Israël dans sa patrie

Autres traductions de ce sermon: Israël dans sa patrie - Shp
Date: 53-0329 | La durée est de: 53 minutes | La traduction: MS
doc pdf mp3
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1    Le Seigneur vous bénisse! Maintenant, ce matin, nous avons eu des questions et des réponses. Oh, là, là, nous en avons eu beaucoup! J'ai commencé, cela paraissait être environ neuf heures; j'ai arrêté à deux heures et demie, et j'en ai encore une pleine poche. De toutes sortes. Mais peut-être pourrons-nous les aborder la semaine prochaine. Il y en a encore plus amassées ici, que je n'ai pas même encore vues; nous les aborderons aussitôt que possible. J'espère que frère Tom restera parmi nous la semaine prochaine. Et ainsi, nous avons beaucoup de prédicateurs par ici; si l'un de nous est enroué, nous passerons aussitôt au suivant! Ainsi, nous…

2    C'est la première fois que je tiens des réunions de réveil de ce genre depuis sept ans. Il y aura sept ans la semaine prochaine, que j'ai tenu la dernière série de réunions de réveil ici au Tabernacle. C'étaient des services de guérison. J'admettrai que nous avons eu de plus grandes foules et ainsi de suite, jusqu'à cent mille personnes, mais je n'ai jamais eu un aussi bon temps. J'ai simplement eu un bon moment.

3    Hier soir, je salivais simplement comme un cheval lorsqu'il mange du trèfle, frère Wright; j'ai eu un merveilleux moment! Le Seigneur nous a bénis.

4    Il nous a bénis aujourd'hui au point que nous aurions démoli la maison! Cela ressemble à une réunion en plein air à l'ancienne mode, "à faire tomber les murs de la maison", n'est-ce pas? Mais nous avons eu un bon moment. Le Seigneur nous a bénis. Nous croyons qu'Il nous bénira ce soir. Nous avons discuté ce matin au sujet de questions très vitales, quelques-unes d'entre elles ayant rapport à des sujets bibliques profonds.

5    Maintenant, vendredi prochain, il y aura un message sur la crucifixion, vendredi soir prochain, le Seigneur voulant ... Nous prendrons Jésus à la croix, nous Le verrons crucifié, nous Le mettrons dans le tombeau et nous Le garderons là la soirée de samedi; mais dimanche matin, au service du lever du soleil de Pâques, nous allons essayer de l'en faire sortir, vous montrer comment Il prouve ce qu'Il est.

6    Il serait très bien, juste après cela, si le Seigneur nous permettait de tenir un grand service de guérison, n'est-ce pas? Cela serait-il bien? Peut-être que nous obtiendrons le gymnase de l'école secondaire ou quelque chose comme cela, et nous y rassemblerons quelques milliers de personnes, et nous aurons un grand service de guérison; nous l'annoncerons dans le journal et aux stations de radio, et ainsi de suite. Habituellement, cela s'élève à plusieurs milliers de personnes lorsque nous avons des services de guérison. C'est mon appel, de prier pour les malades. J'ai eu de tellement merveilleuses expériences dans ce domaine!

7    Et je crois que le Seigneur est en train de préparer quelque chose maintenant, la raison pour la quelle Il m'a enlevé des champs missionnaires et m'a placé ici, je crois que c'est Son mémorial, sept ans; Il va susciter un autre niveau, aller un peu plus loin. "Quand l'ennemi vient comme un fleuve", dit-Il, "J'élèverai un étendard contre lui." [Voir Trad. Darby - Ésaïe 59/19.]
    Ce soir, je voudrais lire comme texte, ou comme passage de l’Écriture ...

8    Et maintenant, nous avons, aussitôt après, un service de baptêmes. Je ne parlerai pas trop longtemps ce soir. J'ai dit cela chaque soir, et puis je vous ai donné la punition de rester assis là pendant environ deux heures et demie! Mais je ne peux pas faire cela ce soir, parce que j'ai plusieurs personnes à baptiser.

9    Et le matin de Pâques, aussitôt après le service du lever du soleil, il y aura des baptêmes d'eau ici au Tabernacle, aussi, le baptême du matin de Pâques.

10    On baptisera ce soir. Nous sommes des "baptistes", dans la façon de baptiser. Nous devons simplement être scripturaires, c'est tout. Pas exactement des baptistes; mais l'Écriture ... Nous croyons au baptême par immersion. Et, maintenant, si vous ne croyez pas cela de cette façon, c'est encore très bien. Mais nous croyons cela, le baptême d'eau par immersion.

11    Voici donc un passage de l'Écriture que j'ai ... Cela m'est venu il y a des années et des années, les quatre dernières années. Sans faillir une seule fois, je pouvais prendre la Bible et je prenais ce chapitre. Et c'est que ... J'ignorais cela jusqu'à il y a quelque temps; cela a abouti droit à la conclusion même du message de ce soir.

12    La semaine prochaine, nous retournerons peut être dans la Genèse ou dans les environs. Nous ne savons pas encore vers où nous nous dirigerons en ce qui concerne la semaine prochaine; comme le Seigneur conduira. Mais ce soir ...

13    Lorsque j'étais malade ici il y a quelque temps, – ce n'est pas que j'étais malade, j'étais simplement à plat – je suis resté debout pendant des heures; je me suis trouvé dans les lignes de prière pendant huit jours et huit nuits sans quitter l'estrade. Je prenais mes repas et dormais un peu, toujours sur l'estrade. Et je dis: "Je vais prier pour chacun, si c'est possible." Et lorsque j'ai arrêté, il y avait encore vingt-huit mille personnes dans la ville pour lesquelles il fallait prier, vingt-huit mille! Bien, c'est ce que rapportent les journaux. Ils étaient tous là, quand le journal dit qu'ils étaient là, le "Jonesboro Sun".

14    Alors maintenant ce... [Un frère dit: "Vous parliez de la réunion en Arkansas, frère Bill. Quand j'étais là, on y parlait d'une réunion à Jonesboro." – Ed.] Nous les avions tout ce temps-là. C'est là que des aveugles, des sourds, des muets, des estropiés, et tout le reste étaient guéris. Ça a commencé, de là, à se propager autour du monde. ["Je les ai rencontrés. Ils sont toujours guéris là-bas, frère Branhary après cette campagne."] C'est merveilleux. Vous avez pu entendre cela, n'est-ce pas? Oh, oui. Dieu ne rafistole pas les choses. Il guérit. C'est juste. Il le fait bien. Maintenant j'aimerais retourner là-bas et tenir une autre réunion. ["Amen"] Oui, nous venons d'en manquer une. ["Ils seraient heureux de vous avoir, ils viennent de partout, de ces collines et de ces coins perdus"]

15    Nous avons annulé une réunion à Memphis l'autre jour où il y avait l'Église de Christ, ou, pas une église, c'est plutôt, la "Jeunesse pour Christ" qui allait patronner le grand auditorium du Mémorial à Memphis. Et le Saint-Esprit dit: "Reviens à la maison", ainsi je suis ici. Je ne sais pas ...

16    Il avait conduit Philippe dans un grand réveil une fois; Il lui dit de partir pour le désert et de prêcher à un homme; il est allé là-bas. C'est vrai. Il a quitté le réveil, juste lorsqu'il en était à son point le plus chaud. C'est juste. C'est exactement ainsi. Nous devons simplement faire ce que Dieu dit de faire. Maintenant, il s'agit de Josué, le 1er chapitre ...

17    Dans la vision où j'allais aux Indes ... Vous connaissez donc tous l'histoire, lorsque je suis revenu d'Afrique, j'étais assis au bord de mon lit un matin. Ces visions…

18    Combien ont déjà été une fois dans mes campagnes de guérison? Levez la main! Certainement. Vous savez comment les visions viennent. Combien étaient ici lorsque je tenais justement un service de guérison un soir ici? Vous vous souvenez de cette fois-là? Tout était bondé, tout autour, dehors, et il pleuvait et cela persistait. Une fille vint ici dans une chaise roulante; elle était comme du plâtre depuis la taille jusqu'en bas du corps, paralysée, assise ainsi depuis des années. Le Saint-Esprit lui dit tout ce qu'elle avait fait et ce qu'elle avait manqué de faire. Elle dit: "Si Dieu me guérit, je le ferai."

19    Je dis: "Lève-toi, au Nom du Seigneur Jésus!" Et la voilà sortie, sortant du bâtiment en marchant tout à fait normalement. Voyez-vous? Voyez-vous?

20    Voilà la chose qui découvre ce qu'est le problème. Vous devez trouver la cause avant de pouvoir trouver le remède, toujours.

21    Ainsi nous ne voulons pas commencer sur la guérison, parce que, maintenant, on a commencé à jouer, "Crois seulement", et nous formerions presque une ligne de prière. Mais maintenant nous voulons parler un petit peu à ce sujet.

22    Et maintenant pour finir de vous raconter cette vision ... Je l'ai vue là se dérouler devant mes yeux. Et un Homme vint vers moi, Il avait des feuilles de papier. Et Il prit ces feuilles, Il dit: "Puisque tu pensais à ce que serait ton avenir ..." et Il les jeta comme cela, et elles montèrent droit au ciel. J'ai inscrit le tout ici dans ma bible. Tout comme j'ai posé la pierre angulaire là-bas, et ce qui arriverait dans les derniers jours; et chacun sait ce que c'était, c'était exactement la Parole. Il en sera juste ainsi. Il dit: "Ton avenir est clair." Et Il dit: "Comme tu pensais à cet ennui que tu avais, tout partira. Tu ne l'auras plus." Alors Il dit "une autre chose", Il dit: "Tu t'es posé des questions au sujet de la façon de tenir tes réunions."

23    Tout le monde m'a toujours dit qu'Oral Roberts prierait pour cinq cents personnes pendant que je prie pour deux. Mais je ne suis pas Oral Roberts. Dieu m'a donné un ministère; Il en a donné un à Oral. Quoi que ce soit qu’Oral fasse, il les fait simplement passer et leur impose les mains comme cela. C'est ainsi que Dieu lui a dit de faire. Moi, je dois rester sur place et voir la chose dans son ensemble.

24    Vous devez faire attention, mes amis. C'est une chose dangereuse. Souvenez-vous, qu'arriverait-il si Dieu met une malédiction sur une personne dans un certain but, pour faire quelque chose, et qu'ensuite le prophète arrive et enlève cette malédiction de la personne, et que la chose n'a pas encore été accomplie. Alors vous aurez des ennuis avec Dieu.

25    Regardez Moïse, le personnage dont nous parlons ce soir. Dieu lui dit: "Descends et parte au Rocher"; il alla et frappa le Rocher! Mais Dieu s'est occupé de Moïse!

26    Regardez Élie, ce jeune prophète, ce jeune garçon était devenu chauve. Des petits enfants commencèrent à se moquer de lui; ils disaient: "Chauve, pour quoi n'es-tu pas monté?" Et ce prophète en colère se retourna et maudit ces petits enfants au nom de l'Éternel. Et deux ourses tuèrent quarante-deux petits enfants innocents. Maintenant, on ne peut pas dire que c'est la nature du Saint-Esprit. Mais c'était le prophète en colère. Certainement. Nous devons faire attention.

27    Regardez Jean, une fois, il dit: "Devons-nous faire descendre le feu du Ciel et les consumer?"
      Jésus dit: "Tu ne sais pas de quel esprit tu es animé."

28    Voyez-vous, vous devez faire attention, avancer tranquillement et lentement, veiller à ce que le Saint-Esprit dit de faire.

29    Une jeune femme vint à la maison ici, il n'y a pas longtemps. On avait tellement prié pour elle qu'elle avait été ointe cinquante fois, je suppose. Comment tout cela est arrivé ... J'ai prié pour elle là. Mais assis dans la pièce un matin, lorsque l'Ange du Seigneur s'est approché, Il a commencé à lui parler et lui dire simplement ce qu'elle avait fait, parlant de quelque chose qu'elle retenait dans son âme; elle avait gardé cela pendant huit longues années. Elle ne voulait le dire à personne. Le psychiatre ne pouvait pas le lui faire dire. Et elle s'évanouit presque. Elle tomba sur le plancher et commença à pleurer. Et je dis: "Allez réparer cela et Dieu vous guérira." C'est juste. Elle s'en est allée s'en remettre à son mari et mit les choses en ordre ensuite, et elle remonta la pente. Elle est guérie aujourd'hui. Combien savent de qui je parle, dans le bâtiment? Beaucoup d'entre vous le savent, c'est sûr. Je pense, si je ne me trompe pas, que cette femme pourrait être présente ici maintenant. C'était une chose très embarrassante, mais Dieu a fait le travail…

30    Maintenant, voyez-vous, toutes ces prières, tous ces mouvements rapides, toutes les fois que l'on chassait les mauvais esprits, elle cachait un péché tout au fond de son cœur; elle ne voulait dire à personne qu'elle l'avait commis, mais le Saint-Esprit a révélé le secret de son cœur. Elle est allée rectifier cela, alors elle était en ordre. Dieu ne bénira pas ce qui couvre un péché. Vous devez éclaircir la chose en premier lieu. C'est juste.

31    Maintenant, et pour continuer là (Frère Roberts), Il m'a dit: "Juste comme tu es conduit."

32    Et alors Il m'a envoyé à Durban, Afrique du Sud, où nous avons eu cent mille personnes à la réunion, la dernière réunion. Il y a eu trente mille convertis en un jour, lorsqu'ils virent ce que le Seigneur avait fait, comment Il avait fait les grandes, puissantes œuvres. Et là, alors, j'étais assis de nouveau là-bas; Il m'a montré une autre foule identique, Il a montré cette foule en train de mourir.

33    Alors Il m'a tourné de ce côté, et un ange est descendu avec une lumière qui éclairait. Je voyais tout simplement des océans de gens, et c'étaient des hindous vêtus de leurs costumes d'hindous. Il me dit, disant ... Et j'ai vu l'ange s'approcher très près. Et je dis "Qui sont ces gens?"

34    Et lui, l'autre Ange qui se tenait près de moi, celui que vous voyez dans le fond sur la photo, bien, il s'approcha de moi, il dit: "Il y en a trois cent mille à cette réunion-là!"

35    Maintenant, inscrivez-le dans votre bible et observez le rapport qui sera donné lorsque je reviendrai des Indes, il y aura trois cent mille personnes qui assisteront à la réunion en une fois. Je m'attends à ce qu'il y ait cent mille conversions à la fois. Voyez-vous? C'est la seule chose qui refoulera la marée communiste maintenant, alors que quarante pour cent dans les Indes se sont déjà convertis au communisme.

36    Regardez, si l'Église, (je dis ceci avec respect,) si l'Église ne peut pas produire plus que de la lecture, des écrits, et de l'arithmétique, et le côté psychologique de l'Évangile, c'en est fini des hindous. Les hindous, tout comme les indigènes d'Afrique, doivent voir la puissance de Dieu en démonstration. Voyez-vous, on a envoyé des missionnaires là-bas depuis cinquante ans, en Afrique. Et lorsque les supposés-chrétiens arrivent, ils portaient une petite idole d'argile sous leur bras, comme le missionnaire le leur avait dit ... Eh bien, au sujet de la guérison, ils obtenaient la guérison par l'intermédiaire de l'idole, (pas par l'idole), par Dieu; Dieu fermait les yeux sur leur ignorance. Mais quand on en est arrivé au point où ils auraient du être guéris, [sans les idoles - N. Tr.], le missionnaire disait: "Oh, ces choses-là, ces temps sont passés. Nous avons appris cela au séminaire. Voyez-vous, c'est déjà passé. Une telle chose n'existe pas." Bien, alors, il continuait de porter son idole pour la guérison.

37    Je lui dis que le même Dieu dont le missionnaire avait parlé, était la Tête de toute guérison, et je le leur ai prouvé sur l'estrade. Alors ils ont accepté Christ et sont allés dans les jungles et là-bas. Un des confrères là-bas, qui est allé dans les champs missionnaires, baptise en moyenne un millier de personnes par semaine, en ce moment, qui sont eux-mêmes des indigènes. C'est cela la mission. Dieu est en train de faire une œuvre vraiment rapide.

38    Combien ont entendu l’émission "Les Ailes de la Guérison", le docteur Wyatt et les autres; et un de mes amis intimes, Raymond Huckster? Bien sûr, il a prêché ici-même, au Tabernacle, Raymond Huckster. Il s'est dirigé vers les Indes Orientales là-bas, a tenu des réunions de réveil, et il a eu des milliers de convertis là-bas. Voyez-vous ce que Dieu a fait? Oh, oh, regardez, il y a ...

39    Laissez-moi demander, dire ceci. Permettez-moi de vous donner une illustration. Ici, voici une sphère, voici une autre sphère, et en voici encore une autre. Maintenant ici nous avons l'église nominale; maintenant en haut ici, nous avons le Sublime, ici c'est où nous sommes supposés être, juste voisins du Ciel, où la Puissance de Dieu coule. Très bien, cela coule sur cette sphère ici, continue à couler jusqu'à celle-ci, alors cela continue jusqu'à celle-là. Ici est l'église nominale, elle continue simplement, juste sur de froides professions de foi et une petite affaire rituelle, c'est l'église nominale; elle prend seulement les très petites gouttes; l'église suivante, à ce niveau-ci, le Plein Évangile, prend quelques bénédictions, mais ils s'éloignent dans des ismes; si vous devons nous élever dans cette sphère suivante ici, avant de pouvoir être enlevés, alors c'est parfaitement juste, on doit s'élever jusque là-dedans avant de pouvoir y avoir part. Et c'est vrai.

40    Maintenant - notez donc cela dans votre bible - Il ne m'a jamais rien dit depuis que j'étais un bébé, et cette Colonne de Feu ... Et ma propre mère qui est assise là-bas au fond maintenant, elle qui avait quinze ans lorsque je suis né, elle a ouvert largement la petite fenêtre, et l'Ange du Seigneur est entré et s'est tenu là ... Cela, à partir de ce moment-là, aussi loin que je puisse me rappeler, Il ne m'a jamais dit la moindre chose qui soit fausse. Et me voici ici dans la ville même où je suis né et où j'ai été élevé. Quelques-uns parmi vous, étrangers ici, cherchez à travers la ville, et demandez à n'importe qui si jamais une chose a été dite au Nom du Seigneur qui ne soit pas arrivée juste exactement comme c'était dit. Ainsi je sais que c'est en ordre, voyez-vous, c'est Dieu!

41    Et maintenant, à la fin de cela, la fin de cette vision, j'ai vu ma bible venir vers moi, et elle s'ouvrit au 1er chapitre de Josué. Et cela a été constamment devant moi. Oh, c'est ... je ne peux pas m'éloigner de cela!

42    Et ce soir je voudrais lire cela, parce que nous y voyons les enfants d'Israël passer de l'autre côté. Josué, le grand chef. Alors nous reviendrons en arrière dans les Nombres et nous aurons notre leçon, et mettrons l'accent là-dessus dans les vingt ou trente minutes suivantes, ou quelque chose comme cela. Nous aurons le service de baptêmes, et nous pouvons, ou vous pouvez vous préparer pour cela.

43    Maintenant, écoutez attentivement, alors que nous lisons Josué, le 1er chapitre. Après la mort de Moïse, c'est là que nous nous sommes arrêtés hier soir. Est-ce juste? Moïse, où avons-nous laissé Moïse? Se tenant sur la colline, agitant la main pour dire au revoir à son peuple ... Il allait mourir, se couchant là. Et il regarda, et ici se tenait le Rocher, se tenant près de lui. Il passa simplement sur le Rocher, et les anges vinrent et l'emportèrent. Très bien.
    Après la mort de Moïse, serviteur de l'Éternel, l'Éternel dit à Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse,
    Moïse, Mon serviteur, est mort; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que Je donne aux enfants d'Israël.
    Tout lieu que foulera la plante de votre pied, Je vous le donne, comme Je l'ai dit à Moïse.
    Vous aurez pour territoire depuis le désert et le Liban jusqu'au grand fleuve, de fleuve de l'Euphrate, tout le pays des Hétiens, et jusqu'à la grande mer vers le soleil couchant.
    Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Comme J'ai été avec Moïse, Je serai avec toi; Je ne te délaisserai point, Je ne t'abandonnerai point.
    Fortifie-toi et prends courage, car c'est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que J'ai juré à leurs pères de leur donner.
    Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, Mon serviteur, t'a prescrite; ne t'en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras.
    Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras.
    Ne t'ai-Je pas donne cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t'effraie point et ne t'épouvante point, car l'Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras.

44    Maintenant, nous allons retourner dans le livre des Nombres, et reprendre où nous nous sommes arrêtés hier soir.

45    Maintenant je voudrais toute votre attention, juste pour quelques minutes, parce que vous êtes serrés, et beaucoup sont debout, et ainsi de suite, et nous sommes désolés de cela, mais nous n'y pouvons rien, le Tabernacle n'est pas plus grand. Maintenant nous avons laissé Moïse…

46    Les enfants d'Israël étaient sortis d'Égypte. Ils étaient allés dans le désert, ils commençaient à murmurer. Dieu envoya des serpents brûlants parmi eux et ils les mordirent, et ils mouraient par milliers. Et alors Il fit une expiation, un serpent d'airain. Oh, comme c'est beau! Ce serpent d'airain, parlant de jugement, "jugement divin, et le péché est déjà jugé", Genèse 3/14, Dieu avait déjà jugé le serpent. Et alors dans Exode 17, nous découvrons que l'airain parle de jugement divin, l'autel d'airain. Puis aussi dans les jours d'Élie, nous avons vu que les cieux étaient d'airain. L'airain est toujours un symbole du jugement divin.

47    Ce soir, les nations commencent à devenir d'airain; un symbole: le jugement est tout près. Je crois que nous vivons à la fin de l'histoire du monde. Je crois que le jugement divin est sur les nations, et Dieu a permis ces choses. Parce que nous avons négligé Christ c'est la raison pour laquelle le communisme a balayé les pays. Nous avons pris des milliers de porcs et les avons tués, et les avons brûlés ici dans les prairies. Nous ne pouvions pas marcher sur le sentier droit et étroit. Nous avons rapporté du whisky et de la bière. Nous avons brûlé le blé, l'avons retourné, nous avons semé du coton par-dessus; et des centaines de petits enfants sont morts de froid ou presque, en un an. Très bien, nous l'avons maintenant, le communisme est entré sans problème et nous a retiré ce que nous avions de dessous les pieds.

48    Pas étonnant que le christianisme ne puisse même pas élever son étendard! C'est parce que, non parce que Christ n'en est pas capable, mais parce que les gens veulent la mort. Le Message est prêt, la puissance de Dieu est suffisante. Les hommes et les femmes ont peur de se libérer là-bas vers ces sphères devant Dieu, pour oser mettre leur confiance en Lui et prendre Sa Parole.

49    Moïse, alors, faillit devant Dieu. Moïse est un type parfait de l'organisation d'église. C'est, excusez ceci, mes frères, mais je voudrais que vous écoutiez ceci attentivement ... Toutes ces choses étaient une ombre et un type.

50    Et aujourd'hui on entend des gens qui disent: "Oh, j'appartiens à tel groupe. J'appartiens aux Méthodistes." Pas seulement ça, mais les Pentecôtistes, les gens de la Sainteté: "J'appartiens aux Assemblées, c'est le plus grand groupe! J'appartiens à l'Église de Dieu." [Frère Branham fait claquer ses doigts. - Ed.] Dieu ne fait pas plus attention que ça au sujet de l'un ou de l'autre, ni à quelque groupe que ce soit. Non monsieur! Dieu s'intéresse aux individus, et à un homme et une femme qui osent se confier en Lui.

51    Moïse était un type de l'organisation d'église, c'est-à-dire qu'il représentait la loi. Et Moïse s'est glorifié devant le peuple, au lieu de glorifier Dieu. Et Dieu s'est détourné de lui.

52    Et aujourd'hui l'Église commence à se glorifier au lieu de glorifier Dieu. Ils essaient d'obtenir plus de membres, de meilleures églises, de meilleures orgues, et de meilleurs bancs, et une plus grande église. Dieu ne se soucie [frère Branham fait claquer ses doigts. - Ed.] pas plus que ça à ce sujet! Vous devriez glorifier Dieu. Je préférerais avoir une petite mission quelque part, bien nettoyée, quelque part dans un quartier misérable, où on pourrait être vraiment libre et crier, et louer Dieu et avoir un bon moment, que toutes les cathédrales du monde! Amen! C'est juste. Dieu en a terminé avec les âges de l'Église.

53    Maintenant remarquez, Il condamna Moïse parce que Moïse se glorifia lui-même.

54    Maintenant, prêtez donc attention à ce qui se passe aujourd'hui. Ces grandes églises, ils veulent tous que vous veniez dans leur église et leur organisation. Et chaque prédicateur tire pour essayer de mettre une plume à son chapeau; il continuera dans ce sens et dira: "Bien, je pourrais être un doyen sur tout un district. Je pourrais être ceci, cela et encore cela." Frère, je veux être chrétien. C'est ce dont les hommes et les femmes ont besoin, c'est de Christ. Oh, quand je commence à les voir, voir la manière dont ils se comportent!

55    Cela me rappelle, il n'y a pas longtemps, je prenais quelques vacances en revenant d'Afrique – j'étais là-haut dans les bois du Nord, tout là-haut à la frontière de l'Alaska, à bien mille kilomètres d'une route goudronnée. Je suis parti pendant six jours, à dos de cheval, m'éloignant de toutes choses. Et comme je passais de nouveau par là, j'étais sur mon cheval; un jour il fut véritablement effrayé. Un ours gris avait juste apparu, et il eut peur. Et je continuai à avancer, ou plutôt c'est lui qui commença à courir, nous avons traversé tout cela. Et il y avait eu un grand incendie depuis pas mal de temps, et il y avait tout un groupe de grands vieux et hauts arbres qui se tenaient là. Et ils étaient blancs, là, au clair de lune, oh, juste aussi majestueux et forts qu'ils en avaient l'apparence. Toute vie s'en était allée d'eux. Et j'écoutais les vents hurlants, et les vents descendirent là à travers eux, juste gémissant, vous savez, et tout ce que ces vieux arbres faisaient, c'était simplement des cris rauques et des grincements aigus, des cris rauques et des grincements aigus.

56    Dans Joël, il est dit: "Ce qu'a laissé le gazam, le hasil l'a dévoré; ce que le hasil a laissé, le ver l'a dévoré." Ces églises, oh, sans aucun doute, c'était comme ces grands arbres, elles furent une fois de grandes statues vivantes: les Méthodistes, les Baptistes, les Presbytériens, les Pentecôtistes. Mais je vous le dis, les feux et les brûlures de ce monde les ont roussis et ont enlevé toute l'écorce; ils se tiennent comme un groupe de pierres tombales maintenant, et ils se dressent là, sans aucune vie du tout en eux. Amen. C'est juste. Et lorsque le Vent impétueux descend du Ciel, la seule chose qu'ils font c'est simplement pousser des cris rauques et des grincements aigus, et gémir et parler contre la chose. Alléluia! Ce dont nous avons besoin c'est de quelqu'un qui l'accepte.

57    Et j'ai remarqué là-bas, ces jeunes arbres qui poussaient, ils étaient flexibles, ils se donnaient simplement au vent, s'ébattaient d'un côté et de l'autre comme cela, ayant un bon moment. Je dis: "Cela me fait penser à un bon réveil du Saint-Esprit à l'ancienne mode, envoyé de Dieu. Alléluia! "

58    Lorsque des signes et des prodiges commencent à entrer dans l'Église, les grandes vieilles églises gémissent: "Je ne crois pas ces choses. C'est du fanatisme. Les jours des miracles sont passés." Et le Vent siffle aussitôt après, le même qui les fait gémir, donne la gaieté aux autres. Alléluia!

59    Et lorsque vous secouez cet arbre, chaque fois qu'il reçoit une secousse, cela dégage les racines; ainsi il peut croître vers le bas et avoir une meilleure assise, alléluia. C'est ce dont nous avons besoin ce soir, c'est d'une bonne secousse du Saint-Esprit de l'ancien temps, se mettre à genoux, (gloire à Dieu) arriver à s’accrocher à Dieu, à l'ancienne mode. Toutes les secousses et tous les tiraillements que le Saint-Esprit vous cause ... Il dégage la saleté autour des racines afin qu'Il puisse creuser, pour avoir une meilleure prise, "Soyez enracinés et fondés dans le Christ Jésus." Certaines expériences, expérience de guérison, le fait d'expérimenter le baptême du Saint-Esprit, expérience des dons de l'Esprit, alléluia, cela vous ancre simplement en Christ, plus fort Il souffle!

60    Laissez l'Église grincer et gémir si elle veut. Laissez-la dire: "Les jours des miracles sont passés", s'ils le veulent. Ils sont morts, de toute façon. Oh, ils disent: "Nous sommes l'Église!" Ainsi en était-il des arbres.

61    Mais regardez-les. Ils n'ont pas d'écorce, ils sont simplement boursouflés; toute l'écorce a été brûlée. On ne pourrait pas y introduire la vie, voilà la raison. Si ces arbres avaient de l'écorce, et qu'on pouvait y introduire la vie, ils vivraient à nouveau. Mais toute l'écorce, ils sont allés de l'avant et ont fait leurs rites et ainsi de suite; ainsi ils ne peuvent pas même avoir d'écorce sur eux, rien que pousser des cris rauques et des grincements aigus lorsque le Vent souffle.

62    Mais Dieu a envoyé le Vent malgré tout. Ainsi, cette toute petite Église qui grandit, une petite poignée, ils avaient juste un bon moment avec cela, alors que le reste d'entre eux s'agitaient à ce sujet. Oh, là, là! Nous avons besoin de la Puissance de Dieu dans l'Église!

63    Maintenant, lorsqu'ils sont partis, à la mort de Moïse, ils commencèrent à aller vers la Terre promise. Je dois me dépêcher maintenant parce que nous n'avons pas beaucoup de temps.

64    Mais dès qu’ils commencèrent à se diriger vers la Terre promise, qui s'est tenu en travers de leur chemin? Mais un jour, un vieux roi s'agita terriblement contre cette bande d'Hébreux qui traversait son pays. Et ils savaient que Dieu était avec eux. Ainsi il alla voir et envoya un prophète du nom de Balak, pour aller les maudire. Et le vieux Balaam avait un… Balak avait un prophète du nom de Balaam. Et Balaam chevaucha une vieille petite mule, après que Dieu lui eût dit de ne pas aller. Et, vous savez, il commença sa randonnée, conduisant sa mule, avec deux serviteurs. Il allait là-bas pour maudire Israël. "Bien sûr, je m'occuperai de ce groupe de fanatiques religieux, de ta part! Je vais les remettre en place!" Ainsi il monta sur la mule et s'en alla, droit vers Israël. Le première chose qu'on sut ...

65    La mule avait une vue plus spirituelle des choses que le prédicateur. C'est juste! La mule vit le Saint-Esprit se tenant sur la route, avec une épée tendue. Elle sortit de la route et alla dans le champ, écrasa bien le pied du vieux prédicateur. Frère, ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est de monter un peu plus sur une mule. Ne croyez-vous pas cela? C'est juste. Oui, la voilà. Elle sortit de la route et alla dans le champ, et vit l'Ange de l'Éternel se tenant sur le chemin.

66    Et la fois d'après, Il (le Saint-Esprit) alla dans un petit endroit étroit, et se tint là à nouveau, et alors la première chose qu'il fit, il commença à éperonner la vieille mule et essaya de la faire traverser, et la mule restait simplement couchée. Il commença à lui donner des coups de pied, à la battre avec un bâton, et la mule se retourna et parla avec une voix humaine, et dit: "Ne t'ai-je pas bien servi dans toutes ces choses?" Et le prophète était encore si furieux qu'il ne remarqua même pas ce que la mule disait. Oh, là, là!

67    Si Dieu peut utiliser la langue d'une mule muette pour parler, certainement qu'Il peut utiliser un homme ou une femme qui se sera abandonné à Dieu. Alléluia!

68    Et maintenant, alors en premier lieu, les écailles tombèrent des yeux du prédicateur, et il regarda par là et il vit ce qui n'allait pas, le Saint-Esprit se tenait là, ou l'Ange de l'Éternel, dans le chemin.

69    Il continua sa route, et il pensait qu'il allait certainement maudire ces gens. Ainsi alors qu'il descendait la route, nous trouvons une belle image de cela dans Jude, si nous prenons la Bible là. Écoutez. Lorsqu'il parvint là, il dit ... Maintenant regardez Balaam. Et Balak va montrer Israël à Balaam, ainsi il va bâtir son autel. Il était prophète, Balaam. Ainsi il lui montra une partie d'Israël, mais la pire!

70    Et c'est exactement de cette façon que le diable agit aujourd'hui; il vous montre simplement le plus vilain côté de la chose. C'est ce que le diable montre à certains de ces prédicateurs modernes de théologie; il dit simplement: "Maintenant, regarde ici, tu sais, Jean Dupont qui habitait par ici, il est parti avec la femme d'Untel. Nous en avons assez de cette bande de saints comédiens." Il ne pensait pas que certains de sa propre organisation faisaient la même chose. C'est juste. Mais ils peuvent le dissimuler.

71    Mais écoutez, il en montra simplement autant au sujet d'Israël; alors il le fit retourner et lui montra tant de choses ici. Mais lorsqu'il arriva à un endroit, et Balaam, lui, pensa, "Certainement, si Israël a mal agi ..." Effectivement, ils avaient mal agi. Ils avaient pratiquement tout mal fait dans le calendrier de Dieu, ou presque. Mais ce qu'il en était ... Et Balaam pensait qu'un Dieu saint maudirait sûrement un peuple qui avait fait tant de mal. Il pensait: "Certainement, Dieu le fera." Ainsi lorsqu'il arriva là, il était tellement fou d'argent qu'il ne pouvait pas voir la raison pour laquelle Dieu ne les maudissait pas. Et chaque fois qu'il essayait de les maudire, il les bénissait. Il sortait sa prophétie comme cela et continuait sur sa lancée, levait son manteau pour dire sa parabole; et au lieu de maudire, c'était une bénédiction qui revenait sur eux: "Qu'elles sont droites tes tentes, Ô Israël", comme elles étaient magnifiques. Au lieu de les maudire, c'était une bénédiction.

72    Ce que Balaam manqua de voir, c'est ce que les prédicateurs modernes et les gens modernes manquent de voir dans l'Église du Saint-Esprit aujourd'hui. Ils disent: "Je sais que beaucoup d'entre eux s'appellent ceci, cela, et encore cela, et ils ont fait tant de choses." J'admettrais cela, frère. Ils disent: "Ils se mettent en colère à cause de ceci, et ils ont fait cela, et fait ceci." C'est vrai, j'admettrais qu'ils agissent mal.

73    Mais où Balaam a failli, il n'a pas vu le Serpent d'airain et ce Rocher frappé qui allait devant Israël, faisant expiation. C'était l'appel de Dieu, l'élection de Dieu. Ils étaient le peuple de Dieu. Alléluia! Dieu les avait appelés et les avait séparés, et avait placé un Serpent devant eux (en tant qu'expiation) et un Rocher frappé, et Balaam a manqué de voir cela. En ce jour, les prédicateurs modernes manquent de voir la puissance du Saint-Esprit, Jésus-Christ frappé ... que nous sommes en Son Corps, ... par un Esprit nous sommes tous baptisés en un Corps et devenons membres de ce Corps. Et c'est ce que l'homme moderne a manqué de voir là. Devant cette Église du Saint-Esprit qui est en marche, ils manquent de voir que ce Rocher frappé, ce Serpent d'airain marche devant l'église, faisant une expiation ... Balaam manqua de voir la chose.

74    Alors quand Josué descendit à la fin, Josué prit la place de Moïse. Josué avait été dans le camp tout le temps. Lui et Caleb ont été les deux seuls qui ont pris le départ alors, tout au commencement, et qui traversèrent. En fait, la génération toute entière mourut à cause de l'incrédulité. Dieu entama une nouvelle génération; Il commença avec Josué comme conducteur, lui et Caleb.

75    Maintenant, remarquez, comme l'Église a manqué la chose qui a été dans l'Église tout le temps, cependant pas reconnue, les dons de l'Esprit, la manifestation de l'Esprit ... c'est ce qui relève l'Église maintenant et la fait avancer.

76    Regardez, en ces jours-là, autrefois, ils montaient leurs tentes. Il y avait une Colonne de Feu qui les conduisait. Et chaque fois que cette Colonne de Feu bougeait, ils bougeaient avec elle. Elle restait au dessus des tentes. Et s'il était dix heures du soir, deux heures de l'après-midi, il y avait un millier de trompettes qui sonnaient à la fois; chaque Israélite démontait sa tente, retirait les piquets, et rassemblait toutes choses, et ils suivaient la Colonne de Feu.

77    Oh, ce serait une bonne chose aujourd'hui! Ils suivaient la Colonne de Feu. Et alors là où la Colonne de Feu s'arrêtait, ils dressaient leurs tentes là-dessous. Cela, l'Église l'a perdu.

78    Aux jours de Martin Luther, après cinq ... mille cinq cents années de l'âge des ténèbres, Martin Luther vit la Colonne de Feu se mouvoir; il est sorti de l'église catholique, il suivit la Colonne de Feu et fit sortir des dizaines de milliers de cette église.

79    Puis Martin Luther dressa ses tentes sous la Colonne de Feu. Et lorsqu'il parvint là, la première chose qui arriva, il fit une grande organisation appelée l'église luthérienne. Mais un jour la Colonne de Feu commença à se mouvoir à nouveau; mais Martin Luther ne put se mouvoir, parce qu'il s'était organisé. Et il dut rester là. C'est juste.

80    Et un petit gars de l'autre côté, en Angleterre, du nom de John Wesley, la vit. (Martin Luther avait dit: "Le juste vivra par la foi.") Et maintenant ... Et John Wesley dit que: "Jésus a souffert hors des portes, afin de sanctifier le peuple par Son propre Sang." Il avait vu la sanctification. La Colonne de Feu se mit en route, mais Luther ne pouvait pas bouger, parce qu'il s'était organisé.

81    Laissez-moi vous dire une chose, mon frère. Dieu, dans Sa Bible, n'a jamais eu d'église organisée. C'est là une doctrine. L'église catholique dit qu'elle est "l'église-mère". C'est l'église-mère. C'est la mère des organisations, et Apocalypse 17 dit la même chose. C'est juste. Elle est la première église organisée. Et ces autres sont juste des petites filles qui en sont sorties, lisez Apocalypse 17. Nous aborderons ce sujet la semaine prochaine. Très bien, remarquez!

82    Ainsi, ils ne pouvaient pas bouger; aussi John Wesley vit la Colonne de Feu et il se mit en route à sa suite. Et il réussit une grande ... Il sauva les nations. Environ trois ou quatre nations se trouvaient dans une déchéance morale, et John Wesley vit la Colonne de Feu et commença le réveil wesleyen qui s'est étendu autour du monde, et est venu par ici, et Asbury et les autres, sauva son jour. C'est juste.

83    Et alors la première chose qui arriva, John Wesley s'organisa si rigoureusement, que la Colonne de Feu commença à se déplacer à nouveau. Wesley ne pouvait pas bouger, parce qu'il s'était organisé. Et les pentecôtistes la virent, et ils partirent sur le chemin. C'est juste; ils laissèrent Wesley assis dans l'ombre; Dieu le laissa à l'écart avec Luther. Très bien. Maintenant, la première chose, vous savez, ils eurent un grand réveil, un réveil de Pentecôte, la restauration des dons et ainsi de suite.

84    Et maintenant, la première chose qui arrive, la Colonne de Feu vient de commencer à bouger à nouveau. Mais la Pentecôte est tellement organisée qu'elle ne peut pas partir. (Frère Larry y était quand ils étaient purs.) C'est tellement organisé, cristallisé, qu'ils ne peuvent même plus bouger. C'est juste. C'est vrai. Mais la Colonne de Feu est en route, mon frère, et il y a des hommes qui marchent avec elle. Alléluia! Nous sommes en route pour la Terre promise! Oui, monsieur.

85    Lorsque Moïse faillit, Josué vit cette Colonne de Feu bouger et dit: "Avancez les enfants, nous sommes sur notre route." Il les amena là-bas au bord du Jourdain. Oh, quand je pense à cela, comme c'est beau! Il dit: "Maintenant, avant de traverser, nous allons laisser quelques espions ... nager vers l'autre rive."

86    Vous connaissez le cas de la prostituée, la fameuse Rahab, Rahab la prostituée, plutôt, comment elle laissa pendre les vêtements de cramoisi, et sauva sa maison. Par la foi, elle sauva la vie, elle se sauva, elle et sa maisonnée. Tous les murs tombèrent sauf de son côté, parce qu'il y avait là un fil rouge sur sa porte.

87    Comme nous avons vu l'autre soir, l'ange de la mort passait par là. Y a-t-il un fil rouge sur votre porte avant que cette grande secousse n'arrive? Il dit: "Une fois encore, J'ébranlerai non pas la terre, mais J'ébranlerai les cieux. Et nous recevons une puissance d'un Royaume inébranlable", Hébreux. C'est juste. Nous vivons en cette heure-là! Maintenant faites attention.

88    Je vois Josué, le jeune chef. Dieu le rencontre, Il dit: "N'aie pas peur maintenant, toi ... mon serviteur Moïse est mort, mais lève-toi et passe ce Jourdain. Personne, tant que tu vivras, ne tiendra devant toi. Comme J'ai été avec Moïse, Je serai avec toi. Ne crains point, fortifie-toi et aie bon courage!" Oh, là, là, je peux voir ce bon guerrier marcher là, un humble petit gars. Il était dans ... Il avait appelé tout Israël au rassemblement, et il regardait là-bas de l'autre côté du Jourdain. C'était au mois de la moisson, en avril. Et alors les neiges avaient fondu en Judée, et il y avait un grand fleuve qui descendait là, mugissant.

89    J'ai, je vous ai dit que nous avons eu un film de cela, où certains de nos frères sont allés là-bas récemment, et ils avaient une réunion là, ou ils passaient simplement pour la préparer; je vais y aller pour une réunion. Ils étaient à peu près une quarantaine. Et ils sont arrivés à cet endroit, et ils criaient et auraient aimé abattre tous les buissons du coin! Et lorsqu'ils sont arrivés là où Jésus fut baptisé par Jean, chacun s'est mis à crier, à sauter dans l'eau et se baptiser l'un l'autre à nouveau. C'est certain, il y a comme quelque chose qui déchire l'âme d'un homme lorsqu'il pense à cela!

90    Le cher Buddy Robinson, quand il était là-bas. Certains parmi vous, les Nazaréens, devraient saisir ceci. Il circulait dans une vieille Ford modèle T, refaisant le même voyage par lequel les enfants d'Israël y sont arrivés. Il dit: "Gloire à Dieu! Arrêtez cette machine, je ne peux plus supporter la chose plus longtemps!" À cet endroit même, il se mit à courir, et tourna tout autour de la voiture, criant aussi fort qu'il pouvait! Puis, il se rassit dans la voiture et dit: "Remets la chose en marche, allons-y!"

91    Il y a quelque chose là! Alléluia! Qu'est-ce? Il y a une profondeur ici à l'intérieur, qui appelle une profondeur. Mon frère, je crois que lorsqu'il y a une profondeur ici dedans, qui appelle, il y a une profondeur là-haut pour y répondre. Aussi longtemps qu'il y a une faim dans un cœur humain en fait, pour se mettre en route et faire quelque chose pour Dieu, cela montre qu'il y a quelque chose qui nous pousse d'en haut, qui descend sur nous. Nous sommes tout près de la chose, frère. Écoutez ce soir! Je crois ceci, au Nom du Seigneur, que les choses que nous avons faites sont de petites choses menues en comparaison de ce que Dieu est déterminé à faire à l'instant même. Vous allez entendre parler de grandes choses.

92    Je viens de voir Josué maintenant, il se tient là. Comment va-t-il traverser le fleuve? Regardez-les. Or ils n'avaient pas de bâtisseurs de très grands ponts en voûte, ni d'acier, ni de matériaux, ni de bois pour construire des ponts en ces jours-là. Ils ne les avaient pas avec eux. Mais Josué regarda de l'autre côté de ce Jourdain boueux, il regarda derrière lui et vit ces milliers et dizaines de milliers de Juifs; il dit: "Dieu fraiera un chemin!" Dieu le leur avait promis.

93    Et si Dieu promet quelque chose, Dieu gardera Sa Parole. Si Dieu a promis de vous guérir, Il le fera. Si Dieu a promis de vous donner le Saint-Esprit, Il le fera. Vous devez simplement venir et être ... Repentez vous et soyez baptisés dans le Nom de Jésus-Christ, et croyez-le, et regardez ce qui arrive! C'est juste, vous serez rempli du Saint-Esprit. Dieu est engagé envers Sa Parole. Il ne peut pas retirer Sa Parole. Il doit garder Sa Parole, pour être Dieu. Il doit le faire.

94    Maintenant, remarquez Josué se tenant là, il regardait tout autour. Oh, là, là!

95    Nous allons nous tenir là, aussi, un de ces jours. Nous allons nous tenir à la fin de la route, quand nous serons dans le Jourdain boueux. Tu es en bonne santé ce soir, mon ami, il se pourrait que tu n'aies rien qui n'aille pas. Mais un de ces jours, le docteur sera dans ta chambre, et dira: "On ne peut plus rien y faire!" Le pouls diminuera – on le sentira – jusqu'à s'arrêter. Ces jours de jeunesse seront terminés. Quelque chose a frappé. Le docteur dit: "On ne peut plus rien faire. Je suis désolé. C'est une jeune femme," un jeune garçon, un vieux ou un jeune, qui que ce soit, "mais on ne peut plus rien faire". En sortant de la chambre, vous sentirez les froides vapeurs de la mort flotter dans la pièce, ce vieux Jourdain paraîtra boueux et rude. Oh, là, là!

96    Alors vous serez comme Josué; il regarda, s'asseyant de l'autre côté sur la colline, et là se trouvait l'Arche de l'Alliance, qui servait de tampon. Il avait quelque chose qui pouvait se mettre entre lui et leurs ennuis.

97    Et ce soir, nous avons l'Arche, le Christ Jésus, qui se tient entre nous et la mort. Un de ces jours, lorsque le dernier souffle quittera notre corps, je veux descendre vers le fleuve, et dire: "Laisse-moi passer, Jourdain, je vais te traverser pour voir mon Seigneur." Je crois que l'Étoile du Matin paraîtra, jusque dans les vallées de l'ombre de la mort; elle éclairera le chemin, et le Saint-Esprit étendra deux ailes luisantes au travers du Jourdain et emportera nos âmes fatiguées vers un Pays meilleur. Amen. Maintenant remarquez ceci.

98    Alors lorsque Josué regarda, il prit l'Arche de l'Alliance; il leur parla et dit: Rassemblez-vous ici, sanctifiez-vous d'ici demain, et préparez-vous, car vous verrez la Gloire de Dieu." Alors il savait que Dieu était avec lui.

99    Puis il prit les prêtres, et ils placèrent Dieu en premier, l'Arche devant les prêtres, devant la congrégation; il les faisait se tenir à une certaine distance jusqu'à ce que l'Arche avance premièrement.

100    Mon frère, ma sœur, si vous placez Dieu en premier dans chaque chose que vous faites, vous ne pouvez qu'aboutir au bon endroit! Placez Dieu premièrement!

101    Et ils partirent, emmenant l'Arche. Et lorsque les pieds des prêtres se reposèrent dans l'eau, Dieu fit reculer le Jourdain. Ce dernier recula. Dieu s'est tenu dans une Colonne, et Israël a traversé à pied sec. Ils ont bâti leur camp.

102    Josué se promenait par là, quelques jours après, supervisant simplement tout l'endroit. Tout était fermé là-bas, parce que Dieu leur avait inspiré de la crainte à tous, parmi les habitants de la Palestine, autour de Jéricho. Josué marchait ainsi et il regardait, car il avait vu quelqu'un. Il tira son épée, il dit ... Et cet autre Homme tira Son épée. Il dit: "Pour qui es-tu? Es-tu des nôtres ou es-tu de nos ennemis?"

103    Il dit: "Non, mais je suis le Chef de l'Armée de l'Éternel. Enlève les chaussures de tes pieds, car le sol sur lequel tu te tiens est un sol sacré." Il rencontra Jésus là, face à face, le Chef de l'Armée de l'Éternel. Et Il lui dit ce qu'il devait faire: marcher autour des murs, sonner de la trompette, crier, et les murs de Jéricho tomberaient. Et ils prirent le pays de la Palestine, ils s'établirent là comme Dieu le leur avait promis, parce que la promesse de Dieu était pour eux.

104    Maintenant, mon frère, ce soir, nous sommes en route vers la Terre promise. Dans quelques minutes nous ensevelirons des personnes ici dans ce baptistère, pour la rémission de leurs péchés, comme ils croient au Seigneur Jésus. Et je voudrais dire ceci, si vous n'avez pas affermi votre vocation et votre élection. en Christ, puissiez-vous le faire ce soir. Vous ne ... Vous dites: "Bien, frère Branham, Dieu ne veut pas de moi, je ne vaux rien." Si, vous valez quelque chose!

105    Il n'y a pas longtemps, j'étais dans un musée au Tennessee; je regardais différentes choses, et je vis l'analyse d'un corps humain, d'un homme qui pèserait cinquante livres. [Frère Branham veut dire: cent cinquante livres, soit, environ soixante-dix kilos. Voir plus loin. N. Tr.] Vous savez combien il ... combien il vaut? Quatre-vingt-quatre cents d'éléments chimiques, quatre-vingt-quatre cents! Un corps humain qui pèse soixante-dix kilos vaut quatre-vingt-quatre cents, en éléments chimiques! Juste à peu près assez de calcium pour en faire quelque chose, et assez de blanc de chaux pour asperger un nid de poule et ainsi de suite comme cela; tout ce que vous avez eu là n'est qu'une toute petite chose, quatre-vingt-quatre cents. Mais vous vous mettrez un manteau de fourrure d'une centaine de dollars autour de ces quatre-vingt-quatre cents, vous pointerez votre nez en l'air et vous vous mettrez à marcher comme si vous étiez quelqu'un, avec un chapeau de cinquante dollars au-dessus de ces quatre-vingt-quatre cents ... Il y avait un garçon qui se tenait là qui disait: "Dis, nous ne valons pas grand-chose, n'est ce pas, Georges?"

106    Je me suis retourné et je dis: "Mais, mon ami, ton corps ne vaut pas grand-chose, mais tu as une âme qui vaut dix millions de mondes. Qu'en est-il de ça?" Il montrait ses muscles, combien il était fort. Je dis: "Qu'en est-il de ça?" L'homme aime se vanter de ce qu'il est.

107    Il n'y a pas longtemps, là-bas dans l'ouest, je tenais une réunion. Je suis rentré à la maison pour dîner, avec un vieux rancher, oh, alors que certains membres de sa famille avaient été guéris. Il me fit remettre un chèque là-bas qui m'aurait acheté quarante-cinq tabernacles comme celui-ci, si je l'avais voulu. Je dis: "Je ne veux pas de votre argent!"

108    Howard, mon frère, était avec moi; il dit: "Bill, pourquoi n'as-tu pas accepté ce chèque?"

109    Je dis: "Je ne veux pas de son argent." Laissez-moi vivre jour après jour. Ce n'est pas l'argent que je recherche. Je suis un de ceux qui veulent servir le Seigneur Jésus.

110    Il se tenait là quand cette femme avait été guérie là-bas, les Melikians, en Californie. Vous l'avez vu ici dans le journal de Louisville. Lorsqu'ils vinrent ici, deux de ces agents ... apportèrent un million cinq cent mille dollars, et me les offrirent quand j'habitais dans cette cabane de deux pièces. Je dis: "Je ne veux même pas le regarder. Non, monsieur. Non, monsieur." L'amour de l'argent est une racine de tous les maux. Tenez-vous éloigné de ces choses-là.

111    Ce rancher sortait de là, il dit: "Révérend Branham?"
      Je dis: "Oui, monsieur."
      Il dit: "Vous voyez ces montagnes là-bas?"
      Je dis: "Oui, monsieur."
      "À quelle distance pensez-vous qu'elles soient d'ici?"
      Je dis: "Je ne sais pas."

112    Il dit: "Elles sont à cent trente kilomètres." Il dit: "Je possède toute cette étendue et encore bien au-delà. Ce sont mes pâturages."
      Je dis: "Oh, là, là, c'est merveilleux."

113    Il dit: "Je regarde ici en bas. Voyez-vous cette ville?" Il dit: "La banque de cette ville m'appartient; je possède tout ce terrain aux alentours là, et je possède ce terrain ici." Oh, tout ce qu'il possédait!

114    Bien installé, dans sa petite voiture familiale. Je le regardai, un homme très gentil. Je posai ma main sur son épaule, je dis: "Mon frère, je voudrais vous poser une question, à vous."
      Il dit: "Très bien."

115    Je dis: "Regardez donc vers le haut par ici. Combien possédez-vous de ce côté-là?" Voyez-vous?

116    Il dit: "Frère Branham, j'ai bien peur que je n'y possède rien."

117    Je dis:
C'est là que résident mes trésors maintenant."
Pourquoi devrais-je me soucier
D’une tente, ou d’une chaumière, louée?
Ils construisent un palais, pour moi, là-haut,
De rubis, de diamants,
Tout en or, en argent,
Ses coffres sont pleins d'indicibles joyaux.
    Oui, monsieur! C'est là que se trouvent les richesses, là-haut. Et là où est votre trésor, là aussi est votre cœur.

118    Un jour, on prélevait une offrande d'amour pour Gypsy Smith. Et lorsque tout le monde se dirigea vers le fond du bâtiment, pour sortir ce soir-là, il y avait une pauvre petite fille en haillons se tenant là. Elle était toute ... Ses vêtements qu'elle portait étaient tout déchirés. Elle avait quelque chose, elle dit qu'elle voulait voir Mr. Smith. Ainsi Gypsy Smith dit: "Que veux-tu, ma chérie?"

119    Elle dit: "Mr. Smith, je n'avais pas d'argent à vous donner, mais il y a à peu près un mois, c'était Noël, et quelqu'un m'a donné une sucette. Et je vous aime tellement Mr. Smith!" Elle dit: "Mon papa a été sauvé, il n'est plus un ivrogne maintenant. J'ai pensé vous apporter ce sucre d'orge."

120    Mr. Smith le prit dans sa main, des larmes coulaient le long de ses joues. Il lui tapota la main, il dit: "Chérie, dans mon offrande ce soir, il y a bien eu des milliers de dollars en chèques, mais ceci est le plus grand don de tout ce que j'ai obtenu. Il est venu de ton humble petit cœur." Oh, là, là!

121    Ce que vous avez ce soir, les amis, vous n'êtes rien du tout, de toute façon. Pourquoi ne donnez-vous pas tout ce que vous avez à Christ. Venez, traversons ce Jourdain. Allons de l'autre côté prendre possession du pays. Vous dites: "Bien, frère, vous savez, j'ai un bon travail dans cette ville. Je ... J'appartiens à une certaine organisation de cette ville? Qu'êtes-vous après tout? Donnez-lui ce que vous avez. Rassemblons-nous ici près du Jourdain et traversons le fleuve ce soir, passons dans la Terre promise. Puisse le Seigneur vous aider. Je prie qu'Il le fasse, alors que nous inclinons nos têtes.

122    J'aimerais prêcher un peu plus longtemps, mais je suis enroué. Très bien. Inclinons nos têtes une minute.

123    Seigneur Dieu, nous nous tenons debout près du Jourdain ce soir. Les vieilles vagues boueuses éclaboussent là-bas. Nous savons qu'un de ces jours nous devrons y descendre. Et je me rends compte que de l'autre côté, devant chacun de nous, il y a un grand trou noir, une grande porte épaisse, par où l'homme entre, appelée la mort. Et je sais que chaque fois que mon cœur bat, je suis un battement plus près de ce moment-là. Et je dois descendre là, Seigneur. Et chaque homme et femme, garçon ou fille ici, doit aller à cet endroit. De combien nous en sommes éloignés, Toi seul Tu le sais. Mais, Seigneur, je ne veux pas arriver là comme un lâche, je ne veux pas arriver là-bas en criant, "Seigneur, donne moi encore quelques jours pour me repentir."

124    Je veux venir comme un héros. Je veux venir comme le Paul d'autrefois, disant cette seule chose: "Je le connais dans la puissance de Sa résurrection." Non pas par le fait de serrer la main d'un prédicateur, non pas en inscrivant mon nom dans le livre d'une église, et par quelques gouttes d'eau aspergées sur ma tête. Je veux le connaître dans la puissance de Sa résurrection, afin que, lorsqu'Il appellera mon nom, je sorte du milieu des morts. Ô Dieu, que cela puisse être le désir de chaque cœur ici ce soir.

125    S'il y a des hommes et des femmes, des garçons et des filles ici, qui ne Te connaissent pas dans le libre pardon des péchés, et qui ont leur nom écrit dans le Livre de Vie de l'Agneau, puissent-ils prendre leur décision à l'instant même. Accorde-le, Père. Nous aimons les gens. Et Tu as confirmé Tes services partout. Et nous savons que Tu es ici.

126    Et nous pensons à Israël traversant le Jourdain. Pourquoi? Tu le leur avais promis, Tu le leur as donné.

127    Et Tu nous l'as donné. Seigneur, puissions-nous nous lever et prendre possession de nos possessions ce soir. Accorde-le, Seigneur.

128    Alors que nous avons nos têtes inclinées, je me demande s'il y a une personne ici ce soir qui aimerait dire: "Frère Branham," sincèrement du fond de son cœur, "je veux traverser le Jourdain. Je veux traverser, mais je ne suis pas encore exactement en ordre, je ne suis pas apte à traverser. Je n'aimerais pas rencontrer le Seigneur dans ma condition. Je vais lever la main et dire: " «Priez pour moi, frère Branham!» Et vous le ferez, n'est-ce pas?" Je le ferai. Levez la main. Qui êtes-vous? Dieu vous bénisse. Oh, là, là, il y a des mains levées partout. Que quelqu'un d'autre lève la main: "Frère Branham, priez pour moi." Dieu vous bénisse. Dieu vous bénisse, monsieur. Dieu vous bénisse, sœur. Dieu vous bénisse, petite dame. Dieu te bénisse, garçon. Dieu vous bénisse, monsieur. Et vous au fond ... Très bien, que d'autres encore lèvent la main.

129    Maintenant regardez, mes amis, ceci pourrait être la dernière réunion de l'Évangile à laquelle vous assistez. Lorsque je m'en vais, à mon retour, ma femme dit: "Bill, tu connais Untel et Untel."
      "Oui".

130    "Ils sont morts. L'un a été tué. L'autre est parti d'une crise cardiaque."
      "Oh, tu ne veux pas dire ça?"
      "Si!"

131    "Oh!" Je pense: "Oh, là, là! Je me souviens avoir fait un appel à l'autel une fois, et j'ai vu cet homme assis là. Je voulais qu'il…" Méda, dis-je, "Est-ce que quelqu'un sait ... Est-ce qu'il est finalement sauvé?"

132    Non, il est simplement mort subitement, en revenant du travail. Il commençait à mettre ses chaussures, il est mort. Il a été tué dans un accident. Il ne s'est pas réveillé de son sommeil, il est allé au lit un soir, et ne s'est jamais réveillé."

133    Je pense: "Oh, là, là! J'ai prêché à cet homme, cette femme, à ces jeunes gens, aussi."

134    Maintenant ne sous-estime pas les choses, mon ami. Es-tu réellement un pécheur ce soir? Maintenant écoute, si tu n'es pas né de nouveau, tu es encore loin de Christ. Veux-tu le recevoir? Si vous le voulez, combien parmi vous veulent l'accepter? Nous n'avons pas de place ici, je pense, pour un appel autour de cet autel. Mais si vous voulez bien vous mettre debout et dire: "Frère Branham, en me levant, je donne le témoignage que je veux accepter Christ maintenant même comme mon Sauveur. Je veux m'éloigner de cette vieille condition dans laquelle je vis."

135    Serez-vous assez honnête dans votre cœur, pour vous mettre debout? Qui sera le premier à le faire, en disant: "Je veux l'accepter"? Dieu vous bénisse, mon frère. Il y a trois hommes qui se tiennent debout, rien que des hommes. Dieu vous bénisse, madame. Restez simplement debout, madame, si vous voulez. Dieu vous bénisse. Quelqu'un d'autre? Dieu vous bénisse. Dieu vous bénisse, mon fils. Quelqu'un d'autre? Dieu vous bénisse, monsieur. Que quelqu'un d'autre se mette debout et dise: "Je veux accepter Christ maintenant même. Je veux sortir de ma situation." Dieu vous bénisse, monsieur. Quelqu'un d'autre. Dieu vous bénisse vous avec votre main levée, dans le fond avec le bébé. Dieu vous bénisse, madame. Restez simplement debout. Que quelqu'un d'autre se lève encore vite maintenant. Qu'en est-il de ce côté-ci, et de certains petits enfants par ici? Vous, jeune dame, Dieu vous bénisse, sœur. Dieu vous bénisse là. Restez simplement debout, si vous voulez. Dieu te bénisse, petite fille. Si quelqu'un d'autre veut accepter Christ, qu'il se lève. C'est juste. Dieu vous bénisse. Dieu vous bénisse. Levez-vous. Que quelqu'un d'autre dise: "Je veux accepter Christ à l'instant même. Je voudrais que vous ne m'oubliez pas, frère Branham, à cet instant même." Voulez-vous vous lever? C'est vous qu'on attend. "Je veux accepter Christ." Savez-vous que vous êtes pécheur, ou est-ce que le doute ... [Frère Branham continue le service à l'autel. Ed.]

1 And tonight we want to put them in the homeland. May the Lord bless. Now, this morning we had questions and answers. My, we had a bunch of them. I started, looked about nine o'clock and let out at two-thirty; I still got a pocketful, all kinds. But maybe we can get to them this next week. There's still more laying up here I haven't even seen yet; we'll get to them just as soon as we can. Hope Brother Tom stays with us next week. And so we got plenty of preachers around here, if one of us gets hoarse, we just jump on to the next one. So we...

2 This is my first time to hold a revival of this type for seven years. Seven years ago, this coming week, I held my last revival here at the Tabernacle. It's been healing services. I'll admit we've had greater crowds and things, up to a hundred thousand, but I've never had any better time. I've just had a good time.
Last night I was just a-slobbering like a horse eating clover, Brother Wright, having a wonderful time. The Lord did bless us.
He blessed us today till we just liked to tore the house down. That sounds like old fashion camp meeting, "tearing the house down," doesn't it? But we had a good time. The Lord did bless us. We believe He will tonight. Some very vital questions we discussed this morning, some of them on deep Bible subjects.

5 Now, this coming Friday will be a--a crucifixion message, this coming Friday night, the Lord willing; we'll take Him to the cross, see Him crucified, put Him in the tomb and keep Him there over Saturday night; but Sunday morning, on the Easter sunrise service we'll try to bring Him out, show you how He proves what He is.
Be pretty nice, right after that, if the Lord let us have a big healing service, wouldn't it? Would be nice? Maybe get the high school gym or something, and just crowd in a few more thousands of people, and have a big healing service, put it in the paper and on the radios, and so forth. Usually runs several thousand people when we have healing services. That's my calling, praying for the sick. Had such a marvelous experience along those lines.

7 And I believe the Lord is fixing now, the reason He's brought me in out of the field and set me down; I believe it's His memorial, seven years, He's going to raise up another bracket, go on a little farther, "When the enemy comes in like a flood," He said, "I'll raise up a standard against it."
Tonight, I want to read for our text, or, for Scripture...

8 And now we got a baptismal service right away. I won't talk too long tonight. I been saying that every night, then give you about two hours and a half of setting there, punishment. But I--I can't do that tonight, because we got several to baptize.
And Easter morning, right after sunrise service, will be water baptism here in the Tabernacle too, Easter morning baptism.
They'll be baptizing tonight. We're Baptists, in the way of baptizing. We just have to be Scriptural; that's all. Not exactly Baptists, but Scripture, we believe in baptism by immersing. And now, if you don't believe it that way, that's still all right. But we believe it, in water baptism by immersing.

11 Now, here's a Scripture that I've been... It's come to me for years and years, the last four years. Without many times a-failing, I could pick up the Bible; It'll turn to this chapter. And it's, I didn't know it till just awhile ago, has worked right up to the very closing of this message tonight.

12 Next week we may go back into Genesis or somewhere. We don't know where we go yet for this next week, as the Lord leads. But tonight...

13 When I was sick here sometime ago, I wasn't sick; I was just broke down; I just stayed down...?... I set in the prayer lines for eight days and nights without leaving, without leaving the platform: took my meals, and done what sleeping, on the platform. And I said, "I'm going to pray for everybody if I possibly can." And when I left, there were twenty-eight thousand people in the city to be prayed for: twenty-eight thousand. Well, that's the newspaper account. They were all there when the newspaper said they were there: "Jonesboro Sun." Now, then this...?...

14 [A brother says, "You were talking about the meeting down in Arkansas, Brother Bill. All, everywhere I been down there, they was talking of the Branham meeting in Jonesboro."--Ed.]
We had a marvelous time. That's where blind, deaf, dumb, cripples, and everything else was healed. Beginning to spread from there around the world.
["I've met them. They're still healed down there, Brother Branham, from that campaign."--Ed.]
That's wonderful. You can hear that, can't you? Oh, yes. God doesn't patch up things. He heals it. That's right. He makes it well. Now, I'd like to go back down there and hold another one.
[Amen.]
Yeah, it would just be...
["They'd be glad to have you; they come from everywhere from those hills and hollows."]

15 We canceled a meeting over at Memphis the other day, where we had the Church of Christ, or, not a church, or, the Youth For Christ was going to sponsor the--the big Memorial Auditorium in Memphis. And the Holy Spirit said, "Come home," so here I am. I don't know...
He had Philip in a great big revival one time, told him go out to the desert and preach to one man; he went out there. That's right. Left the revival right in the heat of it. That's right. That's exactly. We just have to do what God says do.
Now, that's Joshua the 1st chapter.

17 In the vision of going to India. Now, you all know the story, when I returned from Africa; I was setting on the bedside one morning. Them visions...
How many has ever been in one of my healing campaigns? Let's see your hands? Sure. You see how it shows visions. How many was here when I had just a--a night's healing service here? You remember that time? It was packed all around out there in the yard, and it raining and carrying on. A girl rolled up here in a wheelchair, was turning to chalk from her waist down, paralyzed, been setting there for years. The Holy Spirit told her all about what she done and what she failed to do.
She said, "If God will heal me, I'll do that."
I said, "Rise up, in the Name of the Lord Jesus." There she went, walking on out of the building, just like normal. See, see?
That's the thing that finds out what's the trouble. You've got to find the cause before you can find the cure, always.
So we don't want to start on healing, 'cause when I... You start playing, "Only Believe," we'd form a prayer line. But now we want to speak a little bit here.

22 And now to finish telling you this vision. I seen it open up before me. And a Man came to me; He had some sheets of paper. And He took those sheets; He said, "Insomuch that you was thinking of what would be your future," and He threw them like that, and they went plumb up in the heavens. I've got it wrote out here in the Bible. Just like laying yonder in the cornerstone, that what would take place in the last days; and everyone knows what that was; it's been just exactly the Word. It will be just this way. He said, "Your future's clear." And He said, "As you was thinking of that trouble that you've had; that'll all leave. You won't have it anymore." Then He said, "Another thing," said, "you've been wondering about how to hold your services."

23 Everybody always told me Oral Roberts would pray for five hundred while I prayed for two. But I'm not Oral Roberts. God gave me a ministry; He give Oral one. Whatever Oral does, he just pass them through and lay hands on them like that. That's the way God told him to do it. I've got to stand and see the thing through.

24 You have to watch, friends. It's a dangerous thing. Remember, what if God put a curse on a person for a certain purpose to do something, then here comes the prophet along, takes that curse off the person, and they still haven't done it? Then you're in trouble with God.
Look at Moses, our character we're speaking about tonight. God told him, "Go down and speak to the Rock," he went and smote the Rock. But God dealt with Moses.
Look at Elijah, that young prophet, young fellow went baldheaded. Little children begin to laugh at him, said, "Bald-head, why didn't you go up?" And that angered prophet turned around and cursed those little children in the Name of the Lord. And two she bears killed forty-two little innocent children. Now, you can't say that's the nature of the Holy Spirit. But it was a angered prophet. Certainly. We have to be careful.

27 Look at John, one time, said, "Shall we call fire down out of heaven and burn them up?"
Jesus said, "You don't know what kind of a spirit you are." See? You have to be careful, move easily and slowly, watch what the Holy Spirit says do.

29 A young lady come up to the house here not long ago, been prayed for so much till she had been anointed fifty times, I guess. How that everything had taken place. I'd prayed for her there. But set down in the room one morning when the Angel of the Lord come near, He begin to speak to her and tell her just what she'd done, and something she was harboring back in her soul; she'd had there for eight long years. She wouldn't tell nobody. The psychiatrist couldn't pull it out of her. And she almost fainted, fell on the floor and begin to cry. And I said, "You go make that right, and God will heal you." That's right. She went and got her husband and made the thing right, and come back up. She's healed today. How many knows who I'm talking about, in the building? Many of you do, sure. I think, if I'm not mistaken, the woman may be setting here now. It was a very embarrassing thing, but God did the work.

30 Now, see, all of the praying, all of the stomping, all the casting out of evil spirits, she was harboring her sin way down deep in her heart, that she didn't want to tell nobody that she had did, but the Holy Spirit revealed the secret of her heart. She went and made that right, then she was clear. God won't bless over the top of sin. You got to clear it up first. That's right.

31 Now, and in that going forth there (Brother Roberts), He told me, said, "Just as you're led."
Then He set Me down at Durban, South Africa, where we had a hundred thousand people in the meeting, the last meeting. Had thirty thousand converts in one day, when they seen what the Lord had did, how He done the great and mighty works. And there, then I was setting back there again; He showed me another crowd just like it showed that crowd passing away.
Then He turned me this way, and an Angel came down with a light, flash it on. I just seen oceans of people, and they were Indians wrapped in Indian garb. He told me, said... And I seen the Angel come real near. And I said, "Who are these people?"
And He, the other Angel who was standing by me, the One that you see back there in the picture, well, He--He come near me; He said, "There's three hundred thousand of those in that meeting."

35 Now, you mark it in your Bible, and watch what the report is. When I return from India, there'll be three hundred thousand people attend the meeting there at one time. I look for a hundred thousand conversions at one time. See? It's the only thing that'll stem the tide of Communism now, when forty percent of India has already turned Communist.

36 Look, if the church (I say this with respect) if the church can't produce no more than reading, writing, and arithmetic, and the psychic side of the Gospel, the Indians are finished. The Indians, like the natives of Africa, has got to see the power of God in demonstration. Been sending missionaries over yonder for fifty years, in Africa. And when the supposed-to-be Christians come, they was packing little mud idol under their arm. Why, the missionary told them... Why, about healing, they got healing out of the idol, not through the idol, through God; God winked at their ignorance. But when it come to a place where they was to be healed, the missionary said, 'Oh, those things, their days are past. We got that in the seminary. See, that's already passed. There ain't no such thing as that." Well, he carried his idol for healing.

37 I told him that the very God the missionary talked about, was the Head of all healing, and proved it to them on the platform, then they accepted Christ and went out into the jungles and there. One of the fellows out there, that went out, is baptizing on the average of a thousand a week, right now, native theirself. That's missionary. God's doing a real quick work.
How many hear "The Wings Of Healing," Doctor Wyatt and them; and a bosom friend of mine, Raymond Huckstra? 'Course he's preached right here at the Tabernacle, Raymond Huckstra. He went up into East India, up there, and had a revival, and had thousands of converts up in there. See what God's a-doing? Oh, oh, look, there's...

39 Let me ask--say this. Let me give you a illustration. Here, here's one sphere; here's another sphere; and here's another one. Now, down here is the nominal church; now up in here, here is the sublime, here's where we're supposed to be, right next door to heaven, where the powers of God is leaking down. All right. It's drops on this, drops down through to this one, then down through to this one. This is the nominal church; it just goes on, just on cold professions and--and a little ritualistic affair; that is the nominal church; they just get the very slight drippings; the next church, up here, Full Gospel, gets some of the blessings, but they go off into isms; if we've got to lift up into this next sphere here before we can ever have a rapture. It's exactly. That's right. You got to get up in That before we can ever have it. And that's true.

40 Now, and there you mark that in your Bible. He has never told me anything, never since I was a baby. And that Pillar of Fire... And my own mother setting back there now, that fifteen years old when I was born, she opened up the little window, and the Angel of the Lord come in and stood there. That, from that time, since I can remember, He's never told me one thing that's wrong. And here I am in the city right where I was born and raised. Some of you all, strangers, seek around through the city, and ask any persons if ever one thing was told in the Name of the Lord but what come to pass just exactly like It said. So I know It's all right (See?); It's God.

41 Now, and at the end of that, end of that vision, I seen my Bible coming to me, and It turned over to Joshua 1. And that has constantly been before me. Oh, just, I can't get away from it.
And tonight I want to read that, 'cause it's taking the children of Israel over: Joshua, the great leader. Then we'll drop back into Numbers, and pick up our lesson, and come out with it in the next twenty or thirty minutes, or something like that. We'll have the baptismal service, and that we make our--you can make ready for it.

43 Now, listen close as we read Joshua 1. After the death of Moses, that's where we left it last night. Is that right? Moses, where'd we leave Moses? Standing on the hill, waving good-bye to his people. And he was going to die, laying there. And he looked, and here stood the Rock standing by him. He just stepped over on the Rock, and the Angels come, packed him away. All right.
... after the death of Moses the servant of the LORD it came to pass, that the LORD spake unto Joshua the son of Nun, Moses' minister,...
Moses my servant is dead; now therefore rise, and go over this Jordan, thou, and all the people, into the land which I will give unto them, even to the children of Israel.
Every place... the soles of Your foot shall tread upon, that have I given unto you, as I said to Moses.
From the wilderness and to this Lebanon even to the great... river Euphrates, all the lands of the Hittites, even to the great sea towards the going down of the sun, shall be your coast.
There shall not be any man be able to stand before thee all the days of thy life: as I was with Moses, so will I be with thee: I'll not leave thee nor fail thee--fail thee, or forsake thee.
Be strong and of a good courage: for unto this people thou shall divide for an inheritance the land, which I sware unto their fathers to give unto them.
Only be... strong and very courageous, that thou mayest observe to do... all the law, which my Moses servant commanded thee: turn not from it to the right hand or to the left, that thou mayest prosper wherever thou goest.
This book of the law shall not depart out of thy mouth; but thou shall meditate therein day and night, that thou mayest observe to do according to all that is written therein: for then thou shalt make thy way prosperous,... then thou shall have good success.
Have not I commanded thee? Be strong and of a good courage; be not afraid, neither be... dismayed: for the LORD thy God is with thee wheresoever thou goest.

45 Now, we'll drop back now into the Book of Numbers and pick up where we left off last evening.
Now, I want your undivided attention just for a few minutes, because you're crowded, and many standing, and so forth; and we're sorry about this, but we can't help it; Tabernacle's no bigger. Now, we left Moses...
The children of Israel had come up out of Egypt. They got into the wilderness, begin to murmur. God sent fiery serpents among them and bit them; they were dying by the thousands. And then He made an atonement, a brass serpent. Oh, how beautiful. That brass serpent, speaking of judgment, "Divine judgment, and sin already judged." Genesis 3:14, God had already judged the serpent. And then in Exodus 17, we find that brass speaks of Divine judgment, the brazen altar. Then also in the days of Elijah we found out that the skies were brass. Brass always is a symbol of Divine judgment.

47 Tonight, the nations are becoming brassy: symbol, judgment near at hand. I believe we're living in the closing out of the world's history. I believe that Divine judgment's upon, the nations, and God has permitted these things. Because we neglected Christ, that's the reason Communism swept the lands. We've taken thousands of hogs and killed them, and burned them up out here on the prairies. We couldn't walk the straight, narrow path. We brought back whiskey and beer. We've burnt up the wheat, turned it under. Throwed over cotton; and hundreds of little children has froze to death, nearly, in the year. All right, we got it now; Communism swept right in and took it off the feet.

48 No wonder Christianity can't even lift up a standard; it's because, not because Christ is not able, but because that people want death. The message is ready, the power of God is sufficient. Men and women are scared to break out yonder into those spheres before God, and dare to trust Him, take His Word.

49 Moses, then he failed God. Moses is a perfect type of the church organization. Now, excuse this, brethren, but I want you to listen close. All them things was a shadow and type.
And today you hear people say, "Oh, I belong to the So-and-so. I belong to the Methodist." Not only that, but Pentecostal people, holiness people, "I belong to the Assemblies; they're the greatest! I belong to the Church of God." [Brother Branham snaps his finger--Ed.] God don't care that much about either one of them, or any of them. No, sir. God's interested in the individual and any man or woman that dares to trust Him.

51 Moses was a type of the church organization, which, he was the law. And Moses glorified himself before the people in the stead of glorifying God. And God turned from him.
And today the church has begin to glorify themselves in the stead of glorifying God. They're trying to get more members, better churches, better organs, and better pews, and a bigger church. God don't give [Brother Branham snaps his finger--Ed.] that much for that. You ought to be glorifying God. I'd rather have a little old mission somewhere, cleaned up, down on the bowery somewhere, where they could really get free and shout, and praise God, and have a good time, than all the great cathedrals in the world. Amen. That's right. God is finished with the church ages.

53 Now, notice, He condemned Moses because Moses glorified himself.
And you just watch today. These big churches, they're all wanting you to come to their church and their organization. And every preacher's pulling to try to get a feather in his hat; he will go along, say, "Well, I might be the district presbyter. I might be this, that, or the other." Brother, I want to be a Christian. That's what men and women need, is Christ.

55 Oh, when I begin to see them, see the way they're doing, it reminds me here not long ago, I was on a--a little vacation after I come back from Africa. I was up here in the north woods, way up here on the Alaskan border, a thousand miles from a hardtop road. Went back six days on horseback, getting plumb away from everything. And as I went back through there, I was riding along on my horse one day, and it just got scared. A grizzly bear just raised up, and he got scared. And I was going down through; he started running, and we got down through there. And there had been and old burn over, and there was a great big bunch of big old tall trees that stood there. And they were white there in the moonlight, oh, just as stately and strong as they could looked to be. All the life was gone out of them. And I listened at the winds howling, and the winds come down through there, just a-moaning, you know, and all them old trees would do is just squeak and squawk, and squeak and squawk.

56 Over in Joel, it said, "What the palmerworm left, the caterpillar eaten; what the caterpillar left, the earthworm eaten." Them churches, oh, no doubt, just like them trees, they once were great living statues, the Methodists, the Baptists, the Presbyterian, the Pentecost. But I tell you, the fires and scorches of--of this world has scorched all the bark off of them; they're standing like a big bunch of tombstones now, and just erected up there, no Life in them at all. Amen. That's right. And when the rushing mighty Wind comes from heaven, down, the only thing they do is just squeak and squawk, and moan, and talk against It. Hallelujah. What we need is somebody to accept It.

57 And I noticed down over there, them young trees that was coming up, they were flexible; they just give with the wind, frolicked back and forth like this, having a good time. I said, "That puts me in the mind of a good old fashion, God-sent, Holy Ghost revival. Hallelujah.
When signs and wonders begin to come into the church, the big old churches moan, "I don't believe in them things. That's fanaticism. The days of miracles is past." And the Wind whistling right down, the same Ones that made them moan, give the others frolic. Hallelujah.
And when you shook that tree, every time it gets a shake, it loosens up the roots so it can grow down and get a better hold. Hallelujah. That's what we need tonight, is a good old-time, Holy Ghost shaking, get down (Glory to God.), get an old fashion hold on God. All the shaking and pulling the Holy Ghost does you, He's loosening up the dirt around the roots so He can dig down, get a better hold, "Be rooted and grounded in Christ Jesus." Them experiences, experience of healing, experience the baptism of the Holy Ghost, experience of the gifts of the Spirit (Hallelujah.), just anchors you in Christ, harder It blows.

60 Let the church squeak and moan if she wants to. Let her say, "The days of miracles is past," if they want to. They're dead anyhow. Oh, they say, "We're a church." So was them trees. But look at them, no bark on them, just blistered, all the bark done burnt off. They couldn't pack the life up; that's the reason. If them trees had bark on them, and they could pack the life up to them, they'd live again. But all the bark, they've done went out there and made their rituals and so forth, so they can't even have any bark on them, nothing but just a squeak and squawk when the winds blow.
But God sent the Wind just the same. So this little bitty church coming up, little handful, they were just a-having a big time with It, while the rest of them was carrying on about it. Oh, my. We need God's power in the church.

63 Now, when they left, Moses dying, they started on towards the promised land. Have to hurry now, 'cause we haven't got too much time.
But they started towards the promised land, who come in their way? But one day there was an old king got awful excited about this bunch of Hebrews coming through there. And they knowed that God was with them. So he went over and got a prophet to come and curse them, by the name of Balak. And old Balaam got a... Balak had a prophet by the name of Balaam. And Balaam straddled a little old mule, after he... God done told him not to go. And, you know, he started down through, riding his mule, with a couple servants. He was going over to curse Israel. "Sure, I'll go take care of that bunch of holy-rollers for you. I'll fix them up." So he got on the mule and away he went, right down through there. The first thing you know...

65 The mule had more spiritual sight than the preacher did. That's right. The mule saw the Holy Ghost standing in the road with a sword drawed. He run out into the field, mashed the old preacher's foot for him. Brother, what we need today's some more mule riding. Don't you believe that? That's right. Yes, there he come. He run out into the field; he saw the Angel of the Lord standing in the way.
And so the next time He... The Holy, Holy Ghost went over in a little narrow strip and stood there again. And then the first thing you know, begin to spur the old mule and trying to get him through, and the mule just laid right down. He started kicking him, and beating him with a stick, and the mule turned around and spoke in human voice, and said, "Haven't I served you well in all these things?" And the prophet still was so mad, never even noticed what the mule was saying. Oh, my.

67 If God can use the tongue of a dumb mule to talk, surely He can use a man or a woman that'll surrender hisself to God. Hallelujah.
And about then, first thing the scales dropped off the preacher's eye, and he looked over there, and he saw what was the matter. There stood the Holy Ghost, or the Angel of the Lord, in the way.
He went on down, and he thought that surely he was going to curse this people. So when he goes down there... We find a good picture of it here in Jude, if we'll just turn over. Listen. When he got down there, he said... Now, watch Balaam. And Balak is going to show Balaam Israel, so he goes and builds his altar. He was a prophet, Balaam was. So he just showed him a part of Israel, just the worst part.

70 And that's just exactly the way the Devil does today, he just shows you the worst part of the thing. That's what the Devil shows some of these modern preachers of theology, just say, "Now, look here, you know John Doe that used to live over here, he run off with So-and-so's wife. There ain't nothing to that bunch of holy-rollers." He didn't think about some in his own organization did the same thing. That's right. But they can cover it up.

71 But listen, he showed him just so much of Israel, then he took him back and showed him so much here. But when he come to a place... And Balaam, he thought, "Surely if Israel had done wrong..." They did do wrong. They'd done everything in God's calendar, wrong, nearly. But what, and Balaam thought that a holy God would surely curse a people that had done that much wrong. He thought, "Surely God will do it." So when he got down there, he was so money crazy until he couldn't see what the reason that God wasn't cursing them. And every time he'd try to curse them, he would bless them. He'd throw out his prophecy like that, and go forth and take up his mantle and his parable; and instead of cursing, it would be a blessing fall back to them, "How righteous are thy tents, O Israel," how great they was. Instead of cursing, it was a blessing.

72 What Balaam failed to see, is what the modern preachers and modern people fail to see in the Holy Ghost church today. They say, "I know a lot of them call themselves this, that, and the other, and a lot of things they've done." I'll admit that, brother. They say, "They blow up with this, and they've done that, and done this." That's true; I'll admit that they've done wrong.
But where Balaam failed to see that Brazen Serpent and that smitten Rock going before Israel making atonement. It was God's calling, God's election. They were God's people. Hallelujah. God had called them and separated them, and put a Serpent before them (as an atonement) and a smitten Rock, and Balaam failed to see That. In this day the modern preacher fails to see the power of the Holy Ghost, the smitten Jesus Christ, that we're in His Body; by one Spirit are we all baptized into one Body and become members of that Body. And that's what the modern man failed to see in there. Before that Holy Ghost church moving on, they fail to see that, that smitten Rock, that Brazen Serpent going before the church, making an atonement. Balaam failed to see It.

74 Then when Joshua come down to the end, Joshua took Moses' place. Joshua had been in the camp all the time. He and Caleb was the only two that started back there at the beginning, that went over. Now, the whole generation died off because of unbelief. God started up a new generation; He started Joshua to be the leader, him and Caleb.
Now, notice, as the church has failed... The thing that's been in the church all the time, yet not recognized, the gifts of the Spirit, the manifestation of the Spirit is what's picking up the church now and moving on.

76 Look in the old days back there, they, they put up their tents. There was a Pillar of Fire that led them. And every time that Pillar of Fire would move, they'd move with It. It stayed over the tents. And if it was ten o'clock at night, two o'clock in the afternoon, there was a thousand trumpets blasted at once; every Israelite took down his tent, pulled up his stakes, and wound up everything, and they followed the Pillar of Fire.
Oh, that would be a good thing today. They followed the Pillar of Fire. And then where the Pillar of Fire stopped, they built under. That become lost to the church.

78 And in the days of Martin Luther, after five--fifteen hundred years of dark ages, Martin Luther saw the Pillar of Fire move, and he come out of the Catholic church, and he followed the Pillar of Fire and brought tens of thousands of them out.
And then Martin Luther built under the Pillar of Fire. And when he got down there, the first thing you know, he made a great organization called the Lutheran church. But one day the Pillar of Fire begin to move again, but Martin Luther couldn't move because he was organized. He had to stay there. That's right.
And a little fellow over in England, by the name of John Wesley, saw It. (And Martin Luther said, "The just shall live by faith.") And now, and John Wesley said that, "Jesus suffered without the gates, that He might sanctify the people with His Own Blood." He seen sanctification. The Pillar of Fire moved on, but Luther couldn't move, because he was organized.

81 Let me say this to you, brother. God, in His Bible, never did have an organized church. That's doctrine. The Catholic church says they're the mother church. They are the mother church. They are the mother of organizations, and Revelation 17 says the same thing. That's right. They are the first organized church. And these are just little--little daughters that's dropped off of it, read Revelation 17. We'll get into it next week. All right, notice.

82 Then they couldn't move, so John Wesley saw the Pillar of Fire and he moved after It. And he pulled a great... He saved the nations. About three or four nations was in moral decay, and John Wesley saw the Pillar of Fire and started the Wesley revival that swept around the world, and come over here, him and Asbury and them, and saved the day. That's right.
And then the first thing you know, John Wesley organized so tight, the Pillar of Fire begin to move again. Wesley couldn't move because he was organized. And the Pentecostal people saw It, and away they went. That's right, left Wesley setting in the shade; God laid him up on the shelf with Luther. All right. Now, the first thing you know, they had a great revival, a Pentecostal revival, restoration of the gifts and so forth.
And now, the first thing you know, the Pillar of Fire has begin to move again. But Pentecost is so organized, it can't go...?... when pure...?... It was so organized, crystallized until it can't go. That's right. That's true. But the Pillar of Fire is moving out, brother, and there's people that's going with It. Hallelujah. We're bound for the promised land. Yes, sir.

85 When Moses fail, Joshua saw that Pillar of Fire move, said, "Come on, children, we're on our road." He brought them up there to the side of Jordan. Oh, when I think of that, how beautiful... He said, "Now, before we cross over, we'll let a couple of spies slim--swim over."
You know the case of harlot, the Rahab, Rahab the harlot, rather, how she let the scarlet clothes down and saved her house. By faith she saved the day; she saved her and her household. All the walls fell but her part, because there was a red streak on her door.

87 Like we had the other night, the death angel coming through. Is there a red streak on your door before this great shaking comes? He said, "Not once more will I shake the earth, but I'll shake the heavens. And we receive a...?... a Kingdom that cannot be shaken," Hebrews. That's right. We're living in that hour. Now, watch.

88 I see Joshua, the young leader. God meets him; He said, "Don't get scared now. You... My servant Moses is dead, but rise and go over this Jordan. No man, all the days of your life, will be able to stand before you. As I was with Moses, so will I be with you. Fear not, be strong and very courageous." My, I can see that old warrior walking around there, little humble fellow. He was in... He'd called all of Israel up together, and looked down over Jordan there. It was in the month of harvest, April. And then the snows had melted in Judaea, and there was a great river coming down through there, roaring.

89 I've got... I told you we got a film of it where some of our brothers was over there here recently, and they were having a meeting in there, or just passing through, making ready. I'm going over for a meeting. And there was about forty of them. And they got to that place, and they screamed and liked to tore down all the bushes around there. And when they got up there where Jesus got baptized up there with John, every one of them got to screaming, jumped in the water and baptized one another again. Sure, something just--just a--just tearing a man's soul when he thinks that.

90 Old Buddy Robinson, when he was over there. Some of you Nazarenes ought to get this. He was riding in an old model-T Ford, going down this same journey the children of Israel come. He said, "Glory to God. Stop the thing, I can't stand it no more." Right out there he got, and around and around and around the car he went, and screamed as hard as he could. Said he got in, said, "Start the thing up again; let's go."

91 Something about it. Hallelujah. What is it? There's a deep in here calling to a Deep. Brother, I believe when the deep's in here calling, there's a Deep out there to respond to it. As long as there's a hunger in a human heart now to move out and to do something for God, that shows that there's something pushing down, coming down to us. We're near the thing, brother. Listen tonight. I believe this, in the Name of the Lord, that the things that we have done are little minor things to what God's fixing to do right now. You're going to hear of great things.

92 I seen Joshua now; he's standing there. How is he going to get across the river? Look at them. Now, they didn't have no arches, big blidge--bridge builders, steel and material, or woods to build bridges with in those days. They didn't have them with them. But Joshua looked out across the muddy Jordan; he looked back there and he seen these thousands and tens of thousands of Jews; he said, "God will make a way." God had promised them.

93 And if God promises, God will keep His Word. If God promised to heal you, He will do it. If God promised to give you the Holy Ghost, He will do it. You just come and be--repent, and be baptized in the Name of Jesus Christ, and believe Him, and watch what happens. That's right. You will be filled with the Holy Ghost. God's obligated to His Word. He cannot take His Word back. He's got to keep His Word in order to be God. He has to.

94 Now, notice Joshua standing there, looked all around. Oh, my. We're going to stand there too, one of these days. We're going to stand at the end of the road, when the muddy Jordan... You're healthy tonight, friend; there may not be nothing wrong with you. But one of these days the doctor will be in your room and say, "There's nothing else can be done." That pulse will be slipping up the sleeve. Those youthful days are gone. Something struck. The doctor says, "There's nothing can be done. Sorry. She's a young woman, young boy, old or young, whichever it is, but there's nothing can be done." Walking out of the room, you'll feel the cold vapors of death floating down in the room; that old Jordan will look muddy and rough. Oh, my.

96 Then you'll be as Joshua; he looked, setting back over there on the hill, and there was the ark of the covenant, the go-between. He had something that would go between him and their troubles.
And tonight we've got the Ark, Christ Jesus, Who stands between us and death. Some of these days when the last breath is leaving our body, I want to run down to the river, and say, "Give away, Jordan; I'm going over to see my Lord." I believe the Morning Star will come out, down through the valleys of the shadow of death, light up the way, and the Holy Ghost will stretch two glossy wings across the Jordan and bear our weary souls to a better land. Amen. Now, notice this.

98 Then when Joshua looked, he took the ark of the covenant, told them, said, "Gather yourselves out here; sanctify yourselves against tomorrow, and get ready, for you'll see the glory of God." Then he knowed God was with him.
Then he took the priests, and they put God first; the ark before the priests, before the congregation, made them stay back a certain distance until the ark went first.
Brother, sister, if you'll put God first in everything you do, you're bound to come out right. Put God first.
And they went, packing the ark. And when the priests' feet rested in the water, God rolled back the Jordan. She moved back. He stood in a Pillar, and Israel crossed over on dry land, built their camp.

102 Joshua was walking around a couple days later, just looking over the place. Everything was closed up there, 'cause their God had put fear on them all of the Palestine dwellers up around Jericho. Joshua was walking along, and he looked; he seen Somebody. He pulled his sword; he said... And this other Man pulled His sword. He said, "Who are You for? Are You for us or are You for our enemies?"
He said, "Nay, but I'm the Captain of the Host of the Lord. Take off the shoes upon your feet, for the ground you stand on is holy ground." He met Jesus there face to face, the Captain of the Host of the Lord. And He told him what to do: to march around the walls, sound a trumpet, let out a shout, and the walls of Jericho would fall. And they took the land of Palestine, settled down in there as God promised them, because the promise of God was for them.

104 Now, my brother, tonight we're on our road to the promised land. In a few minutes we'll be burying people here in this baptism pool for the remission of their sins, believing on the Lord Jesus. And I want to say this: if you haven't made your calling and election sure in Christ, may you make it tonight. You don't... You say, "Well, Brother Branham, God don't want me; I ain't worth nothing." Yes, you are.

105 Not long ago I was standing at a museum down in Tennessee, and I was looking at a--a different things, and I seen a--the analysis of a human body, of a man that would weigh fifty pounds. You know how much he was, how much he's worth? Eighty-four cents in chemicals, eighty-four cents. A human body weighing a hundred and fifty pounds, worth eighty-four cents in chemicals: just about enough calcium to do a certain thing, and enough whitewash to sprinkle a hen's nest, and so forth like that, just out of the little bitty thing you have, eighty-four cents. But you'll put a hundred-dollar fur coat around that eighty-four cents, stick your nose up in the air, and walk on like you were somebody, fifty-dollar hat on top of that eighty-four cents.
There was a fellow standing there, said, "Say, we're not worth very much, are we, George?"
I turned around, I said, "But, boy, your body ain't worth very much, but you got a soul's worth ten million worlds. What about that?" He was showing his muscles, how big he was. I said, "What about that?" Man likes to brag on what they are.

107 Not long ago out in the West, I was having a meeting. I went home with an old rancher for dinner. Oh, why, some of his people had been healed. He'd give me a check there that would've bought me forty-five of these Tabernacles, if I'd have wanted it. I said, "I don't want your money."
Howard, my brother, was with me, said, "Bill, why didn't you take that check?"
I said, "I don't want his money." Let me live day by day. Not money I'm after, I'm wanting to serve the Lord Jesus.

110 He stood there when that woman was healed out yonder, the Melikians in California. You seen it here in the Louisville paper. When they come here, two of those agents and brought a million, five hundred thousand dollars, and offered it to me when I lived in this two-room shack. I said, "I don't even want to look at it. No, sir. No, sir." The love of money is the root of all evil. Keep away from that stuff.

111 This rancher walked out of there, he said, "Reverend Branham?"
I said, "Yes, sir."
He said, "You see them mountains over yonder?"
I said, "Yes, sir."
"How far you think they are away?"
I said, "I don't know."
Said, "They're eighty miles." Said, "I own plumb to that, and plumb beyond that. It's my grazing ground."
I said, "My, that's wonderful."
He said, "Now, see down in there, see that city?" He said, "I own the bank in that city; I own all that ground down around there, and I own this way." Oh, all he owned...
Stopped in his little station wagon... I looked at him, very nice man. I laid my hand on his shoulder; I said, "Brother, I want to ask you a question."
He said, "All right."
I said, "Look right up this a-way. How much do you own up That way?" See?
He said, "Brother Branham, I'm afraid I don't own anything."
I said, "There's where my treasures are laying now. I don't have nothing down here. 'But a...?... tent, or a cottage, why should I care. They're building a palace for me over there! Of rubies and diamonds, and silver and gold, His coffers are full, and has riches untold.'" Yes, sir. That's where the riches lays; up yonder, where your treasures is, your heart is also.

118 They was taking a love offering one time for Gypsy Smith. And when they went back in the back of the building to go out that night, there was a poor little ragged girl standing there. She was all... Her clothes was all tore off of her. She had something; she said she wanted to see Mr. Smith. So Gypsy Smith said, "What do you want, darling?"
Said, "Mr. Smith, I didn't have any money to give you, but," said, "about a month ago it was Christmas, and somebody give me a lollipop. And I love you so much, Mr. Smith." Said, "My daddy got saved; he's not a drunkard now." Said, "I thought I'd bring you this lollipop."
Mr. Smith took it in his hand, tears rolled down his cheeks. Patted her on the hand, he said, "Honey, in my offering tonight lays as much as thousands of dollars in checks, but this is the greatest gift that I've got of all of it. It come from your little humble heart." Oh, my.

121 What you've got tonight, friends, you're not nothing anyhow. Why don't you give all you've got to Christ. Come, let's cross this Jordan. Let's go over and possess the land. You say, "Well, brother, you know I've got a good job in this city. I'm... I belong to a certain organization in this city." What are you anyhow? Give what you've got over to Him. Let's gather up here around the Jordan and cross over tonight, go over into the promised Land. May the Lord help you. I pray that He will, while we bow our heads.
Wish I could preach a little longer, but I'm hoarse. It's all right. Let's bow our heads just a minute.

123 Lord God, we're standing up near Jordan tonight, the old muddy waves flashing out yonder. We know one of these days we got to come down there. And I realize that out yonder, before every one of us is a great big black hole, big deep door that men go in called death. And I know every time that my heart beats, I'm one beat closer there. And I got to come down there, Lord. And every man and woman, boy or girl in here has to come to that place. How far we are, You only know. But, Lord, I don't want to come there like a coward; I don't want to come there screaming, "Lord, give me a few more days to repent." I want to come like a hero. I want to come like Paul of old, saying this one thing, "I know Him in the power of His resurrection." Not by shaking hands with some preacher, not by putting my name on a church book, and a few drops of water sprinkled on top of my head, I want to know Him in the power of His resurrection, that when He calls my name, I'll come up from among the dead. O God, may that be the desire of every heart here tonight.

125 If there's men and women, boys and girls here, who doesn't know You in the free pardoning of sin, and has got their names written in the Lamb's Book of Life, may they make their decision just now. Grant it, Father. We love the people. And Thou has a-vindicated Your services everywhere. And we know that You're here.
And we're thinking of Israel crossing the Jordan. Why, You promised it to them, You gave it to them. And You give it to us. Lord, may we rise and go possess our possessions tonight. Grant it, Lord.

128 While we have our heads down. I wonder if there's a person in here tonight would say, "Brother Branham," sincerely from our heart, "I--I want to go over Jordan. I want to cross over, but I'm not exactly right yet. I'm not fit to go over. I'd hate to meet the Lord in my condition. I'm going to raise up my hand and say, 'Pray for me, Brother Branham.' And you do it, will you?" I'll do it. Raise up your hand now. Who are you? God bless you. My, just hands up everywhere. Someone else put your hands up, "Brother Branham, pray for me." God bless you. God bless you, sir. God bless you, sister. God bless you, little lady. God bless you, boy. God bless you, mister. And you back there. All right, someone else put your hands up.

129 Now, look, people, this may be the last Gospel meeting you'll ever be in. When I go away and come back, my wife says, "Bill, you know So-and-so?"
"Yes."
"They died. This one got killed. That one went in a heart attack."
"Oh, you don't mean it?"
"Yes."
Oh, I think, "Oh, my. I remember I made an altar call one time, and I seen that man setting there. I wanted him to... Meda, I said, 'Does anybody know... Did he ever get saved?'"
"No, he just died suddenly coming from work. He started to put on his shoes; he died. He was killed in an accident. He never woke up out of his sleep; he went to bed one night and never woke up."
I think, "Oh, my. I preached to that man, that woman, young people too."

134 Now, don't misjudge things, friend. Are you really a sinner tonight? Now, listen, if you haven't been borned again, you're still away from Christ. Do you want to receive Him? If you will, how many of you wants to accept Him? We haven't room here I don't think for an altar call around here. But if you'll just stand up to your feet and say, "Brother Branham, by standing up, I'm giving this witness; I want to accept Christ right now as my Saviour. I want to get away from this old condition I'm living in."

135 Will you be honest enough in your heart to stand up to your feet? Who'll be the first one to do that, say, "I want to accept..." God bless you, brother. There's three men standing, just a moment. God bless you, lady. Just remain standing if you will, lady, if you will. God bless you. Someone else. God bless you. God bless you, son. Somebody else? God bless you, sir. Someone else stand to your feet, say, "I want to accept Christ right now. I want to get out of my condition." God bless you, sir. Someone else? God bless you with your hand up, back there with the baby. God bless you, lady. Now, just remain standing. Someone else stand up right quick now. How about here, and some of you little children up here? You, young lady, God bless you, sister. God bless you there. Just remain standing, if you will. God bless you, little girl. Someone else want to accept Christ, stand up. That's right. God bless you. God bless you. Stand up. Someone else say, "I now want to accept Christ right now. I want you to remember me, Brother Branham, right now." Will you stand? Waiting on you. "I want to accept Christ." Do you know you're a sinner, or is the doubt just...?... Brother Branham...?... this afternoon...?... What...?... [Brother Branham continues altar service, the words not understandable--Ed.]

Up

S'abonner aux nouvelles