ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication LA VOIX DU SIGNE / 64-0313 / Beaumont, Texas, USA // VGR 1 hour and 22 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

LA VOIX DU SIGNE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Merci. Restons debout un instant, alors que nous lisons la Parole, nous abordons tout de suite la Parole ce soir, pour ne pas prendre trop de temps. Je veux que vous preniez avec moi, ce soir, le Livre de l’Exode et, pour commencer, le chapitre 4 du Livre de l’Exode. Moïse répondit et dit : Voici, ils ne croiront point, et ils n’écouteront point ma voix. Mais ils diront : L’Éternel ne t’est point apparu. L’Éternel lui dit : Qu’y a-t-il dans ta main? Il répondit : Une verge. L’Éternel dit : Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui. L’Éternel dit à Moïse : Étends ta main, et saisis-le par la queue. Il étendit la main et le saisit; et le serpent redevint une verge dans sa main. C’est là, dit l’Éternel, ce que tu feras, afin qu’ils croient que l’Éternel, le Dieu de leurs pères, t’est apparu, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac... le Dieu de Jacob. L’Éternel lui dit encore : Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et voici, sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige. L’Éternel dit : Remets ta main dans ton sein. Il remit sa main dans son sein; puis il la retira de son sein, et voici, elle était redevenue comme sa chair. S’ils ne te croient pas, dit l’Éternel, et n’écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du deuxième signe.
E-2 Inclinons la tête. Et pendant que nos têtes sont inclinées, et nos coeurs aussi, je me demande s’il y a des gens ici ce soir qui ont des requêtes de prière? Voulez-vous l’indiquer en levant la main. Que Dieu exauce vos requêtes.
E-3 Notre Père Céleste, nous considérons vraiment que c’est un très grand privilège de pouvoir nous approcher de Toi par la prière, en venant au Nom du Seigneur Jésus. Et Il nous a promis que si nous demandions quoi que ce soit en Son Nom, cela serait accordé. Tu connais le besoin de chacun de nous. Tu sais ce que nos mains levées ont voulu signifier. Je Te prie, Père, d’exaucer chaque requête ce soir. Reçois-en la gloire.
E-4 Et maintenant que le grand Docteur de la Parole, le Saint-Esprit, vienne sur nous, ce soir, et Se révèle à nous, et–et Se fasse connaître à nous, par la–la preuve de Sa résurrection. Puisse-t-Il venir parmi nous, ce soir, Seigneur, et–et visiter nos coeurs, nous parler à travers ces choses qu’Il a promises pour aujourd’hui. Que les Paroles promises pour cette heure se manifestent devant nous, afin que nous ayons de l’assurance en ce temps très difficile, dont Tu as annoncé qu’il viendrait sur la terre, pour éprouver tous les peuples. Et nous en sommes assurément arrivés à cette heure-là, Père, où les hommes sont éprouvés. Et il y a tellement de points de vue différents, que pratiquement personne ne sait ce qu’il faut faire. Mais je Te prie, Seigneur, de nous faire connaître, ce soir, que Tu es ici et avec nous, présent pour nous aider. Exauce nos requêtes, car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen. Vous pouvez vous asseoir.
E-5 J’ai été un tout petit peu en retard, chaque soir. Et j’ai toujours l’impression qu’il faut utiliser ce microphone-ci, alors que c’est celui des magnétophones. Par contre, voici, je pense, celui que je dois écouter, ou, dans lequel je dois parler.
E-6 Demain soir, c’est la soirée du banquet, alors, ne l’oubliez pas. Je pense que c’est... Je suppose que les gens ont déjà été informés de l’endroit où ils doivent se rendre.
E-7 Nous apprécions certainement votre collaboration dans ces grandes choses que notre Seigneur a faites.
E-8 Ce soir, eh bien, voici ce que je pense, c’est qu’à moins de connaître la Parole de Dieu, nous ne savons pas ce qu’il faut faire. Nous ne pouvons pas avoir la foi, tant que nous ne savons pas quelle est la volonté de Dieu. Et alors, là, si nous savons que quelque chose est la volonté de Dieu, que la Parole de Dieu le dit, alors nous pouvons nous y conformer avec joie.
E-9 Or, si le Seigneur Jésus en personne marchait sur terre ce soir, dans une chair humaine, et qu’Il disait : “Demain il va pleuvoir toute la journée”, alors il serait très facile pour moi de prendre un parapluie pour sortir demain matin, parce qu’Il l’a dit. Par contre, s’Il ne l’a pas dit, là je ne sais pas à quoi m’attendre. Donc, c’est comme ça : dans tout ce que nous faisons, nous voulons savoir à quelle heure, dans quel âge nous vivons.
E-10 Aux nouveaux venus : cette semaine, nous avons essayé de montrer que Dieu, dès le commencement, connaissait la fin. C’est ce qui fait qu’Il est infini. S’Il n’est pas infini, infini, Il n’est pas Dieu. Et pour être Dieu, Il doit être omnipotent – omniprésent, omniscient et omnipotent. C’est-à-dire qu’Il est tout-puissant, qu’Il sait toutes choses, en tous lieux, et–et–et qu’Il connaît la fin dès le commencement. Sinon, alors Il n’est pas Dieu.
E-11 Donc, en réalité, rien ne va de travers. C’est plutôt nous. Mais rien de ce qui est dans la Parole de Dieu; Elle, Elle continue Son tic-tac, comme une horloge. Et quand c’est l’heure où la chose doit arriver, – la Parole assignée pour cet âge-là, – alors la chose arrive. On pourrait penser que ça va... que ça ne va pas arriver. Parfois la chose arrive, et on ne la reconnaît pas. Jésus a dit, une fois...
E-12 Ils Lui ont dit : “Pourquoi donc les–les... tous les scribes disent-ils qu’Élie doit venir premièrement?” Voyez-vous, c’est donc qu’ils le croyaient. Ils croyaient qu’Élie allait venir.
E-13 Jésus les a regardés, et Il a dit : “Élie est déjà venu, et vous ne l’avez pas reconnu.” Voyez? Alors, voyez-vous, c’était passé à côté de ces gens-là, les scribes, les ministres, les disciples. C’était Jean-Baptiste, et sa venue était en tous points conforme à ce que devait être la venue de cet Élie, et pourtant ils ne l’ont pas reconnu.
E-14 Et maintenant il nous incombe de reconnaître l’heure où nous vivons et le temps où nous vivons. C’est pourquoi je veux parler ce soir de La voix du signe.
E-15 Un sujet étrange – toutefois, Dieu fait des choses étranges, Ses manières de faire sont inhabituelles. C’est ce qui fait qu’Il est Dieu, c’est parce qu’Il est–qu’Il est surnaturel. Et tout ce qu’Il fait, Il–Il le fait, Il peut le faire dans le surnaturel, parce qu’Il est surnaturel.
E-16 Maintenant, La voix du signe. Et effectivement, c’est une... Le signe a une voix. Le sang a une voix. Le sang a crié de la terre, et–et ainsi de suite. “Le sang innocent d’Abel s’est élevé contre Caïn.” Et la Bible dit que “le Sang de Jésus-Christ parle de choses meilleures que ce dont parlait le sang d’Abel”.
E-17 Maintenant, notre cadre, ce soir, ou notre scène, s’ouvre sur l’Exode. Le temps de l’Exode, c’est le temps de l’appel à sortir, et l’exode était proche.
E-18 Moïse, le serviteur du Seigneur, avait été appelé à–à exercer une fonction. Et, en faisant ce qu’il avait jugé bon de faire, il avait reçu une solide instruction en Égypte, il avait été instruit dans toute la–la sagesse des Égyptiens, et apparemment il était en–en mesure, étant un grand militaire de génie, de délivrer son peuple de cette servitude, puisqu’il était le futur pharaon. Et combien il aurait été facile pour lui de le faire. Mais, vous voyez, dans ce cas, alors ç’aurait été une chose naturelle.
E-19 Dieu ne se sert pas des choses naturelles. Il se sert des choses surnaturelles pour démontrer ce qu’Il est.
E-20 Donc, après avoir passé quarante ans à recevoir le plus haut et le meilleur niveau d’instruction, il était l’érudit des érudits; il avait compris, grâce à sa mère, qui était son tuteur, que c’est lui qui allait délivrer le peuple; et il a agi selon son intelligence des choses, et il a tué un Égyptien. Il a alors constaté que ses efforts s’étaient soldés par un échec, et il s’est enfui au désert.
E-21 Et l’instruction que l’Égypte avait mise en lui pendant quarante ans, il a fallu à Dieu un autre quarante ans pour sortir ça de lui, voyez-vous, pour qu’il ne se fie pas aux préceptes éthiques qui lui avaient été inculqués, mais qu’il se fie au surnaturel.
E-22 Et maintenant le temps était proche, car Dieu avait fait à Abraham, quatre cents ans auparavant, la promesse que sa postérité séjournerait dans un pays étranger, et qu’Il les en ferait sortir. Quarante ans plus tard, Il allait les en faire sortir par Sa main puissante. Il allait délivrer Son peuple par Sa main puissante. Et, comme le temps approchait où devait s’accomplir la promesse, alors Dieu a fait entrer Moïse en scène. Moïse, après avoir essuyé un échec complet, s’en était allé dans le désert.
E-23 Maintenant le type, ici, il y a un merveilleux type que nous ne voulons certainement pas manquer de voir. Voyez? En type, Dieu faisait sortir Israël, Son peuple, une nation, une nation qui sortait d’une nation. Une Nation qui sort d’une nation – un très beau type d’aujourd’hui, alors que Dieu appelle Son Épouse à sortir d’une église, une Épouse chrétienne à sortir d’une église chrétienne, une Église-Épouse à sortir d’une église, et elle est appelée, dans la Bible, désignée.
E-24 J’ai plusieurs notes et références bibliques sur papier, ici, pour la leçon de ce soir.
E-25 Elle est parfois appelée “la Choisie, l’Élue, ou le Reste de la postérité de la femme”. Elle a été appelée “l’Épouse”, ce que Dieu, dans Sa prescience, a décrété. C’est-à-dire que l’Épouse sorte de l’église. Voyez-vous, l’ensemble, c’est une église, mais Dieu retire de cette église un peuple, qui est Son Épouse. Il a dit qu’Il le ferait. Et Il l’a fait, remarquez, ou, Il le fera.
E-26 Remarquez, voyons comment Il a procédé, de quelle manière et comment Il a procédé. C’est ce que nous voulons examiner maintenant : au moment où Il a fait sortir Israël, comment Il a procédé, et de quelle manière Il–Il s’y est pris.
E-27 Remarquez, quand est venu le moment où devait s’accomplir la Parole promise, Dieu a appelé Moïse, par prédestination, et Il l’a choisi afin qu’il remplisse cette tâche. Voyez? Dieu a toujours exactement la personne qu’il faut, au moment voulu. Rien ne fait défaut avec Dieu. Il l’a dit; ça ne peut pas faillir. Si ça faillit, alors Dieu faillit, puisque Dieu est la Parole.
E-28 Remarquez, là, la Parole devait être manifestée. Et au moment où la Parole devait être manifestée, relativement à une promesse, alors Dieu envoie toujours un prophète pour manifester cette promesse, parce que c’est à lui que vient la Parole du Seigneur.
E-29 Moïse, qui avait été prédestiné en vue de cela, a été appelé à remplir cette tâche. Personne d’autre ne pouvait la remplir.
E-30 Quand Dieu a–a appelé une personne à remplir une certaine tâche, personne ne peut prendre sa place. Personne ne peut prendre votre place, vous êtes particulier.
E-31 Combien de fois je me suis dit que ça me sourirait de prendre la place d’Oral Roberts, que ça me sourirait de prendre la place de Billy Graham, ou de quelqu’un comme ça. Faire comme Billy Graham, aller prêcher à un auditoire, inviter les pécheurs à s’avancer à l’autel; ne plus y penser, rentrer chez moi, ne pas être obligé de rester là et continuer à lutter. Je ne peux pas être Billy Graham; par contre, Billy Graham non plus, il ne peut pas être moi. Nous sommes tous les deux... Je ne peux pas être Oral Roberts; Oral Roberts ne peut pas être moi.
E-32 Chacun de vous a une place bien à lui dans l’économie de Dieu. L’un jeûne continuellement et est en communion avec Dieu, tandis que l’autre, lui, il chasse des démons, parce que celui-là jeûne. Mais c’est tout le Corps de Christ qui travaille conjointement, dans l’unité. Quand on voit ces barrières dénominationnelles qui nous divisent, ça me brise le coeur, voyez-vous, parce que c’est ce qui nous sépare. Nous sommes un.
E-33 Il n’y a personne d’important parmi nous, personne de grand parmi nous. Nous sommes tous pareils. Nous sommes des enfants de Dieu. Un seul est grand parmi nous, c’est Christ. C’est Lui que nous devons reconnaître. Et si nous cherchons à recevoir de la gloire les uns des autres, nous ne pouvons pas avoir la foi, parce que nous avons foi les uns dans les autres. C’est en Christ que nous devons avoir foi. Il est Celui parmi nous en Qui nous devons avoir foi, et aussi avoir foi dans ce qu’Il est en train de faire et dans ce qu’Il nous a donné.
E-34 Donc, personne ne pouvait prendre la place de Moïse. Peu importe combien il fuyait, et combien il essayait de se défiler, Dieu sait pourtant ce qu’Il fait. Il savait exactement ce qu’Il devait faire pour façonner Moïse. Il fallait que ces choses-là arrivent. Maintenant regardez bien, personne ne pouvait prendre sa place.
E-35 Maintenant regardez bien. Dieu lui a donné un signe, qui allait confirmer son appel et ses affirmations, lorsqu’il descendrait en Égypte.
E-36 Or, Dieu dote toujours le messager d’un signe, et d’une voix qui accompagne ce signe. Et ce signe identifie l’homme, si c’est quelque chose qui est écrit dans l’Écriture.
E-37 Comme Jean, qui a dit : “Je suis la voix de celui qui crie dans le désert.” Ils ont dit : “Es-tu le Messie?”
E-38 Il dit : “Je ne suis pas le Messie. Mais je suis la voix de celui qui crie dans le désert, comme a dit Ésaïe, le prophète.” Il pouvait s’identifier clairement.
E-39 Et donc, nous constatons là que Dieu – toujours – ne change jamais Sa manière de faire. Il ne peut pas changer. Dieu fait tout exactement de la même manière, quand Il–Il met en place les éléments de Son système.
E-40 Comme je le disais l’autre soir, Il a pris une décision : l’homme allait être sauvé par le Sang répandu d’un Innocent. Nous avons cherché par tous les autres moyens de procurer le salut à l’homme. Nous avons cherché à l’emmener quelque part, là où nous avions bâti une ville, c’est ce que Nebucadnetsar a fait. Et ils ont bâti une tour, c’est ce que Nimrod a fait. Ils ont eu la loi. Et ils ont eu des temples. Ils ont eu des églises. Ils ont eu des organisations. Ils ont eu des systèmes pédagogiques, des systèmes dénominationnels, pour essayer d’amener l’homme à Dieu. Tout ça a complètement échoué. Ça va toujours échouer. Il faut en revenir à ce Sang répandu!
E-41 La manière de Dieu de faire les choses est déclarée dans Sa Parole. Et cette Parole est l’entière révélation de Jésus-Christ, on ne peut rien Y ajouter ni rien En retrancher. “Quiconque fera cela,” la Bible dit que “sa part sera retranchée du Livre de Vie de l’Agneau”, s’il Y ajoute ou En retranche quoi que ce soit. Prenez-La simplement telle qu’Elle est écrite.
E-42 La Bible n’a besoin de personne pour L’interpréter. Dieu est Son propre interprète. Il L’interprète en faisant s’accomplir ce qu’Il dit. Avec ça, c’est réglé. Si Dieu l’a dit et qu’Il l’a accompli, cela suffit. Elle n’a besoin d’aucun interprète. La Bible dit “qu’Elle ne peut être un objet d’interprétation particulière”.
E-43 La manière de Dieu de faire les choses! Toujours fidèle au signe qu’Il envoyait, Il le faisait suivre de Sa Voix; et ce, toujours, depuis que Dieu envoie un signe sur la terre. “Or Dieu ne fait jamais rien”, dit la Bible, “sans l’avoir d’abord montré à Ses serviteurs les prophètes.” Bon, ça, vous... Si ça, c’est faux, alors tout le reste est faux, voyez-vous. Il ne fait jamais rien sans l’avoir montré.
E-44 Et ce voyant, ce prophète, doit être identifié, c’est-à-dire que ce qu’il prophétise, nous voyons en Nombres 12.6, que ce qu’il dit arrive. Alors croyez-le. Mais si cela n’arrive pas, alors ne le croyez pas. Et pour ça, il faut... Peu importe tout ce qu’il dit et combien la chose arrive, et tout; si ça ne correspond pas à la Parole, alors c’est encore faux. Il faut que ce soit en harmonie avec la Parole. Il faut que ça cadre avec la Parole, comme signe pour l’époque en question, l’époque où ces gens vivent.
E-45 Or ceci, Dieu l’avait promis, de délivrer Son peuple par une main forte. Maintenant, au moment de cette Parole, Il n’a pas appelé un sacrificateur, Il n’a pas appelé un rabbin, Il n’a pas appelé un cadre, Il a appelé un berger, là-bas sur la montagne, un fugitif, un prophète né et prédestiné, qui ne voulait pas remplir sa tâche.
E-46 Quand vous entendez des gens dire qu’ils désirent être ceci, cela ou autre chose, être quelque chose, remarquez, Dieu ne les utilise jamais. Dieu a été obligé de poursuivre Moïse pour réussir à l’avoir. Il a été obligé de poursuivre Paul pour réussir à l’avoir. Il... Ce sont des hommes qui ne veulent pas le faire, qui ne veulent pas de ces choses; alors Dieu, Il va s’emparer de cet homme-là, de celui qui ne veut pas, afin de montrer ainsi Sa gloire.
E-47 Maintenant regardez bien. Tout–tout signe véritable envoyé par Dieu est suivi d’une voix. Maintenant, si vous remarquez ici, le sujet, c’est le... le signe et la voix. “S’ils ne croient pas à la voix du premier signe, alors ils croiront à la voix du deuxième signe.” Donc, le signe a une voix. Et alors, tout signe véritable envoyé par Dieu a une voix, et cette voix, il faut que ce qu’elle dit corresponde à la Parole qui a été attribuée pour ce jour-là, telle quelle.
E-48 Si la voix qui vient, c’est la même voix qu’avant, de la même... Ou plutôt, si vous voyez un signe, et que le signe opéré par cet homme, c’est la même école de pensée qu’avant, alors vous pouvez tout de suite en conclure que “ça ne venait pas de Dieu”, si ça continue à identifier la même école de pensée qu’avant. Il n’en a jamais été ainsi. Jamais. Ça irait à l’encontre du programme de Dieu.
E-49 Il faut que ce soit quelque chose de nouveau. Il faut que ce soit quelque chose que les gens ne comprennent pas. Il faut... sinon ce ne serait pas envoyé. Ça n’a pas besoin d’être envoyé, si c’est la même vieille école de théologie. Il faut que ce soit quelque chose de différent, mais que ce soit quand même identifié dans la Parole, comme s’appliquant à cette époque-là. Voyez-vous, les certitudes de la Parole de Dieu, voilà ce que ça doit être. Aucune erreur possible. Il faut que ce soit la Vérité; il faut que ce soit confirmé par Dieu comme étant la Vérité. Et l’homme qui prononce ces choses doit être confirmé par Dieu comme étant un voyant envoyé de Dieu, sinon c’est faux; on ne voit même–même pas du tout, on n’y croit même pas.
E-50 Les signes viennent–viennent de Dieu. Le signe qui suit... Ou, la voix qui suit le signe, il faut que ce soit la voix de Dieu qui parle, selon la Parole qui s’applique à cet âge-là. Est-ce que vous comprenez? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.]
E-51 Dieu donne des signes. Pourquoi le fait-Il? Il donne toujours des signes. Il leur a dit que c’est dans les signes qu’ils chercheraient à Le voir. Dieu donne des signes dans le but d’attirer l’attention de Son peuple. Maintenant examinons ceci à fond. Voyez-vous, les signes sont donnés dans le but d’attirer l’attention des gens. En effet, quand un signe envoyé par Dieu est donné, c’est que Dieu est sur le point de parler. Dieu est sur le point de parler, quand le signe est donné. Si ce signe vient du Ciel, il vient de Dieu, et Dieu est sur le point de parler, Il cherche à attirer l’attention des gens.
E-52 Et la Parole vient à Son prophète. Et le prophète est identifié par le signe qu’il opère, ensuite il en vient à la Parole, et la Parole est manifestée. Avec ça, c’est réglé; ça n’a pas besoin d’interprétation. Dieu en a déjà fait l’interprétation. Voyez-vous, c’est tout ce qu’il y a de plus parfait.
E-53 Maintenant remarquez, Dieu donne les signes, dans le but d’attirer l’attention des gens.
E-54 Ici, le buisson ardent était le signe qui devait attirer le prophète; le buisson ardent. Moïse était derrière le désert, il faisait paître ses brebis, lui un vieux berger de quatre-vingts ans, à longue barbe; il marchait le long d’un vieux sentier familier, peut-être par une matinée chaude. Et tout à coup, il y a eu un buisson en Feu, et ce buisson ne se consumait pas. Eh bien, ça, c’était tout à fait inhabituel.
E-55 Or Moïse, qui était un savant, effectivement, puisqu’il avait été instruit dans toute la sagesse des Égyptiens, et ceux-ci étaient de plus grands savants que ceux que nous avons aujourd’hui; donc, comme il était un savant, on se serait attendu à ce qu’il dise : “Bon, je vais aller voir quelle sorte de ma-... de produit chimique on a vaporisé sur ce feuillage pour que cet arbre ne se consume pas.” Voyez-vous, s’il avait abordé ça d’un point de vue scientifique, Il ne lui aurait jamais parlé.
E-56 Et c’est pareil aujourd’hui, alors que nous cherchons à aborder cela d’un point de vue scientifique, par le moyen d’études et de l’instruction – vous passerez à mille lieues de Dieu. Abordez cela comme Moïse, qui avait ôté ses souliers : humble, l’humilité.
E-57 Donc, c’était là le signe qui devait attirer le prophète. Maintenant, ce signe-là, il doit avoir une voix. Et quand cette voix a parlé, si elle n’avait pas été Scripturaire, je ne crois pas que le prophète l’aurait écoutée. Mais regardez combien la voix qui accompagnait le signe était Scripturaire, c’était la preuve que c’était Dieu; en effet, Il a dit : “J’ai entendu les gémissements de Mon peuple, et Je me souviens de la promesse que Je leur ai faite.” Vous voyez, le signe, puis la voix Scripturaire derrière le signe.
E-58 Or, ça montre exactement ce que je viens d’étayer. Il faut que ce soit un signe qui vient de Dieu, et si c’en est un, il y a une voix Scripturaire derrière celui-ci, en rapport avec la promesse de cette époque-là. Non pas la même école qu’avant; les rabbins et tout ça, eux ils avaient étudié dans ces écoles, avec tout toujours pareil, toujours pareil, les sacrificateurs et tout le reste. Mais voici quelque chose de nouveau, et c’est Scripturaire, c’est une promesse; et il y a un signe pour attirer le prophète.
E-59 Et alors, Il a dit, bon, avant de descendre là-bas, il lui faut quelque chose qui l’identifie comme prophète, voyez-vous, pour que les gens puissent ensuite l’accepter. Il a dit : “Ils n’admettront pas que le Seigneur m’est apparu.”
E-60 Il a dit : “Alors, Je te donnerai deux signes à opérer, et cela attirera l’attention des gens. Et une fois que leur attention aura été attirée, alors dis-leur ces paroles : ‘Je suis le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, et Je me souviens de Ma promesse.’ Je t’ai envoyé pour les délivrer, et Je serai avec toi.”
E-61 Avez-vous remarqué son premier signe? Il y a eu toutes sortes d’imitations de celui-ci. Tout le monde essayait de jeter un serpent. Ça, c’est... Si ce n’est pas là la tendance générale chez les gens, je ne sais pas ce qui le sera, voyez-vous. Voyez? Mais quelle sorte de voix avaient-ils derrière cela? Rien; la voix égyptienne du monde. Pourtant, ils pouvaient opérer le signe, mais ils n’avaient pas la voix derrière celui-ci, pour l’appuyer. Mais Moïse, lui, il avait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’était là la différence. Finalement, les imitateurs ont continué longtemps comme ça, mais finalement ça a fait son temps.
E-62 Savez-vous que la Bible dit que cela se reproduirait dans les derniers jours? “De même que Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse, de même le feront des hommes ayant une mentalité réprouvée en ce qui concerne la Vérité.” Qui est la Vérité? Jésus-Christ est la Vérité. Voyez? “Ayant une mentalité réprouvée en ce qui concerne la Vérité.”
E-63 Maintenant Jéhovah va parler par Sa Parole promise. Il faut donc qu’Il prépare ce prophète avant de l’envoyer. En effet, c’est toujours dans Sa ligne de pensée, c’est Sa façon de faire, chaque fois, d’envoyer Son prophète avec la Parole, et Il confirme ce prophète.
E-64 Et là encore, c’est un signe promis. Le prophète lui-même est un signe. La Bible le dit. Quand vous voyez s’écouler des laps de temps, et qu’ensuite vous voyez venir... Considérez l’histoire de la Bible, étudiez-la. Chaque fois qu’on voyait s’écouler un laps de temps assez long – mais juste au moment où on voyait apparaître un prophète, là, c’était un signe de jugement. Dieu était sur le point de juger le monde, quand Il... ou la nation, ou le peuple, quand on voyait arriver un prophète. J’ai déjà apporté une prédication là-dessus, les frères qui enregistrent, vous vous en souviendrez... Un signe véritable qu’on néglige. Ils le négligent toujours, ils l’ont toujours négligé, mais c’était un signe de jugement imminent.
E-65 Or, Sa Parole s’accomplit par Sa voix. Ce qu’Il promet, alors, Sa Parole, Il l’accomplit par la voix.
E-66 La venue d’un prophète est un signe avertisseur d’un jugement imminent. Cela a toujours été. Je vais vous en citer un exemple.
E-67 Regardez Noé, qui a fait son apparition dans les derniers, dans les–dans les jours du monde antédiluvien, un prophète qui prophétisait. Qu’est-ce qu’il y a eu? Le jugement s’est abattu aussitôt après.
E-68 Moïse est arrivé en Égypte, un prophète confirmé, accompagné des signes d’un prophète. Qu’est-il arrivé? Le jugement s’est abattu sur l’Égypte tout de suite après.
E-69 Élie est entré en scène, le prophète, et il a prophétisé à Achab et à cette nation-là. Qu’est-il arrivé? Le jugement s’est abattu sur elle tout de suite après. C’est vrai.
E-70 Jean-Baptiste est venu, il était un signe. Il était un prophète. Il était un signe prophète, venu sur la terre. Les gens savaient que, quand il viendrait, le Messie parlerait après lui. Forcément, parce qu’il fallait atteindre–atteindre les élus.
E-71 Le but de ceci, c’est d’atteindre les élus, ceux qui sortent, comme du temps de Noé. Comme du temps de–d’Élie, les sept mille, ou les sept cents, ou quel que soit le nombre de ceux qui n’avaient pas fléchi le genou : de les appeler à sortir. Jean a appelé les élus à sortir, et il a remis ceux-ci entre les mains de Christ quand Il est venu, il Lui a remis son église, en disant : “Il faut que je diminue, et que Lui croisse, parce que”, il a dit, “je ne suis pour Lui qu’une voix, qui crie dans le désert : ‘Préparez le chemin du Seigneur.’” Et Jésus est venu de la même manière. C’est ce qui prépare les élus à entendre la voix de Dieu, voilà, c’est ça le signe prophétique. Oh, si vous suivez ces Messages : préparer les par-... préparer les élus. Pas les autres, eux ne l’entendront jamais. Ce sont les élus qui sont appelés.
E-72 Vers qui cet Ange, qui a opéré ce signe, à Sodome, est-Il venu? Vers Abraham et son groupe. “Tenez-vous éloignés de Sodome; elle va être brûlée!” Voyez? Jésus a promis que ça se reproduirait de nouveau, vous savez, pour cette Sodome-ci. Maintenant remarquez.
E-73 Qu’est-ce que cela a pour effet? De préparer les élus à recevoir l’abri prévu par Dieu, comme à l’époque de Noé et ainsi de suite.–E- 74 Et qu’est-ce que cela a pour effet? De condamner l’incroyant intellectuel à recevoir le jugement. Cela a toujours été. Quand on repousse la miséricorde, il ne reste plus que le jugement. Donc cela prépare le–l’intellectuel et l’incroyant à recevoir le jugement. Parce que, qu’est-ce qu’ils font? Ils condamnent la chose.
E-75 C’est pour cette raison que les Juifs ont mangé leur propre chair. C’est pour cette raison que le sang a ruisselé jusqu’à l’extérieur de la ville, quand Titus, le grand général romain l’a assiégée, c’est parce qu’ils avaient rejeté le Saint-Esprit. Le jugement était inévitable, parce qu’ils s’étaient moqués de Cela. Jésus leur avait dit, au moment où ils L’avaient appelé Béelzébul, alors Il avait dit : “Je vous pardonne,” l’expiation n’avait pas été faite, “mais,” Il a dit, “quand le Saint-Esprit sera venu faire la même chose, de parler contre Lui ne sera jamais pardonné.” Et cela n’a jamais été pardonné à cette génération-là. C’est vrai.
E-76 Le jugement, pour l’incroyant! C’est présenté dans ce but-là : pour éclairer le croyant et pour plonger l’incroyant dans les ténèbres. Tout comme la Colonne de Feu : Elle éclairait pour permettre de traverser vers le pays promis, et Elle plongeait dans les ténèbres ceux qui ne croyaient pas. C’est ce que font toujours les signes de Dieu : fermer les yeux de l’incroyant, et procurer la vue et la lumière au croyant pour lui permettre de marcher. Voilà pourquoi Cela est envoyé.
E-77 Si sa prophétie est vraie, si la prophétie du prophète est vraie et qu’elle s’accomplit, alors c’est l’avertissement de Dieu. Bon, dans Nombres 12.6, nous voyons la même chose, dans l’Écriture.
E-78 La Bible a été écrite par ces hommes. Or, si nous lisons dans II Pierre 1.21, il Y est dit : “C’est poussés par le Saint-Esprit qu’autrefois des hommes ont écrit la Bible.”
E-79 De même, dans Hébreux 1.1, ce dont nous avons parlé l’autre soir : “Après avoir, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par Jésus-Christ, Son Fils.”
E-80 La Colonne de Feu, le signe; la voix... ou, la–la voix allait parler. La Colonne de Feu dans le buisson, c’était une voix impressionnante, qui indiquait que Dieu était sur le point de parler.
E-81 Remarquez, que ce soit clair, là, ne manquez pas ceci. Quand Miryam s’était moquée de son frère, Moïse, elle qui était prophétesse, quand elle s’est moquée de lui, et que Dieu est descendu dans cette Colonne de Feu, Moïse a su que Dieu était sur le point de parler. C’était un signe. Et la voix qui a accompagné ce signe a dit : “Ne craignez-vous pas Dieu?” Il a dit : “Il n’y a personne dans ce pays comme Mon serviteur Moïse.”
E-82 Ils ont fait la même chose quand ils se sont soulevés et qu’ils ont dit qu’il y avait... Quand Dathan s’est soulevé, et quand Koré, dans la révolte de celui-ci : “Il y a d’autres hommes saints à part toi. Tu te crois le seul du groupe.” Dieu avait destiné Moïse à remplir cette tâche!
E-83 Et alors qu’ils voulaient amener un autre groupe de gens à les suivre, qu’ils voulaient former une organisation, Il a dit : “Sépare-toi d’eux. Je vais les condamner. Je vais les consumer”, et c’est ce qu’Il a fait. Le monde les a emportés.
E-84 Maintenant nous voyons que cela a toujours été la manière de faire de Dieu. La Colonne de Feu indique que la Voix est sur le point de parler. Oh, Texas, comment pouvez-vous être si aveugles? Vous vous souvenez encore de Houston. Maintenant il y a une Voix qui accompagne le signe.
E-85 Moïse, un prophète, un signe prophète, pour Israël, la promesse que la Parole est sur le point d’être confirmée.
E-86 Comme la Parole de Dieu est parfaite, bien réglée, à tout coup! Tout comme l’Urim Thummim, dont je parlais l’autre soir. L’Urim Thummim était là, et à moins que ce signe ne se reflète sur l’Urim Thummim, la voix n’était pas acceptée. Il faut qu’il y ait un signe. Le signe confirme la voix. Et la voix confirme le signe, ce qui montre qu’il vient de Dieu. La voix du signe, c’est ce qui dit “oui” ou “non”. Si Dieu l’a refusé, alors la Voix dit “non”. Si le signe était là, Dieu avait dit “oui”. L’ordre établi par Dieu n’a jamais changé. Nous pourrions nous attarder pendant des heures là-dessus, mais ça n’a jamais changé.
E-87 Regardez, Jonas, le prophète, regardez ce signe-là. Il était en route pour Tarsis. Il allait se rendre à Ninive, et il a pris une–une route qui menait à Tarsis. Beaucoup ont condamné Jonas. Jonas ne mérite pas d’être condamné. C’était un prophète. “L’Éternel affermit les pas du juste”, et il s’était mis en route vers Tarsis. Et nous voudrions condamner cet homme, mais Jésus, Lui, ne l’a pas fait.
E-88 Remarquez, Il a dit : “De même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson,” cela devait servir de signe, “de même le Fils de l’homme devra être trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. Et une génération méchante et adultère recherche un miracle, et il ne lui sera donné aucun signe de la part de Dieu, souvenez-vous-en, autre que celui du prophète Jonas.” Le signe de Jonas, qu’est-ce que c’est? La résurrection. Et cette génération-ci est cette génération sodomite, adultère, en adultère spirituel, co-... commettant des fornications spirituelles contre la Vérité de Dieu, se moquant d’Elle. “Une génération méchante et adultère recherchera un miracle, et elle le recevra, ce sera le signe de la résurrection.” Regardez, Jonas...
E-89 Ces gens-là, c’étaient des païens, et c’était une grande... C’était une grande ville commerciale. Son industrie principale était la pêche. On expédiait du poisson partout dans le pays. Les hommes de là-bas étaient pêcheurs. C’était leur métier. C’étaient des païens, qui se livraient au culte des animaux et des idoles, et ils étaient devenus très méchants.
E-90 Tout comme cette nation l’est actuellement : remplie de sexe, et de Hollywood, et de toutes sortes de choses, jusque dans les églises, même. Et remarquez ce qui se passe. Eh bien, parfois, même le sex-appeal est qualifié de moderne dans l’église. Comment cette nation pourrait-elle subsister, alors qu’elle soutient ce genre de chose? Vous vous dites Chrétiens, et vous réglez votre conduite sur ce genre de chose – comment pourrait-elle subsister?
E-91 Comme mon bon ami Jack Moore l’a dit il y a des années : “Si Dieu ferme les yeux sur ce qu’a fait cette nation, Il sera obligé, en tant que Dieu juste, de ressusciter Sodome et Gomorrhe pour s’excuser auprès d’elles de les avoir brûlées.
E-92 Vous êtes voués au jugement. Il faut l’admettre, il n’y a pas moyen de faire autrement. Notez ça dans vos Bibles. Je deviens vieux. Vous verrez si elle ne va pas être jugée. Si j’ai une longévité normale, une durée de vie normale, je serai là pour voir cela. Encore quelques années et ce sera là.
E-93 Jonas. Ils étaient tous là, en train de pêcher, vers midi, et voilà le dieu de la mer qui arrive, la baleine, qui s’avance en vitesse vers le rivage et vomit le prophète sur le rivage. Quel signe!
E-94 Dieu leur a apporté Son prophète, muni d’un message. Là ils ont vu le signe, ils croient à ce signe, mais maintenant, le message, qu’est-ce que c’est? “Repentez-vous!” Voilà la voix du signe. La voix du signe, c’est : “Repentez-vous sinon, dans quarante jours, vous périrez.” Ils ont eu assez de bon sens pour se repentir.
E-95 Jésus a dit : “Ils condamneront cette génération, parce qu’ils se sont repentis à la prédication de Jonas; il y a ici plus que Jonas.”
E-96 La voix, c’était : “Repentez-vous sinon, dans quarante jours, vous périrez.”
E-97 Jean, le prophète, a paru, le signe d’un prophète, qui a paru, alors qu’ils n’avaient pas eu de prophète depuis quatre cents ans. Ils avaient eu tous les intellectuels. Je vois d’ici le gâchis dans lequel ils se trouvaient! Quatre cents ans sans prophète, mais le moment de la venue du Messie approchait. Or Jean, qui était prophète, était le signe que le Messie était sur le point de parler, la voix du signe; en effet, dans Malachie 3, nous voyons : “J’enverrai Mon messager devant Ma face.” Élie devait venir devant Sa face, et Élie est venu. Jean, avec l’esprit et la puissance d’Élie, est venu et a fait exactement ce que les Écritures avaient fait, et ils n’ont pas compris. C’est ce que dit l’Écriture. Il était le signe, un signe prophète, qui indiquait que le Messie allait parler.
E-98 Ce prophète le savait, il le savait si bien qu’il a déclaré : “Eh bien, au milieu de vous il y a Quelqu’un en ce moment. Ce Messie dont je parle est au milieu de vous. Je ne suis pas digne de délier Ses souliers. C’est Lui qui baptisera du Saint-Esprit et de Feu. Moi, je baptise d’eau, pour amener à la repentance, mais Il vient après moi. Il est au milieu de vous en ce moment.”
E-99 Un jour, il a vu s’approcher un jeune Homme. Il a vu cette Colonne de Feu, sous la forme d’une Colombe, qui descendait du Ciel; une Voix a dit : “Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en Qui Je me plais à demeurer.” Il est dit là : “En Qui Je me plais à demeurer”, c’est simplement le verbe qui précède l’adverbe, donc c’est pareil. “En Qui Je me plais à demeurer”, ou “Lui en Qui Je me plais à demeurer”, ça ne change rien à l’affaire. Remarquez : “Je me plais à demeurer en Lui.”
E-100 Jean a dit : “J’en rends témoignage : Celui qui m’a parlé dans le désert,” pas dans le séminaire, “dans le désert, m’a dit : ‘Celui sur Qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer,’ amen, ‘c’est Lui qui baptisera du Saint-Esprit et de Feu.’ Et j’en rends témoignage : c’est la Vérité.”
E-101 Qu’est-ce que c’était? Ce prophète était le signe que le Messie était sur le point de parler.
E-102 Le Messie, c’était quoi? Le Messie, c’était la Parole dans Sa plénitude. Il était la plénitude de Dieu. Les prophètes étaient une petite Lumière vacillante. Mais en Lui, il y avait toute cette Lumière, dans ce Messie, car Il était le Dieu manifesté, qui s’était fait Emmanuel, Dieu parmi nous dans une chair humaine.
E-103 Le Messie était sur le point de parler. Et remarquez, la Bible dit que “la Parole du Seigneur vient au prophète”.
E-104 Or, voici Jean, celui de qui Jésus a dit qu’il était “le plus grand prophète qui ait jamais vécu”. Jésus l’a dit, dans Matthieu, chapitre 11 : “Qu’êtes-vous allés voir? un homme agité par tous les vents, cette dénomination-ci qui dirait : ‘Je te donnerai plus; tu n’as qu’à faire ceci’? Pas Jean! Non, non. Un homme qui se laisse marcher sur les pieds, bluffer? Non, c’était un prophète rude et qui ne mâchait pas ses mots. Êtes-vous allés voir un homme en grande tenue, qui porte la soutane?” Il a ajouté : “Non, eux, ils demeurent dans les palais des rois. Ils marient les jeunes, ils embrassent les bébés, ils enterrent les vieux. C’est ce genre-là. Ils ignorent tout d’une Épée à deux tranchants. Alors, qu’êtes-vous allés voir? un prophète?” Il a dit : “Plus qu’un prophète!” Bien sûr, il était le messager de l’Alliance, celui que Dieu avait promis d’envoyer.
E-105 Et remarquez, voici Jean, qui est dans l’eau, en train de baptiser, et qui dit : “Il vient.”
E-106 Et voici la Parole, qui n’est plus au Ciel, mais qui a été faite chair. La Parole est faite chair – qu’est-ce qui arrive ensuite? Quel est l’ordre établi dans l’Écriture de Dieu? La Parole est venue au prophète, juste là, dans le désert, juste là, dans ce bassin d’eau. La Parole est venue au prophète.
E-107 Jean a levé les yeux, et il a dit : “C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi.”
E-108 Et ce cher vieux frère, le docteur Davis, de l’Église Baptiste Missionnaire, qui m’a baptisé dans la foi chrétienne, s’il est ici ce soir, je ne dis pas ça pour le blesser. C’est qu’il habite ici, au Texas, dans la région de Davis Mountains. Mais je me souviens qu’un jour nous avions discuté là-dessus, je n’étais qu’un jeune homme. Et j’ai dit : “Ça ne sonne pas juste, Docteur Davis.”
E-109 Il disait : “Ce qui est arrivé, c’est qu’à ce moment-là Jésus a baptisé Jean, après quoi Jean a baptisé Jésus, parce que Jean n’avait pas été baptisé.” Ça ne me semblait pas juste.
E-110 J’ai continué à attendre, à veiller, à me demander ce qu’il en était. Je ne voulais rien dire à ce sujet, mais un jour, là, le Seigneur l’a révélé.
E-111 Maintenant remarquez ce que Jésus a dit. Jean a dit : “C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi, alors pourquoi viens-Tu à moi?”
E-112 Jésus a dit : “Laisse faire, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.”
E-113 Jean savait Qui Il était. Il y avait là les deux leaders du monde, les deux leaders de l’église, Dieu et Son prophète se trouvaient là ensemble. Maintenant regardez bien, ils étaient bien placés pour le savoir.
E-114 Jésus a dit : “Laisse faire, c’est juste, mais il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste, la Parole promise.”
E-115 Le Sacrifice devait être lavé avant d’être présenté. Jean a baptisé Jésus, parce qu’Il était le Sacrifice. Voyez? Le Sacrifice devait être lavé avant d’être présenté. Il s’est avancé là, et le Sacrifice a été lavé, puis Il a été présenté comme il se doit. Il a dit : “Voilà l’Agneau de Dieu.”
E-116 Il est remonté sur la rive, et voici, l’Esprit de Dieu est descendu sur Lui, disant : “Celui-ci est Mon Fils bien-aimé.” Voyez-vous, c’est là qu’Il a été présenté publiquement. Mais avant que le Sacrifice puisse être présenté, il devait d’abord être lavé; c’est la loi de l’Ancien Testament. Très bien.
E-117 Le Messie était sur le point de parler, puisqu’il y avait là le signe du prophète. Et quand ils ont vu arriver ce prophète, après cette période de quatre cents ans sans prophète, ils savaient que la prochaine Voix serait celle du Messie.
E-118 Maintenant, vous qui lisez la Bible, réfléchissez sérieusement pendant quelques minutes. En observant sa nature, comment se fait-il qu’ils ne l’aient pas reconnu? Comment se fait-il qu’ils n’aient pas reconnu que c’était lui, Jean? Sa nature avait été identifiée, son esprit et sa nature avaient été identifiés comme étant ceux d’Élie. Maintenant remarquez de quel esprit il s’agit. Or lui, c’était Jean-Baptiste, mais l’esprit d’Élie était sur lui.
E-119 Remarquez, d’abord, Élie était un homme qui aimait le désert. Voyez? De même Jean était un homme qui vivait dans le désert.
E-120 Et Élie était un homme qui avait condamné de toutes ses forces le système des organisations de cette époque-là. Jean aussi : “Races de serpents! Qui vous a appris à fuir la colère? Ne vous mettez pas à dire : ‘J’ai ceci, cela ou autre chose.’ De ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham.” Vous voyez les deux natures?
E-121 Et regardez Élie, il avait condamné toutes ces Jézabel au visage fardé de son époque, ces femmes immorales. Et Jean, qu’est-ce qu’il a fait? La même chose, avec Hérodias. Pour tous les deux, ç’a été une cause de mort.
E-122 Regardez Élie, après avoir accompli cet important travail, il était mélancolique; il s’était couché là-bas et avait prié Dieu de venir le chercher. Jean a fait la même chose, et même, il était couché là-bas et il a envoyé ses disciples, en disant : “Allez Lui demander. Est-ce bien Lui, ou devons-nous en attendre un autre?” Jésus le savait.
E-123 Il était Élie. Il fallait qu’il soit de cette nature-là. Il était parfaitement identifié à ce qu’Élie avait été. Il avait l’esprit d’Élie.
E-124 Cet esprit-là, il doit venir à cinq reprises, être utilisé : Élie, Élisée, Jean, Malachie 4, et ensuite pour les Juifs. Les derniers jours, nous y sommes ce soir, l’esprit d’Élie. Remarquez, bon.
E-125 Aujourd’hui, je veux que vous considériez les prophètes Achab contemporains que nous avons aujourd’hui, ils laissent leurs Jézabel se couper les cheveux, se farder le visage, porter des shorts, fumer la cigarette, faire n’importe quoi, “ce n’est pas grave”. Nos–nos prophètes Achab d’aujourd’hui, ils suivent la tendance de leurs écoles, bien sûr, ils mènent les gens par des credos faits de main d’homme et par des dénominations. Qu’est-ce que c’est? Des prophètes Achab.
E-126 Nous avons besoin qu’un autre Michée entre en scène. Ou, du temps d’Achab, c’est Élie qui était entré en scène. C’est lui qui a été promis.
E-127 Ils mènent les gens, en les laissant suivre la voie qui leur plaît. Sinon, si on ne les traite pas bien de ce côté-ci, ils iront de ce côté-là adhérer à ceci, tout en continuant à maintenir leur–leur–leur profession de foi chrétienne.
E-128 Eh bien, ils n’ont jamais été sauvés au départ. Leur nature même le prouve. Peut-on cueillir des raisins sur un arbuste épineux? Peut-on faire produire des pastèques à un plant de citrouilles? Leur nature même démontre qu’ils ne veulent avoir rien à faire avec la Parole. Ils s’En moquent et ils La blasphèment. Alors qu’il est écrit : “AINSI DIT LE SEIGNEUR, ces choses doivent arriver”, ils tournent Cela en dérision, ils s’En moquent.
E-129 Ce n’est pas étonnant que Jésus ait dit : “La reine du Midi se lèvera avec cette génération, dans les derniers jours, et elle la condamnera, parce qu’elle est venue des extrémités de la terre pour voir un homme qui avait un don de sagesse.” Il a dit : “Il y a ici plus que Salomon.” Bien sûr. Salomon, c’était, son époque a été l’une des époques les plus glorieuses. Les gens ont tous eu foi dans ce don que Dieu leur avait donné en Salomon, et sa–sa renommée s’était répandue partout. Qu’en serait-il de nous, les gens d’aujourd’hui...
E-130 Nous autres Américains, nous cherchons toujours à élaborer un programme anticommunisme. Le programme de Dieu, le voici : “Repentez-vous! Tournez-vous vers Dieu!” Un programme? Si les gens agissaient simplement en fonction de Celui-là, on ne penserait plus au communisme.
E-131 Alors que tout Israël avait cru à ce don que Dieu leur avait donné. Si l’Amérique voulait simplement donner... croire au don que Dieu nous a donné en ces derniers jours, Son Fils, sous la forme du Saint-Esprit, ressuscité des morts, vivant parmi nous selon Sa promesse. Si seulement nous chérissions Cela!
E-132 Ça n’atteindra que les Élus. “Car nul ne peut venir à Moi si Mon Père ne l’attire. Et tous ceux que le Père M’a donnés, ils viendront.” Il suffit de semer la semence; elle tombe, une partie de ce côté-ci, une partie de ce côté-là, mais on sème la semence de toute façon. Elle prendra racine, où qu’elle se trouve. Ils saisiront.
E-133 Remarquez, ils en étaient là, et nous voyons qu’à cette époque, Achab, cette nation-là, avait amené ces Israélites à faire tout ce qu’ils voulaient tout en continuant à faire profession d’être Israélites.
E-134 Oh, Élie a condamné cette génération-là, de tout son être, et Dieu a confirmé ce qu’il était. Il était prophète.
E-135 Juste avant la venue, Jean a fait la même chose! Il s’est avancé tout droit, en Israël... On avait marié cette femme à–à Héro-... à Hérode, la femme de son frère Philippe. Il s’est avancé tout droit vers lui, il l’a affronté; il n’a pas mâché ses mots. Il n’avait pas peur qu’un surveillant le mette à la porte. Il n’avait pas de carte d’association; il s’était associé avec Dieu seul. Il était Son prophète. La Parole était avec lui. Il n’avait pas à aller interroger aucun évêque ni aucun diacre. Il était oint. Il avait la Parole. Il s’est avancé tout droit vers lui, il lui a dit en face : “Il ne t’est pas permis de l’avoir!” C’est vrai. Il n’a épargné personne. Ces femmes méchantes, qui commettaient adultère, qui se conduisaient mal!
E-136 C’est comme Amos, quand il est entré en scène, il a promené le regard là-bas. Nous ne savons même pas d’où il venait. Oh, quel regard il a dû poser sur la ville de Samarie! Les touristes, eux la trouvaient toute belle, avec ses prédicateurs qui étaient tous en harmonie avec les–les nations, et de connivence avec les nations et avec tout le monde, mais on y vivait toujours dans le péché! Il a plissé les yeux, son crâne chauve luisait, et ainsi il s’est présenté là. Il ne... ne payait pas de mine, mais il avait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR.
E-137 Nous avons besoin qu’un Amos entre en scène aujourd’hui. Serait-il bien reçu chez nous? Certainement pas, pas plus que lui. S’il entrait en scène, il démolirait chaque organisation, chaque dénomination, chaque femme qui porte des shorts, chaque Jézabel aux cheveux coupés. Il les démolirait carrément. Les gens le jetteraient à la rue, en disant : “Cette espèce de fanatique!” Mais il aurait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR, car c’est bien ce qui est écrit. Bien reçu par la dénomination? Non.
E-138 Il n’y avait personne qui parrainait son programme. Est-ce que cette grande et belle ville de–de convoitise qu’était Samarie, est-ce qu’on y ferait bon accueil à ce petit homme, un inconnu qui n’avait pas de carte d’association, que personne ne parrainait, ni rien? Il n’avait le parrainage de personne. Il n’avait pas de carte d’association, il n’était sorti d’aucune école. Mais il avait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Et sa venue, en tant que prophète, était un signe. Sa voix venait de Dieu, et elle a été identifiée du temps de Jéroboam II. Tout ce qu’il a dit s’est accompli.
E-139 Maintenant nous voyons qu’en ce jour où nous vivons, c’est tout simplement la même chose qui se reproduit de nouveau. Les ministres et les gens, ils ont honte de prendre position en chaire, et le–l’Évangile, pour eux ce n’est plus qu’un gagne-pain. Ils ne veulent pas se prononcer, de peur qu’un homme les exclue de ceci, cela ou autre chose.
E-140 Il n’y a qu’un seul Homme qui puisse vous exclure du Ciel, c’est Dieu. Et comment pouvez-vous être exclu du Ciel, alors que vous vous en tenez à Sa Parole? C’est pour ça qu’Il vous a envoyé.
E-141 Souvenez-vous, la Bible dit que c’est en un temps semblable aux jours d’Élie, en un jour semblable aux jours de Jean, que Malachie 4 va revenir sur terre de nouveau. “J’enverrai Élie.”
E-142 Or, ne confondez pas ça avec Malachie 3, là : “J’envoie Mon messager devant Ma face.” Là aussi, c’était Élie.
E-143 Mais, dans Malachie 4, Il a dit : “Juste avant que le Jour de l’Éternel arrive, ce jour grand et redoutable où la terre entière sera ardente comme une fournaise, et où les justes sortiront en foulant la cendre des méchants,” ça, c’est le Millénium, “J’enverrai Élie, le prophète.” Et que fera-t-il? “Il ramènera la foi des enfants aux pères apostoliques”, à la Parole. Il devra forcément être prophète. “Je l’enverrai.” Il sera parfaitement bien identifié. Il aura la même nature qu’Élie, tout à fait. Son Message sera exactement du même genre. Il condamnera, il démolira. Aucune association, aucune collaboration, rien du tout – mais il aura l’AINSI DIT LE SEIGNEUR.
E-144 Maintenant, souvenez-vous, toutes sortes de groupes se sont levés, en disant : “Le manteau d’Élie, c’est ceci, et la doctrine d’Élie, c’est ceci.” Tout un groupe, une organisation qui devient le groupe d’Élie, ou le manteau d’Élie. Ce n’est pas l’Écriture, ça. Jamais Dieu n’a traité avec un groupe, comme ça.
E-145 Quand Élie est entré en scène, et Jean-Baptiste aussi, tous les deux ont condamné les groupes et l’organisation. Jamais ils n’ont fait ça. Il condamne ces gens, leur conduite – Élie et Jean, tous les deux. Non pas un groupe ni une dénomination. Mais tous les deux, chacun à son époque, ils ont condamné les groupes et les organisations.
E-146 Et alors? Le signe du temps de la fin accompagnera certainement la Voix du temps de la fin. Élie doit entrer en scène, un homme oint de cet esprit-là; un homme des bois, et tout, un amoureux des bois, qui entrera en scène pour confirmer ça. Bon, maintenant regardez bien ce que dit l’Écriture, comme ça vous ne serez pas séduits, voyez-vous : le signe du temps de la fin et la Voix du temps de la fin.
E-147 Jamais Dieu n’a traité avec un groupe, nulle part dans l’Écriture. Il traite avec un seul individu, parce que tous les hommes sont différents les uns des autres. Tous les hommes – nos pouces sont différents, nos nez sont différents, nos actions sont différentes. Il met la main sur un seul homme, pour pouvoir amener celui-ci à être en harmonie tellement parfaite avec la Parole qu’il deviendra cette Parole.
E-148 C’est pour ça que Paul a dit : “Pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, au point de m’élever au-dessus de l’excellence de cette Révélation, il m’a été donné un ange de Satan.” Voyez? Matthieu a écrit, Luc a écrit, Marc a écrit, tous ceux-là, mais eux, ils avaient seulement suivi Jésus et écrit ce qu’Il avait dit. Mais Paul, lui, avait la révélation de Qui Il était, voyez-vous, c’est ça qu’il–qu’il voyait. Il en avait une si grande révélation qu’Il lui a fait écrire la Bible, comme Moïse de l’Ancien Testament. Ce grand homme, Paul, cette révélation qu’il avait, il savait que le Jésus du Nouveau Testament était le Jéhovah de l’Ancien Testament. Il En avait la révélation, et pouvait présenter cela clairement aux Hébreux, aux... et aussi aux–aux Romains, et aux Éphésiens, et–et à tous. Il–il a écrit ces lettres. Remarquez, c’est après l’apparition de Son signe qu’il a écrit les lettres.
E-149 Cette nature, à la venue, ce sera la même. Ce ne sera pas un groupe. Ce sera un seul homme. Jamais Dieu n’a traité autrement que par un seul homme. Or, Élie n’était pas un groupe, Jean-Baptiste n’était pas un groupe, ils étaient un seul individu. Dieu, dans Malachie 4, ne dit pas : “J’enverrai un groupe.” Il a dit : “J’enverrai Élie!” On ne peut pas modifier la Parole.
E-150 Maintenant, observez, le signe et la Voix du temps de la fin viendront selon l’ordre établi par l’Écriture, comme promis.
E-151 Nous voulons savoir quel sera le signe de la fin? Jésus nous l’a dit, dans Matthieu 24 et 25. Il nous l’a aussi dit dans l’Apocalypse, tout au long, depuis le chapitre 6... ou, le chapitre 1, jusqu’au, eh bien, jusqu’au chapitre 10. Puis Il arrive, au chapitre 19, le Millénium commence quand Il arrive, monté sur un cheval blanc.
E-152 Il viendra, ce signe du temps de la fin. Maintenant écoutez, je termine par ceci. Il viendra exactement comme l’Écriture le dit. Maintenant remarquez la Voix du signe.
E-153 Or, Jésus, dans Luc 17.30, a promis ce signe du temps de la fin. Le dernier signe, c’était Dieu manifesté dans un corps humain, qui a pu discerner les pensées de l’esprit de Sara, qui se trouvait derrière, dans la tente, derrière elle. Voilà ce qu’Il a dit. Voilà le signe qu’Il a promis pour la fin. Ju-... Qu’est-ce qu’Il a dit qu’il produirait? “Il serait connu dans les jours, les derniers jours, quand le Fils de l’homme se révélera.” Se révélera! Quand le Fils de l’homme se révélera, c’est par ce signe-là qu’Il se révélera. Maintenant voyez si ce n’est pas ça qui Y est dit. Absolument.
E-154 Alors, pourriez-vous dire que : “Non, ce sera quelque chose d’autre. Non, ce sera de construire un grand édifice, un grand ceci, ou ceci, ou un grand conseil oecuménique, ou quelque chose d’autre”? Oh non. Non, ça, c’est complètement à côté de la plaque. Ça, c’est du côté opposé. C’est contraire à ce que Dieu a dit de faire, a dit qu’Il ferait.
E-155 Remarquez ce que nous avons dit, là. Les Écritures correspondront parfaitement; en effet, nous avons déjà le signe de Sodome, sur le plan naturel. Quand y a-t-il déjà eu autant d’homosexuels, de perversions et tout ça, qu’il y en a maintenant, “une génération méchante et adultère”, alors qu’on ne peut même pas allumer la télévision, sans qu’il y ait là ces espèces de grossièretés, d’obscénités qui viennent de Hollywood? Et des gens qui se disent Chrétiens, au lieu d’aller à la réunion de prière, ils restent à la maison pour regarder des choses pareilles. Ça montre quel esprit il y a en vous. C’est vrai. Et les femmes s’habillent exactement comme ces femmes-là, et les hommes se laissent mener par le bout du nez par elles, comme ils le font là-bas. Est-ce que nous allons prendre exemple sur Hollywood, ou bien si nous allons croire ce qu’en dit la Parole de Dieu?
E-156 Et ce même groupe de gens, quand ils voient la Parole de Dieu confirmée, qu’est-ce qu’ils font? Ils se moquent de ça. C’est qu’ils sont morts, Éternellement morts. Ils n’ont jamais été en vie. S’ils avaient déjà été en vie, ils le seraient pour toujours, ils sont Éternels. Mais ils n’ont jamais été en vie. Ils ont toujours été morts. Oh, ils auront peut-être des manières très raffinées, et croiront ceci, cela ou autre chose.
E-157 Jésus a dit : “Hypocrites!”, aux–aux sacrificateurs de cette époque-là. “Comment pourriez-vous dire de bonnes choses, alors que c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle? Vous M’appelez bon : ‘Bon Rabbi, bon Maître’?” Il savait ce qu’il y avait dans leur coeur. Il voyait ce qu’il y avait dans leur coeur. Il était la Parole.
E-158 La Bible dit : “La Parole de Dieu est plus tranchante qu’une épée à deux tranchants, et Elle discerne les pensées qui sont dans le coeur.”
E-159 Donc, ce signe de Sodome est réapparu, sur le plan naturel. Et si tout est bien en place, exactement tel que ça doit être sur le plan naturel, alors comment pouvez-vous faire abstraction du plan spirituel, penser qu’il n’est pas ici en même temps? Les deux cadres sont là. Oui, sur le plan naturel, ça, tout le monde est d’accord que c’est vrai; mais, oh, sur le plan spirituel, ça, ils ne veulent pas le croire, parce que Ça dérange leur doctrine.
E-160 Luc 17 est le signe. Luc 17 est le signe dont Jésus a parlé, c’est-à-dire que, dans les derniers jours, les nations, les églises et les peuples seraient exactement comme c’était à Sodome, le monde des nations, juste avant que Sodome ait été brûlée. Et qu’il y aurait un groupe qui serait dans l’attente, comme Abraham. Retournez voir, – alors que Jésus a dit : “Il en sera comme au temps de Sodome”, – retournez voir comment c’était à Sodome. Il lisait la même Bible que nous, la même Bible, maintenant retournez voir comment c’était.
E-161 Il y avait là un groupe élu, appelé à sortir, le groupe d’Abraham, eux attendaient un fils promis. Les Sodomites, eux, n’en croyaient rien. Et il y avait celui qui était tiède, le membre d’église qui se trouvait dans Sodome. Regardez ces trois Anges, qui sont venus à chacun d’eux; observez quels signes ils ont opérés, alors vous verrez au milieu de quels signes nous vivons.
E-162 Alors, voilà quel sera le signe. Et la voix du signe, ce sera Malachie 4, “de ramener les gens à la Foi apostolique des pères”. Voilà le signe, voilà la Voix, qui concordent parfaitement avec l’Écriture. Voyez? Le signe, c’est le signe qu’il y a eu à Sodome : Dieu manifesté dans des êtres humains. Il a dit : “Où est ta femme Sara?” Il a dit : “Elle est dans la tente, derrière Toi.”
E-163 Il a dit : “Je vais te visiter, au temps fixé, comme Je te l’ai promis.” Et Il a dit...
E-164 Sara, qui était derrière Lui, a dit : “Comment est-ce possible, alors que je suis une vieille femme et lui un vieil homme? Un vieil homme comme mon mari, là-bas,” elle a dit, “nous, il n’y a rien de cela entre nous.” Elle a dit : “C’est carrément impossible.”
E-165 Il a dit : “Pourquoi Sara a-t-elle douté de cela, en disant dans son coeur : ‘Comment cela peut-il se faire?’”
E-166 Et Jésus a dit que cela se répéterait. Or, souvenez-vous, Abraham a appelé cet Homme “Elohim” : Dieu. Dieu – ça ne pouvait être que Lui. Pourquoi? Il a pu discerner les pensées, et Il est arrivé exactement au temps marqué. Et Elohim, le Saint-Esprit, (pas une autre personne) la même personne, reviendrait dans l’église et ferait la même chose, et ce serait ça le signe. Et la Voix, ce serait “de les appeler à revenir à la Parole, de ramener la Foi des enfants aux pères”. Voilà le signe et la Voix.
E-167 Généralement, les signes, on les accepte, mais la Voix non. Les gens n’aiment pas la Voix, mais le signe, ça, ils l’acceptent, généralement ils l’acceptent. Ils aiment le signe, parce qu’ils aiment regarder ça, ça les divertit. Mais la Voix, ça, ils ne veulent pas l’accepter. Souvenez-vous, donc, la Voix.
E-168 Reportez-vous de nouveau à la Parole. Le signe Messianique de Jésus, selon Ésaïe 35 : “Le boiteux sautera comme un cerf”, et tout ça.
E-169 “C’était merveilleux!” Oh, ça, ils l’ont accepté. Ça, c’était bien. Ça, ils y ont cru. Ils ont cru au signe. “Viens, Rabbi, à mon église, nous T’apporterons notre entière collaboration. Bien sûr, nous croyons en Toi. Tu es le merveilleux. Tu es le Rabbin. Tu es le jeune Prophète. Viens! Toute la collaboration possible! Le signe est merveilleux.”
E-170 Mais quand la Voix s’est fait entendre et a dit : “Moi et le Père, Nous sommes Un.”
E-171 Oh! la la! ça, ils ne pouvaient pas Le croire. “Tu Te fais Dieu.” Ils ne voulaient pas de la Voix. Ils aimaient le signe. Ils savaient, ils reconnaissaient que c’était le signe du Messie, mais la Voix, Ça, ils n’aimaient pas. “Vous ferez, vous aussi, les oeuvres que Je fais.” Et ils ont dit : “Il est Béelzébul.” Il a dit : “Races de serpents!”
E-172 Oh, ils haïssaient cette Voix-là. Qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils ont expulsé cette Voix du milieu d’eux. Ils L’ont expulsé.
E-173 Jésus a dit : “S’ils appellent le Maître de la maison ‘Béelzébul’, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi Ses disciples!”
E-174 Souvenez-vous, dans Apocalypse 3, à l’Âge de Laodicée. Laodicée, c’est maintenant; le signe de Sodome doit venir. La Voix : “Revenez à la Parole, détournez-vous de ces credos et de ces dénominations, et tournez-vous de nouveau vers la Parole”, quand Celle-là est venue, selon Apocalypse 3, Il a été expulsé de l’église, tout comme à cette époque-là.
E-175 “Le signe est très bien, mais pas la Voix.” Ils ne veulent avoir rien à faire avec la Voix. Non, non; la Voix. Mais Moïse a dit que s’ils ne, ou...
E-176 Dieu a dit à Moïse : “Ils ne veulent pas croire la première voix, du premier signe, essaie de leur faire accepter la deuxième voix. Et là, s’ils refusent, alors va chercher de l’eau et répands-la sur la terre.” Avec ça, c’est réglé. C’est tout. Autrement dit : “Lave, secoue la–la poussière de tes pieds”, comme Jésus l’a dit. Il a dit : “Prends de l’eau du fleuve, répands-la sur la terre, elle deviendra du sang, pour montrer que c’est de ça qu’elle sera baignée, de sang.” Et voilà, c’est exactement ce qui est arrivé.
E-177 S’ils n’avaient pas cru au signe, alors le troisième signe touchait vraiment le but. Tous les ministères ont trois signes, s’ils ont été envoyés par Dieu. Jésus a eu trois signes. Moïse a eu trois signes. Noé a eu trois signes. Élie a eu trois signes. Pour toutes ces choses, il y a trois signes. Remarquez. Écoutez, mes amis.
E-178 Il se fait un peu tard. Je... Oh! la la! je ne savais pas qu’il était si tard : et quart.
E-179 Si vous pouvez croire au signe de Sodome dont il est fait mention dans Luc, voyez, tel qu’Il l’a promis; vous croyez au signe de Sodome, alors pourquoi ne pouvez-vous pas accepter la Voix de Malachie, qui suit le signe, disant de “revenir à la Parole”? [espace.non.enregistré.sur.la.bande–N.D.É.] La Bible le dit, et vous le voyez, alors écoutez la Voix du signe.
E-180 Fuyez la colère à venir! N’allez pas penser : “Parce que je fais partie de l’É.P.U., des Assemblées de Dieu, des méthodistes, des baptistes, des presbytériens, ça me donne le droit d’entrer.” De ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Tournez-vous vers la Parole! Abandonnez votre mondanité et vos systèmes organisés, et tout ça. Dieu les détruira de dessus la face de la terre. Il les enverra tout au fond de la mer de l’oubli, comme Il l’avait fait dans le cas de l’Égypte, au moment où Il a appelé Israël, une nation à sortir d’une nation. Quand Il appellera l’Épouse à sortir de l’église, celle-ci passera par des tribulations, et la terre sera baignée de son sang. Fuyez la colère à venir, car elle est proche!
E-181 Vous ne pouvez pas voir ces choses sans... Je ne sais pas ce que vous, vous en pensez. Je suis seulement responsable de les lire et d’en parler. À vous de décider! Si vous pouvez croire au signe, alors croyez à la Voix qui suit le signe. Oh! la la!
E-182 Regardez, Moïse, le type de maintenant, où il faut sortir. C’est lui qui devait parler à ces gens d’une promesse qui avait été faite aux pères. “Je me souviens de la promesse que J’ai faite à leurs pères.” Et alors, qu’est-ce que–qu’est-ce que Moïse devait faire? Ramener le coeur des gens à ce que les pères avaient dit. De même que Moïse devait le faire en ce temps-là, de même Malachie 4 doit “ramener les gens à la Foi des pères”.
E-183 Au milieu de tout ce méli-mélo des dénominations et tout – revenez à la Parole! Je sais que vous, que beaucoup de gens aiment à le faire; ce n’est pas juste vous ici, que je réprimande. Ces bandes vont dans le monde entier, voyez-vous, partout. Ce n’est pas à vous que j’adresse la réprimande, mais j’adresse la réprimande à quiconque est concerné, n’importe où. Je suis un semeur de Semence. Je ne peux rien faire d’autre. La décision, c’est à vous de la prendre. Vous tous, fuyez la colère à venir!
E-184 N’allez pas penser que, parce que vous êtes pentecôtiste. N’allez pas penser que, parce que votre mère était une bonne méthodiste sanctifiée, ou votre papa un bon baptiste qui poussait des cris. N’allez pas penser que ça, ça aura quelque rapport que ce soit avec vous. N’allez pas penser que, parce que vous êtes membre de l’église qu’ils ont construite, ou de l’église que vous êtes en train de construire. N’allez pas penser que, parce que vous, les pentecôtistes, il y a quarante ans, vous avez parlé en langues, dansé par l’Esprit et couru d’un bout à l’autre de la salle. N’allez pas penser que, parce que vous avez fait des réunions de guérison, et tout.
E-185 Ne manquez pas de voir ce signe, une Colonne de Feu, que Dieu a confirmé; et la Voix derrière Cela : de se tourner vers Dieu, de revenir à Lui. Ne laissez pas Cela passer à côté de vous. Il y a un signe et il y a une Voix.
E-186 Quand un homme arrive avec un signe, et la même école de pensée qu’avant, alors il y a quelque chose qui cloche, ça ne vient pas de Dieu. Oh! la la! “Aplanissez Ses sentiers maintenant!” Alors, vous y croyez? “Alors, retournez, ô aveugles et dispersés, vers les vôtres.” La Bible... Le compositeur a dit : Les nations se disloquent, Israël se réveille, Les signes que la Bible a prédits; Les jours des Gentils sont comptés, ils sont remplis d’effroi; “Retournez, ô dispersés, vers les vôtres.”
E-187 Venez! Revenez! Le prophète a dit : “Au temps du soir il y aura de la Lumière.” Juste avant qu’il y ait obscurcissement total du Soleil, il y aura de la Lumière. Marchez dans la Lumière, pendant qu’il y a de la Lumière. Bientôt le Conseil oecuménique vous possédera, et alors il n’y aura plus moyen d’avoir de la Lumière. Inclinons la tête.
E-188 Père Céleste, maintenant c’est entre Tes mains. Je–j’ai semé la Semence. Je ne sais pas où Elles sont tombées. Je Te prie de Les bénir, où qu’Elles soient. Puissent-Elles s’implanter très profondément, extirper tous les endroits pierreux, déraciner toutes les ronces, en quelque sorte, et éliminer toute l’incrédulité. Accorde-le, Père. Nous Te remettons maintenant ceci, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
E-189 Pendant que vous avez la tête inclinée, les yeux fermés. Demain soir il y aura un banquet. C’est aux pécheurs de la ville que je... si le Seigneur le veut, que je devrai parler. En ce moment, je parle à une assemblée mélangée. Je n’oserais pas prêcher ceci – ça ne ferait que les rendre plus aveugles que jamais – à une réunion comme celle-là.
E-190 Par contre, vous, ce soir, croyez-vous que vous avez vu le signe, et pouvez-vous entendre la Voix, si vous l’avez vu et que vous croyez? Et vous–vous qui ne l’avez pas fait, vous qui croyez mais qui ne L’avez pas encore accepté, Christ dans Sa plénitude, voulez-vous lever la main? Que toutes les têtes soient inclinées, là, et tous les yeux fermés. Levez la main, pour dire : “Pensez à moi, Frère Branham, pendant que vous prierez.” Je le ferai volontiers. Que Dieu vous bénisse.
E-191 Notre Père Céleste, la Bible dit : “Tous ceux qui crurent se firent baptiser.” Je prie, Seigneur, que ces gens qui ont levé la main pour signifier qu’ils y croient, s’ils n’ont pas été baptisés du baptême chrétien, puissent-ils trouver l’église où on le fait, et se faire baptiser. Accorde-le, Seigneur.
E-192 Qu’ils ne soient pas seulement baptisés d’eau, ce qui n’est qu’un–qu’un signe extérieur, qui indique que quelque chose s’est produit à l’intérieur. La Bible dit : “Il y a une seule Foi, un seul Seigneur, un seul baptême”, et ce baptême-là est un baptême spirituel. Le corps qui est lavé, ça ne sert qu’à illustrer ou à signifier que quelque chose s’est produit à l’intérieur. Mais l’âme, c’est elle qui doit être baptisée du Saint-Esprit, c’est-à-dire que ce qui est Éternel doit entrer dans cette nature humaine et transformer cette nature, pour produire celle d’un croyant. Je prie qu’ils reçoivent le Saint-Esprit. Je Te les confie maintenant, comme des trophées du Message et de la grâce de Christ. C’est en Son Nom que je fais cette prière. Amen. Maintenant, pendant que vous avez la tête inclinée, avec respect.
E-193 Il ne me reste que sept minutes, je–je ne pourrais pas terminer à l’heure prévue. Je–je–je ne pourrais pas faire une ligne de prière en si peu de temps. Je vais vous demander de rester assis à l’endroit où vous êtes. Je suis désolé de vous avoir retenus si longtemps. Nous allons prier pour chacun. Vous ici, ceux d’entre vous qui ont des cartes de prière, ne vous en faites pas, nous nous occuperons de vous.
E-194 Mais nous allons simplement voir si le Saint-Esprit voudra bien nous révéler quelque chose maintenant. Si vous croyez en Lui et que vous croyez que ceci est le signe. Souvenez-vous, cet Ange, Il était un homme; Il a mangé, Il a bu, en présence d’Abraham, et pourtant Il a pu, – alors même que Sara était dans la tente, – Il a pu discerner les pensées qui étaient dans son coeur. C’était ça le signe. Il était la Parole. Maintenant, si seulement la Parole pouvait venir à nous, alors, dans ce cas aussi, Il a promis d’accomplir la même chose.
E-195 Maintenant, vous qui êtes dans l’auditoire, qui n’avez pas de carte de prière et qui savez que vous ne serez pas dans la ligne – moi je ne peux pas discerner de qui il s’agit à moins que le Seigneur me le montre. Je... Et vous croyez que Dieu, bien sûr, guérit les malades. Je–je veux que–que vous croyiez, en ce moment, pendant ces quelques minutes. Et priez simplement, dites : “Seigneur Jésus, je sais que cet homme, qui est en train de parler, c’est–c’est un homme, seulement il m’a dit que, il nous a dit ce soir, et il nous l’a démontré, que le Saint-Esprit, que le monde ne peut pas Le tuer.”
E-196 Ils ont pu tuer Jésus, quand Il était en chair; ils L’ont mis à mort. Mais maintenant Il est ressuscité, dans Son état glorifié, on ne pourra plus jamais Le tuer. Et Il a dit : “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; mais vous,” les prédestinés, ceux qui ont été destinés à la Vie Éternelle, l’Église, l’Épouse, “vous Me verrez, car Je serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la consommation. Vous ferez, vous aussi, les choses que Je fais.” Toutes ces promesses qu’Il a faites.
E-197 Or, je sais que, quand Il était ici sur terre, Il, Dieu était en Lui. Il était Dieu. Il était la plénitude de Dieu. Il était toute la Parole de Dieu manifestée.
E-198 La Bible est toujours Dieu, la Parole, et il y a une partie de la révélation qui doit encore être révélée. Et Il a dit que, “dans les derniers jours, alors que le monde serait redevenu comme Sodome, le Fils de l’homme se révélerait”. Et que le signe de Sodome réapparaîtrait. Alors la Voix appellera les gens à revenir, ceux qui ont été destinés à la Vie.
E-199 Nous savons que, quand Il était ici, des millions de gens sur cette terre n’ont jamais su qu’Il y était; c’est qu’ils n’avaient pas à le savoir. Voyez? Il est venu à ceux qui avaient été prédestinés à le voir.
E-200 Maintenant, priez. Restez bien tranquilles, là. Ne bougez pas. Où que vous soyez, dans les balcons, aux étages inférieurs, où que vous soyez, ne–ne bougez pas, restez assis bien tranquillement et priez.
E-201 Dites : “Seigneur Jésus, la Bible dit, dans Hébreux 4, que Tu es maintenant même ‘un Souverain Sacrificateur qui peut compatir à nos infirmités’. Et nous Te voyons, sur terre, quand Tu étais ici sur terre, à un moment donné une simple femme a touché Ton vêtement, Tu t’es retourné et Tu as dit : ‘Qui M’a touché?’” Elle a eu beau se cacher, mais sa foi avait été identifiée. Jésus lui a parlé de sa perte de sang et lui a dit que sa “foi t’a sauvée”. Or, Il est ce même Souverain Sacrificateur. S’il est le même hier, aujourd’hui, et éternellement, Il devra agir de la même manière, si vous–si vous Le touchez.
E-202 Alors, qu’est-ce que ça implique? Il faut donc qu’il y ait une chair humaine sur terre, pour faire entendre Sa Voix. “Je suis le Cep, vous êtes les sarments.” Il n’y a pas moyen de passer à côté, mes amis. C’est tout simplement l’Écriture. C’est la Vérité. Vous, les ministres, là-derrière, vous croyez ça? [Les ministres disent : “Amen.”–N.D.É.]
E-203 Maintenant, dans l’auditoire, soyez vraiment respectueux et priez, dites : “Seigneur Jésus, permets que je touche Ton vêtement.”
E-204 Et, vous voyez, la personne la plus près de moi est à une distance de vingt pieds [six mètres] ou plus. Je ne connais absolument personne dans l’auditoire. En fait, je ne vois personne que je connais vraiment, assis là, ce soir; à part Pat Tyler, qui est assis ici, à l’avant, un ami à moi. Il y a des gens sur des lits de camp, des brancards.
E-205 Hier soir, nous avons vu un malade qui était étendu sur un brancard, et cet homme s’est levé et est reparti en marchant. Pourquoi pas vous, ce soir? Voyez-vous, croyez seulement, c’est tout ce que vous avez à faire. Sa Présence produira le résultat. Il est ici, vous devrez vous tenir à Ses côtés, pour qu’Il vous ressuscite aux derniers jours.
E-206 Maintenant, vous qui croyez, s’il vous semble que vous L’atteignez par votre prière, regardez par ici, maintenant.
E-207 Comme Pierre et Jean l’ont dit : “Regarde-nous.” Et ils regardaient attentivement, cet homme regardait attentivement, car il s’attendait à voir quelque chose. Il a dit : “Je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai...”
E-208 Or la guérison, je n’ai pas ça, mais ce que j’ai, un don de Dieu, je vous le donne. Si vous le croyez seulement, Dieu l’accomplira. Tout ce que je vous demande, c’est d’y croire. Ce que j’ai, je vous le donnerai. Si vous le croyez, Dieu l’accomplira. Essayez seulement.
E-209 Tenez, tenez, C’est ici, en ce moment même. Amen. J’aime ça. Il y a une dame assise juste ici. Elle est assez corpulente, elle est assise juste ici, au bout. Avez-vous une carte de prière, madame? Assez corpulente... Vous n’avez pas de... Juste ici, vous n’avez pas de carte de prière? Oui. Vous n’avez pas de carte de prière? Mais, vous croyez? Vous n’avez pas besoin de carte de prière, si vous croyez.
E-210 Ma voix résonne, c’est pour ça que c’est difficile d’appeler les gens comme ceci, mais essayez de m’écouter aussi attentivement que possible.
E-211 Je ne vous connais pas. Vous n’avez pas de carte de prière, donc vous ne serez pas sur l’estrade. Si Dieu me révèle quel est votre problème, croirez-vous (quoi?) que ce serait là exactement la même chose, comme Il avait révélé à cette femme quel était son problème? À la femme au puits? À Sara, ce qu’elle avait dit, et tout? Le croyez-vous? Vous croyez que tout irait bien?
E-212 Vous souffrez d’une maladie du sang, d’un problème de sang. Si c’est exact, levez la main. Très bien. Vous ne l’avez plus maintenant. Ça devient Lumineux au-dessus de vous. Jésus-Christ vous a honorée.
E-213 Or, je n’ai jamais vu cette femme de ma vie. Mais alors, qu’est-ce que c’est? Ça ne peut être que l’Esprit. Maintenant, vous pouvez dire, comme les pharisiens : “C’est le diable”, eh bien, vous recevez leur récompense. Vous dites : “C’est Christ”, vous recevez la récompense de Christ. Moi, je crois que c’est la Parole, qui s’identifie en ces derniers jours; ce n’est pas moi.
E-214 Tenez, voici une autre petite dame, assise juste là. Elle souffre de varices aux jambes. Elle a des complications. Elle est cardiaque. Elle prie pour un être cher, c’est un frère. Maintenant elle pleure. Elle est en contact. Ce frère est dans un état très grave. C’est un diabétique. De plus, il y a une autre ombre sur lui, c’est un pécheur. Vous priez pour lui. C’est exact. Mademoiselle Welton, si vous croyez de tout votre coeur, Dieu le fera pour lui. Vous le croyez? Ce sont vos noms.
E-215 Or ça, est-ce différent de ce que Jésus avait dit à Simon : “Ton nom est Simon, tu es le fils de Jonas”? Ayez simplement la foi. Ne doutez pas. Croyez-le de tout votre coeur. Si vous le croyez, Dieu l’accomplira. Si vous pouvez simplement...
E-216 Tenez, il y a une petite dame, assise juste là, elle regarde droit vers moi, ici. Elle est plutôt rouquine. Elle a les cheveux ramenés en arrière.
E-217 Ne voyez-vous pas cette Lumière, de couleur plutôt ambrée, qui tournoie au-dessus de cette femme? Elle sait que c’est en train de se produire en ce moment, parce qu’elle La sent. Elle est tellement près d’elle qu’elle ne peut pas ne pas La sentir. Si c’est exact, madame, levez la main. Voilà.
E-218 Or, je vous suis totalement inconnu. Je ne sais absolument rien sur vous. Mais vous étiez assise là, en train de prier. C’est vrai. Si c’est vrai, faites signe de la main, comme ceci. Maintenant, si Jésus-Christ est le Fils de Dieu, et c’est ce qu’Il est, un Souverain Sacrificateur assis à la droite de Dieu... Quant à moi, je suis simplement ici en vertu d’un don, en étant moi-même dé-... en me détachant, en me détachant carrément de tout raisonnement humain, en n’utilisant pas ma propre pensée – c’est un moyen de détendre mon esprit et ma pensée et de simplement laisser Dieu entrer. Croyez-vous qu’Il... Moi, Dieu sait que je ne vous connais pas; et vous le savez aussi. Alors là, si Dieu me révèle quel est votre problème, ou quelque chose que vous attendez, que vous désirez, ou autre, croyez-vous que Dieu veut, peut faire ça?
E-219 Vous avez des problèmes de dos. Ça, c’est l’une des choses pour lesquelles vous priez. Et vous avez des problèmes avec vos yeux. Croyez-vous que Dieu les guérira et les rétablira? Vous le croyez? Vous le croyez? Croyez-vous que Dieu peut me dire qui vous êtes? Madame Hallman, croyez de tout votre coeur, maintenant, ce que vous avez demandé vous sera accordé. Croyez-vous?
E-220 Voici une femme âgée assise juste un peu en arrière d’elle, là. Elle est en train de prier, elle aussi. Elle est atteinte du diabète. J’espère qu’elle ne manquera pas ceci. C’est juste au-dessus d’elle. Elle est assez âgée. Un instant, puisse le Seigneur m’aider maintenant. Son... Voilà, elle l’a saisi. Très bien. J’ai vu le moment où elle est entrée en contact. Elle n’est pas d’ici. Elle est de la Louisiane. La–la ville d’où elle vient est un endroit appelé Singer, en Louisiane. Elle souffre du diabète. Son nom est Mme Doyle. Si c’est exact, levez la main. Très bien. Je lui suis totalement inconnu, je ne l’ai jamais vue de ma vie. Mais Jésus-Christ, le Fils de Dieu, sait tout sur vous.
E-221 Il y a une dame assise là-bas, qui vient de la même ville, un endroit appelé Singer. Elle souffre d’hypertension. Et son nom est Clark. Vous, croyez, Madame Clark? Très bien, ce que vous avez demandé vous sera accordé. Vous croyez? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.]
E-222 Voilà le signe! Écoutez la Voix! Repentez-vous, revenez à Dieu aussi vite que vous le pouvez! Jésus-Christ est ici avec la Puissance de Sa résurrection; une génération méchante et adultère reçoit un signe : Jésus-Christ vivant parmi les gens. Il ne pourrait pas accomplir cela s’il n’y avait que moi, il faut que vous aussi, vous y soyez. Voyez? Il fallait que la femme touche Son vêtement. Il a fallu que vous touchiez Son vêtement. Nous ne sommes que des instruments.
E-223 Croyez-vous de tout votre coeur? Maintenant, si vous croyez ça... Combien le croient, levez la main, comme ceci, dites : “Je le crois vraiment.”
E-224 Bon, si vous le croyez, Jésus a dit ceci : “Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : s’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.” Croyez-vous ça?
E-225 Maintenant il se fait tard. Nous n’avons pas le temps. Il est vingt et une heures trente-cinq. Voulez-vous simplement vous imposer les mains les uns aux autres, alors? Faites simplement ce que je vous dis, maintenant, posez vos mains les uns sur les autres.
E-226 Maintenant vous savez, vous, à l’étage supérieur, et où que vous soyez. Maintenant vous savez, et vous savez très bien, maintenant que l’Écriture a été prêchée et clairement identifiée d’un bout à l’autre de la salle.
E-227 Je vois encore quelqu’un, maintenant même. Voyez? Et il y a quelqu’un d’autre, juste ici, un problème de prostate. Une dame atteinte de tuberculose. Oui. Dites donc, C’est vraiment partout maintenant, mais Cela affaiblit.
E-228 Quoi d’autre, quoi de plus? On en voit cinquante, parfois il y en a ce nombre-là, et la fois suivante on veut en voir soixante-dix. Jésus l’a fait une seule fois à Sychar, et toute la ville a cru en Lui. Ils attendaient le Messie.
E-229 Le Messie est ici, le Saint-Esprit, le Messie d’aujourd’hui; le Messie qui produit la confirmation de la Parole, de Sa promesse.
E-230 Maintenant je veux que chacun de vous, alors que vous posez vos mains les uns sur les autres, si vous êtes des croyants. Maintenant, ne priez pas pour vous-même. Priez pour l’autre personne, tandis qu’elle priera pour vous. Or, la même Parole qui a promis ceci dans les derniers jours, a aussi promis...
E-231 Et souvenez-vous, Jésus a dit : “Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru.” La guérison qui en résulte, est la voix qui indique que le signe a été reconnu. Ils imposent les mains aux malades, comme signe; la voix est un “alléluia, le Seigneur m’a guéri!” Or, si ces signes suivent une voix, ce signe, si vous êtes un croyant, suivra. La voix suivra le signe.
E-232 Si je vous présente ce signe, que je vous ai dit venir de Dieu, et que Dieu a promis pour aujourd’hui; il a été présenté si parfaitement que seul un incrédule pourrait ne pas y croire. Voyez? Puis voilà Dieu qui vient le confirmer, pour le prouver. Maintenant Il est ici.
E-233 Maintenant, chacun de vous, priez de la même façon que vous priez dans votre église, que ce soit silencieusement ou à haute voix, peu importe, priez pour la personne sur laquelle vous avez posé vos mains, parce qu’elle est en train de prier pour vous.
E-234 Et maintenant, levez les yeux. Et, dans la Présence du Messie, le Christ, le Ressuscité, qui est toujours vivant après deux mille ans, comment pouvons-nous avoir l’esprit si engourdi? Cela devrait enflammer cette nation. Cela devrait amener Beaumont à se repentir, à prendre le sac et la cendre. Mais le fera-t-elle? Non.
E-235 Mais vous qui L’attendez, et qui croyez qu’Il le fera et qu’Il tiendra Sa Parole, c’est à vous, là, que la promesse est donnée. Posez vos mains sur quelqu’un et priez, pendant que moi, je prierai pour vous ici.
E-236 Seigneur Jésus, suffisamment de choses ont été dites, suffisamment de choses ont été faites. La Parole qui a été promise a été manifestée. Le Messie, le Christ de Dieu, en cette Présence Divine. Nous Le sentons. Nous Le voyons. Nous savons qu’Il a promis ceci dans les derniers jours. “Ce qui arriva du temps de Sodome arrivera de même quand le Fils de l’homme se révélera.” Donc, nous savons.
E-237 Nous voyons le–le feu dans les cieux, les bombes atomiques. Nous voyons les nations complètement pourries, les nations qui se disloquent. Nous voyons qu’Israël est dans sa patrie. Tous les signes qui ont pu être promis se sont accomplis. La prochaine étape, c’est la Venue du Fils promis.
E-238 Ô Dieu Éternel, dans la Présence de Jésus-Christ, le glorieux Saint-Esprit qui est maintenant ici en train de confirmer qu’Il est ici, exauce la prière de ces gens, exauce ces Chrétiens; et ainsi, quand je repartirai, ils ne diront pas : “C’est Frère Branham qui a fait ceci.” Quelqu’un d’autre qu’ils ne connaissaient pas leur a imposé les mains, et ils ont été guéris. Mais Tu l’as promis, que la Voix aurait un signe. Aussi puissent-ils être guéris, alors que je Te les confie, au Nom de Jésus.

En haut