ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication VOTRE VIE EST-ELLE DIGNE DE L'EVANGILE ? / 63-0630E / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 hours and 38 minutes PDF

VOTRE VIE EST-ELLE DIGNE DE L'EVANGILE ?

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Restons debout juste un instant avec nos t√™tes inclin√©es maintenant, regardant vers le Seigneur. S'il y a des requ√™tes √† faire conna√ģtre √† Dieu, voudriez-vous maintenant, en ce moment m√™me, lever la main vers Lui comme cela, en gardant dans votre cŇďur ce que vous d√©sirez.
E-2 Notre Père céleste, nous sommes reconnaissants pour un jour de plus. Maintenant, son enregistrement a commencé, ce sera de l'histoire. Les services de ce matin sont déjà passés. Les paroles qui ont été prononcées sont dans l'air, sur la bande, et nous devrons les rencontrer un jour. Ça devra être soit bon, soit mauvais. Et nous sommes... Nous croyons que cela est correct, parce que c'est Ta Parole.
E-3 Maintenant, nous Te prions de r√©pondre ce soir aux requ√™tes que nous T'avons pr√©sent√©es. Par nos mains lev√©es, nous pr√©sentons ces requ√™tes, concernant nos besoins que Tu connais d√©j√† ainsi que ce que nous Te demandons. Ainsi, nous Te prions de nous exaucer, Seigneur, de nous accorder le d√©sir de nos cŇďurs, et cela, si nous pouvons utiliser la chose pour T'honorer. Accorde-le, Seigneur.
E-4 Gu√©ris les malades qui sont parmi nous. √Ēte tout p√©ch√© et toute incr√©dulit√©. Accorde-nous de Ta - une portion de Tes b√©n√©dictions encore ce soir, √ī Seigneur, alors que nous m√©ditons sur la Parole et sur le temps dans lequel nous vivons. Nous ne nous sommes pas rassembl√©s, √ī P√®re, dans un autre but que celui d'apprendre √† mieux vivre et √† vivre plus pr√®s de Toi. Car nous voyons les jours approcher, et il nous faut nous r√©unir souvent afin de recevoir des instructions de Ta part. Accorde-le, √ī P√®re, au Nom de J√©sus. Amen. Merci. (Vous pouvez vous asseoir.)
E-5 Je sais qu'il fait tr√®s chaud et l'endroit est bond√© tel qu'il est, et ainsi nous sommes d√©sol√©s de ne pas avoir le - de climatisation. Et je... Peut-√™tre que ce sera... Il y a deux choses que j'aimerais faire pour l'√©glise aussit√īt que je pourrai obtenir que les choses soient de nouveau tel que je le d√©sire, si je peux obtenir que les choses se passent encore comme il faut dans les r√©unions. J'aimerais qu'il y ait un - un piano, plac√© de ce c√īt√©-ci, de sorte que le pianiste regarde vers l'assembl√©e. J'aimerais avoir une orgue de ce c√īt√©-ci et un climatiseur, puis j'aimerais que je... qu'il en soit ainsi. Ainsi nous sommes... Nous avons donc confiance au Seigneur et nous savons qu'Il nous accordera cela.
E-6 Je pense qu'on m'a dit que fr√®re Hickerson a tir√© ceci d'un magazine. Il a d√©pos√© cela sur mon bureau l√† derri√®re. Il s'agit de cette constellation d'Anges dont on parlait, qui se trouve dans le - le magazine. Voyez-vous la forme de la pyramide? Regardez cet ange-ci de ce c√īt√©, son aile ressort, il a le torse bomb√© comme cela, √† ma droite, tel que je l'avais dit du haut de cette m√™me chaire il y a des mois et des mois. Voyez-vous? Voil√† la chose. Et le magazine " Look " ou plut√īt le magazine " Life " a publi√© cela, dans le - le num√©ro de mai, du 17 mai, je crois que c'est √ßa (Est-ce juste?), le num√©ro du 17 mai. Madame Wood me disait aujourd'hui que beaucoup l'ont appel√©e et lui ont demand√©... c'est dans le num√©ro de mai, du 17 mai.
E-7 C'est un nuage myst√©rieux. Le nuage mesure vingt-six miles de haut [41,6 km - N.D.T.] et trente miles de large [48 km-N.D.T.]. Et c'est ce dont nous parlions ici. Et c'est l√† o√Ļ l'Ange du Seigneur est descendu et a secou√© l'endroit, et tout... Il y a eu un grand bruit...
E-8 Je sais qu'il y a un homme si... Je pense que fr√®re Sothmann... je l'ai vu il y a quelques instants quelque part - il est l√† - il se tenait (oui, il est juste l√† au fond) - il se tenait l√† tout pr√®s, quand cela est arriv√©. Je pense que je n'√©tais pas trop loin de lui; je l'ai aper√ßu, j'ai essay√© de lui faire signe de la main (je n'avais que ses jumelles), pour lui signifier que les - les animaux que nous cherchions avaient - n'√©taient pas sur cette colline-l√†. Eh bien, ils √©taient all√©s sur l'autre colline. Je les avais vus la veille et je leur avais dit o√Ļ il fallait aller. Et j'√©tais all√© l√† de sorte qu'au cas o√Ļ ils viendraient de ce c√īt√©, je tire en l'air pour les renvoyer, pour qu'ils puissent attraper leur - leur - leur gibier. Ainsi... il s'agissait des p√©caris.
E-9 Ainsi, je suis pass√© de l'autre c√īt√©, mais ils ne se trouvaient - ils ne se trouvaient ni d'un c√īt√© ni de l'autre. J'ai vu venir fr√®re Fred, mais les b√™tes ne se trouvaient pas l√†. Il est retourn√©, et fr√®re Norman est all√© sur la colline. Et j'ai fait demi-tour, je suis descendu dans un petit ravin, puis je suis mont√© seul, √† environ un mile et demi [2, 4 km-N.D.T.]dans une contr√©e tr√®s accident√©e. Et je me suis assis et j'ai regard√© tout autour. Le jour se levait, et j'ai arrach√© ces... ce que nous appelons l√† les graterons, c'est quelque chose comme des bardanes, je les arrachais de la jambe de mon pantalon. Exactement tel que je m'√©tais vu faire dans la vision que je vous ai racont√©e il y a environ six mois avant que cela arrive. Et j'ai dit: "C'est √©trange. Regarde, je suis exactement au nord de Tucson, un peu au nord-est, cela fait..." Souvenez-vous que j'ai dit que Tucson est un peu au sud-ouest. Et j'ai dit: "C'est √©trange." Et j'ai regard√© la - la bardane comme ceci, j'arrachais cela de mon - en grand nombre - de la jambe mon pantalon. Si vous n'avez jamais √©t√© l√†-bas, c'est une contr√©e d√©sertique. C'est compl√®tement diff√©rent d'ici. Il fait environ vingt fois plus clair et il n'y a pas d'arbres et tout comme ici, il n'y a que des cactus et du sable.
E-10 Ainsi, je - je regardais donc cela comme cela. J'ai simplement lev√© les yeux, et √† environ, je dirai, un demi-mile [800 m - N.D.T.] de moi, j'ai aper√ßu tout un troupeau de p√©caris couch√©s - ils venaient de l'autre bout o√Ļ ils mangeaient du filaree [esp√®ce de fourrage]. Et je me suis dit: "Eh bien, si seulement je peux amener fr√®re Fred et fr√®re Norman √† aller l√†, c'est bien l√† l'endroit."
E-11 Et la veille au soir, le Saint-Esprit avait agi puissamment dans le camp, Il m'avait dit des choses qui √©taient arriv√©es et qui se sont produites, j'ai d√Ľ me lever et m'√©loigner du camp. Et ensuite, le lendemain matin, je suis mont√© l√†-haut et j'ai commenc√©... Je me suis dit: "Eh bien, si je peux atteindre fr√®re Fred, je vais l'atteindre pr√®s de cette montagne", c'√©tait √† environ un mile [1,6 km - N.D.T.] dans cette direction. Pour le prendre, je devais faire environ - environ deux miles [3,2 km - N.D.T.] au plus, peut-√™tre trois [4,8 km - N.D.T.], retourner dans cette direction, descendre ce qu'on appelle un dos d'√Ęne, monter comme ceci au sommet de ces montagnes accident√©es et d√©coup√©es, et descendre dans cette direction, traverser et aller de l'autre c√īt√©, puis descendre dans cette direction pour le prendre. Lui devrait ensuite aller directement au bas de la colline pour prendre fr√®re Norman, ce qui allait faire peut-√™tre quatre ou cinq miles [6,4 km ou 8 km - N.D.T.], et ensuite revenir. Et je comptais mettre un - un petit bout de Kleenex que j'allais accrocher l√† √† un prosopis, de sorte que cela me serve de rep√®re pour savoir sur quelle cr√™te aller en retournant.
E-12 Et je - je suis simplement all√© sur une petite cr√™te o√Ļ il y avait beaucoup de rochers rugueux, et il y a une - une piste des biches qui descend de l'autre c√īt√©, √† environ (oh) 40, 50 yards [36,46,5 m - N.D.T.] au bas de la falaise. Et c'√©tait vers, oh, il faisait jour, je dirais 8 ou 9 heures, c'√©tait √† peu pr√®s cela, Fr√®re Fred? Peut-√™tre 9 heures, √† peu pr√®s cela n'est-ce pas? J'ai vite couru de ce c√īt√©-ci pour emp√™cher les p√©caris de me voir. Ce sont des sangliers, vous savez, et ils prennent facilement peur.
E-13 Je - je suis donc allé sur la colline dans cette direction et j'ai coupé - je me suis mis à gravir la colline en courant, et je courais là à petit - ce que nous appelons le petit trot; et tout à coup un bruit a retenti dans toute la contrée. Jamais je n'avais entendu une déflagration aussi terrifiante. Il s'est produit une secousse et les rochers ont roulé. J'ai eu l'impression que je - j'avais vraiment sauté en l'air à cinq pieds [1,5 m - N.D.T.], on dirait. Cela m'a vraiment - vraiment effrayé. Et je me suis dit: "Oh! la la!... Je pensais qu'on m'avait tiré dessus, et quelqu'un... Je portais un chapeau noir. Je pensais que quelqu'un m'avait peut-être pris pour un pécari qui détalait en gravissant la montagne, que quelqu'un avait tiré sur moi. Cela avait retenti si fort sur moi, comme cela. Puis tout à coup, quelque chose me dit: "Lève les yeux." Et la chose était là. Il me dit alors: "C'est l'ouverture de ces Sept Sceaux; rentre chez toi." Je suis donc venu ici.
E-14 Environ une heure après, j'ai rencontré frère Fred et frère Norman. Quand je les ai vus, ils étaient tout excités et ils en parlaient. Et la chose est là. Et la science déclare qu'il est impossible que - qu'un quelconque brouillard ou quoi que ce soit de ce genre puisse s'élever à une telle altitude, le brouillard ou la vapeur. Vous voyez, cela va seulement... je ne sais pas.
E-15 Je - je - nous - quand nous allons outre mer, nous voyageons √† une altitude de neuf mille pieds [2.923 m - N.D.T.]; c'est au-dessus des orages. Les orages se situent approximativement √† environ quatre miles [6,4 km - N.D.T.]. Et disons, disons que c'est peut-√™tre √† quinze miles [24 km - N.D.T.] qu'on ne peut plus trouver de vapeurs. Mais ceci √©tait √† vingt-six miles [41,6 km - N.D.T.], et c'est rest√© l√† toute la journ√©e. Vous voyez? Les gens ne savent pas ce que c'est. Mais gr√Ęces soient rendues au Seigneur, nous, nous le savons. Merci, Fr√®re Hickerson. Je vais garder cela l√† sur mon bureau, l√† √† l'int√©rieur et quand ils vont √©crire le livre, eh bien, nous pourrons alors la mettre dedans.
E-16 J'ai ici une petite note qui m'a √©t√© remise... Je crois que notre nombre a augment√© depuis la derni√®re fois que j'√©tais ici. Je pense qu'il s'appelle... du moins, le nom de son p√®re, c'est David West. Ils ont un petit enfant ici qu'ils veulent consacrer au Seigneur. Est-ce vrai? Est-ce pour ce soir ou pour mercredi soir? Je ne sais pas, c'est... ce soir? Tr√®s bien. Eh bien, et si... c'est vous David, n'est-ce pas? C'est ce que je pensais. Tr√®s bien, et si on amenait le petit, et si notre sŇďur veut bien venir ici au piano pour nous donner l'accord de "Am√®ne-les". Si le pasteur veut bien monter ici, nous allons consacrer ce petit gar√ßon au Seigneur.
E-17 Eh bien, nous essayons de faire cela conform√©ment aux Ecritures. C'est votre petit-fils, Fr√®re West... Cela ne semble pas possible, n'est-ce pas? SŇďur West, qu'en pensez-vous? N'est-ce pas que cela... De toute fa√ßon, savez-vous ce que je pense? Vous savez, moi aussi, je suis grand-p√®re. Cela me rappelle fr√®re Demos Shakarian. Il se tenait devant une grande foule de gens. Et il confond tout comme moi, vous savez. Il se tenait l√†; il a dit: "Vous savez, a-t-il dit, je - j'ai dit √† Rose que je me sentais (c'est son √©pouse), a-t-il dit, que je me sentais beaucoup plus vieux depuis que je suis devenu grand-m√®re." Il a dit: "Oh! Je voulais dire grand-p√®re."
E-18 Vous savez, je... Vous n'êtes pas seul, Frère West; il y en a beaucoup ici. Et c'est très bien. Je crois que nous pouvons vraiment apprécier nos petits-enfants. Ceci me - j'espère que cela ne sonne pas faux, mais nous pouvons passer plus de temps avec eux, je pense, que nous ne l'avons fait avec nos - nos enfants. L'autre jour, j'ai interrogé mon épouse à ce sujet, j'ai dit: "Certainement, on aime les garder soit un petit moment, puis on les rend à leur mère et ainsi de suite." Eh bien...
E-19 J'ai un petit-fils qui est l√† au fond. Il dit: "'Papy' pr√™che; 'papy' pr√™che." Et le soir du dimanche pass√©, on avait pr√©lev√© l'offrande et on l'avait d√©pos√©e sur la table, et on l'a fait entrer l√† derri√®re. Et - il m'a entendu au travers du microphone, il a dit: "'Papy' pr√™che, 'papy' pr√™che." Et Billy a dit: "Oui, l√†-bas." Et lui, il a dit: "Non." Et l'offrande s'est compl√®tement renvers√©e sur le plancher. Il - il voulait venir ici, vous savez. Et il crie toujours apr√®s moi, vous savez. Quand il me voit lors d'une convention, il crie: "'Papy' pr√™che." ...?... Je sais donc qu'ils sont mignons. Dites donc, je me demande si je ne pourrais pas emprunter de cette chevelure? Vous voyez, il n'en a pas besoin maintenant m√™me. Moi, j'en ai besoin. Comment s'appelle-t-il? David Jonathan, un beau nom, n'est-ce pas? Eh bien, j'esp√®re que sa vie ressemble √† celles de ces hommes dont il porte les noms: David, le roi David, sur le tr√īne de qui Christ va s'asseoir et aussi Jonathan, cet ami bien-aim√©. Je - je vous assure, ce sont de beaux petits compagnons. Nous les appr√©cions beaucoup. Eh bien, il se r√©veille, et il peut - il peut crier "amen" comme les autres, vous savez, cela ne nous d√©range donc pas. Nous le consacrons au Seigneur. Je pense que c'est si doux, d'avoir un jeune couple aux soins duquel Dieu a confi√© un petit enfant comme celui-ci et qui vienne pour le confier au Seigneur. Quand vous faites cela, √ßa signifie que vous n'√™tes pas - que vous rendez √† Dieu ce qu'Il vous a donn√©. Que Dieu le b√©nisse. Eh bien, si vous voulez le tenir... Je crois que la m√®re pourrait peut-√™tre le tenir mieux que moi. Et si nous lui imposions tout simplement les mains? Pr√©f√©reriez-vous qu'on fasse cela? En effet, j'ai peur de le faire tomber - non pas de le faire tomber, mais de le briser ou quelque chose d'autre, vous savez. J'ai toujours peur de les briser, vous savez. Ma - ma... Meda est assise l√† derri√®re. Je pense que c'est l'une des taches √† l'estrade pour laquelle elle m'envie en quelque sorte, vous savez. Elle aime tenir le... Eh bien, regardez ici, il va me regarder. C'est un beau gars. Certainement. Peut-√™tre que je pourrais le tenir. Je me le demande. Oh! sŇďur, ne... J'esp√®re qu'il ne tombera pas. Vous √™tes... N'est-il pas mignon? Merci. Bonsoir. Eh bien, comme il est doux. Inclinons la t√™te. Seigneur J√©sus, il y a bien des ann√©es, quand le christianisme √©tait n√© sous la forme d'un Homme appel√© Christ, le Messie oint, dont le Nom √©tait J√©sus... Les gens Lui apportaient leurs petits enfants afin qu'Il puisse leur imposer les mains et les b√©nir. Et Il a dit: "Laissez venir √† Moi les petits enfants, et ne les en emp√™chez pas, car le Royaume de Cieux est pour ceux qui leur ressemblent." Cet aimable petit couple, les grands-parents et eux-m√™mes ont √©t√© de fid√®les disciples de la Parole. Seigneur J√©sus, je T'am√®ne et Te pr√©sente ce soir (le pasteur et moi) cet aimable petit David Jonathan West. Je Te le confie. Je Te le pr√©sente de la part de sa m√®re et de son p√®re, Seigneur, pour que Tu lui accordes la bonne sant√©, la force, une longue vie √† Ton service, pour l'honneur du Dieu Tout-Puissant qui l'a fait venir dans ce monde. Que les b√©n√©dictions de Dieu reposent sur lui. Que le Saint-Esprit repose sur cet enfant; et s'il y a un lendemain, puisse-t-il porter l'Evangile que ses parents et ses grands-parents ch√©rissent tant aujourd'hui. Accorde-le, Seigneur. Maintenant, je Te confie cet enfant au Nom de J√©sus-Christ pour la cons√©cration de sa vie. Amen. Je crois qu'ils veulent photographier le petit enfant. Moi aussi, j'ai aussi sursaut√©. Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur. Puissiez-vous aimer et ch√©rir √† jamais le Seigneur J√©sus, et que le petit enfant soit √©lev√© en √©tant instruit selon le Seigneur. Vous avez un merveilleux petit gar√ßon, j'en suis s√Ľr. Que Dieu soit avec vous. Je crois qu'il a laiss√© tomber sa petite sucette. Ont - ont-ils retrouv√© cela? Oh! la la! Maintenant, chantons ce petit cantique: "Am√®ne-les." Tout le monde ensemble maintenant pour le petit enfant (Tr√®s bien, sŇďur.) ... les, am√®ne-les, Am√®ne les enfants √† J√©sus.
E-20 Je ne connais pas de meilleures mains entre lesquelles le mettre, vous non plus, n'est-ce pas? Les mains du Seigneur Jésus...
E-21 Bon, je sais qu'il fait chaud l√†-bas. Et je voudrais dire au concierge, √† mon fr√®re Doc, ou aux autres qui s'en occupent, que quelques sŇďurs sont en train de salir leurs jupes avec la - avec la graisse qui est sur les chaises. Combien en ont eu sur elles? Je sais qu'il y a mon √©pouse, mes deux filles, la petite Becky Collins, madame Beeler, certaines d'entre elles... il y a quelque chose, de la graisse l√†-dessus. Si tu voudrais bien voir cela, Doc, quand tu le pourras. C'est... je pense que c'est l√† qu'ils... c'est de la graisse ou de la peinture, quelque chose de ce genre, juste l√† o√Ļ on fait des travaux, sur les si√®ges. Et... ce n'est pas...? Eh bien, je - je ne sais pas donc ce que c'est. Il y a quelque chose que je... On me l'a dit, et j'ai dit que j'en ferai part √† - √† Doc. Tr√®s bien. Bon, mercredi soir, c'est la r√©union de pri√®re... [Fr√®re Branham parle √† fr√®re Neville. - N.D.E.] Y a-t-il une autre... vous avez annonc√© - fait votre annonce, Fr√®re Neville. Toutes les annonces ont √©t√© faites.
E-22 Maintenant, le Seigneur voulant, le matin du dimanche prochain, je désire parler sur l'accusation portée contre cette génération pour avoir crucifié Christ. Et vous, vous dites: "Il est impossible que cette génération ait fait cela." Nous verrons, si les gens l'ont fait ou pas selon la Parole.
E-23 Donc, le matin du dimanche prochain, le Seigneur voulant. Sinon... si - si - si quelque chose arrivait... Je suis aussi censé être à Houston cette semaine pour une convention, et j'y serai jusqu'à dimanche. Je ne sais donc pas si je pourrais le faire ou pas. Mais de toute façon, avant cela, nous avons encore quelques dimanches sur lesquels miser; et puis je... nous irons à Chicago pour la convention, ou une série de réunions qui aura lieu à Chicago au cours de la dernière semaine de ce mois. Et ensuite, il me faudra ramener la famille en Arizona, car - car leurs vacances sont terminées, et les enfants doivent retourner à l'école.
E-24 Maintenant, combien ont apprécié la lecture de la Parole et les bénédictions du Seigneur? Tous , nous apprécions beaucoup cela.
E-25 Eh bien, il fait chaud, et je sais que certains d'entre vous, ici, rentrent ce soir chez eux. Je savais que sŇďur Rodney et Charlie ainsi que les autres doivent faire un long trajet en voiture. Un instant, vous √™tes en vacances, n'est-ce pas? Eh bien, j'ai appris que vous allez √† la p√™che. Le Seigneur ne fixe pas le temps d'un homme quand il est en train de faire la p√™che; vous ne vieillissez plus quand vous faites la p√™che. Ainsi donc, vous les filles, accompagnez-les. Vous voyez? Et - et je viendrai me joindre √† vous, si possible. Et puis... vous savez, le Bon Dieu, dit-on, ne fixe pas un temps √† un homme quand il est √† la p√™che. Faites beaucoup la p√™che quand vous - quand vous vous sentez tout boulevers√©. Aller √† la p√™che, c'est la meilleure chose que j'ai trouv√©e dans ma vie pour me d√©tendre.
E-26 J'ai une fois reçu une petite carte de la part de monsieur Troutman. Tout le monde se souvient-il de monsieur Troutman, le propriétaire de la compagnie de glaces de New Albany? Il avait une petite carte sur laquelle il était écrit: "A la pêche." Il continuait en disant: "Un homme qui a... chaque homme... son frère est allé à la pêche. On est toujours disposé à donner un coup de main avec générosité lorsqu'on est à la pêche." Il avait environ huit ou dix différentes choses, ensuite quand il arrivait à la fin, il disait: "L'homme est plus près de Dieu quand il est à la pêche." Je pense donc que c'est la vérité. "Les riches et les pauvres sont tous pareils quand ils sont à la pêche. (Vous voyez?) Ils sont toujours disposés à donner un coup de main quand ils sont à la pêche." Et tout concernait la pêche.
E-27 Eh bien, je vais vous parler d'une autre p√™che que je pratique depuis le - environ les trente-trois derni√®res ann√©es, je p√™che les √Ęmes des hommes. Que le Seigneur nous aide √† gagner chaque √Ęme que nous pouvons trouver.
E-28 Eh bien, ce soir, on enregistre... Eh bien, ce matin, si Jim est l√†, ou s'il est en train d'enregistrer, je - je pense que sur la bande, quelqu'un a attir√© mon attention l√†-dessus, j'ai dit: "Le deuxi√®me exode." Je ne voulais pas dire deuxi√®me; il s'agit du troisi√®me exode. Le Saint-Esprit sous la forme de la Colonne de feu, Dieu est descendu, S'est manifest√© et a fait sortir les gens dans le premier exode, et - et l√†... fait sortir Isra√ęl d'Egypte. Le deuxi√®me exode, c'√©tait Christ faisant sortir l'Eglise du juda√Įsme. Et le troisi√®me exode, c'est quand la m√™me Colonne de Feu fait sortir l'Epouse de l'√©glise. Vous voyez? Sortir du naturel, sortir du spirituel, puis le spirituel sort du spirituel, les trois. Vous voyez? Le spirituel sort de l'√©glise plut√īt; nous avons alors les trois - les trois √Ęges en rapport avec cela.
E-29 Bien, ce soir, je voulais faire une autre bande intitul√©e: "Votre vie est-elle digne de l'Evangile?" Cela ne sera peut-√™tre pas tr√®s long, j'ai juste quelques Ecritures et quelques notes ici. Mais d'abord, nous voulons lire la Parole de Dieu. Avant cela, inclinons simplement le cŇďur devant Lui pour un instant.
E-30 Seigneur J√©sus, physiquement parlant, n'importe quel homme, femme ou enfant, peut tourner les pages de cette Bible; mais personne d'autre que Toi ne peut La r√©v√©ler. Ma pri√®re, Seigneur... de prendre ce sujet tel qu'il a √©t√© plac√© sur mon cŇďur pour que je l'envoie √† travers les nations afin que les gens puissent savoir le genre de vie qu'ils sont appel√©s √† mener. Car beaucoup m'ont demand√©: "La vie chr√©tienne est-ce une vie de service √† l'√©glise? Est-ce venir en aide aux pauvres, aux n√©cessiteux? Ou bien est-ce le fait de demeurer membre? Est-ce le fait de rester loyal - la loyaut√© envers l'√©glise?" Et des questions de ce genre. Mais, P√®re, que cela... que - la r√©ponse correcte vienne ce soir au travers de ces paroles, alors que nous faisons un effort pour - pour les apporter au peuple. Nous le demandons au Nom de J√©sus-Christ. Amen.
E-31 Maintenant, ouvrez vos Bibles dans le - l'Evangile de saint Luc, et nous commencerons au chapitre 14, verset 16, pour lire quelques Ecritures comme fondement, comme toile de fond de ce sujet auquel nous allons consacrer les 30 ou 40 prochaines minutes. Maintenant, le verset 16 du chapitre 14 de Saint Luc: Et J√©sus lui r√©pondit: un homme donna un grand souper, et invita beaucoup de gens. A l'heure du souper, il envoya son serviteur dire aux convi√©s: venez, car - car tout est d√©j√† pr√®s. Mais tous unanimement se mirent √† s'excuser. Le premier lui dit: J'ai... achet√© un champ, et je suis oblig√© d'aller le voir; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: J'ai achet√© cinq paires de bŇďuf, et je vais les essayer; excuse-moi, je te prie. ... Un autre dit: je viens de me marier, ... pourquoi je ne puis aller. Le serviteur, de retour, rapporta ces choses √† son ma√ģtre. Alors le ma√ģtre de la maison irrit√©... (Remarquez qu'il n'est pas dit serviteurs - serviteur!)... va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et am√®ne ici les pauvres, les estropi√©s, les aveugles et les boiteux. Le serviteur dit: ma√ģtre, ce que tu as ordonn√© a √©t√© fait, et il y a encore de la place. ... le ma√ģtre dit au serviteur: va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient √©t√© invit√©s ne go√Ľtera de mon souper.
E-32 Eh bien, l'avez-vous remarqué? Il y avait trois pulls ou trois tours dans cela. On est d'abord allé appeler ceux qui étaient invités à venir, mais ils n'ont pas répondu. Il y a eu donc une campagne de guérison, on est allé chercher les aveugles et les estropiés. Et il y avait encore de la place, on est donc allé contraindre les bons, les mauvais, les indifférents afin qu'ils puissent entrer.
E-33 Eh bien, on trouve une autre parabole, quelque chose dans le même ordre, dans Matthieu 22 de 1 à 10, si vous désirez le lire plus tard. Mais c'est de là que je - j'ai tiré ce sujet: "Votre vie est-elle digne de l'Evangile?"
E-34 Eh bien, Jésus dit ici que l'homme a toujours cherché à présenter des excuses pour ne pas recevoir l'invitation de la Parole de Dieu. Quoiqu'il leur soit bien prouvé que ce - que c'est Son souper et son invitation, l'homme cependant présente constamment des excuses. Et si vous lisez Matthieu 22, vous verrez que là aussi les gens ont présenté des excuses.
E-35 Et - et les gens essaient... Cela est arriv√© dans tous les √Ęges pass√©s. Cela est arriv√© √† travers les √Ęges. Il a dit qu'un homme a invit√© les gens et - et ce dernier avait une vigne, et nous voyons cette parabole - et que cet homme a envoy√© ses serviteurs pour recevoir le produit de cette vigne. Le premier serviteur est venu, qu'ont-ils fait? Ils l'ont chass√©. Le serviteur suivant est venu, ils l'ont aussi lapid√©. Et ils ont chass√© serviteur apr√®s serviteur, ces hommes cruels. Le roi a finalement envoy√© son fils. Et quand son fils est venu, nous voyons qu'ils ont dit: "Voici l'h√©ritier; nous allons le tuer, alors nous prendrons tous les biens." Alors, J√©sus leur a dit: "Le roi envoya ses troupes et mit √† mort ces meurtriers, et il br√Ľla leur ville."
E-36 Or, nous voyons que lorsque Dieu adresse une invitation √† un homme et - pour faire quelque chose ou pour recevoir l'invitation qu'Il lui a adress√©e, s'il la rejette, apr√®s que la mis√©ricorde a √©t√© rejet√©e, il ne reste plus donc rien sinon le jugement. Quand vous d√©passez les limites de la mis√©ricorde, il ne reste donc qu'une chose, c'est le jugement. Et nous voyons que l'homme a fait cela pendant tous les √Ęges. C'est arriv√© presque dans chaque √Ęge dans la Bible.
E-37 Quand Dieu a envoyé Noé, Son serviteur, et qu'il a frayé une - une voie de sortie pour tous ceux qui voulaient être sauvés... Mais les gens ont simplement raillé Noé et se sont moqués de lui. Alors que Dieu avait frayé une voie, ils ont cependant présenté des excuses. Cela ne concordait pas avec leur - avec leur pensée moderne. Cela ne - ce n'était pas la voie qu'ils voulaient. Ils présentèrent donc des excuses au temps de Noé.
E-38 Ils pr√©sent√®rent des excuses au temps de Mo√Įse. Ils pr√©sent√®rent des excuses au temps d'Elie. Ils pr√©sent√®rent des excuses au temps de Christ, et ils pr√©sentent des excuses aujourd'hui.
E-39 Eh bien, il s'adressait directement √† Isra√ęl, ceux qui √©taient convi√©s au festin; je voudrais aussi appliquer cela aux hommes, √† l'√©glise, qui a √©t√© convi√©e au festin, mais refuse de venir, le festin spirituel du Seigneur... Ils refusent de venir; ils ne veulent pas venir; ils ont d'autres choses √† faire. Ils trouvent des excuses.
E-40 Eh bien, il y a deux mille ans, si Isra√ęl avait accept√© l'invitation qui leur avait √©t√© adress√©e, il ne serait pas tel qu'ils sont aujourd'hui. Il y a deux mille ans, Isra√ęl a rejet√© l'invitation pour venir au souper des noces. Mais ils ont rejet√© cela et ils sont tomb√©s sous le jugement. Et comme J√©sus l'a dit, ils ont lapid√© et tu√© les proph√®tes qui leur avaient √©t√© envoy√©s, en pr√©sentant des excuses.
E-41 Eh bien, les excuses qu'ils ont pr√©sent√©es √† chaque √©poque... Nous voyons qu'au temps de J√©sus, Il ne s'est - Il ne s'est affili√© √† aucun de leurs groupes. Les gens disaient: "Quand est-ce que cet homme a acquis cette connaissance? De quelle √©cole sort-il? N'est-ce pas l√† le fils du charpentier? Sa m√®re ne s'appelle-t-elle pas Marie? Jonas, Jacques, et les autres ne sont-ils pas ses fr√®res? Et ses sŇďurs ne sont-elles pas parmi nous? O√Ļ donc cet homme a-t-il eu cette autorit√© pour faire ceci?" Vous voyez? En d'autres termes, Il ne s'√©tait pas associ√© √† eux. Ils dirent donc: "Il est Beelz√©bul, c'est un Samaritain. Il a un d√©mon, et c'est un fou. C'est - c'est - c'est un homme qui a un mauvais esprit en rapport avec la religion et cela l'a rendu fou. C'est ce qu'il en est, et il est l√† comme un sauvage. Ne faites pas attention √† lui." Et nous savons ce qui est arriv√© √† Isra√ęl. Et ils - ils cri√®rent. Ils √©taient tellement s√Ľrs que cet homme avait tort que quand ils L'ont condamn√©, Il a dit - Il a dit...: "Que Son Sang retombe sur nous et sur nos enfants", et cela est sur eux depuis lors.
E-42 Jésus essayait de leur dire que c'était à cause de leurs excuses que les prophètes et le juste qui étaient venus sont morts. Ils ont accepté les credos que l'homme leur a donnés au lieu de recevoir la Parole de Dieu, et ce faisant, ils ont rendu la Parole de Dieu sans effet.
E-43 Eh bien, concernant ceci vous devez soit dire que c'est la volonté de Dieu et le désir de Dieu, soit présenter quelque chose d'autre, qui soit mieux que ceci. Eh bien, vous devez choisir l'un ou l'autre. Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon. Et vous devez dire: "Ceci, c'est la vérité", ou "c'est une partie de la vérité", ou "Ce n'est pas toute la vérité", ou "ça n'a pas été rassemblé correctement", ou "c'est mal interprété"; pourtant la Bible dit que la Parole de Dieu ne peut être un objet d'interprétation particulière. Personne d'autre n'est censé Y donner une interprétation; Elle est écrite juste telle que Dieu veut que cela soit interprété. Ce qu'Elle déclare, c'est - c'est exactement ce qu'Elle est censée être. Acceptez-La telle que C'est dit, tel que C'est écrit ici.
E-44 Eh bien, les gens acceptent leurs credos. Ils rendent les promesses de Dieu sans effet pour eux. Les gens contournent cela, ils s'en éloignent tout simplement.
E-45 Eh bien, si la Russie avait accept√© la b√©n√©diction de la Pentec√īte il y a soixante quinze ans, quand le Saint-Esprit est tomb√© en Russie, ils ne seraient pas des communistes aujourd'hui. Eh bien, il y a soixante-quinze ans, la Russie a connu un grand r√©veil. Dieu est venu parmi eux, ils ont connu de grands r√©veils, loin l√†-bas en Sib√©rie. Et qu'ont-ils fait? Ils ont rejet√© cela, et aujourd'hui le pays est foutu et les √©glises ne peuvent m√™me pas tenir de culte, √† moins d'en avoir re√ßu une permission. Et ils sont condamn√©s au jugement et ils se sont emball√©s dans le communisme, et ils se sont livr√©s au diable.
E-46 Il y a cinquante ans, le Saint-Esprit est tomb√© en Angleterre. Juste apr√®s cela sont venus George Jefferies, F.F. Bosworth, Charles Price, Smith Wigglesworth, ces grands combattants de la foi, il y a cinquante ans, ils ont offert √† l'Angleterre le r√©veil du Saint-Esprit. Mais qu'ont fait les gens? Ils se sont moqu√©s d'eux, ils les ont jet√©s en prison, ils les ont trait√©s de fous, ils pensaient que ces gens avaient perdu la t√™te. Les √©glises refus√®rent que les gens aillent les √©couter. Pourtant, ils gu√©rissaient les malades, ils chassaient les d√©mons, et ils accomplissaient de grandes Ňďuvres. Et comme l'Angleterre, en tant que nation, a rejet√© l'Evangile ses - ses p√©ch√©s sont connus dans le monde entier. Il n'y a presque pas dans le monde entier m√™me en incluant Rome et la France, une - une nation qui soit plus apostate que l'Angleterre. Elle est la m√®re de l'apostasie. Juste l√† o√Ļ Finney et beaucoup d'autres grands hommes ont pr√™ch√© au - au Haymarket, Charles G. Finney, Wesley et d'autres... Et elle a rejet√© cela.
E-47 Et aujourd'hui, pas plus tard que la semaine pass√©e ou √ßa fait deux semaines, dans les journaux, vous voyez que leurs grands hommes sont devenus tellement faibles devant le - devant le sexe f√©minin, que des espions se sont introduits. Et leurs chefs en ont d√©couvert d'autres. Les magazines ont publi√© cela. Leurs p√©ch√©s scandaleux au sein m√™me du gouvernement a fait √©clater leur r√©putation inf√Ęme dans le monde. Pourquoi? Elle a rejet√© la v√©rit√©. Elle avait son excuse, et elle est finie. Pour Dieu, l'Angleterre est compl√®tement fichue depuis longtemps.
E-48 Si l'Am√©rique, il y a quinze ans, quand le grand r√©veil de la gu√©rison continuait depuis la Pentec√īte qui avait √©clat√© dans la nation, et il y avait un - des r√©veils dans la capitale, √† Washington D.C.... Le pr√©sident, les vice-pr√©sidents, de grandes personnalit√©s, des gouverneurs, de grandes choses se produisaient... Des gouverneurs et - et d'autres personnalit√©s furent gu√©ris. Par exemple le congressiste Upshaw, qui √©tait estropi√© pendant soixante-six ans, et les gens ne pouvaient pas d√©tourner leur visage pour dire le contraire. C'√©tait juste devant eux, mais ils ont rejet√© cela.
E-49 Et ce soir, c'est la raison pour laquelle cette nation reste... Elle est condamn√©e; il n'y a plus d'espoir du tout pour elle. Elle a franchi la ligne qui s√©pare le jugement de la mis√©ricorde. Et elle a √©lu ce qu'elle a ici pour diriger la nation; elle est pourrie jusqu'√† la moelle. Sa politique est pourrie. La moralit√© de cette nation est plus basse que tout ce que je peux imaginer. Et le syst√®me religieux est plus pourri que les mŇďurs. Elle devient... En faisant cela, l'Am√©rique a donc adh√©r√© avec toutes les √©glises du pays, √† la f√©d√©ration des √©glises et elle a re√ßu la marque de la b√™te. Quel dommage! Pourquoi? Christ leur a donn√© l'occasion: "Venez √† Mon festin", la f√™te de la Pentec√īte, ce qui signifie cinquante.
E-50 Quand il y a eu effusion du Saint-Esprit en Russie, les gens ont √©t√© appel√©s √† la F√™te de Pentec√īte, une f√™te spirituelle, mais ils ont rejet√© Cela. En Angleterre, le Saint-Esprit a √©t√© d√©vers√© sur les gens, mais ils ont rejet√© Cela. L'Am√©rique, le Saint-Esprit a √©t√© d√©vers√© sur les gens, mais ils ont rejet√© Cela.
E-51 Il a lancé l'invitation à trois reprises. Il a envoyé des serviteurs à trois reprises, mais les gens ont refusé d'aller à la fête. Alors, Il a de nouveau envoyé des serviteurs et Il a dit: "Allez et contraignez ces gens à venir." La table doit être dressée. La table est prête; il y a encore de la place. Et je crois que peut-être - peut-être dans les quelques prochains mois ou quelque chose comme cela, ou quelques années, ou je ne sais quoi, Dieu va envoyer une autre secousse dans le pays, car il y a encore quelqu'un là-bas, quelque part, qui est une semence prédestinée, sur qui la Lumière doit briller quelque part, quelque part dans le monde. La nation elle-même est finie.
E-52 Je jetais un coup d'Ňďil dans le Magazine Life de cette semaine, au - l√† o√Ļ - l√†-bas √† Little Rock, l'autre jour, ou - ou c'√©tait plut√īt √† Hot Springs; et l√†, j'ai vu - je crois que c'√©tait √ßa, le gouverneur de l'Etat de New York en compagnie d'une esp√®ce de strip-teaseuse, l√† √† Honolulu, il dansait avec elle. Eh bien... Et en dessous, c'√©tait un autre homme c√©l√®bre. Oh! Quelle disgr√Ęce!
E-53 Consid√©rez notre nation aujourd'hui. Consid√©rez la condition de notre - de notre nation. Voyez o√Ļ elle en est, combien elle est tomb√©e bas. Consid√©rez notre syst√®me religieux d'aujourd'hui. Comment peut-il se faire que les √©glises puissent se retrouver dans la condition o√Ļ elles sont pr√©sentement? C'est parce qu'elles ont rejet√© et refus√© le Message de Dieu, l'invitation pour venir au festin. Pourriez-vous dire qu'une telle vie est digne de l'Evangile? Pourriez-vous dire qu'une vie qui instituerait ces choses et permettrait que leurs - que leurs membres fassent cela, comme fumer la cigarette...
E-54 L'autre jour, ici, une certaine √©glise... Une √©quipe d'une petite ligue jouait ici au park, et le petit gar√ßon de mon beau-fr√®re est le lanceur de l'une des √©quipes. Et il √©tait donc l√†-bas √† lancer la balle, et il y avait l'√©quipe d'une √©glise qui jouait l√†. Et le pasteur √©tait l√† avec ces jeunes gens, l√† sur le terrain, en train de jouer; et ce pasteur fumait cigarette apr√®s cigarette. C'est le pasteur d'une √©glise dans les parages, juste ici √† c√īt√© de nous. Et pourriez-vous imaginer un homme... et m√™me les gens qui √©taient assis dans l'assistance ont remarqu√© cela. Mais les choses en sont arriv√©es au point o√Ļ les gens n'en font m√™me plus cas.
E-55 Une certaine grande √©glise, une √©glise baptise que je connais, interrompt le culte de l'√©cole du dimanche et laisse les gens sortir pour quinze minutes afin que le pasteur et tous les autres puissent aller fumer dehors avant de revenir au service du Seigneur. John Smith, le fondateur de cette √©glise, pria instamment pour que Dieu envoie un r√©veil au point que ses yeux enfl√®rent et se ferm√®rent la nuit; et sa femme d√Ľt le conduire √† table pour le nourrir √† l'aide d'une cuill√®re. Si... cet homme se retournerait dans sa tombe s'il connaissait la condition dans laquelle est tomb√©e cette √©glise. Qu'est-ce? Ils ont √©t√© invit√©s √† venir, mais ils ont rejet√© l'invitation. Il n'y a que √ßa. Et souvenez-vous, J√©sus dit ici que ceux qui furent invit√©s et qui rejet√®rent l'invitation ne go√Ľteraient pas Son souper.
E-56 Quand Dieu envoie le Saint-Esprit et frappe √† la porte d'un homme, et que ce dernier Le rejette d√©lib√©r√©ment... un jour il Le rejettera pour la derni√®re fois. Et vous ne serez donc pas une personne privil√©gi√©e. Vous pouvez vous asseoir dans l'√©glise et √©couter l'Evangile, et √™tre d'accord avec l'Evangile. Vous pourriez m√™me dire: "Je sais que c'est vrai", mais ne jamais mettre le doigt l√†-dessus pour faire quelque chose. Vous voyez? Vous ne faites qu'√©couter cela; en effet, vous dites: "Je crois que c'est la v√©rit√©." √áa, c'est juste sympathiser avec la chose. Je pourrais dire: "Je crois que √ßa, c'est dix mille dollars." √áa ne veut pas dire que je les poss√®de. Vous voyez? Je pourrais dire: "√áa, c'est une bonne eau fra√ģche", et refuser de la boire. Vous comprenez ce que je veux dire? Et Ceci, c'est la Vie Eternelle. Et refuser de L'accepter, un jour, vous franchirez la ligne de d√©marcation entre le jugement et la mis√©ricorde. Alors, vous ne serez plus - n'aurez plus le privil√®ge de revenir pour recevoir Cela.
E-57 A vous les gens qui venez ici... Je ne suis pas responsable de ceux qui sont - sont - à qui d'autres ministres prêchent. Mais si c'est vrai, vous devez votre vie à Cela. Quoi d'autre pourriez-vous trouver qui vous serait plus bénéfique que de savoir que vous pouvez avoir la Vie Eternelle?
E-58 Qu'en serait-il si je distribuais ici des pilules, et qu'il soit scientifiquement prouvé - scientifiquement prouvé, que ces pilules vous feraient vivre pendant mille ans? Eh bien, je - je devrais chercher une milice ici pour - pour repousser la foule de cet endroit. Vous n'auriez pas à faire l'appel à l'autel avec cela, vous seriez simplement obligé de les frapper pour les éloigner. Pour vivre mille ans... et c'est pourtant scientifiquement prouvé que c'est le Dieu éternel, avec toute Sa puissance de résurrection qui vous a promis la Vie Eternelle, et Satan mettra là ses légions pour vous éloigner de Cela. Vous voyez? Pourtant vous pouvez regarder, avoir suffisamment de bon sens pour regarder Cela en face; et vous voyez que c'est juste, et ensuite vous rejetez Cela. Vous voyez?
E-59 Quelque chose - une sorte d'excuse: "Il fait trop chaud. Je suis trop fatigué. Je le ferai demain." Juste une sorte d'excuse, c'est tout ce que les gens présentent. Quand vous rejetez le jour de la visitation, cela vous sépare de Dieu.
E-60 Eh bien, nous le remarquons. Et dans l'Ancien Testament, on avait ce qu'on appelait l'ann√©e de jubil√©. C'√©tait l'ann√©e o√Ļ tous ceux qui √©taient esclaves pouvaient s'en aller libres, quand on sonnait la trompette du jubil√©. Mais alors, si l'homme ne sortait pas, s'il y avait une certaine excuse qu'il pouvait pr√©senter en vertu de laquelle il ne voulait pas retourner chez lui, on devait alors le marquer √† l'oreille √† l'aide d'un poin√ßon, au poteau du temple. Et alors peu importe le nombre de jubil√©s qui suivaient, cet homme √©tait vendu. Il ne pouvait plus jamais recouvrer son statut de citoyen en Isra√ęl. Qu'a-t-il fait? Il a rejet√© son invitation. Il n'avait rien √† payer. La dette de sa servitude √©tait pay√©e. Sa famille √©tait libre. Il pouvait directement rentrer dans sa terre natale et reprendre sa propri√©t√©. Et s'il refusait de le faire, alors il n'avait plus de portion en Isra√ęl, et sa propri√©t√© √©tait donn√©e √† quelqu'un d'autre.
E-61 Or, la même chose dans le naturel s'applique au spirituel, c'est-à-dire que; si nous, en tant qu'héritiers de la Vie Eternelle, nous entendons l'Evangile et reconnaissons que c'est la vérité, si nous rejetons Cela, et que nous refusons de nous Y conformer ou d'écouter Cela, nous recevons la marque de la bête.
E-62 Eh bien, quelqu'un a dit: "Eh bien, il y aura la - la marque de la b√™te; cela viendra un jour." Permettez-moi de vous le dire: elle est d√©j√† venue. Vous voyez? Aussit√īt que le Saint-Esprit commence √† descendre, la marque de la b√™te se met √† op√©rer.
E-63 Vous voyez, vous n'avez que deux choses: l'une c'est accepter Cela et recevoir le Sceau de Dieu; l'autre c'est rejeter Cela et prendre la marque de la bête. Rejeter le Sceau de Dieu, c'est recevoir la marque de la bête. Est-ce que tout le monde comprend? Rejeter le Sceau de Dieu, c'est recevoir la marque de la bête, car la Bible dit que tous ceux qui ne furent pas scellés du Sceau de Dieu reçurent la marque de la bête.
E-64 Quand la trompette sonnait, tous ceux qui voulaient devenir libres pouvait le devenir, ceux qui ne voulaient pas étaient marqués. Eh bien, vous voyez, la marque de la bête, si nous en parlons comme un événement dans le futur..., C'est lorsque cela va être rendu manifeste, que vous vous rendrez compte que c'est ce que vous aviez déjà reçu. Vous voyez? Il en est de même du Saint-Esprit; Il doit être manifesté quand nous verrons le Seigneur Jésus venir dans la gloire, et que nous sentirons cette puissance de transformation, quand nous verrons les morts ressusciter de la tombe, et saurons que dans la seconde qui suit nous serrons changés et aurons un corps semblable au Sien. Cela sera rendu manifeste. On verra alors ceux qui ont rejeté Cela être laissés là-bas, dehors - dehors.
E-65 J√©sus n'a-t-Il pas dit que les vierges sortirent √† la rencontre de Christ? Certaines d'entre elles s'endormirent √† la premi√®re veille, √† la deuxi√®me veille, √† la troisi√®me veille, √† la quatri√®me veille, √† la cinqui√®me veille, √† la sixi√®me veille, √† la septi√®me veille. Mais √† la septi√®me veille, une voix se fit entendre: "Voici l'Epoux vient, allez √† Sa rencontre." Et celles qui √©taient endormies se r√©veill√®rent; tous les √Ęges, depuis la Pentec√īte, se r√©veill√®rent. Vous voyez, √† partir du septi√®me √Ęge, le septi√®me √Ęge de l'√©glise, jusqu'au premier, toutes se r√©veill√®rent et ceux qui √©taient vivants dans cet √Ęge de l'√©glise furent chang√©s et entr√®rent. Et au moment m√™me o√Ļ elles entraient, la vierge endormie vint et dit: "Nous voulons acheter de votre Huile."
E-66 Mais les vierges sages dirent: "Nous En avons juste assez pour nous-m√™mes. Allez aupr√®s de ceux qui En vendent." Et pendant qu'elles cherchaient √† recevoir de cette Huile, l'Epoux vint. Il n'y a jamais eu un temps dans l'histoire du monde o√Ļ les Episcopaliens, les Baptistes, les M√©thodistes, les Presbyt√©riens... Les journaux en sont pleins; les journaux religieux louent Dieu de ce que ces vierges endormies cherchent maintenant √† recevoir la Pentec√īte, elles cherchent √† recevoir le Saint-Esprit. Mais les gens ne se rendent-ils pas compte que cela ne se fera pas, selon la Parole de Dieu? (67) Pendant qu'elles cherchaient √† rentrer, l'Epoux vint et emporta l'Epouse. Mais les autres furent jet√©es dans les t√©n√®bres du dehors pour le jugement, parce qu'elles avaient rejet√© leur invitation.
E-67 Tout le monde est invit√© √† venir. Dieu a envoy√© Sa Lumi√®re dans tous les √Ęges, mais Celle-ci a √©t√© rejet√©e.
E-68 Eh bien, ce jour-ci, n'est point différent des autres jours. (68) Rejeter le jour de la visitation... Lorsque Dieu visite l'Eglise et le peuple, recevez donc Cela. Ne renvoyez pas Cela à l'année suivante ou au prochain réveil; c'est maintenant l'heure: "Aujourd'hui, c'est le jour du salut."
E-69 Et souvenez-vous, Dieu n'a jamais envoy√© un Message √† une quelconque √©poque sans qu'Il Le confirme avec le surnaturel. J√©sus Lui-m√™me a dit: "Si je ne fais pas les Ňďuvres de Mon P√®re, alors ne Me croyez pas. Mais si Je fais ces Ňďuvres, croyez aux Ňďuvres, si vous ne pouvez pas Me croire Moi." Et quand vous voyez cela bien clairement et - et √™tre rendu manifeste...
E-70 Eh bien, le moment est venu o√Ļ elle rejette cela; alors son oreille est perc√©e √† l'aide d'un poin√ßon, alors elle n'entendra plus jamais Cela. Eh bien, elle se dirige elle-m√™me vers la conf√©d√©ration des √©glises pour aller directement recevoir la marque de la b√™te.
E-71 L'une des grandes ambitions (quelqu'un venait de me remettre le journal tout de suite) du - de ce nouveau pape, c'est d'unir les √©glises. Aussi s√Ľr que je me tiens ici, ils le feront, et les protestants s'y laissent prendre. Vous voyez, c'est parce que l'√©glise... la Bible dit, Paul, le proph√®te du Seigneur, dit: "Ce jour-l√† ne viendra pas sans qu'il y ait eu premi√®rement l'apostasie, et alors l'homme - avant que l'homme du p√©ch√© ne soit r√©v√©l√© - celui qui est assis dans le temple de Dieu et qui se l√®ve au-dessus de tout ce qui est Dieu, se proclame Dieu, pardonnant le p√©ch√© sur la terre et ainsi de suite..." Oh! combien cela s'est accompli, mais √ßa ne pouvait pas arriver avant l'apostasie, avant que l'√©glise commence √† s'√©loigner du festin spirituel, √† se retirer et √† s'organiser. Et alors l'√©glise n'a pas gard√© la r√©v√©lation.
E-72 Rappelez-vous, Isra√ęl marchait nuit et jour √©tant conduit par la Colonne de feu. Quand cette Colonne de feu se d√©pla√ßait, ils se d√©pla√ßaient avec Elle. Et souvenez-vous, c'√©tait un Feu pendant la nuit et une Nu√©e pendant la journ√©e. Cela pouvait donc appara√ģtre le jour ou la nuit, n'importe quand. Mais peu importe o√Ļ c'√©tait, une expiation √©tait faite afin qu'ils ne manquent pas de La voir. Ce fut une Lumi√®re la nuit et une Nu√©e le jour, et ils suivaient Cela. Certainement.
E-73 Martin Luther a vu la même chose. Qu'a-t-il fait? Il est sorti du catholicisme, mais qu'ont fait les gens? Ils ont construit une petite barrière tout autour, ils ont dit: "Nous sommes les Luthériens. C'est cela."
E-74 Ensuite Wesley L'a vue partir de l√†. Il est parti. Qu'ont fait les gens? Ils ont construit une petite cl√īture autour de cela, ils ont dit: "C'est cela." Qu'a fait la Lumi√®re? Elle a encore continu√© √† avancer.
E-75 Les Pentec√ītistes L'ont vue. Qu'ont-ils fait? Ils ont quitt√© les Wesleyens, les Nazar√©ens, et ainsi de suite. Qu'ont-ils fait? Ils ont b√Ęti une petite cl√īture appel√©e: "Nous sommes des Unitaires." Et encore: "Nous sommes des Trinitaires." Et encore: "Nous sommes les Unis." Et tout cela. Qu'a fait Dieu? Il a imm√©diatement quitt√© cela.
E-76 Vous voyez, nous ne pouvons pas faire cela. Nous devons La suivre chaque jour, à chaque heure du jour, à chaque étape du chemin. Nous devons être conduits par le Seigneur Jésus-Christ. Si nous ne le sommes pas, nous adoptons une vie organisationnelle. Et une vie qui ne suit pas Christ chaque jour, n'est pas digne.
E-77 Un homme qui est un chrétien du dimanche et qui va à l'église, s'assoit là derrière et pense être propriétaire de l'église parce qu'il fait ceci ou cela, et lundi il vole, et ment ... Et les femmes qui vont sur des plages publiques et - et qui sortent dans la rue en vêtements immoraux...
E-78 Je pensais à - à - à la première dame, elle ne s'était même pas maquillée pour aller devant le pape, mais à son retour elle a mis en vogue la coiffure à l'hydrocéphale pour les femmes du pays. Et toutes ces robes, que chaque femme du pays veut donc porter, chaque femme lorsqu'elle est enceinte, ces robes de grossesse. C'est juste. Ce sont des modèles, et on sait que ces gens suivront cela. Ils attrapent un esprit mondain, et ça n'a pas de place dans l'église du Dieu vivant.
E-79 Les femmes devraient regarder à Jésus-Christ. Vous devriez regarder à Sara et à ces autres femmes de l'Ancien Testament.
E-80 Eh bien, elles sont devenues telles que... L'autre soir je prêchais quelque part, sur l'obéissance des femmes envers leurs maris. L'obéissance? Oui. Il y a longtemps que cela a disparu du rituel du mariage. Mais... Elles ne feront pas cela. Certainement pas. Elles vivent en Amérique et elles vous le feront savoir. Elles ne vont pas obéir. Mais aussi longtemps que vous ne faites pas cela, n'essayez jamais de vous appeler une chrétienne, car vous ne l'êtes pas. Peu m'importe combien vous dansez et parlez en langues, si vous n'obéissez pas à votre mari, vous êtes en dehors de la volonté de Dieu.
E-81 Et une femme qui porte des shorts et qui fait ces choses qu'elles font dans la rue, qu'elle ne s'appelle pas une chrétienne. Vous voulez avoir le monde et continuez à garder votre témoignage. Vous ne pouvez pas faire cela dans la Présence de Dieu, lorsque vous êtes avisée.
E-82 Remarquez. On vous perce l'oreille, vous êtes marquée, alors vous n'entendrez plus jamais. Souvenez-vous, c'est un signe que les oreilles sont bouchées. Vous n'entendrez plus jamais cela. Vous n'écouterez plus. Vous ne serez plus jamais en mesure de saisir - de faire encore cela.
E-83 Oh, elles ne croient pas cela. Oh! la la! Ne lui demandez pas de croire cela. Non. Elle vous dira tout de suite... Elle ne le sait pas. Comment une - une dame pourrait-elle (Je vous pose simplement la question.) - comment une dame pourrait-elle... comme je l'ai pr√™ch√© dimanche - le soir du dimanche pass√©, voici une semaine ce soir, sur la Lumi√®re rouge clignotante, j'ai dit que les - les - les femmes ordinaires sont devenues plus belles qu'elles ne l'√©taient dans... Eh bien, je n'ai rien - rien contre les femmes d'aujourd'hui, c'est juste... mais la mani√®re dont elles contr√īlent ce...Vous voyez le... Elle est devenue ainsi pour qu'elle soit tent√©e, comme Eve qui fut plac√©e devant l'arbre.
E-84 Chaque homme, chaque fils qui vient √† Dieu, doit passer par ce temps d'√©preuve. √áa, c'est l'√Ęge de la femme, cette nation est celle de la femme, cet √Ęge est celui o√Ļ elle doit passer par cette √©preuve. Si elle peut √™tre une belle femme et se comporter comme une sŇďur, la b√©n√©diction du Seigneur est sur elle. Mais si elle arrive √† - √† prendre connaissance de ceci et s'exhibe, cela montre absolument qu'elle a un - un mauvais esprit. Elle n'a pas l'intention d'√™tre comme cela, je ne pense pas; beaucoup d'entre elles n'en ont pas l'intention, mais elles ne se rendent pas compte que...
E-85 Allez-vous me dire qu'une femme décente et qui a le bon sens porterait ces petits vêtements que les femmes portent là dehors dans la rue?
E-86 J'ai deux jeunes filles assisses ici. Je ne sais pas ce que ces enfants finiront par devenir; je prie simplement pour elles. Aujourd'hui, les enfants, je ne - On ne sait jamais. Je ne sais pas. Elles ne sont pas immunisées contre cela. Elles devront se tenir seules devant Jésus-Christ pour rendre compte. Elles ne peuvent pas entrer sur base de ce que - sur base - sur base de ce que je crois, sur base de ce que leur mère croit. Je ne sais pas ce qu'elles font, mais je crois effectivement qu'en ce moment si ces jeunes filles sortaient dans la rue, vêtues de ce genre de vêtements et qu'un homme les insultait tandis qu'elles sont dans ce genre de vêtements, je ne pense pas (si j'en avais l'occasion) que je pourrais même condamner cet homme. C'est juste. Je condamnerais les filles. Elles ne devraient pas faire cela.
E-87 Ecoutez. Si un homme réfléchit, et on enseigne que l'homme n'est qu'un animal, qu'il vient de l'espèce animal, regardez alors... et vous le placez là comme...
E-88 On am√®ne le chien vers la petite femelle √† certaines p√©riodes... √† travers des enclos et tout parce qu'une petite femelle est dans cette condition-l√†, les cochons, les vaches, tous les autres animaux... Et si nous sommes des animaux, et nous le sommes, c√īt√© physique... Et puis, quand une femme s'exhibe comme cela, elle prouve qu'elle est la m√™me chose qu'une petite chienne √†... la m√™me chose. C'est exact. Car elle ne devrait pas faire cela. Elle sait,... la nature lui enseigne que les hommes vont la regarder. Et la Bible dit: "Quiconque regarde une femme pour la convoiter, a d√©j√† commis un adult√®re avec elle dans son cŇďur."
E-89 Cela amène un temps d'épreuve. Et le diable embellit les femmes, il les déshabille, et les expose là pour vous éprouver. Hommes, détournez la tête; soyez des fils de Dieu. Femmes, habillez-vous comme des filles de Dieu; n'ayez pas à répondre là-bas ce jour-là pour avoir commis un adultère.
E-90 Si cette femme, peu importe combien elle est innocente... Il se peut qu'elle n'ait jamais rien fait de mal, qu'elle n'ait m√™me jamais eu √† l'esprit de faire le mal, mais quand ce p√©cheur qui a regard√© la forme gracieuse de cette femme, √©tant donn√© qu'il est du sexe masculin et l'autre du sexe f√©minin, et que dans - dans l'un (il y a des glandes f√©minines et dans l'autre les glandes m√Ęles), quand ce p√©cheur devra r√©pondre pour cela au jour du jugement, qui aura √©t√© √† la base de cela? Qui est coupable? Ce n'est pas lui, c'est vous. Voil√†. Immorale!
E-91 Et considérez cette nation. Autrefois, quand nous - quand les femmes portaient des robes qui s'arrêtaient aux genoux, on devait aller chercher cela à Paris. Aujourd'hui, c'est Paris qui en envoie chercher ici. C'est si souillé que Paris n'arrive pas à suivre le rythme. C'est juste. C'est tout un ... Pourquoi? Le rejet de l'Evangile. Pourquoi? Paris n'avait pas cela; ils sont à cent pour cent catholiques. Les protestants ne peuvent même pas entrer là-bas. Considérez Billy Graham. Je pense que sur des millions il n'y a que six cents chrétiens dans tout Paris, six cents chrétiens protestants. Ce ne sont pas des gens remplis du Saint-Esprit, ce sont des protestants tout court. Six cents personnes sur des millions et des millions. Ils n'ont pas eu l'occasion de rejeter cela.
E-92 Mais ces gens-ci ont l'Evangile, et quand ils s'√©loignent du Message et de l'Evangile dont ils ont vu la d√©monstration, ils s'en moquent parce qu'une pauvre doctrine prostitu√©e les a enlac√©s, et quand un pasteur se tient √† la chaire, pensant plus au dollar et au gagne-pain qu'aux √Ęmes des gens √† qui il pr√™che... c'est juste. C'est ce qui a caus√© cela. Et maintenant, c'est cette nation qui conduit le monde.
E-93 Souvenez-vous qu'il n'y a pas longtemps, dans ce tabernacle il y a environ vingt ans, j'ai prêché un sermon intitulé: "Je vais vous montrer la déesse de l'Amérique", et il y avait là cette petite polissonne assise là. C'est ce qu'il en est. Eh bien, les gens ont même reçu cela... Ils obtiennent ce qu'ils ont demandé, et ils vont l'avoir; c'est tout.
E-94 Non, ils ne vont pas croire cela. Certainement pas. Ils vous feront savoir qu'ils sont citoyens américains et qu'ils ont le droit de - d'agir comme ils le veulent. Je souhaite...
E-95 Permettez-moi vous le dire. Je vais vous le dire maintenant. Non non, la politique ne marchera jamais. Certainement pas, la démocratie ne marchera jamais. La démocratie est pourrie jusqu'aux os. Si on pouvait l'exercer parmi un groupe de chrétiens, ce serait bien; mais quand vous mettez cela là-bas dans le monde, cela devient un bateau dont toutes les voiles sont déployées mais sans ancre. C'est l'exacte vérité.
E-96 Regardez ici aujourd'hui, n'importe quoi peu arriver et les gens seront simplement... et s'ils usent un peu d'une influence politique, ils s'en tireront après avoir commis un meurtre.
E-97 Quand j'ai pr√™ch√© l√†-bas ce soir l√† pour essayer de sauver la vie de ces deux jeunes gens... ils √©taient coupables au possible. M√™me cet avocat s'est lev√© l√† derri√®re moi, il a dit: "C'est juste." Il a dit: "Je ne crois pas au fait d'√īter la vie aux gens." Il a dit: "Si vous consid√©rez bien votre liste des criminels, qui sont ex√©cut√©s sur la chaise √©lectrique et tout? Ce ne sont pas les riches; ceux-l√† ont de quoi prendre un avocat et un - faire quelques salles manŇďuvres et recourir l√† √† certain rouage, quelque chose par ici, donner un pot de vin." Il a dit: "Ce sont les jeunes gens pauvres comme cela, ceux qui n'ont pas assez d'argent pour se payer un repas d√©cent; c'est ce genre-l√† qui meurt sur la chaise √©lectrique. Voil√† le genre qu'on √©lectrocute, quelqu'un du genre de ce qu'on appelle la masse inculte, et on maintient tout simplement leur nom pour la peine capitale."
E-98 J'ai dit: "Le premier meurtre qui f√Ľt jamais commis dans le monde, c'est un homme qui avait tu√© son fr√®re, mais Dieu ne lui a pas √īt√© la vie pour cela. Il a plac√© une marque sur lui pour que personne ne puisse lui √īter la vie." C'est juste. C'est le Juge Supr√™me. Et je vois qu'on a annul√© la sentence. A pr√©sent, ils vont passer par un autre jugement. En effet, maintenant ils auront la vie sauve, ils auront peut-√™tre onze ans de libert√© conditionnelle. Ils sont coupables. Certainement, ils sont coupables. Ils devraient √™tre envoy√©s dans une prison √† perp√©tuit√©, mais il ne leur sera pas √īt√© la vie. Personne n'a le droit d'√īter la vie √† un autre. Certainement pas. Je ne crois pas dans cela. Non, absolument pas.
E-99 Oh, ils disent... eh bien, ils ne croient pas qu'ils sont en dehors de la volonté du Seigneur, car c'est tout ce qu'ils connaissent et tout ce qu'ils veulent entendre. Ils ont détourné leurs oreilles de la vérité et ils sont...
E-100 L'Egypte non plus ne voulait pas reconna√ģtre que cette bande de saints exalt√©s l√†-bas, c'√©tait la volont√© du Seigneur. Comment pouvaient-ils comprendre qu'un fou sorti du d√©sert, avec une barbe pendante comme ceci, puisse dire: "Pharaon, je viens au Nom de l'Eternel; lib√®re ces enfants"? Pharaon doit avoir dit: "Qui, moi? Boutez-le dehors." Vous voyez? "Moi?" - Si tu ne le fais pas, l'Eternel Dieu va frapper cette nation.
E-101 "Ce vieil - ce vieil excentrique, mettez-le dehors quelque part; qu'il s'en aille; il a attrapé un coup de soleil." Vous voyez? Mais cela amena le jugement, parce que cet homme était un prophète et il avait l'AINSI DIT LE SEIGNEUR. C'est l'exacte vérité. Ils ne voulurent pas croire cela. Rome non plus ne voulut pas croire cela, mais cela est quand même arrivé.
E-102 Isra√ęl ne voulut pas croire que c'√©tait l√† le Messie. Comment cette bande de - bande de Galil√©ens pouvait-elle... Les gens ont dit: "Ces gens ne sont-ils pas tous des Galil√©ens? D'o√Ļ viennent-ils? A quel genre de groupe s'associe-t-Il? Le groupe le plus pauvre qui puisse √™tre rassembl√©. C'est √† ce groupe-l√† qu'Il s'associe. C'est l√† le genre des personnes qui viennent l'√©couter, les pauvres, ces gens-l√† qui ne connaissent rien. Ils ne sont pas √©lus. Ce n'est pas - ce n'est pas ce genre intellectuel que nous sommes. C'est un groupe de pauvres." C'est ce que vous entendez dire au sujet du r√©veil de ce jour. "Quel genre de groupe L'√©coute? Quel genre de groupe se rend √† ces r√©unions? Quel genre de personnes sont-elles?"
E-103 Il n'y a pas longtemps, j'ai entendu un homme dire... Eh bien, il √©tait en quelque sorte un... Il √©tait le par√Ętre de Hope, et je lui parlais du bapt√™me du Saint-Esprit. Il a dit: "Eh bien, qui croira une telle chose? A moins que ce soit un genre de groupe comme celui que vous avez l√†-bas?" Il a dit: "Que monsieur Untel (un homme d'affaire de cette ville, un... m√©chant comme tout), qu'il dise qu'il a re√ßu le Saint-Esprit, alors je croirai cela."
E-104 J'ai dit: "Ne vous en faites pas, il ne le dira jamais." Cet homme est mort subitement sans Dieu. Vous voyez? Faites attention à ce que vous faites; faites attention à ce que vous dites. Il vous faut une vie digne de l'Evangile. C'est juste.
E-105 Isra√ęl ne croyait pas que ce groupe de gens, que ce fou r√©pondant au Nom de J√©sus de Nazareth, qui √©tait n√© - selon ce qu'on pensait - d'une naissance ill√©gitime... Et les gens croyaient cela, parce qu'on disait que ce n'√©tait pas Son... "Eh bien! son p√®re, c'est Joseph, Marie a d√Ľ avoir cet enfant avant m√™me qu'il naisse. Eh bien, c'est un enfant ill√©gitime. Et c'est juste un fou. Il est l'un de ces dr√īles de gars. N'allez pas l'√©couter." Qu'ont-ils fait? Ils envoyaient leurs √Ęmes en enfer. Ils ont pris...
E-106 Jésus a dit: "Laissez-les tranquilles. Si un aveugle conduit un aveugle, ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse?" C'est vrai. Ils ne savaient pas cela. Ils ne voulaient pas croire cela. Ils ne le pouvaient pas.
E-107 Ils n'arrivaient pas à comprendre comment le rejet de gens simples ayant un Message simple pouvait causer la ruine d'une grande nation. Maintenant, suivez. Ils n'arrivaient pas à comprendre qu'un groupe de gens simples, ordinaires, du commun... Vous savez, la Bible dit que le commun du peuple écoutait Jésus avec plaisir.
E-108 Il n'y a pas longtemps, j'ai vu un petit quelque chose arriver au Mexique; le général Valdena, un élu de Dieu, la Lumière a brillé sur son chemin une fois au cours de l'une des réunions. Ce grand guerrier catholique, l'un des plus grands généraux du Mexique, est venu humblement à l'autel et a reçu le baptême du Saint-Esprit. Il est retourné au Mexique. Il a continuellement réclamé avec larme que j'aille là-bas. J'ai finalement décidé d'y aller. Le Seigneur m'a conduit - j'ai eu une vision, j'en ai parlé à mon épouse. Il est retourné là-bas, et alors, comme il est l'un de leurs principaux généraux - un général à quatre étoiles, il est allé au quartier général, auprès du gouvernement. Et là-bas, ils - ils sont fortement opposés aux protestants là-bas, vous savez. Ils savaient donc que ce serait des réunions formidables, il est donc allé là-bas pour chercher une milice de garde. Et alors, ils ont pris la grande arène. Et on allait m'amener comme cela. C'est le gouvernement qui me faisait venir. Alors, le - l'évêque, l'un des grands évêques de l'Eglise catholique est allé auprès de lui, auprès du gouverneur et a dit: "Monsieur, si je comprends bien, vous faites venir quelqu'un qui n'est pas un catholique." Il a dit: "Oui, qu'est-ce que vous en dites?" "Eh bien, a-t-il dit, vous ne pouvez pas faire venir un tel homme ici. Ce gouvernement n'a jamais fait pareille chose."
E-109 Mais il a dit: "Nous l'avons fait maintenant." Il a dit: "Eh bien, a-t-il poursuivi, cet homme a bonne r√©putation. Il para√ģt que des milliers de gens vont l'√©couter. Le g√©n√©ral Valdena est mon ami intime", dit-il... Et il a demand√© au... Le pr√©sident lui-m√™me est protestant, vous savez, il est m√©thodiste. Il a donc dit - il a dit: "A ce que je sache, ce - cet homme a bonne r√©putation." Il a dit: "Le g√©n√©ral Valdena, qui est ici, a √©t√© converti par cet homme." Il a dit: "Eh bien, √† ce que je sache, c'est une personne qui a bonne r√©putation." Il a dit: "On dit que des milliers de personnes viendront l'√©couter." Et cet √©v√™que a dit: "De quel genre de personnes s'agit-il, monsieur? Ce ne sont que des ignorants, ce sont ceux l√† qui vont √©couter une telle personne."
E-110 Le président a dit: "Monsieur, cela fait cinq cents ans que vous les avez, pourquoi sont-ils des ignorants?" C'était suffisant. Cela régla la question. Oh! la la! Cela lui a arraché les cornes. Certainement. Oui.
E-111 Alors, quand ce petit b√©b√© fut ressuscit√© des morts, j'ai envoy√© un messager apr√®s cet homme. La dame disait en espagnol: "Le b√©b√© est mort ce matin √† neuf heures." Et la pluie tombait √† verse, chaque soir il y avait environ dix mille convertis √† Christ. Le soir pr√©c√©dent, un vieil homme aveugle avait recouvr√© la vue sur la plate-forme. Oh! Il y avait l√† une pile de vieux ch√Ęles et de vieux chapeaux trois ou quatre fois plus grande que ce tabernacle, et ayant √† peu pr√®s cette hauteur, et je... Pour me faire entrer, on m'a fait descendre sur la plate-forme √† l'aide des cordes.
E-112 Je suis simplement allé là et me suis mis à prêcher par la foi. Billy est venu, il a dit: "Papa, il faudra que tu fasses quelque chose pour cette femme." Il a dit: "J'ai trois cents huissiers qui se tiennent là, mais ils n'arrivent pas à arrêter une toute petite femme qui pèse près de cent livres [50 kg - N.D.T.]." Et c'était une belle petite dame à peu près de cette taille, oh, c'était peut-être son premier enfant. Je dirais qu'elle avait entre vingt-trois et vingt-cinq ans.
E-113 Elle se tenait là, ses cheveux pendaient, et elle portait un petit bébé. Et quand elle faisait un mouvement en avant pour entrer dans cette ligne, les hommes la repoussaient. Et elle montait par-dessus eux, avec ce bébé sur la hanche, de quelque manière - elle passait entre leurs jambes et tout. Elle montait là et, ils étaient obligés de la chasser de la plate-forme. Et ils n'avaient pas de carte de prière à lui donner.
E-114 Il a dit: "Si je la laisse venir là, papa, avec cet enfant mort, sans carte de prière, a-t-il dit, les autres qui se tiennent là depuis deux ou trois jours, sous la pluie et le soleil, la laisser passer avant eux, a-t-il dit, causera une - une agitation là-bas."
E-115 J'ai dit: "Très bien." Frère Moore était là, et il est un peu chauve comme moi. Et j'ai dit: "Elle ne sait pas qui est qui, il y a tant de gens." J'ai dit: "Envoyez..." Et - et quelques frères... Un des frères de ce tabernacle, qui... maintenant Il est dans la gloire. Son nom m'échappe pour le moment. Mais il se tenait là derrière. J'ai donc dit: "Frère Moore, allez prier pour cet enfant; elle ne saura jamais qui c'est, si c'est moi ou vous, allez-y - et elle ne parle pas l'anglais." Le frère Moore a donc dit: "D'accord, Frère Branham."
E-116 Il s'est mis à descendre. Et j'ai dit: "Comme je le disais, la foi..." Et j'ai vu un petit enfant, un petit enfant mexicain assis devant moi, en train de rire; j'ai dit: "Attendez un instant." Et j'ai dit: "Laissez passer cette petite dame." Billy a dit: "Je ne peux pas faire cela, papa, elle..." J'ai dit: "J'ai eu une vision, Billy." Il a dit: "Oh! C'est différent."
E-117 On a donc ouvert un passage à travers la foule comme cela et on l'a fait venir. Elle est venue là et elle est tombée sur ses genoux, et elle avait un chapelet de la prière dans la main. J'ai dit: "Levez-vous." J'ai donc dit: "Père céleste, maintenant je ne sais pas ce que Tu vas faire; je ne sais pas si Tu veux simplement que je satisfasse cette femme, en priant pour le bébé ou que sais-je encore, mais ai-je dit, j'impose les mains à ce petit bébé au Nom du Seigneur Jésus." Exactement la même chose que j'ai faite avec frère Way, qui gisait là, mort sur le plancher; et le bébé s'est mis à gigoter dans la couverture et il s'est mis à crier, et il était revenu à la vie.
E-118 Quand j'ai envoy√© un messager, fr√®re Espinosa, pour qu'il aille avec elle chez le m√©decin chercher une d√©claration √©crite sous serment par le m√©decin, attestant que ce b√©b√© √©tait mort (Il √©tait environ vingt-deux heures ce soir-l√†), - qu'il √©tait mort de la pneumonie ce matin-l√†, √† neuf heures, dans son cabinet. Il obtint du m√©decin une d√©claration √©crite sous serment. Et les journaux ne pouvaient pas taire cela, vous savez, ils ont donc d√Ľ venir. Et ils m'ont interview√©, et ils m'ont dit, l'un d'eux m'a demand√©: "Croyez-vous que nos saints pouvaient aussi faire cela?" J'ai dit: "S'ils sont vivants." "Oh! a-t-il dit, vous ne pouvez pas √™tre un saint avant d'√™tre mort." C'√©tait... Vous y √™tes. Vous voyez? Et les gens...
E-119 L'autre jour, avez-vous vu dans le journal l√† o√Ļ il est parl√© de cette nonne au sujet de laquelle ils ont fait tant de bruit? Une nouvelle sainte qui est morte, oh, il y a cent ans ou quelque chose comme √ßa, et ils ont fait un - maintenant ils l'ont canonis√©e et ont fait d'elle une sainte. Et on dit que - qu'elle est revenue des morts et a pri√© pour une certaine personne malade qui avait la leuc√©mie, n'est-ce pas? C'est paru dans l'un des magazines. Pensez combien ils cherchent √† faire du bruit l√†-dessus, alors qu'il y a ici des centaines et des centaines de cas qui se produisent sous le nez des gens. Ce quoi au fait? C'est quelque chose pour entra√ģner carr√©ment l'Eglise protestante, vous voyez, pour leur donner une certaine impression. Et puis lorsque les v√©ritables Ňďuvres du Seigneur sont parfaitement confirm√©es, prouv√©es, ils n'osent pas mettre cela dans le journal. Vous y √™tes. Ils ont re√ßu une invitation et ils l'ont rejet√©e. Absolument.
E-120 Ils n'arrivent pas √† comprendre comment le fait de rejeter un Message simple, des gens simples, les entra√ģnerait dans le chaos.
E-121 Une femme m'a dit, à Grants Pass, dans l'Oregon, il y a quelque temps, une jeune fille catholique est venue là pour condamner et écrire... C'était une reporter d'un journal, elle avait un paquet de cigarettes en main. Elle a dit: "Je voudrais vous parler." J'ai dit: "C'est quoi, ce que vous voulez me dire?" Elle a dit: "J'aimerais vous poser quelques questions au sujet de votre religion." Et j'ai dit: "Que voulez-vous demander?" Et elle a dit: "Par quelle autorité faites-vous cela?"
E-122 J'ai dit: "Au Nom de Jésus-Christ, par un appel divin." Et elle continuait à faire l'important. J'ai dit: "Juste une minute." Elle a dit: "S'il fallait m'associer à cette bande d'ignorants là-bas, dit-elle, je ne voudrais même pas devenir chrétienne." Elle a dit: "Et si ces... On dit que ce sont ces gens qui dirigeront la terre un jour." Elle a dit: "J'espère que je ne serai pas ici." J'ai dit: "Ne vous en faites pas, vous n'y serez pas." J'ai dit: "Vous n'avez pas à vous en faire là-dessus." "Eh bien, a-t-elle dit, tous ces comportements bizarres et ces cris..." J'ai dit: "Et vous dites être catholique?" Elle a dit: "Je le suis."
E-123 J'ai dit: "Savez-vous que la sainte vierge Marie a d√Ľ recevoir le Saint-Esprit, parler en langues et danser dans l'Esprit comme les autres, avant que Dieu ne puisse l'accepter? Vous l'appelez la m√®re de Dieu." Elle a dit: "C'est absurde." Je me suis dit: "Une minute, je..." "Je ne suis pas cens√©e me r√©f√©rer √† la Bible."
E-124 J'ai dit: "Alors comment saurez-vous ce qui est la vérité ou ce qui ne l'est pas?" Elle a dit: "Moi, j'accepte la parole de mon église."
E-125 J'ai dit: "√áa, c'est la Parole de Dieu. La voici, juste l√†. Je vous invite √† vous Y r√©f√©rer. Et Marie √©tait avec les autres l√†-haut dans la chambre haute et elle a re√ßu le bapt√™me du Saint-Esprit comme les autres, et vous l'appelez la m√®re de Dieu." J'ai dit: "Et puis vous taxez ces gens d'un tas de rebuts, de balayures." J'ai dit: "Ne vous en faites pas, vous ne serez pas l√†; vous n'avez pas tellement √† vous en faire l√†-dessus; si c'est tout ce qui vous tracasse. Vous feriez mieux de vous tracasser pour votre propre √Ęme p√©cheresse, mademoiselle." Et je l'ai laiss√©e partir.
E-126 Eh bien, pensez √† tout ceci. Un simple... Dieu rend cela si simple. Comment Achab, J√©zabel, comment ces gens qui pensaient qu'Elie √©tait un sorcier, qui pensaient qu'il √©tait un spirite, comment pouvaient-ils... M√™me Achab a dit: "Voici l'homme qui a caus√© tous ces troubles √† Isra√ęl." Il a dit: "C'est toi qui as troubl√© Isra√ęl."
E-127 Comment cette nation pouvait-elle s'imaginer que le fait de rejeter le Message d'un homme au visage couvert des barbes comme cela, qui n'√©tait pas v√™tu comme un sacrificateur et ainsi de suite, apporterait leur condamnation? Comment l'Egypte qui dirigeait le monde, Pharaon avec son rang et sa dignit√© (le monde n'a jamais atteint ce niveau dans la science et autres), comment pouvait-elle penser que rejeter un vieux proph√®te de quatre-vingts ans, ayant une barbe pendante et des cheveux gris, qui vint l√† d'un pas lourd, un fugitif, qui apparut l√† avec un message, disant: "Soit tu les laisses partir, soit Dieu d√©truira cette nation"... Comment Pharaon le pouvait-il? "Tu m'ob√©iras, Pharaon." Pharaon a dit: "Ob√©ir?" Lui, Pharaon, et un vieil homme, un vieil excentrique. Ils se disaient: "Est-ce que rejeter un tel gars entra√ģnerait la destruction de la nation?" Mais c'est bien ce qui est arriv√©. Oh! la la!
E-128 Arr√™tons-nous, faisons une pose de quelques minutes, faisons une pri√®re, et r√©fl√©chissons. Dans quel jour vivons-nous? O√Ļ en sommes-nous? Dans un autre √Ęge scientifique et moderne. Nous ferions mieux de r√©fl√©chir. Peut-√™tre que si vous vous arr√™tez - si les gens s'arr√™tent pour prier et r√©fl√©chissent un tout petit peu, on se sentirait mieux apr√®s avoir fait cela. C'est juste.
E-129 Le chr√©tien n'est pas un instrument ou une sorte de cl√© m√©canique d'un √©norme syst√®me religieux. C'est juste. Le chr√©tien n'est pas une sorte d'instrument qui permet √† une organisation religieuse de continuer √† fonctionner. Le chr√©tien... Ce n'est pas √ßa un chr√©tien. Etre chr√©tien, c'est √™tre comme Christ. Et un chr√©tien ne peut pas √™tre chr√©tien avant que Christ n'entre en lui, que la Vie de Christ ne soit entr√©e en lui. Cela produit alors la Vie que Christ a v√©cue, et vous faites les Ňďuvres que Christ a faites.
E-130 De quoi est-ce que je parle? D'une relation personnelle avec Christ. Qu'est-ce? Votre vie est-elle digne de l'Evangile? Eh bien, j'essaie de placer cette base là pour vous montrer que les hommes et les femmes qui étaient des femmes de renom...
E-131 Les hommes... La Bible dit... Dimanche passé, le soir, aviez-vous remarqué que j'avais oublié d'ajouter quelque chose, Genèse, chapitre 6, verset 4? Ces hommes qui se sont pris des femmes pour épouses, c'étaient des hommes d'autrefois, des hommes de renom, des hommes de renom, il a été prédit que cela se répéterait. Ce qui arriva au jour de Noé, arrivera de même à la venue du Fils de l'Homme - des hommes de renom prenant des femmes, pas des épouses, des femmes, se livrant à des unions contre nature.
E-132 Regardez ce qui s'est passé en Angleterre, il y a quelques semaines. Regardez aux Etats-Unis... Regardez partout; la prostitution bat son plein. De grands hommes, occupant des postes très élevés, jetant l'opprobre sur les nations, en courant après les femmes. Ce grand homme, là en Angleterre, il est une sorte de seigneur de la guerre. Eh bien, avez-vous remarqué cela? Il avait une belle femme. Sa photo était là. Et regardez cette prostituée russe, elle était vêtue de façon vraiment sexy et elle s'est présentée là pour exhiber sa chair de femme, et cet homme s'y est laissé prendre.
E-133 Ce qu'il nous faut aujourd'hui, c'est des fils de Dieu. Au gouvernement, nous avons besoin des hommes qui sont des fils de Dieu. C'est juste. Ainsi, un bon roi pieux arrêterait toutes ces absurdités. On aurait pas à user de son influence. C'est comme l'a fait David, il a mis fin à cela. Il l'a certainement fait, car il était roi, et il y avait seulement...
E-134 La véritable formule, c'est que Dieu soit le Roi, et qu'Il envoie des prophètes. N'est-ce pas que le... Avant même qu'ils aient un roi, Samuel le leur avait dit, il avait dit: "C'est Dieu qui est votre Roi. Vous ai-je déjà dit quelque chose au Nom du Seigneur qui ne se soit accompli? Ils dirent: "Non, c'est juste." "Ai-je déjà mendié vos biens?" "Non, tu n'as jamais mendié quoi que ce soit pour ta survie." "Je ne vous ai jamais dit quelque chose qui n'était pas juste devant le Seigneur." Il a dit: "C'est Dieu qui est votre Roi."
E-135 "Oh, nous comprenons cela, et nous savons que tu es un brave homme, Samuel. Nous croyons que la Parole du Seigneur vient à toi, mais nous voulons quand même un roi ". Vous voyez? C'est ce qu'ils ont obtenu.
E-136 Les Pentec√ītistes voulurent une organisation malgr√© tout. Ils l'ont obtenue. C'est juste. Ils ont voulu √™tre comme les autres √©glises. Vous l'√™tes devenus. Allez de l'avant, cela - c'est tout ce qu'il faut, mais c'est Dieu qui est notre Roi. Dieu est notre Roi. Certainement.
E-137 Qu'est-ce? C'est parce que les gens agissent comme ils l'ont fait au temps de Christ, comme ils l'ont fait dans chaque √Ęge: ils se trouvent une excuse. Ils ont leurs propres credos. Peut-√™tre que vous ne diriez pas: "Je - j'ai achet√© une vache, je dois aller voir si elle - si elle travaillera ou pas, ou si elle donnera du lait, ou - ou de quelle race elle est." Vous pourriez avoir cette excuse-l√†, mais voici le genre d'excuses que pr√©sentent les gens, ils disent: "Je suis presbyt√©rien. Nous ne croyons pas cela." "Je suis baptiste. Nous ne croyons pas en une telle histoire." Ou: "Je suis luth√©rien." Eh bien, √ßa n'a rien √† voir avec la chose. Cela ne signifie pas que vous √™tes chr√©tien. Cela signifie que vous √™tes membre d'un groupe de gens qui sont organis√©s. Et vous √™tes membre de la loge luth√©rienne, de la loge baptiste, de la loge pentec√ītiste. L'Eglise pentec√ītiste, √ßa n'existe pas. L'Eglise baptiste, √ßa n'existe pas; il s'agit de la loge baptiste, de la loge pentec√ītiste, de la loge presbyt√©rienne. Mais il n'existe qu'une seule Eglise, il n'y a qu'un seul moyen d'y entrer, et c'est par la naissance. Vous naissez dans l'Eglise de J√©sus-Christ et devenez membre de Son Corps, membre de la D√©l√©gation spirituelle du ciel. Et alors, les signes de Christ vous accompagnent, se manifestent √† travers vous.
E-138 Chrétiens, oh, vous devez avoir une relation personnelle avec Dieu. Pour être un fils de Dieu, vous devez avoir une relation avec Dieu. Il doit être votre Père pour que vous soyez un fils. Et seuls ses fils et ses filles sont sauvés, pas les membres d'une église, mais les fils et les filles. Il n'y a qu'une seule chose - une seule chose qui produira cela, c'est la nouvelle naissance. La nouvelle naissance est la seule chose qui produira cette relation avec Dieu. Est-ce vrai? Les fils et les filles.
E-139 Alors, quand cela se produit, alors l'homme (voici la question que je voudrais vous poser)... Cet homme a dit: "Alors, que faisons-nous après que nous sommes nés de nouveau?" Beaucoup de gens me posent cette question. "Que devrais-je donc faire, Frère Branham?" Quand vous naissez de nouveau, toute votre nature est changée. Vous êtes mort aux choses auxquelles vous pensiez autrefois.
E-140 "Eh bien, diriez-vous, Frère Branham, je reçois cela quand j'adhère à l'église." Eh bien, alors quand Dieu a dit que Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement... Il guérit toujours les malades, Il montre toujours les visions... "Mais, Frère Branham, mon église..." Eh bien, vous n'êtes pas né de nouveau. Vous voyez? C'est impossible que vous le soyez, car si le Dieu même, si Sa vie est en vous comme le - vous êtes dans la vie de votre père, si la vie même de Dieu est en vous et que l'Esprit même qui était en Christ est en vous, comment l'Esprit qui a vécu en Jésus-Christ et qui a écrit Ceci pourrait-Il ensuite revenir en vous et renier Cela? Vous voyez? Il ne peut pas le faire. Il déclarera que chaque Parole est la vérité.
E-141 Si donc vous dites: "Eh bien, je suis un bon membre d'√©glise." Cela n'a rien √† voir avec la chose. Je sais que les pa√Įens... l√†-bas en Afrique, chez mes fr√®res noirs, l√†-bas, je trouve que ces gens ont une moralit√© plus haute que - que celle de quatre-vingt-dix pourcent des Am√©ricains. Eh bien, dans certaines tribus, l√†-bas si une jeune fille n'est pas mari√©e jusqu'√† un certain √Ęge, ou quand elle atteint une certaine taille, et que personne ne l'a pas encore prise, ils savent que quelque chose cloche. Il l'excommunie. Elle enl√®ve le maquillage tribal, elle va en ville, et alors elle devient simplement une ren√©gate. Et quand elle se marie, on v√©rifie si elle est vierge, si le petit voile virginal a √©t√© d√©chir√©, alors elle doit dire qui a fait cela. Et on les tue tous deux. N'y aurait-il pas un bon nombre qui serait mis √† mort en Am√©rique, si on appliquait cela? Voyez? Et puis, vous les appelez des pa√Įens. Oh! la la! Ils peuvent venir enseigner aux gens qui se disent membres d'√©glise √† mener une vie pure. C'est vrai.
E-142 Au cours de mon voyage en Afrique du Sud, je n'ai pas trouvé un seul cas de maladie vénérienne. Ça n'existe pas parmi eux. Voilà. Vous voyez? Ça, ce sont nos habitudes sales et souillées, des blancs. C'est vrai. On s'est éloigné de Dieu.
E-143 Quand cela se produit, la chose que vous ferez par la suite, vous constaterez que cet Esprit qui entre en vous par la nouvelle naissance vous amène à croire et à faire tout ce que Dieu vous recommande dans Sa Parole. Et tout ce que la Bible vous recommande, vous ponctuez cela par un amen. Et vous ne vous arrêterez pas jour et nuit jusqu'à ce que vous receviez cela. C'est vrai. C'est vrai. Et pendant tout ce temps, par-dessus tout, vous porterez certainement le fruit de l'Esprit.
E-144 Vous dites: "Parlerai-je en langues?" Peut-√™tre oui, peut-√™tre non.. "Crierai-je?" Peut-√™tre oui, peut-√™tre non. Mais il y a une chose que vous ferez certainement: Vous porterez les fruits de l'Esprit; et les fruits de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la foi, la longanimit√©, la douceur, la bienveillance, la patience. Votre temp√©rament col√©rique ne sera pas...?... [Fr√®re Branham illustre. - N.D.E.] Rappelez-vous, quand vous faites cela, c'est un poison qui √©loigne le Saint-Esprit de vous. Voyez? Quand vous en arrivez √† vouloir vous disputer avec tout celui que vous rencontrez, il y a quelque chose qui cloche. Quand vous en arrivez au point o√Ļ le - un ministre lit dans la Bible que c'est mal de faire une certaine chose, et que vous [Fr√®re Branham illustre une mauvaise attitude. - N.D.E.], souvenez-vous, il n'y a pas du tout de christianisme l√†-dedans. C'est... Eh bien, cela... "C'est √† leurs fruits que vous les reconna√ģtrez", c'est ce qu'a dit J√©sus. Voyez?
E-145 Si c'est la Parole et que Dieu l'a dit, cet Esprit qui est en vous s'accordera avec cette Parole chaque fois. Car le véritable Saint-Esprit s'accordera avec la Parole, en effet la Parole est Esprit et vie. Jésus a dit: "Mes paroles sont vie." Et si vous avez la Vie Eternelle, et que Lui est la Parole, comment la Parole peut-elle renier la Parole? Voyez? Quel genre de personne feriez-vous de Dieu? Voici un moyen de savoir si vous êtes chrétien: quand vous pouvez accepter pleinement chaque Parole de Dieu, et quand vous avez de l'amour pour vos ennemis.
E-146 Quelqu'un a dit: "Eh bien, ce n'est qu'un saint exalté", et vous commencez à devenir... Oh, faites attention; faites attention... Mais lorsque vous voyez vraiment que vous aimez cette personne, peu importe ce qu'elle fait, que vous l'aimez toujours, voyez, alors vous commencez à réaliser...
E-147 Et votre patience passe à peu près de cette longueur à une longueur sans fin. Même si quelqu'un vous critique sans cesse, vous dites: "Eh bien, peu m'importe ce que vous dites..." Que cela ne vous trouble point. Si vous êtes troublé, vous feriez mieux d'aller d'abord prier avant de parler à la personne. Voyez? C'est vrai. Ne vous engagez pas dans des disputes. N'aimez pas vous engager dans des disputes. Si par exemple vous voyez quelqu'un se lever dans l'église et dire: "Vous savez quoi? Je vous assure, untel a fait ceci", dites: "Eh bien, frère, honte à vous."
E-148 Si vous dites: "Oh, c'est vrai, √ßa?" Vous pr√™tez oreille √† ce scandale? Faites attention, le Saint-Esprit n'est pas une fosse septique. Vous voyez? Non, non, non, non. Le cŇďur qu'occupe le Saint-Esprit est rempli de saintet√©, de puret√©; il ne pense point au mal, il ne fait point le mal; il croit toute chose, il endure, il est longanime. Voyez?
E-149 Ne vous disputez pas. Quand votre famille amorce une dispute, ne vous disputez pas avec eux. Si votre mère dit: "Je ne veux plus que tu ailles là, à cette vieille église. Qu'est-ce tu es... tout ce à quoi tu penses maintenant, c'est laisser pousser tes cheveux, tu as l'air d'une vieille grand-mère." Ne vous disputez pas avec elle. Dites: "D'accord, maman. Il n'y a pas de problème, je t'aime malgré tout, et je prierai pour toi tant que je vivrai." Voyez?
E-150 Eh bien, ne vous disputez pas. Vous voyez? La mauvaise humeur engendre la mauvaise humeur. Tout d'abord, vous savez, vous attristez le Saint-Esprit et vous L'√©loignez de vous, et vous vous disputerez encore. Alors le Saint-Esprit s'envole. C'est vrai. La mauvaise humeur engendre la mauvaise humeur. L'amour engendre l'amour. Soyez plein d'amour. J√©sus a dit: "A ceci tous conna√ģtront que vous √™tes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres." Voil√† le fruit du Saint-Esprit. L'amour.
E-151 Et savez-vous que vous êtes vous-même un petit créateur? Savez-vous cela? Certainement. Vous avez vu ces gens dont vous aimez la compagnie; vous ne savez pas pourquoi, c'est juste le genre des personnes aimables. N'avez-vous jamais vu cela? Ils sont si gentils qu'ils... vous aimez être en leur compagnie. C'est... ils créent cette atmosphère par la vie qu'ils mènent, par la façon dont ils parlent, par leur conversation. Et puis, vous en avez vu d'autres que vous - vous évitez tout le temps. Ils veulent constamment parler de quelque chose de mal, parlez de quelqu'un. Vous dites: "Oh! la la! le voilà venir, il va critiquer quelqu'un. Il est... le voilà donc; il va parler de tel homme. Il ne fera que raconter des plaisanteries grossières, quelque chose au sujet de femmes ou - ou quelque chose comme ça." Vous détestez vraiment être en leur compagnie. Voyez? Il crée. A les voir, ce sont de très braves gens, mais ils créent cette atmosphère-là. Et les choses auxquelles vous pensez, les choses que vous faites, vos actions, les choses dont vous parlez créent une atmosphère...
E-152 Je suis entr√© dans le bureau d'un homme, ici dans cette ville et cet homme est un administrateur - ou plut√īt un diacre dans une bonne √©glise. Et je suis all√© l√† pour voir cet homme au sujet d'une affaire, et il y avait l√† une radio qui jouait ce rock and roll ou ce twist, ou je ne sais quoi, aussi fort que possible, et je pense qu'il y avait quarante photos des femmes nues dans son bureau. Eh bien, vous ne pouvez pas me dire combien vous √™tes diacre ou combien vous √™tes plus... Montrez-moi ce que vous regardez, ce que vous lisez, le genre de musique que vous √©coutez, le groupe des gens avec lequel vous vous associez, et je vous dirai quel genre d'esprit est en vous. Voyez? Certainement.
E-153 Vous entendrez un homme dire: "Moi, faire telle chose? Cette bande de..." Souvenez-vous, peu m'importe ce qu'il dit; ses paroles sont plus éloquentes - ses actes sont plus éloquents que tout ce qu'il pourrait dire. Il pourrait rendre témoignage, confesser qu'il est chrétien (certainement), et peut-être qu'il fait tout, mais observez seulement le genre de vie qu'il mène. C'est ce qui montre ce qu'il est.
E-154 Eh bien, pourriez-vous imaginer un homme qui a la vie dire: "Croire dans la gu√©rison divine, c'est pour les oiseaux. √áa, c'√©tait pour les √Ęges pass√©s; aujourd'hui cela n'existe pas"? Est-ce l√† une vie digne de l'Evangile √©tant donn√© que Christ fut bless√© pour nos p√©ch√©s et que c'est par Ses meurtrissures que nous sommes gu√©ris? Vous dites: "Mais je suis un diacre." Peu m'importe, vous pourriez √™tre un √©v√™que.
E-155 Il y a environ deux ans, alors que je venais ici j'ai entendu l'√©v√™que Sheen dire... Je ne l'ai plus jamais suivi √† la radio apr√®s qu'il a dit: "Un homme qui croirait et essayerait de vivre selon la Bible est comme quelqu'un qui essaie de marcher dans les eaux boueuses..." - L'√©v√™que Sheen. Ensuite il a dit: "Quand j'arriverais au ciel... vous savez quoi? Quand je rencontrerai J√©sus, je Lui dirai: 'Je suis l'√©v√™que Sheen', et J√©sus dirait: 'Oh, oui, j'ai entendu ma m√®re parler de vous.'" Du paganisme, des hommes qui blasph√®ment contre cette Parole, que Dieu soit mis√©ricordieux. Je ne suis pas le juge. Vous voyez? Cette Parole est la v√©rit√©. C'est juste. Et l'Esprit de Dieu reconna√ģtra Ses propres √©crits. Il est identifi√© par Ses √©crits. Ils - Ils - Ils parlent de Lui. Et vous, vous √™tes identifi√© en croyant cela. Cela vous donne vos papiers d'identification.
E-156 Ne vous disputez pas avec les autres et ne - et n'ayez pas ces disputes de famille, comme je l'ai dit. L'amour engendre l'amour, la mauvaise humeur engendre la mauvaise humeur.
E-157 Maintenant, maintenant, soyons attentifs. Considérons Jésus juste une minute. Il était votre exemple. (J'espère que vous n'êtes pas trop fatigué.) Suivez. Considérons Jésus juste une minute. Il était notre exemple. Il l'a dit: "Car, Je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez aux autres comme Je vous ai fait."
E-158 Maintenant, suivez. Quand Il est venu dans le monde, alors qu'il y avait en ce temps-l√† plus ou davantage d'incr√©dulit√© dans le monde que jamais auparavant, cela n'a m√™me pas r√©duit son entrain. Il a bonnement continu√© √† pr√™cher et √† gu√©rir les gens malgr√© tout, cela ne L'a jamais d√©rang√©. Il y avait des critiqueurs. Cet Homme fut critiqu√© depuis sa plus tendre enfance jusqu'au jour o√Ļ Il mourait sur la croix. Cela l'a-t-Il arr√™t√©? Absolument pas. Quel √©tait Son but? "Toujours accomplir ce que le P√®re a √©crit, toujours faire ce qui est agr√©able."
E-159 Consid√©rez J√©sus. Parlons de nous-m√™mes en nous humiliant, car lorsque Dieu Lui-m√™me devint un b√©b√©, au lieu de venir dans un - un berceau quelque part dans une maison d√©cente, Il naquit l√†-bas sur un tas de fumier, dans une √©table au milieu des veaux qui beuglaient. Il √©tait emmaillot√© dans des langes arrach√©s du joug d'un bŇďuf. Il √©tait le plus pauvre parmi les pauvres, et pourtant c'√©tait le Cr√©ateur des cieux et de la terre.
E-160 Un soir pluvieux et froid, des gens Lui dirent: "Ma√ģtre, nous rentrerons avec Toi."
E-161 Il a dit: "Les renards ont des tani√®res, les oiseaux des nids, mais Moi, Je n'ai m√™me pas d'endroit o√Ļ reposer ma t√™te." Dieu, J√©hovah s'humilia et devint un Homme, Il fut repr√©sent√© dans une chair semblable √† la chair du p√©ch√© pour nous racheter vous et moi. Qui sommes-nous alors? Il √©tait notre exemple. Qui suis-je? Rien du tout.
E-162 Lors d'une petite r√©union, cet apr√®s-midi, je parlais √† quelqu'un; j'ai dit: "Tout fils n√© de Dieu doit d'abord √™tre √©prouv√©, ch√Ęti√©." Et je me souviens du moment o√Ļ je suis pass√© par-l√†. Mon heure la plus glorieuse... Quand un - un homme est n√© de nouveau, Dieu injecte dans son syst√®me quelque chose comme un petit point de la taille de l'ongle de ce dernier, cela entre dans son cŇďur et s'y encre. Alors Satan √©prouve cela. Et si √ßa ne tient pas, vous √™tes fini.
E-163 Je me souviens l√† √† l'h√īpital; j'avais environ vingt-deux ans, peut-√™tre vingt-trois, j'√©tais un jeune homme. Mon p√®re se mourait dans mes bras, et moi, je disais que ce Dieu √©tait un Gu√©risseur... et mon propre p√®re, foudroy√© par une crise cardiaque, reposa sa t√™te dans mes bras tandis que je priais pour lui. Et je l'ai vu retourner les yeux, me regarder, s'affaisser et s'en aller √† la rencontre de Dieu. Je l'ai pris et je l'ai enseveli √† c√īt√© de mon fr√®re, et les fleurs √©taient encore fra√ģches sur la tombe de ce dernier, et moi je pr√™chais un Dieu qui gu√©rit les malades. Et je travaillais pour le compte de la compagnie des services publics pour un salaire de 20 cents par heure, et mon √©pouse travaillait l√†-bas √† l'usine des chemises pour nous aider √† r√©unir de quoi vivre pour un petit gar√ßon de dix-huit mois, Billy Paul, et pour un enfant de huit mois qu'elle portait. J'ai vu sŇďur Wilson hocher la t√™te. Elle s'en souvient. Royce Slaughter et quelques anciens...
E-164 Qu'ai-je fait? Je marchais dans les rues, un sandwiche en mains, je descendais d'un poteau, je rendais t√©moignage de l'amour de J√©sus-Christ √† n'importe quel passant. J'entrais dans un garage et j'ai demand√© aux gens si je pouvais utiliser - parler aux m√©caniciens, je suis entr√© l√† et j'ai dit: "Mes amis, √™tes-vous d√©j√† sauv√©s? J'ai re√ßu quelque chose dans mon cŇďur." J'allais √† l'√©picerie la nuit, je rentrais chez moi √† deux ou trois heures du matin apr√®s avoir rendu visite √† des malades toute la nuit. Cela ne pouvait-il pas... Je m'asseyais, je changeais des v√™tements et mettais mes habits de travail, et je restais l√† sur la chaise, je me reposais jusqu'au lever du jour, je me levais et j'allais... J'avais tellement maigri √† la suite des je√Ľnes et de la pri√®re que je devais faire avant de mettre les √©perons pour dresser un poteau. Je pr√™chais aux gens, je pr√™chais que Dieu √©tait grand, que Dieu √©tait mis√©ricordieux, que Dieu √©tait amour, et voil√† que mon p√®re mourait dans mes bras et que mon fr√®re √©tait mort, tu√© pendant que je me tenais √† la chaire, en train de pr√™cher, l√†-bas dans cette petite √©glise pentec√ītiste des gens de couleur. On est venu me dire: "Votre fr√®re a √©t√© tu√© sur l'autoroute. Un v√©hicule l'a cogn√© et l'a tu√©." Le sang de son propre fr√®re coulait sur sa chemise apr√®s qu'il eut ramass√© celui-ci sur l'autoroute. Juste apr√®s que j'ai enterr√© celui-ci, mon p√®re est mort. Apr√®s, c'est ma femme qui gisait l√†-bas.
E-165 Et je suis all√© pour venir ici √† ce tabernacle. D'ici o√Ļ se tient cette estrade, j'ai dit aux gens six mois avant, qu'il y aurait une inondation. Et j'avais vu un Ange prendre une verge et mesurer vingt-deux pieds [170,56 cm; ¬Ī 1,70 m - N.D.T.] sur la rue Spring. Sandy Davis et les autres qui se tenaient l√† se sont raill√©s, ils ont dit: "Ce n'√©tait qu'environ huit √† dix pouces [20,32 cm √† 25,4 cm - N.D.T.] en 1884, mon fils, c'est quoi qui te parle."
E-166 J'ai dit: "Ça va arriver, parce que j'ai eu une de ces transes. Et c'est ce qui m'a été dit, et ça s'accomplira." Et - et aujourd'hui il y a un signe sur la rue Spring indiquant vingt-deux pieds le niveau de l'eau. J'ai dit: "J'ai navigué dans un canot au-dessus de ce tabernacle", et c'est ce que j'ai fait.
E-167 Pendant ce temps, mon épouse est tombée malade. J'ai prié pour elle, et je suis venu au tabernacle, il y avait... Les gens m'attendaient. J'ai dit: "La - elle est mourante." "Oh, c'est juste votre épouse qui..."
E-168 J'ai dit: "Elle est mourante." Je suis allé là-bas, j'ai prié et prié sans cesse. Et j'ai tendu mes mains; et elle s'est emparée de ma main, elle a dit: "Billy, je te rencontrerai un matin, je serai là." Elle a dit: "Rassemble les enfants et venez me rencontrer à la porte."
E-169 J'ai dit: "Mets-toi simplement à crier 'Bill!' Je serai là." Vous voyez? Et elle s'en est allée. Je l'ai déposée là à la morgue, je suis allé à la maison pour me coucher; et alors... Le petit Billy Paul restait avec Madame Brown et les autres, il était si malade que le médecin s'attendait à ce qu'il meure à tout moment. Je priais pour Billy, et voilà venir frère Franck et il m'a pris, il a dit: "Votre bébé se meurt", la fillette.
E-170 Et je suis all√© √† l'h√īpital. Le docteur Adair ne voulait pas me laisser entrer, il a dit: "Vous... Elle a la m√©ningite; vous allez contaminer Billy Paul." Il demanda √† l'infirmi√®re de me donner une sorte de m√©dicament rouge √† prendre... c'√©tait une sorte d'anesth√©sique pour quelque chose, pour me calmer. J'ai attendu qu'il quitte la salle, j'ai jet√© cela par la fen√™tre, je suis sorti discr√®tement par la porte de derri√®re, et je suis descendu au sous-sol. L'enfant √©tait couch√© l√†... devant l'h√īpital... la salle d'isolement, il y avait des mouches plein dans ses petits yeux comme cela. Et j'ai simplement pris la vieille moustiquaire, j'ai chass√© les mouches et j'ai couvert l'enfant avec cela. Je me suis agenouill√©; j'ai dit: "√Ē Dieu, mon p√®re et mon fr√®re reposent l√†-bas, et il y a des fleurs sur leurs tombes. Voil√† que Hope repose l√†-bas, et voici mon enfant qui est en train de mourir. Ne la prends pas, Seigneur."
E-171 Et Il a simplement tiré le rideau comme pour dire: "Tais-toi; Je ne veux pas du tout t'entendre." Il ne voulait même pas me parler.
E-172 Et alors, puis qu'Il ne voulait pas me parler, c'était une occasion pour Satan. Il a dit: "Eh bien, je pensais que tu disais qu'Il était un Dieu bon. C'est quoi tous ces cris que tu fais? Tu n'es qu'un garçon. Regarde partout dans la ville; toutes les filles et tous les garçons que tu as fréquentés pensent que tu as perdu la tête. Tu as perdu la tête." Oh, là, il ne pouvait pas me dire que Dieu n'existait pas, car je L'avais déjà vu. Mais il me disait qu'Il ne s'occupait pas de moi.
E-173 Je suis resté là toute la nuit, toute la journée, j'ai dit ceci à Dieu: "Qu'ai-je fait? Révèle-moi, Seigneur. Que les innocents n'aient pas à souffrir à cause de moi, si j'ai fait ce qui est mal." Je ne savais pas qu'Il était en train de m'éprouver. Et chaque fils qui vient à Dieu doit être éprouvé. J'ai dit: "Dis-moi ce que j'ai fait; je vais le mettre en ordre. Qu'ai-je fait à part prêcher toute la journée et toute la nuit, sacrifiant constamment ma vie. Qu'ai-je fait?" Satan dit: "C'est juste. Mais tu vois, maintenant que c'est ton tour... et tu as dit à tous que tu crois qu'Il est le grand guérisseur et voilà que ton bébé est étendu là mourant, Il a refusé même d'écouter. Ton épouse est morte d'une pneumonie tuberculeuse. Tu as dit qu'Il pouvait guérir le cancer, et le voilà. Eh bien, tu dis qu'Il est bon et qu'Il est bon envers les gens. Qu'en est-il de toi?"
E-174 Je me suis alors mis à l'écouter. C'était le raisonnement. Je me suis dit: "C'est juste." Il a dit: "Il pourrait dire... Il n'est pas tenu de prononcer la Parole, il suffit qu'Il regarde ton bébé et celui-ci vivra." J'ai dit: "C'est juste." "Et après tout ce que tu as fait pour Lui, cependant c'est ce que Lui fait pour toi."
E-175 J'ai dit: "C'est vrai." Je me suis mis √† r√©fl√©chir, j'ai dit: "Eh bien, c'est que... Vous voyez, quand on en vient au raisonnement, tout commence √† c√©der. Mais quand on en vient √† cela, √ßa s'arr√™te. Cela est rest√© l√†. J'√©tais presque sur le point de dire: "Alors, je laisse tomber." Mais apr√®s qu'on en est arriv√© au point o√Ļ toutes les puissances de raisonnement avaient c√©d√©, alors on en vint √† cette Vie Eternelle, √† cette nouvelle naissance. Que serait-il arriv√©, si elle n'avait pas √©t√© l√†? Que serait-il arriv√©? Nous ne nous conna√ģtrions pas comme nous nous connaissons aujourd'hui. Cette √©glise n'aurait pas √©t√© l√†, telle qu'elle est. Des milliers et des millions dans le monde... Mais gr√Ęces soient rendues √† Dieu, elle √©tait l√†.
E-176 Alors, quand je me suis dit: "Qu'est-ce que... Qui suis-je de toute fa√ßon? Qui suis-je pour douter de Sa Majest√©? Qui suis-je pour douter du Cr√©ateur qui m'a donn√© la vie m√™me ici sur terre? D'o√Ļ ai-je eu ce b√©b√©? Qui me l'a donn√©? Il n'est pas mien de toute fa√ßon. Il me l'a simplement pr√™t√© pour un moment. J'ai dit: "Satan, arri√®re de moi." Je me suis avanc√© et j'ai pos√© ma main sur l'enfant. J'ai dit: "Que Dieu te b√©nisse, ch√©rie. Dans quelques instants, papa va t'amener l√† et te mettre dans les bras de maman. Les Anges vont emporter ta petite √Ęme, et je te rencontrerai en ce matin-l√†." J'ai dit: "Seigneur, c'est Toi qui me l'as donn√©e; c'est Toi qui la prends; et quand bien m√™me Tu me tuerais, comme l'a dit Job, je T'aimerais malgr√© tout et je croirais en Toi. M√™me si Tu m'envoyais en enfer, je T'aimerais de toute fa√ßon. Je ne puis m'en √©loigner." Vous y √™tes.
E-177 [Espace vide sur la bande.-N.D.E.] De telles choses n'existent pas, les gens n'ont jamais été sur ce lieu sacré comme je le disais ce matin; ils n'en savent rien. Comment peuvent-ils dire qu'ils sont enfants de Dieu et renier la Parole de Dieu? Comment pouvez-vous faire cela, renier le Saint-Esprit même qui vous a racheté?
E-178 Oh, souvenez-vous-en; Jésus s'est humilié jusqu'à la mort pour vous. Il n'a pas fait des problèmes quand les gens Lui ont craché au visage, Il n'a pas craché à Son tour. Quand les gens Lui ont arraché la barbe, Il ne leur a pas arraché la leur. Quand ils Lui ont donné une claque sur une joue, puis sur l'autre, Il ne leur a jamais donné une claque; Il a prié pour eux, Il a continué à marcher dans l'humilité. Il était un modèle d'humilité.
E-179 Il √©tait plein de foi. Pourquoi? Il savait que Ses Paroles ne pouvaient pas faillir. Il vivait tellement de la Parole qu'Il est devenu la Parole. √Ē Dieu, accorde-moi de tenir mes deux mains tendues vers Dieu devant cet auditoire, et que je vive de cette mani√®re l√†. Que cette Parole devienne tellement... que moi et cette Parole devenions un. Que mes paroles soient cette Parole. Que la m√©ditation de mon cŇďur... qu'Il soit dans mon cŇďur, dans mon esprit. Qu'Il attache Ses commandements sur le pilier de mon intelligence, qu'Il les attache sur le pilier de mon cŇďur. Que je ne voie que Lui. Quand la tentation survient, que je voie Christ. Quand les choses ne marchent pas, que je ne voie que Lui. Quand je m'appr√™te √†... et que l'ennemi cherche √† me mettre en col√®re, que je voie J√©sus, que ferait-Il?
E-180 Il était tellement plongé dans la Parole que Lui et la Parole sont devenus la même chose. Observez.
E-181 Il n'avait pas eu à faire des problèmes. Il savait que Lui et la Parole étaient un. Il savait qu'Il était la Parole de Dieu rendue manifeste, et que selon la loi de Dieu, Il finirait par conquérir le monde. Il savait que Sa Parole... Il avait la foi; Il connaissait Sa position. Il n'avait pas à discuter et à dire: "Tenez, vous pouvez venir ici."
E-182 Le diable a dit: "Eh bien, √©coute, tu peux accomplir des miracles. Tu sais que tu as une grande foi. Tu peux accomplir des miracles. Je te b√Ętirai un b√Ętiment deux fois plus grand que celui d'Oral Roberts, car tout le monde contribuera. La seule chose que tu dois faire.... Fais-leur une d√©monstration en sautant √† partir de ce b√Ętiment-ci pour tomber en bas, car il est √©crit: 'J'ordonnerai aux Anges de te porter, de peur que Ton pied ne heurte contre une pierre.'" Vous voyez? J√©sus savait qu'Il avait la puissance. Il savait qu'Il pouvait faire cela. Il savait que c'√©tait en Lui, mais Il ne voulait pas utiliser cela tant que Dieu ne Lui avait pas dit de le faire. Voyez? Il voulait devenir Dieu et la Parole et que tout... Et Il savait que lorsqu'Il disait quelque chose, C'√©tait la Parole de Dieu; et que m√™me si le ciel et la terre passaient, cette Parole triompherait un jour.
E-183 Il n'a pas fait des problèmes, et Il ne s'est pas agité. Il prononçait simplement les Paroles de Dieu. Chaque Parole qui sortait de Sa bouche était la Parole ointe de Dieu. Ne serait-ce pas merveilleux si nous pouvions dire cela? "Ma Parole et la Parole de Dieu c'est la même chose. Il honore ce que je dis, parce que je ne fais rien à moins qu'Il ne me le dise premièrement." Oh, voilà votre Modèle! Voilà une Vie digne de l'Evangile!
E-184 Ce n'était pas ces sacrificateurs qui étaient si instruits et si raffinés, qui avaient tous ces grands titres et qui se levaient pour faire de longues prières, qui dévoraient les maisons des veuves, qui s'accaparaient de premières places dans les - les assemblées, et toutes ces choses là, ils étaient... ce n'était pas cela une vie digne de l'Evangile. Mais Lui était digne de l'Evangile au point que Dieu a dit: "Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en qui J'ai mis toute mon affection. Ecoutez-Le." Ma Parole, c'est Lui; Il est ma Parole. Lui et moi nous sommes Un."
E-185 Non. Consid√©rez ceci maintenant. Il savait que Sa Parole finirait par conqu√©rir le monde. Il savait d'o√Ļ venait Sa Parole. Il savait qu'Elle ne pouvait jamais faillir; c'est la raison pour laquelle Il a dit: "Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne faillira jamais." Vous voyez? Il disait cela. C'√©tait un homme qui √©tait devenu un avec la Parole de Dieu. Il leur a dit... "Tu devrais faire telle et telle chose."
E-186 Il a dit: "Qui peut Me condamner de péché? Qui peut M'accuser? (Le péché c'est l'incrédulité.) Et si Moi je chasse les démons par le doigt de Dieu, par qui vos fils le chassent-ils?" Vous voyez, ce n'était pas ça, ça devait donc être autre chose. Vous voyez? "Si moi..." Ils ont : " Eh bien, nous avons chassé les démons. "
E-187 Il a dit: "Si moi je le fais par le doigt de Dieu (la Parole de Dieu confirmée) alors par qui vos fils les chassent-ils? Jugez-en vous-même."
E-188 Les gens de Son temps ou le peuple de - de... se sont moqués de Lui, ils ont parlé de Lui, mais Il... Ils L'ont humilié de toutes les manières possible. Ils Lui ont dit au sujet de... toutes sortes de mal contre Lui, mais Lui, Il est allé de l'avant.
E-189 J'aimerais terminer donc dans une minute en disant ceci: "Les gens d'aujourd'hui sont une bande de névrosés. Les gens d'aujourd'hui sont une bande de névrosés. Ils craignent d'accepter les promesses de Dieu. Les ecclésiastiques, les églises dénominationnelles, les églises dénominationnelles ont peur de relever le défi des Ecritures de Dieu pour le - ce jour-ci. Ils se rendent compte - ils sont conscients que leur condition moderne et leur Evangile social qu'ils prêchent ne saura pas faire face au défi de cette heure-ci, pas plus que Samson ne pouvait faire face à la condition dans laquelle il était. Il fallait Dieu, et voici le programme qui a été promis. (Je vais y arriver dans un instant. Je désire maintenir cette déclaration pendant une minute.)
E-190 Malgré qu'ils se disent chrétiens, ils adoptent des credos, des credos humains, au lieu de la Parole de Dieu. Ils peuvent donc accepter les credos, parce que c'est l'homme qui les a faits, mais ils ont peur de reposer leur foi là dans ce Dieu qu'ils prétendent aimer. C'est vrai. Et puis vous direz que cette vie-là est digne de l'Evangile? C'est impossible.
E-191 Bien que ce sont des membres d'église, cela n'est cependant pas digne de l'Evangile. Certainement pas. L'Evangile... Jésus a dit: "Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création; voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru." Et quand vous reniez que cela accompagne les croyants, comment pouvez-vous avoir une vie... Peu importe, vous pourriez ne jamais prononcer une seule mauvaise parole, vous pourriez observer tous les dix commandements, cela n'aura rien avoir avec la chose; cela n'est toujours pas digne de l'Evangile. Vous voyez, c'est impossible. Ces sacrificateurs observaient cela et pourtant, ils n'étaient pas dignes. Il a dit: "Vous êtes de votre père le diable." Qui pouvait pointer ces hommes du doigt? Il suffisait d'une seule tache de culpabilité pour qu'ils soient lapidés sans pitié. Des hommes saints, mais Jésus leur a dit: "Vous êtes de votre père le diable." Quand l'Evangile est arrivé...
E-192 Bien qu'ils se disent chrétiens, ils aiment s'accrocher aux credos. Leurs credos... Oh! les credos sont à la base de la pensée des gens modernes d'aujourd'hui et ils y répondent. Et en ce jour-ci, un homme qui veut avoir du succès doit suivre le courant moderne de la pensée. Laissez-moi le dire bien clairement. Vous voyez? Un homme, s'il veut avoir du succès, il doit suivre la pensée moderne de ce jour-ci. Cela... Ils vont jusqu'à dire: "Oh, qu'Il est adorable. Il est merveilleux! Il peut se tenir là bien droit, et il ne nous garde jamais au-delà de quinze minutes. Et notre pasteur ne nous réprimande pas toujours au sujet de ces choses." Honte à ce pasteur-là! Tout homme qui peut se tenir à la chair et regarder le péché de ce jour-ci et ne pas crier, quelque chose ne tourne pas en lui. Il n'est pas digne de l'Evangile qu'il prétend prêcher. C'est vrai. Ainsi, en faisant cela, on se donne des excuses en disant: "Eh bien, écoutez, mon assemblée..."
E-193 Il n'y a pas longtemps un - un homme est all√© l√† dans une certaine grande √©glise, il √©crivait une th√®se; il a dit: "J'√©cris sur la gu√©rison divine." Il a dit: "Fr√®re Branham, nous vous aimons dans notre d√©nomination." L'une des plus grandes d√©nominations, l'une des grandes de la nation ou du monde. Et il a dit: "Nous vous aimons dans cette d√©nomination." Il √©tait juste ici √† la villa Jefferson. Et il a dit: "Je suis venu me renseigner sur cette gu√©rison divine." Il a dit: "En fait, il n'y a qu'un seul d√©faut que mon √©glise trouve. Vous voyez? Il a dit: "Vous vous associez √† trop de pentec√ītistes." J'ai dit: "Bon, eh bien, vous savez, c'est juste." J'ai dit: "C'est vrai. Vous savez, j'ai toujours d√©sir√© trouver une occasion pour m'√©loigner d'eux." J'ai dit: "Je vais vous dire quoi; je vais venir dans votre ville; faites que votre √©glise me parraine." Il a dit: "Oh, ils ne voudront pas..." J'ai dit: "C'est ce que je me disais; c'est ce que je me disais."
E-194 Il a dit: "Vous voyez, ma d√©nomination ne soutiendra pas cela." C'est exactement une excuse comme: "J'ai √©pous√© une femme, ou j'ai achet√© une paire de bŇďufs." Peu m'importe le nombre de doctorats que vous avez, peu importe combien vous √™tes consid√©r√© par votre d√©nomination; ce genre de minist√®re n'est pas digne de l'Evangile √©crit dans ce Livre. C'est vrai.
E-195 N'importe quel membre d'√©glise qui se rangera du c√īt√© d'une telle histoire et qui se dira chr√©tien, et qui se pr√©sente l√† et vit... Et les femmes se coupent les cheveux et portent des habits que la Bible leur interdit de porter; des hommes se comportent tel qu'ils le font maintenant et qui ont l'apparence de la pi√©t√©, ils boivent, ils fument des cigares et sont mari√©s plusieurs fois, ils deviennent des diacres dans l'√©glise et m√™me des pasteurs et tout. Et les gens qui tol√®rent de telles histoires, ce genre de vie n'est pas digne de l'Evangile.
E-196 Une femme qui va prendre le téléphone pour rapporter des choses et engendrer des disputes dans l'église et des choses comme cela, ce n'est pas cela une vie digne de l'Evangile que nous essayons de représenter. Quiconque divise une église et engendre des querelles entre les gens et tout comme cela, il n'est pas digne de l'Evangile que nous prêchons. C'est exact. Avoir une apparence de la piété, reniant ce qui en fait la force, la puissance de Dieu qui vous garde de telles personnes.
E-197 Remarquez. Eh bien, ils ne font pas cela; ils ne veulent simplement pas faire cela. Ils ont pour excuse le fait que leur √©glise ne croit pas dans cela. Ils... Eh bien, pourtant J√©sus pourrait dire √† un homme ce soir, parler √† son cŇďur et dire: "Je veux que tu ailles pr√™cher le Plein Evangile." "Mon √©glise ne soutient pas cela, Seigneur. Excuse-moi, s'il Te pla√ģt. J'ai un bon salaire. Je - je - je... Tu sais, Seigneur, je suis pasteur de l'une des plus grandes √©glises de cette ville. Oh! nous louons Ton Nom l√†-bas. Oui oui. Nous le faisons certainement. Je ne peux pas faire cela. La m√™me excuse, la m√™me chose. Ils ne viennent donc pas √† la f√™te spirituelle de Sa Parole promise et confirm√©e.
E-198 J√©sus n'a-t-Il pas dit que l√† o√Ļ serait le corps l√† s'assembleraient les aigles, les aigles, pas les buses, donc les aigles. L√† o√Ļ se trouvent les ordures et la - et la charogne, c'est donc l√† que se rassemblent les buses. Mais l√† o√Ļ se trouve la viande fra√ģche, pure, s'assemblent les aigles. Voyez-vous? Certainement. L√† o√Ļ se trouve la Parole, la nourriture des aigles, c'est l√† que ceux-ci se rassemblent.
E-199 Les gens ne viennent donc pas à la fête spirituelle à laquelle ils sont invités. Croyez-vous que Dieu a invité l'Amérique les quinze dernières années à venir à un grand réveil, à une fête spirituelle? Les gens sont-ils venus? Absolument pas, absolument pas. Refuser donc de venir, est-ce cela une vie digne de l'Evangile, bien qu'ils disent que c'est ça?
E-200 Il n'y a pas longtemps, un homme est venu vers moi et a pris place √† ma table puis il a dit: "Fr√®re Branham, je d√©sire te tendre la main pardessus cette table (C'√©tait un grand homme); je d√©sire tenir votre main. Je vous aime (J'√©tais dans une √©glise et je l'ai entendu pr√™cher)." Il a dit: "Je vous aime. Je crois que vous √™tes un serviteur de Dieu." J'ai dit: "Merci, docteur. Moi aussi je vous aime." Il a dit: "Je voudrais vous dire combien je vous aime en tant que fr√®re." Et il a dit: "Voyez-vous ma petite reine qui est assise ici, mon √©pouse, vous vous souvenez d'elle?" J'ai dit: "Oui." Il a dit: "D'apr√®s le m√©decin, elle n'avait plus que deux semaines √† vivre, comme elle souffrait du cancer sarcome; puis vous √™tes venu dans la ville et vous avez pri√© pour elle, vous avez lev√© les yeux et vous avez eu une vision, et quand vous avez regard√© derri√®re vous, vous m'avez dit: 'Ainsi dit le Seigneur, elle sera gu√©rie.' Il y avait dans son dos un trou profond comme cela, qui avait l'air d'un √©norme - c'√©tait comme le... une partie de sein d'une femme qui √©tait enfonc√©e dans son dos, juste sur la colonne vert√©brale. Aujourd'hui, il n'en reste m√™me pas une trace." Il a dit: "Voil√† ma reine assise aujourd'hui, en vie." Il a dit: "Que puis-je faire d'autre que vous aimer pour avoir offert cette pri√®re de la foi. Comment pourrais-je m'emp√™cher de croire que vous √™tes un - un serviteur du Seigneur, quand vous m'avez vu, et que vous m'avez dit exactement ce qui arriverait." Il a dit: "Maintenant, j'ai quelque chose pour vous, Fr√®re Branham." Il a dit: "Je suis membre de la plus grande association pentec√ītiste qui existe." J'ai dit: "Oui, oui. Je le sais." Il a dit: "Il n'y a pas longtemps, je me suis entretenu avec les fr√®res, et ils m'ont demand√© d'entrer en contact avec vous et de vous dire que c'√©tait une honte que vous ayez apport√© ce minist√®re, qui est un don de Dieu; √† une bande d'excentriques et que sais-je encore comme cela." J'ai dit: "Est-ce vrai?" Il a dit: "Oui." Il a dit: "Dieu a envoy√© ce minist√®re pour atteindre les points n√©vralgiques, des milieux importants, la haute sph√®re."
E-201 J'ai vu le diable en train de parler l√† m√™me. Je me suis dit: "Oui, saute du haut de cette montagne et fais une d√©monstration, tu sais, ou plut√īt du haut de ce b√Ętiment." Vous voyez, vous voyez? Je me suis dit que je vais l'amener tout simplement un peu plus loin. Ma vieille m√®re avait l'habitude de dire: "Donne √† la vache assez de cordes; elle s'√©tranglera elle-m√™me." J'ai dit: "Est-ce vrai?" "Oui, a-t-il dit, c'est une honte. Mais ce que vous faites..." Il a dit: "Qu'est-ce que vous √™tes?" Aujourd'hui, c'est √† peine si vous pouvez vous payer un repas." Et il a dit: "Regardez Oral Roberts et les autres qui ont commenc√© et qui sont arriv√©s l√† avec le - un centi√®me du minist√®re que vous avez, et voyez comment ils √©voluent." J'ai dit: "Oui, c'est juste." Voyez? Il a dit: "Mon groupe va vous prendre en charge. Nous allons directement vous int√©grer comme - comme l'un de nos fr√®res. Nous vous donnerons tous la main d'association, et nous allons affr√©ter un avion et nous vous donnerons un salaire de 500 dollars par semaine ou plus, si vous le voulez, et nous vous enverrons dans toutes les grandes villes du pays." Ceci est arriv√© juste √† PhŇďnix, en Arizona, et nous √©tions l'un en face de l'autre √† table. Et il a dit: "Et nous payerons votre..." Il a dit: "Alors, laissez que le monde, le monde ext√©rieur, laissez que les dignitaires, les gens importants, la haute classe..." Il a dit: "Vous √™tes toujours en train de parler des pauvres; nous, nous avons des riches." Il a dit: "Laissez-les voir la main du Seigneur. J'am√®nerai mon √©pouse, et les autres aussi peuvent prouver que ces choses que vous dites arrivent."
E-202 J'ai dit: "Oui, monsieur, ce serait une chose merveilleuse." Eh bien, vous voyez, cet homme qui est un docteur en lettres, un docteur en droit, qui √©crit des livres, vous voyez, un docteur en litt√©rature, un excellent √©crivain, un brave homme, vous voyez, il ignorait les Ecritures. Savez-vous que cet Ange qui a accompli ce genre d'Ňďuvres n'est jamais all√© √† Sodome? Il √©tait rest√© avec le groupe qui avait √©t√© appel√© √† sortir, avec Abraham. Il ne savait simplement pas cela. Je l'ai laiss√© tranquille, je suis rest√© assis l√† un petit moment. Mais je voulais simplement voir le pi√®ge qui √©tait l√†. Et j'ai dit: "Eh bien, que devrais-je faire?" Il a dit: "Eh bien, Fr√®re Branham, juste - la seule chose qu'ils ont dite, nous en avons discut√©, quelques points, de toutes petites choses que vous enseignez, que... que vous les mettiez tout simplement de c√īt√©." J'ai dit: "Quoi, par exemple, fr√®re?" "Oh", ils ont dit: "La mani√®re dont vous baptisez, vous savez. Vous savez, vous baptisez plut√īt comme les unitaires, quelque chose comme √ßa, et de petites choses comme celle-l√†, a-t-il dit." J'ai dit: "Oh!" J'ai continu√©. Et il a dit: "L'√©vidence initiale, les femmes pr√©dicateurs et de petites - juste quelques petites choses comme celles-l√†."
E-203 J'ai dit: "Oui, oui!" J'ai dit: "Vous savez, je suis surpris de voir un serviteur de Dieu demander à un autre serviteur de Dieu, après m'avoir rendu hommage comme vous l'avez fait et appelé un prophète, et sachant que la Parole du Seigneur ou la révélation de la Parole vient au prophète, vous faites volte-face, docteur Pope, cela ne reflète pas votre grande intelligence, que vous disiez et demandiez à un serviteur de Dieu... vous demandez à un autre serviteur de Dieu de faire une compromission sur la chose qui littéralement représente pour lui plus que la vie elle-même." J'ai dit: "Non, non, Frère Pope, je ne le ferais pour rien au monde. Absolument pas." Qu'est-ce? Il y a une semence de la Vie Eternelle, qu'on vive ou qu'on meurt, que vous soyez un grand homme ou pas...
E-204 L'autre jour, je passais (ce n'est pas par manque d'√©gard pour ces deux hommes), j'ai regard√© l√† et il y avait un grand tableau, l√† √† Tulsa, dans l'Oklahoma, le nouveau... le futur immeuble de Oral Roberts, un s√©minaire pour former des ministres. Cela va co√Ľter (et je connais Demos Shakarian, fr√®re Carl Williams et les autres qui sont au Conseil d'administration de ce projet) cinquante millions de dollars, avec un b√Ętiment de trois millions de dollars, un jeune pentec√ītiste. C'est beaucoup, ce que Dieu a fait pour lui.
E-205 Et je me suis dit: "Moi, avoir un s√©minaire. Pour commencer, je suis contre cela." E206 Et il y √©tait mentionn√©: "Le futur b√Ętiment du grand s√©minaire d'Oral Roberts." (206) J'ai continu√© √† descendre la route, il y avait l√† une construction tr√®s moderne, et Oral Roberts √©tait venu √† mes r√©unions dans une petite tente d√©chiquet√©e l√† √† Kansas City, dans le Kansas. Il √©tait mentionn√©: "Le futur b√Ętiment de Tommy Osborn", oh, mon ami, un immeuble d'environ trois ou quatre millions de dollars qui s'√©levait comme cela. Et l√†... Tommy Osborn, un - l'un des plus excellents chr√©tiens, c'est un v√©ritable homme, un vrai homme envoy√© de Dieu, il restait juste l√† de l'autre c√īt√© de la rue, un jeune homme nerveux; et c'√©tait dans la voiture, un jeune homme et une fille, il est venu en courant, il a dit: "Fr√®re Branham, j'√©tais l√† quand j'ai vu ce maniaque foncer l√†; et je vous ai vu lui pointer un doigt au visage et dire: 'Au Nom de J√©sus-Christ, sors de lui.' Je l'ai vu tomber sur vos pieds apr√®s qu'il eut donn√© sa proph√©tie, en disant: 'Ce soir, je vais t'assommer en plein milieu de cet auditoire de six mille cinq cents personnes.'" Et il a dit: "Je vous ai vu vous tenir l√†, vous n'avez pas hauss√© la voix et vous avez dit: 'Au Nom du Seigneur, comme tu as d√©fi√© l'Esprit de Dieu, ce soir tu tomberas √† mes pieds.' Il a dit: 'Je te montrerai aux pieds de qui je tomberai.'"
E-207 Et j'ai dit! "Sors de lui, Satan"; il est simplement tomb√© √† la renverse et il a clou√© mes pieds au sol. Il a dit: "Dieu est Dieu, Fr√®re Branham; c'est tout." Il a dit: "Je me suis enferm√© dans une maison pendant deux ou trois jours." Il ne m√Ęche pas ces mots. Il parle de la chose. Il n'a pas honte de cela. Il a dit: "Pensez-vous que j'aie un don de gu√©rison?"
E-208 J'ai dit: "Oubliez cela, Tommy, vous avez été envoyé pour prêcher l'Evangile; allez le prêcher. Allez avec frère Bosworth que voilà."
E-209 J'ai regard√© l√† et j'ai vu... J'ai commenc√© avant eux, deux. Je me suis dit: "Voil√† Oral Roberts avec cinq cents machines, de sorte que la main humaine ne touche m√™me pas les lettres; l'ann√©e pass√©e, quatre millions de dollars dans le courrier, quatre millions." Le quart de tout l'argent qui a √©t√© pr√©lev√© dans la communaut√© chr√©tienne, √† travers le monde, le quart de l'argent de toute la communaut√© chr√©tienne se retrouvait chez un seul homme. Quel b√Ętiment! Je suis all√© l√†-bas pour voir cela, et...
E-210 Eh bien, Oral est mon fr√®re. Oh! la la! je l'aime. C'est un brave homme, un brave gars, et je l'aime. Et il a beaucoup d'estime pour moi et moi aussi j'en ai pour lui. Nous ne sommes simplement pas d'accord sur les Ecritures. Et Tommy Osborn, c'est pareil, j'ai beaucoup d'estime; c'est l'un des hommes les plus excellents que j'ai rencontr√©s, Tommy Osborn. Et ces hommes... Et je me suis dit: "Quand je suis entr√© dans leur bureau et que j'ai vu leurs biens, je pense que j'aurai honte s'ils venaient voir ce que j'ai, une petite machine √† √©crire et nous essayons d'√©crire les lettres et - et..." quel truc, c'√©tait install√© au fond d'une roulotte en ce temps-l√†. Je me suis dit: "Qu'est-ce que √ßa repr√©senterait?" Alors je suis sorti, je me suis dit: "Eh bien, le futur b√Ętiment d'Oral Roberts, le futur b√Ętiment de Tommy Osborn, l'un ne parle pas √† l'autre." J'ai donc descendu la route, et je me suis dit: "Mais qu'en est-il de moi?"
E-211 Et quelque chose a dit: "Lève les yeux."
E-212 Je me suis dit: "Oui, Seigneur, laisse-moi amasser mes tr√©sors au ciel, car c'est l√† que se trouve mon cŇďur." Je ne dis pas cela pour inspirer de la piti√©; je le dis juste parce que c'est arriv√©, et Dieu sait que c'est vrai. Vous voyez?
E-213 O√Ļ se trouvent vos tr√©sors? D√©sirez-vous devenir un grand homme? Si tel est le cas, vous n'√™tes rien. Arrivez au point o√Ļ vous ne cherchez pas √† √™tre un grand homme, vous d√©sirez √™tre un humble petit serviteur de Christ. Voil√† le chemin. C'est tout...
E-214 Fr√®re Boze et les autres √©tablissaient une √©glise √† Chicago. Ils ont simplement d√Ľ laisser l'√©glise de Philadelphie √† cette d√©nomination. Eh bien, ils parlaient de trouver un gars au manteau retourn√© comme ceci, un docteur en th√©ologie. J'ai dit: "Vous d√©routez. Si vous voulez trouver un vrai pasteur pour cette √©glise, trouvez un humble petit gars qui sait √† peine lire son nom, mais dont le cŇďur est en feu pour Dieu. Prenez simplement ce gars-l√†; c'est celui-l√† qu'il vous faut trouver, quelqu'un qui ne conna√ģt pas toutes ces choses, quelqu'un qui ne sera pas un dictateur, qui ne poussera pas, qui ne vous plongera pas dans toutes sortes des dettes et tout le reste, quelqu'un qui vous nourrira simplement de la Parole de Dieu. C'est ce genre de personne l√† qu'il faut chercher." Les gens ne veulent donc venir √† la f√™te spirituelle... Je dois terminer. J'ai maintenant d√©pass√© le temps; dans six minutes environ nous allons cong√©dier, le Seigneur voulant.
E-215 J'entends quelqu'un dire: "Mais, Frère Branham, vous feriez mieux d'appuyer cette déclaration qui dit... Les gens ne sont pas des névrosés. Ce peuple n'est pas névrosé; ils sont simplement instruits." Ce sont des névrosés instruits. C'est vrai. Oui. "Ils ne sont pas des névrosés; ils sont instruits." Alors je voudrais vous poser une question. Vous voyez, vous comprenez? Je désire donc vous poser une question. Veuillez expliquer les actes qu'ils posent aujourd'hui, s'ils ne sont pas des névrosés. Dites-moi ce qui les pousse à agir tel qu'ils le font, s'ils ne sont pas des névrosés. Voyez? Tout le monde tire en faveur de sa dénomination, ils sont avides... Jésus n'était pas comme cela. Il n'était pressé en rien. Vous voyez? Il n'était pas avide, Il était notre modèle.
E-216 Concernant la criminalit√©, cette nation, cette nation conna√ģt plus de cas de crimes que jamais auparavant, et qu'est-ce qui ne va pas? Les adolescents, les membres d'√©glises tuent, des hommes tuant √† coup de feu leurs √©pouses et leurs familles, et br√Ľlant leurs enfants. Et consid√©rez la vague des crimes. Et vous dites que ce ne sont pas des n√©vros√©s? Alors quel est le probl√®me? Observez leurs actions? Les nations sont avides de pouvoir. Chacune veut s'emparer de chaque - du reste du monde pour que cela soit sous un seul drapeau, une seule nation, et que √ßa soit leur drapeau et leur nation: avide de pouvoir?
E-217 Eh bien, le monde est plus que jamais plongé dans l'immoralité. Des femmes nues dans les rues, des femmes nues, et vous dites qu'elles sont dans leur bon sens? C'est impossible. C'est simplement impossible.
E-218 Ecoutez. Dans la Bible, il n'y a qu'une seule personne qui a √īt√© ses v√™tements; c'√©tait L√©gion; il avait perdu la t√™te. Quand J√©sus l'a trouv√© et qu'Il a remis dans son bon sens, il a remis ses v√™tements. C'est juste. Qu'est-ce qui vous pousse √† vous d√©shabiller? Le diable. C'est vrai. Et puis dire qu'ils ne sont pas des n√©vros√©s? Descendez la rue ici en voiture et si vous passez quatre p√Ęt√©s de maisons sans voir une femme nue, revenez me le dire. Voyez? C'est cela. V√©rifiez-le.
E-219 Et alors vous dites qu'ils ne sont pas des névrosés? Qu'est-ce qui ne va pas donc? Ce n'est pas possible qu'ils soient dans leur bon sens. Une femme qui est dans son bon sens ne ferait pas cela. Elle a suffisamment du bon sens. Elle sait à quoi elle s'expose. Il y a là dehors une bande de démons de convoitise, des hommes vraiment pourris, souillés, immondes, des meurtriers et tout le reste...
E-220 Et vous dites... Aujourd'hui, le monde consomme plus de liqueur. Aux Etats-Unis, les gens dépensent plus d'argent pour les liqueurs que pour les provisions. Je pense que c'est... J'oublie de combien de fois le taux de la dette pour l'alcool augmente chaque année dans le pays. Et que fait l'alcoolisme? Cela vous envoie dans un asile de fous.
E-221 Le cancer... alors que les médecins du monde entier écrivent dans les revues et vous disent: "Le cancer par cargaisons" à cause des cigarettes, ils l'ont appliqué sur des rats et ont prouvé que cela vous donne le cancer des poumons; soixante-dix pourcent des gens attrapent le cancer des poumons du fait de fumer la cigarette. Et les hommes comme les femmes en tirent tout simplement des bouffées et vous les soufflent au visage. Si ce ne sont pas là des névrosés, c'est quoi un névrosé?
E-222 Alors que l'Evangile de Jésus-Christ est prêché et confirmé, alors que le Dieu du ciel, sous la forme de Sa Colonne de Feu, se meut au-dessus des gens, et montre que Jésus-Christ est dans la dernière période de Sa venue, leur donnant le dernier signe, les gens s'en moquent, tournent cela en dérision et se disent des membres d'église, et puis dire qu'ils ne sont pas des névrosés? Expliquez cela. (Mon temps ne cesse de s'écouler) Et vous posez la question de savoir si oui ou non ils sont des névrosés. Certainement, ce sont des névrosés instruits. C'est exact!
E-223 Expliquez leur condition. Vous ne le pouvez pas. Les femmes se coupent les cheveux, elles portent des vêtements mondains, elles sortent comme cela dans la rue. Et la Bible de Dieu les met en garde contre cela, et Elle interdit même à la femme de prier en ayant des cheveux coupés. Et Elle dit qu'un homme... Si elle fait cela, elle montre à son mari qu'elle est immorale. Et il a le plein droit de divorcer d'avec elle et de la chasser. C'est tout à fait juste. La Parole de Dieu dit cela, et une femme qui entend cela et qui continue à porter des cheveux courts et qui se dit chrétienne, si ce n'est pas une névrosée, qu'est-ce qu'une névrosée? J'aimerais alors que quelqu'un me dise donc ce qu'est une névrosée.
E-224 Oui, ils sont des n√©vros√©s, ils sont tr√®s instruits, ils ont des dipl√īmes, ils sortent des universit√©s. Nous consacrons plus de temps pour assurer √† nos enfants l'instruction - en alg√®bre et en biologie que nous n'en consacrons pour leur enseigner la Bible et J√©sus-Christ. Il n'y a pas un seul enfant dans ce pays qui ne puisse vous dire qui est David Krokitt. Mais pas un tiers d'entre eux ne peut vous dire qui est J√©sus-Christ. Et ce ne sont pas des n√©vros√©s? Ils le sont certainement. Combien nous pourrions continuer √† parler de ce que font les gens sans jamais en finir.
E-225 Rappelez-vous simplement. Et, les églises approuvent cela alors que la Bible condamne cela. Les ministres sont-ils des névrosés? Des névrosés instruits. C'est exact. Les églises approuvent cela.
E-226 Souvenez-vous de Lot; c'était un homme intelligent. Considérez-le juste une minute maintenant. Ne - ne... qu'on ne... Excusez-moi de prendre quelques minutes de plus. Ceci est - ceci est - ceci est très important. C'est sur... Vous êtes venus pour m'écouter pendant que je fais cette bande.
E-227 Suivez, suivez. Arr√™tons-nous juste une minute; priez juste une seconde dans votre cŇďur, dites: "Seigneur, laisse-moi voir cela." Ouvrez votre entendement; puisse Dieu le faire. Consid√©rez le... Consid√©rons ne f√Ľt-ce que cette nation. Disons ce que Dieu a dit.
E-228 La Bible dit que le p√©ch√© de Sodome tourmentait journellement l'√Ęme juste de Lot. Il n'avait pas √©videmment assez de courage pour s'opposer √† cela. Est-ce vrai? Il ne pouvait pas le faire, car, il √©tait le maire de la ville. Et il ne pouvait pas, mais la Bible dit que le p√©ch√© de - des Sodomites tourmentait son √Ęme. Lot savait que ce n'√©tait pas correct, mais il n'avait pas le courage de le faire, de s'opposer √† cela.
E-229 Maintenant, √©coutez. Combien de Lots hier en Am√©rique, en lisant leurs Bibles pour pr√©parer leurs sermons d'aujourd'hui sont tomb√©s sur le bapt√™me d'eau au Nom de J√©sus-Christ? Combien d'entre eux sont tomb√©s sur le bapt√™me du Saint-Esprit, sur J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement; sur Marc 16: "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru"; sur Jean 14.12: "Celui qui croit en Moi, fera aussi les Ňďuvres que Je fais"; sur "Si vous demeurez en Moi et que Ma Parole demeure en vous, demandez ce que vous voulez et cela sera accord√©"? Combien de Lot ont vu cela, mais √† cause des excuses qu'ils tirent de leur d√©nomination, cela...
E-230 Regardez et voyez dans la Bible. Regardez leur assembl√©e avec des femmes aux cheveux coup√©s, ils savent pourtant que la Bible condamne cela. Regardez leurs propres membres d'√©glise descendre les rues, descendre la rue en short, alors qu'ils savent que la Parole est contre cela. Mais ils n'ont pas le courage de d√©noncer la chose. Et pourtant, cet homme confesse √™tre un chr√©tien, son √Ęme au-dedans de lui crie contre cela. Mais il n'a pas le courage. Si ce n'est pas l√† une Sodome moderne, c'est o√Ļ alors? √Ē Dieu, donne-nous quelqu'un qui criera contre cela. C'est juste! Comme l'a dit Jean Baptiste: "La cogn√©e est mise √† la racine de l'arbre." C'est ce qu'il nous faut aujourd'hui.
E-231 Suivez. Ils sont une Sodome moderne. Souvenez-vous-en. Vous voyez, tout le pays est devenu une Sodome et une Gomorrhe modernes. C'est de nouveau Lot vivant de... Noé on vit cela partout. En effet, ses vraies convictions lui disent par de la Parole qu'il est dans l'erreur.
E-232 Regardez √† Chicago, le grand Chicago, pendant que ces trois cents pr√©dicateurs √©taient assis l√†, et ils... Cette nuit-l√†, le Seigneur m'a dit ce qu'ils allaient faire. Ils m'avaient tendu un pi√®ge. Moi, je suis all√© l√†. Je suis all√© parler √† fr√®re Carlson, et j'ai dit: "Vous ne tiendrez pas Cela dans cet h√ītel-l√†. Vous allez devoir tenir cela en un autre lieu, et ce sera dans une salle peinte en vert. Et ils m'avaient tendu un pi√®ge, n'est-ce pas, fr√®re Carlson?" Il baissa la t√™te. Il y a quelques jours, il √©tait assis l√† dans mon bureau, me demandant d'aller l√† √† Chicago. Il a dit: je n'oublierai jamais cela, Fr√®re Branham. Et j'ai dit: "Ils m'ont tendu un pi√®ge. Pourquoi, Fr√®re Carlson? Avez-vous peur de me dire pourquoi, vous et Tommy?" Ils ont baiss√© la t√™te. J'ai dit: "Tommy, pourquoi ne parlez-vous pas?" Il a dit: "Je ne pourrais faire cela."
E-233 J'ai dit: "Je pensais que vous aviez dit que vous m'accorderiez une faveur." J'ai dit: "Hier soir, le Seigneur m'a dit: 'Vous irez l√† aujourd'hui, et vous verrez que vous n'obtiendrez pas cette salle. Vous irez dans un autre b√Ętiment. Le docteur Mead sera assis de ce c√īt√©-ci, cet homme de couleur et sa femme qui chante seront assis juste ici et ainsi de suite, la place que chacun allait occuper.'" J'ai dit: "Un pr√™tre bouddhiste sera l√†." Et j'ai dit: "Eh bien, voil√† ce qu'il y a. Ils sont contre moi parce que je pr√™che le bapt√™me d'eau au Nom de notre Seigneur J√©sus-Christ. Ils sont contre moi parce que je pr√™che la semence du serpent, et parce que je m'oppose au fait que l'√©vidence du Saint-Esprit et tout soit pour tout homme le parler en langue." J'ai dit: "Venez voir Dieu."
E-234 Nous sommes entr√©s l√† et... Ils sont all√©s l√† et le... m√™me... Deux heures apr√®s cela ou plus, √† un moment donn√©, cet apr√®s-midi-l√†, ils ont appel√© fr√®re Carlson et l'homme a dit... L'homme qui lui avait permis d'obtenir ce... ils avaient vers√© un acompte pour cela - il a dit: "Nous sommes dans l'obligation d'annuler parce que le g√©rant a dit qu'il avait d√©j√† promis cela √† un - un orchestre pour ce soir- l√† - ou plut√īt pour ce matin-l√†." Et ils n'ont pas pu obtenir cela.
E-235 Nous sommes donc allés au "Town and Country". Ce matin-là, quand nous sommes entrés là, nous nous sommes tenus là et je... Et frère Carlson a dit: "Il y a une chose, vous mes frères, vous pourriez être en désaccord avec frère Branham, mais a-t-il dit, il n'a pas peur de dire ce qu'il croit." Il a dit: "Il m'a dit que ces choses arriveraient exactement telles qu'elles sont arrivées." Il a dit: "Eh bien, le voici. Qu'il parle pour lui-même."
E-236 J'ai juste pris l'Ecriture: "Je ne d√©sob√©is pas √† la vision c√©leste", comme l'a dit Paul. J'ai dit: "Vous m'en voulez √† cause du bapt√™me d'eau au Nom de J√©sus-Christ. Plus de trois cents d'entre vous se sont pr√©sent√©s comme docteur Untel et docteur Untel." J'ai dit: "Je n'ai m√™me pas une instruction d'√©cole primaire, mais je d√©fie tout homme ici d'apporter sa Bible, de se tenir ici √† c√īt√© de moi pour contredire l'une des paroles qui ont √©t√© dites." On a cela sur bande l√†-bas si vous voulez √©couter cela. C'√©tait le groupe le plus silencieux qu'on ait jamais entendu. J'ai dit: "Qu'y a-t-il?" Y a-t-il quelqu'un ici ce soir qui √©tait √† la r√©union de ce matin-l√†? Faites voir vos mains. Oui, regardez - eh bien, certainement, regardez, partout. J'ai dit: "Si donc vous ne pouvez pas soutenir cela, alors laissez-moi tranquille." C'est juste. On fait trop de tapage √† distance, mais quand on affronte le probl√®me face √† face, c'est diff√©rent. C'est juste. C'est...
E-237 Ces hommes sont partis. Tommy Hicks a dit: "Je d√©sire trois cents copies de cette bande pour envoyer √† chaque pr√©dicateur trinitaire que je connais." En me serrant la main, ces hommes ont dit: "Nous viendrons au tabernacle pour nous faire rebaptiser. O√Ļ sont-ils? Des excuses. "Je ne peux pas faire cela; ma d√©nomination ne me laissera pas faire cela." "J'ai √©pous√© une femme." "J'ai achet√© un bŇďuf de paire - ou plut√īt une paire de bŇďufs." "Je - j'ai achet√© un lopin de terre; je dois aller voir cela." Vous voyez? Certaines de ces choses, comme... Des excuses, est-ce vrai? Est-ce l√† une vie digne de l'Evangile? Si l'Evangile est vrai, vendons tout ce que nous avons et vivons pour Cela. Soyez un chr√©tien. Absolument. Amen. Remarquez maintenant, alors que nous terminons.
E-238 Mais, leurs excuses, ce sont leurs credos et leurs dénominations. C'est comme un arbre. L'autre jour je regardais frère Banks. J'avais un pin que j'avais planté quand pour la première fois j'ai déménagé, oh, il y a environ quinze ans ou plus. Et j'ai laissé ces plantes rampantes - les branches pousser sur le pin, nous ne pourrions pas faire passer la tondeuse dessous. Et de toutes façons, il n'y avait pas le moindre brin d'herbes. Et je suis allé là et j'ai pris une scie, et j'ai scié ces branches jusqu'à ce que le pina atteint cette hauteur-ci, et on pouvait passer dessous avec une tondeuse; Et aujourd'hui il y a là en dessous, il y a la plus belle pelouse que vous n'ayez jamais vue. Qu'était-ce? La semence était là. Il fallait que la lumière la frappe. Vous voyez, vous voyez?
E-239 Et aussi longtemps que la dénomination, vos excuses essaient de jeter une ombre sur cette semence que vous savez qu'elle repose réellement là, vous faites le Lot. Rejetez ces choses et laissez la lumière de l'Evangile briller là-dessus, la puissance de Jésus-Christ. Oui. Empêchez la lumière de la frapper l'empêchera de vivre, car si jamais la lumière la frappe elle viendra à la vie. C'est la raison pour laquelle les gens disent: "N'allez pas à ce genre de réunions." Ils ont peur que la Lumière ne frappe l'un de leurs membres.
E-240 Souvenez-vous de la femme au puits. Elle √©tait une prostitu√©e. Des sacrificateurs s'√©taient tenus l√†, et ils avaient vu J√©sus dire √† Nathana√ęl: "Je t'ai vu, quand tu √©tais sous le figuier." Et les sacrificateurs ont-dit: "Il est B√©elz√©bul. C'est un diseur de bonne aventure. C'est le diable."
E-241 Cette petite femme, quand elle s'est avanc√©e l√† dans sa condition immorale, vivant avec six hommes, quand elle s'est avanc√©e l√† dans cette condition - dans la condition o√Ļ elle √©tait, J√©sus a dit: "Donne-Moi √† boire", la conversation a commenc√©. Il a dit: "Va chercher ton mari et viens ici." Elle a dit: "Je n'en ai point." Il a dit: "Tu as dit la v√©rit√©. Tu en as eu cinq, et celui avec qui tu vis n'est pas ton mari." Elle a dit: "Je vois que Tu es proph√®te, Seigneur. Je sais que le Messie fera cela quand Il viendra." J√©sus a dit: "Je le suis."
E-242 Cela régla la question. Quand cette lumière a brillé sur cette semence qui reposait dans cette pauvre petite prostituée, le temps de la prostitution était terminé. Elle est allée dans la rue glorifiant Dieu, en disant: "Venez voir un Homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. N'est-ce pas le Messie?" Qu'était-ce? Cette lumière avait atteint cette semence qui se trouvait à l'ombre de l'abris, d'une prostituée. Absolument. Maintenant, juste pour terminer, je vais dire ceci: je ne sais pas combien de pages il me reste, mais je vais - je ne les prendrai certainement pas toutes. Il y en a environ dix, mais c'est à peu près la moitié de ce qui est fait. Mais terminons en disant ceci.
E-243 Faisons une fois une comparaison en rapport avec une vie digne. Comparons la vie de saint Paul à celle du jeune homme riche. Une même Lumière a frappé ces deux hommes. Les deux ont reçu la même invitation de la part de Jésus-Christ. Est-ce vrai? Ils étaient tous deux bien enseignés dans les Ecritures. Ils étaient tous les deux des théologiens. Souvenez-vous, Jésus a dit - a dit au jeune homme riche: "Observes-tu les commandements?"
E-244 Il a dit: "je l'ai fait depuis mon enfance." C'était un homme instruit. Saint Paul l'était aussi. Tous les deux étaient bien enseignés dans les Ecritures; mais - tous les deux avaient la Parole. L'un L'avait d'après une connaissance; l'autre avait le germe de vie au-dedans. Quand cette Lumière brilla devant Paul, Paul a dit: "Qui es-Tu, Seigneur?" Elle a dit: "Je suis Jésus." "Alors, me voici." Il était prêt.
E-245 La Lumière a frappé ces deux hommes. L'un a été fécondé, l'autre pas. C'est ce qui se passe aujourd'hui: l'Eglise spirituelle, l'église naturelle.
E-246 L'homme riche avait ses excuses à lui. Il ne pouvait pas faire cela. Il était sous le poids d'un grand nombre d'amis du monde. Il ne voulait pas laisser tomber ses relations. Voilà le problème de beaucoup de gens aujourd'hui. Vous pensez que parce que vous êtes membre d'une loge, vous ne pouvez simplement pas abandonner cette fraternité: "Eux tous boivent et tout comme cela, et font telle chose." Très bien, continuez avec cela. Je n'ai rien contre les loges, je n'ai rien contre les églises, c'est de vous que je parle. Vous voyez, oui. Vous voyez? Je n'ai rien contre cela. En effet, une... C'est comme deux fois deux font quatre. Je vous ai montré que les églises ne sont rien d'autre que des loges, les dénominations, si elles renient la Parole de Dieu.
E-247 Remarquez. L'homme riche avait ses excuses. Pourtant, il n'a jamais abandonn√© son t√©moignage. Nous voyons qu'il a fait des grosses affaires. Il avait la connaissance, et il en est arriv√© au point o√Ļ il a tellement prosp√©r√© qu'il fut oblig√© de construire de nouvelles granges pour y mettre ses biens. Et quand il est mort... Et sans doute, un licenci√© au col retourn√© a pr√™ch√© √† ses fun√©railles. Et alors, il se peut qu'il ait dit... On a mis le drapeau en berne, et on a dit: "Notre bien-aim√© fr√®re, le maire de cette ville, repose maintenant dans les bras du Tout-Puissant, car, il √©tait un membre important de l'√©glise. Il a fait ceci et cela." Et la Bible dit: "Dans le s√©jour des morts, il leva les yeux tandis qu'il √©tait en proie au tourment." Vous voyez?
E-248 Et souvenez-vous, il voulait toujours garder sa confession au séjour des morts. Il a vu Lazare dans le sein d'Abraham, il a dit: "Père Abraham, envoie Lazare ici." (Vous voyez?), il continuait à l'appeler son père. Vous voyez? Il s'est accroché à sa connaissance, puis il est allé dans une église intellectuelle. Quand la Lumière l'avait frappé, il en était détourné. Si ce n'est pas cela la tendance moderne de l'église d'aujourd'hui, je ne sais pas. Peu importe ce que Dieu fait briller sur leur chemin, la Colonne de Feu ou quoi que ce soit, ils s'accrochent à leur connaissance, ils peuvent écarter cela à force d'explications, et ils vont vers leur groupe intellectuel pour une position sociale.
E-249 Mais Paul avait d√©j√† une position sociale, il avait un grand savoir, c'√©tait un grand √©rudit qui avait √©t√© instruit aux pieds de Gamaliel; il √©tait le bras droit du souverain sacrificateur, si bien qu'il est all√© vers le sacrificateur et a re√ßu le pouvoir de jeter en prison tous ces saints com√©diens. Mais quand la Lumi√®re brilla sur son chemin, et qu'il a compris que cette m√™me Colonne de Feu qui avait conduit Isra√ęl dans le d√©sert, √©tait J√©sus-Christ, il abandonna toute sa connaissance. Il vint √† la Vie.
E-250 Pouvez-vous qualifier la vie de cet homme riche d'une vie digne de l'Evangile qu'il avait entendu? Quand bien même il était un croyant, pouviez-vous appeler ce genre de vie qu'il avait mené parmi des intellectuels et en pleins divertissements et... Cette nuit-là, là-bas sur le - alors que le soleil se couchait, il a prononcé un toast, et peut-être qu'un sacrificateur a fait une prière là au-dessus de... Et il offrait des divertissements, et un mendiant était couché à sa porte là en bas. Et il a prononcé un toast, et il a parlé de sa grande foi en Dieu, et le lendemain matin, avant le lever du jour, avant que le soleil ne se lève, il était au séjour des morts. C'est vrai. Voilà vos intellectuels.
E-251 Mais Paul, quand la Lumière l'a frappé... Examinons sa vie et voyons si elle était digne. Qu'est-il arrivé? Quand la Lumière a frappé Paul, il a abandonné toute sa connaissance et il s'est éloigné de ce groupe d'intellectuels, et a marché dans l'Esprit de Jésus-Christ. (Gloire à Dieu.) Bien qu'il était intelligent, il n'a même pas utilisé des mots savants. Quand il est allé chez les Corinthiens, il a dit: "Je ne suis point venu vers vous avec la sagesse des hommes. Je ne suis pas venu vers vous avec des mots pompeux, en effet, vous reposeriez votre foi là-dessus, mais je suis venu vers vous dans la simplicité, avec la puissance de la résurrection de Jésus-Christ, afin que votre foi repose là-dessus." Voilà une vie. Observez-la!
E-252 Il n'a pas utilis√© son instruction. Il n'a point march√© avec le groupe d'intellectuels. Il a march√© dans l'Esprit de Christ, humble, ob√©issant √† la Parole de Dieu, laquelle √©tait tout √† fait contraire √† leur credo. Cependant, Paul a vu la Lumi√®re et il a march√© dans la Lumi√®re (Est-ce vrai?), laissant la Vie de Christ refl√©ter J√©sus-Christ √† l'√Ęge dans lequel il vivait, afin que les gens voient l'Esprit de Dieu en lui. Et les humbles ont cru cela au point qu'ils voulaient m√™me apporter des mouchoirs. Les gens prenaient les mouchoirs qui avaient touch√© le corps de Paul. Et ils croyaient cela si bien que... Il avait repr√©sent√© J√©sus-Christ au point que les gens croyaient que tout ce qu'il touchait √©tait b√©ni. Oui. Quel homme √©tait-ce! Il a abandonn√© sa vie, ses richesses, tout ce qu'il avait, son instruction, il a tout oubli√© pour marcher avec des p√©cheurs, des mendiants, des clochards de la rue, pour laisser sa lumi√®re refl√©ter l'amour de J√©sus-Christ. Il a dit: "J'ai re√ßu quarante-neuf coups au dos. Que personne ne me fasse de la peine, car je porte sur mon corps les marques de J√©sus-Christ." Ce pauvre petit homme √©tant dans une condition vraiment terrible, il a dit: "Je porte sur mon corps les marques de J√©sus-Christ." Combien c'√©tait diff√©rent de ce grand dignitaire qui avait tout autour de lui des sacrificateurs!
E-253 Et lorsqu'il fut à Rome et que personne ne prenait position pour lui, et que les gens étaient en train de dresser un billot pour qu'on le décapite là, c'est là qu'il a dit ce qui suit. Oh! la la! Il a dit: "Une couronne m'est réservée; le Seigneur, le juste Juge, me la donnera en ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à ceux - à tous ceux qui aiment Son avènement." Voilà une vie digne de l'Evangile.
E-254 Quoi d'autre √† son sujet? Il a pris position pour Christ. Il a laiss√© l'Evangile se refl√©ter √† travers lui. Avant cela, il est all√© √©tudier l'Evangile. Il est descendu en Arabie et y est rest√© pendant trois ans, et il a pris l'Ancien Testament et il a d√©montr√© par l'Ancien Testament que c'√©tait J√©sus-Christ. Et il a laiss√© Cela se refl√©ter √† travers lui sur un groupe de gens humbles qu'il - quand il a dit: "Je sais ce que c'est avoir le ventre plein, et je sais ce que c'est avoir faim et √™tre dans la disette." Un homme avec l'instruction qu'il avait, et un √©rudit comme lui qui se tenait √† c√īt√© de... qui avait re√ßu une √©rudition de la part de Gamaliel, l'un des plus grands enseignants de l'√©poque, et qui se tenait main dans la main avec le souverain sacrificateur; fr√®re, il aurait pu amasser des millions de dollars ainsi que toutes sortes de b√Ętiments. C'est vrai. Mais il a dit: "Je..." Il n'avait m√™me pas un - il n'avait qu'un seul manteau.
E-255 Et Demas a rencontré un homme avec un ministère comme celui-là. Dans II Timothée chapitre 3, Paul dit: "Demas ainsi que tous les autres m'ont abandonné, par amour pour le siècle présent." Il a dit: "Quand tu viendras, apporte-moi ce manteau que j'ai laissé là-bas. Il fait froid." Un homme avec un tel ministère, il n'a pu avoir qu'un seul manteau. Gloire à Dieu.
E-256 Cela me rappelle saint Martin avant sa conversion, alors qu'il essayait de prendre position pour l'Evangile et tout. Dans le - dans le... pr√©-nic√©en - ou dans le Concile de Nic√©e, "Les p√®res Nic√©ens", dans l'histoire... Un jour, il franchissait les portes l√†... Il √©tait de Tours, en France. Et il y avait des gens... un vieux mendiant √©tait couch√© l√† mourant, sans habits, et les gens passaient par-l√†, ceux qui pouvaient lui donner des habits, mais ils ne l'ont pas fait. Les gens passaient √† c√īt√© de lui et ignoraient le vieil homme. Et saint Martin s'est arr√™t√© l√† et l'a regard√©. On dit qu'il...
E-257 Chaque soldat avait un - avait un homme qui cirait ses bottes, mais Martin cirait les bottes de son serviteur. Il √īta son manteau et prit un couteau et le coupa en deux... son √©p√©e, il en enveloppa le mendiant, il a dit: "Nous pouvons tous deux vivre." Il rentra chez lui pour se coucher. Pendant qu'il √©tait couch√© l√†, il pensait √† ce vieil homme, et il pleura; aussit√īt quelque chose le r√©veilla. Il regarda dans la chambre et l√† se tenait J√©sus-Christ envelopp√© de ce m√™me morceau du vieux v√™tement avec lequel il avait envelopp√© le mendiant. Il a dit: "Toutes les fois que vous avez fait ces choses √† l'un des plus petits de ceux-ci, c'est √† Moi que vous l'avez fait." Voil√† une vie digne de l'Evangile. Vous savez aussi comment il a scell√© sa vie, n'est-ce pas?
E-258 Consid√©rez Polycarpe qui a pris position pour le bapt√™me au Nom de J√©sus-Christ, s'opposant √† l'Eglise catholique romaine, il a √©t√© br√Ľl√© sur le b√Ľcher; on avait d√©moli un bain douche [petite maison o√Ļ on se lave. - N.D.T.] et on l'a br√Ľl√©. Consid√©rez Ir√©n√©e et les autres qui souffrirent pour cette cause. Ce sont l√† des vies dignes.
E-259 Consid√©rez ce que Paul dit dans l'√©p√ģtre aux H√©breux au chapitre 11, il dit qu'ils furent sci√©s et d√©chiquet√©s, ils allaient √ßa et l√† v√™tus de peaux de moutons et de peaux de ch√®vres dans le - dans le d√©sert, d√©nu√©s de tout, de vies dont ce monde n'√©tait pas digne. Vous y √™tes. Cette vie l√† est une vie digne de l'Evangile. Comment la mienne et la v√ītre feront-elles face √† celle des hommes comme ceux-l√† au jour du jugement?
E-260 Consid√©rez maintenant Paul alors que nous tendons vers la fin. Il a pris position pour l'Evangile et il a laiss√© J√©sus couler √† travers lui peu importe combien - ce que - en d√©pit de ce que quiconque en pensait, que ce soit le souverain sacrificateur... Eh bien, il est all√© et s'est fait d√©capiter √† cause de cela. Il √©tait un repr√©sentant digne de l'Evangile, laissant... (Regardez cela l√†) - en d√©pit de ce que pensaient les gens - il a laiss√© le flot de la Vie Eternelle couler √† travers lui au point qu'il a dit: "Je voudrais moi-m√™me √™tre anath√®me et s√©par√© de Christ pour mes fr√®res." Eh bien, vous savez ce que vous faites quand vous recevez la Vie Eternelle, voil√† votre question; voil√† votre r√©ponse. Vous pouvez prendre le c√īt√© intellectuel ou prendre ce c√īt√©-ci. Si vous avez vraiment la Vie Eternelle, c'est ce qui se passe, c'est ce qui se passe.
E-261 Paul, prêt à être anathème et séparé de Christ pour permettre à son peuple, ces gens aveugles, et ignorants qui ne voulaient pas écouter son Evangile... Et je me dis honte à moi-même. J'étais prêt à abandonner les gens parce qu'ils ne voulaient pas m'écouter. J'ai eu envie de me repentir et je me suis repenti. Vous voyez?
E-262 Remarquez, en dépit de ce que les autres pensaient, ce genre de vie est digne de l'Evangile. Maintenant, je termine.
E-263 L'homme riche, comme la plupart d'entre nous aujourd'hui, n'a pas accepté, et il a rejeté la Parole de Vie, il est devenu un membre d'église, et il a manifesté une vie qui, selon la Bible, n'était pas digne de l'Evangile qu'il lui était demandé de recevoir. Est-ce vrai? Comment l'Evangile pouvait-Il briller par une lumière obscurcie comme cela, qui reniait la puissance de Dieu?
E-264 Eh bien, le seul moyen pour vivre une vie digne, c'est de laisser Christ et Sa Parole (en effet, Il est la Parole), se refl√©ter √† travers vous de fa√ßon si parfaite que Dieu confirmera ce qu'Il a dit dans la Parole. En effet, Christ est mort afin de se pr√©senter Lui-m√™me devant Dieu comme un sacrifice, et Il est retourn√© sous la forme du Saint-Esprit pour Se refl√©ter √† travers Son peuple afin de continuer Son Ňďuvre, se refl√©ter √† travers vous pour accomplir Sa Parole promise pour les jours √† venir, comme Jean-Baptiste l'a appris, quand il a appris que Christ venait. Et quand Christ est entr√© dans l'eau, Jean a dit: "Voici l'Agneau de Dieu." Personne d'autre ne vit cela, mais lui vit cela, cette lumi√®re descendant du ciel comme une colombe, et une Voix fit entendre ces paroles: "Celui-ci est Mon Fils bien-aim√© en qui Je prends plaisir de demeurer." Il a vu cela venir, et J√©sus est entr√© dans l'eau, Emmanuel, devant un - un pr√©dicateur qu'on pensait √™tre un extr√©miste, Il est entr√© dans l'eau devant le peuple et Il a dit: "Je veux que tu Me baptises."
E-265 Jean dit: "Seigneur, c'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi. Pourquoi viens-Tu à moi?" Leurs regards à tous deux se croisèrent, un prophète et son Dieu. Amen. Ne pourriez-vous pas - j'aurais aimé me tenir là pour voir cela, voir ce regard sévère et profond de Jean s'abaisser et croiser le regard sévère et profond de Jésus, selon la chair ils étaient des cousins issus de germains.
E-266 Jésus a dit: "Jean, laisse faire maintenant, car cela nous incombe de... Nous sommes le Messager de cette heure-ci. Il nous incombe d'accomplir toute justice."
E-267 Jean s'est dit: "Oui, Il est le sacrifice. Le sacrifice doit être lavé avant d'être présenté." Alors il a dit: "Viens." Et il L'a baptisé. Amen. En d'autres termes: "Il nous incombe d'accomplir toute justice." Sachant que cet homme était celui qu'il fallait, Jésus a dit: "Parmi ceux qui sont nés de la femme, il n'y en a point eu de semblable à lui. Il est plus qu'un prophète. Si vous pouvez recevoir cela, celui-ci est plus qu'un prophète."
E-268 J√©sus voyait dans le cŇďur de Jean, et Il savait cela, son propre cousin L'a rencontr√© l√† face √† face. Jean a dit: "Seigneur, c'est moi qui ai besoin d'√™tre baptis√© par Toi, pourquoi viens-Tu √† moi?"
E-269 Il a dit: "Laisse faire, Jean, mais souviens-toi, il nous incombe d'accomplir tout ce que Dieu a promis, et Moi je suis le sacrifice. Je dois être lavé avant d'être présenté." Oh! la la, oh! la la!
E-270 Et aujourd'hui alors que les lumi√®res du soir sont en train de briller, alors qu'il n'y a pas un homme qui soit dans son bon sens qui ne puisse pas dire... Tout √©rudit de la Bible qui consulte la Bible sait que nous sommes au dernier jour. Alors il nous incombe de tomber de ces grandes murailles ou plut√īt de nous √©loigner de ces choses et d'entrer dans la justice de J√©sus-Christ en ce dernier jour pour recevoir le sceau de Dieu avant que le diable nous donne la marque de la b√™te. Oh! la la!
E-271 Oui. Priez que Dieu fasse lever la Lumière de ce jour en vous pour que vous deveniez un serviteur de Dieu obéissant, et alors laissez les fruits de l'Esprit demeurer toujours dans votre vie. C'est ça une vie digne de l'Evangile.
E-272 Permettez-moi de dire ceci pour terminer. La seule fa√ßon - la seule fa√ßon pour vous de pouvoir vivre une vie digne de l'Evangile, c'est de laisser l'Evangile Lui-m√™me, laisser chaque brin de l'Evangile, entrer en vous et refl√©ter Ses promesses, les confirmer. Laissez Dieu vivre en vous pour confirmer les promesses de ce jour-ci. Juste comme Jean - et J√©sus a dit √† Jean: "Laisse faire, Jean, c'est juste, mais nous sommes les messagers de ce jour, nous devons accomplir toute justice." Et si nous sommes les chr√©tiens de ce jour, recevons J√©sus-Christ dans notre cŇďur. Et Il est la Parole. N'En reniez rien, dites: "C'est la V√©rit√©." Et placez-La dans votre cŇďur, et observez les fruits de l'Esprit en vous, accomplir chaque promesse qu'Il a faite dans la Bible. Dieu veut accomplir Sa Parole, Il n'a pas d'autres mains que les miennes et les v√ītres. Il n'a pas d'autres yeux que les miens et les v√ītres. Il n'a pas d'autres langues que la mienne et la v√ītre. "Je suis le cep; vous √™tes les sarments." Ce sont les sarments qui portent les fruits. Le cep donne la vie aux sarments. C'est √ßa une vie digne.
E-273 Ma pri√®re est pour ceux qui suivent √† la radio - ou dans - ou qui suivent les bandes, et pour ceux qui sont ici, que le Dieu de toute gr√Ęce, du ciel, fasse briller sur nous tous Son Saint-Esprit b√©ni, afin qu'√† partir de ce soir nous puissions mener une vie dont Dieu pourrait dire: "Je prends plaisir; entrez dans les joies √©ternelles qui ont √©t√© pr√©par√©es pour vous depuis la fondation du monde." Que le Dieu du ciel envoie Ses b√©n√©dictions sur vous tous.
E-274 Je prie que Dieu vous b√©nisse ce soir, vous les femmes qui avez les cheveux courts, de telle mani√®re que vous puissiez voir et que vous puissiez vous √©loigner de cette tendance moderne de ce jour, et que vous compreniez que la Bible dit que vous ne devriez pas faire cela. Et si vous √™tes coupables d'avoir port√© des v√™tements immoraux, que le Dieu du ciel r√©pande Sa gr√Ęce dans votre cŇďur, afin que vous ne puissiez plus jamais le faire, afin que vous ne soyez plus jamais coupables d'une telle chose. Puisse le Saint-Esprit vous le r√©v√©ler et vous le montrer. Que vous qui n'√™tes pas baptis√©s du Saint-Esprit...
E-275 Que vous les hommes qui laissez vos femmes √™tre le chef de la maison et vous conduire partout, que le Dieu du ciel vous accorde la gr√Ęce d'avoir les pieds sur terre et de ramener cette femme √† son bon sens, et √† comprendre que c'est l√† votre place en Christ. Non pas comme un patron, l√†, mais vous √™tes la t√™te de la maison. Souvenez-vous, elle n'√©tait m√™me pas dans la cr√©ation originelle; elle est seulement un sous produit de vous, qui vous a √©t√© donn√© par Dieu pour prendre soin de vous, pour laver vos v√™tements, vous pr√©parer √† manger et ainsi de suite. Elle n'est pas votre dictateur.
E-276 Vous, les femmes am√©ricaines qui courrez √ßa et l√† avec un tas de peintures sur le visage et le nez en l'air, s'il pleuvait, vous vous noieriez, vous vous dites ensuite que vous √™tes une sorte de dictateur. Vous l'√™tes envers une poule mouill√©e, mais pas envers un v√©ritable fils de Dieu. C'est vrai, c'est vrai. Que Dieu vous accorde la gr√Ęce, vous les hommes en tant que fils de Dieu d'arr√™ter un tel non-sens. C'est vrai.
E-277 Qu'Il vous accorde la gr√Ęce, pour jeter ces cigarettes, pour arr√™ter d'√©couter ces plaisanteries grossi√®res et tout ce non-sens. Soyons des fils de Dieu pour que nous puissions mener une vie digne de l'Evangile. Et quand quelqu'un descendra la rue, les gens diront: "S'il y a jamais eu un chr√©tien, en voil√† un qui va l√†. En voil√† un qui va l√† √† travers qui Dieu se montre Lui-m√™me, cet homme est un v√©ritable chr√©tien." S'il y a jamais eu un chr√©tien... Vous pourriez penser qu'elle a l'air d√©mod√©e. C'est une v√©ritable dame. Voil√†...
E-278 Soyez un chrétien honorable, car nous sommes des étrangers ici. Ici, ce n'est pas chez nous. Chez nous, c'est au Ciel. Nous sommes des fils et des filles d'un Roi, du Roi. Que nos vies soient honorables, puissions-nous mener une vie qui honore ce que nous déclarons être, des chrétiens. Et si vous ne pouvez pas mener ce genre de vie, alors cessez de vous faire appeler des chrétiens, car vous ne faites qu'amener l'opprobre sur la cause.
E-279 Merci, les amis. Etant assis ici en cette nuit o√Ļ il fait chaud, je crois que pas un seul d'entre vous ne se perdra ce jour-l√†. Je - je - je crois que vous et moi ensemble trouverons gr√Ęce devant Dieu, pour que je sois toujours en mesure de d√©fendre ce qui est la v√©rit√©, sans jamais vous faire mal, mais sans jamais vous m√©nager. Vous voyez? Si je le faisais... je ne serais pas le bon genre de papa, si je laissais mes enfants faire n'importe quoi. Je les corrigerais. Tout amour ferait cela. L'amour est correctif. Je me souviens que vous m'aviez √©crit cette note ce jour-l√†, Pat. Je l'ai toujours. Cet amour est correctif, la Bible le dit. Et si ce n'est pas correct... C'est la raison pour laquelle Dieu nous corrige; Il nous aime.
E-280 Menons désormais une vie digne, dans la douceur et la bienveillance. Ne faites pas attention, dites... "Eh bien, Dieu béni, je sais qu'elle a cela; elle parle en langues; elle a dansé dans l'Esprit." C'est bien, mais si elle n'a pas les fruits de l'Esprit, l'Esprit n'est pas là. Elle ne fait qu'imiter une sorte d'émotion ou quelque chose comme ça, car le Saint-Esprit ne peut porter que la Vie du fruit de l'Esprit; c'est la seule chose qu'Il puisse faire.
E-281 Que Dieu vous bénisse. Inclinons la tête juste un instant. Que le Dieu qui a répandu Sa Lumière en ces derniers jours, Sa Bible est posée ici devant moi, ainsi que la photo de Ses Anges, cette Lumière mystique (en forme de pyramide) au sujet de laquelle même les hommes de science ignorent comment Elle est arrivée là... Ils ne peuvent pas expliquer cela, mais Père, nous sommes reconnaissants; Tu nous l'as annoncé des mois avant que cela n'arrive; et nous Te sommes reconnaissants. Que le peuple qui est appelé de Ton Nom s'éloigne ce soir du péché, Seigneur, de l'incrédulité.
E-282 Alors que j'ai d√Ľ parler tr√®s durement contre nos sŇďurs, ce n'est pas que je ne les aime pas, Seigneur, mais je ne veux pas voir le diable les enrouler jusqu'au point o√Ļ un de ces jours elles tomberont mortes et ensuite chercheront √† Te rencontrer dans une telle condition, apr√®s avoir ainsi entendu la v√©rit√© de Dieu. Qu'elles sentent qu'elles doivent aller sonder les Ecritures pour voir si c'est vrai, s'agenouiller alors sinc√®rement et dire: "√Ē Dieu, est-ce la v√©rit√©?" Ce sera une n√©cessit√© absolue, Seigneur, si elles sont sinc√®res √† ce sujet, car Ta Parole est la v√©rit√©.
E-283 Les gens sont assis l√†; peut-√™tre que beaucoup d'entre eux ont les membres qui leur font mal. Mais le Saint-Esprit de Dieu leur a parl√© et ils sont rest√©s tranquilles, √©coutant. L'heure est avanc√©e. La nuit est avanc√©e, et l'heure est aussi avanc√©e dans le temps o√Ļ - o√Ļ nous vivons. Le soleil se couche; le monde se refroidit. √Ē Dieu, les t√©n√®bres vont bient√īt s'installer, et alors le Seigneur viendra pour prendre son Eglise. Combien nous T'en remercions, Seigneur.
E-284 Nous Te prions maintenant de b√©nir chaque personne qui est dans Ta divine pr√©sence. Que tous ceux qui, √† travers le monde √©couteront cette bande, Seigneur, puissent s'√©loigner de ces vieux credos et ces choses pour venir servir le Dieu vivant, venir et investir l√†-dedans, faire comme la reine du midi. Elle est venue... √áa lui a pris trois mois pour arriver l√† o√Ļ se trouvait un homme, Salomon, qui repr√©sentait J√©sus-Christ ou le Dieu du ciel. J√©sus a dit qu'elle est venue des extr√©mit√©s de la terre pour √©couter la sagesse de Salomon, et voici qu'un plus grand que Salomon est ici. Et nous savons qu'il y a ici un plus grand que Salomon, le grand Saint-Esprit Lui-m√™me est ici, oeuvrant √† travers les gens. Combien nous T'en remercions, P√®re. Je prie pour que les b√©n√©dictions...
E-285 Maintenant, b√©nis notre ch√®re pasteur, fr√®re Neville. Seigneur, comme je le regarde et que je pense √† ses Ňďuvres d'amour, mon cŇďur bondit tout simplement. Je l'aime. Je le vois alors qu'il s'occupe de son √©pouse et de ses petits enfants, je - je Te prie, √ī Dieu, de le fortifier, de lui donner du courage, de le b√©nir pour beaucoup plus d'ann√©es de service dans ce grand champ de la moisson dans lequel nous sommes.
E-286 B√©nis tous ces fr√®res ministres qui sont ici ce soir. Beaucoup d'entre eux sont des visiteurs venant d'ailleurs. Je Te prie d'√™tre avec eux. Il y a Junie, fr√®re Ruddel, ces pr√©cieux hommes qui sont des √©glises sŇďurs √† celle-ci, qui sont debout et tiennent la Lumi√®re de l'Evangile √† diff√©rents endroits des villes environnantes, qui combattent pour cette m√™me Lumi√®re. Je Te remercie pour ces hommes, Seigneur. Encourage-les et accorde-leur la gr√Ęce de tenir bon dans la grande √©preuve et tout qui viennent sur la terre pour √©prouver tous les chr√©tiens.
E-287 Gu√©ris les malades et les afflig√©s, Seigneur, sois donc avec nous pendant toute la semaine qui vient. Accorde-nous du courage. Puisse cette petite le√ßon d'√©cole du dimanche d'aujourd'hui qui est hach√©e ne jamais quitter leur cŇďur. Puissent-ils La m√©diter jour et nuit. Accorde ces b√©n√©dictions, P√®re. Je le demande au Nom de J√©sus-Christ. Amen.
E-288 L'aimez-vous? Croyez-vous cela? Chantons encore notre beau cantique "Je L'aime", "je L'aime", alors que nous nous joignons tous ensemble. O√Ļ est sŇďur Ungreen, est-elle l√†? L'un d'entre eux, ou la sŇďur qui a jou√© au piano... Une des dames ici.... Je ne vois pas... Oui, la voici, la dame qui est l√†. C'est juste.
E-289 Avec tous les √©gards, je voulais ce soir... Mais je n'ai pas vu fr√®re Ungreen, je voulais qu'il chante pour moi ce soir "Que Tu es grand". Et je pense que le fr√®re est rentr√© chez lui. Vous voyez? J'ai entendu ce cantique ce matin et j'ai vraiment appr√©ci√© cela. Oh! la la, oh! lala, cela a simplement retenti dans mon cŇďur. Et je - je - je d√©sire l'entendre chanter "Que Tu es grand".
E-290 Maintenant, chantons "Je L'aime". Tous ensemble. Maintenant fermez simplement les yeux et regardons √† Lui maintenant. Dites: "Seigneur, s'il y a quelque chose de charnel en moi, √īte-le maintenant m√™me. √Ēte-le." Et vous l√†-bas qui entendrez cette bande, quand vous entendrez ces chants, chantez avec nous, donc juste sur la chaise o√Ļ vous √™tes assis, s'il y a ce - si vous √™tes condamn√© par la Parole... Si vous pensez que ce n'est pas la Parole, sondez les Ecritures, voyez si c'est juste. Cela nous incombe... c'est une question de vie ou de mort. Et donc pendant que nous chantons ce cantique, s'il y a quelque chose de charnel dans votre vie, ne voudriez-vous pas lever la main alors que vous √™tes sur votre chaise. Dites √† vos enfants et √† votre √©pouse de lever la main, vos bien-aim√©s qui sont avec vous, chantez "Je L'aime" et donnez-Lui votre vie, dites: "Purifie-moi, Seigneur, de tout mal. " Pendant que nous chantons maintenant, levons-nous. Je L'aime, je (Seigneur J√©sus, je Te prie de b√©nir les gens qui - qui vont porter ces mouchoirs. Je les b√©nis au Nom de J√©sus-Christ. Amen.) Et acquit mon salut Sur le bois du Calvaire.
E-291 Maintenant, pendant cette grande b√©n√©diction (Continuez √† jouer, sŇďur), fermez simplement les yeux et r√©fl√©chissez maintenant pendant une minute. Prions dans notre cŇďur. "Seigneur J√©sus, sonde-moi. Est-ce que je T'aime vraiment? Tu as dit: 'Si vous m'aimez, gardez Mes commandements. Si vous m'aimez, gardez Ma Parole.'" Et alors dites dans votre cŇďur: "Seigneur, laisse-moi garder Ta Parole. Laisse-moi La cacher dans mon cŇďur, pour ne jamais p√©cher contre Toi (C'est-√†-dire ne pas croire quelque chose que Tu as dit.)."
E-292 Et maintenant, pendant que nous chantons "Je L'aime", serrons la main √† quelqu'un pr√®s de nous; tendez simplement la main et dites: "Que Dieu te b√©nisse, fr√®re ou sŇďur." Tr√®s doucement maintenant. Je (Que Dieu vous b√©nisse, fr√®re.)... Je (Que Dieu vous b√©nisse, fr√®re. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur.) Et (Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur. Que Dieu vous b√©nisse...?... Que Dieu vous b√©nisse.)... bois du calvaire.
E-293 Maintenant, levons les mains vers Lui. Je L'aime, je L'aime, Parce que ( ...?... ce que vous avez fait pour...?...)... Et acquit mon salut Sur le bois du calvaire.
E-294 L'aimez-vous? N'est-Il pas merveilleux? Je prie pour chacun de vous, mes enfants. A quoi me servirait-il de me tenir ici et de dire des choses si je - dans mon cŇďur je ne pensais pas que cela allait vous aider? Alors que je suis fatigu√© et √©puis√©... C'est √† peine si je peux me tenir ici. J'ai mal aux pieds, mes souliers, je me suis tenu dedans au point que j'y ai transpir√© et tout, au point que mes pieds sont tremp√©s. Et je - je suis tr√®s fatigu√©. Je ne suis plus un gosse, j'ai pr√™ch√© des sermons de trois ou quatre heures et j'ai pri√© pour les malades jour et nuit. Pourquoi me tiendrais-je ici pour faire cela? Vous savez que toutes ces trente ann√©es, si c'√©tait pour la popularit√©, j'ai √©vit√© cela. Vous savez que je ne prends pas l'argent; vous savez cela. Et je n'ai pas... Vous ai-je dit quoi que ce soit au Nom du Seigneur qui ne soit pas arriv√©? Vous savez que c'est juste. Je vous aime. C'est l'amour de Dieu que j'ai dans le cŇďur pour chacun de vous. J'aurai souhait√© pouvoir.... J'aurai souhait√© pouvoir me tenir devant Dieu et dire: "√Ē Dieu, laisse - laisse - laisse-moi les aider. Laisse - laisse-moi faire cela. Je ne peux pas le faire." Chaque personne devra se tenir seul. Vous voyez?
E-295 Je - je - je crois que nous allons donc tous montés un de ces jours. Et s'il arrivait que l'on s'en dorme avant ce temps-là, que je sois pris du milieu de vous, souvenez-vous, je vous rencontrerai là-bas. Je sais que cela existe. La vision même qui vous a tout annoncé parfaitement, s'est accomplie exactement telle qu'Il l'a dit. Il n'y a personne ici, pendant toutes ces années qui peut dire ici que je vous ai annoncé quelque chose qui ne soit arrivé. Le monde entier le sait. Vous n'avez jamais vu cela à l'estrade, ce qui a été annoncé à quiconque était l'exacte vérité. Vous voyez? Ça l'a toujours été. Ce même Dieu m'a laissé regarder au-delà du rideau du temps, et j'ai vu ces femmes et ces hommes m'entourer de leurs bras et m'embrasser en disant: "Oh! frère Branham." Je - je ne peux simplement pas rester tranquille. Même si je suis fatigué, j'y vais qu'en même.
E-296 J'ai mal au dos et je - je - je... Chaque jour... Je - je - je - je - j'ai cinquante-quatre ans. Vous savez, chaque jour, une nouvelle peine s'ajoute. Ma prière est que Dieu me maintienne, me maintienne pour prêcher la Parole et me tenir sur cette Vérité jusqu'à ce que je voie mon fils Joseph assez grand et rempli du Saint-Esprit, je pourrais prendre cette vieille Bible usée, La mettre dans sa main et dire: "Fiston, porte-La jusqu'à la fin de ta vie. Ne fais pas des compromissions sur Cela."
E-297 Je pensais que Billy pr√™cherait peut-√™tre l'Evangile. Dieu ne l'a jamais appel√©, mais je crois que Joseph, m√™me si c'est un - un petit gar√ßon m√©chant, je crois que Dieu l'a appel√©. C'est la raison pour laquelle les enfants ne s'entendent pas avec lui. C'est un chef. Et je - je - je sais que Dieu l'a appel√©. Je d√©sire l'√©lever dans la voie de la Parole - la voie de la Parole du Seigneur afin qu'il ne puisse pas abandonner cette Parole, j'aimerais le faire moi-m√™me, Dieu voulant. Quand je serai vieux, que je m'assi√©rai l√† au fond, je le verrai debout √† la chaire, disant: "C'est le m√™me Evangile pour lequel mon p√®re a pris position. Ce soir, il est assis l√†, il est √Ęg√©, mais j'aimerais prendre sa place, le remplacer." Se tenir l√†.
E-298 Alors, je lèverai les yeux et dirai: "Seigneur, laisse Ton serviteur s'en aller en paix." C'est ce que je désire tant voir. En attendant ce moment...
E-299 Qu'arriverait-il si je ressuscitais dans une autre g√©n√©ration? C'est impossible. Je dois venir avec cette g√©n√©ration. Je dois me tenir avec vous. C'est vous que je dois repr√©senter et je rendrai compte devant Dieu pour l'Evangile que j'ai pr√™ch√©. Pensez-vous que je me tiendrais ici pour essayer de vous d√©tourner de quelque chose que je pense √™tre vrai? Je vous encouragerais √† aller faire cela, mais je sais que lorsque c'est une fausse chose, j'aimerais vous en faire sortir pour vous faire entrer dans ce qui est vrai. Sinc√®rement de tout mon cŇďur, Dieu m'est t√©moin, je vous aime tous d'un v√©ritable amour chr√©tien et divin. Que Dieu vous b√©nisse. Priez pour moi.
E-300 J'ignore ce que le futur me réserve, mais je sais Qui tient mon futur, ainsi je me repose là-dessus.
E-301 Je remets cette chaire à un homme en qui j'ai une grande confiance en tant que serviteur de Jésus-Christ, notre pasteur, Frère Neville.

En haut