Le Christ Identifié De Tous Les Âges

Autres traductions de ce sermon: Christ Identifié Dans Tous Les Âges - Shp
Date: 64-0401 | La durée est de: 1 heure 12 minutes | La traduction: MS
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1    Bénis-nous, et reçois la gloire de notre rassemblement. Nous consacrons ce bâtiment et ce terrain, en nous plaçant dessus et en Te le donnant, comme offrande, Seigneur, pour l'honneur de Ton Nom. Accorde-le, Seigneur. Bénis tout ce que nous faisons; puisse cela être pour l'honneur de Jésus-Christ, et pour Lui apporter une réalité vivante parmi les gens.

2    Et quand les réunions seront terminées, que nous quitterons ces réunions et que nous rentrerons à la maison, puissions-nous dire, comme ceux d'il y a quelque dix-neuf cents ans, cette dernière Pâques, quand ils revenaient d'Emmaüs, lorsqu'Il leur apparut et fit la même chose qu'Il avait faite avant la crucifixion. Il était le Seigneur ressuscité, parce qu'Il Se faisait encore connaître par les mêmes choses qu'Il faisait avant Sa crucifixion, et leurs yeux furent ouverts, et ils Le reconnurent. Ô Dieu, puissions-nous dire ce soir, après dix-neuf cents ans, quand nous serons sur le chemin du retour ce soir, puissions-nous dire: «Nos coeurs ne brûlaient-ils pas à l'intérieur de nous, alors qu'Il nous parlait en chemin?»
    Puisse-t-Il s'identifier Lui-même ce soir, parmi nous, Seigneur, comme le Seigneur ressuscité, prêt à revenir pour Son Église. Nous le demandons dans le Nom de Jésus. Amen.

3    Chaque soir, afin de faire les choses dans l'ordre, nous sommes venus pour prier. Frère Borders, ou--ou mon fils, Billy Paul, l'un d'eux, sera ici chaque soir, environ--environ une heure avant le début de la réunion. Ce garçon apportera des petites cartes, il les mélangera là, devant vous. Voyez-vous, et ainsi il vous donnera une carte, celle que vous voulez. Quand je viendrai le soir, chaque soir... Cela donne une chance, aux nouveaux arrivants, chaque jour, de recevoir une carte de prière.

4    Alors chaque soir, j'en ferai amener tant pour prier pour eux, pas trop à la fois. Il se pourrait qu'on parte d'une là, si c'est quatre, cela montre que le garçon qui donne les cartes ne peut rien vous garantir, ou vous vendre une carte de prière qui vous assurerait d'aller dans la ligne de prière. Vous avez la même chance, parce que les cartes sont mélangées, devant l'auditoire.

5    Autre chose est que je pourrais démarrer de n'importe quel endroit. Je pourrais débuter à cinquante, pour revenir à trente, et aller de l'avant, ou de... Alors parfois, je compte combien il y en a dans une rangée, et je le divise par cette rangée, et ainsi de suite, comme cela, pour avoir un nombre. Et parfois je prends un petit garçon, et j'estime son âge, ou un homme ou une femme, ou quelque chose comme cela, vous savez, et tout simplement ce qui me vient à l'esprit. Ainsi donc, personne ne sait où commencera la ligne de prière et cela donne une chance à chacun. Ensuite, à la fin, nous prions tous ensemble pour chaque personne qui détient une carte. Ainsi, nous... tenez bien votre carte.

6    Maintenant, bien souvent, dans les réunions, les gens n'atteignent même pas l'estrade. S'il y a ici quelqu'un qui a déjà été à une réunion auparavant; il y en a dix qui sont guéris là-dehors pour une personne qui est guérie ici sur l'estrade.

7    Il faut la foi. Où que ce soit, vous devez rencontrez cette foi. C'est tout. Et la foi n'est pas juste un mythe, quelque chose que vous imaginez. C'est quelque chose que vous savez. C'est vrai.

8    Et maintenant, je vais vous demander quelque chose, alors que nous allons prendre les Écritures ce soir. Nous allons lire dans le Livre, dans le Livre des Hébreux, ce soir, alors que nous nous levons pour lire la Parole. Nous nous tenons debout quand nous faisons le Salut au drapeau, et nous--nous tenons debout devant tous nos emblèmes nationaux, et ainsi de suite, ainsi levons-nous alors que nous lisons la Parole de Dieu, voulez-vous? Hébreux, chapitre 13, du verset 1 à 8:
    Que l'amour fraternel demeure.
    N'oubliez pas l'hospitalité; car par elle quelques-uns, à leur insu, ont logé des anges.
    Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez liés avec eux, de ceux qui sont maltraités, comme étant vous-mêmes aussi dans le corps.
    Que le mariage soit tenu en honneur à tous égards, et le lit sans souillure; mais Dieu jugera les fornicateurs et les adultères.
    Que votre conduite soit sans avarice, étant contents de ce que vous avez présentement; car lui-même a dit: Je ne te laisserai point et je ne t'abandonnerai point;
    en sorte que, pleins de confiance, nous disions: Le Seigneur est mon aide et je ne craindrai point: que me fera l'homme?
    Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu, et, considérant l'issue de leur conduite, imitez leur foi. Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement.

9    Courbons la tête. Seigneur Jésus, fais que ce soit une réalité pour nous ce soir. Non pas seulement la lecture d'une Parole, mais puisse la Parole se faire chair au milieu de nous. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.
    Vous pouvez vous asseoir.

10    Alors que nous allons parler quelques moments, chaque soir nous allons essayer de sortir vers neuf heures trente, si possible. Je désire remercier ceux qui nous ont soutenus, à nouveau, et les gens qui nous ont fait avoir l'endroit ici, le terrain, l'entrepôt, ou ce que c'est. Nous sommes très reconnaissants. Maintenant, vous êtes un groupe sympathique à qui parler, et je pourrais parler longtemps, mais je ne veux pas vous fatiguer. Chaque soir, trente minutes; ce soir ce sera un peu plus long, comme c'est la première soirée.

11    Ce soir, je désire parler sur le sujet de: Le Christ identifié de tous les Âges; car la Bible dit: «Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement», et l'identité de Christ dans tous les Âges.

12    Maintenant, avez-vous remarqué ici, les Écritures disent ici: «Souvenez-vous de vos conducteurs; considérant la fin de leur vie, vous voyez. À la fin de leur vie, Jésus-Christ est le Même hier, aujourd'hui et éternellement.»

13    Tant de personnes ont des opinions différentes de Christ. Comme je voyage dans--dans des endroits différents du pays, et dans le monde, je vois que tant de personnes ont des opinions différentes. Vous seriez surpris de connaître certaines de leurs opinions. Certains pensent qu'Il n'est qu'un merveilleux docteur. Eh bien! maintenant, c'est ce qu'Il était, Il l'était. C'est tout à fait exact. Et beaucoup pensent que c'était un grand philosophe; ce qu'Il était. Il... certainement, Il l'était. Et alors certains pensent que c'était un Homme bon. Il était cela. Mais, voyez-vous, Il était plus que cela. Il était tout cela, plus. Certains pensent qu'Il était un prophète. Il était un prophète, mais Il était plus qu'un prophète. Il était ce que sont les prophètes, plus. Voyez-vous? Ainsi, que, comment pourrions-nous savoir maintenant? S'Il enseignait Ses doctrines, c'était un docteur et Il était un grand philosophe.

14    Mais la seule manière de savoir, pour nous aujourd'hui, si nous voulions l'identifier, aujourd'hui, et je crois qu'Il est ressuscité des morts. Je le crois de tout mon coeur. Et je crois qu'Il a promis ici que: «Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement.» «Et Je suis toujours avec toi, Je ne te laisserai jamais et Je ne t'abandonnerai jamais.»

15    Maintenant, ces Paroles, Elles sont soit vraies, soit elles ne sont pas vraies. Et si Elles ne sont pas vraies, que faisons-nous donc ici ce soir? Nous sommes--nous sommes des gens misérables, nous sommes des gens qui sont, qui sont, eh bien! séduits; le monde chrétien dans son entier est séduit, s'Il n'est pas le Même hier, aujourd'hui et éternellement; s'Il n'est pas vivant ce soir et avec nous comme Il l'a promis. «Voici, Je suis toujours avec vous, même jusqu'à la consommation, jusqu'à la fin du monde. Je suis toujours avec vous.» Maintenant, si ce n'est pas la Vérité, alors il y a quelque chose de faux, nous sommes--nous sommes de faux témoins. Nous ne sommes pas seulement malheureux nous-mêmes, à cause d'une fausse prétention, mais nous séduisons les autres. Nous sommes séduits, au sujet de ce que nous disons, qui n'est pas, s'Il n'est qu'un mythe ou s'Il n'est qu'historique.

16    À quoi bon un Christ historique s'Il n'est pas le même aujourd'hui? À quoi bon un Dieu de Moïse, s'Il n'est pas le même Dieu aujourd'hui? Quel bien cela fait-il de nourrir votre canari avec de bonnes vitamines, pour qu'il ait de jolies plumes et des ailes solides, pour ensuite le garder en cage? Vous voyez, cela ne lui fait pas de bien. Et nous parlons de Dieu, comme Il était grand; et alors, si nous ne disons pas qu'Il est le Même aujourd'hui, alors il y a quelque chose qui ne va pas. Nous sommes enfermés dans une cage quelque part. Et c'est--c'est une fausse conception de ce que Dieu est.

17    La Bible dit explicitement: «Il est le Même», et cela veut dire qu'Il est le Même. Il est exactement comme Il était. Il n'a pas changé du tout, et Il est le Même hier, aujourd'hui et pour toujours.

18    Maintenant aujourd'hui, en ce jour et en ce temps-ci, nous avons notre propre pensée à ce sujet. Mais certainement, s'il existe dans le monde une possibilité de véritablement savoir, nous devons découvrir ce qu'Il était et voir ce qu'Il était dans les autres Âges.

19    Souvenez-vous, la Bible dit: «Il est le Même hier, aujourd'hui et pour toujours.» Ainsi nous devrons voir ce qu'Il est, par les autres Âges; pour savoir comment Il était à l'époque où Il a marché sur Terre, et l'époque après qu'Il soit venu sur Terre, et quitté la terre. Nous devons découvrir ce qu'Il était pour savoir ce qu'Il est encore aujourd'hui, parce qu'Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement. Donc maintenant, d'une autre manière, nous devons retourner en arrière et étudier pour voir qui Il était.

20    Maintenant nous voyons, dans Saint Jean, au premier chapitre; en commençant au verset 1, il est dit: «Au commencement était la Parole, et la Parole était Dieu.» Maintenant, ce sont les attributs, Ses Paroles; ce sont des pensées maintenant, elles ne sont pas exprimées. Vous voyez: «Au commencement est--était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole fut faite chair et habita parmi nous. Au commencement était la Parole!» Eh bien! s'Il était la Parole au commencement, Il est la Parole aujourd'hui, parce qu'Il est toujours la Parole.
    Maintenant, Dieu doit juger le monde par quelque chose.

21    Et les gens disent, eh bien! maintenant que... Si je demandais aux Catholiques ici ce soir: «Par quoi pensez-vous que Dieu jugera le monde?» Les Catholiques diraient: «Par l'église catholique.» Très bien, maintenant, quelle église catholique? Il y a la Romaine, la Grecque orthodoxe, et beaucoup d'autres. Quelle église catholique serait-ce? Les Luthériens disent: «Par nous.»
    Alors vous, les Baptistes, vous êtes exclus.
    Et alors si nous disions: «Par les Baptistes», alors vous, les Pentecôtistes, vous êtes exclus. Ainsi, il y aurait une telle confusion, personne ne saurait quoi faire, ainsi Il n'a jamais promis de juger le monde par l'église.

22    Il a promis de juger le monde par Christ, et Christ est la Parole. Et la Bible est ce par quoi Il jugera le monde, ce qui est Jésus-Christ, le Même hier, aujourd'hui et éternellement.

23    Maintenant, s'Il était au commencement, Il a destiné tant de Sa Parole pour chaque génération, chaque fois qu'Il a eu, qu'un Âge s'est déroulé.

24    Il est omniprésent, omniscient, omnipotent et infini. S'Il ne l'est pas, Il n'est pas Dieu. Il est--Il est--Il est Éternel. Et alors, étant omniprésent; étant omniscient, connaissant toutes choses, cela fait qu'Il est omniprésent. Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement.

25    Donc il pouvait dire la fin depuis le commencement, et dans chaque âge. Il a alloué tant de Sa Parole pour chaque âge.

26    Et alors, habituellement, les hommes embrouillent tellement tout, et le monde est dans un tel état, qu'Il doit envoyer un homme oint. Cela a été la même chose dans tous les Âges. Il S'est identifié Lui-même, sur Terre, dans l'homme. Dieu ne fait rien sans l'homme. La Bible le dit, vous savez. Vous voyez? Il prend toujours l'homme, parce que c'était l'homme qu'Il devait utiliser, et laisser l'homme... Il l'a placé sur la base du libre arbitre, sachant qu'il tomberait, afin de manifester Ses attributs comme Sauveur, car il n'y avait rien de perdu. Et donc, Il a choisi l'homme. Il aurait pu choisir les étoiles, Il aurait pu choisir les arbres, mais Il a choisi l'homme.

27    Un jour, alors qu'Il regardait la moisson, Jésus a dit: «La moisson est mûre, les ouvriers sont peu nombreux. Priez le Seigneur de la moisson d'envoyer des ouvriers dans Sa moisson.» Et c'était le Seigneur de la moisson. Voyez-vous? «Vous n'avez pas parce que vous ne demandez pas. Vous ne demandez pas parce que vous ne croyez pas. Demandez abondamment afin que votre joie soit parfaite.» Voyez-vous? C'est Lui qui dépend du fait que vous demandiez et que vous croyiez que vous recevez ce que vous avez demandé.

28    Maintenant, au commencement, nous découvrons qu'Il a alloué Sa Parole. Nous voyons qu'au temps de Moïse et tout le temps depuis lors, Il s'identifie Lui-même chaque fois par Ses prophètes. La Bible dit: «Il ne fait rien à moins qu'Il ne le révèle premièrement à Ses serviteurs Ses prophètes.» Et, souvenez-vous, Dieu est un Dieu immuable. Il ne change jamais. Il demeure le Même hier, aujourd'hui et éternellement.

29    Dans chaque âge nous voyons que l'homme s'immisce dans le programme de Dieu. Ils se façonnent leur propre pensée et cela semble bon. Cela semble bon, très bien. Et parfois c'est si proche qu'un seul mot pourrait être différent, mais ce seul mot représente la différence entre la mort et la Vie.

30    C'est avec un seul mot que la balle a commencé à rouler, quand Ève a été incrédule à une phase de la Parole de Dieu. Souvenez-vous, elle n'a pas... Satan n'a pas simplement rejeté toute la chose. Il a dit: «Oh! certainement, Ceci sera ce chemin-ci, et Ceci sera ce chemin-là, et Dieu ci et là, mais Il ne fera pas ceci.»

31    Mais Il a dit qu'Il le ferait, et quand Il a dit qu'Il le ferait, c'est ainsi. Voyez-vous? Simplement, vous devez en croire chaque phase. Peu importe ce qu'Elle dit, croyez-La de toute manière. Si vous ne pouvez pas l'expliquer, croyez-La de toute manière. Vous ne pouvez expliquer Dieu; personne ne le peut. On connaît Dieu par la foi, non par la science. Vous croyez Dieu par la foi, parce qu'Il l'a dit et cela règle la question. Pourvu qu'Il ait dit que ce soit ainsi, cela guérit ce cas-là. Il l'a dit; cela ne fait aucune différence combien la science dit que ce n'est pas ainsi.

32    Noé, Noé ne pouvait expliquer combien d'eau il y avait là-haut dans le ciel, parce que la science disait qu'il n'y en avait pas. Mais si Dieu l'avait dit, Il est capable de mettre de l'eau là-haut, ainsi cela--cela règle la question. Vous voyez, il a simplement cru Dieu.

33    Toujours, l'homme qui est oint avec la Parole croit ce que Dieu dit. Qu'il puisse le prouver ou pas, il le croit de toute manière. C'est Dieu qui le prouve.

34    Écoutez, aujourd'hui nous sommes toujours comme... L'homme loue toujours Dieu pour ce qu'Il a fait, il regarde toujours vers l'avenir pour ce qu'Il fera et il ignore ce qu'Il est en train de faire. Cela a toujours été la même chose. Et tout le monde a sa propre interprétation.

35    Dieu est Son propre interprète. Dieu n'a besoin de personne pour interpréter. La Bible dit que c'est sans interprétation. Il n'a pas besoin de l'homme. Dieu interprète la Bible, Lui-même. Dieu a dit: «Qu'il y ait de la lumière», et il y eut de la lumière. Cela règle la question. Dieu a dit: «Une vierge concevra», et elle le fit. Cela a réglé la question. Quand Dieu dit quelque chose et le confirme, c'est Son interprétation. Il a dit qu'Il déverserait Son Esprit dans ces derniers jours, et Il l'a fait. Il n'y a là aucune interprétation; cela est déjà interprété. Des incroyants peuvent se lever, et des sceptiques peuvent se dresser, quoi qu'ils fassent; mais Dieu l'a fait, de toute manière, parce qu'Il a dit qu'Il le ferait. Il n'a besoin de personne pour L'interpréter. Il accomplit Sa propre interprétation. Il a fait la promesse, les gens le croient et Il l'interprète pour eux.

36    Il est le Seigneur qui guérit toutes nos maladies. Je ne peux pas vous dire comment Il le fait, mais Il le fait. Il a dit qu'Il le ferait, qu'Il le ferait, ainsi cela tient à notre foi. Il ne pouvait le faire sans la foi, et Il ne peut pas non plus le faire ici, ou à n'importe quel moment, sans la foi.

37    Maintenant, le problème avec les gens aujourd'hui, nous les voyons vivre à la lueur d'un autre âge. Tout comme Jésus les a trouvés quand Il est venu, Il les a trouvés vivant à la lueur de la loi, et ignorant ce qui devait arriver dans Son âge. Vous savez quel est le problème aujourd'hui? Quel est le problème avec...

38    Quel est le problème avec les Luthériens? Eh bien! parce qu'ils vivaient à la lueur de l'âge Luthérien, quand John Wesley a trouvé le secret de la sanctification. Ils ne purent y marcher car ils vivaient à la lueur de l'âge de Luther.
    Qu'est-il arrivé aux Pentecôtistes?

39    Eh bien! Wesley fut tellement organisé, au point de vivre à la lueur d'un autre âge, ils étaient dans l'âge de Wesley quand le baptême du Saint-Esprit tomba sur les Pentecôtistes. Vous voyez, ils vivaient dans ce que Wesley avait dit, la sanctification. Il leur était difficile de croire au baptême du Saint-Esprit, à la restauration des dons. Ils vivaient à la lueur d'un autre âge.

40    Et c'est ce qu'ils faisaient quand Jésus est venu. Ils dirent: «Nous avons Moïse. Nous, nous avons Moïse.»

41    Il dit: «Si vous connaissiez Moïse, vous Me connaîtriez. Moïse a écrit de Moi. Sondez les Écritures, car en Elles vous pensez avoir la Vie éternelle, et ce sont Elles qui témoignent de Moi.» C'était l'Écriture qui était censée être.

42    Dieu identifiant, interprétant Son Écriture pour cet âge-là, et c'est toujours Christ. C'est Christ dans chaque âge. Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement. Cela a toujours été Christ.

43    Maintenant nous découvrons, nous voyons que nos Frères Pentecôtistes vivent à la lueur d'un âge pentecôtiste, et ils Le manquent encore. Ils essaient d'interpréter l'âge pentecôtiste, alors qu'ils sont au-delà de cela. Nous sommes en train de vivre dans le temps de l'Enlèvement, pour la venue du--du temps de la fin. Mais c'est ainsi que fait l'homme, c'est simplement ainsi.

44    Nous avons une telle quantité qui est allouée pour chaque âge. La Bible est répartie de cette manière et c'est ainsi que nous devons l'avoir. C'est ainsi que cela doit être.

45    Le Dieu immuable, avec le caractère immuable, et Ses caractéristiques demeurent exactement les mêmes. Ils ne peut changer Ses caractéristiques. Il ne peut le faire. Tout est connu par ses caractéristiques.

45    Je ne sais pas si vous avez des bruants jaunes ici, ou non, geai... nous les appelons 'thicker', et un--un geai. Ils ont tous les deux à peu près la même taille. Observez un geai en train de voler, s'il est dans le lointain, observez-le, il fera une ligne en 'B' quand il vole. Mais un bruant, il monte et il descend, quand il vole. Vous voyez, c'est la caractéristique du bruant. Vous pouvez le reconnaître par son action. Observez un homme utiliser sa main droite ou gauche. Il a une cara...

47    Aujourd'hui, il y a des femmes qui veulent être des hommes. Elles s'habillent comme eux, mais elles sont toujours... Observez comment elles marchent et ce qu'elles font, elles sont toujours... Leurs caractéristiques montrent que ce sont des femmes, pourtant, exactement les mêmes, voyez-vous, parce que c'est juste ainsi. Nous allons y arriver plus tard; nous sommes sur quelque chose d'autre maintenant. Souvenez-vous, vous êtes identifiés par des caractéristiques.

48    Et Dieu est identifié par Ses grandes caractéristiques; Il ne peut pas changer. Il a dit dans Malachie 3:6: «Je suis Dieu et Je ne change pas.» Voyez-vous? Il ne change absolument pas. Ses caractéristiques sont les mêmes.

49    Chaque fois qu'Il est apparu sur Terre, à la fin d'un âge, Il a toujours envoyé un homme et l'a oint du Saint-Esprit, Christ. Le Saint-Esprit est Christ, le 'oint', le Logos, et Il est sorti, Il est venu pour identifier la--les Paroles de cet âge. «La Parole du Seigneur vient aux prophètes.» La Bible le dit et identifie cet âge-là. Vous voyez, Il ne fait rien en dehors de l'homme. Maintenant, Il ne peut pas le faire dans un groupe. Vous ne pouvez pas le faire. Cela ne s'est simplement jamais fait. Il n'a jamais utilisé un groupe, Il ne l'a jamais fait. Il utilise une seule personne. Vous n'êtes pas...

50    Israël a été sauvé en tant que nation, mais vous serez sauvé en tant qu'individu.

51    Il traite avec une seule personne. Il avait... Il n'a même pas eu un--un--un Moïse et un Élie en même temps. Il ne pouvait pas avoir Élie et Élisée en même temps. Il ne pouvait avoir Jean et Jésus en même temps. Il en a toujours un, parce qu'Il fait que cette personne unique entre dans Sa volonté divine.

52    Si nous commencions ce soir, et que j'aie un homme, un homme ici que je prendrais, et nous serions d'accord sur la doctrine, juste parfaitement, nous commencerions un petit groupe. Dans un an, à partir d'aujourd'hui, nous aurions tellement de 'rickies' là-dedans; eh bien! ce serait une honte. C'est exact, ils entrent simplement comme des parasites. Vous ne pouvez les garder à l'extérieur. Ainsi donc, cela n'a jamais été le système de Dieu.

53    Dieu ne peut pas changer. Il s'occupe de la même manière d'un individu! Il l'a fait au travers des Âges. Il l'a toujours fait.

54    Et Ses caractéristiques sont identifiées pour cet âge-là. Maintenant, n'oubliez pas cela, Ses caractéristiques sont identifiées pour cet âge-là.

55    Regardez au temps de Joseph, le prophète, comment Jésus était parfaitement identifié en Joseph. Il est né, aimé de son père, haï de ses frères sans raison. Il aimait ses frères. Mais c'était des Pharisiens au cou raide, qui ne voulaient rien avoir avec lui et ils le haïssaient parce qu'il avait des visions et--et ainsi de suite. Mais la caractéristique même en lui montrait que c'était Christ.

56    Joseph était un prophète. Il racontait les choses à l'avance. Cela arrivait exactement de la manière où ça arrivait. Et il interprétait les songes et il n'en a jamais donné une interprétation fausse. Chaque fois qu'il a dit que cela serait ainsi, c'était simplement comme cela. Il était prophète pour cet âge-là. Exactement. Maintenant, nous voyons que Dieu a manifesté Ses caractéristiques en Joseph.

57    Chacun des prophètes a manifesté les caractéristiques de Dieu, parce qu'il a pris la Parole pour cet âge-là et L'a identifiée. Dieu a interprété Sa Parole, de cet âge-là, par l'homme. Maintenant personne ne peut y trouver de faiblesse. Ce sont les Écritures.

58    Eh bien! si cela a toujours été ainsi, cela ne devrait-il pas être la même chose aujourd'hui, s'Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.]

59    Dieu a interprété Sa propre Parole! Il a dit: «Cette chose-ci arrivera à une certaine époque, et ceci arrivera», et Il est descendu et l'a fait. Maintenant, Il n'a pas besoin de l'interpréter, parce que cela se fait de soi-même. Il n'a besoin de personne pour l'interpréter. Il est Elohim, Celui qui existe par Lui-même, le Tout-suffisant. Il n'a besoin de l'aide de personne. Voyez, Il est Dieu et Il fait comme Il veut.

60    Et il y a une chose que nous sommes sûrs qu'Il ne peut pas faire: Il ne peut aller contre Sa Parole et demeurer Dieu. Il doit garder Sa Parole, parce que la Parole est Dieu. C'est... et Dieu est identifié par Sa Parole promise pour chaque âge.

61    Dans un certain, au temps de, eh bien quoi, au temps de Moïse? Il était identifié. Il était identifié parce qu'Il était identifié par Sa Parole. Il a dit à Abraham: «Ta semence séjournera dans un pays étranger pendant quatre cents ans. Je les en ferai sortir par une main puissante.»

62    Maintenant, quand ce grand signe est apparu, comme une grosse boule de Feu dans un buisson ardent. Moïse était chimiste. Il avait été enseigné dans toute la sagesse des Égyptiens. Et si Moïse était allé avec sa position d'instruction et qu'il ait dit: «Regardez ce drôle d'arbre! Il brûle. Les feuilles sautent et rien n'est détruit, n'est consumé. Quand il aura cessé de brûler, je vais prendre des feuilles et je vais aller dans un laboratoire pour découvrir quel genre de produit chimique a été aspergé dessus.»
    Il ne lui aurait jamais parlé! Mais lorsqu'il enleva ses chaussures, il marcha humblement!

63    C'est ainsi que nous trouvons Dieu, lorsque nous ôtons notre orgueil et que nous le déposons et que nous nous avançons dans la Présence.

64    Écoutez cette voix identifier: «Je suis Celui qui Suis. Je suis le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Je me souviens de Ma promesse, et je vois que la condition est correcte. Je suis descendu et Je vais parler. Et Je t'envoie, et tu seras Ma voix.» Oh! la la!

65    C'est ainsi qu'Il le fait. Comment l'a-t-Il fait? En s'identifiant Lui-même dans Ses caractéristiques, dans le surnaturel. Le surnaturel est parfois tellement phénoménal; Cela s'éloigne loin des gens. Les gens peuvent être de braves gens, de bonnes personnes, mais parfois ils comprennent mal.

66    C'était ainsi, c'était la même chose avec Joseph. Il ne pouvait comprendre. Il est un fils de David, mais il ne pouvait comprendre comment Marie pouvait concevoir. Maintenant, sans doute l'a-t-elle regardé en face, avec ses beaux yeux bruns, et elle a dit: «Chéri, je sais que nous sommes fiancés, pour nous marier. J'ai quelque chose à te dire. J'ai eu une Visitation, de Gabriel, et je... J'ai conçu 'par le Saint-Esprit', m'a-t-il dit, 'et cette Chose qui va naître ne sera pas ton fils; ce sera le Fils de Dieu'.» Maintenant, Joseph désirait croire cela; mais il--il ne pouvait tout simplement pas le croire, à peine. C'était trop difficile pour lui de le croire. Mais, vous savez, c'était inhabituel. Les femmes ne conçoivent pas étant vierge, ainsi c'était inhabituel.

67    Et Dieu fait des choses inhabituelles. Les gens s'achoppent à cela. Cela éclaire, ouvre les yeux de certains, et aveugle les autres, au même moment. Cela l'a toujours fait, Il--Il, les choses inhabituelles et la manière inhabituelle.

68    Si Joseph avait simplement regardé dans les Écritures pour découvrir ce qui devait arriver dans ce jour-là. Maintenant il n'y avait pas de prophète alors. Ils n'avaient pas eu de prophète pendant quatre cents ans. Malachie était leur dernier prophète. Et les prophètes étaient très inhabituels. Donc ils n'avaient pas de prophète en ces jours-là et Dieu agit alors de manière secondaire et lui donna un songe, et lui dit: «Joseph, toi, fils de David, ne crains pas de prendre Marie pour femme, car ce qui est conçu en elle est du Saint-Esprit.»

69    Vous voyez, Dieu s'identifiant Lui-même, Il le fait toujours de manière surnaturelle.

70    Maintenant, si nous avions simplement beaucoup de temps, nous pourrions continuer avec ce Joseph et ce Moïse. Mais vous comprenez ce que je veux dire, que Dieu, dans chaque âge, envoie toujours un individu, une personne.

71    Alors pourquoi vous accrochez-vous à un groupe, quand ils ont tous tort? La Bible le dit, dans Apocalypse 17, tout va se rassembler dans un seul grand groupe. Mais de là sortiront des individus qui sont en ordre avec Dieu, ce n'est pas le groupe qui sera en ordre; l'individu en ordre, l'individu dans le groupe.

72    Maintenant nous voyons que nous faisons des histoires et nous continuons avec 'Nous appartenons à ceci, et nous appartenons à cela'. Cela ne veut rien dire pour Dieu. Il s'agit de vous, en tant qu'individu, devant Dieu. C'est... vous devez vous tenir debout sur vos pieds. Vous êtes celui qui va donner son témoignage. Chacun de vous doit faire cela, répondre à Dieu pour la révélation.

73    Et si je parle à une personne qui ne peut, en fait, pas le recevoir, il n'y a rien en lui pour le recevoir... La Bible dit: «Celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante.» Pourquoi n'était-ce pas ces Pharisiens?

74    Regardez Jésus, tout ce que nous savons, Il était la Parole de Dieu manifestée. Nous croyons cela. La Bible dit qu'elle l'était. Eh bien! observez quand Il a donné Son signe messianique.

75    Les Pharisiens, ils avaient un tout petit peu de lumière. C'étaient de braves personnes qui vivaient une bonne vie chrétienne, ou une bonne vie religieuse, ils avaient un peu de lumière. Ils étaient organisés et avaient une prêtrise. Ils avaient un peu de lumière. Mais au fond de leur coeur, ils n'avaient pas de représentation éternelle dans la gloire. Ainsi quand ils ont vu le surnaturel, ils dirent: «Cet homme est Béelzébul, un démon.» Et qu'est-il arrivé? Cela a éteint le peu de lumière qu'ils avaient.

76    Mais il y avait une petite femme de mauvaise vie, une prostituée. Au fond de son coeur, elle avait une représentation d'une des pensées de Dieu. Elle était là, empêtrée dans le péché. Mais lorsqu'elle vit cela arriver, elle dit: «Monsieur, je perçois que vous êtes un prophète. Je sais que lorsque le Messie viendra, Il nous dira ces choses.» Qu'est-ce que cela a fait? Cela a purifié sa vie. Il était le Rédempteur, pour elle, parce qu'Il pouvait la relever d'où elle était venue.

77    Mais ce Pharisien, pensez-y, religieux comme il est possible, et Jésus a dit: «Vous êtes de votre père, le diable, et vous faites ses oeuvres.» Un homme religieux qui appartenait à un ordre bien, élevé. Et Jésus les a appelés: «Serpents dans l'herbe, et démons.» Ils ont rejeté la Lumière de l'heure. C'est exactement ce que c'était.

78    Jésus, à son époque, qu'était-Il? Tout comme les prophètes de leur âge, chacun d'entre eux était la Parole de Dieu interprétée pour cet âge.

79    Moïse était la Parole de Dieu, interprétée. Dieu avait dit: «Je t'enverrai là, et Je les délivrerai. Je t'envoie avec Ma Parole. Je ferai de grands signes et des prodiges.» Il l'a fait.

80    Marie, elle était la Parole de Dieu, interprétée. «Une vierge concevra.» C'était la Parole de Dieu, interprétée.

81    Maintenant, voici Jésus qui vient sur la scène, le Dieu des prophètes. Et les voici, tellement organisés et versés dans le crime, et, oh! dans une telle condition qu'ils ne pouvaient même pas... Ils ne L'ont même pas reconnu. Il n'est pas venu de la manière qu'ils pensaient qu'Il devait venir. Ils pensaient que Dieu actionnerait un petit levier ici et ferait descendre les corridors du Ciel, et qu'Il descendrait en marchant, disant: «Caïphe, souverain sacrificateur de Dieu, Je suis arrivé.»

82    Mais Il a eu un Bébé, né dans une mangeoire, dans une petite grotte, une étable, à Bethléhem, là-bas, avec la paille et le fumier de la grange, un petit bébé enveloppé dans des langes et déposé dans une mangeoire. Il n'avait pas d'instruction. Observez comment ils ont corrigé la Parole? Alors qu'Il était la Parole. Il est la Parole. Il demeure toujours le Même, hier, aujourd'hui et éternellement. Exact.

83    Maintenant je ne fais rien, je ne lance la pierre à personne ou rien. Ce n'est pas mon but de faire cela. Si c'était dans mon coeur, je viendrais devant cet autel et je me mettrais en ordre premièrement.

84    Mais regardez, pour vous qui priez Marie comme médiatrice; regardez Marie. Je crois que c'était une femme vierge, certainement, mais elle ne fut qu'une porteuse que Dieu a utilisée pour apporter Christ sur Terre. La maison qui...

85    Dieu a élargi Sa tente, étant Jéhovah, pour devenir homme. Il était Emmanuel, «Dieu habitant avec nous», campant avec nous; Dieu, manifesté dans la chair; Dieu, tabernaclant dans une tente appelée un homme, c'était le Fils de Dieu.

86    Regardez Marie. Voici un garçon de douze ans, Il n'avait jamais été un seul jour à l'école, autant que nous sachions; Le voici se tenant dans le temple, en train de dialoguer avec les prêtres. Et voilà que viennent son père et sa mère, Il n'était plus avec eux depuis trois jours et trois nuits et ils Le trouvèrent dans le temple. Ils dirent: «Fils, nous avons cherché...» Marie, écoutez Marie dire: «Ton père et moi, nous Te cherchons jour et nuit, avec larmes.» Regardez comment Il nie le témoignage de Marie. Elle avait dit à Joseph que le Saint-Esprit l'avait couverte de Son ombre; elle avait dit à ces prêtres que Ceci était un bébé né d'une vierge; et la voici disant: «Ton père, Joseph, et moi.» Voyez-vous comme c'est incorrect?

87    Mais observez ce que la Parole de Dieu a dit: «Ne savez-vous pas que Je dois être aux affaires de Mon Père?» La Parole corrige toujours l'erreur en identifiant Dieu parmi eux. Un Enfant de douze ans; s'Il avait été, si Joseph avait été Son père, Il aurait été en train de construire des maisons et des armoires. Mais Il était là, en train d'abattre leurs dénominations de ce jour-là. Il était aux affaires de Son Père. Voyez-vous ce qu'Il était en train de faire? «Et ne savez-vous pas que je dois être aux affaires de Mon Père?» Vous voyez, Il a dit à Sa mère, voyez-vous comment...? Eh bien! Il était la Parole.

88    Il est la Parole et la Parole corrige l'erreur en identifiant les caractéristiques de Dieu. Amen. Regardez quand le monde...

89    Je peux imaginer Simon Pierre. Un jour, j'ai lu une petite histoire, sur lui et--et son frère, André. Son nom était Simon alors, vous savez, il n'avait pas encore été appelé Pierre. Ainsi, lui et son frère étaient pêcheurs de poissons, avec leur père, et ils étaient sur la mer. Et le vieil homme vieillissait, et il les appela un soir sur le bateau et leur dit: «Les garçons, vous savez que nous avons fait confiance à Dieu. Souvent, quand nous n'avions rien à manger, et que nous avions des factures à payer, nous sortions, sans faire de prise pendant deux ou trois jours. Et votre mère et moi, avant que vous... qu'elle ne s'en aille, eh bien! nous nous réunissions tous et nous priions que Dieu nous donne une bonne prise. Les garçons, j'ai fait confiance à Dieu toute ma vie. Et j'ai toujours vécu comme tout Hébreux fidèle pour voir la venue du Messie. Maintenant, les garçons, je deviens trop vieux. Je ne Le verrai probablement pas, mais je veux que vous, les garçons, soyez bien instruits.»

90    Je peux le voir mettre ses bras autour de Simon et d'André, et dire: «Les garçons, juste avant Sa venue, vous verrez un leurre. Il y aura toutes sortes de choses fausses qui vont surgir, et cela va aveugler les yeux des gens.» Cela le fait toujours; et cela l'a fait. «Il y aurait toutes sortes de... mais souvenez-vous, ne soyez pas séduits. Le Messie sera un prophète, car Moïse a dit dans Deutéronome au 18ème chapitre, au verset 15: - Le Seigneur votre Dieu suscitera un prophète comme moi. Maintenant, nous n'avons pas eu de prophètes pour manifester la Parole de Dieu. Aucun n'est apparu pour que la Parole vienne à Lui, ainsi nous avons simplement eu des affaires dénominationnelles depuis des centaines et des centaines d'années. Mais quand Celui-là arrivera sur la scène, ne soyez pas séduits, ce sera un Prophète. Le Seigneur Se fera connaître Lui-même. Il sera un Prophète. Et quand Il viendra, Il s'identifiera Lui-même comme prophète.»

91    J'imagine Simon descendant un jour pour voir Jésus sur le rivage. Et lorsqu'il s'avança dans la Présence de Jésus, Jésus le regarda et dit...

92    Il commençait juste Son ministère, maintenant, Saint-Jean chapitre 1, et après «la Parole fut faite chair et habita parmi nous», Le voici. On nous dit qu'André Le vit le premier et entendit Jean prêcher, et il essayait de persuader Simon d'y aller. Et lui disait: «Oh! ce n'est qu'un autre prédicateur. Laisse tomber. Et il y a eu ceci, cela et autre chose.» Mais d'emblée ils pensèrent aller voir.

93    Il disait: «Maintenant le Messie est arrivé!» Oh! André... Simon ne pouvait le croire.

94    Donc il s'avança un jour-là où Jésus se tenait. Jésus se tenait au lac, ce matin là, et tous les gens s'étaient rassemblés autour de Lui. Les femmes avaient rapidement lavé leurs plats, rangé leurs vêtements et tout; elles n'allaient pas nettoyer ce jour-là pour venir L'entendre parler. Simon avait pêché toute la nuit et n'avait probablement pas attrapé de poissons ou rien. Il s'avança en pensant: «Je vais simplement écouter ce qu'Il va dire.» Il s'avança vers Lui.

95    C'était un Personnage bizarre. La Bible dit «qu'il n'y avait rien d'attirant en Lui», il ne ressemblait pas à un roi.

96    La beauté est du diable, toujours. C'est exactement vrai. Nous pourrions en parler un peu plus tard, et le découvrir. Nous voyons ce que Caïn a offert, et voir comment c'était au Ciel, et découvrir quelle vaine beauté il y a dans ce monde. Hollywood a tout pris sous sa coupe aujourd'hui, même l'église. Oui, monsieur. C'est une fausse conception du diable.

97    La beauté du Seigneur est dans la sainteté et la puissance; pas dans la peinture, et la poudre, les shorts et tout le reste qu'ils essaient de porter et de faire. C'est la beauté de la sainteté et de la justice. Nous ne sommes pas de ce monde. Nous venons d'un Royaume qui est d'en Haut, où règne la justice. Oui.

98    Ils ne veulent pas se parer de Cela; trop de télévision et ainsi de suite.

99    Ainsi donc, nous voyons que Simon s'est avancé dans Sa Présence et que là se tenait Celui qu'André croyait être le Messie. Et dès que Jésus regarda Simon, Il dit: «Ton nom est Simon, et tu es le fils de Jonas.» Il savait alors qui Il était! Ce n'était pas une plaisanterie, Dieu S'identifiait à nouveau directement dans les Écritures, Ses mêmes caractéristiques.
    Si Joseph avait pu regarder en arrière et voir cela!

100    Jésus, quand Il prêchait ici sur Terre, Il disait... Il disait: «Sondez les Écritures, vous pensez avoir la Vie éternelle en Elles; ce sont Elles qui témoignent de Moi.» S'ils s'étaient seulement détournés de la loi. La loi était pour ce jour-là et ils vivaient dans ce genre de lueur. Mais les voici aujourd'hui: ils ne pouvaient pas voir les Écritures identifiées la même. Et ils manquèrent de le voir.

101    Ils l'ont fait dans chaque âge et ils le feront dans celui-ci également. Il n'y a rien d'autre à faire pour eux. Il a été prédit qu'ils le feraient, ainsi ils--ils le feront. Il n'y a pas moyen d'y échapper. L'Âge de Laodicée fera la même chose.

102    Observez-Le maintenant. Il se tenait là et il dit: «Maintenant, nous n'avons pas eu de prophète depuis quatre cents ans, et voici un Homme qui me dit qui je suis, et qui était exactement mon père. C'est le Messie.» Maintenant, on nous dit que Simon était ignorant et sans instruction, mais il devint la tête de l'Élise.

103    Nous voyons qu'il y en avait là quelqu'un du nom de Philippe, et il vit cela. Il avait suivi des études Bibliques avec un homme appelé--appelé Nathanaël. Si vous notez où se trouvait Jésus, pour voir où Il trouva Nathanaël, c'était à vingt kilomètres. Cela fait un voyage d'une bonne journée. Donc il a dû courir au-delà de la colline, comme cela. Maintenant nous allons voir. Il a dit: «Nathanaël!» Quand il le rencontra, il dit: «Tu sais, nous avons suivi des études Bibliques.»
    - Oui.

104    «Eh bien! maintenant, nous avons cru qu'il était temps que quelque chose arrive. Les dispensations ont changé, et il est temps que le Messie vienne, parce que cela fait quatre cents ans que nous n'avons pas eu de prophète. Et Malachie nous a dit qu'Il enverrait le précurseur devant nous, et je crois que c'est Jean.»

105    Maintenant, nous savons, quand vous voyez un signe, un véritable signe Biblique, qu'il y a une véritable voix derrière cela. Si aucune voix ne suit le signe, sinon la même vieille voix théologique, oubliez cela. Vous avez déjà eu cela. C'est quelque chose, Dieu essaie d'attirer l'attention des gens par un signe, et ensuite Il leur donne une voix, qui est derrière le signe. Ce doit être une voix scripturaire; Moïse ne l'aurait pas cru, Paul non plus.

106    Sur le chemin de Damas, quand il a vu ce signe, de cette Colonne de Feu, il s'est écrié: «Seigneur!» Ce Juif n'aurait jamais appelé personne d'autre: «Seigneur» que le Seigneur, que le Seigneur Lui-même. Il a dit: «Qui es-Tu?»

107    Il dit: «Je suis Jésus et il te serait dur de regimber contre les aiguillons.» Voyez-vous? C'était le signe, et c'était la voix du signe.

108    Regardez alors ce qu'il a dit. Observez alors son ministère à partir de là, ce qu'il a fait, et vous verrez comment conduire l'église. Nous voyons que là, Il était identifié pour Simon.

109    Ensuite nous le voyons, Nathanaël, nous allons l'amener. Et Nathanaël a dit: «Maintenant, attends une minute; tu dois avoir tort.»

110    «Non, je n'ai pas tort. Tu connais ce vieux pêcheur avec qui nous allions pêcher?»
    - Oui.
    - Tu sais qu'il ne pouvait pas signer son nom?
    - C'est vrai, pour le reçu du poisson, cette fois-là.

111    «Quand il s'est avancé dans la Présence de Celui-ci, que je sais être le Messie... Maintenant, je désire te demander, Nathanaël. Tu es un bon étudiant, un bon Hébreux, un bon lecteur de la Bible. Que sera le Messie quand Il viendra?»
    - «Eh bien! Il sera un prophète, parce que la Bible dit que...»

112    «Eh bien! que dirais-tu si je te disais qu'Il a dit à cet homme, Simon, qui il était et qui était son père?»
    - Oh! je ne peux pas croire cela.
    - Eh bien! allons voir. Allons-y. Viens et vois. (Voyez-vous?)
    «Quelque chose de bon pourrait-il sortir de Nazareth?» dit-il.

113    Il a dit: «Viens et vois.» C'est une bonne question. Ne restez pas à la maison pour critiquer. Venez et voyez, par vous-même. Il a dit: «Viens, apporte ta Bible et sonde.» Le voici.
    - Quelque chose de bon pourrait-il sortir de Nazareth?
    Il dit: «Viens et vois.»

114    Et quand il s'avança dans la Présence de Jésus, Jésus le regarda. Maintenant, Il dit: «Voici un Israélite dans lequel il n'y a pas de fraude.»
    Il dit: «Rabbi, depuis quand me connais-Tu?»

115    Il dit: «Avant que Philippe ne t'appelle, quand tu étais sous l'arbre, Je t'ai vu.»

116    Il dit: «Rabbi, Tu es le Fils de Dieu. Tu es le Roi d'Israël.»

117    Pourquoi? Ses caractéristiques L'identifiaient. Pourquoi? Hébreux, chapitre 4, verset 12 dit que: «La Parole de Dieu est plus puissante, plus pénétrante qu'aucune épée à deux tranchants, elle coupe en deux, elle discerne les pensées et les intentions du coeur.»

118    C'est ce que les prophètes ont fait, et ils étaient la Parole. Ils étaient la Parole pour leur âge, mais ici était la plénitude de la Parole. Voyez-vous? Ils étaient ceux qui pouvaient leur dire ce qui était arrivé, discerner les pensées, et ce qui était, ce qui est et ce qui doit arriver.

119    Ainsi, Il se tenait là. Oh! certains d'entre eux se tenaient là, disant... Ils devaient donner une réponse à leur congrégation. Ils devaient le faire, parce que des oeuvres puissantes étaient accomplies et ils ne pouvaient pas le nier.

120    Vous voyez, ils avaient déjà la guérison, en ce qui concerne la guérison. Ils avaient la piscine de Béthesda, là-haut, vous savez. Ils, Béthesda, ils entraient dans cette piscine et étaient guéris. Ils ont eu la guérison Divine dans tous les Âges, mais ici il y avait un prophète.

121    Ils--ils devaient le faire. Savez-vous ce qu'ils ont dit? «Cet homme est Béelzébul, un diseur de bonne aventure. Il fait...»

122    Jésus a dit: «Je vous pardonne pour cela. Mais quand le Saint-Esprit sera venu, dans un autre âge, pour accomplir la même Parole, un seule parole contre cela ne sera jamais pardonnée, ni dans ce monde, ni dans le monde à venir.» C'est un blasphème, appelant l'Esprit de Dieu un esprit impur, alors qu'Il accomplit l'oeuvre de Dieu. Pensez-y fermement, maintenant. Souvenez-vous, gardez cela à l'esprit.

123    Oui, c'est ainsi qu'Il était identifié hier. C'était Jésus, hier. Et s'Il est le Même aujourd'hui, Il ferait les mêmes choses. C'est ainsi qu'Il s'est fait connaître comme Messie. C'est ainsi qu'ils L'ont reconnu, par cette oeuvre. Regardez, c'est...

124    Il y a seulement trois genres, trois races de peuples, ce sont les Juifs, les Nations et les Samaritains. Et ce sont Cham, Sem et Japhet. Maintenant, si nous croyons la Bible, ils viennent tous des fils de Noé, et ce sont les Juifs, les Nations et les Samaritains.

125    Maintenant les Nations ne cherchaient pas un Sama... pas de Messie. Nous avions un bâton dans le dos et nous adorions un dieu païen. Nous les Anglo-Saxons et ainsi de suite, en ces jours-là, nous étions des païens, Romains et Grecs, et ainsi de suite. Nous ne nous attendions à aucun Messie. Mais les Hébreux s'y attendaient, et Il...

126    Rappelez-vous, écoutez attentivement maintenant. Il n'apparaît qu'à ceux qui Le cherchent. Il apparaît seulement à ceux qui Le cherchent. Il se fait connaître à ceux qui Le cherchent.

127    Et Il se fit connaître aux Juifs, souvent. Quand nous en parlerons, plus tard dans la semaine, nous aurons davantage de personnages. Mais maintenant même...

128    Maintenant il y a un Samaritain, ils s'y attendent également. Ainsi Il était en chemin vers Jéricho, et Il devait prendre le chemin de la Samarie et Il est arrivé dans la ville de Sychar. Vers onze heures ou midi, Il envoya Ses disciples dans la ville pour aller chercher des vivres.

129    Alors qu'ils étaient partis, une femme de mauvaise vie sortit de la ville; c'était peut-être une jolie fille. Elle avait peut-être été rejetée par ses parents et tout, et elle n'avait rien vu à l'église, ainsi elle gagnait simplement sa vie d'une mauvaise manière, en ayant trop de maris. Et elle vint au puits, et là Jésus était assis, un Juif.

130    Il avait peut-être l'air un peu plus âgé qu'Il ne l'était réellement, parce qu'Il n'avait que trente ans, et nous voyons dans Saint-Jean 6 qu'ils disaient qu'Il semblait en avoir cinquante. Ils dirent: «Tu n'as même pas cinquante ans et tu as vu Abraham?»

131    Il dit: «Avant qu'Abraham fut, Je suis.» Vous voyez? Mais peut-être, Ses oeuvres L'avaient peut-être beaucoup affecté.

132    Il était là, assis contre le mur, et cette femme est montée, elle a pris le petit... Vous qui avez, ici dans le sud, un seau à puiser, vous savez, cerclé de fer. Il y a encore des petits puits là, de la même manière. Et c'est en forme de cercle. Et--et elle fit descendre sa cruche.

133    Vous devriez voir ces femmes. Vous les femmes, vous parlez de marcher correctement! Je les ai vues prendre ces pots, qui contiennent une vingtaine de litres et les mettre sur la tête, un là-haut. Un sur la hanche et un au-dessus et marcher comme cela, en se parlant l'une l'autre, sans en renverser une goutte. Elles marchaient juste aussi bien qu'il est possible.

134    Maintenant, dans l'est, voyez-vous, les mauvaises femmes et les bonnes femmes ne peuvent s'associer ensemble. C'est différent ici, mais--mais elles ne le peuvent pas là-bas. Elle est marquée, elle est marquée. C'est tout. Si jamais elle a le mauvais mari, elle ne peut plus s'associer avec elles. Mais là... Tout est confus ici maintenant, nous le voyons, mais là, ce n'était pas ainsi.

135    Ainsi elle ne pouvait venir avec les vierges, le matin. Elle devait venir vers midi, pour aller chercher son eau.

136    Ainsi elle commençait à laisser descendre sa cruche. Mais il y avait une semence prédestinée dans cette petite femme. Elle laissa descendre cette cruche et elle entendit un Homme dire: «Donne-Moi à boire. Donne-Moi à boire.»

137    Elle se retourna, regarda autour d'elle et vit ce Juif. Et ce Juif, peut-être, un Homme d'âge moyen. Je ne sais pas ce qui était dans ses pensées à ce moment-là. Ainsi elle dit: «Ce n'est pas l'usage, que Toi, un Juif, tu me demandes à moi, une femme de Samarie.» Voyez-vous, elle ne savait pas ce que--ce que c'était. Elle... peut-être que cet homme faisait le malin avec elle, aussi il... Elle dit: «Ce n'est pas l'usage pour vous, les Juifs.»

138    Ainsi, la conversation s'engagea. Qu'essayait-Il de faire? Il essayait d'attirer son attention. Le Père L'avait envoyé là, mais maintenant Il devait découvrir pourquoi là-bas.

139    Ils s'attendaient à un Messie. Il s'était identifié avec les Juifs, maintenant Il est avec les--avec les--avec les Samaritains.

140    Et elle disait: «Ce n'est pas l'usage que Tu me demandes cela à moi, une femme de Samarie.»

141    Ainsi Il dit: «Si tu savais à Qui tu parles, tu Me demanderais à boire. Je te donnerais de l'eau que tu ne peux pas puiser ici.»

142    Et ils continuèrent à parler de l'adoration. Directement Il découvrit quel était son problème. Nous savons tous ce que c'était «trop de maris.» Il la regarda et dit: «Femme, va chercher ton mari et viens ici.»
    Elle dit: «Je n'ai point de mari.»

143    Il dit: «Tu as dit la vérité, parce que tu en as cinq et celui avec lequel tu vis maintenant n'est pas ton mari.»

144    Observez cette femme. Regardez la différence entre elle et cette organisation. Observez-la en tant qu'individu. Observez ces Pharisiens disant: «Cet Homme est Béelzébul.» Regardez-la: pas elle.

145    Elle se retourna et dit: «Monsieur, je perçois que Tu es un prophète.» Ah! Voilà cette lumière, voyez-vous. Quand le Fils touche la Semence, et la bonne sorte, elle produira la Vie, tout aussi certainement que le monde existe. Cela a frappé cette Semence dans le coeur de cette petite prostituée! Elle dit: «Monsieur, je perçois que Tu es un prophète. Maintenant, nous savons... Cela fait des centaines d'années que nous n'avons pas eu de prophète. Et nous savons que lorsque le Messie viendra, nous nous y attendons, et quand le Messie viendra, ceci est la chose qu'Il fera.»

146    C'est le signe du Messie. Ne voyez-vous pas? C'était le Messie qui était en Moïse. C'était le Messie qui était en Énoch. C'était le Messie dans chaque âge. Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement. C'est Christ, tout le temps.

147    Elle dit: «Je sais. Nous savons que lorsque le Messie viendra, c'est ce qu'Il fera.»
    Il dit: «Je Le suis, Moi qui te parles.» Oh! la la!

148    Là-dessus, elle laissa tomber la cruche, courut dans la ville, et dit: «Venez voir un Homme qui m'a dit ce que j'ai fait. N'est-ce pas le Messie?»

149    Et les gens de cette ville, sans l'avoir vu accomplir, la ville entière crut en Lui. C'est vrai. Pourquoi? Ses caractéristiques, de ce qu'Il était. Il était identifié pour cette ville de Sychar. Il était identifié, le Messie de Dieu, par Son caractère, les caractéristiques qui étaient en Lui. Parce qu'Il était--Il était le Dieu des prophètes. Il était le Prophète. Il était le Prophète manifesté. Il l'a toujours été, dans tous les Âges, le Même, et s'Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement...
    Maintenant, pour me dépêcher et terminer.

150    On nous a dit, dans Zacharie 14:6 et 7 «qu'un jour viendrait, prophétisé par un prophète, qui ne serait appelé ni jour ni nuit.» C'est un jour sombre, ténébreux, lugubre, «mais au temps du soir, il y aura de la Lumière.» La Bible l'a dit. Maintenant regardez, en terminant.

151    Géographiquement, le soleil se lève sur les gens de l'Est, premièrement. Il se lève à l'Est et se couche à l'Ouest. Maintenant, suivez-moi attentivement. La civilisation a voyagé avec le soleil. Nous savons tous cela, n'est-ce pas? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.]

152    C'est la même chose avec l'Évangile. L'Évangile a commencé à l'Est. Il est venu de l'Est; a traversé l'Allemagne, traversé la Méditerranée, en Allemagne; de l'Allemagne Il a traversé la Manche pour entrer en Angleterre; et là Il a traversé l'Atlantique, pour entrer aux États-Unis, sur la côte est; et Il a voyagé jusqu'à la côte Ouest. Maintenant l'Est et l'Ouest se sont rencontrés.

153    Et le même soleil qui se lève à l'Est est le même qui se couche à l'Ouest.

154    Observez maintenant; le Fils, S-O-N, s'est levé comme Messie, sur les gens de l'Est.

155    Et maintenant, depuis Son départ, nous avons eu un temps de dénominations et de rassemblements; et ainsi de suite. Nous avons eu assez de lumière, comme un jour brumeux où le soleil est caché par les nuages. Et ils ont eu des dénominations. Nous avons construit des hôpitaux, nous avons construit des écoles, nous avons construit des organisations. Nous avons fait toutes ces choses exactement de la manière dont nous étions censés le faire.

156    Mais Il a dit: «Au temps du soir, il y aura de la Lumière.» Le même Jésus, dans Sa puissance de résurrection, se lèvera à nouveau, comme Il l'a promis dans Malachie 4, comme Il l'a promis dans Saint-Jean 14:12. Comme Il l'a promis dans Luc 17:30. «Comme il en était aux jours de Sodome, ainsi en sera-t-il à la venue du Fils de l'homme.»

157    Regardez ce qui est arrivé aux jours de Sodome. Abraham, lui qui avait la promesse d'un fils, nous le voyons là, et nous voyons le signe qui a été accompli.

158    Là-bas, à Sodome, nous voyons ce qui est arrivé. Et vous savez que nous n'avons jamais... Maintenant, là-bas, Lot était un type de l'église naturelle, là, à Sodome, l'organisation, et ils reçurent un messager. Deux messagers sont allés là, un moderne Billy Graham et Oral Roberts. Et vous savez quoi? Il n'y a jamais eu un temps dans l'histoire de l'église où un homme ait jamais été envoyé pour l'église, de manière universelle, dont le nom se termine par h-a-m, jusqu'à maintenant. Billy G-r-a-h-a-m, six lettres. A-b-r-a-h-a-m fait sept lettres. Mais Billy Graham est là, à Sodome, faisant retentir son appel pour qu'ils sortent.

159    Mais souvenez-vous, il y en avait un pour l'église spirituelle, qui était dehors, Abraham, celui qui avait été appelé «hors de». Observez quel genre de signe Il a donné. Il n'a jamais beaucoup prêché l'Évangile; il leur a juste dit que les promesses étaient prêtes à... Et Il a dit: «Où est Sara?» Maintenant, souvenez-vous, elle s'appelait Saraï, la veille de cela, et lui Abram. Maintenant Il a dit: «Où est Sara, «princesse», ta femme, père de nations?»
    Il dit: «Elle est dans la tente, derrière Toi.»

160    Et Il a dit: «Je vais te visiter selon le temps de la vie.»

161    Un Homme qui a mangé de la viande de veau, bu du lait de vache, et mangé des gâteaux de maïs... buvant du lait. Un Homme ayant de la poussière sur les vêtements, assis là, le dos tourné à la tente. Il dit: «Où est Sara, ta femme?»
    Il répondit: «Elle est dans la tente, derrière Toi.»

162    Et Sara dit: «Moi, une vieille femme comme moi, j'ai cent ans, (comme mari et femme, ils avaient cessé depuis longtemps...) avoir du plaisir avec mon seigneur, lui qui est vieux également?» La Bible dit «bien avancés en âge». Elle avait dépassé la ménopause de quarante-cinq ans, ou davantage, peut-être cinquante ans après la ménopause.
    «Et moi, avoir du plaisir avec mon mari, comme une jeune femme?» Elle rit sous cape, vous savez.

163    Et alors cet Homme, cet Homme dans cette chair humaine a dit: «Pourquoi Sara a-t-elle ri?»

164    Qu'arriva-t-il? Abraham appela cet Homme Elohim, le Dieu Tout-Puissant représenté dans un être humain.

165    Jésus, notre Seigneur a dit: «Comme il en était aux jours de Lot, ainsi en sera-t-il à la Venue», et observez, «quand le Fils de l'homme sera manifesté, connu», Luc 17. «Quand le Fils de l'homme sera révélé, dans les derniers jours. Le Fils de l'homme révélé, Son Évangile L'identifie comme il en était aux jours de Lot.»

166    Regardez ce qu'ils font maintenant: des nations perverties. Oh! la la! Regardez les homosexuels et regardez ce que nous avons maintenant. L'église est un gâchis. Le pays est un gâchis, et la chose entière. Dieu le vomit, depuis le sommet, le fond de la terre. La chose entière est un gâchis.

167    Géographiquement, et aussi matériellement, la scène est en place. N'est-ce pas le temps pour que Dieu revienne dans la chair humaine, que «La Parole de Dieu qui est plus tranchante qu'une épée à deux tranchants, qui discerne les pensées et les intentions du coeur» apparaisse sur la scène, pour que Jésus-Christ soit le Même hier, aujourd'hui et éternellement! C'est une Parole promise qui nous est destinée pour aujourd'hui. Nous vivons en ce jour-ci, et Dieu est ici avec nous, pour manifester cela et le rendre vrai. Courbons la tête.

168    Père Céleste, Tu as dit: «Il y aura de la Lumière au temps du soir.» Nous Te voyons, Seigneur, par tous les signes; les nations se disloquent; Israël est dans sa patrie; les esprits sont pervertis, réprouvés en ce qui concerne la Vérité. «Comme Jannès et Jambrès ont résisté à Moïse», Tu as dit, «des hommes réprouvés, abandonnés à des tromperies, pour croire un mensonge et être condamnés par cela.» Mais Tu as promis qu'en ce jour-là Tu te ferais connaître, que le Fils de l'homme serait révélé, Jésus-Christ le Même hier, aujourd'hui et éternellement, par Ses mêmes caractéristiques qui L'identifient dans chaque âge.

169    Puisse-t-Il, ce soir, Seigneur Dieu, grand Jéhovah, Elohim, descendre dans Ton peuple ce soir, Seigneur. Descends et fais-Toi connaître, afin que les croyants puissent croire. Que les gens puissent comprendre et savoir que Tu demeures toujours Dieu, et que Tu es le Même hier, aujourd'hui et pour toujours. Et ensuite, Seigneur, que ceux qui sont ordonnés pour la guérison, et ceux qui sont ordonnés pour la Vie éternelle, se lèvent et se saisissent de cela, Seigneur, car ceci est le temps de la Visitation. Que cela ne passe pas en vain. Je le demande dans le Nom de Jésus-Christ. Amen.

170    Combien croient que c'est la vérité, que c'est l'Évangile? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Vivons-nous maintenant en ce jour-là? C'est la chose suivante. Si c'est ainsi, Dieu est solennellement obligé de l'identifier.

171    Maintenant, si vous voulez me consacrer toute votre attention. Je vais être un peu en retard, je vous l'ai dit, ce soir, peut-être de quinze minutes.

172    Nous avons donné des cartes de prière... Les «A», «A». Très bien, commençons rapidement. «A», numéro 1. Je vais vous appeler un à la fois, afin que vous puissiez vous tenir debout, si vous voulez. «A», numéro 1. Qui a la carte de prière «A», numéro 1, levez la main? Maintenant, si vous ne pouvez lever la main, je vais... quelqu'un va venir vous chercher. «A», numéro 1, très bien. Venez maintenant, au fur et à mesure que vous êtes appelés, selon votre numéro. Très bien, «A», numéro 1. Très bien.

173    Numéro 2, voulez-vous lever la main? Numéro 2, carte de prière A, numéro 2, levez la main. Voulez-vous venir, madame? Maintenant, si quelqu'un est infirme et ne peut pas se lever, les huissiers vont vous amener. Numéro 2.

174    Trois, levez simplement la main. Cela va épargner du temps, rapidement, si vous avez le numéro 3, voulez-vous lever la main? Ici, madame. Numéro 4, levez la main, numéro 4. Carte de prière... numéro 4, venez. Très bien. Numéro 5 carte de prière numéro 5.Juste ici, madame. Numéro 6.

175    Oui? Peut-elle marcher? Très bien. C'est... ou amenez-lui une chaise là. La dame est malade, je pense, ou peut-être son mari, la personne qui était assise là avec elle. Ou c'est un... apportez-lui une chaise là, elle... Très bien.

176    Numéro 7. Numéro 8. Numéro 9. J'ai... Oui, ici, neuf, neuf. Dix, numéro 10, carte de prière dix? Onze, douze, treize, quatorze. Allez jusqu'à l'autre extrémité maintenant, le quatorze. Quinze. Très bien, alignez-vous directement derrière eux.

177    Attendez juste une minute maintenant, que ceux-ci se mettent en ligne, pour voir où nous en sommes. Les autres, tenez simplement votre carte une minute.

178    Combien y en a-t-il dans cette congrégation qui sont--sont malades et n'ont pas de carte de prière? Levez vos mains comme ceci. Très bien. Chaque... Peu importe où vous êtes. Très bien.

179    Maintenant, soyez très respectueux. Maintenant, regardez, pendant qu'ils forment la ligne de prière, accordez-moi toute votre attention. Vous devez écouter ce que je vous dis. Voyez-vous? Notez-le.

180    Un jour il y avait une femme, Jésus passait dans le pays et Il avait franchi la mer, et Il est allé à un endroit où une femme avait une perte de sang. Et tous les prêtres et les autres étaient là, ils se moquaient de Lui, bien sûr. Et il avait un groupe qui Le croyait. Et Il passait dans la foule. Et la femme disait dans son coeur...

181    Écoutez attentivement maintenant. Écoutez-vous? Dites: «Amen.» [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Très bien. Celle-ci, maintenant, la femme... Voyez-vous, quand quelque chose vous distrait de ce que vous êtes en train de faire, vous voyez. Chaque personne est un... je ne traite pas avec vous en tant que corps. Je traite avec vous en tant qu'esprit, une âme. Voyez-vous? Et cette mouvance, vous avez votre esprit ailleurs, voyez-vous, j'essaie de me saisir de cela. Remarquez maintenant, un jour un homme regarda Paul attentivement, en croyant profondément; Paul a dit: «Je perçois que tu as la foi pour être guéri.» Voyez-vous? Maintenant, remarquez.

182    Cette femme, alors qu'elle passait là, elle ne pouvait pas L'atteindre. Tout le monde mettait les bras autour de Lui, tout. Disons, c'est une manière de parler maintenant, disons qu'elle n'avait pas de carte de prière et elle ne pouvait entrer dans la ligne.

183    Ainsi tout le monde disait: «Bonjour, Rabbi! Dis, es-Tu le Prophète? Nous--nous croyons qu'un prophète vient, mais je--je ne Te connais pas. Vous voyez, je--je ne suis pas sûr. Je me ferai expulser de mon église si je crois Cela.» Voyez-vous? Et vous savez, c'est toujours la même vieille histoire.

184    Ainsi donc, cette petite femme, elle le croyait. Ainsi, elle se glissa tout près, et elle dit: «Si je peux toucher le bord de Son vêtement, je serai guérie.» Ainsi elle Le toucha.

185    Maintenant, si quelqu'un a déjà vu le vêtement palestinien, vous avez un sous-vêtement, et ensuite le vêtement extérieur flotte librement. Maintenant si une femme touchait un de vos manteaux, à vous les hommes, juste le bord du manteau, comme cela, et partirait, vous ne vous en apercevriez jamais, dans une foule comme cela. Ce grand vêtement pendait amplement autour de Lui. Et elle était sur les genoux et elle toucha simplement Son vêtement et s'en alla. Jésus s'arrêta. Il dit: «Qui M'a touché?»

186    Regardez maintenant ce que Pierre a dit, avec les clés du Royaume. En d'autres termes, exprimons-le avec les mots d'aujourd'hui: «Mais Seigneur, Tu dis quelque chose de fort! Eh bien! ces gens vont croire que Tu es fou, il y a quelque chose qui ne va pas. Tout le monde T'a touché.»

187    Tout le monde disait: «Bonjour, Rabbi!» Ils disaient: «Es-Tu le guérisseur divin? Soi-disant, Tu dis... attends; nous avons un cimetière rempli de gens ici, si Tu veux en ressusciter un pour nous. Viens et nous Te croirons, si Tu fais cela.»
    Il y en avait pour Lui et contre Lui, tout comme dans chaque foule, vous voyez; certains se moquaient, et certains croyaient en Lui.

188    Et Pierre a dit: «Eh bien! tout le monde Te touche! Pourquoi dis-Tu une chose pareille?»

189    Il dit: «Mais Je sens que Je suis devenu faible, une vertu est sortie de Moi.» C'est la force.

190    Regardez, Il regarda autour de Lui dans l'assistance et Il découvrit cette petite femme. Elle ne pouvait pas se cacher. Voyez-vous? Elle avait cette semence, là au fond. Ô Dieu, donne-nous cette Semence! C'est ce dont nous avons besoin maintenant même. Il l'a trouvée, et Il lui a parlé de sa perte de sang. Il dit que sa foi l'avait sauvée.

191    Regardez, vous dites: «S'Il était ici ce soir, je ferais la même chose.» S'Il marchait dans ce bâtiment ce soir, croyez-vous que si vous Le touchiez, vous seriez guéri?

192    Eh bien! laissez-moi vous dire. Dans le Livre des Hébreux, au troisième chapitre, il est dit que: «Il est maintenant même un Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de nos infirmités.» Combien croient que ceci est la Vérité? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Voyez-vous? Eh bien! s'Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement; comment agirait-Il aujourd'hui? De la même manière qu'Il a agi hier. Est-ce exact? [«Amen.»]

193    Maintenant il n'est pas nécessaire de venir ici. Croyez simplement, et dites ceci: «Maintenant, Seigneur, je--je... Ceci est étrange, mais cet homme parle de la Bible. Cela semble...» Cela a semblé étrange dans tous les Âges, mais sondez-le, et voyez si les Écritures... Jésus a dit: «Sondez les Écritures; Elles témoignent de Moi.» Voyez-vous?

194    Maintenant, sondez les Écritures. C'est vrai. Nous sommes dans les derniers jours. Toute la nature prouve que ce sont les derniers jours. L'église dans sa conglomération, vous allez tous vers le grand massacre du Conseil oecuménique très bientôt, ici, vous voyez, la mère prostituée et toutes ses filles, tout comme la Bible l'a dit, prenant la marque de la bête, sans le savoir. Voyez-vous? J'en parlerai plus tard. [Passage blanc sur la bande. – N.D.É.]

195    Il est le Souverain Sacrificateur. Comment le faites-vous? Avec votre foi? Touchez Son vêtement et voyez s'Il ne se retourne pas pour faire la même chose qu'Il fit alors. La Bible dit: «Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement.» Ce serait très convainquant. Le croyez-vous? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.]

196    Maintenant, tout le monde, que personne ne bouge maintenant. Soyez très respectueux. Voyez-vous, vous devez respecter le Saint-Esprit. Le respect! C'est la seule manière de recevoir jamais quelque chose de Dieu, c'est de respecter Son Message. Respectez-Le. Écoutez maintenant.

197    Prenons simplement, vous tous les Méthodistes, Baptistes, Pentecôtistes et Catholiques, et tous, prenez simplement votre religion, votre dénomination, et mettez-la de côté pendant quelques minutes, et dites: «S'Il est la Parole, la Parole discerne les pensées qui sont dans le coeur. C'était le Messie hier; c'est Lui aujourd'hui. Cela doit être. Et Il l'a promis aujourd'hui, maintenant.»

198    Maintenant, il y a une petite dame qui se tient ici. Que personne ne bouge maintenant. Soyez simplement très respectueux et restez tranquilles. Maintenant, je, par--par un don...

199    Maintenant un don n'est pas quelque chose que vous prenez comme, une hache à découper, et vous allez en couper une tranche. C'est faux. Un don, c'est savoir comment vous mettre vous-même hors du chemin. C'est juste le fait de vous relaxer et de vous mettre en dehors, et alors Dieu entre et vous utilise de la manière dont Il le désire. Un don, c'est vous ôter du chemin. Voyez-vous? Pas quelque chose que vous mettez dans votre main, et avec quoi vous allez poignarder et enfoncer; cela--cela n'est pas Dieu. Vous voyez? La chose que nous faisons est juste de nous mettre hors du chemin, ensuite le Saint-Esprit entre et l'utilise de la manière dont Il désire l'utiliser.

200    Maintenant, vous devez vous mettre vous-même hors du chemin. Peu importe ce que Dieu ferait ici, Il doit le faire sur vous également. Peu importe combien Il pourrait me oindre, Il doit vous oindre. S'Il ne le fait pas: «Il ne put accomplir de nombreuses oeuvres puissantes.»

201    Maintenant, je crois que j'ai vu quelqu'un, un petit garçon, à ce qu'il semblait, assis là dans une chaise roulante ou quelque chose. Je pensais avoir vu un homme là. Peu importe ce que c'est, où vous êtes, maintenant croyez simplement. Voici une petite femme qui doit s'asseoir ici, courbée.

202    Maintenant, souvenez-vous, je ne peux guérir personne. Un homme qui guérit: cela n'existe pas. C'est Dieu. Combien comprennent cela maintenant? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] La guérison est déjà acquise. C'est pour vous faire arriver à croire que Sa Présence est ici pour garder Sa Parole. Maintenant, si je vous ai exprimé Sa Parole, qu'Il a promis de faire ceci, et que vous le croyez tous; maintenant, s'Il le fait, cela L'identifie ici.

203    Maintenant voici une femme qui se tient ici, une petite dame. Elle est beaucoup plus jeune que moi. Et voici une image de Saint-Jean 4, un homme et une femme qui se rencontrent la première fois. Nous sommes étrangers, je suppose, jeune dame, n'est-ce pas, l'un par rapport à l'autre. [La Soeur dit: «Oui, monsieur.» – N.D.É.] Nous le sommes. Maintenant, je désire que l'auditoire regarde. Je ne la connais pas. Je ne l'ai jamais vue. Vous venez juste de l'entendre le dire. Je ne la connais pas. Elle ne me connaît pas. Nous voici ici.

204    Maintenant, elle pourrait être malade. Ce pourrait être une question financière. Ce pourrait être un problème familial. Ce pourrait être pour quelqu'un d'autre. Je--je n'en ai pas la moindre idée. Je ne connais pas la femme, je ne l'ai jamais vue.

205    Mais si Christ se tenait ici, avec ce costume, qu'Il m'a donné, maintenant... Et disons, si elle est malade, si elle disait: «Seigneur, veux-Tu me guérir?»
    Eh bien! Il répondrait directement qu'Il ne peut plus le faire, et lui dirait qu'Il l'a déjà fait. [La Soeur dit: «Gloire à Dieu!»] Combien croient cela? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Voyez-vous? Il ne pourrait pas...

206    Mais Il pourrait S'identifier comme étant le Messie. Il saurait cela, parce qu'Il ferait cela, parce qu'Il a les mêmes caractéristiques. Maintenant ce ne serait pas moi s'Il faisait cela, parce que...

207    Premièrement c'était Dieu dans la Colonne de Feu, Dieu au-dessus de nous; ensuite Dieu avec nous, en Christ; maintenant Dieu en nous, voyez-vous, fils de Dieu, dans l'adoption que Christ est venu accomplir, pour racheter les attributs de Dieu comme Il l'a fait au commencement.

208    Maintenant, si Sa Parole demeure ici, et j'ai dit la Vérité, et c'est cela, et la Parole est ici, dans mon coeur, alors Dieu va identifier Lui-même que c'est la Vérité. Alors qu'est-ce que cela devrait faire dans l'assemblée? Qu'est-ce que cela devrait faire, quand vous voyez les Écritures exactement ici devant vous? [L'assemblée se réjouit. – N.D.É.]

209    Maintenant, maintenant je dois parler à cette femme parce que j'ai prêché. Juste lui parler une minute, jusqu'à ce que le Saint-Esprit entre en action, et ensuite vous commencerez tous à croire. Maintenant, et nous vous verrons tous demain soir. Voyez-vous, ceci, vous êtes--vous êtes dans un autre monde, une autre dimension, simplement vous... vous ne savez pas ce qui se passe. Quelle que soit la personne au microphone, veillez simplement à garder le niveau.

210    Maintenant, je désire simplement vous parler comme notre Seigneur l'a fait avec la femme au puits. Maintenant je suis un homme et vous êtes une femme, c'est la première fois que nous nous rencontrons sur Terre. Et--et maintenant si... Il lui a dit: «Donne-Moi à boire», ou quelque chose comme cela. Vous souvenez-vous de l'histoire? Avez-vous déjà lu cela dans la Bible? Vous l'avez lu? Très bien.

211    Maintenant, si le Seigneur Jésus fait la même chose ce soir, s'Il veut me révéler en quelque sorte quel est votre problème, ou ce que vous avez fait, ou--ou ce pour quoi vous êtes ici, ou quelque chose d'autre comme cela, vous sauriez que cela doit venir d'une puissance surnaturelle. Croiriez-vous que ce serait ce que je vous ai montré, ce que les Écritures disent qui doit arriver? Nous voyons les tremblements de terre, nous voyons le monde dans ce chaos, nous voyons les dénominations comme elles sont, et il est temps que cela arrive, n'est-ce pas? Croyez-vous cela? Eh bien! maintenant, s'Il voulait s'identifier Lui-même avec cela, ce devrait être Dieu. Cela ne pourrait pas être moi, en tant qu'homme. Je suis simplement votre Frère.

212    Maintenant, vous êtes une Chrétienne. Non pas parce que vous dites: «Gloire à Dieu!», vous pourriez être une trompeuse, se tenant là en train de dire cela. Voyez-vous? Mais, si c'était ainsi, Il--Il le saurait. Voyez-vous? Mais je sens votre esprit en train de vibrer. C'est vrai. Vous êtes une Chrétienne.

213    Maintenant, si le Seigneur Jésus veut me révéler ce qui ne va pas avec cette femme, combien croiront maintenant de tout leur coeur? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.]

214    Maintenant regardez moi, Soeur, juste un moment. Le voici qui vient. Voyez-vous, maintenant je... Ce doit être une vision, voyez-vous. Il devra le voir d'une manière ou l'autre, parce que... Oui, monsieur. Maintenant Le voici. Gloire à Dieu! Je prends tout esprit ici maintenant sous mon contrôle, dans le Nom de Jésus-Christ. Soyez respectueux. Regardez ici, juste un moment, Madame. Regardez-moi. Maintenant c'est le moment que le Seigneur dise quelque chose ou fasse quelque chose.

215    Si vous êtes consciente, si vous avez déjà vu cette photo de cette Lumière, Elle se tient entre moi et cette femme. Et elle est ici, elle souffre d'une maladie du sang. C'est le diabète. Si c'est exact, levez votre main. Voyez-vous? Maintenant, si...
    Quelqu'un pourrait dire: «Vous l'avez simplement deviné.»

216    Regardez ici, jeune dame. Vous êtes une personne très bien, maintenant. Regardez ici. Croyez-vous que je suis le serviteur de Dieu? [La Soeur dit: «Oui, monsieur.» – N.D.É.] Vous croyez. Je ne peux pas guérir. Et je ne sais pas ce qui vous a été dit. Quoi qu'il en soit, c'était vrai, n'est-ce pas? Voici quelque chose d'autre. Je vois une--une fille. Vous priez pour une petite fille, elle a quelque chose dans l'oreille. C'est une oreille qui coule, est-ce exact? Oui, oui, c'est exact. Cela va aller bien. Vous irez bien. Maintenant allez, croyez-le. Allez, croyez-le de tout votre coeur. Croyez, Soeur.

217    Maintenant, croyez-vous qu'Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement? [L'assemblée se réjouit. – N.D.É.] Si vous croyez simplement, simplement... ayez simplement la foi. Voyez-vous? Ne doutez pas. Vous voyez, «Elle discerne les pensées et les intentions du coeur.» Combien savent que la Parole fait cela? [«Amen.»] La Bible, cela montre que vous avez lu la Bible. Peu importe où vous êtes, croyez l'Onction maintenant.

218    Combien ont vu cette photo de l'Ange du Seigneur, qui a été prise ici? Maintenant cette même Lumière ne se trouve pas à plus de 60 centimètres de l'endroit où je me trouve maintenant même. Vous voyez, c'est dans une autre dimension, que vous ne pouvez voir. Nous ne vivons que dans cinq, celle-ci est une autre. Maintenant soyez respectueux juste un moment.

219    Maintenant voici une dame. Je ne la connais pas. Je ne l'ai jamais vue. Nous sommes étrangers l'un à l'autre, je suppose. [La Soeur dit: «Oui.» – N.D.É.] Et ceci est la première fois que nous nous rencontrons, et nous sommes juste un homme et une femme. Et si je pourrais faire quelque chose pour vous, je--je le ferais certainement, mais je--je ne suis qu'un homme.

220    Mais, par un don de Dieu, je veux identifier, je désire que Jésus identifie Lui-même la Parole que je viens juste de prêcher, pour montrer que c'est l'heure; la Parole qui est allouée pour cette heure, que nous avons franchi les rangs dénominationnels, nous sommes prêts à entrer dans l'Enlèvement. J'essaie juste que les gens aient la foi, qu'ils croient. Voyez-vous?

221    Tout comme dans la--la pyramide, voyez-vous, cette pierre de faîte [Headstone] qui n'a jamais été posée. Vous l'avez sur votre billet d'un dollar, voyez-vous? Maintenant ce ministère avec la Pierre de faîte. Où cela était ici en bas dans les Luthériens, Wesley, et tout le long, c'est juste... Non pas une doctrine de la pyramide, maintenant, voyez-vous. Je montre juste ceci pour une illustration. Cette Pierre de faîte devra être si parfaite, comme le reste d'entre elles, au point de s'y adapter directement et parfaitement. Le ministère de Christ sera dans Son Église, juste exactement comme Lui en Esprit, quand Il viendra pour prendre l'Église, pour racheter toute la chose, pour ensuite s'en aller.

222    Croyez-vous cela?
    [La Soeur dit: «Oui, je le crois.» – N.D.É.]
    J'ai simplement dit cela pour me relaxer un peu. Vous voyez, c'est... les visions sont difficiles. Une seule femme a touché Son vêtement et Il a dit: «Je ressens que de la vertu...» Et c'était le Fils de Dieu. Qu'en est-il de moi, un pécheur sauv... Voyez-vous? Comprenez-vous?
    [«Oui.»]
    Maintenant, si le Seigneur Jésus veut me révéler votre problème, voulez-vous...
    [«Merci, Jésus.»]

223    N'ayez pas peur maintenant. Cela ne vous fera pas de mal. Vous ressentez une sensation vraiment étrange, voyez-vous. C'est lorsque cette Lumière s'est posée sur vous. Maintenant, si cela, afin que les gens sachent, levez la main. Ainsi vous... Une sensation douce, vraiment agréable, voyez, voyez, vient juste de venir sur vous. Maintenant vous ne pourriez pas du tout cacher votre vie.

224    Vous souffrez d'un problème de sinus; et c'est vrai. [La Soeur dit: «Oui.» – N.D.É.] Vous avez quelqu'un sur le coeur, pour qui vous priez. [«Oui.»] Très bien, monsieur, c'est votre mari. [«Oui.»] Et ce mari a un problème aux yeux, qui a été provoqué par le diabète sucré. C'est exactement vrai. Voyez-vous? Très bien. Maintenant, maintenant, croyez de tout votre coeur, et tous les deux... Vous croyez? Très bien, monsieur. Alors, qu'il vous soit fait selon votre foi, ma Soeur. Que le Seigneur vous bénisse. Ayez la foi. Ne doutez pas. Croyez de tout votre coeur.

225    Maintenant nous sommes étrangers l'un à l'autre, également. Croyez-vous cela? Maintenant, le fait de vous tenir dans la Présence d'un homme ne ferait pas que vous vous sentiez comme cela. Voyez-vous? Vous savez que c'est quelque chose à côté de moi. Je suis simplement aussi... Tout comme ce pupitre ici, ce n'est qu'un pupitre. Et je ne suis qu'un homme. Mais croyez-vous que vous êtes dans Sa Présence, et non dans la mienne; Sa Présence? [La Soeur dit: «Oui.» – N.D.É.] Merci. Voyez-vous? Vous croyez réellement cela également. Et vous devez le croire, parce que je vois une ombre, vous voyez. Maintenant, vous devez croire.

226    Maintenant vous souffrez de problèmes internes, les organes intérieurs. Vous avez eu une opération. C'est vrai. Cela a été opéré, mais cela ne va pas. Cela vous ennuie encore. C'est exactement vrai. Ensuite vous avez des gros maux de tête ici, qui vous ennuient. Maintenant, vous savez que Quelque Chose doit savoir ces choses, n'est-ce pas? Croyez-vous maintenant que vous pouvez le recevoir? Très bien, allez et recevez-le alors, dans le Nom du Seigneur Jésus. Amen.
    Que tout le monde prie maintenant.

227    Croyez-vous que Dieu peut me révéler la chose que vous désirez? Croiriez-vous alors, que ce kyste sur le côté s'en irait? Très bien, alors croyez-le, et ensuite cela--cela ira.

228    Je sais que vous êtes faible. Je ne veux pas vous garder plus longtemps qu'il ne m'est permis. Croyez-vous que je sois le serviteur de Dieu? [La Soeur dit: «Oui.» – N.D.É.] Vous croyez. Je vous suis étranger.
    [«Oui.»] Et nous ne nous connaissons pas. Si je pouvais vous aider, je le ferais certainement, Madame. Je--je marcherais, je ramperais, je pousserais une charge avec mon nez dans les rues de la ville, pour vous aider, parce que vous êtes--vous êtes jeune, et vous êtes couverte d'une ombre.

229    Je réalise maintenant, après vous avoir parlé et dit cela, que vous savez ce qui ne va pas. Ainsi vous savez que vous devez mourir très bientôt, si quelque chose n'est pas fait pour vous. Vous avez un trouble féminin, c'est dans vos organes féminins, et c'est malin. C'est un cancer. [«Oui, oui.» – N.D.É.] Et vous devez bientôt mourir, si Dieu ne vous aide pas. [«Encore une mois...»] C'est vrai. Croyez-vous qu'Il vous guérira? [«Oui, je le crois.»] Regardez, Soeur, c'est--c'est votre seul espoir. Croyez-le maintenant même, de tout votre coeur, et vivez pour le Royaume de Dieu.

230    Je pose mes mains sur cette petite dame, dans le Nom de Jésus-Christ, et je condamne ce démon qui est en train d'ôter sa vie. Puisse-t-il la quitter, et puisse cette fille vivre, pour le Royaume. Amen.

231    Que Dieu vous bénisse, Soeur. Croyez-le maintenant de tout votre coeur. Croyez de tout votre coeur.

232    Une autre ombre. Croyez-vous que Dieu peut le guérir et vous rétablir, l'enlever de vous? Vous avez eu une sensation vraiment étrange quand cela a été enlevé, n'est-ce pas? [La Soeur dit: «Oui.» – N.D.É.] Réellement, cela vous a quitté à l'instant même. C'est vrai. Maintenant croyez-le de tout votre coeur, et cela restera éloigné de vous. Allez, croyez. Que Dieu vous bénisse. Très bien.

233    Regardez-moi, Soeur. Vous voulez aller manger votre souper et vous sentir bien à nouveau? Allez simplement de l'avant. Cet ulcère vous quittera, et vous serez rétablie. Très bien.

234    Regardez par ici, Madame. De quoi avez-vous peur? Vous avez un problème nerveux. Cela vous ennuie depuis longtemps. Croyez-vous que Dieu peut guérir cette nervosité et faire... 90% de l'assemblée est en train de vibrer avec la même chose maintenant même. C'est exactement vrai. Voyez-vous? Vous cherchez toujours un endroit où poser le pied; mais ils vous disent tous: «Reviens à toi-même, et crois ceci, cela.» Mais vous devez avoir un point de départ. Vous y êtes maintenant même. Croyez-le, voulez-vous? La Parole de Dieu dit que vous êtes libre. Le croyez-vous? [La Soeur dit: «Amen.» – N.D.É.] Très bien, allez et soyez libérée de cette chose. Très bien. Que Dieu vous bénisse, Soeur.

235    Croyez-vous que Dieu peut vous guérir et vous rétablir? [Le Frère dit: «Oui.» – N.D.É.] Eh oui, continuez simplement à avancer en disant: «Merci, Seigneur Jésus. Je vais croire de tout mon coeur.»

236    Nervosité, un problème de femme, et vous avez un trouble féminin. Croyez-vous que Dieu peut... Et un problème à l'estomac également. Croyez-vous que Dieu peut vous rétablir? Allez votre chemin, en vous réjouissant, disant: «Merci, Seigneur.»

237    Regardez-moi, monsieur. Vous êtes un homme très fort, mais ces nerfs sont très faibles. Croyez-vous que cela va se terminer ce soir? Allez, recevez-le dans le Nom du Seigneur Jésus. Croyez-le de tout votre coeur. Oui.

238    Venez, Soeur. Regardez par ici. Oui, je vous vois en train d'essayer de vous lever, infirme sur le bord de votre lit. Vous avez de l'arthrite. Croyez-vous que Dieu va vous rétablir? Allez simplement de l'avant, croyez-le et dites: «Jésus-Christ me rétablit», et croyez-le de tout votre coeur.

239    Ma Soeur, croyez-vous que Dieu peut guérir ce diabète et vous rétablir également? Très bien; Allez votre chemin, en disant: «Merci, Seigneur Jésus.»

240    Venez, madame. Il aimerait vous faire croire que vous allez perdre la tête. [La Soeur s'écrie: «Oh!» – N.D.É.] Il vous dit cela, mais c'est un menteur. Vous êtes libre maintenant. [«Ô Dieu!»] Allez à la maison et réjouissez-vous, Jésus-Christ vous libère. [Oh! Oh! Jésus! Jésus! Jésus! Alléluia!»]

241    Croyez-vous que Dieu peut guérir ce problème d'estomac, vous rétablir? Allez votre chemin, en vous réjouissant, disant: «Merci, Seigneur Jésus.»

242    Venez, madame. Maintenant, la même chose. Ne les laissez pas vous dire cela. C'est un problème nerveux. Croyez-vous que Dieu va vous rétablir ce soir? C'est votre seul espoir de le faire. Commencez votre chemin, en vous réjouissant, heureuse et souriante, et soyez comme vous en aviez l'habitude. Voyez-vous?

243    Croyez-vous de tout votre coeur? Combien croient maintenant de tout leur coeur: «Je crois.»? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Je crois que Jésus sauve, et que Son Sang lave plus blanc que neige. Le croyez-vous?

244    Qu'en est-il de vous dans l'auditoire, le croyez-vous? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Priez maintenant en disant: «Seigneur Jésus, cet homme est loin de moi.» Certains parmi vous qui êtes là-derrière, très bien, priez et croyez-le.

245    Cet homme assis là-derrière, un problème de vésicule biliaire. Croyez-vous que Dieu va guérir cette vésicule biliaire et vous rétablir? Vous, très bien, votre foi, vous avez touché Quelque Chose. Je ne le connais pas, mais il a touché Quelque Chose, voyez-vous?

246    Cette dame en train de se réjouir à côté de vous, là. Croyez-vous que Dieu va guérir cette arthrite que vous avez, madame, et vous rétablir? Vous le croyez? Très bien, vous pouvez vous lever... vous pouvez avoir la vôtre.

247    La personne assise juste à côté de vous, vous avez un problème avec votre oeil. Croyez-vous que Dieu vous guérira de ce problème à l'oeil et qu'Il vous rétablira? Très bien, si vous le croyez, vous pouvez l'avoir aussi.

248    Quelqu'un assis à côté de vous a un problème à la hanche. Croyez-vous que Dieu va guérir cette tumeur sur votre hanche et vous rétablir? Vous pouvez avoir la vôtre également.

249    Je vous mets au défi de le croire. Amen. Ayez foi en Dieu! Ne doutez pas. Croyez seulement! Ayez foi!

250    Une femme est assise là, avec un regard si honnête, elle est assise là et souffre d'un problème au coeur. Croyez-vous que Dieu va guérir le problème de coeur et vous rétablir, madame? Si oui, vous pouvez avoir ce que vous avez demandé. Oui.

251    Vous qui mettez ce mouchoir sur votre visage, vous avez un problème avec votre cou et votre dos. Cela a été provoqué par un accident d'auto. Vous avez été touché dans une voiture et vous avez été blessé à la nuque et au dos. Croyez-vous que vous allez vous rétablir? Vous pouvez avoir ce que vous demandez.

252    Qu'en est-il ici, y a-t-il quelqu'un par ici qui désire croire? Une dame est assise là, en train de me regarder; elle est fort nerveuse et est en train de me regarder. C'est son fils qui est assis à côté d'elle, qui a un problème cardiaque. Croyez-vous que Dieu va vous guérir tous les deux? Oui, levez la main, en disant: «Je l'accepte.» Alors vous pouvez être guéris, dans le Nom de Jésus-Christ.

253    Les caractéristiques de Dieu L'identifient. Croyez-vous qu'Il est ici? Combien de croyants y a-t-il? [L'Assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Imposez-vous les mains les uns aux autres. Imposez-vous les mains les uns aux autres alors.

254    Notre Père Céleste, dans le Nom de Jésus-Christ, puisse le diable quitter cet auditoire, et puisse-t-il être jeté dehors, dans les ténèbres.

Up

S'abonner aux nouvelles