ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L'INFLUENCE / 63-1130B / Shreveport, Louisiane, USA // SHP 1 hour and 33 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

L'INFLUENCE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Je suis heureux d'√™tre ici ce matin pour ce merveilleux rassemblement de gens, et sp√©cialement pour les jeunes gens; d'apr√®s ce que je comprends, le service de ce matin est consacr√© aux jeunes gens de Shreveport. Et c'est pour moi un temps tr√®s merveilleux et un grand moment de ma vie (ou plut√īt je l'appellerais un jour √† marquer d'une pierre blanche) que de pouvoir m'adresser aux jeunes gar√ßons et aux jeunes filles qui feront le futur, s'il y a un lendemain. Nous en sommes donc heureux.
E-2 Combien de diff√©rentes d√©nominations sont repr√©sent√©es ici ce matin dans ce petit groupe de gens? Je vous demanderais √† vous m√©thodistes de lever la main. Je l'ai entendu dire que √ßa regroupe des d√©nominations. Tr√®s bien. Les baptistes, levez la main. Merveilleux. Les presbyt√©riens? Regardez donc. Les luth√©riens? Les pentec√ītistes? Et, oh, les Nazar√©ens? Les p√®lerins de la saintet√©? Toute autre d√©nomination que je n'ai pas cit√©e, levez la main. Je me demande s'il y a des catholiques ici [dans la salle], qu'ils l√®vent la main et que nous les voyions. Oui, vous voyez.
E-3 Y aurait-il par hasard un Juif orthodoxe? Faites voir la main. √áa va, monsieur. Une fois, je crois, il n'y a pas longtemps, lors de la derni√®re r√©union ici, nous avions ici dans la r√©union un de ces rabbins de l'Eglise orthodoxe juive, laquelle en r√©alit√©, est la m√®re de tout ceci. Voyez, c'est elle qui a donn√© naissance √† cet enfant ; c'est l'Eglise orthodoxe juive qui a donn√© naissance √† l'Eglise chr√©tienne. Le christianisme est issu du juda√Įsme.
E-4 Et nous sommes donc très heureux de vous voir représentés ici ce matin, votre église et votre profession de foi. Et je crois certainement ceci, que, Dieu, s'Il venait aujourd'hui, Il ne poserait pas cette question. Si nous partions tous ce matin, Il prendrait tout simplement ceux qui sont prêts à partir.
E-5 Il y a quelques ann√©es, je travaillais dans un ranch. Et j'y √©tais encore il y a quelques mois, je me tenais pr√®s de la barri√®re avec quelques fr√®res que je vois assis ici ce matin : fr√®re Welch Evans, fr√®re Banks Wood de mon √©glise √† Jeffersonville. Et nous sommes pass√©s par cette gorge j'ai si souvent parl√©. Et je me suis tenu l√†, bien des fois le matin, lorsqu'on faisait sortir le b√©tail de l'Association... faisait entrer le b√©tail dans la for√™t, la for√™r Arapajo. L'Association Hereford dela rivi√®re Troublesome fait pa√ģtre le b√©tail dans cette for√™t de ce c√īt√©-ci de la rivi√®re Troublesome, appel√© east fork. Et ensuite, il y a awest fork de Troublesome, et puis le cours sup√©rieur de la rivi√®re Troublesome produit de la p√Ęture de ce c√īt√©-l√† au b√©tail.
E-6 Et si votre ranch peut donc produire, je pense, deux balles de foin par an pour le moment, vous pouvez placer une vache pour deux balles de foin. Et, naturellement, la Chambre de commerce a votre marque, et le nombre de t√™tes dont votre marque prend soin, ou plut√īt votre ranch.
E-7 Et le garde forestier doit se tenir là pour compter ces bêtes pendant qu'elles entrent. Et ensuite il doit bien les examiner pour savoir quelle marque entre. Et rien qu'un authentique Hereford pur-sang peut y entrer parce que c'est l'Association Hereford. Rien sauf un Hereford, un Hereford enregistré, en effet, des - des - des taureaux, et autant de taureaux pour autant de vaches et etc. Il faut qu'il en soit ainsi, car cela préserve la pureté de la race du bétail. Et il faut que ça soit un Hereford enregistré, pour y entrer.
E-8 Et, vous savez, j'observais le garde forestier pendant qu'il comptait les b√™tes et que celles-ci entraient, il les examinait. De toutes les fois que je l'ai vu, jamais une seule fois il n'a regard√© ni v√©rifi√© la marque. Il y avait beaucoup de marques qui entraient l√†, des marques telles que les Grimes, l√†, le Diamond Bar, la n√ītre √©tait le Turkey Track, puis ensuite le Tripod, et d'autres - d'autre diff√©rentes marques qui entraient dans cette for√™t. Son attention ne se portait point sur le type de marque qu'elles portaient, mais il examinait chaque oreille pour s'assurer que l'√©tiquette de sang √©tait l√†. Rien qu'un Hereford pur-sang pouvait y entrer.
E-9 Et je me suis assis l√† bien des fois, me disant : "C'est ainsi qu'il en sera au jugement." Il ne regardera pas √† notre marque, [pour savoir] si nous sommes presbyt√©rien, m√©thodiste, baptiste, ou quoi que ce soit que nous soyons, ou pentec√ītiste ; mais Il veillera sur l'√©tiquette de sang, le signe. C'est ce qui nous fera entrer, car rien ne peut entrer dans la gloire sans que √ßa soit sous le sang. Une √©tiquette de sang, c'est ce qui montre que nous avons accept√© ce que Dieu a fait pour nous, en Christ. Vous voyez, nous ne pouvons rien faire pour nous-m√™mes, nous sommes un √©chec total. Il n'y a aucun moyen du tout. Quand l'homme a p√©ch√©, il a travers√© le gouffre qu'il y avait entre lui et Dieu, et a quitt√©... il n'y avait plus du tout moyen de retourner. Mais Dieu qui est riche en mis√©ricorde a accept√© un substitut. Et ce substitut aujourd'hui, pour nous, c'est J√©sus-Christ. Et Dieu ne reconna√ģtra rien que √ßa, le sang de Son Fils, quand ce temps sera l√†.
E-10 Eh bien, nous sommes en train de passer des moments merveilleux là au Life Tabernacle. Nous avons eu un temps glorieux hier soir, de voir le Saint-Esprit se mouvoir parmi nous. Et c'est ce que nous cherchons tous.
E-11 Tout homme cherche √† savoir d'o√Ļ il vient, ce qu'il fait ici, et o√Ļ il ira apr√®s ceci. Et nous avons beaucoup de bons livres qui ont √©t√© √©crits. J'ai d√©j√† lu dans ma vie de bons livres de philosophie humaine et des choses semblables. Mais, quels que bons que fussent ces livres, il n'y a qu'un seul livre qui peut vous dire d'o√Ļ vous venez, ce que vous √™tes, o√Ļ vous allez, et c'est ce Livre, la Bible. Et la Parole, c'est Dieu. Eh bien, nous croyons en ce Livre, et c'est ce que nous voulons soutenir, en ce jour-ci. Et il Y est promis qu'il nous sera - nous sera fait conna√ģtre qui nous sommes, d'o√Ļ nous venons, et o√Ļ nous allons.
E-12 Il n'y a pas longtemps, j'√©tais en train de lire un article du mouvement Anderson de l'Eglise de Dieu, un document d'un historien. Je crois que c'√©tait dans... Maintenant, je ne me rappelle plus exactement quel √Ęge c'√©tait. C'√©tait plusieurs ann√©es certainement d'apr√®s la mort de Christ ; un - un missionnaire s'√©tait rendu en Angleterre, qui √† l'√©poque √©tait appel√©e Angle-land [ Terre des Anges - N.D.T.]. Et il essayait de convertir le roi d'Angleterre au Christianisme. Et ils √©taient assis pr√®s d'une grande chemin√©e, les flammes de feu √©clairaient le patio, comme nous l'appellerions aujourd'hui. Et ce saint essayait de convertir le roi au Christianisme. Et un petit moineau a vol√© jusqu'√† entrer dans la lumi√®re, il a tournoy√© dans la lumi√®re et il en est ressorti pour rentrer dans l'obscurit√©.
E-13 Et je crois que tout ce qui arrive l'est pour la gloire de Dieu. Je crois qu'Il nous a promis qu'Il ferait concourir toutes choses au bien de ceux qui L'aiment.
E-14 Et le saint a pos√© la question : "D'o√Ļ est-il venu et o√Ļ est-il parti? " Il est venu de l'inconnu, et il est retourn√© de la m√™me mani√®re. Et le saint a dit : "De m√™me cette Bible d√©tient la question pour nous; de notre venue de l'inconnu et de notre retour vers l'inconnu." Et le lendemain matin, le roi, apr√®s avoir √©tudi√© la chose toute la nuit, ayant vu que l'homme avait raison, lui et sa maison se sont fait baptiser au Nom du Seigneur J√©sus-Christ pour la r√©mission de leurs p√©ch√©s, le lendemain matin. √áa s'√©tait pass√© environ trois √† quatre cents ans ou plus, apr√®s la mort du dernier ap√ītre.
E-15 Eh bien, je pense que l'événement de ce matin, que nous nous soyons rassemblés, ce n'est pas simplement venir ici prendre un déjeuner, quoique nous - nous appréciions cela. Je ne suis pas venu parce que... J'étais fatigué, et je ne me suis pas réveillé vraiment à temps. J'étais trop en retard. Mais je pense que cet événement, c'est pour la gloire de Dieu, et pour le royaume de Dieu.
E-16 A pr√©sent, lisons donc le texte ce matin, ou lisons le passage des Ecritures tir√© de la Bible que le Seigneur semble avoir mis sur mon cŇďur √† la fois pour les jeunes et les vieux, particuli√®rement pour les jeunes de Shreveport √† qui cette r√©union est consacr√©e. Lisons dans Esa√Įe au chapitre 6, si vous le voulez, en commen√ßant au verset 1. L'ann√©e de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un tr√īne haut... √©lev√©, et les pans de sa robe remplissaient le temple. Des s√©raphins se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes : de deux ils se couvraient la face, et de deux ils se couvraient les pieds, et de deux ils volaient. Et l'un criait √† l'autre et disait : Saint, saint, saint, est l'Eternel des arm√©es; toute la terre est pleine de sa gloire! Et les fondements des seuils √©taient √©branl√©s √† la voix de celui qui criait, et la maison √©tait remplie de fum√©e. Et je dis : Malheur √† moi! car je suis perdu, car moi, je suis un homme aux l√®vres impures, et je demeure au milieu d'un peuple aux l√®vres impures ; car mes yeux ont vu le roi, l'Eternel des arm√©es. Et l'un des s√©raphins vola vers moi ; et il avait en sa main un charbon ardent qu'il avait pris de dessus l'autel avec des pincettes; et il en toucha ma bouche, et dit : Voici, ceci a touch√© tes l√®vres; ... ton iniquit√© est √īt√©e, ... propitiation est faite pour ton p√©ch√© Et j'entendis la voix du Seigneur qui disait : Qui enverrai-je et qui ira pour nous? Et je dis : Me voici, envoie-moi. [Version Darby]
E-17 Ce matin, j'aimerais tirer de ceci un sujet intitulé L'influence. Vous savez, peut-être que nous ne voudrons pas croire ceci; mais, dans tout ce que nous faisons, nous influençons quelqu'un d'autre.
E-18 Je prêche souvent aux funérailles. Et je ne cherche pas à dire trop concernant la personne qui est décédée, car ça ne sert à rien de le dire. Les gens... la vie que cet homme, ou que cette femme (peu importe ce que c'est) a menée, parlera plus fort à l'assemblée que tout ce que je pourrais dire à son sujet. Je ne changerai jamais leur opinion. La vie de la personne a révélé ce que cette dernière a été.
E-19 Et nous ne savons donc vraiment pas que ce que nous faisons- l'influence qu'exerce ce que nous faisons sur les autres. La Bible dit : "Nous sommes des lettres écrites, lues de tous les hommes. " C'est-à-dire que votre vie parle très fort au public au point que si votre témoignage est contraire à votre vie, il n'a aucun effet. C'est ce que vous êtes au-dedans de vous que les gens lisent; ce n'est pas tellement ce que vous dites, mais ce que vous êtes, vous voyez. Vous pouvez coller quelque chose à quelqu'un et dire : "Ça, c'est cela, et ainsi de suite", mais comme votre vie est différente de ce qu'ils disent, le témoignage de votre vie parle plus fort que le témoignage que quelqu'un pourrait donner à votre sujet. Ainsi, gardez tout simplement cela à l'esprit, que nous exerçons une influence chaque jour, et que la vie que vous menez prouve ce qu'il y a au-dedans de vous. Vous ne pouvez pas changer cela. Ça donne un reflet. Au-dehors, chaque personne reflète ce qu'elle est à l'intérieur.
E-20 Et si nous portons le témoignage comme quoi nous sommes des chrétiens, je pense que c'est l'une des choses les plus solennelles qu'un homme ou qu'une femme, qu'un garçon ou une fille pourrait faire, pourrait... Lorsqu'il porte le Nom de Christ, comme quoi il va être un représentant de Christ, vous devriez surveiller chaque mouvement que vous faites, parce qu'il y a quelqu'un qui vous observe. Et, à ce propos, ça reflète ce que Dieu a fait pour vous, à l'intérieur de vous.
E-21 Il n'y a pas longtemps, on devait construire un - un pont en Australie; aussi a-t-on envoyé chercher des hommes aux Etats-Unis, des architectes; pas des architectes, mais des constructeurs et ainsi de suite, des spécialistes en ponts, pour descendre là étudier la possibilité de construire un pont pour enjamber ce détroit. Et en Amérique, ils n'ont pas pu trouver un homme qui pouvait - pouvaient accepter l'offre. Non. Ils ont dit : "A cause du sable et que sais-je encore, il ne résistera pas. " On a lancé un appel aux constructeurs de ponts du monde entier, et personne n'a voulu accepter l'offre.
E-22 Finalement, une bonne compagnie d'Angleterre vint et accepta le - le contrat après avoir testé tout le terrain. Il dit qu'il acceptait le contrat pour construire le pont. Pourquoi? Rappelez-vous, sa réputation alors en tant que constructeur international de ponts reposait sur ce que serait son travail sur ce pont. Peu importe ce qu'il avait accompli dans le passé, ce travail qu'il avait dit qu'il pouvait, faire allait réellement refléter ce qu'il était. On raconte qu'il a testé chaque - chaque boulon et chaque pièce métallique qui entreraient dans le pont; le sol et tout le reste qui étaient en-dessous ainsi que la pression de l'eau sur le sol. Et alors tous les autres constructeurs se tenaient là et ont dit : " Ça - ça ne résistera pas. Ça doit sombrer. " Mais au jour de l'inauguration, l'homme a pris lui-même le volant, en tête de la parade parce qu'il savait que son travail avait été complètement testé, et que ça résisterait.
E-23 Je pense que c'est une grande chose que nous pouvons considérer dans la vie chrétienne. Un pont devait être jeté sur le chemin pour que la race humaine quitte ce monde un jour, et il n'y avait personne qui pouvait le faire; ni ange, ni archange, ni séraphin, ni chérubin, personne ne pouvait le faire. Dieu Lui-même est descendu, sous la forme d'un homme, jeta un pont sur le chemin et fraya la voie, et traversa le pont, le premier, de la tombe à la gloire. Et cela a certainement montré la réflexion. Chaque - chaque nerf de son corps, chaque pensée de son esprit, toute puissance qu'il y avait en Lui ont été testés par l'ennemi. Mais cela a résisté au test, et voire la mort elle-même, lorsqu'Il l'a vaincue.
E-24 Ce jeune gar√ßon, Ozias, dont nous parlons ce matin, √©tait le h√©ros d'Esa√Įe. Esa√Įe, ce jeune proph√®te du temps d'Ozias, observait ce jeune homme, car Ozias √©tait un grand homme. Il avait de - de bonnes origines. Son p√®re et sa m√®re croyaient tous de fa√ßon stricte et loyale en Dieu. Et ils avaient √©lev√© leur enfant pour qu'il serve et honore Dieu.
E-25 L'une des grandes choses qui manquent de nos jours, aujourd'hui en Am√©rique et ailleurs dans le monde, ce sont des parents pieux qui exercent une influence sur leurs enfants. Les parents d'aujourd'hui s'√©loignent des principes des Ecritures. Ils sont plus all√©s vers les modes du monde. Et les √©glises ont fait la m√™me chose. En faisant cela, nous nous sommes rel√Ęch√©s, et nous avons introduit le monde dans l'√©glise. C'est la raison pour laquelle nous avons ce grand jour de... si je le dis respectueusement ici devant ces jeunes gens. C'est la raison pour laquelle nous avons tant de - de voyous, et ainsi de suite, comme on les appelle, de mauvaises personnes, on en a trop √† cause de la vie de famille par laquelle ils ont √©t√© influenc√©s dans leur bas √Ęge. Je crois toujours ceci : "Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s'en d√©tournera pas. "
E-26 Eh bien, Ozias était un garçon qui avait été élevé par de tels parents au point que cela l'a influencé.
E-27 Consid√©rez un de nos plus grands am√©ricains auquel je puisse penser ; c'√©tait Abraham Lincoln. Il m√©rite certainement tout l'honneur qui lui est accord√©, et m√™me plus. Il a connu un mauvais d√©part, il est n√© dans une famille pauvre, il n'avait aucun moyen de s'instruire, il √©crivait sur le sable. A ce que l'on sache, dans sa vie, jusqu'√† ce qu'il ait atteint environ l'√Ęge de vingt et un an, il ne poss√©dait que deux livres; c'√©tait la Bible et le Voyage des P√®lerins ; ou il est possible que √ßa soit le Livre des Martyrs de Foxe, il s'agissait de l'un de ces livres. Mais vous voyez, ce que cet homme a lu a influenc√© sa vie.
E-28 Et c'est la m√™me chose aujourd'hui. Nos march√©s sont - sont bourr√©s de vulgarit√©s et - et de souillures pour empoisonner les esprits de nos jeunes enfants, et puis nous leur imputons la faute, alors que bien des fois, je pense que la faute est bien le - √† nous, nous les chr√©tiens qui ne prenons pas parti pour ce qui est juste, pour √īter ces choses de nos rayons en les br√Ľlant, et que sais-je encore. Et puis dans nos maisons aussi, nous nous rel√Ęchons et nous permettons que ces vulgarit√©s et ces choses entrent dans nos maisons pour influencer nos enfants.
E-29 Mais Ozias avait √©t√© bien √©lev√©. Et il l'avait √©t√©, nous comprenons bien maintenant, (dans II Chroniques 26, vous pouvez lire l'histoire) qu'√† l'√Ęge de seize ans il a √©t√© √©tabli roi apr√®s la mort de son p√®re. Et il est devenu roi √† seize ans. Ayant eu ces parents pieux, il a aussit√īt commenc√© √† faire ce qui est juste avec son royaume. Il n'a point suivi les opinions populaires ou politiques de ce temps-l√†. Il a servi Dieu.
E-30 Eh bien, √ßa, c'est un homme de bien dont il faut subir l'influence, un homme qui prend position pour ce qui est juste, au temps o√Ļ l'opinion publique va dans le sens contraire et o√Ļ la politique va dans le sens contraire; mais un homme qui se tiendra bien droit sur la voie.
E-31 Ce nouveau président qui vient de prendre le pouvoir depuis... le président Johnson, depuis l'assassinat du président Kennedy. L'autre jour lorsqu'il a demandé, en invitant tout le clergé à travers toute la nation à prier pour lui, pour l'aider. J'ai - j'ai admiré cela chez cet homme. Voyez, il demande à Dieu de l'aider. Si je comprends bien, il est un croyant, et il se confie en Dieu. Ainsi, nous avons besoin de tels hommes.
E-32 Et nous voyons que de son temps, son royaume s'étendait jusqu'en Egypte et dans tous les pays des alentours, au point que son... Son royaume était si grand qu'il venait après celui de Salomon. La gloire du Seigneur était avec lui.
E-33 Ceci a √©t√© d'un grand secours √† ce jeune proph√®te, Esa√Įe, qui observait cet homme, ce jeune roi ; en effet, il a √©t√© amen√© au palais pendant cette p√©riode du r√®gne de ce jeune roi. Et Esa√Įe √©tait un jeune proph√®te √† l'√©poque, et il voyait comment Dieu l'avait b√©ni ; influenc√© et lui avait donn√© ce qu'il fallait. Et nous savons que toutes les nations des alentours lui payaient le tribut ; il n'y avait pas de guerres, et c'√©tait quelque chose de glorieux, une le√ßon pour Esa√Įe.
E-34 Et Esa√Įe a d√©couvert quelque chose en plus ici, c'est que Dieu b√©nit ceux qui sont fid√®les √† Sa Parole et √† Ses commandements. Ozias a donn√© l'exemple √† Esa√Įe. Et quel glorieux royaume c'√©tait!
E-35 Et maintenant ici, nous voyons que quelque grand qu'ait été le témoignage d'un chrétien dans le passé, il faut qu'il reste toujours le même.
E-36 Ozias, lorsqu'il en est arriv√© √† penser qu'il √©tait en s√©curit√©, il s'est alors √©lev√© dans son cŇďur. Il en arriva au point o√Ļ personne ne pouvait lui dire quoi que ce soit.
E-37 Si ce n'est pas l√† en quelque sorte une image d'un grand nombre de gens aujourd'hui! Et nous trouvons m√™me cela parmi nos - nos - nos conducteurs chr√©tiens. Ils travaillent toute leur vie presque pour devenir un √©v√™que ou un grand homme influent, et d√®s qu'ils y arrivent, ils s'√©l√®vent. Nous voyons des √©vang√©listes dans le champ et dont Dieu a b√©ni le minist√®re, la premi√®re chose, ils s'√©l√®vent au point qu'ils en arrivent √† se sentir en s√©curit√© au milieu des leurs. Ils sont tout simplement... Ils ont atteint un point o√Ļ ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent, et s'en tirer.
E-38 Combien, pensez-y, nous pensons maintenant m√™me aux grands hommes, aux grands serviteurs que Dieu a utilis√©s, et qui finalement en arrivent √† penser qu'ils en savent beaucoup sur la Parole de Dieu, de sorte qu'ils n'ont m√™me plus le temps libre pour prier. C'est toujours des visites sociales, visiter quelqu'un, sortir pour le d√ģner. Et le temps qu'il devrait passer seul avec Dieu, s'appr√™ter seul √† sortir dans la douceur de l'Esprit devant l'assembl√©e ; ils sortent quelque part pour se divertir. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l'homme en m√™me temps. Un serviteur de Dieu devrait √™tre un homme isol√©, consacr√© uniquement √† Lui. Si seulement nous pouvions faire voir cela aux gens.
E-39 Et puis ils - ils en arrivent √† se mettre eux-m√™mes sous une obligation quand ils rencontrent le peuple. Ils rencontrent le peuple, et il y a forc√©ment un besoin de ceci, un besoin de cela. Et alors l'homme de Dieu se sent compl√®tement tiraill√© dans son esprit, et il est tr√®s tiraill√© quand il va dans son bureau. Il commence √† analyser : "Eh bien, si je ne fais pas ceci, cet homme ne se sentira pas bien √† l'aise l√†-dessus. Et √ßa, si je ne fais pas √ßa, cet homme se sentira mal √† l'aise l√†-dessus." Et ensuite lorsqu'il se pr√©sente √† l'estrade, il sait √† peine o√Ļ il se tient ; il se sent tiraill√© dans son esprit, alors qu'il aurait d√Ľ passer ce temps avec Dieu. Les conducteurs ne sont pas de gens qui sortent beaucoup. Un homme de Dieu devrait √™tre compl√®tement consacr√© au service de Dieu. Et nous voyons que c'est vraiment - vraiment d√©plorable que nous ayons cela.
E-40 Nous trouvons une autre grande chose, en effet je me rends compte que je parle aux ministres ce matin. Et nous voulons... lorsque nous nous présentons devant une assemblée, sachant ceci, que peut-être nous ne nous rencontrerons plus jamais comme ce matin. Et puis les choses que vous dites, Dieu vous en tient responsable. Vous devez donc venir, dans la prière tout en demandant à Dieu ce qu'il faut dire, et puis compter sur Lui lorsque vous montez à l'estrade pour quelque chose qui aidera les gens.
E-41 Nous tous, nous connaissons les hommes qui sont dans le champ missionnaire aujourd'hui, les grands hommes. Certains parmi eux, après s'être fait entourer de leur assemblée, en arrivent à se sentir si sécurisés qu'ils pensent qu'ils peuvent même pécher et s'en tirer. Nous avons connu des ministres qui ont pris le mauvais chemin. Et bien des fois, c'est parce qu'ils se sentent en sécurité qu'ils disent : "Oh, le peuple me laissera m'en tirer avec n'importe quoi. " Le peuple pourrait bien le faire, mon frère, mais Dieu ne le fera pas. Vous voyez, vous allez en répondre devant Dieu. Vous ne devez jamais essayer, en tant que ministre, essayer d'abuser du fait que votre assemblée vous écoute, peu importe combien ils peuvent pousser des cris ou hurler, ou leur comportement, vous tapoter dans le dos et dire : "Le message était merveilleux. "
E-42 Vous devez être un serviteur de Christ, pour rester loyal à cette Parole, car cette Parole Se reflétera Elle-même en vous, et vous allez influencer quelqu'un qui observe votre vie. Il en est de même des jeunes gens. Les hommes d'affaires, c'est pareil.
E-43 Le roi s'était gonflé d'orgueil. Il pensait qu'il était tellement en sécurité que Dieu le laisserait s'en tirer avec n'importe quoi.
E-44 Il n'y a pas longtemps, un jeune adolescent, un chrétien, a dit qu'il était en train de faire quelque chose, il admirait un certain jeune homme qui faisait du rock and roll et qui était membre de son église. Et j'étais en train de prêcher à une réunion des Jeunes Pour Christ. Et ce jeune homme disait - disait : "Vous savez, j'admire Untel, je pense qu'il est l'un des chrétiens les plus loyaux. " Et ce garçon est un roi du rock 'n' roll.
E-45 Et je lui ai dit : "Je pense qu'il n'y a qu'une seule différence entre ce jeune homme et Judas Iscariot. C'est que Judas a reçu trente pièces d'argent, mais cet homme a reçu des parcs de Cadillacs et des millions de dollars, pour avoir vendu Christ. "
E-46 Il a demandé : "Comment pouvez-vous dire une chose pareille, monsieur Branham? Comment pouvez-vous faire cela?" Je lui ai répondu : "Parce que c'est la vérité. "
E-47 Cette influence qu'on a en chantant ces cantiques chr√©tiens, et des choses semblables, devant les jeunes gens, et ces sorties dans le monde comme cela, √ßa constitue la plus grande pierre d'achoppement, plus que tous les d√©bits de boissons et toutes les autres choses qu'il y a dans le pays. C'est m√™me une disgr√Ęce que cela - que de permettre cela. L'√©glise devrait se lever et ne m√™me pas permettre que de tels gens chantent ces hymnes. Ils prennent un talent que Dieu leur a donn√© et exercent une influence avec alors que leurs vies parlent plus fort que leurs paroles. Comment les gens peuvent-ils faire des jeux comme ceux que font ces hommes, et puis se tenir l√† pour chanter des hymnes et des choses semblables? C'est de l'hypocrisie au plus haut niveau. Et nous voyons cela se passer parmi les chr√©tiens, les croyants.
E-48 Et ce jeune homme m'a dit : "Eh bien, je vous dirais ce que j'en pense. " Il a dit : "Je pense que - que Dieu m'aime tellement qu'Il me laissera m'en tirer avec n'importe quoi. "
E-49 Je lui ai dit : "Il n'a jamais fait cela. Il ne devrait jamais le faire. M√™me Isra√ęl, Sa nation ; m√™me David un homme selon Son cŇďur, a r√©colt√© chaque grain qu'il a sem√©. Et cela vous arrivera aussi. " Cela arrivera √† chacun de nous. Nous le savons
E-50 Mais il s'est tellement √©lev√© dans son cŇďur! Maintenant, j'aimerais adresser cette parole aux Hommes d'Affaires du Plein Evangile. Il s'est tellement √©lev√© dans son cŇďur qu'il a pens√© qu'il pouvait prendre la place d'un ministre. Il a essay√© de devenir un ministre, ce √† quoi il n'√©tait pas appel√©. Et je pense que c'est bien des fois l√† que parfois les hommes de ces rangs, et de ces groupes des hommes d'affaires, et ils errivent √† un point o√Ļ lorsque Dieu les b√©nit dans leurs affaires et qu'Il les rend prosp√®res et que sais-je encore, ils - ils en arrivent √† penser qu'ils devraient aussi pr√™cher l'Evangile. Et c'est une erreur. C'est une erreur. Vous devriez toujours laisser un ministre s'occuper de la pr√©dication, parce que comme l'a dit Oral Roberts une fois : "Il est assez difficile aux ministres de garder la chose claire, encore moins les hommes qui ne sont pas appel√©s √† cet office. " Vous voyez, il vous faudrait avoir l√† des hommes qui s'y connaissent, et qui sont ordonn√©s pour le travail.
E-51 Ceci en est la preuve. Cela... Nous d√©couvrons que cet homme, √©tant un grand homme, un homme de bien, un homme honorable, a pris par contre la - l'offrande, l'encensoir et est entr√© jusqu'√† l'autel de l'Eternel pour br√Ľler des parfums devant l'Eternel, chose r√©serv√©e uniquement √† un sacrificateur consacr√© pour le faire. Mais il s'est dit que comme Dieu l'aimait beaucoup, et - et qu'Il avait √©t√© si bon envers lui, il pouvait quand m√™me se permettre de le faire. Et le sacrificateur l'a suivi en courant et lui a dit : "Tu n'es pas ordonn√© √† faire ce travail. Dieu d√©fend √† tout homme d'entrer ici, sauf √† un l√©vite qui est consacr√© pour ce service. " Vous ne devriez jamais le faire.
E-52 Et c'est ainsi que bien des fois, que... ce que je pense qui a plongé le monde dans une telle confusion ; les hommes sortent pour essayer d'occuper ces places auxquelles ils n'ont pas été ordonnés. Ils - ils en arrivent à essayer de remplir cette fonction donnée sans pourtant y être appelés.
E-53 Maintenant, nous d√©couvrons que quoiqu'on soit un homme de bien b√©ni de Dieu, si toutefois Dieu vous b√©nit, restez dans la cat√©gorie o√Ļ Dieu vous a appel√©. S'il s'agit d'une m√©nag√®re, restez une m√©nag√®re. Si c'est dans une affaire, restez dans cette affaire, refl√©tant Dieu. Quelle que soit la chose √† laquelle Dieu vous a appel√©, laissez cela tel quel. En effet, Il veut que vous soyez une v√©ritable m√©nag√®re, pour refl√©ter votre influence sur une autre personne qui d√©sirerait √™tre une bonne m√©nag√®re. Si vous √™tes un bon homme d'affaires, laissez votre vie √™tre telle qu'elle refl√©tera J√©sus-Christ dans votre affaire, avec honn√™tet√© et int√©grit√© et avec des choses qui ont r√©ellement de l'importance. Car quelqu'un observe votre vie. Vous √™tes en train d'influencer quelqu'un. Dieu doit avoir une vraie m√©nag√®re. Dieu doit avoir un vrai adolescent √† l'√©cole. Dieu doit avoir un - un - un vrai ministre, un vrai homme d'affaires; quelqu'un qui Le refl√©tera. Car, l√†, les gens voient Christ en vous. Peu importe ce que le reste du monde doit faire, √ßa n'a rien √† voir avec vous, ni avec moi. Devant Dieu nous sommes responsables de nos vies et de notre exp√©rience avec Christ.
E-54 Maintenant, nous découvrons que quand il a essayé de prendre la - la place d'un ministre, quelqu'un lui a dit pourtant qu'il n'était pas à sa place, il lui a dit qu'il ne devrait pas faire cela, qu'il n'était pas à sa place, il s'est irrité. Il s'est irri - il s'est irrité, il s'était irrité au point qu'il a rougi.
E-55 Vous voyez, nous devons être capables de supporter et accepter la correction. Certains d'entre eux ne voudront pas le faire. Vous ne pouvez pas... Je suis allé aux réunions et je me suis tenu dans des auditoriums, et les gens se lèvent. Et certaines personnes entrent et s'assoient juste pendant quelques minutes, si vous prononcez une seule parole avec laquelle ils ne sont pas d'accord [Frère Branham fait claquer ses doigts. - N.D.T.], ils s'en vont, vous voyez, ils filent.
E-56 Eh bien, ce... vous savez ce qui est arriv√© √† Ez√©chias en faisant cela, ou - ou plut√īt Ozias? Dieu le frappa de l√®pre. L'homme est mort avec sa l√®pre, laquelle est un type du p√©ch√©. Il n'a pas pu supporter d'√™tre corrig√© par la Parole.
E-57 Bien des fois, aujourd'hui, c'est la même chose. Ils disent : "Eh bien, ma dénomination croit ceci, et ça m'est égal! " Vous voyez? Prenez du temps pour sonder la Parole. Dieu ne jugera point le monde par une dénomination, Il le jugera par Sa Parole. Et Sa Parole, c'est Christ; et Christ est la Parole. Ils sont les mêmes hier, aujourd'hui et éternellement : Hébreux 13.8. Mais, au lieu d'essayer d'accepter la correction, ils s'emportent. Ils ne peuvent pas la supporter. Tout simplement ils...
E-58 Maintenant, c'est exactement ce que Ozias a fait, un homme de bien. Vous direz : "Eh bien, cet homme était un..." Ozias était une bonne personne aussi, une brave personne, un homme béni de Dieu. Mais peu importe ce que c'était, il doit toujours rester à sa place. En effet, Dieu lui a donné l'occasion d'influencer les autres en étant un roi juste, pas un sacrificateur. Et la Parole lui interdisait de faire cela ; il est donc entré là et allait offrir [des parfums]. Quand il a été réprimandé, la Parole lui a été apportée, comme quoi il n'était pas censé accomplir cette chose-là, que Dieu l'avait béni dans ses affaires, et peu importe ce que c'était, néanmoins il ne devait pas essayer de prendre la place de ce sacrificateur. Il était en dehors de la Parole. Eh bien, il allait quand même le faire, peu importe ce que quiconque dirait.
E-59 N'est-ce pas donc l'attitude de bien des gens aujourd'hui? Ils ne veulent pas accepter la correction de la Parole. Et c'est la raison pour laquelle nous nous retrouvons embarqu√©s dans un grand Concile des √©glises ici, sans savoir o√Ļ nous allons, en nous dirigeant droit vers le monde. Des dizaines de milliers de membres se sont ajout√©s chaque ann√©e, mais nous ne voyons nulle part la main de Dieu agir. Morts, formalistes, tr√®s exactement ce que la Bible dit qu'ils seraient, un √Ęge de l'√©glise de Laodic√©e ti√®de, vomie de la bouche de Dieu. Christ √† l'ext√©rieur essayant d'entrer, et l'√©glise √† l'int√©rieur ne veut pas Le laisser entrer, √ßa montre l'image d'aujourd'hui, exactement.
E-60 En effet, les hommes ne comprennent pas que leur position vient de la Parole, la Parole de Dieu, et Ozias aurait d√Ľ tenir compte de cela. Eh bien, souvenez-vous, aujourd'hui nous l'appellerions un chr√©tien que Dieu a b√©ni. Il n'√©tait pas un simple homme ordinaire. Il √©tait un homme que Dieu avait b√©ni, mais il ne voulait pas supporter la correction. Peu importe combien la Parole disait qu'il en √©tait ainsi, il ne voulait pas comprendre cela parce qu'il se sentait assez en s√©curit√© au point qu'il a pens√© que Dieu le laisserait s'en tirer avec quelque chose d'autre.
E-61 Et c'est ce qui cloche avec nos gens aujourd'hui à travers le monde, ils pensent que Dieu les laissera s'en tirer avec quelque chose de contraire à cette Parole. Il ne le fera jamais. Nous devons revenir à la correction, et supporter la correction par la Parole. Et il avait agi avec arrogance. Il n'a pas considéré ce que ce ministre avait à dire. Il faisait ce qu'il entendait faire. Pensez-y, maintenant, fixez tout simplement cela dans votre esprit un instant.
E-62 Comment un enfant peut-il affronter un p√®re et une m√®re qui sont pieux-comment un adolescent peut-il regarder en face une vieille m√®re sainte et pieuse aux cheveux grisonnants et que celle-ci dise √† cet adolescent : "Ch√©ri, maman t'a √©lev√© diff√©remment"? Et regardez en arri√®re dans votre vie ce qui a √©t√© fait pour maman. Ne faites pas cela et ne devenez pas arrogant pour dire : "Prenez votre religion et allez-vous-en; je ferai ce que je veux." Qu'aura cet adolescent comme cons√©quence, que va-t-il lui arriver? C'en est fini de lui. Ils sont perdus spirituellement, moralement, plusieurs fois physiquement et mentalement. Ils sont compl√®tement retranch√©s de la gr√Ęce. Eh bien, alors, ce serait une chose horrible pour un adolescent ou une adolescente.
E-63 Alors, pensez à un homme ou à une femme, là dans le ministère, ou à un chrétien qui se dit enfant de Dieu qui, regardant dans les commandements de Dieu, tourne le dos et dit : "Ma dénomination ne le croit pas ainsi."
E-64 Nous avons besoin des chr√©tiens influents, influenc√©s par la Parole de Dieu. Des hommes ou des femmes appel√©s pour exercer une - pour exercer une influence sur l'Eglise √©lue pour les derniers jours, c'est ce dont nous avons besoin. √Ē Dieu, donne-les-nous! Et ils seront l√†. Il y en aura.
E-65 Nous voyons qu'à cause de son arrogance, Ozias a été frappé de lèpre. Il ne s'en est point remis. Il ne s'en est point remis. Il devait se séparer de la Présence de Dieu et mourir dans une léproserie.
E-66 Oh, cette ligne de d√©marcation, cette ligne que les hommes et les femmes peuvent si facilement traverser! Cette ligne, entre le jugement et la gr√Ęce, qu'un adolescent ou une adolescente peut traverser. Nous tous! Cette ligne que l'homme d'affaires peut traverser! N'importe qui de nous peut la traverser, entre le bien et le mal. Et rappelez-vous, la Parole de Dieu est toujours la chose juste. "Que la parole de tout homme soit reconnue comme mensonge, mais la Mienne pour la v√©rit√©", dit Dieu.
E-67 Eh bien, il a √©t√© frapp√©. Et quand le jeune Esa√Įe a vu cela, quelle le√ßon √ß'a √©t√© pour lui alors! De voir un homme sortir de sa position, jeune ou vieux, celui qui quitte sa position doit en subir les cons√©quences. Peu importe combien Dieu l'avait b√©ni, il en a n√©anmoins subi les cons√©quences.
E-68 Maintenant, Esa√Įe a appris une grande le√ßon par ceci. Laquelle? C'est que Dieu √©tablit Son homme √† sa place.
E-69 Un homme ne peut pas s'établir lui-même à une place. C'est Dieu qui doit déterminer votre place. N'oubliez pas cela. Dieu vous établit à votre place, il ne faut pas que l'homme essaie (jamais) de prendre la place de quelqu'un d'autre. N'essayez pas d'être quelque chose que vous n'êtes pas.
E-70 C'est comme l'a dit une fois le congressiste Upshaw, celui qui a été guéri dans la réunion, le Seigneur m'a donné de voir une vision sur lui là en Californie. Il a été estropié pendant soixante-six ans, et il a été guéri instantanément, par la miséricorde de Dieu. Il a jeté ses béquilles, son vieux fauteuil et que sais-je encore. Il était juste là à Shreveport, je pense, et il témoignait. Il avait cet adage.
E-71 Il a √©t√© un s√©nateur, je crois bien, ou quelque chose de ce genre pendant beaucoup d'ann√©es, et il √©tait un congressiste de la G√©orgie. Il √©tait un repr√©sentant de l'Eglise baptiste du Concile des baptistes du Sud. Et puis - et puis il est all√© poser sa candidature pour la pr√©sidence, sur la liste de ceux qui √©taient contre l'alcool, et il a √©t√© battu √† cause de sa position. Et ce soir-l√†... Jamais, je n'avais m√™me pas entendu parler de cet homme, jamais. Le docteur Roy Davis, celui qui m'a impos√© les mains pour m'ordonner pour le compte de l'Eglise baptiste missionnaire, est celui qui l'a envoy√© vers moi. Et lorsqu'il est venu √† la r√©union, l√† le Saint-Esprit, avec des milliers de gens assis l√†, l'a appel√© par son nom, et lui a dit qui il √©tait et lui a dit que le Seigneur l'avait gu√©ri. Et il est venu √† l'estrade, sans b√©quilles, sans appareil orthop√©dique, ni quoi que ce soit. A l'√Ęge d'environ soixante-dix ans et quelques, il s'est pench√© et a touch√© ses orteils √† plusieurs reprises et il √©tait compl√®tement gu√©ri. Il √©tait un orateur, et il √©tait un grand homme. Qu'a-t-il...
E-72 Voici ce qu'√©tait son adage : "Vous ne pouvez pas √™tre quelque chose que vous n'√™tes pas." √áa sonne comme si c'est moi qui dis cela, pas un congressiste. Mais c'√©tait simplement... Il √©tait du Sud, et il utilisait plut√īt son adage parce qu'il √©tait un - un homme qui essayait. Et il √©tait tr√®s influent aupr√®s des gens, et il √©tait un homme pieux. Et il est mort dans ce m√™me √©tat plusieurs ann√©es plus tard. Lorsqu'il s'√©tait tenu sur les marches de la Maison Blanche, √† la r√©union de Billy Graham, il a chant√© Reposant sur le bras √©ternel devant les gens venus du monde entier. Maintenant, vous voyez le...
E-73 Dieu √©tablit Son homme, et vous ne pouvez pas prendre la place d'une autre personne. Si vous le faites, vous ne faites que produire une imitation charnelle, et √ßa sera finalement frapp√©. Vous ne pouvez pas le faire. Dieu vous √©tablit dans votre position. Esa√Įe a compris √ßa, qu'il ne pouvait pas placer sa confiance dans aucun homme. Il y avait l√† l'homme le plus grand qu'on avait sur terre, √† l'√©poque, un roi qui a amen√© le reste du monde √† lui payer un tribut, mais comme il avait quitt√© sa position, Esa√Įe a compris alors qu'il ne pouvait pas se confier dans un bras de chair, et cela a pouss√© le proph√®te √† se rendre au temple pour prier.
E-74 √Ē Dieu! Si l'√©glise... si les gens qui se disent chr√©tiens, pouvaient seulement voir ce jour-ci, cela les pousserait √† aller √† l'autel quelque part pour prier. Vous ne pouvez pas √™tre quelque chose que vous n'√™tes pas.
E-75 Ensuite nous voyons qu'au... dans le temple, quand il √©tait en pri√®re. √Čtant un proph√®te, sa constitution √©tait telle qu'il devait voir des visions. Il √©tait n√© ainsi, naturellement, √©tant un proph√®te. Et il avait besoin que Dieu le touche. Et Dieu l'avait ordonn√© √† √™tre un proph√®te. Et en vision au temple, il a vu un Roi, le V√©ritable [Roi], dans la vision. Il a vu Dieu [sur un tr√īne] tr√®s √©lev√©, au-dessus de tous les cieux, et les pans de Sa grande robe remplissaient la terre, les cieux et le firmament. Il a vu un vrai exemple. En d'autres termes, Dieu a dit : "L√®ve les yeux vers ici, c'est Moi ton exemple. "
E-76 Et si seulement nous pouvions faire cela dans notre propre ministère! Je m'adresse aux ministres, aux hommes d'affaires et aux adolescents. Ministres, si seulement nous pouvions faire cela! J'aimerais être un Billy Graham. Je regrette de ne pas avoir l'instruction et le savoir-faire pour - pour mettre les choses ensemble comme Billy Graham en a. Mais je ne peux pas être Billy Graham, et Billy Graham non plus ne peut pas être moi, vous voyez. Chacun de nous, nous avons notre place en Christ. Et essayer d'imiter Billy Graham ne reviendrait qu'à la même chose qu'Ozias a faite, ça n'aboutirait qu'à la même voie du désastre. Soyez tout simplement ce que vous êtes, ce que Dieu a fait de vous.
E-77 Eh bien, Esa√Įe √©tait un proph√®te, ainsi il se rend au temple et il a vu un v√©ritable exemple, Dieu. Remarquez les S√©raphins c√©lestes comme ils volaient dans le temple. Maintenant, S√©raphin est un terme fort l√†. Il ne s'agit pas d'un ange, mais c'est un... Ce que c'est, c'est quelqu'un qui br√Ľle les sacrifices. C'est... Il a quelque chose √† voir √† faire avec l'expiation, car il offre le sacrifice pour frayer une voie pour le p√©cheur qui s'√©tait repenti afin que ce dernier ait acc√®s au tr√īne de gr√Ęce. Quelle position plus √©lev√©e que celle d'un ange, une position plus importante que celle d'un ange! En effet, les anges restent en arri√®re, mais le s√©raphin avance avec l'offrande, droit jusque dans la Pr√©sence de Dieu; quelqu'un qui br√Ľle le... celui qui offre la pri√®re qui a √©t√© faite, celui qui br√Ľle le sacrifice. Et ils √©taient l√†, parcourant le temple, entrain de crier : "Saint, saint, saint est l'Eternel Dieu Tout-puissant. " Pensez-y, dans le temple, en pr√©sence de ce jeune proph√®te!
E-78 Son cŇďur √©tait bris√©. Son roi avait essay√© de prendre sa place, il avait essay√© de prendre la place d'un ministre, et il a √©t√© compl√®tement rejet√© par Dieu et frapp√© de l√®pre, et le - et lui son mod√®le pour qui il avait de la consid√©ration, l'homme.
E-79 Ne vous confiez jamais dans un homme. Peu m'importe qui il est. Qu'il soit un saint homme, qu'il soit un bon... √áa n'existe pas. Laissez-moi corriger cela. Il n'existe pas de saints hommes. Il n'existe pas de sainte √©glise. √áa n'existe pas. Il s'agit d'un Dieu saint, pas d'un saint homme. Il s'agit du Saint-Esprit. Une fois Pierre a fait allusion √† la "sainte montagne", parlant de la Montagne de la transfiguration. Ce n'est pas la montagne qui √©tait sainte; c'√©tait le Dieu saint qui les avait rencontr√©s sur cette montagne. Ce n'est pas la sainte √©glise, c'est le Dieu saint dans cette √©glise. Il ne s'agit pas d'un homme saint, mais du Saint-Esprit travaillant dans cet homme. Cet homme faillira. Il est un √©chec pour commencer, n'importe qui. M√™me les plus grands hommes faillissent. Ne placez jamais votre confiance et votre... ou plut√īt ne faites jamais d'un homme votre exemple. Confiez-vous en Dieu. C'est Christ votre exemple.
E-80 Et nous trouvons qu'il a donc détourné son esprit d'Ozias, le roi qu'il aimait tant. Et il a levé les yeux et a vu ce qu'il devait comprendre pour être un prophète ; c'est que Dieu, et Dieu seul domine dans la vie des hommes et dans Son église. Et nous l'avons considéré donc, ce qui est arrivé.
E-81 Nous trouvons que ces séraphins avaient six ailes ; deux couvrant leur face, deux couvrant leurs pieds, et deux avec lesquelles ils volaient, parcourant le temple, criant : "Saint, saint, saint est l'Eternel Dieu Tout-puissant. Saint, saint, saint est l'Eternel Dieu Tout-puissant. " Ils criaient jour et nuit, parce qu'ils sont dans la Présence de Dieu.
E-82 Est-ce que vous voyez ce que Dieu montrait √† Esa√Įe pour qu'il le voie? La saintet√©, la puret√© de Dieu et la r√©v√©rence que nous devrions avoir dans Sa Pr√©sence.
E-83 Examinons cette vision juste quelques instants avant de terminer. Nous remarquons que chacune de ces créatures avaient six ailes. Nous allons d'abord considérer ces ailes. "De deux ailes il se couvrait la face." Pourquoi faisait-il cela? Pensez-y! Même les saints séraphins dans la Présence de Dieu doivent couvrir leurs saintes faces pour se tenir dans Sa Présence, eux qui n'ont jamais connu de péché - qui n'ont jamais commis le péché. Il n'y a aucun moyen pour eux de pécher, mais pourtant, dans la Présence de Dieu, ils ont couvert leurs saintes faces.
E-84 Et alors, nous les hommes mortels, p√©cheurs et corruptibles, nous essayons d'introduire quelque chose et d'ajouter quelque chose √† Sa Parole et √† Son dessein et de prononcer le jugement sur certains de ceux qui essaient de suivre ce que le Seigneur a dit de faire; ils n'ont pas d'√©gards pour Sa Parole, ils disent : "Je sais que la Parole dit : 'Vous devez na√ģtre de nouveau', mais moi, je vous dis ce que je pense! " Vous n'avez pas de pens√©e √† √©mettre. Dieu a d√©j√† parl√©, et cela r√®gle la chose.
E-85 Le jour de la Pentec√īte, Pierre a dit : "La promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. " Qu'√©tait la promesse, [la promesse] de quoi? Du Saint-Esprit qui a √©t√© r√©pandu. Qu'est-ce qui a √©merveill√© les gens? C'est le fait qu'ils les ont entendu parler dans des langues qui leur √©taient inconnues, et qu'ils chancelaient comme des hommes ivres, sous l'influence du Saint-Esprit. Et on les raillait et on se moquait d'eux. Et Pierre leur a dit : "La promesse est pour vous (quand ils ont voulu se repentir), et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. "
E-86 Combien? "En aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. " Eh bien, l'église pourrait vous appeler, votre conscience pourrait vous appeler. Mais lorsque Dieu vous appelle, Il sait comment équiper Son serviteur.
E-87 Des hommes p√©cheurs, cultiv√©s, instruits, influents dans leurs d√©nominations se tiennent l√† dans le costume de votre d√©nomination et essayent d'injecter quelque chose dans cette Parole pure et sans m√©lange! Souvenez-vous, la Parole, c'est Dieu. Si un s√©raphin qui ne connaissait pas de p√©ch√© devait se couvrir la face pour se tenir dans la Pr√©sence de Dieu, comment allons-nous compara√ģtre en ce jour-l√†, alors que nous nous tenons dans la Pr√©sence de Sa Parole pr√™ch√©e et compl√®tement confirm√©e par le Saint-Esprit, et que n√©anmoins nous nous √©loignons en disant : "C'est de la t√©l√©pathie ou c'est quelque chose de ce genre? "
E-88 Qu'est-ce qui est arrivé à ce roi, un grand homme, un croyant, un homme béni par Dieu? Il a été frappé de lèpre, laquelle est un type du péché, l'incrédulité. Il n'y a aucun remède contre cela si ce n'est Christ. Et il est mort dans ce même état.
E-89 Maintenant les gens n'ont pas de révérence envers Lui. Pourquoi les gens manquent-ils de révérence envers Dieu? La révérence ne revient qu'à Dieu, on en parle deux fois dans toute la Bible, toutes les deux fois elle revient à Dieu. Remarquez, la raison pour laquelle ils ne le font pas, c'est parce qu'ils ne sont pas pleinement convaincus que c'est Dieu. Ils ne sont pas pleinement convaincus.
E-90 Ozias ne l'était pas non plus ; il n'était pas pleinement convaincu que Dieu tenait chaque Parole. Comme Dieu l'avait béni, il a pensé : "Ça, ça me donne de l'assurance. Si j'ai eu une bénédiction de Dieu, je peux faire ce que je veux. "
E-91 Vous ne pouvez pas faire cela. Vous ne pouvez pas faire cela. Vous, adolescent, vous ne pouvez pas faire cela, peu importe combien vous √™tes populaire, quelque belle jeune fille, quel que beau gar√ßon, quelque bon danseur que vous soyez; combien toute l'√©cole vous appr√©cie, combien vous - vous avez gagn√© votre bourse d'√©tudes; tout √ßa, c'est bien. On n'a rien contre cela. C'est bien, mais ne pensez pas que vous pouvez fouler la Parole de Dieu aux pieds et vous en tirer. Vous les ministres, ne pensez pas que vous pouvez le faire et vous en tirer. Personne de nous ne le fera. Vous m√©nag√®res, ou vous hommes d'affaires, nous allons tous r√©pondre devant Dieu, selon Sa Parole. C'est ce qu'Esa√Įe √©tait en train d'apprendre. Ils ne sont pas conscients de Sa Pr√©sence.
E-92 Combien il nous serait profitable, aujourd'hui, d'√©couter ce que David a dit! Il a dit : "J'ai constamment l'Eternel sous mes yeux." Il a attach√© Ses commandements aux montants de la porte et - et aux colonnes de son lit, et il - il les a accroch√©s partout. Il les a m√™me attach√©s √† son cŇďur, il avait r√©solu de ne pas p√©cher contre Dieu. Il restait constamment avec la Parole devant lui. Voil√† pourquoi il dit : "Je ne chancelle pas", parce que pour tout qu'il a fait, il avait la Parole sous ses yeux. Et c'est ce que nous devrions toujours faire, l'ordre de Dieu.
E-93 Maintenant, il se couvrait la face parce que Dieu est tout à fait saint, et il criait : "Saint, saint, saint. "
E-94 Maintenant prenons le point suivant; il avait deux ailes pour se couvrir les pieds. Qu'est-ce que cela veut dire? L'humilité dans Sa présence.
E-95 Voilà la chose qui est difficile pour un homme qui a un certain poste. Voilà la chose qui est difficile pour les adolescentes qui sont jolies. Voilà la chose qui est difficile pour les adolescents qui sont populaires à l'école, pour une vedette du basket-ball.
E-96 √Ē, toi jeune gar√ßon, combien Dieu pouvait t'utiliser si seulement tu Le laissais le faire! Toi jeune fille, dans ta beaut√© de belle et jolie petite reine que Dieu t'a donn√©e, pourquoi n'utilises-tu pas cette influence au profit du Royaume de Dieu, pour ce pourquoi Dieu te l'a donn√©e, cette vertu de la f√©minit√©. Utilise-la de cette mani√®re, tu finiras bien, forc√©ment. Mais autrement, tu √©choueras forc√©ment, tu vois, tu √©choueras totalement. Dieu t'a cr√©√©e, et personne d'autre ne peut occuper ta place, personne ne peut occuper cette place-l√†. Tu dois √™tre telle quelle.
E-97 Eh bien, ils se sont humiliés dans Sa présence, ces séraphins, ils se sont humiliés dans Sa présence.
E-98 C'est comme Mo√Įse, quand Mo√Įse √©tait un grand homme intellectuel, nous comprenons qu'il pouvait enseigner aux Egyptiens la sagesse, la science et la grande sagesse de l'Egypte.
E-99 Avec notre science, nous n'avons jamais eu quelque chose de comparable √† cela jusque l√†. Nous ne construisons pas des pyramides de nos jours, vous le savez. Nous ne sommes pas capables d'en placer une au centre de la terre comme il y en a une, l√† o√Ļ, peu importe la position du soleil, il n'y a pas d'ombre autour d'elle. Et nous ne sommes pas capables de construire des sphinx, ni plusieurs de ces choses. Et aujourd'hui nous ne pouvons pas non plus faire une momie qui garderait une apparence naturelle apr√®s des milliers d'ann√©es. Nous ne pouvons garder nos cadavres que pendant quelques heures. A l'√©poque, ils poss√©daient un liquide avec lequel ils pouvaient embaumer et que nous ignorons compl√®tement, une couleur qui ne se fane jamais; ils avaient beaucoup de techniques et une science que nous n'avons pas.
E-100 Ecoutez, jeunes gens, vous vivez dans une ville universitaire par ici ; ou dans une ville o√Ļ... et je vis dans une ville universitaire. Et la science est bonne tant qu'elle ne s'√©carte pas de la Parole de Dieu. Mais, il faut qu'on le sache, la science ne peut pas vous donner la vie. La science peut vous dire comment...
E-101 Et une autre chose, c'est que la science est toujours obligée de retirer, d'habitude, ce que l'on déclare être scientifiquement prouvé. Vous savez, l'autre jour j'ai vu un professeur de science qui disait que maintenant ils ont prouvé que ces ossements qu'ils déterrent, ils disent que ça date de cent millions d'années. Il y a deux ans, ils ont découvert que l'os reposait dans de l'eau salée. Il n'y a rien, nulle part dans la science ni quoi que ce soit qui puisse affirmer que le monde soit vieux de plus de six mille ans, vous voyez. Le chlorure et d'autres éléments dans l'eau ont ainsi détérioré cet os, c'est ce qui mettrait... lui donne l'air de dater d'un million d'années. Mais ce n'est pas le cas. Mais pensez-vous qu'ils vont annoncer cela? Non non. Ils ne vont pas retirer ce qu'ils ont dit.
E-102 Mais voici la Bible, mon fr√®re, ma sŇďur ainsi que mon jeune fr√®re adolescent et ma jeune sŇďur adolescente, Dieu ne retire jamais ce qu'Il a dit parce que c'est la v√©rit√©, c'est toujours la v√©rit√©. Cela est toujours vrai. Lorsque Dieu a dit une chose, c'est s√©rieux.
E-103 Récemment, je parlais à une réunion, et un homme a dit, il m'a rencontré à l'extérieur et m'a dit : "Mon ami, vous avez fait fausse route. " Il a dit : "Vous avez dit que ce monde a six mille ans. " J'ai dit : "L'ordre du monde est correct, six mille ans. "
E-104 Il a dit : "Ecoutez, a-t-il dit, la Bible dit que Dieu a créé les cieux et la terre en six jours. " J'ai dit : "Ce n'est pas ce qu'Il a fait. "
E-105 Dans Gen√®se 1, Il a dit : "Au commencement Dieu cr√©a les cieux et la terre. " Point! En combien de temps Il a fait cela, je ne le sais pas, personne d'autre ne le sait. Dieu a cr√©√© cela. Point. C'est la fin de la phrase. "Et [quand Il a commenc√© √† l'utiliser], la terre √©tait informe et vide, et il y avait de l'eau √† la surface de l'ab√ģme. Et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. " Mais dans Gen√®se 1 il est dit : "Au commencement Dieu cr√©a les cieux et la terre. " C'est tout. Ne faites pas des histoires l√†-dessus. Je crois cela tout simplement. C'est tout. Dieu cr√©a cela. Ce n'est pas √† moi de comprendre. Je suis heureux qu'Il ait fait cela, et laissez-moi vivre ici pour un peu de temps. Il en a une nouvelle o√Ļ habite la justice. Mon espoir ne se fonde sur rien d'autre que Le Sang et la justice de J√©sus.
E-106 Aucun credo, aucune dénomination, aucun exemple d'homme ; c'est Christ qu'il me faut, et Lui seul. C'est ce que nous devons avoir.
E-107 Humble. Mo√Įse, un intellectuel; mais dans la pr√©sence de ce buisson ardent, il a √īt√© ses souliers. Il √©tait sur une terre sainte. Il s'est humili√©! L'humilit√©. C'est ce qui couvrait les pieds, l'humilit√©.
E-108 Regardez Paul, ce grand √©rudit intellectuel; instruit aux pieds de Gamaliel, l'un des grands docteurs H√©breux de son temps. Il √©tait intelligent, un intellectuel, il avait un dipl√īme universitaire, et il pensait tout conna√ģtre. "Et cette bande de gens qui se comportaient de fa√ßon √©trange n'√©tait que de fous, de cingl√©s", et il avait re√ßu les ordres de son souverain sacrificateur d'aller les arr√™ter tous, l√† √† Damas. Et un jour sur la route, il est entr√© dans la pr√©sence de Celui-l√† m√™me qui avait parl√© √† Mo√Įse dans le buisson ardent, une Colonne de Feu. Qu'a fait Paul, ou plut√īt Saul? Il est tomb√© sur sa face, par humilit√© ; il est tomb√© par terre, sur sa face, par humilit√©.
E-109 Qu'a fait Jean Baptiste, l'homme au sujet duquel J√©sus a dit qu'il n'y avait jamais eu un homme n√© de la femme qui lui √©tait semblable, ou qui pouvait lui √™tre compar√© jusqu'√† l'√©poque? Ce grand proph√®te ordonn√© par Dieu avant la fondation du monde, a √©t√© annonc√© 1207 ans avant qu'il vienne, ou plut√īt 712 ans avant qu'il vienne sur terre par le proph√®te Esa√Įe ici. Qu'a-t-il fait lorsqu'il a vu un homme sortir de l'auditoire et s'avancer, et qu'il a lev√© les yeux vers le ciel et qu'il a vu ce feu descendre du ciel sous la forme d'une colombe? Il s'est √©cri√© : "C'est moi qui ai besoin d'√™tre baptis√© par Toi. "
E-110 "Il faut qu'Il croisse et que je diminue. " Dieu ne peut pas en avoir deux sur la terre en m√™me temps. Il n'y a qu'un seul qui a le message, vous savez. "Je dois diminuer, c'est Lui le messager. Je suis rest√© jusqu'en ce moment, maintenant Il me remplace." Comme Elis√©e, lorsque Elie est mont√© et qu'il a jet√© sa robe √† Elis√©e ; son minist√®re √©tait termin√©, Elis√©e devait prendre la rel√®ve √† partir de l√† o√Ļ il avait quitt√©. "Il faut qu'Il croisse et que je diminue", a dit Jean Baptiste.
E-111 Soyez conscient de votre petitesse. Vous n'êtes rien. Vous n'êtes rien. Combien j'aimerais m'arrêter là-dessus pour quelques minutes! Mais vous n'êtes rien. Laissez-moi... Ça a l'air d'être un sacrilège et ça a l'air d'être grossier.
E-112 Et je ne pense pas que la chaire soit un endroit o√Ļ un quelconque ministre devrait d√©biter des plaisanteries. Maintenant c'est devenu un lieu de plaisanteries, de comportements bizarres et du prestige de Hollywood. C'est cela le probl√®me. Hollywood par la t√©l√©vision a envahi la chaire. Nos femmes se sont prostern√©es devant la d√©esse de la mode de Hollywood depuis longtemps. Et ensuite la chaire s'est introduite dans Hollywood, par des chanteurs, et ainsi de suite, des hommes de talent. Oh, quel homme astucieux que ce d√©mon! Vous ne pouvez pas m√©langer l'eau et l'huile. √áa ne se m√©langera pas. Remarquez la grande influence que les gens exercent sur les autres. Et ce que vous faites est une influence.
E-113 Si vous voulez voir combien vous √™tes grand, plongez votre doigt dans une piscine ou dans un sceau d'eau ; puis retirez-en votre doigt et essayez de trouver o√Ļ vous aviez mis votre doigt. Vous n'√™tes rien.
E-114 Dieu peut se passer de vous, Il peut se passer de moi, mais nous ne pouvons pas nous passer de Lui. Il nous faut L'avoir, Lui ; car Il est la vie, et Lui seul. Il ne s'agit pas de conna√ģtre Son Livre, il ne s'agit pas de conna√ģtre ceci, ou de conna√ģtre cela ni de conna√ģtre un credo. "Mais Le conna√ģtre, Lui, c'est la Vie", Le conna√ģtre en tant que Personne, Christ en vous, la Parole faite chair en vous. C'est cela Le conna√ģtre. Lorsque vous et Lui, vous devenez un, comme je l'ai dit hier soir dans le Super Signe. Il faut qu'Il entre en vous. Vous! Dieu et l'homme doivent devenir un. Vous √™tes conscient de votre petitesse.
E-115 Maintenant, pour terminer, troisièmement je pourrais prendre les deux autres ailes. Il pouvait voler avec ces deux autres ailes. Observez! La face couverte par la sainteté de Dieu, par révérence ; ses pieds couverts par humilité ; et avec deux ailes il pouvait se mettre en action pour se déplacer. Dieu était en train de montrer à Son prophète comment un serviteur préparé devrait être. "Cesse de regarder Ozias! Voici ton exemple que J'ai envoyé devant toi : couvre ta face par révérence, couvre tes pieds par humilité et entre en action. " Oh, quel exemple! Il avait regardé Ozias pendant très longtemps, et a vu cela faillir, maintenant Dieu lui dit ce qu'il faut faire, lui montrant ce que c'est qu'un serviteur préparé. Il est entré en action.
E-116 C'est comme la femme au puits, elle est entr√©e en action aussit√īt que J√©sus lui a dit qu'elle avait cinq maris. Cette femme attendait l'accomplissement de quelque chose de ce genre; il n'y avait pas eu de proph√®te depuis quatre cents ans. Et, tout d'un coup, un beau matin, de fa√ßon inattendue, elle va puiser de l'eau ; et l√† elle a rencontr√© quelque chose de r√©el.
E-117 Dieu Le placera devant nous quelque part, parfois, de façon inattendue. J'espère qu'Il le fait ce matin.
E-118 Il l'a fait avec elle au moment o√Ļ elle ne s'y attendait pas. Et lorsqu'Il lui a dit : "Femme, apporte-Moi √† boire", et elle a discut√© avec Lui au sujet de l'eau, et Il n'avait rien avec quoi puiser. Et Il lui a fait savoir qu'Il avait une eau qu'elle n'aurait pas √† aller puiser l√†.
E-119 Et alors ils se sont mis à parler sur les rites religieux et elle a dit : "Nos pères ont adoré sur cette montagne. Toi, Tu dis : 'A Jérusalem'". Et Jésus, quelque temps après...
E-120 Qu'√©tait-Il? Il √©tait la Parole. Saint Jean 1 : "Au commencement √©tait la Parole, la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu." H√©breux chapitre 4 dit : "La Parole de Dieu est plus vivante, plus efficace qu'une √©p√©e √† deux tranchants, elle coupe..." Elle ne dorlote et ne caresse vraiment pas. Elle coupe; elle passe et repasse. Vous voyez? "...jusqu'√† partager la moelle et l'os, et discerne les pens√©es et les intentions du cŇďur. " C'est la Parole, la Parole faite chair. Et voil√†! Qu'a-t-Il fait? Il les a regard√©s et a pu percevoir leurs pens√©es parce qu'Il √©tait la Parole, la Parole immuable. Il est toujours le m√™me. Il ne change pas. Maintenant, remarquez, dans cette Parole immuable, Il a regard√© la femme droit en face.
E-121 Et elle √©tait debout l√†, comme nous l'appellerions aujourd'hui, une femme de mauvaise r√©putation, une prostitu√©e de la rue, quelqu'un de ce genre, peut-√™tre une enfant rejet√©e et abandonn√©e par les parents ; et on en a tant aujourd'hui. Mais elle √©tait l√†, cette belle et ravissante jeune femme, peut-√™tre une adolescente, peut-√™tre √Ęg√©e de dix-huit ans, qui aurait termin√© l'√©cole secondaire. Et voil√† qu'elle avait pris la mauvaise voie, et sa moralit√© √©tait d√©prav√©e. Et elle n'avait rien √† quoi s'en tenir, pourtant, une jolie fille.
E-122 Et elle monte puiser de l'eau, et là elle rencontre par hasard un homme qui lui parle. Et elle a dit : "Il y a une ségrégation ici. Tu ne devrais pas me parler. Tu es un Hébreu et moi, je suis une femme samaritaine. Et après tout, regarde qui je suis. Pourquoi me parles-Tu? Que veux-Tu? " Voyez, son motif n'était pas correct.
E-123 Et, bien des fois... que se serait-il pass√© si cette femme avait jet√© le pot d'eau par terre et qu'elle soit partie comme certaines personnes qui se l√®vent et sortent de la r√©union avant d'√™tre s√Ľres? Voyez, les choses ne se seraient pas pass√©es comme cela.
E-124 Mais quelque chose dans cette semence prédestinée montrait qu'il y avait quelque chose d'intéressant dans cette personne ; elle Lui a donc parlé. Qu'est-ce qui est arrivé? Il lui a dit les choses qu'elle avait faites. Et quand Il l'a fait, et qu'Il lui a dit ces choses, elle a dit : "Seigneur, je vois que tu es un prophète. Tu ne me connais pas. " Pourquoi a-t-elle su qu'Il était un prophète? Parce que la Parole était venue à Lui.
E-125 La Bible dit : "Si parmi vous il y a quelqu'un de spirituel, ou un prophète, Moi l'Eternel, Je Me révélerai à lui. Et si ce qu'il dit est la vérité, alors écoutez-le, car il est Mon représentant, il est Ma Parole manifestée. "
E-126 Et elle a dit : "Seigneur, en d'autres termes, nous n'avons pas eu de prophète depuis quatre cents ans. Et je vois que tu es un prophète. Maintenant, nous n'avons aucune Ecriture qui dise que nous devons recevoir un prophète en ce moment en dehors du Messie. Nous savons que le Messie vient. Et ceci, étant le signe d'un prophète, nous savons qu'Il vient et qu'Il fera ces choses. "
E-127 Et alors, Jésus, la grande Portion suffisante, est venu et a dit : "Je le suis." Amen.
E-128 Quoi? Elle n'a pas sauté immédiatement pour s'éloigner en courant, disant : "Je ne vais pas écouter ça. " Elle a couvert sa face, disant : "Je reconnais que je suis dans l'erreur. " Humblement elle a demandé : "Donne-moi de cette eau, Seigneur, pour que je ne vienne plus ici pour puiser. " Voyez comment Dieu équipe Son peuple.
E-129 Quoi maintenant? Elle est prête. Alors il lui a été révélé que c'était le Messie. Et immédiatement elle est entrée en action. L'arrêter? Vous ne pouviez pas le faire. Elle est allée directement dans la ville et elle a dit : "Venez voir un homme qui m'a dit les choses que j'ai faites. Nous attendons le Messie, et Le voilà. " Et la Bible dit que les hommes de la ville ont cru à cause du témoignage de la femme. Elle avait quelque chose de très réel qu'elle pouvait manifester. Par son influence, après avoir rencontré Jésus-Christ et ramené les résultats directs de ce qu'elle avait reçu comme enseignement de sa Bible, Laquelle lui avait appris ce que devrait faire le Messie, elle a convaincu les hommes que c'était Lui le Messie. Depuis quatre cents ans, ils n'avaient pas eu quelque chose de semblable : "Et voici l'homme". Et son témoignage, bien qu'elle soit une prostituée, était convaincant.
E-130 Oh, jeune fille, il se peut que vous ne meniez pas ce genre de vie. Mais, oh, si seulement vous rencontriez Celui dont je parle, quelle influence serait la v√ītre sur vos condisciples!
E-131 Jeune homme, comme Saul, instruit, intelligent, quelle influence il √©tait pour le monde chr√©tien tout entier. Il a √©t√© envoy√© comme ap√ītre aux Gentils, lorsqu'il a rencontr√© ce J√©sus dans la Colonne de Feu, ce jour-l√†, il a su que c'√©tait le m√™me Dieu qui avait fait sortir son peuple hors d'Isra√ęl... hors d'Egypte, Isra√ęl hors d'Egypte. Vous pourriez rencontrer ce m√™me Dieu! C'est la Bible manifest√©e, prouvant qu'Il est Dieu, la confirmation qu'Il est juste sur terre en ce moment, que Sa Parole est r√©v√©l√©e, car Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Quelle influence vous serez pour votre √©glise, pour votre communaut√©, pour tout... pour tous ceux avec qui vous entrerez en contact. Vous serez une personne chang√©e. Oui. Oui, monsieur.
E-132 Pierre, lorsqu'il a vu et qu'il a été convaincu que... Nous voyons qu'il avait pêché toute la nuit et qu'il n'avait rien attrapé. Il était un pêcheur. Il savait quand la lune changeait, et quand les poissons circulaient et quand ils ne le faisaient pas. Mais il était assez gentil pour s'asseoir et écouter Jésus pendant quelques minutes. Il ne s'est pas levé pour s'en aller en courant. Il est resté pour écouter cela jusqu'à la fin. Et après que tout le message était terminé, et tout, comme il était assez gentil...
E-133 Il avait p√™ch√© toute la nuit et n'avait rien attrap√©. Combien de Simons y a-t-il ici ce matin, combien √©couteront cette bande? Simon, tu as saut√© de chez les m√©thodistes pour aller chez les baptistes, chez les pentec√ītistes, chez les unitaires, chez les "binitaires ", chez les trinitaires, chez je ne sais qui encore, mais tu n'as encore rien attrap√©. Pourquoi ne t'assieds-tu pas pour √©couter juste une minute? Pr√™te juste quelques minutes de ton temps √† Christ.
E-134 Observez la Parole venir. "Simon," maintenant Il lui donne la commission, "jette le filet pour pêcher."
E-135 Et quand il a attrapé les poissons, il a dit : "Seigneur, j'ai pêché à la seine toute la nuit. Ça dépasse mon intelligence. Je ne saurais expliquer comment. "
E-136 Je ne saurais pas non plus expliquer comment cela fonctionne. Je n'en connais pas la mécanique. Tout ce qui m'intéresse, c'est tout simplement la dynamique. Je ne sais pas comment Il le fait, mais Il le fait parce qu'Il l'a promis.
E-137 Il a jeté le filet. En effet, il savait que s'il n'y avait pas de poissons là, et que Dieu a dit qu'il y aurait là des poissons, il a jeté le filet, de toute façon.
E-138 Vous direz : "J'ai été à l'autel. J'ai fait ceci. J'ai fait cela. J'ai essayé. J'ai été çà et là. Je... " Jetez le filet. C'est le commandement.
E-139 Et quand il a attrapé les poissons, qu'a-t-il fait? Premièrement, il est tombé sur ses genoux, avec révérence et respect, et il s'est écrié : "Retire-toi de moi, Seigneur, je suis un homme pécheur. " Qu'est-ce? La révérence, l'humilité.
E-140 Quelle parole lui a √©t√© adress√©e en retour? "Ne crains point, Simon, d√©sormais tu seras p√™cheur d'hommes." A l'Ňďuvre, et il est mort √† l'Ňďuvre. Oh! la la!
E-141 L'homme aveugle qui avait √©t√© gu√©ri ne pouvait pas l'expliquer. Il ne pouvait tout simplement pas dire comment Il l'avait fait. Il ne savait pas s'Il √©tait un p√©cheur ou pas; il a dit : "√áa me para√ģt √©trange que vous les hommes ici pr√©sents, vous les pr√™tres me demandiez ce que... vous me posiez cette question √† moi."
E-142 Ils lui ont demandé : "Qui t'a guéri?" Ils ont demandé à son père et à sa mère, mais ceux-ci ont dit...
E-143 Ils avaient déjà... les prêtres leur avaient déjà dit : "Si quelqu'un assistait aux réunions de Jésus...! C'est un fou. Si vous assistez à ses réunions, vous serez excommuniés de cette église. Nous vous bouterons..." C'est ce que la Bible dit. "Nous vous exclurons immédiatement de notre église, si vous assistez à cette réunion. "
E-144 Mais, pour cet homme aveugle, la réunion est venue vers lui, et Jésus l'a guéri.
E-145 Et puis, m√™me ses parents avaient peur de perdre leur dignit√©, celle d'√™tre membre de cette grande √©glise de la ville, ils avaient honte de dire quoi que ce soit √† ce sujet. Ils ont lanc√© la balle dans le camp du jeune gar√ßon et ont dit : " Demandez-lui, il a de l'√Ęge. Allez lui demander comment cela est arriv√©. Nous savons que c'est notre fils, et nous savons qu'il est n√© aveugle, je ne dirai rien. " Oh, ce soi-disant croyant, frontalier, ti√®de!
E-146 Mais à cet homme dont les yeux étaient guéris ils ont demandé : "Qui t'a guéri?"
E-147 Il leur a répondu : "L'homme qu'on appelle Jésus de Nazareth. " Oui, monsieur! Il s'était assis avec humilité. Le travail était fait.
E-148 Ils lui ont dit : "Cet homme est un p√©cheur. Nous ne le connaissons pas et nous n'avons aucune √©cole d'o√Ļ il est sorti. Il n'est membre d'aucune de nos organisations. Il n'a aucune carte de membre, nous n'avons rien √† voir avec lui. Nous savons qu'il est un p√©cheur. "
E-149 "Eh bien, a-t-il dit, c'est donc une chose √©trange. " Il a dit : "Un homme qui a pu m'ouvrir les yeux, ce qui n'a jamais √©t√© fait depuis que le monde existe, un homme, un ministre m'ouvre les yeux, chose qui n'a jamais √©t√© faite au monde; et vous les pr√™tres qui √™tes cens√©s conna√ģtre la Parole dans tous les moindres d√©tails, et vous ne connaissez rien √† Son sujet? "
E-150 Alors que la Bible Elle-m√™me disait que quand Il viendrait, les aveugles verraient. Les boiteux sauteraient comme un cerf. Ils auraient d√Ľ voir que la Parole √©tait manifest√©e, voyez.
E-151 Mais ce garçon le savait, il était là. Qu'a-t-il fait? Il était en action. Il était prêt devant son patron. Il était prêt devant les prêtres. Il était prêt devant le conseil. Il était prêt à tout, car il avait reconnu Dieu et s'était humilié, et est entré en action avec son témoignage. Vous voyez, c'est cela un véritable serviteur.
E-152 La Colonne de Feu devrait nous mettre en action aujourd'hui, comme nous L'avons vue être confirmée dans les paroles de Sa promesse pour cette heure, ce dernier jour. Elle devrait mettre toute l'action de Dieu en mouvement.
E-153 Mais, l'ennui c'est que notre organisation dit : "Eh bien, attends une minute, cela n'est pas venu par notre groupe. Ça, c'est le Nom de Jésus. C'est un renégat. C'est un baptiste. C'est... " Vous voyez? Oui oui. Vous voyez? Vous voyez? Ils ne voient tout simplement pas cela. C'est vrai.
E-154 Le signe, oh! le signe de Sa venue est proche. Et nous savons qu'il n'y a rien sur terre...
E-155 La science nous dit : "Il est minuit moins trois, " ça nous a été dit il y a quelques années. Alors, nous devons être presque, peut-être, à quelques poussières de secondes de minuit. Nous ne savons pas à quel moment la poudre va s'allumer dans le baril. Regardez ces élections qui auront lieu ici demain. C'est tout ce qu'il faudrait. Juste en allumer un. Quand cet écran de radar va repérer cette bombe atomique, chacune d'elles sera larguée, mais l'Eglise sera partie avant ce temps-là. Si donc cela peut arriver à n'importe quelle minute, et que l'Eglise doit partir avant que cela n'arrive, combien de temps nous sépare de cela?
E-156 Et les choses même qui devraient arriver selon ce qu'Il a dit, Son ministère et ce qui devrait arriver dans les derniers jours, nous voyons cela soir après soir, et jour après jour, disant que le temps est proche. Oh! nous devrions nous humilier, avoir l'humilité et entrer en action. C'est vrai. La Parole accomplie devrait nous mettre tous en action.
E-157 Nous, comme le proph√®te Esa√Įe, avons vu les cons√©quences que subit un peuple qui s'√©l√®ve, disant : "Eh bien, s'il faut donc que √ßa arrive quelque part, √ßa sera dans notre d√©nomination. Si √ßa vient par les trinitaires, √ßa va. Ou si √ßa vient par les unitaires, √ßa va. Ou si √ßa vient par l'Eglise de Dieu, par les m√©thodistes, par les baptistes, par les catholiques, ou par les presb-... C'est tr√®s bien. "
E-158 J'ai √©t√© interview√© l√† √† Mexico. Fr√®re Jack √©tait avec moi. Ce petit b√©b√© qui a √©t√© ressuscit√© des morts, apr√®s qu'il √©tait mort ce matin-l√† √† neuf heures. Et il a √©t√© ressuscit√© des morts cette nuit-l√† √† vingt-trois heures, √† l'estrade, d'apr√®s une vision. Fr√®re Jack √©tait l√†. Je l'ai envoy√© prier pour ce b√©b√©. La dame tenait le b√©b√© dans ses bras comme ceci. Il pleuvait, la pluie tombait √† verse, et il portait le veston de fr√®re Arment. Et Billy a dit : "J'ai distribu√©... " Cet ami au fr√®re Espinosa, je ne sais pas ce que... Moi, je l'appelais Ma√Īana parce qu'il √©tait tr√®s lent. Et ainsi, j'ai dit... Il a distribu√© les cartes de pri√®re, et Billy se tenait l√† tout simplement pour veiller √† ce qu'il n'en vende aucune. Et il les a toutes distribu√©es. Et cette femme avait ce b√©b√© qui √©tait mort. Et elle disait... Eh bien, Billy a dit : "Je n'ai pas assez d'huissiers pour la retenir. "
E-159 Et j'ai dit : "Elle ne pourra pas me reconna√ģtre. Elle ne me conna√ģt pas. " Le soir pr√©c√©dent, il y avait cet homme aveugle qui avait recouvr√© la vue. Et sur une √©tendue comme cette estrade, il y avait tout simplement des tas de vieux vestons et des ch√Ęles ainsi que d'autres choses de gens pauvres. Et j'ai dit : "Eh bien, Fr√®re Jack, va prier pour ce b√©b√©. " J'ai dit : "Elle ne saura nullement faire la diff√©rence entre vous et moi. " Et elle ne faisait que courir [en se glissant] sous les jambes des hommes et sauter en leur montant sur le dos, et elle marchait avec ce b√©b√© mort. Une petite. Une jolie et petite fille, de cette taille presque, c'√©tait peut-√™tre son premier enfant. Et elle paraissait √™tre dans la vingtaine, une fille tr√®s attrayante. Et j'ai donc dit : "Allez prier pour elle, Fr√®re Jack, car elle ne saura pas distinguer qui est qui. " Et moi, j'√©tais debout l√† au fond en train de parler au moyen d'un interpr√®te, elle n'allait pas savoir si c'√©tait lui ou moi qui priais pour les malades.
E-160 Frère Jack a commencé à descendre là. Et j'ai regardé devant moi, et il y avait une vision, ce petit enfant était assis là. J'ai dit : "Ne vous en faites pas. Amenez-le ici. " Quelques instants après, ce bébé était vivant. En lui imposant les mains!
E-161 Elle est imm√©diatement entr√©e en action et s'est rendue chez son m√©decin; [et elle est revenue] avec une d√©claration sign√©e comme quoi ce b√©b√© √©tait mort dans son cabinet ce matin-l√†, suite √† la pneumonie. Et √† vingt-trois heures ce soir l√†, le b√©b√© est revenu √† la vie parce qu'elle a √©t√© pers√©v√©rante. Elle a d√Ľ user de violence. Il y avait quelque chose de r√©el. Si un homme aveugle pouvait recouvrer la vue, son b√©b√© pouvait √™tre ressuscit√© des morts. J'aime cela. √Ē Dieu, donne-nous plus de gens comme √ßa.
E-162 Et elle, une catholique, venait avec son chapelet en main, je lui ai dit : "Ce n'était pas nécessaire", ce n'est pas par manque de considération pour cette jeune femme. Ce n'est pas par manque de considération pour cela, mais ce n'est pas nécessaire.
E-163 C'est en Dieu que nous croyons, pas en un quelconque rite, pas en une pri√®re m√©thodiste, ni en une pri√®re presbyt√©rienne, ni en un cri pentec√ītiste. C'est en Dieu que nous croyons; pas en un chapelet catholique, ni en quoi que ce soit d'autre. Nous croyons en Dieu, le Dieu vivant, par Sa Parole. Et Sa Parole est Dieu. Et Elle doit produire parce que c'est une semence.
E-164 Le proph√®te avait donc vu ce que ces d√©nominations qui s'√©levaient avaient fait. Il savait qu'elles ne pouvaient pas remplir cet office. Ils perdent leur influence √† cause de leurs credo, et ainsi de suite. Comme ils s'attendent aux credo, ils acceptent cela et pensent que c'est cela. Et nous trouvons que des hommes comme Ozias essaient de remplir un office sacr√©, et ils √©chouent. Beaucoup d'entre eux deviennent des fous, des so√Ľlards, et ainsi de suite; en essayant de remplir un office oint, en essayant d'imiter. Au lieu d'avoir ce dont ils parlent et d'√™tre appel√©s par Dieu pour le faire, d'√™tre ordonn√©s par Dieu pour le faire, ils partent en tr√®s grande masse et construisent de grandes organisations; et des hommes intellectuels, et des choses grandioses qui brillent comme Hollywood; ils pr√™chent : "La venue du Seigneur est proche." Nous avons vu les hommes perdre leur influence parce qu'ils essaient de remplir un office auquel ils ne sont pas ordonn√©s, juste comme Ozias. Nous avons vu les √©glises faire du pros√©lytisme. Dans nos assembl√©es pentec√ītistes, nous avons vu tous les unitaires essayer de d√©passer les trinitaires, les trinitaires essayer de d√©passer les unitaires, l'Eglise de Christ essayer de d√©passer celle-ci, et toutes ces autres √©glises essayer de se d√©passer les unes les autres, faisant du pros√©lytisme, de l'imitation, essayant de faire quelque chose qu'ils ne sont pas appel√©s √† faire.
E-165 Dieu a dit : "Prêchez l'Evangile. Démontrez la puissance du Saint-Esprit. Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru. "
E-166 Non pas : "Allez faire des organisations, avoir des écoles et ainsi de suite. " On n'a rien contre, mais cela ne remplace pas cet office. Et nous voyons que des hommes et des femmes essaient de remplir cet office oint alors qu'ils ne sont pas ordonnés à le faire, nous voyons ce qui leur arrive.
E-167 Voilà votre exemple, vous les ministres. Nous voyons cela dans la vie des adolescents. Nous voyons cela partout. C'est... ne regardez pas à l'homme. Regardez à Dieu. Détournez votre regard de l'homme et fixez-le sur Dieu.
E-168 Non pas être influencé et dire : "Oh, gloire à Dieu, c'est le Seigneur qui me le dit. Ainsi dit le Seigneur, fais telle et telle chose", et cela n'arrive pas. Voyez, vous essayez d'imiter quelque chose dont vous ne savez rien. Ne le faites pas. C'est dangereux. Vous serez frappé de la lèpre spirituelle, l'incrédulité, vos dénominations ; essayant de monter, d'obtenir quelque chose dont on peut se vanter, de devenir un ancien.
E-169 Soyez comme David : "Je pr√©f√©rerais √™tre un paillasson dans la maison de mon Dieu plut√īt que d'habiter dans les tentes avec les m√©chants." Oui, un paillasson. O√Ļ que Tu m'appelles, Seigneur, laisse que je sois le meilleur paillasson que Tu aies jamais eu. S'il faut que les gens essuient leurs pieds sur moi, laisse que je sois un v√©ritable paillasson. J'essuierai les pieds s'il n'y a rien d'autre."
E-170 C'est ce que Jésus a fait lorsqu'Il est venu sur la terre, Il est devenu le paillasson de Dieu, Son propre Fils. Qui es-tu, toi évêque, ancien de district, alors que Jésus est devenu un laquais,un laveur des pieds, un paillasson dans la maison du Seigneur? Oh! la la! Et puis nous pensons que nous sommes quelque chose parce que nous avons un doctorat et que nous avons été à l'université. Regardez à votre Exemple, ce qu'Il a fait. Ne regardez pas à ce que l'évêque devant vous, l'ancien devant vous, ou quelqu'un de ce genre a fait. Il peut avoir été un homme bon. Peu importe. C'est de vous qu'il s'agit, regardez à Dieu.
E-171 Lorsqu'il a vu les effets, et qu'ensuite il a vu ce qui était arrivé... Maintenant, je termine; je voudrais ajouter une chose. Ses pieds et ses mains... Ses ailes couvraient sa face en signe de révérence, ses pieds en signe d'humilité, et puis ses deux ailes le mettaient en action. Pensez-y un peu, les effets de la vision sur le prophète! Qu'est-ce que cela a fait au prophète? Ça lui a montré qu'aucun homme, aucun homme...
E-172 Ne mettez pas votre confiance en un homme. Lorsque cet homme abandonne la Parole de Dieu, abandonnez cet homme. Voyez, abandonnez cet homme. Restez avec Dieu. Dieu est la Parole.
E-173 Observez ce qu'ont √©t√© les effets. Maintenant, fr√®res ministres, je voudrais que ceci entre profond√©ment dans vos cŇďurs, √† vous tous. Qu'est-ce qui est arriv√© au proph√®te? Cela a amen√© ce proph√®te ordonn√© √† un office avant la fondation du monde... Les dons et les appels sont sans repentir. Cela a amen√© ce proph√®te... Qu'en est-il d'un ministre, d'un √©v√™que qui n'est en rien semblable √† un proph√®te ; quel effet cela devrait-il avoir sur le docteur, le pasteur, ou l'√©vang√©liste? Mais de voir la vision du Seigneur, cela a amen√© le proph√®te √† confesser qu'il √©tait un p√©cheur.
E-174 Il n'est pas sorti, disant : "Oui, gloire à Dieu! Alléluia, c'est assez bon pour moi. Dieu soit loué, je sors. " Ou, il ne s'est pas levé pour dire : "Je ne vais pas écouter cela. J'y ai fait allusion dans ma pensée. Ça ne s'accorde pas avec ce que le prêtre dit." Non.
E-175 Il en a tiré une leçon. Il a vu ce que Dieu essayait de lui montrer. Pourquoi? La semence spirituelle était déjà en lui, comme elle l'était dans la femme au puits, comme elle l'était chez les autres. Ils étaient ordonnés, prédestinés à cela, et il en a compris la raison. Il a vu Ozias dans la maison des lépreux, un grand homme qui avait essayé d'imiter quelque chose. Il a vu Dieu assis là, et il a vu comment Dieu a équipé Ses serviteurs et comment Il les a envoyés. Ça l'a amené à dire : "Je suis un pécheur. " Ensuite est venu le temps de la purification, après la confession : "Je suis un pécheur. "
E-176 Le prophète, un homme qui avait été dans le palais du roi et qui était reconnu comme étant un prophète. M'entendez-vous? Ceci a amené ce prophète ordonné... la vision du Seigneur l'a poussé à crier : "Malheur à moi! Je suis un homme aux lèvres impures. Je vis au milieu d'un peuple aux lèvres impures. Et mes yeux ont vu l'ordre du Seigneur. " Oh, frère ministre, pouvez-vous voir cela? "Mes yeux ont vu l'ordre du Seigneur. "
E-177 Puis est venue la purification. Voici venir le ch√©rubin avec un charbon ardent tir√© de l'autel, qu'il a pris avec ses pincettes, les pincettes de l'autel, il a mis cela dans ses mains. Il a ramen√© la t√™te d'Esa√Įe en arri√®re; en effet il √©tait pr√™t √† confesser et confesser qu'il √©tait impur, parce qu'il avait regard√© √† un √©v√™que ou √† quelqu'un qu'il prenait comme exemple, au lieu de tourner le regard vers Dieu.
E-178 Au lieu de regarder à la Parole, il a regardé au credo ; ce qui vous ramène toujours à : "Un homme aux lèvres impures".
E-179 Et l'ange est venu avec le feu, l'a mis sur ses lèvres et dit : "Maintenant, tu es pur. "
E-180 Remarquez l'ordre. Il ne lui a point apporté un livre-un catéchisme. Dieu ne prépare pas Ses serviteurs par des livres et le catéchisme. Il prépare Ses serviteurs par le feu, le feu qui purifie, le feu venant de l'autel.
E-181 Et il s'est écrié! Quand il s'est écrié et qu'il a dit : "Malheur à moi, car j'ai fait ce qui est mal ; j'ai mis mon exemple-ma confiance en un homme. Et je vois l'ordre du Seigneur." Et Il l'a purifié avec le charbon ardent.
E-182 Maintenant, n'est-ce pas merveilleux la fa√ßon dont l'homme a lui-m√™me reconnu qu'il √©tait p√©cheur? Et regardez ce que Dieu a fait aussit√īt qu'il a reconnu qu'il √©tait un p√©cheur. Il a confess√© qu'il √©tait un p√©cheur, il a confess√© son tort. Et il a vu ce que Dieu avait fait et comment Dieu l'avait fait, comment Il l'a purifi√© par un charbon ardent. Non pas une r√©citation des credo, pas un tas de chapelets, pas une affaire historique. Il l'a purifi√© avec un feu vivant au temps pr√©sent.
E-183 Et la Bible dit que la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Ce m√™me Saint-Esprit, ce m√™me J√©sus qui est venu sous la forme du Saint-Esprit le jour de la Pentec√īte est l'unique processus de purification que Dieu conna√ģt pour purifier Son serviteur.
E-184 Il a vu l'ordre. Il a vu ce que c'est qu'un serviteur de Dieu préparé, comment il devait agir. Il voyait comment Dieu préparait Son serviteur, comment Il l'a mis en ordre.
E-185 Remarquez ensuite ce qui a suivi, apr√®s la purification, apr√®s, la commission. Apr√®s qu'il a fait cela, qu'il a suivi, quoi ensuite? La commission. Apr√®s la confession et la purification, c'est alors qu'Esa√Įe devenu pur a r√©pondu lorsque le Seigneur a demand√© : "Qui ira? " Il a r√©pondu : "Me voici, envoie-moi. "
E-186 Jeune homme et jeune femme, avec votre vie devant vous, vous et moi, allons à l'autel ce matin. Allons à la maison de Dieu pendant quelques minutes. Homme d'affaires, ménagère, ministre, allons à la maison de Dieu.
E-187 Il y a quelque chose qui cloche quelque part. Vous avez eu beaucoup trop et tant d'imitations charnelles dans le monde du christianisme. Vous les jeunes, vous me faites pitié. Vous ne savez quelle direction prendre. L'un dit ceci, l'autre dit cela, et un autre dit que c'est un Je vous salue Marie, et un autre dit que c'est quelque chose d'autre, un autre dit d'adhérer à cette église-ci ou d'adhérer à celle-là. C'est totalement faux, car Dieu a pleinement montré que la chose est morte.
E-188 Maintenant allons √† la maison de Dieu, dans nos cŇďurs, l'autel, levons les yeux et voyons comment est J√©sus, Lui qui est la Parole. Et alors nous pouvons r√©pondre : "Me voici, envoie-moi, Seigneur. Envoie-moi √† la maison, et pour √™tre une meilleure femme. Envoie-moi √† l'√©cole pour √™tre une meilleure adolescente. Envoie-moi √† l'√©cole pour √™tre un meilleur adolescent. Envoie-moi √† la chaire en un ministre diff√©rent. Envoie-moi √† mes affaires en un homme d'affaires diff√©rent. Quand vous verrez votre exemple, J√©sus-Christ!
E-189 Il a dit : "Me voici, envoie-moi, envoie-moi ", apr√®s son humilit√©, apr√®s qu'il a vu l'ordre, comment Dieu met Son serviteur en ligne; comment Il le commissionne ; avant de le commissionner, il faut qu'il s'humilie, qu'il soit r√©v√©rencieux et qu'il entre en action. Et par cons√©quent, quand il a vu cela, Esa√Įe purifi√© a dit : "Me voici, envoie-moi. "
E-190 Inclinons la t√™te juste un instant. [Une proph√©tie est donn√©e depuis l'auditoire.] Quand le charbon ardent toucha le proph√®te, Le rendant aussi pur que possible ; Quand la voix de Dieu dit : "Qui ira pour nous? " Alors il r√©pondit : " Ma√ģtre, me voici, envoie-moi. " Parle, mon Seigneur, parle mon Seigneur, Parle, et je Te r√©pondrai vite ; Parle, mon Seigneur ; parle, mon Seigneur. Parle, et je r√©pondrai : "Seigneur, envoie-moi. "
E-191 [Fr√®re Branham commence √† fredonner.] Pensez-y maintenant, adolescent, pendant qu'on est entrain de fredonner ce cantique. Pensez-y ministre, homme d'affaires, m√©nag√®re. Nous sommes √† la maison du Seigneur maintenant. Regardez en haut et voyez votre exemple, les ch√©rubins. Pensez-y un peu, vous √™tes maintenant √† la fin des temps. Le temps va entrer dans l'√©ternit√©, peut-√™tre aujourd'hui. Nous ne savons tout simplement pas quand. Pensez-y. Des millions meurent maintenant dans le p√©ch√© et la honte. (Regardez dans les rues.) Ecoute leur cri triste et amer; H√Ęte-toi, fr√®re, h√Ęte-toi pour les secourir; R√©ponds vite : " Ma√ģtre, me voici. " Oh, parle, mon Seigneur, oh parle. ... Dites-le de tout votre cŇďur maintenant. Esa√Įe, o√Ļ es-tu? ...et je vais vite Te r√©pondre; Parle, mon Seigneur... Les m√©thodistes, les baptistes, les pentec√ītistes, o√Ļ √™tes-vous? Seigneur, parle, et je r√©pondrai : "Seigneur, envoie-moi."
E-192 (191) Le voulez-vous r√©ellement? Quand il parle √† votre cŇďur, le voulez-vous? Parle, mon Seigneur, oh, parle mon Seigneur.
E-193 (192) Il vous parle pendant qu'on est en train de chanter cela : "Je vais vite répondre", voulez-vous lever la main et dire : "Moi, Seigneur. Moi, Seigneur"? Que Dieu vous bénisse. Mon Seigneur, parle, mon Seigneur, Parle et je répondrai...
E-194 (193) "Que je sois une influence, Seigneur, pour les autres. Je ne saurai pas le faire avant que Tu ne me purifies. Envoie l'ange maintenant, Seigneur. " Parle, mon Seigneur; oh, parle, mon Seigneur; Parle, et je Te répondrai, répondrai; Oh, parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur,
E-195 (194) Avec vos mains levées maintenant. "Et je vais... " Ça montre qu'Il est en train de parler. Maintenant, que le feu vienne les purifier. Parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur.
E-196 (195) Seigneur J√©sus, pendant qu'on chante ce cantique : "Parle, et je Te r√©pondrai vite", litt√©ralement des dizaines de mains se sont lev√©es ici, Seigneur, parmi les adolescents et parmi les adultes, les ministres et les hommes d'affaires. Certainement, Seigneur Tu parles encore! Envoie l'ange maintenant avec le charbon ardent et purifiant. Pr√©pare Tes serviteurs comme il faut, Seigneur, en vue de la t√Ęche qui est devant nous.
E-197 (196) Esa√Įe a compris que pour √™tre un proph√®te, il fallait plus que ce qu'il avait, pour r√©pondre √† la question du jour. Et il nous faut aussi plus que ce que nous avons, Seigneur, aujourd'hui, pour r√©pondre √† la question. Il faut que la Personne de Christ soit en nous. Il faut J√©sus, Lui-m√™me, pour r√©pondre √† la question. Accorde-le, Seigneur; accorde que le Saint-Esprit, dans la personne de Christ... ou Christ, dans la personne du Saint-Esprit, puisse entrer dans chaque cŇďur maintenant m√™me. Purifie-nous, Seigneur, de toute incr√©dulit√©. Purifie-nous de nos credo et de notre folie de ce monde. Purifie-nous de cela, Seigneur, et mets Ta Parole dans nos cŇďurs; et laisse que nous La m√©ditions jour et nuit. Que la r√©ponse vienne, Seigneur, d√®s que nos cŇďurs seront purifi√©s. Accorde-le, Seigneur. Que l'ange de Dieu touche chacun de nos cŇďurs maintenant, avec ce charbon ardent, alors que nous nous attendons √† Lui. Accorde-le, Seigneur.
E-198 (197) Maintenant avec vos t√™tes, vos bras, vos cŇďurs et tout ce que vous avez tourn√© vers Dieu, juste ici dans le temple de Dieu, o√Ļ se trouve le Saint-Esprit, et le pan de Son v√™tement remplit le b√Ętiment. La Pr√©sence de Sa Personne est ici. Acceptons tout simplement cela maintenant, si vous sentez que Dieu vous touche maintenant, pendant que nous chantons encore ce cantique. Quand le charbon ardent toucha le proph√®te, Le rendant aussi pur que possible.
E-199 (198) Pendant que nous avons la t√™te et les cŇďurs inclin√©s devant Lui maintenant, chantons encore cela. Et que l'ange de Dieu purifie nos cŇďurs de toute souillure et de tout prestige du monde. Et vous jeunes filles et vous jeunes gar√ßons de l'√©cole secondaire, qui √™tes ici pr√©sents, vous les jeunes adolescents de Shreveport qui √™tes ici, vous les bonnes gens du Sud qui √™tes ici, qui √™tes √Ęg√©s, qui aviez d'habitude l'Evangile √† l'ancienne mode ici, vous voyez qu'il y a quelque chose que l'√©glise ne vous donne pas aujourd'hui, mais Dieu en a pour vous. Ne voulez-vous pas Le laisser purifier votre cŇďur maintenant? Vous habitez au milieu des gens qui dansent et qui font tout le reste, et qui se disent "membres d'√©glises", et vous voyez la souillure et les choses qui se trouvent dans nos √©glises de partout. Depuis les catholiques... la premi√®re √©glise organis√©e jusqu'√† la derni√®re. C'est la Pentec√īte, chacun de nous est coupable. Tout le monde est coupable, sans aucune exception.
E-200 (199) Vous voyez o√Ļ nous nous retrouvons? Nos grandes √©coles pour former nos pr√©dicateurs et tout le reste, et la chose dans laquelle ils nous ont introduits en nous y emm√™lant, l√†-bas. Jetons la chose de c√īt√©. Faites comme Paul d'antan : "Aucune de ces choses ne m'√©branle. J'ai l'assurance que ni les choses pr√©sentes, ni les choses √† venir, ni rien ne pourra nous s√©parer de l'amour de Dieu qui est [manifest√©] en Christ. Et oubliant ce qui est en arri√®re, je cours vers le but de la vocation c√©leste en Christ. " Oh! la la! Croyez cela, maintenant, pendant que nous fermons les yeux et que nous Lui ouvrons nos cŇďurs, et que nous chantons. Quand le charbon ardent toucha le proph√®te, Le rendant aussi pur que possible; Quand la voix de Dieu dit : "Qui ira pour nous? " Alors il r√©pondit : "Ma√ģtre, me voici, envoie-moi. " Oh, parle, mon Seigneur, parle! Maintenant, levons les mains vers Lui, et croyons cela. Parle, (Parle, Seigneur,) je Te r√©pondrai vite; Parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur. Parle et je r√©pondrai : "Seigneur, envoie-moi. " Oui, parle, mon Seigneur.
E-201 Priez maintenant. Je vais demander à frère Don de venir ici prier avec nous. Parle, et je Te répondrai vite.

En haut