Christ

Date: 55-0221 | La durée est de: 1 heure et 36 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1          Les gens ne voulaient pas acheter ses chansons, ils... Et un jour, après avoir été harcelé, il s’est affalé dans son fauteuil, près de son bureau, et il a écrit le cantique inaugural de la Seconde Venue du Seigneur Jésus, quand il a écrit:

Acclamez tous le Nom de Jésus !
Que les anges se prosternent ;
Apportez le diadème royal
Et couronnez-Le Seigneur de tous.

            Et quel merveilleux cantique ! Combien ces poètes et ces compositeurs qui ont écrit ceci étaient inspirés par Dieu ! William Cowper a écrit:

Il y a une fontaine remplie de Sang,
Tiré de veines d’Emmanuel,
Les pécheurs plongés dans ce flot,
Perdent toute tache de leur culpabilité

Le voleur mourant s’est réjoui de voir
Cette fontaine en son jour ;
Là moi aussi, bien que vil comme lui,
Puissé-je laver tous mes péchés.

            (Oh ! la la ! n’est-ce pas merveilleux? J’aime ce couplet.)

Depuis que j’ai vu ce courant par la foi,
Que Tes blessures ravitaillent,
L’amour rédempteur a été mon thème,
Et le sera jusqu’à ce que je meure.

Puis dans un chant noble et doux,
Je chanterai Ta puissance salvatrice,
Lorsque cette pauvre langue zézayante et balbutiante
Reposera silencieuse dans la tombe.

2          Oh ! la la ! Jésus, lorsqu’Il était ici sur terre, Il a cité les cantiques de David. Comment David, sous l’inspiration a écrit ces cantiques, qui étaient des prophéties.

            Vous savez, j’ai toujours... le genre de personne timide. Ça c’est un petit quelque chose qui est en moi. Ce lundi soir, nous pouvons donc simplement nous détendre et bavarder pendant un moment.

            Lorsque j’ai vu pour la première fois les gens du Plein Evangile, je les ai entendus taper des mains. Et–et je me suis dit en tant que baptiste: «Eh bien, ils ont certainement quelques membres de l’église, qui ne–ou des gens de haut rang de toute façon.» Je me suis dit: «Oh ! la la ! c’est terrible.» Et puis, le comble de tout, voilà que dans la salle quelqu’un s’est mis à danser, faisant des va-et-vient dans la salle. Oh ! la la ! je ne comprenais pas.

3          Un soir je tenais une réunion dans mon tabernacle, et on avait une veillée du nouvel an au tabernacle. Et j’enseignais sur la Seconde Venue de Christ. Et j’avais un tableau noir là, et je dessinais cela du mieux que je pouvais, comment Il va–va–Il va descendre afin que nous puissions monter dans la Gloire. Et il y avait (Je marque une petite pause), et les gens chantaient quelques cantiques pendant que je me reposais, car j’avais donné un enseignement pendant environ quatre heures et demie d’affilée. Et les gens chantaient des cantiques spéciaux. Et il y avait des gens qui étaient venus de Louisville, des gens du Plein Evangile. Et ils ont dit qu’ils avaient un cantique spécial. Des jeunes filles qui voulaient battre de petites boîtes en étain et tout, et elles avaient une planche à laver avec des dés à coudre dessus, ou plutôt aux doigts. Et elles jouaient de cette planche à laver, je crois que vous en avez déjà vu l’association. Et l’une d’elles allait jouer le piano. Et elles se sont mises à jouer ce cantique: «Il y aura une rencontre dans les airs bientôt, et très bientôt. C’est le Fils de Dieu qui conduira cette rencontre dans les airs.» Oh ! la la !

4          Et cette jeune fille devint très pâle autour de la bouche, et elle s’est mise à jouer le piano. Je crois que si ce piano avait trois claviers, elle les aurait tous joués. Je n’avais jamais vu de ma vie une telle manière de jouer, et cette demoiselle-là qui avait la planche tapait de ces dés à coudre. Et une jeune soeur blonde, qui avait environ cette taille, s’est levée d’un bond dans la salle, et s’est mise à danser.

            Et j’étais assis juste là dans mon tabernacle, une église baptiste. Et je me suis dit: «Oh ! la la ! ça y est !» Et je me suis dit: «Maintenant, comment... Pourquoi doivent-elles faire cela?» Alors je–j’ai attendu, j’ai regardé les gens tout autour, et ils m’ont regardé, et j’ai regardé autour de moi. Je me suis dit: «Je suis un fondamentaliste, on ne peut pas me montrer cela dans la Bible.» Et je me suis dit: «Oh ! la la ! c’est...» Il y a simplement bien des choses là-dedans que beaucoup de nous fondamentalistes ignorons ; c’est tout.

5          Alors, j’ai regardé autour de moi et je me suis dit: «Oh ! la la ! d’où est venue la danse?»

            Et j’étais assis là dans le fauteuil du mépris, bien sûr, vous savez, alors... sans dire un mot. Je craignais de dire quelque chose, parce que je craignais qu’elles aient raison et que moi, j’aie tort. Alors, je–j’ai simplement laissé cela aller comme cela. Alors je me suis dit: «Eh bien, n’est-ce pas terrible quand même, juste ici dans mon tabernacle?» Et cette demoiselle était là, simplement les yeux fermés, dansant simplement autour... Bien vite, une autre s’est levée et s’est mise à danser. Et je me suis dit: «Oh ! la la !»

            Ainsi donc, j’ai commencé à me répéter dans mon esprit que dans la Bible les gens avaient dansé. Et je me suis dit: «Lorsqu’ils ont dansé, de quoi s’agissait-il?» Il est parlé de la danse quand ils ont... Pharaon poursuivait Israël, et tous les ennemis ont été noyés. Myriam a pris un tambourin, elle s’est mise à battre du tambourin, et s’est mise à danser, et toutes les filles d’Israël lui ont emboîté le pas, en dansant. Je me suis dit: «Eh bien, là ils avaient la victoire.»

6          Et j’ai lu là où David, alors que l’arche de l’alliance avait été longtemps absente, lorsqu’elle est retournée, eh bien, il était tellement heureux qu’il s’est mis à danser. Il avait la victoire. Sa chérie s’est moquée de lui, elle s’est en quelque sorte moquée de lui. Il a dit: «Eh bien, tu n’aimes pas ça, regarde ceci.» Et il s’est mis à danser là, et il s’est remis à danser là tout autour. Et je me suis dit: «Eh bien, elle s’est tenue là et s’est moquée de lui, et Dieu l’a maudite. Et Il a dit: ‘David, tu es un homme selon Mon coeur.’»

            Eh bien, je me suis dit: «Le seul problème chez moi, je n’ai pas assez de victoires peut-être.» Et quelques minutes après, quelque chose s’est produit. Eh bien, ceci pourrait vous choquer. Lorsque je suis revenu à moi, j’étais là sur le plancher en train de danser aux côtés de cette jeune fille, c’est vrai. Et la chose même que je pensais que je ne devrais pas faire, c’est ce que j’ai fait. Et pendant que j’étais... Je n’avais jamais été sur une piste de danse dans ma vie, mais je pense que j’avais vraiment dansé. Ce n’était pas... Je me suis certainement senti très bien. J’ai remporté beaucoup de victoires après cela. Ainsi cela–c’était donc très bien, je pense.

7          Ainsi Dieu est dans la musique. Ne croyez-vous pas que Dieu est dans la musique? Certainement. Dieu est dans la musique, et Il est dans l’art ; et–et Dieu est dans le–dans l’univers. Il est dans Ses créatures, Il est dans l’Eglise, et Il est dans Sa création ; et Il est dans l’univers ; Dieu est partout, tout simplement partout. Il est ici dans la salle Shriner maintenant même ce soir, bien présent. Dieu est partout. Je me demande parfois s’Il pourrait simplement ôter ces brumes de nos yeux, de sorte que notre vue soit assez rapide pour capter Sa Présence dans cette salle.

            Vous savez, il y a toutes sortes de choses qui traversent cette salle. Le savez-vous? Il y a des messages radio qui traversent cet endroit. Il y a des images de la télévision qui traversent votre corps. Est-ce juste? Mais votre oeil ne peut pas capter cela. Voyez-vous? Mais cela traverse de toute façon.

            Ainsi, quand nous aussi nous sommes une station magnétique du Saint-Esprit, alors Dieu envoie Son message depuis la Gloire, nous pouvons capter cela (Voyez?), nous saisissons simplement cela. Et c’est–c’est merveilleux, n’est-ce pas? Certainement.

8          Bon, nous voudrions nous entretenir un petit peu ce soir sur le passage des Ecritures qui se trouve dans Nombres, chapitre 19. Je souhaite lire juste un petit passage de la Parole avant d’appeler la ligne de prière. Et chaque soir, c’est quelque chose de différent quand nous essayons d’avoir un petit sermon miniature, pour ainsi dire, ou quand nous parlons, avant le service. D’habitude, l’orateur, l’organisateur, ou l’un d’eux, tient ce service, et moi, je viens juste prier pour les malades.

            Mais chaque soir je veille, et je me demande ce que le Saint-Esprit va me conduire à faire avant que je fasse quoi que ce soit. Je viens simplement–simplement en priant, et je me tiens simplement ici, je lis et je parle un peu, ou fais tout ce qu’Il me dit de faire.

            Nombres 19:

L’Eternel parla à Moïse et à Aaron, et dit:

Voici ce qui est ordonné par la loi que l’Eternel a prescrite, en disant: Parle aux enfants d’Israël, et qu’ils t’amènent une vache rousse, sans tache, sans défaut corporel, et qui n’ait point porté le joug.

Vous la remettrez au sacrificateur Eléazar, qui la fera sortir du camp, et on l’égorgera devant lui.

Le sacrificateur Eléazar prendra du sang de la vache avec le doigt, et il l’appliquera–(plutôt) en fera sept fois l’aspersion sur le devant de la tente d’assignation.

            Maintenant, pour gagner du temps prenons le verset 9.

Un homme pur recueillera la cendre de la vache, et la déposera hors du camp, dans un lieu pur ; on la conservera pour l’assemblée des enfants d’Israël, afin d’en faire l’eau de purification. C’est une eau expiatoire.

            Que le Seigneur ajoute Ses bénédictions à la Parole.

9          Maintenant, ce soir nous parlons de Christ. C’est tout ce que je sais. Il y a quelque temps (ou plutôt c’est tout ce que je désire connaître)... J’étais en compagnie de mon fils, et je–nous étions à Wood River, dans l’Illinois. Et je venais de quitter la réunion, j’étais là depuis quelques soirées ; j’avais une merveilleuse assistance ; des milliers de gens étaient réunis. Et le Seigneur était à l’oeuvre, sauvant les gens. Et Il guérissait les malades, et de la manière dont le Seigneur le fait dans Sa miséricorde.

            Et après la réunion (je n’avais pas mangé depuis ce matin-là), alors Billy a dit: «Papa, allons chercher quelque chose à manger.» Il a dit: «Moi aussi je meurs de faim.» Alors nous sommes entrés dans un petit restaurant, et il y avait un match de baseball ou quelque chose comme cela qui se déroulait dans la ville. Nous étions là à Granite City, où nous logions. Et alors, les gens... Et tous les adolescents étaient là-bas, de tout petits gamins, vous savez, d’à peu près cette taille, qui dansaient autour et couraient partout, non ils ne dansaient pas. Il y avait une de ces boîtes à boucan là au coin, vous savez, là avec tout ce tapage.

10        Je déteste manger dans un lieu où il y a ce genre de truc qui joue. Je ne... Ma nourriture ne me fait aucun bien. Ainsi quelqu’un y avait introduit un–un morceau, et ils jouaient cela, et je mangeais.

            Evidemment, Billy n’est qu’un adolescent, vous savez, il a dit: «Papa, n’est-ce pas une belle chanson?»

            J’ai dit: «Quelle chanson?» Je–je ne savais pas. Je–je m’étais simplement isolé par rapport à cela. Je ne voulais pas écouter ça.

            Et il a dit: «Tu sais, papa, a-t-il dit, tu étudies tellement la Bible, et tu pries tellement que la seule chose à laquelle tu penses, c’est Jésus-Christ.»

            J’ai dit: «Merci, chéri, j’apprécie certainement cela.»

            Il a dit: «C’est tout ce que tu as à l’esprit.»

            J’ai dit: «C’est pourtant tout ce que je veux avoir à l’esprit: le Seigneur Jésus.»

11        Quelqu’un m’a dit: «Vous Le vantez trop.» Non, je ne peux pas trop Le vanter. Non. Il est digne de plus de louange et de gloire que ce que n’importe quel être humain peut Lui donner. Les lèvres mortelles ne pourront jamais Lui exprimer la gratitude et la reconnaissance que nous avons pour Lui.

12        Comme tout l’Ancien Testament était–toutes les lois de l’Ancien Testament étaient l’ombre du Nouveau Testament, n’étant donc pas instruit, et je suis plus un typologue... Je–je ne suis pas un–un érudit. Alors moi, sachant que je n’ai aucun moyen de savoir comment prononcer les grands mots grecs et hébreux, comme les autres frères qui connaissent ces choses, je prends tout simplement ces choses anciennes comme des types ou des ombres. Et si je vois l’apparence qu’a une ombre ou une chose quelconque, j’aurai une très bonne idée de ce à quoi ressemblera la chose réelle, lorsqu’elle apparaîtra.

13        Si le–si je vois mon ombre sur le mur, je peux très bien savoir à quoi je ressemblerai lorsque le négatif et le positif se réuniront. Ainsi, tout l’Ancien Testament était l’ombre du Nouveau.

            Bon, ici les enfants d’Israël étaient en voyage, ils quittaient le–l’Egypte pour aller dans la Terre promise, Dieu avait promis de pourvoir à tous leurs besoins dans leur voyage. C’était en soi un type de l’Eglise d’aujourd’hui, qui sort de l’Egypte, du chaos, qui voyage vers la Terre promise. Ne croyez-vous pas que nous avons une Terre promise? Nous en avons certainement une. Jésus a dit: «Il y a plusieurs demeures dans la maison de Mon Père. Si cela n’était pas, Je vous l’aurais dit. Mais Je vais vous préparer une place, et Je reviendrai vous prendre avec Moi, afin que là où Je suis, vous y soyez aussi.» Cela règle la question pour moi. Il y a une demeure ; il y a un endroit, et c’est là que nous allons. C’est tout.

14        Nous sommes maintenant dans un pèlerinage, nous errons dans le désert, dans nos différentes haltes, comme les enfants d’Israël ont aussi voyagé. Maintenant, et comme ils allaient, un Ange leur a été donné pour les conduire, ou pour les amener à cet endroit que Dieu avait promis. Ils voyaient cet Ange de leurs yeux naturels, Lequel était une Colonne de Feu qui les conduisait à travers le désert. Dieu nous a donné la même Colonne de Feu, qui n’est rien d’autre que... Qui? Qu’était cette Colonne de Feu? Qu’était cet Ange-là? Chaque érudit ici présent, ou n’importe lequel de ces frères, ou vous les hommes instruits qui êtes là, vous savez que cet Ange de l’alliance c’était Christ Lui-même. Certainement.

            Moïse a abandonné l’Egypte, regardant les richesses de Christ comme un trésor plus grand que les richesses de l’Egypte. Donc Christ dans le désert avec les enfants d’Israël... Et c’était une Colonne de Feu. Et nous avons la même chose avec nous aujourd’hui, cela a même été prouvé scientifiquement, c’est la même chose qui conduit l’Eglise aujourd’hui.

15        Maintenant, ici, pour qu’ils aient un moyen d’approcher Christ, Dieu leur a donné une eau de séparation, afin qu’un croyant qui, dans son voyage, était en dehors de la communion, puisse avoir un moyen de s’approcher et de rentrer dans la communion. Et c’est le type que nous lisons ici dans les Ecritures.

            Maintenant, remarquez que la première chose qu’on devait apporter c’était une génisse, laquelle est une bête de somme, ou un–un animal de sacrifice. Et cette génisse était un animal de sacrifice, une jeune génisse.

            Lorsqu’Il a donné à Abraham la confirmation de l’alliance, Il a exigé une génisse de trois ans, un sacrifice, qui représentait Christ. Or, cette génisse devait être une génisse distinguée, ou plutôt une génisse particulière. Ça devait être une génisse de couleur rousse, sans tache. Eh bien, toutes ces choses avaient une signification pour eux. Cela avait une signification. Chaque petit détail avait une signification.

16        Oh ! combien nous aimerions tout simplement nous rassembler une fois pendant toutes les vacances d’hiver, et prendre simplement l’Ancien Testament et l’enseigner vraiment, toutes ces petites choses. Je vous assure, nous–nous passerons des moments merveilleux. Nous en tenir juste à la Parole, L’enseigner, montrer les types et tout, à dénicher ces vieilles pépites et les polir, juste pour voir comment–ce qu’elles sont réellement...

            Ce qu’elles signifiaient dans le type pour ces gens, ce qu’elles devraient signifier pour nous dans l’antitype. Ce qu’eux en ont fait là sous la loi, que pourrions-nous faire sous cela–avec cela aujourd’hui, sous le baptême du Saint-Esprit? Voyez? Si eux avaient l’ombre, nous, nous avons le positif. Voyez-vous? Eux avaient le négatif ; nous, nous avons le positif. Eux avaient la photo en négatif ; nous, nous l’avons en positif, après qu’elle a été développée au Calvaire. Amen. Et nous sommes allés au Calvaire avec l’Agneau.

17        Avez-vous remarqué? Abel, lorsqu’il a offert le sacrifice plus excellent (par lequel Dieu a témoigné qu’il était juste), Abel a tué son agneau sur le rocher, et Abel est mort sur le même rocher que son agneau.

            Et chaque croyant qui vient à Christ doit venir à la même croix du renoncement à soi, et mourir là avec l’Agneau, avec son Agneau. Mourir à ses propres pensées ; mourez à votre propre raisonnement intellectuel. Prenez juste ce que le Saint-Esprit dit dans votre coeur, ensuite vivez pour Christ.

18        Eh bien, pour nous le rouge–le rouge est une couleur qui représente le danger. Mais le rouge, c’est aussi la couleur de la rédemption. La Rédemption vient par le Sang. Et Dieu a témoigné que le Sang est, était, et sera toujours l’unique source de la rédemption. Tout du long depuis l’Eden, tout au long des Ecritures, c’est le Sang. Sans effusion de Sang, il n’y a point de pardon du péché. Dans le Sang...

19        Tenez, il n’y a pas longtemps, tout récemment, dans une très grande dénomination bien connue, on a pris le recueil de cantiques et on a dit: «Nous allons retirer tous les cantiques qui se rapportent au Sang. Nous ne voulons pas d’une religion abattoir.»

            Frère, sans effusion de Sang, il n’y a point de pardon des péchés. Retirez le Sang, et il ne vous restera qu’un credo froid et formaliste. La vie se trouve dans le sang. C’est juste. La vie vient du sang, et le sang vient du sexe mâle, exactement.

20        L’oiseau femelle peut pondre un oeuf, mais si elle n’a pas été avec le mâle, cet oeuf n’éclora jamais, parce qu’il–il n’est pas fécondé. Cela n’a pas de cellule de sang. La poule peut pondre un oeuf, mais celui-ci n’éclora pas. La vieille mère oiseau peut pondre tout un nid d’oeufs, et elle peut les réchauffer, les couver, et rester sur le nid jusqu’à être si faible qu’elle ne pourrait même plus quitter le nid. Mais si elle n’a pas été avec le mâle, ces oeufs n’écloront jamais. Ils ne pourront pas éclore. Il n’y a rien dedans pour les faire éclore.

21        C’est comme certaines de nos vieilles églises froides et formalistes. C’est juste. Nous avons un grand nid plein d’oeufs, qui restent juste là et pourrissent. C’est tout ce qu’il en est. Ils n’ont jamais été avec le Mâle ; ils ignorent ce qu’est le Saint-Esprit. Vous n’arriverez jamais à leur faire croire la guérison divine ; ils ne le peuvent pas. Ils restent simplement là et pourrissent. C’est juste. Ce qu’il nous faut aujourd’hui, c’est un nettoyage du nid, et que l’on recommence de nouveau, je pense. A ce moment-là, un réveil aura un sens. Amen. Je ne le dis pas pour plaisanter, parce que ce n’est pas une plaisanterie. Ici ce n’est pas un endroit pour plaisanter. Le problème à la chaire aujourd’hui, nous avons trop d’évangélisations à la Hollywood, c’est juste des plaisanteries et un tas d’histoires dans lesquelles il n’y a point d’Evangile.

22        Oui. Mais ça, ce que je voulais dire par là, c’est que le genre d’oiseau dans le nid, peu importe... Vous pouvez le traiter comme il faut ; vous pouvez le visiter chaque jour, et vous pouvez en faire un diacre de l’église ou n’importe quoi, s’il n’y a pas de Vie ici dedans, il restera toujours un pécheur. Peu m’importe s’il est un prédicateur, il est toujours un pécheur. C’est juste. Eh bien... L’homme ne peut pas être–voir Christ jusqu’à ce qu’il naisse de nouveau. Et il naît d’eau et de Sang.

            Juste comme vous le voyez dans la naissance naturelle... Qu’est-ce qui constitue la naissance naturelle, dans la naissance naturelle d’un bébé? D’abord il y a l’eau, ensuite le sang, et enfin la vie.

            Et c’est la même chose dans la naissance spirituelle. Car du Corps de Christ sont sortis l’eau, le sang, et l’Esprit. Voyez-vous ce que je veux dire? Nous devons avoir ces éléments. Et nous devons mourir à nous-mêmes pour naître de nouveau. Ainsi la rédemption vient par le Sang. Maintenant, tout du long, de la Genèse à l’Apocalypse, il y a une raie rouge de la rédemption, tout au travers de la Bible.

23        C’est comme ça que la maison de Rahab la prostituée est restée debout sur les murailles de Jéricho, alors que toutes les autres sont tombées, parce qu’il y avait un fil écarlate qui pendait à l’extérieur. Et Dieu a honoré cette raie écarlate.

            C’est ce qui a épargné les enfants d’Israël de la mort en Egypte, les fils aînés, parce que le sang avait été appliqué sur la porte lorsque l’Ange de la mort passait.

            C’est ce qui a fait que l’Eglise aujourd’hui, dans ce dernier fléau, la mort... L’Eglise est la seule chose qui vivra aujourd’hui, et qui n’entrera pas dans l’universalisme et tout, et dans cet évangile moderne, social ; ce sont ceux qui ont appliqué le sang sur le linteau de la porte ici à l’extérieur, le Sang du Seigneur Jésus-Christ: ceux qui sont nés de nouveau. Ils connaissent leur position, s’ils sont réellement nés de nouveau. Ils ne se laisseront pas placer sous le joug de n’importe quelle doctrine, et être ballottés ici et là, à tout culte. Ils connaissent leur position: en Christ, par le Sang.

24        Remarquez. La génisse devait être rousse. Et le rouge est le signe du danger ; cependant, le rouge est le signe de la rédemption. Et avez-vous déjà remarqué que dans la Bible nos péchés sont représentés comme étant écarlates, rouges. Alors pourquoi le rouge... Tout... C’est comme ma mère avait coutume de dire, ce vieux dicton qui dit: «Le poil du chien calme la morsure.»

25        Lorsque Christ, dans l’Ancien Testament a été représenté sous la forme d’un serpent... Pourquoi le Seigneur Jésus-Christ est-Il représenté par un serpent? Parce que cela–le serpent représentait le péché, et Christ a été fait péché pour ôter le péché. Voyez-vous cela? Il a été fait péché pour ôter le péché. Le serpent représentait le péché déjà jugé dans le jardin d’Eden. C’était le serpent sur la perche.

26        Et maintenant, le–la preuve scientifique montre que si vous prenez un morceau de tissu rouge ou un verre rouge et que vous regardiez un objet rouge à travers ce verre, cela ne paraît pas rouge. Le rouge vu à travers le rouge paraît blanc. Voyez-vous cela? Le rouge à travers le rouge... Alors, si le Sang rouge de Christ... Quand Dieu regarde à travers le Sang de Christ qui est le Sang rouge, qu’Il nous regarde comme des pécheurs rouges, cela devient blanc. Amen. C’est pourquoi nos péchés sont pardonnés. Une fois que ce Sang de Jésus-Christ est appliqué au coeur humain, il est sous le Sang et racheté par l’Agneau. «Il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’Esprit.» Romains 8.1.

27        Remarquez. Cette génisse devait être rousse. Et alors, elle ne devait avoir jamais porté de joug sur le cou. Oh ! cela a aussi une grande signification. J’aurais souhaité avoir le temps d’aborder tout ceci, mais nous n’en avons pas. Mais le joug signifiait que Christ n’était sous aucun joug sur cette terre. Il n’était sous le joug d’aucune affiliation ni d’aucune organisation. Il était libre d’aller là où le Seigneur Le conduisait.

            «Ne vous laissez pas mettre sous le joug de la servitude. Ne vous mettez pas sous un même joug avec les incrédules ; soyez séparés.» Christ est sous un seul joug, c’est Son Eglise, Laquelle n’est pas une organisation terrestre, mais un groupe des gens nés du Ciel, qui sont régénérés par le Sang de Son propre sacrifice. Car Il n’était sous aucun joug de cette terre, et Son Eglise non plus: Elle est libre, Elle n’est sous aucun joug. Mais ils sont libres et sous le joug de Christ.

            Maintenant, elle ne devait avoir jamais porté le joug sur le cou, un très beau type de Christ. Et maintenant, voici une chose qui est très remarquable. Elle devait être tuée en présence du souverain sacrificateur. C’est encore un type de Christ, car Caïphe a dû être témoin de Sa mort. Et elle devait être tuée hors du camp. Voyez-vous? On l’amenait hors du camp et on la tuait. Et Christ est mort hors du camp, Il a été tué en présence du souverain sacrificateur qui était un témoin, comme un témoignage public.

28        Oh ! comme ces choses sont merveilleuses ! Si nous pouvons... Laissons simplement cela pénétrer profondément. Et plus vous laissez cela pénétrer en vous, plus cela ira profondément, et plus vous serez enraciné et fondé dans le Seigneur Jésus. Toutes ces ombres et ces types (Voyez-vous?) ; en effet, toutes se rassemblent et aboutissement carrément à chaque individu qui est un croyant dans le monde aujourd’hui. Ils sont libres au possible.

29        Maintenant, elle était tuée hors du camp. Et Eléazar devait assister au–à sa mise à mort. Et ensuite, lorsqu’elle était morte, il devait prendre le sang, et faire sept raies sur la porte du tabernacle, montrant que c’était un témoignage public devant les gens qu’un substitut innocent était mort pour une victime coupable, un témoignage public pour toute personne qui passait par là, pour qu’ils comprennent qu’ils venaient sous le sang d’un substitut innocent pour leurs péchés. Ensuite, après qu’elle était brûlée, ses cendres devaient être recueillies et placées dans un endroit pur à l’extérieur (Remarquez.), à l’extérieur du tabernacle, dans un endroit pur. Un endroit pur, car c’était une eau de séparation ou de purification du péché.

            Eh bien, vous ne pouvez pas traiter du péché sans traiter de la maladie. La maladie est la conséquence du péché. Avant que nous ayons la maladie, nous n’avions pas de péché. Mais lorsque le péché est entré, la maladie a suivi. Et comment une personne qui prêche l’Evangile peut traiter du salut sans traiter de la guérison? Elle peut voir dans les Ecritures que cela doit traiter du péché aussi, ou de la maladie aussi.

30        Par exemple, si un ours se trouvait ici sur l’estrade, et que sa tête était tout en arrière, qu’il l’avait tournée dans cette direction, et qu’il avait ses pattes sur mes côtes, me retenant avec ses griffes. C’est inutile de couper la–la patte, frappez-le simplement à la tête. Cela règle tout le problème. Voyez?

31        Et lorsque Christ est mort pour le péché, Il est mort pour chaque attribut du péché. «Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités, le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui ; et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris.» Chaque attribut pour lequel Il est mort vous appartient.

            Dieu vous donne un chèque blanc avec le Nom de Jésus signé au bas de cela pour chaque attribut pour lequel Christ est mort. Avez-vous peur de le remplir? Amen. Ne pensez pas que la banque du Ciel n’honorera pas cela. «Tout ce que vous demanderez au Père en Mon Nom, Je le ferai.» Amen. Signez-le simplement de Mon Nom ici et prenez-le. C’est juste. Encaissez-le ce soir. Amen. C’est une merveilleuse police d’assurance.

32        Je n’ai rien contre l’assurance. Mais il n’y a pas longtemps, un agent essayait de me vendre une police d’assurance, et j’ai dit: «Ah !»

            Il a dit: «Ecoute, Billy, tu n’as aucune police d’assurance du tout.» Il a dit: «Tu–tu devrais en avoir. Tu es un père ; tu as ces enfants et tout.» Il a dit: «Tu devrais...»

            J’ai dit: «J’ai l’assurance.»

            Il a dit: «Ah, bon !» Il a dit: «Je pensais que ta femme disait que tu n’as pas d’assurance.»

            J’ai dit: «Oh ! j’ai l’assurance.»

            Et ma femme s’est retournée et a dit: «Billy !»

            J’ai dit: «Si, j’ai l’assurance.»

            Il a dit: «Quel genre d’assurance as-tu? De quelle compagnie s’agit-il?»

            J’ai dit: «Assurance bénie, Jésus est mien. Oh ! quel avant-goût de la gloire divine ! Héritier du salut, acquis de Dieu, né de Son Esprit, lavé dans Son sang.»

            Cet agent d’assurance, qui était un ami à moi, a ôté son chapeau, et il a dit: «Billy, je respecte tout cela.» Mais il a dit: «Billy, cela ne t’amènera pas là au cimetière.»

            J’ai dit: «Cela m’en fera sortir. Je ne me préoccupe pas de comment y entrer. Le problème, c’est comment en sortir.»

            C’est ce qu’il nous faut ce soir, ce n’est pas y entrer qui compte, c’est en sortir. C’est l’unique police d’assurance qui vous fera sortir, l’aspersion du Sang du Seigneur Jésus-Christ, voilà l’unique police d’assurance qui existe. Et c’est une police d’assurance parfaite, écrite avec le Sang tiré des veines d’Emmanuel. Une fois plongés dans ce flot, les pécheurs perdent toutes les taches de leur culpabilité. Amen.

            Remarquez, le Sang a fait la différence.

33        Maintenant, si les cendres de cette génisse devaient constituer une eau de séparation, c’était pour séparer le croyant de ses péchés. Chaque homme dans son pèlerinage... Lorsqu’il commettait une faute, il venait aux eaux de séparation. Et alors, par cette séparation il était séparé de son péché. Il y a bien d’autres choses qui vont avec, bien sûr, comment elle devait être brûlée avec du bois de cèdre, le cramoisi et l’hysope, avec ces trois éléments. Et comment... Les mêmes éléments qu’on utilisait, le bois de cèdre, ce n’était pas un bois de cornouiller qui représentait la croix: le bois de cèdre, rouge, qui représentait la rédemption. Mais le cèdre... l’hysope... L’hysope, c’est comme lorsqu’on tuait deux petites tourterelles dans de l’eau vive... Et le cèdre et l’hysope parlaient tous de Christ, de la croix et ainsi de suite.

34        Dans l’Ancien Testament, lorsqu’on appliquait le sang sur le linteau de la porte, il était appliqué avec un bouquet d’hysope. Eh bien, on pouvait couper le bois de cèdre, le séparer, le tailler comme ceci et comme cela, mais à aucun moment on séparait l’hysope. C’était un petit arbrisseau qui poussait, on l’arrachait tout simplement. On mettait tout cela ensemble. On prenait cela et on le plongeait dans le sang, et on aspergeait le... ce qui représentait Christ Lui-même, le bois de cèdre et l’hysope. On ne peut diviser Christ. Vous pouvez séparer la croix et différentes choses, et dire ceci, cela, ou autre, mais Christ, vous ne pouvez pas Le diviser. C’est juste. Tout le bouquet devait être là.

            C’était le même arbrisseau que l’on avait coupé sur les rives du Jourdain, si bien que l’eau amère était devenue douce. Si vous avez une expérience amère, prenez une fois un bouquet d’hysope, suivez la voie de l’hysope. C’est juste. C’est la voie de sortie. C’est la voie pour changer toute votre amertume en douceur et vous redresser en tant que chrétien.

35        Maintenant, alors un croyant qui s’avançait donc, qui était hors de la communion, loin de Dieu, loin de la grande communion, que faisait-il? Il s’avançait d’abord dans le parvis extérieur, dans cet endroit pur où l’eau de séparation l’attendait, un type de l’Eglise d’aujourd’hui. Et les eaux de séparation aujourd’hui, c’est la Parole.

            Eh bien, Paul dit dans Ephésiens 5.26 que Dieu a acquis l’Eglise par le lavage de l’eau de la Parole. Et la Parole, c’est Christ. Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu, et Elle est toujours Dieu. Et les eaux de séparation qui vous séparent de votre iniquité et tout, c’est la prédication de la Parole dans le parvis. Est-ce que vous comprenez?

            Voici une bonne chose pour les pasteurs. Maintenant, je regarde dans cette direction, je ferais mieux de regarder dans cette direction. Les eaux devaient être conservées dans un endroit pur. L’église doit être un endroit pur (Amen.), pas une habitation de tout oiseau impur, il ne devrait pas s’y passer toutes sortes de choses, des querelles. Est-ce juste? Un endroit pur, les eaux devaient être conservées... Et la Parole doit être gardée dans un endroit pur, dans un coeur pur, dans une conscience pure, qui doit être transmise à celui qui écoute.

36        Maintenant, les gens se trouvaient là dans le parvis extérieur, c’étaient des gens comme ce soir. Vous venez dans les parvis. Nous sommes dans un voyage. Et la prédication de la Parole, c’est l’eau de séparation. Car Dieu a pris Son Eglise et l’a lavée par les eaux de séparation afin de la purifier pour Sa propre gloire. Et la Parole sépare.

            Vous savez, aujourd’hui les gens veulent des mélanges dans leurs églises. Certaines personnes choisissent très mal leurs pasteurs. Ils vont là et choisissent un homme, un homme de très grande taille, qui mesure six pieds [1,82 m], habillé comme une vedette de cinéma de Hollywood, ou quelque chose comme ça, qui peut se tenir à la chaire, et ainsi de suite, et dire: «A-a-men» avec beaucoup d’élégance, parce que vous aimez les divertissements. Vous regardez à l’aspect extérieur. Peut-être qu’un vieux frère viendra là habillé en salopette, mais qui en sait plus sur Dieu que cet homme-là. C’est juste. C’est juste. Voyez-vous le choix? Dieu regarde le coeur.

37        Quand il fallait choisir un homme pour prendre la place de Saül, Dieu a dit au prophète: «Prends cette corne d’huile et va oindre un des enfants d’Isaï.» Alors d’une manière charnelle Isaï a amené son fils aîné–un très grand homme aux larges épaules, un bel homme. Il a dit: «C’est lui, mon gars, il fera un très beau roi. Je vous assure, il aura une belle apparence avec une couronne sur sa tête. Quel magnifique gars il sera dans toutes ces robes cramoisies ! Il est si imposant et si beau. Quel bel homme ce sera dans... C’est celui que l’Eternel a choisi.» Samuel a pris sa cruche d’huile et il s’est vite avancé pour oindre celui que les gens pensaient être l’homme qu’il fallait. Dieu a dit: «Je l’ai rejeté.»

            «Eh bien, a-t-il dit, nous en avons encore un autre qui est de quelques centimètres un peu plus court que celui-ci, nous allons l’essayer.»

            Dieu a dit: «Lui aussi, Je l’ai rejeté.» Alors il a dit... fait passer tous ces fils jusqu’à ce qu’il est arrivé au dernier. Il a dit: «Y a-t-il encore un autre?»

            Isaï a dit: «Oh ! si. J’ai un gars malingre, là-bas. C’est le genre d’homme qui reste tout seul là derrière le désert.» Il a dit: «Oh ! Dieu ne couronnera pas un gars comme celui-là.» (La petite mission qui est là en bas, vous savez.) Il a dit: «Dieu ne couronnera pas une telle histoire.»

            Le prophète a dit: «Va le chercher.»

38        J’imagine donc qu’il chantait quelques cantiques jusqu’à ce qu’on est allé chercher le petit David, et qu’on l’a amené, un petit gars blond, vous savez, un tout petit gars qui avait l’air ratatiné. On l’a amené, et aussitôt que–aussitôt qu’on l’a amené, je peux imaginer Isaï dire: «Eh bien, cela–cela ne marchera pas.» Et tous les autres disaient: «Cela ne marchera pas.»

            Mais le Saint-Esprit parla au prophète, et dit: «Je l’ai choisi. Car l’homme regarde l’apparence extérieure, mais Dieu regarde le coeur.»

            Peu importe si vous êtes dans une cathédrale, cela n’a rien à voir avec la chose ; si vous avez une mission ou tenez une réunion de prière dans votre maison. Dieu regarde au coeur honnête. Amen. Ça pourrait être un sassafras à l’ancienne mode, mais ça tient à l’estomac. Cela est bon pour vous, certainement. Oui, oui. Dieu regarde le coeur, pas l’apparence extérieure.

39        Alors remarquez. Lorsque l’homme vient pour la justification, il vient aux eaux de séparation. Et puis: «La foi vient de ce qu’on entend, de ce qu’on entend la Parole de Dieu.» Les eaux de séparation.

            L’homme qui vit dans l’adultère, la femme qui ne vit pas correctement, les garçons et les filles qui ne vivent pas correctement, ils viennent dans les parvis, et là la prédication de la Parole les sépare. Le Saint-Esprit dit: «C’est mal. Ne faites pas cela.» La séparation.

            Ensuite, par cela ils sont lavés par les eaux de la Parole. En écoutant la Parole ils reçoivent une foi intellectuelle: la foi intellectuelle. Eh bien, c’est à peu près là que parvient la moitié de l’église, ou plus, la foi intellectuelle. Les gens disent: «Oh ! oui, je crois cela.» Mais attendez. Il y a encore plus que ça avant que la rédemption soit complète. Vous devez passer par autre chose.

40        Souvenez-vous, vous êtes maintenant dans les parvis. Mais la chose suivante consiste à entrer dans la communion avec les croyants, sur la base commune de la communion. Et avant qu’ils puissent passer, après que les eaux de séparation les ont séparés de leur péché, ils doivent ensuite passer par le témoignage public des sept raies de sang, montrant que la mort les a précédés comme prix pour ouvrir la voie.

            Et, chaque croyant, après avoir entendu la Parole, doit arriver à reconnaître que la mort du Seigneur Jésus-Christ le précède pour l’introduire dans la communion. Ensuite, à l’intérieur, il passe par le sang qui a été aspergé sur la porte. Souvenez-vous, c’étaient sept raies. Les sept raies représentaient les sept âges, les sept âges de l’église, qui aussi... Sept, c’est le nombre parfait de Dieu. La rédemption ne se fait que par le Sang, durant les sept années, les six mille ans et même jusqu’au millénium. Il n’y a que le Sang qui sera reconnu n’importe quand. Un témoignage public que la Vie vient du Sang. Et dans chaque âge ils devaient entrer par le Sang. Et après être passé par le Sang, ils entrent dans la communion. Que c’est merveilleux, ça !

41        La seule base... Tenez, comprenez cela. Oh ! je–je me sens religieux ; je me sens vraiment religieux. Ecoutez, la seule base sur laquelle un chrétien peut rencontrer Dieu, c’est dans le Sang: c’est l’unique base, il n’y a pas une autre base, seulement... Dans l’Ancien Testament il n’y avait nulle part un autre endroit où Dieu recevait... Les gens devaient venir au tabernacle, et le tabernacle représentait Christ. Car c’est dans le temple que l’agneau était immolé, et que le sang était versé. C’est seulement sur la base du sang versé que Dieu rencontre le croyant. Amen. Toute votre théologie sèche et toute faite ne plaira jamais à Dieu jusqu’à ce que vous entrerez dans le Sang de Jésus-Christ. Amen. C’est très fort, mais cela vous fera du bien. Ce n’est que dans le Sang qu’il y a la communion.

42        Maintenant, dans le Sang du Seigneur Jésus... Dieu est descendu de la Gloire, Il est descendu Lui-même dans le sein d’une femme. Et là, Dieu, le Créateur, s’est enveloppé et a créé une cellule de Sang dans le sein d’une vierge sans qu’elle ait connu un homme. Si vous ne le croyez pas, vous êtes toujours dans le péché. Elle n’avait rien à faire avec un homme. Dieu Lui-même... Christ n’était pas un Juif. Son Sang n’était pas le sang d’un Juif, ni celui d’un homme des nations. C’était le Sang de Dieu. La cellule de sang vient du mâle, et ce Mâle était Dieu. La Bible dit que nous sommes sauvés par le Sang de Dieu, le sexe n’a rien à voir là-dedans, pas du tout. Voilà.

43        L’Armée du Salut avait coutume de chanter un cantique: Oh ! précieux est le flot qui me rend blanc comme neige ; je ne connais aucune autre source, rien que le Sang de Jésus. Qu’est-ce qui peut ôter mes péchés? Rien que le Sang de Jésus.

            Vous pourriez vous faire baptiser face en avant, en arrière, autant de fois que vous voudrez, vous êtes toujours un pécheur tant que le Sang de Jésus-Christ ne vous a pas lavé de tout...?... Vous pourriez adhérer à chaque église, inscrire votre nom sur chaque registre, vous êtes toujours un pécheur tant que vous n’êtes pas lavé dans le Sang de l’Agneau.

44        Dieu, Emmanuel, a créé autour de Lui une cellule de Sang qui a produit le Fils Jésus-Christ. Lorsqu’Il est né ici sur terre, Il a vécu et on s’est moqué de Lui, Il a été traité de Béelzébul, on a craché sur Lui, on L’a couvert de honte, de disgrâce, Il est allé au Calvaire. Et là à l’intérieur, la poche du coeur, une lance romaine cruelle l’a ouverte, et a brisé cette cellule de Sang, elle n’était plus renfermée. Alors cela est produit, ce n’était plus une cellule de sang renfermée dans une maison, mais c’était une aspersion de Sang, le Sang a été aspergé. La cellule de Sang a été brisée, afin que par cette aspersion chaque croyant, qui passe par les eaux, par le lavage des eaux par la Parole, reçoive la justification par la foi. Avec cette même foi qu’il a en Dieu, il entre directement dans la Cellule de Sang, qui n’est plus renfermée, mais il passe par l’aspersion, et il perd ses péchés et entre ici dans cette communion du Saint-Esprit Lui-même, qui était enveloppé dans cette cellule de Sang, et il En devient une partie. C’est alors qu’il peut croire dans la guérison divine. Car la pensée même qui était en Christ est dans le croyant. Voyez-vous cela? «Car par un seul sacrifice (Hébreux 10), Il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.» Dieu, qui amène les croyants par le lavage de l’eau par la Parole... «La foi vient de ce qu’on entend.» Cela ne vous sauve pas. C’est par la foi que vous êtes sauvé. La foi, c’est juste le pouvoir d’achat.

45        Si j’avais un... Si vous vouliez acheter un pain, et que cela coûte vingt-cinq cents, et que j’aie les vingt-cinq cents, les vingt-cinq cents ce n’est pas le pain. Les vingt-cinq cents, c’est le pouvoir d’achat du pain.

            Vous direz que vous avez... «Oh ! je crois la Parole.» C’est bien. Mais c’est par la foi que vous acquérez le Saint-Esprit. Voyez-vous? Amen. Une simple foi intellectuelle ne marchera pas. Vous n’êtes pas encore dans la communion. Vous avez une foi intellectuelle, et vous allez discuter sur chaque Ecriture, faire tout ce que vous pouvez, rétrograder et tout le reste. Vous direz: «La guérison divine n’existe pas ; une religion qui vient du coeur n’existe pas ; le Saint-Esprit n’existe pas.» Vous allez vous disputer et faire des histoires tout le temps, sans savoir de quoi vous parlez.

            Comment pouvez-vous croire alors qu’il n’y a rien là à l’intérieur pour croire? Certainement. Comment pouvez-vous tirer du sang d’un navet alors qu’il n’y a pas de sang dans le navet? Vous devez naître de nouveau de l’Esprit de Dieu, sinon vous ne serez jamais en mesure d’entrer dans le domaine de la communion avec le Dieu Tout-Puissant, Lui-même. Car c’est seulement sur la base du Sang versé qu’Il reçoit chaque croyant. Comment pouvez-vous croire alors qu’il n’y a rien en vous pour croire, sinon une pensée charnelle au travers d’une conception mentale. Vous n’y arriverez pas. C’est pour cette raison que les gens ne croient pas dans la guérison divine, c’est parce qu’ils ne sont jamais entrés dans ce flot du Sang qui amène à la communion du Seigneur Jésus-Christ.

46        Vous avez une foi intellectuelle. Oh ! vous croyez la Parole, et vous mélangez cela, et vous faites en sorte que cela s’accommode avec votre théologie. Mais une fois que vous entrez dans le Royaume de Dieu par le Sang du Seigneur Jésus, que vous Le rencontrez sur base du Sang versé, que vous êtes rachetés par le témoignage, le témoignage public du Sang cramoisi du Seigneur, vous êtes ici à l’intérieur dans la communion, là où Dieu peut vous bénir. Et vous pouvez crier et louer le Seigneur, et les puissances de Dieu opèrent. Eh bien, c’est Dieu Lui-même, Son propre Corps, le Corps mystique du Seigneur Jésus-Christ ici sur terre, opérant sur la base du Sang versé. Voyez-vous ce que je veux dire?

            Ce n’est pas sur la base de l’Eglise méthodiste, baptiste, ou pentecôtiste, ou de n’importe quelle autre église ; ce n’est pas sur la base du baptême d’eau, bien que c’est une bonne chose ; c’est très bien, mais ce n’est pas sur la base du baptême d’eau ; ce n’est pas sur la base de l’adhésion à une église. Adhérer à une église, c’est une bonne chose ; mais c’est sur la base du Sang versé. Vous pourrez avoir la communion avec l’église, l’assemblée, mais vous n’aurez jamais la communion avec Dieu, jusqu’à ce que vous veniez sur Sa base, selon Ses conditions à Lui. Ses conditions, c’est au travers du Sang.

47        Et c’est par le Sang que vous devenez une partie de Lui, que vous entrez dans la même cellule d’où Il est venu. Et la Présence même de Dieu et une partie de Lui entrent en vous. C’est par la foi que vous acquérez cela. Et ce même Saint-Esprit qui était dans le Seigneur Jésus-Christ entre en vous. Et alors vous êtes des fils et des filles de Dieu, adoptés par le Seigneur Jésus-Christ dans le Corps de Christ. Amen. Cela ferait crier les méthodistes.

            Pensez-y, frère, Dieu, dans Sa miséricorde infinie, nous a acquis par le Sang de Jésus. Et maintenant, Il est assis à la droite de la majesté (la droite signifie la puissance et l’autorité) en tant que Souverain Sacrificateur, pour intercéder sur base de tout ce que nous confessons qu’Il a accompli. Une fois que vous êtes entré dans la communion, signez votre nom sur le chèque, dites: «Le voici.» Alors, saisissez-vous cela? Nous croyons que nous recevons ce que nous demandons, parce que nous avons compris que Dieu tient Sa Parole.

48        Maintenant, venez Le rencontrer sur cette base ce soir. Venez si vous n’avez été qu’un membre d’église tiède. Ne quittez pas votre église ; retournez-y. Retournez à votre église et vous serez un meilleur membre de l’église. Vous retournerez alors avec une connaissance dans votre coeur. Vous direz: «Je ne peux pas croire dans la guérison divine, je ne peux pas croire aux miracles. Oh ! j’ai vu ce...» Oh ! nous avons beaucoup de moqueries, mais nous avons également le véritable Saint-Esprit. C’est juste. C’est juste.

            Eh bien, pourquoi y a-t-il tant de moqueries de ce côté-ci? Pourquoi ce camp en a-t-il tant de ce côté-là? Où trouve-t-on les bâtons dans un verger? Sous le meilleur arbre. C’est juste. Certainement. Vous devez avoir une contrefaçon. Alors s’il n’y a pas de contrefaçon, alors le–ce que vous regardez est une contrefaçon. Mais s’il y a une copie, quelqu’un essaie de fabriquer quelque chose de semblable, cela prouve qu’il existe un original. Ouvrez une fois votre esprit et réfléchissez un peu vous-même, ne considérez pas tellement ce qu’en disent les autres. Voyez? Prenez ce que dit la Parole de Dieu là-dessus.

49        Est-ce... Vous n’utilisez pas vos propres pensées ; vous utilisez Ses pensées. «Que la pensée qui était en Christ soit en vous.» Voyez? Pensez selon Sa manière de penser ; dites ce qu’Il dit. La confession signifie dire la même chose. Dire... Confesser, c’est confesser la même chose, dire la même chose. Alors ne confessez pas votre propre conception mentale. Naissez de nouveau et confessez Sa Parole, confessez ce qu’Il a dit. C’est ça la confession. Dites: «C’est par Ses meurtrissures que je suis guéri.» Par Ses meurtrissures, j’ai le droit–par Ses blessures, maintenant même, j’ai droit au salut. J’ai droit au Saint-Esprit. Il me L’a promis. Il a dit: «C’est pour vous, et pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre, que le Seigneur notre Dieu les appellera.»

            Je le crois. C’est pour n’importe quelle génération. «Voici, Je suis avec vous pour toujours, même jusqu’à la fin du monde.» Il est mort afin qu’Il puisse ressusciter et être avec Son Eglise tout du long jusqu’à la fin du monde, pour confirmer la Parole par des signes qui accompagnent. Combien de temps cela devait-il continuer? «Allez...» Cela a-t-il pris fin avec les apôtres? Marc 16 dit: «Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création.» On n’est pas encore là, on n’est qu’au tiers presque. Dieu compte sur nous.

50        Rencontrons maintenant Christ sur cette base, sur la base de la promesse du Sang versé. Entrez dans Sa Présence ce soir au travers du Sang versé et dites: «Seigneur Jésus, je viens maintenant aux eaux de séparation. J’y crois. Je les accepte maintenant de tout mon coeur, et je viens, Seigneur. Sur la base de Ton Sang versé, je viens Te rencontrer ce soir.»

51        Je sais que nous vivons dans un temps sombre, indistinct, où les enfants s’opposent à leurs parents. Les cas des divorces se multiplient. Et oh ! à quel point l’immoralité du monde... Les grosses bombes et tout sont suspendus, prêtes pour le jugement. Nous avons rejeté la miséricorde, alors il ne reste rien que le jugement. Le monde a rejeté la croix, et maintenant il obtient une double croix à travers le communisme. Il–il–il se fait tard, mes amis. Il est plus tard que vous le pensez. Le soleil est en train de se coucher.

            Avez-vous remarqué que dans l’Ancien Testament, le prophète a dit: «Il y aura un jour qui ne sera ni jour ni nuit. (Ce sera plutôt mystique.) Mais vers le soir la lumière paraîtra.»

52        Remarquez. Si vous observez attentivement maintenant du point de vue géographique, avant que nous priions. En avançant sur cette base, qu’est-ce que les apôtres ont prêché? Le Sang. Quelle était l’approche que les apôtres ont prêchée? Le Sang. Quel était leur slogan, quel était le crédo des apôtres? Ce n’est pas ce que nous, nous appelons le Credo des apôtres. Mais les apôtres allaient de l’avant, le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par des miracles qui accompagnaient. Voilà avec quoi ils allaient de l’avant.

            Qu’était leur credo? «Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Hommes Israélites, Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les signes et les prodiges, a dit Pierre, vous L’avez fait crucifier par la main des impies. Dieu L’a ressuscité. Nous en sommes tous témoins. Et c’est par la foi en Son Nom que cet homme a été guéri.»

            Les gens disaient que les jours des miracles étaient passés avec Moïse, mais ici Pierre disait que c’était le jour, parce que nous venons sur la base du Sang versé par vous les méchants, par la main des impies, qui avez crucifié le Prince de Vie, et Dieu L’a ressuscité. Voilà.

53        Voilà la lumière. Ecoutez. La civilisation voyage avec le soleil, de l’est à l’ouest. Eh bien, cette Bible est un livre oriental ; c’est un livre oriental. Et lorsque le soleil a brillé là-bas, juste au lever du jour, cela commença à la Pentecôte, la grande Eglise a été inaugurée. De grands miracles et prodiges ont accompagné cela. Elle est donc fondée sur la base du Sang versé, avec le Saint-Esprit qui va de l’avant avec de grands miracles et prodiges qui accompagnent.

            Ensuite, peu après, l’âge de l’église suivant est venu, et cela a commencé à diminuer. Ensuite cela a diminué complètement, au point que cela est passé par mille cinq cents ans d’âges des ténèbres. Puis cela est de nouveau revenu. Quoi? Il n’y a jamais eu de lumière depuis le jour de la Pentecôte. Certainement pas. Le soleil s’est levé là-bas et a donné sa lumière. C’était un jour (Suivez.), tout le long du jour, depuis le lever du jour, lorsque le soleil s’est levé. Ensuite cela s’est assombri puis s’est assombri sans cesse. Le prophète a dit que ce sera un jour qui ne sera ni jour ni nuit, un temps plutôt brumeux, nuageux. Il y avait assez de lumière sur l’Evangile pour que les gens puissent croire au Seigneur et être sauvés. Ils pouvaient L’accepter de cette manière-là, mais la véritable lumière de l’Evangile ne s’était jamais manifestée jusqu’au temps du soir.

            Alors ici, Elle s’est montrée avec éclat sur le monde oriental à la Pentecôte. Et alors que le soleil est en train de se coucher, elle brille avec éclat sur les gens de l’Occident. C’est de nouveau un jour où il y a la lumière. «Il y aura la lumière au temps du soir, vous trouverez sûrement le sentier vers la Gloire.» Dans ces derniers jours où Dieu déverse la lumière du soleil sur les gens comme ceci ; et le même Saint-Esprit avec la même expérience qu’il y avait là-bas est ici aujourd’hui pour les gens de la lumière du soir. Juste avant que les ténèbres...

54        Ecoutez. Dans l’Ancien Testament, lorsqu’on concluait un accord, c’était sur la base du sang versé. Rapidement maintenant, écoutez. Qu’est-ce que les gens faisaient? Selon la manière orientale, ils prenaient un animal, ils le coupaient, ils le tuaient, et ils le coupaient en deux. Et ils l’amenaient ici, après l’avoir coupé en deux, après l’avoir découpé en deux, et ils l’étalaient là. Chaque homme venait là, et ils écrivaient cet accord qu’ils avaient conclu entre eux. Et ils coupaient cela, ou déchiraient cela en deux. L’un prenait un morceau, et l’autre pièce était prise comme ceci. Et ils faisaient un serment sur le cadavre de cet animal. S’ils manquaient de garder leur alliance, qu’ils soient comme cet animal mort sur lequel ils avaient fait l’alliance. Voyez? La promesse était faite par le sang. L’alliance était faite par le sang. Voyez-vous ce que je veux dire?

            Eh bien, notre promesse a été faite à travers le Sang. Le Dieu Tout-Puissant a pris le corps, le Seigneur Jésus là au Calvaire, et là, Il Le déchira en deux. Il emporta le corps dans la Gloire pour le faire asseoir à la droite de la Majesté, et Il envoya le Saint-Esprit ici bas. Et lorsque ces croyants se rassemblent avec l’alliance, les deux morceaux de papier doivent s’ajuster, sinon c’était absolument le mauvais morceau de papier.

55        Et la seule manière que Dieu va recevoir un homme, c’est lorsque celui-ci vient sur la base du Sang versé du Seigneur Jésus-Christ: le même baptême du Saint-Esprit, la même puissance, les mêmes signes, les mêmes prodiges, la même gloire, les mêmes miracles, très exactement comme c’était autrefois, lorsqu’Il fut déchiré en deux... Le Saint-Esprit est ici aujourd’hui, en train de rassembler une église, de former le même genre d’église qu’il avait eu le jour de la Pentecôte, sur la base du Sang versé: l’alliance de Dieu.

            Lorsque Christ a été déchiré, Son corps a été reçu au Ciel, et Son Esprit est venu sur la terre pour Lui chercher une Eglise. Et Le voici, en train de vous apporter la même chose, avec les mêmes miracles, les mêmes prodiges. Les mêmes oeuvres que Jésus a accomplies, Il a dit: «Vous les ferez aussi, Je serai avec vous, même en vous, jusqu’à la fin du monde.» Et nous voici, sur la base du Sang versé. Ne voulez-vous pas venir à une telle chose, mon ami?

56        Si aujourd’hui quelqu’un pouvait venir ici et dire: «Je vais vous donner une petite pilule, et cela vous vaccinera complètement contre chaque bombe à hydrogène qui tombera. Et vous vivrez ici sur terre pendant dix mille ans, pendant des milléniums et tout le reste, et vous vivrez ici par cela.» Eh bien, vous vous précipiteriez ici (Miséricorde !) pour l’avoir. Et ce soir, si une telle pilule existait sous une forme physique, sous une forme matérielle et qu’elle pouvait être administrée... Mais je vous assure ce soir que l’Evangile du Seigneur Jésus-Christ vous vaccinera contre le péché et la mort, et vous préservera à jamais en Jésus-Christ pour les âges à venir. Si vous venez sur la base du Sang versé. Aucune mort ne peut vous déranger. Dieu a promis de s’occuper de vous. «L’Eternel affermit les pas du juste.» Ce qui compte, ce n’est pas si vous tenez bon ou pas ; c’est si Lui a tenu bon ou pas. Ce n’est pas ce que je fais ; c’est ce que Lui a fait pour moi.

            Je viens à Lui. Peu importe ce que vous pensez de moi, aussi longtemps que je suis sous le Sang, je suis protégé par le Sang. Dieu ne voit pas mes péchés. Il regarde à travers Son–le Sang de Jésus-Christ. Et même si mes péchés sont peut-être comme le cramoisi, ils paraissent blancs aux yeux du Dieu Tout-Puissant, parce qu’Il regarde au travers du Sang versé au Calvaire. Ne voulez-vous pas cela ce soir? N’aimeriez-vous pas être dans cette condition-là?

57        Pendant que nous prions, inclinons la tête, s’il vous plaît. Est-ce vous la pianiste, madame? Donnez-nous simplement un petit accord, s’il vous plaît. Que tout le monde soit respectueux, s’il vous plaît, pendant que nous prions.

            Ô Père, le Sang versé du Seigneur Jésus, combien nous L’aimons ! Comment la génisse rousse, le Sacrifice tout suffisant... une fois pour toute... Christ est mort pour les pécheurs, le message, nous venons écouter la Parole. «La foi vient de ce qu’on entend.» Les eaux de séparation nous donnent la connaissance du péché, de ce qu’est le péché. Et puis, au travers des eaux de séparation, de la Parole, nous voyons nous-mêmes que nous sommes des pécheurs par nature. Nous péchons parce que nous sommes des pécheurs par nature.

            Et puis, des dispositions ont été prises, il y a une Fontaine remplie de Sang tiré des veines d’Emmanuel, dans le flot duquel le pécheur est plongé. Et puis au travers de l’aspersion de cette cellule de Sang, le Saint-Esprit Lui-même nous fait la cour. En venant à... qui ôte toute culpabilité, tous les chefs de corvées, comme la mer Rouge. Alors nous pouvons danser avec Myriam. Alors nous pouvons chanter en langues inconnues comme Moïse, le cantique de Moïse, le cantique de victoire, lorsque nous sommes passés par le Sang, et que les chefs de corvées sont restés derrière.

            Nous sommes dans la promesse, la promesse que Pierre a donnée à la Pentecôte, si nous nous repentons et si chacun de nous est baptisé. Nous Te remercions pour ceci. Et nous Te prions, Père, de faire entrer maintenant chaque personne qui croit la Parole dans cette profonde communion avec Toi, afin qu’elle ait la foi pour l’apporter aux autres, et l’amour de Dieu pour la voiler. Car une fois pour toute, par un seul sacrifice, Il a rendu parfait pour toujours. Ce n’est pas en venant année après année, ou réunion après réunion, réveil après réveil, mais Il a rendu parfait une fois pour toute. Celui qui rend le culte n’a plus la conscience ni le désir de pécher. Il est donc passé de la mort à la Vie pour entrer dans la communion avec le Seigneur.

58        Pendant que nous avons nos têtes inclinées, que chaque personne qui sait prier prie. Y a-t-il quelqu’un ici qui n’a été qu’un membre d’église, mais vous êtes convaincu ce soir qu’il vous faut vraiment venir sur la base du Sang, attendrir vos coeurs insensibles ; cet esprit égoïste, qui aime discuter, faire des histoires, et pourtant vous vous dites chrétien? Vous n’avez en fait jamais reçu quelque chose qui ôte tout cela de vous. Vous avez entendu la Parole ; vous y avez cru. Maintenant, par cette Parole, acquérez par la foi le Seigneur Jésus. Ça pourrait être la dernière réunion à laquelle vous aurez jamais assisté. Ça pourrait être votre dernière occasion. J’espère bien que ce n’est pas le cas, mais j’espère que vous allez profiter de cette occasion.

59        Quelqu’un en bas dans la salle, j’aimerais que vous fassiez ceci maintenant, non pas vers moi, mais vers Dieu. Levez la main, et dites (pendant que vous le faites), en disant: «Seigneur, je viens.» Merci, chérie. Une demoiselle qui est assise ici a levé la main. «Je viens, Seigneur, sur la base du Sang versé. Je crois maintenant. J’ai entendu la Parole, et cela me sépare.» Que Dieu vous bénisse, soeur. Je vois votre main. Quelqu’un d’autre peut-il lever la main? Que Dieu vous bénisse, frère. Que Dieu vous bénisse, soeur. Que Dieu vous bénisse, frère. Que Dieu vous bénisse, frère. Et vous, frère, le frère espagnol. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, frère. C’est ça. C’est ça.

            Encore en bas dans la salle principale, pendant qu’ils appellent, le Saint-Esprit est en train de se mouvoir. Que Dieu vous bénisse, frère, je vois votre main, le grand homme assis là. Que Dieu ait pitié de vous. Il aura pitié de vous. Le Saint-Esprit est là, maintenant même, en train de vous parler: «Nul ne peut venir à Moi, à moins que Mon Père ne l’attire. Et tout celui qui viendra, Je ne le mettrai pas dehors. Le Père l’a amené, alors Je lui donne la Vie Eternelle, Je le ressusciterai au dernier jour.»

60        Venez maintenant, pas sur la base d’une émotion ; venez lucidement, sur la base du Sang versé, après avoir écouté la Parole. Vous avez accepté cela, vous croyez que c’est vrai. «Mais maintenant, je crois que cette eau de la Parole m’a lavé maintenant au point que je comprends que j’ai besoin de Christ. Et maintenant, Seigneur, je lève les mains, et je demande d’entrer dans la communion du Saint-Esprit. Sur la base de ceci, je lève la main vers Toi, ô Dieu.»

61        Il y a environ douze personnes qui ont levé la main. Voulez-vous lever la main? Que Dieu vous bénisse, monsieur. Que Dieu vous bénisse, frère. Que Dieu vous bénisse, frère. C’est merveilleux. Le Saint-Esprit ici... Que Dieu vous bénisse, frère, je vous vois là. Et que Dieu vous bénisse. Y a-t-il quelqu’un d’autre? C’est bon. Quelqu’un d’autre en bas dans la salle maintenant, qui voudrait lever sa main. Que Dieu vous bénisse, derrière tout au fond. Le frère âgé, je vous vois, que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, là-bas.

            C’est–c’est bien. Continuez simplement à lever la main comme vous sentez que Christ... Que Dieu vous bénisse, mon frère. Et que Dieu te bénisse, petite fille. C’est bien. Y a-t-il quelqu’un d’autre? Que Dieu te bénisse, petite fille, la petite fille de couleur. Je la vois avec la main levée. Que Dieu te bénisse, chérie. Tu penses peut-être que tu es trop jeune, environ douze ans. Non, tu ne l’es pas. C’est le Saint-Esprit qui parle à ton tendre petit coeur, chérie. Aime-Le tout simplement. Viens maintenant à Lui par la foi. Approchez en croyant, et en disant: «Seigneur, aie pitié de moi, un pécheur.» Il le fera.

            Y a-t-il quelqu’un d’autre pendant que nous attendons encore un peu? Oh ! plusieurs, quinze ou vingt personnes qui ont levé la main. Que Dieu te bénisse, jeune homme. C’est un merveilleux départ à prendre maintenant même dans l’adolescence. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

62        La Parole, c’est de la folie pour le monde ; mais c’est une eau de séparation pour ceux qui croient dans la prédication de la Parole. Que chacun de vous maintenant qui a été séparé de ses péchés, qui vient en reconnaissant la Parole, qu’Elle les a rendus... que quelque chose est venu dans leurs coeurs et a dit: «Tu as tort. Tu as tort», lève la main.

63        Père, je Te prie de prendre chacun d’eux sous Ta protection divine et dans Ton amour. Je prie, Père, que ce soir même leurs âmes soient sauvées, et leurs noms écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau dans la Gloire, afin qu’en ce glorieux jour-là, lorsque l’appel retentira, que leur réponse soit: «Présent.» Gloire à Dieu ! J’aimerais me tenir là, Père, pour me rappeler que c’était la réunion de Phoenix, et que nous avions peiné un peu et fourni quelques efforts, et oh ! alors cela vaut vraiment la peine. Tu as dit: «Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à Moi.»

            Prends-les maintenant même à Ta charge. Et puisses-Tu les faire entrer dans le Tabernacle maintenant, avec ces gens qui cherchent le Saint-Esprit. Nous venons au travers du Sang, là-bas, Seigneur, par la foi, au Corps de Jésus. Nous n’apportons rien dans nos bras, nous venons simplement par la croix. Nous venons à Christ maintenant pour être remplis de l’Esprit. Ô Dieu, accorde ce soir même, avant de quitter cette salle, que chaque croyant soit rempli du Saint-Esprit, alors que nous venons au travers du Corps de Christ. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

64        «... prêche d’une manière différente, Il n’enseigne pas selon notre manière de croire. Il ne se joint pas à nos cercles. Car Sa pensée–c’est un liseur de pensée ; c’est un démon ; Il–c’est de la télépathie ; c’est ça.»

            Et le démon disait: «Nous savons qui Tu es, le Fils du Dieu Très Haut.» Voilà.

            Mais les gens ordinaires L’écoutaient avec plaisir. Et à tous ceux qui venaient à Lui, Il leur donnait le pouvoir de devenir des fils et des filles de Dieu, dans la Gloire, ce soir, ancrés jusqu’au jour de la rédemp-... jusqu’au jour de la rédemption totale, où le corps sera ressuscité. Oh ! j’aimerais les voir, pas vous? Mais le plus important, j’aimerais voir Jésus. J’aimerais voir mon papa. J’aimerais voir ma mère. J’aimerais voir ma femme, ma famille, et, oh ! j’aimerais voir mes bien-aimés. Mais tout d’abord j’aimerais Le voir.

65        Il n’y a pas longtemps, dans le Sud, un vieil homme de couleur s’était converti au cours d’une petite réunion de prière à l’ancienne mode. Il est allé le lendemain matin dire au–à tous les autres: «Christ m’a affranchi. Christ m’a affranchi.» Alors le maître, le patron est passé là et il a dit: «C’est quoi ce que je t’entends dire, Sambo, que tu es libre?» Il a dit: «Viens dans mon bureau.»

            Il a dit: «D’accord, monsieur.» Il est allé dans son bureau.

            Et il a dit: «Sambo, est-ce bien ce que je t’ai entendu dire, que tu étais libre?»

            Il a dit: «Oui, maître.» Il a dit: «Hier soir, Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.» Il a dit: «Je suis libre aujourd’hui. Si je meurs, j’irai au Ciel.»

            Il a dit: «Sambo, puisque Christ t’a affranchi de la loi du péché et de la mort, je vais aller signer l’émancipation ce matin. Je t’affranchis pour que tu ailles prêcher l’Evangile.»

66        Eh bien, le vieil homme a prêché pendant plusieurs années. Quand il s’est retrouvé sur son lit de mort, beaucoup de ses frères blancs sont venus le voir dans sa dernière heure. Il est entré dans le coma, il y est resté pendant un bon moment. Tout à coup, il s’est réveillé, il a regardé autour de lui, il a battu les yeux, et un sourire apparut sur son visage noir. Certains de ses frères blancs ont dit: «Qu’est-ce qu’il y a, Sambo?»

            Il a dit: «J’étais allé de l’autre côté.» Il a dit: «Je me tenais juste à la porte.» Il a dit: «Quelqu’un est venu vers moi et a dit: ‘Sambo, viens maintenant, et reçois ta robe et ta couronne.’ Il a dit: ‘Tu as travaillé si durement.’»

            Il a dit: «Ne me parlez pas de robe ni de couronne.»

            Mais il a dit: «Que désires-tu comme récompense?»

            Il a dit: «Laissez-moi seulement Le contempler pendant mille ans.»

            Je pense que c’est ce que nous ressentons tous. Ne le pensez-vous pas? Laissez-moi seulement Le contempler. C’est tout. Oh ! je désire Le voir. Juste Le contempler, ce sera suffisant.

67        Père, accorde que chaque personne ici ce soir puisse Te voir, ayant le Sang sur lui comme un signe qu’ils T’ont accepté. Et ces pécheurs ce soir, beaucoup parmi eux ont levé leurs mains, appliquent le Sang afin qu’ils puissent entrer à l’intérieur. Puis-je être en mesure de me tenir là avec eux, Seigneur, leur serrer la main pendant que nous Le contemplons. Au nom de Jésus. Amen. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

68        J’étais sur le point de quitter la salle. J’ai dit: «Que tous ceux qui désirent être guéris lèvent la main.» Ensuite lorsque je suis arrivé dehors, la petite créature pleurait si fort. Je revenais à peine à moi-même. Je–là dehors je pouvais l’entendre pleurer, sa mère essayait de la calmer.

            J’ai dit: «Qu’est-ce qu’il y a, chérie?» Elle pleurait. J’ai dit: «Qu’y a-t-il, chérie?»

            Elle a dit: «Papa, ce soir, a-t-elle dit, tous ceux qui voulaient être guéris, ont levé la main.» Elle a dit: «Tout le monde s’est tenu debout, et une pauvre vieille femme était couchée là derrière sur une civière, elle ne pouvait pas se lever ; elle était paralysée. Elle a levé sa main. Et tu ne pouvais pas la voir, papa.» Et elle pleurait tout simplement.

            J’ai dit: «Eh bien, chérie, Jésus l’a vue.» J’ai dit: «Cela ne change rien, que moi je l’aie vue ou pas.»

            Mais elle a dit: «Papa, elle voulait que tu la voies, parce qu’elle essayait de se lever.» Et la pauvre petite créature a pleuré jusqu’à environ deux heures du matin.

            Et j’ai dit: «Eh bien, Jésus l’a vue, chérie.»

69        Et ainsi, le soir suivant je suis allé à la réunion. J’avais à peine commencé, et j’ai senti quelque chose venir sur moi, et j’ai tourné mes regards par ici, et il y avait là un petit lit de camp dans lequel il y avait une vieille femme aux cheveux gris. J’ai vu la vision au-dessus d’elle, elle embarquait à bord d’un avion pour venir. Comment on l’avait amenée là et tout. Alors je l’ai regardée, et je l’ai vue partir, marchant dans l’allée avec les gens comme cela, en agitant la main.

            Et j’ai dit: «Madame, votre foi vous a sauvée, soeur. Jésus vous a guérie. Vous étiez paralysée depuis...» J’oublie depuis combien de temps. J’ai dit: «Levez-vous.» Ça faisait plusieurs soirées qu’elle était là, attendant d’entrer dans la ligne de prière. Elle ne pouvait même pas obtenir une carte de prière ni rien.

            Et assurément qu’elle s’est levée, les gens se sont mis à crier pendant qu’elle marchait dans les allées. J’ai regardé par hasard, assise sous un siège derrière elle, c’était ma petite fille qui avait rampé jusque là et s’était mise sous ce siège ; et elle était en train de prier pour elle afin que Dieu la guérisse. Voilà. Elle a agité sa petite main dans ma direction, et elle a ri comme cela. Elle a fait cela plusieurs fois.

            Priez maintenant les uns pour les autres. Jésus écoute toutes les prières. Ne le croyez-vous pas? Il voit les mains, certainement. Soyez respectueux.

70        Maintenant, nous allons... [Espace vide sur la bande–N.D.E.]... se rendaient plutôt à Emmaüs. Et un Homme s’est approché, et Il fit route avec eux toute la journée, comme ils voyageaient. Il s’est mis à leur enseigner les Ecritures. Ils se disaient qu’Il enseignait un peu différemment de tous les autres. Et ils ont dit: «Nos coeurs ne brulaient-ils pas au-dedans de nous, alors qu’Il marchait avec nous?» Il est un peu... Ils ont écouté cela et ils se disaient: «Oh ! la la ! Il est... Cet Homme est un merveilleux Enseignant.» Il a commencé par Moïse, l’Ancien Testament, et Il s’est mis à leur enseigner que Christ devait mourir, répandre Son Sang, et ainsi de suite.

            Et ensuite, lorsqu’Il est arrivé à l’hôtel, une sorte de restaurant, Il a fait comme s’Il voulait continuer–Il voulait continuer Son chemin. Mais ils L’ont invité à entrer. Maintenant, suivez bien. Et dès qu’Il s’est trouvé à l’intérieur avec eux, et que la porte était fermée, Il a fait quelque chose qui était un peu différent.

71        Maintenant, si seulement Il peut vous avoir à l’intérieur avec Lui maintenant et enfermer votre incrédulité à l’extérieur, je crois qu’Il fera quelque chose qui sera un peu différent de ce qu’un homme ordinaire ferait, afin que vous preniez conscience que Celui qui a fait–qui vous a fait venir ici ce soir, c’est le Seigneur Jésus qui a marché avec vous aujourd’hui.

            Beaucoup de chrétiens marchent avec Lui, causent avec Lui, et ne réalisent pas qu’Il est juste avec eux tout le temps. Puisse-t-Il faire quelque chose ce soir. La manière dont Il a rompu le pain, Il l’a fait d’une manière différente de tous les autres hommes. Puisse-t-Il le faire ce soir de telle manière que–que vous saurez que ça doit être Lui. Voyez? Et puisse-t-Il l’accorder.

            Maintenant, au Nom du Seigneur Jésus, je prends chaque esprit sous mon contrôle, pour la gloire de Dieu. Amen.

72        Maintenant, en regardant les gens, à ce que je sache, tous me sont parfaitement et totalement inconnus dans cette ligne de prière. Ceux qu’on a alignés, nous ne nous connaissons pas, n’est-ce pas? Nous ne nous connaissons pas. Si c’est vrai, levez la main alors, le long de cette ligne de prière. Très bien. Maintenant, il n’y a dans cette assistance personne que je vois réellement, que je connais, à l’exception de frère Fuller qui est assis ici et de quelques ministres, bien sûr. Ce sont les seules personnes que je connaisse. Je vois soeur Sharrit et les autres assis juste par ici.

73        J’aurais souhaité vous dire quelle sensation on ressent maintenant. Ce ne sont pas des sensations, mais c’est quelque chose qui est en train de se produire. Cette femme qui se tient juste ici, je ne l’ai jamais vue de ma vie, mais elle réalise que quelque chose est en train de se produire maintenant même. Madame, je vous ai à peine regardée, à ce que je sache, à moins que je vous aie fait signe par ici. Vous réalisez que quelque chose d’un peu étrange est en train de se passer en ce moment même. Pas vrai? Si c’est vrai, levez la main. Voyez? Qu’est-ce?

            Vous avez tous vu cette photo, je pense, ce soir. Les jeunes gens (je pense), Léo et Gene ont apporté quelques exemplaires, la photo de la Colonne de Feu. C’est ce qui est en train de s’établir juste ici, par ici, maintenant même. Voyez? C’est vrai. Elle est en train d’entrer, c’est exactement comme si quelqu’un d’autre entrait en vous. C’est ce qu’elle sent. Elle se tient tout près de moi.

            Maintenant, je désire lui parler. Maintenant, qu’en serait-il si cette femme... et que le Seigneur Jésus se tenait ici. Je me suis retiré du chemin maintenant, et Jésus est entré. Elle peut être ici... peut-être qu’elle a plutôt un problème financier. Peut-être qu’elle a des problèmes de ménage. Peut-être qu’elle a des problèmes de péché. Peut-être qu’elle a un problème de maladie. Quel que soit son problème, le Père me le montrera, et Il le lui révélera. Est-ce juste?

74        Exactement comme Il a fait avec la femme au puits, que ferait Jésus en premier lieu? Il s’est mis à lui parler. Et Il s’est mis à lui parler, Il a saisi son esprit, alors Il a découvert ce que le Père voulait. Et Il lui a parlé, Il a dit: «Tu as eu cinq maris.»

            Et elle Lui a dit qu’elle savait que cela serait le signe du Messie. Est-ce juste? Saint Jean, chapitre 4. C’est le signe du Messie. Si c’était le signe du Messie à l’époque, c’est le signe du Messie aujourd’hui.

            Elle a dit: «Tu dois être Prophète. Mais nous savons que lorsque le Messie sera venu, Il nous annoncera toutes choses.»

            Il a dit: «Je Le suis.»

            Alors elle est partie, et elle a dit: «Venez voir un homme qui m’a dit...»

75        C’est le même Jésus ce soir, qui est ressuscité des morts. Cette femme est une inconnue pour moi, et je ne la connais pas ; si le Messie, le Seigneur Jésus venait faire la même chose pour cette femme... Bien sûr, ça pourrait ne pas être–ça pourrait être cela son problème. Je ne sais pas. Mais quel que soit son problème, si le Seigneur Jésus le révèle, allez-vous alors L’accepter comme étant le Messie, et dire: «Je crois de tout mon coeur»? Puisse-t-Il l’accorder.

76        S’il vous plaît soyez respectueux ; restez à votre place ; ne vous déplacez pas. Quoi qu’il arrive, soyez simplement respectueux. Et j’espère vous voir ici demain soir. Si l’onction descend, bien sûr... Et écoutez, quand Cela est en train d’appeler dans l’assistance, faites attention ! Que tout le monde soit attentif ; soyez prêt. Où que ce soit, en haut, n’importe où, soyez prêt. Car parfois vous passez au milieu de beaucoup d’esprits avant d’entrer dans cela, mais je dois suivre ce que Lui dit.

77        Maintenant, madame, je vais juste vous adresser quelques mots, soeur. Et ensuite, que le Seigneur nous accorde ces choses dont Il nous a fait la promesse qu’elles seraient ainsi. Maintenant, nous sommes des inconnus l’un pour l’autre, je ne vous ai jamais vue de ma vie. Il devrait donc y avoir quelque chose de surnaturel, quelque part. Si je connais quelque chose à votre sujet, cela doit venir d’une source autre qu’un homme. Est-ce juste? Cela doit venir d’une source surnaturelle. Eh bien, dans ce cas si cela arrive effectivement, dans ce cas que vous pensez de cela, eh bien, cela déterminera ce que vous–ce qui–ce qui arrivera. Voyez? Cela dépend de votre approche vis-à-vis de la chose (C’est juste.), de la manière dont vous vous approchez de la chose.

            Mais maintenant nous nous tenons ici ce soir, juste un homme et une femme, comme Christ et la femme au puits, juste un homme et une femme. Je ne vous connais pas, mais Lui vous connaît. Mais vous souffrez comme votre...?... C’est entre vous et moi. Je vous vois ; vous souffrez d’une sorte de nervosité, vous êtes très nerveuse, et vous avez de la peine à vous reposer. Vous avez des sautes d’humeur, vous ne dormez pas bien. Et–et vous faites tomber des objets tout le temps, vous faites tomber des assiettes, et des choses comme cela, je vois cela alors que vous partez. C’est–c’est la vérité.

            Maintenant, maintenant, tout ce que Cela vous a dit, cette voix qui était en train de dire cela, c’était ma voix, mais ce n’était pas moi qui l’utilisais. Voyez-vous? Je ne pourrais pas vous dire maintenant ce que cela disait. Car c’est comme si mes oreilles ont été débouchées et tout. J’étais donc simplement entré dans un autre monde.

78        Et maintenant, j’aimerais vous demander quelque chose. Même la manière dont vous vous sentez maintenant même, vous réalisez que quelque chose s’est produit, à part ce qu’il y a eu pendant que Cela parlait là. Est-ce juste? Maintenant, est-ce que vous croyez? Maintenant, vous voyez, juste en lui parlant, Il lui a dit ce qui n’allait pas chez elle, ou tout ce que c’était, et maintenant, elle devient une croyante.

            Eh bien, plus vous parlez aux gens pendant que l’onction est sur vous, plus Cela révèle des choses. Mais regardez dans la ligne de prière, regardez les gens qui sont là. Voyez? Ayez donc foi.

            Maintenant, pendant que... Un instant. Le Saint-Esprit veut dire autre chose. Vous en êtes consciente, n’est-ce pas? Il y a quelque chose d’autre. Oh ! je–je–je vois. C’est une–une nervosité dont vous–vous souffrez. Dites, vous... C’est dû... C’est un–un–un–un accident d’automobile que vous avez connu, qui a provoqué cela. Dites, il me semble voir un cheval en train de courir. Vous avez aussi été désarçonnée par un cheval, n’est-ce pas? Je vois un cheval. Pas vrai? Vous êtes guérie. Jésus-Christ vous a guérie.

79        Maintenant, ayez foi ; croyez. Maintenant, tout le monde ici devrait croire. Maintenant, si le Saint-Esprit s’adressait à quelqu’un là-bas (Voyez?), vous devriez croire. Est-ce que vous croyez?

            Maintenant, vraiment, conformément... Lorsque Moïse a reçu des signes à accomplir devant les gens, il a fait cela une fois et tout Israël l’a suivi. Si vous faites exactement cela, maintenant même, avec une véritable foi, si vous suivez simplement ce que j’ai dit. Maintenant, je vais vous le dire, maintenant même, que si vous pouvez accepter cela, Jésus-Christ va vous ... tous. Vous êtes déjà guéris à Ses yeux. Vous devez simplement accepter cela. C’est l’exacte vérité.

            Quelqu’un m’a demandé pourquoi je n’arrêtais pas de me frotter le visage. Eh bien, je–je ne sais pas, c’est juste un engourdissement. Vous voyez? Je sens donc, qui que ce soit qui m’a posé cette question-là, ou qui a écrit cette note que je... Ils sont dans cette salle. Vous voyez? Alors...

80        Maintenant, cet homme-ci. Approchez, monsieur. Nous sommes des inconnus l’un pour l’autre. Je–je ne vous connais pas. Vous êtes un parfait inconnu pour moi. Vous n’êtes pas ici pour vous-même. Vous êtes ici pour quelqu’un d’autre, et c’est un homme plus jeune que vous. Et c’est un... Cette personne est–est quelque chose comme un... n’a aucun contrôle, c’est comme une paralysie cérébrale, ou quelque chose du genre. C’est votre–c’est votre–voyez-vous, il s’agit de votre fils. Et il n’est pas ici. Il est dans le Nebraska, là quelque part dans ce pays qui est une plaine. Pas vrai? Approchez.

            Père, accorde ceci à notre frère, le désir de son coeur. Alors que je l’envoie au Nom de Jésus-Christ pour recevoir cela. Amen.

81        Je vois sur...?... Je n’arrive pas à distinguer où ça se trouve. Ayez simplement la foi. Est-ce que vous croyez? Combien là-bas sont en train de prier maintenant même, pour que Dieu les guérisse? Sans vos cartes... Sauveur...

82        La petite dame là qui essuie les larmes de ses yeux et qui est assise juste ici, portant un manteau rouge, je vois une Lumière suspendue juste au-dessus de vous. Je pense que c’est vous. Vous avez prié pour que je vous dise quelque chose. Je ne lis pas votre pensée, mais c’est la vérité. Vous souffrez d’une maladie, n’est-ce pas, madame? Et votre maladie se trouve juste ici sur le côté droit. C’est votre foie. C’est juste. Agitez la main, si c’est vrai. Acceptez-vous votre guérison maintenant de la part du Seigneur Jésus? Levez-vous et recevez cela.

            Dieu notre Père, au Nom de Ton Fils, accorde cela à cette femme, sa foi a tiré la vision de Ton serviteur. Je Te prie de la guérir au Nom de Jésus-Christ. Amen.

83        Cela continue de se mouvoir dans l’assistance. Pourquoi avez-vous levé votre main, madame, vous qui êtes assise juste là, là derrière? Elle est en train de prier, disant: «Ô Dieu, fais qu’il m’appelle aussi.» Oui. La petite dame qui porte une jaquette verte, vous, vous qui avez le chapeau noir, avec les doigts relevés comme ceci. Vous étiez en train de prier alors, disant: «Ô Dieu, fais qu’il m’appelle.» C’est ça, avec votre main levée. Oui. Croyez-vous en Lui? Dieu peut faire que ces calculs biliaires vous quittent et vous guérir complètement. La raison pour laquelle c’était... Savez-vous ce qui a fait que vous soyez dans cet état? Cette dame-ci avait une maladie du foie. Et les calculs biliaires que vous avez sont juste au foie. Pas vrai? Que Dieu vous bénisse.

            La demoiselle assise là à côté de vous est un peu inquiète maintenant, elle se demande si elle pourrait être appelée. Crois-tu que je suis Son serviteur? Votre problème, ce sont vos poumons. Pas vrai? Si c’est vrai, levez-vous. N’est-ce pas... Ce n’est pas moi qui ai raison ; c’est Lui qui a raison, n’est-ce pas? Il a toujours raison. Levez-vous ensemble, toutes les deux dames. Quel... La dame assise à côté d’elle est aussi en train de prier là, en robe rose. Elle désire être guérie de ce trouble cardiaque. Elle désire en être guérie. Croyez-vous que Dieu vous guérira, madame? Levez-vous alors vous aussi. Vous tous vous pourriez faire de même...?...

            Dieu notre Père, au Nom de Jésus Ton Fils, je Te prie d’accorder cette bénédiction. Les gens ont la foi, Seigneur, et Te font parler, une foi tire. Accorde, Père céleste, que tout le monde soit guéri dans tout ce groupe.

84        Tu es ici. Tu... Tu es tellement content de nous, parce que les pécheurs reviennent à la maison. Les rétrogrades se renouvellent au travers du lavage d’eau par la Parole, ils viennent sur la base... Et les anges de Dieu se tiennent dans les allées ce soir. Les voici, et le Glorieux Saint-Esprit fait des va-et-vient dans les allées. Les gens sont conscients que Tu es ici, Père. Je Te prie de les guérir tous au Nom de Jésus. Amen.

85        Est-ce la patiente? Approchez une minute, madame. Maintenant, j’aimerais vous parler juste un moment. Sommes-nous des inconnus l’un pour l’autre? Vous m’avez déjà vu auparavant, mais je ne vous connais pas, à ce que je sache. Et Dieu sait que j’ignore le motif de votre présence ici. Mais Lui connaît le motif de votre présence ici, n’est-ce pas? Si Dieu me révèle le motif de votre présence ici, allez-vous croire que lorsque j’ai prêché l’Evangile ce soir, ce... Tout homme peut dire tout ce qu’il veut dire. Vous avez le droit de douter de l’homme, vous n’avez aucun droit de douter de Dieu. Ce serait un blasphème. N’est-ce pas?

            Et maintenant, si Dieu, par la résurrection du Seigneur Jésus, ce qu’Il a fait ici sur terre, s’Il est retourné, et que c’était–j’ai prêché Son message par la Parole. Et maintenant, Il est ici en train de confirmer cela, prouvant que j’ai dit la Vérité, que c’est Jésus qui est mort pour vous. Si donc Il est ici, et je déclare que Sa résurrection est ici, si nous sommes des croyants, alors Dieu peut faire la même chose par moi en tant qu’un enfant adopté, comme Il l’a fait par Son propre Fils bien-aimé qu’Il a engendré. En effet, Christ l’a promis, n’est-ce pas?

            Vous souffrez d’une grosseur à la poitrine. Et c’est au sein gauche. Comment ai-je su cela? Je vous ai vue dans la salle, lorsqu’on vous examinait pour cela. [La dame parle à Frère Branham.–N.D.E.] C’est juste. Autre chose dont vous souffrez aussi, c’est une maladie, une maladie rare et grave du sang. C’est la cause des éruptions que vous avez sur tout le corps. Ces choses sont-elles la vérité? Croyez-vous et acceptez-vous Jésus-Christ, le Fils de Dieu, comme votre Guérisseur maintenant? Par obéissance à Sa Parole et à Son commandement, je vous impose les mains en tant que croyant, au Nom de Jésus-Christ, pour votre guérison. Amen.

86        Ayez foi ; ne doutez pas. Que le Seigneur Dieu vous bénisse, ma sincère prière est qu’Il ajoute Ses bénédictions. Gloire à Dieu.

            Levez la main là, madame, voulez-vous être guérie? Vous priez, étant dérangée par ce problème des intestins dont vous voulez être débarrassée. Pas vrai? C’est votre mari ; il est malade. Voulez-vous que l’on prie pour lui aussi? Très bien. Imposez-vous les mains l’un à l’autre, le mari et la femme. Et que le Seigneur Jésus vous guérisse. Ô Seigneur Dieu, Créateur des cieux et de la terre, Auteur de la Vie Eternelle, envoie Tes bénédictions sur eux. Qu’ils soient guéris au Nom de Jésus. Amen.

            Voyez? C’est votre foi qui fait cela, mes amis. Est-ce que vous croyez, là- haut aux balcons? Est-ce que vous croyez partout? Ayez simplement la foi maintenant, ne doutez pas.

87        C’est le patient. Voyez-vous, le fait que les gens sont dans la ligne de prière ne signifie pas qu’ils... c’est vous là dans l’assistance, selon que vous croyez. Est-ce vous la patiente, madame? Croyez-vous que je suis le serviteur de Dieu? Merci, soeur. Que Dieu vous bénisse. Alors peut-être que Dieu me permettra de faire quelque chose dans la ligne de l’Evangile pour vous aider, pour que vous obteniez le désir de votre coeur. Eh bien, je ne vous connais pas, vous le savez bien. Vous êtes une inconnue pour moi. Je ne vous connais pas, mais Dieu vous connaît. Maintenant, vous êtes consciente que vous êtes aussi ointe maintenant? En effet, c’est cette Colonne de Lumière qui se tient entre nous deux. Je La vois reculer. Ce sont vos yeux. Vous devenez aveugle. Les globes oculaires durcissent, les nerfs sont en train de mourir. C’est exactement ce qu’on vous a dit. Et cette tache que vous avez sur le côté du visage est due à... Vous êtes tombée. Vous êtes tombée d’une marche, et c’est ce qui a causé cela hier. Ces choses sont vraies. Croyez-vous en Lui maintenant comme votre Guérisseur, votre Sauveur...?... Seigneur Jésus, je Te l’amène pour sa guérison, en posant mes mains humaines et indignes sur ma soeur que voici. Je demande que le désir de son coeur lui soit accordé, par Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Amen. Que Dieu vous bénisse.

88        Ayez foi ; ne doutez pas. Soyez très respectueux. Croyez-vous en Lui? Croyez-vous qu’Il va vous guérir? Ayez simplement un peu plus de foi.

89        Est-ce ici le patient? Voulez-vous approcher, madame? Nous sommes des inconnus l’un pour l’autre. Mais Dieu nous connaît tous les deux, n’est-ce pas? Vous êtes–vous êtes–vous êtes consciente que vous vous tenez dans la présence de quelque chose d’autre qu’un homme. Je suis juste votre frère. Mais vous êtes consciente de quelque chose. Si Dieu me révèle le motif de votre présence ici, allez-vous accepter votre guérison, ou tout ce que vous êtes venue chercher ici? Allez-vous l’accepter? C’est une grosseur. Ça fait des années que vous avez cela. Vous voulez vous en débarrasser, n’est-ce pas? Vous avez essayé d’entrer dans la ligne de prière. Vous essayez maintenant d’accepter la foi. Pas vrai? Vous habitez ici. Vous êtes... vous habitez au 1119 Sud sur la 18e rue. Votre nom est madame Elisabeth Keel, n’est-ce pas? Maintenant, partez ; ayez foi et soyez guérie au Nom du Seigneur Jésus.

90        Ayez la foi. Croyez de tout votre coeur. Est-ce que vous croyez? Ne–ne vous déplacez pas, les amis, s’il vous plaît, cela simplement–simplement me tue presque, lorsque vous vous déplacez. Que voulez-vous dire par là? Chaque esprit est fixé droit sur moi. Voyez? Je peux vous dire où vous êtes. Et j’essaie de vous aider. Voyez? Je ne le peux pas si vous... Voyez, cela interrompt. Je ne peux pas expliquer cela ; c’est que vous êtes simplement fixé. Voyez? C’est comme les souffles... Vous ne pourriez pas cacher votre vie si vous deviez le faire maintenant.

91        Voulez-vous rentrer chez vous, être guérie, manger et vous débarrasser de votre trouble de l’estomac, et être guérie? Et autre chose, prenez votre mouchoir et posez-le sur votre mari lorsque vous retournerez là-bas. Il guérira de cette tuberculose...?... au Nom du Seigneur Jésus. Amen.

            Ayez la foi. Est-ce que vous croyez? Voulez-vous guérir de l’asthme? Criez: «J’aime le Seigneur Jésus, et je L’accepte comme mon Guérisseur.» Que Dieu vous bénisse. Continuez votre route en vous réjouissant et soyez heureuse.

            Frère, voulez-vous guérir du diabète et être rétabli? Croyez-vous que Dieu vous rétablira? Au Nom du Seigneur Jésus, soyez guéri. Amen. Ayez la foi ; ne doutez pas. Croyez de tout votre coeur.

            Un trouble cardiaque ne représente rien pour Dieu. Il peut vous guérir juste là. Le croyez-vous de tout votre coeur? Approchez juste une minute. Seigneur Jésus, rétablis notre soeur, je prie, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

92        Approchez. Croyez-vous que Christ vous guérira? Une maladie des reins ne représente rien pour Lui pour qu’Il ne puisse guérir cela. Il peut vous guérir de cela. Le croyez-vous? Au Nom du Seigneur Jésus, puissiez-vous être guéri. Amen. Que Dieu vous bénisse. Oui, vous allez donc vous rétablir. Partez en croyant de tout votre coeur.

            Vous qui êtes assis là, si je vous disais que vous étiez guéri avant que vous ne veniez, allez-vous me croire en tant que Son serviteur? Alors continuez votre chemin en vous réjouissant.

            Oh ! la la ! Que pourrait-il arriver maintenant même. Je n’arrive simplement pas à supporter cela. Voyez?

            Est-ce vous le patient? Me croyez-vous comme Son serviteur? Vous n’arrivez pas à bien vous reposer. Vous êtes nerveux. Vous avez beaucoup de problèmes. Et puis, autre chose, vous avez une toux asthmatique. Vous toussez tout le temps. Pas vrai? Voulez-vous être guéri? Acceptez-vous maintenant Jésus comme votre Guérisseur? Que Dieu vous bénisse. Partez et que la paix de Dieu soit sur vous et vous rétablisse. Très bien.

93        Est-ce que vous croyez, madame? Vous avez la maladie la plus grave qui existe au monde, qui tue plus de gens que n’importe quoi d’autre: un trouble cardiaque. En effet, c’est la demeure de l’âme. Laissez entrer Jésus maintenant même, pour vous guérir, voulez-vous? Que la foi entre dans votre coeur. Au Nom du Seigneur Jésus, puissiez-vous partir et être guérie.

            Approchez, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Si Dieu me révèle ce qui ne va pas chez vous, allez-vous accepter votre guérison? De tout votre coeur, allez-vous l’accepter? Il y en a tellement qui viennent de là. Il y en a beaucoup là qui souffrent de la même sorte de maladie de l’estomac que vous avez. Ils n’arrivent pas à manger, l’acide est causé par des nerfs surmenés. C’est juste, ma soeur. Vous tous là-bas qui souffrez de l’estomac, tenez-vous debout. A-t-Il raison? Il sait là où chacun...

E-1 His songs, they wouldn't buy them, they... And one day after being persecuted, fell down in his seat by his desk, and penned the inauguration song of the second coming of the Lord Jesus, when he wrote,
All hail the pow'r of Jesus' Name!
Let angels prostrate fall;
Bring forth the royal diadem,
And crown Him Lord of all.
And what a marvelous song. How that these poets and authors being inspired by God wrote this. William Cowper wrote.
There is a fountain filled with Blood,
Drawn from Immanuel's veins,
When sinners plunge beneath the flood,
Lose all their guilty stain.
The dying thief rejoiced to see
That fountain in his day;
There may I, though vile as he,
Wash all my sins away.
My, won't that be marvelous? I like this part of it.
E'er since by faith I saw the stream
Thy flowing wounds supply,
Redeeming love has been my theme,
And shall be till I die.
Then in a nobler, sweeter song,
I'll sing Thy power to save,
When this poor, lisping, stammering tongue
Lies silent in the grave.

E-2 My. Jesus, when He was here on earth, quoted the songs of David. How David, under the inspiration wrote the songs, which was prophecy.
You know, I've... always a sort of a timid sort of a person. This is a little something about myself. Monday night, so we can just let down our collars and talk a moment.
When I first seen the Full Gospel people and heard them clap their hands. And--and I thought, as a Baptist, "Now, they sure have some church members, don't--or, dignities anyhow." I thought, "My, that's horrible." And then to beat it all, here got somebody on the floor and started dancing up and down the floor. Oh, my. I just didn't understand.

E-3 One night I was having a meeting in my Tabernacle, and they was having a New Year's night watch in the Tabernacle. And I was teaching on the second coming Of Christ. And I had a blackboard up there, and I was drawing it all out the best that I knew how. How He would--would--He would descend that we may ascend into glory. And there was (I give a little intermission), and they was singing some songs while I was resting, for I had had about four and a half hours of teaching, straight. And they were singing a special. And they was some people come from Louisville, which was Full Gospel people. And they said they had a special. Some young ladies wanted to beat some little tin cans and things, and they had a washboard with some thimbles on it, or on their fingers. They was playing on this washboard, I guess you seen the hookup. And one was going to play the piano. And they started playing that song, "There's going to be a meeting in the air, in the sweet, sweet by and by. God's own Son will be the leading One at that meeting in the air." Oh, my.

E-4 That little lady turned real white around the mouth and begin to beat that piano. I believe if they'd have been three decks of keys, she'd played them every one. I never seen such playing in my life, and that lady on that washboard a hitting them thimbles. And a little blond headed sister about so high, jumped out in the floor, and started dancing.
And I was setting right there in my Tabernacle, Baptist church. And I thought, "Oh, my, here it is." And I thought, "Now, how did... Why'd they have to do that?" So I--I waited, looked around at the people, and they looked up at me, and I looked around. I thought, "I'm a fundamentalist, you couldn't show me that in the Bible." And I thought, "My, it's..." There's just a whole lot things that a lot of us fundamentalist don't know it's in there; that's all.

E-5 So, I looked around and I thought, "My, where did dancing ever come from?" And I was setting there in the seat of the scornful, of course, you know, so... Not saying nothing. I was afraid to say anything, 'cause I was afraid they might be right and me wrong. So I--I just let it go like that. So I thought, "Now, isn't that terrible though, right here in my Tabernacle?" And this little lady out there, just with her eyes closed, just dancing around... First thing you know, up got another one and started. And I thought, "Oh, my."
So then I begin to rehearse in my mind, that in the Bible they did dance. And I thought, "When they danced, what was it?" Dancing was spoke of when they'd... Pharaoh was pursuing Israel, and all the enemy was drowned. Miriam picked up a tambourine, begin to beat the tambourine, and begin to dance, and all the daughters of Israel followed her, dancing. I thought, "Well, there they had victory."

E-6 And I read where David, when the Ark had been away so long, and when he returned back, why, he was so happy he started dancing. He had the victory. His sweetheart made fun of him, kinda laughed at him. He said, "Well, you don't like that, watch this." And down there he went, around and around he went again. And I thought, "Well, she set up there and laughed at him, and God put a curse on her. And said, 'David, thou art a man after My own heart.'"
Well, I thought, "The only thing is the matter with me, I just ain't got enough victory, maybe." In a few minutes something happened. Now, this might shock you. When I come to myself, I was out there with that little girl dancing out on the floor, that's right. Just the thing that I thought I wouldn't do, I did. And when I was... I was never on a dance floor in my life, but I guess I did it all right. It wasn't... I sure felt awful good. I had a lot of victory after that. So that--that would be all right then, I guess.

E-7 So God's in music. Don't you believe God's in music? Certainly. God is in music, and He's in art; And--and God is in the--in the universe. He's in His creatures, and He's in the church, and He's in His creation; He's in the universe; God's all around, just everywhere. He's here in the Shriner auditorium right now at this night, right present. God's everywhere. I just wonder sometime if He'd just take the shades off of our eyes, till our sight would be fast enough to catch His Presence in the building.
You know, there's all kinds of things going through this building. You know that? There's radio message going through here. There's television pictures coming right through your body. Is that right? But your eye can't pick it up. See? But it's going through anyhow.
So also if we are a magnetic post of the Holy Spirit, then God sends His message out of glory, we can pick it up (See?), just catch it. And it's--that's wonderful, isn't it? It sure is.

E-8 Now, we want to talk a little bit tonight on the Scripture over in Numbers the 19th chapter. I wish to read just a little of the Word before we call the prayer line. And each night, this is something different trying to have a little miniature sermon, as it was, or talking, before the service. Usually, the floor man, manager, or some of them, have the services, and I just come in and pray for the sick.
But each night I'm watching and wondering just what the Holy Spirit will lead me to do before I do anything. Just--just come praying, and just stand up here and read and talk a little while, or whatever He says do.
Numbers 19.
And the LORD spake unto Moses and to Aaron, saying,
This is an ordinance of the law which the Lord has commanded, saying, Speak to the children of Israel, that they bring thee a red heifer with--without a spot, wherein... no blemish, and upon which never came a yoke:
And you shall bring her unto Eleazar the priest, that he may bring her forth without the camp, and one shall slay her before his face:
And Eleazar the priest shall take of her blood with his finger, and shall strike--sprinkle it (rather)... the blood directly before the tabernacle of the congregation seven times:
Now, in the 9th verse to save time from reading.
And a man that is clean shall gather up the ashes of the heifer, and lay them up without the camp in a clean place, and it shall be kept for the congregation of the children of Israel for a water of separation: it is a purification from sin.
May the Lord add His blessings to the Word.

E-9 Now, we're speaking tonight upon Christ. That's all I know. Here sometime ago (or all I want to know, rather)... I was with my boy, and I--we was at Wood River, Illinois. And I'd just come out of the service, been there a few nights; had a marvelous audience, several thousands of people gathered. And the Lord was working, saving the people. And He was making the sick well, and just how the Lord does in His mercy.
And after service (I hadn't eaten since that morning), so Billy said, "Daddy, let's go get something to eat." Said, "I'm about to starve too." So we went into a little restaurant, and they had a ball game or something going on in the city. We was over in Granite City where we were staying. And so they... All the little teen-agers was in there, little bitty snicklefritzes, you know, about so high, dancing around and running around, not dancing. They'd had one of these here squeak boxes over in the corner, you know, with all that there going on.

E-10 I just hate to eat in a place where that kind of stuff's going on. I don't... My food don't do me any good. So somebody put in some kind of a--a piece on there, and they were playing it, and I was eating away.
'Course Billy, just an adolescent, you know, he said, "Daddy, ain't that a pretty song?"
And I said, "What song?" I--I didn't know. I just--I just isolated myself from it. I didn't want to hear it.
And he said, "You know, daddy," he said, "you just study the Bible so much, and pray so much till the only thing that you can think about is Jesus Christ."
I said, "Thank you, honey, I sure appreciate that."
Said, "That's just all you have on your mind."
I said, "That's all I want on my mind though, the Lord Jesus."

E-11 Someone said, "You brag too much on Him." No, I can't. No. He's worthy of more bragging and exalting than any human being could ever give Him. Mortal lips could never express Him, of the gratitude or the thankfulness that we have for Him.

E-12 All the Old Testament, being--all the ordinances of the Old Testament being a shadow of the New, therefore, not being educated, and I just more as a typologist... I--I am not a--a scholar. So I, knowing that I have some way of not knowing how to pronounce the big Greek and Hebrew words like the brothers do that knows these things, I just take all the old things as a type or a shadow. And if I see what a shadow of anything looks like, I have a pretty good idea what the real thing's going to look like when it gets there.

E-13 If the--if I see my shadow on the wall, I can pretty near tell what I'm going to look like when the negative and positive comes together. So all the Old Testament was a shadow of the New.
Now, in this the children of Israel were on their journey, going from the--from Egypt up into the promised land, God promising to provide every thing they had need of in their journey. Which was a type in itself, of the church now, coming up out of Egypt, out of the chaos, journeying to the promised land. Don't you believe we have a promised land? Sure we do. Jesus said, "In My Father's house is many mansions: if it wasn't so, I would have told you. And I go to prepare a place for you, and come again to receive you unto Myself, that where I am, there ye may be also." That settles it with me. There's a house; there's a place, and we're going that way. That's all.

E-14 We're in our pilgrimage now, wondering through the wilderness, in our different stations, as the children of Israel journeyed also. Now, and as they went, they was given an Angel to guide them, or to bring them into the place that God had promised. That Angel was seen by their natural eye, which was a Pillar of Fire that led them through the wilderness. God's given us the same Pillar of Fire, which is nothing else in the world, that... Who? What was that Pillar of Fire? What was that Angel? Any scholar here, any of these brethren, or you learned men out there knows that the Angel of the Covenant was Christ Himself. Sure it was.
Moses forsook Egypt, esteeming the riches of Christ greater treasures than the riches of Egypt. So Christ in the wilderness with the children of Israel... And it was a Pillar of Fire. And we have the same thing with us today, even scientifically proven, same thing leading the church today.

E-15 Now, out here, to make a way of approach to Christ, God was giving to them a water of separation, that a believer on his journey, out of fellowship, might have a way of approach again into fellowship. And this is the type that we read of here in the Scriptures.
Now, notice the first thing that was to be brought was a heifer, which is a beast of burden, or a--or sacrificial animal. And the heifer was a sacrificial animal, young.
When He give Abraham the confirmation of the covenant, He required a heifer of three years old, a sacrifice, speaking of Christ. Now, this heifer was to be a distinguished heifer, or one different. It was to be a heifer that was red in color, without one spot on it. Now, all those things had a significance to them. They had a meaning. Every little detail had a meaning.

E-16 Oh, would we just love to get together for a complete winter's vacation sometime, and just take the Old Testament and just teach it, all those little things. I tell you, we would--we'd have a marvelous time. Just stay right with the Word, teaching it, and showing the types and so forth, bringing out those old nuggets and shining them up, just to see how--what they really are...
What they meant to those people in the type, what ought it to mean to us in the antetype. What they done with it there under the law, what could we do under it--with it today, under the baptism of the Holy Spirit? See? If they had the shadow, we got the positive. See? They had the negative; we've got the positive. They had the picture in a negative; we've got it in a positive, after it's been developed at Calvary. Amen. And we went to Calvary with the Lamb.

E-17 Did you notice? Abel, when he offered the more excellent sacrifice (in which God testified that he was righteous), Abel slew his lamb on the rock, and Abel died on the same rock with his lamb.
And every believer that comes to Christ must come to the same cross of self-denial, and die there with the Lamb, with his Lamb. Die out to own thoughts; die out to your own mental thinking. Just take what the Holy Spirit says in your heart, then live for Christ.

E-18 Now, the red--the red to us is a color of danger. But red also is a color of redemption. Redemption comes through Blood. And God's testified that Blood is, was, and always will be the only resource of redemption. All the way from Eden, all the way through the Scripture, it's the Blood. Without the shedding of Blood, there's no remission of sin. How that in the Blood...

E-19 Here no long ago in a famous, great, denominational church, they'd took the hymn books and said, "We're going to take all the hymns out of it that pertains to the blood. We don't want a slaughterhouse religion."
Brother, without the shedding of Blood, there's no remission of sins. Take the Blood out, and you've got nothing else but a cold, formal creed. Life lays in the Blood. That's right. Life comes from the blood, and the blood comes from the male sex exactly.

E-20 A hen can lay an egg, but if she hasn't been with the male bird, it'll never hatch, because it--it's not fertile. It has not the blood cell. The hen produces the egg, but it won't hatch. The old mother bird will produce a nest full of eggs, and she can warm them, and hover them, and stay on the nest till she's so poor she can't even fly off the nest. And if she hasn't been with the male bird, they'll never hatch. They can't hatch. They got nothing in them to hatch with.

E-21 That's just about like some of our old, cold, formal churches. That's right. Got a big nest full of eggs, just lay there and rot. That's all there is to it. Never been with the Male; don't know what the Holy Ghost is. You'll never make them believe Divine healing; they can't. They just lay there and rot. That's right. What we need today is a nest cleaning, and start over again, I think. Then a revival will mean something. Amen. I don't say that for a joke, because it's not a joke. This is no place to joke, up here. What's the matter with the pulpit today, we got too much Hollywood evangelism, just joking and carrying on which there's no Gospel to it.

E-22 Yes. But that, what I was meaning there, that the type of the bird in the nest, no matter... You can treat them right; you can visit them every day, and you can make them deacons of the church or anything, if there's no Life in here, he will still be a sinner. I don't care if he's a preacher, he's still a sinner. That's right. Well... man cannot be, see Christ until he's borned again. And he's borned through the water and the Blood.
Just as you see in the natural birth... What constitutes the natural birth, in the natural birth of a baby? First, water, then blood, and then life.
And that's the same thing in the spiritual birth. For out of the body of Christ came water, blood, and spirit. See what I mean? We've got to have them elements. And we got to die out to ourself in order to be borned again. So redemption comes through Blood. Now, all the way from Genesis to Revelation is a red streak of redemption, all through the Bible.

E-23 That's how harlot Rahab's house stood on the walls of Jericho, when all the rest of it fell, because there was a scarlet thread down the outside. And God honored the scarlet streak.
That's what caused the children of Israel not to be slain in Egypt, the elder son, because there was blood on the door when the death angel passed by.
That's what causes the church today in the last plague, death... The church is the only one that'll live today and not go out into universalism and so forth, and out into this modernistic, social Gospel, is those who's got the Blood on the doorpost out here, of the Blood of the Lord Jesus Christ: borned again. They know where they're standing, if they're really borned again. They'll not be entangled with every yoke, and every doctrine, and tossed about here, and there, and every cult. They know where they're standing: in Christ, through the Blood.

E-24 Notice. The heifer must be red. And red is a danger sign, yet, red is a redemption sign. And did you ever notice, our sins in the Bible, is represented as scarlet, red. Then why would red... Anything... As my mother used to say, the old saying, "The hair from the dog's back is good for the bite."

E-25 When Christ, in the Old Testament was made in a form of a serpent... Why would the Lord Jesus Christ represent a serpent? Because it--the serpent represented sin, and Christ was made sin to take away sin. You see it? Made sin to take away sin. The serpent represented sin already judged in the garden of Eden. That's the serpent on the pole.

E-26 And now, the--the scientific proof shows that if you take a red a piece of goods, or a red glass, and look at a piece of red, it doesn't look red. Red through red looks white. See it? Red through red... Then if Christ's red Blood... God looks through the Blood of Christ as red Blood, through us, as red sinners, it becomes white. Amen. So our sins are forgiven. When that Blood of Jesus Christ is once applied to the human heart, he's under the Blood and redeemed by the Lamb. "No more condemnation to them that's in Christ Jesus, that walk not after the flesh, but after the Spirit." Romans 8:1.

E-27 Notice. The heifer must be a red one. And now, she must never have a yoke on her neck. Oh, that has a great meaning too. Wish we had time to go into all this, but we don't. But the yoke meant that Christ was not yoked up with anything on this earth. He was not yoked up with any affiliation or organization. He was free to move where the Lord moved Him.
"Be not entangled in the yoke of bondage. Yoke yourself not amongst unbelievers; be ye separated." Christ is yoked to one thing, and that's His church, which is not a earthly organization, but a heaven-born group of people, that's regenerated by the Blood of His Own sacrifice. For He had no yoke of this earth, neither has His church: free, not yoked up with nothing. But they're free and yoked with Christ.
Now, the yoke must never be upon the neck, a very beautiful type of Christ. And now, here's something that's very outstanding. She must be killed in the presence of the high priest. Type of Christ again, as Caiaphas had to witness His death. And she must be killed without the camp. See? Take her out of the camp and kill her. And Christ died without the camp, killed in the presence of the high priest, as a witness, as a public testimony.

E-28 Oh, how wonderful those things are. Let's... Just let them soak down deep. And the more you let them come into you, the deeper it'll be, and the more rooted and grounded you'll be in the Lord Jesus. All those shadows and types (See?), that they all compiles together and comes right down to every individual believer in the world today. Just as free as it can be.

E-29 Now, and she was killed without the camp. And Eliezer had to watch the--her being killed. And then, when she was dead, he had to get the blood, and stripe it upon the door of the tabernacle, seven times, showing that it was a public testimony before the people that a innocent substitute had died for a guilty victim, a public testimony to everyone who passed that way knowed that they were coming under the blood of an innocent substitute of their sins. Then when she was to be burned, and her ashes was to be gathered up and put in a clean place outside (watch.), outside the tabernacle, in a clean place. A clean place, for it was a water of separation or purification from sin.
Now, you can't deal with sin, 'less you deal with sickness. Sickness is the result of sin. Before we had any sickness, we had no sin. But when sin came in, sickness followed it. And how can a person preaching the Gospel ever deal with salvation without thinking. How can he see it in the Scriptures, that it has to deal with sin also, or with sickness also.

E-30 For instance, a bear was here on the platform, and his head was way back, turned this a way, and his foot had me caught into the ribs here with his claws. There's no need of cutting the--the foot off, just knock him in the head. That takes care of the whole thing. See?

E-31 And when Christ died for sin, He died for every attribute of sin. "He was wounded for our transgressions, bruised for our iniquities; chastisement of our peace was upon Him; and with His stripes we were healed." Every attribute that He died for is yours.
God gives you a checkbook with Jesus' Name signed at the bottom of it for any Divine attribute that Christ died for. Are you afraid to fill it out? Amen. Don't you think the bank of heaven won't honor it? "Whatever you ask the Father in My name, I'll do it." Amen. Just sign My Name to it here and take it on up. That's right. Cash in tonight. Amen. Wonderful insurance policy.

E-32 I have nothing against insurance. But an agent not long ago, was trying to sell me insurance, and I said, "Aw."
He said, "Look, Billy, you haven't got a bit of insurance." Said, "You--you ought to have it. You're a father; you got these children and so forth." Said, "You ought..."
I said, "I got insurance."
He said, "You have?" Said, "I thought your wife said that you didn't have insurance."
I said, "Oh, I got insurance."
And my wife looked around and said, "Billy?"
I said, "Yeah, I have insurance."
Said, "What kind of insurance you got? What company is it with?"
I said, "Blessed assurance, Jesus is mine. Oh, what a foretaste of glory divine. Heir of salvation, purchase of God, Born of His Spirit, washed in His Blood."
That insurance man, a friend of mine, took off his hat and said, "Billy, I respect every bit of that." But said, "Billy, that won't put you in the graveyard up here."
I said, "It'll get me out. I'm not wondering about getting in there. The thing of it is, is getting out."
That's what we need tonight, is not getting in there, it's a way out. That's the only insurance policy that'll take you out, the shedding of the Blood of the Lord Jesus Christ; only insurance policy there is. And it's a perfect policy, written in the Blood of the Immanuel's veins. When sinners plunge beneath the flood, lose all their guilty stains. Amen.
Notice, the Blood made the difference.

E-33 Now, if this ashes of the heifer was to be a water of separation, that was to separate the believer from his sins. Every man in his pilgrimage... And when he had did something wrong, he came to the waters of separation. And then, in this separation he was separated from his sin. There's a whole lot more goes with it, of course, how she was to be burnt with cedar, scarlet, hyssop, and those three elements. And how... The same elements used, cedar wood, not a Dogwood bush that represented the cross: cedar, red, speaking of redemption. But the cedar... The hyssop... The hyssop, like the killing of the two turtle doves under the running water... And the cedar and the hyssop all spoke of Christ and the cross, and so forth.

E-34 Under the Old Testament, when the Blood was put on the lintel of the door, it was put with a hyssop bush. Now, cedar can be hewed out, separated, chips this a way and that way, but hyssop was not separated anytime. It was a little bush that growed, just pull it up. And it was all together. And they took and dipped the blood in it, and sprinkled the--meaning that it was Christ Himself, the cedar and hyssop wood. Christ is inseparable. You can separate the cross and different things, and mean this, that, or the other, but Christ, you cannot separate. That's right. The whole bush has to be there.
It was the same bush that was cut down on the bank of Jordan, till the bitter water made it sweet. If you got a bitter experience, just take the hyssops bush once, take the hyssop route. That's right. It's the way out. It's the way to turn all your bitterness into sweetness and make you fixed up just right as a Christian.

E-35 Now, then a believer, coming now, that's out of fellowship, away from God, away from the main fellowship. What does he do? He comes to the outer courts first, unto this clean place where the water of separation was waiting for him, a type of the church today. And the waters of separation today is the Word.
Now, Paul in Ephesians 5:26 said, that God had purchased the church by the washing of the water by the Word. And the Word is Christ. In the beginning was the Word, and the Word was with God, and the Word was God, and is God yet. And the waters of separation that separates you from your iniquity, and so forth, is the preaching of the Word in the courts. You see it?
Here's a good thing for the pastors. Now, I'm looking this way, I'd better look this a way. The waters of separation was to be kept in a clean place. The church must be a clean place (Amen.), not the habitation of every foul bird, all kinds of things going on, fussings. That right? A clean place, the waters was to be kept... And the Word is to be kept in a clean place, a clean heart, a pure conscience, that's to be given out to the hearer.

E-36 Now, the people were the place in the courts, was a people like tonight. You come to the courts. We're in our journey. And the preaching of the Word is the water of separation. For God has took His church, and has washed it by the waters of separation to cleanse it for His own glory. And the Word separates.
You know, today the people are wanting mixtures in their church. Some of the people make some of the awfullest choices for their pastors. They'll go out and choose a man, some great, big, six-footer, dressed like a Hollywood movie star, or something, that can stand up in the pulpit, and so forth, say, "A-a-men" real pretty, because you want entertainment. You look on the outside. Maybe some old brother come up with a pair of overalls on, know more about God than the man ever did know. That's right. That's right. See the choice? God looks on the heart.

E-37 When they were going to choose a man to take Saul's place, God told the prophet, "Take this horn of oil and go up and anoint one of Jesse's boys." So Jesse in the carnal way brought out his oldest son--great, big, wide shoulders, handsome-looking man. Said, "This is him, boy, he will be pretty king. I'll tell you, he will look nice with a crown setting on his head. What a wonderful fellow he will be with all of these scarlet robes. He's so big and handsome. What a nice looking fellow he will be with the... That's the one the Lord's chose." Samuel got his cruse of oil and run forth to anoint what the people thought was right. God said. "I've refused him."
"Well," said, "we got another one just a few inches shorter than he is, we'll try him."
God said, "I've refused him too." So he said... went through all the sons till he got to the last one. He said, "Have they got another one?"
Said, "Oh, yes. I got a little old, scrubby-looking fellow out yonder. He's kind of a fellow stays to himself out there on the back side of the desert." Said, "Oh, God wouldn't put a crown on something like that." (That little mission down yonder, you know.) Said, "He wouldn't put a crown on nothing like that."
The prophet said, "Go, get him."

E-38 So, I imagine they sang some hymns till they went and got little old David and brought him in, a ruddy little fellow, you know, just a little, bitty, old, dried-up looking fellow. They brought him in, and as soon as--as they brought him, I can imagine Jesse saying, "Well, that--that wouldn't work." And all the rest of them saying, "That wouldn't work."
But the Holy Ghost spoke to the prophet, said, "I've chose him. For man looketh on the outward appearance, but God looketh on the heart."
No matter whether you're in a cathedral, that don't have nothing to do with it; if you got a mission or a prayer meeting in your house. God looks to the honest heart. Amen. That may be old fashion sassafras, but it'll sure stick with your ribs. It's good with you, certainly will. Yes, sir. God looketh on the heart, not the outward appearance.

E-39 So notice. When the man come for justification, he come to the waters of separation. Then, "Faith cometh by hearing, hearing of the Word of God," the waters of separation.
The man living in adultery, the woman that's not living right, the boy and girls that's not living right, they come to the courts, and there through the preaching of the Word, it separates them. The Holy Spirit says, "That's wrong. Don't do that": Separation.
Then, through that they're washed by the waters of the Word. Hearing the Word they receive intellectual faith: intellectual faith. Now, that's just about as far as half the church gets, or more, intellectual faith. Say, "Oh, yeah, I believe that." But wait. There's more to it yet before redemption is completed. Have to go through something else.

E-40 Remember, you're in the courts now. But the next thing is to enter into the fellowship with the believers on the common ground of fellowship. And before they could enter through after the waters of separation had separated them from their sin, then they had to go through the public testimony of seven stripes of blood, showing that death went before them to pay the way.
And, every believer, after hearing the Word, has to come to the recognition of the Lord Jesus Christ, death going before them to bring them into the fellowship. Then inside, coming through the sprinkled blood at the door. Remember, it was seven stripes. The seven stripes spoke of the seven ages, seven church ages, that also... Seven is God's perfect number. No other way of redemption only through the Blood through the seven years, six thousand years even to the Millennium. Nothing but the Blood will be recognized any time. A public testimony to the Blood comes Life. And they had to enter through every age through the Blood. And after entering the Blood, they come into fellowship. What a beautiful thing here.

E-41 The only ground... Here it is, get it. Oh, I--I feel religious; I really do. Look, the only grounds that any believer can meet God on, is in the Blood: only ground, no other ground, only... In the Old Testament there was not another place anywhere that God would receive... They had to come to the tabernacle, and the tabernacle represented Christ. For in the temple the lamb was slayed, and the blood was shed. Only on the basis of shed Blood will God meet the believer. Amen. All your dry, cut theology will never please God till you come into the Blood of Jesus Christ. Amen. Pretty strong, but it'll do you good. Only in the Blood is the fellowship.

E-42 Now, in the Blood of the Lord Jesus... God came down out of glory, brought Hisself into the womb of a woman. And there, God, the Creator, wrapped around Himself and created a Blood cell, the virgin not knowing any man. If you don't believe that, you're still in sin. She had nothing to do with a man. God, Himself... Christ was not a Jew. His Blood wasn't a Jew, neither was it a Gentile. It was God's Blood. The Blood cell come from the Male, and the Male was God. The Bible said we're saved through the Blood of God, no sex into it at all. There it is.

E-43 The Salvation Army used to sing a song: Oh, precious is the flow That makes me white as snow; No other fount I know, Nothing but the blood of Jesus. What can wash away my sins? Nothing but the Blood of Jesus.
You might baptize you face forward, backwards, many times as you want to, you're still a sinner until the Blood of Jesus Christ washes you from all...?... They might join every church, put your name of every book, you're still a sinner until you're washed in the Blood of the Lamb.

E-44 God, Emmanuel, creating around Himself a Blood cell that brought forth the Son Jesus Christ. When He was born here on earth, He lived and was made fun of, called Beelzebub, spit upon, a shame, disgrace, went to Calvary. And there in the pocket of the heart, a cruel, Roman spear opened it up, and broke that Blood cell, no more housed up. Then it was brought, not a Blood cell in a house any more, but it was a spray of Blood, sprayed around. The Blood cell's been broken, that through that spray every believer that comes through the waters of the washing of the waters by the Word, it received justification by faith. He takes that same faith that he's got in God, and goes right into the Blood cell, not cased up no more, but pulls through the spray, and losing his sins comes into this fellowship back here the Holy Ghost, Itself, that was wrapped in that Blood cell, he by becomes a part of It. Then he can believe in Divine healing. For the very mind that was in Christ is in the believer. Do you see it? "For by one sacrifice (Hebrews 10), He has perfected forever those that are sanctified." God, bringing the believer by the washing of the water by the Word... "Faith cometh by hearing." That don't save you. It's by faith you're saved. Faith is just the purchasing power.

E-45 If I had a... If you wanted to buy a loaf of bread, and it cost a quarter, and I had the quarter, the quarter is not the loaf of bread. The quarter is the purchasing power of the loaf of bread.
You say you have... "Oh, I believe the Word." That's fine. But it's through faith that purchases the Holy Spirit. See? Amen. Just intellectual faith won't work. You're not in fellowship yet. You have intellectual faith, and you'll argue every Scripture, do everything you can, backwards, and everything else. You say, "There's no such a thing as Divine healing; there's no such a thing as heartfelt religion; no such a thing as the Holy Ghost." You'll fuss and stew all the time and know not what you're talking about.
How can you believe when there's nothing in there to believe with? Certainly. How can you get blood from a turnip when there's no blood in the turnip? You've got to be borned again of the Spirit of God or you'll never be able to come on fellowship grounds with the God Almighty, Himself. For it's only upon the basis of the shed Blood does He receive any believer. How can you believe when there's nothing there to believe with, just a carnal mind through mental conception. You can't do it. That's the reason people don't believe in Divine healing, because they've never walked into that Blood stream to the fellowship of the Lord Jesus Christ.

E-46 You got an intellectual faith. Oh, you believe the Word, and you mix it and make it suit your theology. But once you come into the Kingdom of God through the Blood of the Lord Jesus, meeting upon the shed Blood, bought through the testimony, the public testimony of the crimson Blood of the Lord, you are in here in fellowship where God can bless you. And you can shout and praise the Lord, and the powers of God working. Why, it's God Himself, His own body, the mystical body of the Lord Jesus Christ here on earth operating upon the basis of the shed Blood. See what I mean?
Not upon the basis of the Methodist, Baptist, or Pentecostal church, or any other church; not upon the basis of water baptism, although it's good; it's all right, but not upon the basis of water baptism; not upon the basis of joining a church; joining a church is good; but it's upon the basis of the shed Blood. You might have fellowship with the church, the congregation, but you'll never have fellowship with God till you come on His basis, His terms. His terms is through the Blood.

E-47 And through the Blood you become a part of Him, into the same cell that He came out of. And the very Presence and part of God comes into you. By faith you purchase it. And that same Holy Spirit that was in the Lord Jesus Christ comes into you. And then you are sons and daughters of God, adopted by the Lord Jesus Christ into the Body of Christ. Amen. That'd make the Methodist shout.
Think of it, brother, how that God in His infinite mercy, purchasing us through the Blood of Jesus. And now, setting at the right hand of the Majesty ("right hand" means "in power and authority") that as a High Priest, to make intercessions upon anything that we confess that He has done. After once coming into the fellowship, sign your name on the check, say, "Here it is." There you get it? We believe that we get what we ask for, 'cause we've judged God to keep His Word.

E-48 Now, come meet Him upon those basis tonight. Come if you've just been a lukewarm church member. Don't leave your church; go back. Go back to your church and you'll be a better church member. You'll go back then with a knowledge of your heart. You say, "I can't believe Divine healing, I can't believe in the miraculous. Oh, I've seen this..." Oh, we got a lot of mockery, but we got the real Holy Spirit too. That's right. That's right.
Why is there so much mockery on that side? Why is there so much on that side? Where does the clubs lay in a apple orchard? Under the best tree. That's right. Certainly. You've got to have a counterfeit. Then if there is no counterfeit, then the--that what you're looking at is a counterfeit. But if there's a copy, somebody trying to make something like it, that proves that there's a real one. Just open up your mind one time and think a little while for yourself, and don't take so many other peoples word about it. See? Take God's Word about it.

E-49 Is that... You're not using your own thoughts; you're using His thoughts. "Let the mind that was in Christ be in you." See? Think His way of thinking; say what He says. "Confession" means "to say the same thing." Say... Confess is to confess the same thing, say the same thing. Then don't confess your own mental conception. Be borned again and confess His Word, confess what He said. That's confession. Say, "By His stripes, I was healed." By His stripes, I have a right--by His wounds, right now, I have a right for salvation. I have a right for the Holy Spirit. He promised it to me. Said, 'It's in you and your children, and them that is far off, and as many as the Lord our God shall call.'"
I believe it. It's for any generation. "Lo, I am with you always, even to the end of the world." He died that He might raise again and be with His church all the way to the end of the world, to confirm the Word with signs following. How far was that to be? "Go ye..." Did it end it with the apostles? Mark 16 said, "Go ye into all the world, and preach the Gospel to every creature." It's never met there yet, just about one third of it. God's depending on us.

E-50 Let's meet Christ now upon the basis, upon the promise of the shed Blood. Come into His Presence tonight through the shed Blood and say, "Lord Jesus, I've come to the waters of separation now. I believe it. I now accept it with all my heart, and I'm coming, Lord. Upon the basis of Thy shed Blood, I'm coming to meet Thee tonight."

E-51 I know that we're living in a dark, shadowy time, that when children's against parents. Divorce cases are on the move. And how, oh, immorals of the world... How the great bombs and things are hanging, ready for judgment. We've rejected mercy, so there's nothing left but Divine judgment. The world has refused the cross, and now they're getting a double cross through Communism. It's--it's--it's getting late, friends. It's later then you think. The sun's a going down.
Did you notice the prophet in the Old Testament, he said, "There'll be a day, that won't be called day or night. (It'll be just kind of a mystic.) But in the evening, the lights would shine."

E-52 Watch. If you'll notice the geographic closely now, 'fore we pray. Coming upon the basis, what was the apostles preaching? The Blood. What was the approach the apostles preached? The Blood. What was their slogan, what was the apostles creed? Not what we call. But the apostles went forward, the Lord working with them, confirming the Word with signs following. That was what they went forward with.
Their creed was the what? "Jesus Christ is the same yesterday, today, and forever. Ye men of Israel, Jesus of Nazareth, a man approved of God among you by miracles, and signs, and wonders," Peter said, "you've took, with wicked hands, and have crucified; and God has raised Him up. Wherefore, we are witnesses. And by faith in His Name, this man's made whole."
They said the days of miracles past with Moses, but here Peter said it's the day, because we're coming on the shed Blood of you wicked people, with wicked hands, crucified the Prince of Life, and God raised Him up. There you are.

E-53 That's the light. Look. Civilization travels with the sun, from the east to the west. Now, this is an oriental Bible; it's an oriental Book. And when the sun shined yonder, just at the break of day, it begin at Pentecost, the great church, inaugurated. Great signs and wonders followed it. Then it's upon the basis of the shed Blood, with the Holy Ghost going forward, with great signs and wonders a following.
Then, first thing you know, the next church age come in, begin to dwindle out. Then it went plumb down, till it went through the fifteen hundred years of dark ages. Then it come through again. What? It's never been light since that Pentecostal day. Certainly not. The sun rose yonder and give it's light. It's been a day (watch), all day long, from the breaking of the daylight when the sun come up. Then it went dim and dimmed out, and dimmed and dimmed. The prophet said it'll be a day that can't be day or night, kind of a smoky, cloudy like time. There's been enough light on the Gospel till they could believe on the Lord and be saved. They could accept Him in that way, but really the light of the Gospel has never shown until it's evening time.
Then over here, it shown out bright on the eastern world at Pentecost. And as the sun's going down, it's shining out bright on the western people. A day of light again. "It'll be light in the evening time, the path of glory you'll surely find." In this last days where God's pouring out the sunlight upon the people like this; and the same Holy Spirit with the same experience that was back there is here today for the evening light people. Just before dark...

E-54 Look. In the Old Testament when an agreement was made, it was under the basis of the shed blood. Quickly now, listen. What did they do? In the oriental type they took an animal, and cut it, and killed it, and cut it in two. And they took it out here, after they'd torn it in two, torn the animal in two, and laid it out here. Each man got in there, and they wrote this agreement with each other. And they cut that, or tore it in two. One man took one piece, and the other piece was taken like this. And they made a vow over the dead body of this animal. If they failed to keep their covenant, may they be as this dead animal that they'd taken the covenant over. See? The promise was made through blood. The covenant was made through blood. See what I mean?
Now, our promise was made through Blood. God Almighty took the body, the Lord Jesus Christ up to Calvary. And there He tore it in two. He took the body up into glory to sit at the right hand of the Majesty, and sent the Holy Ghost back here. And when these believers come together with the covenant, both pieces of paper had to dovetail together, or it was absolutely the wrong piece of paper.

E-55 And the only way that God will ever receive a man is when he comes on the basis of the shed Blood of the Lord Jesus Christ: with the same baptism of the Holy Ghost, with the same power, with the same signs, with the same wonders, with the same glory, with the same miracles, with just exactly like it was back there when He was tore apart... The Holy Ghost is here today putting in a church together, make the same kind of a church it was on the day of Pentecost on the basis of the shed Blood; God's covenant.
When Christ was tore apart, His body was received up, and His Spirit come on the earth to look out a church for Him. And here it is, bringing you the same thing, with the same signs, the same wonders. The same things Jesus did, said, "You shall do also, I'll be with you, even in you, to the end of the world." And here we are on the basis of the shed Blood. Don't you want to come to such as that, friend?

E-56 If today, if somebody could come around here and say, "I'll give you a little pill, and that'll absolutely inoculate you from every hydrogen bomb will ever fall. And you'll live here on earth for a ten thousand years, through the millenniums and every thing else, you'll live here through that." Why, you'd rush here (mercy) to get it. And tonight, if there was such a pill in the physical form, material form, it could be given. But I'm telling you tonight, that the Gospel of the Lord Jesus Christ will inoculate you from sin and death, and will preserve you forever in Christ Jesus through the ages to come. If you'll come upon the basis of the shed Blood. No death can bother you. God's promised to take care of you. "The footsteps of a righteous man is ordered of the Lord." It ain't whether you hang on or not; it's whether He hung on or not. It isn't what I do; it's what He's done for me.
I come to Him. No matter what you think about me, as long as I'm under the Blood, I'm protected by the Blood. God don't see my sins. He looks through His--the Blood of Jesus Christ. And though my sins may be like scarlet, they look white to the Almighty God because He's looking through the shed Blood at Calvary. Don't you want it tonight? Wouldn't you love to be in that state?

E-57 While we pray, bow our heads, if you will. Are you the pianist, lady? Give us just a little cord, if you will. Everyone reverent, if you will, while we pray.
Father, the shed Blood of the Lord Jesus, how we love It. How the red heifer, the all sufficient Sacrifice once for all... Christ died for sinners, the message, we come to hearing the Word. "Faith cometh by hearing." The waters of separation gives us a knowledge of sin, what sin is. Then we find ourselves through the waters of separation, the Word, that we are sinners by nature. We sin because we are natured sinner.
Then there's a provision, a fountain filled with Blood drawn from Immanuel's veins, that sinners plunged beneath the flood. Then through this Blood cell is spray, the Holy Spirit woos us into Himself. Coming to... washing away all guilt, all the taskmasters, like the Red Sea. Then we can dance with Miriam. Then we can sing with unknown tongues like Moses, the song of Moses, the victorious song, when we've come through the Blood, and the taskmasters are left behind.
We're over into the promise, the promise that Peter gave at Pentecost, if we would repent and be baptized, every one of us. We thank Thee for this. And we pray, Father, that You'll bring every person now, that believes the Word into this deep fellowship with Thee, that they might have faith to carry them through, and the love of God to wrap them up. For by one time, one Sacrifice, He has perfected forever, Not coming year after year, or meeting after meeting, revival after revival, but one time, perfected. The worshipper has no more conscience or desire to sin. He's passed from death to life then into the fellowship with the Lord.

E-58 While we have our heads bowed, every person that knows how to pray, praying. Is there someone here who has just belonged to church, but you're convinced tonight that you really need to come in on the basis of the Blood, tender up that hard heart of yours; that selfish, arguing spirit, fussing, yet calling yourself a Christian. You really never received something that takes that all out of you. You've heard the Word; you've believed it. Now, by that Word purchase by faith the Lord Jesus. May be the last meeting you'll ever attend. May be your last opportunity. I hope not, but I hope you take advantage of this opportunity.

E-59 Someone on the bottom floor, I want you to do this now, not to me, but to God. Raise up your hand, and say (when in doing so), saying, "Lord, I come." Thank you, honey. A little lady setting here raises her hand. "I come, Lord, upon the basis of the shed Blood. I believe now. I have heard the Word, and it separates me." God bless you, sister. I see your hand. Someone else raise your hand? God bless you, brother. God bless you, sister. God bless you, brother. God bless you, brother. And you, brother, the Spanish brother. God bless you. God bless you, brother. That's it. That's it.
On the bottom floor yet, while they're calling, the Holy Spirit moving. God bless you, brother, I see your hand, the big fellow setting there. God be merciful to you. He will. The Holy Spirit there, right now, talking to you. "No man can come to Me, except My Father draws him. And all that comes I'll not cast out. Father has brought them, so I give them Everlasting Life, will raise him up at the last days."

E-60 Coming now, not on emotion, you're coming sanely, upon the basis of the shed Blood after hearing the Word. You've accepted it, believe that's true. "But now, I believe that water of the Word now has washed me to a place that I see that I'm in need of Christ. And now, Lord, I raise up my hands, and ask to come into the fellowship of the Holy Spirit. Upon the basis of this, I raise my hand to You, God."

E-61 Been about a dozen raise their hand. Would you raise your hand? God bless you, sir. God bless you, brother. God bless you, brother. That's wonderful. The Holy Spirit here... God bless you, brother, I see you there. And God bless you. Someone else? That's good. Someone else on the bottom floor now, that'll just raise your hand. God bless you way back in the back. The elderly brother, I see you, God bless you. God bless you, over there.
That's--that's fine. Just keep raising your hand as you feel that Christ... God bless you, my brother. And God bless you, little girl. That's fine. Someone else? God bless you, little girl, the little, colored girl. I see her with her hand up. God bless you, honey. You may think you were too young, about twelve years old. No, you're not. It's the Holy Spirit speaking to your little tender, heart, honey. Just love Him. Come to Him now just by faith. Come up believing, and saying, "Lord, be merciful to me, a sinner." He will do it.
Someone else while we're waiting just a few moments longer? Oh, many, fifteen or twenty has held up their hand. God bless you, young fellow. That's a wonderful start to make right now in the adolescent age. [Blank.spot.on.tape--Ed.]

E-62 The Word is foolishness unto the world, but a water of separation to them that believe the preaching of the Word. May each one now, that's been separated from their sin, coming by acknowledging the Word, that it's made them--something come to their heart that said, "You're wrong. You're wrong." Raise your hand.

E-63 Father, I pray that You'll take every one into Your Divine protection and Your love. And I pray, Father, that this very night that their souls may be saved, and their names written on the Lamb's Book of Life in glory, that at that great day, when the roll is called, "Present." Praise God. I'd like to be standing, Father, to think that it was the Phoenix meeting. And that we toiled a little hard and made a few efforts, and oh, it's worth so much then. You said, "He that comes, I'll no wise cast him out."
Take them just now into Thy care. And may You bring them into the Tabernacle now, with these people seeking the Holy Spirit. Through the Blood yonder, Lord, by faith we come to the body of Jesus. Nothing in our arms we bring, just simply through the cross. We come to Christ now to be filled with the Spirit. God, grant that this very night, before leaving this building, that every believer will be filled with the Holy Spirit, as we come through the body of Christ. For we ask it in Jesus' Name. Amen.
[Blank.spot.on.tape--Ed.]

E-64 "... preaches different, he don't teach according to our ways of believing. He won't join our circles. For his mind--he's a mind reader; he's a devil; he--it's mental telepathy; it's this."
And the devil said, "We know who you are, the Son of the most high God." There you are.
But the common people heard Him gladly. And as many as came to Him, to them gave He the power to become sons and daughters of God, in glory, tonight, anchored away until the day of redemp--the day of complete redemption, the body being raised again. Oh, I want to see them, don't you? But the most of all, I want to see Jesus. I want to see my dad. I want to see my mother. I want to see my wife, my family, and, oh, I want to see my loved ones. But first I want to see Him.

E-65 Not long ago down in the south, an old colored man that got converted at a little old prayer meeting. He come out the next morning telling the--all of them, "Christ made me free. Christ made me free." So the master, the boss come by and said, "What's this I hear you say, Sambo? You're free?" Said, "You come over to my office."
He said, "Yes, sir." He went over to his office.
And he said, "Sambo, did I hear you say you was free?"
He said, "Yes, master." Said, "Jesus Christ, last night, made me free from the law of sin and death." Said, "I'm free today. If I die, I go to heaven."
He said, "Sambo, if Christ has made you free from the law of sin and death, I'll go down and sign the proclamation this morning. You're free from me to preach the Gospel."

E-66 Well, the old fellow preached many years. When he come to his death bed, many of his white brethren come around to watch him in his last hour. He went into a coma, was in there for quite a while. Directly, he woke up, looked around, batted his eyes, and smile on his old, dark face. Some of his white brothers said, "What's the matter, Sambo?"
Said, "I just crossed over." He said, "I was standing just inside the door." Said, "Someone came up to me, and said, 'Sambo, come around now, and get your robe and your crown.' Said, 'You worked so hard.'"
He said, "Don't talk to me about robe and crown."
But said, "What do you want for a reward?"
Said, "Just let me look at Him for a thousand years."
I think that's about our general feeling. Don't you think so? Just let me look at Him. That's all. Oh, I want to see Him. Just look at Him will be enough.

E-67 Father, grant that each one here tonight will see Thee, with the Blood upon them as a token of their acceptance of Thee. And these sinners tonight, many that raised their hands, apply the Blood that they can stand just inside the door. May I be able to stand with them, Lord, and grasp their hands while we look at Him in Jesus' Name. Amen. [Blank.spot.on.tape--Ed.]

E-68 I was about ready to leave the building. I said, "All that wants to be healed, raise up your hand." Then when I got outside, the little thing was crying so. I was just coming to myself. I, out and I could hear her crying, her mother trying to quieten her. I said, "What's the matter, honey?" She was crying. I said, "What's the matter, sweetheart?"
She said, "Daddy, tonight," she said, "all that wanted to be healed, raise up their hand." Said, "All them people stood up, and some poor, old woman laying on a stretcher back there, she couldn't raise up; she was paralyzed. She was raising up her hand. And you couldn't see her, daddy." And she was just crying.
I said, "Why, honey, Jesus seen her." I said, "It didn't make any difference whether I saw her or not."
But said, "Daddy, she wanted you to see her, 'cause she was trying to raise up." And poor, little thing cried till about two o'clock in the morning.
And I said, "Well, Jesus saw it, sweetheart."

E-69 And so the next night I went to the service, and I'd just got started. And I felt something move on me, and I looked around down here, and there laid a cot with an old, gray headed woman. I noticed the vision above her, getting in an airplane and coming. How they'd brought her in there and everything. Then I looked at her, and I seen her going, walking down through the aisle with the people like that, waving her hand.
And I said, "Lady, your faith has saved you, sister. Jesus has healed you. You've been paralyzed for... I forget how long." I said, "Raise up." She'd been there several nights, waiting to get in the line. Couldn't even get a prayer card or nothing.
And sure she raised up, and people began screaming as she walked down through the aisles. I happened to look, setting under a seat back behind her, and my little girl had crawled around and had got in this seat, and was praying for her that God would heal her. There it is. She waved her little hand at me, and just laughed like that. She's done that several times.
Pray for one another now. Jesus hears all things. Don't you believe it? He sees the hands, sure. Just be reverent.

E-70 Now, let's... [Blank.spot.on.tape--Ed.]... went to Emmaus, rather. And there was a man stepped out, and walked with them all day long, as they journeyed. Begin to teach the Scripture. They thought He taught it a little different from somebody else. But he said, "Did not our hearts burn within us, as He walked with us?" He's just a little... They heard it and they thought, "My, He's... That Man's a wonderful Teacher." He begin with Moses, and the Old Testament, and begin to teach to them how that Christ must die, and shed His Blood, and so forth.
And then He made out, when He got to the hotel, the restaurant like, they would go--He'd go ahead. But they bid Him to come in. Now, notice close. And when once inside with them, and the door was shut, He did something a little different.

E-71 Now, if He can only get you inside with Him now and shut off your unbelief on the outside, I trust that He will do something just a little different from what ordinary, that you'll realize that this One that made--had you to come here tonight, is the Lord Jesus, has walked with you today.
Many Christians walk with Him, talk with Him, and doesn't realize that He's right with them all the time. May He do something tonight. In a way He broke the bread, He just did it different from other men. May He do it tonight in such a way, that--that you'll know it has to be Him. See? And may He grant it.
Now, in the Name of the Lord Jesus, I take every spirit under my control, for the glory of God. Amen.

E-72 Now, looking upon the people, so far as I know, they're every one perfectly, total strangers to me in the line. These that's lined up, we're strangers to one another, are we? We don't know each other. If that's right, raise up your hand, down along the line then. All right. Now, there's no one in the audience that, really I see, that I know except Brother Fuller setting here and some of the ministers, of course. That's the only persons I know. I see Sister Sharritt and them setting right down here.

E-73 I wish I could tell you what a feeling that's moving now. Not by feelings, but it's something a happening. This woman, standing right here, I've never seen her in my life, but she realizes something's taken place right now. Lady, I've never as much as looked at you, as far as I know, 'less I just motioning you over here. You realizing that something is just a little strange right now. Isn't that right? If it is, raise up your hand. See? What is it?
You all seen that picture, I guess, tonight. The boys (I think), Leo and Gene brought some, the picture of the Pillar of Fire. That's what's settling right here, around here, right now. See? That's right. Moving in, just like someone else walking into you. That's what she feels. She's standing close to me.
Now, I want to talk to her. Now, what if would this woman... and the Lord Jesus was standing here. I move back out of the way now, and Jesus stepped in. She may be here; maybe she's got some kind of financial trouble. Maybe she's got some domestic troubles. Maybe she's got some sin troubles. Maybe she's got some sick trouble. Whatever her trouble was, the Father would show me, and He'd tell her. Is that right?

E-74 Just like He did the woman at the well, what would Jesus do first? He started talking to her. And He begin to talk to her, catching her spirit, then He found out what the Father wanted. And He told her, said, "You got five husbands."
And she told Him she knowed that that would be a sign of the Messiah. Is that right? Fourth chapter of Saint John. That's the sign of the Messiah. If it was the sign of the Messiahic sign then, it's the Messiahic sign now.
She said, "You must be a prophet. But we know when Messiah cometh, He tell us all things."
He said, "I am He."
So she went, and said, "Come see a Man Who told me..."

E-75 He's the same Jesus tonight, raised from the dead. This woman a stranger to me, and I know her not, if the Messiah, the Lord Jesus, will come and do the same thing for this woman... Of course, it might not be--that might be her trouble. I don't know. But whatever her trouble is, if the Lord Jesus will reveal it, will you accept Him then as Messiah, and say, "I believe with all my heart"? May He grant it.

E-76 Please keep reverent; keep in your place; don't move around. No matter what takes place, just keep reverent. And I will hope to see you here tomorrow night. If the anointing strikes, of course... And listen, when it's calling in the audience, be careful. Watch, every person; be ready. Wherever it is, upstairs, anywhere, be ready. For sometimes you're moving through a lot of spirit to get into it, but I have to follow what He says.

E-77 Now, lady, just a few words with you, sister. And then, may the Lord grant these things that He has promised to us to be so. Now, we are strange to each other, never seen you in my life. Then there'd have to be some Supernatural something, somewhere. If anything that I'd know about you, would have to come from some resource besides a man. Is that right? It would have to come from a Supernatural resource. Well then, if it does happen, then what you think it to be, well, that'll determine what you are--what--what'll happen. See? It's your approach to it (That's right.), how you approach it.
But now we're standing tonight, just man and woman, like Christ and the woman at the well, just man and woman. I do not know you, but He does. But you're suffering as your...?... It's between you and I. I see you; you're suffering with some kind of a nervous condition, real nervous, and you can't hardly rest. You're up and down, and don't sleep well. And--and you're dropping things all the time, dropping dishes, and things like that, I see it as you go. That's--that's the truth.
Now, now, whatever It was that told you, that Voice that was speaking it, was my voice, but I wasn't using it. See? I couldn't tell you now what it was saying. 'Cause just looked like my ears come unstopped and everything. So I just went into another world.

E-78 And now, I want to ask you something. Even the way you feel right now, you realize that there's something has taken place, besides what was when It was doing that there talking. Is that right? Now, do you believe? Now, see, just talking to her, He told what was wrong with her, or whatever it was, and now, she becomes a believer.
Now, more you talk to the people when the Anointing is on, more It will reveal. But look at the prayer line, look at the people out there. See? So just have faith.
Now, while... Just a moment. The Holy Spirit's wanting to say something else. You're aware of that, aren't you? There's something else. Oh, I--I--I see. It's a--a nervous condition you're--you're suffering with. Say, you a... That was caused... You've had a--a--a--an automobile accident is what did that. Say, I see a horse look like running. You was throwed by a horse too, haven't you? I see a horse. Isn't that right? You're healed. Jesus Christ has made you whole.

E-79 Now, have faith; believe. Now, every person in here should believe. Now, if the Holy Spirit would speak to someone out in there (See?), you should believe. Do you believe?
Now, really, according... When Moses was given signs to commit before the people, he did it once and all Israel followed him. If you would do just exactly, right now, with real faith, you'd follow just what I said. Now, I'll tell you, right now, that if you could accept it, Jesus Christ will make every one of you... You're already made well in His sight. You just have to accept it. That's exactly the truth.
Someone asked me why I kept rubbing my face. Well, I--I can't tell; it's just numbness. You see? So I felt ever who that was that ask me that, or wrote that note that I... They're in the building. You see? So...

E-80 Now, this man. Come here, sir. We're strangers to each other. I--I do not know you. You are a perfect stranger to me. You're not here for yourself. You're here for somebody else, and that's a younger man than you are. And it's a... The person is, is something like a... has no control, like a cerebral palsy, or something like that. It's your--it's your--See, it's your son. And he's not here. He's in Nebraska, somewhere up there in that level country. Isn't that right? Come here.
Father, grant to this, our brother, the desire of his heart. As I send him forward in Jesus Christ's Name to receive it. Amen.

E-81 I see just upon...?... I can't hardly tell where it's at. Just have faith. Are you believing? How many out there is praying right now, that God will heal you? Without your cards... Saviour...

E-82 The little lady there that's wiping the tears from her eyes, setting right out here with a red coat on, I see a light hanging just above you. I think it's you. You've been praying for me to say something to you. I'm not reading your mind, but that's the truth. You're suffering with a trouble, aren't you, lady? And your trouble lays right in this a way on the right side. It's your liver. That's right. Wave your hand, if that isn't right. Do you accept your healing now from the Lord Jesus? Stand up and receive it.
Father, God, in the Name of Thy Son, grant to this woman, her faith has pulled the vision from Thy servant. I pray that You'll make her well through Jesus Christ's Name. Amen.

E-83 Just keeps moving in the audience. What did you raise your hand for, lady, setting right there, back there behind her praying, saying, "God, have him to call me too." Yes. The little lady with the green looking jacket on, you, with the black hat, with your fingers up like this. You was just praying then, saying, "God, have him call me." That's that, with your hand up. Yes. You believe Him? God can make those gallstones go away from you and just make you perfectly well. The reason it was... Do you know what caused you to be that way? This lady here had liver trouble. And yours is gallstones right on the liver. Isn't that right? God bless you.
Little lady, setting there next to you is kind of worried now, wondering if it could be called to her. You believe me to be His servant? Yours is lungs. Isn't that right? If it is, stand up on your feet. Isn't... Not am I right; He's right, isn't He? He's always right. You two ladies stand up together. What... The lady, setting next to her is praying there too: pink dress on. She wants to get healed of heart trouble. She wants to get over that. Do you believe that God will make you well, lady? You stand up too then. The whole bunch of you could do the same thing...?...
Father God, in the Name of Jesus Thy Son, I pray that You'll grant this blessing. The people's faith, Lord, letting You speak, pulling faith. Grant, heavenly Father, that each will be healed, of the whole group.

E-84 You're here. You just... You're so pleased with us, 'cause sinners come home. Backsliders renewing themselves through the washing of the water by the Word, they're come upon the basis... And the angels of God are standing in the aisles tonight. There they are here, and the great Holy Spirit moving up and down the aisles. The people are aware that You're here, Father. I pray that You will heal every one through Jesus' Name. Amen.

E-85 Is this the patient? Come here just a minute, lady. Now, I want to talk to you just a moment. Are we strangers to each other? You have seen me before, but I don't know you far as that. And God knows that I don't know what you're here for. But He does know what you're here for, doesn't He? If God will let me know what you're here for, will you believe that when I preached the Gospel tonight, that... Any man can say anything He wants to. You have a right to doubt man, but you have no right to doubt God. That would be blasphemy, wouldn't it?
And now, if God, through the resurrection of the Lord Jesus, what He did here on earth, if He's returned, and that was--I preached His message through the Word. And now, He's here confirming that, proving that I've told the truth, that it was Jesus that died for you. Then if He's here, and I claim that His resurrection is here, if we're believers, then God can do the same thing through me as an adopted child, as He did through His own beloved Son, begotten Son. 'Cause Christ promised it, didn't He?
You're suffering with a lump in your breast. And that's in your left breast. How would I know that? I seen you in the room when you was a being examined of it. [Lady speaks to Brother Branham--Ed.] That's correct. Another thing you're suffering with also, is a rare, serious, blood disease. 'Cause you to break out, all over. Those things were the truth? You believe and accept Jesus Christ the Son of God as your Healer now? In obedience to His Word and command, I lay hands upon you as a believer, in Jesus Christ's Name, for your healing. Amen.

E-86 Have faith; don't doubt. May the Lord God bless, and add His blessings is my sincere prayer. Praise be to God.
Raise your hand there, lady, you want to be healed? You're praying, being troubled with that intestinal trouble you want to be rid of it. Isn't that right? That's your husband; he's sick. Do you want him to be prayed for too? All right. Put your hands over on together, you husband and wife. And may the Lord Jesus make you well. O Lord God, Creator of heavens and earth, Author of Everlasting Life, send Thy blessings upon them. May they be healed through Jesus' Name. Amen.
See? Your faith's a doing it, friend. You believe up in the balconies? You believe everywhere? Just have faith now, don't doubt.

E-87 This is the patient. See, the people in the prayer line don't mean that they--it's you out there just as you believe. You're the patient, lady? You believe me to be God's servant? Thank you, sister. God bless you. Then maybe God will let me do something in the way of the Gospel to help you that you will--will get the desire of your heart. Now, I do not know you, you know that. That you're a stranger to me. I don't know you, but God does. Now, you're conscious that you're anointed also now? 'Cause that's this Pillar of Light between us. I see It moving back. It's your eyes. You're going blind. The hardening of the eyeballs, nerves are dying out. That's exactly what you was told. And the patch on the side of your face was caused by... You just fell. You fell off of a step and did that. Yesterday. Those things are true. You believe Him now as your Healer, Saviour...?... Lord Jesus, I bring her to Thee for her healing, laying my unworthy, human hands upon this, my sister. Ask that the desire of her heart be given through Jesus Christ, the Son of God. Amen. God bless you.

E-88 Have faith; don't doubt. Be real reverent. Do you believe Him? Believe He's going to make you well? Just have just a little more faith.

E-89 Is this the patient here? Would you come here, lady? We're strangers to each other. But God knows both of us, doesn't He? You're--you're--you're conscious that you're standing in the Presence of something besides a man. I'm just your brother. But you're conscious of something. If God will let me know what you're here for, will you accept your healing, or whatever you're here for? You will? It's a growth. You've had it for years. You want to get rid of it, don't you? You've tried to get into the line. You're trying to accept faith now. Isn't that true? You live here. You're--you live at 1119 South 18th Street. Your name is Mrs. Elisabeth Keel, isn't it? Now, go; have faith and be healed in the Name of the Lord Jesus.

E-90 Have faith. Believe with all your heart. You believe? Don't--don't move around, people, please it just--just nearly kills me when you're moving. What do you mean by that? Every spirit's set right to me. See? I can tell where you're at. And I'm trying to help you. See? I can't if you... See, it interrupts. I can't explain it; it's you're just set. See? Like breaths... Couldn't hide your life if you had to now.

E-91 You like to go home and be well and eat, and get rid of your stomach trouble, and be made well? And another thing, take your handkerchief and lay it on your husband when you get there. He will get over that TB...?... In the Name of the Lord Jesus. Amen.
Have faith. Do you believe? Do you want to get over the asthma? Cry, "I love the Lord Jesus, and accept Him as my Healer." God bless you. Go on your road rejoicing and be happy.
Brother, you want to get over the diabetes and be made well? You believe God will make you well? In the Name of the Lord Jesus may you be healed. Amen. Have faith; don't doubt. Believe with all your heart.
Heart trouble's no more for God than nothing. He could make you well right there. Do you believe it with all your heart? Come here just a minute. Lord Jesus, make our sister whole, I pray, in Jesus Christ's Name. Amen.

E-92 Come. Do you believe Christ will heal you? Kidney trouble's nothing for Him to heal. He can make you well of that. Do you believe it? In the Name of the Lord Jesus may you be made whole. Amen. God bless you. Yes, you'll be all right then. Go believing with all your heart.
You, if I'd tell you you was healed, setting there, before you come, would you believe me as God's servant? Then go on your road and rejoicing.
Oh, my, what could happen right now. I just can't hold it. See?
You're the patient? You believe me as His servant? Can't rest very well. You're nervous. You have a lot of trouble. And then another thing, you got an asthmatic cough. You're coughing all the time. Isn't that right? You want to be healed? You accept Jesus now as your Healer? God bless you. Go and God's peace be upon you and make you well. All right.

E-93 Do you believe, lady? You got the serious thing there is in the world, kills more people than anything else: heart trouble. For that's the occupation of the soul. You let Jesus in, just now, to heal, will you? Faith drop into your heart. In the Name of the Lord Jesus, may you go and be healed.
Come, lady. You believe with all your heart? If God will let me know what's wrong with you, will you accept your healing? With all your heart, you will? There's so much coming from out there. There's many out there suffering with the same kind of stomach trouble that you have. Can't eat, the acid is caused from overworked nerves. That's right, my dear sister. All you with stomach trouble, stand up on your feet, out there. Is He right? He knows where every one...

Up

S'abonner aux nouvelles