Hébreux Chapitre Deux #2

Date: 57-0825E | La durée est de: 56 minutes | La traduction: VGR
doc pdf mp3
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

94 …venir premièrement et étudier les Écritures, afin qu’il puisse faire des comparaisons et vérifier si c’était la Vérité ou pas. Il a accepté cela comme la Vérité, en se fondant sur l’Ancien Testament. En effet, Paul était un érudit de l’Ancien Testament. Combien savent ça? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Il avait été l’élève de l’un des meilleurs érudits de son temps: Gamaliel, un érudit remarquable. Paul connaissait l’Ancien Testament. Et je pense que la première fois qu’il a été secoué, comme je l’ai dit ce matin, c’est quand il a assisté comme témoin à la mort d’Étienne. Quelque chose là a dû avoir un impact sur Paul, parce qu’il en a parlé à maintes reprises dans ses écrits: “Je ne suis pas digne, parce que j’ai persécuté l’Église à mort. Je suis le moindre d’entre eux.”

95 Oh, mais Dieu pensait autrement. C’était l’un des plus vaillants hommes de son temps. Vois saint Paul, le grand apôtre,
Revêtu de sa robe éclatante de splendeur (dit le poète),
Oh, assurément les cris de joie retentiront
Quand Là-bas nous nous rencontrerons. Ce grand Jour où je le verrai recevoir la couronne du martyr, la récompense du martyr!

96 Il n’y a pas longtemps, je me suis trouvé près de la petite cellule, l’endroit où il a écrit ces Épîtres. Ensuite ils lui ont coupé la tête. Et ils l’ont jeté dans les égouts, pour que les égouts l’emportent. Et ce petit Juif, il a dit: “Je porte sur mon corps les marques de Jésus-Christ. J’ai combattu contre des bêtes à Éphèse, mais j’ai combattu le bon combat. J’ai achevé la course. J’ai gardé la Foi. Et désormais m’est réservée la couronne de justice, que le Seigneur, le juste Juge, me donnera dans ce Jour-là. Et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront aimé Son avènement.” J’aime vraiment ça! Oh, je veux être compté parmi ceux-là! Il y a un chant que nous avions l’habitude de chanter: Oh, veux-tu être compté dans Son troupeau?
Veux-tu être compté dans Son troupeau?
Sois sans tache au dedans, veille et attends, quel spectacle tu contempleras;
Il revient bientôt.

97 Je veux être l’un d’entre eux. Maintenant l’écrivain poursuit en disant: C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles.

98 C’est ce que nous avons enseigné ce matin; au verset 2 il est dit: “Si…” Car, si la parole annoncée par des anges…

99 Les anges, là, nous l’avons vu, qu’est-ce qu’ils sont? Des prophètes. “Dieu a parlé autrefois…” Maintenant, il faut prendre, non pas notre idée à nous, mais la Bible. Maintenant le chapitre 1 de…chapitre 1, verset 1. Dieu, ayant autrefois, à plusieurs reprises…en plusieurs manières, parlé aux pères par les prophètes,

100 Maintenant, plus loin, ici, il dit encore: Car, si la parole annoncée par des anges ont eu leur effet… Et ange, qu’est-ce que ça veut dire? “Messager.” Si un messager oint de Dieu… Alors, si nous sommes oints, nous sommes les messagers de Dieu. Nous sommes des messagers pour le monde, un ambassadeur du Ciel, professant que nous sommes des voyageurs et des étrangers. Nous ne sommes pas de ce monde. Mais nous cherchons une Cité qui est à venir, celle dont Dieu est l’Architecte et le Constructeur. Nous n’amassons pas des trésors sur cette terre, où les voleurs pénètrent, et où les teignes, la rouille, détruisent. Car nos trésors sont dans le Ciel, où Jésus est assis à la droite de la Majesté. Oh, comme c’est glorieux et merveilleux de savoir que: Nos espoirs ne sont fondés sur rien d’autre
Que sur le Sang de Jésus et sur Sa justice;
Quand tout ce qui environne mon âme s’effondre,
Il est toute mon espérance et mon soutien. Christ est le Roc où je me tiens;
Tout le reste est sable mouvant,
Tout le reste est sable mouvant.

101 Oh, dans quels moments de persécution Eddie Perronet a écrit ce chant! Donc, si la parole annoncée par des anges a eu son effet… (Quand le messager de Dieu prononçait la Parole, Elle ne restait pas sans effet.) …et toute rétribution a reçu une juste rétribution, Comment échapperons-nous maintenant, si nous n’écoutons pas Christ, qui parle du haut des Cieux? Maintenant regardez bien. Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut,… (Réfléchissez à ça.) …qui, pour commencer, a été annoncé par le Seigneur,…

102 Christ a commencé Son oeuvre. Qu’est-ce qu’Il a fait? Nous L’observons, nous voyons qu’Il…humble, modeste, ce n’était pas un homme qu’on considérait comme un grand théologien. Mais Il était humble, docile, doux. Ce n’était pas un puissant prédicateur. Sa Voix ne s’est pas fait entendre dans les rues.
Mais Jean est allé de l’avant comme un lion rugissant. C’était un prédicateur.

103 Jésus est allé de l’avant, non pas comme un lion rugissant, mais Dieu travaillait avec Lui, confirmait la Parole. Dieu était avec Christ. Pierre a dit, le Jour de la Pentecôte: “Hommes Israélites, et vous qui séjournez en Judée… Jésus de Nazareth, cet Homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les signes, les prodiges et les miracles que Dieu a opérés par Lui au milieu de vous, ce dont vous êtes tous témoins.” Regardez avec quelle fermeté il les a inculpés. “Vous auriez dû Le reconnaître.”

104 Jésus a dit: “Hypocrites!” Il a dit: “Vous sortez et vous regardez le soleil, et vous… Le temps est d’un rouge sombre, vous dites: ‘Il y aura de l’orage.’ Et si le temps est radieux, que le soleil brille, ou quelque chose comme ça, vous dites: ‘Il va faire beau.’” Il a dit: “Vous savez discerner le ciel, mais les signes du temps, vous ne pouvez pas les discerner. En effet, si vous Me connaissiez, vous connaîtriez aussi Mon jour.”

105 Oh, ce qu’Il crierait ce soir. Comme Son Esprit crie par l’intermédiaire de Ses prédicateurs: “L’heure est proche!”
Nous discernons. Nous observons les bombes atomiques. Nous savons qui va prendre la place de Clark Gable, et qui va faire ceci, cela ou autre chose, ou qui sera vice-président. Nous nous intéressons à ces choses, mais nous ne pouvons pas discerner les signes du temps. Nous sommes à la fin.

106 Qu’est-ce qu’il y a? Ça nous intéresse tellement de savoir “quel sera le prochain épisode à la télévision? qu’est-ce que Suzie va faire?”, ou comment elle s’appelle, cette femme. “Et où Arthur Godfrey va-t-il aller? Quelle sorte de plaisanterie va-t-il sortir la prochaine fois?” Nous, qui sommes Chrétiens, nous nous farcissons l’esprit de pareilles bêtises, alors que nous devrions être en prière quelque part, et étudier la Bible, pour connaître les signes du temps où nous vivons.

107 Ce qui produit ça, souvent, ce sont des hommes faibles derrière la chaire, c’est vrai, qui n’en viennent pas au fait, ils ne présentent pas la Vérité de l’Évangile. Nous aurons à rendre compte de ça dans les jours à venir. Nous ne devons rien négliger. Et les gens, comme nous ici au Branham Tabernacle, voyant les signes et les prodiges, et la puissance du Christ ressuscité; et alors, en sachant que nous consacrons notre–notre temps à d’autres choses, et que nous négligeons d’écouter la Voix du Seigneur Jésus: “Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut?”

108 Le verset 3, ou le verset 4. Voici où nous avons terminé, au verset 4, ce matin. Dieu appuyant leur témoignage… (Oh! la la!) Dieu appuyant leur témoignage… Écoutez la Parole. …par des signes, des prodiges, et divers miracles… Qu’est-ce que c’est que divers miracles? Qu’est-ce que c’est que divers? Divers signifie “beaucoup”. “Par beaucoup de miracles, Dieu a appuyé leur témoignage.” Ô Dieu! J’espère que Cela pénétrera profondément dans vos coeurs. Écoutez.

109 Je suis l’un de vos pasteurs, moi et Frère Neville ici. Je veux que vous notiez bien Ceci. La Bible dit: “Si quelqu’un se lève parmi vous et qu’il dit telle et telle chose, et que cela n’arrive pas, n’écoutez pas cela, parce que ce n’est pas Moi qui ai parlé. Mais s’il parle en Mon Nom, et si ce qu’il dit arrive, alors écoutez Cela.” Amen. “Parce que Je suis avec ce prophète, ou ce prédicateur, ou autre, peu importe. Si ce qu’il dit arrive, alors écoutez-le.”

110 Maintenant, mes amis, écoutons-Le, le Saint-Esprit qui parle au milieu de nous, qui opère divers miracles, des signes et des prodiges. Ne traitons pas Cela à la légère, comme si c’étaient seulement des événements ordinaires. Rappelons-nous que C’est Jésus-Christ – le même hier, aujourd’hui, et éternellement – qui confirme Sa Parole. Nous devons le faire. Oh, je vous en prie, faites-le. Prenez garde. Que toutes les autres choses soient secondaires, même votre foyer, votre mari, votre femme, vos enfants. Peu importe ce que c’est, mettez tout cela au second plan. Donnez à Dieu la première place. Vous dites: “Frère Branham, au-dessus de mes enfants?” Au-dessus de tout. Donnez à Dieu la première place. Qu’Il ait la première place.

111 Un jour, Élie est descendu de la montagne. Il était un ange, un messager, le messager de Dieu, oint. Et il a trouvé une veuve qui ramassait deux morceaux de bois. Il a dit: “Va me préparer un petit gâteau et me chercher un peu d’eau.”

112 Et elle a dit: “Aussi vrai que ton âme est vivante, j’ai juste assez de gâteaux, ou assez de pâte de blé, pour faire une petite galette. Et comme matière grasse, j’ai juste assez d’huile pour mélanger tout ça. Et voici, je ramasse deux morceaux de bois.” C’était l’ancienne manière de faire, et c’est celle des Indiens: on croise les morceaux de bois et on les fait brûler à partir du milieu, on les pousse progressivement vers l’intérieur. J’ai fait bien des feux de camp comme ça. Elle a dit: “Et je vais cuire ce petit gâteau pour moi et pour mon garçon, mon petit. Nous mangerons, après quoi nous mourrons.” La sécheresse durait depuis trois ans et six mois: pas d’eau nulle part.

113 Ce vieux prophète rigide, il a regardé cette femme bien en face. Il a dit: “Rentre, prépare-moi d’abord un gâteau.” En voilà un ordre, un homme qui dit à une veuve en train de mourir de faim de lui donner à manger à lui d’abord. Qu’est-ce qu’il a dit? “Car AINSI DIT LE SEIGNEUR, le pot ne sera jamais vide, ni la cruche à sec, jusqu’à ce que Dieu envoie de la pluie sur la terre.”
Dieu premièrement. Elle est rentrée et a cuit ce petit gâteau, et elle est revenue le donner au prophète. Elle est retournée aussitôt et en a cuit encore un, et encore un, et encore un, et encore un. Et le pot n’a jamais été vide, ni la cruche à sec, jusqu’à ce que Dieu envoie de la pluie sur la terre. Elle a fait passer Dieu avant ses enfants. Elle a fait passer Dieu avant tout le reste. Elle a considéré le Royaume de Dieu, premièrement.

114 Dieu doit avoir la première place dans votre coeur, la première place dans votre vie, la première place dans tout ce que vous faites ou ce que vous êtes. Dieu doit passer avant tout. Il ne veut pas la seconde place. Il ne mérite pas la seconde place. Il mérite ce qu’il y a de mieux, et la première place, et tout ce que nous possédons. Il mérite cela. Béni soit Son saint Nom! Car Dieu appuyant le témoignage, il a rendu témoignage par des signes, des prodiges…divers miracles, et par des dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté.

115 Pas selon ce que déclarent les hommes, selon ce qu’a déclaré l’église, mais selon ce qu’était la volonté de Dieu. Oh, nous avons besoin de chercher la volonté de Dieu, pas les bonnes grâces de votre voisin, pas les bonnes grâces de vos enfants, pas les bonnes grâces de votre mari ou de votre femme. Mais cherchez la volonté de Dieu, et faites premièrement cela. Puis tout le reste, la volonté de votre femme et la volonté de vos enfants, tout s’alignera là-dessus. Mais donnez à Dieu la première place.

116 Regardez bien, maintenant. En effet, ce n’est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons.

117 Autrement dit, les grands Anges qui exercent un ministère dans les Cieux, Gabriel, Michel, Absinthe, et les myriades de myriades d’Anges du Ciel; ou les dizaines, les centaines de prophètes qui ont été sur la terre, tous ceux-là; Il n’a jamais donné à aucun d’entre eux le contrôle du monde à venir dont nous parlons. Aucun! Il n’a jamais dit: “Ésaïe, c’est toi qui vas contrôler le monde.” Il n’a jamais soumis le monde à Élie. Il ne l’a pas non plus soumis à Gabriel, ni à aucun ange, à aucun esprit qui exerce un ministère.

118 Regardez bien ce qu’il a dit, Paul, qui continue à magnifier Christ, dont nous parlons. Mais quelqu’un a rendu ce témoignage quelque part, disant: “Qu’est-ce que l’homme que tu te souviennes de lui, ou le fils de l’homme que tu le visites? Tu l’as fait un peu moindre que les anges; tu l’as couronné de gloire et d’honneur, et l’as établi sur les oeuvres de ta main;

119 Maintenant, si vous voulez lire ça, c’est le Psaume 8.4 6, là c’était David qui parlait. Or ici, comment a-t-il appelé David? Voilà, ça règle la question de savoir si oui ou non j’avais raison ce matin, au sujet du prophète.

120 Il a dit: “Car un des anges a dit quelque part.” David, le messager de Dieu, était un ange de Dieu, car il était le messager de Dieu. L’ange a dit, David a dit, dans les Psaumes: “Tu L’as fait de peu inférieur aux Anges du Ciel.” Un ange a dit que Dieu L’a fait inférieur à un Ange, afin de Le couronner; pour qu’Il puisse souffrir et goûter la mort, afin d’être élevé de nouveau. Afin de Le faire…hériter de toutes les choses du monde. [espace non enregistré sur la bande–N.D.É.]

121 Maintenant, dans–dans Matthieu 28.18, nous lisons ces mots. Après avoir été crucifié et être ressuscité le troisième jour, Il a rencontré Ses disciples et leur a donné la commission d’aller par tout le monde, prêcher l’Évangile à toute la création. Il a dit: “Tout pouvoir, dans le Ciel et sur la terre, a été remis entre Mes mains. Tout pouvoir dans le Ciel, tout pouvoir sur la terre, M’a été donné.” Qu’était-ce? L’homme et Dieu s’étaient unis. Le Logos avait été fait chair et avait été tué, et était ressuscité pour notre justification, et Il est alors devenu dans tous les siècles des siècles l’Emmanuel oint. Dieu a changé de demeure: Il est passé d’un Trône, là-bas dans les espaces, au coeur de Son Fils Jésus-Christ, pour y vivre et y régner à jamais. “Dieu était en Christ.” Il est le lieu de repos définitif de l’Esprit.

122 L’Esprit a demeuré dans un tabernacle, à une certaine époque, vous le savez, sous une tente. “Ce fut Salomon qui Lui bâtit une maison. Mais le Très-Haut n’habite pas dans des maisons faites de main d’homme.” “Mais Tu M’as formé un corps.”

123 Dans le Livre des Actes, au chapitre 7, quand il parlait, il a dit: “Ils avaient tous vu Cela d’avance. Ils Lui ont construit une tente, Moïse l’a fait, il a dressé une tente, et y a mis l’arche, car Dieu était sur le Propitiatoire. Il n’a pas habité là.” Bien.

124 Ensuite: “Tu M’as formé un corps”, le corps du Seigneur Jésus-Christ, qui a été fait inférieur aux Anges afin de goûter la mort; nul autre que le plus Haut des plus hauts, Christ: Prince de la Paix, Roi des rois, Seigneur de seigneur, Créateur de tous les astres de l’univers.

125 Ô Dieu! Il est devenu inférieur à Sa création, afin de racheter les hommes (les hommes sans foyer, sans recours), et leur donner un foyer dans le Ciel. Il a quitté les splendeurs du Ciel. Il a quitté le Nom le plus élevé qui se puisse nommer. Et quand Il était sur la terre, les hommes Lui ont donné le nom le plus dégradant qu’ils puissent Lui donner, ils disaient “qu’Il était un enfant illégitime dès le départ”. Né dans une crèche, emmailloté dans des chiffons retirés du joug qui était sur le dos d’un boeuf. Aucun endroit où aller, Il n’avait aucun foyer où aller. Et on L’a appelé “Béelzébul”, le chef des démons. On L’a maltraité. On Lui a craché dessus. On s’est moqué de Lui. On L’a rejeté, et Il est descendu jusque dans les abîmes, et s’est abaissé vers “les prostituées les plus viles”. C’est ce que les hommes Lui ont fait.

126 Mais Dieu L’a élevé, tellement haut qu’Il doit regarder en bas pour voir le Ciel. Les hommes Lui ont donné le siège le plus bas, ils Lui ont donné la plus mauvaise place, le nom le plus dégradant. Dieu L’a élevé et Lui a donné le Siège le plus élevé et le Nom le plus élevé. Voilà la différence entre ce que les hommes ont fait du Fils de Dieu et ce que Dieu a fait du Fils de Dieu.

127 Il s’est abaissé, pour que nous puissions être élevés. Il est devenu nous, pour que nous, par Sa grâce, nous puissions devenir Lui. Il est venu vers les sans-foyer, et est devenu Lui-même un sans-foyer, pour que nous puissions avoir un foyer. Il est venu vers les malades et est devenu Lui-même malade, pour que nous puissions être guéris. Il est venu vers les pécheurs, “et s’est fait Lui-même péché”, pour que nous puissions être sauvés.

128 Ce n’est pas étonnant qu’Il ait été élevé. Ce n’est pas étonnant qu’Il soit Celui qu’Il est, ce soir. Dieu L’a élevé, et tout pouvoir dans les Cieux et sur la terre Lui a été donné.

129 Quand Son oeuvre terrestre a été terminée, ici sur terre… Il est venu sur la terre, et aussitôt l’étoile du matin a proclamé qu’Il était le Fils de Dieu. Il a secoué tous les démons avec lesquels Il est entré en contact. Béni soit le Nom du Seigneur! Dans Sa Présence, les démons ont tremblé, et ont été secoués, et ont imploré Sa miséricorde. Oui monsieur. Tout l’enfer savait Qui Il était.

130 Il marchait humblement, Il n’avait pas un lieu où Il ait pu reposer Sa tête par une nuit pluvieuse. Les animaux mêmes qu’Il avait créés: “Les oiseaux du ciel ont des nids, et les renards ont des tanières, mais le Fils de l’homme n’a pas un lieu où Il puisse reposer Sa tête bénie.” Bien sûr, c’est ce qu’Il était.

131 Il est devenu péché, Il s’est abaissé et a été abandonné. Mais les démons savaient Qui Il était. Ils ont imploré Sa miséricorde. Ils ont dit: “Pourquoi viens-Tu nous tourmenter avant notre temps?” Alors que les prédicateurs L’appelaient “Béelzébul”, diseur de bonne aventure, les démons L’appelaient “le Fils du Dieu vivant” et imploraient Sa miséricorde.

132 Oh, si nous pouvions nous arrêter un instant! Qui êtes-vous, après tout? Que représente ce travail que vous avez? Ou que représente cette petite maison que nous possédons? Que représente la voiture que nous possédons?

133 Jolie petite, petite qui es pleine de fougue, que représente la beauté que tu as en ce moment? Vous, jeunes hommes, avec vos cheveux brillants et bien lissés, vos épaules bien droites; vous vous courberez un jour, quand l’âge vous aura voûtés.

134 Mais béni soit le Seigneur! Vous avez une âme qui est née de nouveau. Vous vivrez aux siècles des siècles, parce qu’Il est devenu vous, pour que vous puissiez, par Sa grâce, devenir Lui, Il vous a préparé une place.

135 Oh, nous qui croyons avoir des vêtements de rechange et quelques provisions alimentaires à la maison, que sommes-nous? Dieu pourrait prendre ça dans une seconde. Même votre souffle est dans Sa main. Et Il est au milieu de nous, pour guérir les malades, pour proclamer et professer, et pour prédire, et c’est chaque fois parfait. Il se soucie tellement qu’Il a même ramené un petit poisson mort à la vie, au milieu de nous. Jéhovah autour de nous, Jéhovah en nous, le grand et puissant JE SUIS.

136 Quand Il est mort, ils ont cru qu’ils Le tenaient. Il est monté au séjour des morts. Quand Il a quitté la terre le jour où Il a été crucifié, Il est allé dans les régions des perdus. La Bible dit “qu’Il est allé prêcher aux âmes qui étaient en prison, qui ne s’étaient pas repenties lorsque la patience se prolongeait, aux jours de Noé”. Quand Il est mort et que Son Esprit L’a quitté, Il est redevenu le Logos. Il, je vois, a dit: “Je suis venu de Dieu. Je retourne à Dieu.”

137 Et Dieu était cette Colonne de Feu qui avait conduit les enfants dans le désert. Et quand Il était ici sur terre… Et quand Il est mort, Il est redevenu une Lumière. Paul L’a vu, Il était une Lumière. Les autres ne L’ont pas vu. Ils ont vu Paul tomber. Quelque chose l’a frappé, C’était une Lumière. Paul a dit: “Qui est Celui que je persécute?”

138 Il a dit: “Saul, Saul, pourquoi Me persécutes-tu?”
Il a dit: “Qui est-Ce?”

139 Il a dit: “Je suis Jésus que tu persécutes, et il te serait dur de regimber contre les aiguillons.”

140 Alors il est allé étudier cette Lumière. Paul s’est reporté à la Bible, pour découvrir ce qu’était cette Lumière, et il a écrit cette Épître. Il est le même Jéhovah. Cette même Lumière était dans le désert avec les enfants d’Israël. Et quand Pierre était dans la prison, Il était une Lumière qui est entrée et qui a ouvert les portes.

141 Et par Sa grâce, pour que personne n’ait d’excuse… Oh, si seulement les gens pouvaient oublier les messagers illettrés, et se rappeler qu’il ne s’agit pas du messager, mais du Message. Il est redescendu, est avec nous sous la forme d’une Colonne de Lumière. Et Il est en action, avec Ses mêmes miracles et Ses mêmes signes: rien qui ne soit pas dans la Bible; Il s’en tient strictement à la Bible, Il y assujettit ces choses, Il fait éclater Sa gloire, Il montre Sa puissance. Béni soit Son saint Nom!

142 Je sais, vous devez penser que je suis fou; mais, oh, ce Repos Éternel béni qui est dans mon âme. Les tempêtes auront beau se déchaîner, mon ancre tient bon, au-dedans du voile.

143 Et de Le voir, quand Il est mort, mort au point que la lune a eu un effondrement nerveux. Le soleil s’est couché au milieu du jour. Et quand Il est allé dans les régions des perdus [Frère Branham frappe quatre fois sur la chaire.–N.D.É.], Il a frappé à la porte, et la porte s’est ouverte. La Bible dit “qu’Il a prêché aux âmes qui étaient en prison, qui ne s’étaient pas repenties lorsque la patience se prolongeait, aux jours de Noé” – après Son décès sur cette terre. Mon frère et ma soeur, quand Il est décédé, Son travail sur la terre était terminé, mais Il était encore au travail. Et Il est encore au travail ce soir. Amen.

144 Il a frappé à la porte des perdus. La Bible le dit. Et Il a rendu témoignage: “Je suis la Postérité de la femme. Je suis Celui dont Adam a parlé. Celui qu’Énoch a annoncé comme devant venir avec Ses saintes myriades, c’est Moi. Je suis le Fils du Dieu vivant, et par votre péché vous avez laissé passer votre jour de grâce. Mais il vous a été prophétisé, par les anges, par Énoch, par Noé, que Je dois venir accomplir chaque Parole de la Bible de Dieu. Je suis ici pour rendre témoignage dans ce ‘pays des perdus’.” Et Il leur a prêché.
Il est ensuite descendu dans le séjour des morts, Il est descendu jusqu’aux portes du séjour des morts, Il a frappé à la porte. Le diable a ouvert la porte, il a dit: “Maintenant je Te tiens.”

145 Il lui a arraché les clés accrochées à sa ceinture, Il a dit: “Toi démon, tu bluffes depuis longtemps.” C’est ici, ici même dans la Bible. Je vais y venir dans une minute. “Tu bluffes depuis longtemps, mais Je viens prendre le contrôle.” Il a saisi ces clés, l’a repoussé du pied à l’intérieur, et Il a refermé la porte.
Il est passé prendre Abraham, Isaac et Jacob. Le troisième jour, Il est ressuscité, et ceux qui dormaient dans la tombe sont ressuscités avec Lui. Oh, alléluia! Ce n’est pas étonnant que le poète ait dit: Par Sa Vie, Il m’a aimé; par Sa mort, Il m’a sauvé;
Par Son ensevelissement, Il a emporté mes péchés au loin;
Par Sa résurrection, Il a justifié gratuitement pour toujours;
Un jour Il reviendra, ô Jour glorieux!

146 Béni soit le lien qui unit nos coeurs dans la communion chrétienne, l’amour de Dieu. Quand Il est ressuscité, Il n’avait pas encore terminé. Il avait encore du travail à faire.

147 La Bible dit “qu’Il est monté dans les Hauteurs et a fait des dons aux hommes”. Suspendue au-dessus de la terre, il y avait une atmosphère de ténèbres, de tristesse, de mort et de lassitude. Les prières ne pouvaient pas monter, parce que l’Expiation n’avait pas été faite. Mais Il a franchi ce voile. Il a ouvert la voie. Il a franchi le voile de la maladie. Il a franchi le voile du péché. Il a franchi le voile de la lassitude. Il a franchi le voile de la dépression. Il a franchi tous les voiles et a tracé un chemin pour le voyageur qui monte le chemin du Roi. Oh! la la! quand Il est allé au-delà de la lune et des étoiles, et qu’Il a continué, et continué!

148 À Sa suite les saints de l’Ancien Testament, Abraham, Isaac et Jacob. Ils sont montés directement dans les cieux du Ciel. Lorsqu’ils étaient encore très loin de la Cité, je peux les voir lever les yeux. Abraham a dit: “Voilà la Cité que je désirais tant voir. Oh, viens, Isaac. Viens, Jacob. Oh, nous étions voyageurs et étrangers sur la terre, mais voilà la Cité. Voilà Celle que nous avons attendue.”

149 Et la Bible dit qu’ils ont crié: “Élevez-vous, portes Éternelles, élevez-vous, car le Roi de Gloire fait Son entrée.”

150 Et les Anges qui étaient derrière les portes ont répondu à ces anges ici, ont crié: “Qui est ce Roi de Gloire?”

151 Et les anges ici, les prophètes, ont dit: “L’Éternel des Armées, Celui qui est puissant dans les combats.”

152 Ils ont appuyé sur les boutons, et la grande porte s’est ouverte. Il s’est avancé au milieu des rues, le Vainqueur, en triomphe, accompagné des saints de l’Ancien Testament qui marchaient derrière Lui. Il s’est assis sur le Trône, Il a dit: “Père, les voici. Ils sont à Toi.”

153 Il a dit: “Monte ici et assieds-Toi, jusqu’à ce que Je fasse de tous Tes ennemis Ton marchepied.” En lisant, nous trouvons ça ici dans l’Écriture. Très bien.

154 Écoutez. Maintenant nous sommes au verset 8: Alors il a assujetti toutes choses sous ses pieds; car…il a assujetti toutes choses sous ses pieds, il n’a rien laissé qui ne lui soit assujetti; mais maintenant nous ne voyons pas encore que toutes choses lui soient assujetties; Ça, c’est la mort. Nous ne voyons pas encore la mort, puisque nous mourons toujours. Nous voyons la mort.
Mais, verset 9: “Mais nous voyons Jésus!” Amen. Écoutez. Mais nous voyons Jésus, qui a été fait un peu moindre que les anges à cause de la passion de la mort, couronné de gloire et d’honneur, en sorte que, par la grâce de Dieu, il goûtât la mort pour tout. Pourquoi a-t-Il été fait inférieur aux Anges? Pour qu’Il puisse goûter la mort. Il fallait qu’Il meure. Il fallait qu’Il vienne, pour mourir.

155 Mon ami, regardez un peu. N’oubliez jamais ceci. Pendant que Jésus gravissait la colline, la mort bourdonnait autour de Sa tête.

156 Présentons cette image, en nous transportant à Jérusalem il y a deux mille ans. Comment pourriez-vous rejeter Cela? J’entends un bruit qui se fait entendre dans la rue. Qu’est-ce que c’est? Ce sont les heurts répétés de quelque chose. C’est une vieille croix rugueuse qui approche, qui franchit les portes de Damas, en heurtant les pavés. Ces gros pavés sont toujours là. Les heurts répétés de la croix contre ces gros pavés, boum, boum. Je vois des éclaboussures de Sang dans la rue. Qu’est-ce que c’est? C’est un Homme qui n’a fait aucun mal; rien que du bien. Les gens étaient aveugles. Ils ne Le connaissaient pas. Ils ne L’ont pas reconnu.
Vous dites: “Aveugles? Avaient-ils la vue?”

157 On peut avoir la vue tout en étant aveugle. Croyez-vous ça? La Bible le dit. Vous vous souvenez d’Élisée, à Dothan? Il est allé frapper les gens d’aveuglement, il a dit: “Maintenant suivez-moi.” Ils étaient aveugles, incapables de le reconnaître.

158 Et les gens sont aveugles ce soir. Une certaine église qui ne croit pas à la guérison Divine, une fois on m’a abordé en disant: “Frappez-moi d’aveuglement. Frappez-moi d’aveuglement.” C’était chez Frère Wright. Il a dit: “Frappez-moi d’aveuglement.” Il a dit: “Paul a frappé un homme d’aveuglement, une fois.” Il a dit: “Frappez-moi d’aveuglement.”

159 J’ai dit: “Mon ami, le diable l’a déjà fait. Vous êtes déjà aveugle. Certainement.”

160 Il a dit: “Guérissez cette petite fille, et je vous croirai.”

161 J’ai dit: “Sauvez ce pécheur, et je vous croirai.” Certainement.

162 “Oh,” il a dit, “il faut qu’il croie.”

163 J’ai dit: “C’est la même chose, là aussi il faut que ça vienne par la grâce souveraine de Dieu.”

164 Le diable, le–le dieu de ce monde, a aveuglé les yeux des gens. “Ils ont des yeux, mais ils ne peuvent pas voir”, dit la Bible.

165 Le voici, montant la rue, laissant derrière Lui, sur la route, des empreintes de pas ensanglantées. L’abeille de la mort qui piquait autour de Lui, bourdonnant contre Lui: “Encore un petit moment et je T’aurai.” Il s’affaiblissait, Il avait soif d’eau.

166 Une fois j’ai reçu un coup de feu, j’étais étendu là dans le champ, le sang coulait en abondance. J’ai réclamé de l’eau. Et mon copain a couru, il a pris sa casquette et l’a plongée dans l’eau; de l’eau stagnante remplie de bestioles. Il s’est approché, et j’ai gardé la bouche ouverte; il a pressé ça. Parce que le sang giclait comme un jet d’eau, là où j’avais été déchiqueté par une arme à feu. J’avais soif!

167 Alors, je sais ce que ça devait être pour mon Seigneur, après qu’Il avait saigné tout ce matin-là, depuis neuf heures, jusqu’à trois heures de l’après-midi, en perdant tout ce Sang. Je vois Sa tunique, d’abord il y avait dessus comme des tout petits points. Et tous ces points ont commencé à grandir jusqu’à se toucher, ne formant plus qu’une énorme tache de Sang, qui tapait contre Sa jambe pendant qu’Il marchait. C’était le Sang d’Emmanuel. Oh, la terre n’était pas digne de Cela.

168 Mais pendant qu’Il monte, il y a cette abeille qui pique autour de Lui. Qu’est-ce qu’elle a fait? Elle L’a finalement piqué.
Mais, frère, tout le monde sait qu’un insecte, ou une abeille, si une fois elle vous pique, pour elle c’est la fin des piqûres. Elle ne peut plus piquer. Parce que, quand elle s’en va, ça arrache son aiguillon.
C’est pour ça que Dieu devait être fait chair. Il a pris l’aiguillon de la mort dans Sa chair, et Il a arraché à la mort son aiguillon. Béni soit le Nom du Seigneur! La mort peut bourdonner et piquer, mais elle ne peut pas vous faire de mal.

169 Paul, quand il a senti cette abeille bourdonner autour de lui, la mort approchait. Il a dit: “Ô mort, où est ton aiguillon?” Il a pu se reporter au Calvaire, là où l’aiguillon était resté dans la chair d’Emmanuel. “Où est ta victoire? Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ.” Oui.

170 Nous ne voyons pas toutes choses. Mais nous voyons effectivement Jésus, qui a été fait un peu moindre que les anges à cause de la passion de la mort,… Car il convient pour lui, à cause de qui sont toutes–toutes choses, par qui nous avons toutes choses, que le com-…plusieurs fils…et devint le commandant en chef de notre salut par les souffrances. C’était le seul moyen pour Lui de devenir le Chef de notre salut: Il fallait qu’Il souffre.

171 Écoutez maintenant ces belles Paroles, ici. Maintenant écoutez. Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous…un… Oh, ne voyez-vous pas là le Cep et le Sarment? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Tous Un. …C’est pourquoi il n’a pas honte d’être appelé frères, Voyez? Pourquoi? Écoutez le verset suivant. Lorsqu’il dit: J’annoncerai ton nom à mes frères, je te célébrerai au milieu de l’assemblée. Et encore: Je me confierai en toi. Et encore: Me voici, moi et les enfants que tu m’as donnés. Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, Et qu’il délivrât tous ceux qui, par…à cause…par…à cause de la mort, étaient toujours retenus dans la servitude.

172 L’homme a toujours craint la mort. Christ est devenu péché, a été abaissé, pour pouvoir prendre la mort sur Lui. Et Il n’a pas honte d’être appelé notre “Frère”, parce qu’Il a été tenté exactement comme nous, nous sommes tentés. Et Il peut faire…être l’Intercesseur qu’il faut, parce qu’Il a supporté le même genre de tentation que vous, vous supportez. Et Il a pris votre place, sachant que vous ne pouviez pas prendre cette place-là vous-même.

173 Alors, ne voyez-vous pas, frère, soeur? C’est la grâce, du commencement à la fin. Tout ça, c’est la grâce. Il ne s’agit pas de ce que vous faites, en aucun cas. Il s’agit de ce qu’Il a déjà fait pour vous. Or, vous ne pouvez absolument rien faire pour mériter votre salut. Votre salut est un don. Christ est devenu péché, pour que vous puissiez devenir juste. Et Il est le Commandant en chef qu’il faut pour notre salut, parce qu’Il a souffert, exactement comme nous, nous avons souffert. Il a été tenté, exactement comme nous, nous sommes tentés. Et Il n’a pas honte d’être appelé “notre Frère”, parce qu’Il sait ce que nous endurons. Oh, béni soit Son Nom! Car assurément ce n’est pas à des anges qu’il vient en aide, mais c’est à la postérité d’Abraham.

174 Oh! la la! Il n’est pas devenu un Ange. Il est devenu la Postérité d’Abraham. “Et nous, en étant morts en Christ, c’est alors que nous sommes la Postérité d’Abraham, et sommes héritiers selon la promesse.” Voyez? Il n’a jamais pris la forme d’un Ange. Il n’est jamais devenu un Ange. Il est devenu un Homme. Il est devenu la Postérité d’Abraham et a pris l’aiguillon de la mort dans Sa propre chair, pour nous réconcilier avec Dieu, et maintenant Il est assis là pour agir comme Intercesseur. Oh, comment pourrions-nous rejeter Cela, mon ami?

175 Écoutez. En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation du péché du peuple;

176 Afin qu’Il soit le Réconciliateur! Voyez, il y avait inimitié entre Dieu et l’homme. Et aucun homme…
On a envoyé les anges, les prophètes. Ils ne pouvaient pas prendre votre place, parce qu’ils devaient prier pour eux-mêmes. Ils ne pouvaient pas prendre cette place.

177 Alors Il a envoyé la loi. La loi était un agent de police qui nous mettait en prison. Elle ne pouvait pas nous en faire sortir. Il a envoyé la loi.
Il a envoyé les prophètes, Il a envoyé les justes, et rien de tout cela ne pouvait faire l’expiation. Mais Lui est descendu, et Il est devenu l’un de nous. Oh! la la!

178 Je voudrais bien que nous ayons plus de temps maintenant, j’aimerais vous faire voir la loi du rachat; mais, nous n’avons pas le temps, mais prenons juste un instant. C’est en Ruth et Naomi que nous trouvons une très belle image de cela. Si vous voyez, là, la réconciliation, la façon dont ça se passait, c’est que le propriétaire terrien, l’homme qui devait racheter les biens perdus et déchus, devait être apparenté à la personne qui avait perdu ces biens. C’est pour ça que Boaz devait être un…était un parent de Naomi, ce qui lui a permis d’obtenir Ruth. Et aussi, il devait être digne. Il devait être capable de le faire, de racheter ce qui avait été perdu. Et Boaz, à la porte, a rendu un témoignage public, en ôtant son soulier, pour montrer qu’il avait racheté Naomi et tout son bien. Et il devait être parent.

179 Et c’est pour ça que Christ, Dieu, a dû devenir notre parent. Il est descendu, et Il était un Homme. Et Il a subi la tentation. Et on s’est moqué de Lui, on L’a raillé, persécuté, ignoré, appelé “Béelzébul”, et–et méprisé, et condamné à la peine capitale, Il a souffert la mort. Voyez? Il fallait qu’Il soit notre parent. Il fallait qu’on L’accuse faussement, parce qu’on vous accuse faussement. Il fallait qu’Il soit malade, parce que vous êtes malades. Il fallait qu’Il porte les péchés, parce que c’étaient vos péchés. Et il fallait qu’Il devienne un parent. La seule façon pour Lui de nous racheter, c’était en étant notre parent. Et comment Il est devenu parent, c’est en revêtant une chair semblable à celle du péché et en devenant l’un de nous. Et c’est ainsi qu’Il a payé le prix et nous a rachetés et ramenés dans la communion avec le Père. Oh, quel Sauveur! Il n’y a pas de mots pour exprimer cela. Car, ayant été soumis lui-même dans ce qu’il a souffert…et peut secourir ceux qui sont tentés.

180 Secourir, ça veut dire “compatir”. Et la raison pour laquelle Il est devenu cela, c’est pour pouvoir être compatissant envers vous, qui êtes…qui avez vos hauts et vos bas, et vos petits moments où vous êtes en dedans et en dehors, et où vos tentations deviennent si fortes que vous avez du mal à les supporter. Il sait être compatissant envers vous. Il est assis là pour intercéder. Il est assis là pour vous aimer. Et même si vous vous égarez, Il ne vous abandonnera pas. Il se lancera quand même à votre poursuite et frappera à votre coeur. Il n’y a pas un rétrograde dans le bâtiment qui ne soit conscient que Dieu frappe à son coeur chaque jour. Et Il le fera aussi longtemps que vous serez un mortel sur cette terre, car Il vous a aimé. Il vous a racheté.

181 Des poètes ont essayé, des écrivains essaient, les hommes ont essayé d’exprimer en mots ce thème qu’est “l’amour”, mais les expressions humaines n’ont pas cette capacité. L’un d’eux a dit: L’amour de Dieu, si fort, si tendre,
Est un amour sans fin:
Tel est le chant que font entendre
Les Anges et les saints. Versez de l’encre dans les ondes,
Changez le ciel en parchemin.
Tendez la plume à tout le monde,
Et que chacun soit écrivain:
Décrire tout l’amour du Père
Ferait tarir les eaux,
Et le rouleau d’un ciel à l’autre
Ne serait pas suffisant.

182 Vous ne comprendrez jamais. Il n’y a aucun moyen pour nous de comprendre ce grand sacrifice qu’Il a fait: Il est descendu et nous a réconciliés avec Dieu. Ensuite Il est reparti, en disant: “Maintenant Je ne vous laisserai pas orphelins. Je reviendrai et Je serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la fin du monde.”

183 Et nous voici aujourd’hui, nous vivons au temps de la fin, avec le même Jésus, les mêmes choses, les mêmes signes, les mêmes prodiges, le même salut, le même Esprit, qui accomplit les mêmes choses, le même Évangile, la même Parole, les mêmes illustrations, la même manifestation, tout. Il est de notre devoir de ne pas négliger ce grand salut, parce que nous aurons à rendre compte, un jour, de ce que nous faisons du Fils de Dieu.

184 Vous L’avez sur les bras ce soir, pécheur, rétrograde. Qu’allez-vous faire de Lui? Vous dites: “Eh bien, je vais remettre Cela à plus tard.” Mais, souvenez-vous, ne faites surtout pas ça. Si vous êtes un pécheur, vous ne pouvez absolument pas quitter ce bâtiment en étant le même. Vous ne le pouvez pas.

185 Pilate, une nuit, a essayé de le faire. Il a demandé qu’on lui apporte de l’eau et il s’est lavé les mains. Il a dit: “Je n’ai rien à voir Là-dedans. Autant dire que je n’ai rien vu. Je n’ai jamais entendu l’Évangile. Je ne veux rien avoir à faire Là-dedans.” A-t-il pu s’En laver les mains? Non.

186 Finalement, vous savez ce qui est arrivé à Pilate? Il a perdu la raison. Et tout là-haut en Suisse, où nous étions l’année dernière pour prêcher l’Évangile – or, il y a une vieille légende qui dit qu’il y a là-bas un bassin rempli d’eau que des gens du monde entier viennent observer chaque année, à la période de la crucifixion. Pilate s’est précipité dans la mort, il s’est suicidé en sautant dans cette eau et en se noyant. Et chaque année, le même jour, des bouillons d’eau bleue remontent à la surface de ce bassin, pour montrer que Dieu a rejeté l’eau. L’eau ne pourra jamais laver le Sang de Jésus ni de vos mains ni de votre âme. Pour cela, il n’y a qu’un seul moyen, c’est d’accepter ce Sang comme votre pardon personnel et d’être réconciliés avec Dieu.
Prions.

187 Père Céleste, nous Te remercions ce soir pour la Parole. “Car la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole.” Nous Te remercions pour Jésus. Et de voir ce grand jour où nous vivons, les signes et les prodiges, de voir que nous nous laissons emporter loin de ces choses. Ô Dieu, ouvre les yeux des gens de ce tabernacle, ce soir, afin qu’ils voient et comprennent que nous sommes dans les dernières heures. Le temps est court. Il ne nous reste plus beaucoup de temps ici – et nous devrons voir Jésus. Et nous devrons être considérés comme traîtres, car il n’y aura pas d’excuse. Ce matin, alors que Tu as donné cette grande et puissante vision, de cet homme qui est venu ici d’une région éloignée; et de voir, sans l’ombre d’un doute, qu’il s’est levé de ce fauteuil et a reçu la vue. Ses jambes se sont fortifiées, il a traversé le bâtiment tout joyeux et louant Dieu. Cela montre que Dieu peut toujours, de ces pierres-ci, susciter des enfants à Abraham. De voir ces visions, comme Jésus l’a dit: “Je ne fais rien que le Père ne M’ait montré. Je ne peux rien faire.”

188 Les aveugles L’ont suivi, et ont dit: “Aie pitié de nous.”

189 Il a dit, a touché leurs yeux et a dit: “Qu’il vous soit fait selon votre foi.”

190 Maintenant, Seigneur, nous voyons Jésus. Nous ne voyons pas toutes choses. Nous voyons que nous mettons encore dans la tombe même les plus saints parmi nous, et que nous marchons sur la tombe les uns des autres. Mais nous voyons Jésus, qui a fait la promesse. Nous voyons qu’Il est avec nous. Pas Jésus dans la tombe, pas Jésus il y a deux mille ans; mais Jésus ce soir, qui est avec nous. Nous Le voyons manifesté dans toute Sa puissance, et par des signes et des prodiges.

191 Ô Dieu, que jamais nous ne négligions ce grand Salut. Mais que nous L’embrassions et L’acceptions, et que nous soyons respectueux, et que nous vivions ce Salut jusqu’au jour où Jésus viendra pour nous emmener à la Maison. Accorde-le, Seigneur. Nous le demandons en Son Nom.

192 Et pendant que nous avons la tête inclinée, je me demande s’il y a une personne dans le bâtiment ce soir, qui, sous l’effet de la Divine Présence du Saint-Esprit, voudrait dire: “Frère Branham, je suis convaincu que j’ai tort. Je suis convaincu que j’ai tort. Dieu m’a révélé mes péchés. Et je sais que j’ai tort. Je vais lever la main vers Lui et implorer Sa miséricorde, ce soir. Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi. J’ai tort.” Voulez-vous le faire?

193 Pendant que nous attendons un instant, s’il y a une personne ici qui le désire – on va avoir un baptême dans un instant. Et si vous êtes un pécheur: à votre place, je me repentirais. Comment pouvez-vous rejeter un tel amour, l’amour incomparable de Celui qui est mort? Le saint Dieu du Ciel est devenu un Homme pécheur; pas parce qu’Il avait péché, mais parce qu’Il avait pris vos péchés et qu’Il les portait là-bas, au Calvaire. Et vous ne voulez pas accepter ce pardon? Ne voulez-vous pas le faire ce soir? Pendant que nous avons la tête inclinée, que quelqu’un dise: “Ayez une pensée pour moi, Frère Branham. Je lève les mains vers Christ, pour dire: ‘Sois miséricordieux envers moi. Je, j’ai tort, et je veux être réconcilié avec Dieu.’” Voulez-vous lever la main?
Très bien, si tous sont Chrétiens, alors, prions.

194 Père, nous Te rendons grâces, ce soir, de ce que tous ceux qui sont ici sont Chrétiens, ils ont attesté cela en restant dans le silence, ils ont attesté que tous leurs péchés sont sous le Sang. Je suis vraiment reconnaissant de cela. Bénis-les, Seigneur. Oh, je suis vraiment heureux qu’en écoutant la Parole, ils aient trouvé la réconciliation grâce au Sang qui a été offert. Le lavage d’eau, par la Parole, Cela nous purifie. Cela nous amène à l’endroit le plus extraordinaire, où–où le pécheur, avec sa noirceur abominable, est rendu blanc comme la neige. Les taches cramoisies du péché ont été lavées, et nous sommes de nouvelles créatures en Christ. Combien nous Te rendons grâces, à Toi, pour cela.
Maintenant le service de baptêmes va commencer. Si j’ai bien compris, cette jeune dame, ce soir, doit se faire baptiser ici, au Nom de son Seigneur.

195 Ô Père Céleste, nous Te prions de bénir cette jeune femme. Mes pensées me ramènent quelques jours en arrière, alors que j’arrivais à Henryville et que j’ai vu cette charmante jeune fille qui marchait là dans la rue. Ce soir, c’est une mère, une dame. Elle T’a accepté comme son Sauveur personnel. La vie a été dure pour cette enfant, Seigneur, ô Dieu, mais un Ciel lui est assuré. Et nous Te rendons grâces pour cela. Nous Te prions, ô Dieu, de bénir cette jeune femme maintenant. Et comme elle s’avance pour être baptisée d’eau, puisses-Tu la remplir du Saint-Esprit de Dieu. Accorde-le, Seigneur. Que son âme soit vraiment transportée de joie, jusque dans les Cieux! Accorde-le, pour Ta gloire. Nous le demandons au Nom de Jésus. Amen. [espace non enregistré sur la bande–N.D.É.]

196 Je veux lire dans Actes, chapitre 2; c’est Pierre qui parle, le Jour de la Pentecôte, le premier baptême qui ait jamais été pratiqué dans l’Église chrétienne. Pierre, qui réprimande là les pharisiens et ces gens aveugles, parce qu’ils n’ont pas reconnu le Fils de Dieu; il déclare que Dieu L’a ressuscité, et qu’Il avait confirmé Ses oeuvres par de grands signes et des prodiges. Écoutez ceci, comme il parlait. Il exaltait Jésus.

197 L’esprit de tout Chrétien exalte Jésus – pas seulement par vos lèvres, mais par votre vie. Vos lèvres peuvent dire une chose, votre vie en faire une autre. Si vous faites ça, vous savez ce que c’est? C’est de l’hypocrisie. Et je préférerais affronter le Ciel comme un incrédule plutôt que comme un hypocrite. Mes chances seraient meilleures, je crois, au Ciel, comme–comme incrédule, que comme hypocrite. Certainement que je… Si vous témoignez pour Jésus et que vous dites “qu’Il est le Sauveur”, vivez conformément à cela, parce que les gens vont s’y attendre de votre part. C’est vrai. Vivez comme un Chrétien doit le faire. Nous en avons parlé ce matin.

198 Bon, si le Seigneur le veut, demain soir, ou…mercredi soir, nous prendrons le chapitre 3, qui est un merveilleux chapitre. Et alors, tâchez de venir mercredi soir. Combien apprécient cette Épître, cet enseignement d’école du dimanche? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Oh, merci beaucoup. C’est bien.

199 Alors, je veux lire maintenant dans Actes, au chapitre 2, à partir du verset 32. C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes…témoins. (Ils le savaient.) Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez.

200 Maintenant écoutez-le parler de David, l’un des anges. Car David n’est point monté au ciel, mais il dit lui-même: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. David ne pouvait pas monter: il était sous le sang versé de génisses, de chèvres et de brebis. Mais il pouvait maintenant ressusciter: il était sous le Sang du Seigneur Jésus. En effet, ils n’allaient recevoir l’effet de ce Sang qu’une fois qu’Il serait appliqué. Quand le Sang de Christ a été appliqué, tous ceux qui étaient morts en état de grâce sont ressuscités, c’est vrai, et ils sont montés dans la Gloire.

201 Maintenant écoutez. Que toute la maison d’Israël sache donc… (Écoutez ceci.) …que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. Qu’est-ce que vous dites de ça? Est-Il une tr oisième Personne de la trinité, ou est-Il toute la trinité? Il est toute la plénitude de la Divinité, corporellement.

202 Ça n’existe pas, ça, trois Dieux: Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. Ça ne se trouve même pas dans les Écritures, nulle part. Nulle part. Nulle part nous n’avons reçu l’ordre de baptiser “au Nom du Père, et au Nom du Fils, et au Nom du Saint-Esprit”, ça n’est nulle part dans les Écritures. C’est un credo catholique, et ce n’est pas pour l’église protestante. Je demande à n’importe qui de me montrer un seul passage de l’Écriture où qui que ce soit ait jamais été baptisé autrement qu’au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Venez me le montrer, et je me mettrai un écriteau dans le dos: “Hypocrite, faux prophète, faux docteur”, et j’irai dans les rues. Ça n’existe pas. Personne n’a jamais été baptisé comme ça. C’est un credo catholique et non une doctrine protestante.

203 “Matthieu 28.19,” direz-vous, “Jésus a dit: ‘Allez par tout le monde, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.’” C’est exact.
Mais pas: “Au nom du Père, au nom du Fils, au nom du Saint-Esprit.” Le Nom du Père, le Nom (pas les noms) du Père…
Père n’est pas un nom. Combien savent ça? Combien de pères y a-t-il ici? Levez la main. Combien de fils y a-t-il ici? Levez la main. Combien d’humains y a-t-il ici? Levez la main. Très bien. Maintenant, quel est votre nom? Pas père, ni fils, ni humain.

204 Une femme m’a dit une fois, c’était une trithéiste inflexible, elle a dit: “Frère Branham, mais le Saint-Esprit est un nom.”

205 J’ai dit: “Saint-Esprit, ce n’est pas un nom. Le Saint-Esprit, c’est ce qu’Il est. Il est le Saint-Esprit.” Pas un nom; c’est ce qu’Il est. Je suis un humain, mais mon nom, ce n’est pas humain. Mon nom est William Branham. Alors, s’Il a dit: “Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.”

206 Ensuite Pierre, dix jours plus tard, a dit: “Repentez-vous!” Maintenant, voici, écoutez ceci. Et après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? Pierre leur dit: Repentez-vous, chacun de vous, et soyez baptisés au nom du Seigneur Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

207 Pierre a-t-il fait là ce que Jésus lui avait dit de ne pas faire? Il n’était pas embrouillé. C’est nous qui sommes embrouillés.

208 Là, dans Actes 2.38, les Juifs ont été baptisés au Nom du Seigneur Jésus-Christ, par immersion.
Dans Actes, chapitre 8, nous voyons que Philippe est allé prêcher aux Samaritains, et il les a baptisés au Nom du Seigneur Jésus-Christ, les Samaritains.
Dans Actes 10.49, Pierre a ordonné que les gens des nations soient baptisés au Nom du Seigneur Jésus-Christ.

209 Paul, Actes 10.5: “Ayant traversé les contrées supérieures, il trouva à Éphèse des disciples.” C’étaient des disciples baptistes; ils étaient tous baptistes. Ils s’étaient convertis sous le ministère d’un prédicateur baptiste du nom de–de, voyons, d’Apollos. C’était un prédicateur baptiste, “et il démontrait par la Bible que Jésus était le Christ”.
Paul a dit: “Avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru?”

210 Ils ont dit: “Nous ne savons pas s’il y a un Saint-Esprit.”

211 Il a dit: “Alors, comment avez-vous été baptisés?”

212 Ils ont dit: “Nous avons été baptisés par le même homme qui a baptisé Jésus, dans la mare là-bas. Ça nous suffit.”

213 Paul a dit: “Ça ne marche plus maintenant. Il faut vous faire rebaptiser.” Et Paul leur a ordonné de se faire rebaptiser, au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Il leur a imposé les mains, et le Saint-Esprit est venu sur eux. C’est exact. Oui monsieur. Au temps du soir, la Lumière paraîtra,
Le sentier de la Gloire, là tu le trouveras;
C’est dans la voie de l’eau, qu’est la Lumière d’aujourd’hui,
Enseveli dans le précieux Nom de Jésus.
Jeunes et vieux, repentez-vous de tous vos péchés,
Le Saint-Esprit entrera certainement en vous;
La Lumière du soir est venue,
Oui, c’est un fait que Dieu et Christ sont Un.

214 C’est ce que la Bible dit. C’est vrai. C’est l’heure, c’est un temps où nous devons nous repentir.

215 Dites, criez quand vous serez prêts, dans le baptistère. Et nous… [Un frère dit: “Nous sommes prêts.”–N.D.É.] Vous êtes prêts? Très bien, tirez les rideaux.

216 Bon, que le Seigneur vous bénisse, maintenant, comme le frère procède au baptême. Est-ce que vous voyez tous? [Frère Orman Neville baptise des croyants.–N.D.É.]

Up

S'abonner aux nouvelles