La Dislocation du monde

Date: 62-1216 | La durée est de: 2 hours and 39 minutes | La traduction: Shp
doc pdf mp3
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1 Merci beaucoup, Frère Neville. Bonjour, les amis. J'ai dû aller au lit ce matin, le temps d'en ressortir; j'étais donc un peu fatigué. Ce n'est pas arrivé... C'est arrivé de façon un peu inattendue; frère Shakarian, de l'Association des Hommes d'Affaires du Plein Evangile, le président de ce mouvement, était - sa femme a été terrassée par une maladie, et ainsi... et on l'avait amenée à l'hôpital. Et pour remplacer... [Espace non enregistré sur la bande. - Ed.]
Pour vous qui ignorez qui était Morphée, c'était une divinité païenne de Rome, la déesse du sommeil. Ainsi vous tous, supportez-moi un peu ce matin, avec ma voix enrouée, je ne chercherai pas à vous retenir trop longtemps.

2 Mon but, en tenant ce service ce matin, c'est de... pas les gens. J'allais apporter mon - mon message de Noël dimanche prochain, mais si je - je le faisais, alors cela attirerait les gens de l'extérieur de la ville, et peut-être cela dérangerait un peu leur Noël, vous savez, en rentrant. Ainsi je pensais donc quant à moi que ce serait peut-être mieux si nous nous réunissions ce matin pour adorer le Seigneur de cette façon, pour le service de Noël. Ainsi dimanche prochain vous pourriez être à votre... Si vous habitez loin, vous pourriez être dans votre propre église, dont vous êtes membre, ou faire tout ce que vous souhaitez faire.

3 J'aimerais remercier le frère pour ce beau cantique. Je suis entré au moment où on le chantait. C'est vraiment beau. Et je - j'ai toujours entendu mon épouse ainsi que tous les autres vanter le cantique du frère, et la première fois que je l'ai moi-même entendu chanter, c'était en dehors du Tabernacle. Eh bien, ça alors! Notre frère est d'ici, au Tabernacle, et il a fallu que j'aille jusqu'à Shreveport, en Louisiane, pour pouvoir l'entendre chanter son premier cantique. C'est bien curieux, n'est-ce pas?

4 Et puis, nous avons pensé que peut-être en procédant ainsi, cela nous donnerait l'occasion de nous... de - de nous réunir. Et puis, en plus, les routes étaient vraiment mauvaises. Je ne sais pas si frère et soeur Dach sont finalement arrivés, en provenance de l'Ohio. Sont-ils arrivés? Où êtes-vous, Frère Dach? D'accord, d'accord! Je m'inquiétais tout simplement. A-t-il beaucoup neigé là-bas? Bien. Ainsi, bon, on en a pas eu à Cincinnati. Il n'y en a pas autant qu'ici. Il n'y a même pas eu de neige du tout. C'est hier que j'ai prêché pour la première fois à Cincinnati, et ainsi nous avons connu une journée glorieuse, un nouveau chapitre qui n'a pas encore un an, et c'en est un très beau, de braves gens. Nous avons apprécié la communion. On vient donc de m'inviter à Colombus pour demain à la dédicace ou plutôt au service d'un autre chapitre, que frère Shakarian était censé conduire, mais... Je dois d'abord prier pour cela. C'est un...

5 Juste après ceci, je dois me rendre à Phoenix, vous savez, et nous allons... Nous commencerons le douze à Phoenix, ce sera un déjeuner des Hommes d'Affaires. J'ignore où cela aura lieu. Je pense que c'est au Ramada, cela aura lieu au - au Ramada. Le chapitre des Hommes d'Affaires organise régulièrement son déjeuner là-bas. Et puis, dimanche, je commencerai, et dimanche, pour douze jours aux environs de la vallée de Maricopa, à Phoenix, Tucson. Je vais participer à un banquet lundi soir, le lundi soir suivant, à Tucson; ce sera un - un banquet avec les ministres et les Hommes d'Affaires du Plein Evangile, à Tucson. Puis, je reviendrai alors à Phoenix et je pense à Glendale et à d'autres endroits. Ainsi la convention commencera le vingt... C'est quand, Frère Fred? Vous rappelez-vous... du vingt-quatre, du vingt-quatre au vingt-huit, ou plutôt au vingt-neuf, quelque part là. Ensuite, le Seigneur voulant, je reviendrai. Nous verrons comment nous avons marché ici, nous verrons les Sept Sceaux ou plutôt les - de là voir où aller à partir de cela.

6 Bon, je pense que quelqu'un m'a dit qu'on a ici ce matin des bébés à consacrer. Est-ce juste? Y a-t-il des mamans qui ont des bébés à consacrer, ou quelque chose de ce genre? C'est Doc qui me l'a dit. Eh bien, peut-être que je me trompe. Oh, oui, oui. Mais bien sûr, les voici. Très bien, soeurs et frères, voudriez-vous amener vos petits? Merci, soeur.
Je pense que ceci est un moment vraiment propice pour amener les enfants, c'est Noël. Frère Neville, s'il vous plaît. Bon, pendant que ces bien-aimés amènent leurs petits ce matin, c'est - c'est simplement...

7 Eh bien, beaucoup de gens dans bien des églises et - et si l'un de vous était hier à cette convention, un membre de l'Eglise épiscopalienne, rempli du Saint-Esprit, frère Brown, a demandé pardon aux croyants pentecôtistes pour avoir baptisé des bébés. Ainsi - ainsi il a, bien entendu, dit ce qu'il a dû faire; ainsi les Episcopaux baptisent réellement par aspersion, c'est ce qu'ils appellent baptiser.
Pour moi, «baptiser» signifie «immerger, enfoncer, ensevelir.»

8 Et - mais la plupart d'entre eux pratiquent cela. C'était une vieille... C'est une formule qui, en réalité, vient de l'Eglise catholique, elle a été transmise aux méthodistes puis aux épiscopaliens, aux luthériens et la plupart d'entre eux la pratiquent. Les méthodistes pratiquent cela. La séparation de l'Eglise nazaréenne avec l'Eglise méthodiste eut lieu à cause du baptême des enfants. Les Nazaréens sont en tout point des méthodistes, sauf pour ce qui est du baptême des enfants, et c'était donc là la cause de leur sortie.

9 L'Eglise du Christ est en tout point une église chrétienne, sauf sur la question de la musique dans l'église. Et ainsi, oh, ces petits différends qui séparent et brisent la fraternité et tout. Nous sommes tous un en Christ Jésus, par... Vous ne pouvez pas vous joindre à une église. C'est à une loge que vous - vous vous joignez, mais vous ne pouvez pas vous joindre à une église, voyez-vous, car vous devez naître dans l'église. C'est une naissance spirituelle. Et les autres ont donc leurs opinions personnelles, et nous les respectons; c'est très bien.

10 Mais nous, ici au Tabernacle, nous voulons nous en tenir exactement à la formule que la Bible recommande. Juste ce que... Et dans la Bible, aucune Ecriture ne mentionne le baptême d'enfants. Il n'y a aucune Ecriture dans la Bible qui parle de l'aspersion. Ainsi, la seule Ecriture dans la Bible où Jésus a parlé de... (Il était notre Exemple) quand on Lui amena les enfants, Il leur imposa les mains et les bénit, en disant : «Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas, car le Royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.» Eh bien, c'est ainsi que nous essayons de continuer.

11 Eh bien, nous savons, lorsque le pasteur et moi imposons les mains à ces bébés, que nos mains ne valent pas celles de notre Seigneur, car les Siennes étaient saintes. Mais si ce matin Il devait chercher sur la terre où trouver une main sainte, où la trouverait-Il? Il n'existe rien de tel sur la terre, croyez-vous, mais c'est par Sa grâce que nous Le représentons. Et ces enfants que nous allons consacrer, nous allons leur imposer les mains et prier en reconnaissance de ce qu'Il a donné à ces gens; puissent-ils être de petites fleurs dans vos maisons pour éclairer le sentier au fur à mesure que vous avancez. Qu'ils soient élevés conformément à l'avertissement de Dieu. Et puissent ces petits enfants devenir alors de grands ouvriers pour le Royaume de Dieu, s'il y a un lendemain. C'est là notre sincère prière. Très bien.
Que Dieu vous bénisse! Voyons, je pense que nous commencerons ici par ce petit ami aux cheveux noirs qui porte un?... Il paraît un peu... Oh! la la! Ma femme aurait dû être ici pour porter ce petit. J'ai toujours eu la crainte de les briser. Vous voyez? Oh! la la! Quel mignon petit! Bonjour! Quel moment approprié lorsqu'on trouva un Bébé dans la crèche : La période de Noël pour la consécration des bébés à Dieu. Comment s'appelle-t-il? Samuel Thomas. Eh bien, c'est un très bon nom. Inclinons la tête.
Notre Père céleste, comme cet heureux petit couple vient ce matin avec cette petite marque de joie du fait que Tu as ajouté le petit Samuel Thomas à leur union, Divin Père, nous Te prions de bénir cet enfant. Et comme nous l'élevons dans Ta Présence ce matin, Seigneur, pour que Tes saintes mains invisibles bénissent cet enfant, qu'il en soit ainsi, Seigneur, afin que cet enfant vive. Et s'il y a un lendemain, puisse-t-il être un grand ouvrier du Royaume de Dieu. Bénis ses parents. Et maintenant, Père, nous T'offrons le petit Samuel Thomas pour une vie consacrée au Royaume de Dieu, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
Que Dieu vous bénisse, vous et votre mari, que vous soyez heureux, et qu'il y ait une petite marque lumineuse dans votre vie pendant tout votre voyage. Que Dieu vous bénisse.
Bon, est-ce la petite...?... Eh bien, je ne comprends pas cette langue. Je sais ce que ça - je sais ce que ça - ce que tu fais, mais je ne le comprends pas. Quand j'étais récemment en Allemagne, je n'ai pas pu articuler un mot. Je disais : «Mais le problème avec vous autres Allemands, ici...» je disais : «Je ne comprends pas.» Je disais : «Chaque... Je descendais la rue, et une dame portait un bébé, et ce dernier criait en Anglais.» Eh bien, je pense qu'elle a aussi...?... toute cloîtrée quand je rentre...?... Alicia Kay Carlyle. Alicia Kay Carlyle, c'est un beau nom. J'aime cela. Voulez-vous amener la jeune soeur ici? Mmmm. Oh, puis-je - puis-je vous demander de lui imposer aussi la main, soeur.
Bon, vous savez quand Israël apportait son sacrifice (j'ai prêché cela hier) à l'autel, vous voyez, ils posaient leurs mains dessus, car ils s'identifiaient à leurs sacrifices. En posant vos mains sur votre bébé, cela vous identifie donc au bébé; est-ce tout...?... et nous lui imposons les mains, nous identifiant, dans cette prière à Dieu, à cette petite Alicia Kay...?.. Carlyle.
Notre Père céleste, nous élevons vers Toi cette petite fille, ô Dieu, cette marque de joie qui a été offerte à cette famille, bénis cette petite fille, Seigneur, cette jolie petite créature que je tiens entre mes mains ce matin. Comme la mère apporte ce bébé... Tu le lui as donné, et maintenant elle te l'offre Seigneur. Cela témoigne la foi et le désir, qu'elle a de voir son enfant être élevée selon l'avertissement de Dieu. Bénis-la, ô Seigneur, qu'elle ait une vie longue et heureuse et que demain elle devienne pour Toi une grande servante, s'il y a un lendemain. Bénis le foyer dont elle est issue. Accorde-le, Seigneur. Maintenant, nous T'offrons cette charmante petite fille en consécration, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
Eh bien, n'est-ce pas là une belle petite créature ! Vous savez, le bébé de chaque maman est le plus beau de la terre. C'est vrai, n'est-ce pas? Que Dieu vous bénisse... une très douce petite créature... Elle m'observe donc comme ceci. Eh bien, j'ai ma main...?...
Bien, bonjour! Bon, quelle belle petite fille encore! Et comment s'appelle-t-elle? Letha - Aletha Ann - Lisa Ann Farmer. Oh! la la! quelle jolie petite fille! Veux-tu venir à moi, Lisa? Tu... C'est bien. Eh bien, celle-ci aussi est une jolie petite fille. Elle regarde...?... Aimes-tu aller à l'église, Lisa? Je pense que ce sont des petits de ce genre que notre Seigneur prit dans Ses mains...?... soeur. Vous tous qui vous tenez ici maintenant, je pense que... Vous voyez ce que je veux dire? Quel mariage, ou plutôt quelle consécration? Vous êtes engagés sur la voie de Dieu...?... Cela m'émeut. Inclinons la Tête.
Ô Dieu, ce matin nous venons avec cette petite Lisa, et nous Te prions, Père céleste, de bénir Lisa et tout ce qu'elle fera dans la vie. Qu'elle ait une longue et heureuse vie. Bénis ses parents. Qu'elle soit élevée dans un foyer, ô Seigneur, où elle contemplera et adorera Dieu. Et je prie, s'il y a un lendemain, qu'Il - qu'elle soit une servante du Royaume de Dieu. Eloigne d'elle la maladie et le reste pendant son voyage. Et fais d'elle une grande bénédiction dans Ton Royaume. Et nous Te consacrons cette petite fille, au Nom de Jésus-Christ. Amen. C'est un bébé très doux.
Oh, j'aime les petits. Mais je - je crains toujours qu'ils ne se fracturent, vous savez; tellement ils sont petits. Et toutefois, mon épouse m'a dit : «Eh bien, il leur est plus difficile de se fracturer qu'il - qu'il - qu'il n'en est de moi.» C'est juste. Ils sont si fragiles, vous savez, et...
Bon, y a-t-il des malades qui aimeraient qu'on prie pour eux - un cas de prière spéciale ou quelque chose de ce genre, et on pourrait prier pour vous? Très bien, soeur, veillez simplement vous approcher et vous tenir ici. Très bien. Uh - uh. C'est un... Nous voudrions avoir ces choses pour que si nous nous accrochions un peu à notre message de Noël, que - que ce soit bien. Très bien, monsieur.
Bon, inclinons la tête maintenant. Frère Neville, voulez-vous vous avancer vers moi? Notre Père céleste, à la veille de Noël, au moment où la glorieuse rémission de nos péchés et de nos maladies vint au monde pour devenir notre Sacrifice, nous venons avec notre soeur, au Nom de Jésus-Christ, et nous lui imposons les mains faisant exactement ce que Tu as dit : «Vous imposerez les mains aux malades et ceux-ci seront guéris.» Nous le faisons pour sa guérison au Nom de Jésus-Christ. Amen...?... Oh, est-ce juste?
Bonjour, soeur. Eh bien, inclinons de nouveau la tête. Notre Père céleste, pendant que nous nous tenons ici dans la Présence du Tout-Puissant, nous prions pour notre soeur qui a été frappée par un malheur. Il est survenu quelque chose et cela l'a rendue aveugle. Mais Toi, Seigneur, Tu as dit à Moïse : «Qui a fait les yeux de l'homme?» Et Un seul peut secourir, et c'est le Grand Jéhovah, le Créateur. Ainsi nous prions, Père céleste, en croyant dans nos coeurs et en Te l'apportant, et notre foi... Nous - nous venons par la foi au grand trône d'or de Dieu, là où le Sacrifice ensanglanté, Christ, est étendu sur l'autel. Et Il est dit dans le livre d'Esaïe, au chapitre 53, et au verset 5 : «Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix... sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.» Et maintenant, nous plaçons notre foi et la sienne sur Ton autel, et ordonnons au Nom de Jésus que cette cécité quitte notre soeur et qu'elle puisse voir pour l'honneur et la gloire de Dieu. Au Nom de Jésus-Christ. Amen! Que Dieu vous bénisse, soeur.
Mais...?... Oh, oui...?... Oui, monsieur. Bien. Maintenant, nous allons prier pour que le ministère de notre frère Cobbles soit oint, afin qu'il aille visiter l'un de mes amis avec qui j'ai travaillé à New York. Il s'agit de Parris Reedhead, qui était venu chez moi pour recevoir le baptême du Saint-Esprit.
Et n'a-t-il pas à faire dans la Mission soudanaise? C'est merveilleux. Il va donc quitter Louisville. Oh! la la! Nous regrettons de ne plus avoir frère Cobbles à Louisville. Que vous êtes gentil frère! Oh! la la!... je me souviendrai toujours de frère Cobbles.
Je me souviens de ma première rencontre avec lui, un précieux frère, un saint de Dieu. Il saignait à mort. Je - j'avais eu vent de sa grande renommée parmi les frères, et je me suis rendu là. Son frère était resté à l'hôpital. Et moi, un petit homme comme je le suis, j'avais honte de m'y rendre, ainsi je me suis agenouillé derrière un truc de Coca cola dans le hall de l'hôpital et j'ai prié pour lui; puis, je suis reparti. Le téléphone sonna de nouveau et on dit : «Vous n'êtes pas encore allé visiter frère Cobbles.»
J'y suis allé. On lui avait opéré quelque chose dans le nez et on avait incisé, coupé quelque chose, et il saignait à mort. Je me suis agenouillé là, puis j'ai prié, et cela s'est arrêté immédiatement.
Notre Père céleste, il est Ton serviteur, et maintenant, il nous quitte, mais nous sommes toujours un, Seigneur. Je prie que nos coeurs continuent de battre à l'unisson, comme maintenant. Je Te prie, Père, de bénir mon frère, Seigneur, alors qu'il s'en va là soutenir Ton grand serviteur, frère Parris Reedhead, qui est si intéressé au baptême du Saint-Esprit, Seigneur, pour poser tout le fondement...?... et continuer d'adorer Dieu...?... Bénis frère Cobbles. Bénis-les tous dans Ton oeuvre, ainsi que dans leurs efforts, Seigneur. Qu'ils travaillent ensemble comme Paul et Silas. Accorde-le, Seigneur.
Oins-le du Saint-Esprit. Il a désiré ardemment, il a cherché, il a fait pression, il a poussé pour découvrir cet endroit où Tu peux réellement l'envoyer, Seigneur. Révèle-lui de grandes choses. Seigneur, que cette heure soit celle pour laquelle Tu l'as formé, et pour laquelle il a cru, Seigneur, comme nous sommes au temps du soir. Fortifie son corps, Seigneur. Il a besoin de force. Que la puissance qui a ressuscité Jésus-Christ...?... guérison dans son corps. Oh, qu'il s'en aille fort et qu'il apporte le...?...
Oh, bénis ton...?... coeur. Saluez frère Parris de ma part, et je souhaite vous revoir plus tard...?... vous, à l'étranger, en Inde. Que Dieu vous bénisse!
Bonjour, soeur! Merci, frère. Seigneur Jésus, nous T'apportons cette petite dame, avec nos mains posées sur elle; nous nous unissons à elle comme à un sacrifice, sachant que Tu l'as promis. Je réclame sa guérison au Nom de Jésus. Amen.
Que cette petite mère qui se tient ici, avec les épaules voûtées et les cheveux gris symbolisant la blancheur du monde à venir, ô Dieu, que cette puissance qui ressuscita notre Seigneur Jésus de la tombe, comme nous lui imposons les mains, nous identifiant à elle et à Christ, que la Puissance qui Le ressuscita de la tombe, guérisse son corps au Nom de Jésus. Que Dieu vous bénisse, ma...?...
Père céleste, pendant que nous imposons aussi les mains à notre soeur au Nom de Jésus-Christ, qu'elle soit guérie pour la gloire de Dieu. Amen.
Père miséricordieux, au Nom de Jésus-Christ nous imposons les mains à notre soeur. Au Nom de Jésus-Christ, qu'elle soit guérie pour la gloire de Dieu. Que Dieu vous bénisse, soeur.
Père céleste, nous imposons les mains à notre frère, ici présent, au Nom du Seigneur Jésus-Christ, pour sa guérison. Qu'il soit guéri au Nom de Jésus.
Notre Père céleste, comme l'une de nos soeurs - va au loin, assister à la réunion, elle se tient cependant ici ce matin, et nous nous sommes unis, ô Seigneur, dans l'Evangile, ayant posé nos mains les uns sur les autres et sur elle, que le Dieu du ciel voie ceci, là où il est dit : «Si deux ou trois s'accordent sur la terre...» Nous voici réunis à trois, Seigneur, au Nom de Jésus Christ. Guéris-la, Seigneur, au Nom de Jésus.
De la même manière, Seigneur, nous imposons les mains à notre...?... Et étant d'accord au Nom de Jésus-Christ, qu'elle soit guérie.
Père céleste, il a dit que sa merveilleuse vie - épouse qui est une chrétienne a un cancer. Ô Dieu, il prend position pour elle. Christ prend position pour elle. Maintenant, toi démon, quitte-la, au Nom - Nom de Jésus-Christ. Croyez cela, frère. Ça c'est un pieu enfoncé ici même. Rappelez-vous ce...?...
Notre Père céleste, voici que notre soeur vient vers nous, Seigneur, elle mène une vie exemplaire, et elle vient pour sa guérison. Et avec nos coeurs et nos mains, nous voulons nous joindre à Toi, Seigneur, nous implorons cette bénédiction au Nom de Jésus-Christ.
Notre soeur Risenthor est Ta servante; nous venons en cette période de Noël, au Nom de Jésus, pour qu'elle soit guérie. Amen. Au Nom de Jésus.
Père céleste, ce matin nous T'apportons cette charmante petite dame au Nom du Seigneur Jésus; nous lui imposons les mains, et réclamons sa guérison au Nom de Jésus. Amen.
Notre Père céleste, nous venons imposer les mains sur notre soeur; au Nom - le Nom le plus saint, Jésus-Christ, qu'elle soit guérie pour la gloire de Dieu.
Notre Père céleste, comme nous T'apportons notre soeur aujourd'hui, un trophée de Ta grâce, Tu as été avec cette dame pendant des années, elle n'avait plus que quelques heures à vivre, ayant été rongée par un cancer, et elle a vécu jusqu'à... de Dieu. Seigneur, peu importe ce qui ne va pas, guéris-la aujourd'hui, au Nom de Jésus-Christ. Que Dieu vous bénisse.
Père céleste, notre soeur est aussi un trophée de la grâce de Dieu, trop déprimée et misérable, toxicomane, une ivrognesse, et maintenant elle est devenue une charmante dame, rétablie. Quel cas de guérison, Seigneur! Et puis son coeur brûle pour ceux qui sont affligés, car elle sait qu'il existe un grand Guérisseur. Elle vient de mentionner maintenant trois autres noms, Père. Je prie et je m'associe à notre frère, ici présent, notre pasteur et - et à elle, et au Seigneur Jésus. Et qu'en Son Nom glorieux, ces trois personnes soient délivrées pour le Royaume de Dieu, ô Seigneur.
Merci, frère. Glorieux Père, nous imposons maintenant les mains à notre frère Way. Il demande trois choses. Tu les connais, Seigneur. Et nous croyons que c'est écrit, et nous savons que l'Ecriture dit : «Tout...» Et ainsi nous prions, ô Père céleste, que ceci, que ce qu'il a demandé lui soit révélé, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
Glorieux Père, nous imposons les mains à notre frère, au Nom du Seigneur Jésus et demandons sa guérison pour la gloire de Dieu. Accorde-le, Père, au Nom de Jésus. Amen.
Père céleste, nous imposons les mains à notre soeur pour le Royaume de Dieu, au Nom de Jésus-Christ, en obéissance à ce qu'Il avait dit. Qu'elle soit guérie au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur.
Divin Père, nous imposons également les mains à notre frère, au Nom de Jésus-Christ, afin que Tu le rétablisses pour le Royaume de Dieu. Amen. Que Dieu vous bénisse, mon frère.
Soeur Arganbright. Père céleste, nous prions pour soeur Arganbright, afin que Tu la guérisses. Accorde-le, Seigneur. Notre Père céleste, que sa requête lui soit accordée, au Nom de Jésus-Christ.
Seigneur Jésus, comme nous imposons les mains à notre frère, que sa requête soit accordée au Nom de Jésus-Christ. Croyez cela, mon frère.
Père céleste, nous imposons les mains à ce petit garçon, au Nom de Jésus-Christ, et comme nous nous sommes réunis ce matin et que, par la foi, nous T'apportons cet enfant, puisse... Et que la bénédiction divine de la puissance guérissante de Christ soit manifestée dans son petit corps, au Nom de Jésus. Amen.
Divin Père, nous Te demandons aussi de manifester Ta puissance guérissante sur ce très aimable papa qui le porte, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, mon frère.
Père céleste, alors que soeur Peckenpaugh, notre noble soeur qui est dans le besoin... Combien Tu as été miséricordieux envers elle, Seigneur! Je prie que Tes bénédictions coulent continuellement dans son coeur. Seigneur, avec tous les cas de maladies et de tristesse par lesquelles elle est passée, que la puissance de Christ la restaure au centuple et la rétablisse entièrement... ses bien-aimés, au Nom de Jésus.
Père céleste, nous imposons les mains à notre frère et nous demandons que la puissance de Jésus-Christ le rétablisse, au Nom du - de l'Enfant Christ que nous célébrons maintenant. Amen.
Dieu miséricordieux, comme nous imposons les mains à notre soeur, Ta servante, puisse-t-elle être guérie pour Ta gloire, au Nom de Jésus-Christ.
Seigneur, nous imposons les mains à notre soeur; puisse-t-elle être guérie au Nom de Jésus-Christ.
Père céleste, nous imposons les mains à notre soeur, ici présente, au Nom de Jésus-Christ. Que la puissance de Dieu fasse qu'elle soit guérie. Amen.
Seigneur Jésus, accorde à notre soeur sa requête, car nous le demandons pour la gloire de Dieu au Nom de Jésus.
Notre Père céleste, nous voyons que notre jeune soeur a toujours été avec nous pendant toutes ces années. Nous Te remercions pour cela, Seigneur. Nous Te prions de lui accorder sa requête, au Nom de Jésus.
Eternel Dieu (Pardon?)... Si... Dieu est omniprésent, au-delà des mers, par ici, partout. Et croyez, et Dieu le guérira ce matin en Norvège...?... Votre fille et votre père... Et vous voulez prier pour eux pour... salut?
Seigneur, Tu vois cette petite dame, et nous sommes sûrs que Tu connais ses requêtes. Tu as entendu sa voix. Tu sais fort bien qu'elle est ici, car même un moineau ne peut se cogner dans la rue sans que Tu ne le saches... Et ainsi je sais que Tu connais ses requêtes. Nous réclamons donc ces choses au Nom de Jésus-Christ. Puissent-elles lui être accordées, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
Père céleste, nous prions pour sa mère qui est âgée et qui va subir une opération. Ô Dieu, viens-lui en aide. Et s'il y a encore quelque chose que nous pouvons faire, Seigneur, parle simplement, à moi ou à quelqu'un d'autre avant ce jour pour consoler notre frère. Accorde-le, Seigneur. Je le demande au Nom de Jésus. Amen.
Seigneur, nous imposons les mains à notre soeur, au Nom de Jésus-Christ. Puisses-Tu la guérir et la rétablir. Amen.
Que le Dieu du ciel lui accorde sa requête au Nom de Jésus, je...?... Que Dieu vous bénisse, soeur. Vous êtes soeur Margaret...?...
Seigneur Jésus, je prie pour notre - notre soeur; son mari prend position pour elle. Combien ils ont combattu et combien Tu T'es manifesté à eux et révélé à eux, ô Dieu! Et j'en suis si reconnaissant. Accorde, Seigneur, que sa femme, notre précieuse soeur, soit guérie, au Nom de Jésus.
Père céleste, Tu connais la requête que ce frère formule, tout sur la situation, ô Seigneur. Et je prie pour Ton serviteur. Ô Dieu, accorde-lui la guérison des corps dont il parle. Maintenant, Tu as entendu ces requêtes mieux que moi. Je demande donc simplement, le coeur ouvert sur Ton autel, et je dépose ma prière avec celle de mon frère ici, au Nom de Jésus-Christ, afin qu'elles reçoivent une réponse. Amen.
Père céleste, nous imposons les mains à notre soeur pour sa requête. Puisse-t-elle lui être accordée au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur.
Seigneur, nous imposons les mains à notre soeur pour sa requête, que cela soit accordé, au Nom de Jésus-Christ.
Divin Père... sur notre frère ici présent, que sa requête lui soit accordée, Seigneur. Il a essayé de Te servir toutes ces années et, malgré les difficultés, il tient toujours bon. Ô Dieu, puisse-t-il saisir la corne de l'autel ce matin, en enfonçant ce pieu à côté. «Voici l'heure à laquelle cela arrive.» Accorde-le, Seigneur. Et que cette requête soit accordée à sa femme et à son petit-fils, au Nom de Jésus; nous T'en remercions. Que Dieu vous bénisse, Frère...?... Croyez cela.
Notre Père céleste, cette petite maman debout ici ce matin a été comme une mère pour beaucoup. Maintenant, elle prie pour ses bien-aimés, Seigneur. Elle a demandé cela, et nous sommes - nous nous unissons tous et lui imposons les mains comme étant un, car nous croyons ceci. Et avec nos coeurs devant Ton autel, nous demandons que cette requête qu'elle exprime soit accordée, au Nom de Jésus. Amen...?... Soeur.
Ô Dieu, Tu connais ceux pour qui il se tient ici, chaque personne à qui il pense dans son coeur en cet instant. Et nous prenons position avec lui, Seigneur, au Nom de Jésus-Christ, que sa requête...?... Seigneur, au...?... Jésus.
Ô Dieu, nous connaissons la soeur Hattie. Nous prions, ô Dieu, pendant que nous lui imposons les mains...?.. Accorde, Père, que le Saint-Esprit soit avec elle et révèle cela à son coeur. Nous pensons à son précieux fils, à tous les deux. Je me revois assis là dans cette pièce ce jour-là, dans cette modeste petite maison. Tu avais dit : «Dis-lui de demander ce qu'elle veut, et prononce simplement la Parole.» Elle a demandé. Ô Dieu, je sais que Tu t'occupes de ces gens, je prie alors que je lui impose les mains au Nom de Jésus-Christ, que sa requête lui soit accordée et donnée...?
Eternel Dieu, comme nous imposons les mains à notre jeune soeur, qui a roulé sur ces routes glissantes, pour essayer d'arriver ici... Tu sais tout à ce sujet. Je prie pour elle, Seigneur, pendant que je lui impose les mains, au Nom de Jésus-Christ. Puisse-t-elle recevoir ce qu'elle a demandé. Amen.
Notre Père céleste, comme ce précieux frère... combien il était déterminé la fois passée, Seigneur; les cigarettes et tout l'avaient lié. Et Tu voulais avoir un entretien et Tu as longtemps attendu à n'en plus finir, et Tu ne voulais rien nous dire. Et finalement, un matin, pendant qu'on était là, cela est arrivé. Tout était alors fini. Nous Te remercions, Seigneur. Tu es véridique. Ta Parole n'a jamais failli. Et il est dit : «Ceux qui s'attendent à l'Eternel renouvellent leur force.» Maintenant il en arrive à ses trois requêtes ce matin, Seigneur. Et nous nous tenons là comme trois, avec la promesse d'un - d'un pouvoir trin en un seul Dieu. Que sa requête lui soit accordée au Nom du véritable Dieu vivant, Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère.
Oh, c'est pour... Seigneur, Tu as entendu ces requêtes. Tu sais comment y répondre, Seigneur. Ainsi nous imposons les mains à notre soeur Baker, au Nom de Jésus-Christ; nous offrons avec elle notre requête pour la guérison. Amen. Que Dieu vous bénisse, ma soeur.
Père céleste, pendant que j'impose les mains à ce brave frère, je vois qu'il respire la santé aujourd'hui, mais parfois cela trompe, je prie que sa requête lui soit accordée peu importe ce qui est dans son coeur, Seigneur. Donne-lui ce qu'il a demandé au Nom de Jésus. Amen.
Père céleste, nous imposons les mains à notre soeur et Te prions de lui accorder sa requête pour Ta gloire, au Nom du Seigneur Jésus. Amen. Seigneur Jésus, nous imposons les mains à notre frère et nous formulons sa requête. C'est ce que nous voulons dire par ceci, Seigneur, en lui imposant les mains. Nous nous unissons et nous prions, dans cette union, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, mon frère.
Divin Père, nous faisons de même pour notre soeur aussi, au Nom de Jésus-Christ, puisse-t-elle recevoir sa requête...?... soeur.
Ô Dieu, notre frère aurait pu se faire tuer l'autre jour; mais Tu n'étais pas prêt à le reprendre. Je prie donc, ô Dieu, que Tu lui accordes sa requête au Nom de Jésus-Christ. Amen. Tu sais faire cela.
Notre Père céleste, notre soeur qui est un peu nerveuse, avance; nous savons, ô Seigneur, qu'elle a connu beaucoup d'afflictions, mais Tu as promis ceci : «Le malheur atteint souvent le juste, mais Dieu l'en délivre toujours.» Elle a vraiment besoin de délivrance, Seigneur. Nous lui imposons les mains et condamnons ce mal. Seigneur, que sur Ton autel d'or, la puissance de Dieu la purifie et la rétablisse...?...
Très bien. Vous...?... ces...?... Etiez-vous là au fond tout ce temps? Hein? Je ne vous ai pas vu. Oh, vous... Par ici... Ce n'est pas étonnant... Voici un homme qu'on appelle - on l'appelait «Miner» [mineur - N.D.T.] C'est son nom, mais à un moment donné ce «mineur» devient «majeur». Voulez-vous dire quelque chose? Dites-le. Dites quelque chose, tout ce que vous voulez dire. Frère Miner Arganbright est l'un des - des Hommes d'Affaires du Plein Evangile, l'un des - il a aidé à découvrir ce grand mouvement, car nous essayons de travailler ensemble pour amener tous les hommes à reconnaître, - peu importe leur affiliation et leur dénomination, que nous sommes tous frères en Christ.
L'autre jour, il a mentionné un petit quelque chose qu'il avait écrit au sénateur ou quelque chose de ce genre. Et c'était vraiment sublime. Et j'ai dit : «J'aimerais que vous l'écriviez. J'aimerais que vous veniez le dire à l'église.»
Il a dit : «Je l'ai déjà dit.» Nous avons donc cela sur bande. Ainsi je voudrais qu'on l'efface de la bande, vous frères. Frère Jim, je suis sûr que vous m'entendez là dans l'autre pièce.
J'aimerais que cela soit fait. C'était une vraie diplomatie ajoutée à ceci. Très bien. Dites ce que vous voulez, Frère Arganbright [Frère Arganbright parle. - Ed.]
Amen. (Vous pouvez vous asseoir là. C'est donc très bien.) Combien cela est vrai! Amen, combien c'est vrai! La paix vient et s'en va, ainsi que les plaisirs, et cela s'évanouit, mais la joie demeure.

12 Bien, il fait - il fait mauvais temps dehors, il fait beau à l'intérieur. Et vous savez, j'ai rencontré un homme, ou plutôt quelqu'un m'a parlé d'un homme qu'il a rencontré récemment, et il a dit que ce dernier se plaignait. Oh, il disait : «C'est un jour affreux.» Il a dit qu'il ne cessait pas de pleuvoir.
Il a dit : «C'est un jour merveilleux.»

13 Et cet homme a dit : «Eh bien, comment pouvez-vous dire que c'est un jour merveilleux?»

14 Il a dit : «Je vous assure, le médecin m'a dit, il y a une année, qu'il ne me restait qu'une semaine à vivre.»
Il a dit : «Chaque jour, eh bien, est un jour merveilleux.» Oui.

15 C'est donc vrai, ce - c'est un jour merveilleux, ainsi nous sommes tous... Ce qui est... Tel que l'a dit le frère : «Nous étions tous condamnés à mort (c'est juste) pour mourir et aller dans les tourments.» Mais aujourd'hui, c'est un jour merveilleux. Nous sommes vivants en Christ et nous ne pouvons plus mourir. Tout est passé! Vous voyez? Nous sommes réellement en Christ. Maintenant, que nous...

16 Eh bien, Frère Arganbright, au Tabernacle, je prends d'habitude mon temps. Ainsi, aux heures du souper, si vous avez faim, eh bien, vous pouvez vous éclipser. Ce matin, je me suis senti si fatigué que je devrais dire l'une ou l'autre chose pour continuer à parler un peu avec assurance jusqu'à ce que je... l'Esprit du Seigneur vienne sur moi.

17 Inclinons donc la tête maintenant et prions avant de lire la Parole. Combien de requêtes avez-vous sur les autres choses pour lesquelles on n'a peut-être pas prié? Manifestez cela en levant la main. Maintenant, tenons-nous debout ce matin pendant que nous prions. Cela vous fera changer de position et vous aidera peut-être un peu. Et ensuite, après la prière, j'aimerais que vous restiez debout juste quelques instants, le temps que je lise la Parole. Je pense que c'est honorable de se tenir debout avec révérence pendant que nous lisons la Parole de Dieu.

18 Notre Père céleste, nous nous approchons aussi humblement que possible, les coeurs dépouillés de tous les désirs du monde ou de ses plaisirs. Et comme nous l'a dit ou déclaré notre frère : «La joie, la joie du Seigneur est notre force.» Et nous venons, les coeurs pleins de joie, car nous avons ce privilège de venir dans Ta Présence formuler toute requête que nous désirerions. Et la joie vient quand, en regardant dans la Parole, nous voyons qu'il nous est promis que si nous croyons, la chose nous sera accordée. Qu'est-ce qui peut émouvoir un coeur humain qui bat, plus que le fait de savoir que le Dieu éternel et immortel a donné une telle promesse?

19 Maintenant, pardonne-nous, Seigneur. Et si nous avons péché ou fait quelque chose qui T'a déplu, car avant que nous demandions ces choses... En effet, nous savons qu'il est écrit «Si notre coeur ne nous condamne pas, notre requête nous est accordée.» Mais à présent, pardonne-nous tout ce que nous avons fait. Abaisse sur nous, Seigneur, un regard de miséricorde et de pitié. Vois quelle bande de gens lamentables nous sommes, Seigneur, des minuscules mortels, rampant ici sur la terre, et nous traînant en ce lieu immonde. Mais du fond de nos coeurs, nous savons que Quelqu'un viendra un jour ou l'autre nous enlever de cet endroit pour un endroit meilleur et nous nous en réjouissons.

20 Et je prie, ô Dieu, pour chaque requête. Tu savais ce qui était derrière ces mains levées. Accorde-leur cela, Seigneur. Je prie pour moi-même, afin que j'aie la force ce matin, afin que - afin que j'aie la voix pour aider et prêcher l'Evangile. Et nous Te demandons de nous bénir tous ainsi dans ce que nous célébrons, le temps de Noël. Seigneur puissions-nous trouver le véritable Esprit de Noël et qu'Il soit avec nous pour toujours. Car nous demandons cela au Nom de Jésus et à cause de Lui. Amen.

21 Maintenant, si vous voulez bien rester debout juste un instant. J'aimerais lire, ce matin, un passage dans le Livre de Michée, et un autre dans Hébreux, au chapitre 12 des Hébreux pour le... reconstituer le petit contexte dans lequel je désire parler ce matin pour notre message de Noël. C'est Hébreux 12:25. J'ai dû quelque peu me dépêcher ce matin quand je me suis réveillé, et je n'avais pas les choses là où je voulais qu'elles soient, plutôt que je voulais les avoir. Je commence au verset 2 de Michée 1 : Ecoutez, vous... peuples! Sois attentive, terre, et ce qui est en toi! Que le Seigneur, l'Eternel, soit témoin contre vous, Le Seigneur qui est dans le palais de sa sainteté! Car voici, l'Eternel sort de sa demeure, Il descend, il marche sur... de la terre. Sous lui les montagnes se fondent, Les vallées s'entrouvrent Comme la cire devant le feu, Comme l'eau qui coule sur une pente.

22 Et dans Hébreux, chapitre 12, verset 25, nous lisons ceci : Gardez-vous de refuser d'entendre celui qui parle; car si ceux-là qui ont échappé ... car si ceux là n'ont pas échappé qui refusèrent d'entendre celui qui publiait des oracles sur la terre, combien moins échapperons-nous, si nous nous détournons de celui qui parle du haut des cieux.

23 Maintenant, Eternel Dieu, ajoute Tes bénédictions à la lecture de Ta Parole, et donne-nous chaque jour ce - ce que Tu voudrais que nous sachions, afin que nous partions d'ici avec le sentiment que nous avons été dans Ta Présence, et que nous puissions nous en aller, ayant une - une nouvelle apparence, une meilleure compréhension, et ayant plus de détermination que lorsque nous sommes entrés dans ce bâtiment, car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen. (Vous pouvez vous asseoir.)

24 N'est-ce pas là un passage étrange pour Noël? Le... Mon objectif, en faisant ceci, était d'apporter à l'église quelque chose qui serait un peu différent, parce qu'à la radio, pendant la période de Noël, vous entendrez toujours la vieille histoire bien connue des mages qui étaient venus de l'Est et qui ont trouvé l'Enfant Christ, l'adoration des bergers, l'apparition de l'étoile, et toutes ces histoires de Noël qui constituent notre croyance religieuse d'aujourd'hui. Et elles sont toutes très bonnes; ainsi, j'en suis reconnaissant. Mais ce matin je me suis dit que dans l'église... Et il est probable que notre pasteur apporte ce soir ou dimanche prochain un certain message là-dessus. Et j'ai alors pensé donner au peuple en retour une - une autre vision de - sur Noël, que j'aimerais... j'ai choisi ce texte. Et bien, juste quelques mots...

25 Et maintenant, je vois que vous échangez de place, les uns se levant, les autres s'asseyant, et c'est - c'est gentil. Bientôt nous aurons de l'espace afin que nous ne puissions pas... Je regrette qu'il ne nous soit pas donné de laisser ce bas-côté se remplir, car le capitaine des pompiers ne nous le permettra pas. Mais nous aurons très bientôt un rajout, le Seigneur voulant. On travaille déjà dessus, et - et ce sera fait le plus tôt possible, et ce sera tout à fait différent quand on en arrivera à la partie matérielle de cet endroit. On ne verra plus rien de l'ancien tabernacle. Ce sera... Il y aura des vitres teintées aux fenêtres, il y aura tout autour des briques plaquées. Il y aura... Ce sera tout à fait différent. Mais l'ancien bâtiment restera là, car nous avons un projet à ce sujet. Voyez-vous? «Que les vieux murs restent.» Voyez-vous? Et nous allons les recouvrir et mettre des pierres tout autour, et ainsi de suite, mais il restera simplement le même.

26 Eh bien, Noël... Je souhaite que les gens veuillent - puissent vraiment comprendre dans ce monde ce que signifie en réalité Noël. Eh bien, d'abord le mot Noël, c'est une - une expression quelque peu catholique. Cela signifie de Christ... «C-h-r-i-s-t-m-a-s» [En anglais «Christmas» signifie Noël. - N.D.T.] (Voyez-vous?) «la messe du Christ.» Voyez-vous? Cela fut ordonné ou plutôt avait commencé avec l'église romaine. Mais Christ n'est pas né le 25 décembre, pas plus que moi je ne le suis. Oui. C'est tout simplement une parfaite conglomération de dogmes. C'est tout ce qu'il en est. «Le monde entier,» comme le dit le prophète, «est devenu une plaie putréfiée.» C'est juste. Il n'y a de pureté nulle part. Chaque jour férié est soutenu par un... Eh bien, le père Noël a remplacé Noël [Christmas], la naissance dans la crèche. Le lapin, la poule et les chapeaux neufs ont pris la place de la résurrection. Et où est la place de Dieu dans tout cela? Voyez-vous? La raison en est que cet homme et... commercial.

27 Eh bien, les gens se sont mis à acheter les cadeaux de Noël plusieurs mois à l'avance, ce n'est qu'une caractéristique païenne. Il n'y a rien de pieux là-dedans. Oh! ils essaient de dire : «Faites des dons aux mages.» Ce n'est qu'une - une oasis d'excuse du diable. Si vous voulez donner quelque chose, donnez votre vie à Christ. Ne vous la donnez pas l'un à l'autre, donnez-la-Lui. C'est pour cela qu'Il mourut. C'est le but de Sa venue. Voyez-vous?

28 Mais cela arrivera à un point où cela - c'est - c'est une malédiction pour les petits enfants. Un petit voisin, là sur la rue, peut en avoir plein, tandis qu'un autre petit n'a rien et il regarde. Et c'est - c'est tout à fait faux. C'est tout. Et les commerçants exposent leurs marchandises à ces endroits. Ils... Eh bien, mon épouse s'est rendue là pour se procurer quelque chose pour les petits amis il y a environ trois semaines, on lui a dit : «Oh, nous avons liquidé tout le stock. Nous avons passé une commande du double stock cette année et tout a été liquidé.» Trois ou quatre semaines avant la période des achats. Oh, quelle grande ruse commerciale!

29 Et après tout, savez-vous comment Noël a commencé, ce que nous appelons Noël, «La messe du Christ» [En anglais «Christ's mass» - N.D.T.]? En voici l'histoire, j'ai pris juste quelques notes ici sur une page. J'ai complété cela l'année dernière avant d'aborder les sept âges de l'église, avant que je n'en donne l'enseignement ici, j'ai étudié le Concile de Nicée et le Concile pré-nicéen, et le Concile post-nicéen, et les Pères Nicéens et les Deux Babylones d'Hislops, le livre des Martyrs de Foxe, et tout, parce que j'ai entendu des ministres mentionner cela. Mais je voulais lire cela moi-même pour comprendre, afin que je - je sache ce que je lirai, ou plutôt dirai à mes frères, car Dieu me demandera des comptes au jugement sur ce que j'aurais dit aux gens. Ainsi, je ne dois pas me contenter de dire ce que quelqu'un d'autre a dit avoir lu, je dois le lire moi-même (Voyez-vous?) pour le savoir.

30 Bon, en réalité, Noël [Christmas], Christ, je crois, et on peut presque prouver... Par exemple, on peut démontrer la résurrection en regardant au Créateur, en voyant comment Il a créé toutes ces plantes, et comment tout ce qui accomplit Son dessein doit mourir, et si cela meurt, cela revivra car cela a une vie perpétuelle. Le seul moyen pour que cela revive, c'est que ça doit être une semence capable de germer. Voyez-vous? Eh bien, Dieu s'exprime dans cette création et cela montre que tous ces dieux païens et tout, que nous avons, ne sont pas des véritables. Voyez-vous? Ce n'est que de la philosophie et de l'imagination. Mais Celui qui a créé le ciel et la terre S'exprime dans Sa création, ce qu'Il est selon Son programme. Et puis si...

31 Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi Christ, quand Il naquit, Lui le Fils de Dieu, Il naquit dans une crèche, dans une étable et pourquoi Il fut couché dans une crèche? C'est parce qu'Il était un Agneau. Il ne pouvait pas naître dans une maison, les agneaux ne naissent pas dans des maisons. Et puis, avez-vous remarqué que quand on L'amena au Calvaire, Il ne pouvait pas s'enfuir. On avait posé cette croix sur Lui. Il fut frappé au point que Son dos saignait. Et - mais ils L'ont conduit; ils ont conduit l'Agneau à l'abattage. Voyez-vous? Il était un Agneau. Eh bien, si tous ces témoignages de la nature, ce qu'Il était... Quand les agneaux naissent-ils? En décembre ou en avril? Certainement! Voyez-vous? C'est vraiment une absurdité, voyez-vous, de penser une chose comme cela.

32 Ceci fut fait par l'Eglise catholique romaine avant qu'elle ne devienne l'Eglise catholique de Rome, aux environs de l'an 86, 106, quelque part là, ou plutôt en l'an 306. Eh bien, nous voyons que les païens romains adoraient Jupiter, qui était le dieu soleil, et ils adoraient Ashtoreth, qui était la déesse lune, en d'autres termes, la mère du - la mère du ciel. Eh bien, pour apporter ceci, ils ont dit qu'Ashtoreth ou plutôt la mère du dieu du ciel n'existe plus, et elle s'est reflétée en Marie. Ainsi, c'était toujours de l'idolâtrie, mélangeant le christianisme à l'idolâtrie.

33 Ainsi donc, ils supportèrent, ou plutôt adorèrent et honorèrent l'anniversaire de leur dieu soleil, lequel était Jupiter. C'est pendant cette période que le soleil ne modifie pas sa position; il traverse le capricorne, du 1er décembre au 25 décembre.
Et à ce sujet, j'ai un bout de papier que j'aimerais vous lire un jour; cela va vous bouleverser. Vous parlez de ce qui est arrivé l'autre jour à la rivière; j'aimerais vous montrer ce qu'on a découvert à Jérusalem il y a quelques semaines dans un journal, pour confirmer la chose. Ce qu'on a découvert à Jérusalem, il y a quelques semaines, confirme positivement l'apparition de cet Ange ici au même moment et l'envoi du ministère. Oui, voyez-vous? Eh bien, on ne le savait pas jusqu'il y a quelques semaines, et le voici dans le journal.

34 Maintenant remarquez que quand il traverse cela, c'est - c'est dans ce... Voyez-vous? Maintenant après le 21 décembre, les jours commencent à devenir un peu plus courts, ou plutôt un peu plus longs jusque vers juillet. Puis ils commencent à redevenir courts jusqu'à n'être que... Et c'est le temps de relâchement. Et les romains païens disaient que c'était l'anniversaire du dieu soleil. Du 1er décembre, plutôt du 21 décembre au 25 décembre, ils avaient le - le cirque romain, les courses de chars et ainsi de suite, pendant cette période.
Eh bien, ensuite, quand les chrétiens, ou plutôt les Romains chrétiens ont ajouté leur dogme pour gagner les deux côtés, le païen et le chrétien, ils ont dit : «Si c'est l'anniversaire du dieu soleil, changeons cela carrément en l'anniversaire du Fils de Dieu.» Voilà votre journée du 25 décembre pour votre messe : la messe du Christ [Christ's mass]. Oh, c'est terrible! Voyez-vous?

35 Maintenant pour relier... Eh bien, vous dites : «N'en serait-il pas de même pour tout autre jour?» Oui, mais associez Christ avec le paganisme... La chose même qu'Il est venu abolir, on L'associe de nouveau avec cela. Voyez-vous? Voilà où se situe l'erreur.
Et le père Noël, c'est un vieil homme en Allemagne, appelé Kriss Kringle, qui circulait en distribuant des cadeaux aux enfants le jour de la messe du Christ [Christ's mass]. C'était un catholique, et on a fait de lui un saint. Maintenant, c'est saint Nicolas. Voyez-vous? Oh, j'aimerais mieux... Ils vont... Cela... Vous le savez de toute façon. Voyez-vous? Nous avons vu cela dans les âges de l'Eglise.

36 Mais ce matin, voici ce que je voudrais dire : le prochain Noël ne trouvera pas le monde dans une condition meilleure que celle d'il y a mille neuf cents ou deux mille ans, quand Christ vint. Ce n'est pas du tout différent. C'est à peu près la même condition de jadis, c'est la même aujourd'hui. Ils... Si je devais tirer une conclusion de ce que - ou plutôt un sujet en rapport avec ce que je vais dire, ce serait : La dislocation du monde.

37 Lorsque Christ est venu il y a mille neuf cents ans, à Noël, le monde se disloquait; tout était pollué. Le monde ecclésiastique était pollué. Le monde romain était en décadence du point de vue morale. Oh, l'immoralité du monde... Les Juifs avaient abandonné leur Dieu et avaient pris les fêtes sacrées et solennelles pour en faire une tradition rituelle. Dieu s'était retiré d'eux. Et ils savaient que quelque chose devait arriver; le monde entier le savait, car pour le garder uni... Il se disloquait. Et la chose qui devait le garder uni... Chaque nation, à sa façon, cherchait quelque chose ou quelqu'un pour arriver à l'unir.

38 Si cela n'est pas l'image des temps présents, je ne connais pas alors le monde. Il cherche quelque chose pour l'unir. Il est exactement dans la même condition qu'il y a deux mille ans. Il y a deux mille ans, le monde cherchait un Messie qui le garderait uni. Et il y a deux mille ans, Dieu donna au monde un Messie. Car si nous nous attendons à quelque chose et cherchons quelque chose, Dieu nous l'enverra. Et maintenant après deux mille ans, le monde se trouve dans la même condition d'il y a deux mille ans. Il tombe en décadence, les nations... Il n'y a pas de - il n'y a de fondement nulle part. Le communisme, le catholicisme, le protestantisme, la politique, la morale, tout est en décadence.

39 Et les gens prient pour avoir un Messie. Mais voici ce que je voudrais dire : S'Il venait, Le recevrions-nous ou ferions-nous ce que firent les autres? Le rejetterions-nous? Savons-nous ce dont nous avons réellement besoin? Quelquefois nous voulons - nous prions pour nos désirs, et quelquefois nos désirs ne sont pas nos besoins. Nous devons reconnaître que nous ne comprenons pas ce dont nous avons besoin; nous pensons que nous comprenons cela. Mais Dieu a promis de pourvoir à nos besoins et Il le fera.

40 Eh bien, qu'en serait-il si mon petit Joseph, qui a 7 ans, désirait m'accompagner à la chasse et qu'il pleurait et criait pour prendre mon fusil de chasse automatique chargé, en disant : «Je peux tuer un lapin, papa»? Eh bien, je - je ne lui permettrais pas cela, même s'il - il pensait qu'il en avait besoin, et j'en sais mieux que lui.
Et qu'en serait-il si votre petit bébé d'un an et demi, vous voyant vous raser à l'aide d'un rasoir de coiffeur, criait et pleurait pour avoir ce rasoir? Comme il vous a vu vous raser, il voudrait aussi le faire. Eh bien, vous savez ce qui est mieux pour lui. Cependant vous - vous ne le laisseriez pas prendre cela, car si vous êtes un père sensé et réfléchi, vous ne pourriez pas faire une chose pareille; au contraire, vous l'éloignerez de cela. Et puis, bien des fois nous désirons quelque chose qui est contraire à ce que Dieu sait être notre besoin. Il ne pourra donc pas nous le donner.

41 Et les gens priaient pour avoir un Messie. Ils voulaient avoir un Messie. Mais voici ce qu'il en est. Ils en voulaient un tel - tel qu'eux le voulaient. Et Dieu L'envoya tel que Lui voulait qu'Il soit, et ils Le rejetèrent. Et aujourd'hui, ils ont encore fait cela, ils ont fait la même chose aujourd'hui. Ils ont encore rejeté cela.

42 Ils font aujourd'hui la même chose qu'ils firent alors. Pourquoi? Pour la même raison, la même raison. Il est donc venu, et nous savons qu'Il est venu. Il est venu, et - vers eux, mais Il n'est pas venu de la manière et de la façon qu'eux voulaient qu'Il vienne. Et si Dieu nous envoyait aujourd'hui quelque chose que nous avons demandé, et l'église... et quand Dieu envoie cela, nous n'en voulons pas. Cela ne vient pas pour satisfaire à notre test dénominationnel. Cela ne correspond pas quelquefois à notre - notre conception théologique de cela. Mais c'est la - la chose même pour laquelle nous avons prié. La requête même que nous avons faite à Dieu, Dieu nous l'a envoyée et nous la rejetons.

43 Nous voulons un cadeau de Noël de la part de Dieu, mais nous voulons l'avoir tel que nous le désirons. Dieu l'envoie tel que nous le désirons. Il connaît ce qu'est cette nation; Il sait ce dont l'église a besoin. Mais nous, nous pensons le savoir; mais c'est Lui qui sait exactement ce que c'est.

44 Eh bien, comme je l'ai dit il y a quelques minutes, nous en arrivons de nouveau à ce Noël, et le monde se disloque. Citons juste certaines des choses que j'ai inscrites ici.

45 Considérez l'immoralité du monde : jamais celui-ci ne s'est retrouvé dans une condition plus basse que ça, presque pas. Je - j'ai un article ici dont j'aimerais vous lire quelques lignes. Cela se trouve dans le - le journal le «Standard Bearer of Africa» et il y est dit : «La mort de la modestie. La modestie féminine, cette belle qualité que Dieu a placée dans la race humaine pour préserver le niveau de la moralité se meurt aujourd'hui, car les femmes et les filles simples et innocentes ont fléchi les genoux devant la déesse de la mode et n'hésitent pas à confirmer à l'extrême la honte de la modestie des styles modernes.» J'ai presque une page de cela ici. Je n'ai jamais entendu pareille chose. «Et le sex appeal est considéré comme légitime parmi les chrétiens et les non-chrétiens.»

46 Quand nous étions en route, tôt ce matin notre précieux frère Arganbright et moi, nous parlions de ce sujet. Il est difficile de voir une fille ayant assez de modestie pour rougir. Elles ont entendu tellement de sales plaisanteries et de souillures, eh bien, qu'on ne peut rien leur dire pour les faire rougir. Or, il y a quelques années, pas plus loin lorsque j'étais un jeune garçon, pour une petite mauvaise chose, leurs visages rougissaient. A l'école, une petite créature passait, et, le petit jupon d'une autre petite fille se faisait voir alors que je me tenais là causant et quand elle a regardé tout autour et qu'elle a vu le petit jupon de cette petite fille, son petit visage a rougi, et elle s'est éloignée de moi; une fille de 16 ans. Eh bien, quelle... Voilà la qualité que Dieu a donnée pour sauvegarder notre moralité.

47 Alors vous pouvez vous demander pourquoi je crie contre ces absurdités que nous avons aujourd'hui, en nous appelant chrétiens, et les femmes s'habillent et agissent ainsi, et les hommes fument la cigarette, et tout le reste, et se comportent comme cela. Et les ministres à la chaire font des compromis et ne vous permettront pas de monter à leur chaire pour prêcher contre ces choses. Je me demande si aujourd'hui nous n'agissons pas tout à fait comme ils agissaient là, il y a deux mille ans.

48 Souvenez-vous, quand Israël essaya de faire cela, Dieu suscita un Esaïe. Quand ce temps fut révolu et qu'ils se mirent à faire la même chose, Il suscita un Jérémie, et ainsi de suite. Et Dieu ne change pas Sa façon de faire les choses; Il est le Dieu éternel. Il ne peut pas changer. Sa première façon de faire la chose doit rester la même pour toujours.
Ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est d'un Message oint de Christ en tant que Messie. Mais recevront-ils cela? Ils prient pour avoir cela, mais recevront-ils cela? Non, bien sûr, ils ne recevront pas cela. Ils crucifient cela comme ils le firent au début. Le coeur de l'homme est corrompu.
La moralité, les querelles nationales... A quelle époque la moralité du monde est-elle tombée plus bas qu'aujourd'hui? Et qui a donné la - qui a donné le ton? Nous les Américains.

49 Quand j'étais à - à San Angelo, à Rome, il n'y a pas longtemps, près des catacombes de San Angelo, il y avait là une affiche à l'intention des femmes américaines, qui disait : «Avant d'entrer dans les catacombes, veuillez vous habiller pour honorer les morts.» Une nation religieuse, censée être une nation qui craint Dieu, et nous vivons d'expériences du passé d'autres peuples, de nos ancêtres qui étaient des chrétiens.

50 Les querelles nationales... Jamais dans le monde il n'y a eu un temps où ce monde a connu des déchirements nationaux et une dislocation comme on en connaît aujourd'hui. Eh bien, vous suivez les éditoriaux, les informations et - et les commentateurs, et - et les prédiseurs, et tout le reste, parler des bombes et de ce qu'elles peuvent faire. N'importe quelle petite nation pourrait détruire le monde entier. Et il n'y a point de paix entre elles. Vous ne pouvez pas apporter la paix par cette voie-là. La paix et la communion ne peuvent pas venir par - par la politique; elle vient par Christ. Les gens ne veulent pas la recevoir.

51 Je pourrais parler de certaines choses ici : la corruption de notre propre politique, eh bien, la politique est vraiment pourrie. J'espère que l'autre soir, vous avez suivi le «monitor», ou plutôt, je pense, cette émission qu'ils ont diffusée à travers la nation, d'une ou deux heures, ici, à Louisville. Et ils donnaient... Ils le font de temps en temps sur différents sujets, et ils en faisaient une au sujet du départ de monsieur Nixon de la politique, quand il a perdu dans la course, la course politique à Los Angeles, ou plutôt en Californie. Et pourrait-il jamais revenir? Et quand on a donné la nouvelle deux ou trois heures après, j'ai suivi cela chez frère Charlie ici, et nous avons suivi cela à la radio, frère Wood et moi, et on a découvert que Nixon, sur toute cette contrée de l'Est, comme le disait l'information, du Mississipi à la Pennsylvanie, il avait battu monsieur Kennedy et que les gens appelaient et s'exprimaient, presque quatre voix contre une. Alors un homme s'est levé et a dit : «Si vous n'aviez pas truqué les machines, il serait passé président.» Vous y êtes. La politique, la tricherie, c'est pourri de tous côtés. Je ne le blâme pas; moi aussi j'aurais levé les mains et permis que ces choses dégoûtantes corrompent. De toute façon, cela marche avec le monde. Mais levez vos mains vers Christ et dites : «Me voici, Seigneur.»

52 Les querelles nationales... Et maintenant, là où vous devriez penser qu'ils devraient essayer de s'unir, ils sont vraiment séparés. Il en était ainsi il y a deux mille ans quand le monde se disloquait. Il se disloque aujourd'hui et se trouve dans les mêmes conditions.

53 Et puis la corruption de l'église, oh, la la! la corruption religieuse... Oh! c'est ridicule quand on regarde le monde deux mille ans après la présence de la Bible et du Saint-Esprit ici sur terre; et aujourd'hui, il se disloque sérieusement comme il en était il y a deux mille ans. La corruption religieuse; la politique est entrée dans la religion et la religion est entrée dans la politique. Que c'est horrible de voir la condition... Je sais que c'est... Vous dites : «Frère Branham, ce n'est pas en cette période de Noël que vous deviez nous peindre un tableau pareil.» Vous devez connaître la vérité, c'est ce que vous devez connaître. Maintenant, comment pouvez...

54 Dieu bénira, mais cette bénédiction doit venir sous certaines circonstances, certaines exigences que vous devez remplir. Et si vous ne remplissez pas ces exigences, alors les bénédictions et les promesses de Dieu n'auront pas d'effet pour vous. Dieu a promis de visiter Israël aussi longtemps qu'ils respecteraient ces fêtes solennelles et tout avec - avec sainteté et sincérité. Et Dieu les a visités. Mais quand Il - ils firent de cela une sorte de rituel familial, alors Dieu ne voulut plus le faire; Il dit qu'ils puaient à Ses yeux. Ainsi, il en est de même aujourd'hui, de sorte que nous - nous - nous devons revenir à la vérité de la chose.
Les querelles politiques dans des églises, nous avons aujourd'hui presque neuf cents différentes dénominations du christianisme, l'une combattant l'autre. Eh bien, c'est - n'était pas vraiment si grave au moment où Il vint; il n'y avait environ que quatre ou cinq groupes, de pharisiens, de sadducéens et ainsi de suite. Mais maintenant, nous en avons neuf cents et quelques. Eh bien, l'église se trouve dans une condition pire en cette Noël qu'elle ne l'était il y a mille neuf cents ans, à Noël. Elle est aujourd'hui dans une condition pire. Les querelles dénominationnelles... La cause de tout cela, mon ami, c'est que la politique a remplacé le Saint-Esprit.

55 Le Saint-Esprit veut prendre la Parole de Dieu et conduire l'église à la victoire, mais les programmes d'éducation et les programmes politiques, les crédos et les dénominations l'ont conduite dans neuf cents différentes directions. Ainsi, l'église n'a pas, la soi-disant église... Je ne parle pas de la véritable Eglise; Elle a toujours des vagues sur Elle. Oh, oui. Elle est toujours la même. Mais ce qu'on appelle église dans le monde, cela semble être la - la charpente qui met le - unit le monde, qui unit ce que nous appelons aujourd'hui la moralité et les choses du monde; c'est corrompu. Ses - ses fibres sont pourries et elle est... Les termites de l'égoïsme et - ont rongé la fondation même sur laquelle elle se tient. C'est tout à fait vrai. Eh bien, elle est juste dans la condition qu'il est dit qu'elle serait. II Timothée 3 : «...emportés, enflés d'orgueil, aimant les plaisirs plus que Dieu», et ainsi de suite.

56 Ensuite si nous considérons les conditions de la politique de cette nation, si nous considérons la corruption des églises et de ses dénominations, et cependant nous voulons que Dieu nous visite dans ces choses... Dieu ne descendra pas avec nous dans ce caniveau, au milieu de ces choses dans lesquelles nous voulons L'inviter. Il ne le fera pas. Il est saint et Il - Il - Il en sait mieux que ça. Si nous appelons, Il nous répond. Et quand Il nous donne la réponse, nous la rejetons. Nous voulons avoir la chose selon notre désir. Et nous cherchons à avoir Dieu et à nous sauver nous-mêmes par la chose même qui nous a été prouvée... Eglise, je vous prie d'écouter ceci. La chose même qui nous a été divinement démontrée, la chose qui nous a corrompus, et cependant nous cherchons que ce même système nous sauve. Revenez à la Parole. C'est ce que dit le Messie.
Eh bien, cependant nous regardons à - à la politique. Nous cherchons à avoir un milieu national; nous cherchons à sauver cela par la politique. L'église veut que notre monde soit sauvé (le monde ecclésiastique) par la politique. L'épisode a frappé le monde plusieurs fois depuis l'époque de Moïse : il en est de même, la politique cherche à diriger. Et c'est corrompu. L'homme ne pourra pas y arriver; pour commencer, il n'y a rien de bon dans l'homme. C'est la raison pour laquelle il doit mourir.

57 Et quand nous - quand nous - quand nous voyons ce monde dans cette condition, c'est comme s'il se disloque dans chaque âge; quand le monde se trouve dans cette condition, les gens prient. Oh, même le Président demande (qu'était-ce?) dix minutes ou une heure ou quelque chose comme ça de prière. Ça ne fera aucun bien. Ce n'est pas de la prière dont nous avons besoin, mais d'une repentance, faire demi-tour, s'éloigner, renoncer. Revenez à Dieu. Je préfère que ma consolation soit basée sur la Parole de Dieu, le baptême du Saint-Esprit, la Présence de Christ, que sur toute sécurité que la politique ou les églises pourraient m'offrir. Certainement, parce que je sais qu'Elle demeurera.

58 Nous n'avions même pas de nation, nous serions de loin mieux si nous avions simplement la nation de Dieu, le Royaume de Dieu. Dieu répond toujours et envoie le secours aux gens, mais ils n'en veulent pas. Or, Dieu répond toujours quand la nation se trouve dans une telle condition. Quand le monde, plutôt, se trouve dans cette condition, qu'il se disloque, alors Dieu répond toujours à leur prière, Il leur envoie un prophète ou quelqu'un de ce genre, un puissant prophète pour détruire la chose. Mais ils ne veulent pas l'écouter. Que font-ils? Ils l'envoient à la tombe. Jésus a dit : «Lesquels d'entre vous, lesquels d'entre vos pères n'ont pas mis les prophètes là dans la tombe? Et ensuite ils ont blanchi, ensuite ils ont blanchi cela, et leur ont construit un sépulcre. C'est vous qui les avez mis là-dedans.» C'est vrai. «Lesquels d'entre vous?»
Ils crièrent pour le secours. Dieu le leur envoya, et ils le rejetèrent. Et alors? Faut-il en vouloir à Dieu ou aux gens? Il faut en vouloir aux gens. Certainement.

59 Quand Jésus fut né, ce monde, comme je l'ai dit, se disloquait. Il était contrôlé par la politique, et la politique était corrompue en ce temps-là. Dans l'ensemble du pays, l'église nationale était corrompue. Les Romains et les Grecs cherchaient à avoir un messie oint. Les Grecs et les Romains possédaient probablement la meilleure partie du monde, et ils se combattaient les uns les autres; ils - ils cherchaient donc qu'un messie vienne. Et les Juifs, eux, cherchaient qu'un Messie vienne. Et les Romains cherchaient qu'un grand politicien capable s'élève là dans Rome, pour gouverner la Grèce, et leur dise comment y parvenir, et Rome gouvernerait le monde. La Grèce cherchait à avoir un grand politicien qui pût se tenir là, un politicien oint, un messie, et qui pût dire : «Nous allons - nous allons conquérir ces Romains et ces Juifs, et ainsi que tous les autres.» Voyez-vous, c'est ce qu'ils cherchaient. Si cela n'est pas là une image du monde actuel, alors je ne sais pas ce que c'est. C'est vrai.

61 La politique cherchait à avoir un messie oint. Et les Juifs cherchaient à avoir un Messie, et ils en voulaient un qui viendrait non pas comme Celui qu'ils avaient; ils voulaient un général qui viendrait et effacerait de la terre Rome et la Grèce à leur profit. Voilà le genre de messie qu'ils voulaient. Ils priaient pour avoir ce genre de messie. Les Romains disaient : «Donnez-nous-en un. Votons quelqu'un qui soit un homme oint, un homme qui comprend, qui est un génie de la politique. Il saura exactement la stratégie appropriée pour s'emparer de la Grèce et de tout le reste du monde.» Le reste du monde criait, disant : «Donne-nous quelqu'un qui pourra - sera - sera si oint de l'esprit de génie qu'il saura comment conquérir le reste du monde.»

62 Eh bien, si ce n'est pas là une image du monde actuel, alors je ne sais pas.

63 Et l'église criait, disant : «Envoie-nous un général qui vienne et nous fasse revêtir chacun d'une armure, qui sache manier l'épée et qui puisse nous montrer la stratégie pour que nous effacions de la terre Rome, la Grèce et tout les autres.» C'est ce qu'ils voulaient faire : régner. C'est cela la - la puissance.

64 C'est exactement ce que nous voyons dans les églises aujourd'hui. Vous les méthodistes, vous cherchez un messie. Quel genre de messie? Pas Celui que Dieu voudrait vous envoyer. Vous les baptistes, vous cherchez un messie. Vous les Assemblées de Dieu, vous en cherchez un. Vous les unitaires, vous en cherchez un. C'est vrai. Mais que cherchez-vous? La même chose que le monde politique cherche, un grand génie de la mathématique, un grand savant porteur d'un doctorat en droit, un doctorat en philosophie, qu'il vienne dans votre église, qu'il élimine toutes ces autres dénominations et amène toutes les autres à vous rejoindre, un homme doué en prosélytisme, capable de tout renverser.

65 Ils demandent maintenant un messie, en cette période de Noël. Oui-oui. Qu'ont-ils reçu? Ils - ils voulaient cela. Ils cherchent à s'emparer de cela. Le monde actuel cherche à régner. L'église cherche à régner; chaque dénomination va... Mais voyez ce que Dieu leur a donné. Ils voulaient avoir un génie militaire. Ils voulaient avoir un - un génie scientifique, mais Dieu leur a donné un Agneau, un Bébé. Quel contraste! Croyez-vous qu'ils auraient accepté cet Enfant qui pleurait? Et pourtant, c'est ce dont ils avaient besoin. Dieu vous donne selon vos besoins. Certainement. Ils... Il reçut... Ils reçurent un Bébé alors qu'ils voulaient avoir un général; mais ils reçurent un Bébé, doux et humble. Toutefois, Dieu connaissait leurs besoins.

66 Il ne vint jamais pour être un politicien national ou ecclésiastique. Et si le Messie venait aujourd'hui, Il ne sera pas un politicien national ou ecclésiastique. Et si nous cherchons une telle personne, Dieu nous enverra la délivrance, mais nous devons recevoir Cela tel que Dieu L'envoie. Eux ne l'ont pas fait; ils ne le voulaient pas de cette façon. L'église pleure aujourd'hui, disant : «Ô Père céleste, veux-Tu nous envoyer Jésus, nous Te prions? Et quand le Saint-Esprit commence à Se mouvoir là-dedans, «Oh, c'est... nous ne... Cela...» Voyez-vous? Eh bien, vous, «Oh, oh, nous ne voulons pas que cet homme domine sur nous. Oh, je ne veux pas entendre Cela. Non. Ma... Je ne peux pas accepter Cela; ma dénomination ne croira pas Cela.» Donc vous ne voulez pas avoir un Messie; vous ne voulez pas avoir l'onction.
Si Dieu envoyait un Messie, Il sera exactement biblique, Parole sur Parole, exactement ce qu'Il était au début. Le cri du monde, quand nous voyons les politiciens et tous les autres gêner la Vie même de l'église, et nous crions, mais Dieu nous a envoyé la Chose et nous L'avons rejetée. C'est vrai. Nous n'En avons pas voulu. Non. Si Cela ne concorde pas avec nos - nos croyances dénominationnelles, nous ne pourrons pas recevoir Cela. Voyez-vous? Oh, ne voyez-vous pas ce que le véritable Noël... Les gens n'En veulent pas. Ils ne veulent pas Cela tel que Dieu L'envoie. Ils cherchent quelque chose, mais ils ne veulent pas de Cela.

67 Eh bien, quand ils pleuraient, Dieu leur envoya non pas un génie militaire, non pas quelque grand général qui viendrait portant une armure resserrée, une épée ou plutôt une lance surnaturelle qu'il pourrait tenir pour jeter Rome, la Grèce et les autres dans la mer pour les noyer encore; Il ne leur envoya pas quelque chose de ce genre, bien qu'Il ait dit qu'Il l'avait fait une fois par Moïse, et ils en avaient alors besoin, mais Il leur envoya un Sauveur et ils n'En voulurent pas. Ils pensaient qu'il était - qu'ils étaient sauvés. Voyez-vous? Et Il en est ainsi des églises d'aujourd'hui. On verra pendant cette période de Noël toutes les guirlandes de Noël et les lampes du Père Noël, les caractéristiques païennes et tout réunis aussi bien dans l'église catholique que dans l'église protestante, et c'est aussi corrompu que possible. Et Dieu leur envoie un Sauveur. Qu'y a-t-il? Revenez à la Parole, au Saint-Esprit, au Messie de Dieu et à Son Oint pour oindre Son Eglise et la ramener à la Parole. Pensez-vous qu'ils cherchent cela? Bien sûr que non! Ils ne veulent pas avoir cela. Ils rejetteront Cela comme ils l'ont toujours fait.

68 Il envoie un Sauveur, mais pourquoi envoie-t-Il alors un Sauveur? J'aimerais glisser un petit quelque chose ici qui pourra vous aider. Il y a un peuple prédestiné qui va recevoir Cela. Il y en avait un quand Il vint pour la première fois; il y en aura un quand Il viendra pour la seconde fois. Peu importe ce que le monde ecclésiastique en pense, un... Il n'envoie pas Cela en vain. Quelqu'un recevra Cela. Il y aura quelqu'un pour recevoir Cela, c'est tout. Mais pas le monde politique ou plutôt l'église politique, ou quoi que ce soit. Mais quand vous criez et que Dieu envoie Cela, quelqu'un va - va recevoir Cela. C'est juste.

69 Il a envoyé un Sauveur, pas pour marteler les nations. Comme nous pourrions penser aujourd'hui, nous avons besoin d'un homme qui peut se tenir debout. L'Amérique cherche un homme qui frappera la Russie, un homme que la Russie n'a pas. La Russie cherche un homme qui frappera le reste du monde et qui les amènera sur la lune. Mais Dieu nous envoie la paix. Dieu nous envoie l'espérance. Nous, nous n'en voulons pas. Oh, vous dites : «Nous - nous pouvons avoir la paix; les nations cherchent la paix.» C'est la vérité. Et ils pensent qu'ils peuvent l'avoir quand les Nations Unies se réunissent. Eh bien, les Nations Unies sont loin de la chose, alors que...
La paix que ce monde a aujourd'hui est semblable à un ballon en caoutchouc flottant dans l'espace; tout petit vent peut l'emporter où il veut. Certainement, rien qu'un petit changement de politique le balance simplement d'un côté à l'autre. On ne peut pas offrir une prière aux Nations Unies de peur de blesser les noms, les sentiments d'autres personnes qui ne croient même pas en Dieu. Oh, c'est une stabilisation, n'est-ce pas? Ce n'est que de la publicité de toute façon. Et en plus, un ballon explosera aussi à cette occasion. Amen. Et la soi-disant paix du monde par les Nations Unies et ainsi de suite, explosera. C'est vrai. Il n'y a pas de paix là-dedans. On ne peut pas avoir de paix par une réalisation humaine. Elle n'y est pas. Emporté à tout vent...

70 L'église voudrait en avoir une. Ils veulent... leur paix est presque agitée aussi par tout vent de doctrine. Tout s'agite. L'un d'entre eux dit : «Oh, je pense que tout ce que nous avons à faire...»
Vous pensez? Vous n'avez pas à penser. Dieu a déjà exprimé Ses pensées. Vous n'avez pas le droit de penser. «Que la pensée qui était en Christ soit en vous.» Il avait une intention et Il a accompli la volonté de Dieu. Il a dit : «Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, alors ne me croyez pas.» Vous voyez?

71 Vous n'avez pas à penser. C'est Lui qui pense. Que Sa pensée soit en vous; vous, pensez simplement la même chose, et c'est Sa Parole. Comment pourrez-vous penser autre chose? Il a déjà exprimé Ses pensées pour nous. Mais nous, nous voulons avoir nos pensées : «Je pense qu'on devrait faire ceci.»

72 Hier, je roulais en voiture en compagnie d'une chère vieille âme, nous allions prier pour un enfant malade. Et quand nous sommes arrivés là où était cet enfant malade, la famille ne voulait pas que nous priions pour lui; ce n'était que l'avis de cet homme. Toutefois, en route, cette dame a dit, une vieille dame d'environ quatre-vingt et un ans, instruite, une femme brillante, très gentille, mais elle a dit : «Je pense que ce qui devrait se faire (Vous voyez? 'Je pense'), c'est que toutes les églises devraient s'unir et devenir un.» C'est exactement ça que le diable pense. Mais Dieu veut une séparation entre Son Eglise et ces choses du monde. Il ne veut pas qu'Elle soit mêlée à la politique des églises. Voyez-vous? Et qu'arriverait-il si Dieu envoyait un Messie au monde? Et cette - cette dame n'avait que les pensées du monde entier. Qu'est-ce que la confédération des églises, sinon la même pensée? Qu'est-ce que le conseil mondial des églises poursuit comme but, sinon accomplir cette même pensée? Est-ce juste? h bien, alors, la dame, cette dame n'exprimait que les pensées du monde.

73 Mais les pensées de Dieu sont ici, dans la Bible. Nous n'avons pas le droit d'adopter ce qui est différent d'Elle. Ce sont les pensées que Dieu nous a exprimées. Nous sentons - voyons que le monde se disloque et nous réclamons quelque chose. Recevons Cela. Eh bien, si la chose reçue essaie de nous entraîner vers la politique, c'est la chose même qui nous a corrompus.

74 J'ai un petit quelque chose à dire au leader national des Hommes d'Affaires Chrétiens. C'est un groupe de gens bien, mais s'ils se mettent sur la mauvaise voie, ils deviendront de la poudre comme les autres, et ils deviendront une dénomination. Et j'aimerais que vous priiez pour moi et pour cet homme. Je dois y aller; j'ai eu une vision pour lui de la part du Seigneur. Voyez-vous? Et s'ils ne changent pas de direction, et qu'ils continuent, ils deviendront une organisation. Et s'ils le deviennent, Dieu en aura fini avec eux. C'est juste.

75 Voyez-vous, les hommes ne peuvent pas se réunir sans qu'ils n'essaient d'avoir leurs propres idées. C'est la raison pour laquelle Dieu prend les individus, vous voyez? Dieu ne traite pas et n'a jamais traité avec une dénomination, Il ne l'a fait nulle part dans l'histoire. Il traite avec les individus, avec un homme. C'est vrai. Mais nous, nous essayons de réunir un groupe de gens et nous disons que c'est comme ceci et comme cela, et ainsi de suite. Pour commencer, vous savez, les grands cerveaux, intelligents, brillants, ces géants que le diable a injectés, sont venus et ont dit : «Eh bien, ça devrait être ceci. Je peux vous le prouver.» Peu importe ce que vous pouvez prouver, du moment que c'est contraire à cette Parole, tenez-vous-en éloigné. C'est vrai. Emporté à tout vent de doctrine, on souffle cela n'importe où et on souffle cela n'importe quand... C'est vrai.

76 Aujourd'hui, la Russie cherche un messie oint. Que cherchent-ils? Et si Dieu leur envoyait un Messie oint, un Agneau comme Celui qu'Il envoya il y a mille neuf cents ans. Ils Le rejetteraient comme le fit Hérode, ils essaieraient de leur mieux pour S'en débarrasser à tout prix. Quelle conception la Russie a-t-elle d'un Messie? Ils veulent avoir une science. Ils cherchent à avoir une science - un savant oint, un génie capable de conquérir le monde pour eux, quelqu'un qui peut battre le reste du monde jusqu'à la lune, quelqu'un qui peut conquérir le cosmos et qui peut les amener au-delà des étoiles. Voilà le genre de messie que la Russie cherche.

77 Ô Dieu! Ecoutez donc, encore une fois nous sommes au temps de Noël. Qu'arriverait-il s'ils avaient cela et qu'ensuite, ils regardaient à quelque chose de contraire à cela? Où en arriverait le reste des gens que Dieu a créés? Voyez-vous? Voyez-vous, Dieu sait ce dont nous avons besoin, non pas ce que nous voulons. Eh bien, examinez cela. Qu'arriverait-il si la Russie recevait son oint? Eh bien, ils ne voudront pas recevoir un Agneau. Oh, non, ils ne voudraient pas en recevoir un. Non, monsieur, ils n'en veulent pas. C'est tout ce qu'il en est; ils n'en veulent simplement pas. Ils ne veulent rien de semblable. Ils veulent avoir un messie oint. Eh bien, «Messie» signifie «un oint». Ainsi donc, s'ils veulent avoir un oint, ils veulent cependant avoir un savant oint, un génie qui peut prendre les atomes et les scinder, qui peut conquérir l'espace, qui peut amener la Russie sur la lune, et jeter un regard en arrière et se caresser la poitrine, en disant : «Vous êtes des vauriens, vous autres, servez-nous.» C'est ça C'est ce que la Russie cherche. Oh, certainement. Vous savez, le monde entier demande...

78 L'Allemagne en a demandé un, récemment. Ils en ont eu un. Voyez aussi ce qu'ils en ont tiré. Voyez-vous? Vous comprenez, n'est-ce pas? Ils ont eu un Hitler. Et qu'ont-ils eu eux-mêmes? Le chaos. C'est à cela qu'il faut s'attendre avec ces messies oints si vous rejetez le Messie de Dieu. Qu'ont-ils eu? Quand les bénédictions de la Pentecôte sont tombées sur la Russie, ou plutôt sur l'Allemagne, ils ont rejeté le Message. Ils se sont moqués de gens et les ont jetés en prison. Qu'ont-ils fait? Ils ont rejeté la Croix, ils ont adopté une croix double, la croix gammée. Si vous ne recevez pas la miséricorde, alors il ne reste que le jugement. C'est vrai, mon ami. Maintenant, voyez où ils en sont aujourd'hui. Voyez-vous?

79 Remarquez, nulle part ils n'ont de membres; ils ne sont qu'un peuple désuni. Ils ont accepté le faux messie. Et si la Russie en veut un de ce genre, peu importe qu'ils acceptent leur génie, cela aboutira à la même chose; cela détruira toute la nation. Voyez-vous?
Aujourd'hui, l'Inde cherche à avoir un oint. Ils cherchent à avoir un messie. Maintenant, rappelez-vous, «messie» signifie «oint». Ils cherchent à avoir un oint. Que cherchent-ils? Ils cherchent quelqu'un qui pourrait les nourrir, qui leur donnerait de quoi manger, qui les vêtirait sans qu'ils aient travaillé pour cela, : quelqu'un qui pourrait simplement parcourir les rues et jeter cela par-ci, par-là. Vous y êtes. Ils ne veulent pas travailler; ils veulent simplement mendier. Ainsi, ils cherchent à avoir un genre de saint qui s'élèvera et qui pourra monter au sommet des arbres et les secouer pour en faire tomber du pain, de la viande, et tout, de là au sommet, et eux s'assoiront tout autour et mangeront et dormiront le reste de la journée, puis se lèveront et mettront les plus beaux habits; et c'est - c'est le genre de messie que l'Inde cherche à avoir.

80 La Russie cherche un génie scientifique comme messie oint, pour ce Noël. C'est ce qu'ils veulent recevoir. L'Inde cherche à avoir un messie qui puisse les nourrir et les vêtir sans qu'ils aient à travailler.
Amérique, que cherches-tu? Quelle est ton opinion, Amérique? Tu demandes un messie. Voyez-vous, ceci est enregistré. Tu demandes un messie, que veux-tu? Tu as eu ce que tu voulais. Tu voulais avoir un politicien, et tu en as eu un. Maintenant, que vas-tu faire de lui? Il va te dépouiller; c'est exactement ce qu'il va faire, il va t'envoyer à la tombe. C'est toi qui l'as voulu; tu as obtenu ce que tu désirais. Maintenant, que vas-tu faire de cela? C'est entre tes mains maintenant : un Achab et un Jézabel modernes. La chose même que vous avez fuie en venant ici pour avoir la liberté, vous y êtes encore retournés, mais c'est ce que vous vouliez. Vous vouliez un Ricky coiffé au ras, un Elvis moderne pour aujourd'hui, et vous l'avez eu. Vous vouliez un politicien habile et instruit avec un cerveau de génie, vous l'avez eu. Comment y êtes-vous parvenus? Vous l'avez introduit par... truqué et la machine politique, c'est placé devant de braves gens.

81 Eh bien, je ne suis ni démocrate ni républicain, je suis un chrétien. Voyez-vous, voyez-vous? Les deux sont pourris. Mais d'un côté, quand un homme a au moins démontré l'opinion et l'espérance du Christianisme, et de l'autre, vous faites volte-face et installez des machines, et pour en faire quoi? Pour élire le génie que vous vouliez avoir. Comment y êtes-vous parvenus? Vous avez exposé cela à la télévision, vous avez répandu cela à travers le pays, oh, la la! essayant de tester les capacités mentales de deux présidents à élire. Vous avez élu celui dont vous pensiez qu'il avait un cerveau de génie, sans considérer ce qui allait suivre.

82 Voyez-vous ce que vous avez eu dans vos discussions? Oui, oui. Oui, oui. Oh, c'est de nouveau Noël. Oui, l'Amérique a eu son messie. Qu'allez-vous en faire? Voyez ce qu'il va faire de vous. Rappelez-vous simplement, c'est comme ce que Hitler a fait en Allemagne. Rappelez-vous-en simplement; gardez cela à l'esprit. C'est enregistré. Oui, vous l'avez eu. Cependant, de ces réveils qui ont balayé le pays, il reste encore assez, assez de braves gens qui ont l'esprit de la crainte de Dieu, qui auraient accompli la chose et l'auraient maintenue un peu plus longtemps. Mais vous vous êtes fabriqué, par vos mécaniciens, une machine capable de truquer les votes, et vos propres journaux ont répandu cela à travers le pays, et vous n'avez rien fait à ce sujet pour redresser la chose. Et vous avez eu cela. C'est ce genre de messie qu'ils ont voulu, je me demande alors s'ils peuvent avoir du repos. Ils ont un génie, un cerveau, assurément, un homme habile et très instruit.

83 Et vous connaissez très bien le - l'enseignement de votre Seigneur, selon lequel les méchants d'aujourd'hui et de tout temps ont toujours été des gens instruits. Ne savez-vous pas que les hommes de Caïn devinrent des savants et des génies, alors que les hommes de Dieu étaient des bergers et ainsi de suite, jusqu'à la destruction? Et ce sont d'humbles fermiers et autres qui ont été sauvés dans l'arche, tandis que les génies furent détruits. Ne savez-vous pas que Jésus a dit : «Les enfants d'aujourd'hui, de ce monde, sont - sont - sont plus intelligents et plus rusés que les enfants du Royaume?" Pourquoi? Ce sont des agneaux; ils ont besoin d'un conducteur. Et les gens essaient de choisir leur conducteur par l'intellectualisme, c'est ce que font les gens instruits; mais les humbles choisissent leur Conducteur, lequel est le Saint-Esprit. C'est exactement cela que l'église a fait. L'église a choisi des géants dénominationnels, alors que le véritable Corps de Christ a choisi le Saint-Esprit et Sa Parole. Cela dépend de ce que vous laissez vous conduire. Un agneau doit être conduit, et c'est à cela que nous devons arriver.

84 Eh bien, ils ont leur messie, leur instructeur oint, habile, brillant. Oh! la la! Jamais on n'a eu un président aussi instruit que cet homme. Eh bien, il se tient juste là et met le... Eh bien, je pense qu'aujourd'hui, ou ce soir, ou peut-être demain, ou peut-être dans deux jours, j'ai suivi aux informations l'autre jour, que l'on va lui poser n'importe quelle question qu'on veut. Bien sûr, ce n'est qu'une - une machine instruite, c'est ce en quoi l'Amérique s'est fiée; voyons donc où vous allez en arriver avec ça. Oui, oui.

85 Tu as rejeté, ô Amérique, tu as rejeté le Message de Christ; tu as rejeté le Saint-Esprit qui a été confirmé devant toi, même juste dans Tes propres bâtiments du Capitole, où la puissance de Christ s'est révélée, et a connu les pensées des hommes, a pu guérir les malades, découvrir les lieux secrets du coeur, et faire exactement ce que Dieu avait annoncé pour ces derniers jours, et tu as rejeté Cela. Il n'était pas assez affiné. Il était né dans une crèche. Pour la nation, Il sentait mauvais. Et rappelez-vous, vos politiciens et vos ecclésiastiques puent aussi devant Dieu. Dieu aime un arôme parfumé d'humilité. L'église n'aime pas cela. Une fausse humilité... Dieu aime la vraie humilité. C'est ce qu'Il aime. Ils ont donc eu leur géant instruit.

86 L'église, elle, cherche un messie. Eh bien, que cherche-t-elle? Elle cherche un génie, un système dénominationnel, un oint pour - pour leur permettre d'arriver à un point... Permettez-moi de prendre mon temps ici afin que vous soyez sûrs que c'est arrivé ici et ailleurs. Aujourd'hui l'église cherche un génie oint qui a si bien établi toute chose, que les gens peuvent vivre dans ce monde, que les femmes peuvent se couper les cheveux, se maquiller, que les hommes peuvent se marier quatre ou cinq fois et rester toujours des diacres, ou faire tout ce qu'ils veulent et continuer à confesser qu'ils sont chrétiens. Vous allez l'avoir.

87 Vous ne voulez pas du Messie de Dieu, la Parole ointe, la Parole rendue manifeste, la Parole qui se reproduit. Vous ne voulez pas de cela. Dieu vous L'a envoyée. Mais l'église n'En veut pas. Les gens veulent des crédos et ils veulent avoir un génie qui peut établir des crédos, devant qui tout s'incline. Vous aurez cela; oui, oui. C'est en route. Vous avez eu beaucoup d'enfants en cela, mais un de ces jours un grand-père s'élèvera, un Pharaon qui ne connaît pas Joseph. C'est ce que vous avez cherché; c'est ce que l'église... Vous voyez la façon même dont ils font cela, oui monsieur, la façon même.

88 Apocalypse 17 parle clairement de cela, de la vieille prostituée et de ses filles. Exactement. Et tout cela va retourner chez maman, et c'est en route maintenant même, pour faire une église universelle. Vous les dénominations, vous allez avoir exactement ce que vous voulez. Ecoutez-moi. Cela arrivera donc. Et il se peut que je sois parti à ce moment-là. Mais ceux qui ne veulent pas accepter cela quand les Lumières du soir commencent à tomber et à s'éteindre, ils regarderont tout autour, ils verront que leurs dénominations les auront obligés à entrer dans quelque chose, et leurs dénominations auront accepté cela pour sauver la face. En effet, c'est ce qu'elles feront toutes. Mais ceux qui ne veulent pas ce système, qui ont accepté le système de Dieu, le Saint-Esprit et la Parole, ils diront : «Cet homme doit avoir eu raison.» Ce sera alors peut-être trop tard.

89 Nous voyons des épiscopaliens, des presbytériens, des baptistes, tous ceux qui font partie de l'Association des Hommes d'affaires du Plein Evangile, tous ceux qui essaient de chercher le Saint-Esprit. Les gens ne se rendent-ils pas compte que c'est à cette heure-là même que l'Epoux est venu, que la vierge endormie a essayé de venir acheter de l'huile? C'est alors, a dit Jésus, que l'Epoux vint et entra, mais elle n'entra pas. Qu'est-ce que ces hommes ont? Ils braillent là-dessus, alors que la Bible prouve qu'elle n'est pas entrée. Et pendant qu'elle essayait de faire cela, l'Epoux vint, et elle fut jetée dans les ténèbres du dehors. Qu'était-ce? Il se pourrait qu'ils aient eu toutes sortes d'émotions, toutes sortes de tempéraments, toutes sortes de - de sensations qui avaient peut-être l'air de l'évidence de la chose, mais l'Eglise était déjà scellée à l'intérieur et Elle était partie. Oui, oui. Cela pourrait être une prophétie.

90 Ils cherchent quelque chose; ils cherchent quelque chose selon lequel ils pourraient vivre comme ils le veulent. Ils... C'est ce que le monde ecclésiastique cherche, quelqu'un qui - qui fera qu'ils fréquentent la plus grande église de la ville, celle de toutes les célébrités de la ville. Ils pourront avoir la flèche la plus haute sur le bâtiment. Ils pourront avoir le meilleur orgue. Ils pourront avoir les - les bancs. Ils pourront avoir un ministre qui ne leur dira pas un mot quant au genre de vie qu'ils mènent : s'ils veulent danser, s'ils veulent porter une espèce de simulacre, s'ils veulent porter des shorts, s'ils veulent se couper court les cheveux, ou s'ils veulent faire ces choses; s'ils peuvent fumer la cigarette ou juste boire en société. Ce sont là des pratiques des églises : juste de la beuverie moderne, enseigner à vos enfants juste à boire, mais pas trop, à ne pas aller à l'excès; fumer, mais pas - pas à l'excès. Porter tout ce qu'on veut, tout en essayant juste - juste de vous garder aussi décent que possible. Voyez-vous? Oh, c'est de l'hypocrisie! Ce démon oint, cette chose appelée dénomination, cette chose appelée religion, c'est du diable. Revenez à Christ et à Sa Parole. Sauvez-vous de cette génération perverse. Repentez-vous, chacun de vous, avant qu'il ne soit trop tard pour se repentir. Et cela pourrait arriver n'importe quand.

91 Quand on voit la vierge endormie agir comme elle le fait, c'est comme si cela devrait effrayer les gens à la folie. Mais au lieu de cela, ils se disent: «Oh, gloire, n'est-ce pas merveilleux? Alléluia!» Oh, la la! Comme les gens peuvent s'éloigner! Oui, oui. Dans quel genre de condition peuvent-ils se retrouver, avec leur esprit politique, avec leur conception moderne, ne sachant pas plus de la Parole de Dieu qu'un Hottentot n'en sait d'un chevalier égyptien? C'est juste. Ce n'est qu'une - une conception théologique de cela, ou plutôt une chose psychologique qui leur est présentée comme un credo ou quelque chose de ce genre, et avec ça, la Pentecôte est nulle. Excusez-moi cette expression. Beaucoup de femmes prédicateurs et ainsi de suite, sont à la base de cela. C'est vrai. Vous y êtes. La danse, le rock and roll, l'instruction, c'est ce genre d'église que le monde cherche. C'est ce genre de messie qu'ils veulent : quelqu'un qui peut les unir. Vous en aurez un. Oui, oui. Cet esprit est déjà à l'oeuvre parmi es enfants des hommes. C'est vrai. Ils continuent de professer le christianisme, et ils auront cela.

92 En 1963, Dieu leur a envoyé, a envoyé sur nous... si en 1963 Dieu envoyait sur nous la même onction qu'Il envoya jadis, au commencement, nous rejetterions cela comme le firent les autres à l'époque. Car si cet Oint, ce Messie, venait effectivement à l'église, Il serait exactement comme l'a dit la Bible. Hébreux 13:8 dit : «Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement.» Si donc nous demandons un Messie, un Oint, pourquoi cherchons-nous à avoir un politicien religieux? Pourquoi cherchons-nous à avoir un génie militaire? Pourquoi cherchons-nous à avoir un savant instruit? Mais, cherchez à avoir un Agneau, cherchez à avoir un Agneau qui vous ramènera, non pas à une gloire personnelle, mais qui vous ramènera à la Parole, vous ramènera... Celui qui vous dira la Vérité quelle qu'elle soit (Voyez-vous?). Tenez-vous-en simplement à cela; alignez-vous avec cela. Ils ne veulent pas de cela.
S'Il vient aujourd'hui, Il sera tel qu'Il fut alors, Il s'en tiendra exactement à la Parole du Père. Il se rassurera que cette Parole même qui a été promise dans la Bible, a été manifestée aux fils des hommes. C'est exact.

93 Jésus a dit : «Qui me convaincra de péché? Qui m'accusera du péché, de l'incrédulité? Si J'ai fait ce que le Père n'a pas dit, si Je n'ai pas fait cela, alors dites-Moi où J'ai failli. (Amen.) Dites-Moi où J'ai échoué.» Amen. Vous savez, le péché c'est l'incrédulité. C'est juste. Nous savons cela. «Qui peut Me montrer où Je n'ai pas accompli, a-t-Il dit, chaque Parole que le Père a dit que J'accomplirais? Qui peut Me pointer du doigt et dire que Je ne l'ai pas fait? Lequel d'entre vous?» Pourquoi alors ne Le laissaient-ils pas tranquille? C'est parce qu'il avait été prophétisé qu'ils feraient cela. C'est vrai. Mais Il garderait la Parole du Père exactement comme Il le fit au début. Il garderait exactement Cela parce qu'Il ne pouvait pas changer, car Dieu est la Parole. En effet, c'est exactement ce qu'Il est; Il est la Parole. Et quelle Parole est-Il? Il est le Saint-Esprit qui prend la Parole de Dieu et La manifeste. C'est exactement ce que Jésus-Christ...
Quand Dieu l'Esprit, le Père, a été fait chair parmi nous en Son Fils, Il prit la Parole de Dieu et La manifesta, Il La révéla au peuple, mais celui-ci ne voulait pas de ce genre-là. Ils avaient leurs propres crédos; ils avaient leurs propres dénominations; et Cela était contraire à toutes leurs dénominations; et par conséquent, ils ne reçurent pas Cela.

94 Et ce sera la même chose aujourd'hui. Si le Messie venait, Il prendra les choses que Dieu a promises ici, et celles qui sont dans la Bible, et Il les manifestera devant les fils des hommes, et chaque dénomination Le rejettera. Ils n'En veulent pas. Ils ne veulent rien avoir à faire avec Cela. Mais c'est - c'est ce que Dieu leur a envoyé. S'Il leur envoyait quelque chose, ce serait Cela. Et alors ils condamneraient Cela et ils attireraient la condamnation sur eux-mêmes, sur ce groupe de gens, tout comme l'ont fait les Juifs ainsi que tous les autres, en ce jour-là. Oui, monsieur.

95 Savez-vous ce qu'Il ferait, le Messie, s'Il venait en 1963, savez-vous ce qu'Il ferait? Il mettrait en pièces toutes nos dénominations. Il dépouillerait complètement cette chose. Eh bien, les gens diraient : «Que pourrait-Il...?... Docteur Untel ou Docteur Untel?»

96 Il dirait : «Vous êtes de votre père le diable, et vous faites ses oeuvres.» C'est exactement ce qu'Il dirait. Il ne pourrait les ménager d'aucune manière. Il ne l'a pas fait au commencement, et Il est le même aujourd'hui qu'alors. Tout ce qui est contraire à la Parole, c'est ainsi qu'Il le traitera. Il dirait : «Vous êtes de votre père le diable, et vous faites ses oeuvres, vous faites ce qui est contraire à Sa Parole.» C'est juste. Et le signe messianique Le suivrait. C'est juste. Il se tiendrait donc devant eux et dirait : «N'ai-Je pas accompli ce qui est arrivé? Qui d'entre vous Me condamnerait d'incrédulité?» Voyez-vous?

97 Mais ils essaieraient de faire de Lui une marionnette, Ils L'amèneraient de lieu en lieu comme l'avaient fait les pharisiens. Ils L'amèneraient là pour amuser les gens, pour attirer une grande foule d'invités tout autour, pour montrer qu'Il n'était pas un prophète. Vous connaissez l'histoire que j'ai enseignée à ce propos. Voyez-vous? Ils feraient la même chose aujourd'hui car ils pourraient se réunir pour amener les gens à se divertir, ils feraient la même chose. Et Il irait. Alléluia! Il irait, car Il va toujours là où Il a été invité, alors qu'Il savait ce que les pharisiens allaient faire. Il savait que les pharisiens n'avaient pas besoin de Lui. Il savait qu'il y avait en réserve quelque part une issue heureuse. Ces pharisiens n'avaient rien à voir avec Lui; ils Le détestaient. Et ce pauvre Simon voulait qu'Il vienne là, afin qu'Il attire du monde chez lui. Mais Lui le savait. Il y est allé. A-t-il fait très attention à Lui? Il faisait attention aux dignitaires. Lui s'est assis derrière, avec les pieds sales. Ce serait la même chose aujourd'hui. Ils ne veulent pas de Christ. Ils ne veulent pas de la voie de Dieu. Vous voyez?

98 Oui, Jésus dirait : «Vous êtes de votre père le diable.» Et ces gens ont observé à la lettre ces lois, ces choses et tout de leurs dénominations ainsi que leurs crédos; ils ont lavé les coupes. Et Jésus a dit : «Vous avez pris vos crédos et avez rendu la Parole de Dieu inefficace par vos traditions.» Et Hébreux 9:12 dit là-dessus, je pense, non, c'est Hébreux 12... Non, je crois que c'est Hébreux 9:12, quelque part juste là; Il a dit que quand nous sommes purifiés et pardonnés, nous sommes purifiés des oeuvres mortes de la chair. Et quand nous sommes vraiment pardonnés de nos péchés par le Sang de Jésus-Christ, le Saint-Esprit vient en nous et nous sommes morts aux oeuvres de la chair.
Oh, vous, Eglise pentecôtiste, pourquoi avez-vous fait une telle erreur? Vous, aveugles, conduisant des aveugles, ne savez-vous pas que vous êtes sortis de là il y a cinquante ans, et vous y ramenez ce groupe de gens? N'entendez-vous pas la Parole du Seigneur? Ossements desséchés, qu'y a-t-il? Vous ne voulez pas recevoir ce qui vous a été envoyé. Les gens n'En veulent donc pas; ils n'En veulent alors pas.

99 Eh bien, que savez-vous? Une fois de plus, ainsi une fois de plus ses projets et les projets du monde dénominationnel ainsi que les crédos sont en décadence. Les projets de l'homme sont en décadence. Dieu ne nous a jamais offert de credo. Il ne nous a jamais offert de dénomination. J'aimerais que quelqu'un me montre dans la Bible où Il l'a fait. Je peux vous montrer où Il vous a dit de ne pas le faire. Vous, montrez-moi où Il a dit de le faire. Vous dites : «Alors, Frère Branham, qu'est-ce que Jésus a offert aux hommes?» Un Royaume. Alléluia! Et Il est le Roi, le Roi des saints, le Seigneur des seigneurs. Il nous a offert un Royaume, non pas un système politique, un système dénominationnel, mais un Royaume. Il a dit à Pilate, Pilate a dit : «Es-Tu le Roi des Juifs?»

100 Il a répondu : «Tu l'as dit.» Il a dit : «Si Mon Royaume était de ce monde, Mon peuple combattrait pour Moi, mais Mon Royaume est d'En-haut.»

101 Et pourquoi devons-nous nous attacher à ces choses du monde, alors que nous sommes les enfants du Royaume d'En-haut? Voyez-vous, il y a quelque chose qui cloche quelque part. Et on ne nous a pas offert un système. On ne nous a pas offert une organisation; on ne nous a pas offert le - le règne politique du monde; mais on nous a donné un Royaume de douceur, puisque la Vie de l'Agneau est en nous. Vous n'êtes pas du monde, vous n'êtes plus du monde. «Petits enfants, vous n'êtes pas du monde. Je prie, ô Père, comme Je ne suis pas du monde, que ceux-ci ne soient pas du monde.» Voyez-vous? C'est ce que Jésus a demandé pour nous dans la prière. Et pourtant nous nous en détournons simplement et nous nous engageons dans des alliances mondaines où toutes sortes de gens entrent. Eh bien, vous savez, il n'existe pas d'église au monde qui ne soit pleine d'hypocrites. Et Jésus a dit : «Ne vous mettez pas sous un joug avec les infidèles.»

102 Ainsi pourquoi se mettre sous le joug d'une organisation alors que le Royaume de Dieu vous a été offert pour que vous y naissiez? Et il n'y a pas d'hypocrites là-dedans; tous sont des fils et des filles de Dieu purs et authentiques, qui croient Sa Parole de la Genèse à l'Apocalypse et qui s'en tiennent à Elle. Et leur vie le démontre, et par cela Dieu confirme Sa Parole. Voilà le Messie. Voilà l'Epouse du Messie.
Et Dieu établit dans ce système des docteurs, des pasteurs, des prophètes, et ainsi de suite, pour y garder carrément Sa nature messianique, non mélangée aux crédos dénominationnels, mais Il élimine cette chose et garde cette Eglise pure et sans mélange envers Christ et Sa Parole.

103 Pensez-vous que l'église recevra Cela? Ils jetteront Cela dehors; ils ne veulent rien à voir avec Cela. Ils ont leur propre système politique. Et de même les Etats-Unis ont leur génie, de même l'église aura son génie. Elle en aura un, observez simplement. C'est en route maintenant même, ils se sont déjà enlisés là-dedans.

104 Mais nous avons un Royaume, et ce Royaume a la Vie éternelle; pas d'adhésion, mais la Vie éternelle. Et c'est dirigé par un Roi éternel; un Royaume éternel rempli de Vie éternelle, contrôlé par un Roi éternel, pour un peuple éternel, qui a été prédestiné avant la fondation du monde. «Car ceux qu'Il a connus d'avance, Il les a appelés; et ceux qu'Il a appelés, Il les a justifiés; et ceux qu'Il a justifiés, Il les a glorifiés,» Hébreux 11. C'est juste.

105 Eh bien, cela dépend de ce que vous cherchez. Si vous étiez Abraham, vous chercheriez ce Royaume. Je peux vous prouver cela ce matin. Oui, bien sûr. Eh bien, un Royaume éternel rempli de Vie éternelle, contrôlé par un Roi éternel au moyen de Sa Parole éternelle pour un peuple éternel et prédestiné. C'est tout. Pourquoi? Cela a toujours été, cela sera toujours, cela n'a jamais eu de commencement ni de fin. Dans la pensée de Dieu, c'était à ce même - quand c'était éternellement avec Dieu. Et le dessein de Dieu sera accompli.

106 Ainsi, ce monde se disloque. Qu'il se disloque; c'est très bien; de toute façon il va se disloquer. Qu'a dit Michée ici, de quoi Michée a-t-il parlé ici? Les montagnes fondront; elles couleront comme de la cire et se déverseront comme un - un glacier qui jaillit ou plutôt comme une espèce de geyser. Il fondra et se disloquera, mais Jéhovah demeurera pour toujours. Toute chair est comme l'herbe, le souffle de Dieu souffle sur elle, qu'elle soit comme une fleur, de l'herbe, belle, elle séchera; mais la Parole de Dieu demeure éternellement.» Esaïe 40 donnait une prophétie sur la venue du Messie; c'est ce qui est dit. Tous nos crédos, nos systèmes dénominationnels, nos instructeurs, nos génies, et tout le reste périront, mais la Parole de Dieu demeurera éternellement. «Sur ce Roc, Je bâtirai Mon Eglise; les portes de l'enfer ne prévaudront point contre Elle.»

107 Nous sommes dans la période de Noël. Je ne savais pas non plus que nous allions avoir ce temps aujourd'hui. Je me perds simplement quand je pense au besoin de cette heure. Je vais me dépêcher. Oui.
Et nous sommes nés dans ce Royaume et nous pouvons... Nous - nous chrétiens qui croyons et qui sommes dans ce Royaume... Eh bien, là dans le Livre des - des Hébreux (nous avons lu cela il y a un instant) : «Car nous recevons un Royaume, nous ne recevons pas un credo, nous ne recevons pas un système. Nous recevons un Royaume inébranlable.» Le monde se disloque; ça c'est vrai. Et tout politicien, toutes les dénominations et toutes les églises se disloqueront; mais nous, nous recevons un Royaume inébranlable. «Car s'ils ont rejeté celui qui parla au mont Sinaï, et la terre fut secouée à Sa voix, combien plus (Voyez-vous?) ne rejetterez-vous pas (qui?) Lui (Sa Parole), Lui qui nous parle du ciel,» de Son Royaume, car nous appartenons à un Royaume inébranlable. Amen. Tout ce qui est en dehors de Cela... Dieu a tout envoyé et a rendu cela fragile afin que cela se casse. Etant fragile comme cela, cela doit se casser. C'est fragile.
Mais rappelez-vous que nous avons maintenant un Royaume solide, alors que tout le reste tombe et s'effondre. Pas étonnant qu'Eddie Perronett ait dit : «Sur Christ, le Roc solide, je me tiens, tout autre fondement n'est que sable mouvant.» Un Royaume, pas un système politicien, pas un système politique, pas un système ecclésiastique, pas un système dénominationnel; tous sont devenus des pharisiens et des doctrines du diable. Mais nous recevons un Royaume, un Roi éternel qui est la Parole éternelle, qui a la Vie éternelle, par Sa Parole éternelle pour Son peuple éternel qui a la Vie éternelle; et nous sommes participants de cela. Oh! la la! Voilà la chose.

108 Eh bien, tout ce qui vous sépare de Cela est faux; c'est un faux messie, une fausse onction. Oh, quelqu'un dira : «Le frère avait une telle onction!» Quel genre d'onction? C'est ça. Hitler aussi avait une onction. Kroutchev aussi en avait une. Le pape Pie aussi en a une. Quel genre d'onction avez-vous? Si elle n'est pas ointe de cette Parole, et qu'elle ne confirme pas que chaque Parole est la vérité, mettez-la de côté; c'est faux. Si elle ne se reproduit pas, alors elle n'a pas de germe de vie. Elle manifestera ce qu'elle est. Oh, vous dites : «Mais, ça c'était pour un autre âge. Nous...» Mettez cela de côté. Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Oui, monsieur.

109 Ainsi, alors que ce monde se disloque, nous naissons dans un Royaume qui ne peut se disloquer. Croyez-vous que le monde est en dislocation? Ces systèmes se disloquent. Croyez-vous cela? Croyez-vous que le - le système économique est en dislocation? Le système politique est en dislocation. Le système national, celui des Nations Unies est en dislocation. L'église est en dislocation. Les dénominations sont en dislocation. Tout est en dislocation. Mais nous avons un Royaume inébranlable; c'est le Royaume éternel de Dieu; il est inébranlable.

110 On nous a dit que le nouveau système de cette dénomination, consistant à former ce conseil mondial des églises, apportera la paix au monde. Quel - quel mépris, quelle claque désagréable sur la face de Christ! Comme c'est irrévérencieux et sacrilège! C'est du diable. L'homme est-il capable d'organiser quelque chose mieux que Dieu qui a envoyé Cela? C'est la tour de Babel. C'est une autre Babylone qui doit tomber. La paix sur la terre? Un faux messie! Un antichrist par son enseignement. Comment allez-vous unir ces dénominations alors qu'elles ne peuvent même pas... Elles ne peuvent même pas se mettre d'accord entre elles maintenant, alors qu'elles se morcellent en de petits systèmes de ce genre. Alors qu'arriverait-il si toutes se réunissaient et y arrivaient? Oui. Voyez-vous? C'est une fausse machination. Tout cela est fait pour jeter le protestantisme dans le romanisme, un enseignement faux et antichrist.

111 Le Royaume de Dieu n'est pas de ce monde. Jésus l'a dit : «Mon Royaume n'est pas de ce monde.»

112 Ainsi, si ce royaume qui est organisé dans ce monde, c'est un faux messie, ce messie sera très bientôt présenté à l'Eglise protestante et ils l'accepteront, car c'est ce qu'ils cherchent. Ils cherchent ce système qui peut faire qu'on dise : «Eh bien, maintenant nous les méthodistes et les baptistes, nous - nous sommes bien sûr quelque peu d'accord, vous savez. Nous - nous les presbytériens et nous les pentecôtistes, oh, où est la différence entre cela, frère?» Il y a une différence. Dieu vous a créés différents. «Mais, eh bien, sacrifions simplement ceci.» Et votre enseignement évangélique important, vous l'abandonnez. Comment allez-vous vous y engager avec un groupe de gens qui ne croient rien, certains étant des athées? C'est que c'est un faux messie. C'est vrai. Oui, monsieur.

113 Eh bien, le Royaume de Dieu n'est pas de ce monde. Et lorsque Christ était ici, Il nous a donné le programme de ce Royaume. Il nous a donné le programme du Royaume de Dieu, le Royaume du Père, lequel est Sa Parole. Eh bien, si vous voulez savoir comment entrer dans ce Royaume, cette Parole le sait. Si vous entrez par une autre porte... Vous devez y entrer par la même porte que les autres. Si vous essayez d'y entrer autrement, eh bien, vous êtes semblable à un voleur et à un bandit. Et Il a dit : «Quiconque Y ajoutera, ou En retranchera un seul iota, sa part sera de même retranchée du Livre de Vie.» Si donc vous prétendez avoir votre nom dans le Livre de Vie, s'il Y est, ne le faites pas retrancher.

114 A la Pentecôte, lorsque Pierre ouvrit la porte du Royaume... Il l'ouvrit. Le Royaume venait d'être établi à Jérusalem. Je voudrais que quelqu'un me dise que l'Eglise a commencé à Rome. Je voudrais que quelqu'un me le prouve. L'Eglise n'a jamais commencé à Rome; l'Eglise a commencé à Jérusalem. Le Royaume fut établi le jour de la Pentecôte. Et quand les hommes ont cherché à savoir comment entrer dans ce Royaume, Pierre a dit : «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.» Car c'est ce qui introduit les gens dans le Royaume. Tout autre moyen, par la dénomination ou par une poignée des mains, ou par autre chose, est un faux messie. Peu importe combien vous êtes populaire, combien important vous êtes, vous pourriez être un diacre, même un pasteur, ou un évêque, ou un ancien ou - ou l'intendant de l'état; peu importe ce que vous êtes, cela est faux jusqu'à ce que vous reveniez à l'humble Agneau de Dieu et à Son Royaume.

115 Maintenant, observez. Il nous a donc donné un programme, la Parole du Père. Et le véritable croyant s'en tient à Elle, car il ne peut s'en empêcher; c'est le Royaume de Dieu en lui. Et comme Abraham, il appelle tout ce qui est contraire à la Parole de Dieu comme si ça n'existait pas. Et si quelqu'un vous dit que la dénomination est de Dieu, demeurez comme Abraham. Si quelqu'un vous dit que vous devez être aspergé ou un petit quelque chose de ce genre, un système ou quelque chose qui est contraire à la Parole de Dieu, ne croyez pas cela. Considérez cela comme si ça n'existait.
Si les gens disent : «Eh bien, mon cher, il n'y a donc pas de mal pour vous de faire ceci.» Ne croyez pas cela, alors que Dieu... Ils disent : «Il n'y a pas de mal si les femmes se coupent les cheveux,» alors que la Parole de Dieu dit que faire cela est une abomination devant Lui. Quand vous dites : «Eh bien, je porte un pantalon. Je ne porte pas de short.» Dieu a dit qu'une femme qui portera un habillement d'homme est une abomination devant Lui. La Bible dit que c'est mauvais qu'une femme se coupe les cheveux; c'est même bizarre pour elle de prier et ainsi de suite, étant dans cet état. Même quand elle a la tête découverte, elle déshonore son propre chef. Dieu interdit cela. Et ne croyez pas ce système qui vous dit que c'est en ordre de le faire. C'est un faux oint. C'est un faux christ. C'est contre la Parole de Dieu. Le juste s'en tient à la Parole de Dieu, car Elle est le programme du système éternel de Dieu.

116 Quand Dieu créa l'homme, Il le créa d'une façon. Quand Il créa la femme, Il le créa lui d'une autre façon - Il la créa elle d'une autre façon. Il existe deux alliances différentes, deux projets différents, les deux tout à fait différents. Et ils ne se ressemblent pas. Ils ne doivent pas se ressembler; ils ne doivent pas agir de la même façon; ils sont tout à fait différents. Et les femmes essaient d'être comme des hommes, et les hommes sont si efféminés qu'ils ressemblent aux femmes.

117 Hier, j'ai vu un garçon à Cincinnati, qui ressemblait à Madame Kennedy, sa chevelure - telle qu'elle paraissait. Dieu veut qu'un homme ait l'air d'un homme, et qu'une femme ait l'air d'une femme.
Je vous assure, ce système de Jézabel venant du diable a entraîné le monde entier dans la corruption, et il n'y a rien de sain là-dedans. Tout est une plaie putréfiée, une plaie cancéreuse, malignité du diable rongeant le coeur même des - des systèmes qu'ils ont établis ici. Satan est un vautour se nourrissant de son propre royaume. C'est un démon; c'est un impur; il est le - le père du mensonge, et il se nourrit de la chair de ceux qui sont à lui, le diable.

118 Christ est le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, le Messie oint. Le croyant s'en tient à cette Parole. Dieu et Sa Parole sont un. Moi et ma parole nous sommes un. Vous et votre parole vous êtes un. Ne vous appuyez donc pas, n'utilisez donc pas vos propres pensées; utilisez Sa pensée, alors vous serez une partie de Dieu, car Sa Parole et vous êtes devenus une même chose. Voyez-vous? Vous êtes donc dans le Royaume.
Abraham appela tout ce qui était contraire à la promesse de Dieu comme si cela n'existait pas. Oui, il... Comme les systèmes humains aujourd'hui, il ferait la même chose. Etant donc dans un tel Royaume... Je vais clôturer; je vais simplement laisser tomber certaines notes pour clôturer. Regardez, c'est...

119 Qu'arrive-t-il étant dans un tel Royaume? Eh bien, toute cette réprimande faites plutôt avec révérence et respect, avec sincérité, c'est conformément à la commission qui m'a été donnée par la Parole de Dieu, qui m'a été donnée par le Saint-Esprit, celle de veiller sur le troupeau sur lequel Il m'a établi, étant donné que j'honore cela, je m'en tiens à cela sans regarder à ce qui vient, je secoue cela dans tous les sens et je m'en tiens juste ici à cette Parole... Cela a été commissionné. Si donc nous recevons un Royaume...

120 Frère Branham, tous les autres demandent : «A quelle dénomination appartenez-vous?»
Je dis : «A aucune.»
«Qu'est-ce que vous êtes?»
«Puisque nous sommes dans un Royaume.»
«Eh bien, à ce sujet où vous rencontrez-vous, où allez-vous?»

121 «Nous sommes assis dans les Lieux Célestes en Christ Jésus, nous avons été élevés dans la présence de notre Roi.» Le Royaume! Gloire! Eh bien, je commence à me sentir religieux. Le Royaume de Dieu où ils se rencontrent, le Saint-Esprit les élève simplement dans la présence du Roi, et nous sommes assis ensemble dans les Lieux Célestes quand nous sommes baptisés en Christ Jésus. C'est à cela que nous appartenons.

122 Mon épouse m'a dit, pendant que nous allions faire des achats - je vous l'ai dit l'été dernier, nous avons rencontré une dame qui portait une robe. C'était une chose des plus étranges. Elle avait un air étrange. Voyez-vous? Elle a dit : «Comment est-ce possible! Nous connaissons ces femmes. Certaines d'entre elles chantent dans les chorales des environs.»

123 Oh, mon ami voici ce que je vais vous dire, bien que ce soit enregistré, ce serait mieux de le dire de toute façon. Vous savez, je dis ceci avec révérence et respect. Tenez-vous-en simplement à ceci. Vous avez vu cela arriver à l'estrade des milliers et des milliers de fois, et chaque fois vous avez vu cela arriver là, ça n'a pas failli une seule fois. Et frère Arganbright que voici connaît là où nous avons été à travers le monde, à l'étranger; pas une seule fois cela n'a failli, plutôt cela n'a dit que la Vérité. Quand je me rends à ces endroits et que je vois ces membres de chorales en robes, ces femmes et ces hommes se tenant là, dans ces robes de Golgotha, et que je les entends chanter comme des anges, par l'Esprit de discernement je regarde là, et si - si ce matin, du monde entier je devais en faire sortir cinq, ceux qui n'ont pas été coupables de souillure, je ne saurais où en trouver. C'est une forte déclaration, mais c'est la vérité; Dieu le sait. Et ma main est posée ici sur la Bible. C'est vrai. Je e sais où en trouver. Voyez-vous, si Dieu disait : «Va en chercher cinq que tu connais.» Je dirais : «Je ne sais où aller.» Oh! la la! Quel système! Quelle souillure!

124 C'est ce que le monde cherche. C'est ce qu'il cherchait à l'époque; c'est ce qu'il cherche maintenant. C'est ce qu'il va donc obtenir. Des hommes se tiennent là, ils ont été avec la femme d'autrui, après avoir bu, fumé, et ils cachent cela sous une robe, s'imaginant... Dieu voit à travers cette feuille de figuier. Cette Eve qui se tient là avec tant de culpabilité et de souillure dans son coeur pour... Si cela se transformait en eau, cela ferait flotter un bateau. Et elle se tient là avec un talent naturel qu'elle a reçu pour chanter, et elle retient sa voix au point que son visage noircit presque, en essayant de chanter comme un ange ou quelque chose de ce genre; et sous cette robe, le scandale, la souillure, la saleté... Et vous pouvez vous tenir à la chaire et dénoncer cela, et elle gardera ses lèvres peintes et sortira du bâtiment, disant : «Je n'ai pas à écouter ce genre de bêtises.» Mais un jour, en enfer, vous crierez pour qu'on ait pitié de vous. Ce sera alors trop tard. Recevez cela pendant que vous n avez l'occasion. Et vous... Oh! la la!

125 Mais l'Eglise reçoit un Royaume du fait que quand nous sommes assis dans les Lieux Célestes et sommes élevés dans la Présence de Dieu, nous sommes assis dans les Lieux Célestes en Christ Jésus, sachant ceci, avec l'assurance de la foi que nous sommes dans la présence de notre Roi oint. Oh, il y aura un nouveau ciel et une nouvelle terre qui ne seront jamais ébranlés aussi longtemps que l'éternité dure. Nous cherchons ce nouveau ciel et cette nouvelle terre. Vous pouvez avoir tout ce que vous voulez du monde présent. Moi, je veux avoir celui-là.

126 Cela dépend de l'endroit où vous placez vos affections. Cela dépend du poteau auquel vous êtes attaché. Si vous êtes attaché à votre poteau dénominationnel, vous allez carrément tomber avec lui. Si vous vous attachez à quelque chose de ce monde, à la politique et aux choses de ce genre, et que vous y placiez votre confiance, vous sombrerez avec cela.

127 Mais mes espérances ne sont fondées que sur le Sang de Jésus avec justice. Et quand tout ce qui entoure mon âme cède, et que tous les ministres me rejettent, que tous les crédos me mettent à la porte, et que je ne sais même pas où aller; Il est toute mon espérance et tout mon soutien. Sur ce Roc, sur Christ, ce Roc solide, je me tiens, tout autre fondement n'est que du sable mouvant. Un jour, je serai peut-être enterré quelque part dans une tombe, sous la mer, je serai peut-être tué dans un accident d'avion, dans un train ou dans une auto, où que ce soit que Dieu aura choisi pour que je m'en aille, mais je sais une seule chose, c'est que j'ai ancré mon âme dans le Havre du Repos, là dans Sa Parole. Je crois que ceci doit être la Parole de Dieu.

128 Dieu doit juger le monde par quelque chose. S'Il le juge par l'église, par laquelle des églises va-t-Il juger? Eh bien, il n'y a rien de tel par quoi juger. Il ne reste donc qu'une seule chose : Sa Parole; Elle est éternelle. On ne peut rien Y ajouter ou En retrancher.

129 C'est là-dedans que j'ai ancré mon âme, avec simplicité, en posant mes mains sur mon Sacrifice, en confessant que je ne vaux rien du tout. Il n'y a rien en moi. Ô Eternel Dieu, envoie sur moi ce Messie et change mon être de ce que j'étais, et transforme-moi à Ta manière, tel que Tu voudrais que je sois.

130 On peut beau brûler un corps, tuer une personne, parler contre les gens, ou quoi qu'ils disent, un jour Il nous ressuscitera. Et il existe un Royaume que nous recevons, qui est inébranlable. Oh! la la!

131 Et souvenez-vous, de toutes ces choses glorieuses dont nous nous réjouissons maintenant, être assis dans les Lieux Célestes, ce n'est qu'un prélude. Alléluia! C'est un prélude à ce qui arrive. Ce n'est qu'une introduction de la symphonie qui doit... Oh, alléluia! Vous parlez de crier, de louer, de glorifier et de magnifier l'Agneau... Un jour, quand les anges se tiendront autour de la terre, de la courbure de la terre, les têtes inclinées, ils entendront ce petit groupe de gens lavés dans le Sang chanter ces cantiques de rédemption, les cantiques du Sang de Jésus-Christ; ô Dieu, j'aimerais me joindre à eux. Je vais me ranger à leur côté maintenant. Que j'aie l'assurance que Jésus est à moi, je L'accepterai, Lui et Sa Parole. Oui.

132 Pour conclure, j'aimerais raconter cette petite histoire de Noël, afin que les enfants puissent la saisir. Et si je vous ai offensés en vous gardant trop longtemps... Hier, une petite dame... Pendant presqu'une heure, frère Brown, un homme oint, a prêché un très bon sermon. Elle a dit : «Il a simplement gardé les gens trop longtemps.» Paul prêcha toute la nuit. Les gens étaient restés assis là jusqu'à ce qu'ils aient vraiment sommeil, et ils étaient probablement assis là pendant des heures, et un homme tomba et fut mort. Et Paul s'étendit simplement sur lui et dit : «Ne vous inquiétez pas.» Ecoutez simplement la chose juste.

133 Il y avait un vieux cordonnier, je pense que c'était en Allemagne où - où il fabriquait des chaussures. Et un jour, alors que... A ses heures perdues, il prenait la Bible et La lisait. Il lisait le contexte et le texte des Ecritures et il devint très très sincère. Il dit : «Vous savez,» dit-il, «Je - je... A l'approche de cette Noël, je n'allumerai aucun arbre de Noël.» Mais il dit : «Vous savez quoi? Dit-il, je vais préparer un - un grand dîner et je vais me cuire un - rôtir un agneau, je vais me procurer des canneberges, et toute la sauce et tout.» Et il vivait tout seul. Et il dit : «Je vais mettre cela sur la table, puis, je vais inviter Jésus à venir S'asseoir en face de moi, à table. J'aimerais connaître le Messie de Dieu, et ce que je peux faire à ce sujet.» Il dit : «Je - je vais faire tout cela. Et ensuite, je vais m'installer à table et je vais demander la bénédiction; et je vais remercier Dieu pour ce qu'Il m'a donné. Et ensuite je vais dire : «Seigneur Jésus, ne voudrais-Tu pas venir T'asseoir ici en face, juste pour ce dîner de Noël avec moi?»

134 La simplicité! Dieu écoute toujours cela, la sincérité. Et le vieux cordonnier épargna de l'argent pour se procurer ce genre de dîner, vous savez, auquel serait invité le Roi des rois. Et il l'apprêta, le prépara et le mit là sur la table. Ensuite, il se lava très bien, il fit sa toilette, et il se peigna les cheveux. Ensuite, il se mit à table et installa une chaise pour Jésus, et d'autres chaises tout autour. «Ceci serait pour les apôtres, dit-il, au cas où ils viendraient.»

135 Ainsi, le vieil homme inclina la tête, demanda la bénédiction, et - et rendit grâces à Dieu pour la nourriture. Et il dit : «Maintenant, ô Jésus, ne voudrais-Tu pas venir dîner avec moi à ce dîner de Noël? Et il se mit à manger et à regarder - regarder la chaise. Personne ne vint. Il mangea un peu plus, puis il dit : «Eternel Dieu, je T'ai invité chez moi. Ne voudrais-Tu pas venir me tenir compagnie?» Il allongeait le bras pour prendre quelque chose à manger, quand quelqu'un frappa à la porte.

136 Et il alla à la porte. Il y avait un vieil homme aux épaules voûtées, vêtu de haillons. Il dit : «Gentil monsieur, j'ai froid, voudriez-vous me permettre de me réchauffer?»

137 Et il dit : «Entrez.» Et il entra, et sentit l'odeur de la nourriture; il saliva un peu; il se retourna. Il dit : «Voulez-vous vous asseoir?» Il dit : «J'attends de la compagnie, mais voulez-vous vous asseoir et manger avec moi jusqu'à ce que cette compagnie vienne?»

138 Il dit : «Je vous remercie. Je serais content de le faire.» Et il s'assit, et ils prirent ce dîner. Le vieil homme le remercia, puis se leva et s'en alla.

139 Et le - le cordonnier se retourna et dit : «Eternel Dieu, pourquoi m'as-Tu déçu?» Il dit : «J'ai tout apprêté et si bien. J'ai fait tout ce qu'il faut à ma connaissance. (Si seulement vous faisiez cela!) J'ai fait tout ce qu'il faut à ma connaissance, et j'ai pensé que Tu viendrais dîner avec moi.» Il se mit à pleurer; il courut et tomba en travers du lit. Et il était étendu là sur le lit, pleurant. «Je - je - j'ai fait tout ce que je pensais être bien, ô Seigneur, et pourquoi n'es-Tu pas venu dîner avec moi?»

140 Et une voix vint à lui, il se souvint de cette Ecriture : «Ce que vous avez fait à l'un de Mes plus petits, c'est à Moi que vous l'avez fait.»

141 Oui, Irénée... excusez-moi, c'était Saint Martin. Par un jour froid, avant Noël, un pauvre vieux mendiant était étendu dans la rue, gelant. Les gens respectables passaient par-là et regardaient simplement le vieux mendiant, disant : «Eh bien, il ne vaut rien; ce n'est qu'un mendiant, qu'il reste étendu là.» Et Martin se tint là et observa pour voir si certaines personnes capables de l'aider le feraient, mais personne ne le fit.

142 Finalement, Martin lui-même n'était pas... Il - il croyait Dieu, mais c'était un militaire. Il n'avait qu'un manteau. Et il dit : «Si ce vieil homme reste étendu comme cela, il va mourir de froid.» Aussi, prit-il son épée et coupa-t-il son manteau au milieu, en deux, il alla ensuite envelopper le vieux mendiant et dit : «Dors en paix, mon frère.» Puis il s'en alla.

143 Et cette nuit-là, à la caserne, après avoir ciré ses bottes et les avoir déposées là, il s'en alla dormir. Et un bruit le réveilla. Il regarda et, debout devant lui, se tenait Jésus, enveloppé de ce vieux morceau de manteau dont il avait enveloppé le mendiant.

144 Que puis-je donc faire à ce sujet? Que dois-je faire au sujet de ces choses que je sais être justes, ces choses qui ont été confirmées et attestées comme étant vraies? Que puis-je faire? Enveloppez l'Eglise, non pas dans un credo ou dans une dénomination, mais dans le Sang de Jésus-Christ, au moyen de Sa Parole. Ainsi Jésus a dit : «Ce que vous avez fait à ceux-ci, c'est à Moi que vous l'avez fait.»

145 Prions. Seigneur Jésus, si Tu Te tenais ici ce matin, ô Seigneur... Je sais que Tu es ici sous une forme spirituelle. Mais si, littéralement, Tu Te tenais ici, je ne crois pas que je changerais d'un iota mon texte. Je crois que je dirais exactement la même chose. Et je crois, ô Père céleste, que ces gens qui se sont passés de la nourriture naturelle, qui se sont assis là et qui ont écouté une voix dure et lasse, cependant si Tu T'étais tenu ici, ils - ils ne seraient pas restés là plus longtemps; en effet, ils croient que Tu es ici, car il s'agit de Ta Parole. Cela montre qu'ils T'aiment.

146 Nous sommes très reconnaissants de cette visitation du Saint-Esprit en cette Noël, Lequel nous dirige et nous montre exactement ce qu'est Noël, alors que nous voyons le monde se disloquer, ses systèmes tomber en décadence. Mais nous sommes si heureux, nous sommes si reconnaissants d'avoir un Royaume inébranlable et d'avoir un Roi. Et quand il n'y aura plus de monde, quand il n'y aura plus de politique, qu'il n'y aura plus de nations, Dieu établira Son Royaume et les justes règneront avec Lui. Ceux qui auront souffert ne souffriront plus.

147 Seigneur, aide-nous, en cette période de Noël, à nous rappeler ce que le Messie oint signifie. Aide-nous à comprendre.

148 Bénis notre assemblée. Sois avec les gens, Père, et donne-leur la justice et la paix dans le Saint-Esprit. Bénis notre pasteur. Seigneur, nous l'aimons, ce vaillant serviteur fidèle. Et l'autre soir, en parlant, il a dit : «Me voici, j'ai presque soixante ans.» Il a des tout petits enfants. Mais rappelle - puisse-t-il se rappeler ceci, ô Seigneur, que rien ne l'ôtera d'ici avant que Tu ne sois prêt. Si Tu tardes, je prie qu'il vive pour voir tous ses enfants se marier et avoir leurs propres foyers. Bénis sa précieuse petite épouse, Ta petite servante. Bénis nos diacres et nos administrateurs.

149 Et je suis reconnaissant en cette Noël, ô Dieu, pour tous ceux-ci, mes amis, qui voyagent dans la neige, parcourent des routes glissantes et sous la pluie, qui prennent des vivres et parcourent des centaines et des centaines de kilomètres. Ô Dieu, je ne sais plus quoi dire. Je crois que Tu révéleras le reste qui est dans mon coeur. Que je sois toujours fidèle, ô Dieu, à ce Royaume dans lequel Tu nous as placés. Que je ne fasse jamais des compromis, non, ni à droite ni à gauche. Je me rappelle bien que Tu m'aies dit : «Ne va ni à droite ni à gauche; et tes voies seront alors prospères. Alors tu auras un succès certain.» Peut-être pas aux yeux du monde, et ce que le monde pense m'importe peu, j'aimerais savoir ce que Toi, Tu veux, ô Seigneur. Ton désir est notre - Ta volonté est notre désir. Oh, le moindre de Tes désirs est un - est une vie - un commandement pour nous, ô Seigneur. Nous sommes là en tant que Ton Eglise.

150 Pardonne-nous maintenant pour ce qui est arrivé pendant l'année, le mal que nous avons fait, et là où nous avons failli, à des si nombreuses occasions, et fortifie-nous, ô Seigneur. Puissions-nous, en cette période de célébration de la Noël, puissions-nous ouvrir nos coeurs au Messie, à l'Oint de Dieu. Puisse-t-Il venir dans nos vies afin de nous oindre, de vivre Sa volonté et de faire que Son Royaume se manifeste dans nos vies. Garde-nous sains, en bonne santé.

151 Bénis l'un de mes braves vieux amis qui se tient ici à mes côtés, le frère Arganbright. Ô Dieu, Tu as été avec lui, et son coeur a été broyé et brisé tant de fois, mais nous croyons toujours qu'il a été fécondé par la Vie éternelle. Bénis sa petite épouse. Je pense à Bud, à Fred et à moi-même, ô Dieu, combien nous avons eu cette grande communion!

152 Nous Te prions de nous bénir ensemble maintenant. Bénis notre petite église et toutes ces précieuses personnes. Et l'un de ces jours, Seigneur, alors que nous sommes si - nous voulons que nos yeux soient si purifiés des choses du monde que nous ne verrons que Dieu et Son Royaume, afin qu'un jour nous soyons présentés à Christ, irrépréhensibles, comme une vierge pure, une partie de cette glorieuse Eglise qui viendra dans Sa Présence.

153 Et alors, nous nous attendrons à ce moment où Tu établiras Ton Royaume sur la terre, un peuple visible avec des demeures visibles; et ils ne planteront pas pour qu'un autre mange, mais ils vivront éternellement. Jusqu'alors, que nous soyons une lumière placée sur une montagne, une chandelle qui éclaire tout ce qui nous entoure, par une vie juste et sanctifiée par le Sang de Christ. Accorde-le, Père. Nous prions au Nom de Jésus.

154 Et, Seigneur, sur ces mouchoirs... après avoir prié pour les malades et leur avoir imposé les mains, nous unissant à eux, je pose mes mains sur ces mouchoirs, joignant ma prière à la leur, envers Dieu. Et à l'aide de ces mouchoirs et avec ces gens, ô Dieu, je Te prie de guérir chacun de ceux qui sont représentés par ces mouchoirs. Puissent-ils être en bonne santé et forts au courant de l'année prochaine, ô Père. Pour l'honneur et la gloire de Dieu, nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.

155 Je L'aime, je L'aime,
Parce qu'Il m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire. Maintenant, pendant que nous le chantons encore, serrons la main à ceux qui nous entourent. Restez simplement assis. Je L'aime, je L'aime
Parce que... (Que le Seigneur vous bénisse, ma soeur...?... Que Dieu vous bénisse, Frère...,...) Et maintenant, avec nos mains levées vers Lui. Je L'aime... (Très fort maintenant) je L'aime (C'est bien.)
Parce qu'Il m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

156 Et maintenant, par cette Parole, tous ensemble disons cela. Nous recevons un Royaume [L'assemblée répète : «Nous recevons un Royaume.» - Ed.] inébranlable [«inébranlable»]. Amen.

157 Maintenant, levons-nous. Maintenant, levons donc les mains et les coeurs avec gratitude envers Dieu, vraiment de tout notre coeur : «Je L'aime.» Et dites-le-Lui en cette période de Noël. Je L'aime, je L'aime
Parce qu'Il m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire. Après ceci, il y aura donc immédiatement un service de baptême. Et à vous qui devez vous en aller, nous vous remercions d'avoir été ici, et puissiez-vous à jamais demeurer dans ce Royaume inébranlable! Pendant que nous inclinons la tête juste un instant pour la prière, je vais demander à notre précieux frère Arganbright de venir ici afin de congédier cet auditoire par un mot de prière.

Up

S'abonner aux nouvelles