Vous Croyez Maintenant?

Date: 54-0725 | La durée est de: 54 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1                       ...Tout est possible, crois seulement ;
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement.

            Inclinons la tête juste un instant. Notre Bienveillant Père céleste, nous Te sommes reconnaissants ce soir pour ce glorieux moment de communion à Chicago avec Ton peuple. Nous Te remercions par-dessus tout pour le Seigneur Jésus-Christ qui a rendu ceci possible par Sa grâce souveraine. Et nous Te prions de bénir le frère Boze, son église, ainsi que toutes les églises qui collaborent avec nous ici, tous les visiteurs, membres du Corps de Christ. Et même les pécheurs ce soir, qu’ils soient bénis et sauvés ce soir. Accorde que beaucoup de malades soient guéris à cause de la Présence de notre Seigneur Jésus. Et nous Te prions, ô Père, de veiller sur nous tous lorsque nous nous séparerons ce soir, pour rentrer à nos domiciles respectifs et à nos postes respectifs du devoir dans le champ de mission ici sur terre.

            Et peut-être, avant que je ne puisse revenir à Chicago, plusieurs, plusieurs dures batailles nous attendent. Je Te prie de nous aider, ô Seigneur. Et souviens-Toi de moi, mon Père, que–que Tu me bénisses et m’aides à apporter à Ton peuple les douces Paroles de notre Seigneur Jésus. Et maintenant, que ceci soit une grande réunion ce soir à cause de la Présence du Seigneur Jésus, car nous le demandons en Son Nom. Amen.

2          Il me serait difficile d’exprimer mes sentiments et ma gratitude envers l’Eglise de Philadelphie, envers frère Boze, envers tous ceux qui ont collaboré et qui nous ont aidés dans cette série de réunions, et envers tous les laïcs, tous les membres des autres églises, qui sont venus, au point que la salle est pleine à craquer, et qui nous ont aidés à payer les frais et tout. Nous en sommes si heureux. Que le Seigneur vous bénisse abondamment. Et je suis sûr qu’Il le fera. Il a promis qu’Il le ferait. Et je suis sûr qu’Il le fera.

            Et maintenant, ce soir, au cours de cette réunion de clôture, c’est généralement ce soir que les gens sont dans une grande attente, et il y a en fait plus de guérisons peut-être au cours de la dernière soirée que pendant toutes les autres soirées mises ensemble, parce que les gens se pressent et cherchent à entrer dans le Royaume de Dieu. Et nous prions que ce soir cela soit plus glorieux que jamais à cause du grand besoin.

3          Eh bien, Chicago est sur mon coeur depuis longtemps. Et j’ai remarqué à travers le pays qu’on tient d’autres grandes réunions en Californie et dans différents coins du pays, cependant, dans les milieux du Plein Evangile, Chicago a été mise de côté à un certain point, alors qu’il y a quelques églises ici qui combattent. Et j’espère que notre Père céleste, par Sa grâce, comme vous m’avez chaleureusement invité à revenir, me permettra de venir un jour à Chicago pour plusieurs semaines, en vue de rester pour une grande série de réunions ici, à Chicago, que le Seigneur bénira. A peine avons-nous commencé que c’est le moment d’arrêter, d’aller ailleurs. A mon retour, je n’ai pas l’intention de faire cela. J’aimerais rester jusqu’à ce que le Seigneur dise: «C’est maintenant le moment d’aller ailleurs», et alors je pourrais avoir plus de gens et être avec eux.

            Bien des fois, lorsque les gens sont guéris, ils se retrouvent au milieu des critiqueurs. Après quelques jours, ils... lorsque les symptômes réapparaissent, eh bien, ils ne savent alors que faire, puisque le réveil est terminé. J’aime rester des fois pour voir cela, ce qui arrivera. Je n’ai pas encore fait cela, et je crois que je serai en mesure de le faire bientôt.

4          Je vous remercie tous. Que Dieu vous bénisse tous. Si j’ai omis quelqu’un, ce n’était pas là mon intention. Même les machinistes, ils ont été tous très gentils ; ils me serrent la main quand j’arrive le soir et ils sont très gentils et très aimables. Que Dieu bénisse ces gens et bénisse cette école qui nous a accordé cet amphithéâtre. Nous remercions vraiment Dieu pour la porte qui est encore ouverte en Amérique, de sorte que l’Evangile peut être prêché dans la puissance et la démonstration de l’Esprit. Que le Seigneur les bénisse beaucoup.

5          Maintenant, il n’y a pas de temps pour prêcher ce soir. Je vais juste lire l’Ecriture et passer à la prière, Dieu voulant.

            Puis-je compter sur vous lorsque je serai en Inde et dans différents coins du monde? Ce n’est pas comme être chez soi. Ici je suis parmi mes amis et des croyants. Là-bas, on se retrouve au milieu des sorciers et de toutes sortes de mauvais esprits qui pourraient... Tout ce qu’ils voient de surnaturel, ils viennent pour le défier. Et vous feriez mieux de savoir de quoi vous parlez, lorsque vous acceptez leur défi. Puis-je compter sur vos prières en ma faveur pendant que je serai là-bas, pour essayer d’apporter cet Evangile à d’autres? Tous mes remerciements. Et je prie que–que–les bénédictions vous accompagnent.

6          Maintenant, dans les Ecritures, au chapitre 2 de Luc. Et cependant, avant que je lise ceci, j’ai oublié de signaler la présence de ces autres frères dans le ministère. Frère Huckstra que voici... Je... Il est un ami intime depuis des années. Je me souviens de la première fois que j’ai rencontré frère Huckstra. A Indianapolis, dans l’Indiana, il y avait un garçon qui se mourait de la polio, et qui était dans un poumon d’acier. Et je suis entré dans la chambre haute de la maison de cet homme et j’ai prié. Le Seigneur est descendu et a donné une vision, et Il a dit de... ce qui n’allait pas chez le garçon... de lui apporter la communion, parce qu’une fois on lui avait refusé la communion à cause de son âge. Il n’y avait pas de communion dans cette maison, aussi suis-je allé chez frère Huckstra et il a donné la communion. Je l’ai amenée et je l’ai donnée au garçon qui était dans le poumon d’acier, et j’ai prononcé sur lui les bénédictions de Dieu, et le garçon vit aujourd’hui à Indianapolis. Nous remercions pour cela notre Aimable Seigneur pour Sa miséricorde.

7          Frère Ekberg que voici... Eh bien, selon mon point de vue, sa–sa manière de chanter est sublime. Et j’apprécie vraiment cette manière de chanter si merveilleuse. Un... Je suis avec frère Ekberg de tout mon coeur, afin que le Dieu Tout-Puissant le délivre de cette chose qui le tourmente maintenant. Je ne peux pas concevoir qu’une voix comme celle-là soit réduite au silence... et ce n’est qu’un jeune homme. Je crois qu’il constatera... Même si nous n’offrons aucune prière pour lui dans cette salle, je crois que frère Ekberg constatera qu’il va être un homme bien portant. Je le crois.

8          Dans l’Evangile selon saint Luc, j’aimerais lire environ deux ou trois passages des Ecritures. Le verset 28:

Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet... était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.

Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.

Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme ils apportaient... les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi,

Il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit:

Maintenant, Seigneur, ... laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.

Car mes yeux ont vu ton salut...

            C’était Siméon qui attendait la consolation du Saint-Esprit, qui devrait lui être accordée en voyant le Christ.

9          Maintenant, il est aussi écrit dans les Actes des Apôtres, au chapitre 2, verset 22:

Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les signes, les prodiges et les miracles qu’il a opérés par lui..., comme vous le savez vous-mêmes...

10        Et puis Jésus, dans Saint Jean, chapitre 7–16, les disciples se demandaient toujours pourquoi Il enseignait de façon détournée, en paraboles. Et au chapitre 16, verset 29, nous lisons:

Ses disciples lui dirent: Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n’emploies aucune parabole.

Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et que tu n’as pas besoin que personne t’interroge ; c’est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu.

Jésus leur répondit: Vous croyez maintenant?

            Et c’est là ma question à l’église ce soir: Croyez-vous maintenant que Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement?

11        Nous L’avons vu sur terre et nous vous L’avons dépeint pendant la semaine... Ceci n’est pas une–une... une certaine théologie d’église ; nous parlons des Ecritures selon lesquelles notre Seigneur Jésus-Christ est venu sur la terre, et qu’Il était Jéhovah Dieu voilé dans la chair pour ôter de la terre le péché et la maladie. Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même. Il a dit: «Un... Je suis venu de Dieu ; Je m’en vais à Dieu. Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus ; mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, même en vous jusqu’à la fin du monde.» Eh bien, Il l’a promis. Il a promis à Ses disciples que les choses qu’Il faisait, les disciples les feraient aussi jusqu’à la fin du monde, et même davantage que ce que Lui a fait.

12        Maintenant, nous voyons quel genre de personne Il était. Beaucoup de gens ont une fausse conception de Christ. Ils pensent qu’Il était plus comme un mât totémique, ou quelque chose de ce genre, que les gens allaient Le toucher et ainsi de suite, et ils étaient guéris. Quand ils avaient la foi, ils étaient guéris. Mais de toute évidence, Jésus n’était pas un homme du genre à se vanter et à dire: «Amenez-Moi cette personne malade, et Je vais la guérir.» Jésus a dit clairement qu’Il ne faisait rien à moins que Son Père Lui montre premièrement ce qu’il fallait faire. Nous croyons tous qu’Il était plein de miséricorde et de compassion, n’est-ce pas? Nous tous? Nous croyons que le coeur même de Dieu était en Lui. Il avait de la pitié et de la compassion pour les gens. Mais observons et voyons combien Il était aimable et compatissant.

13        Un jour Il passait par la piscine appelée Béthesda. Eh bien, il y avait couchés là un grand nombre de malades: des boiteux, des estropiés, des aveugles, et des paralytiques. Et voici venir ce Seigneur Jésus plein de miséricorde, passant juste au milieu de ces gens, apparemment sans compassion du tout. Il est passé à côté des paralytiques, des aveugles, des boiteux, des estropiés, jusqu’à ce qu’Il a trouvé un homme qui était couché sur un grabat, un petit lit, étalé quelque part sur le sol. Et Il a dit: «Veux-tu être guéri?»

            Il a répondu: «Je n’ai personne pour me jeter dans l’eau.»

            Jésus a dit: «Prends ton lit, et rentre chez toi.»

            Eh bien, nous nous demandons pourquoi Il est passé outre tous ces malades graves, pour aller vers cet homme, le guérir et s’en aller, laissant tout cet auditoire qui était couché là. C’est Jean, chapitre 5. Tous les lecteurs de la Bible connaissent bien cela.

14        Maintenant, voici la réponse de Jésus à ce sujet, au verset 19. Il a dit: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, Il ne fait que ce qu’Il voit faire au Père ; le Fils le fait pareillement. Le Père agit jusqu’à présent, et Moi aussi J’agis.» En d’autres termes, Jésus ne faisait rien quand Il était ici sur terre, pour ce qui est d’accomplir des miracles et des prodiges, sans que le Père ne Lui ait montré dans une vision ce qu’il fallait faire. Retournez dans la Bible avec les prophètes et voyez si ce n’était pas la même chose. Nous avons une fausse opinion. Même la chair de Jésus-Christ ne pouvait pas se glorifier dans la Présence de Dieu ; en effet, Il a dit: «Ce n’est pas Moi qui fais les oeuvres ; c’est Mon Père qui demeure en Moi, c’est Lui qui fait les oeuvres.»

15        Et nous Le voyons, lorsqu’Il était ici sur terre, tout au début de Son ministère, un homme du nom de Philippe s’est converti. Il est allé trouver son ami, Nathanaël, et il lui a dit: «Viens.» Il a trouvé Nathanaël sous un arbre et il a dit: «Viens voir un... qui nous avons trouvé ; Jésus de Nazareth, le Fils de Joseph.»

            Eh bien, cet homme étant un homme juste, il l’a en quelque sorte choqué un petit peu déjà à l’idée d’un changement du ministère, et Nathanaël a dit: «Pourrait-il venir de Nazareth quelque chose de bon?»

            Il a dit: «Viens, et vois.»

            Et quand Philippe était dans l’assistance, quelque part là où Jésus parlait, Jésus s’est tourné vers lui ou peut-être qu’il est venu dans la ligne de prière, d’une façon ou d’aune autre... Jésus a dit: «Voici un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude.»

            Eh bien, si je devrais dire la même chose: «Un chrétien, une personne juste, sincère...»

            Et cela l’a étonné: «Comment a-t-Il su que je suis un croyant?» Il a dit: «Quand m’as-Tu connu, Rabbi?»

            Il a répondu: «Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous l’arbre, Je t’ai vu.»

            Eh bien, quelle serait l’analyse ou plutôt la–ou plutôt la réaction des théologiens modernes aujourd’hui, si une telle observation était faite? Ils diraient: «Ce gars est un diseur de bonne aventure.» Eh bien, les théologiens de ce jour-là avaient dit la même chose: «Il est Béelzébul, le chef des diseurs de bonne aventure.»

            Mais Nathanaël avait une opinion différente. Il a dit: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant», et un... ou plutôt «le Roi d’Israël, Tu es le Christ, le–le Roi d’Israël.»

            Et Il a dit: «Parce que Je t’ai dit que Je t’ai vu sous l’arbre, tu crois. Tu verras de plus grandes choses que celles-ci.»

16        Et un jour, un homme est venu vers Lui ; Il connaissait son nom. Il a dit: «Ton nom est Simon, mais désormais tu seras appelé Pierre.»

            Une fois une femme, qui s’était faufilée à travers la foule, a touché Son vêtement, puis elle est retournée dans la foule ; mais Jésus avait un moyen de le savoir. Il s’est retourné, et Il a vu la femme qui avait la perte de sang. Il a dit: «Ta foi t’a sauvée.» C’est ce qu’Il a fait.

            Nous voyons que le Père Lui révélait ce qu’Il voulait qu’Il fasse. Il s’était soumis au Père, Il n’écoutait pas le monde, mais Il ne faisait que ce que le Père Lui montrait. Ces choses, Jésus les a faites en tant que le Jésus de l’an 33 de notre ère.

            Le Jésus de 1954 fait la même chose, car Il est le Ressuscité. Croyez-vous qu’Il est ressuscité des morts? Il vit ce soir. Il n’est pas mort ; Il est vivant juste ici parmi nous, ce soir. Ainsi donc, s’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, les mains de l’Eglise sont Ses mains, les yeux de l’Eglise sont Ses yeux, et Il agit à travers l’Eglise pour confirmer Sa résurrection.

17        Maintenant, une petite chose: un jour, certains disciples étaient émerveillés; ils L’aimaient. Peut-être qu’il y en a beaucoup du genre ici ce soir, mais après qu’ils ont su qu’Il était mort, ils étaient tristes pendant qu’ils étaient en route pour Emmaüs. Et un Homme est apparu et a fait route avec eux, un Homme habillé comme tout autre homme, sans aucune différence. Il avait simplement la même apparence que les autres hommes. Et Il a marché un temps avec eux. Il a commencé à leur parler. Et ils ont remarqué que Son discours avait plutôt quelque chose qui captivait l’attention des gens. Et alors qu’Il marchait avec... Et quand Il les a eus à l’intérieur, séparés du monde, Il a fait quelque chose un peu différemment des hommes ordinaires ; et par cela, ils ont reconnu que c’était le Seigneur Jésus. Il est... Leurs yeux s’ouvrirent, puisqu’ils savaient que Lui seul pouvait faire cela de cette façon. Et ils sont rentrés en toute hâte à la ville d’où ils étaient venus, disant: «Nos coeurs ne brûlaient-ils pas au-dedans de nous, lorsque nous faisions route avec Lui?»

18        Et ma sincère prière pour vous, mon auditoire ce soir, les citoyens du Royaume du Ciel, je prie que notre Seigneur Jésus-Christ, alors que je soutiens qu’Il est ressuscité des morts, qu’Il est vivant dans Son Eglise ce soir, faisant la même chose ; je prie qu’Il fasse quelque chose d’un peu différent pour vous ce soir, un peu différent de ce que l’église ordinaire que vous fréquentez ou quelque chose de ce genre, qu’Il se révèle à vous, de sorte que quand vous vous en irez ce soir, vous puissiez dire: «Nos coeurs ne brûlaient-ils pas au-dedans de nous, puisqu’Il s’est révélé à nous? Sa façon d’agir ce soir est la même qu’à l’époque dans les jours de la Bible.» Que Dieu accorde cela à chacun de vous. Qu’il n’y ait aucune personne faible parmi nous lorsque ce service sera terminé. Voilà, je vois ici deux fauteuils roulants. Et je–je–je crois qu’ils marcheront. Maintenant, je... Je crois que Dieu nous bénira infiniment au-delà de toute mesure.

19        Maintenant, juste un mot de prière: Père, au Nom de Ton Fils, le Seigneur Jésus, que Tu prennes en charge ce service maintenant même, pour une bénédiction spéciale. Nous Te remercions pour tout ce qui est arrivé, et je Te prie d’oindre maintenant Ton serviteur, d’oindre cet auditoire, chaque serviteur qui est ici. Et que Dieu tire gloire de cette réunion, car nous le demandons au Nom de Ton Fils bien-aimé, le Seigneur Jésus. Amen.

            Si on... L’orgue peut jouer... je prie, Reste avec moi, ou quelque chose de ce genre, et je vais... Nous allons devoir appeler quelques personnes sur l’estrade pour que l’on prie pour elles. Je vous demande, à vous mon aimable auditoire ce soir... Je sais que vous êtes fatigués d’être debout, mais je ne serai pas long. Maintenant, si le Seigneur Jésus vient ce soir et se révèle à nous de la même façon que la Bible le dit qu’Il s’était révélé à l’époque, allez-vous tous accepter Jésus-Christ comme étant aujourd’hui le même qu’Il était à l’époque de la résurrection? Si vous L’acceptez, levez les mains et voyez tout simplement–simplement. Que Dieu vous bénisse. Maintenant, soutenez-moi à cent pour cent par la prière.

20        Eh bien, il y a des étrangers dans nos murs ; vous qui n’avez jamais assisté à l’un des services auparavant, je vous demanderais simplement d’être très révérencieux, d’être calmes, de ne pas vous déplacer. Observez attentivement. Il y en aura beaucoup ici à l’estrade qui auront des cartes de prière et pour qui il faudra prier. Il y en aura beaucoup qui n’ont pas de cartes de prière et pour qui il faudra prier. Je vous demanderais de faire la même chose que la femme à la perte de sang. Je vous demanderais de faire la même chose que l’aveugle à la porte, peut-être à un pâté de maisons de Jésus, lorsqu’Il passait, de sorte que de la muraille à la route, c’était une bonne distance. Et des milliers de gens s’étaient rassemblés là, et lorsque ce pauvre homme a crié, sa foi a arrêté Jésus. Il s’est retourné et a guéri cet aveugle. Jésus fera la même chose pour vous ce soir. Il va... vous–vous allez–vous pouvez Le toucher par le sentiment de vos infirmités, car Il est le Souverain Sacrificateur de votre confession, qui est assis là à la droite du Père, faisant intercession sur base de votre confession. Je prie ce soir que vous soyez guéris et sauvés de vos péchés.

            Très bien, Billy Paul, quelles cartes de prière as-tu distribuées? Est-ce... [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

21        ... passe dans des émissions de radio et autres, juste pour obtenir votre adresse afin de vous annoncer tout le temps. Je ne dis pas ça pour calomnier ou pour quoi que ce soit, mais moi, je n’ai pas de radio. Je n’ai rien. Et je veux simplement vous aider. Voyez-vous? Ainsi, si vous avez besoin d’un tissu sur lequel on a prié, écrivez-moi tout simplement, et je vous en enverrai un si vous n’en avez pas.

            Inclinons la tête un instant. Maintenant, Bienveillant Père céleste, le grand Saint-Esprit qui a conduit les enfants d’Israël dans le désert et qui leur a fait traverser la mer Rouge, qui leur a fait traverser le Jourdain pour les faire entrer dans la Terre promise, leur donnant toutes choses gratuitement, par la grâce souveraine de Dieu qui a promis cela... Et avant qu’ils ne partent, Il avait dit à Josué qu’il... ou plutôt à Moïse que ce pays leur était déjà donné ; ils n’avaient qu’à aller en prendre possession.

            Et maintenant, nous Te prions de bénir ces mouchoirs. Et la Bible nous enseigne qu’on prenait des mouchoirs qui avaient touché le corps de Paul ; on les posait sur les malades ; les mauvais esprits sortaient. Nous reconnaissons que nous ne sommes pas saint Paul, mais nous savons que Tu es toujours Jésus. Ainsi nous Te prions d’honorer la prière de cette église de... groupe de croyants ce soir, alors que nous envoyons ces mouchoirs aux malades et aux nécessiteux, au Nom de Ton Fils, Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère.

22        Très bien, maintenant, je crois que nous avons appelé jusqu’à 10, est-ce juste? Eh bien, allons jusqu’à... Vous ne les avez pas encore tous? Très bien, de V-1 à V-10. Maintenant, peut-être que quelqu’un est sourd [Espace vide sur la bande–N.D.E.]...?... Eh bien, à Celui qui est capable de nous garder et de nous bénir, je me demande si encore une fois, alors que les gens sont... les huissiers aident à garder la ligne en ordre là-bas, si vous voulez bien chanter avec moi Crois seulement. Au lieu de chanter Crois seulement, chantons Seigneur, je crois. Très bien, tous ensemble. Je demanderai, pendant que nous faisons ceci, comme petit témoignage pour montrer que nous sommes des croyants, à l’homme qui se tient à côté de nous, que tout croyant lève plutôt la main comme ceci, et chantons cela ensemble, Seigneur, je crois. Très bien, frère.

Seigneur, je crois; Seigneur, je crois,
Tout est possible, Seigneur, je crois;
Seigneur, je crois; Seigneur, je crois,
Tout est possible, Seigneur, je crois.

23        Y en a-t-il qui manquent? Il y en a plusieurs qui manquent. Nous espérons que vous entrez dans les lignes maintenant, chacun... Nous avons appelé jusqu’à combien? De 1 à 25, et s’ils sont ici, ils sont cependant invités à prendre place dans la–la ligne, s’ils sont ici. Voici... Avez-vous reçu une carte de prière, madame? En avez-vous une? Très bien. Maintenant, quelqu’un d’autre de...? Si les huissiers veulent bien trouver sa place et–et... Nous... Des fois je reçois des réactions par courrier, et les gens disent: «Personne ne me l’avait dit ; j’étais sourd. Je–je n’avais pas entendu, ou bien je ne pouvais pas me lever et personne ne m’avait aidé.» C’est ce qui gâche cela, vous savez, quand ils... de pauvres gens, ils–ils... quand ils sont appelés à occuper leur position.

24        Maintenant, accordez-moi donc votre attention. Chrétiens, réalisant que côté position on se tient ici... Et s’il y a quelqu’un dans cette salle que je connais... Je connais–dont je connais... Je ne suis pas sûr ; je pense que ceux-ci sont monsieur et madame Peterson, assis ici, et monsieur et madame Stadsklev, assis ici. Et à ma connaissance, ce sont là tous ceux que je connais dans la salle, quand je regarde tout autour... en dehors de frère Joseph, de mon fils et des frères qui sont assis ici. Mais le Seigneur Jésus-Christ connaît chacun de vous au balcon, chacun ici. Il vous connaît tous. Maintenant, s’Il veut bien venir ce soir se manifester...

            Eh bien, là dans l’auditoire, commencez simplement à vous dire ceci: «Seigneur Jésus, je suis dans le besoin. Tu es le Christ. J’en suis sûr. Et Ta Bible déclare qu’un Evangile comme celui-ci serait prêché aux derniers jours. Je crois en Toi, et je veux que Tu m’aides. Parle à frère Branham, et dis-lui de–de me permettre... donne une confirmation. Je–je n’ai pas de carte de prière, et il m’est impossible de monter là sur l’estrade, mais je veux que Tu lui parles, et que Tu fasses qu’il se retourne et me dise ce que je dois faire.» Et voyez s’Il ne le fait pas. Maintenant, faites simplement cela et voyez s’Il ne le fait pas. Partout dans la salle...

25        Ceux qui n’ont pas de cartes de prière, levez la main, ceux qui veulent qu’on prie pour eux, levez la main, partout dans la salle, au balcon et cha-... Eh bien, c’est vraiment un grand nombre... Eh bien, continuez simplement de croire ; croyez de tout votre coeur. Maintenant, que le Seigneur Jésus bénisse et ajoute à notre rassemblement ce soir. Maintenant, je vais appeler les–les patients, si vous voulez bien.

            Bon, est-ce que vous... qui réalisez et comprenez, mettez-vous à ma place ici, une fois... Je pense qu’il y a près de trois mille personnes ou à peu près cela, ici ce soir, dans cet amphithéâtre. Je ne connais pas le nombre de places assises... de ceux qui sont debout et tout ; c’est probablement ce nombre-là. Et vous vous souvenez... Juste plus de trois mille, a dit frère Joseph.

26        Rappelez-vous, mes amis, qu’il y... là-dedans, il y a des critiqueurs ; là-dedans, il y a des croyants. Et je suis ici ce soir en tant que votre frère, un croyant, essayant de présenter le Seigneur Jésus-Christ dans Sa puissance de résurrection. Et ce... les lumières de ce côté, et nous savons ce que cela signifie. Priez pour moi.

            Maintenant, voici la dame qui se tient ici. Elle est la première patiente. C’est tout ce que je sais. C’est juste une dame qui se tient là. Je ne l’ai jamais vue. Je pense que nous ne nous connaissons pas, n’est-ce pas? Nous ne nous connaissons pas. Je ne l’ai jamais vue de ma vie. Dieu seul sait.

27        Bon, que ferait notre Seigneur Jésus (à vous qui venez pour la première fois), que ferait notre Seigneur Jésus s’Il se tenait ici? Pour ce qui... Si elle a besoin de guérison... Je ne connais pas son problème, mais si elle a besoin de guérison, Il lui dirait: «J’ai déjà fait cela.» Quand Il est mort au Calvaire, Il a guéri chaque personne malade qu’il y a dans le monde. Croyez-vous cela? C’est ce que disent les Ecritures. Il a sauvé chaque pécheur lorsqu’Il est mort au Calvaire. Tout ce qu’il vous faut faire maintenant, c’est recevoir de Lui votre salut, votre guérison. Quand au fait que je guéris ou fais... Je n’en suis pas capable. C’est juste un don comme un voyant, pour voir ce qui a été et voir à l’avance ce qui sera.

28        Maintenant, si la femme sait que je ne sais rien d’elle, et si le Seigneur Jésus se tenait ici, Il lui parlerait comme Il avait parlé à la femme au puits. Remarquez, Il a dit: «Apporte-Moi à boire.»

            Elle a dit: «Il n’est pas de coutume que vous les Juifs demandiez pareille chose aux Samaritains.»

            Et la conversation s’est poursuivie, jusqu’à ce qu’un moment après Il a découvert où se situait son problème ; Il a saisi son esprit humain, et Il a vu où se situait son problème. Il a dit: «Va chercher ton mari.»Elle a dit: «Je n’en ai pas.»Il a dit: «Tu en as eu cinq.»Elle a dit: «Je vois que Tu es Prophète.» Et elle est entrée dans la ville en courant, et a dit: «Venez voir un Homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait.» Il ne lui avait dit qu’une chose. Mais si... Dieu aurait pu lui révéler toutes choses, ne croyez-vous pas cela?

29        Maintenant, cette femme se tient ici, nous ne nous sommes jamais vus avant dans la vie, nous sommes simplement des inconnus l’un pour l’autre. J’aimerais simplement vous parler, madame. Et j’aimerais que vous vous détendiez et que vous vous teniez ici. C’est un peu dur ; en effet, lorsque vous vous retournez, il y a des gens tout autour, et chacun est un esprit. Chaque esprit qui se déplace dans... Eh bien, voyez-vous, nous ne traitons pas avec la chair ; c’est seulement avec l’esprit.

            Mais si le Seigneur Jésus venait me dire et me révéler quelque chose vous concernant, comme Il l’avait fait au temps de la Bible, croiriez-vous alors que je vous ai dit la vérité? Est-ce que ce serait Lui qui rendrait témoignage que je vous ai dit la vérité? Croyez-vous cela? Eh bien, qu’Il l’accorde, soeur, pour votre gloire et pour votre... quel que soit votre désir. Vous êtes...

30        Bon, bon, l’Ange de Dieu que vous voyez sur la photo est ici maintenant. Il est ici même à l’estrade. Et au Nom de Jésus-Christ, je prends cette réunion sous mon contrôle pour la gloire de Dieu et comme preuve de la résurrection de Jésus-Christ.

            Vous êtes ici pour quelqu’un d’autre. Ce quelqu’un d’autre, c’est une mère. Votre mère souffre d’une–d’une maladie mentale. C’est la même chose qui vous dérange. Et ce soir vous désirez être guérie et que votre mère se rétablisse. C’est la vérité. Approchez. Croyez-vous que Jésus-Christ ramènera votre mère à la maison et vous accordera ceci?

            Notre Bienveillant Père céleste, nous savons que ceci n’est que l’oeuvre du démon qui veut nuire à sa pauvre mère et la rendre malade. Je prie pour elle afin que Tu guérisses à la fois la mère et la fille, et qu’elles soient complètement délivrées alors que j’envoie cette bénédiction au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Allez, ne doutez pas maintenant, maman va rentrer à la maison. Oui.

31        Très bien, voulez-vous amener votre patient. Soyez respectueux, aussi respectueux que possible. Aimez-vous le Seigneur Jésus? Bonsoir, monsieur. Oui. Voulez-vous vous approcher un petit peu plus? Je pourrais vous parler. Vous êtes conscient qu’il se passe quelque chose. Monsieur, c’est la–l’onction du Saint-Esprit. Vous–vous en êtes conscient. Vous savez qu’il se passe quelque chose. Et ce n’est pas pour vous faire du mal, mon frère. C’est pour vous faire du bien ; c’est pour vous aider, vu que nous sommes des hommes ici qui se sont rencontrés sur terre. Et vous êtes un croyant. Je... votre esprit... Et vous me croyez. Votre esprit est le bienvenu.

32        Maintenant, ce serait pareil à ce que notre Seigneur Jésus a dit à Philippe. Quand il est arrivé là, Lui Il savait qu’il était un croyant... ou plutôt Nathanaël. Bon, la chose suivante, qu’est-ce que notre Seigneur Jésus pourrait nous révéler ce soir, et qui pourrait vous aider? Eh bien, je suis... je crois qu’Il le fera. En le faisant, croirez-vous alors? Vous êtes conscient, monsieur, qu’il se passe quelque chose. Vous éprouvez un–un sentiment que vous n’avez jamais eu auparavant. C’est une crainte respectueuse, un sentiment sacré.

            J’aimerais que l’auditoire observe le visage des malades, comment les larmes ruissèlent de leurs yeux dès qu’ils s’approchent. L’homme qui se tient ici sait que c’est la vérité. Voilà la vérité de Dieu. Maintenant, vous pouvez qualifier cela de tout ce que vous voulez ; cela va déterminer votre–votre destinée, mais je déclare que c’est ça la puissance du Seigneur Jésus-Christ qui est ressuscité des morts.

33        Vous croyez cela, n’est-ce pas, monsieur? Moi, je crois cela. Vous souffrez, mon frère... J’ai remarqué qu’on vous a examiné le coeur. Vous souffrez des troubles cardiaques. Si cela... Vous souffrez des troubles cardiaques. Et c’est la vérité. On vous a signifié que vous souffrez des troubles cardiaques. C’est un cas grave, un arrêt cardiaque.

            Et puis, autre chose, vous avez une compagne, une femme. Et cette femme est souffrante, elle a le cancer. Elle a le cancer. Elle est assise dans l’auditoire maintenant. Son esprit est en action ici, l’attraction... C’est vrai, c’est juste.

            Et, dites donc... Vous êtes ministre. Vous avez prêché l’Evangile. Et vous soupirez même à votre âge d’être en bonne santé pour retourner prêcher de nouveau l’Evangile. Oui, monsieur, c’est la vérité. Et votre nom c’est Robert... Révérend Robert L. Adkins, est-ce juste? Je ne vous ai jamais vu de ma vie. Rentrez chez vous, monsieur Adkins. Imposez les mains à votre femme. Vos troubles cardiaques vous ont quitté, et votre femme sera guérie. Allez prêcher l’Evangile au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Que Dieu vous bénisse, mon frère. Allez en vous réjouissant.

34        Ayez la foi, ne doutez pas. Croyez simplement que tout est possible à ceux qui croient. Croyez-vous cela? Ayez foi en Dieu, et vous obtiendrez ce que vous avez demandé, si vous croyez simplement et avez la foi. C’est tout ce qu’il vous faut faire, déclarer que vous êtes un croyant et que vous avez la foi dans le Seigneur Jésus. Maintenant, soyez respectueux, vous verrez la gloire du Seigneur Jésus-Christ.

            Croyez-vous que le Seigneur vous guérit de cette affection de la vessie, cette affection de la vésicule biliaire, vous qui êtes assise juste là dans ce... Croyez-vous que le Seigneur Jésus... Croyez-vous? Vous pouvez vous tenir debout. Votre foi vous a guérie, soeur. Que Dieu vous bénisse ; vous pouvez rentrer chez vous. Jésus-Christ vous rétablit.

            Vous souffrez de l’hypertension, madame, celle qui est assise juste là. Croyez-vous que le Seigneur Jésus vous a guérie? Vous étiez assise là, priant pour cela. Voulez-vous vous tenir debout et accepter votre guérison? La da-... Que Dieu vous bénisse, vous pouvez rentrer chez vous maintenant ; votre hypertension vous a quittée. Amen. Votre foi vous rétablit. Croyez-vous cela? Je veux que vous croyiez au Seigneur Jésus. Croyez, au balcon. Croyez-vous, là-haut? Que Dieu vous bénisse. La distance ne signifie rien pour le Seigneur Jésus. Ayez foi en Dieu. Sa Présence ressuscitée est ici maintenant.

35        Voulez-vous approcher, monsieur. Je suppose que nous sommes inconnus l’un de l’autre. Vous êtes conscient que vous vous tenez dans la Présence de Quelque Chose autre que votre frère? C’est le Seigneur Jésus-Christ dans Sa puissance de résurrection. Monsieur, vous êtes un homme très malade. Vous avez vu les médecins, et ils vous ont examiné. Et j’entends un vous dire qu’il vous reste entre deux ans et six mois à vivre, parce que vous vous mourez d’un cancer. C’est la vérité. Croyez-vous que je suis prophète de Dieu ou Son serviteur? Croyez-vous que si je demande à Dieu en même temps que Son église, que vous pourrez vous rétablir? J’entends quelqu’un... Vous vous–vous vous appelez Glen, et votre nom de famille c’est Hill. Et vous vivez sur l’ave-... Melvin au numéro 2647, quelque chose comme cela... Avenue Mel–Mel–Melver ou Me-... [Le patient prononce cela Menarr, pour frère Branham–N.D.E.] à Chicago. Est-ce vrai? Rentrez chez vous maintenant, en poussant des cris et en glorifiant Dieu. Satan, je te condamne au Nom du Seigneur Jésus-Christ, sors de cet homme... et le guérit, au Nom de Jésus.

36        Frère Ekberg, placez un bandage autour de votre jambe ce soir, une corde, sur la jambe qui est gonflée. Mesurez votre jambe, et après soixante-douze heures, replacez la même bande autour d’elle, et coupez la partie qui correspond au rétrécissement, et apportez-la-moi en Californie pour un témoignage. Amen.

            Croyez-vous que je suis Son serviteur? Croyez-vous cela de tout votre coeur? Vous souffrez d’une maladie au niveau de la poitrine. Vous–vous avez contracté cela. Et vous travaillez dans une... un certain endroit comme une usine ou quelque chose de ce genre ; vous avez travaillé. Vous n’êtes pas de ce pays. Vous venez... Vous êtes Scandinave, Norvégienne. Vous êtes venue de la Norvège jusqu’ici. Et vous êtes allée travailler quelque part, et vous avez contracté une maladie des poumons. En Norvège, vous étiez une femme ministre. Vous prêchiez et ainsi de suite là-bas. Je vois des eaux bleues entre nous, et vous les avez traversées. C’est vrai. Approchez et recevez la bénédiction de Dieu.

            Ô Seigneur Dieu, Créateur des cieux et de la terre, que Ton Esprit vienne sur cette femme maintenant et la bénisse et ôte d’elle cette malédiction au Nom de Jésus-Christ. Amen.

            Satan, maudit sois-tu. Quitte cette femme!

            Retournez à votre ministère.

37        Monsieur qui êtes assis juste là... Je vois une vision. Il s’agit d’un homme qui souffre des maux de dos. Et vous venez... Vous êtes aussi Norvégien. Et votre dos vous dérange, et vous vous êtes fait mal. Vous étiez à bord d’un bateau sur l’eau lorsque vous vous êtes fait mal. Quand j’ai dit cela à cette femme, quelque chose vous est arrivé. Remuez-vous dans tous les sens comme ceci. Votre dos est guéri. Rentrez chez vous ; Jésus-Christ vous rétablit. Ayez foi en Dieu. Soyez révérencieux maintenant ; ne vous déplacez pas.

38        Croyez-vous? De tout votre coeur...? Croyez-vous que je suis Son serviteur? Vous souffrez de quelque chose qui est... C’est–c’est une grosseur. Et cette grosseur se situe à la tête, dans le nez, ici. C’est la vérité. Approchez. Croyez-vous que le Seigneur Jésus ôtera la vie à cette chose, et que cela va se rétrécir et disparaître? Au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, accorde cette bénédiction à cette femme pour la gloire de Dieu. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Partez étant heureuse, vous réjouissant et soyez en bonne santé. Croyez-vous de tout votre coeur?

            Approchez, soeur. Vous avez une maladie de la peau, vous qui êtes assise juste là au bout de cette petite rangée. Croyez-vous que le Seigneur vous guérira? La troisième dame qui est assise là a une grosseur. Vous croyez que Jésus-Christ vous rétablira. Tenez-vous debout. Que Dieu vous bénisse. Vous aussi, la dame de couleur, là derrière. Jésus vous a guéries toutes les deux ; vous pouvez rentrer chez vous et être en bonne santé. Amen.

39        Ce démon... Le Seigneur Dieu du Ciel, qui a créé les cieux et la terre, qui connaît toutes choses, qui a fait l’homme à Son image... Quand la dame a été guérie d’une éruption cutanée... Une dame est assise juste là, tout droit ici en haut, en robe noire, elle est assise en haut au balcon ; cela l’a saisie. Elle a une maladie de la peau ; elle est assise juste en haut derrière ces poteaux. Madame, en robe noire, assise là, souffrant de cette maladie de la peau, l’eczéma sur votre corps, levez-vous. Jésus-Christ vous guérit au même moment qu’Il a guéri cette femme-ci. Vous êtes guérie. Je vois l’Ange du Seigneur se tenir au-dessus d’elle maintenant dans un tourbillon de Lumière. Que Dieu vous bénisse, ma soeur ; votre foi vous a sauvée.

40        Bonsoir, soeur. (Est-ce la patiente?) Croyez-vous? Vous êtes prête pour subir une opération ; un trouble gynécologique. Croyez-vous que le Seigneur Jésus vous guérira de cette maladie des femmes? Approchez un instant.

            La bienveillance de notre Seigneur Jésus! La femme sait que Tu es ici, que Tu agis, que Tu manifestes Ta grande puissance dans l’Eglise... Je Te prie, ô Dieu, de bénir notre soeur, que je bénis au Nom du Seigneur Jésus. Et, Satan, tu as fait ce mal, sors d’elle ; au Nom de Jésus-Christ, va-t’en de cette femme. Amen. Allez, en vous réjouissant et en étant heureuse, et en glorifiant Dieu pour votre guérison. Très bien.

41        Vous souffrez aussi de la même chose. Vous avez consulté des médecins. Ils vous ont examinée. Et cet examen vous révèle que vous devez subir une opération. Et l’opération... Tout l’appareil féminin doit être ôté. Mais, croyez-vous que Jésus-Christ vous rétablira? Vous avez soif de Dieu. Vous avez soif d’une marche plus intime. Ça ne fait qu’un ou deux jours depuis que vous étiez en prière pour cette chose. C’est... Je ne suis pas en train de lire votre pensée ; c’est la vérité. Croyez-vous que maintenant même cet Esprit qui est sur vous, qui est sur moi et sur vous, vous a guérie de ce trouble gynécologique? Acceptez-vous cela maintenant même de tout votre coeur? Allez-vous chercher Dieu jusqu’à ce qu’Il déverse sur vous le Saint-Esprit, s’Il vous guérit sans opération? Allez-vous le faire?

            Dieu Tout-Puissant, je bénis cette femme au Nom de Jésus-Christ, et je maudis cette maladie. Sors d’elle, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Allez en vous réjouissant, soeur. Que Dieu vous bénisse. Oui.

            L’Esprit du Seigneur se tient ici dans ce coin. Il est au-dessus d’une femme de couleur, qui est assise juste là au bout de la rangée. Elle souffre de l’arthrite. Très bien, madame. Croyez-vous de tout votre coeur maintenant que votre foi a touché le bord du vêtement de notre Maître? Si vous croyez cela, recevez votre guérison, rentrez chez vous et soyez en bonne santé. Et ma prière est que le Seigneur Jésus vous bénisse.

42        Vous souffrez des troubles cardiaques, vous qui êtes assis juste là au bout de la rangée. Voulez-vous que Dieu vous guérisse? Celui qui est assis juste derrière vous là-bas souffre aussi du rectum. Croyez-vous que le Seigneur Jésus vous rétablira? Si vous croyez, vous pouvez recevoir votre guérison maintenant, et levez-vous et soyez rétabli par Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Ayez la foi ; ne doutez pas. Croyez de tout votre coeur, et Dieu accomplira cela.

            Très bien, veuillez approcher, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Allez-vous servir Dieu avec révérence et de tout votre coeur le reste de votre vie, si Dieu me révèle votre problème? (Satan est en train de perdre la bataille. Les gens tirent de partout. La foi est en action ; la salle commence à me paraître laiteuse.) Cette femme qui se tient ici souffre d’une tumeur. C’est juste, madame. Et il y en a bien plus là qui souffrent. Chaque personne qui souffre d’une tumeur, tenez-vous debout maintenant même. Chaque personne qui souffre d’une tumeur, tenez-vous debout, partout.

            Dieu Tout-Puissant, Satan sait que son heure est venue. Il est vaincu ce soir par la croix de Christ. Maintenant, je t’adjure, toi démon, tu es exposé ; sors de ces gens. Au Nom de Jésus-Christ, quitte-les! Amen. Rentrez chez vous. Vous tous, soyez en bonne santé au Nom de Jésus-Christ. Amen.

43        Croyez-vous de tout votre coeur? Il s’agit de votre sang, du diabète. Ce serait une bonne chose d’abandonner cette vieille insuline et tout, et de ne plus être obligée de prendre cela. Combien ici souffrent du diabète, tenez-vous debout maintenant même, et soyez guéris au même moment. Ça y est. C’est ce que Dieu veut faire, vous guérir tous. Tenez-vous debout maintenant même, chaque personne qui souffre du diabète.

            Dieu Tout-Puissant, ce soir cet ennemi est exposé ici à l’estrade. Et Toi qui guériras cette mère-ci, Tu es capable de guérir tout le monde dans la salle. Satan, au Nom de Jésus-Christ, sors de chacun d’eux. Je t’ordonne par le Fils de Dieu de quitter ces gens. Amen. Allez, en vous réjouissant. Que chacun de vous s’en aille heureux. Allez maintenant au Calvaire par la foi, recevez là-bas votre transfusion sanguine, puis revenez et vous ne serez plus jamais obligée de prendre de l’insuline.

44        Croyez-vous que je suis Son prophète? Me croyez-vous en tant que Son serviteur, que Dieu peut me révéler votre problème à ce moment précis? Vous souffrez d’une maladie gynécologique. C’est aussi très grave, car il s’agit d’un abcès ; il y a un écoulement. Cela se situe du côté gauche d’où vos douleurs proviennent. C’est un ovaire qui a un abcès. Chaque personne ici qui souffre d’une maladie gynécologique, tenez-vous debout en ce moment pour que l’ennemi soit vaincu maintenant même, dans une défaite. Toi démon, sors de chacune de ces femmes. Je t’adjure, par le Dieu vivant, tu es exposé. Quitte ces femmes maintenant même, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse. Allez en vous réjouissant et étant heureuse. Amen. Voilà!

45        Croyez-vous que je suis Son serviteur? Si Dieu me révèle et dévoile la maladie de votre corps... Lui il ne veut pas de cela ; Satan ne veut pas que je fasse cela, parce que Dieu remporte maintenant la victoire, partout. Je vous vois vous éloigner d’une table. Vous avez des ennuis gastriques. Il s’agit d’un ulcère à l’estomac. Cela vous dérange depuis quelque temps. Il y a des choses que vous ne pouvez pas manger, spécialement les graisses et tout. Cela vous donne... Des fois, vous pensez que vous souffrez des troubles cardiaques ; cela vous étouffe lorsque vous vous étendez. Il s’agit de gaz dans l’estomac. Il ne s’agit pas des troubles cardiaques ; c’est le gaz à l’estomac.

            Chaque personne ici qui souffre de la gastrite, tenez-vous debout maintenant pour infliger la défaite. Alléluia! Toi démon, tu as perdu la bataille. Sors de ces gens, je t’adjure au Nom du Dieu vivant, Jésus-Christ. Quitte-les! Je sens la pression me quitter. Je crois que chacun de vous est guéri de sa gastrite. Allez prendre vos dîners ce soir, et soyez rétablis pour la gloire de Dieu.

            Croyez-vous que Jésus-Christ l’emporte sur l’ennemi maintenant? Il vous a guéri quand vous vous êtes levé. Continuez votre route là-bas, vous réjouissant, étant heureux, et louant Dieu de tout votre coeur.

46        Maintenant, je vois venir et s’approcher de moi un esprit de mort ; il est noir, il est hideux. Le voile s’écarte. Je vois une femme examiner... C’est–c’est un cancer. Il est venu pour vous ôter la vie. Jésus-Christ est venu pour vous donner la vie. Qui croyez-vous ce soir, le Seigneur Jésus? Que tout celui qui souffre du cancer dans la salle se tienne debout en ce moment pour la défaite de l’un des pires ennemis de la race humaine. Je vous prie de vous tenir debout. Toi démon, appelé cancer, il se peut que tu te caches du médecin, mais tu ne peux pas te cacher de Dieu. Tu es exposé. Sors de ces gens. Au Nom de Jésus-Christ, tu es vaincu. Amen. Continuez votre chemin.

47        Je n’ai jamais remarqué ceci auparavant, mais la pression qui s’élève dans la salle lorsque la prière est faite, la pression s’en va lorsque–lorsqu’Il guérit. Je n’ai jamais vu cela comme ceci auparavant. La pression...

            Que Dieu vous bénisse, soeur. Maintenant, au Nom de Jésus-Christ, allez et soyez rétablie. Amen. Venez en croyant.

            Vous étiez guéri pendant que vous vous teniez juste là derrière, il y a quelques instants. Maintenant, allez manger tout ce que vous voulez, Jésus-Christ vous rétablit.

            Croyez-vous? Très bien. Regardez-moi ici juste un instant. Croyez-vous que je suis Son prophète? Il y a quelque chose d’étrange chez vous? Il s’agit d’une... Vous avez souffert de l’arthrite. Tous ceux qui souffrent de l’arthrite dans la salle, levez la main... ou si vous ne pouvez pas vous lever. Dieu Tout- Puissant, Auteur de la Vie, je... maintenant, au Nom de Jésus-Christ, par les droits légaux que donne la croix, et par l’onction du Saint-Esprit qui est maintenant ici, je condamne chaque démon qui cause l’arthrite, et lui ordonne de quitter cet auditoire en ce moment, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Tu es vaincu. Cela a quitté votre...?... Traversez l’estrade en vous réjouissant. Amen. Que chacun de vous qui est...?... merveilleux, notre Seigneur Jésus-Christ...

48        Croyez-vous que cette maladie qui vous a quittée lorsque vous vous teniez là... l’anémie... croyez-vous qu’elle vous a quittée pendant que vous vous teniez là à la... en croyant à ce moment-là? Au Nom du Seigneur Jésus-Christ, je condamne l’ennemi et lui ordonne de s’en aller au Nom de Jésus-Christ. Amen. Allez en vous réjouissant, soeur, en remerciant Dieu pour Sa bonté et Sa miséricorde.

            Pour Dieu, les troubles cardiaques ne représentent pas plus que quoi que ce soit d’autre. Chaque personne qui souffre des troubles cardiaques, tenez-vous debout en ce moment, et dites: «J’accepte le Seigneur Jésus-Christ comme mon Guérisseur», avec un grand cri. Dieu Tout-Puissant, je condamne l’ennemi du corps de cette femme et l’ennemi de tout le monde ici. Sors, Satan, au Nom de Jésus-Christ.

            Quelque chose d’étrange est arrivé à ce moment-là. Quelqu’un qui était ici, souffrant des troubles cardiaques, qui se trouvait dans un fauteuil roulant, aurait dû se lever à ce moment-là pour recevoir la guérison. Quelqu’un qui est cloué dans un fauteuil roulant, qui a été rendu infirme par un démon des troubles cardiaques, aurait dû se lever. Je n’ai pas eu de vision de cette personne, pour savoir précisément qui c’était. C’est comme si c’est une personne d’un teint mat, qui s’est levée.

49        Très bien, amenez votre–votre malade. Croyez-vous de tout votre coeur que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, vous rétablira, vous qui vous tenez ici?

            Ô Dieu, je condamne cet ennemi et lui ordonne de s’en aller, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur ; allez, en croyant de tout votre coeur.

50        Inclinez la tête juste un instant, je vous prie. Soyez respectueux. Dieu Tout-Puissant, un esprit de surdité agit sur cette femme... C’est le travail de l’ennemi de faire cela: la faire tuer. Mais Toi, Tu es ici pour la délivrer. La foi vient de ce que l’on entend, ce qu’on entend de la Parole. Elle ne peut pas... elle ne peut pas entendre ; comment la foi pourrait-elle venir? Je Te prie de délivrer cette femme. Sors d’elle, Satan. Je t’adjure de quitter cette femme au Nom de Jésus-Christ, quitte-la!

            Pouvez-vous m’entendre? Pouvez-vous m’entendre maintenant? Je n’entends pas de chuchotement. Vous êtes guérie ; votre nervosité est terminée. Allez votre chemin, en vous réjouissant et en glorifiant Dieu, vous pouvez entendre.

            Disons: «Grâces soient rendues à Dieu!» Vous avez été guéri quand vous êtes venu là-bas dans la ligne, quand le groupe de ceux qui souffraient des troubles cardiaques ont été guéris il y a quelques instants, vous aussi vous avez été guéri. Continuez votre chemin, en vous réjouissant, en remerciant Dieu, et en disant: «Dieu soit loué.»

51        Voulez-vous venir, madame? Croyez-vous de tout votre coeur? Croyez-vous que je suis Son serviteur? Si Dieu me révèle votre problème, allez-vous accepter votre guérison? C’est dans votre dos. Est-ce juste? Jésus-Christ peut vous rétablir maintenant. Croyez-vous cela? Père, au Nom de Ton Fils, le Seigneur Jésus, je condamne ce démon qui a lié cette femme. Tu as posé la main sur une femme qui était liée depuis plusieurs années, et Tu l’as libérée. Et ce soir je fais de même à cette femme, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Continuez votre chemin en vous réjouissant, soeur, et soyez rétablie pour la gloire de Dieu.

52        Très bien. Croyez-vous, monsieur, de tout votre coeur? Combien ici croient maintenant même pour leur guérison? Ceci pourrait être un moment merveilleux pour que tout le monde soit guéri. Je vais vous demander de faire quelque chose.

            Oh! Voici la dame. Oh! Soeur, eh bien, vous devriez vous lever. Vous devriez croire au Seigneur Jésus-Christ. Posez vos mains sur elle pendant que le reste de l’auditoire pose les mains les uns sur les autres pour une–une prière juste maintenant.

            Approchez, monsieur. Croyez-vous que Jésus-Christ est ici pour vous rétablir? Satan, quitte cet homme au Nom de Jésus-Christ.

53        La voici, qui s’est levée du–qui s’est levée du fauteuil. La puissance de Dieu... J’ai vu cette femme dans une vision, allant sans le fauteuil. La voilà! Disons: «Gloire à Dieu!» Elle était affligée, estropiée, pendant des années, assise dans un fauteuil roulant, elle se lève au Nom de Jésus-Christ. Il y a un... la voilà debout, guérie et en bonne santé.

            Chaque personne ici qui veut être guérie, tenez-vous debout maintenant même. Levez-vous des fauteuils roulant. Jetez vos béquilles. Dieu Tout-Puissant, au Nom de Ton Fils, le Seigneur Jésus-Christ, je condamne chaque esprit démoniaque. Je libère ces gens au Nom de Jésus-Christ. Satan, tu es perdant ; tu es vaincu. Sors de ces gens au Nom du Seigneur Jésus-Christ!

Up

S'abonner aux nouvelles