ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Aujourd'hui Cette Ecriture Est Accomplie / 65-0125 / Phoenix, Arizona, USA // SHP 23 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

Aujourd'hui Cette Ecriture Est Accomplie

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Merci, Fr√®re Demos, Fr√®re Carl Shakarian, ou plut√īt, Demos Shakarian, Fr√®re Carl Williams et les d√©l√©gu√©s, tous. Je vois vraiment que le fr√®re Plowman, l√†, a r√©ellement exprim√© ce que je voulais dire ce soir, qu'il m'a enlev√© les mots de la bouche. En effet, j'ai appr√©ci√© cette, je crois, cette convention plus que toute autre √† laquelle j'aie jamais particip√©. Je n'ai jamais vu, dans une convention, plus d'harmonie et autant de v√©ritable communion et de v√©ritable amour fraternel.
(2) Une autre chose que j'ai faite, c'est que j'ai rencontré beaucoup de nouveaux délégués du Ciel, de nouveaux frères à qui j'ai eu le privilège de serrer la main et de parler.
E-2 Il y a quelques soirs, j'écoutais le frère baptiste qui est assis là. Son nom m'échappe. [Frère Shakarian dit: "Irvin." - N.D.E.] Irvin. Et il m'a amené une carte venant de... je crois que c'est sa tante, qui est assise ici ce soir. Elle garde cette carte de prière depuis une vingtaine d'années.
E-3 ... Elle avait été amenée à la réunion, mourante, avec une maladie que le médecin pouvait peut-être identifier. C'est quelque chose comme la lèpre, mais ce n'est pas la lèpre. On - On devait faire une opération, faire l'ablation d'un certain cordon à ce niveau, ou quelque chose comme cela, mais elle devait être juste comme une plante; elle devait rester juste assise là. Et pendant qu'elle était assise là, peut-être que sa carte n'avait pas été appelée, ni rien, elle n'avait pas pu aller dans la ligne de prière, le Saint-Esprit m'avait dirigé vers elle. Et elle est ici ce soir, en bonne santé, et nous en sommes très reconnaissants. Le...
E-4 [Frère Shakarian dit: "Frère, je pense - je pense que Howard Irvin vous a parlé là-bas, mais je pense que la tante est ici. On peut peut-être lui demander de se lever." - N.D.E.] Voulez-vous vous lever, la - la tante de... ["La voilà. Faites signe de la main. Faites signe de la main." L'assemblée applaudit.] Retournez-vous, retournez-vous.
E-5 Que Dieu vous b√©nisse, ma soeur, pour votre foi vaillante dans le Fils de Dieu. Puisse-t-Il vous garder en bonne sant√© jusqu'au moment o√Ļ Il vous rappellera √† la Maison, quand ce corps mortel aura rev√™tu l'immortalit√©.
(4) J'en suis tellement reconnaissant, de penser qu'elle a gardé cette carte de prière pendant toutes ces années, là, et ensuite qu'on me l'ait apportée ici pour me la montrer ce soir. Vous savez, je disais que c'est comme du pain sur l'eau, ça revient vers vous, quand vous essayez de faire quelque chose pour quelqu'un d'autre.
E-6 (5) Eh bien, j'ai aussi eu le privilège de rencontrer beaucoup de ces bons prédicateurs, et j'apprécie vraiment leur bonne communion fraternelle, cette collaboration. Frère Carl a annoncé notre retour éventuel l'année prochaine, si le Seigneur le veut et que nous sommes ici sur terre. Et, eh bien, j'espère revoir chacun de vous ici l'année prochaine, et que chacun amène un autre délégué avec lui et avec elle.
E-7 (6) Maintenant, il y a juste une chose dont j'aimerais parler, peut-être pendant un instant seulement.
E-8 Car le docteur Reed va parler après, et je suis venu jusqu'ici ce soir, j'ai parcouru deux-cent-cinquante miles [400 km - N.D.T.] que je... pour faire ce voyage, pour entendre le docteur Reed. Et, c'est qu'il est arrivé quelque chose dernièrement, que je... Mais - mais le docteur Reed, je ferais mille miles [1609 km] en voiture pour aller l'écouter. Mais quelque chose qui a eu lieu... depuis que je suis venu ici, je ferais mille miles [1609 km] rien que pour entendre ce que j'ai entendu tout dernièrement, quelque chose de tellement merveilleux, quelque chose que la chair et le sang ne peuvent pas révéler. Il faut le Saint-Esprit pour le faire. Et de voir quelqu'un qui a donné un tel réconfort à ma vie, et certainement que j'en serai très reconnaissant tout le reste de ma vie.
E-9 Ce que je voulais dire, c'était - c'était que, si jamais je dois me faire opérer, faire appel à un médecin, venez - venez à moi, docteur Reed, tout de suite. Je - je peux avoir confiance dans un homme pour m'opérer, si j'avais besoin d'en subir une, dans des mains qui croient en Dieu; voilà - voilà celui que je voudrais voir travailler sur moi. Et alors, nous... Je crois que je n'en aurai jamais besoin. Mais si ça m'arrivait, je voudrais que ce soit lui, ou un homme comme lui qui fasse le travail, si lui ne pouvait pas être là.
E-10 (7) Il m'est arriv√© quelque chose hier soir que, ou plut√īt hier apr√®s-midi, que j'ai vraiment trouv√© plut√īt √©trange. Et je serai bref, parce que je ne veux pas prendre le temps de mon fr√®re, comme il va parler. Mais je pense que c'est un genre d'hommage √† mon minist√®re.
E-11 Je - je fais attention aux petites choses. Chaque petite chose a une signification pour moi. Je doute qu'il arrive quoi que ce soit à un chrétien par hasard. Je pense que c'est ordonné par Dieu, parce que Jésus a dit qu'Il ferait concourir toutes choses au bien de ceux qui L'aiment. Ainsi, je crois que chaque petite chose dans - dans cet humble petit ministère qu'Il m'a confié pour vous aider, vous, pour aider chacun... Et vous, vous êtes une aide pour moi, nous nous entraidons mutuellement à parvenir à la Gloire. Ainsi, chaque petite chose a une signification pour moi.
(8) Mais c'√©tait dur pour moi de croire √ßa, hier apr√®s-midi, quand je n'arrivais pas √† trouver mon passage ici sur l'estrade. Je - je vous dis: jamais de ma vie je n'ai √©t√© aussi d√©sempar√©. Et donc, ma - ma femme m'a donn√© une nouvelle Bible pour No√ęl.
E-12 L'ancienne que j'avais √©tait vraiment us√©e. Je L'ai depuis bient√īt vingt ans, Elle m'avait √©t√© offerte par les gens du Houston Gospel Tabernacle, il y a bien des ann√©es. J'√©tais encore √† mes d√©buts dans les campagnes. Et, donc, je La ch√©ris vraiment beaucoup, et je... les feuilles et les pages, d'avoir travers√© la mer, et tout autour, au point que je... c'est en train de tout se d√©tacher. Et je choisis une page, peut-√™tre dans Gen√®se, et je dois aller chercher dans Deut√©ronome, quelque part, pour la retrouver, vous savez, l√† o√Ļ je l'ai regliss√©e dans la Bible. Alors, elle m'en a achet√© une pour No√ęl. Et √ßa me faisait de la peine de laisser le vieux Livre de c√īt√©, tellement il m'a √©t√© cher. Et j'ai dit: "Si je pars avant que J√©sus vienne, posez-La sur moi. Et qu'Elle descende avec moi, alors je ressusciterai avec quand nous nous rel√®verons." Donc, l√†, c'est mon opinion, en tout cas.
E-13 (9) C'est comme cette petite histoire que j'avais coutume de raconter. J'espère que ce n'est pas sacrilège. Mais je suis allé à... Un homme m'a dit une fois, je pense que c'était avec frère Earl Prickett, à une réunion là-bas à New York; et j'ai rencontré un homme, il a dit: "Dites, que faites-vous avec ces hommes d'affaires, vous, un prédicateur?"
J'ai dit: "Je suis un homme d'affaires."
Et il a dit: "Vous travaillez dans quel domaine?"
E-14 J'ai dit: "L'assurance." Là, il a pensé que j'avais dit: "Les assurances", vous voyez. Donc, j'avais dit: "L'assurance."
Il a dit: "Oh! quel genre d'assurances vendez-vous?"
E-15 J'ai dit: "La Vie Eternelle." Eternelle! J'ai dit: "Je ne La vends pas. Je ne suis qu'un simple assuré moi-même, et j'essaie de La recommander aux autres."
E-16 (10) Je me souviens d'un garçon avec qui j'étais allé à l'école à un moment donné, et il était courtier d'assurances. Eh bien, les assurances, c'est une bonne chose, mais moi, je n'en ai pas. Alors, il est donc venu chez moi, et il a dit: "Billy, je voudrais te vendre des assurances." Il a dit: "Je connais ton frère." Mon frère est représentant de la Métropolitaine. Il a dit: "Eh bien, a-t-il dit, je - je voudrais te vendre des assurances."
J'ai dit: "√Ē Wilmer, merci!"
E-17 Et vous... il se peut qu'il soit ici ce soir; son frère, il écrit les articles dans la Chambre haute, le livre la Chambre haute. Alors, il...
J'ai dit: "J'ai l'assurance."
Il a dit: "Quoi?"
E-18 Et ma femme m'a regardé comme si j'étais un hypocrite. Elle... Et j'ai dit... Alors, elle a dit: "Billy?"
Et j'ai dit: "Oui, oui, oui, j'ai l'assurance."
E-19 Et il a dit: "Oh! je - je suis désolé, a-t-il dit, je ne... J'avais entendu dire que tu n'étais pas assuré."
Et j'ai dit: "Non, j'ai l'assurance."
E-20 Et - et il m'a saisi, ce que j'avais dit là. Il a dit: "Qu'est-ce que tu as dit?"
J'ai dit: "L'assurance."
Et il a dit: "Eh bien, que veux-tu dire?"
E-21 J'ai dit: "Assurance b√©nie, J√©sus est mien; oh! quel avant-go√Ľt de la gloire divine! Je suis un h√©ritier du salut, acquis par Dieu; n√© de Son Esprit, lav√© dans Son Sang."
E-22 (11) Il a dit: "Billy, tu sais que j'apprécie ça." Il a dit: "C'est très bien. Mais, a-t-il dit, mon gars, ce n'est pas ça qui t'enterrera là au cimetière."
E-23 J'ai dit: "Mais Cela m'en fera sortir." Je ne me soucie pas... [Frère Branham et l'assemblée rient. - N.D.E.] Je ne me fais pas de souci pour y entrer; ce qui importe, c'est d'en sortir, vous voyez. Alors, je pense que c'est notre opinion là-dessus.
E-24 (12) Hier soir, quand j'ai pris cette Bible et que je n'arrivais pas à trouver ce passage... Et j'ai pris cette nouvelle Bible. J'avais lu dans la vieille, et j'ai pris la nouvelle sous mon bras et je suis venu ici en vitesse. Et j'ai pris ce passage, et je me disais: "Bon, voilà, je crois que c'était Jean 16.21", et ce n'était pas du tout ce passage-là.
J'ai posé la question à Frère Moore: "Est-ce là le passage?"
"Oui."
E-25 (13) Et j'ai regardé de nouveau, et ça n'y était pas. Alors, je me suis dit: "Eh bien, ils ont une page - une page mal placée, là."
E-26 Alors, mon fr√®re ici est venu, fr√®re Stanley, il est venu; l'√©v√™que Stanley, plut√īt. Et je ne comprends pas ce que l'homme a voulu dire, je... Mais √ßa m'a tellement r√©confort√©. Il s'est approch√© de moi et a dit: "Restez calme, fr√®re, Dieu va peut-√™tre faire quelque chose."
(14) Voyez? Et ça m'a vraiment encouragé, en pensant à ce qu'il a dit .
E-27 Je me demande s'il s'est rendu compte qu'il a proph√©tis√©. Mais je lui ai parl√© il y a quelques instants, juste avant de monter ici. Moi, je suis s√Ľr que oui.
E-28 (15) Donc, j'ai apport√© mon message sur Les Douleurs de l'enfantement, et tout. Et √† ma mani√®re un peu primitive de le faire, j'ai parl√© du n√©nuphar; comment il na√ģt en dessous et il est con√ßu, et il monte, et il tire le soleil, les gouttes de ros√©e, et ainsi de suite. Et puis, le g√Ęchis d'o√Ļ il doit mourir, d'o√Ļ il doit na√ģtre plut√īt pour sortir. Et j'essayais de faire une illustration de l'√©glise.
E-29 Tout comme le médecin, ici, s'il allait soigner un malade. On a des médecins aujourd'hui qui disent: "Vous pouvez vous frotter le pied sur l'arrière du talon et guérir le cancer que vous avez au visage, vous voyez." Mais un bon docteur n'écouterait pas pareille chose. Il soigne le patient selon le livre qu'il étudie, celui sur la recherche médicale.
E-30 (16) Et c'est de cette mani√®re-l√† que j'essaie de soigner le malade. Quand je vois l'√©glise malade, je ne veux pas essayer de leur dire qu'il leur faut une nouvelle poign√©e de main, ou quelque chose, une nouvelle organisation. Je dois le soigner selon le Livre que je - je connais, vous voyez. Et ainsi, quand je vois l'√©glise qui a l'air de faire une rougeole, je veux prendre l'Ordonnance m√™me que je pense √™tre la bonne (et) pour la rougeole, pour l'√īter de l'√©glise; quand je vois le p√©ch√© s'y d√©clarer, c'est pareil!
E-31 J'ai essay√© de faire une comparaison avec Esa√ľ et Jacob, et ensuite suivre √ßa dans le temps. Et je ne vais pas entrer l√†-dedans. Mais pour en venir √† la derni√®re partie, au dernier passage de l'Ecriture que j'ai pris, o√Ļ je faisais la comparaison, pas de fa√ßon contraire aux Ecritures, mais comme ce que J√©sus a dit qu'il en serait un jour.
(17) Le grand Médecin a déclaré que l'état de l'église serait, dans les derniers jours, que ce serait une Laodicée, une église riche, aveugle, nue, pauvre, et que ce serait comparable au temps de Sodome. Or, nous savons que c'est la vérité.
(18) Si vous le remarquez, historiquement, Il a parlé du temps de Noé, en premier, et ensuite du temps de Sodome. Et c'est exactement comme cela que ça s'est déplacé, exactement de la même manière.
E-32 Et l'histoire, très souvent, se répète; l'histoire se répète, et c'est pareil pour - pour les promesses de la Bible.
(19) Par exemple, comme dans Matthieu 3 au verset 30, o√Ļ il est dit: J'ai appel√© Mon fils hors d'Egypte. Eh bien, si vous allez chercher la r√©f√©rence pour √ßa, il s'agissait de Jacob, Son fils, qu'Il avait appel√© hors d'Egypte; c'√©tait Son fils mineur. Mais Son grand Fils, J√©sus, a √©t√© appel√© hors d'Egypte aussi. Donc, il y avait √† cela une - une r√©ponse compos√©e.
E-33 (20) Donc, et vu qu'ils en parlaient beaucoup, et alors, j'ai apporté mes pensées là-dessus. Et je suis sorti de... descendu de l'estrade et je suis sorti. Mes enfants, en rentrant à la maison, voulaient s'arrêter quelque part par ici, pour prendre un sandwich. Et je suis entré.
Ma femme m'a dit: "Billy, j'étais tellement mal à l'aise que je ne savais pas quoi faire." Elle a dit: "C'est moi qui t'ai donné cette Bible."
E-34 J'ai dit: "Ce n'est pas toi qui L'as écrite, et ce n'est pas toi qui L'as assemblée, chérie."
E-35 Elle a dit: "Mais, rien que de penser que je - je t'avais donné une - une Bible qui avait un défaut."
J'ai dit: "Eh bien, peut-être que ce n'en était pas un."
E-36 Alors, l'un des enfants L'a prise, et on t√Ętait les pages. Non, Elle avait l'air correcte. Mais tout en bas, deux pages √©taient coll√©es ensemble, vous voyez, et le chapitre 16 √©tait de ce c√īt√©-ci, et puis la suite du chapitre 16 venait sur l'autre c√īt√©. Et le 17e commen√ßait sur la... vous voyez, c'est parfaitement, exactement la m√™me chose, d'un bord √† l'autre. Et ce papier bible, tr√®s fin, qui √©tait coll√©, et je lisais au chapitre 17 pendant tout ce temps-l√†, au lieu du chapitre 16.
E-37 Et j'ai pensé: "O Dieu! pourquoi as-Tu fait ça? Pourquoi a-t-il fallu qu'une telle chose arrive, là?" C'est moi qui sondais, vous voyez, pour voir ce qu'il en était, parce que je pense que rien n'arrive par hasard.
(21) Et je pensais au réconfort du frère ici, qui était venu me dire: "Restez calme (lui qui était prêtre), restez calme, peut-être que Dieu va faire quelque chose ", ou quelque chose du genre.
(22) Et je me demandais: "Comment est-ce possible?"
E-38 Et puis, pendant que j'étais assis là, comme un coup de tonnerre du Ciel, ça m'est venu. Maintenant, ceci ne sera peut-être pas sensé pour vous, mais pour moi, cela a un sens, vous voyez.
E-39 (23) Je me souviens, dans Luc, chapitre 4, que J√©sus est entr√© dans la synagogue de Nazareth, l√† o√Ļ Il avait √©t√© √©lev√©, selon Son habitude d'entrer dans l'√©glise, le... dans la synagogue, le jour du sabbat. Et quand Il l'a fait, nous remarquons l√† que le pr√™tre Lui a donn√© la Bible, le Rouleau. J√©sus, en parcourant le Rouleau, a trouv√© un passage particulier, Esa√Įe 61, et Il a lu le passage de l'Ecriture. Ensuite, Il a remis la Bible au ministre du culte. Et puis, quand Il s'est tourn√© vers l'auditoire, tous les yeux √©taient fix√©s sur Lui. Et Il a dit:
Aujourd'hui cette Ecriture est accomplie...
E-40 (24) Et nous savons combien cette lecture de l'Ecriture √©tait √©trange, parce qu'Il n'avait pris qu'une partie des versets 1 et 2, d'Esa√Įe 61,1 et 2. Mais Il a lu jusqu'√† ce niveau-ci: L'Esprit du Seigneur est sur Moi, pour panser ceux qui ont le coeur bris√©, et pour - pour (donner) gu√©rir les malades, et pour ouvrir les yeux aveugl√©s, et pour publier une ann√©e de gr√Ęce du Seigneur. Et l√†, Il s'est arr√™t√©. En effet, ce qui suivait, c'√©tait d'apporter le jugement; ce qui allait s'appliquer √† Sa Seconde Venue, pas √† Sa Premi√®re Venue. Alors, Il s'est arr√™t√©, Il s'est retourn√© et Il a dit: Aujourd'hui cette Ecriture est accomplie. Comme c'√©tait direct!
E-41 (25) Et quelle - quelle déclaration c'était pour les docteurs et les personnes qui étaient présentes, qu'Il ait pu l'exprimer clairement aux gens: "Aujourd'hui cette Ecriture est accomplie." En effet, Il était là, le Messie, et pourtant ils n'y croyaient pas. Il était là, l'Oint pour cette heure-là. Chaque parcelle de Son ministère, dès Sa naissance, avait prouvé qu'Il était ce qu'Il était, et pourtant ils ne pouvaient pas le croire. Quelle déclaration! Mais Il pourrait dire aujourd'hui...
E-42 Et s'il y avait eu quelqu'un pour leur ouvrir les yeux, ils auraient pu savoir, savoir dans quel jour ils vivaient puisque c'√©tait Son heure, puisqu'Il √©tait en plein l√†, en train de faire exactement ce que les Ecritures, tous les proph√®tes, avaient pr√©dit pour ce jour-l√†. Il √©tait l√†, faisant exactement ce que Dieu avait pr√©dit! Comment ont-ils manqu√© de le voir? Ils auraient d√Ľ savoir tout de suite, en consid√©rant Son minist√®re. Voil√† le Messie. Ils l'auraient su, parce qu'Il avait dit: "L'Ecriture est accomplie."
E-43 (26) Je pense √† aujourd'hui. Et remarquez ce que c'√©tait, alors que le pr√™tre remettait la Parole. La Parole √©tait lue, redonn√©e au pr√™tre. Et la derni√®re citation de mon texte que j'avais, et de mes passages de l'Ecriture que j'avais not√©s, c'√©tait Luc 17.30, o√Ļ J√©sus se r√©f√®re √† ce jour-ci dans lequel nous vivons, l'Age de Laodic√©e, riche, et pourtant pourri dans la politique, la politique des √©glises et la politique nationale, vraiment pourri au possible. Et puis Il a dit: "Comme il en fut du temps de Lot, il en sera de m√™me √† la venue du temps de la fin."
(27) Remarquez ce qu'Il a dit l√†: "Au jour o√Ļ le Fils de l'homme sera r√©v√©l√©."
E-44 Vous voyez: "Aux jours o√Ļ le Fils de l'homme sera r√©v√©l√©!"
(28) Maintenant, j'aimerais attirer votre attention, vous voyez;
E-45 Il est venu en trois noms. Il est venu comme Fils de l'homme, c'est-√†-dire un proph√®te. Et c'est ce qu'Il a fait, Il a prouv√© Son minist√®re, en √©tant proph√®te. Nous le savons tous. Chacun de nous le sait. Il n'a jamais dit qu'Il √©tait le Fils de Dieu; Il a dit qu'Il √©tait le Fils de l'homme. Maintenant, aujourd'hui, Il est le Fils de Dieu, c'est-√†-dire qu'Il est revenu, et maintenant, Il est sous la forme du Saint-Esprit, la Personne invisible, mais quand m√™me Dieu, le Fils de Dieu. Au Mill√©nium, Il s'assoit sur le Tr√īne de Son P√®re, alors Il sera Fils de David. Il s'est d'abord r√©v√©l√© en tant que Fils de l'homme, un proph√®te; dans cet √Ęge-ci, tout le long de l'√Ęge de l'√©glise, Fils de l'homme... ou Fils de Dieu; et dans l'autre √Ęge, Fils de David. Trois fils!
E-46 (29) Mais vous remarquez ici, Il a dit, √† la fin de l'√Ęge de l'√©glise, que celui-ci tomberait dans un g√Ęchis tel qu'il Lui faudrait se r√©v√©ler comme Fils de l'homme: "Quand le Fils de l'homme Se r√©v√®le." Comme ce m√©lange d'hier √©tait de circonstance! Et j'esp√®re que √ßa ne vous √©chappera pas.
E-47 Nous avons eu la révélation du Fils de Dieu, mais la dernière promesse qu'Abraham a eue avant que le fils soit rendu... ou amené à l'existence, celui qui lui avait été promis, avant que le fils promis arrive, Dieu S'est manifesté là-bas à Sodome en tant que Prophète, en tant qu'Homme, dans la chair, Dieu, Elohim, comme j'ai entendu quelqu'un le dire il y a un moment, alors que la Divinité habitait en Lui corporellement. Il était la plénitude. Elohim est la plénitude de la Divinité, corporellement. Et nous remarquons là, quand Lot a vu... Quand Abraham L'a vu venir, il a dit: "Mon Seigneur." Ils étaient trois. Et à Sodome, Lot en a vu deux, et il a dit: "Mes seigneurs"; manque de révélation.
(30) Donc, remarquez ce qui s'est pass√© ici, quand Il est arriv√©, comment Il s'est fait conna√ģtre.
E-48 Ne pourrions-nous pas, ne pourrais-je pas dire ceci: si seulement j'avais √©t√© vigilant, vous voyez, le fr√®re a proph√©tis√© quand il m'a dit ce qu'il a dit! Aujourd'hui! Observez ce qu'Il a fait imm√©diatement apr√®s avoir lu ce passage de l'Ecriture. "Aux jours o√Ļ le Fils de l'homme", pas un homme, pas un √™tre humain, "le Fils de l'homme Se r√©v√©lera de nouveau parmi Son peuple." Aujourd'hui, cette promesse-ci, de cette heure-ci dans laquelle nous vivons maintenant, est accomplie devant nos propres yeux.
Il s'est tout de suite tourné vers l'assemblée, et avec dix ou douze, quel qu'en soit le nombre parmi l'auditoire, des inconnus, Il a fait exactement la même chose qu'Il avait faite à Sodome. Aujourd'hui, cette Ecriture a été manifestée devant vous. Elle a été confirmée devant vous.
E-49 Alors, mon fr√®re, ma soeur, d√©l√©gu√©s, pr√©dicateurs, quoique nous soyons ici, enfants de Dieu, combien proches sommes-nous alors de Sa Venue? Si maintenant nous voyons l'Ecriture qu'Il a promise, juste avant que le feu tombe √† Sodome pour la br√Ľler, et qu'Il a compar√© ce jour-ci √† cela et que nous voyons cette Ecriture s'accomplir en plein sous nos yeux, combien proches sommes-nous alors de la Venue du Fils de Dieu? Combien proche est la manifestation des Ecritures, comme Il l'a fait √† travers Abraham, en montrant l'Eglise en type, alors qu'il √©tait la promesse √† l'Eglise!
(31) Et maintenant, nous voyons la semence naturelle d'Abraham, comme ils ont failli. Mais la semence royale d'Abraham, par la foi dans la Parole promise, est en train d'être manifestée sur la terre aujourd'hui. Nous sommes au temps de la fin, mon frère, mes soeurs. Nous sommes à la fin.
E-50 Et nous n'avons pas un seul autre type.
(32) Je dois donner les Ecritures en types, parce que je n'ai pas assez d'instruction pour faire ressortir les mots et tout. Je fais un type, mais si je vois dans les ombres... Si je n'avais jamais vu ma main et que je voie l'ombre, je saurai que j'ai cinq doigts. Et c'est de cette manière qu'il vous faut observer les types de l'Ecriture de l'Ancien Testament. Que fait cela? Cela préfigure ceci. Et Jésus a dit que Sodome était la préfiguration du temps de la fin, maintenant. Et les passages mêmes de l'Ecriture qui étaient promis à Sodome, les passages mêmes de l'Ecriture qui se sont accomplis à Sodome, dont Jésus a dit qu'ils se répéteraient de nouveau en ce jour-ci, c'est dévoilé en plein devant nous aujourd'hui.
E-51 (33) Que Dieu vous bénisse. Ne le manquez pas. Et si je ne vous vois pas ici l'année prochaine, quand vous gravirez les Marches d'Or, j'espère vous rencontrer Là-haut. Que Dieu vous bénisse. [Espace vide sur la bande - N.D.E.]
E-52 P√®re, nous sommes... [Espace vide sur la bande - N.D.E.] Conform√©ment aux Ecritures, nous voyons manifest√©s devant nous le dernier signe et le dernier type. Les Paroles de J√©sus-Christ ont dit qu'il en est ainsi. Tout comme il en √©tait √† Sodome, nous voyons le monde dans la condition o√Ļ il se trouve, nous voyons l'√©glise dans la condition o√Ļ elle se trouve, nous voyons les - les Elus qui sont appel√©s √† sortir de toutes les d√©nominations; la Vie, qui est dans ces endroits, sort maintenant pour prendre la forme de la Semence.
(34) Nous prions, Père céleste, que nous nous réveillerons rapidement.
E-53 Comme un frère vient de le dire maintenant, il a vu devant lui, et ayant les yeux fermés, des multitudes passer devant lui. O Dieu! nous ressentons qu'il y a encore des multitudes qui n'ont pas encore été touchées. Aide-nous, Dieu bien-aimé. Puissions-nous repartir de cette convention avec un tel avertissement dans notre coeur, en sachant qu'aujourd'hui l'Ecriture est accomplie. Au Nom de Jésus. Amen.
E-54 [Frère Demos Shakarian dit: "Alléluia. Notre rédacteur en chef, Jerry Jensen, voulez-vous venir? Sa - sa belle-mère est inconsciente, c'est ça. Il vient à peine de recevoir la nouvelle. Et ce sont des ministres de l'Evangile, des prédicateurs de l'Evangile des Quatre Coins. Est-ce qu'on pourrait juste... Il est, je sais qu'il a vraiment le coeur gros. Et, et..." - N.D.E.] Vous venez juste de l'apprendre maintenant, vous venez juste de l'entendre maintenant? ["Oui."] Est-ce qu'ils sont ici? ["Non, ils - ils sont à Los Angeles. Dans le coma."]
E-55 (35) La distance ne change rien pour Dieu. Il est Omniprésent. Il doit l'être, pour être Dieu. Certaines des plus grandes choses que je sache qui ont été accomplies dans mon humble ministère à moi, c'est par téléphone, ou quelqu'un qui appelait; de grandes choses se sont produites. Accordons-nous pour demander à Dieu de guérir ces gens malades.
E-56 (36) Bien-aim√© P√®re c√©leste, nous les amenons dans Ta Pr√©sence, par la pri√®re. Nous savons qu'un soir, un ap√ītre avait √©t√© coup√© de toute activit√©, l√†; il √©tait dans une prison, et il allait √™tre d√©capit√© le lendemain. L√†-bas, dans la maison de Jean-Marc, ils ont eu une r√©union de pri√®re, et au fond de ces cachots est descendue cette m√™me Colonne de Feu qui suivait les enfants d'Isra√ęl, ou que les enfants d'Isra√ęl suivaient dans le d√©sert. Elle est entr√©e l√†, √† cause de cette r√©union de pri√®re, et Elle a ouvert chaque porte, et Elle a fait ressortir l'ap√ītre dans la rue, libre de pr√™cher.
E-57 Nous comprenons que ces pr√©dicateurs, ces gens qui sont missionnaires, sont enferm√©s maintenant, ils sont - ils sont m√™me dans le coma. Seigneur, Tu es le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Entends notre pri√®re ce soir, √ī Dieu! Tu as dit: "Quand vous priez, croyez que vous avez re√ßu ce que vous avez demand√©, cela sera accord√©." Seigneur, nous croyons, et nous prions qu'au Nom de J√©sus Tu les gu√©risses, Seigneur, pour Ta gloire. Cela a √©t√© dit, demand√©, maintenant que ce soit accompli. Amen.
E-58 Que Dieu vous bénisse, Ted. Croyez avec lui.
(58) Frère Demos.
E-59 [Espace vide sur la bande, ensuite frère Demos Shakarian demande: "Vous reconnaissez ce gars-là?" - N.D.E.]
E-60 [frère Demos Shakarian parle]
E-61 [frère Demos Shakarian parle]
E-62 [frère Demos Shakarian parle]
E-63 [frère Demos Shakarian parle]
E-64 [frère Demos Shakarian parle]
E-65 [frère Demos Shakarian parle]
E-66 [frère Demos Shakarian parle]
E-67 Non, monsieur. Beaucoup de changement depuis ces jours-là, frères. ["Viens ici, Howard.]
E-68 [frère Demos Shakarian parle : C'était un très beau jeune homme à l'époque. Il est encore beau, Frère Branham. Oui, c'est une belle photo.]
E-69 [frère Demos Shakarian parle: Et on avait demandé à ta tante de se lever aussi tout à l'heure. Et peut-être que tu voudrais dire un mot, Howard." [Espace vide sur la bande.-N.D.E.]
E-70 [frère Howard Ervin]
E-71 [frère Demos Shakarian parle]
E-72 [frère Ervin parle]
E-73 [frère Demos Shakarian parle]
E-74 [frère Demos Shakarian parle]
E-75 (59) Des hommes qu'ils auraient oubliés; nous apprécions tous frère Shakarian, n'est-ce pas? Chacun de nous. [L'assemblée applaudit. - N.D.E.] Eh bien, si jamais il voudra que nous venions...
E-76 [Texte non traduit par le traducteur]
E-77 [Texte non traduit par le traducteur]
E-78 [Texte non traduit par le traducteur]
E-79 [Texte non traduit par le traducteur]

En haut