ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Le Super Signe / 63-1129 / Shreveport, LA, USA // SHP 1 heure et 31 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

Le Super Signe

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Prions. PĂšre cĂ©leste, nous Te sommes reconnaissants ce soir de ce que Tu es toujours le Grand Je SUIS, pas le J’étais ni le Je serai. Tu es notre Dieu au temps prĂ©sent. Tu es le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement, le Dieu immuable. Nous Te remercions. En effet, nous avons ce privilĂšge de savoir que cela nous a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© par le Saint-Esprit. Et Il nous a scellĂ©s dans le Royaume de Dieu, avec Lui, par le Signe qu’Il nous a laissĂ©. Nous En sommes si reconnaissants. BĂ©nis-nous ce soir alors que nous nous attendons Ă  Toi. Nous prions au Nom de JĂ©sus. Amen. Vous pouvez vous asseoir.
E-2 J’ai un... juste mettre ces quelques mouchoirs-ci de cĂŽtĂ©, juste... Nous allons prier pour les malades les autres soirĂ©es, le Seigneur voulant. Nous allons... Toutefois, je disais Ă  Billy qu’il Ă©tait un peu en retard pour ce soir, et il n’a pas pu distribuer des cartes de priĂšres, mais cependant, nous pensions pouvoir peut-ĂȘtre le faire pendant que je serai en train de faire l’appel Ă  l’autel ou quelque chose comme cela, nous pourrons le faire.
E-3 Eh bien, tout le monde se sent-il bien? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.»–N.D.E.] C’est bien. Je suis–je suis certainement content d’entendre cela.
E-4 Bon, je pense qu’on a annoncĂ© que le petit-dĂ©jeuner des Hommes d’Affaires aura lieu le matin. Je pense qu’ils Ă©taient... c’est.... On a indiquĂ© l’heure et tout. Eh bien, soyons prĂȘts pour tout ce que le Seigneur voudra que nous fassions. Nous savons que celle-ci est la soirĂ©e oĂč tout peut arriver, nous aimerions donc ĂȘtre prĂȘts pour cela et aborder sans tarder le message. Alors, demain, nous aurons une journĂ©e trĂšs chargĂ©e.
E-5 Et le dimanche, comme le dimanche matin, je pense que je dois parler ici aprĂšs l’école du dimanche, le dimanche matin et le dimanche soir. Ainsi, vous ĂȘtes invitĂ©s Ă  toutes ces rĂ©unions. Si... Evidemment, si vous avez un poste de devoir quelque part, oĂč vous ĂȘtes censĂ© ĂȘtre, eh bien, nous n’aimerions pas que vous soyez absent.
E-6 J’aurai une cĂ©rĂ©monie de mariage Ă  un certain moment, soit demain ou le jour suivant. Dimanche matin, oui. Je dois marier un couple de mon tabernacle. Ainsi, nous nous attendons Ă  cela aussi.
E-7 Et maintenant, priez pour nous alors que nous essayons de lire une portion de la Parole de Dieu maintenant mĂȘme et d’aborder rapidement le message, rapidement. On voulait que je vienne tĂŽt Ă  cause de la foule qui est debout. Ainsi donc, nous allons lire dans EsaĂŻe, chapitre 7. J’aimerais lire Ă  partir du verset 10.
L’Eternel parla de nouveau Ă  Achaz, et lui dit: Demande en ta faveur un signe Ă  l’Eternel, ton Dieu, demande-le, soit dans les lieux bas, soit dans les lieux Ă©levĂ©s.
Achaz rĂ©pondit: je ne demanderai rien, je ne tenterai pas l’Eternel. EsaĂŻe dit alors: Ecoutez... maison de David! Est-ce trop peu pour vous de lasser la patience des hommes, que vous lassiez encore celle de mon Dieu? C’est pourquoi le Seigneur Lui-mĂȘme vous donnera un signe, voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
E-8 S’il me fallait donner un titre Ă  ceci ce soir, pour parler pendant quelques instants sur ces notes que j’ai ici par Ă©crit cet aprĂšs-midi, j’aimerais parler sur... prendre pour sujet: Le Super Signe.
E-9 Vous savez, celui-ci est un jour super, tout est super. Et nous voyons que le–l’éclair en zigzag par une nuit nuageuse nous montre certainement qu’il peut y avoir de la lumiĂšre dans les tĂ©nĂšbres. Nous le savons.
E-10 Dieu connaissait la fin depuis le commencement, c’est pourquoi Il pouvait tout planifier de sorte que cela concourrait à Sa gloire. Et cela nous encourage de savoir que peu importe ce qui se passe, Dieu fait marcher toute chose; l’horloge indique bien l’heure.
E-11 Des fois, il nous arrive d’ĂȘtre lassĂ©s, bouleversĂ©s, il nous arrive d’agir prĂ©cipitamment... Nous pensons: «Oh! Nous devons faire ceci ou cela.»
E-12 Mais, rappelez-vous, l’horloge de Dieu sera bien Ă  l’heure. Toutes ces choses doivent se passer telles que ça se passe. Tout doit se faire selon Sa grande connaissance, Sa prescience, car c’est par prescience qu’Il a pu prĂ©destiner; ce n’était pas par Son dĂ©sir, mais par Sa connaissance. Dieu ne prĂ©destine pas par Son dĂ©sir. Il ne veut pas qu’aucun pĂ©risse, mais par Sa prescience, Il savait qui accepterait cela et qui n’accepterait pas. Par consĂ©quent, Il pouvait faire concourir toutes choses selon Sa grande horloge qui tourne, car Il pouvait prĂ©dire la fin depuis le commencement. Et, par consĂ©quent, Il savait que nous vivrions en ces jours-ci. Il savait que celui-ci serait notre jour. Il avait conçu des plans pour ces jours-ci; Il avait conçu des plans pour chaque Ă©poque. Et jamais aucun de Ses plans n’a failli. Il est toujours Ă  l’heure.
E-13 Et celui-ci est ce que nous appelons un super Ăąge. Tout ce que vous voyez de nos jours doit ĂȘtre super, sinon ça ne passera pas, si vous n’avez pas quelque chose de super, puisque c’est un super Ăąge. Ils ont eu leur Ăąge et ils ont eu... Maintenant, on a le super Ăąge, tout ce que nous voyons...
E-14 Vous ne pouvez plus descendre au magasin du coin et trouver une grosse boule de fromage dĂ©posĂ©e lĂ  comme autrefois. Et–et, comme autrefois, les vieux magasins du coin, mĂȘme si on y trouve une trĂšs bonne nourriture, tout le monde voudrait se rendre Ă  un marchĂ© classique climatisĂ©, appelĂ© supermarchĂ©. Ils doivent se rendre lĂ , mĂȘme s’ils dĂ©pensent plus pour leur nourriture. Ils doivent se rendre au supermarchĂ©, c’est vrai, parce que c’est super. Voyez? Tout le monde veut quelque chose de super.
E-15 Et aujourd’hui, vous ne pouvez pas vous procurer un vĂ©hicule ordinaire. Le vieux modĂšle T se retrouverait dĂ©passĂ© sur la route aujourd’hui. On a un super vĂ©hicule. La compagnie Ford doit le rendre super. La compagnie Chevy doit le rendre super. Si les autres s’attendent Ă  rester dans la course, ils doivent rendre le leur super. Tout est super, super, super.
E-16 Et peu aprĂšs, on en arrive Ă  l’ñge de l’espace. Eh bien, on a eu l’avion Ă  hĂ©lice... puis, la chose suivante, vous savez, il faut l’avion Ă  rĂ©action. Et aujourd’hui, on a un super jet. Voyez, ça doit ĂȘtre super. Sinon, ce–ce n’est pas Ă  la page. Tout, dans cet Ăąge, doit ĂȘtre super.
E-17 Autrefois, nous avions des anciennes routes sur lesquelles nous circulions; aujourd’hui, nous avons des super autoroutes. On doit avoir quatre ou cinq bandes dans un sens, quatre ou cinq bandes dans l’autre, sinon on vous roule dessus. Voyez? Il vous faut avoir cela, parce que celui-ci est un super ñge, un super temps. Tout est super.
E-18 Nous pensons mĂȘme avoir un peuple super, ou certains pensent ĂȘtre super, ils cherchent Ă  agir comme cela de toute façon. Une super race, une race qui veut dominer une autre.
E-19 Des Ă©glises super, des dĂ©nominations super, tout devient super. «Si ce n’est pas super, eh bien, ce n’est pas ça.»
E-20 Je pense mĂȘme que les femmes se procurent des habits super, un Ăąge moderne. Les chaussures Ă  l’ancienne mode, qui Ă©taient en cuir, on les achĂšte Ă  environ trois dollars la paire, la meilleure qualitĂ© contenant plus de cuir qu’une douzaine de paires de chaussures aujourd’hui, que vous achetez Ă  vingt-cinq dollars. Et ça doit ĂȘtre un genre super, vous savez, avec des talons Ă  peu prĂšs comme ça, et Ă  bouts ouverts, mais c’est super. Vous voyez, c’est la chose. Vous devez pratiquement ĂȘtre en super forme pour marcher avec, vous voyez. C’est vrai. Tout est devenu comme de la folie pour moi, voyez. Mais c’est un–c’est un Ăąge super. C’est un temps super.
E-21 Tous ces signes sont des–sont des indices de tĂ©nĂšbres spirituelles. Tout ce que nous voyons arriver dans ce super, super, super, si seulement nous savions... Nous sommes pressĂ©s, il nous faut arriver lĂ , et que faisons-nous une fois arrivĂ©s lĂ ? Autrefois, on rentrait Ă  la maison Ă  pied aprĂšs le travail, les enfants allaient Ă  l’école Ă  pied, mais aujourd’hui, ils ont un bus qui vient les prendre Ă  la porte, les amĂšne Ă  l’école et les ramĂšne de l’école; et puis, on dĂ©pense la moitiĂ© d’un million de dollars pour une salle de recrĂ©ation, pour leur faire faire un peu d’exercices, sinon ils mourront, alors qu’autrefois, ils faisaient cela en allant Ă  l’école Ă  pied. Super Ăąge! Eh bien, c’est vrai, n’est-ce pas? MĂȘme des Ă©glises doivent avoir... Si elles n’ont pas assez d’activitĂ©s, on doit leur trouver une–une–une salle oĂč elles peuvent toutes jouer et sautiller. Autrefois, c’était l’Esprit qui leur faisait faire cela, mais aujourd’hui, elles doivent sortir lĂ , une espĂšce de super temps. Voyez, tout mĂšne aux tĂ©nĂšbres spirituelles, un grand jour dans lequel nous vivons.
E-22 Vous savez, Son peuple, le peuple du Dieu de la Bible, a toujours Ă©tĂ© averti par Dieu de veiller aux signes du temps. JĂ©sus, quand Il Ă©tait sur terre, a dit aux pharisiens de Son Ă©poque, Il a dit: «Vous pharisiens aveugles.» Il a dit: «Vous sortez le soir, vous regardez et vous voyez les cieux rouge clair, a-t-Il dit, ‘demain, direz-vous, il fera beau temps’. Et puis, vous sortez, le ciel est sombre, on dirait fĂąchĂ©, alors: ‘demain, il fera mauvais temps.’» Il a dit: «Vous pouvez discerner l’aspect des cieux, mais le signe du temps, vous ne pouvez pas le discerner.» Il a dit: «Si vous M’aviez connu, vous auriez connu Mon jour. Si vous aviez connu MoĂŻse, a-t-Il dit, vous M’auriez connu, parce que MoĂŻse a Ă©crit de Moi»
E-23 Autrement dit, comme je le disais, ils auraient dĂ» reconnaĂźtre que l’Ecriture qui devait s’accomplir en ce jour-lĂ  Ă©tait en train de s’accomplir, mais ils n’ont pas su cela. Ils avaient les–les yeux bien fixĂ©s sur leurs traditions et tout au point qu’ils ne pouvaient pas vraiment voir les Ecritures se dĂ©voiler devant eux.
E-24 J’aimerais identifier cet Ăąge-ci Ă  celui-lĂ . En effet, mĂȘme parmi les braves personnes, parfois, elles manquent de voir cela. Elles s’en Ă©loignent carrĂ©ment en toute sincĂ©ritĂ©, je–je... Cela m’aurait dĂ©couragĂ© si je ne savais pas que JĂ©sus avait dit ce qu’Il avait fait Ă  ce sujet, Il a dit: «Nul ne peut venir Ă  Moi si Mon PĂšre ne l’attire. Tous ceux que le PĂšre M’a donnĂ©s viendront.» Ils ne pourront jamais voir cela. Il a dit: «EsaĂŻe a bien prophĂ©tisĂ© Ă  votre sujet, disant: ‘Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, des oreilles et vous n’entendez pas.’» C’est un tableau pitoyable, mais c’est ce qu’ils Ă©taient.
E-25 Et maintenant, nous trouvons pratiquement la mĂȘme chose aujourd’hui, sachant que nous vivons Ă  l’heure oĂč d’épaisses tĂ©nĂšbres couvrent la terre et les gens. Et nous voyons que toutes ces rĂ©alisations modernes du super Ăąge et tout, dans lequel nous vivons, ce ne sont que les indices d’épaisses tĂ©nĂšbres dans la sphĂšre spirituelle. Nous sommes dans l’ñge de l’église de LaodicĂ©e, oĂč les gens sont vraiment tiĂšdes. Ils peuvent aller Ă  l’église, et ils y vont, et–et ils semblent avoir le zĂšle d’aller Ă  l’église; mais quant Ă  savoir quelque chose de l’Esprit, du temps dans lequel ils vivent, certains sont aveugles au possible Ă  ces choses. Peu importe ce que Dieu peut faire, combien cela peut ĂȘtre prouvĂ© par Sa Parole, ils ne voient toujours pas cela. Je me demande si ce n’est pas pratiquement ce qu’Il avait dit: «Nous avons des yeux, mais nous ne voyons point.» Nous devrions regarder tout autour et voir que tous ces Ă©vĂ©nements qui arrivent sont les signes qui montrent que la fin est proche. En effet, ce sont des choses qui ont Ă©tĂ© prĂ©dites pour s’accomplir en ce temps.
E-26 J’aimerais vous faire remarquer l’immuable continuitĂ© de la Parole de Dieu et de Ses oeuvres. Voyez, Il ne change jamais Son–Son programme. Il ne change jamais Ses voies. C’est tout aussi parfait. L’Ecriture est en parfaite continuitĂ©. Tout ce que Dieu fait est la continuitĂ© de ce qu’Il avait dĂ©jĂ  fait. Voyez? Et ce qu’Il avait fait premiĂšrement, c’est ce... Il le fera la seconde fois de la mĂȘme maniĂšre.
E-27 Et pour juste vous le prouver, Il a fixĂ© des lois pour la terre. Et Il a toujours donnĂ© Ă  Son peuple un signe avant l’accomplissement d’un Ă©vĂ©nement. Eh bien, c’est ce qu’Il a toujours fait. Et Il le fera toujours, parce qu’Il est le Dieu immuable. «Je suis Dieu, a-t-Il dit, Je ne change pas.» Et Son programme demeure dans chaque Ăąge tel qu’il a Ă©tĂ© dĂ©terminĂ© au commencement. Il ne change jamais cela.
E-28 Comme Il a dĂ©terminĂ© la rotation de la terre en vingt-quatre heures, vous pouvez avoir l’heure d’étĂ©, toutes sortes d’heures, cela ne change jamais la rotation de la terre. Elle effectue le cycle complet de sa rotation en vingt-quatre heures. Cela ne change jamais les saisons, Dieu a le printemps, l’étĂ© et l’hiver, exactement comme autrefois. Tel qu’Il a fait cela au commencement, c’est ainsi qu’Il fait chaque fois. La continuitĂ© de Ses lois, de Sa Parole, de Ses oeuvres, comment tout cela s’accorde parfaitement.
E-29 Par consĂ©quent, si nous pouvons voir ce qui a Ă©tĂ©, nous pourrons connaĂźtre ce qui est et ce qui sera. Vous pouvez fonder vos pensĂ©es lĂ -dessus, car les Ecritures dĂ©clarent qu’Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement.
E-30 Nous voyons qu’avant le printemps... Observez certaines de Ses lois: «Lorsque vous voyez les arbres bourgeonner, a-t-Il dit, vous savez que l’étĂ© est proche.» Le printemps est un signe de l’annonce de l’étĂ©. C’est une loi. Cela arrive toujours ainsi. Vous n’avez pas d’étĂ©, et puis, vers le temps d’hiver, alors les feuilles poussent: Non, vous avez d’abord les feuilles, parce que c’est l’annonce de Ses lois dans la nature, que le printemps arrive. Cela ne faillit jamais. Lorsque vous voyez les arbres devenir tendres sur leur Ă©corce, de petits bougeons commencer Ă  grossir, vous savez que c’est le signe du printemps qui approche.
E-31 Lorsque vous voyez l’automne avant qu’on ait la gelĂ©e ou n’importe quoi, et que les feuilles tombent des arbres, vous dites: «Eh bien, l’automne est proche.» Comment le savez-vous? C’est parce que les feuilles tombent. La nature se prĂ©pare Ă  cela. C’est pareil chaque annĂ©e.
E-32 Il nous donne aussi un signe du changement de temps. Vous pouvez sortir et observer, comme Il l’a dit: «Vous voyez le ciel devenir rouge sombre... Demain, il fera mauvais temps.’» Et Il ne change jamais cela. Il nous avertit toujours. Vous pouvez prendre, sentir que l’air devient humide, bien longtemps avant l’orage, et observez toute la nature y participer. C’est un signe.
E-33 Comme je l’ai souvent dit: «S’il n’y avait pas de Bible, j’aurais su que Dieu existe, rien qu’en observant comment la nature tourne.» Ce sont Ses lois, elles sont toutes en continuitĂ© les unes avec les autres. Sa Parole est en continuitĂ©; Elle ne peut pas faillir. Ses signes sont en continuitĂ© avec le temps. Les signes sont conformes Ă  la Bible. Il y a juste des signes dans la lune. Il y a juste des signes dans les cieux. Il y a juste des signes sur la terre. Il y a juste des signes dans l’église. Nous pouvons regarder dans l’église aujourd’hui et voir qu’il y a bien le signe de Sa Venue.
E-34 Par exemple, comme ça marche dans la nature. J’ai Ă©tĂ© dans le bois du nord oĂč je chassais; avant mĂȘme qu’il y ait un–un coup de froid, les petits canards quittent la Louisiane, se rendent lĂ  au nord construire leurs nids et couver leurs petits. Et Ă  la toute premiĂšre petite brise froide provenant des sommets de la colline, lorsque la neige chapeaute le sommet des montagnes, ces petits canards se lĂšvent de lĂ , ils n’avaient jamais quittĂ© cet Ă©tang, retournent vers la Louisiane, aussi vite que possible. C’est la nature, voyez? Les lois de la nature. Ils font ça chaque annĂ©e. Et puis, tout d’un coup, vous savez, ici en Louisiane, un soleil torride commence Ă  se dĂ©verser, lĂ  en Louisiane, observez-les se rassembler tous, se regrouper encore et retourner directement dans les montagnes.
E-35 Observez les oies lĂ  au Texas, lĂ  oĂč beaucoup d’entre elles se rendent. J’ai vu des fois oĂč il nous fallait arrĂȘter le vĂ©hicule sur la route. Elles ne sont dĂ©rangĂ©es par personne. Elles sont concentrĂ©es sur le dĂ©placement. Elles ont un rĂ©veil en cours. Elles toutes ensemble, on n’a jamais entendu pareil bruit. Ce–c’est pire que celui des pentecĂŽtistes lorsqu’ils se rassemblent. Voyez? Qu’est-ce? Ce sont les lois de la nature. Voyez, ils... Chaque annĂ©e, ils se rassemblent, alors en groupe, et s’en vont. Quand ces canards quittent et que les oies quittent le Texas, l’étĂ© est en route. C’est vrai.
E-36 Et lorsqu’ils quittent le nord de la Colombie-Britannique, c’est que l’hiver est en cours; entendez ces oies passer, crier, se dirigeant vers le sud. Je peux les entendre crier; en effet, je vois Dieu les guider. Qu’est-ce qui les guide dans ces espaces aĂ©riens qu’ils n’ont jamais frĂ©quentĂ©s alors que leur conducteur n’est qu’une brute muette? Qu’est-ce qui fait ça? Lorsque je l’entends descendre en poussant des cris, ce conducteur lĂ , se frayant le chemin, peut-ĂȘtre qu’il n’a jamais volĂ© vers la Louisiane auparavant, mais il y va. Ne vous en faites pas. Il a en lui quelque chose qui lui indique le chemin. Il prend l’envol. Il guide le groupe. Tout le groupe suit. Il se peut qu’ils n’aient jamais Ă©tĂ© ici auparavant. Mais il sait bien exactement quelle riziĂšre a du riz, parce qu’il a quelque chose qui le guide. C’est la nature.
E-37 Ensuite, le printemps, oĂč il fait beau et chaud par ici, en hiver, il retourne directement. Pourquoi? C’est la nature qui se manifeste. Ce sont les lois de Dieu.
E-38 Ces signes prĂ©cĂšdent toujours Ses Ă©vĂ©nements, juste comme ça se passe. Lorsque vous voyez les oies passer, vous verrez les bourgeons apparaĂźtre, les feuilles tomber (voyez?), c’est la nature en continuitĂ© harmonieuse. La loi de Dieu dans la nature s’accorde, Il annonce des Ă©vĂ©nements. Ça a toujours Ă©tĂ© le cas, cela n’a jamais failli, cela ne faillira jamais.
E-39 Si seulement nous suivons la continuitĂ© de la Parole de Dieu, nous ne faillirons jamais non plus. Si nous ne suivons pas la tendance moderne du jour, et–et que nous cherchons Ă  Y injecter autre chose plutĂŽt que de suivre la continuitĂ© de Cela dans cet Ăąge-ci, observez ce qui se passe. Nous rentrerons aussi directement Ă  la maison, l’un de ces jours. C’est ce qui se passe toujours, cela ne faillit jamais.
E-40 Les prophĂštes sont le signe principal. Le signe principal de Dieu, c’est un prophĂšte. Eh bien, je vais en parler quelques minutes. Ils sont Sa Parole rendue manifeste pour cet Ăąge-lĂ , et c’est pourquoi un prophĂšte est toujours le signe principal de Dieu. Dieu n’a jamais envoyĂ© un jugement sur terre sans avoir premiĂšrement envoyĂ© un prophĂšte. VĂ©rifiez-le donc, et sondez les Ecritures. Un prophĂšte est un signe principal de Dieu Ă  Son peuple, qu’Il a envoyĂ© cette personne, une certaine personne, comme NoĂ©, comme MoĂŻse et–et Elie, et les prophĂštes. Il les envoie manifester la Parole pour cet Ăąge-lĂ , pour avertir Son peuple.
E-41 C’est juste comme Il envoie un coup de vent froid sur les canards pour les faire partir du nord vers le sud, la continuitĂ© dans la nature, la continuitĂ© dans la Parole, Il ne faillit jamais de faire cela. S’il faut un temps froid pour le faire fuir vers le sud, l’annĂ©e prochaine, il faudra un temps froid pour les faire fuir vers le sud. S’il faut un temps chaud pour les ramener lĂ , l’annĂ©e prochaine, il faudra un temps chaud pour les ramener lĂ .
E-42 Et quand Dieu est sur le point d’envoyer un jugement, avant d’envoyer le jugement, Il envoie un prophĂšte et manifeste Sa Parole, confirme la Parole de cet Ăąge-lĂ . C’est ce qu’Il a fait dans tous les autres Ăąges. Il a promis de le faire dans cet Ăąge-ci. Et Il le fera dans cet Ăąge-ci, quoi qu’en disent les gens. Il le fera de toute façon, parce qu’Il ne peut pas briser Sa continuitĂ©. Ce qu’Il a prĂ©vu, c’est ce qu’Il fera toujours. Il ne manque jamais de faire cela comme Il l’avait fait au dĂ©but.
E-43 C’est comme Jean-Baptiste, lĂ . On avait eu quatre cents ans, de Malachie Ă  Jean, il n’y avait pas eu de signe du prophĂšte de l’Ancien Testament; il s’était Ă©coulĂ© un long temps (au moins du temps des Juges), sans qu’il y ait eu un prophĂšte. Quel Ă©tait le problĂšme? Pourquoi n’y avait-il pas eu de prophĂšte pendant ce temps-lĂ ? Il n’y avait pas de Parole assignĂ©e Ă  ce temps-lĂ . Ils devaient attendre le temps appropriĂ©. Ils devaient attendre. La prophĂ©tie dans Malachie disait; c’était Malachie 3: «Voici, J’envoie Mon messager devant Ma face, il prĂ©parera le chemin devant Moi», Malachie 3.1. Eh bien, lĂ , c’était la prophĂ©tie de Malachie sur la Venue du Seigneur JĂ©sus. Rien ne devait se passer dans l’entre-temps alors, l’église est tombĂ©e dans la paresse et a poursuivi son chemin jusqu’à ce que le temps de la promesse Ă©tait proche.
E-44 Et quand le temps de la promesse Ă©tait proche, Dieu, d’une façon surnaturelle, fit venir Jean sur la terre. C’était un homme nĂ© d’une femme Ă©videmment, et nous connaissons le nom de sa mĂšre, Elisabeth, et de son pĂšre, Zacharie. C’était des gens de bien. Son pĂšre Ă©tait un sacrificateur. Il Ă©tait de coutume que les jeunes garçons de l’époque exercent le–le mĂ©tier de leurs pĂšres, mais il nous est dit que Jean, Ă  l’ñge de neuf ans, aprĂšs la mort de son pĂšre, est allĂ© au dĂ©sert et y est restĂ© jusqu’à l’ñge de trente ans.
E-45 Voyez, s’il avait suivi le mĂ©tier de son pĂšre, on l’aurait tellement embrouillĂ© qu’il n’aurait pas su reconnaĂźtre ce Messie Ă  Sa Venue. Il ne L’aurait jamais reconnu. Mais il est restĂ© au dĂ©sert. S’il Ă©tait allĂ© au sĂ©minaire, suivant le courant de pensĂ©e de son pĂšre, alors chacun d’eux lui aurait dit: «Eh bien, Jean, nous apprenons que c’est toi qui identifiera le Messie Ă  Sa Venue. Eh bien, ne penses-tu pas que frĂšre Untel ici rĂ©pond exactement au profil? Qu’en est-il de CaĂŻphe, notre actuel souverain sacrificateur, ne penses-tu pas que c’est un homme merveilleux?» Avec tout ça, on lui aurait inculquĂ© tout dans son esprit saint, il n’aurait jamais Ă©tĂ© capable d’y penser correctement.
E-46 Il est allĂ© au dĂ©sert et a attendu! Son travail Ă©tait trop grand pour qu’il s’instruise. Son travail Ă©tait trop grand pour la thĂ©ologie. Il devait annoncer le Messie. Alors, il est restĂ© au dĂ©sert.
E-47 Suivez sa prĂ©dication. Sa prĂ©dication, ce n’était pas l’éthique de–de la thĂ©ologie de l’époque. Remarquez que ce n’était pas ça. De quoi parlait-il? De la cognĂ©e mise Ă  l’arbre, de serpents. Voyez, c’est tout ce qu’il savait. Il avait grandi au dĂ©sert. C’est ce qu’il connaissait: des serpents, des arbres, des cognĂ©es et autres. C’est sur ça que reposait son Message: sur la nature. Quand il disait: «Vous, race de vipĂšres, qui vous a appris Ă  fuir la colĂšre Ă  venir? Ne vous mettez pas Ă  dire que vous avez Abraham pour pĂšre, car de ces pierres Dieu est capable de susciter des enfants Ă  Abraham. Et aussi, la cognĂ©e est mise Ă  la racine de l’arbre, tout arbre qui ne porte pas du bon fruit sera coupĂ© et jetĂ© au feu.»...
Il a dit: «Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener Ă  la repentance, mais Celui qui vient aprĂšs moi, je ne suis pas digne de porter Ses souliers. Lui, Il vous baptisera du Saint-Esprit et du feu. Il a Son van Ă  la main, Il nettoiera Son aire, Il brĂ»lera la paille dans un feu qui ne s’éteint point, et Il amassera le blĂ© au grenier.» Amen.
E-48 VoilĂ  l’homme qui est Ă©videmment un prophĂšte. Il avait un signe auquel il devait veiller. Et quand il a vu le Messie, il Ă©tait si sĂ»r qu’Il viendrait Ă  son Ă©poque, il en Ă©tait trĂšs sĂ»r. Oh! si seulement l’église pouvait en ĂȘtre si sĂ»re, si seulement elle connaissait sa position en cette heure! Car, selon les Ecritures, c’est lui qui devait prĂ©senter le Messie; il savait que le Messie devait ĂȘtre sur la terre aux jours de sa prophĂ©tie. C’est pourquoi il traĂźnaillait beaucoup dans sa prĂ©dication, disant: «Au milieu de vous, il y a Quelqu’Un maintenant que vous ne connaissez pas, Quelqu’Un au milieu de vous maintenant mĂȘme.» Il savait que ça se ferait. Il Ă©tait lĂ . L’heure Ă©tait proche. Il le savait.
E-49 Un jour, il a vu descendre du Ciel... Et il a vu une–une LumiĂšre sous forme d’une Colombe descendre du Ciel. Et Celui sur qui Elle est descendue... Il a dit: «Je rends tĂ©moignage que Celui-ci est le Fils de Dieu.» Il a vu Cela. Car «Celui qui m’a parlĂ© au dĂ©sert m’a dit: ‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrĂȘter, c’est Celui-lĂ  qui baptisera du Saint-Esprit et du feu.»
E-50 C’était un homme envoyĂ© de Dieu, formĂ© par Dieu, qui travaillait pour Dieu, au point que Dieu et lui Ă©taient devenus... il Ă©tait un prophĂšte, et la Parole est venue Ă  lui, comme je l’ai dit l’autre soir, dans l’eau. Il Ă©tait la Parole pour le... de Dieu pour le temps de la prophĂ©tie de Malachie. Malachie avait annoncĂ© qu’il viendrait un homme comme cela, et Jean est entrĂ© en scĂšne, un prophĂšte, pour accomplir la Parole du Seigneur pour ce jour-lĂ . Alors, cela... Il Ă©tait un signe pour IsraĂ«l, si seulement eux pouvaient reconnaĂźtre le signe.
E-51 MĂȘme les disciples disaient: «Pourquoi les scribes disent-ils que le prophĂšte doit... ou qu’Elie doit venir premiĂšrement?»
Il a dit: «Il est dĂ©jĂ  venu, et vous ne l’avez pas reconnu.»
E-52 Dieu fait cela dans une grande simplicitĂ© pour prendre juste les semences Ă©lues, au point que les autres ne le voient pas. C’est la vĂ©ritĂ©.
E-53 Combien de mages y avait-il Ă  Babylone, Ă©tudiant l’astronomie, quand ces trois mages ont cependant reconnu cela dans le systĂšme solaire, quand ces trois Ă©toiles s’étaient mises en ligne? C’était le signe que le Messie Ă©tait sur la terre. Ils ont su cela. Ils ont cru cela. C’étaient eux qui avaient vu les Ă©toiles. Les autres n’avaient pas vu cela. Elles Ă©taient bien en une constellation, mais les mages les ont vues telles que Dieu les leur avait prĂ©sentĂ©es.
E-54 C’est pareil pour l’Evangile aujourd’hui. Il ne peut ĂȘtre vu que comme Dieu vous le prĂ©sente. Et s’Il vous est prĂ©sentĂ© en dehors de la continuitĂ© de la Bible, alors ce n’est pas Dieu qui vous Le prĂ©sente. Amen. Vous ne pouvez pas faire mentir la Bible. Elle est l’infaillible Parole de Dieu. Et cela doit s’accorder Ă  la continuitĂ© de Son... le reste de Sa Parole. Cela ne peut pas dire une chose Ă  un passage, et une autre ailleurs; et refaire ceci; atteindre et rater. Cela atteint la cible chaque fois, la Parole; et vous devez donc faire marcher Cela dans la continuitĂ© avec le reste de la Parole. Par consĂ©quent, Sa voie a toujours Ă©tĂ©, suivant la Parole, d’envoyer un prophĂšte avant ce temps-lĂ , avant qu’Il confirme Sa Parole.
E-55 Maintenant, nous pouvons parler ici juste une minute de ce qu’est un prophĂšte. Eh bien, suivant les termes anglais, selon les termes anglais de cela, ça signifie un prĂ©dicateur. Eh bien, ce sont lĂ  les termes anglais. Mais selon les termes hĂ©breux, c’est le «voyant.»
E-56 Et un voyant, c’était celui qui avait l’interprĂ©tation de la Parole Ă©crite; il voyait des Ă©vĂ©nements avant leur accomplissement. Et quand il annonçait des Ă©vĂ©nements Ă  venir, et qu’il Ă©tait confirmĂ© comme voyant, alors il Ă©tait identifiĂ©, on savait qu’il avait l’interprĂ©tation exacte des Ecritures, parce que Dieu manifestait Ă  travers Lui les Ecritures qui Ă©taient Ă©crites pour cet Ăąge-lĂ . Amen. Ne soyez pas paresseux. RĂ©veillez-vous. C’était une identification claire: un voyant, quelqu’un qui prĂ©dit, qui annonce d’avance. Et l’unique moyen pour les gens de savoir qu’il avait l’interprĂ©tation exacte des Ecritures, c’est que ce qu’il disait s’accomplissait. Alors, on reconnaissait qu’il Ă©tait appelĂ© de Dieu, c’est ce que Dieu avait dit. Et puis, on voyait cela s’accomplir, cela retombait dans la continuitĂ© avec la Parole pour ce jour-lĂ .
E-57 JĂ©sus a dit: «Vous sondez les Ecritures!» Quand ils ont vu qu’Il pouvait discerner les pensĂ©es de leurs esprits, alors ils L’ont traitĂ© de BĂ©elzĂ©bul, Il a dit: «Vous sondez les Ecritures, ce sont Elles qui rendent tĂ©moignage de Moi.» La continuitĂ© des Ecritures en parfaite harmonie avec le signe du temps... Il Ă©tait le Signe du temps de Dieu. Il Ă©tait la manifestation de la Parole Ă©crite, Il pouvait aussi annoncer ce qui arriverait, et ces gens ne pouvaient pas nier cela. Il Ă©tait le Super Signe de l’époque. Certainement qu’Il l’était.
E-58 Remarquez la continuité de Son Immuable Parole. Le Saint-Esprit aussi. Jésus a dit: «Quand le Saint-Esprit viendra sur vous, Il vous rappellera, ou Il vous révélera ce que Je vous ai dit, et Il vous annoncera aussi des choses à venir.» Or, la Bible...
E-59 Ou les gens disent aujourd’hui: «Il n’existe pas de prophĂšte dans le monde.»
E-60 (59) Eh bien, pourquoi Paul dit-il que Dieu a placĂ© dans l’église «les uns premiĂšrement comme apĂŽtres, les autres comme prophĂštes, docteurs, pasteurs et Ă©vangĂ©listes»? Certainement qu’il en existe.
E-61 (60) Le Saint-Esprit est le ProphĂšte. «Quand lui, le Saint-Esprit, sera venu sur vous, Il vous rĂ©vĂ©lera ou vous enseignera, ou vous annoncera... Je vous ai annoncĂ© ces choses en Ă©nigme, vous ne les comprendrez pas maintenant, parce que ce n’est pas pour votre Ăąge, maintenant. Mais quand le Saint-Esprit sera venu, Il vivifiera ces choses selon la promesse. Non seulement cela, mais Il vous annoncera des choses Ă  venir.»
E-62 Gloire! La continuitĂ© de la Parole de Dieu, la promesse de Dieu, l’Esprit de Dieu... Nous vivons dans l’heure, on voit l’ouverture des prophĂ©ties de l’ñge qui se confirment. Quel glorieux temps que celui dans lequel nous vivons! Le Saint-Esprit, c’était pour annoncer des choses Ă  venir.
E-63 L’homme a toujours essayĂ© de rĂ©aliser, de se forger un nom, en se faisant un super signe. Qu’est-ce qui pousse l’homme Ă  chercher Ă  se faire quelque chose de super par rapport Ă  ce que l’autre a? Pourquoi fait-il cela? C’est parce qu’il a cette nature en lui. Il... Par nature, il est–il est un pĂ©cheur, mais par son Ă©tat, il est un fils de Dieu dĂ©chu.
E-64 Pourquoi se bĂątit-il une si belle maison, l’amĂ©liorant tout le temps? Est-ce... L’oiseau ne se construit pas un nid diffĂ©rent. La taupe vit toujours sous terre, comme elle faisait il y a des milliers d’annĂ©es. Voyez? L’oiseau se construit toujours un nid comme il le faisait il y a mille ans. Voyez? Mais l’homme Ă©volue. Pourquoi? Il est... En lui, en...Il est un fils de Dieu dĂ©chu. Il a quelque chose qui lui dit qu’il existe un palais plus beau, il y a quelque chose en lui qui cherche Ă  trouver cela. Cela le cherche. Oh! si nous considĂ©rons l’une de ces maisons aujourd’hui, qu’est-ce que ce sera de l’autre cĂŽtĂ©? Si une nature dĂ©chue peut faire une chose comme celle-ci, qu’en serait-il...
E-65 Mais ce qui lui fait faire cela, c’est la nature qui est en lui. MĂȘme dĂ©chu, il cherche Ă  faire quelque chose par lui-mĂȘme. Il cherche Ă  faire cela. C’est depuis le commencement.
E-66 Adam a cherchĂ© Ă  se confectionner une super religion sans expiation. C’est ce qu’ils cherchent toujours Ă  faire: Une super religion, se la fabriquer telle qu’il peut mener n’importe quel mode de vie qu’il veut sans expiation et avoir toujours une couverture. C’est ce qu’il a essayĂ© de faire au commencement, et c’est ce qu’il cherche toujours Ă  faire.
E-67 Mais Dieu a pourvu à une voie pour l’expiation, et ça ne marchera jamais autrement. On doit revenir à l’expiation.
E-68 Nimrod chercha Ă  construire une super tour, une super religion. Qu’il y ait quelqu’un qui pourrait... une petite tour peut avoir trente pieds [9 m] de hauteur, mais il tenait Ă  se faire quelque chose de super, quelque chose de plus grand, alors il s’est construit une tour. C’était Ă  son Ă©poque.
E-69 Nebucadnetsar tenait Ă  construire une super citĂ©. Il a copiĂ© le modĂšle du Ciel, les jardins oscillants, le fleuve Euphrate Ă  cĂŽtĂ© du trĂŽne; juste comme l’Eau de la Vie, ou la RiviĂšre de la Vie qui coule Ă  cĂŽtĂ© du TrĂŽne de Dieu. Il a cherchĂ© Ă  construire une super citĂ©.
E-70 Il y a quelques annĂ©es, les Etats-Unis ont cherchĂ© Ă  construire un super navire. Ils l’ont construit, aussi ont-ils dit: «Il ne sombrera jamais. Il ne pourra pas sombrer.» Dieu a projetĂ© le Titanic au fond de la mer. Cela montre que les rĂ©alisations de l’homme n’aboutiront jamais Ă  quelque chose. Tout cela, c’est de la poussiĂšre et ça retournera Ă  la poussiĂšre; c’est ce qui est en lui.
E-71 Aujourd’hui, la Russie cherche Ă  produire un super homme de science qui peut faire rĂ©aliser des oeuvres scientifiques pour conquĂ©rir le monde.
E-72 Il n’y a pas longtemps, la France pensait qu’elle pouvait toujours avoir ses femmes avec du vin et le bon moment; ils se sont alors construit ce qu’on appelait la ligne Maginot, ils ont braquĂ© leurs fusils sur l’Allemagne, leur ennemi jurĂ©. «Si jamais ils viennent dans cette direction-ci... Nous allons bien mener toute sorte de vie que nous voulons. Et nous nous construirons une grande super ligne par ici, en bloc de ciment, nous braquerons nos fusils. Si jamais ils venaient, nous appuierons sur un bouton, tout s’enflammera et les bloquera en Allemagne.» L’Allemagne a du coup contournĂ© cela Ă  la marche. Ils avaient oubliĂ©.
E-73 Nous aussi, nous avons oublié! Dieu, par Sa main puissante, montre que ce monde ne peut pas subsister. Mais ils veulent un super signe.
E-74 Ils se sont construit la–la ligne Maginot, et l’Allemagne a carrĂ©ment contournĂ© cela Ă  la marche, parce qu’eux avaient oubliĂ© ça. Et ils pouvaient placer le fusil sur une tourelle qui pouvait pivoter dans l’autre direction et ils pouvaient tirer. Ils avaient oubliĂ© ça.
E-75 C’est exactement ce que l’église oublie aujourd’hui. On a eu une super Ă©glise. On a eu une super dĂ©nomination. On a eu des gens habillĂ©s en super. On a eu tout ce qu’on veut de super ministres avec une super instruction. Mais vous oubliez que la Parole de Dieu ne peut pas faillir. Elle doit s’accomplir telle que Dieu a dit qu’Elle s’accomplirait. Il n’y a pas moyen de contourner cela.
E-76 L’Allemagne est venue plus tard. Les autres s’étaient dit que c’était une bonne conception, ils ont donc arrangĂ© cela de telle maniĂšre qu’ils pouvaient tourner leurs fusils dans l’autre direction. Ils se sont donc construit une ligne qu’ils ont appelĂ©e la ligne Siegfried, mais les bombardiers amĂ©ricains l’ont fait sauter en Ă©clats. Voyez? Ils cherchent tout le temps Ă  se faire quelque chose de super, super.
E-77 Aujourd’hui, les Ă©glises veulent avoir leur super dĂ©nomination. Nous avons longtemps essayĂ©. Les mĂ©thodistes prennent tout. Les baptistes prennent tout. Puis, les pentecĂŽtistes entrent dans la course, ils prennent tout. Les catholiques cherchent Ă  tout prendre. Ils se sont donc retrouvĂ©s en petits groupes Ă©parpillĂ©s, ils ne peuvent pas faire cela. Mais mettez-les ensemble, combien c’est scripturaire! Rassemblons-nous! Rassemblons-nous! Et alors, nous y arriverons. Nous bouterons le communisme dans l’ocĂ©an.
E-78 Ils ne savent pas que Dieu a suscitĂ© le communisme pour les vaincre. C’est une forte dĂ©claration de la part d’un prĂ©dicateur, mais j’en ai marre d’entendre ceci: «Communisme! Communisme!» Vous connaissez les signes du communisme, mais l’heure dans laquelle nous vivons, vous n’en savez rien. Ne savez-vous pas que Dieu a promis de faire cela? De mĂȘme, Il avait suscitĂ© Nebucadnetsar pour dĂ©truire IsraĂ«l, parce qu’ils ne suivaient pas Sa voie. La Bible l’enseigne clairement, et celle-ci est l’heure oĂč cela doit s’accomplir.
E-79 Nous voyons toutes ces choses en ce jour oĂč nous vivons. Il n’y a rien de cachĂ©, c’est quelque chose que Dieu a rĂ©vĂ©lĂ© dans la Parole, mais les gens sont trop aveugles pour voir cela.
E-80 Aujourd’hui, nous nous disons: «Eh bien, alors, si nous pouvons tous nous rassembler, dans l’unitĂ©, il y a... ou dans un conseil... ‘Le salut est dans le grand nombre.’»
E-81 C’est vrai, mais quel genre du grand nombre donne des conseils? Comment pouvez-vous marcher ensemble? Comment pouvez-vous rassembler ces dĂ©nominations? Certaines croient, d’autres ne croient pas, d’autres encore font semblant de croire. Comment allez-vous les rassembler et marcher ensemble? «Deux hommes marchent-ils ensemble sans en ĂȘtre convenus?» Cela est aussi Ă©crit. Regardez ce qu’ils font ici, ils forment un grand nombre.
E-82 Ils ont fait la mĂȘme chose une fois dans la Bible, lorsqu’Achab Ă©tait en difficultĂ© et... ou plutĂŽt Achab avait envoyĂ© demander Ă  Josaphat de venir de–de la JudĂ©e pour voir s’il pouvait prendre ses armĂ©es et l’aider Ă  mener la bataille. Et Josaphat, un croyant, dĂ©connectĂ© de Son Dieu, y alla et dit: «Oui.»
E-83 Il a dit: «Il y a lĂ  un terrain qui nous appartient. C’est Ă  nous. Dieu nous l’a donnĂ©. Le prophĂšte JosuĂ© nous l’a reparti et, maintenant, nous voyons l’ennemi s’en accaparer. L’ennemi y cultive du blĂ© qui devrait remplir nos ventres Ă  nous, HĂ©breux, et maintenant ils cĂšdent cela Ă  l’ennemi.» Il a dit: «Devrons-nous monter? Voudras-tu monter avec moi?»
E-84 Eh bien, alors, Josaphat, sans rĂ©flĂ©chir, a dit: «Eh bien, assurĂ©ment. Mes chars sont tes chars. Mes cavaliers sont tes cavaliers. Mes fantassins sont tes fantassins. Nous sommes frĂšres. Entendons-nous, nous formerons une alliance et nous monterons.» Ensuite, cela l’a frappĂ©: «Nous ferions mieux de chercher d’abord Dieu.» Oh! la la!
E-85 Avant d’adhĂ©rer Ă  pareille chose, vous feriez mieux de chercher d’abord Dieu. Vous feriez mieux de vĂ©rifier avant d’entraĂźner votre Ă©glise dans pareille Babylone. Il vous faudra le faire, sinon vous recevrez la marque de la bĂȘte. Mais allez de l’avant.
E-86 Ils ont dit... Achab a dit: «Certainement, j’aurais dĂ» y penser.» Il a dit: «J’en ai quatre cents ici au sĂ©minaire, des prophĂštes hĂ©breux, les meilleurs du pays. Il n’y en a pas de meilleurs quelque part. Nous allons les faire venir.»
E-87 Et ces prophĂštes sont venus, ils ont tous prophĂ©tisĂ©. AssurĂ©ment, ils avaient exactement la–la bonne idĂ©e, se disaient-ils. Ils ont dit: «Certainement, ça appartient Ă  IsraĂ«l. Si Dieu a donnĂ© cela Ă  IsraĂ«l, ça appartient Ă  IsraĂ«l.»
E-88 Mais Dieu ne vous donne ces choses que sous condition. C’est ce que je pense des dons de l’Esprit dans l’Eglise aujourd’hui. Beaucoup disent qu’on en a besoin là. Mais cela ne viendra là que sous condition.
E-89 Il n’y a pas longtemps, un cĂ©lĂšbre prĂ©dicateur m’a dit: «Pourquoi n’arrĂȘtez-vous pas de vous en prendre aux femmes et aux hommes sur ceci, cela et autre? Ils vous considĂšrent comme voyant, un prophĂšte.» Il a dit: «Pourquoi ne leur enseignez-vous pas comment recevoir le Saint-Esprit et les grands dons?»
J’ai dit: «Que feraient-ils avec cela?»
E-90 Il a dit: «Vous–vous devriez leur enseigner des choses meilleures plutĂŽt que de chercher Ă  leur dire comment se couper les cheveux, porter des habits et tout comme ça. Vous ne devriez pas faire ça.»
E-91 J’ai dit: «Comment vais-je leur enseigner l’algĂšbre alors qu’ils ne veulent mĂȘme pas Ă©couter leur ABC?» Voyez? Comment allez-vous vous y prendre? Ils ont le... Dieu donne ces dons sous condition.
E-92 Et ce pays appartenait Ă  IsraĂ«l Ă  condition qu’IsraĂ«l reste fidĂšle Ă  Dieu. Mais regardez quel renĂ©gat ils avaient lĂ  comme pasteur, qui avait tout bonnement laissĂ© s’infiltrer l’idolĂątrie et tout le reste. Mais les prophĂštes se sont dit que cela appartenait Ă  Dieu, appartenait Ă  IsraĂ«l, que c’était un don fait Ă  IsraĂ«l, qu’ils devaient s’en emparer. C’est ce qui se passe aujourd’hui.
E-93 Mais, rappelez-vous, aprĂšs qu’ils eurent tous prophĂ©tisĂ© de commun accord, l’un d’eux, je pense SĂ©dĂ©cias, s’était confectionnĂ© d’énormes cornes en fer. Il a dit: «Vous vous servirez de ceci pour bouter du coup les Syriens hors du territoire.»
E-94 Et cela sonnait faux pour Josaphat, Ă  cet homme religieux, bon, juste. Il a demandĂ©: «Eh bien, n’en avez-vous pas un autre?»
E-95 «Un autre, aprĂšs avoir produit quatre cents? Quatre cents, de commun accord, disent: ‘Nous tiendrons le conseil des Ă©glises. Nous allons–nous allons carrĂ©ment le faire.’» Voyez, ils sont tous unis. Ils ont dit: «Ils sont tous d’accord.» Il a dit: «Pourquoi n’allez-vous donc pas de l’avant et ne montez-vous pas seulement avec moi?»
E-96 Il a dit: «N’y en a-t-il pas un autre par qui on peut consulter Ă  ce sujet, qui est en contact avec Dieu?»
E-97 Achab lui a rĂ©pondu: «Mais oui, il y en a un autre, mais je le dĂ©teste certainement.» C’est ça.
E-98 «Oh! Que le roi ne parle pas ainsi, a dit Josaphat. Qu’on... Consultons-le et–et voyons ce qu’il en serait.»
E-99 Il a dit: «Il y en a un, oui, je le connais, le fils de Jimla, a-t-il dit, MichĂ©e. Mais, a-t-il dit, je le hais.» Il a dit: «Il prononce tout le temps des malĂ©dictions sur moi. Il me dit tout le temps que je suis en erreur et–et que l’enfer m’attend.» Il a dit: «Je dĂ©teste mĂȘme l’entendre prĂȘcher. Les autres prĂ©dicateurs ne veulent mĂȘme pas l’avoir dans leurs Ă©glises.» Il a dit: «Ça fait longtemps que nous l’avons boutĂ© dehors, de notre association.» Il a dit: «Je ne sais mĂȘme pas oĂč on le retrouverait.»
«Oh! a-t-il dit, que le roi ne parle pas ainsi. Envoyons-le chercher.»
E-100 Et alors, un membre de l’association est allĂ© le chercher. Il lui a dit: «Eh bien, MichĂ©e, tu as une occasion de rĂ©cupĂ©rer ta carte de membre, si tu dis la mĂȘme chose que les autres, voyez. Si seulement tu le fais, si tu t’accordes avec nous, disant que nous devrions tous adhĂ©rer au conseil et nous y rassembler tous, nous allons simplement... Tu seras l’un de nous.»
E-101 Oh! Mais Dieu a toujours eu quelqu’un qui reste fidĂšle. Il a dit: «L’Eternel Dieu est vivant, j’annoncerai ce que l’Eternel me dira.» Amen.
E-102 C’était lĂ  un signe pour Josaphat. Vous connaissez la suite de l’histoire. Et il a dit: «Eh bien, Dieu a dit...» Quand bien mĂȘme quatre cents Ă©taient contre lui dans le conseil, il a nĂ©anmoins tenu ferme. Et c’était un signe pour Josaphat. Et Josaphat ne voulait pas y aller.
E-103 Nous voyons donc ce qui en a rĂ©sultĂ©. En effet, la parole de cet homme Ă©tait parfaitement conforme Ă  celle du prophĂšte, qui avait Ă©tĂ© prophĂ©tisĂ©e au jour d’Achab parce qu’il avait pris Naboth le juste et l’avait tuĂ©, et tout. Par le prophĂšte Elie, Dieu lui avait dit: «Les chiens lĂšcheront ton sang», c’est vrai, ce qui arriverait, et que JĂ©zabel serait dĂ©vorĂ©e. Il avait prophĂ©tisĂ©. C’était la Parole, et MichĂ©e Ă©tait celui qui pouvait faire que cela s’accomplisse. Amen.
E-104 Il Ă©tait un prophĂšte, un signe pour ce jour-lĂ , si seulement les gens l’avaient Ă©coutĂ©! Cela n’avait jamais failli. Dieu envoie toujours ça.
E-105 Tout le monde veut toujours un signe. Nous sommes censĂ©s attendre des signes, c’est vrai, mais des signes religieux... scripturaires, pas religieux, des signes bibliques.
E-106 Tout le monde attendait un signe, et ils savaient que ce serait un super jour. Dieu, ayant vu la fin depuis le commencement donc, a dit: «Je leur donnerai un Signe, un Super Signe. Je leur enverrai un Signe éternel.» Amen. «Je leur En donnerai un qui ne faillira jamais et qui ne disparaßtra jamais.» Amen! Ils veulent un signe, Je vais donc leur en donner un, un Super Signe.»
E-107 Il n’est pas venu Ă  la maniĂšre distinguĂ©e du monde telle qu’ils attendaient qu’Il vienne. Mais qu’a-t-il dit? «Une vierge concevra!» Amen. C’était lĂ  un signe. C’était lĂ  un super signe. «Une vierge concevra.» Amen. Un super, un super signe; pas un signe naturel, mais un super signe; une vierge concevoir, voyez, un signe surnaturel, surnaturel! C’était un super signe, car une vierge n’avait jamais conçu auparavant, mais: «Elle concevra.»
E-108 Qu’est-ce que cela devait ĂȘtre? «On L’appellera Emmanuel.» Comment cela se fera-t-il? «Dieu et l’homme deviendront Un.» C’était le Super Signe.
E-109 Ô Dieu, si seulement le monde pouvait voir cela, que Dieu et l’homme sont devenus Un! Le Super Signe, c’était le premier Homme dans lequel Dieu a pu entrer; tout ce que Dieu Ă©tait, Il l’a dĂ©versĂ© en Christ. Et tout ce que Christ Ă©tait, Il l’a dĂ©versĂ© dans l’Eglise. Super Signe, Dieu et l’homme, ensemble, cela devait ĂȘtre le Super Signe pour les derniers jours, quand la Bible entiĂšre doit ĂȘtre accomplie dans les derniers jours.
E-110 Un Super Signe: «Une vierge concevra. Et cette conception, une fois accomplie, ce sera Dieu manifestĂ© dans la chair», un Super Signe. Ils ne croient toujours pas cela, mais ça se passait de toute façon, c’est toujours un Super Signe.
E-111 Remarquez, un Super Signe! Aujourd’hui, on a de super hommes, on a des histoires fictives de superman, toutes ces autres espĂšces de super choses. Mais l’Eglise a un Super Signe, Dieu revenu dans l’Eglise, manifestĂ© dans la chair humaine, Dieu uni Ă  l’homme, Son infaillible Super Signe!
E-112 Remarquez le signe Ă©ternel, le signe infaillible, il ne faillira jamais. L’homme et... La Parole et l’homme devenus Un. Quand la Parole de Dieu et l’homme deviennent Un, comme Saint Jean, chapitre 1, le dit: «Au commencement Ă©tait la Parole, et la Parole Ă©tait avec Dieu, et la Parole Ă©tait Dieu. Et la Parole a Ă©tĂ© faite chair et Elle a habitĂ© parmi nous», c’était lĂ  le Super Signe.
E-113 Oh! Si c’était cela le Super Signe en ce temps-lĂ , quand ce mĂȘme Esprit qui Ă©tait sur JĂ©sus-Christ entrera dans Son Eglise pour manifester la Parole Ă©crite pour aujourd’hui, ça sera encore le Super Signe.
E-114 L’Eglise peut avoir le signe du Conseil, eux tous se rassemblant pour un semblant de paix mondiale et tout ce qu’ils veulent ĂȘtre. Les baptistes peuvent dire: «Nous en avons un million de plus en ’44.» Les mĂ©thodistes peuvent se vanter comme ils le veulent, les unitaires ou les trinitaires, ou je ne sais quoi d’autre.
E-115 Mais le Super Signe demeure, Dieu reste fidĂšle Ă  ce Super Signe: C’est Dieu dans un Homme, manifestant Sa Parole Ă©crite. Sa Parole: «Quand Lui, le Saint-Esprit, sera venu sur vous, Il rĂ©vĂ©lera ces choses, Il les accomplira pour vous, Il vous montrera les choses Ă  venir.» HĂ©breux 13.8: «JĂ©sus-Christ est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement.» Exact.
E-116 Il Ă©tait la Super Semence d’Abraham, le Super Fils. Abraham a eu un fils, il a eu un fils dans la chair, c’était Isaac. Ensuite, il a eu un autre Fils, et ce Fils-lĂ  Ă©tait venu par la foi, c’était JĂ©sus; JĂ©sus Ă©tait Fils d’Abraham, Fils de David et Fils de Dieu. Il avait vu cela d’avance en vision. La foi dans Sa Parole promise, accomplie dans les derniers... pour manifester dans ces derniers jours, Abraham. Nous sommes censĂ©s ĂȘtre la postĂ©ritĂ© d’Abraham. Si nous sommes morts en Christ, nous devenons la postĂ©ritĂ© d’Abraham et les cohĂ©ritiers de Christ, selon la promesse. Eh bien, pourquoi ce Super Signe a-t-il Ă©tĂ© donnĂ© Ă  Abraham? Parce que cela allait produire le Super Signe dans les derniers jours. Cela devait ĂȘtre manifestĂ©.
E-117 Dieu avait montrĂ© Ă  Abraham la fin depuis le commencement et ce qui se passerait: Dieu manifestĂ© dans un Homme, Son Super Fils par la foi. Les hommes ne pouvaient pas dĂ©truire ce Fils; ils pouvaient dĂ©truire Isaac, ils pouvaient dĂ©truire Jacob ainsi que ceux qui sont venus aprĂšs eux, mais ce Super Fils ne pouvait pas ĂȘtre dĂ©truit. Abraham, la postĂ©ritĂ© d’Abraham, cette foi, que... pas la postĂ©ritĂ© naturelle, mais la foi qu’Abraham avait reçue, non pas par la loi de la circoncision, mais par la foi dans la Parole. Le Super Fils d’Abraham par la foi, c’était JĂ©sus-Christ. Or, tous ces autres fils moururent, mais ce Fils ne pouvait pas ĂȘtre tuĂ©. Il a Ă©tĂ© tuĂ©, mais Il ne pouvait pas rester mort. La tombe ne pouvait Le retenir. Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement.
E-118 Remarquez GenĂšse 22.16 et 17. Sur une colline que Dieu lui avait indiquĂ©e d’aller, Abraham vit un bĂ©lier attachĂ© par les cornes dans le dĂ©sert. Remarquez, rapidement maintenant. AprĂšs qu’il eut pris Isaac, qu’il l’eut liĂ©, c’était son fils naturel, qu’il l’eut dĂ©posĂ© lĂ  sur le–sur l’autel pour lui ĂŽter la vie, et alors qu’il entreprit de lui ĂŽter la vie, en obĂ©issance par amour envers Dieu, alors, quelque chose s’est passĂ©. Il a entendu une voix dire: «Abraham, retiens ta main, car Je sais que tu M’aimes.» Et alors, il entendit un–un bĂ©lier bĂȘler, retenu par des cornes dans la brousse, derriĂšre lui. Et il a appelĂ© ce lieu JĂ©hovah-JirĂ©.
E-119 Remarquez, Dieu a dit: «Et ta postĂ©rité», la postĂ©ritĂ© d’Abraham donc, «possĂ©dera les portes de ses ennemis.» Elle prendra les portes, elle possĂ©dera les portes. Il l’a promis. Eh bien, c’est ce que sa postĂ©ritĂ© naturelle a exactement fait. Toute la postĂ©ritĂ© naturelle d’Abraham, c’était des prophĂštes qui Ă©taient venus aprĂšs lui.
E-120 Il y eut MoĂŻse, la postĂ©ritĂ© d’Abraham; et alors, il est arrivĂ© devant une porte pendant qu’il Ă©tait dans l’exercice de son devoir. Il est arrivĂ© devant la porte de la mer Rouge, aprĂšs avoir parlĂ© aux enfants d’IsraĂ«l de la Terre promise que Dieu avait promise. Il Ă©tait le prophĂšte de Dieu. Il avait Ă©tĂ© manifestĂ© devant le peuple comme Ă©tant le prophĂšte de Dieu. Dieu avait crĂ©Ă© par lui. Dieu avait opĂ©rĂ© par lui toutes sortes de signes et de prodiges. Et il resta accrochĂ© bien Ă  la Parole de Dieu, parce qu’il cherchait premiĂšrement Dieu. Et il connaissait sa position. Et il savait qu’il Ă©tait nĂ© pour cet Ăąge-lĂ , pour manifester la Parole de Dieu en ce temps-lĂ . Et alors, en plein exercice de ses fonctions, il s’est butĂ© contre quelque chose devant lequel il ne savait pas que faire, c’était la mer Rouge. Eh bien, qu’est-il arrivĂ©? Il avait Ă©tĂ© promis Ă  la postĂ©ritĂ© d’Abraham de possĂ©der les portes de ses ennemis. Et alors, quand la mer Rouge s’est Ă©rigĂ©e en porte qu’il ne pouvait pas franchir, Dieu est entrĂ© en scĂšne, a pris cette porte et l’a emportĂ©e, et MoĂŻse traversa la mer Ă  sec. Sa postĂ©ritĂ© possĂ©da la porte.
E-121 Les enfants hĂ©breux avaient possĂ©dĂ© les portes de la fournaise ardente qui ne pouvait mĂȘme pas les brĂ»ler.
E-122 Daniel avait possĂ©dĂ© les portes de l’ennemi, les gueules des lions, qui ne pouvaient pas s’ouvrir pour le dĂ©vorer.
E-123 Une fois, Samson Ă©tait pris dans les... Un groupe de gens l’avait–avait encerclĂ© dans une ville. Et alors, il a arrachĂ© ces Ă©normes portails de pierre, il les a placĂ©s sur ses Ă©paules, a gravi la colline jusqu’au sommet. Comment le faisait-il? Il Ă©tait encore sous l’alliance, ses tresses pendaient encore sur lui. La promesse Ă©tait toujours lĂ : Il possĂ©dera les portes de ses ennemis. Amen. AssurĂ©ment, certainement.
Tous ces gens sont morts, de braves guerriers de la foi. Eux tous sont morts.
E-124 Puis la Super PostĂ©ritĂ© d’Abraham est entrĂ©e en scĂšne. La Semence royale, la Super Semence royale, JĂ©sus-Christ qui Ă©tait le Fils d’Abraham par la foi. Abraham L’avait vu par la foi, par une promesse de Dieu, que tous seraient par lui, qu’il serait le pĂšre de plusieurs nations. Sa Super Semence entra en scĂšne.
E-125 Qu’avaient fait ces autres? Ils avaient possĂ©dĂ© les portes des lions, les portes du feu, les portes de la mer, les portes de la ville. Et partout oĂč ils allaient, ils Ă©taient capables de possĂ©der les portes, parce que cela leur avait Ă©tĂ© promis. Mais quand on en est arrivĂ© Ă  la mort, ils devaient tous mourir.
E-126 Et alors, voici venir la Semence royale. Non seulement Il a possĂ©dĂ© les portes de l’ennemi, mais Il a possĂ©dĂ© les portes de la mort, du sĂ©jour des morts, et de la tombe, Il est ressuscitĂ© le troisiĂšme jour, et Il a frayĂ© la voie; Il a dĂ©chirĂ© le voile de haut en bas, Il a frayĂ© la voie pour que tout homme et toute femme qui dĂ©sirent venir Ă  Lui puissent le faire. Il a possĂ©dĂ© les portes. Non seulement Il a fait cela, mais ceux qui Ă©taient morts dans la foi, Lui, Il a emmenĂ© des captifs. Etant montĂ© en haut, Il a fait des dons aux hommes. C’est la Super Semence d’Abraham. C’est la Semence royale, JĂ©sus-Christ, le Super Signe. Rappelez-vous, c’était le Signe Ă©ternel, un Signe Ă©ternel surnaturel; c’est ce qu’était JĂ©sus. Il ressuscita d’entre les morts, on ne pouvait pas Le retenir. Ni la mort, ni le sĂ©jour des morts, ni la tombe ne pouvaient Le retenir.
E-127 Comme j’ai dit, HĂ©breux 13.8: «Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement», pour manifester–pour manifester ce Super Signe dans cet Ăąge-ci.
E-128 Observez. Suivons les traces d’Abraham juste un instant, un type de sa postĂ©ritĂ©. Abraham, le prophĂšte; suivez. Dieu lui avait parlĂ© de diverses maniĂšres depuis qu’il avait quittĂ© ChaldĂ©e, la ville d’Ur. Il s’était dĂ©placĂ©. Et Dieu lui avait montrĂ© beaucoup de grands signes. Il lui Ă©tait apparu, Il lui avait montrĂ© toutes sortes de choses qui s’étaient accomplies, Il lui avait annoncĂ© ce qui se passerait. Il lui avait annoncĂ© toutes ces choses. Mais avant de recevoir le fils promis, il se tenait prĂšs de la porte des Gentils, juste au-dessus de Sodome. Et avant de recevoir son–son super fils, ou plutĂŽt son fils qui devait naĂźtre, un super fils, Ă©videmment, avant de recevoir (Non pas le Fils royal donc), mais avant qu’il le reçoive, il a reçu le Super Signe.
E-129 Qu’était-ce? Dieu est allĂ© vers lui sous la forme d’un Homme. Observez cet Homme qui parlait avec lui, Il s’était tenu Ă  la tente, lĂ  oĂč il Ă©tait, et Il avait accompli un super signe.
E-130 Et quand son Super Fils est entrĂ© en scĂšne, son Super Fils a accompli le mĂȘme signe pour montrer qu’Il Ă©tait la Super Semence d’Abraham. Gloire!
E-131 Et Il a promis la mĂȘme chose pour le dernier jour. Voyez-vous ce que je veux dire? Abraham, avant le... juste avant la venue du fils promis, comme nous L’attendons aujourd’hui, la Semence d’Abraham, la Semence royale. LĂ , c’était la semence naturelle. Celle-ci est la Semence royale. Quand la semence naturelle a reçu son signe, elle–elle l’a rejetĂ©; c’est pareil ... ce sera... Seule la Semence royale... Cependant, cette semence ecclĂ©siastique rejettera Cela une fois de plus. C’est ce qu’ils ont toujours fait. Mais, remarquez, quel genre de signe Ă©tait-ce?
E-132 Examinons cela et voyons quel super signe c’était. Un Homme vint, trois Hommes. Et, avez-vous remarquĂ©, quand–quand Abraham a vu trois Hommes venir, il est allĂ© et a dit: «Mon Seigneur, voudriez-vous passer par chez moi? Entrez et asseyez-vous. Que je vous apporte un peu d’eau pour vous laver les pieds. Prenez un morceau de pain, puis, allez vaquer Ă  vos affaires.» Il en avait vu trois venir, et il a appelĂ© les trois Un: «Seigneur.»
E-133 Lot, l’église normale, là–lĂ  Ă  Sodome, il en a vu deux venir et il a dit: «Mes seigneurs.»
E-134 Abraham savait que ces trois Ă©taient Un. Il y avait en fait Un d’eux tous. Observez, deux d’entre eux allaient Ă  Sodome, et Un resta avec Abraham. Abraham Lui a dit: «Mon Seigneur.» Observez Celui qui Ă©tait restĂ© avec lui; Abraham, c’est le type de ceux qui sont appelĂ©s Ă  rester dehors, pas Ă  Sodome, les Ă©lus pour cette heure-lĂ .
E-135 Eh bien, rappelez-vous, les Gentils Ă©taient sur le point d’ĂȘtre brĂ»lĂ©s, exactement comme c’est le cas maintenant. Le monde des Gentils doit ĂȘtre brĂ»lĂ© par le feu. Nous le savons.
E-136 Maintenant, observez le Super Signe. Dieu est descendu sous forme d’un Homme et a accompli un signe: ayant le dos tournĂ© Ă  la tente, Il a demandĂ© oĂč Ă©tait Sara. Et Abraham a rĂ©pondu: «Elle est dans la tente derriĂšre Toi.»
E-137 Et Il a dit: «Je vais te visiter Ă  cette mĂȘme Ă©poque.» Observez ce Je. Voyez? «Je vais te visiter.»
E-138 Et, observez, Il ne l’a pas appelĂ© Abram. Juste quelques jours auparavant, il Ă©tait Abram. Mais Dieu avait changĂ© son nom, dans l’Esprit, quand Il lui parlait Mais voici Dieu dans la chair, Il venait de manger de la viande de veau, qu’Abraham avait tuĂ©; Il a bu du lait de vache et a mangĂ© du pain. Pensez-y. Un Homme dont les habits Ă©taient poussiĂ©reux, les pieds sales (Amen,): Dieu!
Vous direz: «Ce n’était pas Dieu.»
E-139 Abraham a dit que c’était Dieu, il a dit que c’était Elohim, le CrĂ©ateur des cieux et de la terre, le Tout-Suffisant, Dieu sous forme humaine. Amen.
E-140 Et Il a accompli devant Abraham un signe pour lui faire savoir que–que le monde des Gentils Ă©tait Ă  la fin. Et Il Ă©tait cette Super Semence. Il a dit: «OĂč est Sara?»
Il a dit: «Elle est dans la tente, derriĂšre Toi.» Il a dit: «Je vais te visiter Ă  cette mĂȘme Ă©poque.»
E-141 Et Sara a fait quelque chose. Elle a un peu ri. Il a dit: «Pourquoi Sara a-t-elle ri, disant: ‘Ça, c’est impossible ’?» Il avait su les pensĂ©es qui Ă©taient dans la tĂȘte de Sara, dans la tente, derriĂšre Lui. Et Abraham savait que c’était Dieu.
E-142 Maintenant, Ă©coutez. JĂ©sus, quand Il est venu sur la terre, Il Ă©tait cette Super Semence. Et quand Il est venu, Il a manifestĂ© la mĂȘme chose aux gens. Est-ce vrai? Eh bien, sachant que ce temps de la fin arriverait, Il a dit: «Vous ferez aussi les choses que Je fais, car Dieu a dit que Je vous donnerai un Signe Ă©ternel, perpĂ©tuel.» Amen. VoilĂ  le Super Signe.
E-143 ConsidĂ©rez le parcours de l’Eglise. Elle est passĂ©e par Luther, Wesley, les pentecĂŽtistes, les dĂ©nominations. Nous avons eu des rĂ©vĂ©lations et toute autre sorte de choses. Nous avons eu des parlers en langues. Nous avons eu des dons de guĂ©rison. Nous avons eu la manifestation de toute chose.
E-144 Mais, Ă©coutez, juste Ă  la fin du temps, avant la destruction par le feu, le Super Signe apparaĂźt de façon mystĂ©rieuse, en plein sur la scĂšne une fois de plus devant nous (Amen), Dieu Lui-mĂȘme, pas un homme, mais Dieu rendu manifeste: un Super Signe, un Signe perpĂ©tuel, un Signe Ă©ternel, un Super Signe, Dieu manifestĂ© dans la chair: Le mĂȘme signe que Son Fils avait accompli, Son Super Fils avait promis la mĂȘme chose pour la fin: «Ce qui arriva du temps de Sodome arrivera de mĂȘme Ă  la Venue du Fils de l’homme.» Le Super Signe reviendra.
E-145 Nous avons eu toutes ces autres choses, la Semence royale d’Abraham a suivi le mĂȘme parcours qu’Abraham autrefois.
E-146 Mais juste avant la destruction du monde, le Super Signe doit apparaĂźtre une fois de plus, un Signe Ă©ternel et perpĂ©tuel de la rĂ©surrection qui prouve que la Semence royale ne peut pas ĂȘtre tuĂ©e, tout comme Daniel et les autres prophĂštes n’ont pas pu l’ĂȘtre. La tombe ne pouvait pas Le retenir, parce qu’Il... Les autres avaient conquis les portes de l’ennemi, telles que le feu, le lion, l’épĂ©e et autres. Ils avaient conquis cela. Mais cette Semence royale a conquis la mort, le sĂ©jour des morts et la tombe. Rien ne pouvait Le retenir. Pourquoi? Il est le Super Signe Ă©ternel. Quel est le super signe? La rĂ©surrection de JĂ©sus-Christ, aprĂšs Sa mort durant deux mille ans, Il se tient encore parmi nous, le mĂȘme qu’autrefois, se manifestant dans Son Eglise, dans une chair humaine. Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement. Amen.
E-147 «Une vierge concevra. Et dĂšs ce moment-lĂ , Dieu et l’homme deviendront Un, unis, un Signe perpĂ©tuel et Ă©ternel, un super signe.
Il vit, Il vit,
Christ JĂ©sus vit aujourd’hui!
Vous pouvez me demander comment je sais qu’Il vit.
Il vit dans mon coeur.
E-148 Je Le vois parmi nous. Toute Sa semence Ă©lue verra cela. Oui, oui.
E-149 Les Elus de Son Ă©poque avaient vu cela. Ceux qui sont prĂ©destinĂ©s doivent voir cela. En plein milieu de l’incrĂ©dulitĂ©, ils ont nĂ©anmoins cru cela. Ils Ă©taient en plein milieu des incrĂ©dules, ils ont nĂ©anmoins confessĂ© cela publiquement: «Oui, Tu es le Fils de Dieu, le Roi d’IsraĂ«l.» Oh! la la!
E-150 En plein milieu des milliers d’incroyants, un homme du nom de Simon Pierre s’est avancĂ©. JĂ©sus lui avait dit: «Tu es Simon, fils de Joseph.» Qu’était-ce? Ce Super Signe. LĂ  se tenait un ProphĂšte; lĂ  se trouvait le Super Signe, et Simon Pierre a acceptĂ© cela sans tenir compte de ce que quelqu’un d’autre disait. Et ce vieux gaillard, costaud, imposant, devint un doux agneau de Dieu.
E-151 Remarquez, il y eut NathanaĂ«l, un docteur, un Ă©rudit certainement, qui croyait en Dieu. Philippe est allĂ© le chercher dans sa–sa ville et l’a amenĂ©, l’a fait venir. A son arrivĂ©e lĂ  oĂč se trouvait JĂ©sus, Celui-ci lui a dit: «Voici un IsraĂ©lite dans lequel il n’y a point de fraude.»
E-152 Il a dit: «Rabbi, quand m’as-Tu connu? C’était Ă©tonnant. J’ai entendu mes arriĂšre–arriĂšre–arriĂšre–arriĂšre grands-pĂšres parler d’Untel et d’Untel autre jadis. Je n’avais jamais entendu parler de ça de ma... Comment m’as-Tu connu?»
E-153 JĂ©sus a dit: «Avant que Philippe t’appelĂąt, quand tu Ă©tais sous l’arbre, Je t’ai vu.» Un Super Signe! Amen. C’en Ă©tait fini des sacrificateurs et des rabbins, il y avait lĂ  le Super Signe Ă©ternel de Dieu. Oui.
E-154 Il devait passer par la Samarie. Rappelez-vous, il y a trois races de gens: les gens de Cham, ceux de Sem et ceux de Japhet. Il est passĂ© chez les Samaritains. Une petite femme alla puiser de l’eau au puits. JĂ©sus, aussitĂŽt qu’Il lui adressa la Parole, dit: «Donne-moi Ă  boire.»
E-155 Elle a dit: «Tu n’as rien avec quoi puiser», et ainsi de suite. La conversation s’est poursuivie. Ils ont parlĂ© du problĂšme racial et autres.
E-156 Peu aprÚs, Jésus a dit à la femme: «Va chercher ton mari, et viens ici.»
E-157 Alors, elle a dit: «Cet Homme cherche Ă  faire le malin avec moi (voyez). Je n’ai point de mari.»
E-158 Il a dit: «Tu as dit vrai. Tu en as eu cinq, et celui avec qui tu vis maintenant n’est pas ton mari.» Un Super Signe!
E-159 Ecoutez la femme: «Seigneur, je vois que Tu es ProphĂšte.» Un super Signe, une manifestation de la Parole pour ce jour-lĂ . Suivez. «Tu es ProphĂšte, mais je ne vois nulle part dans la Bible oĂč un prophĂšte est censĂ© venir en ce temps-ci. Mais nous attendons le Messie, et quand Il sera venu, Il manifestera la Parole promise. Ce sera Lui.»
E-160 Cette pauvre petite femme connaissait plus au sujet de Dieu que la moitié des prédicateurs du jour, dans cet état-là. Pourquoi? Elle était prédestinée à cela. Quand cette LumiÚre a frappé cela, cette semence est venue à la Vie. Vous ne pouvez pas cacher cela. Non.
E-161 Regardez NathanaĂ«l, peu lui importait–peu lui importait qui Ă©tait lĂ . Il s’est tenu lĂ  juste devant son sacrificateur et tout; il a dit: «Rabbi, Tu es le Fils de Dieu. Tu es le Roi d’IsraĂ«l que nous attendons.» Il avait vu le Super Signe.
E-162 Cette petite femme, en plein dans tous ses ennuis, a parcouru la ville en disant: «Venez voir un Homme qui m’a dit ce que j’ai fait. Ne serait-ce point le Messie mĂȘme? N’est-ce pas ce que nous attendons?» Le Super Signe!
E-163 Eh bien, rappelez-vous, les Gentils n’ont jamais eu cela Ă  l’époque, mais ils doivent recevoir cela, car Dieu ne peut pas changer Sa continuitĂ©. Il doit... Rappelez-vous, Il a promis cela. Il a dit qu’Il le ferait. Il a promis qu’Il le ferait. Et Il le ferait dans les derniers jours. JĂ©sus a dit: «Ce qui arriva du temps de Sodome arrivera de mĂȘme Ă  la Venue du Fils de l’homme.» Il nous est promis, dans les derniers jours, selon Malachie 4, que quelqu’un se lĂšverait dans les derniers jours, quelqu’un qui chercherait Ă  ramener, qui secouerait toute cette froideur et toutes leurs traditions et autres, qui ramĂšnerait la foi des gens Ă  la foi des pĂšres apostoliques une fois de plus, Ă  la Parole originelle.» Oui. Vous direz: «C’était–c’était Elie en Jean.» Oh! Non, non.
E-164 Elie du temps de Jean, c’était Malachie 3: «Mon... J’enverrai Mon messager devant Ma face.»
E-165 En effet, aussitĂŽt aprĂšs cette prophĂ©tie, le monde entier devait ĂȘtre brĂ»lĂ©. Deux mille ans se sont Ă©coulĂ©s, le monde n’a pas Ă©tĂ© brĂ»lĂ©. «Et les justes marcheront sur la poussiĂšre de la–de la cendre des mĂ©chants.»
E-166 FrĂšre, soeur, nous vivons Ă  l’époque des super marchĂ©s, des super avions, des super autoroutes, des super races, de super tout le reste. Et il y a un Super Signe! Nous avons eu le signe de la religion. Nous avons eu le signe des rĂ©veils. Nous avons eu le signe de rassemblement. Nous avons eu le signe du parler en langues. Nous avons eu le signe de la guĂ©rison des malades. Nous avons eu tous ces signes.
E-167 Mais cependant, nous voyons dans la Bible que le dernier signe avant l’arrivĂ©e du Fils promis, c’était un super signe. JĂ©sus a dit: «Ce qui arriva jadis, avant l’arrivĂ©e du Fils promis, une fois de plus, ce Super Signe reviendra sur la terre.» Je vous le dĂ©clare ce soir, au Nom de JĂ©sus-Christ, que cela est sur la terre maintenant. Non seulement cela, mais cela est ici mĂȘme parmi nous ce soir: Le Saint-Esprit, le Super Signe de Dieu, JĂ©sus-Christ ressuscitĂ©. Cela ne peut pas faillir. C’est un Signe Ă©ternel. Cela ne peut jamais ĂȘtre changĂ©. «Les cieux et la terre passeront, mais cela ne changera jamais.» C’est un Signe Ă©ternel, perpĂ©tuel, Dieu manifestĂ© dans la chair humaine... Dieu s’est manifestĂ© dans la chair humaine.
E-168 Croyez-vous que c’est la vĂ©ritĂ©? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.–N.D.E.] De tout votre coeur, croyez-vous cela? [«Amen.»] Ne vous enfermez pas comme la tortue dans une carapace. S’il y a une nature de tortue en vous, ĂŽtez cette coquille. Laissez entrer le Saint-Esprit. Ne vous enfermez pas dans un quelconque credo ou une quelconque dĂ©nomination. FrĂšre, soeur, l’heure est arrivĂ©e. Je crois que Dieu a fait tout ce qu’Il allait faire. La chose suivante, c’est que l’Eglise doit agir, sinon nous allons ĂȘtre perdus.
E-169 Je dĂ©fie quiconque de contester que ce n’est pas vrai. J’ai demandĂ© cela Ă  travers le monde, et personne–personne n’a osĂ© le faire, aucune fois. Ils sont mieux avisĂ©s. Ils sont mieux avisĂ©s. En effet, c’est la Parole, et Dieu confirme que c’est Sa Parole. Pourquoi alors ne pas accepter Cela? Amen. Si c’est le temps, ne reportez pas cela Ă  plus tard.
E-170 Beaucoup de gens voulaient accepter JĂ©sus. Ils pensaient qu’ils le feraient: «A un autre moment approprié», disaient certains. Ils veulent accepter Christ, mais ils reportent cela Ă  plus tard. D’autres ont essayĂ© de se dĂ©barrasser de Lui en L’îtant de leurs mains, ils ont essayĂ© de L’îter en se les lavant Ă  l’eau, et en se Le passant l’un Ă  l’autre, mais cela s’est retournĂ© contre eux.
E-171 Cela est entre vos mains ce soir, cela vous est revenu en plein sur les genoux! HĂ©breux 13.8. Peu importe combien de conseils d’églises nous avons, restez toujours comme «JĂ©sus-Christ est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement.» «Les oeuvres que Je fais...» Si–si Sa Vie est en vous, Elle manifestera JĂ©sus-Christ. Amen.
E-172 Eh bien, vous ne pouvez pas tous ĂȘtre cela, vous pouvez en ĂȘtre une partie, par votre foi.
E-173 Eux tous ne pouvaient pas ĂȘtre JĂ©sus, alors qu’ils Ă©taient sur terre, mais ils pouvaient croire en Lui et accepter le Message. Il y avait un seul MoĂŻse, un seul Elie, un seul NoĂ©, ainsi de suite; ça a toujours Ă©tĂ© ainsi, mais les autres pouvaient accepter cela. Et ils n’auraient pas eu de ministĂšre s’il n’y avait personne pour croire cela. JĂ©sus n’aurait pas eu de ministĂšre s’il n’y avait eu personne qui avait cru cela. Paul n’aurait pas eu de ministĂšre s’il n’y avait eu personne qui avait cru cela.
E-174 Aujourd’hui, le Saint-Esprit n’a pas de ministĂšre par la Parole, s’il n’y a personne qui est disposĂ©e Ă  se dĂ©barrasser de ses credos et Ă  revenir une fois de plus Ă  la Parole, peu importe combien cela paraĂźt beau ici, combien ça paraĂźt rĂ©el. Cela est ici maintenant. Je sais que cela est ici. Je le sens. Je sais que cela est ici. La Parole dit que cela est ici. «LĂ  oĂč deux ou trois seront assemblĂ©s en Mon Nom, Je suis au milieux d’eux.» Je crois certainement qu’Il est ici: «Le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement.»
E-175 Oh! Si je pouvais amener ce petit tabernacle... Je vous aime. Et je ne pense pas qu’il existe sur terre un homme Ă  qui je peux dire que je l’aime plus que j’aime Jack Moore, et c’est vrai, Young Brown, et Lyle, et ces hommes ici. Aujourd’hui, je lisais un article qu’Anna Jean a Ă©crit; j’allais lui demander l’autorisation de rĂ©imprimer cela, de merveilleuses choses qui peuvent se dire. Et–et, suivez, mais si vous ne vous rĂ©veillez pas vite, ce sera trop tard. Life Tabernacle, je suis un de vous, et c’est pourquoi je pousse des cris. AnnĂ©e aprĂšs annĂ©e, je constate un refroidissement. Vous pouvez ne pas le constater, vous vivez en plein dedans, mais passez un temps dans le champ missionnaire, et puis, revenez avec des souvenirs de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. Ne vous ai-je pas dit ici, un soir, sous cette petite tente: «A partir de ce moment?» Qu’avais-je dit de Shreveport, alors que cette femme me remettrait ces sales Ă©crits cette fois-lĂ ?
E-176 Vous rappelez-vous ce que j’avais dit cette fois-lĂ  concernant les Etats-Unis? Il y a trois ou quatre ans, cinq, cela fut alors publiĂ© dans tous les journaux en ce moment-lĂ . J’avais dit: «Cette annĂ©e, soit les Etats-Unis vont accepter l’Evangile, soit ils ne l’accepteront jamais.» Et ils ont dĂ©gringolĂ© depuis ce temps-lĂ . Et il n’y aura plus jamais un–un grand rĂ©veil en AmĂ©rique, plus jamais comme cela. Si vous croyez que je suis un prophĂšte, rappelez-vous que c’est la Parole du Seigneur. Observez bien et voyez si cela n’est pas en train de mourir. Les Ă©glises sont en train de mourir. Elles dĂ©pĂ©rissent. Et cela me tue, au-dedans de moi, de savoir que les hommes et les femmes que j’aime mieux que ma propre vie, que j’ai donnĂ© ma vie...
E-177 Je suis venu parmi vous en tant que votre frĂšre, pas votre Dieu; votre frĂšre, pas votre ennemi; votre frĂšre! Je vous ai dit la VĂ©ritĂ©, et Dieu a confirmĂ© cela. Chaque Parole que j’ai prĂȘchĂ©e, Il L’a confirmĂ©e ĂȘtre la... l’exacte VĂ©ritĂ©. [L’assemblĂ©e dit: «Amen.–N.D.E.] Alors, pourquoi ne pas accepter Cela, frĂšre, soeur? Dans l’amour de JĂ©sus-Christ, pourquoi n’acceptez-vous pas Cela? Si seulement vous croyez que cela est la VĂ©ritĂ©, acceptez simplement Cela comme Ă©tant la VĂ©ritĂ©, c’est tout ce que je vous demande de faire.
E-178 Inclinons la tĂȘte juste un instant. Je vais m’arrĂȘter lĂ  sur ces notes, lĂ  mĂȘme. J’avais dit que j’allais faire l’appel Ă  l’autel et laisser Billy Paul distribuer les cartes de priĂšre. Nous n’avons pas de cartes de priĂšre ce soir, il se faisait trop tard pour les distribuer. Je–j’ai manquĂ© Ă  ma promesse. Je lui demanderai de venir ici demain soir, vers 18 h. De toute façon, ce ne sont pas des cartes de priĂšre que nous avons besoin. J’ai toujours cherchĂ© Ă  vous Ă©loigner de cette tradition, d’avoir toujours l’imposition des mains comme les Juifs jadis. JaĂŻrus a dit: «Viens imposer les mains Ă  ma fille et elle vivra.» Le Romain a dit: «Prononce seulement la Parole», c’est ainsi que les Gentils croient ça.
E-179 Si je vous ai dit la VĂ©ritĂ©, maintenant, suivez ce dĂ©fi. Si je vous ai dit la VĂ©ritĂ©, alors je dois me tenir ici sur cette estrade devant vous pour vous dire ceci. A quoi me sert-il de vous le dire, si Dieu n’est pas lĂ -dedans? Et si c’est la VĂ©ritĂ© de Dieu, Dieu est –Dieu est tenu de soutenir cela. Il doit soutenir cela. Il a promis de le faire.
E-180 Mais allons-nous rester engourdis comme cela? Est-ce que l’Esprit... Est-il Ă©crit I Kabod sur Life Tabernacle? Cela est-il Ă©crit sur le tabernacle? Cela est-il Ă©crit sur des Ă©glises que j’ai visitĂ©es dans le pays? Fait-il tellement sombre et obscur aujourd’hui que ce sera un ici, un lĂ , un dans le champ: «Je prendrai l’un», et peut-ĂȘtre l’autre de l’autre cĂŽtĂ© du monde, et «Je prendrai l’autre»? «Ce qui arriva du temps de NoĂ©, oĂč huit Ăąmes furent sauvĂ©es par l’eau, arrivera de mĂȘme Ă  la Venue du Fils», en sommes-nous lĂ ?
E-181 Le ministĂšre de JĂ©sus-Christ, en ce jour-ci, s’est-il tellement identifiĂ© au jour oĂč Il Ă©tait ici quand Il avait prĂȘchĂ© pour la premiĂšre fois? Tant que c’était un jeune ProphĂšte de GalilĂ©e, tout le monde Le voulait dans son Ă©glise, quand Il guĂ©rissait les malades et tout. Mais quand il s’est mis Ă  apporter la prophĂ©tie, Ă  les rĂ©primander, Ă  les taxer de race de vipĂšre, en ce moment-lĂ  mĂȘme, Il a commencĂ© Ă  dĂ©cliner, et finalement Il a Ă©tĂ© amenĂ© Ă  Sa crucifixion, un assassinat.
E-182 Mais, rappelez-vous, Il avait un autre ministĂšre, Il a prĂȘchĂ© Ă  ceux qui Ă©taient Ă©ternellement perdus, les damnĂ©s, ceux qui ne s’étaient pas repentis quand ils en avaient l’occasion. Ce ministĂšre reviendra-t-il comme cela, oĂč le ministĂšre continuera jusqu’à ĂȘtre exercĂ© pour les perdus et les damnĂ©s, oĂč il n’y aura pas de misĂ©ricorde pour eux? Pensez-y, et si cela peut ĂȘtre le cas.
E-183 Vous direz: «Est-ce ça, FrĂšre Branham?» Je ne sais pas. Il peut ĂȘtre plus tard que nous ne le pensons.
E-184 Si vous voyez l’ombre de quelque chose, vous savez ce que ce sera, quand la chose rĂ©elle sera lĂ . Si vous leviez les mains et que vous voyiez quatre doigts, cinq doigts, tout ce que votre main sera, lorsque le nĂ©gatif deviendra positif, c’est cela qui est dans l’ombre.
E-185 Croyez, amis. Oh! Que Dieu vous vienne en aide! Oh! la la! Combien de fois... Vous m’avez achetĂ© des costumes. J’ai prĂ©sentement lĂ  dehors des cadeaux, des boĂźtes de bonbons, des seaux de sirop. Vous avez mĂȘme donnĂ© Ă  ma–à ma famille des essuies; Ă  mes enfants des habits. Vous m’avez nourri. Vous avez fait tout votre possible. Et maintenant, laissez-moi faire quelque chose pour vous. Que–que–que nous... que...
E-186 Oh! Si seulement Dieu pouvait d’une façon ou d’une autre intervenir maintenant mĂȘme! A vous qui ĂȘtes en haut, en bas, oĂč que vous soyez, au balcon, si Dieu ne soutient pas ce que je dis, alors j’ai menti. Mais s’Il le soutient! Je sais que vous avez vu beaucoup d’imitations charnelles, mais cela devrait faire ressortir davantage de l’éclat de la chose rĂ©elle devant vos yeux. Ayez foi, et croyez.
E-187 Evidemment, il n’y a pas une carte de priĂšre dans la salle. S’il y en a, levez la main, quiconque a une carte de priĂšre provenant de cette sĂ©rie de rĂ©unions. Voyez, aucune. Mais il y a des malades assis ici. Et si le Saint-Esprit, ici mĂȘme sur cette estrade, rĂ©vĂšle et va dans l’assistance et partout lĂ  oĂč vous ĂȘtes...
E-188 Observez ce que la Bible dit. Quel est le Super Signe. C’est la Parole rendue manifeste dans chaque Ăąge. Est-ce vrai? Eh bien, pourquoi n’ont-ils pas cru en JĂ©sus alors que HĂ©breux 4 dit: «La Parole de Dieu est plus tranchante qu’une Ă©pĂ©e quelconque Ă  deux tranchants, pĂ©nĂ©trante jusqu’à sĂ©parer...» C’est quand Elle est prĂȘchĂ©e dans la puissance, Elle coupe Ă  gauche et Ă  droite, Elle a deux tranchants, Elle coupe de deux cĂŽtĂ©s. Qu’est-ce? «PĂ©nĂ©trante jusqu’à sĂ©parer la moelle des os.» Et que fait-Elle d’autre? «Elle discerne les pensĂ©es du coeur.»
E-189 JĂ©sus Ă©tait lĂ , et Sa prophĂ©tie taillait ces religieux en piĂšces. Il les a taxĂ©s de bande de dĂ©mons, ces gens; et Il a rĂ©clamĂ© leur pardon, alors qu’ils Le crucifiaient.
E-190 Comme frĂšre Jacques l’a dit une fois, il a fait un commentaire: «Ses propres enfants rĂ©clamaient Son Sang.» C’est vrai.
E-191 Il cherchait Ă  les sauver de l’enfer du diable. Et quand ils ont vu ce discernement s’exercer, pourquoi n’ont-ils pas su que c’était le Super Signe de Dieu? C’est pour la mĂȘme raison que l’église ne reconnaĂźt pas cela aujourd’hui. Mais partout oĂč cette LumiĂšre frappera cette semence prĂ©destinĂ©e, elle viendra Ă  la Vie. Oui, assurĂ©ment, vous ne pouvez pas la retenir.
E-192 Le soleil solaire là-haut, s-o-l-e-i-l, contrÎle toute la vie végétale. Quand une semence se trouve là et que ce soleil la frappe, elle vient à la vie. Oui, oui.
E-193 Et le F–I–L–S de Dieu contrĂŽle toute la Vie Eternelle. Et si vous avez une semence de vie en vous, frĂšre, une fois que ce F–I–L–S frappe lĂ  et vous montre ce qu’Il est, cela vient Ă  la Vie. Il n’y a pas moyen de l’en empĂȘcher.
E-194 Croyez maintenant. Croyez seulement. Ayez foi en Dieu pendant que nous prions avec révérence.
E-195 PĂšre cĂ©leste, il y a ici devant moi un tas de tissus, de mouchoirs. Ô Dieu, tout le monde croit que Tu es le GuĂ©risseur. AssurĂ©ment. Tout le monde du Plein Evangile Te croit comme ça, que Tu es le GuĂ©risseur, et que Tu es si gentil et si misĂ©ricordieux envers eux. En plein, lors de Ta crucifixion, Tu guĂ©rissais toujours, Tu avais remis l’oreille du soldat romain en place, celle que Pierre avait tranchĂ©e avec son Ă©pĂ©e. L’ennemi qui Ă©tait venu T’attraper, Tu Ă©tais toujours gentil et misĂ©ricordieux pour guĂ©rir. Tu fais toujours la mĂȘme chose.
E-196 Mais, Seigneur, les yeux des gens peuvent-ils s’ouvrir pour voir ce que nous cherchons Ă  leur dire, que c’est–que c’est le temps de la fin? Je prie, ĂŽ Dieu, je prie, au Nom de JĂ©sus, que cela arrive ce soir, Seigneur. Que Life Tabernacle porte son nom ce soir: la Vie, la Vie Eternelle. Ce groupe qui est sous cette banniĂšre-ci ce soir, que la Vie vienne en abondance.
E-197 AprÚs que la Parole a été apportée ici, aussi clairement que possible, la promesse du jour... Tu as promis Cela pour ce jour-ci. Nous le savons, Seigneur.
E-198 Et nous sommes les enfants d’Abraham, nous avons progressĂ© jusqu’ici aprĂšs ĂȘtre passĂ©s par... et comme Abraham, passĂ©s par la confession. Il est entrĂ© dans un pays Ă©tranger, nous aussi. Nous avons eu des visions et des rĂ©vĂ©lations, et tout, de la part de Dieu. Comment Il nous a parlĂ© et nous a guĂ©ris, et Il a fait les mĂȘmes choses qu’Il avait faites pour Abraham! Mais au temps de la fin, juste avant le Fils promis, alors Dieu a fait ce que le temps... Dieu a montrĂ© ce que serait le temps de la fin, par le super signe.
E-199 Et alors, la Super Semence, JĂ©sus-Christ, la Semence de la foi, descend et accomplit la mĂȘme chose Ă  la fin du temps des Juifs, comme ils avaient fait lĂ  Ă  cette fin-lĂ .
E-200 Et maintenant, Ă  la fin de tout, Il a promis de revenir comme du temps de NoĂ© et du temps de Sodome. «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.» Si Sa Vie est en nous, Elle Le reflĂštera. Elle reflĂštera le Producteur, le Fabricant du produit; Son oeuvre Le reflĂšte toujours, Lui mĂȘme. Et Dieu a Ă©tĂ© reflĂ©tĂ© en Christ: «Si vous ne pouvez pas Me croire, croyez les oeuvres.»
E-201 Et maintenant, je Te prie, Î Dieu, de guérir chacun de ces gens pour qui je prie sincÚrement. Guéris-les, Seigneur. Accorde-le.
E-202 Et maintenant, Bien-aimĂ© PĂšre cĂ©leste, me voici. Je sais que je–je ne peux pas rester trop longtemps ici, et je vois ma vie naturelle dĂ©pĂ©rir. Viens-moi en aide, Seigneur, cette fois. Encore une fois, Seigneur, accorde que–que les gens oublient le passĂ© maintenant, qu’ils se hĂątent vers le but de la vocation cĂ©leste. Accorde-le, Seigneur.
E-203 Je vais Te demander de faire quelque chose qui va ĂȘtre difficile, PĂšre. Je le sais. Mais je vais Te demander de laisser JĂ©sus venir parmi nous. Et, PĂšre, si Tu m’oins, moi seul, cela ne servirait pas tellement pour cette assemblĂ©e Ă  moins que Tu les oignes aussi. Nous–nous sommes un, ensemble. Oins-les de la foi, que quelqu’un ici... Il y a certainement quelqu’un qui a assez de foi pour faire cela, comme cette femme qui avait touchĂ© Son vĂȘtement. «Et Il est maintenant mĂȘme le Souverain Sacrificateur qui peut ĂȘtre touchĂ© par le sentiment de nos infirmitĂ©s», pour montrer qu’Il est toujours ce Super Signe: Dieu dans l’homme, Dieu oeuvrant au travers des illettrĂ©s et de ceux qui s’oublient, et qui laissent simplement l’Esprit oeuvrer au travers d’eux.
E-204 Il y a une petite femme assise ici qui souffre, peut-ĂȘtre, de la mĂȘme chose que cette femme-lĂ  jadis. Il y a un Simon assis ici, ce soir, Seigneur, les–les fils de Jonas, comme autrefois. Ils sont assis ici. Viens maintenant en aide, Seigneur, afin que les gens puissent Te reconnaĂźtre.
E-204 Et exauce ma priĂšre alors que je... Pas par Ă©motion; je sais que je suis Ă©motif de nature, mais je suis tout... je suis dĂ©rangĂ©, Seigneur, en voyant les choses se passer telles qu’elles se passent. Cela–cela m’inquiĂšte que les... Que les gens reviennent Ă  la Parole et oublient toutes ces choses fantastiques de l’heure, les opinions populaires du monde; qu’ils reviennent Ă  la Parole, la Parole rendue manifeste en cette heure oĂč nous vivons. Accorde-le, Seigneur.
E-205 Et pendant que nous avons la tĂȘte inclinĂ©e, j’aimerais que vous tous, vous priiez, juste–juste simplement. Ne... Gardez bien votre tĂȘte inclinĂ©e et continuez simplement Ă  prier, disant: «Seigneur, viens-moi en aide maintenant.»
E-206 Et gardez Ă  l’esprit ce pour quoi vous voulez prier. Et si le Seigneur JĂ©sus est toujours vivant, certainement alors, amis, que ça sera le Super Signe. Et certaines personnes ont dit: «Oh! Sans doute que cela peut se faire; frĂšre Branham a un grand don de la part du Seigneur. Et je crois que lorsqu’il est sous l’onction, il est le prophĂšte du Seigneur, mais ne suivez pas son enseignement.» Eh bien, quelqu’un ferait-il cela, dirait-il cela tout en Ă©tant censĂ© ĂȘtre un Ă©rudit, alors que c’est le signe mĂȘme que l’enseignement est vrai, selon la Bible?
E-207 Et si vous ĂȘtes un pĂ©cheur, le baptistĂšre attend ici. Si vous n’avez jamais Ă©tĂ© baptisĂ© au Nom du Seigneur JĂ©sus-Christ pour le pardon de vos pĂ©chĂ©s, le baptistĂšre attend. Si vous n’avez pas encore reçu le Saint-Esprit, vous devez avoir ce signe sur vous, sinon vous ne franchirez pas la porte. Vos devez avoir la Vie de Christ en vous.
E-208 Maintenant, priez et demandez à Dieu de vous aider, pendant que nous prions maintenant. Et les soeurs qui sont là aux–aux instruments: Crois seulement.
E-209 Représentez-vous donc Jésus descendre de la colline. Juste dans votre esprit, voyez-Le franchir cette porte, descendre ici, se tenir ici à la chaire et dire: «Mes enfants.» Représentez-vous juste cela dans votre esprit maintenant.
E-210 Et tout le monde, soyez vraiment respectueux, restez trÚs calmes et priez. Partout, continuez simplement à prier, disant: «Seigneur Jésus, sois miséricordieux envers moi. Seigneur, je crois.»
E-211 PĂšre divin, ils sont tranquilles maintenant. En ce moment solennel, je crois que Tu es ici. Je crois que cette grande Colonne de Feu qui avait conduit IsraĂ«l dans le dĂ©sert, qui Ă©tait manifestĂ©e dans la chair... Il a dit qu’Il l’était. «Avant qu’Abraham fĂ»t, JE SUIS. Je viens de Dieu, et Je vais Ă  Dieu.»
E-212 AprĂšs Sa mort, Son ensevelissement, Sa rĂ©surrection et Son ascension, Paul L’a rencontrĂ© alors qu’il allait Ă  Damas. Une grande LumiĂšre l’avait prĂ©cipitĂ© par terre. Cet HĂ©breux ne L’aurait jamais appelĂ© Seigneur s’il n’était pas sĂ»r que c’était la mĂȘme Colonne de Feu. «Qui es-Tu, Seigneur?»
Il a dit: «Je suis Jésus.»
E-213 Et Tu es ici ce soir, parmi nous, la mĂȘme Vie en nous. Je T’en remercie, PĂšre. Maintenant, que l’on sache que j’ai dit la vĂ©ritĂ©. Et cela... Cette vierge qui avait conçu pour unir l’homme et Dieu, c’est le mĂȘme signe qui est parmi nous ce soir, Ă  la fin de l’ñge, le Super Signe. Que cela s’accomplisse encore une fois, PĂšre. Je prie au Nom de JĂ©sus-Christ.
Maintenant, continuez simplement Ă  prier.
E-214 Maintenant, je prends chaque esprit ici présent sous mon contrÎle, au Nom de Jésus-Christ. Maintenant, si vous voulez prier, continuez à prier; si vous voulez lever les yeux, faites tout ce que vous voulez maintenant. Continuez à garder votre témoignage. Continuez à garder votre foi, si vous priez.
E-215 Je vois lĂ , devant moi maintenant, dans cette allĂ©e du milieu ici, une petite dame, une femme assise lĂ  derriĂšre qui vient de relever la tĂȘte; dans l’allĂ©e du milieu, lĂ  au fond. Elle souffre de dos. Oui. Croyez-vous que Dieu guĂ©rira votre dos? Croyez-vous? TrĂšs bien. C’est pour cela que vous priez. Est-ce vrai? Levez la main. Oui, oui. Vous ĂȘtes toutes deux guĂ©ries. Cette dame juste Ă  cĂŽtĂ© d’elle souffrait aussi de dos; en effet, elle a levĂ© la main. J’ai vu cela aller de l’une Ă  l’autre. Maintenant, je ne vous connais pas, n’est-ce pas? Vous non plus, vous ne me connaissez pas. Mais cela est vrai. Si c’est vrai, levez la main. Maintenant, est-ce cela le Super Signe?
E-216 Tenez, juste dans cette allĂ©e derriĂšre, Ă  ma... de ce cĂŽtĂ©-ci vers le fond, il y a une petite femme qui peut Ă  peine avaler. Elle a quelque chose qui cloche Ă  sa–à sa–à sa gorge. C’est Ă  peine qu’elle avale. Mais elle croit. Elle n’est pas de cette ville? Allez-vous croire, soeur, que–que vous serez... vous pourrez avaler? Allez-vous accepter votre guĂ©rison? Levez la main si vous... TrĂšs bien, maintenant, vous pouvez ĂȘtre guĂ©rie. Maintenant, si cela, si je vous suis inconnu, faites signe de la main comme ça. C’est vrai. Voyez? Mais c’est ce que... Elle est assise lĂ , elle essayait tout Ă  l’heure d’avaler. Maintenant, avalez donc et vous pouvez bien avaler. Voyez si c’est vrai.
E-217 Croyez-vous que l’Ange du Seigneur est ici? Croyez-vous cela, le Super Signe? Ces gens, partout dans la salle... Quelqu’un ici prĂšs, je vais tourner le dos pour vous faire savoir que c’est le Seigneur JĂ©sus dans tous les aspects. Je vais tourner le dos. Et que quelqu’un prie et croie. Si vous pensez que je vous regarde, pour ainsi lire vos pensĂ©es, ou quelque chose comme cela, croyez simplement. S’Il a pu dire ce pour quoi Sara priait ou ce qu’elle faisait dans la tente derriĂšre Lui... En effet, Dieu Ă©tait manifestĂ© dans la chair, dans un Etre humain qui mangeait, buvait; un Signe! Je vous ai dit que c’était un Super Signe.
E-218 Oui, voici un homme apparaĂźtre devant moi maintenant. Il se tient juste derriĂšre moi. Il est juste ici derriĂšre. Il devient aveugle. Il s’appelle MaClusky. S’il croit de tout son coeur, Dieu le guĂ©rira. Levez-vous. Jamais de ma vie je n’ai vu cet homme. Croyez, monsieur.
E-219 Qu’en est-il de vous, de ce cĂŽtĂ©-ci, allez-vous croire par ici? Croyez-vous de tout votre coeur? Priez.
E-220 Je vois une femme, elle souffre de quelque chose. Elle pense que c’est l’épilepsie parce qu’elle s’évanouit. Elle vient du sud-est, de... Elle est de la Floride. Elle s’appelle madame Kinney. Si vous croyez, madame Kinney, et que vous vous levez, vous serez guĂ©rie de ces Ă©vanouissements. Levez-vous. Jamais de ma vie je n’ai vu cette femme. Elle m’est parfaitement inconnue. Demandez-lui.
E-221 Croyez-vous qu’Il est le Super Signe? Qu’en est-il dans cette partie-ci, croyez-vous?
E-222 Une femme souffre, elle est pratiquement sur le point d’avoir une dĂ©pression nerveuse, juste de ce cĂŽtĂ©-ci, elle s’appelle madame Jones. Si elle croit de tout son coeur, elle pourra ĂȘtre guĂ©rie. Madame Jones, si vous croyez, que vous vous levez et que vous croyez que JĂ©sus-Christ vous guĂ©rit, vous pouvez obtenir votre guĂ©rison. Elle m’est parfaitement inconnue, jamais de ma vie je ne l’ai vue. Dieu sait que c’est la vĂ©ritĂ©.
E-223 «Une vierge concevra et elle enfantera un Fils, on L’appellera Emmanuel, ce qui veut dire ‘Dieu avec nous.’» Dieu ici en nous, le Super Signe de Dieu.
E-224 Croyez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.» –N.D.E.] Eh bien, nous sommes au temps de la fin. S’Il est ici, pourquoi ne L’acceptez-vous pas maintenant? Voyez-vous ce qui devait arriver? Voyez-vous ce qui devrait arriver? Chaque personne maintenant mĂȘme devait ĂȘtre complĂštement guĂ©rie. Il y a Quelqu’Un, il y a Quelque Chose ici pour faire ça. Tout le monde le sait.
E-225 Dieu au Ciel sait que je ne sais rien au sujet de ces gens. Ils sont–ils sont de parfaits inconnus. Demandez-leur et voyez. Je ne sais rien Ă  leur sujet. Je ne sais pas qui ils sont, d’oĂč ils viennent, ni rien.
E-226 Mais si vous me croyez sur parole lĂ -dessus, si c’est vrai, je vous dirai maintenant mĂȘme que le Saint-Esprit est en train d’entourer cette salle. Cette LumiĂšre est tout autour ici. Maintenant, si la Parole est vraie, et la Parole a Ă©tĂ© rendue manifeste devant vous, qu’est-ce qui fait que nous ne recevons pas Cela? Qu’est-ce qui va s’en suivre, frĂšre?
E-227 Vous ĂȘtes aussi en difficultĂ©, quelque chose au sujet de.... Eh bien, il s’agit de votre femme. [Quelqu’un dit: «Oui, oui.»–N.D.E.] C’est vrai. Juste un instant que je voie ce que c’est. Vous avez confessĂ© cela, laissez aller cela. Je vous dĂ©fie de croire Dieu maintenant mĂȘme, le Super Signe.
E-228 Tout ce que je sais au sujet de ce jeune garçon, c’est que je lui ai serrĂ© la main. Je ne peux pas vous dire son nom pour le moment. Mais c’est exactement ce qui cloche. Je ne sais pas ça. J’étais lĂ  le jour de son mariage, mais quelque chose s’est passĂ©. Je ne voudrais pas le dire ici.
E-229 Mais, c’est bien, vous croyez en Dieu, n’est-ce pas? Il a dit que ce Super Signe arriverait. Combien aimeraient Le voir? Faites voir la main et dites: «Je–je vais croire en Lui.» Amen. LĂ  en bas, partout oĂč vous ĂȘtes, en haut, au balcon, souvenez-vous du Super Signe de Dieu, la Parole de la promesse rendue manifeste ici mĂȘme aujourd’hui devant vous, en ce jour-ci.
E-230 JĂ©sus a lu les Ecritures, Il s’est retournĂ© et a dit: «Aujourd’hui, cette prophĂ©tie est accomplie parmi vous.»
E-231 Je dis au Nom de JĂ©sus-Christ qu’aujourd’hui, le Signe du temps de la fin est manifestĂ© devant vous.
E-232 Combien sont malades? Levez la main. Au Nom de JĂ©sus-Christ, dans Sa PrĂ©sence, si vous pouvez croire que ce que vous avez vu est la VĂ©ritĂ© et que ça vient de Dieu, je vous demande, au Nom de JĂ©sus-Christ, de vous lever, d’accepter donc cela. Dites: «Je vais accepter cela. Je vais... Ce sera rĂ©glĂ© pour moi. Je crois.» Peu m’importe oĂč vous ĂȘtes. C’est bien. Levez maintenant la main. Maintenant, louez simplement Dieu. [Quelqu’un dit: «Les mouchoirs?»–N.D.E.] J’ai dĂ©jĂ  priĂ© sur cela.
E-233 Maintenant, louez-Le simplement, tenez-vous là. Le Super Signe, le Super Signe en plein–en plein parmi vous, le Super Signe de Dieu pour le dernier jour. Amen.
Que Dieu vous bénisse, frÚre. TrÚs bien.

En haut