L’Expectative

Date: 53-1108E | La durée est de: 1 heure et 10 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1          ... c’est ma prière. Bonsoir, mes amis. C’est vraiment un privilège d’être de retour ici ce soir pour servir cette assistance. Et ce soir, c’est un dimanche soir où toutes les églises tiennent leurs propres cultes. Nous avons demandé à tous les fidèles de... dont les églises ont ouvert les portes de rester et de ne pas venir ce soir à la réunion en plein air, afin de pouvoir assister à leurs propres cultes. C’est ça notre travail, d’essayer de garder les gens dans–dans leurs églises. Et ceux qui ne vont pas à l’église, nous nous efforçons de les persuader d’aller à l’église.

            Nous sommes très reconnaissants pour la réunion de cet après-midi, pour les âmes qui ont été amenées à Jésus-Christ. Et nous croyons que vous allez adhérer quelque part, à une bonne église de votre choix, et vous ferez de cette église votre propre église, et que vous resterez un chrétien aussi longtemps que vous vivrez. Et j’espère vous rencontrer dans un meilleur pays, où nous... il n’y aura point de tristesse ni de maladie. Il n’y aura plus d’appel à l’autel, tout le monde aura été sauvé. Ainsi, que le Seigneur bénisse chacun de vous.

2          Maintenant, je pense qu’ils ont annoncé que demain soir les–les réunions se tiendront ailleurs. J’en suis certain. Demain soir, est-ce juste, docteur? Où? Dans l’enceinte du lycée. Vous l’avez déjà annoncé, je suppose. Oui, merci. Dans la salle du lycée, demain soir... Et que le Seigneur vous bénisse. Nous croyons que ça sera vraiment une glorieuse série de réunions pour la semaine qui commence.

            Bientôt nous allons devoir quitter pour aller outre-mer, en Afrique et en Inde, et dans diverses régions du monde. Je me souviendrai toujours d’Owensboro, depuis cette dernière semaine, de ces merveilleux moments que nous avons eus, croyant que Dieu vous bénira abondamment.

            Eh bien, je suis un peu en retard. Ceux qui étaient venus me prendre pour m’amener ici étaient eux-mêmes un peu malades, et nous avons dû prier pour eux avant de venir.

3          J’aimerais lire une portion de la Parole de Dieu. Et je vais faire juste un ou deux commentaires, ensuite nous allons directement nous mettre à prier pour les malades. Cela se trouve dans Luc, au chapitre 2, à partir du verset 25:

            Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.

            Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.

            Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit:

            Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.

            Car mes yeux ont vu ton salut.

            Dans les Actes des apôtres, au chapitre 2, nous lisons ces versets, le verset 22:

            Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes...

4          Maintenant, inclinons la tête juste un instant pendant que nous nous adressons à l’Auteur de cette Parole.

            Notre Bien-Aimé Père céleste, nous Te sommes vraiment reconnaissants, ce soir, pour le privilège que nous avons de venir vers Toi au Nom de Ton unique Fils engendré, Jésus. Sachant que lorsque nous étions autrefois des étrangers loin de Dieu, méprisables, dans le monde, dans le péché et les offenses, Tu L’as néanmoins envoyé sur terre, Lui l’Admirable, afin de prendre notre place pour l’expiation de notre péché. Il est mort au Calvaire pour nous réconcilier et nous ramener au Père, le Créateur de notre être. Et nous qui étions autrefois des gens des nations, nous qui portions des idoles muettes, nous sommes maintenant au travers de la réconciliation, ramenés à Dieu, de telle sorte que nous sommes appelés des fils et des filles de Dieu. Et ce que nous serons à la fin n’a pas encore été manifesté, mais nous savons que nous aurons un corps semblable à Son corps, qui sera libéré de la maladie, libéré du péché, libéré de la mort, car nous Le verrons tel qu’Il est.

5          Ô Dieu, cela fait bondir le coeur de tout mortel. Cette espérance est en nous, et elle est si simple. Tu l’as rendue si simple que même un insensé, as-Tu dit, ne s’égarerait pas sur le chemin. «Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Eternelle.» Quel Tendre Père nous avons! Et nous Lui sommes reconnaissants, Lui qui nous a ramenés à Lui par la mort de Son Fils au Calvaire.

            Et, ô Dieu, nous embrassons très humblement la croix ce soir, et le Christ de la croix, et nous confessons que nous sommes des pécheurs, et que nous ne méritons rien. Mais seulement dans Sa miséricorde, et sur base de Ses mérites, nous venons T’offrir des actions de grâces et des louanges pour ce que Tu as accompli.

6          Et maintenant, Tendre Père, puisses-Tu L’envoyer ce soir dans la puissance du Saint-Esprit, et qu’Il guérisse les malades. Beaucoup de Tes enfants ici sont malades et dans le besoin. Ils se sont rassemblés ici, venant de différents coins de cette nation. Nous Te prions de bénir chaque église ce soir, à travers le monde, là où ils ont ouvert leurs portes, et où leurs membres sont fidèles au poste du devoir; bénis-les. Et ces gens ici, qui sont venus de différents coins du pays, se sont rassemblés ici ce soir pour qu’on prie pour eux. Et, ô Dieu, nous Te prions de les guérir tous. Et lorsque nous nous en irons, puissions-nous dire avec ceux qui revenaient d’Emmaüs ce jour-là: «Nos coeurs ne brûlaient-ils pas au-dedans de nous à cause de Sa Présence.» Car nous le demandons en Son Nom. Amen.

7          J’ai juste une ou deux minutes pour vous parler, mais j’ai un tel amour dans mon coeur pour Lui qu’il me semble vraiment qu’il me faut dire un ou deux mots pour Lui.

            Je pense au texte que je viens juste de lire, en rapport avec ce vieil homme du nom de Siméon. Il était un sacrificateur au temple, avancé en âge, il avait environ quatre-vingts ans, et était un–un grand–un homme qui était honoré parmi tous les gens de la ville. Et quelle–quelle personnalité il était, quel–quel personnage, un homme renommé, un homme honorable. Et le Saint-Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ.

            Eh bien, le Christ avait été le Centre de toutes les espérances de la rédemption depuis le jardin d’Eden. Et tous les prophètes avaient attendu impatiemment Sa Venue. Et maintenant, voici un homme de quatre-vingts ans, pensez-y, qui cependant affirmait avec assurance qu’il n’allait pas mourir avant d’avoir vu le Christ. Pouvez-vous vous imaginer ce que cela... ce que les gens disaient au sujet du vieil homme? «Eh bien, il a simplement perdu la tête. Il y a quelque chose qui cloche en lui. Il n’est pas... Il a perdu la raison. Eh bien, ce vieil homme de quatre-vingts ans a déjà un pied dans la tombe maintenant, et cependant il dit qu’il verra le Christ.» Et ces gens-là, les Juifs étaient sous la captivité romaine au temps de la naissance de Christ, et combien la chose paraissait lointaine!

8          Et c’est ce qu’il en est ce soir. Pour beaucoup d’entre vous ici il peut sembler que le temps de votre délivrance est encore très éloigné. Mais parfois, lorsque cela semble plus éloigné, et que l’heure semble être la plus sombre, c’est à ce moment-là que vous recevez une assistance de la part de Dieu. Il existe un vieux proverbe qui déshonore Dieu et qui dit: «Aide-toi, et le ciel t’aidera.» C’est une erreur. Dieu aide ceux qui ne peuvent pas s’aider. Si vous pouvez vous aider, vous n’aurez pas besoin de l’aide de Dieu. Dieu a pitié de ceux qui ne peuvent se secourir.

            Et quant à Siméon, il n’avait pas honte de son témoignage. Pourquoi? Parce que c’est le Saint-Esprit qui le lui avait dit.

            Maintenant, si je voulais établir cette pensée ici pendant quelques instants, j’aimerais bien le faire juste pour un moment, j’aimerais prendre le mot: Expectative.

            Et, généralement, une personne reçoit ce à quoi elle s’attend. Bien des gens viennent aux réunions, ils vont à l’église, ils disent: «Eh bien, je n’ai rien vu. Pour commencer je m’attendais à ne rien voir.» Voilà pourquoi vous n’avez rien vu. «Je n’ai pas été aidé. Je ne m’y attendais pas.» Généralement, vous recevez ce à quoi vous vous attendez. Si vous venez à la réunion et que vous vous attendiez à trouver quelque chose à critiquer, dans un service religieux, Satan fera de son mieux pour que vous voyiez cela. Il vous montrera quelque chose qui vous amènera à vous en aller et à critiquer la réunion.

9          Et si vous venez, vous attendant à recevoir de l’aide de la part de Dieu, Dieu répondra à votre attente. C’est ce qu’Il fait toujours. Où que vous alliez, quoi que vous fassiez, c’est ce à quoi vous vous attendez qui produit votre foi. Si vous venez en disant: «Eh bien, il n’y a rien dans tout cela.» C’est juste de cette manière-là que vous allez retourner chez vous, sans rien recevoir. Si vous venez ce soir en disant: «Eh bien, si on ne prie pas pour moi, je rentrerai chez moi et je ne serai pas guéri.» C’est simplement de cette manière-là que vous rentrerez. Si vous venez ici ce soir en disant: «Je viens dans un seul but, c’est de toucher Christ pour mon corps ou mon âme.», vous rentrerez chez vous aussi heureux que possible, car vous Le toucherez.

            Maintenant, peu importe à quoi ressemble l’opposition, c’est Christ qui est la Réponse. La foi amène Christ. Remarquez, vous en souvenez-vous? Un homme de quatre-vingts ans, à la barbe blanche, aux cheveux blancs, et ce vieil homme cependant allait partout, disant aux gens qu’il n’allait pas mourir avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. Quelle merveilleuse image de la foi!

            La foi ne connaît aucune défaite. La foi est parfaite. La foi produit des choses lorsque rien ne peut être produit. La foi crée. La foi enlève les doutes. La foi prend le négatif et le rend positif. Comme c’est magnifique! Ce vieil homme avait une base pour la foi. La foi n’est pas un mythe, ce n’est pas quelque chose qui vient d’une fabrication mentale, c’est absolument un résultat fondamental qui se produit dans le coeur d’une personne. Lorsque la foi est appropriée, à ce moment-là cela produit quelque chose dans le coeur de cette personne. Mais cela ne peut pas être basé sur une déclaration du genre: «Eh bien, allez toucher un arbre et vous serez guéri», ou–ou «invoquez le–le poteau.» Elle doit avoir un fondement.

10        Maintenant, voici ce qu’il y a. J’aimerais que vous saisissiez cela. Quelle est cette fondation sur laquelle vous pourriez placer votre foi et qui dépasse la Parole de Dieu? Sur quoi d’autre pouvez-vous placer votre foi alors qu’Il a dit: «Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera point.»?

            C’est donc un fait que la Parole de Dieu est éternelle. Et la terre même sur la face de laquelle nous sommes assis ce soir n’est rien d’autre que la Parole de Dieu matérialisée. Il a prononcé la Parole, et a dit: «Que ceci soit.» Et la terre est venue à l’existence. Tout ce que vous voyez a été créé par la foi dans la Parole parlée de Dieu. Dieu a dit: «Que ceci soit.» Et Il a cru dans Sa propre Parole. Eh bien, après la rédemption, et ayant déjà goûté Dieu dans nos âmes et dans notre coeur, combien plus devrions-nous baser notre foi sur ce que Dieu nous a accordé comme promesse et sur ce pourquoi Il a envoyé Jésus pour mourir, afin de nous racheter sur base de cette promesse-là!

            Puis je regarde Siméon. Le Saint-Esprit lui avait révélé qu’il n’allait pas mourir avant qu’il ait vu le Christ du Seigneur. Il avait une base pour cela. Il n’avait pas peur de témoigner. Il était sûr que cela allait arriver.

11        Remarquez, chaque fois que Dieu est pris au Mot sur cette base, cela va produire le résultat que Dieu a promis.

            Considérez la petite vierge Marie là à Nazareth, une ville méchante, pire qu’Owensboro, une ville très mauvaise; c’était la ville la plus méchante du monde. Et une petite vierge... Ne dites pas que vous ne pouvez pas mener une vie correcte. Elle était une vierge vivant dans la plus méchante ville de ce temps-là. Et elle était une vierge. Et, un jour, alors qu’elle marchait portant l’eau selon la coutume des Orientaux... Si jamais vous avez été en Orient, les gens transportent l’eau sur la tête. Parfois si elles peuvent porter cela et garder cela en équilibre, elles ont une sorte de grande cruche, et elles mettent cela sur chaque hanche et transportent cela, c’est ce que font les femmes, lorsqu’elles reviennent du puits des vierges, qui est encore une pratique aujourd’hui à Nazareth.

12        Et sur sa route... Elle était fiancée à un homme, Joseph, qui avait été marié auparavant et avait eu quatre fils. Et sur sa route en allant chez elle, une Lumière brilla devant elle. Et dans cette Lumière se tenait un grand Ange, l’Archange Gabriel. Il a dit: «Salut, Marie. Tu es bénie d’entre [toutes] les femmes. Tu as trouvé grâce aux yeux de Dieu.» Et il lui a révélé ce qui allait arriver. Et elle allait avoir un Enfant, sans connaître un homme, et elle Lui donnerait le Nom de Jésus.

            Six mois avant cela, le même Ange était allé vers un sacrificateur, et lui avait dit que sa femme, Elisabeth, allait avoir un bébé après ses jours de service au temple, à Shiloh, et qu’il allait rentrer chez lui, mais celui-ci a douté de la chose. Il s’est demandé comment cela allait se faire, étant donné qu’elle était avancée en âge, alors qu’il avait beaucoup d’exemples à considérer, Sara, et Hagar, et bien d’autres auparavant. Mais cette petite femme n’avait aucun exemple. Elle a simplement dû prendre Dieu au Mot.

13        Et tenez. Suivez, mon auditoire. La jeune fille n’a point douté de l’Ange. Cela ne s’était jamais produit auparavant dans le monde entier. Il n’y avait jamais eu un bébé né par une naissance virginale. Et elle n’a point douté de Lui. Elle a simplement pris Dieu au Mot. Et aussitôt elle s’est mise à se réjouir, elle s’est mise à témoigner, racontant aux gens qu’elle allait avoir un Bébé, sans connaître un homme, ne tenant pas compte combien c’était un déshonneur. Elle ignorait comment elle allait avoir ce Bébé. Elle n’a pas attendu jusqu’à ce qu’elle en soit certaine. Elle n’a pas attendu jusqu’à ce qu’elle ait senti la vie. Elle a pris Dieu au Mot et a commencé à se réjouir avant que quelque chose se soit produit. Voilà.

            Chaque homme, chaque femme qui ait jamais vécu sur cette terre et qui soit jamais parvenu à quelque chose, ça a été des hommes et des femmes qui ont fait cette chose même: ils ont pris Dieu au Mot. Elle témoignait à tout le monde qu’elle allait avoir le bébé avant qu’il y eût un quelconque signe visible. Et si Marie a pu faire cela en se basant sur quelque chose qui n’était jamais arrivé, combien plus devrions-nous, vous et moi, faire cela ce soir sur base de la foi dans la Parole de Dieu, alors que des centaines de gens sont guéris chaque soir? A combien plus forte raison devrions-nous croire cela?

14        Siméon a cru cela. Dieu a toujours eu un reste quelque part qui croyait cela. N’êtes-vous pas heureux ce soir de faire partie de Son reste? N’êtes-vous pas heureux d’être un croyant, que Dieu vous ait accordé Sa grâce dans votre coeur pour venir et croire ces choses, qui sont fondamentales, l’Evangile solide?

            Eh bien, comme Siméon commençait à se faire vieux, et qu’il continuait à témoigner, je peux m’imaginer les gens dire: «Ce vieillard est... Il a connu un dérèglement.» Mais lui croyait la chose.

            Maintenant, remarquez, si Dieu a fait une promesse, Dieu est obligé d’accomplir Sa promesse à l’égard de chaque individu qui acceptera cette promesse-là. Croyez-vous cela?

15        Maintenant, alors en ce temps-là, le Bébé naquit à Bethléhem de Judée. Il y avait quelques astrologues qui sont venus et qui ont observé cela: l’étoile qui traversait le ciel et qui est resté suspendu au-dessus du Bébé. Ils sont allés et ont adoré. Mais les nouvelles ne se répandaient pas comme aujourd’hui. Et si–si cela pouvait arriver de nouveau aujourd’hui, les gens diraient tout simplement: «Il y a quelques fanatiques qui se sont rassemblés là-haut.» Ce ne serait pas un grand événement. Les gens ne prêteraient aucune attention à Lui. Ils ne feraient pas cela aujourd’hui. Les gens n’étaient pas intéressés.

            Mais les Anges sont venus et ont chanté à quelques bergers qui se trouvaient sur le flanc d’une colline. Chaque fois qu’un roi naît, le peuple chante. Il n’y avait personne sur terre ici pour L’accueillir, alors, et des Anges ont chanté l’intention de ce groupe de paysans. Lorsque vous pensez à l’accueil qu’Il avait reçu sur terre la première fois que les êtres angéliques sont descendus des cieux et ont chanté à l’intention des paysans, disant: «Aujourd’hui, dans la cité de David est né Christ le Roi.»... Oh! la la! Quelle visitation pour la terre!

            Il y avait une loi juive que chaque mère devait accomplir pour sa purification et la circoncision de son bébé; et chaque bébé juif qui naissait, devait être amené au temple huit jours après sa naissance et être circoncis.

16        Présentons cela comme un petit drame afin que les enfants comprennent. C’est lundi matin, et nous nous retrouvons au temple. Oh! Il y a un monde fou. Il y avait environ deux millions et quelques Juifs en Palestine en ce temps-là, peut-être que deux cents ou trois cents bébés naissaient chaque nuit. Et chaque jour, cela veut dire qu’il y avait deux ou trois cents bébés qui se retrouvaient là dans la ligne, peut-être, pour la circoncision et ainsi de suite, des garçons.

            Disons que c’est un lundi matin. Le temple est bondé, tout le monde fait des allées et venues. Tout au long de cette ligne se tient une très longue file des femmes attendant leur purification et la circoncision de leurs enfants.

17        Parcourons cette ligne du regard maintenant, avec une–avec une vision mentale. Je vois le long de la ligne des femmes riches tenant leurs bébés vêtus de petits vêtements tricotés et avec dentelles, tenant un petit agneau en laisse, c’était l’offrande du bébé d’un riche. Là au loin, tout au fond de la ligne, je vois une jeune fille d’environ dix-huit ans, le visage couvert d’un voile; elle est habillée pauvrement, et tient quelque chose dans sa main, non pas enveloppé dans de beaux vêtements, mais dans des langes. Les langes, c’était ce qu’on retirait à l’arrière du joug d’un boeuf. Lorsque le boeuf labourait, cela lui frottait les épaules, on plaçait des étoffes là-dessus.

            Et lorsqu’Il est né, le Roi du Ciel, le plus riche du monde entier, Il est né dans une étable. Je me demande pourquoi. Il était un Agneau. Les agneaux ne naissent pas dans des maisons; ils naissent dans des étables. Il était l’Agneau de Dieu. Il est né sur un tas de paille. Il est venu au monde par la porte d’une étable, et Il en est sorti par la peine capitale. Le monde ne L’a pas connu, et le monde ne Le connaît toujours pas ce soir.

18        Considérez-Le, l’Admirable, enveloppé dans des langes; et la mère avait en main deux petites tourterelles pour la purification, c’était l’offrande du paysan. Elle traînait plutôt une sale réputation. Vous savez, il semblait y avoir en quelque sorte une sale réputation qui Le suivait de toute façon. Lorsqu’Il est arrivé à ce moment-là pendant qu’Il marchait là, traînant cette sale réputation... Quel moment! Le pauvre petit Enfant, Sa mère avait un... était taxée de tous les noms, soupçonnée d’avoir eu ce Bébé de Joseph, avant même qu’ils soient légalement mariés. Cela ne la dérangeait pas. Dans son coeur elle savait de qui était ce Fils-là. Je peux voir les mères garder leur distance. «Voilà la fille en question.» Un déshonneur.

19        Tenez. Si je comprends bien ceci, il en est de même aujourd’hui. Un homme ou une femme qui essaie réellement de mener une vie chrétienne, et de s’abstenir des choses du monde, le monde le rejettera et le traitera de fanatique. Tout homme qui essaie de se confier en Dieu, ses voisins le traiteront de «petit saint», ou de «poule mouillée», ou quelque chose du genre. Une poule mouillée? Je ne juge pas l’homme par les callosités qui sont dans ses mains, c’est par les poches que portent ses genoux à l’intérieur de son pantalon, montrant si la personne s’agenouille et prie ou pas. On ne juge pas l’homme par sa stature, on le juge par son caractère. J’ai vu des hommes qui pesaient deux cents livres [90,7 kg], et qui n’avaient pas une once d’homme en eux: violer une mère ayant un bébé dans ses bras. On juge un homme par son caractère, ce qu’il est à l’intérieur.

20        Suivez attentivement ce cas. Les gens continuaient à passer, mais là tout au fond dans une salle de prière, imaginons-nous, dans le temple, il y avait un vieil homme assis là, qui lisait les Ecritures. Son nom était Siméon. «Nous étions tous errants comme des brebis. Et l’Eternel L’a frappé pour l’iniquité de nous tous. Il était blessé pour nos péchés, brisé pour notre iniquité. Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris.» Je peux voir Siméon dire: «Je me demande de qui s’agit-il? Est-ce là le Messie?» Si Dieu avait dit à Siméon qu’il allait voir le Messie, et que le Messie, pour la première fois, était au temple, c’était le devoir de Dieu de veiller à ce que Siméon Le voie. Est-ce juste?

21        Je peux voir le Saint-Esprit toucher Siméon et dire: «Lève-toi.» Et Siméon se lève. Je crois que les fils de Dieu sont conduits par l’Esprit de Dieu. Le Messie est dans le temple. Je peux entendre le Saint-Esprit dire à Siméon: «Mets-toi en marche.» Il ignore où il va; il avance tout simplement. Le voici qui arrive, conduit par le Saint-Esprit, se faufilant parmi les gens; il longe cette ligne jusqu’à ce qu’il trouve cette petite vierge méprisée qui se tenait là, un Bébé dans ses bras. Il tend les mains, prend le Bébé dans ses bras, les larmes coulant sur sa barbe blanche, et il dit: «Seigneur, laisse maintenant Ton serviteur s’en aller en paix selon ta Parole, car mes yeux ont vu Ton salut.»

22        Au même moment, il y avait dans le temple une prophétesse aveugle du nom d’Anne, la vierge Anne. Elle ne quittait pas le temple, mais elle restait au temple jour et nuit, à prier. Et elle aussi attendait la Venue du Seigneur. Et au même moment, le Saint-Esprit vint sur elle. Et voici venir la vieille aveugle Anne, déjà dans la quatre-vingtaine, avançant sous la conduite du Saint-Esprit parmi tous ces gens, ignorant où elle allait, elle était conduite par le Saint-Esprit jusqu’à ce qu’elle est arrivée et s’est tenue devant l’Enfant Christ, elle a levé les mains et a béni Dieu.

            Qu’est-ce qui vous a conduit ici ce soir? David a dit: «Lorsque la profondeur appelle la profondeur, il y a une profondeur en vous qui appelle...» Combien ici croient dans la guérison divine? Faites voir la main. Si vous croyez dans la guérison divine, il doit y avoir une Fontaine ouverte quelque part, c’est la première chose qui nous est promise par la Parole de Dieu. Est-ce vrai? Et si la Parole de Dieu a promis cela, et si vous êtes un chrétien, je ne crois pas que vous ayez parcouru ce pays... Et lorsque je suis venu ici ce soir, j’ai vu des plaques d’immatriculation du Texas, de la Louisiane et de partout. Vous n’avez pas parcouru toute cette distance, quittant votre propre église et tout ce soir pour vous asseoir dans ce petit endroit ici juste pour être vu. Vous êtes venu parce que quelque chose en vous vous dit qu’il y a quelque part une Fontaine ouverte pour la guérison divine. Et le même Saint-Esprit qui conduisit Siméon vous a conduit droit jusque dans cet endroit ici où chaque soir Jésus-Christ le Fils de Dieu fait voir les aveugles, fait entendre les sourds, fait marcher les boiteux. Croyez-vous en Lui?

23        Maintenant, Jésus dans Son ministère, considérez ce qu’Il était. Il n’était pas un grand homme, ou plutôt Il ne prétendait pas l’être. Il était pauvre. Il ne s’habillait pas différemment du reste des hommes; Il s’habillait comme tout autre homme. Il n’avait pas de beauté pour nous plaire, Il était probablement un Homme mince et frêle. Mais lorsqu’Il parlait, Il parlait de Son Père. Il a dit: «Ce n’est pas Moi qui fais les oeuvres; c’est Mon Père qui habite en Moi. C’est Lui qui fait les oeuvres.»

            Et un jour, lorsqu’Il est passé à côté d’un groupe de gens infirmes à la piscine de Béthesda, Il est allé et a guéri un homme qui avait peut-être la prostatite ou une maladie du genre, et Il s’en est allé. Les Juifs L’ont interrogé à ce sujet. Il a dit: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même; mais ce qu’Il voit faire au Père, le Fils le fait pareillement.» Il faisait seulement ce que Dieu Lui montrait.

24        Lorsqu’Il était ici sur terre, pendant que les gens se tenaient à côté de Lui, Il discernait leurs pensées. Est-ce l’Ecriture? Il connaissait les pensées des gens. Et qu’a dit le monde à Son sujet? Le monde a dit: «Il est le chef des démons, le plus grand des diseurs de bonne aventure.» Ils ne L’ont pas reconnu. Les diseurs de bonne aventure ne sont pas des guérisseurs et tout. Les diseurs de bonne aventure, ce sont des gens qui essaient d’imiter les morts ou quelque chose de ce genre.

            Dieu parle du jugement, de la justice, du salut, de la puissance, de la guérison. Comme c’est merveilleux de voir que Jésus magnifiait Dieu! Lorsque les gens venaient vers Lui et Lui disaient différentes choses, ils Lui posaient des questions, Il disait: «Je ne fais que ce que Mon Père Me montre.»

            Il est allé vers une femme au puits. Il a dit: «Apporte-Moi à boire.» Elle L’a interrogé sur le fait que Lui était un Juif et elle une Samaritaine; mais Il a dit: «Si tu connaissais Celui à qui tu parles, c’est toi qui M’aurais demandé à boire.» Et comme la conversation se poursuivait, Il a découvert où était son problème. Et Il a dit: «Va chercher ton mari.» Voilà ce qu’était son problème.

            Et elle a dit: «Je vois que Tu es Prophète.»

25        Or, Jésus est ressuscité des morts. Voilà le problème aujourd’hui. Voilà là où l’église chrétienne s’est relâchée aujourd’hui. On vous enseigne la théologie, on enseigne la Parole, mais frère, la Bible... Jésus a dit: «Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira, et qui sera baptisé sera sauvé, et celui qui ne croira pas sera condamné. Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en Mon Nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues et guériront les malades, et ainsi de suite.» Il a dit: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais, et vous en ferez de plus grandes, parce que Je M’en vais au Père.» Eh bien! mon ami chrétien, Il est ressuscité des morts.

            Tenez, tout récemment, l’un des plus grands docteurs des églises fondamentalistes aujourd’hui s’est tenu là et a dû changer de sujet, car un mahométan lui avait dit qu’ils avaient la même consolation en croyant au prophète Mahomet, tout autant qu’eux en croyant que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. Il a dit: «Nous croyons tous cela. Les deux ont écrit des Bibles. Nous croyons tous cela. Alors quelle différence cela fait-il?» Il a dit: «Notre Mahomet n’a jamais promis quelque chose comme l’a fait votre Jésus. Il a continué: «J’aimerais vous voir produire, reproduire et prouver la résurrection du Christ vivant dans l’Eglise par Sa Vie, comme Il l’a promis, à ce moment-là je croirai que votre Christ est ressuscité des morts.» Quel dommage que l’Eglise se soit relâchée!

26        Ce soir je vous dis ceci à chacun de vous, il y a probablement ici des méthodistes, des baptistes, des catholiques, des presbytériens, vous êtes tous mélangés. Nous ne vous indiquons pas à quelle église aller, nous vous disons quel Seigneur servir: Jésus-Christ. Dieu ne m’a jamais posé des questions une seule fois au sujet de l’église où les gens vont. Il a toujours... S’ils ne mènent pas une vie correcte, Il réprimandera le péché; mais Il ne dit rien au sujet de vos églises. Eh bien, que le Seigneur vous aide ce soir pendant que nous inclinons de nouveau nos têtes pour la prière.

            Notre Père céleste, il y a ici des mouchoirs qu’on a placés devant moi montrant que ces gens malades ont des bien-aimés à travers le pays. Je Te prie de les guérir tous. Et que Ton Saint-Esprit vienne immédiatement, Seigneur, toucher ces mouchoirs et les bénir pour le but pour lequel ils ont été envoyés. Et que les malades soient guéris.

27        Et maintenant, notre Père, Toi qui as ressuscité Jésus-Christ Ton Fils d’entre les morts, et qui L’as envoyé à l’Eglise afin que l’Eglise puisse Le présenter aux gens, afin que les incrédules croient, puisse-t-Il envoyer Son glorieux Ange ce soir, et que Celui-ci se tienne à côté de Ton serviteur inutile.

            Et que cette assistance qui s’est rassemblée ici ce soir venant des différentes régions, ce petit groupe de gens, puissent-ils recevoir les bénédictions de Dieu; qu’ils repartent d’ici heureux et transportés de joie, sachant que Jésus vit toujours et qu’Il règne, qu’Il est ressuscité des morts et vit parmi les gens. Accorde-leur à tous la Vie Eternelle et le pardon de péchés. Et, Seigneur, accorde à Ton serviteur, qui ne mérite pas ces choses, mais accorde-moi le pardon des péchés et la Vie Eternelle, afin que je puisse me lever et intercéder pour les gens. Car je comprends, Père, qu’alors que je sers ces gens, c’est Toi que je sers. En effet, Tu as dit: «Tout ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de Mes frères, c’est à Moi que vous l’avez fait.» Exauce-moi, Seigneur. Je réclame ces bénédictions pour Ta gloire, au Nom de Jésus. Ton Fils. Amen.

28        Pardonnez-moi d’avoir pris trop de temps à parler. J’aimerais qu’il y ait un respect parfait, s’il vous plaît, s’il vous plaît. Gardez vos enfants près de vous. Et maintenant, si je vous demandais à n’importe quel moment d’incliner la tête, j’aurais fait cela dans un seul but, mes amis, c’est pour le respect. Je ne suis pas responsable des conséquences pour les critiqueurs ou celui qui désobéit. Soyez-en certains, comme vous l’avez appris maintenant, comme vous le savez, et voyez de vos propres yeux que c’est la démonologie, ce sont des démons qui ont lié ces gens, et ils vont d’une personne à une autre. C’est l’Ecriture.

            Vous souvenez-vous [de ce passage] où ces démons de Gadara ont essayé, ont supplié Jésus de les laisser entrer dans des pourceaux? Vous souvenez-vous de cette Ecriture? Et beaucoup d’entre vous, qui viennent des différents coins du pays, ont déjà assisté aux réunions, et ils ont vu l’épilepsie sortir d’une personne, aller chez une autre personne. Et cela avait terrassé beaucoup de gens. Y a-t-il quelqu’un qui a déjà vu cela dans une réunion? Montrez-le en levant votre main afin que les autres qui sont assis à côté puissent... Oui, c’est vrai, beaucoup d’entre vous. C’est vrai. Ça va d’une personne à une autre. Alors soyez respectueux.

            Maintenant, ce n’est pas pour jouer à la religion, mes amis. Ce n’est pas un spectacle sur la scène. C’est pour essayer de vous amener votre Seigneur ressuscité, Celui qui est mort afin que vous puissiez avoir ce privilège. Que Dieu accorde cela.

29        Maintenant, nous avons distribué quelques cartes de prière; c’est ce qu’ils m’ont dit là derrière, il y a quelques instants. Nous ne pouvons pas appeler sur l’estrade beaucoup de gens à la fois. Nous ne pouvons faire monter qu’un petit nombre à la fois. Certains d’entre eux ne sont pas en mesure de se lever, et ainsi de suite, ainsi nous vous prions tout simplement d’être patient avec nous, et–et que chacun de vous reste simplement là où il est, et soyez respectueux. Restez tout aussi respectueux que possible, car en tout, c’est l’esprit. Et lorsque les esprits se déplacent... Là dehors il y a des esprits; partout il y a des esprits. Chaque être humain est un esprit, et vous devez passer d’une dimension à une autre.

            Et maintenant, représentez-vous tout simplement quel personnage, quel genre de personne Jésus était. Et ensuite voyez s’il viendra à nous ce soir, et s’Il se manifestera à l’Eglise.

30        Combien ont reçu les photos hier? Faites voir les mains partout. Les photos, nous ne les vendons pas le dimanche. Nous respectons le jour du Seigneur. Mais procurez-vous-en une si vous le pouvez. Et je les achète tout simplement des studios, afin de vous permettre de les avoir.

            Scientifiquement, si je... Ceci est le dernier service que je tiens ce soir, mes amis chrétiens, devant Dieu j’ai dit la vérité. Et Dieu a confirmé cela à des millions de gens à travers le monde. Et cela a été éprouvé dans toutes les fournaises ardentes que Satan possède, je crois. Et cependant, dans le monde scientifique, Il a donc confirmé cela comme étant la vérité. Donc je vous ai dit la vérité, et Dieu est en train de rendre témoignage à la vérité. Et je prie que Dieu bénisse chacun de vous ce soir.

31        Quel... Je crois qu’ils ont dit que c’était la série de cartes de prière F qu’ils ont distribuées. Eh bien, c’est une petite carte. Je pense que cela porte ma photo au recto. Retournez-la, et il y a une lettre F, et il y a un numéro inscrit dessus. Et maintenant, ce numéro au verso... Eh bien, commençons quelque part là. Je suppose, étant donné qu’on a distribué cent de ces cartes de prière, nous ne pouvons pas faire monter tous les cent à la fois. Commençons par un certain numéro, disons, je pense qu’hier soir nous avons commencé par 50, ou nous allons commencer à partir d’un... Commençons vers... prenons de 80 jusqu’à 100 ce soir, cela nous donnera environ vingt personnes pour commencer.

            [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Je–je crois que je reconnais ceci, est-ce là les amis qui étaient avec moi dans le Colorado, le docteur Ackerman et les autres, n’est-ce pas? Je suis–je suis content de vous voir. Je suis... Je n’ai pas remarqué que vous étiez assis là. Je suis heureux de vous avoir ici ce soir, quelques amis qui étaient avec moi dans le Colorado l’autre jour, le docteur Ackerman de l’Indiana, et ses amis. Je suis heureux de vous voir. Evidemment c’est monsieur Bosworth qui est assis là, le docteur Bosworth de la Floride.

32        Mais je pense, mon frère, que nous ne nous connaissons pas vous et moi. C’est vrai, nous ne nous connaissons pas. Maintenant, j’aimerais que l’assistance fasse très attention et qu’elle observe. J’aimerais que vous observiez l’expression sur le visage des gens pendant qu’ils avancent et s’approchent. Lorsque l’onction du Saint-Esprit est ici, personne ne peut se tenir tout près sans reconnaître Cela.

            Et maintenant, si cet homme, et moi-même, qui sommes probablement nés à des kilomètres de distance, qui avons grandi à des kilomètres de distance, ou que sais-je encore, et qui sommes nés à des années d’intervalle, nous ne nous sommes jamais rencontrés toute notre vie, et nous–nous... C’est toujours... Si quelque chose doit être révélé, cela doit venir de Dieu. Maintenant, va-t-il le révéler ou pas? Ça, je ne sais pas. Ça relève de Sa grâce souveraine, s’Il le fait.

33        Eh bien, la raison pour laquelle ils ont placé ces deux micros ici, c’est parce que lorsque l’onction du Saint-Esprit descend, je ne reconnais plus ce qui se passe. Le jour suivant il me faut écouter cela sur une bande qui a été enregistrée là-bas, pour savoir ce que j’avais moi-même dit. Et c’est pour cela que nous enregistrons tout. Prenez garde à ce qu’Il vous dit, et faites exactement ce qu’Il dit, et je vous assure que tout se passera juste comme Il l’a dit.

            Maintenant soyez en prière. Vous n’êtes pas obligé d’incliner la tête, à moins que je vous demande de le faire et de prier. Maintenant, je–je dois parler à cet homme juste un peu afin de contacter son esprit. Et j’aimerais que vous tous vous m’aidiez ce soir. Que chaque chrétien prie dans son coeur, parce qu’il y a des incrédules qui sont assis ici. Des critiqueurs sont assis ici. Et vous rendez-vous compte que je représente le Seigneur que vous servez dans votre église? Et vous comprenez dans quelle position je me trouve, quelques fois devant cent mille personnes. Je représente Jésus-Christ. Donc vous qui l’aimez, priez pour moi.

34        Maintenant, mon frère, c’est juste comme lorsque notre Maître s’adressait à la femme au puits. Il avait simplement un–un moyen de lui parler afin de contacter son esprit. Et vous vous tenez ici, vous avez l’air robuste à ce que je sache. Et je... Et, mais Dieu nous connaît tous les deux, et j’essaie juste de vous parler afin de–de contacter votre esprit, comme je... Et si je suis un serviteur de Dieu, et juste un simple homme comme vous, alors l’Ange du Seigneur... Vous avez vu la photo, n’est-ce pas? Et ensuite Il descend, et Il apporte l’onction. Et c’est cette onction qui ensuite apporte la–la... c’est cela qui révèle les choses. C’est juste.

            Maintenant, je vois que vous êtes un chrétien. Vous êtes un chrétien. Et vous êtes... vous souffrez d’une–d’une affection de l’oeil, d’une maladie de l’oeil. Et le médecin veut opérer cet oeil. Vous ne lui permettez pas cela. Et vous–vous avez assisté à l’une de mes réunions auparavant, il y a bien des années. Et là, vous étiez assis dans l’assistance à côté d’une femme aveugle, et cette femme avait recouvré la vue. Et depuis lors, vous avez dit que si jamais vous pouviez venir vers moi, Dieu vous guérirait et rétablirait cet oeil. Est-ce la vérité ce qui est dit? Cette voix, ce que... Eh bien, mon frère, vous êtes parvenu à ce moment-là. Dieu vous a guéri maintenant. Continuez votre...

            Il y a ici... Il y a un certain contact entre vous et une dame qui se tient par ici dans cet auditoire là derrière. Je vois que c’est votre femme. Elle souffre d’une maladie du coeur. Est-ce vrai? Très bien. Vous pouvez tous les deux rentrer chez vous et être bien portants maintenant. Que Dieu vous bénisse; Il vous a guéris.

35        Soyons très respectueux. Suivez attentivement de tout votre coeur. Approchez, madame. Maintenant, si notre Seigneur est ressuscité des morts, Celui que j’essaie de représenter, maintenant, et s’Il est vivant ce soir... Lorsqu’Il était ici sur terre au début de Son ministère, un homme du nom de Philippe a été converti. Et Philippe est allé trouver Nathanaël, et il a dit à Nathanaël: «Viens voir qui nous avons trouvé, Jésus de Nazareth, Celui dont Moïse et la loi ont parlé, le Fils de Joseph.»

            Il a dit: «Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon?»

            Il a dit: «Viens, et vois.»

36        Et alors que Nathanaël s’approchait de l’endroit où se trouvait Jésus dans la ligne de prière, en train de prier pour les malades, Jésus a dit: «Voici un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude.»

            Et il a dit: «Quand m’as-Tu connu, Rabbi (ou Révérend, Docteur)?»

            Il a dit: «Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, Je t’ai vu.»

            Il ne s’est pas arrêté pour dire: «C’est de la télépathie.» Voici ce qu’il a dit: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.»

            Et lorsque Jésus allait mourir, Il a dit: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais. Après Ma résurrection, Je serai avec vous, même en vous, jusqu’à la fin du monde.» Est-ce vrai, madame?

37        Et puis nous ne nous connaissons pas, n’est-ce pas? Vous m’avez rencontré dans... au cours d’une réunion à Chicago? Dans le hall d’un hôtel, et vous m’avez tout simplement parlé, ensuite vous êtes partie. [«Non, je vous avais posé une question.] Bien, combien... depuis combien de temps cela est-il arrivé? Lors de la dernière réunion à Chicago. Vous m’aviez parlé dans le hall. Quoi? Vous m’aviez parlé? Eh bien, maintenant, vous savez donc que vous êtes... dans une réunion où je rencontre parfois des milliers de gens, je ne pourrais rien connaître de ce qui vous concerne. Maintenant, je comprends–je comprends. Vous m’avez bien reconnu, mais moi je ne vous ai pas reconnue. Bien sûr, c’est vrai. Mais si le Seigneur Jésus est ici pour vous aider, Il saura tout ce qui vous concerne. Et s’Il veut bien, dans Sa grâce souveraine, vous dire où–ce qu’est votre problème, ce que vous devez faire, ou ce que vous n’avez pas fait, croirez-vous en Lui?

            Vous–vous souffrez d’une affection du rein. Vous avez un... Le médecin a dit que c’est–c’est un rein qui flotte. C’est vrai. Et vous êtes... Il y a quelqu’un qui est avec vous; c’est un petit garçon. Il est un peu mince, et il a des cheveux bruns. Et il n’arrive pas à bien assimiler ses leçons à l’école. Et il est plutôt un retardé mental. Est-ce vrai? Et vous êtes sa grand-mère. Et le petit... N’est-ce pas que vous venez des environs de Franklin, dans l’Indiana? Franklin? Et vous vous appelez Madame Ralph Kepler. Est-ce vrai? Eh bien, vous êtes guérie. Et allez imposer la main à votre petit-fils, et il guérira si vous croyez de tout votre coeur. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu soit avec ma soeur, et qu’Il l’aide, je le demande au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, maman.

38        Le mot amen signifie ainsi soit-il. L’assistance peut-elle dire «amen» à Jésus-Christ? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.]

            Voulez-vous approcher? Vous venez comme un croyant. Très bien, monsieur. Il semble y avoir quelque chose autour de vous. Oui, vous avez récemment été guéri d’une maladie de l’estomac. Pas vrai? Et vous en êtes tellement heureux, que vous êtes venu prier pour une femme avancée en âge. C’est votre mère. Et elle a une maladie des reins, le rhumatisme, et l’arthrite. Partez, imposez-lui la main, et invoquez le Nom de Jésus-Christ, et que Dieu vous bénisse, mon frère. Que Dieu vous bénisse.

            Rendez grâces et soyez reconnaissants à Dieu. Est-ce que vous croyez? Croyez de tout votre coeur, et Dieu accomplira la chose.

            Bonsoir, madame. Je suppose que nous ne nous connaissons pas aussi. Dieu nous connaît tous les deux, n’est-ce pas? Dieu seul peut vous aider. Mais si moi, je suis Son prophète, par Sa grâce, Il m’a envoyé pour vous aider. Le croyez-vous? Et vous êtes chrétienne. Et la maladie de votre corps se trouve au niveau de la tête. Vous venez de subir une opération. Et ça ne va pas guérir totalement. N’est-ce pas la vérité? Etait-ce la vérité? Voyez-vous, parfois je ne me souviens pas des choses; c’est une vision. Je regarde à quelque chose d’autre; c’est une autre dimension.

            Un instant. Il y a quelque chose d’autre que j’ai vu. Oh! Vous êtes préoccupée par la guérison de quelqu’un d’autre. C’est votre mari. Il souffre de–de l’hypertension, et il a un problème d’yeux. Est-ce vrai? Si cela... Est-ce la vérité? Approchez un instant. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Croyez-vous que je crois cela? «S’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.» Est-ce vrai?

            Notre Père, qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié. Que Ton Règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. Envoie Tes bénédictions sur cette femme que je bénis en Ton Nom, et que son coeur soit heureux. Qu’elle soit guérie, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

            Maintenant, partez en vous réjouissant, partez étant heureuse, en croyant de tout votre coeur. Que Dieu vous bénisse.

39        Voulez-vous approcher, monsieur? Bonsoir. Continuez simplement de croire. Si vous croyez, tout est possible à ceux qui croient. Croyez-vous, monsieur? Croyez-vous que Jésus est ressuscité des morts, qu’Il vient ici et accomplit les miracles et les prodiges, juste...? Croyez-vous que cette sensation que vous ressentez maintenant, c’est Sa Présence? Croyez-vous cela? Qu’Il... Vous rendez-vous compte que quelque chose est en train de se passer? Vous souffrez d’un... de la nervosité, et d’une sorte de sinusite. Pas vrai? Et dites donc, vous êtes un ministre. Vous êtes un prédicateur. Et vous étiez pasteur d’une église. Depuis que vous êtes tombé malade, vous tenez les réunions chez vous à la maison. Et vous venez aussi d’une région boisée, où le paysage est vallonné. C’est l’Indiana. Et cela commence comme par O-d-e-a-n, Odeana, quelque chose comme cela, Odeana, ou Odean, est-ce vrai? Oden? Croyez-vous maintenant que je suis Son prophète? Très bien. Votre maladie est terminée. Rentrez chez vous et reprenez vos services à l’église ainsi que votre office de pasteur au Nom du Seigneur Jésus-Christ, et soyez guéri. Amen. Que Dieu vous bénisse, mon frère.

            Soyez respectueux.

            Que Dieu vous bénisse, soeur. Cette maladie du coeur vous a quittée lorsque vous avez traversé l’estrade par ici, vous pouvez donc descendre de l’estrade. Rendez grâces et soyez reconnaissante.

40        Monsieur, vous qui êtes assis là, en train de prier, vous–vous avez été surpris, n’est-ce pas? N’êtes-vous pas aussi un prédicateur de l’Evangile? Vous l’êtes. Vous avez des rapports avec une église baptiste. Est-ce vrai? Je ne lis pas vos pensées, mais, voyez-vous, votre... vous ne pouvez pas cacher votre vie maintenant. C’est votre femme qui est assise là. Vous souffrez de la nervosité. Elle souffre d’une maladie mentale. Est-ce la vérité? Vous étiez en train de prier là, disant: «Ô Dieu, permets à frère Branham de voir une vision sur moi.» Est-ce vrai? C’est la vérité. Passez le bras autour de votre femme.

            Seigneur Jésus, que Ta miséricorde vienne sur tous les deux, et qu’ils soient guéris, qu’ils vivent heureux ensemble, et qu’ils Te servent le reste de leurs jours, au Nom de–de Ton Fils nous demandons cela. Amen.

            Que Dieu vous bénisse, mon frère révérend. Rentrez chez vous. Jésus-Christ vous guérira. Etes-vous en prière partout?

41        Si vous croyez en Dieu, vous ne deviendrez jamais aveugle. Vous... croyez-vous cela? Il y a un durcissement des nerfs dans vos yeux. Vous avez des troubles gynécologiques, vous avez une nervosité très grave, cela est dû à la ménopause. Croyez-vous que Christ vous a guérie? Vous désiriez que je vous impose les mains. C’est ce que vous demandez. Je ne lis pas votre pensée, mais c’est la vérité.

            Seigneur Jésus, guéris-la, et puisse-t-elle partir maintenant et être parfaitement guérie, car je chasse ce démon, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

            Que Dieu vous bénisse, soeur. Partez, et réjouissez-vous; rendez grâces à Dieu et portez-vous bien.

            Voulez-vous approcher, madame? Croyez-vous que Dieu a envoyé Son Fils Jésus mourir pour vos péchés et pour votre maladie? Pour vos péchés, avez-vous accepté cela? Et vous êtes une chrétienne, vous êtes membre d’une église. Vous souffrez d’une maladie des reins, un empoisonnement dans les reins. Est-ce vrai? Allez-vous L’accepter maintenant comme votre Guérisseur? Alors vous pouvez être guérie. Rentrez chez vous. Jésus-Christ vous guérit, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

42        Approchez, mon frère. Croyez-vous en Lui de tout votre coeur? Regardez-moi juste une minute. Croyez-vous que je suis Son prophète? Je suis simplement votre frère, en ce qui me concerne. Mais maintenant le Saint-Esprit m’a oint. Par conséquent, Il me montre ce qu’Il veut. Il y a une table entre vous et moi, et vous vous en éloignez, vous refusez de manger. Vous avez une maladie de l’estomac, c’est un estomac ulcéré qui vous cause beaucoup d’ennuis. Vous croyez maintenant, et croyez-vous que Jésus-Christ vous rétablit? Allez et mangez ce que vous voulez. Jésus-Christ vous rétablit. Témoignez et dites aux gens les choses glorieuses que Dieu a accomplies.

            Madame, la seule chance que vous avez pour survivre à ce cancer, c’est que Dieu vous guérisse. Est-ce vrai? Vous vous rendez compte que vous vivez votre dernier jour, à moins que Dieu ait pitié de vous. Jésus a dit: «En Mon Nom, ils chasseront les démons.» Croyez-vous cela?

            Toi démon appelé cancer, je t’adjure par le Fils de Dieu, Jésus-Christ, de quitter cette femme! Sors d’elle!

            Maintenant, écoutez. On vous a dit que vous n’allez pas vivre très longtemps. Dans les prochaines soixante douze heures, vous deviendrez très malade et vous allez commencer à vomir. Lorsque cela va commencer, sachez que je vous ai dit la vérité. Continuez de témoigner de votre guérison. Que Dieu vous bénisse.

43        Voulez-vous approcher, madame? Regardez par ici de tout votre coeur. Croyez de tout votre coeur. Entre moi et vous il y a des gouttes blanches de...?... sang. Vous êtes diabétique. Le Calvaire possède une transfusion pour vous, ma soeur. Croyez-vous cela? Acceptez-vous cela?

            Dieu Tout-Puissant, Créateur des cieux et de la terre, accorde à notre soeur la vie ce soir. Et qu’elle soit guérie, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Partez, réjouissez-vous. Partez, en rendant grâces à Dieu. Vous allez guérir et vous serez bien portante.

44        Approchez, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Vous êtes dans une condition pire que vous ne le pensez. Vous avez une maladie du coeur. Ce n’est pas un simulacre. Vous avez un blocage dans votre coeur. Vous savez que vous ne pouvez pas vivre sans Dieu. Cela tue beaucoup des gens. [Espace vide sur la bande–N.D.E.] S’Il peut entendre ma prière en votre faveur, allez-vous Le servir tous les jours de votre vie? Approchez, ma soeur.

            Notre Père céleste, je bénis Ton enfant que voici. Satan est déterminé à lui ôter la vie, et à l’envoyer prématurément dans la tombe. Mais, Seigneur, elle se tient debout en ce moment, croyant. Et je réprimande ce mauvais esprit qui est en train de lui ôter la vie. Que cela la quitte, au Nom de Jésus-Christ! Amen.

            Maintenant, soeur, j’ignore ce qu’était votre maladie, ce qu’Il vous a dit. Mais quoi que cela soit, c’est parti. Continuez votre chemin, réjouissez-vous et soyez heureuse, remerciez Dieu pour votre guérison. Très bien.

45        Ne craignez rien, soeur. Dieu est avec vous. Maintenant, tout peut arriver. Soyez respectueux. Vous avez une maladie du coeur. Et seul Dieu peut vous guérir. Acceptez-vous cela maintenant?

            Jésus de Nazareth, aie pitié d’elle. Je Te prie de la guérir, et d’ôter d’elle ces maladies, et puisse-t-elle s’en aller et être guérie, au Nom du Fils de Dieu, Jésus-Christ, je le demande. Amen.

            Maintenant, partez en remerciant...?... Non, le coeur, et partez en vous réjouissant maintenant. Que Dieu vous bénisse, partez, en croyant.

46        Est-ce que tout le monde est content? Re-... Disons: «Grâces soient rendues à Dieu!» [L’assemblée dit: «Grâces soient rendues à Dieu!»–N.D.E.] Maintenant, que tout le monde soit vraiment... Très bien, soeur. Juste ... C’est comme ça qu’il faut avoir la foi. Partez en vous réjouissant, en remerciant Dieu. Soyez guérie au Nom de Jésus-Christ. Ayez cette sorte de foi, constante et durable. Cela paie pour vous. Que Dieu vous bénisse. Cela vous a quittée, maintenant. Cet écoulement et tout, c’est parti.

            Un instant. Soyez respectueux. L’Ange du Seigneur a quitté l’estrade. Il est allé dans l’assistance pour quelque chose. Que chacun soit respectueux maintenant, pendant que vous priez.

            C’est une femme. Elle est assise juste là, en train de prier. Elle a la bronchite. Tenez-vous debout, soeur. Il vous a guérie maintenant, et vous pouvez rentrer chez vous. Que Dieu vous bénisse. Ayez foi en Dieu.

47        Juste un instant. Il y a une Lumière qui se tient au-dessus de–d’un couple. Monsieur, ne souffrez-vous pas d’une phlébite? N’est-ce pas vrai? Tenez-vous debout juste un instant. Vous n’êtes pas de cette ville. Vous–vous pensez à quelqu’un. Vous avez quelqu’un à l’esprit. C’est votre ami, il a l’arthrite. Pas vrai? Et vous êtes... Vous ne saviez pas s’il fallait l’amener à la réunion ou pas. Il y a eu une discussion. Et la... Sa femme est une croyante. Et lui n’est pas vraiment un croyant. Et, vous-même, vous avez besoin de Jésus-Christ comme votre Sauveur. N’est-ce pas vrai? Et vous venez d’un endroit quelque part à côté d’Elkhart, dans l’Indiana, n’est-ce pas? N’est-ce pas vrai? Si c’est le cas, levez la main. Acceptez-vous maintenant Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel? Est-ce que vous renoncez au péché dans votre vie, et rentrez chez vous maintenant pour mener une vie chrétienne? Dieu vous guérira de la phlébite. Que Dieu vous bénisse. Rentrez chez vous, et que Dieu soit avec vous. Vous êtes maintenant un chrétien, en tant que croyant. Ayez foi en Dieu. Croyez. Ne doutez pas.

48        Voulez-vous guérir de cette maladie de l’oeil? Partez, croyez de tout votre coeur, et Dieu vous guérira.

            Ayez foi en Dieu. Croyez-vous en Lui de tout votre coeur? Vous avez une hernie, n’est-ce pas, monsieur? Est-ce là votre soeur qui est assise à côté de vous là-bas, celle qui a une maladie du coeur? Si vous croyez de tout votre coeur, vous pouvez être guéris tous les deux et rentrer chez vous, étant bien portants. Que Dieu vous bénisse.

            Amenez la dame. Que Dieu vous bénisse, madame. Vous avez été guérie de cette maladie du coeur lorsque vous êtes passée par là. Descendez de l’estrade. Vous êtes guérie. Voyez-vous?

            Disons: «Grâces soient rendues à Dieu!» [L’assemblée dit: «Grâces soient rendues à Dieu!»–N.D.E.]

49        Maintenant, voulez-vous amener le patient suivant, s’il vous plaît? Venez par ici, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Croyez-vous de tout votre coeur? Croyez-vous que Dieu va vous... vous guérira? Même si je suis Son serviteur, je ne peux pas vous guérir, mais je peux, avec l’aide de Dieu, savoir ce que vous avez comme problème. Vous avez eu une maladie du coeur pendant longtemps. Cela est dû à une nervosité, parce que vous avez des palpitations cardiaques. Lorsque vous vous couchez la nuit, vous étouffez terriblement, surtout après avoir mangé. Cela secrète un gaz dans votre estomac et cela remonte. Ce n’est pas vraiment une affection cardiaque. C’est ce que vous pensez, mais c’est une nervosité qui se déclare [Espace vide sur la bande–N.D.E.] depuis que vous êtes passée par la ménopause lorsque vous étiez une jeune femme. Est-ce la vérité? C’est la vérité. Je ne vous ai jamais vue de ma vie. Eh bien, donc, si Dieu connaît ce qu’est votre vie, ne connaît-Il pas ce qu’elle sera? Est-ce que vous L’acceptez maintenant comme votre Guérisseur? Alors cela ne vous dérangera plus. Cela va vous quitter. Partez, au Nom de Jésus-Christ. Je vous bénis pour votre guérison.

50        Maintenant, que tout le monde soit respectueux. Croyez de tout votre coeur maintenant. Maintenant, ayez foi en Dieu. Ne doutez pas. Si vous croyez, tout est possible à ceux qui croient. Que pensez-vous là-haut au dernier balcon? Croyez-vous de tout votre coeur? Que pensez-vous, vous qui êtes là-haut au dernier balcon? Croyez-vous de tout votre coeur? Et vous par ici, croyez-vous de tout votre coeur?

            Révérend, monsieur, n’avez-vous pas une hernie et une maladie du coeur là? Et votre femme assise à côté de vous, en petite robe verte, a une maladie du coeur, n’est-ce pas? C’est vrai. Le bébé, c’est votre petite-fille, n’est-ce pas? Petite-fille. N’est-ce pas ton père qui est assis là derrière...?... N’est-ce pas vrai? Votre petit bébé souffre aussi, n’est-ce pas? Vous vous demandez si c’est l’épilepsie ou pas. Elle pique une sorte de crises. Ce sont des convulsions nerveuses. Posez la main sur votre bébé.

            Dieu Tout-Puissant, cette femme qui a mis au monde ce bébé, Tes serviteurs les médecins ont échoué sur ce cas, mais Toi Tu n’échoueras point. Puisse-t-il être guéri. Je réprimande ce mauvais esprit sur ce bébé. Au Nom de Jésus-Christ, qu’il quitte cet enfant. Amen.

            Que Dieu vous bénisse, ne craignez plus au sujet du bébé.

51        Bonsoir, monsieur. Maintenant, il y a quelque chose d’étrange à ton sujet, monsieur. Satan voulait t’ôter la vie. Tu es complètement bouleversé. Tu crois que tu as tant péché que ton jour de grâce est passé. Tu penses que ta vie est ruinée. Aimes-tu Jésus? Qu’est-ce qui te Le fait aimer? Avant qu’il y ait quoi que ce soit pour te Le faire aimer, il a dû y avoir un Créateur pour créer l’amour dans ton coeur. Est-ce vrai? Si tu as tant péché que ton jour de grâce est passé, tu haïrais Jésus. Mais tu L’aimes, et tu es en ordre. Et le diable te ment tout simplement. Tu es nerveux. Viens ici et je le chasserai pour toi si tu veux croire. Crois-tu cela?

            Inclinez la tête, et gardez la tête inclinée, tout le monde, jusqu’à ce que vous m’entendrez dire: «Relevez la tête.» C’est la démonologie.

            Dieu Tout-Puissant, aie pitié de ce jeune homme. Il se tient ici, et Satan essaie de le mettre dans cette condition pour qu’il se suicide. Mais Tu es ici pour soulager ce jeune homme, et chasser ce mauvais esprit. Et Tu as dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. En Mon Nom, ils chasseront les démons.» Alors sur base de l’autorité de la Parole de Dieu, en tant que croyant, maintenant j’ordonne à cet esprit qui est sur ce jeune homme, cet esprit d’incrédulité, de le quitter. Sors au Nom de Jésus-Christ, et ne le dérange plus! Et je le libère, et que l’ennemi soit lié et quitte cette salle, et qu’il ne tourmente plus personne, au Nom de Jésus-Christ.

52        Maintenant, ça va. Maintenant, vous pouvez relever la tête. Tu te sens bien, n’est-ce pas, fiston? Est-ce juste? Les démons... Tu allais commettre un suicide dans quelques jours. C’est ce qu’il avait en tête. Il se disait qu’il avait tant péché que son jour de grâce était passé. Lorsqu’il est monté, quelque chose de très noir, dense, comme un brouillard, s’est tenu en face de moi. Ce sont des démons. Ce jeune homme est libéré, il se sent maintenant heureux. Rentre chez toi, en te réjouissant et en remerciant Dieu pour Sa bonté envers toi. Que Dieu te bénisse.

            Disons: «Grâces soient rendues à Dieu!» [L’assemblée dit: «Grâces soient rendues à Dieu.»–N.D.E.] Croyez-vous de tout votre coeur?

            Vous souffrez du dos, n’est-ce pas, monsieur? L’homme qui est assis là en costume brun. N’est-ce pas vrai, monsieur? Vous souffrez du dos. N’est-ce pas votre femme qui est assise juste là au bout? Elle a une colite au colon. N’est-ce pas vrai? Quelque chose dans le colon... Et vous deux vous venez du Canada, de Toronto, au Canada, est-ce vrai? Vous allez rentrer chez vous guéris, tous les deux. Dieu vous a bénis.

53        L’homme juste au-dessus d’elle là derrière, en chemise bleue, voulez-vous guérir du rhumatisme et être bien portant? Tenez-vous debout, levez et baissez les mains [plusieurs fois]. Vous êtes guéri. Jésus-Christ vous a rétabli. Ayez foi en Dieu. Ne doutez pas.

            Bonsoir, monsieur. Nous ne nous connaissons pas, je suppose? Il y a une chaire entre vous et moi. Vous êtes un ministre; et vous souffrez d’une maladie de l’estomac. Vous avez été chez différents médecins. L’un d’eux a dit que c’était un ulcère, et un autre a dit que c’était une hernie. Et vous avez quelqu’un qui vous préoccupe. C’est un–un beau-frère, je pense. Il est dur d’oreille; il cherche le Saint-Esprit, ou plutôt il a besoin du baptême de l’Esprit. Est-ce la vérité? Très bien. Rentrez chez vous et portez-vous bien. Mangez ce que vous voulez. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, rétablit mon frère complètement. Amen.

54        Est-ce que vous croyez? Je ne vois pas comment les hommes et les femmes partout ne peuvent pas croire en Jésus-Christ à cet instant, pendant qu’il y a bien des choses qui se produisent là dans l’assistance. Je ne les vois même plus. Chaque personne ici peut être guérie maintenant même. Croyez-vous cela?

            Madame, vous n’avez plus à rester couchée sur cette civière. Vous pouvez vous lever et rentrer chez vous. Chacun de vous qui croit en Jésus-Christ, voulez-vous vous imposer les mains les uns aux autres ...?... Imposez-vous les mains les uns aux autres pendant que nous prions. Je me sens tellement faible que je ne peux plus tenir moi-même.

55        Seigneur, je n’ai presque plus de souffle, ces visions me mettent en pièces, mais, ô Dieu, aie pitié, Père. Guéris tous les nécessiteux qui sont ici, ô Dieu bien-aimé. Puissent-ils rentrer chez eux heureux. Que les boiteux se lèvent et marchent. Que toute maladie soit guérie, et que tous les démons qui lient Ton peuple soient chassés là dans les ténèbres du dehors. Que ceci soit un mémorial pour beaucoup d’entre eux ici, car Tu es ici et Tu te manifestes comme étant le même hier, aujourd’hui et éternellement.

            Et maintenant, Seigneur, pendant que je me tiens ici à Ta place, je me tiens ici, Te représentant ainsi que les souffrances que Tu avais endurées à la croix du Calvaire à notre place, et sous l’autorité du Saint-Esprit, je réprimande maintenant chaque esprit impur, et chaque maladie qui lie les gens qui sont dans cette salle. Que chaque démon quitte les gens et sorte d’eux! Vous démons qui avez lié ces gens, le peuple de Dieu, vous n’avez plus aucun droit de les retenir. Je vous ordonne par Jésus-Christ, le Fils de Dieu, de quitter chacun d’eux et de sortir d’eux!

E-1 ... is my prayer. Good evening, friends. It's indeed a privilege to be back here tonight to minister to this audience. And tonight is a Sunday night when all the churches are having services of their own. We've asked all the people to--that have their own churches open to stay from their church tonight of camp meeting so that they can attend their own church. That's our business, is to try to keep the people in--in their churches. And those who do not go to church, we're trying to get them to go to church.
We're very grateful for the afternoon meeting, for the souls that was brought to Jesus Christ. And we trust that you'll affiliate somewhere, with some good church of your choice, and will make that your church home, and remain a Christian as long as you live. And I hope to meet you in a better land, where we... there'll be no sorrow, no sickness. There'll be no more altar calls, everybody being saved. So may our Lord bless each one of you.

E-2 Now, I think they said tomorrow night the--the services will be somewhere else. I'm pretty sure. Tomorrow night, is that right, Doctor? Where? In the senior high school. You have already announced it, I suppose. Yes, thank you. In the senior high school building, tomorrow night... And may the Lord bless you. We're trusting that it will prove to be a great meeting this coming week.
Soon we got to leave for overseas, for Africa and India, different parts of the world. I'll always remember Owensboro, from this last week, of the wonderful time that we've had, believing that God will abundantly bless you.
Now, I'm just a little late. The one who come and got me was just a little sick theirself, and we had to have prayer for them before coming.

E-3 I wish to read a portion of the Word of God. And just a comment or two, then we'll go right straight into praying for the sick. Found in Luke, the 2nd chapter, the 25th verse, beginning:
Behold, there was a man in Jerusalem, whose name was Simeon; the same man was just and devout, waiting for the consolation of Israel: and the Holy Ghost was upon him.
And it was revealed unto him by the Holy Ghost, that he should not see death, before he had seen the Lord's Christ.
And he came by the same instant, into the temple: and when the parent brought the child Jesus, to do for him after the custom of the law,
Then took he him up in his arms, and blessed God, and said,
Lord, now letteth thy servant depart in peace, according to thy word:
For my eyes have seen thy salvation.
In the Acts of the apostle, in the 2nd chapter we read these verses, in the 22nd verse:
Ye men of Israel, hear these words; Jesus of Nazareth, a man approved of God among you by signs, wonders, and miracles, which God did by him in the midst of you all, where you also know yourselves.

E-4 Now, shall we bow our heads just a moment while we speak to the Author of this Word.
Our beloved heavenly Father, we're indeed grateful to Thee, tonight, for the privilege that we have of coming to Thee in the Name of Thy only begotten Son, Jesus. Knowing that when we were once alienated away from God, ugly, in the world, in sin and trespasses, but You sent Him to the earth, the lovely One, to take our place for a propitiation of our sin. He died at Calvary to reconcile us back to the Father, the Creator of our being. And we who were once Gentiles, carried away with dumb idols, has now, in the reconciliation, brought back to God, insomuch that we are called the sons and daughters of God. And it does not yet appear what we shall be in the final end, but we know we'll have a body like His, free from sickness, free from sin, free from death, for we shall see Him as He is.

E-5 O God, that makes the heart of every mortal leap. That hope is within us, and so simple. Thou has made it so simple, that even the fool, You said, should not error in the way. "He that heareth My Words, and believeth on Him that sent Me, hath Everlasting Life." What a loving Father we have. And we're grateful to Him Who brought us to Himself by the death of His Son at Calvary.
And God, we most humbly embrace the cross tonight, and the Christ of the cross, and confess that we're sinners, and not deserving of anything. But alone in His mercy, and on His merits, we come to offer Thee thanksgivings and praises to Thee for what Thou has done.

E-6 And now, loving Father, may You send Him tonight in the power of the Holy Spirit, and may He heal the sick. Many of your children here are sick and needy. They've gathered in from all around different parts of the nation. We pray that You'll bless every church tonight, throughout the world, where they got the doors open, and their members are faithfully at the post of duty; bless them. And these people here, who are scattered from one part of the country to the other, has gathered in here tonight to be prayed for. And God, we pray that You'll heal them everyone. And when we leave, may we say with those from Emmaus that day, "Did not our hearts burn within us because of His Presence?" For we ask it in His Name. Amen.

E-7 I just have a moment or two to speak to you, but I have such a love in my heart for Him, till it just seems as I would just have to speak a word or two for Him.
I'm thinking of the text that I just read, of this aged old man by the name of Simeon. He was a priest at the temple, of a great age, about eighty years old, and a--a great, a name of honor among all the people around the place. And what a--a person he was, what a--a character, renown, man of honor. And it was revealed to him by the Holy Spirit, that he wasn't to see death until he seen the Christ.
Now, the Christ had been the center of all the hopes, since the garden of Eden, of redemption. And all of the prophets had looked forward to Him coming. And now, here was a man eighty years old (Think of it.), and yet, boldly confessing that he wasn't going to die until he seen the Christ. Could you imagine what it would--the people would say about the old fellow? "Why, he's just mentally off. There's something wrong with him. He isn't... His mind isn't right. Well, that old man at eighty years old almost ready to die now, and yet says he's going to see the Christ." And they, the Jews were in Roman captivity at the time of the birth of Christ, and how far away it seemed.

E-8 And that's the way tonight. Many of you here may seem like that your time of deliverance is way away. But sometime when it seems the farthest away, and the darkest of hour, that's when you receive help from God. There's an old God dishonoring proverb which says, "God helps those who help themself." That's an error. God helps those who can't help themself. If you could help yourself, you wouldn't need God's help. But God has mercy on those who cannot help themself.
And Simeon, he wasn't ashamed of his testimony. Why? Because the Holy Spirit told him so.
Now, if I wanted to base the thought here for a few moments, which I will for just a moment, I'm going to take the word: "Expectancy."
And usually a person gets what you expect. Many people comes to meetings, they go to church. Say, "Why, I didn't see nothing. I didn't expect to see anything in the first place." That's the reason you didn't see nothing. "I didn't get helped. I didn't expect to." You usually get what you expect to get. If you come to the service and you're expecting to find something to criticize, a religious service, Satan will be sure that you see it. He will show you something that you can go away and criticize the meeting.

E-9 And if you come expecting to get help from God, God will meet your expectancy. He always does. Wherever you go, whatever you do, what you expect brings your faith. If you come saying, "Well, there's nothing to it," that's just the way you'll go back home, with nothing to it. If you come tonight saying, "Well, if I don't get prayed for, I'll go home and won't be healed," that's just the way you'll go. If you come here tonight saying, "I come for one sole purpose, that is to contact Christ for my body or my soul," you'll go home just as happy as you can be, for you'll contact Him.
Now, no matter what the opposition looks like, Christ is the answer. Faith brings Christ. Notice, could you remember? Eighty years old, white beard, white hair, and yet the old man went around telling people that he wasn't going to die until he seen the Lord's Christ. What a beautiful picture of faith.
Faith knows no defeat. Faith is perfect. Faith brings things when there is no things to be brought. Faith creates. Faith takes doubt away, takes negative and makes positive. How beautiful. The old man had a basis for faith. Faith is not mythical, something mentally worked up, it's an absolutely, fundamental result that happens in a persons heart. When faith is appropriated, then it is something in the person's heart. But it can't be based on, say, "Well, go touch a tree and you'll get well," or--or, "Pray to the--the post." It's got to have a foundation.

E-10 Now, here it is. I want you to get it. How much more foundation could you place your faith on any level than the Word of God? What more could you put faith in? When He said, "Heavens and earth will pass away, but My Word shall never pass away."...
Then it is a fact that God's Word is eternal. And the very world that we're sitting on top of tonight, is nothing more than the Word of God materialized. He spoke the Word, and said, "Let there be," and the world came into existence. All things that you see was made by faith in the spoken Word of God. God said, "Let there be," and He believed His Own Word. Well, after redemption, and a taste of God in our souls and heart, how much more ought we to base our faith on what God give us the promise for and sent Jesus to die, to redeem us to that promise.
Then I look at Simeon. The Holy Spirit revealed to him that he wasn't going to die until he seen the Lord's Christ. He had a basis for it. He wasn't afraid to testify. He knowed it was going to happen.

E-11 Notice, any time that God is taken at His word on those basis, it's going to bring the result that God said it would bring.
Look at the little virgin Mary down in Nazareth, wicked town, worse than Owensboro, real bad, the wickedest city in the world. And a little virgin... Don't say you can't live right. She was a virgin living in the most wickedest city of the time. And she was a virgin. And one day while walking with the water in the Oriental type... If you've ever been to the Orient, they pack the water on their head. Sometimes, if they can balance it good, they have a big jar like, and they put it on each hip and pack it, the women does, coming from the virgin well, which still runs today in Nazareth.

E-12 And on her road up, she was engaged to a man who had been married before and had four sons: Joseph. And on her road up along to her house, a Light shined in front of her. And in the Light stood a big Angel, Gabriel, the Archangel. And He said, "Hail, Mary. Blessed art thou among women. You've found favor with God," and told about what was going to take place. And she was going to have a Child, knowing no man, and was going to call His Name Jesus.
Six months before that, the same Angel came to a priest, and told him his wife, Elisabeth, was going to have a baby after his days of ministration at the temple, Shiloh, and was going back, and he doubted it. He questioned how could it be, her being old, when he had many examples to go by, Sarah, and Hagar, many before. But this little woman didn't have no example. She just had to take God at His Word.

E-13 And here it is. Listen, audience. The girl never questioned the Angel. It had never happened in all the world. Never had there be a baby borned virgin birth. And she didn't question Him. She just took God at His Word. And immediately, she begin to rejoice, and begin to testify, telling the people that she was going to have a baby, knowing no man, didn't tell what the disgrace was. She didn't know how she was going to have it. She didn't wait till she was positive. She didn't wait till she felt life. She took God at His Word and begin to rejoice before anything happened. There you are.
Every man and woman that's ever breathed on this earth that's ever amounted to anything, has been man and women who's done the very same thing: took God at His Word. She was testifying to everybody she was going to have the baby before any visible sign. And if Mary could do that on something that had never happened, how much more ought you and I to do it tonight on the basis of faith in God's Word, when hundreds each night are being healed? How much more should we believe it?

E-14 Simeon believed it. God's always had a remnant somewhere that believed it. Aren't you happy tonight to be one of His remnant? Aren't you happy that you're a believer, that God has give you grace in your heart to come and believe these things, which are fundamentally, solid Gospel?
Now, as Simeon begin to get older, still testifying, I'd imagine the people said, "The old man is... And something went wrong with him." But he believed it.
Now notice, if God has made a promise, God is under obligation to fulfill His promise to every individual that will accept that promise. You believe it?

E-15 Now, then in this time, the baby was born in Bethlehem of Judaea. There's a few stargazers come up and watched it, the star come across and hang over the baby. They went and worshipped. But news didn't get spread around like it would today. And if--if he would be happen again today, they'd just say, "Some fanatics are gathered up there." There wouldn't be much to it. They don't pay any attention to Him. They wouldn't today. They wasn't concerned.
But the Angels came and sang to some shepherds on the hillside. Every time there's a king born, people sing. There was nobody on earth here to welcome Him, so a bunch of peasants, and Angels sang to them. When you think of His hailing to the earth the first time that Angelic Beings come down from the heavens and sung to the peasants, "Today, in the city of David is born Christ the King." Oh, my, what a visitation to the earth.
It was a Jewish law that every mother for her purification and the circumcision of a baby, as every Jew baby was born, had to be brought to the temple after eight days and circumcised.

E-16 Let's give a little drama so the children will get it. It's Monday morning we see at the temple. Oh, there's a great crowd of people. There's about two million something Jews in Palestine at that time, perhaps maybe two or three hundred babies were borned overnight. And every day, that would mean two or three hundred babies standing up, maybe, for circumcision and so forth, of male children.
Let's take it Monday morning. The temple's real busy, everybody coming and going. Down along the line stands a great long line of women waiting for their purification, circumcision.

E-17 Let's look down along the line now, with a--with a mental vision. I see standing along the line, rich women with babies with little lace handwork garments, holding a lamb, a rich baby's offering. Way down along the line, I see a little girl about eighteen years old with a veil over her face, poorly dressed, holding something in her hand, not in fine needle work, but in swaddling's cloth. Swaddling's cloth is what they take off the back of the yolk of an ox. When it's plowing, it'd rub it's shoulders, they put cloth on there.
And when He was born, the King of heaven, the richest of all the world, He was born in a manger. I wonder why? He was a Lamb. Lambs are not born in houses; they're born in barns. He was the Lamb of God. He was borned on a straw pile. He came in by the way of a stable door and went out through capital punishment. The world knew Him not, and the world knows Him not yet tonight.

E-18 Look at Him, the lovely One, wrapped in swaddling's cloth, and laying in a mother's arms was two little turtledoves for a purification, a peasant's offering. She had kind of a black name along. You know, it just kinda seemed like that all along in there, there was kind of a black name followed Him anyhow. And when He come along to that time when He was walking on there with that black name following Him... What a time, poor little Fellow, His mother had a--a name of having this baby by Joseph, even not even being lawfully married to him yet. That didn't bother her. In her heart she knowed whose Son that was. I can see the mothers keeping their distance from her. "There's that girl," in disgrace.

E-19 Here it is. If I'm getting this right, so is it today. A man or a woman who really tries to live a Christian life, and abstain from the things of the world, the world backs off and says they're a fanatic. Every man that tries to trust God, his fellow man will call him, "Goody-goody," or, "a sissy," or something like that. Sissy? I don't judge man by the callous in his hands, it's by the bag of the knee in his pants, whether he bows and prays or not. Men's not judged by statue, he's judged by character. I seen men that weighed two hundred pounds, and didn't have an ounce of man in him: ravish a mother with a baby in her arm. A man's judged by character, what he is inside.

E-20 Watch this case. They pass on by, but way over in a prayer room, let's think, in the temple, there was an old man setting there reading in the Scriptures. His name was Simeon. "All we like sheep have gone astray. The Lord has laid upon Him the iniquity of us all. He was wounded for our transgressions, bruised for our iniquity. The chastisement of our peace upon Him, and with His stripes we are healed." I can see Simeon say, "Wonder who that meant? Is that the Messiah?" If God has told Simeon that he was going to see the Messiah, and the Messiah for the first time was in the temple, it's God's obligation to see that Simeon sees Him. Is that right?

E-21 I can see the Holy Spirit strike Simeon, say, "Stand up." Simeon stands up. I believe that sons of God are led by the Spirit of God. The Messiah's in the temple. I can hear the Holy Spirit say to Simeon, "Start walking." He don't know where he's going; he's just walking. Here he comes, led by the Holy Spirit, milling around through the people, comes down along that line till he finds this little despised virgin standing there with a baby in her arms, reaches over, takes the baby in his arms, tears rolling down his white beard, and says, "Lord, let Thy servant now depart in peace according to Thy Word, for my eyes have seen Thy Salvation."

E-22 At the same time, there's a blind prophetess in the temple by the name of Ann, the virgin Ann. She departed not from the temple, but was in the temple day and night, praying. And she too waited for the coming of the Lord. And at the same time, the Holy Spirit moved on her. And here comes old blind Ann, way in her eighties, moving by the Holy Spirit among all those people, not knowing where she was going, led by the Holy Spirit until she come and stood in front of the Christ Child and raised up her hands and blessed God.
What led you here tonight? David said, "When the deep calleth to the deep, if there's a deep in you calling..." How many here believe in Divine healing? Let's see your hands. If you believe in Divine healing, there's got to be a fountain open somewhere, the first thing God's Word promised us. Is that right? And if God's Word has promised it, and you are a Christian, I don't believe you'd come across the country... And I come here tonight seeing license from Texas, and Louisiana, everywhere. You never come all this distance, leaving your own church and things tonight to set in this little place here just to be seen. You've come because something in you is telling you that there's a fountain somewhere, open for Divine healing. And the same Holy Spirit that led Simeon has led you tonight right into this place here where Jesus Christ the Son of God, nightly makes the blind to see, the deaf to hear, the lame to walk. Do you believe Him?

E-23 Now, Jesus in His ministry, take a look to what He was. He wasn't a great Man, or claimed not to be. He was a poor Man. He didn't dress different from other men; He dresses like any other man. He was no beauty that we should desire Him, probably a little thin delicate looking Man. But when He spoke, He spoke of His Father. He said, "It's not Me that doeth the works; it's My Father that dwelleth in Me. He doeth the work."
And when He passed by a bunch of crippled people one day at the pool of Bethesda, went up, healed a man that had maybe a prostate trouble or something, went on up. The Jews questioned Him about it. And He said, "Verily, verily, I say unto you, the Son can do nothing in Himself, but what He sees the Father doing, that doeth the Son likewise." He only did as God showed Him.

E-24 When He was here on earth, when the people stood by Him, He perceived their thoughts. Is that Scripture? He perceived what they were thinking of. And what did the world say about Him? Said, "He was the chief of the devils, the greatest of fortunetellers." They didn't recognize. Fortunetellers are not healers and so forth. Fortunetellers are people who are impersonating the dead or something.
God speaks of judgment, righteousness, salvation, power, healing. How wonderful that Jesus magnified God. When they come to Him, and said to Him different things, asked Him questions, He said, "I only do as My Father shows Me."
He went to a woman at the well. He said, "Bring Me a drink." She questioned about Him being a Jew and her a Samaritan, but He said, "If ye knew Who you were talking to, you would ask Me for a drink." And as the conversation went on, He found out where her trouble was. And He said, "Go, get your husband." That was her trouble.
And she said, "I perceive that You are a Prophet."

E-25 Now, Jesus has risen from the dead. There's where the trouble is today. There's where the Christian church has let down today. They teach you theology, they teach the Word, but brother, the Bible... Jesus said, "Go into all the world and preach the Gospel to every creature. He that believeth, is baptized shall be saved, and he that believeth not shall be damned. And these signs shall follow them that believe: In My Name they shall cast out devils, speak with new tongues, and heal the sick, and so forth." He said, "The things that I did shall you also, and greater than this shall you do, for I go to My Father." Now, Christian friend, He has risen from the dead.
Here recently, when one of the greatest doctors of the fundamental churches today stood and had to change his subject for a Mohammedan who told him that they had just as much consolation as believing in Mohammed the prophet, as they did in believing the Son of God to be Jesus Christ. Said, "We both just believe it. Both wrote Bibles. We all believe it, so what difference does it make?" They said, "Our Mohammed never promised anything like your Jesus did." Said, "Let me see you people produce, reproduce and prove the resurrection of Christ by His Life living in the Church, as He said He would do, then I'll believe your Christ rose from the dead." What a pity that the Church has let down.

E-26 Tonight I say to you, to everyone of you, in here there's probably Methodist, Baptists, Catholic, Presbyterian, you're all mixed together. We don't tell you what church to go to; we tell you what Lord to serve: Jesus Christ. God has never one time questioned to me about what church anyone went to. He's always... If they don't live right, He will rebuke sin; but He don't say nothing about your churches. Now, may the Lord help you tonight while we bow our heads again for prayer.
Our heavenly Father, laying before me here lays handkerchiefs that these sick people has loved ones across the country. I pray that You'll heal every one of them. And may Thy Holy Spirit come quickly, Lord, and touch these handkerchiefs and bless them for their intended purpose. And may the sick be made well.

E-27 And now, our Father, Who raised Jesus Christ Thy Son from the dead, and has sent Him to the Church, that the Church might represent Him to the people, that the unbelievers might believe, may He send His great Angel tonight, and stand by Your unprofitable servant.
And may this audience that's gathered in tonight from the different parts, this little group of people, may they receive the blessings of God, and go away from here, happy and thrilled, knowing that Jesus still lives and reigns, and is raised from the dead and living among the people. Give them all Eternal Life, and forgiveness of sin. And grant unto Thy servant, Lord, who is unprofitable for these things, but grant me forgiveness of sins and Eternal Life, that I might stand and intercede for the people. For I realize, Father, as I minister to the people, I am ministering unto Thee. For Thou has said, "Insomuch as you do unto the least of these my little ones, you have done it unto me." Hear me, Lord. I plead these blessings for Your glory, in Jesus' Name, Thy Son. Amen.

E-28 Pardon me for taking so long in the talking. I want perfect reverence, if you will, please. Keep your children near you. And now, if I shall ask you any time to bow your head, I'd do it for one purpose, friend, for reverence. I'm not responsible for critics or anyone disobedient. For let it be well assured as you're taught now, and know, and see with your own eyes that demonology, demons that's bound people, go from one to another. That's the Scripture.
Remember where those demons of Gadara tried, begged Jesus to let them go into some hogs? You remember the Scripture? And many of you here from different parts of the country has been in the meetings, and has seen epilepsy come from one, go to the other. He'd strike them down by the many. Has anybody ever seen that in a meeting? Let's see you raise your hand just so the others setting around might... Yeah, that's right, many of you. It's true. It'll go from one to another. So you be reverent.
Now, it's not playing church, friends. It's not a stage show. It's trying to bring to you your resurrected Lord, Who died that you might have these privileges. May God grant it.

E-29 Now, we've give out some prayer cards; they told us back there awhile ago. We can't bring too many at a time to the platform. We can only bring a few at a time. Some of them are unable to stand, and so forth, so we just pray that you'll be patient with us, and--and everybody just remain right where you are, and be reverent. Keep just as reverent as you can, for every bit of it is spirit. And when the spirits moves... Out there there's spirits; everywhere there's spirits. Every human being is a spirit, and you have to break from one dimension to another.
And now, you just draw in your mind what character, what kind of a person Jesus Christ was. And then see if He will come to us tonight, and will manifest Hisself to the Church.

E-30 How many got the pictures yesterday? Let's see your hands around. Pictures, we don't sell them on Sunday. We respect the Lord's day. But get one if you can. And I just buy them from the studios, and let you have them.
Scientifically, if I--this will be my last service tonight I ever have, Christian friends, before God I have told the truth. And God's vindicated it to several million people around the world. It's been tried in every fiery furnace Satan has, I believe. And yet, then in the scientific world, He has a vindicated it to be the truth. So I've told you the truth, and God's testifying of the truth. And I pray that God will bless every one of you tonight.

E-31 What... I believe they said it was prayer card F they give out. Now, it's a little card. I think it's got my picture on the front side. Turn it over, and there'll be a letter F, and there'll be a number on there. And now, that number on the back... Now, let's begin somewhere along there. I suppose, being a hundred of those cards, we can't bring the hundred at once. Let's begin around about say, I believe last night we started in fifty, or and go from one... Let's start about, take about eighty to a hundred tonight, that'd give us about twenty to begin with.
[Blank.spot.on.tape--Ed.] I--I believe I do recognize this, is this the friends that was with me in Colorado, the Doctor Ackerman and them, isn't that? I'm--I'm glad to see you. I'm... I didn't notice you setting there. Glad to have you here tonight, some friends that was with me in Colorado the other day, Doctor Ackerman from Indiana, and his friends. I'm happy to see you. 'Course Mr. Bosworth setting there, Dr. Bosworth from Florida.

E-32 But I suppose, my brother, that we're strangers you and I. Yes, we don't know each other.
Now, I want the audience to pay close attention and watch. I want you to watch the expression on the people's faces as they come near, and come up close. When the anointing of the Holy Spirit is here, no one can stand near without recognizing It.
And now, if this man, and myself, which are probably born miles apart, raised miles apart, or whatmore, and years apart, we've never met in all of our life. And we--we just... That's still... If anything would be known, it would have to come from God. Now, whether He will or not, that I do not know. It's in His sovereign grace, if He does.

E-33 Now, the reason they set these two microphones here is because of when the anointing of the Holy Spirit, I never know what takes place. The next day I have to pick it up on a tape recording up there, to find out what I said myself. And that's the way we catch a record on everything. Watch what He tells you, and do just exactly what He says, and I'll assure you that everything will be just the way He said.
Now, be in prayer. You don't have to bow your head, but unless you're asked to, and pray. Now, I--I must talk to this man just a little in order to contact his spirit. And I want you all to help me tonight. And each Christian in your heart praying, 'cause there's unbelievers setting present. There's critics setting present. And do you realize that I'm representing the Lord that you serve in your church? And you realize what a position it is, sometime before a hundred thousand people. I'm representing Jesus Christ. So you who love Him, pray for me.

E-34 Now, my brother, it's just as our Master talked to the woman at the well. He just had a--a way of talking to her in order to contact her spirit. And you're standing here, a strong looking man as far as I know. And I... And, but God knows both of us, and I'm just trying to speak to you in order to--to contact your spirit like I... And if I am God's servant, and just a humble man as yourself, then the Angel of the Lord... Did you see the picture, did you? And then That comes down, and That gives the anointing. And that anointing then does the--the, it does the telling. That's right.
Now, I perceive that you are a Christian. You're a Christian man. And you are--you are suffering with a--a condition of an eye, an eye trouble. And the doctors want to operate on that eye. You won't permit that. And you--you have been in a meeting of mine before, years ago. And in there, you was setting in the audience by the side of a blind woman, and that woman received her sight. And since then, you have said if you could ever get to me, that God would heal you and cure that eye. Is that the truth what was said? That voice, what... Well, my brother, you have reached that time. God has healed you now. Go on your...
There's here... There's some contact with you and a lady standing down here in this audience back here. I see it's your wife. She's suffering with a heart trouble. Is that right? All right. You can both go home and be well now. God bless you; He has healed you.

E-35 Let's be very reverent. Watch with all your heart.
Come, lady. Now, if our Lord has risen from the dead, in Whose place I try to represent, now, and He lives tonight... When He was here on earth at the beginning of His ministry, there was a man converted by the name of Philip. And Philip went and found Nathanael, and he said to Nathanael, "Come, see Who I have found, Jesus of Nazareth, Whom Moses and the law spoke, the Son of Joseph."
He said, "Could any good thing come out of Nazareth?"
He said, "Come, see."

E-36 And as he come near where Jesus was in the prayer line praying for the sick, Jesus said, "Behold, an Israelite in whom there is no guile."
And he said, "When did You know me, Rabbi (or Reverend, Teacher)?"
He said, "Before Philip called you, I saw you when you were under the fig tree."
He didn't stop to say, "Mental telepathy." The thing he said, "Thou art Christ, the Son of the living God."
And when Jesus died, He said, "The things that I do, shall you also. After My resurrection, I'll be with you, in you, to the end of the world." Is that right, lady?

E-37 Then we are strangers, are we? You met me in the--a Chicago meeting? A lobby of a hotel, and just spoke to me, then went on. ["No, I asked you a question."] Well, how--how long ago has it been? In the last meeting in Chicago. Just spoke to me in the lobby. What? You did? Well, now, you know then that you're, as far as meeting thousands of people, I would know nothing from you. Now, I know--know. You just knowed me, and I didn't know you. Of course, that's right. But if the Lord Jesus is here to help you, He will know all about you. And if He will, in His sovereign grace tell you where--what's wrong with you and what for you to do, or what you haven't done, you'll believe Him?
You--you are suffering with something in the kidney. You have a... The doctor said it's--it's a fallen kidney. That is true. And you are... There's somebody with you; it's a little boy. He's kind of a thin, and he's got brown hair. And he can't learn in school very well. And he's kinda mentally retarded. Is that right? And you're his grandmother. And the little... Aren't you from around about Franklin, Indiana? Franklin? And you're name is Mrs. Ralph Kepler. Is that right? Now, you're healed. And go lay your hand on your grandson, and he shall recover if you believe with all your heart. God bless you. May God be with my sister, and help her, in Jesus Christ Name I ask it. Amen. God bless you, mother.

E-38 The word "Amen" means "so be it." Could the audience to Jesus Christ say, "Amen"? [Congregation says, "Amen."--Ed.]
Would you come? You come a believer. All right, sir. There seems to be something around you. Yes, you've just been healed of stomach trouble. Isn't that right? And you're so happy about it, until you've come to pray for an old woman. It's your mother. And she has kidney trouble, rheumatism, and arthritis. Go, lay your hand on her, and call the Name of Jesus Christ, and may God bless you, my brother. God bless you.
Be thankful and be grateful to God. Are you believing? Believe with all your heart and God shall bring it to pass.
How do you do, lady? I suppose we are strangers too. God knows us both, doesn't He? Only God can help you. But if I be His prophet, by His grace He has sent me to help you. You believe that? And you are a Christian. And the trouble of your body is about the head. You've just had an operation. And it won't heal up right. Isn't that the truth? Was that the truth? See, I don't remember sometimes; it's a vision. I'm looking at something else; it's another dimension.
Just a moment. There was something else that I seen. Oh, you are concerned about someone else being healed. It's your husband. He has a--a high blood pressure, and something wrong with his eyes. Is that right? If that--is that the truth? Come here just a moment. Jesus Christ, the Son of God said, "These signs shall follow them that believe." You believe I believe it? "If they lay their hands on the sick, they shall recover." Is that true?
Our Father, Who art in heaven, hallowed by Thy Name. Thy kingdom come, Thine will be done in earth as it is in heaven. Send Thy blessings upon this woman, who I bless in Thy Name, and may her heart be made happy. And may she be healed, in Jesus Christ's Name. Amen.
Now, go rejoicing, going happy, believing with all your heart. God bless you.

E-39 Would you come, sir? Good evening. Just keep believing. If you can believe, all things are possible to them that believe. Do you believe, sir? Do you believe that Jesus raised from the dead, that He comes here and does these signs and wonders, just...? Do you believe that that feeling that you're feeling now is His Presence? Do you believe that? That He... You realize that something's going on? You are suffering with a--a nervous condition, and kind of a sinus. Isn't that right? And say, you're a minister. You're a preacher. And you used to pastor a church. Since getting sick, you kinda had your service at home. And you come from a wooded country too, rolling hills. It's Indiana. And the beginning is like O-d-e-a-n, Odeana, something, Odeana, or Odean, is that right? Oden? Do you believe me to be His prophet, now? All right. You're finished with your sickness. Go home and take up your church and start pastoring again in the Name of Jesus Christ and be healed. Amen. God bless you, my brother.
Just be reverent.
God bless you, sister. The heart trouble left you when you was crossing here, so you can just go on off the platform. Be thankful and grateful.

E-40 Sir, you setting there saying the prayer, you--you was surprised, wasn't you? Aren't you a Gospel preacher too? You are. You have something to do with a Baptist church. Is that right? I'm not reading your mind, but, see, your--your life you can't hide now. That's your wife setting there. You're suffering from a nervous condition. She's suffering with a mental distress. Is that the truth? You were praying then, "God, let Brother Branham see a vision over me." Is that right? That's the truth. Put your arm around your wife.
Lord Jesus, may Thy mercy come to them both, and may they be healed, live happy together, and serve Thee the rest of their day, in the Name of the--Thy Son we ask it. Amen.
God bless you, my Reverend Brother. Go home. Jesus Christ will make you well.
Are you praying everywhere?

E-41 If you'll believe God, you'll never go blind. You--you believe it? A hardening of the nerves in the eyes. You got a female disorder, a real nervous condition, which caused by the menopause. Do you believe Christ healed you? But you're wanting me to put my hands on you. That's what you're asking for. I'm not reading your mind, but that's true.
Lord Jesus, heal her, and may she go now and be perfectly well, for I cast out the evil spirit, in Jesus Christ's Name. Amen.
God bless you, sister. Go, rejoicing and thanking God and be made well.
Would you come, lady? Do you believe that God sent His Son, Jesus, to die for your sins and for your sickness? For your sins, you have accepted it? And you are a Christian, member of a church. You suffer with a kidney trouble, a poisoning in the kidney. Is that true? Will you accept Him now as your Healer? Then you can be well. Go home. Jesus Christ makes you well, in the Name of Jesus Christ. Amen.

E-42 Come, my brother. Do you believe Him with all your heart? Look at me just a minute. Do you believe me to be His prophet? I'm just your brother, as far as that concerned. But now the Holy Spirit has anointed me. Therefore, He shows me what He will. Between you and I sets a table, and you're walking away from it, refusing food. You got stomach trouble, an ulcerated stomach causing you great trouble. You believe now, and believe that Jesus makes you well? Go, eat what you want to. Jesus Christ make you whole. Testify and tell the people what great things God has done.
Lady, one chance for you to live from the cancer, is God to heal you. Is that right? You realize that you're living in your last day, unless God has mercy. Jesus said, "In My Name they shall cast out devils." Do you believe that?
Thou demon called cancer, I adjure thee by the Son of God, Jesus Christ, that you leave the woman. Come out from her.
Now, look here. You've been told you can't live but a little while. Within the next seventy-two hours, you're going to get real sick and start vomiting. When you start doing that, know I've told you the truth. Keep testifying of your healing. God bless you.

E-43 Would you come, lady? Look this a way with all your heart. Believe with all your heart. Between you and I drops white blots of...?... blood. You're a diabetic. Calvary has a transfusion for you, my sister. Do you believe it? Do you accept it?
Almighty God, Creator of heavens and earth, give to our sister life tonight. And may she be healed, in Jesus Christ Name. Amen. Go, rejoicing. Go, thanking God. You'll get well and be all right.

E-44 Come, lady. Do you believe with all your heart? You're in a worse condition than you think you're in. You have heart trouble. It's not just a make-believe. You have a blockage in your heart. You know you can't live without God. That kills more people... [Blank.spot.on.tape--Ed.] If you can hear my prayer for you, will you serve Him all the days of your life? Come here, my sister.
Our heavenly Father, I bless this Your child. Satan has determined to take her life, and send her to a premature grave. But, Lord, she stands now, believing. And I rebuke this evil spirit that's taken her life. May it leave her, in Jesus Christ Name. Amen.
Now, sister, I don't know what your trouble was, what He told you. But whatever it is, it's gone. Go on your road and rejoice and be happy, and thank God for your healing. All right.

E-45 Fear not, sister. God is with you. Now, anything can happen. Be reverent.
You got heart trouble. And only God can heal you. You accept it now?
Jesus of Nazareth, be merciful to her. I pray that You'll heal her, and take these diseases from her, and may she go and be made well, in the Name of the Son of God, Jesus Christ I ask it. Amen.
Now, go thank...?... no, hearts, and you go on rejoicing now. God bless you. Go, believing.

E-46 Is everyone happy? Re... Let's say, "Thanks be to God." [Congregation says, "Thanks be to God."--Ed.] Now, everyone just be... All right, sister. Just... That's the way to have faith. Go, rejoicing, thanking God. Be made well in the Name of Jesus Christ. Have that kind of slow, steady faith. It pays for you. God bless you. It's left you, now. That drainage and all has gone.
Just a moment. Be reverent. The Angel of the Lord has left the platform. It's moved to the audience for something. Every one reverent now, when you're praying.
It's a woman. She's setting right there praying. She has bronchitis. Raise up, sister. He's made you well now, and you can go home. God bless you. Have faith in God.

E-47 Just a moment. There's a Light standing over the--a couple. Sir, don't you suffer with phlebitis? Isn't that right? Stand to your feet just a moment. You're from out of town. You're--you're thinking about somebody. You've got somebody on your mind. It's a friend of yours that's got arthritis. Isn't that true? And you're... Don't know whether to bring him to the meeting or not. There's some discussion. And the... His wife is a believer. And he's not exactly a believer. And you, yourself, need Jesus Christ as you Saviour. Isn't that right? And don't you come from a place somewhere around about Elkhart, Indiana? Isn't that right? If it is, raise your hand. You now accept Jesus Christ as your personal Saviour? You renounce sin in your life, and will go back home now and live a Christian life? God will heal you of the phlebitis. God bless you. Go home, and may God be with you. You are a Christian now, as a believer. Have faith in God.
Believe. Don't doubt.

E-48 You want to get over that eye condition? Go, believing with all you heart, and God will make you well.
Have faith in God. You believe Him with all your heart?
You have a rupture, don't you, sir? And is that your sister setting next to you there, that has heart trouble? If you believe with all your heart, you can be healed, both go home, be made well. God bless you.
Bring the lady. God bless you, lady. You was healed of that heart trouble when you was passing by there. Go on off the platform. You're well. You see?
Let's say, "Thanks be to God." [Congregation says, "Thanks be to God."--Ed.]

E-49 Now, will you bring the next patient, please? Come this a way, lady. Believe with all your heart. Do you believe with all your heart? Believe that God makes you--will make you well? If I be His servant, I can't heal you, but I can by the help of God know what's wrong with you. You've had a heart trouble for a long time. It's caused from a nervous condition, 'cause you to have a nervous heart. When you lay down at night, you smother so much, especially after eating. It creates a gas in your stomach that pushes it up. It's really not a heart trouble. You think it is, but it's a nervous condition that's come on [Blank.spot.on.tape--Ed.] since menopause started way back in a young woman. Is that the truth? That's the truth. Never seen you in my life. Well then, if God knows what your life is, doesn't He know what it will be? Do you accept Him now as your Healer? Then it won't bother you no more. It'll leave you. Go, in the Name of Jesus Christ. I bless you for your healing.

E-50 Now, everybody just reverent. Believe with all your heart now. Now, have faith in God. Don't doubt. If you believe, all things are possible to them that believe. What do you think up there in the gallery? Do you believe with all your heart? What do you think over here in the gallery, do you believe with all your heart? What about out through here, are you believing with all your heart?
Reverend, sir, don't you have a rupture and heart trouble there? And your wife setting next to you with the little green dress on has a heart trouble, don't you? That's right. The baby, that's your granddaughter, isn't it? Grandchild. Isn't that your father setting back there...?... Isn't that right? You're little baby's suffering too, isn't it? You're wondering whether it's epilepsy or not. It has some kind of a spells. It's a nervous convulsion. Put your hand over on your baby.
Almighty God, the woman who bore this baby to the earth, your servants the doctors has failed on this, but Thou will not fail. And may it be healed. I rebuke the evil spirit on that infant. In the Name of Jesus Christ, may it leave the child. Amen.
God bless you. Don't fear about the baby no more.

E-51 Howdy do, sir? Now, there's something strange about you, sir. Satan has desired to take your life. You're all tore up. You think you've sinned away your day of grace. You think your life is ruined. Do you love Jesus? What makes you love Him? Before there could be anything to there make you love Him, there has to be a Creator to create the love in your heart. Is that right? If you'd sinned away your day of grace you would hate Jesus. But you love Him, and you're all right. And the Devil's just lying to you. You're nervous. Come here and I'll cast him away for you if you'll believe. Do you believe it?
Bow your head, and keep your heads bowed, everyone, till you hear me say, "Raise up." This is demonology.
Almighty God, be merciful to the boy. He stands here, and Satan trying to get him to get in this condition to commit suicide. But Thou art here to relieve the boy, and to make this evil spirit go. And Thou has said, "These signs shall follow them that believe. In My Name they'll cast out devils." Then upon the authority of God's Word, as a believer, I now ask the spirit that's on the boy, of unbelief, to leave him. Go out in the Name of Jesus Christ, and bother him no more. And I set him free, and may the enemy be bound and leave this room, and torment no one else, in Jesus Christ's Name.

E-52 Now, you're all right. Now, you can raise your head. Feel all right now, son? Is that right? Devils... You'd have committed suicide in a few days. That was on his mind. He thought he'd sinned away his day of grace. When he come up, a real black, heavy, like a fog, meeting me in the face. That's devils. The boy is free, now feel happy. Go on home rejoicing, thanking God for His goodness to you. God bless you.
Let's say, "Thanks be to God." [Congregation says, "Thanks be to God."--Ed.] Are you believing with all your heart?
You have a back trouble, don't you, sir? the man setting there with the brown suit. Isn't that right, sir? You have a back trouble. Isn't that your wife setting right out there at the end? She has a colitis in the colon. Isn't that right? Something in the colon... And both of you come from Canada, from Toronto, Canada. Is that right? You're going home healed, both of you. God has blessed you.

E-53 The man right over the top of her back there with the blue shirt on, you want to get over the rheumatism, and be made well? Stand up to your feet and raise your hands up-and-down. You're healed. Jesus Christ has made you well. Have faith in God. Don't doubt.
How do you do, sir? We are strangers, I suppose? Between you and I is a pulpit. You're a minister. And you're suffering with a stomach trouble. You've been to different doctors. One said it was an ulcer, and the other one said it was a rupture. You've got someone you're interested in. It's a--a brother-in-law, I believe. He's hard of hearing; he's seeking the Holy Spirit, or needs the baptism of the Spirit. Is that the truth? All right. Go home and get well. Eat what you want to. Jesus Christ, the Son of God, make my brother every whit whole. Amen.

E-54 Do you believe? I don't see why that men and women everywhere can't believe on Jesus Christ at this time, when there's so many things taking place out in the audience. I can't even see them no more. Every person in here can be healed right now. Do you believe it?
Lady, you won't have to lay in that stretcher. You can get up and go home. Every one of you that believes on Jesus Christ, will you lay your hands over on one another...?... Lay your hands on each other while we have a prayer. I'm so weak I can't hold myself.

E-55 Lord, my breath is about to leave me, visions tearing me down, but O God, be merciful, Father. Heal all the needy here, dear God. May they go to their homes happy. May the lame get up and walk. May all sickness be healed, and all the demons that's binding Your people be cast away out into darkness. May this be a memorial time for many here, for Thou art here and declaring Yourself to be the same yesterday, today, and forever.
And now, Lord, as I stand here in Your stead, standing, representing You and Your vicarious suffering at Calvary's cross, and under the authority of the Holy Spirit, I now rebuke every unclean spirit, and every sickness that's binding the people in this building. May every demon leave the people and come out of them. Thou demons that has bound these, the people of God, you have no right to hold them any longer. I charge thee by Jesus the Son of God, that you leave every one of them and come out of them.

Up

S'abonner aux nouvelles