ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Appeler Jésus Sur La Scène / 63-0804E / Chicago, Illinois, USA // SHP 1 heure et 21 minutes PDF

Appeler Jésus Sur La Scène

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Que Dieu vous bénisse, frère; que Dieu vous bénisse, frère. Inclinons la tête.
E-2 Père céleste, nous sommes si heureux de ce que nous T’avons toujours [avec nous], Seigneur. Après que nous avons perdu toutes les autres choses, nous T’avons toujours. Tu demeures d’éternité en éternité. Nous Te remercions, Seigneur, pour toutes ces choses merveilleuses que Tu nous as montrées en ce temps de la fin. Nous Te remercions pour ce réveil et pour cet endroit-ci, pour frère Carlson, pour tous les frères qui oeuvrent dans le ministère tout autour, et qui essaient de soutenir la chose juste. Nous prions pour eux, Seigneur, de tout notre coeur, afin que Tu–Tu accordes un grand réveil ici à Chicago, Seigneur. Accorde-le. Nous attendons cela avec impatience. Maintenant, pardonne nos péchés et nos offenses. Et maintenant, Seigneur, je suis fatigué physiquement, mais dans l’esprit je me sens en forme, et je Te prie de nous rafraîchir tous maintenant et de nous préparer pour tout ce que tu as en réserve pour nous ce soir. Nous le demandons au Nom de Jésus. Amen. Vous pouvez vous asseoir.
E-3 Ça a été certainement un temps de rafraîchissement glorieux pour moi. J’ai beaucoup apprécié cela. Le Seigneur Jésus seul sait combien je–je rends grâces au Seigneur pour–pour ce qu’Il a–pour ce qu’Il a fait pour nous.
E-4 Maintenant, j’aimerais remercier cette assistance pour toute votre gentillesse et pour votre collaboration, pour–pour être restée avec nous, écoutant la Parole. Et quoique ce soit un dimanche soir, après qu’on a eu un service le dimanche après-midi, la salle est pratiquement bondée de nouveau ce soir. Nous en sommes donc reconnaissants.
E-5 Maintenant, j’aimerais vous remercier pour vos petits cadeaux significatifs, que vous m’avez envoyés par Billy Paul. Les paquets de bonbons et de biscuits, et, vous savez, une boîte de–d’amandes, et, oh! les petits dons et autres, ils représentent beaucoup à mon coeur. Nous apprécions certainement cela. Souvent...
E-6 Je pense qu’on a dit qu’une offrande d’amour a été prélevée. Je ne suis pas venu pour ça; vous le savez tous, après toutes ces années. Mais pour ce qui est de l’offrande d’amour, je ne regarde même pas à cela, et je ne vois pas cela. Cela va directement au–au... c’est destiné au–au voyage missionnaire outre-mer, que je suis sur le point d’effectuer incessamment.
E-7 Je vais visiter certains d’entre vous, les braves Norvégiens et Suédois, votre pays natal d’où vous venez, là-bas en Norvège et en Suède, jusqu’au Danemark et en Finlande.
E-8 Et ensuite, j’irai voir frère Mattsson au Kenya et au Tanganyika, j’irai visiter ses écoles. Ce petit frère a certainement travaillé dur dans ces écoles. J’irai le visiter, afin d’exposer devant ces précieux jeunes gens qui sont en train d’apporter l’Evangile ce ministère que le Seigneur Jésus m’a donné.
E-9 Et de là, je continuerai jusqu’en Afrique du Sud; je reviendrai, j’essayerai de revenir en passant par la Chine, le Japon et à travers cet autre coin du monde.
E-10 C’est ce que nous faisons de ces offrandes d’amour. Et nous sommes... Ainsi, comme les gens ne sont pas en mesure de parrainer les réunions, alors je continue simplement à garder tout ce que les gens me donnent, tout ce qui entre. Je n’encaisse même pas un chèque; cela est cacheté à partir de l’église, et c’est placé comme offrande et ne peut être utilisé que pour cela; ce n’est qu’alors que je suis sûr que cela va être utilisé correctement (Voyez-vous?); nous en sommes donc reconnaissants.
E-11 Et je suis certainement heureux [de savoir] qu’environ quatre-vingts pour cent des gens qui fréquentent notre assemblée ici à Chicago sont généralement des Norvégiens ou des Suédois, et–et ce sont vraiment des gens aimables.
E-12 Sincèrement, je quitte Chicago pour Tucson, en Arizona. C’est là que j’habite maintenant. Et j’habite... Ma bailleresse est une petite Suédoise. Je pense qu’elle est assise peut-être ici ce soir, soeur Larson. Je loge dans sa maison, à Tucson, en Arizona. Je ne l’ai pas encore vue, mais elle habite ici à Chicago, et peut-être qu’elle est ici en ce moment, si elle n’est pas là-bas à Tucson. C’est une charmante petite femme, qui a un mari charmant, nous l’apprécions certainement.
E-13 Et maintenant, frère Carlson, les Hommes d’Affaires Chrétiens, tous les frères dans le ministère partout, que le Seigneur vous bénisse richement. Que le Seigneur bénisse cet endroit et en fasse un grand endroit pour le salut, un lieu de refuge où le juste se réfugiera et sera en sûreté. C’est ma sincère prière. Et je crois de tout mon coeur que...
E-14 Dans ces messages tranchants, qui taillent, si j’ai intentionnellement cherché à faire du mal à quelqu’un, que Dieu me pardonne. Pour rien au monde je ne ferai cela. Mais cependant je suis prisonnier de cette Parole. Voyez-vous? Je–je dois m’en tenir strictement à Cela. Je ne dis pas des choses dures pour–pour vexer les gens. Quelquefois je dis des choses tranchantes afin d’amener les gens à suivre (Voyez?). Un exclamatif: «Oh! suivez», voyez, c’est pour amener les gens à suivre cela pour voir. Alors si vous les touchez, peut-être que cela les provoque quelquefois. Et presque neuf fois sur dix, s’ils sont un peu provoqués, ils iront chercher dans les Ecritures, et alors Dieu fait le reste. Vous voyez? Consultez simplement les Ecritures. Si je dis donc quelque chose qui soit contraire aux Ecritures, vous êtes tenu de venir m’en parler, de m’écrire, ou de me le faire savoir d’une manière ou d’une autre. Et c’est pour cela que je me sens obligé de vous expliquer les Ecritures. Il ne s’agit simplement pas d’essayer de Les expliquer, mais simplement de Les exposer telles qu’Elles sont. C’est ce qu’Elles disent. Et croyez-Les, croyez-Les comme cela.
E-15 Eh bien, j’apprécie certainement mon séjour ici. Je suis arrivé chez vous fatigué. Je viens juste d’avoir des entretiens, et j’ai tenu des réunions et ainsi de suite, au point que je suis en quelque sorte épuisé. Et deux réunions par jour, cela vous rend... Eh bien, je suis juste un peu plus avancé sur la route que je ne l’étais autrefois. Je viens de franchir pour la deuxième fois l’âge de vingt-cinq ans, vous savez. C’est vrai.
E-16 Eh bien, je ne regrette qu’une seule chose, c’est le fait que je ne L’aie pas connu plus tôt dans ma vie. J’ai commencé à prêcher l’Evangile à peu près, je pense, à peu près à l’âge de vingt-deux ans, et j’aurais bien voulu commencer à prêcher dès que j’étais en mesure de parler, lorsque j’étais juste un petit garçon. Et je–j’ai perdu toutes ces précieuses années. Pour une jeune personne qui se trouverait ici, je crois que vous commencerez à partir de là où j’ai commis mon erreur, à partir de dix ans environ, jusqu’à vingt et un ans ou vingt-deux, je crois que vous allez commencer plus tôt, alors vous n’aurez pas à regarder en arrière et avoir des regrets comme moi.
E-17 Que le Seigneur soit avec vous, c’est ma prière. Et je crois que quelque chose que le Seigneur Jésus m’a laissé faire, par un don...
E-18 Vous voyez, je ne suis pas... je ne peux pas dire que je suis un prédicateur (Voyez?), parce que je suis... Premièrement, je ne suis pas assez éloquent, je n’ai pas d’instruction. Voilà pourquoi je ne pourrais pas dire que je suis un–un prédicateur. Parce que quand quelqu’un dit: «un ministre», immédiatement les gens s’attendent à ce qu’il ait un diplôme universitaire, ils s’attendent à ce qu’il soit un grand docteur en théologie, ou quelque chose du genre. Et puis, lorsque vous vous dites prédicateur, et qu’ensuite vous utilisez mon vocabulaire, ma pauvre grammaire, ce genre de prédicateur semble être rejeté.
E-19 Mais le Seigneur m’a envoyé afin de prier pour Ses enfants malades. Et là-dessus, ce que je connais à Son sujet, j’aime l’exprimer avec tout mon coeur. Si je commets des erreurs, priez pour moi. Je ne suis pas infaillible. Je suis votre frère. Et maintenant, je crois que Dieu a fait quelque chose; si ce n’est pas le cas, qu’Il le fasse même ce soir, qu’Il dise une Parole ou quelque chose qui vous amènera à croire en Lui.
E-20 Quelqu’un voulait me faire un don il n’y a pas longtemps; en fait, c’était une bonne somme d’argent. Et j’ai dit: «Je–je–je ne peux pas prendre cela.» J’ai dit: «Je–je ne saurais que faire avec cela.» Voyez, j’ai dit... Et ils ont dit... Eh bien, eh bien, c’était mille dollars. Voyez-vous? Et j’ai dit: «Je ne saurais qu’en faire.»
E-21 Ils ont dit: «Eh bien, nous voulons vous le remettre personnellement. Nous ne voulons pas que ceci aille à l’église.»
E-22 Cela ne va pas à l’église. Ceci est une fondation. Voyez, cela va à l’église, au nom de l’église, mais c’est un fond que nous mettons de côté pour les voyages outre-mer seulement. Voyez-vous? Et ainsi, cela, les–les dons sont exempts d’impôts; alors cela doit donc être utilisé pour cela. Le conseil des administrateurs, les administrateurs sont assis juste ici ce soir en train de m’écouter. Et c’est la vérité. Et j’ai dit...
Ils ont dit: «Nous voulons que ceci soit pour vous et votre famille.»
E-23 C’était un chèque. Je ne pouvais pas le prendre, vous voyez. J’ai dit: «Je–je ne peux pas faire cela.» J’ai dit: «Voulez-vous me rendre heureux?»
Ils ont dit: «Bien sûr.»
J’ai dit: «Puis-je en faire tout ce que je veux?»
«Oui.»
E-24 J’ai dit: «Alors, permettez que cela m’aide à payer mon voyage outre-mer.» Et j’ai dit: «Nous avons suffisamment de vêtements à porter. Les gens nous donnent beaucoup de vêtements, et nous avons de la nourriture sur la table. Je reçois de l’église cent dollars par semaine.» Et ensuite, j’ai dit: «Je... Nous, nous nous en tirons bien. Permettez-moi d’en faire ce que je veux.» Et je...
Ils ont dit: «Très bien, ça vous appartient, sentez-vous heureux.»
Et j’ai dit: «Cela me rendra très heureux.»
E-25 [Un frère monte sur l’estrade et interrompt frère Branham, et dit: «Permettez-moi de dire juste un mot. Il y a un break Oldsmobile bleu qui est garé juste derrière la voiture de frère Branham. Eh bien, lorsqu’ils devront partir, ils seront bloqués dans le parking. Alors si la personne est ici, nous vous prions d’aller le déplacer, un break Oldsmobile bleu venant de l’Iowa. Je n’ai pas le numéro de la plaque, mais peut-être vous êtes vous-même conscient, vous êtes prié de déplacer votre voiture. Merci.–N.D.E.] Oui, oui.
E-26 L’amour. Nous–nous vous sommes certainement reconnaissant. Et maintenant que le Seigneur vous bénisse richement. Et si jamais vous passez par Jeffersonville, faites une escale et venez me voir. Si vous passez par Tucson, faites une escale et venez me voir, et je–je serai content de vous voir.
E-27 Eh bien, j’habite toujours à Tucson, souvenez-vous, le bureau reste à Jeffersonville. Billy Paul se trouve juste là tout le temps, il sait où me joindre n’importe quand. Voyez-vous? Il sera presque le seul à le savoir, parce que dans le champ de mission, je suis tantôt à un endroit, tantôt à un autre. Et je peux être ici, disons à Tucson; dans une heure, si le Seigneur me donne une vision, je pourrai être en route pour Hawaï. Voyez-vous? Juste là où Il me conduit, c’est là que je vais, nulle part ailleurs, sauf là. Voyez? Et priez pour moi. Et si je ne vous revois plus de ce côté de la rivière, je vous rencontrerai là de l’autre côté. Amen.
E-28 Maintenant, avant d’aborder la Parole... Et ce soir, j’aimerais prendre juste un–juste quelques instants, parce que j’ai rencontré là-dehors certains de mes amis qui sont venus de Jeffersonville, et j’en ai rencontré un autre groupe là sur la rue, et ils vont prendre la route ce soir après le service. Et j’allais prêcher sur le sujet Le compte à rebours; ça peut prendre deux heures et demie. Ainsi, ils–ils ne pourront pas atteindre Jeffersonville avant l’aube. Donc... et bon nombre d’entre vous doivent aller au travail. Et vous m’avez entendu prêcher cette semaine, et j’ai apprécié votre compagnie. Et maintenant, ce soir je vais faire de mon mieux. Eh bien, je ne dirai donc pas cela... je ne voudrais pas dire quelque chose de faux.
E-29 Maintenant, nous allons prier avant d’aborder la Parole.
E-30 Dieu miséricordieux, je me rends compte que je suis–je suis en train de regarder des gens qui sont ici, dont peut-être je ne reverrai plus jamais certains. Ceci sera notre dernière rencontre. Si je revenais au bout d’une année, beaucoup seraient... peut-être que certains seront partis de toute façon, les personnes âgées. Et, Seigneur, je réalise qu’il y en a ici ce soir qui sont malades, et si Tu ne touches pas leurs corps d’une certaine manière, je... ils ne seront peut-être plus de ce monde pour très longtemps non plus. Et aussi, Seigneur, je pourrai ne plus être de ce monde pour très longtemps. On ne sait jamais. Soyons donc sincères et sérieux, nous souvenant de la Parole de Dieu qui dit: «Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.»
E-31 Et je vais lire la Parole, Seigneur. C’est tout ce que je peux faire, lire la Parole; et nous comptons sur Toi pour dire quelque chose ou faire quelque chose qui sauvera chaque personne ici, qui n’est pas sauvée ce soir. Que la Parole de Dieu soit tellement réelle pour certaines personnes ce soir, Seigneur, celles qui ne sont pas sauvées, que du fond de leur coeur elles T’accepteront comme leur Sauveur. Et que le Saint-Esprit vienne au milieu de nous, qu’Il nous parle et accomplisse l’oeuvre de Dieu, en confirmant la Parole par des signes qui L’accompagnent. Accorde-le, Père.
E-32 Et lorsque cette vie sera terminée et que nous passerons à la Vie Eternelle, nous serons très reconnaissants, Seigneur, jusqu’en ce temps-là. Et alors, tout au long de cet âge qui n’a pas de fin, nous aimerions nous asseoir à Tes pieds, et contempler Celui que nous aimons et qui nous a aimés. Avant ce moment-là, garde-nous en bonne santé et heureux, à Ton service. Au Nom de Jésus nous prions. Amen.
E-33 [Un frère revient à la chaire et demande au propriétaire du break de déplacer sa voiture.–N.D.E.]
E-34 Ouvrons maintenant les Ecritures au chapitre 4 de Saint Marc, au verset 35, pour la lecture, si vous voulez suivre ou–ou peut-être noter cela. Je sais que beaucoup de gens prennent le petit passage que le ministre utilise et marquent cela dans leur Bible, et alors ils–ils aiment s’y référer. Et j’aime lire ces simples petits messages de la Bible et parler là-dessus; cela fait simplement frémir mon coeur de le faire. Le verset 35 du chapitre 4 de Saint Marc.
Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit: Passons à l’autre bord.
Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait; il y avait aussi d’autres petites barques avec lui.
Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà.
Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent: Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons?
S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer: Silence! tais-toi! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme.
Puis il leur dit: Pourquoi avez-vous ainsi peur? Comment n’avez-vous point de foi?
Ils furent saisis d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres: Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer?
E-35 Pour juste un–un petit entretien ce soir, j’aimerais tirer un sujet de là, et l’intituler comme ceci: Appeler Jésus sur la scène. Appelons Jésus sur la scène.
E-36 Vous savez, je peux m’imaginer à peu près comment Il se sentait. Il venait juste d’avoir une journée glorieuse. Et cela... Il était fatigué. Et Il avait beaucoup parlé ce jour-là, enseignant les paraboles, si vous remarquez bien, du grain de moutarde et autres. Il avait eu une journée glorieuse en guérissant les malades et–et en enseignant, et Sa force physique était presque épuisée. Et n’importe quel ministre le sait, si juste dans nos petits ministères que nous avons, cela nous fatigue tant, qu’est-ce que cela a dû faire en Lui?
E-37 Souvenez-vous, dans la chair, Il était juste un Homme, mais dans l’Esprit Il était Dieu. Il était cependant un Homme dans la chair; par conséquent Son corps, c’était juste un être humain, sujet aux tentations, aux maladies, tout autant que les nôtres, étant donné qu’Il a dû porter un corps pour devenir un–un homme, un humain. Et puis, Il était Dieu dans l’Esprit. Il a dit: «Moi et Mon Père nous sommes Un. Mon Père demeure en Moi.»
E-38 Lorsque Jean L’a baptisé dans le fleuve Jourdain, nous voyons Dieu descendre du Ciel comme une colombe, et la Voix a dit: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui Je prends plaisir de demeurer.» Maintenant si vous prenez le texte original, et tel que cela a réellement été écrit, c’est «Je prends plaisir de demeurer en Lui.» Voyez-vous? Mais on a placé le verbe avant l’adverbe. «En qui Je prends plaisir de demeurer, ou bien, en qui Je prends plaisir de demeurer; Je prends plaisir de demeurer en Lui.» Voyez-vous?
E-39 Lui, Dieu, demeurait en Christ; et en Lui était la plénitude de la divinité corporellement, Dieu s’exprimait à travers Jésus, et Jésus était la confirmation de Dieu. Le comprenez-vous maintenant? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Voyez, il ne s’agit pas de trois personnes; il s’agit de trois attributs d’un seul Dieu; non pas trois dieux; trois dieux, c’est du paganisme. Voyez-vous? Non, pas trois dieux, non pas... Père, Fils et Saint-Esprit ne sont pas trois dieux différents. C’est un seul Dieu en trois manifestations.
E-40 Dieu le Père, sous la forme du Saint-Esprit, se trouvait dans une Colonne de Feu; sous cette forme-là, personne ne pouvait s’approcher de Lui. Il était saint. Aucune offrande pour le péché n’avait été offerte, juste une offrande potentielle.
E-41 Eh bien, cette même Colonne de Feu, la Paternité est descendue et a été faite Dieu dans la Filiation. Il demeurait dans une Colonne de Feu, ici, Il... dans la Gloire de la Shekinah. Ici, Il demeurait dans un corps, lequel était Son Fils qu’Il avait créé et formé à l’image de l’homme; cela a donc fait de Lui le Fils de Dieu, le deuxième Adam. Eh bien, Il a dû venir au travers du sein d’une femme, non pas comme Adam, parce que ça, c’est ce qu’Il a dû condamner, la naissance d’un être humain par une femme. Vous voyez, Il devait donc venir par ce moyen-là. C’est donc Dieu, le Fils, le même Dieu. Et alors Lui, au travers de l’offrande de ce corps sans péché, a fait une offrande humaine.
E-42 Or, la cellule, ou l’esprit, la vie, se trouve dans le sang. Et lorsque la cellule de sang de l’agneau ou de l’animal était brisée, la vie qui se trouvait dans cette cellule ne pouvait pas revenir sur l’adorateur, puisque c’était un animal. Et nous sommes des êtres humains; nous sommes différents. L’animal n’a pas d’âme. L’homme a une âme. Le–le–l’esprit ne pouvait donc pas revenir sur l’homme après qu’il avait présenté son offrande, mais toutefois il la présentait sincèrement, exprimant avec foi qu’il croyait que cette Offrande parfaite viendrait.
E-43 Mais lorsque la cellule de Sang fut brisée en Jésus-Christ, Dieu a été libéré. Voyez? Il était Dieu. Ce Sang-là n’était pas le sang d’un Juif. Ce Sang-là n’était pas le sang d’un Gentil. C’était une cellule de Sang créée, Dieu Lui-même. Et maintenant au travers de ce Sang, qui fait l’expiation pour nos péchés, le croyant est purifié, tous ses péchés sont ôtés, c’est comme s’il n’avait jamais péché. Dieu les jette dans la mer de l’oubli. Et le même Dieu qui était sur Jésus-Christ continue dans le croyant, accomplissant les mêmes oeuvres qu’Il avait faites ici, parce qu’il s’agit du même Esprit.
E-44 Il y a un seul Dieu (Voyez?), pas trois dieux. Oh! combien bon nombre d’entre vous les trinitaires ont embrouillé cela! Et vous les unitaires, vous avez aussi embrouillé cela en faisant de Lui une seule Personne comme votre doigt. Oui, oui. Voyez? Ils–ils ont tous embrouillé cela. Voyez? C’est juste. S’Il est un seul Dieu comme votre doigt, comment pouvait-il être Son propre Père? Voyez? Vous voyez, Il ne peut pas être Son propre Père. Et s’Il avait un autre Père en dehors du Saint-Esprit, et si Dieu est un homme, une personne, alors Il est un... Si le Saint-Esprit était Son Père et que Dieu soit Son Père (Matthieu 1), Il était donc un enfant illégitime. Voyez? Vous ne pouvez pas y aller de l’une ou de l’autre manière, vous–les deux groupes sont dans l’erreur.
E-45 Il était Dieu manifesté dans la chair de Son Fils créé. Voyez? C’est donc Dieu qui a créé le Fils.
E-46 Et lorsque vous les catholiques, vous dites: «La filiation éternelle», où trouvez-vous une telle expression? Cela n’a aucun sens pour moi. Comment peut-Il être éternel et être un Fils? Un fils c’est quelque chose qui a été engendré. Comment cela peut-il être éternel? Ce qui est éternel n’a jamais commencé; cela ne finira jamais, alors comment cela peut-il être une filiation éternelle? Oh! la la!
E-47 Si ces dénominations n’ont pas tout emmêlé, alors je ne sais pas qui l’a fait. Ce n’est pas étonnant que les gens ne puissent pas avoir la foi; ils ne savent pas en quoi placer la foi. C’est vrai. Ce dont nous avons besoin, c’est d’un bon retour à la Bible à l’ancienne mode. C’est vrai. Très exactement. C’est vrai.
E-48 Eh bien, Jésus en tant qu’un homme était physiquement fatigué, épuisé. Il était donc couché là, fatigué; la force L’avait quitté. Et puis, en tant que Dieu, Il ne pouvait faire que ce que...
E-49 Eh bien, vous direz: «Comment pouvait-Il être Dieu et être un homme?» Vous voyez, voilà le mystère. Voyez, corporellement Il était un homme; dans l’Esprit Il était Dieu. Voyez?
E-50 Quelqu’un m’a posé cette question: «Alors comment est-ce que... à qui adressait-Il la prière dans le jardin de Gethsémané?»
E-51 J’ai dit: «Je vous répondrai à cela lorsque vous aurez répondu à cette question: croyez-vous que vous avez le Saint-Esprit?»
«Oui.»
E-52 J’ai dit: «Alors à qui adressez-vous vos prières? Où se trouve-t-Il lorsque vous Lui adressez la prière? Alors que vous déclarez L’avoir, et cependant vous Lui adressez vos prières.» Voyez-vous? Les gens... juste... Ils ont juste une certaine petite idée et ils s’emballent avec cela (Vous voyez?), c’est ce qui se passe.
E-53 Eh bien, dans l’Esprit Il était Dieu. Dans Saint Jean 3, Jésus a dit (Voyez?): «... lorsque le Fils de Dieu qui est maintenant dans le Ciel...» alors qu’Il se tenait ici sur terre. «...lorsque le Fils de l’homme qui est maintenant dans le Ciel...» Comment allez-vous réagir à cela? Voyez-vous, Il a dit qu’Il se trouvait donc dans le Ciel, et voici Il se tenait sur la terre. Voyez? Oh! la la! Vous voyez, là, qu’Il devait être Dieu, Omniprésent. Voyez-vous? Bien sûr, Il est présent partout. Il connaît chaque pensée. En étant omniscient, connaissant toutes choses, Il peut être omniprésent. Voyez?
E-54 Ainsi, nous Le voyons donc qui se rendait à Gadara, sachant qu’Il avait un grand travail devant Lui pour le jour suivant. Et à Gadara se trouvait un fou, un homme qui avait perdu la raison, et il se trouvait là dans la nature, vivant au milieu des démons, et il se faisait des entailles, un pauvre homme qui était incapable de solliciter son propre secours. Et maintenant, nous voyons Jésus se rendre là-bas. Je pense qu’Il savait tout à ce sujet. Le Père L’avait envoyé là-bas. Il savait cela.
E-55 Et maintenant, Le voilà fatigué et épuisé; Il passe à l’arrière et profite de cette occasion pour se reposer un peu, pendant que la barque traverse la mer. C’était un grand jour, peut-être à pareille heure le soir, ou un peu plus tard; ils traversaient donc la mer, pendant que Jésus était passé à l’arrière de la barque, à la poupe. Il était probablement entré dans une petite pièce là derrière, et s’est couché sur un coussin. Et pendant qu’Il était couché là, se reposant, les disciples se disaient: «Eh bien, notre voyage pour ce jour est terminé, ou notre travail pour Lui, maintenant nous pouvons reprendre notre tâche habituelle. Commençons simplement à pousser la barque.»
E-56 C’est à peu près comme les disciples aujourd’hui, après que le réveil est terminé. Et nous savons tous que c’est terminé. Vous ferez tout aussi bien de vous en convaincre, c’est terminé, le glorieux réveil que nous avons eu. Nous sommes juste en train de glaner. Alors étant donné que c’est terminé, chacun retourne à sa propre église et ainsi de suite, pour recommencer; chacun retourne à son travail habituel, quoi que ce soit.
E-57 Et nous voyons qu’ils ont fait cela pendant que Jésus se reposait un peu. Et alors, ils ont certainement commencé à se réjouir des oeuvres qu’ils L’avaient vu accomplir, et ils s’entretenaient là-dessus les uns avec les autres. Oh! j’aime me représenter cela de la sorte, que–qu’ils se réjouissaient du réveil qu’ils avaient eu ce jour-là.
E-58 Vous savez, c’est juste comme Ses disciples maintenant. Lorsque vous rentrerez chez vous, si le Seigneur Jésus nous rencontre ce soir et accomplit quelque chose de remarquable, quelque chose comme ce qu’Il a fait hier soir, s’il amène les paralytiques à se lever et à marcher, et d’autres choses, voyez, eh bien, s’Il fait cela, ou si quelqu’un est sauvé, ou quelque chose du genre; alors vous rentrerez chez vous, et peut-être la femme et son mari, les enfants et ainsi de suite, s’assiéront et en parleront.
E-59 Je crois que c’est ce que ces disciples faisaient. Ils s’entretenaient au sujet de ce qu’ils avaient vu se faire. Oh! certainement qu’ils s’en réjouissaient. Certainement qu’ils s’entretenaient sur Ses actions, comment Il était, comment Il avait prouvé Lui-même qu’Il était la Parole promise de Dieu. Or, comme le Messie, Il leur avait confirmé par Ses actes, par Sa Parole, par Son action, qu’Il était l’Oint. Eh bien, le mot oint ou plutôt le–le–le mot Christ signifie «l’Oint». Donc, il devrait y avoir un Oint au-dessus de tous les prophètes, car les prophètes avaient une portion de Dieu, tandis que Lui avait la plénitude de Dieu. Voyez? Or, l’homme peut donc avoir juste une portion. Lui avait la plénitude de Dieu corporellement. Alors, ils s’entretenaient, se disant que cela confirmait qu’Il L’était, parce que selon la Parole qu’ils connaissaient, et qu’ils L’avaient entendu expliquer, Il leur a prouvé qui Il était. Oh! quelle grande conversation cela a dû être parmi ces disciples!
E-60 L’un d’eux pouvait dire: «Bien, alors nous sommes sûrs. Nous sommes convaincus. Nous croyons qu’Il est ce Messie.» Eh bien, vous voyez, ils pensaient qu’Il n’entendait pas cela; Il était derrière, à la poupe. Ainsi–ainsi ils ont dit: «Il doit... Nous savons qu’Il doit être le disciple–doit être le Messie oint.»
E-61 Ensuite, ils ont certainement parlé de l’attitude des gens. Eh bien, ils doivent avoir dit quelque chose comme ceci: «Si nous pouvons voir cela, nous qui ne sommes pourtant pas instruits, nous qui sommes des pêcheurs retirés de ce lac ici, nous pouvons voir et reconnaître, et en lisant les Ecritures, nous comprenons qu’Il correspond parfaitement à ce tableau, et nous savons que c’est Lui qui est identifié par Dieu comme étant ce Messie-là. Pourquoi les intellectuels ne peuvent-ils pas voir cela? Quel est ce problème qui les empêche de voir cela?» Ils ont échangé sur l’attitude des gens. «Certains d’entre eux, certaines personnes ont cru, d’autres non.»
E-62 Alors c’est la même chose aujourd’hui. Certaines personnes croiront en Lui aujourd’hui, d’autres ne croient pas. Mais Lui, cela ne Le change pas du tout, Il est toujours le même. Cela ne Le change pas.
E-63 Certaines personnes en ce jour-là, peut-être que leur entretien allait comme ceci: «Vous savez, j’ai parlé à un groupe de gens là aujourd’hui, lorsque nous... Il a retourné ce poisson, Il a multiplié les pains et les poissons. Je parlais à certains d’entre eux, et ils ont dit: ‘Cela ne peut être personne d’autre que Jéhovah, car c’était Jéhovah qui fit pleuvoir le pain du Ciel pour les enfants d’Israël.» Et ils ont dit: «Jamais un homme n’a parlé comme ceci. Eh bien, cet Homme doit être le Messie, parce que nous savons que le Messie est un Prophète. Et tout ce qu’Il dit, c’est conforme à la Parole de Dieu. Et tout ce qu’Il dit doit s’accomplir. Et cet Homme est ce Messie-là, puisque tout ce qu’Il dit s’accomplit.» Amen! J’aime cela.
E-64 C’est pour cette raison que j’ai une telle confiance en Ceci, car Ça, c’est ce qu’Il a dit, et cela doit arriver. C’est juste. Il–Il l’a dit. Ceci est Sa Parole. Tout ce qu’Il dit s’accomplira. (Voyez?) «Tous les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera point.»
E-65 Et ensuite, certains d’entre eux ont pris le côté négatif. Ils (les incrédules) ont dit: «Cet Homme n’est qu’un diseur de bonne aventure. Eh bien, cet Homme ne peut rien faire. Nous savons qu’Il n’est qu’un–un diseur de bonne aventure.»
E-66 Eh bien, ils savaient qu’Il avait une vie mystérieuse, parce qu’Il pouvait voir directement dans le coeur des gens et leur dire exactement ce qu’ils faisaient, ce qu’ils avaient fait, ce qu’était leur problème, et ce qui allait arriver. Et cela ne faillissait jamais, mais ça arrivait parfaitement à la lettre. Alors cela ne peut être que Dieu.
E-67 Eh bien, aucun–un devin ou un diseur de bonne aventure peut se présenter là et deviner un peu et vous donner une chose à moitié. Ça, c’est le diable. N’importe qui le sait. Donc, vous n’avez jamais vu un devin ou un diseur de bonne aventure là-dehors manifester la Parole de Dieu, certainement pas, ils ne le font pas. Ils sont quelque part là à l’écart, en train de prélever une offrande, quelque part pour–pour–pour vous séduire. C’est juste. Et ils mènent n’importe quel genre de vie.
E-68 Cet Homme avait prouvé qu’Il était le Messie. Vous voyez, les deux esprits sont tellement proches que cela séduirait même les élus, si c’était possible. Mais si ce sont des élus, cela ne les séduira pas. Voyez? Mais c’est si proche, et surtout dans ces derniers jours, Jésus a promis que ce serait ainsi. Les deux esprits... Juste l’autre côté... les deux côtés sont éloignés bien l’un de l’autre.
E-69 C’est là où il y a la bataille, juste là avec Satan. Il ne s’agit pas de quelqu’un qui embrasse les bébés, et–et enterre les morts, et–et porte un canif, mais il s’agit de quelqu’un qui tient une épée à deux mains, qui est juste là au front, c’est de celui-là qu’il s’agit. Voyez? C’est ce qui compte. C’est là que la bataille fait rage. C’est là où se tient l’ennemi.
E-70 Et là en arrière, eh bien, ils ne le remarquent pas. Voyez, vous n’essuyez pas d’opprobre. Il n’y a rien qui se produit, si ce n’est «Docteur Untel, nous sommes certainement content de vous voir, notre révérend, frère, docteur Untel, divin saint père.» Voyez-vous? Oh! la la!
Mais lorsque vous êtes là-bas, ils disent: «Cette espèce de Béelzébul, ce démon, cet hypocrite, il n’est qu’un démon.» Ils créent des histoires tout le temps. Oui, oui. Voyez?
E-71 C’est là qu’Il se tenait. Et à cela, ils ont reconnu que cette Parole confirmée était là, cela avait été prouvé.
E-72 Et ainsi cela... Vous savez, c’était peut-être Jean le jeune dont le–le coeur n’était pas tellement marqué par tant de théologie, qui doit avoir dit quelque chose comme ceci: «Pensez-y. Juste ici dans la barque, Celui qui est identifié par la Parole de Jéhovah comme étant le Serviteur de Jéhovah et en qui Il trouve Son plaisir se trouve juste ici dans la barque avec nous. Quel sentiment de sécurité!»
E-73 Oh! si ce soir nous pouvions seulement saisir cette vision! Le même Jéhovah qui a fait les cieux et la terre se trouve juste ici dans notre petit vaisseau, alors que nous naviguons sur l’océan solennel de la vie. En effet, le Saint-Esprit, c’est Jéhovah en nous sous la forme de l’Esprit. Voyez? Dieu, le Saint-Esprit, c’est Dieu Lui-même en vous. Jésus a dit: «En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis dans le Père, que le Père est en Moi, Moi en...et vous en Moi.» Oh! Oh! la la!
E-74 Alors Dieu, tout ce que Dieu était, Il l’a déversé en Jésus; et tout ce que Jésus était, Il l’a déversé dans Son Eglise, Il s’était divisé au jour de la Pentecôte. Cette Colonne de Feu est descendue et s’est divisée, la Gloire de la Shekinah, et Dieu L’a mise dans différentes personnes. Des langues étaient visibles au-dessus de chacun d’eux; le Saint-Esprit, Dieu s’identifiant dans des êtres humains. Amen.
E-75 Vous parlez de la grâce étonnante, quel doux son! Quelle sécurité! Combien nous nous sentons en sécurité de savoir que lorsque nous conduisons sur l’autoroute, peu importe à quoi nous sommes occupés, Jésus est couché dans la barque. Amen. Celui qui peut accomplir n’importe quel miracle, qui peut faire tout ce qu’Il veut, Il le fait encore, Il s’identifie parfaitement. Il est dans notre petit bateau, alors que nous naviguons sur l’océan solennel de la vie. Maintenant, Il est le même qu’Il était alors. Quel sentiment de sécurité, alors que nous naviguons sur les eaux troublées de la vie. Alors Mel Johnson, ce chanteur de talent, ce petit Suédois pouvait chanter: Lorsque j’ai traversé le fleuve du Jourdain.
Pensez-y simplement, lorsque vous arriverez là au fleuve, Il sera là. «Je ne te laisserai point ni ne t’abandonnerai.» Quelle promesse, en naviguant sur ces eaux troublées!
E-76 Ils étaient un peu comme nous aujourd’hui, ces disciples-là dans cette barque ce soir-là, après le réveil, ils se régalaient des résultats.
E-77 Eh bien, il se peut que, entre les réveils maintenant, nous soyons dans l’attente d’un autre éveil, où quelque chose devra se produire maintenant, quelque chose qui rassemblera l’Eglise. Il y aura forcément une certaine pression. Dieu le fait toujours de cette façon pour pousser Son peuple à se rassembler. Je crois que ça se prépare déjà, cela fermera les portes de tout ce qui ne sera pas en accord avec eux, et ensuite cela poussera l’Eglise à se rassembler. Et nous attendons que cela arrive, et nous vivons des résultats du glorieux réveil que nous venons juste d’avoir, et Lui est en train de se reposer.
E-78 Il était alors en train de se reposer comme Il l’a fait lorsqu’Il acheva Son oeuvre dans la Genèse. La Bible dit que Dieu se reposa au septième jour de toutes Ses oeuvres. Et maintenant, Jésus avait achevé cette journée, et Il se reposait des oeuvres qu’Il avait accomplies ce jour-là, Il se reposait pour la–une grande oeuvre qui allait commencer le lendemain (Voyez?), Il prenait un petit repos.
E-79 Et je pense que c’est ce qu’Il fait aujourd’hui. Il n’y a pas d’éveil parmi les gens. On ne voit pas l’enthousiasme que nous avions autrefois, il y a environ dix ou quinze ans, lorsque le réveil avait commencé, l’un des réveils les plus longs que nous ayons jamais eus. Et d’après tous les témoignages de l’histoire, un réveil ne dure pas plus de trois ans, au maximum. Et nous en avons eu un dans ce dernier jour, depuis environ quinze ans, les feux de ce réveil se sont allumés à travers le monde.
E-80 Mais maintenant cela semble être endormi. Nous nous posons des questions, chaque serviteur rempli de l’Esprit, et nous levons les yeux: «Seigneur Jésus, je sais que quelque chose doit se produire. Je sens la pression qui vient. Je T’aime, Seigneur. Et maintenant, je–j’aimerais Te voir dans la paix, Seigneur. Aide-nous. Nous nous attendons à Toi.» C’est à peu près ça l’attitude qu’on a.
E-81 C’est de cette manière que ces disciples discutaient sur ce qu’ils avaient vu, et tout d’un coup les ennuis sont survenus.
E-82 C’est Satan. Il ne vous laissera pas vous reposer là-dessus très longtemps. Lorsque vous vous mettez à parler du Seigneur Jésus, et de Ses oeuvres, il sera juste là pour interrompre cela.
E-83 Et puis, tout d’un coup, les ennuis sont survenus. La barque se mit à tanguer; les voiles furent emportées, les rames brisées et l’eau remplissait la barque. Les ennuis ne sont pas loin! Voyez, c’est arrivé soudainement. Tout espoir de survivre avait disparu. Bien qu’ils L’avaient vu accomplir de glorieuses choses, lorsque les problèmes sont survenus, ils ont oublié tout cela.
E-84 Maintenant, j’aimerais vous poser une question en tant que frère. N’est-ce pas là l’attitude des gens aujourd’hui? Nous venons ici à l’église, et nous poussons des cris et louons Dieu; lorsque nos frères et les autres prêchent la Parole et que nous pouvons entendre les promesses. Nous louons simplement Dieu pour ce qu’Il a fait, nous écoutons le témoignage de quelqu’un qui dit: «J’étais autrefois aveugle; mes yeux étaient aveugles, maintenant je vois.» Un autre dira: «Le médecin m’avait abandonné, avec le cancer, et deux semaines ou deux jours après ou quelque chose comme ça, il n’y avait plus la moindre trace du cancer. Cela s’est passé il y a bien longtemps. On n’en retrouve plus rien.» «J’étais couché, cloué dans un fauteuil roulant, paralysé; je marche aussi bien que n’importe qui.» Nous entendons ces témoignages.
E-85 Mais juste comme cela, que cela frappe notre petite maison une fois, alors nous oublions tout au sujet de cette gloire dont nous nous réjouissions, toutes ces choses glorieuses, oh! c’est de nous qu’il s’agit maintenant. Voyez, ces choses arrivent dans un but; elles surviennent afin de vous mettre à l’épreuve. Eh bien, nous avons les problèmes que nous ne pouvons pas résoudre, les problèmes auxquels les médecins ne semblent pas avoir de solution; et il n’y a rien qui puisse apporter la solution.
E-86 Ils ont essayé de déployer leurs voiles; le vent les a emportées. Ils ont essayé leurs rames; elles se sont brisées. Ils se sont précipités au milieu de la barque; celle-ci s’est remplie d’eau. Voyez? Satan était décidé à les emporter. Maintenant, il pensait que comme Jésus était endormi, Il était loin d’eux, et ainsi il pouvait fondre furtivement sur eux.
E-87 Eh bien, c’est ce qu’il en est aujourd’hui. Lorsque Satan trouve une occasion, le voici qui vient. Voyez? Et vous allez chez le médecin; il dit: «On ne peut rien faire; c’est à un stade très avancé. Qui? Nous n’avons rien pour traiter une dépression nerveuse. Nous n’avons rien pour traiter les troubles mentaux. Non, nous ne pouvons rien faire. L’arthrite? Non, nous ne pouvons rien contre cela. Nous pouvons peut-être vous donner de la cortisone, et cela vous tuerait, nous n’avons donc rien pour traiter cela. La leucémie? Nous n’y pouvons rien.» Voyez-vous, alors vous devenez tout agité.
E-88 Mais regardez derrière vous, n’a-t-Il pas guéri la leucémie? N’a-t-Il pas guéri le cancer? N’a-t-Il pas tout fait parfaitement? N’a-t-Il pas tenu Sa Parole? Vous voyez, nous sommes troublés lorsque cela frappe notre petite barque. Cette petite barque à bord de laquelle nous naviguons est frêle; de toute façon, elle se remplit de doutes, du monde.
E-89 Remarquez, c’étaient des ennuis auxquels ils ne pouvaient trouver de remède, alors la peur s’est installée, juste comme c’est le cas aujourd’hui. Nous avons même peur face aux problèmes nationaux. Nous avons peur face aux problèmes de l’église. Nous avons peur partout, n’importe où. Alors nous dirons: «Bien, maintenant, que pouvons-nous faire à ce sujet?» Si nous pouvons seulement nous souvenir qu’Il est dans la barque! Voyez? Vous direz: «Mais est-ce que...» Oui. «Est-Il dans la barque?»
E-90 Tenez, Ceci c’est Lui: «Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.» Et la Parole est la même hier, aujourd’hui et éternellement. C’est toujours... Prenez ceci! C’est le remède. C’est le médicament. C’est le remède pour chaque dépression [nerveuse]. C’est le–c’est le remède pour chaque cancer. C’est le remède pour chaque maladie. C’est Dieu manifesté dans la Parole. «La Parole, c’est Dieu.» Jésus a dit: «Elle est une semence.» Lorsque la semence est plantée dans la bonne sorte de terre, elle croîtra exactement selon son espèce, et chaque promesse sera manifestée. Nous oublions tout à ce sujet, de savoir qu’Il est dans la barque.
E-91 Ils auraient dû comprendre qu’Il savait que cela allait arriver. Le croyez-vous? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Certainement, Il le savait. Il savait, chaque fois qu’une chose allait arriver. Eh bien, Il ne l’avait fait que pour éprouver, tester leur foi.
E-92 Et parfois, Il fait de même pour vous et pour moi; Il laisse des choses arriver juste pour voir ce que nous allons faire à ce sujet. Le croyez-vous? [L’assemblée dit: «Amen.»] Les Ecritures disent que chaque fils qui vient à Dieu doit être testé, châtié, éprouvé. Satan vous éprouvera pour chaque pouce de terrain que vous réclamez; il le fera certainement. Ainsi, parfois Dieu laisse ces choses arriver.
E-93 Maintenant, souvenez-vous, ils étaient tous agités. Ils avaient perdu tout espoir. Leur barque était... Leurs voiles au moyen desquelles ils naviguaient avaient été emportées. Les rames au moyen desquelles ils avaient–ils ramaient s’étaient brisées. Les vagues faisaient basculer et chavirer la barque, et ainsi de suite. Ils avaient perdu tout espoir. Et pourtant, Celui qui avait prouvé qu’Il était le Créateur des cieux et de la terre était juste avec eux, couché dans la barque. Amen. Il avait prouvé Qui Il était par des miracles et des prodiges, car Dieu avait pris Sa Parole qu’Il avait annoncée concernant ce que Son Messie ferait, et avait confirmé que cet Homme était Son Messie. Et Il était couché juste à la poupe derrière eux, et cependant ils avaient une peur bleue.
E-94 Gloire! Je me sens comme un... ce que vous pensez que je suis: un saint exalté. Eh bien, maintenant remarquez, lorsque... Je sais que cela n’est pas le langage d’un ecclésiastique, mais cela me fait du bien de le dire de toute façon. Voyez?
E-95 Remarquez donc là–leur–leur secours était couché juste là, mais ils avaient totalement oublié Cela. Jésus avait prouvé qu’Il était le Dieu même qui pouvait créer le pain, créer le poisson le jour précédent, le même jour. Il avait prouvé qu’Il était le Créateur, mais ils continuaient à se poser des questions. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]
E-96 Jésus a dit: «Si–si Je ne fais pas ces choses qui sont écrites de Moi, alors ne Me croyez pas; mais si Je fais ces choses qui sont écrites de Moi, ce sont elles qui rendent témoignage et vous disent qui Je suis.» Oh! la la!
E-97 Si vous prétendez être un chrétien, la Bible vous dit ici ce que doit être un chrétien. Marc 16 vous dira si vous êtes un croyant ou non, vous voyez, Ça vous dit ce que vous devez être.
E-98 Jésus a dit: «Qui de vous Me convaincra de péché?» Le péché, c’est l’incrédulité. «Si Je ne vous ai pas prouvé très exactement ce que Je suis censé être.»
E-99 Tout grand messager de cet ordre nous est annoncé dans la Bible. Nous pouvons toujours trouver dans les Ecritures un passage qui en parle. C’est pour cette raison que le Saint-Esprit nous est annoncé dans la Bible, et nous savons qu’Il est ici. Et nous le savons par les Ecritures, une confirmation de ce qu’Il est. Nous avons vu comment il avait opéré auparavant, nous avons vu comment Il a opéré en Christ, nous voyons comment Il opère aujourd’hui. Voyez, nous reconnaissons si c’est le Saint-Esprit ou non, parce qu’Il manifeste et confirme la Parole de Dieu, Il La vivifie.
E-100 Eh bien: «Ce sont Elles qui rendent témoignage de Moi. Vous sondez les Ecritures; Elles vous disent qui Je suis.» Ils auraient dû savoir qu’Il était le même Dieu qui pouvait créer le pain; Il avait aussi créé les vents et les vagues. Certainement. Il n’est pas Dieu juste en partie; Il est entièrement Dieu. Il avait créé les vents et les vagues. Si–si les autres choses ont dû Lui obéir, et étant le Créateur, les vents et les vagues ne devaient-ils pas aussi Lui obéir? Amen.
E-101 Remarquez, rappelons-nous, Il a aussi créé nos corps. Et nos corps ne devraient-ils pas Lui obéir? Amen. Abandonnez-Lui vos pensées, abandonnez-Lui votre vie, abandonnez-Lui votre foi et vous verrez ce corps obéir à ce qu’Il dit. Si vous êtes un ivrogne et que vous n’arriviez–n’arriviez pas à cesser de boire, abandonnez-Lui cette vie, et observez, vous ne boirez plus. Si vous êtes un fumeur invétéré, vous avez essayé d’abandonner cela sans y parvenir, abandonnez-Lui simplement cela et voyez ce qui va arriver. Il amènera ce corps à se soumettre de nouveau à la Parole. Oui, oui. Mais vous devez le Lui abandonner. Vous devez croire en Lui. C’est Lui qui a fait nos corps; ils obéissent aussi à Sa volonté. Le croyez-vous? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Si vous êtes un chrétien, vous devez croire.
E-102 Vous direz: «Il amène nos corps à obéir? Oh! je crois que cela est sous notre contrôle.» Alors vous êtes–vous ne vous êtes pas complètement abandonné.
E-103 Car, vous ne vous appartenez pas; vous êtes mort. «Vous êtes mort à vous-même, et votre vie est cachée en Dieu à travers Christ, et scellée par le Saint-Esprit.» Comment allez-vous vous en éloigner? Je pense qu’il nous faut un réveil. «Nos vies sont mortes.» Nous sommes morts; vos propres pensées. Vous avez des pensées pures. Ces vieilles pensées mondaines qui vous faisaient sortir du chemin, vous êtes mort à cela. «Et votre vie est cachée en Dieu à travers Christ, et scellée par le Saint-Esprit.» Quelle position! Quelle sécurité! Oh! la la! pour combien de temps? Jusqu’au prochain réveil? «Jusqu’au jour de votre rédemption.» Ephésiens 4.30: «N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés jusqu’au jour de votre rédemption.» Quel sentiment de sécurité, de savoir et de voir le Saint-Esprit changer votre nature de vile personne! Amen! Alors nous savons que nous sommes passés de la mort à la Vie; nous voyons le Saint-Esprit vivant Sa Vie en nous.
E-104 Paul a dit: «Je ne vis plus la vie que je vivais autrefois. Oh! ce n’est pas moi qui vis, mais c’est Christ qui vit en moi.» C’est ça. Il était passé de la mort à la Vie, et Christ était vivant en lui. Il était vraiment en sécurité. Christ était Celui qui conduisait le navire. Paul devait simplement rester tranquille et Lui obéir.
E-105 Remarquez, Dieu amènera nos corps à Lui obéir; en effet, Il a dit dans Saint Jean, chapitre 6: «Celui qui mange Ma chair et qui boit Mon Sang a la Vie Eternelle; et Je le ressusciterai au dernier jour.» Pensez-y, nos corps obéissent même lorsque nous n’en avons plus le contrôle, et qu’ils retournent à une cuillerée de poussière; Dieu parlera à ce corps et il ressuscitera à la ressemblance de Jésus-Christ ressuscité. Pourquoi vous inquiétez-vous au sujet de celui-ci? S’il est entre les mains de Dieu, laissez faire; amen. En effet, Il le ressuscitera au dernier jour. Il a promis de le faire, c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est écrit dans Sa Parole. Pourquoi avez-vous peur alors au sujet de celui-ci, cette vieille petite barque? Il est dedans.
E-106 S’Il n’y est pas, ne partez pas ce soir avant qu’Il ne soit entré. C’est dangereux d’essayer de naviguer sans Lui. Vous allez sûrement sombrer.
E-107 Mais vous ne pouvez pas sombrer. Si vous sombrez, Il vous ressuscitera, alors qu’est-ce que cela change? La Vie Eternelle, Dieu qui peut amener toute la création à Lui obéir... Oh! j’aime ce vieux cantique de l’église.
Les vents et les vagues obéissent à Sa volonté. Silence! Tais-toi! Silence! Tais-toi!
E-108 Tout doit Lui obéir. Toute la nature doit Lui obéir. Il est le Créateur de la nature. Amen.
E-109 Après que les discip-... disciples se sont vus au bout du rouleau, ils ont dû s’en rendre compte. Après qu’ils ont vu qu’ils n’y pouvaient rien, ils ont dû s’en rendre compte. Quelqu’un a dit: «Dites donc, nous sommes dans une situation catastrophique ici. Oh! je vais périr. Je ne veux pas me noyer. Ce...»
E-110 L’un d’eux doit avoir dit: «Un instant, un instant! Vous êtes-vous rendu compte qu’Il est couché juste là? Pendant que nous étions là, parlant de Lui, témoignant à Son sujet, au sujet des oeuvres glorieuses et affirmant qu’Il est le Messie, voilà qu’Il est juste ici avec nous.» Oh! la la! Gloire! Oh! quel sentiment!
E-111 Vous est-il déjà arrivé de réaliser que vous étiez au bout du rouleau? Cela fait environ huit mois que j’ai eu une vision chez moi, et vous en êtes au courant. Messieurs, quelle heure est-il? Lorsque j’ai vu cela, j’ai entendu cette déflagration retentir dans la vision, j’ai vu sept Anges venir m’enlever d’un coup, je vous ai dit à tous: «C’est probablement la fin de ma route.» Je suis allé vers ma femme, et je lui ai dit: «Chérie, ceci pourrait être la fin pour moi. Je ne sais pas.» Combien ont déjà écouté cette bande? Eh bien, vous le savez certainement. Voyez? J’ai dit: «C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Quelque chose est sur le point d’arriver; je ne sais pas ce que c’est.» Et ensuite, je suis allé vers elle, et je lui ai dit: «Chérie, je vais te dire ce que je veux que tu fasses maintenant. Si ceci signifie ma fin, Dieu a montré une vision.»
E-112 Il ne vous dit pas toujours de quoi il s’agit. Il n’a jamais dit aux–aux prophètes de l’Ancien Testament ou du Nouveau Testament de quoi il s’agissait. Bien des fois, à moins qu’Il ne veuille le leur faire savoir, ils écrivaient simplement (Voyez?). Ce n’était donc pas leur affaire. C’était Dieu qui faisait quelque chose.
E-113 Si Dieu n’était pas venu sur la scène, quinze minutes avant que je quitte l’autre matin, cette église ne serait plus ici pour longtemps. Demandez à frère Carlson. Si le Seigneur Dieu ne m’avait pas parlé quinze minutes avant que je ne vienne ici, je vous le dis au Nom du Seigneur, cette église ne tiendrait plus d’ici six mois. Vous seriez dispersés comme des brebis. Mais, dans Sa miséricorde, le Seigneur Dieu m’a parlé; alors que je ne savais rien à ce sujet, et je suis venu en parler à frère Carlson. Cela s’est dévoilé tout d’un coup et la chose était là. Eh bien, voici frère Carlson. Voyez?
E-114 Oh! je suis si heureux qu’en ce temps de détresse, Il soit dans la barque. Amen.
E-115 Oh! béni soit le Nom du Seigneur! J’aurais voulu avoir des mots, avoir un vocabulaire, le genre de mots qu’il faut pour exprimer ce qu’Il représente pour nous. Toutefois, c’est ineffable. Nous... Il–Il... Le–le prophète a dit: «Il est le Conseiller, le Prince de la paix, le Dieu puissant, le Père éternel,» et puis, les mots lui manquaient et il a dit: «Il est Merveilleux.» Amen. Il n’avait plus de titres à Lui donner. «Conseiller, Prince de la paix, Dieu puissant, Père éternel et Admirable.» Amen. Oh! combien nous glorifions ce Grand et Puissant Seigneur Jéhovah Dieu!
E-116 Au milieu de l’idolâtrie, au milieu de la mondanité, au milieu de toutes sortes de confusions et de mélanges, nous L’avons toujours dans la barque. Oh! en ce jour, en ce jour où les églises ne savent quel chemin suivre, oh! combien je suis heureux de savoir que ce même Dieu, avec la même gloire de la Shekinah, le même hier, aujourd’hui et éternellement, se trouve dans la barque, sachant que s’Il tarde, je dois affronter la vallée de l’ombre de la mort! Ce n’est pas étonnant que David se soit écrié: «Je ne crains aucun mal, car Tu es dans la barque.» Amen.
E-117 Oh! combien ils pouvaient voir ceci, ils avaient vu tant de choses qu’ils n’étaient pas en mesure d’exprimer entièrement tout ce qu’ils avaient vu. Alors ils se sont rendu compte qu’Il était couché juste à côté d’eux.
E-118 Maintenant, Il est encore plus près de vous qu’Il ne l’était alors. Est-ce juste? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] «Je suis avec vous maintenant, mais Je serai en vous. Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, même en vous, jusqu’à la fin du monde.»
E-119 «Frère Branham; puis-je être certain de Ceci?» C’est Jésus qui l’a dit.
«Comment le saurai-je?»
E-120 «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.» Voilà. Le croyez-vous? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Très bien. «Le même hier, aujourd’hui et éternellement!»
E-121 Je pense que c’est l’heure, lorsqu’un problème survient, que nous nous adressions à ces disciples qui auraient dû dire: «Réveillons-Le. Appelons-Le. Appelons-Le sur la scène.» Oh! mon frère bien-aimé, mon aimable soeur, je vous aime. Et, souvenez-vous, je vous dis la vérité. Si vous avez un problème ce soir, Il est juste près de vous. Il peut être appelé sur la scène juste par un mouvement de vos lèvres. Il viendra sur la scène. Amen. Appelez Jésus sur la scène. Réveillez Jésus, car nous L’avons avec nous, et Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement.
E-122 Ils L’avaient vu confirmer la Parole scripturaire de Dieu, nous également; et il n’était pas difficile de L’appeler sur la scène. Il était simplement couché là, attendant qu’ils L’appellent.
E-123 Maintenant, je me demande ce soir s’Il n’est pas simplement couché juste dans votre coeur, attendant que vous Le réveilliez? C’est vrai. Oh! j’aime cela.
E-124 Aujourd’hui les gens disent: «Eh bien, alors si seulement nous pouvions savoir et être certains!» Nous les entendons dire, ils disent: «Ceci signifie cela, et Ceci signifie cela.»
E-125 Mais Ceci signifie cela. Ceci signifie cela. Maintenant, voici ce qu’Il a dit; voici Sa Parole. Lui et Sa Parole sont un. Que Sa Parole L’identifie.
E-126 Ce qui prouvait, a-t-il dit, qu’Il était Dieu, du fait qu’Il avait accompli les oeuvres que Dieu Lui avait confié d’accomplir. «Si je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, alors ne Me croyez pas.» Voyez? Voilà comment Il a été identifié.
E-127 Voilà comment on peut vous identifier. Si vous dites que vous êtes un chrétien, et que les–les oeuvres qui identifient le chrétien, le chrétien de la Bible, ne vous accompagnent pas, alors il y a quelque chose qui cloche. Voyez-vous? «Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru.» Oui, oui. Non pas: «Peut-être ils accompagneront.» Ils accompagneront.
E-128 Si seulement nous pouvions comprendre qu’Il est ici avec nous, le même hier, aujourd’hui et éternellement. «Voici, Je suis toujours avec vous. Je ne te délaisserai point, Je ne t’abandonnerai point. Je suis avec vous jusqu’à la fin du monde.» Au chapitre 24, Il a encore dit: «Je ne te laisserai point.» Oh! encore: «Je ne te délaisserai point, Je ne t’abandonnerai point.» J’étais juste en train de regarder les Ecritures que j’ai notées ici en rapport avec cela.
E-129 Comment pouvons-nous être sûrs? Par Sa Parole confirmée. Il attend maintenant que vous L’appeliez sur la scène, pour être éprouvé, allons donc réveiller Christ dans nos vies.
E-130 Comment réveille-t-on Christ? En croyant Sa Parole. La foi L’amène sur la scène. C’est ce qui L’amène sur la scène: la foi. Alors invoquez-Le pour qu’Il confirme Sa Parole. Et ne doutez pas par peur, ne faites pas cela. Croyez-Le simplement comme c’est écrit, et que cela s’accomplisse, et Dieu vous confirmera que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Nous adorons un Dieu invisible.
E-131 Si un homme marchait sur cette estrade ce soir avec des cicatrices de clous dans les mains et des marques d’épines par ici, cela ne serait pas Dieu. Nous avons eu tant de ces choses-là dans ces derniers jours. Voyez? Eh bien, n’importe quel hypocrite pourrait faire cela. Voyez-vous, n’importe quel imitateur, n’importe quel imposteur pourrait faire cela. Mais le seul moyen pour vous de reconnaître Jésus, c’est par Ses oeuvres. Et cet homme pourrait essayer de se faire passer pour Jésus; et on ne verra pas Jésus dans ce genre de corps, jusqu’à ce que nous Le verrons venir. «Il se lèvera de faux christs dans les derniers jours, a-t-Il dit, et ils feront de grands prodiges, de grands miracles», mais toutefois, ce n’est pas cela.
E-132 «Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.»
E-133 Mais comment allons-nous alors savoir qu’Il est avec nous dans la... sous quelle forme? Non pas par des conceptions intellectuelles; cela n’a aucune confirmation dans leur vie. Ce n’est pas en disant: «Je crois.» Cela ne fait pas l’affaire. Cela doit être quelque chose qui se produit en vous, c’est-à-dire, le Saint-Esprit Lui-même, qui est la confirmation de Dieu.
E-134 Et si vous dites que vous avez le Saint-Esprit et qu’ensuite vous ne croyiez pas chaque Parole qui est ici, quelque chose cloche concernant l’esprit que vous avez. C’est le Saint-Esprit qui a écrit la Bible, et Il ne peut pas dire: «J’avais menti là-bas. Je ne voulais pas dire cela.» Pas Lui; Il est parfait.
E-135 Remarquez, comment est-Il identifié, que pouvait-Il... Si la Bible dit (Colossiens 1.15) que nous–nous sommes... Nous adorons un Dieu invisible. Dieu est invisible. Le croyez-vous? [L’assemblée dit: «Amen.»] Alors cet homme qui se présente là avec des marques de clous, de la fumée, du sang et tout le reste, cela ne fait pas de lui Dieu. Nous adorons un Dieu invisible. Il a toujours été invisible jusqu’à ce qu’Il s’est identifié en Jésus-Christ. Est-ce juste? [«Amen.»]
E-136 Maintenant, le Dieu invisible s’identifie en vous. Voyez? Vous êtes Son temple. «Vous êtes le...» Votre corps est le temple du Saint-Esprit. C’est ce que déclarent les Ecritures.
E-137 La Colonne de Feu que Moïse avait vue n’était pas le Dieu invisible. Cette Colonne de Feu était la Gloire de la Shekinah qui indiquait que le Dieu invisible était tout près.
E-138 Lorsque Jean baptisa Jésus, le Fils de Dieu, Dieu, le Dieu invisible descendit sous la forme d’une Lumière, sous la forme d’une colombe descendant dans les airs, le Dieu invisible identifié dans la Gloire de la Shekinah.
E-139 Le même Dieu invisible s’est identifié dans la Colonne de Feu, la Gloire de la Shekinah, lors de la dédicace du temple au temps de Salomon. Elle entra et alla... La Colonne de Feu alla se placer derrière les rideaux, au-dessus du Saint des saints. La Gloire de la Shekinah a été identifiée.
E-140 Eh bien, lorsque Paul était en route vers Damas, l’Invisible Jésus-Christ s’est identifié devant Paul sous la forme de la Gloire de la Shekinah, une Lumière qui aveugla ce pécheur. Amen.
E-141 La même Gloire de la Shekinah est ici ce soir, la même hier, aujourd’hui et éternellement, représentant un Dieu invisible, confirmant Ses Paroles par les mêmes signes qu’Il avait promis d’accomplir. Il a été appelé sur la scène.
E-142 Maintenant, pouvez-vous L’inviter dans votre vie et dire: «Seigneur Jésus, je Le prends–je Te prends au mot. Je crois que Tu es ici. Je crois que Tu es ici, ce soir, pour m’aider. Je veux que Tu sois dans ma barque. Je veux que Toi, le Glorieux Saint-Esprit, Tu viennes à moi. Je suis en détresse. Je suis malade. Je suis un pécheur. Je–je veux que Tu viennes auprès de moi, je veux que Tu m’aides. Je me rends compte que Tu es simplement couché là, attendant d’être–attendant que je T’invoque. Et je T’invoque de tout mon coeur.»?
E-143 Maintenant, inclinons la tête alors que nous faisons cela. Soyez révérencieux. Priez comme jamais auparavant.
E-144 Que tout le monde s’arrête juste un instant et réfléchisse. Qui êtes-vous? Qu’est-ce que vous êtes? D’où êtes-vous venu, où allez-vous? Si vous êtes ici ce soir un pécheur qui ne connaît pas Christ, et que vous aimeriez qu’Il entre dans votre barque ce soir et vous vienne en aide dans les eaux agitées, et que vous aimeriez que l’on se souvienne de vous dans la prière, voulez-vous lever la main? Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, et vous, vous, et vous, partout dans la salle.
E-145 Je vous demanderais simplement de vous souvenir maintenant, pendant que je prie pour vous, qu’il vous faut simplement ouvrir votre coeur. C’est tout ce qu’il y a à faire. Confessez simplement et dites: «Seigneur, j’ai tort. Je veux que Tu te souviennes de moi.»
E-146 Seigneur Dieu, Tu as vu ces mains. Ces gens, ô Père, je crois... Je–je me tiens ici entre la vie et la mort pour eux. Et je me rends compte qu’au jour du Jugement j’aurai à répondre pour ce que je fais maintenant. Et je demande dans la prière pour eux, Seigneur, que la grande Gloire de la Shekinah de Dieu leur apparaisse en cette heure. Elle ne les quittera jamais pour le reste de leur vie. Et tout au long de leur vie, dans chaque petit problème, que cette Gloire de la Shekinah soit là, et qu’ils sachent qu’Elle peut être invoquée n’importe quand.
E-147 Ô Père, il est dit dans les Ecritures qu’ils T’avaient pris tel que Tu étais, et T’avaient placé dans la barque.
E-148 Seigneur Jésus, Tu es Esprit ce soir, ici sous la forme et le Nom du Saint-Esprit. Ô Dieu, par la foi nous Te prenons dans notre barque tel que Tu es, Père. Aide-nous, ô Dieu. Que la Gloire de la Shekinah nous apparaisse et nous donne la paix.
E-149 Je ne sais rien faire d’autre, Seigneur, sinon dire ce que Tu as dit: «Nul ne peut venir à Moi, à moins que Mon Père ne l’attire premièrement, et tout ce que le Père M’a donné viendra à Moi.» Et derrière ces mains qui, je crois vraiment, ont été sincères, ceux qui ont levé la main vers Toi, je prie, Seigneur Jésus, comme Ton serviteur, je Te les donne comme des souvenirs de cette série de réunions ici à Chicago.
E-150 J’ordonne au diable de ne plus les toucher! Ils sont la propriété de Dieu. Ôte tes mains, Satan, jusqu’à ce qu’ils soient totalement affermis et qu’ils sachent comment se comporter et résister à l’ennemi. J’ordonne à l’ennemi, par Jésus-Christ, de rester loin d’eux.
E-151 Puisse le Bienveillant Saint-Esprit les prendre, les conduire dans l’eau du baptême, jusqu’au baptême du Saint-Esprit, et qu’Il les scelle ensuite dans le Royaume de Dieu jusqu’à la Venue et l’apparition du Corps visible du Seigneur Jésus pour enlever Son Epouse. Ils sont à Toi, ô Père. Que le Grand Dieu de la Gloire de la Shekinah soit avec eux maintenant et éternellement. Au Nom de Jésus-Christ, je prie. Amen.
E-152 Maintenant, juste un instant. C’est la première chose à faire. Maintenant, la deuxième chose à faire, si vous L’avez accepté, vous en serez le témoin, car Il est le Souverain Sacrificateur de votre confession. Il ne peut vous aider avant que vous L’acceptiez d’abord par la foi, et–et que vous témoigniez publiquement qu’Il est votre Sauveur. Il... Si vous témoignez de Lui ici... Si vous avez honte de Lui ici, Il aura honte de vous là-bas. Si vous n’avez pas honte de Lui ici, alors Il n’aura pas honte de vous là-bas. Je pense qu’à la fin de cette réunion, chacune de ces personnes qui a accepté Christ comme son Sauveur, vous viendrez sur cette estrade et vous direz ce que Dieu a fait dans votre coeur.
E-153 Bon. «Il était blessé pour nos péchés, brisé pour notre iniquité; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c’est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris.»
E-154 Maintenant, il n’y a pas de cartes de prière. Les gens... Nous avons prié pour les malades l’autre soir, mais je me sens contraint de faire ceci. Combien de malades y a-t-il ici? Levez la main, vous qui êtes malades et dans le besoin. Dieu sait qui vous êtes. Ayez simplement la foi.
E-155 Maintenant, que personne ne se déplace de... pendant–pendant les quelques prochaines minutes. Ceci est une grande chose. C’est très glorieux!
E-156 Alors s’il y a ici un incrédule qui ne croit pas en cela, je vous défie au Nom de Jésus-Christ de venir ici et de faire cela. Si vous connaissez un autre moyen en dehors de la Parole de Dieu et–et ce qu’est ceci, la Parole de Dieu, j’aimerais voir cela être fait. Alors si vous ne le pouvez pas, croyez-le donc.
E-157 Maintenant, que chaque personne ici présente regarde directement ici, ou lève le regard, c’est mieux. Je crains d’attirer votre attention sur quelque chose sur lequel je ne devrais pas l’attirer. C’est comme Pierre et Jean l’ont dit: «Regarde-nous.» Je ne le dis pas dans ce sens-là. Levons le regard.
E-158 Et je vais citer une autre Ecriture. Il est le Souverain Sacrificateur de notre confession; nous savons cela. Et Il est aussi un Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de nos infirmités. Est-ce juste? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.]
E-159 Maintenant, je vais regarder pour voir ceux que je connais, parce que j’ai ici certaines personnes, assises ici dans la salle, qui viennent du Tabernacle, de chez moi. Et l’une d’elles que je viens de reconnaître, c’est... Elle fréquente le Tabernacle... C’est Mme... On a l’habitude de l’appeler Griffin. Son nom m’échappe maintenant. C’est la soeur Rosella que voilà, elle et sa mère sont assises là. L’alcoolique de Chicago, et le Seigneur l’avait guérie au cours d’une réunion. Presque vous tous, vous connaissez Rosella ici présente, les missions et autres où elle est allée rendre témoignage. Elle était une alcoolique invétérée, mais maintenant elle est une aimable chrétienne, et elle a été appelée juste par la même Gloire de la Shekinah. Ça fait longtemps aussi, n’est-ce pas, Rosella? [La soeur Rosella dit: «Amen.»–N.D.E.]
E-160 Et maintenant, en promenant de nouveau mon regard, je ne suis pas sûr, mais je pense connaître cette dame qui est assise par ici, juste ici, la deuxième femme juste par ici, celle qui a porté les mains à la bouche. Son nom m’échappe. Oui, vous. N’est-ce pas que vous fréquentez le Tabernacle? Est-ce Mme Peckenpaugh? Est-ce vrai? C’est ce que je me disais. C’est ça.
E-161 Et puis, juste la troisième femme, derrière, c’est Mme Way, la femme de cet homme qui est tombé raide mort dans l’église l’autre jour, à la suite d’une crise cardiaque, et qui a été ramené à la vie, elle est assise ici.
E-162 Y a-t-il quelqu’un qui a déjà vu une personne qui est ressuscitée des morts? Si vous n’en avez jamais eu l’occasion, levez votre main, vous qui n’avez jamais vu une personne qui est ressuscitée des morts. Tenez-vous debout, Monsieur Way. [L’assemblée se réjouit.]
E-163 J’étais juste en train de prêcher comme maintenant, la Gloire de la Shekinah était présente, et tout d’un coup à la suite d’une crise cardiaque, ses yeux s’étaient révulsés. Eh bien, vous pouvez fermer vos yeux, mais vous ne pouvez pas les révulser. Sa femme qui se trouve là, une infirmière diplômée d’Etat de longue date, a poussé un cri lorsqu’elle a tâté son pouls et a vu qu’il était mort. J’ai calmé l’assistance, et je suis descendu là. J’étais en train de prêcher. Je lui ai imposé les mains, et j’ai tâté son pouls. J’ai levé les yeux vers elle, et elle a dit: «Il est mort.» Et j’ai examiné ses yeux, j’ai vu que ses yeux étaient... la partie arrière ici, le blanc de l’oeil était retourné comme cela. Il n’avait pas plus de pouls que ceci.
E-164 J’ai dit: «Seigneur Jésus...» Et Il est entré en scène.
E-165 Je lui ai imposé la main. Et il a dit, il a essayé de parler et a dit: «Frère Branham...» Il était tellement faible qu’il n’arrivait pas à... Et le voici qui se tient là ce soir, un trophée de la grâce de Dieu.
E-166 Eh bien, cela fait au moins cinq ou six cas établis des personnes qui étaient mortes, des fois, depuis six ou huit heures et qui sont revenues à la vie, par la Présence de Jésus-Christ au moyen de la prière.
E-167 Je ne suis pas très sûr, concernant une petite dame qui est assise par ici, je crois qu’elle est l’une de ces personnes. Je vous connais. J’ignore votre nom, mais je vous connais. N’est-ce pas?
E-168 Et puis, frère Brown, je pense que c’est juste, si je ne me trompe pas, il est assis... Est-ce frère Brown là? Non, je ne pense pas. Désolé. Très bien, c’est à peu près cela, je crois.
E-169 Priez maintenant, dites: «Seigneur Jésus, laisse-moi toucher Ton vêtement. Tu es un Souverain Sacrificateur. Et je–je sais que frère Branham ne me connaît pas, il ne sait rien à mon sujet. Mais Toi, Tu me connais. Et si Tu me laisses simplement toucher Ton vêtement, je–j’aimerais être guéri.» Maintenant, priez de cette manière.
E-170 Et voici ce que je demande à Dieu: Seigneur Jésus, à la clôture de cette série de réunions ce soir, que les gens, que les étrangers qui sont dans nos murs, il se peut qu’ils ne comprennent pas, mais accorde-leur de reconnaître que le Message est vrai. Viens, Seigneur Jésus, et accorde-le-nous. Et puissions-nous nous soumettre ensemble, afin que l’incroyant ou ces chrétiens nouveaux-nés puissent voir que la Gloire de la Shekinah de Dieu est ici maintenant, identifiée par une photo, par la science aussi, dans les églises partout dans le monde. Tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement. Nous croyons en Toi.
E-171 Que le Seigneur Jésus... [Une soeur se met à parler en langues. Espace vide sur la bande–N.D.E.] Gloire au Seigneur. Maintenant, Dieu s’est identifié ici. Maintenant, je crois que cela est vrai.
E-172 Maintenant, laissez venir les gens de cette aile par ici, et ensuite nous passerons de ce côté et ainsi de suite, partout. Et croyez simplement que... Maintenant, que personne ne se déplace donc. Soyez très révérencieux.
E-173 Eh bien, je ne dis pas qu’Il va le faire. J’ai confiance qu’Il va le faire. Mais s’Il le faisait, ne serait-ce pas une confirmation de cette Parole, montrant qu’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement? N’est-ce pas ainsi que vous avez reconnu qu’Il était le Messie au commencement? Ensuite, Il s’identifie dans Son Eglise ce soir, montrant qu’Il est le même Messie, si seulement vous croyez.
E-174 Maintenant, priez simplement. Je dois me consacrer à une seule partie... ou plutôt me concentrer sur une seule partie, regarder simplement les gens pour voir. Je–je...
E-175 Oui. Grâces soient rendues à Dieu, voilà la chose! Au Nom de Jésus-Christ, je prends tout esprit qui est ici sous mon contrôle pour la gloire de Dieu. Eh bien, vous savez ce que cela signifie. Soyez révérencieux.
E-176 Cette Lumière est suspendue au-dessus d’une petite femme qui est assise juste derrière par ici, une jeune femme, elle porte une robe rose. Elle prie pour son mari qui est rétrograde; il est assis juste là au fond près d’un poteau. Il croira la chose, il l’acceptera; et Dieu accomplira ce miracle pour vous, si vous le croyez.
E-177 La dame assise à côté de vous se pose des questions au sujet de son mari... Non, il s’agit de son frère qui sera hospitalisé demain à l’hôpital des Vétérans. Si vous croyez aussi, cela marchera aussi pour vous, si vous pouvez le croire.
E-178 Voici un homme. Que le Seigneur vous bénisse. Acceptez simplement cela. Vous pouvez obtenir ce que vous demandez.
E-179 Un homme est assis ici, il a été opéré du cancer. Si vous croyez, Dieu va vous rétablir. Le croyez-vous? Monsieur Wilcox, tenez-vous debout, acceptez votre guérison. Le Père céleste sait que je n’ai jamais vu cet homme de ma vie. C’est vrai. Ne vous inquiétez pas, monsieur. Sommes-nous inconnus l’un de l’autre? Agitez chacun la main l’un vers l’autre.
E-180 Qu’est-ce que c’est? La Gloire de la Shekinah; Jésus-Christ le même hier, aujourd’hui et éternellement.
E-181 Cette dame de couleur a une hernie, des complications, Mme Burnet, croyez-vous que le Seigneur Jésus va vous guérir? Vous pouvez donc l’obtenir. Amen. Je n’ai jamais vu cette femme de ma vie.
E-182 Cet homme assis là derrière, qui me regarde en face, souffre de l’asthme. Oh! si je peux être... Si le Seigneur me dit qui... Monsieur McGill, tenez-vous debout et acceptez votre guérison au Nom de Jésus-Christ. Je n’ai jamais vu cet homme de ma vie. Le Dieu Tout-Puissant le sait.
E-183 Encore un autre ici. Voici un homme par ici, qui a un caillot de sang tout près de son coeur, il est assis à la rangée du fond là-bas. Croyez-vous que le Dieu Tout-Puissant vous guérira et vous rétablira? C’est le seul espoir de vivre que vous avez.
E-184 Cet homme assis juste par ici au fond est en train de prier pour un homme qui se trouve en Norvège, il prie pour son ami. Il souffre lui-même d’un mal de dos. C’est vrai, n’est-ce pas? Levez la main. C’est ça; vous avez ce que vous désirez.
E-185 Invoquez-Le! Il est ici. Il est dans la barque. Croyez-vous en Lui? [L’assemblée se réjouit.–N.D.E.]
E-186 Tenez-vous donc debout, et dites: «Seigneur Jésus-Christ, je T’invoque maintenant. Je crois en Toi. Je T’appelle à–sur la scène pour moi-même.» Levez la main, et à votre propre manière, réclamez ce dont vous avez besoin. C’est de vous qu’il s’agit. C’est vous qui êtes malade. Le voici, Il s’est pleinement identifié; Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Gloire à Dieu!
Père céleste, aide-nous maintenant même en ce moment de besoin.
E-187 Je défie Satan dans la Présence de Jésus-Christ identifié, pour ces mouchoirs, et pour ces gens. Satan, tu ne peux plus les retenir. Jésus-Christ te réprimande. Ces gens croient qu’Il est dans la barque. Il est ici maintenant. Sa Gloire de la Shekinah est au-dessus de nous. Sors d’ici, Satan! Je te défie au Nom de Jésus!

En haut