L’homme Intérieur

Date: 53-1212 | La durée est de: 1 heure et 41 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1          Merci beaucoup, Frère Boze. Bonsoir, mes amis. Je suis très heureux d’être ici ce soir avec vous pour servir le Seigneur. Je regrette de vous avoir déçus hier soir. Ce n’était pas ma faute. J’étais ici, mais un petit quelque chose s’est produit, qui a fait que les gens... quelque chose en rapport avec leurs églises, si bien que si je prêchais là-bas, tout le monde... Si je prêchais ici, alors ils ne me permettraient pas de prêcher là-bas.

            Je–j’aimerais donc au moins tenir parole. Et j’avais donc promis de venir ici, c’est pourquoi je–je suis venu. Et je–je suis heureux d’être ici, et–et je prie Dieu de nous aider maintenant et de nous accorder deux excellentes soirées de réunions pendant que nous sommes ici.

2          Et je suis juste un peu fatigué. Nous revenons d’une série de réunions en Floride, et c’est... Je pense que c’est notre sixième semaine. Nous avons tenu des réunions sans interruption, c’est pourquoi je suis très fatigué. Nous avons parcouru, Billy et moi, je pense, onze cents miles [1770 km] en une nuit, à bord d’une vieille petite camionnette de marque Chevrolet. Alors nous... Nous avons effectué ce trajet dans environ vingt-trois heures. J’étais de deux côtés, juste...?... Et je... De toute façon, nous avons passé un–un bon moment à le faire. Nous sommes rentrés directement à la maison, et ensuite nous sommes venus directement ici.

            Et hier soir, j’étais très fatigué. Nous sommes rentrés un peu tard. J’étais ici vers sept heures et quelques, et nous sommes venus à la réunion. Et j’ai alors appris que quelque chose avait mal tourné dans certaines dénominations et tout. Moi, je suis interdénominationnel [L’assemblée applaudit.–N.D.E.] Merci beaucoup. Je... Je le dis du fond de mon coeur. Je–je... Si nous sommes de l’église interdénominationnelle, nous devons le rester. C’est pour toutes les dénominations, peu importe ce qu’elles sont. On ne peut pas être interdénominationnel et n’être que pour telle ou telle église... C’est pour tout le monde.

3          Et je crois dans la Paternité de Dieu et dans la fraternité des hommes. Et je–je crois que nous sommes tous des frères, et c’est ce que nous devrions être. Et Dieu a Ses enfants. Ils sont tous dans... Peut-être que certains d’entre eux sont un peu étranges selon notre croyance ou votre croyance, ou la mienne. Mais Dieu accepte Ses enfants, c’est pourquoi nous devons les accepter comme nos frères et soeurs, n’est-ce pas? C’est juste.

            Et je... Pour cette petite... Cette église-ci, l’Eglise de Philadelphie... (Merci, Frère Boze.) Quand j’étais en Suède, de toute ma vie je ne pouvais connaître un meilleur traitement que celui qui m’a été réservé en Suède par les Suédois. Ils ont été très aimables et très gentils envers moi.

4          Et partout où j’ai été, j’ai toujours été très bien traité ; chez tous les différents peuples. Ainsi, moi, je–je n’ai donc point de dénomination. Je–je dis que je suis dans la famille Branham voici maintenant plus de quarante ans, et ils ne m’ont jamais demandé d’adhérer à leur famille. Simplement, je–je suis tout simplement né un Branham. Et je pense qu’il en est de même des chrétiens, ne le pensez-vous pas? Juste... Nous sommes simplement–simplement nés des chrétiens. Eh bien, nous... Certains...

            Bon, je n’ai rien contre les églises dénominationnelles. C’est... Elles sont ce qu’elles–ce qu’elles veulent croire, mais je ne pense pas que nous devrions briser la communion fraternelle. Amen. Je crois que nous devrions tous aimer le Seigneur et Le servir.

5          Et je... Dans ma vie, c’est ce que j’ai essayé de créer autour de moi. Si je ne peux pas éprouver un sentiment d’amour de l’Esprit de Dieu autour de moi, alors il y a là quelque chose qui cloche. Je–je dois... Je ne veux pas être mêlé à quoi que ce soit, qui éloignera de moi ce tendre et doux sentiment. Voyez-vous? Je–j’aimerais que ce sentiment soit toujours là, car c’est par cela que j’aide le peuple de Dieu. Voyez-vous, c’est...

            Et puis, je pense que vous avez déjà été avec des personnes dont vous pouviez à peine supporter la présence. Et–et peut-être qu’elles maudissent et font des histoires, eh bien, c’est–c’est juste–juste... Ça peut être des gens bien. Mais ils sont tout simplement oints de ce genre d’esprit. Voyez-vous? Et moi, je–j’aime le genre qui est amical, gentil, poli, des gens qui se comportent en frères, et qui sont aimables. Et j’aime plutôt cela. Je... C’est ce que je crois.

6          J’étais simplement en train de réfléchir. C’est nous qui portons les fruits de Dieu. Et je crois que dans Jean, chapitre 17, Jésus a dit: «Vous êtes les sarments.» Et Lui, Il était le Cep. Or, le cep produit les fruits, mais ce sont les sarments qui portent les fruits. Ainsi, le... Si le sarment tire sa vie du cep, eh bien, c’est le même genre de vie qui est dans le cep. Ne le pensez-vous pas? Forcément.

            Eh bien, nos mains, nos lèvres et nos yeux sont les mains, les lèvres et les yeux de Dieu, que nous avons ici, qu’Il a sur la terre. Eh bien, Il est retourné à Dieu et Il a envoyé l’énergie de Son Esprit pour nous oindre du Saint-Esprit. Et si donc nous Lui sommes soumis, alors nos mains représentent Ses mains. C’est pour cette raison qu’Il a dit: «Ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.» Voyez-vous?

            Et quand les apôtres avaient reçu le Saint-Esprit, ils imposaient les mains aux gens. Il se passait quelque chose. Simon le magicien a compris qu’il se passait quelque chose quand Pierre imposait les mains aux gens et que ces derniers recevaient le Saint-Esprit. Eh bien, il s’agit du don de Dieu. Eh bien, c’est glorieux.

7          Maintenant, quiconque... Combien parmi vous, les mères... Quelle mère ici ne sait pas ce que c’est que l’imposition des mains? Quand un petit bébé s’agite, pleure et tout, que la main de cette mère touche tout simplement ce bébé, ça règle la question. Le petit commence–arrête de pleurer, il se blottit contre sa maman. Voyez-vous? C’est cela l’imposition de vos mains. C’est cela la mère ; il s’agit d’un contact.

            Combien parmi vous ici ont déjà eu affaire à un–un cheval qui était très nerveux et très turbulent? Qu’un homme qui aime les chevaux lui tapote simplement la patte [Frère Branham tapote le pupitre.–N.D.E.] et lui parle juste un instant, et le tapote, qu’il pose sa main sur lui, bien vite, le cheval se calme. Voyez-vous? C’est...

            Et c’est pareil avec l’imposition des mains aux malades. Si Dieu nous oint pour que nous le fassions, nos mains représentent Ses mains. Les seules mains qu’Il possède, ce sont les nôtres. Et nous prions pour les malades.

8          Eh bien, tout d’abord pour le médecin, il–il est... Bien des fois les médecins sont oints du Saint-Esprit, et ils prient pour leurs patients. Et des fois le médecin, dans le cadre de sa formation, il a étudié la science et les grandes oeuvres qui nous ont aidés de différentes manières, nos hôpitaux et tout. Et le médecin entre, et il a une–une lentille, un rayon X à l’aide duquel ils peuvent regarder et voir une–une grosseur et différentes choses qui clochent, des os fracturés.

            Eh bien, maintenant, combien c’est contraire à ce qu’était la science autrefois ! Les gens disaient qu’il n’existait point de lumière en dehors de la lumière du soleil. La Bible déclare que notre corps est plein de lumière. Eh bien, la radiographie prouve cela (Voyez-vous?), ce n’est pas... C’est de la lumière de notre corps qu’il s’agit, et cela produit une ombre, et ils voient cela avec les rayons X.

9          Eh bien, si le médecin peut palper quelque chose qu’il peut inciser, quelque chose que l’un de ces cinq sens peut percevoir, eh bien, alors il peut... Je pense qu’aujourd’hui nous avons des médecins très brillants, de bons hôpitaux et de bons médicaments. Et nous sommes très reconnaissants au Dieu Tout-Puissant que nous les ayons. J’en suis reconnaissant. Et ils font tout ce qu’ils peuvent, mais parfois cela les dépasse. Parfois ils ne s’en sortent pas, alors nous avons un droit parfait. Si tous les facteurs humains ont échoué, nous avons toutefois le droit de nous approcher de Dieu et de Lui demander qu’Il nous aide. C’est juste. Et Il agit. Il a promis de le faire.

            Or, le médecin ne prétend pas être un guérisseur. Il ne prétend guérir personne. Il déclare seulement assister la nature. C’est Dieu qui guérit. Eh bien, si vous vous facturiez le bras, le médecin pourrait uniquement remettre le bras en place, et le médecin ne peut pas guérir le bras. Voyez-vous? Le médecin ne fait que remettre l’os en place. Dieu... C’est la nature, comme on l’appelle, et c’est en fait Dieu, qui guérit l’os, si nous voulons examiner cela pour voir.

10        Le médecin pourrait arracher une dent cariée. Eh bien, maintenant, il ne guérit pas l’alvéole. Il ne fait que déplacer–arracher la dent. Il ôte l’appendice malade, mais c’est Dieu qui guérit. Voyez-vous, voyez-vous? Le médicament maintient la propreté alors que Dieu construit les tissus. Dieu est le seul Créateur qui soit, n’est-ce pas juste? Et c’est Lui qui crée les cellules et tout, qui édifie la foi.

            Eh bien, maintenant, ne serait-ce pas une chose merveilleuse, si notre... si le monde entier, bien entendu, mais si le monde entier pouvait travailler dans l’unité, la fraternité et l’harmonie avec Dieu. La médecine et–et toutes les différentes églises dénominationnelles, et–et toutes les races et les couleurs des gens, si seulement nous pouvions renverser cette chose et l’ôter de notre esprit et comprendre que nous sommes tous issus d’une seule personne... Oui. C’est juste. Alors, nous...

            Et souvenez-vous, c’est possible qu’un certain frère soit tombé, mais n’empirez pas pour autant sa situation. Et, oh ! et aidez-le à se relever, essayez de le ramener dans la fraternité, dans la fraternité de Dieu. C’est cela, mes amis chrétiens, ma vision de ce dont le monde a besoin aujourd’hui, c’est–c’est de retourner à Dieu. Eh bien, je fais de mon mieux, je–je... Et j’ai résolu de continuer à faire tout mon possible pour ramener l’homme à Dieu, et pour ramener la fraternité et les sentiments de Christ parmi les gens.

11        Bon, étant donné que je parle aux pentecôtistes, le plus grand groupe que vous... Mes dernières réunions que je viens de terminer ont été parrainées par les baptistes de la Floride. Et nous avons donc tenu des réunions pour toutes les différentes dénominations, pour tout le monde.

            Et aussi, bien des fois nous avons trop mis l’accent sur, je pense, sur une certaine chose. Nous avons trop mis l’accent sur... Si vous voulez bien m’excuser, car ce n’est que notre groupe qui est ici ce soir, et je me sens vraiment chez moi à cette chaire. Et je suis vraiment le bienvenu, je le sais et je vous aime, c’est pourquoi je dis ces choses.

            Nous avons pris trop de... mis trop l’accent sur nos émotions. Nous... C’est possible, peut-être que nous ressentons cela aussi longtemps que nous crions et louons le Seigneur, c’est une très bonne chose. Je–je pense que c’est bien. Ou peut-être que parce que nous avons la puissance, peut-être, pour parler en langues, que c’est... C’est juste ça.

            Mais si cette église de Philadelphie m’accepte tout simplement comme un serviteur de Dieu, et m’accorde...

12        Aimeriez-vous savoir ce que je pense être le plus grand besoin de l’Eglise aujourd’hui? Aimeriez-vous... ce que je pense... Là où je pense qu’il y a une déficience? Il n’y a pas de travail de l’âme. Les gens ne sont pas assez brisés. Ils sont... A ce qu’il semble, il–il n’y a plus de fardeau. Et donnez-moi quelqu’un qui est tellement brisé à cause des âmes perdues qu’il pleure tout simplement et désire ardemment qu’il y ait un réveil, au point qu’il ne sait plus manger, qu’il ne sait tout simplement plus...

            Si vous lisez l’histoire du monde et l’histoire de la religion, vous découvrirez qu’il a toujours fallu ce genre d’esprit pour apporter un réveil. C’est juste. Voyez-vous? Quand Sion a éprouvé des douleurs, ou est entrée en travail (Je pense que c’est le meilleur mot), eh bien, le–alors elle a donné naissance à des enfants. Voyez-vous? Vous–vous devez être brisé. Il est question de l’atmosphère de la chose.

13        Quand vous allez quelque part où il y a des discussions ; vous entrez dans ce type d’atmosphère. S’il y a quelque chose dans l’église, quelqu’un qui est désobéissant et qui se comporte très mal dans l’église et qui cause des ennuis, vous ne serez jamais en mesure d’avoir un réveil aussi longtemps qu’il y aura ce genre d’atmosphère autour de vous. Et ainsi, il faut que tout le monde...

            Si vous observez, quand le Saint-Esprit est venu à la Pentecôte, ils étaient tous au même endroit, d’un même accord (Est-ce juste?), attendant une promesse. Et quand on a une telle attitude, Frère Boze, alors le réveil viendra. Cela–c’est juste.

14        Et aujourd’hui nous tenons de nombreuses grandes réunions attrayantes, qui durent comme nous les appelons dans le Sud, vous savez. Et ainsi, c’est juste un–un terme qu’on utilise pour... à la place de réveil. Mais je pense que c’est devenu simplement des réunions qui durent (c’est juste) au lieu des réveils. Car, dans la–dans la nation, nous n’avons pas encore de réveil, d’après ce que je vois. Je ne vois pas de...

            Quand nous aurons un réveil comme celui que l’on a eu lors du réveil du pays de Galle ou en Ecosse, ou lors de l’un de ces réveils de l’époque de Wesley, quand il y a eu ce grand bouleversement, et qu’un–un réveil mondial est venu par John Wesley, je pense que c’est à ce moment-là que nous aurons un vrai réveil.

            Eh bien, récemment j’ai remarqué dans mon ministère qu’il y a... Les gens (ceux qui sont remplis de l’Esprit)... mais ils regardent pourtant ce que Dieu fait, les signes ou quelque chose qu’Il accomplit, les gens restent assis là et disent: «Eh bien, c’est très bien.» Voyez-vous? Et vous verrez donc Dieu faire quelque chose d’autre, et les gens disent: «C’est très bien. Nous apprécions ça. Dieu... un homme de bien.» Voyez-vous? C’est comme pour dire: «Eh bien, c’était Ton devoir, ô Dieu. Tu as simplement fait ce qui est de Ton devoir.»

15        Mais alors, s’il y avait réellement un réveil dans l’air, quand l’une de ces choses se produit, chaque âme la saisirait rapidement et cela serait... Oh ! la la ! cela n’aurait pas de fin. Cela irait simplement d’une personne à l’autre, d’une personne à l’autre, et cela continuerait à avancer.

            Or, bien entendu, vous savez, je suis un–un Américain comme vous, mais là en Afrique dans le... où c’est censé être un pays des païens, cela devrait nous rendre plutôt honteux de voir comment ils reçoivent l’Evangile. Quand ils ont vu une chose surnaturelle s’accomplir, trente mille personnes ont reçu Christ comme leur Sauveur personnel en une seule fois. C’étaient des païens (Voyez-vous?), trente mille païens. On ne se posait pas de question du tout, c’était tout simplement réglé. C’était tout. Voyez-vous?

16        Et maintenant, je–je vous assure, je pense que notre peuple s’est trop appuyé sur l’instruction, la théologie et tout, et a laissé ces choses prendre la place de l’Esprit. Eh bien, permettez-moi de vous dire ceci en passant. Je pense qu’il s’agit d’Ezéchiel chapitre 9, j’en suis vraiment certain. Je peux me tromper. Je–je sais que je suis tout à fait sûr qu’il s’agit d’Ezéchiel 9.

            Quand le Saint-Esprit a quitté le... D’abord, il y eut l’homme qui sortit de derrière les portes avec les instruments de destruction pour détruire. Bien entendu, l’application correcte dans les–les Ecritures, c’était juste avant la destruction de Jérusalem.

            Et un homme en robe blanche et portant une écritoire à la ceinture s’était avancé. Et il reçut de Dieu la commission de parcourir la ville (maintenant, écoutez ceci), et de faire une marque sur le front (le scellement du Saint-Esprit), une marque sur le front de chaque homme ou chaque femme qui soupirait et gémissait à cause des abominations qui se commettaient dans la ville.

17        Eh bien, j’aimerais juste vous poser une question. S’Il parcourait Chicago ce soir, dans combien de maisons trouverait-Il ce soir ce genre de foyer là, avec des gens étendus là, sanglotant pour qu’il y ait un réveil, des gens qui sont dans un travail de l’âme tel qu’ils ne sont plus en mesure de supporter ; ils ne savent tout simplement quoi faire. Je me demande combien de gens Il marquerait ce soir à Chicago, dans cette ville de près de cinq millions d’habitants? Combien... Où... Qui marquerait-Il? J’imagine tout simplement qu’on pourrait à peine les compter sur le bout des doigts, ne le pensez-vous pas? C’est... des gens qui ont un tel fardeau... Et pourtant, c’était exactement... Il ne devait marquer personne d’autre que cette catégorie de gens là. Voyez-vous ce que je veux dire? Nous devons mûrir dans la Présence de Dieu.

            Maintenant, que le Seigneur vous bénisse. J’aimerais lire une portion de Sa Parole ici. Ma parole est juste comme celle de n’importe quel autre homme. Elle–elle peut faillir, mais Sa Parole ne peut pas faillir. Et maintenant, je crois que demain matin, je dois prêcher à l’école du dimanche. Je pense que c’est ça, à onze heures, demain à onze heures. Et puis, je me demande si–si...

18        Voyons, ensuite, je pense que demain soir encore, à dix-neuf heures trente, à la même heure... dix-neuf heures... Maintenant, amenez vos malades et vos affligés, et réunissons-nous et prions très fort, et je–je sais que Dieu va faire quelque chose pour nous. Et maintenant, je pense que c’est mon... A ce que je sache, maintenant, ce sont mes dernières réunions avant d’aller outre-mer.

            C’est pourquoi je sollicite certainement vos prières, que vous priiez pour moi, vous ce cher et merveilleux peuple de Chicago. J’en aurais vraiment besoin comme plus que jamais auparavant. Voyez-vous? Et je crois que Dieu va–va faire de grandes choses pour nous outre-mer. Et je suis–je suis sûr qu’Il va le faire. Et je... Cela...

            Vous ne savez pas le bien que l’on ressent quand on se tient là et qu’on sait que l’on est défié en face par des oppositions, mais au fond de mon coeur je me dis: «Eh bien, bon, tant de gens avaient assisté aux réunions de Chicago, beaucoup d’entre eux avaient dit...» Certains d’entre eux sont en train de prier maintenant. Il y a forcément des gens là à Chicago qui sont en train de prier. Il y en a qui sont en train de prier à Miami. Il y a quelques-uns de Palm Beach qui sont en train de prier. Il y en a quelques-uns d’ici ou de là qui sont en train de prier.» Et quand je les considère tous, dans l’ensemble, je suis alors sûr que je suis vraiment environné de prières. Et cela vous rend très–très fort, je vous assure. Vous direz en quelque sorte: «Maintenant, Satan, regarde ici. Je suis vraiment environné de prières.» Voyez-vous? Et–et je–je sais où on–on se tient.

19        Est-ce que vous... Vous êtes-vous déjà imaginé qu’à l’intérieur de notre corps il y a un autre homme? Savez-vous que–qu’il y a un autre homme à l’intérieur de notre corps? Et c’est un homme esprit. Y avez-vous déjà pensé, Frère Ryan? De voir ce que... Oui, oui. Et que celui qui est ici dedans, l’homme intérieur...

            Eh bien, cet homme intérieur, s’il–s’il vient de Dieu, c’est l’Esprit de Dieu (Est-ce juste?) qui est à l’intérieur de notre être. Or, mon doigt ne pourrait pas bouger sans que quelque chose le fasse bouger. Il est actionné par une intelligence ici, car la pensée, d’une façon subconsciente... Si peut-être l’idée me venait d’aller là ; je ne suis pas obligé de penser à cela. Ça semble tout simplement... Eh bien, c’est là-dessus que repose la foi.

            Maintenant, à vous ici qui êtes très malades, j’aimerais que vous saisissiez ceci avant que je lise donc les Ecritures, pour soutenir cela. Maintenant, cela... Depuis hier soir et tout, je me suis plutôt détendu un peu. Et je–j’aimerais–j’aimerais vous expliquer cela.

20        Il y a une–une conscience et un subconscient. C’est juste comme un–un... Si nous allions outre-mer par bateau... Et il y a un homme qui se tient juste ici en haut ; c’est lui qui donne les–les ordres. Cet homme descend ici en bas dans le bateau pour conduire celui-ci, eh bien, il ne voit pas où il va, mais il reçoit tout simplement les ordres qui viennent d’en haut. Eh bien, maintenant, lui–lui, il dit: «Tourne à gauche ou à droite, ou mets plus de gaz et cela», ou quoi que ce soit. Il travaille tout simplement en fonction des ordres qu’Il reçoit.

            Et tout au-dedans de nous, ici dans notre coeur, il y a le subconscient, et il reçoit des ordres venant d’ici en haut. Eh bien, maintenant, vous m’avez souvent entendu à l’estrade, sans doute. J’étais simplement en train d’écouter une bande d’une réunion à Owensboro l’autre jour, au sujet d’une personne qui était–était estropiée, et qui a été guérie. Et je... Et cela jouait, le Saint-Esprit parlait.

21        Maintenant, ici en haut, cette conscience monte à l’estrade et dit: «Frère Branham, gloire au Seigneur, j’ai la foi.» Mais juste là, en bas, cette autre petite conscience dit: «Eh bien, tu sais bien que tu n’en as pas.» Voyez-vous? Eh bien, maintenant, si vous pouvez amener celui-ci et celui-là à être en harmonie avec celui-là, cela–cela, vous voyez, cela... Celui-ci dit: «Oui», tout le temps. Celui-ci dit: «Oui.» Mais là, tout au fond, il y a quelque chose que ce petit gars... Voyez-vous? Cela... Vous voulez le faire. Vous voulez dire oui, mais juste là, au fond, cette petite ombre fait que vous... et pour aider... On ne s’occupe pas beaucoup de ce petit gars qui est ici au fond. Eh bien, vous allez découvrir que c’est plutôt lui qui dirige les choses. Voyez-vous?

            Ainsi, si ce gars... Après tout, c’est lui qui conduit le bateau. Voyez-vous? C’est lui qui est aux commandes. Celui-ci pourrait faire beaucoup de déclarations, mais c’est ce gars qui travaille ici en bas. Voyez-vous, voyez-vous? Ainsi celui qui est juste ici dit: «Oh ! oui. Je crois cela. Oh ! je crois certainement.» Eh bien, si cela–si–si c’est vrai, cela va... celui-ci et celui-ci s’accordent avec cela, alors nous obtenons la chose. Voyez-vous? Et alors cela–cela devra marcher.

22        Mais tant que ce n’est pas le cas, eh bien, ça ne marchera pas. C’est tout. Parce que vous avez des ordres qui vont dans ce sens, et ceux-ci vont dans l’autre sens, et ils poussent tout simplement votre bateau d’un côté et vous ne quittez pas le port. Voyez-vous? Vous êtes toujours par ici.

            Et c’est pourquoi nous devons amener ces gars à être en accord et à dire: «Dieu a raison.» Que celui-ci dise: «Dieu a raison.» Que celui-ci dise: «Dieu a raison.» Alors nous avançons. Voyez-vous? Nous recevons des ordres, et tout. Il n’y a aucun obstacle devant vous. Il n’y a rien pour vous faire douter de cela, tous les symptômes que vous pourriez avoir.

            Vous pourriez retourner à l’hôpital le matin, et qu’on dise: «Eh bien, votre bras est toujours raide. Votre cancer est toujours là. C’est...» Cela n’aura pas la moindre... Cela ne vous déconcertera pas du tout. Voyez-vous? Si cela, ceci et ceci s’accordent. Voyez-vous? C’est juste. La foi fait tout.

23        Or, Dieu est en vous. Vous qui avez le Saint-Esprit, Dieu est en vous. Croyez-vous cela? Et maintenant, Jésus a dit: «Je vous donne le pouvoir.» Je vais vous montrer la faiblesse de l’église, par la grâce de Dieu. «Je vous donne le pouvoir sur les esprits impurs. Vous allez les chasser.» Non pas Moi, [mais] vous. «Vous chasserez... En Mon Nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; ils boiront des breuvages mortels, et cela ne leur fera pas de mal.»

            Pensons au grand saint Paul, une fois, ils ont accosté sur une certaine île. Le bateau avait fait naufrage. Dieu lui avait promis qu’il allait arriver à une certaine destination. Il retournait à Rome pour comparaître devant César, et il croyait en Dieu. Il aidait donc les hommes, on l’avait lié avec des chaînes, il était prisonnier. Et il aidait les hommes à jeter du bois dans le feu.

24        Et quand il y jetait du bois, une grosse bête au venin mortel, un serpent, l’a mordu juste à la main. Et cette bête avait un venin si mortel que lorsqu’elle mordait quelqu’un, généralement la personne tombait raide morte après une minute ou deux. Et ainsi, les autochtones ont dit: «Cet homme...» Ils ont dit: «Regardez, il a des chaînes sur lui. C’est un prisonnier. Ça doit être un meurtrier, parce qu’il est certainement... Il peut avoir échappé à la tempête, mais il ne va pas en réchapper contre ce–ce serpent, et il va mourir.»

            Maintenant, écoutez. Un moment après, Paul a regardé et il a vu cela. Ceci, ceci et cela s’étaient accordés. Il n’y avait pas la moindre crainte. Il a dit: «Ils–ils saisiront des serpents et ils ne leur feront pas de mal.» Il a considéré cette morsure mortelle sans crainte. Quand vous avez peur, alors–alors Satan s’en mêle. Satan, c’est la crainte. Mais l’amour parfait chasse toute crainte. Voilà. «Je suis l’homme de Dieu. Voilà ce serpent suspendu à ma main, mais il n’y a aucune crainte ici, ici, ou là.» Voyez-vous? Tout était en harmonie.

25        Il a regardé l’animal. Il s’est dit: «Bien, bien», il l’a secoué dans le feu, et il est retourné chercher encore du bois qu’il devait mettre au feu.

            «Oh ! diriez-vous, Paul, n’as-tu pas peur de tomber raide mort?»

            «Eh bien, certainement pas, je ne peux pas tomber raide mort. Le Saint-Esprit est en moi.»

            Eh bien, le Saint-Esprit même qui a créé les cieux et la terre avait tellement rempli cet homme de Sa puissance que la mort qui était dans les–les crochets de ce serpent ne pouvait même pas pénétrer dans son corps, parce que tout son corps était rempli de l’Esprit autant qu’il était rempli de sang. Voyez-vous? Et... Est-ce juste?

26        Et chaque petite cellule de sang est une vie, et à ce moment-là vous êtes tout chargé, tout rempli du Saint-Esprit. Oh ! certainement, ils ont marché sur l’eau. Ils ont accompli de grands miracles et tout. Pourquoi? Ils étaient parfaitement en harmonie avec Dieu, cette première Eglise. Et mon ami chrétien, à moins que nous puissions rentrer à ce...

            Maintenant, vous... Nous ne pouvons pas nous disputer, nous quereller et nous chamailler avec des dénominations et parvenir à cela. Les dénominations ne nous amèneront pas à cela. Il est question de l’amour parfait et de la confiance totale en Dieu, ce n’est que ça qui produit cela. Voyez-vous? Alors vous... Voyez-vous? Et vous... Et on peut–on peut crier ; on peut parler en langues. On peut–on peut faire–être de grands enseignants en théologie, on peut avoir sur soi des titres de docteur en théologie, mais cela ne marchera jamais jusqu’à ce que ça, ceci et ceci soient en harmonie. Voyez-vous, cela fait que le...

27        C’est comme cette lumière. Si vous détachez un–un fil, qu’il s’agisse du négatif ou du positif, cela ne marchera certainement pas. C’est tout. Cela–cela doit avoir le fil de terre. Cela doit être bien mis à la masse, et–et cela doit avoir le type correct de fil et tout, et cela conduira le courant ; c’est tout ce qu’il faut.

            Eh bien, si nous sommes réellement établis en Christ (Voyez-vous?), que le Saint-Esprit est en nous, et que nous sommes enracinés et établis dans la foi de Dieu, cela va certainement apporter la lumière de l’Evangile au monde. C’est juste. Cela va guérir les malades ; cela va accomplir de grandes oeuvres.

            Que le Seigneur vous bénisse, chrétiens, et puissiez-vous recevoir Ses bénédictions. Bon, dans Nombres, je–j’ai–j’ai dépassé l’heure pour commencer la ligne de prière. Et je... Mais j’aimerais lire cette Ecriture de Nombres, chapitre 21. C’est tout simplement tombé sur mon coeur tout à l’heure en sorte que je–je me suis simplement dit que je devrais lire cela. C’est un passage bien connu. C’est au sujet de–de Moïse et des enfants d’Israël. Et je crois que Dieu va bénir Sa Parole maintenant pendant que nous allons lire.

28        Et pendant que je lis cela, gardez donc à l’esprit ces choses que je vous ai dites. Voyez-vous? Gardez-les à l’esprit (Voyez-vous?), de sorte que si vous... Jésus est passé près d’un arbre. Il a regardé dessus. Il n’y avait pas de fruit dessus, et Il a dit: «Que personne désormais ne mange de ton fruit.» Et Il a continué Son chemin jusqu’à Jérusalem, bien entendu, là-bas on L’a querellé, et Il ne pouvait pas supporter cela. Pour Lui, c’était la mauvaise sorte d’atmosphère, alors Il est sorti, Il est retourné, Il a descendu la montagne le lendemain matin.

            Et pendant qu’ils passaient, je pense que c’était vers onze heures de la journée, Pierre a regardé cet arbre. Il a dit: «Dis donc, regarde, a-t-il dit, Tu as simplement dit cela hier, et cet arbre est mort depuis la racine.» Voyez-vous? Il a séché.

29        Eh bien, Jésus a dit: «Ayez foi en Dieu.» Est-ce juste? «Car en vérité, en vérité, Je vous le dis, si vous (pas si Moi Je)–si vous dites à cette montagne: ‘Ôte-toi de là’, et si vous ne doutez pas, il vous obéira.» Obligatoirement. Il doit faire exactement ce que vous dites, pourvu que vous ne doutiez pas. Eh bien, croyez-le ici. Maintenant, amenons ce subconscient aussi à croire cela. Et quand le subconscient et cette conscience sont en harmonie avec Dieu, alors la chose va arriver.

            Maintenant, dans Nombres chapitre 21, verset 5.

            Et le peuple parla contre Dieu et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Egypte, pour que nous mourions dans ce désert? Car–car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture.

            Alors l’Eternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.

            Le–le peuple vint à Moïse, et dit: Nous avons péché, car nous avons parlé contre toi et contre l’Eternel... (un instant)... contre toi et contre l’Eternel. Prie l’Eternel, afin qu’il éloigne de nous ces serpents. Moïse pria pour le peuple.

            L’Eternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche ; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie.

            Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche ; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie.

            Les enfants d’Israël partirent, et ils campèrent à Oboth.

30        Eh bien, ma Bible est tellement soulignée au crayon et tout, là où j’ai lu, que je–j’ai sauté mon passage pendant que je le cherchais. Je m’excuse. Mais... Puisse le Seigneur ajouter maintenant Ses bénédictions à Sa Parole.

            Quand il y a des ennuis, Dieu est toujours le Dieu qui satisfaisait aux besoins quand il y a un besoin chez Son peuple. Et vous savez cela. Et Dieu avait promis de pourvoir à leurs besoins. Eh bien, quand les gens ont... Et pourtant, ils avaient mal agi, ils avaient péché et avaient fait des choses qui étaient mal, cependant quand ils eurent besoin de guérison, Dieu a fait une expiation pour la guérison, quand il n’y avait même pas encore d’expiation. Voyez-vous? Dieu y a pourvu. Devant chaque difficulté, Dieu fraie une voie pour y échapper. Il le fera, si seulement vous avez la foi et que vous croyez en Lui.

31        Maintenant, bien entendu ils étaient loin là-bas. Peut-être que Moïse était un médecin. Il avait été enseigné dans toute la–la sagesse des Egyptiens, et peut-être qu’il connaissait beaucoup de remèdes contre les morsures des serpents, mais cette fois-ci les remèdes qu’il avait, la sagesse des Egyptiens, n’ont pas agi ; la raison en était qu’il y avait un.... Le peuple s’était chamaillé avec Moïse et s’était chamaillé... Ils ont dit: «Pourquoi nous as-tu amenés dans ce désert?» Ils se plaignaient constamment, et cela a engendré le péché.

            Et le péché est la cause directe ou indirecte de la maladie. Avant qu’il y ait le péché, nous n’avions pas de maladie. Donc, pour commencer, la maladie est un attribut du péché, peut-être qu’il ne s’agit pas de ce que vous avez fait, mais de ce que vous–vous avez hérité, car Dieu a promis que cela irait même jusqu’à la troisième et à la quatrième génération, qu’Il punirait la désobéissance des parents par la maladie.

            Eh bien, parfois, il y a un bon médecin. Si vous allez chez un médecin et que ce soit un bon médecin, vous direz: «Docteur, j’ai mal à la tête.» Eh bien, s’il se soucie de son patient, il ne dira pas: «Oh ! bien. Prenez une aspirine et rentrez à la maison.» Il ne fera pas ça. Il va chercher... D’abord il va faire un diagnostic du cas jusqu’à ce qu’il trouve ce qui au juste en est la cause. Voyez-vous? Il y a quelque chose qui provoque ce mal de tête. Peut-être qu’une aspirine va l’arrêter, je–je ne sais pas. Mais si c’est un bon médecin, il ne va pas se débarrasser de vous comme cela. Il fera le mieux qu’il peut pour vous.

32        Et maintenant, s’il disait: «Eh bien, peut-être que vous avez l’appendicite. Nous allons simplement vous opérer.» Eh bien, maintenant, s’il ne fait pas le diagnostic du cas, ce serait tout de même contraire à l’éthique. Voyez-vous, il–il doit d’abord trouver la cause. Eh bien, maintenant, c’est ainsi avec Dieu dans ces réunions.

            Et la raison pour laquelle j’y vais lentement avec les malades, c’est d’abord parce qu’il y a ce qui a causé cette maladie. Et avant que l’on puisse se débarrasser de la maladie, si le médecin ne peut rien faire pour vous, alors vous devez chercher la cause, la raison de cela. Et ainsi, bien des fois... Et vous qui assistez aux réunions, vous comprenez pour quelle raison le Saint-Esprit révèle aux gens le péché caché et tout qu’ils–ils ont commis il y a de nombreuses années, ou peut-être quelque chose qu’ils n’auraient pas dû faire, ou quelque chose qu’ils auraient dû faire et qu’ils n’ont pas fait. Et observez cela à l’estrade.

33        Maintenant, c’est Dieu qui envoie Son Esprit pour révéler les secrets des coeurs des gens. Quand Jésus-Christ était ici, c’était Son ministère, quand Il a trouvé la femme qui avait vraiment soif de l’Eau de la Vie. Croyez-vous cela? Saint Jean, chapitre 4. Et Jésus a engagé une conversation avec elle. Il a dit... C’était une Samaritaine, pas une Juive. Et Il a dit: «Apporte-Moi à boire.» Et aussitôt, Il a voulu tenir une conversation avec elle.

            Elle a dit: «Oh ! il n’est pas de coutume que vous, vous demandiez pareille chose. Tu es un Juif et moi une Samaritaine.»

            Il a dit: «Eh bien, si tu savais à Qui tu parles, c’est toi qui Me demanderais à boire.»

            Eh bien, sans tarder elle a voulu de cette eau. Il a dit: «Va chercher ton mari.» Eh bien, voyez-vous ce qu’Il a fait? D’abord Il–Il est allé droit à la raison pour laquelle elle ne pouvait pas boire de cette eau. Voyez-vous? Avant qu’elle puisse avoir cette eau, il y avait une raison ici.

            Elle a dit: «Je n’en ai point.»

            Il a dit: «C’est exact. Tu en as eu cinq, et celui avec lequel tu vis maintenant n’est pas ton mari.» En d’autres termes, elle était une concubine.

34        «Eh bien, a-t-elle dit, je vois que Tu es prophète.» Et alors, elle a dit: «Le Messie doit venir, nous savons que lorsqu’Il viendra, Il nous annoncera toutes choses.»

            Et Il a dit: «Je Le suis. Je Le suis, Moi à qui tu parles. Je suis le Messie», en d’autres termes. Et ainsi, elle s’en est allée dans la ville, et non seulement son propre péché lui fut pardonné, mais à cause d’elle un grand nombre de gens à cru au Seigneur Jésus quand Celui-ci leur a parlé.

            Et puis, quand Philippe est allé leur prêcher, après que le Saint-Esprit était venu... Jésus n’a pas accompli un seul miracle, selon les Ecritures, à ce que nous sachions, pendant qu’Il était en Samarie–Samarie. Il est simplement allé là et leur a parlé du Royaume de Dieu. Et ils ont dit à la femme: «Maintenant, nous croyons nous-mêmes, parce que nous L’avons entendu parler. Il est différent des autres. Et nous sommes convaincus que c’est bien Lui le Messie.»

35        Et ainsi donc, après, Philippe est allé là-bas et leur a prêché, Jésus avait déjà apporté le Message. Et puis, probablement qu’il y avait déjà eu un–un moment chez eux où ils avaient dit: «Nous savons que le Messie est sur terre et que tout ira bien maintenant.» Et puis, Philippe est allé leur prêcher, et c’est à ce moment-là que les guérisons se sont produites, que de grands miracles et de grands prodiges se sont produits.

            Et ensuite, Jacques ou Jean et–et Pierre sont venus et les ont baptisés dans le–le corps des croyants. Et le Saint-Esprit est descendu sur eux, et de là, l’Eglise s’est mise en marche. Voyez-vous comment Dieu a fait les choses? Il fait le diagnostic du cas, Il se débarrasse de tout, et ensuite Il descend carrément pour vivre Lui-même dans la personne.

36        Eh bien, c’est ce que Dieu désire faire ici ce soir. Il veut se débarrasser de–de tout le péché qu’il y a dans ce–dans ce groupe, s’il y a le péché ici. Ma prière est qu’il n’y en ait pas, mais s’il y en a... Et vous savez... «Qu’est-ce que le péché, Frère Branham? Eh bien, aujourd’hui, je vous assure, j’ai perdu mon tempérament colérique.»

            Eh bien, un instant. Le péché, c’est l’incrédulité. Eh bien, c’est cela le péché. Il n’y a point d’autre péché que l’incrédulité. Ce n’est pas un péché de faire des choses telles que boire et–et fumer, jouer aux jeux d’argent, et–et la prostitution. Ce n’est pas ça le péché. Ce sont–ce sont les résultats du péché, la raison pour laquelle vous faites ces choses, c’est parce que vous êtes un incroyant. Voyez-vous? Ce sont des attributs du péché.

37        Maintenant, si vous croyez, vous n’allez pas... Jésus a dit: «Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Eternelle, car il a cru.» Eh bien, si vous croyez, vous ne ferez pas ces choses. Vous ne pouvez pas faire qu’un–un grain... Vous ne pouvez pas faire qu’une tige de blé devienne un–un grateron, n’est-ce pas? Pas du tout. C’est impossible. C’est juste... La vie qui est dedans est celle du blé, c’est pourquoi elle produit du blé. Et si vous êtes né de l’Esprit de Dieu, vous allez... Vous êtes un chrétien, et vous ne pouvez rien faire d’autre que porter les fruits d’un chrétien. C’est tout. Voilà tout.

            Et puis, si vous... Bien entendu, si vous portez d’autres fruits, Jésus a dit: «C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.» Est-ce juste? Ce n’est pas par leurs actes, ni par ceci ou cela, mais par leurs fruits...

38        Eh bien, le blé, si vous dites: «J’ai planté du blé dans ce champ.», et si moi je vais là et que je ne voie pas les fruits du blé, eh bien, je–je vais plutôt douter un peu de vous. Voyez-vous? Mais si vous dites: «Eh bien, j’ai planté du blé dans ce champ», et que cela produise du blé, eh bien, c’est juste. Vous n’avez aucun problème. Les–les fruits que ça porte prouvent que c’est ce que vous avez mis dans le champ, c’est-à-dire du blé.

            Et puis l’incrédulité–l’incrédulité c’est la–la seule chose qui puisse vous éloigner du Royaume de Dieu. Le péché, ce n’est rien d’autre que l’incrédulité. Eh bien, maintenant vous direz: «Frère Branham, j’ai cessé de boire, j’ai cessé de faire ces choses et j’ai abandonné mes mauvaises voies.» Eh bien, vous avez fait cela pour une raison. Voyez-vous? La–la seule chose qui vous a fait faire cela, c’est parce que vous êtes devenu un croyant. Voyez-vous?

39        Maintenant, vous pouvez dire: «Eh bien, je ne suis pas un croyant, mais j’ai simplement cessé de faire cela.» Alors vous n’êtes pas un chrétien. Voyez-vous? Vous n’êtes pas un chrétien. Peu importe combien vous avez une haute moralité. Vous pourriez observer tous les dix commandements et–et pratiquer tout ce qui est conforme à la morale et tout, et être un incroyant, vous n’êtes toujours pas un chrétien. Vous êtes toujours mort. Aux yeux de Dieu vous êtes tout autant disqualifié dans le–pour ce qui est d’entrer dans le Royaume. Eh bien, je crois que tout homme, qu’il soit pécheur ou pas, doit avoir de la moralité. Je ne cherche pas à écarter la moralité, mais je dis qu’un homme qui cherche réellement...

            Vous direz: «Eh bien, je... Ce sera bientôt la fête de Nouvel An.» Les gens diront: «Je tourne une nouvelle page.» Eh bien, ça ne sert à rien. Pourquoi n’en tournez-vous pas une là? C’est–c’est... Il ne s’agit pas de prendre une page, mais de prendre un livre. C’est juste. Changer de livre. Et–et alors Dieu va–va s’occuper de vous à partir de ce moment-là. Alors Son Saint-Esprit entrera en nous, et alors nous devenons Ses représentants. Alors nous ne pouvons porter que des fruits du chrétien, si l’Esprit chrétien domine sur nous. Est-ce juste? L’Esprit chrétien, c’est l’Esprit de Christ.

40        Et puis, Jésus a dit: «Vous ferez aussi les choses que Je fais.» Est-ce juste? «Vous ferez au-... les mêmes choses que Je fais et même de plus grandes, car Je M’en vais au Père.» Eh bien, Il a dit: «Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus (C’est-à-dire les incroyants. Voyez-vous? Le cosmos, l’ordre du monde)–ne Me verra plus ; mais vous, vous Me verrez (les croyants), car Je serai avec vous, même en vous jusqu’à la fin du monde.» Eh bien, les attributs de cette vie chrétienne parfaite seraient dans un groupe de gens et se manifesteraient dans leur vie jusqu’à la seconde venue de Jésus-Christ.

            Je pense que je vous ai parlé de ma conception de Dieu, de ce que Dieu est. Ecoutez ceci: Pour moi, je crois que Dieu a toujours été un Dieu trin. Christ, le Saint-Esprit de Dieu, est tout simplement comme une règle de trois pieds [environ 1 mètre–N.D.T.]. Eh bien, les douze premiers pouces, c’est Dieu le Père ; les douze pouces qui suivent, c’est Dieu le Fils ; et les douze derniers pouces de la règle de trois pieds, de la règle entière, c’est Dieu le Saint-Esprit.

            Eh bien, ce n’est pas que nous... Personne d’entre nous ne croit dans–dans trois différents... ou ne dit qu’il y a un Dieu le Père et un autre Dieu plus jeune, le Fils, et un autre homme, Dieu le Saint-Esprit. C’est–cela serait–ce serait du paganisme. Ce n’est pas... Il s’agit seulement d’un seul Dieu dans trois dispensations différentes.

41        Maintenant, quand Dieu est descendu ce matin-là sur le mont Sinaï et que Moïse a écrit... Il est monté là-haut pour recevoir les commandements, Il était–Il était dans une Colonne de Feu. N’importe qui sait que c’était Dieu le Père, n’importe qui sait que c’était cela, l’Ange de l’Alliance. Et l’Ange de l’Alliance, c’était Jésus-Christ. Est-ce juste? C’est ce que dit la Bible.

            Maintenant, Le voilà dans la Colonne de Feu. Personne ne pouvait Le toucher, Il est saint. Personne ne peut L’approcher. Absolument pas. Et quand Il est descendu sur cette montagne pour écrire de Son propre doigt ces commandements que Moïse devait placer dans l’arche, les éclairs brillaient, les tonnerres grondaient. Et la terre trembla si fort que Moïse lui-même fut terrifié.

42        Et le peuple a dit: «Que Dieu ne parle pas, de peur que nous mourrions. Que Moïse nous parle, mais pas Dieu.» Et même si une bête touchait cette montagne, elle devait être transpercée avec une–une flèche. Est-ce juste? Elle devait être mise à mort, rien... parce que la montagne était sainte, Dieu était là-haut.

            Maintenant, observez l’amour de Dieu ; cela devrait vous amener à vous mettre à prier pour un réveil. Dieu condescendant, descendant, se révélant, alors Dieu apparut là dans la Colonne de Feu. Et puis, la fois suivante qu’Il est apparu sous une forme visible, c’était lorsqu’Il est apparu sous la forme de Son Fils, Jésus-Christ. Il a couvert une vierge de Son ombre, Il a créé une cellule de sang dans son sein, laquelle a produit le Fils de Dieu. Et Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même. Est-ce juste?

43        Jésus a dit: «Ce n’est pas Moi qui fais les oeuvres. C’est Mon Père qui demeure en Moi. C’est Lui qui fait les oeuvres (Voyez-vous?), ce n’est pas Moi. Je fais seulement...» On Lui a posé la question, quand Il a passé ces infirmes et tout là-bas ce jour-là et qu’Il n’a guéri qu’un seul homme, qui souffrait de la prostatite ou de quelque chose comme cela. On a dit–On a dit: «Eh bien, pourquoi n’as-Tu peut-être pas guéri les autres?» C’est comme les gens le disent aujourd’hui: «Oh ! tu–tu–tu as simplement laissé le... qu’il guérisse celui-ci, qu’il guérisse celui-là, et je croirai cela.» Voyez-vous? Eh bien, les mêmes critiqueurs existent donc encore aujourd’hui.

            Il a dit: «Je ne fais rien à moins que le Père Me le montre premièrement, alors Je–alors Je fais ce qu’Il Me dit de faire. Eh bien, le Père est en Moi, et ce qu’Il Me dit de faire, Je le fais.»

            Eh bien, c’était Dieu sur terre. La Bible dit qu’Il sera appelé Emmanuel, ce qui signifie «Dieu avec nous». Est-ce juste? Eh bien–eh bien, voilà Dieu, en tant qu’un–un Dieu condescendant, descendant maintenant. Il est sous la forme de l’homme. Maintenant, suivez. Il s’est rapproché un peu plus de l’homme.

44        Eh bien, Il devait donner ce Sang qui était un Sang pur, venu non pas par le sexe, mais par une naissance virginale. Et Il a donné ce Sang pour purifier les coeurs des hommes et des femmes nés du sexe, vous et moi. Et Il nous a purifiés de nos péchés, afin que Dieu vienne Lui-même maintenant dans la troisième Personne vivre dans le coeur humain. Dieu a tant aimé Ses créatures, oh ! quand j’y pense, mon coeur se fond.

            Comment donc ce Grand Jéhovah qui s’était tenu là et qui a créé l’univers, qui a créé toutes choses... Je suis allé là-bas au mont Palomar, et j’ai regardé à travers cet observatoire et j’ai vu là à cent vingt millions d’années- lumière, j’ai vu là-bas des mondes et des systèmes solaires... et le système solaire, là-bas, les mondes et les autres soleils, lunes, mondes, et étoiles, à cent vingt millions d’années-lumière. Et puis, au-delà, il y a encore des mondes, des lunes et des étoiles.

45        Et ce Jéhovah Dieu qui a créé toutes ces choses est descendu Lui-même pour vivre dans votre coeur et dans mon coeur. Avant de le faire, Il a dû nettoyer Son chemin. Il a dû leur montrer la loi et les commandements. Ensuite Il a dû descendre pour leur montrer l’amour, et puis ouvrir carrément Son chemin dans le coeur de l’homme. Et maintenant Dieu est en nous. C’est juste. Maintenant, nous sommes Ses mains sur la terre, nous sommes Ses yeux sur la terre ; nous sommes Son Evangile sur la terre. Et l’Evangile ne consiste pas uniquement en la Parole. La Parole rendue manifeste, c’est ça l’Evangile. L’Evangile n’est pas venu en paroles seulement, mais avec la puissance et la démonstration du Saint-Esprit. «Allez par tout le monde, et démontrez la puissance du Saint-Esprit à toutes les nations.» Eh bien, au lieu de cela, nous nous mettons à enseigner la théologie.

            Et nous avons fait deux mille ans, et deux tiers des habitants de la terre n’ont jamais entendu parler de Jésus-Christ. Deux tiers des habitants de la terre ne savent rien du tout de Jésus-Christ. Pensez-y. Eh bien, vous direz: «C’est là-bas dans les pays des païens.» C’est pratiquement aux Etats-Unis d’Amérique.

46        Dans la petite ville de New Albany, dans l’Indiana, juste au sud de là où j’habite, on a fait un recensement il y a environ trois ou quatre mois. Et on a découvert que dans cette ville, je crois, de vingt-sept mille habitants, il y en a plus, je crois que le tiers ou le quart d’entre eux ne fréquentent même pas l’église, ils sont membres d’une certaine église, mais ils n’ont jamais franchi la porte de l’église. Et j’ai entendu l’analyse sur Boston, le nombre d’enfants qui sont dans la délinquance juvénile...

            Le capitaine Al Farrar est un ami personnel, il est le responsable du FBI pour... Il était–a reçu le Saint-Esprit lors de mes réunions, alors qu’il me filait depuis deux ans pour m’attraper, pour voir ce que je faisais. Il est venu à ce grand... de Dallas ou plutôt à cette grande réunion ce soir-là et il s’est tenu là. Et il a dit: «J’aimerais vous... Vous savez, mon travail à moi, c’est de démasquer les supercheries.» Il a dit: «Je l’ai filé depuis deux ans.» Et il a dit: «Ce n’est pas de la supercherie.» Et il a dit: «Ceci, c’est la puissance du Dieu Tout- Puissant.»

47        Et le jour suivant, au stand de tir où il m’avait amené, il a dit: «Frère Branham...» Il avait renvoyé sa voiture, il est entré dans cet endroit et il a dit: «Je voudrais recevoir le Saint-Esprit ici même. Je veux naître de nouveau.» Voilà. Eh bien, il prend maintenant sa retraire dans environ une année ; il veut m’accompagner dans les réunions. Eh bien, c’est la... juvénile... (Voyez-vous?) du...

            Maintenant, il est... Et tous–tous ces jeunes qui sont dans la délinquance, on a fini par découvrir que des milliers et des dizaines de milliers de ces enfants n’ont jamais été à l’église, ils ne savent rien de Dieu, ils ne connaissent que des jurons. C’est tout ce qu’ils savent. Eh bien, voyez-vous, on ne trouve pas ça là dans un pays des païens. C’est aux Etats-Unis.

48        Et maintenant, je–je vais dire ceci avant de clôturer. Je crois que ce que... Si Dieu... Si... Quand les gens... Dieu leur a donné la clé passe-partout autrefois au commencement, quand Il leur a donné la puissance, Il a dit: «Allez démontrer cette puissance dans le monde entier. Je serai avec vous, en vous. Et allez et–et...»

            Cette première église, oh ! la la ! qu’est-ce qu’elle a mis le monde en pièce, et–et les chrétiens... Le monde fut pratiquement christianisé en une seule décennie, une seule génération de disciples. Ensuite ils ont complètement laissé cela. La génération suivante commença à s’organiser. A la troisième génération, à l’époque des âges sombres, c’est alors que l’Eglise catholique s’est constituée. Et puis, à partir de là, ils ont commencé avec la théologie, et Martin Luther, John Wesley, Calvin, Knox et tout sont apparus. Et la chose entière était uniquement basée sur la théologie. C’est juste. Et ils n’ont pas réussi à retourner là-bas. La chose même que Dieu leur avait défendue, ils le font au Nom de Jésus-Christ. Il n’est pas question d’instruire le monde, mais de prêcher l’Evangile et de démontrer la puissance de Dieu. Voyez-vous?

49        Eh bien, aujourd’hui dans nos églises... Commencez seulement cela dans l’église et voyez ce qui arrive. On vous montre la porte. Voyez-vous? Et la clé passe-partout même, c’est la chose qu’ils ont laissée de côté, la Pierre angulaire. Quand là, autrefois, les bâtisseurs ont commencé à construire le bâtiment, les pierres étaient taillées dans le monde entier. Eh bien, vous allez comprendre pourquoi je suis interdénominationnel. On a taillé...

            Vous les francs-maçons qui êtes ici et les autres, ceux d’entre vous qui connaissez l’ordre ; on taillait les pierres et on les transportait jusqu’à Joppé et ainsi de suite. Et les chars à boeufs les faisaient descendre, les hauts cèdres du Liban, on les taillait et tout et on les faisait descendre. Mais quand le tout avait été entassé en dehors de Jérusalem, pendant quarante ans on n’a pas entendu un seul crissement de scie ni de coup de marteau.

50        Eh bien, voici venir une pierre taillée comme ceci, et une autre taillée comme cela, et une autre taillée comme ceci, et une autre comme cela, et on a constaté que chaque pierre s’ajustait parfaitement à sa place. C’est ce que je pense de ceux qui croient en Dieu. Chacun de nous a une place dans ce bâtiment. Nous ne sommes peut-être pas comme l’autre, mais nous avons une place à occuper ici, chaque chrétien né de nouveau.

            Eh bien, les bâtisseurs, pendant qu’ils commençaient à avancer, ils sont tombés sur une pierre ayant une forme bizarre. Et ils ont dit: «Nous ne pouvons pas utiliser ça. Cette pierre ne sert à rien. C’est une pierre drôle.» Et ils l’ont jetée quelque part dans un tas de mauvais herbes, et ils l’ont jetée. Et ils ont continué et ont progressé dans la construction de leur bâtiment.

            Et finalement, ils se sont rendu compte, quand ils sont arrivés à un certain niveau, ne pouvant pas aller plus loin (ils se sont arrêtés et ne pouvaient pas aller plus loin), que la pierre même qu’ils avaient rejetée était la principale de l’angle. Et c’est là qu’on en est aujourd’hui, frère, soeur. Nous avons adopté la théologie ; nous avons adopté l’instruction ; nous avons adopté l’éducation.

51        L’éducation, c’est une bonne chose, mais c’est le plus grand obstacle que l’Evangile ait jamais eu (c’est juste), l’éducation. Eh bien, je–je ne dis pas ça parce que je veux que vous soyez illettrés ou quelque chose comme ça. Vous ne devriez pas être illettrés. Mais, frère, les gens ont tout basé sur l’éducation, sur la théologie. Et voyez ce qu’ils ont fait. Ils ont... Ils ne sont pas en mesure de fournir une seule évidence de la résurrection de Jésus-Christ. Ils ne sont pas différents des mahométans ou... Les mahométans vous font face et ils vous défient.

            Il n’y a pas longtemps, le Docteur Reedhead de la mission soudanaise, qui a reçu le baptême du Saint-Esprit, un homme merveilleux, était chez moi, il a dit: «Frère Branham...» Il a décroché des diplômes et des diplômes et des diplômes. Il a dit: «Mais les docteurs ont-ils été dans l’erreur?» Il a dit: «J’ai été là et je les ai vus jeter les meubles et ainsi de suite, tout ça dans les réunions, ceux qu’on appelle les saints exaltés et tout.» Il a dit: «Mais ce que j’essaie de me dire, c’est ceci: malgré tout ce que j’ai vu et–et tous les diplômes que j’ai eus, a-t-il dit, mon coeur a soif de Dieu.» Vous y êtes ! Quelqu’un qui est au plus haut niveau du fondamentalisme. «Maintenant mon coeur a soif de Dieu.» Il a dit: «Recevoir le Saint-Esprit après que vous avez cru, cela existe-t-il?» [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Voyez-vous? C’est juste. C’est juste. Voyez-vous?

52        Et considérez Bouddha. Bouddha est mort il y a deux mille trois cents ans, le grand leader religieux de–de la Chine. Et quand il est mort, voici ce qu’il a dit avant de mourir. Il a dit: «Il arrivera avant la fin du monde que le dieu d’amour...» Le dieu d’amour, eh bien, ça c’est un dieu de dictature, vous savez, il a dit: «Le dieu d’amour enverra ses serviteurs, ses prophètes ici sur la terre, et ils viendront d’une manière telle qu’ils ne laisseront pas de traces derrière eux.» C’est par avion, quand ils seraient...?... Voyez-vous? Voyez-vous? Vous voyez, ils–ils avaient un–ils avaient dedans assez de jugeote, mais là ils avaient l’apparence de la piété et reniaient la chose. Voyez-vous, ce n’est que le Sang de Jésus-Christ qui compte.

            Eh bien, ce mahométan se tenait là, et s’adressait au–au docteur Reedhead. Ce dernier a dit: «Si...» Il a dit–il a dit: «Pourquoi ne rejetez-vous pas votre prophète mort, Mahomet, pour recevoir le Seigneur Jésus-Christ ressuscité que nous avons?»

53        Et ce mahométan, qui était intelligent et astucieux, a dit: «Gentil monsieur, qu’est-ce que votre Seigneur Jésus ressuscité ferait de plus pour moi que ce que fait mon prophète mort?»

            Il a dit: «Eh bien, vous voyez, nous avons la consolation.» Il a dit: «Et...»

            Il a dit: «Nous aussi.»

            Il a dit: «Eh bien, nous, nous avons la joie et le bonheur.»

            Il a dit: «Nous aussi. Qu’est-ce qui vous donne la joie et le bonheur?»

            Il a dit: «Eh bien, nous... Il va revenir.»

            Il a dit: «Notre prophète aussi.» Et il a dit: «Votre prophète, Jésus, Il vous a promis la vie après la mort. Notre prophète Mahomet nous a promis la même chose, la vie après la mort. C’est pourquoi nous sommes heureux.» Et il a dit: «Produisez tout simplement une seule chose de votre Seigneur Jésus que je ne peux pas produire maintenant avec mon prophète mort.» Il a dit: «Montrez-moi simplement une seule chose que vous avez que nous, nous n’avons pas. C’est pourquoi ne venez pas me prêcher cela», a-t-il dit. Et cet homme a raison.

54        Et alors, il s’est tourné vers le docteur Reedhead. Il a dit: «Ecoutez, monsieur. Vous qui dites que Jésus est ressuscité des morts...» Il a dit: «Quand Jésus est ressuscité des morts, s’Il est ressuscité, que nous... Et Il a dit: ‘Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.’ Et Il a promis de grands signes aux croyants et à vous les enseignants.» Il a dit: «Que je vous voie tous faire les signes qu’Il a promis qu’Il ferait, alors je croirai qu’Il est ressuscité des morts.» C’est juste.

            Il a dit: «Oh ! eh bien, nous prêchons l’Evangile dans le monde entier.»

            Il a dit: «Nous aussi.» Voyez-vous? Il a dit: «Que–que je Le voie accomplir ces miracles.» Il a dit: «Laissez-moi vous dire une chose.» Il a dit: «Vous tous, vous avez eu deux mille ans, et pourtant nous avons la plus grande religion qui soit.» C’est juste. Les mahométans sont les plus nombreux. Le christianisme occupe la troisième place. Voyez-vous? L’islam est la plus grande re-... quant au nombre des adeptes des religions dans le monde. Voyez-vous? Il a dit: «Et deux tiers du monde ne savent rien du tout de votre Seigneur Jésus ressuscité.» Il a dit: «Que notre Mahomet ressuscite des morts.» Il a dit: «Le monde entier le saura.» C’est juste.

55        Eh bien, le docteur Reedhead a dit qu’il était vaincu, et il l’était bel et bien. Et c’est ce qui lui a donné la soif de Dieu. Et frère et soeur, je suis ici ce soir pour affirmer que le Seigneur Jésus-Christ est ressuscité des morts. Il vit aujourd’hui parmi nous et Il fait les mêmes choses et produit très exactement ce qu’Il a dit qu’Il ferait. Il est le même Seigneur Jésus ressuscité.

            S’Il–s’Il le fait, et ce n’est que par Sa grâce souveraine, ce n’est pas à cause de moi. Je suis Son serviteur comme le–le... toute personne assise ici. Comme le petit garçon qui est un chrétien, ou la petite fille ou le–ou le... Tout le monde, peu m’importe de qui il s’agit, ça importe peu, il n’y a pas de grands personnages et–et de petits personnages dans le Royaume de Dieu. Nous sommes tous dans le Royaume de Dieu par la grâce de Dieu. C’est tout. Il n’y a pas de grand ni de petit. Et le... Nous sommes tout simplement tous frères et soeurs. C’est juste. Quelqu’un tient cet office-ci et un autre tient cet office-là, mais c’est...

56        Je lisais quelque chose, je crois que c’était sur Charles G. Finney, l’un des plus grands évangélistes de ce jour, un avocat converti. Et quand il... Un vieil homme se mourait de la tuberculose, et avant de mourir, il avait mis sa face contre terre et avait pleuré et prié. Et quand il s’est relevé, il a dit: «Eh bien, j’ai pu faire la prière de la foi pour une certaine ville. Dieu va envoyer un réveil dans cette ville.» Et il s’est limité à environ trente différentes villes.

            Et après que cet homme fut mort et parti, Finney a rendu visite à sa veuve et il a pris ces villes, et ces réveils se sont produits très exactement comme l’homme l’avait dit. Pourquoi? Parce qu’une âme qui agonisait, une âme dans la Présence de Dieu en toute sincérité, avait fait bien plus pour apporter un réveil que toutes les écoles qu’il y avait au monde. C’est juste. Une seule âme qui avait prié avec instance.

57        Je vous l’assure à chacun de vous, le grand réveil de l’est d’il y a de nombreuses années, en Afrique, quand ces Hottentots et tous ceux qui sont là-bas ont eu un réveil, la chose même–la chose même qui était à la base de cela ne provenait pas du tout de leurs enseignements ni de leurs grandes écoles, c’était venu par un pauvre petit homme de couleur sans instruction, illettré, là-bas dans une vielle petite hutte, et qui était resté sur sa face jour et nuit dans la poussière et qui a prié jusqu’à ce que Dieu a envoyé un réveil qui a balayé tout l’est et le nord de l’Afrique pour faire entrer les gens dans le Royaume de Dieu.

            Et ils ont eu un réveil là-bas. Oh ! la la ! Quel réveil ! Mais qu’est-ce qui les a ruinés? Ensuite, les enseignants sont venus d’Angleterre avec différentes tendances et ils ont commencé à s’établir là, et ils se sont mis à enseigner la théologie et à s’éloigner de la puissance de Dieu et tout comme cela. Et alors la chose toute entière a sombré dans le chaos. Et c’est très exactement ce qui est arrivé aux Etats-Unis d’Amérique.

            Et, frère, retournons à Dieu, au Dieu vivant, au Ressuscité, à Celui qui est amour, à Celui qui ne fait acception d’aucune dénomination, qui ne fait acception de personne d’une quelconque autre manière, Celui qui aime chacune de Ses créatures sur terre, et qui désire descendre. Il a fait tout Son possible pour se frayer un chemin et descendre jusque dans les coeurs des hommes.

58        Il a pourvu à un moyen comme le serpent d’airain. Il a pourvu à Jésus pour satisfaire à tous nos besoins pendant que nous sommes dans ce voyage entre le Ciel et la terre. C’est... Il a pourvu à Jésus-Christ et Il est le Sacrifice tout suffisant de Dieu. Tout ce dont vous avez besoin ce soir ne se trouve pas dans votre église ; ça se trouve en Christ. Voilà ! Ça ne se trouve pas dans votre instruction ; ça ne se trouve pas dans votre théologie, dans ce qu’est votre crédo, ou ce que votre... C’est en Jésus-Christ.

            Regardez à Lui avec une foi simple, humble et pleine d’amour, et dites: «Ô Dieu, purifie-moi de tout égoïsme et ôte de moi toutes les impuretés, et que je sois entièrement à Toi dès ce jour.» Voyez ce que Dieu fera pour vous. Ma prière est que Dieu vous bénisse, pendant que nous inclinons la tête.

            Notre Bienveillant Père céleste, je prie d’abord ce soir pour cette grande ville, alors que je le contemple comme dans une grande vue panoramique, et c’est toute la région métropolitaine, et je vois ce soir comment le péché... Je pense à Sodome, quand des anges sont descendus pour s’assurer de la véracité de ce qu’ils avaient entendu. Et nous savons que nous sommes proches de quelque chose. Je prie pour Chicago, ô Dieu. Et je crois que de petites réunions comme celles où les véritables croyants se rassemblent à travers la ville sont la seule chose qui peut empêcher la colère de Dieu et le jugement de se déverser à l’instant même.

59        Je pense à notre président qui est là-bas maintenant dans cette réunion en Russie, sachant qu’ils ont l’arme même qui peut faire voler cet endroit en éclats au point qu’il n’y resterait plus de vie, et ils pourraient le faire avant le lever du jour. Alors, ô Dieu, je me dis: «Qu’est-ce qui les empêche de le faire?» C’est parce qu’il y a encore quelques justes qui prient. Ô Dieu, aie pitié, je Te prie, Père, aie pitié.

            Accorde-le ce soir, dans cette belle petite église qui se tient ici comme un phare, un groupe de gens qui ont abandonné leurs coeurs, leurs vies, tout ce qu’ils ont, qui s’avancent volontiers maintenant, pour donner librement leurs vies pour la cause, qui croit en Toi. Ô Père, je te prie de les revêtir maintenant d’une grande puissance ce soir, de la grande puissance de la foi. Que toute pensée qui est contraire à Ton plan divin soit ôtée ce soir de leur esprit ou dans–de leur subconscient. Ôte cela, Père. Sois avec nous maintenant.

60        Aide-moi, Seigneur, moi qui suis indigne et qui me tiens ici comme un mortel, sachant qu’un jour je devrai Te faire face, rendre compte pour chaque parole que je prononce et chaque pensée qui traverse mon esprit. Et je Te prie, ô Dieu, de me purifier et de me garder dans Ta main, afin que–afin que Tu me permettes de parler à mon prochain. Je les aime, Seigneur. Et je désire les voir tous entrer dans la grande unité de Dieu, et–et être–être introduit dans le grand millénium qui vient bientôt. Je prie pour chacun d’eux.

            Et maintenant, bénis ces malades qui sont ici ce soir, Père. Un grand nombre de ceux qui sont assis ici sont malades. Et je–je sais que Tu as dit, quand Tu étais ici sur terre, que les choses que Tu faisais, Tes croyants les feraient. Et maintenant, puisses-Tu L’envoyer ce soir, ô Dieu, et qu’Il vienne dans Sa puissance et se révèle ici dans cette grande assistance et au coeur de chaque croyant. Et qu’Il manifeste Son Etre par des miracles et des prodiges en sorte que, lorsque nous quitterons ici ce soir, il n’y ait pas une seule personne ici qui rentre chez elle sans être guérie. Accorde-le, Seigneur.

61        Que leur foi soit à la hauteur de cette situation, et il en sera ainsi, car Tu as dit: «Qu’il te soit fait comme tu as cru dans ton coeur.» Et je Te prie d’accorder cela ce soir. Et fais que toute l’atmosphère ici, Seigneur, soit une atmosphère de création, où on est de–d’une seule âme, d’une seule pensée, d’un même accord, où l’on a un seul but... Accorde-le, Seigneur. Ecoute ma prière. Je–je Te prie de nous accorder cela au Nom de Jésus-Christ, Ton Fils Bien-Aimé. Amen.

            Mon coeur a tellement soif de voir cette atmosphère. Voyez-vous? Vous voyez, c’est l’atmosphère qui crée cela. Voyez-vous? L’atmosphère crée... Si tout le monde ici était dans une parfaite harmonie, la chose serait réglée. Vous voyez, c’est comme dans le naturel, pour qu’un oeuf éclose, on le met sous la poule, et il éclora, parce que c’est une question d’atmosphère. C’est la chaleur. Mais enveloppez-le tout simplement dans une–dans une couverture, gardez-le au chaud, il va éclore de toute façon. Placez-le dans un incubateur, il va éclore de toute façon. Voyez-vous? C’est l’atmosphère qui produit le résultat.

62        Et si seulement nous pouvons ôter de nous tout doute maintenant, tout écarter du chemin... Eh bien, il y a des gens mourants ici, sans doute. Certains souffrent de troubles cardiaques ou de quelque chose, et les troubles cardiaques sont une chose pour laquelle nous ne savons vraiment quoi faire. Ainsi, prions simplement Dieu, et soyons d’un commun accord et disons: «Père céleste...» Eh bien, que cette glorieuse atmosphère s’établisse tout simplement et que le Saint-Esprit vienne directement et fasse pour nous des choses merveilleuses. Puisse-t-Il l’accorder.

            Maintenant, nous avons quelques cartes de prière. Nous alignons les gens en fonction de leurs cartes de prière. Et nous... Au recto il y a votre–votre adresse et tout le reste, et au verso ça porte un numéro. Et il m’a dit qu’on était arrivé à... C’est quoi? F, F, la carte de prière de la série F qui... (Excusez-moi, j’ai oublié cela.) Mais la carte de prière de la série F. Et... Nous ne pouvons pas en prendre trop. Comment allons-nous les faire venir, Frère Boze? On va le faire venir par ici? D’accord. D’accord.

63        Alignons environ les dix ou les quinze premiers. Je ne vois nulle part des gens infirmes qui ont besoin d’être transportés. Mais alignons environ les dix premiers. F-1? Qui a la carte de prière F-1? Un? La carte de prière 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10? Très bien. Maintenant alignez-les d’abord. Dix? Très bien. 11, 12, 13... [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

            Combien savent cela? Je ne prétends pas être un guérisseur. Je ne suis pas un guérisseur. Je–je suis votre frère. Voyez-vous? Dieu est votre Guérisseur. Voyez-vous? Je prie simplement pour les malades. Mais Dieu a établi certains dans l’Eglise, premièrement les apôtres, ensuite les prophètes, ensuite les docteurs, ensuite les évangélistes (Voyez-vous?), et puis les dons de guérison, puis les miracles, les différentes sortes de langues et l’interprétation des langues. Selon les Ecritures, tous ces dons ont été établis pour le perfectionnement de l’Eglise. Est-ce juste? Eh bien, c’est Dieu qui les y a placés.

64        Par exemple, s’Il a créé l’être humain avec des oreilles, ce n’est pas Son intention que les êtres humains aient des oreilles pour être sourds. Il a créé l’homme avec une bouche. Il ne créera jamais l’homme sans bouche, sans nez et ainsi de suite. Ce sont les membres du corps. Et aussi sûr que ma main a été... Dieu a créé ma main pour qu’elle soit ma main.

            Dieu a placé les uns dans l’Eglise pour qu’ils soient des dons de guérison (bien entendu, c’est la prière de la foi), certains là-dedans pour qu’ils soient des docteurs et des évangélistes. Eh bien, ce que nous avons fait, nous avons mis de côté tout le reste du corps et on a simplement dit: «Non ! des docteurs et des évangélistes, c’est tout ce qu’il y a (Voyez-vous?), des docteurs et des évangélistes.» Nous manquons de voir qu’il y a des prophètes, nous manquons de voir qu’il y a des apôtres, nous manquons de voir qu’il y a des dons de guérison, le parler en langues, l’interprétation des langues, l’opération des miracles. Voyez-vous? Ces choses sont tout à fait comme mes yeux, mon nez. Paul n’a-t-il pas dit cela dans 1 Corinthiens? Voyez-vous, ils font tous partie du corps.

65        Or, ces dons sont... Vous naissez dans le monde avec. Ils viennent par la souveraineté de Dieu. Eh bien, mon rôle dans ce monde, c’est d’avoir des visions. Et j’ai entendu des gens essayer de dire que c’était prophétique et ainsi de suite, et j’ai entendu des gens dire: «Sous l’inspiration...» C’est ce qui se disait. Mais c’est une chose qui se passe dans le subconscient. C’est juste comme je vous l’ai expliqué avant.

            Vous ne pouvez pas avoir un songe à moins que quelqu’un fasse que vous ayez ce songe. Il fallait que Dieu fasse cela. Certaines personnes ne font pas de songes dans leur subconscient. Elles n’y peuvent rien. Elles ne rentrent jamais en arrière jusque dans leur subconscient. Mais votre subconscient... Quand vous rêvez, vous êtes quelque part, et vous vous en souvenez. Vous souvenez-vous des songes que vous avez eus il y a des années? Eh bien, quelle partie de vous était là où vous étiez dans votre songe, et qui fait que vous vous en souveniez encore? Voyez-vous? Il y a une partie de vous quelque part.

66        Or, le voyant, le prophète, son subconscient n’est pas là en arrière, et il n’est pas ici non plus. Il est juste ici. Vous ne dormez pas. Vous passez tout simplement de l’un à l’autre. Eh bien, Jésus-Christ avait la même chose quand Il était ici sur terre. Est-ce juste? Il regardait et Il percevait les pensées des gens qui étaient dans l’assistance. Est-ce juste?

            Philippe est venu vers Lui. Jésus a dit: «Eh bien, voilà un homme qui est un bon...» En d’autres termes, nous dirions aujourd’hui un chrétien, un croyant.

            Il a dit: «Quand m’as-Tu connu, Rabbi (ou Révérend, Docteur)?»

            Il a dit: «Avant...» Il a parlé à Nathanaël, Il a dit: «Avant que Philippe t’appelât, tu étais sous un arbre. Je t’ai vu.»

            Il a dit: «Tu es le Fils de Dieu, le Roi d’Israël.» Est-ce juste?

67        Or, Jésus a dit: «Vous ferez aussi ces choses.» Eh bien, Jésus a dit: «Je ne guéris personne maintenant. Je ne fais que ce que Mon Père Me dit de faire. Ce qu’Il Me montre, c’est ce que Je fais.» Eh bien, Il est ressuscité des morts, Il vit dans Son Eglise, et de même que le Père... Eh bien, saisissez-vous le–saisissez-vous le cours du–l’ordre des Ecritures? Ecoutez. «De même que le Père...»

            Bon, voici une dame debout ici. A ce que je sache, je ne l’ai jamais vue de ma vie. Elle m’est parfaitement inconnue. Et je connais deux ou trois personnes ici dans l’assistance. Je crois que c’est la soeur de frère Moore qui est assise juste ici. Je l’ai reconnue. Et je crois que c’est frère Beeler qui était juste ici. Je l’ai vu tout à l’heure. Et John Ryan est là. Et je pense que c’est soeur Ryan qui est assise là. Et à ce que je sache, mon épouse est ici quelque part, mais je ne sais même pas... Je ne l’ai pas encore vue. Je pense... Mais ce sont les seules personnes que je vois, que je connais dans la salle, en dehors de frère Boze qui est ici. Maintenant, à ce que je sache, ce sont les seules personnes que... Oui, je vois là effectivement frère et soeur Sims de Zion City. Je la vois. C’est Joyce et frère Sims, là-bas.

68        Maintenant, je pourrais... A ce que je sache, c’est tous ceux que je–je connais et–et vois. Non, je crois voir le docteur Lee assis là derrière, il était juste dans la réunion. Eh bien, Frère Lee, c’est la première fois que je vous vois. Que Dieu vous bénisse. L’avez-vous rencontré, Frère Boze? Docteur Lee, voudriez-vous bien vous tenir debout pour qu’on puisse saluer votre présence? C’est l’un des frères baptistes avec qui j’ai tenu des services là à Miami, en Floride là-bas, où je viens de clôturer une merveilleuse campagne. Très bien.

            Je cherchais ma femme. Où es-tu, chérie? Lève la main. Je–je suis curieux à l’instant même. Où... Oh ! oui. Très bien. Oui. Oh ! c’est bien. Cela vient de me passer à l’esprit et je ne veux pas... Vous ne pouvez pas avoir d’autres choses dans votre esprit. Certainement vous devez être parfaitement normal et... devant Dieu. Très bien. Eh bien, elle est petite, et elle est tout au fond au coin ; ce n’est pas étonnant si je ne pouvais pas la voir. Très bien.

69        Maintenant, soyez en prière. Et vous–vous–vous priez. Et maintenant j’aimerais demander quelque chose à chacun de vous. Commençons avec cette petite dame juste ici. Nous sommes des inconnus, n’est-ce pas, madame? Nous–nous ne nous connaissons pas. Très bien. Maintenant, voici une dame inconnue. Bon, prenons notre temps maintenant. C’est samedi. Demain, vous ne devrez pas vous lever si ce n’est pour aller à l’école du dimanche.

            Maintenant, cette–cette dame-ci... Et qu’arriverait-il si Jésus-Christ le Fils de Dieu n’avait pas été crucifié et glorifié, et s’Il n’était pas assis à la droite de la Majesté divine dans le Ciel? Et s’Il se tenait ici maintenant avec ce complet que les gens m’ont offert en Norvège? Et si–s’Il se tenait ici, vêtu de ce complet et regardait cette femme-ci? Eh bien, la seule chose qu’Il pourrait faire...

70        Maintenant, pour ce qui est de la guérir, si elle est malade, je ne sais pas. Dieu le sait et Il sait ce qu’elle a. Il... Elle ne pourrait pas cacher sa vie à Jésus-Christ, si elle devait le faire, si Dieu révélait à Jésus quel était son problème. Est-ce juste? Elle... Il... Mais si Dieu ne le révélait pas, Jésus ne le ferait pas. Est-ce juste? Il ne faisait que ce que le Père Lui montre.

            Souvenez-vous que les gens ont mis un chiffon sur Son visage et L’ont frappé sur la tête, et ils ont dit: «Eh bien, si Tu es un prophète, prophétise et dis-nous qui T’a frappé», ces soldats. Il n’a pas ouvert la bouche.

            Hérode a dit: «Viens et accomplis un miracle et que je Te voie le faire.» Il n’a pas fait le clown pour les gens. Il ne faisait que ce que le Père Lui disait de faire.

71        Eh bien, s’Il se tenait ici, pour ce qui est de la guérir, sa maladie... Combien croient que Jésus-Christ l’a guérie quand Il est mort pour elle, il y a mille neuf cents ans? [L’assemblée dit: «Amen.»–N.D.E.] Eh bien, cela montre que l’Evangile vous a été enseigné. Et si elle est une pécheresse, Christ l’a sauvée quand Il est mort il y a mille neuf cents ans. Est-ce juste? Eh bien, Il ne descend pas pour vous sauver maintenant. Acceptez simplement votre salut, ce qu’Il a déjà fait. Acceptez votre guérison, ce qu’Il a déjà fait.

            Ainsi, que ferait-Il donc? Il chercherait à faire quelque chose pour que sa foi s’élève à un niveau où elle pourrait accepter sa guérison. Est-ce juste? Est-ce conforme aux Ecritures? Est-ce censé? Est-ce la Bible? Eh bien, que Dieu vous bénisse.

72        Maintenant, je Lui adresse ma prière, et que l’Ange de Dieu qui est venu vers moi quand j’étais... Ma mère a dit que lorsque j’avais probablement, peut-être l’âge de trois minutes, une Lumière s’est tenue au-dessus de moi. Et la première chose dont je puisse me souvenir dans ma vie, c’était pratiquement une vision, et depuis lors cela m’accompagne.

            Et si je dois comparaître devant Dieu avant la fin de ce service, pour rendre compte de ma vie, Dieu qui baisse Ses yeux vers nous maintenant sait que c’est une vérité qu’Il m’a montré des visions. La Lumière, quand Il est descendu, on En a pris la photo. Vous... Beaucoup d’entre vous ont vu cela. C’est à Washington DC, dans la grande salle des arts religieux.

            Et puisse-t-Il accorder Sa grâce ce soir, et puisse-t-Il m’aider comme Il sait que dans mon coeur, je désire vous aider à voir Son Fils Jésus-Christ. Et par Son Esprit, par Sa Parole et par l’onction qui est maintenant sur moi, je prends chaque âme ici sous mon autorité, au Nom de Jésus-Christ.

73        Maintenant, j’aimerais que vous approchiez, madame. Maintenant, j’aimerais juste vous parler pendant quelques instants, juste pour... Vous voyez, nous sommes deux êtres humains, et–et vous avez une âme, et moi aussi j’ai une âme. Et tous deux nous devrons comparaître devant Dieu un jour pour rendre compte de notre vie. Et–et ce sera... Je veux faire tout mon possible pour faire le bien, pas... Vous aussi, n’est-ce pas? Certainement.

            Maintenant, si nous sommes des inconnus, quelle que soit la chose dont vous souffrez, si Dieu me le révèle pendant que je me tiens ici, cela suffira-t-il pour que vous croyiez que–que j’ai dit la vérité, et que je le représente convenablement? Si nous ne nous sommes jamais vus auparavant, et si je peux faire cela par le... Alors, vous saurez qu’il y a ici un Esprit, une certaine puissance qui connaît votre vie. Et je suis un chrétien, je crois en Dieu, j’ai reçu le Saint-Esprit, et vous accepterez alors votre guérison si Dieu le révèle.

74        Maintenant, ce serait exactement le même Esprit qui, lorsque Philippe était venu... ou comme vous êtes une femme de couleur et moi un Blanc... C’est exactement la même situation que ce jour-là, quand cette femme est venue, la Samaritaine, quand elle est venue vers Jésus. Et elle a dit... Il a dit: «Apporte-Moi à boire.» Eh bien, à l’époque ils avaient une ségrégation raciale comme on en a aujourd’hui. Voyez-vous?

            «Eh bien, a-t-elle dit, il n’est pas de coutume que Toi, un Juif, Tu me demandes pareille chose, à moi, une Samaritaine.»

            «Oh ! a-t-Il dit, mais si tu savais à qui tu parlais...» Elle parlait à Celui qui ne fait aucune acception (Voyez-vous?), qui a réuni tout le monde. Voyez-vous? Et Il a dit: «Si tu...»

            Et elle a dit... Ensuite Il est allé droit au but et Il a trouvé où était son problème. Et comme un... Il–Il voulait qu’elle... Pourtant, elle était dans un péché horrible. Mais Il voulait qu’elle soit une croyante, qu’elle soit dans le bon.

75        Or, Il est maintenant le même Seigneur Jésus, n’est-ce pas? Il est le même Seigneur Jésus. Maintenant, vous–vous n’êtes pas du tout ici pour vous-même. Vous–vous venez de... vous êtes ici pour un homme qui est à l’hôpital. Et il est–il est–il est–il est dans un état très critique. Il a, je pense... Il y a quelques médecins juste de ce côté maintenant. Et c’est–c’est la tuberculose. Cet–cet homme a la tuberculose, et c’est votre mari, n’est-ce pas juste? Et vous vous tenez ici à sa place. Eh bien, maintenant, Père divin, que notre soeur que voici qui se tient ici pour son mari, que le Saint-Esprit qui est là à son chevet maintenant... Et quand elle le verra, qu’il puisse témoigner qu’il s’est passé quelque chose à cette heure-ci, et qu’il soit guéri et rentre à la maison, car nous le demandons au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Que le Seigneur ajoute Ses bénédictions.

            Croyez-vous à notre Seigneur Jésus-Christ? Maintenant, puisse-t-Il envoyer Sa grande puissance omnipotente, bénie et très sainte. Je... Puisse-t-Il envoyer Ses bénédictions sur chacun. Chaque personne ici devrait croire en ce moment. Les gens–les gens devraient avoir la foi. Il y a... Un instant.

76        Vous êtes en train de pleurer, la dame assise là, vous qui avez porté cette sorte de haut petit chapeau, la dame de couleur. Qu’est-ce que le... Oh ! vous aussi vous–vous avez–vous avez un–un bien-aimé qui est malade. C’est un–c’est un homme, je crois, votre père. Est-ce juste? N’a-t-il pas subi une opération récemment ou quelque chose comme cela de–une opération de la prostate? Est-ce juste? Quand vous rentrerez, imposez-lui les mains, et qu’il–il soit guéri au Nom de Jésus-Christ. Que Dieu vous bénisse. Ayez foi en Dieu. Croyez de tout votre coeur. Ne doutez pas. Croyez tout simplement.

            Maintenant, bonsoir, monsieur. Je... Peut-être que nous sommes des inconnus l’un pour l’autre. Je–je ne vous ai jamais vu dans cette vie, mais notre Seigneur Jésus-Christ nous a nourris tous les deux (N’est-ce pas?), et Il a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Tout n’est que Sa grâce souveraine. Et maintenant, vous et moi étant des inconnus l’un pour l’autre, monsieur, et nous ne nous sommes jamais rencontrés dans la vie, nous ne nous connaissons pas. Et ici... Vous êtes monté ici à l’estrade. Eh bien, il y a Quelque Chose qui est ici. Vous... Si seulement Il m’accorde la grâce et Sa puissance.

            Vous voyez, l’Esprit de Dieu doit être représenté dans quelque chose. Il était dans une Colonne de Feu, et Il était, oh ! Il était une fois dans une eau, et les gens qui entraient dans cette eau étaient guéris et–et tout. Il doit être représenté dans quelque chose. Et une fois, Il était représenté dans une Colombe qui descendit, ensuite Il fut représenté en Jésus-Christ. Et Il a promis qu’Il serait représenté dans les croyants à travers le monde entier jusqu’à ce qu’Il revienne.

77        Maintenant, ensuite Lui, dans Sa merveilleuse miséricorde, Il a établi dans l’Eglise différentes choses pour différentes tâches pour constituer l’Eglise. Et nous voici donc vous et moi qui nous sommes rencontrés comme deux hommes, et peut-être que nous ne nous sommes jamais vus. Je ne me souviens pas vous avoir déjà vu. Je ne pense pas. Et si vous m’avez déjà vu, bien entendu, je ne le sais pas, et il est possible que vous m’ayez déjà vu lors des réunions ou quelque chose comme cela. Voyez-vous? [Le frère dit: «Oui, j’y ai déjà assisté.»] Vous avez déjà assisté aux réunions auparavant.

            Eh bien, je sais une chose, c’est que vous êtes un croyant. Vous–vous–vous êtes un croyant et pas seulement ça, mais vous êtes un prédicateur. C’est juste. Et je... N’est-ce pas la vérité? Oui, monsieur. Et n’êtes-vous–vous pas... Il y a quelque chose en rapport avec de petites–certaines femmes qui portent de petits chapeaux. C’est un mennonite. Vous êtes un prédicateur mennonite. Est-ce vrai? Oui, oui. Oui, oui. C’est ça. Et vous venez d’une autre ville. Vous venez de l’Iowa, de l’Iowa City. Est-ce juste? Et vous souffrez de... Vous avez une–une hernie, et vous avez aussi un problème de rectum. N’est-ce pas vrai? Croyez-vous que je suis le prophète de Dieu?

            Prions. Maintenant, Seigneur, alors que Ton Esprit est sur Ton serviteur pour révéler de telles choses, alors avec mes mains, conformément à la Bible, j’impose les mains pendant que l’Esprit a chargé mon corps, je–je les impose à mon frère pour la guérison de son corps. Et que les démons de la maladie et des afflictions quittent mon frère, car je leur ordonne de le lâcher. Au Nom de Jésus-Christ, puissiez-vous quitter mon frère afin qu’il soit bien portant. Amen. Que les bénédictions de Dieu reposent sur vous, frère. Allez et portez-vous bien maintenant.

78        Soyons en prière et croyons en Dieu de tout notre coeur. Maintenant, essayez de surveiller, essayez d’être respectueux et de continuer à prier. Si vous croyez de tout votre coeur, Dieu va vous guérir, ne le croyez-vous pas?

            Juste un instant, monsieur. Frère, maintenant, il y a un... Attendez simplement juste un–juste un instant. Il y a une... sympathique... Le Dieu Tout-Puissant qui connaît toutes choses révèle toutes choses, arrange toutes choses. Je–je crois que vous êtes guéri. Voyez-vous? Il y a... Mais un... Oh ! c’est–c’est au-dessus de cette dame qui est assise là. Vous aussi, vous avez un problème de rectum, n’est-ce pas, madame? N’est-ce pas juste? Vous avez ressenti une drôle de sensation quand cela a quitté–quand cet homme est passé là, n’est-ce pas? C’est à ce moment-là que vous avez été aussi guéri. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, monsieur. C’est... Vous allez être... Que Dieu vous bénisse. Continuez simplement votre chemin.

            Maintenant, soyez respectueux. Voyez-vous? Vous là-bas, vous n’êtes pas obligé d’être sur l’estrade. Voyez-vous? Ces gens qui ont... se sont alignés ici, c’est juste pour que le Saint-Esprit agisse. Voyez-vous? Croyez tout simplement là-bas de tout votre coeur. Dieu s’occupera du reste, si vous croyez tout simplement de tout votre coeur, de toute votre âme, de toute votre pensée.

79        Maintenant, bonsoir, madame. Croyez-vous que je suis le serviteur de Dieu? Et la raison pour laquelle je dis ça, c’est que Pierre et Jean, vous savez, quand ils sont passés par la porte appelée la Belle, ils ont dit: «Regarde-nous.» Ils ont attiré l’attention de cet homme. Et l’Ange du Seigneur m’a parlé, disant: «Si tu amènes les gens à te croire...»

            Et c’est exactement comme si le prédicateur ici disait: «Croyez-vous que je suis un–que je suis un pasteur envoyé de Dieu?

            «Oui, pasteur, je le crois.»

            «Maintenant, je peux vous aider.»

            Mais si vous ne croyez pas qu’Il est un pasteur de Dieu, oh ! il ne pourra pas vous aider. Voyez-vous? Vous–vous devez croire. C’est... La clé de Dieu, c’est la foi. Voyez-vous? C’est la seule chose qui ouvrira la chose. Et cette foi vient d’ici, d’ici et de là. Voyez-vous? Ce qu’Il dit entre ici, vous le croyez ici. Cela produit des résultats. Voyez-vous?

80        Vous êtes... Je suppose que nous sommes des inconnus l’un pour l’autre. A ce que je sache, je ne vous ai jamais vue de ma vie, mais vous êtes... Vous souffrez de la tête, n’est-ce pas? Vous ressentez un bourdonnement, n’est-ce pas juste? J’ai vu une jeune femme debout à côté de vous à l’instant même. C’était... C’est–c’est quelque chose. Je pensais que c’était... Il y a une jeune fille assise là, en train de prier. Je... Une jeune femme... Je–je pensais que cela... mais j’ai regardé cela... Cela–cela... Oh ! oui, je vois maintenant. La voici. C’est votre fille. Et vous êtes–vous êtes inquiète... Oh ! oui. C’est un cas de divorce entre elle et son mari, et deux petits enfants sont concernés, n’est-ce pas? C’est juste. Il y a deux petits enfants. C’est un cas de divorce. Et puis, votre–votre mari se tient aussi là. Il cherche à faire quelque chose. Il cherche à se débarrasser... Oh ! c’est un alcoolique. Il cherche à devenir... Est-ce juste? Il cherche à s’en débarrasser afin de pouvoir devenir un chrétien.

            Oh ! Père, j’implore Ta miséricorde pour que Tu sois si bienveillant que tu accorderas notre requête, ce soir, afin que les ennuis de ma soeur s’en aillent ce soir, et qu’il lui soit accordé tout ce qu’elle a demandé. Oh ! Père miséricordieux qui a amené... [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

81        ...des inconnus. Nous ne nous connaissons pas, mais Dieu nous connaît. Continuez à croire, soeur, et toute la douleur s’en ira. Croyez-vous que je suis le serviteur de Dieu? Je–je crois cela. Vous n’habitez pas cette ville, n’est-ce pas? Vous venez de l’Illinois. Est-ce vrai? Je dirais que vous venez de quelque part comme Freeport, dans l’Illinois. Est-ce juste? Vous aimez le Seigneur Jésus de tout votre... Votre mari s’appelle James? Wittcoff? Ou quelque chose comme... Oh ! ce–c’est juste. Oui, oui. Vous êtes très malade. Mais c’est dans l’os. C’est une tumeur, a dit le médecin, je pense, dans l’os. Est-ce juste? Il n’y a rien qui puisse être fait pour vous, il n’y a que Dieu qui peut faire quelque chose. Acceptez-vous votre guérison? Croyez-vous maintenant que le Saint-Esprit qui est ici, qui connaît toutes choses et déclare toutes choses, si je demande à notre Père céleste, pendant que cette onction est ici, de maudire cette chose, que le médecin trouvera que vous êtes guérie? Approchez.

82        Père miséricordieux, je prie pour la délivrance divine de ma soeur. Qu’il lui soit accordé d’être délivrée de cette maladie horrible ce soir. Tes serviteurs, les médecins, n’y peuvent rien maintenant. Mais Toi, Tu peux faire quelque chose, Seigneur. Et comme Tu as promis d’être en nous maintenant et que Tu as dit que nous... Si nous sommes à Ton image, que nous avons été créés à Ta ressemblance... Tu étais le Créateur, et par Ta grande puissance, Tu as créé des choses et personne ne peut faire les choses comme Toi. Mais Tu nous as donné l’Esprit avec mesure, mais à Lui, Tu Le Lui as donné sans mesure.

            Et si donc Toi qui peux créer la vision Tu es ici, et que Tu peux l’accomplir par cette atmosphère céleste du Saint-Esprit qui est présent ici maintenant... Je demande aussi, en tant que serviteur de Dieu, que Tu crées une nouvelle structure de cet os et que la tumeur qui est dans cet os sorte à l’instant même pendant que j’impose les mains à cette femme, agissant en tant représentant du Fils de Dieu. Maudite soit la maladie, et que le Créateur produise et crée dans notre soeur ici présente un corps en bonne santé, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

            Maintenant, soeur, maintenant n’ayez pas peur. Continuez simplement votre chemin, et après, écrivez-moi votre témoignage demain. Que Dieu vous bénisse. Très bien.

83        Croyez-vous que ce trouble cardiaque vous a quitté pendant que vous étiez assis là? Croyez-vous que Dieu va vous rétablir? Croyez-vous? Approchez. Dieu Tout-Puissant, que Tes bénédictions reposent sur cet homme, sachant que Satan l’enverrait dans une tombe prématurée, s’il le pouvait. Eh bien, je maudis cette terrible affliction. Et comme Toi, le Créateur qui peux créer, Tu te tiens ici, qu’il soit guéri au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère. Allez... Que Dieu vous bénisse. Votre attitude suffit pour produire la guérison. Que Dieu vous bénisse.

            Voilà. Il est question de votre attitude, si vous pouvez croire. J’ai quelque chose... Souvenez-vous, je vous le dis maintenant, ceci n’est qu’une ombre de ce qui se prépare à arriver. Croyez-moi ; je le dis par le–l’Esprit de Dieu, que j’ai senti cela pendant les quelques dernières années. Et il y a quelques soirs j’ai vu cela arriver. Et il y a quelque chose qui va arriver. Et Dieu va guérir.

84        Très bien, approchez, soeur, et demandons à Dieu de vous débarrasser de cette tumeur afin que vous puissiez manger. Ô Dieu, Créateur des cieux et de la terre, j’impose les mains à notre soeur que voici. Et, Père céleste, j’ai essayé de tout mon coeur de Te représenter devant ce peuple. Et maintenant je... Toi ici qui peux produire la vision, créer l’Esprit, produire la vie, nous ne vivons et nous n’agissons que par Ta puissance. Et je Te demande en ce moment, Père céleste, de recevoir la prière de Ton serviteur inutile pour cette femme mourante. Et Satan a fait ce mal pour mettre cette tumeur dans son estomac, mais Tu es ici pour l’ôter. Et je maudis cette tumeur. Maintenant, Seigneur, si Ton serviteur a trouvé grâce à Tes yeux, que cette tumeur soit morte à partir de maintenant même. Je la maudis au Nom de Jésus-Christ. Qu’elle se rétrécisse et disparaisse. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Voilà comment recevoir la guérison. Allez simplement, croyez et ayez foi en Dieu.

85        Croyez-vous que si je Lui demande, vous allez vous rétablir? Eh bien, je veux que vous croyiez de tout votre coeur. Très bien, maintenant, inclinez la tête juste un instant. Père miséricordieux, manifeste la pitié et la miséricorde. Restaure-lui ce que Satan lui a ravi. Veux-Tu bien l’accorder, Seigneur? Au Nom de Jésus-Christ, que cette malédiction la quitte. Amen. Maintenant, vous pouvez maintenant m’entendre dire que vous pouvez être guérie, n’est-ce pas? Très bien. Et cela vous a complètement quittée. Vos yeux vont mal, votre ouïe, tout... et tout. Et vous aviez une vieille maladie qui vous a dérangée pendant longtemps, madame. Mais tout cela vous a quittée maintenant, et vous pouvez aller maintenant et être guérie. Que Dieu vous bénisse. Très bien.

86        Approchez, madame. Croyez-vous de votre coeur? Vous croyez? Si notre Père céleste se montre assez bienveillant pour... après avoir envoyé Son Fils mourir pour votre guérison, et qu’Il laisse Son Etre s’incarner encore ici dans Son Eglise pour vous révéler, pour reproduire Sa Vie, vous allez certainement l’accepter, n’est-ce pas, et être guérie? Eh bien, si vous croyez cela, l’anémie va vous quitter. Croyez-vous cela? Alors cela va vous quitter. Que Dieu vous bénisse. Que la paix de Dieu soit avec vous. Maintenant, Père Bien-Aimé, qui as envoyé Jésus notre Seigneur pour guérir les malades et les affligés, je Te prie de l’aider par la miséricorde divine, et de la guérir au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Maintenant, allez en croyant de tout votre coeur et soyez guérie. Ayez simplement foi en Dieu. Dieu va l’accomplir pour vous.

            Maintenant, à mon avis, c’est (Voyez-vous?)... il me semble que tout le monde dans la salle devrait être guéri à l’instant même. Voyez-vous? C’est ce qu’il me semble, et il est vrai que...

87        Un esprit reste suspendu au-dessus d’une femme ici qui, je crois, a été bénie tout à l’heure. C’est une femme qui a quelque chose sur son chapeau. Vous avez toujours quelque chose sur votre... Oh ! vous–vous êtes–vous recherchez Dieu pour une marche plus intime. N’est-ce pas juste? Vous voulez une marche plus intime avec Dieu. N’est-ce pas juste? C’est ce à quoi vous pensiez. Dites donc, madame, vous êtes une vraie croyante si vous pouvez simplement... Continuez simplement votre chemin. Que Dieu vous bénisse. Vous allez recevoir cela. C’était...

            Croyez-vous que ce trouble cardiaque va vous quitter, et que vous allez vous rétablir? Croyez-vous que si je vous bénis en Son Nom, cela va arriver? Père, je prie pour cette pauvre mère au Nom de Jésus. Maintenant, elle se tient ici ce soir et elle souffre de la chose la plus terrible et... qu’on puisse avoir, et qui tue plus des nôtres. Et j’implore la miséricorde. Et, ô Dieu, je pense au moment où Tu gravissais la colline et où cette croix était sur Ton dos et T’écorchait, et que le Sang coulait, dégoulinait de Tes épaules. Ton petit corps frêle est tombé sous ce poids. Simon est venu et il T’a aidé à porter la croix. Regarde ses enfants ici ce soir. En voici une ici, Père, qui se tient ici, essayant de s’élever jusque dans le domaine de la foi pour vivre un peu plus longtemps ici sur terre pour Te glorifier. Accorde-le. Et maudite soit la maladie qui est dans le corps de cette femme. Tandis que le Saint-Esprit qui peut créer est ici, que son coeur soit renouvelé. Je le demande au Nom de Jésus-Christ. Amen. Je viens de mentionner le coeur. Vous aviez d’autres choses, l’asthme et ainsi de suite. C’est pareil. Dieu a guéri cela. Très bien.

88        Approchez, madame. Le Saint-Esprit veut guérir. Il cherche tout simplement à entrer dans les coeurs des gens. Croyez en Lui.

            Très bien, madame. Je veux que vous me regardiez et que vous croyiez que je suis un serviteur de Dieu. Vous–vous le croyez. Oh ! c’est un moment que vous avez ardemment désiré voir depuis longtemps. Vous soupiriez après ce moment. Vous souffrez. Vous avez une grosseur au sein. Vous souffrez aussi du coeur, et cela vous dérange. N’est-ce pas... Vous vous enfoncez davantage et–et vous... Oh ! je vois que vous avez effectué un long voyage quelque part et que vous êtes allée à un endroit... C’était... Vous–vous... C’était à ma réunion. Vous veniez partout, essayant d’entrer dans la... C’est l’heure maintenant, n’est-ce pas? Est-ce cela? Approchez.

89        Maintenant, Toi le Dieu du Ciel qui as créé toutes choses, je suis ici pour bénir cette femme en tant que Ton représentant et pour maudire la maladie qui est dans son corps. Maintenant, Tu es le Dieu du Ciel, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Et Tu es ici pour magnifier Ton Etre, et c’est Toi qui fais cela, Seigneur, qui confirmes que la vérité de la Parole de Dieu est rendue manifeste. Et notre soeur est venue humblement, attendant, la profondeur appelant la profondeur. Et la voici qui se tient ici. Elle ne pouvait pas retenir ses larmes. Pourquoi? C’est ce qu’elle a ardemment désiré voir ces dernières années. Maintenant, la voici. Ô Seigneur, le Glorieux Père céleste dans la Présence de qui nous sommes, maudite soit cette maladie qui est dans son corps. Que cela la quitte ; et qu’elle vive et qu’elle soit forte et en bonne santé pour Te servir. Je la bénis et je maudis la maladie au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Vous êtes... devez forcément recevoir cela après avoir été fidèle et avoir cru à ce point.

90        Bonsoir, soeur. Maintenant, vous êtes une croyante, vous êtes une personne qui réfléchit beaucoup, une personne calme qui souffre du coeur. Il va vous rétablir. Et vous–vous pourrez vivre. Il est mort pour que vous viviez. Croyez-vous cela? Je–je veux vous bénir en Son Nom. Voyez-vous? Mon... C’est un homme. Je ne le pouvais pas. Voyez-vous? Mais je–je crois qu’Il rend témoignage à cette assistance que je dis la vérité. Il m’a envoyé dans ce but. Et Il a dit: «Tout ce que vous faites ici sur terre, Je ferai la même chose dans le Ciel. Et si vous déliez quelqu’un ici sur terre, Je le délierai dans le Ciel.» Si donc je Le représente fidèlement, alors Il a donné l’autorité d’une confirmation, en d’autres termes, pour confirmer que c’est moi. Ce n’est pas parce que moi, je l’ai dit, mais Il est ici et Il dit que c’est la vérité. Si donc je demandais–vous demandais d’être libérée de ce trouble cardiaque, Dieu le confirmerait dans le Ciel. Est-ce juste?

91        Et maintenant, en obéissance à Sa Parole, je pose mes mains sur les vôtres. Et au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, je vous libère de ce trouble cardiaque en tant que Son représentant. Et maintenant, Satan, toi qui l’as liée et qui essaies de l’envoyer dans une tombe, bien qu’elle soit âgée, cependant notre Dieu ne considère pas l’âge. Et je viens te remettre un préavis en tant que représentant du Calvaire, en tant qu’agent de Dieu. Et tu ne peux plus rester dans cette maison. Tu dois partir, parce que comme le Saint-Esprit, le Détective de Dieu, est ici, tes cachettes sont révélées. Et tu ne peux plus te cacher. Par la puissance du Dieu Tout-Puissant, au Nom de Jésus-Christ, maudit soit le trouble cardiaque dont souffre cette femme et qu’elle soit maintenant libérée. Amen. Au Nom de Jésus-Christ, allez et que la paix de Dieu soit sur vous.

92        Ayez la foi et inclinez la tête juste un instant. Ô Dieu, Toi qui as ramené Jésus d’entre les morts, cette femme sourde se tient devant moi, Seigneur, un esprit de surdité habite en elle. Et elle veut être guérie. Elle veut ceci, Seigneur, recevoir cette bénédiction pour Te glorifier. Et maintenant, Seigneur, comme Tu nous as envoyés pour que nous allions par tout le monde faire des disciples et guérir les malades, je viens représentant les souffrances que Tu as endurées à notre place au Calvaire. C’est par Tes meurtrissures que nous avons été guéris. Et ce mal est venu sur ma soeur, et je le maudis au Nom de Jésus-Christ. Déclarant avoir l’autorité sur cela, je dis: «Sors de cette femme au Nom de Jésus-Christ.»

            M’entendez-vous? M’entendez-vous maintenant? M’entendez-vous maintenant? Je murmure aussi bas que possible. Maintenant, vous êtes guérie. Votre ouïe est normale. Voyez-vous? Que Dieu vous bénisse, ma soeur.

93        Disons: «Grâces soient rendues à Dieu !» [L’assemblée dit: «Grâces soient rendues à Dieu !»–N.D.E.] Qu’est-ce que la surdité? C’est un esprit. Voyez-vous, c’est simplement comme une chose qui coupe l’énergie de ma main. Et alors, le médecin peut examiner la–la femme, et c’est ce qu’il a fait. Il lui a dit... Un médecin élancé et mince, qui portait des lunettes. Il a dit que les nerfs de ses oreilles étaient foutus. Eh bien, qu’est-ce qui a tué les nerfs? Ça n’a pas été tué dans tout son corps. Notre frère, le médecin, la seule chose qu’il a identifiée, c’est le fait que le nerf ne fonctionnait plus à partir de là. Il fonctionne à partir d’ici derrière. Elle pouvait parler. Pratiquement les deux fonctionnent, je pense, sur le même nerf, parce qu’il semble que le même esprit est sur la même chose. Mais maintenant, ce nerf ne fonctionne pas. Eh bien, qu’était-ce?

94        Maintenant, le médecin pourrait examiner. S’il est pressé par un os, cela en coupe l’énergie, alors il pourrait opérer et écarter l’os. Mais peut-être qu’il n’y a là rien qu’il peut–que n’importe quel sens déclarera. Il pourrait ne pas le voir, le toucher, ni quoi que ce soit, mais pourtant c’est mort. Eh bien, qu’est-ce qui l’a tué? Eh bien, la Bible a dit que lorsque l’esprit de surdité a quitté l’homme, il pouvait entendre. Voyez-vous? C’est un esprit (Voyez-vous?), exactement comme ces autres maladies. Observez.

            Maintenant ; alors qu’on se tient ici dans Sa Présence, chaque maladie et tout s’en ira. Mais maintenant, si vous n’avez pas la foi en Dieu ici dans votre coeur pour croire en Dieu, cela reviendra sur vous. Mais observez cette femme qui était sourde. Eh bien, dans quelques jours si elle ne garde pas la foi en Dieu, ce même esprit reviendra carrément. Voyez-vous? Mais il est dans Sa Présence.

95        Maintenant, pour quoi que ce soit, si chaque personne ici à l’instant même croyait au même moment, tout pourrait arriver à l’instant même, forcément. Il est question de l’atmosphère de la chose. Voyez-vous? Tout pourrait s’accomplir à l’instant même. Voyez-vous? Oh ! si seulement nous pouvions le voir suffisamment pour croire et avoir la foi, ce que notre Père céleste peut faire. Comme c’est merveilleux.

            Vous êtes en train de prier, soeur, pour que Dieu guérisse cette affection de la colonne vertébrale, vous qui êtes assise là, si seulement vous croyez et que vous L’acceptez de tout votre coeur. Croyez-vous qu’Il l’a fait? Vous croyez? Levez la main si vous acceptez cela. Très bien. Vous pouvez vous en aller et être guérie maintenant. Que Dieu vous bénisse. Ne doutez simplement pas. Ayez la foi.

            Ce pour quoi vous priez, monsieur, c’est que vous voulez vous débarrasser de ce rhumatisme, vous qui êtes assis là au bout... Voulez-vous vous en débarrasser? Il vous a guéri à l’instant. Tenez-vous debout ; vous êtes guéri. Il vous a... Que Dieu vous bénisse donc. Que la paix de Dieu repose sur vous. Croyez simplement.

96        Monsieur, avant que vous n’arriviez ici croyez-vous que vous êtes guéri de ce trouble cardiaque? ...?... juste là. Cela s’est produit juste là, pendant que vous étiez assis là sur la chaise. Allez simplement en croyant.

            Maintenant, Père, pendant que cet homme a la foi et qu’il sait qu’il doit accepter cela maintenant, pour nous rassurer que cela le quitte, je maudis ce démon qui veut envoyer cet homme dans une tombe prématurée. Qu’il le quitte et ne le dérange plus jamais, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

            Maintenant, mon frère, vous... Bien entendu, maintenant vous sentez un changement. Voyez-vous? Cela vous a quitté. Votre coeur se remet à pomper comme il faut. Maintenant, continuez à croire cela. N’acceptez rien d’autre. Continuez à croire cela, continuez votre chemin. Vous allez tout simplement continuer à vivre. Que Dieu vous bénisse.

            Disons: «Grâces soient rendues à Dieu !» [L’assemblée dit: «Grâces soient rendues à Dieu !»–N.D.E.]

97        «Si tu peux croire, a-t-Il dit, tout est possible.» Pas vrai? Tout est possible à celui qui croit. Et si un homme, une femme, n’importe où est disposé maintenant à l’accepter et à le croire, Dieu est ici pour accomplir Son–ce qu’Il a dit qu’Il ferait.

            Vous aviez un problème de la gorge il y a quelque temps, n’est-ce pas? C’est juste. Pensez-vous alors qu’Il vous a guéri? Il l’a fait. Il vous a guéri. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu soit avec vous.

            Elle souffrait très souvent de la bronchite. N’est-ce pas juste, madame? Quant elle... Il–il venait de... Cette gorge, cela est retourné directement vers vous, vous étiez guérie. Que Dieu vous bénisse. Eh bien, Il est simplement en train de guérir les gens partout dans la salle.

            Vous étiez aussi guéri de cette maladie des reins juste à l’instant vous aussi, monsieur. Que Dieu vous bénisse. Oui. Très bien.

            Vous autres, voulez-vous être guéris maintenant? Imposons-nous les mains les uns aux autres.

98        Dieu Tout-Puissant, sois miséricordieux maintenant, bénis et guéris, bénis notre frère que voici. Qu’il parte d’ici étant normal et bien portant, au Nom de Jésus.

            Et maintenant, Seigneur, pour cette aimable et douce assistance qui est ici, dans l’attente. Et je... Des heures et des heures se sont écoulées, et notre tendre Seigneur Jésus continue avec nous et nous bénit, et se manifeste à chacun de nous. Je prie pour obtenir miséricorde maintenant même, Seigneur. Sachant que chaque esprit ici, chaque mauvais esprit à l’instant même est sous l’autorité du Dieu Tout-Puissant doit s’en aller.

            Maintenant, pendant que vous avez vos têtes inclinées, peu importe qui vous êtes, d’où vous venez, et le mal dont vous souffrez, toutes vos maladies maléfiques qui dérangent vos corps sont maintenant soumises à ma prière. Et ma prière s’adresse à Dieu pour qu’Il guérisse chacun de vous. Et maintenant, j’ai dit la vérité. Et notre Père céleste a témoigné que j’ai dit la vérité. Jésus-Christ est ici pour guérir chacun de vous, pour le faire afin d’accomplir Ta Parole, de confirmer qu’Il accomplirait ce qu’Il a annoncé, et que c’est effectivement ce qu’Il a fait. Il m’a envoyé comme Son représentant.

            Peu importe combien vous êtes malade, combien votre cas est grave, combien vous êtes faible, peu importe ce qui cloche, à l’instant même, pas le matin, maintenant même Jésus-Christ vous guérit.

            Et maintenant, Satan, je te maudis. Toi esprit de maladie et d’infirmités, sois maudit. Tu ne peux plus retenir ces gens. Le Saint-Esprit de Dieu a créé une foi ici ce soir de sorte que tu ne peux pas te tenir dans Sa Présence. Tu dois partir. Sors d’eux. Je t’adjure, Satan, de quitter ces gens au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

E-1 Thank you very much, Brother Boze. Good evening, friends. Very happy to be here tonight with you to serve the Lord. I, sorry to disappoint last night. It wasn't my fault. I was here, but there was a little something that come up that they... something about their churches, that if I spoke over there, everybody... If I was going to speak here, then they wouldn't let me speak there.
So I--I want to be at least my word good. And so I promised to come here, so I--I come. And I--I'm happy to be here and--and pray that God will help us now and give us two nice nights of service while we're here.

E-2 And I just a little tired. We just come out of a meeting down in Florida and that's... I think that's our sixth week. We just constantly been in services, so I'm really good and tired. [Blank.spot.on.tape--Ed.] I think, eleven hundred miles one night in a little old Chevrolet truck, Billy and I. So we... about twenty-three hours a doing it. I was on both sides, just...?... And I... We had a--a good time doing it though. We'd come right straight home and then right on up here.
And last night I was very tired. We got in a little late. I was here about seven something, and we come over to the meeting. And then I'd heard that there was something gone wrong about some denominations and so forth. I am interdenominational. [Congregation applauds--Ed.] Thank you, much. I... That's from my heart. I--I... If we're of interdenomination, we've got to be that. That's for all denominations, no matter what they are. We can't be interdenomination, just be to this certain church or this certain... It's for every one.

E-3 And I believe in the Fatherhood of God and the brotherhood of man. And I--I think that we're brothers together, and that's the way we should be. And God has His children. They're all out... Maybe some of them little odd to our belief or your belief, or mine. But God's accepting His children, so we have to accept them as our brothers and sisters, don't we? That's right.
And I... To this little... This church here, the Philadelphian church... (Thank you, Brother Boze.) When I was in Sweden, I could not have been treated any nicer in my life than I was treated with the Swedish people in Sweden. They were very lovely and kind to me.

E-4 And everywhere I've been, I've always been treated real nice; it's all of different people. So therefore, I--I don't have any denomination. I--I said I've been with the Branham family now over forty years, and they never asked me to join their family. I just--I was just borned a Branham. And I think that's the way with the Christians, don't you think so? Just... We're just--just borned Christians. Now, we... Some of them...
Now, I have nothing against the denominational churches. That's... They're up to what they, whatever they want to believe, but I don't think we should separate brotherhood. Amen. I think we should all love the Lord and serve Him.

E-5 And I... In my life, I've tried to be this around me. If I can't feel a loving feeling of the Spirit of God around me, then there's something wrong here. I--I've got to... I don't want to get mixed up in anything, so that lovely sweet feeling is gone from me. See? I--I want that to be there all the time because that's what I help God's people with. You see, it's...
And then you've been in the presence of people that you couldn't hardly stand to be in their presence, I guess. And--and maybe cursing and going on, well, that's--that's just--just... The people, may be all right. But they're just anointed with that type of spirit. You see? And I--I like the kind that's friendly, and nice, and quiet, and brotherly, and be loving. And I just kind of like that. I... That's my way of believing it.

E-6 And I was just thinking. We are God's fruit bearers. And I believe in Saint John the 17th chapter, Jesus said, "Ye are the branches." And He was the Vine. Now, the Vine puts forth the fruit, but the branches has to bear the fruit. So, the... If the branch is getting its life out of the vine, well, it's the same kind of life that's in the vine. Don't you think so? It has to be.
Now, our hands, and our lips, and our eyes, them's God's hands, lips, and eyes, that we have here, He has on earth. Now, He's gone back to God and sends forth His energy of His Spirit to anoint us with the Holy Spirit. And then if we are submissive to Him, and then our hands represents His hands. That's the reason He said, "They shall lay hands on the sick. They shall recover." See?
And on receiving the Holy Spirit, the apostles laid their hands on. There was something happened. Simon the sorcerer realized that there was something taking place when Peter laid his hands on the people and they received the Holy Spirit. Now, it's God's gift. Now, it's something.

E-7 Now, anyone who ever... How many of you mothers... What mother here doesn't know what laying on of hands mean? When a little baby's fretting and crying and everything, let that mother's hand just touch that baby; that settles it. The little fellow starts--stops crying, huddles up to its mother. See? It's laying your hand. It's mother; it's a contact.
How many of you here ever had a--a horse that was real nervous and upset? Just let a man who likes horses just pat his leg, [Brother Branham pats the pulpit--Ed.] talk to him just a minute, pat him, lay his hand on him, first thing you know, the horse has quietened down. See? It's...
And so is it with laying hands on the sick. If we're anointed to do so from God, our hands represent God's hands. That's only hands He has, is ours. And we pray for the sick.

E-8 Now, the first thing for the doctor, he--he is... Many times doctors are anointed with the Holy Spirit, and they pray for their patients. And sometimes the doctor in his line of education, and he studied science and great moves which has helped us in many ways, our hospitals and things. And the doctor, he goes in, and they have a--a glass, a X-ray they can look through and see a--a lumps and different things that's wrong, broken bones.
Well now, how contrary that is to what science used to be. They said there was no light except sunlight. The Bible said our whole body's full of light. Well, a X-ray proves that (See?), that is not... It's our body's light, and it throws a shadow, and how they see it with the X-ray.

E-9 Now, if the doctor can feel something that he can cut out, something that some of these five senses will contact, well, then he can... I think we got some pretty smart doctors today and some fine hospitals and fine drugs. And we're very thankful to Almighty God that we have them. I'm grateful. And they do all that they can, but sometimes it gets beyond them. Sometimes they can't do it, and then we're have a perfect right. If every human element has failed, we still have a right to come to God and ask God to help us. That's right. And He does it. He promised He would.
Now, the doctor does not claim to be a healer. He doesn't claim to heal anyone. He only claims that he assists nature. God is the Healer. Now, if you broke your arm, the doctor could set the arm, but the doctor can't heal the arm. See? The doctor only sets the bone. God what... Nature, which they call it, which is God, if we wanted to break it down, and see, heals the bone.

E-10 The doctor might move a tooth that's bad. Well now, he doesn't heal the socket. He only moves--removes the tooth. He removes the bad appendix, but God does the healing. See, see? Medicine keeps clean while God builds tissue. God is the only Creator there is, isn't that right? And He creates the cells and so forth that builds the faith.
Well now, wouldn't it be nice if our, just if the whole world, of course, but if all of the world could work together as a brotherhood in harmony with God. Medical science and--and all different denomination of churches and--and all races and colors of people that if we can just break that thing down out of our mind and know that we all come from one person... Yes. That's right. Then we...
And remember, some brother maybe fallen, but don't make him any worse. And why, help him up, and try to get him back to the brotherhood again, the brotherhood of God. That, my Christian friends, has been my vision of what the world needs today, is--is back to God. Now, doing my very best, I--I... And I intended to keep on to do all that I know how to bring man back to God and bring a brotherhood and a feeling of Christ among the people.

E-11 Now, being that I'm speaking to Pentecostal people, the greater group of you... My last meeting where I just left was sponsored by Baptist people in Florida. And so, we had services for all different denominations, all different people.
And so, there's many times that we have put emphasis too much on, I think, of one certain thing. We have put too much emphasis... If you'll excuse me 'cause just a group of us is here tonight and I feel very much at home in this pulpit. And I am very welcome and I know and I love you and that's why I say those things.
We have took too much... put too much emphasis on our emotions. We... Perhaps, maybe we feel that as long as we are shouting and praising the Lord, that's very fine. I--I think that's good. Or maybe because that we have power maybe to speak with other languages, that that's... That's just it.
But if this Philadelphian church will just receive me as God's servant, let me...

E-12 You, would you like to know what I think the greatest need of the church today? Would you like... What I think... Where I think the lacking is? Is a no soul travail. The people are not broke up enough. They're... There--there's no burden seemingly. And you give me someone that's just so tore up about lost souls that they just cry and are--are wanting a revival so bad till they can hardly eat, just simply can't...
If you'll read the history of the world and the religious history, you'll find out it always taken that kind of a spirit to bring a revival. That's right. See? When Zion travailed or traveled (I think's a better word), why the--then she brought forth children. See? You--you have to be tore up. It's the atmosphere of anything.

E-13 You get around where there's arguments; you get into that type of atmosphere. If there's something in the church, someone who's disobedient, and very ugly acting in the church and causing trouble, you'll never be able to have a revival as long as that kind of an atmosphere is around. And so, you have to have everybody...
If you'll notice when the Holy Spirit came on Pentecost, they were all in one place and in one accord (Is that right?) and waiting for a promise. And when we get like that, Brother Boze, the revival will be here then. That--that's right.

E-14 And today we're having many great attractive meetings, protractive we call it down in the South, you know. And so it's just a--a word they use for... instead of revival. But I think it has become just a protractive meeting (That's right.) instead of revival. 'Cause we do not have a revival in the--in the nation as yet, as I see. I don't see any...
If we have a revival like they did at the Welsh Revival or in Scotland or some of those revivals in the days of Wesley when they had the great breaking up, and a--a world revival come by John Wesley. And that's when I think we have a real revival.
Now, I've noticed in my ministry, recently, that there is... The people will (Spirit-filled people), but yet they'll watch what God will do and signs or something that He will perform, and the people set and say, "Well, that's very fine." See? And you'll notice God will do something else now, and they'll say, "That's very nice. We appreciate that. God... good man." See? Just kinda, "Well, it was Your duty, God. You did it just as a duty."

E-15 But now, if there really was a revival in the air, when one of those things would take place, every soul would grasp it quickly and it would be... Oh, my, there would be no end to it. It'd just go from one to another, from one to another, and it would just keep moving.
Now, of course you know I'm an--an American like you are, but in Africa down in the--where there was supposed to be heathen land, it kinda would make us feel ashamed of ourself to see how they receive the Gospel. When they seen one supernatural thing performed, thirty thousand received Christ as personal Saviour at one time. That was heathens (See?), thirty thousand. There was no question, it was just over. That was all. See?

E-16 And now, I--I just tell you, I think our people has relied too much on education, and theology, and so forth, and has let it take the Spirit's place.
Now, let me drop this just to you. I believe it's Ezekiel the 9th chapter, I'm pretty sure. I may be wrong. I--I know I'm quite sure it's Ezekiel 9.
When the Holy Spirit when forth from... First it was man went forth from behind the gates with slaughtering weapons to destroy. That was of course in the--the--Scripturally rightly applied, was just before the destruction of Jerusalem.
And there was a man came forth with a white robe and a inkhorn at his side. And the commission was given to him by God to go through the city (Now, just listen to this.), and set a mark upon the forehead (the sealing of the Holy Spirit), a mark upon the forehead of every man or woman that sighed and cried for the abominations did in the city.

E-17 Now, I want to just to ask you. If He was coming through Chicago tonight, how many places would He find tonight that the home, they're laying, just sobbing for a revival, just in such travel of soul that they just can't stand it any longer; they just don't know what to do. Wonder how many he would mark in Chicago tonight, of this city of almost five million people in it? How many... Where... What would He mark? Just, I imagine you could count them on your fingers hardly, don't you think so? It's... the people with that type of burden... But yet, that was exactly... He wasn't to mark no one but that type of people. See what I mean? We got to get mellowed up before God.
Now, the Lord bless you. I want to read some of His Word here. My word's just like any other man. It--it fails, but His Word will not fail. And now, I believe tomorrow morning I was to have to speak at Sunday school. I think that's right, at eleven o'clock, eleven o'clock tomorrow. And then I wonder if--if...

E-18 Let's see, then I think tomorrow night again at seven-thirty at the same time... seven o'clock. Now, bring out your sick and your afflicted, and let's get together and pray real hard, and I--I know God will do something for us. And now, I suppose this is my... As far as I know, at the present time, my last meeting before going overseas.
So I am certainly soliciting the prayer of you dear fine people here in Chicago to pray for me. I going to need it worse than ever I did. See? And I am trusting that God will--will do great things for us overseas. And I'm--I'm sure He will. And I... It...
You don't know how good it feels when you're standing and you know that you're challenged face-to-face with oppositions, and back through my mind I think, "Well, now there was so many people attended Chicago meetings, many of them said... There's some of them praying now. There's bound to be some there in Chicago praying. There's some praying out of Miami. There's some praying out of Palm Beach. There's some praying out of here or there." And put all them together, I know then I'm just covered around by prayer. And that just makes you feel real--real strong, I tell you. You kindly say, "Now, Satan, looky here. There's just prayer all around me. See?" And--and I--I know our--our standing.

E-19 Would you... Do you ever think that inside of our body is another man? Did you know that, that there's another man inside of our body? And that's a spirit man. Did you ever think of that, Brother Ryan? To see what... Yes, sir. That how this in here, the inside man...
Now, this inside man, if it--if it is of God, it's the Spirit of God (Is that right?) that's inside our being. Now, my finger could not move without something making it move. It works from an intelligent here that the mind subconsciously... Just maybe if I'd happen to think to reach over here; I don't have to think about it. It just look like... Now, there's where faith lays.
Now, to you people here that's really sick, I want you to get this before I read the Scriptures now, to go with it. Now, it just... Since last night and everything, I just kinda got myself let down a little. And I--I want to--I want to explain this to you.

E-20 There is a--a conscious and a subconscious. It's just like a--a... If we start overseas and by ship... And there's a man setting up here; he's the one who gives the--the orders. The man goes down in the ship to run the ship down here, well, he don't see where he's going, but he just takes orders from up above. Well now, he--he says, "Steer to the left or to the right or give this engine more and that," or whatever it is. He just works by orders.
But way down in the midst of us, here in our heart, is the subconscious, and it takes orders from up here. Well now, you've heard me on the platform many times, no doubt. I was just hearing a tape from--from the Owensboro meeting the other day about a person who was--was crippled, was healed. And I... And how it was speaking, how the Holy Spirit speaking.

E-21 Now, up here, this conscious comes up to the platform, "Brother Branham, praise the Lord, I have faith." But right down there in that other little conscious said, "Now, you know you haven't." See? Well now, if you can get this one and that one in harmony with that one, that--that, you see, it... This one's saying, "Yes." all the time. This one's saying, "Yes." But way down in there there's something that little fellow just. See? It just... You want to make it. You want to say, yes, but it just down there that little shadow that makes you... And to help... Don't deal with this little fellow down here very much. Well, you'll find out he just kindly does the ruling. You see?
So, if this fellow... After all, he's the one who drives the ship. See? He's the one who does the steering. This one might say a lot, but this is the guy that does the work down here. See, see? So this one right here say, "Oh, yes. I believe that. Oh, sure I do." Well, if that--if--if that's right, this is the going to... this and this agrees with that then we've got it. See? And then it'll--it'll have to work.

E-22 But until that does it, well, it just won't work. That's all, because you got orders going this way, and this one going this way, and they're just pulling your ship one way and you don't get out of harbor. You see? You're still out here.
And so, we just got to get those fellows to agreeing and saying, "God is right." This says, "God is right." This says, "God is right." Then we move forward. You see? We got orders, everything. There's nothing in your way. There's nothing to make you doubt it, all the symptoms you could have.
You might go back to the hospital in the morning. They'd say, "Well, your arm is still stiff. Your cancer's still there. It's..." That wouldn't have one speck of... That wouldn't phase you a bit. See? If that, this, and this is agreed. See? That's right. Faith does anything.

E-23 Now, in you is God. You who have the Holy Ghost, God is in you. Do you believe that? And now, Jesus said, "I give you power." Let me show you the weakness of the church by God's grace. "I give you power over unclean spirits. You'll cast them out." Not I will, you will. "You'll cast... In My Name they shall cast out devils. They shall speak with new tongues. They take up serpents, they drink deadly things, it will not harm them."
We think of the great Saint Paul, one time landed on a certain island. The ship was wrecked. God had promised him that he was going to make a certain destination. He was going back to Rome and to stand before Caesar, and he believed God. So he was helping the man; he had chains around him, a prisoner. And he was helping the man throw some wood in the fire.

E-24 And when he throwed some wood down, a great deadly beast, serpent, bit him right through the hand. And that beast was so deadly, till if it bit a person, they usually dropped dead within a minute or two. And so the natives said, "That man..." Said, "Look, his chains on him. He's a prisoner. He must be a murderer, because he's certainly... He might escape the storm, but he's just not going to escape that--this serpent and he's going to die."
Now, look. A moment, Paul looked and seen it. This, this, and that all agreed. There was not a speck of fear. He said, "They--they'd take up serpents and it'll not harm them." He looked at that deathly bite, no fear. If you fear, then--then Satan steps in. Satan's fear. But perfect love casts out all fear. There you are. "I'm God's man. There hangs the serpent, but there's not one speck of fear here, here, or there." See? It's all in harmony.

E-25 He looked at the thing. He thought, "Well, well," shook it off in the fire, went over and got some more sticks and he had to put them on.
"Why," you say, "Paul, aren't you afraid you'll fall dead?"
"Why, certainly not, can't fall dead. The Holy Spirit's in me."
Now, the very Holy Spirit that made the heavens and earth had that man so charged with His power till that death in that--that fang of that serpent wouldn't even go into his body, because His whole body was full of Spirit as same as it's full blood. See? And... Is that right?

E-26 And every little cell of blood is a life, and there you are all charged, full of the Holy Ghost. Why, certainly, they walked on water. They done great miracles and so forth. Why? They were so perfectly in harmony with God, that first church. And Christian friend, until we can get back to that...
Now, you... We can't argue and quarrel and fuss with denominations and ever get to it. Denominations won't bring us to it. It's a perfect love and confidence in God, just what brings it. See? There you... See? And you... And we may--we may shout; we may speak with tongues. We may--we may do--be great teachers of theology, we may have D.D.'s hanging on to us, but it'll never work until that, this, and this comes in harmony. See, that makes the...

E-27 Like that light. You take the--the one wire off, negative or positive. It certainly won't work. That's all. It's--it's got to have the ground. It's got to be grounded good, and--and it's got to have the right type of wire and everything and it'll pack the current; that's all it needs.
Well, if we're really grounded in Christ (See?), with the Holy Ghost in us, and rooted and grounded in the faith of God, it'll certainly pack the Light of the Gospel to the world. That's right. It'll heal the sick; it'll do great works.
The Lord bless you, Christians, and may you just receive His blessings. Now, in Numbers, I--I'm--I'm past time to start the prayer line. And I... But I want to read this Scripture in Numbers the 21st chapter. Just come on my heart so much awhile ago till I--I just thought I would read it. It's very familiar. It's of the--Moses and the children of Israel. And I trust that God will bless His Word now as we go in to read.

E-28 And as I read it, now keep these things on mind what I've told you. See? Keep them on mind (See?), that if you... Jesus passed by a tree. He looked on it. There was no fruit on it, and He said, "No man eat off of you from henceforth." Went on up to Jerusalem, of course they was fussing at Him up there, and He couldn't stand that. That was the wrong kind of atmosphere for Him, so He moved out, went on back down, come off the mountain the next morning.
And as they passed by, about eleven o'clock in the day I suppose, Peter looked at that tree. He said, "Say, notice," said, "You just said that yesterday, and that tree is dead from the roots." See? It dried up.

E-29 Why, Jesus said, "Have faith in God." Is that right? "For verily, verily I say unto you, if you (not if I), if you shall say unto this mountain, 'Be moved' and don't doubt it, it'll obey you." It'd have to. It'd have to do just what you say, if you didn't doubt it. Now, you believe it up here. Now, let's get this subconscious believing it too. And when the subconscious and this conscious in harmony with God, then it'll happen.
Now, in Numbers the 21st chapter, the 5th verse.
And the people spake against God, and against Moses, Wherefore have you brought us up out of Egypt to die in this wilderness? for--for there is no bread, neither is there any water; and our souls loatheth this light bread.
And the Lord sent fiery serpents among the people, and they bit the people; and much people of Israel died.
Therefore the--the people came to Moses, and said, We have sinned, for we have spoken against thee, and against the Lord;... (Just a moment.)... against thee, and the Lord, and against thee; pray unto the Lord, that he may take away the serpents from among us. And Moses prayed for the people.
And the Lord said unto Moses, Make thee a fiery serpent, and set it upon a pole: and it shall come to pass, that every one that is bitten, when he looketh upon it, shall live.
And Moses made a serpent out of brass, and put it upon a pole, and it came to pass, that if a serpent had bitten any man, when he had beheld the serpent of brass, he lived.
And the children of Israel set forward, and pitched in Oboth.

E-30 Now, I have my Bible so marked up with pencil marks and things where I've been reading, I--I missed my place coming down where it was at on that. I'm sorry. But... May the Lord add His blessings now to His Word.
When there was a trouble, God has always been the God to meet the need when there is a need for His people. And you know that. And God promised that He would supply their need. Now, when they had... Yet they had did wrong, and they had sinned and done things that was wrong, yet when they had need of healing, God made an atonement for healing when there was no atonement yet. See? God made it. In the face of every difficult God will make a way of escape. He will do it, if you'll just have faith and believe Him.

E-31 Now, 'course they were way out there. Moses, perhaps, was a physician. He was taught in all the--the wisdom of the Egyptians and perhaps knowed many remedies for snakebites, but this time the remedies that he had, the wisdom of the Egyptians, would not work, because the reason there was a... The people had been disputing with Moses and disputing... Said, "Why did you bring us up out of the wilderness?" Just complaining all the time and it brought sin.
And sickness is a direct, or indirect caused by sin. Before we had any sin, we had no sickness. So first, sickness is an attribute of sin, maybe not what you've done, but what you--you inherited because God promised that it would go even to the third and fourth generations, that He would visit sickness because of the parent's disobedience to Him.
Now, there is sometimes a good doctor. If you go to a doctor, and if he's a good doctor, you say, "Doctor, I got a headache." Now, if he's interested in his patient, he won't say, "Oh, well. Take an aspirin and go home." He won't do that. He's going to find... First he's going to diagnose that case till he finds just exactly where the cause is. See? There's something causing that headache. Maybe an aspirin would take care of it, I--I wouldn't know. But if he's a good doctor, he just wouldn't brush you off like that. He'd do the best that he could for you.

E-32 And now, if he'd say, "Well, perhaps you got appendicitis. We'll just operate on you." Well now, without diagnosing the case, that would still be unethical. See, he's--he's got to first find the cause. Well now, that's the way it is in God in these meetings.
And the reason that I go slow with the patients is the first thing, there's something caused that sickness. And before you can get rid of the sickness, if the doctor can do nothing for you, then you got to find the cause, the reason for that. So there's many times... And you who attend the meetings, understand how the Holy Spirit will reveal to the people hidden sin and so forth that they--they've done a long years ago, or maybe something that they ought not have done or something they ought to have done and did not do. And you watch it on the platform.

E-33 Now, that is God sending His Spirit down to reveal the secrets of the hearts of people. When Jesus Christ was here, that was His ministry, when He found the woman who was really thirsting for the water of life. Do you believe that? Saint John the 4th chapter. And Jesus carried a conversation with her. He said... She was a Samaritan, not a Jew. And He said, "Bring Me a drink of water." And He quickly, He just wanted a conversation with her.
She said, "Why, it's not customary for You to ask such as that. You're a Jew and I'm a Samaritan."
He said, "Well, if you knew Who you were talking to, you'd ask Me for a drink." Well, quickly, she wanted the water. He said, "Go get your husband." Now, see what He did? The first thing He--He went right straight to the reason that she couldn't drink this water. You see? Before she could have this water, there was a reason here.
She said, "I don't have any."
Said, "That's right. You got five, and the one you're living with now is not your husband." In other words, was a common law wife.

E-34 "Why," she said, "I perceive that You're a prophet." And now, she said, "Messiah cometh, and we know that when He comes, He will tell us all things."
And He said, "I am Him. I'm the One that you're speaking to. I'm the Messiah," in other words. And so, she went into the city, and not only was she forgiven of her own sin, but she caused a great multitude of people to believe on Jesus when He spoke to them.
And then when Philip went down to preach to them after the Holy Ghost came... Jesus never performed one miracle according to the Scriptures, as we have, while He was in Samaria--Samaria. He just went down there and told them about the Kingdom of God. And they said to the woman, "Now we believe ourself, because we've heard Him talk. He's different from other people. And we know that this is the very Messiah."

E-35 And so then after Philip went down and preached to them, Jesus had done placed the message out. Then they'd probably had a--a time among themselves and saying, "We know the Messiah's on earth and everything's going to be all right now." And then Philip goes down to preach to them, and then is when the healings taken place, great signs and wonders taken place.
Then down comes James or John and--and Peter and baptized them into the--the body of believers. And the Holy Ghost came upon them, and there went the Church from there on. See how God worked the thing? He diagnoses the case, gets rid of everything, and then comes right down and lives into man Himself.

E-36 Now, that's what God wants to do here tonight. He wants to get rid of--of all the sin that's in this--in this group, if there's sin in here. I pray there's not one, but if there is... And you know... "What is sin, Brother Branham? Well, today, I tell you, I lost my temper."
Now, wait just a moment. Sin is unbelief. Now, that's what sin is. There's no other sin but unbelief. It's not a sin to do things like drinking and--and smoking and gambling and--and prostitution. That's not sin. That's--that's the result of sin, that the reason you do that is because you are a unbeliever. See? That's the attributes of sin.

E-37 Now, if you believe, you won't... Jesus said, "He that heareth My words and believeth on Him that sent me has Everlasting Life because he's believed." Now, if you believe, you don't do those things. You can't make a--a grain... You can't make a wheat stalk become a--a cocklebur, could you? No, sir. There's no way of doing it. It's just... The life in it is wheat so it produces wheat. And if you're borned of the Spirit of God, you'll... You're a Christian, and you can't do nothing but bear Christian fruits. That's all. That's just the whole thing.
And then if you... Of course if you bear other fruits, Jesus said, "By their fruits you shall know them." Is that right? Not by their acts, not by what this or that, but by their fruit...

E-38 Now, the--the wheat, if you say, "I put wheat in that field." And I go out there and don't see any fruit of wheat, well I--I kind of doubt you a little bit. See? But if you say, "Well, I put wheat in that field," and it's producing wheat. Well, that's right. You're right. The--the fruits of it proves that that's what you got in the field, is wheat.
And then unbelief--unbelief is the--the only thing that can keep you from the Kingdom of God. The only thing that is sin, is unbelief. Well now, you say, "Brother Branham, I quit drinking and I quit doing these things and my evil ways." Well, you did that for one purpose. See? The--the only thing that caused you to do that, is because you become a believer. See?

E-39 Now, you can say, "Well, I'm not a believer, but I just quit that." Then you're not a Christian. See? You're not a Christian. It don't matter how moral you are. You just might keep all the ten commandments and--and do all the morals and everything and be an unbeliever, you're still not a Christian. You're still dead. You're just as bad off in the--as in the sight of God if it comes to coming into the Kingdom. Now, I believe that every man whether he's a sinner or not, he should be a moral. I'm not trying to take away the morals, but I'm saying that a man that really is try...
Say, "Well, I... It'll soon be New Year's." People will be saying, "I'm turning a new page." Well, that don't do no good. Why don't you turn one up there? That's--that's... Not get a page, but get a book. That's right. Change books. And--and then God will--will take care of you from then on. Then His Holy Spirit will come into us, and we then are His representatives. Then we cannot bear nothing but the Christian fruit if we're dominated by the Christian Spirit. Is that right? The Christian Spirit is the Christ Spirit.

E-40 Then Jesus said, "The things that I do shall you do also." Is that right? "The same things that I do you'll do al... even greater, for I'll go to My Father." Now, He said, "A little while, and the world won't see Me no more (That's the unbeliever. See? The cosmos, the world order.)--will see Me no more, yet you'll see Me (the believer), for I'll be with you even in you to the end of the world." Now, the attributes of that one perfect Christian life would be in a group of people and would live till the second coming of Jesus Christ.
I believe I told you my conception of God, what God is. Listen to this. I believe that God has always been to me the triune God. Christ, Holy Person of God, is just like a three foot rule. Now, the first twelve inches is God the father, second twelve inches God the Son, and the third twelve inches the three foot, the rule complete, God the Holy Spirit.
Now, it's not we... None of us believe in--in three different... or say there's one God the Father and another younger Fellow God the Son and another Man God the Holy Ghost. That's--that would be--that would be heathen. It's not... It's only one God in three different dispensations.

E-41 Now, God, when He settled over Mount Sinai that morning and Moses wrote... Was up there to get the commandments, He was--He was in the Pillar of Fire. Anyone knows that that was God the Father, anyone knows that was, as the Angel of the Covenant. And the Angel of the Covenant was Jesus Christ. Is that right? What the Bible said.
Now, there He is in the Pillar of Fire. No one could touch Him, He's holy. No one can come near Him. No, sir. And when He settled on that mountain to take His Own finger and write those commandments that Moses would put in the ark, the lightening was flashing, the thunders roaring. And the quake was so great, till even Moses hisself dreaded it.

E-42 And the people said, "Don't let God speak, lest we die. Let Moses speak to us and not God." And even if a beast touched that mountain, it had to be thrust through with a--a dart. Is that right? It had to be killed, nothing... Because that was holy, God up here above.
Now, watch the love of God, and that ought to make you start praying for a revival. God condescending, coming down, unfolding Himself, then God appeared there in the Pillar of Fire. Then the next time He appeared in a visible form was when He appeared in His Son, Christ Jesus. He overshadowed a virgin, created a blood cell in her womb that brought forth the Son of God. And God was in Christ reconciling the world to Himself. Is that right?

E-43 Jesus said, "It's not Me that doeth the works. It's My Father that dwelleth in Me. He doeth the work (See?), not Me. I only do..." They asked Him when He passed by them cripples and so forth down there that day and He only healed one man with prostate trouble or something. He said--he said, "Well, why didn't You maybe heal the rest of them?" Like they say today, "Oh, you--you--you just let the... him heal this one, let him heal that one and I'll believe it." See? Well then, the same critics live today.
He said, "I do nothing except the Father shows me first, then I--then I do what He tells Me to. Now, the Father's in Me and what He tells Me, that I do."
Now, that was God on earth. The Bible said that He shall be called "Emmanuel" which is interpreted "God with us." Is that right. Now--now, there is God, as a--a condescending God, coming down now. He's in the form of man. Now, watch. He's just a little closer to man.

E-44 Now, He had to give that Blood which was unadulterated Blood, not by sex, virgin born. And He gave that Blood to cleanse the heart of sexual born men and women, you and I. And He cleansed us from our sins that God Himself might come, in the third Person, now and live in the human heart. God so in love with His creatures, oh, when I think of that, my heart melts.
How could that great Jehovah Who stood there and created a universe, Who made all things... Go out here to Mount Palomar and look through to that observatory there and see a hundred and twenty million years of light space through that, out yonder at the worlds and--and the solar systems out... and the solar system out there, how the worlds and the other suns, and moons, and worlds, and stars, and a hundred and twenty million years of light space. And then beyond that's still more worlds and moons and stars.

E-45 And that Jehovah God that created all those things brought Hisself down to live in the heart of you and I. Before He did, He had to clean His road. He had to show them law and commandment. Then He had to come down and show them love, and then break His way right in the heart of man. And now God is in us. That's right.
Now, we are His hands on earth. We are His eyes on earth. We are His Gospel on earth. And the Gospel is not altogether by the Word. The Word made manifest is the Gospel. The Gospel come not in Word only, but through power and demonstration of the Holy Spirit. "Go ye into all the world and demonstrate the power of the Holy Spirit to all the nations." Now, instead of that, we begin to teach theology.
And we've had two thousands years and two-thirds of the earth has never heard of Jesus Christ. Two-thirds of the earth don't know one thing about Jesus Christ. Think of it. Well, you say, "That's over in heathen land." That's almost in the United States of America.

E-46 A little city of New Albany, Indiana, where, just below where I live, a census was taken about three or four months ago. And we find out that in that city, I believe, of twenty-seven thousand people, there's over, I believe it's a third, or a fourth, of them that doesn't even go to church, belong to any church, has never darkened a church door. And I heard analysis of Boston, how many children on the juvenile delinquency...
Captain Al Farrar's a personal friend of mine, which is the head of the FBI on... He was... received the Holy Ghost in my meeting when he'd been following me for two years to catch up with me, see what I was doing. He walked to that great Dallas, or that great meeting that night and stood there. And said, "I want you... You know my business is to break up rackets." He said, "I've followed him for two years." And said, "This is not a racket." And said, "This is the power of Almighty God."

E-47 And the next day down in the shooting gallery where he had taken me to, he said, "Brother Branham..." Dismissed his car, walked into the place and said, "I want to receive the Holy Ghost right here. And I want to be born again." That's it. Well, he retires now in about another year; he wants to go with me on the meetings. Now, that's the juvenile (See?), of a...
Now, he's... And all--all these of this is juvenile. When we come to find out, they're children by the thousands and tens of thousands has never been in church, knows nothing about God, only just in a curse word. That's about all they know about it. Now, see, that's not over in some heathen land. That's in the United States.

E-48 And now, I--I'll say this before closing. I believe that what... If God--if when they... God gave them the master key back there in the beginning when He gave them power, said, "Go demonstrate this power into all the world. I'll be with you, in you. And you go and--and..."
That first church, my, how they tore the world up and--and the Christian... The world was almost Christianized in one decade, one round of disciples. Then they all left it. The next round begin to organize. The third round, around about through the dark age, then the Catholic church was formed. And then from there they begin theology, and out come Martin Luther, John Wesley, and Calvin, Knox, and all come out. And everything had been based solely upon theology. That's right. And they failed to get back there. The very thing that God told them not to do, they're doing it in the Name of Jesus Christ. Not educate the world, but preach the Gospel and demonstrate the power of God. See?

E-49 Now, and today in our churches... Just start it in the church and find out what happens. They show you the door. See? And the very master key is the thing, is what they have left, the cornerstone. When the builders back there begin to build the building, it was cut out in all the world. Now, and you'll see why I'm interdenominational. They cut...
You Masons here and so forth and ones of you and know the order, how they cut out the stones and hauled them to Joppa and so forth. And by ox cart taking them on down, the tall cedars in Lebanon and how they cut it and so forth and brought it down. But when it was all piled together outside of Jerusalem, there wasn't a buzz of a saw or a sound of a hammer for the space of forty years.

E-50 Now, here come a stone cut this way, and one cut this way, and one cut this way, and one that way, but they found that every stone had fit right to its place. That's what I think about believers in God. Every one of us has a place in this building. We may not just be like the other one, but we got a place to place here, every borned again Christian.
Now, the builders, when they begin to go on, they run into a funny looking stone. They said, "We can't use that. That stone's no good. It's a freak stone." And they kicked it off over in the weed pile somewhere and throwed it away. And they went on building on their building, and building on their building.
And come to find out, they got to a certain place, and they couldn't get any farther. They had come to a halt and they couldn't go any farther. And the very stone that they had throwed away was the chief cornerstone. And that's where it is today, brother, sister. We've taken theology; we've taken schooling; we've taken education.

E-51 Education is wonderful, but it's been the greatest hindrance the Gospel has ever had (That's right.) is education. Now, I--I'm not saying that to want you to be ignorant or something. You don't have to be ignorant. But, brother, the people have put everything on education, theology. And look what they've done. They have... They can't produce one evidence of the resurrection of Jesus Christ. They're no more than Mohammedans, or... The Mohammedans walk face to face with you and challenge the thing.
Here not long ago, Doctor Reedhead received the baptism of the Holy Ghost of the Sudan missions, a wonderful man. Stood in my house, and he said, "Brother Branham..." He had degree after degree after degree. He said, "But has the teachers been wrong?" He said, "I've been in and see them throw the furniture, and so forth and all this in the meetings, what they call the holy-rollers and so forth." He said, "But what I'm trying to think of: all of this that I've seen and--and all the degrees I've got," he said, "My heart's hungering for God." There you are, in the highest ranks in fundamentalism. "Now my heart's hungry for God." He said, "Is there such a thing as receiving the Holy Ghost after you believe?" [Blank.spot.on.tape--Ed.] See? That's right. That's right. See?

E-52 And look at--at Buddha. Buddha died twenty-three hundred years ago, the great religious of--of China. And when he died, here was the things he said before he died. He said, "It will come to pass before the world shall end, that the god of love..." The god of love, now that's a god of dictator, you know, said, "The god of love will send his servants, his prophets in here, and they'll come by a way that they won't leave a track behind them." By airplane when they be...?... See? See? See, they--they had a--they had enough tinge in it, but having the form and denying there. See, it's the Blood of Jesus Christ is the only thing.
Now, and this Mohammedan, standing, talking to--to Doctor Reedhead. He said, "If..." he said--he said, "Why don't you reject your dead prophet, Mohammed, and receive a resurrected Lord Jesus that we have?"

E-53 And the Mohammedan, smart, shrewd, he said, "Kind sir, what could your resurrected Lord Jesus do any more for me than what my dead prophet does?"
He said, "Well, you see, we have a consolation." Said, "And..."
He said, "So do we."
He said, "Well, we have joy and happiness."
He said, "So do we. What do you have joy and happiness about?"
Said, "Well, we... He's coming back again."
Said, "So is our prophet." And said, "Your Prophet, Jesus, promised you life after death. Our prophet Mohammed promised us the same thing, life after death. So we're happy about it." And said, "You just produce one thing with your Lord Jesus that I can't produce with my dead prophet now." Said, "You just show me one thing that you got that we haven't got. So don't come preaching that to me," he said. And the man's right.

E-54 And then he turned to Doctor Reedhead. He said, "Listen, sir. You people who said that Jesus rose from the dead..." Said, "When Jesus rose from the dead, if He did, let's... And He said, 'The things that I do will you also.' And He promised great signs for the believers and to you teachers." He said, "Let me see you all do the signs that He promised that He would do, then I'll believe He raised from the dead." That's right.
Said, "Oh, well, we're preaching the Gospel all over the world."
Said, "So are we." See? Said, "Let--let me see Him produce." He said, "Let me tell you something." Said, "You all have had two thousand years, and yet we got the greatest religion there is." That's right. There's more Mohammedans. Christianity's about third. See? Mohammedans the greatest re... in numbers of religion in the world. See? He said, "And two-thirds of the world don't know nothing about your resurrected Lord Jesus." He said, "Let our Mohammed rise from the dead." Said, "The whole world will know about it." That's right.

E-55 Now, Doctor Reedhead said he was defeated, and he was. And that's what got him hungering after God. And brother and sister, I'm here to say tonight that Lord Jesus Christ raised from the dead. He lives among us today and does the same things and produces just exactly what He said He would do. He's the same resurrected Lord Jesus.
If He--if He will, and it's only by His sovereign grace, not by me. I'm His servant like the--the--any person setting here. Like the little boy that's a Christian, or the little girl or the--or the... Anybody, I don't care who it is, no matter, there's no great people, and--and little people in the Kingdom of God. We're all in the Kingdom of God by God's grace. That's all. There's none great and none little. And the... We're just all brothers and sisters. That's right. Somebody has this office and somebody has that office, but it's...

E-56 I was reading where, I believe it was Charles G. Finney, one of the greatest evangelists of the day, and a converted lawyer. And when he... There was an old man dying with TB, and before he died, he laid on his face crying and praying. And he'd raised up and he'd say, "Well, I was able to pray the prayer of faith for a certain city. God's going to give a revival in that city." And he narrowed down about thirty different cities.
And after the man was dead and gone, Finney come by to his widow and picked up those cities, and those revivals come just exactly the way that man said. Why? Because one agonizing soul, one soul before God in sincerity, done more to bring a revival than all the schools there was in the world. That's right. One soul prayed through.

E-57 Any of you, I'll tell you, the great eastern revival of many years ago when in Africa, when those Hottentots and so forth over there, when they had a revival, the very--the very reason of it never come from their teaching and their big schools, was one poor illiterate, unlearned colored man back in a little old haunt back there, laid on his face day and night in the dust and prayed till God sent a revival that swept all eastern or northern Africa in the Kingdom of God.
And they had a revival there. My, what a revival. But what ruined them? Then the teachers came down from England and different ways and begin to set up in there and begin to teach theology and get away from the power of God and things like that. And then the whole thing went into chaos. And that's just exactly what's happened in the United States of America.
And, brother, let's get back to God, to the living God, the resurrected One, the One Who's love, the One Who respects no denominations, and respects them all in another way, the One Who loves every creature of His on the earth, and is wanting to come down. He's done everything He can to work His way down into the hearts of men.

E-58 He's provided a way like the brass serpent. He provided Jesus to meet all that we have need for while we're in this journey between heaven and earth. That's... He provided Jesus Christ and He's God's all-sufficient sacrifice. Everything you have need of tonight is not in your church; it's in Christ. There it is. It's not in your education; it's not in your theology, what your creed is, what your... It's in Jesus Christ.
Look to Him with simple, humble loving faith, and say, "God, cleanse me from all selfishness and take all impurities from me, and let me from this day be wholly Thine." See what God will do for you. May He bless you is my prayer while we bow our heads.
Our kind heavenly Father, I pray for this great city tonight first, looking upon it as the overall panoramic view of it, and it's the whole metropolitan area, and seeing tonight how sin... I'm thinking of Sodom when Angels came down to find out if that was true. And we know that we're near something. I pray for Chicago, God. And believing that little meetings such as gathered around over the city of true believers is the only thing that's keeping the wrath of God and judgment from being poured out right now.

E-59 I think of our President across there in that meeting now into the nation of Russia, knowing that they have the very weapon that would blow this place, till there wouldn't be hardly life left on it again, and could do it before day dawns in the morning. Then, God, I think, "What keeps them from doing it?" Because there is some righteous people yet praying. Oh, God, have mercy, I pray, Father, have mercy.
Grant tonight in this lovely little church setting here as a lighthouse, a group of people who surrender their hearts, lives, everything they've got, willingly walk out just now and give their life freely for the cause, believes You. Oh, Father, I pray that You'll endue them with great power tonight, great power of faith. May every thought be moved from their mind, or in--from their subconscious that would be contrary to Your Divine plan tonight. Take it away, Father. Be with us now.

E-60 Help Thou me, Lord, unworthy standing here as a mortal knowing that someday I've got to face You, give an account for every word I say and every thought goes through my mind. And I pray, God, that You'll cleanse me and keep me in Thy hand that--that You might let me speak to my fellow man. I love them, Lord. And I want to see them all come in the great unity of God and--and be--be brought into the great millennium that's coming soon. I pray for every one.
And now, bless these sick that's here tonight, Father. There's many setting here sick. And I--I know that You said when You were here on earth, the things that You would do would be done by Your believers. And now, may You send Him tonight, O God, and may He come in His power and unfold Himself into the great audience here and into the heart of every believer. And may He manifest His Being by signs and wonders, that when we leave from here tonight, may there not be one person here but what will go home well. Grant it, Lord.

E-61 Let their faith just meet that condition and it will be, for Thou hast said, "As thou has believed in thy heart, so shall it be." And I pray that You'll grant that tonight. And make the whole atmosphere here, Lord, a creative atmosphere of--of one soul, one mind, one accord, one purpose... Grant it, Lord. Hear my prayer. I--I pray this that You'll grant it to us in the Name of Jesus Christ Thy beloved Son. Amen.
My heart so hungers to see that atmosphere. See? See, the atmosphere is what brings it. See? The atmosphere would bring... If every person here would get in one perfect harmony, it would be settled. See, like the natural way for a egg to hatch is put it under the hen, and it'll hatch, because it's the atmosphere. It's warm. But you just wrap it in a--a blanket, keep it warm, it'll hatch anyhow. Put it in a incubator, it'd hatch anyhow. See? It's the atmosphere that brings forth the results.

E-62 And if we can just get all the doubt away from us now, push everything out of the way... Now, there's dying people here, no doubt. Some of them with heart trouble or something, and heart trouble is one thing we haven't found to do much with yet. So, let's just pray, God, and be in one accord and say, "Heavenly Father..." Now just let that glorious atmosphere just settle down and the Holy Spirit will come right in and just do marvelous things for us. May He grant it.
Now, we got some prayer cards. We line the people up with their prayer cards. And we... On one side it's got your--your address and so forth, and on the other side it's got a number. And he told me where that coming up where... What? F, F, prayer card F that... (Sorry, I forgot that.) But prayer card F. And let's... We can't get too many. How we bring them, Brother Boze? Bring them through here? All right. All right.

E-63 Let's line up about the first, about ten or fifteen. I don't see any crippled people around anywhere that would have needly be packed. But let's line up about the first ten. F-1? Who's got prayer card F-1? 1? Prayer card 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10? All right. Line them up first now. 10? All right. 11, 12, 13... [Blank.spot.on.tape--Ed.]
How many knows that? That I don't claim to be a healer. I'm no healer. I--I'm your brother. See? God is your Healer. See? I just pray for the sick. But God set some in the Church, first apostles, then prophets, then teachers, then evangelists (See?), then gifts of healing, then miracles, divers kinds of tongues, interpretation of tongues. All those gifts according to the Scripture was set in for the perfecting of the Church. Is that right? Now, God put them in there.

E-64 Just like, if He made a human being with a ear, He doesn't intend human beings not to have an ear to be deaf. He made man with mouth. He never will make man without mouth, nose, so forth. That's the members of the body. And just as sure as my hand was... God made my hand to be my hand.
God put some in the Church to be gifts of healing (that's prayer of faith, of course.), some of them in there to be teachers and evangelists. Now, what we've done, we've took all the rest of the body away and just said, "No, teachers and evangelists, that's all there is (See?), teachers and evangelists." We fail to see there's prophets, to fail to see there's apostles, to fail to see there's gifts of healing, speaking with tongues, interpretation of tongues, working of miracles. See? Those things go just the same as my eyes, nose. Didn't Paul say that, I Corinthians? See, they all go in the body.

E-65 Now, these gifts are... You're born in the world with them. They come by sovereignty of God. Now, it was my part in this world to see vision. And I've heard people try to say it was a prophetic or so forth, and I've heard people say, "Under the inspiration..." It'd speak it that way. But it's a subconscious thing. It's just as I've explained it to you before.
You couldn't dream a dream 'less somebody made you dream the dream. God had to do it. In your subconscious, someone don't dream dreams. He can't help it. He never gets back to his subconscious. But your subconscious... When you dream you're somewhere, and you remember. You remember dreams you dream years ago? Well, what part of you was where when you dreamed, that it makes it, you still remember it? See? There's some part of you somewhere.

E-66 Now, a seer, a prophet, their subconscious is not back there, neither is it here. It's right here. You don't go to sleep. You just break from one to another. Now, Jesus Christ did that same thing when He was here on earth. Is that right? He looked down and perceived their thoughts in the audience. Is that right?
Philip come to Him. He said, "Why, there's a man that's a good..." In other words, we'd say today a Christian, a believer.
He said, "When did You know me, Rabbi (or reverend, teacher)?"
He said, "Before..." He told Nathanael, said, "Before Philip called you, you were under a tree. I saw you."
He said, "You're the Son of God, the King of Israel." Is that right?

E-67 Now, Jesus said, "These things you'll do also." Now, Jesus said, "I don't do any healing now. I only do what My Father says do. What He shows me, that I do." Now, He's raised from the dead, living in His Church, and just as the Father... Now, do you get the--you get the running of the--setting of the Scripture? Look. "Just as the Father will..."
Now, here's a lady standing here. As far as I know, I never seen her in my life. She's perfectly stranger to me. And I know two or three here in the audience. I believe this is Brother Moore's sister setting right here. I recognized her. And I believe Brother Beeler was right here. I seen him awhile ago. And there's Brother John Ryan. And I believe that's Sister Ryan setting there. And as far as I know, my wife's in here somewhere, but I don't even know... I haven't seen her yet. I guess... But that's the only people that I see that I know in the building, 'less Brother Boze here. Now, as far as I know, that's the only people that... Yes, I do see the Brother and Sister Sims from Zion City there. I see her. That's Joyce and Brother Sims over here.

E-68 Now, I may... As far as I know, that's a--all that I--I know and--and see. No, I believe I see Dr. Lee setting back there, was just in the meeting. Well, Brother Lee, that's the first time I've seen you. God bless you. Have you meet him, Brother Boze? Doctor Lee, would you stand up just to be recognized? That's one of the Baptist brothers I just had service with down in Miami, Florida, where I just closed the wonderful campaign down there. All right.
I was looking for my wife. Where are you, honey? Raise up your hand. I--I'm curious right now. Where... Oh, yes. All right. Yes. Oh, that's fine. I just happened to get it on my mind and I don't want... You can't have other things on your mind. You got to be certainly perfectly normal and... before God. All right. Well, she's little and way back in the corner; no wonder I couldn't see her. All right.

E-69 Now, you be in prayer. And you--you--you prayer. And now, I want to ask each one of you something. Let's start with this lady right here. We're strangers, are we, lady? We--we don't know one another. All right. Now, here's a strange lady. Now, let's just take our time now. This is Saturday. Tomorrow you don't have to get up till you go to Sunday school.
Now, this--this lady here... What if Jesus Christ the Son of God had not been crucified and glorified and setting at the right hand of the majesty of heaven? What if He was standing here now with this suit that the people give me in Norway, what if--if He was standing here with this suit on looking at this woman here? Now, the only thing He could do...

E-70 Now, as far as healing her, if she's sick, I don't know. God knows and what's wrong with her. He... She couldn't hide her life from Jesus Christ if she had to, if God would reveal to Jesus what her trouble was. Is that right? She... He... But if God wouldn't reveal, Jesus wouldn't know. Is that right? He only does what the Father show...
Remember they put a rag over His face and hit Him on the head and said, "Now, if You're a Prophet, prophesy and tell us who hit You," them soldiers. He never opened His mouth.
Herod said, "Come do some kind of a miracle and let me see You do it." He didn't clown for people. He just did as the Father said do.

E-71 Now, if He was standing here, as far as her healing, her sickness... How many believes that Jesus Christ healed her when He died for her nineteen hundred years ago? [Congregation says, "Amen."--Ed.] Well, that shows you've been taught the Gospel. And if she's a sinner, Christ saved her when He died nineteen hundred years ago. Is that right? Now, He don't come down and save you now. You just accept your salvation, what He's already done. You accept your healing, what He's already done.
So then, what would He do? He would try to do something to make her faith come up to a place that she could accept her healing. Is that right? Is that Scriptural? Is it sensible? Is it the Bible? Well, God bless you.

E-72 Now, I pray to Him, and may the Angel of God Who came to me when I was... My mother said when I was, perhaps, maybe three minutes old, a Light stood over. And the first thing I can remember in my life almost was a vision, and it's been with me since then.
And if I have to stand before God before this service is over to give an account of my life, God Who looks down now knows that it's truth that He showed visions. The Light, when He comes down, they've took the picture of it. You... Many of you has seen it. It's in the Washington D.C. in the hall of religious art.
And may He tonight give grace, and may He help me as He knows my heart is to help you to see His Son Christ Jesus. And by His Spirit, and by His Word, and by the anointing which is on me now, I take every soul in here in my jurisdiction in the Name of Jesus Christ.

E-73 Now, I want you to come here, lady. Now, I just want to speak to you just a few moments, just in order... You see, we're two human beings, and--and you have a soul, and I have a soul. And we both got to meet God someday to give an account of our life. And--and it's going to be... I want all that I can for good, don't... You do, too, don't you? Sure you do.
Now, if we are strangers and whatever is wrong with you, if God will reveal it to me standing here, would that give you this much to believe that--that I have told the truth, that I am representing Him right? If we have never seen one another before, and if I can do that by the... Then you'll know that there's some Spirit, some power of some sort here that knows your life. And I'm a Christian, believe God, have received the Holy Spirit, and you will accept your healing then if God will reveal that.

E-74 Now, it would be just the same Spirit that when Philip come or like you being a colored lady, me, a white man. That's just exactly the same way it was in that day when that woman come, the Samaritan, come to Jesus. And she said... He said, "Bring Me a drink." Well, they had race segregations then like they do now. You see?
"Why," she said, "it's not customary for You, a Jew, to ask me, a Samaritan, such."
"Why," He said, "but if you knew Who you were talking to..." She was talking to the One that didn't have any difference (You see?), made all one. See? And said, "If you would..."
And she said... Then He went right straight and found where her trouble was. And as a... He--He wanted her, yet she was in a horrible sin. But He wanted her to be a believer, to be well.

E-75 Now, He's the same Lord Jesus now, isn't He? He's the same Lord Jesus. Now, you're--you're not here for yourself at all. You're--you're from--here for a man that's in a hospital. And he's--he's--he's--he's very seriously. He's got, I believe... There's some doctors right at that side now. And it's--it's TB. The--the man has TB, and it's your husband, isn't that right? And you stand in his place. Well now, Father God, may this our sister who stands here for her husband, may the Holy Spirit which is there at his bedside now... And when she sees him, may he witness that something happened just at this hour, and may he get well and go home, for I ask it in Jesus Christ's Name. Amen. God bless you, sister. May the Lord add His blessings.
Do you believe on our Lord Jesus Christ? Now, may He send His great, omnipotent, blessed, holiest power. I... May He send His blessings to every one. Every person in here should believe at this time. They--they should have faith. There's... Just one moment.

E-76 You're weeping, setting there, lady, with that little high hat like on, the colored lady. What's the... Oh, you--you've--you've got a--a loved one too, that's sick. It's a--it's a man, I believe, a father. Is that right? Hasn't he just had an operation or something another of--a prostate operation. Is that right? When you go, lay your hands on him, and may he--he be healed in Jesus Christ's Name. God bless you. Have faith in God. Believe with all your heart. Don't doubt. Just believe.
Now, how do you do, sir. I... Perhaps that we're strangers one to another. I--I have never seen you in this life, but our Lord Jesus Christ has fed us both (Hasn't He?), and has made us what we are today. It's all by His sovereign grace. And now, you and I being strangers, sir, and we have never met in life, never knowed each other. And here... You walk up here on the platform. Well, there's Something that's here. You... If He will only give me grace and His power.
See, the Spirit of God has to be represented in something. It was in a Pillar of Fire, and It was, oh, It was on some water one time, and the people would step into it and be healed and--and so forth. It has to be represented in something. And It was represented as a dove one time, coming down, then It was represented in Jesus Christ. And He promised that It'd be represented in the believers throughout all the world until He come again.

E-77 Now, then He in His loving mercy has set in the Church different things for different purposes to make the Church. And then here you and I come as two men, and perhaps never seen one another. I don't remember if I've ever seen you. I suppose I haven't. And if you've ever seen me, 'course I wouldn't know that and you might have to meetings or something. You see? [The brother says, "Yes, I've been."--Ed.] You have been to meetings before.
Well, I know one thing that you are a believer. You--you--you are a believer and not only that, but you're a preacher. That's right. And I... Isn't that the truth? Yes, sir. And aren't you--you... Something about little, some women with little hats. It's a Mennonite. You're a Mennonite preacher. Is that true? Yes, sir. Yes, sir. It is. And you come from out of town. You come from Iowa, Iowa City. Is that right? And you suffer with... You've got a--a hernia, and you have also rectal trouble. Isn't that true? Do you believe me as God's prophet?
Let's pray. Now, Lord, as Your Spirit is on Your servant to reveal such things, then with my hands, according to the Bible, I lay my hands while the Spirit has my body charged, I--I lay it upon my brother for the healing of his body. And may the evils of sickness and afflictions leave my brother, for I say to them turn him loose. In the Name of Jesus Christ, may you go out of my brother that he be well. Amen. God's blessings upon you, brother. Go and be well now.

E-78 Let's be in prayer and believe God with all your heart. Now, try to--to watch, try to be reverent and keep praying. If you believe with all your heart, God will make you well, don't you believe that?
Just a moment, sir. Brother, now, there's some... Just--just wait just a--just a moment. There's a sympathetic... Almighty God Who knows all things, reveals all things, makes all things right. I--I believe you're healed. See? There's... But some... Oh, it's--it's on that lady setting there. You have rectal trouble, too, don't you, lady? Isn't that right? Had a strange feeling when it went--that man went by there, didn't you? That's when you were healed too. God bless you. God bless you. God bless you, sir. It's... You're going to be... God bless you. Just go on.
Now, be reverent. See? You out there, you don't have to be on the platform. See? These people who have... is lined up here is just merely for the Holy Spirit to be moving. See? You just believe out there with all your heart. God will take care of the rest if you just have faith with all your heart, all your soul, all your mind.

E-79 Now, how do you do, lady? Do you believe me to be God's servant? And the reason I say that, Peter and John, you know, as they passed through the gate called Beautiful they said, "Look on us." And they gave heed. And the Angel of the Lord told me, said, "If you get the people to believe you..."
And just like if the preacher here would say, "Do you believe that I'm a--I'm a pastor sent from God?"
"Yes, pastor, I believe that."
"Now I can help you." But if you didn't believe him to be God's pastor, why, he couldn't help you. You see? You--you have to believe. That's... God's key is faith. See? That's the only thing will unlock. And that faith comes from here, from here, and from there. See? What He says comes in here, believes it here. It brings the results. See?

E-80 You're... I suppose we're strangers to one another. As far as I know I've never seen you in my life, but you are... You've been having trouble with your head, haven't you? A roaring feeling, isn't that right? I seen a young woman standing by you just now. It was... It's--it's something. I thought it was... There's a girl setting here praying. I... A young woman... I--I thought it, but I looked it... It--it... Oh, yeah, I see now. Here she is. It's your daughter. And you're--you're worried... Oh, yes. It's a divorce case between her and her husband, and there's two little children in that, isn't there? That's right. There's two little children. It's a divorce case. And then your--your husband is standing there too. He's trying to do something. He's trying to get rid... Oh, it's a--alcoholic. He's trying to become... Is that right? Get rid of it so he can become a Christian.
Oh, Father, I pray for mercy that You will be so kind as to grant our request, tonight to Thee, that my sister's troubles will leave tonight, and may she be granted everything that she's asked for. Oh, merciful Father Who brought... [Blank.spot.on.tape--Ed.]

E-81 ... are strangers. We don't know one another, but God knows us. Just keep believing, sister, and all the pain will leave. Do you believe me to be God's servant? I--I believe that. You don't live in this city, do you? You come from Illinois. Is that true? I'd say you come from something like Freeport, Illinois. Is that right? You love the Lord Jesus with your... Your husband's name James? Wittcoff? Or something like... Oh, that--that's right. Uh-huh. You're very sick. But it's in the bone. It's tumor, the doctor said, I believe, in the bone. Is that right? Ain't nothing can be done for you, only God. You accept your healing? Do you believe now the Holy Spirit which is here Who knows all things and speaks all thing, if I'd ask our heavenly Father while this anointing is here to curse that thing, that the doctor would find that you was well? Come here.

E-82 Merciful Father, I pray for Divine deliverance from my sister. May she be given deliverance tonight from this horrible disease. Your servants the doctors can do nothing about this now, but Thou can do it, Lord. And as You now have promised to be in us and said that we... If we be in Your image, made in Your likeness... You was a Creator, and by Your great power, You created things and no one could do things like You. But You give us the Spirit by measure, Him the Spirit without measure. And then if You here Who can create vision, and bring it to pass by this heavenly atmosphere of the Holy Ghost that's here present now... I also as God's servant ask for a recreation of this bone structure, and may the tumor in this bone go out just now as I lay my hands upon the woman, acting in a representative way of the Son of God. Cursed be the disease, and may the Creator bring forth and produce to this, our sister, a healthy body in Jesus Christ's Name. Amen.
Now, sister, now don't you fear. Just go on, and then you write me your testimony tomorrow. God bless you. All right.

E-83 You think the heart trouble left you while you was setting there? Do you believe that God's going to make you well? You do? Come here. Almighty God, may Thy blessings rest upon this man knowing that Satan would send him to a premature grave if he could. Now, I curse this horrible affliction. And as You, the Creator, standing here can create, may he be healed in Jesus Christ's Name. Amen. God bless you, brother. Go... God bless you. Your attitude is enough to bring the healing. God bless you.
There you are. It's your attitude, if you can believe. I have something... You remember, I'm telling you now, that these is only a shadow of what's fixing to happen. You believe me; I'm saying it through the--the Spirit of God, that I have felt it for last few years. And a few nights ago I seen it come to pass. And there's something going to take place. And God will heal.

E-84 All right, come, sister, and let's ask God to get rid of that tumor so you can eat. O God, Creator of heavens and of earth, I lay my hands upon this our sister. And heavenly Father, I've tried with all my heart to represent You to this people. And I now... You here Who can create vision, create spirit, make life, and we only live and move by Your power. And I ask Thee, heavenly Father, at this time to receive the prayer of Your unprofitable servant to this dying woman. And Satan has done this evil to put this tumor in her stomach, but Thou art here to remove it. And I curse this tumor. Now, Lord, if Your servant has found grace in Your sight, may this tumor be dead from right now on. I curse it in the Name of Jesus Christ. May it shrink and go away. Amen. God bless you, sister. That's the way to receive healing. Just go and believe and have faith in God.

E-85 You believe if I'd ask Him, you'd get well? Now, I want you to believe with all your heart. All right, now, bow your head just a moment. Merciful Father, bring forth pity and mercy. Restore to her that which Satan has taken from her. Will You grant it, Lord? In Jesus Christ's Name may this curse leave her. Amen. Now, you can hear me say now that you can be made well, don't you? All right. And it's all gone from you. Your eyes is going bad, hearing, every... and all. And you've had an old trouble which has bothered you a long time, lady. But all that has gone from you now and you can go now and be made well. God bless you. All right.

E-86 Come, lady. Do you believe with all your heart? You do? If our heavenly Father will be so kind as to... after sending His Son to die for your healing, and will reincarnate His Being again here in His Church, to reveal to you to reproduce His life again, you surely would accept it, wouldn't you, and be made well? Well, if you believe that, the anemic condition will leave you. Do you believe it? Then it will leave you. God bless you. May God's peace be with you. Now, Father, dear, Who has sent Jesus our Lord to heal the sick and the afflicted, I pray for Divine mercy that You will help her, and heal her in Jesus Christ's Name. Amen. God bless you, sister. Now, go believing with all your heart and be made well. Just have faith in God. God will bring it to pass for you.
Now, to what my opinion is (See?), it seems to me that everybody in the building should be well right now. See? It does, and it's true that how...

E-87 A spirit still hangs over a lady here I believe was blessed awhile ago. It's a lady with something on your hat. You still got something on your... Oh, you--you're--you're seeking God for a deeper walk. Isn't that right? You want a closer walk with God. Isn't that right? That's what you was thinking about. Say, lady, you're a real believer if you just can... Just go on now. God bless you. You'll receive that. It was...
You believe the heart trouble's going to go away from you, you're going to get well? You believe if I bless you in His Name that it will come to pass? Father, to this poor mother I pray in Jesus' Name. Now, she stands here tonight and suffering with the most horrible thing and--that we can have, kills more of our people. And I pray for mercy. And God, I'm thinking about when going up the hill and that cross laying on your back and rubbing, and the Blood coming, oozing out of Your shoulders. Your little frail body fell under the load. Simon come along and helped You to bear the cross. Look at his children here tonight. Here's one here, Father, standing here trying to move up into the realm of faith to live a little while longer on the earth here to glorify You. Grant it. And may cursed be the disease of this woman's body. As the Holy Spirit is here Who can create, may her heart be made new. I ask in Jesus Christ's Name. Amen. I just mentioned heart. You had other things, asthmatic and so forth. It's just the same. God has made it well. All right.

E-88 Come, lady. The Holy Spirit wants to heal. He's just trying to get into hearts of the people. Believe Him.
All right, lady. I want you to look at me and believe me to be God's servant. You--you do that. Oh, this is an hour that you've longed for for a long time. You long to see this time. You're suffering. You have a growth in the breast. You have a heart trouble too, that bothers you. Isn't that... You're sinking deeper and--and you... Oh, I see you've took a long trip somewhere and you went to a place... It was... You--you... It was in my meeting. You've been coming everywhere trying to get into the... This is the time, isn't it? Is this it? Come here.

E-89 Now, God of heaven Who made all things, I am here to bless this woman as Your representative and to curse the disease of her body. Now, Thou art the God of heaven, the God of Abraham, Isaac, and of Jacob. And You're here to magnify Your Being, and You are doing it, Lord, a vindicating that the truth of God's Word is being made manifest. And our sister has come humbly, waiting, deep calling to the deep. And here she stands. She couldn't refrain from tears. Why? This is what she's longed for for the past years. Now, she stands. Oh, great heavenly Father Who we're in His Presence, cursed be this disease of her body. May it leave her, and may she live and be strong and healthy to serve You. I bless her and curse the disease in Jesus Christ's Name. Amen. God bless you, sister. You're... have to receive it after being that faithful and believing.

E-90 How do you do, sister? Now, you are being believer, being thinker, quiet person suffering with heart trouble. He's going to make you well. And you--you can live. He died that you could live. Do you believe that? I--I want to--to bless you in His Name. See? My... This is a man. I couldn't. See? But I--I believe that He's witnessing to this audience that I'm telling the truth. He sent me for this purpose. And He said, "Whatever you do on earth here, I'll do the same thing in heaven. And if you loose anyone here on earth, I'll loose it in heaven." Then if I am representing Him truthfully, then He has given the authority of a vindication, In other words, to make it true. Not because I said so, but He's here saying it's the truth. Then if I should ask for--to you to be loosed of this heart trouble, God would confirm it in heaven. Is that right?

E-91 And now, to obey His Word, I lay my hands on yours. And in the Name of Jesus Christ the Son of God, I loose this heart trouble as His representative. And now, Satan, you who've bound her and trying to take her to the grave, yet aged, but our God doesn't look at age. And I come to serve a warrant on you as a representative of Calvary, as God's agent. And you cannot stay in this house any longer. You have to move out, because as the Holy Spirit, the Detective of God Who's here and your secret places are revealed. And you can't hide any longer. And by the power of Almighty God, in the Name of Jesus Christ, cursed be the heart trouble of this woman and may she be loosed now. Amen. In Jesus Christ's Name go and God's peace be on you.

E-92 Have faith and bow your heads just a moment. O God, brought Jesus from the dead, this deaf woman stands before me, Lord, a deaf spirit living in her. And she wants to be made whole. She wants to do this, Lord, to receive this blessing to glorify You. And now, Lord, as Thou hast sent us to go into all the world and to make disciples and to heal the sick, I come representing Your vicarious suffering at Calvary. By Your stripes we were healed. And this evil thing has come on my sister, and I curse it in the Name of Jesus Christ. Claiming power over it, I say come out of the woman in the Name of Jesus Christ.
Can you hear me? You hear me now? You hear me now? Just whisper as low as I can. Now, you're healed. Your hearing's normal. See? God bless you, my sister.

E-93 Let us say, "Thanks be to God." [Congregation says, "Thanks be to God."--Ed.] What is deafness? It's a spirit. See, it's just like something cutting the power off my hand. And now, the doctor would look at the--the woman, which he has. He told her... Tall, thin doctor, wearing glasses. Said that the nerve in her ears was dead. Well, what killed the nerve? It wasn't killed all over her body. Our brother, the doctor, the only thing that he knowed that the nerve wasn't acting from there out. It's acting from here back. She could talk. Both of them work practically, I suppose on the same nerve, 'cause same spirit seems to be on about the same thing. But now, that nerve wouldn't work. Well, what was it?

E-94 Now, the doctor could look. If there's a bone pressed against it, it's cutting the energy off, so he could operate and move the bone back. But perhaps there's nothing there that he can--any of the senses will declare. He couldn't see it, feel it, or anything, but yet it's dead. Well, what made it die? Now, the Bible said when the deaf spirit went out of the man, he could hear. See? It's a spirit (See?), just like these other diseases. You watch.
Now, standing here in His Presence, every disease and everything will--will leave. But now, if you haven't got faith in God and in your heart here to believe God, it'll come back to you. But you watch that woman that was deaf. Why, in a few days if she don't keep believing God, that same spirit will come right back again. See? But it's in His Presence.

E-95 Now, anything, just right now if every person in here believed just at one time, everything would happen just right now, has to. It's the atmosphere of the thing. See? It'd all take place right now. See? Oh, if we could just see it enough to believe and have faith, what our heavenly Father would do. How wonderful.
You're praying, sister, that God would heal of that spinal trouble, setting there, if you'd just believe and accept with all your heart. You believe He has? You do? Raise up your hand if you accept it. All right. You can go away, be made well now. God bless you. Just don't doubt. Have faith.
What you praying for, sir, you want to get rid of that rheumatism, setting out there at the end... You want to get rid of it? He healed you just then. Stand up; you're well. He's made you... God bless you now. God's peace upon you. Just believe.

E-96 Sir, do you believe you're healed before you get here of that heart trouble?...?... right there. It's happened right there, while you was setting there on the chair. Just go believing.
Now, Father, while faith is on the man and he knows he must now accept it. Be sure that it leaves him. I curse this devil that would send this man to a premature grave. May it come out of him and never bother him no more, in Jesus Christ's Name. Amen.
Now, my brother, you... 'Course you feel different now. See? It's gone from you. Your heart's pumping right again. Now, just keep believing that. Don't accept nothing else. Just keep believing that, go on. You'll just live right on. God bless you.
Let's say, "Thanks be to God." [Congregation says, "Thanks be to God."--Ed.]

E-97 "If thou canst believe," He said, "all things are possible." Isn't that right? All things are possible to them that believe. And if any man, any woman, anywhere that is now willing to accept it and believe it, God is here to perform His--what He said that He would do.
Had throat trouble awhile, haven't you? That's right. You think He healed you then? He did. He made you well. God bless you. God be with you.
Had bronchial trouble so often. Isn't that right, lady? When she... He--He was come from... That throat, went right back to you, you were healed. God bless you. Why, He's just healing people everywhere in the building.
You were healed with that kidney trouble just then too, sir. God bless you. Yes. All right.
Do the rest of you want to be healed now? Let us put our hands on each other.

E-98 Almighty God, be merciful now and bless and heal, bless this our brother. May he go from here and be normally and well through Jesus' Name.
And now, Lord, to this audience that's here, lovely, sweet, waiting. And I... Hour after hour rolls by and our lovely Lord Jesus continues with us and blessing us and making Hisself manifest to every one of us. I pray for mercy just now, Lord. Knowing that every spirit in here, every evil spirit right now is under the power of Almighty God, has to come out.
Now, while you have your heads bowed, no matter who you are, where you're from or what's wrong with you, all your evil sicknesses that's bothering your body is now subject to my prayer. And my prayer is to God that He heals every one of you. And now, I have told the truth. And our heavenly Father has testified that I have told you the truth. Jesus Christ is here to make well every one of you, to do it to fulfill His Word, to confirm what He said that He would do, and what He did do. And He sent me as His representative.
No matter how sick you are, how bad off you are, how weak, no matter what it is wrong, right now, not in the morning, just now Jesus Christ makes you well.
And now, Satan, I curse thee. Thou spirits of sickness and infirmities, cursed be you. You can't hold these people. God's Holy Spirit has created a faith in here tonight that you cannot stand in Its Presence. You have to remove. Come out of them. I adjure thee, Satan, to leave these people in the Name of Jesus Christ the Son of God.

Up

S'abonner aux nouvelles