Le Discernement De L'Esprit (L’Esprit Parle Par Le Prophète)

Date: 60-0308 | La durée est de: 1 heure et 7 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1          Notre Père céleste, je veux exprimer ce matin, si je le peux, ce que je ressens dans mon coeur pour Celui qui est le plus saint des saints, qui est descendu sur la terre pour racheter un pécheur tel que moi. Et je suis sûr que ces prédicateurs qui sont là en ce moment, ressentent la même chose, que c'est par Ta grâce que nous avons été faits ministres de cette alliance que Tu as donnée à la race déchue d'Adam.

            Et nous ne sommes rassemblés ici ce matin, Père, dans aucun autre but que celui de savoir, ou plutôt  d'étudier pour connaître la volonté de Dieu et ce qu'il nous faut faire pour rendre Christ réel aux gens de cette génération; sachant avec certitude qu'au jour du Jugement, nous serons confrontés avec cette génération. Et, en tant que prédicateurs, nous serons des juges. Et les gens auxquels nous avons parlé, leur attitude vis-à-vis de la Parole que nous leur apportons déterminera leur destinée éternelle. C'est pourquoi, Seigneur, en ce jour-là, nous serons des juges, jugeant favorablement ou défavorablement la génération à laquelle nous avons prêché.

2          Dieu notre Père, s'il Te plaît, au Nom de Jésus, ne nous laisse pas dire une seule parole qui soit fausse. Mais puissions-nous avoir des coeurs sincères et des esprits ouverts, afin que nous puissions recevoir les choses qui T'appartiennent, afin que demain nous soyons en mesure d'aller dans nos différents champs de travail, et - et étant mieux équipés à cause de notre rencontre avec Toi ce matin. Accorde-le, Seigneur.

            Ne veux-Tu pas venir et être notre orateur, être nos oreilles, être notre langue, être nos pensées? Que la méditation de mon coeur, les pensées de mon esprit, que tout ce qui est en moi, en mes frères et soeurs, puisse cela être acceptable à Tes yeux, Seigneur, afin que nous soyons tellement remplis et chargés de Ton Esprit, de Ta Présence ici, que cette salle devienne... la salle, pas tellement le bâtiment dans lequel nous sommes assis, mais le bâtiment dans lequel nous vivons, qu'il devienne entièrement une nuée de la Gloire de Dieu.

            Puissions-nous partir d'ici ce matin, tellement remplis du Saint-Esprit que nous serons déterminés plus que jamais auparavant dans notre vie à apporter le Message à la génération moribonde dans laquelle nous vivons. Ecoute-nous, Seigneur, et parle-nous par Ta Parole, car nous le demandons au Nom de Ton Fils, notre Sauveur, Jésus-Christ. Amen.

3          J'aimerais lire, ce matin, un - un passage de l'Ecriture qui se trouve dans les Psaumes, le Psaume 105. J'aimerais en lire juste une partie. Vous qui notez ces passages des Ecritures,... je vois que beaucoup prenaient note et que parmi eux se trouvaient des prédicateurs et tout. C'est bon de lire la Parole. (Et maintenant, à quelle heure partent-ils d'habitude, vers midi? Que dites-vous? Merci, frère.) Le Psaume 105  :

          Louez l'Eternel, invoquez son nom! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits!

          Chantez, chantez en son honneur! Parlez de toutes ses merveilles!

          Glorifiez-vous de son saint nom! Que le coeur de ceux qui cherchent l'Eternel se réjouisse!

          Ayez recours à l'Eternel et à son appui, cherchez continuellement sa face!

          Souvenez-vous des prodiges qu'il a faits, de ses miracles et des jugements de sa bouche,

          Postérité d'Abraham, Ses serviteurs et  enfants de Jacob, ses élus!

          L'Eternel est notre Dieu; ses jugements s'exercent sur toute la terre.

          Il se rappelle à toujours son alliance, ses promesses pour mille générations,

          L'alliance qu'il a traitée avec Abraham, et le serment qu'il a fait à Isaac;

          Il l'a érigée pour Jacob en loi, pour Israël en alliance éternelle,

          Disant : Je te donnerai le pays de Canaan comme héritage qui vous est échu.

          Ils étaient alors peu nombreux, très peu nombreux, et étrangers dans le pays,

          Et ils allaient d'une nation à l'autre et d'un royaume vers un autre peuple;

          Mais il ne permit à personne de les opprimer, et il châtia des rois à cause d'eux :

          Ne touchez pas à mes oints, et ne faites pas de mal à mes prophètes!

4          Que le Seigneur bénisse la lecture de Sa Parole. J'ai quelques passages de l'Ecriture que j'ai inscrits ici quelque part, auxquels je désire me référer peut-être chemin faisant.

5          Je me demande, aujourd'hui, qui va être le prochain président. Les élections sont bientôt là, vous savez. Qui va être président pendant le prochain mandat? Et si je savais? Il n'y en a qu'un Seul qui sache cela, et c'est Dieu. A supposer que Dieu me révèle qui va être le prochain président, et que je me tienne ici à Phoenix et que je fasse une prédiction disant que tel homme serait le prochain président des Etats-Unis, que cela paraisse dans les journaux et tout, et que je tombe pile, que ce soit parfait, que tout ce que j'ai déclaré s'accomplisse, mais quel bien cela ferait-il? Quel bien cela ferait-il, de toute façon, si je - si je faisais pareille chose? Les journaux l'annonceraient, diffuseraient peut-être cela, si quelqu'un faisait une telle prédiction et qu'elle soit vraie, alors tous les journaux, toutes les revues publieraient la chose.

6          Mais, vous savez que Dieu ne fait pas des choses de cette manière, Dieu n'utilise pas Sa puissance et Ses dons pour des sottises. Et il arrivera que celui qui doit être président, sera président. Et savoir maintenant qui sera président ne nous aiderait pas pour un sou. Cela ne nous ferait pas le moindre bien de savoir qui va être président. C'est pourquoi Dieu ne fait pas des choses de cette manière.

7          Et alors, si je faisais une telle prédiction, et que celle-ci s'accomplisse, et que les journaux et les revues en parlaient, ce serait alors pour ma propre gloire. Les gens diraient: "Regardez combien frère Branham est un grand prophète. Il nous a dit avec précision bien longtemps avant que cela arrive qui serait président." Et cela serait pour ma gloire. Mais Dieu ne veut pas... Ça ne L'intéresse pas d'accomplir des choses pour ma gloire, ou pour - pour la gloire de quiconque d'autre. Ce qui L'intéresse, c'est d'accomplir des choses pour Sa gloire, quelque chose qui sera profitable.

8          Comme Paul l'a dit : "Si nous parlons en langues et qu'il n'y a point d'interprète, quel bien cela fait-il? Nous ne faisons que nous glorifier nous-mêmes", et c'est... ou plutôt nous "édifier nous-mêmes". Et c'est en quelque sorte en dehors de la voie, pour Dieu. Dieu veut être édifié Lui-même. Et nous ne devons pas rechercher une édification personnelle, mais plutôt édifier Dieu avec tout ce que nous faisons.

9          Voilà pourquoi je crois ce matin que, si je savais qui ce serait, et exactement quand il serait élu, et oh, combien de voix il aurait de plus ou de moins, ou quoi que ce soit, ceci ne ferait pas le moindre bien de le dire. Ce serait même mieux pour moi de taire cela, si effectivement je le savais, de ne pas essayer de le publier, car je n'aurais - je n'aurais point de raison de le faire. Car cela arrivera de toute façon, cela ne change pas grand-chose pour nous, de savoir qui va être président.

10        Mais Dieu, lorsqu'Il utilise Ses dons, Il les utilise pour Sa propre gloire et pour celle de Son peuple, pour la gloire de Son Eglise, pour l'édification du Corps de Christ et pour la gloire du Royaume de Dieu. C'est dans ce but qu'Il donne ces choses-là à Son Eglise, c'est dans ce but qu'Il a des docteurs, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs. Ils sont là pour l'édification de l'Eglise et pour la gloire de Dieu. Le prophète ne doit pas aller se mêler au monde et chercher à prendre un don, comme l'a fait Balaam, et faire des ravages ou - ou chercher à se faire de l'argent avec, ou quelque chose comme cela. S'il est un prophète, il est censé révéler Dieu à l'Eglise et rester loin des choses du monde. Tout cela est pour la gloire de Dieu.

11        Maintenant, nous avons... et je crois que c'est une bonne chose pour nous, en tant que prédicateurs, de suivre l'ordre qui nous est donné quand nous voyons dans le monde des choses comme celles que nous voyons aujourd'hui. Et nous avons reçu de Dieu l'ordre de discerner l'esprit, d'éprouver l'esprit. Je crois que c'est une très grande leçon pour l'Eglise aujourd'hui, éprouver l'esprit de toute chose, avoir le discernement de l'esprit.

            Je pense que jamais, en aucun cas, nous ne devrions chercher à juger une personne par la dénomination dont elle est membre, ou par le groupe auquel elle s'est jointe, qu'elle soit méthodiste, baptiste, presbytérienne, pentecôtiste, ou - ou quoi qu'elle soit. Nous ne devrions jamais juger l'homme par la dénomination dont elle est membre. Il nous faudrait toujours le juger par son esprit, voyez-vous, l'esprit. Qu'il soit de la pluie de l'arrière saison ou de la première pluie, qu'il soit de la pluie intérieure ou de la pluie extérieure, ou d'aucune pluie du tout, quoi que ce soit, nous ne devrions jamais le juger par cela, mais par son esprit. Nous devons discerner les esprits. Observez les intentions de cet homme, ce qu'il a... ce qu'il essaie de réaliser. Si l'homme, par un don, peu importe combien ce don est grand...

12        Maintenant, j'aimerais faire comprendre ceci à l'Eglise ce matin : bien qu'étant dans différentes dénominations, vous êtes quand même ensemble, l'Eglise du Dieu vivant. Et voici ce que je désire vous faire comprendre, voyez-vous, qu'en réalité nous ne sommes pas divisés. Nous sommes des pierres qui sont taillées de différentes façons, toutes pour la gloire de Dieu.

13        Eh bien, en ce jour où nous vivons, il y a tellement de choses en rapport avec les dons. Beaucoup de gens jugent d'autres par des dons que ces derniers ont. Eh bien, je crois que ces choses-là sont des dons. Je crois que ce que nous voyons se manifester, ce sont des dons, et ce sont des dons donnés par Dieu. Mais nous, si nous ne les utilisons pas de la manière correcte prévue par Dieu, alors nous pouvons causer plus de mal avec les dons que si nous n'en avions pas.

            L'autre soir, j'ai fait une déclaration à la chaire, en disant ceci, que je préférerais voir l'amour fraternel exister dans l'église, même si nous n'avions pas un seul cas de guérison ou quoi que ce soit d'autre. Voyez-vous, nous devons savoir pourquoi ces choses sont là.

14        Maintenant, si un homme vient et qu'il a un grand don, peu importe s'il est membre de notre dénomination ou d'une autre, ne le jugez pas par la dénomination d'où il vient, par sa façon de s'habiller, mais ce qu'il vous faut voir, c'est ce qu'il essaie de faire avec ce don-là, quel but il poursuit. S'il cherche à utiliser son influence pour se forger un grand nom, à partir de ça, j'aurais assez de discernement de l'esprit pour savoir que c'est faux. Peu importe que ce soit un grand enseignant, qu'il soit puissant, qu'il soit intellectuel, ou de quelle manière son don opère, s'il ne cherche pas à réaliser quelque chose pour l'intérêt du Corps de Christ, votre propre discernement spirituel vous dirait que c'est faux. Peu importe combien c'est précis, parfait, ou comment cela est, c'est faux si cela n'est pas utilisé pour le Corps de Jésus-Christ.

15        Réaliser quelque chose; il a peut-être un grand don avec lequel il pourrait rassembler les gens, par une grande puissance intellectuelle ou spirituelle, avec lequel il pourrait rassembler les gens; et peut-être qu'il cherche à utiliser ce don pour se rendre célèbre, afin de se forger un grand nom, pour que d'autres frères le prennent pour quelqu'un d'important. Alors, c'est faux. Peut-être qu'il essaie de - d'édifier quelque chose de sorte que, selon ses voeux, tout le monde disparaisse de la scène et que lui et son groupe puissent entièrement l'occuper. C'est toujours faux. Voyez-vous?

16        Mais s'il a un don de Dieu et qu'il essaie d'édifier le Corps de Christ, alors ce à quoi il appartient m'importe peu. Vous ne discernez pas l'homme, vous discernez l'esprit, la vie qui est dans l'homme. Et c'est ce que Dieu nous a dit de faire. Nous n'avons pas reçu une seule fois l'ordre de discerner le - le groupe de l'homme. Mais il nous est exigé et ordonné par Dieu de discerner l'esprit de l'homme et ce que celui-ci essaie de faire, ce vers quoi l'esprit qui est dans sa vie essaie de le conduire.

            Et alors, si nous voyons qu'il essaie de conduire les gens (pas de les diviser, mais de les rassembler) et d'amener l'Eglise du Dieu vivant, pas tous vers une seule dénomination, mais à une compréhension, une communion, une unité d'esprit, alors, qu'il soit de la première pluie ou de la pluie de l'arrière-saison, ou quoi que ce soit d'autre, son esprit et son but sont justes. Et l'esprit qui est en lui, peu importe le mouvement auquel il appartient, l'esprit qui est en lui essaie d'indiquer aux gens le Calvaire, loin de lui-même, ou loin de toute autre chose, mais le seul but qu'il a, c'est de leur indiquer le Calvaire. Peu lui importe s'il est connu ou pas. Peu lui importe même son propre mouvement... ce qui est bien, voyez-vous, c'est bien, qu'il soit méthodiste, presbytérien, ou catholique romain, ou quoi qu'il veuille être par la dénomination.

17        Mais, qu'essaie-t-il de faire, quel est le dessein de son coeur qu'il essaie de réaliser ? Alors, vous verrez ce qu'il y a dans la vie de cet homme, si ses motifs sont pour sa - sa dénomination, si c'est pour lui-même, si c'est pour la renommée du monde, si c'est pour de grands noms, pour dire : "J'ai prédit ça, et c'est arrivé exactement." Eh bien, vous voyez que c'est faux là même, pour commencer. Mais s'il essaie d'utiliser ce que Dieu lui a donné comme docteur, comme prophète, comme voyant...

18        Un prophète du Nouveau Testament est un prédicateur. Nous le savons tous. N'importe quel ministre qui prêche est un prophète, un prophète du Nouveau Testament, s'il prophétise, prêche, pas pour chercher à s'édifier lui-même et se faire un grand nom, ou pour édifier son organisation; en fait, il doit être dans une organisation. Me voici, moi, sans organisation, mais je prêche que vous devriez vous y trouver. C'est vrai.

            Chaque homme devrait avoir une église où il se sent chez lui. Vous devriez avoir un endroit, et non pas simplement errer, mais avoir un endroit que vous fréquentez comme l'église et que vous appelez votre église, un endroit où vous payez votre dîme, et un endroit où vous aidez à soutenir la Cause. Faites votre choix, mais alors ne coupez jamais la communion avec cet autre homme parce qu'il n'est pas membre de votre groupe. Vous voyez? Discernez son esprit et voyez s'il a le même objectif dans le coeur, alors ayez communion l'un avec l'autre. Travaillez pour une grande Cause. C'est la Cause de Christ. Je pense que c'est parfaitement vrai.

19        Eh bien, si nous observons les motifs et les objectifs des prophètes de l'Ancien Testament, ces hommes-là avaient un seul objectif, et c'était Jésus-Christ. Un seul fait leur a servi de thème central dans l'Ancien Testament : la Venue du Messie. Ils - ils n'allaient pas faire des choses juste pour l'argent ou la célébrité. Ils avaient une chose, ils étaient oints de l'Esprit de Dieu, et ils ont prédit la Venue du Messie. Et ces hommes étaient tellement oints de l'Esprit qu'ils ont parfois agi comme l'Esprit qui était en eux et qu'ils ont parlé comme s'il s'agissait d'eux-mêmes. Regardez comment l'Esprit de Dieu a fait agir ces hommes-là.

20        Prenons, par exemple, Moïse, le grand prophète, comment cet - cet homme n'avait absolument aucun motif égoïste. Il aurait pu être roi d'Egypte. Il aurait pu avoir le monde sous ses pieds. Mais, parce qu'au fond il était prophète, il refusa d'être appelé le fils de la fille de Pharaon, choisissant plutôt de subir la persécution et les épreuves de Christ, considérant les trésors du Ciel comme plus grands que ceux de l'Egypte. Il abandonna et rejeta toute renommée du monde, le luxe et des - des choses que la vie pouvait offrir. Il a dû regarder au-delà de cela. Vous voyez, il - il aurait pu être cela.

21        Prenez simplement le prédicateur aujourd'hui, s'il a le baptême du Saint-Esprit... il sait que s'il prêche cette Parole, cela réduira sa popularité; qu'il sera mis dans une toute petite église quelque part, ou peut-être dehors, dans la rue. Mais il sait que quelque chose brûle dans son coeur. Il voit la Venue du Seigneur. Peu lui importe s'il a une grande église ou une petite église. Peu lui importe s'il a la nourriture du jour ou s'il n'en a pas du tout. Peu lui importe s'il a de bons habits ou pas. Il ne se soucie que d'une chose, et c'est précisément cette Vie qui est en lui qui s'exprime. Il essaie de réaliser quelque chose pour la gloire de Dieu, et cet homme, en agissant ainsi, va se comporter selon la Vie même de l'Esprit qui est en lui. Me suivez-vous? Il va manifester cela.

22        Regardez Moïse, quand vint le temps pour lui... de montrer ce  qui était en lui, toute sa vie était l'Esprit de Christ, car Christ était en lui. Christ était en Moïse avec mesure. Eh bien, si nous remarquons bien, Moïse est né pendant un temps de persécution. On tuait les enfants simplement pour chercher à l'avoir, exactement comme ils l'ont fait pour Jésus. Et nous voyons que quand Moïse connut un temps où les enfants d'Israël avaient désobéi d'une façon telle que Dieu s'était mis en colère contre eux, et qu'Il a dit à Moïse : "Mets-toi de côté et Je vais détruire, et Je te prendrai, toi, et susciterai une autre génération"...

23        Moïse s'est jeté en travers du chemin du jugement de Dieu et a dit : "Prends-moi avant de les prendre, eux." En d'autres termes : "Avant de les atteindre, Tu devras me passer dessus."

24        C'est exactement ce que Jésus-Christ a fait. Alors que Dieu aurait exterminé de toute la surface de la terre ces pécheurs, vous et moi; Christ S'est cependant jeté en travers du chemin. Dieu ne pouvait pas le faire, Il ne pouvait pas passer sur Son propre Fils.

25        Et quand Dieu vit cet Esprit en Moïse, se tenant là en face du jugement comme une croix, et disant : "Tu ne peux pas venir vers eux, il Te faudra d'abord me prendre"... Voyez-vous l'Esprit de Dieu en Moïse? Alors qu'il aurait pu devenir roi d'Egypte, alors qu'il aurait pu posséder tout le luxe du monde et devenir populaire, alors qu'il aurait pu devenir le grand roi de la terre à ce moment-là, il choisit cependant de subir la persécution et l'affliction, car il considéra l'opprobre de Christ comme des trésors plus grands que ceux de l'Egypte...?... Vous voyez, il se jeta en travers du chemin. Pourquoi? C'était Dieu en Moïse qui faisait cela. L'homme qui raisonne normalement, l'intellectuel ne ferait jamais cela, il prendrait le chemin facile. Ainsi, peu importe combien Moïse avait l'air fanatique, il essayait... Voyez-vous, il était un véritable prophète de Dieu, parce qu'il essayait de réaliser quelque chose pour le Royaume de Dieu.

26        Eh bien, avec son grand don de prophétie, il aurait pu être un sage, il aurait pu se lever en Egypte et dire : "Bien, un instant, je vais prophétiser telle et telle chose. Je vais dire telle et telle chose", avec sa prophétie. Mais, c'est... Et, oh, il aurait été célèbre mondialement. Mais cela n'était pas dans son coeur. Cela ne pouvait pas être dans son coeur.

27        Ainsi, si vous voyez quelqu'un avec un grand don, chercher à faire quelque chose pour se glorifier lui-même, votre propre discernement de l'esprit vous dira que c'est faux. Mais Moïse cherchait à accomplir quelque chose pour la gloire de Dieu. Peu importe combien c'était mal; combien ça paraissait mauvais, combien on en parlait, l'Esprit dans Moïse le conduisit directement dans l'exercice de sa fonction. L'Esprit en lui!

28        Considérez Joseph, Joseph était... quand il naquit, il était aimé de son père et haï par ses frères, un type parfait de Christ. Et le seul... il était leur frère de sang, ils avaient le même père. Mais la raison pour laquelle ses frères le haïssaient sans motif, c'était que Dieu l'avait fait prophète, spirituel, un voyant. Et ils le haïssaient précisément à cause de cela. Mais Joseph n'y pouvait rien, Dieu l'ayant fait ainsi.

29        Et considérez l'Esprit de Dieu en Joseph. Remarquez ce qu'il fit. Il tint même le rôle de Christ. Il fut haï de ses frères et aimé de son père, parce que l'Esprit fit la différence. C'était un homme spirituel. Il avait des visions, interprétait des songes. Il ne le faisait pas pour sa propre gloire. Il le faisait parce qu'il y avait quelque chose en lui, l'Esprit de Dieu. Il ne serait pas allé là-bas de son propre chef se faire jeter dans une fosse, et attrister son père pendant toutes ces années; être vendu pour environ trente pièces d'argent; être retiré de la fosse et devenir le bras droit de Pharaon, le roi de la terre de l'époque. Et dans sa prison, il y avait un échanson et un panetier. Et l'un fut perdu, l'autre sauvé, par ses prédictions, dans la prison.

30        Et, avez-vous considéré Jésus, lorsqu'Il vint, Il fut aimé du Père. Et le père de Joseph donna à celui-ci un vêtement de plusieurs couleurs (l'arc-en-ciel, une alliance). Et Dieu le Père donna à Son Fils, Jésus, une alliance, et alors le frère juif l'a haï sans cause. Il n'avait pas de raison de Le haïr, Il était spirituel et Il était la Parole de Dieu manifestée. Il vint pour faire la volonté du Père; Il vint pour accomplir les Ecritures. Il vint leur apporter la paix, mais ils ne Le comprirent pas et ils Le haïrent sans cause. Ils ne se sont pas arrêtés pour chercher à voir ce qu'Il essayait de réaliser. Ils Le jugèrent simplement par le seul fait qu'Il n'était pas d'accord avec eux. Ils firent. . . "Il se fait passer pour Untel. Il se fait Dieu." Il était Dieu! Dieu était en Lui. La Bible dit que Dieu était en Christ, Se manifestant au monde. Il était le Dieu de Gloire manifestant la gloire de Dieu.

31        Considérez Moïse, il ne pouvait pas s'empêcher de se jeter là. Il ne le fit pas par hypocrisie. Il le fit parce que Dieu était en lui. Et Joseph non plus ne pouvait s'empêcher d'être ce qu'il était, parce que c'était Dieu en lui qui agissait ou se manifestait au travers de l'homme. Il ne le fit jamais pour une gloire personnelle.

32        Tout homme qui... Si seulement ces sacrificateurs avaient eu le discernement de l'esprit, dont je vous parle ce matin; peu importe combien le monde parlait de Lui, ils auraient cependant su s'ils avaient sondé la Parole, s'ils avaient discerné quel était Son dessein... Il faisait toujours cela pour glorifier le Père. Lui disait... Eux disaient : "Oh, cet homme est un grand guérisseur, Il fait ces choses comme ça."

33        Il a dit : "Je ne peux rien faire à moins que le Père ne Me l'ait montré. Ce n'est pas Moi qui fais ces oeuvres. C'est le Père qui habite en Moi, c'est Lui qui fait les oeuvres." Il ne s'est jamais attribué la gloire.

34        De même, aucun serviteur de Dieu ne s'attribuerait la gloire. Aucun serviteur de Dieu, non plus, ne prendrait un don de Dieu ou autre chose pour chercher à se glorifier lui-même, mais son but véritable, c'est de faire quelque chose pour la gloire de Dieu. C'est pourquoi vous voyez la même chose aujourd'hui. Nous devons avoir le discernement de l'esprit pour voir ce qu'une personne essaie de faire. Cherche-t-elle à glorifier Dieu? Cherche-t-elle à se glorifier, elle-même?

35        Eh bien, l'Esprit de Dieu agissant dans l'homme fait agir celui-ci comme Dieu. Pas étonnant que Jésus ait dit : "N'est-il pas écrit : 'Vous êtes des dieux'? Et si on a appelé Dieu ceux à qui est venu l'Esprit de Dieu, alors comment pouvez-vous Me condamner, quand... Je suis le Fils de Dieu?" Si vous pouviez voir l'Esprit de Dieu dans Moïse, en fait, il était Dieu. Moïse était un dieu. Joseph était un dieu. Les prophètes étaient des dieux. La Bible dit qu'ils l'étaient. Ils étaient des dieux parce que ce - ils s'étaient à tel point abandonnés à l'Esprit de Dieu qu'ils travaillaient pour la gloire de Dieu.

36        Et lorsqu'un homme est tellement oint de l'Esprit... Maintenant, puisse cela pénétrer très profondément sous la cinquième côte du côté gauche. Lorsqu'un homme est oint de l'Esprit de Dieu, ses habitudes, ses actions et tout, c'est Dieu qui agit en lui. Parfois, on se trompe sur son compte.

37        Considérez David, au Psaume 23, il cria : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné?", comme si c'était lui, comme s'il s'agissait de David. "Tous ceux qui passent près de moi ouvrent la bouche."

38        Il était tellement oint de Dieu, il était si complètement soumis à Dieu et l'onction était sur lui à tel point que, quand il cria par l'Esprit de Dieu, si quelqu'un se tenait là, il aurait dit : "Mais, regardez, il pense qu'on ouvre la bouche contre lui. Pourquoi Dieu l'a-t-Il abandonné?"

39        Ce n'était pas David; c'était l'Esprit qui criait à travers David. "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné? Je vois tous mes os. Ils ont percé mes mains et mes pieds."

40        Eh bien, quelqu'un aurait pu dire : "Ecoutez donc cet hypocrite là-haut. A qui a-t-on percé les mains? A qui a-t-on percé les pieds?" Ça, c'est l'intellectuel.

41        Mais celui qui avait le discernement de l'esprit savait que c'était l'Esprit de Dieu en lui qui criait. Lorsqu'un homme est oint de l'Esprit de Dieu, il a l'action de Dieu, et l'action de Dieu n'est jamais de nous diviser. L'action de Dieu, c'est de nous rassembler, car nous sommes un en Jésus-Christ, et le dessein de Dieu, c'est de nous unir. "Aimez-vous les uns les autres."

42        Eh bien, ces grands prophètes, nous voyons que l'Esprit agissait en eux, Jésus les a appelés des "dieux". Il a dit qu'ils étaient des dieux. Eh bien, l'Esprit est venu à eux avec mesure, mais quand Il est venu sur Quelqu'un, Jésus, qui était le Fils de Dieu, Il est venu sur Lui sans mesure; la plénitude de la divinité habitait corporellement en Lui, car Il était l'exemple parfait. Il était le Dieu de Gloire manifestant la gloire de Dieu aux gens, Dieu en Lui, allant çà et là. Considérez Sa vie, dans tout l'Ancien Testament, Il était le thème de l'Ancien Testament. Tous les anciens prophètes de l'Ancien Testament ont crié, non pour eux-mêmes, ils ont crié sous l'Esprit de Dieu, qui les faisait agir comme Dieu, à tel point qu'on les appelait des dieux, et ensuite la plénitude de cet Esprit fut manifestée en Jésus-Christ.

43        Considérez David, lorsqu'il fut détrôné comme roi d'Israël, rejeté par son propre peuple, gravissant le Mont des Oliviers, au nord de Jérusalem, et il regarda en arrière vers la ville et pleura parce qu'il était rejeté. Qu'était-ce? C'était l'Esprit de Christ.

44        Cinq cents ans plus tard, le Fils de David, Jésus, s'assit sur la même montagne et regarda la ville, en tant que Roi rejeté, et Il cria : "Jérusalem, Jérusalem, combien de fois ai-Je voulu vous rassembler (vos différentes dénominations, et tout.) comme une poule rassemble ses poussins, mais vous ne l'avez pas voulu. Combien de fois ai-Je voulu le faire!"

45        Maintenant, le même Esprit qui était en David et qui fut manifesté dans la plénitude en Christ, est dans l'Eglise aujourd'hui, criant aux gens: "Combien de fois ai-Je voulu vous rassembler!" Et quand vous voyez des séparations et... et des différences et... et la fraternité brisée et la vie chrétienne, l'un contre l'autre, alors cela fait que l'Esprit de Dieu dans votre coeur crie. Vous essayez de réaliser quelque chose, un véritable prophète de Dieu, un véritable docteur essaie d'amener l'Eglise à une unité d'esprit, une unité d'esprit, afin que les gens puissent reconnaître Dieu; essayant de réaliser cela, peu importe la dénomination dont ils sont membres ou ce qui en est. Nous avons le discernement de l'esprit pour discerner l'esprit qui est dans l'homme, pour voir si c'est l'Esprit de Dieu ou pas.

46        Maintenant, nous voyons que quand Il était ici sur terre, Il allait çà et là faisant du bien. J'ai saisi une autre chose qui m'est venue à l'esprit. Avez-vous remarqué que quand David fut rejeté comme roi, il sortit de la ville, et un petit Benjamite, un Benjamite qui était censé être son frère, qui devrait être attristé de ce que David était rejeté, mais quel... C'était un estropié. Et il se traînait là, avec son infirmité, jetant de la terre contre David et le traitant de tous les mauvais noms et le maudissant au Nom du Seigneur, maudissant le roi David au Nom du Seigneur, ce pauvre petit Benjamite tout estropié.

47        Observez l'Esprit de Dieu et l'esprit du diable à l'oeuvre. Maintenant, si vous remarquez, il était estropié. Cela typifie l'infirmité spirituelle des gens aujourd'hui, qui se moquent de l'authentique Esprit de Dieu en Christ se manifestant. C'était l'Esprit de Christ dans David qui était rejeté en tant que roi. Et aujourd'hui, quand les gens se moquent des personnes qui ont reçu le Saint-Esprit et qui essaient d'accomplir quelque chose pour réunir les Méthodistes et les Pentecôtistes, et les Baptistes et les Pentecôtistes, et les Presbytériens et tous, et former une unité, un Corps de Christ, et qu'ils voient l'Esprit agir, ils disent : "Oh, regardez, c'est un Pentecôtiste. Qu'il s'en aille! J'en connais un qui est parti avec la femme d'un autre. Je sais qu'Untel s'est enivré. Je sais qu'Untel a fait telle chose, je sais qu'Untel autre a fait telle autre chose." Tout cela, mais ils sont assez grands pour cacher leurs propres histoires, ils sont capables de les cacher. Mais David fut exposé. Pourquoi? Il avait l'Esprit de Christ en lui.

48        Ce garde dit : "Vais-je couper la tête de ce chien qui ose maudire mon roi?"

49        Observez l'Esprit de Christ en David : "Laisse-le tranquille, car le Seigneur lui a dit de me maudire." Saisissez-vous cela? "Laissez-le tranquille, le Seigneur lui a dit de me maudire."

50        Au lieu de cela, aujourd'hui, nous voulons lever le poing et nous battre contre lui, voyez-vous, lui couper la tête : "Oui, faites-le sortir, il n'est pas des nôtres."

51        "Laissez-le tranquille, le Seigneur lui a dit de me maudire." Ce petit estropié qui courait là-bas, jetant de la terre contre David...

52        C'est ce qu'ils font aujourd'hui contre l'Esprit de Christ : "C'est une bande de saints exaltés. Eh bien, c'est une bande de ceci. Ce sont des minables. La guérison divine, ça n'existe pas. Les anges, ça n'existe pas. Les prophètes, ça n'existe pas." Toutes ces choses : "Le temps des miracles est passé", jetant de la terre. Mais laissez-les tranquilles! Mais quand David revint en puissance, alléluia, quand il revint en tant que roi absolu d'Israël... Ne vous inquiétez pas, ce Jésus dont nous avons l'Esprit aujourd'hui, qui a rempli Son rôle, reviendra dans un corps physique, pour la deuxième fois, dans la gloire, la puissance et la majesté.

53        Et ce petit homme qui jetait de la terre tomba sur sa face et implora miséricorde. "Laissez-le tranquille", dit l'Esprit de Christ en nous. Ne l'excommuniez pas. Souvenons-nous que toutes ces choses doivent s'accomplir. Nous avons une chose à faire, c'est aller de l'avant. Dieu a promis qu'Il ferait concourir toutes choses pour le bien de ceux qui L'aiment. Gardons le discernement de l'esprit, gardons l'objectif juste. Nous sommes ici pour servir Dieu, chacun fraternisant, allant de l'avant et servant Dieu. Si l'homme a un mauvais objectif, alors qu'arrivera-t-il? Vous voyez?

54        Maintenant, nous voyons que l'Esprit de Dieu était en Lui. Tous les anciens prophètes ont parlé de Lui. Tous les esprits, en partie, chaque petite partie ne se glorifiait pas elle-même (les vrais prophètes). Tous les vrais prophètes Le manifestaient, Lui, parlaient de Lui. Et tout ce qu'ils ont dit s'est accompli en Lui. Cela a montré que c'était l'Esprit de Dieu en eux, c'était accompli. Qu'était-ce ? Dieu parlant de Lui-même. Voyez-vous ? Dieu Se manifestant au travers de ces prophètes.

55        Sans s'attribuer la gloire: "Qui sera le prochain président ? Et qui sera ceci?" Et Ils vous frappent sur la tête: "Dis-nous qui t'a frappé et nous te croirons." Ce n'est pas ça. C'est quelque chose pour manifester Dieu. Ce n'est pas quelque chose pour faire de frère Weathers ici, ou de frère Shores, ou de frère Untel là-bas, un homme important, et de le rendre plus important que les autres hommes de son groupe, ou de faire de lui l'homme le plus important de Phoenix. Ce n'est pas pour faire de William Branham quelque chose de grand.

            Mais à quoi cela sert-il? Ce n'est pas pour faire d'Oral Roberts quelque chose de grand, de Billy Graham quelque chose de grand. Mais ce sont les coeurs, nous cherchons à réaliser quelque chose pour le Royaume de Dieu. Il s'agit de manifester. Tous les dons et autres ne rendent pas quelqu'un plus grand que l'autre, cela nous fait simplement travailler ensemble pour le perfectionnement du Corps, pour nous unir comme un seul peuple, comme un peuple de Dieu. Mais quand vous voyez les gens faire le contraire, ne les maudissez pas; laissez-les simplement tranquilles, quelqu'un doit le faire. Mais attendez jusqu'à ce que Jésus vienne en puissance.

56        Maintenant, nous voyons tous ces prophètes qui parlaient. Chacun d'eux glorifiait Dieu, et le Messie qui allait venir. Et lorsqu'ils entraient en Esprit, ils agissaient, parlaient et vivaient exactement comme le Messie. Et si cela est arrivé de ce côté-là de la croix, quand on annonçait Sa venue, à combien plus forte raison cela arrivera-t-il après Sa venue, après que l'Esprit du Messie aura été placé dans l'Eglise pour agir, faire, travailler et vivre comme le Messie? C'est l'Esprit de Dieu.

57        Discernez cet esprit, voyez s'il est de Dieu ou pas. Voyez s'il agit comme Lui. Voyez si vos émotions... Si quelqu'un vous fait des histoires et éclabousse votre vie, et vous savez que vous êtes tout ce qu'il y a de plus innocent, et vous savez que vous avez l'Esprit de Dieu, alors ne cherchez pas à vous séparer. N'essayez pas d'agir avec mesquinerie envers eux. Ne les maudissez pas. Allez simplement de l'avant, sachant que Dieu a fait cela pour vous tester et voir comment vous le prendriez. Il devra de toute façon en arriver là.

58        Comme l'histoire que j'ai racontée l'autre jour, je pense dans l'église de frère Fuller, concernant ce cycliste au Canada. Eh bien, tous les autres pensaient qu'ils allaient pouvoir devancer ce garçon-là, ce petit trouillard. Et il était le seul à ne pas pouvoir aller à bicyclette sans tenir le guidon.

59        Je suis content d'être l'un de ceux qui aiment rouler en tenant le guidon, saisissant les deux côtés de la Croix et disant : "Je n'apporte rien dans mes bras. Ô Seigneur! laisse-moi m'agripper à la Croix; je n'ai pas de connaissance intellectuelle, je n'ai rien. Laisse-moi simplement m'agripper ici et regarder tout là-bas, au loin."

60        Et ils devaient ainsi rouler à bicyclette sur une planche large de douze pouces [30 cm - N.D.T.], sur une distance d'environ un pâté de maisons, pour gagner une bicyclette Schwinn de cent dollars. Et tous ces garçons qui savaient aller à bicyclette sans tenir- ils allaient en ville faire des commissions pour leur mère et revenaient sans même toucher le guidon - commencèrent chacun à regarder. Ils n'avaient pas l'habitude de tenir le guidon et ils tombèrent. Mais ce pauvre petit gars est monté là-dessus, a tenu son guidon et il a roulé là-dessus jusqu'au bout. On lui a demandé disant: "Comment tu t'y es pris?"

61        Il a dit : "Voici où vous, vous avez commis votre erreur, mes gars. Vous êtes tous meilleurs cyclistes que moi, mais vous regardiez ici, a-t-il dit, et cela vous a rendus nerveux, de voir ce que... Vous cherchiez à garder l'équilibre, alors vous êtes tombés." Il a dit : "Moi, je n'ai jamais regardé ici, j'ai gardé les yeux fixés sur l'arrivée, et je suis resté d'aplomb."

62        C'est ce qu'il nous faut faire. Ne considérez pas ces petites choses, maintenant : "Celui-ci a-t-il fait ceci ou celui-là a-t-il fait cela?" Gardez les yeux fixés sur l'arrivée. Christ vient. Gardez les yeux fixés sur l'arrivée. Ne considérez pas ce qui se passe maintenant. Considérez ce qui va arriver tout là-bas, au temps de la fin, quand nous devrons nous tenir là et - et rendre compte de nos vies.

63        David ne regardait pas ce petit Benjamite qui lui jetait de la terre; il était de toute façon infirme. Il n'a même pas fait cas de lui. Il n'a même pas voulu laisser le garde lui couper la tête. Il a dit : "Laisse-le tranquille, Dieu lui a dit de le faire. Dieu lui a dit de me maudire, laisse-le tranquille." Car David savait qu'un jour il allait revenir en puissance. Ce Benjamite aurait son temps.

64        Oui, c'est cela. L'Eglise se lèvera en triomphe. De toute façon, je n'ai été envoyé que pour prier pour Ses enfants malades. C'est tout ce que je peux faire. Où qu'ils soient, de quelle église ils sont, cela ne change rien pour moi de prier pour Ses enfants malades, j'essaie de manifester le don pour Sa gloire. C'est la raison pour laquelle je n'ai jamais fait partie de quoi que ce soit.

65        Maintenant, souvenez-vous, c'est en ordre. Voyez-vous, je ne - je ne dis donc pas cela. Je veux que vous me compreniez bien; je crois que Dieu a des Chrétiens dans chaque église, Ses enfants. Il ne m'a jamais questionné à ce sujet. J'ai seulement été envoyé pour prier pour les enfants, faire ces choses et Le manifester, Lui.

66        Maintenant, voyez, Jésus et ces prophètes, tout ce qu'ils ont dit devait être la vérité, car c'était la puissance de Dieu en eux, Dieu Lui-même parlant au travers d'eux de Sa propre venue, pour Sa propre gloire.

67        "Qui est Président? Qui va... qui va...? Aurons-nous assez de pluie cette année?" Ça ne veut rien dire. Quelque chose à la Gloire de Dieu, quelque chose pour mettre l'Eglise en ordre, quelque chose pour la puissance de Dieu; pas pour vous faire un nom, mais quelque chose pour que la gloire de Dieu soit manifestée.

68        Maintenant, nous remarquons que tous ces prophètes et tout ce qu'ils ont dit à Son sujet, tout s'est avéré exact, parce qu'Il était le thème de l'Ancien Testament. Jésus, le Messie, le Messie qui allait venir, était ce que chaque prophète attendait depuis - depuis Adam jusqu'à M - Malachie. Chaque prophète a parlé de la Venue du Seigneur. Chacun a mis sa part là-dedans, parce qu'il était oint de Dieu. C'est tout ce dont il pouvait parler.

69        Maintenant, je souhaiterais que nous ayons davantage de temps pour cela. Mais remarquez, tout ce qu'ils ont dit est arrivé. Ecoutez ça, prenons juste certaines choses que les prophètes ont déclarées.

70        "Une vierge concevra et enfantera." Cela est-il arrivé? Assurément. "On l'appellera Emmanuel, le Prince de Paix, le Dieu Puissant, le Père éternel." C'est ce qu'Il était, exactement, le "Père éternel". Aucun homme ne sera appelé "Père" sur cette terre, mais Dieu est votre Père.

71        Très bien, maintenant, voyons encore : "Il était blessé pour nos péchés, brisé pour notre iniquité; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c'est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris." Pilate, dans son tribunal, alors qu'on meurtrissait le dos de cet homme avec un fouet à neuf lanières, il n'a pas compris que les Ecritures déclaraient que cela arriverait ainsi. Ils n'avaient pas le discernement de l'esprit, ces sacrificateurs qui disaient : "Qu'Il s'en aille, qu'Il s'en aille."

72        Et sur la croix, alors que les gens ouvraient la bouche et les choses semblables, et quand ils l'ont entendu crier : "Mon Dieu, pourquoi M'as-Tu abandonné?", ils n'avaient pas de discernement. Voyez-vous, ils n'ont pas pu discerner l'Esprit. C'est ce dont David parlait dans le Psaume 22, ils ont ouvert la bouche sans savoir qu'ils accomplissaient cela. Exactement comme ce Benjamite l'a fait pour David. Voyez, il pensait que David avait entièrement tort parce qu'il n'était pas d'accord avec lui sur ses principes d'administration de son royaume. Il n'a pas compris que c'était l'Esprit de Dieu en David qui le faisait.

73        C'est cela que nous devons discerner, aujourd'hui, l'esprit d'un homme. Qu'essaie-t-il de faire? Quel est son but? Pas le groupe dont il est membre ou ce que ceci ou cela, qu'il soit blanc, noir, jaune, ou quoi qu'il soit. Voyons ce qu'il cherche à réaliser et prenons cela, voyons ce qu'il essaie de faire pour le Royaume de Dieu. S'il a des idées qui paraissent étranges par rapport aux nôtres, c'est parfaitement en ordre tant qu'il cherche à réaliser quelque chose pour le Royaume de Dieu. Discernez cela en lui. S'il a tort, mais que son coeur est juste, Dieu l'amènera à la Vérité de la chose après quelque temps. Laissez-le tranquille, laissez-le tranquille, voyez ce qu'il essaie de faire.

74        Maintenant, nous voyons ici, nous découvrons ensuite qu'à Sa... à Sa mort, quand Il est mort à la croix et qu'Il a crié tout ce que les prophètes avaient déclaré à Son sujet : "Ils ont percé Mes mains et Mes pieds", cela s'est accompli là. Les prophètes avaient raison. Ils pensaient qu'il s'agissait d'eux-mêmes, ou ils criaient comme s'il s'agissait d'eux-mêmes, mais cela fut manifesté à la croix.

75        "Il - il a été mis au nombre des malfaiteurs." C'est ce qu'on a fait de Lui. Il était avec les transgresseurs. "A Sa mort, Il fut enseveli avec les riches." C'est bien le cas; Il fut enseveli dans la tombe d'un homme riche. "Je n'abandonnerai pas Son âme... Il n'abandonnera pas Mon âme", a dit David, quand l'Esprit de Dieu en lui a parlé. "Il n'abandonnera pas Mon âme dans le séjour des morts, et Il ne permettra pas que Son Saint voie la corruption", comme si David était le Saint en question. Ce n'était pas David, c'était l'Esprit de Dieu dans David qui criait. Voyez-vous, l'Esprit de Dieu qui criait dans un homme.

            Quelqu'un a dit : "Ecoutez ce vieil hypocrite là-haut."

76        Il n'en était pas un; c'était l'Esprit de Dieu en lui qui criait. Voyez-vous, l'Esprit de Dieu se manifeste : "... n'abandonnera pas Son âme dans le séjour des morts, ni ne permettra que Mon Saint voie la corruption."

77        Maintenant, frères, pour terminer, laissez-moi dire ceci; notre temps s'écoule. Mais, suivez, laissez-moi dire ceci pour terminer, en rapport avec ces passages de l'Ecriture ici. Voyons. Si un Homme constitue le thème de tout l'Ancien Testament et que tout ce que les anciens prophètes, oints de l'Esprit de Dieu, ont dit s'est accompli en Lui à la lettre, assurément, cette Personne importante appelée le Fils de Dieu devrait savoir comment établir l'Eglise du Nouveau Testament. Ne le croyez-vous pas? Il devrait avoir une idée sur comment établir l'Eglise du Nouveau Testament.

78        La première chose sur laquelle je désire attirer votre attention, ici dans Matthieu, chapitre 16, c'est quand Il - Il parlait alors, après être descendu, et qu'Il parlait aux disciples, Il a dit : "Qui dit-on que Je suis, Moi, le Fils de l'homme?"

79        Et ils ont dit : "Certains disent que Tu es Elie, d'autres disent que Tu es Untel, et d'autres encore que Tu es Untel, et ainsi de suite", différentes personnes.

            Il a dit : "Mais vous, qui dites-vous que Je suis?"

80        Et Pierre a dit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant."

81        Il a dit : "Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est Mon Père qui est dans les cieux Qui te l'a révélé, c'est Lui. Et - et Moi, Je te dis que tu es Simon, ou plutôt - ou plutôt Pierre, et que sur cette pierre Je bâtirai Mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne pourront prévaloir contre Elle." Or là, on parle de l'Eglise. Maintenant, observez bien, et si j'ai tort, que Dieu me pardonne; vous aussi, pardonnez-moi.

82        Maintenant, la - l'Eglise catholique dit que c'était une pierre qui se trouvait là, Pierre, et que c'est sur Pierre qu'Il a bâti l'Eglise. Eh bien, nous savons que cela est faux. Nous, Protestants, ne sommes pas d'accord avec cela.

83        Mais nous, Protestants, nous disons : "C'était sur Lui-même qu'Il a bâti Lui-mê-... l'Eglise, Lui-même." Mais si vous remarquez bien, je vais être en désaccord avec cela, amicalement. Ce n'était pas cela.

84        C'était sur la révélation spirituelle de Lui-même. Voyez-vous? "Ce ne sont pas la chair et le sang..." Vous ne l'avez jamais appris dans un séminaire, quelque bons qu'ils soient. Vous ne l'avez jamais appris par le credo d'une église, quelque bon qu'il soit. Ce sont de bonnes choses, mais ce ne sont pas la chair et le sang qui vous l'ont révélé. Ce n'est pas une conception intellectuelle sur la façon dont il faut prononcer votre discours, sur la façon dont vous devez vous incliner, comment ou quelle grande chose vous devez faire ici sur terre. Ce n'est pas cela. Ce n'est pas bâtir une grande chose ou faire une grande chose. Mais ce que c'est, c'est une révélation de la Parole de Dieu. Il était la Parole. "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été manifestée et a habité parmi nous." Il était... C'était la révélation de la Parole de Dieu.

85        L'Esprit en Pierre montrant par une révélation spirituelle qu'Il était le Fils de Dieu manifesté. Le Dieu de Gloire manifestant la gloire de Dieu. "Sur cette pierre (la révélation spirituelle de la Parole), Je bâtirai Mon Eglise." Pourquoi? Si ces prophètes au service de Dieu, déclaraient par le Saint-Esprit que c'était le Fils de Dieu, le même Esprit de ce côté-ci révèle à nouveau la même chose. Voyez-vous cela?

86        "Ce ne sont pas la chair et le sang", vous ne pouvez apprendre cela dans un séminaire. Vous apprenez votre... recevez votre doctorat en théologie ou votre doctorat d'Etat, le doctorat en droit ou... Ces choses sont bonnes, je souhaiterais les avoir. C'est vrai, mais cependant, ce n'est pas Cela. Vous n'avez pas besoin d'avoir cela, pourtant, c'est bien de les avoir. Vous pouvez être ceci, plus; mais, si vous devez vous débarrasser du plus, alors prenez ceci. Ceci est "ce que". Si ceci n'est pas "ce que", laissez-moi avoir "ceci" de toute façon. Je veux ceci! ceci!

87        "Ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela." Vous ne l'avez jamais appris par l'instruction. Vous ne l'avez jamais appris par une dénomination. Ces choses sont bonnes, l'instruction, la dénomination, c'est bien. C'est une partie de cela. Mais les gens s'appuient trop sur ces choses et ils laissent de côté le discernement spirituel. Voyez-vous?

88        "Ce ne sont pas la chair et le sang qui te l'ont révélé, mais c'est Mon Père qui est dans le Cieux qui te l'a révélé. Et sur cette pierre, Je bâtirai Mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle." "Elles ne pourront jamais prévaloir", cela montrait qu'elles s'y opposeraient.

89        Maintenant, observez et voyez contre quoi sont les portes du séjour des morts. Elles ne sont pas contre la dénomination. Le gouvernement reconnaît cela. Ce n'est pas ça. Le monde reconnaît toutes nos dénominations. En tant que citoyens américains, nous avons chacun le droit d'avoir une dénomination, ce qui est bien; nous apprécions cela. Mais ce n'est pas contre cela que sont les portes du séjour des morts. Elles sont contre la révélation spirituelle de Christ étant ici maintenant, le même hier, aujourd'hui et éternellement. C'est contre cela qu'elles sont. "Les portes du séjour des morts seront contre cela, mais elles ne prévaudront jamais."

90        Vous y êtes, le discernement spirituel. Peu importe qui c'est, c'est mon frère aussi longtemps qu'il essaie d'atteindre le même objectif que moi. Qu'il soit prophète, qu'il soit pasteur, qu'il soit diacre, qu'il soit ceci ou cela, que Dieu l'honore d'une manière ou d'une autre, peu importe ce que c'est, qu'il me déshonore, quoi qu'il veuille faire, malgré tout, c'est mon frère. Nous travaillons pour la même Cause. Nous envoyons nos - nos - toutes nos oeuvres là dans le même Royaume, là-bas. Il travaille pour la même Cause que moi. Le discernement spirituel, la révélation spirituelle de Dieu. Regardez ici, si vous désirez cela.

91        Jésus... L'autre soir, j'ai prêché quelque part, peut-être là-bas : "Il n'en était pas ainsi au commencement." Il nous faut retourner au début pour retrouver notre texte pendant un instant. Au commencement, il y avait Caïn, un intellectuel, il a bâti une belle église (pour ainsi dire), il a bâti un bel autel, il a offert un sacrifice, il a prié, il était sincère, il a rendu grâces, il a payé sa dîme, il était en tout aussi religieux qu'Abel.

92        Mais Abel (il n'y avait pas de Bible en ce temps-là), mais par une révélation spirituelle, il vit que ce n'était pas les fruits des champs qui nous ont fait pécher, ce n'était pas des pommes qu'ils avaient mangées. Voyez-vous, ce n'était pas des pommes, la révélation lui fit savoir cela. Et ce n'était pas des fruits qui l'avaient fait sortir de là. C'était la vie, la séparation de la vie; ainsi, il alla prendre un agneau et l'offrit à sa place par la foi, qui est une révélation spirituelle. Amen. La révélation de Dieu, révélation spirituelle; il lui fut révélé qu'il ne s'agissait pas de fruit, ce ne sont pas de pommes, ce ne sont pas de pêches, de prunes ou de poires. C'était une séparation de vie, ainsi il alla prendre une vie et l'offrit à la place des fruits.

93        Les fruits, c'est ce que vous-, le travail de vos propres mains, ce que vous faites là : "Je vais aller construire ceci. Je vais aller faire ceci. Je vais soutenir cela." C'est bien. Il avait exactement le même autel que l'autre. Ils avaient tous deux des autels. C'était bien.

94        Mais c'était la re - la vérité spirituelle révélée sur la chose, car c'est l'Esprit de Dieu qui le révéla : "Et sur cette pierre, sur lequel Christ est mort, le Rocher des âges, le rocher sur lequel l'agneau d'Abel est mort..." Ce petit Abel, quand il mit ses mains sur ce petit agneau, sa petite laine blanche baignée, alors qu'il prit une - une pierre et coupa son petit cou, et le frappa comme cela, (il n'y avait pas de lances en ce temps-là), et cette pauvre petite bête était en train de mourir, le sang baignant ses mains, et toute sa petite laine blanche baignée dans le sang, bêlant et criant...

95        De quoi cela parlait-il ? L'Agneau de Dieu, quelque quatre mille ans plus tard, révélé spirituellement, que l'église rejeta. Et les gens Le taxèrent de "Béelzébul" et de "démon": en effet, tous les prophètes en avaient parlé. Ils ont rejeté les prophètes. Il dit : "Oh, vous avez bâti leurs sépulcres, et c'est vous qui les avez mis dedans. Vous, murailles blanchies", leur dit-Il. Sans le discernement spirituel, ne sachant pas que c'était l'Agneau de Dieu; qu'Il était censé être ainsi et agir ainsi, parce qu'Il accomplissait la Parole de Dieu.

96        Et l'Eglise du Saint-Esprit aujourd'hui, agissant comme elle le fait, faisant les choses qu'elle fait, elle accomplit la Parole de Dieu. Alléluia ! Voyez-vous, Pierre a dit le jour de la Pentecôte : "Ceci est ce que." Et il a dit: "Ceci est pour vous et pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera."

97        Ces mêmes prophètes inspirés ont dit que la Lumière du soir brillerait, que les pluies de la première et de l'arrière-saison tomberaient ensemble comme aux jours de grâce. Regardez ça. Qu'est-ce? La première pluie vient, et la pluie de l'arrière-saison est en retard. Alors elles se chevauchent, elles sont ensemble, la pluie de la première et de l'arrière-saison sont ensemble, le Saint-Esprit manifesté par la puissance et la résurrection de Jésus-Christ. Vous y êtes, venant ensemble, la première... La grâce de Dieu... Il a dit : "Ce qui arriva du temps de Noé." Sa grâce était patiente. La voici aujourd'hui, patiente, un chevauchement fait se rencontrer un nuage d'autrefois et un nuage d'aujourd'hui. La première pluie vient premièrement, la première pluie que nous avons eue, maintenant vient la dernière pluie, la première pluie venant par-dessus la dernière pluie, l'est et l'ouest se rencontrant. Les deux pluies tombant ensemble, la guérison divine plus l'Ange du Seigneur révélant les secrets des coeurs et accomplissant tout. Oh, il semble que les enfants véritablement nés de Dieu devraient voir cela. Vous y êtes, l'Esprit qui révèle, la révélation. C'est là-dessus que Jésus a dit que l'Eglise serait bâtie.

98        Eh bien, quelqu'un pourrait alors se lever et dire : "Eh bien, certainement, nous les Untel, nous sommes bâtis là-dessus."

99        Prenons Sa Parole un petit peu plus loin. La dernière commission qu'Il a donnée à Son Eglise, c'était : "Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création." Le monde entier. Combien de temps cela doit-il durer? Dans le monde entier. A combien de personnes? A toute la création. "Celui qui croira et qui sera baptisé", pas l'église, "celui" est un pronom personnel [En anglais, c'est "he" qui est un pronom personnel -N.D.T.]. "Celui qui croira...", l'individu.

100      Comme David duPlessis le disait au sujet des petits-fils, il n'y a pas de petits-fils dans le Royaume de Dieu, il y a des enfants! Votre père était Pentecôtiste, et si vous venez simplement ici à cette église parce que lui venait ici, au croisement de la 11e Rue et de la rue Garfield, que lui a reçu le Saint-Esprit, et vous a fait entrer comme un petit-fils, vous êtes en erreur! Il faut que Dieu Lui-même se révèle à vous.

101      Et nul ne peut appeler Jésus le Christ par une conception intellectuelle. Nul ne peut appeler Jésus le Christ, parce qu'il regrette ses péchés et vient se repentir. Nul ne peut appeler Jésus le Christ, si ce n'est par la re - cette révélation du Saint-Esprit qui le lui fait savoir : "Sur cette pierre, Je bâtirai Mon Eglise et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle." Voilà la révélation. Voilà la chose sur laquelle Il a bâti Son Eglise.

102      Qui a fait cela? Pierre? Non, non, non. Qui a fait cela? Christ a dit : "La révélation de Dieu, c'est le Saint-Esprit qui vous l'apporte. Encore un peu de temps et Je vais vous quitter, mais Je prierai le Père et Il vous enverra le Consolateur, Il vous rappellera ces choses." Est-ce juste? C'est ce qu'Il est en train de faire ce matin. Et Il fera quoi? "Il vous montrera les choses à venir." Le Saint-Esprit dans l'Eglise, dans les derniers jours...

            Maintenant, vous dites : "Frère, alléluia, c'est mon église."

103      Attendez un instant! Jésus a dit : "A ceci tous connaîtront que vous êtes Mes disciples...", dans Saint Jean 13.35 : "A ceci tous connaîtront que vous êtes Mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres." La Vérité du Royaume de Dieu à venir révélée par l'Esprit, regardant là-bas à la fin, voyant ce dont les prophètes ont parlé, et voyant ce dont Jésus a parlé, et voici le même Saint-Esprit en vous qui crie à nouveau : "C'est vrai! C'est vrai!" Qu'est-ce? C'est la Vérité spirituelle révélée. J'aime mes frères, peu importe l'église qu'ils fréquentent, qu'ils soient de la première pluie ou de la pluie de l'arrière-saison, ou d'aucune pluie du tout, aussi longtemps qu'ils sont dans le Corps de Christ, essayant de réaliser quelque chose, non pas dans un certain but, pour se faire voir sur terre, mais ayant comme but le Royaume de Dieu et la gloire de Sa Venue, pour révéler et faire connaître Sa proche apparition.

104      Maintenant, pour terminer, nous voulons penser à ceci : "Sur cette pierre, Je bâtirai Mon Eglise", c'est exact. Et ensuite, nous découvrons dans Jean 14.7, qu'Il a dit ceci : "Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi. Les oeuvres que Je fais..." Quel genre d'oeuvres a-t-Il accomplies pour se faire connaître? Vous vous souvenez de Pierre, (n'est-ce pas?) Ce dont nous avons parlé, de Philippe, de la femme au puits. Prédisant qu'il ne fallait pas aller vers les nations, mais que ceci arriverait dans les derniers jours, comme Il a dit : "Ce qui arriva du temps de Sodome arrivera pareillement à l'avènement du Fils de l'homme." Voilà une révélation qui est écrite sous forme de mystères, comme cela, pour ceux du dehors, ceux qui ignorent tout à ce sujet. Mais vous, mes précieux frères, vous, mes précieuses soeurs, vous n'êtes pas des enfants de ténèbres, vous n'êtes pas des enfants de la nuit, mais vous êtes des enfants de la Lumière, marchant dans la Lumière comme Il est Lui-même dans la Lumière, alors nous sommes mutuellement en communion, tandis que le Sang de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, nous purifie tous de tous nos péchés. Vous y êtes, les serviteurs du Seigneur...

105      Jésus... Alors que je cite le passage des Ecritures que j'ai ici, j'ai pris Marc 16, oui, Marc 16, Il dit : "Allez par tout le monde." Voici le genre d'Eglise qu'Il a établie. La dernière commission à l'Eglise : "Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé. Celui qui ne croira pas sera condamné." Maintenant, regardez ici, regardez ce discernement spirituel... "Celui qui croira et qui sera baptisé." Il n'a jamais dit exactement de quelle façon, mais nous voulons nous disputer à ce sujet, voyez-vous, une autre chose. (Voyez?) "Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé." La façon dont il veut être baptisé, c'est son affaire. Si ce qu'il fait est pour le Royaume de Dieu, allons, frère, nous allons en avant dans le même Esprit. Si j'ai tort, alors vous verrez, ce sera manifeste. Et si vous avez tort, ce sera cela. Mais nos coeurs, nos motifs et nos objectifs sont pour le Royaume de Dieu là-bas. Nous y sommes, nous indiquons la direction du Calvaire.

106      Moi et mes idées, eh bien, j'ai... je n'ai pas un frère qui aime la tarte aux cerises comme moi, mais nous sommes des frères. Voyez-vous? Aucun n'aime chasser et pêcher autant que moi, mais nous sommes des frères. Voyez-vous ce que je veux dire? J'ai mes propres idées, mais cela n'empêche pas qu'il soit mon frère, son père est mon père, sa famille est ma famille. Vous y êtes.

107      Les patriarches étaient tous différents les uns des autres, mais ils avaient un même père, et tout cela devait concourir à une chose, mais ils ont rejeté le principal parce qu'il était spirituel. Ne voyez-vous pas cela, frères? Ne pouvez-vous pas voir ce dont je parle?

108      Maintenant, remarquez, et nous sommes... pour terminer : "Allez par tout le monde et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé. Celui..." [Espace vide sur la bande. - N.D.E.] ...?... "Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru; en Mon Nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues." Qu'est-ce? Une révélation spirituelle. Voyez-vous? "Ils parleront de nouvelles langues, s'ils saisissent des serpents, ou s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal. Ils imposeront les mains aux malades, les malades seront guéris." Voilà ce qu'était la Nouvelle Eglise. C'est le genre d'Eglise qui est établie par Jésus-Christ, ce grand Personnage, qu'avaient annoncé tous les prophètes. Nous voyons que Son Esprit est venu ici et a prédit que Son Esprit reviendrait dans les gens et ferait les mêmes choses que Lui.

109      Puis-je terminer en disant ceci, j'ai encore une douzaine de passages de l'Ecriture ici, mais nous n'avons pas le temps. Voyez-vous? Mais, écoutez ceci. Puis-je terminer en disant ceci. Chaque vrai prophète du Seigneur né de nouveau, chaque prédicateur, enseignant de l'école du dimanche, voyant, apôtre, missionnaire, quoi qu'il soit, son coeur entier est résolu; il est tellement rempli et oint de l'Esprit de Dieu, tellement oint... quelle que soit sa fonction, qu'elle consiste à prêcher, ou à enseigner, à évangéliser, ou à avoir des visions, quoi que ce soit, il fera cela pour le Royaume de Dieu. Et l'Esprit de Dieu parlera au travers de cet homme et montrera que c'est le Royaume de Dieu.

110      Alors nous... Moi, en tant que Baptiste, je vous vois, vous les Pentecôtistes, vous êtes mes frères. Vous n'êtes pas membre de l'Eglise baptiste, moi, j'ai été membre de cette église-là. C'est la seule église dont j'ai été membre, l'Eglise baptiste. Mais cela n'est pas un obstacle pour moi, je vois que l'Esprit de Dieu est avec vous. Je vois ce que vous essayez de faire. Eh bien, si moi, un Baptiste, je peux avoir de tels sentiments, certainement que les Assemblées, l'Eglise de Dieu, les Pentecôtistes unifiés, les Indépendants, et nous tous les frères réunis devrions voir ce que nous essayons de faire pour un même but. Ayons le discernement spirituel.

111      Maintenant écoutez. Pour terminer, je vais faire cette dernière remarque. Beaucoup parmi vous sont malades et faibles, et beaucoup sont endormis, sont morts spirituellement, parce qu'ils ne discernent pas le Corps de Christ; ce corps malade que nous avons! Que Dieu nous aide à avoir le discernement spirituel de cette révélation du Royaume de Dieu et de l'amour de Dieu dans nos coeurs, répandu par le Saint-Esprit, pour essayer d'ouvrir largement nos bras, en disant : "Nous sommes frères." Voyez-vous ce que je veux dire? Et chaque petit don que vous avez, ne l'utilisez pas pour chercher à en faire quelque chose de grand pour nous-mêmes, faisons cela pour le Royaume de Dieu, pour travailler avec tout le monde, pour essayer d'élever la Cause de Jésus-Christ, car Sa Venue est proche. Croyez-vous cela ?

112      Je regrette vraiment de vous avoir gardés si longtemps. Frère David sera ici demain pour vous enseigner les Ecritures, mais, à présent, inclinons la tête un instant. [Un frère parle dans une autre langue. Une soeur en donne l'interprétation - N.D.E.]

            En avant, soldats chrétiens!

            Marchant au combat;

            Avec la croix de Jésus

            Allant de l'avant.

            Nous ne sommes pas divisés,

            Nous formons tous un seul corps;

            Un dans l'espérance et dans la doctrine,

            Un dans la charité.

            Oh, en avant, soldats chrétiens!

            (Croyez-vous que vous êtes un soldat chrétien? Levez la main.)

                 Marchant au combat; (avec quoi?) Avec le... (notre objectif) Jésus

                 Allant de l'avant.

            Que Dieu vous bénisse. Votre pasteur.

1 Our heavenly Father, I want to express if I can this morning, how in my heart I feeled towards One, the holiest of Holy coming down to the earth and to redeem a sinner like myself. And I'm sure that these ministers that's present now can feel the same way, that it was by Your grace that we have been made the ministers of this covenant that Thou has given with Adam's fallen race. And we are here this morning, Father, gathered for no other purpose but to know and to--to study to know, rather, the will of God and what we must do to make Christ real to the people of this generation. Knowing surely that in the day of the judgment we will be brought face to face with this generation. And, being ministers, we will be judges. And the people to which we have spoken to, and their attitude towards the Word that we bring them, will determine their eternal destination. Therefore, Lord, in that day we would be a judge for or against the generation that we preached to.

2 Father, God, please, through Jesus' Name, let us not say one word that would be wrong. But may we have sincere hearts and open mind that we might receive the things that's Yours, that we might be able to go out into our different fields of work after today, and--and be better equipped because of our meeting with You this morning. Grant it, Lord. Won't You come and be our speaker and our ears, and our tongue, and our thoughts? Let the meditation of my heart, thoughts of my mind, all that is within me, and within these my brethren and sisters, may it be acceptable in Thy sight, Lord, that we might be so filled and charged with Thy Spirit of Your Presence here, that the room would become... the room, not so much the building that we are sitting in, but the building that we are living in, become altogether a cloud of the glory of God. We might leave here this morning so filled with the Holy Spirit that we would be more determined than ever before in life to carry the message to the dying generation that we're living in. Hear us, Lord, and speak to us through Thy Word, for we ask it in the Name of Thy Son and our Saviour, Jesus Christ. Amen.

3 I wish to read, this morning, a--a portion of Scripture found in the Psalms, the 105th Psalm. I wish to read just a portion. You that keeps down these Scripture readings, I see many of them had been, were ministers and so forth. It's good to read the Word. (And now, what time do they usually leave, about twelve o'clock? What say? Thank you, brother.) Psalms 105:
O give thanks unto the LORD; call upon his name: make known his deeds among the people.
Sing unto him, sing psalms unto him: talk ye of all his wondrous works.
Glory ye in his holy name: let the hearts of them rejoice that seek the LORD.
Seek the LORD, and his strength: seek his face evermore.
Remember his marvelous works that he has done; his wonders, and the judgments of his mouth;
O ye seed of Abraham his servants, and ye children of Jacob his chosen.
He is the LORD our God: his judgments are in all the earth.
He has remembered his covenant forever, the words which he commanded to a thousand generations.
Which covenant he made with Abraham, and his oath unto Isaac;
And confirmed the same unto Jacob for a law, and to Israel for an everlasting covenant:
Saying, Unto thee will I give the land of Canaan, the lot of Your inheritance:
When they were but a few men in number; yea, very few, and strangers in it.
When they went from one nation to another, and from one kingdom to another people;
He suffered no man to do them wrong: yea, he reproved kings for their sake;
Saying, Touch not my anointed, and do my prophets no harm.
May the Lord bless the reading of His Words. I have a few Scriptures written out here somewhere that I was going to refer to perhaps along the road.

5 I wonder today who's going to be the next President? The election's coming up, you know. Who's going to be President this next term? What if I knew? There's only One that does know, and that's God. And what if God would reveal to me who's going to be the next President, and I stood here in Phoenix and made a prediction that such-and-such a man would be the next President of the United States? And they would place that in papers and so forth, and I would hit it right on the dot. It would be perfect, and it would be all that I had said would come to pass. But what good would it do? What good is it anyhow if I--if I should do such a thing? The papers would advertise it, and it would go out maybe, if such a person could make such a prediction and it would be true, all the newspapers and magazines would--would pass on it.

6 But you know that God doesn't do things like that; God doesn't use His power and His gifts for foolishness. It's going to be, whatever's President, it'll be President. And to know now which would be President wouldn't help us one penny. It wouldn't do us one bit of good to know who's going to be President. So therefore, God doesn't do those things like that.
And then if I made such a prediction as that, and it come to pass, and the newspapers packed it, and the magazines, then it would be to my glory. People'd say, "Look what a great prophet Brother Branham is. He told us long before it happened just who would be President." And that would be to my glory. But God doesn't want... He's not interested in working things to my glory or to--to any other man's glory. He's interested to work things to His glory, something that will profit.

8 Like Paul said, "If we speak with tongues and do not have an interpreter, what good does it do? We only glorify ourselves," and that's--or "edify ourself." That's kinda out of the line for God. God wants to be edified Himself. And we're to not seek self-edification, but to edify God with all we do.
So therefore, I believe this morning, if I knew who he would be and exactly when he would be elected, and oh, how many votes he'd be over or under, or whatever it might be, it wouldn't do one bit of good to tell it. It'd be best for me just to keep it still if I did know it, not try to publish it, because there would be--there would be no reason for me to do it. 'Cause it's going to be anyhow, and it doesn't make us that much difference who's going to be President.

10 But God, when He uses His gifts, He uses them for His own glory, and for the glory of His people, for the glory of His church, for the edifying of the body of Christ, and for the glory of the Kingdom of God. That's why He gives these things in His church, why He has teachers, prophets, evangelists, pastors. They are for the edification of the Church and for the glory of God. The prophet is not to get out and mingle with the world and try to take a gift like Balaam did and make havoc, or--or money out of it, or something. If he's a prophet, he's supposed to reveal God to the church and stay out of the things of the world. It's all for the glory of God.

11 Now, we do have... And I think it's a good thing for us, as ministers, to follow our order, when we see such things in the world as we see today. And we have an order from God, is for the discerning of spirit, trying the spirit. I believe that that is a very great lesson for the church today, is to try the spirit of anything, have discernment of the spirit. I do not think that we should ever, by any means, ever try to judge a person by the denomination they belong to, or by the group that they are assembled with, whether they be Methodist, Baptist, Presbyterian, Pentecostal, or--or whatever they are. We should never judge the man by the denomination that he belongs to. We should always judge him by the spirit he has (See?), the spirit. Whether he's latter rain or former rain or inner, outer rain, or no rain, or whatever it might be, we should never judge him by that, but by his spirit. We are to discern spirits. Watch what the man has in mind, what he has--what he's trying to achieve. If the man, by a gift, no matter how great the gift is...

12 Now, I want to get this to the church this morning, which in the different denominations you are still the church of the living God together. And this is the thing I want to get to you (See?), that we are really not divided. We are the stones that's cut in different forms, all to the glory of God.
Now, there is so much in the day that we live in pertaining to gifts. So many people judge people by gifts that they have. Well, I believe that these things are gifts. I believe that what we see take place is gifts, and they are God-given gifts. But we--if we do not use them in the right way that God intended them to be used, then we can do more harm with the gifts than we could if we did not have the gifts. The other night I made a statement at the pulpit, saying this, that I would rather see brotherly love existing among the church, if we didn't have one case of healing or anything else. See, we must know what these things are for.

14 Now, if a man comes and he has a great gift, no matter if he belongs to our denomination or another denomination, don't judge him by what denomination he come from, how he dresses, but what you want to see is what he's trying to do with that gift, what purpose he has. If he's trying to take his influence and build himself a great name out of it, I'd have discernment of spirit enough to know that's wrong. No matter how great a teacher he is, how powerful he is, how intellectual he is, or how his gift operates, if he isn't trying to achieve something for the benefit of the body of Christ, your own spiritual discernment would tell you that that's wrong. No matter how accurate, how perfect, how it is, it's wrong if it isn't used for the body of Jesus Christ.

15 To achieve something, maybe he's got a great gift that he could draw people together with a great intellectual or a spiritual power, that he could draw people together, and maybe he's trying to take that gift and make hisself famous so that he'll have a big name, so that other brethren will look up to him as some big person. Then that's wrong. Maybe he's trying to--to edify a certain thing here that he wants everybody else to get out of the picture and let him and his group be the picture. That's still wrong. See?

16 But if he has a gift of God and he's trying to edify the Body of Christ, then I don't care what he belongs to. You're not discerning the man, you're discerning the spirit, the life that's in the man. And that's what God told us to do. Not one time was we ever commissioned to discern the--the man's group. But we was constrained and commanded by God to discern the spirit in the man, what he's trying to do, what the spirit in his life is trying to lead him to. And then if we can find out that he's trying to lead the people (not to break them up, but to bring them together) and to bring the church of the living God, not all to one denomination, but to a understanding, a fellowship, a unity of spirit. Then if he is former rain or latter rain, or whatever it is, his spirit and his purpose is right. And the spirit that's in him, no matter what move he belongs to, the Spirit that's in him is trying to point the people to Calvary, away from himself or away from anything else, but his only achievement he has is to point them to Calvary. He doesn't care whether he's even knowed or not. He doesn't care whether even his own movement... which is fine (See?), it's good, if he is a Methodist, or a Presbyterian, or a Roman Catholic, or whatever he wants to be by denomination.

17 But what is he trying to do, the purpose of his heart that he's trying to get? Then you can see what's in the man's life, whether his motives is for his--his denomination, whether it's for hisself, whether it's for worldly fame, whether it's for big names, to say, "I predicted that, come just exactly to pass." Now, you see that's wrong right there, to begin with. But if he's trying to use what God's give him, as a teacher, as a prophet, as a seer...

18 A New Testament prophet is a preacher. We all know that. Just any minister that's a preacher is a prophet, a New Testament prophet, if he's prophesying, preaching, not to try to edify himself to make a big name, or to edify his organization. Which, he should be in an organization. Here I am without one, but yet preaching you should be. That's right. Every man ought to have a church home. You ought to have a place, not just to float about from pillar to post, but have somewhere that you go to church and you call it your church, somewhere you pay your tithe, and somewhere that you help support the cause. Take your choice, but then don't never disfellowship the other man because he don't belong with your group. See? Discern his spirit and see if he's got the same purpose in heart, then you got fellowship one with another. You're working for one great cause. That's the cause of Christ. I think that that is absolutely true.

19 Now, if we will notice the motives and objectives of the Old Testament prophets, them men had one objective, and that was Jesus Christ. They had one thing that their whole theme of the Old Testament was built around the coming Messiah. They--they did not go out and do things just for money or for fame. They had one thing, they were anointed with the Spirit of God, and they predicted the coming Messiah. And those men were so anointed with the Spirit until they sometimes acted like the Spirit that was within them, they spoke seemingly of themselves. Watch how the Spirit of God made them men act.

20 We'll take, for instance, Moses, the great prophet, how that that man had no selfish objectives at all. He could've been the king of Egypt. He could've had the world under his feet. But because that he was a prophet at heart, he refused to be called the son of Pharaoh's daughter, choosing rather to suffer the persecution and the trials of Christ, esteeming the treasures of heaven greater treasures than them of Egypt. He forsook and denied himself of the worldly fame, of the luxury and the--the things that life offers. He had to look beyond that. See, he--he could've been that.

21 Just take the minister today: if he has the baptism of the Holy Spirit, and he knows that if he preaches that Word, it's going to cut his fame down; it's going to put him in a little bitty church somewhere, or maybe out on the street. But he knows that something in his heart is burning. He sees the coming of the Lord. He doesn't care whether that he has a big church or a little church. He doesn't care whether he has today's food or not no food. He doesn't care whether he has good clothes or doesn't have good clothes, He's only mindful of one thing, and that's the very Life within him crying out. He's trying to achieve something for the glory of God, and that man, in doing so, will act the very Life of the Spirit that's in him. Do you follow me? He'll act it out.

22 Look at Moses when he come to a time that he displayed, all his life was the Spirit of Christ, for Christ was in him. Christ was in Moses by measure. Now, if we notice, he was borned in the time of persecution. The children was killed to try to get him, just exactly like they did Jesus. And we find out that when he come to a place that the children of Israel had disobeyed in such a way until God was angry with them, and He said to Moses, "Step aside and I'll destroy the whole group of them, and I'll take of you and raise up another generation."
Moses threw hisself in the path of God's judgment and said, "Take me before You take them." In other words, "Before You can get them You'll have to come over me."
That's exactly what Jesus Christ did. When God would've wiped the whole face of the earth off with these sinners, you and I, but Christ threw Hisself in the path. God could not do it; He couldn't come over His own Son.
And when God seen that Spirit in Moses, hanging in the judgment like a cross there, "You can't come to them; You'll have to take me first," see the Spirit of God in Moses? When he could've been king of Egypt, when he could've had every luxury in the world, to be popular, when he could've been the great king of the world at that time, but he chose to suffer the persecution and the affliction, for he esteemed the reproach of Christ greater treasures than that of Egypt...?... See, he threw hisself in the way. Why? It was God in Moses did that. The normal thinking, intellectual man would never do that, he would take the easy road. So no matter how much a fanatic Moses seemed to be, he was trying... You see, he was a true prophet of God, because he was trying to achieve something for the Kingdom of God.

26 Now, with his great gift of prophecy he might've been a wise man, could have stood up in Egypt and said, "Now wait, I'll prophesy so-and-so. I'll say so-and-so," and as with his prophesy. But it's... and, oh, he would have been world-famous. But that wasn't in his heart. It couldn't be in his heart.
So if you see a person with a great gift, trying to do something to glorify themselves, your own discernment of the spirit tells you that's wrong. But Moses was trying to achieve something for the glory of God. No matter how bad it was; how evil it looked, how much it was talked about, the Spirit in Moses directed him straight to the line of duty: the Spirit in him.

28 Look at Joseph; Joseph was... When he was born, he was loved of the father and hated by his brethren: perfect type of Christ. And the only... He was a blood brother to them, the same father. But the reason his brethren hated him without a cause, because God had made him a prophet, spiritual, a seer. And they hated him for that very purpose. But Joseph could not help it, because God had made him that way.

29 And watch the Spirit of God in Joseph. Watch what he did. He even acted the part of Christ. He was hated of his brethren, loved of his father, because of the Spirit made the difference. He was a spiritual man. He saw visions; he interpreted dreams. He did not do it for his own glory. He did it because there was something in him: the Spirit of God. He wouldn't have went out there by his own self, and have been thrown into a ditch, and have his poor old father to grieve all those years, sold for nearly thirty pieces of silver, taken up from the ditch, and became the right-hand man of Pharaoh, the king of earth at that time. And in his prison house there was a butler and a baker, and one was lost and the other one was saved, by his predictions in the prison house.

30 And did you notice Jesus when He came, He was loved of the Father. And the father gave Joseph a coat of many colors (the rainbow, a covenant). And the Father God gave his Son Jesus the covenant, and then the Jewish brother hated Him without a cause. He had no reason to hate Him; He was spiritual, and He was God's Word made manifest. He come to do the will of the Father; He come to fulfill the Scriptures. He came to bring them peace, but they misunderstood Him, and hated Him without a cause. They didn't stop to try to see what He was trying to achieve. They just judged him because that he didn't agree with them. They made... "He makes Himself so-and-so. He makes Hisself God." He was God. God was in Him. The Bible said God was in Christ, manifesting Himself to the world. He was the God of glory manifesting the glory of God.

31 Look at Moses; he couldn't help throwing himself there. He didn't do that hypocritically. He did it because God was in him. Neither could Joseph help being what he was, because it was God in him working or displaying himself through the man: never did he do it for self-glory.
Any man that... If those priests would've only had the discernment of spirit, as I'm speaking to you this morning, regardless of how much the world talked about Him, they still would've knowed if they'd have looked to the Word, if they would've seen His purpose. He was always doing that to glorify the Father. He said... They said, "Oh, this man's a great healer, He does these things like that."
He said, "I can do nothing till the Father shows Me. It is not Me that doeth the works. It's the Father that dwelleth in Me; He doeth the works." He never took the glory.

34 Neither would any servant of God take glory. Neither would any servant of God take a gift of God and try to glorify himself, or anything else, but his right achievement is to do something to the glory of God. That's why you see the same thing today. We must have discernment of spirit to see a person what they're trying to do. Are they trying to glorify God? Are they trying to glorify themself?

35 Now, the Spirit of God working in men makes men act like God. No wonder Jesus said, "Is not it written, 'Ye are gods'? And if they called them God to whom the Spirit of God came to, how can you condemn Me then, when I am the Son of God?" If you could see the Spirit of God in Moses, which he was God. Moses was a god. Joseph was a god. The prophets were gods. The Bible said they were. They were gods because it--they had completely surrendered themselves to the Spirit of God, that they were working for the glory of God.
And when a man is so anointed with the Spirit... Now, let this go real deep under the fifth rib on the left side. When a man is anointed of the Spirit of God, his habits, his actions, and everything is God moving in him. Sometimes he's misjudged.

37 Look at David, in the 23rd Psalm he cried, "My God, my God, why hast thou forsaken me?" as if he was, if David was the man. "All they that pass me by shoot their lip out at me." He was so anointed with God, he was so perfectly surrendered to God, and the anointing was on him in such a way and when he cried by the Spirit of God, if somebody'd been standing there and say, "Why, look, he thinks somebody is shooting their lip out at him. Why has God forsaken him?"
It wasn't David; it was the Spirit crying out through David. "My God, my God, why hast thou forsaken me? My bones all stare at me. They have pierced my hands and my feet."

40 Well, somebody said, "Listen to that hypocrite up there. Who's hands is pierced? Who's feet is pierced?" That's the intellectual.
But one who had discernment of spirit knew that that was the Spirit of God in him crying out. When a man is anointed of the Spirit of God, he's got the action of God; and the action of God is never to break us up. The action of God is to draw us together for we are one in Christ Jesus, and God's purpose is to bring us together. "Love one another."

42 Now, that great prophet, we see the Spirit moving in them, Jesus called them gods. He said they were gods. Now, when the Spirit come to them by measure, but when It come on the One, Jesus, which was the Son of God, It come to him without measure. The Fullness of the Godhead bodily dwelt in Him, for He was the perfect example. He was God of Glory manifesting the glory of God to the people, God in Him going about. Watch His life, all the Old Testament, He was the theme of the Old Testament. All the old prophets back in the Old Testament cried out, not to themselves; they cried out under the Spirit of God, making them act like God in so much that they were called gods, and then the Fullness of that Spirit was manifested in Jesus Christ.

43 Look at David when he was dethroned as the king of Israel, rejected by his own people, going up Mount Olives, north of Jerusalem, and he looked back over the city and wept because he was rejected. What was it? It was the Spirit of Christ.
Five hundred years later, the Son of David, Jesus, set on the same mount looking over the city as a rejected king, and cried, "Jerusalem, Jerusalem, how oft would I have gathered you (your different denominations and everything) as a hen does her brood, but you would not. How oft would I have did it."
Now, the same Spirit that was in David, that was manifested in fullness in Christ, is in the Church today crying to the people, "How oft would I have gathered you." And when you see separations and--and differences and--and brotherhood broken up, and Christian life, one against the other, then it makes the Spirit of God in your heart cry out. You're trying to achieve something, a true prophet of God, a true teacher is trying to bring the church to a unity of spirit, a unity of spirit, that they might recognize God; trying to achieve it no matter what denomination they belong to or what about it. We have discernment of spirit to discern the spirit that's in the man to see if it be the Spirit of God or not.

46 Now, we notice when He was here on earth, how He went about doing good. I noticed another thing that comes in my mind. Did you notice when David was rejected as king? He went out of the city, and a little Benjamite, Benjamite, which was supposed to have been a brother to him, should've been sorry because he was rejected, but what... He was a crippled man. And he drug along there with his crippled condition, throwing dirt on David, and calling him all kinds of bad names, and cursing him in the Name of the Lord, cursing King David in the Name of the Lord, this little old crippled-up Benjamite. Watch the Spirit of God and the spirit of the Devil working.

47 Now, if you notice, he was crippled. It represents the spiritual crippleness of the people today that would make fun of the true Spirit of God in Christ manifesting Itself. That was the Spirit of Christ in David being rejected as a king. And today, when the people make fun of the people who has received the Holy Spirit and trying to achieve something to draw Methodists and Pentecostals, and Baptists and Pentecostals, and Presbyterians and all together as a unity, as a Body of Christ, and they see the Spirit working, and say, "Well, look, that's a Pentecostal. Away with him. I know one went off with another man's wife. I know this one got drunk. I know this one did this. I know this one did that." All that, but they're big enough to hide their own things; they can hide it. But David was exposed. Why? He had the Spirit of Christ in him.
That guard said, "Shall I take the head of that dog that would curse my king?"

49 Watch the Spirit of Christ in David, "Let him alone, for the Lord has told him to curse me." Do you catch that? "Let him alone; the Lord has told him to curse me."
Instead, today we want to get up our fists and fight him (See?), chop his head off, "Yeah, get him out; he don't belong to us."
"Let him alone; the Lord has told him to curse me." That little cripple running along there, throwing dirt on David...
That's what they do today on the Spirit of Christ. "They're a bunch of holy-rollers. Why, they're a bunch of this. There's nothing to them. There's nothing to Divine healing. There's no such a thing as Angels. There's no such a thing as prophets." All those things, "The days of miracles is past," throwing dirt. But let them alone. But when David returned in power (Hallelujah.), when he come back as full king of Israel... Don't worry; this Jesus, Who's Spirit we have today, acted His part out, will return again in a physical body, the second time, in glory, in power, and majesty.

53 That little dirt-thrower fell on his face and begged for mercy. "Let him alone," the Spirit of Christ in us. Don't excommunicate him. Let's remember that all these things has got to come to pass. We've got one thing to do: move on. God promised that He'd make everything work together for good to them that love Him. Let's keep the discernment of spirit, keep the objective right. We're here to serve God, each one fellowshipping, going along and serving God. If the man's got the wrong kind of an objective, then what will happen? See?

54 Now, we find out that the Spirit of God was in Him. All the old prophets spoke of Him. All the Spirit in portion, every little portion, wasn't glorifying hisself (true prophets), all the true prophets was manifesting Him, speaking of Him. And everything they said was fulfilled in Him. Showed it was the Spirit of God in them, it was fulfilled. What was it? God speaking of Himself. See? God manifesting Himself through these prophets.

55 Not taking glory, "Who'll be the next President? Who'll be this?" And hit you on the head, "Tell us who hit you and we'll believe you." That isn't it. It's something to manifest God. It isn't something to make Brother Weathers here, or Brother Shores, or Brother So-and-so out there, a great man, and make him a greater than the rest of the men of his group, make him the greatest man in Phoenix. It isn't to make William Branham something great. But what is it to do? It isn't to make Oral Roberts something great, Billy Graham something great. But it's the hearts, we're trying to achieve something for the Kingdom of God. It's manifesting God. All gifts and things doesn't make one greater than the other; it just makes us all working together for the perfection of the body to bring us together as one people, as a people of God. But when you see them going contrary, don't curse them; just let them alone, somebody has to do it. But wait till Jesus comes in power.

56 Now, we see all those prophets speaking. Every one of them was glorifying God and the coming Messiah. And when they got in the Spirit, they acted, and spoke, and lived the life out just like the Messiah did. If it did that side the cross, speaking of His coming, how much more will it after His coming, will put the Spirit of the Messiah in the Church to act, do, work, and live like the Messiah? It's the Spirit of God.
Discern that spirit; see whether it is of God or not; see whether it acts like Him, see if your emotions... If somebody kicks up something against you and throws dirt upon your life, when you know you're as innocent as you can be, and you know that you've got the Spirit of God, don't try to separate yourself, Don't try to act mean towards them. Don't curse them. Just walk on, knowing that God did that to give you a test to see how you'd take it. He'll have to come to it anyhow.

58 As I said the other day, I believe in Brother Fuller's church, of the bicycle rider in Canada. Well, all of them thought they could outride this boy, this little old sissy. And he's the only one that couldn't ride without holding the handlebars.
I'm glad I like the old handlebar riders, take ahold of both sides of the Cross and say, "Nothing in my arms I bring. Let me hold to the cross, Lord; I have no intellectuals. I have nothing. Let me just hold here, look way out yonder."

60 And they had a twelve-inch plank to ride for a city block to get a hundred-dollar Schwinn bicycle. All those boys who could ride without holding, go downtown and get their mother's groceries and come back without even touching the handlebars, they every one begin to look. They wasn't used to holding to the handlebars, and they fell off. But this little old boy got on there and held the handlebars and rode it to the end. They asked him, said, "How did you do it?"
He said, "Here's where you make your mistake, fellows. You're all better riders than I am, but you were looking here," and said, "made you nervous to see what... You was trying to balance yourself, and you fell off." Said, "I never looked here at all; I watched the end and kept steady."
That's what we're to do. Don't look to these little things now, "Did this one do this or that one do that?" Watch the end and keep steady. Christ is coming. Watch the end; just keep steady. Don't notice what's going on now. Watch what's going to go on out yonder at the end time, when we're going to have to stand and--and give an account for our lives.

63 David wasn't watching that little old Benjamite throw dirt on him; he was crippled anyhow. He never noticed him. He wouldn't even let the guard cut his head off, said, "Let him alone; God told him to do that. God told him to curse me; let him alone." For David knew that someday he was returning in power. That Benjamite would have his time.
Yes, that's it. The Church will rise in triumph. I was just sent to pray for His sick children anyhow. That's all I can do. Wherever they are and what church they are, it makes me no difference. I'm trying to pray for His sick children, trying to manifest the gift for His glory. That's the reason I never did belong to anything.
Now, remember, that's all right. See, I'm not--I'm not saying that now. I want you to get me clear that I believe that God's got Christians in every church, His children. He's never questioned me on that. I just sent to pray for the children, and to do these things, and to manifest Him,

66 Now, you see, Jesus and these prophets, everything that they spoke of had to be true, for it was the power of God in them, God Himself speaking through them of His own Self coming to His own glory.
"Who's President? Who's going to, is going to? Are we going to have enough rain this year?" That don't mean nothing. Something to the glory of God, something to set the church in order, something for the power of God; not to make yourself a name, but to make the glory of God manifested.

68 Now, we notice that all those prophets and all they said about Him, everything come to true because He was the theme of the Old Testament. Jesus, the Messiah, coming Messiah, was what every prophet looked from--from Adam to Mi--Malachi. Every prophet spoke of the coming of the Lord. Each one put his part in, because he was anointed of God. That's all he could speak of.
Now, wish we had more time on it. But watch. Everything that they said come to pass. Looky here. Let's just take some of the things the prophets said.

70 "A virgin shall conceive and bear a child." Did it happen? Sure. "His Name shall be called Emmanuel, Prince of Peace, Mighty God, everlasting Father." That's what He was, exactly, the "everlasting Father." No man shall be called father, on this earth, but God is your Father.
All right, now let's see again. "He was wounded for our transgressions; He was bruised for our iniquity; the chastisement of our peace upon Him, with His stripes we were healed." Pilate's judgment hall, while the very man, having His back lashed like that with a cat-of-nine-tail whip, didn't realize that the Scriptures said it would be that way. They didn't have discernment of spirit, those priests who said, "Away with Him, away with Him."

72 And on the cross when they shot out their lips, and things like that, when they heard Him crying, "My God, why hast Thou forsaken Me?" They didn't have discernment. See, they couldn't discern the Spirit. That's what David was speaking of in the 22nd Psalm; they shot out their lip not knowing they were doing it. Just the same as that Benjamite did to David. See, he thought David was all wrong 'cause he didn't agree with him on his principles of running his kingdom. He didn't understand that it was the Spirit of God in David doing it.
That's where we must discern today, the spirit of a man. What's he trying to do? What's he getting at? Not what group he belongs to, or what this, that, or the other, whether he's a white man, black man, yellow man, or whatever he is. Let's see what he's trying to achieve, and take that: see what he's trying to do for the Kingdom of God. If he's got odd ideas to ours, that's perfectly all right if he's trying to achieve something for the Kingdom of God. Discern that in him. If he's wrong, and true in heart, God will bring him around to the truth of the thing after while. Let him alone; let him alone; see what he's trying to do.

74 Now, we see here, then we find out in His--in His death, when He died at the cross, and crying all the things the prophets spoke of Him, "They pierced My hands and My feet." There it was fulfilled. The prophets was right. They thought it was themselves or cried like it was themself, but it was manifested in the cross.
"He--He was numbered with the transgressors." That's what he was done. He was with the transgressors. "In His death He made His burial with the rich." He did; He was buried in a rich man's grave. "I will not leave His soul... He will not leave my soul," said David, the Spirit of God in David speaking out. "He will not leave my soul in hell, neither will He suffer His holy One to see corruption," like as if David would be the holy One. It wasn't David, it was the Spirit of God in David crying out. See, the Spirit of God in the man crying out.
Someone said, "Listen to that old hypocrite up there."
He wasn't; it was the Spirit of God in him crying out. See, the Spirit of God manifests itself, "Not leave His soul in hell, neither will I suffer My holy One to see corruption."

77 Now, brethren, in closing may I say this; our time gets away. But look, may I say this in closing with these Scriptures here. Let's see. If a man, that all the Old Testament theme was about Him, all the holy prophets anointed with God's Spirit, if all that and everything that they said was fulfilled to the letter exactly in Him, surely that great Person called the Son of God ought to know how to set up the New Testament church. Don't you believe that? He ought to have a conception to know how to set up the New Testament church.

78 The first thing I want to call to your attention over here in Matthew, 16th chapter, that when He--He is speaking then, when He come down and was talking to the disciples. He said, "Who does man say I the Son of man am?".
And they said, "Some say You're Elias, and some say You're So-and-so, and some say You're So-and-so, and like that," different ones.
He said, "But Who do you say that I am?"
And Peter said, "Thou art the Christ, the Son of the living God."
He said, "Blessed art thou Simon, son of Jonas, for flesh and blood has not revealed this to you, but My Father which is in heaven has revealed this to you. And--and I say unto thee that thou art Simon, or--or Peter, and upon this rock I'll build My church, and the gates of hell can't prevail against it." Now, there was speaking of the church. Now, watch closely, and if I'm wrong, God forgive me and you forgive me.

82 Now, the--the Catholic church says that that was a stone laying there, Peter, and upon Peter He built the church. Now, we know that that's wrong. We Protestants disagree with it.
But we Protestants said, "It was Himself that He built Himse--a church upon, Himself." But if you'll notice, I want to disagree with that, friendly. It wasn't that. It was upon the spiritual revelation of Himself. See? "Flesh and blood... You never learned this in a seminary, as good as they are. You never learned this by some church creed, as good as it is. It's all right, but flesh and blood has not revealed this to you. It's not a intellectual conception of how you can make your speech, how you must bow yourself, how or what great thing you must do here on earth. That isn't what it is. It isn't build a great thing or do a great thing. What it is is a revelation of the Word of God. He was the Word. "In the beginning was the Word, and the Word was with God, and the Word was God. And the Word was made manifest and dwelt among us."

85 He was... That was the revelation of the Word of God; the Spirit in Peter revealing by spiritual revelation that He was the Son of God made manifest, the God of glory manifesting the glory of God. "Upon this rock (spiritual revelation of the Word) I'll build My church." Why? If them prophets was under God, speaking by the Holy Spirit that that was the Son of God, the same Spirit on this side reveals right back the same thing. You see it?
"Flesh and blood," you can't learn it in a seminary. You learn your--get your D.D. and your Ph.D. and the L.D., or... Them's all right, wished I had it. That's right, but still that's not It. You don't have to have it, yet it's good to have it. You can be this plus; but if you have to rub out the plus, take this. This is that. If this ain't that, let me have this anyhow. I want this, this.

87 "Flesh and blood has not revealed this to you." You never learned it through the educational line. You never learned it through denominational lines. They're fine; education, denomination is fine. That's part of it. But people are laying too much to that and they're leaving the spiritual discernment. See?
"Flesh and blood has not revealed this to you, but My Father which is in heaven has revealed this to you. And upon this rock I'll build My church, and the gates of hell can't prevail against it. "Will never be able to prevail," showed they would be against it.
Now, watch and see where the gates of hell is against. It ain't against the denomination. The government recognizes that. It ain't. The world recognizes our denominations, all of them. We have the right, each one of us as American citizens, we have the rights of denomination, which is fine; we appreciate that. But that's not what the gates of hell's against. It's against the spiritual revelation of Christ being here now, the same yesterday, today, and forever. That's what it's against. "The gates of hell shall be against it, but it shall never prevail."

90 There you are: spiritual discernment. Regardless of who it is, it's my brother as long as he's trying to achieve the same purpose that I'm working for. Let him be prophet, let him be pastor, let him be deacon, let him be so-and-so, let God honor him this way, that way, whatever it is, dishonor me, whatever he wants to do, but yet that's my brother. We're working for the same thing. We're sending our--our--all of our works into the same Kingdom yonder. He's working for the same thing I am. Spiritual discernment, spiritual revelation of God. Looky here, if you want it.

91 Jesus... I preached the other night somewhere, maybe down there, "It Wasn't So From The Beginning." We have to go back to the beginning to find our text now for just a moment. At the beginning there was Cain, intellectual, built a fine church (we would say), made a fine altar, offered up a sacrifice, prayed, sincere, gave thanks, paid his tithe, everything just as religious as Abel was.

92 But Abel (There was no Bible in them days.), but by spiritual revelation he seen that it wasn't fruits of the field that caused us to sin, it wasn't apples that they eat. See, it wasn't apples, revelation told him that. And it wasn't the fruits that caused him to come out of there. It was life, the separation of life; so he went and got a lamb and offered it in his stead by faith, which is spiritual revelation. Amen. The revelation of God, spiritual revelation, it was revealed to him. It isn't the fruit; it isn't apples; it isn't peaches, plums, and pears. It was a separation of life, so he went and got a life and offered it instead of fruits.

93 Fruits is what you--your works of your own hand, what you do there: "I'll go and build this. I'll go do this. I'll support that." That's good. He had an altar just the same as the other one did. Both of them had altars. That was good.
But it was the re--spiritual revealed truth of the thing, for the Spirit of God revealed it. And upon that rock, the rock that Christ died on, the Rock of ages, upon the rock that Abel's lamb died on... That little Abel, as he put his hands upon that little lamb, and its little white wool being bathed as he took a--a rock, they didn't have a lance in that day, and chopped its little neck like that and hammered it. And the poor little thing dying, the blood bathing his hands, and his little wool all bathed with blood, and bleating and crying.

95 What did it speak of? The Lamb of God, some four thousand years later, spiritually revealed the church turning Him down. And the people called Him Beelzebub and a devil, because all the prophets had spoke out. They denied the prophet. Oh, He said, "You build their sepulchers, and you put them in there, you whited-walls," He said to them. Without spiritual discernment, not knowing that that was the Lamb of God, that He was supposed to be that way and act that way, because He was fulfilling the Word of God.

96 And the Holy Ghost Church today, acting the way they do, doing the things they do, they're fulfilling the Word of God. Hallelujah. See, Peter said, on the day of Pentecost, "This is that." And he said, "It's unto you and to your children, and them that's far off, even as many as the Lord our God shall call."
Them same inspired prophets said the evening Light would shine, there'd be a former and latter rain together as in the days of grace. Looky here... What is it? The former rain's coming over, and the latter rain is past due. Then it's lapped over, and it's together, the former and latter rain together, the Holy Spirit made manifest by the power and the resurrection of Jesus Christ. There you are, coming together, the former... God's grace... He said, "As it was in the days of Noah." His grace was long- suffering. Here it is today, long-suffering, a lapover brings a cloud from the old days and a cloud from this day together. The former rain run in first; the first rain we've had, now here comes the latter rain coming over, the former rain coming over the latter rain, east and west meeting together, both rains falling together, Divine healing plus the Angel of God revealing the secrets of the hearts and bringing everything to pass. Oh, looks like true born children of God would see that. There you are, the Spirit revealing. Revelation, that's what Jesus said the church would be built upon.

98 Well, then somebody might raise up and say, "Why, sure, we So- and-so, we're built upon that."
Let's take His Word a little farther. The last commission to His church, He said, "Go ye into all the world and preach the Gospel to every creature." All the world... How long is it to last? All the world. To how many? Every creature. "He that believeth and is baptized," not the church, "he" is a personal pronoun. "He that believeth..." the individual.
As David duPlessis said about the grandchildren, there's no grandchildren in the Kingdom of God; it's children. Your father was Pentecostal and you're just coming here to this church because he come here to--to Eleventh and Garfield, received the Holy Ghost, just brought you in as a grandchild, you're wrong. God's got to reveal Himself to you.
And no man can call Jesus the Christ by intellectual conceptions. No man can call Jesus the Christ because he feels sorry for his sins and comes and repents. No man can call Jesus the Christ, only by the re--that revelation of the Holy Ghost making it known to him. "Upon this rock I'll build My church, and the gates of hell will never prevail against it." There's the revelation. There it is, what He's built His church upon.

102 Who did it, Peter? No, no, no. Who did it? Christ said, "The revelation of God, the Holy Spirit would bring it to you. A little while and I'll leave you, but I'll pray the Father and He'll send you the Comforter, will bring these things to your remembrance." Is that right? What He's doing this morning. And will what? "Show you things to come." The Holy Spirit in the church in the last day...
Now, you say, "Brother, hallelujah, that's my church."
Wait a minute. Jesus said, "This will all men know you're My disciples..." in St. John 13:35, "This will all men know you're my disciples, when you have love one for the other." The Spirit- revealed Truth of the Kingdom of God to come, looking out to the end yonder seeing what the prophets cried about, see what Jesus spoke about, and here the same Holy Spirit in you crying right back, "That's right. That's right." What is it? The spiritual revealed truth. I love my brother regardless of where they go to church, whether they're former or latter, or no rain at all, as long as they're in the Body of Christ, trying to achieve, not something for a certain purpose to--to manifest yourself on earth, but the purpose for the Kingdom of God and the glory of His coming, to reveal and make known His soon appearing.

104 Now, in closing, we want to think of this. "Upon this rock I'll build My church," correctly. And then we find out over in John 14:7, He said this, "The works that I do, shall you do also. The works that I do..." What kind of works did He do to make Hisself known? You remember about Peter (Don't you?), what we been talking about, Philip, the woman at the well, predicting it not to go to the Gentiles, but would be in the last days, as He said, "As it was in the days of Sodom, so shall it be in the coming of the Son of man." There's a revelation written in mysteries like this to the outside world, to the world that knows nothing about It. But you precious brethren, you precious sisters, you are not children of the darkness; you're not children of the night; but you're children of the Light, walking in the Light as He is in the Light; then we have fellowship one with another, while the Blood of Jesus Christ, God's Son, cleanses all our sins from all of us. There you are, the servants of the Lord...

105 Jesus... As I quote my Scripture over here, I got Mark 16, yes, Mark 16, He said, "Go ye into all the world." Here's what kind of a church He set up: the last commission to the Church, "Go ye into all the world, preach the Gospel to every creature. He that believeth and is baptized shall be saved. He that believeth not shall be damned." Now, look here, look at this spiritual discernment. "He that believeth and is baptized." He never exactly said which way, but we want to fuss about that (See?), the other thing. See? "He that believeth and is baptized shall be saved." Whatever he wants to be baptized, that's up to him. If his achievement's for the Kingdom of God, come on, brother, we're marching on with the same Spirit. If I'm wrong, then you'll tell, it'll come out that way. And if you're wrong, it'll be that. But our hearts and our motives and our objectives is for the Kingdom of God yonder. Yonder we are, we're pointing to Calvary.

106 Me and my i--ideas, why, I got... I ain't got a brother likes cherry pie as well as I do, but we're brothers. See? None of them likes to hunt and fish like I do, but we're brothers. See what I mean? I got my own ideas, but that don't make him not my brother; his father's my father; his family's my family. There you are.
The patriarchs all differed one from another, but they was of one father and it should work to one thing, and they rejected the main one in there because he was spiritual. Don't you see it, brethren? Can't you see what I'm speaking of?

108 Now notice, and we're--in closing, "Go ye into all the world, preach the Gospel to every creature. He that believeth and is baptized shall be saved. He... [Blank.spot.on.tape--Ed.]...?... And these signs shall follow them that believe; in My Name they shall cast out devils; they shall speak with new tongues." What is it? Spiritual revelation. See? "They shall speak with new tongues. If they take up serpents or drink deadly things, it shall not harm them. If they lay their hands on the sick, they shall recover." That was what the new church was. That's the kind of church that Jesus Christ, this great One that all the prophets cried out would do. We find His Spirit comes over here and predicts that His Spirit in the people would come right back and do the things that He did.

109 May I close in saying this. I got about a dozen more Scriptures here, but we haven't got the time. See? But listen at this. May I close in saying this. Every true borned again prophet of the Lord, preacher, Sunday school teacher, seer, apostle, missionary, whatever he might be, his whole heart is set, and he's so filled and anointed with the Spirit of God, so anointed... Whatever his office is, whatever it might be, to preach, or to teach, or to evangelize, or to see visions, whatever it is, he'll do it for the Kingdom of God. And the Spirit of God will speak right back through the man and manifest it's the Kingdom of God.

110 Then we... Me as a Baptist, I see you Pentecostals, you're my brother. You don't belong to the Baptist church; I did. That's the only church I ever did belong to, was the Baptist church. But that don't stand in my way; I see what the Spirit of God is with you. I see what you're trying to do. Well, if me, a Baptist, can feel that way, surely the Assemblies, the Church of God, the United Pentecostals, the Independents, and all of us brethren together ought to see that we're trying to work for one purpose. Let's have spiritual discernment.

111 Now, listen. In closing I'll make this last remark. Many are sick and weakly among you, and many are asleep, spiritually dead, because they don't have discernment of the Body of Christ. This sick body that we got... God help us to have spiritual discernment of that revelation of the Kingdom of God and of the love of God in our hearts, shed abroad by the Holy Ghost, to try to put our arms way out, say, "We are brethren." See what I mean? And every little gift that you have, don't use it to try to make it some great something for ourselves, let's make it for the Kingdom of God to work with everyone to try to uplift the cause of Jesus Christ, for His coming is soon. Do you believe it?

112 I'm so sorry to keep you so long. Brother David will be here tomorrow to teach you the Scriptures, but right now let's bow our heads just a moment. [A brother speaks in another tongue. A sister gives an interpretation--Ed.]
Onward, Christian soldiers!
Marching as to war,
With the cross of Jesus
Going on before;
We are not divided,
All one body we;
One in hope and doctrine,
One in charity.
Oh, onward, Christian soldiers! (You believe you are? Raise your hand.)
Marching as to war, (With what?)
With the... (our objective) Jesus
Going on before.
God bless you. Your pastor.

Up

S'abonner aux nouvelles