŒ aussi, en avait. Vous voyez, tous deux contre... Et–et celui... Vous voyez, c’est tout aussi parfait.
E-294 Maintenant suivez ici. J’ai dit qu’ils pourraient avoir l’intention de s’unir, Ă  cause de l’argent, et la–et la puissance de Rome aura le dessus sur la puissance des Juifs, dans–de l’argent, en rompant l’alliance. Ça pourrait ne pas ĂȘtre le cas. Vous voyez, je sais qu’ils vont la rompre, mais je–j’ignore pour quelle raison, parce que ce qu’ils vont faire ne m’a pas Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©.
E-295 Mais Ă©coutez. Maintenant, si aujourd’hui... Maintenant qu’en serait-il, si aujourd’hui, la seule chose que nous puissions faire, serait de...? Si nous prenons les impĂŽts (Ă  condition que cette dĂ©claration soit juste), de la monnaie, de l’argent des impĂŽts qui seront prĂ©levĂ©s dans quarante ans... Vous voyez, notre or est... Nous l’avons dĂ©jĂ  dĂ©pensĂ©. Nous sommes fauchĂ©s. Nous n’avons pas d’argent. Et nous vivons seulement sur une ancienne rĂ©putation.
E-296 VoilĂ  ce que fait l’église aujourd’hui; l’église, pas l’Epouse. L’église vit sur une ancienne rĂ©putation qu’elle s’est acquise il y a bien longtemps sous le ministĂšre de l’époque du lion. «Nous sommes l’Eglise! Nous sommes l’Eglise mĂšre! Nous avons commencĂ©...» C’est juste. Voyez? Elle vit sur une certaine rĂ©putation!
E-297 Les mĂ©thodistes vivent sur leur rĂ©putation. Les baptistes vivent sur leur rĂ©putation. Et les pentecĂŽtistes vivent sur leur rĂ©putation. «Gloire Ă  Dieu! Il y a longtemps, quand les saints dansaient en Esprit, et qu’ils... Le Seigneur a fait ceci et cela.» Ça–ça, c’est du passĂ©. «Maintenant nous avons tous grandi, frĂšre.» Oh! la la! Voyez? Toutes, sur leurs anciennes rĂ©putations!
E-298 Cette nation vit–vit sur une ancienne rĂ©putation de ce qu’étaient les ancĂȘtres, vous voyez, et c’est pour cela que nous pensons que nous serons sauvĂ©s. Si Dieu a eu Ă©gard Ă  IsraĂ«l, ce n’est jamais Ă  cause de ce qu’ils Ă©taient, de ce qu’ils avaient Ă©tĂ© dans le passĂ©, mais de ce qu’ils Ă©taient Ă  cette Ă©poque lĂ !
E-299 Remarquez. Mais, maintenant, voici ce que je pense, moi, ce que je pense va arriver. (Or, cela pourrait ne pas ĂȘtre le cas.) Je crois qu’il viendra un temps oĂč nous serons forcĂ©s de prendre une dĂ©cision. Et Ă  ce moment-lĂ , au lieu que nous changions de monnaie... Quel effet cela aurait-il sur la Philip Morris? Quel effet cela aurait-il sur les–les compagnies de whisky? Quel effet cela aurait-il sur l’industrie sidĂ©rurgique? Quel effet cela aurait-il sur le commerce tout entier? Qu’est-ce que cela pourrait... Ça les mettrait en faillite. Ils seraient fauchĂ©s. Mais si nous pouvons emprunter cet argent... Vous voyez comme il est intelligent?
E-300 C’est alors que la nation se vend Ă  l’église. Et ensuite l’église et l’Etat s’unissent de nouveau, et la voilĂ  qui arrive. Voyez? C’est ça. Tirez attention. TrĂšs bien. Bon, dans–dans cette... 30. Si quelqu’un fait partie d’une association, d’une organisation reconnue par notre gouvernement, et qu’il dise ce que lui commande son coeur, ou la VĂ©ritĂ© en ces derniers jours, sera-t-il considĂ©rĂ© comme l’une des «prostituĂ©es»? Hmm. Si quelqu’un faisant partie d’une association, d’une organisation est...
E-301 Bien. Voyez-vous, l’association, l’organisation, est... Eh bien, voyez-vous, l’association, l’organisation... la–l’organisation reçoit du gouvernement le droit de parler. Vous voyez, cela n’a rien Ă  voir avec son coeur. Voyez? Eh bien, s’il est un vrai croyant, nĂ© de l’Esprit de Dieu, tĂŽt ou tard, il sera arrĂȘtĂ© net. Voyez? Ça ne peut pas ĂȘtre aussi clair, et qu’ensuite lui ne le voie pas.
E-302 Maintenant, je veux que vous... Voyez-vous, vous devriez vous souvenir de ceci, mes amis, c’est que Dieu–jamais Dieu ne fait ou n’a... Ă  aucun moment donnĂ©, Ă  ce que je me rappelle, vous voyez, que ce que...
E-303 Ecoutez, c’est JĂ©sus qui a Ă©tĂ© le–étĂ© le point capital de tout cela, puisqu’Il Ă©tait Dieu, Emmanuel, fait chair. Maintenant, regardez ce–cet Homme de JĂ©sus. Quand... Savez-vous que lorsqu’Il est venu sur terre, il n’y a mĂȘme pas eu, je pense, un dixiĂšme du monde qui a su qu’Il Ă©tait lĂ ? Savez-vous que lorsque ce prĂ©curseur est venu, alors que toutes «les montagnes», et toutes ces choses devaient se produire, pas un centiĂšme de la population d’IsraĂ«l, je pense, n’était au courant de cela? N’est-ce pas Ă©trange?
E-304 Eh bien, il y avait des Juifs et tout, et des gens partout dans le monde. Bon, souvenez-vous, JĂ©sus est venu pour rendre tĂ©moignage, comme Sauveur du monde. Est-ce juste? Voyons, il y a eu une succession des peuples, des races, des peuples, qui n’ont jamais rien su Ă  ce sujet, et cela a continuĂ© carrĂ©ment comme si le monde n’en savait rien; mais, tout le temps, cela continuait dans le monde. Voyez?
E-305 Pourquoi ne le leur a-t-Il pas fait savoir? Il est venu, et ce sont ceux qui Ă©taient prĂ©destinĂ©s Ă  la Vie Eternelle qui L’ont reçu. Cela n’aurait servi Ă  rien de dire quoi que ce soit aux autres, parce qu’Il n’aurait pas pu les racheter, en effet, ils n’étaient mĂȘme pas rachetables. Comment se fait-il que quand ces sacrificateurs se tenaient lĂ ... Quand Il devait en arriver lĂ , Ă©tant donnĂ© que les prĂ©destinĂ©s se retrouvaient au milieu d’eux, tout autour, donc Il a dĂ» leur prĂȘcher en tant que groupe.
E-306 Et les grands Ă©rudits qui auraient dĂ» Le reconnaĂźtre, ils ont dit: «Cet Homme est BĂ©elzĂ©bul. Nous ne permettrons pas Ă  cet Homme de rĂ©gner sur nous,» et tout, vous voyez. «Nous ne le permettrons pas.» Mais une pauvre petite prostituĂ©e, qui avait en elle la Vie, qui Ă©tait prĂ©destinĂ©e Ă  la Vie Eternelle, et dont le nom se trouve immortellement ici dans la Parole de Dieu, elle s’est avancĂ©e lĂ , et dĂšs que la LumiĂšre a touchĂ© cette petite semence, elle a tout de suite reconnu cela. [FrĂšre Branham fait claquer ses doigts.–N.D.E.]
E-307 ConsidĂ©rez ce vieux pĂȘcheur qui s’amĂšne lĂ . Et le voilĂ , Lui qui se tenait lĂ , accomplissant des miracles et des prodiges, et–et dĂ©voilant Ă  diffĂ©rentes personnes les secrets de leur coeur, et se rĂ©vĂ©lant Lui-mĂȘme. Et, oh! il y avait lĂ  des pharisiens qui disaient: «Cet Homme est BĂ©elzĂ©bul.» Il fallait bien qu’ils disent quelque chose Ă  leur assemblĂ©e.
E-308 Tous ceux qui se tenaient lĂ  disaient: «Docteur Dupont, voulez-vous bien aller Ă©couter cet Homme? Il–Il semble savoir de quoi Il parle. Il ne parle pas comme les autres hommes.»
E-309 «Je veux bien L’entendre.» Il s’est rendu lĂ -bas pour voir qui... Dieu–Dieu ne pouvait pas le visiter. Et voilĂ  qu’Il Ă©tait lĂ , et Il a dit... Ils ont dit: «Eh bien, regardez, lĂ . Regardez, lĂ . VoilĂ  venir un homme... Eh bien, voilĂ  un de Ses disciples. VoilĂ  s’approcher un homme... Voyons, voyons, ce gars-lĂ  s’appelle... C’est AndrĂ©. Vous en souvenez-vous? Oh! vous souvenez-vous des vieux–des vieux pĂȘcheurs par ici? Ce sont eux. Oui, voilà–voilĂ  Simon, son frĂšre. Voyez? Et, ce sont–ce sont les enfants du vieux Jonas. Maintenant, les voilĂ  qui... Regardez, il–il amĂšne quelqu’un vers Lui. Qui est-ce? Oui, on va voir ce qu’Il va faire, lĂ . C’est lui–c’est lui la prochaine personne lĂ -bas.» Et Ă  son approche, Il lui dit: «Tu t’appelles Simon, et tu es le fils de Jonas.»
E-310 «Cet Homme est BĂ©elzĂ©bul! Vous voyez, Il a sur Lui un genre d’esprit. C’est un curieux Personnage. (Voyez?) ... esprit sur... Que personne ne prĂȘte l’oreille Ă  pareille chose, vous voyez. Tenez-vous loin de lĂ . Je n’assisterai plus du tout Ă  une de ces rĂ©unions, vous voyez. AussitĂŽt que ce sera terminĂ©, nous filerons d’ici. Nous n’allons plus ĂȘtre–traĂźner ici.» Voyez? Pourquoi? Eh bien, c’est ce que lui a pensĂ©, et pourtant il Ă©tait censĂ© ĂȘtre celui qui devait attendre. Regardez, ceux-lĂ  mĂȘmes vers qui Il est venu, ce sont eux qui L’ont crucifiĂ©. Voyez?
E-311 Mais lĂ  se trouvait une petite prostituĂ©e qui avait Ă©tĂ© rejetĂ©e par tout le monde! Ce n’est pas que j’approuve la prostitution. Pas du tout! Mais je vous montre simplement la Semence prĂ©destinĂ©e.
E-312 Regardez ce gars-lĂ , ce vieux pĂȘcheur, il ne pouvait mĂȘme pas... La Bible dit qu’il Ă©tait un homme du peuple. Est-ce juste? Et non seulement ça, il Ă©tait sans instruction. Maintenant, est-ce vrai ou faux? Oh! si seulement nous pouvions devenir ignorants de beaucoup de ces choses que nous pensons connaĂźtre. Voyez? Bien. Voyez-vous, il Ă©tait Ă  la fois un homme du peuple sans instruction. Et alors, il est arrivĂ© lĂ , dans la PrĂ©sence du Seigneur JĂ©sus, et Il lui a dit qui il Ă©tait... Et aussitĂŽt le problĂšme Ă©tait rĂ©glĂ©.
E-313 Bon, cet autre homme, quel argument a-t-il opposĂ© Ă  cela? «Bien, Ă©coutez, lui, il a cru cela. Vous voyez de qui il s’agit. Vous savez de qui il s’agit. Cet homme n’a jamais... Eh bien, il–eh bien, c’est un pĂȘcheur. Eh bien, il ne connaĂźt pas son alphabet. Je lui ai achetĂ© du poisson; il n’a mĂȘme pas pu me signer un reçu. Ce... vous voyez, ça c’est le genre de truc... VoilĂ  le genre de personnes qui Ă©coutent quelque chose comme cela.» Merci, Seigneur. Amen. Voyez? «Eh bien, eh bien, il ne... Regardez son papa; c’était un ignorant. Il ne l’a mĂȘme pas envoyĂ© Ă  l’école.» Mais c’est celui-lĂ  que Dieu avait envoyĂ© Ă  l’école, qu’Il avait enseignĂ© comme Lui le voulait.
E-314 Bon, je ne soutiens pas le fait de ne pas aller Ă  l’école, lĂ . J’espĂšre que vous comprenez. Mais il y a juste un type, vous voyez, que vous tirez de cela. C’est le genre... Et c’est pour cette raison que ça leur passe par-dessus...
E-315 Et vous savez quoi? Pas un... Je dirais que pas mĂȘme un tiers de tous les Juifs qu’il y avait dans le pays ne savaient rien concernant Sa Venue. Et–et puis, un–un cinquiĂšme de ce tiers L’a Ă©coutĂ©. Et ensuite, un centiĂšme de ce un cinquiĂšme a reçu la chose. Vous savez combien Il en avait. Il en avait douze, qui Ă©taient lĂ , Ă  la croix, de tout le groupe. OĂč Ă©taient les autres? Voyez? Les soixante-dix Ă©taient partis.
E-316 Bon, pendant qu’Il guĂ©rissait les malades, et qu’Il allait çà et lĂ , sans rien dire de Sa doctrine... Il continuait simplement Ă  guĂ©rir les malades, et tout. Oh! la la! Ça, c’était l’Esprit de Dieu sur Lui. Le croyez-vous? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.] Quand Il guĂ©rissait les malades, c’était merveilleux. «C’est un grand Rabbin. Dites donc, hĂ©! les frĂšres, vous devriez L’inviter Ă  votre Ă©glise. Les amis, vous parlez de puissance! Ce Gars-lĂ  est effectivement capable de guĂ©rir les malades! Vous devriez... Il possĂšde un don de guĂ©rison.»
E-317 Eh bien, naturellement, ils vont en faire des imitations Ă  ce moment-lĂ . Les voici qui arrivent, parce que chaque groupe se doit d’avoir son homme Ă  lui. Le voici. Et ensuite, vous savez, un jour Il s’est assis. «Oh! c’est sĂ»r, Rabbi, nous irons avec Toi.»
E-318 «D’accord, assoyez-vous. Allons-y.» TrĂšs bien, Il a envoyĂ© les soixante-dix, et ainsi de suite. Puis un jour, aprĂšs qu’un grand miracle avait Ă©tĂ© accompli, Il s’est assis et Il a commencĂ© Ă  leur apporter la Parole, vous voyez. «Lorsque le... commencera Ă  sonner de la trompette...» TrĂšs bien. Il a commencĂ© Ă  leur apporter la Parole, la VĂ©ritĂ©. Ils ont dit: «Ah! un instant lĂ ! Hmm! ça, je n’y comprends rien.» C’était contraire Ă  leurs doctrines. Ils ont dit: «Eh bien, je sais que nous avons quittĂ© la synagogue, et tout, comme ça, mais peut-ĂȘtre qu’on–qu’on a eu tort, mes frĂšres. On ferait mieux de retourner, parce que cet Homme-lĂ  parle en paraboles. C’est pratiquement un drĂŽle de Personnage. Je n’arrive pas Ă  comprendre cela.» Voyez? Qu’était-ce? Ce n’était pas une semence prĂ©destinĂ©e au dĂ©part.
E-319 Et puis, Ă  un moment donnĂ©, Il a rassemblĂ© un petit groupe de prĂ©dicateurs, et Il leur a parlĂ©. Ils ont dit: «Ah! Hmm! on ferait mieux aussi de retourner, de reprendre nos rangs dans l’organisation, reprendre nos papiers, vous voyez. Parce que ce Gars-lĂ , voyons, qui peut comprendre un tel Homme? Il dit telle chose ici, et Il dit telle chose lĂ . Ah!»
E-320 Les autres ne L’avaient pas compris comme cela. Il expliquait les paraboles Ă  certains, mais pas aux autres. Alors ces derniers s’en allaient. Ensuite, Il s’est retournĂ©, et Il a regardĂ© les douze qui Ă©taient lĂ . Il a dit: «Voulez-vous aussi partir?» Voyez?
E-321 Maintenant regardez bien. Pierre a dit: «Tu sais quoi? Je l’ai frĂ©quentĂ©, ce vieux bĂątiment, pendant tout ce temps. OĂč irais-je alors? OĂč irais-je? OĂč–oĂč pourrais-je aller? AprĂšs avoir accompli quelque chose ici... Je ne peux pas retourner Ă  cette poubelle-lĂ , alors qu’il y a dedans toutes sortes de saletĂ©s du monde. Tu vois? Je–je... OĂč irais-je? Je–je ne le peux vraiment pas.»
E-322 Il a dit: «Alors, d’accord, allez, venez.» Bon, alors voilĂ . Voyez? Combien Ă©tait-ce Ă  l’époque? Douze sur environ deux millions et demi. Et le Sauveur du monde, sur des milliards... Soyez humble, vous voyez. Soyez simplement humble, c’est tout. Suivez. Alors qu’il y avait tous ces pharisiens, cette petite prostituĂ©e s’est prĂ©sentĂ©e lĂ . Elle a dit: «Dis donc, Tu dois ĂȘtre ProphĂšte! Or, nous savons que le Messie doit venir, et quand Il viendra, c’est ce qu’Il fera.» Il a dit: «Je Le suis.»
E-323 Elle a dit: «Ça y est», et la voilĂ  partie. Essayez une fois de l’arrĂȘter! C’est impossible. 31. FrĂšre Branham, je vous salue au Nom du Seigneur JĂ©sus. Pourriez-vous, s’il vous plaĂźt, expliquer qui est l’homme, dans Matthieu 22.11, l’homme qui n’avait pas revĂȘtu un habit de noces, qui ne portait pas l’habit de noces. Je sais que cet homme ne pouvait–pouvait pas entrer au Ciel sans avoir l’habit de noces. Il s’agissait d’un convive, je le sais, non pas de l’Epouse.
E-324 Oui, c’est exact. Il pouvait ĂȘtre un convive... Oui, lui est entrĂ© sans se faire remarquer. Voyez? Maintenant regardez. Bon, je... On pourrait faire tout un sermon lĂ -dessus. Mais, il me reste dix minutes, pour prier pour les malades et complĂ©ter ceci. Et j’ai dĂ©jĂ  rĂ©pondu Ă  la moitiĂ©. Remarquez. Mais je–je vais trĂšs certainement me dĂ©pĂȘcher aprĂšs celle-ci. Voyez?
E-325 Voici ce qui s’est passĂ©, si vous connaissez les coutumes orientales. Voyez? Lorsqu’un Ă©poux envoie des invitations pour ses noces, il en envoie seulement un certain nombre. Et pour chaque personne Ă  qui il avait envoyĂ© une invitation, il y avait quelqu’un Ă  la porte qui Ă©tait lĂ  pour mettre sur lui un vĂȘtement. Qu’il soit pauvre, ou quoi d’autre, il avait... qu’il soit riche ou pauvre, quoi qu’il soit, il... tous devaient porter cet habit de noces.
E-326 Lorsqu’ils se tenaient Ă  la porte, ils l’en revĂȘtaient, ce qui cachait ce que son apparence extĂ©rieure avait Ă©tĂ©. Il est conviĂ©, qu’il soit millionnaire ou mendiant, qu’il soit cultivateur, creuseur de fossĂ©s, ou quoi d’autre, ou–ou ploutocrate, il est–il est lĂ , portant ce vĂȘtement; eh bien, en effet, on lui met ce vĂȘtement Ă  la porte, lorsqu’il entre par la porte.
E-327 Maintenant, prenez Jean 10, je crois que c’est ça, oĂč Il a dit: «Je suis la porte.» Voyez? «Je suis la porte par laquelle entrer–vous entrez.» Donc, le voilĂ  qui se tient Ă  la porte, et ici il y a un Homme qui doit mettre ce vĂȘtement sur lui, le Saint-Esprit, pour lui donner le vĂȘtement de la justice, lorsqu’il entre.
E-328 Or, cet homme-lĂ , Ă©tait entrĂ© en passant par une organisation, par la fenĂȘtre du fond, lĂ , il s’était faufilĂ© par un trou quelque part. Il avait rĂ©ussi Ă  entrer et s’était assis Ă  table. Et alors, lorsque l’Epoux arrive, et qu’Il regarde, il...?... Avant, c’étaient ceux-lĂ  les drĂŽles d’oiseaux, maintenant c’est lui le drĂŽle d’oiseau. Voyez? «Que fais-tu ici, comme ça, sans le baptĂȘme du Saint-Esprit, et tout ça? Comment as-tu fait pour entrer ici?» Eh bien, il Ă©tait entrĂ© autrement que par la porte. Et il Ă©tait venu sans avoir l’invitation officielle. Voyez? Il Ă©tait entrĂ© en passant par un systĂšme d’instruction, voyez-vous, ou quelque chose comme ça.
E-329 Il Ă©tait entrĂ©. Et Il leur a dit: «Liez-lui les pieds et les mains; jetez-le dehors, dans les tĂ©nĂšbres du dehors, oĂč il y aura des pleurs, des gĂ©missements et des grincements de dents.» Voyez? Il est allĂ© dans la pĂ©riode de la tribulation. Voyez? Il n’était pas entrĂ© par la porte. Donc, bien. 32. Question: Est-ce que l’Elie de Malachie 4 sera le mĂȘme que l’Elie dont il est parlĂ© dans Apocalypse 11.3? Et est-ce que les autres tĂ©moins–est-ce que les deux autres tĂ©moins sont diffĂ©rents, des individus diffĂ©rents?
E-330 Oui. L’Elie de Malachie 4 ne sera pas l’Elie de Malachie 3. Nous avons vu ça hier soir. «Et est-ce que l’autre tĂ©moin est diffĂ©rent?» Les deux, certainement; MoĂŻse et Elie; selon la rĂ©vĂ©lation que nous en avons. Maintenant, je ne veux pas vous retenir ici trop longtemps. 33. 1 Rois 19, FrĂšre Branham, je crois que le nombre de ceux qui n’avaient pas flĂ©chi le genou, c’était sept-...
E-331 Oui, c’est ça. Sept cents au lieu de... Merci. C’est exact. C’était sept cents au lieu de sept mille... FrĂšre Branham... Sept mille au lieu de sept cents. Bon, vous avez vu cela?
E-332 Vous savez, rĂ©ellement, lorsqu’une personne arrive, comme ceci, pour–pour prĂȘcher... Je voudrais vous demander quelque chose, lĂ , pour que vous compreniez. Lorsque l’Elie est arrivĂ© du dĂ©sert, il avait un message. D’un pas dĂ©cidĂ© il est sorti du dĂ©sert, il est allĂ© directement vers le roi et lui a dit: «MĂȘme la rosĂ©e ne tombera pas du ciel, sinon Ă  ma parole.» C’étaient lĂ  les paroles qu’il avait. Et d’un pas dĂ©cidĂ© il est reparti aussitĂŽt, et il n’a rien dit Ă  personne. Voyez?
E-333 Lorsqu’il avait un autre message, il venait directement lĂ  et il prononçait ce message. Il faisait aussitĂŽt demi-tour et retournait dans le dĂ©sert. Voyez?
E-334 Maintenant, si vous remarquez, lorsque j’ai posĂ© la pierre angulaire du Tabernacle, Il a dit: «Fais l’oeuvre d’un Ă©vangĂ©liste.» Et maintenant l’heure approche oĂč cette oeuvre va faire une sĂ©paration. Quelque chose d’autre est en train de se produire. Alors je suis... Voyez-vous? Voyez, j’arrive ici, et j’essaie de faire de l’évangĂ©lisation et quelque chose d’autre, et voyez oĂč vous en ĂȘtes? Voyez? Vous ĂȘtes... Oh! je m’attends Ă  ce que l’église soit assez spirituelle pour comprendre. 34. FrĂšre Branham, si je comprends bien, Elie doit venir trois fois. Vous nous dites qu’il est dĂ©jĂ  venu deux fois, et qu’il reviendra. Alors, la personne sur qui reposera l’esprit d’Elie, sera-t-elle aussi du nombre des deux tĂ©moins, MoĂŻse et Elie, lĂ -bas?
E-335 Non. Non. Ce sera un homme des nations, voyez-vous, pour l’Eglise des nations. Dieu envoie toujours... Ă  Son propre peuple, vous voyez. «Il est venu chez les Siens; les Siens ne L’ont pas reçu.» Il envoie toujours Ă  Son... Le Message de l’heure...
E-336 Lorsque Dieu a traitĂ© avec les Juifs, il n’était pas venu de prophĂštes des nations. Lorsque Dieu traite avec les nations, il n’y a pas de prophĂštes juifs. Lorsque Dieu se tournera de nouveau vers les Juifs, il n’y aura pas de prophĂštes des nations. Voyez? Vous voyez ce que je veux dire? TrĂšs bien. AprĂšs que l’EnlĂšvement aura eu lieu...
E-337 Or, il y aura une pĂ©riode de chevauchement, bien sĂ»r, deux Messages se chevauchant. Cela–cela–cela doit s’interpĂ©nĂ©trer comme ceci, voyez-vous, comme je l’ai expliquĂ©, vous voyez; comme Paul, pour les nations, et ainsi de suite. TrĂšs bien. 35. AprĂšs que l’EnlĂšvement aura eu lieu, est-ce que quelqu’un de l’église sera sauvĂ© Ă  la fin, quelqu’un qui n’aurait pas Ă©tĂ© pris dans l’EnlĂšvement?
E-338 Non. Non–non. Parce que le Sang n’est plus lĂ . Vous voyez, il n’y aura pas d’intercession. L’ñge des nations est terminĂ©. Personne ne sera sauvĂ© aprĂšs l’EnlĂšvement, personne de l’église, non–non. L’église... «Que celui qui est souillĂ© se souille encore; que celui qui est saint se sanctifie encore.» Voyez? Cela ne se fera pas, vous voyez, pas aprĂšs le dĂ©part de l’Eglise. 36. FrĂšre Branham, j’ai remarquĂ© que vous vous ĂȘtes rĂ©fĂ©rĂ© aux soixante-dix semaines de Daniel dans le message du Premier Sceau. Si je comprends bien, dans Daniel, sur la bande de Daniel, c’est lorsque l’Evangile retournera aux Juifs que les soixante-dix semaines commenceront. Y a-t-il un soixante-dix... une semaine, sept ans, qui restent pour les Juifs? Ou reste-t-il encore seulement la moitiĂ© d’une semaine, un «trois ans et demi?»
E-339 Seulement la moitiĂ© d’une semaine. JĂ©sus a prophĂ©tisĂ© la premiĂšre moitiĂ© de la semaine, tel que cela avait Ă©tĂ© prĂ©dit. Il ne leur reste que la moitiĂ© d’une semaine. FrĂšre Branham, comme vous n’avez pas priĂ© pour les malades pendant la semaine, allez-vous...? (Ça, c’est une requĂȘte pour ce...) FrĂšre Branham, pouvez-vous me recevoir aprĂšs que le service-...? (Ça, c’est une requĂȘte, vous voyez, il y...) 37. Voudriez-vous, s’il vous plaĂźt, expliquer ce qu’il en est de Satan qui sera liĂ© pendant mille ans et relĂąchĂ© pour la bataille de–bataille d’Apocalypse 20.8? Quel rapport y a-t-il entre ceci et la bataille d’HarmaguĂ©don, dont vous avez parlĂ© dans le QuatriĂšme Sceau? Est-ce que ceux de Gog et Magog seront rassemblĂ©s d’entre les peuples de la nouvelle terre?
E-340 Eh bien, celle-lĂ  est longue, et je–je vais ĂȘtre obligĂ© de donner seulement les grandes lignes, vous voyez. Donc, la premiĂšre chose: «Voulez-...» Maintenant, peut-ĂȘtre que je ne pourrai pas expliquer cela. Je vais faire de mon mieux. Voulez-vous, s’il vous plaĂźt, expliquer ce qu’il en est de Satan qui est liĂ© pendant mille ans, pour ĂȘtre ensuite relĂąchĂ© de nouveau pour la bataille d’Apocalypse 20.8?
E-341 Ça, ce n’est pas la bataille d’HarmaguĂ©don. La bataille d’HarmaguĂ©don a lieu de ce cĂŽtĂ©-ci, vous voyez, trĂšs bien, Ă  la–lorsque la pĂ©riode de la tribulation est terminĂ©e. Maintenant, quel rapport y a-t-il entre ceci et la bataille de Gog et Magog?
E-342 Aucun. L’un se passe de ce cĂŽtĂ©-ci du millĂ©nium, et l’autre, c’est Ă  la fin des–fin des mille ans. ...dont vous avez parlĂ© dans le QuatriĂšme Sceau? Est-ce que ceux de Gog et–est-ce que ceux de Gog et Magog seront rassemblĂ©s d’entre les peuples de la nouvelle terre?
E-343 Satan a Ă©tĂ© relĂąchĂ© de sa prison, et il est allĂ© rassembler tous les peuples, les mĂ©chants, pour les amener Ă  cet endroit-lĂ . Alors Dieu a fait pleuvoir du feu et du soufre, et ils ont Ă©tĂ© consumĂ©s, vous voyez. Deux batailles distinctes. Question: 38. Au sujet des soixante-huit millions qui ont Ă©tĂ© tuĂ©s par l’Eglise catholique romaine, Ă  quelle Ă©poque de l’histoire cela s’est-il produit? Et combien de temps cela a-t-il durĂ©?
E-344 Prenez la Glorieuse RĂ©forme de Schmucker. Je pense bien que certains Ă©rudits ici prĂ©sents ont cela. Et c’est l’histoire de l’église. Je ne me souviens plus, lĂ , Ă  quelle page c’était; mais ça s’est dĂ©roulĂ© Ă  partir de l’époque de–de... la chose a Ă©tĂ© suscitĂ©e ou amenĂ©e Ă  l’église par saint Augustin d’Hippone, d’Afrique. C’était en l’an 354 ap. J.-C. Et ça a durĂ© jusqu’en 1850, jusqu’au massacre de l’Irlande, vous voyez. Donc, cette pĂ©riode part... a durĂ© de 33 ap. J-C. ou de 30... 354 ap. J-C. Je vais le dire comme il faut, lĂ , voyez-vous? De 3-5-4 ap. J-C. à–à 1-8-5-0 ap. J-C., 1850, selon l’histoire, soixante-huit millions de protestants ont Ă©tĂ© mis Ă  mort–c’est ce que rapporte le martyrologe romain–parce qu’ils Ă©taient en dĂ©saccord avec le pape de Rome. C’est ça l’histoire. Si vous voulez dire que c’est faux, eh bien, dans ce cas, peut-ĂȘtre que George Washington n’a pas Ă©tĂ© ici, ni Lincoln. Vous savez, aucun de nous n’a vĂ©cu Ă  cette Ă©poque pour le voir. Mais je crois qu’ils ont Ă©tĂ© ici, de toute façon. Je vois des signes qui montrent qu’ils ont Ă©tĂ© ici. 39. FrĂšre Branham, au chapitre 19 de... et au verset 18: «Mais Je me suis rĂ©servĂ© sept mille hommes d’IsraĂ«l–sept mille hommes en IsraĂ«l, tous ceux qui n’ont pas flĂ©chi le... flĂ©chi devant les Baals, et toute bouche... ou–ou ont portĂ© le...?... Et tous ceux qui ne l’ont pas baisĂ©, dont la bouche ne l’a pas baisĂ©.» Je vous prie de m’expliquer ce qu’il en est des–ce qu’il en est des sept cents.
E-345 C’était sept mille. Voyez? Il s’agit de «baiser Baal». Ne savez-vous pas... Combien ici ont d’abord Ă©tĂ© catholiques? Bien sĂ»r. Voyez? Vous baisez des statues. Voyez?
E-346 Et, souvenez-vous, Ă  l’époque de Babylone et de Nebucadnetsar, quand le rĂšgne des nations a commencĂ©, vous voyez; quand le rĂšgne des nations a commencĂ©, cela a commencĂ© par l’adoration d’un homme. Nebucadnetsar a Ă©rigĂ© la statue d’un homme. Et si vous ĂȘtes spirituel, maintenant Ă©coutez bien cette rĂ©vĂ©lation. Cet esprit, cet homme auquel il a fait une rĂ©vĂ©lation, ou plutĂŽt, auquel il a fait une statue, par sa rĂ©vĂ©lation, c’était Daniel, un homme religieux qu’on adorerait. Le voyez-vous? En effet, il lui a donnĂ© le nom de Beltsar, n’est-ce pas? Ou plutĂŽt Beltschatsar, ce qui Ă©tait le nom de son dieu. Il a fait une statue de ce dieu, et c’était le portrait de Daniel. Et Daniel a refusĂ© de se prosterner devant sa propre statue. Voyez? Voyez? Et nous y voilĂ  encore, vous voyez.
E-347 Maintenant regardez bien. Le rĂšgne des nations a commencĂ©, Ă  l’époque de Babylone, par le roi Nebucadnetsar; un roi qui venait des nations, qui a uni l’église et l’Etat, en prenant une stat... sainte... ou la statue d’un homme saint, et en forçant les gens Ă  adorer celle-ci. Le rĂšgne des nations se termine, dans les pieds, avec l’écriture sur la muraille, par une puissance politique qui unit l’église et l’Etat; pour forcer les gens Ă  baiser de nouveau des statues, vous voyez, c’est la mĂȘme chose, la statue d’un homme saint. Bien sĂ»r. 40. FrĂšre Branham, quand cet EnlĂšvement aura lieu... quand l’EnlĂšvement aura lieu, est-ce que les jeunes enfants qui ne savent pas distinguer le bien du mal partiront dans l’EnlĂšvement? Si leurs noms sont dans le Livre. Oui. C’est juste. Voyez? TrĂšs bien. 41. FrĂšre Branham, hier soir vous avez dit que les... qu’il y avait sept cents personnes sauvĂ©es–qui seraient sauvĂ©es par la prĂ©dication d’Elie. Vous vouliez dire sept mi-...?
E-348 Oui. C’est ça. Je vous prie de me pardonner. C’est vrai, voyez-vous, je l’ai dit. FrĂšre Branham, est-ce que vous allez interprĂ©ter... AprĂšs que vous aurez ouvert... FrĂšre Branham, est-ce que la (d-e-s-p-e-...) dispensation... Excusez-moi. «Est-ce que la dispen-...» LĂ , ce n’est pas vous. C’est moi, vous voyez. 42. Est-ce que la dispensation de la grĂące sera terminĂ©e aprĂšs que vous aurez ouvert le SeptiĂšme Sceau?
E-349 J’espĂšre que non. Non. Non. Mes amis, ne vous mettez pas ça dans la tĂȘte, lĂ , vous voyez. Continuez simplement. Arrachez les pommes de terre, et allez Ă  l’église, et continuez. Si cela arrive le matin, qu’on vous trouve en train de faire exactement ce que vous ĂȘtes censĂ© faire. Ne–ne commencez pas...
E-350 Vous voyez, quand vous faites cela, vous dĂ©tournez la chose mĂȘme du–du but visĂ©. Vous avez de petites opinions particuliĂšres, et vous avez vos propres idĂ©es sur les choses. N’adoptez pas votre propre idĂ©e. Seulement, lorsque vous ĂȘtes assis et que vous Ă©coutez ce genre des choses, dites: «Merci, Seigneur. Je vais simplement marcher un peu plus prĂšs de Toi.» Voyez? Voyez? «Je vais marcher...» Ne quittez pas votre emploi, pour dire: «Je vais tout vendre.»
E-351 Un homme est arrivĂ© ici en trombe, l’autre jour, il Ă©tait de la Caroline du Nord, c’était juste avant que nous partions. Et il a dit: «Gloire Ă  Dieu! Pouvez-vous me dire oĂč se trouve un certain grand Untel?» Et j’ai dit: «Non.»
E-352 «Oh! si–si, a-t-il dit, cet homme a la...» Il a dit «Cet homme-lĂ  est le prĂ©sident de la ‘Mission Audio’.» J’ai dit: «La quoi?» Il a dit: «La ‘Mission Audio’.» J’ai dit: «Je ne comprends pas.» Et il a dit: «Oh! fit-il, cet homme est le prĂ©sident.» J’ai dit: «Comment avez-vous dit qu’il s’appelait?»
E-353 Il a dit: «Branham, je crois. Quelque chose comme ça, Brown ou Branham.» J’ai dit: «Eh bien, je m’appelle Branham.» Il a dit: «Etes-vous le prĂ©sident de la ‘Mission Audio’?» J’ai dit: «Pas du tout.» Il a dit: «Eh bien, oĂč le MillĂ©nium a-t-il lieu?» J’ai dit: «Je ne sais pas.»
E-354 Il a dit: «Mais, vous ĂȘtes un... Vous–vous voulez dire que–que–que–que–que c’est en train de se passer ici mĂȘme, et vous ne le savez pas?» J’ai dit: «Pas du tout, je ne sais pas.»
E-355 Il a dit: «Eh bien, gloire Ă  Dieu!» Il a dit: «J’ai des–des amis qui sont venus me parler et, a-t-il dit, j’ai quittĂ© mon emploi.» Il avait encore ses vĂȘtements de travail. Il a dit: «FrĂšre, je veux le MillĂ©nium.»
E-356 Et j’ai dit: «Eh bien, je–je crois que vous ĂȘtes un peu dans la confusion, n’est-ce pas, frĂšre?»
E-357 Juste Ă  ce moment-lĂ , une voiture est arrivĂ©e, un taxi. Elle a dit: «Un instant! Un instant! Un instant!» Une petite dame est arrivĂ©e lĂ , elle a dit: «Maintenant vous allez prier pour mon mari.» J’ai dit: «Oui, madame. Que–qu’y a-t-il?»
E-358 Elle a dit: «Eh bien, si je comprends bien, il faut attendre un mois pour avoir un entretien, vous voyez, pour qu’on prie pour vous.» J’ai dit: «Comment?»
E-359 Elle a dit: «Si–si.» Elle a dit: «Mais je suis dĂ©sespĂ©rĂ©e. Il faut que vous priiez pour mon mari.» J’ai dit: «Bien sĂ»r. OĂč est-il? Amenez-le.»
E-360 Cet homme qui Ă©tait lĂ , il suivait tout ça, il a dit: «Priez-vous aussi pour les malades?» J’ai dit: «Certainement.»
E-361 Il a dit: «Avez-vous dit que votre nom, c’était Branham?» J’ai dit... «Et vous ne savez rien du MillĂ©nium?»
E-362 J’ai dit: «Eh bien, je–je... Non, je ne sais pas.» J’ai dit: «Je–je ne comprends pas, par rapport Ă  ce qu’il y a dans la Bible.»
E-363 Il a dit: «Non, c’est tout de suite. Les gens viennent de partout.» J’ai dit: «OĂč est-ce?» Il a dit: «A Jeffersonville, en Indiana, juste sous le pont.»
E-364 «Monsieur, vous m’avez eu.» Et j’ai dit: «Je n’en sais rien.» J’ai dit: «Entrons nous asseoir. Peut-ĂȘtre que nous pouvions discuter de cette affaire.» C’est ce que nous avons fait, vous voyez.
E-365 Ne–ne... vous voyez, mes amis, ne dĂ©sirez jamais avoir un ministĂšre. Vous savez ce que je veux dire. Voyez? Soyez heureux d’ĂȘtre simplement lĂ  oĂč vous ĂȘtes. Voyez? Continuez simplement votre chemin. 43. AprĂšs l’EnlĂšvement de l’Epouse, quand est-ce que l’église qui a dĂ» passer par la pĂ©riode de la tribulation comparaĂźtra en jugement? (Elle ne comparaĂźt pas en jugement...) Est-ce avant ou aprĂšs le MillĂ©nium? Pour «l’église». Oh, excusez-moi. Excusez-moi, qui que soit la personne qui a Ă©crit ça. «Quand est-ce que l’église qui...» AprĂšs l’EnlĂšvement de l’Epouse, quand l’église, qui a dĂ» passer par la pĂ©riode de la tribulation, comparaĂźtra-t-elle en jugement? Est-ce aprĂšs ou avant...
E-366 AprĂšs! «Les autres morts ne revinrent point Ă  la vie avant mille ans», ceux qui ne sont pas partis avec l’Epouse. Voyons voir: 44. Vous avez dit bien des fois que le communisme a Ă©tĂ© suscitĂ© par Dieu, pour accomplir Son dessein, comme le roi Nebucadnetsar. Maintenant, oĂč le communisme s’insĂšre-t-il dans le tableau... qu’il puisse finalement–qu’il puisse finalement accomplir son dessein? Comment cela se termine-t-il? De nombreux Ă©rudits croient que, dans le royaume du nord, Gog et Magog, dont il est parlĂ© dans les Ecritures, descendent attaquer IsraĂ«l, lors de la–lors de la... (Je n’arrive pas Ă  dĂ©chiffrer ce que c’est. Oui, oui.) Je crois, d’aprĂšs le... certains des enregistrements disent que vous avez dit qu’il finirait par lancer... que... que le communisme finirait par dĂ©truire le catholicisme, ou plutĂŽt le Vatican, par une explosion. Est-ce exact?
E-367 Oui. C’est dans Apocalypse 16 que vous trouverez cela, et dans Apocalypse 18.8 et 12. Si cette personne est ici, si elle veut bien prendre ce bout de papier, concernant ce sujet, vous pourrez carrĂ©ment voir cela. Oui. Vous voyez: «Malheur! malheur! La grande ville! Car en une seule heure elle a Ă©tĂ© dĂ©truite.» Vous voyez, les marchands, et tout, qui lui apportaient leur marchandise. C’est bien ce qui arrivera. C’est exact. Et ne...
E-368 Cessez simplement de... oubliez simplement le communisme. Voyez? Tout ce que c’est, c’est une bande de–de gens qui ne sont que des barbares, qui sont–qui sont impies. C’est un systĂšme... Je vais vous montrer quelque chose, juste pour vous montrer comme c’est simple. Eh bien, il n’y a qu’un pour cent de toute la Russie qui est communiste. Ils ont besoin d’un messager. Voyez? Un pour cent... alors, il y en a encore quatre-vingt-dix-neuf pour cent qui sont du cĂŽtĂ© du christianisme. Un pour cent, mais comment un pour cent peut-il avoir le dessus sur quatre-vingt-dix-neuf pour cent? VoilĂ  qui devrait vous donner tout de suite l’explication. Si Dieu ne l’avait pas permis, eh bien, voyons, ils seraient expulsĂ©s depuis longtemps. Voyez? Bien sĂ»r. 45. FrĂšre Branham, vous avez dit que Rome s’emparerait du gouvernement des Juifs au cours des derniers trois ans et demi. Cela va... le–les premiers trois ans et demi de la tribulation, ou bien sera-ce les derniers trois ans et demi? Est-ce juste?
E-369 Ce sera les derniers trois ans et demi. C’est ça. Pas les premiers, parce c’est dĂ©jĂ  passĂ©. Il m’en reste encore une aprĂšs celle-ci 46. Mon cher frĂšre, est-ce que l’Elie de Malachie 4.5 ira au dĂ©sert, comme l’a fait l’autre Elie, tel que nous le dit 1 Rois 17?
E-370 Eh bien, je ne dirais pas prĂ©cisĂ©ment qu’il–qu’il irait au dĂ©sert. Mais c’est ce qu’il serait, vous voyez, il Ă©tait ElisĂ©e et Elie... Avez-vous remarquĂ©? La plupart des hommes de ce genre, ce sont des hommes qui se mettent Ă  l’écart; ils–ils Ă©vitent les gens. Ils sont trĂšs singuliers. Ils ne frĂ©quentent pas trop les gens.
E-371 Voyez comment ElisĂ©e Ă©tait, et Elie, et Jean-Baptiste, et la nature de cet esprit-lĂ , vous voyez. Et ils ne... Il–il... Je crois que cet homme aimera le dĂ©sert, et peut-ĂȘtre il restera au dĂ©sert. Mais, maintenant quant Ă  dire qu’il sera un ermite et qu’il vivra dans le dĂ©sert, ça, je ne sais pas. Parfois ils le faisaient. ElisĂ©e ne l’a pas fait, mais Elie, si. Et puis, Jean, lui, il–il vivait dans le dĂ©sert.
E-372 Et, ces autres prophĂštes, c’est difficile Ă  dire, lorsqu’ils sortiront de la JudĂ©e lĂ -bas, je ne sais pas oĂč ils demeureront. Peut-ĂȘtre qu’ils camperont quelque part sur la colline, ou bien... Mais ce qu’ils vont faire aux jours de leur prophĂ©tie, je–je ne sais pas ce qu’ils vont faire. Mais vous... Ce que j’essaie de dire, c’est ceci. «Etaient... Ils–ils vont... ils... seront-ils un... Ham... un...» La question qu’ils cherchent Ă  poser: «Est-ce que ce seront des gens qui habitent seulement les dĂ©serts?»
E-373 Eh bien, il leur faudrait aller dans le nord de la Colombie-Britannique pour trouver une Ă©tendue sauvage assez vaste pour y habiter, maintenant, quelque part. Vous voyez? Ce sera donc quelqu’un... Tous les arbres ont Ă©tĂ© abattus dans les bois. Voyez? Il ne reste plus beaucoup d’étendus sauvages. Voyez? Alors, la seule chose, ils–ils pourraient aimer les rĂ©gions sauvages, vous voyez, et peut-ĂȘtre y demeurer beaucoup, et ils seront–ils auront... Vous pouvez remarquer la nature qu’ils ont, c’est de ne pas faire de compromis, voyez-vous, et vous–vous le reconnaĂźtrez quand leur temps sera lĂ . Voyez? Vous le verrez; si vous ĂȘtes–si vous ĂȘtes bien Ă©veillĂ©s.
E-374 Maintenant, en voici une que je ne sais comment aborder. Et j’en ai une autre avant celle-lĂ , et puis je vais demander qu’on arrĂȘte l’enregistrement pendant un instant. 47. Si Dieu est une personnalitĂ© unique, pourquoi ou comment pouvait-Il se parler Ă  Lui-mĂȘme sur la montagne de la Transfiguration?
E-375 Eh bien, je viens de l’expliquer. Vous voyez, voyez? J’aimerais vous demander ceci. Je vais... Quand JĂ©sus priait le PĂšre, vous voyez. [FrĂšre Branham commence Ă  parler Ă  un frĂšre dans l’assemblĂ©e.–N.D.E.] Je crois que vous avez le baptĂȘme du Saint-Esprit, n’est-ce pas, frĂšre? Pourriez-vous vous lever un instant. Vous dites avoir le baptĂȘme du Saint-Esprit? [Le frĂšre dit: «Oui, oui.»] Moi aussi. Donc, qu’est-ce que c’est? Alors je ne prĂ©tends pas que je possĂšde les–je possĂšde par moi-mĂȘme les puissances de dĂ©voiler ces mystĂšres. Je ne possĂšde pas la puissance de guĂ©rir les malades. C’est Dieu. [FrĂšre Branham continue Ă  parler au frĂšre dans l’assemblĂ©e.–N.D.E.]
E-376 Je crois que vous ĂȘtes prĂ©dicateur. Si je ne me trompe pas, vous venez de l’Arkansas. D’accord, bon. Et en vous, ce que vous avez comme don, c’est–c’est de prĂȘcher l’Evangile. Normalement, vous avez Ă©tĂ© Ă©levĂ© dans une ferme, et quelque part par lĂ , comme ça. Vous ne connaissez vraiment rien de ces choses; mais Quelque Chose est entrĂ© en vous, qui fait que vous prĂȘchiez l’Evangile. Vous ne prĂ©tendez pas du tout que cela vienne de vous. C’est une autre Personne, qui s’appelle le Saint-Esprit. N’est-ce pas? [«Oui, monsieur.] D’accord. [FrĂšre Branham continue Ă  parler au frĂšre dans l’assemblĂ©e.–N.D.E.]
E-377 Maintenant je voudrais vous demander. Est-ce que... Ce Saint-Esprit, Il habite Ă  l’intĂ©rieur de vous. N’est-ce pas? [Le frĂšre dit: «C’est exact.»] Est-ce que vous Lui parlez? [«Oui, monsieur.»] Vous Lui parlez? Vous Lui adressez des priĂšres? TrĂšs bien. C’est tout ce que je veux... Merci beaucoup. Voyez? Maintenant, vous comprenez cela? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.]
E-378 Je vais poser une question. Comment se fait-il que quand... JĂ©sus, dans Jean, chapitre 3, Il a dit: «Quand le Fils de l’homme sera... qui est maintenant dans le Ciel (Voyez?)... qui est maintenant dans le Ciel, reviendra sur la terre.» Voyez? «Le Fils de l’homme qui est maintenant dans le Ciel», alors qu’Il Ă©tait lĂ , devant la personne, en train de lui parler. Maintenant, donnez-moi donc la rĂ©ponse Ă  cette question. JĂ©sus et le PĂšre, c’était une seule et mĂȘme Personne.
E-379 Exactement comme le Saint-Esprit en moi; vous me regardez, moi, en train de prĂȘcher, mais ce n’est pas moi. Ce n’est pas moi qui peux prononcer une parole capable de produire, comme vous le savez, un animal; ĂȘtre assis lĂ , Ă  le regarder, tuer l’animal et le manger. Ça, c’est une puissance crĂ©atrice. Cela ne vient pas de l’ĂȘtre humain.
E-380 Ce n’est pas moi qui pouvais prendre un petit garçon, ici, Ă©tendu–que les mĂ©decins avaient condamnĂ© Ă  rester couchĂ© sur le dos, souffrant du coeur le soir, et dire: «Ainsi dit William Branham»! Non. «AINSI DIT LE SEIGNEUR, c’est terminĂ©.» On l’a ramenĂ© chez le mĂ©decin le lendemain, et tout Ă©tait parti.
E-381 Une enfant qui avait la leucĂ©mie, au point que ses yeux sortaient de leurs orbites et qu’elle Ă©tait toute jaune, et son estomac... si bien qu’ils l’ont amenĂ©e Ă  l’hĂŽpital pour lui donner du sang et tout, pour arriver Ă  la transporter jusqu’ici. Et au bout de cinq minutes, elle rĂ©clamait un hamburger! On l’a ramenĂ©e chez le mĂ©decin le lendemain, et ce dernier ne pouvait mĂȘme pas en trouver une trace. Ça, c’est «ainsi dit William Branham»? Ça, c’est «AINSI DIT LE SEIGNEUR!» Pourtant, Il est un individu diffĂ©rent de moi, mais Son seul moyen de s’exprimer, c’est Ă  travers moi. Voyez?
E-382 C’est comme ça qu’étaient JĂ©sus et le PĂšre. JĂ©sus a dit: «Ce n’est pas Moi qui fais les oeuvres, c’est Mon PĂšre qui demeure en Moi.» Or, «le Fils de l’homme montera au Ciel, et Il est maintenant dans le Ciel.» Voyez? Qu’est-ce que c’était? Il Ă©tait omniprĂ©sent parce qu’Il Ă©tait Dieu.
E-383 Maintenant, pour cette autre, je... [FrĂšre Branham fait claquer ses doigts.–N.D.E.] Je voudrais dire ces mots. Expliquez de quoi vous parliez... [Espace non enregistrĂ© sur la bande. Une prophĂ©tie est donnĂ©e dans l’assemblĂ©e.–N.D.E.] Merci, Dieu notre PĂšre. Nous Te remercions pour l’Esprit, de ce que Tu es ici. Et il nous est dit, PĂšre, qu’une fois, quand le–l’ennemi arrivait, alors l’Esprit est descendu sur un homme et a prophĂ©tisĂ© par lui, et lui a dit ce qui allait arriver. La chose a Ă©tĂ© rĂ©glĂ©e, car ils ont su comment aller vaincre l’ennemi, et oĂč trouver l’ennemi.
E-384 Et je Te remercie, PĂšre, de ce que Tu demeures le mĂȘme Dieu que Tu as toujours Ă©tĂ©. Tu es toujours exactement le mĂȘme. Nous, nous changeons, et les Ăąges changent, et les temps changent, ainsi que les gens. Mais Toi, Tu ne changes jamais. Tes systĂšmes sont les mĂȘmes. Ta grĂące est la mĂȘme. Tes oeuvres sont les mĂȘmes, parce qu’elles sont merveilleuses, et qu’elles dĂ©passent tout entendement humain.
E-385 Ainsi, nous sommes reconnaissants, Seigneur, de ce que Tes secrets soient cachĂ©s dans le coeur de Tes serviteurs. Et nous en sommes tellement heureux, Seigneur. Et puissions-nous aller de l’avant comme des LumiĂšres qui brillent, pour... de lieu en lieu, essayant, dans l’amour, de–d’en faire entrer d’autres; de sorte que nous puissions pĂȘcher Ă  la senne, dans chaque petit coin et jeter nos filets, pour bien nous assurer d’attraper chaque poisson qui T’appartient. Et alors, «l’Agneau prendra Son Epouse, pour qu’Elle soit Ă  Ses cĂŽtĂ©s.» Nous attendons ce moment-lĂ , au Nom de JĂ©sus-Christ. Amen.
E-386 Combien y a-t-il de malades ici, faites voir la main. Eh bien, on dirait qu’il y en a environ... Levez encore la main. Environ un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt... [FrĂšre Branham et quelqu’un d’autre continuent Ă  compter Ă  voix basse le nombre de mains levĂ©es.–N.D.E.] quarante, quarante et un, quarante-deux, quarante-trois, quarante-quatre, quarante-cinq, quarante-six, quarante-sept, environ quarante-sept. TrĂšs bien.
E-387 Il est onze heures et demie. Nous pouvons prier pour les malades tout de suite; rĂ©server la soirĂ©e pour–à la... Allez-vous–aimeriez-vous qu’on fasse cela? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.] Je crois que ce serait opportun que nous le fassions immĂ©diatement. Je vais vous dire pourquoi le Saint-Esprit est ici mĂȘme, en train d’oindre.
E-388 Eh bien, comme nous nous sommes Ă©levĂ©s dans l’Esprit maintenant, voyez-vous, et que vous voyez que Quelque Chose, vous savez que Quelque Chose–Quelque Chose est prĂ©sent. Voyez-vous? Et s’il vous est donc possible de croire, c’est maintenant mĂȘme que vous devriez le croire. Voyez? Si jamais il vous faut croire, c’est le moment.
E-389 Maintenant, nous aimerions que vous vous avanciez tout calmement, et que ceux qui sont dans cette allĂ©e-lĂ , qui ont levĂ© la main, en tirent dans cette allĂ©e-ci, et qu’ils retournent ensuite par ici. Et ensuite nous passerons d’une allĂ©e Ă  l’autre dans la–il n’y en a que quarante-cinq–quarante-cinq, quarante-sept; ça ne prendra pas beaucoup de temps.
E-390 Je demanderais Ă  frĂšre Neville de bien vouloir venir ici avec moi, et nous allons prier pour les gens.
E-391 D’abord, ceux qui vont s’avancer dans l’allĂ©e, levez-vous juste un instant, pour que nous puissions prier pour vous ici, et imposer les mains Ă  chacun. Bon, c’est ça. Tous ceux qui vont venir dans la ligne de priĂšre, voyez, ceux qui vont venir dans la ligne de priĂšre. Voyez? Bon, bon, voyez-vous, pour gagner du temps, pour ĂȘtre bien sĂ»rs de le faire, nous allons prier pour vous maintenant.
E-392 Ecoutez, mes amis. Maintenant, laissez-moi vous expliquer cela. JĂ©sus-Christ a dit ceci: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Maintenant observez. Il n’a pas dit: «S’ils prient pour eux.» «S’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guĂ©ris.» Et si Dieu peut prendre un cas de leucĂ©mie, une petite fille qui ne peut pas avoir elle-mĂȘme la foi, et guĂ©rir totalement cette maladie... S’Il peut prendre l’autre cas, ce petit garçon, et le guĂ©rir au point que les mĂ©decins ne peuvent mĂȘme plus trouver de rhumatisme articulaire aigu dans son sang ni rien, qu’est-ce qu’Il ne peut pas faire pour vous? Or, ces tout petits enfants, ils ne comprennent pas ce que c’est que la priĂšre. Je leur ai simplement imposĂ© les mains, et voilĂ , c’était rĂ©glĂ©. Nous, nous comprenons cela. Maintenant, pendant que vous ĂȘtes debout pour prier maintenant.
E-393 PĂšre cĂ©leste, par Ta glorieuse PrĂ©sence qui est ici, le Glorieux Saint-Esprit, Celui dont nous avons la photo, Celui que nous lisons dans la Bible, Il est prĂ©sent ici Ă  l’instant mĂȘme. Il se rĂ©vĂšle Ă  travers la chair humaine.
E-394 Comme nous L’avons vu, Il n’a pas failli une seule fois, au fil des annĂ©es, Il a pu rĂ©vĂ©ler les pensĂ©es mĂȘmes du coeur humain, rĂ©vĂ©ler le pĂ©chĂ© qu’ils ont commis, leur dire exactement ce qui s’est passĂ©, et ce qui arrivera, sans faillir une seule fois, alors, nous savons que le Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’IsraĂ«l, demeure toujours Dieu, dans la Personne de JĂ©sus-Christ.
E-395 Et maintenant, par Son Esprit, qui descend du Ciel, sous le Sang qui a Ă©tĂ© versĂ© au Calvaire, Il descend au milieu des gens, pour se manifester dans la chair humaine, juste avant que le monde soit brĂ»lĂ©, le Glorieux Saint-Esprit reprĂ©sentĂ© dans la chair humaine. Ces prĂ©cieuses personnes qui ont acceptĂ© l’expiation du Sang, alors le Saint-Esprit prend Sa place dans leur ĂȘtre; Dieu, reprĂ©sentĂ© dans la chair humaine.
E-396 Par consĂ©quent, il n’est question de la chair humaine que pour ce qui est d’accomplir l’acte, comme il en est du baptĂȘme, ou autre, avec la commission qui dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru». En imposant les mains aux malades, le Saint-Esprit s’occuperait de les guĂ©rir, Ă  condition qu’ils croient.
E-397 Maintenant, PĂšre, nous savons que ces choses sont vraies. Ces gens qui sont debout, quand ils passeront il sera posĂ© sur eux des mains des prĂ©dicateurs qui ont reçu ce Saint-Esprit, et ils sont prĂȘts, Seigneur, Ă  imposer les mains aux malades. Et nous savons, PĂšre, que si seulement ces gens croient, exactement comme chaque Parole que Tu as promise doit arriver, ainsi en est-il de... Et cela ne peut pas arriver sans la foi, car il est impossible d’ĂȘtre agrĂ©able Ă  Dieu sans la foi. Nous ne le pouvons tout simplement pas.
E-398 Et maintenant, en croyant avec foi, avec cette promesse devant nous, avec les Sceaux de la Bible qui nous ont Ă©tĂ© ouverts, montrant que Dieu tient Sa Parole, puissent ces prĂ©cieuses personnes, qui sont malades, Seigneur... et j’ai compassion d’elles, moi qui suis un ĂȘtre humain dans un corps mortel comme le leur. Et maintenant, leur... le mĂȘme Saint-Esprit qui demeure en nous, Seigneur, demeure en elles. Et nous avons compassion les uns des autres. Et, sachant que la nouvelle Alliance, dans le nouveau Sang... Si l’ancienne offrait la guĂ©rison, combien plus cette nouvelle et meilleure alliance ne le fera-t-elle pas? PĂšre, qu’il en soit ainsi, afin que ces gens ne faillissent pas, mais qu’ils reçoivent leur guĂ©rison, alors qu’ils passeront et que les mains de Tes serviteurs leur seront imposĂ©es, au Nom de JĂ©sus-Christ. Amen.
E-399 Maintenant–maintenant nous allons... ceux de ce cĂŽtĂ©-ci vont s’asseoir, pendant que ceux de ce cĂŽtĂ©-ci vont passer. Ensuite, ceux de ce cĂŽtĂ©-ci retourneront, et ceux de l’autre cĂŽtĂ©... Maintenant, quelques-uns d’entre vous, les frĂšres, ici, si vous voulez vous lever. Je crois que vous qui ĂȘtes de ce cĂŽtĂ©-ci vous ĂȘtes des prĂ©dicateurs, vous tous ce cĂŽtĂ©-ci. OĂč est docteur... FrĂšre Ned? Allez-vous passer dans la ligne de priĂšre, FrĂšre Ned? [FrĂšre Ned Iverson dit: «Oui. Je suis ici pour quelqu’un d’autre.»–N.D.E.] TrĂšs bien, FrĂšre Ned. TrĂšs bien. AussitĂŽt qu’on aura priĂ© pour vous, venez tout de suite vous mettre dans la ligne.
E-400 Maintenant, que ceux qui sont de ce cĂŽtĂ©, ici, restent assis juste un instant, et je vais prendre ceux qui sont de ce cĂŽtĂ©-ci. Ensuite–ensuite nous allons prendre ceux de l’allĂ©e du milieu, et nous les ferons retourner de ce cĂŽtĂ©-ci. Ensuite nous prendrons ceux qui sont dans cette allĂ©e-ci, et nous les ferons retourner par ici, et nous prierons pour tout le monde.
E-401 Je vais demander Ă  frĂšre Teddy... OĂč est-il? [FrĂšre Teddy Arnold dit: «Juste ici.»–N.D.E.] TrĂšs bien. Je voudrais que vous puissiez jouer Le Grand MĂ©decin est proche maintenant. Et la personne qui est au piano, oĂč qu’elle soit, si voulez bien l’accompagner.
E-402 Ecoutez, vous vous souvenez de la fois oĂč on jouait cela, et qu’un petit garçon avait Ă©tĂ© amenĂ© sur l’estrade? La jeune fille amish jouait Le Grand MĂ©decin est proche maintenant. Elle avait de longs cheveux bruns, ou–ou plutĂŽt de cheveux blonds (une jeune fille mennonite ou amish, l’un ou l’autre), enroulĂ©s sur sa tĂȘte.
E-403 Et le Saint-Esprit a touchĂ© ce petit garçon, simplement par l’imposition des mains; il avait une infirmitĂ© des pieds. D’un bond il s’est dĂ©gagĂ© de mes bras, et il s’est mis Ă  courir sur l’estrade. Sa mĂšre s’est levĂ©e, et elle est tombĂ©e Ă  la renverse; une mennonite, je crois, au dĂ©part.
E-404 Et l’Esprit de Dieu a touchĂ© cette jeune fille, qui Ă©tait mennonite, ou amish, ou quelque chose comme ça (son papa et les autres Ă©taient assis lĂ , portant les–leurs vĂȘtements de mennonites ou quelle que soit la dĂ©nomination), et elle s’est levĂ©e d’un bond du piano, les mains en l’air, et sa jolie chevelure a glissĂ© sur ses Ă©paules; elle avait l’air d’un Ange; elle s’est mise Ă  chanter dans l’Esprit. Et pendant qu’elle chantait, le piano continuait Ă  jouer Le grand MĂ©decin est proche maintenant, le Compatissant JĂ©sus.
E-405 Tout le monde se tenait là, des milliers, à regarder les touches qui descendaient et remontaient jouant Le Grand Médecin est proche maintenant, le Compatissant Jésus...» Des gens se sont levés de leurs fauteuils roulants, des brancards, des civiÚres, et sont repartis en marchant.
E-406 Ce mĂȘme Seigneur JĂ©sus est ici ce matin, exactement le mĂȘme qu’Il l’était dans cette salle-lĂ . Maintenant croyez, simplement. Si vous voulez bien jouer ce cantique: Le Grand MĂ©decin. Maintenant, que tout le monde prie. Qu’ils traversent directement la salle, qu’ils passent dans cette direction-ci. Puis retournez directement Ă  votre siĂšge ou Ă  l’endroit oĂč vous voulez aller, alors que vous retournez... Est-ce que c’est dĂ©gagĂ©, lĂ -bas? TrĂšs bien. Alors, vous pourrez retourner tout droit Ă  votre siĂšge, ensuite nous nous lĂšverons.
E-407 Maintenant Ă©coutez. Pendant qu’on prie pour ces gens, vous, priez pour eux. Ensuite, lorsqu’on priera pour vous, eux, ils prieront pour vous. Maintenant, vous, les prĂ©dicateurs, de ce cĂŽtĂ©-ci, levez-vous. Et j’aimerais que vous imposiez les mains Ă  ces gens, pendant qu’ils passeront.
E-408 Maintenant, tout le monde la tĂȘte inclinĂ©e, et gardez la tĂȘte inclinĂ©e. Continuez Ă  prier. Et lorsque vous passerez, et qu’ensuite on imposera–qu’on vous imposera les mains, souvenez-vous, c’est une promesse de Dieu qui rĂ©vĂšle les secrets de Son Livre, les secrets du coeur humain. Il est le Dieu qui va confirmer cela, si vous voulez le croire. Voyez? Maintenant, que tout le monde soit en priĂšre. Maintenant, vous, les frĂšres prĂ©dicateurs, veuillez vous lever. TrĂšs bien, inclinons la tĂȘte.
E-409 Maintenant, Seigneur JĂ©sus, pendant que ces gens passeront, que la puissance du Dieu Tout-Puissant vivifie leur foi Ă  l’instant mĂȘme oĂč ils passeront, tous, au Nom de JĂ©sus.
E-410 Bon, trĂšs bien, qu’on commence la ligne, de ce cĂŽtĂ©-ci. Nous demandons Ă  chacun, imposez-leur les mains, vous les prĂ©dicateurs, alors qu’ils passeront. [FrĂšre Branham et les prĂ©dicateurs prient pour les malades pendant que l’organiste joue Le Grand MĂ©decin.–N.D.E.] Au Nom du Seigneur JĂ©sus... J’impose les mains, au Nom du Seigneur JĂ©sus, sur mon frĂšre. Au Nom du Seigneur JĂ©sus, j’impose les mains... Ô Dieu, accorde-le Ă  ma soeur Rosella, au Nom de JĂ©sus. Au Nom de JĂ©sus-Christ...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ, j’impose les mains... [FrĂšre Branham s’adresse Ă  quelqu’un: «Restez ici, surveillez cela jusqu’à ce que la ligne soit terminĂ©e.»–N.D.E.] Au Nom du Seigneur JĂ©sus!...?.... Souvenez-vous, Il est humble. Venez humblement. [On n’entend ici qu’une partie des paroles de frĂšre Branham, pendant que la ligne de priĂšre se poursuit, pendant six minutes vingt-cinq secondes.–N.D.E.] Au Nom de JĂ©sus-Christ...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ, j’impose les mains...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ, guĂ©ris...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ...?... Au Nom de JĂ©sus, recevez votre guĂ©rison. Au Nom de JĂ©sus, recevez votre guĂ©rison. Au Nom de JĂ©sus-Christ, recevez votre guĂ©rison...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ, soyez guĂ©ri. Ô Dieu, au Nom de JĂ©sus-Christ, que notre soeur soit guĂ©rie. Au Nom de JĂ©sus, que cet enfant soit guĂ©ri. Gloire Ă  Dieu! [La ligne de priĂšre continue–N.D.E.] [Espace non enregistrĂ© sur la bande. FrĂšre Billy Paul Branham s’avance au microphone et dit: «Pourriez-vous, s’il vous plaĂźt, vous dĂ©placer vers l’arriĂšre Ceux qui sont debout dans cette allĂ©e-lĂ , pourriez-vous dĂ©gager l’allĂ©e et vous diriger vers l’arriĂšre? Continuez vers l’arriĂšre, s’il vous plaĂźt. Merci. Ceux qui sont dans l’allĂ©e du centre aussi, pouvez-vous circuler?»–N.D.E.] [On n’entend ici qu’une partie des paroles de frĂšre Branham, ce qui est insuffisant pour imprimer la pensĂ©e complĂšte qui est exprimĂ©e. La ligne de priĂšre se poursuit ici pendant deux minutes vingt secondes.–N.D.E.] Puisse cette requĂȘte ĂȘtre exaucĂ©e au Nom de JĂ©sus. Que Dieu vous bĂ©nisse. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, FrĂšre Mitchell. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, mon frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison. Recevez la guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison, soeur. Recevez la guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, ma soeur. Recevez la guĂ©rison, frĂšre. Recevez votre guĂ©rison, soeur...?... Recevez votre guĂ©rison, soeur...?... Recevez votre guĂ©rison, frĂšre. Recevez votre guĂ©rison. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre...?... Recevez votre guĂ©rison, soeur...?... Recevez votre guĂ©rison de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison. Recevez la guĂ©rison, soeur...?... de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison. Recevez la guĂ©rison...?... Recevez la guĂ©rison, mon frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison. Recevez la guĂ©rison, soeur...?... Recevez la guĂ©rison, au Nom de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison, au Nom de JĂ©sus. Amen. Recevez la guĂ©rison. Recevez la guĂ©rison. Recevez votre guĂ©rison. Recevez votre guĂ©rison. Recevez votre guĂ©rison de JĂ©sus-Christ. [FrĂšre Billy Paul Branham s’avance au microphone et dit: «Est-ce que quelqu’un d’autre veut passer dans la ligne de priĂšre? Veuillez vous mettre en ligne. S’il y a quelqu’un d’autre qui veut passer dans la ligne de priĂšre, veuillez vous mettre en ligne.»–N.D.E.] Recevez votre guĂ©rison, mon frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, Soeur Woods, de la main de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison...?... Recevez la guĂ©rison...?... au Nom de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison, Soeur Roberson, par la main de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison, mon frĂšre, de la main de JĂ©sus-Christ. Recevez la guĂ©rison, Soeur Neville, de la main de JĂ©sus-Christ. Au Nom de JĂ©sus-Christ, recevez votre guĂ©rison. GuĂ©ris-le, au Nom de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur...?... Reçois ta guĂ©rison, fiston, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, soeur, de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. FrĂšre Weerts, recevez votre guĂ©rison, frĂšre, de JĂ©sus-Christ. Soeur, recevez votre guĂ©rison au Nom de JĂ©sus-Christ. Recevez votre guĂ©rison, FrĂšre...?... FrĂšre, au Nom de JĂ©sus-Christ, recevez...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ, notre Seigneur, recevez votre guĂ©rison. Au Nom de JĂ©sus-Christ, recevez votre guĂ©rison, mon frĂšre. Au Nom de JĂ©sus-Christ...?... Au Nom de JĂ©sus-Christ, recevez votre guĂ©rison, soeur. Au Nom de JĂ©sus-Christ...?... [FrĂšre Billy Paul Branham s’avance au microphone et dit: «Est-ce lĂ  tous ceux qui voulaient qu’on prie pour eux, maintenant?»–N.D.E.] [FrĂšre Lee Vayle s’adresse Ă  frĂšre Branham.–N.D.E.] Que la main du Seigneur JĂ©sus vous accorde, FrĂšre Vayle, l’objet de votre requĂȘte pour cet ĂȘtre qui vous est cher, au Nom de JĂ©sus. [FrĂšre Billy Paul s’adresse Ă  frĂšre Branham.–N.D.E.] Billy Paul, toi qui as distribuĂ© tant de cartes de priĂšre, maintenant reçois ta guĂ©rison, au Nom de JĂ©sus-Christ. Le Grand MĂ©decin est proche maintenant, Le Compatissant JĂ©sus, Il rĂ©conforte le coeur abattu, Oh! Ă©coutez la voix de JĂ©sus. Tous en choeur Le Nom le plus doux du chant d’un SĂ©raphin, Le Nom le plus doux sur la langue d’un mortel, Le chant le plus doux jamais chantĂ©...
E-411 Ô Dieu, sur ce charmant petit couple, qui a mis au monde un des...?... Puissent-ils recevoir ce qu’ils demandent, Seigneur, au Nom de JĂ©sus-Christ.
E-412 ...de JĂ©sus-Christ, que la personne Ă  laquelle notre soeur pense en ce moment, que la puissance de Dieu s’occupe de sa demande. Qu’elle soit dĂ©livrĂ©e. Accorde-le, Seigneur. Amen.
E-413 Seigneur Dieu, au Nom de JĂ©sus, accorde Ă  cet homme sa demande. Je prie pour lui, Seigneur, par ma priĂšre. Amen.
E-414 Oh, n’est-ce pas merveilleux! [L’assemblĂ©e se rĂ©jouit et dit «Amen.»–N.D.E.] Je crois que, si chaque personne qui est passĂ©e ici, ce matin, sous cette merveilleuse onction, je–je crois que si simplement vous... Maintenant, ne cherchez pas quelque chose de grandiose. Souvenez-vous cette chose toute simple, de croire ce qu’Il a promis.
E-415 Maintenant, disons-le tous ensemble. Nous [L’assemblĂ©e dit: «Nous] ne cherchons pas [«ne cherchons pas»] quelque chose de grand. [«quelque chose de grand.»] Mais, au Nom de JĂ©sus, [«Mais, au Nom de JĂ©sus,»] nous recevons Sa promesse. [«nous recevons Sa promesse.»]
E-416 La question est rĂ©glĂ©e. VoilĂ  qui rĂšgle le cas. [L’assemblĂ©e dit: «Amen», et se rĂ©jouit bruyamment.–N.D.E.] Amen!

En haut