ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication UN PARADOXE / 65-0117 / Phoenix, Arizona, USA // SHP 1 hour and 35 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

UN PARADOXE

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Vous pouvez vous asseoir. J'ai attendu longtemps pour revenir ici √† PhŇďnix, et je suis certainement heureux d'√™tre ici cet apr√®s-midi. J'aime beaucoup PhŇďnix, il y a ici quelque chose qui fait que je me sens toujours parmi les gens qui sont mes amis, qui m'aiment. Et... et c'est un grand... C'est depuis des ann√©es que des combattants dans la pri√®re, d'ici √† PhŇďnix, prient pour moi. Je me souviens toujours des premi√®res r√©unions que j'avais tenues ici avec le... fr√®re Outlaw, fr√®re Garcia et les ministres de cette ville. Oh! comme le Seigneur avait b√©ni alors que je n'√©tais qu'√† mes d√©buts dans les r√©unions! (2) Depuis lors, PhŇďnix a occup√© une grande... Il y a dans mon cŇďur quelque chose de difficile √† expliquer.
E-2 Quand j'√©tais un petit gar√ßon, j'avais toujours d√©sir√© venir √† PhŇďnix. Je lisais toujours sur le d√©sert. J'avais de petits po√®mes que je composais l√†-dessus, alors que je n'√©tais qu'un petit gar√ßon, sur l'Arizona.
E-3 Je suis si heureux maintenant d'être un natif... Je pense que j'ai accompli une année, et peut-être un peu plus. Mais on n'en trouve pas beaucoup qui ont plus d'années que ça. N'importe qui que je rencontre, je lui demande: "Êtes-vous un natif?" [Il répond]: "Eh bien, autant que l'on puisse l'être. Ça fait très longtemps que je suis ici."
E-4 Et je pense qu'il me faut aller à la réserve des Apaches, ou ailleurs, pour trouver un vrai natif.
E-5 Et quelqu'un a dit, il n'y a pas longtemps, il a dit: "Frère Branham, comment trouves-tu l'Arizona?"
E-6 J'ai dit: "Eh bien, ç'a été l'une des profondes aspirations de ma vie, habiter en Arizona, et Dieu me l'a accordé."
E-7 (5) Nous sommes ici juste √† la veille de la convention des Hommes d'Affaires, ce qui est devenu une chose annuelle pour nous. Et cet apr√®s-midi, comme nous sommes rassembl√©s ici pour une avant-premi√®re de la convention qui commence jeudi soir, je pense... √á'a - √ß'a √©t√© un privil√®ge pour moi de venir tenir pendant ces quelques derni√®res - derni√®res ann√©es, cette petite r√©union ici, avant le d√©but de la v√©ritable r√©union au - ou plut√īt le d√©but de la convention.
E-8 Fr√®re Williams est un tr√®s cher ami √† moi, lui et sŇďur Williams. De telles gens occupent certainement une place de choix dans mon cŇďur. Ils m'invitent constamment √† revenir, et ainsi, nous sommes heureux de r√©pondre √† cette invitation cet apr√®s-midi.
E-9 (6) Et sur l'estrade, il y a aussi fr√®re Fuller, fr√®re Jewel Rose, et fr√®re Tony Stromei de Tucson, et fr√®re Borders, l'organisateur de nos campagnes, et le - le bon vieux et pr√©cieux fr√®re Arganbright. Nous avons √©t√© ensemble dans beaucoup de dures batailles de l'autre c√īt√© de la rivi√®re; je m'attends √† habiter avec lui un jour, de l'autre c√īt√© de la grande Rivi√®re.
E-10 (7) Je n'arrive pas à me rappeler le nom du frère, j'ai essayé. Quel est votre nom, frère? [Un frère dit: "Al Boer." - N.D.E.] Boer, frère Boer. Je - je le connais de visage. Et, n'êtes-vous pas aussi celui qui interprète des fois pour les... ["Interprète pour les sourds".] pour les sourds. C'est... Et nous sommes très heureux de vous avoir tous ici.
E-11 (8) Je regardais ici en bas, devant moi, et je vois ici partout certains de mes amis de depuis tout l√†-bas en Arkansas. La premi√®re fois que j'√©tais ici, je vous ai dit que partout o√Ļ j'allais, je trouvais quelqu'un d'Arkansas. Je suis s√Ľr que si jamais j'arrive au Ciel, j'y trouverai des gens d'Arkansas, car ce sont vraiment des gens fid√®les et loyaux.
E-12 (9) Eh bien, g√©n√©ralement je parle pendant longtemps, mais j'ai essay√© de mon mieux d'arranger les Ecritures et les notes que j'ai de fa√ßon √† ne pas parler trop longtemps. Et j'aimerais prier pour les malades pendant que je suis √† PhŇďnix.
E-13 (10) Maintenant, le Message que je - que le Seigneur m'a donn√©, c'est... vous savez, des fois ces choses deviennent assez d√©licates. Et il en a √©t√© ainsi dans chaque √Ęge. Et j'ai essay√© de mon mieux de m'accrocher √† Cela. C'est quelque chose. Et si je ne disais pas ce que Dieu m'a r√©v√©l√©, et si c'√©tait - ce n'√©tait pas de Dieu, alors Il - ce ne se serait pas dans la Parole. Mais si c'est dans la Parole, et que c'est une promesse pour cette heure, alors je pense que ce que je fais est correct, parce que je ne cherche qu'√† garder ce qu'Il a promis pour cette heure.
E-14 (11) Et souvent quand vous contredisez quelqu'un sur sa th√©ologie, il se dispute aussit√īt avec vous. Mais il ne devrait pas en √™tre ainsi. J'essaie de... Je trouve des amis √† moi, qui sont membres de toutes les diff√©rentes √©glises d√©nominationnelles, et tout le reste, je ne me dispute jamais avec ces fr√®res. Eh bien, je vais √† leurs √©glises, partout o√Ļ on m'invite, et je pr√™che. Mais nous ne devrions pas nous disputer au sujet de petites id√©es.
E-15 (12) Mais, vous savez, si je disais autre chose que ce qui est dans mon cŇďur, je serais un hypocrite. Et je... je... Loin de moi pareille chose. Il faudrait peut-√™tre que je le rencontre un jour en tant que p√©cheur, mais je... je n'aimerais certainement pas Le rencontrer en tant qu'un hypocrite. Mais je veux √™tre v√©ridique. Et si je disais: "Eh bien, je vais simplement laisser tomber ceci parce que si les autres croient ceci, cela..." alors quel genre de personne...? Vous ne pourriez pas avoir confiance en moi, et je ne pourrais pas avoir confiance en Dieu, ou en moi-m√™me, si je fais si facilement des compromis.
E-16 Tout le monde doit avoir quelque chose dont il est s√Ľr. Et vous ne pouvez avoir un fondement pour votre foi que quand vous √™tes s√Ľr. Mais √† moins que vous soyez s√Ľr; s'il y a une question, laissez cela de c√īt√© jusqu'√† ce que vous soyez s√Ľr.
E-17 (13) Eh bien, Billy a peut-être distribué des cartes de prière, je pense qu'il... Ouais, je lui avais dit de le faire. Et je pense qu'il m'a dit, il n'y a pas longtemps, que c'est fait.
E-14 A un moment donn√©, je ferai venir quelques-unes dans la ligne de pri√®re, apr√®s quelques instants, pour prier pour eux. Et si votre carte n'est pas appel√©e... si... si elle est plut√īt appel√©e et si vous n'√™tes pas s√Ľr que Dieu est le Gu√©risseur et qu'Il va vous gu√©rir, √ßa ne vous servira √† rien de venir ici, car vous ne serez pas gu√©ri. Vous... S'il y a une question... Si vous dites: "Eh bien, s'il y a quelque chose dans ma vie, je dois vraiment redresser cela", allez premi√®rement mettre cela en ordre, et puis revenez dans la ligne de pri√®re. Voyez?
E-18 (15) En effet, la gu√©rison, c'est le pain des enfants. Nous savons cela. C'est dans l'expiation, et l'expiation s'applique premi√®rement √† nos √Ęmes. Et la gu√©rison a toujours pr√©c√©d√© chaque Message, et c'est aussi un moyen pour rassembler les gens. Et c'est un...
E-19 Beaucoup de gens parrainent une r√©union de gu√©rison; beaucoup viennent √† une r√©union de gu√©rison, ou √† un concert musical, mais quand il faut sauver une pauvre √Ęme perdue, il n'y en a pas beaucoup qui s'y int√©ressent. Ils... seulement... Pourtant, c'est cela l'essentiel. (16) La gu√©rison divine, les concerts musicaux, toutes ces choses sont juste un... Comme fr√®re Bosworth le disait, c'est l'app√Ęt √† l'hame√ßon. Et vous montrez au poisson l'app√Ęt, et non l'hame√ßon.
E-20 Et c'est ce qu'il faut pour amener les gens √† √©couter un moment, jusqu'√† ce que vous puissiez vraiment leur pr√©senter votre Message. Dieu a fait cela dans chaque √Ęge; dans chaque √Ęge, il y a toujours eu une campagne de gu√©rison. Et si c'est une v√©ritable campagne de gu√©rison, il y a toujours un Message qui suit cette campagne. Il n'y a jamais eu un signe qui soit donn√© juste comme √ßa; c'est un signe pr√©curseur d'un Message.
E-21 (17) Et je crois que la même chose est... il y a dix-sept ans, ou dix-huit ans maintenant, que le Seigneur m'a envoyé pour prier pour les malades. Cela a suscité un grand réveil parmi les gens. Beaucoup de grands serviteurs de Dieu se sont lancés dans des campagnes de guérison, et... Mais les campagnes de guérison en soi, si vous continuez dans la même vieille tendance dans laquelle vous avez toujours été, il y a quelque chose de faux, cette campagne de guérison ne vient pas de Dieu. Cela doit premièrement attirer l'attention, vous voyez, attirer l'attention, et ensuite vient un Message.
E-22 (18) J√©sus, quand Il est venu, gu√©rissant les malades et tout, Il √©tait un grand Proph√®te aux yeux de tous. Mais quand Il s'est mis √† leur dire la V√©rit√© de l'√Čvangile, dire Qui Il √©tait et pourquoi Il √©tait venu, alors Il √©tait...Il n'√©tait plus populaire apr√®s cela. Et il en a toujours √©t√© ainsi dans chaque √Ęge, et il en sera toujours ainsi.
E-23 (19) Maintenant, cet apr√®s-midi nous sommes ici, et puis demain apr√®s-midi, ce sera dans ce m√™me auditorium. Ce sera aussi √† dix-neuf heures. Est-ce juste, fr√®re? [Un fr√®re dit: "19 heures 30'." - N.D.E.] 19 heures 30', demain apr√®s-midi, ou plut√īt le soir, et puis mardi soir. Et, je pense, mercredi soir aussi. [Un fr√®re dit: "Non. Mercredi, ce sera √† l'Auberge Ramada."] Mercredi, √† l'Auberge Ramada. Et puis, jeudi, c'est exact, commence la... la convention. Et le Seigneur voulant, j'aimerais √™tre l√† du d√©but √† la fin.
E-24 (20) Je suis ici, en tant que votre frère, une aide dans le Royaume de Dieu, pour vous aider dans tout ce que je peux... pour répondre à vos questions. Il se peut que je n'en sois pas capable. Mais, par la prière, nous pourrons peut-être comprendre, si nous prions à ce sujet et que nous allions auprès de Dieu à ce sujet, et que nous ne tirions pas nos propres conclusions.
E-25 (21) Si vous √™tes malade, j'aurais souhait√© pouvoir vous gu√©rir, mais personne ne peut le faire. Cela a d√©j√† √©t√© fait. La gu√©rison est en vous. C'est votre foi dans l'Ňďuvre achev√©e que Dieu a accomplie au Calvaire par J√©sus-Christ. (22) Et en dehors de cela, il n'y a pas de gu√©rison; en dehors de cela, il n'y a point de salut. Aucune √©glise, aucune d√©nomination, aucun rite, rien ne donne le salut. C'est J√©sus- Christ. "Il a √©t√© bless√© pour nos p√©ch√©s; c'est par Ses meurtrissures que nous avons √©t√© gu√©ris. Il a √©t√© bless√© pour notre p√©ch√©, nos p√©ch√©s (Excusez-moi.), c'est par Ses meurtrissures que nous avons √©t√© (tout au pass√©), que nous avons √©t√© gu√©ris." Maintenant, sur base de ce...
E-26 (23) Cet après-midi, je n'ai que quelques minutes pour vous parler, peut-être 20, 30 minutes, et puis nous allons faire passer la ligne de prière. Chaque jour, comme d'habitude, il y a des nouveaux venus; ainsi, on distribuera de nouvelles cartes de prière. Mais nous ferons tout notre possible, tout ce que Dieu nous permettra de faire, pour prier pour chaque personne malade qui vient, qui veut qu'on prie pour elle.
E-27 (24) Si, par exemple, il y a quelqu'un qui a pris l'avion, qui est mourant, un cas urgent ou quelque chose comme cela, eh bien, voyez frère Williams, Billy Paul, ou l'un d'eux pour qu'il l'amène dans une pièce, quelqu'un qu'on n'aimerait pas... quelqu'un qui ne peut pas s'asseoir, qui est mourant et qui doit être secouru d'urgence, eh bien, mettez-le dans une pièce afin que je puisse me rendre auprès de lui sans tarder.
E-28 (25) Mais il est de loin mieux, si vous n'√™tes pas dans cet √©tat d'urgence, que vous - que vous preniez simplement vos credos et... et vos croyances, et que vous les mettiez simplement de c√īt√© pendant quelques minutes, juste assez longtemps pour √©couter ce que disent les Ecritures, et puis ce que Dieu dit au sujet de ce qu'Il a promis. Et cela √©difiera votre foi. Et vous n'aurez m√™me pas besoin de venir dans la ligne de pri√®re, ni de quelqu'un pour prier pour vous. Vous √™tes d√©j√† gu√©ri, si vous pouvez simplement croire cela. Voyez? (26) Et c'est le but de cela, de vous permettre, de vous rendre conscient de ce que J√©sus a fait pour vous.
E-29 Il n'est pas n√©cessaire de venir vous agenouiller ici et de prier jusqu'√† ce que vous...jusqu'√† ce que vous soyez sauv√©. Vous √™tes d√©j√† sauv√©, mais il vous faut accepter cela. Ce n'est pas votre pri√®re qui accomplit cela. C'est par votre foi que vous √™tes sauv√©, pas par la pri√®re. Mais c'est par la foi que vous √™tes sauv√©. (27) Il en est de m√™me pour la gu√©rison. Je suis s√Ľr que nous tous nous comprenons cela.
E-30 Et s'il y a des √©trangers dans nos murs, nous voudrions que vous sachiez que moi-m√™me tout comme ce groupe avec lequel je suis ici, les Hommes d'Affaires du Plein √Čvangile, nous ne repr√©sentons aucune organisation d√©nominationnelle. Nous repr√©sentons seulement des croyants chr√©tiens de toutes les d√©nominations. Tout le monde est le bienvenu. Nous sommes tr√®s heureux de vous avoir. (28) Vous direz: "Eh bien, je suis membre d'une certaine √©glise, est-ce qu'on peut prier pour moi?" Eh bien, vous n'avez m√™me pas besoin d'√™tre membre d'une √©glise, vous n'avez rien √† faire sinon venir ici et croire Dieu. C'est tout ce que vous avez √† faire. Dieu fait le reste.
E-31 (29) Eh bien, j'ai... je portais une Bible depuis que j'ai commenc√© les campagnes de gu√©rison, ou plut√īt √† prier pour les malades. √Ä Houston, au Texas, fr√®re Kidson et son groupe m'ont offert une Bible, cela fait des ann√©es, cela fait environ 18 ans. Et j'ai port√© cette Bible partout dans le monde, au point qu'elle est compl√®tement us√©e, les pages s'en sont d√©tach√©es.
E-32 Tout récemment, on m'a offert une nouvelle Bible. (30) Et chose étrange... je ne suis pas superstitieux; et j'espère que vous ne penserez pas que je suis superstitieux. Quand cette Bible m'a été offerte, Elle avait un petit... deux petits signets, deux petits rubans. C'est une Bible comme celle que j'avais.
E-33 Frère Kidson m'en a offerte une, c'était une Bible Scofield. (31) Eh bien, ce n'est pas parce que j'accepte les commentaires de M. Scofield... Eh bien, peut-être que certains d'entre vous les acceptent, d'autres pas, mais je voudrais juste vous faire savoir que je n'utilise pas la Bible Scofield parce que je crois cela. C'est parce qu'il l'a subdivisée en paragraphes, et que ç'a été l'une de mes premières Bibles, et j'ai juste appris à lire cela comme ça. Et je garde toujours la même Bible. En fait, je... si j'avais la Bible Thompson Chain, ce serait de loin mieux. Je pourrais beaucoup plus facilement retrouver mon texte avec les références, dans une Bible Thompson Chain.
E-34 (32) Mais quand j'ai ouvert cette Bible, le premier petit ruban de la Bible, c'√©tait une chose tr√®s √©trange. √áa se trouvait, √ßa se trouvait l√† o√Ļ Salomon a consacr√© le temple de Dieu, et la gloire de Dieu √©tait tellement grande, la gloire de la Shekinah, dans le b√Ętiment, que les sacrificateurs ne pouvaient m√™me pas faire le service.
E-35 Et puis, l'autre fil se trouvait l√† o√Ļ Esdras √©tait revenu et avait consacr√© le temple.
E-36 Et le... le troisi√®me petit signet que ma femme m'avait procur√© et plac√© dans la Bible, je ne le savais, il portait mon nom et tout, se trouvait dans Marc 11.22. Elle l'avait tout simplement coll√© dans la Bible, et √ßa se trouvait l√†. Il est √©crit: "Si vous dites √† cette montagne: '√Ēte-toi'..." Et vous tous, vous savez quand cette Ecriture m'√©tait venue √† l'esprit, vous qui √©coutez les bandes, c'est quand ces √©cureuils √©taient du coup venus √†, √† l'... Ce - c'est exact.
E-37 (33) Et puis, ce qu'il y avait d'√©trange, sur ce signet se trouvait l'image de mon oiseau favori, le rouge-gorge, le petit oiseau √† la poitrine rouge. Selon la l√©gende, c'√©tait autrefois un oiseau brun; mais un jour, un Homme mourait sur la croix, et ce petit oiseau a eu tellement piti√© de cet Homme qu'il a vol√© pour essayer d'arracher de Lui les clous, et c'est alors que le Sang a couvert toute sa petite poitrine, et depuis lors sa poitrine est devenue rouge. C'est ainsi que je... j'aimerais aussi rencontrer mon Sauveur, avec Son Sang sur ma - √† l'int√©rieur de ma poitrine, sur mon cŇďur.
E-38 (34) Et puis, c'est ici √† PhŇďnix, en Arizona, que je dois pr√™cher ma premi√®re r√©union - mon premier message. PhŇďnix, c'est quelque chose qui peut √™tre sorti du n√©ant. C'est ce que Dieu fait. Du n√©ant, Il tire quelque chose.
E-39 Et mon message de cet après-midi, pendant les 30 ou 40 prochaines minutes, est intitulé Paradoxe. Et j'aimerais lire un passage des Ecritures qui...
E-40 (35) Il y a quelques ann√©es, je pouvais prendre une Bible, vous laisser me donner la Bible, quand j'√©tais au d√©but de mon minist√®re; et je pouvais juste prendre votre Bible, et beaucoup parmi vous m'ont vu faire cela, La tenir tout simplement ouverte comme √ßa et dire: "Seigneur, o√Ļ est le Message que Tu m'adresses?" Cela s'ouvrait dans Josu√©, au chapitre 1, n'importe quelle Bible qu'on me donnait.
E-41 Jusqu'à ce qu'une nuit, une vision est venue, vous la connaissez, et j'ai vu cette Bible descendre du ciel, et une main avec un collier ou une manchette comme ceci, et elle a parcouru les neuf premiers versets de Josué.
E-42 C'est ce que je vais lire cet après-midi comme passage des Ecritures. (36) Mon texte se trouve au verset 10 et le... le... je veux dire au chapitre 10, et le verset 12.
E-43 Mais, avant d'ouvrir la Bible, inclinons la t√™te juste un moment. Maintenant, avec nos t√™tes et nos cŇďurs inclin√©s, pensons √† ceci. Ne faisons pas de ceci juste une r√©union ordinaire; nous en avons tout le temps. Mais, prions Dieu, chacun de nous, pour que celle-ci soit extraordinaire, au point que la Pr√©sence de Dieu sera continuellement avec nous au cours de la r√©union.
E-44 (37) P√®re c√©leste, nous sommes reconnaissants pour ce grand et noble privil√®ge d'√™tre ici √† PhŇďnix cet apr√®s-midi, assembl√©s ici dans ce grand auditorium, parmi ces gens. Et maintenant, nous sommes sur le point d'aborder la Parole. "Et la Parole a √©t√© faite chair et elle a habit√© parmi nous." Et puisse cela se faire encore, Seigneur, que la Parole devienne chair, qu'Elle se d√©verse dans Ton Eglise et dans Ton peuple, pour accomplir les promesses de l'heure.
E-45 Comme nous le savons, nous sommes √† la fin de temps, le temps arrive √† la fin. Il fusionne avec l'Eternit√©. Et nous sommes √† la C√īte Ouest. Et de m√™me que la civilisation a voyag√© de l'est √† l'ouest, l'Evangile a voyag√© avec elle. Et maintenant, on ne peut que retourner √† l'est. C'est termin√©.
E-46 (38) Et nous prions, P√®re c√©leste, que √ßa soit une heure glorieuse pour nous tous, que nous puissions ressentir la Pr√©sence du Saint-Esprit, l'Auteur de cette Parole, de nouveau dans le b√Ętiment du tabernacle de chair, qu'Il se manifeste √† nous en pardonnant nos p√©ch√©s, en pardonnant notre iniquit√©, et en nous assurant qu'Il n'imputera pas le p√©ch√© au croyant, avec cette assurance-l√†. Et qu'Il gu√©risse aussi nos maladies, qu'Il d√©livre les - les gens des fauteuils roulants, des b√©quilles; et qu'Il accorde la vue √† ceux qui sont aveugles; et - et qu'Il ajoute des jours √† ceux qui se meurent l√† des maladies horribles telles que le cancer et la tuberculose √† l'√©tat avanc√©, et des maladies que nos m√©decins n'arrivent pas √† ma√ģtriser. Cela les d√©passe, mais, √ī Dieu, Toi, va au-del√† de toute recherche scientifique. Va au-del√† de tout raisonnement. Accorde cet apr√®s-midi √† Tes serviteurs d'apporter et d'entendre Ta Parole sur ce sujet: Un Paradoxe. Car nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen
E-47 (39) Maintenant, dans la Bible, Josu√© chapitre 1, et Josu√© chapitre 10 - le chapitre 1, verset 1... Apr√®s la mort de Mo√Įse, serviteur de l'Eternel, l'Eternel dit √† Josu√©, fils de Nun, serviteur de Mo√Įse: Mo√Įse, mon serviteur est mort; maintenant, l√®ve-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d'Isra√ęl. Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l'ai dit √† Mo√Įse. Vous aurez pour territoire depuis le d√©sert et le Liban jusqu'au grand fleuve, le fleuve de l'Euphrate, tout le pays des H√©thiens, et jusqu'√† la grande mer vers le soleil couchant. Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j'ai √©t√© avec Mo√Įse; je ne te d√©laisserai point, je ne t'abandonnerai point. Fortifie-toi et prends courage, car c'est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j'ai jur√© √† leurs p√®res de leur donner Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fid√®lement selon toute la loi que mon - Mo√Įse, mon serviteur, t'a prescrite; ne t'en d√©tourne ni √† droite ni √† gauche, afin de r√©ussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la loi ne s'√©loigne point de ta bouche; m√©dite-le jour et nuit, pour agir fid√®lement selon tout ce qui est √©crit; car c'est alors que tu auras du succ√®s dans tes entreprises, c'est alors que tu r√©ussiras. Ne t'ai-je pas donn√© cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t'effraie point et ne t'√©pouvante point, car l'Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras.
E-48 [Fr√®re Branham lit maintenant dans Josu√© 10.12-14. - N.D.E.] Alors Josu√© parla √† l'Eternel, le jour o√Ļ l'Eternel livra les Amor√©ens aux enfants d'Isra√ęl, et il dit en pr√©sence d'Isra√ęl: Arr√™te-toi... Soleil, arr√™te-toi sur Gabaon, Et toi, lune, sur la vall√©e d'Ajalon! Et le soleil s'arr√™ta, et la lune suspendit sa course, jusqu'√† ce que la nation e√Ľt tir√© vengeance de ses ennemis. Cela n'est-il pas √©crit dans le livre du Juste? Le soleil s'arr√™ta au milieu du ciel, et ne se h√Ęta point de se coucher, presque tout un jour. Il n'y a point eu de jour comme celui-l√†, ni avant ni apr√®s, o√Ļ l'Eternel ait √©cout√© la voix d'un homme; car l'Eternel combattait pour Isra√ęl.
E-49 Puisse le Seigneur ajouter Ses bénédictions à la lecture de Sa Parole. (40) Maintenant, le sujet de cet après-midi, c'est: Un Paradoxe.
E-50 Eh bien, le mot "paradoxe", comme je venais de le v√©rifier pour √™tre s√Ľr d'√™tre dans le bon, le mot "paradoxe" signifie, d'apr√®s Webster, "quelque chose d'incroyable, mais vrai". Maintenant, vous savez, nous avons entendu parler du vieux dicton, qui dit que "la v√©rit√© est plus (Comment dit-on cela?), plus √©trange que la fiction". C'est ainsi qu'est la v√©rit√©. En effet, quand quelqu'un dit la v√©rit√©, parfois elle est tr√®s √©trange.
E-51 (41) Je connais un ami qui... l√† dans le Colorado, on menait une enqu√™te, on allait mener une enqu√™te sur les √©lans. Et il y avait vingt et une t√™tes dans le troupeau d'√©lans. Et mon ami, quand... √©tait all√© chasser l√†, quand les gardes-chasse sont arriv√©s l√†. Et on a offert un prix √©lev√©, c'√©tait le service de conservation de la nature, pour que l'un de ces motoneiges retourne faire une enqu√™te sur l'√©lan. Il a dit: "Vous n'auriez pas d√Ľ d√©penser tout cet argent. Je peux vous dire combien d'√©lans il y a l√†-bas." Et ils se sont simplement moqu√©s de lui. Ils ont demand√©: "Combien?"
E-52 Il a dit: "Il y en a dix-neuf." Il a dit: "Il y en avait 21, et j'en ai tué 2."
E-53 Et le garde-chasse s'est moqué de lui. On est autorisé de n'en tuer qu'un seul, vous savez. Et il a dit... il a dit: "Ouais, Je sais que c'est ce que vous avez fait."
E-54 "Eh bien, a-t-il dit, c'est ce que j'ai fait. Il y avait 21 élans, et j'en ai tué 2.
E-55 Et le garde-chasse a simplement ri, puis il est reparti. Et c'était ça: 19 élans. Voyez?
E-56 Il s'est tourné vers moi, et il a dit: "Vous voyez, pasteur, dites simplement la vérité; les gens ne croiront pas cela." Voyez? Dites simplement la vérité, cela est donc certainement plus étrange que la fiction.
E-57 (42) Ce Livre de Josué est un Livre... à vrai dire, c'est le Livre de la rédemption, dans l'Ancien Testament. Josué, nous devons le considérer comme étant le Livre de la rédemption. En effet, c'est... la Rédemption a deux parties. La rédemption a deux parties, en tout. C'est... c'est "sortir de" et "entrer dans". Il faut deux aspects pour qu'il y ait la rédemption: "sortir de", "entrer dans".
E-58 (43) Mo√Įse repr√©sentait la loi qui les avait fait sortir d'Egypte, alors que Josu√© repr√©sentait la gr√Ęce qui les avait fait entrer dans la Terre promise. En d'autres termes, la - la loi et la gr√Ęce √©taient les deux aspects diff√©rents du commandement de Dieu. Eh bien, la loi, Mo√Įse, les avait fait sortir, et Josu√© les fait entrer.
E-59 (44) Cela représente aussi quelque chose pour notre jour. Eh bien, cela représente... comme eux étaient en pèlerinage, venant de - de l'Egypte pour aller à la terre promise, nous aussi, nous sommes sortis du monde, de l'Egypte, du chaos, et nous sommes en route vers une Terre promise: "Il y a plusieurs demeures dans la maison de Mon Père, si cela n'était pas, je vous l'aurais dit", Jean 14.12. (45) "Sortir de", "entrer dans".
E-60 C'est la loi qui nous fait savoir que nous avons tort, mais c'est la gr√Ęce qui nous pardonne. La loi n'offre aucun espoir de - de r√©demption, parce que ce... Et pour compl√©ter cela... Elle n'offre aucune gr√Ęce, en effet, la loi montre seulement que vous √™tes p√©cheur, mais la gr√Ęce vous dit comment en sortir. La loi est l'agent de police qui vous mettait en prison, mais c'est la r√©demption qui est venue payer votre amende; "sortir de", et "entrer dans", dans la gr√Ęce.
E-61 Le... d'Eph√®se... (46) Eh bien, nous trouvons la m√™me chose, l'Ancien Testament... je pense que ce Livre de Josu√© est appropri√©. Le terme correct serait: "l'Ep√ģtre aux Eph√©siens de l'Ancien Testament". "L'Ep√ģtre aux Eph√©siens de l'Ancien Testament", ce serait bon comme titre pour ce Livre de Josu√©, parce qu'il est vraiment appropri√© √† ceci.
E-62 (47) Bon, nous voyons que Josu√© repr√©sente la gr√Ęce, ou une expiation, montrant que cela ne pouvait pas exister en m√™me temps que la loi.
E-63 Tout Message qui fait progresser les gens n'existe pas non plus en même temps qu'un Message du passé. C'est impossible. (48) C'est là que se trouve votre problème aujourd'hui. Jésus a dit: "Prend-on une pièce de drap neuf pour la mettre à un vieil habit, ou met-on du vin nouveau dans de vieilles outres? Elles se rompront." Cela les fera éclater. Elles ne peuvent pas le supporter.
E-64 Et Josu√© ne pouvait pas du tout commencer son minist√®re avant que Mo√Įse soit parti. Vous voyez donc le tout premier verset ici: "Mo√Įse, Mon serviteur est mort; maintenant, l√®ve-toi et am√®ne ce peuple dans la Terre promise." (49) Mo√Įse qui repr√©sentait la loi avait jou√© son r√īle en son temps. C'est - la loi avait jou√© son r√īle en son temps.
E-65 A leur sortie, ils avaient r√©ellement la gr√Ęce, au d√©part. Avant qu'ils aient la loi, ils avaient la gr√Ęce. Pendant qu'ils √©taient en Egypte, il n'y avait pas de loi, il n'y avait personne, l√†; il n'y avait que des sacrificateurs et autres, mais ils n'avaient pas de loi. La loi n'avait pas encore √©t√© donn√©e. (50) La gr√Ęce avait pourvu √† un proph√®te pour eux. Et, la gr√Ęce avait aussi pourvu √† une expiation, √† un agneau pour le sacrifice. Nous aborderons cela cette semaine, sur le sacrifice, le sang, parce que c'est l√† que r√©side votre gu√©rison. Ainsi, sur... Il avait √©t√© pourvu √† l'expiation avant qu'il y ait une loi. La gr√Ęce a exist√© avant la loi, pendant la loi et apr√®s la loi.
E-66 Ainsi, Josu√© √©tait l√†, lui qui repr√©sentait la gr√Ęce, il marchait avec la loi, mais la gr√Ęce ne pouvait pas entrer en vigueur tant que la loi occupait sa place.
E-67 (51) Et il en est de m√™me pour l'√©glise du monde en ces derniers jours. Elle est apparue, elle a jou√© son r√īle, mais il viendra un temps o√Ļ cela doit cesser. Cela doit cesser. Il doit aussi y avoir des Eph√©siens dans ce p√®lerinage, comme il y en avait dans les autres p√®lerinages. Il doit y avoir des Eph√©siens, une Eph√®se, un Eph√©sien dans ce p√®lerinage.
E-68 (52) Suivez. Sous ce rapport, la loi ne pouvait pas sauver un p√©cheur (comme je l'ai dit, elle ne le pouvait pas), ainsi donc, la Terre promise repr√©sentait un jour de gr√Ęce. Voyez, il ne pouvait pas les faire entrer, dans ce p√®lerinage.
E-69 Et si vous avez bien remarqué, au cours de ce pèlerinage, ils avaient trois étapes, dans leur pèlerinage. La première était la préparation par la foi en Egypte, sous l'agneau de sacrifice. (53) Ensuite, ils ont traversé la mer Rouge, ils sont entrés dans le - le désert de la séparation, qui représentait une autre étape du voyage.
E-70 En effet, lors de la pr√©paration, apr√®s qu'ils se sont tous pr√©par√©s, alors quand ils sont arriv√©s √† la - √† la mer Rouge, il y a eu encore un √©chec. Le peuple n'a pas cru, apr√®s avoir vu beaucoup de choses que Dieu avait accomplies, ils ne croyaient toujours pas. Et Dieu a ouvert la mer Rouge et les a fait traverser; nous avons appris qu'ils ont tous √©t√© baptis√©s en Mo√Įse sous la Nu√©e et dans la mer.
E-71 (54) Eh bien, ils √©taient baptis√©s, s'√©taient repentis et √©taient baptis√©s, et ils √©taient sortis pour entrer dans une nouvelle vie, dans une nouvelle terre, dans un nouveau p√®lerinage, parmi un nouveau peuple, et la main de Dieu √©tait sur eux. Mais, finalement, ils en sont arriv√©s au point o√Ļ, dans leur marche, ils n'√©taient pas contents de la marche par la gr√Ęce qu'ils avaient. Ils devaient en arriver √† quelque chose qu'ils pouvaient faire eux-m√™mes.
E-72 (55) Eh bien, c'est ce que les gens pensent aujourd'hui au sujet de la gu√©rison divine, ou d'une - une autre oeuvre de gr√Ęce de Dieu, qu'il y a quelque chose qu'on doit faire. Vous, vous ne devez rien faire sinon croire, simplement croire en Dieu.
E-73 Et ils - s'ils avaient continué... La promesse ne leur a pas été donnée sous la loi. La promesse a été donnée avant la loi, sans aucune condition: "Je vous ai donné cette terre; entrez-y." Mais avant qu'ils atteignent cette promesse, ils ont résolu qu'il y avait quelque chose qu'ils devaient faire par eux-mêmes.
E-74 (56) Et, cela, nous le voyons toujours parmi les êtres humains. Nous sommes enclins à être ainsi: "Il nous faut faire quelque chose." Nous pensons que nous devons aussi faire quelque chose là-dessus.
E-75 Vous avez quelque chose à faire là-dedans, c'est abandonner votre propre volonté, vos propres pensées à la Volonté et à la Pensée du Dieu Tout-Puissant, alors c'est terminé. C'est tout ce qu'il faut. Prenez simplement Sa promesse, ne pensez à rien d'autre. Marchez par cela, et Dieu fera le reste.
E-76 (57) Ensuite ils ont voulu avoir une loi. Et, Dieu vous donne toujours le d√©sir de votre cŇďur; Il l'a promis. Mais nous voyons que quand ils se sont √©loign√©s de ce que Dieu leur avait promis au d√©but, c'√©tait alors une b√™te noire jusqu'√† ce que la loi a √©t√© √īt√©e, jusqu'√† ce que J√©sus-Christ est venu et a √©t√© crucifi√© pour √īter la loi. C'√©tait la b√™te noire.
E-77 (58) Et tout ce que vous cherchez à faire par vous-même va oeuvrer toujours à votre déshonneur. Cela va oeuvrer toujours à votre détriment. Croyez simplement en Dieu, et cela règle la question. Ce que Dieu a promis: "Je suis l'Eternel ton Dieu qui te guérit de toutes tes maladies. (Voyez?) Si quelqu'un parmi vous est malade, qu'il appelle les anciens de l'Eglise." Il a promis que les oeuvres qu'Il a faites seront accomplies aussi dans Son Eglise.
E-78 (59) Pourquoi devons-nous accepter les organisations et autres, qui enl√®vent cela du Livre? Voyez, cela - cela devient la b√™te noire. Et ici au temps de la fin, nous retrouvons cette chose, face √† face, c'est l'affaire des M√©thodistes, des Baptistes, des Presbyt√©riens, et que sais-je encore. Voyez? Vous - vous ne pouvez pas aller de l'avant; vous devez revenir au Plein √Čvangile dans Son enti√®ret√©. Cela a √©t√© fait pour l'homme fait par un Dieu parfait qui a √©t√© fait chair et a demeur√© parmi nous. Et nous savons que ces choses sont vraies.
E-79 (60) Maintenant, si nous remarquons donc, c'est lors de leur voyage dans le d√©sert qu'ils ont eu... la plus grave erreur qu'Isra√ęl e√Ľt jamais commise avant le Calvaire, c'√©tait quand (dans Exode 19) ils ont accept√© la loi au lieu de la gr√Ęce. Ils avaient la gr√Ęce. Ils avaient un proph√®te. Ils avaient - ils avaient un agneau de sacrifice. Ils avaient la r√©demption. On leur avait fait traverser la mer Rouge. Ils avaient √©t√© gu√©ris de leurs maladies. Ils avaient eu de l'eau provenant d'un rocher frapp√©. Ils - ils avaient de la manne qui tombait du ciel. Tous leurs besoins avaient √©t√© satisfaits, mais ils voulaient toujours quelque chose d'autre.
E-80 (61) Eh bien, c'est un type parfait de nos Eph√©siens d'aujourd'hui, tout √† fait cela. Nous sommes sortis par Luther; nous sommes pass√©s par la sanctification sous les M√©thodistes; et nous sommes entr√©s dans la restauration sous la Pentec√īte, exactement comme autrefois, le voyage dans le d√©sert. Quand Dieu nous a fait sortir, nous avons tr√®s bien agi. Mais qu'avons-nous fait? Nous avons cherch√© √† √™tre comme les autres. (62) Bon, nous voyons que la gr√Ęce est l'unique chose qui nous am√®ne de l'autre c√īt√©, jamais la loi.
E-81 Ici, Josu√© est un type du minist√®re du dernier jour. Voyez? Bon, souvenez-vous de ces trois √©tapes du voyage. Tout cela a pris fin; premi√®rement la loi et tout ont d√Ľ cesser, afin que Josu√©... Et Josu√©, c'est le m√™me mot que J√©sus, "J√©hovah-sauveur", celui qui les a fait passer du d√©sert √† la Terre promise. (63) Maintenant, je sais que beaucoup soutiennent...
E-82 Et je ne veux pas être en désaccord avec les érudits, mais beaucoup soutiennent que la Terre promise représente le Ciel. Cela ne pouvait pas représenter le Ciel. Cela ne le pouvait pas, parce qu'il y avait des guerres et des problèmes, des troubles et tout dans la Terre promise. Cela ne représente pas la Terre promise.
E-83 Mais avez-vous remarqu√©, juste avant qu'ils entrent dans la Terre promise, toutes les - les divergences qui - qui ont √©t√© suscit√©es au milieu d'eux? (64) Ils avaient... L'un de grands probl√®mes, c'√©tait Kor√©. Il ne voulait pas de cette conduite par un seul homme. Dathan, et ils sont venus aupr√®s de Mo√Įse et ont essay√© de lui dire que "le - le Message devait signifier telle et telle chose", et ils y ont donn√© une autre interpr√©tation √† cela, leurs propres id√©es de ce que cela √©tait. Et ils ont tous p√©ri, tous. J√©sus a dit: "Tous, sans exception, p√©rirent." Les gens ont dit: "Nos p√®res ont mang√© la manne dans le d√©sert pendant quarante ans." (65) Saint Jean 6.
E-84 Jésus a dit: "Et ils sont tous morts."
E-85 "Morts" signifie "éternellement séparés". Ils sont tous morts, quoiqu'ils se soient réjouis d'entendre le Message, quoiqu'ils aient mangé la manne qui tombait. Pas une autre manne, la manne authentique.
E-86 (66) Mais quand on en est arriv√© au moment o√Ļ Balaam est apparu avec sa fausse doctrine, et il a dit: "Nous sommes tous un. Pourquoi ne nous unissons-nous pas et ne laissons-nous pas nos enfants se marier entre eux? Nous sommes une nation puissante. Nous vous rendrons puissants comme nous." (67) Eh bien, tout celui qui a un entendement spirituel ordinaire peut voir exactement cette m√™me chose, m√™me aujourd'hui, ils se marient tous les uns les autres. Et c'√©tait un p√©ch√© impardonnable. Cela n'a jamais √©t√© pardonn√© √† Isra√ęl. Mais √† ce moment-l√†, Josu√© s'est lev√© pour l'exode.
E-87 (68) Eh bien, on nous montre dans Apocalypse chapitre 6, je crois, oui, chapitre 6, les Sept Sceaux qui sont cens√©s... le Livre, √™tre scell√© de sept myst√®res, ou plut√īt de Sept Sceaux, Apocalypse 6. Et dans les derniers jours, Apocalypse 10, dans Apocalypse 10, nous voyons que Laodic√©e, le dernier messager du dernier √Ęge, dans le... pendant le d√©roulement de sa proph√©tie, que les Sept Sceaux seraient ouverts, les sept myst√®res, le septuple myst√®re qui avait √©t√© laiss√© de c√īt√©.
E-88 (69) Dans chaque √Ęge on en a laiss√© une partie de c√īt√©. Les r√©formateurs n'avaient pas le temps de s'en occuper. Dans les jours de Luther, il a seulement pr√™ch√© la justification par la foi. Il s'en est all√©, on a form√© une √©glise. Apr√®s cela, Wesley est venu, il a pr√™ch√© la sanctification. Voil√†. Et les pentec√ītistes ont suivi.
E-89 (70) Mais on nous a promis, selon Apocalypse 10, et selon Malachie 4, Saint Luc 22.17, et ainsi de suite, qu'un - un Eph√©sien doit venir pour cela. Cela est promis l√†, mes amis. Un Eph√©sien doit venir, afin que ce septuple myst√®re de la Parole de Dieu soit r√©v√©l√©. Et c'est dans l'√Ęge de Laodic√©e que cela a lieu. Je crois que nous en sommes - nous sommes l√†.
E-90 (71) Je crois que nous sommes juste √† l'ombre de la Venue du Fils de Dieu. Et comme Josu√©, juste avant qu'un Eph√©sien soit suscit√©, c'est ainsi que Jean Baptiste s'est lev√© juste avant le prochain Eph√©sien. Et il nous en est promis un autre. Un autre Eph√©sien. Il est pr√©dit ici dans les Ecritures; par cons√©quent, je pense que nous vivons de nouveau au temps des Eph√©siens. De nouveau de retour √†... il nous est promis que ce qui √©tait laiss√© de c√īt√© pendant ces sept √Ęges...
E-91 (72) Bon, vous ne pouvez rien ajouter au Livre ni rien En retrancher. Apocalypse 22.18 le dit: "Quiconque ajoutera une parole, ou retranchera une Parole, sa part sera retranchée du Livre de Vie." Bon, nous ne pouvons ni ajouter ni retrancher.
E-92 (73) Ainsi donc, nous savons que Luther ne pouvait pas prendre cela; Wesley, et les autres, les r√©formateurs, Knox, Finney, Calvin, et ainsi de suite, et tout, ils n'ont pas eu tout cela, mais ce qu'ils avaient √©tait la V√©rit√© de l'√Čvangile.
E-93 Mais, maintenant en ces derniers jours, nous avons re√ßu l'entendement par la Parole, de sorte que nous allons comprendre cela, parce qu'on en arrive √† un √Ęge Eph√©sien pour cela. Et nous y sommes. Maintenant, le paradoxe... Je laisserai cela en suspens, parce que j'ai encore dix minutes environ et ensuite j'aurai la ligne de pri√®re. (74) Le paradoxe.
E-94 Il y a des gens aujourd'hui qui ne croient pas aux miracles. Ils disent qu'ils ne peuvent simplement pas croire que les miracles existent dans cet √Ęge moderne. Eh bien, je n'ai pas l'intention de parler en mal de ces personnes, mais elles sont spirituellement engourdies. Elles sont - elles sont spirituellement aveugl√©es. Elles n'ont pas du tout de vue spirituelle ni de sensibilit√© spirituelle. En effet, personne ne peut s'asseoir au milieu d'une foule de gens, l√† o√Ļ le Saint-Esprit tombe, peu importe qu'il soit vraiment un p√©cheur, sans qu'il sente absolument la Pr√©sence de Dieu, quand vous voyez l'accomplissement de la Parole qu'Il a promise. Vous devez donc √™tre engourdi; et quand vous voyez de vos propres yeux cela se passer, vous devez donc √™tre spirituellement aveugle; je ne dis pas sur le plan physique. Mais vous pouvez certainement √™tre spirituellement aveugle et avoir une vue physique parfaite.
E-95 (75) Vous vous souvenez d'Elie à - à Dothan, quand il est allé là et a frappé toute cette armée d'aveuglement? La Bible dit qu'il l'a fait. Et il les a conduits droit dans une embuscade, puisqu'ils ne savaient pas qui il était. Et pourtant, ils l'avaient... exactement l'aspect qu'il était censé avoir, et tout, et il s'est tout droit dirigé vers eux. Mais ils étaient aveugles.
E-96 (76) Et vous pouvez vous tenir dans la Présence du Dieu vivant; vous pouvez vous trouver sous l'onction de l'Esprit et Le voir agir, sans que Cela vous touche. Vous pouvez voir ce que Dieu vous a dit vous être parfaitement prêché et puis être manifesté, et néanmoins vous vous en éloignez et n'y croyez pas; alors, il y a... vous avez dépassé la ligne. Vous êtes déjà mort, engourdi, aveugle, ç'en est fini de vous. Ils étaient complètement...?...
E-97 La terre... (77) Je me demande, si cette même personne qui ne croit pas aux miracles, je me demande... et si elle ne croit que les choses qui existent... qui peuvent, qui sont réelles, celles qui sont scientifiquement prouvées. Je me demande si vous pouvez amener un homme de science, ou quelqu'un qui ne croit pas aux miracles, à m'expliquer comment cette terre tient sur son orbite. Comment garde-t-elle parfaitement la même heure pour tourner autour de l'équateur, comme elle le fait, et c'est si parfait? Nous n'avons pas d'appareil, de montre, ou quelque chose du genre, capable d'observer l'heure comme cela; elle changera de quelques minutes chaque mois. Mais ce soleil est exactement à l'heure. Des milliers d'années s'écoulent, elle ne dévie jamais. Certainement, parfaitement.
E-98 (78) Oh, comment la lune peut-elle, √† des milliards de kilom√®tres de la terre, peut-elle cependant contr√īler la mar√©e? Dites-moi comment cela est possible dans - dans cette galaxie o√Ļ nous vivons, comment la lune peut-elle avoir de l'influence sur l'eau, sur la terre? Expliquez-moi scientifiquement comment cela se fait. C'est impossible, parce qu'il n'y a aucun moyen scientifique pour expliquer cela. (79) Mais Dieu a plac√© la lune pour veiller sur la mer. Et quand la lune tourne le dos, quand la terre s'en √©loigne, la mar√©e monte. Mais quand elle se r√©veille le lendemain matin et regarde en arri√®re dans cette direction, la mar√©e retourne de nouveau √† sa place. C'est une sentinelle. "Oh, direz-vous, c'est juste sur le rivage."
E-99 (80) Non? √ßa se fait juste ici en Arizona, jusque l√† dans l'Etat du Kentucky, partout o√Ļ vous creusez un trou assez profond dans la terre, pour obtenir de l'eau sal√©e, vous verrez, quand cette mar√©e descend, cette eau sal√©e descend dans le conduit. Et quand la mar√©e monte, cela s'√©l√®ve aussi, √† des centaines de kilom√®tres du rivage.
E-100 (81) Nous pouvons pr√™cher un sermon l√†-dessus. Comment Dieu, quoiqu'Il se trouve dans la Gloire, mais Ses ordres ont exactement le m√™me effet sur toute la terre et sur quiconque accepte la promesse. Son ordre est donn√©. Il a des lois pour la nature, et - et elles - elles s'av√©r√®rent absolument vraies depuis la Pentec√īte ou √† n'importe quel autre temps. Chaque fois que Dieu a fait la promesse, Il reste toujours avec cette promesse, peu importe l'endroit o√Ļ se trouvent les gens, de combien de milliers d'ann√©es on est √©loign√©. Ses lois demeurent toujours les m√™mes.
E-101 (82) Oh, la semence tombe en terre et pourrit pour produire encore la vie. On dirait que si jamais elle devait produire la vie, √ßa devait √™tre quand elle √©tait en pleine forme. Si jamais la vie s'y trouvait, pourquoi alors ne se manifeste-t-elle pas? Plantez cela, la vie surgit. Pourquoi tout ce qui est autour de cette vie, tout ce qui est autour de ce germe, qu'aucun homme ne peut trouver, comment se fait-il que tout ce qui est mat√©riel autour de ce germe doit mourir, afin que cela puisse na√ģtre en nouveaut√© de vie? Mais tout ce qui est autour de cela doit aussi mourir et pourrir avant que cela produise la vie.
E-102 (83) Il en est de même de l'individu. Tant qu'il y a quelque chose que l'homme injecte, des idées humaines, alors le germe de Vie de Dieu, le Saint-Esprit, ne peut pas agir. Vous ne pouvez pas être guéri tant qu'il y a ne serait-ce qu'une - qu'une fraction quelque part, qui n'est pas encore pourrie; il a tous les éléments humains, toutes les idées scientifiques, tous les soi-disant jours des miracles sont passés. Tout cela doit... tout... non seulement mourir, mais pourrir; alors à partir de là, le germe de vie pousse pour une nouveauté de vie. Ce n'est qu'ainsi que cela peut pousser.
E-103 C'est pour cela que nous ne recevons pas ce que nous demandons. Nous essayons de nous encombrer de nos propres idées.
E-104 (84) C'est la raison pour laquelle l'Eglise luth√©rienne ne pouvait pas aller plus loin que - qu'elle l'a fait, les Pentec√ītistes et les autres; c'est parce que cette bande de th√©ologiens y injectent des choses: "Cela ne doit pas √™tre ainsi. Ceci est pour un autre jour. Et c'√©tait pour ce..." √áa reste l√†. Cela ne peut pas cro√ģtre jusqu'√† devenir cette image parfaite du Christ, √† moins que vous ayez re√ßu en vous chaque Parole de Dieu, et alors vous devenez cette Parole, comme la semence qui √©tait tomb√©e en terre.
E-105 (85) J'aimerais que les gens expliquent H√©breux 11.3. Le grand... Le plus grand homme de science que nous ayons jamais eu, autant que je sache, √©tait Einstein. Il n'y a pas longtemps, j'√©coutais √† New York ce qu'il avait dit. Et il parlait de la galaxie, √† quelle distance elle √©tait, et il a prouv√© qu'il y avait une Eternit√©. Comment l'homme, en allant √† une vitesse des millions de kilom√®tres par heure, cela lui prendrait beaucoup, ou plut√īt √† une vitesse d'un million d'ann√©es-lumi√®re par heure, cela lui prendrait tant d'ann√©es pour arriver l√†, 1.300.000 ou quelque chose comme cela, et puis 300.000 pour revenir. Et alors par cela, il a prouv√©, d'une fa√ßon ou d'une autre, que l'absence de cet homme sur la terre n'aura dur√© que cinquante ans. L'Eternit√©!
E-106 Et ce n'est qu'une petite galaxie, quand Dieu a soufflé cela de Sa main. (86) La Bible le dit, et Einstein est finalement arrivé à cette conclusion: "Il n'y a qu'une seule explication q'un homme puisse donner sur l'origine de ce monde, ça se trouve dans Hébreux 11.3: 'Nous reconnaissons que le monde a été formé par la Parole de Dieu.'" C'est tout à fait vrai. La science ne peut même pas toucher à cela. Et alors, vous dites que vous ne croyez pas aux miracles? Comment est-ce possible?
E-107 (87) Comment un homme de science pourrait-il expliquer la pluie de Noé, alors que jamais une goutte de pluie n'était tombée sur la terre avant ce jour-là? Mais Noé avait dit que la pluie tomberait. Et quand la pluie de Noé tomba, contrairement à toute la science, il n'y avait pas de nuages là-haut, il n'y avait jamais eu de pluie là-haut. On pouvait prouver qu'il n'y avait pas de pluie là-haut. Et alors, quand Dieu a ouvert les cieux et a déversé un - un flot qui a emporté la terre, c'était un paradoxe; oh, combien c'est vraiment illogique, inexplicable. Mais nous savons que Dieu l'a fait, parce que la Bible le dit. Et nous avons aujourd'hui une preuve sur la terre que c'était ainsi. Dieu l'a fait. C'était un paradoxe.
E-108 (88) Quand Dieu prit un vieil homme du nom d'Abraham, √Ęg√© de 75 ans, et sa femme, √Ęg√©e de 65 ans, plusieurs ann√©es apr√®s le temps de la vie, la m√©nopause... Et quand Il a pris cet homme et qu'Il lui a donn√© une promesse √† l'√Ęge de 75 ans, ainsi qu'√† cette femme √† laquelle il √©tait mari√©, sa - sa demi-sŇďur... Et il avait v√©cu avec elle depuis qu'elle √©tait une jeune fille; ils s'√©taient mari√©s quand elle √©tait probablement une - une adolescente, et voici qu'elle avait 65 ans. Et Il a dit: "Tu auras un enfant, de cette femme."
E-109 (89) Et si Abraham avait dit: "Je - je - je ne crois pas aux paradoxes. Je - je ne peux pas accepter cela"? Cela n'aurait jamais eu lieu.
E-110 Mais, vous voyez, quand vous d√©clarez que vous croyez quelque chose, vous devez alors mettre cela en action. Il a alors √©t√© ordonn√© √† Abraham de se s√©parer de toute incr√©dulit√© et de marcher seul avec Dieu. Et plut√īt que de s'affaiblir, il devint plus fort. Et quand il eut 100 ans et Sarah 90 ans, l'enfant naquit.
E-111 (90) Comment Abraham pouvait-il amener son fils, si loin, à une distance de trois jours de marche, peut-être à 90 miles [environ 145 km - N.D.T.] de toute civilisation, au sommet de la montagne que le Seigneur lui avait indiquée pour aller y offrir son propre fils, Isaac? Isaac portait du bois, comme nous le savons, ce qui est un type de Christ. Et là, sur cette montagne, il devait offrir Isaac en sacrifice. (91) Et quand il a fait tout ce que Dieu lui avait dit, sauf poignarder à mort son propre fils, à la gorge, quand il a dégainé le couteau et a levé la main, obéissant à Dieu à la lettre... En effet, la Bible dit: "Il savait que Dieu ne pouvait pas donner une promesse qu'Il ne tiendrait pas. Et il l'a reçu comme venant des morts, Dieu était donc capable de le ressusciter des morts et de le lui restituer."
E-112 Et quand il √©tait pr√™t √† ob√©ir pleinement √† Dieu, Dieu a saisi sa main et a dit: "Retiens ta main, Abraham." (92) Et il y avait l√† dans cette r√©gion sauvage un b√©lier dont les cornes √©taient accroch√©es dans des plantes grimpantes; au sommet de cette montagne, se trouvaient des lions, des loups, des hy√®nes, des chacals, et de grandes b√™tes f√©roces qui d√©vorent les moutons. Et il √©tait donc tr√®s loin, au sommet de la montagne, l√† o√Ļ il n'y avait pas d'eau. Comment ce b√©lier est-il arriv√© l√†? Abraham avait ramass√© des pierres ici et l√† pour b√Ętir un - un autel. Mais, on ne sait pas trop comment, il y avait l√† un b√©lier. C'√©tait un paradoxe.
E-113 (93) Et tout homme qui croit Dieu et Le prend au Mot, peu importe les circonstances, Dieu va accomplir un autre paradoxe, pour tenir Sa Parole. C'est pourquoi Abraham a appelé ce lieu Jéhova-Jiré, "le Seigneur S'est pourvu d'un sacrifice". Il peut toujours accomplir un paradoxe. Il peut faire cela cet après-midi, si seulement vous Le prenez au Mot.
E-114 (94) Daniel, dans une ren - une fosse pleine de lions affam√©s, comment cet homme a-t-il pu... Comment cet homme a-t-il pu rester toute la nuit dans la caverne avec une meute de lions affam√©s, sans √™tre touch√©? L'Ange du Seigneur, invisible √† tous les autres, se tenait l√†. C'√©tait un paradoxe. Quelque chose a d√Ľ emp√™cher ce lion de s'approcher de lui.
E-115 (95) Quand les enfants H√©breux sont entr√©s dans la fournaise ardente, cela √©tait contraire √† tout entendement scientifique. Dans ce grand √Ęge-l√†, ce n'√©tait pas scientifique qu'un homme soit jet√© dans une fournaise, c'√©tait - ce... que les hommes qui les avaient amen√©s l√† aient p√©ri, mais qu'eux qui √©taient entr√©s dans la fournaise y soient en vie pendant quelque temps. Et la seule chose que cela avait fait, c'√©tait les lib√©rer de leurs cha√ģnes. C'est un paradoxe. C'√©tait inexplicable, illogique, mais c'est pourtant la v√©rit√©.
E-116 (96). Voil√† Josu√© dont nous parlons. Oh, cet homme, juste un homme ordinaire qui a r√©sist√© √† un - un - un tas de credos humains avec des lois et des c√©r√©monies, o√Ļ rien n'√©tait mentionn√© au sujet de donner √† un homme le pouvoir d'arr√™ter le soleil. (97) Mais voil√† la commission que Dieu avait donn√©e: "Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne. Je serai l√†." Et l'ennemi fut mis en d√©route.
E-117 Le soleil √©tait en train de se couchait. Si ces rois avaient le temps de se rassembler encore le lendemain, lui perdrait certainement des hommes. Mais Josu√© savait qu'il avait besoin du soleil. Et levant les yeux vers le soleil, il a donn√© cet ordre: "Arr√™te-toi sur Gabaon. Et, lune, tiens-toi sur Ajalon." Et pendant tout un jour, pendant toute une nuit, le soleil s'est arr√™t√© et la lune s'est tenue l√†. C'est un paradoxe. Un homme qui marche dans la volont√© de Dieu peut faire une telle chose, car il √©tait dans un... Il √©tait de nouveau dans un - un Eph√®se, dans un - une Eph√©sien avec - avec l'√Čvangile. Assur√©ment, c'√©tait un paradoxe.
E-118 (98) Mo√Įse, un b√Ęton en main, descendant pour d√©livrer les enfants d'Isra√ęl, √©tait un paradoxe, alors que l'Egypte avait toute une arm√©e et des hommes bien form√©s. C'√©tait un paradoxe.
E-119 (99) La naissance virginale était un paradoxe. Comment une vierge a-t-elle pu, contre tout entendement scientifique, une femme qui n'avait pas connu d'homme, comment a-t-elle pu donner naissance à un Enfant? Et non seulement à un Enfant, mais à Emmanuel, Qui a prouvé qu'il était exactement ce qui avait été annoncé. Comment cela a-t-il pu se faire? C'était un paradoxe. En effet, Dieu avait parlé à Son prophète, des centaines d'années auparavant, et le prophète a obéi à la Parole de Dieu, et la Parole a été proclamée. "Et la Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous." Et nous croyons cela. Certainement, c'était un paradoxe.
E-120 (100) Comment a-t-Il pu marcher sur l'eau? C'était un paradoxe. Un être humain, étant donné la dimension de vos pieds, ne pourrait pas faire cela. Mais Il l'a fait. Qu'était-ce? Inexplicable, mais c'était cependant un paradoxe. Dieu l'a fait. Nous le croyons.
E-121 (101) Nourrir cinq mille personnes avec deux poissons et cinq petits pains? Mais Il l'a fait: Il a non seulement multiplié des poissons, mais des poissons cuits; pas juste du pain, mais du pain cuit. Comment a-t-Il pu changer l'eau en vin? C'était entièrement un paradoxe.
E-122 (102) Il a guéri le malade, qui était... qui avait la lèpre. En fait, jusqu'à ce jour, on n'a rien trouvé, la science n'a rien pour soigner la lèpre, mais Jésus a guéri cela par Sa Parole. C'était un paradoxe.
E-123 Et Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Sa Parole guérit toujours les malades. C'est un paradoxe, certainement.
E-124 (103) Il a ressuscit√© les morts, apr√®s que la vie mortelle les avait quitt√©s: Lazare, le fils de la femme de Nain et la fille de Ja√Įrus. Il a ressuscit√© les morts par Sa Parole, parce qu'Il est la Parole.
E-125 (104) Et puis, une autre grande chose, pour terminer, pour prouver qu'Il était le Messie, pour prouver ce qu'Il était, Il devait venir conformément à la Parole. Et la Parole a dit, quand Il a parlé au prophète: "Le Seigneur, votre Dieu, suscitera un Prophète comme moi." Beaucoup d'hommes ont été suscités. Et il y a eu, pendant des centaines et des centaines d'années, il n'y a pas eu de prophètes.
E-126 (105) Oh, il y a eu des sacrificateurs et de grands hommes, d'après ce que nous lisons dans l'histoire comprise entre le temps de Malachie et de Matthieu, pendant quatre cents ans, il y a eu de grands hommes. Mais il n'y a eu aucun prophète.
E-127 (106) Et alors quand Il est entré en scène, pour prouver qu'Il était cet Ephésien rendu manifeste, Jean a annoncé cela. Mais Jésus était Cela, Il était Lui-même la Parole rendue manifeste.
E-128 (107) Un jour, quand Pierre est venu vers Lui avec Andr√©, son nom √©tait Simon. Et alors que J√©sus se tenait l√†... Il n'avait jamais vu cet homme de Sa vie (√Čcoutez attentivement.), comme Il se tenait l√†, Il a regard√© l'homme et a dit: "Tu t'appelles Simon, tu es le fils de Jonas." C'est un paradoxe. Assur√©ment, √ß'en √©tait un. Certainement, c'√©tait un paradoxe.
E-129 (108) Et quand Philippe, qui se tenait l√†, a entendu cela et a reconnu que tout... identifiait que c'√©tait le Messie (Il l'√©tait certainement), il a cru cela. Il n'√©tait ni engourdi, ni aveugle. Il a d√©val√© le rivage sur une distance de quelques kilom√®tres, et est all√© chercher son ami du nom de Nathana√ęl. Et quand il s'est approch√©... La foi de cet homme, qui a pu amener un autre √† la r√©union pour voir...
E-130 Quand ce dernier s'est avancé devant Jésus, Jésus a dit:"Voici un Israélite en qui il n'y a point de fraude."
E-131 (109) Il a émerveillé cet homme. Il a demandé: "Quand m'as-Tu donc connu?" Suivez donc; c'est illogique. Oui, oui. C'est inexplicable.
E-132 (110) Il a dit: "Comment donc m'as-Tu connu?" Il a dit: "Avant que Philippe t'appel√Ęt, quand tu √©tais sous l'arbre, Je t'ai vu." Un paradoxe.
E-133 Il devait passer par la Samarie. Et quand Il est pass√© par la Samarie, la ville de Sychar, Il √©tait assis l√†, attendant Ses disciples qui √©taient all√©s acheter de la nourriture. Et, remarquez, une femme de mauvaise r√©putation est venue au puits. Et Il lui a dit: "Femme, va Me chercher √† boire, ou plut√īt donne-moi √† boire."
E-134 Et elle a dit: "Il n'est pas de coutume que vous me demandiez cela. Nous sommes... Je suis une Juive... ou plut√īt une Samaritaine; Tu es un Juif. Nous n'avons pas - pas de relations avec vous."
E-135 Il a dit: "Mais si tu connaissais Celui à qui tu parles..." Observez ce paradoxe qui est sur le point d'arriver. Ne le manquez pas. Elle a dit: "Comment - comment peux-Tu faire... dire cela? Je - je suis une femme samaritaine, et tu es un Juif. Nous n'avons pas de relations."
E-136 Il a dit: "Mais si tu connaissais Celui √† qui tu parles, ou Celui qui te parle, tu - tu Me demanderais √† boire." Et Il a continu√© jusqu'√† ce qu'Il a trouv√© o√Ļ √©tait son probl√®me. Alors, Il a dit: "Va chercher ton mari et viens ici." Et elle a dit: "Je n'ai point de mari."
E-137 Il a dit: "C'est la vérité. Tu n'as pas de mari, en effet, tu en as eu cinq, et celui avec qui tu vis maintenant n'est pas ton mari. Tu as donc dit la vérité."
E-138 Elle a dit: "Seigneur, je vois que Tu es prophète." Ils n'en avaient pas vu un depuis des centaines d'années. Elle a dit: "Nous savons que le - le Messie viendra, et, quand Il viendra, Il nous dira ces choses." Il a dit: "Je Le suis."
E-139 (111) C'√©tait un paradoxe confirm√©, et √ßa doit alors √™tre la V√©rit√© de l'√Čvangile; l'√Čvangile qui avait promis cela, et c'est arriv√© l√†, confirmant que c'√©tait la v√©rit√©.
E-140 (112) Maintenant, laissez-moi vous donner ici un grand et remarquable paradoxe, juste une minute. Dans Jean 14.12, J√©sus a dit, Il a promis que le croyant qui croirait en Lui ferait les m√™mes oeuvres. Est-ce vrai? Dieu, qui donne une loi ou plut√īt une promesse, doit tenir cette promesse pour √™tre Dieu. Il tient certainement cela. A l'id√©e que le Dieu... Eh bien, c'est un paradoxe en soi, pour le Dieu qui fait une promesse et qui ne peut pas briser cette promesse, de promettre √† Son peuple que les choses qu'Il a faites, les accompagneront au cours de l'√Ęge, jusqu'√† ce qu'Il revienne. (113) "Allez par tout le monde, pr√™chez la bonne nouvelle √† toute la cr√©ation (toute la cr√©ation, tout le monde); celui qui croira et qui sera baptis√© sera sauv√©, et celui qui ne croira pas sera condamn√©; et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru." (114) Il doit tenir cette Parole. Et parce qu'Il l'a dit, parce que cela est sorti de Sa bouche, √ßa doit s'accomplir.
E-141 Toute Ecriture doit s'accomplir. C'est donc un paradoxe en soi que d'entendre Jésus, le Fils de Dieu, faire une telle déclaration: "Les oeuvres que je fais, vous les ferez aussi." (115) Eh bien, la Bible dit dans Hébreux 13.8: "Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement." C'est un paradoxe, car cela doit se faire. "Les cieux et la terre passeront, mais pas une seule Parole que J'ai prononcée," a-t-Il dit. Ça doit s'accomplir.
E-142 (116) Eh bien, mes amis, je crois qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Je crois qu'Il est tout aussi capable cet apr√®s-midi de produire, dans ce b√Ętiment, un paradoxe, car Il a promis que √ß'arrivera.
E-143 Et combien plus a-t-Il promis, combien plus cela subsiste-t-il dans la Bible, jusqu'√† cet √Ęge m√™me o√Ļ nous vivons, de nouveau des Eph√©siens au cours des √Ęges de l'Eglise! (117) Nous avons sept √Ęges de l'Eglise, et il nous est promis que dans l'√Ęge de l'Eglise de Laodic√©e, il y aurait un autre Eph√©sien. C'est vrai. Et nous y sommes. Je crois, de tout mon cŇďur, que J√©sus-Christ qui a fait la promesse...
E-144 (118) Comme je l'ai dit dans mon dernier message, me tenant là contre ce mur là, quand j'étais ici il y a quelques semaines, chaque fois que vous bougez votre doigt, cela fait sans cesse le tour du monde, ça ne s'arrêtera jamais. Chaque mouvement que vous faites, vous le retrouverez au Jugement. La télévision prouve que c'est ainsi, la quatrième dimension. En effet, la télévision ne fabrique pas l'image; elle ne sert que de canal de transmission de cette onde par un tube, et vous voyez une image. La couleur, tout, chaque objet en mouvement qu'il y a dans le monde, passe directement ici maintenant, cela est enregistré. (119) Un jour, votre enregistrement sera terminé, et vous aurez à répondre de ce qui aura été enregistré. C'est vrai.
E-145 √Ē Dieu! accorde-moi d'√™tre vraiment plant√©, que je sois vraiment mort √† moi-m√™me et √† tout ce qui est autour de moi, mais que je sois conscient de la Parole de Dieu qui vit parmi nous aujourd'hui. Prions.
E-146 (120) Seigneur Jésus, Tu es un Paradoxe, en tant que Dieu fait chair. Je Te prie, Père céleste, de Te manifester cet après-midi et de nous en donner une confirmation ici aujourd'hui. Non seulement nous en donner une confirmation... je pense que quatre-vingt-dix pour cent ou plus de gens qui sont ici croient cela, chaque Parole. Mais afin que nous Te voyons encore, pour montrer que cette Parole que Tu as proclamée parcourt encore sans cesse le monde, juste comme un enregistrement, que nous puissions entrer dans cet enregistrement aujourd'hui, Seigneur. Que nous puissions y entrer et que nous n'entendions pas cela juste comme si cela venait d'une seconde bouche; celle d'un homme; mais que cette bouche, cette personne et ces gens, tous ceux qui sont assis ici, deviennent Ta Parole. (121) Nous sommes prêts à mourir, Seigneur, à nos propres pensées juste pour Te voir tenir Ta promesse: "Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi." Je Te prie d'accorder cela au Nom de Jésus. Amen.
E-147 (122) Juste avant que nous formions la ligne de prière; un jour, je prenais un peu de crème glacée avec un vieil ami médecin. Il a dit: "Je veux te demander quelque chose, Billy." J'ai dit: "Allez-y."
E-148 Il a demandé: "Crois-tu en..." C'est là que j'ai reçu cette pensée: un paradoxe. Il a demandé: "Crois-tu au paradoxe?" J'ai dit: "Assurément."
E-149 Il a dit: "Je - je sais que tu y crois." Il a dit - m'a parlé d'une personne qui avait été guérie, pour qui on avait prié; à qui il avait vendu des médicaments contre l'épilepsie pendant des années, des fois cet homme faisait sept ou huit crises par jour, des médicaments forts. (123) Et il a dit: "Il n'est plus jamais revenu en chercher d'autres. Je le vois tout le temps; il n'en a plus jamais pris." Il a dit: "Je veux te dire quelque chose, juste pour que tu saches que je - je crois ce dont tu parles."
E-150 (124) Il a dit: "Lors de la crise économique, mon fils ici présent était allé à la pharmacie." Il a dit: "Il - il serait en quelque sorte un jeune homme, il pouvait juste dire qu'il... Ils l'ont envoyé faire la queue, pour le médicament." Et il a dit: "Un homme est venu ici, en compagnie de sa femme, a-t-il dit, une petite femme, elle était..." "En la regardant, vous pouviez voir qu'elle était sur le point d'accoucher, d'un moment à l'autre." Et il a dit:"Elle ne saura plus se tenir dans cette ligne", et il a dit qu'il a fait entrer sa femme par la porte, et elle était appuyée sur son épaule.
E-151 (125) Et il a dit: "Mon garçon est allé là, il a dit: 'Puis-je vous aider?'" Il a dit: 'Oui,' il a dit: 'Voici l'ordonnance du médecin.' Mais, a-t-il dit, il a dit: "J'aimerais rendre cela clair pour vous." Il a dit: "Je... Nous n'avons pas encore eu l'argent." Il a dit: "Nous recevons cela du comté, mais ma femme ne peut pas tenir plus longtemps. Le médecin a dit qu'elle doit prendre le médicament tout de suite. Et il a dit: 'Si - si seulement vous lui donnez le médicament, j'irai juste là me tenir là dans la ligne jusqu'à ce que je - je reçoive l'argent du comté.'"
E-152 "Et le garçon a dit: 'Monsieur, je suis désolé.' Il a dit: C'est contre nos - nos règlements ici de livrer le médicament sans avoir perçu l'argent. Vous savez comment c'était à l'époque. Et il a dit: 'Je - je suis désolé pour elle, mais je ne saurais le faire.'"
E-153 Il a dit: "J'√©tais assis l√† derri√®re, en train de lire un journal. Et j'ai lev√© les yeux, et, a-t-il dit, quelque chose a r√©chauff√© mon cŇďur de fa√ßon √©trange." Il a dit: "Je me suis avanc√©; j'ai dit: 'Attendez une minute, fils, attendez une minute.' Cet homme-l√† franchissait d√©j√† la porte, il a dit: 'Eh bien, tr√®s bien, fils,' il franchissait d√©j√† la porte." Et il a dit: "J'ai dit: 'Juste une minute, a-t-il dit, qu'√©tait-ce?' Il a dit: Eh bien..." Cet homme le lui a expliqu√©.
E-154 Il a dit: "Faites-moi voir l'ordonnance." Il a dit: "Attendez juste une minute, fils; je vais vous trouver le médicament."
E-155 Il a dit: "Je suis rentré et j'ai préparé le médicament que le médecin avait prescrit sur son ordonnance." Et il a dit: "Je suis allé là, et ils avaient ce...?..." Il a dit: "Je lui ai livré cela, sans savoir si je recouvrerai la contrepartie ou pas, mais je croyais vraiment que je recouvrerai cela." Il a dit: "J'avais simplement senti qu'il me fallait le faire." (126) Et il a dit: "Billy, quand j'ai mis ce...ce médicament dans la main de cette femme, a-t-il dit, c'était le Seigneur Jésus." Il a dit: "J'ai vu un Homme qui se tenait debout là." Et il a dit: "J'ai lu plus tard l'Ecriture qui dit: 'Toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à Moi que vous l'avez fait.'" Il a dit: "Billy, qu'est-ce qui est arrivé à mes yeux? Ai-je vraiment vu cela?"
E-156 (127) J'ai dit: "Oui, Monsieur. Je crois cela. Je crois que vous avez ainsi rempli votre r√īle en tant que pharmacien en cas d'urgence pour cela." J√©sus a dit: "Ce que vous avez fait aux autres, c'est √† Moi que vous l'avez fait. Je le crois."
E-157 (128) Et je crois la même chose aujourd'hui, que Jésus-Christ peut Se manifester ici même au milieu de ces gens, devenir la - la Parole faite chair parmi nous cet après-midi. Allez-vous croire cela? Que le Seigneur vous bénisse.
E-158 (129) Maintenant, nous allons appeler les cartes de prière, pour que les gens viennent. Et maintenant, nous ne pouvons pas en prendre beaucoup, parce que, je pense que maintenant, si je vois bien l'horloge, il me reste encore vingt-cinq minutes pour qu'il soit 16 heures, heure à laquelle nous devons terminer, à cause de... Mais nous allons continuer. Maintenant, commençons par la carte de prière, je pense que c'était A. N'est-ce pas? "A." Commençons par A-1.
E-159 Qui a la carte de pri√®re A-1? Je vais vous appeler un √† un, si donc vous √™tes un estropi√© nous pouvons vous porter. Tr√®s bien. La carte de pri√®re A-1. Qui la d√©tient? Levez la main, quelque part dans le b√Ętiment. Tr√®s bien, venez. L√† tout au fond. Voudriez-vous venir, madame, si possible. 1, 2; qui a la carte de pri√®re 2? A-2? Voudriez-vous lever la main si vous... Pouvez-vous marcher? Tr√®s bien, venez directement ici, de ce c√īt√©-ci. 3, veuillez aussit√īt lever la main, je - je peux vous prendre; nous n'aurons pas √† attendre trop longtemps. La carte de pri√®re num√©ro 3, veuillez lever la main. Tr√®s bien, un homme l√†-bas. Tr√®s bien, venez ici, monsieur.
E-160 La carte de prière numéro 4, voudriez-vous lever la main? Très vite donc, aussi vite que possible. La carte de prière numéro 4. Très bien. Numéro 5. Dès que j'appelle, levez-vous, numéro 5. Très bien, numéro 6, numéro 7, numéro 8, numéro 9, 10. 10, maintenant 1, 2, 3, 4, 5, 10, très bien. 11, 12, 13, 14. Etiez-vous en train de venir, monsieur, 14? Très bien. 14, 15. Eh bien, ce - ce sera... Ça suffit pour l'instant, ça suffit pour cet après-midi, parce que nous n'avons pas beaucoup de temps.
E-161 (130) Ecoutez donc. Je veux que vous m'accordiez toute votre attention. Maintenant, Jésus a fait cette promesse: "Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez." Croyez-vous cela? "Le monde", le monde, c'est "l'ordre du monde". Voyez, ils... Il savait que les gens seraient emportés par les modes et tout. "Mais ils ne Me verront plus; mais vous, vous Me verrez." (131) "Car, a-t-Il promis, Je serai avec vous, même jusqu'à la fin du monde." Est-ce vrai? Et la Bible dit (Hébreux 13.8) qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Croyez-vous cela? C'est une promesse.
E-162 Eh bien, il n'est pas n√©cessaire que vous soyez ici sur l'estrade pour √™tre gu√©ri. Tout ce qu'il vous faut faire, c'est croire que cette Parole est la V√©rit√©. Maintenant, je vais vous demander, s'il vous pla√ģt, de rester respectueux et calmes pendant quelques instants.
E-163 Sont-ils tous venus, Billy? Y en a-t-il deux, trois qui manquent? Que dites-vous? Encore trois? Numéro 3, la carte de prière numéro 3. Que... Comment... Comment dit-on 3 en mexicain? Quelqu'un peut-il le dire? [Quelqu'un dit: "Très." -N.D.E.] Très bien, assurément ils ont entendu cela. Ce que... cela... que celui qui a reçu cette carte de prière-là, veuille entrer dans la ligne. Oh, ouais. Oh, je pense qu'il y a eu quelqu'un qui l'a reçue, et qui ne le savait pas, et qui est rentré. Très bien. Maintenant, maintenant comment...
E-164 Est-ce que tout le monde croit maintenant de tout son - de tout son cŇďur? Eh bien, prions donc encore une fois.
E-165 (132) Seigneur Jésus, maintenant nous savons que nous sommes capables de lire la Parole, au mieux de notre connaissance, de L'expliquer. Mais, Seigneur, Tu es le seul qui peux La confirmer. C'est Toi seul qui peux dire si c'est vrai ou faux. Et, Père, je Te prie aujourd'hui d'ouvrir les yeux des gens. Puissions-nous voir un paradoxe cet après-midi, Seigneur, juste assez pour laisser les gens voir que Tu es présent, que Tu n'es pas - pas un Dieu imaginaire, et que Ta Parole est la même hier, aujourd'hui et éternellement. Tu es en effet cette Parole. (133) A cause des malades, Seigneur, à cause de ceux qui souffrent; peut-être qu'il y en a beaucoup ici qui viennent de différents coins du pays, de différents coins de la nation, ils doivent... ils souffrent tellement qu'ils ne peuvent pas apprécier ces - ces réunions autrement qu'en étant guéris. Je Te prie de les guérir. Accorde-le, Seigneur. Et maintenant, nous ne sommes que des êtres humains, dans la chair, et nous pouvons juste prêcher la Parole et dire ce que Toi Tu as déclaré être la Vérité; maintenant, c'est Toi qui La rends réelle. Je Te prie d'accorder cela, au Nom de Jésus. Amen.
E-166 Maintenant, j'aimerais avoir toute votre attention, juste un moment, et que tout le monde veuille rester assis maintenant pendant quelques minutes. Maintenant, pour autant que je sache, √©videmment, je ne connais personne, parmi ceux que je vois dans le - dans le b√Ętiment, quelqu'un que je connaisse l√†. Maintenant, vous n'avez pas besoin d'√™tre ici pour √™tre gu√©ri; tout le monde le sait. Voyez?
E-167 (134) Une fois, une petite femme qui n'avait pas pu obtenir une carte de pri√®re, pour ainsi dire, a touch√© Son v√™tement. Et Lui s'est retourn√©, a regard√© et a dit: "Qui M'a touch√©?" Et ils ont tous ni√© cela. Et Il a regard√© tout autour et a vu cette petite femme. Elle ne pouvait pas se cacher, en effet, (Voyez?) l'Esprit de Dieu qui √©tait en Lui Le conduisait... Il √©tait la Parole. Et Il L'a conduit directement vers elle, et Il lui a dit ce qu'√©tait son probl√®me. Elle avait une perte de sang, et elle a √©t√© gu√©rie. Elle a cru cela. Et elle a aussit√īt senti dans son corps que la perte de sang s'√©tait arr√™t√©e (Est-ce vrai?), cela s'√©tait directement arr√™t√© l√†.
E-168 (135) Maintenant, Il est exactement le même aujourd'hui. Il n'est pas nécessaire que vous soyez ici. Eh bien, la Bible le dit donc dans le Nouveau Testament, que Jésus-Christ est notre Souverain Sacrificateur. Est-ce que nous croyons cela? Le seul Souverain Sacrificateur que nous avons, le seul Intercesseur que nous avons entre Dieu et l'homme, c'est Jésus-Christ Homme. Croyez-vous cela? Et la Bible dit qu'Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de nos infirmités. Est-ce vrai? Combien savent que c'est vrai? Levez la main afin qu'ils... Très bien. Je ne suis pas parmi les étrangers en ce qui concerne cette Parole.
E-169 (136) Maintenant, comment agirait-Il si vous Le touchiez? Il agirait de la même façon qu'Il l'a fait quand Il était ici, parce qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Est-ce vrai?
E-170 Maintenant, croyez simplement. Dites simplement: "Maintenant, Seigneur, j'ai assist√© aux r√©unions; je suis... mais je vais simplement croire aujourd'hui. Je - je ne vais m√™me pas faire cas de moi-m√™me. Je vais simplement croire de tout mon cŇďur, que Tu es ici. Et j'ai un besoin, et Toi - Toi... Aide-moi, Seigneur." Voyez? Faites donc cela. Ne soyez pas nerveux; soyez calmes, ayez foi.
E-171 (137) Un don de foi, ce n'est pas quelque chose que vous prenez et avec lequel vous faites quelque chose. Un don de foi consiste juste à vous mettre hors du chemin. Le don, c'est se mettre hors du chemin.
E-172 (138) Maintenant, ici se tient une femme. Dieu notre Père sait, autant que je sache, que je n'ai jamais vu cette femme de ma vie. Elle m'est parfaitement inconnue. Mais... Et il - il n'y a que deux ou trois personnes, environ, que je peux identifier là-bas, que je connais.
E-173 Je pense que c'est Mme Vayle qui est assise ici, la femme de fr√®re Lee. Je ne suis pas s√Ľr. Ensuite, je connais ces trois ou quatre gar√ßons qui sont assis juste ici. Autant que je sache, ce sont l√† tous ceux que j'identifie dans la r√©union pour l'instant, que je connais. Je crois que c'est fr√®re Anthony Milano, de New York, qui est assis l√†, fr√®re Pat Tyler du Kentucky. A part √ßa... Je connais Fred Sothmann qui est l√† quelque part, je l'ai entendu crier "amen" il y a un instant. Ce - c'est √† peu pr√®s tout, et le P√®re c√©leste le sait.
E-174 (139) Et cette femme se tient ici, et je ne l'ai jamais vue. Je n'ai aucune idée sur la raison de sa présence ici. C'est juste une femme qui est montée ici à l'estrade, de même que vous êtes assis là-bas.
E-175 Maintenant, si cette femme a un besoin, eh bien, alors je - je... Si je pouvais lui venir en aide, je - je le ferais certainement. Mais maintenant, je - je... Ça dépend de ce dont elle a besoin. S'il s'agissait de l'argent, je - je pourrais réunir cinq ou dix dollars. A part ça, je ne sais pas (Voyez?), à moins que je lui donne un chèque postdaté, jusqu'à ce que je touche mon salaire le mois prochain. (140) Mais maintenant, et si elle avait des difficultés dans le ménage? Alors je dirais: "Allez chercher votre mari, parlons ensemble; peut-être que je peux vous aider." "Je n'ai aucun moyen pour rentrer à la maison." "Eh bien, je demanderais à quelqu'un qui va dans votre direction de bien vouloir vous - vous ramener à la maison. Sur quelle rue habitez-vous par ici?" Ou quoi qu'il en soit, je ne sais pas. (141) Mais, s'il s'agit d'une maladie, je - je ne sais donc pas. Voyez? Mais je ne connais pas cette femme.
E-176 Mais il y a Quelqu'un ici, cette Parole qui a promis: "Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi."
E-177 Eh bien, peut-être, et si cette femme est malade; peut-être qu'elle a le cancer; peut-être qu'elle a la tuberculose, et - ou quelque chose que la médecine ne peut pas guérir étant donné le stade - le stade que cela a atteint? Eh bien, je ne le peux donc pas, moi, en aucun cas, je ne peux guérir cette femme.
E-178 (142) Mais maintenant, s'Il peut me r√©v√©ler ce dont elle a besoin juste comme Il l'avait fait pour la femme au puits, ou comme Il avait dit √† Nathana√ęl, ou - ou plut√īt √† Simon, comment il s'appelait, Il avait dit: "Tu t'appelles Simon, tu es le fils de Jonas. Tu seras d√©sormais appel√© Pierre, ce qui signifie 'un petit caillou.'"
E-179 Bon, eh bien, s'Il fait quelque chose comme cela ici devant vous tous, cela montre que cette Parole est la V√©rit√©. Maintenant, combien croiront cela? Y a-t-il quelqu'un ici qui conna√ģt cette femme? Levez la main, n'importe qui dans le b√Ętiment. Ouais, beaucoup parmi vous la connaissent. Tr√®s bien. Le P√®re sait que je ne la connais pas. (143) Et maintenant, voyons ce qu'Il dira. Et cela, serait-ce un paradoxe? Je ne sais pas ce qui cloche en elle. Je ne sais pas pourquoi elle est ici, ni rien √† son sujet. Mais Dieu le sait.
E-180 (144) Et je vais parler à cette femme. Eh bien, c'est la première personne que j'ai devant moi depuis environ trois mois. Maintenant, j'aimerais juste parler à cette dame, juste un instant. Pourquoi cela? Pour contacter son esprit, juste comme Jésus avait fait pour la femme au puits, contacter son esprit.
E-181 (145) Maintenant, madame, si le Seigneur Jésus peut me révéler votre problème, ou ce pour quoi vous êtes ici, ou quelque chose à votre sujet, dont vous savez que je ne sais rien, ou quelque chose de ce genre, allez-vous croire que c'était Lui? Ça doit être Lui, n'est-ce pas? [la dame dit: "Oui, monsieur." - N.D.E.] Ça doit être Lui. S'Il le fait, nous serons alors tous reconnaissants de savoir que nous sommes - que Sa Parole est vraie. Nous pouvons alors faire confiance en cela.
E-182 (146) Maintenant, s'Il peut me r√©v√©ler votre probl√®me, alors que moi, je ne vous connais pas, vous le savez... Mais maintenant, s'Il peut me r√©v√©ler votre probl√®me, ou quelque chose √† votre sujet, cela prouvera donc qu'il y a un Esprit ici quelque part qui vous conna√ģt, et vous savez que moi, je ne le sais pas. Ce n'est donc pas l'homme; c'est l'Esprit. Et c'est ce que Dieu a promis pour cet √Ęge d'Eph√®se. Croyez-vous que c'est la V√©rit√©? Puisse-t-Il l'accorder.
E-183 (147) Je vois une chose; elle souffre de quelque chose comme la sinusite ici √† la t√™te. C'est vrai, n'est-ce pas? Levez la main si c'est le cas. Mais la sinusite ne vous ferait pas √©ternuer et agir comme cela, vous devez donc avoir aussi le rhume de foins. C'est vrai. Vous n'√™tes pas de PhŇďnix. Vous venez d'une r√©gion n endroit o√Ļ il y a - il y a beaucoup de collines, d'arbres. Vous venez de Flagstaff. C'est vrai. Croyez-vous que Dieu peut me dire qui vous √™tes? Vous √™tes Mme Earl. Ouais. C'est vrai, n'est-ce pas? Maintenant, allez en croyant. Tout sera fini.
E-184 (148) Maintenant, est-Il le même hier, aujourd'hui et éternellement? Maintenant, le Père céleste sait que je viens de voir cette femme. Voyez, la Parole confirmée. Eh bien, ce n'est pas moi; je ne suis qu'un homme. C'est juste comme ce microphone, il est muet tant que moi, ou quelqu'un d'autre, ne parle pas au travers. Et il en est ainsi de l'homme, il est muet. Mais il s'agit de l'Esprit, et cet Esprit est juste là parmi vous. Voyez? C'est Lui le Guérisseur, pas moi.
E-185 (149) Bonsoir, monsieur. Encore quelqu'un qui m'est inconnu. Je ne connais pas cet homme. Eh bien, autant que je sache, je ne l'ai jamais vu de ma vie.
E-186 Mais maintenant, cet Esprit, le Saint-Esprit, le Saint-Esprit et Jésus-Christ, c'est le même Esprit. L'oint, Jésus, l'Homme était le Fils de Dieu, mais le Saint-Esprit qui était sur Lui était Dieu: "Mon Père habite en Moi." Voyez? C'est le Saint-Esprit, ainsi, c'est toujours Dieu.
E-187 (150) Bon, si je peux simplement me mettre hors du chemin, et que cet homme peut se mettre hors du chemin, alors cette partie est morte. Laissez alors l'Esprit de Vie se mettre √† l'Ňďuvre. Voyez? C'est pourquoi j'attends juste une minute pour voir ce qui se passe jusqu'√† ce que l'onction commence √† agir.
E-188 (151) Si le Seigneur Dieu, en Pr√©sence Duquel nous nous tenons, me r√©v√®le, monsieur, ce qu'est le... votre probl√®me, ou quelque chose que vous avez fait, ou - ou quelque chose √† votre sujet, juste quelque chose. Bien s√Ľr, plus nous parlerons, plus √ßa r√©v√©lera. Mais, voyez, il y en a d'autres qui sont dans la ligne. Mais si vraiment Il me r√©v√®le votre probl√®me, croirez-vous que je suis Son serviteur, et croirez-vous qu'Il est ici? Une hernie. Est-ce vrai? C'est vrai...?...
E-189 (152) "Eh bien, dites-vous, comment cela s'est-il fait?" J'aurais souhaité le savoir. Personne ne peut expliquer cela. C'est un paradoxe. Voyez?
E-190 Tenez, afin que vous puissiez savoir, j'ai vu autre chose: un examen; vous avez aussi des troubles cardiaques. Levez la main. M. Anderson, vous pouvez maintenant rentrer à la maison; Jésus-Christ vous a guéri. C'est vrai. Croyez simplement; ayez foi. Ne doutez pas.
E-191 (153) Bonsoir, monsieur. Nous sommes inconnus l'un √† l'autre. Je ne vous connais pas. Autant que je sache, c'est la premi√®re fois que je vous vois donc, ou que je fais votre connaissance. C'est vrai. Mais Lui nous conna√ģt tous deux.
E-192 Eh bien, savez-vous pourquoi ceci arrive? C'est Sa gr√Ęce qui le permet, afin que cela rende ces gens conscients de Dieu. (154) Maintenant, sans rien savoir √† votre sujet, sans m√™me vous conna√ģtre, d'aucune - aucune fa√ßon, c'est juste un √©tranger qui vient ici... Maintenant, en fait, ce serait absolument un paradoxe que de savoir ce qui clochait en vous, ou quelque chose que vous avez fait, ou quelque chose que vous n'auriez pas d√Ľ faire, ou quelque chose que vous auriez d√Ľ faire, ou qui vous √™tes ou quelque chose √† votre sujet. √áa devrait √™tre un paradoxe, car il n'y a aucun moyen pour quelqu'un de savoir cela, si ce n'est par une r√©v√©lation de l'invisible. C'est vrai. Maintenant, s'Il le fait pour vous, entre vous et moi, afin que cette assistance... Pas une parade, mais afin qu'ils puissent voir que le - l'Eph√©sien est ici, que ceci est la chose qui jette le pont entre les d√©nominations et le pays de gloire. Il l'a promis, afin que les gens soient rassur√©s que ce que nous leur disons est la v√©rit√©...
E-193 Maintenant, quant √† vous conna√ģtre, vous savez que je ne vous connais pas. Si c'est vrai, levez la main afin que les gens voient que vous... Je - je n'ai jamais vu cet homme de ma vie. C'est juste un homme qui se tient debout ici. Demandez √† tous les autres. Mais vous souffrez de la hernie. C'est vrai. Vous avez aussi des h√©morro√Įdes. C'est vrai. (155) Vous avez effectu√© un long voyage pour venir ici. Vous n'√™tes m√™me pas un Am√©ricain. Vous √™tes un Canadien. Vous avez amen√© votre fils qui a une maladie mentale. C'est vrai. Voulez-vous que je vous dise d'o√Ļ vous venez? Vous venez de la province de Saskatchewan, de la ville de Saskatoon. Croyez de tout votre cŇďur et Dieu vous accordera de retourner chez vous gu√©ris, vous et votre fils, si vous croyez. Croyez-vous cela? Que Dieu vous b√©nisse.
E-194 Croyez-vous? Le Seigneur Dieu reste toujours Dieu. Voyez? Il n'y en pas d'autre en dehors de Lui.
E-195 (156) Bonsoir. Voici une dame, une √©trang√®re pour moi, peut-√™tre qu'elle est un peu plus √Ęg√©e. Je ne l'ai jamais vue; mais elle est... c'est juste une femme qui se tient ici debout. Je vais devoir me d√©p√™cher, car il ne me reste que sept ou huit minutes maintenant. Voyez? Maintenant, regardez juste ici. Croyez-vous que ces choses sont vraies? De tout votre cŇďur? Vous savez qu'il m'est impossible de savoir ce qui cloche en vous ou n'importe quoi √† votre sujet. Mais il n'est pas impossible √† Dieu de le savoir, parce qu'Il le savait m√™me bien avant que le monde existe. N'est-ce pas vrai?
E-196 Combien croient que c'est vrai? Assur√©ment. (157) Il savait combien de fois vous cligneriez de l'Ňďil. Il est infini. Et pensez-y simplement; par Sa gr√Ęce Il a pr√©sent√© par Son √Čvangile la m√™me chose qu'Il a promis de faire. Alors il existe un Ciel, et nous nous Y rendons. Et nous sommes dans cette Eph√®se maintenant m√™me. Nous sommes dans ce temps de sortie de l'un pour entrer dans l'autre.
E-197 (158) Il y a beaucoup de choses qui clochent en vous, des complications, beaucoup de choses qui ne marchent pas. Et vous n'√™tes pas d'ici. Vous venez de l'ouest de cette r√©gion. Vous venez de la Californie. C'est vrai. Vous aussi, vous avez un fils qui est malade. C'est vrai. Vous √™tes... il y a quelque chose. Je continue √† voir de l'eau, un tr√®s grand lac. Oh, c'est... vous avez un...vous avez quelqu'un qui est proche de vous qui habite √† Chicago qui me conna√ģt. C'est la v√©rit√©. C'est vrai. Maintenant, vous savez que je ne vous connais pas, mais croyez-vous que Dieu sait qui vous √™tes? Mme McGuire. Votre requ√™te vous est accord√©e. Rentrez √† la maison rendant gr√Ęces √† Dieu.
E-198 (159) Bonsoir. Une très jeune femme, la maladie et l'affliction ne font acception de personne. Combien savent cela? Nous savons bien que cela ne fait acception de personne.
E-199 "Si tu crois de tout ton cŇďur et de toute ton √Ęme", cet asthme te quittera si tu crois cela de tout ton cŇďur.
E-200 (160) Le mal de poitrine, croyez-vous que cela vous quittera aussi, sŇďur, et que vous serez r√©tablie? Qu'est-ce que vous avez touch√©? Elle est √† vingt pieds [Environ 6 m - N.D.T.], ou plus, de moi. Elle a touch√© le Ma√ģtre. C'est une congestion des nerfs. Vous serez gu√©rie.
E-201 (161) Cette jeune femme se tient ici pour une cause noble. Elle m'est parfaitement inconnue. Je n'ai jamais vu cette femme. Mais elle a été amenée ici par quelqu'un d'autre. Et ce qui l'amène ici, c'est parce qu'elle a entendu une bande que j'ai faite. Et elle est ici, cherchant le baptême du Saint-Esprit. C'est exactement pour cela qu'elle est ici. C'est vrai, mademoiselle. C'est vrai. Venez ici.
E-202 Dieu bien-aimé, que cette enfant qui se tient ici, qui sort droit des ténèbres pour entrer dans la Lumière, puisse recevoir le Saint-Esprit, rentrer à la maison, auprès de ses bien-aimés, leur montrer les grandes choses que Jésus a faites pour elle. Amen. Que Dieu vous bénisse. Ne doutez pas. Croyez.
E-203 (162) Dieu peut gu√©rir toutes sortes de nervosit√© et (croyez-vous cela?) l'asthme, et vous r√©tablir. Croyez-vous cela? Alors allez, croyez de tout votre cŇďur. Et que Dieu vous b√©nisse, fr√®re.
E-204 Quel √Ęge avez-vous? [La sŇďur dit: "Trente-huit ans." - N.D.E.] Il vous faut vous d√©barrasser de cette nervosit√© sans trop tarder (n'est-ce pas?), avec toute sorte d'abattement et tout ce qui vous arrive. Mais cela vous a quitt√©e maintenant. Allez simplement de l'avant. Croyez.
E-206 Dieu guérit la nervosité, la gastrite aussi. Croyez-vous cela? Allez donc manger ce que vous voulez. Jésus-Christ vous a guérie.
E-207 (163) Croyez-vous l√†-bas, chacun de vous? Il y a l√† un homme assis qui porte une - une chemise, qui me regarde, ouais, il a regard√© √† sa chemise tout √† l'heure. Ouais. Croyez-vous que Dieu peut gu√©rir cette affection de la glande, vous r√©tablir? Vous √©tiez en train de croire, tout √† l'heure (n'est-ce pas?), au moment m√™me o√Ļ ce petit gar√ßon a √©t√© gu√©ri de l'asthme. Rentrez √† la maison, ch√©ri, vous serez aussi r√©tabli. Voyez? Croyez de tout votre cŇďur.
E-208 (164) Il y a une dame assise √† c√īt√© de votre femme l√†-bas. Croyez-vous que vos yeux seront aussi r√©tablis? Croyez-vous que Dieu gu√©rira ce mal de l'Ňďil? Levez la main si c'est pour cela que vous priiez. Voyez? Qu'est-ce qu'ils ont touch√©? J√©sus-Christ, le Fils de Dieu.
E-209 (165) Croyez-vous? Croyez-vous, jeune homme? Dieu peut gu√©rir cette maladie de sang, rendre cela normal (croyez-vous cela?), √īter cette histoire qu'est le diab√®te et vous r√©tablir. Croyez-vous cela? Allez Lui dire que vous croyez cela, et allez de l'avant.
E-210 Venez, monsieur. Vous avez la gastrite. Croyez-vous que Dieu peut guérir cela, vous rétablir? Allez, croyez cela; vous serez rétabli, vous serez guéri.
E-211 (166) Venez, amenez ce petit gar√ßon. Regarde ici, fiston. Tu viens de loin. Des fois, le changement d'altitude, le changement de climat, gu√©rit l'asthme. Mais il y a un Gu√©risseur s√Ľr: J√©sus-Christ, le Fils de Dieu. Il a donn√© Son Fils afin que le v√ītre soit gu√©ri.
E-212 Croyez-vous cela? Croyez-le de tout votre cŇďur, et cela le quittera. Il sera normal, un homme bien portant. Que Dieu vous b√©nisse, sŇďur. (167) Croyez-vous? Dieu op√®re-t-Il toujours des paradoxes? Des choses inexplicables, qui d√©passent l'entendement, que les gens ne peuvent normalement pas comprendre, mais c'est toujours vrai, n'est-ce pas? Maintenant, combien sentent, et savent en eux qu'il doit y avoir Quelque chose ici qui est au-del√† de l'entendement humain?
E-213 Eh bien, je pense que nous avons fait venir au moins quinze personnes dans cette ligne, chacune d'elles, et quatre ou cinq, six, là dans la ligne sans cartes de prière, ou peu importe combien ils étaient là dans la ligne... là dans l'assistance. (168) Mais nous sommes maintenant même à une minute de la fin.
E-214 A-t-Il agi exactement comme Il avait dit qu'Il ferait? Maintenant, combien croient qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement, et sentent Sa Présence? Maintenant, vous avez vu Sa Présence. Maintenant, votre oeil a vu; vos oreilles ont entendu et Dieu a confirmé devant vos yeux Sa Présence. Et cette chose que vous ressentez tout le temps, qui vous condamne quand vous faites le mal, et vous dit de ne pas faire cela, ce même Dieu est devenu visible devant vous ici cet après-midi par Ses oeuvres. Combien disent amen à cela? Assurément, c'est ça. Il est ici maintenant.
E-215 (169) Y a-t-il quelqu'un ici parmi nous, qui n'est pas chrétien, qui n'a jamais confessé, et qui n'est jamais allé à église? Voudriez-vous vous lever et dire: "Je veux me tenir debout, pas à votre intention, vous le prédicateur; mais je veux me tenir debout pendant que je suis dans la Présence de cette Personne, Jésus-Christ, qui est le Saint-Esprit au-dessus de nous maintenant. Je veux me tenir debout et dire: 'Je veux que Tu me sauves de mes péchés.'"? (170) C'est tout ce que je veux que vous fassiez, vous lever tout simplement, en guise de témoignage. Nous n'avons du temps que pour cela. Dites: "Je veux être un chrétien." Mettez-vous debout, et puis rasseyez-vous.
E-216 Y en a -t-il un dans le b√Ętiment? Combien y en a-t-il dans le b√Ętiment? Je ne devrais pas dire: "Y en a t-il un?" Car il peut y en avoir plus d'un. (171) Combien dans la salle veulent se tenir debout maintenant m√™me et dire: "J'√©tais dans l'erreur, √ī Dieu. Pardonne-moi. Je vais me lever pour Te montrer que j'√©tais dans l'erreur. Je m'asseyerai pendant que je suis ici dans Ta Pr√©sence. Je m'asseyerai." Mettez-vous simplement debout.
E-217 Y en a-t-il un? Y en a-t-il plus d'un? Une main. Que Dieu vous b√©nisse, jeune homme. Y en a-t-il un autre? Que Dieu vous b√©nisse. Y en a-t-il un autre? Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse, fr√®re. Y en a-t-il un autre? Que Dieu vous b√©nisse, l√† derri√®re. Y en a -t-il un autre qui dira: "J'√©tais dans l'erreur. √Ē Dieu! pardonne-moi"? Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. "J'√©tais dans l'erreur. Je - je regrette, Seigneur." Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse. Que Dieu vous b√©nisse.
E-218 (172) Y a-t-il quelqu'un qui a √©t√© sceptique au sujet de ce minist√®re, et qui est maintenant convaincu qu'il est vrai? Levez la main et dites: "√Ē Dieu! pardonne-moi." Levez tout simplement la main et dites: "Je - j'√©tais un peu sceptique, Fr√®re Branham; maintenant c'est compl√®tement fini." Levez la main. Personne? Merci.
E-219 (173) Combien croient que ça ne peut pas être moi; mais que c'est le Christ, le Fils de Dieu? Merci. Alors vous verrez de plus grandes choses que ceci s'accomplir, aussi longtemps que vous croirez. Accrochez-vous simplement à Christ. Je fais moi-même de mon mieux pour m'accrocher à Dieu.
E-220 (174) Maintenant, combien ici sont malades et nécessiteux? Levez la main: "Je suis - je suis malade, Frère Branham; je suis nécessiteux." Voyez, regardez simplement les gens. Maintenant, allez-vous faire cela maintenant et croire ma parole à ce point? Imposons-nous les mains les uns aux autres, pendant que je tends mes mains vers vous Prions
E-221 (175). Dieu bien-aim√©, je T'am√®ne ce petit auditoire cet apr√®s-midi, o√Ļ nous avons entendu et lu la Parole de Dieu. Nous savons qu'Elle est enti√®rement vraie, parce que c'est Ta Parole. Ce n'est pas seulement maintenant que nous croyons que c'est la v√©rit√©; nous savons que c'est vrai. (176) Nous T'avons vu, Seigneur, faire quelque chose qui fera savoir aux gens qu'il y a toujours... Outre un paradoxe du - du monde, et l'espace, les lois naturelles de Dieu, nous pouvons voir ici l√† o√Ļ la loi de la mort op√®re dans le corps de l'√™tre humain, l√† o√Ļ la science a manqu√© de -de gu√©rir par ses recherches. (177) Et, Seigneur, nous sommes reconnaissants pour ces gens. Nous ne les minimisons pas, en aucune fa√ßon. Nous sommes reconnaissants pour eux. Mais, Seigneur, quand on en arrive au point o√Ļ ils ne peuvent plus rien faire, alors nous voyons Ta glorieuse main appara√ģtre; sachant que personne n'est capable de les gu√©rir, du fait d'√™tre un m√©decin, ou de devoir prendre un m√©dicament. Mais de voir le Fils de Dieu venir, Lui qui a fait la promesse que nous croyons tous...
E-222 Tout le monde a lev√© la main, tout celui qui n'√©tait pas sauv√©, et - et qui voulait √™tre sauv√©. √Ē Dieu! quelque chose leur a donn√© un avertissement dans le cŇďur. Certains d'entre eux ont dit qu'ils √©taient dans l'erreur, peut-√™tre qu'ils avaient r√©trograd√© et qu'ils voulaient revenir. Je Te prie de r√©cup√©rer chacun. Car ils savent, Seigneur, et ils savaient... Il se peut que beaucoup d'entre eux me connaissent, ou que je les connaisse, pendant ces ann√©es, et ils savent qu'il n'y a rien de bon dans un homme, et surtout pas en moi. Comment peut-il y avoir quelque chose de bien? Mais cependant, ils ont vu cette Parole que Dieu a promise √™tre rendue manifeste. Ils sont convaincus que c'est la V√©rit√©. Ils L'ont accept√©e.
E-223 (178) Il y en a beaucoup ici que je ne pouvais pas faire venir à l'estrade. Et, Père, rends-moi témoignage, je n'ai jamais dit que ce serait quelque chose qui relèverait de mes capacités, si ce n'est m'abandonner à Toi, et Te laisser me mettre hors du chemin et placer Ton Esprit là pour oeuvrer. (179) Maintenant, Père, du moment qu'une personne peut faire cela, les autres le peuvent aussi. Je prie que tous ceux qui se sont imposé la main les uns aux autres, qui sont malades et affligés, soient guéris en ce moment même.
E-224 Que le glorieux Saint-Esprit parcoure le b√Ętiment en ce moment m√™me et gu√©risse tout le monde. (180) Sauve tout le monde, Seigneur. Accorde une grande exp√©rience. D√©verse le Saint-Esprit, Seigneur, sur cet auditoire. Oh! nous nous attendons √† Te voir faire de grandes choses la semaine prochaine. Qu'il en soit ainsi, Seigneur, maintenant m√™me, au Nom de J√©sus-Christ.
E-225 (181) Maintenant, mettons-nous tous debout. Croyez-vous de tout votre cŇďur? Maintenant, je ne sais pas si notre sŇďur l√† au piano, voudrait nous donner un - un - un petit accord de ce chŇďur: Je Le louerai. Je Le louerai. Avez-vous d√©j√† entendu cela? Maintenant, chantons cela ensemble. Maintenant, nous esp√©rerons vous rencontrer demain soir. Maintenant, on va cong√©dier officiellement l'assembl√©e, juste dans un instant, mais j'aimerais chanter ce cantique avec vous. Tr√®s bien, allons-y. Je le louerai (Levons les mains.), Je le louerai, Louez l'Agneau immol√© pour les p√©cheurs; Rendez-lui gloire, vous tous, Car Son Sang a √īt√© chaque tache. (182) Inclinons la t√™te maintenant pour la pri√®re de cong√©diement. Tr√®s bien, fr√®re Jewel Rose va nous cong√©dier. Que Dieu vous b√©nisse, Fr√®re Rose, pendant que nous avons nos...

En haut