L'Heure Est Venue

Autres traductions de ce sermon: L'Heure Est Venue - MS
Date: 51-0415E | La durée est de: 1 heure | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1 Récemment, elle a envoyé un de ces mouchoirs à sa sœur pour son petit bébé qui avait un pied bot. Et elle a parlé à cette dame, disant : "Attache le mouchoir à son pied, et le Seigneur le guérira."
Elle y a donc laissé ce mouchoir pendant environ deux semaines, et ce mouchoir était devenu très sale. Et elle a dit : "Tu peux le laver, et ensuite le remettre dessus."
Elle a donc fait cela, et le mouchoir est devenu… devenait un peu vieux et usé. Elle a dit : "Eh bien, il n'y a aucun changement au pied de l'enfant." Elle a dit : "Je pense que je ferais mieux de l'enlever."
Et elle a dit : "Oh ! ne fais pas cela." Elle a dit : "S'il se déchire en morceaux, raccommode-le, puis attache-le de nouveau dessus." Elle a dit : "Car, je sais que ça se rétablira." Elle avait vu tant de choses être accomplies dans les réunions.

2 Et cette femme a fait cela… ou plutôt, elle n'avait plus que quelques fils de ce mouchoir, qui étaient attachés au pied du bébé. Et un matin, elle est allée prendre le bébé, et le Seigneur avait été présent cette nuit-là. Et le pied de l'enfant s'était redressé.
Et elle a amené cet enfant à la réunion pour le montrer, et elle a amené les fils qui restaient du mouchoir, et elle avait une photo antérieure de l'enfant, et ce que c'était à ce moment-là, comment le petit bébé avait un pied bot comme ceci, un petit bébé de huit ou dix mois, et voilà le pied de ce petit bébé, tout aussi normal que celui de n'importe quel bébé.
Eh bien, qu'en serait-il si elle avait carrément jeté ce mouchoir et avait dit… Eh bien, c'est là que nous manquons les bénédictions. Nous avons peur de nous attendre à Dieu un tout petit peu. Voyez ? Voyez ? Vous avez entendu cela : "Attendez seulement. J'entends encore ce murmure. Attendez seulement. Cela ne tardera pas. Même maintenant la main du Père intercède. Bientôt nous chanterons avec Jésus le chant de victoire." C'est vrai. Attendez-vous simplement à Dieu. Croyez cela, confessez cela, tenez-vous-en à cela ; et Dieu accomplira cela pour vous.

3 Lequel… Je serais heureux d'envoyer un mot, de vous écrire, de faire tout ce que je - je peux. Et si jamais vous voulez me faire parvenir une lettre confidentielle, mentionnez simplement dessus : "Confidentiel", et mon secrétaire ne l'ouvrira même pas. Il attendra que je sois rentré chez moi, ou me la fera parvenir là où je serai. Si je peux faire quelque chose pour vous aider, je serai heureux de le faire.
Eh bien, s'il s'agit de quelque chose qui a trait à une doctrine religieuse, je préfère que vous le demandiez à votre pasteur, car je ne - je n'aime pas le faire, voyez, étant donné que je suis ici ailleurs pour prier pour les malades. Et voyez votre pasteur local ou quelque chose comme cela. Si je peux vous venir en aide pour une chose ou une autre, je serai heureux de le faire.

4 Maintenant, je pense, à ma connaissance, avoir tout traité, et vous remercie, précieuses gens, pour tout ce que vous avez fait. Et maintenant, que Dieu soit avec vous.
Et je voudrais lire un petit peu un passage des Ecritures. Et ensuite, nous allons commencer la ligne de prière, et nous allons attendre que notre Père céleste fasse infiniment au-delà de tout ce que nous pouvons, même…?… N'est-ce pas ? C'est ce que nous voulons qu'Il fasse ce soir, de grandes choses, des choses impossibles, qu'Il guérisse tous ces malades.
Et je voudrais que vous fassiez ceci pour moi ce soir. Ceci, c'est un temps difficile, c'est une grande attente. Et, chers amis chrétiens, de tout mon cœur, je - j'ai essayé de faire de mon mieux dans cette série de réunions. J'ai observé…?… là ces fauteuils roulants, soir après soir. Il n'y a eu que deux ou trois parmi eux qui ont été guéris. J'ai observé.
Généralement, j'essaye d'appeler quelqu'un qui n'est pas dans un fauteuil roulant, lorsque je discerne les maladies des gens, car n'importe qui peut regarder la personne assise dans un fauteuil roulant et savoir ce qui ne va pas chez elle. Cela n'est pas un mystère. Mais chaque fois que je parle un peu à quelqu'un et qu'ensuite je l'observe, je vois son problème. Mais alors, ce ser-… ça ne serait pas juste que je dise qu'ils sont guéris. Dieu ne m'honorerait pas si je - si je ne disais pas la vérité. Vous voyez ? Et les gens ne seraient pas guéris. Quand je les vois guéris, c'est alors que je le dis.

5 Et je voudrais que vous tous qui souffrez ici… Il y a des gens qui sont couchés ici dans de petits lits et sur des civières, qui souffrent probablement de l'arthrite, et qui sont tous estropiés où liés. Et certains d'entre eux sont assis sur des chaises, et des gens qui s'appuient sur des cannes et des béquilles, tout au long ici. J'aimerais que vous fassiez ceci pour moi ce soir : je voudrais que vous fassiez vraiment très attention à ce que je vais dire dans quelques instants. Et ensuite, j'aimerais que vous acceptiez ce que je dis, et que vous me croyiez. Le ferez-vous ? Et juste…
Ne pensez pas que votre cas soit trop difficile. Quel est ce cas qui serait difficile pour notre Seigneur? Lorsque je… Avec ma Bible ici, je peux témoigner que je connais trois personnes qui étaient mortes et étaient entrées dans l'éternité ; quelques-unes… l'une d'elles avait été même déclarée morte et partie par le médecin, ses bien-aimés s'étaient déjà rassemblés ; et elle est vivante ce soir. Voyez ? Elle est vivante.
Et des cas de… Considérez votre cancer. Considérez vos cancers, quand les gens sont rongés, toute la chair partie, et ils avaient été rongés. Et ils sont là, ce soir.

6 Il n'y a pas longtemps, une dame est venue, son fils est un exterminateur à Texarkana. Je m'y suis rendu, je pense que c'était à Dallas où nous tenions une série de réunions. Et elle est venue dans la ligne, elle tenait son mouchoir relevé comme ceci. Et elle cherchait à toucher ma veste. C'était un… Nous tenions ce que nous avons l'habitude d'avoir, une ligne rapide. Elle a tenu ma veste. Et elle…
Je pensais qu'elle pleurait. J'ai saisi sa main. Et là, un gros cancer s'est mis à battre; en écoutant, il produisait le son le plus bizarre du genre "thrrrr, thrrrr" [Frère Branham fait une illustration. - N.D.E.] Et j'ai tenu sa main. J'ai dit : "Sœur, savez-vous que vous avez le cancer ?"
Et elle a fait descendre son mouchoir, et son nez était rongé. Et elle a dit : "Oui, monsieur. J'ai suivi le traitement à Memphis, dans le Tennessee, pendant longtemps, a-t-elle dit. Mes médecins m'ont abandonnée. " Une jeune dame d'environ trente-huit, quarante ans, peut-être un peu plus âgée.
Et j'ai dit : "Eh bien, ce… Croyez-vous ?"
Et elle a dit : "Révérend Branham…" Elle était elle-même pasteur. Et elle a dit : "J'ai… Depuis que j'ai entendu parler de vos réunions, a-t-elle dit, j'ai toujours dit que si je pouvais simplement attirer votre attention pour vous amener à comprendre que je voudrais que vous demandiez à Dieu que je sois guérie, je serais guérie."
Et j'ai dit : "Que vous êtes gentille, ma sœur, Dieu vous récompensera certainement pour cela."

7 Et un soir, environ deux ou trois mois après cela, voici venir un jeune homme qui monte dans le bâtiment en courant. Il a dit : "Frère Branham…" Il m'a demandé si je reconnaissais la dame qu'il tenait par le bras.
Et j'ai répondu : "Non, je ne pense pas."
C'était sa jeune mère. Et elle n'était pas seulement guérie, mais elle avait son nez. Et elle a donc dit : "Quand cela a commencé, juste…?… a cessé de faire mal ce soir-là même. Et elle a dit qu'un matin, quand elle s'était réveillée et qu'elle s'était mirée (Elle avait mis un tissu là-dessus)… Eh bien, ses enfants étaient agités et tout. La chair était en train de repousser. Et, non seulement elle a été guérie du nez, mais un autre nez a poussé là où l'autre avait été rongé.
Et elle est allée témoigner auprès du médecin. Maintenant, écoutez ceci. Elle est allée pour témoigner, elle a dit : "Ne vous souvenez-vous pas de moi?"
Il a dit : "Oui, mais qu'est-il arrivé ?"
Elle a dit : "Eh bien, j'ai changé de médecin." Et elle…
Il a dit : "Eh bien, qui vous soigne maintenant ?"
Et elle a dit : "Je suis soignée par Docteur Jésus."
Et il a dit…. Savez-vous ce que ce médecin lui a alors demandé? Pensez-y. Il a dit : "Je ne crois pas avoir déjà entendu parler de Lui. Où exerce-t-Il Sa profession?" Pouvez-vous… "Où exerce-t-Il Sa profession?"
Elle a dit : "Dans la gloire." C'est - c'est vrai.

8 Eh bien, chers amis, ces choses ne sont pas montées de toutes pièces. Je vous donnerai le nom et l'adresse. Vous pouvez écrire et voir la dame vous-même. Et oh! des milliers de cas!
Eh bien, si seulement on peut confirmer qu'un cas a été guéri sans aucun doute, cela prouverait que c'était Dieu le Guérisseur. Est-ce vrai ? Combien ici ont été guéris par guérison divine, faites voir vos mains ? Voyez simplement. Etant donné que nous sommes environnés par un si grand nombre de témoins, voyez, maintenant, croyons en Lui de tout notre cœur ce soir.
Et ensuite, je voudrais que vous fassiez ceci ce soir : L'accepter comme votre Guérisseur. Si vous êtes aveugle, estropié ou cardiaque…

9 Eh bien, ce qu'il y a de pire, la chose la plus expéditive et qui tue les gens plus que n'importe quoi d'autre, c'est le trouble cardiaque. Au numéro deux, c'est - c'est le cancer. Au numéro trois, c'est la tuberculose. Et ce sont là les trois principaux ennemis de la race humaine ici en Amérique.
Maintenant, écoutez. Je vois ici des gens, de vieilles mères appuyées sur leurs béquilles. Je les vois assises dans des fauteuils roulants, et ce pauvre petit ami qui est assis ici, il est tout estropié. Et je… Eh bien, il veut se tenir debout et être guéri. Je vois un vieux papa assis là recroquevillé à la suite de l'arthrite. Et il pleure maintenant, il me regarde. Il veut être guéri.
Mais ces gens peuvent mener une vie normale malgré leurs afflictions ; ils souffrent beaucoup jusqu'à ce que l'arthrite atteigne un certain stade, et après elle devient - elle devient indolore. Tous les os se collent.

10 Eh bien, mais, mes amis, et ils vivent peut-être plusieurs années. Mais un cardiaque ou un cancéreux doit être aidé immédiatement, sinon il va mourir sous peu. Voyez ?
Et ainsi donc, ce soir, je voudrais, étant donné que vous avez vu tant de choses, je voudrais que ces gens qui sont sur ces civières et ces fauteuils roulants, et avec ces béquilles et les appuis ; je voudrais que vous… Je vais prier Dieu de nous accorder une ligne de prière dans quelques minutes, et commencer à prier pour les malades et - et les affligés. Et si - si votre carte de prière est appelée (Amen), quand vous viendrez ici à l'estrade, je voudrais que vous croyiez de tout votre cœur que vous allez vous lever de cette chaise, ou de ce petit lit, ou de ce brancard, ou de quoi que ce soit, et partir de cette estrade et sortir d'ici guéri. Voyez ?
Eh bien, je ne vais pas… je ne peux pas vous dire si vous le serez ou non, mais je ne peux dire que ce qu'Il me dit de dire. Et si vous faites ce qu'Il dit, alors vous vous rétablirez. Si vous… Si je vous demande de - de vous lever, levez-vous. Peu importe combien vous êtes estropié, levez-vous. Faites simplement un effort. Arrêtez… Allez-y et voyez ce qui arrive. Voyez ? Je n'ai jamais vu cela faillir. Et je ne vous dirai rien avant qu'Il me dise quelque chose.

11 Eh bien, je vous ai demandé, la première soirée où je suis venu ici, que si ces signes ne s'accomplissaient pas dans les réunions, les secrets des cœurs des gens révélés, les choses qu'ils ont oubliées depuis des années, des maladies révélées, et tout comme cela, parfaitement, chacune de façon parfaite ; alors vous dites que… Si je… Si cela n'était pas arrivé, alors vous pourriez dire que je suis un faux prophète. Mais si cela est arrivé, j'ai dit : "Donnez gloire à Dieu." Est-ce ce que j'avais dit ?
Maintenant, je voudrais vous poser une question, cela est-il arrivé ? Si oui, soyez honnête, levez la main si cela est arrivé, si vous avez vu ces choses se produire. Merci.
Combien sont ici pour la première fois, faites voir vos mains ? Ceux qui sont ici pour la première fois ? Regardez ceux qui sont ici pour la première fois. Maintenant, combien y en a-t-il ici qui voudront témoigner à ceux qui sont ici, en levant la main, que ces choses sont réellement arrivées ? Faites voir vos mains. Eh bien, vous qui êtes venus pour la première fois, regardez. Vous verrez le discernement dire aux gens ce qui ne va pas, leur révéler des choses de leur vie.

12 Eh bien, des fois, je dois me dépêcher quelquefois, c'est juste afin que Cela saisisse sur la personne trois, ou quatre, ou cinq choses que - que la personne a connues dans le passé. Si vous vous asseyez et parlez, tant que vous parlez, cette vision continuera à se dérouler. Et ensuite vous… Lorsqu'Elle s'arrête, alors si vous voulez… je recommence, continue simplement à parler, Elle reprendra. Je ne contrôle aucunement Cela.
Et maintenant, je témoigne de cela moi-même, je - je suis le plus petit d'entre vous. Vous avez entendu "l'histoire de ma vie" cet après-midi, et vous savez que je… par quoi je suis passé. Et je suis - je suis le plus petit parmi vous. Mais je suis très reconnaissant pour l'opportunité que j'ai de représenter mon Maître devant Ses enfants. Voyez, C'est vrai. Que Dieu vous bénisse.
Je voudrais lire une portion de la Parole maintenant. Ensuite, nous passerons au service juste dans un instant. Je voudrais lire le chapitre 4 de Saint Matthieu, en commençant au verset 23. Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la Bonne Nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. Sa renommée se répandit dans toute la Syrie, et on Lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques; et Il les guérissait. Une grande foule Le suivit, de la Galilée… de Jérusalem, de la Judée, et d'au-delà du Jourdain. Maintenant, juste pour un - un entretien pendant un petit moment, j'aimerais prendre ceci comme texte. Au chapitre 17 de Saint Jean, verset 1. Jésus… Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l'heure est venue !

13 Pouvons-nous incliner la tête. Notre Père céleste, nous inclinons solennellement et avec révérence nos cœurs devant Toi à l'instant même pour Te remercier pour cette glorieuse série de réunions dont nous voyons maintenant la fin. Et nous Te demandons de faire de celle-ci le point culminant, le grand point culminant, afin que plusieurs… Pas seulement plusieurs, mais que tous ceux qui sont assis ici, qui sont malades, ou qui sont des démoniaques, soient délivrés ce soir, et que Tu en reçoives la gloire.
Père, je Te remercie pour les ministres, mes frères, qui se tiennent ici avec moi ce soir et qui participent par leur foi à cette ligne de guérison, pendant que je prie pour les malades. Et je prie que Ton Esprit, l'Ange de Dieu, dont je suis le serviteur, vienne ce soir confirmer que Sa glorieuse Présence est ici pour faire de ceci un moment remarquable, afin que les gens n'aient plus peur ; mais qu'ils sachent que le Grand Dieu surnaturel du Ciel est ici au milieu du peuple, et qu'Il est en train d'agir maintenant au milieu de Ses enfants, afin qu'ils puissent… S'ils se mettent à faire quoi que ce soit de faux, qu'ils sachent qu'il y a un œil qui voit tout et qui les observe ; et s'ils veulent faire quelque chose de bien, qu'ils sachent qu'il y a un Père céleste qui les observe et qui les récompensera en retour. Car nous récoltons ce que nous semons.
Maintenant, Seigneur, je Te prie de tout mon cœur, de toute mon âme et de tout mon esprit de faire que cette réunion soit une grande bénédiction, et puissent les gens comprendre ces quelques paroles. Et je Te prie de circoncire les lèvres de Ton serviteur ainsi que les cœurs de Ton peuple, afin que je puisse dire la chose correcte et qu'ils puissent entendre et croire. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.

14 Maintenant, que nous tous, juste pendant un…. de cette autre partie du service maintenant, et la ligne de prière… asseyons-nous simplement, partout à l'extérieur. Je vous remercie, vous les jeunes gens, pour votre bonne conduite, ou - ou dans la tente.
Et maintenant, voici vos mamans et vos papas. S'ils ne sont pas les vôtres, ils le sont pour quelqu'un d'autre qui les aime autant que vous aimez les vôtres. Et ils veulent être guéris. Et j'essaie de faire tout ce que je peux pour les aider, afin qu'ils soient rétablis. Et j'apprécierais tout ce que vous pourriez faire pour ma mère, si elle était malade ou dans le besoin. Et je sais que vous éprouveriez le même sentiment envers moi.

15 Et maintenant, tout le monde, écoutez aussi attentivement que possible, et - et croyez de tout votre cœur. Eh bien, je ne suis pas un orateur, et je n'ai pas l'intention de prêcher. C'est vrai. Mais je voudrais juste dire quelques mots, afin que votre foi ne vous fasse donc pas défaut.
Maintenant, nous allons parler des dons pendant un moment. Les dons de Dieu ont toujours été sur la terre. Bien des fois, Dieu ne pouvait trouver personne sur qui les placer.
Mais écoutez attentivement. Dieu ne retire jamais Son Esprit de la terre. Dieu retirera Son homme de la terre, mais jamais Son Esprit. Savez-vous cela ? L'Esprit qui était sur Elie est venu sur Elisée (Est-ce vrai ?) dans une double portion. Cela est venu sur Jean-Baptiste. Est-ce vrai ? Ainsi, Dieu ne retire jamais Son Esprit, Il prend Son homme.
Il a enlevé Son Fils au Ciel, Il a renvoyé Son Esprit. Et Il a promis qu'Il serait avec nous pour nous consoler jusqu'à la fin du monde.

16 Eh bien, j'aimerais que vous remarquiez que c'est le même Saint-Esprit qui a été du temps des apôtres, qui sont ici… qui est ici maintenant (temps présent), dans cette réunion, agissant au milieu du peuple. Eh bien, il nous appartient de comprendre ceci : qu'il ne s'agit pas de moi en tant que votre frère. C'est votre Seigneur Jésus qui est ici. Et nous sommes tous Ses représentants. Maintenant, nous savons que c'est la vérité. Croyez-vous que c'est la vérité ?
Maintenant que Son Saint-Esprit est ici, et qu'Il est bien disposé, Il peut œuvrer à travers les gens tant que les gens Le laisseront œuvrer. Croyez-vous cela?
Eh bien, il y a beaucoup de choses que Jésus Lui-même ne pouvait pas faire à cause de l'incrédulité. Est-ce vrai? Il y a beaucoup de choses qu'Il ne pouvait pas faire. Nous avons horreur d'y penser, mais Il ne pouvait pas le faire à cause de leur incrédulité.

17 Maintenant, l'attitude mentale correcte… Vous tous qui êtes ici, comprenez-vous ce que je veux dire, lorsque je dis : "L'attitude mentale correcte?" C'est… Votre attitude mentale correcte envers la promesse divine de Dieu fera que chaque promesse s'accomplisse.
Eh bien, il se peut que vous ne croyiez pas cela. Vous direz : "Eh bien, ma foi est petite." Moi, je ne confesserai pas cela. Voyez? Ne laissez pas le diable connaître cela. Dites toujours : "J'ai une bonne foi. Je crois en Dieu de tout mon cœur." Voyez? Ne témoignez rien du diable.
Et lorsque vous L'acceptez Lui comme votre Guérisseur, ne vous comportez plus jamais comme si vous étiez malade ou estropié. Croyez que vous êtes guéri. Prenez-Le au mot. Alors tout repose sur Dieu à ce moment-là et non sur vous. Voyez? Vous… Tant que vous prenez Dieu au mot, alors la Parole produira ce qu'Elle a promis de faire. Est-ce vrai? Maintenant, ayez foi, croyez en Lui de tout votre cœur.

18 Eh bien, Jésus parlait ici, disant : "Père, le moment est venu." Eh bien, il y a des saisons pour toute chose. Croyez-vous cela? Il y a une saison où vous semez, il y a une saison où vous moissonnez. Et il y a une saison où le temps propice arrive pour que les choses s'accomplissent. Croyez-vous cela?
Le moment était venu autrefois pour que Dieu détruise le monde par l'eau. Et Il a envoyé un homme du nom de Noé. Et Dieu avait préparé le monde pour le jugement. Et Il a pris… Le moment était venu pour que Noé entre dans l'arche.
Ecoutez. Noé ne pouvait pas entrer dans l'arche avant que Dieu soit prêt pour qu'il y entre. Mais quand le moment est venu pour que Noé entre dans l'arche, Dieu a fermé la porte derrière Noé. Est-ce vrai? Toutes les occasions pour que n'importe qui d'autre entre, étaient passées, car Dieu avait fermé la porte.
Et il y aura un temps où Dieu va fermer la porte pour chacun de vous. Croyez-vous cela? Quelqu'un peut certainement manquer son jour de grâce en péchant. Croyez-vous cela?
Si - si - si quelqu'un… Emparez-vous de ceci ici. Que certains ministres aillent là prier avec eux, si vous voulez bien. Amenez-les à l'extérieur là à côté. Peut-être que quelqu'un s'est évanoui; il fait très chaud dans le bâtiment. Amenez-les là à l'extérieur, afin qu'ils prient avec eux, quelques ministres.

19 Eh bien, regardez de ce côté-ci, mes amis. Ça, c'est la Parole de Dieu. Si votre guérison vous préoccupe, écoutez ce que je dis. Voyez? Ecoutez-moi.
Satan a rendu cette personne malade, certainement pour attirer votre attention, et la détourner de ce que j'essaie de vous dire. C'est là son travail. Et je suis résolu ce soir, par la grâce de Dieu, de voir la grande main de Dieu agir ici à l'intérieur, peu importe ce qui arrive. Et alors… et je voudrais que vous m'écoutiez, c'est pourquoi regardez dans cette direction-ci. Accordez-moi votre attention. Et maintenant, si seulement vous pouvez croire et prendre Dieu au mot.

20 Maintenant, remarquez. Lorsque le moment est venu pour que Noé entre dans l'arche, les portes se fermèrent; mais elles ne pouvaient pas se fermer avant que ce moment fût venu. Cela peut… Il y eut un temps une fois pour que les enfants d'Israël soient délivrés de - de l'esclavage de l'Egypte. Et quand le temps de la promesse fut proche, il s'est levé un Pharaon qui ne connaissait pas Joseph. Pourquoi? C'était la saison. Jusque là les gens respectaient Israël. Mais un temps était venu où il n'y avait plus de respect, un temps où Dieu pouvait exercer Ses jugements sur les gens. L'heure était venue.
Une fois, les enfants hébreux, lorsqu'ils étaient déportés à Babylone… Ecoutez. L'heure était venue où ils devraient prendre position pour ce qui était juste. Le roi avait promulgué un - décret. Et il avait dit que quiconque ne se prosternerait pas devant cette statue serait jeté dans la fournaise ardente.
L'heure était venue pour que Shadrak, Méshak et Abed-Nego montrent leurs couleurs, leur foi en Dieu. Ils se sont donc détournés de cette statue. Ils ont dit : "Notre Dieu est capable de nous délivrer de cette fournaise ardente. Mais cependant, nous ne nous prosternerons devant aucune de leurs statues." Voilà. C'était le moment, c'était la saison. Ainsi donc, le temps était venu où il devait les jeter dans la fournaise ardente, faire sortir cette religion d'eux en les brûlant.

21 C'est ce que le diable essaie de faire tout le temps… vous brûler sur quelque chose, vous rendre plus malade que quand on a prié pour vous, vous faire croire que vous avez perdu votre expérience avec Dieu. Il vous ment.
Le temps vient où il vous faut vous en tenir à la Parole de Dieu. Tenez-vous seul. Mais lorsque ce temps viendra, restez là. Il doit y avoir un temps où vous devez faire une séparation entre vos sentiments et votre foi. C'est le temps dans lequel on est ce soir.
Le temps est venu où ces enfants hébreux devaient sceller leur témoignage dans une fournaise ardente. Je peux les voir ce matin-là. Voyons immédiatement. Je peux les voir ce matin-là. Il était venu un temps décisif à Babylone. Le roi a dit : "Eh bien, écoutez. Nous avons quelques fanatiques ici. Et ils nous causent un peu d'ennuis avec leur religion. Ainsi, nous allons construire une fournaise ardente là-bas, et la chauffer sept fois plus qu'elle ne l'a jamais été. Et nous allons leur ôter cela en les consumant."

22 Pouvez-vous vous imaginer qu'on puisse faire sortir le Saint-Esprit d'un homme en brûlant celui-ci? C'est impossible. Remarquez. Je vois le roi assis sur un trône. Son…?… l'heure était venue. On a lié ces enfants hébreux, on les a mis devant un escalier et ils se sont mis à marcher vers une estrade à partir de laquelle on devait les jeter dans cette grande fournaise. Je peux entendre Shadrak dire à Méshak, il dit : "Dis donc, est-ce que tu es… as-tu vraiment prié comme il faut?"
Des fois, lorsque Satan allume le feu, il nous faut nous arrêter et examiner. "Seigneur, est-ce que je crois vraiment en Toi?"
Je peux entendre Shadrak dire : "Oui, j'ai déjà prié sérieusement pour ce cas."
Le…?… a dit : "Tu veux retirer ce que tu as dit, mon gars?"
"Non. Nous sommes bien disposés à sceller notre témoignage avec notre propre vie. Nous sommes prêts maintenant."
Je peux entendre le roi Nebucadnestar dire : "Maintenant, si vous vous prosternez devant la statue, je vais annuler cela."
"Non. Nous avons pris notre chemin avec le petit nombre des méprisés du Seigneur. J'irai jusqu'au bout avec cela." C'était le moment de prendre la décision, il ne restait que quelques minutes.

23 Beaucoup d'entre vous sont assis ici ce soir dans la même condition : ils sont cardiaques, ils sont cloués sur ces chaises, accrochés à ces béquilles et tout le reste. Il ne reste que quelques minutes pour cette réunion. Prenez votre décision. Mais le moment est venu pour que vous le fassiez. Vous devez soit croire que ce que j'ai dit est la vérité, ainsi que ce que Dieu a écrit dans Sa Bible, soit vous en aller dans la même condition. Mais le moment est venu.
Je peux l'entendre dire : "Très bien. Continuez à les faire avancer." La chaleur a commencé à devenir un peu insupportable. Ne vous en faites pas. Si vous L'acceptez ce soir comme votre Guérisseur, Satan vous chauffera demain. Ne vous en faites pas là-dessus. Oui, certainement.
Ils se mirent à marcher, un peu plus loin, je peux l'entendre dire : "Etes-vous sûrs d'avoir prié sérieusement?"
- Ouais.
- Très bien.
Ils ont monté l'escalier jusqu'au moment où il ne leur restait qu'environ une marche. Ils commencèrent à se sentir faibles, comme s'ils y entraient. Encore quelques minutes, je peux voir ces gardes avec leurs lances prêts à les pousser dans la fournaise ardente qui était chauffée sept fois plus que jamais auparavant.

24 Remarquez. Nous sommes en train de peindre ici un tableau terriblement sombre. Braquons notre appareil photo une fois en haut dans cette direction-ci.
Oh! la la! Chaque fois, lorsqu'il se passe quelque chose ici-bas, il se passe aussi quelque chose là-haut. Cela a toujours deux côtés, vous savez. Lorsque Satan est à l'œuvre, Jésus l'est aussi. Celui à qui vous confiez votre foi, déterminera la direction que suivront les choses. Donnez-la à Christ.
Levons les yeux dans cette direction-ci. Vous savez, je peux Le voir assis là dans Sa majesté; enveloppé de Ses vêtements de sacrificateur, regardant vers le bas.
Je vois venir à Sa droite un puissant Ange. Il s'appelle Gabriel, un grand Archange. Il vient en courant, il dégaine Son épée. Il dit : " Maître, as-Tu baissé le regard sur Babylone? Ton peuple a pris position pour Toi là-bas. Le moment est venu pour qu'ils prennent position, et ils ont pris position. Mais cette bande de gens là va les jeter dans cette fournaise ardente. Permets-moi de descendre là-bas. Je vais régler cette affaire.
Je crois qu'il aurait pu le faire. Oui, oui. Il a dit qu'il donnerait des ordres à Ses Anges à leur sujet. Et je crois que les Anges de Dieu campent autour de ceux qui Le craignent.

25 Je peux entendre Gabriel dire : "Je descendrai là-bas, et je rayerai Babylone de la carte, si Tu me permets de descendre là. As-Tu pensé à eux?"
Je peux entendre le Maître dire : "Oui, Gabriel. Tu es un merveilleux Ange. Tu M'as obéi, et tu es assis à Ma droite depuis le jour où Je t'ai créé. Mais Je ne peux pas te laisser partir. Je ne saurais vraiment pas te laisser partir."
Puis, je vois venir de ce côté-ci un autre Ange. Vous savez, Dieu a des Anges au Ciel sous Ses ordres. Je peux voir un autre venir; il Le regarde, il monte rapidement. Il s'appelle Absinthe. C'est lui qui fait pleuvoir. Il a le contrôle sur toutes les eaux.
Je peux L'entendre dire : "Maître, là à Babylone, Tes enfants ont pris position, et on va les jeter dans la fournaise ardente ce matin. Ils sont presque là. Et je suis resté à Tes côtés depuis que Tu m'as créé. J'ai le contrôle de l'eau. Lors de la destruction antédiluvienne, j'avais ouvert les sources de l'abîme, j'avais parcouru la terre et j'ai détruit le monde entier par l'eau. Permets-moi de descendre là-bas ce matin. Je vais l'effacer de la surface de la terre par l'eau." Je crois qu'il aurait pu le faire, n'est-ce pas?
Je peux L'entendre dire : "Je ne peux pas te laisser partir. Tu as été un bon Ange, mais Je ne peux pas te laisser partir."

26 - As-Tu pensé à eux?
- Oui! J'ai veillé sur eux toute la nuit.
Mon frère, Son œil est sur le moineau. Je sais qu'Il veille sur moi. Il veille sur vous. Il voit le degré de votre foi, le degré de votre foi, le degré de votre foi. Il veut savoir quel genre de position vous allez prendre. Cette heure est venue maintenant. Qu'allez-vous faire?
Il a dit : "J'ai veillé sur eux toute la nuit. J'ai entendu chaque prière qu'ils ont offerte. Vous les Anges, vous avez été de bons Anges, mais je ne peux pas vous laisser partir, car J'y vais Moi-même." Amen.
Je Le vois se lever de Son trône; Ses vêtements de sacrificateur Lui tombent tout autour. Je L'entends dire : "Venez ici, vent de l'est, vent de l'ouest, vent du nord et vent du sud." Tout Lui obéit. Je L'entends dire : "Viens ici" à ce grand cumulonimbus, là-bas où il se trouve. Je peux Le voir s'approcher de Son trône, Il monte dessus. Oh! la la! Il tend la main et se saisit d'un éclair en zigzag, Il passe à côté de l'Arbre de Vie et Il cueille un pin.
"Qu'y a-t-il?"
"Je vais à Babylone ce matin. Mes enfants ont pris position. Je prends aussi position."

27 Oh! la la! Presqu'à ce moment-là, Shadrak, Méshak et Abed-Nego sont jetés dans la fournaise ardente, prenant leur foi… leur position définitive pour le Seigneur. Et presqu'au moment où ils sont entrés dans le feu, une quatrième Personne, semblable au Fils de Dieu, se tenait là en train d'apaiser les brises là-dedans.
Oh! la la! Son œil est sur le moineau. S'Il avait effectué un trajet de la gloire jusqu'à Babylone pour trois enfants, à combien plus forte raison viendra-t-Il à Phœnix ce soir pour tous ceux qui sont ici et qui sont liés? L'heure est venue. Père, l'heure est venue. L'heure est venue pour vous. Vous allez prendre votre décision maintenant.

28 L'heure était venue une fois pour d'autres jeunes garçons, environ quatre, qui se tenaient à la porte. Les Syriens avaient assiégé Jérusalem, ou plutôt la Samarie. Et ils ne savaient que faire. Et ils étaient couverts de lèpre; ils ne pouvaient pas entrer. Ils étaient devant la porte. Ils ont dit : "Quoi! Resterons-nous ici jusqu'à ce que nous mourions?" Amen. "Quoi! Resterons-nous ici jusqu'à ce que nous mourions?"
Dans cette ville, on se cuisait mutuellement les enfants et on les mangeait. Vous vous rappelez l'histoire. Les Syriens avaient campé tout autour pour affamer les gens à mort. Il n'y avait que deux possibilités. Ils ont dit : "Si nous entrons dans la ville, il n'y a rien à manger là-dedans. Et si nous restons ici, nous allons assurément mourir."
Beaucoup d'entre vous se trouvent dans la même situation ce soir. Vous êtes allé voir le médecin; il a fait tout ce qu'il pouvait faire pour vous. Si vous y retournez, il ne pourra rien faire de plus; il vous l'a déjà dit. Quoi! Resterez-vous donc là jusqu'à ce que vous mouriez?
Ils n'avaient qu'une seule possibilité. S'ils se rendent dans le camp de l'ennemi et que celui-ci les épargne, ils vivront. Mais si on les tue, ils allaient de toute façon mourir. Ils allaient mourir en restant là. Ils étaient donc prêts à tenter la chance. Nous appellerions cela "un comité de famine", formé sur-le-champ. Ils ont vite pris une décision.

29 Vous devez la prendre de la même manière ce soir, une décision rapide, maintenant. Choisissez aujourd'hui qui vous servirez. Prenez Dieu au mot. La Parole a été prêchée; les signes ont été manifestés; le Saint-Esprit est ici; le temps… L'heure est venue pour qu'une décision soit prise parmi les gens. Qu'est-ce que Dieu peut faire davantage? Il a envoyé cela accompagné des signes et des prodiges, des discernements, cela a été prouvé scientifiquement, cela a été photographié, cela a été envoyé à travers le monde. Des milliers et des milliers de gens rendent témoignage. Les autres sont guéris. Qu'en est-il de vous?
Ils se sont levés au milieu de la nuit et se sont mis à descendre vers - marchant par la foi, vers l'armée des Syriens. Et Dieu a honoré leur foi. Et Il a fait venir une grande tempête sur le désert, un grondement, cela a fait fuir tous les Syriens. Ils sont entrés. Ils ont eu beaucoup de nourriture, ils ont eu du vin, ils étaient heureux. Oh! la la! et ils n'ont pas simplement sauvé leur propre vie, mais ils ont sauvé la ville entière.
Il y a beaucoup de gens malades ici qui sont des cardiaques, beaucoup sont atteints de tuberculose, et beaucoup sont cloués dans les chaises. Pourquoi, ce soir vous ne - quoi! Resterez-vous assis là jusqu'à ce que vous mouriez? L'heure est venue pour que vous preniez une décision, maintenant. Dieu ne peut plus faire davantage à ce sujet, cela dépend de vous. Il vous faut prendre une décision. "Quoi! Resterons-nous ici jusqu'à ce que nous mourions?"

30 Ecoutez donc, vous n'êtes pas invité à vous y rendre, et vous n'avez pas à vous rendre dans le camp de l'ennemi. Venez à la maison du Père, où Il vous attend ce soir. Il veut que vous veniez. Il a envoyé Son Fils; Il est mort; Il a versé l'acompte là-dedans pour votre guérison. Et l'heure est venue pour que vous preniez votre décision, maintenant. Amen. L'heure est venue.
Une fois, une petite femme était restée avec une perte de sang pendant beaucoup d'années. Elle perdait du sang et elle ne savait pas arrêter cela. Elle avait dépensé tout son bien pour les médecins, et ceux-ci ne pouvaient rien faire de bon. Et elle s'était dite dans son cœur : "Si seulement je rencontre cet Homme, et si je touche le bord de Son vêtement, je vais guérir."

31 L'heure était finalement arrivée. Un bruit se fait entendre là-bas, une barque venait d'accoster. Voici venir la petite femme, oh! la la! cherchant à se frayer un chemin pour L'atteindre. Qu'était-ce? C'était l'heure; c'était là l'occasion pour elle. Et la voici venir, se frayant un chemin à travers la foule. Ces vieilles gens disaient : "Reviens. Tu seras chassée du temple." Elle a simplement continué à se frayer le chemin. Elle ne s'est pas arrêtée pour qui que ce soit d'entre eux.
Certains disaient : "Les jours des miracles sont passés." Cela ne l'a pas arrêtée. Elle a continué à se frayer le chemin. L'heure était venue pour qu'elle touche. C'était tout. Elle est passée simplement entre leurs jambes, peu importe comment elle pouvait y parvenir, pourvu qu'elle reçoive le désir de son cœur. Elle a touché le bord de Son Vêtement. Et aussitôt (Amen), la perte de sang s'est arrêtée. C'était l'heure. Amen. L'heure est venue.
J'aurais souhaité que nous ayons un peu de temps là-dessus, mais il me faut arrêter maintenant.

32 Ecoutez. Le moment est venu maintenant où il vous faut prendre une décision. Je défie quiconque d'accepter la Parole de Dieu, peu importe votre problème, si vous mettez votre cœur en ordre vis-à-vis de Dieu, et que vous promettiez à Dieu que vous Le servirez, et qu'ensuite vous Le preniez au mot. Ne faites pas attention aux résultats que vous aurez alors, croyez simplement, et Dieu accomplira cela. "Tout ce que vous désirez, quand vous priez, croyez que vous l'avez reçu et cela vous sera accordé." Vous aurez cela si vous croyez; vous recevrez ces choses. Voyez-vous ce que je veux dire? C'est l'heure.
"Père, a dit Jésus, l'heure est venue… ou le temps est venu." Le moment est venu où le monde est plein de moqueurs, comme la Bible dit qu'il y en aurait : emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, déloyaux, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien. Le temps est venu. Le temps est venu où les signes devraient accompagner les croyants. Le temps est venu pour que l'Eglise avance ou recule. Il vous faut prendre votre décision. N'est-ce pas vrai? Le temps est venu.

33 Et le temps est venu maintenant pour que - pour que ce réveil arrive à la fin. Et ma chère sœur et mon cher frère chrétiens, avec tout l'amour dans mon cœur pour vous, je ne sais pas comment notre Seigneur Jésus peut faire quelque chose d'autre pour amener votre foi au point où vous devez être guéri. Est-ce vrai?
Rappelez-vous, pendant Son ministère, Il passa près des centaines et des centaines de gens, des estropiés, des aveugles, et tout le reste, et Il passa juste à côté d'eux, car ils n'avaient pas la foi pour être guéris. Il a dit… Il est passé près de la piscine de Béthesda où étaient couchés en grand nombre des boiteux, des estropiés, des aveugles, et Il n'a guéri qu'un homme qui était malade depuis trente-huit ans, et Il passa outre le groupe. Est-ce vrai? Saint Jean 5.
Et on L'a interrogé. Il a dit : "Eh bien, le Fils ne peut faire que ce qu'Il voit faire au Père. Et tout ce que le Père fait, Il le montre au Fils. Le Fils ne fait que ce que le Père a déjà fait."
Eh bien, que se passe-t-il? La personne a cru. Les gens ont cru. Ils ont accepté la chose. Et ensuite, Dieu montre la vision à Son Fils, le Fils révèle la chose.
Et Il a dit : "Eh bien, ces œuvres que Je fais, vous les ferez aussi, et vous en ferez de plus grandes, parce que Je m'en vais au Père." Est-ce vrai? Maintenant, ces mêmes signes et prodiges sont ici. Nous devons terminer, car il se fait tard. Je suis désolé d'avoir pris beaucoup de temps.

34 Maintenant, écoutez, chers amis, une fois de plus, ce soir l'heure est arrivée maintenant. Le moment est venu pour prendre une décision. Le moment est arrivé où je dois appeler un certain nombre de gens.
Mon petit garçon a dit : "J'avais vraiment rempli mes deux poches de cartes, papa, et je les ai simplement distribuées partout."
Très bien. Je voudrais que - que vous soyez tous prêts à être guéris maintenant. Je crois de tout mon cœur que Dieu va vous aider.
Que pensez-vous de lui, madame, de cet enfant? Croyez-vous cela de tout votre cœur? Crois-tu, petit garçon, le pourrais-tu, toi qui es ici? Crois-tu? Qu'en est-il de vous, madame, croyez-vous de tout votre cœur? Et vous là-bas, croyez-vous? Vous croyez; je sais que vous croyez. Croyez-vous de tout votre cœur? Croyez-vous? Là, dans cette direction-là, croyez-vous de tout votre cœur?

35 Maintenant, écoutez. Faites ceci, faites… Cette fois-ci… Paul a dit : "Soyez mes imitateurs comme je le suis moi-même de Christ."
Si l'Esprit de Dieu qui est venu vers moi ce soir-là et qui a dit que je suis né dans ce monde pour prier pour les malades, vous voyez, que je devais prier pour les malades dans le monde entier… (Je suis en train de faire un des… un tour qui couvrira donc pratiquement le monde.) Et Il a dit que comme je prie pour les malades, ne… Il n'a rien dit d'autre à ce sujet.
La Bible dit : "S'ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris." Jésus a envoyé Sa Parole, et Il a guéri les malades de plusieurs façons."
Alors, quand j'ai mis cela en doute, et que je Lui ai dit que les gens ne me croiraient pas, Il a dit : "Il te sera donné deux signes comme il a été donné deux signes au prophète Moïse."
Eh bien, il ne m'était pas facile de le dire, car c'était… Il me fallait prendre cet Ange au mot. Et je L'ai pris au mot. Et Il a confirmé la même chose.

36 Et autant que je vous aime, vous qui êtes ici, et souhaite voir et être sûr que vous êtes proches de nous, et les gens qui sont malades viennent ici et ils sont couchés là dans ces… sur des rampes, et partout cherchant à se débarrasser de la tuberculose et des maladies, combien je… je vous aime de tout cœur, combien je voudrais vous voir bien portants!
Maintenant, veuillez croire ceci ce soir, si Jésus-Christ était ici, s'Il se tenait juste ici et offrait une prière en faveur de toute cette foule, tous vous croiriez cela d'un commun accord, Dieu guérirait chaque personne dans ce bâtiment. Il le ferait.

37 Maintenant, je vais av-… avoir - je vais tenir une ligne de prière, appeler quelques personnes et prier pour elles. Je ne sais pas, je vais simplement faire ce que le Seigneur me dira de faire ce soir. Je ne sais pas comment…?… Combien aimeraient que l'on prie pour eux? Faites voir vos mains. Oh! la la! Plusieurs, plusieurs centaines.
Maintenant, écoutez, chers amis, je - je suis… J'aurais souhaité descendre et amener chacun de vous ici à l'estrade, vous laisser vous tenir debout ici. Je réalise que cela produit la foi. Certainement. Cela produit la foi, lorsque vos problèmes et tout le reste vous sont révélés, et des fois les choses de votre vie passée, et des choses que vous avez faites. Ça produit la foi. Mais de la même manière que Dieu s'occupe de ceux qui sont ici à l'estrade, Il a la même attitude envers vous qui êtes là-bas. Ne croyez-vous pas cela?
Maintenant, soyez tous respectueux. Combien croiront de tout leur cœur, et seront en prière là, afin que Dieu les guérisse? Très bien. Je crois qu'Il le fera maintenant.

38 Inclinons la tête. Le frère ou la sœur, qui que ce soit, qui joue là-bas, je voudrais que vous jouiez : Demeure avec moi, juste en ce moment, s'il vous plaît. Je sens que l'Ange du Seigneur est proche maintenant.
Notre Père céleste, nous T'aimons ce soir, Cher Jésus. Nous T'aimons beaucoup. C'est Toi qui nous as aimés le premier et qui T'es livré pour nous. Et maintenant, ce soir, voici l'acquisition de Ton Sang ici devant moi, beaucoup sont pauvres, malades et estropiés. Et je sais, Seigneur, que si Tu ne nous viens pas en aide, beaucoup d'entre eux ne seront plus là dans quelques jours. Ils devront passer au-delà du voile. Sauve-les, Père, je T'en prie maintenant. S'ils n'ont pas été des chrétiens, sauve-les, afin que Tu les amènes à la Maison, dans la gloire.
Et Père, je prie que d'une façon ou d'une autre, pendant que je suis en train de servir Ton peuple par Ton Esprit, ce soir, qu'ils voient et croient de tout leur cœur; et puisse ceci être une grande soirée. Père, je prie pour ceux qui sont ici, qui sont - qui sont cloués sur ces chaises, accrochés à ces béquilles, cloués à ces brancards, et à ces petits lits. Et, Seigneur, ces gens qui sont sérieusement malades, Tu connais chacun d'eux. Ne veux-Tu pas m'accorder une faveur devant eux, Seigneur, afin qu'ils disent simplement : "Eh bien, je - je vais… Je vais croire Sa Parole." Seigneur, j'essaie de leur dire que c'est Ta Parole, et non pas la mienne. Accorde, Père, ce soir, que ces grandes choses s'accomplissent pour la gloire de Ton Fils, Jésus-Christ. Car nous le demandons en Son Nom. Amen.

39 Très bien. Billy Paul est-il à l'intérieur? Comment? Qu'est-ce que vous… Combien en as-tu distribué? Cent? Quelle lettre? Très bien. Je vous dirai ce que nous ferons, commençons par - par Z.
C'est la lettre Z qu'on a distribuée aujourd'hui. Chaque jour, nous distribuons beaucoup de… Ensuite, tous ceux dont je ne me suis pas occupé, frère Hall et les autres s'en occuperont le jour suivant et prieront pour eux tous. Et puis, chaque soir, nous distribuons une - une nouvelle série de cartes.
Si vous voulez, continuez simplement à jouer cela pendant que je prie pour les malades, s'il vous plaît, sœur. J'aime bien cette mélodie, pas vous? "Demeure avec moi." Que Dieu accorde qu'Il demeure avec nous.

40 Maintenant, je voudrais que vous tous qui êtes ici, là-bas, où que vous soyez, je voudrais… Eh bien, si votre carte de prière est, ou si elle est appelée, je voudrais que - que vous vous mettiez en ligne. Et dans le cas contraire : avant qu'elle soit appelée, gardez simplement votre place et attendez. Soyez révérencieux. Et puis, continuez à prier. Continuez simplement à prier. Et dites : "Ô Dieu, je crois tout ce qui a été dit. Je crois Ta Parole. Je La crois de tout mon cœur. Et je crois que frère Branham m'a dit la vérité, et je vais croire que je serai guéri et bien portant à l'instant même."
Et maintenant, à - à vous autres qui êtes tout autour, là à l'extérieur, rappelez-vous maintenant, permettez-moi de dire ceci, car c'est vraiment légal que je le fasse. Je ne suis pas responsable de ceux qui critiquent, car ces maladies vont simplement d'une personne à une autre. Vous savez que…
Combien savent que c'est la vérité? Ceux qui ont été dans d'autres réunions et qui ont vu… Elles vont simplement d'une personne à une autre. Ainsi donc, rappelez-vous, un cas de cancer, ou quoi que ce soit, ou d'épilepsie, ou quelque chose de ce genre, qui vient dans la ligne, c'est… Si vous n'êtes pas respectueux, je - je ne serai pas responsable. Et il se peut que vous ameniez le malade à l'estrade, mais si c'est un esprit irrévérencieux, ça - ça ne partira certainement pas. C'est vrai. Car Il a dit : "Si tu amènes les gens à te croire", alors j'ai le pouvoir de la part de mon Père céleste de demander et de croire qu'Il le fera. Mais si la personne n'était pas respectueuse, je n'ai pas le pouvoir, pas de foi du tout pour cela. Voyez? C'est pour ceux qui ont de la révérence. Ainsi…
Qu'était-ce? Voudriez-vous prier pour…?… maintenant…

41 Tout le monde veut-il entrer en prière maintenant? Commençons juste par là. Commençons d'abord avec le numéro 1, commencez par le numéro 1, et alignez-vous ici. Carte de prière numéro 1. Très bien. Ensuite, série Z numéro 2, numéro 3, numéro 4, numéro 5, ainsi de suite, numéro 6, numéro 7, numéro 8. Combien pouvez-vous en mettre là, Frère Sharritt? Dix ou quinze personnes, alignez-vous là quelque part.
Très bien, que tout le monde soit respectueux. Prenez d'abord dix, afin que vous ne les mettiez pas toutes… tout le monde doit rester debout pendant longtemps, car nous dépassons rarement cela. Oui. Oui, oui. Merci, mon frère. Très bien…?… Billy, vérifie tous ceux qui sont ici. Certains sont durs d'oreille et tout. Vérifie ceux-ci et vois si - si quelqu'un parmi ces estropiés en possède une. S'ils en ont, alors prenez-les où qu'ils soient. Z-1 à 10 ou à 15, quelque part là. Vérifie-les tous.

42 J'appelais ici pendant deux ou trois soirées, et je voulais voir quelqu'un se mettre debout ici, et je… Peut-être que c'est de l'égoïsme. Peut-être que je n'aurais pas dû le faire à ce moment-là, peut-être que Dieu pardonne… [ Espace vide sur la bande - N.D.E.]
Soyez vraiment révérencieux, et soyez respectueux de tout votre cœur maintenant. Très bien. Eh bien, certains... S'ils ont... En ai-je eu trop là? O.K.. Nous... Des fois, nous... C'est - c'est lent, et je dois attendre juste un petit peu.
Et ce soir, bien entendu, ça va être un peu étrange. Mes frères ministres sont assis ici à l'estrade, et j'en serai conscient; ce sont des hommes de Dieu.

43 Mais réalisez-vous... Regardez ici, mes amis, il y a des esprits qui viennent de ce côté-ci, il y a des esprits qui viennent de ce côté-ci, il y a des esprits qui viennent ici, et il y a des esprits qui viennent ici. Il est très facile de se retrouver dans la confusion. Ne le pensez-vous pas? C'est vrai. Nous avons même...
Vous remarquerez que le soir, généralement je fais passer les malades de ce côté-ci pour leur parler. Savez-vous ce que c'est? J'ai le dos tourné vers vous tous. Vous voyez? C'est vrai.
Et je voudrais que vous... comme vous vous tenez ici ce soir, en prière. Là dans la ligne de prière; je voudrais demander à chacun de vous si vous croyez de tout votre cœur que Dieu va vous guérir. Croyez-vous cela? De tout votre cœur? Très bien.

44 Avancez, vous frère. Venez ici, monsieur. Etes- ... Croyez-vous de tout votre cœur? Croyez-vous que Jésus-Christ, le Fils de Dieu... qu'Il mourut pour que vous soyez en bonne santé? Croyez-vous que je suis Son serviteur?
Très bien...?... Vous avez beaucoup de choses qui clochent. La première chose, vos yeux vont très mal...?... En fait, c'est une sclérose. Le globe oculaire devient dur. Les - le nerf optique devient dur. C'est ce qui en est donc la cause. Comme je ...?...
Maintenant, croyez-vous, mon frère, que si je le Lui demande, Il vous accordera ce que vous demandez? Eh bien, croyez-vous cela?
Très bien, inclinons la tête partout. Cher Père céleste, Auteur de la Vie et Dispensateur de tout don excellent, envois Tes bénédictions sur cet homme et guéris-le. Puisse-t-il recevoir ses bénédictions maintenant même, et quitter cette estrade étant guéri. Car nous le demandons au Nom de Ton Fils Jésus-Christ. Amen.
Très bien, frère, rentrez chez vous...?...
Disons : "Gloire à Dieu!" Maintenant, que tout le monde soit respectueux.

45 Vous les frères, soyez en prière, s'il vous plaît. Il rend cela un peu... terriblement dur. Je n'essaie pas... Je suis très conscient, pas ... Comme vous les frères, vous croyez, Dieu sait que vous croyez. Mais vous voyez, vous êtes des êtres humains. Vous avez un esprit et cet esprit se déplace partout comme cela. C'est comme...?...
Très bien, madame. Venez maintenant. Je voudrais que vous regardiez de ce côté-ci, sœur. Je voudrais que vous me croyiez de tout votre cœur. C'est un peu dur. Je n'arrive pas à recevoir l'onction comme il faut. Vous voyez? Et je - je voudrais que vous - vous - vous me croyiez.
Vous savez, bien des fois, notre Maître... Un jour, Il a tenu un homme par la main et l'a conduit hors de la foule, et est allé hors de la ville, Il s'est tenu là et Il lui a parlé. Vous rappelez-vous cela? Voyez?
Une fois, il y avait tout un groupe de gens dans une maison et les gens pleuraient et étaient abattus, ils étaient troublés. Une petite fille venait de mourir. Les gens en étaient complètement troublés. Et Jésus a fait sortir tout le monde de la maison, et Il a pris la mère et le père avec quelques-uns des membres de Son Etat major... Pierre, Jacques et Jean... Ils sont entrés dans la pièce, Il a tenu la petite fille par la main, Il l'a ramenée à la vie. Vous rappelez-vous cela?

46 Eh bien alors, saint Pierre a aussi fait cela quand Dorcas mourut. Vous rappelez-vous cela? Les veuves étaient toutes en pleur là dans la chambre haute, parce qu'elle avait été très gentille envers elles. Et Pierre est entré - et les a vues toutes abattues; il les a fait sortir de la maison, afin qu'il sache ce que Dieu voulait faire. Voyez?
Eh bien maintenant, voici la chose. Des centaines de gens sont assis ici, ils veulent entrer dans cette ligne. Voyez? Il les a eus ...?... Voyez? Et cela a rendu la chose difficile.
Et je vous parle juste comme le - le Maître quand Il a parlé à la femme au puits. Eh bien, nous sommes étrangers l'un à l'autre, n'est-ce pas, ma sœur? Nous ne nous connaissons pas. Dans la vie, nous sommes étrangers l'un à l'autre. S'il y a quoi que ce soit qui doit être connu dans votre vie, cela devrait venir par le surnaturel. N'est-ce pas vrai?

47 Je - je crois que vous êtes une chrétienne. Je crois que vous êtes une femme chrétienne, et vous l'êtes depuis quelque temps. Vous êtes - vous êtes terriblement nerveuse à cause d'une chose. Comme votre nervosité, c'est... le genre de nervosité, une nervosité causée par les soucis. N'est-ce pas vrai? Vous êtes une personne formidable, vous portez aussi les problèmes des autres personnes, n'est-ce pas? Vous vous occupez des problèmes avant le temps. N'est-ce pas vrai? Maintenant, vous voyez, cela arrive toujours avant... C'est comme s'il y a quelque chose qui vous gêne là, car vous avez fait des projets, et ils ne se réalisent jamais comme prévu. Vous avez en tête quelque chose qui doit se concrétiser, et cela ne se concrétise pas, cela va dans l'autre sens. N'est-ce pas vrai? Et vous êtes...
Eh bien, cela s'est arrêté sur moi juste un instant. C'est un peu difficile. Maintenant, que chacun prie, s'il vous plaît.
Maintenant, regardez dans cette direction-ci, ma sœur. Je voudrais juste vous parler (voyez?), juste afin de contacter votre esprit. J'ai vu une vision venir au sujet d'un enfant, d'une petite fille. Et je - je... Cela... Je dois la raconter pendant qu'elle se déroule (vous voyez?) sinon je - je ne la comprendrai pas. Maintenant continuez simplement à prier.

48 Vous êtes consciente qu'il y a quelque chose ici, n'est-ce pas? Vous en êtes consciente. C'est l'Esprit du Seigneur. Croyez-vous cela? Oui, madame. Je vois cela revenir maintenant. Oh! oui, vous - vous avez quelque chose... C'est dans votre... Non, cela - c'est votre estomac, n'est-ce pas, cela... vous avez des ennuis gastriques. N'est-ce pas vrai? Oui, madame. Je - je vois, ce sont des aliments et des choses que vous ne pouvez pas digérer comme il faut. N'est-ce pas vrai? C'est quelque chose comme...?... Cela vous a amenée à attraper quelque chose comme un spasme dans l'estomac, un bouillonnement, un acide, et vos dents sont devenues sensibles, cela vous cause des maux de tête continuels et tout le reste. N'est-ce pas vrai? C'est vrai. Est-ce vrai, sœur? Ce n'était pas moi qui parlais à ce moment-là. C'était Quelque chose d'autre qui parlait. C'est l'Ange du Seigneur.
Croyez-vous que je suis Son prophète? Pouvez-vous m'obéir comme Son prophète? Allez et mangez tout ce que vous voulez, vos ennuis gastriques vont être guéris. Vous êtes guérie maintenant, sœur. Que Dieu vous bénisse, sœur, et puisse le Seigneur vous bénir.

49 J'ai senti la présence d'un autre cas de gastrite ou de quelque chose comme cela juste à l'intérieur ici, qui se déplace quelque part, juste au même moment où elle a été guérie. Maintenant, un instant. Ces esprits s'associent les uns aux autres. C'est juste dans cette direction. Je peux vous le dire. J'ai vu les deux se croiser. Il y avait quelque part un... croisement. Maintenant, que tout le monde soit vraiment respectueux, vraiment respectueux jusqu'à ce que je revoie cela.
Est-ce que c'était cela, sœur? Que Dieu vous bénisse, ma sœur...?... N'êtes-vous pas l'une des femmes de ces ministres? Ne vous ai-je pas rencontrée l'autre jour? C'est vrai. Très bien, c'est pour elle que vous étiez en train de croire. C'était votre foi, sœur, qui a été libérée. C'est vrai. C'est vrai.

50 Très bien, sœur, approchez d'ici. Eh bien, il y a la femme d'un ministre qui est assise là. Voyez, c'est sa foi, ma sœur, mes frères. Comprenez-vous? C'est votre foi. Croyez en moi. Croyez juste une fois.
Ecoutez. L'autre jour, un ministre a témoigné dans une réunion que Dieu a dit : "J'accomplis un travail, bien qu'il soit fait par un homme, cependant, vous ne croyez pas."
Voyez, j'essaie de dire que ce n'est pas moi. C'est votre foi qui fait cela. Sans la foi, il n'y a rien... Vous ne pouvez rien recevoir. Les gens qui L'avaient frappé à la tête avec un bâton et qui ont dit : "Prophétise", il n'y avait pas de vertu du tout pour eux. Voyez? C'est pour ceux qui croient.

51 Eh bien, c'est vous qui êtes malade. Maintenant, je voudrais que vous veniez un peu dans cette direction, juste un petit peu, si vous voulez. Je voudrais que vous vous teniez juste là, et je voudrais que vous nettoyiez... Soyez simplement tranquille. Je voudrais entrer en contact avec vous... C'est un peu difficile. Voyez? Vous ne comprenez pas ce que je veux dire. Maintenant, vous êtes... Nous sommes étrangers, n'est-ce pas? Je ne vous ai jamais vue, à ce que je sache. Je - je ne connais rien à votre sujet. Et nous nous sommes juste rencontrés ici, en ce moment.
Eh bien, le Saint-Esprit est si timide, vous savez, très timide. Et, il me faut premièrement trouver grâce à Ses yeux.
Maintenant, frère, vous qui êtes assis ici à ma droite, pouvez-vous maintenant comprendre... Pouvez-vous comprendre... comprendre ce dont je parle? Eh bien, c'est l'Ange du Seigneur qui vient vers moi maintenant.

52 Oui, votre santé n'a pas été bonne depuis longtemps, n'est-ce pas, sœur? Bien entendu, c'est comme la dame qui venait de passer, vous êtes - vous êtes nerveuse, extrêmement nerveuse. Votre vue n'est pas bonne. Vous êtes - vous êtes myope, n'est-ce pas, sœur? Votre vue, vous ne voyez pas très bien? Vous êtes restée dans cet état depuis longtemps, n'est-ce pas? Et vous... Maintenant, je ... Regardez juste de ce côté-ci.
Vous - vous rappelez-vous, quand le Maître parlait à quelqu'un? Et Il avait un contact personnel. Il a renvoyé tous Ses disciples, et une dame est venue au puits. Est-ce vrai? Vous rappelez-vous cela? Oui. Et Il lui a dit une seule Parole : "Va chercher ton mari."
Elle a dit : "Je n'ai point de mari." Il lui a dit qu'elle n'en avait pas. N'est-ce pas vrai?
Vous êtes une croyante chrétienne. Et en plus vous cherchez Dieu pour une marche plus profonde avec Dieu. Et je vous ai vue en train de prier. Oui, voilà. Vous avez des ennuis gastriques aussi, n'est-ce pas? C'est vrai. Retournez chez vous. Que Dieu vous bénisse, et vous êtes guérie, ma chère sœur. Que Dieu vous bénisse.
Disons : "Gloire au Seigneur!" Que tout le monde soit vraiment respectueux. Oh! la la! mes amis, vous êtes conscients que je suis un humain.

53 Très bien, approchez, ma sœur. Bonjour, sœur. Naturellement, je vous vois porter des lunettes qui sont... Sans doute que vous avez un problème d'yeux. Mais je voudrais vous parler juste un peu...?... Croyez-vous de tout votre cœur? Oui. Je crois cela, ma sœur. Oui, oui. Vous êtes une personne très consciencieuse. Je crois cela. Que pensez-vous de ce que vous ressentez en ce moment? Croyez-vous que c'est l'Esprit de Dieu qui...?... Croyez-vous cela? C'est comme de la révérence, n'est-ce pas, sœur? Vous avez des complications, beaucoup de choses clochent chez vous. Bien entendu, c'est votre âge. Vous avez souffert d'une vielle maladie qui vous a dérangée depuis longtemps. Vous avez aussi des ennuis gastriques.

E-1 Recently she had sent one of those handkerchiefs to her sister for her little baby that had a clubbed foot. And she told the lady; she said, "You tie the handkerchief on its foot, and the Lord is going to heal it."
So she left the handkerchief on about two weeks, and it got so dirty. And she said, "You can wash it, and then put it back on."
So she did, and the handkerchief got--getting kind of old and worn. She said, "Well, there's no difference in the baby's foot." Said, "I guess I might as well take it off."
And she said, "Oh, don't you do that." Said, "If it comes to pieces, you tie it with strings, then tie it back on there." She said, "Because I know that it will get well." She'd seen so many things done in the meetings.

E-2 And the woman did that--or, she just had a few strings of that handkerchief tied on the baby's foot. And one morning, she went to get the baby, and the Lord had been there that night. And the baby's foot was straight.
And she brought the baby to the meeting to show, and brought the strings that was left on the handkerchief, and had the baby's picture before and where it was then, how the little baby's foot was clubbed in like that, a little baby about eight or ten months old, and there was the little baby's foot just as normal as any other baby.
Now, what if she just throwed the handkerchief away and say... Well, that's where we miss the blessings. We're afraid to wait on God just a little bit. See, see? You've heard that, "Only wait. Again I hear that whisper. Only wait. It won't be very long. Even now the Father's hand is pleading. Soon with Jesus we will sing the victory song." That's right. Just wait on God. Believe it, confess it, stay with it; and God will bring it to pass for you.

E-3 Which... I'd be happy to send, write to you, do anything that I--I could. And if you ever want me to have a personal letter, just write on it, "Personal," and my secretary won't even open it. He will wait till I get home, or send it to me where I am. If anything that I can do to help you, I'll be glad.
Now, if it's anything concerning the religious idea, I'd rather you'd ask your pastor, because I don't--I don't like to do that (See?), 'cause I'm out here praying for the sick. And you take your local pastor and something like that. If there's anything that I can help otherwise, I will be glad to do it.

E-4 Now, I believe I have covered everything that I know of, of thanking you dear people for all that you've done. And now, may God be with you.
And I want to read just some Scripture a little bit. And then we're going to start the prayer line, and we're going to expect our heavenly Father to do exceedingly, abundantly, above all that we could even...?... Aren't we? That's what we want Him to do tonight, is to do the great, the impossible things to do, to make all these sick people well.
And I want you to do this for me tonight. This is a strenuous time, great anticipations. And dear Christian friends, from all my heart, I--I tried just hard as I could in this meeting. I've watched...?... over these wheelchairs, night after night. There's only been two or three of them that's been healed. I've watched.
Usually I try to call somebody that's not on a wheelchair when I'm talking about their diseases, 'cause anyone could look at the person in a wheelchair and know what's wrong with them. That's not a mystery. But every time that I'm talk to the person a little bit, then watch them, I see what's their trouble. But then it wou--it wouldn't be right for me to say that they were healed. God wouldn't respect me if I--if I didn't tell the truth. You see? And they wouldn't be healed. When I see them healed, then I say it.

E-5 And I want all you people suffering here... There's people laying here on cots and stretchers, probably with arthritis, and all twisted up or bound up. And some of them laying here in chairs, and people leaning on canes, and crutches, all along here. I want you people to do this for me tonight: I want you to pay real close attention to what I'm going to say in a few minutes. And then I want you to accept my word and believe me. Will you do it? And just...
Don't think that your case is too hard. What is a hard case with our Lord?
When I... With my Bible here can testify of three people that I know has died and passed into eternity; some--one of them even pronounced dead by the doctor and gone on, their loved ones had done gathered; and it's alive tonight. See? It's alive.
And cases of... You take your cancer. You take your cancers when they're eaten up, the flesh is all gone away, and they've been eaten up. And here they are tonight.

E-6 A lady came in not long ago, her boy is an exterminator at Texarkana. I was down in, I believe it was at Dallas where we was having a meetings. And she came through the line, she had her handkerchief up like this. And she was trying to hold my coat. It was a... We was having what we used to have, the fast line. She was holding my coat. And she...
I thought she was weeping. I took a hold of her hand. And there, a big cancer begin hitting, hearing, it makes a funniest kind of "thrrrr, thrrrr" [Brother Branham illustrates.--Ed.] And I held her hand. I said, "Sister, do you know you got cancer?"
And she dropped her handkerchief down, and her nose was eaten off. And she said, "Yes, sir. I've been being treated at Memphis, Tennessee," said, "for a long time. My doctors give me up," a young lady about thirty-eight, forty years old, maybe just a little older.
And I said, "Well, that... Do you believe?"
And she said, "Reverend Branham..." She herself was a pastor. And she said, "I have... Ever since I've heard of your meetings," she said, "I've always said, 'If I could just attract you're attention to get you to know that I want you to ask God for me to be healed, I'd get well.'"
And I said, "Bless your heart, sister. God will surely reward you for that."

E-7 And one night, about two or three months after that, here come a young fellow running up through the building. He said, "Brother Branham..." Asked me if I knew this lady he had by his arm.
And I said, "No, I don't believe I do."
It was his young mother. And she wasn't only healed, she had her a nose. And so she said, "When it started, just...?... quit hurting that very night." And said that one morning when she got up and looked (she had a cloth over it) in the mirror... Why, her children was excited and everything. The flesh was growing back. And she didn't only have a healed nose, but another nose that growed out to where that one had been eaten.
And she went to testify to her doctor. Now, listen to this. She went to testify, said, "Don't you remember me?"
Said, "Yes, but what's happened?"
Said, "Well, I've changed doctors." And she...
He said, "Well, who's your doctoring with now?"
And said, "I'm doctoring with Doctor Jesus."
And said... You know what that doctor asked her now? Think of this. He said, "I don't believe I ever heard of Him. Where's His practice at?" Would you... "Where's He in practice at?"
She said, "In glory." That's--that is right.

E-8 Now, dear friends, those things are not made. I'll give you name and address. You can write and look at the woman yourself. And oh, thousands of cases.
Now, if only one case could be definitely proven to be healed, that would prove that God was a Healer. Is that right? How many in here's been healed by Divine healing, let's see your hands. Just look. Seeing that we're compassed about with such a great crowd of witnesses (See?), now let's believe Him with all of our heart tonight.
And then I want you tonight to do this: to accept Him as your Healer. If you're blind, crippled, or got heart trouble...

E-9 Now, the worse thing there is, the quickest thing, and one that kills more people than anything else is heart trouble. Number two is--is cancer. Number three is tubercular. And those are the three major enemies of the human race here in America.
Now, looky here. I see people here, old mothers leaning on their crutches. I see them setting in wheelchairs, and the poor little fellow setting here all drawed up. And I... Why, he wants to be up and be well. I look at an old dad setting out there drawed with arthritis. And he's weeping now, looking at me. He wants to be well.
But those people may live an ordinary lifetime just in their afflictions; they suffer much until arthritis gets at a certain stage, and then it's--it's painless. All the bones run together.

E-10 Now, but, friends, but they live maybe several years. But a man with a heart trouble or a cancer's got to have some help right now, or he's going to die right now. See?
And so now, I want tonight, being that you've seen so many things, I want these people on these stretchers, and wheelchairs, and on crutches, and supports; I want you... I'm going to pray God will give us a prayer line in a few minutes, and start praying for the sick and--and the afflicted. And if--if your prayer card is called (Amen.), when you come up here at the platform, I want you to believe with all your heart that you're going to get up from that chair, or cot, or stretcher, or whatever it is, and get off of this platform and walk off of here well. See?
Now, I will not... I cannot tell you whether you will or not, but I can only say what He tells me to say. And if you'll do what He says, then you'll be all right. If you... If I ask you to--to get up, you get up. I don't care how bad you're crippled, you get up. Just make your effort. Stop... Start and watch what happens. See? I've never seen it fail. And I won't tell you till He tells me.

E-11 Now, I asked you people the first night that I come here, that if these signs didn't take place down through the meetings, the speakers of the people's hearts, things that they'd forgotten for years, the diseases showed, and all like that, perfectly, everyone perfectly; then you say that... If I... If that didn't happen, then you could say I was a false prophet. But if it did happen, I said, "Give God glory." Is that what I said?
Now, I want to ask you, has it happened? If it has, be honest, raise your hands if it's happened, if you've seen them things take place. Thank you.
How many's here for your first time, let's see your hand? People's here for your first time? Just look at them here for their first time. Now, how many here will testify to those people that's here, by raising up your hands, that those things really happened. Let's see your hands. Now, you first time people, look. You'll see the discernment, tell the people what was wrong, tell them the things of their life.

E-12 Now, sometimes I have to hurry right through sometimes, just so It gets three or four or five things to the person that--that they know back. If you set down and talk, just as long as you're talking, that vision will keep moving. And then you... When It stops, then if you want... start again, just keep talking, It'll start again. I have no control of It.
And now, I'm testifying that myself, I--I'm the least among you. You heard my "Life Story" this afternoon, and you know that I--what I've had to come through. And I'm--I'm the least among you. But I am very thankful for the opportunity to represent my Master before His children. See? That's right. God bless you.
I want to read some of the Word now. And we'll go to the service just in a moment. I want to read from the 4th chapter of Saint Matthew, to begin with the 23rd verse.
And Jesus went about all Galilee, teaching in their synagogues... preaching the gospel of the kingdom, and healing all manner of sickness and all manner of disease among the people.
And his fame went throughout all Syria: and they brought unto him all the sick people that were taken with divers diseases and torments, and those which were possessed with devils, and those which were lunaticks, and those that had the palsy; and he healed them.
And there followed him a great multitude of people from Galilee... and from Jerusalem, and Judaea, and from beyond Jordan.
Now, just for a--a brief moment's talk, I'd like to take this for a text. In the 17th chapter of Saint John, the 1st verse.
Jesus... These words spoke Jesus, and lifted up his eyes unto heaven, and said, Father, the hour is come;...

E-13 Can we bow our heads. Our heavenly Father, solemnly, reverent, we bow our hearts to You just now to thank You for this great meeting that we're now coming near to the end, and ask of Thee to make this the climax, the great climax that many... Not only many, but that all the people who are setting present that's sick, or possessed with foul spirits, that they may be delivered tonight, and that You might receive glory.
Father, I thank Thee for the ministers, my brethren, that's sitting here with me tonight to lend their faith in this healing line as I pray for the sick. And I pray that Your Spirit, the Angel of God, Whose servant I am, may come tonight and vindicate His great Presence to be here and make it an outstanding time, that the people may never fear no more; but to know that the supernatural great God of Heaven is here among people, and is now working among His children, that they may... If they start to do anything wrong, that they will know that there's an all-seeing eye watching them; and if they would do something right, know that there's a heavenly Father watching them Who will in return give them a reward. For we reap as we sow.
Now, Lord, I pray Thee with my whole heart, soul, and mind that You will make this meeting a great blessing, and may the people understand these few words. And I pray that You'll circumcise the lips of Your servant and the hearts of Your people, that I may speak the right thing and they may hear and believe. For we ask it in Jesus' Name. Amen.

E-14 Now, let us all, for just a--of this next part of the service now, and the prayer line, let's just settle down, all around the outside. And I thank you young people for your fine behavior or--or at the tent.
And now, here's your mothers and dads. If they're not yours they're somebody's that love them just as well as you love yours. And they're wanting to get well. And I'm trying to do all that I can to help them to be well. And I'd appreciate anything that you all would do for my mother if she was sick or in need. And I know that you'll feel the same way towards me.

E-15 And now, everyone listen as close as you can, and--and believe with all your heart. Now, I'm not a speaker, and I don't aim to preach. That's right. But I just want to speak a few words so that your faith will not fail you now.
Now, we'll talk for a moment about gifts. The gifts of God has always been on the earth. Many times, God couldn't find anybody to put them on.
But listen closely. God never takes His Spirit from the earth. God will take His man from the earth, but never His Spirit. Did you know that? The Spirit that was upon Elijah came upon Elisha (Is that right?) in a double portion. Came on down in John the Baptist. Is that right? So God never takes His Spirit, He takes His man.
He taken His Son up to heaven, sent back His Spirit. And He promised that He would be with us to comfort us unto the end of the world.

E-16 Now, I want you to notice that it's the same Holy Spirit that was in the days of the apostles, are here--is here now (present tense), in this meeting working among the people. Now, it behooves us to realize this: that it isn't your brother, I. It is your Lord, Jesus, Who is here. And we're all representatives of His. Now, we know that's the truth. Do you believe that's true?
Now, that His Holy Spirit is here, and He's just as willing, and He can work through the people as the people will let Him work. Do you believe that?
Now, there was many things that Jesus Himself could not do because of unbelief. Is that right? Many things He could not do. We hate to think that, but He could not do it because of their unbelief.

E-17 Now, the right mental attitude... All you along here, do you understand what I mean when I say, "The right mental attitude?" That's... Your right mental attitude towards God's Divine promise will bring any promise to pass.
Now, maybe you don't believe that. You say, "Well, my faith is weak." I wouldn't confess it. See? Don't let the devil know that. Always say, "I've got good faith. I believe God with all my heart." See? Don't testify nothing of the devil.
And when you accept Him as your Healer, don't never act like you're sick or crippled any more. Believe that you're healed. Take Him at His Word. Then it's all over on God then and not on you. See? You... As long as you take God at His Word, then the Word will produce what It promised to do. Is that right? Now, have faith, believe Him with all your heart.

E-18 Now, Jesus here was speaking, He said, "Father, the time has come." Now, there's seasons for everything. Do you believe that? You sow in a certain season, and you reap in a certain season. And there's seasons when the time comes that's right for things to happen. Do you believe that?
The time came one time for God to destroy the world with water. And He sent a man by the name of Noah. And God got the world ready for judgment. And He taken... The time came for Noah to go into the ark.
Look. Noah could not go into the ark before God was ready for him to go. But when the season came for Noah to go into the ark, God shut the door behind Noah. Is that right? All the opportunities for anyone else to ever enter, it was gone, because that God had closed the door.
And there's coming a time when God's going to close the door for every one of you. Do you believe that? A man, certainly, can sin away his day of grace. Do you believe it?
If--if--if someone... Take hold of that here. Some of the ministers go out there and pray with them, if you will. Bring them out to the side there. Probably someone fainted; it's so hot in the building. And take them out there so they can pray with them, a couple of the ministers.

E-19 Now, look this a way, friends. This is the Word of God. If you're concerned about being healed, listen to what I'm saying. See? Listen to me.
Satan made that person sick, certainly, to attract your attention to get away from what I'm trying to tell you. That's his business. And I'm determined tonight, by the grace of God, to see God's great hand move in here no matter what takes place. And then--and I want you to listen to me, so watch this a way. Give me your attention.
And now, if you will just only believe and take God at His Word.

E-20 Now, notice. When the time came for Noah to go into the ark, the doors closed; but they would not close until that time came. It can--came time one time for the children of Israel to be delivered from--from the Egyptian bondage. And when the time of the promise drew nigh, there raised up a Pharaoh who did not know Joseph. Why? The season was there. They'd respected Israel till that time. But the season was there for no more respects that God could shower down His judgments upon the people. The time had come.
One time, the Hebrew children, when they were carried over in Babylon... Listen. The time came when they had to stand for what was right. The king made a--a proclamation. And he said that whosoever will not bow down to this image shall be throwed in the fiery furnace.
The time came for Shadrach, Meshach, and Abednego to show their colors, their faith in God. So they turned their back to the image. They said, "Our God is able to deliver us from this fiery furnace. But nevertheless, we'll not bow down to any of their images." There it was. It was time, the season was there. So then the time came that when he was going to throw them into the fiery furnace, burn that religion out of them.

E-21 That's what the devil tries to do all the time--burn you up on something, make you sicker when you're prayed for, make you think you've lost your experience with God. He's a lying to you.
The time comes when you have to stand on God's Word. Stand alone. But when that time comes, stand there. There's got to be a time when you've got to separate yourself between your feelings and your faith. That's the time it is tonight.
The time comes that when these Hebrew children had to seal their testimony by a fiery furnace. I can see them that morning. Let's look immediately. I can see them that morning. There'd come a great time in Babylon. The king said, "Now, look. We've got some fanatics down here. And they're 'causing us a little trouble with their religion. So we'll just build a furnace fire over there, and heat it seven times hotter than it ever was het. And we'll burn that out of them."

E-22 Could you imagine burning the Holy Ghost out of a man? Can't be done. Notice. I can see the king set himself upon a throne. His...?... hour ti--time came. They bound these Hebrew children, put them in front of a stair and started walking up a platform that they were to fall into this great furnace. I can hear Shadrach say to Meshach, "Say, did you... sure you prayed through?"
Sometimes when Satan puts the heat on, we have to stop and check up. "Lord, do I truly believe You?"
I can hear Shadrach say, "Yes, it's all prayed up now."
The...?... said, "You want to take that back, boy?"
"Nope. We're willing to seal our testimony with our own life. We're ready now."
I can hear king Nebuchadnezzar say, "Now, if you'll bow down to the image, I'll take it back."
"No. We've took our way with the Lord's despised few. I'm going through with it." The time was for decisions, just a few minutes left.

E-23 Many of you are setting here tonight in that same condition: heart trouble, bound in these chairs, and on these crutches and things. Just a few minutes left in this meeting. Make your decisions. The time has come for you to do it. Either you've got to believe what I've said to be the truth, and what God has wrote in His Bible; or walk away in the same condition. But the time has come.
I can hear him say, "All right. Walk them on up." The heat begin to get a little bad.
Don't worry. If you accept Him tonight as your Healer, Satan will put the heat on you tomorrow. Don't you worry about that. Yes, sir.
They started walking a little farther, and I can hear him say, "Are you sure you're prayed up?"
"Yep."
"All right."
Got right up the steps to about one step. They begin to feel fainty, like they was going in. In a few minutes, I can see these guards with their spears ready to push them over into the fiery furnace that was het seven times hotter than it ever was het.

E-24 Notice. We're painting an awful dark picture down here. Let's turn our camera up this way once.
Oh, my. Always when there's anything going on down here, there's something going on up there also. There's always two sides to it, you know. When Satan's on the job, Jesus is also. Ever who you yield your faith to, that's the way it's going. Give it to Christ.
Let's look up this way. You know, I can see Him setting up there in His majesty. His priestly robes draped around Him, looking down.
I see coming to His right a great Angel. His name's Gabriel, great Archangel. He comes running up, pulls His sword. He said, "Master, have You looked down in Babylon? Your people's taking a stand for You down there. The hour has come for them to stand, and they're taking a stand. But that bunch of people there is going to push them into that fiery furnace. And let me go down there. I'll clean that thing up."
I believe He could've done it. Yes, sir. He said He will give His Angels charge over these. And I believe the Angels of God are encamped about those who fear Him.

E-25 I can hear Gabriel say, "I'll go down there, and I'll strike Babylon off the map if You'll let me go down there. Have You considered them?"
I can hear the Master say, "Yes, Gabriel. You're a wonderful Angel. You've obeyed Me, and set at My right-hand ever since the day that I created You. But I can't let You go. Just can't let You go."
Then I see coming this way comes another Angel. You know, God's got Angels in heaven at His command. I can see another one coming up, look at Him, He rushes up. He's called Wormwood. He falls down. He has controls of all the waters.
I can hear Him say, "Master, down in Babylon Your children has took a stand, and they're going to throw them in the fiery furnace this morning. They're almost there. And I've stood by Your side since You created me. I have the controls of the water. In the antediluvian destruction, I broke up the springs of the deep, I swept over the earth and destroyed the whole world with water. Let me go down there this morning. I'll wash her off the face of the earth." I believe He could've done it, don't you?
I can hear Him say, "Can't let You go. You've been a good Angel, but I can't let You go.

E-26 "Have You considered them?"
"Yes. All night long I've been watching them." Brother, His eye's on the sparrow, I know He watches me. He's watching you. He's seeing how much faith you got, how much you got, how much you got. He wants to see what kind of a stand that you'll take. That hour has come now. What are you going to do?
He said, "I've watched them all night long. I heard every prayer they prayed. You Angels has been good Angels, but I can't let You go, for I'm going Myself." Amen.
I can see Him rise from His seat; the priestly robes drop around Him. I can see Him say, "Come here, east wind, west wind, north, and south." Everything obeys Him. I can hear Him say, "Get over here," that big white thunderhead out yonder where it's at. I can see Him roll up to His throne, step over on there. Oh, my. Reach up and get a hold of a zig-zag lightening, pass by the Tree of Life and pick off a pine.
"What's the matter?"
"I'm going to Babylon this morning. My children has took a stand. I'm taking a stand too."

E-27 My, my. About that time Shadrach and a Meshach, and Abednego went down into the fiery furnace taking their faith--final stand for the Lord. And about the time they got into the fire, there was a fourth Person like the Son of God standing there fanning away the breezes down there.
Oh, my. His eye is on the sparrow. If He would come all the way from glory to Babylon for three children, how much more will He come to Phoenix tonight for all of those who are setting here bound. The hour has come. Father, the hour has come.
The hour has come for you. You're going to make your decision now.

E-28 The hour come for some more boys one time, about four of them setting at gate. The Syrians had besieged Jerusalem, or Samaria. And they didn't know what to do. And they were covered with leprosy; they couldn't go in. They were outside the gate. They said, "Why do we set here until we die?" Amen. "Why set we here until we die?"
In this city, they were boiling one another's children and eating them. You remember the case. The Syrians was camped all around, starving them to death. There was only two roads. They said, "If we go in the city, there's nothing to eat there. And if we set here, we'll surely die."
Many of you are setting in the same place tonight. You've went to the doctor. He's done all he could do for you. If you return, he can't do no more; he's done told you so. So why do you set there till you die?
They only had one opportunity. If they go down to the enemy's camp, if they spare them, they'd live. But if they killed them, they'd just going to die anyhow. They was going to die setting there. So they was willing to take the chance. We'd call it a starvation committee formed right away. They come to a quick decision.

E-29 You must have it the same way tonight, a quick decision, now. Choose you this day Who you'll serve. Take God at His Word. The Word's been preached; the signs has been done; the Holy Ghost is here; the time... The hour has come for a decision made amongst the people. What more can God do? Sent it down with signs and wonders, discernments, proved it scientifically, put it on a picture, sent it across the world. Thousands times thousands are witnessing. Others are being healed. What about you?
They arose in the middle of the night and started down towards, walking by faith towards the host of the Syrians. And God honored their faith. And He caused a great storm to come on the desert, a roar, run all the Syrians away. They went right on in. They got plenty to eat, got some wine, got happy. My, and they didn't only save their own life, but they saved the whole city.
There's a lot of sick people here with heart trouble, lot with tubercular, and lot was bound in chairs. Why, don't you tonight, why do you set there till you die? The hour has come for you to make a decision, now. God can't do no more about it, it's up to you. You've got to make the decision. "Why do we set here till we die?"

E-30 And look, you're not invited to go down, and you don't have to go down to an enemy's camp. You come to a Father's house where He's expecting you tonight. He wants you to come. He sent His Son; He died; He put the deposit in there for your healing. And the hour has come for you to make your decision, now. Amen. The hour has come.
There was a little woman setting one time with a blood issue for many years. The blood was flowing from her, and she couldn't get it stopped. She spent all of her living with the doctors, and they couldn't do no good. And she said within her heart, "If I could only see that Man, and touch to the border of His garment, I'll get well."

E-31 The hour finally arrived. They heard a noise down there, a boat just landed. Here come the little woman, my, trying to get through to Him. What was it? The hour was there; her opportunity was there. And here she comes, pressing right on through the crowd. Them old people saying, "Go back. They'll put you out of the temple." She pressed right on. She didn't stop for any of them.
Some of them said, "The days of miracles is past." That didn't stop her. She pressed on. The hour had come for her to touch. That was all. She'd go right between their feet, anyway she could get until she got her heart's desire. She touched the border of His garment. And immediately (Amen.) the blood issue stopped. The hour had come. Amen. The hour has come.
Wished we just had a little time on that, but I've got to stop now.

E-32 Look. The time has come now where you've got to make a decision. I put this challenge to anybody to accept God's Word, no matter what's wrong with you, if you'll make your heart right with God, and promise God that you'll serve Him, and then take Him at His Word. Don't pay no attention to the results you have then, just believe, and God will bring it to pass. "Whatsoever things you desire, when you pray believe you receive them and they shall be given to you." You shall have them if you believe you receive them. You see what I mean? The hour is here.
"Father," said Jesus, "the hour has come... or, the time has come." The time has come when the world's full of scoffers, like the Bible said it was: heady, high-minded, lovers of pleasure more than lovers of God, truce breakers, incontinent, fierce, despisers of those that are good. The time has come. The time has come when the signs should follow the believers. The time has come for the Church to move up or go back. You have to make your decision. Isn't that right? The time has come.

E-33 And the time's come now for this revival to--to come to a close. And dear Christian brother, sister, with all my heart's love for you, I don't know how our Lord Jesus could do anything else to bring your faith to where you should be healed. Is that right?
Remember, in the days of His ministry, He passed by hundreds and hundreds of people, twisted, blind, and everything, and walked right on by them, because they didn't have faith to be healed. He said... Walked right by the Pool of Bethesda where great multitudes was laying there, lame, halt, blind, and healed one man that had an infirmity for thirty-eight years, and passed the group on by. Is that right? Saint John 5.
And they questioned Him. He said, "Why, the Son can do nothing but what He sees the Father doing. And whatsoever things that the Father doeth, He showeth the Son. The Son can do what the Father has already done."
Now, what happens? The person believed. They believed. They accept it. And then God shows the vision to His Son, His Son reveals it.
And He said, "Now, these things that I do shall you also, and greater, for I go unto My Father." Is that right? Now, them same signs and wonders are here. We've just got to close, 'cause it's getting late. I'm sorry that I've been this long.

E-34 Now, look, dear friends, again tonight the hour is here now. The time is come for a decision. The time has come when I've got to call a number of people.
My little boy said, "I just filled both pockets full of cards, daddy, and just give them out everywhere."
All right. I want you all to--to be ready now to be healed. I believe with all my heart that God is going to help you.
What do you think about it, lady, for that baby. Do you believe that with all your heart? Do you believe, little boy, would you here. You do? What about you, lady, you believe with all your heart? And you there, do you believe? You do; I know you do. Do you believe with all your heart? You do? Down through that way, do you believe with all your heart?

E-35 Now, look. You do this: you do... This time... Paul said, "Be a follower of me as I follow Christ."
If the Spirit of God, Who came to me that night and said that I was born in this world to pray for sick people (See?), that I was to pray for sick people all over the world. (I'm making one of the... a tour that'll practically cover the world now.) And He told, that as I pray for sick people, don't... Didn't say nothing else about it.
The Bible said, "If they lay hands on the sick they shall recover." Jesus sent His Word, and He healed the sick in many ways.
Then when I questioned, told Him that they wouldn't believe me, He said, "You'll be given two signs as the prophet Moses was given two signs."
Now, that wasn't easy thing for me to say, because it was... I had to take that Angel at His Word. And I took Him at His Word. And He's confirming the same.

E-36 And as well as I love you people here, and wish that I seen and know you're near to us, and coming here that's been sick and laying out here in these... in sunny slopes, and around trying to get rid of tubercular and diseases, how I... My heart goes for you, how that I want to see you well.
Now, please believe this tonight, if Jesus Christ were here, if He'd stand right here and offer prayer for this entire crowd, and you would everyone believe it with one accord, God would heal every person in the building. He will do it.

E-37 Now, I'm going to ha--have--I'm going to have a prayer line, call up some people and pray for them. I don't know, I'm just going to do what the Lord tells me to do tonight. I don't know how to...?...
How many wants to be prayed for, let's see your hands? My, my. Many, many hundreds.
Now, look, dear friends, I--I'm... I wished I could just come down and take each one of you here at the platform, stand you up here. I realize that brings faith. Certainly it does. That brings faith. When you're told of your troubles and so forth, and sometimes things back in your life, and things that you've done. That does. But just as God has on these here that'd be on the platform, He has the same attitude towards you out there. Don't you believe that?
Now, everybody be reverent. How many's going to believe with all heart, and be praying out there that God will heal you? All right. I believe that He will now.

E-38 Let's bow our heads. The sister or brother, whoever is playing there, I want you to play "Abide With Me" just now, if you will. I just feel the Angel of the Lord is near now.
Our heavenly Father, we love Thee tonight, dear Jesus. We love Thee so much. Thou did first love us and gave Thyself for us. And now, tonight, here's the purchase of Your Blood here before me, many poor, sick, crippled up people. And I know, Lord, that if You don't help, there'll be many of them won't be here in a few days. They'll have to pass beyond the veil. Save them, Father, now I pray. If they be not Christians, save them, that You would take them home to glory.
And Father, I pray that somehow, that while I am ministering by Thy Spirit tonight to Your people, that they will see and believe with all their hearts; and may this be a great night. Father, I pray for these here that's--that's bound on these chairs, and crutches, and stretchers, and cots. And, Lord, them people that's really sick, You know every one of them. Give me favor before them, will You, Lord? that they might just say, "Well, I--I'm going to... I'm going to take his Word for it." Lord, I'm trying to tell them it's Your Word, not mine. Grant, Father, tonight, that great things may be accomplished for the glory of Thy Son, Christ Jesus. For we ask it in His Name. Amen.

E-39 All right. Billy Paul in? What? What you... How many'd you give out? Hundred? What's the letter? All right. I'll tell you what let's do, beginning with--with Z.
Z was the letter that they give out today. Each day we give out so many... Then all I don't get, Brother Hall and them gets them the next day and prays for them all. And then each night, we give out a--a new group of cards.
If you will, just continue play that while I'm praying for the sick, if you will, sister. I just love that piece, don't you? "Abide With Me." God grant that He will abide with us.

E-40 Now, I want all you people in here, out there, wherever you are, I want... Now, if your prayer card is, or, is called, I want you to--to line up. And if it isn't: until it's called, just hold your place and wait. Be reverent. And then, just keep praying. Just keep praying. And say, "God, I believe everything that's been said. I believe Your Word. I believe It with all my heart. And I believe Brother Branham's told me the truth, and I'm going to believe that I'm going to be healed and well, right now."
And now, to the--to the rest of you that's around, out through the outside, remember now, let me make this, 'cause this is really lawful that I do this. I'm not responsible for critics, 'cause these diseases go right from one to another. You know that...
How many knows that to be true? Been in other meetings and seen... They'll go right from one to another. So now, remember, cancer, or whatever it might be, or epileptic, or something, coming into the line, it's... If you don't be reverent, I--I will not be responsible. And you might bring the patient to the platform, but if it's an irreverent spirit, it--it certainly won't come out. That's right. 'Cause He said, "If you get the people to believe you," then I have the authority from my heavenly Father to ask and believe that He will do it. But if the person's been irreverent, I have no authority, no faith for it at all. See? It's those who have reverence. So let's...
What was that? Would you please pray for...?... now...

E-41 Will everybody be in prayer now? Let's just begin out there. Let's begin with the number-1, and start from number-1 and line up over here. Number-1 prayer card. Fine. Then Z-number-2, number-3, number-4, number-5, on down, number-6, number-7, number-8. How many can you put down there, Brother Sharritt? About ten or fifteen, line up down there somewhere.
All right, everybody reverent. Take ten first, so you won't get them all... everybody have to stand a long time, 'cause seldom we ever get over that. Yes. Yes, sir. Thank you, brother. All right...?... Billy, check all these along here. Some of them are hard hearing and things. Look along on these and see if--if any of these crippled people here's got them. If they have, then you pick them up ever where they're at. Z-1 to 10 or 15, somewhere along in there. Check all them.

E-42 I've been calling here two or three nights, and I've been wanting to see someone get up here, and I... Maybe that's selfish. Maybe I oughtn't to do that now, maybe God forgive... [Blank.spot.on.tape--Ed.]
Be really reverent, and be respecting with all your heart now. All right.
Now, some of the... If they got... Did I get too many up there? Okay. We... Sometimes we... It's--it's slow, and have to wait just a little bit.
And tonight, of course, it's going to be a little strange. My minister brothers setting here on the platform, and I'll be conscious of that; they're men of God.

E-43 But do you realize... Looky here, friends, from this side's coming spirits, from this side's coming spirits, here's coming spirits, and here's coming spirits. Mighty easy to get mixed up. Don't you think so? It is. We even have...
You notice, of a night time, I usually turn the patient around this a way to talk to them. You know what that is? Get my back to you all. See? That's true.
And I want you to... As you're standing here tonight, a praying. Down there in the prayer line, I want to ask every one of you if you believe with all your heart that God's going to make you well? Do you believe it? All your heart? All right.

E-44 Come ahead, brother. Come here, sir. Are... You believe with all your heart? Do you believe that Jesus Christ, the Son of God... that He died to make you a whole person? Do you believe that I am His servant?
All right...?... You got several things wrong with you. One thing, your eyes are going bad...?... What it is, is a hardening. The eyeballs are becoming hard. The--the nerve in the eye is becoming hard. That's what's doing that now. As I...?...
Now, do you believe if I will ask Him, my brother, that He will grant your request? Well, you believe that?
All right, let's bow our heads everywhere. Dear heavenly Father, the Author of Life and the Giver of every good gift, send Thy blessings upon the man and heal him. May he receive his blessings just now, go off the platform and be well, for we ask it in the Name of Thy Son, Jesus Christ. Amen.
All right, brother. Go home...?...
Let us say, "Praise be to God." Now, everyone reverent.

E-45 You brethren be in prayer, if you will. It makes it kind of... awfully hard. I'm not try... I'm so conscious, not... As you brothers believe, God know, you're believing. But you see, you're human beings. You got a spirit. And that spirit's moving every way like that. It's like...?...
All right, lady. You come now. I want you to look right this a way, sister. I want you to believe me with all your heart. It's kind of a little hard. I can't get the anointing just the way that It should be. You see? And I--I want you to--to--to believe me.
You know, many times our Master... Sometimes He took a man by the hand, and led him out of the crowd, and went outside the city, stood out there and talked to him. Remember that? See?
One time, there was a whole bunch of people in, and they were weeping and all tore up, confused. And a little girl had just died. The people were all confused about it. And Jesus put every one out of the house, and took the mother and father with just some of His campaign men--Peter, James, and John--walked in the room, took the little girl by the hand, called her life back. You remember that?

E-46 Well then, it was also practiced down by Saint Peter when Dorcas died. You remember that? The widows up there were all weeping, because that--that she'd been so kind to them. And Peter come in and seen them all tore up; he put them out of the house so he could find what God wanted to do. See?
Well now, here it is. Hundreds of people setting there, wanting to get in that line. See? He's got them...?... See? And it makes it hard.
And I'm just talking to you like the--the Master that talked to the woman at the well. Now, we're strangers, aren't we, sister. We don't know each other. We're strangers in life. If there's anything to be known of your life, it would have to come through the supernatural. Isn't that right?

E-47 I--I believe that you're a Christian. I believe you're a Christian woman, and you have been for some time. You're--you're awfully nervous for one thing. As your nervousness is--type of nervousness, a worry nervousness. Isn't that right? You're awful person to take other people's troubles too, aren't you? You cross some bridges before you get to them and call it. Isn't that right? Now see, that always happens before... Something's blocking you like there, because you made plans, and it never comes out that way. You get in your mind something that's going to happen, and it doesn't, it just takes that way. Isn't that right? And you're...
Now, it stopped on me just a moment. It's kind of hard. Now, everybody be in prayer, please.
Now, just look this a way, sister. I just want to talk to you (See?), just order to contact your spirit. I seen a vision coming up from a child, from a little girl. And I--I... It just... I have to speak it as it's coming (You see?), or I--I don't get it. Now, just keep praying.

E-48 You're conscious that something's here, isn't It? You're conscious. It's the Spirit of the Lord. You believe it? Yes, ma'am. I see it coming back again now. Oh, yes, you--you have something... It's in your... No, it--it's your stomach, isn't it, that--you have stomach trouble. Isn't that right? Yes, ma'am. I--I see it's the foods and stuff that you can't digest right. Isn't that right. It's something like...?... that's caused you to have like a spasm in the stomach, 'gurgitation, sour, and your teeth become sensitive, cause you to have persistent headaches and things. Isn't that right? That is right. Is that true, sister? That wasn't me talking now. That was Something else talking. That's the Angel of the Lord.
Do you believe me as His prophet? Would you obey me as His prophet? You go and eat anything you want to, your stomach trouble's going to be all right. You're healed now, sister. God bless you, sister, and may the Lord bless you.

E-49 I felt another stomach trouble or something right in here, moving somewhere, just the same time she was healed. Now, just a moment. Them spirits sympathize one with another. That's right in this a way. I can tell it. I can see the two was crossing up. Somewhere there was a--cross up. Now, everybody be real reverent. Just reverent till I can see it again.
Was that what it was, sister? God bless you, my sister...?... Aren't you one of these minister's wives. Didn't I meet you the other day? That's right. All right, you were believing for her. That was your faith, sister, that was pouring in. That's right. That's right.

E-50 All right, sister, you--you come forward here. Now, there's a minister's wife setting there. See, it's her faith, sister, brethren. You understand? It's your faith. You believe me. Just believe one time.
Look. A minister testified at the meeting the other day that God said, "I do a work, though it be done by a man, yet, you'll not believe."
See, I'm trying to say that it is not me. Your faith is what operates that. Without faith, there's nothing... You can't receive anything. The people who beat Him on the head with a stick and said, "Prophesy," there was no virtue at all for them. See? It's those who believe.

E-51 Now, you're the patient. Now, I want you to kind of come over this way just a little bit, if you will. I want you to stand right there, and I want you to clear... Just let--let yourself be quiet. I just want to contact you... It's just a little difficult. See? You don't understand what I mean. Now, you are... We're strangers, aren't we? I've never seen you, knowingly. I--I don't know nothing about you. And we've just met here at this time.
Now, the Holy Spirit is so timid, you know, very timid. And I must find favor with Him first.
Now, brethren, you that's setting here to my right, now can you under... can you understand... feel what I'm speaking of? Now, that's the Angel of the Lord is coming to me now.

E-52 Yes, your health hasn't been good for a long time, has it, sister? Of course, like the lady that just passed through, you're--you're nervous, extremely nervous. Your sight's not good. You're--you're near-sighted, aren't you, sister? Your sight, you don't see very good. You've been that way for some time, haven't you? And you... Now, I just... Just look this way.
You--you remember when the Master was talking to someone? And He had a personal contact. He sent all of His disciples away, and a lady came out to the well. Is that right? You remember that? Yes. And He said one Word to her, "Go, get your husband."
She said, "I have no husband." He told her she didn't. Isn't that right?
You're a Christian believer. And you've been seeking God for a deeper walk with God too. And I seen you praying. Yeah, there it is. You've got stomach trouble too, haven't you? That's right. Go home. God blessed you, and you're healed, my dear sister. God blesses you.
Let us say, "Praise the Lord." Everybody, real reverent. My, friends, you know the life that I take from a human.

E-53 All right, come ahead, sister. Howdy do, sister. Of course, I can see you're wearing glasses, which is... No doubt you have something wrong with your eyes. But I just want to talk to you just a little bit...?... Do you believe with all your heart? Yeah, I believe that, sister. Yes, sir. You're good conscientious person. I believe that. What would you think that is that you feel at this time? Do you believe that's the Spirit of God that...? You--you believe it? It's like a reverence, isn't it, sister?
You have complications, many things wrong with you. 'Course, this is your age. You've had an old trouble that's bothered you for a long time. You also have stomach trouble too.

Up

S'abonner aux nouvelles