ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication LE TROISIEME EXODE / 63-0630M / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 hours and 18 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

LE TROISIEME EXODE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Tout est possible, crois seulement. Inclinons la tête maintenant pour un mot de prière. Avec nos têtes inclinées, je me demande s'il y a une requête spéciale qu'on aimerait faire savoir à Dieu, levez tout simplement la main, et juste derrière votre main, retenez bien votre requête.
E-2 P√®re c√©leste, nous sommes reconnaissants pour cette nouvelle occasion d'√™tre r√©unis de ce c√īt√©-ci de l'√©ternit√©. Et ce matin, nous attendons de Toi un renouvellement de force pour nous encourager dans ce p√®lerinage qui est devant nous. Nous nous sommes rassembl√©s comme le faisaient les enfants h√©breux, t√īt le matin, pour ramasser la manne qui √©tait pourvue pour eux la nuit en vue de les soutenir durant la journ√©e qui venait. Nous nous rassemblons ce matin pour avoir la Manne spirituelle qui nous donnera la force de continuer le p√®lerinage.
E-3 Derrière chacune de ces mains qui se sont levées, Tu sais tout ce dont ils ont besoin, Seigneur. Et je joins ma prière à la leur, afin que Tu pourvoies à chaque besoin qu'ils ont. Guéris les malades et soulage les affligés, Seigneur. Nous savons que Tu es Dieu et que Tu peux tout faire, et Tu as promis d'accomplir cela, si seulement nous pouvions faire comme le cantique nous a invités à faire : "Crois seulement" , et comme le disent les glorieuses paroles que nous avons entendues : "Marcher et parler avec le Roi."
E-4 Maintenant, Dieu notre Père, bénis Ta Parole pendant qu'Elle sortira ce matin, et puisse-t-Elle trouver un lieu de repos dans nos cours, afin qu'Elle produise ce que nous demandons, Père. Nous demandons ceci au Nom du Seigneur Jésus. Amen. Merci, Soeur.
E-5 Je crois qu'il a été dit : "J'étais dans la joie lorsqu'on m'a dit : 'Allons à la maison du Seigneur.'"
E-6 (4) Quand j'ai quitté Hot Springs hier, frère Moore m'a dit : "Frère Branham, a-t-il dit, vous - pourquoi ne descendez-vous pas avec moi au Texas, à la convention qui se tient là-bas?" Il a dit : "Et vous vous reposerez pendant quelques jours"
E-7 J'ai répondu : "J'ai deux services demain." Il a demandé : "Deux services ?" J'ai dit : "Oui."
E-8 Il a dit : "Après avoir beaucoup prêché comme vous l'avez fait ici, un homme devrait se reposer pendant une semaine, après chacun de ces services." Il a dit : "Prenez par exemple un pasteur qui apporte son sermon le dimanche matin et tout, puis il se repose le reste de la semaine. Et cela - et c'est peut-être pendant trente minutes ou quelque chose comme cela." Et il a ajouté : " Vous prêchez ici pendant environ deux ou trois heures d'affilée et, a-t-il dit, en plus, c'est jour après jour, et parfois deux fois par jour; et puis vous faites passer une ligne de prière, avec tout ce discernement." Il a dit : "Maintenant, vous dites que vous rentrez à la maison pour tenir deux services dimanche." J'ai dit : "Oui, oui." Il a demandé : "Comment y arrivez-vous?" J'ai dit : "Le secours me vient de l'Eternel." Voyez ?
E-9 L'heure est avanc√©e, comme l'a dit quelqu'un - quelqu'un il y a quelques instants dans la pri√®re, pendant que j'entrais : "L'heure est avanc√©e, mais les besoins sont grands, et nous sommes ici pour essayer d'apporter notre contribution, pour venir en aide en cette heure critique o√Ļ nous sommes."
E-10 (5) Eh bien, le Seigneur voulant, ce soir j'aimerais parler sur le sujet "Votre vie est-elle digne de l'Evangile ?" Je désire en effet enregistrer cela sur bande magnétique.
E-11 Eh bien, je ne sais pas si oui ou non on va enregistrer ceci ce matin, je vois des gens là dans la pièce. Il y a - il y a des gens là-dedans, je suppose qu'ils enregistrent. Je n'ai pas. Je pensais que frère Neville ferait cela. Dimanche passé, j'ai demandé qu'il continue avec son message, qu'il aille donc de l'avant et qu'il me laisse juste insérer quelque chose après lui, mais s'ils veulent faire la bande de la leçon de l'école du dimanche, eh bien, ça sera très bien.
E-12 (6) Donc, le Seigneur voulant, dimanche prochain, c'est - si le Seigneur le permet et que nous sommes ici, j'aimerais parler sur le sujet dont je voulais parler depuis longtemps, et j'avais promis d'apporter les messages de ce genre d'abord au Tabernacle, ces messages à enregistrer. J'aimerais accuser cette génération de crucifier Jésus-Christ : le matin du dimanche prochain, le Seigneur voulant.
E-13 Maintenant, ce soir, vers dix-neuf heures ou dix-neuf heures trente, c'est le - c'est le message : "Votre vie est-elle digne ?"
E-14 (7) Eh bien, parfois, en apportant de tels messages, je dis des choses qui sont vraiment tranchantes. Eh bien, je ne veux vraiment pas, pas exactement faire allusion √† cette √©glise-ci ou √† une autre. Rappelez-vous, lorsque je parle, cela va dans le monde entier. Voyez-vous ? Et nous avons un service des bandes qui couvre le monde entier. Et on envoie ces messages dans les jungles et partout. Et parfois, le Saint-Esprit me conduit √† dire quelque chose qui serait la chose m√™me dont Il a besoin pour quelqu'un l√† tr√®s loin en Australie ou ailleurs. Ainsi, peut-√™tre que pour une certaine situation, vous vous demanderez : " Bien, maintenant, cette situation n'existe pas ici, pourquoi dit-il cela ? " Peut-√™tre que c'est destin√© √† un autre milieu. Vous voyez ? Ainsi, je suis s√Ľr que vous comprenez cela, que ces messages ne sont pas adress√©s √† un certain. c'est directement adress√© √† l'Eglise en g√©n√©ral, partout ; et tout ce que le Seigneur nous conduira √† dire et √† faire.
E-15 (8) J'ai pass√© un temps glorieux l√† √† Hot Springs dans une s√©rie de r√©unions de la Pentec√īte √† l'ancienne mode. Je suis s√Ľr que beaucoup parmi vous les pentec√ītistes qui √©tiez l√† ont √©t√© satisfaits √† ce.?. Vous qui y √©tiez all√©s. Eh bien, juste. Je ne connais pas ce groupe-l√†, j'√©tais simplement cens√© me rendre l√† pour une semaine, et j'ai consacr√© deux ou trois jours, mais j'aimerais dire une chose : dans cette s√©rie de r√©unions, ils avaient vraiment la foi pour croire. Si l'un de vous √©tait l√†,
E-16 je sais en effet que cette dame qui est assise au coin, je ne sais pas qui elle est, ou plut√īt juste ici; je sais qu'elle √©tait l√†. Je connais des fr√®res qui √©taient l√†, fr√®re Jackson et les autres, fr√®re Palmer.
E-17 (9) C'est ce que les gens reçoivent lorsqu'ils ont la foi. Voyez ? Avez-vous remarqué cette ligne de prière ? Quiconque y entrait en ressortait guéri par Dieu. Voyez? voyez ? Et ainsi, quand vous avez foi.
E-18 Et autre chose, peut-être que certains parmi vous pourraient ne pas comprendre toute cette émotion, ces danses, ces cris. Eh bien, ils - ils - ils ne s'occupaient de personne ; ils poussaient vraiment des cris devant Dieu. C'est tout.
E-19 Mais j'aimerais dire que c'est l'un des - l'un des groupes de femmes d'apparence la plus nette que j'aie jamais vu, avec de longs cheveux, et. et des gens qui venaient de là loin dans la jungle, là dans des brousses, mais je ne crois pas avoir vu là quelqu'un qui ait eu un air très moderne (vous savez ce que je veux dire), avec toutes sortes de maquillages et autres. Peut-être que je ne serais pas d'accord avec eux sur tout ce qu'ils enseignent, mais je peux assurément être d'accord sur ce point- là. Pour moi, elles avaient une apparence de chrétiennes.
E-20 (10) Le Seigneur m'a donc conduit à parler sur un sujet, hier ou avant hier à midi : "Encore une fois seulement, Seigneur." Et si cette église, certains d'entre eux qui étaient là n'ont pas compris, j'ai fait cela dans un but; en effet, le Seigneur m'a conduit à le faire. Ce petit groupe là était en train de dévier, s'enfonçant dans quelque chose ; et le Seigneur a aidé en cela, pour - pour faire cela. Ainsi, c'était vraiment merveilleux. Certainement, je.
E-21 Vous savez des choses se passent, si vous n'avez pas un oil spirituel, vous ne comprendrez pas cela. Voyez ? Vous devez vous attendre à ces choses.
E-22 (11) Je suis arriv√©, et ce fr√®re Ungren... c'est √† peu pr√®s la deuxi√®me fois que j'entends d√©j√† cet homme chanter. Juste au moment o√Ļ j'entrais dans la salle, il chantait "Je marche et je parle avec le Roi." Je me suis dit : "N'est-ce pas magnifique ?" Comment le Roi. Voyez, marcher et parler, cela signifie une communion constante. Non seulement dans une √©glise, mais partout, "Marcher et parler avec le Roi."
E-23 (12) Et il y avait - regardez sur le mur. Et il y a une carte de visite √©pingl√©e l√† sur un petit tableau repr√©sentant une certaine sc√®ne qu'un homme du nom de George Todd a - a peint pour moi. Je ne sais pas pourquoi cet homme a fait cela, peut-√™tre - peut-√™tre, il n'y a tout simplement pas pens√©; et il a peint cela. Et ce tableau repr√©sente √† l'arri√®re-plan une montagne derri√®re une for√™t et - et un ruisseau qui serpente, et de l'autre c√īt√© du ruisseau il y a une biche et son faon qui ont des oreilles dress√©es, et qui regardent de l'autre c√īt√© du ruisseau. Je ne sais pas si monsieur Todd est ici ; je ne le connais pas. Mais j'aimerais dire ceci : le Seigneur m'a parl√© quand j'ai regard√© ce tableau; et peut-√™tre qu'il ne le savait pas lorsqu'il √©tait en train de peindre cela
E-24 Vous rappelez-vous ma petite histoire de cette biche qu'un copain allait abattre. ?. Eh bien, elle est l√† avec son faon √† c√īt√© des eaux de la vie. Voyez ? L'inspiration, comment cette m√®re biche et son faon se tenaient l√†, et je me suis dit : "Oui, de l'autre c√īt√©, c'est l√† qu'il y a - √† c√īt√© des arbres aux feuilles toujours vertes, j'ai une m√®re et une enfant l√† aussi, elles attendent l√†."
E-25 Merci, Frère - Frère George Todd, si cet homme est ici ce matin.
E-26 (13) Maintenant, j'aimerais avoir une leçon de l'école du dimanche ; généralement, je suis assez long là-dedans.
E-27 Depuis hier, il y a quelque chose qui ne cesse de bouger dans mon cour, je ne sais pas, . Eh bien, nous - si le Seigneur ... C'est un - c'est un sujet. Je me fais vieux, et je - je ne sais combien de temps je devrais passer ici. Mais il y a dans l'église une question importante qui a mis les gens en désaccord et les a poussés à avoir des idées différentes.
E-28 C'est juste comme "manger la pomme". Et j'ai prêché sur le message et je crois fermement, je peux prouver cela par les Ecritures, que ce n'était pas des pommes. Voyez ? Cela a causé une grande confusion.
E-29 (14) Ainsi, peut-√™tre qu'avant que nous quittions - il nous faut donc rentrer dans environ trente jours, vous savez, rentrer en Arizona. Et alors si. Avant que je parte, le Seigneur voulant, j'aimerais enseigner sur ce passage des Ecritures, mais ne pas enregistrer cela. Si vous enregistrez, ne vendez pas la bande - ne la laissez pas sortir. J'aimerais montrer l'exacte v√©rit√© sur le mariage et le divorce. C'est une question, et on est aux derni√®res heures o√Ļ tous les myst√®res de Dieu doivent √™tre termin√©s. Et hier, en parcourant les montagnes vers l'aube, il m'a sembl√© entendre le Saint-Esprit me dire : "Enregistre cela et mets-le de c√īt√©." Je ne sais pourquoi; mais l'exacte v√©rit√© sur le mariage et le divorce.
E-30 Certains disent : "Les gens peuvent se marier s'ils jurent qu'ils vivaient dans l'adult√®re" , et d'autres disent : "Eh bien, si on se maltraite l'un et l'autre, et - et qu'on ne peut pas vivre ensemble, mieux vaut vivre en paix sur la terre que vivre l'enfer sur la terre" , et toutes ces autres questions ;et d'autres les marient de n'importe quelle dr√īle de mani√®re. Et d'autres aimeraient les asperger d'eau b√©nite, puis les renvoyer en disant qu'ils n'ont jamais √©t√© mari√©s, et les b√©nir, et les remettre dans l'√©glise. Il y a toutes sortes de confusion. Mais s'il y a tant de confusion, il y a une v√©rit√© quelque part !
E-31 (15) Je crois et je le dis avec r√©v√©rence : je crois que le Seigneur me l'a r√©v√©l√©, et je. la v√©rit√©. Et si cela tombait dans des √©glises, √ßa mettrait tout en pi√®ces, peut-√™tre que c'est ce qui devrait √™tre fait. Mais, c'est. Je pr√©f√©rerais laisser uniquement les pasteurs, laisser uniquement les pasteurs des √©glises recevoir cette bande, alors les laisser jouer cela et apr√®s, ils pourront conduire d'apr√®s cela. Mais, j'aimerais vraiment enregistrer cela pour montrer l'exacte v√©rit√© sur ce point. Je crois que l'heure a sonn√© o√Ļ ces myst√®res doivent √™tre termin√©s, finis. On a eu cela tout au long des √Ęges, comme nous l'avions dit sur les bandes, comme nous l'avons apport√©, ces Sept Sceaux et ces Sept Ages de l'Eglise.
E-32 Et maintenant nous approchons du temps des Sept Trompettes et aussi des Coupes. Et peut-être que nous pourrons consacrer deux semaines de réunion pour examiner les deux ensemble. J'aimerais enregistrer cela sur bande.
E-33 Et ensuite, √† part cela, j'essaie maintenant de faire faire une lecture de v√©rification l√†-dessus pour faire sortir cela sous forme de livre sur les √Ęges de l'√©glise, sept livres sur les Ages de l'Eglise, sept bandes, et faire cela √† moindre frais possible pour que chacun puisse s'en procurer. (16) Ensuite, si le Seigneur tarde, et que je m'en aille, vous comprendrez que les choses que j'avais dites au Nom du Seigneur vont arriver - vont se passer exactement telles qu'annonc√©es. Cela n'a encore jamais failli, et d'autres doivent arriver plus tard.
E-34 Et je - j'esp√®re que le Seigneur nous permettra de faire cela bient√īt. Nous l'annoncerons aux gens, le moment. En effet, il y a beaucoup qui aimeraient venir entendre ces choses, et je - et j'appr√©cie cela.
E-35 (17) Si personne ne croyait cela ni n'écoutait cela, à quoi cela me servirait-il de me tenir ici et de dire quoi que ce soit à ce sujet? Voyez. Ce serait comme jeter du pain sur la surface des eaux, ça serait comme. Si personne ne voulait croire cela, alors ça serait comme jeter des perles aux pourceaux. Mais il y a des milliers et des milliers qui croient cela, voyez, et qui s'en tiennent à chaque parole, et nous aimerions recevoir le plus de gens possible quand nous - quand nous serons prêts à tenir ces services, pour la gloire du Seigneur. Et nous espérons que Dieu nous accordera cela,
E-36 et je n'aimerais pas tenir cela avant que je sois divinement inspir√© √† le faire. Dieu a un temps pour chaque chose, voyez-vous. Vous ne devez pas devancer cela. Si vous coupez votre bl√© avant - si vous faites passer la moissonneuse-batteuse l√† avant qu'il soit m√Ľr, vous perdrez une bonne partie de votre bl√©, voyez. Ainsi, lorsqu'il sera temps de lancer la faucille, Dieu la lancera. Alors , nous irons moissonner. (18) Mais simplement je ‚Äď
E-37 lorsque je me sens pouss√© comme cela, je me suis dit que j'allais m'en d√©barrasser dans un moment. Toute la journ√©e d'hier, je ne pouvais pas √īter cela de ma pens√©e, et toute la nuit d'hier, je suis all√© au lit vers minuit, et j'ai eu environ trois heures de sommeil avant hier soir, et hier soir je ne pouvais toujours pas dormir. Quelque chose disait : "Enregistre le mariage et le divorce", voyez. Le Seigneur voulant, si cela continue √† me tenir √† cour et que le Seigneur me montre quelque chose de plus √† ce sujet, eh bien alors, je vais - je - je peux enregistrer cela, voyez.
E-38 Mais rappelez-vous, c'est seulement pour les ministres. Venez, mais - et écoutez, mais la bande elle-même, laissez. Voyez, parce que si cela tombe dans des assemblées, certains vont dans tel sens et d'autres dans tel autre, qu'ils tirent leur propre conclusion. Et j'aimerais que mes frères ministres aient ceci dans leur propre bureau et qu'ensuite ils puissent partir de là, car ce sont eux qui sont responsables; ce sont eux. (19) On pourrait aller jouer cela aux juges, à certains de ces juges de paix
E-39 et qu'ils voient ce que le Seigneur a dit au sujet du mariage et du divorce. C'est plus sacré que les gens ne le pensent. Et cela s'accorde avec la semence du serpent, exactement la même chose, ça continue sans cesse; ce sont ces mystères. Rappelez-vous, aux jours du septième ange, tous les mystères de Dieu doivent être terminés, ces choses inconnues que le Seigneur dévoilera. (20) Eh bien, jusque-là.
E-40 Maintenant rappelez-vous. Est-ce à dix-neuf heures trente que vous commencez la réunion ? Eh bien, Frère Neville, si vous avez un message pour ce soir, prêchez-le. Voyez ? Cela ne me prendra pas environ une heure ou quarante-cinq minutes, et j'enregistrerai le reste.
E-41 J'aime écouter frère Neville. Je l'aime. C'est mon frère, et je - je pense qu'il est un merveilleux orateur, un magnifique prédicateur. Et je. Une chose que j'aime chez frère Neville, lorsqu'il dit quelque chose, il vit ce dont il parle. Eh bien, c'est - c'est cela l'essentiel.
E-42 Savez-vous que vous pouvez vivre un sermon √† quelqu'un mieux que vous ne pouvez lui en pr√™cher un ? "En effet, vous √™tes vous-m√™mes des √©p√ģtres √©crites, lues de tous les hommes." (21) Eh bien, avant que nous.
E-43 Nous pouvons ouvrir les pages, mais c'est à Dieu d'ouvrir cette leçon d'école du dimanche. Aussi, demandons-Lui humblement de le faire.
E-44 Père céleste, nous - nous regardons à l'avenir par la foi. Je regarde maintenant par la foi à quelque chose qui vient, Seigneur, sur la terre, qui va rassembler Ton peuple. Lorsque nous voyons les églises organisées être tant clouées au sol et devenir si différentes les unes des autres, cela pousse vraiment les gens à en sortir. C'est juste comme ce fut le cas en Egypte : un Pharaon s'était levé, qui ne connaissait pas Joseph.
E-45 C'est juste comme c'√©tait le cas en Allemagne et dans - l√† en Russie et en Italie. Les gens ont √©lev√© des (Joseph), Hitler, Staline, Mussolini, qui ha√Įssaient les Juifs. Ceux-ci ont √©t√© forc√©s √† retourner dans leur patrie. √Ē Dieu! Tu as des voies que nous ne comprenons pas, pour faire des choses, et Tu les as contraints, ils se sont retrouv√©s sans maisons en Allemagne, et tout leur avait √©t√© arrach√©, √©galement en Italie, en Russie : sans endroit o√Ļ aller, alors ils ont √©t√© renvoy√©s dans leur patrie juste pour accomplir la Parole.
E-46 Oh! la main aimable de Dieu! Combien parfois cela semble cruel, la façon dont les gens souffrent! Pourtant c'est toujours, c'est la tendre main de Jéhovah conduisant Ses petits enfants. Nous T'en remercions, Seigneur.
E-47 (22) Maintenant je prie, √ī Dieu! pendant que je vois ce jour o√Ļ la d√©nomination est en train de faire pression sur les croyants, les excommuniant, disant que leurs noms doivent √™tre inscrits dans leur registre sinon ils sont perdus, qu'ils n'ont rien √† faire avec l'autre groupe. C'est tout simplement la tendre main de J√©hovah les conduisant √† l'Arbre de Vie. Je prie, √ī Dieu! que chacun. Je sais qu'ils le feront, car c'est Ta Parole, et Elle ne peut pas faillir. Et puissions-nous √™tre conduits √† l'Arbre de Vie afin que nous devenions possesseurs de la Vie √©ternelle, voir la main de Dieu par les yeux de la foi, regarder au-del√† de ces ombres o√Ļ nous marchons aujourd'hui, voir la Terre Promise se profiler juste devant.
E-48 Bénis Ta Parole ce matin, Seigneur, ces quelques passages des Ecritures et ces notes que j'ai inscrites ici. Puisse le Saint-Esprit venir maintenant, alors que je me consacre moi-même pour que ma langue, ma pensée et mon esprit soient circoncis, alors que l'église consacre ses oreilles pour qu'elle comprenne, ainsi que son coeur, et nous tous ensemble, afin que Tu nous parles par Ta Parole, car Ta Parole est la Vérité. Nous le demandons au Nom de la Parole, Jésus-Christ. Amen.
E-49 (23) Maintenant, ouvrez vos Bibles dans le livre d'Exode. Et maintenant, j'aimerais lire une portion des Ecritures dans Exode chapitre 3, de 1 √† 12. Ecoutez bien attentivement, pendant que nous lisons. Exode, chapitre 3, 1 √† 12. Mo√Įse faisait pa√ģtre le troupeau de J√©thro, son beau-p√®re, sacrificateur de Madian ; et il mena le troupeau derri√®re le d√©sert, et vint √† la montagne de Dieu, √† Horeb. L'Ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson et le. et Mo√Įse regarda ; et voici le buisson √©tait tout en feu, et le buisson ne se consumait point. Mo√Įse dit : Je vais me d√©tourner pour voir quelle est cette grande vision, qui fait que le buisson - et pourquoi le buisson ne se consume pas. L'Eternel vit qu'il se d√©tournait pour voir
E-50 (j'aimerais insister sur cela) l'Eternel vit qu'il se d√©tournait pour voir ; et Dieu l'appela du milieu du buisson et dit : Mo√Įse ! Mo√Įse ! et il r√©pondit : Me voici. Dieu dit : N'approche pas d'ici, √īte plut√īt tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte. Et Il ajouta : Je suis le Dieu de ton p√®re, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Mo√Įse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. L'Eternel dit : J'ai vu la souffrance de Mon peuple qui est en Egypte, et J'ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car Je connais ses douleurs. Je suis descendu pour les d√©livrer des mains des Egyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays o√Ļ coulent le lait et le miel, dans les lieux qu'habitent les Canan√©ens,. H√©tiens,. H√©viens, J√©busiens. Voici, les cris des enfants d'Isra√ęl sont venus jusqu'√† Moi, et J'ai vu l'oppression que leur font souffrir les Egyptiens. Maintenant, va, Je t'enverrai aupr√®s de Pharaon.
E-51 (24) Avez-vous remarqu√© ? "Je suis descendu, mais Je t'enverrai", Dieu allant sous la forme d'un homme. "Va." Laissez-moi relire ce verset 10. Maintenant, va, Je t'enverrai aupr√®s de Pharaon, et tu feras sortir d'Egypte Mon peuple, les enfants d'Isra√ęl. Mo√Įse dit √† Dieu : Qui suis-je pour aller vers Pharaon, et faire sortir d'Egypte les enfants d'Isra√ęl ? Dieu dit : Je serai avec toi; et ceci sera pour toi le signe que c'est Moi qui t'envoie, quand tu viendras.
E-52 (Je vous demande pardon). quand tu auras fait sortir d'Egypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne.
E-53 Je n'avais pas remarqu√© cela avant, mais me sentant tr√®s profond√©ment inspir√© par l'Esprit ce matin, j'ai saisi cela sur-le-champ : Dieu renvoyant Son serviteur √† l'endroit d'o√Ļ il avait fui. Il lui donne le signe d'une montagne. Je n'avais pas remarqu√© cela auparavant. Ce sera pour vous un signe √©ternel. Voyez ?
E-54 (25) Eh bien, nous sommes. nous allons parler ce matin sur le sujet : "Le Deuxième Exode du peuple de Dieu" ou "l'appel lancé au peuple de Dieu pour sortir". "Exode" signifie "sortir de, être appelé hors de, être amené dehors de." Et j'aimerais utiliser cela comme sujet "Le Deuxième Exode du peuple de Dieu".
E-55 Eh bien, il y a eu beaucoup d'exodes, naturellement, mais je parle du temps o√Ļ Dieu a exig√© un exode, une s√©paration d'avec le lieu o√Ļ ils √©taient √† l'√©poque. (26) Ici, Dieu S'appr√™te √† accomplir Sa Parole divine de promesse qu'Il avait donn√©e √† Abraham, √† Isaac et √† Jacob. Des ann√©es, des centaines d'ann√©es s'√©taient √©coul√©es, et pourtant, Dieu n'oublie jamais Sa promesse. Dans la saison, au temps convenable, Dieu accomplit toujours Sa promesse.
E-56 Par conséquent, vous pouvez avoir la pleine assurance que ce que Dieu a promis dans cette Bible, Il va l'accomplir. Il n'est pas du tout nécessaire d'essayer de penser autrement et de dire : "Eh bien, le prophète était - peut-être qu'il s'était trompé, ou cela ne pourrait pas arriver aujourd'hui." On dirait que c'était presque impossible en ce temps-là, beaucoup plus impossible que maintenant, mais Dieu a accompli cela malgré tout ; en effet, Il a promis qu'Il le ferait.
E-57 Et regardez combien simple est la fa√ßon dont Il a fait cela. "Je suis descendu ; J'ai entendu les cris ; Je me souviens de Ma promesse, et Je suis descendu pour accomplir cela, et Je t'envoie. Fais cela ; Je serai avec toi ; certainement Je serai avec toi. (Oh! la la!) Mon infaillible - infaillible Pr√©sence sera avec toi o√Ļ que tu ailles. N'aie pas peur. Voyez ? Je descends pour d√©livrer." Je suis s√Ľr que la pens√©e spirituelle saisit cela. Voyez, voyez ? "Je - Je vais - Je vais t'envoyer pour amener Mon peuple √† un exode, pour les appeler √† sortir, et Je serai avec toi."
E-58 (27) Eh bien, combien - combien nous pouvons nous appuyer- combien la foi peut s'emparer de cela là. Dieu va accomplir cela, Il l'a promis. Peu importe combien - ce que sont les circonstances ou ce que quelqu'un d'autre dit, Dieu va faire cela de toute façon ; car Il a promis de le faire. Et Il le fait de façon si simple que cela - cela dépasse la compréhension de l'esprit cultivé qui essayerait de raisonner là-dessus. "Comment cela se pourrait-il ?"
E-59 Je ne veux donc pas dire qu'un homme qui a un bon esprit fort, une bonne instruction, que cet homme ne comprendra pas cela. C'est tout à fait bien, merveilleux tant qu'il utilise cela, non pas pour raisonner, mais qu'il utilise cette culture qu'il a pour croire en Dieu. Que sa culture se convertisse en la simplicité d'écouter ce que Dieu a dit et de le croire. Sa culture l'aidera alors.
E-60 Remarquez, mais lorsqu'un homme essaie de raisonner que cela ne pourra pas être accompli, alors cela l'éloigne sans cesse de Dieu, tout le temps. Lorsqu'il essaie de - d'écouter ce que... son propre raisonnement. Voyez ? Même si vous ne comprenez pas, mais si la Bible dit une quelconque chose, ponctuez tout simplement cela d'un "amen" . Laissez tout simplement cela aller comme ça.
E-61 (28) Eh bien, au lieu de se référer à ces passages des Ecritures, vous pourrez les noter pendant cette école du dimanche, mais je pourrais. Peut-être que si vous vouliez regarder cela. Mais pour commencer j'en ai beaucoup ici.
E-62 Allons. Mais avant que nous puissions voir ce que cet exode signifie, je vais comparer l'exode d'aujourd'hui - l'exode de ce temps-là à l'exode d'aujourd'hui. Et observez si cela n'est pas exactement identique. L'un est naturel. Et les mêmes choses qu'Il a faites dans le naturel, Il montre de nouveau cela sous forme de l'antitype dans le spirituel : "L'Exode Spirituel."
E-63 (29) C'est merveilleux de voir la Parole de Dieu. Comment quelqu'un pourrait-il dire qu'Elle n'est pas inspirée ! Ceci existe depuis environ 2800 ans, vous savez. Et comment Il avait promis, et ce qu'Il avait accompli, et cela est présenté là comme exemple. Comment Il - Il - Il présente l'ombre de quelque chose pour rendre témoignage au - à la réalité. Ce soir, j'aborderai cela, entre la lune et le soleil, le Seigneur voulant.
E-64 Mais premi√®rement, nous devons retourner dans la Gen√®se pour voir pourquoi ils √©taient en Egypte, pourquoi le peuple de Dieu s'est retrouv√© en dehors de ce pays-l√†. Et apr√®s tout, Dieu avait promis cela, l√† m√™me o√Ļ √©tait le point de d√©part pour Abraham, Isaac et Jacob, en Palestine, Dieu leur avait donn√© ce pays-l√† et Il avait dit : "Le voici." Bien, pourquoi alors le peuple n'√©tait-il pas √† la place que Dieu lui avait donn√©e ?
E-65 C'est une question qui vaut aussi pour aujourd'hui. Dieu nous donne la Pentec√īte. Il nous a donn√© le Livre des Actes. Il nous a donn√© le Saint-Esprit pour nous conduire et nous guider. Il nous a donn√© un pays, pourquoi sommes-nous en dehors de cela ? Eh bien, pourquoi l'√©glise est-elle en dehors de cela ? Pourquoi la grande √©glise chr√©tienne d'aujourd'hui ne vit-elle pas de nouveau comme dans les Actes des ap√ītres, produisant la m√™me chose ? Il y a une raison √† cela.
E-66 (30) Nous savons tous que nous sommes divisés, et nous sommes dans une condition terrible ; et la condition la plus terrible que - que le christianisme ait jamais vécue, c'est celle d'aujourd'hui. Et nous sommes au bord... ou sur le point de - de subir un grand et terrible jugement qui va frapper l'église. Et avant que ce jugement puisse tomber, Dieu exige un exode juste comme Il l'avait fait jadis. Les péchés des Amoréens avaient atteint le comble. Ainsi, Il exige un exode spirituel. Maintenant, faisons juste un recul, juste un instant et présentons cela sous forme de type pour voir.
E-67 Ils √©taient partis en Egypte tout simplement √† cause de la jalousie envers un fr√®re. C'est la raison pour laquelle Isra√ęl √©tait en Egypte en ce temps-l√†, en dehors du pays. Rappelez-vous, les promesses de Dieu √©taient valables tant qu'ils demeuraient dans ce pays-l√†.
E-68 (31) Eh bien, pouvez-vous voir ce dont nous parlions dans la pri√®re il y a quelques instants ? Pourquoi Dieu a d√Ľ endurcir le coeur de Pharaon ? C'est pour ramener le peuple dans la Terre Promise avant qu'Il puisse les b√©nir, pour leur amener le Messie.
E-69 Pourquoi a-t-Il d√Ľ endurcir le coeur d'Hitler contre les Juifs alors qu'il √©tait lui-m√™me demi-juif ? Pourquoi a-t-Il d√Ľ faire cela par Staline et Mussolini ? Voyez, les gens qui ne sont pas inspir√©s, comme une nation, ils - ils. Dieu doit prendre les - les r√©alit√©s qu'ils vivent, les lois du pays, plusieurs fois, pour confirmer Ses promesses. Ainsi, Il a d√Ľ endurcir les coeurs de ces dictateurs afin d'amener les Juifs √† retourner dans le pays promis. Il le fallait.
E-70 (32) Eh bien, nous voyons cela se passer, Joseph. Nous connaissons l'histoire comme nous retournons dans la Gen√®se, et vous pouvez tout simplement lire cela, car je - je suis un tout petit peu en retard pour commencer cette longue le√ßon d'√©cole du dimanche. Et j'essayerai de me h√Ęter.
E-71 Remarquez donc, lisez l'histoire, lorsque vous le pouvez, de Joseph, n√© l'avant-dernier parmi ses fr√®res, pr√®s du dernier. La pens√©e spirituelle pourrait saisir cela maintenant m√™me. Il n'√©tait pas le dernier enfant ; le dernier, c'√©tait Benjamin ; mais dans l'excommunication, suivez. Joseph et Benjamin √©taient de vrais fr√®res de sang, et c'√©taient les seuls qui √©taient des fr√®res. Et jamais Benjamin n'avait √©t√© reconnu avant de rencontrer Joseph. Et plus que tous les autres, Benjamin a re√ßu une double portion de tout ce que Joseph avait donn√©. (33) Tr√®s bien, remarquez donc, nous voyons cela l√†. Il y avait ‚Äď
E-72 il a √©t√© retir√© du milieu de ses fr√®res parce qu'il √©tait spirituel. Il √©tait un grand homme, m√™me s'il √©tait le plus humble du groupe, le moindre du groupe, et ils le ha√Įssaient sans cause. Ils n'auraient pas d√Ľ le ha√Įr. Ils auraient d√Ľ le respecter. En effet, pourquoi l'avaient-ils ha√Į ? Parce qu'il √©tait un fr√®re ? Pas exactement cela. Ils l'ont ha√Į parce que Dieu traitait avec lui plus qu'Il ne le faisait avec les autres. Voyez ? Il lui avait donn√© un entendement spirituel.
E-73 Il pouvait interpr√©ter parfaitement les songes, et il pouvait pr√©dire des choses qui arrivaient parfaitement, exactement comme c'√©tait ; et il - il ne m√Ęchait pas ses mots. Il a vu le songe de ces gerbes qui se prosternaient devant sa gerbe, et ses fr√®res s'√©taient alors f√Ęch√©s contre lui. Il a dit (je me l'imagine donc) : "Toi, petit saint exalt√© (en d'autres termes), nous aurons √† nous prosterner devant toi un jour ?" Mais c'est ainsi que cela √©tait arriv√©. Comment ces grands g√©ants allaient-ils jamais se prosterner devant ce petit gars insignifiant qui se tenait l√†? Mais ils l'ont fait. Ils l'ont certainement fait, et ils avaient implor√© mis√©ricorde. (34) Mais il n'avait pas encore acc√©d√© au pouvoir. Voyez ? Il √©tait encore dans la forme d'un enfant.
E-74 Et alors, nous voyons qu'√† cause de cela, Joseph a √©t√© retir√© du milieu de ses fr√®res, les d√©nominations, et il a √©t√© plac√© √† l'√©cart (voyez ?), ses fr√®res occupaient tout le pays. Ensuite, il eut une tr√®s grande chose. Nous savons qu'Isra√ęl, tant qu'il gardait sa propre position et qu'il observait. Eh bien, √ßa, c'est une bonne chose : rester en place, c'est correct de garder sa position, mais ils s'√©taient d√©barrass√©s de l'Esprit.
E-75 Aujourd'hui les fondamentalistes connaissent leur position par une conception intellectuelle de la Bible, mais sans Esprit. Ils ont rejeté Joseph, ils l'ont chassé. Ils ne voulaient rien avoir à faire avec cela, cette bande de saints exaltés ; c'est un. "Nous n'avons rien à faire avec cela." Ils l'ont excommunié, ils l'ont vendu au monde. Il était exclu de leur communion.
E-76 (35) Eh bien, pour avoir fait cela, ils furent déportés, ils furent amenés en Egypte plus tard.
E-77 Eh bien, l'histoire de ces fr√®res jaloux est, du point de vue spirituel, assur√©ment tr√®s identique √† ce qui se passe aujourd'hui. Nous - nous sommes tous conscients de cela, que c'est de la pure jalousie, pas pure, c'est une sale jalousie, souill√©e et impie. Voyez ? Il n'y a pas de puret√© dans la jalousie, voyez ; ce n'est rien que de la jalousie souill√©e. Lorsqu'ils voient la Bible et la nature du Dieu qui a √©crit la Bible, se confirmer, et puis ils rejettent cela sans raison, c'est de la pure. Eh bien, pas pure, comme je l'ai dit, c'est de la sale jalousie. Ils voient Dieu gu√©rir les malades, ressusciter les morts. le m√™me Dieu qui avait v√©cu √† l'√©poque des ap√ītres, le m√™me Evangile qu'ils avaient √©crit pendant ce p√®lerinage spirituel ; c'est le m√™me Dieu qui fait les m√™mes choses, si bien que rien d'autre que la jalousie l'a fait excommunier, et : "Nous n'aurons pas cela parmi nous", voyez. Ils l'ont chass√©.
E-78 (36) Ils se disaient (les frères) qu'ils n'allaient pas avoir besoin d'un tel homme; ainsi, pourquoi ne pas carrément se débarrasser de lui?
E-79 C'est ce que. La m√™me chose est arriv√©e aujourd'hui. Les gens pensent que, comme nos √©glises sont devenues intellectuelles, que nous avons les foules les mieux habill√©es, la plus grande organisation, les ministres les plus brillants, que nous n'avons plus besoin du Saint-Esprit comme on En a eu besoin autrefois. Qu'ils sont pleins. En d'autres termes, les actions parlant plus fort que les paroles, leurs s√©minaires et leur - le cerveau de leur - leur √™tre et leur colloque pour discuter sur telle chose, cela peut, mieux que le Saint-Esprit mette l'√©glise en ordre, gr√Ęce √† leur propre conception intellectuelle. Aussi n'en ont-ils plus besoin. "C'est quelque chose dont nous n'avons pas besoin aujourd'hui. Ces jours-l√† sont pass√©s. Eh bien, n'est-ce pas vrai ? Nous n'avons pas besoin du Saint-Esprit pour gu√©rir les malades ; nous avons des m√©decins. Nous n'avons pas besoin du Saint-Esprit pour parler en langues, nous sommes tous des gens intelligents." Et lorsque vous faites cela, vous enlevez de votre syst√®me la substance vitale.
E-80 J√©sus a dit √† ces Juifs de Son jour : "N'avez-vous pas lu que la Pierre qui a √©t√© rejet√©e est devenue la Pierre principale de l'angle, Celle sur laquelle tout le b√Ętiment repose ?"
E-81 (37) Eh bien, voyez-vous ce que je veux dire ? Eh bien, je suis s√Ľr que vous - vous saisissez cela. La - la raison aujourd'hui, c'est qu'ils pensent qu'ils ne vont jamais en avoir besoin. "Nous n'avons pas besoin des gens qui parlent en langues. Nous n'avons pas besoin de ceux qui interpr√®tent les langues. Nous n'avons plus besoin des proph√®tes de l'Ancien Testament pour nous mettre en ordre par le Saint-Esprit. Nous comprenons cela." Voyez, ils ont adopt√© un syst√®me √©labor√© par les hommes pour qu'il remplace le Saint-Esprit.
E-82 Néanmoins, il y a des élus dont les noms sont inscrits dans le Livre de Vie de l'Agneau, ils ne peuvent pas accepter cela. Ils sont spirituels, et par conséquent, ils ne peuvent pas accepter cela. Ils ne peuvent pas tolérer cela. Peu importe que leurs pères et mères aient vécu dans n'importe quelle organisation ou église,
E-83 quand une église accomplit ou fait. Peut-être qu'elle ne dira pas bien ouvertement. (38) Oh! non!, ils n'en parleraient pas ouvertement, mais leurs actions prouvent la chose. Voici la Parole, et le Saint-Esprit La confirme parmi eux lorsqu'Il peut les rassembler, et qu'Il continue à guérir les malades, à ressusciter les morts, à parler en langues et à chasser les démons. Ainsi, cela dépend de - de ce qui est dans la personne.
E-84 (39) Madame Arganbright, l√†, pensait la m√™me chose l'autre jour, elle √©tait assise l√† sur les marches, coupant l'herbe, lorsqu'elle tondait le gazon. Je suis pass√© par-l√†, juste √† c√īt√© d'elle sans qu'elle m'aper√ßoive. Je l'ai tout simplement laiss√©e continuer, je l'observais. Maintenant remarquez le Saint-Esprit et Sa glorieuse ouvre.
E-85 L'église pense qu'elle n'a pas besoin du Saint-Esprit. Les églises vous diront cela. Et un homme peut se tenir là et vous donner un discours si intellectuel que vous croirez presque cela. Eh bien, arrêtons-nous là juste une minute. (40) Jésus n'a-t-Il pas dit que les deux seront si proches qu'ils séduiraient même les élus si c'était possible ? Les discours intellectuels seront si agréables qu'ils pourraient - cela pourrait séduire les gens. C'est l'Evangile, ce sont des hommes qui peuvent manier cette Parole de telle manière qu'ils pourraient presque amener n'importe quel intellectuel (s'il ne se confie que dans l'intellectualisme), à - à condamner le Saint-Esprit et à adopter la voie de l'homme. Nous voyons cela.
E-86 (41) Eh bien, c'est la même chose qu'ils pensaient de Joseph, et ils se sont débarrassés de lui. Et partout en Egypte. Oh! comme nous pourrions y penser, comme je pourrais passer des heures. On pourrait rester ici trois ans, et sans jamais quitter ce sujet, chaque jour et chaque nuit, et trouver toujours de grandes pépites du Saint-Esprit. (42) La pensée spirituelle peut regarder en Egypte et voir cette persécution qui se lève, elle peut voir Joseph être retiré afin que la persécution puisse se lever, et ensuite voir Dieu avec Sa roue dans les roues, chaque chose tournant parfaitement ; voir Potiphar rejeter Joseph. Voir ce mensonge être raconté et voir Joseph en prison avec une longue barbe, il avait été excommunié de ses frères ; mais alors soudain, Dieu est entré en scène. Voyez ?
E-87 (43) Comme nous pouvons voir cette roue dans les roues se d√©placer, le grand plan de Dieu oriente tout vers cet exode, jusqu'au temps o√Ļ Il pouvait appeler de nouveau Son peuple √† rentrer au pays, √† regagner sa place, la position o√Ļ Il pouvait les b√©nir et √©tablir parmi eux Celui qu'Il avait promis d'√©tablir parmi eux. Ils devaient √™tre dans leur pays. Rappelez-vous, ils devaient sortir du pays o√Ļ ils √©taient et retourner dans le pays de la promesse avant que leur Messie promis puisse venir.
E-88 Et l'Eglise doit faire la même chose : sortir du groupe de ceux qui rejettent pour entrer dans la Promesse, avant que le Messie puisse jamais être manifesté devant eux. Vous comprenez cela ? (44) La Vie manifestée du Messie prépare une Eglise, une Epouse.
E-89 Si une femme √©pouse un homme et qu'elle est en d√©saccord avec lui, √ßa sera une sorte de - de disputes continuelles. Mais lorsqu'un homme et sa femme, son amie, son √©pouse, lorsqu'ils sont en parfaite harmonie comme une seule √Ęme et une seule pens√©e, ils vont en effet devenir une seule chair.
E-90 Alors, lorsque l'Epouse pourra être dans une harmonie avec Dieu, de telle sorte que la manifestation de l'Epoux est visible dans l'Epouse, car Ils vont devenir un. Oh! quelle grande leçon ! Très bien.
E-91 Maintenant rappelez-vous, la pensée spirituelle saisit cela, elle peut voir le type et l'antitype et en faire une seule chose. Nous pourrions tout simplement passer des heures là-dessus. Observez ce qui arrive.
E-92 Et pourquoi avons-nous attendu toutes ces ann√©es depuis ce temps de r√©pit ? (45) Vous savez, la Bible dit que l'√©glise avait fui dans le d√©sert l√† o√Ļ elle fut nourrie pendant un temps et des temps. Et pourquoi s'est-il fait que nous. Vous voyez, ce sont toujours les roues dans les roues de Dieu.
E-93 Pourquoi Dieu n'a-t-Il pas fait cela depuis longtemps, lorsque les hommes se mettaient avec des crayons, les femmes aussi, et qu'ils avaient essay√© d'indiquer le temps exact, comme le juge Rutherford et beaucoup d'autres, disant que J√©sus allait venir en l'an 1914, et - la m√®re Shipton bien avant cela, et les autres, toutes ces fois. Et, voyez, en essayant de se repr√©senter ainsi les Ecritures, voyez, ils ont ruin√© Cela. (46) Cela est cach√© ; c'est effectivement cach√©. Et comment les Ecritures pouvaient-Elles s'opposer alors que J√©sus a dit : "Nul ne conna√ģt ni la minute ni l'heure"? Voyez ? Voyez, ils prennent juste une portion des Ecritures, et s'accrochent √† cela,
E-94 vous devez examiner l'ensemble. Alors, si Dieu est là-dedans, alors Dieu manifestera que cela est la Vérité. C'est comme la guérison divine, si ce n'est pas la vérité, alors ce n'est pas la vérité. Dieu n'aura rien à faire avec cela, mais s'Il démontre que cela est la vérité, alors c'est la vérité. (47) C'est juste comme Jésus,
E-95 Dieu a dit : "S'il y en a un parmi vous, un prophète ou un homme spirituel, Je lui parlerai, et si ce qu'il dit arrive, alors écoutez-le." C'est cela. Mais si sa prophétie est fausse, alors Dieu ne peut se tromper. Il est infini, infaillible, omnipotent, et Il ne peut pas Se tromper. Ainsi, si un homme parle, alors cela montre que l'homme... S'il a prononcé ses propres paroles, cela faillira, mais s'il prononce les Paroles de Dieu, Elles ne peuvent faillir, car c'est Dieu qui parle. Son inspiration vient donc de Dieu, et cela va - cela doit être correct. C'est ainsi que Dieu a dit de l'annoncer. C'est ainsi que la Bible.
E-96 Dans l'Ancien Testament, Il a dit : "S'ils ne parlent pas selon la loi et les prophètes, c'est parce qu'il n'y a pas de Vie en eux " , pas de Lumière en eux. C'est vrai. Ils doivent parler selon la loi et les prophètes. Et si la prophétie, ou n'importe quoi d'autre doit être conforme à la Parole, sinon c'est faux. Voyez ?
E-97 (48) Eh bien, nous voyons que tout ceci a eu lieu parce que. a attendu. les r√©veils. Les m√©thodistes, les luth√©riens, les baptistes, les campbellistes et - et tous les autres, ils ont connu de grands r√©veils. Les nazar√©ens, les p√®lerins de la Saintet√© et les pentec√ītistes, tous ont connu de grands r√©veils; mais le grand exode n'avait pas eu lieu. Pourquoi ? Dieu avait dit √† Abraham qu'Il le garderait jusque-l√† dans le pays, mais l'iniquit√© des Amor√©ens n'avait pas encore atteint le comble. Et Dieu a patiemment attendu. Ces gens essaient de se repr√©senter, ils voient les Ecritures S'accorder avec quelque chose, S'accorder avec quelque chose, ils disent : "Voici le jour ; voici le temps" , mais ils ne comprennent pas que l'iniquit√© des Amor√©ens n'a pas encore atteint son comble.
E-98 (49) Quatre cents ans, ils s√©journeraient l√† en Egypte, et puis on les en ferait sortir; mais en r√©alit√© ils √©taient rest√©s pendant quatre cent quarante ans, pour avoir rejet√© le proph√®te. Ils durent souffrir pendant un autre - environ quarante ans l√† dans le d√©sert avant que Dieu les fasse sortir. Mo√Įse a fait l√† dans le d√©sert quarante ans avant qu'il retourne les d√©livrer. Vous voyez ? Quarante ans de plus s'√©coul√®rent, car ils avaient rejet√© le Message.
E-99 Eh bien, quarante ans selon le temps de Dieu pourraient faire environ une minute et demi selon notre temps. C'est cela la différence. Mille ans, c'est juste comme un jour, voyez, cela ne ferait même pas une minute, à peine. Remarquez cela.
E-100 (50) Maintenant, il se fait tard pour nous. Pourquoi ? Dieu a √©t√© longanime, Il a attendu, Il a observ√©. Il a permis que les - les luth√©riens se l√®vent dans un r√©veil, ensuite ils se sont organis√©s. Il a permis que les m√©thodistes se l√®vent dans un r√©veil, ils se sont organis√©s. Il a permis que John Smith de l'√©glise Baptiste se l√®ve dans un grand r√©veil, ils se sont organis√©s. Il a permis que les pentec√ītistes se l√®vent dans la restauration des dons. Ils se sont organis√©s jusqu'√† ce que l'iniquit√© a pleinement atteint le comble, alors Dieu en a assez. (51) Ensuite, il y a un exode, nous voyons cela; les gens peuvent eux-m√™mes remonter le fil de temps et voir que la chose est maudite. Ils prennent de nouveau un lingot [d'or] et un beau v√™tement de Babylone. C'est la chose qui apporte la mal√©diction parmi les gens, lorsque l'homme essaie d'injecter sa propre conception de ces choses. Nous devons nous en tenir √† cette Parole ; les commandements de Dieu √©taient de ne rien toucher dans cette ville-l√†, cette ville maudite. Ne touchez pas cela, laissez cela tranquille. Et Acan pensait qu'il pouvait prendre ce lingot d'or et vivre tout aussi bien que le reste du monde. Ce beau v√™tement de Babylone. Oh, aux Acan qui sont dans le camp. Voyez ? Mais la chose est maudite, et cela sera continuellement maudit. √á'a √©t√© maudit depuis le concile de Nic√©e m√™me, Rome. √á'a √©t√© maudit depuis lors, mais Dieu a laiss√© l'iniquit√© s'accumuler jusqu'√† ce que le temps des Amor√©ens soit presque accompli. (52) Et maintenant, quiconque a un entendement spirituel, rappelez-vous ( je continue √† r√©p√©ter : "un entendement spirituel"), vous pouvez voir que l'iniquit√© de cette nation a atteint le comble. Elle s'est organis√©e et r√©organis√©e, organis√©e et organis√©e, et maintenant elle a form√© une conf√©d√©ration et elle s'est jointe √† autre chose. L'iniquit√© a atteint son comble. C'est le temps de l'exode. C'est le temps d'un appel √† sortir pour aller √† la Terre Promise, pas juste la promesse d'un autre pays o√Ļ aller, mais pour aller √† la Maison, dans le Mill√©nium, le temps de l'appel √† sortir. L'iniquit√© de cette nation (je frapperai sur cela de nouveau ce soir, le Seigneur voulant) a atteint le comble. Elle est souill√©e. Vous me direz : "Fr√®re Branham, la nation o√Ļ vous vivez ?" Oui oui. Certainement. Vous dites : "En tant que citoyen des Etats-Unis, vous ne devriez pas dire cela." Alors Elie ne devrait pas frapper Isra√ęl de mal√©diction, lui qui √©tait alors isra√©lite. Les autres proph√®tes ne devraient pas maudire ce pays-l√†, comme ils √©taient isra√©lites. (53) Mais ils se contentaient de parler, n'exprimant pas leurs propres pens√©es, mais la Parole du Seigneur. Voyez ? Cela d√©pend de l√† o√Ļ vous tirez votre inspiration ; cela d√©pend de comment elle vient. Si elle est contraire √† la Parole, laissez cela de c√īt√©. Et je demanderais √† quiconque de prouver que c'est contraire √† la Parole. La Bible ne dit-Elle pas dans Apocalypse 13. C'est l√† que ce pays appara√ģt. Ce pays est repr√©sent√© par le chiffre 13, un pays de femmes. C'est une femme dans la Bible. La femme appara√ģt sur notre pi√®ce de monnaie. C'est un pays de femmes. C'est l√† que la pourriture des femmes d√©bute, commence, et c'est l√† qu'elle aboutit. La pourriture a commenc√© en Eden par l'incr√©dulit√© √† la Parole de Dieu. C'est ici o√Ļ elle a produit des femmes pr√©dicateurs et tout le reste. La souillure du monde vient directement de Hollywood, le pire des pays au monde. Plus de divorces que dans le reste du monde r√©uni. Voyez ? Pourquoi ? Vous le d√©couvrirez l'un de ces jours, le Seigneur voulant. Vous verrez pourquoi cette chose maudite. Vous pouvez voir cet aveuglement dans cette affaire de divorce que Satan a plac√©e sur les yeux des gens. Nous vivons dans une heure terrible. La fin est imminente maintenant ; je le crois. Ils sont pourris, pourris jusqu'√† la moelle. (54) Elle appara√ģt dans Apocalypse 13, le chiffre 13. Et rappelez-vous, il est apparu comme un agneau, la libert√© de religion ; mais par la suite, il a re√ßu la puissance de la b√™te, une image de cela. Et il a parl√© avec toute l'autorit√© et a fait les m√™mes choses pourries que la b√™te avait faites avant lui. Dites-moi alors si cela n'est pas proph√©tis√© sur cette nation-ci ? La condition des Amor√©ens a presque atteint le comble, puisqu'ils agissent d√©j√† ainsi. Et m√™me notre nouveau pape, son but principal est d'unir les fr√®res. Et pour l'oil naturel, c'est la chose √† faire. Mais aux yeux de Dieu, c'est contraire au Saint-Esprit. Nous ne pouvons pas nous m√™ler √† cela. Et chaque √©glise se retrouvera dans cette f√©d√©ration. (55) Sortez de cette chose-l√† aussi vite que possible, sinon vous attraperez la marque de la b√™te sans vous en rendre compte. Sortez-en. J'esp√®re que la pens√©e spirituelle peut saisir cela. Je suis s√Ľr que vous le saisissez, mais je me demande pour ceux qui sont l√†-bas. De toutes les fa√ßons, vous ne pouvez pas visiter chaque pays, vous pouvez y envoyer les bandes. Dieu trouvera un moyen de saisir cet esprit l√† o√Ļ cette semence est sem√©e. C'est vrai. Et aussit√īt que la lumi√®re frappera cela, c'est parti, il vient √† la vie. C'est comme la petite femme au puits, elle a dit : "√áa y est." Elle avait saisi cela. Sortez de cette chose-l√† ; elle est maudite. Maudite ? Montre-moi une seule qui soit d√©j√† tomb√©e et qui se soit de nouveau relev√©e. Montrez-moi une seule qui se soit lev√©e et qui ne soit pas tomb√©e. Vous pouvez donc voir que cette chose est fausse. (56) Tr√®s bien, l'iniquit√© des Amor√©ens n'avait pas encore atteint le comble, ainsi ils ont d√Ľ tra√ģner et attendre, avant l'exode. Mais lorsque l'iniquit√© des Amor√©ens avait atteint le comble, alors il y eut un exode spirituel ou plut√īt un exode naturel pour amener le peuple √† un pays naturel, l√† o√Ļ des Amor√©ens naturels avaient autrefois habit√© - ils le consid√©raient comme leur pays. Et l'iniquit√© de la d√©nomination amor√©enne, qui jusque-l√† se consid√©rait comme l'√©glise, jusqu'√† ce que leur iniquit√© avait presque atteint le comble. Il y aura un exode o√Ļ Dieu montrera qui est qui, o√Ļ l'Eglise m√™me, l'Epouse de J√©sus-Christ ira dans un exode pour entrer dans le pays qui a √©t√© promis : dans la Maison de Mon P√®re il y a plusieurs demeures, dans cette place. Vous n'avez pas √† vous y rendre pour combattre comme ils le firent ici ; c'est d√©j√† pr√©par√©. Si cette demeure terrestre est d√©truite, nous en avons une autre qui nous attend d√©j√†. "Afin que l√† o√Ļ Je suis, vous y soyez aussi." Le grand exode est proche. Observez comment Dieu a effectu√© cet exode-l√†. Ce qu'Il. Les pr√©paratifs qu'Il avait faits. Etudiez juste un instant, ensuite consid√©rez ce jour-ci. (57) Tr√®s bien, remarquez, avant cet exode, il s'√©leva un - un Pharaon qui n'avait pas connu Joseph, voyez, un Pharaon qui ne connaissait pas Joseph - qui ne connaissait pas Joseph ; ce que Joseph repr√©sentait, le c√īt√© spirituel de cet exode spirituel. Il s'√©leve donc... Nous sommes en libert√©. La femme fut nourrie pendant un temps, un temps et une moiti√© de temps. Mais finalement, il s'√©leve un - un Jos - ou plut√īt un Pharaon, un dictateur qui ne connaissait pas la libert√© de religion et qui les a unis. Ne ratez pas ceci. Il y eut un temps o√Ļ d'abord un Pharaon devait s'√©lever. Et les organisations ont v√©cu dans le luxe, elles ont v√©cu comme un sarment greff√© dans le vrai cep du Christianisme, mais qui continue √† porter les fruits selon sa nature d'origine : les femmes sont √† moiti√© v√™tues, les hommes sont intellectuels et renient la puissance de l'Esprit, mais les organisations ont v√©cu sous l'√©tiquette de l'√©glise chr√©tienne. C'est un sarment greff√©, mais le Vigneron va maintenant passer par l√† pour √©monder ce cep, comme Il a dit qu'Il le ferait. Et tous ceux qui ne portent pas de fruit seront coup√©s et jet√©s au feu pour √™tre consum√©s. C'est terrible √† dire, mais parfois la v√©rit√© para√ģt terrible. Cela vous montre bien comment Dieu fait passer Ses enfants par des eaux profondes et les sables mouvants et tout. C'est ainsi qu'Il agit. (58) N'oubliez pas que le - le pot doit √™tre bris√© en √©clats, en faisceaux et en petits morceaux, pour √™tre remodel√© et moulu de nouveau. Cela semble √™tre une chose terrible que de le d√©truire, mais cela doit √™tre fait ainsi pour que le pot, le vase soit refait, ou tout ce que vous fabriquez. Il y eut un Pharaon qui s'√©tait lev√© et qui n'avait pas connu Joseph, et cela fut le commencement du commencement. Ce fut le commencement de l'exode. Et quand cette chose commen√ßa √† prendre forme - √† se faire sous un pouvoir politique, Dieu commen√ßa √† se pr√©parer. (59) L'iniquit√© des Amor√©ens arriva √† son comble, le temps qu'Il avait promis √† Abraham √©tait accompli, et le moment de la d√©livrance √©tait proche, alors Dieu permit qu'un Pharaon qui n'avait pas connu Joseph s'√©lev√Ęt, et Rams√®s naquit. Et juste apr√®s Seti se leva Rams√®s, et Rams√®s √©tait celui qui ne connaissait pas les b√©n√©dictions de Joseph. Et - et il ne savait pas ce qu'√©tait le c√īt√© spirituel; il √©tait seulement un g√©nie politique. En fait, il a pu soumettre l'Ethiopie et tous les autres pays √† sa puissance militaire, et c'est tout ce qu'il connaissait, c'√©tait la - la puissance militaire. (60) Et je pense que si quelqu'un est spirituel, il peut voir ce qui se passe aujourd'hui. Nous avons un Pharaon qui ne reconna√ģt pas la libert√© de religion. Quand notre pr√©sident est entr√© en fonction, il ne voulut pas pr√™ter serment sur ce point-l√†, qu'il croyait en la libert√© de religion. Qu'arriva-t-il l'autre jour quand nous avons eu cette question de la s√©gr√©gation l√† dans le sud, quand ce gouverneur de - de l'Alabama... ? Je souhaiterais parler √† ce pr√©dicateur - ce Martin Luther King. Comment est-ce possible que cet homme, qui est un conducteur, am√®ne son peuple dans un pi√®ge mortel? (61) Si ces gens √©taient des esclaves, j'irais moi-m√™me l√†-bas, j'enl√®verais ma veste, je me battrais pour leur frayer un chemin. Ils ne sont pas des esclaves, ils sont des citoyens; ce sont des citoyens du pays. La question de fr√©quenter une √©cole, ces gens - s'ils ont un cour dur et qu'ils ne connaissent pas ces choses, vous ne pouvez pas leur faire comprendre des choses spirituelles, lesquelles sont foul√©es au pied l√†-bas par les pouvoirs politiques. Ils doivent accepter cela, na√ģtre de nouveau, et alors, ils comprendront ces choses. (62) Mais cet homme, si seulement je pouvais lui parler! Il entra√ģne ces pr√©cieuses personnes, au nom de la religion, dans un pi√®ge mortel o√Ļ il va faire tuer des milliers et des milliers d'entre eux. Ils ne ... Ils ne saisissent que le - le c√īt√© naturel. Cet homme, ce fr√®re de couleur, quand ce grand soul√®vement eut lieu en Louisiane, j'√©tais l√† √† l'√©poque. Quand le... Il y a un pr√©dicateur de couleur, un brave et pr√©cieux fr√®re, qui s'√©tait lev√© l√† et avait dit, il avait demand√© √† la milice : "Puis-je leur parler; c'est mon peuple." Et ce vieux pr√©dicateur s'est tenu l√† et a dit : "Jusqu'√† ce matin, je voudrais dire que je n'ai jamais eu honte de la couleur de ma peau. Mon Cr√©ateur m'a fait tel que je suis". C'est ainsi qu'Il veut que l'on reste. C'est ainsi qu'Il veut que chaque homme reste. Il fait des fleurs blanches, des fleurs bleues et des fleurs de toutes les couleurs. Ne les hybridez pas. Ne les croisez pas. Vous agissez contre la nature. (63) Il a dit : "Je n'avais jamais eu honte de la couleur de ma peau jusqu'√† ce matin". Il a dit : "Quand je vois mon peuple se soulever et faire les choses qu'il fait pr√©sentement, a-t-il dit, cela me fait honte." Je pensais : "Que Dieu b√©nisse cette voix-l√†". Il a dit : "Vous allez seulement causer des troubles." Il a dit : "Consid√©rez les √©coles qui sont ici. Si nous n'avions pas d'√©coles, dit-il, ce serait autre chose. Mais qui disposent des meilleures √©coles ici en Louisiane?" Il a dit : "Prenons l'exemple de notre ville, Shreveport." Il a dit : "Il y a une √©cole des blancs l√†-bas qui est une vieille √©cole. Ils ont construit une autre. Ils n'ont pas un seul instrument, un seul √©quipement de jeu pour les enfants; nous en avons la cour pleine. Et en outre, on nous a construit une immense piscine en marbre pour nos enfants; et nous avons les meilleurs enseignants possibles." Il a dit : " Pourquoi voulez-vous aller l√†-bas, pendant que nous avons les meilleures choses ici? Qu'est-ce qui vous prend?" , demanda-t-il. Et ces gens-l√† ont tout simplement fait : "A a a a ah !" , et ils ont √©touff√© sa voix. Voil√†. Voyez? Une fausse inspiration. Ces gens √©taient des esclaves. Ce sont mes fr√®res et mes soeurs. S'ils √©taient des esclaves, je dirais : "Allons tout simplement nous joindre √† eux pour descendre dans la rue et protester contre cette chose-l√†". (64) Ils ne sont pas des esclaves. Ce sont des citoyens qui ont les m√™mes droits que n'importe qui d'autre. C'est juste un tas d'inspiration venant de l'enfer pour amener un million d'entre eux √† se faire tuer. Ils d√©clencheront une r√©volution. Certainement. Ce n'est pas juste. Les hommes et les femmes ont leurs droits respectifs. Nos fr√®res de couleur, nos fr√®res japonais, les Jaunes, les Blancs, les Noirs, qui qu'ils soient, il n'y a pas de diff√©rence √† cause de la couleur, pour notre Dieu. Nous venons tous d'un seul homme : Adam. Mais si Dieu nous a s√©par√©s et a rendu nos couleurs diff√©rentes, restons ainsi. Si j'√©tais un Jaune, je voudrais bien rester un Japonais ou un Chinois. Si j'√©tais un homme de couleur, je voudrais rester ainsi ; Dieu m'a cr√©√© ainsi. (65) Franchement, la race noire a beaucoup plus de qualit√©s que la race blanche devrait avoir. Ils ne se font pas de soucis; ils sont plus spirituels. Ils ont mille qualit√©s que l'homme blanc ne peut m√™me pas avoir. Dieu les a ainsi cr√©√©s. Qui pourrait mieux chanter qu'une chorale de gens de couleur? O√Ļ peut-on trouver de telles voix? Je les ai vus venir de contr√©es lointaines, ils ne savaient pas distinguer la main droite de la main gauche, trente ou quarante tribus diff√©rentes. Ils ont chant√© de telle mani√®re que les ma√ģtres qui se tenaient l√† ont dit : "Je ne peux pas √©galer cela." Ils ont form√© des chorales pendant des ann√©es, et l'un aura une note plus √©lev√©e, l'autre plus basse et tout, et il a dit : "Ecoutez √ßa", c'est vraiment parfait, m√™me dans une langue diff√©rente. Ils sont dou√©s. (66) Mais voyez-vous, toute cette histoire doit arriver; tout, √† cause d'un politicien que vous, le peuple, vous avez √©lu avec vos machines truqu√©es. Et l'autre jour, quand ce gouverneur, qui asserment√© et √©lu par le peuple pour assumer cette fonction, s'est tenu l√†. D'apr√®s la Constitution, chaque - chaque Etat peut suivre sa propre ligne de pens√©e sur la question de la s√©gr√©gation. Cela lui importait peu, mais il a lu la constitution et a dit : "Maintenant, l'√©cole se prononce en faveur de la s√©gr√©gation." Ils ont une √©cole l√†, et il n'y a que deux enfants de couleur qui voulaient y entrer, alors qu'ils avaient leur propre √©cole. Mais il s'est lev√© et a dit... ce qu'il a fait... Il a lu la Constitution. (67) Pour revenir donc √† ce gars que nous avons ici, il ne conna√ģt pas Joseph, la libert√©. Il a cherch√© √† obtenir les votes de ces gens de couleur, ignorant que c'√©tait le parti r√©publicain qui les avait affranchis pour commencer. Ils ont vendu leurs droits d'a√ģnesse contre une telle chose, pour √™tre amen√©s dans un pi√®ge mortel, c'est la preuve que tout syst√®me organis√© par les hommes doit faillir. C'est tout √† fait vrai. (68) Et M. Kennedy a nationalis√© cette "garde" et a envoy√© ces hommes combattre leurs propres p√®res en se r√©f√©rant √† la Constitution; cela violait de nouveau la Constitution. Ils ont dit : "Non, monsieur, nous ne combattrons point." Et il a dit : "J'esp√®re que cette nation voit que nous ne sommes plus sous une d√©mocratie, mais sous une dictature militaire." (69) Vous connaissez le vieux dicton : "Une fois d√©mocrate du sud, toujours d√©mocrate du sud". Maintenant, je ne sais pas. S√Ľrement, un homme aura assez de bon sens pour se rendre compte de quelque chose. Laissez ces braves gens tranquilles. Ne les tuez pas l√† comme cet individu qui, l'autre nuit, a tir√© ce fr√®re dans le dos avec un pistolet, et ses petits enfants et sa femme √©taient √† la maison. Peu m'importe qui c'est, c'est un acte mesquin et odieux. Oui, oui. J'aimerais une fois √™tre juge d'un cas pareil. Tirer sur un homme qui rentrait chez lui ,aupr√®s de sa femme et de ses enfants! C'est un citoyen, il a le droit de prendre position pour ce qu'il croit √™tre correct, c'est un brave homme. Une photo publi√©e dans Life Magazine montrait ce petit gar√ßon en train de pleurer son papa; et un ren√©gat, l√†, lui a tir√© dans le dos dans une embuscade... C'est ce que l'on obtient quand on rejette Christ. C'est vrai. C'est √† cela que toute la nation en est arriv√©e, tout est politique. C'est vraiment une honte, mais c'est ce que nous avons voulu. Nous l'avons prouv√© par les derni√®res √©lections. (70) Mon petit gar√ßon m'a demand√© ce matin : "Papa, les p√®res p√®lerins, quand ils sont venus ici, √©taient-ils tous membres d'une quelconque √©glise d√©nominationnelle? Etaient-ils tous..." Il a dit : "Ils portaient de grands manteaux". Et j'ai r√©pondu : "Non, mon ch√©ri, ils √©taient venus ici pour jouir de la libert√© de religion. C'est pour cela qu'ils √©taient venus ici, pour √©chapper √† l'emprise de cette chose-l√†." Voyez-vous o√Ļ cela a abouti aujourd'hui? Cela montre que tous ces royaumes doivent s'√©crouler. (Je dois me d√©p√™cher.) (71) La seule chose, c'est que je prie que fr√®re Martin Luther King se r√©veille vraiment vite. Sans doute qu'il aime son peuple. Mais si seulement il voit l√† o√Ļ son inspiration... A quoi servirait-il de fr√©quenter une √©cole et d'avoir un million d'entre vous couch√©s l√† morts? Fr√©quenterait-on l'√©cole malgr√© tout? Maintenant, si c'√©tait pour la faim, si c'√©tait pour une autre cause, l'esclavage, cet homme deviendrait un martyr en donnant sa vie pour une telle cause, une cause juste; et ce serait une cause juste. Mais rien que fr√©quenter une √©cole, je - je ne comprends pas cela. Je ne pense pas que le Saint-Esprit soit du tout de son avis sur ce point-l√†. Il a emball√© les gens dans une sorte de propagande d√©magogique. Voyez? Exactement - exactement comme Hitler avait fait l√† en Allemagne, il les a conduits droit dans un pi√®ge mortel, ces pr√©cieux Allemands; et ils ont √©t√© entass√©s par milliards, ou plut√īt par millions, les uns sur les autres, l√†. C'est exactement la m√™me chose, et souvenez-vous, je suis enregistr√© sur bandes; vous comprendrez cela apr√®s, peut-√™tre apr√®s mon d√©part. C'est exactement ce qui va se passer. Ces pr√©cieuses personnes vont mourir l√† comme des mouches. Cela d√©clenchera une r√©volution, et les blancs et les hommes de couleur se battront encore et mourront comme des mouches. Et qu'aurez-vous √† la fin de tout ? Un tas de cadavres. (72) Mais il s'√©leva un Pharaon qui n'avait pas connu Joseph. C'est la m√™me chose aujourd'hui. Un homme s'est lev√© et il a pr√™t√© serment √† la - √† la Maison Blanche, qu'il ne pr√™tera pas serment - il ne jurera pas par serment qu'il croit en la libert√© de religion. Que dit ce nouveau pape? L'un - l'un de ses quatre objectifs, c'est d'unir les protestants et les catholiques. Et pour tout intellectuel, c'est l√† la chose √† faire. Mais d'apr√®s la Bible, c'est la mauvaise chose √† faire, et la Bible a annonc√© qu'ils feraient cela. (Allons un peu plus loin.) A cette √©poque-l√†, Rams√®s grandissait en Egypte. Son pouvoir grandissait. L'homme naturel, Rams√®s, grandissait. L'homme naturel, l'antichrist, grandit aujourd'hui par la politique. Il est d√©j√† √† la Maison Blanche. En mati√®re de religion, il a tellement embrouill√© toutes ces personnes qu'elles vont effectivement se laisser prendre par cela. Et les conducteurs des organisations ... Pratiquement, chaque √©glise qu'il y a dans le pays est d√©j√† dans la conf√©d√©ration des √©glises. Rams√®s grandit, et ils s'unissent tous, et c'est ce qu'ils auront. Et qu'est-ce que cela fait? Cela constitue une puissance, une b√™te exactement identique √† la premi√®re. (73) Ensuite, une pers√©cution et un boycott vont tomber sur tous ceux qui ne se joindront pas √† cela, et un boycot. √áa sera alors trop tard; vous aurez d√©j√† re√ßu la marque. Ne dites pas : "Je le ferai √† ce moment-l√†." Vous feriez mieux de le faire maintenant. Rams√®s grandissait. Mais rappelez-vous, pendant que le pouvoir de Rams√®s grandissait en Egypte, Dieu avait Mo√Įse au d√©sert. Lui aussi grandissait. Rams√®s avait un syst√®me politique. Dieu avait un syst√®me spirituel par un proph√®te pr√™t √† descendre et √† parler au peuple. Tous les deux sont encore en train de grandir. L'un de ces jours, il y aura une confrontation. Ce temps n'est plus loin, o√Ļ il y aura une confrontation. (74) Comme le naturel - comme les Ecritures disent. le naturel repr√©sente le spirituel. Vous ne pouvez pas vous en √©loigner. Le voil√† ; c'est juste sous vos yeux. C'est la v√©rit√©. Consid√©rez l'Eglise d'aujourd'hui, les appel√©s hors de, ils acc√®dent au pouvoir, le Saint-Esprit descend, les myst√®res de Dieu sont r√©v√©l√©s et mis en ordre. Voyez ? C'est ici m√™me, elle est d√©j√† dans la Maison Blanche, et l'Eglise se rassemble (Amen), pas une d√©nomination, mais hors des liens d'iniquit√©, loin des Amor√©ens. Un peuple qui est libre. Oh. (75) Dieu avait Mo√Įse, Son futur proph√®te, m√™me s'il avait d√©j√† proph√©tis√© et que sa proph√©tie avait eu lieu, mais cependant il √©tait √† l'√©cole du d√©sert, cach√© loin du reste du monde. Mais il √©tait form√©, form√© l√† dans le d√©sert. L'ennemi proposera toujours son syst√®me, et l'incr√©dule l'acceptera. En effet, l'ennemi, son signe c'est l'intellectualisme. Eh bien, n'oubliez pas, il n'y a que deux. N'oubliez pas ceci. Il n'y a que deux puissances. L'une, c'est la puissance spirituelle du Saint-Esprit ; l'autre, c'est le diable agissant par la puissance intellectuelle. Au jardin d'Eden, c'est par l√† qu'il est entr√© : par la puissance intellectuelle pour amener Eve √† croire √† une conception intellectuelle contraire √† la Parole. C'est tout aussi clair que possible ; les enfants pourraient saisir cela. Voyez ? Et c'est ainsi qu'il en a √©t√© tout le temps. Ainsi en est-il en Egypte ce matin. (76) Il y a une puissance intellectuelle qui op√®re dans Rams√®s, qui l'am√®ne au pouvoir et l'√©l√®ve, lui qui ignore la libert√©, pour laisser. ce que Joseph avait fait, ce que l'Eglise avait fait au commencement. Et maintenant, nous voyons la m√™me chose, une puissance intellectuelle s'infiltre dans les √©glises, et elle est √©lev√©e jusqu'√† devenir la t√™te de l'√©glise, elle ne se soucie pas de ce que dit la Bible. Ils ont leur propre syst√®me, pas ce que la Bible dit ; c'est ce que l'√©glise dit qui compte. Et les protestants tombent en plein dedans au point que les petits groupes comme celui-ci. "Eh bien, assur√©ment, je sais qu'Elle dit cela, mais je vous assure, ces jours-l√† sont d√©j√† pass√©s." Ayant la forme de la pi√©t√©, mais .reniant la puissance. Chaque Ecriture dans la Bible pointe tout droit vers cela. Eh bien, vous voyez pourquoi je voulais enregistrer ceci sur bandes et l'envoyer aux gens. L'heure est arriv√©e. La v√©rit√© doit √™tre connue. L'exode est proche. Voyez, le - le c√īt√© intellectuel para√ģt parfait, et il et parfait. C'est exactement. Mais parfaite, l'inspiration de Satan. (77) Et puis, tout le temps que cet intellectuel, Rams√®s, grandissait et quand il a acc√©d√© au tr√īne. Et n'oubliez pas, il a √©t√© √©lev√© comme un fr√®re de Mo√Įse, voyez, un fr√®re √† Mo√Įse. L'un d'eux devait prendre la chaire intellectuelle, juste comme Joseph avec ses fr√®res. Et qu'ont-ils fait du petit Joseph ? Ils l'ont excommuni√© de la Parole. La Parole de Dieu. Et ils ont excommuni√© la Parole pour accepter un credo ; et maintenant, le credo a grandi jusqu'√† dominer. √Ē Dieu! fais que les gens voient cela. Comment puis-je davantage utiliser ma voix? Comment puis-je rendre cela plus clair par les Ecritures, sous l'inspiration du Saint-Esprit, pour faire voir que nous y sommes ? "Oh! dites-vous, eh bien alors, si cela vient du pape Jean ou pape Untel ou √©v√™que Untel." Voyez-vous que Dieu a pris quelqu'un qui restait au d√©sert, sans grande valeur ? Vous dites : "Comment peuvent-ils √™tre tous en erreur ?" Dieu traite avec un individu, pas avec les groupes, avec les individus. Dieu appr√™tant Son. Il appr√™te Son. Toutce qu'il Lui faut, c'est un homme dont Il peut s'emparer, avec lequel Il peut agir. C'est tout ce dont Il a besoin, d'un seul homme. (78) Il a essay√© d'en trouver un dans chaque √Ęge, s'Il pouvait trouver un seul homme. Il a trouv√© un seul homme du temps de No√©; un seul homme du temps d'Elie, un seul homme du temps de Jean Baptiste. Juste un seul homme, c'est tout ce dont Il a besoin. Au temps des juges, Il a essay√© de trouver un seul : Samson. Il lui a donn√© une grande puissance, mais Samson a vendu cela √† une femme et il est devenu aveugle. Ce n'√©taient pas les hommes qui √©taient les juges, c'est Dieu qui est le Juge. Voyez ? Vous voyez aujourd'hui, Il essaie de trouver un seul homme sur qui Il peut mettre la main, qui dira la v√©rit√©, qui sera sans peur avec cela, qui ne m√Ęchera pas les mots; qui ne sera pas dogmatique; un seul homme qu'Il peut tenir dans Sa main pour montrer que Sa Parole est vivante et que Lui-m√™me est vivant. Je crois qu'Il peut appr√™ter un tel homme. Je le crois vraiment ; je le crois. Je crois suffisamment la Bible pour croire cela. Il peut en trouver un (C'est vrai), quelqu'un qui proclame la V√©rit√©. (79) Nous voyons que peu apr√®s qu'il eut fr√©quent√© toutes ces √©coles. Eh bien, suivez, l'ennemi propose quelque chose, la pens√©e intellectuelle ; en effet, l'ennemi op√®re par l'intellectualisme. Et l'esprit va se mettre √† raisonner l√†-dessus et dira : "Eh bien, attendez juste un instant. N'est-ce pas vrai qu'un concile." L'autre jour, je parlais √† un homme qui disait : "Ecoute Billy." ( Il travaille pour le Public Service Company, un brave homme.) Alors il disait : "J'aimerais te demander quelque chose." Il a dit : Tu es irlandais." J'ai r√©pondu : "Oui, oui." J'ai dit : "J'en ai, pour ainsi dire, honte, mais tout de m√™me je le suis." Et il a dit. "Eh bien, a-t-il dit, ne sais-tu pas que toi, tu devrais en fait √™tre Catholique." J'ai dit : "Je suis Catholique originel." Vous savez, la premi√®re √©glise √©tait l'√©glise Catholique. Vous voyez o√Ļ elle en est aujourd'hui ? Elle a commenc√© √† la Pentec√īte, mais l'organisation en a fait ce qu'elle est aujourd'hui. Regardez l'√©glise pentec√ītiste, elle a carr√©ment r√©trograd√© et s'est organis√©e, elle a fait la m√™me chose que la premi√®re Eglise catholique. Mais aujourd'hui, 50 ans d'organisation ont amen√© l'√©glise pentec√ītiste presque au m√™me point que 2000 ans l'ont fait pour le catholicisme. (80) Il a dit : "Ne penses-tu pas que si un groupe de gens anim√©s d'un esprit ocum√©nique (voil√†) se rassemble et r√©fl√©chit sur quelque chose, et si tout ce groupe s'accorde, ne penses-tu pas qu'ils seraient un tout petit peu." Il a dit : "Je suis venu t'entendre pr√™cher, a-t-il dit, mais je suis en d√©saccord avec toi." J'ai dit : "Le seul moyen que tu as pour prouver que tu es logiquement en d√©saccord, c'est de le prouver par la Bible." Il a dit : "La Bible n'a rien √† y avoir." J'ai dit : "Pour toi, peut-√™tre, mais pour moi Elle a tout √† y avoir." Voyez ? C'est la Parole. Il a dit : "Ne penses-tu pas qu'un groupe de gens anim√©s d'un esprit ocum√©nique qui s'est uni pourrait √™tre beaucoup plus dans le vrai et √™tre beaucoup plus s√Ľr d'√™tre dans le vrai qu'un seul petit ignorant comme toi?" Et j'ai dit : "Eh bien." Il a dit : "Qu'as-tu √† dire, n'importe quoi, contre cette Bi. - ou plut√īt contre notre - notre √©glise ? Alors qu'elle a exist√© tout au long de l'√Ęge - lorsqu'on a tenu le premier concile de l'√©glise (comme tu en as parl√© l'autre soir)?" Il avait en effet suivi les √Ęges de l'√©glise sur l'union du conseil ocum√©nique √† Nic√©e, Rome, et qu'ils ont form√© l'√©glise Catholique romaine. Il a demand√© : "Ne sais-tu pas qu'il y avait des milliers de gens, l'esprit, des hommes envoy√©s de Dieu qui avaient si√©g√© dans ce concile ? Et ne penses-tu pas que leur entendement pouvait √™tre plus apte √† saisir la volont√© de Dieu que la tienne aujourd'hui, apr√®s que Dieu a prouv√© pendant deux milles ans que cette √©glise est dans le vrai?" (81) J'ai dit : "Il n'a jamais prouv√© cela." J'ai dit : " si cette √©glise est l'Eglise de Dieu, que nous la voyons manifester les oeuvres comme celles de la premi√®re √©glise; que nous la voyions faire les choses que les autres ont fait au commencement." Alors qu'il est m√™me dit dans la Bible : "M√™me pas un iota ou un point de cela ne faillira." Et Il est dit : "Quiconque En retranchera ou Y ajoutera un seul mot, sa part sera retranch√©e." Que √ßa soit le conseil ocum√©nique, quoi que ce soit, sa part sera retranch√©e du Livre de Vie, √ßa sera termin√©. Il a dit : " Billy, tu perds tout simplement la t√™te. " Et j'ai dit : "Je pense en outre qu'autrefois, √† l'√©poque o√Ļ Isra√ęl jouissait d'une grande dignit√©, lorsqu'ils s'√©taient s√©par√©s comme les protestants et les catholiques le sont aujourd'hui, Isra√ęl tenait √† rester Isra√ęl." Mais j'ai dit : "Nous voyons qu'ils avaient un roi du nom de Josaphat, un homme juste, qui essayait d'observer les - les commandements de Dieu ; mais ils avaient un autre, l√†, du nom d'Achab, qui avait √©pous√© une femme par la politique, pour essayer de gagner les amiti√©s d'une autre nation; il a alors √©pous√© l'une de leurs filles, J√©zabel, et il l'avait amen√©e dans - au milieu du peuple de Dieu. C'est la m√™me chose que nous faisons. Et en introduisant. Et elle devint chef. Elle a amen√© Achab √† dire telle et telle chose. C'est la m√™me chose que vous faites aujourd'hui." Et j'ai dit : " La confrontation vint, ils voulurent unir les deux √©glises comme on essaie de le faire aujourd'hui. " Et √† Achab tout comme √† Josaphat, l'homme des d√©nominations, il a √©t√© dit : "Oui, c'est tr√®s bien. Tonpeuple est mon peuple. Nous sommes tous chr√©tiens. Nous sommes tous croyants. Unissons-nous." (82) Mais quand il se trouva devant la confrontation, il a dit : "Ne pensez-vous pas que nous devrions nous mettre √† prier √† ce sujet ? Nous devrions consulter l'Eternel." Et il a dit : "Oui", a dit Achab. Ainsi, il a dit : "Je vais vous dire quoi. Trouvons un proph√®te du Seigneur." Mais vous voyez, Achab avait un syst√®me qu'il pensait √™tre le syst√®me du Seigneur. Il a dit : "J'en ai quatre cents form√©s et instruits, et qui se r√©clament √™tre des proph√®tes h√©breux" , comme les groupes de ministres le font aujourd'hui. Et on les a amen√©s et on leur a pos√© une question concernant la - l'issue de la bataille. Et ils se sont tous rassembl√©s et se sont unis juste comme le conseil oecum√©nique le fait aujourd'hui, et ils en sont revenus avec une seule d√©cision : " Montez, le Seigneur est avec vous, car ce pays nous appartient effectivement et chassez-en les Syriens, ou les Philistins. Chassez-les, car le pays nous appartient." Cela avait l'air tr√®s raisonnable. Voyez ? (83) Mais pourtant, l√† au fond du coeur de Josaphat, la chose n'avait pas l'air juste. Il a dit : " Je sais que vous avez quatre cents pr√©dicateurs ocum√©niques bien form√©s, l√†, et qu'ils sont tous d'un commun accord, au point m√™me qu'ils se sont fait une paire de cornes de fer et qu'ils ont dit : 'Ainsi dit le seigneur', mais pourrions-nous en trouver un autre?" Il r√©pliqua : "Que le roi ne parle pas ainsi" , a dit le politicien. "Que le roi ne parle pas ainsi, car, ces hommes sont des hommes form√©s, je les ai form√©s moi-m√™me." C'est cela, c'est cela. "J'ai form√© ces hommes, cependant il y en a encore un, mais je le hais." Voyez ? Il a dit : " C'est Mich√©e, le fils de Jimla, " mais a-t-il dit, "je le hais." Il n'est rien qu'un ren√©gat parmi eux. Il est toujours l√† √† les engueuler. Il me dit toujours que j'ai tort, et surveille mon royaume. " Oui, examinez-le. Regardez quel g√Ęchis il y avait. (84) Observez votre d√©nomination aujourd'hui, elle a l'apparence de la pi√©t√©, mais elle renie ce qui en fait la force. Oh! peut-√™tre √™tes-vous un million de plus et un millier de plus, des gens mieux form√©s, mais o√Ļ en √™tes-vous spirituellement ? O√Ļ est votre force? Etes-vous comme Samson, se tenant l√† (comme je l'ai dit l'autre jour), avec toute sa forte stature, chaque fibre √©tait en place, mais lui n'avait pas de vie? L'Esprit l'avait quitt√© ; il √©tait sans secours, un petit enfant le conduisait l√†, ses yeux √©taient aveugles, √† cause d'une femme. C'est comme l'√©glise aujourd'hui, elle est conduite par la politique, les √©v√™ques, les anciens, et toutes sortes de sottises, des hommes qui cherchent des honneurs et tout. O√Ļ en sommes-nous ? (85) Ainsi, quand nous en sommes arriv√©s √† cette √©tape-l√†, ils ont envoy√© chercher Jimla ou le - pas Jimla, mais Mich√©e, le fils de Jimla. Ils l'ont envoy√© chercher, il a proph√©tis√©, il leur a dit qu'Achab serait tu√© s'il y allait. Et cet archev√™que l'a gifl√© sur la bouche. Il √©tait sinc√®re l√†-dessus. Il a dit : " O√Ļ l'Esprit de Dieu est-Il all√© lorsqu'Il m'a quitt√© ? " Il a dit : "Tu le verras." Achab a dit : "Mettez-le en prison ; mettez-le dans la prison int√©rieure et nourrissez-le du pain d'affliction et de l'eau d'affliction, et quand je reviendrai en paix, dit-il, je m'occuperai de ce gars." Et Jimla, sachant qu'il √©tait en accord avec Dieu... Pourquoi ? Sa vision √©tait conforme √† la Parole. Il √©tait un proph√®te, et son Esprit et sa vision √©taient en parfait accord avec le proph√®te Elie. Il a dit : " Si jamais vous revenez, alors Dieu ne m'a pas parl√©." J'ai alors demand√© √† cet homme-l√† : " Qui √©tait dans le vrai, le conseil oecum√©nique o√Ļ 400 hommes √©lus s'√©taient r√©unis, √©lus par les hommes, ou un petit ren√©gat √©lu par Dieu ? " "Eh bien, a-t-il dit - a-t-il dit, eh bien, comment pourrait-on savoir la diff√©rence?" J'ai dit : " Revenez au plan. " Comment arrive-t-on √† construire un immeuble s'il n'y a pas de plan ? S'ils s'√©taient arr√™t√©s un instant, ils auraient alors vu que ce proph√®te, Elie, avait maudit Achab et qu'il avait annonc√© que les chiens l√©cheraient son sang, et ceux-ci l'ont fait. Comment pouvait-il b√©nir ce que Dieu avait maudit ? Comment pouvez-vous b√©nir ce que Dieu a maudit ? Sortez de cette chose, √©loignez-vous-en. Entrez en Christ. (86) [Espace vide sur la bande - Ed.] . pr√©parez cela, et la pens√©e intellectuelle dit que c'est en ordre. C'est l√† que se situait ce pr√©cieux fr√®re, cet homme. Il a dit : " Cela a l'air. Ecoutez ceci, vous savez que si nous tous nous nous rassemblions comme une seule √©glise, ne pensez-vous pas que nous serions dans une meilleure situation que d'√™tre √©parpill√©s tels que nous le sommes aujourd'hui?" Cela n'a-t-il pas l'air raisonnable, que tous les protestants et tous les catholiques puissent se rassembler et avoir un terrain d'entente ? Mais comment deux hommes peuvent - ils marcher ensemble s'ils ne s'accordent pas? Comment le pouvez-vous, alors qu'un groupe ici ne croit pas √† la gu√©rison, et que l'autre dit qu'il y croit, et que l'autre renvoie cela au temps pass√©; certains parmi eux ne croient m√™me pas √† la Bible, alors mettre cela ensemble, qu'obtenez-vous ? Dieu n'est pas l'auteur de la confusion. Avant que Dieu puisse mettre Son Eglise en ordre, ils avaient attendu dix jours et dix nuits jusqu'√† ce qu'ils ont tous atteint le m√™me niveau et qu'ils √©taient de m√™me accord, et l√† le Saint-Esprit est venu comme conducteur, pas un conseil oecum√©nique. Voyez ? J'esp√®re que vous comprenez cela. (87) Remarquez, √ßa c'est l'incr√©dule, l'infid√®le √† la Parole de Dieu, qui ne tient pas compte de ce que la Parole dit, mais qui tient compte de son propre raisonnement. C'est ce que Eve a fait au commencement. Elle s'est appuy√©e sur son raisonnement. Satan a dit : " Eh bien, √©coute ceci, n'est-ce pas raisonnable ? Je sais que la Parole dit cela, mais attends une minute : ne serait-il pas raisonnable pour toi d'am√©liorer ta situation en sachant distinguer le bien du mal?" "Eh bien, oui. " Alors elle a re√ßu cela. Assur√©ment, c'est ainsi ; ils raisonnent. (88) Eh bien, l'incr√©dulit√© va - penche toujours vers les raisonnements, mais la foi n'y touchera pas. N'aurait-il pas √©t√© raisonnable pour notre p√®re, celui qui est le p√®re de notre foi, Abraham, celui dont nous sommes les enfants par Christ - n'aurait-il pas √©t√© raisonnable qu'une femme de 65 ans. et il avait v√©cu avec tout ... depuis qu'elle √©tait une jeune fille, elle ne pouvait pas avoir d'enfant ? Et lorsqu'elle avait 100 ans ou plut√īt 90 ans et que lui en avait 100, ils n'avaient toujours pas d'enfants, cela n'aurait-il pas √©t√© raisonnable. Un staff de grands m√©decins et d'hommes de science a examin√© Sara et ils ont dit : " Eh bien, ta matrice est dess√©ch√©e. Les glandes de s√©cr√©tion du lait ont s√©ch√© depuis quarante ans. A cet √Ęge, son coeur ne pourra pas supporter le travail." Eh bien, ce ne sont que des raisonnements. Mais Abraham a rejet√© cela. Il ne douta point de la promesse de Dieu par incr√©dulit√©, √† cause des raisonnements, il ne douta point de la promesse de Dieu, peu importe ce que c'√©tait, car il- il consid√©rait que Dieu √©tait capable d'accomplir tout ce qu'Il avait promis de faire. (89) Eh bien, o√Ļ sont les enfants d'Abraham ce matin ? Vous, pr√©dicateurs, qui avez peur, vous - vous avez peur de perdre votre pain et votre eau - dans la rue si vous quittez cette Babylone, o√Ļ est votre foi ? David a dit : " J'ai √©t√© jeune, et maintenant je suis vieux, je n'ai jamais vu le juste abandonn√© ni sa post√©rit√© mendier le pain. " N'ayez pas peur. Restez fid√®le √† Christ. (90) Mais l'incr√©dulit√© s'emparera de la raison. C'est ce qu'elle a fait. Eh bien, comprenez-vous cela ? L'incr√©dulit√© repose sur les raisonnements, les choses de ces jours-ci. La foi ne fera pas cela ; la foi regarde √† la Parole, mais la foi se place elle-m√™me sur l'immuable Rocher : la Parole √©ternelle de Dieu. Amen. La foi ne regarde pas au raisonnement. Peu m'importe combien vous pouvez d√©montrer que ce serait mieux; si la Parole dit : "Non", la foi repose l√†. C'est cela le sanctuaire de la foi, son lieu de repos. (91) J'aimerais vous demander, √† vous luth√©riens, ce matin, √† vous baptistes, et √† vous catholiques, et √† vous, qui que vous soyez, vous les gens de d√©nomination partout dans le monde : comment pouvez-vous faire reposer votre foi sur votre d√©nomination alors qu'elle est contraire √† la Parole ? Quel genre de foi avez-vous ? Vous avez une puissance de raisonnement et non la foi. "Car la foi vient de ce l'on entend" , de ce que l'on entend le conseil ocum√©nique ? Pourriez-vous jamais dire. Vous pourriez trouver cela dans des almanachs d'anniversaire des vieilles dames, mais vous ne le trouverez jamais dans la Parole de Dieu. "La foi vient de ce que l'on entend, et ce que l'on entend de la Parole de Dieu." Amen. (92) Me dire qu'un homme peut dire une chose contraire √† Cela et affirmer que c'est la Parole de Dieu, alors que les cieux et la terre passeront , mais cette Parole ne passera jamais ! La foi trouve en la Parole le sanctuaire de son repos. Elle va directement sur ce Rocher √©ternel, J√©sus-Christ, la Parole, et se place l√† et se repose. Que le vent hurle; que les orages donnent des secousses ; elle est en s√©curit√© pour toujours. Elle se repose l√† m√™me sur la Parole. C'est l√† que la foi, la foi chr√©tienne authentique se repose. Le lieu de repos, c'est la Parole. En effet, elle sait que Dieu va toujours confirmer Sa sup√©riorit√© sur n'importe lequel de Ses ennemis. Quelque mauvaise que peut sembler la situation, ni comment les ennemis arrivent, ou combien il peut sembler qu'on est vaincu, la foi le sait toujours. Maintenant, pour vous les malades, oh! combien j'aimerais enfoncer ceci! Lorsque vous obtenez cette foi-l√† qui dit que vous allez √™tre gu√©ri, toutes - toutes les circonstances, tout le reste, tous les signes, tous les sympt√īmes peuvent montrer que vous allez mourir, vous ne serez pas √©branl√©. (93) Son lieu de repos est dans le sanctuaire de la Parole de Dieu, lorsque la foi, la foi authentique s'y installe elle-m√™me. Pas la soi-disant foi : la foi ; pas l'esp√©rance : mais la foi. L'esp√©rance est ici dehors, esp√©rant que la chose est l√† dedans. La foi est d√©j√† dedans, elle regarde dehors et dit : "C'est accompli." Vous voyez? C'est cela la foi. C'est l√† que la foi trouve son lieu de repos, car elle sait que Dieu ne va jamais - jamais laisser Son ennemi Le vaincre. Il ne l'a jamais fait. La foi sait cela, peu importe donc ce que la chose semble... (94) No√© savait que l'arche flotterait, absolument. Daniel savait que Dieu pouvait fermer la gueule du lion. Les enfants h√©breux savaient que Dieu pouvait √©teindre le feu. J√©sus savait que Dieu Le ressusciterait, car la Parole avait dit : " Je ne laisserai pas Son √Ęme dans le s√©jour des morts, ni ne permettrai que Mon Saint voie la corruption." Il savait que la corruption commen√ßait dans l'espace de soixante-douze heures, alors Il a dit : " Dans trois jours , Je ressusciterai. " Voyez, cela a trouv√© son lieu de repos √©ternel dans le sanctuaire de la Parole de Dieu, et elle s'est tenue l√†. (95) La raison essayera de son mieux pour reconna√ģtre. " Eh bien, ce syst√®me doit s'am√©liorer. C'est cela. " Cela sonne mieux parce que vous regardez avec un esprit intellectuel. Vous pouvez d√©montrer les raisonnements, mais vous ne pouvez pas d√©montrer la foi ; car si vous pouviez d√©montrer cela, ce ne serait plus la foi. Mais la foi ne conna√ģt que la Parole et la promesse, et elle regarde √† cette chose-l√† que vous ne voyez pas. " La foi est une ferme assurance des choses qu'on esp√®re, une d√©monstration de celles qu'on ne voit pas. " Vous ne pouvez pas raisonner. Je ne peux pas d√©montrer comment cela s'accomplira. Je ne sais comment √ßa va s'accomplir. Je ne le sais pas, mais je le crois. Je sais que c'est ainsi, parce que Dieu l'a dit. Et cela r√®gle la question. C'est pourquoi je sais que c'est vrai. Je sais que la Parole est vraie. Je sais que le Message est vrai, car Il est dans la Parole, et je vois le Dieu vivant Y entrer pour La confirmer. (96) Nous sommes dans un Exode, c'est certainement vrai. M√™me la mort elle-m√™me ne peut pas √©branler la foi. Un homme peut se tenir juste dans la - la mort - dans le... juste en face de la mort et crier la victoire de la r√©surrection. Paul. " √Ē mort, o√Ļ est ton aiguillon ; tombe, o√Ļ est ta victoire?" Voyez? En effet, Christ est ressuscit√©, et ceux qui sont en Christ para√ģtront avec Lui √† Sa Venue. Voyez ? Cela ne peut changer. Oui, la foi fait de la Parole de Dieu le sanctuaire de son repos √©ternel. Elle se repose dans la Parole de Dieu. (97) Remarquez encore. Eh bien, il nous reste encore peu de temps, environ vingt-cinq minutes, si vous - si vous n'y voyez pas d'inconv√©nient. Je - j'aimerais continuer cette bande juste un instant Remarquez, le roi, ce nouveau roi qui s'est lev√©, qui ne connaissait pas Joseph, quel a √©t√© son premier plan de destruction de la puissance d'Isra√ęl ? Il a vis√© leurs enfants. Est-ce vrai ? Il a essay√© de d√©truire leurs enfants. Maintenant, √©coutez attentivement. Le m√™me diable sous une autre forme, celle de la royaut√© a essay√© de d√©truire le Fils unique de Dieu. Voyez, se d√©barrasser d'abord des enfants avant qu'ils ne grandissent. Le diable, c'est un gaillard vraiment rus√© et malin. Il sait comment frapper la chose avant qu'elle ait commenc√© ; il sait cela. Voyez ? Et l'unique chose que vous puissiez faire pour le vaincre, c'est de vous appuyer sur Christ et de vous humilier pour Le laisser vous conduire. Vous n'y arriverez jamais autrement. Vos capacit√©s intellectuelles n'y arriveront jamais. Il vous faut croire cela et vous reposer uniquement sur Lui. C'est Lui le Berger. Il n'est pas du devoir des brebis de chasser le loup ; c'est le devoir du berger ; mais les brebis doivent rester avec le Berger pour √™tre en s√©curit√©. Ma zone de s√©curit√© est en Christ, et Christ est la Parole. C'est cela la zone de s√©curit√©. (98) Remarquez, le diable sous la forme de Rams√®s, le roi. La premi√®re chose qu'il a faite, c'√©tait de se d√©barrasser des enfants par une mort naturelle. Et aussit√īt que le Fils de Dieu naquit, il a quitt√© l'Egypte. En effet, Dieu avait d√©truit l'Egypte, Il l'avait maudite, et elle ne s'est jamais remise depuis. Ensuite il √©tait √† Rome. Satan a d√©plac√© son - son si√®ge √† Rome. Et la premi√®re chose que Rome fit pour d√©truire tout cela, pour avoir - √™tre s√Ľr, le diable, dans ce syst√®me romain, a essay√© de d√©truire quoi ? Le Fils de Dieu, pour commencer (c'est juste) : le m√™me diable. Et aujourd'hui, il a fait la m√™me chose sous forme d'un esprit religieux donc, qui professe le christianisme, prend nos jeunes filles et les donne en mariage aux gar√ßons catholiques afin qu'elles leur donnent des enfants catholiques, dans le but de briser la puissance de l'autre camp. Voil√† votre d√©mon. Voil√† votre diable assis sur les sept collines, portant une triple couronne. Tout aussi astucieux, rus√©, malin, intellectuel que le serpent, la semence du serpent, ses enfants utilisent les m√™mes techniques intellectuelles. (99) Ecoutez, deux fois d√©j√† il a fait mourir les enfants dans les deux autres cas. Ils ont tu√© les enfants avec quoi ? Deux fois. Remarquez donc. Observez ces deux et puis ces trois. Vous voyez ? Il a tu√© les enfants les deux premi√®res fois par une mort naturelle. Et cette derni√®re fois, il prend les enfants et les tue par une mort spirituelle : par le mariage, le mariage mixte. Daniel n'a-t-il pas parl√© de la m√™me chose concernant ce royaume de fer et d'argile, qu'ils m√©langeraient les semences pour essayer de briser la puissance de l'autre peuple. Et c'est ce qu'ils font. Ils ont m√™me r√©ussi √† introduire maintenant un pr√©sident au pouvoir. Et alors, la chose suivante que vous devez faire, c'est d'√©lire un cardinal, et d'√©lire tous les cabinets, qu'allez-vous donc faire ? (100) La chose suivante qu'ils feront, ils prendront leur argent pour - pour payer la dette des Etats-Unis, et ils emprunteront cela √† l'√©glise; et alors, vous vous serez vendus. Voyez ? Eh bien, nous - nous vivons aujourd'hui, payant notre dette ext√©rieure l√† avec l'argent des imp√īts qui ne seront pas pay√©s d'ici quarante ans. Nous n'avons plus d'argent, mais l'√©glise en a. La Bible ne dit-Elle pas qu'elle √©tait par√©e d'or et. Oh! la la !.mais vous. C'est ainsi que √ßa se passe. Voyez ? Marier vos filles, vos filles √©pousent leurs fils, ils √©l√®vent leurs enfants dans la foi catholique, cela les tue parfaitement par une mort spirituelle. La Bible ne dit-Elle pas qu'Il la jetterait sur un lit de mondanit√© et tuerait ses enfants par une mort spirituelle : Apocalypse 17. Voyez ? C'est toujours la Parole. Peu m'importe o√Ļ que vous allez, c'est toujours la Parole. Cela doit correspondre exactement avec l'image ; sinon, ce n'est pas la Parole, ce n'est pas la Parole. Si vous ne pouvez pas faire concorder la chose avec toute la Bible, alors c'est faux. (101) Ecoutez, pendant ce temps, Dieu formait Son serviteur pour Son oeuvre, le formant loin de la vue des gens, hors de leurs plans, de leurs proc√©d√©s. Comprenez-vous cela ? Loin de leur syst√®me organis√©, Dieu formait un homme pour atteindre Son dessein. Il laisse tout simplement cela aller de l'avant. Il l'a laiss√© se marier, avoir sa femme et des enfants, l'enfant, Guershom. Il a men√© une assez bonne vie, Il l'avait b√©ni l√†-bas. Mais pendant tout ce temps, Il le pr√©parait, le formant. En ce temps-l√†, Dieu et Son ennemi agissaient dans le naturel, exactement comme ils le font aujourd'hui dans le spirituel. (102) Ils les avaient tu√©s par une mort naturelle, aujourd'hui c'est par une mort spirituelle. Voyez ? Dieu pr√©parait un homme naturel, Son proph√®te, pour l'envoyer en Egypte. Et Satan pr√©parait un Rams√®s, son homme naturel, voyez, appr√™tant un homme naturel. Quoi ? Pour tuer ou unir tous les Egyptiens aux H√©breux et garder les H√©breux au service des Egyptiens. C'est pourquoi il est tr√®s difficile que la pens√©e intellectuelle raisonne contrairement √† un syst√®me d'√©ducation qui peut prouver ce qu'il dit. Voyez ? C'est vrai. La pens√©e intellectuelle recourra toujours √† l'instruction. Les intellectuels et l'homme qui raisonne ne voient m√™me pas cela. (103) Avez-vous vu le film "les Dix Commandements" de Cecil DeMille? Je pense que beaucoup d'entre vous l'ont vu. Je ne crois pas au fait d'aller au cin√©ma et √† toutes ces histoires, mais je recommande ceci √† l'√©glise, afin que quiconque... S'ils n'ont que cela, ceux qui aimeraient voir cela, ce serait en ordre s'ils veulent le voir. En effet, je ne permettrais pas... D'abord, il y a eu certains de mes fr√®res qui y sont all√©s; ils en sont revenus et m'en ont parl√©. Je n'ai pas √©t√© l√† une seule fois depuis plusieurs ann√©es; finalement, je me suis rendu l√†, quand c'√©tait √† ce drive-in; J'ai vu cela. Et j'ai vu ce que c'√©tait, et puis, j'ai dit √† l'√©glise : "Si vous voulez aller voir cela, c'est en ordre." (104) C'√©tait - √©tait magnifique, merveilleux, la fa√ßon dont cette ruse du diable, comment il √©tait rus√© l√†. Comment il - il s'est infiltr√© l√† pour tuer ces enfants, et comment l'intellectuel a pris cela et l'a cru, parce qu'ils ont pu voir cela, et c'√©tait raisonnable. Oh! comment Dieu √©tait tout le temps en train de former ce proph√®te; et comment l'Egypte formait ce Rams√®s en politique pour prendre la rel√®ve. Et puis, un jour, il y eut ce grand affrontement entre la puissance intellectuelle et la puissance spirituelle. Et Rams√®s avec tous ses dieux - et il s'est tenu l√† et a d√©vers√© de l'eau pour - pour adorer le dieu du Nil. Dieu a frapp√© cela, et le sang a jailli de lui. Oh! j'ai trouv√© cela frappant (voyez?), la fa√ßon dont cela a √©t√© repr√©sent√©. (105) Oh! maintenant, suivez, l'intellectuel prend toujours - recourt au raisonnement, et il ne peut pas voir le c√īt√© spirituel, car il est intellectuel. Oh! de m√™me, aujourd'hui plus que jamais auparavant, ils ne peuvent pas voir cela. Ils n'ont pas pu voir cela √† l'√©poque d'Elie, comment ce vieux proph√®te au visage couvert de poils... Que Dieu me pardonne de dire cela, mais je - je ne fais que... Dieu sait que j'essaie de rendre un - de rendre cela aussi ridicule que possible, afin que vous voyiez le - l'Esprit de Dieu, comme Paul a dit : "Je ne suis jamais all√© chez vous avec des paroles s√©duisantes et avec la sagesse, car votre pens√©e se laisserait emporter pour suivre la sagesse; mais je suis venu avec la puissance du Saint-Esprit afin que votre - que votre - votre - votre esp√©rance et votre confiance reposent, non sur la sagesse de l' homme, mais sur la puissance de r√©surrection de J√©sus-Christ." (106) C'est pourquoi je rends cela si ridicule, en disant que le grand et pieux proph√®te avait un visage couvert de poils, en effet, peut-√™tre qu'il devait avoir un air vraiment horrible pour se tenir √† c√īt√© d'un sacrificateur bien habill√©, et se dire un homme de Dieu. Et si vous les regardiez, vous verriez la saintet√© de ce sacrificateur selon la conception intellectuelle. On pouvait voir la tiare sur sa t√™te et ... enroul√© - et l'√©phod plac√© ici sur sa poitrine. On voyait l'huile d'onction, l'huile naturelle, coulant sur sa barbe jusqu'aux bords du pan de son v√™tement. On voyait les feux du sacrifice br√Ľler et tous les rituels en ordre. Bien, √ßa, c'est ce que l'esprit naturel accepterait. C'est ce qu'ils essaient de faire aujourd'hui. L'oil est la porte de l'√Ęme, mais vous voyez, l'oil spirituel est l√† derri√®re cet oil-ci. Ils regardaient ce vieil homme hirsute qui se tenait l√†, avec un torse velu et un tr√®s grand morceau de peau de mouton enroul√© autour de lui, en cuir, une ceinture sur ses reins, peut-√™tre qu'il √©tait pieds nus - et de petits bras maigres et bizarres, et dont la chair pendait comme ceci, et une flottante barbe blanche couvrant tout son visage, un b√Ęton noueux en main. Il se tenait l√†, mais l'oil spirituel verrait la puissance de Dieu se mouvant l√†, car c'√©tait en parfait accord avec la Parole. (107) Il ne s'agit pas de ce que l'intellect voit, ce que l'oil spirituel voit. Et le - l'oil naturel aujourd'hui voit l'√©glise brillante, une communion avec le maire de la ville ou - ou que sais-je encore dans ces d√©nominations, organisations, et ils manquent de voir la puissance du Saint-Esprit quand Il peut ressusciter les morts et gu√©rir les malades et - et - et comment... Voyez, ils - ils regardent √†... Ils regardent √† Hollywood, et ils regardent aux gens dans la rue. Aujourd'hui les femmes pensent : "Eh bien, cette femme, Suzy, elle est membre de l'√©glise. Elle a des cheveux coup√©s. Elle porte du maquillage. Tout le monde dans la ville l'aime." Je me demande ce qu'il en est du ciel. Si c'est contraire √† la Parole, Dieu ne peut pas cautionner cela. M√™me si... s'Il cautionnait cela √† Son d√©triment, Il renierait Sa propre Parole. Et sachez-le : Dieu ne fera jamais cela. M√™me si le ciel et la terre passaient, une femme aux cheveux coup√©s est une abomination aux yeux de Dieu, ou une femme qui porte un v√™tement d'homme. (108) Voyez, l'oil spirituel saisit cela. Il vit pour l'au-del√†. L'esprit naturel vit en raisonnant sur les choses charnelles du jour. Remarquez maintenant, Dieu fait ceci et malgr√© tout, les gens ne l'ont pas su. L'esprit charnel s'accordait avec la raison. Maintenant Dieu appelle √† un exode spirituel. L√†, Il a appel√© Son peuple √† un exode naturel, aujourd'hui Il appelle √† un exode spirituel. Pour Son quoi? Ses √©lus, uniquement Ses √©lus. (109) Bien, l'Egypte ne pouvait pas voir qu'Isra√ęl √©tait justifi√©. Bien que le sang de l'agneau f√Ľt sur la porte et - et le linteau, et les √©v√©nements qui se passaient, et Dieu √©tait descendu l√†, Il agissait par Son proph√®te et accomplissait la parole d'un homme. Il le laissa se tenir l√† et prendre un b√Ęton sur lequel il s'appuyait et le tendre vers l'est et dire : "Qu'il y ait des mouches et qu'elles s'abattent sur les Egyptiens". Il est rentr√© l√†, et tout le monde disait : "Rien n'est arriv√©, rien n'est arriv√©" . Mais au bout d'un moment, une vieille mouche verte a d√Ľ se mettre √† voleter de-ci, de-l√†. Un instant apr√®s, il y en eut probablement un kilo par m√®tre carr√©, peut-√™tre! Un homme a cr√©√© par la parole. Il y avait l√† Rams√®s, l'intellectuel. C'√©tait contraire... Un homme tr√®s religieux, mais il √©tait oppos√© √† l'Esprit du Dieu vivant. Et l'esprit naturel ne pouvait voir que Rams√®s, mais l'esprit spirituel voyait la Promesse, et La voyait en train de s'accomplir. (110) " Bien, si Josu√© et Caleb pouvaient an√©antir par la parole ces Amal√©cites et ces H√©viens, et ces J√©busiens, ils √©taient deux ou trois, ou quatre fois plus grands qu'eux", dit l'esprit naturel √† Kad√®s-Barnea, quand les espions et autres ont dit : "Oh! nous en sommes incapables. Nous... Ils sont - ils sont trop grands. Eh bien, nous sommes comme, nous sommes comme des sauterelles √† c√īt√© d'eux". Mais Caleb et Josu√© avaient vu la promesse de Dieu, ils ont dit : "Nous en sommes plus que capables." Eh bien, ils regardaient... Dieu a dit : "Je vous donne le pays." Voyez. (111) La pens√©e charnelle ne saisit pas cela. La pens√©e spirituelle saisit cela. Et pourquoi... J'aimerais vous demander quelque chose. Pourquoi les Egyptiens ne voyaient-ils pas ces choses? C'est parce qu'ils n'√©taient pas √©lus. Dieu avait dit √† Abraham avant que cela arrive... (Saisissez cela, vous √©glise endormie!) Dieu avait dit √† Abraham avant que cela arrive Ta post√©rit√© s√©journera en Egypte pendant 400 ans, et Je les en ferai sortir." C'est pourquoi ils ont vu cela, car ils √©taient √©lus pour voir cela; c'est cela l'√©lection. Isra√ęl a √©t√© √©lu pour voir le signe de Dieu, et ils sortirent de l'Egypte o√Ļ les incr√©dules p√©rirent. Et aujourd'hui, Dieu appelle Ses √©lus, la semence spirituelle d'Abraham par la foi que celui-ci avait dans la Parole de Dieu. Voyez-vous ce qu'est la semence spirituelle aujourd'hui? Elle ne regarde pas √† l'√©glise intellectuelle, Elle regarde √† la Parole. Et elle a √©t√© appel√©e √† sortir de ces grandes d√©nominations pour entrer dans la Pr√©sence de J√©sus-Christ. Voyez? Etait-ce que c'est clair? Avez-vous compris cela? Tr√®s bien. Nous allons continuer. (112) Seuls les √©lus... Les Docteurs D.L.Ph. ne voient jamais cela. Ils n'ont pas √©t√© √©lus. Et ne l'oubliez pas, pour cette √©lection qui se manifeste maintenant, il n'est pas question d'aller dans un autre pays. Il s'agit d'aller dans la Gloire, o√Ļ leurs noms sont inscrits dans le Livre de Vie de l'Agneau. Pas sous un petit animal, un agneau, qui a fait sortir Isra√ęl, sans les emp√™cher de r√©trograder de l√† et de retourner en arri√®re. Mais ceci ne le peut pas. Ceci, c'est sous le Sang de l'Agneau de Dieu qui a √©t√© immol√© avant la fondation du monde. Et leurs noms furent inscrits dans le Livre de Vie de l' Agneau avant la fondation du monde. Et ils sont l√†, les √©lus, et quand cette lumi√®re brille sur eux comme cela, alors ces murs d√©nominationnels tombent devant eux, et les voil√† qui sortent. "Sortez du milieu d'eux", dit le Saint-Esprit en ces derniers jours. "Ne touchez pas √† leurs choses impures. Je serai votre Dieu et vous serez Mes fils et Mes filles" . (113) Suivez maintenant, Isra√ęl veillait. Ils savaient que Dieu traitait avec Ses proph√®tes; la Parole venait √† eux, et les gens venaient voir cela, et ils ont vu cela. Et maintenant, le signe intellectuel, nous voyons cela aujourd'hui, qu'ils croient dans leurs organisations. Ils sont toujours dans leurs credos. Pourtant, ils... C'est juste comme Balaam qui monta au sommet de la colline o√Ļ √©tait Isra√ęl. L√† se trouvait Isra√ęl, pas une nation, juste un peuple errant et coupable. Et Moab, son fr√®re, l'intellectuel, l'homme de d√©nomination, monta au sommet de la colline avec l'√©v√™que, ou le proph√®te qu'ils avaient, et dressa un autel et offrit le m√™me sacrifice, mais il manqua de voir la Colonne de Feu et le Rocher frapp√© au milieu d'Isra√ęl. C'est pareil aujourd'hui. L'esprit intellectuel regardait √† la c√©l√©brit√© qui se tenait l√†. Ils ont manqu√© de voir le Rocher frapp√©. M√™me l'√©v√™que lui-m√™me a manqu√© de voir la puissance du Saint-Esprit et le chant de triomphe royal dans le camp. Ils ont manqu√© de voir cela. (114) C'est encore pareil aujourd'hui. Dieu appelle Ses √©lus, et ils sont √©lus maintenant. Et maintenant, ils sont √©lus en vue de quoi? En vue d'une r√©surrection. Et quel genre de signe leur montre-t-Il? Le signe de r√©surrection. Qu'est-ce qu'Il leur a montr√© en ce temps-l√†? Un signe de d√©livrance, pour les d√©livrer de l'esclavage, un signe de puissance qui a pu fermer les cieux ou qui a pu noircir les cieux. Et maintenant Il manifeste la puissance de r√©surrection de Son Fils qui vit parmi eux pour les ressusciter de cette tombe et de ce cimeti√®re o√Ļ nous sommes pour les amener dans un Pays qu'Il nous a promis : le signe de la r√©surrection, l'appel √† sortir de l'Egypte spirituelle et de la Babylone spirituelle. (115) Sachant. laissez-moi r√©p√©ter cela lentement donc, afin que vous le saisissiez. Il agit de la m√™me mani√®re qu'au commencement, c'est la m√™me chose qu'Il fait, aveuglant les yeux de l'incr√©dule, ouvrant les yeux du croyant. Et remarquez, la politique faisait cela sur le plan intellectuel, la politique et l'√©glise, la politique et les nations, tout et l'autre face leur est cach√©e, une cause spirituelle. Dieu a amen√© un seul homme au d√©sert, Il l'a form√© et l'a ramen√©, et Il a pris la chose sous contr√īle, et a fait sortir le peuple. Comprenez-vous ce que je veux dire? Il ne peut changer Son programme. Il est Dieu. Il n'agira jamais par un groupe; Il ne l'a jamais fait; Il agit par un individu, comme Il l'a fait, et comme Il le fera, et Il a m√™me promis dans Malachie 4 qu'Il le ferait. C'est vrai. (116) Voil√† donc Sa promesse, ce qu'Il √©tait, la promesse qu'Il a dit devoir accomplir, et nous y voici. Quel peuple heureux devrions-nous √™tre! Il leur donne le signe par le signe de Sa Parole promise, la Parole promise... Il a promis qu'Il ferait cela. Et Il restaurera la foi du peuple, Il ram√®nera le coeur du peuple √† la foi originelle des p√®res de la Pentec√īte. Il a promis de faire cela et Il montre Ses signes. (117) Et, "ce qui arriva du temps de Sodome, arrivera de m√™me √† la Venue du Fils de l'homme." Quel genre de signe les √©glises virent-elles √† Sodome? Que vit l'√©glise intellectuelle? Deux pr√©dicateurs. Qu'est-ce que l'√©glise spirituelle, les √©lus, Abraham et son groupe ont vu? Ils ont vu Dieu manifest√© dans un corps de chair, dans une chair humaine, qui pouvait discerner l'esprit et d√©voiler ce que Sarah se disait derri√®re Lui. "Ce qui arriva du temps de Lot arrivera de m√™me √† la Venue du Fils de l'homme." Nous voyons le Saint-Esprit faire la m√™me chose parmi nous, agissant dans la chair humaine. L'heure est l√†. Voyez? Nous en sommes bien l√†, mes amis, c'est tout. Un exode est en cours. (118) Mais maintenant, faites bien attention. Quel moyen employa -t-Il pour faire cela? Faites attention et rev√™tez-vous de votre entendement spirituel. Puisse le Saint-Esprit √īter tout simplement la vieille visi√®re de l'indiff√©rence maintenant, et √©coutez attentivement. Une fois que Dieu a pris la d√©cision de faire une chose d'une fa√ßon, Il ne peut jamais changer cela. Dans le jardin d'Eden, quand Il a voulu racheter l' homme et le ramener √† la communion, Il a d√©cid√© que ce soit par le sang. Les gens ont essay√© l'instruction ; ils ont essay√© de faire des d√©nominations, ils ont essay√© la nationalisation et tout le reste, et cela ne marche pas. Il n'y a qu'un seul lieu o√Ļ Il puisse jamais rencontrer un homme, c'est sous le Sang r√©pandu, comme en Eden. Cela n'a jamais chang√©. Le seul lieu de rencontre du temps de Job, c'√©tait sous le sang de l'agneau de sacrifice. Le seul lieu de rencontre du temps d'Isra√ęl, c'√©tait sous l'agneau de sacrifice, comme Il l'avait fait dans le jardin d'Eden, c'√©tait sous l'agneau de sacrifice. Son seul lieu de rencontre aujourd'hui n'est pas dans des d√©nominations, o√Ļ elles se querellent et se disputent entre elles, pas dans les histoires de l'√©glise, ils font toujours la m√™me chose; pas sous l'intellectualisme, ils sont dans une confusion compl√®te; mais c'est sous le Sang de l'Agneau que chaque croyant peut Le rencontrer pour communier, c'est l√† qu'il y a la Vie. (119) Dieu a fait un choix au temps de l'exode, Il a appel√© un groupe hors de ce groupe-l√†... J'aimerais que vous remarquiez quelque chose. Il n'y eut que deux qui all√®rent dans la Terre promise. Quel moyen choisit-Il pour les en faire sortir? La politique? L'organisation? Il a choisi un proph√®te avec un signe surnaturel, une Colonne de Feu, afin que le peuple ne se trompe pas. Ce que disait le proph√®te √©tait la V√©rit√©. Dieu descendit dans une Colonne de Feu et Se confirma, Il manifesta Sa Parole. Est-ce vrai? C'est ce qu'Il a apport√© √† Son premier exode. A Son deuxi√®me exode... Dieu agit toujours par trois. Il est parfait en trois. Vous avez tous remarqu√© que dans ma pr√©dication, c'est toujours trois et sept. Sept, c'est l'ach√®vement; trois, Sa perfection. Premier, deuxi√®me et Troisi√®me Pull et, oh! tout, tout. Voyez? La justification, la sanctification et le bapt√™me du Saint-Esprit; P√®re, Fils et Saint-Esprit, tout. Voyez? (120) Remarquez, qu'a-t-Il fait au premier exode? Il a envoy√© un proph√®te oint avec la Colonne de Feu, et Il a appel√© les gens √† sortir. Ce fut Son premier exode. Et au temps d'Isra√ęl, Il a encore envoy√© un Dieu-proph√®te avec une Colonne de Feu. Jean a vu Cela descendre du ciel comme une colombe. Il a alors dit : "Je vais √† Dieu, et je retourne √† Dieu." Apr√®s Sa mort, Son ensevelissement et Sa r√©surrection, cette m√™me Colonne de Feu a √©t√© vue par Sa√ľl de Tarse, en route pour Damas. Et √©tant un h√©breu bien enseign√© dans la Parole, il a dit : "Seigneur, Qui es-Tu?" Il savait que la Colonne de Feu √©tait le Seigneur. Il √©tait H√©breu. Il a dit : "Qui es-Tu?" Et Il a dit : "C'est Moi, J√©sus." (121) Au deuxi√®me exode, Il suscita un Proph√®te oint, qui √©tait Son Fils, Dieu-proph√®te. Mo√Įse avait dit qu'Il serait un Proph√®te, et Il avait une Colonne de Feu et Il a accompli des miracles et des prodiges, et ce m√™me Proph√®te a dit : "Celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais." Et ici Il a promis la m√™me chose pour l'exode des derniers jours, et Il ne peut pas changer cela. Et par une preuve scientifique, par le t√©moignage du Saint-Esprit, par les oeuvres de l'Esprit, nous voyons cela aujourd'hui, la glorieu

En haut