Hébreux chapitre Cinq et Six #1

Date: 57-0908M | La durée est de: 1 hour and 37 minutes | La traduction: Shp
doc pdf mp3
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1 ...du - du Livre des Hébreux. Ensuite nous aborderons le 7e: le sacerdoce de Melchisédek. Et ensuite, partant du sacerdoce de Melchisédek, nous aborderons ces grands jours d'expiation, la séparation et la division de l'expiation. Puis, dans ce grand chapitre de la foi, le chapitre 11; le chapitre 12 : "Rejetant tout fardeau..." Et le chapitre 13 : "Cette Demeure éternelle qui n'est pas faite des mains d'homme; mais par Dieu seul, c'est Lui Qui a fait cette grande Demeure." Comme c'est merveilleux!

2 Je suis heureux de voir notre sœur là au fond, elle vient d'entrer au culte. Je la vois, elle et son mari. Hier, nous étions en route, parcourant un lieu que... Je pensais en connaître tous les coins et recoins pour avoir été garde-chasse ici en Indiana et patrouilleur pendant plusieurs années; je connaissais chaque endroit. Mais j'aurais pu me perdre hier, à l'endroit où ils étaient, au sommet des buttes, sur une nouvelle route.

3 Et cette dame avait un cancer des poumons, mais le Seigneur l'a complètement guérie. Nous avons pris... Oh, et la manière dont tout ça est arrivé! Nous étions assis là... Frère Roberson, il est probablement ici aujourd'hui; je vois sa femme... et frère Wood qui est ici. Et nous nous trouvions là-haut à bord d'un vieux camion, frère Roberson et moi, ainsi que frère Wood. Nous avions pris place à bord de ce camion et sommes montés là-haut au sommet de la colline. Et là, le Seigneur a montré le cancer de façon nette. Nous nous trouvions donc là et nous avons vu cela quitter la femme. De nos propres yeux, nous tenant là, nous avons vu cela quitter la femme. Elle a rappelé la femme de frère Wood pour m'annoncer qu'elle avait craché cette matière toute noire. Et la voici ce matin, assise au fond de l'église, elle et son mari bien-aimé; ils passent des moments merveilleux dans le Seigneur. N'est-il pas merveilleux?

4 J'ignorais que - qu'ici... Il est généralement rare que les visions se produisent pour les gens d'ici. Ici c'est chez moi. Et je veux dire, dans cette église.

5 Le dimanche, il y a une semaine, nous... Combien parmi vous étaient ici et ont vu l'homme qui était dans le fauteuil roulant? Aveugle, estropié, déséquilibré, avec les nerfs mentaux abîmés, et les gens de la clinique Mayo l'avaient abandonné. Et - et un docteur catholique, l'un de mes amis l'a envoyé ici. Et avant que je vienne à la réunion, le Seigneur m'avait donné une vision sur cet homme. Vous le savez tous. Et là, l'homme a été guéri par le "AINSI DIT LE SEIGNEUR!" Voyez? Et puis, il s'est levé, est sorti en marchant, a pris son fauteuil roulant; il voyait comme vous et moi! Et il est sorti du bâtiment en marchant, poussant son fauteuil sans problème. Le nerf d'équilibre... Vous savez, sans lequel vous ne saurez vous tenir debout. Voyez, vous ne le pouvez tout simplement pas. Et il était dans cet état pendant des années.

6 Et hier, quand je suis arrivé là, la dame avait eu un rêve dans lequel elle me voyait entrer à deux heures précises, et annoncer qu'elle avait le cancer et puis annoncer qu' "AINSI DIT LE SEIGNEUR, elle était guérie"! Et - et elle s'est réveillée, et il était exactement deux heures. Et l'Esprit du Seigneur est descendu, et là, ce - ce rêve qu'elle avait eu... et le Seigneur en donna l'interprétation. Elle fut guérie, là même, sur-le-champ, à l'endroit précis où nous étions en train d'observer cela. Comme c'est merveilleux!

7 Je ne me rappelle pas son nom. Quel est son nom? Comment vous appelez-vous, soeur? Walton; Soeur Walton; elle est assise là-derrière. Voudriez-vous vous lever, Soeur Walton? Je voudrais savoir comment vous vous sentez. Amen, c'est bien, en forme! Il est vraiment bon pour nous bénir de cette façon. Ainsi, nous nous attendons infiniment à la grande et abondante mesure de Dieu.

8 Un docteur lui avait caché cela. Il lui avait tout simplement dit qu'elle ne respirait que d'un côté. En réalité, un cancer avait grandi de part en part et avait coupé la respiration de ce côté-là du poumon, voyez-vous. On ne peut voir le cancer au rayon X, parce que le cancer est en soi une cellule et c'est - c'est une vie, et on - on peut examiner un cancer au rayon X et ne pas le voir. On ne le voit pas.

9 Et... Mais le Seigneur a vraiment... Nous nous tenions là et l'avons observé nous-mêmes, de nos propres yeux. Nous avons vu, de nos propres yeux, cela s'en aller et nous avons vu cela quitter. Ainsi, nous sommes très reconnaissants pour cela.

10 Et maintenant... Priez donc pour nous cette semaine, pendant que nous serons partis. Frère Neville prendra probablement le relais, là où j'aurai arrêté le sujet, à la réunion de mercredi soir. Ne manquez donc pas cela dans cette grande chaîne du Livre de l'Apocalypse.

11 Maintenant, je sais que beaucoup de prières ont été offertes et - et nous - nous savons que Dieu exauce les prières, mais nous... Ce matin, nous voulons simplement dire juste une courte prière avant la lecture du Livre. Bien, tout celui qui en est capable peut lire ce livre-ci ou plutôt L'ouvrir comme ceci. Mais il faut Dieu, et Lui seul, pour ouvrir l'entendement, car Il est le seul Qui puisse le faire.
Courbons donc la tête juste un instant.

12 Maintenant, Père, au Nom de Ton Fils bien-aimé, le Seigneur Jésus, nous venons maintenant en toute humilité nous soumettre en tant que Tes serviteurs, afin que Tu parles par nous. Circoncis les lèvres qui parlent et les oreilles qui entendent; que la Parole puisse être proclamée par Dieu et entendue par l'Esprit dans les gens. Accorde-le Père! Puisse-t-Il prendre la Parole de Dieu et nous La donner selon que nous En avons besoin, car nous le demandons en Son Nom et pour Sa gloire! Amen.

13 Maintenant, ce matin en lisant... nous étudions, nous ne - ne prêchons pas, mais nous étudions simplement ce Livre des Hébreux. Combien l'apprécient? Oh, nous passons des moments merveilleux! Et maintenant que nous étudions minutieusement, Ecriture après Ecriture, il faut... La Bible tout entière s'accorde. II n'y a pas une seule Parole qui soit hors de Sa place, si Elle est mise ensemble par le Saint-Esprit.

14 Maintenant, les gens ont affirmé : "La Bible Se contredit." J'aimerais voir cela! J'ai demandé cela pendant vingt-cinq ans et jamais personne ne me l'a montré jusqu'à présent. La Bible ne Se contredit pas. S'il en était ainsi, ce ne serait pas la Bible. Le grand, l'infini Jéhovah ne pourrait pas Se contredire Lui-même; il n'y a donc pas de contradiction dans la Bible. Ce sont simplement les mauvaises interprétations des gens.

15 Bien, en guise de petit arrière-plan, jusqu'à ce que nous retournions... Bien, le Livre des Hébreux a été écrit par saint Paul, aux Hébreux. Il en a écrit un aux Ephésiens, c'étaient les gens d'Ephèse, l'Eglise chrétienne; un aux Romains à Rome, et un aux Galates, et un aux Hébreux.

16 Maintenant nous remarquons que Paul, étant au départ un enseignant de la Bible... c'est là ce que nous avons appris, qu'il était assis aux pieds du grand enseignant, un des plus grands de son temps, Gamaliel. Et il avait une profonde connaissance de l'Ancien Testament; il Le connaissait bien. Mais il devint un persécuteur de la voie qui était la Voie de Christ, parce qu'il avait été formé dans l'Ancien Testament par des enseignants. Mais les enseignants, bien souvent charnels... (J'espère ne rien dire de faux.)

17 Mais d'habitude, si un homme n'a que l'enseignement et les manières des écoles, généralement cela est fait des mains d'homme. Voyez, ce n'est pas inspiré, du fait que cela devient une doctrine d'école... Nous l'avons aujourd'hui : Presbytérienne, Luthérienne, Pentecôtiste; toutes ces écoles ont leur théorie et elles enroulent simplement les Ecritures là-dedans.

18 Et c'était la même chose dans l'Ancien Testament. Mais Paul, étant bien formé, et connaissant les Ecritures à la lettre... Mais, voyez-vous, les Ecritures, peu importe à quel point vous Les connaissez bien, si l'Esprit ne Les vivifie pas, alors la lettre tuera. L'Esprit donne la Vie! Voyez, Elles doivent être vivifiées ou rendues vivantes par l'Esprit. Si l'Esprit ne vivifie pas la Parole et ne vous La rend pas réelle, alors la lettre sera simplement intellectuelle. C'est là que nous avons tant de Chrétiens de confession aujourd'hui, ou nous avons tant de Chrétiens qui professent; c'est cette conception intellectuelle de Christ.

19 Alors, nous nous sommes écartés du chemin en disant : "Eh bien, il lui fallait sentir quelque chose, et il leur fallait faire quelque chose, et..." (Oh! nous aborderons tout cela dans un instant.) L'un devait crier, les Méthodistes devaient crier, avant de L'avoir; les Pentecôtistes devaient parler en langues avant de L'avoir. Et, oh! certains d'entre eux, les Shakers [Les trembleurs - N.D.T.] devaient trembler. Vous savez, ils faisaient les cent pas, les hommes d'un côté, et les femmes de l'autre. Voyez? Des shakers. Alors, le Saint-Esprit venait sur eux et les secouait; ils L'avaient. Mais tout ça, ce ne sont que des choses imaginaires et pas une seule n'est la vérité.

20 Dieu vit dans Sa Parole "La foi vient de ce qu'on entend, de ce qu'on entend la Parole. C'est par la foi que vous êtes sauvés, par le moyen de la grâce." Pas par quoi que ce soit... Que vous trembliez, parliez en langues, ou quoi que ce soit qui arrive, cela n'a rien du tout à voir avec la chose. Jésus a dit : "Celui qui entend Mes Paroles et croit en Celui Qui M'a envoyé, a la Vie Eternelle. Celui qui entend Ma Parole (qui a été vivifiée pour lui) et croit a la Vie Eternelle." Voilà la chose. Il n'y a pas la moindre chose que vous puissiez faire; quelle qu'elle soit.

21 Maintenant, je ne suis pas contre le fait de trembler, ou de parler en langues ou de trembler, oh, le fait de - de crier, c'est en ordre! C'est bien, mais ce ne sont que des attributs. Voyez? Je pourrais vous donner une pomme tirée de l'arbre, vous n'auriez pas encore l'arbre pour autant. Voyez, vous... Ce sont les attributs.

22 Le fait de mentir, voler, boire, fumer, jouer à l'argent, commettre adultère, cela n'est pas le péché, ce sont les attributs de l'incrédulité. Voyez, c'est ce que vous - vous - vous faites cela parce que vous êtes un pécheur. Voyez? Mais en premier lieu, vous êtes un pécheur. C'est ce qui vous fait faire cela, c'est parce que vous ne croyez pas. Mais si vous croyez réellement, alors vous ne faites pas cela. Alors, vous avez l'amour, la joie, la paix, la longanimité, la bonté, la bienveillance, la douceur, la patience. Voilà le fruit du Saint-Esprit. Voyez?

23 Ainsi, nous avons les petites choses, ces petites sensations, parce que l'homme s'est éloigné du vieux sentier battu de la Parole. Il s'agit de la Parole! "La foi vient de ce qu'on entend."

24 Ainsi, lorsque Paul... Dieu a choisi Paul. Les hommes ont choisi Matthias. Lorsqu'il... On a tiré au sort, mais il n'a jamais rien fait. Cela montre donc quelle autorité l'église a, de faire un choix, d'élire ses diacres, et d'envoyer ses prédicateurs à divers endroits! Cela est souvent charnel.

25 Laissez un homme aller où Dieu le conduit à aller. J'aime ça! Si les gens, dans une réunion, disent simplement : "Eh bien, voici une belle église. Ce frère a établi une jolie église." Et s'ils ont un petit "favori", ils l'enverront à cette église. Ils ne se rendent pas compte qu'ils se tuent eux-mêmes! Voyez? En premier lieu, si cet homme va là, il ne peut pas prendre la place du premier. Et alors ils ne font qu'affaiblir l'église en essayant de faire une faveur à un "favori". Cela a toujours été ainsi.

26 Mais je crois dans l'autorité suprême de l'assemblée locale. Oui, que chaque église soit indépendante, qu'elle choisisse ses pasteurs, ses diacres, ses... quoi que ce soit. Et ainsi donc, l'homme qui est là n'a pas d'évêque au-dessus de lui. Si le Saint-Esprit veut dire quelque chose à cette église - Ils ne doivent pas demander à qui que ce soit s'ils peuvent faire ceci ou faire cela. C'est l'individu en contact avec le Saint-Esprit. Montrez-moi dans la Bible, ce qui est plus grand dans la Bible qu'un ancien local pour une église locale? C'est vrai. Oui, monsieur, la souveraineté de l'église locale, chaque église en soi... Maintenant, la fraternité, c'est merveilleux! Toutes les églises devraient être dans une pareille fraternité, toutes ensemble. Mais la souveraineté de l'église locale...

27 Remarquez Paul, un grand maître et enseignant, bien formé, un jour, il était en route vers Damas, pour arrêter les gens qui marchaient dans cette nouvelle Voie. Maintenant, il était sincère. Dieu ne vous juge pas d'après votre sincérité. Je n'ai jamais vu de gens plus sincères que les païens! Beaucoup d'entre eux tuent même leurs propres enfants et des choses semblables, en - en sacrifice à une - une idole. Ce n'est pas la sincérité qui compte. Un homme pourrait prendre de l'acide carbonique, en toute sincérité, pensant qu'il prend autre chose. La sincérité ne vous sauve pas : "Telle voie paraît droite à l'homme, mais son issue est la voie de la mort."
Paul était sincère lorsqu'il approuva, de son propre chef, qu'Etienne soit lapidé. Quelques années plus tard... J'aime le remords de Paul, il dit : "Je ne suis pas digne d'être appelé disciple ou d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Eglise, même jusqu'à la mort." Sincèrement!

28 Et sur son chemin, il eut une expérience et celle-ci l'aveugla. Le Saint-Esprit Se manifesta dans une grande Colonne de Feu, et Celle-ci l'aveugla. Maintenant, nous avons vu cela, cette Colonne de Feu est Christ. Et Il est la même Colonne de Feu qui conduisit les enfants à travers le désert. Christ était Dieu, et Dieu était Christ. Dieu a été fait chair et a habité dans le Corps du Seigneur Jésus. Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même, montrant ce qu'Il était.

29 Là, dans la Bible, pour revenir aux versets, nous avons lu qu'Il S'est abaissé au-dessous des anges. Il a pris non pas la forme des anges, mais Il a pris une forme de chair. Les anges n'étaient pas tombés, ils n'ont pas besoin de rédemption. C'est la chair qui était tombée, les êtres humains, et ce sont eux qui avaient besoin de la rédemption. Aussi, dans les anciennes lois, pour qu'un homme soit un - un rédempteur, il devait d'abord être un parent; le grand livre de Ruth, nous l'avons étudié ici il y a quelque temps... Comment Dieu, étant Esprit, est devenu notre parent (en devenant un des nôtres), afin de nous racheter et de nous donner la Vie Eternelle. Il devait devenir nous afin que par la grâce, nous puissions devenir comme Lui.

30 Et nous avons vu que la Colonne de Feu avait conduit les enfants d'Israël. Et lorsqu'Elle a été faite chair ici sur terre, nous L'avons entendue parler un jour, et Il a affirmé qu'Il était la Colonne de Feu. On disait : "Toi, Tu dis que Tu es plus grand que notre père Abraham?"

31 Il dit: "Avant qu'Abraham fût, JE SUIS." Qui était le "JE SUIS"? La Colonne de Feu dans le buisson ardent, un mémorial perpétuel dans chaque génération; non seulement cette génération-là mais aussi cette génération-ci. "La même Colonne de Feu!" Et nous sommes reconnaissants ce matin d'En avoir même la photographie, de ce qu'Il n'a pas changé. Il est l'Immortel, L'Eternel, le Béni! Il fait maintenant les mêmes choses qu'Il a faites alors, et combien cela nous rend heureux!

32 Mais, Paul, avant d'accepter cette expérience ... Il savait que l'Ange du Seigneur était la Colonne de Feu, Qui était Christ, le... Eh bien, Il était l'Ange de l'alliance, Lequel était Christ. Moïse croyait mieux que... a plutôt choisi de subir les afflictions avec le peuple de Christ et d'être conduit par Christ, que de posséder tous les trésors d'Egypte. Il a suivi Christ, Lequel était sous forme de la Colonne de Feu.

33 Ensuite, Christ a dit : "Je suis venu de Dieu" (lorsqu'Il était ici sur terre), Je retourne à Dieu." Après Sa mort, Son ensevelissement, Sa résurrection, après que Son corps glorifié fut assis à la Droite de la Majesté Divine pour intercéder, Paul Le vit de nouveau comme la Colonne de Feu. Une Lumière Qui lui abîma presque les yeux. Elle l'a frappé de cécité.

34 Pierre L'a vu entrer dans la prison sous forme de la Lumière, et Il a ouvert les portes devant lui pendant qu'il sortait. Nous avons vu qu'Il était l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier.

35 Et Il est avec nous aujourd'hui, faisant exactement les mêmes choses qu'Il a faites jadis, se rendant Lui-même de nouveau visible à nous, démontrant cela au monde scientifique.

36 Oh, en cette grande heure de ténèbres et de chaos sur la terre, nous devrions être les gens les plus heureux de toute la terre! Nous réjouissant de savoir... Tout le temps, lorsque les gens sont endoctrinés et que toutes sortes d'ismes et de choses semblables sur la terre... Et cependant aujourd'hui, le vrai Dieu vivant, par Sa Parole et par Sa manifestation visible, nous montre qu'Il est ici avec nous. Il opère, Se meut, vit, agit exactement comme Il l'a toujours fait. Quel peuple privilégié nous sommes d'avoir ceci! Nous devrions... La Bible dit alors, au chapitre 2 : "Nous devrions demeurer fermes dans ces choses. Car, comment échapperons-nous si nous négligeons un si grand salut?"

37 Maintenant, nous avons continué et nous avons vu que Paul, avant d'accepter cette expérience... Maintenant, nous sommes en train d'instruire. Maintenant, peu importe le genre d'expérience que vous pouvez avoir, église, je veux vous demander quelque chose. Peu importe combien la chose paraît bonne, combien elle semble réelle, cela doit d'abord être testé par la Bible, toujours avec la Parole! N'abandonnez jamais Cela pour n'importe quel genre d'expérience.

38 Et Paul, avant de l'accepter, il se rendit en Arabie, et y resta trois ans, à tester cette expérience par la Parole. Et lorsqu'il est revenu, il était sûr. Rien ne pouvait l'ébranler, car il se tenait fermement sur la Parole, imperturbable. Et c'est là donc qu'il se tourne pour montrer à ces Hébreux ces grandes choses dont l'Ancien Testament parlait et qui furent rendues manifestes en Jésus-Christ. Quelle gloire!

39 Maintenant, dimanche dernier ou mercredi dernier, frère Neville, ici présent (au chapitre 5) a touché quelques points très importants, en effet, c'est un chapitre merveilleux. Et nous l'avons vu dimanche dernier, prendre le chapitre 4, relatif au sabbat, à l'observance du Sabbat. Etes-vous certains ce matin, de savoir ce qu'est l'observance du Sabbat? Si oui, dites "Amen." [L'assemblée dit "Amen." - N.D.E.]

40 Le sabbat est un "Repos" dans lequel nous entrons, non pas par un jour, non pas par la loi, mais en entrant en Christ Qui est notre Sabbat; Il est notre Sabbat. Nous avons vu cela à travers tout l'Ancien Testament, et nous avons montré que le temps arriverait où la Parole viendrait "règle sur règle, précepte sur précepte." Et Il a prouvé que nous sommes entrés dans Son Repos le jour de Pentecôte. "Car ceci donnerait du repos à celui qui est fatigué." Voyez-vous?

41 Et nous avons vu dans David que Dieu a fixé un jour, en ce qui concerne le septième jour. Et Dieu S'est reposé le septième. Il L'a donné aux - aux enfants d'Israël dans le désert. Et de nouveau, Il a fixé un jour. Quel jour était-ce? Un certain jour de la semaine? "Le jour où vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas votre coeur." C'est le jour où Il entre, pour vous donner une paix éternelle, un Sabbat éternel.

42 Vous n'allez donc pas à l'église le dimanche pour devenir religieux. Lorsque vous êtes né de l'Esprit de Dieu, vous entrez dans le Repos pour toujours; il n'y a plus d'observance de sabbat. Vous êtes continuellement dans le Sabbat, pour toujours et pour l'Eternité. "Vos oeuvres mondaines sont terminées, dit la Bible. Et vous êtes entrés dans cette paix bénie."

43 Ces cinq premiers chapitres placent Jésus, côté position, au rang de Souverain Sacrificateur. "Dieu a, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à leurs pères par le prophète, mais dans ces derniers jours, Il a parlé par Son Fils, Jésus" (chapitre 1, verset 1).

44 Ensuite, continuant jusqu'à la fin du chapitre 5, nous Le trouvons représenté comme Melchisédek, Qui n'avait ni commencement de jours ni fin de vie; mais un Sacrificateur à perpétuité, pour toujours. Pensez-y! Qui était ce grand Homme? Nous y arriverons presque après deux chapitres. C'est Sa Vie tout entière que nous étudierons. Ce grand Homme Qui a rencontré Abraham, Qui n'a jamais eu de papa, jamais eu de maman. Il n'a jamais eu de temps où Il a commencé une vie, et Il n'aura jamais de temps où Il aura une fin de vie. Et il rencontra Abraham lorsque celui-ci revenait du massacre des rois.

45 Observez cette glorieuse Personne, Qui qu'Elle fût, Elle est toujours vivante. Elle n'avait pas de fin de Vie. C'était Christ qu'il rencontra. Nous allons entrer dans une étude profonde sur cette chose d'ici quelques jours.

46 Maintenant, nous voulons commencer ici au chapitre 5, juste en guise de petit arrière-plan avant que nous n'atteignions le - le 6e, car c'est quelque chose de vraiment remarquable. Suivez attentivement, nous allons commencer vers le verset 7 de ce chapitre. Eh bien, commençons au verset 6 : Comme Il dit encore ailleurs : Tu es Sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek. C'est Lui Qui, dans les jours de Sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec des larmes, des prières et des supplications à Celui qui pouvait Le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de Sa piété, a appris, Bien qu'Il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'Il a souffertes ....

47 Voici maintenant où je veux en venir, au verset 9.
Ecoutez! Je pense que frère Neville l'avait abordé mercredi. Je n'étais pas ici. Eh bien, écoutez : ... Et Qui, après avoir été rendu parfait, est devenu pour tous ceux qui Lui obéissent l'Auteur d'un salut éternel. Dieu L'ayant déclaré Souverain Sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek. Nous avons beaucoup à dire là-dessus.

48 Nous nous arrêtons là sur ce sujet, car nous allons reprendre Melchisédek dans quelques soirées.

49 Maintenant, nous allons commencer notre étude habituelle avec ceci. Je souhaite pouvoir lire simplement le reste de ceci pendant un moment,... le verset 11. Nous avons beaucoup à dire là-dessus, ... des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre. Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu'on vous enseigne ce que sont les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait au lieu d'une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la Parole de justice; car il est un enfant. (Oh! j'espère que le Saint-Esprit a placé ceci au tréfonds de votre être, maintenant.) Car quiconque en - en est au lait n'a pas l'expérience de la Parole de justice; car il est un enfant.

50 Si vous donnez de la nourriture solide à un bébé, vous le tuerez. C'est pourquoi tant de gens disent: "Oh! je - je ne crois pas ça!", et s'en vont. Toujours des bébés! Ils ne peuvent pas comprendre. Ils ne peuvent simplement pas saisir cette Vérité. Elle - Elle les tue. L'église devrait connaître aujourd'hui de grandes et puissantes choses, mais on ne peut pas les enseigner. Ils - ils - ils - ils - ils s'achoppent à cela. Ils ne savent qu'En faire.

51 Paul, parlant à ce groupe d'Hébreux... qui étaient pourtant des érudits; c'est à ces érudits qu'il parle ici, bien instruits. Nous verrons cela, d'ici quelques - quelques instants; très instruits. Mais le profond Mystère spirituel, l'église est toujours aveuglée à cela. Il a dit: "Alors que c'est toi qui devrais enseigner aux autres, tu es encore un petit enfant!"

52 Oh! je sais qu'il y en a beaucoup qui se lèvent et sortent en disant : "Oh! je n'ai plus besoin d'aller à l'église. Dieu soit loué, le Saint-Esprit est venu, c'est Lui qui est l'enseignant!" Quand vous en arrivez à avoir cette idée-là, vous êtes tout simplement dans l'erreur. Car pourquoi le Saint-Esprit a-t-Il placé des enseignants dans l'Eglise, si c'est Lui qui allait être l'enseignant? Voyez? Il y a premièrement des apôtres, des prophètes, des docteurs, des évangélistes, et des pasteurs. Le Saint-Esprit a placé des enseignants dans l'Eglise, afin qu'Il puisse enseigner par cet enseignant. Et s'il y a ... Si ce n'est pas conforme à la Parole, si Dieu ne le confirme pas alors ce n'est pas la vraie sorte d'enseignement. Il faut que cela puisse s'accorder avec la Bible entière et être tout aussi vivant aujourd'hui que ça l'était autrefois. Voilà la chose véritable rendue manifeste.

53 Maintenant, remarquez : Mais la nourriture solide est pour les hommes faits - ceux qui par l'exercice du discernement... pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. (Ils savent ce qui est juste et ce qui est faux, par le discernement.)

54 Bien, remarquez, nous commençons notre leçon maintenant. Ce grand arrière-plan donc, allons au verset 1 : C'est pourquoi, laissant les éléments de la Parole de Christ, Que dit-il? Tous ces cinq premiers chapitres ont été basés sur Christ, pour montrer qui Il est. Maintenant, nous laissons ces éléments de la Parole de Christ.

55 Qu'avons-nous découvert qu'Il était? Nous avons vu qu'Il était le grand Jéhovah Dieu rendu manifeste en chair. Nous avons vu qu'Il était non un prophète, mais la plénitude de la Divinité corporellement. Il était Jéhovah fait chair. Et le corps, Jésus, ne faisait que Lui servir de tabernacle. Dieu demeurant dans l'homme! Dieu étant réconcilié avec l'homme, par l'homme, par la naissance virginale de Son Propre Fils. Et Jéhovah, l'Esprit, demeurait en Lui.

56 Maintenant, combien se rappellent l'enseignement sur la Divinité? Comment nous sommes remontés dans le temps et nous avons vu Dieu comme étant le grand Arc-en-ciel avec toutes les différentes... spirituelles, comment c'était. Et puis, le Logos est sorti de Dieu et est devenu la Théophanie, et C'était en forme d'un homme. Et Moïse L'a vue passer depuis le creux du rocher. Et ensuite, cette Théophanie a été certainement faite chair humaine, Christ; et comment nous avons vu que nous avons, par Sa grâce, la Vie Eternelle. Maintenant, le mot "pour toujours" signifie "pour un laps de temps, pour un espace de temps." Il est dit dans la Bible "Pour toujours et toujours", une conjonction. Mais "pour toujours" signifie seulement "un certain temps". Mais "Eternel" signifie "pour toujours." Et seul ce qui a eu un commencement a une fin. Mais les choses qui n'ont pas eu de commencement n'ont pas de fin. Ainsi, Dieu n'a pas eu de commencement et Il n'a pas de fin.

57 Et ainsi donc, Melchisédek, le Souverain Sacrificateur (comme un homme)... Il n'avait pas de commencement et Il n'a pas de fin. Et lorsque nous, par cette Théophanie qui... Nous avons été faits à l'image de Dieu, avant que le monde n'ait jamais été fait. Lorsque cette Théophanie a été faite chair et qu'Elle habita parmi nous, alors par Sa mort, nous recevons nous-mêmes Son Esprit et nous n'avons pas de fin, la Vie Eternelle; pas les Anges, mais des hommes et des femmes. Oh! je ne sais comment... si je pouvais seulement l'apporter de telle manière que mon - mon auditoire puisse le saisir! Vous ne serez jamais un Ange. Dieu a fait des Anges, mais Dieu a aussi fait des hommes. Et ce que Dieu fait provient de Dieu, cela est aussi éternel que Dieu l'est. L'homme est tout aussi éternel que son Créateur, car il a été fait depuis l'Eternité.

58 Mais le péché connaît une fin, la souffrance connaît une fin. C'est pourquoi, il ne peut y avoir d'enfer éternel. Il existe un enfer de feu et de soufre, nous savons cela, mais il n'y a pas d'enfer éternel. Il existe un seul type de Vie Eternelle, et Elle appartient à Dieu. Si vous deviez souffrir éternellement, vous devriez avoir la Vie Eternelle. L'enfer a une fin, il pourrait exister pendant des milliards d'années, mais il arrivera finalement à une fin.

59 La Bible ne dit nulle part qu'ils souffriront éternellement; Elle dit : "Pour toujours et toujours"; Jonas pensait aussi qu'il était dans le ventre de la baleine pour toujours. "Pour toujours" connaît un laps ou une limite de temps, mais "Eternel" est perpétuel. Cela n'a ni commencement ni fin. C'est comme un anneau, un cercle, et au fur et à mesure que notre temps s'écoule, nous sommes seulement dans... tournant autour de grands desseins de Dieu.

60 Le dessein de Dieu était de former l'homme à Son image, pour avoir communion avec lui. Et Il a fait de lui un être tangible. Or, le péché nous a introduits dans un lieu de - de corruption, mais cela n'a jamais arrêté le programme de Dieu. Et mon ami pécheur, aujourd'hui, si tu n'es pas né de nouveau, de l'Esprit de Dieu, tu auras une fin quelque part. Et alors, ta fin, c'est le chaos, dans la ruine, la souffrance et la misère. Mais à toi qui as cru au Seigneur Jésus et qui L'as accepté comme ton Sauveur personnel, c'est tout aussi éternel que Dieu est éternel. Tu n'as pas de fin : "Je leur donnerai Zoé Eternelle, la Vie même de Dieu et ils ne périront jamais, ils ne viendront même pas en jugement, mais ils sont passés de la mort à la Vie." Voilà ce qu'Il était. Voilà pourquoi Il était venu.

61 Maintenant, Jésus, lors de Sa venue, en rapport avec Son sacerdoce, n'est pas simplement venu pour susciter la - la sympathie. Beaucoup de gens enseignent de cette manière, qu'Il est venu, disant: "Eh bien, peut-être que si Je souffre, Je serai pitoyable à voir et les gens viendront sûrement à Moi!" C'est une erreur; il n'y a pas d'Ecriture pour cela. Car chaque personne qui sera jamais sauvée, Dieu la connaissait avant que le monde ait jamais été formé. C'est ce que dit la Bible. Or, Dieu ne veut pas que quelqu'un périsse; Il veut qu'ils parviennent tous à la repentance. Mais étant Dieu, Il le savait selon Sa prescience.

62 Regardez dans Romains, au chapitre 8, là, Paul soutenait cela disant ceci au sujet des élus de Dieu; qu'Esaü et Jacob, avant que l'un ou l'autre enfant ne fut né ou quoi que ce soit, Dieu dit qu'Il les connaissait et qu'Il haïssait Esaü et aimait Jacob, avant que l'un ou l'autre garçon n'eût une - n'eût une chance d'exprimer sa gratitude, car Il était Dieu. Il savait... Il est infini. S'Il est infini, Il connaissait chaque puce, chaque mouche, chaque moucheron, tout ce qui serait jamais sur la terre. Il le savait! Il est le Dieu Infini, Eternel, Immortel et Béni, Tout-Puissant, Omniprésent, Omniscient. Il n'y a rien qu'Il ignore, c'est la raison pour laquelle Il peut dire ce que sera la fin. Il connaissait la fin dès le commencement.

63 Ce qui est prophétique, c'est simplement Sa connaissance, Il est le Procureur Général. Il - Il - Il est le... Il est Juge. Et Il communique simplement à - à l'avocat un peu de Sa sagesse; et c'est ce qu'est la prophétie, cela peut prédire la chose, parce qu'Il sait ce qui va arriver. Maintenant voilà le Dieu Que nous servons! Pas un Dieu de l'histoire, pas comme celui des bouddhistes et des musulmans, et des autres, mais un Dieu qui est omniprésent (maintenant même), ce matin, ici, dans ce tabernacle, maintenant même, le grand Jéhovah, JE SUIS, Qui S'est formé dans l'humilité pour revêtir la forme de la chair pécheresse. Il est ici. C'est Lui Qui vous a racheté. Il ne peut y en avoir d'autre, nulle part, à aucune époque qui puisse le faire.

64 Dieu n'avait pas trois personnes là-haut, dont Il aurait envoyé une, Son Fils. C'était Dieu Lui-même, Qui est venu sous forme de Fils. Et un fils a un commencement. Et le Fils a eu un commencement. C'est comme quelques-uns d'entre vous, chers Catholiques... J'ai votre livre, "Les actes de notre foi" où il est dit : "La qualité éternelle du fils de Dieu." Comment allez-vous exprimer ce terme? Comment pouvez-vous faire en sorte que cela ait un sens? Comment cela peut-il être éternel? Cela n'est pas la Bible, c'est votre livre. "La qualité éternelle de fils." Ils n'ont pas... Cette expression n'est pas juste, car tout ce qui est fils a un commencement, et ce qui est éternel n'a pas de commencement. Ainsi, ce n'est pas "la qualité éternelle de fils"; Christ devint chair et a habité parmi nous. Il a eu un commencement. Ce n'était pas "une qualité éternelle de fils", c'est la Divinité éternelle, pas la filiation. Alors, Il est venu pour nous racheter, et effectivement Il nous a rachetés.

65 Maintenant, Paul, arrivant à ce point, je suis sûr que vous l'avez compris dans les leçons précédentes. Un jour ou l'autre, nous allons parcourir encore la chose, le Seigneur voulant, juste verset par verset.

66 Maintenant : Ainsi donc, ayant... laissant les - les éléments de la Parole de Christ, tendons à ce qui est parfait... (Cela les a fait trébucher, n'est-ce pas? Faisons quoi? Tendons à ce qui est parfait) ... sans poser de nouveau les fondements...

67 Regardez bien ceci : prenons ce mot "perfection". Savez-vous qu'il n'y a qu'un seul moyen pour vous tenir dans la Présence de Dieu? C'est en étant parfait! Dieu ne peut tolérer des choses non saintes.

68 Et vous, les légalistes, comment pourriez-vous donc vous rendre parfaits par vous-mêmes, alors que vous n'avez pas une seule chose avec laquelle vous puissiez vous parfaire? Vous êtes nés dans le péché. Vous avez été même conçus dans le péché. Le désir même qui a amené votre être ici était péché. "Nés dans le péché, conçus dans l'iniquité, venus au monde en proférant des mensonges." Maintenant, où allez-vous vous tenir?

69 Où es-tu, pécheur, toi qui - qui as dit : "J'arrêterai de fumer et j'irai au Ciel?" Où es-tu, toi soi-disant chrétien, tiède et rétrograde, toi qui te promènes avec un air triste, disant : "Eh bien, je suis membre de l'église"? Toi pécheur! C'est vrai! A moins que tu ne naisses de l'Esprit de Dieu, tu es perdu. C'est vrai!

70 Comment iras-tu au Ciel? Tu dis : "Je n'ai jamais menti dans ma vie." "Oh, le petit chéri. Ce - c'était juste un ange, au départ." Voilà un mensonge. Peu m'importe combien tu es bon, tu es un pécheur. Et tu n'as rien; il n'y a ni prêtre, ni évêque, ni cardinal, ni pape, ni rien d'autre qui puisse te sauver, car il est exactement dans le même cas que toi! Nous aborderons ce sujet dans quelques minutes. Exactement dans le même état, il était... Le pape de Rome est né dans le péché; conçu dans l'iniquité, il est venu au monde en proférant des mensonges, né du désir sexuel d'un homme et d'une femme. Où allez-vous trouver de la justice là-dedans?

71 "Eh bien, son papa et sa maman sont nés de la même manière, et ils sont nés de la même manière, aussi bien sa grand-maman que son grand-papa et ainsi de suite, en remontant dans le passé. C'est un péché au départ!

72 Qui donc peut dire que ceci est saint et que cela est saint? Il n'y a qu'un seul qui est saint, c'est Jésus-Christ, le Fils du Dieu vivant, Qui a été rendu parfait. Et ce qui est exigé de nous, c'est d'être parfaits. Alors, comment allons-nous l'être? Essayez-le vous-mêmes. Je n'aimerais pas essayer d'aller au Ciel sur base des mérites du genre : "Je suis né il y a cinq minutes, et je quitte le monde à l'instant même." Je serais perdu! Si je n'ai jamais eu une mauvaise pensée dans ma vie, si je n'ai jamais prononcé une mauvaise parole dans ma vie, si je n'ai jamais regardé quelque chose de mauvais, ni pensé quelque chose de mal ou rien, je suis tout aussi fétide et noir que les parois noircies de l'enfer. Je suis un pécheur.

73 Je pourrais passer ma vie enfermé dans une chambre, comme certaines des soeurs carmélites ou autres personnes de ce genre, sans jamais voir le monde; rester là à l'intérieur et prier toute ma vie, faire le bien, être né multimillionnaire, et donner aux pauvres tout ce que je possède, mais je serais toujours un pécheur et j'irais en enfer. Oui, monsieur.

74 Je pourrais adhérer à l'Eglise Luthérienne, baptiste, pentecôtiste, presbytérienne, depuis mon berceau et rester fidèle à cette église jusqu'à cent ans; si ma vie est ôtée et que personne ne puisse même me pointer du doigt pour dire : "Une fois, il a eu telle mauvaise pensée", j'irais en enfer, aussi sûrement que je me trouve debout ici.

75 Je suis un pécheur. C'est exact. Je n'ai rien. Je ne pourrais en aucun cas trouver un - un prix à payer. Dieu a exigé la mort, et si je donne ma propre vie, si je donne ma vie, alors comment puis-je me repentir, car on... la dette doit d'abord être payée. Et Dieu était le Seul Qui pouvait donner Sa Vie et La reprendre. Ainsi, il pouvait devenir péché, donner Sa Vie et La reprendre, et appeler cela "justice", alors la dette est payée. Voilà !

76 Allons maintenant dans Matthieu, vers le chapitre 8, je crois que c'est... le chapitre 7 ou 8. Nous verrons ce que Jésus dit ici. Très bien, c'est Matthieu, chapitre 5, et le... Jésus prêchant les béatitudes, au verset 47 : Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous de plus que les autres? Les publicains eux-mêmes... (Regardez.) Mais soyez donc parfaits... (Quoi?) Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. C'était là le commandement de Jésus. "Soyez aussi..."

77 On dit : "Personne ne peut être parfait"; la Bible dit : "Personne n'est parfait". Voilà votre contradiction, n'est-ce pas? Très bien, vous ne pouvez être parfait par vous-même. Si vous vous confiez en ce que vous avez fait, vous êtes perdu. Soyez donc parfaits, tout aussi parfaits que Dieu est parfait!

78 Alors : Soyez donc parfaits, comme votre père céleste est parfait. C'est pourquoi...

79 Maintenant, le chapitre 5... le chapitre 6 d'Hébreux. Ainsi donc, laissant les éléments de la Parole de Christ, tendons vers la perfection,...

80 Alors, toi, Branham Tabernacle... Oh! je sais. Nous avons des guérisons! C'est merveilleux. Nous avons des visions. Oh, cela - cela, c'est bien. Et vous avez des rêves spirituels et parfois ce ne sont pas des rêves spirituels. Et - et parfois, vous... nous - nous essayons d'aider les pauvres. Nous faisons ce que nous pouvons. Oh! cela est très bien, mais ce n'est pas ce dont nous parlons maintenant. Nous entrons dans une autre phase; ... laissant... la Parole

81 "Oh, oui, nous avons la Parole de Christ, nous croyons qu'Il est le Fils de Dieu, qu'Il est né d'une vierge. Nous croyons cela, ainsi que toutes ces autres choses." C'est vraiment merveilleux. Mais laissons cela, tendons vers la perfection! Oh! la la! je souhaiterais avoir la voix d'un archange maintenant, pour amener ceci à un point où vous pourriez le voir.

82 Bien, il dit : ...laissant... toute la Parole de Christ (tous les - les théologiens, et toute la théologie que nous connaissons, tout au sujet de la Divinité de Christ, comment Il était Dieu fait chair, toutes ces autres choses.)...

83 Paul continue à l'expliquer entièrement ici, juste en quelques minutes. Lisons-le simplement juste un petit peu, avant que nous abordions la chose: ...poser de nouveau les fondements du renoncement aux oeuvres mortes... (Maintenant, nous croyons cela) ...la foi en Dieu (nous croyons cela.) ... Et de la doctrine des baptêmes (comment on doit, en fait, être baptisé. Nous croyons cela) ... et de l'imposition des mains, (nous croyons en l'imposition des mains, n'est-ce pas? Voyez? Tout cela. Certainement) ... et de la résurrection des morts... (Nous croyons cela.)

84 Suivez maintenant, voyez ici, le jugement est utilisé dans le sens d'"éternel". Cela signifie "pour toujours". Quand Dieu prononce un jugement, c'est pour toujours. Ensuite, il ne peut plus y avoir aucune réconciliation après que le jugement est prononcé. Maintenant vous pouvez comprendre pourquoi Dieu devait avaler la pilule - Sa propre... comme on dit, Sa propre pilule. Lorsqu'Il condamna l'homme pour avoir péché, le seul moyen pour être réconcilié, était de prendre Lui-même la place de l'homme. Le seul moyen pour Lui de pouvoir être réconcilié ou de pouvoir Se réconcilier avec nous, c'était de prendre notre place et de devenir un pécheur. Dieu, Jéhovah, est devenu pécheur et Il a donné Sa vie.

85 Maintenant, il est possible que vous donniez votre vie, en tant que pécheur, pour mourir pour une cause. Paul dit: "Quand je livrerais mon corps pour être brûlé en sacrifice, je ne suis encore rien", en effet, ça ne marchera pas. Voyez, quand vous mourez, c'est terminé; si vous mourez étant pécheur, vous êtes perdu.

86 Mais Dieu est venu ici-bas en chair et a condamné le péché dans la chair, étant devenu une chair pécheresse; en effet, Il était le Dieu Eternel et Il a ressuscité Son propre Corps. Ainsi, Il est Celui qui justifie. Maintenant: "Toutes ces choses... Tendons vers la perfection", dit Paul.

87 Maintenant, observez : ... du jugement éternel. C'est ce que nous ferons... Dieu le permet. (Verset 3)

88 Maintenant : "Tendons vers la perfection." Jésus a dit: "Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait." Et nous sommes tous condamnés. Peu importe ce que nous avons pu faire, nous sommes condamnés. Nous sommes nés condamnés. Votre maman et votre papa sont nés condamnés, vous... tous vos ancêtres étaient nés dans le péché, formés dans l'iniquité. Comment allez-vous donc obtenir cela? Comment allez-vous être parfait? Si vous n'avez jamais rien fait (jamais volé, jamais menti, jamais rien fait de votre vie), vous êtes néanmoins condamné, vous étiez condamné avant de respirer votre premier souffle, vous étiez condamné. C'est exact; et vous étiez jugé par Dieu avant de respirer votre premier souffle. Car vous étiez jugé à cause du désir sexuel de votre père et de votre mère qui, par leur acte, vous ont amené ici sur la terre; et Dieu a condamné cela au commencement. Et vous êtes condamné, pour commencer. Où donc vous...? Et toute autre personne sur la terre a été condamnée avec vous. Où irez-vous donc obtenir la perfection?

89 Regardez! Passons juste un moment dans Hébreux, le chapitre 10. Ecoutez attentivement. Je veux lire un peu au chapitre 9, d'abord, le verset 11 : Mais Christ est venu comme Souverain Sacrificateur des biens à venir; Il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait (Son propre tabernacle, Sa chair) ...

90 Voyez, l'ancien tabernacle... Avez-vous remarqué que l'ancien tabernacle contenait un voile qui cachait l'Arche où Dieu demeurait? Combien savent cela? Certainement. Eh bien, ce vieux tabernacle fait de mains d'homme ici, avec les rideaux de peaux de chèvres teintes et tout cela, on en a fait un tabernacle pour cacher la Présence de Dieu. Combien savent qu'un seul homme pouvait y pénétrer une fois par an? Certainement, et c'était Aaron, il entrait une fois par an, et devait être oint. Et - et, oh... quelle exigence! Et il devait avoir du feu dans les mains; et s'il y entrait sans cela, il mourrait dès qu'il retirait ce voile. Il tomberait mort. Il devait entrer là, allumer ces chandeliers, et asperger le propitiatoire qui exigeait le sang provenant de la mort de quelque chose qui servait de substitution comme... ainsi Christ devait venir pour accomplir cela.

91 Maintenant... mais Dieu S'est alors formé dans un autre type de Tabernacle. Et qui était ce Tabernacle? Jésus. Et Dieu était à l'intérieur de Jésus, et Il était caché, mais Il était en train de réconcilier le monde avec Lui-même par Ses expressions. Christ révéla Dieu; Il dit : "Ce n'est pas Moi qui fais les oeuvres, c'est Mon Père Qui demeure en Moi. Je ne fais rien de Moi-même, Je ne fais que ce que Je vois faire au Père. Le Père en Moi, Me montre ces visions, et alors je vais simplement faire ce que le Père M'a dit de faire." Le saisissez-vous? Dieu était à l'intérieur d'un corps humain, pas derrière des peaux de chèvres teintes, mais Il y était en train de vivre, de Se mouvoir. Dieu avait des mains, Dieu avait des pieds, Dieu avait une langue, Dieu avait des yeux, et c'était Christ! C'était bien Lui.

92 Maintenant, Il est parti, et l'Esprit est entré, afin que - afin que par Sa mort, Il puisse parfaire l'Eglise et amener l'Eglise à la soumission. Et alors, le même Esprit Qui était en Christ est dans l'Eglise, faisant les mêmes choses que Christ fit : "Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et même en vous jusqu'à la fin du monde!"

93 Maintenant, écoutez ceci : Mais Christ, est venu comme Souverain Sacrificateur des biens à venir, il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas fait de mains d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création. Il ne fut pas fait de mains d'homme. Comment est-il né? Par une naissance virginale. Non avec le sang des boucs et des veaux, (ce Corps fut-il jamais sacrifié ... ou sanctifié...) , mais avec Son Propre Sang.

94 Vous savez que le sang vient du sexe mâle. Et aussi quelqu'un a-t-il dit : "Oh, Jésus était un Juif." Il n'était pas Juif. "Oh, nous sommes sauvés par le sang juif." Non, nous ne le sommes pas! Si nous étions sauvés par le sang juif, nous serions toujours perdus. Jésus n'était pas juif. Il n'était pas non plus un Gentil. Il était Dieu! Dieu le Père, l'Esprit, l'invisible, "Personne n'a jamais vu Dieu, mais le Fils unique engendré du Père L'a fait connaître." Il a manifesté Dieu, ce qu'était Dieu.

95 Maintenant, Son Eglise est censée manifester Dieu, montrer ce qu'est Dieu. Voyez? Que faisons-nous? Nous nous organisons et: "Je n'ai rien à voir avec eux, ce sont des Méthodistes, ils sont Presbytériens. Je ne veux rien à voir avec eux, je suis Baptiste, je suis Pentecôtiste! Heuh! Vous êtes perdu, avec de tels mobiles! C'est vrai!

96 Qui peut se vanter? Qui peut dire quoi que ce soit? Regardez quelle disgrâce les Presbytériens ont apportée! Regardez la disgrâce chez les Baptistes. Regardez la disgrâce chez les Catholiques. Regardez la disgrâce chez les Pentecôtistes, les Nazaréens, les Pèlerins de la Sainteté. Regardez le reste d'entre eux. Mais je vous défie de pointer du doigt Son visage, à ce sujet! Amen! Pointez un doigt contre Lui, alors que le Dieu Tout-Puissant a dit : "Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en Qui J'ai pris plaisir de demeurer, écoutez-le!" Le voilà! C'est Lui le parfait.

97 Lisons donc juste un peu plus loin maintenant: Mais Il est entré une fois pour toutes dans le Lieu très saint, non avec le sang des boucs... des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle... (Comprenez-vous?) ... une rédemption éternelle pour nous.

98 Non pour être racheté aujourd'hui, et puis la semaine prochaine quand commencera le réveil, être de nouveau racheté; et ensuite, oh, nous rétrogradons et nous sommes de nouveau rachetés. Vous êtes racheté une fois pour toutes! C'est vrai. Plus question de racheter- racheter- racheter. Une rédemption éternelle! "Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui Qui M'a envoyé, a la Vie Eternelle, et ne vient jamais en jugement, mais il est passé (temps passé)... est passé de la mort à la Vie (parce qu'il a tremblé? parce qu'il a été baptisé d'une certaine manière? parce qu'il avait du sang dans la main?) parce qu'il a cru au Fils unique engendré de Dieu!" Voilà comment nous avons la Rédemption éternelle.

99 Ecoutez donc: Car... le sang des taureaux et des boucs, et la cendre des génisses répandus sur le - le... qu'on répand sur ceux qui sont souillés, les sanctifient par la purification de la chair, Combien plus le sang de Christ, Qui, par l'Esprit éternel, S'est offert Lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-Il notre conscience des oeuvres mortes, afin que nous servions le Dieu vivant! (Passés de la mort à la vie.)

100 Qu'avez-vous à vous soucier de ce que pense le monde? Qu'avez-vous à vous soucier de ce que pense votre voisin! Notre conscience est morte, et nous sommes régénérés et nés de nouveau par l'Esprit de Dieu, pour servir le Dieu véritable et vivant. Voilà la chose!

101 Maintenant, sautez jusqu'au verset 10... au chapitre 10 plutôt, juste à la page à côté : ... la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu'on offre chaque année, continuer à amener les assistants à la p-e-r-f-e-c-t- i-o-n (p-e-r-f-e-c-t- i-o-n, c'est cela perfection) . ...Laissant les éléments de la Parole de Christ, tendons vers la perfection... Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

102 La loi, qui possède une ombre des biens à venir, toutes les ordonnances et les baptêmes et les... Toutes les autres choses qu'Ils avaient, ne pouvaient jamais rendre l'adorateur parfait. Et pourtant, Dieu exige la perfection.

103 Si vous adhérez à l'église des Nazaréens, cela ne vous rendra jamais parfait. Si vous adhérez à l'Eglise baptiste, Pentecôtiste, ou quoi que ce soit, cela ne vous rendra jamais parfait. Vous pouvez être un homme bon ou loyal, cela ne vous rendra jamais parfait. Vous ne pouvez rien mériter. Il n'y a rien que vous puissiez mériter, vous êtes perdu! Vous dites : "Eh bien, j'ai observé la loi. J'observe le sabbat. J'observe ceci, toutes les ordonnances de Dieu. Je fais ceci."

104 Paul a dit : "Mettons toutes ces choses de côté maintenant."

105 "Cela est très bien, mais nous ferons cela, nous baptiserons les gens, et nous leur imposerons les mains pour leur guérison, ainsi de suite."

106 Nous pourrions prendre chacune de ces choses, verset par verset. Le baptême, nous y croyons. "Il y a une seule espérance, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême." Nous croyons qu'il y a un baptême. Nous croyons à la résurrection des morts. Absolument! Nous croyons que Jésus est mort et est ressuscité. Nous croyons cela. L'imposition des mains aux malades, voilà ce qui est dit : "Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru. S'ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris." Nous croyons cela. Mais qu'est-ce que cela? Paul a dit : "Tout cela, ce sont des oeuvres mortes!" C'est quelque chose que vous faites! Maintenant, tendons vers la perfection! Oh! la la!

107 Nous entrons dans le Tabernacle, non pas le fondement, le Tabernacle, et le Tabernacle lui-même. Voilà le fondement : la loi, et la justice, et- et- et le fait d'adhérer à une église et d'être baptisé, et - et l'imposition des mains. Tout cela, ce sont des ordonnances de l'église, mais maintenant, tendons vers la perfection. Et il y en a Un seul Qui est rendu parfait : c'est Jésus.

108 Comment entrons-nous en Lui? "Par les Méthodistes?" Non! "Par les pentecôtistes?" Non! "Par les Baptistes?" Non! "Par une quelconque église?" Non! "L'Eglise catholique romaine?" Non!

109 Comment Y entrons-nous? Romains 8.1 : Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ, qui marchent, non selon les choses de ce monde, la chair, mais selon les choses de l'Esprit. (Qui ne prête aucune attention à ce que le monde a à dire.)

110 Même si vous êtes malade, et que le docteur dise: "Vous allez mourir", vous n'y prêterez aucune attention, ça ne vous trouble pas le moins du monde

111 Si on vous dit : "Avant d'être sauvé, vous devez devenir catholique ou presbytérien, ou vous devez faire ceci", vous n'y prêterez aucune attention. Ainsi donc, il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui ne marchent pas selon la chair (les choses qu'ils voient). Tout ce que vous voyez avec vos yeux, c'est terrestre.

112 Mais ce sont les choses que vous voyez dans votre esprit, par la Parole. La Parole est le miroir de Dieu, qui reflète ce qu'Il est et ce que vous êtes. Alléluia! Oh! la la! Elle vous dit... Ceci est le seul Livre au monde qui vous dit d'où vous venez, qui vous êtes, et où vous allez. Montrez-moi une seule page dans la littérature, où que ce soit... Sur toute la science ou autre, chaque bon livre qui a été écrit, aucun d'eux ne peut vous dire cela. Voici le miroir de Dieu qui montre ce qu'Il est et ce que vous êtes. Alors, au milieu, il y a une ligne de sang qui montre ce que vous pouvez être, si vous voulez faire votre choix. Voilà! "Par un seul Esprit".

113 Maintenant, 1 Corinthiens 12. Comment entrons-nous dans ce Corps? "Par le fait de serrer la main?" Non, monsieur! "En adhérant à l'église?" Non, monsieur! "En se faisant baptiser en arrière, en avant? Au Nom du Père, Fils et Saint-Esprit? Le Nom de Jésus-Christ? Le nom de Rose de Sharon, du Lys de la vallée, de l'Etoile du matin?" Tout ce que vous voulez? Cela n'a rien à voir avec la chose, c'est simplement un engagement d'une bonne conscience envers Dieu. Et pourtant, nous faisons des histoires, et nous sommes dans tous nos états; nous nous disputons, et nous avons des divisions et des différends. C'est vrai. Mais tout cela, ce sont des oeuvres mortes! Nous tendons vers la perfection.

114 Ce sont là des choses que moi j'ai faites. Un prédicateur vous a baptisé. Qu'il vous ait baptisé face en avant, face en arrière, ou trois fois, quatre fois, ou une fois, ou de quelque manière qu'il l'ait fait, cela n'a rien à voir avec la chose. Vous êtes simplement baptisé pour entrer dans la communion de cette église, de toute façon, prouvant à cette église que vous croyez en la mort, l'ensevelissement et la résurrection de Christ. L'imposition des mains pour guérir les malades, c'est merveilleux. Mais tout cela, c'est naturel, et ce corps mourra une fois aussi sûr que vous vivez. Il mourra un jour. Maintenant, laissons toutes ces choses de côté et tendons vers la perfection.

115 Comment parvenons-nous à la perfection? C'est ce que nous voulons savoir; Christ a été rendu parfait. "Dieu a fait retomber sur Lui l'iniquité de nous tous. Il était blessé pour nos transgressions, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui; c'est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris." Voilà le Corps dans lequel nous désirons être. C'est ce Corps-là. Pourquoi? Si vous êtes dans ce Corps, vous ne verrez jamais le jugement, vous ne goûterez jamais la mort. Vous êtes affranchis de toute mort, du jugement, du péché et de tout le reste, quand vous êtes dans ce Corps.

116 Comment Y entre-t- on, prédicateur? En adhérant à ce tabernacle? Vous êtes encore perdu. De toute façon, vous ne pourriez y adhérer, nous n'avons pas de registre. Comment Y entrons-nous? En adhérant à une église? Non, monsieur! Comment Y entre-t- on? Vous Y naissez!

117 1 Corinthiens 12 : Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps.

118 Par le baptême du Saint-Esprit, nous avons été baptisés dans ce Corps et nous sommes libres du péché. Dieu ne vous voit plus, vous; Il voit uniquement Christ. Et quand vous êtes dans ce Corps, Dieu ne peut pas juger ce Corps, Il L'avait déjà jugé. Il a pris notre jugement et nous a invités à Y entrer. Et par la foi, par grâce, nous avançons et nous acceptons notre pardon. Et le Saint-Esprit nous fait entrer dans cette communion avec Lui. Alors, nous ne marchons plus selon les choses du monde, mais nous marchons dans l'Esprit. Vivifiés... la Parole est venue à nous. Il est mort à ma place, et je suis rendu vivant. Me voici, moi qui étais autrefois mort dans le péché et les transgressions, je suis rendu vivant! Tous mes désirs, c'est de Le servir. Tout mon amour est pour Lui. Il faut que tous mes pas soient faits en Son Nom; afin que, où que j'aille, quoi que je fasse, je Le glorifie. Que j'aille à la chasse, que j'aille à la pêche, que je joue au ballon, que - que je... quoi que je fasse, je dois avoir... "Christ en moi", dans une vie qui donnera aux hommes l'envie d'être ainsi; sans commérages, sans médisances ni disputes au sujet de vos églises. Vous comprenez cela? "Nous sommes baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul Corps; quand Je verrai le Sang, je passerai par-dessus vous!"

119 Ecoutez. Lisons juste un peu plus loin par ici, je vous en prie ... ce qui ne pourrait jamais amener l'assistant à la perfection. Autrement... (verset 2, au chapitre 10.) Autrement, on n'aurait pas cessé de les offrir...?

120 Si cela pouvait amener la personne à la perfection... Et Dieu exige la perfection... Si l'observance des lois et la pratique de tous les commandements pouvaient vous amener à la perfection, alors il n'aurait pas été, il - il n'aurait pas été nécessaire d'avoir autre chose; vous seriez déjà parfait. En effet, une fois que vous êtes parfait, vous êtes éternel; en effet, Dieu est le Seul Qui soit éternel, et Dieu est le Seul Qui soit parfait. Et le seul moyen pour vous d'être éternel, c'est de devenir une partie de Dieu. ...étant une fois purifié, n'aurait plus aucune conscience du péché, (Quoi?) ... l'adorateur, une fois purifié... de ne plus avoir conscience... (Si vous prenez note de la traduction de cela, il s'agit de "désir"), l'adorateur, étant une fois purifié... n'a plus aucun désir du péché.

121 Si l'adorateur, une fois purifié... Si vous vous avancez maintenant et que vous disiez : "Oh ! alléluia, j'ai été sauvé hier soir, mais je... Eh bien, Dieu soit béni; elle m'a fait rétrograder. Alléluia, un jour, je serai de nouveau sauvé." Pauvre ignorant sans expérience ! Ce n'est pas de cette manière que ça se passe. "L'adorateur, étant une fois purifié, n'a plus conscience du péché." La Bible dit...

122 Ecoutez, pendant que nous continuons la lecture, juste un instant: Mais de ces sacrifices... comme souvenir contre le péché chaque année...

123 Maintenant, nous allons vite descendre plus bas, pour atteindre le verset 8, là où je veux en venir, afin de gagner du temps. Après avoir dit plus haut : Tu n'as voulu et Tu n'as agréé ni sacrifices ni offrandes ni holocaustes ... pour le péché (ce qu'on offre selon la loi) ,

124 Le verset 9 : Puis Il dit : Voici, je viens pour faire, ô Dieu, Ta volonté. Il abolit la... enlève... Il abolit ainsi la première chose (la loi) pour établir la seconde.

125 J'aurais souhaité que nous ayons le temps de nous étendre là-dessus. Tant que vous êtes presbytérien, ou pentecôtiste, ou baptiste, ou méthodiste, Il ne peut jamais rien faire avec vous! Il doit d'abord enlever tout cela, voyez-vous, afin qu'Il puisse établir la seconde chose. Tant que vous dites : "Bon, je suis Méthodiste.... Je ne suis pas du tout contre les Méthodistes, ni les Baptistes, ni les Pentecôtistes. Mais, mon frère, cela ne - ce n'est pas cela. Vous devez tendre vers la perfection, c'est-à-dire en Christ!

126 Suivez donc attentivement ceci, juste une minute : "C'est en vertu de celle -ci que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes." (Hein?)

127 Continuons simplement à lire un peu plus loin. Et retenez bien cela, que cela puisse pénétrer profondément pendant que nous lisons ("Une fois pour toutes.") Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service en offrant souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, Mais cet homme, .... Etes-vous prêts? Gardez votre veste ouverte maintenant, afin que cela ne passe pas à côté, mais que ça vous aille droit au cœur. Mais cet homme,... Quel homme? Non pas le pape de Rome, non pas l'évêque de l'Eglise méthodiste ou de n'importe quelle autre église. Mais cet homme, (Christ) , après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, S'est assis pour toujours à la droite de Dieu, Attendant désormais que Ses ennemis soient devenus Son marchepied. Attention! Voici la chose. Car, par un seul sacrifice, Il a amené à la p-e-r-f-e-c-t-i-o-n... Il a amené à la perfection... (jusqu'au prochain réveil? Qu'est-ce qu'il y est dit?) ... Il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. Avez-vous bien compris? Tendons vers la perfection!

128 Maintenant, vous les gens de la sainteté, vous dites: "Oh ! oui, nous croyons dans la sainteté. Alléluia! Nous croyons dans la sanctification." Mais vous en prenez une qui est vôtre. Vous abandonnez simplement ceci et cela, et vous savez que vous ne devriez pas le faire. A moins que Christ n'ait ouvert la porte et rendu la chose vivante à votre coeur... Et que vous atteignez un point où le péché est mort et le désir aussi. Tout est parti. Alors, Il ôte de vous votre propre justice de manière à pouvoir S'établir en vous. Et c'est Christ, le Fils de Dieu en vous, l'espérance de la gloire.

129 "Tendons vers la perfection." Comment pouvons-nous être parfaits? Par la mort de Christ. Non pas en adhérant à une église, non par nos bonnes oeuvres, ce que nous faisons (tout cela est très bien), non parce que nous avons été baptisés de telle ou telle autre manière, non parce que nous avons été guéris par imposition des mains, non à cause de l'une de ces autres choses : "Nous croyons en la mort, l'ensevelissement et la résurrection..."

130 Paul a dit : "Je pourrais parler les langues des hommes et des anges (Il s'agit là tant des langues que l'on comprend que de celles qu'on ne peut comprendre, qui doivent être interprétées), je ne suis rien. Quand j'aurais le don de connaissance, la science de toute la sagesse de Dieu (pour expliquer la Bible de ... relier le tout ensemble), je ne suis rien." Il n'y a donc pas grand avantage à aller à l'école, (n'est-ce pas?) pour étudier la Bible. "Quand j'aurais même la foi pour déplacer des montagnes..." Les campagnes de guérison ne signifient donc pas grand-chose, n'est-ce pas? "Je ne suis rien. Quand je livrerais même mon corps pour être brûlé en sacrifice."

131 "Oh, disent-ils, cet homme-là est religieux."

132 "Mais il n'est rien, disait Paul, Il n'est jamais devenu quelque chose!"

133 "Car là où il y a des langues, elles cesseront; là où il y a des prophéties, cela prendra fin, là où il y a toutes ces autres choses, elles cesseront. Mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra." Voyez-vous, ce qui est parfait. Qu'est ce qui est parfait? L'amour! Qu'est-ce que l'amour? Dieu! Laissons de côté toutes ces petites oeuvres mortes et ces ordonnances, et tendons vers la perfection. Voyez-vous cela? Nous sommes rendus parfaits par Christ. Comment Y entrons-nous? Par le baptême du Saint-Esprit!

134 "Très bien, qu'est-il arrivé?" Vous êtes passé de la mort à la Vie.

135 "Eh bien, est-ce que je tremble? Est-ce que je saute? Est-ce que cela...?" Vous - vous ne devez rien faire. Vous l'avez déjà fait. Dieu vous a fait passer de la mort à la Vie, et vous êtes vivant. Alors les fruits de votre vie le démontrent.

136 Beaucoup parmi vous Méthodistes et Nazaréens, vous avez crié aussi fort que vous le pouviez, et vous voliez du maïs dans les champs d'autrui. C'est vrai, et vous faisiez tout ce qui est possible de faire!

137 Beaucoup parmi vous les Pentecôtistes, vous avez parlé en langues comme si on déversait des pois sur une peau de vache, certainement, et vous sortiez et couriez avec la femme du voisin, faisant toutes sortes de choses. Cela n'est pas la chose, mon frère!

138 N'essayez pas d'avoir une quelconque sensation ni rien qui puisse prendre la place du Saint-Esprit. Quand la nouvelle naissance vient, vous êtes changé. Vous n'avez pas besoin de faire quoi que ce soit pour le prouver, c'est votre vie qui le prouve. Dans votre marche, votre amour, paix, longanimité, bienveillance, douceur, patience, c'est ce que vous êtes! Et le monde entier voit le reflet de Jésus-Christ en vous.

139 Maintenant, le fait de parler en langues, le fait de crier, ce ne sont là que des attributs qui suivent ce genre de vie. Et vous pouvez prendre et imiter ces attributs sans jamais avoir cette Vie. Nous le voyons. Combien savent que cela est vrai? Sûrement, vous le savez; certainement, vous le savez, Oh! la la! vous le voyez partout autour de vous!

140 Ainsi, il n'y a rien que vous puissiez mentionner comme évidence du Saint-Esprit, à moins que ce ne soit la vie que vous menez. Bien, si vous voulez parler en langues, c'est parfaitement bien, pourvu que vous meniez une vie qui soutient cela. C'est juste. Et si vous voulez crier, bien, cela est bon. Je crie moi aussi, je deviens parfois si heureux que je tiens à peine dans mes chaussures; j'aimerais m'en débarrasser et sauter! Et cela est merveilleux. Je le crois.

141 Et j'ai eu des visions, et des malades ont été guéris, des morts ressuscités, lorsque quelqu'un est étendu là et que les médecins s'en vont en disant : "C'en est fini de lui, ç'en est fini!" Il est étendu là, il y a une heure ou deux, et le Saint-Esprit descend aussitôt et donne une vision, et descend là et ressuscite cette personne. J'ai vu les sourds, les muets et les aveugles être guéris, et des estropiés marcher. Cela n'arrive pas... Des attributs.

142 Mon frère, il y a longtemps, avant que le monde fût... eût une fondation, Dieu dans Sa Grâce éternelle a regardé en bas, et par Sa prescience, Il nous a vus, vous et moi. Il savait dans quel âge nous vivrions, Il savait ce que nous serions. C'est pourquoi, par élection, Il nous a choisis dès avant la fondation du monde, afin que nous soyons avec Lui, sans tache.

143 Maintenant, s'Il nous a choisis dès avant la fondation du monde afin que nous soyons en Lui sans tache et que nous sommes nés pleins de taches et que rien d'autre ne puisse... rien ne peut nous purifier, comment allons-nous être sans... comment allons-nous être sans tache? "Il a envoyé Son Fils Unique, afin que quiconque croit en Lui, n'ait point de fin de vie, mais qu'il ait la Vie Eternelle; qu'il ne périsse jamais, mais ait la Vie Eternelle." Alors, quand nous entrons en Lui... C'est par la grâce que nous sommes sauvés, par le moyen de la foi, par le Saint-Esprit qui nous appelle.

144 Avant qu'il n'y ait un corps sur cette terre, vos corps gisaient ici! Ce corps est formé de calcium, de potasse, d'humidité, de lumière cosmo - cosmique, de pétroles, et autres, seize éléments. Et le Saint-Esprit s'est mis à couver la terre, faisant la cour. Et pendant qu'Il faisait cela, la première chose, vous savez, une petite fleur de Pâques apparut. Puis, Il a couvé jusqu'à faire apparaître de l'herbe, des oiseaux et quelque temps après, l'homme est apparu.

145 Or, Il n'a jamais formé la femme à partir de la poussière de la terre. Elle était toujours un homme, pour commencer, l'homme et la femme sont un. Ainsi, Il prit une côte du côté d'Adam et forma une femme, une aide pour lui, et puis le péché est entré.

146 Ensuite, après que le péché fut entré... Dieu ne sera pas vaincu, quoi qu'il arrive. Il ne sera jamais vaincu. Ensuite, les femmes ont commencé à enfanter des hommes sur la terre. Et Dieu, par une Grâce éternelle, a vu qui serait sauvé et vous a appelé : "Nul ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l'appelle premièrement. Non pas celui qui veut, ni celui qui court, mais Dieu Qui fait miséricorde."

147 Vous dites : "Eh bien, j'ai cherché Dieu! J'ai cherché Dieu!" Non, jamais! C'est Dieu qui vous a cherché. Voilà comment Il en était au commencement.

148 Ce n'était pas Adam qui disait : "Oh! Père, Père. J'ai péché. Où es-tu?"

149 C'était le Père qui disait: "Oh, Adam, Adam, où es-tu?" Voilà la nature de l'homme. Voilà la tendance de l'homme. Voilà de quoi il est fait.

150 "Et nul ne peut venir à Moi, si le Père ne l'attire. Et tous ceux que le Père Me donne..." Alléluia! Tous ceux qui viennent, je leur donnerai la Vie Eternelle, et je les ressusciterai au dernier jour." Quelle... bénie... Quelle promesse bénie, de la part du Dieu du Ciel. Là où nous en venons ce soir, c'est là où Il a juré par Lui-même. Il n'y a personne de plus grand. On prête serment par quelqu'un de plus grand que soi-même. Il n'y a personne de plus grand, aussi Dieu prêta serment par Lui-même. Nous arriverons à cela: comment Il le fit, et quand Il le fit et jura par Lui-même qu'Il nous ressusciterait et qu'Il ferait de nous Son propre héritage.

151 Oh, combien nous pouvons nous tenir parfaitement et fermement ce matin! Comme vous pouvez regarder la mort en face alors qu'elle vous fixe droit dans les yeux, et comme Paul, vous pouvez dire : "Mort, où est ton aiguillon? Tombe, où est ta victoire? Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ." Voilà!

152 Comment? "Oh, vous avez fait ceci et cela."

153 "Je le sais, mais je suis couvert par Son Sang!" Alléluia!

154 "Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul Corps." Vous, Méthodistes, Baptistes, Presbytériens, qui que vous soyez, nous avons été baptisés pour former un seul Corps. Et nous sommes en communion, et nous sommes citoyens du Royaume de Dieu, confessant que nous ne sommes pas de ce monde.

155 L'autre jour, ma fillette est venue vers moi et a dit: "Papa, telle petite fille a fait ceci et cela; puis, ils ont telle et telle chose, et nous sommes passées à la maison et avons fait ceci et cela." j'ai dit.... Elle a dit : "Pourquoi nous, nous ne faisons pas cela?"

156 J'ai dit : "Ma chérie, nous ne sommes pas de ce monde-là. Ils vivent dans un monde à eux."

157 Elle a dit : "Mais, n'est-ce pas que nous marchons tous sur la même terre?"

158 J'ai dit : "Nous sommes dans ce monde, ma chérie, mais nous ne faisons pas partie de ces gens-là!"

159 La Bible dit : "Sortez du milieu d'eux, séparez-vous", dit Dieu. Voyez-vous, vous n'êtes pas ce genre-là. Et quand cette nouvelle Nature entre en vous, on ne doit pas vous En arracher, vous n'avez pas envie de retourner comme la femme de Lot. Vous êtes simplement né en dehors de cela. Et vous vous trouvez dans une autre dimension. Et cela apparaît à vos yeux comme des ordures. Et ceci, la grande et fabuleuse Amérique dans laquelle nous habitons est devenue un grand chaos de cette saleté. Tout est convoitise et femmes. Les femmes, la façon dont elles s'habillent; les hommes, la façon dont ils agissent, et - et les choses qu'ils font - et puis, ils se disent Chrétiens"!

160 Par exemple, cet Elvis Presley est allé adhérer maintenant à l'église Pentecôtiste, en fait c'est là que... Judas reçut trente pièces d'argent, Elvis a eu tout un parc de Cadillacs et - et quelques millions de dollars pour avoir vendu son droit d'aînesse. Et Arthur Godfrey! Voyez donc cela.

161 Voyez, Jimmy Osborne, là à Louisville avec ce vieux boogie-woogie, ce rock'n roll, ces vieilles bêtises et saletés. Et le dimanche matin, il prend la Bible, se tient sur l'estrade et prêche. Quelle disgrâce! Pas étonnant que la Bible ait dit : "Toutes les tables sont pleines de vomissures."

162 Eh bien, nous vivons en un jour terrible. Et les gens disent : "Oh, ils sont très religieux." Oh! ne savez-vous pas que le diable est religieux? Ne savez-vous pas que Caïn était tout aussi religieux qu'Abel? Mais Il n'avait pas la Révélation. C'est ça, il n'avait pas la Révélation. Oui, nous allons tous à l'église, mais il y en a qui ont la Vie, ce sont ceux-là qui ont la Révélation de Jésus-Christ dans leur coeur. Non pas le fait de trembler, de sauter, ni d'adhérer à l'église, mais la Révélation; Dieu L'a révélé.

163 Ecoutez ce qu'Il a dit : "Qui dit-on que Je suis, Moi, le Fils de l'homme?"

164 "Les uns disent que Tu es un prophète. Les autres disent que Tu es Elie. Et les autres..."
Il dit : Mais vous, qui dites-vous que Je suis?

165 Pierre dit : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant!" Cela ne venait pas de ses lèvres.

166 Il dit : "Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce n'est ni la chair ni le sang qui t'ont révélé cela. Tu n'as jamais appris ceci d'une certaine - certaine éthique de la Bible ou dans un séminaire théologique. Tu es heureux, car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est Mon Père Qui est dans les Cieux Qui l'a révélé. Et sur ce roc, Je bâtirai Mon Eglise et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle."

167 Si vous êtes un Chrétien, ce matin, parce que vous êtes membre de l'église, vous êtes perdu. Si vous êtes Chrétien, parce que vous êtes passé de la mort à la Vie, vous êtes libre du jugement; en Christ, vous devenez constamment parfait. Dieu ne peut voir une seule chose... vous dites : "Eh bien, est-ce qu'il m'arrivera de commettre des fautes?" Certainement, mais vous ne les commettez pas volontairement.

168 Maintenant, nous allons aborder cela, juste dans quelques minutes: Car pour celui qui pèche volontairement après avoir reçu la connaissance de la Vérité, il ne reste plus de sacrifice pour le péché. Nous aborderons cela ce soir car il est un peu trop tard maintenant.

169 Lisons simplement encore quelques versets là-dessus, ainsi nous pourrons être plus satisfaits en descendant un peu plus. Très bien, pourquoi ne commencerions-nous pas directement là-dessus ce soir? Le verset 4... Ecoutez ceci. Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, et qui ont rendu... qui ont été... et qui ont goûté la puissance... les dons célestes, qui ont eu part au Saint-Esprit, Et... qui ont goûté la bonne Parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, Et qui sont tombés, soient encore renouvelés... et amenés à la repentance... Voyez-vous, et nous prenons cela dans Hébreux 10, et à différents endroits, pour montrer ce que c'est.

170 Mes amis, tendons vers la perfection! Nous avons... nous ne sommes pas ... Nous n'avons pas d'excuse aujourd'hui. Nous n'avons pas du tout d'excuse. Le Dieu du Ciel est apparu en ces derniers jours et Il fait exactement les mêmes choses qu'Il avait faites autrefois, lorsqu'Il était ici précédemment, quand Il était sur la terre. Il l'a prouvé. Et pendant que nous parcourons cette Bible et que vous avez... vous, la classe (de cette école du dimanche), vous savez ceci : que nous avons traité miracle après miracle, signe après signe, et prodige après prodige, qu'Il a faits avec les enfants dans le désert, les choses et les signes qu'Il a faits. Les choses qu'Il avait faites quand Il était ici sur terre, manifesté dans la chair; et exactement les mêmes choses ont lieu aujourd'hui, ici même au milieu de nous! La Parole est ici pour le confirmer. Voici la chose pour dire que c'est juste, pour le rendre juste. L'Esprit de Dieu est ici pour faire la même chose, nous n'avons donc pas d'excuse.
Prions.

171 Père Céleste, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons toute parole, toute chose, toute erreur, toute mauvaise parole, toute parole dite mal à propos, toute pensée, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards fixés sur le chef et le consommateur de notre foi, le Seigneur Jésus-Christ. Oh! béni soit Son Nom infiniment incomparable et saint! De voir comment Il est venu sur la terre pour racheter l'homme qui était tombé et le ramener dans la communion avec le Seigneur Dieu! Et nous Te remercions pour cela. Et maintenant par Sa grâce... Nous ne L'avons jamais choisi, mais c'est Lui qui nous a choisis. Il dit : "Ce n'est pas vous qui M'avez choisi, mais c'est Moi, qui vous ai choisis." Quand? "Avant la fondation du monde!"

172 Et, Dieu bien-aimé, s'il y en a qui sont assis ici ce matin, qui peut-être ont reporté ceci pendant des années et des années, cependant on frappe constamment à la porte de leur cœur, à petits coups. Peut-être ont-ils adhéré à une église, pensant : "Eh bien, ce sera très bien." Père, certainement que les Ecritures l'ont expliqué ce matin, à savoir qu'on ne peut se cacher derrière une église et être juste; vous ne pouvez pas non plus être bon, ne pas mentir ni voler ni rien faire de mal, et néanmoins être juste.

173 Il n'y a qu'une seule justice que nous avons; elle ne vient pas de nous-mêmes, mais c'est Sa justice. Il a rendu parfait notre salut. C'est pourquoi, comme nous sommes en Lui, Dieu ne voit pas nos fautes. Quand nous faisons quelque chose de mal, il y a un esprit en nous qui s'écrie : "O Père, pardonne-moi!" Alors, Dieu ne le voit pas. Et c'est... Nous sommes amenés dans la communion et la grâce avec Lui. Accorde-le, Seigneur, pendant que nous terminons ce service, au Nom de Christ. Amen.

174 Juste pour un instant... Je désire vous demander ... peu importe ce que vous faites, vous êtes perdu. Ecoutez ceci. Il n'y a pas longtemps... J'aurais pu le dire bien avant. Voici une petite expérience qui m'est arrivée.

175 Je me trouvais là à - à Toledo, dans l'Ohio. Je tenais une série de réunions de réveil là-bas et il y avait tellement de monde! Les gens savaient où étaient les hôtels. Ils m'ont donc amené à la campagne. Et je restais là-bas, dans un petit motel.

176 Nous mangions dans un petit restaurant de Dunkards. C'était un endroit merveilleux. Les petites dames qui s'y trouvaient étaient des Chrétiennes et avaient l'apparence des saintes, autant que possible; elles étaient pures et vraiment gentilles. C'était un dimanche et j'avais faim. J'avais jeûné un peu et je désirais traverser la rue pour trouver un autre petit endroit bien propre... C'était au coin d'une petite route, et il y a un... juste un endroit bien normal et ordinaire, à l'américaine, où on pouvait manger. Un petit - c'était un petit endroit, un café - un restaurant ouvert toute la nuit. Lorsque je suis entré là ce dimanche, il était environ deux heures de l'après-midi. C'était avant que j'aille prêcher cet après-midi-là.

177 J'étais tellement accablé que je ne savais que faire. Je suis entré et la première chose que j'ai remarquée, c'était une jeune fille d'environ seize à dix-huit ans, (une chère enfant de papa et une chère enfant de maman), debout dans le fond avec un garçon, les mains autour de ses hanches. Un groupe d'adolescents se trouvait au - au comptoir.

178 J'ai entendu le bruit d'un appareil à sous. Puis, j'ai regardé de ce côté-ci et j'ai vu un policier, qui se tenait là, les bras autour d'une femme, ici au niveau de la taille et il jouait à cet appareil à sous. Maintenant, vous les Buckeye [les originaires de l'Ohio - N.D.T.] qui êtes ici, vous savez que les jeux d'argent et les appareils à sous sont illicites en Ohio. Et, vous savez que c'est illégal. Et ici, voici que ce policier jouait à cet appareil à sous! C'était un homme de mon âge, probablement marié et ayant une ribambelle d'enfants. Il était peut-être un grand-père. Un policier en patrouille qui jouait à un appareil à sous! Et voilà cette jeune... Qu'est-ce que cette adolescente pouvait bien faire? Qu'est-ce qui en était la cause?

179 Je me tenais là. Et personne n'a remarqué mon entrée; ils étaient trop occupés, la moitié d'entre eux étaient ivres. Ainsi, je les regardais. J'entendis quelqu'un dire : "Eh bien, penses-tu donc que la pluie fera du tort à la rhubarbe?" Puis, je tournais les regards de ce côté-là, et je vis une dame assise par là, une vieille dame, vraiment, d'environ 65 ou 70 ans. Et la pauvre dame... Je ne reproche à personne de vouloir être en beauté, mais lorsqu'elle... Elle s'était parée... Elle avait teint ses cheveux en bleu, vraiment en bleu et elle s'était coupé le bout des cheveux et les avait vraiment teints en bleu. Et elle avait une véritable couche de manucure, je ne sais comment vous appelez cette affaire qu'elle s'était mise sur le visage, de grosses taches ici et là! Et elle portait un tout petit short, et cette pauvre vieille créature était tellement ridée que la chair, la chair molle pendait littéralement comme cela de ses jambes. Et elle était ivre. Elle était assise là avec un vieillard qui, en plein été portait un de ces vieux pardessus gris de l'armée, en tissu gris - brun ou olivâtre. Et ce pardessus lui pendait comme ça et il avait autour du cou une grande écharpe. Il y en avait deux comme ça, tous deux ivres, qui entouraient cette pauvre vieille femme.

180 Je me tenais là et regardais autour de moi. Je dis : "Dieu, comment peux-tu supporter cela? Que... que... comment considères-tu une chose pareille? Quand cela me donne (à moi, pécheur sauvé par grâce) de telles pensées, comment peux - peux-tu regarder ces choses? Eh bien, il semble que Tu devrais détruire cette chose. Est-ce que mes fillettes, Rébecca et Sara, devront grandir sous une pareille influence? Est-ce que mes fillettes vont devoir faire face à - à une société prétendue populaire comme elle l'est aujourd'hui, où les gens agissent de la sorte? Dieu, comment pourrais-je donc... Que puis-je faire?" (Evidemment, c'est Sa grâce. S'ils ont été destinés à la Vie Eternelle, ils Y arriveront; s'ils ne l'étaient pas, ils n'Y arriveront pas. Je n'en sais rien. Cela dépend de Dieu. Moi, je ferai mon devoir.)

181 Je pensais : "Comment peux-tu supporter cela, ô Dieu? Il semble que Tu es tellement saint que Tu devrais effacer simplement cette chose de la surface de la terre." Je dis: "Regarde cette pauvre grand-mère assise là. Regarde cette jeune fille, là au fond. Et voici une femme debout, ici, ayant probablement vingt-cinq ans. Et ce policier, les bras autour de sa taille, joue à un appareil à sous! Et c'est là la police; la nation est foutue. Il n'y a plus d'esprit maternel. Les anciens sont foutus. Et là au fond, une jeune fille est assise, et elle est tout aussi foutue. Regarde les jeunes gens, alors qu'ils devraient être à l'église ou à un endroit du même genre!"

182 Et je pensais : "ô Dieu, que puis-je faire? Et me voici dans cette ville, criant de tout mon coeur, et ils ignorent cela et se comportent comme s'ils étaient..." Et je pensais : "Eh bien, Dieu..."

183 Bon, ensuite cette pensée m'est venue: "Si Je ne les ai pas appelés, comment peuvent-ils venir? Tous ceux que le Père M'a donnés viendront. Vous avez des yeux mais vous ne pouvez voir, des oreilles et vous ne pouvez entendre."

184 Je pensais : "Eh bien, si, au lieu des réunions de réveil, le président venait dans cette ville, chacun sortirait de chez soi. Oh, certainement, car c'est quelque chose de mondain!"

185 Puis, je me suis mis à penser : "Eh bien, Dieu, comment... Pourquoi Tu ne... Eh bien, viens et envoie Jésus, et que nous en finissions avec cela? Pourquoi ne passes-tu pas à l'action et n'en finis-Tu pas une fois pour toutes?"

186 Puis, j'ai commencé à voir quelque chose se mouvoir en face de moi. Cela ressemblait à un petit tourbillon qui tournait comme ceci; J'ai continué à l'observer et j'ai vu la terre qui tournait sans cesse. Et j'observais cela, là où cela pulvérisait quelque chose. Et j'ai regardé, et c'était un jet de sang rouge cramoisi d'un bout à l'autre, tout autour du monde; c'était juste comme un tourbillon qui tournait autour (comme une comète), il y avait un tourbillon tout autour comme ceci. Et je regardais ce tourbillon, et juste au-dessus de cela, j'ai vu Jésus dans la vision. Il regardait en bas. Et je me vis moi-même debout ici, sur la terre, en train de faire des choses que je ne devrais pas faire. Et chaque fois que je péchais, Dieu m'aurait tué : "Car le jour où tu en mangeras, ce jour-là tu mourras." Et la sainteté et la justice de Dieu exigent... et vous devriez mourir. Ensuite, j'ai regardé là et j'ai continué à me frotter les yeux. Je disais : "Je ne suis pas... je ne dormais pas. Je suis... C'est une vision Je suis certain que c'est une vision."

187 Je continuais à regarder tandis que je me trouvais derrière la porte. Et je vis mes propres péchés monter. Et chaque fois qu'ils étaient prêts à atteindre le Trône, Son Sang agissait comme un pare-choc de voiture. Il les interceptait et je vis ce Sang bouger et couler sur Son visage. Et je L'ai vu lever les mains et dire : "Père, pardonne-lui, il ne sait pas ce qu'il fait."

188 Je me vis moi-même en train de faire une autre chose, cela Le frappa de nouveau, encore un choc. Cela aurait... Dieu m'aurait tué sur-le-champ, mais Son Sang me protégeait. Il retenait mes péchés. Je pensai: "Ô Dieu, est-ce bien moi qui ai fait cela? Ce n'était certainement pas moi." Cependant, c'était bien moi!

189 Ensuite, je me mis à marcher comme ceci, comme si je traversais cette pièce, et je me suis avancé près de Lui. J'ai vu un livre qui se trouvait là et qui portait mon nom, avec toutes sortes de lettres noires écrites en travers. J'ai dit : "Seigneur, je regrette d'avoir fait cela. Est-ce que ce sont mes péchés qui T'ont amené à faire cela? Est-ce moi qui ai fait jaillir Ton Sang tout autour du monde? Est-ce moi - est-ce moi qui T'ai fait cela, Seigneur? Je suis vraiment désolé de l'avoir fait!" Et Il me tendit la main. Je dis: "Veux-tu me pardonner? Je n'avais pas l'intention de le faire. Je vais... Toi, par Ta grâce... J'essaierai d'être un meilleur gars, si seulement Tu veux m'aider."

190 Et de Sa main, Il S'est tapoté le côté et avec Son doigt, Il a écrit sur mon livre "pardonné", et Il l'a jeté derrière Lui (la Mer de l'oubli.) J'ai observé cela un court instant et Il a dit : "Maintenant, Je te pardonne, mais toi, tu veux la condamner?" Voyez? Il dit : "Tu es pardonné, mais qu'en est-il d'elle? Tu veux qu'elle soit éliminée. Tu ne voulais pas qu'elle vive!"

191 Je pensai : "ô Dieu, pardonne-moi! Je ne voulais pas vraiment avoir de telles pensées. Je ne voulais pas faire cela. Je - je - je ne voulais pas faire cela!"

192 "Tu es pardonné, et tu te sens très bien. Mais qu'en est-il d'elle? Elle aussi a besoin d'être pardonnée. Elle en a besoin!"

193 "Eh bien, pensais-je, ô Dieu, comment pouvais-je connaître qui Tu as appelé et qui Tu n'as pas appelé?" Mais ma part consiste à parler à chacun.

194 Ainsi, lorsque la vision m'a quitté, je me suis avancé vers elle et j'ai dit : "Bonjour, madame." Les deux hommes s'étaient rendus aux toilettes. Et ils... Elle était assise là, hoquetant, vous savez, et en train de rire. Il y avait une bouteille de whisky sur la table, ou peut-être était-ce de la bière, de l'alcool, c'était posé là où ils buvaient. Je me suis avancé et je lui ai dit : "Bonjour."
Elle a dit : "Oh, salut!"
Je lui dis : "Est-ce que je peux m'asseoir?"
Elle dit : "j'ai déjà de la compagnie!"
Je dis: "Ce n'est pas là mon intention, soeur." Elle m'a considéré quand je l'ai appelée "soeur".
Elle dit : "Que voulez-vous?"
Alors je dis : "Est-ce que je peux m'asseoir une minute?"
Elle dit : "Je vous en prie!" Et je me suis assis. Je lui ai raconté ce qui s'était passé.
Elle dit : "Comment vous appelez-vous?"
Je dis: Branham."
Elle dit : "Est-ce vous l'homme qui est là dans l'arène?"
Je dis : "Oui, madame."

195 Elle dit : "J'ai voulu y aller Monsieur Branham, dit-elle, j'ai été élevée dans une famille Chrétienne. Elle continua : J'ai deux jeunes filles qui sont Chrétiennes. Mais certaines - certaines choses sont arrivées". Et elle a pris le mauvais chemin ou s'y est engagée."

196 Je dis : "Mais, ma sœur, pour moi, cela n'est rien, le sang vous entoure toujours. Ce monde tout entier est couvert par le sang. S'il n'en était pas ainsi, Dieu nous aurait tous tués. Il... lorsque ce sang sera ôté, alors, attendez-vous au jugement. Mais maintenant, si vous mourez sans ce Sang, vous irez de l'autre côté, alors plus rien ne pourra encore agir en votre faveur. Aujourd'hui, le Sang agit pour vous." Je dis : "Madame, certainement que le Sang vous couvre encore. Tant que vous avez le souffle de vie dans votre corps, le Sang vous couvre. Mais un jour, lorsque le souffle vous quittera (lorsque l'âme s'en ira), vous passerez au-delà de ce Sang, et il ne restera plus que le jugement. Pendant que vous avez une chance pour le pardon..."

197 Et je l'ai prise par la main. Elle pleurait, en disant : "Monsieur Branham, je bois."

198 J'ai dit : "Cela n'est pas un obstacle. Quelque chose m'a demandé de venir vous parler." Je dis : "Dieu, avant la fondation du monde, vous a appelée, soeur. Et vous agissez mal et vous ne faites qu'aggraver votre cas."

199 Elle dit : "Pensez-vous qu'Il me recevrait?"

200 Je dis : "Certainement qu'Il vous recevrait."

201 Et là, elle s'est mise à genoux, nous nous sommes agenouillés au beau milieu du plancher et nous avons eu une réunion de prière à l'ancienne mode. Et le policier a enlevé son chapeau et fléchi un genou. Et là, nous avons eu une réunion de prière, à cet endroit même. Pourquoi? Dieu est souverain... "Laissons de côté ces oeuvres mortes, tendons vers la perfection!" Entrons dans cette sphère où il y a...

202 "Je suis membre de l'église. Et je suis membre de cela." Tout cela est terminé. Et tendons vers la perfection!

203 Mon ami pécheur, si tu es sans le Sang aujourd'hui, sans salut, sans grâce, le Sang de Jésus-Christ te tient. Tu dis : "Eh bien, je me suis débrouillé tout ce temps." Mais un jour, tu atteindras ce point où il n'y aura rien qui puisse agir en ta faveur.
Prions maintenant, pendant que nous inclinons la tête:

204 Y a-t-il... Y aurait-il quelqu'un ici aujourd'hui qui aimerait dire: "Dieu, sois miséricordieux envers moi, je me rends compte que j'avais mal agi." Peut-être avez-vous adhéré à l'église. Cela est très bien. Mais si vous n'avez pas reçu la grâce de Christ, voudriez-vous lever la main et dire : "Priez pour moi, Frère Branham?" Dieu vous bénisse, monsieur! Dieu vous bénisse, madame. C'est bien. Ne... Dieu vous bénisse, monsieur, là au fond. Dieu vous bénisse, et vous aussi. Là, tout au fond, oui, que Dieu vous bénisse. Levez la main! C'est bien. Levez simplement la main... haut et dites : "Dieu, aie pitié de moi!"

205 Vous dites : "Je suis un membre d'église, Frère Branham. Oui, je - j'ai essayé d'être bon, mais je ne sais pas, simplement je... il semble que je n'arrive pas à le faire." Oh, pauvre pèlerin, pauvre ami décrépi, réellement, vous n'avez encore jamais eu la vision!

206 Vous dites : "Frère Branham, j'ai crié. J'ai parlé en langues. J'ai fait tout cela." Cela pourrait être tout aussi vrai. C'est très bien, il n'y a rien à dire là contre. Mais, mon cher ami perdu ...Mais parler en langues, ou trembler, ou serrer les mains, ou être baptisé, cela - cela est très bien, mais Le connaître, c'est connaître une Personne. Le connaître, c'est la Vie!

207 Vous dites : "Je connais très bien la Bible. " Eh bien, connaître la Bible n'est pas la Vie. Le connaître Lui (le pronom personnel), Le connaître, Lui, Christ! Que vous sachiez qu'Il vous a pardonné. Voulez-vous juste lever la main une fois de plus? Quelqu'un d'autre? Dieu vous bénisse, madame! Dieu vous bénisse, monsieur! Dieu vous bénisse, mon frère, par ici! Dieu vous bénisse, là au fond, jeune homme! Dieu vous bénisse, ma soeur, par ici! Dieu vous bénisse, vous là au fond! C'est vrai, Le connaître, c'est la Vie. "Frère Branham, ne m'oubliez pas. Je vais maintenant, ici même sur mon siège, accepter Christ."

208 Dites: "Entre dans mon coeur, Seigneur Jésus, et donne-moi cette paix, cette douceur." Aller à l'église, jouer de la musique aussi fort que possible, sautiller, courir dans l'allée principale, rentrer à la maison fatigué, s'agiter et faire des histoires, ce n'est pas cela Christ. Vous allez à l'église, vous vous asseyez et écoutez un sermon sur la façon dont le pont va être peint, ou l'une ou l'autre chose de ce genre, et n'entendez jamais la Parole. La Parole apporte la Vie. C'est la Semence. Ne voulez-vous pas la paix?

209 Vous tracassez-vous au sujet de la mort? Si vous deviez avoir une crise cardiaque aujourd'hui, cela vous embarrasserait-il? Ou vous réjouiriez-vous en disant : "Je vais être auprès du Seigneur Jésus au bout de cette route"? Le connaissez-vous? Si vous ne Le connaissez pas, levez simplement la main, nous allons offrir une prière pour vous. Oui, mon frère, vous aussi.

210 Très bien, maintenant dans votre coeur: Tel que je suis, sans aucune défense,
Sinon Ton Sang versé... (pour qui?)... pour moi,
Parce que je promets, je croirai,
Ô Agneau, ô Agneau de Dieu, je viens, je viens. (tendrement, avec miséricorde.) Tel que... (Avancez simplement vers Lui par la foi. Croyez qu'Il se tient juste là à côté de vous. Il s'y tient.) ... pas...
Pour libérer mon âme... (de quoi maintenant?) ... d'un... (la colère, la malice) ...
A Lui dont le Sang purifie chaque tache,
Ô Agneau... (par la foi, je m'approche de la croix ce matin, je dépose mes fardeaux) ... je viens!

211 Dieu vous bénisse là derrière, c'est ça [Frère Branham fredonne l'hymne.- N.D.E.] Ne soyez pas indifférents, maintenant! Chaleureusement, tendrement, marchez droit vers la croix.

212 Dans l'Ancien Testament, on apportait un agneau; Ils savaient qu'ils avaient péché, ils le savaient par les commandements. Vous le savez maintenant, parce que Dieu a parlé à votre coeur. Eux jetaient un regard sur les commandements: "Tu ne commettras point d'adultère; Tu ne feras point ceci ou cela." Et ils prenaient un agneau, et posaient les mains sur l'agneau, et le sacrificateur l'égorgeait. Le pauvre petit animal donnait des coups de pattes, saignait, bêlait et mourait. Ils avaient les mains toutes couvertes de sang. L'agneau mourait à leur place, mais il repartait avec le même désir de refaire la même chose.

213 Mais en ce lieu, nous venons par la foi, par le moyen de la grâce; Dieu nous a appelés. Nous posons nos mains sur la tête de l'Agneau de Dieu. Nous entendons ce marteau qui frappe. Nous entendons cette voix : "J'ai soif, donne-moi à boire! Père, ne leur impute pas ce péché, ils ne savent pas ce qu'ils font!" Voyez? Par la foi, nous sentons Sa mort, là à notre place. Tout au fond de notre coeur vient une paix profonde, bien établie, quand une Voix dit : "Tu es pardonné maintenant, va, et ne pèche plus!" Oh! par la grâce, alors, nous repartons non avec le même désir, mais un désir de ne plus jamais pécher ni faire quoi que ce soit de mal. La paix qui surpasse toute intelligence est entrée dans notre coeur. Puissiez-vous la recevoir maintenant, pendant que nous prions, chacun de nous, ensemble.

214 Père céleste, ils viennent par la foi, par grâce. Il y a à peu près une douzaine de mains qui se sont levées, ce sont les fruits du message. Ils viennent à Toi. Ils croient. J'ai confiance en eux, également, Seigneur. Je crois que le Saint-Esprit leur a vraiment parlé. Et par la foi, ils gravissent l'échelle de Jacob maintenant, ils arrivent droit au pied de la croix, là ils déposent tous leurs péchés et disent : "Seigneur, c'est trop pour moi. Je ne puis simplement pas les supporter plus longtemps. Veux-tu donc enlever de mon coeur le fardeau de mon péché et le désir d'agir ainsi? Et permets que par la foi, en ce jour, je Te reçoive comme mon Sauveur personnel. Alors, dorénavant, je Te suivrai sur chaque kilomètre de la route, jusqu'à la fin du voyage. J'entrevois ce que cela signifie que de "tendre vers la perfection", ce n'est pas entrer dans l'église, et se fonder sur des oeuvres mortes comme les baptêmes et autres. Mais je veux aller de l'avant, jusqu'à ce que je ne puisse plus vivre et que Christ puisse vivre en moi."

215 Ô Jésus, accorde ceci à chaque âme repentante ce matin. Que tous ceux qui ont levé la main, reçoivent vraiment la Vie Eternelle, parce que Tu l'as promise. Ils ont accepté publiquement. Ils ont levé la main, ils ont brisé toutes les lois de la gravitation. Ils ont fait que la science ait honte d'elle-même, parce que la science dit que vos "bras doivent pendre vers le bas". Tout dans la science prouverait cela : que le bras doit rester dirigé vers la terre, parce que la pesanteur l'attire vers le bas. Mais il y avait un esprit en eux qui a pris une décision, et ils ont défié les lois de la gravitation et levé les mains. Tu l'as vu, Seigneur. Tu as mis leur nom dans le Livre." "Pardonné!" L'ancien livre est retourné dans la mer de l'oubli maintenant, pour ne plus jamais être ramené au souvenir. Puissent-ils avancer aujourd'hui comme des chrétiens aimables et doux, pour Te servir. Et à beaucoup, peut-être, qui n'ont pas levé la main, accorde-le leur aussi.

216 Accorde que les saints puissent marcher juste un peu plus près de Toi, Seigneur, car nous sommes d'un jour plus près de la Maison que nous ne l'étions hier. Sois avec nous, Seigneur, car nous le demandons au Nom de Christ et pour Sa gloire. Amen!

165-1 ... of--of the Book of Hebrews. Then we get into the 7th, the Melchisedec priesthood. And then we get in from the Melchisedec priesthood, into that great days of an atonement and separating, dividing the atonement, then into that great faith chapter, the 11th chapter, and the 12th chapter, "Laying aside every weight..." and the 13th chapter, that eternal home not built by man's hands, but God alone Who has made this great home. How wonderful.

165-2 I'm glad to see our sister back there, that's just entered the service. I see her and her husband. Yesterday we were on our road up across a place that... I thought that I knowed every little crack and corner by being game warden here in Indiana, and patrolled for several years; I knowed every place. But I could've got lost yesterday up there where they was at on top of the Knobs, a new road.
And the lady had cancer in the lungs, and the Lord definitely healed the woman. We took... Oh, and how it all come, we were setting there... Brother Roberson, he's probably in today; I see his wife, and Brother Wood which is in. And we were up there in an old truck, Brother Roberson, and I, and Brother Wood. And we got in this truck and went up there, top of the hill. And there the Lord showed the cancer definitely. And then we stood there and watched it leave the woman. With our own eyes, we stood and watched it leave the woman. And she called back to Brother Wood's wife, and was telling me, she was spitting up that real black stuff. And here she is this morning setting back in the church, her and her beloved husband, having a wonderful time in the Lord. Isn't He wonderful?
And I didn't know that... Here usually, to the people that's around, very seldom visions happen here. This is my home. And... I mean in the church.

165-5 Sunday, a week, we... How many was here to see the man in the wheelchair? Blind, crippled, unbalanced, mental nerves gone, and Mayo's had give him up. And--and some Catholic doctor friend of mine sent him up here. And before coming to the service, the Lord gave a vision of the man. You all know that. And there the man was healed by THUS SAITH THE LORD (See?), and then got up, walked out, took his wheelchair, can see like you could or I can, and walked out of the building pushing his chair, normally. And the balance nerve... You know, you can't hold yourself up (See?); you just can't. And for years it's that...

166-6 And yesterday when I got there, the lady had been having a dream of seeing me come in just at two o'clock and pronounce her with cancer and then "THUS SAITH THE LORD, she was healed," and--and she woke up, and it was just exactly two o'clock. And the Spirit of the Lord came down, and there that--that dream that she had... And the Lord gave the interpretation. And she was healed right there on the spot, right there where we was watching. How wonderful.
Can't think of her name. What is it? What is your name, sister? Walton, Sister Walton, setting back there. Would you just stand up, Sister Walton? Want to ask you how you're feeling. Amen, that's good, fine and dandy. He is so good to bless us in that manner. So we're expecting the exceedingly, abundantly, of God's great measure.

166-8 A doctor had keeping this back from her. He told her that she was only breathing out of one side. What it was, a cancer had growed across and cut the breathing off of that side of the lung. You see? You can't see cancer through x-ray, because cancer is the cell itself, and it's--it's life and you--you... It would just... You--you just look right through the cancer with an x-ray. You don't see it.
And... But the Lord has really... We stood there and watched it ourselves with our own eyes, watched it moving and seen it leave with our own eyes. So we're so grateful for that.

166-10 And now... Pray now for us this week while we're gone. And Brother Neville will probably take up where I left off for the Wednesday night service. Don't miss it now in this great chain of the Book of the Revelations.
Now, I know much prayer has been offered, and we--we know that God hears prayer, but we... This morning we want to offer just a little prayer before the reading of the Book. Now, any person that's able can read the Book this a-way, or can open It this a-way. But it takes God alone to open the understanding, for He's the only One Who can do it. So let us bow our heads just a moment.
Now, Father, in the Name of Thy beloved Son the Lord Jesus, we most humbly come now to submit ourselves as Thy servants, that You would speak through us. Circumcise the lips that speak and the ears that hear, that the Word might be spoke by God and heard by the Spirit in the people. Grant it, Father. May He take the Word of God and minister to us just as we have need, for we ask it in His Name and for His glory. Amen.

167-13 Now, reading this morning... We're studying; we're not--not preaching, just studying this Book of Hebrews. How many's enjoying it? Oh, we're having a wonderful time. And now just studying close, Scripture upon Scripture; it must... The whole entire Bible ties together. There's not one Word out of Its place, if It be placed together by the Holy Spirit.
Now, men has said the Bible contradicts Itself. I want to see it. I've asked twenty-five years for that, and no one's ever showed it yet. The Bible does not contradict. If It did, it isn't the Bible. The great infinite Jehovah could not contradict His own Self. So there's no contradiction in the Bible. It's just the misunderstandings of people.

167-15 Now, for a little background, till we go back... Now, the Book of Hebrews was written by Saint Paul to the Hebrews. He wrote one to the Ephesians; that was the people at Ephesus, the Christian Church, one to the Romans at Rome, and one to the Galatians, and one to the Hebrews.
Now, we notice that Paul, being a Bible teacher to begin with... That's what we learned, that he set under the great teacher, one of the greatest of his days, Gamaliel. And he was well versed in the Old Testament; he knew it well, but became a persecutor of the way that was Christ's way, because he'd been trained in the Old Testament under teachers. But the teachers, usually carnal... (I hope I don't say anything wrong.)
But usually, if a man has just the teaching and the way of the schools, it's usually manmade. See, it isn't inspired, because it becomes a doctrine of a school. We have it today: Presbyterian, Lutheran, Pentecostal, all. These schools have their theory and they just wind the Scriptures into this.

167-18 And it was the same in the Old Testament. But Paul, being well trained and knew the Scriptures by the Word... But, you see, the Scriptures, no matter how well you know them, if the Spirit doesn't quicken them, then the letter killeth. The Spirit giveth Life. See, it must be quickened or made alive by the Spirit. If the Spirit doesn't liven the Word and make It a reality to you, then the letter is just intellectual. That's where we have so many confessed Christians today, or professed Christians, is a intellectual conception of Christ.
Then we got off on, "Well, he had to feel something." And they had to do something, and... (Oh, we'll get into all that after while.) One had to shout; the Methodists used to have to shout 'fore they had it. The Pentecostals had to speak with tongues before they had it. And, oh, some of them, the Shakers used to have to shake. You know, they'd walk up-and-down, men on one side and women on the other (See?): Shakers. Then the Holy Spirit come on them and shook them; they had it. But it's all just fantastics; there's none of it the truth.

168-20 God lives in His Word. "Faith cometh by hearing, hearing the Word. By faith are you saved through grace." Not by anything... Whether you shake, or speak with tongues, or whatever takes place, that has nothing to do into it at all. Jesus said, "He that heareth My Words and believeth on Him that sent Me, hath Eternal Life. He that heareth My Word and believeth (been made quickened to him) hath Eternal Life." There it is. Doesn't matter what little thing that you do.
Now, I'm not against shaking, or speaking with tongues, or shaking, oh, that--that shouting. That's all right. That's fine, but that's only attributes. See? I could give you an apple off the tree and you still wouldn't have the tree. See, you... It's the attributes.

168-22 Lying, stealing, drinking, smoking, gambling, committing adultery, that's not sin; that's the attributes of unbelief. See, that's what you--you... You do that because you are a sinner. See? But first you are a sinner. That's what make you do that, because you do not believe. And if you do believe, then you do not do that. Then you have love, joy, peace, long-suffering, goodness, gentleness, meekness, patience. That's the fruit of the Holy Spirit. See?
So we got little things, that little sensations, is because that men got off of the old beaten path of the Word. It's the Word. "Faith cometh by hearing."

169-24 So when Paul... God chose Paul. Man chose Matthias. When he... They cast the lots, but he never did nothing. That shows what a power the church has then to make a choice, to elect their deacons, and send their preachers to different places. That's carnal many time.
Let a man go where God leads him to go. I like that. If the people in a conference just say, "Well, here's a nice church. This brother's built up a nice church." And they have a little pet, they'll send him over to this church. They don't realize they're killing theirselves. See? First place, if that man goes in there, he can't fill that man's place. And then they only weaken the church to try to show favor to some pet. It's always been that way.
But I believe in the supreme authority of the local assembly. Yes, let each church be its own, choose its pastors, its deacons, its whatever it is. And then, that way, the man in there has no bishop over him. The Holy Spirit wants to speak something to that church, they don't have to ask anybody about whether they could do this or do that. It's the individual in contact with the Holy Spirit. Show me by the Bible, what's greater in the Bible than a local elder to a local church? That's right. Yes, sir, the sovereignty of the local church, each church in itself... Now, brotherhood, that's wonderful. All churches ought to be in a brotherhood like that together. But the sovereignty of local church...

169-27 Notice Paul, being a great master teacher, well trained, on his road down to Damascus one day to arrest the people that were in this new way... Now, he was sincere. God does not judge you by your sincerity. I never seen any more sincere people than the heathens. Many of them even kill their own children and thing for--for sacrifice to a--an idol. It's not the sincerity. A man could take carbolic acid, sincerely thinking he was taking something else. Sincerity doesn't save you. "There is a way that seemeth right unto a man, but the end thereof is the ways of death." Paul was sincere when he gave witness in his own authority to stone Stephen. Later on in years, I like the apology of Paul; he said, "I'm not worthy to be called the disciple or to be called an apostle, because I persecuted the Church even unto death." With sincerity...

169-28 And on his road down he struck an experience. The Holy Spirit come out in a big Pillar of Fire, and It blinded him. Now, we've went through that. That Pillar of Fire was Christ. And He's the same Pillar of Fire that led the children through the wilderness. Christ was God, and God was Christ. God was made flesh and dwelt in the body of the Lord Jesus. God was in Christ reconciling the world to Himself, showing what He was.
In the Bible back here in the former verses, we been reading that He made Hisself lower than the Angels, taken on the form, not of Angels, but taken on a form of flesh." Angels had not fallen; they need no redemption. Flesh had fell, human beings, and they needed redemption. So in the old laws, a man to be a--a redeemer, first he had to be kinfolks: the great Book of Ruth we went through here sometime ago. And how that God, being Spirit, was made kinfolks with us by becoming one of us. In order to redeem us and give us Eternal Life He had to become us, that we through grace might become as He.

170-30 And we find the Pillar of Fire led the children of Israel. And when It was made flesh here on earth, we hear Him talking one day, and He claimed that He was the Pillar of Fire. They said, "You say that you're greater than our father Abraham?"
He said, "Before Abraham was, I AM." Who was the I AM? The Pillar of Fire in the burning bush, a perpetual memorial through every generation; not only that generation, but this generation, the same Pillar of Fire. And we're thankful this morning, that we even have the picture of It, that He has not changed. He's the immortal, eternal, blessed One. He does the same things now that He did then, and how happy it makes us feel.

170-32 But before Paul would accept this experience, knowing that the Angel of the Lord was the Pillar of Fire, which was Christ, the... Well, He was the Angel of the Covenant, which was Christ. Moses thought better that--chose rather to suffer the afflictions with the people of Christ, and to be led by Christ, than all the treasures of Egypt. He followed Christ, which was in the form of the Pillar of Fire.
Then Christ said, "I came from God (when He was here on earth); I go back to God." After His death, burial, resurrection, glorified body setting at the right hand of the Majesty to make intercessions, Paul saw Him as the Pillar of Fire again, a Light that put his eyes out almost, smote him blind.
Peter saw Him come into the jail as a Light, and opened the doors before him as he went out. We find out that He was the Alpha and Omega, the First and the Last.
And here He is with us today, doing the very same things that He did then, making Hisself visible back to us, showing it to the scientific world.

171-36 Oh, in this great hour of darkness and chaos over the earth, we should be the happiest people in the whole earth, to rejoice to know... All the time, when people are indocumated, and all kinds of isms and things in the earth... And yet, today the real living God by His Word and by His visible evidence shows us that He's here with us, working, moving, living, acting just exactly as He always did. What a privileged people that we are to have this. We ought to... The Bible said then in the 2nd chapter, "We should hold fast these things. Because how shall we escape if we neglect such a great salvation?"

171-37 Now, we come on to find out, before Paul would accept that experience... Now, we're drilling. Now, no matter what kind of an experience you ever have, church, I want to ask you something. No matter how good it looks, how real it seems, it first must be tested by the Bible. Always on the Word, don't never leave that for any kind of an experience.
And Paul, before he would accept it, he went down into Arabia and there stayed three years testing this experience with the Word. And when he come back, he was sure. Nothing could upset him, for he was solid on the Word, unmovable. And here's where he's turning now to show to these Hebrews those great things that was spoke of, of the Old Testament, was made manifest in Jesus Christ. What a glory.

171-39 Now, last Sunday, or last Wednesday, Brother Neville in here in the 5th chapter hit some very high places, 'cause it's a wonderful chapter. And we find him dealing on the 4th chapter, last Sunday on the Sabbath, the keeping of the Sabbath. Are you sure, this morning, you know what the keeping of the Sabbath is? If you do, say "Amen." [Congregation says "Amen"--Ed.]
The Sabbath is a Rest that we enter into, not by day, not by law, but by entering into Christ which is our Sabbath. He is our Sabbath. We run it all through the Old Testament and showed that the time would come when the Word would come line upon line, precept upon precept. And He proved that we entered His Rest on the day of Pentecost, "For this would cause the weary to rest." Cease...

172-41 And we find out that God limited a day in David, about the seventh day. And God did rest the seventh, give it to the--the children of Israel in the wilderness. And again He limited a day. What day was it? A certain day in the week, "The day when you hear His Voice, harden not your heart." That's the day He's entering in to give you an eternal peace, an eternal Sabbath.
You don't go to church on Sunday to become religious then. When you're borned of the Spirit of God, you enter into Rest forever, no more sabbath keeping. You're in the Sabbath continually for ever and for eternity. "Your worldly works has finished," says the Bible, "and you've entered into this blessed peace."

172-43 These first five chapters are positionally placing Jesus as High Priest. "God in sundry times and divers manners spake to the fathers through the prophet, but in this last days through His Son, Jesus." (1st chapter, 1st verse.)
Then on down to the ending up of the 5th chapter, we find Him represented as Melchisedec, Who had no beginning of days, no ending of your--Life, but continually a priest forever. Think of it. Who was this great Man? We'll get it in about two more chapters. The entire life of Him, we're going to study, this great Man Who met Abraham, Who never had any papa, never had any mama, He never had any time He ever begin life, or He never will have a time that He'll ever end life. And He met Abraham coming from the slaughters of the king.
Notice this great Person, whoever He was is still alive. He had no end of Life. It was Christ, he met. We're going on a deep study of that in a few days.

172-46 Now, we want to start over here in the 5th chapter now, just for a little background before we hit the--the 6th, for it's really a outstanding something. Watch close. We're going to start about the 7th verse of this chapter, Well, let's start at the 6th verse.
As he saith also in another place, Thou art a priest for ever after the order of Melchisedec.
Who in His days of his flesh, when he... offered up prayers and supplications with strong crying... tears unto him that was able to save him from death, and was heard in that he feared;
Though he was a Son, yet learned... obedience by the things which he suffered;
Now, here's where I want to get to, this 9th verse. Listen. I guess Brother Neville hit it Wednesday; I wasn't here. But listen.
And being made perfect, he became the author of eternal salvation unto all them that obey him;
Called of God a high priest after the order of Melchisedec, of whom we have many things to say,...
We leave it there on that, 'cause we're going to pick up Melchisedec in a few nights.

173-49 Now, we're going to start on this our regular study. I wish I could just read the rest of this for a moment, the 11th verse.
Of whom we have many things to say,... hard to be uttered, seeing ye are dull of hearing.
For when... the time ye ought to be teachers, you have need that one teach you again which be the first principles of the oracles of God; and are become such as have need of milk,... instead of strong meat.
For every one that uses milk is unskillful in the word of righteousness: for he is a babe... (Oh, I hope that Holy Spirit's taken that right down in the bottom of you now.)... For he that--that uses milk is unskillful in the word of righteousness: for he's a baby.
You give a baby strong meat, you kill it. That's the reason so many people say, "Oh, I--I don't believe that," and walk away. Still babies, they just can't understand. They can't grasp that truth. It--it kills them. Great, mighty things the church should know today, but you couldn't teach it. They--they--they--they--they stumble over it. They don't know what to do with it.

173-51 Paul, speaking to this Hebrew group, yet scholars he's speaking to now, scholars, well learned. We find that in a few--a few moments, very scholarly. But the deep spiritual mystery, the church is still blinded to it. He said, "When you ought to be teaching others, you're still a babe."
Oh, I know there's many rise up, and go out, and say, "Oh, I don't need to go to church anymore. Praise God, the Holy Ghost has come; He's the teacher." When you get that idea, you're just wrong. For why did the Holy Ghost set teachers in the church if He was going to be the teacher? See? There are first apostles, prophets, teachers, evangelists, and pastors. The Holy Spirit set teachers in the church, so He could teach through that teacher. And if there's--it isn't according to the Word, God doesn't confirm it, then it isn't the right kind of teaching. It must compare with the entire Bible, and be just as alive today as It was then. There's the real thing made manifest.

174-53 Now notice.
But strong meat belongeth to them that are... full age, even those who by reasons... use--have used their senses exercised to discern both good and evil. (Know what's right and what's wrong by the discernment.)
Now, notice, starting now on our lesson. This great background now, let's go for the 1st verse:
THEREFORE leaving the principles of the doctrine of Christ,...
What's he saying? All these first five chapters has been laid on Christ to show Who He is. Now, we're leaving those principles of the doctrines of Christ.

174-55 What did we find Him to be? We found Him to be the great Jehovah God made manifest in flesh. We found Him to--to be not a prophet, but the Fullness of the Godhead bodily. He was Jehovah made flesh. And the body, Jesus, only tabernacled Him, God dwelling in man, God being reconciled to man, through man, by the virgin birth of His own Son. And Jehovah, the Spirit, dwelt in Him.
Now, how many remembers the teaching about the Godhead? How we went back and found God like the great rainbow with all the different spirits, how it was... And then the Logos went out of God, which become the Theophany, and that was in the form of a man. And Moses seen It pass by in the cleft of the rock. And then that Theophany was made absolutely human flesh, Christ. And how we find out, that we through His grace have Eternal Life. Now, the word "forever" is "for a distance, for a space of time." It said in the Bible, "Forever and forever," a conjunction. But "forever" only means "a time." But "eternal" means "forever." And only everything that had a beginning has an end. But things which had no beginning has no end. So God had no beginning and He has no end.

175-57 And so therefore, Melchisedec, the great Priest (like a man), He had no beginning, and He has no end. And when we, through that Theophany that... We were made in the image of God before the world was ever made. When that Theophany has been made flesh and dwelt among us, then through His death we ourselves receive His Spirit and we have no end: Eternal Life; not Angels, but men and women. Oh, I somehow, if I could only get it in a way that my--my audience would catch it.
You will never be an Angel. God made Angels, but God made man. And what God does is off of God, which is as eternal as God is. And man's just as eternal as his Creator, because he was made from eternity.

175-58 But sin has an end. Suffering has an end. Therefore, there cannot be an eternal hell. There's a hell, fire and brimstone; we know that. But there's no eternal hell. There's only one type of Eternal Life and that belongs to God. If you're to suffer forever, you got Eternal Life. Hell has an end; it may be billions of years, but it'll finally come to an end.
The Bible doesn't say anywhere that they suffered eternally, said, "Forever and forever." Jonah thought he was in the belly of the whale forever too. Forever has a distance or time limit, but eternal is perpetual. It has no beginning or end. It's like a ring, a circle, and as our time moves on, we're only in--revolving around the great motives of God.

175-60 God's motive was to make man in His image to fellowship with Him. And He made him a tangible being. Now, sin brought us into a place of--of--of corruption, but that never stops the program of God. And sinner friend today, if you're not borned again of the Spirit of God, you have an end somewhere. And your end is chaos, in ruin, and suffering, and misery. But to you who have believed on the Lord Jesus and accepted the same as your personal Saviour, it's just as eternal as God is eternal. You have no end, "I give unto them eternal Zoe (God's own Life), and they will never perish or come into the judgment even, but's passed from death unto Life." That's what He was. That's what He come for.

176-61 Now, Jesus in His coming of His priesthood, did not come just for a--a sympathy's sake. Many people teach it like that, that He come saying, "Well, maybe if I suffer, I will be a--a--a pitiful sight, and people will surely come to Me." That's an error. There's no Scripture for that. For every person that ever will be saved, God knew them before the world was ever formed. The Bible said so. God's not willing now that anybody should perish; He wants them all to come to repentance. But being God, by foreknowledge He knew it.
Look in Romans the 8th chapter. Paul was holding up there, saying that about the elect of God, that Esau and Jacob, before either baby was borned or anything, God said that He knew them, and He hated Esau and loved Jacob, before either boy had a--had a chance to express their gratitude, for He was God. He know... He's infinite. If He's infinite, He knowed every flea, every fly, every gnat. Everything that'd ever be on the earth, He knew it. He's the infinite, eternal, immortal, blessed God, omnipotent, omnipresent, omniscient. There's nothing that He doesn't know. That's the reason He can tell what the end will be. He knowed the end from the beginning.

176-63 What is prophetic is just His knowledge. He's the chief Attorney. He--He--He's the--He's the Judge. And He just speaks to the--the lawyer some of His wisdom. And that's what prophecy is, that can foretell it, because He knows what's going to be. Now, there's the God that we serve, not a god of history, not like the Buddhas, and the Mohammedans, and so forth; but a God that's omnipresent, right now here this morning in this Tabernacle, right now: Great Jehovah, I AM, Who formed Himself in humility to take on the form of sinful flesh, here He is. That's Who redeemed you. There can be no other nowhere, at no time can do it.
God didn't have three people up there and He sent one of them, His Son; It was God Himself come in the form of a Son. A Son has a beginning, and the Son had a beginning. As some of you dear Catholic people, I got your book, "Facts Of Our Faith," said, "The eternal Sonship of God..." How you going to express that word? How you going to make it have sense? How can it be eternal? Now, that's not the Bible; that's your book. Eternal Sonship, they don't... That word's not right, for anything that's a son had a beginning, and eternal has no beginning. So it isn't eternal Sonship. Christ become flesh and dwelt among us. He had a beginning. Wasn't no eternal Sonship; it's the eternal Godhead, not Sonship. Now, He came to redeem us, and He did redeem us.

177-65 Now, Paul, getting there, which I'm sure that through the past lessons you've understood it. We'll go over it again sometime, the Lord willing, just verse by verse.
Now:
THEREFORE having... leaving the--the principles of the doctrine of Christ, let us go on unto perfection;... (That stumbles them, doesn't it? Let us do what?)... let's go on unto perfection; not laying again the foundation...

177-67 Watch this: let's get this word "perfection." Do you know there's only one way you'll stand in the Presence of God? That's perfect. God cannot tolerate unholy things.
And you legalists, how could you ever perfect yourself, when you have not one thing to perfect yourself with? You were borned in sin. Your very conception was in sin. The very desire of you being here was sin: "Borned in sin, shaped in iniquity, come to the world speaking lies." Now, where are you going to stand at?
Where you, sinner, that--that said, "I'll quit smoking and I'll go to heaven?" Where are you, lukewarm, mossback, so-called Christian, that goes around here with a long face and saying that "Well, I belong to the church?" You sinner... That's right. Unless you are borned of the Spirit of God, you're lost. That's true.

177-70 How you going to heaven? You say, "I never lied in my life. Oh, the little darling. It--it was just a Angel to begin with." That's a lie. I don't care how good you are; you're a sinner. And you don't have one thing; there's no priest, no bishop, no cardinal, no pope, nor nothing else can save you, 'cause he's just the same boat that you're in. (We're getting into it in a few minutes.) Just in the same shape, he was... The pope of Rome was borned in sin, shaped in iniquity, come to the world speaking lies, born by the sexual desire of a man and a woman. Where you going to get righteousness out of that?
Well, his papa and mama were born the same way. And they were born the same way, and his grandma and grandpa, on back. It's sin to begin with.

178-72 So who can say that this is holy and that's holy? There's only one thing holy; that's Jesus Christ the Son of the living God, Who's been made perfect. And our requirement is to be perfect. Now, how we going to be it? Try it yourself. I'd hate to try to get to heaven on the merits of, "I was born five minutes ago, and going out of the world right now." I'd be lost. If I never had a evil thought in my life, if I never spoke a bad word in my life, if I never looked at anything evil, never thought anything evil or nothing, I'm just as rank and black as the smutty walls of hell. I'm a sinner.
I could come through life, and stay locked up in a room, and like some of the Carmelite sisters or something, and never see the world, stay in there and pray all my life, do good, borned a multimillionaire and give to the poor everything I got; I'm still a sinner and will go to hell. Yes, sir.

178-74 I might join the Lutheran church, Baptist, Pentecostal, Presbyterian, when I'm on the cradle roll, and live faithful to that church until a hundred years, and my life is took, and no man could point their finger at me and say he ever even as had as much as a bad thought, I'll go to hell just as sure as I'm standing.
I'm a sinner. That's correct. I have nothing; there's no way at all I could find any--any price to be paid. God required death, and if I give my own life, if I give my life, then how can I repent, 'cause you... The debt's got to be paid first. And God was the only One Who could lay His Life down and take It up again. So He could become sin, and lay His Life down, and pick It up, and call it justice, and the debt's paid. There you are.

178-76 Now, let's turn to Matthew about the 8th chapter, I believe it is, 7th or 8th chapter. We'll see what Jesus says over here. All right, it's Matthew the 5th chapter and the--Jesus preaching the beatitudes, the 47th verse.
And if You salute your brethren only, what do you more than others? do not even the publicans...? (Watch.)
But be ye therefore perfect,... (What?)... Be ye therefore perfect, even as your Father which is in heaven is perfect. (That was Jesus' commandment.)
Be ye so...
They say, "Nobody can be perfect; the Bible said there is none perfect. There's your contradiction." Is it? All right, you cannot be perfect in yourself. If you're trusting in what you done, you're lost. So be ye perfect, even just as perfect as God is perfect.
Now.
Be ye therefore perfect, even as your Father... in heaven is perfect.
THEREFORE...
Now, the 5th chapter--6th chapter of Hebrews...
THEREFORE Leaving the principles of the doctrine of Christ, let us go on to perfection;...

179-80 Now, you Branham Tabernacle... Oh, I know, "We have healings." That's wonderful. "We have visions." Oh, that's--that's fine. And you have spiritual dreams, and sometimes they're not spiritual dreams. And--and sometimes you... We--we try to help the poor. We do what we can. Oh, that's all right, but that's not what we're talking about now. We're entering into another phase.
... leaving... the doctrine...
"Oh, yes, we got the doctrine of Christ; we believe He was the Son of God and virgin-born. We believe that with all these things." That is just wonderful. But leaving that, let's go on to perfection. Oh, my, wished I had the voice of an archangel now to bring this to a place where you could see it.

179-82 Now, he says:
... leaving... all the doctrine of Christ,...
All the--the theologians, and all the theology that we know, all about the Deity of Christ, how He was God made flesh, all these other things, Paul goes on to explain it all here just in a few minutes. Let's just read it, just a little bit 'fore we get to it.
... laying again the foundations of repentance from dead works,... (Now, we believe that.)... and faith towards God, (we believe that).
And of the doctrine of baptisms,... (And just how you must be baptized, we believe that.)... and of laying on of hands,... (We believe in laying on of hands, don't we? See, all that. Sure)... and of the resurrection of the dead,... (We believe that.)

180-84 Now watch, you see here, "judgment" is used "eternal." That's forever. When judgment's spoke of God, it's forever. Then there can be no more reconciliation after judgment's been past. Now you can understand why God had to take His own--His own, as we'd call it, His own medicine. When He condemned man for sinning, the only way He could reconcile, was to take the man's place Himself. That's the only way he could be reconciled--or could reconcile us, was take our place and become a sinner. God, Jehovah, became a sinner and He gave His life.
Now, you could give your life as a sinner, to die for the cause. Paul said, "Though I give my body to be burned as a sacrifice, I'm still nothing," 'cause it won't work. See, when you die, you're gone; you die as a sinner, you're lost.
But God came down in flesh and condemned sin in the flesh, being made sinful flesh; because He was the eternal God, and raised His own body up. So He's the Justifier. Now, "All these things... Let's go on to perfection," said Paul.

180-87 Now, watch.
... of eternal judgment,
... this we'll do,... God permit. (3rd verse)
Now, "Go on to perfection..." Jesus said, "Be ye therefore perfect, even as your Father in heaven is perfect." And we're, every one condemned. No matter what we ever do, we're condemned. We were borned condemned. Your mama and papa was born condemned. Your... All your ancestors was borned in sin, shaped in iniquity. So how you ever going to get it? How you going to be perfect? If you never done a thing, never stole, never lied, never done anything in your life, you're still condemned. You was condemned; before you breathed your first breath you were condemned. That's correct. And you were judged of God before you breathed your first breath. For you were judged by the sexual desire of your father and mother who through their act brought you here on the earth, and God condemned it in the beginning. And you're condemned to start with. So where you... And every other person on earth was condemned with you. Now, where you going to get perfection?

181-89 Watch. Let's turn just a moment to Hebrews the 10th chapter. Listen close. I want to read a little bit out of the 9th chapter first, the 11th verse.
But Christ being come a high priest of good things to come, by a greater and more perfect tabernacle,... (His own tabernacle, His flesh)
See, the old tabernacle... Did you notice the old tabernacle had a veil in it that hid the ark where God lived? How many knows that? Sure. Well, that old manmade tabernacle here, the curtains out of dyed goat skins and so forth, were made a tabernacle to hide the Presence of God. How many knows that only one man could go in there once a year? Certainly, that was Aaron, go in once a year, and he must be anointed. And--and, oh, the requirement. And he must have fire in his hand; and if he went without that, he died as soon as he moved that veil back. He'd dropped dead. He must go in there and light these candlesticks, and sprinkle the mercy seat, which called out the blood of the death the substitutionary as... So Christ must come to fulfill it.

181-91 Now, but God then became in another type of a tabernacle. And that Tabernacle was Who? Jesus. And God was inside of Jesus, and He was hid; but He was reconciling the world to Himself by His expression. Christ revealed God. He said, "It's not Me that doeth the works; it's My Father that dwelleth in Me. I do nothing in Myself but what I see the Father doing. The Father in Me, showing Me these visions, and then I go do just what the Father told Me to do." You get it? God was inside of a human body, not behind goat skins dyed, but was a living, moving. God had hands; God had feet; God had tongue; God had eyes; and it was Christ. There He was.
Now, He went away, and the Spirit come in that, that through His death He might perfect the Church and bring the Church submissive. And then the same Spirit that was in Christ is in the Church, doing the same things Christ did, "A little while and the world won't see Me no more, yet ye shall see Me, for I'll be with you even in you to the end of the world."

182-93 Now, listen to this.
But Christ becoming a high priest of good things to come, by a greater and more perfect tabernacle, not made with hands, that is to say, not of this building; (He wasn't made of hands. How was He born? Virgin birth.)
Neither by the blood of goats and calves,... (was this body ever sacrificed or sanctified)... but by his own blood...
You know that the blood comes from the male sex. And then somebody said, "Oh, Jesus was a Jew." He was not a Jew. "Oh, we're saved by Jewish blood." No, we are not. If we were saved by Jewish blood, we're still lost. Jesus was not Jew; neither was He Gentile. He was God: God the Father, the Spirit, the unseen One, "No man has seen God at any time, but the only begotten of the Father has declared Him." He manifested God, what God was.

182-95 Now, His Church is supposed to manifest God, to show what God is. See? What do we do? Organize ourselves, and "I'll have nothing to do with them; they're Methodists; they're Presbyterian. I don't want nothing to do with them. I'm Baptist. I'm Pentecostal." Huh. You're lost with them kind of a motives. Right.
Who can brag? Who can say anything? Look at the disgrace the Presbyterians has brought. Look at the disgrace the Baptists. Look at the disgrace, the Catholic. Look at the disgrace, the Pentecostals, Nazarenes, Pilgrim Holiness. Look at the rest of them. But I challenge you to point one hand in disgrace at That. Yeah. Point one finger, when God Almighty said, "This is My beloved Son in Whom I'm pleased to dwell in; hear ye Him." There He is. That's the perfect One.

182-97 Now, let's read just a little farther here now.
Neither by the blood of goats... calves, but by his own blood he entered in once into the holy place, having obtained eternal redemption... (Do you get it?)... eternal redemption for us.
Not to be redeemed today and then next week when the revival starts be redeemed again, and then, oh, we backslide and be redeemed again; you're redeemed once forever. That's right. No more redeem, redeem, redeem: eternal redemption, "He that heareth My Words and believeth on Him that sent Me hath Eternal Life, and shall never come into the judgment, but passed (past tense)--passed from death unto Life. (Because he has shook? Because he was baptized a certain way? Because he had blood in his hand?) Because he has believed on the only begotten Son of God." That's how we have eternal redemption.

183-99 Listen now.
For... the blood of bulls and of goats, and the ashes of... heifers sprinkled the--the... sprinkle the unclean, sanctifeth through the purifying of the flesh:
How much more shall the blood of Christ, who through the eternal Spirit offered himself without spot to God, purge our conscience from dead works to serve the living God? (Passed from death unto Life.)
What do you care what the world thinks? What do you care what your neighbor thinks? Our conscience has died, and we're regenerated and born again by the Spirit of God to serve the true and the living God. There you are.

183-101 Now, drop over to the 10th verse--10th chapter, rather, right across the page.
... the law having a shadow of good things to come and not the very image of the things, can never with those sacrifices that they offered year by year continue make the comer unto... (p-e-r-f-e-c-t-e-d--p-e-r-f-e-c-t, it is there.)... perfect.
... leaving the principles of the doctrine of Christ, let us go on to perfection;...
Be ye therefore perfect, even as your Father... in heaven is perfect.
The law having a shadow of good things to come, all the ordinances, and the baptisms, and the--all the other things they had, could never make the worshipper perfect. And yet, God requires perfect.
You join the Nazarene church will never make you perfect. You join the Baptist church, Pentecostal, whatever it is, it'll never make you perfect. You being a good, loyal man will never make you perfect. You can't merit one thing. There's nothing about you to merit; you're lost. You say, "Well, I kept the law. I keep the sabbath. I keep this, all the ordinances of God. I do this."
Paul said, "Let us lay aside all those things now."
"That's all right, but we'll do this. We'll baptize the people, and we'll lay hands on them for their healing and so forth."

184-106 We could take it verse by verse, each one of those things. Baptism, we believe it. "There's one hope, one Lord, one faith, one baptism." We believe that there's a baptism. We believe in the resurrection of the dead: absolutely. We believe Jesus died and rose again. We believe that. Laying on the hands for the sick, that's what it said: "These signs shall follow them that believe. If they lay their hands on the sick, they shall recover." We believe that. But what is that? Paul said, "It's all dead works." It's something that you do. Now let's go on to perfection. Oh, my.
We're coming into the Tabernacle, not the foundation, the Tabernacle, the Tabernacle Itself. That's the foundation: the law, and the righteousness, and--and--and joining church, and being baptized, and--and laying on of hands. Them's all orders of the church, but now let's go into perfection. And there's only One that is perfected; that's Jesus.
How do we get into Him? Through the Methodists? No. Pentecostal? No. Baptist? No. Through any church? No. Roman Catholic? No.

184-109 How do we get into It? Romans 8:1: "There is therefore now no condemnation to those that are in Christ... that walk not after the things of this world (the flesh,), but after the things of the Spirit (that pay no attention to what the world's got to say)."
Even if you're sick, and the doctor says you're going to die, you pay no attention to it, don't bother you a bit.
If they say, "You have to become a Catholic before you're saved, or a Presbyterian, or have to do this," you pay no attention to it. Therefore, no condemnation to them that are in Christ Jesus, who walk not after the flesh, the things that they see. Everything you see with your eyes is earthly. But it's the things you see in your spirit through the Word.
The Word is God's looking Glass that reflects what He is and what you are. Hallelujah. Oh, my. It tells you... This is the only Book in the world that tells you where you come from, who you are, and where you're going. Show me any page of literature anywhere of all the science or anything else, every good book that's been written; none of it can tell you that. This is God's looking Glass that shows what He is and what you are. Then in between there's a blood line that shows what you can be if you want to make the choice. There you are, "By One Spirit..."

185-113 Now, I Corinthians 12. How do we get into that Body? "By shaking hands?" No, sir. "By joining the church?" No, sir. "By being baptized backward, forward? In the name of the Father, Son, Holy Ghost? the Name of Jesus Christ? the name of Rose of Sharon, the Lily of the Valley, Morning Star? anything that you want? That has nothing to do with it, just a answer of a good conscience towards God. And yet we fuss, and stew, and argue, and split, and make differences. That's right. But all those are dead works. We're going to perfection.
That's things that I done. A minister baptized you. Whether he baptized you face forward, backward, or three times, four times, or one time, or how he did it, that has nothing to do with it. You're just baptized into the fellowship of that church anyhow, proving to that church, you believe the death, burial, and resurrection of Christ.
Laying on of hands to heal the sick, that's wonderful. But it's all natural, and that body will die again just as certain as you're living. It'll die again. Now, let's lay aside all those things and go on to perfection.

185-115 How do we get to perfection? That's what we want to know. Christ is perfected, "God laid upon Him the iniquity of us all. He was wounded for our transgressions, bruised for our iniquities; the chastisement of our peace upon Him; with His stripes we were healed." That's the Body we want to get to. That's the Body. Why? If you're in that Body, you'll never see judgment; you'll never taste of death. You're free from all of death, judgment, sin, and everything else, when you're in that Body.
"How do you get into it, preacher? By joining this tabernacle?" You're lost yet. Couldn't join it anyhow; we don't have any book. "How do we get into it? By joining some church?" No, sir. "How do you get into It?" You're born in It: I Corinthians 12.
For by one Spirit we are all baptized into one body,...

186-118 By the Holy Spirit baptism, we are baptized into that Body and are free from sin. God don't see you no more; He only sees Christ. And when you're in that Body, God can't judge that Body. He's already judged it. He took our judgment and invited us in. And by faith, through grace, we walk and accept our pardoning. And the Holy Spirit brings us into this fellowship with Him. And we walk no more after the things of the world, but we walk in the Spirit. Quickened, the Word came to us. He died in my stead. I'm made alive. Here I am, who was once dead in sin and trespasses, been made alive. All my desires is to serve Him. All my love is to Him. All my walks wants to be in His Name that wherever I go, whatever I do, I glorify Him. If I'm a-hunting, if I'm a-fishing, if I'm playing ball, if--if I'm... Whatever I'm doing, I must be "Christ in me" in such a life that'll make men long to be that way: not tattling, backbiting, and fussing about your churches. You get it? "By One Spirit we're baptized into that Body, 'and when I see the Blood I'll pass over you.'"

186-119 Listen. Let's read just a little further here, please.
... what could never... make the comer unto perfect.
For... (2nd verse, the 10th chapter)... For then they would not have ceased to be offered?
If that could make the person perfect, and God requires perfection... If keeping the laws and doing all the commandments would make you perfect, then there's no--there--there's no need of having anything else; you're already made perfect. 'Cause when you're perfect, you're eternal; 'cause God's the only One that's eternal, and God's the only One perfect. And the only way you can be eternal, is become part of God.
... once purged should have no more conscience of sin. (What?)... the worshipper once purged... to have no more conscience,... (If you write the translation of that, it's "desire")... the worshipper once purged... has no more desire of sin.
If the worshipper was once purged... You go up now and say, "Oh, hallelujah, I got saved last night, but I... Well, bless God, she made me backslide. Hallelujah, someday I'll get saved again." You poor untrained illiterate. That's not the way it is. "The worshipper once purged has no more conscience of sin." The Bible said...

186-122 Listen, as we read on in just a minute.
But of those sacrifices... there's remembered against sin yearly.
Now, we're going to drop down to hit the 8th verse, to save time where I want to get to:
Above then when he said, Sacrifice and offerings and burnt-offering... for sin thou wouldest not, neither has Thou pleasure therein; which are offered by the law;
Ninth verse:
Then said he, Lo, I come to do thy will, O God. He taketh away the... take... He taketh away the first,... (the law)... that he may establish the second.
Wish we had time to stay on that. As long as you're Presbyterian, or a Pentecostal, or Baptist, or Methodist, He can never do nothing with you. He has to take that all away first (See?) so He can establish the second. Long as you say, "Well, I'm a Methodist." I'm nothing against the Methodists, or Baptists, or Pentecostal. But, brother, that don't--that don't spell it. You got to go on to perfection; that's into Christ.

187-126 Watch this now, just a minute.
By the which... we are sanctified through the offering of the body of Jesus Christ once for all. (Huh?)
Let's just read just a little further. And hold that, let that soak in while we're reading: "once for all."
And every priest standing daily ministering the offering oft time the same sacrifice, which can never take away sin:
But this man,... (Are you ready? You got your vest open now so it won't dodge, it'll go right to the heart?)... But this man,... (What man? not the pope of Rome, not the bishop of the Methodist church, or any other church.)... But this man,... (Christ)... after he had offered one sacrifice for sin for ever, set down at the right hand of God;
From henceforth expecting till his enemies be made his footstool.
Watch. Here she comes:
For by one offer he has... (p-e-r-f-e-c-t-e-d)... he has perfected... (Until the next revival? What'd I say?)... he has perfected for ever them that are sanctified. (Do you get it? "Let us go on to perfection.")

188-128 Now, you holiness people say, "Oh, yes, we believe in holiness. Hallelujah, we believe in sanctification." But you're taking your own. You just quit this and quit that; you know you shouldn't do it. Unless Christ has opened the door, and quickened it to your heart, and you become a place where sin is dead, and desire, it's all gone... Then He taketh away your own self-righteous, He may establish Himself in you. And it's Christ, the Son of God in you, the hope of glory.
"Let us go on to perfection." How can we be perfect? Through the death of Christ, not through joining church, not through our good works, what we do (That's all all right.), not because we were baptized this a-way or that way, not because that we been healed by laying on of hands, not because of any of these other things, "we believe in the death, burial, and resurrection."

188-130 Paul said, "I could speak with tongue like men and Angels (That's both the tongues that is understood and the tongues that cannot be understood, has to be interpreted.), I am nothing. Though I have the gift of knowledge and understand all the wisdom of God (to explain the Bible from... tie her together), I am nothing." Don't do much good to go to school then, does it? to learn the Bible? "Though I have faith that I can move mountains..." Healing campaigns don't mean very much then, does it? "I'm nothing, though I give my body to be burned as a sacrifice."
"Oh," they say, "that man's religious."
"But he's nothing," Paul said, "never become nothing."
"For where there's tongues, they shall cease; where's prophecies, it shall fail; where there's all these other things, will fail. But when that which is perfect is come, that which is in part will be done away with." See, that's perfect. What is perfect? Love. What is love? God.
Let us lay aside all these little dead works and ordinance and go on to perfection. You see it? We're perfected through Christ. How do we get into It? By Holy Spirit baptism.
"All right, what happened?" You've passed from death unto Life.
"Well, do I shake? Jump? Do..." You--you don't have to do nothing. You've already done it. God brought you from death unto Life, and you're alive. Then your fruits of your life show it.

189-136 A lot of you Methodists and Nazarenes shouted just as hard as you could shout, steal corn out of a man's patch (That's right.), and do everything that could be.
A lot of you Pentecostals spoke in tongues like pouring peas on a cowhide, sure, went right out and run away with the next man's wife, done all kinds of things. That's not it, brother.
Don't try to have any sensation, anything to take the place of the Holy Spirit. When the new birth is come, you are changed. You don't have to do anything to prove it; your life proves it. As you walk, your love, peace, long-suffering, gentleness, meekness, patience, that's what you are. And the whole world sees the reflection of Jesus Christ in you.

189-139 Now, speaking in tongues, shouting there, that's just attributes that follow this kind of a life. And you can take and impersonate those attributes and never have that Life. We see it. How many knows that that's true? Sure you do; certainly you do. Why you can see it all around you.
So there's nothing you say that's the evidence of the Holy Ghost, unless it's your life that you live. Now, if you want to speak with tongues, that's perfectly all right if you live the life to back it up. That's right. And if you want to shout, fine, that's good. I shout too, get so happy sometimes I can't hardly wear a pair of shoes; I like to jump out of them. And that's wonderful. I believe it.
And I've seen visions, and the sick healed, the dead raised. When they laying out there and the doctors walk away and say they're finished and gone, lay there a couple hours; and the Holy Spirit come right down and show a vision, go down there and raise that person up. I've seen those who are deaf, dumb, and blind, and crippled, walk. That doesn't... That was just attributes.

189-142 Brother, long time ago before the world was ever--had a foundation to it, God through His eternal grace, He looked down, and by foreknowledge He seen you and I. He knew what age we'd live in; He knew what we would be. Therefore, by election He chose us before the foundation of the world to be with Him without spot.
Now, if He chose us before the foundation of the world to be in Him without spot, and we're borned all spotted and nothing else can--nothing can cleanse us, how we going to be without--how we going to be without spot? He sent His only begotten Son, that whosoever believeth in Him should not have an end of life, but have Eternal Life, should never perish, but have Eternal Life. Then when we come into Him, by faith, through grace are we saved, by the Holy Spirit calling to us.

190-144 Before there was a body on this earth, your bodies were laying here. It's made out of calcium, potash, moisture, cosmo--cosmic light, and petroleums, and so forth, sixteen elements. And the Holy Spirit begin to brood over the earth, wooing. And as It did, first thing you know, up come a little Easter flower. Then He brood out some grass, and some birds, and after while a man come forth.
Now, He never made a woman out of the dust of the earth. She's alway a man to begin with, the man and woman are one. So He took from the side of Adam, a rib, and made a woman a helpmate to him, and then sin come in.

190-146 Then after sin came in... God will not be defeated no matter what takes place. He'll never be defeated. Then women begin to bring men on the earth. And God through eternal grace seen who would be saved, and He called you, "No man can come to Me, except My Father calls him first. Not him that willeth, or him that runneth, but God that showeth mercy."
You say, "Well, I sought God. I sought God." No, you never. God sought you. That's the way it was in the beginning.
It wasn't Adam saying, "O Father, Father, I've sinned. Where are You?"
It was Father saying, "O Adam, Adam, where are you?" That's the nature of man. That's the strain of men. That's what he's made of.
"And no man can come to Me, except the Father draws him. And all that the Father gives Me... (Hallelujah.) All that come, I'll give them Eternal Life, and I'll raise him up at the last day." What a blessed... What a blessed promise of a God of heaven.
Where we get to tonight, where He swore by Himself, there's none greater. You take an oath by someone greater than you. There's no one greater, so God took an oath to Himself. We're getting into it: how He did it and when He did it, and took an oath to Himself that He would raise us up and make us His own heritage.

191-151 Oh, how perfect and solid we can stand this morning. How you can look at death staring you right in the face, you could say like Paul, "Death, where is your sting? Grave, where is your victory? But thanks be to God, Who gives us the victory through our Lord Jesus Christ." There you are.
Why? "Oh, you did so-and-so."
"I know it, but I'm covered by His Blood." Hallelujah.
"By One Spirit we were all baptized into one Body." You Methodists, Baptists, Presbyterians, whatever you are, we were baptized into one Body. And we have fellowship, and we're citizens of the Kingdom of God, professing that we are not of this world.
My little girl come the other day and said, "Daddy, this little girl did so-and-so, and they did so-and-so, and we went over to the house and did so-and-so." I said... Said, "Why don't we do that?"
I said, "Honey, we are not of that world. They live in a world to theirself."
Said, "But don't we all walk on the same ground?"
I said, "Of the world, honey. We're not of them people."

191-159 The Bible said: "Come out of them; be ye separated," saith God. See, you're not of that. And when that new nature comes into you, you don't have to be pulled out; you don't want to go back like Lot's wife. You're just borned out of it. And you're in another dimension. And that looks trashy to you. And this, the great, fabulous America that we live in, has become one big chaos of it. Everything is lust and women. And women the way they're dressing, the men the way they're acting, and--and the things they're doing, and then call themselves Christians...
For instance, this Elvis Presley, going join the Pentecostal church now, 'course that's where... Judas got thirty pieces of silver; Elvis got a fleet of Cadillacs and a--and a few million dollars for selling his birthright. Arthur Godfrey... Look at that.

192-161 Look over here at Jimmy Osborne in Louisville, out there with that old boogie-woogie, rock-and-roll, old tommyrot, and filth, and on Sunday morning, take the Bible and stand on the platform and preach. What a disgrace. No wonder the Bible said, "Every table's full of vomit."
Why, we're living in a terrible day. And people say, "Oh, they're very religious." Oh, don't you know that the Devil is religious? Don't you know that Cain was just as religious as Abel was? But he didn't have the revelation. That's it; he didn't have the revelation. Yeah, we all go to church, but there's some's got Life; that's the ones that got the revelation of Jesus Christ in their heart: not by shaking, jumping, not by joining church, but the revelation. God has revealed Him.
Look what said, "Who does man say I, the Son of man, am?"
"Some said, 'You're a prophet.' And some say, 'You're Elias.' And some..." Said, "But who do you say?"
Peter said, "Thou art the Christ, the Son of the living God." That wasn't from his lips.
He said, "Blessed art thou, Simon, the son of Jonas, for flesh and blood never revealed this. You never learned this in some--some ethics of the Bible, or some theological seminary. Blessed are ye, for flesh and blood has not revealed this to you, but My Father which is in heaven has revealed it. And upon this rock I'll build My Church, and the gates of hell can't prevail against it."

192-167 If you're a Christian this morning 'cause you belong to church, you're lost. If you're a Christian because you've passed from death unto Life, you're free from judgment; into Christ, you're becoming into perfection all the time. God cannot see one thing... You say, "Well, will I ever make a mistake?" Sure, but you don't do it willfully.
Now we're getting into that just in a few minutes, "For he that sins willfully after he received the knowledge of the truth, there remaineth no more sacrifice for sin." We get into that tonight, because it's a little too late now.

193-169 Let's read just a couple more verses of this, so we can feel better about getting down a little more. All right. Well, we start right in on that tonight, the 4th verse, listen at this.
For it is impossible for those who were once enlightened, and made... and have been... and have tasted of the power... the heavenly gift, and were made partakers of the Holy Ghost,
And... tasted the good word of God, and the power of the world to come,
If they shall fall away, to renew themselves... unto repentance;...
See, and we take that into Hebrews 10, and back and forth, to show what this is.

193-170 Friends, let us go on to perfection. We have... We're not... We're without excuse today. We have no excuse at all. The God of heaven has appeared in these last days and is doing the very same things that He did then when He was here before, when He was on earth. He's proved. As we're coming through this Bible, and you've... You, class, know this; that we have taken miracle by miracle, and sign by sign, and wonder by wonder, that He did with the children in the wilderness, the things and signs that He did. The things that He done when He was here on earth, manifest in the flesh, and the very same things are taking place today right here among us. Here's the Word to vindicate it. Here's the thing to say it's right, to make it right. Here's the Spirit of God to do the same thing, so we're without an excuse. Let us pray.

193-171 Heavenly Father, seeing that we are compassed about by such a great cloud of witnesses, let us lay aside every word, every thing, every wrong, every evil word, every bad-spoken word, every thought, and let us run with patience the race that's set before us, looking to the Author and Finisher of our faith, the Lord Jesus Christ. O blessed be His most matchless and holy Name. How that He came to earth to redeem fallen man, and to bring them back into the fellowship of the Lord God. And we thank Thee for this. And now by His grace... We never chose Him, but He chose us. He said, "You have not chosen Me, but I chose you." When? "Before the foundation of the world."

194-172 And, dear God, if there be some setting here this morning, maybe, who's put this off for years and years, but constantly, there's a little knocking at the heart... Maybe they joined church, thinking, "Well, it'll be all right." Father, surely the Scriptures has explained it this morning, that you cannot hide behind a church and be righteous; neither can you be good, not lie and steal and do anything bad, and still be righteous.
There's only one righteousness we have, not of our own, but His righteousness. He has perfected our salvation. Therefore, being in Him, God does not see our mistakes. When we do anything wrong, there's a spirit in us screams out, "O Father, forgive me." Then God does not see it. And it's... We are brought into fellowship and grace with Him. Grant it, Lord, while we close this service, in Christ's Name. Amen.

194-174 Just for a moment, I like to ask you... No matter what you do, you're lost. Listen to this. Sometime ago... I might've told it before. Here's a little experience happened to me.
I was up at--at Toledo, Ohio. I was in a revival and--and having a meeting down there. And so many people they knowed the hotels was at; so they taken me out into the country. And I was staying out there in a little motel.
We'd been eating at a little Dunkard restaurant; it was a wonderful place, the little ladies in there just as Christian and sainted looking as they could be, clean and real nice. Sunday come, I got hungry. I'd been fasting a little, and I wanted to go across the street to another and order a little--a little road there by a corner, and there's a--just a regular, common, American place there to eat, little--had a little place, a cafe, open all night.

194-177 When I walked in there on that Sunday, about two o'clock in the afternoon, before going down to preach that afternoon, I was so gotten, I didn't know what to do. I walked in, and the first thing I noticed was a young lady about sixteen, eighteen years old (some papa's darling, and some mother's darling), standing back there with a boy, with her hands around her hips. Bunch of teenagers setting at the--at the counter...
I heard a slot machine and looked over here and there was a policeman standing there with his arm around a woman, up around here, her waistline, and playing a slot machine. Now, you know that gambling and slot machines is illegal in Ohio, you Buckeye people here. And you know that's illegal. And here was the law playing a slot machine: and a man of my age, probably married, bunch of children, maybe a grandfather: a policeman, road patrol, playing a slot machine. There's that young... What's a teenage done? What's this done?

195-179 I stood there. Nobody noticed me coming in; they was too busy, half of them drunk. So I watched. I heard somebody saying, "Well, do you think the rain'll hurt the rhubarb?" And looked around over here, and here set a lady setting there, old lady, real... She was sixty-five, seventy, close to it. And the poor lady... I don't blame anyone from looking their best, but when she... She'd fixed herself and made her hair blue, real blue looking, and all cut off over the top and made it real blue. And she had on real thick manicure, ever what you call the stuff put on her face, and a big spots. And she had on little bitty shorts, and the poor old thing was so wrinkled till the meat, flab, meat was hanging down like that over her leg. And she was drunk. She was setting there with an old man in the summertime, with one of these old, gray army overcoats on, or olive drab, it hanging down like that, and a big scarf around his neck. Drunk, two of them, and they was with this poor old woman.

195-180 I stood there and looked around; I said, "God, how can You stand it? What--what... How do You look at such as that? When it makes me, a sinner saved by grace, think that, how can--can You look at it? Why, it looks like You'd burst the thing open. Will my little Rebekah and Sarah have to come up under that kind of an influence? Will my two little girls have to meet a--a popular, so known world as it is today, where the people act like that? God, how can I ever... What can I do?" 'Course, it's His grace. If they were ordained to Eternal Life, they'll come to it; if they wasn't, they won't. I don't know. That's up to God. I'll do my part.

195-181 I thought, "How can You stand it, God? Look like You're so holy that You'd just wipe that thing off the earth." I said, "Look at that poor grandmother setting there. Look at that young girl back there. And here's a woman standing here, probably twenty-five years old, and that police with his arms around her waist, a-playing a slot machine. And there's the law; the nation's gone. There's the motherhood gone. Here's the elder gone. And there's a young girl setting back there, and she's gone. Look at the boys, when they ought to be in church or somewhere."
I thought, "O God, what can I do? And here I am in this city a-crying with all my heart, and they ignore it and walk as if they were..." And I thought, "Well, God..."
Well, then a thought come: "If I haven't called them, how can they come? All the Father has given Me will come. 'You have eyes but you can't see, ears and you can't hear.'"
I thought, "Well, if the President would come to town instead of the revival, everybody'd come out. Oh, sure, that's worldly."
Then I got to thinking, "Well, God, how... Why don't You just... Well, come on and send Jesus and let's have it over with. Why don't You just--just go and have it all over with, and let it go?"

196-186 Then I begin to see something moving in front of me. It looked like a little whirl going around like this. I kept watching it, and I saw a world turning around and around. And I watched it, and where it was spraying something off. And I looked, and it was a spray of red, crimson Blood across, around the world, just like a whirl going around, like a comet, and it had a whirl around like this. And I looked at this whirl; and just above it I saw Jesus in the vision. He was looking down. And I seen myself standing down here on the earth doing the things that I should not do. And every time that I sinned, God would've killed me, "'Cause the day you eat of it, the day you die." God's holiness and justice requires... And you'd have to die. And then I looked there, and I kept rubbing my eyes; I said, "I'm not... I never went to sleep. I'm... It's a vision. I'm sure this is a vision."

196-187 I kept watching as I stood behind the door. And I seen my own sins come up. And every time they would start to hit the throne, His Blood would act like a bumper on a car; it caught it, and I'd see It shake, and the Blood would run down His face. And I seen Him raise His hands, and said, "Father, forgive him; he doesn't know what he's doing."
I seen myself do something else; it shook Him again: bump. It would... God would've killed me right then, but His Blood was a-catching me. It was holding my sins. I thought, "O God, did I do that? Surely it wasn't me." But it was.
Then I went walking like this, like I was going through that room, and I walked up close to Him. I seen a book laying there and it had my name on it, and all kinds of black letters wrote across it. I said, "Lord, I'm sorry I did this. Did my sins cause You to do that? Did I spin Your Blood around the world? Did I--did I do this to You, Lord? I'm so sorry that I did it." And He reached out. I said, "Will You forgive me? I didn't mean to. I'll... You, by Your grace... I'll try to be a better boy if You'll just help me."

197-190 He took His hand and patted His side took His finger and wrote "pardoned" on my book, throwed it over behind Him (the Sea of Forgetfulness). I watched it a little bit. And He said, "Now, I forgive you, but you want to condemn her." See? Said, "You're forgiven, but what about her? You want to blow her up. You didn't want her to live."
I thought, "O God, forgive me. I didn't mean to think that. I didn't want to do that. I--I--I didn't want to do that."
"You're forgiven; you feel all right, but what about her? She needs it too. She needs it."
Well, I thought, "God, how did I know who You've called and who You haven't called?" It's my business to speak to everyone.

197-194 So when the vision left me, I walked over to her, I said, "How do you do, lady?" And them two men had went to the rest room. And they... She was setting there hiccupping, you know, and laughing, the bottle of whiskey setting on the table, or beer it was, alcohol, setting there where they'd been drinking. I walked up and said, "How do you do?"
And she said, "Oh, hello."
And I said, "Could I set down?"
She said, "Oh, I got company."
I said, "I didn't mean it in that way, sister." She looked at me when I called her "sister."
She said, "What do you want?"
And I said, "Could I set down just a minute."
She said, "Help yourself." And I set down. I told her what had happened. She said, "What's your name?"
And I said, "Branham."
She said, "Are you the man down here in this arena?"
And I said, "Yes, ma'am."
She said, "I've been wanting to come down there." She said, "Mr. Branham, I was raised in a Christian family." She said, "I got two young girls that's Christian. But certain-certain things happened," and she got on the wrong road, or started.

198-196 I said, "But, sister, I don't care; the Blood's still around you. This world's covered over with Blood." If It didn't, God would kill us, every one. He... When that Blood's moved, look out for judgment. But now, if you die without that Blood, you go beyond that place; then there's nothing to act for you. Today the Blood acts in your stead.
I said, "Lady, sure, the Blood's still got you covered. As long as you got breath in your body, the Blood has you covered. But someday when the breath leaves here, the soul goes out, you'll go beyond that Blood, and there's nothing but judgment. While you got a chance for pardon..."
And I took her by the hand; she was crying, said, "Mr. Branham, I'm drinking."
I said, "That don't hurt. Something another has warned me to come tell you." I said, "God, before the foundation of the world, called you, sister. And you're doing wrong, and you're only making it worse."
She said, "Do you think He would have me?"
I said, "Absolutely, He'd have you."
And there on her knees, we got down in the middle of that floor, had an old fashion prayer meeting. And that police took off his hat and bowed on one knee. There we had a prayer meeting in that place. Why? God's sovereign... "Laying aside these dead works, let us go on to perfection." Let's move into that realm where there's, "I belong to church. And I belong to that," that's all finished. And let's go to perfection.

198-202 My sinner friend, if you're without the Blood today, without salvation, without grace, the Blood of Jesus Christ holds you. You say, "Well, I got by all this time." But one day you're going where there's nothing will act for you then.
Let us pray now, while we bow our head. Is there would be one here today would like to say, "God, be merciful to me; I realize that I've done wrong"? Maybe you joined church. That's all right. But if you haven't received the grace of Christ, would you raise your hand and say, "Pray for me, Brother Branham"? God bless you, mister. God bless you, lady. That's right. Don't... God bless you, sir, back there. God bless you, and you. Way back in the back, yes, God bless you. Raise your hand. That's right. Just put your hand up and say, "God be merciful to me."

199-205 You say, "I belong to church, Brother Branham. Yes, I--I've tried to be good. But I don't know, I just... Seems just like I can't do it." Oh, poor pilgrim, poor decrepit friend, you've really never seen the vision yet.
You say, "Brother Branham, I shouted. I spoke with tongues. I done all this." That might be true too. That's all right, nothing to say against that. But, my dear lost friend... But to speak with tongues, or to shake, or to shake hands, or to be baptized, that--that's all right, but to know Him is to know a Person. To know Him is Life.
You say, "I know the Bible, real well." Well, to know the Bible's not Life. To know Him (the personal pronoun), to know Him, Christ, that you know He's forgive you. Would you just raise your hands again? Someone else? God bless you, lady. God bless you, sir. God bless you over here, brother. God bless you back there, young man. God bless you over here, sister. God bless you, way back in the back there. That's right, to know Him is Life. "Brother Branham, remember me. I'm now, right here in my seat, going to accept Christ."

199-208 Say, "Come into my heart, Lord Jesus, and give unto me that peace, that sweetness." Go to church, play the music as hard as you can, dance up-and-down, run through the aisle, go home weary and toss and fuss, that's not Christ. You go to church, set and listen to some little sermon about how the bridge is going to be painted, or something another like that, and never hear the Word. The Word brings Life. It's the Seed. Don't you want peace?
Are you bothered about dying? If you'd have a heart attack today, does it worry you? Or would you rejoice to say, "I'm going to be with the Lord Jesus on the end of this road"? Do you know Him? If you don't, just raise your hand; we're going to ask prayer for you. Yes, brother, you too. All right, in your heart now...
Just as I am, without one plea,
But that Thy blood was shed... (For who?)... for me,
Because I promise I'll believe,
O Lamb, O Lamb of God, I come! I come! (tenderly, mercifully)
Just as... (Just walk right to Him by faith. Believe that He's standing right there by your side. He is.)... --ting not
To rid my soul... (Of how much now?)... of one... (temper, malice)
To Him whose blood can cleanse each spot,
O Lamb... ("By faith I'll walk to the cross this morning; I lay my burdens down.")... I come!
God bless you back there; that's it. [Brother Branham hums the hymn--Ed.] Don't be indifferent now. Warmly, sweetly, walk right up to the cross.

200-212 In the Old Testament they brought a lamb. They knowed they'd sinned; they knowed it by the commandments. You know it now, because God spoke to your heart. They took and looked at the commandments: "Thou shalt not commit adultery. Thou shalt not do so-and-so." And they took a lamb, went, put their hands on the lamb, priest cut the throat. The little fellow was kicking, and bleeding, and bleating, and dying. His hands was all covered with the blood. The lamb died in his stead, but he walked out with the same desire to do it again.
But in this place we come by faith through grace; God called us. We lay our hands on the head of the Lamb of God. We hear that swinging hammer. We hear that Voice, "I thirst; give Me drink. Father. Lay not this sin to their charge; they don't know what they're doing." See? By faith we feel His death there in our stead. Way down in our heart comes a deep settled peace when a Voice says, "You're pardoned now; go and sin no more." How by grace then we walk away with not the same desire, but a desire never to sin no more or to do anything wrong. The peace that passes all understanding has entered our heart.
May you receive it now while we pray, everyone together.

201-214 Heavenly Father, they're coming by faith through grace. There's about a dozen hands went up, it's the fruits of the message. They come to You. They believe. I believe in them too, Lord. I believe that truly the Holy Spirit spoke to them. And by faith they're coming right up Jacob's ladder now, right up to the foot of the cross, there laying down all their sins, and saying, "Lord, it's too much for me. I just can't bear it any longer. And will You take away my load of sin, and take the desire out of my heart to do so? And let me by faith, this day, receive You as my personal Saviour. And from henceforth, I'll follow You every mile of the way to the end of the journey. I catch a glimpse of what it means to go on to perfection, not going into church, and the roots of dead works like baptisms and so forth. But I want to go on until I can be no more, and Christ can live in me."

201-215 O Jesus, grant this to each penitent soul this morning. Every one that raise their hands shall receive Eternal Life because You promised it. They made a public acception. They raised their hands; they broke all the laws of gravitation. They made science feel ashamed of theirself, 'cause science says your arms has to hang down. Anything would prove that in science, that it must stay earthbound, because gravitation'd hold it down. But there was a spirit in them that made a decision, and they defied the laws of gravitation and raised their hands. You seen it, Lord. You put their name on the Book, "Pardoned." The old book's back in the Sea of Forgetfulness now, never be remembered no more. Let them go forward today as loving, sweet Christians to serve You. And maybe many didn't raise their hand, grant to them also.
Let the saints walk just a little closer, Lord, for we're one day nearer home than we were yesterday. Be Thou with us, Lord, for we ask it in Christ's Name and for His glory. Amen.

Up

S'abonner aux nouvelles