ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Cérémonie De Mariage / 65-0116 / Tucson, Arizona, USA // SHP 15.minutes PDF MP3 low MP3 HQ

Cérémonie De Mariage

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 [Cette cérémonie de mariage, officiée par Frère William Marrion Branham, a eu lieu dans une maison à Tucson, en Arizona, le samedi 16 janvier 1965, à 19 heures. Le pianiste joue Vraiment je t’aime et la Marche nuptiale: alors le ministre, le marié et sa suite avancent; le choeur nuptial est joué à présent pendant que la suite de la mariée arrive, suivie de la mariée–N.D.E.]
A qui demanderai-je pour que cette femme devienne l’épouse de cet homme?
[Le père de la mariée répond: «A moi, son père.» –N.D.E.]
Chers bien-aimés, nous sommes assemblés ici devant ce groupe de gens, en Présence de Dieu, pour unir dans les liens sacrés du mariage cet homme et cette femme, ce qui est une chose honorable parmi les hommes, comme l’a déclaré saint Paul. Par conséquent, il n’est donné à personne d’y entrer imprudemment ou légèrement, mais plutôt avec révérence, prudence, sagesse, modestie et dans la crainte de Dieu.
Les deux personnes ici présentes sont venues pour être unies dans cette union sacrée. S’il y a ici quelqu’un qui peut montrer un motif valable pour lequel elles ne devraient pas être légalement unies dans ces liens sacrés du mariage, qu’il le dise maintenant, sinon, qu’il garde silence pour toujours.
E-2 J’exigerai et je vous demanderai à vous deux , car vous répondrez certainement au Jour du Jugement quand les secrets de tous les coeurs seront dévoilés, que si l’un de vous connaît un obstacle quelconque qui empêcherait que vous soyez légalement unis dans ces liens sacrés du mariage, qu’il le confesse maintenant, car soyez en assurés, tous ceux qui se sont mariés autrement que ne l’autorise la Parole de Dieu, leur mariage n’est pas légal.
Mais croyant que vous avez dûment considéré cet engagement solennel que vous êtes sur le point de prendre et que vous vous êtes préparés à y entrer sur la même base, avec respect, prudence, sagesse, et dans la crainte de Dieu, je vous demanderai de faire l’alliance de mariage. Vous allez manifester la même chose en joignant vos mains droites.
[Le marié et la mariée joignent leurs mains droites. –N.D.E.]
E-3 Acceptez-vous de prendre cette femme comme votre épouse légitime, pour vivre avec elle dans ces liens sacrés du mariage? Promettez-vous de l’aimer, de l’honorer, de la chérir dans la maladie et la bonne santé, dans la richesse ou la pauvreté, et d’abandonner toutes les autres et de ne vous attacher qu’à lui aussi longtemps que vous serez tous deux en vie?
[Le marié répond: «Je le promets.»]
Acceptez-vous de prendre cet homme comme votre époux légitime, pour vivre avec lui dans ces liens sacrés du mariage? Promettez-vous de l’aimer, de l’honorer, de le chérir dans la maladie et la bonne santé, dans la richesse ou la pauvreté, et d’abandonner tous les autres et de ne vous attacher qu’à lui aussi longtemps que vous serez tous deux en vie?
[La mariée répond: «Je le promets.»]
Je vous demanderai un signe qui montre que cette alliance qui a été conclue entre vous, sera toujours observée. [Deux bagues sont placées sur la Bible du ministre, puis remises d’abord au marié pour la mariée, et ensuite à la mariée pour le marié.]
Maintenant, veuillez joindre encore vos mains droites sur la Parole de Dieu.
Inclinons la tête.
E-4 Dieu tout-puissant, Toi qui as marié le premier homme et la première femme dans le jardin d’Eden, unissant Ta propre création, nous nous rendons compte aujourd’hui que cette commission a été accomplie tout au long des âges jusqu’à ce mariage-ci. Et, Père, Tu es le seul qui peut unir les coeurs, l’un avec l’autre. Et nous prions, Bien-aimé Père céleste, puisque ceci a été fait suivant Ton sage conseil, vu que Tu as amené ce jeune chrétien et cette jeune chrétienne à s’unir au cours de cette cérémonie sacrée aujourd’hui, pour devenir mari et femme, l’un vis-à-vis de l’autre, durant le pèlerinage de leur vie, nous prions que Tu les bénisses, et que Tu bénisses leur foyer. Fais d’eux des exemples, Seigneur, dans le quartier où ils vont établir leur foyer.
Fais d’eux des exemples, Seigneur, dans le quartier où ils vont établir leur foyer.
Qu’il n’en soit pas ainsi pour ce jeune homme et cette jeune femme en ce jour où nous vivons, où les tribunaux sont archicombles et envahis par les affaires de divorce. Ô Dieu, accorde-leur d’être heureux et en bonne santé. Rends-les féconds, Seigneur, et qu’ils se multiplient pour remplir la terre, conformément à la commission que Tu nous as donnée au commencement. Et de même que Tu avais béni Isaac et Rebecca, et qu’ils avaient eu des enfants fidèles, qu’il en soit aussi ainsi pour ce couple, Père. Bénis-les, nous prions.
E-5 Et maintenant, en vertu de la commission qui m’a été donnée par le Dieu tout-puissant, d’être Son serviteur, et qui m’a été apportée par un Ange, je déclare cet homme et cette femme mari et femme, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
Que Dieu vous bénisse. Vous êtes mariés.
[Le couple s’embrasse, puis se retourne vers l’assemblée. Le pianiste se met à jouer la Marche nuptiale –N.D.E.] Que personne ne sépare ce que Dieu a uni. [Le marié, la mariée et leurs suites se retirent.]
Inclinons la tête.
Dieu bien-aimé, comme nous sommes témoins aujourd’hui de ce que deux coeurs peuvent encore battre à l’unisson, et que nous venons de célébrer cette cérémonie, en faisant partir un jeune homme et une jeune femme du toit familial pour qu’ils aillent former leur propre foyer, nous sommes intéressés, ô Dieu, à une autre grande procession qui aura lieu un jour, quand Jésus viendra prendre Son Epouse. Et comme nous avons vu cette petite dame se tenir là debout, sans une tache, sur sa robe nuptiale, ô Dieu, puissions-nous conserver nos âmes sans tache, loin des choses du monde, afin que nous soyons aimés par Lui qui nous aime, quand nous en arriverons à cette heure-là. Accorde-le, Seigneur. Et nous demandons que Tes bénédictions accompagnent chacun de nous, et puissions-nous vivre pour ce temps-là où nous participerons au grand événement dont ceci est le symbole. Au Nom de Jésus, nous prions. Amen.
Que le Seigneur vous bénisse.
E-6 Soeur Simpson, j’aimerais vous féliciter pour un brave gendre. C’est un homme merveilleux, on dirait. Et vous aussi, frère Simpson. Que le Seigneur vous bénisse. Est-ce que la mère ou le père du garçon est ici, l’un d’eux? Oh, magnifique! Et je pense que les enfants se tiennent dans...?... félicitations... a dit notre beau-frère. Bien, on dirait que nous devrions tout simplement continuer et tenir une réunion, n’est-ce pas? Tous–tous assemblés, et ceci serait un temps favorable pour prêcher (n’est-ce pas?) après leur mariage? Bien, je–je dois bientôt partir pour Phoenix, je me rends là pour en commencer quelques-unes, là. La réunion se poursuivra demain après-midi, à la salle de bal Westward Ho. [Frère Branham rit: Ha ha!–N.D.E.] D’ici là, que le Seigneur vous bénisse tous.
Frère Dauch, c’est vraiment bon de vous revoir. C’est bien de vous voir là. Où est la soeur? Est-elle ici? Bien, c’est magnifique. Oh, oui, vous êtes juste en face de moi. Comment ça va?

En haut