ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication LE SEUL LIEU D'ADORATION AUQUEL DIEU A POURVU / 65-1128M / Shreveport, Louisiane, USA // SHP 2 hours and 5 minutes PDF

LE SEUL LIEU D'ADORATION AUQUEL DIEU A POURVU

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Bonjour. Je suis heureux d'√™tre ici ce matin. Et nous sommes heureux de... Nous appr√©cions cette grande communion fraternelle avec ces anciens cantiques de la foi. Nous aimons cela, pas vous? Le chŇďur "Amen". C'est ce qu'Il est, l'Amen. Vous voyez? C'est Lui qui a le dernier mot.
E-2 Pendant qu'on chantait, j'√©tais assis l√†-bas et je parlais √† mon vieil ami, fr√®re Brown. Et il a dit: "Fr√®re Branham, jusqu'hier, je ne comprenais pas du tout ce dont vous parliez." Il a dit: "Si les gens pouvaient vraiment p√©n√©trer ce que vous dites, a-t-il dit, chaque obstacle serait √īt√© du chemin." C'est tout √† fait vrai. C'est vrai. C'est tout √† fait vrai. Si seulement vous pouviez saisir Cela, si vous pouviez comprendre Cela... Voyez?
E-3 Je parlais √† mon jeune ami Ernie Fandler. Je pense que certains d'entre vous qui √™tes en liaison t√©l√©phonique se souviennent d'Ernie, comment il s'est converti, comment il a √©t√© conduit au Seigneur. Il ne parle pas bien l'anglais, autrement j'aurais aim√© l'inviter pour nous dire un mot. Et il confond totalement ses "nous a" [En anglais "we's"; Fr√®re Branham imite la prononciation du fr√®re Ernie. - N.D.T.] et ses "nous est". Il me demandait si je me souviens du temps o√Ļ on √©tait √† Shawano, o√Ļ il habite. Un homme √©tait mort juste pendant la r√©union, il s'est affaiss√© dans son si√®ge, mort; c'√©tait un luth√©rien. Et nous avons demand√© √† tout le monde de rester tranquille. Nous avons prononc√© la Parole du Seigneur sur lui, et il est revenu √† la vie. Il s'est aussit√īt relev√©...?... Ils n'ont jamais oubli√© cela; ils veulent que nous retournions l√†-bas.
E-4 Et si j'ai bien compris, l√† en France ce matin, il y a plus de deux mille Fran√ßais qui je√Ľnent depuis plusieurs jours pour que nous allions en France apporter le Message en fran√ßais. Toute cette nation protestante... les Protestants de la France... Et nous sommes donc...
E-5 Les choses commencent à être florissantes maintenant, ça commence... La balle commence à s'ouvrir pour que le blé s'expose en pleine vue là maintenant. Vous voyez? Ainsi, soyez tout simplement révérencieux; continuez à prier. Vous voyez? Rappelez-vous, ceux qui s'attendent au Seigneur renouvellent leurs forces.
E-6 Maintenant, il y a... J'étais...Je me fais vieux, et je me demandais: "Est-ce que je vais... Y aura-t-il un autre réveil? Verrai-je une autre époque?" Et souvenez-vous bien, il viendra de l'ouest un cavalier sur un cheval blanc. Nous chevaucherons encore sur cette piste. C'est vrai. Dès que... Nous serons prêts. C'est une promesse.
E-7 Maintenant, je voudrais dire √† fr√®re L√©o... Hier soir, je parlais de fr√®re Wood... son fr√®re est ici. Fr√®re L√©o, si vous et le petit groupe qui suit au t√©l√©phone l√†-bas ce matin... SŇďur Mercier, ton p√®re est ici. Je l'ai vu hier soir. Il est quelque part ici dans le b√Ętiment, et il va tr√®s bien.
E-8 Le matin o√Ļ il a √©t√© gu√©ri l√† au Tabernacle, il y avait deux cas s√©rieux de cancer, les deux personnes √©taient √† l'article de la mort, mais toutes les deux ont √©t√© gu√©ries. Et leur p√®re, un vieil homme qui avait piqu√© une crise cardiaque, s'est r√©tabli pour la gloire de Dieu. Et il est quelque part ici dans la r√©union. Je n'arrive pas √† l'identifier dans la foule pour le moment, mais il √©tait ici hier soir.
E-9 Je vous salue vous tous à travers le pays; ici, dans ce merveilleux édifice, au Life Tabernacle, ici à Shreveport, il y a un monde fou pour l'école du dimanche. Vous savez, si je vivais à Shreveport, je ne parle en mal de personne, mais c'est cette église que je fréquenterais, juste ici, le Life Tabernacle. Ce n'est pas une dénomination. Le Life Tabernacle est aujourd'hui un tabernacle interdénominationnel. Ils sont sortis des dénominations parce qu'ils m'ont accepté moi ainsi que le Message que je prêche. Le frère Jack Moore, mon frère et ami, a été écarté par des dénominations parce qu'il s'est associé à moi. Et ainsi, je pense qu'il mérite d'être honoré. C'est vrai. Que Dieu le bénisse. Et soutenez ses mains dans la prière, et croyez avec lui.
E-10 Et maintenant, sŇďur Moore, je ne la vois nulle part, elle... Oui, l√† au fond. Ce matin, elle a l'air d'une jeune fille telle qu'elle est assise l√†, tir√©e √† quatre √©pingles, toute pimpante, on dirait qu'elle est en tenue de p√Ęques. Et on - on dirait que... M√™me fr√®re Jack lui-m√™me ne l'a pas reconnue. Bon, bon, sŇďur...
E-11 Anna Jean, Don, ainsi que tous les autres nous manquent certainement. Nous sommes heureux de voir le frère Nolan, il était l'un des associés ici.
E-12 Et j'ai demand√© hier au fr√®re Ernie s'il voulait chanter l'Amen. J'ai ce cantique sur un disque, et j'ai us√© celui-ci √† force de le jouer. L'Amen. Je pense qu'il chante bien, il d√©passe tous les autres. Et j'ai aper√ßu la petite Judy. Et les deux, on dirait qu'ils sont fr√®re et sŇďur, n'est-ce pas? Ils sont mari et femme. Regardez chacun d'eux; voyez, eh bien, ils se ressemblent parfaitement, c'est vraiment un charmant petit couple. C'est... vous savez, c'est...Fr√®re Palmer vient de monter l'√©chelle d'or; c'est sa fille et son beau-fils. Et c'est... Elle est une grande preuve qui √©tablit que fr√®re Palmer a bien √©lev√© une enfant. Et il en a aussi d'autres, qui ont aussi √©pous√© des pr√©dicateurs, et ceux-ci sont des √©vang√©listes et autres dans le champ missionnaire, ainsi que d'autres. Ainsi, c'est vraiment merveilleux.
E-13 Je n'ai pas vu la sŇďur Palmer. Je ne sais vraiment pas si en la voyant, je la reconna√ģtrais. Peut-√™tre qu'elle est quelque part, naturellement, dans la r√©union. L√†, tout au fond, que Dieu vous b√©nisse, SŇďur Palmer.
E-14 Mon cŇďur fr√©mit chaque fois que j'y pense. Fr√®re Palmer venait de gravir l'√©chelle, et la nouvelle de sa mort m'est parvenue quelques minutes apr√®s. Je n'arrivais pas √† y croire. Billy m'a t√©l√©phon√© et quelqu'un a pris... Les gens savaient que nous √©tions de grands et bons amis; et d'apprendre qu'il est mort, √ß'a √©t√© un grand choc. De toutes les fa√ßons, nous devons tous partir, peu importe qui nous sommes, nous devons nous en aller un √† un. Mais il n'y a qu'une chose; Eccl√©siaste 12 d√©clare: "Ecoutons la fin du discours: crains Dieu et observe Ses commandements. C'est l√† ce que doit tout homme."
E-15 Maintenant, je - je n'ai pas suffisamment de temps pour cette leçon de l'école du dimanche, et je suis enroué.
E-16 Tenez, frère Pearry Green a fait une chose noble. Hier soir, il m'a entendu dire: "J'ai oublié mon petit postiche pour me protéger..." Il a téléphoné là et a essayé d'atteindre quelqu'un pour qu'on me l'envoie par avion. J'ai dit: "C'est trop tard; je suis déjà enroué." J'ai essayé pendant des années de trouver un médicament, et quand je me suis procuré cela, ç'a été un bon remède contre la chose. Mais j'ai oublié cela cette fois, je suis donc un peu enroué. Je vous prie donc de me supporter pendant que je serai en train de parler.
E-17 Maintenant, combien aiment l'√©cole du dimanche? Oh! la la! C'est tr√®s bien. C'est bien d'y envoyer vos enfants. Non, laissez-moi corriger cela; c'est bien d'y amener vos enfants. C'est vrai, d'y amener vos enfants; venez-y vous aussi. Combien savent comment notre √©cole du dimanche a commenc√©? O√Ļ cela a-t-il commenc√©? En Angleterre. Comment appelait-on cela √† ses d√©buts? Ecole en haillons [En anglais: Ragged School - N.D.T.] C'est exact, c'√©tait appel√© Ecole en haillons. Maintenant, le nom de l'initiateur m'√©chappe. Comment s'appelait-il? [Quelqu'un dit: "Robert Raikes." - N.D.E.] C'est vrai, c'est tout √† fait vrai. Et il a pris des petits enfants de la rue, qui √©taient en haillons, qui n'avaient o√Ļ aller, des tr√®s mauvais enfants, il les a fait entrer l√†, et a commenc√© √† leur donner des le√ßons sur la Bible. Et cela a √©volu√© jusqu'√† devenir pratiquement l'un des plus grands ordres de l'√©glise aujourd'hui :l'√©cole du dimanche. Il est bon d'y aller. Ne manquez pas d'y venir, amenez vos enfants. Je pense que ce tabernacle a des enseignants, des salles √©quip√©es [suivant] les √Ęges, et tout. Et vous, les nouveaux convertis qui √™tes fra√ģchement venus √† Christ, suivez continuellement le Message; ici au Life Tabernacle, ils vous rendront un bon service.
E-18 Eh bien, ce soir nous allons avoir une ligne de prière à l'ancienne mode. Nous allons simplement prier pour les malades comme nous en avions l'habitude, Frère Jack et Frère Brown.
E-19 Et je me rappelle avoir vu frère Brown essayer de distribuer ces cartes de prière, et comment lui-même étant un prédicateur... Et en ce temps-là, dans une organisation que nous... Les gens faisaient pression sur lui, vous savez, disant: "Je - je suis votre frère et toutes ces choses, vous savez; il faut que vous me fassiez monter là." Oh! certainement qu'il passait des moments difficiles, mais il est resté aussi loyal que possible. Frère Brown est un brave homme. Et ainsi, nous l'aimons.
E-20 Et je vois que nous tous, nous trois, nous devenons-nous nous approchons de la vieillesse, de la fin. Ce serait tr√®s triste si nous n'avions pas plac√© en nous cette glorieuse Chose que nous savons √™tre vraie. Nous allons bient√īt, l'un de ces jours, redevenir des jeunes gens, pour ne plus jamais... nos corps transform√©s, rendus semblables √† Lui, et nous nous tiendrons l√†. "Car si cette tente o√Ļ nous habitons sur la terre est d√©truite, il y en a une autre qui nous attend d√©j√†."
E-21 Et ce dont on est reconnaissant √† ce sujet, cher ami, c'est que le Bien-aim√© Seigneur J√©sus... Vous qui croyez que je vous dis la V√©rit√©; un matin vers huit heures, le Bien-aim√© Seigneur J√©sus m'a accord√© de voir ce Pays. Eh bien, ce n'√©tait pas - ce n'√©tait pas une vision; mais je n'aimerais pas dire que c'√©tait √ßa. Peu importe ce que c'√©tait, c'√©tait tout aussi r√©el que je suis en train de vous parler. Eh bien, j'ai vu les visages de ces gens, et je ne pouvais pas les reconna√ģtre; ils √©taient redevenus jeunes. Et ils √©taient tout aussi r√©els que... Je touchais leurs mains et tout. C'√©tait tout aussi r√©el...
E-22 Et cela m'a aid√©, parce que j'avais une conception selon laquelle lorsque quelqu'un mourait, son √Ęme s'en allait tout simplement. Mais quand il m'a alors cit√© cela, disant: "Si cette tente o√Ļ nous habitons sur la terre est... nous en avons d√©j√† une." Voyez? Et il nous faut avoir tout par trois pour qu'il y ait une perfection. Voyez? Et il y a un corps ici, ensuite, il y a ce corps-l√† qui est le - le corps c√©leste; et puis, il y aura le corps glorifi√© √† la r√©surrection. Voyez, c'est parfait. Voyez? Ainsi, c'est un... Ce n'est pas un mythe; ce n'est pas une imagination; ce n'est pas un esprit. Ce sont des hommes et des femmes comme vous, exactement.
E-23 Et puis, il y a des ann√©es, j'ai vu les r√©gions des perdus, j'√©tais l√†-bas. Je vous assure, mon ami, comme un homme √Ęg√©, laissez-moi vous persuader de ceci, √† travers tout le pays ce matin : N'ayez jamais envie de voir cet endroit-l√†. Il n'y a aucun moyen, pas du tout, pour que je puisse... Si j'√©tais un artiste, avec un pinceau, je ne saurais vous peindre ce tableau. Comme ministre, je ne saurais vous le d√©crire. Vous parlez de l'enfer comme √©tant un lieu qui br√Ľle, c'est des millions de fois pire que cela, avec toutes les horreurs qui accompagnent cela.
E-24 Et le ciel... ou plut√īt cet endroit, peu importe o√Ļ c'√©tait, je ne sais pas comment l'appeler. Il en a parl√© l√†, comme √©tant "des √Ęmes qui sont sous l'autel". Mais alors... je n'ai jamais... Il est impossible d'expliquer combien c'est glorieux. Il y a... Maintenant, vous devez simplement me croire sur parole; je ne suis qu'un homme. Voyez? Mais ces visions qui se sont toujours accomplies exactement comme je vous l'ai dit, et vous savez qu'elles ont toutes √©t√© vraies; celle-l√† est aussi vraie. Peu importe ce que vous faites, si vous √™tes priv√© de tout le reste (sant√©, force, votre vue, peu importe ce que c'est), ne manquez pas Cela. Rien ne peut √™tre compar√© √† Cela. C'est... Il n'y a aucun - il n'y a aucun mot de la langue anglaise, √† ma connaissance, qui puisse exprimer cela. Vous pourriez dire "parfait", c'est bien au-del√† de cela; "superbe", ce- c'est bien au-del√† de cela; "sublime",... il n'existe aucun - il n'existe aucun mot, √† ma connaissance, pour exprimer cela, en effet, c'√©tait tellement... Et puis, de penser que ce n'en est pas encore la fin, l√†. Je me suis dit : "Moi, avoir peur de venir √† cet endroit?"
E-25 J'ai demandé: "Vous mangez?"
E-26 On m'a répondu: "Pas ici. Nous ne mangeons pas ici, mais quand nous retournerons sur la terre, nous recevrons un corps dans lequel nous mangerons."
E-27 Eh bien, je pouvais bien les toucher. Ils √©taient juste comme cela. Voyez? Et ils... J'ai dit: "Eh bien, vous avez..." Ah, oui, ils ont un corps. Ce n'est vraiment pas un mythe; c'est un corps. On se reconna√ģt bien les uns les autres. Ils m'ont tous reconnu, ils m'ont √©treint, ils √©taient des millions.
E-28 Et j'ai dit: "Eh bien, je voudrais voir Celui qui m'a amené ici."
E-29 On m'a répondu: "Tu ne peux pas Le voir maintenant; tu dois attendre."
E-30 J'ai demandé: "Pourquoi m'avez-vous placé sur... ici en haut?"
E-31 On m'a dit: "Tu as été un conducteur pendant ta vie."
E-32 Et j'ai demandé: "Vous voulez dire que ceux-ci sont tous des Branhams?"
E-33 Il a dit: "Non, ce sont ceux que tu as amenés à Christ." Voyez?
E-34 J'ai regardé autour de moi, et alors toutes les nuits pénibles et les dures épreuves ont disparu, quand j'ai vu leurs visages. Une jeune femme, une des femmes les plus belles est venue en courant et m'a simplement entouré de ses bras, et a dit: "Mon précieux frère." Et quand elle est passée... Or, c'était une femme. Ainsi... Mais là, dans ce lieu, le péché ne sera plus. Voyez, nos glandes seront changées, là. On n'élèvera plus des enfants là-bas. Voyez? Voyez, on sera tous les mêmes.
E-35 Ce qui fait la diff√©rence, c'est la sensation. C'est la raison pour laquelle je ne crois pas au fait de danser sur l'estrade. Aucun homme... Devant Dieu et ma Bible, j'ai men√© une vie pure, j'ai v√©cu ainsi toute ma vie, quand j'√©tais un petit gar√ßon, et tout au long de ma jeunesse. Toute jeune fille avec qui je suis sorti, je peux encore reprendre le chemin pour aller avec elle au Jugement. Voyez? Mais aucun homme...qui que vous soyez, ne peut laisser une femme (telle que la femme est faite) l'√©treindre dans ses bras; si c'est un vrai homme en bonne sant√©, il aura une sensation. Mais, l√†-bas il n'y en avait pas; on n'a pas de glandes; on aura tous les m√™mes types de glandes. Voyez? Il n'y avait qu'un amour sinc√®re et pur comme entre fr√®res ou entre sŇďurs, qui d√©passe l'amour que vous auriez pour votre - m√™me pour votre - en serrant votre propre fillette dans vos bras. Voyez? Votre propre fille, pourtant elle est faite... Elle est du sexe f√©minin et vous √™tes du sexe masculin. Voyez, cela pourrait engendrer quelque chose, mais l√†-bas il ne peut pas en √™tre ainsi. Il n'y a plus de p√©ch√©; c'est une affaire termin√©e; voyez, il n'y a qu'un amour v√©ritable, vraiment v√©ritable et saint.
E-36 Et j'ai regardé cette femme. Il semblait y en avoir des millions là, elles avaient toutes de longs cheveux, et portaient de longs vêtements blancs. Et - et Celui qui me parlait, m'a dit: "Ne la reconnais-tu pas?"
E-37 J'ai dit: "Non."
E-38 Il m'a dit: "Elle avait déjà dans les quatre-vingt-dix ans lorsque tu l'as conduite à Christ."
E-39 Gr√Ęce √©tonnante, oh quel doux son! Voyez? C'est impossible d'expliquer ce que c'est. Croyez-moi sur parole, si vous me croyez. Soyez s√Ľr de faire... Br√Ľlez chaque pont du monde derri√®re vous.
E-40 Je crois que l'Eglise a commenc√© √† entendre le Message et qu'Elle commence √† comprendre. Mais, mes amis, √©coutez, nous devons nous exposer dans la Pr√©sence du Fils; nous devons m√Ľrir. Notre-notre foi n'est pas m√Ľre. Avec notre intelligence, nous entendons le Message que Dieu nous a donn√©, et nous voyons les signes qu'Il nous a montr√©s, et qu'Il nous a confirm√©s comme tels par la Bible. Mais, oh! comme l'Eglise a besoin de se tenir dans Sa Pr√©sence jusqu'√† ce qu'Elle devienne tendre, vous savez, et qu'elle devienne douce dans l'Esprit, de sorte qu'Elle s'Y plonge compl√®tement. Parfois, en apportant le Message, on est dur, il faut enfoncer la chose avec force comme cela, parce que pour qu'un clou tienne, il faut le river. Mais d√®s que l'Eglise comprendra cela, les Elus seront appel√©s √† sortir et ils seront alors retir√©s dans la Pr√©sence de Dieu; je sais que ce sera comme ces gens qui √©taient l√†, quand l'enl√®vement aura lieu.
E-41 Ce matin, j'allais parler de l'Enlèvement, mais je n'ai vraiment pas assez de voix pour le faire, je vous prie donc de me supporter pendant un petit moment, alors que je veux parler sur le sujet : Le seul lieu d'adoration auquel Dieu a pourvu.
E-42 Eh bien, c'est un tr√®s grand sujet. Ainsi, prions maintenant. Et l√† √† travers le pays ce matin, partout o√Ļ vous √™tes, inclinez la t√™te juste pendant quelques instants. Soyez tr√®s sinc√®res maintenant; nous nous approchons de la Parole de Dieu, Laquelle est Dieu sous forme √©crite.
E-43 √Ē! Toi le Grand Auteur de ce Livre, il nous a √©t√© enseign√© qu'Elle est une Semence qu'un Semeur a sem√©e; c'est ce qu'a dit l'Auteur. Maintenant, nous nous rendons compte qu'une semence cro√ģtra si elle est dans la bonne sorte de terre. Ainsi, P√®re, ce matin, veuille √īter de nos cŇďurs toutes les ronces et tous les chardons, toute incr√©dulit√©, toute pens√©e sceptique, afin que la Parole de Dieu croisse librement, √©tant arros√©e par l'Esprit dans nos cŇďurs, pour que nous devenions le peuple de Dieu. Accorde-le, P√®re. C'est cela qui est dans nos cŇďurs. Que cela soit non seulement pour nous qui avons reconnu ceci, mais qu'il y en ait d'autres partout dans le pays; que le cŇďur de chacun br√Ľle d'amour et de tendresse, et qu'il aille pour essayer de gagner le fr√®re perdu, la sŇďur perdue. Accorde-le aujourd'hui, √ī Dieu. Nous nous attendons totalement √† Toi, car c'est Toi qui est notre Guide et notre Seigneur. Nous Te prions donc de nous diriger dans Ta Parole aujourd'hui et de nous donner de Tes b√©n√©dictions. Nous le demandons par Ta gr√Ęce et en Ton Nom. Amen.
E-44 Maintenant, pour notre texte, prenons... Je voudrais lire dans le Livre de Deutéronome, dans l'Ancien Testament, juste comme base scripturaire. J'ai quelques notes que j'ai écrites rapidement après être revenu du petit déjeuner avec le frère Vayle.
E-45 Je n'ai pas pu remercier l'homme qui a pay√© notre - notre d√ģner √† cet h√ītel - ou √† ce restaurant l'autre soir. Ma femme et moi, ainsi que ma fillette, nous √©tions l√†-bas, et quand je suis all√© payer l'addition, quelqu'un l'avait d√©j√† pay√©e. Qui que vous soyez, je vous remercie. On m'a dit: "C'est l'homme qui est assis √† l'extr√©mit√© du banc." Naturellement, il y avait l√† tout un groupe de gens que nous connaissions. Maintenant, je... C'est un restaurant genre Kickapoo [Indien du Kansas, Oklahoma et du Mexique - N.D.T.] quelque chose de ce genre, cet endroit-l√†, ce restaurant o√Ļ nous √©tions. Qui que ce soit qui a fait cela, je vous remercie. Que Dieu vous b√©nisse, chacun de vous.
E-46 Maintenant, au chapitre 16 de Deut√©ronome. Il s'agit de l'observance de la P√Ęque. Ainsi, nous aimerions lire les quelques premiers versets, les quatre... cinq... six premiers versets. Observe le mois des √©pis, et c√©l√®bre la P√Ęque... (C'est-√†-dire le mois d'avril.)... l'√Čternel, ton Dieu; car c'est dans le mois des √©pis que l'√Čternel, ton Dieu, t'a fait sortir d'√Čgypte, pendant la nuit. Tu sacrifieras la P√Ęque √† l'√Čternel, ton Dieu, tes victimes de menu et de gros b√©tail, dans le lieu que l'√Čternel choisira pour y faire r√©sider son nom. Pendant la f√™te, tu ne mangeras pas du pain lev√©, mais tu mangeras sept jours des pains - des pains sans levain ... c'est avec pr√©cipitation que tu es sorti du pays d'√Čgypte: il en sera ainsi,... tu te souviennes toute ta vie du - du jour o√Ļ tu es sorti du pays d'√Čgypte. On ne verra point chez toi de levain, dans toute l'√©tendue de ton pays, pendant sept jours; et aucune partie des victimes que tu sacrifieras le soir du premier jour ne sera gard√©e pendant la nuit jusqu'au matin. Tu ne pourras point sacrifier la P√Ęque dans l'un quelconque des lieux que l'√Čternel, ton Dieu, te donne pour demeure; mais c'est dans le lieu que choisira l'√Čternel, ton Dieu, pour y faire r√©sider son nom, que tu sacrifieras la P√Ęque, le soir, au coucher du soleil, √† l'√©poque de ta sortie d'√Čgypte. Eh bien, que le Seigneur ajoute Ses b√©n√©dictions √† la lecture de Sa Parole.
E-47 Maintenant, est-ce que le microphone a des problèmes? Hier soir, j'ai appris qu'il y avait... Entendez-vous bien, partout? Vous n'entendez pas. [Frère Branham ajuste le microphone. - N.D.E.] Est-ce que ça va mieux? Est-ce mieux de parler avec ces microphones baissés comme ceci? Je suis un peu enroué, c'est donc dans ce but que je me tiens tout près ce matin, et j'espère que frère Pearry arrive - arrive à saisir cela là-bas. Entendez-vous comme il faut maintenant? Je pense qu'on a arrangé cela. Très bien.
E-48 Maintenant, le lieu... Voici la chose dont je veux parler ce matin : Dieu n'a qu'un seul lieu o√Ļ l'adorateur peut rencontrer Dieu, un seul lieu. A travers les √Ęges beaucoup ont cherch√© ce lieu secret de Dieu, √† travers tous les √Ęges. M√™me Job a voulu savoir o√Ļ Il demeurait: "Si seulement je pouvais aller √† Sa maison et frapper √† Sa porte." Job a voulu d√©couvrir la demeure de Dieu; en effet, c'est l√† que Dieu et Sa famille adorent ensemble.
E-49 C'est comme hier, dans le message d'hier matin, nous avons vu qu'il est possible que quelqu'un adore Dieu en vain, dans une adoration sinc√®re. Dieu a pr√©par√© toutes ces choses pour nous, mais ce qu'il en est, c'est qu'il nous faut chercher √† d√©couvrir o√Ļ elles sont. Paul a dit √† Timoth√©e de chercher, et de - d'√™tre en toute occasion, favorable ou non, pr√™t √† donner une - une - une parole ou - de l'esp√©rance qui √©tait en lui.
E-50 Or, toutes ces choses sont l√†-dedans. Et nous voyons... Un de ces jours, je voudrais bien venir √† Shreveport o√Ļ nous aurons √† peu pr√®s deux ou trois semaines, pour consacrer trente minutes par soir√©e juste pour un enseignement, voyez, rester juste dans la Parole, dans ces passages secrets, voyez, l√† o√Ļ nous pourrions d√©couvrir comment y entrer. Et observez tout simplement; suivez la conduite de Dieu; il n'y a qu'une cl√© pour chaque porte. C'est exact. Et il n'y a pas d'autre cl√©, peu importe la ressemblance, Dieu n'a pas de passe-partout, voyez, Il n'a qu'une cl√©. Et il vous faut donc avoir cette cl√©, sinon la porte ne s'ouvrira pas. Peu importe votre sinc√©rit√©, vous n'arriverez toujours pas √† ouvrir cette porte.
E-51 Eh bien, combien √©taient l√† au petit d√©jeuner d'hier, ou l'autre matin? Bien, je pense la plupart, au moins quatre-vingt-dix pour cent d'entre vous, ou plus. Pour servir de base √† ceci, √† ce que je vais dire, David √©tait un roi oint (oint de Dieu), le plus grand roi qu'Isra√ęl ait jamais eu, en dehors du Seigneur J√©sus, qui est Dieu, l'Oint. David est Son fils. Ou plut√īt J√©sus √©tait le fils de David selon la lign√©e, la chair. Et Il doit s'asseoir sur le tr√īne de David en tant qu'h√©ritier, comme le - le prince h√©rite toujours le - le tr√īne du roi.
E-52 Remarquez, maintenant, David √©tait oint, malgr√© l'onction qui √©tait sur lui, il est sorti de la volont√© du Seigneur, tout en √©tant oint; et tout le peuple, sans suivre la ligne des Ecritures ou la cl√© √† cette r√©v√©lation, tous √©tant aussi oints, tous ensemble, ils ont cri√© et ont glorifi√© Dieu pour quelque chose qui semblait tout √† fait correct: ramener la Parole de Dieu √† la maison de Dieu. Mais David √©tait un roi, pas un proph√®te. Voyez? Il... Il y avait dans le pays un proph√®te par l'interm√©diaire duquel cela pouvait se faire, et Dieu a d√©savou√© tout ce qu'ils avaient entrepris, parce qu'ils n'avaient pas utilis√© la bonne cl√©. La porte ne s'est pas ouverte. Nous devons donc nous rappeler cela et garder cela √† l'esprit. Il y a... Tout ce qui est de Dieu doit √™tre fait d'une certaine fa√ßon, et cela r√®gle la chose. Or, l√†, Dieu avait une certaine √©glise o√Ļ Il rencontrait le peuple, et Il vous recevra dans cette √©glise et pas dans tout autre √©glise.
E-53 J'ai dit ceci parce que bien des fois j'ai √©t√© mal compris; et les gens m'ont dit... Je demande: "Etes-vous chr√©tien?" - Je suis baptiste. - Etes-vous chr√©tien? - Je suis m√©thodiste. -Etes-vous chr√©tien? - Je suis pentec√ītiste.
E-54 Or, voyez, cela ne signifie rien pour Dieu. Vous cherchez √† ouvrir avec une mauvaise cl√©. Mais il existe une bonne cl√©; il y en a une l√† o√Ļ Dieu... Dieu n'a jamais promis de vous rencontrer en tant que m√©thodiste, ou en tant que baptiste, ou pentec√ītiste, ou membre d'une autre d√©nomination. Il ne consid√®re m√™me pas les d√©nominations; elles sont contre Lui.
E-55 Quant √† ce long message, je l'apporterai tr√®s bient√īt au Tabernacle. Et puis, fr√®re Jack l'√©coutera, et alors vous verrez quoi en faire, car ce sera enregistr√©.
E-56 Eh bien, les gens agissent comme si Dieu est oblig√© de les rencontrer sur la base de leur th√©ologie. Eh bien, c'est comme √ßa que les gens agissent. Ils ne veulent m√™me pas s'associer entre eux. Les Trinitaires ou les Pentec√ītistes ne veulent pas s'associer aux Unitaires; les Unitaires non plus ne veulent pas s'associer aux Trinitaires. Les M√©thodistes ne veulent pas s'associer aux Baptistes, parce que les uns sont des l√©galistes tandis que les autres sont des calvinistes. C'est ainsi qu'ils n'ont pas de communion du tout. Et ils entortillent tellement l'esprit des gens qu'ils s'opposent m√™me les uns aux autres.
E-57 Autrefois j'√©tais all√© prier dans une chambre d'h√īpital. Une dame √©tait couch√©e l√†, elle √©tait tr√®s malade, elle allait subir une op√©ration; on s'attendait √† ce qu'elle meure. Une autre dame √©tait couch√©e l√†, et on m'avait appel√© pour prier pour elle. Je lui ai demand√© : "Cela vous d√©rangerait-il un instant si je priais?"
E-58 Et elle a dit: "Tirez ce rideau."
E-59 Et j'ai dit: "Excusez-moi, ai-je dit, je voulais juste prier."
E-60 Elle a dit: "Tirez ce rideau."
E-61 J'ai dit: "D'accord, Madame." Elle et son fils étaient assis là, ce dernier avait l'apparence d'un petit Ricky tout fait. Et j'ai dit: "Eh bien, n'êtes-vous pas une chrétienne?"
E-62 Elle a dit: "Nous, nous sommes des méthodistes."
E-63 J'ai dit: "Eh bien, ce n'est pas ce que je vous ai demandé; je vous ai demandé si vous étiez une chrétienne." Voyez?
E-64 Et alors elle a dit: "Tirez ce rideau."
E-65 Voyez, parce que quelqu'un qui n'était pas un méthodiste voulait offrir une prière pour une femme mourante, comme elle-même. Mais parce que cela n'avait pas de liaison avec sa propre organisation, elle n'a même pas voulu en entendre parler ni avoir à faire avec cela. Si ce n'est pas là une pharisienne, c'est que je n'en ai jamais vu une.
E-66 Attendez que vous écoutiez La trace du serpent. Hum! Bien. Maintenant, les gens s'imaginent donc que leur dénomination est la seule qui est reconnue de Dieu: "Dieu ne vous écoutera que si vous êtes un méthodiste, ou un baptiste, ou un - un trinitaire, ou un unitaire" ou quelque chose de ce genre. C'est faux!
E-67 Et c'est l√† mon objectif; mais s'il y a un - un tel d√©sir dans la pens√©e et dans les cŇďurs des gens d'√™tre dans le vrai... Je ne pense pas que la raison pour laquelle cette femme a fait, c'est... ou quelqu'un d'autre. Un m√©thodiste ne peut pas se lever pour d√©fendre l'Eglise m√©thodiste parce qu'il - il sait qu'elle est dans l'erreur. L'homme pense qu'elle est dans le vrai. Je ne crois pas qu'un trinitaire condamnerait un unitaire, ou qu'un unitaire condamnerait un trinitaire et un pentec√ītiste, parce qu'il veut se singulariser; il pense √™tre dans le vrai. Et vous devez respecter ses opinions. Vous savez, la couverture s'√©tire dans les deux sens. Mais rappelez-vous que dans tout cela, s'il y a quelque chose dans le cŇďur d'un homme ou dans le cŇďur d'une femme qui fait qu'ils croient que cela est vrai, il doit alors y avoir quelque chose de vrai quelque part. Comme je l'ai souvent dit: "Lorsqu'une profondeur appelle une profondeur, il faut qu'il y ait une profondeur pour r√©pondre √† cet appel."
E-68 Vous savez, on nous a appris que - que le phoque marchait autrefois au bord de la - de la mer à l'aide des ses pattes. Mais maintenant il n'a plus de pattes; elles se sont transformées en nageoires parce qu'il pouvait... il avait besoin des nageoires quand il est parti de la terre vers la mer, en tant qu'animal à fourrure; la nature lui a donné des nageoires à la place des pattes, en effet, il pouvait nager plus qu'il ne pouvait marcher.
E-69 Je n'arrive pas √† me rappeler maintenant le nom de ce grand homme qui est all√© au p√īle sud. Comment s'appelait-il? Byrd. On raconte qu'il avait fait confectionner des manteaux pour quelques vaches lors de cette exposition; il avait amen√© des vaches pour avoir du lait. Et il avait fait des manteaux de fourrure pour emp√™cher que les vaches ne meurent de froid. Mais quand il est arriv√© l√†, elles n'avaient pas besoin de manteau de fourrure; la nature leur en avait fait pousser. Voyez? Pourquoi? Avant qu'il y ait eu une nageoire sur le dos d'un poisson, il a d√Ľ y avoir de l'eau pour qu'il y nage, sinon il n'aurait jamais eu de nageoire. Il y... Avant qu'un arbre ait pouss√© sur la terre, il a d√Ľ y avoir d'abord une terre pour qu'il y pousse, sinon il n'y aurait eu aucun arbre.
E-70 Ainsi, vous voyez, aussi longtemps qu'il y a quelque chose dans le cŇďur d'un homme, un... qui r√©clame quelque chose, il doit y avoir l√† quelque chose pour r√©pondre, pour donner satisfaction √† cet appel.
E-71 Une femme... Une autopsie a été faite récemment sur une femme qui était morte. Et on - on prétend que ce qui l'a tuée, c'est le fait qu'elle mangeait tout le temps et sans arrêt des oignons. Lorsqu'elle ne mangeait pas d'oignons, sa tête lui démangeait et tout; les gens n'y comprenaient rien. Ainsi, quand ils ont fait l'autopsie, ils ont découvert que cette femme avait une grosseur constituée d'un certain genre de cellules; ils avaient un - un nom pour cela. Et ils ont pu enlever cette grosseur et l'ont mise dans un bol d'oignons, et elle a dissout les oignons en une nuit. Voyez? Qu'était-ce? Il y avait quelque chose dans la femme qui réclamait des oignons, et s'il n'y avait pas eu d'oignons, il n'y aurait pas eu de grosseur.
E-72 En d'autres termes, il doit premièrement y avoir un Créateur avant qu'il y ait une création. Voyez?
E-73 Eh bien, s'il y a un ardent d√©sir dans le cŇďur de l'homme, comme les M√©thodistes, les Baptistes, les Presbyt√©riens, les Catholiques, ainsi que tous les autres qui cherchent √† trouver ce seul vrai chemin... et leurs pr√™tres, leurs pasteurs et autres leur disent: "Voici le vrai chemin." Ils disent, les pr√™tres disent: "Il n'y a pas de salut en dehors de l'Eglise catholique."
E-74 Bien, chaque église adopte sa - ses propres idées. Certaines d'entre elles ne veulent pas l'admettre, mais elles le font à travers leurs actes. Vos actes sont plus éloquents que vos paroles. C'est juste un... En d'autres termes, ils sont plus hypocrites que les Catholiques. Les Catholiques confessent cela publiquement, en disant: "Je crois que c'est la seule chose", mais eux ne font pas cela. Mais ils cachent cela, pourtant leurs actes montrent ce qu'ils pensent. Voyez?
E-75 Or, il doit y avoir alors un lieu, parce qu'il y a un d√©sir dans le cŇďur de l'homme de le d√©couvrir. Et je pense que la Parole de Dieu a la r√©ponse √† tout ce dont nous avons besoin. Ainsi, Dieu a la r√©ponse, et cherchons-la maintenant dans les Ecritures. Et puis, si Dieu veut bien nous montrer par les Ecritures ce seul lieu, les seuls endroits, la seule d√©nomination, si c'est le cas, le seul moyen par lequel Dieu rencontrera un homme, alors nous devrons nous en tenir √† cela, puisque nous aurons trouv√© la V√©rit√© de la Bible, ce qu'Elle dit.
E-76 Eh bien, le mot Deut√©ronome, ce mot en soi signifie "deux lois", le mot Deut√©ronome. Et Dieu a deux lois, et les voici : l'une, c'est d√©sob√©ir √† la Parole et mourir, l'autre, c'est ob√©ir √† la Parole et vivre. Voil√† les deux lois, et Deut√©ronome signifie ces "deux lois". Toutes les deux nous ont √©t√© enti√®rement expos√©es dans les Ecritures. L'une, c'est la mort; l'autre, c'est la Vie, la Vie et la mort. Dieu ne s'occupe que de la Vie, et Satan ne s'occupe que de la mort. Et cela a √©t√© publiquement, ouvertement expos√© au monde, devant tout le monde, et il n'y a aucune excuse pour cela. L'une a √©t√© expos√©e sur le mont Sina√Į, lorsque la loi fut donn√©e, celle qui condamna √† mort toute la race humaine. L'autre, celle qui a amen√© toute la race humaine √† la Vie, a √©t√© donn√©e sur le mont Calvaire, quand la ran√ßon a √©t√© pay√©e en J√©sus-Christ. Les deux lois de Deut√©ronome ont √©t√© accomplies dans ces deux glorieux √©v√©nements.
E-77 Je veux que vous remarquiez encore que deux alliances ont √©t√© √©galement donn√©es. L'une a √©t√© conclue avec Adam, et comme la loi, elle √©tait √©tablie sur des conditions: "Si tu ne touches pas ceci, alors tu vivras; mais si tu touches ceci, tu mourras." √áa, c'√©tait une loi. Puis une autre loi fut donn√©e √† Abraham, laquelle √©tait par gr√Ęce, sans condition: "Je t'ai sauv√©, toi et ta post√©rit√©", apr√®s lui. Amen. C'est un type du Calvaire, pas un type de - de - de l'alliance adamique; c'est une alliance abrahamique.
E-78 Mais maintenant nous L'entendons dire qu'il n'y a qu'un seul lieu o√Ļ Il rencontrera l'homme pour l'adoration. Nous avons lu cela juste ici dans mon texte. Nous nous r√©f√©rerons √† cela dans quelques minutes.
E-79 Ainsi, s'il n'y a qu'un seul lieu o√Ļ Dieu rencontre l'homme, nous ferions mieux de beaucoup veiller √† cela. Eh bien, ce matin, mettons de c√īt√© nos traditions, et... au cours de cette le√ßon d'√©cole du dimanche, et soyons vraiment s√Ľrs d'avoir trouv√© ce lieu. En effet, Dieu a dit ici qu'Il ne vous recevra dans aucun autre lieu. Il ne vous recevra dans aucune autre √©glise. Le seul lieu o√Ļ Il vous recevra, c'est seulement dans Son Eglise.
E-80 Eh bien, vous dites: "Que dites-vous, Frère Branham? Et si je suis sincère?" Non.
E-81 Rappelez-vous, J√©sus a parl√© √† quelques personnes sinc√®res, aux adorateurs de Son jour, et Il a dit: "C'est en vain que vous m'honorez." La vraie et authentique adoration qui venait du fond de leurs cŇďurs; "C'est en vain que vous m'honorez, en enseignant des pr√©ceptes qui sont des commandements d'hommes," ou plut√īt leur credo d√©nominationnel. Ils √©taient sinc√®res, respectueux, religieux au possible, et ce n'√©tait pas nouveau chez les pharisiens. Ca√Įn et Abel, les deux premiers adorateurs, n√©s de la naissance naturelle ici sur terre, se sont √©videmment approch√©s avec la m√™me attitude.
E-82 Ca√Įn √©tait tout aussi religieux qu'Abel. Tous les deux ont b√Ęti des autels. Tous les deux aimaient Dieu. Tous les deux ont offert des sacrifices. Tous les deux adoraient. Tous les deux payaient la d√ģme. Tous les deux ont fait tout de la m√™me fa√ßon. Mais Abel, par la foi, laquelle est une r√©v√©lation, la Parole de Dieu r√©v√©l√©e, rendue manifeste, d√©montr√©e, et confirm√©e... Gloire! Ca√Įn a fait une offrande, mais Dieu n'a pas agr√©√© cela. Dieu exigeait l'adoration, et Ca√Įn a fait une offrande; cependant Dieu ne l'a pas agr√©√©e. Mais par le vrai canal...
E-83 Vous dites: "Eh bien, c'est mon église qui est ce vrai canal. Mon..."
E-84 Attendez une minute. Dieu interpr√®te Sa propre Parole dans des termes dans lesquels Elle a √©t√© prononc√©e. Voyez? Ca√Įn disait: "Je suis religieux. J'aime mon Cr√©ateur. Je T'offre ce bel autel. Je T'offre ce sacrifice. J'ai b√Ęti toutes ces choses, Seigneur, parce que je T'aime." Abel disait la m√™me chose. Or, c'est lui qui a √©t√© agr√©√©, c'est lui qui a √©t√© confirm√©. Et Dieu est descendu et a agr√©√© le sacrifice d'Abel, parce que c'est par r√©v√©lation qu'il avait d√©couvert le vrai canal de Dieu, qui a √©t√© agr√©√©.
E-85 Maintenant, remarquez que l'esprit de Ca√Įn s'est manifest√© √† travers les Ecritures jusqu'√† ce tout dernier jour. Fondamentaliste? Tout aussi fondamentaliste que l'√©tait l'autre.
E-86 Regardez le proph√®te Balaam et le proph√®te Mo√Įse. Tous les deux avec sept autels, les autels de J√©hovah, avec le sang sur chacun, et pas seulement cela, mais un b√©lier sur chacun. En ce qui concerne la num√©rologie, c'√©tait exactement le nombre qu'il fallait: sept (parfait), sept b√©liers. Les deux autels √©taient tout √† fait identiques. L'un √©tait aussi fondamentaliste que l'autre. Mais qui Dieu a-t-Il confirm√©? Voyez? Voyez? Celui qui √©tait dans Sa parole. Le fondamentalisme ne signifie pas grand' chose; c'est la r√©v√©lation de Dieu qui compte.
E-87 Maintenant, pensez-y. Ces hommes, pourquoi J√©sus les a-t-Il appel√©s et les a-t-Il mis dans cette condition, ces pharisiens? Il a dit: "C'est en vain que vous m'honorez..." Adorez-le: la v√©ritable adoration, la vraie adoration qui venait de leurs cŇďurs..." Vous... "C'est en vain que vous m'honorez." Pourquoi? "En enseignant pour pr√©ceptes des traditions humaines; donc vous rendez les commandements de Dieu sans effet pour le peuple."
E-88 Si je vous apportais un message m√©thodiste, il n'aurait aucun effet sur vous; ceci est le temps de l'Epouse. Si Mo√Įse avait apport√© le message de No√©, cela n'aurait eu aucun effet. Si J√©sus avait apport√© le message de Mo√Įse, cela n'aurait eu aucun effet. Puisque les semences pr√©destin√©es reposent l√† o√Ļ elles ne seront arros√©es que par la sorte d'eau qui leur est appropri√©e. Elles ne pousseront pas dans d'autres conditions. C'est certainement la condition qui fait cro√ģtre cela.
E-89 Eh bien, vous pouvez prendre un oeuf de poulet et le mettre dans un incubateur, alors qu'il devrait être sous une poule, mais il va éclore de toute façon. Mettez-le sous un chiot, il va éclore. C'est la chaleur, la condition qui le fait éclore. Ainsi, il doit être dans ces conditions. Vous pourriez prendre un bon oeuf qui a la vie et le mettre sous une poule morte; il ne va pas éclore. Voyez? Il s'agit de la condition.
E-90 Eh bien, il en est ainsi pour cet √Ęge dans lequel nous vivons; vous devez d√©couvrir la mani√®re de Dieu de s'y prendre pour cet √Ęge. C'est ce que Martin Luther avait trouv√©; c'est ce que John Wesley avait trouv√©; c'est ce que les pentec√ītistes ont trouv√© dans leur √Ęge: L'√Ęge et le temps de Dieu pour faire la chose.
E-91 Eh bien, les pentec√ītistes. Ce fr√®re, l'un... Je crois que son... il √©tait borgne, un fr√®re de couleur qui a en r√©alit√© commenc√© le message Pentec√ītiste en Californie, sur la vieille rue Azusa. On s'est ri de lui, et parce qu'il √©tait un n√®gre, on s'est moqu√© de lui; mais il a apport√© un message pour cet √Ęge. Ce n'√©tait qu'un petit homme qui pouvait √† peine √©crire son propre nom, mais le Seigneur lui avait r√©v√©l√© que c'√©tait l√† l'√Ęge de la restauration des dons, et ceux-ci sont venus. Peu importe ce qu'on a dit, ils sont venus. Et tout le monde est entr√© dans cette atmosph√®re, et a vu qu'il s'agissait bien de cet √Ęge, et tout le monde a vu Dieu confirmer que ces gens pouvaient parler en langues, et ainsi de suite; cela est arriv√©. Mais alors quand il alla enfoncer la chose comme quoi "c'est la seule √©vidence", cela tua la chose. Voyez? Cela a simplement continu√©. Voyez? Effectivement. Alors ils ont commenc√© √† s√©parer ceci, cela, et √† faire des d√©nominations; et pour l'un "Il vient sur les nu√©es", et pour l'autre "Il vient dans un buisson". Et oh! la la! Et voil√†! (92) C'est ce que font les d√©nominations, voyez-vous?
E-92 Dieu n'est pas l'auteur de la d√©nomination, parce que la d√©nomination, c'est Babylone. Et Dieu n'est pas l'auteur de la confusion. Nous la voyons tout... Vous n'avez m√™me pas besoin d'√™tre intellectuel pour comprendre cela. C'est Babylone. Oui. C'est la tradition. Pensez-y, vous les gens sinc√®res! Or, puisqu'ils croient toujours cela, c'est qu'il doit de toute fa√ßon y avoir un lieu s√Ľr de rencontre avec Dieu.
E-93 Maintenant, remarquez au verset 2: "Adore dans le lieu que J'ai choisi." Le sacrifice, bien entendu, l√† o√Ļ ils adoraient, l√† o√Ļ ils offraient des sacrifices. "Le lieu que J'ai choisi; non pas le lieu que tu as choisi, le lieu que l'homme a choisi. Mais celui que J'ai choisi; c'est dans ce lieu que tu adoreras." Cela montre qu'il n'y a donc qu'un seul lieu, les autres lieux sont inutiles. √áa ne doit pas √™tre votre choix, mais √ßa doit √™tre Son choix.
E-94 "Eh bien, je n'ai pas besoin d'aller à l'église!" Ou "Vous êtes si étroit d'esprit! Eh bien, vous êtes tout le temps en train de vous en prendre aux femmes qui prêchent et - ou qui se coupent les cheveux, et aux hommes qui font ces autres choses. Eh bien, vous êtes vraiment étroit d'esprit! "
E-95 Tr√®s bien, vous n'√™tes pas oblig√© de prendre la voie de Dieu √† ce sujet; allez l√† o√Ļ on fait cela. Voyez? Vous verrez que cela se trouve dans les Ecritures; ainsi: "C'est en vain qu'ils m'honorent." Vous voyez, J√©sus a parl√© de la m√™me chose. Voyez?
E-96 Vous devez √™tre fid√®les en tout, jusque dans les moindres d√©tails. C'est toujours la petite - la petite vigne, le petit - le petit renard qui ravage la vigne. Parfois vous laissez... Ce qui compte, ce ne sont pas les grandes choses que vous faites, ce sont les petites choses que vous ne faites pas. Rappelez-vous, la force d'une cha√ģne se mesure par son maillon le plus faible. "Heureux sont ceux qui accomplissent tous les commandements de Dieu, parce qu'ils auront le droit d'entrer." Faites tout ce que Dieu a dit, s'il est dit que les femmes portent de longs cheveux, dites...
E-97 Quelqu'un m'a dit il n'y a pas longtemps: "Moi, je ne prêche pas une religion de corde à linges."
E-98 Je lui ai répondu: "Alors, vous ne prêchez pas l'Evangile." C'est vrai.
E-99 Dieu l'a exposé là, Il a dit ce qu'il fallait faire. Et, ou bien vous le faites... C'est pour vous une chose naturelle, raisonnable. Quelle petite chose... Quelle... la petite chose insignifiante. Jésus a dit: "Heureux sont ceux qui considèrent toutes ces petites choses et qui les pratiquent." Et, pour une femme, laisser pousser ses cheveux, c'est juste une - eh bien, c'est juste une chose qu'elle peut faire, mais qu'elle ne veut même pas faire. Elle ne veut même pas faire cela.
E-100 "Oh! enseignez-nous de grandes choses".
E-101 Comment pourrait-on vous enseigner de grandes choses, alors que vous ne voulez pas faire les choses simples et ordinaires? C'est que, vous voyez, vos motifs et objectifs sont faux.
E-102 Ce qui compte, c'est l'amour que vous avez pour Dieu. "Seigneur, peu m'importe ce que Tu veux que je fasse, j'accepte de le faire." Alors, vous arrivez quelque part; mais si vous ne le faites pas de cette manière, de la manière qu'Il a dit de le faire...
E-103 C'est Son choix. "Le lieu que J'ai choisi. C'est là que tu adoreras, et que tu offriras ton sacrifice."
E-104 Vous mettez... Ca√Įn a apport√© son sacrifice, Abel, le sien; mais tout d√©pend du lieu o√Ļ vous l'amenez. Si vous l'amenez dans le lieu qu'Il a choisi, ce sera tr√®s bien, Il l'agr√©era. Autrement, Il ne l'agr√©era pas. Que ce soit le m√™me sacrifice ou quoi que ce soit, il sera n√©anmoins √† mo - rejet√©, √† moins qu'il ne soit offert au lieu d√©sign√©.
E-105 Maintenant, nous voulons d√©couvrir, l√† o√Ļ il nous faut apporter ce sacrifice. Si nous pouvions d√©couvrir... Nous voulons tous aller au Ciel, n'est-ce pas? Mais nous savons tous que nous avons mal agi. Nous croyons tous que J√©sus est le Sacrifice. Eh bien, nous voulons savoir, o√Ļ nous devons L'amener afin qu'Il soit - afin qu'il soit agr√©√©. Vous voyez? C'est vrai. La Bible nous montre o√Ļ nous devons L'amener, et alors Il sera agr√©√©; ailleurs, Il ne sera pas agr√©√©.
E-106 Consid√©rons ici aussi le lieu qu'Il a choisi, et o√Ļ devait √™tre d√©pos√© le sacrifice, le lieu qu'Il a choisi pour d√©poser le sacrifice. On ne pouvait l'apporter √† l'une quelconque de ces portes, mais dans le lieu qu'Il avait choisi de le placer, le lieu qu'Il avait aussi choisi pour y faire r√©sider Son Nom. C'est ce qu'Il a dit ici. Il a choisi d'y faire r√©sider Son Nom. Maintenant, cherchons ce lieu dans les Ecritures, car c'est le lieu o√Ļ Il a fait r√©sider Son Nom.
E-107 Maintenant, lisons le texte. Et j'avais ici une petite note que je... ce matin, qui m'est venu √† l'esprit. Prenons le verset 2 de ce chapitre. Eh bien, je ne voudrais pas parler trop longtemps, √† cause de ceux qui √©coutent l√†-bas par t√©l√©phone... Maintenant le verset 2 de ce chapitre 16: "Tu sacrifieras la P√Ęque √† l'Eternel, ton Dieu, tes victimes de menu et de gros b√©tail, dans le lieu que l'Eternel choisira pour y faire r√©sider Son Nom."
E-108 Eh bien, vous ne pouvez pas amener ce... Votre sinc√©rit√©, et tout ce que vous voudriez confesser, vous ne pouvez simplement pas l'amener √† l'autel m√©thodiste, baptiste ou pentec√ītiste. Mais il y a quelque part un autel qu'Il a choisi o√Ļ Il - pour y faire r√©sider Son Nom, et c'est l√† qu'Il pourra vous rencontrer. Eh bien, si vous faites en sorte que tout marche correctement, cela marchera bien: tout est en ordre. Mais si le fil a un court-circuit, il n'y aura pas de lumi√®re, parce que √ß'a √©t√© mis √† la masse. Lorsque vous acceptez une des Paroles de Dieu ou un de Ses lieux, tout en ayant dans votre cŇďur des motifs √©go√Įstes, cela mettra aussit√īt √† la masse la puissance de Dieu. Si vous le faites parce que vous voulez √™tre intelligent, vous voulez √™tre diff√©rent de quelqu'un d'autre ou quelque chose comme √ßa, cela sera aussit√īt mis √† la masse. Cela fera sauter le fusible. Vous √™tes dans l'erreur. Vous devez venir avec sinc√©rit√©, de tout votre cŇďur; vos motifs et vos objectifs, plac√©s juste sur Dieu. Ensuite, cherchez le lieu de Dieu - trouvez le lieu dont Il a parl√©, et apportez-y votre sacrifice. Vous voyez?
E-109 Consid√©rez Marthe et Marie. Quand J√©sus est revenu, apr√®s leur avoir pr√™ch√© Son Evangile, la Lumi√®re de Son jour, Lui √©tant le Messie); Il √©tait ha√Į, rejet√©. Oh, les Pharisiens et les √©glises Le m√©prisaient! Et Lazare √©tait mort, ce fr√®re qui √©tait un ami intime de J√©sus. Il l'avait laiss√© couch√© l√†. On L'avait envoy√© chercher, et Il n'√©tait m√™me pas venu!
E-110 Mais voyez l'attitude de Marthe. Elle dit: "Seigneur si Tu avais √©t√© l√†..." (elle Lui avait donn√© Son vrai titre: Seigneur, majuscule S-e-i-g-n-e-u-r; Yahweh, J√©hovah). Gloire! "Si Tu avais √©t√© l√†, mon fr√®re ne serait pas mort!". La vie et la mort ne peuvent pas s'associer dans le m√™me canal, ou plut√īt dans la m√™me maison. Voyez? "Tu... Il ne serait pas mort!"
E-111 Jésus lui répondit: "Je suis la Résurrection et la Vie!" C'est Dieu qui l'a dit, voyez? Quand Il lui a dit pour la première fois : "Ton frère ressuscitera."
E-112 Elle Lui r√©pondit: "Oui, Seigneur, je le crois vraiment. En tant que Juive, je crois qu'il y aura une r√©surrection g√©n√©rale des morts. Et je crois que mon fr√®re √©tait loyal et sinc√®re dans l'adoration. Et je crois que Tu es le Messie dont il est parl√© dans la Bible, parce que Dieu, en confirmant Sa Parole en Toi, montre que Tu es le Messager pour cette heure. Tu es le Messie. Je crois que Tu es ce Christ qui devait venir, parce que Tes Ňďuvres t√©moignent que Dieu T'a envoy√© ici pour √™tre ce Messie". Oh! la la! Voyez les dents d'engrenage qui commencent √† se mettre en place maintenant? Voyez?
E-113 Eh bien, elle avait le droit de demander: "Pourquoi n'es-Tu pas venu ressusciter mon frère? Pourquoi ne l'as-Tu pas guéri? Tu as guéri les autres! Lazare était Ton meilleur ami, et maintenant, regarde ce qui est arrivé." Non, non, ce genre d'objection ne mène à rien.
E-114 "Je crois que Tu r√©ponds parfaitement √† l'identification scripturaire du Messie. Je crois que ceci est le jour o√Ļ le Messie devait venir. Nous L'attendons. Peu m'importe ce que disent les autres. Je crois de tout mon cŇďur ce que j'ai vu et entendu par la Parole que la Parole est confirm√©e en Toi, et que Tu es ce Messie". Vous voyez, tout au fond d'elle-m√™me, elle - elle avait quelque chose qu'elle voulait demander, mais elle devait passer par le bon canal.
E-115 Que serait-il arriv√©, si elle √©tait venue l√† en courant et qu'elle avait dit: "Et puis Tu me dis que Tu es ce Messie, Tu n'as m√™me pas la courtoisie, ni assez de gentillesse pour ne f√Ľt-ce que r√©pondre √† notre requ√™te; alors que nous T'avons nourri, log√© et tout, et avons pris position pour Toi, nous avons quitt√© nos √©glises puisque Tu nous avais ordonn√© de sortir de ces d√©nominations! Voyez? Et voici que nous les avons quitt√©es; et maintenant, nous sommes consid√©r√©s comme des parias, et des ren√©gats! Et avec tout ce que avons fait pour Toi, Tu n'as m√™me pas la simple courtoisie pour r√©pondre √† mon appel." Eh bien, en fait, elle avait ce droit-l√†!
E-116 C'est comme vous le dites au sujet de vos cheveux courts: "Je suis une citoyenne américaine, et je peux porter des shorts, et faire tout ce que je veux; ce n'est pas contraire à la loi." Ce sont vos droits, mais une brebis perd toujours ses droits. (Oui oui, oui oui) Si vous êtes un agneau, vous n'avez que de la laine, et l'agneau perd cela. Ce sont des droits que Dieu lui a donnés, mais il les perd.
E-117 "J'ai le droit d'adhérer à n'importe quelle dénomination!". C'est l'exacte vérité, mais abandonnez cela. Voyez?
E-118 Elle abandonna tout ce √† quoi elle avait droit pour reconna√ģtre la Parole de Dieu manifest√©e juste l√† devant elle.
E-119 Il a dit: "Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en Moi vivra quand même il serait mort. Celui qui vit et croit en Moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?" Il restait un petit point sur lequel elle n'était pas encore en ordre. Vous voyez?
E-120 "Oui, Seigneur! Je crois que Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant!" Oh! frère! Alors, tout était prêt pour que quelque chose se déclenche! Voyez?
E-121 "O√Ļ l'avez-vous mis? ". Vous voyez? Vous savez ce qui est arriv√©.
E-122 Vous voyez, vous devez entrer dans ce lieu correct avant qu'Il agrée votre sacrifice (voyez?) vous devez y entrer.
E-123 Maintenant suivez: "... dans le lieu que l'Eternel choisira pour y faire résider Son Nom. Pendant la fête, tu ne mangeras pas de pain levé..."
E-124 (123) Quel en est le type dans le sacrifice? Ne le m√©langez √† aucun credo. Il faut que ce soit la Parole. "... pas de pain lev√©..." le levain c'est le... Vous savez ce que repr√©sente le levain dans quoi que ce soit. "Un peu de levain fait lever toute la p√Ęte" toute la p√Ęte repr√©sente le Corps. Vous ne pouvez pas introduire un brin de d√©nomination ou de credo en Christ. Non non. √áa ne marchera pas.
E-125 (124) Vous vous souvenez du message de jeudi soir? Votre vieux mari doit mourir. C'est vrai. Votre nouveau Mari, c'est la Parole. [Espace vide sur la bande. - N.D.E.] "... Tu mangeras sept jours des pains sans levain..." (125) "Sept jours" Qu'est-ce que cela repr√©sente? Tous les sept √Ęges de l'Eglise, sept jours. Pourquoi devaient-ils en manger pendant sept jours? Avant quoi? - Avant de sortir! Chaque √Ęge de l'√©glise, du d√©but jusqu'√† la fin, ne doit vivre que de la Parole de Dieu pour cet √Ęge-l√†. C'est pourquoi vos credos romains, m√©thodistes, baptistes et les credos pentec√ītistes sont tous morts.
E-126 Maintenant suivez: "... du pain d'affliction (ils ont √©t√© pers√©cut√©s √† cause de cela. Les luth√©riens, wesleyiens, les pentec√ītistes, tous ont √©t√© pers√©cut√©s, et vous le serez, vous aussi)... car c'est avec pr√©cipitation que tu es sorti du pays d'Egypte; il en sera ainsi afin que tu demeures le jour o√Ļ... te souviennes toute ta vie du jour o√Ļ tu es sorti du pays d'Egypte. On ne verra point chez toi de levain, dans...chez toi dans toute l'√©tendue de ton pays, pendant sept jours..."
E-127 La belle Epouse de Christ, apr√®s que l'Empire romain l'a mise √† mort pendant les √Ęges de t√©n√®bres... car il fallait qu'Elle mour√Ľt: "Si le grain de bl√© ne tombe en terre...". L'Epoux devait venir, le parfait Chef-d'Oeuvre de Dieu. Vous avez tous entendu mon message l√†-dessus.
E-128 Un jour que je me tenais l√†, √† Forest Lawn, √† Los Angeles, mon cŇďur a tressailli. Combien ont d√©j√† √©t√© √† Forest Lawn? Il y a une - la statue de Mo√Įse, de - de Michel-Ange, je crois que c'est Michel-Ange. C'est une statue parfaite, elle est toute parfaite sauf au genou droit o√Ļ il y a une encoche d'un demi-pouce [1,27cm - N.D.T.] de profondeur environ. Et le guide... Pendant que je regardais, il me l'a montr√©e, disant: "Michel-Ange a pass√© sa vie √† essayer de - de faire... Il √©tait un sculpteur. Il essayait de faire une repr√©sentation de Mo√Įse. Tout au fond de sa pens√©e, il avait une repr√©sentation de ce que Mo√Įse devait √™tre. Il avait cela dans son cŇďur, ce que Mo√Įse devait √™tre. Il y avait donc consacr√© toute sa vie. Il donne un petit coup de ciseau, ponce cela, recule et observe cela. Ann√©e apr√®s ann√©e, il a travaill√© dessus. Enfin, lorsque cela fut termin√©, il recula, d√©posa son chiffon et son marteau, puis il a regard√© la statue. Cette reproduction de l'image de Mo√Įse qu'il avait dans son cŇďur √©tait si parfaite qu'il fut vraiment hors de lui; il saisit son marteau, frappa la statue, et cria: "Parle!" On appelle cette statue le Chef-d'Ňďuvre de Michel-Ange. Cette glorieuse chose qu'il y avait dans ce sculpteur, cette vision qu'il avait de ce que Mo√Įse devait √™tre, n'√©tait qu'une repr√©sentation sous forme de type de ce que le glorieux P√®re c√©leste a.
E-129 Avant la fondation du monde, Dieu avait dans Son cŇďur un Fils, parce qu'Il est un P√®re. Cela n'√©tait encore que dans les g√®nes de Sa Parole. Il cr√©a un homme, Il dut lui donner le libre arbitre, mais cet homme tomba. Mais Dieu, le Grand Sculpteur, qui avait form√© l'homme de la poussi√®re de la terre, ne Se contenta pas de cela; Il recommen√ßa √† faire l'homme. Il fit un No√©, qui mourut ivre. Il fit un Mo√Įse, qui manqua de tenir Sa Parole. Il fit des proph√®tes qui s'enfuirent au moment des troubles. Il continua √† b√Ętir, √† fa√ßonner, jusqu'√† ce qu'au bout de quelques temps, Il a voulu un Chef-d'Oeuvre qui Le refl√®te, refl√®te Sa nature, ce qui √©tait dans Son cŇďur, ce qu'un fils devait √™tre.
E-130 Un jour, l√† au Jourdain, apr√®s que ce Chef-d'Ňďuvre eut √©t√© form√© et fa√ßonn√©, Le voici venir, envoy√© dans une - sur les ailes d'une colombe, et Il a dit: "C'est Lui!". Il fut si enthousiasm√© de ce Chef-d'Oeuvre, qu'Il Le frappa au Calvaire afin que Celui-ci mour√Ľt, car le reste d'entre-nous √©taient imparfaits; afin que, par Son Sang vers√©, Il puisse amener beaucoup d'autres chefs-d'Ňďuvre (√©tant l'Epouse) √† Son Fils. Le Chef-d'Oeuvre a √©t√© bless√© √† cause de l'enthousiasme que Dieu avait de voir un tel Chef-d'Oeuvre, Il L'a frapp√© pour nous tous. Voyez-vous? Il mourut l√† afin de nous rendre parfaits, nous qui sommes imparfaits. Le Chef-d'Oeuvre...
E-131 Remarquez qu'Il dit ici: "Pendant sept jours, vous mangerez du pain sans levain..."
E-132 Eh bien, le pain est un type. Jésus a dit: "L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole..." Et pas seulement - seulement une Parole ici et là, comme les dénominations voudraient vous le faire croire, mais la Parole de Dieu est parfaite! C'est Dieu Lui-même sous forme de lettre, appelé une "Semence". Et le bon genre de foi sans mélange en cette Parole, amènera cette Semence à la Vie.
E-133 C'est exactement ce que vous voyez le soir, lors du discernement et toutes ces autres choses, en effet, c'est une promesse que Dieu a faite. Il S'est tenu √† c√īt√© de moi, et m'a dit ces choses; et Il m'a dit que ces faussaires se l√®veraient, mais que je tienne bon. Je crois cela. Et ce n'est pas pour des motifs √©go√Įstes, pour blesser qui que ce soit que je dis ces choses, c'est afin d'√™tre respectueux envers Dieu et d'accomplir l'Ňďuvre pour laquelle Il m'a appel√©. Et en retour, Dieu le confirme, agr√©e l'offrande et le sacrifice en confirmant que c'est la V√©rit√©. Il n'y a point de doute √† ce sujet. Maintenant, pr√™tez attention √† cette Parole!
E-134 Eh bien, nous remarquons ici "Sept jours." Cela concerne tous les √Ęges de l'√©glise. Eh bien, comme ce Chef-d'Oeuvre a d√Ľ mourir afin de ressusciter pour nous racheter tous... Il a mis l'Eglise en ordre le jour de la Pentec√īte, mais cette Eglise devait √™tre offerte en sacrifice. Les Romains l'ont mise √† mort et l'ont enterr√©e.
E-135 Comme l'auteur de ce livre, je ne m'en souviens plus... il s'est tellement moqué de moi. Il a dit: "De tous les démons qui existent, William Branham est le plus grand." Voyez. C'est ce que le diable essaie de dire. Il dit: "Les visions et toutes ces choses, a-t-il dit, c'est du diable." Il a dit: "C'est une espèce d'hypnotiseur ou il travaille dans le domaine de la perception supra sensorielle." Le monde intellectuel cherche toujours à comprendre cela.
E-136 C'est là qu'ils cherchaient à comprendre Jésus: "Comment fais-tu ces choses? Comment cela se fait-il?
E-137 Il a dit: "Je vais vous poser une question: Le ministère de Jean-Baptiste, venait-il - venait-il de Dieu ou des hommes?" Voyez?
E-138 Ils Lui répondirent: "Nous ne savons pas."
E-139 Il leur répondit: "Moi non plus, je ne vous le dis pas." C'est vrai et Il continua...?... Depuis ce moment-là, personne ne Lui posa de questions. Vous voyez? Il leur cloua le bec, et ne leur en parla plus. Ce n'était pas leur affaire! Il avait une oeuvre à accomplir, et Il l'a accomplie.
E-140 Que Dieu nous aide à faire de même! Nous n'avons pas à répondre aux questions du diable. C'est vrai! "Si c'est Toi, alors fais ceci et cela!". En tant que prédicateur, vous êtes responsable de cet Evangile, un point, c'est tout. Peu importe comment Il est écrit, votre responsabilité, c'est de Le proclamer.
E-141 En tant que serviteur, si vous √™tes un proph√®te, vous √™tes responsable devant Dieu. Et si les visions qui vous viennent √©clairent cette Ecriture, et montrent ce que c'est, alors, vous √™tes responsable pour chaque Parole qui se trouve dans cette Bible, parce qu'Elle a √©t√© enti√®rement √©crite par le m√™me genre de personne que vous. - "Dieu, jadis, a agi par les proph√®tes, et a √©crit la sai - la Sainte Bible". Voyez-vous? Et aucun v√©ritable proph√®te de Dieu ne pourrait En renier une seule Parole, mais il croira toute Parole, et pr√™chera de la m√™me fa√ßon. Et alors, par ce canal, Dieu est tenu d'accomplir cette Parole exactement telle qu'Elle est promise, et la Semence cro√ģtra.
E-142 Eh bien, remarquez encore, rapidement. Nous voyons ici que ce pain devait √™tre mang√© durant tous les sept jours - pendant les sept √Ęges de l'√©glise. Eh bien comme cela devait mourir, et √™tre mis en terre...
E-143 Et ce critiqueur qui parlait de moi, disait: "Comment pouvez-vous adorer un tel Dieu qui, dans les √Ęges sombres, pouvait rester assis √† regarder ces m√®res enceintes, certaines avec des b√©b√©s dans leurs bras, des gens sinc√®res, √™tre jet√©s dans l'ar√®ne et les lions les d√©chiquetaient pendant qu'ils criaient? On les pendait √† des croix, on les br√Ľlait! On d√©v√™tissait des femmes et des jeunes vierges, et on les renversait comme ceci, et on l√Ęchait les lions sur elles. Et il a dit: "Un Dieu qui resterait assis au Ciel, qui √©tait cens√© √™tre assis sur Son tr√īne, qui regarderait en bas et dirait qu'Il s'en r√©jouissait!" Ils √©taient...
E-144 Vous voyez, c'est une conception intellectuelle, qui est du diable. Si cet homme √©tait spirituel, il aurait su que ce grain de bl√© devait mourir et il a d√Ľ √™tre enterr√© dans une cath√©drale romaine.
E-145 Et puis la premi√®re petite pousse de Vie sortit, lors de la r√©forme avec Martin Luther, comme quoi : "Le juste ne vivra pas d'un pain kasher b√©ni, fabriqu√© par un pr√™tre, mais de la Parole de Dieu. 'Le juste vivra par la foi.'" Il y eut deux brins, et le grain de bl√© commen√ßa √† cro√ģtre.
E-146 Ensuite vint John Wesley, qui ajouta quelque chose à cela. (Il y en a eu beaucoup d'autres qui... Il y a eu Zwingli et les autres qui ont renié la naissance virginale, mais cela s'est éteint...) Mais, les Méthodistes sont venus, l'aigrette, le pollen, l'ère missionnaire. Ils prêchaient la sanctification. Ils ajoutèrent l'aigrette.
E-147 Puis, vinrent les Pentec√ītistes sous forme de la balle, au point qu'ils pouvaient s√©duire les √©lus. Elle ressemblait √† un vrai grain de bl√©; ouvrez-le, il n'y a point de bl√© du tout. Mais la Vie passe par la balle.
E-148 Eh bien, avez-vous remarqu√© ce qui se passe trois ans apr√®s qu'une - une grande s√©rie de r√©unions a eu lieu? Une d√©nomination prend naissance. Voici vingt ans maintenant, et il n'y a pas eu de d√©nomination. √Ē cher Agneau mourant, puisse cela ne jamais arriver. Si je m'en vais dans cette g√©n√©ration, puissent les gens qui croient ce Message ne jamais s'arr√™ter pour former une d√©nomination. Dieu va... Vous mourriez sur-le-champ. Ne l'oubliez jamais! A l'heure m√™me o√Ļ vous aurez l'id√©e de former une d√©nomination parmi vous, peu importe √† quel point vous √™tes sinc√®res, √† l'instant o√Ļ vous prendrez pour chef un homme, au lieu du Saint-Esprit, pour confirmer cette Parole, √† cette heure-l√† m√™me, vous mourrez! La v√©ritable Semence ne pourra pas faire cela, parce qu'il ne reste rien apr√®s la semence: c'est la m√™me chose qui √©tait au commencement. C'est l'Epouse qui est tomb√©e en terre afin de produire de nouveau un grain de bl√©.
E-149 Remarquez: "... tu mangeras sept jours des pains sans levain..."
E-150 Et il en sera de l'Epouse...
E-151 Eh bien, vous qui avez eu pour m√®re cette vieille m√©thodiste qui poussait des cris et tout, vous vous dites avec inqui√©tude : "Si elle n'a pas parl√© en langues, elle ne sera pas l√†." C'est un mensonge. Elle √©tait... Ce m√™me Saint-Esprit que vous avez aujourd'hui; seulement, il √©tait sous forme de l'aigrette. Ce n'√©tait pas la restauration des dons. Mais, pendant tous les sept jours, ils mang√®rent simplement le Pain sans levain, la Parole. Mais ceux qui, autrefois, avaient form√© une d√©nomination, sont morts. C'est la tige, et ils seront rassembl√©s pour √™tre br√Ľl√©s. Mais la Vie continue, au travers de cela. Et que s'est-il pass√©? Toute la vie qui √©tait dans la tige, dans l'aigrette, dans la balle, s'est install√©e dans le grain. Et le m√™me Saint-Esprit qui a suscit√© Luther, Wesley, les Pentec√ītistes habitera dans l'Epouse, √† la r√©surrection.
E-152 "Pendant sept jours, tu mangeras du pain sans levain...". On ne trouvera pas de levain parmi l'Epouse, aucune - aucune parole d'ajout√©, rien du tout. Rappelez-vous que c'est une seule Parole qui est √† la base de chaque cas de mort que l'on trouve sur la terre. Tous les enfants ill√©gitimes sont n√©s parce que Eve, la premi√®re √©glise, l'√©pouse du premier Adam, douta de la Parole de Dieu et accepta des objections des d√©nominations, des intellectuels ou des √©coles. En effet, on raisonna sur la Parole de Dieu, en disant: "Bien s√Ľr que Dieu est un Dieu bon." Dieu est un Dieu bon, mais Il est aussi un Dieu juste. Il doit tenir Sa Parole. L'√©cole, elle, accepta cela.
E-153 C'est là que vous jeunes séminaristes, vous avez sans doute reçu un appel dans votre vie, mais vous vous précipitez dans une école biblique pour qu'on vous injecte cette doctrine, et c'est là que vous mourez. Accrochez-vous à Dieu et à Sa Parole. Ils ne vous le permettront pas, ou vous ne pourrez même pas devenir membre de leur assemblée, ils ne voudront pas de vous à la chaire. C'est pourquoi, laissez-les faire, laissez les morts enterrer les morts; suivons Christ, la Parole.
E-154 Pendant sept jours donc, on ne trouvera pas de levain dans l'Epouse, l'Eglise - pendant sept jours. (155) Eh bien, remarquez. Et maintenant... point...: "On ne verra point chez toi de levain, dans toute l'étendue de ton pays, pendant sept jours... (ici, le sacrifice est un type: l'Epouse provenant du Sacrifice, qui est Christ) ... et aucune partie des victimes que tu sacrifieras le soir du premier jour..."
E-155 (156) Et vous souvenez-vous - vous souvenez-vous que nous avons parcouru les sept √Ęges de l'Eglise? Le messager de l'√©glise arrive toujours √† la fin de l'autre √Ęge de l'√©glise. La fin de l'√Ęge pentec√ītiste produit l'enl√®vement de l'Epouse. Vous voyez? La fin de l'√Ęge de Luther a produit l'√Ęge de Wesley. Vous voyez? La fin de l'√Ęge de Wesley a produit l'√Ęge pentec√ītiste. La fin de l'√Ęge pentec√ītiste a produit le Message actuel. Tenez, c'est juste ici, c'est enti√®rement repr√©sent√© tout au long de l'Ecriture. Il n'y a pas de passages bibliques qui ne s'embo√ģtent aux autres. Vous voyez? Tous ces types... Je n'ai pas d'instruction, mais j'ai le Saint-Esprit qui me montre cela par un autre canal qui m'enseigne les choses √† partir de la nature; et c'est par la Parole. Il faut que ce soit la Parole, les choses qui ont √©t√© promises.
E-156 "...victime... le sacrifice...le premier jour... ne sera gardée pendant la nuit jusqu'au matin."
E-157 Eh bien, m√™me Luther avait la v√©rit√©, et enseignait l'√©glise: que le juste vivra par la foi. Vous n'avez pas besoin de vous y accrocher comme √©tant la doctrine enti√®re de l'√Ęge m√©thodiste. Que devez-vous faire? Le br√Ľler au feu. De quoi cela √©tait-il le type? La d√©nomination qui vient de cette Parole est la balle. La tige, la balle, doivent √™tre br√Ľl√©es au feu. La partie d√©nominationnelle par laquelle Elle est pass√©e ne doit pas subsister, elle doit mourir. Ne la laissez pas subsister jusqu'au d√©but d'un autre √Ęge. Br√Ľlez cela compl√®tement! Il parle maintenant √† l'Epouse, et rien qu'√† l'Epouse qui s'est lev√©e dans chaque √Ęge.
E-158 Remarquez comme c'est beau: "Le sang de l'agneau". Ils représentent le corps de Christ, le Sacrifice. Le sang de l'agneau appliqué sur la porte... Eh bien, souvenez-vous, l'agneau était immolé, ce qui était un type de Christ.
E-159 Oh! nous pourrions prendre beaucoup de temps, mais il ne me reste que quelques minutes ici. Peut-être que je devrais m'arrêter pour reprendre ce soir (vous voyez), parce que nous prenons trop de temps. C'est... J'ai ici 20 pages de notes sur ce seul sujet, vous voyez, sur cet unique sujet.
E-160 Eh bien, remarquez donc √† ce sujet que Christ √©tait repr√©sent√© par un - un agneau. Ou ai-je dit cela correctement? Un type. Christ √©tait l'Agneau. Il fallait que ce soit un m√Ęle, le premier-n√© de la m√®re brebis ou plut√īt de la brebis, peu importe comment vous voulez l'appeler. Il fallait que ce soit son premier-n√©. Et il devait d'abord √™tre √©prouv√©, pour voir s'il avait un d√©faut.
E-161 Eh bien, Christ a √©t√© √©prouv√©, l'Agneau premier-n√© de la m√®re brebis, la vierge Marie. Et par quoi fut-Il test√©? Ce fut Satan contre la Parole. Lorsqu'il frappa Eve, elle tomba; lorsqu'il frappa Mo√Įse, celui-ci tomba. Mais lorsqu'il s'attaqua √† Christ, en essayant de Lui citer les Ecritures de travers, il se rendit compte que ce n'√©tait pas Mo√Įse! Vous voyez? Il fut √©prouv√©. Qu'a fait... Il s'est retourn√© et a dit: "Si tu es Fils de Dieu... Eh bien, on me dit que tu accomplis des miracles, et on me raconte que c'est ce que le Messie doit faire. Eh bien, si c'est le cas, te voil√† affam√©, tu n'as pas mang√©, change ces pains en, ou plut√īt ces pierres en pain, et mange."
E-162 Jésus lui répondit: "Il est écrit: l'homme ne vivra pas de pain seulement," vos credos, etc. Mais de quoi? De toute Parole. D'une partie de la Parole? "De toute Parole qui sort de la bouche de Dieu." C'est de cela que l'homme vit. Vous voyez? L'Agneau fut éprouvé pour voir s'Il avait failli quelque part.
E-163 Les pharisiens disaient: "√Ē Rabbi, Toi le jeune proph√®te, nous pensons que Tu es merveilleux! Tu es bon."
E-164 - Pourquoi M'appelles-tu bon? Un seul est bon, et c'est Dieu! Croyez-vous cela?
E-165 - Oh! oui. C'est Dieu.
E-166 - Eh bien, Je Le suis donc. (Oui oui) Il a dit : "Un seul est bon. Pourquoi M'appelles-tu bon, alors que vous ne croyez pas que Je suis Dieu? (oui, oui) Alors, pourquoi M'appelles-tu bon? Qu'est-ce qui vous fait dire cela, qu'est-ce qui vous inspire de dire cela, alors que vous savez qu'Un Seul est bon, et c'est Dieu."
E-167 "Nous savons que Tu ne tiens pas compte du titre de l'homme, ni de ce que déclarent les médecins. Nous le savons." Ils essayaient... Jésus savait qu'ils étaient des hypocrites. Vous voyez?
E-168 Il a été éprouvé pour qu'on voie quelle était Sa position, voyez-vous, éprouvé de toutes les manières, éprouvé comme nous le sommes. Mais en Lui, rien du tout ne céda. Non, non. Il était le Fils de Dieu.
E-169 L'agneau √©tait √©prouv√©; il √©tait gard√© pendant 14 jours. C'√©tait deux sabbats, ou deux √Ęges. L'un √©tait pour les Juifs, pendant lequel ils offraient un agneau, en type; l'autre pour les Gentils qui ont le vrai Agneau, et tous ont √©t√© rendus parfaits en croyant que cet Agneau viendrait. Mais Il fut tent√© pendant 14... ou plut√īt examin√© pendant 14 jours; Il √©tait la Parole.
E-170 Vous pouvez examiner l'Ancien Testament, et dire: "Il condamne le Nouveau." Vous vous trompez. L'Ancien Testament rend seulement témoignage du Nouveau Testament.
E-171 Un homme s'opposait √† moi, il n'y a pas longtemps. Il disait: "Qu'est-ce qu'il a?" Il disait : "Il enseigne m√™me √† partir de l'Ancien Testament." Un pr√©dicateur chr√©tien. Pensez-y. Il disait: "L'Ancien Testament n'est plus en vigueur, il est pass√©." Oh! non, oh! non! Il est simplement un ma√ģtre d'√©cole, il montre ce qui est √©crit sur la muraille. Vous voyez? C'est juste.
E-172 Eh bien, vous voyez, il était éprouvé pendant 14 jours; c'était Christ,. Maintenant, remarquez. Ensuite Il fut immolé le soir. Il devait être immolé, l'Agneau le fut. Christ mourut vers le soir, l'après-midi. Et puis, remarquez alors, Il fut aussi...
E-173 Le sang devait √™tre plac√© sur les poteaux, voyez, lequel sang √©tait la vie de l'animal. "Tu en mangeras la chair, mais le sang, qui est la vie, tu le r√©pandras." Vous voyez, cela devait √™tre... Le sang devait √™tre mis sur les poteaux et le linteau de la maison o√Ļ le sacrifice a √©t√© agr√©√©. Gloire! Qu'est ce que la Vie? C'est le Nom. C'est le... Il pla√ßa le nom de la personne... Lorsque vous vous approchez d'une porte, avant de sonner, vous regardez pour voir le nom qui est √©crit sur la porte. Vous voyez? Le sang √©tait plac√© sur le linteau de la porte comme type du sacrifice qui √©tait √† l'int√©rieur.
E-174 Maintenant, nous allons trouver le lieu d'adoration, juste au travers de cela, en passant par ce Sang. Remarquez que le sang qui était sur la porte montrait ce qui allait - était à l'intérieur. Les gens étaient à l'intérieur. Notre lieu d'adoration, l'Agneau, est la Parole. Nous le savons.
E-175 Remarquez maintenant au verset 4: "Ne laissez ni pain, ni rien de la victime que tu sacrifieras...", autrement dit, n'amenez pas cela d'un √Ęge √† un autre.
E-176 Si vous essayez de retourner en arri√®re, et que vous disiez: "Eh bien, nous sommes des Luth√©riens, et nous voulons monter l√†..." Vous devez mourir √† l'√Ęge de Luther pour na√ģtre dans l'√Ęge de Wesley. Vous devez mourir √† l'√Ęge de Wesley pour na√ģtre dans l'√Ęge pentec√ītiste. Et vous devez mourir √Ę l'√Ęge pentec√ītiste, voyez, n'en laissez rien, br√Ľlez cela au feu, en effet, ce sera br√Ľl√© comme la tige, d'o√Ļ provient le bl√©. La tige, la d√©nomination, doit √™tre br√Ľl√©e. Ainsi, n'apportez pas votre d√©nomination dans le nouveau Message. Maintenant, c'est la Parole. La tige est devenue une d√©nomination. Elle a port√© la semence, c'est vrai. Mais, cela est mont√© jusqu'ici, et ensuite la tige est morte. Elle √©tait une porteuse. Une d√©nomination, mais la Parole continue. Oui, la Parole continue.
E-177 Maintenant, prenez les versets 5 et 6. Remarquez: "Tu ne..." Prenons maintenant les versets 5 et 6: "Tu ne pourras pas sacrifier la p√Ęque dans un quelconque des lieux que l'Eternel, ton Dieu, te donne;..."
E-178 Eh bien, rappelez-vous: "Pas dans l'une quelconque de ces portes..." Le Seigneur permet que vous ayez ces dénominations, vous voyez, "ces portes". "... mais au lieu que l'Eternel,...Dieu, aura choisi pour y faire résider Son nom,..."
E-179 C'est cela, la Porte, vous voyez, le seul lieu. Pas dans l'un quelconque de ces lieux, mais Dieu a une Porte.
E-180 Vous direz: "Chaque matin, j'entre par la porte m√©thodiste." √áa, c'est une √©glise! "Chaque matin, j'entre par la porte catholique." Oui oui! Eh bien, le Seigneur a laiss√© Son peuple entrer par ces portes, et en sortir. Dieu a des gens dans l'Eglise catholique, dans l'Eglise m√©thodiste, dans l'Eglise presbyt√©rienne, dans toutes ces √©glises, chez les Pentec√ītistes. Certainement! Mais, ne... N'adorez pas le Seigneur dans cette porte-l√†. Vous voyez? Mais le Seigneur a une certaine porte. Gloire! Il a une porte. "... mais au lieu que l'Eternel, ton Dieu, ... choisi pour y faire r√©sider Son Nom, l√† tu sacrifieras la p√Ęque, le soir..."
E-181 A quel moment Rebecca trouva-t-elle Isaac? A quel moment Eli√©zer l'appela-t-il pour qu'elle devienne l'√©pouse? Au temps du soir. Vers le soir, la Lumi√®re para√ģtra, Vous trouverez le chemin de la gloire; C'est par l'eau qu'on trouve la Lumi√®re aujourd'hui, Ensevelis dans le pr√©cieux Nom de J√©sus; Jeunes et vieux, repentez-vous de tous vos p√©ch√©s, Le Saint-Esprit entrera certainement; Les Lumi√®res du soir sont venues, C'est un fait que Dieu et Christ sont Un.
E-182 C'était le début de la Chose, maintenant, elle est restée en plein dans la Lumière de l'Epouse. Vous voyez ce que je veux dire?
E-183 Je ferai mieux de terminer maintenant pour reprendre ce soir, parce que je ne voudrais pas que vous manquiez ceci, vous voyez. Non non. C'est - c'est - c'est l'heure du d√ģner. Bon bon, j'ai encore ici tellement de notes. Oh! la la! Et ce soir, serait-ce mieux? Hein? Eh bien, si vous √™tes...Voulez-vous que nous continuions encore un petit moment? Maintenant... D'accord! Continuons donc encore un petit moment. Nous allons nous d√©p√™cher. √áa va?
E-184 Eh bien, entrer dans quoi? "Tu n'iras pas dans n'importe quelle porte que l'Eternel, ton Dieu, t'a donn√©e, mais dans la porte o√Ļ l'Eternel, ton Dieu, fera r√©sider Son Nom..." Vous ne pouvez pas entrer dans une maison dont la - dont la porte... qui est la porte.... N'est-ce pas? C'est Dieu qui mettra Son Nom sur cette porte, et vous ne pourrez pas... C'est cette porte-l√† qui conduit au lieu d'adoration, au sanctuaire. Ce n'est pas √† n'importe quelle porte que vous pourrez apporter votre sacrifice, mais dans la porte que l'Eternel a choisie pour y faire r√©sider Son Nom. Vous voyez?
E-185 Eh bien, a-t-Il fait cela? O√Ļ est cette porte? Dans Saint Jean 10, J√©sus dit: "Je suis la Porte, l'entr√©e. Je suis la Porte de la Maison de Dieu. Je suis la Porte de la bergerie, pour les brebis et non pour les ch√®vres. Vous voyez. "Je suis la Porte de la bergerie. Celui qui entre par cette Porte est en s√©curit√©."
E-186 Et maintenant, nous pourrions nous étendre longuement là-dessus! Mais pour gagner du temps, Il est la Porte de la bergerie. Eh bien, nous voudrions faire remarquer quelque chose ici. Les ombres et les types sont bien en vue ici, mais je pourrais... je pourrais...si j'ouvre cette page-là, cela va prendre beaucoup de votre temps.
E-187 Bien. Remarquez que cela montre parfaitement Jésus-Christ. En effet, tout l'Ancien Testament est un type de Jésus-Christ. Les fêtes, l'adoration, tout. Sous ces références bibliques, j'ai écrit: "A expliquer". C'est ça qui prendrait beaucoup de temps. Expliquer comment toutes ces fêtes... Même l'offrande de farine était un type de Christ. Prenons juste ça.
E-188 Autrefois, il y avait une - une √©cole appel√©e l'√©cole des ministres, ou plut√īt l'√©cole des proph√®tes, o√Ļ on formait et instruisait des proph√®tes. Mais une fois, il y eut un proph√®te authentique, appel√©e de Dieu, qui est all√© les visiter. Eh bien, ils ont voulu t√©moigner au vieux proph√®te un peu de bienveillance; l'un d'eux est parti cueillir une bonne quantit√© de ce qu'il croyait √™tre des pois (mais c'√©taient des coloquintes v√©n√©neuses), avec lesquels il allait nourrir tout le monde.
E-189 Oh! que de coloquintes v√©n√©neuses de s√©minaire n'avons-nous pas eues! Vous voyez? C'est vrai. Ils pr√©parent quelque chose √† manger. Voyez? Ils ont des coloquintes v√©n√©neuses m√©thodistes, baptistes, pentec√ītistes plein le v√™tement. Mais, vous voyez, ce sont des sarments greff√©s, le genre qui peut √™tre retranch√© de l'arbre, vous voyez, ils ne sont pas du Cep original. Ils portent des citrons, des pamplemousses, etc, pas des oranges, ils professent pourtant √™tre des agrumes.
E-190 Remarquez encore. Eh bien, à ce sujet - à ce sujet, lorsqu'Elie est venu et qu'il les a examinées, ils ont constaté que c'étaient des coloquintes vénéneuses qui les tueraient tous; ils s'écrièrent: "Hélas! la mort est dans le pot."
E-191 Le prophète a dit: "Apportez-moi une poignée de farine." Et il jeta la farine dans le pot; il dit: "Maintenant, ça va; mangez comme vous voulez." Cela changea la mort en vie.
E-192 Et l'offrande de farine qui a été donnée pour... Christ était l'Offrande de farine, et l'offrande de farine doit être moulue avec une certaine meule qui rendait toutes les particules de la farine identiques. Cela nous montre qu'Il est le même hier, aujourd'hui, et éternellement. Il est exactement cette Chose, la Parole qui doit être introduite dans votre dénomination pour la faire vivre. Christ est la Parole. Toutes ces choses étaient des types : le tabernacle, les - les - les pains de proposition, tout, le kasher brisé qui est sous le plat représentait Son corps brisé; et jusqu'aujourd'hui les Juifs ne peuvent pas expliquer pourquoi ils font cela, vous voyez. Et toutes les autres choses n'étaient qu'un type de Lui.
E-193 Eh bien, alors, comme Lui est en vue; nous voyons donc que tous les credos et toutes les dénominations sont restés en arrière. Car Il est la Parole pure et immuable de Dieu, qui est le pain sans levain : Saint Jean 1. C'est vrai. Il est le Pain sans levain. C'est pourquoi, si vous ajoutez ceci ou cela, c'est du levain ajouté à ce qui vous avait été donné à l'origine pour nourriture.
E-194 Ecoutez ceci. Qu'est-ce qui d√©truit la race, aujourd'hui? Ils prennent les choses et les hybrident. Et lorsque vous hybridez une chose, vous la tuez. "Oh! √á'a une meilleure apparence." Certainement, le ma√Įs hybrid√© : les flocons de ma√Įs, toutes les autres c√©r√©ales venant du ma√Įs... Du ma√Įs hybrid√©, avec de grandes tiges, belles et longues, de tr√®s gros √©pis; il para√ģt deux fois meilleur que l'autre. Mais c'est la mort! La science elle-m√™me a fini par le reconna√ģtre. Vous comprenez? Ne croisez pas les choses, cela vous tuera.
E-195 Maintenant, tenez, laissez-moi vous montrer quelque chose. L'autre jour, j'arrosais quelques fleurs, dans ma cour. Mon √©pouse avait quelques fleurs hybrides l√† dans un petit pot, une petite jardini√®re sur le c√īt√© de la maison. Il nous faut les arroser au moins trois ou quatre fois par semaine, sinon elles p√©rissent. Mais dans la cour, il y a une plante originale. Il n'a pas plu depuis six mois, et c'est aussi sec... M√™me s'il pleut, dix minutes apr√®s, vous voyez souffler la poussi√®re. Mais cette petite plante qui est l√† est bien plus belle que l'hybride qui re√ßoit de l'eau en abondance. Privez-la de cette eau, elle meurt! Mais d'o√Ļ l'autre plante tire-t-elle son eau? Autre chose, vous devez continuellement la vaporiser pour en √©loigner les pucerons, sinon ils la rongeront, elle est si tendre et si fragile! Mais pas un seul puceron ne grimpera sur l'original. Non, non! Aussit√īt qu'ils grimpent sur celui-ci, ils s'en √©loignent! Elle est une plante originale. Vous voyez ce qu'a fait l'hybridation?
E-196 C'est pareil pour l'église. Ils essaient de mélanger les dénominations avec la Parole, de faire que la - de faire dire à la Parole ce que dit la dénomination. Et, lorsque vous faites cela, vous devez les vaporiser, les dorloter et - et - et leur donner des étoiles en or pour qu'ils viennent à l'école du dimanche, etc. C'est vrai! Lorsqu'il s'agit d'un vrai chrétien, né de nouveau, qui est né de nouveau de la Parole de Dieu, il est solide, et on ne peut le détruire. Les pucerons et les choses de ce monde ne le troublent pas. Il est un aigle, et il vole au-delà de ces choses. Vous voyez? Il monte en flèche au ciel. Vous voyez? C'est vrai. Rien...
E-197 Remarquez. Eh bien, nous devons comprendre ici que la dénomination, les credos, et tout ce que l'on ajoute au pain levé, ne peut pas être ajouté au pain sans levain. Et la Bible nous montre ici, dans cette cérémonie de l'adoration, que vous ne pouvez pas apporter le moindre levain, et Dieu n'agréera pas cela.
E-198 Vous direz: "Je suis m√©thodiste." C'est l√† m√™me que vous mourez. "Je suis pentec√ītiste!" Vous mourez!
E-199 "Je suis de Christ!" Ça, c'est juste! Vous devez vous tenir sur quelque chose. C'est vrai. Vous - vous vous tenez sur quelque chose.
E-200 Une fois, Churchill a dit, en levant deux doigts: "Nous avons la victoire!" L'Angleterre se tint là-dessus et crut Churchill.
E-201 Que vous le croyiez ou pas, ce matin, vous vous tenez sur quelque chose. Il n'y a qu'une seule Chose sur laquelle vous pouvez vous tenir, et par Laquelle vous pouvez vivre, c'est Christ, la Parole. C'est vrai!
E-202 Remarquez que dans la Bible, il n'y a rien qui est le type des dénominations, excepté Babylone. Et Babylone fut fondée par Nimrod, et Nimrod était un renégat. Il avait là tout un groupe de femmes qui étaient supposées être ses reines, et elles étaient des prophétesses. On pense même que Balaam venait de cette contrée-là. Ils adoraient des racines et tout (beaucoup parmi vous les érudits qui avez lu Les Deux Babylones par Hislop, et tout, et l'histoire de l'église ...) Vous savez tout ce qu'ils - qu'ils faisaient. Ils avaient des femmes qui faisaient ceci, et des femmes... des déesses, et toutes sortes de choses. C'était une religion obligatoire. Tout le monde, toutes les villes des alentours étaient obligées de venir à Babylone pour adorer sous l'autorité de Nimrod au pied de la tour. Vous voyez, c'est juste. Ils étaient forcés de faire cela, à Babel. C'est de là qu'est venue la confusion.
E-203 C'est exactement ce que fait l'église aujourd'hui. "Si vous n'assistez pas à l'école du dimanche, si vous ne faites pas ceci, s'ils ne vous amènent pas à faire telle chose, vous êtes écarté."
E-204 Là-bas à Tucson, on m'écoute ce matin... je me demandais autrefois... J'ai toujours exhorté les gens, en leur disant: "Allez à l'église, à n'importe quelle église." Puis j'ai vu des gens reculer, aller dans l'autre sens. Je me suis demandé: "Qu'est-ce qui se passe?"
E-205 Je suis all√© vers certains d'entre eux, qui ont dit: "Le premier jour que vous √™tes l√†-bas, ils vous approchent, et vous disent : "Joignez-vous √† notre √©glise; si vous ne le faites pas, vous n'√™tes pas le bienvenu." Vous voyez? Vous voyez? C'est une chose forc√©e, c'est quelque chose que l'on vous impose. Vous voyez? C'est √ßa Babylone. Mais en Christ, vous entrez par √©lection; non pas en √©tant forc√©, mais c'est votre cŇďur qui vous tire l√†-dedans.
E-206 Dieu a dit: "Je ne mettrai donc pas Son Nom dans Babylone." Suivez attentivement maintenant. Il ne peut pas mettre Son Nom dans Babylone, les églises. Oh, elles sont... Ce sont elles-mêmes qui ont mis Son Nom là, mais Lui ne l'a jamais fait. Non.
E-207 Vous me direz: "Eh bien, alors, Frère Branham..." Attendez! Attendez, restez tranquille juste... Vous m'avez demandé de rester un peu plus longtemps... C'est ça. Voyez? Voyez? Non... Eh bien, remarquez que ce sont eux qui ont mis Son Nom là, mais pas Lui.
E-208 Eh bien, Il a dit: "Le lieu o√Ļ Je vous rencontrerai, et o√Ļ J'agr√©erai votre sacrifice, c'est l√† que J'ai choisi pour y mettre Mon Nom. Vous entrerez par cette porte, la porte o√Ļ j'ai choisi de mettre Mon Nom. C'est l√† que vous viendrez."
E-209 Eh bien, ils ont écrit: "Ceci est l'Eglise de Christ." Il n'y a qu'une seule erreur dans cette déclaration, ils ont oublié un mot: anti. Oui oui. Ils sont en désaccord avec tout ce que Christ a enseigné. Ce sont des pharisiens modernes.
E-210 Mais cependant, nous devons trouver o√Ļ Il a mis Son Nom, car c'est l√† que se trouve la seule porte √† laquelle Il a pourvu. Amen! Gloire! Suivez attentivement. O√Ļ a-t-Il mis Son Nom? Dans Son Fils!
E-211 Oh! vous me direz: "Eh bien, un instant, Frère Branham! C'était le Fils, et non le Père."
E-212 Dans tous les cas, le Fils prend toujours le Nom de Son Père. Je suis venu sur cette terre avec le nom de Branham parce que mon père s'appelait Branham.
E-213 Jésus a dit: "Je suis venu au Nom de Mon Père, et vous ne M'avez pas reçu." Voulez-vous un passage des Ecritures à ce sujet? Jean 5.43. Vous voyez? "Je - Je suis venu au Nom de Mon Père, et vous ne M'avez pas reçu." Le Père a donc mis Son propre Nom, qui est "Jésus", dans le Fils. Et c'est Lui le chemin, la porte, la maison; Il est le lieu que Dieu a choisi pour y faire résider Son Nom. Dieu n'a jamais mis Son Nom en moi, Il n'a jamais mis Son Nom dans l'église, Il ne l'a jamais mis dans le méthodisme, le baptisme ou le catholicisme, mais Il l'a mis en Christ, l'Emmanuel Oint.
E-214 Et ce Nom est dans la Parole, parce qu'Il est la Parole. Amen. Qu'est-ce qu'Il est alors? La Parole interpr√©t√©e est la manifestation du Nom de Dieu. Il n'est pas √©tonnant... "... ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela, mais c'est mon P√®re qui est dans les cieux qui t'a r√©v√©l√© qui Je suis. Et c'est sur cette pierre que Je b√Ętirai Mon lieu d'adoration, et les portes du s√©jour des morts ne pourront point l'√©branler." Amen! √Ē Eglise vivante de Dieu, tiens-toi sur J√©sus-Christ le seul fondement solide. Tu peux bien chanter le cantique, mais si tu n'es pas √©tabli sur Christ, la Parole, tu te tiens sur du sable fragile, mouvant. "Mais sur ce rocher, Christ, Ma Parole..."
E-215 Il a b√Ęti le message luth√©rien, mais on en a fait une d√©nomination. Cela grandissait, le marchepied. Ensuite, Il a √©volu√© pour former les jambes, avec les M√©thodistes, et ainsi de suite. C'est l√† qu'Il a b√Ęti Son Eglise: sur Sa Parole. Maintenant, Il n'est pas que pieds et jambes, Il est un Corps. Et aujourd'hui, c'est le fa√ģte. Vous avez remarqu√©, dans la pyramide... mais je ne pr√™che donc pas une religion de la pyramide!
E-216 La premi√®re Bible qui a √©t√© √©crite, a √©t√© √©crite dans le Ciel, le Zo...[Espace vide sur la bande - N.D.E.] Avez-vous remarqu√© cela? Elle commence avec la vierge, le premier signe du zodiaque. Le dernier signe, c'est leo, le lion. Il est venu premi√®rement par la vierge, et Il vient ensuite comme Lion de la tribu de Juda. Juste avant cela, il y a l'√Ęge du cancer, des poissons qui se croisent, et tous les autres √Ęges. Si nous avions du temps, nous pourrions √©tudier cela, nous l'avons fait au Tabernacle.
E-217 Et la pyra - la pyramide part de la fondation et monte jusque dans la chambre du roi. Et, juste avant d'atteindre la septi√®me paroi, il y a l√† une petite plate-forme d'introduction, o√Ļ un messager se pr√©sente pour vous conduire chez le roi (le messager, Jean-Baptiste, qui a conduit aupr√®s du Roi...); mais la pierre de fa√ģte a √©t√© rejet√©e. Et on ne sait pas, la Pierre de Scone [Pierre sur laquelle les rois anglais sont intronis√©s. - N.D.T.], peu importe ce que c'est, on ne sait pas o√Ļ elle est, parce que c'est une pierre rejet√©e. Mais c'est la pierre qui coiffe le tout, ce qui constitue la pyramide avec les sept √Ęges de l'Eglise. Ajoutez la gr√Ęce, ajoutez ceci, ajoutez cela, il y a sept choses √† ajouter, dont la derni√®re est Christ. Ajoutez ceci √† votre charit√©, ajoutez la gr√Ęce √† votre gr√Ęce, ajoutez ceci, ajoutez cela, jusqu'√† ce que vous arriviez √† Christ, qui est la Pierre de Fa√ģte. "Je suis la porte."
E-218 Eh bien, un fils vient toujours au nom de son p√®re. Tout fils vient au nom de son p√®re. Et J√©sus a dit: "Je suis venu au Nom de Mon P√®re." Alors, quel est le nom du P√®re? Quel est le Nom du Fils? Il a dit: "Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez." Oui Il est venu, ce m√™me J√©sus, sous la forme du Saint-Esprit. C'est pourquoi ils adoraient en disant: "√Ē J√©sus!" Vous voyez? Vous voyez? P√®re, Fils et Saint-Esprit, c'est le Seigneur J√©sus-Christ. C'est tout: "Je suis venu au Nom de mon P√®re, et vous ne M'avez point re√ßu."
E-219 Or, rappelez-vous qu'Il a aussi ajouté quelque chose ici, et qu'Il nous avertit, en disant: "Quelqu'un d'autre viendra (une dénomination, un credo)... ils viendront en leurs noms, et vous les recevrez. Mais Moi, qui suis la Parole confirmée et éprouvée devant vous, vous ne voulez pas Me recevoir."
E-220 De m√™me qu'Il avait raison en ce temps-l√†, de m√™me Il a raison aujourd'hui. Ne manquez pas cela, vous les gens de ce pays. "Un autre viendra, une √©glise, et vous le croirez, parce que vous pouvez agir de n'importe quelle mani√®re. Mais Je ne confirmerai pas cela." Il n'a jamais (√† aucun moment, dans une √©glise) confirm√© quoi que ce soit en dehors du message qui leur a √©t√© donn√© : la justification pour Luther, la sanctification pour Wesley, la restitution des dons pour la Pentec√īte. Renseignez-vous l√†-dessus. Mais aussit√īt qu'ils en ont fait une d√©nomination, la chose est morte. Sondez les Ecritures.
E-221 Mais Il a dit: "Je choisirai un lieu pour y faire résider Mon Nom." Et ce Nom, c'était Jésus. Et Jésus est la Parole. (Saint Jean 1). N'est-ce pas vrai? C'est là le lieu d'adoration, en Christ, la Parole. "Je suis venu au Nom de Mon Père."
E-222 Le prophète a dit: "On Lui donnera le nom d'Emmanuel." Cela se trouve dans Matthieu 1.23, si vous voulez le noter. Jésus, Jéhovah, le Sauveur.
E-223 Eh bien, le verset 5 montre qu'Il est la Porte. A pr√©sent, il y a beaucoup d'autres preuves invisibles : cette porte, le Nom, le lieu, tout cela prouve qu'il n'y a qu'un seul lieu o√Ļ Dieu rencontre l'homme pour l'adoration, et c'est lorsque cet homme est en Christ.
E-224 Maintenant, voici donc la question: "Comment entrons-nous en Lui?" Eh bien, ceci va peut-être vous pincer un peu, mais, vous savez, c'est comme lorsque l'on doit prendre un médicament, s'il ne vous rend pas malade, il ne vous fera aucun bien. Vous voyez? Vous voyez?
E-225 Eh bien, les Luth√©riens voulurent entrer d'une certaine fa√ßon; par le fait de se joindre √† l'Eglise luth√©rienne. Les M√©thodistes voulurent entrer par les cris. Les Pentec√ītistes voulurent entrer par le parler en langues. Ce n'est pas encore cela, vous voyez, non! Ce sont des dons et ainsi de suite. Mais I Corinthiens 12 dit: "... par un seul Esprit..." L'Esprit de Dieu qui vivifie la Parole (la Semence) pour confirmer cette Semence pour son temps. Vous voyez?
E-226 Voici la semence de l'√Ęge m√©thodiste; il a fallu le Saint-Esprit pour vivifier cette semence et purifier l'Eglise par la sanctification. Luther n'a pas pr√™ch√© cela, parce qu'il ne le connaissait pas. Les Pentec√ītistes, eux, voulurent parler en langues pour manifester la restauration des dons. Chacun d√©clare: "C'est √ßa la Chose. C'est √ßa la Chose." Voyez?
E-227 "Mais, nous avons tous, en effet, √©t√© baptis√©s dans un seul Esprit, pour former un seul corps." Et ce Corps, c'est une famille, la famille de Dieu. C'est la Maison de Dieu, et la Maison de Dieu, c'est le Nom de J√©sus-Christ. - "Le nom de l'Eternel est une tour forte, le juste s'y r√©fugie et s'y trouve en s√Ľret√©."
E-228 Eh bien, comment pourriez-vous y entrer par un titre? Comment votre chèque sera-t-il encaissé si vous y mentionnez: "Payez à l'ordre du - du Révérend, Docteur, ou Pasteur"? Non! Vous voyez? Vous voyez? Vous pourriez être un pasteur, un docteur, un prédicateur... mais le Nom du Seigneur, c'est Jésus-Christ. Voyez?
E-229 "J'ai choisi de mettre Mon Nom sur la porte de la maison o√Ļ l'on vient M'adorer, car Ma famille sera rassembl√©e l√†, sous le Sang. C'est comme il en √©tait en Egypte, o√Ļ tout ce qui √©tait au dehors mourut. Et, dans Ma maison, il n'y aura pas de pain lev√©! Il n'y aura pas du tout de m√©lange d√©nominationnel l√†, dans Ma maison! Mes enfants, n√©s de Mes g√®nes..." Amen! Gloire √† Dieu! "Mes g√®nes sont en eux. Mon... J'ai mis Ma Parole en eux. Je L'√©crirai sur les tables de leur cŇďur. C'est Ma famille, la famille du Corps de J√©sus-Christ; la famille. Et c'est par cette Porte que vous entrerez. Vous n'entrerez pas par la porte m√©thodiste, baptiste ou pentec√ītiste, mais par la Porte sur laquelle J'ai mis Mon Nom." Ce n'est pas une porte m√©thodiste. Le Nom de Dieu ce n'est pas "m√©thodiste". Le Nom de Dieu, ce n'est pas "pentec√ītiste". Le Nom de Dieu, ce n'est pas "baptiste". Le Nom de Dieu, ce n'est pas "catholique". Restez donc hors de ces portes-l√†! Voyez? Voyez? Voyez?
E-230 "Mais dans le lieu que Je choisirai pour y faire r√©sider Mon Nom..." Eh bien, dans la Bible, il n'y a aucun autre lieu qui ait √©t√© donn√© o√Ļ Dieu ait mis Son Nom, sinon en J√©sus-Christ, car Il est le Fils de Dieu, en portant le Nom de Dieu, le Nom humain de Dieu. "Il n'y a pas d'autre nom donn√© sous les Cieux par lequel vous devriez √™tre sauv√©s." Que vous soyez m√©thodiste, baptiste, presbyt√©rien, que vous ayez suivi un cat√©chisme ou tout ce que vous voulez faire, ce n'est qu'au Nom de J√©sus-Christ que tout genou fl√©chira, et toute langue confessera qu'Il est le Seigneur. Ce n'est qu'ainsi que vous entrez.
E-231 Si vous avez été baptisé dans l'eau comme il faut - comme il faut, mais que vous reniiez la Parole, alors, vous êtes un enfant illégitime, et votre naissance ne s'est pas faite correctement. Vous prétendez avoir cru en Lui alors, mais vous Le reniez!
E-232 Comment pourrais-je renier ma famille? Quand... Comment pourrais-je nier que Charles Branham est mon père? Un test sanguin sur la porte le montrera! Oui oui!
E-233 Mes actions et la confirmation de la Parole de Dieu dans ma vie montrent si je suis un enfant de Dieu ou non. Eh bien, Dieu n'a qu'un seul lieu. Voyez-vous cela? Le seul lieu o√Ļ Dieu agr√©era votre sacrifice (peu importe combien vous √™tes sinc√®re), c'est en Christ.
E-234 Rappelez-vous... Vous dites: "Eh bien, je crois que je suis entré, moi aussi." Rappelez-vous que la Bible dit... Vous dites bien: "La Bible déclare: Quiconque croit que Jésus-Christ est le Fils de Dieu est sauvé, sera sauvé."
E-235 Elle déclare bien cela, mais rappelez-vous qu'il est aussi écrit, il est aussi écrit: "Aucun homme ne peut dire que Jésus est le Christ, si ce n'est par le Saint-Esprit." Voyez? Vous pourrez bien dire qu'Il l'est, mais Il ne le sera pas avant que le Saint-Esprit Lui-même, qui vivifie la Parole, prouve cela, en confirmant que vous êtes donc un fils de Dieu. C'est l'Ecriture qui le déclare.
E-236 "Le lieu que J'ai choisi pour y faire r√©sider Mon Nom. Vous n'adorerez dans aucune autre porte, vous adorerez dans la porte o√Ļ J'ai mis Mon Nom. Alors, Je vous recevrai, et vous serez dans Ma famille."
E-237 Eh bien, la famille de Dieu obéit aux ordres que donne le Père de la famille. "Et Il est le Prince de la paix, le Dieu Puissant, le Père Eternel. Son autorité et Son règne n'auront pas de fin, et la domination reposera sur Ses épaules." Il est Gouverneur, Roi, Emmanuel, le Premier et le Dernier, Prince de la Paix, Dieu Puissant, Père Eternel, et chacun de Ses enfants obéit à chacune de Ses Paroles, parce qu'ils sont une partie de Lui.
E-238 Dans notre maison, nous vivons comme vivent les Branham. Si vous êtes un Dupond, vous vivrez dans votre maison comme les Dupond.
E-239 Dans la maison de Dieu, nous vivons de la Parole de Dieu, de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu, et nous n'√©couterons aucune autre personne, un imposteur. Voyez? "Vous mangerez du pain sans levain, pendant tous les √Ęges de l'√©glise, comme je vous l'ai enseign√©." Mais n'essayez pas de faire volte face pour introduire cela dans ceci, parce que c'est devenu de la paille. "Vous prendrez les os, et ce qui reste du sacrifice, et vous le br√Ľlerez au feu." L'√Ęge de l'√©glise est pass√©; c'est fini, mais nous avons continu√©, nous sommes maintenant dans un autre √Ęge. Amen!
E-240 "Le lieu que J'ai choisi pour y faire résider Mon Nom." Oh! la la! I Corinthiens 12.
E-241 Remarquez, Ephésiens 4.30 dit: "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés jusqu'au... (prochain réveil?) jusqu'au jour de votre rédemption." ... N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu par lequel vous avez été scellés jusqu'au jour de votre rédemption.
E-242 Eh bien, remarquez. Appliquons cela √† notre le√ßon sur les Saintes Ecritures. Mais nous ferons donc mieux de partir. Je pense que je suis en train de fatiguer les gens. N'est-ce pas? Je vois des gens qui se l√®vent et qui rentrent √† la maison, voyez, parce qu'ils doivent - ils doivent pr√©parer le d√ģner. Il y en a aussi qui doivent rencontrer quelqu'un; ils n'avaient pas pr√©vu de rester toute la journ√©e pour √©couter. Voyez? Mais, √©coutez. Vous connaissez le...
E-243 Ben, oh! Il faut que je - je le fasse pour toi...?... Que Dieu vous bénisse! Merci, Frère Ben! Je vous aime, Frère Ben!
E-244 Si vous saviez ce que ce jeune homme a souffert pour nous dans cette guerre! Il a été criblé de balles, blessé à mort, et toutes sortes de choses. Il en a vu de toutes les couleurs dans sa vie, mais Dieu l'a béni. Il est resté fidèle. Sa femme l'a quitté, s'est enfuie, s'est remariée, et a amené ses enfants. Oh! la la! Je n'aime pas y penser.
E-245 Et... mais malgré tout, que Dieu vous bénisse, Ben!
E-246 Il est l√† maintenant m√™me, le corps plein d'√©clats d'obus qui lui coincent les nerfs et tout le reste. Vous devriez conna√ģtre le pass√© de Ben, vous voyez. Que Dieu b√©nisse ce jeune homme! Oui. "... par lequel vous avez √©t√© scell√©s jusqu'au jour de votre r√©demption."
E-247 Remarquez bien. Maintenant ceci va peut-√™tre vous faire un peu mal, mais √©coutez (ne vous f√Ęchez pas contre moi). Rappelez-vous simplement.
E-248 Souvenez-vous-en, lorsqu'Isra√ęl autrefois a regard√© cette porte sur laquelle le sang avait √©t√© appliqu√©, le Nom, le Sang, la Vie, et qu'ils sont entr√©s sous ce sang, ils n'en sont plus jamais sortis, jusqu'√† ce qu'ils sont sortis de l'Egypte. "... N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous √™tes entr√©s, et par Lequel vous ne sortirez plus jusqu'au jour de votre r√©demption. Voyez?
E-249 Eh bien, la Bible a toujours raison. Il place ces Paroles là; vous devez mettre cela à Sa place afin de faire en sorte que - d'avoir le tableau complet de la rédemption. "... N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés jusqu'à votre rédemption." (Jusqu'à votre rédemption)
E-250 Vous êtes scellé là à l'intérieur, vous êtes sous le Sang. Vous ne sortez plus. Et alors, qui êtes-vous? Un fils de Dieu, dans la famille de Dieu, scellé à l'intérieur de cette famille par le Saint-Esprit. Le diable ne peut pas vous avoir, s'il devait le faire. Parce que vous êtes mort, le vieux mari en vous est mort. Et vous êtes enterré, et votre vie est cachée en Dieu au travers de Christ, et scellée par le Saint-Esprit. Comment va-t-il vous avoir? Comment allez-vous sortir? Vous êtes là à l'intérieur. Gloire! Maintenant, je vais laisser ce sujet. Je vous donne juste ce qu'il faut pour que vous compreniez de quoi je parle.
E-251 Vous êtes donc une nouvelle création, non pas en rapport avec une dénomination, mais en rapport avec la Parole. Vous êtes une création de la Parole. C'est parce que la pierre de fondation a été posée en vous avant la fondation du monde, et que vous êtes prédestinés à être des fils et des filles de Dieu.
E-252 Et l√†-dessus est venue s'ajouter une pierre apr√®s une autre pierre, dans chaque √Ęge, afin de confirmer cette Parole qui vient, exactement comme J√©sus le fit dans Son √Ęge, Lui qui est la Pierre de Fa√ģte de tout l'√©difice. En Lui se trouvait chaque √Ęge. En J√©sus, il y avait Mo√Įse. En J√©sus, il y avait David. En J√©sus, il y avait les proph√®tes. N'est-ce pas vrai? Consid√©rez Joseph. Il a √©t√© vendu pour environ trente pi√®ces d'argent. Il a √©t√© jet√© dans une fosse. Il √©tait suppos√© √™tre mort. Retir√© de la fosse, il partit et s'assit √† la droite de Pharaon. Voyez combien c'est parfait. J√©sus √©tait - Mo - un...Joseph √©tait en J√©sus.
E-253 Et lorsque Lui-m√™me vint, Il √©tait la pl√©nitude de ces rois - de ces proph√®tes (All√©luia!) ... la divinit√© habitait corporellement en Lui. Il est venu pour racheter et tirer del√† une Epouse, un Chef-d'Oeuvre. Un Chef-d'Ňďuvre qui dit √† Satan que...
E-254 Lorsque Satan dit: "Les jours des miracles sont passés! Ces choses dont tu parles n'existent pas."
E-255 "Arri√®re de moi, Satan." Voyez? Voyez? Il y a un Chef-d'Ňďuvre qui Se tient dans un jardin...
E-256 Un jour, la Pierre de Fa√ģte reviendra, Elle qui est la T√™te de tout l'√©difice, et Elle recevra l'Epouse aupr√®s d'Elle. En fait, la femme a √©t√© tir√©e de l'homme, elle est une partie de lui. Chaque... Les g√®nes de l'homme sont dans la femme, c'est ce qui fait la femme. C'est de cette mani√®re que la Parole de Dieu est dans l'Eglise, c'est ce qui fait de l'Eglise l'Epouse. Non pas une d√©nomination. Chacune d'elles est du diable. Je ne dis pas cela des gens qui y sont: ce sont de pauvres gens s√©duits, comme J√©sus l'a dit: "Des aveugles conduisant des aveugles." Il ne pouvait pas les appeler √† sortir.
E-257 Ils Lui ont dit: "Eh bien, Toi, Tu es n√© dans la fornication! Qui T'a envoy√© ici? Quelle √©cole, quel s√©minaire Te reconna√ģt? Nous, nous avons Mo√Įse! Nous sommes..."
E-258 Il a dit: "Si vous aviez connu Mo√Įse, vous M'auriez connu."
E-259 En effet, Mo√Įse a √©crit au sujet de J√©sus dans ses quatre livres: "Le Seigneur, votre Dieu, vous suscitera un Proph√®te comme moi, qui vous donnera la Parole, et celui qui n'√©coutera pas ce Proph√®te sera retranch√© du milieu du peuple." Voil√† tout ce qu'il en est! Et qui est-Il? La Parole. Et qu'est-ce? Ne laissez aucun levain rester dans le... N'y mettez aucun levain! N'y ajoutez aucun credo, aucune d√©nomination, car, Elle sera souill√©e l√†-m√™me, et votre sacrifice ne vaudra plus rien.
E-260 Dépêchons-nous maintenant, allons vite, afin que vous puissiez aller manger.
E-261 Observez bien. Maintenant que vous √™tes donc un fils de Dieu dans la maison de Dieu, vous √™tes une partie de l'√©conomie de Dieu. Romains 8.1: "Il n'y a donc aucune condamnation pour ceux qui sont en J√©sus-Christ." Car ils sont morts au monde, et sont vivants en Lui; et dans le jour pr√©sent, ils vivent, accomplissant la Parole pour laquelle Dieu les a suscit√©s, pour laquelle Il les a pr√©destin√©s en pla√ßant leurs noms dans le Livre de l'Epouse. Et, lorsque l'Eau vient arroser cette semence qui est dans leur cŇďur, celle-ci sort et cro√ģt pour devenir l'Epouse de Christ. Oh! la la! C'est parfait au possible. Dans tous les √Ęges, il en a √©t√© ainsi.
E-262 Les Luth√©riens, sous la justification (les pieds), ont pouss√© comme cela. Et Wesley, sous la sanctification. Les Pentec√ītistes qui √©taient les bras, les oeuvres, les actions et ainsi de suite, √ßa devait √™tre des Calvinistes... ou √ßa devait plut√īt √™tre les Arminiens, c'est-√†-dire les l√©galistes. Mais maintenant, nous arrivons √† la t√™te, √† la Pierre de Fa√ģte. La Pierre de Fa√ģte a cri√©: "Gr√Ęce, gr√Ęce."
E-263 La Pierre de Fa√ģte crie quoi? "Gr√Ęce, gr√Ęce." Ils sont pass√©s de la mort et des credos √† la Parole vivante du Dieu vivant. Le seul plan que Dieu ait pr√©vu pour Son √Ęge est celui-ci: Ses fils dans l'√Ęge de la Parole sont vivifi√©s par l'Esprit, comme une √©tincelle allum√©e par quelque chose afin de rendre cela vivant. Et maintenant, ils sont assis dans les lieux c√©lestes (au temps pr√©sent!), vivant d√©j√†, et ayant √† leur port√©e chaque promesse de la Parole. Alors, qu'est-ce que cela produit? Vous faites partie des g√®nes de Dieu, vous √™tes une partie de la Parole, et il y a d'autres hommes qui sont une partie de la Parole de Dieu, et vous √™tes assis tous ensemble, manifestant le Corps de Christ, tout entier, parce qu'il n'y a pas de levain au milieu de vous. (Vous comprenez de quoi Il parle, Fr√®re Brown?) Pas de levain au milieu de vous, mais seulement la Parole, et vous √™tes assis dans les lieux c√©lestes, dans la porte o√Ļ Il a mis Son Nom: J√©sus-Christ.
E-264 S'il n'y a pas de levain au milieu de vous, cela am√®ne toute la pl√©nitude de la Divinit√© corporellement parmi vous. Cela ne pouvait pas se faire dans l'√Ęge de Luther, √ßa ne pouvait pas se faire dans l'√Ęge de Wesley; √ßa ne pouvait pas se faire dans l'√Ęge de la Pentec√īte. Mais cela arrivera le jour o√Ļ le Fils de l'homme sera manifest√©, r√©v√©l√©, Il rassemblera l'Eglise avec toute la Divinit√© de Dieu manifest√©e au milieu de Son peuple, et accomplissant les m√™mes signes visibles, Se manifestant Lui-m√™me comme Il le fit au commencement, lorsqu'Il fut manifest√© sur la terre sous la forme d'un Dieu Proph√®te. Oh! Gloire! Cela a √©t√© promis dans Malachie 4, et dans le reste des Ecritures. O√Ļ adorerez-vous? Dans la maison de Dieu, assis au temps pr√©sent.
E-265 Maintenant, rapidement. Voyons cela maintenant très rapidement, et alors nous partirons dans quelques... dans dix minutes, nous aurons fini, Dieu voulant.
E-266 Consid√©rons quelques hommes qui ont √©t√© vivifi√©s dans cette maison de Dieu, dans leur √Ęge...
E-267 Enoch... (dans dix minutes, nous aurons fini, si vous voulez bien me supporter encore pendant ce temps.) Enoch était la Parole vivante de Dieu pour son temps. Il était prophète.
E-268 Un proph√®te est un r√©flecteur de Dieu. Combien savent cela? Le - le r√©flecteur ne se refl√®te pas lui-m√™me. Le - le r√©flecteur n'est pas l'objet refl√©t√©. Il faut qu'il y ait quelque chose qui frappe le r√©flecteur - le r√©flecteur pour que celui-ci en fasse la r√©flexion. C'est pourquoi, un proph√®te est un vase choisi par Dieu, qui ne peut rien refl√©ter, √† moins qu'il ne soit parfaitement en ligne avec Celui qu'il refl√®te, Dieu, pour refl√©ter l'image de Christ, la Parole. Vous voyez, rien d'autre ne peut faire cela. Vous √™tes un r√©flecteur, c'est pourquoi le proph√®te dut manger le Livre. C'est la raison pour laquelle il dut manger le rouleau. Il devait refl√©ter la Parole pour cet √Ęge-l√†. Comprenez-vous cela?
E-269 Considérez Enoch, un réflecteur parfait de Dieu en type. Lorsque Dieu en a fini - fini avec lui, Il le transporta simplement, vous voyez, l'enleva. La mécanique qu'il avait reflétée devint dynamique par l'Esprit, et l'enleva.
E-270 Il en fut de m√™me du temps d'Elie. Elie, m√™me ses os l√† o√Ļ ce reflet... le r√©flecteur de Dieu dans son corps, en rendant la Parole de Dieu manifeste. On posa un mort sur ses os, et il revint √† la vie. Nous sommes Ses os et Sa chair aussi longtemps que nous sommes l'Epouse de Christ. Croyez-vous cela? Bien! Il est mort pour nous, et nous sommes morts √† nous-m√™mes et nous sommes ensevelis en Son Nom, afin que nous ne soyons plus du monde, mais en Lui, en sorte que toute la famille qui est au Ciel porte le Nom de J√©sus-Christ. C'est Eph√©siens 1.21. car aussi bien au ciel... la famille qui est au Ciel... Quel est le nom de la famille qui est au Ciel? J√©sus. Quel est le nom de la famille qui est sur la terre? Eh bien, c'est la maison de Dieu, l√† o√Ļ se trouve le Sang. Est-ce vrai? C'est la porte, l'entr√©e, le lieu o√Ļ Il a plac√© Son Nom, et la Parole a √©t√© faite chair, et a habit√© parmi nous. C'est la Parole qui refl√®te, et qui montre l'√Ęge dans lequel vous vivez. Voil√† ce qu'Il √©tait, voil√† ce qu'√©tait Mo√Įse, voil√† ce qu'√©tait Jacob, voil√† ce qu'√©taient les autres (d√©voiler la Parole de Dieu) : le r√©flecteur par lequel Dieu Se refl√©tait Lui-m√™me. Et nous en arrivons √† l'image parfaite de Dieu: J√©sus-Christ, le Chef-d'Oeuvre de Dieu; Il fut frapp√© afin qu'Il puisse faire des autres une Epouse qui Le refl√®te.
E-271 Mo√Įse √©tait en Lui, Josu√© √©tait en Lui. Et si vous √™tes en Lui, vous Y √©tiez avant la fondation du monde, vous √©tiez dans la famille de Dieu. Vous avez souffert avec Lui, vous √™tes mort avec Lui, vous √™tes all√© √† la croix avec Lui, et vous √™tes ressuscit√© avec Lui. Et maintenant, vous √™tes toujours avec Lui, assis dans les lieux c√©lestes, et refl√©tant le Message de l'√Ęge, la Lumi√®re du monde, pour le monde. "Vous √™tes la Lumi√®re du monde." Mais si Celle-ci est cach√©e sous un boisseau, un panier d√©nominationnel, comment pourra-t-on La voir? Par vos traditions, vous rendez la Lumi√®re sans effet. En essayant... vous les d√©nominationnels, en essayant de garder la Lumi√®re loin de votre √©glise; vous ne voulez pas entrer, et vous ne voulez pas non plus laisser entrer les autres. Amen!
E-272 Arrêtons-nous simplement. Oh! la! la! j'en ai encore beaucoup ici. Nous - nous ne voulons pas... Oh! la! la! Et il nous reste cinq minutes.
E-273 Vous voyez qui est la Porte? O√Ļ Dieu a-t-Il mis Son Nom? En J√©sus! Comment entre-t-on en Son Nom? Comment Y entre-t-on? En Y √©tant baptis√©. Comment? Dans l'eau? Dans l'Esprit. "Un seul Seigneur, une seule foi, un seul bapt√™me." C'est le bapt√™me du Saint-Esprit.
E-274 Le baptême d'eau vous introduit simplement dans la communion avec le peuple, montrant que vous reconnaissez avoir accepté Christ. C'est la vérité. Mais il s'agit du baptême de l'Esprit. Je peux invoquer le Nom de Jésus sur vous en vous baptisant, mais cela n'atteint pas la chose.
E-275 Mais une fois que le Saint-Esprit, la vraie Parole entre réellement en vous (la Parole, Jésus), alors, frères, le Message n'est alors plus un secret pour vous; vous Le connaissez, frères, Il est tout à fait clair là devant vous. Alléluia! Dieu soit loué! Amen! Je L'aime, je L'aime, Parce qu'Il m'aima Le premier, Et acquit mon sal... Dieu bien-aimé, je Te prie de bien vouloir guérir ces gens, Seigneur, et de rétablir chacun d'eux, au Nom de Jésus-Christ. Amen!
E-276 Oh! l'amour... oh! Depuis que, par la foi, j'ai vu ce flot Que tes blessures ravitaillent (de ce Chef-d'Oeuvre) L'amour rédempteur a été mon thème.
E-277 Comment pouvez-vous... Dieu est amour. "Celui qui aime est de Dieu." Un amour divin, un amour saint, et pas un amour impur. L'amour propre, pur et saint, l'amour de Dieu, la Parole. "J'ai cach√© tes lois dans mon cŇďur, afin de ne pas p√©cher contre toi." Oh! la la! √áa, c'est le cri de David. N'est-Il pas merveilleux? Ne L'aimez-vous pas?
E-278 Bien, il y a une Voie, une Voie pure et sainte, le seul lieu de rencontre o√Ļ Dieu vous rencontrera. Ce n'est pas parce que vous dites: "Eh bien, je suis un bon m√©thodiste, je suis un bon baptiste, je suis un bon pentec√ītiste!" Non! Mais c'est parce que vous √™tes en J√©sus, la Parole, la portion de la Parole qui est manifest√©e aujourd'hui, le Message de ce jour. Non pas celui de Luther, de Wesley, ou des Pentec√ītistes; mais votre J√©sus, le reflet, qui est venu dans celui-ci. Vous ne pouvez pas retourner √† cela, ce serait ajouter du levain √† votre pain saint, parce que: "L'homme vivra de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu, en Sa saison."
E-279 Oh! viens, Seigneur J√©sus, Toi la glorieuse Pierre de Fa√ģte! Porte Ton regard sur ces Luth√©riens qui gisent l√† dans la poussi√®re, qui moururent autrefois en martyrs. Regarde ces M√©thodistes, ces Pentec√ītistes et tous les autres qui viennent maintenant, le grand chaos d'o√Ļ ils sont sortis.
E-280 Vous autres, les Assembl√©es de Dieu, vous vous √™tes organis√©es, en retournant √† cette chose m√™me d'o√Ļ Dieu vous avait fait sortir; vous y √™tes carr√©ment retourn√©s comme le porc √† son bourbier.
E-281 Vous, les unitaires... unifi√©s, l'ancien J.C. de - les Assembl√©es Pentec√ītistes de J√©sus-Christ! Il y a un groupe pour les gens de couleur, √† cause de la s√©gr√©gation, vous vous √™tes s√©par√©s. Vous avez fait cela, puis vous vous √™tes unis en quelque chose qu'on appelle: "Unifi√©"; ensuite vous vous √™tes organis√©s, et vous vous √™tes disput√©s avec les Assembl√©es : "Comme un chien retourne √† ce qu'il a vomi..." Si ce qu'un chien a vomi l'avait rendu malade une premi√®re fois, cela ne le rendra-t-il pas encore malade une seconde fois? Changez de r√©gime en passant de votre d√©nomination √† la Parole, et vivez avec Christ. Honte √† vous!
E-282 J'ai un Père dans l'au-delà, J'ai un Père dans l'au-delà, J'ai un Père dans l'au-delà, Sur l'autre rive. Un jour radieux, j'irai Le voir, Un jour radieux...irai Le voir, Un jour radieux, j'irai Le voir, Sur l'autre rive. Oh! quelle heureuse rencontre ce sera, Quelle ... (La Parole allant vers la Parole), rencontre... (Lorsque l'Epouse se lèvera, Parole sur Parole) ... heureuse rencontre... Sur l'autre rive. Oh, ce jour radieux peut être demain! Ce jour radieux peut être demain! Ce jour radieux peut être demain! Sur l'autre rive!
E-283 Vous me direz: "Vous parlez s√©rieusement, Fr√®re Branham?" (284) Certainement! Lorsque les Luth√©riens de cet √Ęge-l√†, les Wesleyens qui ont v√©cu dans leur √Ęge, les Pentec√ītistes qui ont v√©cu dans leur √Ęge (les vrais, pas ceux des d√©nominations)... Les Pentec√ītistes, ceux qui ont ajout√© du levain, la d√©nomination, sont morts. Mais la vraie Parole continue √† avancer. Voyez. Comme J√©sus l'a dit: "En ce jour-l√†, vous conna√ģtrez que je suis dans le P√®re, et que le P√®re est en moi, que je suis en vous, et vous en moi." C'est enti√®rement la Parole!
E-284 Oh! quelle heureuse rencontre ce sera! (Lorsque Ses fils seront rassemblés devant Sa porte). ...heureuse rencontre... Ne sera-ce pas une heureuse rencontre! Sur l'autre rive.
E-285 Eh bien, église, maintenant, nous donnons un enseignement. Mais ne l'oubliez pas, en sortant d'ici! Commencez à sortir de la balle maintenant. Vous allez entrer dans le grain, mais restez dans la Présence du Fils. N'ajoutez rien à ce que j'ai dit, et n'en retranchez rien! Parce que je dis la Vérité, pour autant que je sache, comme le Père me L'a révélée. Vous voyez? N'Y ajoutez rien, dites simplement ce que j'ai dit!
E-286 La chose √† faire, dites simplement aux gens de rechercher le Seigneur J√©sus. Et vous-m√™mes, restez alors juste dans Sa Pr√©sence, exprimez-Lui votre amour, disant : "√Ē Seigneur J√©sus, Fils de Dieu, je T'aime. Attendris mon cŇďur, √ī Seigneur. √Ēte de moi toute souillure, et tout l'amour du monde, et fais que je m√®ne une vie sainte devant Toi, dans le monde pr√©sent."
E-287 Inclinons la tête pour la prière. Eh bien, voyons, avez-vous désigné quelqu'un pour nous congédier par la prière? Ou alors, je vais le faire. Soyez très respectueux.
E-288 Dieu bien-aim√©, nous Te remercions de ce que nous avons eu notre repas spirituel. Nous Te remercions, √ī Seigneur, parce que les vitamines de la Parole font grandir les fils de Dieu. Elles n'ont pas d'effet sur toute autre cat√©gorie de personne, mais seulement sur les fils et les filles de Dieu. C'est pourquoi nous T'en remercions. Et notre pri√®re, √ī Dieu, est que nous puissions en tirer profit et que nous ne puissions pas seulement Te remercier. Nous Te remercions pour Cela, mais puissions-nous utiliser cette force pour essayer de persuader (dans l'amour) les gens √† croire en notre Dieu; les rebelles, les p√©cheurs, les femmes, les hommes, les gar√ßons et les filles, dans cet √Ęge.
E-289 √Ē Seigneur, nous voyons l'√©tat mental, l'√Ęge de la nervosit√© dans lequel vivent les gens. Cela leur fait perdre la raison, pour accomplir exactement ce que les Ecritures ont annonc√© et promis: il y aura des choses tr√®s hideuses qui viendront sur la terre, comme les sauterelles pour hanter les femmes qui se coupent les cheveux; elles auront des cheveux longs comme ceux de femmes. Les gens verront toutes sortes de choses hideuses, dans cet √©tat mental d'illusion o√Ļ ils se trouvent, √ī Seigneur, et ils crieront aux rochers et aux montagnes. Des femmes qui vont dorloter les chiens et les chats, et qui ne voudront pas √©lever des enfants pour T'honorer... Celles √† qui Tu as donn√© des enfants, et qui les ont con√ßus, elles les abandonnent dans la rue, pour qu'ils agissent comme ils veulent. Il n'est pas √©tonnant que Tu aies dit, Seigneur, en allant √† la croix: "Alors, ils se mettront √† crier aux rochers et aux montagnes de tomber sur eux."
E-290 Nous voyons toutes les autres choses converger vers le temps présent. Nous voyons les Ecritures être confirmées, prouvées. Et juste comme nous voyons Cela, Seigneur, Te voyant de nos yeux être manifesté, un jour, il y aura un enlèvement, et nous verrons la manifestation de cette Parole: "Car, le Fils de l'homme viendra sur les nuées de gloire avec Ses saints anges, et nous serons enlevés à sa rencontre dans les airs." Ce sera alors... Nous en entendons parler maintenant, mais, à ce moment-là, nous verrons cela de nos yeux.
E-291 Puissions-nous √™tre trouv√©s en Lui, le seul Lieu auquel il a √©t√© pourvu. Et Il est le Sacrifice. Nous L'apportons, nous apportons ce dont nous avons entendu parler, J√©sus-Christ, dans la Maison de Dieu, par le bapt√™me du Saint-Esprit, au Nom de J√©sus-Christ. Et l√†, notre sacrifice est agr√©√©, et nous sommes introduits dans la famille. Parce que, bien qu'errant dans le monde, nous avons √©t√© pr√©destin√©s √† √™tre des fils et des filles de Dieu avant la fondation du monde. Nous T'en sommes reconnaissants, √ī P√®re. Oh! Comment quelqu'un peut-il se d√©tourner de quelque chose comme cela, quand il a trouv√© la V√©rit√©, √† savoir que Dieu l'a choisi et l'a tir√© du monde? Le jour o√Ļ j'ai √©t√© sauv√©, il y en avait des millions qui √©taient perdus!
E-292 √Ē Agneau immol√©, comment puis-je Te remercier? Comment mon cŇďur pourra-t-il √™tre assez r√©v√©rencieux devant Toi? Aide-moi, √ī Dieu bien-aim√©, √† vivre fid√®lement. Aide mon peuple √† vivre fid√®lement. Je prie pour eux, √ī Seigneur, pour chacun d'eux, afin que Tu veuilles bien... √Ē Dieu, de toute mani√®re, je ne... je - je ne saurais pas comment... Je ne sais pas comment, juste comment demander, Seigneur, et je - peut-√™tre que je ne demande m√™me pas cela comme il le faut; mais pardonne mon ignorance, Seigneur, et regarde seulement mon cŇďur. Je prie pour qu'aucun d'eux ne soit perdu, √ī P√®re, aucun d'eux! Je r√©clame chacun d'eux pour Toi. Au Nom de J√©sus-Christ, Amen! Je L'aime, je... Et si vous L'aimez, aimez-vous les uns les autres. Serrez-vous la main.

En haut