L'Amnésie spirituelle

Date: 64-0411 | La durée est de: 1 hour and 21 minutes | La traduction: Shp
doc pdf mp3
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1 Maintenant je crois, maintenant je crois,
Tout est possible, maintenant je crois ;
Maintenant je crois, maintenant je crois,
Tout est possible, maintenant je crois. Restons debout juste un instant maintenant pour la Parole du Seigneur. Ouvrons dans Amos, le prophète Amos, au chapitre 3, à partir du verset 1.
Je désire remercier les soeurs Juanita, Anna Jean, et la soeur Moore pour ces merveilleux chants qui m'ont rappelé bien des choses, alors que j'étais assis là et écoutais cela. Je pensais au moment où elles étaient avec nous et où elles chantaient dans les campagnes. Frère Jacques et moi-même, nous disions : " Ces filles étaient de toutes petites filles, bien petites. Elles avaient 16 ans ou quelque chose comme ça, ces filles. Maintenant, je pense que soeur Anna Jean a cinq enfants, et soeur Juanita est - est mère de deux enfants. Et nous sommes vraiment plus près maintenant de ce déclin du jour, mesdames, que nous ne l'étions à l'époque, cela fait environ une différence de 16 ans. Avant longtemps, nous traverserons de l'autre côté là-bas, en ce temps glorieux.

2 Maintenant, dans Amos chapitre 3, lisons : Ecoutez cette parole que l'Eternel prononce contre vous, enfants d'Israël, Contre toute la famille que j'ai fait monter du pays d'Egypte ! Je vous ai choisis, vous seuls parmi toutes les familles de la terre; C'est pourquoi je vous châtierai pour vos iniquités. Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus ? Le lion rugit-il dans la forêt, Sans avoir une proie ? Le lionceau pousse-t-il des cris du fond de sa tanière, Sans avoir fait une capture ? L'oiseau tombe-t-il dans le filet qui est à terre, Sans qu'il y ait un piège ? Le filet se lève-t-il de terre, Sans qu'il y ait rien de pris ? Sonne-t-on de la trompette dans une ville, Sans que le peuple soit dans l'épouvante ? Arrive-t-il un malheur. ?. dans une ville, Sans que l'Eternel en soit l'auteur ? Car le Seigneur. ne fait rien Sans avoir révélé ses secrets à ses serviteurs les prophètes. Le lion rugit : qui ne serait effrayé ? Le Seigneur. parle : qui ne prophétiserait ?

3 Inclinons la tête. Seigneur Jésus, puisse ceci, Ta Parole, Seigneur, puissions-nous avoir communion ce soir autour de cette portion. Nous Te prions, Seigneur, de nous donner un contexte que nous devons tirer de ce texte-ci, et puisse cela T'apporter l'honneur. Bénis-nous, pendant que nous nous attendons ce soir, Seigneur, à Ta Parole. Guéris les malades et console les affligés. Sauve les perdus. Euh. Fortifie ceux qui sont faibles, Seigneur, ceux qui s'affaiblissent à la fois physiquement et spirituellement. Et donne-nous une grande effusion de Ta Présence, car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.
Ce soir, j'aimerais tirer de ceci comme sujet : " L'amnésie spirituelle. "

4 N'oubliez pas pour demain. C'est la prière pour les malades demain. Nous nous attendons à de très grandes choses de la part du Seigneur demain après-midi, à quatorze heures, là où nous. quand nous commencerons nos services. Le garçon sera ici pour distribuer des cartes de prière, et tous ceux qui désirent qu'on prie pour eux, on priera pour eux. Et nous nous attendons demain à un moment glorieux dans le Seigneur.
Maintenant, vous qui êtes en visite ici et qui venez de l'extérieur de la ville, rappelez-vous qu'il y a de bonnes églises du Plein Evangile dans toute la ville. Vous êtes les bienvenus dans chacune d'elles.
Je parlais tout à l'heure là dehors à l'un de mes pasteurs associés, il vient d'arriver, le frère Jackson ; il fut autrefois membre de l'église méthodiste dans une ville ou deux en dessous de la nôtre. et. Combien y en a-t-il ici qui sont associés au tabernacle ? Faites voir vos mains. Il y en a partout. Oh ! la la ! Je suis, bien entendu - bien entendu, heureux de vous avoir ici. Depuis un certain temps, cette réunion est la plus proche à laquelle j'assiste dans l'Indiana. Je projette de revenir très bientôt, pour dresser une tente, et prendre ces sept dernières trompettes, le Seigneur voulant.
Ainsi donc. Mais, rappelez-vous pour demain. N'oubliez pas cela, demain à quatorze heures. Et ensuite, notre prochaine réunion commencera la semaine prochaine à Tampa, en Floride.

5 Maintenant, je voudrais parler sur " L'amnésie spirituelle ". Eh bien, c'est de ce petit homme, Amos, que nous allons parler juste pour quelque temps afin d'avoir notre arrière-plan avant que nous arrivions au sujet. Ceci se passe pendant le temps de la grande prospérité de la Samarie. Israël était prospère. Ils avaient réellement suivi le monde et ils étaient prospères. La prospérité n'est pas toujours le signe d'une bénédiction spirituelle, mais parfois c'est le contraire. Les gens pensent peut-être que vous devez posséder beaucoup de biens terrestres pour montrer que Dieu vous bénit. Cela n'est pas vrai. Parfois c'est l'inverse.

6 Mais nous le voyons. Nous ne connaissons pas grand-chose sur ce petit compagnon. Il. L'histoire ne nous dit pas d'où il vient. Nous avons appris qu'il. ici selon les Ecritures, que c'est un berger. Mais Dieu l'avait suscité.
Je peux me représenter, par une journée chaude là-bas en Samarie, l'une des plus grandes villes touristiques du monde en ce temps-là, un endroit, disons, comme Miami ou - ou Hollywood, Los Angeles, ou certains des endroits de ce genre, un endroit important pour les touristes. Et nous pouvons nous imaginer voir. Il - il n'avait jamais été dans une telle ville. Mais il avait la Parole de l'Eternel. Il venait dans cette grande ville où les péchés s'étaient accumulés partout. Les ministres s'étaient tous éloignés de la Parole de Dieu, et il n'y avait pas eu de prophète depuis bien des années.

7 Et ainsi, notre petit homme, alors qu'il se trouvait au sommet de la montagne un peu au nord de Samarie, je m'imagine qu'il y avait un soleil accablant, et qu'il y avait des favoris sur son visage, ses petits yeux s'étaient rétrécis, et sa petite tête chauve luisait alors qu'il baissait les regards sur cette ville, et ses yeux s'étaient rétrécis. Il ne regardait pas ce que les touristes voient généralement. Ces derniers vont dans une ville et voient tout le charme de sa beauté. Il a regardé et a vu le spectacle que cette ville offrait, une ville qui, autrefois, était la cité de Dieu, et la voilà tombée dans une telle décadence morale. Pas étonnant que. Ce petit homme inconnu était Amos, le prophète.
Et maintenant nous ne connaissons pas grand-chose sur lui. Nous ne savons pas d'où il provenait. Généralement, les prophètes viennent sur la scène en inconnus, et repartent de la même façon. Nous ne savons pas d'où ils viennent, où ils vont ; nous ne connaissons pas leur passé. C'est Dieu qui les suscite simplement.

8 Il n'était pas beau à voir, mais il avait le " AINSI DIT L'ETERNEL. " C'est l'essentiel, je pense. Bien sûr, il est venu en Samarie pour commencer sa campagne. Je suis sûr qu'il n'avait point de coopération de qui que ce soit. Il n'avait pas de carte de membre d'une quelconque dénomination. Il n'avait pas de recommandation pour montrer de quel groupe il venait. Et. Mais il avait une chose : il avait la Parole du Seigneur pour cette ville.
Et je me demande si aujourd'hui nous pourrions amener Amos en notre temps, je me demande s'il serait le bienvenu dans notre ville aujourd'hui. Je me demande si nous le recevrions, ou si nous ferions simplement comme eux. Nous voyons que nos villes sont dans la même décadence. Et nous voyons que le péché est autant grand parmi les gens qu'à cette époque-là. Et je me demande si ce petit homme inconnu. Comment va-t-il commencer sa campagne ? Comment ? Par où va-t-il commencer ? Dans quelle église ira-t-il, autrement dit, qui coopérera avec lui ? Il n'avait rien qui indique d'où il venait. Il n'avait que le AINSI DIT LE SEIGNEUR pour cette ville.

9 Il a trouvé les gens dans une telle décadence et si corrompus moralement. C'était un temps glorieux. Les femmes de cette ville étaient devenues presque telles que sont les femmes aux Etats-Unis ; elles étaient devenues corrompues. Tout ce que Dieu avait attendu d'elles, elles s'en étaient carrément détournées et avaient. Et nous découvrons que c'était une grande place, où ils organisaient des danses dans la rue. Les femmes par immoralité se dévêtissaient et tout, comme les strip-tease. Bien entendu, en ce temps-là, c'était une attraction publique. Aujourd'hui, vous l'avez chaque jour. Qu'il fasse chaud, et vous n'avez pas besoin d'aller à un quelconque spectacle. N'importe où, elles sont toutes dans la rue de toute façon. Vous femmes qui faites une telle chose, honte à vous. N'avez-vous pas honte de vous-mêmes ?

10 Et je suis - et ensuite j'ai dit cela ici à une femme il n'y a pas longtemps, et elle a dit : " Voyons, a-t-elle dit, Frère Branham, c'est - c'est - c'est comme toutes les autres femmes. "
J'ai dit : "  Mais nous ne sommes pas censés agir comme les autres. Nous sommes différents. Nous avons un caractère différent. "
Cela me rappelle une femme qui m'a dit : " Eh bien, Frère Branham ", c'était une autre qui m'a dit : "  Je - je ne porte pas ces shorts, a-t-elle dit, je porte des pantalons. "
J'ai dit : " C'est pire. Dieu dit qu'à Ses yeux, c'est une abomination qu'une femme porte un habillement d'homme. " C'est tout à fait exact.
Une femme a dit : " Eh bien, on ne fabrique pas d'autres habits. " On fabrique encore des machines à coudre et on vend des tissus. Il n'y a pas d'excuse. Il s'agit simplement de ce qui est dans le coeur. C'est cela qui se révèle. Cela - cela s'identifie.

11 Et maintenant, nous voyons que dans cette ville, ils étaient moralement tombés en décadence. Les prédicateurs avaient peur de dire quoi que ce soit à ce sujet. Et . mais il y a eu un petit - ce petit homme qui a gravi la colline et qui est venu leur dire : "  AINSI DIT L'ETERNEL, arrangez cette affaire, sinon vous irez en captivité."
Et il resta en vie jusqu'au moment où sa prophétie s'accomplit. Il prophétisa au temps de Jéroboam II, qui n'était, de toute façon, qu'un proscrit. Il - il aimait les autres nations. Et ce petit Amos prophétisa et leur parla, disant : " Le Dieu même que vous prétendez servir vous détruira. " Et Il le fit.
Et si sa voix pouvait se faire entendre ici ce soir dans le .à Birmingham, elle déclarerait la même chose aux églises. " Le Dieu même que vous prétendez servir vous détruira un de ces jours. " Je ne m'adresse pas à cet auditoire-ci. Ces bandes vont dans le monde entier. Maintenant rappelez-vous, ce - c'est la vérité.

12 Ensuite, en arrivant dans cette ville, il découvrit qu'il. toute cette histoire. je me demande ce qu'il a dû ressentir en considérant et en voyant cette décadence du peuple de Dieu vers lequel il était envoyé. Euh. Je me demande si nous le recevrions s'il venait aujourd'hui. Accepterions-nous - accepterions-nous de coopérer avec lui ? Lui donnerions-nous ce que nous - nous avons de meilleur ? Lui accorderions-nous notre attention ? Nous repentirions-nous s'il nous demandait de revenir à la Parole du Seigneur, et de faire comme le Seigneur l'ordonne ?
Je me demande ce que nos soeurs feraient à propos de leurs cheveux coupés court. Laisseraient-elles pousser à nouveau leurs cheveux si Amos venait ? Il prêcherait cela. Maintenant, je vous le dis, puisque c'est la Parole du Seigneur.

13 Je - je me demande si nos -nos comités mettraient dehors des diacres qui sont mariés deux ou trois fois, et tout, et qui veulent être diacres. Je me demande si toutes ces choses.
Je me demande ce qu'il ferait des hommes qui laissent leurs épouses porter des culottes et sortir là dans la rue, et tondre le gazon de la cour, là dans la cour, alors que des hommes passent par là. Je me demande ce qu'il dirait à ce genre d'hommes. Il crierait certainement de toutes ses forces, car il avait le AINSI DIT L'ETERNEL, et il ne pourrait faire autrement.
En ce temps-là, il trouva les gens avec un cas de maladie grave : l'amnésie spirituelle. Et c'est exactement ce que nous avons aujourd'hui.

14 Eh bien, comment savait-il ce qui allait arriver ? Comment Amos le savait-il ? Premièrement, c'était un prophète. Et ensuite, il savait d'après la maladie, quel était le diagnostic, et il savait aussi ce qu'étaient les conséquences. Si un médecin examine une malignité et constate que cette malignité a déjà pris racine, il sait qu'il ne reste rien d'autre que la mort. C'est tout, à moins que Dieu fasse quelque chose à ce sujet.
Eh bien, lorsque vous regardez une ville, vous voyez les gens, vous voyez une église, et que vous remarquez que des gens sont si loin de Dieu, il n'y a qu'une chose à diagnostiquer, c'est le péché. Et le salaire du péché, c'est la mort. C'est mourir. Le diagnostic révèle ce que c'est. Voyez-vous, lorsque les gens s'éloignent de Dieu et qu'ils ne veulent pas écouter la Parole, qu'ils n'ont aucun désir pour la Parole, il n'y a alors qu'un seul diagnostic pour cela : l'âme qui pêche, c'est celle qui mourra. L'incrédulité vous séparera de Dieu. C'est tout à fait exact. Mais lui savait ce qu'était la maladie, ce qu'en était la conséquence, lorsqu'il vit la maladie du - du péché dans la ville.

15 Or, cette amnésie dont il nous est parlé, est une .vous amène à un point où vous ne pouvez pas prouver votre identité. C'est donc quelque chose d'inhabituel ; cela n'arrive pas très souvent. Mais c'est le choc qui en est la cause. Il s'agit de quelqu'un qui ne sait pas qui il est.
On voit cela après la guerre ; parfois les soldats attrapent cela. Des fois, les gens attrapent cela. Une autre cause, c'est l'inquiétude. L'inquiétude en est la cause. L'inquiétude n'a en elle aucune vertu du tout. Non. Laissez simplement - simplement - simplement tomber l'inquiétude et acceptez la foi.
Quelqu'un a dit : " Eh bien, qu'en serait-il alors si on vous fusillait ce matin ? N'allez-vous pas vous inquiéter ? "
- J'ai répondu : " Non, je ne pense pas. "
- Pourquoi ?
- J'ai dit : " L'inquiétude ne peut me faire que plus de mal. "
- Eh bien, à quoi sert-il d'avoir la foi ?
- J'ai dit : " Elle pourrait me délivrer. " C'est vrai. Voyez-vous ? L'inquiétude n'a donc en elle aucune vertu. Mais la foi a toutes les vertus. Croyez.

16 Des fois l'inquiétude en est donc la cause. Et une autre chose qui cause cela chez les gens, c'est se retrouver entre deux opinions. Cela cause l'amnésie. Et cela vous amène à un point où vous - vous. En fait, ce que vous avez fait, c'est que vous avez perdu la raison, vous avez perdu la tête. Vous ne pouvez pas faire. vous ne savez pas qui vous êtes. Vous ne pouvez pas prouver votre identité. Vous pouvez vous promener, manger et tout. Mais vous. cependant vous ne pouvez pas prouver votre identité. Vous avez une grande instruction, vous pouvez. cette même instruction que vous possédiez, et vous ne savez d'où elle vient. Vous ne savez pas qui vous êtes, d'où vous venez ; c'est ça l'amnésie, selon ce qu'on nous a dit.

17 Nous sommes identifiés avec nos familles dans cette vie humaine, et par le mariage avec nos épouses. Nous nous marions et notre famille est identifiée par l'union de notre - notre - notre mariage. Et puis ce que. Et que dire si cette chose horrible vous arrivait, et qu'ensuite vous ne soyez pas capable de vous rappeler qui vous avez épousé, qui est votre épouse, qui sont vos enfants, qui sont votre père et votre mère, qui est votre voisin ? Ce serait horrible.
Ainsi, nous sommes encore identifiés, nous pouvons nous identifier en tant qu'espèce humaine, du fait d'avoir de l'intelligence, et - et d'être différents des animaux. Les animaux ne peuvent pas réfléchir. Ils agissent juste par instinct. Ils n'ont pas d'âme. Et. mais nous sommes des animaux. Qu'est-ce qui nous rend différents ? Nous sommes des mammifères. Mais ce que. Le mammifère est un animal à sang chaud, et nous avons des caractéristiques des animaux. Mais ce qui nous rend différents, c'est que nous sommes identifiés par le fait que nous avons une âme, une conscience qui nous dit ce qui est bien et ce qui est mal.

18 Ainsi, vous en arrivez à attraper cette amnésie, vous pouvez parvenir à un point où vous devenez comme Nebucadnestar qui s'était élevé à un moment, et Dieu le laissa penser qu'il était un animal. Et il vécut au désert et - et mangea de l'herbe comme un boeuf et - et les -les poils lui poussèrent sur le corps comme les plumes d'un aigle. Et il est devenu. Il avait le coeur d'un animal.
Voyez-vous, c'était l'amnésie, car il oublia qu'il était un roi. Il oublia qu'il était un être humain et il pensa être un animal, il se comporta donc comme un animal, en effet il oublia qu'il était un être humain.
C'est si facile aujourd'hui. Et on oublie parfois ce qu'est l'église chrétienne. On agit comme le monde. Cela montre qu'on a l'amnésie spirituelle, parce qu'on n'agit pas comme un chrétien, agit comme le monde. On reçoit le coeur du monde, et c'est cela qui en est la cause.

19 Ici nous - nous voyons qu'Israël avait exposé - était exposé au monde, et il était tombé dans cette ornière. Et ce prophète a été envoyé pour le faire sortir de là, s'il le pouvait, et pour leur parler.
Dieu, par Sa grâce, a choisi Israël parmi toutes les autres familles de la terre. C'est la grâce qui l'a fait. Il leur a donné pays de choix. Il leur a donné des maisons qu'ils n'avaient jamais eu à construire. Dieu a fait cela, Il les a choisis. Il leur a donné des fermes qu'ils n'avaient jamais achetées. Il - Il leur a donné - Il leur a donné de quoi manger, ce qu'ils n'avaient jamais planté. Il leur a donné des puits qu'ils n'avaient jamais creusés. Il leur a donné des victoires qu'ils n'avaient jamais remportées. Il leur a accordé une grâce qu'ils n'avaient jamais méritée. Dieu a fait cela par Sa grâce pour ce peuple d'Israël, Ses élus, Ses bien-aimés.
Et Il dit dans la Bible qu'Il l'a trouvé dans les champs pareil à une petite fille assise dans son propre sang, et Il l'a lavée et Il l'a nettoyée, c'est donc ce qu'Il a fait. Mais après que Dieu lui a manifesté toute cette miséricorde, et qu'elle est ensuite devenue riche, elle a attrapé l'amnésie, et elle. ?. et elle a complètement oublié la provenance de ces choses.

20 Je pense que c'est ça l'image des Etats-Unis de 1964. Ils souffrent de la même maladie. Nous avons des églises très puissantes. Nous sommes un peuple très puissant. Nous sommes des millions, et nous avons oublié d'où viennent ces choses. Ils tombèrent dans un cas grave à cause de cela. Après que Dieu se fut montré bon envers eux et qu'Il les eut ramenés de toutes les terres païennes, qu'Il eut fait d'eux un peuple mis à part, mis à part pour Lui-même. Il dit qu'Il avait pris un cep dans un pays et qu'Il l'avait transplanté vers un autre pays, et Il en prit soin là pour qu'il porte du fruit et soit fécond. Mais le cep oublia la source de bénédictions.
C'est ainsi que, dans ces derniers jours, le peuple de Dieu a oublié ce qu'est un témoignage chrétien. C'est de nouveau cette amnésie qui est venue sur les gens. Ils ne peuvent pas prouver leur identité. Ils - ils ont tout oublié. Ils ont oublié Sa sainteté ; ils ont oublié Sa loi. Les femmes se comportaient comme les autres femmes. Le peuple de Dieu et Son Eglise ont toujours été un peuple séparé, un peuple appelé hors de, un peuple particulier, une nation sainte, un sacerdoce royal offrant des sacrifices spirituels à Dieu, les fruits de leurs lèvres donnant gloire à Son Nom.

21 Dieu appela Son Eglise et La sépara du monde dans ce but-là. Et Il leur donna une loi et Il . Elle devait être sainte. Il dit : «Je suis saint et vous devez être saints, " et sans la sainteté, nul ne peut voir le Seigneur. C'est Dieu Lui-même qui l'a dit. Et Il appela Son peuple pour qu'il soit ce genre de peuple. Mais ils avaient oublié cela. Ils avaient oublié Ses lois, et ils avaient oublié leur moralité. Les femmes là dans la rue, les femmes israélites, chacune s'attendait à - à devenir enceinte du Saint-Esprit pour enfanter le Messie, tout en se comportant de cette manière. Leur comportement était affreux.
Je voudrais m'arrêter un instant pour dire que c'est la même chose qui se fait parmi ceux qui, aujourd'hui, se disent chrétiens. Leur comportement, si seulement vous réalisiez.

22 Une fois, dans le Sud, j'ai lu une histoire d'ici où les gens - du temps où l'on avait des esclaves. On prenait ces gens et on les vendait au marché, juste comme on le ferait avec une voiture d'occasion. Et ainsi un acheteur. un courtier venait prendre ces esclaves et les achetait, et c'était comme si on achetait une voiture ou quelque chose de ce genre. Et ces esclaves avaient été déportés de leur patrie. Ils venaient d'Afrique. Les Boers les enlevaient, puis les amenaient ici dans les îles et les faisaient entrer ensuite en contrebande aux Etats-Unis, et ils les vendaient comme esclaves, en Jamaïque et dans les environs.
Ainsi, nous voyons que ces gens étaient tristes. Ils avaient été déportés de chez eux. Ils avaient été déportés par un ennemi et ils étaient tristes. Ils ne reverraient plus jamais leurs maris, leurs femmes, leurs pères, leurs mères, leurs enfants. Ils étaient tout à fait tristes. On devait les fouetter avec des fouets pour les faire travailler car ils étaient des gens tristes.

23 Puis un jour, un courtier passa par une certaine plantation ; et il vit là un groupe d'esclaves qui travaillaient. Et il y alla et interrogea le propriétaire, disant : " Combien d'esclaves avez-vous?
Il répondit : " Une centaine. "
Il dit : " En avez-vous que vous aimeriez échanger ou vendre ? "
Il dit : " Ouais. "
Il répondit : " Permettez-moi de leur jeter un coup d'oeil. " Et il alla dans les champs pour les observer. Et il vit qu'on devait les fouetter. Et au bout d'un certain temps, il vit un jeune homme qu'on avait pas besoin de fouetter. Il avait son torse bombé et son menton relevé ; il n'était pas nécessaire qu'on le fouette. Alors le courtier dit : " J'aimerais acheter cet esclave. "
Et il dit : " Il n'est pas à vendre. "
Il dit : " Eh bien, qu'est-ce qui fait que cet esclave est différent des autres? " Il dit : " Cet esclave est-il le chef des autres? "
Il répondit : " Non, il n'est qu'un esclave. "
Il dit : " Eh bien, peut-être que vous le nourrissez différemment? "
Il dit : " Non, il mange au réfectoire avec les autres esclaves. "
Il dit : " Eh bien, qu'est-ce qui fait qu'il est si différent des autres esclaves? "
Il dit : " Eh bien, je me suis moi-même posé cette question pendant longtemps. Mais un jour, j'ai appris que là-bas dans son pays, son père est roi de toute une tribu. Et, bien qu'il soit un étranger, et loin de chez lui, il sait cependant qu'il est fils de roi et il - il se conduit en fils du roi. "

24 Je me suis dit : "Mais ce . Si un nègre venant d'Afrique savait que son père est membre d'une tribu et qu'il est le roi d'une tribu, qu'est-ce que cela devrait faire à un chrétien qui est né de nouveau, un homme ou une femme, de savoir que notre Père est le Roi du Ciel dans la gloire ? " Nous devrions nous conduire comme des chrétiens et des chrétiennes. Nous devrions agir en conséquence, nous habiller en conséquence, parler en conséquence, vivre en conséquence. Bien que nous soyons des étrangers, nous sommes néanmoins les enfants du Roi.
Notre caractère, notre démoralisation dans ces jours où nous vivons maintenant.
Israël était tombé dans cette même ornière et ils étaient devenus tout à fait immoraux. Ils avaient oublié les lois de Dieu " Tu ne commettras point d'adultère, " et "  Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, " et ainsi de suite. Ils avaient oublié ces lois. Ils - ils - ils n'en voulaient plus, et ils - ils voulaient être comme les autres, exactement le cas de l'Eglise aujourd'hui.

25 Une fois, Israël, au début, voulut être sous la domination d'un roi. Samuel leur parla, ce prophète qui leur était envoyé, il leur dit : " Eh bien, vous ai-je déjà dit quelque chose au Nom du Seigneur qui ne se soit pas accompli? "
Ils répondirent : " Non. "
" Ai-je déjà mendié votre nourriture ou votre argent, votre argent à. pour en vivre? "
" Non, tu ne l'as pas fait. Tu ne nous as jamais dit quoi que ce soit, Samuel, qui ne soit pas arrivé, et tu ne nous as jamais demandé de l'argent pour vivre. Mais nous voulons quand même un roi, de toute façon.
Dieu dit à Samuel : " Laissez-les en avoir un. Ce n'est pas toi qu'ils ont rejeté ; c'est Moi. "

26 Israël était donc entré dans cette même condition. Ils ne voulaient plus des prophètes de Dieu. Ils n'en avaient pas besoin. Et si quelqu'un venait leur apporter la Parole, et essayait de les ramener à la Parole, ils rejetaient Cela. On le fait toujours dans ce genre de corruption, lorsque le monde et l'église s'unissent. Ensuite, ils ne veulent rien de spirituel. Ils ne veulent pas le AINSI DIT LE SEIGNEUR ; ils veulent ce qu'ils veulent. Ils veulent le monde, et disent qu'ils sont des chrétiens et vivent dans le monde, vivent avec le monde, et vivent comme le monde, et continuent toujours à confesser qu'ils sont chrétiens.
Vous savez, ce qu'il en est, c'est l'amnésie spirituelle. C'est exactement cela. Ils ne savent pas qui ils sont. Ils ont oublié ce qu'ils sont censés faire.

27 Si quelqu'un venait ainsi, il serait rejeté de la même manière. Ils avaient un cas grave de cela et c'est pareil aujourd'hui. Ils ne peuvent plus s'identifier avec les choses surnaturelles, parce qu'ils n'en voulaient plus, la Parole, l'Evangile. Ils n'En voulaient pas. La maladie du péché les faisait souffrir, mais ils aimaient cela.
Le péché est agréable à un cour inconverti. Il paraît beau à un esprit inconverti. Mais c'est la voie de la mort. Ce n'est que la mort. Le salaire du péché, c'est la mort, et vous devez récolter ce salaire. Vous avez semé du vent et maintenant vous récoltez la tempête.
Les signes spirituels et la prédication d'un messager ordonné par Dieu ne remuaient plus les gens. Les femmes pouvaient lui rire au nez et dire : " Je n'ai pas besoin d'aller écouter de telles choses. " Si cela ne s'est pas répété, qu'est-ce ? L'amnésie spirituelle, c'est exactement ça. Ils ont oublié que Dieu et Sa Parole sont la même chose et qu'Il ne peut pas La changer.

28 Le prophète apparaissait sur la scène en ce temps-là et manifestait un signe spirituel, une voix spirituelle, et faisait entendre la voix de Dieu derrière cela. On se moquait simplement de la chose et on ridiculisait cela. Vous connaissez ce vieil adage : " Les insensés marcheront avec des souliers cloutés là où les anges ont peur de poser les pieds. " C'est ce que fait cette amnésie spirituelle : amener les gens à un point où ils n'ont plus de sentiments. Ils ne veulent rien de spirituel.
Prenez une réunion vraiment spirituelle où le Saint-Esprit guérit les malades et discerne les pensés du coeur, et mettez cela au milieu des toutes ces églises, dans un grand rassemblement là au stade, et voyez ce qui arrivera. Après quelques minutes, tout le monde se lèvera et s'en ira. Ils n'ont rien à faire avec cela. Ils ne veulent rien à voir avec cela.
Ils veulent écouter un discours intellectuel. Mais lorsqu'on en arrive à la puissance de Jésus-Christ dans Sa Résurrection, et au Saint-Esprit, ils ne veulent rien à voir avec cela, parce que cela les condamne. Cela les embraserait, avec ce qu'ils devraient connaître. Aucun châtiment, bien sûr, n'est agréable au moment où il est apporté. Mais cela. si vous vous soumettez à cela, cela - cela produira du fruit de la repentance.

29 Ainsi, nous découvrons que lorsque cette amnésie spirituelle se saisit des gens, alors ils sont - ils sont dans un état grave. Maintenant, nous découvrons donc la même chose.
Maintenant, j'aimerais. Vous devez être identifié. Vous devez montrer quelque part, votre vie montre ce soir, là où vous êtes identifié. Vous êtes identifié soit en Christ soit hors de Christ. Vous ne l'êtes pas à moitié. Il n'existe pas d'homme à la fois ivre et sobre. Il n'existe pas d'oiseau à la fois tout noir et tout blanc. Soit vous êtes sauvé soit vous ne l'êtes pas. Soit vous êtes saint soit vous êtes pécheur, c'est l'un ou l'autre. Et votre attitude spirituelle vis-à-vis de la Parole de Dieu identifie exactement où vous vous tenez.
La Parole de Dieu a confirmé et prouvé que le baptême du Saint-Esprit est le même que celui qui a été reçu le jour de la Pentecôte, ou à n'importe quel moment. Et Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Et votre attitude vis-à-vis de cela prouve si vous avez l'amnésie spirituelle, ou pas. C'est vrai. Peu importe que vous soyez un diacre ou même que vous soyez un prédicateur, cela ne fait pas .Ils attrapent cela aussi. Nous voyons donc que cela est contagieux, et atteint la chose tout entière.

30 Maintenant, nous remarquons donc qu'en tant qu'Américain - en tant qu'Américain, je dois m'identifier à ma nation. Maintenant, écoutez attentivement. Pour être un Américain. comme je suis né ici dans ce pays, je suis donc un citoyen, et je suis identifié à cette nation. Tout ce qu'elle est, je le suis. Tout ce qu'elle a été, je le suis, car je suis identifié comme Américain. Alors toute sa honte, c'est ma honte, et toute sa gloire, c'est ma gloire. Tout ce qu'elle est, je le suis, parce que je suis identifié à elle. Amen.
J'aimerais que vous saisissiez cela. Je suis identifié comme citoyen américain. Alors tout ce qu'elle était, je le suis. Tout ce qu'elle est, je le suis. Je dois en faire partie. J'ai. Si je suis un citoyen américain, je suis une partie de l'Amérique. Et tout ce qu'elle est, je le suis.
Je ne dois jamais oublier ceci. Si je veux rester un vrai citoyen américain, je dois me rappeler que je suis ce qu'est ma nation, parce que je suis identifié à ma nation. L'oublier ou plutôt - ou plutôt combattre pour elle ou mourir pour elle ou soutenir tout ce qu'elle soutient, je dois soutenir cela. Ce qu'est ma nation, je le suis. Ce qu'elle défend, je le défends. Pour être un Américain loyal, je dois être prêt à mourir pour elle, combattre pour elle, la défendre, faire tout ce qu'il y a à faire. Je fais partie d'elle.

31 Vous ne pouvez pas vous en prendre à elle sans vous en prendre à moi. Lorsque vous dites quelque chose contre elle, c'est contre moi que vous le dites, car je suis un Américain. Dire cela contre vous en tant qu'Américain, ce qu'ils disent contre cette nation, c'est contre vous qu'ils le disent, car vous en faites partie. Ne l'oubliez jamais. Lorsque vous l'oubliez, alors vous avez l'amnésie, c'est assez sûr. Et rappelez-vous, vous n'êtes plus un citoyen américain quand vous ne pouvez plus en être une partie. Vous devez être. Ce qu'est l'Amérique, c'est ce que vous devez aussi être.
Je dois en être participant. C'est ma nation. Je dois en être participant . Ce qu'elle est, je le suis. Voyez-vous, ce qu'elle était, je le suis. Peu importe ce qu'elle était, je suis quand même ce qu'elle était. Du fait que je suis un Américain, j'ai accosté avec elle au Plymouth Rock, avec les ancêtres. J'ai dû le faire. Je suis une partie d'elle. J'ai chevauché avec Paul Revere pour la prévenir des dangers. Si je suis un vrai citoyen Américain, j'ai accosté au Plymouth Rock, j'ai chevauché avec Paul Revere pour la prévenir des dangers. Comprenez-vous ce que je dis maintenant? J'ai traversé avec George Washington le Delaware glacé, avec ses soldats qui étaient nus pieds. J'étais là, car je suis identifié à cette nation. Ce qu'il a fait là était une partie de moi. Ce que je fais maintenant est une partie de lui. J'étais identifié à Washington à Delaware. Je me suis tenu avec Stonewall Jackson quand les chances étaient pratiquement contre lui au point qu'on lui demanda : " Comment peux-tu te tenir là comme un mur de pierres alors que les chances sont contre toi ? "
Le petit homme timide aux yeux bleus donna un coup dans la poussière avec ses bottes. Il dit : " Je ne prends jamais un verre d'eau sans remercier le Dieu tout-puissant pour cela. " Je dois me tenir là comme un mur de pierres avec lui. Je me suis tenu là avec Stonewall Jackson. Pour être un Américain, je suis identifié à lui et à sa position.

32 Traversant le Delaware, combattant, j'ai hissé le drapeau. J'étais avec eux lorsqu'ils ont hissé le drapeau sur le Guam. Après que des milliers de soldats américains ont donné leur vie, et lorsque ce petit groupe s'est précipité là pour dresser le drapeau, j'étais identifié à ce drapeau dressé. Chacun d'entre nous l'était. Tous les citoyens américains étaient identifiés à ce drapeau qui flottait sur Guam. Lorsque j'ai entendu dire qu'ils avaient hissé ce drapeau là-bas, les larmes m'ont coulé sur les joues. C'était moi. C'était vous. Cela voulait dire nous tous, quand nous étions identifiés là à cela.
Tout ce qu'elle est, je le suis. Toute sa gloire est ma gloire. Toute sa honte est ma honte. Si elle a fait des choses honteuses, je dois alors la regarder - essuyer sa honte. Si elle est honorée, je suis honoré avec elle, car je suis identifié à elle. Maintenant, pour être identifié, l'Américain doit prendre position pour toute la honte de l'Amérique, toute la gloire de l'Amérique. Tout ce qu'elle a été, tout ce qu'elle est, ou tout ce qu'elle sera, vous êtes identifié à cela.

33 Eh bien, pour être un vrai chrétien, vous devez vous comporter de la même façon. Nous ne devons pas oublier cela. Tout ce qu'Il était, je suis identifié à Lui. Je suis identifié à Lui. Remarquez, Il est en moi et moi en Lui. Remarquez. Alors chaque chrétien qui est un vrai et authentique chrétien - chrétien était avec Lui, " alors que les étoiles du matin éclataient en chants d'allégresse et que les fils de Dieu poussaient des cris de joie " avant la fondation du monde. Nous étions identifiés dans les domaines immortels avec Dieu, dix millions d'années avant que le monde soit formé. J'étais là avec Lui. Si j'ai la vie éternelle, j'étais là avec Lui. J'étais identifié avec Lui lorsque les étoiles du matin éclataient en chants d'allégresse et que les fils de Dieu poussaient des cris de joie.
J'étais avec Lui lorsqu'Il appela Abraham à l'âge de - de 75 ans, et que la femme de celui-ci avait 65 ans, et qu'Il lui dit qu'ils allaient avoir un bébé. J'étais avec lui lorsqu'il prit position pour le AINSI DIT LE SEIGNEUR : " Je vais avoir ce bébé. " Je me suis tenu avec lui. Tout autre chrétien s'est tenu avec lui. J'étais avec lui lorsque vinrent les tentations sur lui. J'étais avec lui lorsqu'il monta au sommet de la montagne pour y offrir Isaac. J'étais avec lui lorsque le bélier apparut.

34 J'étais avec Joseph lorsqu'il fut rejeté par ses frères, parce qu'il était spirituel tandis que les autres étaient charnels. J'étais avec lui quand il connut la honte qu'il dut essuyer à cause de ses propres frères. Ce qu'il était, je le suis. Ce que je suis, il l'était. Car nous sommes tous un en Christ Jésus. J'étais avec Joseph dans sa caverne, dans sa tombe. J'étais avec lui lorsqu'il alla à la droite de Pharaon. Vous avez dû être identifié à lui.
J'étais avec Jacob cette nuit-là, lorsqu'il lutta toute la nuit avec l'Ange. J'ai lutté moi-même. Je sais ce qu'il a enduré. Ainsi, j'ai lutté en même temps que Jacob, car je suis son frère.
J'étais avec Moïse lorsqu'il descendit en Egypte. J'étais avec Moïse au buisson ardent. Si vous êtes chrétien, vous êtes identifié à ces personnages de la Bible. Ne l'oubliez pas. J'étais avec Moïse lorsque tout le peuple se tourna contre lui. J'étais avec Moïse lorsqu'il traversa la mer Rouge, lorsqu'il leva la main, s'avança et que la mer Rouge s'ouvrit. J'étais identifié en Christ juste à ce moment-là, et j'étais avec Moïse à cette heure-là.

35 Ce que chaque chrétien a été, ce que chaque croyant a été, chaque croyant est maintenant identifié à cette même personne. Quoi que cela soit, vous devez être identifié. Ne l'oubliez pas. Si vous l'oubliez, vous avez l'amnésie spirituelle. Vous avez oublié qui vous êtes. Maintenant, vous êtes identifié à lui, à Moïse lorsqu'il traversa la mer.
J'étais avec Elie du temps d'Achab, lorsque les gens ont dû faire un choix de celui qu'ils serviraient, Dieu ou Baal. Nous étions avec lui sur le Mont Carmel lorsqu'il dût faire ce choix, car nous sommes identifiés dans le corps du même Dieu dans lequel il était identifié. Ainsi, si nous sommes identifiés dans ce corps, nous devons alors nous rappeler que nous étions là avec lui. C'est vrai.

36 Eh bien, j'étais avec David lorsqu'il fut rejeté par ses propres frères. J'étais avec David. Vous l'étiez aussi, si vous êtes un chrétien. Vous devez être identifié dans son rejet.
J'étais avec les enfants hébreux dans la fournaise ardente, lorsque le - le feu ne pouvait pas les brûler à cause de la Présence du quatrième Homme. J'étais avec Daniel dans la fosse aux lions. J'étais identifié là-dedans lorsque l'Ange du Seigneur l'identifia là-dedans.
J'étais bien sûr avec Lui au Calvaire. Je dois être identifié à Lui au Calvaire. Je dois être là au point où non seulement j'étais identifié à Lui au Calvaire, mais je suis mort avec Lui au Calvaire. Chaque chrétien doit mourir avec lui au Calvaire. Si vous ne mourez pas avec Lui au Calvaire, vous ne pouvez pas faire partie des Siens. J'étais là lorsqu'Il mourut. J'étais mort avec Lui.
Et puis, j'étais avec Lui lorsqu'Il ressuscita des morts. Je suis apparu avec Lui dans la résurrection, le matin de Pâques. Quoi qu'Il ait fait, j'étais juste là avec Lui. Chaque croyant aussi.

37 Et maintenant je suis assis avec Lui dans les lieux célestes en Christ Jésus, ayant conquis toutes les puissances de l'enfer par Lui. Tous les chrétiens croyants sont assis de la même manière, car vous devez être identifié.
Maintenant, je me retrouve dans ces derniers jours avec beaucoup de chrétiens qui croient et qui sont identifiés dans Son ministère. Il est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Je me vois identifié en ce jour dans Son ministère. Trouvez-vous que vous êtes comme cela, croyant cela et marchant avec cela ?
Remarquez. Les oeuvres qu'Il a faites, Il a dit que le croyant les ferait aussi. " Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi. " Alors, pouvez-vous être identifié à Lui ? Alors, lorsque l'opprobre vient sur la Parole, pouvez-vous supporter l'opprobre comme Il l'a fait? Voyez-vous ? Etes-vous identifié à Lui. J'étais identifié à Lui.

38 J'étais avec Lui le jour de la Pentecôte. J'étais là-haut avec les disciples, identifié à eux dans le baptême du Saint-Esprit. Je me demande maintenant si l'église n'a pas attrapé l'amnésie au point que les gens ne. Certains d'entre eux ne croient même pas qu'il y ait un Saint-Esprit. Voyez-vous où l'église en est arrivée ? Un cas si grave d'amnésie. Voyez-vous?
Ils ont oublié que c'était Jésus-Christ jadis. Ils ont oublié qui était Jésus-Christ. Ils ont oublié. Ils pensaient qu'Il n'était qu'un législateur, ou un prophète, ou un brave homme. Ils ont oublié qu'Il était Dieu. Ils ont oublié qu'Il est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Et l'Eglise est atteinte d'un cas grave d'amnésie spirituelle. Ils ont oublié toutes ces choses. Ils ne les comprennent plus.

39 Nous avons dû être avec les disciples à la Pentecôte : identifiés à eux. J'étais identifié au sermon de Pierre, le jour de la Pentecôte, dans Actes, chapitre 2. J'avais entendu ce qu'il a dit ; j'ai cru ce qu'il a dit ; j'ai obéi à ce qu'il a dit ; maintenant je suis identifié à la même chose.
N'attrapez pas l'amnésie spirituelle, car vous allez - vous allez vous identifier à quelque chose d'autre. Attachez-vous simplement à cette Parole.
Nous étions avec l'Eglise lorsqu'Elle fut commissionnée par Jésus-Christ dans Actes chapitre 16 : " Allez par tout le monde, prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création. " Je veux être identifié là : " tout le monde, à toute la création. Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru. " On peut être identifié dans ce.
Eh bien, maintenant, êtes-vous identifié avec cela ? Ou bien, avez-vous l'amnésie spirituelle au point que vous constatez que vous ne croyez pas que ces miracles suivent les croyants ? Voyez-vous, si vous ne croyez pas à cela, alors vous avez l'amnésie spirituelle. Voyez-vous, vous avez oublié que Dieu avait promis cela. Il a dit : " Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru. " Ne l'oubliez pas. Vous ne pouvez pas oublier cela et rester chrétien. Vous devez être identifié à cela.

40 Vous devez être identifié à Saint Jean chapitre 14, verset 12 : " Celui qui croit en moi, fera aussi les oeuvres que Je fais. " N'oubliez pas cela. Sinon, alors vous avez l'amnésie spirituelle. Vous avez oublié qui vous êtes. Vous avez oublié ce que signifie votre témoignage. Qu'en est-il. Il a dit : " Si vous demeurez en Moi, et que ma Parole demeure en vous, vous pouvez demander ce que vous voulez et cela vous sera accordé. " Etes-vous identifié au point de croire que c'est la Vérité ? Marc 11, quand Il a dit : " Si vous dites à cette montagne: 'Ote-toi de là,' et si vous ne doutez point dans votre cour, mais croyez que ce que vous dites arrivera, vous le verrez s'accomplir. " Pouvez-vous être identifié à cela pour croire que c'est la Vérité ? Si cela n'est pas ainsi, alors vous avez attrapé l'amnésie spirituelle. Et cela - cela. Vous oubliez. Vous perdez votre équilibre chrétien. Vous ne pouvez pas dire à quoi vous appartenez.
Vous dites : " Je suis méthodiste. "
" Je suis baptiste ; c'est tout ce que j'en sais. "
" Je suis pentecôtiste. "
" Je suis ceci ou cela. " Faites attention. Cela peut vouloir dire que les symptômes de la maladie se manifestent sur vous, c'est-à-dire que vous avez l'amnésie spirituelle.

41 Vous dites : " Eh bien, Frère Branham, je - je crois ceci. Je ne .à peine. " Maintenant, attendez juste une minute. Si Dieu a promis qu'Il ferait ces choses, et s'Il a dit qu'elles seraient là dans les derniers jours, et que votre credo vous éloigne de cela, c'est bon signe. Je vois le symptôme de la maladie sur vous. C'est l'amnésie spirituelle. Vous avez oublié de vous identifier à la Parole.
Vous dites : " Je ne crois pas que les malades sont guéris. " Vous avez l'amnésie spirituelle. Vous dites : " Je ne crois pas au baptême du Saint-Esprit ". Amnésie spirituelle ! Vous dites : "Je - je ne crois pas que Dieu a promis de faire ces choses dans les derniers jours. " Alors vous avez écouté un credo ou une doctrine au lieu de la Bible. Vous avez l'amnésie spirituelle. Vous ne savez donc pas ce dont vous faites partie.

42 Vous confessez être chrétien et vous reniez la Parole. Cela vous ramène directement encore à l'amnésie spirituelle, voyez-vous, vous ne savez pas où vous vous tenez. Vous avez l'amnésie spirituelle. Vous ne pouvez pas vous identifier aux Ecritures. Vous deviez rester avec les disciples ; vous deviez rester avec toutes les Ecritures, avec l'église lorsqu'Elle avait reçu Sa commission. Et alors, lorsque l'église était commissionnée, " Allez par tout le monde et prêchez la Bonne Nouvelle ; voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru . " Ce fut Sa commission. Bien, ils ont . C'était là la commission, mais ils ont un cas grave d'amnésie spirituelle, comme Eve en avait eu sur le .au cours de sa promenade dans le jardin, un jour.
Maintenant, elle est comme Israël, elle souffre de la même maladie, une allergie due au régime du séminaire. Cela vous donnera l'amnésie spirituelle. Prenez le régime du séminaire, vous aurez une allergie. Et alors bientôt, vous aurez vraiment un cas sérieux d'amnésie. Vous ne croyez pas ce que la Bible dit.

43 C'est ça le problème de l'église aujourd'hui. C'est ce qui fait qu'on ne peut pas avoir de réveil aujourd'hui. C'est ça le problème des gens aujourd'hui. On en a fait entendre de toutes les couleurs, et chaque ismes . qui peut éclore au point qu'ils ne savent pas ce qui est juste et ce qui est faux. Exactement. Elle n'arrive pas à se souvenir de son Seigneur. Elle n'arrive pas à se souvenir de sa Parole. Elle ne peut plus se souvenir de la promesse.
C'est ça le problème d'Israël, lorsque Jésus est entré en scène. Ils ne pouvaient pas se rappeler qu'" une vierge concevra ". Ils ne pouvaient pas se rappeler que Moïse avait dit : " L'Eternel votre Dieu vous suscitera un prophète comme moi. " Ils avaient l'amnésie spirituelle.
C'est exactement ce que l'église a aujourd'hui. Il dit : " Il arrivera que dans les derniers jours " ces choses que nous voyons arriver arriveront, et l'église reste là, tout ce qu'il y a de plus mort. Qu'est-ce ? L'amnésie spirituelle.

44 Nous nous appelons pentecôtistes et nous n'arrivons pas à nous identifier - et nous n'arrivons pas à nous identifier à la Parole lorsqu'Elle est prêchée dans la puissance de la résurrection de Christ, et Il est ici avec nous, accomplissant la Parole, et faisant exactement ce qu'Il a dit qu'Il ferait. Alors, faites attention ! Notre système dénominationnels nous a plongés dans l'amnésie spirituelle. Nous sommes atteints. Nous ne savons pas ce dont nous faisons partie.
L'un amène ses documents d'une église à une autre, et de cette église-ci, cet ismes-ci et cet ismes-là.
Voyez-vous, ce dont nous avons encore besoin, c'est qu'un autre Amos apparaisse sur la scène avec le AINSI DIT LE SEIGNEUR. Le recevrions-nous ? C'est à peu près ce qu'eux ont fait. Ils ne l'ont jamais reçu. On ne le recevrait pas aujourd'hui. Il ne pouvait même pas se pointer quelque part pour prêcher. Eh bien, c'est tout à fait exact ; car l'église souffre de cette amnésie spirituelle.

45 Eh bien, pourquoi ? Dieu a promis que dans ces derniers jours, lorsque le Fils de l'Homme serait révélé selon Luc, chapitre 17, le signe qui était manifesté à Sodome, se manifesterait de nouveau. Et les gens voient cela et d'autres n'y croient même pas. Ils pensent que c'est de la télépathie. Ils pensent que c'est un esprit du diable. Qu'est-ce ? Ils souffrent d'amnésie spirituelle. C'est exact ; ils ne peuvent pas comprendre le Seigneur. Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Ce qu'Il était alors, Il l'est maintenant. Mais qu'est-il arrivé ? Nous n'arrivons plus à nous identifier à la Parole.
Eh bien, elle - elle ne sait pas si elle est une loge ou une église. Elle ne veut pas être appelée loge, et elle ne peut pas être appelée église, car pour être appelée église, elle devrait s'identifier à Christ ; et cela lui donne l'amnésie spirituelle. Et elle ne veut pas être appelée loge. Ainsi, ce n'est pas l'Eglise pentecôtiste, l'Eglise méthodiste, l'Eglise baptiste ; c'est la loge pentecôtiste, la loge méthodiste, la loge baptiste, car elle ne peut pas être identifiée à la Parole. Et lorsque la Parole est manifestée, les gens ne La croient toujours pas. C'est une maladie : l'amnésie spirituelle ; ils ne peuvent pas s'identifier, ils ne savent pas ce dont ils font partie. C'est exact.

46 C'est exactement pareil à l'hybridation des choses. Comme je l'ai souvent dit, j'ai toujours pensé que l'une des créatures les plus stupides que j'ai jamais vues, c'est le mulet. Voyez-vous, il est un hybride. Voyez-vous, sa maman était une jument et son papa était un âne ; et il ne sait même pas ce dont il fait partie. Et premièrement, vous savez, vous allez . Vous - vous pouvez le croiser et obtenir un âne, et puis . ou plutôt obtenir un mulet. Mais le mulet ne peut pas se reproduire. Voyez-vous ? Il ne .
Vous - vous ne pouvez rien lui enseigner. Il est têtu. Vous ne lui direz jamais rien du tout. Il agitera ses larges et longues oreilles et attendra longtemps, juste avant sa mort, pour vous ruer. C'est tout. Il attend toujours une occasion où il peut vous lancer un coup de pied si possible.

47 Cela me fait penser à beaucoup de ces soi-disant chrétiens qui sont hybrides. Les gens hybrident ces églises au point qu'ils ont attrapé cette maladie d'amnésie spirituelle. Ils ne peuvent plus rien reproduire. Vous parlez du maïs hybridé ! Le maïs hybridé n'est rien. C'est la pire chose que vous puissiez mettre dans votre bouche, une chose hybridée. C'est la raison pour laquelle il vous faut prendre ces petites plantes de serre, et toutes ces choses hybridées et les vaporiser, les soigner, les pouponner. Pourquoi ? Parce que vous ne pouvez pas en éloigner les insectes. Mais un vrai pur sang, vous n'avez pas à le désinfecter. Il a en lui le pouvoir de tenir les insectes. ?. de tenir à distance les insectes de l'incrédulité. Mais un vrai et authentique homme spirituel.

48 Considérez un vieux mulet, et vous cherchez à lui parler . Dites : "Dites donc, mon ami, j'aimerais que tu fasses ceci, cela ou autre . ", il restera là [ Frère Branham imite le braiment du mulet. - Ed.], en faisant : " Hi-han, hi-han, hi-han ", bougeant ces larges oreilles.
J'ai vu beaucoup de chrétiens, des soi-disant, qui sont ainsi. Vous dites : " Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Ces signes accompagneront ceux qui auront cru. "
" Hi-han. Je crois que les jours des miracles sont passés. Hi-han, hi-han, hi-han. "
Voyez-vous, il ne sait pas ce qu'il croit. Il ne connaît rien. Il ne sait pas d'où il vient. Il ne sait pas où il va. Il a une amnésie chevaline. Il ne sait pas d'où il vient ; il ne peut pas aller plus loin.

49 Mais j'aime un authentique pur sang. Oh ! Il est gentil, vous pouvez lui parler. Il sait qui était son papa, qui était sa maman, qui était son grand-papa, qui était sa grand-maman. Il a des papiers de pedigree pour montrer d'où il vient.
Et j'aime un chrétien authentique, qui peut remonter jusque loin là dans la Parole de Dieu, jusqu'au jour de la Pentecôte, et s'identifier là avec les saints, quand la Puissance du Saint-Esprit était descendue sur eux. C'est un chrétien authentique. Il sait d'où il vient. Il n'est pas identifié aux méthodistes, aux baptistes ou à quoi que ce soit d'autre.
Il est identifié dans la Parole de Dieu. Il sait exactement avec qui il se tient. Le Sang royal de son Père coule en lui, le Sang de Jésus-Christ. Il sait ce qu'il fait. Il croit chaque Parole. Dieu travaille au travers de lui et confirme cela par les miracles qu'Il a promis qui suivraient. Il n'a point d'amnésie spirituelle. Il est un authentique pur sang. J'aime cela.

50 Mais l'église aujourd'hui a un cas grave d'amnésie spirituelle. Elle ne sait pas ce dont il fait partie, elle a oublié tout cela, elle a oublié toutes ces choses qui font d'elle une église, ce qui nous a rendus très riches comme nous le sommes.
On en est encore à la condition de Laodicée; de nouveau à cette condition de richesse comme l'était Israël. Lorsqu'ils étaient pauvres et qu'il leur fallait se confier en Dieu pour toutes choses, ils pouvaient faire tout ce que Dieu .Ils se confiaient en Dieu. Ainsi Dieu était avec eux, et spirituellement ils allaient de l'avant. Mais lorsqu'ils sont devenus riches, voici ce qui est arrivé : on a bâti des villes, et les femmes étaient devenues immorales ; les hommes permettaient cela ; leurs prédicateurs ont baissé les barrières ; et ils ont rejeté les prophètes. Et c'était là le genre de condition dans laquelle ils sont tombés. La cause de cela, c'est qu'ils avaient oublié la source de ces bénédictions.
Voyez-vous, vous les méthodistes, vous les baptistes, et vous les presbytériens .Vous les méthodistes, vous ne pouvez même pas vous rappeler John Wesley. Vous les baptistes du . John Smith a pleuré sur les problèmes des gens, si bien que sa femme devait l'amener à la table ; ses yeux enflés s'étaient fermés parce qu'il avait pleuré et prié toute la nuit. Qu'est-ce qui se passe ? John Wesley a dit l'une des grandes choses .Je crois que l'un des premiers pères méthodistes a dit que la honte des filles de l'Eglise méthodiste c'était que . elles étaient devenues si mondaines qu'elles portaient des bagues aux doigts. Que dirait-il aujourd'hui où elles portent des shorts ? Qu'est-il arrivé ? L'amnésie spirituelle. C'est exactement ce qu'il en est. Vous avez oublié d'où vous venez. Vous avez toutes ces choses parce que le don . la bonté de Dieu vous les a données.

51 Pensez-vous que cela est une chose étrange ? C'est exactement l'Esprit de Jésus, la prophétie. Dans Apocalypse, chapitre 3, il est dit : " Parce que tu dis : " Je suis riche, je n'ai besoin de rien ; et tu ne sais pas que tu es pauvre, aveugle, malheureux, misérable, nu et tu ne le sais pas . " Vous voyez, il ne le sait pas. Qu'est-ce ? L'amnésie spirituelle. Ils ne le savent pas.
Les églises ont le - l'argent maintenant. Vous ne trouverez presque pas dans le pays une église, une dénomination, qui ne vaille des millions et des millions des dollars, et qui ne construise des bâtiments et tout qui valent des millions et des millions de dollars, et ils prêchent que la Venue du Seigneur est proche ; riche et elle dit : " Je n'ai besoin de rien. "
Ils ont les prédicateurs les mieux instruits que l'on connaisse, qui connaissent davantage de théologie que jamais auparavant, ils ont les bâtiments les plus grands, les endroits les mieux choisis de la ville. Ils ont libre accès à tout ce qu'ils veulent faire. Et ensuite qu'ont-ils fait ? Ils ont attrapé l'amnésie spirituelle, et ils ont oublié que c'était Dieu qui avait fait cela pour eux, exactement comme Israël.

52 Et la Bible a prophétisé . Jésus-Christ a envoyé Son Ange à Jean, et a dit que ce dernier âge de l'Eglise aura son amnésie spirituelle. Ils étaient malheureux, rappelez-vous. Ils pensent qu'ils sont grands. Ils pensent qu'ils ont quelque chose. Mais Il a dit qu'ils étaient malheureux, misérables, pauvres, aveugles, nus et ils ne le savaient pas. Il n'y a pas moyen de le leur dire.
Maintenant, si un homme était là dans la rue, en déshonneur, ou une femme nue dans la rue, tout en étant aveugle, ce serait vraiment une condition malheureuse. Mais alors, s'ils avaient leur bon sens, sachant qui ils étaient, qu'ils étaient des êtres humains, et qu'ils sont censés porter des habits, eh bien, on irait là .Ils sont - ils sont des êtres humains qui sont censés être identifiés avec l'espèce humaine, et ils sont là, malheureux, misérables, aveugles et nus ; et vous allez vers eux et vous dites : " Frère, vous êtes nu. "
" Bien, Je suis le docteur untel, alors vous . ?. vos propres affaires. Je vous apprends que je suis membre de ceci et de cela. Vous n'avez pas le droit de me dire quoi que ce soit, espèce d'exalté ! "[Espace vide sur la bande - Ed.] .leur dire que cela a amené les hommes à faire . pour que les gens fassent les choses qu'ils font, et ils vous feront savoir que leur prédicateur est large d'esprit. Voyez-vous ? Qu'est-ce ? Ils ont oublié le commandement du Seigneur Jésus.

53 Alors, laissez-Le descendre et opérer les miracles et les prodiges qu'Il a dit qu'Il ferait. Ils ne veulent pas croire cela. C'est l'amnésie spirituelle. Voyez-vous ? Ils ont oublié et ils sont nus et ils ne le savent pas, ils ne s'en rendent pas compte.
Ils se disent : " Comme je suis membre d'église, c'est tout ce qu'il faut. " Oh, frère ! Cela ne veut rien dire de plus pour Dieu que d'être un franc-maçon ou quelqu'un d'autre, ou appartenir à n'importe quelle autre loge. Appartenir à une église, cela ne veut rien dire pour Dieu.
Vous devez être des fils et des filles de Dieu. Vous devez naître de Dieu. Et Dieu est la Parole. Lorsque je suis devenu une partie de mon père, je suis devenu tout mon père. Lorsque vous devenez une partie de Dieu, vous devenez Dieu dans la plénitude, dans la totalité de Sa Parole. Vous La croyez dans toute Son entièreté. L'amnésie spirituelle.

54 Qu'arriverait-il si vous ne saviez pas quel était votre nom ? Et si vous êtes - vous venez d'une bonne famille, et j'espère que c'est le cas. Si vous venez d'une bonne famille, et que vous oubliiez le nom de cette famille, et que vous veniez ici pour mener une vie déshonorante . Les gens diraient : "N'est-ce pas Jones votre nom ? " ou quelque chose de ce genre ?
" Eh bien, je ne sais pas qui je . " Voyez-vous ? Très bien. Voyez-vous, c'est une chose horrible, c'est horrible de se trouver dans une telle condition horrible.
Eh bien, c'est là que l'église en est arrivée. Elle est censée représenter Jésus-Christ. Mais elle a oublié cela, parce qu'on lui a injecté des crédos et des dénominations ; ils ont accepté cela plutôt que la Parole. Et ils sont nus, aveugles, misérables, et ils ne le savent pas ; il n'y a pas moyen de le leur dire.
Il se peut que je ne vienne plus jamais à Birmingham. Mais voici une occasion pendant laquelle ils entendront cela. Amen. Voyez-vous, Voyez-vous ? C'est vrai. Je suis simplement .
Je ne suis responsable que de semer la semence. Dieu La dirige dans le sol où elle est censée aller.

55 Ils ont oublié, oui, ils ont oublié la Parole de la promesse ; ils ont oublié. Israël était dans cette sorte de pétrin lorsque Jésus est venu. Ils avaient oublié. Ils avaient regardé . Oh, ils ont dit qu'ils croyaient à la Venue d'un Messie. Mais alors, lorsque le Messie est venu et qu'Il s'est identifié avec la Parole, ils avaient tellement de traditions qu'ils rendirent la Parole de Dieu sans effet.
Et Jésus a promis qu'avant la fin des temps, ce qui est arrivé à Sodome, arrivera de même. Cela serait identifié. Et les gens sont tellement adonnés aux traditions qu'ils ont rendu la Parole de Dieu sans effet, par leur tradition. L'amnésie spirituelle, l'amnésie spirituelle, c'est bien ce qu'il en est. Voyez-vous ? Ils ont oublié ces choses. " Oh, j'appartiens à ceci. Je - j'ai fait ceci. J'ai dansé en Esprit. J'ai fait ce . " Eh bien, oh ! la la ! Cela n'a rien à voir avec la chose, pas du tout.

56 Comment pouvez-vous être chrétien et renier la Parole ? Vous ne le pouvez pas. Dieu est la Parole. La Parole est en vous. Vous et la Parole êtes une même chose. Tout ce qu'est la Parole , vous l'êtes. Amen. Si je vis dans cette génération, ce qu'est la portion de la Parole promise pour cette génération, je dois être cela. Si je veux être un chrétien, je dois être identifié avec tout ce que la Bible prêche et défend. Alléluia ! Vous pouvez beau m'appeler un exalté, mais je me sens très religieux en ce moment.
Oui, certainement. Je dois être identifié avec tout ce que cette Bible déclare, et faire valoir cela. Et si je ne suis pas frappé par cette amnésie spirituelle du temps moderne, je suis . je serai, je peux être identifié avec cela. Si je renie cela, alors j'ai l'amnésie spirituelle. Quelque chose est arrivé. J'ai accepté un credo ou une doctrine ou une église ou un groupe de gens. Eh bien, je ne peux pas le faire. Lorsque la Parole vient et s'identifie . C'est pourquoi Jésus n'a pas été reconnu.
Oh ! ils disent : " Eh bien, cet homme est saint, c'est notre saint prêtre, notre saint ceci. "
Et Jésus a dit : " Vous avez pour père le diable, et vous faites ses oeuvres. "

57 Savez-vous que Caïn aussi a offert un bon sacrifice? Il était sincère, il a bâti un autel, il s'est agenouillé, il a adoré, il a offert un sacrifice et il a prié Dieu. Et si Dieu, c'est tout ce qu'Il exige : appartenir à une église, bâtir un autel, payer vos dîmes, aller à l'église, et mener une bonne vie ; si c'est tout ce qu'Il exige, Il était injuste quand Il a condamné Caïn, car ce dernier avait fait la même chose. Oui, c'est exact.
Mais " religion " signifie  " une couverture ", et vous ne pouvez pas être couvert par vos propres bonnes oeuvres. Dieu n'acceptera qu'une chose, c'est le Sang de Jésus-Christ. C'est la seule couverture. En dehors de cela, si par exemple vous observez les crédos : c'est de l'amnésie spirituelle. C'est ce qui arrive.
Maintenant remarquez. Ils ont oublié la Parole ; ils ont oublié la Bible ; ils ont oublié la promesse. Ils essayent de vivre de l'éclat de ce qu'étaient les méthodistes, de ce qu'étaient les baptistes, de ce qu'était quelqu'un d'autre. Voici la promesse du jour, et Dieu La prononce par Sa Parole, et La confirme de nouveau, et prouve que c'est vrai. Et ils ne La croient toujours pas. C'est l'amnésie spirituelle. C'est tout à fait exact. C'est tout à fait, tout à fait l'amnésie;  ils ne La croient absolument pas du tout.

58 Un soldat français . on m'avait raconté une petite histoire (avant que nous ne terminions). Je ne savais même pas qu'il se faisait si tard, et il me reste environ dix pages des notes ici; je les prendrai une autre fois.
Remarquez. Un soldat français .Ils avaient un groupe de soldats de l'armée, et ils avaient cette amnésie, causée par ce choc reçu à la guerre. Et ils avaient un programme. Et ils - ils ont appelé partout . Et ils ont laissé les gens qui avaient perdu leurs bien-aimés appeler, pour voir s'ils pouvaient reconnaître ces garçons. Il n'y avait pas d'espoir pour eux, peut-être qu'un ou deux parmi eux avaient attrapé cela. Et puis, ils ont pris les autres ; ils s'apprêtaient à les mettre dans un sanatorium où ceux-ci devaient passer le reste de leur vie. Ils ont gravi le flanc d'une colline, et le train est entré et s'est arrêté en gare pour permettre aux garçons de sortir et de se dégourdir les jambes. Et les gardes montèrent sur la colline pour les surveiller, parce qu'avec l'amnésie, eh bien, ils - ils devaient les surveiller.

59 Ainsi, ils surveillaient un jeune homme là. Ce dernier sortit et se mit à regarder autour de ce réservoir d'eau, il regarda partout sur la colline. Il se frotta le visage et réfléchit, puis il regarda de nouveau, il avait vu ce réservoir d'eau. Il parcourut la gare du regard, et il se mit à marcher.
Au lieu que le garde l'arrête, il le suivit. Il gravit la colline, il descendit un petit sentier, tourna à droite, gravit une autre petite colline et il arriva à une petite cabane en bois. Il regarda. Et quand il est arrivé au porche, un vieil homme apparut, la canne à la main, il l'entoura de ses bras en disant : " Mon fils, je savais que tu reviendrais. On m'a dit que tu étais mort, mais je savais que tu reviendrais. " Et le garçon revint à lui-même. Son amnésie le quitta. Il put identifier qui il était. Il reconnut là que c'était son père.

60 Oh ! Soldat de la croix qui avez reçu des chocs à cause de tant d'instruction, tant de chocs de dénomination, de crédos et des choses du monde, pourquoi n'allez-vous pas rapidement, juste quelques minutes, vous mettre à vérifier dans la Bible ? Il se peut que vous vous soyez égaré, et il se peut que vous prouviez votre identité ici dans la Parole comme un croyant. Un de ces jours, il se pourrait que vous ne Le reconnaissiez pas. Il se peut que vous reveniez à vous-même comme l'enfant prodigue, et que vous vous retrouviez. Il se peut que vous retrouviez votre identification dans les Paroles de Dieu.
Quelqu'un a dit l'autre . il n'y a pas longtemps, il a dit : " Mais, Frère Branham, regardez nous pentecôtistes, quelles belles églises nous avons ! Eh bien, si nous . nous avons des ministres qui ont été formés. "
Ecoutez. Lorsqu'un homme épouse une femme, il ne se fie pas à sa beauté. Non. Il fait confiance à la fidélité de son voeu, de sa parole. Il ne se fie pas à sa beauté ; il se fie à sa fidélité. Et c'est ainsi lorsque vous vous mariez à Dieu. Vous ne vous reposez pas sur votre grande et belle église que vous pouvez construire, mais dans la promesse que Jésus-Christ a faite, qui dit : " Je suis le même hier, aujourd'hui et pour toujours. " Croyez-vous cela ?

61 Inclinons la tête juste un instant. Je me demande ici ce soir, dans ce bâtiment où les gens sont assis, où il y a des hommes et des femmes qui sont éternels, des gens destinés à l'éternité, et vous savez qu'un jour ou l'autre, vous devez rencontrer Dieu. Et je me demande, si vous avez eu un petit brin de cette amnésie, et vous voudriez . vous avez été identifié à une mauvaise chose, et vous - vous voudriez vous avancer un peu ce soir, pour voir si vous ne pouvez pas être identifié à Christ Jésus. Voudriez-vous lever la main et dire : " Priez pour moi, Frère Branham. Je - j'aimerais être identifié comme un vrai chrétien, un vrai croyant. "
Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. Oh, oui, partout tout autour, que le Seigneur Dieu vous bénisse.
Quelqu'un au balcon dirait : " Frère, je crois vraiment que c'est la vérité. Je crois en tant que chrétiens, nous ne sommes pas des chrétiens comme eux l'étaient, il y a des années. "

62 Qu'en est-il de vous pentecôtistes, lorsque vos mères et vos pères avaient l'habitude de se tenir là dans la rue, battant un vieux tambourin, et combien votre mère a dû se soucier et lutter avec vous, petits enfants. Des fois, il vous fallait vous priver des habits et tout le reste. Mais papa et maman restaient fidèles à la cause pour soutenir Christ. Regardez ce que vous avez fait, vous pentecôtistes, il y a cinquante ans. Vous êtes sortis de l'organisation. C'est ce qui a fait de vous des pentecôtistes ; vous vous êtes séparés des incroyants.
Et comme une truie retourne à son bourbier, et un chien à ce qu'il a vomi, vous y êtes directement retournés et avez fait la même chose ; vous avez fait la même sorte de gâchis d'où vous étiez sortis. Qu'y a-t-il ? L'amnésie spirituelle s'est manifestée parmi les gens. Vous avez vos crédos et vos papiers dénominationnels maintenant, et vous êtes comme les autres, et vous voulez vous associer aux autres.
Vous avez permis à vos femmes de se couper les cheveux, de porter du maquillage. Vous - vous leur permettez de faire toutes ces choses, vous permettez toutes ces choses dans les églises. Qu'est-ce ? L'amnésie spirituelle.

63 Et ainsi la première chose, vous savez, lorsque Dieu commence à visiter Son peuple, qu'arrive-t-il alors? Vous ne pouvez pas recevoir cela. Voyez-vous ? Vous avez tellement souffert de cette amnésie. Voyez-vous ? Tout ce que vous avez déjà entendu . Ne trouvez-vous pas qu'il vous faut sortir de ce credo juste quelques minutes et prendre cette Bible, pour voir avec quoi un chrétien est censé être identifié ? " Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. "
Actes. Pierre a dit : " Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. "
Si l'on vous dit que ce n'est pas vrai, alors votre pasteur a un cas grave d'amnésie spirituelle. Il ne peut pas se voir être identifié avec cette Eglise, non pas une organisation, une Eglise, le Corps mystique de Christ.

64 Maintenant, le Saint-Esprit est ici. Il est ici pour faire exactement ce qu'Il a promis de faire. Maintenant, alors que vous êtes ici, ayant la tête inclinée, continuez à prier. Laissez le Saint-Esprit parler Lui-même et voyez si ceci . Chacun sait ce qu'est la promesse pour ce jour.
Maintenant, si vous qui êtes dans le besoin ce soir, vous .La plupart d'entre vous ont levé la main. Avant vous ne fassiez cela, je me demande, pendant que nous sommes ici et que nous prions avec sincérité pour les malades, je me demande si vous pouvez vous éloigner de cette incrédulité, de cette dénomination, de ce credo qui vous disent que ces choses ne sont pas vraies, de celui qui vous dit que cela vient du diable. S'ils font cela, ils ne seront jamais pardonnés, ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir.
Et si c'est la vérité ? Pensez-y. Et si c'est cela ? Alors où en êtes-vous ? Voyez-vous ? Vous n'avez pas besoin de le dire ouvertement, croyez-le simplement dans votre cour. Et il y a des gens ici qui croient cela. Je me suis tenu ici pendant ces deux dernières soirées, travaillant sous quelque chose qui préoccupe tout mon .me mordant la langue pour m'empêcher de le déclarer immédiatement. Rappelez-vous, mes amis, c'est entre vous et Dieu. Et si cela est faux ? Pensez-vous à cela ? Savez-vous ce qui arrivera ? Vous ne serez jamais pardonné pour cela : l'amnésie spirituelle. Vous allez entrer directement dans votre mort éternelle, une incrédulité éternelle. " Celui qui ne croit pas, est déjà condamné. "

65 Maintenant, priez pour votre maladie. Dites : " Seigneur Jésus, Tu as promis que je . " Il se peut qu'il y ait des étrangers ici qui n'ont jamais été ici auparavant. Jésus a dit : " Ce qui arriva . "
Je vais prendre un passage de l'Ecriture. Du temps de Lot, lorsque Dieu fut manifesté dans un corps de chair, et que les gens .un . Abraham, le groupe élu, le groupe qui fut appelé à sortir .Et le nom Abram fut changé en Abraham. Puis, il a vu la Parole faite chair, et Elle discerna les pensées qui étaient dans le coeur de Sarah.
Et lorsque la Semence royale d'Abraham est venue, c'est ce qu'Il a fait. Et les gens L'ont appelé un démon. Il a dit : " Eh bien, quand le Saint-Esprit viendra, Il fera la même chose. " Il a dit : " Je peux pardonner, quand les gens M'appellent ainsi. Mais lorsque vous parlez contre le Saint-Esprit, il n'y a pas de pardon. "

66 Maintenant, puisse-t-Il à présent venir dans cet auditoire, où que vous soyez, et, par ce discernement spirituel, montrer qu'Il est la Parole . Ainsi, s'il y en a ici qui souffrent d'amnésie, au point qu'ils ne pourront pas . ils seront sans excuse, avant que l'appel à l'autel ne soit terminé ; puisse le Seigneur Dieu les aider ! Maintenant, pendant que vous avez la tête inclinée, priez avec respect. Voyez-vous ?
Il y a une dame assise ici devant moi ; elle a porté les mains sur son visage. Elle souffre d'une maladie de la colonne vertébrale, elle souffre aussi de la nervosité. Elle souffre des troubles digestifs, et elle est assise ici devant moi, maintenant. Afin qu'elle soit convaincue de cela, elle ne vient pas de cette contrée. Elle vient d'une ville appelée Macon. Oui. Croyez-vous que Dieu peut me dire qui vous êtes ? Vous êtes Mademoiselle Ayers. Si c'est vrai, levez la main. Je vous suis étranger. C'est vrai, n'est-ce pas ? Maintenant, votre mal est fini. Jésus-Christ, vous avez touché Son vêtement. Il vous a guérie. Maintenant, croyez-le simplement.

67 Il y a un homme qui est assis là au fond du bâtiment. Il recherche le baptême du Saint-Esprit. Il désire avoir le baptême de l'Esprit. Il se tient ici devant moi. Il ne vient pas non plus d'ici. Il vient de Caroline, de Charlotte. Lepoe est son nom. Croyez de tout votre cour, et Dieu vous remplira du Saint-Esprit, mon - mon frère, si vous croyez cela.
Ici à ma droite, il y a un - un homme et sa femme, qui sont assis juste ici devant moi. C' est un couple âgé, ici à ma droite. La dame souffre d'une affection du colon. Le mari souffre du coeur. Ils ne viennent pas d'ici. Ils viennent de Tennessee. Monsieur et Madame Thomas, si vous croyez de tout votre cour, levez la main, et vous pouvez recevoir votre guérison. Jésus-Christ vous a guéris.

68 C'est exactement ce qu'Il a promis de faire. Je n'ai jamais vu ces gens de ma vie. L'amnésie spirituelle . Jésus a dit : " Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi. Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus. Mais vous, vous Me verrez, car Je( un pronom personnel) serai avec vous, même en vous jusqu'à la fin du monde, " Jésus-Christ le même hier, aujourd'hui et pour toujours.
Maintenant à vous hommes et femmes qui êtes ici et qui avez quelque chose qui cloche en vous, car vous ne voyez simplement pas comment . Vous voulez croire, mais vous ne savez comment y parvenir, et vous voulez que l'on prie pour vous. Vous voulez L'accepter pendant que vous êtes dans Sa Présence. Voudriez-vous venir et vous tenir juste ici à côté de moi, me laisser prier et vous imposer les mains, voudriez-vous venir juste ici maintenant ? Vous qui souffrez ainsi de l'amnésie spirituelle, et qui voulez que l'on prie pour vous, afin que vous soyez débarrassés de cela ? Si vous n'êtes pas un - pas un croyant, mais vous voulez que l'on prie pour vous, venez vous tenir ici.

69 Que Dieu vous bénisse, jeune homme. Quelqu'un d'autre ? Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse, jeune fille. Quelqu'un d'autre ? Venez, venez vous tenir juste ici maintenant. L'amnésie spirituelle, je ne veux pas être frappé de cela. Que Dieu m'en préserve. Que je - que je meure de - euh - euh, de n'importe quelle mort, mais que je ne meure jamais de cette mort-là comme un incroyant.
Venez, acceptez-Le maintenant. Ne voulez-vous pas le faire ? Venez de . Descendez du balcon, mes amis. Vous n'avez que quelques pas à faire jusqu'ici, et cela pourrait marquer la différence entre la vie et la mort pour vous. Ecoutez. Je ne peux pas amener Christ à faire quoi que ce soit. Christ n'a qu'une chose à faire. Il doit garder Sa Parole. Il doit faire cela pour être Christ, pour être Dieu. Il doit garder Sa Parole.
Maintenant, rappelez-vous. Si vous n'êtes pas sûr de votre expérience, pourquoi ne pas descendre  maintenant? Si vous faites partie d'une dénomination, si vous êtes un petit-fils pentecôtiste .Dieu n'a pas de petits-enfants. Il a des fils et des filles, mais pas de petits-fils et de petites-filles. Voyez-vous ? Dieu n'a pas cela. Il a seulement des fils et des filles, et vous, vous savez que vous ne l'êtes pas. Il se peut que vous ayez parlé en langues, il se peut que vous ayez dansé, il se peut que vous ayez fait tout ceci. C'est très bien. Je n'ai rien contre. Mais néanmoins, si vous avez toujours cette amnésie spirituelle, descendez et venez ici, et tenez-vous ici ; prions pour cela. Qu'en dites-vous ?

70 Membre d'église, juste un - juste un membre d'église de nom, pourquoi ne viendriez-vous pas ici pour vous débarrasser de cela maintenant même? Je ne voudrais pas quitter Birmingham ici, sachant qu'un jour, lorsque le jugement viendra, je devrai me tenir devant vous à ce moment-là. Rappelez-vous que je vais vous rencontrer de nouveau. Si je ne vous rencontre plus ici sur cette .alors, je vais vous rencontrer au jugement. Et j'aurai à répondre de ce que j'ai dit, ce soir.
Ecoutez maintenant. Repentez-vous, amis . Repentez-vous. tirez-vous de là. Sortez de là. Venez maintenant. Cela devrait amener toutes les femmes aux cheveux coupés de cette région, à cet endroit, à venir ici maintenant. C'est tout à fait exact. C'est parce que - c'est parce que vous n'avez vraiment pas assez de grâce pour dire simplement: " Je - je - je le veux ; je veux laisser pousser mes cheveux, Frère Branham. Tout cela . Mais je n'ai pas la grâce de le faire. "
Vous dites " Eh bien, cela a-t-il quelque chose à voir ? "

71 Il n'y a pas longtemps, un très grand prédicateur est venu vers moi, disant: " J'aimerais vous imposer les mains, Frère Branham. "
Il a dit : " Tout le monde vous considère comme un prophète. "
J'ai dit : " Je ne me suis jamais considéré comme un prophète. "
Il a dit : " Mais les gens vous considèrent comme tel. Vous les attaquez toujours au sujet du port des shorts, et - et de toutes ces choses pentecôtistes", et dit-il, concernant le port des shorts et le fait de se couper les cheveux et tout. "
Il a dit : " Ce n'est pas votre affaire. "
J'ai dit : " C'est l'affaire de qui alors? "
Et il a dit : " Ces gens, pourquoi n'enseignez-vous pas à ces femmes comment être . recevoir de grands dons spirituels et aider les gens plutôt que d'essayer de .
Il a dit : " Ils vous considèrent comme tel. Ils croient ce que vous leur dites. "
Il a dit : " Pourquoi n'enseignez-vous pas comment recevoir les grands dons et aider les gens plutôt que de les condamner tout le temps? "
J'ai dit : " Comment puis-je leur enseigner l'algèbre, alors qu'ils ne veulent même pas apprendre leur abc ? Voyez-vous ? Il faut commencer depuis le bas. " Se repentir ou périr ! Maintenant, vous pouvez faire comme bon vous semble: vous repentir ou périr.

72 Jésus-Christ s'est tout à fait identifié ici, soirée après soirée. C'est au cours de cette soirée que nous nous tournons vers le salut. Il n'y a que quelques pas à faire jusqu'ici, et j'ai suffisamment de temps pour attendre.
Rappelez-vous, Birmingham, votre sang n'est pas sur moi. Je suis innocent. Si vous avez vraiment le Saint-Esprit, vous avez l'occasion maintenant de venir. Si vous souffrez d'un type de système ecclésiastique qui vous a amené à attraper l'amnésie spirituelle, pourquoi ne venez-vous pas ? Jésus, c'est le Remède. Ne voulez-vous pas venir ?
Eh bien, certaines personnes ont quitté le balcon. J'attends pour voir s'ils sortent ou s'ils viennent à l'autel. Vous qui êtes ici, venez tout autour. C'est vrai. Vous qui êtes ici, venez vous tenir autour de l'autel. Dites : " J'ai mis fin à ceci. " Oui, ils étaient en train de descendre : deux dames. C'est bien. Venez jusqu'ici maintenant. Il n'y a que quelques marches à faire jusque là, et ces marches peuvent changer les choses.

73 Maintenant, écoutez. J'aimerais vous poser une question. Et s'Il venait ce soir ? Qu'est-ce que . Vous dites : " Il ne viendra pas." Je ne sais pas si oui ou non Il viendra. Ceci est le dernier signe. Rappelez-vous, AINSI DIT LE SEIGNEUR. M'avez-vous déjà entendu dire cela sans que cela soit la vérité ? Vous êtes en train de voir votre dernier signe. C'est l'Ecriture.
Vous avez vu votre dernier signe, vous pentecôtistes. Ne vous embrouillez donc pas avec ce qu'Il a promis à Israël après l'enlèvement. Cela ne vous concerne pas. C'en est fini de vous à ce moment-là. Voyez-vous ? C'est maintenant votre jour. C'est maintenant votre signe. C'est maintenant votre moment. Ne rejetez pas cela. Ne le faites pas. Vous feriez mieux de venir.
Croyez-vous que je suis le serviteur de Dieu ? Rappelez-vous, Birmingham, je n'ai jamais rencontré des gens plus sympathiques. Vous êtes les gens les plus sympathiques que je voudrais rencontrer dans ma vie. Mais vous avez besoin d'un réveil. Vous êtes en train de mourir. Vous êtes en train d'attraper l'amnésie spirituelle. Vous êtes en train de mourir. Ne faites pas cela. Ranimez ce que vous avez. Réveillez cela encore rapidement avant que Jésus ne vienne.

74 Très bien . Alors qu'ils continuent à venir, laissez-les simplement continuer à venir, jusqu'à ce que nous recevions tous ceux que le Seigneur appelle ici. Venez donc. Débarrassez-vous de cette amnésie. Le grand Médecin est ici maintenant pour guérir cela, pour ôter cela de vous. Il a prouvé qu'Il est ici. Combien reconnaissent la chose en levant la main et en disant : " Je crois réellement cela, qu'Il a dit qu'Il le fera. " Voyez-vous ? Maintenant, Il est ici. Voyez-vous ? Voyez-vous ? Croyez.
Combien savent donc que je vous dis la vérité, que vous êtes en train de mourir et que vous avez besoin d'un réveil ? Voyez-vous ? C'est vrai. Vous êtes de braves gens. On ne peut trouver de meilleurs, de meilleurs cours qui battent sous ces vieilles chemises des gens du sud ici (C'est vrai), de braves gens. Mais, mes amis, vous avez intérêt à vous réveiller très rapidement. Cela peut arriver à l'heure où vous n'y pensez pas. Il se peut que cela n'arrive pas. Je ne sais pas. Mais rappelez-vous, vous êtes en train de recevoir votre dernier avertissement. Ainsi, fuyez pendant que vous avez le temps de fuir.

75 Venez maintenant. Tant qu'ils viennent, je vais continuer à attendre, car il se peut . Une âme vaut dix mille mondes. Et tant que les gens sont en train d'être convaincus .
J'aimerais voir cela produire un grand réveil qui amènera chaque église par ici à briser ses différences, et à se débarrasser de tout cet égoïsme, et à accepter le Saint-Esprit. Vous prétendez croire cela. Vous prétendez croire cela. Et lorsqu'Il vient pour s'identifier, alors vous vous séparez les uns des autres. Pourquoi ne pas joindre nos cours à la Parole de Dieu . ?. vérité ? C'est ce que . Vous continuez simplement à mourir et à mourir. Et vous entrez directement dans Laodicée ;c'est exactement ce qu'Il a promis. Il en sera ainsi.

76 Ne voudriez-vous pas venir maintenant ? C'est maintenant le jour. C'est maintenant le moment propice. Observez ce que le Saint-Esprit fera.
Maintenant, j'aimerais que chaque ministre ici, qui s'intéresse à ces gens, vienne aussi prier avec moi. Approchez ici, vous tous ministres qui vous intéressez à ces gens. Venez ; venez juste tout autour, allez parmi les gens ; un ministre ou un serviteur indépendant, un brave serviteur indépendant, une femme qui aimerait se tenir avec ces femmes maintenant .
Je vais croire de tout mon cour que le Saint-Esprit va venir à cet endroit ici maintenant même, et s'identifier Lui-même parmi tous ces gens.

77 Maintenant, laissez-moi d'abord instruire ces gens. Maintenant, amis, quelle que soit la raison pour laquelle vous êtes ici, Lui sait cela. Eh bien, je pourrais vous le prouver et vous prendre un à un, vous amener ici sur cette estrade, et il n'y aura pas une seule chose qu'Il ne révélera pas. Eh bien, c'est ainsi depuis que j'étais un petit garçon. Ce don n'est pas mis en question. Mais la question est celle-ci: Pouvez-vous recevoir cela ? Croyez-vous cela ? Maintenant, Il est ici. Eh bien, s'Il est ici, alors il n'y a qu'une chose : Il tient Sa Parole. Alors croyez que vous avez reçu cela, et acceptez cela, et levez-vous et dites : "  Seigneur Dieu, je suis ici pour accepter cela. " Et restez simplement là jusqu'à ce que cela arrive.
C'est comme Buddy Robison qui a dit une fois dans un champ de maïs, il a dit : "  Seigneur, si Tu ne me donnes pas le Saint-Esprit, quand Tu reviendras, Tu trouveras ici même un tas d'os. " Il était tout à fait sérieux. Et vous ne recevrez rien de la part de Dieu à moins d'avoir suffisamment été poussé à bout.

78 Maintenant, avez-vous remarqué la récolte aujourd'hui ? Avez-vous remarqué aujourd'hui ce que nous faisons ? En effet, nous . Nous avons suffisamment de Dieu en nous pour que nous - nous venions sur l'estrade, disant : " Oui, peut-être que je ferais mieux de m'approcher." Eh bien, c'est une expérience universelle. Oui, je ferais mieux de m'avancer et de me tenir là, et . ", vous dites : " Eh bien, eh bien, je ne sais pas ; me voici. " Voyez-vous ? Hmmm ! Quel endroit que celui-ci !
Il n'y a point de feu qui brûle. Il n'y a point d'enthousiasme. Il n'y a point d'entrain. Et en tant qu'évangéliste, cela me tue de voir le peuple de Dieu dans cette condition. Nous sommes censés être en feu. Mais, voyez-vous ce que c'est ? C'est exactement ce que je vous ai dit dans Apocalypse 3 ; vous êtes tièdes. Et Il a dit : "  Puisque tu es tiède, Je vais te vomir de ma bouche. " Est-ce vrai ? C'est ce qu'Il a dit. Et s'Il l'a dit, c'est ce qu'Il va faire. Ainsi, ne faisons pas partie de ce groupe-là. Vous êtes ici des nécessiteux. Recevons cela ou mourons juste ici. C'est vrai. Recevons cela ou mourons.

79 Maintenant, mes chers frères et soeurs, si je pouvais venir vous aider à faire quelque chose, je le ferais certainement. Maintenant, par un don je peux vous dire le motif de votre présence ici. Je peux vous dire, ce que. par le Saint-Esprit, par l'Esprit de Dieu, vous dire la raison pour laquelle vous êtes venu, ce que vous avez fait, ce que sera le futur, ou quelque chose de ce genre. Mais cela ne s'arrangera pas. Il vous faut accepter cela vous-même. Ce doit être vous.
Maintenant, êtes-vous prêt ? Levez la main et dites : " Je suis prêt. Je suis prêt à mourir ici même. " Eh bien, ne le faites pas à moins que vous le vouliez. " Je suis prêt à mourir ici même ou à obtenir de Dieu ce que je désire. " Amen. Etes-vous vraiment prêt ? Alors, que l'auditoire se tienne debout partout.

80 Maintenant, ensemble, ensemble unissons-nous. Prions. Et que nous . Vous les ministres, avancez-vous maintenant vers ces gens-ci, chacun de vous. Et vous représentez les mains de Christ maintenant. Vous qui désirez le Saint-Esprit, vous qui désirez cette expérience, non pas une excitation émotionnelle. Vous désirez le Saint-Esprit, la Vie, le germe de Vie en vous, et vous voulez vous débarrasser de cette amnésie qui vous empêche de prouver votre identité, vous ne savez pas où vous vous tenez, vous ne savez pas ce que vous êtes. Débarrassons-nous de cela immédiatement. Il y a la nouvelle naissance ici pour vous, une véritable et authentique nouvelle naissance.
Maintenant, imposons nos mains à ces gens. Que tous lèvent les mains et prient d'un commun accord.

81 Père céleste, au Nom du Seigneur Jésus, accorde, ô Seigneur, qu'au Nom de Jésus-Christ, le Saint-Esprit vienne ce soir, ce samedi soir, comme lorsque le Saint-Esprit descendit comme un vent impétueux. Que ces gens soient baptisés du Saint-Esprit. Que le feu et la puissance de Dieu ne les quittent pas. S'ils sont ici ce matin, puisent-ils rester, rester jusqu'à ce que le Saint-Esprit .
C'est cela l'idée. C'est cela. Le voilà. Voilà le Saint-Esprit qui vient. J'ai fini avec la chose. C'est tout. Croyez cela maintenant. Acceptez cela. Soyez remplis de Son Esprit.

Up

S'abonner aux nouvelles