La Soixante-Dixième Semaine De Daniel

Date: 61-0806 | La durée est de: 2 heures et 27 minutes | La traduction: VGR
doc pdf mp3
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1         Merci beaucoup, Frère Neville. Bonjour, mes amis. C’est un privilège d’être de retour ici au Tabernacle encore ce matin, pour continuer ce glorieux Message que nous nous efforçons d’expliquer, cette Soixante-dixième semaine de Daniel. Et nous sommes heureux de voir que tant de gens se sont rassemblés ici en cette journée chaude, bien que nous soyons désolés de ne pas avoir assez de places assises. De voir des gens serrés, comme ça, et debout un peu partout, c’est plutôt incommode. Et, comme vous n’êtes pas installés aussi confortablement que vous devriez, alors vous avez plus de mal à comprendre. Mais nous ferons tout ce que nous pourrons pour que ce soit court.

2         Et–et aujourd’hui, j’espère que vous, si je m’attarde un peu, que vous m’excuserez, parce que c’est maintenant que nous allons mettre le point final à ce Message, que nous allons vraiment y mettre le point final. Nous l’avons divisé en trois parties, pour nous assurer de bien le saisir.

3         Bien sûr, là, le–l’auditoire visible sait qu’ils, ou que ces Messages sont enregistrés. Et ils sont envoyés partout dans le monde. Pratiquement chaque nation au monde reçoit ces bandes. Et j’aimerais dire à ceux qui écoutent la bande, où que vous soyez, et dans quelque partie du monde que vous soyez, qu’il se peut qu’il y ait des choses là-dedans sur lesquelles vous ne soyez pas d’accord avec moi, quant aux enseignements que je–j’apporte. Mais j’aimerais préciser, frères, que, peut-être, si vous expliquiez votre façon à vous de le voir, elle serait peut-être différente de ce que moi, je crois. Mais ça me ferait plaisir d’écouter ce que vous avez à dire.

4         Et c’est avec cette pensée que j’apporte ces Messages qui viennent de... de la Parole de Dieu, dans mon cœur. C’est pour l’édification de l’Église, pour toute l’Église, l’Église universelle; l’Église de Christ, universelle. Et je crois très certainement que nous vivons au dernier jour. Et je m’efforce d’expliquer ceci, mais toutefois sans chercher à mettre en avant, à imposer une idée sur un point ou un autre. Pour autant que je le sache, je n’ai jamais été coupable d’avoir fait ça.

5         Souvent des gens entendent les bandes, et ils disent : “Eh bien, je n’ai pas été d’accord avec ça. Il ne connaît vraiment pas son enseignement, il ne connaît pas l’Écriture.” Eh bien, tout ça, c’est–c’est peut-être vrai. Voyez? Je n’irais pas dire que ce n’est pas vrai.

Mais, quant à moi, je–je L’étudie, sans prendre aucune des–des paroles... Je lis ce que d’autres hommes ont à dire, et je les apprécie. Tout ce qu’on peut dire, j’en suis reconnaissant. Mais ensuite–ensuite, je vais devant Dieu avec ça, et je ne bouge pas de là tant que je ne peux pas l’expliquer de la Genèse à l’Apocalypse, et voir que tout se tient dans la Bible. Et comme ça, je–je sais que c’est à peu près juste. Et, bien sûr, là où c’est vous qui avez raison, c’est seulement un endroit où moi, je–j’ai dévié. Et peut-être que là où vous avez tort, ou, raison, c’est là que j’ai dévié, et vice versa.

6         Alors, nous vous apprécions tous, tous les braves gens qui sont ici dans l’auditoire ce matin, et les braves gens qui écoutent les bandes. Et nous... Tout ce qui est fait, c’est uniquement pour le Royaume de Dieu. J’ai beaucoup de très bons amis, dans le monde entier, que j’aime beaucoup, et je crois que je vais passer une Éternité avec eux. Et, dans mon cœur, je ne voudrais vraiment pas–pas séduire ces gens, en aucune façon, mais plutôt essayer d’accomplir tout ce que je peux pour les aider.

7         Je me sens comme Salomon, quand il a prié en disant, qu’il lui soit donné de la sagesse pour pouvoir diriger le peuple de Dieu. Voilà ma prière sincère.

8         Mes collaborateurs qui sont avec moi ici, autour, je vois Frère Mercier, et–et Frère Roy Borders, et Frère Neville, et Billy Paul, mon fils. Gene est quelque part ici, et les frères, Teddy et les autres. Je suis reconnaissant pour tous ces gens qui sont là pour m’aider.

9         Je me souviens, il n’y a pas longtemps, Frère Léo, une–une vision qu’il avait eue, – il avait appelé ça un songe, c’était une nuit, nous venions de faire connaissance; là, il avait vu un grand pic en forme de pyramide, très haut dans les airs. Et j’étais là-haut, quelque part, en train de prêcher, et il est monté pour voir ce qu’il en était. Quand il est arrivé là-haut, au sommet de ce pic, eh bien, il a dit que j’étais plus loin, dans un genre de lumière argentée, ou un genre de plateau, en train de prêcher aux gens. Il a attiré mon attention, et j’ai regardé vers lui. Il a dit : “Mais, comment as-tu fait pour te rendre jusque-là? Comment puis-je me rendre jusque-là?”

10       J’ai dit : “Léo, personne ne peut venir ici. C’est Dieu qui doit amener un homme ici. Toi, tu ne dois pas monter ici. Tu dois descendre témoigner aux gens qui sont en bas, après l’avoir vu, que c’est la Vérité, que Ça, c’est la Vérité.” Léo est donc redescendu pour aller témoigner aux gens.

11       Il y a combien de temps de ça, Frère Léo? Plusieurs années, n’est-ce pas? Plusieurs années. Depuis, pour autant que je sache, il l’a fait fidèlement, il a témoigné aux gens de ce que le ministère vient de Dieu. Et je–je ne veux pas que ça vienne de moi, là. Si ça vient de moi, alors ce n’est pas bon, parce qu’il n’y a rien de bon en l’homme. Voyez? Il faut que ça vienne de Dieu.

12       Maintenant, quand je regarde autour... Hier après-midi, j’ai serré la main de mon ami, Frère West. Je ne l’ai pas encore repéré dans la salle; oui, maintenant je le vois, ce matin. Savez-vous quelle distance ces gens-là parcourent en voiture pour venir jusqu’ici, ils font tout le trajet depuis le–l’Alabama, pour être ici le dimanche, tout ce trajet, depuis l’Alabama!

13       Frère Welch Evans, je ne l’ai pas vu dimanche dernier. Quelqu’un m’a dit qu’il est ici aujourd’hui. Ces gens-là, ils font tout le trajet depuis Tifton, en Géorgie, pour être ici; et le frère qui est assis ici, ceux qui sont avec lui. Il y en a tellement! Frère Palmer, de Macon, en Géorgie. Et je crois que j’aperçois Soeur Ungren et les autres au fond. Eux, ils viennent jusque de Memphis, dans le Tennessee. Maintenant, pensez-vous... Et d’autres qui viennent d’autres endroits. Je viens de rencontrer une dame ici, qui vient de–de très loin, de la Caroline du Sud.

14       Maintenant, pensez-vous que ces gens qui sont ici... En regardant, j’en vois qui viennent de Chicago, et de différents endroits, qui font des centaines et des centaines de milles en voiture, rien que pour assister à la réunion. Et, quand ils arrivent, il n’y a pas de place pour s’asseoir. La salle n’est pas climatisée; il faut rester debout dans un vieux bâtiment surchauffé, à s’éponger la sueur. En prenant l’argent de la table des enfants, pour pouvoir venir ici écouter le Message. Vous voulez me dire qu’il n’y aurait pas... de l’autre côté de cette rivière, quelque part, un endroit où ils iront un de ces jours? Bien sûr que oui. Ça, c’est être fidèle! Ces gens-là sont des gens qui paient leur dîme. Non seulement ils viennent, mais ils apportent leurs dîmes et leurs offrandes, ils les apportent à la maison du Seigneur, ils essaient de faire ce qui est bien. Que Dieu bénisse abondamment des gens si fidèles! Que la miséricorde et la grâce de Dieu soient avec eux.

15       Je vois mon ami Charlie Cox, les autres qui viennent du sud du Kentucky. Où qu’on regarde, on voit des gens qui viennent de différents endroits.

16       Le jeune homme qui est assis ici, son nom m’échappe. Je l’ai rencontré à Chicago. Mais vous venez d’une école biblique, quelque part loin d’ici, n’est-ce pas? [Le frère dit : “De Springfield, dans le Missouri.”–N.D.É.] De Springfield, dans le Missouri; l’école biblique des Assemblées de Dieu. Oui. Bon, très bien. Vous voyez, ils viennent tout simplement de partout, pour se retrouver dans cette petite église de rien du tout.

17       Pensez seulement, il y a environ une trentaine d’années, le matin où j’ai posé la pierre angulaire, j’étais là-bas sur la Septième rue, à une rue d’ici. Je n’étais même pas encore marié, je n’étais qu’un jeune homme. Et j’ai eu une vision, où j’ai vu des gens serrés, entassés ici, qui venaient de partout. Et j’étais tellement heureux, debout derrière la chaire. Et c’est là qu’Il m’a dit : “Mais ceci n’est pas ton tabernacle.” Et Il m’a placé sous les cieux. Vous connaissez le reste de l’histoire, c’est écrit sur la page de la Bible, qui est là dans la pierre angulaire.

18       Je suis tellement reconnaissant de vous avoir, vous. Je ne peux pas... C’est, c’est bien peu de–de seulement dire : “Eh bien, je suis reconnaissant de vous avoir.” Mais je prie pour vous. Je crois en vous. Je crois à l’expérience de Dieu que vous avez. Je ne crois pas qu’un homme ou une femme, qu’ils feraient des centaines et des centaines de milles en voiture, pour venir ici montrer les vêtements qu’ils portent. Je–je ne pense pas qu’ils feraient cela. Non. Ils ne viendraient pas ici rien que pour se faire voir. S’ils viennent ici, c’est parce qu’ils s’intéressent profondément et sincèrement au salut de leur âme. Ma prière, c’est : “Ô Dieu, aide-moi, aide-moi à avoir ne serait-ce que la moitié de la sincérité qu’ils ont, pour essayer de leur prêcher de tout mon cœur et en m’attendant à Dieu.”

19       Le Message, vous voyez, ce matin, on a dessiné ça ici, au tableau. C’est seulement pour faire... pour expliquer à mesure que j’avancerai, pour tâcher de faire en sorte que vous compreniez ce que j’essaie de dire.

20       Et ces Soixante-dix semaines de Daniel, ça a été un grand sujet d’étude, ça fait deux jours et deux nuits, presque, la fin de cette semaine, ici, que je passe là-dessus, à essayer de trouver les paroles qui pourraient exprimer la Vérité. Ça doit concorder avec le reste de la Bible. Voyez? Vous ne pouvez pas simplement Le prendre, juste un petit passage de l’Écriture, vous en faire une–une conception, et puis dire : “Eh bien, voici ce qui est dit ici”, et ensuite faire volte-face pour dire : “Eh bien, mais là, Elle–Elle dit autre chose, qui contredit ceci.” Elle ne peut pas faire ça. Elle doit dire la même chose tout le temps. Sinon, eh bien, alors, là, vous êtes–vous êtes dans l’erreur. Et c’est de cette façon-là que j’ai essayé de L’enseigner.

21       En passant, sur les bandes, puisque c’est sur bande... Le plus fort de la critique que je reçois, sur les bandes, de mes frères à différents endroits du monde, c’est parce que je crois à la grâce de Dieu, c’est-à-dire que j’enseigne, comme je le fais, que “nous avons été prédestinés avant la fondation du monde”.

22       Mes frères pentecôtistes, évidemment, je sais que votre façon de voir les choses est légaliste, vous voyez, et je–je sais que ça dérange un peu votre façon de voir. Mais voulez-vous, en tant que frère Chrétien, voulez-vous y accorder assez de réflexion pour vous agenouiller devant Dieu, avec votre Bible, et demander à Dieu de vous l’expliquer? Voulez-vous le faire? Voulez-vous, en prenant le point de vue légaliste, essayer de faire le lien de la Genèse à l’Apocalypse?

23       Et “la semence du serpent”, ça, c’est le plus terrible; beaucoup de gens n’y croient pas. Seulement, si vous voulez bien lire dans la Genèse, la Bible dit que le serpent a eu une semence. “Je mettrai l’inimitié entre la semence du serpent et la Semence de la femme.” Donc, le serpent a eu une semence. Et, si la semence du serpent était spirituelle, alors Jésus n’était pas un homme, donc, la Semence de la femme était spirituelle. Tous les deux ont eu une semence, et l’inimitié est toujours là. Le serpent a eu une semence. Et, si vous voulez seulement prendre votre Bible, et vraiment vous approcher de Dieu avec beaucoup respect, je crois que Dieu vous le révélera.

24       Et, si vous ne le comprenez pas, je suis–je suis à votre disposition, à tout moment, pour faire de mon mieux pour vous aider, soit par lettre, ou en–ou en entretien particulier, ou quoi que ce soit que je puisse faire pour vous aider. Bien sûr, nous sommes conscients que ce n’est pas ça qui sauve un homme, pas plus que ça ne le condamne, mais tout ce que ça fait, c’est de faire la Lumière sur le sujet que nous nous efforçons tant d’amener les gens à voir. Voyez? Tout ce que ça fait, c’est de faire la Lumière sur la chose.

25       Maintenant, pour mon auditoire visible, si j’ai dit ça, c’est à cause des bandes, vous voyez, ces bandes, elles vont partout, partout.

26       Maintenant, courbons la tête un instant, avant de nous approcher de l’Auteur de cette Parole. Combien dans l’auditoire sont dans le besoin ce matin, dites simplement : “Je suis dans le besoin. Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi.” Que le Seigneur accorde sa bénédiction. Et pour ceux qui entendront la bande, quand vous l’entendrez, que Dieu exauce votre demande.

27       Notre Père Céleste, nous sommes un peuple reconnaissant, et pourtant un peuple indigne. Mais nous nous approchons de Ton trône de grâce, ce matin, parce que nous avons été invités à venir. Jésus a dit : “Si vous demandez quoi que ce soit au Père en Mon Nom, Je le ferai.” Et nous savons que c’est vrai.

28       Ici dans l’auditoire et là-bas dans le–le pays, où les bandes iront, probablement que des dizaines de milliers de Chrétiens nés de nouveau vont entendre ceci. Et nous savons, Père, que quand nous sommes nés de nouveau, notre esprit est né d’en Haut. C’est l’Esprit de Dieu, le Saint-Esprit, sur nous. Et nous sommes conscients que ce Saint-Esprit est tout-puissant, et qu’Il peut accomplir pour nous tout ce que nous désirons voir s’accomplir. Alors, Père Céleste, nous Te demandons de libérer notre foi à l’égard de cet Esprit, afin qu’Il soit en mesure de nous procurer ce matin, pour la gloire du Royaume de Dieu, tout ce que nous avons demandé et désiré, que nous soyons guéris de nos maladies et de nos afflictions, et que nous puissions ainsi servir notre Dieu de tout notre être.

29       Ouvre les oreilles de notre intelligence aujourd’hui, alors que je m’efforce de traiter cette grande question et de l’éclaircir dans la pensée des gens. Maintenant, j’ai noté cela, Seigneur, ici sur papier, et il y a aussi tracé sur le tableau ce schéma, mais je suis totalement incapable de l’expliquer par moi-même. Maintenant nous faisons appel à Toi, le grand Maître qui a écrit la Parole, qui L’a inspirée, qui L’a donnée au prophète Daniel. Et nous Te prions d’envoyer l’inspiration ce matin, en ces derniers jours, – comme Il a dit que le Livre serait scellé jusqu’à maintenant, – d’ouvrir notre intelligence. Et qu’il y ait dans nos cœurs une foi accueillante, qui permette à la Parole de s’implanter et de prendre Vie, et de produire dans nos vies les arbres de justice qu’Elle est destinée à produire. Que notre foi en Dieu nous procure cela ce matin. Car nous nous attendons humblement et nous nous consacrons à Toi maintenant, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

30       Alors, nous sommes reconnaissants pour cette matinée, pour cette occasion merveilleuse qui nous est de nouveau offerte d’ouvrir ces pages de la Parole Éternelle de Dieu.

31       Maintenant, si je me suis mis en devoir d’essayer d’expliquer ceci, c’est parce que nous sommes en train d’étudier le Livre de l’Apocalypse, et nous venons de voir les sept âges de l’église. Ensuite, à la fin du chapitre 3 de l’Apocalypse, l’Église est enlevée de la terre pour monter dans la Gloire. Et j’essaie de tout mon cœur de montrer ceci aux gens : ils s’attendent à ce qu’il arrive quelque chose qu’ils voient écrit dans le Livre de l’Apocalypse, alors que ça ne s’appliquait pas à l’âge de l’église. Et nous sommes plus près de la fin que vous ne le pensez.

32       Une nuit, il y a quelques jours, Billy, mon... Ou plutôt, ma belle-fille m’a appelé, tard dans la nuit, pour me dire qu’un homme du nom d’Andy Herman – c’est un de mes cousins – était sur son lit de mort, à l’hôpital. Je suis allé le voir. Ils l’avaient drogué, je... au point qu’il dormait, et que je n’ai pas pu lui parler. Le lendemain matin... J’avais demandé à Dieu de le garder en vie jusqu’à ce que je puisse lui parler. Andy est un brave homme, mais il n’était pas Chrétien. Ce n’est pas mon oncle, c’est mon cousin, il a épousé une de mes cousines.

Et quand tante Ade, qui était là, m’a dit, elle a dit : “Billy, de toutes ses quatre-vingts années de vie, il n’a pas servi Dieu. Mais,” elle a dit, “il y a quelques semaines, il était assis à la maison...” À quatre-vingts ans, évidemment, il ne fait pas beaucoup de travail physique. Mais elle a dit...

Il l’a appelée et il a dit : “Ade, sais-tu quoi? Le Christ vient de m’apparaître, ici, il y a quelques instants.”

Elle l’a regardé, elle a dit : “Andy, est-ce que–est-ce que... Qu’est-ce qui se passe?” Elle a dit...

Il a dit : “Non. Il était là, debout devant moi, et Il a dit quelque chose.”

Elle a dit : “Qu’est-ce qu’Il a dit?

– Il est plus tard que tu ne le penses.”

33       Quelques semaines après, – deux ou trois semaines, – il a eu une attaque, et il était paralysé, à l’hôpital, en train de mourir. J’ai dit : “Tante Ade, tu devrais avoir honte de ne pas m’avoir appelé, moi ou quelqu’un d’autre, pour préparer son cœur à cette heure à laquelle il est arrivé maintenant.”

34       J’ai demandé au Seigneur, le lendemain matin, quand je... Comme il ne pouvait pas parler, je lui ai seulement demandé, j’ai dit : “M’entends-tu, oncle Andy?” Il–il a réussi à hocher un peu la tête, et à remuer la mâchoire. J’ai prié pour lui, je lui ai fait confesser ses péchés devant Dieu. Je voulais le baptiser, et tante Ade voulait être baptisée.

35       J’ai traversé le couloir pour aller voir une jeune dame qui est du quartier, ici, et qu’ils allaient envoyer à l’hôpital psychiatrique; et le Seigneur a fait quelque chose de merveilleux pour elle, elle est rentrée à la maison.

Et, en chemin, j’ai rencontré une sœur de couleur, elle a dit : “Vous êtes Frère Branham, n’est-ce pas?”

J’ai dit : “C’est bien ça.”

Elle a dit : “Est-ce que vous vous souvenez de moi? Je suis Mme Drye.”

36       J’ai dit : “Oui, je crois que je me souviens. Pete Drye et les autres.” J’ai dit : “Mais oui, je–je me souviens de vous.” Elle a regardé dans la chambre, et à ce moment-là... Je me demandais pourquoi elle avait dit ça. Et là, oncle Andy s’était soulevé dans son lit, il était assis là, il bougeait les mains et les bras comme tout le monde, il essayait de baisser le machin, le machin du lit pour sortir de là et s’en aller. Maintenant ils vont venir se faire baptiser au Nom du Seigneur Jésus, lui et son épouse.

37       Alors, mais la raison pour laquelle je vous ai raconté ça : il est plus tard que nous ne le pensons. Et je crois que ces Soixante-dix semaines de Daniel vont nous le faire comprendre.

38       Or, la plupart de nos frères pentecôtistes, comme je le disais tout à l’heure sur la bande, ils ne sont pas d’accord avec Ceci. Ils s’attendent à ce qu’il y ait une grande démonstration de puissance. Et, mes frères, si vous voulez écouter bien attentivement, et ne pas... et écouter, vous verrez que cette grande démonstration de puissance est déjà passée. Jésus est prêt à revenir.

39       L’Église part au chapitre 3 de l’Apocalypse. Il n’est absolument rien dit, là, de rien; mais la toute dernière chose, c’était le dernier messager de l’âge. Après ça, nous parlons des Juifs, jusqu’au retour, avec l’Épouse, au chapitre 19. Du chapitre 6 au chapitre 19, c’est rien que les Juifs.

C’est ce que je voudrais montrer à mon cher frère, ici, pendant les Sceaux, à Frère Wood, qui a déjà été témoin de Jéhovah, lui et toute sa famille, ici ce matin, que ces “cent quarante-quatre mille” n’étaient pas, n’avaient rien à voir avec les gens des nations. Ce sont des Juifs. Voyez? Et que ce n’est pas le Corps mystique de Christ sur terre aujourd’hui.

C’est l’Épouse qui est ce Corps mystique. Par le Saint-Esprit, nous sommes baptisés pour former ce Corps mystique.

40       Maintenant, nous savons que c’est dans le Livre de Daniel, ici, que nous avons lu, et nous allons simplement le relire, parce que c’est Sa Parole. Au chapitre 9 de Daniel, le verset 24 :

Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions... mettre fin au péché, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et la prophétie et pour oindre le Saint des saints.

Verset 25 : “Prends donc connaissance et comprends! Depuis...” Bon, voilà de quoi nous avons parlé, et, dimanche soir passé, nous avons terminé par ça : “oindre le Saint des saints”. C’est ici que nous commençons ce matin, au verset 25. “Et donc...”

Prends donc connaissance et comprends! Depuis la promulgation de la parole disant de rétablir et de reconstruire Jérusalem (c’est-à-dire “ta ville sainte”, vous voyez) jusqu’au prince-messie, il y a sept semaines; et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis et reconstruits, mais en des temps d’angoisse.

Après les soixante-deux semaines, un messie sera retranché, et il n’aura personne pour lui. Le peuple d’un prince qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une grande inondation; il est résolu que les dévastations dureront jusqu’à la fin de la guerre.

“Il...” Maintenant, souvenez-vous, là, c’est la fin de la guerre. On l’a mis, au tableau, ici. “Il”, maintenant nous commençons autre chose.

Il fera avec beaucoup une solide alliance d’une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande; le dévastateur ira à l’extrême de l’abomination, jusqu’à ce que la ruine (c’est-à-dire tout) et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.

41       Oh, quelle leçon! L’autre jour, je disais à mon épouse : “Je me demande si les gens saisissent réellement.” Je veux vraiment que vous saisissiez, là. Ne... S’il faut que vous, qu’on reste toute la journée, on va rester. Là, on–on–on veut saisir. Voyez? On–on veut savoir que c’est la Vérité. Et vous... si seulement vous pouviez le voir! Et je vais demander, peut-être...

42       Et après, je vais laisser le schéma affiché ici, et vous–vous pourrez le recopier, après. Venez cet après-midi, quand vous voudrez, et recopiez les schémas, et tout. Ça vous aidera à comprendre. C’est pour ça que je l’ai mis là, pour que vous compreniez.

43       Maintenant récapitulons juste un peu, pour avoir une base. Donc, il y avait... Daniel était préoccupé à cause de son peuple; en effet, il avait lu le prophète Jérémie, et il avait compris que Jérémie avait dit qu’ils resteraient en captivité pendant soixante-dix ans. Et, là, il voyait qu’il y avait déjà soixante-huit ans qu’ils étaient en captivité. Alors il savait que le moment était proche. C’est pourquoi il a mis de côté tout son travail, il a, pour ainsi dire, baissé les rideaux sur toutes ses tâches quotidiennes. Il a tourné sa face vers Dieu, il a revêtu le sac et la cendre, et il s’est mis à jeûner et à prier, dans le but de savoir quand ce moment-là allait arriver. Et après, nous voyons, comme je l’ai déjà dit...

[Frère Branham parle à quelqu’un sur l’estrade.–N.D.É.] Pourrais-tu tourner ça un peu, de ce côté-là, juste un peu. Le ventilateur tourne un peu trop fort, ça me donne la voix enrouée. Alors... Merci, frère.

44       Nous voyons donc que Daniel, c’est pour son peuple qu’il voulait avoir cette information. Et je pense que si Daniel, en lisant les prophètes qui étaient venus avant lui, et en comprenant qu’il était près de la fin, il s’est mis à chercher Dieu pour savoir combien la fin était proche, alors je pense qu’en voyant que nous sommes au bout du chemin maintenant, il est légitime, non pas que nous revêtions le sac et la cendre, mais que nous rejetions les choses du monde et nos soucis de cette vie, pour chercher Dieu, afin de voir quel jour de l’année nous sommes, parce que nous voyons que nous sommes à la fin; et pour que l’Église recoure au jeûne et à la prière, et se tienne prête. C’est pour ça que je me suis mis en devoir de... Je ne savais pas quelle explication donner à ceci; en effet, je le laissais de côté chaque fois, en disant : “Les soixante-dix semaines de Daniel”, parce que je n’arrivais pas à le comprendre. Et c’est pour ça que maintenant, je me suis mis en devoir d’essayer de l’expliquer. Et je crois qu’avec l’aide du Seigneur, je vais pouvoir le faire, par Sa grâce, l’apporter de sorte que... vous montrer combien nous sommes proches de la Venue du Seigneur.

45       Maintenant, Daniel, il ne lui restait que deux ans. Et nous voyons que, pendant qu’il était en prière, l’Ange Gabriel est venu vers lui en vitesse; et Il ne lui a pas seulement expliqué quand son peuple allait sortir de captivité, mais aussi tout ce qui était fixé pour son peuple, tout ce qui allait encore arriver à son peuple. Il a dit : “Il reste encore soixante-dix semaines pour les Juifs.”

46       Et nous voyons qu’Il avait six buts. L’un d’eux, c’était de faire cesser les transgressions; et–et de mettre fin au péché; d’expier l’iniquité; d’amener la justice éternelle; de sceller la vision et la prophétie; et d’oindre le Saint des saints.

47       Et dimanche matin passé, nous avons parlé de Daniel, alors qu’il était là-bas, en prière; dimanche soir passé, nous avons donné les passages de l’Écriture, pour que les gens puissent le lire une fois rentrés chez eux. L’avez-vous lu? Avez-vous aimé ça? Merveilleux!

48       Donc, les six buts. Et nous voyons que ce sixième but, “oindre le Saint des saints”, nous voyons que le “Saint des saints” a toujours représenté l’Église, le Tabernacle. Et la dernière chose qui devait se faire, c’était d’oindre le Saint des saints, c’est-à-dire le Tabernacle du Millénium, dans lequel Il vivra pendant le Millénium, dans lequel nous vivrons.

49       Bon, et aujourd’hui, là, nous abordons : “Que sont les soixante-dix semaines?” Et c’est une partie très essentielle, les soixante-dix semaines.

50       Or, nous savons que les Écritures ne peuvent pas mentir. Elles doivent être la Vérité. Alors, si cet Ange Gabriel est venu dire à Daniel qu’il ne restait que soixante-dix semaines pour les Juifs... Bon, nous, on pourrait penser qu’il s’agit de semaines de six... ou, de sept jours. Seulement, dans une prophétie, c’est toujours donné en paraboles.

51       Et alors, sans doute qu’au cours des âges, il y a eu des centaines de centaines de personnes, des érudits, des hommes très doués, qui ont essayé d’expliquer ce qu’étaient ces soixante-dix semaines. J’ai lu beaucoup des commentaires qu’ils ont écrits sur le sujet. Et je suis très reconnaissant à M. Smith, de l’église adventiste, pour son point de vue. Je suis très reconnaissant au Dr Larkin, de son point de vue. Je suis reconnaissant à tous ces gens très érudits, pour leurs points de vue sur le sujet. Et de les lire, ça m’éclaire beaucoup, je trouve des choses qui ont l’air justes. Mais, pour exploiter le point de vue que je–j’ai pensé que j’aimerais exposer, j’ai fait une recherche sur le “temps”, dans l’encyclopédie, pour savoir ce que c’est que le “temps”.

52       Et nous voyons, ici, qu’il y a “du temps, du temps, et une moitié de temps”. Du temps, qu’est-ce que c’est? Une semaine, qu’est-ce que c’est? Il y a maintenant trois mille quatre cent trente ans de ça, depuis que, depuis que Dieu a commencé à traiter avec les Juifs; il y a bien, bien des années. Daniel, c’était avant Jésus-Christ, à l’époque, c’était en 538 av. J.-C., 538 ans avant Christ, qu’il a parlé de ceci, “du temps, du temps, et d’une moitié de temps”. Et, soixante-dix semaines, regardez où il aurait abouti, au bout de soixante-dix semaines. Voyons, au bout de soixante-dix semaines, il était toujours à Babylone. Pourtant, Dieu lui avait dit que cette période de temps-là, c’était tout ce qui avait été fixé sur le peuple.

53       Maintenant, ceux de mon église, ici, vous savez qu’au fil des années, je vous ai toujours dit : “Si vous voulez savoir quel jour de la semaine on est, regardez le calendrier. Mais si vous voulez savoir à quelle époque nous vivons, regardez les Juifs.” C’est la seule horloge. Dieu n’a pas compté de–de temps déterminé pour ceux des nations. Il n’y avait pas de période déterminée. C’est là, à mon avis, que beaucoup de grands auteurs ont confondu les faits, ils essayaient de l’appliquer en même temps aux Juifs et à ceux des nations, parce qu’Il a dit : “Ton peuple.” Mais c’est à Daniel qu’Il s’adressait, pas à l’Église; le peuple de Daniel, les Juifs. S’Il s’était adressé à l’Église, ça ne donnerait rien de juste; vous–vous vous retrouveriez bien loin dans le passé, avant même la venue de Christ. Ce serait écoulé, quelles que soient les semaines prophétiques dans lesquelles vous voudriez situer ça. Ce serait déjà écoulé. Mais c’est aux Juifs qu’Il s’adressait, donc l’horloge de Dieu, c’est les Juifs.

54       Vous vous souvenez, il n’y a pas longtemps, ici, quand Frère Arganbright, de la Californie, le vice-président de l’association internationale des Hommes d’Affaires du Plein Évangile, est venu chez moi et qu’il m’a apporté une–une bande, et, pas une bande, mais un–un film, qu’ils... Minuit moins trois. Il avait été tourné comme documentaire scientifique. Quand j’ai vu ces Juifs qui rentraient, qui retournaient à Jérusalem, je suis venu ici au Tabernacle, et j’ai dit : “J’ai l’impression d’avoir eu une reconversion.” Beaucoup d’entre vous s’en souviennent. J’ai dit : “De voir ces Juifs qui retournent!”

Jésus a dit, dans Matthieu, au chapitre 24 : “Quand vous voyez le figuier pousser ses bourgeons.” Vous savez à quoi vous attendre, vous voyez, quand les Juifs retournent!

55       Bon, j’ai noté quelques observations ici. J’aimerais m’y référer. Bon, là je vais–je vais prendre mon temps, pour que vous aussi, vous puissiez les noter. Maintenant, tout ça, ça arrive, ces... Maintenant, nous... La période de temps où nous sommes maintenant, tout ça, ça arrive aux... Il s’agit des Juifs; ça n’a absolument rien à voir avec l’Église. Tout ce qu’il y a du chapitre 3 de l’Apocalypse jusqu’au chapitre 19, ça n’a absolument rien à voir avec l’Église. Vous n’arriveriez à rien de juste comme ça. Elle n’est pas là du tout.

56       Maintenant, je voudrais expliquer comment j’ai trouvé ceci. Là, au tableau, beaucoup d’entre vous, vous allez voir que j’ai dessiné des périodes de temps espacées, pour montrer comment ça se situe dans l’espace, de façon à ce que tout le monde puisse comprendre. Est-ce que vous... Vous ne devez pas voir, au fond, j’imagine, c’est écrit trop petit. C’est l’écriture de Becky. J’ai pensé... Et le dessin, j’en avais fait un qui était pire que celui-là. Mais c’est Becky qui a fait ce dessin, de la statue du songe de Nebucadnetsar. Et, Becky, moi je trouve que ça ressemble plus à une fille qu’à un homme. Mais, de toute façon, ça va–ça va nous donner l’information, ce qu’il nous faut.

57       Bon, donc si nous lisons dans la Bible que soixante-dix semaines ont été fixées sur le peuple. Or... Ça n’a rien à voir avec l’Église. Les soixante-dix semaines n’ont rien à voir avec l’Église. Si vous remarquez ici, sur le schéma, j’ai inséré l’âge de l’église entre les soixante-dix semaines.

58       On l’a, ici. Un frère de la Géorgie a dessiné ça pour nous, ici, quand on a fait l’étude des âges de l’église. Et bien sûr que nous pouvons comprendre ce que ça veut dire. Le blanc dans l’église, ici, ça veut dire que c’était apostolique partout. Après, au deuxième âge de l’église, ils ont eu la doctrine des Nicolaïtes, ou, ils ont eu les œuvres des Nicolaïtes; ce n’était pas encore devenu une doctrine. Au troisième âge de l’église, c’est devenu une doctrine. Et au quatrième âge de l’église, ils en ont fait une organisation, et il y a eu la papauté romaine. Et au–au quatrième âge de l’église, c’était l’âge des ténèbres.

Si vous remarquez, toute cette partie sombre, là, ça représente le nicolaïsme, ou le romanisme. La partie blanche représente le Saint-Esprit, l’Église. À ses débuts, à l’époque de saint Paul, toute l’Église apostolique au complet était remplie du Saint-Esprit. Ensuite, les aristocrates ont commencé à entrer. Et ils ont fini par s’unir, et ils ont formé une église complètement nouvelle avec ça. Et la petite église qui restait, on les a brûlés, lapidés, donnés en pâture aux lions, et tout.

59       À la Réforme, Luther est arrivé, un peu plus de lumière, vous voyez. Avec les jours de Wesley, il y a eu encore un peu plus de lumière. Mais au dernier âge de l’église, ici, l’âge de l’église nicolaïte, c’est l’âge où nous... Non pas l’âge nicolaïte, mais l’âge de Laodicée, c’est l’âge où nous vivons. Si vous remarquez, il n’y a pas beaucoup de Lumière.

60       Quelqu’un, en voyant le dessin accroché là, disait : “Vous devriez avoir honte, Frère Branham! Ce grand jour de lumière!”

J’ai dit : “J’imagine qu’une fois le tri fait...” [Frère Branham fait une pause.–N.D.É.] “C’est encore au-dessous de la réalité; quand on prend ceux qui ont vraiment le cœur pur, qui sont nés de nouveau de l’Esprit.” Souvenez-vous, cet âge-ci, de tous les âges, c’est le seul où Christ a été expulsé de Sa propre église. On a une grande confession, mais est-ce qu’on a une possession, voilà la question. Christ est-Il réellement dans l’église? Ce sera vraiment une minorité.

61       Bon, maintenant, situons les soixante-dix semaines de Daniel. Maintenant, je vais encore répéter ceci : ministres de l’Évangile, si vous n’êtes pas d’accord avec ceci, c’est en ordre. Elles se divisent en trois périodes, comme nous le voyons dans Daniel 9. Trois périodes. D’abord, une période de sept semaines; ensuite, une de soixante et deux, c’est-à-dire soixante-deux; et ensuite une période d’une semaine. Elles se divisent en trois périodes différentes.

62       Maintenant, j’ai tracé les divisions, ici au tableau. La première période, la deuxième période, et, d’après la façon dont je le comprends, par l’Évangile, par le Saint-Esprit, au temps de la fin, Dieu revient de nouveau aux Juifs.

63       Or nous savons, par tous les Évangiles, que Paul et les autres ont enseignés, que Dieu va revenir de nouveau aux Juifs. Eh bien, alors, s’Il doit revenir de nouveau aux Juifs, comment pouvons-nous appliquer ça au temps de Daniel? C’est maintenant, au dernier âge, qu’il faut l’appliquer. Et ça arrive après le départ de l’Église des nations, parce qu’Il traite avec Israël en tant que nation, et avec nous en tant qu’individus.

64       Maintenant, j’ai quelques notes ici, que j’aimerais vous lire à mesure que nous avancerons. Donc :

...la promulgation de la parole disant de... reconstruire Jérusalem...

Ça, ça a eu lieu le quatorze mars. Si certains d’entre vous veulent le noter, en hébreu, vous verrez que c’est le mot N-i-s-a-n, Nisan, qui veut dire “mars”. L’ordre a été émis le quatorzième jour de mars, de l’an 445 av. J.-C., l’ordre a été émis de construire, de reconstruire le temple. Vous avez lu les Écritures, alors vous comprenez ça. Jusqu’à ce que ce soit terminé, il a fallu quarante-neuf ans, pour terminer le temple et la ville, les reconstruire. Et il est dit ici, dans la Bible, c’est Daniel qui parle, ou l’Ange qui parle à Daniel :

...les murailles, et ce serait rétabli en des temps d’angoisse.

Et beaucoup d’entre nous, nous nous en souvenons, au moment de la construction, ils tenaient d’une main la truelle, et de l’autre l’épée, pour guetter l’ennemi. “Et ce serait rétabli en des temps d’angoisse.”

65       Alors, voici comment j’en suis arrivé à ça, comment j’ai trouvé ce qu’il en était des jours. Bon, on a deux, trois calendriers différents. Si on reprend l’ancien calendrier astronomique, alors on voit que, dans le calendrier julien, il y a trois cent soixante-cinq jours et quart par année. Ils ont calculé ça avec le passage de Sardes et des autres étoiles, et tout. Ils ont calculé ça. Et on voit que, dans le calendrier romain, qui est utilisé actuellement, il y a trois cent soixante-cinq jours par année, d’après ce calendrier. Mais dans le calendrier chrétien, ou prophétique, on voit qu’il n’y a que trois cent soixante jours par année. Maintenant, vous vous demandez peut-être d’où vient cette confusion.

66       Maintenant, ce que je vais dire ici, je peux seulement le dire de moi-même. Je crois qu’il y a longtemps, avant la destruction antédiluvienne, à l’époque de Job, et tout, ils comptaient le temps en suivant les étoiles. Et nous comprenons, ou, avant cette époque-là, que la terre était droite. Ensuite, à cause du péché de l’homme, la terre a été renversée, elle a été déviée de son axe, et il y a eu le déluge; c’est pour cette raison qu’on a les grands glaciers et tout, et que le sommet et le dessous de la terre sont tout recouverts de glace. Nous le savons. Et la terre n’est pas droite, elle est inclinée. La secousse lui a fait perdre sa position d’où ils observaient la lune et les étoiles, à ce moment-là c’était déplacé. Ou–ou, on ne pouvait plus s’y fier pour calculer le temps, parce qu’elle penche d’un côté, elle est inclinée. Alors, on ne tombe pas face aux étoiles en même temps, parce qu’elle est–elle est de travers, par rapport aux étoiles. Vous comprenez? Je crois que c’est comme ça.

67       Elle se retrouve dans cet état-là, inclinée. Et tout ce que ça montre, c’est que maintenant, c’est seulement une période dans le temps. Ne voyez-vous pas? Dieu ne peut pas avoir des choses qui sont de travers. Il laisse tout simplement aller ça comme ça pour un peu de temps. Et je crois réellement que c’est ça qui est arrivé.

Et c’est dans ces derniers jours que Dieu va révéler ces secrets à l’Église. Il ne l’a pas fait auparavant. Et s’Il ne l’a pas fait, c’est pour que l’Église continue à veiller et à prier tout le temps, en ne sachant pas quand ça allait arriver. Mais, vous vous souvenez, dans Daniel 12, Il a dit : “Le sage comprendra, au dernier... en ce dernier jour.” Voyez? Cela lui a été donné.

68       L’Esprit de sagesse entre dans l’Église pour faire connaître à l’Église, par la révélation du Saint-Esprit, Il fait entrer l’Église et Il révèle le jour où nous vivons. Tout comme Gabriel est venu à–à Daniel, le Saint-Esprit vient à l’Église dans les derniers jours, pour révéler ces grandes choses secrètes, profondes. Comprenez-vous maintenant? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.]

69       Or c’est ce qui élimine l’année astronomique, ou l’année... le calendrier julien, vous voyez, l’année maçonnique, le fait que la terre soit inclinée. On a tous appris ça à l’école. Elle est déplacée, donc les étoiles, elles ne s’alignent pas avec la terre au même moment. Donc, le calendrier romain, lui aussi, il est inexact, parce qu’on ne peut pas aligner les jours. Je pourrais vraiment dire bien des choses ici. C’est que nous voyons, et la nature elle-même nous l’enseigne, qu’il y a exactement trente jours, pas plus, dans une année.

70       Maintenant, prenons l’Apocalypse, où nous allons devoir aller, là, aux jours des deux prophètes. La Bible dit “qu’ils ont prophétisé pendant mille deux cent soixante jours”. Or, si vous preniez le calendrier astronomique, ce serait bien loin de faire trois ans et demi. Et si vous preniez le calendrier romain qu’on a aujourd’hui, ce serait bien loin du compte. Mais prenez le calendrier prophétique, et il y a exactement mille deux cent soixante jours, en comptant trente jours par mois. Voyez?

71       Nous, on a trente jours à certains mois, trente et un le mois d’après, parfois vingt-huit. Voyez-vous, nous, c’est tout mélangé. Mais, avec Dieu, ce n’est pas clopin-clopant, en haut, en bas, à gauche, à droite. Avec Lui, c’est toujours pareil. Oui monsieur. Toujours pareil, trente jours par mois; pas trente et un, après ça trente, ou autre chose. Voyez? Mais tout cela a été fait selon le grand plan de Dieu, pour que l’Église continue à veiller et à prier, qu’Elle se tienne prête, que vos vêtements soient lavés dans le Sang de l’Agneau. Mais, oh, en ces derniers jours, Il a promis! Oui. Maintenant nous voyons où nous vivons. Or, souvenez-vous, le but, le seul but, c’était pour ça.

72       Bon, donc, s’il y avait sept... Regardez, il y a eu exactement quarante-neuf jours... quarante-neuf ans, plutôt, pour la durée de la construction du temple. Les sept semaines, ce sont sept semaines prophétiques, sept semaines, parce que sept semaines avaient été fixées pour le temple, pour que le temple soit reconstruit. Et il a été construit en quarante-neuf ans exactement. Maintenant nous avons la signification du temps des semaines, parce que si la Bible a dit, si l’Ange a dit qu’il faudrait sept semaines pour la construction du temple, et qu’il a fallu exactement quarante-neuf ans pour la construction du temple, du–du quatorze mars jusqu’en 5... 53         8          av. J.-C., pour que le temple soit reconstruit, et que les rues soient rétablies, exactement quarante-neuf ans. Alors, qu’est-ce que nous en comprenons? Qu’est-ce que nous en comprenons? Alors, si sept semaines, ça représente quarante-neuf ans, alors une semaine égale sept ans, et sept fois sept font quarante-neuf. C’est exactement ça. Voilà.

73       Donc maintenant, on n’en est plus aux hypothèses. Maintenant nous savons que chaque semaine signifiait sept ans. Vous avez saisi? Disons-le tous ensemble. [Frère Branham et l’assemblée parlent ensemble.–N.D.É.] “Une semaine égale sept ans.” Maintenant, nous savons que nous avons saisi. Une semaine égale sept ans.

74       Alors nous voilà ici, la première semaine. [Frère Branham montre du doigt le schéma qui se trouve au tableau.–N.D.É.] Quarante-neuf ans pour que le temple soit reconstruit. La ligne du haut, qui passe, là, ça représente la nation juive. C’est tout simplement le temps. Et, quand ça descend, là, c’est qu’on passe de la nation juive pour entrer dans le temps des nations. Ensuite ça remonte pour reprendre Israël, et ça continue.

75       Or ceux des nations, il n’y a pas eu de temps fixé pour eux. Il est seulement dit : “Le temps des nations.” Nous voyons que même Jésus n’a pas fixé de temps pour eux. En effet, nous voyons ici dans Luc 21.24 qu’Il a dit : “Ils fouleront aux pieds les murailles de Jérusalem jusqu’à ce que les nations...” Je vais vous le citer. Je le citais seulement de mémoire. Je vais vous le lire, parce que ça va être sur bande, là, et nous voulons être bien sûrs de le dire comme il faut. Très bien, si vous voulez le prendre avec moi, dans Luc 21.24. J’ai étudié ça du mieux que j’ai pu, pour que ce soit clair.

Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés...

De qui parle-t-Il? Des Juifs. C’était la destruction du temple en 70 ap. J.-C.

...ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations,...

Souvenez-vous-en, là, pas seulement à Babylone, pas seulement à Rome, mais dans “toutes les nations”. C’est là que les Juifs sont aujourd’hui, dans “toutes les nations”.

...et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que le temps des nations soit accompli.

76       Donc, il y a un temps fixé, mais personne ne sait quand ce sera. Voyez? C’est un mystère, voyez-vous, le temps des nations. Mais les Juifs... Donc, nous ne pouvons pas connaître le temps en regardant l’Église, si Elle a rétrogradé ou si Elle avance, ou par ce qu’Elle fait. On ne peut pas savoir par là. Mais regardez les Juifs, le voilà, le calendrier du temps. Vous voyez? À eux, Dieu leur a fixé un jour, une heure et un temps bien précis, mais Il ne l’a jamais fait pour les gens des nations. Il l’a fait pour les Juifs, donc observons les Juifs, et alors nous saurons où nous en sommes.

77       Bon, donc, les sept semaines, c’était quarante-neuf ans. Maintenant, nous avons bien compris qu’une semaine, c’est–une semaine, c’est sept ans; une semaine, sept ans.

78       Maintenant, il nous est dit que “depuis la promulgation de la parole...” Maintenant, c’est ici que les choses se corsent. Maintenant, il nous est dit :

...Depuis la promulgation de la parole disant de...reconstruire la ville jusqu’au Messie (et le Messie, c’était Christ, bien sûr), il y a sept semaines; et soixante-deux semaines (ce qui fait soixante-neuf semaines);...

Voyez? Bien. Et sept fois soixante-neuf, ça fait quatre cent quatre-vingt-trois ans. Maintenant, est-ce que vous notez? Si vous voulez que je reprenne, je le ferai volontiers.

79       Donc, il nous est dit que “depuis la promulgation de la parole disant de reconstruire la ville jusqu’au Messie, il y a sept” (sept, ça, c’est la première, la première, ici), “sept semaines et soixante-deux”, ça fait, soixante-deux plus sept, ça fait soixante-neuf, soixante-neuf semaines. Sept fois soixante-neuf, ça ferait quatre cent quatre-vingt-trois ans. Par conséquent, jusqu’au Messie... Maintenant nous en arrivons à cette partie-ci. Jusqu’au Messie, il doit y avoir quatre cent quatre-vingt-trois ans, quatre cent quatre-vingt-trois ans.

80       Or, or Jésus, le Messie, Il est entré dans la ville de Jérusalem, en triomphe, monté sur une mule blanche, le dimanche des Rameaux 2 avril de l’an 30      ap. J.-C. Jésus est entré dans Jérusalem le dimanche des Rameaux de l’an 30            ap. J.-C. Et maintenant, maintenant, de 445 av. J.-C. à 30 ap. J.-C., il y a exactement quatre cent soixante-quinze ans.

81       Mais, comme nous l’avons déjà vu, les soixante-neuf semaines, ça donne quatre cent quatre-vingt-trois ans. Bon, c’est là que les choses se corsent, en plein là. Voyez? Nous avons seulement, si on se fie à ce qui est inscrit dans la Bible, ici, le temps, seulement quatre cent soixante-quinze ans. Alors qu’en fait, c’est quatre cent quatre-vingt-trois ans, il y a un écart de huit ans.

82       Or, avec Dieu, ça ne peut pas manquer le but. S’Il a dit qu’il y aurait un certain nombre de jours, c’est ce nombre de jours là. S’Il dit jusque-là, c’est jusque-là. Alors, qu’est-ce que nous allons faire? Bon, les années de 47           5 av. J.-C. à 30            ap. J.-C., ce sont des années juliennes ou astronomiques, qui comptent trois cent soixante-cinq jours et quart chacune. Mais, quand on réduit ces jours à notre calendrier prophétique...

83       Maintenant je vais m’arrêter, ici, un instant. Pour que vous puissiez savoir sans l’ombre d’un doute, je ne me suis pas contenté de ce seul passage-là. Je peux le prendre à travers la totalité des Écritures et vous prouver que sept jours sont, que sept, qu’une semaine, c’est–c’est sept ans, dans la Bible. Je viens de le faire, en prenant Apocalypse, chapitre 13, ou, chapitre 11 et verset 3. Ces prophètes prophétiseront pendant mille deux cent soixante jours, ce qui est au milieu de la dernière semaine des Juifs; après ça, ils sont retranchés, et c’est Harmaguédon. Alors, si c’est bien le cas, encore là, ça fait exactement trente jours par mois. Voyez? Alors, ce n’est–ce n’est pas du tout trente et un jours, et vingt-huit jours, et ainsi de suite. C’est exactement trente jours par mois, chaque fois.

84       Notre calendrier prophétique nous ramène à trois cent soixante jours, celui que nous utilisons en ce moment à travers les Écritures. Ce qui nous donne exactement quatre cent quatre-vingt-trois. Voilà, quatre cent quatre-vingt-trois. Voilà tout à fait la preuve de la prophétie, exactement la vérité. En effet, depuis le moment de l’annonce de construire le temple, jusqu’à la destruction, quand ils ont rejeté Christ et qu’ils L’ont mis à mort en l’an 33      de notre ère, quand Christ a été mis à mort, ça fait exactement quatre cent quatre-vingt-trois ans.

Or, depuis la promulgation de la parole disant de reconstruire Jérusalem, sept semaines ont été fixées pour ça, c’est-à-dire quarante-neuf ans. Et ça a pris exactement quarante-neuf ans. Eh bien, de la reconstruction du temple au Messie, il y a eu quatre cent trente-huit ans. Donc, quatre cent tren-... quatre cent trente-quatre ans. Et quatre cent trente-quatre (fois), quarante-neuf, ça fait exactement quatre cent quatre-vingt-trois ans. Ça donne en plein dans le mille, au jour près, d’une date à l’autre. Amen! Voilà.

85       “Le Messie, le Prince, viendra.” Voyez? Sept fois soixante-neuf, ça fait quatre cent tren-... quatre–quatre-vingt-quatre ans. En plein dans le mille, exactement. Alors, nous savons donc parfaitement, nous savons avec exactitude, que ce passage de l’Écriture est juste. Voilà ce qu’il en est. Mais, vous voyez, tous ces...

86       Quand Dieu a détruit le monde antédiluvien par l’eau, et qu’Il a changé la date astronomique; et ensuite Il a laissé les Romains venir fabriquer leur calendrier à eux, et celui-là, il est bon un coup, puis il saute un coup, et ainsi de suite. Je pense que, même dans l’encyclopédie que j’ai consultée...

87       Et, en passant, Frère Kenny Collins, est-ce qu’il est dans la salle ce matin, Kenneth Collins? Tu sais, quand tu m’as envoyé tous ces volumes, l’encyclopédie? Tu te souviens de ça? Tu m’en avais presque envoyé un camion rempli. Je m’étais dit : “Mais qu’est-ce qu’un béjaune comme moi va bien pouvoir faire avec tout ça?” Tu sais, c’est le Seigneur qui te conduisait, Kenny. C’est là que j’ai trouvé les renseignements, là, dans cette vieille encyclopédie : le “temps”, j’étudiais ça. Et Becky, elle les utilise pour l’école. Je les ai mis dans mon bureau, en bas, dans mon cabinet de travail. Alors on est descendus, on l’a sortie, et on a cherché ça, et on a l’a trouvé, exactement, dans tous les calendriers et tous les temps qu’il y a jamais eus. Voyez? Alors, on a trouvé ça.

88       Voilà, c’est exactement ça, quatre cent quatre-vingt-trois ans. Depuis la promulgation de la parole disant de rétablir la–de rétablir la construction, jusqu’au temps où le Prince, le Messie, a été rejeté, ça fait exactement quatre cent quatre-vingt-trois ans, d’après le calendrier.

89       Maintenant, vous voyez, nous utilisons ce même calendrier de ce côté-ci aussi. En effet, si Dieu a utilisé ce calendrier à ce moment-là, alors Il doit l’utiliser tout le temps dans la Bible. Pas vrai? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Dieu ne change pas. Donc, si sept semaines, c’était quarante-neuf ans, sept semaines, c’est encore quarante-neuf ans. Une semaine, c’est sept ans, voyez-vous, alors c’est absolument parfait. Et si ça a donné en plein dans le mille à ce moment-là, ça va donner en plein dans le mille de nouveau. Amen! Oh! la la! Ça me remplit d’enthousiasme. Oh, je–j’aime–j’aime savoir de quoi je parle. Je–je–j’aime ça.

En effet, c’est comme ce vieux monsieur, qui me disait, là-bas dans le Kentucky, il disait : “J’aime entendre parler quelqu’un qui sait de quoi il parle.”

J’ai dit : “Moi aussi.”

Il a dit : “C’est ça le problème avec vous, les prédicateurs, vous ne savez pas de quoi vous parlez.”

90       “Eh bien,” j’ai dit, “je vous remercie du compliment, mais, pour certaines choses, nous savons de quoi nous parlons.” Oui. C’est vrai. Je sais que je suis né de nouveau. Je sais que je suis passé de la mort à la Vie. Je sais qu’il y a un Dieu, parce que je Lui ai parlé.

Il a parlé à travers moi, Il a parlé avec moi, Il a parlé à d’autres, Il m’a dit des choses sur d’autres personnes. Et je sais qu’Il est Dieu. C’est vrai. Il a eu la gentillesse de descendre et de Se laisser photographier avec moi, et ça, le monde de la science ne peut pas le nier. Et j’ai pris l’Écriture, et j’ai vu que ceci, ça accomplit exactement cet âge de l’église, ce qui arrive, exactement, alors je sais qu’on en est là. Amen.

91       Bon, nous ne sommes peut-être pas instruits. Nous ne sommes peut-être pas des gens très pompeux, et tout. Nous ne sommes peut-être pas des dignitaires, mais ce qu’il y a, c’est que nous connaissons Dieu. Nous Le connaissons, parce qu’il y a un Saint-Esprit, voyez-vous, et que ça concorde, Parole-sur-Parole, à travers toute l’Écriture, alors nous savons que c’est vrai. Nous vivons aux derniers jours.

92       Maintenant, là, maintenant souvenez-vous que cette année prophétique, elle compte trois cent soixante jours par année. Regardez tout le reste. La nature, si certains d’entre vous peuvent le comprendre, même pour les femmes, et tout. Voyez? Trente, trente jours, tout simplement, voyez-vous, c’est–c’est... Toute la nature est disposée comme ça. Voyez? Pas trente et un, trente, vingt-huit, ou autre chose. C’est exactement trente jours. Pour chaque année, ça, c’est le–le calendrier prophétique; exactement quatre cent quatre-vingt-trois jours.

93       Nous avons là la preuve formelle de la prophétie, quatre cent quarante-cinq ans avant, c’était tout à fait juste. Or, tout ce qui a été prophétisé devait se produire. Et ces soixante-dix semaines, elles ne se sont pas accomplies à ce moment-là, alors cela reste à venir dans les derniers jours, maintenant.

94       Maintenant, mes frères pentecôtistes, maintenant, mes frères témoins de Jéhovah, vous rendez-vous compte? Savez-vous où les cent quarante-quatre mille sont apparus? Savez-vous où tous les glorieux miracles de l’Apocalypse sont apparus? Dans l’âge des Juifs, pas dans le nôtre. Quant à celui-ci, il n’y a rien de mentionné là-dessus; rien que l’Église qui se prépare et qui part. Bien sûr, avec la puissance de Dieu, nous faisons des miracles et des prouesses. Ça, nous le savons. Mais, la vraie chose, c’est du côté des Juifs, là; je veux dire la vraie puissance agissante, qui opère des miracles. Les quatre...

95       Les cent quarante-quatre mille n’apparaissent pas là. Eux, ils sont dans... Ce n’est pas au chapitre 3 qu’ils apparaissent. Ils sont plus loin dans les Écritures, après. Et maintenant, nous voyons que toutes ces choses qui devaient arriver, c’était au cours de cette période de la soixante-dixième semaine, la dernière semaine. Or, s’ils ont déjà eu soixante-neuf semaines, et qu’ils les ont vécues exactement tel que Dieu l’avait dit, et que c’est arrivé exactement tel que Dieu l’avait dit, alors il reste une semaine promise pour les Juifs. Maintenant, frères, préparez-vous. Voyez? Voyez? Écoutez, et vous allez voir comme nous en sommes proches. La dernière semaine, sept, la septième année.

96       Maintenant, est-ce que tout le monde comprend jusqu’ici, si vous comprenez? Tout le monde comprend jusqu’ici, que c’est parfaitement la Vérité. C’est la Bible. Ce sont les années prophétiques.

97       Nous sommes arrivés jusque-là maintenant, nous les avons suivies jusqu’au moment où le Messie a été rejeté, vous voyez, du... jusqu’au moment où le Messie a été rejeté, la dernière semaine.

98       Bon, je voudrais m’arrêter juste un instant pour expliquer ceci. Là, quand ils ont rejeté le Messie, bien sûr, c’est quand ils ont rejeté Jésus comme Sauveur et qu’ils L’ont crucifié. Vous vous souvenez de ce que la Bible dit ici : “Et Il sera retranché, mais pas pour Lui-même, le Messie, le Prince.” Pensez seulement avec quelle précision cette prophétie s’est accomplie. Je veux vraiment vous faire entrer ça dans la tête, que, si cette prophétie est arrivée à la date pile, au moment pile, et exactement de la façon dont elle avait été annoncée, cette autre, septième, ce sept semaines qui reste... ou plutôt ce sept ans (sept jours : sept ans) arrivera exactement conformément à l’Écriture.

99       Maintenant, souvenez-vous, Il a été retranché, le Messie. Les Juifs, Dieu a cessé de traiter avec eux. Ils ne sont pas allés plus loin. Alors, ils ont été dispersés par l’Empire romain. Et puis, si vous remarquez ici, sur mon schéma, je voudrais que vous le compreniez, là, et que vous le recopiiez. Vous remarquez, ici, où j’ai mis la croix? C’est là qu’ils ont rejeté. Mais le temps s’est prolongé un petit peu plus loin, là, vous voyez. Pourquoi? Trente, quarante, cinquante, soixante, soixante-dix. Quarante ans plus tard, Titus, le général romain, a détruit Israël, Jérusalem, et il a dispersé le peuple dans le monde entier. Vous voyez, quarante ans plus tard, Titus. Donc, en fait, le temps des Juifs s’est prolongé jusqu’à l’entière...

100     Dieu ne traitait plus avec eux. Il a seulement traité avec eux jusqu’à ce qu’ils rejettent Christ. Alors, quand ils ont crucifié Christ, ils se sont écriés : “Que Son sang retombe sur nous et sur nos enfants”, et c’est ce qui s’est passé depuis ce jour-là. Mais avant qu’ils soient dispersés... Écoutez! Oh, frère! Avant qu’ils soient tous dispersés, dans le monde entier, Dieu a mis une quarantaine d’années à détruire le temple et à les disperser dans le monde entier. Mais Dieu n’a plus du tout traité avec eux. Dieu n’a plus du tout traité avec eux.

Il s’est mis à traiter avec les gens des nations. Vous savez ça, vous le comprenez maintenant? Donc, ici, on commence les âges de l’église, le temps des nations; Dieu qui n’est plus avec les Juifs.

101     Maintenant, mon frère missionnaire chez–chez–chez les Juifs, un cher précieux frère qui est quelque part ici. Voilà ce que je voudrais que vous saisissiez et compreniez. Voyez-vous, Dieu a tout de suite cessé de traiter avec les Juifs, parce que Dieu traite toujours avec Israël en tant que nation. Nous savons tous ça, Israël est une nation. Quant à ceux des nations, eux, ils sont un peuple. Il a dû faire sortir du milieu des nations un peuple qui portât Son Nom. Nous allons voir ça dans quelques instants.

102     Mais, maintenant, ces sept âges de l’église, dont nous avons fait l’étude, le temps des nations, de la crucifixion de Christ jusqu’à la fin des âges de l’église. Maintenant, ça, nous l’avons vu. Nous l’avons étudié d’un bout à l’autre. Maintenant, nous en arrivons au point où nous pouvons prendre les, aborder les Sept Sceaux, les Sept Coupes, les Sept Trompettes, et tout ça, avoir une vue d’ensemble; tout ce qui a trait aux Juifs et au jugement que Dieu exercera sur les gens qui sont sur la terre. Et le reste...

103     Souvenez-vous, pendant cette grande période de persécution, il y aura des millions de gens des nations qui mourront. Cette épouse rejetée, ce–ce reste de la Postérité de la femme, la vierge endormie, elle passe par là. C’est–c’est aussi clair que les soixante-dix semaines, aussi clair. Et ils vont passer par là. Alors, si vous n’avez pas le Saint-Esprit, vous faites mieux d’aller Le chercher aussi vite que possible. Nous sommes au temps de la fin.

104     Maintenant, remarquez, sept âges de l’église. Là, je n’aurai pas besoin d’entrer là-dedans, parce qu’on les a sur bande, et ils sont en train d’être mis sous forme de livres, et tout. Il s’agit là du temps pour lequel Dieu n’a jamais dit qu’il y aurait tant de jours, tant d’heures, ou tant d’années; Il n’a jamais rien dit. Il a dit : “Jusqu’à ce que la dispensation des nations soit terminée.” Il a dit : “Jusqu’à”, les murailles seraient foulées aux pieds, jusqu’à ce que Dieu ait cessé de traiter avec les nations.

105     Or, nous voyons que tout au long de ces âges, on a eu le Saint-Esprit qui est venu. Et Dieu, au commencement, avait commencé à annoncer, quand Christ a été rejeté, Dieu a montré à Jean exactement ce qui allait arriver pendant le règne des nations. Alors, vous voyez, nous n’avons pas de temps précis fixé, comme les Juifs, mais nous avons une indication. Nous avons un–nous avons un poteau indicateur. Eh bien, avec les Juifs, Dieu a fait exactement ce qu’Il avait dit qu’Il ferait, pendant ces soixante-neuf ans, ou, c’étaient quatre cent quatre-vingt-trois ans, mais soixante-neuf semaines. Et il reste une semaine, il y a encore une semaine de fixée.

106     Or, nous ne pouvons pas la placer dans l’espace qu’il y a ici, parce qu’ici, c’est les nations, l’Église. Bon, combien comprennent ça? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Donc, ici, c’est Apocalypse, en commençant au chapitre 1, jusqu’au chapitre 3, où on se retrouve dans Laodicée. Maintenant, nous voyons très précisément que tout ça, c’était l’Église, le monde de l’Église lui-même. Dieu n’a jamais inclus le pécheur; lui, il... à moins qu’il veuille être sauvé. Mais le monde de l’Église était entièrement blanc; après ça sont venus les Nicolaïtes, qui ont voulu former une organisation. Les dignitaires sont entrés. Ça, c’était à Nicée, Rome, quand ils ont tenu le concile de Nicée. Et qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils ont organisé l’église, et là ils se sont mis à persécuter les Chrétiens. Ensuite, dans l’âge de l’église suivant, le Christianisme, quant au baptême du Saint-Esprit, a été presque complètement éliminé.

107     Mais voilà, vous, ici, vous le savez, je suis allé consulter l’histoire, Les Pères à Nicée, Les Pères avant Nicée, et toutes les histoires de l’église, et le manuscrit le plus ancien que j’aie pu trouver; et chacun d’eux vous a prouvé que l’Église dont Dieu parlait n’était pas cette église catholique organisée ni aucune autre organisation. Ce dont Dieu parlait, et toutes ces grandes étoiles de l’âge, c’étaient des hommes qui enseignaient le baptême du Saint-Esprit, le baptême au Nom de Jésus-Christ, et la venue de l’Esprit de Dieu, et–et le parler en langues, et l’interprétation des langues, et la guérison, les miracles et les signes. C’est ça que Dieu donne. Il ne peut pas changer d’avis, dire : “Eh bien, voilà Mon idée d’une Église : l’Église apostolique. Et maintenant Mon idée est une église de dignitaires.” Dieu ne change pas! C’est toujours le Saint-Esprit.

108     Et nous observons ça et nous l’apportons, alors, quand nous voyons la nature de Dieu et ce qu’Il... et ensuite nous montrons Son Écriture. Et ensuite nous prenons la–l’histoire, qui montre que c’est arrivé exactement tel quel; au jour pile, au moment pile, tout ce que Dieu avait annoncé à travers Jean, c’est arrivé à cet âge des nations.

109     Maintenant nous nous trouvons sans l’ombre d’un doute dans l’âge de Laodicée. Nous savons que nous y sommes. Nous avons passé par l’âge de Luther, nous avons passé par l’âge de Wesley, maintenant nous sommes dans l’âge de Laodicée, le dernier âge. Et nous comprenons que chacune de ces églises avait un messager. Nous avons vu ça. Les sept étoiles dans Sa main, qui étaient Sept Esprits qui sont sortis devant Dieu. Chacune avait un messager. Et nous avons continué et nous avons trouvé, par la Bible, ce que serait la nature de ce messager, quelle nature aurait ce messager. Et nous sommes allés trouver quel homme, dans l’histoire, avait cette nature. Et alors, une fois que nous avons trouvé l’homme qui, dans l’histoire, avait cette nature, voilà que nous avons vu que c’était lui le messager pour cet âge de l’église là. Alors, nous avons vu quel Esprit, et ce que cet homme a fait. Et nous avons vu qu’il était un saint rempli du Saint-Esprit, saint Irénée et tous les autres, et–et saint Colomba, et tous ces hommes remplis de l’Esprit. Et nous savons, par l’Écriture, que cette sorte d’Esprit là devait être sur cette sorte d’homme là, pour ce temps-là. Et c’est ça, donc ça ne peut pas être faux. Amen! Gloire à Dieu! Ça...

110     Je ne sais pas, frère. Ça me fait plus d’effet que n’importe quoi d’autre, voyez-vous, parce que c’est la Parole de Dieu qui parle Elle-même. Quand j’entends Dieu dire quelque chose, je dis : “Amen! C’est vrai. C’est exact.” Voyez? Ça règle la question. C’est terminé. “Dieu l’a dit.” Avec ça, c’est réglé.

Eh bien, Dieu a dit que ça se passerait de cette façon, et nous l’avons retrouvé dans l’histoire et par l’Écriture. Nous lisions au sujet de cet âge de l’église, ce qu’il ferait, ce qui se passerait, quel genre de messager il y aurait pour cet âge de l’église là. “À–à l’ange de l’église de Laodicée. À l’ange de l’église de Sardes, Thyatire”, tous ceux-là. Et nous retournions dans l’histoire pour trouver le–le messager de cette église-là, et nous trouvions qui c’était. Et alors, nous l’avons dessiné, mis leurs noms dessous, et les voilà. Vous voyez, nous savons que ça, c’était en plein dans le mille.

111     Bon, et nous savons que Dieu était, a toujours été, et est depuis toujours, qu’Il est contre la religion organisée. Oui monsieur. Il l’a dit. “Les Nicolaïtes, ce que je hais.” Nikao veut dire “conquérir les laïques”. Les laïques, c’est, les laïques, c’est “l’église, le corps”. Nikao veut dire “conquérir, vaincre”, autrement dit “faire un saint homme, quelqu’un de supérieur à un autre”.

Nous sommes tous des enfants. Nous avons un seul Roi, c’est Dieu. Nous avons un seul Saint, et c’est Dieu. Amen! Et Il est au milieu de nous, sous la forme du Saint-Esprit. Voilà Celui qui est Saint.

112     Maintenant, nous en arrivons donc à la certitude, en suivant le–l’âge des Juifs, que nous avons trouvé précisément ces soixante-neuf semaines, en nous référant à l’histoire, au calendrier, à l’année prophétique de Dieu; nous avons suivi l’histoire du calendrier prophétique, de l’Ancien Testament jusqu’au Nouveau, et nous avons montré qu’il en va exactement de même. Voyez?

Maintenant nous avons l’Église des nations, depuis le commencement jusqu’au dernier jour, et nous savons que nous vivons au dernier jour. [Frère Branham a donné plusieurs coups sur la chaire.–N.D.É.] Amen! Vous comprenez? [L’assemblée dit : “Amen.”] ...?... [Frère Branham donne un coup sur la chaire.] Maintenant, donc, si nous vivons dans ce dernier jour, à la fin de cet âge-ci, alors où en sommes-nous?

113     Remarquez, avant, là, vous voyez la ligne qui est dessinée, ici, quand Dieu traitait avec les Juifs... Ou, Il ne traitait pas avec les Juifs, mais Il a mis longtemps à les amener, Il a mis quarante ans à les amener dans la situation où Il les ferait détruire, dans toutes les nations. Partout, pendant les jours des nations, il Lui a fallu les amener dans cette situation-là, avant de pouvoir amener Sa Parole à s’accomplir. Vous voyez ce que je veux dire? [L’assemblée dit : “Amen!”–N.D.É.] Tous ceux qui comprennent ça, dites : “Amen!” [“Amen!”] Voyez-vous, je veux bien m’assurer que vous saisissiez.

114     Maintenant qu’est-ce qui s’est passé? Regardez au-dessus du dernier âge de l’église, ici. Vous voyez ce petit prolongement? Les jours des nations se terminent. Et voilà quarante ans que les Juifs retournent à Jérusalem, qu’ils retournent dans leur patrie. Alléluia! Vous voyez où nous en sommes? Ça a pris quarante ans, depuis le moment où le Messie a été retranché jusqu’à ce que Titus détruise le temple et qu’il disperse les Juifs. Ça fait de nouveau quarante ans que Dieu a endurci le cœur de toutes sortes de pharaons, partout, pour faire rentrer les Juifs dans leur patrie. Mais aujourd’hui, ils sont de nouveau dans leur patrie, et l’Église est à la fin. Amen! [Frère Branham fait une pause.–N.D.É.] Oh, je–je–j’essaie de lire; je n’y arrive pas.

115     Remarquez, les Juifs sont dans leur patrie, ils y retournent. Si vous prenez Le déclin de la Guerre mondiale, volume deux, quand le général Allenby, après la Première Guerre mondiale, est arrivé au-dessus de Jérusalem avec des avions, qu’il s’en est emparé, qu’il a pris Jérusalem. Et ces hommes Chrétiens ont enlevé leur chapeau pour entrer dans Jérusalem. Et Allenby s’est rendu sans un seul coup de feu... ou–ou, c’est eux qui se sont rendus à Allenby, les Turcs. Et depuis ce moment-là, Dieu a endurci le cœur de Mussolini, le cœur de Hitler, le cœur de Staline, le cœur des hommes partout dans le pays, pour qu’ils haïssent les Juifs.

116     Et puis, les immenses oiseaux qui sont descendus, qui s’appellent la compagnie aérienne Eastern, ou la compagnie aérienne Pan American, ou quelque chose. Je crois que ça s’appelait la TWA. C’était dans le–le magazine, le magazine Life, je crois, Look ou Life. Je crois que c’était Life. C’est seulement depuis les trois ou quatre dernières années, Dieu fait rentrer les Juifs dans leur patrie, de laquelle ils avaient été absents pendant deux mille ans, pendant que ceux des nations se préparaient. Et maintenant, ceux des nations ont expulsé Christ de l’église, conformément à Apocalypse, chapitre 3. Il ne peut même pas revenir dans Son église. Il n’y a pas d’endroit où Il peut aller. Il est rejeté.

117     Et c’est le moment de l’Enlèvement. Tous les rachetés qu’il y a eu tout le long, ici, les petits points qu’il y a, comme ceci, ce sont les saints qui montent dans la résurrection. Vous voyez, nous nous retrouvons tous, ici. La Bible dit : “Nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas, ou ne ferons pas obstacle à ceux qui se sont endormis.” Tout au long, ici, ici, et ici.

118     Comment, mon frère pentecôtiste, comment pouvez-vous appliquer ça uniquement à ceux d’ici, de l’Âge de l’Église de Laodicée?

Ils sont là, endormis, dans chacun de ces âges, ils attendent. “Et nous les vivants, le petit groupe qui reste, ici, qui serons restés vivants jusqu’à... l’avènement du Seigneur, nous ne ferons pas obstacle à ceux qui se sont endormis. Car la trompette de Dieu sonnera, et les morts en Christ ressusciteront premièrement; et nous serons tous ensemble enlevés avec eux.” Amen! “Avec eux”, nous sommes ici, c’est ici que nous nous retrouvons, “pour aller à la rencontre du Seigneur dans les airs.” Et voilà. Où en sommes-nous? Juste ici. Où le Messie a-t-Il été retranché? Exactement où la Parole l’avait dit. Quand commencera cette soixante-dixième semaine? Précisément après que cette Église aura été retranchée. Alors Dieu se tournera de nouveau vers les Juifs.

119     Vous vous en souvenez, n’est-ce pas, dès que l’Église part–l’Église part, ensuite c’est au tour des Juifs, ils entrent. Mais d’abord, la prochaine chose qui doit arriver, ce n’est pas un réveil national–national puissant parmi ceux des nations. La prochaine chose qui doit arriver, c’est la venue du Royaume de Dieu, la Venue de Christ.

120     Maintenant, si vous voulez, nous pourrions reprendre dans Daniel ici, au chapitre 2, les versets 34 et 35. Et quand Daniel a eu... au chapitre 2, 34 et 35, quand Daniel a eu la vision, montrant que les jours de son peuple seraient terminés et, pour un certain temps, et qu’il a vu entrer ceux des nations. Et il a vu en vision cette pierre immense, ici, ou, cette statue immense, qui avait une tête d’or, et une poitrine d’argent. Regardez bien, là, c’est de plus en plus dur, de l’argent à l’or. Ensuite, des cuisses de fer... ou des cuisses d’airain. Et ensuite, des pieds et des jambes de fer. Mais les orteils, il y avait dix orteils, et ces orteils étaient de fer et d’argile. Et il a dit : “Comme tu as vu que le fer ne s’allie point avec l’argile, ces royaumes seront divisés, ils ne seront point unis l’un à l’autre, mais ils mêleront leurs semences, cherchant à briser la puissance l’un de l’autre.” Voyez?

121     Alors, ce qui est arrivé : la tête d’or, c’était Nebucadnetsar, comme il l’a interprété. Il a dit : “Il viendra un autre roi, qui sera inférieur à toi”, c’était Darius, le royaume des Mèdes et des Perses, qui a pris le royaume païen. Ensuite, ceux qui sont venus, après les Mèdes et les Perses, c’était qui? Les Grecs, Alexandre le Grand, et tout; le royaume des Grecs a pris ce royaume-là. Après ça, qui l’a repris aux Grecs? Les Romains. Et qui gouverne le monde des nations depuis ce temps-là? Les Romains! Les Romains, et ça, c’était le fer.

122     Et puis, remarquez, Rome existe jusqu’à la fin, parce qu’il y en avait jusqu’au bout des orteils. Et il a vu de la boue, de l’argile; ça, ce sont les gens, ce dont nous sommes faits. Et le fer, la force de Rome, s’est retrouvé dans chacune de ces nations. Et Rome a de la force dans chaque nation qu’il y a sous le Ciel.

123     Il n’y a qu’un homme au monde qui puisse arrêter une guerre ou déclencher une guerre sans... en disant un mot. C’est le pape. Qu’est-ce qui arriverait s’il disait : “Qu’aucun catholique ne prenne les armes.” Ça règle la question, frère, dites ce que vous voudrez. La plus grande partie du monde, de la Chrétienté, est catholique. Voyez? Très bien. Qu’il dise un mot, et c’est ça.

124     C’est exactement comme ce qu’ils ont dit, là : “Qui...” Nous allons y venir plus tard. “Qui peut combattre contre la bête? Qui peut parler comme elle? Qui peut le faire? Alors, faisons une image à la bête.” Ça, c’est la confédération des églises, “faire une image à sa ressemblance”. Voyez? Réunir les dénominations dans une confédération; et c’est déjà fait. Oh, nous sommes à la fin, voilà tout. C’est aussi simple que ça, mon ami. Nous en sommes à la fin. Voyez? “Faisons une image à la bête”, quelque chose qui lui ressemble. Une image, c’est quelque chose qui ressemble à autre chose. Voyez? Maintenant, nous sommes au temps de la fin.

125     Maintenant remarquez, ici, à la fin de cet âge-ci. Or, Daniel, au chapitre 2, et aux versets–versets 34 et 35, il observait cette statue avec une grande attention. Il l’a observée jusqu’à ce qu’une Pierre se détache de la montagne sans le secours d’aucune main, et Elle est descendue en roulant, Elle a frappé la statue aux pieds, et Elle l’a brisée. Or, Elle ne l’a pas frappée à la tête, là. Elle l’a frappée aux pieds; ça, c’était le temps de la fin, les dix orteils, là.

126     Avez-vous remarqué, ici même, juste avant que M. Eisenhower sorte, le dernier protestant du... de l’Amérique, comme–comme Président, et je doute qu’il y en ait jamais un autre. Mais–mais, quand... juste pour montrer que, juste pour que les gens se réveillent. Quand il a eu cette rencontre, il y avait... La dernière rencontre qu’ils, qu’il a eu avec la Russie, il y avait cinq pays communistes de l’Est qui étaient représentés, cinq pays occidentaux. M. Khrouchtchev était à la tête des pays de l’Est. M. Eisenhower était à la tête des pays occidentaux. Et Khrouchtchev, d’après ce que j’ai compris et ce qu’on m’a dit, en Russie, dans cette langue-là, Khrouchtchev, ça veut dire “argile”, et Eisenhower, ça veut dire “fer”, en anglais. Voilà votre argile et votre fer, qui ne peuvent pas s’allier. Il a enlevé sa chaussure et il a donné des coups sur la table avec, et tout. Ça ne peut pas s’allier.

127     Mais c’est aux jours de ces empires-là, que le Rocher, que la Pierre qui s’était détachée de la montagne sans le secours d’aucune main a frappé la statue aux pieds. Or : “Détachée d’une montagne.” Ce devait être une montagne de roche. Elle s’est détachée de la montagne de roche. Or, avez-vous remarqué?

128     Maintenant, mes frères prédicateurs, et mes frères et sœurs, tout autour du monde. D’après ce que je comprends, la première Bible qui a été écrite, Dieu l’a écrite dans le ciel, parce qu’ils devaient lever les yeux pour se rendre compte qu’il y a un–un Dieu au Ciel, que Dieu est au-dessus d’eux. Et, si vous remarquez, dans le zodiaque... Maintenant, que personne d’entre vous n’aille... Tenez-vous-en strictement à cette Bible-ci. Voyez? Mais le–le zodiaque, ce qu’il y a en premier, dans le zodiaque, d’après ce que je comprends, c’est la Vierge, et en dernier, dans le zodiaque, c’est le Lion. C’est la première Venue de Christ, à travers la vierge, et Sa seconde Venue, c’est le Lion de la tribu de Juda. Voyez? Et puis, il y a l’âge du Cancer, et tous les autres, dans le zodiaque, aussi.

129     Maintenant, nous voyons qu’il y en a eu une autre qui a été écrite, ou une autre qui a été placée, et c’était les pyramides. Avez-vous remarqué, dans les pyramides, comme elles commençaient larges à la base, comme une montagne faite de pierre massive, et ça continuait jusqu’au sommet? Mais il n’y a jamais eu de pierre qui a été posée au sommet de la pyramide, de la grande pyramide, là-bas en Égypte. Prenez votre... Si vous avez un billet d’un dollar dans votre poche, prenez un billet d’un dollar et regardez-le. Et là, vous allez voir d’un côté le sceau des États-Unis, et de l’autre côté, il y a la pyramide, en bas. Et au-dessus de la pyramide, il y a la pierre de faîte, mais c’est un grand œil, et ça s’appelle (sous la pyramide, là) : “Le grand sceau.” Pourquoi l’aigle d’Amérique n’est-il pas le grand sceau? Ça, c’est un sceau de Dieu. Vous vous souvenez du petit chant que nous chantions :

Tout le long du chemin vers la véritable demeure de l’âme,

Il y a un Œil qui te surveille;

À chacun de tes pas, ce grand Œil est éveillé,

Il y a un Œil qui te surveille.

C’est exact. Vous vous souvenez, nous avions un petit–un petit jubilé, nous disions :

Si tu voles, que tu triches et que tu mens, et qu’à l’église tu témoignes,

Il y a un Œil qui te surveille.

130     Donc, le grand sceau. Or, nous savons, et moi, je ne comprends pas ça, les mesures de la pyramide. Mais je vous en ai parlé, simplement, au cours des derniers, au cours de certains enseignements que nous avons eus, pour que vous voyiez que tout ça, ça se tient.

131     Or, la pyramide représentait l’Église, au départ, elle était large à la base. Et comme elle s’approche du sommet, elle prend de plus en plus la forme d’un–d’un entonnoir.

132     Bon, nous voyons que ça arrive tout en haut, au sommet, et qu’ils ne l’ont jamais terminée. Pourquoi? Pourquoi? Je me demande bien pourquoi! C’est parce que la Bible a dit que la Pierre principale a été rejetée. Elles ont été rejetées.

133     Maintenant, regardez bien, l’âge de l’église... Écoutez bien maintenant. Ne manquez pas ceci. L’âge de l’église, à partir du début de la réforme, avec Luther, à l’époque où les pierres de fondement ont été posées, c’est-à-dire la doctrine des apôtres. Après, nous voyons qu’à mesure que les époques se sont succédé, d’un âge à l’autre, l’Église est devenue de plus en plus minoritaire. Jusqu’à ce qu’elle en arrive à... Luther a prêché la justification. À l’époque, le simple fait d’être, de confesser qu’on était Chrétien, ils vous mettaient à mort, aux jours des martyres, des martyrs.

134     Et là, nous voyons qu’aux jours de Wesley, on était un exalté si on confessait Christ à cette époque-là, d’être de la nouvelle méthode. Les gens sortaient, ici, quand Wesley est venu ici, et Asbury, qu’ils ont fait des réunions ici en Amérique (j’ai lu leur histoire), et ils faisaient ça dans des écoles. Dans leurs églises, ici, on ne voulait pas d’eux. Finalement, ils en sont arrivés au point où le Saint-Esprit est descendu sur eux; et ils tombaient par terre, et on versait de l’eau sur eux, on les éventait avec un éventail, on pensait qu’ils s’étaient évanouis. J’y ai été moi-même, à leurs réunions, au cours de mes cinquante ans. Je les ai vus tomber sous la puissance du Saint-Esprit, comme ça, et on leur versait de l’eau sur le visage, et tout; les méthodistes libres d’il y a bien des années. Il y avait de la persécution, là.

135     Bon, et ensuite, une fois que cet âge-là a été terminé, l’âge de Wesley, il y a eu l’âge pentecôtiste, avec le baptême du Saint-Esprit. Vous voyez, ça prend forme, de plus en plus. Mais, souvenez-vous, la Pierre principale, là, n’était pas encore dessus. [Frère Branham a donné deux petits coups de craie sur le tableau, où il avait écrit quelque chose.–N.D.É.] Pourquoi? Ils ont donné à l’Église la forme précise, ou à la pyramide la forme pour qu’elle s’ajuste à la Pierre principale, mais la Pierre principale ne s’est jamais posée. Oh, vous voyez où j’en suis, n’est-ce pas?

136     Maintenant, le ministère, depuis Luther jusqu’à la fin de la pentecôte, dans cette toute petite minorité, ici, en haut... C’est pour ça qu’il n’y a presque plus de Lumière dans cet âge-ci, là, sur le calendrier, sur le schéma. C’est l’âge pentecôtiste, la pentecôte; pas–pas les dénominations pentecôtistes, parce qu’eux, ils ont fait exactement comme ceux de Laodicée. Ce sont eux, les Laodicéens. Ils ont fait comme les Nicolaïtes, ils se sont organisés.

Mais la véritable Église, tout autour du monde, a pris forme, elle s’est rétrécie, jusqu’au point où un ministère tout à fait semblable à celui de Jésus-Christ est venu au milieu d’Elle. Maintenant qu’est-ce qu’ils ont? Comme ça, ils sont prêts. Maintenant, qu’est-ce qui vient ensuite? Cette Pierre rejetée, de la pyramide, qui s’est détachée de la montagne (sans quoi?) sans le secours d’aucune main. C’est Dieu qui L’a envoyée. Vous le voyez? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Celui qui a été rejeté, la Pierre qui a été rejetée, est la tête de Ceci, c’est la tête, la pierre de faîte. Et Celui-là même qu’ils ont rejeté, tout au long de l’âge des nations, c’est Christ. Et Christ n’a pas été détaché et mis là, comme vicaire, ou fils de Dieu, ou quelque grand dignitaire de l’église. Il est le Saint-Esprit. Et le sommet de la pyramide, ce sera Christ, qui viendra. Vous le voyez? [“Amen.”]

137     Alors, puisqu’ils ont la forme qu’il faut (Voyez-vous que j’ai fait ça ici en forme de pyramide, les saints qui se lèvent?), c’est l’entrée triomphale dans la Gloire. Vous comprenez maintenant? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Christ, la Pierre principale, la Pierre rejetée, l’Œil qui voit tout, qui arrive exactement comme la Bible l’avait annoncé. Et Daniel a dit qu’il a observé cet âge des nations, jusqu’à ce qu’une Pierre qui n’avait pas été taillée par des mains se détache de la montagne. Ils n’ont jamais posé de pierre de faîte sur cette pyramide. [Frère Branham donne deux coups sur la chaire.] Elle n’a pas été détachée par les mains de l’homme. C’est la main de Dieu qui a détaché cette Pierre. Vous le voyez? [“Amen.”] Et qu’est-ce qu’elle a fait? Elle a frappé la statue en plein dans les pieds, et elle l’a mise en pièces, elle l’a réduite en poussière. Alléluia! Qu’est-ce qui est arrivé à ce moment-là, à la venue de cette Pierre? [Frère Branham donne quatre coups sur la chaire.] C’est là que l’Église est montée dans la Gloire, à l’Enlèvement, parce que ceci mettait fin à la dispensation des nations. C’est Dieu qui y a mis fin; la venue de cette Pierre.

138     Il y avait des gens qui venaient ici à l’église, un petit homme avec sa femme. Ils prenaient une Bible, et ils La posaient quelque part; et ils continuaient, en chantant :

Oh, je cherche cette Pierre qui roulait à Babylone,

Roulait à Babylone... (Ils se promenaient, en cherchant ça, vous voyez.)

Je cherche cette Pierre qui est entrée dans Babylone en roulant.

139     Le voilà! C’est Christ qui est cette Pierre. Il n’est pas né d’un homme. Il est né de Dieu. Il vient chercher une Église qui est née de nouveau, par l’Esprit de Dieu; en effet, la force de cette Pierre principale traverse toute l’Église, comme un aimant.

140     Je me souviens de la fois où je suis allé à la fabrique, ici, je regardais ça, alors qu’ils taillaient différentes choses. Il y avait tous les déchets de fabrication par terre, et ils ont balayé tout ça. Une grosse pierre est venue attraper ça, une grosse pierre aimantée, elle a attrapé tout ça, parce que ça s’y aimantait.

Il faut que nous soyons aimantés à cette Pierre principale. Cette Pierre principale, c’est le Saint-Esprit, Christ. Et chacun de nous, nous avons cette aimantation du Saint-Esprit. Quand cette Pierre frappera la statue, l’Église ira vite s’Y réfugier, Elle retournera dans la Gloire. Elle sera emportée, au moment de l’Enlèvement des saints, quand Elle partira ce jour-là.

141     Maintenant, regardez bien. Nous voyons que ça fait maintenant environ quarante ans que les Juifs retournent, à peu près le même temps qu’ils ont mis à partir, jusqu’à la destruction du temple. Ils ont mis environ quarante ans à revenir, avant d’ériger un nouveau temple. Vous voyez, nous sommes vraiment au bout du chemin. Eh bien, si ceux des nations...

142     Maintenant, prenons... Nous voyons l’Église, la venue de la Pierre. Prenons le dernier âge. Nous avons étudié ça. Nous voyons, là. Je crois que j’ai quelque chose d’écrit ici, à ce sujet. Voyons un peu, un instant. “Et le prince qui viendra, qui est l’antichrist, fera une alliance avec les Juifs.” Et, dans Daniel 7... ou–ou 9.27. “Et, au milieu de la semaine, trois ans et demi, la bête fera son alliance...” Je–je veux y venir un peu plus tard, à cette alliance-là. Nous voulons laisser... Je veux commencer par ceci, là.

143     Chacun de ces âges des nations est démontré de façon infaillible, par son messager, par son message, et par ce qui devait arriver.

Cet âge, ici, a été un âge glorieux.

Dans l’âge suivant, il était dit qu’il viendrait une doctrine qu’on appellerait, ou qu’il viendrait quelque chose qu’on appellerait “les–les dires des Nicolaïtes”.

Puis, ensuite, c’est devenu une doctrine.

Ensuite, il y a eu mariage de... avec l’église nicolaïte, et les saints ont été persécutés. Tout s’est passé exactement comme ça.

On en arrive au suivant, un tout petit peu de Lumière commence à poindre. “Tu as un peu de force, tu as le nom de vivre, et tu es mort. Affermis ce que tu as déjà, de peur que Je ne vienne ôter le chandelier.”

144     Après ça, voilà Wesley qui arrive, avec son âge. Nous avons vu exactement ce que... L’âge de Wesley, ça s’appelait comment? L’âge de Philadelphie. L’âge–l’âge d’amour le plus glorieux qu’on ait jamais eu, l’âge de Philadelphie, c’était bien à l’époque de John Wesley.

Quand lui, il est parti, la pentecôte est arrivée, et elle, elle était tiède.

Ensuite nous retournons voir quel genre de Message devait venir aux pentecôtistes, à la fin.

Souvenez-vous, chacun d’eux est arrivé à la fin de l’âge. Saint Paul est arrivé à la fin. Tous les autres sont arrivés à la fin, saint Irénée et tous les autres. L’âge de l’autre se prolongeait dans le suivant, ils se recouvraient; lui, il reprenait ça, et il continuait à partir de là, dans l’âge suivant. Voyez?

145     Maintenant, nous voyons que dans cet âge-ci, il y a une étoile, comme nous en avons là. Nous avons une étoile, un messager. Nous avons une personne, un–un Message qui est proclamé pour cet âge-là, des gens qui vont Le rejeter, des gens qui vont L’accepter. Et le messager de cet âge-ci devait venir avec la puissance d’Élie. C’est exact. Et il devait “ramener la Foi des enfants aux pères, ramener le reste, ceux de la pentecôte qui restent, à la véritable Foi apostolique”.

146     Or, la véritable Foi apostolique, si vous lisez ce qu’il En est dans le Livre des Actes, vous verrez que pas une seule fois une seule personne n’a été baptisée “au nom de ‘Père, Fils, Saint-Esprit’”. Pas une seule d’entre elles qui ait jamais été aspergée. Il n’y a rien des choses qui ont cours aujourd’hui sous le nom de pentecôte, qui soit jamais arrivé à cette époque-là. Ils avaient de vraies manifestations, et l’Esprit de Dieu était parmi eux, montrant de façon infaillible que c’était le Fils de Dieu qui œuvrait au milieu d’eux.

Cette personne qui devait venir, ou plutôt ce Message qui devait venir, il devait être comme Élie. Élie devait venir trois fois.

Bon, vous allez dire que “c’est Jean-Baptiste qui était ce gars-là”. Si vous remarquez, Jésus a dit que c’est Jean-Baptiste qui a été le messager de Malachie 3, pas celui de Malachie 4. “Voici, J’envoie Mon messager devant Ma face.” Je pense que c’est Matthieu 11.6, que vous trouverez ça quelque part par là, dans Matthieu, chapitre 11.

147     Bon, mais dans ces derniers jours, il y a un Esprit d’Élie qui doit venir parmi les gens, et il doit faire la même chose qu’eux ont fait à l’époque. Sa nature serait pareille, la nature de l’Église. La nature de cette–cette personne serait exactement pareille. Et ce Message serait proclamé, essayant... Il serait haï des gens. Il haïrait les femmes, tout du moins celles qui sont méchantes, les mauvaises. Il aimerait les régions sauvages; un gars d’une humeur changeante, toujours contrarié, comme l’était Élie et comme l’était Jean. Et nous avons vu tout cela s’accomplir. Si nous avons reçu le Message, nous voyons que Christ est rejeté. Il faut faire partie d’une des organisations, sinon on ne peut pas y entrer. Par conséquent, Il–Il est mis à la porte. Voyez? Christ ne peut pas agir parmi eux.

“Vous êtes quoi?

– Chrétien.

– De quelle dénomination faites-vous partie?

– Je ne fais partie d’aucune.

– On n’a pas besoin de vos services.”

148     Vous voyez, Il est rejeté. Exact! Vous voyez, rejeté! Élie aussi a été rejeté, et Jean aussi a été rejeté. Mais qu’est ce que, est-ce que ça les a dérangés? Est-ce que ça a dérangé leur Message? Ils ont dit : “Oh, vous, hommes au cou raide.” Ils n’y sont pas allés de main morte. Ils n’ont pas mâché leurs mots. Ils ont continué à avancer. Et le Message de Dieu continuera à avancer, peu importe ce que n’importe qui peut dire, voyez, jusqu’à ce que la ruine, et que... ce qui a été résolu soient déversés. Et nous sommes à la fin.

149     Donc, nous nous retrouvons maintenant au bout d’une période de quarante ans où les Juifs sont rentrés, depuis la Première Guerre mondiale, ils sont retournés dans leur propre pays. Jamais Dieu n’a traité avec Israël, tant qu’elle n’était pas dans son propre pays.

150     Or, vous vous souvenez, quand les Juifs retournaient, ces Juifs venus des autres pays, le magazine Look a fait un article là-dessus. J’ai lu une coupure d’un journal, d’un magazine religieux, qui disait que, quand ils... Les avions sont descendus chercher les Juifs qui étaient très loin, en Iran. Et, je ne sais pas quels sont tous les endroits où ils étaient, ils étaient dispersés.

Or ceux-là, ce sont les vrais Juifs, ceux qui n’ont jamais eu d’occasion. Alors, frère, les voilà vos cent quarante-quatre mille. Quand nous arriverons à Apocalypse 11, vous allez les voir. Il a dit : “Il y a douze tribus (de Gad), douze tribus (d’Aser), douze tribus (de Ruben), douze tribus...” Et où étaient-ils tous? Sur le mont Sinaï. Les Juifs, revenus dans leur patrie, les voilà. C’était eux, ce n’était pas cette bande d’escrocs de Wall Street. Non monsieur. C’était les vrais Juifs.

151     Et quand ce vieux rabbin, là-bas, a vu atterrir cet avion... Ces Juifs, – vous l’avez lu dans le magazine, – ils en étaient encore à labourer avec des charrues en bois. Et quand ils ont vu cet appareil posé là-bas, ils ne s’en approchaient pas du tout. Ce vieux rabbin s’est tenu là et il a dit : “Souvenez-vous, notre prophète a dit que, ‘quand nous retournerons dans notre patrie, nous serons portés sur les ailes d’un aigle’.”

Les nations se disloquent, Israël se réveille,

Signes annoncés par les prophètes.

Nous allons même bientôt arriver à leur septième semaine, là.

152     Je me revois là-bas, quand Frère Pethrus leur avait envoyé des petits Testaments, et qu’ils les avaient lus. Ils disaient : “Eh bien, si celui-ci est le Messie, que nous–que nous Le voyions accomplir le signe du Prophète; s’Il n’est pas mort, Il est vivant.” Ils disaient : “Il est ressuscité; Il vit dans Son Église; que nous Le voyions accomplir le signe du Prophète, et nous croirons en Lui.” Les Juifs croient toujours... Ils savent que le Messie devait être Prophète.

153     Et quand j’étais à cet endroit, là-bas, chez Frère Arganbright, ce jour-là, et que ces Juifs étaient là qui disaient : “Venez donc chez nous, vers notre peuple.”

154     J’ai dit : “Bien sûr, je viendrai avec plaisir.” J’avais tout simplement pris une décision trop rapide.

155     Je suis arrivé au Caire, en Égypte. L’autre soir, quand j’ai vu l’avion qui se posait, là-bas au Caire, ça m’a rappelé ça. Donc, quand nous sommes arrivés là, j’avais mon billet pour Israël, ils devaient me retrouver là-bas. J’avais dit : “Allez convoquer quelques milliers des chefs. Amenez-les quelque part dans la plaine, on va voir s’Il est encore Prophète, oui ou non. Amen. Eh bien, voyons ce qu’Il va faire.” Oh, ça, c’était vraiment à portée de leur main. C’est ça qu’ils voulaient. S’ils pouvaient voir ça, ils y croiraient.

156     Alors, qu’est-ce que j’ai fait? Je suis arrivé au Caire, et je m’apprêtais à aller là-bas. J’avais déjà mon billet, il restait une vingtaine de minutes avant l’appel. Quelque Chose m’a dit : “Pas maintenant. La coupe des iniquités des nations n’est pas encore à son comble. Les Amoréens ne sont pas encore accomplis. Reste en dehors de là!” J’ai pensé que c’était peut-être juste mon imagination, alors je me suis retiré derrière le hangar et j’ai prié. Il a dit : “Reste en dehors de là en ce moment.” Alors j’ai pris mon billet et je suis allé ailleurs. Je n’y suis pas allé, parce que ce n’est pas encore l’heure.

157     Maintenant, à quel moment Dieu va permettre à ces Juifs, se remettre à traiter avec eux, ça, je ne peux pas vous le dire. Je ne le sais pas. Personne ne le sait. Mais, écoutez, si Israël est déjà dans sa patrie, tout est prêt. Toutes les pierres ont été ramassées, et l’irrigation, l’eau, et tout ce que Dieu a promis. Ils ont trouvé des puits et tout, là-bas, et des grands ruisseaux qui coulent librement, c’est l’endroit le plus beau que vous ayez jamais vu. Ils ont une ville construite là-bas. Ils ont l’irrigation. Ils ont la meilleure terre qu’il y ait au monde, là-bas. Et nous découvrons qu’en plein dans la mer Morte, il y a plus de produits chimiques, assez pour acheter le monde entier. Voyez?

158     Tout leur est tombé dans la main. Comment ont-ils fait ça? C’est que le cœur de Hitler a été endurci, que le cœur de Mussolini a été endurci, tout comme le cœur de Pharaon avait été endurci, et ils les ont forcés à retourner dans ce pays-là. Et voilà quarante ans qu’ils retournent dans ce pays. Maintenant ils sont là, ils attendent.

159     L’Église des nations est dans Laodicée, à la fin de l’Âge de Laodicée. Si... Les Juifs sont dans leur patrie, ils y sont déjà. Et déjà l’apostasie des nations s’est produite. Et avec un Président comme celui que nous avons. Avec une nation divisée comme la nôtre. Avec des bombes atomiques suspendues dans les silos. Avec une église qui est tiède. Avec une Église, des gens qui se sont rassemblés. Avec un ministère qui est la réplique du ministère de Jésus-Christ, pour saisir la Pierre quand Elle viendra. Qu’est-ce qui reste encore? Ça pourrait arriver d’une minute à l’autre. Il ne reste plus rien d’autre. Nous sommes au temps de la fin. Oh, gloire! Je ne sais pas si je vais pouvoir arriver au jubilé, là, ou non, mais je voudrais–voudrais quand même vous en apporter au moins une partie.

160     Écoutez. Est-ce que... Combien le voient maintenant? Le voyez-vous, que les Écritures démontrent que les soixante-dix semaines, c’était quarante-neuf ans? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Le voyez-vous, que les soixante-deux semaines, c’était quatre cent trente-quatre ans? [“Amen.”] Le voyez-vous, que les–les soixante-neuf semaines, alors, c’était–c’était–c’était... C’était combien? Huit cent... Quatre cent quatre-vingt-trois ans. Quatre cent quatre-vingt-trois ans, jusqu’à maintenant. Voyez-vous où le Prince a été retranché? Vous voyez, il faut compter quarante ans pour que les Juifs finissent par arriver à l’endroit où Dieu avait dit qu’ils seraient.

161     Regardez ici, comment l’âge des nations est passé par tout ce que nous avions annoncé pour lui; que, pas ce que nous, nous avions annoncé pour lui, mais ce que la Bible avait annoncé pour lui. Ce que la Bible avait annoncé pour lui, c’est arrivé, et jusqu’à ce dernier âge; et voilà quarante ans que les Juifs sont en train de rentrer, ici, qu’ils se préparent pour que Dieu fasse exactement la même chose qu’Il avait faite ici. C’est comme ça qu’ils sont sortis, et c’est comme ça qu’ils sont rentrés. Israël est de nouveau dans sa patrie.

162     Maintenant, quand Dieu va-t-Il faire commencer leur dernière semaine? Quand? Ce pourrait être aujourd’hui. Ce pourrait être avant que le soleil se couche ce soir. C’est Dieu qui le déclarera. Quand ce sera, je ne sais pas. Je me le demande. Mais je vais apporter quelque chose ici, là, dans quelques instants, et je ne sais pas si vous allez le croire ou pas. Seulement je–je–je dois le dire de toute façon, je crois.

163     Nous en sommes là, à la patrie. Les Juifs sont dans la patrie. Nous en sommes à la fin de l’âge, prêts pour l’Enlèvement. L’Enlèvement a lieu, l’Église monte, nous sommes enlevés pour aller à Sa rencontre dans les airs. Ça, nous le savons tous. La Pierre qui s’est détachée de la montagne est prête à venir, d’un moment à l’autre. Et quand Elle vient, qu’est-ce qu’Elle fait? Elle met fin à l’âge des nations. Il sera terminé, et Dieu cessera complètement de traiter avec eux. “Que celui qui est souillé se souille encore; que celui qui est saint se sanctifie encore.” Voyez? Qu’est-ce qu’Il fait, à ce moment-là? Il emporte Son Église, ceux qui sont remplis du Saint-Esprit.

164     Ceux qui sont “souillés”, c’est qui? C’est la vierge endormie et ceux qui comparaîtront en jugement, plus loin, ici. Nous mettrons ça sur un autre schéma, quand nous tracerons la suite de celui-ci, alors qu’elle arrivera au Jugement du Trône Blanc et qu’elle devra être jugée par les rachetés. Paul nous a dit de ne pas aller en justice pour régler un différend, parce que les saints jugeront la terre. C’est exact. Nous sommes au temps de la fin, ici, maintenant. [Frère Branham montre le schéma qu’il a tracé au tableau.–N.D.É.] Bien.

165     Et au milieu de cette semaine... Bon, ici, il y a les soixante-dix... Bon, si celles-là ont correspondu exactement à sept ans, chacune des semaines, et qu’on a déjà eu soixante-neuf semaines, ensuite il y a l’âge des nations, et nous savons que nous sommes à la fin de l’âge des nations, alors, il reste encore une semaine pour les Juifs. Pas vrai? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Et ça, c’est exactement sept ans. Si ceci, c’était sept ans, ça, c’est sept ans, parce qu’Il a dit : “Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple.” Donc, nous savons qu’il nous reste sept ans pour les Juifs. N’est-ce pas vrai? [“Amen.”] Maintenant, examinez ça. S’il y a une question, je veux savoir. Voyez?

166     Bon, et au milieu de la semaine, au milieu de cette semaine des Juifs, – vous voyez, ça, c’est trois ans–ans et demi, – il y a l’antichrist, le prince, un prince qui doit venir. Et, souvenez-vous, c’est de Rome qu’il vient, ce prince qui doit venir. Qu’est-ce qu’il est? Un pape. Un prince parmi les gens, qui doit venir; il s’élèvera un pharaon qui ne connaît pas Joseph.

167     Maintenant, vous, les protestants, vous dites : “Eh bien, voilà, c’est ça.” Mais, un instant, là. Nous voyons que les protestants forment une organisation, forment une confédération des églises, une image à la bête, et qu’ils marchent avec eux.

168     Et nous voyons ici qu’il est demandé aux Juifs d’entrer dans cette confédération (oui monsieur), et ils acceptent. La Bible dit qu’ils ont accepté. Et il fait une alliance avec eux.

Au milieu de la soixante-dixième semaine, il rompt, l’antichrist rompt son alliance avec les Juifs, “ton peuple”. Pourquoi?

Nous lisons dans Apocalypse 11 : “J’enverrai...” Ça, c’est 11; on s’approche de 19, là. Il enverra Ses deux prophètes, et ils prophétiseront à ce moment-là. Et alors ils vont s’irriter contre ces prophètes et littéralement les tuer. Pas vrai? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Et leurs cadavres seront dans la rue spirituelle du nom de Sodome et Gomorrhe, là où notre Seigneur a été crucifié, Jérusalem. Pas vrai? [“Amen.”] Et ils resteront là trois jours et trois nuits. Et au bout de trois jours et trois nuits, l’esprit de vie entrera en eux, et ils seront ressuscités et s’en iront dans la Gloire. Un dixième de la ville est tombé à cette heure-là. Pas vrai? [“Amen.”] Voyez? Qu’est-ce que c’est? Au milieu de ces soixante-dix dernières années.

169     Quand l’Église montera, alors la confédération, les vierges endormies, les méthodistes, les baptistes, les presbytériens, les pentecôtistes tièdes, tous ceux-là seront réunis dans une confédération. D’ailleurs, ils ont déjà leur grande structure maintenant. Et à ce moment-là, ils feront une alliance. Eh bien, le nouveau pape qu’on a maintenant, il veut tous les faire entrer. Vous voyez, n’est-ce pas, comme toute la chose prend forme? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Il va faire un discours là-dessus, et les faire tous entrer, pour la première fois depuis des centaines et des centaines et des centaines d’années, depuis un millier d’années, ou deux, ce n’était jamais arrivé. Mais maintenant, il doit tous les rassembler, faire une confédération, et là, les Juifs l’accepteront. Oh! la la! Gloire! Alléluia! Louange à notre Dieu, qui vit aux siècles des siècles! Et voilà! Mais, frère, c’est si simple, si simple qu’un petit enfant pourrait le voir. La confédération, qui réunira les Juifs, les protestants et les catholiques.

Et, souvenez-vous, ces deux prophètes, qu’est-ce qu’ils vont faire, quand ils vont venir?

170     Cette bête, ce prince qui brisera la force du peuple saint, qu’est-ce qu’il va faire? Il va rompre son alliance avec eux. Au bout de trois ans et demi, il va les exclure. Maintenant, les gens pensent que c’est le communisme. Ça, c’est juste parce que vous... l’Esprit de Dieu n’a pas encore traité avec vous. Ce n’est pas le communisme, c’est la religion. La Bible dit que “ce serait tellement proche que ça séduirait même les Élus, si c’était possible”. Jésus l’a dit. Voyez-vous, on est à la fin.

171     Donc, ces deux prophètes, qu’est-ce qu’ils vont faire? Ce sont Moïse et Élie, qui vont entrer en scène. Ils vont montrer à ces Juifs leur erreur. Et c’est à ce groupe de Juifs qui sont là-bas maintenant, qui doivent former les cent quarante-quatre mille, que Dieu lancera Son appel par ces prophètes. Qu’est-ce que c’est? L’Esprit d’Élie, qui était sur l’Église des nations, continuera tout droit dans cette église juive, Il ira là-bas et lancera Son appel; Moïse sera avec lui. Alléluia! Vous le voyez? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Et il prêchera le même message de pentecôte à ces Juifs, comme quoi ils ont rejeté le Messie. [Frère Branham donne six coups sur la chaire.] Amen! Vous le voyez? [“Amen.”] Ce sera le même message pentecôtiste, qui leur sera prêché, là, par ces Juifs. Et ces Juifs, on les haïra au point qu’on les tuera. Et ils furent haïs de toutes les nations, et, au milieu de la semaine, parce qu’un groupe puissant de cent quarante-quatre mille s’était élevé au milieu d’eux. Ils avaient le Saint-Esprit, et, frère, parlez de faire des miracles, eux, ils en ont fait. “Ils ont fermé les cieux, et il n’est point tombé de pluie pendant les jours de leur prophétie; ils frappaient la terre de plaies, chaque fois qu’ils le voulaient.” Ils envoyaient des plaies, et tout le reste. Ils feront la vie dure à ces Romains. Mais, finalement, ils seront tués. Notre Dieu est un Dieu terrible quand Il est en colère. Mais, souvenez-vous, ça, c’est pendant la soixante-dixième semaine, alors que l’Église est dans la Gloire (amen), c’est pendant le Souper des Noces. Oui!

172     Maintenant remarquez. C’est là que nous L’avons vue revenir dans le Temple du Millénium, là, à la fin de l’âge des Juifs, “l’ointe”. Le voilà qui arrive, monté sur un cheval blanc; eux Le suivaient sur des chevaux blancs. Cheval : “puissances”. Vêtu de blanc, sang... ou, d’un vêtement teint de sang; sur Lui était écrit : “La Parole de Dieu.” Il venait, comme puissant Vainqueur (oui monsieur), pour établir le Millénium, Il entrait dans le Temple. Gloire! C’est là qu’Il vient rencontrer ces cent quarante-quatre mille, là, après cette soixante-dixième semaine, ici.

173     La soixante-dixième semaine, ceci se passe pendant la soixante-dixième semaine. Pendant les trois, au milieu, il la rompt, puisqu’il tue ces deux prophètes pentecôtistes (...monsieur) qui frappent la terre.

Et, oh! la la! Il maudit cette église, et Il la consume par le feu. Et, oh, elle... Nous voyons, là, que même les marins se tenaient éloignés, ils disaient : “Malheur! malheur! La grande ville immortelle de Rome, elle a été anéantie en une seule heure.” L’explosion l’a mise en pièces. Dieu a Sa façon de faire les choses. Et un Ange a regardé et a dit : “Mais, on a trouvé chez elle le sang de tous les martyrs de Christ”; en effet, elle avait séduit, elle était allée organiser, là, et faire toutes ces autres choses, et polluer l’église, et elle avait introduit ces choses, et elle avait martyrisé ceux-là mêmes qui essayaient de soutenir Cela et qui essayaient de les faire sortir.

174     Gloire! Oh, je–je ne sais pas. Je–je–j’ai envie de cheminer. Voyez? N’êtes-vous pas heureux d’avoir la Lumière du Fils, de marcher à la Lumière du Fils! Où en sommes-nous, frère? À la dernière heure! Ça pourrait arriver d’un moment à l’autre. Nous en sommes là!

175     Le–le Message a été proclamé à l’église des derniers temps, l’église qui a rejeté son Christ. Les Juifs sont dans leur patrie depuis cet espace, cette période de temps, de quarante ans. La ville nouvelle a été construite. Ils attendent quoi? Un Messie qui va venir. Quand ça? Je ne sais pas. Quand cette Pierre frappe la statue, ici, Elle est partie; à ce moment-là c’est terminé.

176     Maintenant, remarquez, là. Au milieu de la semaine, trois jours et demi... trois ans et demi, plutôt, il rompt l’alliance et il fait cesser le sacrifice et l’offrande... qu’ils auront déjà rétablis.

En effet, ils diront carrément : “Écoutez, là, vous êtes toutes des églises. Vous pouvez êtres admises dans cette image à la bête. On va s’associer. On va se débarrasser du communisme. On va complètement balayer le communisme.” Voyez? Et ils peuvent le faire. Voyez? Et ils vont le faire.

177     Mais, maintenant, regardez bien. Et rétablir, et rétablir ceci; le culte et le sacrifice perpétuels reprendront leur place dans la ville, une fois que le temple aura été reconstruit. Et ce prince, qui doit venir au milieu de la semaine, il rompra son alliance et fera cesser ces sacrifices. Il est dit “qu’il brisera, brisera cela”, et ce qu’il fera, et que cela durera jusqu’à la fin.

178     Et remarquez :

...ira à l’extrême de l’abomination pour causer la désolation...

“Ira à l’extrême de l’abomination.” Une abomination, qu’est-ce que c’est? De la “souillure”. Voyez? “Causer la désolation”, qu’est-ce que c’est? “Supprimer.” L’extrême de ceci, pour supprimer cela. Voyez? Rome qui manifestera à l’extrême sa puissance, afin de conquérir toutes les vierges endormies, les Juifs et tout. “On sera tous Romains, ou on ne sera rien du tout.” Il rompra son alliance au milieu de la semaine.

179     “À l’extrême de l’abomination.” Si, du temps de Jésus, l’abomination, c’était quand Rome est arrivée là-bas avec sa propagande, ce sera de nouveau Rome, qui sera de nouveau l’abomination pour l’église.

...causer la désolation, et continuera jusqu’à la ruine...

Qu’est-ce qu’il va faire? Il va continuer comme ça jusqu’à la ruine, c’est-à-dire la fin.

180     Donc, les Juifs, les catholiques romains, les protestants (c’est-à-dire les vierges endormies), vont se rassembler sous la forme de la fédération des églises. Et ce sera comme Jésus l’a dit, dans Matthieu 24, et Apocalypse 13.14.

Prenons Apocalypse 13.14, pour voir ça. Ici, je l’avais noté, d’aller voir ça, 13.14. Bon, très bien.

Et elle séduisit les habitants de la terre par les signes qu’il lui était donné d’opérer (rassembler ces églises) en présence... disant... en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure mortelle de l’épée et qui vivait.

181     Or, nous savons sans l’ombre d’un doute qui était cette bête, cette puissance qui avait la blessure mortelle mais qui vivait. C’est quand la Rome païenne a été tuée, et que la Rome papale a pris sa place; quand la puissance païenne a été tuée, et que la puissance papale a pris sa place.

182     Bon, donc, Apocalypse 13.14. Jésus, dans Matthieu 24, les a mis en garde à ce sujet. “Une image à la bête.”

183     Paul, dans II Thessaloniciens, au chapitre 2, les versets 3 et 4. Prenons-le, pour voir Paul, ce qu’il dit là, à ce sujet. Le glorieux Saint-Esprit qui était sur ce grand prophète du Seigneur, voyons ce qu’il a annoncé à ce sujet, pour le dernier jour. C’est dans II Thessaloniciens, chapitre 2, que ça se trouve. Bon, très bien. Et, en commençant au verset 3, je crois. Très bien, maintenant lisons. Écoutez bien, tous. Combien croient que Paul était rempli du Saint-Esprit? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Amen. Regardez bien, là.

Que personne ne vous séduise d’aucune manière : car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant,...

Il essaie de les débarrasser de l’idée qu’Il revient à ce moment-là. Il dit : “Il faut qu’il y ait une apostasie, qu’on se soit éloigné de l’Église auparavant”, voyez, ce qui est arrivé dans cet Âge de Laodicée.

...et qu’on ait vu paraître l’homme du péché,...

“L’homme du péché”, l’incrédulité à l’égard du Saint-Esprit. Vu paraître l’incrédulité.

...le fils de la perdition,

Comme Judas; le trésorier de l’église.

L’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu,...

Frère, y a-t-il une personne sur terre, ailleurs qu’au Vatican, qui fasse ça? Où ça?

184     Maintenant, on pourrait prendre ici, dans Apocalypse 13, et vous montrer que cet homme est assis sur une ville... dans une ville, et que cette ville se trouve sur–sur sept collines. Et les nombres de la bête, c’est six cent soixante-six, écrit dans le–dans l’alphabet latin... l’alphabet romain, six cent soixante-six, c’est VICARIVS FILII DEI, ce qui veut dire “à la place du Fils de Dieu”, sur le trône d’un pape, et son siège, il a une triple couronne. Et cette couronne, je l’ai vue de mes yeux, elle n’était pas plus loin de moi que ma main de mon visage, comme ça, et–et j’ai vu la tiare du pape, là-bas au Vatican, de mes yeux, j’étais là et je l’ai regardée, pour être bien sûr de ce que j’avance. “L’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu, de tous les hommes pieux. C’est lui le plus saint d’entre tous; il s’assied dans le temple de Dieu, en se faisant passer lui-même pour Dieu”, il pardonne les péchés sur terre, et tout ça, vous savez. Certainement.

185     Paul a dit : “Il faudra que l’apostasie soit arrivée auparavant, qu’on ait vu paraître ce fils de la perdition.”

Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais... chez vous?

186     Oh, j’aurais aimé être assis là, à entendre Paul prêcher ça. Pas vous? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Hm! Comme j’aurais aimé l’entendre. Oh! la la!

187     Maintenant, qu’est-ce qu’il va faire? “Une image à la bête.” II Thessaloniciens. Maintenant écoutez. Écoutez attentivement, là, très attentivement. L’église sentait déjà qu’un pape allait venir. Qu’est-ce? La fin de cet âge de l’église là – Paul. Ils ont vu le nicolaïsme, là, qui s’élevait; ils allaient faire un saint homme (quoi donc?), un pape. La mondanité et les aristocrates s’étaient infiltrés dans l’église, et ils changeaient l’ordre de l’adoration. Paul, par le Saint-Esprit, avait saisi ça dans l’Esprit. Et l’église, avec ses classes et ses dignitaires, ses personnalités revêtues de dignité, et tout, là, ils ont vu que quelque chose allait venir. Et le Saint-Esprit les avertissait au sujet des derniers jours. Jésus en a parlé, vous vous en souvenez, n’est-ce pas? Les œuvres des Nicolaïtes, qui ont fini par devenir une doctrine, et ensuite une organisation! Frères, nous ne sommes pas dans le noir maintenant. Souvenez-vous-en, voyez. Nous y voilà.

188     Les œuvres des Nicolaïtes, l’organisation à ses débuts, avec les grands dignitaires, qui gouvernaient les églises, et tout; et ensuite ils ont formé l’église catholique. Et Paul a dit que le temps de la fin ne pouvait pas venir, que le temps ne pouvait pas venir, tant qu’il n’y aurait pas eu l’apostasie, de s’éloigner de la vraie Foi pentecôtiste. La Foi pentecôtiste sera éliminée, et les dignitaires seront bien installés. Il y aura un homme parmi eux qui prendra la place de Dieu, qui s’assiéra dans le temple de Dieu, un adversaire qui s’élèvera au-dessus de tous, comme ça. Et, c’est, voyez-vous, qu’est-ce que c’est? Nikao, “conquérir les laïques”. Voyez? “Tout ce qu’on appelle Dieu; il s’assiéra dans son temple de Dieu, comme Dieu.” Paul a dit que “l’apostasie viendrait auparavant, dans les derniers jours”. Et voilà où nous en sommes, exactement là, maintenant, et nous voyons l’apostasie, en voyant l’église qui s’En éloigne de plus en plus, et qui retourne tout droit en arrière. Et nous sommes au temps de la fin. Bien.

189     Bon, donc si les soixante-neuf semaines ont correspondu parfaitement, et que les Juifs sont maintenant dans leur patrie, et que l’âge de l’église des nations correspond exactement au temps de la fin, au temps des Nicolaïtes... ou, au temps de Laodicée, combien proche est la Venue du Seigneur, la fin de toutes choses, la fin de cet âge, et l’Enlèvement? Dès l’instant où Il fait commencer la soixante-dixième semaine, ou sept ans, l’Église est partie.

190     Est-ce que vous le voyez, mes amis? Levez la main si vous le voyez. Voyez? Maintenant, ne soyons pas des enfants. Ne jouons plus avec ça. Nous sommes au temps de la fin. Quelque chose est sur le point d’arriver. Nous sommes à la fin. Nous y voilà.

191     Ces soixante-neuf semaines ont correspondu parfaitement; le départ des Juifs a correspondu parfaitement; l’âge de l’église a correspondu parfaitement. Nous sommes au temps de la fin, au temps de la fin, l’âge de l’église de Laodicée, la fin de celui-ci. [Frère Branham se réfère au schéma qui se trouve au tableau.–N.D.É.] Les messagers-étoiles, ils ont tous prêché leur message. Il a été proclamé. Nous continuons simplement sur la lancée. Les Juifs rentrent depuis quarante ans. Ils sont dans leur patrie.

Qu’est-ce qui doit arriver ensuite? La venue de la Pierre. Nous en sommes là. À quel moment est-ce que ça va arriver? Je ne sais pas. Mais, frère, quant à moi, je veux être prêt. Je veux que mes vêtements soient entièrement prêts.

192     Maintenant, il ne nous reste plus que–que quelques petits instants, et j’aimerais que vous écoutiez tranquillement, là, un petit instant.

Dès le moment où Il fait commencer la soixante-dixième semaine, ou sept ans, l’Église est partie. Maintenant écoutez. Je cite de nouveau, je re-cite, pour que vous ne l’oubliiez pas. Ceci, c’est ce que le Saint-Esprit a mis au bout de ma plume, pendant que j’écrivais. Nous sommes dans l’âge de Laodicée. Le Christ est rejeté par Sa propre église. L’étoile de cet âge-ci, le Message a été proclamé. Et Israël est dans son pays. Vous voyez où nous en sommes? Nous sommes à la fin.

Maintenant, encore seulement une ou deux remarques.

193     Tout ce que nous voyons maintenant va nous aider, par Sa grâce, alors que nous tenterons d’aborder ces derniers Sept Sceaux. Vous voyez où nous aurions passé à côté? D’Apocalypse 6.1 à Apocalypse 19.21, nous aurions passé à côté, parce que, voyez-vous, nous aurions essayé d’appliquer ça là-bas, dans l’âge des nations, alors que, voyez-vous, c’est dans cet âge-ci. [Frère Branham se réfère au schéma qui se trouve au tableau.–N.D.É.] Voyez?

Maintenant, nous l’avons démontré par la Parole de Dieu, par l’histoire, et par tout, par les signes des temps, par les jours, qu’il ne reste plus rien d’autre. Nous sommes à la fin des nations. Qu’est-ce–qu’est-ce que nous allons y faire? Il y va de mon âme et de votre âme; il y va de ma vie et de votre vie; il y va de la vie de nos bien-aimés. Nous nous sommes fait dorloter trop longtemps. Nous avons eu trop de facilité. Nous ferions mieux de nous mettre à avancer. Il est plus tard que vous ne le pensez, souvenez-vous-en.

194     Maintenant, une déclaration saisissante, si vous voulez la noter. Écoutez bien, je vous en prie. C’est la dernière remarque que je vais faire, l’avant-dernière; après celle-là, je n’ai qu’une toute petite chose à ajouter, une petite note dont je voudrais parler. Maintenant détendez-vous un instant, et écoutez bien, je vais vous apporter quelque chose de saisissant, dans la ligne de ce qu’on vient de dire. Voyez?

Il n’y a même pas l’épaisseur d’une lame de rasoir entre la fin de cet âge-ci et la Venue de Christ. Tout... Il ne reste rien d’autre. Est-ce qu’Israël est dans sa patrie? Ça, nous le savons. [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Est-ce que nous sommes dans l’âge de Laodicée? [“Amen.”] Est-ce que le Message de cet âge de pentecôte a été proclamé, pour essayer de secouer les gens, les ramener à la Bénédiction de pentecôte de l’origine? [“Amen.”] Est-ce que ça a été la même chose pour tous les messagers qui sont venus au cours des âges? [“Amen.”] Est-ce que nations s’élèvent contre nations? [“Amen.”] Des pestes? Est-ce qu’il y a une famine dans le pays aujourd’hui, la véritable Église qui fait des centaines de milles en voiture, cherchant à entendre la Parole de Dieu? [“Amen.”] “Pas de pain seulement, mais d’entendre la Parole de Dieu.” Il est survenu une famine. [“Amen.”] Pas vrai? [“Amen.”] Mais, nous vivons en plein dedans maintenant même. [“Amen.”] Vous voyez où nous en sommes? [“Amen.”] Nous attendons cette Pierre.

195     Une déclaration saisissante! Depuis le moment où Dieu avait fait la promesse à Abraham... Ne manquez pas ceci. Depuis le moment où Dieu avait fait la promesse à Abraham, Genèse 12.3, jusqu’au moment où Christ a été rejeté, en 33 ap. J.-C., par les Juifs, d’après Galates 3.16 et 17, et d’après la chronologie d’Usher, U-s-h-e-r, la chronologie des Hébreux selon Usher, la puissance de Dieu a été avec les Juifs pendant exactement mille neuf cent cinquante-quatre ans. Dieu a traité avec les Juifs pendant mille neuf cent cinquante-quatre ans, d’après la chronologie des Juifs et d’après Galates 3.16 et 17. J’ai bien d’autres passages de l’Écriture, mais je donne seulement ceux-là.

Ensuite, après qu’ils ont rejeté Christ, Il s’est tourné vers ceux des nations pour y choisir un peuple qui portât Son Nom. Vous voulez un passage de l’Écriture là-dessus, où ça se trouve? Actes 15.14.

196     Maintenant, si on calcule le temps, on voit qu’il nous reste exactement (écoutez) dix-sept ans, et il nous aura été alloué le même espace de temps, avec Dieu qui traite avec nous dans la puissance du Saint-Esprit, depuis l’an 33 ap. J.-C. jusqu’en 1977. Le même espace de temps de mille neuf cent cinquante-quatre ans, Dieu qui traite avec nous comme Il a traité avec les Juifs. Qu’est ce que vous dites de ça!

197     Maintenant, notez dans votre carnet un petit passage de l’Écriture, là, que je veux vous donner. Lévitique 25, en commençant au verset 8. Dieu faisait sonner le jubilé tous les quarante-neuf ans. La cinquantième année, c’était le jubilé. Nous savons ça. Nous le comprenons. Depuis le premier jubilé de Lévitique 25.8, en 1977 ce sera le soixante-dixième jubilé, ce qui donne exactement trois mille quatre cent trente ans. Jubilé, ça veut dire “On monte! La délivrance!”

Oh, nous attendons la venue du Millénium, jour béni

Où notre Seigneur viendra chercher Son Épouse qui L’attend;

Oh, la terre crie, soupire après ce jour de délivrance

Où notre Sauveur reviendra sur la terre.

198     Avez-vous saisi ça? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Dieu a traité avec nous pendant exactement le même espace de temps qu’Il a traité avec les Juifs. À partir du moment où Il a fait la promesse à Abraham, jusqu’à ce que le Messie soit rejeté, en 33 ap. J.-C., ça donne mille neuf cent cinquante-quatre ans. Et maintenant, il nous reste dix-sept ans. On a eu environ mille neuf cent trente ans et quelques. Il nous reste dix-sept ans jusqu’en 77, où ce sera le soixante-dixième jubilé, depuis le début des jubilés. Et qu’est-ce que ce sera? Oh, frère! Soyez bien attentifs, là. Ne manquez pas ça. Ce sera le jubilé du départ de l’Épouse des nations, quand Elle montera, et du retour de Christ vers les Juifs, quand ils sortiront de l’esclavage. Amen! Vous le voyez, n’est-ce pas? Ils sont venus du monde entier se rassembler là-bas pour ce jour-là. Oh! la la! Vous voyez où nous en sommes? Nous ne savons pas à quel moment ça pourrait arriver. Nous sommes au temps de la fin.

199     Maintenant écoutez. Vous, les vétérans de–de l’église, ceux qui viennent depuis longtemps, je voudrais vous faire remarquer quelque chose. C’est quelque chose que je n’ai appris qu’hier; je l’ai pris de l’historien Paul Boyd, et après... Et j’ai fait des recherches là-dessus dans les Écritures, j’ai trouvé ces autres dates, là, et tout, et avec ça, j’ai fait mes recherches, en suivant ça d’un bout à l’autre.

200     Donc, en 1933, alors que nous faisions nos réunions ici, au temple des francs-maçons, là où il y a l’église de Christ aujourd’hui, un matin d’avril, avant de quitter la maison...

Je consacrais ma voiture. Je m’étais procuré une voiture modèle 33, et je la consacrais au service du Seigneur. Et, dans une vision, j’ai vu le temps de la fin. Maintenant, remarquez comme c’est frappant. À l’époque, j’étais encore tout jeune. Et vous pouvez vous imaginer à quoi ressemblait une voiture modèle 1933, là, à quoi ça ressemblait.

Et je suis allé là-bas, au temple des francs-maçons où... Certains d’entre vous, les vétérans, ici, vous vous en souvenez. C’est écrit sur un vieux bout de papier que j’ai chez moi. Ça a déjà été imprimé, et ça a fait le tour du monde. Voyez? C’était en 1933. Et j’avais prédit qu’une grande tragédie atteindrait les États-Unis avant ou d’ici à l’an 197     7. Combien se rappellent m’avoir entendu dire ça? [Les vétérans disent : “Amen.”–N.D.É.] Regardez les mains. Certainement.

201     Maintenant regardez bien. J’avais prédit sept choses qui devaient encore arriver pour faire... avant que cette grande ruine, ou que cette grande chose arrive, ici aux États-Unis, quelque chose de vraiment horrible. J’ai dit...

Souvenez-vous, là, c’était avant qu’elle éclate. J’ai dit qu’on entrerait dans une deuxième guerre mondiale. Combien se rappellent m’avoir entendu dire ça? Dites : “Amen.” [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Très bien. Une deuxième guerre mondiale! J’ai dit : “Le Président actuel...” J’ai recopié ça de mon ancien écrit, là, de mon vieux bout de papier, hier : “Le Président que nous avons actuellement”, et c’était... Combien se rappellent qui c’était? [Un frère dit : “Franklin Roosevelt.”] Franklin D. Roosevelt. J’ai dit : “Le Président qui est en poste actuellement sera même élu pour un quatrième mandat,” à l’époque, c’était son premier, “sera élu pour un quatrième mandat, et nous serons entraînés dans une deuxième guerre mondiale.”

202     J’ai dit : “Le dictateur qui s’élève maintenant en Italie, c’est-à-dire Mussolini, il va prendre le pouvoir. Et il ira en Éthiopie, et l’Éthiopie tombera devant lui.” Il y a des gens assis ici en ce moment, qui savent qu’un groupe de gens étaient venus là, quand j’ai fait ma réunion là-bas à la salle Redman ce soir-là, quand j’ai dû aller là-bas prêcher ça, à la salle Redman, et ils allaient m’expulser de la salle pour avoir dit une chose pareille. [Soeur Wilson dit : “Amen. C’est vrai.”–N.D.É.] Oui. Oui. Madame Wilson, je sais que vous... [“C’est vrai.”] C’est vrai. Quand j’ai dit ça... Mais est-ce qu’il l’a fait? “Mais”, j’ai dit, “sa fin sera honteuse”, et elle l’a été. Lui et la femme avec qui il vivait ont été pendus à une corde, la tête en bas, dans la rue, avec les pieds en l’air et les vêtements qui pendaient. Bien. Celle-là s’est accomplie.

203     Après ça, j’ai dit : “Les femmes ont obtenu le droit de vote. Ce qui est absolument une honte pour ce pays. Et, par leur vote, un jour, elles éliront l’homme qu’il ne fallait pas.” Et c’est ce qu’elles ont fait aux dernières élections. Oh! la la! la la! Quatre... (J’ai dit : “Le progrès de la science sera tel que...”) Non, ici, ça, c’est la troisième. Excusez-moi.

204     Voilà la suivante, là, la quatrième. J’ai dit : “Nous irons en guerre contre l’Allemagne, et ils construiront une grande place en béton, une fortification, là, et les Américains se feront battre à plate couture.” Le Dieu Tout-Puissant, devant Qui je me tiens en ce moment, le sait : j’ai vu ces nazis indépendants qui lançaient des coups de pied aux Américains, comme ça, et tout, près de ce mur. [Un homme dans l’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Et il y a beaucoup de gars ici qui ont été à la ligne Siegfried, et qui savent comment c’était. [“Amen. Oui, monsieur. Amen.”] Et souvenez-vous, ça, c’était onze ans avant la construction de la ligne Siegfried. Est-ce que Dieu est véridique? [L’assemblée dit : “Amen.”] Est-ce qu’Il prédit encore des choses? [“Amen.”] Regardez bien. Ça, c’est, c’était la quatrième.

205     Maintenant la cinquième chose. “Le progrès de la science sera tel qu’on fera une voiture qui n’aura pas besoin d’être conduite avec un volant. Et les voitures continueront à prendre la forme d’un œuf, jusqu’à la ruine, le temps de la fin. J’ai vu une famille américaine s’en aller en voiture sur une route large, le dos tourné à l’endroit où il devrait y avoir le volant; il m’a semblé qu’ils jouaient aux dames ou aux cartes.” Et on l’a. C’est à la télévision. Popular Science, ou plutôt Popular Mechanics, ils la montrent tous. Cette voiture, on l’a. Elle est commandée par télécommande, par–par radar. Ils n’auront même pas besoin d’avoir un volant dedans. Vous n’avez qu’à composer le numéro au cadran, comme vous faites pour composer un numéro de téléphone, et votre voiture vous y emmène tout droit; il ne peut pas y avoir d’accident ni rien, il n’y a pas d’autres voitures. L’aimant éloigne toutes les autres de vous. Voyez? Ils l’ont. Oh! la la! Pensez-y. La prédiction a été faite trente ans avant que ça arrive!

206     Bon, là, ça nous amène à l’élection du président Kennedy.

Et avec cette voiture qui a fait son–son apparition, ça fait cinq choses (sur les sept) qui se sont produites exactement.

207     Maintenant, j’ai fait cette prédiction, j’ai dit : “J’ai vu une grande femme se lever, ravissante, vêtue de façon très royale, avec du violet. Et là, j’avais mis une petite parenthèse : “(Elle avait beaucoup de pouvoir aux États-Unis; peut-être l’église catholique.)” Une femme, quelqu’un, une femme; je ne sais pas si ce sera l’église catholique. Je ne sais pas. Je ne pourrais pas dire. Tout ce que j’ai vu, j’ai vu cette femme, c’est tout.

208     Mais ce pays, c’est le pays de la femme. Le nombre de cette nation, en prophétie, c’est treize. Elle a treize bandes, treize étoiles. Elle a débuté avec treize colonies. Treize, treize, tout est par treize. Elle apparaît même au chapitre 13 de l’Apocalypse. Elle est treize. Et c’est le pays de la femme.

209     Les tribunaux de divorce de l’Amérique émettent plus de divorces, à cause de nos femmes, que tous les autres pays. Dans notre pays, les mœurs et les divorces sont pires qu’en France ou en Italie, où il y a la prostitution dans les rues. Alors, mais elles, ce sont des prostituées; chez nous, ce sont des femmes mariées qui essaient de vivre avec plusieurs hommes, et plusieurs hommes mariés qui essaient de vivre avec d’autres femmes.

210     Dans les pays où il y a la polygamie, c’est mille fois mieux. Et pourtant, la polygamie, c’est mal, nous le savons. Mais c’est juste pour vous montrer comme nous sommes dégénérés.

211     J’ai une coupure de journal, là, où il est montré que, quand nos jeunes Américains sont allés outre-mer, pendant la dernière guerre, il y avait plus de, je crois que c’était autour de soixante-dix pour cent... Oh, attendez une minute, là, je crois que c’était trois sur quatre de ceux qui étaient partis outre-mer, dont la femme avait divorcé d’avec eux avant qu’ils ne soient revenus. Et en gros caractères, la manchette dit : “Que sont devenues les mœurs des Américains?” Vous vous souvenez d’avoir vu ça? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Vous l’avez tous vu, je pense. “Que sont devenues les mœurs des Américaines?” Dans les usines, elles travaillent, là, avec d’autres hommes. C’est le pays de la femme. Qu’est-ce qu’elle va avoir? Un dieu-femme, ou une déesse.

212     Et puis après, là, je me suis retourné, j’ai regardé. Et j’ai vu les États-Unis brûler comme un tas de braises, les rochers avaient éclaté. Et ça brûlait comme un–un brasier de bûches, ou quelque chose, quelque chose y avait mis le feu. J’ai regardé, et, aussi loin que je pouvais voir, elle avait été pulvérisée. Alors la vision m’a quitté. Cinq sur les trois se sont produites... ou plutôt, cinq sur les sept se sont produites.

213     Et voici qu’il est montré... Et puis, j’ai prédit. Je n’ai jamais dit que c’est le Seigneur qui me l’avait dit, mais, ce matin-là, dans l’église, j’ai dit : “Du train où vont les choses...” Je suis allé jusqu’au bout du mur, puis je suis retourné jusqu’à l’autre bout du mur. J’ai dit : “Du train où vont les choses, je prédis que le moment... Je ne sais pas pourquoi je dis ça. Mais je prédis que tout ça, ça arrivera entre maintenant même, 1933, et 1977.”

Et sans savoir, Dieu connaît mon cœur, je ne l’ai pas su avant hier, que 1977, c’est le jubilé, et qu’il se sera écoulé exactement le même espace de temps que ce qu’Il avait donné à Israël, et tout, à la fin. Alors, nous sommes... Et là, nous voilà à la fin de l’âge, la soixante-dixième semaine qui est sur le point de commencer. Nous ne savons pas à quel moment l’Église partira. Oh! la la! Qu’est-ce que nous pouvons faire, mes amis? Où en sommes-nous?

214     Voyez-vous ce que nous sommes maintenant? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Comprenez-vous la soixante-dixième semaine de Daniel maintenant? [“Amen.”]

Voyez, maintenant, quand nous continuerons pour aborder les Sceaux, et ces choses-là, que nous ouvrirons ces Sceaux, le premier qui arrive, c’est un cavalier sur un cheval blanc, et il a un arc à la main. Observez qui est ce type. Observez ce cheval d’une couleur pâle, qui arrive juste après lui. Voyez? Observez qui c’est, et regardez de quelle façon ils arrivent. Observez ces cent quarante-quatre mille qui arrivent. Observez cette vierge endormie, quand elle, elle arrive. Et puis, observez toutes ces choses qui se produisent, les Coupes qui sont versées, les Malheurs, les trois esprits impurs comme des grenouilles. Observez ces choses, comme elles s’intègrent dans les fléaux, au moment même où ils sont déversés. Chaque fois qu’un Sceau est ouvert, un fléau est déversé et une destruction arrive. Et observez ce qui arrive tout de suite, à la fin.

215     Et, oh, observez ces trois prophètes... ou, ces deux prophètes, quand ils apparaissent, là. Et au milieu de la semaine, ils sont retranchés, comme ça, et c’est là que s’engage le Combat d’Harmaguédon. Alors c’est Dieu Lui-même qui se met à parler, alors c’est Lui qui se lève et qui se mêle au combat. Ces prophètes frappent la terre. Ils prêchent le Nom de Jésus-Christ. Ils baptisent de la même manière. Ils font la même chose que les premiers pères de pentecôte ont fait, et nombreux sont ceux qui les suivent. Mais ce qui a été réuni dans cette confédération, cette organisation, elle a continué tout droit, et même la puissance de ces prophètes ne l’a pas brisée. Et ils finissent par dire : “On va tout regrouper en une seule organisation.” Et il fait entrer (quoi donc?) l’abomination, le catholicisme romain, qui se répand à l’extrême dans tout ça, qui cause la désolation. “L’abomination qui cause la désolation” s’empare de tout, “la souillure”.

216     Vous vous souvenez de la vieille mère prostituée, qui était assise sur la bête, qui était vêtue d’écarlate, comme ça, qui avait sept têtes et dix cornes. Vous vous en souvenez? “Et elle tenait dans sa main une coupe remplie de la souillure de son abomination.” C’était sa doctrine, qu’elle répandait chez les gens. Et voilà, mes frères. Nous sommes au temps de la fin.

217     Petits enfants, on ne sait jamais, peut-être qu’on ne vivra pas assez longtemps pour revenir ce soir. Peut-être qu’on ne vivra pas assez longtemps pour se revoir. Je ne sais pas. Mais la fin est tellement proche, la fin approche tellement. Voici le passage de l’Écriture. On a vraiment la preuve absolument parfaite, par l’Écriture.

218     Maintenant, s’il y a quelque chose que vous n’avez pas compris, écrivez-moi une note et faites-le-moi savoir. Voyez? Dites quelque chose. Certains d’entre vous, les frères là-bas, à l’écoute des bandes aux autres endroits, s’il y a quelque chose en quoi je puisse vous aider, faites-le-moi savoir. Il se peut que vous ne soyez pas d’accord avec moi, et il se peut que je ne sois pas d’accord avec votre organisation; pas avec vous, mais avec le système de votre organisation. Je ne suis pas en désaccord avec les catholiques. Je ne dis pas que je n’aime pas les catholiques, que je n’aime pas les gens qui sont dans les organisations. Ce n’est pas ça. J’aime tout le monde, mais je ne suis pas d’accord avec ce système qui vous tient lié. C’est ça qu’il y a, le système, là. Voilà.

219     Je n’étais pas contre l’Allemagne; c’était le nazisme. Je n’étais pas contre les Italiens; c’était contre le–le fascisme. Et, souvenez-vous, j’avais fait une autre prédiction à l’époque, une simple prédiction, et beaucoup d’entre vous, les vétérans, vous vous en souvenez. J’avais dit : “Il y a trois grands ismes qui essaient de s’emparer du monde aujourd’hui : le fascisme, le nazisme et le communisme.” Et qu’est-ce que j’avais dit? “qu’ils finiraient tous dans le communisme”.

220     Et je vous avais tous fait répéter ça : “Surveillez la Russie.” Vous vous souvenez de ça? “Surveillez la Russie. Elle finira tout entière dans le communisme.”

Ensuite, tout ça finira par aboutir dans le catholicisme. Souvenez-vous, tout aboutira dans le catholicisme, au temps de la fin. C’est tout à fait exact. Ça, c’est au Combat d’Harmaguédon, plus loin, ici, quand Christ Lui-même revient.

221     Mais ces trois prophètes... ou plutôt, ces trois ans et demi, c’est Apocalypse 11.3, vous l’avez lu bien des fois : “Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser pendant mille deux cent soixante jours.” Ça fait combien, mille deux cent soixante jours? Trois ans et demi. “Ensuite, ils seront tués dans la rue”, en plein milieu de la soixante-dixième semaine.

Alors, vous voyez où sont les soixante-dix semaines de Daniel? Vous voyez où nous vivons? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Nous sommes à la fin, mes chers amis. Nous sommes à la fin. Les jours...

Les nations se disloquent, Israël se réveille,

Signes annoncés par les prophètes; (Nous en sommes là.)

Les jours des nations sont comptés (ici), ils sont remplis d’effroi,

“Retournez, ô dispersés, vers les vôtres.”

Chantons-le :

Le jour de la rédemption est proche,

La peur fait défaillir le cœur des hommes;

Soyez remplis de l’Esprit, vos lampes préparées et lumineuses,

Levez les yeux, votre rédemption est proche!

Oh! la la! C’est merveilleux, n’est-ce pas?

Les nations se disloquent, Israël se réveille,

Signes annoncés par les prophètes;

Les jours des nations sont comptés, ils sont remplis d’effroi,

“Retournez, ô dispersés, vers les vôtres.”

Ensemble, maintenant.

Un jour de rédemption est proche,

La peur fait défaillir le cœur des hommes;

Soyez remplis de l’Esprit, vos lampes préparées et lumineuses,

Levez les yeux, votre rédemption est proche!

Je vais vous en chanter un petit couplet.

Les faux prophètes mentent, ils nient la Vérité de Dieu,

Que Jésus-Christ est notre Dieu;

Ils font de Lui une troisième Personne. Vous le savez. Mais Il ne l’est pas. Il est notre Dieu.

Mais nous suivrons les traces des apôtres.

Car le jour de la rédemption est proche,

La peur fait défaillir le cœur des hommes;

Soyez remplis de l’Esprit, vos lampes préparées et lumineuses,

Levez les yeux, votre rédemption et proche!

222     N’êtes-vous pas heureux? Revenons au Message, frère! Revenons à l’original! Revenons à la pentecôte! Revenons à la vraie bénédiction! Revenons au Nom de Jésus-Christ! Revenons au baptême du Saint-Esprit! Revenons aux signes et aux prodiges! Revenons à la pentecôte! Balançons l’organisation! Revenons au Saint-Esprit! C’est Lui notre enseignant.

Car le jour de la rédemption approche,

La peur fait défaillir le cœur des hommes;

Soyez remplis de l’Esprit, vos lampes préparées et lumineuses,

Levez les yeux, votre rédemption et proche!

223     C’est merveilleux, n’est-ce pas? Qu’est-ce que le prophète a dit? “Il viendra un temps où il fera, on ne pourra dire ni jour, ni nuit.” Regardez comment ça a été. Voyez? Oh, pas beau du tout, tout au cours des âges de l’église!

Mais au–au temps du soir, la Lumière paraîtra,

Le sentier de la Gloire, là tu le trouveras;

C’est dans la voie de l’eau qu’est la Lumière d’aujourd’hui,

Enseveli dans le précieux Nom de Jésus.

Jeunes et vieux, repentez-vous de tous vos péchés,

Le Saint-Esprit entrera certainement en vous;

Ces Lumières du soir sont venues,

Oui, c’est un fait que Dieu et Christ sont Un.

 

Au temps du soir (Tous ensemble!), la Lumière paraîtra,

Le sentier de la Gloire, là tu le trouveras;

C’est dans la voie de l’eau qu’est la Lumière d’aujourd’hui,

Enseveli dans le précieux Nom de Jésus.

Jeunes et vieux, repentez-vous de tout votre péché,

Le Saint-Esprit entrera certainement en vous;

Car les Lumières du soir sont venues,

Oui, c’est un fait que Dieu et Christ sont Un. (Pas trois, mais Un!)

224     Revenons au Message! Revenons au commencement! Revenons à ce que Paul enseignait! Revenons au baptême à la façon dont lui, il baptisait! Il a vu des gens qui s’étaient fait baptiser de l’autre manière; il leur a dit de venir se faire rebaptiser. Il a dit : “Si un Ange du Ciel venait prêcher autre chose, qu’Il soit anathème.” Donc, revenons au Message, mon ami! C’est le temps du soir.

225     Oh, je L’aime tellement! Pas vous? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Combien voient les soixante-dix semaines de Daniel maintenant, et voient ce qu’est cette soixante-dixième semaine? Combien le croient? Dites : “Amen.” [“Amen!”] Amen! Gloire à Dieu!

226     Maintenant, qu’est-ce qui doit venir ensuite? Les Sept Sceaux, maintenant. Nous les aborderons sans tarder, quand le Seigneur le permettra. Quand ce sera, ça, je ne sais pas. Quand Il jugera bon de l’apporter, à ce moment-là nous entrerons là-dedans. Alors, nous ferons une longue, longue réunion, parce qu’il faudra prendre du chapitre 6 jusqu’au chapitre 19 pour voir tout ça, et vu la lenteur avec laquelle j’avance...

227     Maintenant, je ne voudrais pas que qui que ce soit reparte en ayant mal compris ceci. La bande est encore en marche. Je ne voudrais pas que qui que ce soit comprenne mal. Ne comprenez pas mal, maintenant, en disant : “Frère Branham a dit que Jésus allait venir en 197    7.” Je n’ai jamais rien dit de tel. Il se peut que Jésus revienne aujourd’hui. Mais j’ai prédit qu’entre 33 et 77, il arriverait quelque chose, que ces choses que j’ai vues arriver dans la vision se produiraient. Et cinq d’entre elles se sont déjà produites. Et je crois qu’avec les choses atomiques qu’on a maintenant...

228     Et, avez-vous vu ce que notre Président vient de dire? Il veut encore une guerre. Il veut faire de–de Berlin un exemple, qu’il a dit. Il veut faire un exemple. Qu’en est-il de Cuba, juste la porte à côté? Pourquoi ne pas faire un exemple de ça? Qu’en est-il de ça? Oh, ça n’a vraiment pas de sens! Voyez?

229     Oh, frère, nous sommes tout simplement à la fin. Ils vont... Ça va se terminer exactement comme Dieu l’a dit, alors, à quoi ça–à quoi ça sert de faire autre chose que de lire simplement ce qu’Il a dit, et de se mettre en ordre, et de se préparer pour ça. Que la chose arrive, à ce moment-là. Nous l’attendons.

Nous attendons la venue du Millénium, jour béni

Où notre Seigneur viendra chercher Son Épouse qui L’attend;

Oh, la terre crie, soupire après ce jour de délivrance

Où notre Sauveur reviendra sur la terre.

 

Oh, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oui, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oh, Satan sera lié pour mille ans, nous ne serons plus tentés,

Quand Jésus sera revenu sur la terre.

Combien sont prêts? Levez la main. Oh! la la!

Oh, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Levons-nous et serrons-nous la main les uns les autres.

Notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oh, Satan sera lié pour mille ans, nous ne serons plus tentés,

Quand Jésus sera revenu sur la terre.

 

Oh, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oui, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oh, Satan sera lié pour mille ans, nous ne serons plus tentés,

Quand Jésus sera revenu sur la terre.

 

Le retour de Jésus répondra au cri de cette terre,

Car la connaissance du Seigneur remplira terre, mer et ciel.

Dieu enlèvera toute maladie, séchera les larmes de souffrance,

Quand Jésus sera revenu sur la terre.

 

Oh, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oui, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oh, Satan sera lié pour mille ans, nous ne serons plus tentés,

Quand Jésus sera revenu sur la terre.

230     Oh! la la! Vous vous sentez bien, n’est-ce pas? [L’assemblée dit : “Amen! Alléluia!”–N.D.É.] Pensez un peu, les amis, c’est ça la pentecôte, c’est l’adoration! C’est ça la pentecôte. Chantons-le en tapant des mains. Les pentecôtistes, tout le monde, déraidissez-vous, maintenant, débarrassez-vous de ce vieux formalisme méthodiste, là. Allons, chantons-le.

Oh, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Oui, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Satan sera lié pour mille ans, nous ne serons plus tentés,

Quand Jésus sera revenu sur la terre.

 

Oh, notre Seigneur revient bientôt sur terre, (La Bible le dit!)

Oui, notre Seigneur revient bientôt sur terre,

Satan sera lié pour mille ans, nous ne serons plus tentés,

Quand Jésus sera revenu sur la terre.

L’aimez-vous? [L’assemblée dit : “Amen.”–N.D.É.] Très bien. Je L’aime. Je L’aime, Soeur Gibbs. Oh, levons simplement les mains vers Lui, maintenant.

Je L’aime, je L’aime,

Parce qu’Il m’a aimé le premier

Et a acquis mon sal-... (Où? Ici même, au Calvaire.)

Sur le bois du Calvaire.

 

Je L’aime (Gloire!), je L’aime,

Parce qu’Il m’a aimé le premier

Et a acquis mon salut

Sur le bois du Calvaire.

1 Thank you very much, brother. Good morning, friends. It's a privilege to be back here in the Tabernacle again this morning to continue this great message that we're endeavoring to explain, this seventieth week of Daniel. And we're happy to see so many that's gathered out on this hot day, and yet we're sorry that we do not have the seating room. See people that's packed together like that and standing around, it makes it unhandy. And not being as comfortable as you should, it makes it hard for you to understand. But we will do everything that we can to make it quick.
And--and today, I hope that you'll (if I'm a little lingering)--that you'll excuse me, because this is the nailing down time of this message: the very time to nail it down. We set it in three orders so that we could be sure to get it.

3 Now, of course, the--the visible congregation knows that these are--this messages are being taped, and they're sent all around the world. Practically every nation receives these tapes around the world. And I'd like to say this to the listeners of the tape, wherever you are and what part of the world that you're in, that there may be some things in here that you might not agree with me upon the teachings that I--I do. But I would like to state, brethren, maybe that if you would explain it the way you saw it, it might be different from what I would believe, but I would be glad to listen at what you've got to say.

4 And I... It's with the thought that I bring these messages from the--God's Word, in my heart it's for the edifying of the church, for all the church, the church universal, Christ's church universal. And I certainly do believe that we're living in the last day. And my endeavorance to explain this, and yet not try to make it--push it one way or the other... I have never been guilty, as I know of, of doing that.

5 Many times people hear from tapes, and they say, "Well, I disagree with that. He just don't know his teaching, doesn't know the Scripture." Well, that--that may be all true. See, I wouldn't say that isn't true, but to me, I--I study it, not taking any--any words... I read what other men has to say and appreciate them. And everything that anyone says, I appreciate it. But then--then I take it to God, and I stay with it until I can explain it from Genesis to Revelation, and then see it all hook up in the Bible, and then I--I know it's somewhere near right. And 'course, where you're right, that's just one place that I got off of the--the--the line at. And maybe where you're wrong or right, that's where I got off the line, and vice versa.

6 So we appreciate all you fine people that's here in the audience this morning, and for you fine people who hears these tapes. And we... All that's done is all for the Kingdom of God. I have many fine friends throughout the world that I appreciate so much, and believe that I'll spend an eternity with them. And it would not be in my heart to try to--to deceive those people by any means, but to try to bring to pass everything that I can to help them.
I feel like Solomon did when he prayed and said--give him wisdom that he might be able to lead God's people. That's my sincere prayer.

8 My associates with me here, around... I see Brother Mercier, and Brother Roy Borders, and Brother Neville, and Billy Paul, my son; and Gene's here somewhere, and the brethren, Teddy and them. I appreciate all these people who come to help me.
I remember here not long ago, Brother Leo, a--a vision that he had--dream, he called it--one night when we first met, that he saw a great pyramid peak, way up in the air. And I was up there preaching somewhere, and he climbed up to see what it was all about. And when he got up there on top this peak, why, he said, way off in kind of a silver-looking light, like a platter, I was standing preaching to the people. And he attracted my attention, and I looked around to him, and he said, "How did you ever get out there? How could I get out there?"
I said, "Leo, no one can come out here. God has to take a man here. Now, you're not to come up here. You're to go down and witness to those people down there, after you've seen it, that it's the Truth, that that is the Truth." Leo climbs back down to witness to the people. How long ago has that been, Brother Leo? Several years, hasn't it? Several years. Since then, as far as I know, he's been faithful in doing that: witnessing to the people that the ministry comes from God. Now, and I--I do not want it to come from me. If it is from me, then it's no good, because there's no good in a man. See? It has to come from God.

12 Now, when I look around... And yesterday afternoon I shook hands with my friend Brother West. I haven't spotted him yet in the building. Yes, I have now--this morning. And you know how far the people drive? All the way from down in--in Alabama of a Sunday to get here, from way down in Alabama.
Brother Welch Evans, I missed him last Sunday. Somebody said he was here today. Them people drive from Tifton, Georgia, to be here. And Brother setting here, his partner. So many... Brother Palmer from Macon, Georgia. And I see, I believe, Sister Ungren and them back there. They're all the way from Memphis, Tennessee. Now, you think... And others from other places. Just met a lady in here from over--way over in South Carolina.

14 Now, you think that people here (I started looking, over from Chicago, just different places) driving hundreds and hundreds of miles just to attend a service. Then when they get here, no room to set down, not an air-conditioned room, an old hot building to stand in--wiping perspiration, taking the money from the table from their children to come here to listen to that message. You mean to tell me there's not a--beyond this serene somewhere that there's a place they're going one of these days? Sure there is. That's faithful. Those people are tithe payers. Not only do they come, they bring me their tithe and offerings, and bring it into the house of the Lord, trying to do what is right. God richly bless a loyal people like that. God's mercy and grace be with them.

15 I see my friend Charlie Cox and those from down in southern Kentucky. And just everywhere you look around, you see people from different places.
This young man setting here, I can't call his name. I met him in Chicago. But you're from some Bible school away from here somewhere, aren't you? Springfield, Missouri, Assembly of God Bible School. Yeah, well fine. You see, they just come from everywhere in this little bitty old church.
Just think, about--around thirty years ago when I laid the cornerstone that morning, I was standing over there on Seventh Street, one block away. I wasn't even married yet, just a young man. And I seen a vision of the people packed and jammed in here from everywhere. And I was so happy, standing behind the pulpit. And that's when He told me, "But this is not your tabernacle." And He set me down under the skies. And you know the rest of the story which is wrote on the leaf of the Bible laying in the cornerstone there.

18 I'm so grateful for you people. I can't... That--that's so little to--to just say, "Well, I'm grateful for you." But I pray for you. I believe in you. I believe in your experiences of God. I don't believe that a man or woman would drive hundreds and hundreds of miles to come here to show what kind of clothes they were wearing. I--I don't think they would do that. No. They wouldn't come here just to be seen. They're coming here because they're deeply and in sincerity for the salvation of their souls. My prayer is: "God, help me, help me to just be at least half that sincere to try to minister to them with all that's in my heart and looking to God."

19 The message you see this morning, it's drawed out here on the blackboard here. It's just merely to make--to explain as I go along--to try to make that you might understand what I'm trying to speak of.
And this Seventy Weeks of Daniel has been one great study: two days and two nights, almost I've been, since the end of the week here I've been on it, trying to find what words to say for truth. It's got to compare with the rest the Bible. See? You just can't take it, just one little Scripture and make a--an understanding, and then say, "Well, this is what this says," and then turn around and say, "Well, but over here It--It says something else, contradicts this." It can't do that. It's got to say the same thing all the time. If you don't, why then--then you're--you're wrong. And that's the way I've tried to teach it.

21 By the way, on the tapes--being it's on the tapes... The greatest criticism I have on tapes, of my brethren out in the different parts of the world, is believing in the grace of God--that I teach the way I do--that we were predestinated before the beginning of the world.
My Pentecostal brethren, of course I know that your views are legalist (See?), and I--I know it's a little upsetting to your views, but would you as a Christian brother, would you just give it enough consideration to get on your knees before God with your Bible and ask God to explain it to you? Would you do that? Would you take the legalistic point and try to make it connect from Genesis to Revelation?

23 And the seed of the serpent, that's the killer. Many people don't believe that. But if you'll just read in Genesis, the Bible said that the serpent had a seed, "And I'll put enmity between the serpent's seed and the woman's Seed." So the serpent had a seed. And if the serpent's seed was spiritual, then Jesus was not a man, so the woman's Seed was spiritual. They both had seeds, and the enmity is still there. The serpent had a seed. And if you'll just take your Bible and get down and be real reverent before God, I believe God will reveal it to you.
And if you do not understand it, I'm--I'm available anytime to do my very best to help you by letter, or by--or by personal interview, or anything that I could do to help you. 'Course we realize that that doesn't save a man, neither does it condemn a man, but it only brings light upon the subject that we're all trying so hard to get the people to see. It only brings light.
Now, to the audience that's visible, I said this because the tapes. You see? And these tapes go all--everywhere.

26 Now, let us bow our heads just a moment before we approach the Author of this Word. And how many in the audience this morning is needy? Just saying, "I'm needy; oh, God, be merciful to me." The Lord bless. And to those who will hear the tape, when you hear it, may God grant your request.

27 Our heavenly Father, we are a grateful people, yet an unworthy people. But we are approaching Thy throne of grace this morning, because that we have been bid to come. Jesus said, "You ask the Father anything in My Name, I'll do it." Now, we know that that is Truth.
And here in the audience and out in the--the land where the tapes will go, there will probably be tens of thousands of borned again Christians hear this. And we know, Father, that when we're borned again, that our spirit is born from above. It is the Spirit of God, the Holy Spirit, upon us. And we realize that that Holy Spirit is all powerful and can do anything for us that we desire to be done. Then, heavenly Father, we would ask You to release our faith to that Spirit, that It might be able to secure for us this morning, and for the glory of the Kingdom of God, all these requests and desires, that we might be healed of our sicknesses and our afflictions, that we might serve our God with all that's in us.

29 Open up our ears of understanding today. And as I endeavor to bring forth this great question and clear it in the people's mind... And I have it written out here, Lord, upon paper and also drawn upon this blackboard, this chart, but totally insufficient to explain it. Now, we call on You, the great Master Who wrote the Word, Who inspired It, Who gave It to the prophet Daniel; and we pray that You'll send the inspiration this morning (in these last days as He said the book would be closed until this time) that You will open our understandings; and may there be a soft bedded faith in our heart that'll let the Word take hold, and light, and bring forth the trees of righteousness in our lives that It's intended to do. Our faith in God, may it secure that for us this morning. For we humbly wait now, and dedicating ourselves to Thee, in the Name of Jesus Christ. Amen.

30 Now, we are grateful for this morning for the grand opportunity again to open up these pages of God's eternal Word.
Now, the reason that I have taken upon myself to try to explain this, is because of... We're going through the Book of Revelations, and we just come through the Seven Church Ages. And then at the end of the 3rd chapter of the Book of Revelations, the church is taken from the earth up into glory. And I have--trying with all my heart to get this to the people that they are expecting something to happen that they see wrote in the Book of Revelations when it was not applied in the church age. And we're nearer the end than you think.

32 A few nights ago, Billy, my--or my daughter-in-law, rather, called me way in the night, and said there was a man named Andy Herman (which is a cousin of mine) was laying dying in the hospital. And I went out to see him. They'd doped him so much that he was asleep, and I couldn't talk to him. The next morning... I asked God to keep him alive till I could... "Ad," he's a good man, but he just wasn't a Christian. He's not an uncle, he's a cousin, married a cousin of mine.
And then, when Aunt Hattie told me standing there, she said, "Billy, all these eighty years of his life, he hasn't served God." But said, "A few weeks ago he was setting in the house..." He's eighty years old. 'Course he doesn't do much manual labor. But said...
He called her and said, "Hattie, you know what? Christ came before me here just a few minutes ago."
She looked at him and said, "Andy, are--are... What's the matter?" She said...
He said, "No. He stood right here before me, and He said something."
Said, "What did He say?"
"It's later than you think."

33 In a few weeks from then, two or three weeks, he was stroked and laying paralyzed yonder in the hospital dying. I said, "Aunt Hattie, shame on you for not calling me, or somebody, to get his heart in condition for this hour that he's now arrived at."
I asked the Lord the next morning when I... He couldn't talk so I just asked him; I said, "Can you hear me, Uncle Andy?" And he could nod his head a little and move his jaw. I prayed for him, had him to confess his sins before God. I wanted to baptize him, and Aunt Hattie wanted to be baptized.
And I went down the hall to see a young lady that lives in the neighborhood here, that they was going to send to the mental hospital, and the Lord done a great thing for her: come home.
Then on the road up I met a colored sister, and she said, "Aren't you Brother Branham?"
And I said, "I am."
She said, "You remember me? I'm Mrs. Drye."
And I said, "Yes, I believe I do. Pete Drye and them, yeah, I--I remember you." She looked into the room, and when we did... I wondered why she said that. And there Uncle Andy done raised up in the bed, and setting up there, moving his hands and arms like anybody else, trying to get the thing--the bed thing down so he could get out of there and get away. Now, they're coming to be baptized in the Name of the Lord Jesus, he and his wife.

37 So... But what I said that for: It's later than we think. And I believe that this Seventy Weeks of Daniel will bring it to our understanding.
Now, most of our Pentecostal brethren (which I said earlier on the tape) that, they disagree with this. They're looking for a great, powerful something to happen. And, my brethren, if you'll listen real close and not--and listen, you'll find out that that great, powerful something has done passed. Jesus is ready to return.
The church leaves on the 3rd chapter of Revelations. Nothing said in there about--nothing but just the last thing was the last messenger of the age. Then we deal with the Jews until the coming again with the Bride in the 19th chapter. From the 6th to the 19th chapter is all Jewish. That's where I want to get to my good brother over here during these seals, Brother Wood, which was formally Jehovah Witness, he and all of his family here this morning, that those 144,000 were not--had anything to do with the Gentiles; they're Jews. See? And it isn't the mystic body of Christ in the earth today; the Bride is that mystic Body. By the Holy Spirit we're baptized into that mystic Body.

40 Now, we know that in the Book of Daniel here, where we've been reading... We'll just read again because it's His Word. In the 9th chapter of Daniel, 24th verse...
Seventy weeks are determined upon thy people and upon thy holy city, to finish the transgression,... to make an end of sin, and to make reconciliation for iniquity, and to bring in everlasting righteousness, and to seal up the vision and prophecy, and to anoint the most Holy.
(Twenty-fifth verse:) And know therefore and understand, that from... (Now, that's what we've been speaking on, and we ended up on that last Sunday night, "anointing the most Holy." Here's where we begin this morning on the 25th verse.)
And therefore--know therefore and understand, that from the going forth of the commandment to restore and to rebuild Jerusalem... (That's "My holy city." See?)... unto... Messiah the Prince shalt be seven weeks, and threescore and two weeks: and the street shall be built again, and the walls in--even in troublesome time.
And after threescore and two weeks shall Messiah be cut off, but not for himself: and the people of the prince that shall come shall destroy the city and the sanctuary; and the end thereof shall be with great floods, and unto the end of the war desolations are determined.
And... (Now, remember, that's the end of the war. We have it on the board here. And now, we're starting something else.)
And he shall confirm the covenant with many for one week: and in the midst of the week he shall cause the sacrifice and the oblation to cease, and for the overspreading of abomination he shall make it desolate, even unto the consummation,... (That's all.)... and that determined shall be poured out upon the desolate.

41 Oh, what a lesson. I said to my wife the other day, "I wonder if the people are really getting it." Now, I want you to get it. Don't... If you--we have to stay here all day long, just stay. Now, we'll--we--we want to get it. See? We--we want to know that it's Truth, and you... If you can just only see it. And I asked maybe...
Then afterwards I'm going to leave the chart hang here, and you--you can draw it out afterwards, come in here this afternoon, whenever you want to, and draw out the charts and so forth. It'll help you to understand. That's the reason I put it there, so that you would understand it.

43 Now, let's review just a little bit so we can get a base. Now, there... Daniel was concerned about his people, because he had read Jeremiah the prophet, and understood that Jeremiah had said that they would be in captivity for seventy years. And then, he seen then they'd already been in captivity for sixty-eight years. So he knew the time was at hand. So he set aside all of his work, pulled down, as it was, his shades of all his daily tasks, set his face to God, put on sackcloth and ashes, and went to fasting and praying that he might understand when that time would be. Then we find, as I have stated before... (...?... hold move that but just a little bit... The fan's just a little bit too much; it makes me hoarse. Then a... Thank you, brother.)

44 Now, that we find out that Daniel, he wanted this information for his people. And I think if Daniel, reading the prophets before him, and had this kind of an understanding that he was near the end, and sought God to find out how close the end was, then I think we're justified by seeing that we're at the end of the road now, to put on not sackcloth and ashes, but throw off the things of the world and our cares of this life, and seek God to find out what day of the year are we in, because we see we're at the end. And so that the church will fast and pray and be ready, that's why I have endeavored to take upon myself, not knowing how to explain this, because I've bypassed it each time, and said, "Them seventy weeks of Daniel..." because I could not understand it... And that's why I've taken it upon myself now to try to explain it, and I believe by the help of the Lord I can do it with His grace, to bring it to where--show you how close we are to the coming of the Lord.

45 Now, Daniel was just in two years. Then we find out that while he was in prayer, the Angel Gabriel rushed to him and not only explained to him when his people were going out of captivity, but also all that was determined for his people, all that was yet left for his people, He said, "There's seventy of weeks yet left for the Jew."
Then we find he had a sixfold purpose, and one of them was: to finish the transgression, and--and to make an end of sin, to make reconciliations for iniquity, bring everlasting righteousness in, seal up the vision and prophecy, and to anoint the most Holy.
And we taken, last Sunday morning, Daniel in his condition down there praying; last Sunday evening, giving the Scriptures, so that people would read it when they got home. Did you read it? Did you like it? Wonderful.
Now, the sixfold purpose--and we find out that on this sixth purpose, "to anoint the most Holy," we find out that most Holy always represented the church, the Tabernacle. And the last thing was to be done was to anoint the most Holy; that's the millennial tabernacle that He'll live in during the millennial, that we'll live in.

49 Now, today now we are approaching, "What is the Seventy Weeks?" And this is a very vital part: The Seventy Weeks.
Now, we know the Scriptures cannot lie. They have to be Truth. And if this Angel Gabriel come and told Daniel that there's only seventy weeks left for the Jews... Now, we would apply that to six day--or seven day week. But in prophecy it's always give in parables.
And so, no doubt that down through the age there has been hundreds times hundreds of people, scholars, abled men, trying to explain what these seventy of weeks were. And I've read many of their commentaries on it. And I'm very grateful to Mr. Smith of the Adventist church for his views. I'm very grateful to Dr. Larkin of his views. I'm grateful to all these great scholars for their views on this. And in reading them, it enlightens me much that I can find places that looks right. But to get the views that I--I thought that I would like to explain, I searched through the encyclopedia of time to find out what time meant.

52 And we find out over here, we got time, time, and dividing of time. What is time? What is a week? Now, that's been 3,430 years ago since this was--since God started dealing with the Jew: many, many years ago. Daniel was B.C., in that time was B.C. 538: 538 years before Christ when he spoke this for time, time, and dividing of time and seventy weeks. Look where seventy weeks would take him. Why, he was still in Babylon in seventy weeks, and yet God told him that that was all the time that was determined upon the people.

53 Now, my church here knows that all through the years I've always told you, "If you want to know what day of the week it is, look at the calendar. But if you want to know the time we're living in, watch those Jews." That's the only timepiece. God 'lotted no--no certain times for the Gentile. There was no certain space of time. And that's where I think that many great writers, mixed it up, was trying to apply this to the Jew and Gentile, because He said, "Thy people," but He was talking to Daniel, not to the church, Daniel's people, the Jew. If He was talking to the church, you can't make that run nowhere. You're--you're way back, even before the coming of Christ. It'll run out in any kind of prophetic weeks you want to put it in. It's already run out. But He was talking to the Jews, so therefore the Jew is God's timepiece.

54 You remember here not long ago when Brother Arganbright of California, the Vice President of the International Full Gospel Business Men's Association, come to my house and brought a--a tape and--not a tape, but a--a movie film, that they'd--of "Three Minutes Till Midnight." That was taken on a scientific research. When I seen those Jews return in, back into Jerusalem, I come down here at the Tabernacle, and I said, "I feel like I've had a reconversion." Many of you remember that. I said, "To see those Jews returning back..." Jesus said in Matthew the 24th chapter, "When you see the fig tree putting forth its bud, you know what to look for." See? The Jews returning...

55 Now, I've got some comments wrote out here. I would like to go into them. Now, and I'll--I'll--I'll take my time so that you can also write them out. Now, this all takes place... These... Now, we... Up... During the time that we're in now, all this takes place to... It's Jewish, nothing to do with the church at all. Anything from Revelations the 3rd chapter on to the 19th has not one thing to do with the church. You cannot make it come out right. It's just not there.
Now, I want to explain how I found this. Now, on the board many of you will see that I've got drawed out space-time, how that it comes into space, so that it could be made that everyone can understand it. Can you... You can't see it from the back I suppose; it's too small of writing. And that's Becky's writing, so... And that picture... I had one worse than that, but Becky drawed that, of the image of Nebuchadnezzar's dream. And I think it looks more like a girl, Becky, than it does a man. But anyhow, it'll--it'll furnish the information, what we want.

57 Now, if we read in the Bible that there is seventy weeks determined upon the people... Now, the... It has nothing to do with the church; the seventy weeks has nothing to do with the church. If you notice here, on the chart I've got the church age in between those seventy weeks. We got it over here. Some Brother down in Georgia drawed it for us over here as we went through the church ages. And we're sure we can understand what this means.
This white in the church here, that means it was all apostolic. And then in the second church age, they had the doctrine of the Nicolaitanes--or they had the works of the Nicolaitanes; it had not become a doctrine. The third church age it become a doctrine, and in the fourth church age it was organized, and it was a Roman papacy. And in the--the fourth church age that was the Dark Ages. You notice, all the darkness on there represents Nicolaitanism or Romanism. The white part represents the Holy Spirit, the church. As it was begin in St. Paul's time, all the whole apostolic church was filled with the Holy Ghost. Then the aristocrats begin to come in. Then they finally consolidated and made a complete new church out of it, and just the little church was burnt, and stoned, and fed to lions, and everything.

59 In the reformation come Luther, a little brighter. You see? In the days of Wesley brought it in a little brighter yet. But in the last church age here, the Nicolaitane church age, that's the age that we--not the Nicolaitane, but the Laodicean--that's the age that we live in. You notice, there's not too much light.
Someone was--seen the drawing of it up there, said, "Shame on you, Brother Branham, this great day of enlightment..."
I said, "I'll imagine when it's sifted down that doesn't even do it justice." When you get the real pure in heart, borned again of the Spirit... Remember, this was the only church age that Christ was put out of His own church, of all of them. We got a great confession, but do we have a possession is what we're talking about. Is Christ really in the church? It'll be very much in the minority.

61 Now, now, let's outline Daniel's seventy of weeks. Now, I might repeat here again: Ministers of the Gospel, if you disagree with this, all right. They are divided in three periods, as we find out in Daniel 9--three periods: First, a seven week period; then a threescore and two, which is sixty-two; and then a one week period. They're divided in three different periods.
Now, I've got it divided here on the board. The first period, second period, and to my understanding by the Gospel, by the Holy Spirit, that the end time God returns again to the Jew.
Now, we know by all the Gospels that Paul taught and the others, that God will return again to the Jews, Well, then if He's going to return again to the Jew, how can we apply it back in Daniel's time? We've got to apply it in this last age, and it's after the Gentile church has been gone, 'cause He deals with Israel as a nation, we as an individual.

64 Now, I got some writing here that I'd like to read to you as we go by. Now, the going forth of the commandment to rebuild Jerusalem, which was on the 14th day of March. If any of you want to put that down, in the Hebrew you'll find it called N-i-s-a-n-Nisan, which means "March." The issue was given on the 14th day of March, B.C. 445--the issue went forth to build--rebuild the temple. You understand it, as you people have read the Scriptures then. Until it was completed, it taken forty-nine years to complete the temple and the city--to rebuild it. And as the Bible said here, Daniel speaking--or the Angel to Daniel, that the walls--and it would be built in troublesome times. And many of us remember when it was built, they had a mortar block in one hand and a sword in the other to watch the enemy. "And it would be built in troublesome times." So here is where I find that getting my days...

65 Now, we got two--three different calendars. We go back to the old astronomy calendar, and we find out that in the Julian calendar there is 365 1/4 day in a year. They timed that by the passing of Sardis and the different stars and so forth, they timed it. Now, we find in the Roman calendar, that we live under now, 365 days in a year by the calendar. But in the Christian or prophetic calendar we find there's only 360 days in a year.
Now, you might wonder how this confusion come about. Now, this I can only say as myself speaking. I believe that back before the antediluvian destruction, back in the days of Job and so forth, that they kept the time by the stars, and we understand--or back before that time that the world stood upright. And then in the sin of man, the overflow of the world, and it tilted and the floods came; therefore, we have the great ice glaciers and so forth; and all the top and bottom of the earth is full of ice. We know that. And the earth does not set straight up; it sets tilted. That shook it out from where the moon and stars, where they was looking at, and misplaced then, or--or you could not keep time by it anymore, because it's setting lopsided--setting tilted back. Therefore, it would not hit them stars at the same time, because it's--it's out of cater to them stars. You understand? I believe that's what it is.

67 It's laying back in that condition. And that only shows that this is just a period of time. Can't you see? God don't have things out of cater. He's just letting it run like that for a little time. And I truly believe that that thing was done, and at this last days is when God is going to reveal these secrets to the church. He hasn't done it before, and the reason He hasn't done it is to keep the church a-watching and praying all the time, not knowing when it was coming. But you remember in Daniel 12 He said, "The wise shall understand in the last--in this last days"? It's been given to him.
The Spirit of wisdom comes into the church to make known to the church by the revelation of the Holy Ghost--bringing the church in and revealing what day that we're living in. Just the same as Gabriel come to--to Daniel, the Holy Spirit comes to the church in the last days to reveal these great, deep, secret things. Do you understand now?

69 Now, that would knock out that astronomic year or the Julian year--calendar (See?), the Masonic year, because the world's tilted. We all know that from study in school, and it's out of cater. Therefore they--them stars wouldn't pass in line of the earth at the same time. Therefore, the Roman calendar is wrong too, because you cannot put together the days... There's just many things that I could say right here. That we find out by even nature itself teaches us there's only thirty days exactly in the year.
Now, let's take Revelations where we're going to have to go over here in the days of the two prophets. The Bible said they prophesied one thousand two hundred and threescore days. Now, you take the astronomy calendar, it would sure miss it a long ways from being three and one-half years. And you take the Roman calendar that we have today, it would miss it a long ways. But you take the prophetic calendar, and there's exactly one thousand two hundred and threescore days in thirty days to the month. See?

71 We have thirty days in some months, thirty-one in the next, twenty-eight in some. See, we're all messed up. But God don't have it jig, jog, up-and-down, back-and-forth; He hits it exactly the same (Yes, sir.)--exactly the same--thirty days in a month, not thirty-one, then thirty, something else. See? But that was all done in the great economy of God to keep the church watching and praying, being ready, have their garments washed in the Blood of the Lamb. Oh, in this last days He promised... Now, we see where we're living. And remember, the purpose, sole purpose is to do this.

72 Now, if there was seven... Look, there's exactly forty-nine days--forty-nine years, rather, in the time of the building of the temple, the seven--or seven prophetic weeks, seven weeks, 'cause there's was seven weeks determined to the temple, to rebuild the temple; and it was built in exactly forty-nine years. Now, we have the meaning of the time of weeks, 'cause if the Bible said, the Angel said it taken seven weeks until the building of the temple... And it was exactly forty-nine years building the temple from--from March the 14th until the--B.C. 538 until the temple was restored again and the streets was restored, exactly forty-nine years. So what do we get? What do we get? For if seven weeks means forty-nine years, then one week equals seven years, and seven times seven's forty-nine just exactly. There you are.

73 So now, there's no more guessing about it. We know now that each week meant seven years. Have you got it? Let's say it together: "One week equals seven years." Now, we know we got it. One week equals seven years.
Here we are right here: the first week. [Brother Branham steps to blackboard to illustrate--Ed.] Forty-nine years to the rebuilding of the temple. Now, this top line here represents the Jewish nation as it goes across. This is just time, and when it drops down here, it drops out of the Jewish nation into the Gentile time, then goes up again and catches Israel and goes on.

75 Now, Gentiles was not 'lotted any certain time, just said, "Time of the Gentiles." And we find out even Jesus didn't 'lot them a time, for we find out here in Luke 21:24; He said, "They shall trod down the walls of Jerusalem until the Gentile..." Let me quote that. I'm quoting it just by memory. Let me read it, because it'll be on tape here, and we want to be sure to get it right. All right. If you want to turn with me to it, on St. Luke 21 and 24. I studied this clearly as best I could.
And they shall fall by the edge of the sword, and shall be led away... (Who's He talking about? Jews. That's the destruction of the temple in A.D. 70.)... and they shall be led away captive into all nations:... (Now, remember, not just down in Babylon, not just over in Rome, but to all nations. That's where the Jew is today: all nations.)... and Jerusalem shall be trodden down of the Gentiles, until the time of the Gentiles be fulfilled.

76 Then there is a 'lotted time, but nobody knows when it will be. See? It's a mystery. See? The Gentile's time, but Jews, and we cannot tell time by what the church, whether it's backslid or whether it's going on, or what's it doing; you can't tell by that; but look at the Jews; there's the time calendar. Do you see it? God did 'lot them exactly a day, and hour, and time, but He never the Gentile. He did the Jews, so let's watch the Jews, then we'll see where we're at.
Now, now, the seven weeks was forty-nine years. We got it clear now that one week is--one week is seven years--one week, seven years.

78 Now, we are told from the going forth of the commandment... Now, we are told from the going forth of the commandment to rebuild the city to Messiah (and Messiah was Christ, of course) shall be seven weeks and threescore and two weeks, making sixty-nine weeks. See? All right. And seven times sixty-nine makes 483 years. Now, you getting it down? If you want me to run over it again, I'll be glad to do it.
Now, we are told from the going forth of the commandment to rebuild the city to the Messiah shall be seven (seven, that's the first--first, right here)--seven weeks and three-score and two (makes sixty-two and seven is sixty-nine)--sixty-nine weeks. Seven times sixty-nine would make 483 years. Therefore, until the Messiah (now, we're coming up to this part here)--until the Messiah, there's got to be 483 years--483 years.

80 Now, now, Jesus, Messiah, rode into the city of Jerusalem, triumph, on the back of a white mule on Palm Sunday, April the 2nd, A.D. 30. Jesus rode into Jerusalem on Palm Sunday, A.D. 30. And now, now, from B.C. 445 to A.D. 30 is exactly 475 years.
But as we have already seen that the sixty-nine weeks makes 483 years... Now, there's where the trouble comes, right there. See? We've got only with the marking of the Bible here, time, only 475 years, and actually it's 483 years, a difference of eight years.
Now, God can't make it miss. If He said it would be so many days, it's so many days. If He says it's so much, it's so much. So what are we going to do? Now, the B.C. 475 to A.D. 30 are Julian or astronomy years, which are 365 1/4 day in--in each. But when we reduce them days to our prophetic calendar...

83 Now, let me stop right here just a minute. That you might know beyond one shadow of doubt, I just wouldn't take that one place. I can take it through the entire Scriptures and prove you that seven days is--that seven--one week is--is seven years in the Bible. I just did it over here in Revelations the 13 chapter--or 11th chapter and the 3rd verse. Them prophets will prophesy one thousand two hundred and three-score days, which is in the midst of the last week of the Jews. Then they're cut off and the Armageddon sets in. Then if that be so, there it is again exactly thirty days in a month. See? Then it's a--it's not no thirty-one days and twenty-eight days and so forth; it's exactly thirty days in a month each time.

84 Our prophetic calendar brings us to 360 days as we use now in the Scriptures. We have exactly 483 (There it is.)--483. Here we have exactly proof of the prophecy, exactly the truth. For from the time of the going forth to build the temple until the destroying... Or when they rejected Christ and killed Him in A.D. 33--when Christ was killed is exactly 483 years. Now, from the going forth of the commandment to rebuild Jerusalem was determined seven weeks, which meant forty-nine years, and forty-nine years hit it exactly. Well, from the rebuilding of the temple to the Messiah was 438 years, so 434 years and 434 times 49 makes exactly 483 years. It hit it on the nose exactly to the day, from day to day. Amen. There you are.
Messiah the Prince shall come. See? Seven times sixty-nine is 484 years exactly; it hit it on the nose. So then we know perfectly, we know exactly that that Scripture is right. Here it is. But you see, all these...

86 When God had the antediluvian world and destroyed it by water, He changed the astronomy date and then let the Romans come in and make up their calendar, which it hits, and jumps, and so forth. And I guess that in--even in the encyclopedia where I been reading...
Say, by the way, Brother Kenny Collins, is he in the building this morning, Kenneth Collins? You know when you sent me that big bunch of encyclopedia? You remember that? You sent me over there almost a truck load of it. I thought, "What in the world would a greenhorn like me do with all that?" You know, the Lord was leading you, Kenny. That's where I got the information, right out of that old encyclopedia: Time. And I was studying. And Becky uses them in her school. I got them down in my study, down in my den room downstairs. And we went down there and got it, and there we looked it up, and find it exactly, drawed all the calendars and times that's ever been. See? So we got it.
There it is, exactly 483 years from the going forth of the commandment to restore the--to restore the building till the time of Prince Messiah was rejected, makes exactly 483 years by the calendar.

89 Now, you see, we using this same calendar right over here, because if God used this calendar here, then He's got to use it the rest of the time through the Bible. Is that right? God doesn't change. So if seven weeks was forty-nine years, seven weeks again is forty-nine years. One week is seven years (See?), so it makes it just perfectly. And if it hit it exactly to the dot there, it'll hit exactly to the dot again. Amen. Oh, my. That gets me all stirred up. Oh, I--I love--I love to know what I'm talking about. I--I--I love it, because...
Like the old fellow said, down there in Kentucky, to me, said, "I like to hear somebody talking who knows what they're talking about."
I said, "I do too."
He said, "That's what's the matter with you preachers. You don't know what you're talking about."
"Well," I said, "I appreciate your compliment, but--but there's some things we do know what we're talking about." I know that I'm borned again. I know that I've passed from death unto Life. I know there is a God, because I've talked to Him. I've had Him talk through me, and speak with me, and speak to others, and tell me about others; and I know that He's God. That's right. He was so nice to come down and let me have my picture taken with Him where the scientific world can't deny it. And I turned over in the Scripture and seen that's just exactly to fulfill this church age: exactly what takes place. So that I know that we're here. Amen.

91 Now, we may not be educated; we may not be highfaluting people and things like that; we may not be dignitaries; but we do know God. We know Him because of the Holy Spirit, and it compares with word by word through the Scripture that we know that it's true. We're living in the last day.
Now, there... Remember now, that this prophetic year of 360 days in the year... Look at everything else. Nature, as some of you people can understand, even to the women, so forth. See?... Thirty--thirty days... Just... You see, it's--it's... All nature's set up like that. See? Not thirty one, thirty, or twenty-eight, or something, it's exactly thirty days to every year. That's the--the prophetic calendar--exactly 483 days.
Here we have the exact proof of the prophecy--445 years before was exactly correct. Now, all that was prophesied to come to pass in those seventy weeks never happened then, so it is left for the last days now.

94 Now, my Pentecostal brethren, now my Jehovah Witness brethren, do you realize... Do you know where the 144,000 appeared? Do you know where all the great miracles of Revelation appeared? Over in the Jewish age, not in ours. There's nothing recorded in it, just the church getting ready and going out. Sure, with the power of God we can do--work miracles and exploits; we know that. But the real thing was over here to the Jews; I mean, the real working power, miracle working.
The 144,000 don't appear there. They're over... They appear, not in the 3rd chapter; they're on over in the Scriptures farther. And now, we see that all this stuff was to take place was over in this time of the seventieth week, the last week. Now, if they've already had sixty-nine weeks and lived it exactly the way God said they did, and it happened exactly the way God said it would do, then there's one more week promised to the Jews. Now, brethren, just get ready. See, see? Listen how close we are. Last week seven--the seventh years...

96 Now, does everybody understand up this far? If you do... Everybody understands up this far, that it's perfectly the truth; it's the Bible; it's the prophetic years.
Now, we come up, and we got them up here to the rejecting of the Messiah (See?), from the--to the rejecting of Messiah, the last week.
Now, I want to stop right here just a moment and explain this. That when they rejected the Messiah was when they, of course, rejected Jesus as Saviour and crucified Him. You remember over here what the Bible said: "And He shall be cut off, but not for Himself, Messiah, the Prince..." Now, think how close that prophecy hit. I want to get this drilled into you, that if that prophecy hit exactly to the date, exactly to the time, and exactly the way it said it would, this other seven--this one seven weeks left--one seven years, rather--seven days, seven years, will hit exactly according to the Scripture.

99 Now, remember, He was cut off: Messiah. Jews, God ceased to deal with them. They did not go any farther. Then they were scattered by the Roman Empire. And have you noticed on my chart here... I want you to get this now and draw it. You notice here where I got the cross? That's where they rejected. But the time extended out just a little bit farther on that. See? Why? Thirty, forty, fifty, sixty, seventy--forty years later Titus the Roman general destroyed Israel--Jerusalem, and scattered the people to all the world.
You see, Titus forty years later... So actually the Jewish time extended till the complete... God wasn't dealing with them. He only dealt with them until they rejected Christ. Then when they crucified Christ, they cried, "Let His blood be upon us and our children," and it's been ever since. But before they got scattered... Listen. Oh, brother. Before they got all scattered to all the world, it taken God about forty years to tear up the temple and scatter them out to all the world. But God's failed to deal with them anymore. God failed to deal with them anymore. He went dealing with the Gentile. You know that--understand it now? Now, here we start in the church ages, the Gentile time, God--away from the Jews.

101 Now, my missionary brother, that was to--to--to the Jews, a precious dear brother here somewhere, here's what I want you to catch and understand. See, God quit dealing with the Jews right there, because God always deals with Israel as a nation. We all know that. Israel is a nation. Gentiles are a people. And He had to take a people out of the Gentiles for His Name. We'll get to that in a few minutes.
But now, in this seven church ages that we have went through in the Gentile time, from the crucifixion of Christ until the end of the church ages... Now, we got that--we've been through it all down. Now, we're getting to a place where we can hit the--the--go into the Seven Seals, Seven Vials, Seven Trumpets, and all that it pictures together, all dealing with the Jews and God's judgment to the people upon the earth, and the remnant...

103 Remember, in this great time of persecution, there's millions of Gentiles will die in that, that rejected bride, that--that remnant of the woman's seed, sleeping virgin. She goes right through that. It's--it's just as clear as this seventy of weeks, just as clear. And they will go through it. So if you haven't got the Holy Spirit, you'd better get to It as quick as you can. We're at the end time.
Now, notice, seven church ages... Now, I won't have to go through them, because we've got them on tape; and they're being put in books and everything, that that was the time that... God never said there'd be so many days, so many hours, or so many years; He never said anything; He said, "Until the Gentile dispensation be finished," until... The walls will be trod down, until God quit dealing with the Gentiles.

105 Now, we find out, that down through these ages, we had the Holy Spirit come in, and then God, back in the beginning, begin to tell then at the rejection of Christ... God showed John exactly what would take place during the Gentile reign. Now, you haven't got any limited time like the Jews, but we got a sign. We got a--we got a sign post. Well, God did with the Jews just exactly what He said He would do in them sixty-nine years--or 483 years, but sixty-nine weeks. And one week left, one week's yet determined.
Now, we cannot apply it in here, 'cause this is Gentile, the church. How many understands that? Now, this is Revelations; beginning with the 1st chapter until the 3rd chapter takes us over to Laodicea. Now, we see exactly how this is all the church, church world itself, God never included the sinner and just--unless he wants to get saved. But the church world was all white; then come the Nicolaitanes who wanted to form an organization. The dignitaries got into it. This was at Nicaea, Rome, when they had the Nicene Council. And what did they do? They organized the church, then it begin to persecute the Christians. Then in the next church age, it almost, Christianity in the way of the baptism of the Holy Ghost was all wiped out.

107 But then as you people know, that I went back and got the history, the Nicene Fathers, and the Pre-Nicene Fathers, and all the histories of the church, and the most ancient manuscript that I could find, and every one of them proved to you that the church that God was talking about was not that organized Catholic church or no other organization. God was talking about... And all those great stars of the age were men who taught the baptism of the Holy Ghost, the baptism in the Name of Jesus Christ, and the coming of the Spirit of God, and--and speaking in tongues, and interpretation of tongues, and healing, and miracles, and signs. That's what God 'lots. He can't change His mind, say, "Well, this is My idea of a church, the apostolic church. Now My idea is a dignitary church." God does not change. It's still Holy Ghost.
And we watch and bring it, then when we see God's nature and what He--and then bring His Scripture out, and then take the--the history that shows it just exactly hit on the dot, exactly to the date, to the time, to everything that God said through John would come to pass, it happened to that Gentile age.

109 Now, we find ourself beyond any shadow of a doubt in the Laodicean age. We know we are. We've come through the Lutheran age; we've come through the Wesley age; now we're in the Laodicean age, the last age. And we realize that each one of those churches had a messenger. We find out that. Seven stars in His hand which was Seven Spirits went forth before God. Each one had a messenger. And we come down and we find out by the Bible what the nature of that messenger would be, what was the nature of that messenger would be. And we pick up the man in history that had that nature. And then when we find that man in history that had that nature, we come to find out he was the messenger to that church age. Then we find out what spirit and what did that man do. And we find out that he was a Holy Ghost filled saint, Saint Irenaeus, and all those others, and--and Saint Columbus, and all--all those--those men filled with the Spirit. And we know that by the Scripture that that type of spirit was to be upon that type of man for the same time. There it is, so it can't be wrong. Amen. Glory to God. That's just...

110 I don't know, brother. That does more to me than anything I know of (See?), because it's God's Word speaking Itself. When I hear God say something, I say, "Amen." That's right. That settles it. It's all over. God said so. That--that does it. Well, God said that would happen that way, and we found it in history and by the Scripture. We'd read of this church age, what it would do, what would take place, what kind of a messenger it was to that church age: "To the--to the angel of the church of Laodicea..."; "To the angel of the church of Sardis, Thyatira," all these different ones. And we'd go back in history and find out the--the messenger of that church, and we found out who it was. So then we drawed it out, put their names under it, and there they are. See, we know that hit exactly.

111 Now... And we know that God was--always was and always has been and against organized religion. Yes, sir. He said, "Nicolaitane is what I hate." "Nicko" means "conquer the laity." Laity--the laity is the church, the body. "Nicko" means "to conquer, overcome," in other words, make a holy man, somebody above the other one. We're all children; we got one King; that's God. We got one holy One; and that's God. Amen. And He's in the midst of us in the form of the Holy Ghost. That's the holy One.
Now, we come down till we are positive sure that coming through the--the Jewish age we got them sixty-nine weeks exactly by history, by calendar, by God's prophetic year--bringing the history of the prophetic calendar from the Old Testament over to the New and showing it's exactly the same. See? Now, we got the Gentile church from the beginning down to the last day, and we know we're living in the last days. Amen. You understand?
Now, then if we are living in this last day, at the end of this age, then where are we at?

113 Notice, way back here... You see this line drawed back in here where God dealt with the Jews, or never dealt with the Jews, it taken Him a long time to get them... It taken Him forty years to get them into the condition to where that He could have them destroyed to all the nations. All over in the days of the Gentiles, He had to get them in condition before He could make His Word come to pass. See what I mean? All that understands it, say, "Amen." [Congregation replies, "Amen."--Ed.] I want to be sure you get it.
Now, what's happened? Look up over the top of this last church age. See this little extension? The Gentile days are finishing. And for the last forty years the Jews has been returning to Jerusalem, going back to the homeland. See where we're at? It took forty years from the cutting off of the Messiah till Titus destroyed the temple and scattered the Jews. It's been another forty years that God's hardened the heart of all kinds of Pharaohs all over the place and drove the Jews back in their homeland. But today they're back in their homeland again, and the church is at the end. Amen. Oh, I--I just trying to read. I can't.

115 Notice. The Jews are in their homeland and been going back... If you get the "Decline Of the World's War," Volume 2, when General Allenby, after the First World War, flew over Jerusalem and captured it and took Jerusalem, and those Christian men marched in Jerusalem with their hats off; and Allenby surrendered without even firing a gun--or--or they surrendered to Allenby, the Turks. And since then God went to hardening Mussolini's heart, Hitler's heart, Stalin's heart, hearts of the men all over the country hating that Jew.
And then the great big birds that went down, called the Eastern Airlines, or the Pan American Airlines, or whatever it was... I believe it was called TWA. Was in the--the magazine, the "Life" magazine, I believe it was--"Look" or "Life"; I believe it was "Life," just the last three or four years. And God's been running the Jews back in their homeland, which they've been away for two thousand years while the Gentiles was making ready. And now, the Gentiles has turned Christ on the outside of the church according to Revelations the 3rd chapter. He can't even get back in His church. There's no place for Him to go. He is rejected. And it's time for the rapture.
All the redeemed through here... These little dots like this is the going up of the saints in the resurrection. You see, we all meet right here together. The Bible said, "We which are alive and remain unto the coming of the Lord shall not prevent or hinder those which are asleep." All the way from here and here and here...

118 Now, Pentecostal brethren, how can you apply it all over here in the Laodicean church age? They're--they're sleeping through every one of these ages, waiting. "And we which are alive (the little remaining bunch over here), remain alive until the coming of the Lord will not hinder those which are asleep; for the trumpet of God shall sound, and the dead in Christ shall rise first; and we shall be caught up together with them (Amen.)--with them (here we are, meeting right here) to go to meet the Lord in the air. Amen, and there you are. Where we at? Right here. Where did the Messiah get cut off? Exactly where the Word said. Where will that seventieth week begin? Exactly after this church is cut off. Then God returns to the Jews.
Don't you remember that as soon as the church goes--the church goes, then the Jews take hold, come in. But first, the next thing in order is not a mighty nation on a national revival amongst the Gentiles. The next thing in order is the coming of the Kingdom of God, the coming of Christ.

120 Now, if you wanted to, we could go back here now to Daniel the 2nd chapter, 34th verse and 35th verse. And when Daniel was given--2nd chapter, 34 and 35--when Daniel had been given the vision that the days of his people were over for a certain time, and he seen the Gentiles coming in, and saw the vision of this great big stone here, or this great big image, had a head of gold and breast of silver (now watch, it gets harder, silver to gold), next, thighs of iron--or thighs of brass, and then, iron feet and legs. But the toes were ten toes, and those toes were iron and clay. And He said, "Insomuch that you seen that the iron would not mix with clay, these kingdoms dividedly will not mingle one with the other, but they will mingle their seeds together trying to break the power of the other one. See?

121 Now, what's happened, the head of gold was Nebuchadnezzar, which he interpreted. Said, "Another king shall come and be inferior to thee," which was Darius, the Medo Persian, taken the Gentile kingdom over. Next come in after the Medo Persians was what? The Greeks, Alexander the Great and so forth; the Grecians took the kingdom over. Then what took it over from the Greeks? The Romans. And who's ruled the Gentile world ever since? Romans--Romans. Now, that was iron.
Then notice, Rome exists to the end, because it went to the end of toes. And he seen mud, clay, and (that's people, what we're made out of)--and iron, the strength of Rome, run in every one of those nations. And Rome has strength in every nation under heaven.

123 There's one man in the world can stop a war or begin a war without--just saying one word. That's the pope. What if he said, "No Catholic take up an arm." That settles it, brother. Talk whatever you want to. The biggest part of the world of Christiandom is Catholic. See? All right,
Let him say one word, that's what is. They--it's like they said over here, who... We get into it later. Who's able to make war with the beast? Who can speak like him? Who can do it? "Then let us make an image unto the beast." That's the confederation of churches, make an image like it. See? Confederate the denominations together, which they've already done it. Oh, we're just at the end. That's all there is to it, friends. We're here at the end. See? "Let us make an image to the beast," something like it. An image is something looks like something. See? Now, we're at the end time.

125 Now, notice in here at the end of this age... Now, Daniel, in the 2nd chapter and the 34th and 35th verse, he watched this image with great consideration. And he watched it until a Stone was cut out of the mountain without hands, and It rolled down and smote the image in the feet and broke that... Not... It never hit it on the head now; hit it in the feet. That was the end time, them ten toes.
Did you notice exactly here just before Mr. Eisenhower went out, the last Protestant--of the--of--of America in the--in the president, which I have doubts there'll ever be another one, but--but when... Just to show that... Just if people would wake up. When he met, there were... The last meeting that they--he met with Russia, there were five eastern communistic countries represented, five western countries. Mr. Khrushchev was the head of the eastern countries; Mr. Eisenhower was the head of the western countries. And Khrushchev, as I understand and been told, that in Russia, the language, "Khrushchev" means "clay," and "Eisenhower" means "iron," in English. There's your iron and clay will not mix. And he pulled off his shoe and beat the stand with it and everything else. It won't mix. But it's in the days of these empires that the rock Stone, that was hewed out of the mountain without hands, smote the image in the feet.
Now. Cut out of the mountain... Must've been a mountain of stone. It was cut out of the mountain of stone. Now, did you notice...

128 Now, minister brethren, and brothers and sisters over the world, to my understanding the first Bible that was written, God wrote it in the sky, 'cause they must look up and see that there is a--a God in heaven, that God's above them. And if you notice in the zodiac... Now, don't any of you people go... You stay right with this Bible here. See? But the--the zodiac, it starts off the first in the zodiac, as I understand, is the virgin; the last in the zodiac number is Leo the Lion. That's the first coming of Christ through the virgin; the second coming is the Lion of the tribe of Judah. See? Then we got the cancer age, and also down through the zodiac.
Now, we find out that there was another one written, or another one placed; and that was the pyramid. Did you notice in the pyramids how it started off wide at the bottom like a mountain, made out of solid rock, went right up till it got to the top, but there never was a cap put on the pyramid, the big pyramid there in Egypt. Take out your... If you've got a dollar bill in your pocket, take out a dollar bill and look on it, and you'll find here the American seal on one side; and on the other side it's got at the bottom the pyramid, and above the pyramid the capstone, but it's a great big eye, and it's called at the bottom of this pyramid, "The Great seal." Why ain't the American eagle the great seal? That's the seal of God.
Remember we used to sing a little song:
All along on the road
To that soul's true abode,
There's an Eye watching you.
Every step that you take,
This great Eye is awake,
There's an Eye watching you.
That's right. You remember when we used to have a little--a little jubilee, we'd say:
If you steal and cheat and lie,
And in the church you testify,
There's an Eye watching you.

130 Now, the great seal. Now, we know it... I don't understand it, the measuring of the pyramid, but I've just been telling you people in the last--in some of this teachings coming on so that you see it all goes right on together...
Now, the pyramid started to represent the church, wide at the bottom. And as it comes up closer to the top, it begins to come more into a--a funnel shape.
Now, we find out, it gets right up to the very peak of the top, and they never did complete it. Why? Why? I wonder why. Because the Bible said the Headstone was rejected. They was rejected.

133 Now, watch, the church age... Listen close now. Don't miss this. The church age has come from the beginning of the reformation, Luther, back in the times there where the foundation stones was laid which was the doctrine of the apostles. Then we find out as the times went on from one age to another, the church become more in the minority all the time, until it got through like... Luther preached justification. Then you was to be--confessed to be a Christian, they'd put you to death--days of the martyrdom--martyrs.
Now, we find out in the days of Wesley you was a holy-roller if you confessed Christ then--that new method. The people got out here when Wesley come here and Asbury, they had meetings here in America (read your history), to where they had it in school houses; their churches here wouldn't have them. And they finally got to a place till the Holy Spirit would fall on them, and they'd fall on the floor. And they'd pour water on them, fan them with a fan, thought they'd fainted. And I've been right in their meetings myself in my fifty years. And I've seen them fall under the power of the Holy Spirit like that, and they'd throw water in their face and everything: the old free Methodist many years ago. That was a persecution.

135 Now, then after that age lived by, the Wesleyan age, come in the Pentecostal age with the Baptism of the Holy Ghost. See, you're shaping up all the time. Now, remember, that Headstone wasn't on it yet, Why? They shaped the church just exactly--or the pyramid in shape to fit the headstone, but the headstone never did come. Oh, you see where I'm at don't you.
Now, the ministry from Luther until the ending of Pentecost in that little bitty minority up here... That's the reason the light almost goes out in this age there on the calendar--on the chart. It's the Pentecostal age, the Pentecostal, not--not the Pentecostal denominations, 'cause they done just exactly like the Laodicean (They are Laodicean)--they did like the Nicolaitanes: organized. But the true church all over the world has shaped down to a place that there's come a ministry among them just exactly like the ministry of Jesus Christ. Now, what they got? They got the thing in condition. Now, what's the next thing? This rejected Stone to the pyramid, cut out of the mountain without what? Without hands. God sent It. Do you see it? The rejected One, the rejected Stone is the head of the--is the head, the Capstone. And the very One that they've rejected through this Gentile age is Christ. And Christ was not cut and put in here as a vicar, or son of God, or some great dignitary in the church. He's the Holy Spirit. And the cap of the pyramid will be Christ coming. Do you see it?

137 Now, because that they're in shape... See where I've got this shaped here like the pyramid? The arising of the saints makes the march into glory. You understand it now? Christ the Headstone, the rejected Stone, the all-seeing Eye, coming exactly like the Bible said... And Daniel said he watched this Gentile age until the Stone come out of the mountain that wasn't cut with hands. They had never put a capstone on that pyramid. It wasn't cut by man's hands. It's God's hands that cut the Stone. You see it? And what did It do? It hit the image right smack in the feet, and broke it to pieces, ground it into powder. Hallelujah. What happened at that time, the coming of that Stone? Up went the church into glory at the rapture, 'cause it ended the Gentile dispensation. God ended it up, the coming of that Stone.

138 There used to be some people come here at church, a little man and his wife. They'd take a Bible and lay It down somewhere, and they'd go along, singing:
Oh, I'm looking for that Stone
That was rolling in Babylon,
Rolling in Babylon.
(Go around...?... that say,) "Looking for that Stone
That come rolling into Babylon."
There He is. Christ is that Stone. He wasn't borned of man, He was borned of God. He's coming for a church that's been reborned again by the Spirit of God, 'cause the strength of that Headstone runs all through the church like a magnet.

140 I remember about being up here watching that mill that time where they was shaping out all them things and all that scrap laying there and they swept it out. That big stone come by and picked it up--that big magnet stone and picked it all up because it was magnetized to it. We've got to be magnetized to that Headstone. That Headstone is the Holy Ghost: Christ. And every one of us that's got that magnetism of the Holy Spirit, when that Stone strikes the image, the church will flee to It. Back into glory She'll be taken up at the raptured of the saints, when She goes forth through that day.

141 Now, looky here. We find out the Jews has now been returning back for about forty years, about the same time that it taken them to run out to the destruction of the temple. It's taken about forty years to come back until they reinstruct another temple. See, we're right at the end of the road. Well, if the Gentile...
Now, let's take the... We see the church, the coming of the Stone. Let us take the last age. We went through and we seen how... I believe I got some writing here on that. Let's see just a minute. "And the prince that is to come, which is the antichrist, will make a covenant with the Jews, and the--in Daniel 7--or--or 9:27. And in the middle of the week, three and one half years, the beast will make a covenant..." I--I want to get to that one a little later on. That covenant, we want to... I want to start right here now.

143 Each one of these Gentile ages is infallibly proved of their messenger, of the message, and what would happen. This age here was a glorious age. The next age it said there would be a doctrine called--or something come in called "the--the sayings of the Nicolaitanes." Then it come the next thing unto a doctrine. Then it come marriage of--to the Nicolaitane church and the persecuting of the saints. Everything happened just that way. We come to the next one, just a little bit of light begin. "You got a little of strength, and you got a name that you live, but you're dead. Strengthen that which you already have, lest I come and remove the candlestick."

144 Along come Wesley after that with his age. We see exactly what Wesley's age... What was it called? Philadelphian, the greatest age--age of love we've ever had, the Philadelphian age. Was right... In John Wesley's time... When he went out, in come Pentecost, and that was lukewarm. Then we go back and find out what kind of a Message would come to the Pentecostals at the end... And remember, each one's come at the end of the age. Saint Paul come at the end; the rest of them come down at the end, Saint Irenaeus and all the rest of them. The other one's age carried over to the other one, lapped over, and he taken it up and went on to the next age with it. See?

145 Now, we find out in this age... There's the stars; we have it there. We have a star messenger; we have a person, a--a message that goes forth to the age, a people to reject it, a people to receive it. And the messenger of this age was to come in the power of Elias. That's right. And he was to restore the faith of the children back to the fathers, bring the Pentecostal remnant that's left back to the true apostolic faith.
Now, the true apostolic faith, if you'll read it in the Book of Acts, you'll find that there was never one time one person ever baptized in the name of Father, Son, Holy Ghost. There was never one of them ever sprinkled. There was none of this stuff that we have going on today called Pentecost, that ever happened back there. They had true manifestations and the Spirit of God among them that was infallibly the Son of God working with them. This person that was to come forth--this Message, rather, that was to come forth was to be like Elijah. Elijah was to come three times. Now, you say, "That John the Baptist was that guy." If you'll notice Jesus said it was--John the Baptist was the messenger of Malachi 3, not Malachi 4. "Behold, I send My messenger before My face..." I think Matthew 11:6. Right down along in there you'll find it, Matthew the 11th chapter.

147 Now, but in this last days there's to come a Spirit of Elijah amongst the people, and he's to do the same thing that they did back there. His nature would be the same thing, the nature of the church; the nature of the--the person would be exactly the same thing. And that Message going out trying... He'd be hated by the people. He'd hate women: ornery ones anyhow, bad ones; love the wilderness; moody, upset guy all the time like Elijah was and like John was. And we've seen all this thing come to pass. If we've had the Message, we see Christ rejected. He has to belong to one of these organizations or you can't get into them. So He's--He's throwed on the outside. See? Christ can't work among them.
"What are you?"
"A Christian."
"What denomination you belong to?"
"I don't belong to any."
"We can't use you." See? He's rejected, Christ being rejected. So was Elijah rejected, and so was John rejected. But what... Did it hurt them? Did it hurt their message? They said, "Oh, you stiffnecks." They poured it on them. They didn't pull any punches. They went right ahead. And God's Message will move right on regardless of what anybody says (See?) till the consummation, and when the--that which is determined shall be poured out; and we're at the end.

149 Now, we find ourself now in forty years of coming back since the First World War, and the Jews have returned back to their own land. God never did deal with Israel until she was in her own land.
Now, you remember when the Jews was returning back, them Jews from down in the other nations, and the "Look" magazine give the article of it. I read a clipping from some paper, some religious magazine, that when they--them planes went down there to pick up these Jews way down in Iran... I don't know where all they were, just scattered down... Now, them's the true Jews, them that never had an opportunity. Now, brother, there's your 144,000. When we get to Revelations 11 you'll see them. He said, "There's twelve tribes of Gad, twelve tribes of Aser, twelve tribes of Reuben, twelve tribes..." And where were they all standing? On Mount Sinai: Jews, back in the homeland. There they were. They were the ones that wasn't this Wall Street crooked bunch. No, sir. It was the real Jew.
And when this old rabbi stood out there and seen this plane land... Them Jews (You read it in the magazine.), they were still plowing with wooden plows. And when they seen that thing set down out there, they wasn't going around it. That old rabbi stood out there and said, "Remember our prophet said. When we go back to our homeland, we'll be carried back on the wings of an eagle."
Nations are breaking;
Israel's awakening;
The signs that the prophets foretold;...
We're entering--fixing to hit that seventh week for them.

152 I think of myself standing out there when Brother Pethrus sent down them little Testaments, and they read them. They said, "Well, if this be the Messiah, let Him--let us see Him do the sign of the prophet, if He isn't dead, He's alive." They said, "He raised up again; He lives in His church; let us see Him do the sign of the prophet, and we'll believe Him." The Jews always believe it. They know the Messiah was to be Prophet.
And when I stood out yonder at Brother Arganbright's that day, at the place with them Jews standing there, said, "Just come to our place--our people."
I said, "Sure, I'll be glad to come." Just made a decision too quick. And I got to Cairo, Egypt. The other night when I seen that plane coming down there at Cairo, it reminded me. So when we got back there and I had my ticket to go up to Israel, they was going to meet me. I said, "Go gather up a few thousands of the leaders. Bring them out on the plain somewhere, we'll find out whether He's still a Prophet or not. (Amen.) Well, let's see what He'll do." Oh, that was just right in their hand. That's what they wanted. If they could see that, they'd believe it.

156 So what did I do? Got down there at Cairo, and started to go up there, done had my ticket, about twenty minutes to calling time. Something said, "Not now. The cup of the iniquities of the Gentiles isn't full yet. The Ammorites hasn't been fulfilled. Stay out of there." I thought maybe I just imagined that, and I went out behind the hanger and prayed. Said, "Stay out of there now." Then I took my ticket and went somewhere else. I didn't go, for the hour isn't yet.
Now, what time that God's going to allow those Jews--to start dealing with them again, I cannot tell you. I don't know. Nobody knows that. But listen. If Israel is already in her homeland, it's already... All the rocks is picked up, and the irrigation, the waters, and everything that God promised, they've found wells and things there and big open streams. That--that's the most beautiful place you ever seen. They got a city built there. They got irrigation. They got the best land there is in the world there. And we find out right in the Dead Sea there's more chemicals, enough to buy the world over. See?

158 Everything's fell right in their hands. How did they do it? Because Hitler's heart was hardened; Mussolini's heart was hardened. Just like Pharaoh's heart was hardened and driving them back in that land. And for forty years they been coming back into that land. Now, there they set waiting.
The Gentile church is in the Laodicean--end of the Laodicean age. If the Jews are in their homeland, already there, and the Gentile apostasy has already taken place, and we have a President like we have, we have a nation that's broke up like we have, we have atomic bombs hanging in the hangers, we have a church that's lukewarm, we have a church of people that's pulled theirselves together, we have a ministry that patterns the ministry of Jesus Christ for to catch the Stone when He comes, what's left to happen? It might be at any minute. There isn't nothing else left. We're at the end time. Oh, glory. I don't know whether I'm going to be able to get into that jubilee or not, but I just want--want to get part of it to you anyhow.

160 Listen. Do you... How many can see now? Do you see where the Scripture proves that the seventy weeks was forty-nine years? Do you see where the sixty-two weeks was 434 years? Do you see where the--the sixty-nine weeks then was--was--was... What was it? Eight hundred and--483 years--483 years till this time... You see where the Prince was cut off. See, it taken forty years for them Jews to finally get into the place where God said...
Look over here where the Gentile age has come through everything that we said it would do (where--not what we said it would do, what the Bible said it would do)--what the Bible said it would do, come right down to this last age, and for forty years them Jews has been returning back in here getting ready for God to do exactly what He did here. They went out that way, and they come in that way. And Israel is back in her homeland.

162 Now, when's God going to start their last week? When? It may be today. It may be before the sun sets tonight. God will declare it. When it is, I don't know. I'm wondering. But I'm going to bring something here that--now in a--in a few minutes; and I don't know whether you're going to believe it or not. But I've--I've got to say it anyhow, I believe.
We're at the homeland. The Jews are in a homeland. We're at the end of the age, ready for the rapture. The rapture comes; the church goes up; we're caught up to meet Him in the air. We all know that. The Stone that was cut out of the mountain is ready to come at any time. And when It comes, what does It do? It does away with the Gentile age. It's all over, and God completely quits dealing with them. "Let him that's filthy be filthy still; let him that's holy be holy still." See? What does He do then? He takes His church, the Holy Ghost filled.
What's the filthy? That's the sleeping virgin and them that comes up for judgment way over in here (we'll get that on another map when we continue this one over) where she comes up to the white throne of judgment and has to be judged by the redeemed. Paul told us not to take a matter to court, because the saints would judge the earth. That's right. We're at the end time, sure. Now, all right.

165 And in the middle of this week... Now, here's the seventy... Now, if these exactly was seven years, each one of the weeks, and we've already had sixty-nine weeks, then we have the Gentile age, and we know we're at the end of the Gentile age, then there's one more week left for the Jew. Is that right? And that's exactly seven years. If this was seven years, that's seven years, 'cause He said, "There's seventy weeks determined upon thy people." So we know we got seven years for the Jews. Is that true? Now, look at it. If there's a question, I want to know it. See?
Now... And in the middle of the week, the middle of this Jewish week (See?), that's three and a half years--years--the antichrist, the prince, a prince that is to come... And remember, he comes out of Rome. The prince that is to come (What is he? A pope, a prince amongst the people.) that is to come... There'll rise up a Pharaoh who doesn't know Joseph.

167 Now, you Protestants say, "Well, now that's it." But just a minute. We find out that the Protestants has an organization, and makes a confederation of churches--a image to the beast, and go right with them. And we find out here that the Jews are called in on this confederation. Yes, sir. And they agree. And the Bible said they did.
And he makes a covenant with them, and in the midst of the seventieth week, he breaks--the antichrist breaks his covenant with the Jews, "thy people." Why? Now, when you read in Revelations 11 that, "I'll send..." (That's 11; you're coming over towards 19 now)--that He will send His two prophets, and they'll prophesy in that time. And then they'll get angry with these prophets and actually kill them. Is that right? And their dead bodies shall lay in the spiritual street called Sodom and Gomorrah where our Lord was crucified: Jerusalem. Is that right? And they'll lay there for three days and nights. And after three days and nights, the spirit of life will come into them, and they'll be raised up and go into glory. A tenth part of the city fell at that time. Is that right? See? What is that? In the middle of this last seventy years.

169 When the church goes up, then the confederation, the sleeping virgins: Methodist, Baptist, Presbyterian, lukewarm Pentecost, all of them together were the confederation, which they've already got their big regime now... And when they do, they'll make a covenant that will... Now, his new pope that we got now wants to bring them all in. Can't you see the thing heaping right up? Going to give a talk on it and bring them all in--first time for hundreds and hundreds and hundreds of years, a thousand years or two it's ever been done. But now, he's to bring them all in together and make a confederation, and in there the Jews will accept it. Oh, glory, hallelujah. Praise be to our God Who lives forever and ever. There you are. Now, brother, it's just as simple as simple as... A little kid could see it. The confederation will bring in Jewish, and Protestant, and Catholic together. And remember...

170 What's these two prophets going to do when they come? This beast, this prince that shall scatter the power of the holy people, what will he do? He'll break his covenant with them after three and a one half years. He'll oust them. Now, people thinks that's Communism. That's just 'cause you have--the Spirit of God hasn't dealt with you yet. It's not Communism; it's religion. The Bible said it'd be so close it'd deceive the very elected if possible. Jesus said so. See, we're in the last one.

171 Now, these two prophets, what will they do? It's Moses and Elijah. They'll rise on the scene. They'll tell those Jews their mistake. And out of that Jewish bunch that's there now to be the 144,000, God will call with these prophets... What is it? The Spirit of Elijah off of this Gentile church will just continue right on into that Jewish church, go right on in and call Moses with him. Hallelujah. You see it? And he'll preach the same message of Pentecost to those Jews, that they rejected the Messiah. Amen. You see it? It'll be the same Pentecostal message that these Jews will preach right over to them. And they'll hate those Jews so bad till they'll kill them. And they were hated by all nations, and in the midst of the week... Because that they'd raised up a great powerful 144,000... They had the Holy Ghost, and brother, you talk about doing miracles; they did them. They stopped the heavens, and it didn't rain in the days of their prophecy, smote the earth with plagues as oft they wanted to. They give plagues and everything else. They'll give them Romans a hard way to go. But finally they'll be killed. Our God is a terrible God when He's angry. But remember, that's over in the seventieth week, and the church in glory. Amen. The wedding supper's going on. Yes.
Now, notice. That's where we seen her coming back to the millennial temple over here at the end of the Jewish age--the anointed. Here He come riding on a white horse; those followed Him on white horses (horse, powers), dressed in white, blood--or vesture dipped in blood, wrote on Him, "The Word of God." He cometh, the mighty Conqueror (Yes, sir.) to set up the millennium--coming to the temple. Glory. There He meets that 144,000.

173 Now, after that seventieth week here--the seventieth week... This goes on during this seventieth week. And the three in the middle of it, he breaks it, because he kills those two Pentecostal prophets (Yes, sir.) that smites the earth. And boy, He curses that church, and He burns her with fire. And, why, she... We find it out that even the shipmates standing out for the last laugh, "That great immortal city of Rome, she come to her end in one hour." She was blowed to pieces. God knows how to do things. And one of the Angels looked over and said, "Why, the blood of every martyr of Christ was found in her," for her deceiving, going out here and organizing, and making all this other kind of stuff, and polluting the church, and brought them things in there, and martyred the very ones that tried to uphold it and tried to bring them out. Glory. Oh, I--I don't know. I--I--I feel like traveling on. See?

174 Aren't you glad for sunlight, walking in the sunlight. Where are we at, brethren? At the last hour. It might happen anytime. And we're here.
The Message has gone forth to the latter church; church has rejected its Christ. The Jews are in their homeland for the span and space of time, forty years. The new city's been built. They're watching for what? A coming Messiah. When will it be? I don't know. When that Stone smites the image here, She's gone. It's all over then.
Now, notice here. In the middle of the week, three and a half days--three and a half years, rather, he breaks the covenant and causes the sacrifice and oblation that they will have set up already... 'Cause they'll go right back and say, "Now, look, you all are churches; you can be received in this image unto the beast. We'll have a fellowship. We'll get rid of Communism. We'll just wipe Communism all the way out." See? And they can do it, See? And they'll do it.
But now watch. And set up, and set up to this--the daily worship--the sacrifice will come back into the city when the temple is rebuilt. And this prince that's to come in the middle of this week will break his covenant and do away with this sacrifice as I said, he'll scatter--scatter it, and what he'd do lasts on till the consummation.

178 And notice the over-spreading of abomination to make desolation, the over-spreading of abomination... What is abominations? "Filthiness." See? To make desolate, what is that? "To do away with." The over-spreading of this to do away with that. See? The over-spreading of that Roman power to conquer all the sleeping virgins, Jews and all... We'll all be Roman or we won't be nothing. He'll break his covenant in the middle of the week.
Over-spreading of the abomination... If it was the abomination in Jesus time when the Rome come over there with their propaganda, it'll be Rome again--it'll be abomination again to the church... To make desolate, and shall continue unto the consummation... What will he do? He'll continue it on unto the consummation. That's the end.

180 Now, Jewish, and Romanism, Protestantism (that is, the sleeping virgin) shall consolidate themselves together in the form of the Federation of churches. And it will be like Jesus said in Matthew 24 and from Revelations 13:14. Let's get Revelations 13:14 and see how... I had it marked down here to see what--13:14. All right, sir.
And deceives them that dwell upon the earth by the means of those miracles which he had power to do... (Consolidating his churches,)... in the sight... saying--in... sight of the beast; saying unto them that dwell upon the earth, that they should make a image unto the beast that had the deadly wound by the sword, and did live.
Now, we know beyond any shadow of doubt who that beast was, that power that had the deadly wound that did live. It was when pagan Rome was killed and papal Rome took its place: when pagan power was killed and papal power took its place.

182 Now, now, Revelations 13:14... Jesus, in Matthew 24 warned them of it. "An image unto the beast..."
Paul, in II Thessalonians the 2nd chapter, 3rd and 4th verse... Let's get it, see Paul what he says here about it, that great Holy Spirit on this great prophet of the Lord, see what he said about it in the last day. In II Thessalonians the 2nd chapter is what it is. All right, sir, and begin with the 3rd verse, I believe it is. All right, let's read now. Listen close, everybody, How many believes that Paul was filled with the Holy Spirit? Watch here.
Let no man deceive you by any means: for that day shall not come, except there come a falling away first,... (He's trying to get it out of their head that He's coming right then, so there's got to be a falling away from the church first, see, come over in this Laodicean age.)... and that man of sin be revealed,... (The man of sin, unbelief in the Holy Ghost--unbelief.)... be revealed, the son of perdition; (Like Judas was, treasurer of the church.)
Who opposes and exalts himself above all that's called God, or that is worshipped; so that he as God setteth in the temple of God,... (Brother, is there a person on earth outside of the Vatican that does that? Where's it at?)

184 Now, go on over here in Revelations 13 and show you that this man sets on a city--in the city, and the city sets on--on seven hills. And the numbers of the beast is 666 wrote out in the--in the Latin--Roman alphabet is 666 is Vicarius Filii Dei, which is "Instead of the Son of God," on the pope's throne. And he's trip--got a triple crown. And I've looked right at the crown, stood as close as my hand is to my face, like that, and--and seen the deck crown of the pope right there in the Vatican, myself, stood and looked at it to be sure I know what I was talking about. He opposes himself above all that's called God, all the godly men. He's the holiest of all them. Sets in the temple of God just showing himself he is God, forgiving sins on earth and so forth, you know. Sure.

185 Paul said that falling away will have to come first, that son of perdition be revealed.
Remember ye not, that, when I was... with you, I told you these things?
Oh, I'd liked to have been setting there hearing Paul preach that, wouldn't you? How I'd like to listen to him. Oh, my.
Now, what's he going to do? An image unto the beast, II Thessalonians. Now, listen. Listen close now, real close. The church was already feeling the coming of a pope. What is it? The end of that church age, Paul's. They seen this Nicolaitane stuff was rising up; they was going to make a holy man. To what? Pope. Worldliness and aristocrats had creeped into the church, and changing the order of worship. Paul, with the Holy Ghost, had caught that in the Spirit. And the church with its classics and dignitaries--dignitaried personalities and so forth, that... They seen there was coming something, and the Holy Ghost was warning them of the last days. Don't you remember how Jesus spoke of it, the deeds of the Nicolaitanes which finally become a doctrine then become an organization? Brethren, we're not in darkness now; remember it. See? Here we are.

188 The deeds of the Nicolaitanes, the organization starting in, the great dignitaries, and--over the churches and so forth, then formed into the Catholic church. And Paul said there cannot be an end time; there cannot be a time till the falling away from the real Pentecostal faith. The Pentecostal faith will be done away with and the dignitaries will be set in. They'll have a man that'll take the place of God, set in the temple of God and oppose himself above all the people like that, and it... See what is it? "Nicko," "overcoming the laity." See? All that's called God--he'll set in this temple of God, like God. Paul said, there'd be a falling away first in the last days. And here we are right here now, and see that falling away, and see the church getting further and further away from it and going right back again, and we're at the end time. All right.

189 Now, if the sixty-nine weeks hit perfect, and the Jews are in their homeland now, and the Gentile church age has hit exactly to the end time, to the Nicolaitane time--or to the Laodicean time, how close is the coming of the Lord, the end of all things, the end of this age, and the rapture? The moment He starts that seventieth week or seven years, the church is gone. Can you see it, friends? Raise up your hand if you can see it.
See, now let's not be children. Let's not be playful anymore. We're at the end time. Something's fixing to happen. We're at the end. Here we are.

191 These sixty-nine weeks hit perfect; the going away of the Jews hit perfect; the church age hit perfect. We're at the end time, the end time, the Laodicean church age, the end of it. The star messengers all has preached their message. It's gone out; we're just coasting. The Jews has been coming back for forty years. They're in their homeland. What's to happen next? The coming of the Stone. There we are. What time will it happen? I don't know. But, brother, that--for me, I want to be ready. I want to have my clothes all ready.
Now, we just got just a--just a very few minutes, and I wish you'd listen quietly now just for a minute. The moment He starts the seventieth week, or seven years, the church is gone. Now, listen. I'm quoting again, requoting, so you won't forget. This is what the Holy Spirit put upon my pen while I was writing. We are in the Laodicean age. The Christ is being rejected by His own church. The star of this age, the Message has gone forth, and Israel is in her land. You see where we're at? We're at the end. Now just one or two more comments.

193 All this now that we see will help us by His grace as we endeavor to approach these last Seven Seals. See where we'd have missed it? From Revelation 6:1 to Revelation 19:21, we would've missed it, 'cause (See?) we'd have been trying to apply it back there in this Gentile age, where you see it's over in this age. See? Now, we have proved it by the Word of God, and by the history, and by everything, and by the signs of the times, by the days, that there's nothing else left. We're at the consummation of the Gentiles. What are--what are we going to do about it? It's my soul and your soul; it's my life and your life; it's the life of our loved ones. We've been petted along too much. We've had too many things easy. We better get moving. It's later than you think. Just remember.

194 Now, a striking statement if you want to put it down. Listen close, please. This is my last comment, next to it. I got a little bitty thing here just after this, a little note I want to speak about. Now, rest just a moment and listen close. Give you something that's striking to go right in on this. See? There's not even a width of a knife blade between the end of this age and the coming of Christ. Everything... There's nothing else left. Is Israel in her homeland? We know that. Are we in the Laodicean age? Has the Message of this Pentecostal age went forth to try to shake the people back to the original Pentecostal blessing? Has every messenger come through the age just exactly the same thing? Is the nations against nations? Pestilence? Is there a famine in the land today, the true church driving hundreds of miles seeking to hear the Word of God? Not for bread alone, but for hearing of the Word of God, there come famine. Is that right? Why, we're living right in the middle of it right here now. See where we're at? We're waiting for that Stone.

195 A striking statement: From the time God made the promise to Abraham (Don't miss this.)--from the time God made the promise to Abraham, Genesis 12:3, to the time of Christ being rejected in A.D. 33, by the Jews, according to Galatians 3:16 and 17, and according to Usher's (U-s-h-e-r-s) Usher's Chronology of the Hebrews, the power of God was with the Jews exactly 1954 years. God dealt with the Jews 1954 years according to the chronology of the Jews and according to Galatians 3:16 and 17. I got many more Scriptures, but just give that. Then after they rejected Christ, He turned to the Gentiles to take a people for His Name. You want a Scripture on that, the place? Acts 15:14.

196 Now, counting the time, we find that we have exactly (Listen.) seventeen years left, and we will have the same span of time given to us as God dealing with us in the power of the Holy Spirit since A.D. 33 until 1977, the same span of time of 1954 years. God deals with us the same as He did with the Jews. See? How about that?
Now, mark down in your book a little Scripture here I want to give you. Leviticus 25, begin with the 8th verse. God calls a jubilee every forty-ninth year; the fiftieth year was the jubilee. We know that. We understand that. From the first jubilee of Leviticus 25:8, in 1977 will be the seventieth jubilee, making exactly 3,430 years. Jubilee means the going up, the release.
Oh, we're watching for the coming
Of that glad Millennium day,
When our blessed Lord shall come
And catch His waiting Bride away.
Oh, the world is groaning, crying
For that day of sweet release,
When our Saviour shall come back to earth again.

198 Did you get that? God has dealt with us exactly the same amount of time that He dealt with the Jews from the time He give Abraham the promise until the rejecting of the Messiah in A.D. 33, was 1954 years. And now, we have seventeen years left. We had about 1930 something years. We got seventeen years left until '77 will be the seventieth jubilee since the beginning of jubilees. And what will it be? Oh, brother. Watch close now. Don't miss it. It'll be the Jubilee of the going up of the Gentile Bride and the return of Christ to the Jews, when they go out of bondage. Amen. Don't you see? From all the world they've gather there for that day. Oh, my. See where we're at? We don't know what time it might happen. We're at the end time.

199 Now, listen. To you old-timers here in the--in the church that's been here for a long time, I want you to notice something. I never learned this until yesterday. I picked it up from historian, Paul Boyd, and then--and I traced it back through the Scriptures, picked up these other dates here, and so forth, and got it, and run it--traced it through.
Now, in 1933 when we were worshipping over here in the Masonic temple where the Church of Christ stands today, on one April morning before leaving home, I was dedicating my--a car (I got a '33 model car, and I was dedicating it to the Lord's service.), and in a vision I saw the end time. Now, notice how striking this is. Back yonder when I was just a boy, and you can imagine what a 1933 model car looked like--now, what it looked like. And I went over there to the Masonic temple where... Some of you old-timers in here remembers; it's wrote down on an old paper at home. It's already in print and went out around the world. See? That was in 1933. And I predicted that there would be some great tragedy happen to this United States before or by the year of 1977. How many remembers me saying that? Look at the hands. Sure.

201 Now, watch. I predicted seven things was yet in the making of the--before this great consummation or great thing would take place here in the United States--some great horrible thing. I said... Now, remember, this is before it started. I said we would go into a second world war. How many remembers hearing me say that, say "Amen." [Congregation replies, "Amen."--Ed.] All right. A second world war. I said, "The President that now is (I copied this off of the old Scripture--old thing yesterday)--that the President that we now have, which was (how many remembers whose it was?) Franklin D. Roosevelt..." I said, "The President we have in now will run even in the fourth term (He's on his first then.)--will run into the fourth term, and we will be taken to a second world war."

202 I said, "The dictator that's now arising in Italy (which is Mussolini), he will come into power, and he will go to Ethiopia; and Ethiopia will fall at his steps." There's people setting here now that knows that there's a group of people come and stood (when I was having my meeting in the Redman's Hall down there that night, when I had to go down there to preach that, Redman's Hall)--was going to throw me out of the hall for saying such a thing (Here... Yeah, Mrs. Wilson, I know you're... That's right.) when I said that. But did he do it? But I said, "He'll come to a shameful end," and he did. Him and the woman he run with was turned up-side-down and hung on a rope in the street with their feet up, their clothes hanging down. All right, that come to pass.
And then I said, "The women has been permitted to vote. Which is a--absolutely a disgrace upon the nation. And in voting, someday they'll elect the wrong man." And they did that in this last election. My, my.

204 Four: I said, "Science will progress in such a way..." No, here, that's third. Pardon me. Here's the next now.
The fourth, I said, "Our war will be with Germany, and they will build a great big concrete place and fortify themselves in there, and the Americans will take a horrible beating." Almighty God knows that Who I stand before now; I seen those independent Nazis kicking the Americans like that and things at that wall. And there's many boys standing here now that was at that Siegfried Line that knows what it was. And remember, that was eleven years before the Siegfried Line was built. Is God true? Does He still foretell things to happen? Watch. That's--that was the fourth.

205 Now, the fifth thing. "Science will progress in such a way until they will make a car that will not have to be guided by a steering wheel, and the cars will continue to be shaped like an egg until the consummation," the end time. I seen American family going down the road in a broad way, riding in a car with their backs turned towards where the wheel should be; looked like they were playing checkers or cards. And we got it. It's on television. "Popular Science"--"Mechanics," rather, all have it; we got the car. It's controlled by remote control by--by radar. They won't even have to have any steering wheel in it. Just set your dial like this--like you dial your phone--your car takes you right on to it, can't wreck nor nothing. No other cars--the magnet keeps the rest of them away from you. See? They got it. Oh, my. Think of it. Predicted thirty years before it happened.

206 Now, that brings us then to the election of President Kennedy, and this car coming on the--on the scene, bringing five things out of the seven that has happened exactly.
Now, I predicted and said, "I saw a great woman stand up, beautiful looking, dressed in real highly royals like purple, and I got little parenthesis down here, "She was a great ruler in the United States, perhaps the Catholic church." A woman, some woman... I don't know her to be the Catholic church. I don't know. I can't say. Only thing I seen, I seen the woman; that was all.
But this is a woman's nation. This nation is number thirteen in prophecy. She's got thirteen stripes, thirteen stars; she started thirteen colonies. Thirteen, thirteen, everything's thirteen, appears in the 13th chapter of Revelations even. She's thirteen, and she's a woman's nation.

209 The divorce courts of America produce more divorces by our women than all the rest of the nations. The morals in our country is lower, and divorces, than it is in France or Italy, where prostitution's on the streets so... But they're prostitutes; ours is married women trying to live with several men, and several married men trying to live with other women.
In the nations where they have polygamy, it's a thousand times better. And yet, polygamy's wrong; we know.
But to show how degraded we are, I got a piece up there out of the paper where it showed that when our American boys went overseas in this last war, that over, I believe, it was around seventy per cent... Well, now, wait a minute, I believe it was three out of four that went overseas was divorced by their wife before they got back. And great big headlines says, "What's Happened to the Morals of our American People?" You remember seeing it? All of you did, I guess. What's happened to the morals of our American women? Plants, working out yonder with other men... It's a woman's nation. What's she going have? A woman god--or a goddess.

212 Now, then after that, I turned and looked, and I saw this United States burning like a smolder; rocks had been blowed up. And it was burning like a--a heap of fire in logs or something that just set it afire; and looked as far as I could see and she'd been blown up. And then the vision left me. Five out of the three has happened--five out of the seven, rather, has happened.
And here comes around and shows, and then I predicted... I never said the Lord told me that, but standing that morning in the church, I said, "The way progress..." I got back to one end of the wall and run to the other end of the wall, and I said, "The way progress is going on, I'll predict that the time (I don't know why I'm saying it.)--but I predict that that'll all happen between right now, 1933, and 1977. And not knowing it, God knows my heart, I never knowed it until yesterday, that 1977 is the jubilee, and exactly the same amount of time run out that He give with Israel and everything at the end. So we're at... And here we are at the end of the age, at the coming in of the seventieth week. We don't know what time that the church will be gone. Oh, my. What can we do, friends? Where are we at?

214 Do you see where we are now? Do you understand Daniel's seventieth week now? See now, when we go on into these Seals and things, breaking these Seals, the first one comes forth a white horse rider, he's got a bow in his hand. Watch who that guy is. Watch that pale horse ride after him. See? Watch who it is, and look how he come in. Watch those 144,000 come in. Watch that sleeping virgin when she comes up. Then watch all these things take place, the pouring out of the Vials, the Woes, the three unclean spirits like frogs; watch those things how they fit right in those plagues and exactly when they're poured out. Every time a Seal opened, a plague pours out and a destruction comes. And watch what takes place right now at the end.

215 And, oh, watch these three prophets--or these two prophets, when they raise up here. And in the middle of the week they're cut off like that, and then starts the battle of Armageddon; then God begin to speak Himself. Then He stands and begins to fight. That prophets are striking the earth. They're preaching the Name of Jesus Christ. They're baptizing the same way. They're doing the same thing that the first Pentecostals fathers did, and many are following them. But that who's confederated, that organization moved right on down, and even the power of those prophets didn't break it. And finally they said, "We'll make it all one organization," and he brings in (What is it?) the abomination, Romanism, to over-spread the whole thing that makes desolation. The abomination that maketh desolation takes in everything, the filthiness.

216 You remember the old mother prostitute that set upon a beast, scarlet clothed like that, had seven heads and ten horns, you remember that? And she had a cup in her hand of the filthiness of her abomination; that was her doctrine that she put out to the people. There we are, my brethren. We're at the end time.
Little children, we never know. We may never live to get back again tonight; we may never live to see one another again. I don't know. But the end is so near. The end is so close. Here's a Scripture. There it's just absolutely perfectly Scriptural proof.
Now, if there's something you didn't understand, write me a note and let me know about it. See? Say something. Some of you brethren out there on the tapes in the other parts, if there's something I can help you, let me know. You might disagree with me; I might disagree with your organization, not you, but the system of your organization. I do not disagree with the Catholic people. I do not say that I don't like Catholic people; I don't like organization people; that isn't it. I love all people, but I disagree with that system that's keeping you bound down. That's what, the system of it. That's it.

219 I wasn't against Germany; it was the Nazism. I wasn't against the Italians; it was against the--the Fascism. And remember, I made another prediction in that time--just a prediction, and many of you old-timers remember it. I said, "There's three isms" trying to take ahold of the world today: Fascism, Nazism, and Communism." And what'd I say? They would all wind up in Communism.
Now, I just had you all to repeat it over: "Keep your eyes on Russia." You remember that? "Keep your eyes on Russia. She'll all wind up in Communism. And then it'll all wind up finally in Catholicism. Remember, it'll all wind up in Catholicism in the end time. That's exactly right. That's at the battle of Armageddon, right over in here when Christ comes Himself.

221 But these three prophets--these three and one half years, rather, and that's Revelations 11: 3; you've read it many times, "I give power unto My two witnesses, and they'll prophesy a thousand two hundred and threescore days." How many is it, a thousand two hundred and threescore days? Three and one half years. And then they shall be killed in the streets, right in the midst of this seventieth week. So you see where the seventy weeks of Daniel are? You see where we're living at? We're at the end, my beloved friends. We're at the end. The days...
Nations are breaking;
Israel's awakening;
The signs that the prophets foretold; (Here we are.)
The Gentile days are numbered (Here.)
With horrors encumbered;
Return, O dispersed, to your own.
Let's sing it:
The day of redemption is near;
Men's hearts are failing for fear.
Be filled with the Spirit,
Your lamps trimmed and clear;
Look up, your redemption is near. (Oh, my. Isn't that wonderful?)
Nations are breaking;
Israel's awakening;
The signs that the prophets foretold;
The Gentile days numbered
With horrors encumbered;
Return, O dispersed, to your own.
Now, together.
The day of redemption is near;
Men's hearts are failing for fear;
Be filled with the Spirit,
Your lamps trimmed and clear;
Look up, your redemption is near.
Let me sing you a little verse.
False prophets are lying;
God's truth they're denying;
That Jesus the Christ is our God. (They're making some third person. You know that. But He isn't. He's our God.)
But we'll walk where the apostles have trod.
For the day of redemption is near;
Men's hearts are failing for fear;
Be filled with the Spirit,
Your lamps trimmed and clear;
Look up, your redemption is near.

222 Aren't you glad? Back to the Message, brother. Back to the original. Back to Pentecost. Back to the real blessing. Back to the Name of Jesus Christ. Back to the Baptism of the Holy Ghost. Back to the signs and wonders. Back to Pentecost. Away with your organizations. Back to the Holy Ghost. He is our Teacher.
For the day of redemption's drawing near;
Men's hearts are failing for fear;
Be filled with the Spirit,
Your lamps trimmed and clear;
Look up, your redemption is near.
Isn't that wonderful? What did the prophet say? There will come a time when it'll be--you can't say night or day. Look how it's been. See? Oh, so bad through these church ages, but it...
It shall be Light in the evening time;
The path to glory you will surely find;
In the water way is the Light today,
Buried in the precious Name of Jesus.
Young and old repent of all your sins,
The Holy Ghost will surely enter in.
These evening Lights have come;
It is a fact that God and Christ are one.
It shall be Light (All together.) in the evening time;
The path to glory you will surely find;
In the water way is the Light today,
Buried in the precious Name of Jesus.
Young and old repent of all your sin;
The Holy Ghost will surely enter in.
For the evening Lights have come;
It is a fact that God and Christ are one. (Not three, but one.)

224 Back to the Message. Back to the beginning. Back to what Paul taught. Back to the baptism he baptized with. He seen people baptized the other way; he told them to come be baptized over again. He said if a Angel come from heaven preached anything else, let him be accursed. So it's back to the Message again, friends. It's evening time.
Oh, I love Him so much, don't you? How many sees Daniel's seventy of week now and see what this seventieth week is? How many believes it, say Amen. [Congregation replies, "Amen."--Ed.] Amen. Praise be to God.

226 Now, what's the next thing? The Seven Seals now. We drop right in on them when the Lord will permit. When that'll be, I don't know. Just whenever He delivers it, then we'll go right into it. Then we're going to have a long, long meeting, 'cause we're going to take from the 6th chapter through the 19th to get through it. And as slow as I am with it...
Now, I do not want anyone to go away misunderstanding this. Tape's still playing? I don't want anyone to misunderstand it. Don't misunderstand now, and say, "Brother Branham said Jesus will come in 1977." I never said no such a thing. Jesus may come today. But I have predicted that between '33 and '77 something would take place, that these things that I seen come to pass in the vision would take place. And five of them has already took place.

228 And I believe with the atomic things that we have now... And did you see what our President just said? Wanting another war. He wants to make an example out of--out of Berlin, he said. Wanted to make an example. What about Cuba here in our back door? Why make an example out of that? What about that? Oh, it's such nonsense. See?
Oh, brethren, we're just at the end. They're going--it's going to come out just the way God said it was, so what's--what's the use in doing anything but just reading what He said, and getting right, and getting ready for it, and let it come then. We're waiting for it.
We're watching for the coming
Of that glad Millennium day,
When our blessed Lord shall come
And catch His waiting Bride away.
Oh, the earth is groaning, crying,
For that day of sweet release,
When our Saviour shall come back to earth again.
Oh, our Lord is coming back to earth again!
Yes, our Lord is coming back to earth again!
Oh, Satan will be bound a thousand years;
We'll have no tempter then;
After Jesus shall come back to earth again.
How many's ready, raise your hands. Oh, my.
Oh, our Lord is coming back to earth again! (Let's just stand and shake hands with one another.)
Our Lord is coming back to earth again!
Oh, Satan will be bound a thousand years;
We'll have no tempter then;
After Jesus shall come back to earth again.
Oh, our Lord is coming back to earth again!
Yes, our Lord is coming back to earth again!
Oh, Satan will be bound a thousand years;
We'll have no tempter then;
After Jesus shall come back to earth again.
Jesus coming back will be the answer
To our sorrow and cry;
For the knowledge of the Lord shall
Fill the earth, the sea, and sky.
God shall take away all sickness;
And the suffering tears, will dry;
After Jesus shall come back to earth again.
Oh, our Lord is coming back to earth again!
Yes, our Lord is coming back to earth again!
Oh, Satan will be bound a thousand years;
We'll have no tempter then;
After Jesus shall come back to earth again.

230 Oh, my. Don't you feel good? Think, friends; this is Pentecost, worship. This is Pentecost. Let's clap our hands and sing it. Pentecostal people, everybody, try to loosen up, get that old Methodist formality out of you. Now, come on. Let's sing it.
Oh, our Lord is coming back to earth again!
Yes, our Lord is coming back to earth again!
Satan will be bound a thousand years;
We'll have no tempter then;
After Jesus shall come back to earth again.
Oh, our Lord is coming back to earth again! (The Bible says so.)
Yes, our Lord is coming back to earth again!
Satan will be bound a thousand years;
We'll have no tempter then;
After Jesus shall come back to earth again.
Do you love Him? Oh, let's just raise our hands now to Him.
I love Him, I love Him,
Because He first loved me;
And purchased my salvation (...?...)
On Calvary's tree.
I love Him, I love Him,
Because He first loved me;
And purchased my salvation
On Calvary's tree.

Up

S'abonner aux nouvelles