ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Dieu Identifié Par Ses Caractéristiques / 64-0320 / Denham Springs, LA, USA // SHP 1 heure et 24 minutes PDF

Dieu Identifié Par Ses Caractéristiques

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 J’étais un peu surpris de voir mon frère Joseph Boze là, et j’ai fait demi-tour et pris un peu de temps pour lui serrer la main.
E-2 Ouvrons maintenant la Parole de Dieu dans Hébreux, au chapitre 1. J’aimerais en lire une portion: les versets 1, 2 et 3 pour un–pour en tirer un sujet pour ce soir.
Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes,
Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses; par lequel il a aussi créé le monde.
Et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait... s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts.
E-3 Inclinons maintenant la tête pour la prière. Et maintenant, [étant] dans Sa Divine Présence, si vous avez une requête que vous aimeriez Lui faire connaître, veuillez simplement lever la main. Et c’est votre requête que Dieu va...
E-4 Notre Père céleste, nous venons maintenant devant Ton Trône par la foi au Nom de Jésus-Christ, Ton Fils. Et nous avons reçu cette assurance que si nous demandons quelque chose en Son Nom, cela sera accordé. Et Tu connais nos désirs et nos besoins, et Tu as promis que Tu pourvoirais à tout ce dont nous avons besoin.
Ainsi, Père, nous aimerions prier comme Tu nous l’as enseigné: «Que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel», afin que notre requête de ce soir concorde avec ce que Tu désires donner.
Accorde-nous ces privilèges. Oins la Parole, Seigneur, ainsi que tous les orateurs et les auditeurs. Et puisse le Saint-Esprit venir et mettre la Parole en action ce soir, parmi nous, car nous le demandons en Son Nom. Amen. Vous pouvez vous asseoir.
E-5 Demain matin, si je comprends bien, c’est le déjeuner des Hommes d’Affaires du Plein Evangile. Généralement quand ils organisent un chapitre quelque part, j’ai le privilège de prêcher à leur déjeuner. Jusqu’ici, c’est la seule organisation–qui ne soit pas une organisation... Et l’unique groupe dont je suis membre, c’est celui des Hommes d’Affaires Chrétiens. Eh bien, je prêche pour eux à l’échelle mondiale.
E-6 Eh bien, ce soir, nous croyons que ce rassemblement ne sera pas vain. Je suis venu vers vous, fatigué, la gorge foutue, et j’ai un peu attrapé la bronchite à force de...
E-7 Je viens de Tucson où il fait vraiment beau et sec. Et je viens ici, et il fait vraiment beau et humide. C’est donc vraiment un contraste. Si vous tous, vous aviez toute l’eau par ici, et que vous voudriez nous l’envoyer par-là, nous apprécierons cela. Mais vous ne le pouvez pas, bien sûr.
E-8 (2) Mais je vous dis une chose: Il y a là une parabole. Tous nos... Tout ce que nous avons en Arizona (nos arbres), c’est plein de piquants. Tout ce qui est là porte des piquants. C’est dû à la sécheresse. Eh bien, si ce même buisson poussait par ici, il porterait de jolies et belles feuilles. Voyez, il n’a pas d’eau. C’est la raison pour laquelle il devient piquant.
E-9 Et lorsque l’église se retrouve sans l’eau de Vie, elle devient sèche et collante aussi–elle pique et perce tout. Mais là où les eaux de Vie coulent, cela ouvre la feuille et la rend tendre, moelleuse et douce, sainte et agréable devant Dieu.
Ainsi, ce soir, puisse le Seigneur Dieu nous abreuver, afin que nous ne soyons pas de piquants; mais que nous soyons de belles feuilles, de sorte que les vagabonds pourraient s’asseoir à l’ombre de notre arbre, et y trouver du repos pour leurs âmes.
E-10 (3) Eh bien, ce soir, j’aimerais prendre comme sujet, si le Seigneur le veut, (et je tire ce petit microphone aussi près que possible parce que je n’ai plus de voix), j’aimerais... Partant du passage que nous avons lu ici, dans hébreux 1.1, j’aimerais prendre comme sujet: Dieu s’identifie par Ses caractéristiques. J’aimerais répéter cela; car, je sais que l’acoustique n’est pas bonne ici. Dieu s’identifie par Ses caractéristiques.
E-11 (4) Eh bien, presque toute chose est identifiée par ses caractéristiques. Et j’ai quelques passages des Ecritures ici, que j’aimerais... ainsi que des notes auxquelles j’aimerais me référer. Eh bien, la caractéristique d’une chose identifie ce qu’elle est.
E-12 Eh bien, c’est comme dans toute la nature–les fleurs sont bien des fois identifiées par leurs caractéristiques. Si des espèces de fleurs se ressemblent les unes avec les autres, la caractéristique de chaque fleur identifiera ce qu’elle est.
(5) Et dans la faune et la flore, bien des fois...
E-13 Je suis un chasseur. Et il vous faut connaître la nature de l’animal que vous chassez, sinon, vous pouvez parfois à coup sûr vous tromper. Par exemple, c’est comme les moutons de montagne [Stoneship–N.D.T.] là-bas en Colombie Britannique... J’étais juste au sud du territoire du Yukon, l’automne dernier. Il y a quelques frères ici en ce moment qui étaient avec moi; et nous étions en train de chasser.
E-14 Eh bien, si vous ne savez pas distinguer un mouton d’un cerf, lorsque vous les suivez à la trace; vous ne saurez pas les différencier, à moins que vous soyez un chasseur perspicace. En effet, ils laissent le même genre de traces. Ils font des sauts lorsqu’ils courent. Et puis, vous verrez l’un de ces animaux se tenir à distance, la tête cachée; eh bien, c’est à peine si vous pouvez les distinguer. Ils ont à peu près la même grandeur au niveau de la croupe–elle est blanche, tout comme celle du cerf. C’est très difficile de les différencier. Mais ses cornes identifient sa caractéristique... par les cornes. Le mouton a des cornes recourbées en spirale, tandis que le cerf en a avec des pointes ressorties. Et autre chose, le cerf ne montera vraiment pas en altitude pour paître.
E-15 Et puis, lorsque le bouc se déplace, aussi... Le bouc et le mouton ont chacun une caractéristique [particulière] si bien qu’il vous faut savoir les différencier lorsque vous êtes là-haut; parce que tous deux vivent là-haut dans les montagnes. Il vous faut les distinguer. Toutefois, si vous faites bien attention, le bouc trébuche lorsqu’il se déplace; tandis que le mouton pose ses pattes comme ceci pendant qu’il se déplace–la caractéristique en rapport avec la façon dont il laisse ses traces. Vous identifiez votre gibier à partir des caractéristiques de ce qu’il fait, de la façon dont il se comporte; de quoi il se nourrit et tout. Il s’identifie par sa caractéristique. Et puis, passer à un autre, et observez ce qui se passe. Vous pouvez reconnaître comment ils se déplacent. Par cette caractéristique; vous pouvez distinguer différents animaux.
E-16 Et puis, avez-vous déjà remarqué... Je ne sais pas si vous les avez ici ou pas... Les bruants jaunes (leur vraie appellation, c’est le pic) et le geai. Le geai a à peu près la même taille que le bruant jaune. Et si vous voyez les deux voler (tous deux, c’est presque les oiseaux de la même espèce), si vous ne voyez pas leurs couleurs–Mais observez-les tout simplement–vous pouvez dire lequel est le bruant jaune.
Le geai vole plus ou moins en ligne droite, tandis que le bruant jaune bat ses ailes... pendant qu’il bat ses ailes, il descend et puis il remonte, il descend et puis il remonte, voyez? Il vole en se lançant comme cela. Et vous pouvez dire que ça, c’est le propre du bruant jaune... par la façon dont il vole.
E-17 Si vous observez la caille: lorsqu’elle apparaît, la façon dont elle avance... Et puis, observez si vous êtes dans un marécage où l’on peut trouver une caille et une bécassine. Vous chasseurs, vous savez cela. La bécassine de Wilson [En anglais: «Wilson snipe»–N.D.T.] et la petite bécassine on les reconnaît par la manière dont elles apparaissent et par la manière dont elles s’en vont. On les reconnaît par leur caractéristique: leur façon de voler; leur espèce. Par conséquent, si seulement vous les entendiez, vous pourriez dire que c’est tel oiseau par la façon dont il est passé, l’espèce de l’oiseau par la caractéristique de son vol.
E-18 (6) C’est comme un homme et une femme: ils sont tous deux des êtres humains. Néanmoins, la femme a des caractéristiques différentes de celles de l’homme. Il y a quelque temps, je lisais quelque chose au sujet de Salomon et de la reine. Je n’ai jamais eu le temps de vous prêcher ici mon petit message sur la reine de Midi qui était venue voir Salomon, et voir ce don de discernement. Je lisais cela, il n’y a pas longtemps, et il était dit que l’une des énigmes par lesquelles Salomon a été éprouvé, c’était que cette reine avait pris une femme, ou plutôt des femmes, et les avait habillées comme des hommes.
E-19 Eh bien, c’était étrange à cette époque-là; mais aujourd’hui, c’est vraiment à la mode. Et vous savez que ce n’est pas correct. La Bible dit qu’une femme ne devrait pas faire cela. C’est une abomination pour une femme de porter un vêtement d’homme. C’est ce qu’a dit le Dieu immuable. C’est donc la vérité.
E-20 Ainsi, nous voyons que dès que Salomon les a observées... Il leur a demandé de marcher, ou de faire quelque chose... et directement il a dit: «Ce sont des femmes.» Voyez, voyez, il n’a pu le dire que par la caractéristique de cette femme, par la façon dont elle se tenait, qu’elle était une femme et non pas un homme.
E-21 (7) Et puis, c’est comme cela que presque toute chose par sa caractéristique... Bien des gens sont gauchers et droitiers. C’est par leur caractéristique, par la façon dont ils s’y prennent que vous pouvez distinguer s’il s’agit d’un droitier ou d’un gaucher, par la façon dont ils se comportent, et par la façon dont ils se servent... toujours de la main gauche, ou de la main droite.
(8) Et rappelez-vous, Jésus avait quelque chose de ce genre, c’est-à-dire que les deux mains sont presque...
E-22 Elles sont identiques. Elles ont le même genre d’empreintes de pouce, d’empreintes digitales, cinq doigts, l’auriculaire, l’index et les autres. C’est tout comme la main droite et la main gauche, elles ont normalement le même genre de doigts, la même dimension de la main, très exactement, et la seule différence qu’il y a entre les deux est que l’une est la main gauche et l’autre est la main droite. C’est là la seule différence que vous pouvez relever. L’une est la main gauche, l’autre est la main droite.
E-23 Ainsi donc, à ce sujet, Jésus a dit (Je pourrais glisser un petit point ici), Jésus a dit dans Matthieu 24 que dans les derniers jours, les caractéristiques des esprits seraient quelque peu identiques... si proches que cela séduirait même les élus si cela était possible.
E-24 (9) Voyez, ils pourraient... prenez votre main et levez-la donc. Voyez? Si vous ne faites pas attention, l’une d’elles ressemble à l’autre en tout point. Mais l’une, c’est la main gauche; et l’autre, c’est la main droite.
E-25 C’est comme cela que sont les esprits dans le dernier jour. Ils sont quelque peu identiques, mais ils ont une caractéristique qui les identifie. L’un est vrai, et l’autre est faux. Et il peut être identifié par ses caractéristiques.
E-26 (10) L’Esprit de Dieu peut être identifié par Sa caractéristique, voyez... l’Esprit de Dieu et l’esprit de l’église. Il existe un esprit d’église, et l’Esprit de Dieu, qui est totalement différent de l’esprit de l’église sur toute la ligne. Il existe un esprit dénominationnel.
E-27 (11) Il existe un esprit national. Il existe un esprit de la nation. Chaque nation, quand j’entre... Lorsque vous arrivez là, vous remarquerez un esprit différent. Je suis allé en Finlande. Ce sont de braves gens, mais il y avait là un esprit finlandais. Je suis allé en Allemagne, il existe là un esprit allemand.
E-28 (12) Il n’y a pas longtemps... Je me rendais avec mon épouse à un petit super-marché lorsque nous habitions encore dans l’Indiana, il y a quelques années. Je venais de rentrer à la maison. Nous devrions aller nous procurer de la nourriture. Et pendant que je me rendais là, nous... C’était pendant l’été. Vous pourriez ne pas croire cela, mais nous avions vu une dame en robe. Et c’était très étonnant, ça m’avait scandalisé. J’ai dit: «Regarde-moi çà! C’est étonnant. Cette femme porte une robe.» Le reste d’entre elles portaient des vêtements qui ne... qui ne conviennent pas à une femme.
Et elle a dit... J’ai dit: «Eh bien, c’est donc là l’esprit américain, voyez, l’esprit de l’Amérique.»
E-29 (13) Eh bien, l’esprit de l’Amérique... L’Amérique est censée être une nation chrétienne, mais l’esprit de cette nation n’est pas chrétien. On pourrait l’appeler une nation chrétienne, mais elle se trouve à un million de miles quant à ses caractéristiques. Ainsi, cette femme... J’ai dit...
Elle a dit: «Eh bien, ne sommes-nous pas Américains?»
E-30 (14) J’ai dit–j’ai dit: «Non. Nous vivons ici. C’est notre pays. Nous restons ici. Nous l’aimons. C’est la meilleure nation au monde. Mais toutefois, nous ne sommes pas des Américains.» J’ai dit: «Nous sommes nés d’En haut. Le Saint-Esprit est descendu, et nous appartenons à un royaume qui n’est pas de ce monde.» J’ai dit: «C’est la raison pour laquelle nos soeurs portent des robes, qu’elles portent de longs cheveux et qu’elles ne se maquillent pas.» Voyez, leur caractéristique les identifie comme étant des saintes d’En haut pour le Seigneur.
E-31 (15) C’est pourquoi, nous sommes à la recherche d’un royaume. Nous sommes à la recherche du Roi à venir, qui accueillera Ses sujets dans Son Royaume. Et ceux-ci sont identifiés par leurs caractéristiques, témoignant que leurs trésors ne sont pas de cette terre ni de cette nation. C’est d’En haut, dans la Gloire. Par conséquent, ils cherchent une cité dont le Constructeur et l’Architecte est Dieu. Ils sont convenablement identifiés.
E-32 J’aurais aimé avoir suffisamment de voix pour vous prêcher un soir, mais je... pour m’en libérer.
E-33 (16) Eh bien, identifié par ses caractéristiques: nous avons un bel exemple ici, de l’époque où Israël se rendait à la terre promise. Et Dieu les avait appelés, selon Sa promesse. Il avait dit à Abraham qu’il... que sa postérité serait dans ce pays étranger pendant quatre cents ans, et qu’ensuite, Il les délivrerait par une main toute puissante. Et puis, ils iraient dans un pays qui leur avait été promis, où coulaient le lait et le miel.
Et puis, lorsque le temps de l’accomplissement de la promesse s’est approché, il s’est levé un pharaon qui ne reconnaissait pas le puissant ministère que Joseph avait parmi eux.
E-34 Et ce... Dieu suscita un prophète du nom de Moïse. Et il était instruit selon toute la sagesse des Egyptiens. Sans doute qu’il était un homme puissant, intelligent et intellectuel; en effet, il pouvait enseigner la sagesse aux Egyptiens. Apparemment, il était bien l’homme qu’il fallait pour la délivrance.
E-35 Mais vous voyez ce que nous, nous appelons délivrance et ce que Dieu appelle délivrance, c’est différent.
E-36 (17) Eh bien, observez cet homme avec toute son éthique. Il savait qu’il était né pour libérer les enfants d’Israël. Cependant, avec toute son instruction (c’est tout ce qu’il connaissait et sachant qu’il était appelé par Dieu pour faire ce travail), il avait tout son... Il avait sa licence en lettres, son doctorat d’Etat, et son doctorat en droit, et que sais-je encore; et il alla pour délivrer Israël et a été alors un échec total.
E-37 (18) Eh bien, remarquez. Apparemment, comme il avait son pied sur le trône de l’Egypte pour devenir pharaon, afin de libérer les enfants d’Israël après qu’il serait devenu Pharaon... En effet, il était aligné comme le prochain pharaon sur le trône. Mais vous voyez, cela... s’il y était allé comme cela, ça n’aurait pas identifié la caractéristique de Dieu dans la libération de Son peuple.
E-38 Il a dit qu’Il le délivrerait, qu’Il le délivrerait par une main puissante, non pas Moïse avec une puissante armée, mais Dieu, par Sa main puissante.
E-39 (19) Nous voyons que ce prophète s’était enfui, qu’il est resté dans le désert pendant quarante ans. Il a fallu à Pharaon quarante ans pour lui inculquer l’instruction; il a fallu quarante ans pour que Dieu la fasse sortir de lui. Ainsi, nous voyons qu’un jour il... là derrière le désert, il a rencontré le Seigneur Dieu dans un buisson ardent, sous la forme de la Colonne de Feu qui était dans un buisson. Et il lui a été demandé d’ôter ses sandales, parce que le lieu où il se tenait était saint.
(20) Eh bien, observez ce brave homme, cultivé et instruit qu’il avait été. Observez le changement de ses caractéristiques après qu’il a eu rencontré Dieu. Il avait fait le plus...
E-40 Parfois, Dieu fait des choses de façon si simple et si insensée selon la pensée charnelle. Remarquez. Un homme qui était un échec total... avec toutes les armées égyptiennes, et tout ce qu’il avait autour de lui pour accomplir la volonté de Dieu, avec toute son instruction, à l’âge de quarante ans, dans la fleur de l’âge... Le voici ici à quatre-vingts ans, le lendemain matin, sa femme assise à califourchon sur le dos d’un mulet avec un bébé sur sa hanche, un bâton à la main, il se rend en Egypte pour faire une conquête! Vous parlez d’un spectacle ridicule!
(21) Mais cela démontrait les caractéristiques de Dieu. En effet, Dieu avait un homme qui pouvait croire Sa Parole. C’est tout. En fait, pouvez-vous vous imaginer un seul homme qui se rend en Egypte pour l’envahir, là où toute une armée avait échoué? Mais qu’était-ce? Ses caractéristiques, ses tactiques avaient changé. Il s’y rendait au Nom du Seigneur. «JE SUIS CELUI QUI SUIS.» En fait, il a fait une conquête. Il l’a fait, parce qu’il s’y était rendu dans la puissance du Seigneur.
E-41 (22) Sur son chemin, pendant qu’il conduisait Israël vers la terre promise, il entra en contact avec son frère, son frère dénominationnel, Moab. Eh bien, les Moabites n’étaient en aucune façon des païens. C’étaient les enfants de la fille de Lot. C’était l’un de leurs enfants, Moab.
E-42 Eh bien, là... J’aimerais que vous remarquiez ces deux nations en contraste. Il y avait là l’Egypte... [un petit peuple] dispersé çà et là, qui n’avait pas de pays où aller, ni pouvoir exécutif, ni roi, ni rien du tout, ni dignitaire parmi eux... C’était tout simplement un peuple en route vers une terre promise. Et voilà qu’ils devraient passer par le pays de Moab. C’était parfaitement dans la ligne de la promesse.
E-43 (23) Et Moab croyait aussi en Jéhovah. Ils avaient un prophète. Et Israël avait un prophète. Tous deux avaient des prophètes.
E-44 Eh bien, remarquez. Ils arrivèrent à l’endroit où le prophète de la nation organisée est venu pour maudire l’autre nation; en effet, ce n’était qu’un peuple errant, qui n’avait pas d’endroit sûr où demeurer. Ils arrivèrent donc là. Et observez ces deux prophètes.
(24) Fondamentalement parlant, tous les deux [peuples] étaient parfaitement dans le vrai. En effet, remarquez, Balaam (l’évêque) leur avait dit: «Eh bien, construisez-moi sept autels
E-45 [Sept, c’est le chiffre de l’achèvement de Dieu, ça représente les sept âges de l’église, les sept jours de la création, et tout. Eh bien, remarquez. Sept... Dieu est complet en sept... sept autels, et placez un boeuf sur chaque autel.»
E-46 (25) Eh bien, c’était exactement le même [genre d’] autel qu’ils avaient là dans le camp d’Israël. Voilà que là en Israël, ils avaient le même genre d’autel qu’on avait ici, et le même sacrifice... un boeuf, et un boeuf. Un prophète et un prophète... deux nations en contraste.
E-47 Vraiment un exemple parfait du jour même dans lequel nous vivons. Si nous avions le temps d’aborder cela, remarquez, c’était Dieu faisant cela sous forme de parabole, nous pouvons, en faisant un parallélisme, trouver...
E-48 (26) Eh bien, Balaam aussi a exigé un bélier sur chaque autel. C’était le signe de sa foi dans la venue d’un Messie–un bélier, le mâle d’une brebis. C’était le même sacrifice qu’ils avaient là en Israël... là dans le camp d’Israël; ici à Moab. Fondamentalement, tous deux étaient dans le vrai,
E-49 mais remarquez, néanmoins un prophète là dans le camp d’Israël, avait les caractéristiques de Dieu et la Parole de Dieu. Il s’en tenait à la promesse de Dieu pour cet âge-là; en effet, il était dans la ligne du devoir, se rendant vers la terre promise.
E-50 (27) Eh bien, en ce qui concerne la partie fondamentale, Balaam pouvait être identifié, tout comme Moïse.
E-51 Mais vous voyez, Moïse, étant le vrai prophète de Dieu, avait non seulement la partie fondamentale, mais il avait aussi l’identification de Dieu, voyez. Il était dans la ligne du devoir conformément à ce qui avait été promis pour cet âge-là; pas pour l’âge de Noé, mais pour cet âge-là. «Je vous emmènerai dans un pays où coulent le lait et le miel.» Ils étaient sur leur chemin. Et Israël était identifié avec son prophète, Moïse, avec le message de cet âge-là.
(28) Les caractéristiques de Dieu étaient identifiées en Moïse. Une Colonne de Feu le suivait. Et il l’avait aussi l’expiation en action; il n’en parlait pas [seulement], mais il en avait en action. Il ne s’agit pas du futur, mais de ce qui se passe présentement.
E-52 Remarquez. Il avait un serpent d’airain qui avait été élevé pour les maladies et les afflictions du peuple. Moïse pratiquait donc la guérison divine. Il avait l’expiation, le serpent d’airain qui symbolisait la Présence de Dieu dans le camp. Et le peuple regardait ce serpent d’airain, et il était guéri.
E-53 (29) Il avait aussi un rocher frappé qui l’accompagnait. Et cela identifiait Dieu, afin de garder les eaux de la Vie parmi eux–la joie et le salut, afin qu’ils ne périssent point, mais qu’ils aient la Vie Eternelle. C’était le type de... Ce rocher frappé dans le désert était le type de Christ qui allait être frappé.
E-54 (30) Puis, ils voyageaient selon la promesse. C’était là une autre identification, le... montrant la caractéristique de Dieu. Peu importe combien cet autre était fondamental vis-à-vis de la Parole, il avait le fondamentalisme en plus de l’identification; et la caractéristique de Dieu parmi eux. Dieu s’était Lui-même identifié. Deux prophètes, tous deux étaient des prophètes, tous deux étaient des fondamentalistes; mais Dieu avait identifié Ses caractéristiques en Moïse parce que celui-ci avait les caractéristiques de Dieu.
E-55 (31) Eh bien, une fois de plus, la caractéristique de Dieu est toujours surnaturelle, parce qu’Il est surnaturel. Dieu est surnaturel. Cela est toujours inhabituel pour le courant de pensée moderne. Vous le savez. Dieu a toujours bouleversé les plans pour les groupes religieux de chaque âge qui soit jamais passé.
E-56 (32) Et il n’y a jamais eu une personne ou un groupe de gens qui se soit jamais organisé en se réunissant sur base d’un message, sans qu’il ne soit mort et mis au placard pour ne plus jamais se relever. Il n’y en a pas dans l’histoire. Les luthériens, les presbytériens, les méthodistes, les baptistes, les pentecôtistes et les autres, ne se sont jamais relevés. Lorsqu’ils ont commencé à se regrouper autour de cela...
(33) Dieu traite avec des individus.
E-57 Remarquez. Il est tellement inhabituel à la façon de penser... Voyez, nous nous lançons dans une tendance et nous sommes obligés de croire la chose de telle ou telle autre façon. Et puis, Dieu vient avec Sa Parole promise, et s’identifie dans cette Parole. Ce groupe-ci n’arrive pas à suivre cela; car, ils ne croient pas en cela, voyez. Il se retranche de la chose.
E-58 (34) C’est comme Joseph... Il était un fils de David, un homme de bien, Joseph, l’époux de Marie. Il était un homme de bien. Et sans doute qu’il lisait la Bible, les rouleaux, continuellement parce que ... et il attendait la venue d’un Messie. Et il aurait dû connaître ce que les Ecritures annonçaient comme devant arriver. Esaïe avait dit: «Une vierge concevra.»
E-59 Eh bien, il fréquentait donc cette jeune fille, Marie, qui avait probablement dix-huit ans... Lui était probablement un peu plus âgé... et puis, après qu’ils s’étaient engagés pour se marier, elle s’est présentée avec une grossesse. Eh bien, c’était plutôt difficile pour Joseph de se décider en quelque sorte sur cela. Sans doute que Marie lui avait parlé de la visitation de Gabriel. Mais nous voyons par la façon dont son caractère le conduisait, qu’il doutait de la chose.
E-60 (35) Eh bien, elle était enceinte avant qu’ils ne soient mariés. Et dans la Bible, la punition pour cela, c’était d’être lapidé à mort. Une femme non mariée qui était... qui se retrouvait enceinte, devait être lapidée. Il n’y avait point de prostitution en Israël. C’était banni. Ainsi donc, nous voyons que... C’est ce que Deutéronome nous dit.
E-61 Eh bien, nous voyons comme si Marie cherchait à se servir de Joseph comme bouclier face à un acte qu’elle avait commis. En effet, si on avait découvert qu’elle avait déjà une grossesse avant qu’ils ne soient mariés, elle devrait donc être lapidée. Et il lui fallait quelqu’un, eh bien, qui pouvait être comme un bouclier pour elle. Et apparemment, c’est ce qu’elle cherchait à faire.
E-62 Mais Joseph, la regardant dans ses très beaux et grands yeux...
Et elle a dit: «Joseph, Gabriel m’a dit: ‘Le Saint-Esprit te couvrira de Son ombre. C’est pourquoi le Saint Enfant que tu concevras vient du Saint-Esprit. C’est Dieu. Il sera appelé Fils de Dieu.’»
Et Joseph voulait croire cela, mais c’était très inhabituel. Ça ne s’était jamais fait auparavant.
E-63 (36) Et c’est bien le cas aujourd’hui, si seulement nous pouvions... Si j’avais le moyen d’amener les gens à voir ce caractère inhabituel de tout... Si c’est identifié par la Parole, alors ses caractéristiques prouveront ce que c’est. C’est Dieu en action.
E-64 Joseph aurait dû connaître ceci. Il aurait dû connaître qu’une vierge concevrait. Mais il était sincère à ce sujet. Il ne voulait pas rompre secrètement avec elle... mais il y pensait...
E-65 (37) Et puis, l’Ange du Seigneur lui apparut en songe. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il lui était apparu en songe? Il n’y avait pas de prophètes à cette époque-là. Le songe était tellement simple que ça ne demandait pas d’interprétation. Il a dit: «Joseph, fils de David, ne crains point de prendre Marie, ta femme; car l’Enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit.» Alors, la chose était réglée. Voyez, Il est allé vers lui dans un songe, par un moyen secondaire.
(38) Mais vous voyez, il n’y avait pas de prophète là pour identifier cette Parole, selon laquelle c’est cette vierge-là qui concevrait, voyez? Ainsi donc, il lui était apparu en songe parce qu’il était un homme de bien, sincère et juste.
E-66 Et je crois que Dieu viendra à n’importe quel homme de bien, de n’importe quelle manière, et identifiera Ses oeuvres à cet homme de bien pour l’âge, si cet homme est appelé de Dieu pour cet âge-là.
E-67 Eh bien, mais c’était tellement inhabituel qu’ils avaient de la peine à saisir cela.
(39) Mais l’apparition, conformément à la Parole promise de cet âge-là, toute cette singularité... Eh bien, il y a des gens qui peuvent sortir là et dire: «Eh bien, c’est inhabituel. C’est Dieu, c’est inhabituel.»
E-68 Mais vous voyez, cela doit être identifié par la Parole; et la Parole, c’est Dieu. Vous voyez? Et puis la caractéristique de cette identification identifie la personne dont il s’agit; en effet, Dieu a dit que cela arriverait, et cela arrive, voyez? La caractéristique de cela, c’est que la Parole de Dieu doit être identifiée par la caractéristique de ce qui se fait.
E-69 (40) Il a dit qu’Il déverserait le Saint-Esprit dans les derniers jours. Il l’a fait. Les caractéristiques de cela ont confirmé que c’était Dieu, Sa Parole promise. Voyez, Elle s’identifie toujours.
E-70 Eh bien, Elle s’identifie toujours à chaque fois, Elle corrige lorsqu’Elle n’est pas annoncée correctement. Avez-vous déjà remarqué cela? C’était à l’époque de Noé que la Parole avait corrigé cet âge scientifique, disant que Dieu allait faire venir la pluie du ciel. C’était Moïse, voyez, qui amena la correction alors qu’ils s’étaient tous implantés là en Egypte, et tout. Mais, la Parole de Dieu devrait venir pour être identifiée. Et la vérité de la Parole corrige l’erreur.
E-71 Laissez-moi vous demander quelque chose. Il se peut que nous allions un peu en profondeur ici. Je ne suis pas censé apporter un enseignement, ou plutôt la doctrine. Mais laissez-moi simplement vous demander une chose.
E-72 Jésus était la Parole. Nous le savons. La Bible a dit qu’Il l’était.
(41) Saint Jean, chapitre 1: «Au commencement était la Parole, et la Parole... avec Dieu, et la Parole était Dieu... Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous...» Il est toujours la Parole. Et puis, du fait qu’Il arrivait à percevoir les pensées des gens, ceux-ci auraient dû reconnaître que c’était la Parole, parce que la Parole de Dieu avait dit que c’est ce qu’Il ferait. Il était le prophète.
E-73 Eh bien, remarquez. Nous voyons que quand Il était né... à l’âge d’environ douze ans... Il était monté à la fête des tabernacles. Et ils étaient montés là pour la pâque, et sur le chemin du retour... Ils avaient fait un voyage de trois jours et ils ont remarqué qu’Il était absent, ils se sont rendu compte, ou plutôt ils pensaient que... ils présumaient qu’Il était parmi leurs membres de famille.
E-74 Nous pouvons tirer une leçon de cela. C’est vraiment pareil aujourd’hui. Eh bien, vous méthodistes, baptistes, presbytériens, luthériens, catholiques, qui que vous soyez, voyez, vous êtes en train de faire la même chose. Vous pensez que du fait que Wesley avait un grand réveil, que Luther avait un grand réveil, ou parce que les pentecôtistes avaient un grand réveil, vous pensez qu’Il est parmi les gens, alors que parfois Il n’y est pas.
E-75 Ils sont allés Le chercher. Où L’ont-ils trouvé? Là où ils L’avaient laissé, à Jérusalem.
Et lorsqu’ils L’ont trouvé, qu’était-Il en train de faire? Un petit garçon de douze ans... probablement qu’Il n’avait jamais fréquenté l’école, Il ne connaissait que ce que sa maman lui avait appris... et Le voici dans le temple en train de discuter avec ces sacrificateurs sur la Parole de Dieu. Et ils étaient étonnés de la sagesse de cet Enfant. Pourquoi? Il était la Parole.
E-76 Bon, observez. Et maintenant, ce n’est pas pour vous déshonorer vous, les catholiques, qui appelez Marie la mère de Dieu, mais laissez-moi simplement vous montrer une petite erreur sur ce point. Si l’église est bâtie sur Marie, observez ce qui s’est passé. Eh bien, elle s’est présentée là et a dit: «Oh! voici Ton père et moi, nous T’avons cherché avec angoisse.» Ecoutez cette déclaration. Elle avait donc condamné son propre témoignage. En disant: «Voici, Ton père et moi, nous Te cherchions avec angoisse.»
E-77 Observez cette Parole. Il était la Parole. Il a dit: «Ne savez-vous pas que Je dois m’occuper des affaires de Mon Père?» Voyez la Parole corriger l’erreur.
(42) C’était là même devant ces prêtres, qu’elle avait gâché son témoignage. Elle avait dit qu’elle avait conçu du Saint-Esprit; mais là elle disait que Joseph était son père. Voyez-vous cette Parole arrêter la chose sur-le-champ? Il était la Parole. Eh bien, vous savez qu’un garçon de douze ans n’aurait pas pu faire une telle chose. Il était la Parole. Il était la Parole parlée de cet âge-là. Ainsi donc, la caractéristique confirme que Dieu était en Christ. Il corrigeait les erreurs.
Et Il a dit... les gens ont dit: «Eh bien, nous sommes disciples de Moïse.»
E-78 Il leur a dit: «Si vous étiez disciples de Moïse, vous M’auriez connu. Il a écrit à Mon sujet. Moïse a dit: ‘Le Seigneur votre Dieu suscitera un prophète comme moi.’ Vous M’auriez connu si vous connaissiez Moïse.»
E-79 Et, voyez, la Parole corrige toujours l’erreur du jour. Mais les gens n’aiment pas croire Cela. Ils sont réticents malgré tout.
E-80 (43) Mais Jésus a corrigé Sa propre mère. Sa mère était dans l’erreur du fait qu’elle avait déjà dit qu’elle avait conçu cet Enfant du Saint-Esprit. Et voilà qu’elle s’est retournée contre son propre témoignage en disant que Joseph était son père, qu’il était le père de Jésus.
E-81 (44) Eh bien, si Joseph... s’Il était le fils de Joseph, et qu’Il devait s’occuper des affaires de son père, Il serait là dans un atelier de menuiserie.
E-82 Mais Il était en train de s’occuper des affaires de Son Père là au temple, réprimandant ces organisations. Il s’occupait des affaires de Son père, un simple garçon d’environ douze ans. «Ne savez-vous pas que Je dois m’occuper des affaires de Mon Père?»
E-83 (45) Avez-vous remarqué, quand Jésus a été tenté par Satan, Sa caractéristique là, lorsqu’Il a été tenté l’a identifié comme étant Dieu, parce qu’Il s’en est tenu à la Parole.
«Il est écrit», a dit Satan.
Jésus a dit: «Il est aussi écrit.» Il s’en est carrément tenu à la Parole.
E-84 (46) Dieu, autrefois (c’est ce que nous lisons ici), Dieu autrefois (c’est dans les temps anciens), à plusieurs reprises (de bien des manières), s’est identifié à Ses prophètes par des visions. C’était ça la caractéristique d’un prophète, lorsqu’il prédisait des choses et qu’elles s’accomplissaient. C’était donc la caractéristique de Son identification, montrant que Dieu était avec Lui. Alors, cela lui donnait le droit d’interpréter la Parole pour ce temps-là; en effet, la Parole de Dieu venait aux prophètes. La caractéristique du prophète, c’est le fait qu’il prédisait.
E-85 (47) La Bible dit: «S’il y a parmi vous un homme, et que ce qu’il dit s’accomplit, alors écoutez-le. Mais si ce n’est pas le cas, ne le croyez pas, ne le craignez pas. Mais mon... Ma Parole n’est point en lui. Mais si cela s’accomplit, alors Ma Parole est en lui.» C’est là son identification. Voilà la caractéristique d’un prophète.
E-86 (48) Eh bien, autrefois, c’est ainsi que Dieu manifestait les caractéristiques de Son identification à l’homme, en parlant à travers un homme qui était appelé à être un prophète. Eh bien, la Bible dit qu’autrefois, à plusieurs reprises, Dieu a parlé à nos pères par les prophètes.
E-87 (49) Nous lisons aussi dans 2 Pierre que ce sont eux qui avaient écrit toute la Parole de Dieu. Les hommes d’autrefois, poussés par le Saint-Esprit, ont écrit la Bible. Ils étaient des prophètes. C’est à eux que la Parole venait, et ils L’ont écrite, ils L’ont écrite sous l’inspiration. D’abord, ils étaient identifiés comme étant des prophètes; ensuite, ils ont écrit la Parole de l’inspiration. Et ils avaient l’interprétation de la révélation divine, parce que c’était Dieu dans les hommes.
E-88 C’est ainsi qu’Il s’est manifesté dans les caractéristiques de Son identification. Le fait que leurs visions étaient confirmées, c’était là la caractéristique montrant que Dieu était en eux, Se faisant connaître à Son peuple.
E-89 (50) Eh bien, c’est uniquement de cette façon-là qu’Il était en Christ. Un prophète n’était qu’un petit point; Christ était la plénitude de Dieu. Et Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même. Et Ses caractéristiques L’ont identifié, ce qu’Il était, au point qu’Il a dit: «Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, alors ne croyez pas cela. Si Je n’ai pas le caractère de Mon Père, alors ne Me croyez pas, ne croyez pas à Mes déclarations. Si Je n’ai pas le caractère de Mon Père, alors ne croyez pas à cela du tout.»
E-90 (51) Eh bien, Ses caractéristiques ne changent jamais. Dieu ne peut pas changer Son caractère pas plus qu’un agneau ne peut changer son caractère; n’importe quelle autre créature ne peut changer ses caractéristiques non plus. En effet, aussi longtemps qu’elle garde son originalité, elle reste originale. Et si vous changez quoi que ce soit, alors vous avez changé son originalité.
E-91 (52) C’est comme si vous preniez un porc par exemple; vous pouvez le laver et lui mettre du vernis aux sabots, comme les femmes en mettent à leurs ongles, et que vous lui fassiez la toilette en lui mettant du rouge aux lèvres, et que vous lui fassiez porter une jolie robe. Libérez cette truie, elle ira tout droit dans l’eau et se mettra à nouveau à se vautrer dans la boue. Pourquoi? C’est un porc, c’est tout. Mais, et... mais vous savez, vous ne pouvez pas...
E-92 Un agneau ne le ferait pas. Il n’entrera même pas dans cette boue. Il ne voudra rien à voir à faire avec cela. Ce sont là ses caractéristiques, voyez. Vous pouvez lui mettre le même genre d’habits, mais certainement qu’il ne... certainement qu’il n’ira pas... Ce n’est pas l’extérieur qui compte; c’est l’intérieur.
Bon, Dieu étant la source de toute vie...
E-93 Ne manquez pas ceci. J’essaie de tout mon être, de vous amener à voir quelque chose, voyez. C’est pour votre bien, mes amis. C’est à votre avantage, voyez.
E-94 Je ne suis pas venu ici juste pour être vu. Je ne suis pas venu ici... qu’il n’y avait pas d’autres endroits où aller. Je suis venu ici parce que j’ai senti de venir ici. J’ai senti que le ministère que le Seigneur m’a donné devait être manifesté parmi les gens ici. Et j’essaie de vous amener à voir ce que Dieu est réellement maintenant.
(53) Il est Sa Parole promise. Il est toujours la Parole. Et Il s’identifie selon la caractéristique qu’il a promise, comme quoi un certain personnage devrait se lever à une certaine époque... qui est dans la Parole. Alors, la caractéristique de cette personne qui est censée se lever, identifie que c’est la personne dont il s’agit.
E-95 C’est la raison pour laquelle Jésus a dû être ce qu’Il était. Ils auraient dû voir cela.
Ce n’est pas étonnant qu’ils aient été aveuglés. Les choses disaient... quoi qu’Il ait accompli tant de miracles, ils ne pouvaient cependant pas croire, car Esaïe avait dit: «Ils ont des yeux mais ils ne voient pas; des oreilles mais ils n’entendent pas.» Dans chaque âge, pas seulement dans Son âge, mais dans chaque âge, Dieu autrefois, à plusieurs reprises... Néanmoins, les gens n’ont pas pu comprendre cela.
E-96 (54) Eh bien, Sa caractéristique ne faillit jamais. Elle demeure toujours la même. Eh bien, ne l’oubliez pas, Sa caractéristique... La caractéristique de Dieu–ne peut pas faillir. Si c’est le cas, alors Dieu a failli. Et la Bible dit dans Hébreux 13.8 que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Par conséquent, Il est le Dieu immuable. Le genre de personnage qu’Il était au commencement, Il l’est toujours. Quelle que soit la manière dont Il a agi, chaque fois qu’Il a toujours fait quelque chose, Il le fait toujours de la même manière, tout le temps. Si ce n’est pas le cas, c’est que Son caractère a changé, voyez. Et Ses caractéristiques auraient manifesté quelque chose qui ne serait pas de Dieu, voyez. Nous ne saurions donc pas où...
E-97 (55) C’est comme l’a dit Paul: «Si la trompette rend un son confus, qui saura se préparer au combat?» Si la trompette rend un son confus... Eh bien, si la trompette est supposée sonner la «retraite», c’est ce que nous devons faire: battre en retraite. Si la trompette nous invite à charger, c’est... Ce que nous sommes censés faire, c’est de charger. Mais qu’est-ce qu’est la trompette? C’est la Parole de Dieu. Elle identifie Dieu.
(56) Qu’Elle dise: «Debout», «Assis», «Retraite», «Déposez les armes», quoi que ce soit, c’est le son de la trompette de Dieu.
E-98 Et un son confus... Lorsque la Bible dit que quelque chose est censé arriver, et que quelqu’un dit: «Oh! ça, c’est pour une autre époque, c’est...»–C’est donc là un son confus. Vous ne saurez donc pas ce qu’il faut faire.
E-99 Jésus a dit: «J’ai le pouvoir de donner Ma Vie et de La reprendre.» Ce n’était pas un son confus là.
E-100 La femme a dit: «Nous savons que le Messie vient. Et lorsqu’Il viendra, Il nous dira les choses que Tu nous dis.»
E-101 Il a dit: «Je Le suis.» Ce n’était pas un son confus là. «Je Le suis.» Amen!
E-102 Les gens ont dit: «Nos pères ont mangé de la manne dans le désert.»
Il a dit: «Ils sont tous morts.» Il a dit: «Mais Moi, Je suis le Pain de Vie qui est descendu des cieux d’auprès de Dieu.» Pas de son confus. «Je suis l’Arbre de Vie qui vient du jardin d’Eden.» Il n’y a pas de son confus là-dessus. Certainement pas. Rien de confus là-dessus.
(57) Il était sûr dans tout ce qu’Il faisait.
E-103 La Bible ne rend pas un son confus. Elle identifie la caractéristique de Dieu dans Son retentissement.
E-104 Dans Saint Jean 10.37, Jésus a dit: «Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, et que je n’ai pas ce caractère de Mon Père, alors ne Me croyez pas. Ce sont elles... elles identifient Son caractère en Moi, Ses caractéristiques;
E-105 en effet, le Père est la Parole.» Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la caractéristique de Dieu est manifestée par Sa promesse pour cet âge-là.
E-106 (58) Eh bien, s’Il avait vécu à l’époque de Moïse, cela n’aurait pas marché; et si Moïse avait vécu au temps de Jésus, cela n’aurait pas marché. Et si Jésus avait vécu au temps de Noé, cela n’aurait pas marché, ou si Noé avait vécu au temps de Jésus. Noé prophétisait des choses pour ce temps-là. Et sa caractéristique et ce qu’Il faisait l’ont identifié avec la Parole de Dieu. Moïse a fait la même chose.
E-107 Et voici Jésus venir. Et la Parole telle qu’elle a été promise pour cet âge-là était identifiée en Jésus-Christ par la caractéristique de la Parole, Laquelle est Dieu. Amen!
E-108 (59) L’effusion du Saint-Esprit dans les derniers jours, sur les gens ordinaires, a identifié la caractéristique de Dieu avec les gens. Il a promis cela. C’est la Parole. Il a dit qu’Il le ferait. Personne ne peut annuler cela; Il a dit qu’Il le ferait.
E-109 Toutes ces choses qu’Il a donc promises, Il les accomplit. Cela identifie Sa caractéristique. Oui, oui. «Ne croyez pas cela, ne croyez pas Mes déclarations si Ma caractéristique n’est pas de Dieu.»
E-110 (60) Eh bien, remarquez dans Jean 14.12: «Celui qui croit en Moi, a-t-Il dit, a Mon identification, Ma caractéristique. Celui qui croit en Moi, les oeuvres que Je fais, il les fera aussi.» Cela montre que la Personne de Christ est en lui, manifestant Ses caractéristiques. Amen!
E-111 Je me sens vraiment religieux juste en ce moment, bien que je sois enroué. Oui, oui! Oh! la la!
(61) Voyez, il n’y a point d’erreur là-dessus. Sa Vie... «Celui qui croit en Moi, les oeuvres que Je fais, il les fera aussi.» Voyez, cela identifie les caractéristiques, la même chose qu’Il a dite.
E-112 «Si Mon caractère ne M’identifie pas [Dieu en lui],» alors ne Le croyez pas. Eh bien, Il a aussi dit qu’Il serait identifié en cela. Alors cela–si cela ne L’identifie pas, alors Il n’est pas ce qu’Il a dit.
E-113 (62) Et aujourd’hui si Christ ne s’identifie pas–la caractéristique de Christ nous identifie comme étant de Christ, en croyant la Parole... Jésus était la Parole, Il devait donc croire la Parole. Et comment pouvons-nous dire que nous sommes de Christ et renier une Parole de cette Bible? Le Saint-Esprit de Christ, c’est Dieu en vous. Et il ponctuera chaque promesse par un «Amen!»
La Bible dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.»
L’Esprit de Dieu dit: «Amen.» Voyez.
E-114 [Quelqu’un] dira: «Non, c’était pour un autre âge. C’était uniquement pour les disciples.»
E-115 (63) «Allez par tout le monde et prêchez l’Evangile à toute la création. Celui [n’importe où, dans le monde entier] qui croira, voici les miracles qui l’accompagneront.» C’est la même chose, Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, la caractéristique étant identifiée.
E-116 Cela fait d’Hébreux 1.1 qui dit: «Dieu, autrefois, a parlé à nos pères par les prophètes», l’identification du Christ ressuscité aujourd’hui par la même caractéristique qui L’a identifié autrefois.
(64) Avez-vous remarqué, Dieu ne change jamais Sa manière.
E-117 Dans la Bible autrefois, lorsqu’un songeur avait un songe, et qu’il n’y avait pas de prophète dans le pays pour voir si ce songe était vrai ou pas, ils avaient un autre moyen pour en trouver la signification. On prenait cette personne, qui que ce soit qui avait eu le songe, et on l’amenait au temple. Le pectoral d’Aaron, le souverain sacrificateur, était suspendu sur le montant. Et ce songeur racontait son songe. Peu importe combien il paraissait bon, combien il paraissait juste, si une lumière surnaturelle ne jaillissait pas sur ces pierres (c’était appelé l’Urim Thummim–les lecteurs de la Bible comprennent cela), alors peu m’importe combien cela avait l’air juste, c’était faux. La singularité de Dieu, le caractère de Dieu devrait manifester ses caractéristiques dans le surnaturel, pour montrer qu’Il s’était identifié avec le message. Amen!
E-118 (65) Je dis la même chose ce soir. L’ancien Urim Thummim n’existe plus, mais la Parole reste toujours la chose qui identifie la caractéristique de Dieu–la promesse de l’heure dans laquelle nous vivons. Ce sont là les caractéristiques de Dieu, identifiées par la promesse de l’heure dans laquelle nous vivons.
E-119 Cela fait de Dieu le même comme Il l’était autrefois.
(66) Ecoutez. De plusieurs manières, Il a parlé à nos pères par les prophètes. Et la loi et les prophètes ont subsisté jusqu’à Jean; depuis lors, c’est le Royaume des cieux. Remarquez, mais dans ces derniers jours (parlant de la même chose qu’Il a faite autrefois), à travers Son Fils, Jésus-Christ. Dieu autrefois, de plusieurs manières, a parlé à nos pères par les prophètes; dans ce dernier jour (faisant la même chose) il parle aux gens (les pères) par Son Fils, Jésus-Christ, qu’Il a ressuscité d’entre les morts et qui vit en nous, s’identifiant Lui-même et prédisant les choses, montrant qu’Il discerne les pensées et les sentiments du coeur. Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement.
Dieu autrefois, de plusieurs manières, a parlé à nos pères par les prophètes; mais dans ces derniers jours, Il a parlé par Jésus-Christ, Son Fils.» L’Ecriture ne peut pas être altérée. C’est vraiment...
E-120 (67) Comme je l’ai dit avant, Dieu n’a besoin de personne pour interpréter cette Parole. Il interprète Sa propre Parole. Lorsqu’Il dit quelque chose, cela s’accomplit. C’est cela l’interprétation, voyez. Il n’a besoin de personne pour dire: «Eh bien, je pense qu’Elle veut dire ceci...» Dieu L’identifie par Sa propre interprétation.
E-121 (68) Si la promesse est pour ce jour-là... Nous ne pouvons pas vivre dans la Lumière de Luther, nous ne pouvons pas vivre dans la Lumière de Wesley, nous ne pouvons pas vivre dans la lumière de tous ces gens. Nous devons vivre dans la Lumière qui a été promise pour ce jour-ci.
E-122 (69) Qu’arriverait-il si Moïse était descendu là en Egypte, et qu’il disait: «Eh bien, nous allons construire une grande arche. Nous allons naviguer dans ce pays. Le Nil va monter.» Ils auraient cherché cela dans le rouleau et n’auraient trouvé aucune promesse à ce sujet. C’est vrai. Mais voyez, Il s’est identifié comme étant le prophète de Dieu, car ce qu’il disait se réalisait. Alors, les gens ont reconnu qu’il avait la Parole du Seigneur. Pharaon avait des lances; mais Moïse avait la Parole. Lorsqu’ils sont donc arrivés à la mer, toutes les lances s’étaient noyées dans la mer; mais Moïse a fait traverser Israël sur la terre ferme; en effet, il avait la Parole, et il était la Parole pour cette heure-là.
(70) Moïse était la Parole rendue manifeste pour cette heure-là. Elie était la Parole rendue manifeste pour cette heure-là.
E-123 Christ est la Parole rendue manifeste. Et les promesses qu’Il a faites... «Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus. Mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et même en vous jusqu’à la fin du monde... Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi.»–Il a promis ces choses. Qu’est-ce? C’est la caractéristique de Dieu manifestant Sa Parole comme Il l’a fait dans tous les âges.
E-124 Dans Malachie 4, Il a dit: «Avant que vienne le jour grand et redoutable du Seigneur, voici, Je vous envoie Elie le prophète. Et il ramènera de nouveau la foi des enfants aux pères, avant que ce jour-là ne vienne.» C’est ce qu’Il a promis.
E-125 (71) Au chapitre 17 de Saint Luc, Jésus a dit: «Ce qui arriva du temps de Sodome arrivera de même à la Venue du Fils de l’homme, quand le Fils de l’homme va être révélé. Quand la révélation va être dévoilée aux jours où le monde sera comme Sodome, qu’y aura-t-il? La caractéristique de cette Ecriture va être accomplie–Dieu s’identifiant par Sa caractéristique–les caractéristiques. Il ne peut pas laisser cela.
E-126 Dans les derniers jours, Il s’est identifié par Son Fils.
Remarquez comment Dieu agit toujours, comme Il ne change jamais Sa manière!
E-127 Ces trois hommes qui parlaient à Abraham... Comme nous en parlions donc là, au temps de Sodome,
E-128 Abraham était un homme qui croyait en Dieu. Il a cru Dieu en s’en tenant à Sa promesse. Sara, sa femme, a soixante-cinq ans; Abraham avait soixante-quinze ans quand Dieu l’avait appelé. Il a dit qu’ils allaient avoir un enfant. Abraham aurait un enfant par Sara.
Peut-être que cela paraissait un peu ridicule, mais je m’imagine qu’elle apprêtait tous les chaussons, les épingles, et tout; en effet, elle allait avoir cet enfant.
E-129 Après que les vingt-huit premiers jours soient passés, eh bien, Abraham aurait peut-être demandé: «Sara, comment te sens-tu, chérie?»
- Aucun changement.
- Gloire à Dieu! Nous allons l’avoir de toute façon. - Comment le sais-tu? - Dieu l’a dit.
(Une année était passée.) «Comment te sens-tu, chérie?»
- Aucun changement.
- Nous allons l’avoir de toute façon. Dieu l’a dit.
(Cinq ans passèrent.) «Comment te sens-tu maintenant, chérie?»
- Aucun changement.
- Nous allons l’avoir après tout. Dieu l’a dit.
E-130 (72) Qu’était-ce? Il avait reçu la promesse de Dieu. Il a cru en Dieu. Et il a agi comme Dieu. Il s’est attaché à la Parole promise.
E-131 Vingt-cinq ans passèrent. Les chaussons avaient jauni, mais elle continuait à les garder. Eh bien, il se faisait vieux et il était voûté, et il était dans un état lamentable. Et le sein de Sara était pratiquement sec, et elle était stérile. Oh! quel état que celui dans lequel ils étaient!
E-132 - «Comment te sens-tu, Abraham, père des nations?», lui disaient ses amis les soi-disant croyants.
E-133 «Eh bien, gloire à Dieu! Je me sens bien. Nous allons avoir cet enfant de toute façon.»–en effet, il ne douta point par incrédulité au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié, donnant gloire à Dieu; car il avait la pleine conviction que ce que Dieu avait dit, Il était capable de l’accomplir. Amen. Voilà la caractéristique du croyant!
E-134 Qu’en est-il de vous? Qu’en est-il de nous, les enfants d’Abraham?
(73) Sommes-nous identifiés à la Parole de Dieu comme une promesse, et notre caractéristique nous identifie-t-elle comme étant des gens qui croient réellement la Parole? Ou bien sommes-nous juste en train de tourner autour du pot, sauter ici et là, de deviner et de tourner autour du pot? Alors là, nous ne sommes pas des chrétiens. Nous ne sommes que de soi-disant croyants.
E-135 Mais lorsque nous nous en tenons réellement à cette promesse, et que nous nous alignons parfaitement sur cela et que nous nous en tenons à cela... C’est ce qu’avait fait Abraham.
E-136 (74) Bon, nous voyons qu’un jour, il a vu trois hommes venir en marchant. La Bible dit ici que c’était pendant la chaleur du jour. C’était certainement aux alentours de midi. Ces trois hommes se sont avancés là et ils se sont mis à s’entretenir avec lui. Nous savons que deux d’entre eux étaient allés à Sodome. Je pense que nous en avons parlé l’autre soir. Un d’entre eux est resté avec lui.
E-137 Observez cet homme qu’il appela... Celui qui était resté avec lui, ce qu’il a fait. Un s’est identifié par Ses caractéristiques comme étant Elohim.
E-138 «Elohim», le tout premier mot de la Bible: «Au commencement, Dieu...»
(75) Eh bien, n’importe qui d’entre vous les érudits, sait que ce mot là «Dieu» veut dire... En hébreux, c’est «Elohim»–ce qui veut dire le Tout-Puissant, le Tout-Suffisant, celui qui existe par Lui-même, celui qui n’a besoin de l’aide de personne, celui qui n’a besoin de l’interprétation de personne. Il fait Sa propre interprétation. Il est le Dieu Tout-Suffisant, l’Omniprésent, l’Omniscient, l’Omnipotent. Il est Dieu.
E-139 Il était là. Et Abraham, ce patriarche qui avait alors la Parole, a regardé cet Homme. Et pendant que ce gars avait son dos tourné à la tente, Il a demandé: «Où est Sara, ta femme?»
Abraham a répondu: «Elle est dans la tente, derrière Toi.»
E-140 Il a dit: «Je vais te visiter au temps de la vie, et tu auras l’enfant que Je t’ai promis.»
E-141 Et Sara a ri à cause de cela. Et Celui qui lui parlait lui a révélé ce que Sara se disait dans la tente derrière Lui.
E-142 Eh bien, c’est ce que vous lisez dans Genèse.
(76) Nous voyons alors qu’Abraham, après que cet Homme s’est identifié...
E-143 Qu’était-ce? Hébreux chapitre 4, verset 12, qui dit: «La Parole de Dieu est puissante, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants. Elle discerne les pensées et les sentiments du coeur.»
E-144 Il savait que c’était l’Homme en question. Il savait qu’il n’y avait pas de prophètes dans le pays à part lui. Et, la Parole du Seigneur était donc venue à lui. Et il était le Prophète, et voici que la Parole est venue au prophète.
E-145 (77) C’était pareil avec Jean-Baptiste. Il n’y avait pas de prophètes depuis quatre cents ans.
E-146 Je me rappelle–peut-être que le vieux docteur Davis est assis ici ce soir–le vieux prédicateur de l’église baptiste missionnaire, qui m’avait baptisé dans la foi. Il discutait souvent avec moi. Il a dit: «Billy, eh bien... qu’un enfant. Tu dois m’écouter.»
E-147 J’ai dit: «Très bien, Frère Davis. Je vous écoute.»
Il a dit: «Tu vois, Jean n’était pas baptisé. Il était donc en train de baptiser, mais il n’avait pas été baptisé. Personne n’était digne de le baptiser. [C’est une bonne théologie baptiste.] Et Jésus s’est présenté là.»
Et il a dit: «Alors Jean a dit: ‘C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi, pourquoi viens-Tu à moi?’»
Et Jésus a dit: «Accepte qu’il en soit ainsi.»
Il a dit: «Et puis, quand il ne lui a plus résisté, a-t-il dit, tu vois, alors Jésus a baptisé Jean. Et lorsqu’Il est sorti de l’eau, alors les cieux se sont ouverts. Il a vu Dieu sous forme d’une colombe, descendre et se poser sur Lui, et dire: ‘Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en qui J’ai pris plaisir d’habiter.’»
(78) Mais non. Ce n’est pas pour être en désaccord avec docteur Davis, mais il était en erreur.
E-148 Voyez, Jean était prophète, et la Parole vient toujours au prophète. Ainsi, si la Parole a été faite chair, Elle devait venir au prophète de toutes les façons, en effet, il rendait témoignage de la Parole, et sa caractéristique même L’a identifié là. Voici venir la Parole.
Eh bien, qu’est-il arrivé? Dès qu’il s’est présenté devant Jésus, Jean a dit: «C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi. Pourquoi viens-Tu à moi?»
E-149 (79) Jésus a dit: «Accepte qu’il en soit ainsi; car il est convenable que nous [Il nous incombe], d’accomplir toute justice.» Jean étant le prophète, Lui étant la Parole–Il était sur le point d’entrer dans Son ministère terrestre, et le sacrifice devait être lavé avant d’être présenté. Et Jean L’a baptisé parce qu’Il savait: «Accepte qu’il en soit ainsi; car il est convenable que nous accomplissions toute justice.» Le sacrifice devait être lavé avant d’être présenté, et ainsi Jean L’a baptisé. Ce n’était pas Jésus qui a baptisé Jean, c’est Jean qui a baptisé Jésus. «Accepte qu’il en soit ainsi.»
E-150 (80) Remarquez. Voilà Abraham. Et il avait la Parole du Seigneur. La Parole du Seigneur est venue à lui. Il était prophète, et maintenant voici venir la Parole. Il l’a appelé A–bra–ham, non pas Abram.
E-151 Quelques jours avant, il s’appelait A-bra... c’était Abram. Maintenant, c’est Abraham. Sa femme, c’était Saraï; maintenant c’est Sara. [En anglais, Sarah–N.D.T.] Non pas S-a-r-a; [Saraï] S-a-r-a. Non pas A-b-r-a-h-a-m... A-b-r-a-m; mais A-b-r-a-h-a-m, Abraham.
E-152 Et cet Homme s’était identifié quand Il a dit: «Abraham.» Oh! la la!
Abraham a dit: «Elohim.»
E-153 Voilà la Parole et le prophète ensemble, tous les deux personnages identifiés.
E-154 Elohim. Il a dit: «Où est Sara, ta femme?»
E-155 Il a dit: «Elle est dans la tente derrière Toi.»
Et puis, le miracle a été accompli. Elohim. Abraham L’a appelé le Dieu Tout-Suffisant, Tout-Puissant, et Omnipotent.
E-156 (81) Jésus a dit: «Quand Il était sur terre, Il a fait la même chose qu’Elohim. Cela a identifié Sa caractéristique comme étant Dieu.
E-157 Et Il a dit qu’avant... dans les derniers jours, à la Venue du Fils de l’homme (quand Il va être révélé), cette scène va de nouveau se reproduire comme c’était à Sodome–Elohim parmi Son peuple, le Dieu Tout-Puissant. C’est ce que l’Ecriture dit–Elohim parmi le peuple.
E-158 (82) Depuis quarante ans, Il nous baptise du Saint-Esprit–Elohim, Dieu. Et l’église...
E-159 Ecoutez. Abraham a vu un signe, un autre appel, un signe, un appel, un appel, un signe... il attendait ce fils promis. Mais le dernier signe qu’il a vu, la dernière apparition, la dernière visitation de Dieu avant que le fils promis n’arrive sur la scène, c’était Elohim dans la chair humaine. Alors le fils promis est venu.
E-160 (83) Et la semence d’Abraham attend le Fils promis, Jésus-Christ. Et ils ont vu des signes–l’effusion du Saint-Esprit, le parler en langues, la guérison divine et autres. Mais quand le Fils de l’homme sera révélé, Elohim retournera à la semence royale d’Abraham, et manifestera la même chose comme à l’époque. Amen! Elohim. Comme il en était... Pourquoi? Ce sera la caractéristique de Dieu.
E-161 Eh bien, si Christ était Dieu... «Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus. Mais vous, vous Me verrez; car Je serai avec vous, et même en vous jusqu’à la consommation, jusqu’à la fin. Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi.»
E-162 C’est ce que Jésus a dit dans Luc au chapitre 17. Très bien.
(84) Lorsque nous croyons–et voyons ces derniers jours, cette scène doit se répéter.
E-163 Ainsi donc, Hébreux 1.1: Dieu autrefois a identifié les prophètes; dans ces derniers jours, Il s’est identifié par la résurrection de Son fils d’entre les morts, en donnant à l’église la même caractéristique qu’Il avait, authentifiant parfaitement Hébreux 13.8.
E-164 Aucune plume ne peut en être arrachée. Ce sont des plumes d’aigles: elles sont fortement serrées; en effet, c’est un oiseau céleste. Ils... Il les nourrit de la nourriture des aigles.
E-165 (85) Eh bien, nous remarquons qu’autrefois, de diverses manières, Il a parlé à nos pères par les prophètes; et dans ces derniers jours, Il a parlé par Son Fils Jésus-Christ, en Le ressuscitant d’entre les morts. Et Le voici parmi nous, après deux mille ans, le même Jésus–non pas l’un des prophètes–Jésus (Alléluia!), le Fils de Dieu ressuscité.
E-166 (86) Un jour Jésus a dit, Il a dit: «Une génération méchante et adultère cherche un signe. Et ils auront un signe.» Une génération méchante et adultère... Quand est-ce que le monde est devenu plus méchant, ou plus adultère et plus perverti qu’il ne l’est maintenant?
E-167 «Comme il en fut du temps de Jonas... De même que Jonas fut trois jours et trois nuits, dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.»
E-168 Une génération méchante et adultère donc recevra un signe. Quel genre de signe? Le signe de la résurrection.
(87) Et nous l’avons aujourd’hui. Après deux mille ans, Il est toujours vivant. Il est parmi nous ce soir, le même hier, aujourd’hui et éternellement, s’identifiant par les caractéristiques de Dieu, en manifestant en ces jours-ci la Parole de Dieu comme Il l’a promis. Amen.
E-169 Vous y êtes. Voilà la Parole; maintenant, croyez aux signes, c’est la chose suivante. Dans les derniers jours, Son identification par Son Fils...
E-170 (88) Suivez. Dieu a parlé autrefois à Moïse. Dans Deutéronome 18.15, il est dit: «Le Seigneur votre Dieu suscitera un prophète comme moi.» Suivez attentivement. C’est la Parole. C’est la Parole. C’était Dieu; ce n’était pas Moïse. Comment Moïse aurait-il su cela? Il n’était qu’un homme. Mais Dieu, parlant à travers Moïse, a dit cela. Croyez-vous cela? Très bien.
E-171 Eh bien, remarquez Jésus. Observez comment Ses... Ses caractéristiques ont identifié cette Parole promise comme étant vraie. Assurément. Il était identifié par cette caractéristique conformément à ce que Moïse a dit qu’Il serait.
E-172 Beaucoup parmi eux... comme aujourd’hui, les gens veulent voir un grand conducteur: «Oh! c’est le docteur Untel. Il est sorti... vient de l’université d’Hartford», oh! il est sorti d’une grande université, comme cela. Ce n’est pas l’identification de Dieu. Non, non. Rien à voir avec cela.
(89) La Parole, c’est ce qui identifie Dieu.
E-173 Jésus n’était pas un érudit. Il n’était ni prêtre, ni rabbin aux yeux du monde. Il était un renégat pour le monde.
E-174 Mais Dieu confirmait Sa Parole par Lui, c’est ce qui a fait de Lui Emmanuel. C’était là Son identification. Eh bien, tenez, Jésus, accomplissant parfaitement ce que Dieu avait autrefois annoncé à son sujet par Moïse, ce qu’Il ferait.
E-175 (90) Eh bien, suivez attentivement. Quand Il a rencontré Pierre, comme nous avons illustré cela l’autre soir... Quand Il a rencontré Pierre et qu’Il a dit à Pierre quel était son nom, ce signe a identifié pour Pierre les déclarations selon lesquelles Il était le Messie. En effet, la Parole avait dit: «Le Seigneur votre Dieu suscitera un prophète.»
E-176 Et Pierre est venu–il s’appelait alors Simon–et Pierre est venu là où Il était. Et Jésus l’a regardé et a dit: «Tu t’appelles Simon, tu es le fils de Jonas.» Cela a identifié la personne de Christ comme étant cette Parole que Moïse avait promise. Pierre avait reconnu que ce Signe-là identifiait Jésus comme étant le Messie. Dieu était en Christ, l’onction pour les derniers jours.
E-177 (91) A Nathanaël... Souvenez-vous, Il a dit à Simon quel était son nom. Maintenant, suivez attentivement. A Nathanaël, Il lui a dit ce qu’il avait fait. «Je t’ai vu quand tu étais sous l’arbre.» Cela L’a identifié comme étant le Messie.
E-178 Il a dit: «Tu es le Fils de Dieu. Tu es le Roi d’Israël.» Il était identifié par la caractéristique de la Parole promise, selon Laquelle Il devait être le Messie. «Le Seigneur votre Dieu suscitera un prophète.»
E-179 (92) La petite femme au puits: Il lui a dit qui elle était, et cela L’a identifié comme étant le Messie promis.
E-180 Voyez, Son caractère, Ses caractéristiques étaient... La Parole identifiée était Ses caractéristiques, montrant que la Parole était Dieu. C’était donc Dieu qui s’identifiait en Christ.
(93) Observez cela. Notez bien.
E-181 A Pierre–Il s’était identifié à Pierre en l’appelant par son nom. Il s’était identifié à Nathanaël en lui révélant ce qu’il avait fait. Il s’était identifié à la femme en lui révélant ce qu’elle était. Qui elle était, ce qu’elle avait fait, ce qu’elle était: Il identifia Sa caractéristique comme étant le Messie. Ça ne devait être que la caractéristique du Messie.
E-182 Observez la petite femme dire la même chose: «Monsieur, je vois que Tu es prophète. Nous n’avions pas eu de prophètes depuis quatre cents ans. Nous avions eu beaucoup d’églises, beaucoup d’histoires et de différentes dénominations; mais nous n’avions pas eu de prophètes depuis quatre cents ans. Nous savons que quand le Messie viendra, c’est cela qui L’identifiera.»
E-183 Il a dit: «Je Le suis moi qui te parle.» Il n’y avait aucune confusion là-dessus. «Je Le suis.» Cela L’identifia.
E-184 La femme à la perte de sang L’avait identifié, la Parole. Comment? Par ce qu’Il avait fait quand sa foi L’avait touché. Il s’est retourné et a demandé: «Qui M’a touché?» Il a su que quelque chose s’était passé. Cela a identifié Jésus comme étant le Messie.
E-185 Elle a cru cela, et s’est dit: «Si je touche Son vêtement, je serai guérie.»
E-186 Dès qu’elle L’a touché, Il s’est retourné.
Il a demandé: «Eh bien, qui M’a touché?» Et ils ont tous nié. Mais Sa caractéristique de Messie...
E-187 Amen! J’espère que vous comprenez cela, église.
Suivez, pendant que nous terminons. Vous y êtes.
E-188 Elle L’a touché. Il y en avait des centaines, peut-être, qui cherchaient à Le toucher. Même Pierre L’avait réprimandé. Il a dit: «Eh bien, c’est tout le monde qui Te touche.»
E-189 Il a dit: «Oui, mais quelqu’un M’a touché différemment.» C’est là la différence... ce toucher de la foi, voyez. Il a dit: «Quelqu’un M’a touché. C’était une touche différente. Je Me suis affaibli. Une force est sortie de Moi; une vertu est sortie de Moi.»
E-190 Eh bien, Le voilà se tenir là. Et même Ses propres disciples Lui ont dit, en d’autres termes: «Tes propos donnent l’impression que Tu es un délinquant. Eh bien, les gens... C’est tout le monde qui Te touche.»
E-191 (94) Observez. Observez maintenant Son identification. Il s’est retourné, et Il a regardé la foule. Il a repéré immédiatement la femme. Elle ne pouvait plus se cacher. Il lui a révélé son état, et lui a dit que sa foi l’avait guérie.
E-192 Elle a reconnu par cela Hébreux 4.12, qui dit que la Parole discerne les sentiments et les pensées du coeur. Sa caractéristique L’a identifié comme étant la Parole de Dieu faite chair et habitant parmi nous. Amen!
E-193 (95) Je pense que c’est la même chose qui L’identifie ce soir comme étant Jésus-Christ ressuscité, vivant parmi nous ce soir, le même hier, aujourd’hui et éternellement. Eh bien, tout comme Hébreux 13.8 est vrai, Son caractère L’identifiera de la même manière aujourd’hui comme autrefois.
E-194 (96) Considérez Cléopas et les autres, après la résurrection. Jésus s’était identifié par la manière dont Il a rompu le pain. Ils... Il l’a fait exactement comme avant Sa crucifixion. Et puis, cela a identifié Sa caractéristique, en effet, c’est comme cela qu’Il le faisait.
E-195 (97) Eh bien, s’Il était ici ce soir, comment s’identifierait-Il? Exactement comme Il l’a fait hier, car Il est le même, aujourd’hui et Il le sera éternellement. C’est l’identification.
(98) Hébreux 4.14 et 15 dit: «Il est maintenant... Il est notre Souverain Sacrificateur qui peut être touché par les sentiments de nos infirmités. Il est notre Souverain Sacrificateur maintenant même. Après Sa résurrection, après Sa mort, après Son ensevelissement, après Sa résurrection, après Son ascension (amen), Il demeure toujours le même hier, aujourd’hui et éternellement–Un Souverain Sacrificateur qui peut être touché par les sentiments de nos infirmités. Amen! C’est ce qu’Il est maintenant même, pour tout homme et toute femme ici présents qui croiront cela. Il est notre Souverain Sacrificateur, le même hier, aujourd’hui et éternellement.
E-196 (99) Il est toujours vivant. Croyez-vous cela? Ses caractéristiques L’identifient toujours comme étant Le même que lorsqu’Il a vécu sur terre. Il est toujours vivant ici ce soir sous la forme du Saint-Esprit. Il est toujours vivant, et Ses caractéristiques Le suivent, tout comme autrefois, s’Il est toujours vivant.
E-197 Ce soir, je suis reconnaissant que Dieu ait, autrefois et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes; et qu’en ces derniers jours, Il ait parlé par Son Fils, Jésus-Christ.
E-198 Oh! la la! Je ne savais pas que j’ai parlé si longtemps. Je ne m’en suis pas aperçu. Je suis désole. Je vais arrêter. Prions.
E-199 (100) Père céleste, Dieu grand et miséricordieux, ô Seigneur, peut-être que j’ai trop parlé. Je Te prie, ô Dieu, si c’était le cas, de me pardonner. Mais, Seigneur, je ne peux pas demander pardon pour ce que j’ai dit. Je n’ai dit que ce que Tu as dit ici dans Ta Parole.
E-200 Maintenant, juste une ou deux Paroles de Ta part, Seigneur. Peut-être que tout le monde ici présent verra cela ce soir. Les petites gens malades seront guéris quand ils verront que Tu es toujours notre grand Souverain Sacrificateur. Je Te prie, Seigneur, dans les quelques prochaines minutes, de rendre ce message vivant une fois de plus en réalité, ce que j’ai dit en paroles. Puisse Ta caractéristique T’identifier parmi nous ce soir comme quoi Tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement. Car c’est au Nom de Jésus que nous le demandons. Amen.
E-201 Un instant donc. Je suis un peu en retard. Malgré cela, pouvez-vous tous avoir assez de patience pour qu’on forme une petite ligne de prière pendant quinze, vingt minutes? Si vous le voulez, levez la main, dites: «Nous...» Merci. J’ai promis de vous libérer à 21 h 30. C’est l’heure qu’il est maintenant. Il est... moins vingt. Ainsi, si vous voulez bien m’accorder environ dix minutes, je vais vraiment me dépêcher.
E-202 Voyons. Quelles sont les cartes de prière qu’ils ont distribuées aujourd’hui? La série O? Qu’est-ce que... Par où avons-nous commencé l’autre soir? 1? 1? Oui.
E-203 Alors nous... hier soir, nous... simplement le Saint-Esprit...
(101) Aujourd’hui, j’étais en train d’écouter et de répéter ce qui était dit. Quelques-uns de ces noms français, je... le Saint-Esprit... l’unique moyen pour moi de le faire, c’est simplement d’attendre et de voir.
E-204 Voyez, parfois lorsque vous avez une vision, cela doit être expliqué, traduit et interprété, la vision. Vous pouvez par exemple voir une brebis, cela peut signifier de la laine. Voyez, il faut aussi en avoir l’interprétation, voyez, expliquer cette vision et l’interpréter.
E-205 Et c’est ce que j’ai constaté l’autre soir, je n’arrivais pas à prononcer ces noms français. J’ai dû les épeler.
E-206 En Afrique et là chez ces Hottentots, ces païens et autres, leurs noms étaient correctement épelés et il leur était révélé qui ils étaient–leurs noms étaient correctement épelés dans leur langue. Ils reconnaissaient cela aussi tôt que vous les épeliez. Mais, voyez, mais Lui, Il connaît toutes les langues. Il est le Dieu éternel.
E-207 Ce soir, commençons à partir de, disons de 75 à 100 de la série O. C’est la série O? C’est ce qu’il a dit? La série O? Oh, oui. Très bien, qui a la carte de prière 75? Voyons cela–dans la série O–la carte de prière O-75. Levez la main, celui qui l’a. La série O. Très bien, venez juste ici. 75, 80, 85, 90, 95, 100. Venez, par ici, s’il vous plaît. Très bien. Alignez-vous ici très rapidement, parce que nous n’aurons pas de temps. J’espère que vous allez le faire.
E-208 Regardez votre carte de prière. Regardez la carte de prière de votre voisin. Qu’est-ce... si une personne est infirme, faites-la monter dans la ligne de prière. Si elle est de la série O;
E-209 par exemple de O-75 à 100, alignez-vous par ici, s’il vous plaît. Où que vous soyez, aux balcons, ou n’importe où ailleurs, descendez directement et venez vous aligner aussi vite que possible, s’il vous plaît, pour gagner du temps.
E-210 Eh bien, le reste d’entre vous ici qui n’ont pas de carte de prière, voudriez-vous lever la main et dire: «Je n’ai pas de carte de prière, Frère Branham, mais je crois»? Levez la main.
E-211 (102) Eh bien, ne l’oubliez pas, je vais parler au sujet du Souverain Sacrificateur. Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par les sentiments de nos infirmités. Il est Jéhovah-Jiré, le sacrifice pourvu par le Seigneur. Il est Jéhovah-Rapha, le Seigneur qui guérit toutes tes maladies. Croyez-vous cela? Il est Jéhovah-Manassé, une boucle, un bouclier ou la paix. Il est toujours... Eh bien, combien croient que tous ces noms rédempteurs de Jéhovah s’appliquaient à Jésus? Certainement. Il devrait L’être. S’Il était... Ils sont inséparables. Il devait donc être tout cela. Et s’Il est toujours Jéhovah-Jiré, Il est Jéhovah-Rapha. S’Il est Jéhovah-Jiré, Il est... (Jéhovah-Jiré c’est le sacrifice pourvu par le Seigneur pour le salut.), Il est alors Jéhovah-Rapha, Celui qui guérit toutes nos maladies. Amen. La guérison ne peut provenir que de Dieu.
E-212 C’est juste. Pendant que les gens s’alignent... Je n’ai pas le temps de voir qui ils sont et ce qu’ils sont. Mais vous tous donc là qui savez que je ne vous connais pas, levez la main. Dites: «J’ai besoin de Dieu. Mais vous ne me connaissez pas, Frère Branham; mais j’ai besoin de Dieu. Je vais simplement lever ma main.»
E-213 Eh bien, veuillez vous installer pendant quelques instants, observez, faites bien attention et restez tranquilles. Eh bien, quand je dis: «Soyez tranquilles» je ne veux pas dire ... Si le Seigneur fait quelque chose, et que vous voulez Le louer, ça, c’est l’adoration. Mais ce que je veux dire, c’est donc courir çà et là, se lever, vous le savez. Ça, c’est de l’irrévérence, voyez?
(103) Le Saint-Esprit est très timide, très timide, voyez. Toute chose comme cela, fera qu’Il me quitte et alors il me faudrait me débattre à nouveau, voyez. Mais si seulement vous pouvez écouter...
E-214 Vous souvenez-vous de Sa première promesse? «Amène les gens à te croire, et puis sois sincère; rien ne résistera à ta prière.» Vous en souvenez-vous? C’est vrai. Je n’ai jamais vu cela faillir, et ça ne faillira pas. C’est Dieu.
E-215 (104) Bon, nous allons donc nous dépêcher avec la ligne de prière afin de faire passer un grand nombre autant que possible, à cause des gens. Mais vous qui avez des cartes de prière et qui n’avez pas été appelés ce soir, gardez votre carte. Nous allons nous occuper de vous. Très bien.
E-216 Maintenant, vous qui êtes là sans cartes de prière, rappelez-vous... ou plutôt vous qui êtes là, que vous ayez une carte de prière ou pas, croyez simplement qu’Il est–tout comme Hébreux chapitre 4 ici–Il est un Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de nos infirmités. Voyez s’Il demeure... Voyez si Jéhovah s’est identifié Lui-même parmi Son peuple comme Il l’a fait du temps de Sodome. Très bien.
E-217 Ça va, monsieur. Prions maintenant. Maintenant, soyez vraiment respectueux. Rappelez-vous donc qu’une Parole venant de Dieu vaut plus que ce que n’importe qui peut dire. Eh bien, cet homme-ci, je ne le connais pas, je pense qu’il est... Vous m’êtes inconnu, n’est-ce pas, monsieur? Vous êtes un étranger. Nous savons une chose, c’est que tous deux, nous aurons à nous tenir dans la Présence de Dieu un jour. En tant que des hommes, nous devrons Le rencontrer. C’est pour la première fois que nous nous rencontrons.
E-218 Maintenant si... venez ici... Si vous êtes malade, je ne sais pas. Il se peut que ce soit pour quelque chose d’autre, voyez. Mais si je vous impose les mains, et que je dise: «Gloire à Dieu, allez et soyez guéri», c’est très bien. Mais qu’arriverait-il s’Il vous disait ce que vous avez comme problème? Eh bien, voyez, c’est là la différence. Vous saurez donc que cela identifie Sa caractéristique.
Voyez, ce ne serait pas ma caractéristique. Je ne suis qu’un homme. Je ne peux rien connaître à son sujet. Je viens de lui dire: «Je ne vous connais pas.» Il ne me connaît pas. Mais qu’est-ce que cela ferait? Cela identifierait la caractéristique de Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement–sachant que ça ne peut pas être moi. Ça ne peut pas être moi parce que je ne connais pas cet homme. Je lève ma main. Voici la Parole, voyez? Je ne le connais pas; il ne me connaît pas.
Mais la caractéristique de Jésus-Christ...
E-219 Si Jésus se tenait debout ici et que cet homme était malade... S’il disait: «Seigneur Jésus, guéris-moi», que Lui aurait dit Jésus?
«Je l’ai déjà fait.» Est-ce vrai?
E-220 «Il a été blessé pour nos péchés. Par Ses meurtrissures nous avons été guéris.» Toute la rédemption que nous pouvons jamais avoir a été acquise au Calvaire. Depuis lors, c’est la foi pour croire à l’oeuvre accomplie. Est-ce vrai? Très bien.
E-221 (105) Eh bien, si Jésus est vivant et que je parlais de Sa Parole... Vous y êtes–revenir à cette simplicité–avec foi en croyant Sa Parole. Lorsqu’il m’a rencontré cette nuit-là, Il a dit: «Il arrivera que tu connaîtras même les secrets du coeur des gens. Ils ne croiront pas au premier signe de la main; ils croiront celui-ci. S’ils ne le croient pas, alors le sang maudira la terre.»
E-222 C’est exactement comme il en était du temps de Moïse. Il a dit: «Ils ne croiront pas à ces deux signes. Alors, verse du sang sur la terre», voyez. «Verse de l’eau sur la terre et ça deviendra du sang.»
E-223 Eh bien, simplement pour voir... Si je peux voir votre problème, cela vous satisfera-t-il, et vous amènera à croire, n’est-ce pas? Vous saurez que cela doit être la caractéristique de la Personne dont je parle, Jésus-Christ.
E-224 Cet homme, pendant que je le regarde, il se dirige derrière. Il est couvert d’une ombre. Il n’y a donc rien que la médecine puisse faire pour assister cet homme. Il est mourant. C’est vrai. Il a subi une intervention chirurgicale, et c’était une opération de la prostate. Et c’est le cancer, et le cancer s’est répandu partout en vous. Si c’est vrai, levez la main. Seul Dieu peut faire quelque chose de bien.
Mais écoutez. J’aimerais vous dire quelque chose, monsieur. Ce démon peut s’être caché au bistouri du médecin, mais il ne peut pas se cacher devant Dieu. Croyez-vous cela? Croyez-vous cela? Alors, au Nom de Jésus-Christ, je prie que cette chose vous quitte. Que cet homme vive. [L’homme semble s’évanouir.] Rien. Il est simplement devenu faible. C’est ça.
E-225 Vous et moi, nous sommes étrangers l’un à l’autre. Un homme et une femme qui se rencontrent. Eh bien, en tant qu’homme, je ne vous connais pas. Et peut-être que [vous aussi] en tant que femme, vous ne me connaissez pas, pas plus que vous n’avez jamais vu mon nom, ma photo, ou autre chose comme cela. Mais nous ne nous connaissons pas l’un l’autre. C’est là nos caractères. Nous ne nous connaissons pas l’un l’autre. Mais la caractéristique de Christ... Il est la Parole, et la Parole a été promise pour ce jour-ci. Vous m’avez entendu parler de cela. Alors Ses caractéristiques devraient L’identifier ici; pas moi–elles vont L’identifier, Lui.
Je ne vous connais pas. Comprenez-vous? Est-ce que l’assemblée comprend cela? Je ne suis qu’un homme. Je ne suis que votre frère.
E-226 C’est comme la femme au puits. Que ce soit une chose quelconque que vous ayez, quelque chose qui cloche, ou que vous ayez besoin de quelque chose, ou que vous soyez ici pour quelque chose–Puisse Dieu en être le juge. Vous souffrez de l’anémie. C’est vrai, n’est-ce pas?
E-227 (106) Je me bute continuellement à cette chose: quelqu’un pense que j’ai deviné cela. Je ne le devine. Non. De temps en temps, je sens que quelqu’un... Vous ne pouvez pas cacher vos pensées maintenant. Eh bien, c’est presque... Je sais qu’il y a deux grands sceptiques qui sont assis ici, voyez; mais rappelez-vous, je peux aussi citer votre nom. Dieu le peut. Ainsi, arrêtez de penser...
Eh bien, laissez-moi vous montrer.
E-228 Regardez ici, madame. Regardez-moi. Je ne sais pas ce qu’Il vous a dit; mais je sais ce qu’Il est. Et c’est là Sa caractéristique identifiée. Oui. Il s’agit de l’anémie, le sang, l’eau.
E-229 Eh bien, ici... Voici quelque chose. Voyez, s’ils pensent que ça, c’est deviné. Vous avez un enfant qui est ici, pour qui vous êtes en train de prier. C’est vrai. Il a... dans sa gorge, des amygdales, des adénoïdes. Il est prêt à subir une opération. N’est-ce pas vrai? Prenez ce mouchoir et posez-le sur lui, et croyez. Ne doutez pas. Il n’aura pas besoin d’une opération. Croyez de tout votre coeur.
E-230 Bonjour? Le problème pour cette femme-ci, est que vous avez peur de quelque chose. Vous avez peur que cette tache de vin ne se transforme en cancer. Eh bien, allez-y tout en croyant que ça ne sera pas le cas. Rentrez simplement en Lui rendant grâces de tout votre coeur. Les caractéristiques–non pas les miennes–les Siennes.
E-231 Croyez-vous maintenant? Cela devrait amener tout le monde à croire.
E-232 Eh bien, je ne vous connais pas. Je vous suis étranger. Dieu vous connaît. Croyez-vous que... Vous savez que je ne vous connais pas; et vous savez que vous ne me connaissez pas. Croyez-vous donc que cet Esprit qui parle ne peut pas être mon esprit, parce que moi, en tant qu’homme, je ne vous connais pas? Mais la caractéristique de la Parole promise est que la Parole est une épée à double tranchant, qui discerne les pensées et les intentions du coeur.
E-233 Vous êtes sérieusement malade. Vous aviez un problème gynécologique, c’était au niveau de l’utérus. Et cet utérus avait le cancer. Et vous êtes allée suivre une sorte de traitement. C’est la radiumthérapie. Et tout ce que cela a fait, ç’a été de répandre le cancer partout en vous. Et vous allez mourir si Dieu ne vous guérit pas. C’est vrai. Croyez-vous maintenant qu’Il va vous guérir? Puisse le Dieu du ciel réprimander ce démon qui se cache à la vue du médecin. Il peut se cacher à la vue de la radiumthérapie, mais il ne peut pas se cacher à la vue du Saint-Esprit. Rentrez en croyant, ma soeur. Ne doutez pas du tout, mais croyez.
E-234 Croyez-vous que Dieu peut vous guérir de cet asthme et vous guérir? Croyez-vous cela? Rentrez donc chez vous en vous réjouissant, disant: «Merci, Seigneur. Je crois que mon asthme est terminé.»
E-235 Bonjour? Vous êtes nerveux. Ça fait longtemps que vous l’êtes. A propos, ç’a provoqué à votre estomac un ulcère gastroduodénal, c’est ce qui vous rend... votre gastrite. Aimeriez... Aimeriez-vous prendre votre souper? Allez-vous faire ce que je vais vous dire de faire? Allez manger au Nom du Seigneur Jésus.
E-236 Croyez-vous de tout votre coeur? Bien, vous êtes vraiment une brave jeune dame, vous en avez l’air. Croyez-vous que je suis Son serviteur? Croyez-vous que Sa caractéristique est ici, la Parole Elle-même, la promesse de ce jour: «Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi»? Je ne peux pas guérir. Il l’a déjà fait. Mais Sa caractéristique démontre qu’Il peut dire ce que vous avez comme problème. Vous avez un problème gynécologique, une maladie gynécologique. Croyez-vous que Dieu guérit cela maintenant? Allez votre chemin, et cela ne va plus jamais vous déranger. Croyez de tout votre coeur.
E-237 Croyez-vous que je suis Son serviteur? Si Dieu me révèle votre problème, allez-vous croire que c’est la caractéristique de Jésus-Christ? C’est au niveau de votre dos. C’est terminé. Allez tout en croyant de tout votre coeur.
E-238 Venez, madame. Vous aussi, vous avez la gastrite. Croyez de tout votre coeur, allez prendre votre souper. Oubliez cela. Jésus-Christ vous guérit.
E-39 Venez. Votre maladie est dans votre sang–le diabète. Croyez-vous que Dieu vous rétablira, et vous guérira de cela? Continuez votre chemin, disant: «Merci, Seigneur Jésus», ... vous guérit. Allez tout en croyant de tout votre coeur.
E-240 Venez. Votre dos–croyez-vous que Dieu guérira votre dos, et vous rétablira? Continuez votre chemin tout en vous réjouissant, disant: «Merci, Seigneur Jésus.»
E-241 Vous aussi, vous aviez un problème avec votre dos. Continuez simplement à avancer, en disant: «Merci, Seigneur. Je suis guéri.» Croyez cela de tout votre coeur.
E-242 Vous aussi, vous avez un problème avec votre dos. Que savez-vous de cela? Croyez de tout votre coeur. Eh bien, continuez votre chemin et soyez guéri. Croyez que Jésus-Christ vous guérit. Si vous croyez, tout est possible. Très bien.
E-243 Qu’arriverait-il si je ne vous disais rien, et que je passais simplement et vous imposais les mains? Croyez-vous qu’elle se portera bien? Ils vont voir ce qui ne va pas. Croyez-vous qu’elle sera guérie? Venez ici. Je repousse ce démon. Au Nom de Jésus-Christ, que la puissance de Dieu la guérisse maintenant. Ne doutez pas. Ne doutez pas du tout. Vous serez guérie. Croyez de tout votre coeur.
E-244 Si Dieu ne vous guérit pas, un jour vous porterez des béquilles à cause de l’arthrite. Mais croyez-vous que Dieu guérit votre arthrite? Alors allez, disant: «Merci, Seigneur. Je Te crois», et Il vous rétablira. Très bien.
E-245 Venez maintenant. A vrai dire, il s’agit de votre âge. Vous êtes très nerveux. Vous devenez très nerveux tard le soir, quand vous travaillez et tout. Vous êtes très nerveux. Croyez-vous maintenant? Ça ne vous dérangera donc plus jamais. Continuez votre chemin, disant: «Merci, Seigneur Jésus.»
E-246 Venez, monsieur. Croyez-vous que Dieu guérit votre trouble cardiaque, qu’Il rétablira votre coeur? Continuez simplement à aller de l’avant, disant: «Merci, Seigneur. Je crois de tout mon coeur.»
E-247 Dieu guérit la tuberculose et vous rétablit aussi. Croyez-vous cela, monsieur, de tout votre coeur? Très bien. Continuez votre chemin, vous réjouissant, disant: «Merci, Seigneur Jésus.»
E-248 Et vous, là? Croyez-vous? Qu’en est-il de l’auditoire? Certains parmi vous dans l’auditoire croient maintenant.
E-249 Cet homme assis ici même qui souffre de la bronchite, croyez-vous que Dieu guérira votre bronchite? Très bien, vous pouvez donc recevoir ce que vous avez demandé. Amen.
E-250 Vous souffrez de l’hypertension, vous qui êtes assis juste derrière lui, là-bas. Croyez-vous que Dieu vous guérira de cette hypertension? Cela vous a quitté, monsieur. Je ne le connais pas. Je ne l’ai jamais vu de ma vie.
E-251 Dis donc, monsieur, croyez-vous que ces spasmes dans vos muscles, ces spasmes neuromusculaires, croyez-vous que Dieu vous rétablira de cela? Le croyez-vous? Levez la main, si vous croyez. Très bien.
E-252 Votre femme est assise là, elle est tourmentée par la sinusite. Croyez-vous que cela vous quitte aussi, soeur?
E-253 La dame qui est assise juste derrière nous, là, elle a la névrite. Croyez-vous que Dieu vous guérira de votre névrite, madame?
E-254 Voici une dame portant un petit veston rouge, ici. Elle est assise là. Elle a aussi la sinusite. Croyez-vous que Dieu vous guérira de cette sinusite? Levez la main si vous croyez cela.
E-255 N’importe qui ici qui croit que la caractéristique de Jésus-Christ est parmi nous ce soir, qu’il lève la main et dise: «Je crois cela.»
E-256 Tout le monde ici présent qui L’accepte comme son Sauveur, tenez-vous debout et dites: «Je crois cela.» Mettez-vous debout, levez-vous de vos chaises, ou de je ne sais quoi d’autre. Jésus-Christ le même hier, aujourd’hui et éternellement. Je vous Le donne au Nom du Seigneur Dieu.

En haut